Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La guerre des drones se banalise

L'armée américaine a longtemps utilisé des drones pour frapper des cibles isolées en territoire considéré comme ennemi, Afghanistan d'abord puis Yémen, Somalie, Pakistan. Obama s'était enthousiasmé pour cette technique, très économique en hommes.
 Il s'agissait de drones sophistiqués, tel le Reaper ou le Prédator, pouvant coûter 5 millions de dollars à l'unité. Ils se comportaient comme des avions et emportaient de nombreux instruments pour l'analyse des objectifs et les transmissions. Ils étaient en principe pilotés à partir de stations de contrôle pouvant être très éloignées de l'objectif.

Aujourd'hui, comme il fallait s'y attendre, les nombreux drones de type quadricoptère développés pour des usages civils n'ont pas laissé l'Etat Islamique indifférent. Il a notamment utilisé des drones transportant des grenades en Irak, notamment dans la bataille de Mossoul. Il ne faut pas beaucoup d'imagination pour penser que cette technique sera nécessairement utilisée par d'autres groupes terroristes ou terroristes isolés dans le monde. Les appareils ou les pièces détachées peuvent être acquis discrètement, et se révéler ravageurs en milieu urbain. L'Europe sera sans doute particulièrement visée, des tireurs entrainés venant du Moyen-Orient s'y retrouvant.

Les gouvernements européens et leurs moyens militaires auront beaucoup de mal à contrer cette menace. Les armes légales qu'ils se donneront seront évidemment sans effet sur des terroristes. Par ailleurs la demande provenant de nombreux milieux économiques ou de services publics fera que des drones de plus en plus efficaces, mais aussi de plus économiques, seront mis sur le marché. Il sera difficile d'imposer aux entreprises les fabricant ou les vendant des contrôles sérieux sur les usages qui en seront fait.

Ainsi, d'ores et déjà la firme ukrainienne Matrix  commercialise des drones capables de porter un armement susceptible de traverser les blindages de véhicules militaires. Un club d'utilisateurs dit UAV Matrix http://uavmatrix.com/ s'est mis en place pour former d'éventuels clients. Personne ne fera le tri entre eux en fonction de leurs motivations.

Un certain Yury Kasyanov, ancien journaliste est devenu PDG d'une entreprise visant à vendre aux gouvernements de par le monde des drones de 100.000 dollars à l'unité. Cette somme sera très accessible pour des groupes terroristes bien organisés. Elle n'est pas comparable au prix variant entre 5 et 15 millions de dollars demandé par les constructeurs américains. D'ores et déjà, des vidéos de propagande diffusée par l'EI (voir https://twitter.com/UNFWACADEMYVIP/status/844467818812899335) montrent comment un petit drone peut détruire un tank en lui envoyant une simple grenade.

Les petits drones sont pratiquement impossibles à abattre en vol, ni par des missiles, comme l'US Army avait tenté de le faire, ni par les armes laser actuels. La firme américaine Battelle étudie une arme plus sophistiquée, dite Drone Defender ( voir image  https://www.spi0n.com/drone-defender-arme/  ) mais ces armes sont coûteuses et ne peuvent pas être utilisées dans des environnements urbains. De plus, elles seront sans effet sur des drones attaquant en essaim, comme le montrent actuellement des essais faits pour étudier cette méthode.

Il est évident que, la menace se faisant de plus en plus précise, les gouvernements étudieront de nouvelles méthodes pour éliminer les usages malveillants des drones. Israël sera certainement à la pointe de ces recherches, vu le danger que représentent pour lui les drones actuels aux mains de ses adversaires. D'ores et déjà, la firme Israélienne Aeronautics ( voir http://aeronautics-sys.com/  ) produit des drones, y compris pour l'exportation. Mais dans la course à l'armement entre drones et contre-mesures, Israël, que l'on sache, n'est pas plus avancé que les autres gouvernements.





25/07/2017


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire