Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Tue, 19 Sep 2017 23:29:33 GMT L'Etat profond américain. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2698 2698 <br /><font face="Arial" size="2">Il sera toujours possible de contester les r&eacute;v&eacute;lations de Kevin Shipp, au pr&eacute;texte qu'elles seraient &laquo;&nbsp;conspirationnistes&nbsp;&raquo;. Pour notre part, sans n&eacute;cessairement pr&eacute;tendre appr&eacute;cier leur exactitude de d&eacute;tail, nous les retiendrons avec d'autant plus d'int&eacute;r&ecirc;t qu'elles permettent d'expliquer beaucoup de d&eacute;cisions am&eacute;ricaines qui surprennent voire scandalisent jusqu'aux alli&eacute;s des Etats-Unis. </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour Kevin Shipp, l'Etat profond am&eacute;ricain et le &laquo; shadow government&nbsp;&raquo; constituent deux entit&eacute;s distinctes mais coordonn&eacute;es. Le &laquo; shadow government&nbsp;&raquo; contr&ocirc;le l'Etat profond, lequel lui m&ecirc;me manipule le gouvernement &eacute;lu officiel. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Parmi ces r&eacute;v&eacute;lations, nous retiendrons celles confirmant ce que nous avions depuis longtemps expos&eacute; sur nos sites. Ainsi la CIA et un organisme d'espionnage moins connu dit Geospatial Intelligence Agency contr&ocirc;le Google et ses plus importantes filiales, tel Keyhole Inc, <a href="https://www.crunchbase.com/organization/keyhole-inc#/entity">https://www.crunchbase.com/organization/keyhole-inc#/entity</a> Celle-ci est responsable notamment de Google earth <a href="https://www.google.fr/intl/fr/earth/">https://www.google.fr/intl/fr/earth/</a> gr&acirc;ce auquel aujourd'hui pratiquement toutes les villes du monde sont identifi&eacute;es rue par rue. Cette base de donn&eacute;es est indispensable pour mener des op&eacute;rations d'espionnage g&eacute;o-localis&eacute;es. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour sa part, l'Agence gouvernementale dite Joint Special Ops Command (JSOC) s'affirme comme &laquo;&nbsp;l'arm&eacute;e secr&egrave;te du Pr&eacute;sident&nbsp;&raquo;. Elle est capable de mener dans le monde entier des assassinats secrets et autres op&eacute;rations destin&eacute;es &agrave; d&eacute;stabiliser les gouvernements. Bien entendu, la plupart de ces op&eacute;rations sont men&eacute;es sans l'accord du Pr&eacute;sident, qui n'en est souvent m&ecirc;me pas inform&eacute;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Shipp a &eacute;videmment confirm&eacute; ce que chacun d'un tant soit peu inform&eacute; savait, le fait que la CIA et la NSA (National Security Agency) constituent l'essentiel du shadow government. La CIA est le noeud, comme l'on sait aussi, de 16 autres agences d'espionnage. Elle contr&ocirc;le toutes les entreprises de d&eacute;fense ou de renseignement priv&eacute;es, ainsi que, plus directement, tous les grands m&eacute;dias, dit mainstream media (MSM.) </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">L'Etat profond est constitu&eacute; du CMI, complexe militaro-industriel et de hauts responsables au sein de Wall Street, la Banque f&eacute;d&eacute;rale de r&eacute;serve, le Fonds mon&eacute;taire international, la Banque mondiale, le Tr&eacute;sor et les principales banques. Toujours selon Shipp, ce que l'on savait moins, il existe aux Etats-Unis 10.000 sites secrets agissant sur les hommes politiques et l'opinion, 1.291 agences gouvernementales au plan f&eacute;d&eacute;ral et de celui des Etats, 1930 entreprises priv&eacute;es et 4.800000 citoyens dot&eacute;s d'habilitations (secrecy clearance) pour mener des actions d'espionnage ou d'influence, ou pour participer &agrave; des &laquo;&nbsp;coups&nbsp;&raquo; petits ou grands.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Le Congr&egrave;s est domin&eacute; par le CMI &agrave; travers le Congressional Armed Services Committee groupant 48 repr&eacute;sentants et s&eacute;nateurs de haut niveau dont l'&eacute;lection et les d&eacute;cisions font l'objet de tr&egrave;s importants financements clandestins provenant du CMI. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">L'article de <font color="#000000"><span style="font-weight: normal">Aaron Kesel </span></font>donne &eacute;galement des d&eacute;tails sur la carri&egrave;re et les habilitations de Kevin Shipp. Il est moins clair sur les motivations que l'ont pouss&eacute; &agrave; devenir lanceur d'alerte. Mais, quelles que soient ces motivations, les r&eacute;v&eacute;lations qu'il a fait confirment et pr&eacute;cisent comme nous l'avons indiqu&eacute; plus haut, ce dont toute personne un peu inform&eacute;e se doutait. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ajoutons que beaucoup des &laquo;&nbsp;amis&nbsp;&raquo; ind&eacute;fectibles des Etats Unis pr&eacute;tendront que ces faits, aussi scandaleurx qu'ils puissent para&icirc;tre aux na&iuml;fs, se retrouvent &agrave; l'identique au niveau de tous les Etats, la Russie, la Chine et la France notamment. Mais il ne semble pas que, m&ecirc;me en Russie, les diverses agences disposent d'autant de moyens qu'aux Etats-Unis. <br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2">De plus, ni la Russie ni la Chine ne pr&eacute;tendent&nbsp; &ecirc;tre des d&eacute;mocraties. <br /> </font></p> <p> </p> <h2><font face="Arial" size="2" color="#75714d"><font color="#000000"><span style="font-weight: normal"><strong>Source</strong><br /> <br /> Voir Aaron Kesel, dans </span></font><em><font color="#000000"><span style="font-weight: normal">ActivistPost.com</span></font></em><font color="#000000"><span style="font-weight: normal">, du 15 septembre 2017, &laquo;&nbsp;</span></font><em><font color="#000000"><span style="font-weight: normal">High Ranking CIA Agent Blows Whistle On The Deep State And Shadow Government</span></font></em><font color="#000000"><span style="font-weight: normal"> &raquo;</span></font> </font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.activistpost.com/2017/09/high-ranking-cia-whistleblower-deep-state-shadow-government.html">https://www.activistpost.com/2017/09/high-ranking-cia-whistleblower-deep-state-shadow-government.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><br /> <br /> </p> Mon, 18 Sep 2017 23:00:00 GMT Macron. Le dérapage de trop, par Jacques Sapir http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2690 2690 <br /><p><font face="Arial" size="2">Monsieur Emmanuel Macron, Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique, vient une nouvelle fois de d&eacute;raper en public et d&rsquo;insulter les Fran&ccedil;ais. Du moins, ceux qui ne pensent pas comme lui. Il a, dans les jardins de l&rsquo;EFA &agrave; Ath&egrave;nes, ce vendredi, r&eacute;affirm&eacute; la n&eacute;cessit&eacute; de la r&eacute;forme mais avec des mots d&rsquo;une violence inou&iuml;e : &laquo; <em>Je serai d&rsquo;une d&eacute;termination absolue, je ne c&eacute;derai rien, ni aux fain&eacute;ants, ni aux cyniques, ni aux extr&ecirc;mes</em> &raquo;<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn1" name="_ftnref1">[1]</a>. Que le Pr&eacute;sident dise qu&rsquo;il ne c&egrave;dera rien, c&rsquo;est son droit. C&rsquo;est une mani&egrave;re de gouverner, et l&rsquo;on sait d&eacute;sormais ce que valent ses promesses de &laquo;&nbsp;dialogue social&nbsp;&raquo;. N&eacute;anmoins, c&rsquo;est son droit. Aux opposants d&rsquo;en tirer toutes les cons&eacute;quences. Mais, qu&rsquo;il le fasse en d&eacute;crivant ceux qui ne sont pas de son avis de &laquo;&nbsp;<em>fain&eacute;ants, (&hellip;) cyniques, (&hellip;) extr&ecirc;mes</em>&raquo;, ne me semble pas avoir de pr&eacute;c&eacute;dant. La violence verbale dont il a ainsi fait preuve appelle, et justifie par avance, d&rsquo;autres violences. Au point que l&rsquo;on se demande s&rsquo;il a conscience de ce qu&rsquo;il a dit.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080">&nbsp;<strong>Quand Emmanuel Macron pers&eacute;v&egrave;re&hellip;</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ce n&rsquo;est pas, h&eacute;las, la premi&egrave;re fois qu&rsquo;Emmanuel Macron se rend ici coupable de tels d&eacute;rapages. Il avait commis un autre impair de la m&ecirc;me veine depuis les jardins de l&rsquo;ambassade de France &agrave; Bucarest<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn2" name="_ftnref2">[2]</a>, ajoutant &agrave; l&rsquo;insulte le fait de la prof&eacute;rer sur un sol &eacute;tranger. Pourtant, c&rsquo;&eacute;tait le m&ecirc;me Emmanuel Macron qui avait d&eacute;clar&eacute; qu&rsquo;il ne ferait aucun commentaire sur la politique fran&ccedil;aise depuis l&rsquo;&eacute;tranger. On l&rsquo;a d&eacute;j&agrave; dit, il est parfaitement faux d&rsquo;affirmer, que ce soit &agrave; Ath&egrave;nes ou &agrave; Bucarest, que les fran&ccedil;ais se refusent aux r&eacute;formes. Que ces derni&egrave;res soient globales ou qu&rsquo;elles concernent la sph&egrave;re du travail, les fran&ccedil;ais ont &eacute;t&eacute; soumis, et ont accept&eacute;, depuis ces vingt derni&egrave;res ann&eacute;es un nombre incalculable de r&eacute;formes. Ce que les fran&ccedil;ais refusent, c&rsquo;est une r&eacute;forme particuli&egrave;re, celle qui concerne le droit du travail. Or, cette r&eacute;forme est justement hautement discutable comme on l&rsquo;a montr&eacute; sur ce carnet<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn3" name="_ftnref3">[3]</a>. On peut la consid&eacute;rer comme n&eacute;anmoins n&eacute;cessaire&nbsp;; mais il importe, alors, de respecter ceux qui ne pensent pas comme vous.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Et ceci d&rsquo;autant plus quand on a &eacute;t&eacute; &eacute;lu sur un quiproquo, avec un faible nombre de voix. Emmanuel Macron est un pr&eacute;sident par d&eacute;faut. Tout le monde le sait &agrave; l&lsquo;&eacute;vidence, sauf lui-m&ecirc;me semble-t-il&hellip;</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Or, ne voil&agrave;-t-il pas qu&rsquo;Emmanuel Macron r&eacute;cidive. Il le fait au lendemain de son discours qui se voulait programmatique sur l&rsquo;Europe et qui ne fut qu&rsquo;&eacute;talage de platitudes. Il le fait dans des mots qui, cette fois, sont directement insultants et ce &agrave; un degr&eacute; des plus extr&ecirc;mes. Quand on consid&egrave;re l&rsquo;effondrement qu&rsquo;il subit dans les sondages depuis maintenant deux mois<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn4" name="_ftnref4">[4]</a>, c&rsquo;est folie. Mais, &laquo;&nbsp;Bien que ce ne soit folie, il y a l&agrave; de la m&eacute;thode&raquo;<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn5" name="_ftnref5">[5]</a>.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080">&nbsp;<strong>Quand l&rsquo;insulte devient m&eacute;thode</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les insultes, car il n&rsquo;y a pas d&rsquo;autres termes pour d&eacute;signer les mots qu&rsquo;il a employ&eacute;s pour d&eacute;signer ses opposants ne sont pas nouvelles. Elles tendent &agrave; constituer une m&eacute;thode pour Emmanuel Macron. Il en avait d&eacute;j&agrave; us&eacute;, on l&rsquo;a dit, que ce soit implicitement ou explicitement, lors de son discours &agrave; Bucarest. Il en avait us&eacute;, aussi, lors de la rentr&eacute;e des classes, dans son voyage &agrave; Forbach. Emmanuel Macron y avait lanc&eacute;, agac&eacute;, &agrave; un journaliste qui lui posait une question : &laquo;<em>Les journalistes ont un probl&egrave;me. Ils s&rsquo;int&eacute;ressent trop &agrave; eux-m&ecirc;mes et pas assez au pays. (&hellip;) Vous ne me parlez que des probl&egrave;mes de communication et de probl&egrave;mes de journalistes, vous ne me parlez pas de la France</em>. <a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn6" name="_ftnref6">[6]</a>&raquo; Pourtant, le Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique &eacute;tait en train de se faire filmer en train de d&eacute;jeuner &agrave; la cantine avec des &eacute;coliers. Il &eacute;tait l&agrave;, de mani&egrave;re &eacute;vidente, et nul ne lui en fait reproche, pour tourner des images et montrer son visage. En un mot : il &eacute;tait l&agrave; pour &laquo;&nbsp;communiquer&nbsp;&raquo;. Il n&rsquo;y a rien de plus normal &agrave; cela&nbsp;; mais il n&rsquo;y a rien de plus normal, non plus, &agrave; ce qu&rsquo;un journaliste lui pose alors une question sur sa communication. Ce qui appara&icirc;t bien comme anormal est la r&eacute;ponse du Pr&eacute;sident. Cl&eacute;ment Viktorovitch, sur le site &eacute;lectronique du Point<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn7" name="_ftnref7">[7]</a>, remarque alors que plut&ocirc;t de chercher &agrave; r&eacute;futer la position de ses contradicteurs, Emmanuel Macron s&rsquo;emploie &agrave; disquali6er la l&eacute;gitimit&eacute; de ceux qu&rsquo;il pr&eacute;sente comme des adversaires. Et c&rsquo;est bien de cela dont il a donn&eacute; un nouvel exemple, et il faut bien dire un exemple hideux, lors de sa d&eacute;claration de vendredi 8 septembre &agrave; Ath&egrave;nes.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">&nbsp;<font color="#000080"><strong>R&eacute;flexe d&rsquo;enfant g&acirc;t&eacute; ou r&eacute;flexe de classe&nbsp;?</strong></font></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Habitude pour le moins, et sans doute m&eacute;thode. Mais de quelle m&eacute;thode s&rsquo;agit-il&nbsp;? On pourrait lire ces d&eacute;bordements de la part du Pr&eacute;sident comme le t&eacute;moignage de son exasp&eacute;ration devant une r&eacute;alit&eacute; qui lui r&eacute;siste, qui lui &eacute;chappe. Pour tout dire, ces mots terribles ne seraient que l&rsquo;expression d&rsquo;un homme qui a &laquo;&nbsp;p&eacute;t&eacute; les plombs&nbsp;&raquo;. La jeunesse du Pr&eacute;sident va dans ce sens, de m&ecirc;me que la vie prot&eacute;g&eacute;e qu&rsquo;il a men&eacute;e jusqu&rsquo;&agrave; son &eacute;lection. &Ecirc;tre une &laquo;&nbsp;premier de la classe&nbsp;&raquo;, quelqu&rsquo;un que des puissants rep&egrave;rent et prot&egrave;gent, travailler avec un autre Pr&eacute;sident &ndash; Fran&ccedil;ois Hollande &ndash; puis devenir Ministre, enfin trahir son protecteur mais non sans s&rsquo;en &ecirc;tre trouv&eacute; de nouveaux et enfin arriver aux sommets du pouvoir, tout cela ne pr&eacute;pare pas sp&eacute;cialement &agrave; l&rsquo;adversit&eacute;. Chris Bickerton, dans son &eacute;ditorial du 7 septembre dans le New York Times, dresse un portrait au vitriol d&rsquo;Emmanuel Macron<a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftn8" name="_ftnref8">[8]</a>. Constatant son effondrement dans les sondages, il s&rsquo;interroge si ce Pr&eacute;sident ne souffre pas d&rsquo;une arrogance d&rsquo;enfant g&acirc;t&eacute;. Il y a, certes, de la condescendance tr&egrave;s am&eacute;ricaine dans cet &eacute;ditorial, mais aussi beaucoup de v&eacute;rit&eacute;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Pourtant il serait hasardeux d&rsquo;attribuer cette &laquo;&nbsp;m&eacute;thode&nbsp;&raquo; et ce comportement d&rsquo;Emmanuel Macron, m&eacute;thodes et comportement qui, n&rsquo;en doutons pas, le rendront bien vite odieux aux Fran&ccedil;ais, &agrave; une simple arrogance, &agrave; des traits personnels, m&ecirc;me s&rsquo;ils existent. Il y a derri&egrave;re le sentiment de sup&eacute;riorit&eacute; coupl&eacute; avec celui d&rsquo;avoir raison, d&rsquo;incarner le &laquo;&nbsp;camp du bien&nbsp;&raquo; que l&rsquo;on trouve largement r&eacute;pandu dans cette &eacute;lite n&eacute;o-lib&eacute;rale. Pace qu&rsquo;elle se croit d&eacute;tentrice d&rsquo;un savoir sup&eacute;rieur, parce qu&rsquo;elle est persuad&eacute; que ce savoir se combine avec une bienveillance dont elle serait la seule &agrave; disposer, elle ne peut qu&rsquo;&eacute;prouver du m&eacute;pris pour ses adversaires.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">En tout &eacute;tat de cause, cette m&eacute;thode est inacceptable pour un Pr&eacute;sident. Elle est de nature &agrave; d&eacute;truire compl&egrave;tement sa l&eacute;gitimit&eacute;. Et, en ce cas, la l&eacute;galit&eacute; de son &eacute;lection p&egrave;sera bien peu face &agrave; la l&eacute;gitime &ndash; elle &ndash; col&egrave;re des Fran&ccedil;ais.</font></p> <font face="Arial" size="2">Marie-Antoinette n&rsquo;a probablement jamais dit &laquo;&nbsp;s&rsquo;ils n&rsquo;ont pas de pain, qu&rsquo;ils mangent de la brioche&nbsp;&raquo;. Mais, cette phrase lui a coll&eacute; &agrave; la peau et l&rsquo;a condamn&eacute;e aux yeux de l&rsquo;opinion avant m&ecirc;me qu&rsquo;elle soit jug&eacute;e. Emmanuel Macron a, quant &agrave; lui, bien prononc&eacute; les phrases qui lui seront &agrave; jamais reproch&eacute;es. Qu&rsquo;il ne s&rsquo;&eacute;tonne pas, alors, de susciter la haine et la rage. Qu&rsquo;il ne s&rsquo;&eacute;tonne pas si, par malheur, sa t&ecirc;te devait finir au bout d&rsquo;une pique&hellip;<br /> <br /> Jacques Sapir</font> <p><font face="Arial" size="2">&nbsp;<strong>Notes</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref1" name="_ftn1">[1]</a> <a href="http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/09/08/a-athenes-macron-assure-qu-il-ne-cedera-rien-sur-les-reformes_5182994_823448.html">http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/09/08/a-athenes-macron-assure-qu-il-ne-cedera-rien-sur-les-reformes_5182994_823448.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref2" name="_ftn2">[2]</a> Sapir J., &laquo;&nbsp;Les trois fautes d&rsquo;Emmanuel Macron&nbsp;&raquo;, note publi&eacute;e le 27 ao&ucirc;t 2017 sur le carnet <em>RussEurope</em>, <a href="https://russeurope.hypotheses.org/6241">https://russeurope.hypotheses.org/6241</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref3" name="_ftn3">[3]</a> Sapir J., &laquo;&nbsp;Les ordonnances d&eacute;sordonn&eacute;es&nbsp;&raquo;, note publi&eacute;e sur le carnet <em>RussEurope</em> le 1<sup>er</sup> septembre 2017, <a href="https://russeurope.hypotheses.org/6253">https://russeurope.hypotheses.org/6253</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref4" name="_ftn4">[4]</a> <a href="http://www.lejdd.fr/politique/exclusif-la-popularite-de-macron-seffondre-encore-14-points-3419795">http://www.lejdd.fr/politique/exclusif-la-popularite-de-macron-seffondre-encore-14-points-3419795</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref5" name="_ftn5">[5]</a> William Shakespeare, Hamlet (1601), Acte II, sc&egrave;ne 2, Polonius</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref6" name="_ftn6">[6]</a> Rapport&eacute; par Cl&eacute;ment Viktorovitch dans le <em>Le Point.fr</em>, 06/09/2017 &agrave; 15:50 <a href="http://www.lepoint.fr/chroniques/viktorovitch-l-inquietant-discours-d-emmanuel-macron-06-09-2017-2154981_2.php">http://www.lepoint.fr/chroniques/viktorovitch-l-inquietant-discours-d-emmanuel-macron-06-09-2017-2154981_2.php</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref7" name="_ftn7">[7]</a> <a href="http://www.lepoint.fr/chroniques/viktorovitch-l-inquietant-discours-d-emmanuel-macron-06-09-2017-2154981_2.php">http://www.lepoint.fr/chroniques/viktorovitch-l-inquietant-discours-d-emmanuel-macron-06-09-2017-2154981_2.php</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/6264#_ftnref8" name="_ftn8">[8]</a> <a href="https://www.nytimes.com/2017/09/07/opinion/emmanuel-macron-popularity.html?_r=0">https://www.nytimes.com/2017/09/07/opinion/emmanuel-macron-popularity.html?_r=0</a></font></p> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.nytimes.com/2017/09/07/opinion/emmanuel-macron-popularity.html?_r=0"><br /> </a></font></p> Sun, 10 Sep 2017 23:00:00 GMT L'Islam, religion de paix et d'amour&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2670 2670 <br /><font size="2" face="Arial">Ce qu'ils ne disent pas, c'est que ces prescriptions ne s'appliquent qu'aux &laquo;&nbsp;bons musulmans&nbsp;&raquo; , ceux qui respectent les coutumes de l'oumma et appliquent les r&egrave;gles de la charia. Pour ceux qui s'en affranchissent, comme &agrave; l'immense foule des non-musulmans, le Coran recommande au contraire de mener des guerres d'extermination. Les citations du Coran en ce sens ne manquent pas. Ce sera en combattant jusqu'&agrave; les d&eacute;truire les non- musulmans que les &laquo;&nbsp;bons musulmans&nbsp;&raquo;, quand ils ont la capacit&eacute; de le faire, pourront &agrave; leur mort acc&eacute;der au paradis d'Allah. </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour un musulman, l&rsquo;islam est la r&egrave;gle &eacute;vidente et obligatoire, y compris dans l'organisation sociale. Cette r&egrave;gle est d&eacute;clar&eacute;e et revendiqu&eacute;e comme telle. L&rsquo;islam politique entend faire de la religion, non seulement un code civil, mais encore un projet collectif. Et la mise en oeuvre de ce projet, c&rsquo;est la guerre. Dans ces conditions, les mouvements islamiques, radicaux ou non, agissent tous dans un registre ins&eacute;parablement religieux et politique. Sur ce point, les djihadistes, &agrave; commencer par les combattants-suicide, sont pour eux d'excellents musulmans. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sans &ecirc;tre n&eacute;cessairement chr&eacute;tien, nous devons pour notre part reconna&icirc;tre que le christianisme d'aujourd'hui prescrit au contraire &agrave; tous ceux qui veulent &eacute;chapper &agrave; l'enfer et gagner le paradis d'appliquer la plus grande tol&eacute;rance &agrave; l'&eacute;gard des ath&eacute;es ou des pratiquants d'autres religions. Le temps n'est plus des guerres de religions en Europe o&ugrave; le combat &agrave; mort contre les non-chr&eacute;tiens &eacute;tait une porte assur&eacute;e menant &agrave; la vie &eacute;ternelle. Le Nouveau Testament, qui s'impose aux chr&eacute;tiens, notamment aux catholiques, recommande au contraire la tol&eacute;rance et le pardon. Tuer des musulmans au pr&eacute;texte de leur foi serait un p&eacute;ch&eacute; mortel. Aussi bien ne voit-on plus dans les soci&eacute;t&eacute;s chr&eacute;tiennes la moindre incitation &agrave; faire la guerre aux musulmans. La tol&eacute;rance est la r&egrave;gle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>L'aveuglement collectif</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or cette constatation &eacute;l&eacute;mentaire n'est jamais faite par les nombreux sociologues, psychologues et psychiatres qui s'acharnent &agrave; comprendre les motivations des auteurs d'attentats, tant au Moyen-Orient qu'en Europe. Un article du 16 ao&ucirc;t 2017 1) publi&eacute; par la respectable revue scientifique britannique NewScientist, sous le titre <em>Anatomy of terror. What makes normal people become extremists? </em>en donne l'exemple. Toutes les raisons, politiques, &eacute;conomiques, psychiatriques incitant un candidat au djihad &agrave; passer &agrave; l'acte, y sont analys&eacute;es. De nombreux rem&egrave;des parfaitement fond&eacute;s sont propos&eacute;s, allant de cesser de faire la guerre au Moyen Orient jusqu'&agrave; lutter contre l'in&eacute;galit&eacute; qui affecte en Europe les quartiers sensibles des grandes villes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais l'auteur de cet article n'&eacute;voque pas un fait pourtant d'&eacute;vidence. Sans doute craint-il de se faire accuser d'islamophobie devant les tribunaux. Il devrait pourtant rappeler que les auteurs d'attentats sont, sauf tr&egrave;s rares exceptions, tous musulmans. Beaucoup se proclament combattants de la foi et au service d'Allah. Ils y ont certes &eacute;t&eacute; pouss&eacute;s par des agitateurs de l'organisation Etat Islamique provenant notamment d'Arabie saoudite. Mais, de par leurs convictions religieuses, les musulmans jeunes ou moins jeunes, qu'ils proviennent d'un milieu familial traditionaliste ou qu'ils soient r&eacute;cemment convertis, ne font rien pour r&eacute;sister aux appels au djihad. Au contraire, ils y voient la meilleure fa&ccedil;on de mettre en pratique leur religion. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci les rend particuli&egrave;rement dangereux pour les soci&eacute;t&eacute;s occidentales. A supposer que des r&eacute;formes politiques puissent y supprimer les in&eacute;galit&eacute;s facteurs de r&eacute;volte, il ne sera jamais possible d'&eacute;radiquer les convictions religieuses qui animent les candidats terroristes, fussent-elles un facteur de guerre civile ininterrompue. L'histoire a montr&eacute; que plus on veut combattre les fanatismes religieux, plus ils prolif&egrave;rent. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> 1) <a href="https://www.newscientist.com/article/mg23531390-700-anatomy-of-terror-what-makes-normal-people-become-extremists/">https://www.newscientist.com/article/mg23531390-700-anatomy-of-terror-what-makes-normal-people-become-extremists/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 24 Aug 2017 23:00:00 GMT Les généraux à Berlin? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2668 2668 <br /><p><font size="2">Voir par exemple la p&eacute;tition<a href="https://www.damocles.co/sos-armee/"> SOS Arm&eacute;e </a>organis&eacute;e par une organisation issue du milieu militaire et s'&eacute;tant nomm&eacute;e <a href="https://fr-fr.facebook.com/DamoclesOrganisation/%20">Damocles</a> Elle signale l'insuffisance des moyens dont dispose l'arm&eacute;e pour lutter contre un terrorisme islamique grandissant. Nous l'avions sign&eacute; </font></p> <p><font size="2">Les diff&eacute;rents mouvements politiques fran&ccedil;ais reprennent ce th&egrave;me, du Front National &agrave; la France Insoumise. Face &agrave; l'inaptitude des gouvernements successifs &agrave; doter la police et l'arm&eacute;e des effectifs permettant de combattre efficacement le terrorisme islamique, Emmanuel Macron se montrant &agrave; cet &eacute;gard aussi inapte que ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, ne pourrait-on pas esp&eacute;rer que des g&eacute;n&eacute;raux assurant le gouvernement de la R&eacute;publique r&eacute;veilleraient enfin les esprits. Aucun g&eacute;n&eacute;ral fran&ccedil;ais en activit&eacute; ou en retraire n'apparait pour le moment d&eacute;sireux de jouer ce r&ocirc;le, convaincus qu'ils semblent &ecirc;tre de la pertinence du principe Cedant arma togae .</font></p> <p><font size="2">Certaines voix isol&eacute;es situ&eacute;es &agrave; la gauche de la gauche s'en inqui&egrave;tent cependant. Cet appel au renforcement des forces arm&eacute;es ne serait-il pas le d&eacute;but d'un mouvement qui pr&eacute;parerait l'installation en France d'une dictature militaire, sur le mode de ce qui s'&eacute;tait pass&eacute; au Chili et en Gr&egrave;ce ? Le risque para&icirc;t minime, mais un coup d'&eacute;tat militaire ne s'annonce pas &agrave; l'avance, et ceux qui le fomenteraient resteraient discrets jusqu'au bout.</font></p> <p><font size="2"> Par ailleurs, face aux r&eacute;sistances pr&eacute;visibles des forces syndicales devant les &laquo; r&eacute;formes &raquo; annonc&eacute;es par le gouvernement Macron, dont seule la classe ouvri&egrave;re supportera le choc, celles des organisations patronales repr&eacute;sentant de grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers transnationaux pourraient &ecirc;tre tent&eacute; de faire appel &agrave; un gouvernement fort, autrement dit &agrave; un gouvernement militaire.</font></p> <p><font size="2">Le plus &eacute;vident exemple d'une telle prise de pouvoir par les militaires est fourni aujourd'hui aux Etats-Unis par la main mise des g&eacute;n&eacute;raux Kelly, McMaster et Mattis sur la Maison Blanche, Donald Trump &eacute;tant d&eacute;sormais leur porte-voix sans possibilit&eacute; d'initiatives propres (<a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2665&amp;r_id=&amp;t=Les%20militaires%20prennent-ils%20le%20pouvoir%20%E0%20Washington?">Voir notre article </a>) </font></p> <p><font size="2"><strong><font color="#000099">Jusqu'o&ugrave; et pourquoi renforcer la Bundeswher ?</font></strong></font></p> <p><font size="2">Au sein de l'Union europ&eacute;enne, en Allemagne qui exerce dor&eacute;navant la direction de cette Union du fait de la d&eacute;mission fran&ccedil;aise, le m&ecirc;me risque d'un gouvernement militaire autoritaire n'est-il pas &agrave; craindre. Dans ce cas, il ne s'agirait pas d'augmenter les moyens consacr&eacute;s par l'Allemagne &agrave; la lutte contre le terrorisme, mais d'en revenir &agrave; un gouvernement militaire qui du temps du national-socialisme et avec la complicit&eacute; de Adolf Hitler, avait neutralis&eacute; la d&eacute;mocratie et provoqu&eacute; la seconde guerre mondiale. A la suite de la d&eacute;faite nazie en 1945, les Alli&eacute;s victorieux avaient impos&eacute; &agrave; l'Allemagne un d&eacute;sarmement strict. La population allemande &eacute;prouv&eacute;e par la guerre l'avait accept&eacute; de bon coeur.</font></p> <p><font size="2">Mais les vieux d&eacute;mons du militarisme allemand se transmettent de g&eacute;n&eacute;ration en g&eacute;n&eacute;ration. Dans l'arm&eacute;e, on a rapport&eacute; l'apparition de chants nazis ou de saluts hitl&eacute;riens lors de r&eacute;unions (fortement arros&eacute;es) c&eacute;l&eacute;brant une promotion ou un d&eacute;part. Mais ceci serait trop sporadique pour inqui&eacute;ter. Par contre, les Etats-Unis qui ont pris, notamment via l'Otan, l'Allemagne sous leur protection face &agrave; un pr&eacute;tendu danger russe, seraient tr&egrave;s heureux de voir celle-ci se remilitariser, d&eacute;mocratiquement ou non, et apporter de ce fait des moyens bien plus importants qu'aujourd'hui &agrave; l'Otan. Trump il y a quelques mois avait d'ailleurs somm&eacute; la chanceli&egrave;re Merkel de le faire.</font></p> <p><font size="2">La question se pose dor&eacute;navant. Des g&eacute;n&eacute;raux allemands assurant ou ayant assur&eacute; des commandements au sein de l'Otan ne seraient-ils pas tent&eacute;s par une prise de pouvoir &agrave; Berlin? Il ne s'agirait sans doute pas de reconstituer un 4e Reich, mais dans un premier temps d'assurer la reconstitution d'une arm&eacute;e allemande disposant, sur terre, sur mer et dans les airs, de moyens aussi &eacute;quivalents que ceux de la France, et si possible bien sup&eacute;rieurs. La richesse allemande peut se le permettre. Il ne serait sans doute pas n&eacute;cessaire de bouleverser la constitution, mais de mettre des hommes comp&eacute;tents aux bonnes places. Le coup aurait &eacute;videmment l'appui de Washington. La CIA mettrait les moyens ad&eacute;quats pour acheter aux bons endroits les hommes politiques et les m&eacute;dias.</font></p> <p><font size="2">Un indice inqui&eacute;tant en ce sens est fourni par un article (en allemand) que vient de publier dans le journal S&uuml;ddeutsche Zeitung le g&eacute;n&eacute;ral en retraite de l'Otan Hans-Lothar Domr&ouml;se (voir r&eacute;f&eacute;rence ci-dessous). Il y &eacute;crit que l'Allemagne, la plus solide &eacute;conomie de l'UE, ne peut plus d&eacute;sormais &eacute;chapper &agrave; ses responsabilit&eacute;s en mati&egrave;re de d&eacute;fense. Ceci d'autant plus que, selon lui, le monde s'enfonce dans un d&eacute;sordre g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;.</font></p> <p><font size="2">Il demande pour y faire face des h&eacute;licopt&egrave;res tous temps, des blind&eacute;s pouvant manoeuvrer en groupes reli&eacute;s par radio, des forces a&eacute;roport&eacute;es, une marine capable d'op&eacute;rer efficacement au sein de l'Otan, des appareils a&eacute;riens pilot&eacute;s ou non pilot&eacute;s dont l'Allemagne manque cruellement, des moyens de cyber-defensive et cyber-offensive. Les mat&eacute;riels existant sont trop vieux et en mauvais &eacute;tat de marche.</font></p> <p><font size="2">Il veut surtout des structures de commandement capables de d&eacute;cider seules des offensives &agrave; mener et des moyens &agrave; y affecter.. L'Allemagne, &eacute;crit-il, a compris le besoin, mais les r&eacute;formes se mettent en place bien trop lentement.</font></p> <p><font size="2">Il va plus loin. Il indique que les militaires allemands m&eacute;ritent, &agrave; tous niveaux, toutes les louanges, car ils s'acquittent de leurs t&acirc;ches avec des moyens bien trop insuffisants. Mais ceci ne doit pas durer. Leurs sup&eacute;rieurs ont le devoir de les soutenir et leurs donner les ressources qui leur manquent.</font></p> <p><font size="2">Au plan politique, les responsables doivent agir pour que l'Allemagne puisse enfin tenir son r&ocirc;le au sein de l'Otan, gr&acirc;ce &agrave; ces nouvelles ressources militaires. Domr&ouml;se met directement en cause les pr&eacute;c&eacute;dents ministres f&eacute;d&eacute;raux de la d&eacute;fense, issus de la coalition CDU-CSU, zu Guttenberg, de Maiziere et Von der Leyen, qui avait capitul&eacute; devant les sociaux d&eacute;mocrates. Manifestement, il se sent de taille &agrave; les remplacer. Il sent aussi qu'une grande partie de l'arm&eacute;e allemande le soutiendrait.</font></p> <p><font size="2">Il ne pose pas la question de savoir contre qui cette nouvelle Bundeswher devrait se pr&eacute;parer &agrave; se battre. La lutte contre le terrorisme islamique n'exige pas de tels moyens. C'est la Russie de Vladimir Poutine qui est n&eacute;cessairement vis&eacute;e.</font></p> <p><font size="2"><br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></font></p> <p><font size="2">20 August 2017 Au&szlig;enansicht Welt in Unordnung, par<br /> Von Hans-Lothar Domr&ouml;se</font></p> <p><font size="2"><a href="http://www.sueddeutsche.de/politik/aussenansicht-welt-in-unordnung-1.3633797">http://www.sueddeutsche.de/politik/aussenansicht-welt-in-unordnung-1.3633797<br /> </a> </font></p> <p align="left">&nbsp;</p> Tue, 22 Aug 2017 23:00:00 GMT L'islamisation (en Australie) http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2647 2647 <br /><font size="2" color="#106939" face="Arial"><strong>Australie : le chef de la certification halal veut &laquo; faire f&eacute;conder les femmes blanches par des musulmans &raquo;</strong></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="center"><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000000"><img src="http://islamisation.fr/wp-content/uploads/2017/07/572602aus.jpg" name="images1" width="340" height="293" border="0" alt="" /></font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a name="more-10787"></a><strong><font color="#000000">Le pr&eacute;sident de l&rsquo;Autorit&eacute; pour la Certification Halal, Mohamed El Mouelhy, a d&eacute;clar&eacute; que les femmes australiennes avaient besoin des hommes musulmans pour les f&eacute;conder afin de &laquo; les entourer de b&eacute;b&eacute;s musulmans &raquo;, assurant que la &laquo; race blanche dispara&icirc;trait &raquo; dans les 40 ans.</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000000" face="Arial">Mohamed El Mouelhy a fait ces commentaires sur Facebook en r&eacute;ponse &agrave; une &eacute;tude de chercheurs de l&rsquo;Universit&eacute; H&eacute;bra&iuml;que, publi&eacute;e dans le journal Actualisation sur la Reproduction Humaine, laquelle &eacute;claire la baisse des taux de fertilit&eacute; des hommes d&rsquo;Am&eacute;rique du Nord, d&rsquo;Australie et de Nouvelle-Z&eacute;lande.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><blockquote><font size="2" color="#000000" face="Arial">&laquo; Selon l&rsquo;Universit&eacute; H&eacute;bra&iuml;que, le sperme des hommes australiens a d&eacute;clin&eacute; de 52% sur les 40 derni&egrave;res ann&eacute;es donc vos hommes sont une race en voie d&rsquo;extinction, </font><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000000">les femmes australiennes ont besoin de nous pour les f&eacute;conder et les garder entour&eacute;es de b&eacute;b&eacute;s musulmans</font></strong><font color="#000000"> pendant que les buveurs de bi&egrave;re, les fumeurs de cigarette, les drogu&eacute;s peuvent seulement r&ecirc;ver de ce dont sont capables les hommes musulmans &raquo; &eacute;crit M. El Mouelhy dans un commentaire post&eacute; sur Facebook.</font></font></blockquote><font size="2" face="Arial"> </font><blockquote><font size="2" color="#000000" face="Arial">&laquo; </font><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000000">Si le pays est laiss&eacute; aux racistes, la race blanche aura disparue dans 40 ans. Les musulmans ont le devoir de rendre vos femmes heureuses parce que vous d&eacute;clinez, vous feriez mieux d&rsquo;aller vous choisir une place au cimeti&egrave;re. Si vous ne pouvez pas vous le permettre, suicidez-vous, ce sera une alternative moins ch&egrave;re pour vous les racistes</font></strong><font color="#000000"> &raquo; ajoute-t-il.</font></font></blockquote><font size="2" face="Arial"> </font><blockquote><font size="2" color="#000000" face="Arial">&laquo; </font><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000000">Il sera obligatoire pour toutes les femmes de porter le hijab ou la burka, les bikinis seront expos&eacute;s dans des mus&eacute;es&hellip; Quand cela arrivera, tout sera certifi&eacute; halal en Australie. Les racistes et les porcs seront d&eacute;clar&eacute;s haram et ne pourront pas &ecirc;tre approch&eacute;s ou touch&eacute;s, ils pourront vivre ensemble dans des r&eacute;serves.</font></strong><font color="#000000"> Il y aura un boucher halal &agrave; chaque coin de rue, tous les autres bouchers se verront offrir la possibilit&eacute; de se convertir au halal ou un sauf-conduit pour l&agrave; d&rsquo;o&ugrave; leurs anc&ecirc;tres viennent [en Europe, NDLR] &hellip; Les mosqu&eacute;es seront partout et la police religieuse s&rsquo;assurera que tous les magasins sont ferm&eacute;s au moment de la pri&egrave;re. L&rsquo;appel &agrave; la pri&egrave;re sera annonc&eacute; par des haut-parleur &agrave; l&rsquo;aube, tous les jours&hellip; &raquo; <br /> </font></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">&lsquo;Australian women need us to fertilise them&rsquo;: Halal chief slams white men in Facebook rant<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"><a href="http://www.news.com.au/finance/work/leaders/australian-women-need-us-to-fertilise-them-halal-chief-slams-white-men-in-facebook-rant/news-story/ec80593236bd78ebdaeedfce2b1d65b6">http://www.news.com.au/finance/work/leaders/australian-women-need-us-to-fertilise-them-halal-chief-slams-white-men-in-facebook-rant/news-story/ec80593236bd78ebdaeedfce2b1d65b6</a></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Traduction (d&eacute;but de l'article) assur&eacute;e par L'observatoire de l'islamisation, que nous remercions<br /> <a href="http://islamisation.fr/">http://islamisation.fr/</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> </blockquote><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Wed, 02 Aug 2017 23:00:00 GMT «&#160;L'âge de la régression&#160;» éditions Premier Parallèle http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2644 2644 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il s'agit d&rsquo;un livre important d&eacute;veloppant les caract&egrave;res de la fin tr&egrave;s proche de notre type de civilisation. Une fois ce livre lu, on voit clairement l&rsquo;approche in&eacute;luctable de la fin des choses dans le chaos actuel du monde et on est pris de nostalgie. Il faudrait peut-&ecirc;tre pr&eacute;ciser que le d&eacute;ploiement informatique consid&eacute;rable qui est en cours n&rsquo;est pas du tout de la technologie neutre mais va dans le sens de cet effondrement en faisant de chacun de nous un signe num&eacute;rique. <br /> <br /> Aujourd&rsquo;hui, dans les recherches informatiques, on d&eacute;veloppe l&rsquo;Interaction homme-machine et la r&eacute;activit&eacute; imm&eacute;diate de syst&egrave;mes autonomes pouvant manipuler leurs utilisateurs humains en op&eacute;rant sur les caract&egrave;res de leurs &eacute;tats psychiques courants appr&eacute;hend&eacute;s par leurs expressions sur des sites tels que Google. Il ne s&rsquo;agit donc plus seulement remplacer ceux qui travaillent par des syst&egrave;mes de syst&egrave;mes totalement autonomes op&eacute;rant 24h sur 24 et se r&eacute;parant eux-m&ecirc;mes en cas de dysfonctionnements, mais de manipuler les humains qui communiquent sans cesse sur des th&egrave;mes sugg&eacute;r&eacute;s et qui n&rsquo;existent que pour acheter et consommer ce qui est produit. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On peut penser que c&rsquo;est la voie normale de l&rsquo;&eacute;volution de notre soci&eacute;t&eacute; humaine globalis&eacute;e, si on se r&eacute;f&egrave;re &agrave; Freud : &laquo; L&rsquo;intellect humain rationnel est une chose d&eacute;bile et d&eacute;pendante, jouet de nos penchants pulsionnels et de nos affects &raquo; <em>Freud, in lettre &agrave; Frederik van Eeden (cit&eacute; dans L&rsquo;&acirc;ge de la r&eacute;gression).<br /> </em></font><font size="2" face="Arial"><br /> <strong>Alain Cardon</strong></font><br /> </p> Mon, 31 Jul 2017 23:00:00 GMT Succès des «&#160;chavistes&#160;» aux élections du Vénézuela http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2643 2643 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170731105606_venezuela.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>&nbsp;</p> <p><strong><span style="font-weight: normal">&laquo;&thinsp;Le taux de participation est extraordinaire avec 41,53&thinsp;% des &eacute;lecteurs du Venezuela qui ont vot&eacute;, soit 8&thinsp;089&thinsp;320 votants&thinsp;&raquo;</span></strong><span style="font-weight: normal">, a</span> annonc&eacute; Tibisay Lucena, pr&eacute;sidente du Conseil national &eacute;lectoral (CNE). Mais ce chiffre de la participation est totalement contest&eacute; par l&rsquo;opposition qui parle plut&ocirc;t de 12&thinsp;%.</p> <p>De nombreuses manifestations de joie ont eu lieu provenant des &eacute;lecteurs &laquo;&nbsp;chavistes&nbsp;&raquo;, c'est-&agrave;-dire des partisans de l'ancien pr&eacute;sident Hugo Chavez, d&eacute;c&eacute;d&eacute;, qui se reconnaissent dans l'actuel pr&eacute;sident Nicolas Maduro. </p> <p><font size="2" face="Arial">Mais, les m&eacute;dias atlantistes au service des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains n'ont pas manqu&eacute; une nouvelle fois de d&eacute;noncer cette &eacute;lection qu'ils qualifient de tentative d&eacute;sesp&eacute;r&eacute;e de Maduro pour se maintenir au pouvoir. Les images de manifestations hostiles &agrave; celui-ci ont abond&eacute; depuis plusieurs semaines, ainsi que celles de forces de l'ordre s'en prenant &agrave; la foule. Il est certain que les sc&egrave;nes violentes n'ont pas manqu&eacute; entrainant de nombreux morts. Mais les victimes sont aussi du c&ocirc;t&eacute; des soutiens de Maduro. Sept policiers ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s par un engin explosif dans l&rsquo;est de Caracas, des images de l&rsquo;AFP montrant l&rsquo;un d&rsquo;eux avec une jambe en flammes, alors que leurs motos br&ucirc;lent &agrave; terre. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comme nous l'avions &eacute;crit dans plusieurs articles pr&eacute;c&eacute;dents, il faut consid&eacute;rer que les manifestants sont recrut&eacute;s parmi les classes ais&eacute;es qui voudraient revenir &agrave; l'ancien r&eacute;gime d'avant Hugo Chavez. Elles y disposaient de tous les pouvoirs, comme c'est encore et de plus en plus le cas dans d'autres pays d'Am&eacute;rique Latine. Elles ont &eacute;t&eacute; abondamment financ&eacute;es en dollars et souvent arm&eacute;es par la CIA afin de faire tomber un r&eacute;gime qui a le tort, aux yeux des grands du p&eacute;trole am&eacute;ricain, de continuer &agrave; refuser qu'elles mettent la main sur les consid&eacute;rables r&eacute;serves p&eacute;troli&egrave;re du pays. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les r&eacute;sultats du vote de dimanche ne feront &eacute;videmment que renforcer leur opposition violente. D&egrave;s connus les premiers r&eacute;sultats du vote, les adversaires du r&eacute;gime chaviste ont appel&eacute; &agrave; manifester &agrave; nouveau lundi et mercredi, jour de la mise en place de cette Assembl&eacute;e, qui selon eux ne va servir qu&rsquo;&agrave; renforcer les pouvoirs du chef de l&rsquo;&Eacute;tat et &agrave; le maintenir en place. Ils parlent de fraude &eacute;lectorale mais ils sont bien incapables d'en apporter la preuve.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">&laquo;&thinsp;Nous ne reconnaissons pas ce processus frauduleux, pour nous il est nul, il n&rsquo;existe pas&thinsp;&raquo;</span></strong><span style="font-weight: normal">, a d&eacute;clar&eacute; le leader de l&rsquo;opposition Henrique Capriles, en d&eacute;non&ccedil;ant un </span><strong><span style="font-weight: normal">&laquo;&thinsp;massacre&thinsp;&raquo;</span></strong><span style="font-weight: normal"> et une </span><strong><span style="font-weight: normal">&laquo;&thinsp;fraude&thinsp;&raquo;</span></strong><span style="font-weight: normal">.&nbsp; L&rsquo;ambassadrice am&eacute;ricaine &agrave; l'ONU, Nikki Haley, a averti que le Venezuela avait fait un &laquo; pas vers la dictature&raquo;. Washington, qui a inflig&eacute; des sanctions financi&egrave;res &agrave; 13 anciens et actuels responsables gouvernementaux v&eacute;n&eacute;zu&eacute;liens, a menac&eacute; d&rsquo;en prendre de nouvelles. Plusieurs pays, </span>la Colombie, le Panama, le P&eacute;rou, l&rsquo;Argentine et le Costa Rica ont annonc&eacute; qu&rsquo;ils ne reconna&icirc;traient pas la Constituante. Mais ceci n'a rien d'&eacute;tonnant vu qu'ils sont d&eacute;sormais &ndash; comme la Bolivie l'a rappel&eacute; - soumis au gouvernement am&eacute;ricain. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est difficile de dire de quoi l'avenir du V&eacute;n&eacute;zu&eacute;la sera fait. Cependant, alors que beaucoup, aux Etats-Unis comme en Europe, pr&eacute;disaient pour s'en r&eacute;jouir l'&eacute;chec de Maduro aux &eacute;lections, son succ&egrave;s incontestable augmente ses chances de faire face au d&eacute;chainement am&eacute;ricain. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><em>Image<font color="#993300">. Des chavistes f&ecirc;tent cette journ&eacute;e de vote, &agrave; Caracas.&nbsp;</font>|&nbsp;Photo EPA </em></font></p> Sun, 30 Jul 2017 23:00:00 GMT La censure politique exercée par Google http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2639 2639 <br /><font size="2" face="Arial">Rappelons qu'il y a quelques mois, Google s'&eacute;tait attir&eacute; toutes les f&eacute;licitations des bonnes &acirc;mes, aux Etats-Unis comme ailleurs, en annon&ccedil;ant qu'il utiliserait d&eacute;sormais ses puissants moyens &agrave; lutter contre les fausses informations (fake news). Dans son z&egrave;le il avait fait miroiter aux parents la perspective de d&eacute;tecter les messages propageant des contenus pornographiques ou des formes de harc&egrave;lement, afin de les rendre inaccessibles. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour faire cela, il avait laiss&eacute; entendre, sans donner beaucoup de pr&eacute;cisions, qu'il d&eacute;tecterait les mails suppos&eacute;s contraires aux bonnes moeurs, qu'il rechercherait les sites d'o&ugrave; provenaient ces messages et que, dans la mesure du possible, il emp&ecirc;cherait ses moteurs de recherche de les mettre en t&ecirc;te dans la liste des sites r&eacute;pondant aux requ&ecirc;tes des utilisateurs. La mesure sera efficace, car chacun sait que quiconque formulant une recherche sur un sujet donn&eacute; ne s'int&eacute;resse qu'aux premiers noms cit&eacute;s dans la liste des r&eacute;ponses. Autrement dit, sans heurter ouvertement le &laquo;&nbsp;droit&nbsp;&raquo; de l'internet, il rendrait pratiquement inaudibles les sites ne figurant pas dans les tous premiers r&eacute;sultats de la recherche. Il utiliserait pour cela des algorithmes dit restrictifs d'acc&egrave;s, dont &eacute;videmment il d&eacute;finirait lui-m&ecirc;me les modalit&eacute;s et qu'il tiendrait confidentiels pour des raisons de concurrence. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">De plus, r&eacute;cemment, Google a mis en place des &laquo;&nbsp;mod&eacute;rateurs&nbsp;&raquo; qui compl&egrave;teront en tant que de besoin le travail des algorithmes. En clair, il s'agit de censeurs humains qui navigueront dans les messages pour mieux d&eacute;tecter et supprimer ceux que les algorithmes auraient laiss&eacute; passer. Ces mod&eacute;rateurs seraient dot&eacute;s de Guides de qualit&eacute; &laquo;&nbsp; Search Quality Rater Guidelines&nbsp;&raquo; &eacute;tablis par Google pour pr&eacute;ciser les modalit&eacute;s de leur censure. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Tout le monde avait applaudi. Les fausses nouvelles cesseraient enfin de se propager, de m&ecirc;me que les messages incitant &agrave; des comportements pervers. Cependant rares sont ceux qui se sont demand&eacute;s sur quelles bases travailleraient ces algorithmes, dont seuls &eacute;videmment les sp&eacute;cialistes de Google d&eacute;tiendraient le secret. Il n'est pas besoin d'&ecirc;tre tr&egrave;s perspicace pour comprendre que le concept de fausse nouvelle ou m&ecirc;me celui de pornographie sert principalement &agrave; &eacute;liminer les entit&eacute;s, personnes ou organismes, avec lesquelles l'auteur de l'algorithme n'est pas d'accord. R&eacute;cemment, Google &eacute;tait all&eacute; plus loin dans ses crit&egrave;res de s&eacute;lection, en annon&ccedil;ant qu'il combattrait les sites comportant des informations de basse qualit&eacute; (&laquo;&nbsp;low-quality information&nbsp;&raquo;) et ceux s'inspirant de th&eacute;ories conspirationnistes (&laquo;&nbsp;conspiracy theories&nbsp;&raquo;). </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000080">La gauche priv&eacute;e de parole</font></strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il n'a pas fallu trois mois pour qu'aux Etats-Unis, o&ugrave; leurs militants sont mieux avertis qu'ailleurs des questions techniques, de nombreux mouvements politiques se disant de gauche, progressistes, anti-guerre ou d&eacute;fenseurs des droits voient leur trafic baisser consid&eacute;rablement. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">R&eacute;cemment la Commission europ&eacute;enne a inflig&eacute; une amende de 2,7 milliards de dollars &agrave; Google au motif que ses moteurs de recherche redirigeaient les utilisateurs vers son propre site Google Shopping o&ugrave; se trouvent r&eacute;f&eacute;renc&eacute;es les entreprises n'h&eacute;sitant pas &agrave; financer Google pour figurer en t&ecirc;te de liste. Mais la question de la chasse aux sites politiques d'opposition n'a pas &eacute;t&eacute; abord&eacute;e...On peut d'ailleurs se demander pourquoi. <br /> <br /> Le World Socialist Web Site (WSWS) annonce ainsi qu'il a vu son trafic diminuer de 70% r&eacute;cemment. Beaucoup de lecteurs, comme nous-m&ecirc;mes, acc&egrave;dent au site directement, parce que nous le connaissons et l'appr&eacute;cions. Mais beaucoup d'autres qui font des recherches sur les titres comportant le terme &laquo;&nbsp;socialist&nbsp;&raquo; ou &laquo;&nbsp;socialism&nbsp;&raquo; ont constat&eacute; qu'ils avaient de plus en plus de difficult&eacute;s &agrave; &ecirc;tre envoy&eacute;s sur le site du WSWS. On lira &agrave; ce sujet son article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/07/27/goog-j27.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/07/27/goog-j27.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Tout laisse penser que, m&ecirc;me en Europe o&ugrave; la libert&eacute; d'expression est en principe mieux prot&eacute;g&eacute;e, Google et ses homologues auront plus de mal &agrave; se mettre au service des pouvoirs dominants, qu'ils soient &eacute;conomiques ou politiques. Mais &agrave; notre connaissance, la CNIL en France charg&eacute;e de faire appliquer la Loi Informatique et Libert&eacute; ne s'est pas encore saisie s&eacute;rieusement du probl&egrave;me. De fait, Google y est devenu intouchable. Sans nous donner trop d'importance, nous pouvons nous demander ce qu'il en sera pour nous. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">PS au 28/07. Sur ce sujet, voyez un&nbsp; article plus d&eacute;taill&eacute; du WSWS. Nous n'avons aucune raison d'en suspecter la v&eacute;racit&eacute;</font><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/07/28/pers-j28.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/07/28/pers-j28.html</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Wed, 26 Jul 2017 23:00:00 GMT Scandaleuse condamnation de Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2624 2624 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Nous avions plusieurs fois signal&eacute; &agrave; l'&eacute;poque l'importance du r&ocirc;le qu'avait pris le Br&eacute;sil au sein du Brics. Ceci avait &eacute;t&eacute; du d'abord &agrave; l'influence de son pr&eacute;c&eacute;dent Pr&eacute;sident Luiz In&aacute;cio Lula da Silva puis apr&egrave;s 2011 &agrave; celle de Dilma Rousseff, qui lui avait succ&eacute;d&eacute;. Ces deux chefs d'Etat s'appuyaient sur le poids &eacute;lectoral des masses d&eacute;favoris&eacute;es, plus ou moins repr&eacute;sent&eacute;es par le Parti des Travailleurs, dont ils &eacute;taient membres. <br /> <br /> Ceci avait suscit&eacute; une forte opposition de la part des classes br&eacute;siliennes riches, non seulement parce qu'elles perdaient une partie de leur pouvoirs politiques et &eacute;conomiques, mais parce que le BRICS repr&eacute;sentait &agrave; leurs yeux l'influence de la Russie et de la Chine. Comme nous l'avons &agrave; chaque fois rappel&eacute; leur opposition &eacute;tait soutenu financi&egrave;rement et, &agrave; travers notamment la CIA, politiquement, par Wall Street et la Maison Blanche. Les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains ne pouvaient notamment pas accepter que les richesses p&eacute;troli&egrave;res exploit&eacute;es par Petrobras, comme les consid&eacute;rables r&eacute;serves dont dispose le Br&eacute;sil, &eacute;chappent &agrave; leur influence.<br /> <br /> Nous avions &eacute;galement relat&eacute; comment, en cons&eacute;quence, Lula puis Dilma Roussef avaient &eacute;t&eacute; &eacute;vinc&eacute;s du pouvoir et remplac&eacute;s par de p&acirc;les mais dociles hommes politiques, l'un d'entre eux, Michel Temer, s'&eacute;tant retrouv&eacute; propuls&eacute; &agrave; la pr&eacute;sidence. Les campagnes contre Lula et Roussef avaient &eacute;t&eacute; men&eacute;es sous pr&eacute;texte de corruption. Des actions judiciaires ont &eacute;t&eacute; ouvertes contre eux. Mais, si corruption il y avait, elle est insignifiante par rapport &agrave; celle affectant les actuels politiciens au pouvoir, dont Temer lui-m&ecirc;me, actuellement inculp&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans la suite de son &eacute;viction et des poursuites men&eacute;es &agrave; son &eacute;gard par des juges largement aux ordres, Lula, 71&nbsp;ans, a &eacute;t&eacute; condamn&eacute;, le 12 juillet, &agrave; neuf ans et six mois de prison pour corruption et blanchiment d&rsquo;argent. Il reste n&eacute;anmoins libre, car il entend faire appel de sa condamnation. Un nouveau tribunal examinera donc cette affaire qui secoue le pays depuis plusieurs mois. Cependant, d'ores et d&eacute;j&agrave;, cette condamnation ruine les ambitions de Lula pour l&rsquo;&eacute;lection pr&eacute;sidentielle de 2018, &agrave; laquelle il avait annonc&eacute; vouloir se pr&eacute;senter. Elle compromet &eacute;galement les espoirs de la gauche br&eacute;silienne qui, &agrave; travers lui, esp&eacute;rait pouvoir se r&eacute;imposer face aux forces conservatrices br&eacute;siliennes et am&eacute;ricaines. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lula a &eacute;t&eacute; d&eacute;clar&eacute; coupable d&rsquo;avoir accept&eacute; 3,7&nbsp;millions de reais (un peu plus de 1&nbsp;million d&rsquo;euros), dont un appartement dans une station baln&eacute;aire pr&egrave;s de Sao Paulo, de la part de l&rsquo;entreprise d&rsquo;ing&eacute;nierie OAS, en remerciement de son intervention pour l&rsquo;attribution de contrats avec la compagnie p&eacute;troli&egrave;re nomm&eacute;e Petrobras.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#003366" face="Arial"><strong>Une condamnation plus que contestable</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette condamnation, dont les motifs restent contestables vu les obscurit&eacute;s de l'enqu&ecirc;te, soul&egrave;ve l'inqui&eacute;tude de tous ceux, au Br&eacute;sil comme ailleurs dans le monde, d&eacute;noncent la d&eacute;rive actuelle du Br&eacute;sil sous une forme de dictature souple soumise aux int&eacute;r&ecirc;ts non seulement de l'aristocratie br&eacute;silienne, mais des forces au service des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques et g&eacute;ostrat&eacute;giques am&eacute;ricains. Ceux-ci sont en passe de prendre en mains toute l'Am&eacute;rique latine. Seul le V&eacute;n&eacute;zuela, et pour combien de temps encore, y &eacute;chappe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La condamnation de Lula prend place dans l'op&eacute;ration &laquo;&nbsp;Lava Jato&nbsp;&raquo; (&laquo;&nbsp;lavage express&nbsp;&raquo;). Elle a mis en &eacute;vidence depuis son lancement en 2014 de tr&egrave;s nombreux faits de corruption en lien avec le p&eacute;trolier Petrobras. Des dizaines de chefs d&rsquo;entreprise, cadres, interm&eacute;diaires et politiciens ont &eacute;t&eacute; condamn&eacute;s et sont emprisonn&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Tribunal supr&ecirc;me f&eacute;d&eacute;ral, la plus haute juridiction du Br&eacute;sil, a annonc&eacute; le 11&nbsp;avril l&rsquo;ouverture d&rsquo;une gigantesque enqu&ecirc;te qui concernera plusieurs dizaines de ministres, d&eacute;put&eacute;s, s&eacute;nateurs, y compris 33 anciens pr&eacute;sidents&nbsp;: Dilma Roussef, Luiz Inacio Lula da Silva et Fernando Henrique Cardoso.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est &eacute;vident que cette action, dans la plupart des cas fond&eacute;e, a cependant permis de poursuivre sans preuves av&eacute;r&eacute;es des repr&eacute;sentants de l'opposition. Lula pour sa part a toujours ni&eacute; les accusations dont il fait l&rsquo;objet, affirmant qu&rsquo;elles ne reposent sur aucune preuve concr&egrave;te. Peu apr&egrave;s le verdict, le Parti des travailleurs (PT), qu&rsquo;il a fond&eacute; dans les ann&eacute;es 1980, a appel&eacute; &agrave; des manifestations et d&eacute;nonc&eacute; une condamnation <em>&laquo;&nbsp;&eacute;minemment politique&nbsp;&raquo;.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-style: normal">Tout laisse penser cependant que le Br&eacute;sil n'&eacute;chappera pas aux int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers et politiques en provenance des Etats-Unis. La Russie et la Chine d&eacute;nonceront verbalement cette d&eacute;rive, mais ne seront pas en mesure d'intervenir. Le BRICS deviendra inexorablement le RICS. </span></em></font> </p> Thu, 13 Jul 2017 23:00:00 GMT La France: un régime à parti unique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2599 2599 <br /><font size="2" face="Arial">Les constitutionnalistes dans ces pays expliquent que l'objectif n'est pas d'imiter un r&eacute;gime parlementaire &agrave; l'occidental, critiqu&eacute; pour son impuissance, mais doter le pouvoir central d'un minimum de correspondants dans le corps politique, afin d'&eacute;viter qu'il ne se transforme en dictature. Le parti dit communiste y dispose d'assez de libert&eacute; pour exercer un certain contre-poids face aux institutions gouvernementales. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Manifestement, c'est dans un syst&egrave;me de cette nature que la France est en train de se transformer. Le pr&eacute;sident de la R&eacute;publique, Emmanuel Macron, entend d&eacute;sormais se doter &agrave; lui seul des trois pouvoirs, ex&eacute;cutif, l&eacute;gislatif et judiciaire. Il autorisera cependant des &laquo;&nbsp;repr&eacute;sentants du peuple&nbsp;&raquo; choisis par lui et soigneusement contr&ocirc;l&eacute;s &agrave; partager la pr&eacute;paration &agrave; certaines d&eacute;cisions, l'ex&eacute;cution de celles-ci ne lui &eacute;chappant &eacute;videmment pas.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est le parti dit R&eacute;publique en Marche (REM) qui jouera d&eacute;sormais ce r&ocirc;le d'alibi, pour ne pas parler d'idiot utile. Macron n'a eu aucun mal &agrave; garnir REM de nombreux parlementaires recrut&eacute;s parmi les anciens partis, si grand est l'attrait du pouvoir. Quant aux nouveaux venus, ils n'oublieront pas de qui ils ont tenu leurs avantages. Ils ne feront rien pour se mettre en travers de l'action pr&eacute;sidentielle. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La nouvelle majorit&eacute; ne sera pas l&agrave; pour pr&eacute;senter des id&eacute;es ou un programme, mais seulement pour se mettre au service d'Emmanuel Macron et de ce qu'il faut bien appeler sa clique. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Macron, qui t'a fait roi?</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour paraphraser Augustin nous pourrions demander &agrave; Macron <em>&laquo;&nbsp;Quid regem fecit?&nbsp;&raquo;</em>. Pour nous, comme d&eacute;j&agrave; expos&eacute; ici, ce ne furent pas ses talents, aussi grands et ind&eacute;niables soient-ils, qui lui ont permis d'acc&eacute;der au pouvoir qu'il exercera d&eacute;sormais sur la France. Ce ne furent pas non plus les ind&eacute;niables erreurs et d&eacute;fauts caract&eacute;riels ayant handicap&eacute; ses concurrents les plus s&eacute;rieux, au sein de la France Insoumise et du Front national, responsables du nombre consid&eacute;rables d'abstentions, c'est-&agrave;-dire du refus du combat.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce furent les repr&eacute;sentants fran&ccedil;ais du grand capital financier international, comme ceux soumis au contr&ocirc;le de l'Etat profond am&eacute;ricain pour qui la France, encore trop r&eacute;ticente aux injonctions de l'Union europ&eacute;enne et de Washington, repr&eacute;sentait un obstacle &agrave; faire disparaitre. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ils y ont finalement r&eacute;ussi en portant pour 5 ans Macron et la REM au pouvoir. On ne voit pas qui aujourd'hui pourrait s'opposer &agrave; leur dessein. Cinq ans c'est long, et c'est en tous cas suffisant pour faire dispara&icirc;tre tout ce qui restera d'opposition en France, y compris dans les &laquo;&nbsp;r&eacute;seaux sociaux&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Wed, 21 Jun 2017 23:00:00 GMT Avec Macron, le retour à un libéralisme dur. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2596 2596 <br /><p style="font-weight: normal"><font size="3">D<font face="Arial" size="2">'abord il faut relativiser le terme de majorit&eacute; &eacute;crasante. La vraie majorit&eacute; est celle des abstentionnistes. Ceux-ci se sont abstenus, non pour aller &agrave; la p&ecirc;che &agrave; la ligne, mais pour manifester leur rejet d'un choix impos&eacute; qui permettra le succ&egrave;s d'une droite dure telle que la France n'en avait pas connue depuis la Chambre Bleu horizon en 1919. </font></font><font face="Arial" size="2"> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">A c&ocirc;t&eacute; de ce programme, celui de Fran&ccedil;ois Fillon, rejet&eacute; par l'&eacute;lectorat aux primaires de la pr&eacute;sidentiel, para&icirc;tra bien timide. Il sera proche de celui pr&eacute;conis&eacute; par les &laquo;&nbsp;durs&nbsp;&raquo; du Congr&egrave;s am&eacute;ricain. Il tournera radicalement le dos &agrave; ce qui restait en France de &laquo;&nbsp;social-d&eacute;mocratie&nbsp;&raquo; apparue depuis 1936 et la Lib&eacute;ration. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il s'agira en fait, si l'on y regarde de pr&egrave;s, du retour au pouvoir d'un capitalisme pr&eacute;dateur fond&eacute; sur la privatisation des ressources de production, de distribution et de conservation des ressources naturelles </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">On ne pourra pas dire que qu'une intervention r&eacute;gulatrice provenant d'un Etat social d&eacute;mocrate n'existe pas, et correspond &agrave; un r&ecirc;ve utopique. Rien que dans un certain nombre de pays europ&eacute;ens, il avait exerc&eacute; un pouvoir certes imparfait mais dont l'on cherchera en vain des traces dans le futur Etat macronien. M&ecirc;me s'il ne l'a fait que de fa&ccedil;on timide, ce contr&ocirc;le public des activit&eacute;s productives y correspond &agrave; une v&eacute;ritable volont&eacute; de transformation sociale, correspondant aux demandes des classes &ndash; ou cat&eacute;gories - sociales jusqu'ici exclues du pouvoir par le capitalisme pr&eacute;dateur.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Or l'on ne voit rien de tel dans les &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; pr&eacute;conis&eacute;es par Emmanuel Macron et le grand capitalisme fran&ccedil;ais et am&eacute;ricain qui vont s'appuyer sur lui pour venir au pouvoir sans r&eacute;sistances. Inutile de faire ici la revue d'un programme politique de Macron, car celui-ci n'existe pas. On voit au contraire les d&eacute;g&acirc;ts qu'il fera avec l'abandon de la l&eacute;gislation du travail ou autres mesures s'inspirant de la protection sociale.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Les fran&ccedil;ais ne s'en apercevront peut-&ecirc;tre pas tout de suite, aveugl&eacute;s par le clinquants de r&eacute;formes toutes en discours. Mais si comme il est vraisemblable l'appel &agrave; un Etat social r&eacute;gulateur s'impose prochainement en France et dans le monde, ils comprendront la non-existence du retour &agrave; un lib&eacute;ralisme dur tel que pr&eacute;conis&eacute; par Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Cet Etat social r&eacute;gulateur sera indispensable dans les prochaines d&eacute;cennies pour lutter contre la crise climatique et la destruction des &eacute;cosyst&egrave;me. Mais il pourrait l'&ecirc;tre dans quelques mois si comme beaucoup d'experts le font craindre, une crise bien plus grave que celle de 2008 &eacute;clatait et se g&eacute;n&eacute;ralisait dans le monde occidental.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il ne faudra pas compter alors sur Emmanuel Macron et son mouvement En Marche pour proposer la moindre solution. Ils s'en tiendront &agrave; leur refus de tout investissement public dans les domaines en danger.</font></p> Sat, 17 Jun 2017 23:00:00 GMT L'instrumentalisation de la séparation des pouvoirs par Emmanuel Macron http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2595 2595 <br /><font face="Arial" size="2">S'y ajoute au plan interne la volont&eacute; d'une &laquo;&nbsp;troisi&egrave;me voie&nbsp;&raquo;&nbsp; entre la gauche et la droite, volont&eacute; que l'on retrouve chez tous les gouvernements europ&eacute;ens. Rappelons qu'if a toujours &eacute;t&eacute; dit, non sans raison, que cela signifie en fait choisir, non &agrave; proprement parler le ralliement &agrave; un parti de droite, mais le ralliement aux int&eacute;r&ecirc;ts fondamentaux de la droite.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, d&egrave;s avant son &eacute;lection, Emmanuel Macron avait affirm&eacute;, plus ou moins explicitement, qu'il entendait construire &agrave; son profit un v&eacute;ritable pouvoir pr&eacute;sidentiel. Il &eacute;chappera de fait &agrave; tout contr&ocirc;le s&eacute;rieux des partis politiques et des repr&eacute;sentants du peuple. Pour parler clairement, l'on pourrait dire qu'il s'agira d'un v&eacute;ritable pouvoir autoritaire &laquo;&nbsp;soft&nbsp;&raquo; dont il tiendra tous les leviers. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D&eacute;j&agrave; le syst&egrave;me des primaires enlevait aux membres d&rsquo;un parti la possibilit&eacute; de d&eacute;signer leur candidat. Lla crise du syst&egrave;me de repr&eacute;sentation politique, ainsi que sa pr&eacute;tendue &nbsp;r&eacute;organisation par le mouvement <em>En Marche&nbsp;! </em>est l&rsquo;aboutissement d&rsquo;une tendance lourde, selon laquelle le l&eacute;gislatif est d&eacute;sign&eacute; par l'ex&eacute;cutif. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Primaut&eacute; de l'ex&eacute;cutif</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D'ores et d&eacute;j&agrave;, sous les gouvernements pr&eacute;c&eacute;dents, la plupart des pr&eacute;rogatives avaient &eacute;t&eacute; transf&eacute;r&eacute;es aux mains de l&rsquo;ex&eacute;cutif, au d&eacute;triment des pouvoirs l&eacute;gislatif et judiciaire. Cependant, c&rsquo;est la premi&egrave;re fois que le pr&eacute;sident a la possibilit&eacute; de choisir directement une partie importante des membres de l&rsquo;Assembl&eacute;e nationale. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Gr&acirc;ce &agrave; un syst&egrave;me &eacute;lectoral ayant encourag&eacute; le recul des partis traditionnels repr&eacute;sentant l'extr&ecirc;me gauche et l'extr&ecirc;me droite, il en est r&eacute;sult&eacute; une abstention record des &eacute;lecteurs refusant cette manipulation, L'alliance de <em>En Marche&nbsp;!</em> et du <em>Modem</em>&nbsp; (si celui-ci n'est pas &eacute;ject&eacute; prochainement) donne &agrave; Macron la possibilit&eacute; de b&eacute;n&eacute;ficier d'une majorit&eacute; &eacute;crasante bien qu'il n'ait recueilli initialement que le vote de 30 &agrave; 35% des &eacute;lecteurs. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, il faut consid&eacute;rer que la structure d&rsquo;<em>En Marche&nbsp;!</em> est particuli&egrave;rement centralis&eacute;e. Le mouvement pr&eacute;sente une sp&eacute;cificit&eacute;&nbsp;: les candidats &agrave; l&rsquo;&eacute;lection l&eacute;gislative ne sont pas &eacute;lus par les bases locales du mouvement, mais d&eacute;sign&eacute;s, d&rsquo;en haut, par une commission dont les membres sont choisis par Emmanuel Macron. Les &eacute;lus n&rsquo;apparaissent plus que comme les agents du Pouvoir ex&eacute;cutif. Ils lui sont redevables de leur poste et de son &eacute;ventuel renouvellement.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La volont&eacute; de r&eacute;duire le Pouvoir l&eacute;gislatif &agrave; une simple chambre d&rsquo;enregistrement est confort&eacute;e par le d&eacute;sir d&rsquo;Emmanuel Macron de l&eacute;gif&eacute;rer par ordonnances. L&rsquo;article 38 de la Constitution stipule que &laquo;&nbsp;Le gouvernement peut, pour l&rsquo;ex&eacute;cution de son programme, demander au parlement l&rsquo;autorisation de prendre par ordonnances, pendant un d&eacute;lai limit&eacute;, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi.&nbsp;&raquo; Ainsi, apr&egrave;s avoir donn&eacute; une habilitation l&eacute;gislative au gouvernement, pour un domaine tel que la r&eacute;forme de la loi du travail, le parlement ne pourra qu&rsquo;accepter ou refuser le projet pr&eacute;sent&eacute;, mais en aucun cas l&rsquo;amender. Ainsi, il aura perdu sa comp&eacute;tence l&eacute;gislative, pour une p&eacute;riode d&eacute;termin&eacute;e et dans les domaines d&eacute;finis par le projet d&rsquo;habilitation&nbsp;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La capacit&eacute; de neutralisation des Chambres est &eacute;galement renforc&eacute;e par la proposition de transformer la proc&eacute;dure acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e en une proc&eacute;dure de droit commun. Cette op&eacute;ration, d&eacute;j&agrave; existante, permet de r&eacute;duire le nombre de navettes entre les deux chambres et r&eacute;duit ainsi le temps consacr&eacute; au d&eacute;bat parlementaire. Mais la proc&eacute;dure d&rsquo;exception deviendra la r&egrave;gle.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">M&ecirc;me en ce cas, le nouveau pr&eacute;sident n&rsquo;entend pas renoncer &agrave; la proc&eacute;dure dite du &laquo;&nbsp;vote bloqu&eacute;&nbsp;&raquo;, bien connue sous le nom de 49/3. Rappelons qu'il s'agit d'une technique permettant au gouvernement d&rsquo;engager la confiance, afin de faire adopter un projet de loi sans vote de l&rsquo;Assembl&eacute;e. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Prise en mains de l'Administration</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La subordination du parlement s&rsquo;accompagne d&rsquo;une volont&eacute; de prise en main de la haute administration. Jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, ses membres &eacute;taient majoritairement choisis parmi les &laquo;&nbsp;Grands corps&nbsp;&raquo; issus de l'ENA. Ils assuraient la continuit&eacute; des institutions et b&eacute;n&eacute;fici&eacute; aient d&rsquo;une exp&eacute;rience pouvant &ecirc;tre d&eacute;terminante dans certains dossiers. Cependant, le pr&eacute;sident a annonc&eacute; sa volont&eacute; d&rsquo;utiliser son pouvoir de nomination, afin d&rsquo;avoir bien en main et au besoin remanier la haute administration&nbsp; Cette volont&eacute; ne sera pas sans effets.<br /> La haute administration joue un r&ocirc;le important dans la gouvernance exerc&eacute;e par le pouvoir ex&eacute;cutif&nbsp;: pr&eacute;paration des projets de lois, mise en place des r&eacute;formes. Elle peut disposer d&rsquo;une certaine marge de man&oelig;uvre vis-&agrave;-vis du pr&eacute;sident et du Premier ministre par la continuit&eacute; de l&rsquo;action administrative. C&rsquo;est avec la pratique, permettant &agrave; chaque nouveau pr&eacute;sident de maintenir en poste un certain nombre de directeurs, d&eacute;j&agrave; en place dans les gouvernements pr&eacute;c&eacute;dents, que rompt Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a annonc&eacute; qu'il veillera soigneusement au choix de chaque Directeur et souvent &agrave; celui de leurs collaborateurs. Pour rester en poste, tous chercheront &agrave; servir fid&egrave;lement les desiderata du pr&eacute;sident.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Le soutien des institutions internatinales aux mains des lobbies </strong></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant, quelle que soit la volont&eacute; fr&eacute;n&eacute;tique de s'imposer d'un &laquo;&nbsp;jeune homme&nbsp;&raquo; parti de peu, et sans grande exp&eacute;rience, elle ne lui aurais jamais permis de percer s'il n'avait su, avec une grande habilit&eacute; il faut en convenir, convaincre les institutions internationales qu'il s'en ferait le relais de leurs int&eacute;r&ecirc;ts..</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Nous avons plusieurs fois &eacute;voqu&eacute; ce point. Disons qu'Emmanuel Macron a pu &ecirc;tre &eacute;lu gr&acirc;ce au soutien de ce que l'on nomme en Gr&egrave;ce la &laquo;&nbsp;tro&iuml;ka&nbsp;&raquo;, Commission europ&eacute;enne, Banque centrale europ&eacute;enne et Fonds Mon&eacute;taire International. Derri&egrave;re ces institutions s'abritent les grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers et &eacute;conomiques, principalement am&eacute;ricains, qui dominent le monde. L'Allemagne en est un relais tr&egrave;s actif.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Macron et son syst&egrave;me de pouvoir quasi personnel ne pourront r&eacute;sister aux oppositions qu'ils feront na&icirc;tre qu'avec le soutien permanent de ces institutions et, en arri&egrave;re plan, de la CIA. Mais il devra en payer le prix. La composition de son gouvernement provisoire avait d&eacute;j&agrave; d&eacute;montr&eacute; qu'il avait commenc&eacute; &agrave; le faire.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> </font><br /> </p> Fri, 16 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections législatives en Grande-Bretagne et en France. Le contraste http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2593 2593 <br /><p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Au Royaume Uni, Th&eacute;r&eacute;sa May disposait, au d&eacute;but d&rsquo;avril, d&rsquo;une majorit&eacute; absolue. Se fondant sur les sondages qui donnaient une avance consid&eacute;rable aux conservateurs en cas d&rsquo;&eacute;lection anticip&eacute;e, elle a pris, le 18 avril 2017, le risque d&rsquo;organiser une nouvelle &eacute;lection pour &eacute;largir sa majorit&eacute; et pouvoir n&eacute;gocier le Brexit en position de force. Mal lui en a pris. Peu charismatique, elle a conduit une mauvaise campagne et perdu sa majorit&eacute; absolue. Elle devra donc d&eacute;sormais composer avec d&rsquo;autres partis et courir le risque de perdre le pouvoir. Que s&rsquo;est-il donc pass&eacute; dans l&rsquo;opinion anglaise pour que les &eacute;lecteurs votent, une fois de plus apr&egrave;s le BREXIT, contre les sondages et les m&eacute;dias.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">S&rsquo;agissant de Theresa May, son programme d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute;, de r&eacute;duction des d&eacute;penses publiques et la volont&eacute; de n&eacute;gocier un Brexit dur &eacute;taient connus de longue date. Ils ont pu jouer un r&ocirc;le dans la contre-performance de Theresa May, mais peut &ecirc;tre moindre que ce qu&rsquo;on en dit les m&eacute;dias.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Les deux attentats successifs de Manchester et de Londres ont donn&eacute; au th&egrave;me de la S&eacute;curit&eacute; une grande importance dans la campagne &eacute;lectorale. Les m&eacute;dias, tr&egrave;s majoritairement pro-May, en ont profit&eacute; pour attaquer sans rel&acirc;che Jeremy Corbyn sur ce sujet, les travaillistes &eacute;tant souvent jug&eacute;s laxistes en mati&egrave;re de S&eacute;curit&eacute;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Corbyn a ripost&eacute; avec le plus grand calme en attribuant la mont&eacute;e du terrorisme &agrave; l&rsquo;&laquo;incomp&eacute;tence&raquo; de Th&eacute;r&eacute;sa May dans ses pr&eacute;c&eacute;dentes fonctions de Ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, et notamment &agrave; la forte r&eacute;duction des effectifs de Police qu&rsquo;elle avait conduite. Mais il a surtout expliqu&eacute;, avec force et constance, la mont&eacute;e du terrorisme par une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable d&rsquo;alignement syst&eacute;matique sur le bellicisme US, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable d&rsquo;ing&eacute;rence tous azimuts dans les affaires d&rsquo;&eacute;tats souverains, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable de mensonges et de bombardements (Irak, Syrie, Libye) qui ne servent en rien les int&eacute;r&ecirc;ts du Royaume Uni, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable de soutien inconditionnel aux exc&egrave;s de l&rsquo;&eacute;tat h&eacute;breu.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">A la surprise g&eacute;n&eacute;rale, ce discours sur la politique &eacute;trang&egrave;re britannique semble avoir &eacute;t&eacute; entendu et compris, surtout par les jeunes, qui se sont mobilis&eacute;s en masse et ont vot&eacute; majoritairement pour Jeremy Corbyn. Th&eacute;r&eacute;sa May a donc fini par perdre sa majorit&eacute; absolue&hellip;&hellip;. en partie sur les th&egrave;mes de la s&eacute;curit&eacute; et de la politique &eacute;trang&egrave;re, ce que les m&eacute;dias ont &laquo;oubli&eacute;&raquo; de commenter&hellip;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Ce qui est historique dans l&rsquo;&eacute;lection au Royaume Uni , c&rsquo;est le taux de mobilisation des jeunes qui s&rsquo;est traduit par un taux de participation jamais atteint dans ce type d&rsquo;&eacute;lection outre Manche (76%), ce qui est plut&ocirc;t sain dans une d&eacute;mocratie digne de ce nom.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Ce qui est historique c&rsquo;est que 40 % des britannique aient pu voter, contre la pression des m&eacute;dias et de certains lobbies, pour un homme qui remet en cause l&rsquo;all&eacute;geance automatique et le suivisme du Royaume Uni aux USA, pour un homme qui pr&ocirc;ne la non ing&eacute;rence, pour un homme qui explique la mont&eacute;e du terrorisme par les exc&egrave;s et les bombardements injustes de la coalition occidentale contre des pays qui ne leur demandaient rien (Irak, Libye, Syrie) pour un homme clairement pro-Palestinien et qui assume clairement son anti-sionisme . &hellip;., en liaison avec ses <a href="ttp://www.info-palestine.eu/spip.php?article15660%20%29." data-wpel-link="internal">nombreux amis isra&eacute;liens.&nbsp;</a></font></p> <div style="float:none;margin:10px 0 10px 0;text-align:center;"> </div> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Madame Th&eacute;r&eacute;sa May reste au pouvoir, mais elle est affaiblie. Elle aura d&eacute;sormais des difficult&eacute;s &agrave; imposer son point de vue, notamment en mati&egrave;re de politique &eacute;trang&egrave;re.</font></p> <h4 style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Et pendant ce temps, en France &hellip;</font></h4> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Au taux de participation historiquement haut de l&rsquo;&eacute;lection britannique du 8 juin, s&rsquo;oppose le taux historiquement bas de l&rsquo;&eacute;lection fran&ccedil;aise du 11 juin.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Jamais dans l&rsquo;histoire des &eacute;lections l&eacute;gislatives fran&ccedil;aises le taux d&rsquo;abstention n&rsquo;avait atteint un tel niveau.: 51,3 % auxquels on peut d&rsquo;ailleurs ajouter ajouter 1,08 % de votes blancs ou nuls&hellip;..</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Il y donc bien eu un &laquo;tsunami historique d&rsquo;abstentions&raquo; qui n&rsquo;est &eacute;videmment pas sans raison et sans risque pour le futur.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le deuxi&egrave;me fait historique est le tr&egrave;s faible score, en voix, du parti du pr&eacute;sident &laquo;La R&eacute;publique en Marche&raquo; qui ne rassemble sur ses candidats que 6,39 millions de suffrages soit 13,3 % des inscrits. En d&rsquo;autres termes, 41,2 millions d&rsquo;&eacute;lecteurs, soit 86,7% des inscrits n&rsquo;ont pas vot&eacute; pour le parti d&rsquo;un Pr&eacute;sident pourtant &eacute;lu avec 8,4 millions de voix au premier tour (o&ugrave; est le vote d&rsquo;adh&eacute;sion tel que les m&eacute;dias nous l&rsquo;ont pr&eacute;sent&eacute; ?</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Jamais dans l&rsquo;histoire des l&eacute;gislatives fran&ccedil;aises le parti du Pr&eacute;sident &eacute;lu n&rsquo;a obtenu, au premier tour des l&eacute;gislatives, les suffrages d&rsquo;adh&eacute;sion d&rsquo;un aussi faible pourcentage des inscrits, suffrages qui devraient pourtant suffire &agrave; obtenir une majorit&eacute; absolue &eacute;crasante en si&egrave;ges. C&rsquo;est ce parti qui ne repr&eacute;sentera finalement qu&rsquo; une infime partie de l&rsquo;&eacute;lectorat qui va r&eacute;gner sans partage sur la France pendant les cinq prochaines ann&eacute;es. Les m&eacute;dias n&rsquo;ont pas beaucoup insist&eacute; sur cette tr&egrave;s faible repr&eacute;sentativit&eacute; des candidats &laquo;en marche&raquo; dont certains, qui seront &eacute;lus dimanche prochain, n&rsquo;ont pas recueilli plus de 8% des inscrits au premier tour pour soutenir leur projet . &hellip;..</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Contrairement &agrave; ce qui nous a &eacute;t&eacute; rab&acirc;ch&eacute; par les m&eacute;dias, le pr&eacute;sident et son parti ne sont pas &laquo;anti-syst&egrave;me&raquo;. Ils sont, &agrave; l&rsquo;oppos&eacute; de Monsieur Jeremy Corbyn, europ&eacute;istes, mondialistes, otaniens, bellicistes et interventionnistes en politique &eacute;trang&egrave;re, align&eacute;s sur la position n&eacute;oconservatrice US, pour un soutien inconditionnel &agrave; l&rsquo;&eacute;tat h&eacute;breu.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le soutien unanime des m&eacute;dias au pr&eacute;sident &eacute;lu et &agrave; ses candidats (plus de 11 000 articles et 1200 couvertures de magazine pro-Macron lors de la campagne pr&eacute;sidentielle) est l&agrave; pour nous confirmer qu&rsquo;on est bien en pr&eacute;sence de la substantifique moelle du &laquo;syst&egrave;me&raquo;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le risque n&rsquo;est pas nul qu&rsquo;un &eacute;lectorat d&eacute;sabus&eacute;, qui consid&egrave;re que les &eacute;lections ne servent plus &agrave; rien se fasse entendre dans la rue d&egrave;s la publication des premi&egrave;res ordonnances en Septembre. A moins qu&rsquo;il ne se r&eacute;signe &hellip;&hellip; Le risque n&rsquo;est pas nul non plus qu&rsquo;un d&eacute;rapage belliciste au proche orient, dans le sillage de Washington, conduise ce qui reste de notre beau pays vers l&rsquo;ab&icirc;me.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">En tous cas, la d&eacute;mocratie anglaise post-Brexit semble bien vivante. La d&eacute;mocratie fran&ccedil;aise, elle, semble aujourd&rsquo;hui bien malade, si ce n&rsquo;est moribonde.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Les britanniques font valoir leurs id&eacute;es dans les urnes en &eacute;cartant la propagande m&eacute;diatique (Brexit, derni&egrave;res l&eacute;gislatives). Les fran&ccedil;ais, en net retard sur les anglo-saxons, se r&eacute;signent ou suivent en trop grand nombre (6,3 millions, c&rsquo;est peu mais &ccedil;a n&rsquo;est pas rien), le discours convenu des m&eacute;dias militants.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Wait and See.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial"><strong>G&eacute;n&eacute;ral (2S) Dominique Delawarde</strong></font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial"><em>Ancien chef &laquo;Situation-Renseignement-Guerre &eacute;lectronique&raquo; &agrave; l&rsquo;&Eacute;tat-major interarm&eacute;es de planification op&eacute;rationnelle</em></font></p> Tue, 13 Jun 2017 23:00:00 GMT Alain Supiot http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2590 2590 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> <a href="https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/">https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/</a><br /> Wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Supiot">https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Supiot</a><br /> Ecoutez le sur <a href="https://www.youtube.com/watch?v=VW0eQzrgiMY" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=VW0eQzrgiMY</a></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans son programme politique, avant son &eacute;lection &agrave; l'Elys&eacute;e, puis depuis, Emmanuel Macron a annonc&eacute; son intention de modifier en profondeur le droit du travail. Non seulement ceci supposera une refonte compl&egrave;te de la loi dite El Khomri, mais toute une s&eacute;rie d'autres mesures d'inspiration &laquo;&nbsp;lib&eacute;rale&nbsp;&raquo; qu'il n'a pas encore expos&eacute;es en d&eacute;tail, mais qui iront dans le m&ecirc;me sens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Ni lui ni le Premier ministre n'ont encore voulu en parler ouvertement aux organisations syndicales. Ils ont laiss&eacute; entendre qu'une place restera ouverte &agrave; la n&eacute;gociation, mais les syndicats doutent beaucoup qu'il y ait n&eacute;gociation v&eacute;ritable, avec concessions de part et d'autre. Avec la majorit&eacute; &eacute;crasante obtenue par le parti France en marche d'Emmanuel Macron, on peut penser que le gouvernement pourra, sans m&ecirc;me recourir &agrave; des ordonnances, imposer toutes les mesures qui paraitront opportunes au grand patronat, comme aux forces conservatrices dominant en Europe, pour qui le droit du travail &agrave; la Fran&ccedil;aise, n&eacute; de la R&eacute;sistance, a toujours &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute; comme une menace permanente. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces forces conservatrices font valoir aujourd'hui qu'avec le d&eacute;veloppement de l'&eacute;conomie num&eacute;rique, le droit du travail &agrave; la fran&ccedil;aise, non seulement ne s'impose plus, mais constitue un obstacle insupportable. Avec ce que l'on appelle l'ub&eacute;risation, on voit aujourd'hui ce qu'il en est: le travailleur individuel ind&eacute;pendant trait&eacute; comme un mal &agrave; faire rapidement dispara&icirc;tre, le pouvoir restant aux mains des entreprises num&eacute;riques anonymes, souvent d'ailleurs am&eacute;ricaines. Le tout bien entendu aux d&eacute;pens du &laquo;&nbsp;consommateur final&nbsp;&raquo;, que lui non plus on ne consulte pas. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Alain Supiot, professeur au Coll&egrave;ge de France, sp&eacute;cialiste du droit du travail, a depuis longtemps soulign&eacute; les dangers de ces projets, mais aucune publicit&eacute; n'a &eacute;t&eacute; faite, ni par les pouvoirs publics ni par les m&eacute;dias, &agrave; son travail. Nous pensons utile ici, dans cette rubrique dite de l'Invit&eacute; du mois, de contribuer &agrave; faire conna&icirc;tre Alain Supiot et son travail. Pr&eacute;cisons que notre d&eacute;marche n'a en aucune mesure &eacute;t&eacute; suscit&eacute; par ce juriste fort modeste. Nous ne lui avons m&ecirc;me pas demand&eacute; l'autorisation. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Alain Supiot a toujours soulign&eacute; les dangers de la primaut&eacute; accord&eacute;e &agrave; l&rsquo;accord d&rsquo;entreprise, qui deviendrait un instrument de mise en concurrence sociale des travailleurs. Il plaide pour une &laquo;&thinsp;vraie r&eacute;forme&thinsp;&raquo; du droit du travail, r&eacute;pondant aux transformations de l&rsquo;organisation de l&rsquo;&eacute;conomie, ainsi qu&rsquo;&agrave; la r&eacute;volution technologique en cours.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">Il a rappel&eacute; que l</span></strong>a suppression, en 1986, de l&rsquo;autorisation administrative de licenciement, qui avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme le principal frein &agrave; l&rsquo;embauche, n&rsquo;a pas entra&icirc;n&eacute; les cr&eacute;ations d&rsquo;emplois promises. La cr&eacute;ation d&rsquo;emploi d&eacute;pend beaucoup plus des investissements productifs entrainant de nouvelles demandes, que de r&eacute;formes l&eacute;gislatives. De la m&ecirc;me fa&ccedil;on la r&eacute;forme des normes comptables a pr&eacute;cipit&eacute; les entreprises dans le &laquo; court-termisme &raquo; et encourag&eacute; les &laquo; licenciements boursiers &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certes, il faut r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; la r&eacute;forme du droit du travail, du fait de la r&eacute;volution permanente des modes d&rsquo;organisation de production et des techniques. Mais si c'est le pouvoir patronal, relay&eacute; et soutenu par les Pouvoirs Publics, qui d&eacute;cide seul ce qui doit en &ecirc;tre, ce seront les travailleurs et au del&agrave; d'eux la d&eacute;mocratie dans son ensemble, qui en seront les victimes. On reproche aux syndicats de travailleurs, plus particuli&egrave;rement &agrave; la CGT, de n'avoir aucune ouverture &agrave; cet &eacute;gard. Mais par quoi les remplacer? </font></p> Mon, 12 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections en France. Résignation sans espoir. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2589 2589 <br /><font face="Arial" size="2">&nbsp;Voir par exemple <a href="http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html">http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html</a> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant beaucoup de commentateurs s'attardent sur les absentions, lesquelles s'ajoutent aux non-inscrits. LREM, auquel s'adjoint le MODEM, n'ont re&ccedil;u au premier tour que l'appui d'environ 32% des &eacute;lecteurs. On ne peut gu&egrave;re parler de tremblement de terre. Certes, LREM compte sur le r&eacute;gime &eacute;lectoral excluant radicalement la repr&eacute;sentation proportionnelle et sur les ralliements impos&eacute;s par un scrutin &agrave; deux tour pour disposer d'une majorit&eacute; &eacute;crasante le 18 juin au 2e tour. Mais cette majorit&eacute;, certes l&eacute;gale en termes de droit, repr&eacute;sentera-t-elle une v&eacute;ritable majorit&eacute; dans l'opinion? Sans doute pas. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">On peut douter que les &eacute;lecteurs respectifs du FN, des R&eacute;publicains, de la France Insoumise, sans compter ce qui reste de sympathisants du Parti socialiste, deviennent brutalement &laquo;&nbsp;macroniens&nbsp;&raquo;. Certes, certains de leurs repr&eacute;sentants le feront pas int&eacute;r&ecirc;t, mais leur masse ne changera pas subitement de convictions. Ils ne se rallieront pas brutalement &agrave; la politique attendue d'Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui ne fera qu'aggraver leur opposition. Seule l'incapacit&eacute; des leaders de ces mouvements &agrave; s'entendre pour former une force politique coh&eacute;rente, sur la base des nombreux points qui les rassemblent, sauvera Macron et LREM d'une opposition efficace. Ceci tant au Parlement que dans les &eacute;lections locales ou dans un pr&eacute;visible &laquo;&nbsp;3e tour social&nbsp;&raquo;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">De son c&ocirc;t&eacute; l'opinion, manipul&eacute;e d'une fa&ccedil;on exceptionnelle, comme dans d'autres pays europ&eacute;ens, par des m&eacute;dias totalement soumis aux int&eacute;r&ecirc;ts internationaux, &eacute;conomiques et financiers, qui ont fait &eacute;lire Macron, tardera sans doute &agrave; r&eacute;agir. On peut penser qu'en fait, comme en Gr&egrave;ce (voir notre article &laquo;&nbsp;Sur le d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le</a>) les populations se r&eacute;signeront &agrave; ce qu'elles consid&eacute;reront comme une &eacute;volution in&eacute;vitable du monde actuel. Les &laquo;&nbsp;puissants&nbsp;&raquo; au pouvoir n'abandonneront pas celui-ci. Ils sont pr&ecirc;ts &agrave; engager une r&eacute;pression de masse <span style="font-style: normal">si besoin &eacute;tait. Or &agrave; quoi bon s'opposer pour se faire massacrer, dans tous les sens du terme. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal">La m&ecirc;me r&eacute;signation sans espoir se d&eacute;veloppe aujourd'hui, comme nous l'avons relat&eacute; dans d'autres articles, face &agrave; la concurrence mondiale aveugle entre grands int&eacute;r&ecirc;ts, m&ecirc;me si celle-ci continue &agrave; d&eacute;truire les ressources naturelles et menace &agrave; terme la survie de l'humanit&eacute;. Que faire contre ces int&eacute;r&ecirc;ts qui ont la force pour eux? Manifester dans les rues, &eacute;crire des articles et des livres? Plaisanterie. <br /> </span></font></p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal"><font color="#FF0000"><em>NB. Cet &eacute;ditorial ne refl&egrave;te pas n&eacute;cessairement le point de vue de l'ensemble de notre Comit&eacute; de r&eacute;daction.</em></font><br /> </span></font> </p> Sun, 11 Jun 2017 23:00:00 GMT