Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Nouvelles armes

Nous publions ici un document dont l'auteur n'est pas identifié, repris d'une source généralement considérée comme favorable à la Russie. Il s'agit de décrire les nouvelles armes auxquelles devrait faire face l'armée ukrainienne si véritablement l'armée russe décidait d'envahir ladite Ukraine.

Comme par ailleurs dans le document les armes citées le sont sans précisions suffisantes pour s'assurer de leurs propriétés précises, un doute raisonnable peut demeurer. Certains dénonceront de l'"intox".

Néanmoins, nous pensons que cet article devrait intéresser nos lecteurs, à titre de réflexion générale. Le document ne précise pas si l'US Army dispose de son côté d'armes équivalentes. On peut cependant le supposer. Si elle en a et en dote l'Otan, elle est obligée d'entraîner les pilotes à leur utilisation ou à l'utilisation de contre-mesures. Si elle entraine les pilotes, des accidents peuvent arriver. Inutile de poursuivre ici le raisonnement.

Source: http://fortruss.blogspot.fr/2015/01/xyz-what-would-happen-if-russian-army.html

Le texte est en anglais, traduit du russe. En voici un extrait traduit en français, que nous avons adapté.

1. Tout d'abord, aujourd'hui, l'armée russe utilise des communications radio numériques avec chiffrement local. Vous pouvez intercepter, mais vous ne pouvez pas déchiffrer. Les codes sont modifiés avec une périodicité aléatoire allant de 50 minutes à une heure vingt-deux minutes. Les forces armées ukrainiennes en Novorussie utilisent un vieux modèle analogique, que l'on peut écouter.

2. En cas de confrontation ouverte, l'ennemi constaterait l'échec de tous les moyens de communication, la décharge totale des batteries des véhicules, des chars et d'autres équipements, en même temps que les batteries des téléphones mobiles et des stations de radio.

3. Tous les circuits électriques de tous les équipement seraient invalidés. Ceci serait du à l'EMP [pulsion électro-magnétique]. Toutes les installations tombent en panne, aucun moyen de permet de les redémarrer. Le système actuellement utilisé a une portée maximale de 20 km.

4.Tous les systèmes utilisant des moniteurs LCD, tous les dispositifs de localisation des cibles du système de défense aérienne. s'arrèteraient. Ceci résulte de l'emploi d'un sytème dit Altair .

5. Il deviendrait impossible de déployer diverses sortes d'armes et de missiles guidés -– de MANPADS à PTURS [missile antichar réactif guidé]. Au lancement, la poudre des munitions se liquéfie. Le système actuellement utilisé pour ce faire est transporté sur un MTLB [transporteur blindé multi-cible]. Sa portée est de 15 km.

6 . Il deviendrait impossible d'utiliser un drone et des avions volant à basse altitude. Leur électronique embarquée sera inactivée. Un autre dispositif peut obliger un drone à poser.

Une fois toutes ces contre-mesures déployées, les troupes conventionnelles pourraient intervenir. Elles n'auraient aucune difficulté à neutraliser un ennemi devenu impuissant.

Notre commentaire: Celui-ci n'aurait plus qu'à déposer ce qui lui resterait d'armes...et rentrer chez lui, heureux de s'en être tiré à si bon compte.

 

29/01/2015


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire