Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sun, 21 Jan 2018 19:21:30 GMT Les détenus « radicalisés » à l'assaut du système pénitentiaire français http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2868 2868 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180118104059_manifestations_gardiens.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Lire&nbsp;<a href="http://www.leparisien.fr/politique/prison-de-vendin-le-vieil-visite-chahutee-pour-la-ministre-nicole-belloubet-16-01-2018-7503501.php">http://www.leparisien.fr/politique/prison-de-vendin-le-vieil-visite-chahutee-pour-la-ministre-nicole-belloubet-16-01-2018-7503501.php</a></p> <p>Les d&eacute;tenus radicalis&eacute;s seront de plus en plus nombreux, jusqu&#39;&agrave; bient&ocirc;t repr&eacute;senter des effectifs consid&eacute;rables. Ceci d&#39;une part parce que la propagande islamiste prolif&egrave;re dans les prisons, visant d&#39;ailleurs aussi bien les d&eacute;tenus non musulmans que les musulmans. D&#39;autre part aussi parce qu&#39;avec le retour attendu en France de centaines de combattants du djihad ayant la nationalit&eacute; fran&ccedil;aise, dont certains pourront &ecirc;tre incarc&eacute;r&eacute;s, m&ecirc;me pour de courtes dur&eacute;es, ce retour multipliera l&#39;appel &agrave; la radicalisation dans les prisons fran&ccedil;aises &ndash; ceci m&ecirc;me si ces radicalis&eacute;s sont isol&eacute;s dans des quartiers sp&eacute;ciaux. Aur&eacute;ol&eacute;s de leur prestige de combattants et de celui de leurs exploits (notamment d&eacute;capitation des incroyants), ils feront n&eacute;cessairement des &eacute;mules, notamment aupr&egrave;s des jeunes d&eacute;tenus.</p> <p>L&#39;exp&eacute;rience montre que souvent ces nouveaux radicalis&eacute;s n&#39;ont pas besoin de se procurer des armes. Avec l&#39;usage d&#39;outils de cuisine ou de leurs poings, ils peuvent gravement blesser des gardiens insuffisamment nombreux.</p> <p>Le gouvernement, au dessus de l&#39;administration p&eacute;nitentiaire, refuse encore d&#39;admettre que cette radicalisation n&#39;est qu&#39;un aspect en France du combat que m&egrave;ne dor&eacute;navant dans le monde un nombre croissant de combattants islamistes s&#39;&eacute;tant mis au service de ce qu&#39;ils nomment leur foi.</p> <p>Les d&eacute;tenus, souvent jeunes, ne se radicalisent pas, ils ne font pour reprendre les termes de Riposte la&iuml;que &laquo;<em>&nbsp;que revenir aux sources originelles de l&rsquo;islam qui leur font d&eacute;couvrir les exigences d&rsquo;une v&eacute;ritable identit&eacute; musulmane articul&eacute;e autour de la renaissance de l&rsquo;&acirc;me musulmane, de la sup&eacute;riorit&eacute; du musulman, de la haine du juif, du chr&eacute;tien et des non-musulmans, de l&rsquo;esprit guerrier qui doit animer chaque musulman, de la sublimation et l&rsquo;id&eacute;alisation absolue de la mort, le rejet des valeurs non-musulmanes et de l&rsquo;Occident &agrave; l&rsquo;origine de la d&eacute;cadence de leur civilisation&nbsp;&raquo; </em>voir <a href="https://ripostelaique.com/les-soldats-dallah-sont-en-guerre-contre-les-non-musulmans.html">https://ripostelaique.com/les-soldats-dallah-sont-en-guerre-contre-les-non-musulmans.html</a></p> <p>Il faut ajouter que les familles de ces d&eacute;tenus, plus moins radicalis&eacute;es elles-m&ecirc;me, propageront dans les banlieues dites sensibles les mots d&#39;ordre de djihad dont les agresseurs de gardiens de prison se feront d&eacute;sormais les missionnaires.</p> <p>Il ne nous appartient pas ici de sugg&eacute;rer des mesures pr&eacute;ventives ou r&eacute;pressives aux pouvoirs publics &ndash; si du moins ceux-ci acceptaient de reconna&icirc;tre le probl&egrave;me. Disons seulement que dans de nombreux pays dits civilis&eacute;s, &agrave; commencer par les Etats-Unis ou la Russie, voire la Suisse, le probl&egrave;me de la guerre men&eacute;e contre le syst&egrave;me p&eacute;nitentiaire par la radicalisation suscite des mesures pr&eacute;ventives plus radicales qu&#39;en France.</p> Wed, 17 Jan 2018 23:00:00 GMT Tunisie. C'était à prévoir, c'est arrivé. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2853 2853 <br /><p>Article original &agrave; <a href="http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22431">http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22431</a></p> <p>Aux quatre coins du pays, des jeunes marginalis&eacute;s ont attaqu&eacute; des postes de police, des supermarch&eacute;s, des si&egrave;ges de l&rsquo;autorit&eacute; &ndash;recettes des finances, municipalit&eacute;s, gouvernorats &ndash; et bloqu&eacute; des trains, et se sont heurt&eacute;s aux policiers et militaires, qui ont fait un usage g&eacute;n&eacute;reux de gaz lacrymog&egrave;nes. Un homme de 43, Khomsi Yafreni, a &eacute;t&eacute; tu&eacute; &agrave; Tebourba lundi soir et ses fun&eacute;railles mardi ont donn&eacute; lieu &agrave; de nouveaux affrontements. Le minist&egrave;re de l&rsquo;Int&eacute;rieur a d&eacute;menti qu&rsquo;il ait &eacute;t&eacute; tu&eacute; par les forces de l&rsquo;ordre. 237 &laquo; casseurs &raquo; ont &eacute;t&eacute; arr&ecirc;t&eacute;s . La r&eacute;action du gouvernement et des m&eacute;dias officiels a &eacute;t&eacute; lamentablement unanime : il ne s&rsquo;agit pas de protestations, mais d&rsquo;&eacute;meutes d&eacute;clench&eacute;es par des voyous et des bandits. &laquo; On ne proteste pas la nuit &raquo;, a &eacute;t&eacute; la sentence &eacute;mise par le Premier ministre Youssef Chahedh, qui a promis que &laquo; 2018 serait la derni&egrave;re ann&eacute;e difficile pour la Tunisie &raquo;. On aimerait bien le croire.</p> <p>Le feu qui couvait a &eacute;t&eacute; d&eacute;clench&eacute; par l&rsquo;entr&eacute;e en vigueur de la Loi de Finances 2018, qui entra&icirc;ne une augmentation du co&ucirc;t de la vie de 20 &agrave; 30%. Tout augmente : imp&ocirc;ts directs et indirects, TVA, taxes &agrave; la consommation, taxes douani&egrave;res, imp&ocirc;ts sur les salaires. Bref, un programme aust&eacute;ritaire dans le plus pur style de la Banque mondiale. Youssef Chahed avait appel&eacute; en d&eacute;but d&rsquo;ann&eacute;e les Tunisiens &agrave; faire des sacrifices pour redresser la situation, prenant l&rsquo;exemple du Portugal, dont le Premier ministre socialiste Antonio Costa lui a rendu visite en novembre dernier. Les deux hommes n&rsquo;ont-ils pas dispos&eacute; d&rsquo;interpr&egrave;tes comp&eacute;tents ? En tout cas, Chahed, comme ses thurif&eacute;raires des m&eacute;dias, semble ignorer totalement, que, depuis les &eacute;lections de 2015, le Portugal, gouvern&eacute; &agrave; gauche, a port&eacute; un fort coup d&rsquo;arr&ecirc;t aux mesures aust&eacute;ritaires.</p> <p>La justification de ces augmentations &agrave; l&rsquo;origine de la col&egrave;re g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e est le d&eacute;ficit des finances publiques. Ce d&eacute;ficit a plusieurs raisons.&nbsp;Il y a bien s&ucirc;r l&rsquo;effondrement de l&rsquo;industrie touristique suite aux attentats terroristes du Bardo et de Sousse. Mais ce d&eacute;clin du tourisme de masse a commenc&eacute; d&egrave;s le lendemain de la r&eacute;volution de 2010-2011. Les agences touristiques europ&eacute;ennes ont commenc&eacute; alors &agrave; d&eacute;conseiller la destination Tunisie, faisant miroiter des offres plus all&eacute;chantes : la Gr&egrave;ce o&ugrave; la crise cassait les prix, et le Maroc, dont on vantait la stabilit&eacute;. Les touristes russes et est-europ&eacute;ens n&rsquo;ont pas combl&eacute; le d&eacute;ficit de touristes allemands, italiens, belges et fran&ccedil;ais. Les touristes chinois se font attendre : l&rsquo;accord conclu par la Tunisie de la Tro&iuml;ka et la Turquie d&rsquo;Erdogan avec la Chine pour faire venir des d&eacute;tenteurs de yuans dans les deux pays, n&rsquo;est jamais devenu une r&eacute;alit&eacute;. Le terrorisme n&rsquo;a fait qu&rsquo;acc&eacute;l&eacute;rer le d&eacute;clin d&rsquo;une industrie touristique ax&eacute;e sur le bronzage idiot dans des complexes de b&eacute;ton cauchemardesques qui n&rsquo;attirent plus les Europ&eacute;ens, jeunes comme vieux, qui aspirent de plus en plus &agrave; un tourisme intelligent et les mettant en contact avec la soci&eacute;t&eacute; r&eacute;elle du pays o&ugrave; ils vont passer leurs vacances.</p> <p>Il y a bien s&ucirc;r le march&eacute; noir, qui implique l&rsquo;&eacute;vasion fiscale et la corruption. L&rsquo;&eacute;conomie &laquo; souterraine &raquo;, &laquo; parall&egrave;le &raquo;, &laquo; immerg&eacute;e &raquo;, n&rsquo;est d&eacute;sormais plus ni souterraine ni parall&egrave;le, elle s&rsquo;affiche au grand jour et est le seul secteur en croissance. Le coup m&eacute;diatique lanc&eacute; par le gouvernement au d&eacute;but du Ramadan de l&rsquo;ann&eacute;e derni&egrave;re &ndash; une op&eacute;ration &laquo; coup de poing &raquo; fortement m&eacute;diatis&eacute;e contre des grands corrompus et corrupteurs &ndash; n&rsquo;a &eacute;t&eacute; qu&rsquo;un simulacre. La plupart des interpell&eacute;s sont &agrave; nouveau en libert&eacute;. Il s&rsquo;agissait pour Chahed de faire passer la pilule de la loi dite de &laquo; r&eacute;conciliation &eacute;conomique &raquo; blanchissant la &laquo; trabelsia &raquo;, entendez la n&eacute;buleuse d&rsquo;affairistes qui avaient eu partie li&eacute;e avec la &laquo; familia &raquo; de Ben Ali et sa coiffeuse d&rsquo;&eacute;pouse, Le&iuml;la Trabelsi, pour contr&ocirc;ler tout business lucratif avec des m&eacute;thodes mafieuses.</p> <p>Il y a bien s&ucirc;r l&rsquo;augmentation pl&eacute;thorique des effectifs de la fonction publique, pass&eacute;s de 600 000 &agrave; plus de 800 000 en 7 ans, ce qui ne pla&icirc;t pas du tout &agrave; la Banque mondiale, qui inventa dans les ann&eacute;es 1980 &laquo; l&rsquo;ajustement structurel &raquo; pour les pays endett&eacute;s du Tiers-Monde. Entretemps, &ccedil;a ne s&rsquo;appelle plus l&rsquo;ajustement structurel, mais la m&eacute;thode est devenue universelle, des USA &agrave; la Gr&egrave;ce, au Portugal, &agrave; l&rsquo;Espagne et &agrave; l&rsquo;Irlande. Mais les gouvernements qui se sont succ&eacute;d&eacute;s dans la Tunisie de l&rsquo;apr&egrave;s-r&eacute;volution ont de toute &eacute;vidence pr&eacute;f&eacute;r&eacute; r&eacute;pondre &agrave; la demande massive de revenu des jeunes &ndash;dipl&ocirc;m&eacute;s ou non &ndash; en en int&eacute;grant une petite partie dans la bureaucratie &eacute;tatique &ndash;pour mieux les contr&ocirc;ler &ndash; plut&ocirc;t que de prendre des dispositions pragmatiques de soutien aux initiatives de cr&eacute;ation autonome d&rsquo;entreprises du &laquo; tiers secteur &raquo;, que ce soit pour des activit&eacute;s traditionnelles &ndash;agriculture, artisanat, tourisme chez l&rsquo;habitant &ndash; ou li&eacute;es aux nouveaux m&eacute;tiers de l&rsquo;informatique et de la t&eacute;l&eacute;matique.</p> <p>Mais la cause principale de ce d&eacute;ficit des finances publiques est le sujet tabou : le service de la dette int&eacute;rieure et ext&eacute;rieure du pays. Les deux propositions de lois d&eacute;pos&eacute;es au parlement provisoire puis &agrave; l&rsquo;Assembl&eacute;e des repr&eacute;sentants du peuple issue des &eacute;lections d&rsquo;octobre 2014 pour un audit de la dette publique contract&eacute;e par la Tunisie de Ben Ali, sont rest&eacute;es lettre morte : elles ont &eacute;t&eacute; enregistr&eacute;es puis enterr&eacute;es (Lire&nbsp;<a href="http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=18212">Tunisie : d&eacute;p&ocirc;t d&#39;une proposition de loi instaurant un audit de la dette publique</a>). Or, le service de cette dette, de toute vraisemblance odieuse et ill&eacute;gitime, s&rsquo;&eacute;l&egrave;vera en 2018 &agrave; 22% des d&eacute;penses publiques. Rien que le service de la dette ext&eacute;rieure &eacute;quivaut &agrave; plus de 50% de la masse salariale de la fonction publique. Pour ce qui est de la dette int&eacute;rieure, la mise en &oelig;uvre, l&rsquo;ann&eacute;e derni&egrave;re, d&rsquo;une des conditions pos&eacute;es par la Banque mondiale pour continuer &agrave; pr&ecirc;ter de l&rsquo;argent &agrave; la Tunisie &ndash; rendre la Banque centrale tunisienne &laquo; ind&eacute;pendante &raquo; de l&rsquo;&Eacute;tat &ndash; n&rsquo;a fait qu&rsquo;aggraver les choses : d&eacute;sormais l&rsquo;&Eacute;tat ne peut plus faire d&rsquo;emprunts &agrave; taux z&eacute;ro et &agrave; br&egrave;ve &eacute;ch&eacute;ance &agrave; la BCT pour combler des trous. (Lire&nbsp;<a href="http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=17777">En quatre jours, la coalition quadripartite au pouvoir a ramen&eacute; la Tunisie en arri&egrave;re d&#39;un si&egrave;cle et demi</a>).</p> <p><a href="http://www.leconomistemaghrebin.com/wp-content/uploads/2017/12/dette_exterieur_l_economiste_maghrebin-1200x499.png"><img alt="http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17714.jpg" src="http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17714.jpg" style="height:291px; width:700px" /></a></p> <p>Les &eacute;meutes et pillages sont la r&eacute;ponse des d&eacute;poss&eacute;d&eacute;s &agrave; une situation qui semble sans issue. De Kasserine &agrave; Siliana, de K&eacute;libia &agrave; Thala, de Sidi Bouzid &agrave; Gafsa, les gens en ont assez&nbsp; des promesses non tenues, des id&eacute;aux proclam&eacute;s mais trahis, du gu&eacute;pardisme &agrave; l&rsquo;&oelig;uvre &ndash;&laquo; Nous changerons tout pour que rien ne change &raquo;. Ils ont fait confiance aux islamistes et aux d&eacute;mocrates, qui les ont trahis. Ils ont ensuite fait confiance aux tenants de l&rsquo;ancien r&eacute;gime relook&eacute;s en &laquo; centristes &raquo; techno-d&eacute;mocrates, qui n&rsquo;en finissent pas de les d&eacute;cevoir. La &laquo; gauche radicale &raquo; n&rsquo;a qu&rsquo;une existence virtuelle et un enc&eacute;phalogramme pratiquement plat. Les jeunes &ndash;qui le restent d&eacute;sormais jusqu&rsquo;&agrave; la quarantaine &ndash; ont vu toutes les portes se fermer : fini le travail saisonnier dans le secteur touristique, finie l&rsquo;&eacute;migration en Libye, finie la fuite par la mer vers l&rsquo;Europe &ndash;Frontex veille -, fini le r&ecirc;ve du paradis sur terre du c&ocirc;t&eacute; de la Syrie et de l&rsquo;Irak (qui n&rsquo;a de toute fa&ccedil;on attir&eacute; qu&rsquo;une petite minorit&eacute; d&eacute;boussol&eacute;e). Les places sont ch&egrave;res dans les ONG subventionn&eacute;es, qui ont fait le plein. Ne reste que l&rsquo;&eacute;meute. En ce mois de janvier, elle s&rsquo;imposait, comme elle s&rsquo;est impos&eacute;e en janvier 1978, en janvier 1984, en janvier 2011.</p> <p><strong>Fausto Giudice</strong></p> Wed, 10 Jan 2018 23:00:00 GMT La domination des milliardaires http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2831 2831 <br /><h2>&nbsp;</h2> <p>Selon Bloomberg, les milliardaires, en moyenne, ont vu leur fortune s&#39;accroitre de $2,7 milliards par jour, soit pour chacun $5,400,000 par jour ou $225,000 par heure. Dans le m&ecirc;me temps, selon les US Centers for Disease Control, l&#39;esp&eacute;rance de vie globale n&#39;a cess&eacute; de diminuer aux Etats-Unis.</p> <p>Pour prendre un autre &eacute;l&eacute;ment de comparaison, il faut indiquer que $5.3 trillions contr&ocirc;l&eacute;s par les plus riches correspondent &agrave; 2 fois le PNB (Produit national brut) du Mexique, pays de 128 millions d&#39;habitants. Il s&#39;agit du double des PNB confondus de l&#39;Argentine, du Chili et du P&eacute;rou. Le PNB fran&ccedil;ais est environ de 2.276 milliards. (Voir <a href="https://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=65&amp;l=fr">https://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=65&amp;l=fr</a>&nbsp;)</p> <p>Les Nations Unies estiment qu&#39;il faudrait $30 milliards par an pour &eacute;radiquer la faim dans le monde. Or Jeff Bezos, fondateur d&#39;Amazon, a vu sa fortune s&#39;accroitre de $34.2S en 2017. Son gain pour la derni&egrave;re ann&eacute;e correspond aux PNB r&eacute;unis de la Jama&iuml;que, du Niger et du Zimbabwe, soit 39 millions d&#39;habitants au total<br /> <br /> <strong>R&eacute;signation voire fascination</strong></p> <p>Les chiffres publi&eacute;s par Bloomberg n&#39;ont gu&egrave;re suscit&eacute; d&#39;&eacute;motion dans le monde. L&#39;in&eacute;galit&eacute; ainsi r&eacute;v&eacute;l&eacute;e entre les 500 milliardaires et les 5 milliards de pauvres est consid&eacute;r&eacute;e par l&#39;opinion comme allant de soi. Suivre son accroissement suscite de la curiosit&eacute;, sinon de la fascination, mais pas d&#39;indignation. L&#39;on consid&egrave;re g&eacute;n&eacute;ralement que les fortunes des 500 milliardaires correspond en fait &agrave; des services rendus. Or c&#39;est &eacute;videmment faux. Il s&#39;agit d&#39;un accaparement du travail fourni par les autres.</p> <p>Prenons l&#39;exemple de Jeff Bezos, avec Amazon. Cette entreprise, profitant du manque de politiques &eacute;conomiques et fiscales int&eacute;gr&eacute;es dans le monde, a r&eacute;ussi &agrave; mettre en difficult&eacute;, sinon en ch&ocirc;mage, des milliers de redistributeurs et producteurs primaires. Certes, une organisation exemplaire au niveau de la gestion par Internet de ses services lui permet g&eacute;n&eacute;ralement de faire jeu &eacute;gal en termes de services rendus avec les petits commerces locaux. Mais ceci se fait aux d&eacute;pends des budgets publics.</p> <p>Amazon, comme l&#39;on sait, ne paie pas d&#39;imp&ocirc;ts. Elle ne contribue pas aux d&eacute;penses de sant&eacute; ou d&#39;&eacute;ducation. Les infrastructures et r&eacute;seaux de t&eacute;l&eacute;communications qu&#39;elle utilise exclusivement et qui font une grande partie de ses b&eacute;n&eacute;fices, ont &eacute;t&eacute; financ&eacute;s par des Etats ou des fournisseurs de service. Il en est de m&ecirc;me des r&eacute;seaux physiques de redistribution qu&#39;elle utilise pour livrer ses produits au plus pr&egrave;s des consommateurs finaux. Ce sont &eacute;galement les Etats qui prendront en charge les dizaines de milliers de ch&ocirc;meurs r&eacute;sultant de la concurrence qu&#39;elle leur fait. Enfin, si des petites entreprises r&eacute;ussissaient &agrave; se regrouper pour rendre des services en ligne analogues, elles seront vite torpill&eacute;es par des attaques cibl&eacute;es de Amazon.</p> <p>Mais que font les 500 milliardaires de leurs milliards. Une partie va dans les paradis fiscaux, en r&eacute;serve. Une autre sert &agrave; financer des d&eacute;penses de luxe, tels les m&eacute;ga-yachts qui n&#39;int&eacute;ressent que quelques chantiers. Une part sans doute consid&eacute;rable, bien que mal connue, s&#39;investit dans les industries d&#39;armements. Quand l&#39;on sait l&#39;importance des d&eacute;penses militaires de certains Etats, notamment des Etats-Unis, on peut penser que les industriels peuvent convenablement r&eacute;mun&eacute;rer les pr&ecirc;ts que leur consentent les super-riches. (<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_dépenses_militaires">https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_d%C3%A9penses_militaires</a>) Or qui dit d&eacute;penses militaires dit victimes par dizaines de milliers (comme actuellement au Yemen ) dont les riches ne se pr&eacute;occupent &eacute;videmment pas, laissant aux populations locales le soin de les prendre en charge.</p> <p>Des mouvements politiques, comme ici la France Insoumise, n&#39;ignorent &eacute;videmment pas ces faits. Les plus optimistes esp&egrave;rent que des r&eacute;voltes sociales en profondeur pourront ramener un peu d&#39;&eacute;galit&eacute;. Nous pensons pour notre part que c&#39;est une illusion. Les 500 milliardaires ont tous les moyens policiers et militaires pour faire taire les opposants - sans mentionner les milices priv&eacute;es dont le budget dans certains Etats d&eacute;passe celui des forces arm&eacute;es. Si la menace se pr&eacute;cisait, ils n&#39;h&eacute;siteraient pas &agrave; s&#39;en servir froidement .</p> <p><strong>Source</strong></p> <p><a href="https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-27/world-s-wealthiest-gain-1-trillion-in-17-on-market-exuberance">https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-27/world-s-wealthiest-gain-1-trillion-in-17-on-market-exuberance</a></p> <p><strong>Note au 31/12/2017</strong></p> <p>Un de nos lecteurs Alain R. que nous remercions, nous &eacute;crit:<br /> <br /> <em>Quelle valeur attribuer aux &laquo;&nbsp;r&eacute;v&eacute;lations&nbsp;&raquo; de Bloomberg?</em></p> <table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" style="width:96%"> <tbody> <tr> <td> <p><em>Il faut savoir que pour diffuser la&nbsp;richesse d&#39;un quidam, les Bloomberg et autre Forbes, doivent avoir l&#39;autorisation de ce quidam.</em></p> <p><em>Ces milliardaires n&#39;acceptent la publication&nbsp;de leurs fortunes que pour des raisons publicitaires. Les vrais riches sont ceux qui ont le privil&egrave;ge de cr&eacute;er la monnaie par leurs participations aux activit&eacute;s bancaires, ils n&#39;ont pas besoin de faire de la publicit&eacute; pour gagner de l&#39;argent puisque ce sont eux qui cr&eacute;ent l&#39;argent. (en fait, ils financent par la monnaie qu&#39;ils cr&eacute;ent leurs achats d&#39;actifs r&eacute;els).</em></p> <p><em>Il n&#39;est &eacute;videmment pas question que leur fortune obsc&egrave;ne soit expos&eacute;e en public. Il est d&#39;ailleurs pratiquement impossible de les &eacute;valuer puisque la part la plus importante est localis&eacute;e dans des zones offshore totalement opaques au public et m&ecirc;me aux administrations fiscales de nos &quot;d&eacute;mocraties&quot;.&nbsp;</em></p> <p><em>Dans son livre&nbsp;&quot;La guerre des monnaies&quot;&nbsp;Hongbing Song a tent&eacute; une &eacute;valuation de la fortune des Rothshild.&nbsp;Elle s&#39;&eacute;value en&nbsp;milliers de milliards de $, alors que nos milliardaires Bloomberg/Forbes sont en dizaine de milliard :&nbsp;un rapport de 1 &agrave; 100.&nbsp;</em></p> <p><em>On peut partir d&#39;un nom tr&egrave;s connu comme Rothshild pour faire une recherche, mais combien d&#39;inconnus sont au niveau de Rothshild ou au-dessus ?</em></p> <p><em>Les r&egrave;gles d&#39;anonymat ch&egrave;res &agrave; nos voisins d&#39;outre-Manche ne permettent pas d&#39;en avoir la moindre id&eacute;e.</em></p> <p>&nbsp;Nous r&eacute;pondons:</p> <p>Alain R. a parfaitement raison. Ceci dit, en l&#39;absence de chiffres pr&eacute;cis concernant les in&eacute;galit&eacute;s, impossibles &agrave; obtenir, il n&#39;est pas inutile de disposer de quelques indices. Mais pour bien faire, il ne faudrait pas se limiter &agrave; eux. Malheureusement, l&#39;omerta est institionnalis&eacute;e.</p> <p>&nbsp;</p> </td> </tr> </tbody> </table> Wed, 27 Dec 2017 23:00:00 GMT L'Otan au secours du droit des femmes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2817 2817 <br /><p><em><em>&laquo;&nbsp;Nous croyons que l&#39;OTAN a la responsabilit&eacute; et l&#39;opportunit&eacute; d&#39;&ecirc;tre une protectrice de premier plan des droits des femmes.</em></em><br /> <em>&nbsp;</em><em><em>En particulier, nous pensons que l&#39;OTAN peut devenir le leader militaire mondial en mati&egrave;re de pr&eacute;vention et de r&eacute;ponse &agrave; la violence sexuelle dans les conflits, en tirant parti des forces et des capacit&eacute;s de ses &Eacute;tats membres et en travaillant avec ses nombreux pays partenaires.</em></em><br /> <em>&nbsp;</em><em><em>Au cours des prochains mois, nous travaillerons ensemble et avec d&#39;autres pour identifier les moyens par lesquels l&#39;OTAN peut renforcer sa contribution &agrave; la protection et &agrave; la participation des femmes dans tous les aspects de la pr&eacute;vention et de la r&eacute;solution des conflits</em></em><em>.&nbsp;&raquo;</em></p> <p>A juste titre , le WSWS s&#39;en indigne. Voir <a href="https://www.wsws.org/en/articles/2017/12/16/nato-d16.html">https://www.wsws.org/en/articles/2017/12/16/nato-d16.html</a></p> <p>Pour notre part, tout en partageant cette indignation, nous nous r&eacute;jouirions plut&ocirc;t. Faut-il que les Etats-Unis soient en perte d&#39;influence en Europe pour se voir oblig&eacute;s de mobiliser l&#39;Otan, qui a toujours &eacute;t&eacute; leur instrument de guerre contre la Russie, au service d&#39;une guerre dont l&#39;Am&eacute;rique semble vouloir se donner le monopole, celui pour la lib&eacute;ration de la femme.</p> <p>Pourquoi les Etats-Unis ne cherchent-ils pas aussi &agrave; mobiliser l&#39;Otan contre les accidents de la route, le r&eacute;chauffement climatique, la protection des esp&egrave;ces menac&eacute;es et autres causes aussi justifi&eacute;es. Ils feraient mieux de regarder chez eux, o&ugrave; les exemples d&#39;ali&eacute;nation de la femme apparaissent aujourd&#39;hui au grand jour, et ne seront pas pr&egrave;s de dispara&icirc;tre, malgr&eacute; les campagnes de quelques actrices en vue. Devrons nous demander &agrave; Trump de signer aussi l&#39;appel de Jens Stoltenberg et d&#39;Angelina Jolie?</p> <p>Les Europ&eacute;ens qui, sans &ecirc;tre parfaits dans le domaine de l&#39;&eacute;galit&eacute; homme-femme, ont toujours &eacute;t&eacute; les plus engag&eacute;s dans ce domaine, n&#39;ont pas de le&ccedil;ons &agrave; recevoir des Etats-Unis. S&#39;ils estimaient comme c&#39;est leur droit et leur devoir, devoir lutter contre le terrorisme islamique, ils ne devraient pas avoir besoin du pr&eacute;texte de la lib&eacute;ration de la femme pour le faire. Les guerres am&eacute;ricaines men&eacute;es au Moyen-Orient n&#39;ont en rien contribu&eacute; &agrave; la lib&eacute;ration de la femme musulmane. Cette lib&eacute;ration &eacute;tait en bonne voie au Maghreb, et notamment en Tunisie. Maintenant, du fait des guerres am&eacute;ricaines, la Tunisie risque de retomber sous le pouvoir des hommes les plus conservateurs.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p>The Guardian : Why Nato must defend women&#39;s rights<br /> <a href="https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/dec/10/why-nato-must-defend-womens-rights">https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/dec/10/why-nato-must-defend-womens-rights</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Thu, 21 Dec 2017 23:00:00 GMT Fin de la neutralité de l'Internet http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2801 2801 <br /><p>Elles interdisaient aussi aux FAI de faire payer plus cher aux utilisateurs un acc&egrave;s plus rapide &agrave; certains sites et services, notamment ceux qu&#39;ils offraient. Elles leur interdisaient aussi de&nbsp;<a href="http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/bloquer/" onclick="return false;" target="_blank">bloquer</a>&nbsp;l&rsquo;acc&egrave;s &agrave;&nbsp;certains sites ou &agrave; un certain type de contenus.</p> <p>Le pr&eacute;sident de la FCC, un certain Ajit Pai, a d&eacute;clar&eacute; pour d&eacute;fendre son texte.&laquo;&nbsp;Il est temps pour Internet d&rsquo;&ecirc;tre &agrave; nouveau pilot&eacute; par les ing&eacute;nieurs, les entrepreneurs et les consommateurs, plut&ocirc;t que par les avocats, les comptables et les bureaucrates. Il est temps pour nous d&rsquo;apporter un meilleur acc&egrave;s &agrave; Internet, plus rapide et moins cher, &agrave; tous les Am&eacute;ricains. (...) Il est temps pour nous de restaurer la libert&eacute; d&rsquo;Internet.&nbsp;&raquo;.</p> <p>Les r&eacute;glementations am&eacute;ricaines ne s&#39;appliquent pas en principe &agrave; des acteurs non am&eacute;ricains, en dehors du territoire des Etats-Unis. Mais il ne faut pas se faire d&#39;illusion. Vu l&#39;omnipr&eacute;sence des FAI am&eacute;ricains dans l&#39;ensemble du monde, il est quasiment certain que ceux-ci imposeront partout les r&egrave;gles qu&#39;ils auront retenues pour leur propre b&eacute;n&eacute;fice. Les entreprises europ&eacute;ennes du secteur ne pourront pas survivre longtemps si elles n&#39;appliquent pas les r&egrave;gles en vigueur aux Etats-Unis.</p> <p>Il faut observer aussi que derri&egrave;re les FAI, ce sont les Etats qui imposeront leurs crit&egrave;res de s&eacute;lection. Tr&egrave;s vite, ils n&#39;h&eacute;siteront pas &agrave; favoriser, comme ils le font d&eacute;j&agrave; dans le domaine des m&eacute;dias, les sites et auteurs dociles, ceux dits mainstream aux USA. De m&ecirc;me ils pourront faire interdire l&#39;acc&egrave;s &agrave; ceux dont l&#39;orientation politique leur d&eacute;pla&icirc;t.</p> <p>C&#39;est ainsi que depuis quelques mois, le site socialiste international dit World Socialist Web Site, s&#39;est vu interdire de figurer dans les moteurs de recherche am&eacute;ricains. Tous les articles en provenant ou m&ecirc;me mentionnant son nom sont devenus introuvables par les utilisateurs ne se r&eacute;f&eacute;rant pas directement &agrave; l&rsquo;adresse <a href="http://www.wsws.org/">http://www.wsws.org/</a>.</p> <p>Il n&#39;y a aucune raison pour qu&#39;aux Etats-Unis tous les sites dits alternatifs ne subissent pas le m&ecirc;me sort. Nous perdrons ainsi en ce qui nous concerne, &agrave; notre modeste niveau, l&#39;acc&egrave;s &agrave; des sources pr&eacute;cieuses d&#39;information, que nous consultons sans pour autant prendre au pied de la lettre tout ce que nous trouvons.</p> <p>Il est tr&egrave;s probable qu&#39;en Russie et surtout en Chine des censures politiques de cette nature soient monnaie courante. Les citoyens europ&eacute;ens se laisseront-ils &agrave; leur tour embrigader par les FAI et les Etats&nbsp;?</p> <p><strong>La question du terrorisme islamique</strong></p> <p>Beaucoup de personnes voudraient aujourd&#39;hui que les Pouvoirs Publics imposent aux FAI des mesures destin&eacute;es &agrave; contr&ocirc;ler les interventions d&#39;individus sur les &laquo;&nbsp;r&eacute;seaux sociaux&nbsp;&raquo; qui sont de v&eacute;ritables appels &agrave; la haine. Profitant de l&#39;anonymat, en effet, un nombre de plus en plus consid&eacute;rable d&#39;&eacute;changes donnent la parole &agrave; des pulsions asociales voire mortif&egrave;res qui sont sans doute pr&eacute;sentes chez beaucoup mais dont l&#39;expression publique est r&eacute;prim&eacute;e.</p> <p>Nous pensons pour notre part que faire des FAI, et derri&egrave;re eux les Etats, les gardiens d&#39;une morale commune serait tr&egrave;s dangereux, car cela permettrait aux forces les plus conservatrices de r&eacute;primer toute critique de l&#39;ordre social existant, m&ecirc;me si celui-ci se r&eacute;v&egrave;le attentatoire &agrave; la libert&eacute; d&#39;expression indispensable en d&eacute;mocratie. De plus, le bon sens dit que si certains sont scandalis&eacute;s par les messages agressifs circulant sur Internet, rien ne les oblige &agrave; les lire. D&#39;autres sujets plus utiles m&eacute;ritent leur attention.<br /> <br /> Par contre, la prolif&eacute;ration actuelle de messages islamistes appelant au djihad est beaucoup plus inqui&eacute;tante. Ceux-ci peuvent jouer un r&ocirc;le dans le basculement d&#39;un certain nombre de jeunes gens, y compris dans les classes moyennes m&eacute;tropolitaines non musulmanes, vers des comportements terroristes. Les FAI peuvent-ils assurer une police pr&eacute;ventive en &eacute;liminant a priori les appels au djihadisme?</p> <p>Ce serait sans doute souhaitable, mais pour notre part nous pensons que cette fonction serait pratiquement impossible &agrave; mener &agrave; bien. Faute de &laquo;&nbsp;censeurs humains&nbsp;&raquo; dont le nombre deviendrait vite insuffisant, elle n&eacute;cessiterait la mise en place d&#39;algorithmes intelligents pr&eacute;ventifs capables de distinguer entre ce que l&#39;ordre public doit r&eacute;primer et ce qu&#39;il peut tol&eacute;rer. Or concevoir ces algorithmes sera tr&egrave;s difficile. Il faudra d&eacute;terminer les images ou propos qu&#39;ils devront d&eacute;tecter. Il faudra constamment les mettre &agrave; jour compte tenu des r&eacute;actions d&eacute;fensives des internationales terroristes. Et comment s&#39;assurer que sous pr&eacute;texte de pr&eacute;vention d&#39;une propagande djihadiste, d&#39;autres objectifs moins nobles ne seraient pas poursuivis?</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Thu, 14 Dec 2017 23:00:00 GMT Faux listings suisses, escroquerie ou manipulation? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2797 2797 <br /><p>Le texte de M&eacute;diapart:</p> <p><em>Un article du&nbsp;Canard encha&icirc;n&eacute;&nbsp;dat&eacute; du 5 d&eacute;cembre raconte que fin 2015 des individus ont tent&eacute; de vendre environ 3 000 relev&eacute;s de comptes suisses &agrave; la Direction nationale des enqu&ecirc;tes fiscales (DNEF), le service de renseignement du fisc. Ils ont &eacute;galement envoy&eacute; des documents au parquet national financier (PNF), charg&eacute; des plus grosses affaires de corruption et de fraude fiscale. Mais ces deux institutions ont pu &eacute;tablir, en d&eacute;cembre 2016, qu&rsquo;une partie au moins des documents avait &eacute;t&eacute; fabriqu&eacute;e.</em></p> <p><em>Apr&egrave;s avoir men&eacute; sa propre enqu&ecirc;te, Mediapart a acquis la conviction que les documents douteux envoy&eacute;s &agrave; notre journal, &agrave; la DNEF et au PNF viennent des m&ecirc;mes faussaires. Ils concernent en effet les trois m&ecirc;mes banques (UBS*, Hottinger et Julius Baer) et sont dat&eacute;s, eux aussi, de la fin juin 2012. Il y a &eacute;galement plusieurs noms en commun, dont celui d&rsquo;un ancien ministre.</em></p> <p><em>Il est tr&egrave;s probable que ce sont les m&ecirc;mes faussaires qui avaient d&eacute;j&agrave;, il y a quatre ans, tent&eacute; de pi&eacute;ger la Direction nationale du renseignement et des enqu&ecirc;tes douani&egrave;res (DNRED), le service secret des Douanes. Il s&rsquo;agissait de relev&eacute;s des m&ecirc;mes banques avec les m&ecirc;mes dates. En 2013 comme en 2017, les faussaires ont tent&eacute; d&rsquo;utiliser Mediapart pour faire pression sur les services de l&rsquo;&Eacute;tat afin qu&rsquo;ils exploitent les donn&eacute;es.</em></p> <p><em>Selon les experts que nous avons interrog&eacute;s, il appara&icirc;t impossible que les faussaires aient &eacute;t&eacute; motiv&eacute;s par l&rsquo;argent. Et vu la qualit&eacute; et la cr&eacute;dibilit&eacute; des faux, fabriqu&eacute;s &agrave; partir d&rsquo;informations confidentielles, il est peu probable que ce soit l&rsquo;&oelig;uvre d&rsquo;escrocs isol&eacute;s.</em></p> <p><em>Bref, il s&rsquo;agit, selon toute vraisemblance, d&rsquo;une tentative de manipulation tr&egrave;s organis&eacute;e et d&rsquo;une ampleur in&eacute;dite, qui rappelle &agrave; certains &eacute;gards l&rsquo;affaire Clearstream. Visait-elle &agrave; nuire &agrave; des personnalit&eacute;s figurant sur les relev&eacute;s&nbsp;? &Agrave; d&eacute;cr&eacute;dibiliser les services de l&rsquo;&Eacute;tat charg&eacute;s de la lutte contre la fraude fiscale&nbsp;ou torpiller certains de leurs dossiers&nbsp;?</em></p> <p><em>On ne le saura peut-&ecirc;tre jamais. Alors m&ecirc;me que des services ultrasensibles ont &eacute;t&eacute; vis&eacute;s, la justice n&rsquo;a, tr&egrave;s curieusement, pas ouvert d&rsquo;enqu&ecirc;te &agrave; l&rsquo;encontre des faussaires. Contact&eacute;s, la DNEF et le PNF n&rsquo;ont pas souhait&eacute; commenter.</em></p> <p><strong>Quelques commentaires</strong></p> <p>* Il est &eacute;vident que les documents, bancaires ou non, d&eacute;rob&eacute;s par les personnes se disant &laquo;&nbsp;lanceurs d&#39;alerte&nbsp;&raquo; peuvent &ecirc;tre des faux. Ils peuvent viser &agrave; d&eacute;consid&eacute;rer d&#39;authentiques lanceurs d&#39;alerte, ou toute institution ou personne vises par les documents.<br /> <br /> * Il est &eacute;vident aussi que ces documents peuvent &ecirc;tre authentiques. Il serait inadmissible de ne pas en prendre connaissance sous pr&eacute;texte qu&#39;ils pourraient &ecirc;tre faux.</p> <p>* Mais prendre connaissance est une chose, rediffuser tr&egrave;s largement en est une autre. Dans ce cas, le rediffuseur fait le jeu du faussaire, quel que soit ce faussaire et quel que soit ce jeu. Sur ce plan, M&eacute;diapart s&#39;est comport&eacute; en m&eacute;dia responsable: signaler la manipulation mais n&#39;en tirer &agrave; ce jour aucune conclusion.</p> <p>* Cependant, ne pas mener des enqu&ecirc;tes approfondies sur les documents, leur origine, le but de la diffusion ne serait pas admissible. C&#39;est d&#39;abord aux services &laquo;&nbsp;officiels&nbsp;&raquo; &agrave; mener ces enqu&ecirc;tes. L&#39;on comprendrait que dans un premier temps, ils ne communiquent pas aux citoyens les r&eacute;sultats de leurs investigations. Mais apr&egrave;s le temps n&eacute;cessaire au respect des proc&eacute;dures administratives et judiciaires, ces services se rendraient suspects, aux yeux de ces m&ecirc;mes citoyens, en faisant silence sur la manipulation. Chacun est concern&eacute; car, dans la soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique qui est la n&ocirc;tre, chacun peut &ecirc;tre victime de telles manipulations. Une veille attentive s&#39;impose donc &agrave; tous.</p> <p>* Le m&ecirc;me raisonnement devrait s&#39;appliquer, en ce qui concerne les m&eacute;dias recevant de tels listings. Il serait inadmissible qu&#39;ils ne cherchent pas &agrave; s&#39;informer sur l&#39;origine et les objectifs de ces manipulations. Il serait &eacute;galement inadmissible qu&#39;ils n&#39;informent pas leurs lecteurs des r&eacute;sultats de leurs enqu&ecirc;tes. Mais ils doivent le faire avec beaucoup plus de prudence encore que les &laquo;&nbsp;services officiels&nbsp;&raquo;, car ils ne disposent pas de tous les moyens d&#39;investigation de ces services.</p> <p>* Ajoutons que, si le citoyen doit faire a priori confiance aux &laquo;&nbsp;services officiels&nbsp;&raquo; cens&eacute;s, dans une d&eacute;mocratie, travailler pour lui, des situations inextricables pourraient appara&icirc;tre si les enqu&ecirc;tes, publiques ou priv&eacute;es, r&eacute;v&eacute;laient que certains services sont en conflit d&#39;int&eacute;r&ecirc;t avec d&#39;autres. Ils peuvent l&#39;&ecirc;tre d&#39;abord pour des motifs politiques, mais aussi dans des cas, esp&eacute;rons-les rares, de corruption. Dans ce cas, ceux qui oseraient parler, malgr&eacute; les risques encourus, auraient un devoir &agrave; le faire. C&#39;est ainsi que sous l&#39;Occupation, les m&eacute;dias clandestins qui ont os&eacute; d&eacute;noncer les propagandes officielles ont jou&eacute; un r&ocirc;le essentiel dans la constitution des mouvements de r&eacute;sistance</p> <p>______________________________________</p> <p>Mutatis mutandis, la m&ecirc;me politique devrait s&#39;imposer dans les affaires de d&eacute;nonciation d&#39;abus sexuels. Ne pas faire silence, certes, mais ne pas d&eacute;noncer &agrave; tout va, compte tenu des innombrables chantages ou vengeances pouvant s&#39;exercer &agrave; cette occasion. L&agrave; encore, le recours &agrave; la police et au juge serait n&eacute;cessaire. Encore faudrait-il que ces institutions aient le temps d&#39;instruire des affaires qui se multiplieront n&eacute;cessairement, vu le nombre des &laquo;&nbsp;porcs&nbsp;&raquo; en circulation.</p> Tue, 12 Dec 2017 23:00:00 GMT Les femmes dans une société sexiste comme la nôtre http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2798 2798 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171213193644_patriarcat.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Les Etats-Unis, o&ugrave; pour la premi&egrave;re fois au d&eacute;but du 20e si&egrave;cle le f&eacute;minisme est apparu, sont rest&eacute;s une soci&eacute;t&eacute; fondamentalement patriarcale. Dans les pays europ&eacute;ens, notamment dans le nord de l&#39;Europe, les femmes ont acquis une certaine autonomie, mais celle-ci, reconnue en g&eacute;n&eacute;ral par le droit, n&#39;a pas vraiment r&eacute;ussi &agrave; s&#39;imposer dans les moeurs.</p> <p>Dans les soci&eacute;t&eacute;s patriarcales, les hommes ont conserv&eacute; le droit de contr&ocirc;ler les corps des femmes, soit pour la reproduction, soit pour le plaisir. Les femmes n&#39;ont que le droit de se soumettre. Une majorit&eacute; des soci&eacute;t&eacute;s terrestres sont &agrave; cet &eacute;gard patriarcales: soci&eacute;t&eacute;s arabo-musulmanes, soci&eacute;t&eacute;s africaines, mais aussi soci&eacute;t&eacute;s restant majoritairement r&eacute;gent&eacute;es par les Eglises chr&eacute;tiennes. Quant &agrave; la Russie et &agrave; la Chine, les f&eacute;ministes de ces pays font valoir que, m&ecirc;me si l&#39;&eacute;galit&eacute; entre hommes et femmes est affirm&eacute;e juridiquement, les hommes y ont encore les leviers de commande et ne paraissent pas pr&ecirc;ts &agrave; les abandonner.</p> <p>Il est &eacute;vident que dans un pays comme l&#39;Arabie saoudite le patriarcat a conserv&eacute; des positions qu&#39;il a en partie perdues dans d&#39;autres pays o&ugrave; les femmes peuvent se faire entendre, mais sur le fond, le rapport entre les sexes demeure le m&ecirc;me et s&#39;impose d&egrave;s la tr&egrave;s petite enfance.</p> <p><strong>Hollywood</strong></p> <p>Ceci se traduit par le fait que les cultures que produisent et imposent ces soci&eacute;t&eacute;s pr&eacute;sentent de la femme une image convenant &agrave; ce que les m&acirc;les voudraient qu&#39;elles soient, jeunes, &laquo;&nbsp;belles, &laquo;&nbsp;sexy&nbsp;&raquo;. Les produits des industries num&eacute;riques, cin&eacute;ma, t&eacute;l&eacute;vision, internet, r&eacute;pandent dans le monde entier les images des femmes voulues par le patriarcat, notamment am&eacute;ricain. Or les images ne sont jamais innocentes. Socialement et professionnellement, une femme r&eacute;pondant aux crit&egrave;res patriarcaux de jeunesse et de beaut&eacute; aura du mal &agrave; s&#39;imposer. La plupart d&#39;entre elles ne l&#39;osent m&ecirc;me pas.</p> <p>Est un hasard si par exemple dans les journaux t&eacute;l&eacute;vis&eacute;s, les femmes, journalistes et pas seulement pr&eacute;sentatrices, sont rarement &acirc;g&eacute;es et &laquo;&nbsp;pas tr&egrave;s belles&nbsp;&raquo;, pour ne pas dire laides, si l&#39;on peut employer ce terme masculin. Pourtant, celles-ci seraient au moins autant capables que les jeunes et jolies pour faire ce m&eacute;tier.</p> <p>Ne mentionnons pas le fait bien connu que par la prostitution, les femmes &laquo;&nbsp;jolies&nbsp;&raquo; sont enferm&eacute;es &agrave; vie dans un statut dont elles n&#39;arrivent pas &agrave; se d&eacute;barrasser, aient-elles tent&eacute; d&#39;&eacute;chapper &agrave; leurs souteneurs. Certains prostitu&eacute;s m&acirc;les sont dans la m&ecirc;me situation, mais leur pourcentage est infime au regard de celui des femmes.</p> <p>Ceci veut dire que si les militantes f&eacute;ministes voulaient vraiment que les choses changent, elles devraient radicaliser leur lutte, quitte &agrave; tomber dans des exc&egrave;s dont les hommes ne manqueront pas de se plaindre avec v&eacute;h&eacute;mence. Mais ceci n&#39;est pas sans danger pour elles. Les f&eacute;ministes radicales se mettent en fait &agrave; l&#39;&eacute;cart de soci&eacute;t&eacute;s que les hommes continuent &agrave; dominer. Faut-il pour autant qu&#39;elles renoncent au f&eacute;minisme radical?</p> <p>N&#39;&eacute;tait-ce pas au cours du 19e et 20e si&egrave;cle le sort de ceux qui se battaient pour la r&eacute;volution prol&eacute;tarienne. Ils n&#39;ont pas encore r&eacute;ussi &agrave; atteindre ces objectifs, mais sans eux, nous en serions rest&eacute;s au servage.</p> <p>&nbsp;</p> Tue, 12 Dec 2017 23:00:00 GMT Qui est derrière la campagne américaine de dénonciations sexuelles? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2782 2782 <br /><p>Le mouvement f&eacute;ministe en France a donc parfaitement raison d&#39;encourager les femmes &agrave; ne pas c&eacute;der &agrave; de tels chantages et d&eacute;noncer, quand cela est justifi&eacute;, les hommes qui s&#39;y livrent. Elles ont d&#39;autant plus de m&eacute;rites &agrave; le faire que ces hommes disposent de pouvoirs dont ils ont la possibilit&eacute; d&#39;abuser &agrave; leur &eacute;gard. On peut donc consid&eacute;rer que la campagne dite &laquo;&nbsp;denoncetonporc&nbsp;&raquo;, est l&eacute;gitime, malgr&eacute; le relent n&eacute;cessairement vichyssois qu&#39;entraine avec lui le terme de d&eacute;nonciation.</p> <p>Lorsque ce sont des individus masculins bien identifiables qui sont ainsi d&eacute;nonc&eacute;s, et non des comportements g&eacute;n&eacute;raux, comme le voulaient initialement quelques initiatrices de cette campagne, il est bien &eacute;vident par contre que, comme toute d&eacute;nonciation en justice, elle doit s&#39;appuyer sur des preuves ou au moins de fortes pr&eacute;somptions. L&#39;homme d&eacute;nonc&eacute;e doit aussi avoir le droit de se d&eacute;fendre, y compris en justice.</p> <p>En France, la campagne de d&eacute;nonciation des abus masculins &agrave; l&#39;&eacute;gard de femmes n&#39;ayant pas suffisamment de moyens pour se d&eacute;fendre a pris une certaine ampleur, justifi&eacute; par l&#39;universalit&eacute; des comportements &laquo;&nbsp;machistes&nbsp;&raquo; agressifs. Mais elle reste dans des limites raisonnables. Elle ne doit pas non faire oublier aux femmes qu&#39;en premier lieu, quand elles sont libres de le faire, elle doivent &ecirc;tre assez fortes pour se d&eacute;fendre elles-m&ecirc;mes, avant de chercher de l&#39;aide ailleurs.</p> <p>Aux Etats-Unis, comme il fallait s&#39;y attendre, les processus sociaux de refoulement de la sexualit&eacute;, qu&#39;il s&#39;agisse de celle des hommes ou de celles des femmes, ont profit&eacute; de la campagne de d&eacute;nonciation pour r&eacute;instaurer le puritanisme profond d&#39;origine religieuse qui a toujours marqu&eacute; la soci&eacute;t&eacute; am&eacute;ricaine. On avait pu penser dans les ann&eacute;es 1960/2000 que la soci&eacute;t&eacute; am&eacute;ricaine avait commenc&eacute; &agrave; s&#39;affranchir de ce puritanisme cachant une grande angoisse devant la sexualit&eacute;, paralysant autant les hommes que les femmes. Mais &laquo;&nbsp;chassez le naturel, il revient au galop&nbsp;&raquo;. La campagne de d&eacute;nonciation des abus masculins prend une telle ampleur qu&#39;elle devient suspecte. C&#39;est manifestement sur les efforts r&eacute;cents de lib&eacute;ration sexuelle accomplis par les am&eacute;ricains et am&eacute;ricaines qu&#39;elle s&#39;efforce de revenir.</p> <p>Il y a pire. Comme l&#39;indique l&#39;article du World Socialist Web Site dont on trouvera ci-dessous une version fran&ccedil;aise, les 1% de super-puissants et de super-riches qui dominent le monde actuel tirent grand profit de cette campagne. Pendant que l&#39;on d&eacute;nonce les harcellements sexuels, on ne d&eacute;nonce pas les pouvoirs de toutes sortes qu&#39;ils se sont arrog&eacute;s pour ali&eacute;ner le monde. &laquo;&nbsp;D&eacute;noncez, d&eacute;noncez, braves gens, et laissez nous pendant ce temps faire nos petites affaires&nbsp;&raquo;.</p> <p>Comme c&#39;est aux Etats-Unis que la domination des multinationales financi&egrave;res est la plus g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e, il ne faut pas s&#39;&eacute;tonner que ce soit aux Etats-Unis que les campagnes de type &laquo;&nbsp;d&eacute;nonce ton porc&nbsp;&raquo; rencontrent le plus de succ&egrave;s. Ces multinationales ont fait ce qu&#39;il fallait pour lui donner le plus de retentissement m&eacute;diatique possible.<br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> <br /> <em><strong>Repressive political agenda of the &ldquo;sexual harassment&rdquo; campaign comes into the open</strong></em><br /> <em>David Walsh&nbsp;<br /> 28 november 2017</em><br /> <em><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/11/28/marc-n28.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/11/28/marc-n28.html</a></em></p> <p><strong>Version&nbsp;fran&ccedil;aise</strong><br /> L&#39;article est long, mais il m&eacute;rite la lecture. Il s&#39;agit d&#39;une v&eacute;ritable th&egrave;se de sciences humaines. Le WSWS nous pardonnera cet emprunt, qui est un hommage &agrave; sa lutte pour ce qu&#39;il nomme &laquo;&nbsp;les droits d&eacute;mocratiques&nbsp;&raquo;.<br /> <a href="http://www.wsws.org/fr/articles/2017/11/30/rpao-n30.html">http://www.wsws.org/fr/articles/2017/11/30/rpao-n30.html</a></p> <p><strong>Les intentions politiques r&eacute;pressives derri&egrave;re la campagne contre le &laquo;harc&egrave;lement sexuel&raquo; plus &eacute;videntes que jamais</strong><br /> <em>Par David Walsh&nbsp;<br /> 30 novembre 2017</em></p> <p>Le torrent d&rsquo;all&eacute;gations et de d&eacute;nonciations d&rsquo;inconduite sexuelle contre des personnalit&eacute;s m&eacute;diatiques, des personnalit&eacute;s hollywoodiennes et des politiciens continue d&rsquo;affluer sans rel&acirc;che. Rien ne semble plus obs&eacute;der la classe moyenne sup&eacute;rieure aux &Eacute;tats-Unis, sauf peut-&ecirc;tre Vladimir Poutine. Entretemps, les masses populaires aux &Eacute;tats-Unis vivent leur vie domin&eacute;e par des probl&egrave;mes &eacute;conomiques et sociaux.</p> <p>La pr&eacute;sente campagne n&rsquo;a rien &agrave; voir avec la protection des femmes &ndash; et surtout pas des femmes de la classe ouvri&egrave;re &ndash; contre le harc&egrave;lement sexuel, sans parler de la violence criminelle et autres formes d&rsquo;exploitation et de r&eacute;pression qu&rsquo;elles vivent. Avec chaque jour qui passe, les intentions politiques r&eacute;actionnaires, antid&eacute;mocratiques et socialement et politiquement r&eacute;pressives de la campagne actuelle men&eacute;e par les m&eacute;dias deviennent de plus en plus explicites.</p> <p>Quiconque suffisamment ali&eacute;n&eacute; ou na&iuml;f pour s&rsquo;&ecirc;tre fait avoir devrait reprendre ses esprits avec toute la salet&eacute; qui &eacute;merge maintenant, notamment l&rsquo;article d&eacute;ment de Stephen Marche publi&eacute; dimanche dans le&nbsp;<em>New York Times</em>&nbsp;sur la brutalit&eacute; de la libido masculine, et dans lequel l&rsquo;auteur d&eacute;clare que l&rsquo;autocastration, rien de moins, peut &ecirc;tre une r&eacute;ponse au probl&egrave;me.</p> <p>La campagne contre l&rsquo;inconduite sexuelle a commenc&eacute; dans le&nbsp;<em>Times</em>&nbsp;et le&nbsp;<em>New Yorker</em>&nbsp;avec les pr&eacute;sum&eacute;s m&eacute;faits de Harvey Weinstein. Tout le monde peut probablement &ecirc;tre induit &agrave; d&eacute;tester ce gros magnat d&rsquo;Hollywood. Mais tout cela s&rsquo;inscrivait simplement dans un processus d&#39;acclimatation en vue de prendre les gens au d&eacute;pourvu.</p> <p>Cette croisade est devenue depuis une op&eacute;ration ouvertement de droite d&eacute;gageant une odeur toujours plus prononc&eacute;e de r&eacute;action et de r&eacute;pression. De fa&ccedil;on extraordinaire, des incidents survenus dans l&rsquo;industrie du divertissement se transforment maintenant en un appel &agrave; la restauration de contr&ocirc;les stricts sur l&rsquo;activit&eacute; sexuelle.</p> <p>Dans une inhabituelle chronique du&nbsp;<em>Washington Post</em>, &laquo;Let&rsquo;s Rethink Sex&raquo; (Repensons le sexe), Christine Emba explique &agrave; ses lecteurs ce qu&rsquo;elle consid&egrave;re &ecirc;tre un malentendu commun, &agrave; savoir &laquo;qu&rsquo;il y aurait une certaine quantit&eacute; de sexe que nous devrions obtenir ou que l&rsquo;on devrait du moins &ecirc;tre autoris&eacute; &agrave; poursuivre. Suite &agrave; cela vient l&rsquo;hypoth&egrave;se que la capacit&eacute; de poursuivre et de satisfaire nos d&eacute;sirs sexuels... est primordiale.&raquo;</p> <p>Emba poursuit en expliquant que &laquo;puisque les exc&egrave;s de notre &eacute;thique sexuelle actuelle se heurtent &agrave; leurs cons&eacute;quences, un r&eacute;ajustement inconfortable devra se produire. S&rsquo;adapter &agrave; cette nouvelle compr&eacute;hension peut signifier moins de sexe pour certains, &agrave; court terme, et plus d&rsquo;anxi&eacute;t&eacute; pour plusieurs. Dommage&hellip;&raquo;. Puis elle conclut: &laquo;Nous ne mourrons pas d&rsquo;avoir moins de sexe (en effet, cela n&rsquo;est jamais arriv&eacute; &agrave; qui que ce soit). D&rsquo;une certaine fa&ccedil;on, les gens trouveront toujours des moyens de se rencontrer, de s&rsquo;accoupler et de propager l&rsquo;esp&egrave;ce. Si vous &ecirc;tes une personne d&eacute;cente, la perspective d&rsquo;une &eacute;thique sexuelle plus claire et plus restreinte ne devrait pas vous effrayer.&raquo;</p> <p>L&rsquo;argument selon lequel la r&eacute;pression sexuelle &laquo;n&rsquo;a jamais tu&eacute; personne&raquo;, et qu&rsquo;en fait que cela pourrait &ecirc;tre un bien positif, est digne de Cotton Mather. En effet, ce ministre protestant de la Nouvelle-Angleterre puritaine conseillait aux jeunes et aux adultes d&rsquo;&eacute;viter toute stimulation sexuelle et de contr&ocirc;ler les d&eacute;sirs qui &laquo;sommeillent dans votre c&oelig;ur&raquo;.</p> <p>Nous pourrions demander qui a nomm&eacute; Emba, cette ancienne critique du &laquo;Hilton Kramer Fellow&raquo; au<em>&nbsp;New Criterion</em>, une publication de droite, et dont les &eacute;crits ont paru dans la&nbsp;<em>National Review</em>, comme&nbsp;<em>Gauleiter</em>&nbsp;sexuel des &Eacute;tats-Unis? Pourquoi devrait-on en effet pr&ecirc;ter la moindre attention &agrave; ses prescriptions morales mis&eacute;rables et &agrave; ses d&eacute;finitions de ce qu&rsquo;est la &laquo;d&eacute;cence&raquo;? Il n&rsquo;est pas difficile de supposer qu&rsquo;Emba a une pile de &laquo;A&raquo; &eacute;carlates dans son placard pr&ecirc;ts &agrave; &ecirc;tre d&eacute;ploy&eacute;s au besoin.</p> <p>D&rsquo;o&ugrave; viennent toutes ces idioties? Nul doute que de toute cette r&eacute;action appara&icirc;tra &ndash; &agrave; la grande surprise et au d&eacute;sarroi de certains &ndash; des efforts pour interdire toutes sortes d&rsquo;activit&eacute;s sexuelles, y compris les relations extraconjugales, ou la &laquo;fornication&raquo; pour reprendre les termes d&rsquo;Emba, le mariage homosexuel et autres formes de sexualit&eacute; d&eacute;sapprouv&eacute;es par ces nouveaux Victoriens.</p> <p>Abordant les choses sous un angle l&eacute;g&egrave;rement diff&eacute;rent, un commentaire du&nbsp;<em>Sunday Times</em>&nbsp;intitul&eacute; &laquo;The Unexamined Brutality of the Male Libido&raquo; (La brutalit&eacute; ignor&eacute;e de la libido masculine) de Marche, un &eacute;crivain torontois bien li&eacute; aux m&eacute;dias et &agrave; l&rsquo;establishment politique canadien, rel&egrave;ve tout simplement du d&eacute;lire.</p> <p>Marche fait r&eacute;f&eacute;rence &agrave; &laquo;la nature des hommes en g&eacute;n&eacute;ral&raquo;, au &laquo;grotesque de leur sexualit&eacute;&raquo;, &agrave; &laquo;la laideur et la dangerosit&eacute; de la libido masculine&raquo;, &agrave; &laquo;la brutalit&eacute; implicite de la sexualit&eacute; masculine&raquo; et cite la th&egrave;se de la &laquo;f&eacute;ministe radicale&raquo; ultrar&eacute;actionnaire Andrea Dworkin selon laquelle &laquo;le seul sexe entre un homme et une femme qui peut &ecirc;tre entrepris sans violence est le sexe avec un p&eacute;nis flasque.&raquo; Marche poursuit en invoquant, du fait de son contexte, l&rsquo;exemple du &laquo;grand th&eacute;ologien catholique Orig&egrave;ne (qui v&eacute;cut au IIIe si&egrave;cle apr&egrave;s J.-C.) qui s&rsquo;est castr&eacute;.&raquo;</p> <p>Par la suite, Marche poursuit l&rsquo;&eacute;laboration de son mythe et de son conte de f&eacute;es &agrave; propos de la &laquo;peur de la libido masculine&raquo;, expliquant qu&rsquo;&laquo;un vampire n&rsquo;&eacute;tait qu&rsquo;un homme puissant de l&rsquo;ancien temps avec une faim insatiable pour la jeune chair&raquo; et rajoutant que &laquo;les loups-garous n&rsquo;&eacute;taient que des hommes perdant r&eacute;guli&egrave;rement le contr&ocirc;le de leur nature bestiale&raquo;.</p> <p>Impliquant que le sexe est une maladie, Marche affirme qu&rsquo;&laquo;il ne reste plus aucun rem&egrave;de au d&eacute;sir humain&raquo;. Que devrait-on faire alors? Faisant r&eacute;f&eacute;rence &agrave; Freud, il &eacute;crit: &laquo;L&rsquo;id&eacute;e du complexe d&rsquo;&OElig;dipe contient comme argument implicite la n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;une r&eacute;pression acharn&eacute;e: si vous laissez les gar&ccedil;ons &ecirc;tre des gar&ccedil;ons, ils finiront par assassiner leur p&egrave;re pour coucher avec leur m&egrave;re.&raquo;</p> <p>Mais tout ce d&eacute;lire ne s&#39;arr&ecirc;te pas l&agrave;. &laquo;L&rsquo;&egrave;re post-Weinstein sera une &egrave;re de pessimisme sexiste&raquo;, car il se pourrait bien qu&rsquo;il n&rsquo;y ait &laquo;pas de r&eacute;conciliation possible entre les id&eacute;aux propres et brillants de l&rsquo;&eacute;galit&eacute; des sexes et les m&eacute;canismes du d&eacute;sir humain&raquo;. Prenant un autre chemin qu&rsquo;Emba, Marche n&rsquo;en arrive pas moins &agrave; la m&ecirc;me destination, proclamant triomphalement que &laquo;la morale sexuelle, &agrave; laquelle r&eacute;sistent depuis longtemps les lib&eacute;raux, revient avec un esprit de vengeance&raquo;, et, avec une satisfaction &eacute;vidente, il souligne que &laquo;nous revenons &agrave; la honte comme forme sociale primaire de contr&ocirc;le sexuel&raquo;.</p> <p>Marche conclut plus ou moins comme suit: &laquo;Si vous voulez &ecirc;tre un homme civilis&eacute;, vous devez r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; ce que vous &ecirc;tes. Pr&eacute;tendre &ecirc;tre quelque chose d&rsquo;autre &ndash; une quelconque fiction que vous pr&eacute;f&eacute;reriez &ecirc;tre &ndash; n&rsquo;aidera en rien. Ce n&rsquo;est pas la morale, mais la culture &ndash; le fait d&rsquo;accepter notre monstruosit&eacute; et de vivre avec &ndash; qui peut nous sauver.&raquo; Un tel aveu &eacute;voque des images de moines se flagellant et s&rsquo;immergeant dans l&rsquo;eau glac&eacute;e et diverses formes d&rsquo;automutilation. Marche argumente explicitement que l&rsquo;enjeu ici est la suppression de la libido masculine.</p> <p>Cette haine contre lui-m&ecirc;me est-elle une prise de position con&ccedil;ue pour s&rsquo;attirer les faveurs de la foule partisane de la politique du genre ou est-elle authentique? Peut-&ecirc;tre que seul M. Marche peut r&eacute;pondre &agrave; cette question. Mais quelle que soit la r&eacute;ponse, ses id&eacute;es malades et pourries n&rsquo;en sont pas moins publi&eacute;es dans le&nbsp;<em>New York Times</em>. Seules les intentions politiques les plus profond&eacute;ment r&eacute;actionnaires peuvent utiliser des conceptions aussi toxiques.</p> <p>Le m&eacute;pris des droits d&eacute;mocratiques dans la campagne contre le harc&egrave;lement sexuel appara&icirc;t de plus en plus clairement.</p> <p>De plus en plus, les commentateurs expriment le plus grand manque d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t qui soit quant &agrave; l&rsquo;innocence ou la culpabilit&eacute; des accus&eacute;s.</p> <p>Ainsi, Emily Lindin, chroniqueuse de&nbsp;<em>Teen Vogue</em>, explique sur Twitter: &laquo;Je ne suis pas le moins du monde pr&eacute;occup&eacute;e par le fait que des hommes innocents puissent perdre leur emploi suite &agrave; de fausses accusations d&rsquo;agression sexuelle ou de harc&egrave;lement&raquo;, puis rench&eacute;rit par la suite: &laquo;Si la r&eacute;putation d&rsquo;un homme innocent doit prendre un coup dans le processus pour d&eacute;faire le patriarcat, c&rsquo;est un prix que je suis absolument pr&ecirc;te &agrave; payer.&raquo;</p> <p>Olivia Goldhill quant &agrave; elle a titr&eacute; un article dans&nbsp;<em>Quartz&nbsp;</em>&laquo;Naming abusers online may be &ldquo;mob justice&rdquo; but it&rsquo;s still justice.&raquo; (Nommer les agresseurs en ligne est peut-&ecirc;tre une &ldquo;justice populaire&rdquo;, mais c&rsquo;est quand m&ecirc;me de la justice). Goldhill ne semble pas comprendre que l&rsquo;expression &laquo;justice populaire&raquo; signifie justement l&#39;absence de justice.</p> <p>En ce qui concerne les protestations contre les d&eacute;nonciations de type maccarthystes, Roxane Gay dans le&nbsp;<em>New York Times</em>&nbsp;se plaint am&egrave;rement qu&rsquo;il y ait &laquo;beaucoup de tergiversations &agrave; propos de la diffamation et de l&rsquo;&eacute;thique de la divulgation anonyme&raquo;.</p> <p>Chez&nbsp;<em>Splinternews</em>, Isha Aran sugg&egrave;re qu&rsquo;&laquo;&agrave; la lumi&egrave;re de la campagne #MeToo sur les m&eacute;dias sociaux o&ugrave; des dizaines de femmes de tous les milieux partagent leurs exp&eacute;riences de harc&egrave;lement et d&rsquo;agression, le fait m&ecirc;me d&rsquo;&eacute;voquer le concept de fausses accusations est inopportun et grossier.&raquo;</p> <p>Encore une fois, tout cela vient d&rsquo;une partie tr&egrave;s ais&eacute;e de la population, qui cherche &agrave; tirer profit de circonstances dites souffrantes pour accumuler des richesses encore plus grandes.</p> <p>Des d&eacute;cennies de r&eacute;action id&eacute;ologique et politique sous-tendent ces notions r&eacute;actionnaires, mais aussi beaucoup d&rsquo;ambitions.</p> <p>Comme l&rsquo;explique l&rsquo;avocate et &eacute;crivaine Jill Filipovic, sur le site Internet de&nbsp;<em>NBC News&nbsp;</em>: &laquo;Nous devons faire pression pour un r&eacute;el pouvoir f&eacute;minin &ndash; pour que les femmes prennent la place des nombreux hommes qui sont actuellement au sommet de presque toutes les industries. Certes cela n&rsquo;emp&ecirc;chera pas totalement les abus, mais cela les diminuera certainement.&raquo;</p> <p>Cette d&eacute;fense et cette poursuite de la richesse ne peuvent avoir lieu que dans la mesure o&ugrave; la loi et l&rsquo;ordre bourgeois sont maintenus, que l&rsquo;opposition politique est d&eacute;tourn&eacute;e ou contenue. C&rsquo;est l&agrave; l&rsquo;une des voies de la r&eacute;pression g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e.</p> <p>Il est tout &agrave; fait appropri&eacute; de qualifier cette campagne de chasse aux sorci&egrave;res sexuelle, au sens politico-juridique du terme. Le dictionnaire&nbsp;<em>Collins</em>&nbsp;en ligne d&eacute;finit la chasse aux sorci&egrave;res (britannique) comme &laquo;une campagne rigoureuse pour rassembler ou exposer des dissidents sous pr&eacute;texte de sauvegarder le bien-&ecirc;tre public&raquo; et (am&eacute;ricain) comme une &laquo;enqu&ecirc;te men&eacute;e ostensiblement pour d&eacute;couvrir la d&eacute;loyaut&eacute;, l&rsquo;activit&eacute; politique subversive, etc., g&eacute;n&eacute;ralement avec beaucoup de publicit&eacute; et souvent en s&rsquo;appuyant sur des preuves non concluantes et en capitalisant sur la peur du public &agrave; l&rsquo;endroit des opinions impopulaires.&raquo;</p> <p>Or si l&rsquo;offensive contre les opposants politiques n&rsquo;a pas encore commenc&eacute;, &ccedil;a ne saurait tarder!</p> <p>Le Code de production d&rsquo;Hollywood, qui se r&eacute;f&eacute;rait principalement aux comportements sexuels et antisociaux de toutes sortes et qui ne mentionnait jamais la politique ou la lutte des classes, a &eacute;t&eacute; strictement appliqu&eacute; le 1er juillet 1934. Cette ann&eacute;e-l&agrave; avait &eacute;t&eacute; exceptionnellement explosive, domin&eacute;e par trois gr&egrave;ves largement suivies et dirig&eacute;es par des socialistes de gauche, des trotskystes et des membres du Parti communiste &ndash; &agrave; savoir les gr&egrave;ves de Toledo Auto-Lite, des chauffeurs de camion de Minneapolis et des d&eacute;bardeurs de San Francisco.</p> <p>L&rsquo;application du Code en plein milieu de la D&eacute;pression refl&eacute;tait incontestablement la nervosit&eacute; g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e et bien compr&eacute;hensible au sein de la classe dirigeante &agrave; propos de l&rsquo;effondrement de toutes sortes de tabous moraux et sociaux et des cons&eacute;quences plus profondes qu&rsquo;avait une telle rupture. Comme nous l&rsquo;avons d&eacute;j&agrave; dit il y a quelque temps: &laquo;l&rsquo;imposition du Code de Production&nbsp;<em>&eacute;tait pr&eacute;cis&eacute;ment l&rsquo;un des moyens</em>&nbsp;par lesquels l&rsquo;industrie cin&eacute;matographique et ses superviseurs pouvaient veiller &agrave; ce que les r&eacute;alit&eacute;s de la D&eacute;pression ne s&#39;expriment pas &agrave; l&rsquo;&eacute;cran.&raquo;</p> <p>La campagne contre l&rsquo;inconduite sexuelle est malhonn&ecirc;te &agrave; bien des &eacute;gards. Il y a la pr&eacute;tention ridicule par exemple qu&rsquo;Hollywood et l&rsquo;industrie du divertissement sont le reflet g&eacute;n&eacute;ral des rapports entre les sexes et professionnels aux &Eacute;tats-Unis. Dans le General Social Survey, une enqu&ecirc;te men&eacute;e en 2014, un &eacute;chantillon al&eacute;atoire d&rsquo;Am&eacute;ricains se sont fait poser cette question: &laquo;Au cours des 12 derniers mois, avez-vous &eacute;t&eacute; harcel&eacute; sexuellement par quelqu&rsquo;un pendant que vous &eacute;tiez au travail?&raquo; En r&eacute;ponse, 3,6 % des femmes ont r&eacute;pondu affirmativement, ce qui est une baisse par rapport au chiffre de 6,1 % de 2002. Ce n&rsquo;est certes pas l&agrave; une statistique d&eacute;finitive d&rsquo;aucune sorte, mais on est loin tout de m&ecirc;me de l&rsquo;&laquo;enfer&raquo; d&eacute;crit par les diff&eacute;rents chroniqueurs et experts.</p> <p>Ces derniers d&rsquo;ailleurs ne se soucient jamais des conditions de la grande masse de la population am&eacute;ricaine ou mondiale, qu&rsquo;elle soit f&eacute;minine ou masculine. La pauvret&eacute;, la destruction des retraites et des soins de sant&eacute;, l&rsquo;itin&eacute;rance, la crise des opio&iuml;des et le taux de suicide &ndash; ou m&ecirc;me l&rsquo;annulation brutale du droit &agrave; l&rsquo;avortement, l&rsquo;attaque contre les mesures de planification familiale et autres programmes essentiels pour la sant&eacute; des femmes &ndash; ne les pr&eacute;occupent en effet nullement. Et quand ont-ils jamais protest&eacute; contre les massacres en Irak et en Afghanistan, les frappes ill&eacute;gales de drones et les &laquo;listes de personnes &agrave; abattre&raquo;?</p> <p>Le Parti d&eacute;mocrate en particulier est profond&eacute;ment plong&eacute; dans les affaires de crimes sexuels. Aux &eacute;lections de 2016, la strat&eacute;gie d&rsquo;Hillary Clinton pour l&rsquo;emporter &eacute;tait bas&eacute;e sur l&rsquo;affaire Brock Turner &agrave; Stanford, l&rsquo;acc&egrave;s aux toilettes pour les personnes transgenres et le &laquo;privil&egrave;ge blanc&raquo;. Les d&eacute;mocrates ont &eacute;norm&eacute;ment investi d&rsquo;efforts dans tout cela, et cela a &eacute;chou&eacute;. Maintenant ils mettent les bouch&eacute;es doubles. Au &laquo;privil&egrave;ge blanc&raquo; vient s&#39;ajouter &laquo;la sexualit&eacute; masculine&raquo;. Ces id&eacute;es sont log&eacute;es dans une section bien pr&eacute;cise et privil&eacute;gi&eacute;e de la population.</p> <p>Quiconque &eacute;tudie les proc&egrave;s des sorci&egrave;res de Salem arrive &agrave; la conclusion qu&rsquo;il n&rsquo;y avait pas l&agrave; simplement une crise d&rsquo;hyst&eacute;rie collective, mais que des processus &eacute;conomiques et sociaux pr&eacute;cis &eacute;taient &agrave; l&rsquo;&oelig;uvre. Comme le remarque Christopher Bigsby, dans sa pr&eacute;face &agrave; l&rsquo;ouvrage&nbsp;<em>Les Sorci&egrave;res de Salem</em>&nbsp;d&rsquo;Arthur Miller, &laquo;Salem en 1692 &eacute;tait en pleine tourmente. La Charte royale venait d&rsquo;&ecirc;tre r&eacute;voqu&eacute;e. Les titres fonciers originaux avaient &eacute;t&eacute; annul&eacute;s et de nombreux autres n&rsquo;&eacute;taient pas encore s&eacute;curis&eacute;s. Tous se regardaient avec suspicion, craignant que leurs terres ne soient r&eacute;affect&eacute;es &agrave; leur voisin. C&rsquo;&eacute;tait aussi une communaut&eacute; profond&eacute;ment d&eacute;chir&eacute;e par des schismes...&raquo;</p> <p>Toute personne voulant s&eacute;rieusement comprendre l&rsquo;hyst&eacute;rie sexuelle actuelle doit fouiller sous la surface de la soci&eacute;t&eacute; am&eacute;ricaine pour saisir la sp&eacute;cificit&eacute; de la &laquo;tourmente&raquo; qui la hante.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Fri, 01 Dec 2017 23:00:00 GMT Honneur à Rose McGowan http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2753 2753 <br /><p>La chose n&#39;est pas nouvelle. Toute personne d&eacute;non&ccedil;ant, pour de bonnes ou mauvaises raisons, le comportement d&#39;une personnalit&eacute; qui enfreint le droit ou les bonnes moeurs, doit s&#39;attendre &agrave; des offensives en retour destin&eacute;es &agrave; rendre ses all&eacute;gations incr&eacute;dibles ou irrecevables. Autrement dit, pour &ecirc;tre accusateur, il faut &ecirc;tre soi-m&ecirc;me irr&eacute;prochable.<br /> <br /> Il n&#39;y a l&agrave; rien d&#39;anormal. Le comportement de l&#39;agence de renseignement devient par contre ill&eacute;gal lorsque, sur demande de son client, elle fabrique ex nihilo des faits imaginaires susceptibles de compromettre l&#39;accusateur. Sans aller jusque l&agrave;, le fait de d&eacute;ployer &laquo;&nbsp;des arm&eacute;es d&#39;espions&nbsp;&raquo; pour scruter les relations et les activit&eacute;s des personnes vis&eacute;es rel&egrave;ve de la pers&eacute;cution et devrait &ecirc;tre poursuivi en justice.<br /> <br /> C&#39;est bien ce qu&#39;on fait, entre autres, la soci&eacute;t&eacute; Kroll, agence de renseignement priv&eacute; au service des grandes entreprises (Version fran&ccedil;aise <a href="http://fr.kroll.com/">http://fr.kroll.com</a>/) et Black Cube&nbsp;(<a href="https://www.blackcube.com/">https://www.blackcube.com/</a>) une soci&eacute;t&eacute; de renseignement et d&rsquo;action d&#39;espionnage, de d&eacute;sinformation et de simulacre.</p> <p>L&#39;affaire prend une tournure politique lorsque ces agences annoncent elles-m&ecirc;mes utiliser d&#39;ex- officiers de renseignement isra&eacute;liens, de haut niveau et reconvertis dans le secteur priv&eacute;. C&#39;est ce que l&#39;on peut lire &agrave; titre de promotion sur la page d&#39;accueil du site de Black Cube. Leur domaine de recherche comprend toutes les activit&eacute;s et lieux susceptibles de comporter des informations r&eacute;v&eacute;latrices ou simplement compromettantes. C&#39;est le cas d&eacute;sormais des r&eacute;seaux et bases de donn&eacute;es num&eacute;riques.</p> <p>Isra&euml;l est mondialement connu par ses comp&eacute;tences en mati&egrave;re d&#39;espionnage. Celles-ci l&#39;aident &agrave; survivre dans un environnement, notamment arabo-musulman, qui ne se cache pas de vouloir sa disparition. Autant que l&#39;on sache, la CIA, la NSA et autres agences am&eacute;ricaines font de m&ecirc;me, avec des moyens infiniment sup&eacute;rieurs. Mais elles ne s&#39;en vantent pas.</p> <p>Il n&#39;est pas anormal, comme le font toutes les polices du monde, de voir les services isra&eacute;liens proposer, par l&#39;interm&eacute;diaire entre autres de Kroll et Black Cube, les services de leurs agents retrait&eacute;s &agrave; des clients &eacute;ventuels. Il ne faudrait donc pas en conclure qu&#39;Isra&euml;l dispose d&#39;espions partout,. Si c&#39;est le cas, Isra&euml;l ne se distinguerait&nbsp; pas des autres grands et petits Etats qui font de m&ecirc;me, les Etats-Unis, La Russie, la Chine et la France notamment.<br /> <br /> Ce qui est anormal est que les industries du film d&#39;Hollywood permettent l&#39;enrichissement monstrueux mais discret de &laquo;&nbsp;moguls&nbsp;&raquo; ou magnats tels que Harvey Weinstein, qui peuvent pour dissimuler leurs activit&eacute;s pr&eacute;datrices b&eacute;n&eacute;ficier d&#39;une complaisance g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e du milieu. Ce qui est encore plus anormal est que les quelques courageuses victimes de la pr&eacute;dation d&#39;un Weinstein d&eacute;cid&eacute;es &agrave; lui r&eacute;sister soient oblig&eacute;es, par le complaisance g&eacute;n&eacute;rale, &agrave; garder le silence sous peine de voir leurs carri&egrave;res et leurs r&eacute;putations bris&eacute;es.</p> <p>La encore, on dira qu&#39;Hollywood n&#39;a pas le monopole de tels comportements oppresseurs des droits des femmes. Comme le montre en France la campagne Balance ton porc (<a href="http://www.balancetonporc.com/">http://www.balancetonporc.com/</a>) le nombre de victimes provenant des milieux professionnels, y compris appartenant au secteur public ou au monde politique, est consid&eacute;rable. Tout ne sera pas dit d&#39;ailleurs, de peur notamment de repr&eacute;sailles confi&eacute;s &agrave; des officines telles que Kroll et Black Cube qui, comme elles s&#39;en vantent elles-m&ecirc;mes. sont tr&egrave;s pr&eacute;sentes en France.<br /> <br /> Honneur donc &agrave; l&rsquo;actrice Rose McGowan, elle-m&ecirc;me f&eacute;ministe et une des accusatrices principales&nbsp;de Weinstein dont elle eut &agrave; subir les assauts. Elle a pris tous les risques et qu&#39;elle en soit honor&eacute;e. Indiquons qu&#39;elle pr&eacute;pare ses m&eacute;moires, &nbsp;<em><em>Brave</em></em><em>,</em> &agrave; para&icirc;tre en janvier 2018 (<a href="https://www.harpercollins.com/9780062655981/brave">https://www.harpercollins.com/9780062655981/brave</a>) . La moindre des choses serait qu&#39;elle trouve beaucoup de lecteurs, hommes et femmes; et que son travail soit traduit dans toutes les langues.<br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> <br /> <a href="http://www.dedefensa.org/article/weinstein-mossad-contre-feminisme">http://www.dedefensa.org/article/weinstein-mossad-contre-feminisme</a></p> <p><a href="https://www.rt.com/usa/409014-weinstein-hired-ex-mossad-abuse/">https://www.rt.com/usa/409014-weinstein-hired-ex-mossad-abuse/</a><br /> <br /> <a href="https://www.veteranstoday.com/2017/11/07/harvey-weinstein-hired-mossad-agents-in-2016-to-destroy-rose-mcgown/#_ftn9">https://www.veteranstoday.com/2017/11/07/harvey-weinstein-hired-mossad-agents-in-2016-to-destroy-rose-mcgown/#_ftn9</a></p> <p><a href="https://www.newyorker.com/news/news-desk/harvey-weinsteins-army-of-spies">https://www.newyorker.com/news/news-desk/harvey-weinsteins-army-of-spies</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 08 Nov 2017 23:00:00 GMT Catalogne. L'affrontement s'éloigne encore. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2733 2733 <br /><p>De leur c&ocirc;t&eacute;, les services de Carles Puigdemont le pr&eacute;sident de la G&eacute;n&eacute;ralit&eacute; de Catalogne, ont annonc&eacute; que celui-ci r&eacute;agirait &agrave; l&#39;annonce de Madrid dans un discours programm&eacute; pour le samedi 21/10 &agrave; 21h.&nbsp;S&#39;il annon&ccedil;ait qu&#39;il refusait sa destitution et qu&#39;il proclamait l&#39;ind&eacute;pendance, ce serait le conflit. Puigdemont a &eacute;t&eacute; pr&eacute;venu par Madrid. S&#39;il faisait cela, il serait jug&eacute; et pourrait encourir plusieurs ann&eacute;es de prison.</p> <p>Il est probable que les Catalans refusant l&#39;ind&eacute;pendance prendraient la rue &agrave; leur tour, avec des effectifs sans doute &eacute;gaux &agrave; ceux des manifestants ind&eacute;pendantistes. Les deux mouvements s&#39;affronteraient peut-&ecirc;tre violemment. Des armes parleraient, car les uns et les autres n&#39;en manquent pas. Serait-ce alors la guerre civile?</p> <p><strong>Mise &agrave; jour au 21/10, 22h</strong></p> <p>Carles Puigdemont a prononc&eacute; comme pr&eacute;vu une br&egrave;ve allocution, samedi 21/10&nbsp;&agrave; 21 heures. Le pr&eacute;sident de la Communaut&eacute; catalane a r&eacute;pondu &agrave; la d&eacute;cision annonc&eacute;e le matin m&ecirc;me par le gouvernement espagnol.</p> <p>Le gouvernement espagnol &quot;se place hors de l&#39;&Eacute;tat de droit&quot; a-t-il d&eacute;clar&eacute;, qualifiant la d&eacute;cision du conseil des ministres de&nbsp;&quot;pire attaque contre les institutions catalanes&quot; depuis la dictature franquiste<strong>.</strong>&nbsp;En fait, diront les ind&eacute;pendantistes les plus convaincus, il a encore recul&eacute; puisqu&#39;une nouvelle fois il n&#39;est pas all&eacute; jusqu&#39;&agrave; d&eacute;clarer unilat&eacute;ralement l&#39;ind&eacute;pendance.</p> <p>A suivre.&nbsp;</p> Fri, 20 Oct 2017 23:00:00 GMT Hillary Clinton financée par les Russes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2730 2730 <br /><p>Cependant, malgr&eacute; la mobilisation des moyens consid&eacute;rables dont dispose le FBI, la CIA, la NSA et d&#39;autres agences, et bien que l&#39;enqu&ecirc;te ait &eacute;t&eacute; poursuivie pendant des semaines, aucune preuve d&#39;une &eacute;ventuelle immixtion russe n&#39;a pu &ecirc;tre apport&eacute;e.<br /> <br /> Ces derniers jours, un scandale dont on commence &agrave; parler, dit Uranium One, met en cause Hillary Clinton et son comit&eacute; &eacute;lectoral, voire une fraction du parti D&eacute;mocrate. Il montre que ce sont en 2010 les Russes, ou plut&ocirc;t certains int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s russes, qui ont largement financ&eacute; Hillary Clinton, sa fondation et en amont Bill Clinton. Hillary &eacute;tait parfaitement au courant de ce financement, et elle l&#39;a accept&eacute; sans se poser de questions. Il n&#39;est pas certain qu&#39;Obama, alors pr&eacute;sident, ait &eacute;t&eacute; inform&eacute;. Il est donc tout &agrave; fait l&eacute;gitime de parler de corruption, les Russes en question &eacute;tant les corrupteurs et Hillary la corrompue.</p> <p>Il faut dire que ce n&#39;&eacute;tait pas Vladimir Poutine ni ses services qui ont achet&eacute; les faveurs d&#39;Hillary Clinton. C&#39;&eacute;tait des int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s de l&#39;industrie nucl&eacute;aire russe, notamment des agents d&#39;un organisme nomm&eacute; RosAtom qui agissaient en fraude du droit russe et du droit international. Ils voulaient s&#39;assurer le silence de l&#39;administration am&eacute;ricaine, alors soumise en ce domaine &agrave; l&#39;autorit&eacute; d&#39;Hillary Clinton, dans une t&eacute;n&eacute;breuse affaire mettant en cause une partie de l&#39;approvisionnement en uranium des Etats-Unis.</p> <p>Il s&#39;agissait en 2010 pour RosAtom d&#39;&ecirc;tre autoris&eacute; &agrave; acqu&eacute;rir 51% du capital d&#39;une entreprise dite Uranium One. Celle-ci &eacute;tait bas&eacute;e en Afrique du Sud mais avait fusionn&eacute; en 2007 avec l&#39;entreprise canadienne UrAsia Energy. Hillary Clinton avait jou&eacute; un r&ocirc;le essentiel dans la transaction car elle mettait en cause des&nbsp;activit&eacute;s li&eacute;es &agrave; la s&eacute;curit&eacute; nationale am&eacute;ricaine. Il fallait donc l&#39;approbation du <em>Committee on Foreign Investment in the United States (CFIUS)</em>, dans lequel si&eacute;geait Hillary Clinton, alors Secr&eacute;taire d&#39;Etat.</p> <p>Or aujourd&#39;hui, une enqu&ecirc;te men&eacute;e par le Comit&eacute; judiciaire du S&eacute;nat a montr&eacute; que la fondation Clinton avait accept&eacute; de 9 personnalit&eacute;s associ&eacute;es avec Uranium One plus de 100 millions de dollars de contributions, autrement dit en bon fran&ccedil;ais de pots de vin. Les Russes de RosAtom voulait s&#39;assurer de l&#39;accord du CFIUS pour une entr&eacute;e majoritaire au capital de Uranium One. Ce qui fut fait. Le Comit&eacute; judiciaire du S&eacute;nat a obtenu de nombreuses preuves du versement par Rosatom des contributions &agrave; la Fondation Clinton.<br /> <br /> On ne sait pas encore si Donald Trump, qui a suivi cette affaire avec int&eacute;r&ecirc;t, demandera l&#39;inculpation d&#39;Hillary Clinton.</p> <p><strong>Notes</strong></p> <ol> <li> <p>Voir du 17/10/2017&laquo;&nbsp;Senate Judiciary Committee launches probe into Russian nuclear bribery case&nbsp;&raquo; <a href="http://thehill.com/policy/national-security/355957-senate-judiciary-opens-probe-into-obama-era-russian-nuclear-bribery">http://thehill.com/policy/national-security/355957-senate-judiciary-opens-probe-into-obama-era-russian-nuclear-bribery</a></p> </li> <li> <p>Voir aussi sur ce m&ecirc;me sujet<br /> FBI Uncovered Russian Bribery Plot Before Obama Approved Uranium One Deal, Netting Clintons Millions<br /> <a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-10-17/fbi-uncovered-russian-nuclear-bribery-plot-obama-approved-uranium-one-deal-netting-c?page=2">http://www.zerohedge.com/news/2017-10-17/fbi-uncovered-russian-nuclear-bribery-plot-obama-approved-uranium-one-deal-netting-c?page=2</a><br /> <br /> Ainsi que<br /> <a href="http://theduran.com/breaking-senate-judiciary-committee-launches-probe-into-russian-nuclear-bribery-case/">http://theduran.com/breaking-senate-judiciary-committee-launches-probe-into-russian-nuclear-bribery-case/</a></p> <p>et&nbsp;<br /> <a href="http://theduran.com/breaking-down-the-uranium-one-scandal-once-again-vladimir-putin-is-to-blame/">http://theduran.com/breaking-down-the-uranium-one-scandal-once-again-vladimir-putin-is-to-blame/</a></p> <p>&nbsp;</p> </li> </ol> Wed, 18 Oct 2017 23:00:00 GMT Indépendance. Annonce ambiguë du président de la région autonome catalane http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2725 2725 <br /><p><font size="2" face="Arial">S'il n'a pas d&eacute;clar&eacute; formellement l'ind&eacute;pendance catalane, il a n&eacute;anmoins affirm&eacute; que la r&eacute;gion &laquo;sera un Etat ind&eacute;pendant, sous la forme d'une R&eacute;publique&raquo;. Il n'a cependant pas annonc&eacute; de calendrier pr&eacute;cis pour une d&eacute;claration officielle, laissant &agrave; Madrid plusieurs semaines pour ouvrir la discussion. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Imm&eacute;diatement apr&egrave;s, par la voix de son porte-parole, le gouvernement espagnol a jug&eacute; inadmissible une d&eacute;claration implicite d'ind&eacute;pendance. On peut en conclure qu'il rejette la proposition de discussion formul&eacute;e par Carles Puigdemont. Il renouvellerait ainsi son refus absolu de toute ind&eacute;pendance.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Aux yeux de beaucoup d'observateurs &eacute;trangers, ainsi qu'&agrave; &agrave; ceux de la plupart des Catalans, l'annonce ambigu&euml; de Carles Puigdemont sera consid&eacute;r&eacute;e comme une reculade cachant mal une capitulation devant les exigences de Madrid. On ne voit pas comment le processus de discussion pourrait s'instaurer dor&eacute;navant. Par ailleurs, on ne voit pas comment Puigdemont pourrait dans quelques jours d&eacute;clarer unilat&eacute;ralement l'ind&eacute;pendance. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le pr&eacute;sident, mis au pied du mur, s'est-il jug&eacute; personnellement inapte &agrave; mener les difficiles d&eacute;marches conduisant rapidement &agrave; l'ind&eacute;pendance? Se serait-il estim&eacute; mal second&eacute; pour ce faire par des partisans capables de discours incendiaires mais non de travail s&eacute;rieux? A-t-il craint pour sa vie, devant les menaces d'assassinat formul&eacute; par un gouvernement n'ayant plus rien &agrave; envier &agrave; celui de Francisco Franco. Quoiqu'il en soit, nous pensons pour notre part que cette occasion manqu&eacute;e ne se retrouvera pas. <br /> <br /> <span lang="es-ES">Bien, </span><em><span lang="es-ES"><span style="font-style: normal">ya veremos</span></span></em><span lang="es-ES"> qui&eacute;n est&aacute; equivocado.</span></font> </p> Mon, 09 Oct 2017 23:00:00 GMT Pour retrouver Jacques Sapir http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2722 2722 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-la-democratie-en-marche-dans-la-france-daujourdhui-par-jacques-sapir/">https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-la-democratie-en-marche-dans-la-france-daujourdhui-par-jacques-sapir/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> Mais ils continueront de s'indigner &agrave; constater qu'en France, un pays se disant d&eacute;mocratique, la libert&eacute; d'expression ne soit plus tol&eacute;r&eacute;e chez certains universitaires, ceux que le Pouvoir juge insuffisamment serviles. Certes Jacques Sapir a le tort immense d'&ecirc;tre souvent (mais pas exclusivement), publi&eacute; par Sputnik. De m&ecirc;me, l'intitul&eacute; de son blog faisait esp&eacute;rer l'impensable, que l'Europe et la Russie retrouvent apr&egrave;s des d&eacute;cennies de guerre froide, des relations normales entre grandes puissances. <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or pour les groupes de pression anti-russes qui dominent &agrave; Washington, comme h&eacute;las &agrave; Paris, le terme de Russie est plus que jamais pr&eacute;sent&eacute; comme repr&eacute;sentatif du pire des r&eacute;gimes staliniens. Mais est-ce &eacute;tonnant alors que Donald Trump se comporte aujourd'hui comme s'il pr&eacute;parait des offensives militaires d'ampleur aux fronti&egrave;res de ce pays. </font></p> Sun, 08 Oct 2017 23:00:00 GMT Carles Puigdemont menacé d'assassinat par le gouvernement espagnol http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2723 2723 <br /><em><font size="2" face="Arial" color="#993300">&laquo;&nbsp;Esp&eacute;rons que rien ne sera d&eacute;clar&eacute; demain, parce que la personne ayant fait cette d&eacute;claration pourrait finir comme celle ayant fait une d&eacute;claration identique, il y a 83 ans&nbsp;&raquo; </font></em> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Tout ceci ram&egrave;ne l'Espagne aux pires jours de l'&egrave;re franquiste.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong><font size="2" face="Arial">Sources</font></strong></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">The Spain Report @thespainreport </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">1. PP spokesman says Puigdemont might end up like Lluis Companys (in 1934) if he declares independence tomorrow&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">2:34 PM - Oct 9, 2017 </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial"> Voir <a href="https://twitter.com/thespainreport/status/917367789920374784?ref_src=twsrc%5Etfw&amp;ref_url=http%3A%2F%2Fwww.zerohedge.com%2Fnews%2F2017-10-09%2Fspanish-government-issues-veiled-death-threat-catalan-leader">https://twitter.com/thespainreport/status/917367789920374784?ref_src=twsrc%5Etfw&amp;ref_url=http%3A%2F%2Fwww.zerohedge.com%2Fnews%2F2017-10-09%2Fspanish-government-issues-veiled-death-threat-catalan-leader</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">La persone vis&eacute;e &eacute;tait Lluis Companys. Wikipedia nous informe que: </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><em>Llu&iacute;s Companys i Jover, n&eacute; &agrave; El Tarr&ograve;s (aujourd'hui Tornabous) le 21 juin 1882 et mort &agrave; Barcelone le 15 octobre 1940, &eacute;tait un avocat et homme politique catalan, qui fut pr&eacute;sident de la G&eacute;n&eacute;ralit&eacute; de Catalogne de 1934 &agrave; sa mort. Exil&eacute; en Bretagne apr&egrave;s la Guerre civile espagnole, il a &eacute;t&eacute; livr&eacute; au r&eacute;gime franquiste par la Gestapo et ex&eacute;cut&eacute; &agrave; Montju&iuml;c, au cri de &laquo; Per Catalunya! &raquo; (&laquo; Pour la Catalogne ! &raquo;). </em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 08 Oct 2017 23:00:00 GMT Le roi d'Espagne appelle à la force http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2717 2717 <br /><font face="Arial" size="2">Dans un discours plus que ferme, le roi Felipe VI a d&eacute;nonc&eacute;, mardi 3&nbsp;octobre, la <em>&laquo;&nbsp;d&eacute;loyaut&eacute; inadmissible&nbsp;&raquo;</em> et la <em>&laquo;&nbsp;conduite irresponsable&nbsp;&raquo;</em> du gouvernement catalan qui, <em>&laquo;&nbsp;de mani&egrave;re d&eacute;lib&eacute;r&eacute;e&nbsp;&raquo;,</em> a <em>&laquo;&nbsp;syst&eacute;matiquement port&eacute; atteinte &agrave; la l&eacute;gislation&nbsp;&raquo;</em> en organisant, dimanche 1<sup>er</sup>&nbsp;octobre, un r&eacute;f&eacute;rendum visant &agrave; d&eacute;clarer unilat&eacute;ralement l&rsquo;ind&eacute;pendance. Il a ajout&eacute; que le gouvernement catalan s&rsquo;est mis en <em>&laquo;&nbsp;marge de la d&eacute;mocratie&nbsp;&raquo; </em>en essayant de <em>&laquo;&nbsp;rompre l&rsquo;unit&eacute; de l&rsquo;Espagne et la souverainet&eacute; nationale, </em>a affirm&eacute; le roi.<em> C&rsquo;est la responsabilit&eacute; des pouvoirs l&eacute;gitimes de l&rsquo;Etat de garantir l&rsquo;ordre constitutionnel et le fonctionnement normal des institutions&nbsp;&raquo; </em><em><span style="font-style: normal">1). </span></em><br /> <em><span style="font-style: normal"></span></em> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Ces propos pourraient peut-&ecirc;tre se concevoir de la part du Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique dans un Etat comme la France, qui a fait historiquement de l'unit&eacute; et de la centralit&eacute; de l'Etat la source de sa puissance, au cas o&ugrave; des ind&eacute;pendantistes bretons ou basques organisaient des r&eacute;f&eacute;rendums. Mais en Espagne, beaucoup plus d&eacute;centralis&eacute;e et r&eacute;gionaliste que la France, il a surpris et pas seulement en Catalogne. Ceci de la part d'un souverain s'&eacute;tant mis jusqu'&agrave; ce jour en retrait des d&eacute;bats politiques. Les ind&eacute;pendantistes catalans y verront une v&eacute;ritable d&eacute;claration de guerre. Ceci ne fera que renforcer leur d&eacute;termination.</span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Une telle intervention du pouvoir royal dans les affaires publiques est sans pr&eacute;c&eacute;dent depuis le coup d'Etat militaire avort&eacute; de f&eacute;vrier 1981, alors que l'Espagne cherchait sa voie vers un pouvoir parlementaire apr&egrave;s la chute de Franco. Le roi Felipe VI en ne faisant pas allusion &agrave; la r&eacute;pression f&eacute;roce de la police de Madrid &agrave; l'&eacute;gard des &eacute;lecteurs catalans, a rappel&eacute; pour beaucoup de citoyens les exc&egrave;s de la dictature franquiste. Comment entend-il &laquo;&nbsp;</span></em><em>garantir l&rsquo;ordre constitutionnel et le fonctionnement normal des institutions&nbsp;&raquo;</em><em><span style="font-style: normal"> &agrave; l'encontre du gouvernement catalan et de son chef </span></em><em>, </em><em><span style="font-style: normal">sinon par un v&eacute;ritable appel &agrave; l'arm&eacute;e? </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Il encourage ainsi une v&eacute;ritable guerre civile, car il devrait savoir que de nouvelles interventions arm&eacute;es de la force publique transformeront en adversaires r&eacute;solus l'ensemble des Catalans, quels que soient leurs sentiments &agrave; l'&eacute;gard de l'ind&eacute;pendance. D'autres citoyens, dans d'autres &laquo;&nbsp;r&eacute;gions autonomes&nbsp;&raquo; de l'Espagne, tent&eacute;s aux-aussi par une &eacute;mancipation &agrave; l'&eacute;gard du pouvoir de Madrid, pourraient les rejoindre. On citera en premier lieu le Pays basque. </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Il est inqui&eacute;tant de voir que la presse &laquo;&nbsp;officielle&nbsp;&raquo; espagnole, notamment </span></em><em>El Espa&ntilde;ol</em><em><span style="font-style: normal"> et </span></em><em>El Mundo,</em><em><span style="font-style: normal"> a imm&eacute;diatement r&eacute;agi au discours de Felipe VI en demandant que le Premier ministre Mariano Rajoy envoie des troupes en Catalogne pour suspendre le gouvernement r&eacute;gional et saisir l'administration et les finances, ceci en s'appuyant sur l'article 155 de la Constitution qui le permet en cas de remise en cause de l'unit&eacute; de l'Etat</span></em><em><em>. &laquo;&nbsp;Sinon, qu'il d&eacute;missionne&nbsp;&raquo;</em></em><em><span style="font-style: normal">&nbsp;2). </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">De m&ecirc;me, tous les principaux partis &agrave; Madrid, de gauche tel le PSOE ou conservateurs, ont applaudi au discours du Roi. Le parti Podemos a critiqu&eacute; l'appel &agrave; la force lanc&eacute; par le Roi, mais il n'a rien propos&eacute; qu'un nouvel appel &agrave; la n&eacute;gociation &agrave; laquelle plus personne ne croit. </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">A Bruxelles, les propos du Roi n'ont pas provoqu&eacute; de rejet. Mais l&agrave; aussi, l'appel rituel &agrave; la n&eacute;gociation n'entraine plus aucun soutien s&eacute;rieux. Une voix s'est faite entendre pour constater qu'avec la situation actuelle en Espagne, c'est &laquo;&nbsp;l'Union europ&eacute;enne enti&egrave;re qui va partir en lambeaux&nbsp;&raquo;. Faudra-t-il le regretter, quand on sait que l'Union europ&eacute;enne, sous sa forme actuelle, est rest&eacute;e un produit et un outil de l'Empire am&eacute;ricain? </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"><br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rences </strong></font> <ol> <li> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Voir El Espa&ntilde;ol </span></em><em><em>El Rey insta a Rajoy, las Cortes y los jueces a sofocar la rebeli&oacute;n en Catalu&ntilde;a</em><span style="font-style: normal"><br /> <a href="https://www.elespanol.com/espana/politica/20171003/251475953_0.html">https://www.elespanol.com/espana/politica/20171003/251475953_0.html</a></span></em></font></p> </li> <li> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Voir El Mundo </span></em><em><em>Escuchen al Rey: restauren la ley en Catalu&ntilde;a<br /> </em></em><em><span style="font-style: normal"> <a href="http://www.elmundo.es/opinion/2017/10/03/59d3fac8ca474176208b45b9.html">http://www.elmundo.es/opinion/2017/10/03/59d3fac8ca474176208b45b9.html</a></span></em></font></p> </li> </ol> Tue, 03 Oct 2017 23:00:00 GMT