Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Pente glissante : la réatlantisation de l Europe de la défense

Hajnalka Vincze est analyste en politique de défense et de sécurité, spécialisée dans les affaires européennes et transatlantiques. Ses écrits étudient les rapports de force intra-européens et euro-américains, avec un éclairage particulier sur les évolutions stratégiques et sur la portée des choix technologiques et industriels. Elle se prononce clairement en faveur d'une Europe autonome et politiquement indépendante, articulée autour de l'impératif de souveraineté.
On pourrait penser que le thème abordée par elle dans cet article détaillé est aujourd'hui devenu obsolète. Quel chef d'Etat européen se préoccupe actuellement de contribuer à la mise en place d'une véritable défense européenne, indépendante de la tutelle écrasante des Etats-Unis et de son complexe  militaro-industriel (MIC).

Mais Hajnalka Vincze, comme on le verra, pense que les Européens, et pas seulement les gouvernements et personnels diplomatiques, comprendront vite que l'Europe, devant un monde où les menaces viendront de toute part, et pas seulement de la Russie, présentée par Washington comme l'ennemie à abattre, auront besoin de recouvrer son indépendance. Ils en ont les moyens militaires, industriels et technologiques. Ceux-ci ne demanderaient qu'à être développés, sans dépenses exorbitantes, avec un peu de sens de l'anticipation et de la coopération. 

Des voies très prometteuses pourraient  dès maintenant être explorées, dans le cadre notamment  du concept, souvent évoqué ici, d'euroBRICS. Plutôt qu'accepter indéfiniment de subir, notamment au sein de l'Otan, la domination du Pentagone et de l'American MIC, il s'agirait d'étudier des coopérations avec la Russie, la Chine, le Brésil et d'éventuels futurs membres du BRICS en matière de réalisations industrielles duales (civiles et militaires), adaptées aux nouvelles formes de conflit qui s'imposeront à tous, sur Terre, dans l'espace, mais aussi dans des domaines moins visibles tels que ceux de la biologie, du numérique et du culturel.

 Sans être pessimiste, on peut en tous cas  prévoir que dans les prochaines années ou décennies, des risques majeurs menaceront les populations de l'Europe, allant des accidents climatiques graves aux pandémies imprévisibles. L'existence de ressources en matière de défense et de sécurité, véritablement adaptées aux besoins de l'Europe, sera la première chose que les citoyens seront en droit d'attendre de leurs gouvernements, tant au plan national que sur un plan plus généralement paneuropéen. 

Pour en savoir plus, voir http://www.hajnalka-vincze.com/Publications/203
27/11/2014


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire