Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le piège monté contre Poutine à l'occasion de la Coupe du Monde de Foot-Ball

Que Washington vienne seulement de découvrir la corruption dans les milieux de la FIFA serait hautement incroyable. Bien renseignés comme ils le sont, par CIA et NSA interposées, les Américains gardaient cet atout dans la manche pour le ressortir au moment favorable comme arme de destruction massive contre Vladimir Poutine. L'objectif est bien évidemment d'humilier la Russie avant l'organisation de la Coupe du monde 2018 à Moscou.
D'ores et déjà, Vladimir Poutine est présenté comme ayant obtenu ce choix par des manœuvres de corruption. Quoiqu'il advienne des inculpations contre des membres de la FIFA prononcées par les Helvètes (agissant en cette affaire comme les fidèles serviteurs des Etats-Unis), la Coupe à Moscou sera définitivement entachée de fraude massive. Les Etats-Unis, comme toujours, agissent de concert avec leurs fidèles alliés britanniques. Londres a proposé sans attendre d'héberger la coupe du Monde si Moscou en est dépossédé. 

Le procès fait aux inculpés permettra d'accuser Poutine, même en dehors de toute preuve, de s'être sali dans la corruption. Les citoyens russes le lui reprocheront certainement, ce qui fragilisera Poutine dans son propre pays. La manoeuvre de Washington est bien montée. Comme le souligne MK Bhadrakumar, John Kerry sous ses propos lénifiants à l'égard de la Russie lors de sa récente visite, cachait un piège parfaitement monté. C'est à se demander, comme le fait MK Bhadrakumar, si Moscou sera jamais de taille à s'opposer aux Etats-Unis.

Concernant le remplacement éventuel, soutenu par les Etats-Unis, de Sepp Blatter par le prince de Jordanie Ali bin Hussein comme président de la FIFA, pour lequel milite sans hésiter la France, il faudrait se demander si nos diplomates réfléchissent bien aux conséquences qu'aurait une telle décision au Moyen et Proche Orient. Aujourd'hui, le foot-ball mène le monde. Certains savent s'en servir mieux que d'autres.

* Voir India Punchline http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/

29/05/2015


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire