Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Aéronautique

Deux projets d'origine française
Airbus a réalisé le premier vol expérimental du planeur stratosphérique Perlan.
Jean-Paul Baquiast 19/05/2016

Ce premier vol, à partir d'une piste située dans le Nevada, n'a duré que quelques minutes. Il a permis cependant de tester les qualités du planeur Perlan, réalisé par Airbus.

Les essais du Perlan visent à simuler la façon dont un appareil de ce type et son équipage pourront se comporter sur la planète Mars, dotée d'une atmosphère très peu dense et de froid intense.

Le groupe Perlan 2, soutenu par Airbus, vise à réaliser un planeur expérimental sans moteur, très léger et doté d'ailes extrémement longues et fines

Pour en savoir plus

* Projet Perlan




Equipement de la défense française en drones
Jean-Paul Baquiast 19/05/2016

Sagem vient d'annoncer avoir signé avec la DGA (Direction générale de l'armement) française un contrat visant à la production de 14 drones Patrollers. Le contrat concerne la livraison de deux « systèmes Patroller » de cinq appareils chacun, comportant les stations au sol de contrôle à distance, et l'équipement adéquat de communication. Quatre appareils supplémentaires et deux stations au sol seront également livrés pour la formation des pilotes. Sagem a conçu, en coopération avec l'allemand Ecarys (Stemme), le drone Patroller pour les besoins de la défense et de l'observation civile.

Conçu comme un MALE (medium altitude long endurance) le système Patroller, selon Sagem, se caractérise par sa très grande autonomie en vol, plus de 20 heures. Il peut répondre à un grand nombre d'exigences opérationnelles (discrétion, facilité de mise en oeuvre, robustesse, tacticité, facilité d'intégration dans le trafic aéroportuaire et aérien). Sa modularité et son architecture ouverte fournissent un système entièrement évolutif. La cellule en composite du Patroller est certifiée EASA (European Aviation Safety Agency). Elle est dotée d'un train d'atterrissage rentrant renforcé permettant décollage et atterrissage automatique sur piste sommaire. Associée à un moteur silencieux, elle octroie à ce drone multi-senseurs une faible signature radar, thermique et sonore.

Il s'agit d'une bonne décision du ministère français de la défense, l'industrie européenne étant jusqu'à présent insuffisamment orientée vers la production de drones MALE

Pour en savoir plus

* Sur le Patroller, voir Sagem

* Sur le contrat, voir l'Usine Nouvelle

19/05/2016


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire