Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Difficultés chinoises

Des analyses circulent dans les milieux économiques « occidentaux » dont nous avons précédemment fait écho. Elles soulignent l'importance des difficultés que rencontre actuellement la Chine et les conséquences que ceci peut avoir sur la « légitimité » du gouvernement, c'est-à-dire l'acceptatibilité du pouvoir exercé par le Parti communiste Chinois.
Ces analyses sont à prendre avec circonspection, connaissant notamment la volonté des Etats-Unis de mener une guerre larvée contre la Chine et de la déconsidérer aux yeux de la Russie, sa première partenaire au sein du BRIC et de l'AIIB (Asian Infrastructure Investment Bank). Il reste que beaucoup des difficultés évoquées peuvent être facilement confirmées par des observateurs neutres, ainsi que par les média chinois eux-mêmes.

On peut les résumer succinctement. La société chinoise est profondément fracturée; entre une classe moyenne en développement mais restant très marginale par rapport aux populations de la Chine profonde, entre l'urbain et le rural, entre les riches et les pauvres, entre l'ethnie dominante, les Han et des minorités mal reconnues (Tibétains, Uyghurs).

La Chine rencontre aussi des problèmes démographiques croissants. A la suite d'une politique méritoire mais peut-être appliquée trop brutalement et visant à limiter la croissance de la population, l'age moyen s'élève trop rapidement et la part des hommes sur les femmes est devenue excessive (politique de l'enfant unique).

Au plan de la production, malgré des efforts méritoires pour développer des technologies innovantes, tant dans le civil que le militaire, la Chine produit beaucoup trop d'acier ou de ciments, tout en continuant à dépendre dangereusement de l'exportation de biens à faible valeur ajoutée. Il lui reste donc difficile de développer massivement des industries et activités capables de lutter efficacement contre le réchauffement climatique et une pollution qui désorganise de plus en plus la vie des métropoles.D'ambitions programmes comme ceux dits de la Nouvelle Route de la Soie, ne pourront pas avoir d'effets rapidement.

Enfin, dans le domaine des relations internationales, la Chine malgré ses efforts défensifs, éprouve encore beaucoup de difficultés à lutter contre la véritable guerre larvée que lui mène en Mer de Chine les Etats-Unis, le Japon et de nombreux autres Etats asiatiques. Son principal allié jusqu'à ce jour, la Corée du Nord, devient de plus en plus infréquentable.

Que conclure de ce qui précède? La progression d'une sorte de démocratisation politique se poursuivra-t-elle? Au contraire, les tendance autoritaires bien établies sous Mao Tse Toung reprendront elles du poids politique? Le résultat des élections présidentielles américaines sera aussi à considérer. Tout laisse à penser que si Hillary Clinton l'emporte, les risques de guerre entre les Etats-Unis et la Chine augmenteront dangereusement. Mais qu'en sera-t-il avec Donald Trump? Le personnage est imprévisible, mais peut-être le désir qu'il affiche actuellement de se rapprocher avec la Russie inclura-t-il aussi un rapprochement avec la Chine. Nul ne s'en plaindra, notamment pas les Européens.

06/03/2016


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire