Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Ne pas faire confiance à Google?

The dark side of Open Access in Google and Google Scholar: the case of Latin-American repositories par Enrique Orduña-Malea, Emilio Delgado Lopez-Cozar
Les sites académiques et les cours en ligne disponibles sur le web et provenant d'autres pays que les pays anglophones sont-ils convenablement indexés par les moteurs de recherche américains, notamment Google et Google Scholar?  Une étude réalisée par deux chercheurs latino-américains montre qu'il n'en est rien. La présence des sites latino-américain est quasiment nulle dans le cas de Google, et nulle dans le cas de Google Scholar. Aucune raison technique ne justifie un si bas ratio d'indexation.

Les auteurs n'évoquent qu'à mots couverts l'hypothèse d'une occultation volontaire. Mais pour nous, c'est bien évidemment le cas. Il doit en être de même en ce qui concerne les sources académiques provenant des pays francophones, ou d'autres pays non anglophones. Il s'agit manifestement d'un ostracisme délibéré. Autrement dit, la jeunesse du monde ne pourra se former sur le web qu'à travers les sources anglo-saxonnes et l'idéologie qui les imprègne. D'où l'intérêt, encore utopique malheureusement, de développer des moteurs de recherche plus ouverts que ceux dominant actuellement le marché.

Référence
http://arxiv-web3.library.cornell.edu/abs/1406.4331

23/06/2014


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire