Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Thu, 27 Jul 2017 07:41:49 GMT Scandaleuse condamnation de Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2624 2624 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Nous avions plusieurs fois signal&eacute; &agrave; l'&eacute;poque l'importance du r&ocirc;le qu'avait pris le Br&eacute;sil au sein du Brics. Ceci avait &eacute;t&eacute; du d'abord &agrave; l'influence de son pr&eacute;c&eacute;dent Pr&eacute;sident Luiz In&aacute;cio Lula da Silva puis apr&egrave;s 2011 &agrave; celle de Dilma Rousseff, qui lui avait succ&eacute;d&eacute;. Ces deux chefs d'Etat s'appuyaient sur le poids &eacute;lectoral des masses d&eacute;favoris&eacute;es, plus ou moins repr&eacute;sent&eacute;es par le Parti des Travailleurs, dont ils &eacute;taient membres. <br /> <br /> Ceci avait suscit&eacute; une forte opposition de la part des classes br&eacute;siliennes riches, non seulement parce qu'elles perdaient une partie de leur pouvoirs politiques et &eacute;conomiques, mais parce que le BRICS repr&eacute;sentait &agrave; leurs yeux l'influence de la Russie et de la Chine. Comme nous l'avons &agrave; chaque fois rappel&eacute; leur opposition &eacute;tait soutenu financi&egrave;rement et, &agrave; travers notamment la CIA, politiquement, par Wall Street et la Maison Blanche. Les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains ne pouvaient notamment pas accepter que les richesses p&eacute;troli&egrave;res exploit&eacute;es par Petrobras, comme les consid&eacute;rables r&eacute;serves dont dispose le Br&eacute;sil, &eacute;chappent &agrave; leur influence.<br /> <br /> Nous avions &eacute;galement relat&eacute; comment, en cons&eacute;quence, Lula puis Dilma Roussef avaient &eacute;t&eacute; &eacute;vinc&eacute;s du pouvoir et remplac&eacute;s par de p&acirc;les mais dociles hommes politiques, l'un d'entre eux, Michel Temer, s'&eacute;tant retrouv&eacute; propuls&eacute; &agrave; la pr&eacute;sidence. Les campagnes contre Lula et Roussef avaient &eacute;t&eacute; men&eacute;es sous pr&eacute;texte de corruption. Des actions judiciaires ont &eacute;t&eacute; ouvertes contre eux. Mais, si corruption il y avait, elle est insignifiante par rapport &agrave; celle affectant les actuels politiciens au pouvoir, dont Temer lui-m&ecirc;me, actuellement inculp&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans la suite de son &eacute;viction et des poursuites men&eacute;es &agrave; son &eacute;gard par des juges largement aux ordres, Lula, 71&nbsp;ans, a &eacute;t&eacute; condamn&eacute;, le 12 juillet, &agrave; neuf ans et six mois de prison pour corruption et blanchiment d&rsquo;argent. Il reste n&eacute;anmoins libre, car il entend faire appel de sa condamnation. Un nouveau tribunal examinera donc cette affaire qui secoue le pays depuis plusieurs mois. Cependant, d'ores et d&eacute;j&agrave;, cette condamnation ruine les ambitions de Lula pour l&rsquo;&eacute;lection pr&eacute;sidentielle de 2018, &agrave; laquelle il avait annonc&eacute; vouloir se pr&eacute;senter. Elle compromet &eacute;galement les espoirs de la gauche br&eacute;silienne qui, &agrave; travers lui, esp&eacute;rait pouvoir se r&eacute;imposer face aux forces conservatrices br&eacute;siliennes et am&eacute;ricaines. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lula a &eacute;t&eacute; d&eacute;clar&eacute; coupable d&rsquo;avoir accept&eacute; 3,7&nbsp;millions de reais (un peu plus de 1&nbsp;million d&rsquo;euros), dont un appartement dans une station baln&eacute;aire pr&egrave;s de Sao Paulo, de la part de l&rsquo;entreprise d&rsquo;ing&eacute;nierie OAS, en remerciement de son intervention pour l&rsquo;attribution de contrats avec la compagnie p&eacute;troli&egrave;re nomm&eacute;e Petrobras.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#003366" face="Arial"><strong>Une condamnation plus que contestable</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette condamnation, dont les motifs restent contestables vu les obscurit&eacute;s de l'enqu&ecirc;te, soul&egrave;ve l'inqui&eacute;tude de tous ceux, au Br&eacute;sil comme ailleurs dans le monde, d&eacute;noncent la d&eacute;rive actuelle du Br&eacute;sil sous une forme de dictature souple soumise aux int&eacute;r&ecirc;ts non seulement de l'aristocratie br&eacute;silienne, mais des forces au service des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques et g&eacute;ostrat&eacute;giques am&eacute;ricains. Ceux-ci sont en passe de prendre en mains toute l'Am&eacute;rique latine. Seul le V&eacute;n&eacute;zuela, et pour combien de temps encore, y &eacute;chappe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La condamnation de Lula prend place dans l'op&eacute;ration &laquo;&nbsp;Lava Jato&nbsp;&raquo; (&laquo;&nbsp;lavage express&nbsp;&raquo;). Elle a mis en &eacute;vidence depuis son lancement en 2014 de tr&egrave;s nombreux faits de corruption en lien avec le p&eacute;trolier Petrobras. Des dizaines de chefs d&rsquo;entreprise, cadres, interm&eacute;diaires et politiciens ont &eacute;t&eacute; condamn&eacute;s et sont emprisonn&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Tribunal supr&ecirc;me f&eacute;d&eacute;ral, la plus haute juridiction du Br&eacute;sil, a annonc&eacute; le 11&nbsp;avril l&rsquo;ouverture d&rsquo;une gigantesque enqu&ecirc;te qui concernera plusieurs dizaines de ministres, d&eacute;put&eacute;s, s&eacute;nateurs, y compris 33 anciens pr&eacute;sidents&nbsp;: Dilma Roussef, Luiz Inacio Lula da Silva et Fernando Henrique Cardoso.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est &eacute;vident que cette action, dans la plupart des cas fond&eacute;e, a cependant permis de poursuivre sans preuves av&eacute;r&eacute;es des repr&eacute;sentants de l'opposition. Lula pour sa part a toujours ni&eacute; les accusations dont il fait l&rsquo;objet, affirmant qu&rsquo;elles ne reposent sur aucune preuve concr&egrave;te. Peu apr&egrave;s le verdict, le Parti des travailleurs (PT), qu&rsquo;il a fond&eacute; dans les ann&eacute;es 1980, a appel&eacute; &agrave; des manifestations et d&eacute;nonc&eacute; une condamnation <em>&laquo;&nbsp;&eacute;minemment politique&nbsp;&raquo;.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-style: normal">Tout laisse penser cependant que le Br&eacute;sil n'&eacute;chappera pas aux int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers et politiques en provenance des Etats-Unis. La Russie et la Chine d&eacute;nonceront verbalement cette d&eacute;rive, mais ne seront pas en mesure d'intervenir. Le BRICS deviendra inexorablement le RICS. </span></em></font> </p> Thu, 13 Jul 2017 23:00:00 GMT La France: un régime à parti unique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2599 2599 <br /><font size="2" face="Arial">Les constitutionnalistes dans ces pays expliquent que l'objectif n'est pas d'imiter un r&eacute;gime parlementaire &agrave; l'occidental, critiqu&eacute; pour son impuissance, mais doter le pouvoir central d'un minimum de correspondants dans le corps politique, afin d'&eacute;viter qu'il ne se transforme en dictature. Le parti dit communiste y dispose d'assez de libert&eacute; pour exercer un certain contre-poids face aux institutions gouvernementales. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Manifestement, c'est dans un syst&egrave;me de cette nature que la France est en train de se transformer. Le pr&eacute;sident de la R&eacute;publique, Emmanuel Macron, entend d&eacute;sormais se doter &agrave; lui seul des trois pouvoirs, ex&eacute;cutif, l&eacute;gislatif et judiciaire. Il autorisera cependant des &laquo;&nbsp;repr&eacute;sentants du peuple&nbsp;&raquo; choisis par lui et soigneusement contr&ocirc;l&eacute;s &agrave; partager la pr&eacute;paration &agrave; certaines d&eacute;cisions, l'ex&eacute;cution de celles-ci ne lui &eacute;chappant &eacute;videmment pas.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est le parti dit R&eacute;publique en Marche (REM) qui jouera d&eacute;sormais ce r&ocirc;le d'alibi, pour ne pas parler d'idiot utile. Macron n'a eu aucun mal &agrave; garnir REM de nombreux parlementaires recrut&eacute;s parmi les anciens partis, si grand est l'attrait du pouvoir. Quant aux nouveaux venus, ils n'oublieront pas de qui ils ont tenu leurs avantages. Ils ne feront rien pour se mettre en travers de l'action pr&eacute;sidentielle. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La nouvelle majorit&eacute; ne sera pas l&agrave; pour pr&eacute;senter des id&eacute;es ou un programme, mais seulement pour se mettre au service d'Emmanuel Macron et de ce qu'il faut bien appeler sa clique. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Macron, qui t'a fait roi?</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour paraphraser Augustin nous pourrions demander &agrave; Macron <em>&laquo;&nbsp;Quid regem fecit?&nbsp;&raquo;</em>. Pour nous, comme d&eacute;j&agrave; expos&eacute; ici, ce ne furent pas ses talents, aussi grands et ind&eacute;niables soient-ils, qui lui ont permis d'acc&eacute;der au pouvoir qu'il exercera d&eacute;sormais sur la France. Ce ne furent pas non plus les ind&eacute;niables erreurs et d&eacute;fauts caract&eacute;riels ayant handicap&eacute; ses concurrents les plus s&eacute;rieux, au sein de la France Insoumise et du Front national, responsables du nombre consid&eacute;rables d'abstentions, c'est-&agrave;-dire du refus du combat.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce furent les repr&eacute;sentants fran&ccedil;ais du grand capital financier international, comme ceux soumis au contr&ocirc;le de l'Etat profond am&eacute;ricain pour qui la France, encore trop r&eacute;ticente aux injonctions de l'Union europ&eacute;enne et de Washington, repr&eacute;sentait un obstacle &agrave; faire disparaitre. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ils y ont finalement r&eacute;ussi en portant pour 5 ans Macron et la REM au pouvoir. On ne voit pas qui aujourd'hui pourrait s'opposer &agrave; leur dessein. Cinq ans c'est long, et c'est en tous cas suffisant pour faire dispara&icirc;tre tout ce qui restera d'opposition en France, y compris dans les &laquo;&nbsp;r&eacute;seaux sociaux&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Wed, 21 Jun 2017 23:00:00 GMT Avec Macron, le retour à un libéralisme dur. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2596 2596 <br /><p style="font-weight: normal"><font size="3">D<font face="Arial" size="2">'abord il faut relativiser le terme de majorit&eacute; &eacute;crasante. La vraie majorit&eacute; est celle des abstentionnistes. Ceux-ci se sont abstenus, non pour aller &agrave; la p&ecirc;che &agrave; la ligne, mais pour manifester leur rejet d'un choix impos&eacute; qui permettra le succ&egrave;s d'une droite dure telle que la France n'en avait pas connue depuis la Chambre Bleu horizon en 1919. </font></font><font face="Arial" size="2"> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">A c&ocirc;t&eacute; de ce programme, celui de Fran&ccedil;ois Fillon, rejet&eacute; par l'&eacute;lectorat aux primaires de la pr&eacute;sidentiel, para&icirc;tra bien timide. Il sera proche de celui pr&eacute;conis&eacute; par les &laquo;&nbsp;durs&nbsp;&raquo; du Congr&egrave;s am&eacute;ricain. Il tournera radicalement le dos &agrave; ce qui restait en France de &laquo;&nbsp;social-d&eacute;mocratie&nbsp;&raquo; apparue depuis 1936 et la Lib&eacute;ration. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il s'agira en fait, si l'on y regarde de pr&egrave;s, du retour au pouvoir d'un capitalisme pr&eacute;dateur fond&eacute; sur la privatisation des ressources de production, de distribution et de conservation des ressources naturelles </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">On ne pourra pas dire que qu'une intervention r&eacute;gulatrice provenant d'un Etat social d&eacute;mocrate n'existe pas, et correspond &agrave; un r&ecirc;ve utopique. Rien que dans un certain nombre de pays europ&eacute;ens, il avait exerc&eacute; un pouvoir certes imparfait mais dont l'on cherchera en vain des traces dans le futur Etat macronien. M&ecirc;me s'il ne l'a fait que de fa&ccedil;on timide, ce contr&ocirc;le public des activit&eacute;s productives y correspond &agrave; une v&eacute;ritable volont&eacute; de transformation sociale, correspondant aux demandes des classes &ndash; ou cat&eacute;gories - sociales jusqu'ici exclues du pouvoir par le capitalisme pr&eacute;dateur.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Or l'on ne voit rien de tel dans les &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; pr&eacute;conis&eacute;es par Emmanuel Macron et le grand capitalisme fran&ccedil;ais et am&eacute;ricain qui vont s'appuyer sur lui pour venir au pouvoir sans r&eacute;sistances. Inutile de faire ici la revue d'un programme politique de Macron, car celui-ci n'existe pas. On voit au contraire les d&eacute;g&acirc;ts qu'il fera avec l'abandon de la l&eacute;gislation du travail ou autres mesures s'inspirant de la protection sociale.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Les fran&ccedil;ais ne s'en apercevront peut-&ecirc;tre pas tout de suite, aveugl&eacute;s par le clinquants de r&eacute;formes toutes en discours. Mais si comme il est vraisemblable l'appel &agrave; un Etat social r&eacute;gulateur s'impose prochainement en France et dans le monde, ils comprendront la non-existence du retour &agrave; un lib&eacute;ralisme dur tel que pr&eacute;conis&eacute; par Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Cet Etat social r&eacute;gulateur sera indispensable dans les prochaines d&eacute;cennies pour lutter contre la crise climatique et la destruction des &eacute;cosyst&egrave;me. Mais il pourrait l'&ecirc;tre dans quelques mois si comme beaucoup d'experts le font craindre, une crise bien plus grave que celle de 2008 &eacute;clatait et se g&eacute;n&eacute;ralisait dans le monde occidental.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il ne faudra pas compter alors sur Emmanuel Macron et son mouvement En Marche pour proposer la moindre solution. Ils s'en tiendront &agrave; leur refus de tout investissement public dans les domaines en danger.</font></p> Sat, 17 Jun 2017 23:00:00 GMT L'instrumentalisation de la séparation des pouvoirs par Emmanuel Macron http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2595 2595 <br /><font face="Arial" size="2">S'y ajoute au plan interne la volont&eacute; d'une &laquo;&nbsp;troisi&egrave;me voie&nbsp;&raquo;&nbsp; entre la gauche et la droite, volont&eacute; que l'on retrouve chez tous les gouvernements europ&eacute;ens. Rappelons qu'if a toujours &eacute;t&eacute; dit, non sans raison, que cela signifie en fait choisir, non &agrave; proprement parler le ralliement &agrave; un parti de droite, mais le ralliement aux int&eacute;r&ecirc;ts fondamentaux de la droite.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, d&egrave;s avant son &eacute;lection, Emmanuel Macron avait affirm&eacute;, plus ou moins explicitement, qu'il entendait construire &agrave; son profit un v&eacute;ritable pouvoir pr&eacute;sidentiel. Il &eacute;chappera de fait &agrave; tout contr&ocirc;le s&eacute;rieux des partis politiques et des repr&eacute;sentants du peuple. Pour parler clairement, l'on pourrait dire qu'il s'agira d'un v&eacute;ritable pouvoir autoritaire &laquo;&nbsp;soft&nbsp;&raquo; dont il tiendra tous les leviers. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D&eacute;j&agrave; le syst&egrave;me des primaires enlevait aux membres d&rsquo;un parti la possibilit&eacute; de d&eacute;signer leur candidat. Lla crise du syst&egrave;me de repr&eacute;sentation politique, ainsi que sa pr&eacute;tendue &nbsp;r&eacute;organisation par le mouvement <em>En Marche&nbsp;! </em>est l&rsquo;aboutissement d&rsquo;une tendance lourde, selon laquelle le l&eacute;gislatif est d&eacute;sign&eacute; par l'ex&eacute;cutif. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Primaut&eacute; de l'ex&eacute;cutif</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D'ores et d&eacute;j&agrave;, sous les gouvernements pr&eacute;c&eacute;dents, la plupart des pr&eacute;rogatives avaient &eacute;t&eacute; transf&eacute;r&eacute;es aux mains de l&rsquo;ex&eacute;cutif, au d&eacute;triment des pouvoirs l&eacute;gislatif et judiciaire. Cependant, c&rsquo;est la premi&egrave;re fois que le pr&eacute;sident a la possibilit&eacute; de choisir directement une partie importante des membres de l&rsquo;Assembl&eacute;e nationale. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Gr&acirc;ce &agrave; un syst&egrave;me &eacute;lectoral ayant encourag&eacute; le recul des partis traditionnels repr&eacute;sentant l'extr&ecirc;me gauche et l'extr&ecirc;me droite, il en est r&eacute;sult&eacute; une abstention record des &eacute;lecteurs refusant cette manipulation, L'alliance de <em>En Marche&nbsp;!</em> et du <em>Modem</em>&nbsp; (si celui-ci n'est pas &eacute;ject&eacute; prochainement) donne &agrave; Macron la possibilit&eacute; de b&eacute;n&eacute;ficier d'une majorit&eacute; &eacute;crasante bien qu'il n'ait recueilli initialement que le vote de 30 &agrave; 35% des &eacute;lecteurs. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, il faut consid&eacute;rer que la structure d&rsquo;<em>En Marche&nbsp;!</em> est particuli&egrave;rement centralis&eacute;e. Le mouvement pr&eacute;sente une sp&eacute;cificit&eacute;&nbsp;: les candidats &agrave; l&rsquo;&eacute;lection l&eacute;gislative ne sont pas &eacute;lus par les bases locales du mouvement, mais d&eacute;sign&eacute;s, d&rsquo;en haut, par une commission dont les membres sont choisis par Emmanuel Macron. Les &eacute;lus n&rsquo;apparaissent plus que comme les agents du Pouvoir ex&eacute;cutif. Ils lui sont redevables de leur poste et de son &eacute;ventuel renouvellement.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La volont&eacute; de r&eacute;duire le Pouvoir l&eacute;gislatif &agrave; une simple chambre d&rsquo;enregistrement est confort&eacute;e par le d&eacute;sir d&rsquo;Emmanuel Macron de l&eacute;gif&eacute;rer par ordonnances. L&rsquo;article 38 de la Constitution stipule que &laquo;&nbsp;Le gouvernement peut, pour l&rsquo;ex&eacute;cution de son programme, demander au parlement l&rsquo;autorisation de prendre par ordonnances, pendant un d&eacute;lai limit&eacute;, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi.&nbsp;&raquo; Ainsi, apr&egrave;s avoir donn&eacute; une habilitation l&eacute;gislative au gouvernement, pour un domaine tel que la r&eacute;forme de la loi du travail, le parlement ne pourra qu&rsquo;accepter ou refuser le projet pr&eacute;sent&eacute;, mais en aucun cas l&rsquo;amender. Ainsi, il aura perdu sa comp&eacute;tence l&eacute;gislative, pour une p&eacute;riode d&eacute;termin&eacute;e et dans les domaines d&eacute;finis par le projet d&rsquo;habilitation&nbsp;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La capacit&eacute; de neutralisation des Chambres est &eacute;galement renforc&eacute;e par la proposition de transformer la proc&eacute;dure acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e en une proc&eacute;dure de droit commun. Cette op&eacute;ration, d&eacute;j&agrave; existante, permet de r&eacute;duire le nombre de navettes entre les deux chambres et r&eacute;duit ainsi le temps consacr&eacute; au d&eacute;bat parlementaire. Mais la proc&eacute;dure d&rsquo;exception deviendra la r&egrave;gle.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">M&ecirc;me en ce cas, le nouveau pr&eacute;sident n&rsquo;entend pas renoncer &agrave; la proc&eacute;dure dite du &laquo;&nbsp;vote bloqu&eacute;&nbsp;&raquo;, bien connue sous le nom de 49/3. Rappelons qu'il s'agit d'une technique permettant au gouvernement d&rsquo;engager la confiance, afin de faire adopter un projet de loi sans vote de l&rsquo;Assembl&eacute;e. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Prise en mains de l'Administration</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La subordination du parlement s&rsquo;accompagne d&rsquo;une volont&eacute; de prise en main de la haute administration. Jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, ses membres &eacute;taient majoritairement choisis parmi les &laquo;&nbsp;Grands corps&nbsp;&raquo; issus de l'ENA. Ils assuraient la continuit&eacute; des institutions et b&eacute;n&eacute;fici&eacute; aient d&rsquo;une exp&eacute;rience pouvant &ecirc;tre d&eacute;terminante dans certains dossiers. Cependant, le pr&eacute;sident a annonc&eacute; sa volont&eacute; d&rsquo;utiliser son pouvoir de nomination, afin d&rsquo;avoir bien en main et au besoin remanier la haute administration&nbsp; Cette volont&eacute; ne sera pas sans effets.<br /> La haute administration joue un r&ocirc;le important dans la gouvernance exerc&eacute;e par le pouvoir ex&eacute;cutif&nbsp;: pr&eacute;paration des projets de lois, mise en place des r&eacute;formes. Elle peut disposer d&rsquo;une certaine marge de man&oelig;uvre vis-&agrave;-vis du pr&eacute;sident et du Premier ministre par la continuit&eacute; de l&rsquo;action administrative. C&rsquo;est avec la pratique, permettant &agrave; chaque nouveau pr&eacute;sident de maintenir en poste un certain nombre de directeurs, d&eacute;j&agrave; en place dans les gouvernements pr&eacute;c&eacute;dents, que rompt Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a annonc&eacute; qu'il veillera soigneusement au choix de chaque Directeur et souvent &agrave; celui de leurs collaborateurs. Pour rester en poste, tous chercheront &agrave; servir fid&egrave;lement les desiderata du pr&eacute;sident.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Le soutien des institutions internatinales aux mains des lobbies </strong></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant, quelle que soit la volont&eacute; fr&eacute;n&eacute;tique de s'imposer d'un &laquo;&nbsp;jeune homme&nbsp;&raquo; parti de peu, et sans grande exp&eacute;rience, elle ne lui aurais jamais permis de percer s'il n'avait su, avec une grande habilit&eacute; il faut en convenir, convaincre les institutions internationales qu'il s'en ferait le relais de leurs int&eacute;r&ecirc;ts..</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Nous avons plusieurs fois &eacute;voqu&eacute; ce point. Disons qu'Emmanuel Macron a pu &ecirc;tre &eacute;lu gr&acirc;ce au soutien de ce que l'on nomme en Gr&egrave;ce la &laquo;&nbsp;tro&iuml;ka&nbsp;&raquo;, Commission europ&eacute;enne, Banque centrale europ&eacute;enne et Fonds Mon&eacute;taire International. Derri&egrave;re ces institutions s'abritent les grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers et &eacute;conomiques, principalement am&eacute;ricains, qui dominent le monde. L'Allemagne en est un relais tr&egrave;s actif.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Macron et son syst&egrave;me de pouvoir quasi personnel ne pourront r&eacute;sister aux oppositions qu'ils feront na&icirc;tre qu'avec le soutien permanent de ces institutions et, en arri&egrave;re plan, de la CIA. Mais il devra en payer le prix. La composition de son gouvernement provisoire avait d&eacute;j&agrave; d&eacute;montr&eacute; qu'il avait commenc&eacute; &agrave; le faire.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> </font><br /> </p> Fri, 16 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections législatives en Grande-Bretagne et en France. Le contraste http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2593 2593 <br /><p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Au Royaume Uni, Th&eacute;r&eacute;sa May disposait, au d&eacute;but d&rsquo;avril, d&rsquo;une majorit&eacute; absolue. Se fondant sur les sondages qui donnaient une avance consid&eacute;rable aux conservateurs en cas d&rsquo;&eacute;lection anticip&eacute;e, elle a pris, le 18 avril 2017, le risque d&rsquo;organiser une nouvelle &eacute;lection pour &eacute;largir sa majorit&eacute; et pouvoir n&eacute;gocier le Brexit en position de force. Mal lui en a pris. Peu charismatique, elle a conduit une mauvaise campagne et perdu sa majorit&eacute; absolue. Elle devra donc d&eacute;sormais composer avec d&rsquo;autres partis et courir le risque de perdre le pouvoir. Que s&rsquo;est-il donc pass&eacute; dans l&rsquo;opinion anglaise pour que les &eacute;lecteurs votent, une fois de plus apr&egrave;s le BREXIT, contre les sondages et les m&eacute;dias.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">S&rsquo;agissant de Theresa May, son programme d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute;, de r&eacute;duction des d&eacute;penses publiques et la volont&eacute; de n&eacute;gocier un Brexit dur &eacute;taient connus de longue date. Ils ont pu jouer un r&ocirc;le dans la contre-performance de Theresa May, mais peut &ecirc;tre moindre que ce qu&rsquo;on en dit les m&eacute;dias.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Les deux attentats successifs de Manchester et de Londres ont donn&eacute; au th&egrave;me de la S&eacute;curit&eacute; une grande importance dans la campagne &eacute;lectorale. Les m&eacute;dias, tr&egrave;s majoritairement pro-May, en ont profit&eacute; pour attaquer sans rel&acirc;che Jeremy Corbyn sur ce sujet, les travaillistes &eacute;tant souvent jug&eacute;s laxistes en mati&egrave;re de S&eacute;curit&eacute;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Corbyn a ripost&eacute; avec le plus grand calme en attribuant la mont&eacute;e du terrorisme &agrave; l&rsquo;&laquo;incomp&eacute;tence&raquo; de Th&eacute;r&eacute;sa May dans ses pr&eacute;c&eacute;dentes fonctions de Ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, et notamment &agrave; la forte r&eacute;duction des effectifs de Police qu&rsquo;elle avait conduite. Mais il a surtout expliqu&eacute;, avec force et constance, la mont&eacute;e du terrorisme par une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable d&rsquo;alignement syst&eacute;matique sur le bellicisme US, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable d&rsquo;ing&eacute;rence tous azimuts dans les affaires d&rsquo;&eacute;tats souverains, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable de mensonges et de bombardements (Irak, Syrie, Libye) qui ne servent en rien les int&eacute;r&ecirc;ts du Royaume Uni, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable de soutien inconditionnel aux exc&egrave;s de l&rsquo;&eacute;tat h&eacute;breu.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">A la surprise g&eacute;n&eacute;rale, ce discours sur la politique &eacute;trang&egrave;re britannique semble avoir &eacute;t&eacute; entendu et compris, surtout par les jeunes, qui se sont mobilis&eacute;s en masse et ont vot&eacute; majoritairement pour Jeremy Corbyn. Th&eacute;r&eacute;sa May a donc fini par perdre sa majorit&eacute; absolue&hellip;&hellip;. en partie sur les th&egrave;mes de la s&eacute;curit&eacute; et de la politique &eacute;trang&egrave;re, ce que les m&eacute;dias ont &laquo;oubli&eacute;&raquo; de commenter&hellip;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Ce qui est historique dans l&rsquo;&eacute;lection au Royaume Uni , c&rsquo;est le taux de mobilisation des jeunes qui s&rsquo;est traduit par un taux de participation jamais atteint dans ce type d&rsquo;&eacute;lection outre Manche (76%), ce qui est plut&ocirc;t sain dans une d&eacute;mocratie digne de ce nom.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Ce qui est historique c&rsquo;est que 40 % des britannique aient pu voter, contre la pression des m&eacute;dias et de certains lobbies, pour un homme qui remet en cause l&rsquo;all&eacute;geance automatique et le suivisme du Royaume Uni aux USA, pour un homme qui pr&ocirc;ne la non ing&eacute;rence, pour un homme qui explique la mont&eacute;e du terrorisme par les exc&egrave;s et les bombardements injustes de la coalition occidentale contre des pays qui ne leur demandaient rien (Irak, Libye, Syrie) pour un homme clairement pro-Palestinien et qui assume clairement son anti-sionisme . &hellip;., en liaison avec ses <a href="ttp://www.info-palestine.eu/spip.php?article15660%20%29." data-wpel-link="internal">nombreux amis isra&eacute;liens.&nbsp;</a></font></p> <div style="float:none;margin:10px 0 10px 0;text-align:center;"> </div> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Madame Th&eacute;r&eacute;sa May reste au pouvoir, mais elle est affaiblie. Elle aura d&eacute;sormais des difficult&eacute;s &agrave; imposer son point de vue, notamment en mati&egrave;re de politique &eacute;trang&egrave;re.</font></p> <h4 style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Et pendant ce temps, en France &hellip;</font></h4> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Au taux de participation historiquement haut de l&rsquo;&eacute;lection britannique du 8 juin, s&rsquo;oppose le taux historiquement bas de l&rsquo;&eacute;lection fran&ccedil;aise du 11 juin.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Jamais dans l&rsquo;histoire des &eacute;lections l&eacute;gislatives fran&ccedil;aises le taux d&rsquo;abstention n&rsquo;avait atteint un tel niveau.: 51,3 % auxquels on peut d&rsquo;ailleurs ajouter ajouter 1,08 % de votes blancs ou nuls&hellip;..</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Il y donc bien eu un &laquo;tsunami historique d&rsquo;abstentions&raquo; qui n&rsquo;est &eacute;videmment pas sans raison et sans risque pour le futur.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le deuxi&egrave;me fait historique est le tr&egrave;s faible score, en voix, du parti du pr&eacute;sident &laquo;La R&eacute;publique en Marche&raquo; qui ne rassemble sur ses candidats que 6,39 millions de suffrages soit 13,3 % des inscrits. En d&rsquo;autres termes, 41,2 millions d&rsquo;&eacute;lecteurs, soit 86,7% des inscrits n&rsquo;ont pas vot&eacute; pour le parti d&rsquo;un Pr&eacute;sident pourtant &eacute;lu avec 8,4 millions de voix au premier tour (o&ugrave; est le vote d&rsquo;adh&eacute;sion tel que les m&eacute;dias nous l&rsquo;ont pr&eacute;sent&eacute; ?</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Jamais dans l&rsquo;histoire des l&eacute;gislatives fran&ccedil;aises le parti du Pr&eacute;sident &eacute;lu n&rsquo;a obtenu, au premier tour des l&eacute;gislatives, les suffrages d&rsquo;adh&eacute;sion d&rsquo;un aussi faible pourcentage des inscrits, suffrages qui devraient pourtant suffire &agrave; obtenir une majorit&eacute; absolue &eacute;crasante en si&egrave;ges. C&rsquo;est ce parti qui ne repr&eacute;sentera finalement qu&rsquo; une infime partie de l&rsquo;&eacute;lectorat qui va r&eacute;gner sans partage sur la France pendant les cinq prochaines ann&eacute;es. Les m&eacute;dias n&rsquo;ont pas beaucoup insist&eacute; sur cette tr&egrave;s faible repr&eacute;sentativit&eacute; des candidats &laquo;en marche&raquo; dont certains, qui seront &eacute;lus dimanche prochain, n&rsquo;ont pas recueilli plus de 8% des inscrits au premier tour pour soutenir leur projet . &hellip;..</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Contrairement &agrave; ce qui nous a &eacute;t&eacute; rab&acirc;ch&eacute; par les m&eacute;dias, le pr&eacute;sident et son parti ne sont pas &laquo;anti-syst&egrave;me&raquo;. Ils sont, &agrave; l&rsquo;oppos&eacute; de Monsieur Jeremy Corbyn, europ&eacute;istes, mondialistes, otaniens, bellicistes et interventionnistes en politique &eacute;trang&egrave;re, align&eacute;s sur la position n&eacute;oconservatrice US, pour un soutien inconditionnel &agrave; l&rsquo;&eacute;tat h&eacute;breu.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le soutien unanime des m&eacute;dias au pr&eacute;sident &eacute;lu et &agrave; ses candidats (plus de 11 000 articles et 1200 couvertures de magazine pro-Macron lors de la campagne pr&eacute;sidentielle) est l&agrave; pour nous confirmer qu&rsquo;on est bien en pr&eacute;sence de la substantifique moelle du &laquo;syst&egrave;me&raquo;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le risque n&rsquo;est pas nul qu&rsquo;un &eacute;lectorat d&eacute;sabus&eacute;, qui consid&egrave;re que les &eacute;lections ne servent plus &agrave; rien se fasse entendre dans la rue d&egrave;s la publication des premi&egrave;res ordonnances en Septembre. A moins qu&rsquo;il ne se r&eacute;signe &hellip;&hellip; Le risque n&rsquo;est pas nul non plus qu&rsquo;un d&eacute;rapage belliciste au proche orient, dans le sillage de Washington, conduise ce qui reste de notre beau pays vers l&rsquo;ab&icirc;me.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">En tous cas, la d&eacute;mocratie anglaise post-Brexit semble bien vivante. La d&eacute;mocratie fran&ccedil;aise, elle, semble aujourd&rsquo;hui bien malade, si ce n&rsquo;est moribonde.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Les britanniques font valoir leurs id&eacute;es dans les urnes en &eacute;cartant la propagande m&eacute;diatique (Brexit, derni&egrave;res l&eacute;gislatives). Les fran&ccedil;ais, en net retard sur les anglo-saxons, se r&eacute;signent ou suivent en trop grand nombre (6,3 millions, c&rsquo;est peu mais &ccedil;a n&rsquo;est pas rien), le discours convenu des m&eacute;dias militants.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Wait and See.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial"><strong>G&eacute;n&eacute;ral (2S) Dominique Delawarde</strong></font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial"><em>Ancien chef &laquo;Situation-Renseignement-Guerre &eacute;lectronique&raquo; &agrave; l&rsquo;&Eacute;tat-major interarm&eacute;es de planification op&eacute;rationnelle</em></font></p> Tue, 13 Jun 2017 23:00:00 GMT Alain Supiot http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2590 2590 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> <a href="https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/">https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/</a><br /> Wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Supiot">https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Supiot</a><br /> Ecoutez le sur <a href="https://www.youtube.com/watch?v=VW0eQzrgiMY" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=VW0eQzrgiMY</a></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans son programme politique, avant son &eacute;lection &agrave; l'Elys&eacute;e, puis depuis, Emmanuel Macron a annonc&eacute; son intention de modifier en profondeur le droit du travail. Non seulement ceci supposera une refonte compl&egrave;te de la loi dite El Khomri, mais toute une s&eacute;rie d'autres mesures d'inspiration &laquo;&nbsp;lib&eacute;rale&nbsp;&raquo; qu'il n'a pas encore expos&eacute;es en d&eacute;tail, mais qui iront dans le m&ecirc;me sens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Ni lui ni le Premier ministre n'ont encore voulu en parler ouvertement aux organisations syndicales. Ils ont laiss&eacute; entendre qu'une place restera ouverte &agrave; la n&eacute;gociation, mais les syndicats doutent beaucoup qu'il y ait n&eacute;gociation v&eacute;ritable, avec concessions de part et d'autre. Avec la majorit&eacute; &eacute;crasante obtenue par le parti France en marche d'Emmanuel Macron, on peut penser que le gouvernement pourra, sans m&ecirc;me recourir &agrave; des ordonnances, imposer toutes les mesures qui paraitront opportunes au grand patronat, comme aux forces conservatrices dominant en Europe, pour qui le droit du travail &agrave; la Fran&ccedil;aise, n&eacute; de la R&eacute;sistance, a toujours &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute; comme une menace permanente. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces forces conservatrices font valoir aujourd'hui qu'avec le d&eacute;veloppement de l'&eacute;conomie num&eacute;rique, le droit du travail &agrave; la fran&ccedil;aise, non seulement ne s'impose plus, mais constitue un obstacle insupportable. Avec ce que l'on appelle l'ub&eacute;risation, on voit aujourd'hui ce qu'il en est: le travailleur individuel ind&eacute;pendant trait&eacute; comme un mal &agrave; faire rapidement dispara&icirc;tre, le pouvoir restant aux mains des entreprises num&eacute;riques anonymes, souvent d'ailleurs am&eacute;ricaines. Le tout bien entendu aux d&eacute;pens du &laquo;&nbsp;consommateur final&nbsp;&raquo;, que lui non plus on ne consulte pas. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Alain Supiot, professeur au Coll&egrave;ge de France, sp&eacute;cialiste du droit du travail, a depuis longtemps soulign&eacute; les dangers de ces projets, mais aucune publicit&eacute; n'a &eacute;t&eacute; faite, ni par les pouvoirs publics ni par les m&eacute;dias, &agrave; son travail. Nous pensons utile ici, dans cette rubrique dite de l'Invit&eacute; du mois, de contribuer &agrave; faire conna&icirc;tre Alain Supiot et son travail. Pr&eacute;cisons que notre d&eacute;marche n'a en aucune mesure &eacute;t&eacute; suscit&eacute; par ce juriste fort modeste. Nous ne lui avons m&ecirc;me pas demand&eacute; l'autorisation. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Alain Supiot a toujours soulign&eacute; les dangers de la primaut&eacute; accord&eacute;e &agrave; l&rsquo;accord d&rsquo;entreprise, qui deviendrait un instrument de mise en concurrence sociale des travailleurs. Il plaide pour une &laquo;&thinsp;vraie r&eacute;forme&thinsp;&raquo; du droit du travail, r&eacute;pondant aux transformations de l&rsquo;organisation de l&rsquo;&eacute;conomie, ainsi qu&rsquo;&agrave; la r&eacute;volution technologique en cours.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">Il a rappel&eacute; que l</span></strong>a suppression, en 1986, de l&rsquo;autorisation administrative de licenciement, qui avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme le principal frein &agrave; l&rsquo;embauche, n&rsquo;a pas entra&icirc;n&eacute; les cr&eacute;ations d&rsquo;emplois promises. La cr&eacute;ation d&rsquo;emploi d&eacute;pend beaucoup plus des investissements productifs entrainant de nouvelles demandes, que de r&eacute;formes l&eacute;gislatives. De la m&ecirc;me fa&ccedil;on la r&eacute;forme des normes comptables a pr&eacute;cipit&eacute; les entreprises dans le &laquo; court-termisme &raquo; et encourag&eacute; les &laquo; licenciements boursiers &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certes, il faut r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; la r&eacute;forme du droit du travail, du fait de la r&eacute;volution permanente des modes d&rsquo;organisation de production et des techniques. Mais si c'est le pouvoir patronal, relay&eacute; et soutenu par les Pouvoirs Publics, qui d&eacute;cide seul ce qui doit en &ecirc;tre, ce seront les travailleurs et au del&agrave; d'eux la d&eacute;mocratie dans son ensemble, qui en seront les victimes. On reproche aux syndicats de travailleurs, plus particuli&egrave;rement &agrave; la CGT, de n'avoir aucune ouverture &agrave; cet &eacute;gard. Mais par quoi les remplacer? </font></p> Mon, 12 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections en France. Résignation sans espoir. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2589 2589 <br /><font face="Arial" size="2">&nbsp;Voir par exemple <a href="http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html">http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html</a> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant beaucoup de commentateurs s'attardent sur les absentions, lesquelles s'ajoutent aux non-inscrits. LREM, auquel s'adjoint le MODEM, n'ont re&ccedil;u au premier tour que l'appui d'environ 32% des &eacute;lecteurs. On ne peut gu&egrave;re parler de tremblement de terre. Certes, LREM compte sur le r&eacute;gime &eacute;lectoral excluant radicalement la repr&eacute;sentation proportionnelle et sur les ralliements impos&eacute;s par un scrutin &agrave; deux tour pour disposer d'une majorit&eacute; &eacute;crasante le 18 juin au 2e tour. Mais cette majorit&eacute;, certes l&eacute;gale en termes de droit, repr&eacute;sentera-t-elle une v&eacute;ritable majorit&eacute; dans l'opinion? Sans doute pas. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">On peut douter que les &eacute;lecteurs respectifs du FN, des R&eacute;publicains, de la France Insoumise, sans compter ce qui reste de sympathisants du Parti socialiste, deviennent brutalement &laquo;&nbsp;macroniens&nbsp;&raquo;. Certes, certains de leurs repr&eacute;sentants le feront pas int&eacute;r&ecirc;t, mais leur masse ne changera pas subitement de convictions. Ils ne se rallieront pas brutalement &agrave; la politique attendue d'Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui ne fera qu'aggraver leur opposition. Seule l'incapacit&eacute; des leaders de ces mouvements &agrave; s'entendre pour former une force politique coh&eacute;rente, sur la base des nombreux points qui les rassemblent, sauvera Macron et LREM d'une opposition efficace. Ceci tant au Parlement que dans les &eacute;lections locales ou dans un pr&eacute;visible &laquo;&nbsp;3e tour social&nbsp;&raquo;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">De son c&ocirc;t&eacute; l'opinion, manipul&eacute;e d'une fa&ccedil;on exceptionnelle, comme dans d'autres pays europ&eacute;ens, par des m&eacute;dias totalement soumis aux int&eacute;r&ecirc;ts internationaux, &eacute;conomiques et financiers, qui ont fait &eacute;lire Macron, tardera sans doute &agrave; r&eacute;agir. On peut penser qu'en fait, comme en Gr&egrave;ce (voir notre article &laquo;&nbsp;Sur le d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le</a>) les populations se r&eacute;signeront &agrave; ce qu'elles consid&eacute;reront comme une &eacute;volution in&eacute;vitable du monde actuel. Les &laquo;&nbsp;puissants&nbsp;&raquo; au pouvoir n'abandonneront pas celui-ci. Ils sont pr&ecirc;ts &agrave; engager une r&eacute;pression de masse <span style="font-style: normal">si besoin &eacute;tait. Or &agrave; quoi bon s'opposer pour se faire massacrer, dans tous les sens du terme. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal">La m&ecirc;me r&eacute;signation sans espoir se d&eacute;veloppe aujourd'hui, comme nous l'avons relat&eacute; dans d'autres articles, face &agrave; la concurrence mondiale aveugle entre grands int&eacute;r&ecirc;ts, m&ecirc;me si celle-ci continue &agrave; d&eacute;truire les ressources naturelles et menace &agrave; terme la survie de l'humanit&eacute;. Que faire contre ces int&eacute;r&ecirc;ts qui ont la force pour eux? Manifester dans les rues, &eacute;crire des articles et des livres? Plaisanterie. <br /> </span></font></p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal"><font color="#FF0000"><em>NB. Cet &eacute;ditorial ne refl&egrave;te pas n&eacute;cessairement le point de vue de l'ensemble de notre Comit&eacute; de r&eacute;daction.</em></font><br /> </span></font> </p> Sun, 11 Jun 2017 23:00:00 GMT La loi Bayrou sur la moralisation de la vie publique semble ne pas connaître les lobbies http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2583 2583 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170603200035_bayrou.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Voir <a href="http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/01/97001-20170601FILWWW00196-bayrou-presente-son-projet-de-loi-de-moralisation-de-la-vie-publique.php">http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/01/97001-20170601FILWWW00196-bayrou-presente-son-projet-de-loi-de-moralisation-de-la-vie-publique.php</a> </font> <p><font size="2" face="Arial">On peut esp&eacute;rer que ces mesures seront toutes vot&eacute;es, comme le demande Fran&ccedil;ois Bayrou et le Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique. Mais les critiques exigeants ont soulign&eacute; que le texte n&eacute;gligeait divers points essentiels qui auraient rendu la vie publique plus ind&eacute;pendante des multiples int&eacute;r&ecirc;ts visant &agrave; mettre &agrave; leur service les travaux et les d&eacute;cisions, tant des repr&eacute;sentants que ceux du gouvernement et du Parlement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Parmi ces influences, faut-il rappeler l'activit&eacute; des lobbys qui par centaines s'efforcent de d&eacute;terminer &agrave; leur profit les travaux ou les d&eacute;cisions des parlementaires, souvent avec la complicit&eacute; volontaire de ceux-ci. Ces derniers en effet tirent profit des aides &eacute;vidents ou occultes que leur apportent les divers int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques inspirant ces lobbys. Aucune assembl&eacute;e n'y &eacute;chappe, que ce soit l'ONU, le Parlement europ&eacute;en, les parlements nationaux, les collectivit&eacute;s locales de toutes tailles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comment lutter contre eux ? La Loi dite Sapin 2 s'y effor&ccedil;ait, dans ses dispositions dites &laquo;&nbsp;pour la transparence&nbsp;&raquo;. <a href="https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033558528&amp;categorieLien=id">https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033558528&amp;categorieLien=id</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s'agit de mesures utiles, mais difficiles &agrave; appliquer, dont certaines ne seront jamais respect&eacute;es. Il aurait cependant &eacute;t&eacute; bon que le projet de loi Bayrou les ait reprises &agrave; son compte, actualis&eacute;es et renforc&eacute;es. Il n'en sera rien semble-t-il. Ceci permet de relativiser les attentions affich&eacute;es en mati&egrave;re de transparence par le nouveau Garde des Sceaux et le gouvernement. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pourtant, plus que jamais, les lobbies financ&eacute;s par de grosses entreprises, souvent am&eacute;ricaines, et pouvant entrainer des milliers ou centaines de milliers de victimes, sont d&eacute;nonc&eacute;s par des experts. Ceux ci le font souvent &agrave; leurs risques et p&eacute;rils car il n'est pas bon d'affronter ces monstres.<br /> <br /> L'exemple dont on reparle ces jours-ci est celui de la firme Monsanto, qui multiplie plus que jamais les efforts pour d&eacute;consid&eacute;rer ceux qui soulignent les risques consid&eacute;rables de sant&eacute; publique li&eacute;s &agrave; l'utilisation de glyphosate dans son pesticide Round up. On lira &agrave; ce sujet des articles &eacute;loquents du Monde, lequel n'a pas h&eacute;sit&eacute;, malgr&eacute; si l'on en croit certaines sources internes, la r&eacute;ception de menaces voil&eacute;es, &agrave; &eacute;voquer une nouvelle fois cette question. Voir la s&eacute;rie dite des Monsanto papers publi&eacute;e par le journal &agrave; partir du 01/06/2017 <a href="http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/01/monsanto-operation-intoxication_5136915_3244.html">http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/01/monsanto-operation-intoxication_5136915_3244.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Face &agrave; une question de cette ampleur, que pourrait proposer, dira-t-on, la loi sur la moralisation de la vie publique? Certes ce ne sera pas facile. Cependant il existe une r&eacute;ponse simple. D'abord mentionner le probl&egrave;me, en soulignant son ampleur. Ensuite &eacute;dicter quelques r&egrave;gles permettant de prot&eacute;ger les &laquo;&nbsp;lanceurs d'alerte&nbsp;&raquo; et les m&eacute;dias qui leur feront &eacute;cho. Ceci se fait ou se fera sur d'autres sujets. Pourquoi pas quand il s'agira de d&eacute;noncer l'action n&eacute;faste de certains lobbies s'en prenant directement &agrave; la moralit&eacute; de la vie publique ? </font></p> Fri, 02 Jun 2017 23:00:00 GMT L'affaire Ferrand. Peut-on en toutes circonstances faire confiance aux électeurs? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2581 2581 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Que dirais-je de plus par exemple, que l'Express de ce m&ecirc;me jour, dans des articles o&ugrave; tout est dit, sans apparemment d&eacute;formation partisane des faits relat&eacute;s.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il me semble cependant que cette affaire illustre un probl&egrave;me de grande ampleur, qu'il est bon d'aborder en termes g&eacute;n&eacute;raux, sous l'angle peut-on dire de la science politique. Il concerne la confiance &agrave; faire dans certaines circonstances aux &eacute;lecteurs. Lorsque comme hier encore le Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique et le Premier ministre, en l'absence alors d'intervention du parquet, refusent de prendre leurs responsabilit&eacute;s dans l'affaire Ferrand, en affirmant que ce sera aux &eacute;lecteurs de refuser ou non leur confiance au candidat Ferrand, ils veulent oublier&nbsp; que la plupart des &eacute;lecteurs, au plan national ou local, soutiennent syst&eacute;matiquement leur candidat et finissent par le r&eacute;&eacute;lire, m&ecirc;me si celui-ci est impliqu&eacute; dans diff&eacute;rents scandales, affaires ou soup&ccedil;ons r&eacute;p&eacute;t&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ceci pour une raison simple. Ces &eacute;lecteurs, ou les int&eacute;r&ecirc;ts qu'ils repr&eacute;sentent, tiennent &agrave; conserver le plus longtemps possible un &eacute;lu qui a su acheter leurs faveurs&nbsp; par diverses op&eacute;rations ill&eacute;gales. Prudent, je ne citerai pas les cas les plus connus, dans l'Ouest parisien, &agrave; Marseille ou en Corse. Mais les exemples abondent.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Faire confiance aux d&eacute;cisions des &eacute;lecteurs est certes un des fondements de la d&eacute;mocratie parlementaire. On ne voit pas par quoi remplacer. Dans certains cas cependant, lors qu'un &eacute;lu a su s'attacher des &eacute;lecteurs influents en distribuant avantages indus et pr&eacute;bendes, le simple citoyen se doit de r&eacute;agir. Les m&eacute;dias qui l'en informent ne se substituent pas aux juges, mais sont dans leur r&ocirc;le de lanceurs d'alertes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Quand au pouvoir, il n'a pas &agrave; se refuser de prendre ses responsabilit&eacute;s en renvoyant la balle dans le camp des &eacute;lecteurs. Ceux qui exercent le pouvoir supr&ecirc;me doivent prendre certains risques, fut-ce aux d&eacute;pends de leurs int&eacute;r&ecirc;ts imm&eacute;diats. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> Wed, 31 May 2017 23:00:00 GMT Des quartiers de Paris interdits dorénavant aux femmes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2574 2574 <br />Voir<a href="http://www.leparisien.fr/paris-75018/harcelement-les-femmes-chassees-des-rues-dans-le-quartier-chapelle-pajol-18-05-2017-6961779.php"> http://www.leparisien.fr/paris-75018/harcelement-les-femmes-chassees-des-rues-dans-le-quartier-chapelle-pajol-18-05-2017-6961779.php</a> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <div id="breadcrumbs"> <div id="breadcrumbs_inner"><span class="delimiter"></span> Nous reprenons ci-dessous le commentaire de Polemia&nbsp; en date du <span class="current_breadcrumb">22 mai, qui dit les choses mieux que nous ne saurions faire.<br /> <br /> Sur Le Parisien, voir Wikipedia</span><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Parisien"> https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Parisien</a> <span class="current_breadcrumb"><br /> <strong><font color="#800000"><em><br /> Accueil des clandestins en Europe et condition de la femme : une &eacute;quation impossible</em></font></strong></span></div> </div> <font color="#800000"><em><br /> Le Parisien du 18 mai nous livre un t&eacute;moignage gla&ccedil;ant sur le quotidien cauchemardesque des femmes du XVIIIe arrondissement de Paris depuis l&rsquo;installation des clandestins</em></font> <p><font color="#800000"><em>Le constat est s&eacute;v&egrave;re, tranchant, et figure le quotidien d&rsquo;une France occup&eacute;e par l&rsquo;islam radical et les clandestins&nbsp;: insultes, harc&egrave;lement, viols, vols, trafics, bagarres, alcoolisme. En France, en plein c&oelig;ur de Paris, dans le XVIIIe arrondissement, les femmes sont abandonn&eacute;es &agrave; l&rsquo;obscurantisme islamique et priv&eacute;es de leurs droits les plus &eacute;l&eacute;mentaires.<br /> </em></font></p> <p><font color="#800000"><em>Cela a commenc&eacute; il y a plus d&rsquo;un an, au moment o&ugrave; l&rsquo;Union europ&eacute;enne, Angela Merkel en t&ecirc;te, d&eacute;cide de l&rsquo;accueil des premiers flux d&rsquo;envahisseurs africains</em></font></p> <p><font color="#800000"><em>D&eacute;sormais, les femmes ne sont plus libres d&rsquo;aller dans les caf&eacute;s, les restaurants, les parcs, de se v&ecirc;tir, de circuler dans les rues, ni m&ecirc;me d&rsquo;emprunter les trottoirs&hellip; Certaines ont m&ecirc;me renonc&eacute; &agrave; sortir de chez elles suite &agrave; des viols. Les femmes le savent, porter plainte ne sert &agrave; rien et m&ecirc;me si la pr&eacute;sence polici&egrave;re a &eacute;t&eacute; renforc&eacute;e, elle est trop peu efficace pour assainir le quartier.La faute &agrave; la l&acirc;chet&eacute; de nos politiques, qui sont &agrave; genoux devant l&rsquo;islam pour des raisons &eacute;lectoralistes</em></font></p> <p><font color="#800000"><em>On observe une absence de r&eacute;action des &eacute;lus, trop soumis &agrave; Bruxelles et t&eacute;tanis&eacute;s par le politiquement correct. On constate &eacute;galement que ces clandestins, qui v&eacute;hiculent un soubassement culturel et cultuel ont des m&oelig;urs incompatibles avec les n&ocirc;tres. Pour eux la femme est un &ecirc;tre inf&eacute;rieur, propri&eacute;t&eacute; d&rsquo;un homme.</em></font></p> <p><font color="#800000"><em>Cependant, parce qu&rsquo;ils sont riches et puissants, les oligarques mondiaux qui commandent cette invasion depuis leur tour d&rsquo;ivoire, sont eux prot&eacute;g&eacute;s de ce marasme. En 2017, l&rsquo;Europe compte accueillir encore 3 millions d&rsquo;immigrants &eacute;conomiques. Cela se fera au d&eacute;triment de notre libert&eacute;, de notre culture, de notre civilisation. La situation du XVIIIe arrondissement de Paris pourrait bien &ecirc;tre une projection de ce que sera la France dans les ann&eacute;es &agrave; venir.</em></font></p> <strong> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> </strong> Thu, 25 May 2017 23:00:00 GMT La destitution de Trump en vue http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2567 2567 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Face &agrave; cette guerre, il faut s'&eacute;tonner de l'incroyable na&iuml;vet&eacute; de Trump. Il s'est f&eacute;licit&eacute; de cette nomination qui permettra rapidement, selon lui, de faire la lumi&egrave;re sur l'inexistence de ces liens. Il ne s'est pas rendu compte, apparemment, que Robert Mueller se pr&eacute;pare &agrave; enqu&ecirc;ter pendant des semaines &agrave; charge contre lui, soulevant ou inventant de plus en plus d'affaires engageant la responsabilit&eacute; de Trump, que celui-ci sera incapable de d&eacute;mentir. </span></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Devant une commission du Congr&egrave;s, le vice ministre de la Justice (Deputy Attorney General Rod Rosenstein) a d'ailleurs affirm&eacute; que l'enqu&ecirc;te ne se limitera pas &agrave; rechercher des &eacute;l&eacute;ments relevant du contre-espionnage, mais qu'elle devra prendre une forme accusatoire en terme de droit p&eacute;nal int&eacute;rieur. Chacun a compris que ce seront l'&eacute;quipe de Trump et Trump lui-m&ecirc;me qui pourront &ecirc;tre mis en examen. Si des faits pr&eacute;tendument graves sont &eacute;voqu&eacute;s, la proc&eacute;dure de destitution de Trump pourra &ecirc;tre imm&eacute;diatement d&eacute;clench&eacute;e, par les D&eacute;mocrates d'abord mais vite rejoints par beaucoup de R&eacute;publicains.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">En cas de destitution, ce sera le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence qui sera appel&eacute; &agrave; la Maison Blanche. Or celui-ci, propos&eacute;, l&agrave; encore na&iuml;vement, par Trump pour se concilier l'establishment, est parfaitement r&eacute;actionnaire. Il est l'oppos&eacute; direct de Trump. Il fera le contraire de tout ce qu'a propos&eacute; Trump, notamment en vue d'une d&eacute;tente avec la Russie. L'on sait &agrave; Washington que, sans m&ecirc;me attendre les r&eacute;sultats de l'enqu&ecirc;te de Mueller, Mike Pence multiplie de fa&ccedil;on non officielle les mises en causes de son Pr&eacute;sident. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Dans un article de Nicholas Kristof publi&eacute; par le New York Times dat&eacute; du 17 mai, celui-ci, comme son journal, ennemi d&eacute;clar&eacute; de Trump, affirme que la pr&eacute;sidence Trump pourrait dor&eacute;navant se d&eacute;sint&eacute;grer, ouvrant une p&eacute;riode tr&egrave;s dangereuse pour la nation <a href="https://www.nytimes.com/2017/05/17/opinion/trump-russia-mueller-special-counsel.html?ref=topics&amp;_r=0">https://www.nytimes.com/2017/05/17/opinion/trump-russia-mueller-special-counsel.html?ref=topics&amp;_r=0</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il demande que les membres du cabinet de Trump, James Mattis, HR Mac Master, John Kelly, comme le secr&eacute;taire d'Etat Rex Tillerson, soient mis d&eacute;sormais sous surveillance, vu qu'ils se comportent &laquo;&nbsp;comme des enfants&nbsp;&raquo;. Il recommande en terme voil&eacute;s aux auteurs de la cabale contre Trump de faire appel aux militaires pour restaurer l'ordre. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les autres m&eacute;dias, notamment le Washington Post, tiennent le m&ecirc;me discours quasi insurrectionnel. Il n'est pas nouveau. Le 22 mars, dans le Times, l'&eacute;ditorialiste Thomas Friedman avait d&eacute;j&agrave; envisag&eacute; cette possibilit&eacute; <a href="https://www.nytimes.com/2017/03/22/opinion/calling-on-a-few-good-men.html">https://www.nytimes.com/2017/03/22/opinion/calling-on-a-few-good-men.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Un coup d'Etat militaire &laquo;&nbsp;pacifique&nbsp;&raquo; contre Donald Trump a toujours &eacute;t&eacute; envisag&eacute; par le lobby militaro-parlementaire ayant inspir&eacute; la candidature d'Hillary Clinton. Aujourd'hui la machine destin&eacute;e &agrave; d&eacute;truire le pr&eacute;sident para&icirc;t de plus en plus enclench&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Posons une nouvelle fois la question: Trump s'en rend-il compte et si oui, qu'envisage-t-il de faire pour se d&eacute;fendre? Il n'est plus, h&eacute;las pour lui, dans la t&eacute;l&eacute;-r&eacute;alit&eacute;.<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">PS. 19/05, 22h Concernant Mueller, voir un point de vue diff&eacute;rent de Alexandre Mercouris dans TheDuran <br /> <a href="http://theduran.com/counsel-mueller-disappoint-democrats-media/">http://theduran.com/counsel-mueller-disappoint-democrats-media/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 18 May 2017 23:00:00 GMT Préciser au plus vite les thèmes des futures oppositions http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2560 2560 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Macron n'aura recueilli sur son nom qu'environ 20 millions de suffrages sur les 46 millions de fran&ccedil;ais en &acirc;ge de voter. De plus, de nombreux &eacute;lecteurs d'Emmanuel Macron n'ont vot&eacute; pour lui que pour faire barrage &agrave; Marine le Pen. Sauf erreur, c'est la premi&egrave;re fois dans l'histoire de la 5e R&eacute;publique qu'un Pr&eacute;sident aura &eacute;t&eacute; si mal &eacute;lu. </span></font><font size="2" face="Arial"><br /> <span style="font-weight: normal"></span></font> <h2><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">On peut donc penser que le pays est profond&eacute;ment divis&eacute; et n'arrivera pas &agrave; s'unir sous ce nouveau Pr&eacute;sident. Des pans entiers de la population paraissent pr&ecirc;ts &agrave; entrer dans une opposition radicale, que certains observateurs pensent pouvoir qualifier de future s&eacute;cession. </span></font> </h2> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Ce qui sauvera momentan&eacute;ment le nouveau pouvoir sera l'incapacit&eacute;, pour un temps, des opposants de tous bords &agrave; s'unir dans une opposition coh&eacute;rente. Ceci appara&icirc;t d&eacute;j&agrave; dans la pr&eacute;paration des futures &eacute;lections l&eacute;gislatives. Face aux candidats de En Marche, une gamme incoh&eacute;rente d'adversaires se pr&eacute;pare. Elle r&eacute;unit ce qui reste de vrais r&eacute;fractaires dans le Parti socialiste, les soutiens de la France Insoumise, c'est-&agrave;-dire de Jean-Luc M&eacute;lenchon, quelques &laquo;&nbsp;communistes&nbsp;&raquo; et bien &eacute;videment les membres du Front National. Ceux-ci, m&ecirc;me s'ils se divisent entre durs et moins durs, sur le mode de Florian Philippot, m&ecirc;me si beaucoup </span>reprochent &agrave; Marine Le Pen de nombreuses erreurs de campagne, ne devraient jamais accepter de se rallier &agrave; la nouvelle majorit&eacute; pr&eacute;sidentielle. Si Marine Le Pen se refusait compte tenu de son &eacute;chec &agrave; en prendre la direction, il faudrait qu'un autre le fasse...et que le FN change de nom. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Parmi ces opposants, on ne comptera &eacute;videmment pas ceux qui, chez Les R&eacute;publicains, le Parti socialiste ou le Modem, font aujourd'hui quelques objections de forme &agrave; rejoindre En Marche, non par conviction mais pour faire payer plus cher leur ralliement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les conflits de principe ou oppositions personnelles caract&eacute;risant ces divers opposants les emp&ecirc;cheront de se pr&eacute;senter rassembl&eacute;s aux &eacute;lecteurs, en se mettant d'accord sur des candidats uniques face &agrave; ceux de En Marche. Tout laisse donc penser qu'une majorit&eacute; pr&eacute;sidentielle substantielle favorable au nouveau Pr&eacute;sident se d&eacute;gagera, lui laissant les mains libres pour appliquer ses objectifs politiques et g&eacute;ostrat&eacute;giques, ou plut&ocirc;t ceux des forces profondes qui ont provoqu&eacute; sa candidature et financ&eacute; sa campagne. <br /> <br /> </font><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000080">Deux France</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il en r&eacute;sultera qu'&agrave; terme, deux France se d&eacute;gageront et n&eacute;cessairement s'opposeront. La premi&egrave;re sera une France des beaux quartiers profond&eacute;ment imbue de lib&eacute;ralisme &eacute;conomique, de soumission aux int&eacute;r&ecirc;ts financiers et &agrave; l'Am&eacute;rique. La deuxi&egrave;me France sera celle des quartiers urbains p&eacute;riph&eacute;riques et d'une partie de la France rurale, qui refuseront de plus en plus de servir les int&eacute;r&ecirc;ts de la premi&egrave;re. Mentionnons seulement pour &ecirc;tre pr&eacute;cis que dans la premi&egrave;re France, celle dite ici des beaux quartiers, figurent aussi un certain nombre d'opposants &agrave; Emmanuel Macron se pr&eacute;sentant eux-m&ecirc;mes comme de gauche &ndash; notamment un certain nombre de militants de la France Insoumise.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Confront&eacute;s aux prochaines &eacute;lections l&eacute;gislatives, comme aux 5 ann&eacute;es suivant ces derni&egrave;res, les opposants ont th&eacute;oriquement deux possibilit&eacute;s. La premi&egrave;re consistera &agrave; s'unir quelles que soient leurs divergences pour constituer &agrave; tous une forte minorit&eacute; voire une majorit&eacute; de d&eacute;put&eacute;s. Cette union n'est pas impossible, mais para&icirc;t cependant tr&egrave;s improbable vu les antagonismes actuels entre les diverses oppositions. La France Insoumise et le Front national, par exemple, accepteraient-ils de s'entendre sur le candidat le mieux plac&eacute; pour l'emporter sur un candidat En Marche ou Les R&eacute;publicains.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'autre solution serait que les deux composantes majeures de l'opposition, France Insoumise et Front national, se bornent &agrave; tenter, dans les circonscriptions o&ugrave; ils pourraient l'emporter sur En Marche ou Les R&eacute;publicains, de faire &eacute;lire un de leurs repr&eacute;sentants. Ils pourraient ainsi constituer dans la future Assembl&eacute;e Nationale des minorit&eacute;s plus ou moins fortes susceptibles de g&ecirc;ner beaucoup la mise en oeuvre du programme d'Emmanuel Macron, comme les d&eacute;rives possibles de ce dernier vers un pouvoir personnel. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans les deux cas, ces minorit&eacute;s seront, lors des &eacute;lections comme durant les 5 ann&eacute;es qui viennent, d'autant plus aptes &agrave; susciter des soutiens dans l'&eacute;lectorat qu'elles pr&eacute;ciseront les grandes lignes de leurs objectifs politiques, en mettant en &eacute;vidence les points de convergence, nombreux selon nous, que ces objectifs pourraient pr&eacute;senter. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il devrait leur &ecirc;tre possible de recenser ces points de convergence et de pr&eacute;ciser les questions sur lesquelles les divers programmes demeurent encore trop flous. Ainsi, concernant l'Union europ&eacute;enne ou l'euro, il serait indispensable, sans mentionner une possible sortie qui para&icirc;t aujourd'hui tr&egrave;s impopulaire, de se mettre d'accord sur les am&eacute;nagements que France Insoumise et Front national jugent aujourd'hui n&eacute;cessaires. L'opposition se distinguerait ainsi de la soumission &agrave; des institutions con&ccedil;ues d&egrave;s l'origine pour imposer le poids des Etats-Unis et de la finance atlantiste sur l'ensemble de l'Europe, et en particulier sur une France jug&eacute;e encore trop &laquo;&nbsp;gaullienne&nbsp;&raquo;. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous nous efforcerons pour notre compte de recenser sur ce site les divers &eacute;l&eacute;ments qui devraient selon nous &ecirc;tre pris en compte par les futures oppositions, quelles que soient par ailleurs leurs divergences. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <p align="CENTER"><font size="3" face="Arial"><strong>Annexe </strong></font> </p> <p><font size="2" face="Arial">Quelques th&egrave;mes susceptibles d'inspirer de futures oppositions au &laquo;&nbsp;macronisme&nbsp;&raquo;. Ils devront &ecirc;tre d&eacute;velopp&eacute;s d'autant plus &eacute;nergiquement que le pouvoir les passera sous silence ou les combattra (liste &agrave; pr&eacute;ciser et compl&eacute;ter)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'opposition devra se doter de moyens efficaces pour analyser et si besoin critiquer les d&eacute;cisions du pouvoir<br /> <strong><br /> Place de la France dans le monde</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La lutte contre l'am&eacute;ricanisation croissante de la France</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'ouverture diplomatique et &eacute;conomique &agrave; l'Eurasie</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le refus d'une soumission &agrave; l'Allemagne</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les points sur lesquels la France et son gouvernement devraient se battre pour faire am&eacute;nager l'Union europ&eacute;enne et l'euro. Les m&eacute;thodes le permettant</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'&eacute;largissement du concept d'Europe &agrave; d'autres pays europ&eacute;ens, dans le cadre de projets transnationaux non n&eacute;cessairement li&eacute;s &agrave; l'Union europ&eacute;enne. Par ailleurs, il semble opportun aujourd'hui, compte tenu du scepticisme g&eacute;n&eacute;ral du corps &eacute;lectoral, d'abandonner momentan&eacute;ment le projet de sortir de l'Union et de l'euro</font></p> <p><font size="2" face="Arial">Pousser &agrave; la participation de la France aux programmes russo-chinois , notamment le projet dit Nouvelle Route de la Soie<br /> <strong><br /> D&eacute;fense. </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Place de la politique de d&eacute;fense de la France. D&eacute;finition plus pr&eacute;cise de l'adversaire potentiel. Il ne peut s'agir que de la seule Russie</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Otan. Faut-il en sortir et comment?&nbsp;</font></p> <p><font size="2" face="Arial">Armements: intensifier la politique de recours aux industries nationales, m&ecirc;me si celles-ci sont plus co&ucirc;teuses que les industries am&eacute;ricaines, ou europ&eacute;ennes quand elles existent (cas du A400 M)<br /> <br /> <strong>Islam</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Renforcer la lutte contre le terrorisme islamique. Refuser les concessions &eacute;lectoralistes &agrave; l'islam. Lutter plus efficacement contre le salafisme d'origine saoudienne</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Contrer efficacement l'envahissement des villes, des r&eacute;gions et plus g&eacute;n&eacute;ralement des institutions par un islam de conqu&ecirc;te</font><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">Refuser toutes relations avec les p&eacute;tro-monarchies qui financent le terrorisme islamique</font></p> <p><font size="2" face="Arial">Rejoindre la Russie dans son ferme soutien &agrave; Bashar al Assad<br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Investissements</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Proposer des Investissements fran&ccedil;ais publics, permettant de r&eacute;pondre &agrave; des besoins fran&ccedil;ais non satisfaits et d'&eacute;chapper au monopole de d&eacute;cision des banques et des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&Eacute;largir et financer les moyens et le r&ocirc;le de la science et de la recherche fran&ccedil;aise au sein de la communaut&eacute; scientifique internationale. Echapper au monopole de la science am&eacute;ricaine</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Renforcer la lutte pour les &eacute;nergies renouvelables et contre le changement climatique<br /> <strong><br /> Soci&eacute;t&eacute;</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lutter contre des tendances possibles &agrave; la mise en place d'un pouvoir personnel au profit du pr&eacute;sident de la R&eacute;publique</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lutter contre les abus du 49,3</font><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">Code du travail. Lutter contre les &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; correspondant aux seuls int&eacute;r&ecirc;ts du grand patronat. Proposer les mesures permettant cependant son &eacute;volution en fonction des &eacute;volutions soci&eacute;tales et technologiques. Ne pas laisser affaiblir le r&ocirc;le des syndicats nationaux</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Place des femmes dans la soci&eacute;t&eacute;. Refuser les mesures accroissant la d&eacute;pendance de la femme</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lutte contre les in&eacute;galit&eacute;s. Refuser les mesures accroissant les in&eacute;galit&eacute;s. Pr&eacute;ciser et &eacute;largir les politiques de r&eacute;duction des in&eacute;galit&eacute;s</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">D&eacute;noncer la prise en main des m&eacute;dias &laquo;&nbsp;officiels&nbsp;&raquo; par le pouvoir. D&eacute;noncer en permanence la propagande et les fausses nouvelles av&eacute;r&eacute;es</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">D&eacute;velopper au sein de l'opposition les m&eacute;dias non align&eacute;s, notamment ceux pr&eacute;sents sur l'Internet (sites, blogs)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial">&nbsp; </font><font size="2" face="Arial"> <p><br /> </p> </font> Thu, 11 May 2017 23:00:00 GMT L'avenir de l'Islam en Europe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2556 2556 <br /><font size="2" face="Arial">Ceci est tr&egrave;s largement de la responsabilit&eacute; des communaut&eacute;s islamiques europ&eacute;ennes. Elles acceptent sans r&eacute;agir l'entr&eacute;e de pr&eacute;tendus r&eacute;fugi&eacute;s musulmans qui sont en fait des terroristes. Lorsque les auteurs d'attentats proviennent de musulmans depuis longtemps nationaux, elles ne les condamnent pas et ne cherchent en rien &agrave; pr&eacute;venir ce ph&eacute;nom&egrave;ne. Notamment elles acceptent la prolif&eacute;rations de mosqu&eacute;es et d'imams pr&ecirc;chant la guerre &agrave; tout ce qui n'est pas l'Islam rigoriste. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Tout laisse donc penser que le rejet de l'Islam et cons&eacute;cutivement des musulmans sera de plus en plus g&eacute;n&eacute;ralis&eacute; dans les soci&eacute;t&eacute;s europ&eacute;ennes. Mais est-ce r&eacute;aliste? </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>L'Europe ne pourra pas expulser tous ses musulmans</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est &eacute;vident que les Europ&eacute;ens qui professent vouloir expulser d'Europe tous les musulmans, nationaux ou non nationaux, comme plus simplement les musulmans int&eacute;gristes, se heurteront &agrave; des impossibilit&eacute;s souvent soulign&eacute;es sur lesquelles nous ne reviendrons pas ici: les dizaines de millions d'individus concern&eacute;s, les interdits stricts des droits nationaux et europ&eacute;ens, l'absence de territoire d'accueil, les milliers de policiers et juges n&eacute;cessaires pour mener &agrave; bien de telles op&eacute;rations. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faut se r&eacute;soudre &agrave; admettre que les nationaux musulmans aujourd'hui en Europe y resteront d&eacute;finitivement. Par ailleurs, le nombre des musulmans r&eacute;fugi&eacute;s et surtout migrants &eacute;conomiques, s'accroitra aussi malgr&eacute; tous les efforts. Ainsi avec les 4 milliards d'africains principalement musulmans pr&eacute;vus pour la fin du si&egrave;cle, beaucoup d'entre eux, pouss&eacute;s par les changements climatiques et l'appauvrissement de la plan&egrave;te, viendront en Europe, officiellement ou clandestinement, et ne s'en retireront sous aucun pr&eacute;texte. La fermeture des fronti&egrave;res n'aura, &agrave; supposer qu'elle soit d&eacute;cid&eacute;e et appliqu&eacute;e, que des effets limit&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, il faut admettre qu'une certaines partie de ces musulmans devenus autochtones monteront dans l'&eacute;chelle sociale, comme ceci se voit d&eacute;j&agrave; &agrave; Londres (le maire actuel est un musulman &ndash; il est vrai pakistanais) ou dans un certain nombre de banlieues. Cependant, contrairement aux europ&eacute;ens de souche devenus tr&egrave;s individualistes, ils conservent de nombreux liens avec leur milieu social d'origine ou leurs appartenances ethniques. Ceci fait que l'espoir qu'ils se &laquo;&nbsp;la&iuml;cisent&nbsp;&raquo; comme de pr&eacute;c&eacute;dentes g&eacute;n&eacute;rations d'&eacute;migr&eacute;s venus des pays catholiques, est faible. Ils le feront d'autant moins qu'ils se sentiront rejet&eacute;s. Le pouvoir social de ces communaut&eacute;s musulmanes n'en sera que plus grand.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cela veut-il dire que l'Europe, t&ocirc;t ou tard, deviendra un territoire soumis &agrave; l'Etat islamique et o&ugrave; toutes les femmes seront oblig&eacute;es de porter la burqa, tous les homosexuel(le)s lapid&eacute;s ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>Donner un juste r&ocirc;le aux musulmans d&eacute;sireux &agrave; s'europ&eacute;aniser</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certainement pas, et pour plusieurs raisons. Les musulmans resteront en Europe une petite minorit&eacute;, m&ecirc;me si leur nombre s'accroit de fa&ccedil;on impressionnante. De plus et surtout, la majorit&eacute; d'entre eux ne voudront pas vivre dans une soci&eacute;t&eacute; wahhabiste sur le mode saoudien et plus encore ultra-violente sur le style des minorit&eacute;s Takfiri. Ils sont venus en Europe pr&eacute;cis&eacute;ment pour &eacute;viter cela. Ils ne seront pas pr&ecirc;ts &agrave; abandonner les situations et biens acquis en Europe pour se transformer en djihadistes. Certains c&eacute;deront certes &agrave; la tentation, mais il s'agira en g&eacute;n&eacute;ral d'individus d&eacute;s&eacute;quilibr&eacute;s que les polices europ&eacute;ennes devraient &ecirc;tre capables de neutraliser, si on leur en donne les moyens &ndash; et si certains gouvernements europ&eacute;ens ne les encouragent pas secr&egrave;tement pour conqu&eacute;rir des &eacute;lecteurs &ndash; de m&ecirc;me qu'ils courtisent le Royaume de Saoud pour en obtenir des p&eacute;tro-dollars.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, m&ecirc;me si tous les musulmans ne pourront jamais &ecirc;tre expuls&eacute;s d'Europe, les nations europ&eacute;ennes devraient pouvoir faire face aux probl&egrave;mes de s&eacute;curit&eacute; que certains poseront.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci dit, les &nbsp;&eacute;lites&nbsp; europ&eacute;ennes devront se d&eacute;barrasserrr de deux attitudes aussi nuisibles l'une que l'autre, l'une le rejet radical de l'Islam et l'autre une bien pensance faisant consid&eacute;rer toute critique de l'Islam comme inspir&eacute;e par une islamophobie inacceptable. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur ce dernier point, il faut comprendre que les communaut&eacute;s musulmanes en Europe ne se retrouvent pas dans un seul type d'Islam. Au sein de celui-ci, les musulmans pr&ecirc;ts &agrave; rejeter l'id&eacute;ologie wahhabiste ou takfiri doivent &ecirc;tre reconnus et encourag&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>Poutine en Tch&eacute;tch&egrave;nie</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est ce qu'a fait Vladimir Poutine en Tchetch&eacute;nie. Tout en menant une guerre impitoyable, inconcevable dans une Europe trop polic&eacute;e, contre les terroristes islamiques (&laquo;&nbsp;J'irai les tuer jusque dans les toilettes&nbsp;&raquo;, selon sa phrase devenu proverbiale), il s'est appuy&eacute; dans cette m&ecirc;me Tchetch&eacute;nie sur des populations locales ne refusant pas, au contraire, l'int&eacute;gration dans la Grande Russie. Il est all&eacute; jusqu'&agrave; pr&eacute;senter le leader tch&eacute;tch&egrave;ne mod&eacute;r&eacute; Ramzan Kadyrov comme son fils spirituel. Il a fait de m&ecirc;me en Russie m&ecirc;me, se comportant pratiquement &agrave; l'&eacute;gard de l'Islam traditionnel et pacifique comme il l'a fait &agrave; l'&eacute;gard de l'Eglise Orthodoxe. Celle-ci a cess&eacute;, malgr&eacute; les r&eacute;sistances initiales, de consid&eacute;rer Poutine comme un usurpateur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certes en Europe et plus particuli&egrave;rement en France, fondamentalement la&iuml;que, une telle politique, face tout autant &agrave; l'islam qu'au catholicisme, serait &agrave; juste titre jug&eacute;e inacceptable. Mais il ne faudra pas oublier que seuls les musulmans europ&eacute;ens sont v&eacute;ritablement capables de lutter contre l'extr&eacute;misme musulman. Il faudra le reconnaitre et &eacute;largir le r&ocirc;le social et politique que certains se d&eacute;cideront &agrave; jouer en ce sens. Devrons nous &agrave; notre tour faire d'un musulman affich&eacute;, aussi honorable qu'il puisse &ecirc;tre, le maire de Paris? Sans doute pas, mais il y aura d'autres perspectives &agrave; leur offrir plut&ocirc;t que continuer &agrave; les confiner dans les oubliettes des quartiers dits difficiles. <br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">NB. Pr&eacute;cisons qu'en aucun cas, le mat&eacute;rialisme indispensable aux sciences ne devra accepter la moindre concession aux philosophies inspir&eacute;es du Coran<br /> </font> </p> Sat, 06 May 2017 23:00:00 GMT La Roumanie et la France http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2548 2548 <br /><span style="color:#1f497d"></span> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span><em><font style="color:rgb(31,73,125)">Traduit depuis &quot;Rom&acirc;nia liber&#259;&quot; </font><span style="font-size:14px"><font color="#0042aa">(la &quot;Roumanie libre&quot;)</font></span><font style="color:rgb(31,73,125)">.</font></em></span></font></p> <font size="1" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:#1f497d">&nbsp;</span></font></p> <font size="1" face="Arial"> </font> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial" color="#1f497d"><span style="font-size:19px">En 2000, nos amis fran&ccedil;ais jouissaient de se moquer gentiment de nous, avec un petit air condescendant, parce qu'au second tour de nos pr&eacute;sidentielles Corneliu Vadim Tudor, qu'ils surnommaient <em>&quot;le Le Pen roumain&quot;</em>, s'est retrouv&eacute; en seconde position derri&egrave;re le communiste Ion Iliescu. Ils ignoraient, faute d'avoir lu sa biographie, que Vadim Tudor aussi &eacute;tait issu du parti communiste. Les plus inquiets voyaient d&eacute;j&agrave; ressurgir les d&eacute;mons de la seconde guerre mondiale et nous pla&ccedil;aient &agrave; nouveau un couteau entre les dents : <em>&quot;une telle chose&quot;</em>, &nbsp;disaient-ils, <em>&quot;serait inconcevable en France&quot;</em>. On pouvait lire alors dans leur presse, &agrave; notre sujet, des amabilit&eacute;s comme</span></font><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&nbsp;:</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&nbsp;</span><em style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&quot;peuple raciste&quot;</em><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&nbsp;,</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&nbsp;</span><em style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&quot;peuple antis&eacute;mite&quot;&nbsp;</em><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">&nbsp;ou <em>&quot;horreur roumaine&quot;</em></span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">.</span></font></p> <font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial" color="#1f497d"><span style="font-size:19px">Et ils nous donnaient en exemple nos voisins hongrois, tellement plus civilis&eacute;s, tellement plus proches des normes europ&eacute;ennes.&nbsp;</span></font><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">A leurs pr&eacute;sidentielles de 2002, nos amis fran&ccedil;ais avaient d&eacute;j&agrave; perdu beaucoup de leur panache, avec Le Pen (l'original) en seconde position derri&egrave;re le lib&eacute;ral de droite Jacques Chirac. La gauche lib&eacute;rale fran&ccedil;aise &eacute;tait alors sonn&eacute;e d'avoir &eacute;t&eacute; &eacute;limin&eacute;e.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Entre-temps, de l'eau a coul&eacute; sous les ponts de la Seine et du Danube : en Hongrie l'extr&ecirc;me-droite, avec le Fidesz et le Jobbik, fait 75%, tandis que chez nous, avec le PRM de feu Tudor et la <em>Noua-Dreapta</em> </span><span style="font-size:14px"><font color="#0056d6">(&quot;Nouvelle-droite&quot;)</font></span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">, elle fait 4% en 2014. Notre parlement n'a jamais cess&eacute; d'&ecirc;tre social-d&eacute;mocrate, et les plus &agrave; droite de nos pr&eacute;sidents, dont l'actuel, ont pour &eacute;quivalent fran&ccedil;ais le centriste Fran&ccedil;ois Bayrou.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Quant aux fran&ccedil;ais, ils ont &agrave; nouveau port&eacute; un candidat d'extr&ecirc;me-droite au second tour : la fille de Le Pen. Son parti fait entre 15 et 30% des voix, autant que les communistes il y a trente ans. S'imaginer que tous les &eacute;lecteurs fran&ccedil;ais sont des d&eacute;mocrates par tradition est un leurre. Cette fois, non seulement la gauche lib&eacute;rale, mais la droite lib&eacute;rale aussi, les deux min&eacute;es par des scandales financiers qui valent bien les n&ocirc;tres, sont cette fois &eacute;limin&eacute;es du second tour ! Cette fois,&nbsp;</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">l'extr&eacute;misme fran&ccedil;ais triophant fait face &agrave; un jeune centriste proche de Bayrou, hier encore inconnu, et p</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">lus aucun fran&ccedil;ais ne nous donne de le&ccedil;ons ; depuis le r&eacute;veil de notre soci&eacute;t&eacute; civile et nos r&eacute;centes manifestations, certains viennent m&ecirc;me en prendre, initi&eacute;s par&nbsp;</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Clotilde Armand&nbsp;</span><span style="color:rgb(0,86,214);font-size:14px">(fran&ccedil;aise devenue roumaine, candidate &agrave; la Mairie de Bucarest)</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">En France, les extr&eacute;mistes de droite se rallient &agrave; la fille Le Pen, tandis que ceux de gauche refusent de se rallier au centriste car pour eux, tout ce qui rend le capitalisme supportable &eacute;loigne la perspective d'une r&eacute;volution, tandis qu'une pr&eacute;sidence fasciste rallierait, esp&eacute;rent-ils, le peuple &agrave; leur cause. Leur imaginaire, nourri des barricades parisiennes du XIX-e si&egrave;cle, met en sc&egrave;ne un peuple id&eacute;alis&eacute;, forc&eacute;ment de gauche et pr&ecirc;t &agrave; prendre des risques pour abattre le capitalisme.&nbsp;</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Par cons&eacute;quent, il est tr&egrave;s probable que le peuple fran&ccedil;ais, qui n'est en fait pas tr&egrave;s r&eacute;volutionnaire (ce sont leurs intellectuels qui le sont), se donne pour la premi&egrave;re fois une pr&eacute;sidente femme, mais aussi une pr&eacute;sidente fascisante.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Moderne par l'apparence (de loin elle para&icirc;t plus &quot;jeune, belle et dynamique&quot; que Theresa May ou Angela Merkel), mais archa&iuml;que par le programme : avec son isolationnisme, sa x&eacute;nophobie et sa peur des d&eacute;fis de notre monde, elle fera de son pays ce qu'Hitler et P&eacute;tain avaient d&eacute;j&agrave; r&eacute;ussi &agrave; faire en 1940 : un tout petit &eacute;tat frileux, repli&eacute; sur lui-m&ecirc;me, perdant ce qu'il lui reste de prestige international (qui apprend encore le fran&ccedil;ais dans nos &eacute;coles ?) - mais sans l'excuse d'avoir perdu une guerre, et sans un De Gaulle pour f&eacute;d&eacute;rer ceux qui refuseraient ce naufrage.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Si cela arrive, dans cinq ans, la Roumanie sera en Europe un mod&egrave;le, et la France un souvenir : u</span><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">n parc d'attractions pour riches am&eacute;ricains, russes ou chinois o&ugrave; mode, strass, gastronomie et oenologie masqueront de plus en plus mal un effondrement &eacute;conomique, social et culturel. Notre &quot;grande soeur tut&eacute;laire&quot; va-t-elle se suicider ? R&eacute;ponse le 7 mai prochain.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> </font><blockquote type="cite"> <div> <div bgcolor="#FFFFFF"> <div class="m_4469789555564229309moz-forward-container"> <div class="m_4469789555564229309Section1"> <p style="margin-left:35.4pt" class="MsoNormal"><font size="1" face="Arial"><span style="color:rgb(31,73,125);font-size:19px">Adrian Barbulescu.</span></font></p> </div> </div> </div> </div> </blockquote><font size="1" face="Arial"> &nbsp; </font> Mon, 01 May 2017 23:00:00 GMT Mélenchon se vend à Macron http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2546 2546 <br /><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui le bruit court avec persistance que M&eacute;lenchon, sans appeler &agrave; voter Macron, esp&egrave;re rassembler autour de lui une force politique suffisante pour que celui-ci, &eacute;lu et en mal de soutiens organis&eacute;s, face appel &agrave; lui comme premier ministre.</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">M&eacute;lenchon viserait &agrave; constituer une force politique regroupant ses quelques millions d'&eacute;lecteurs en une sorte de parti politique capable de donner &agrave; Macron un soutien pr&eacute;cieux provenant de ce que l'on appelait dans un pass&eacute; d&eacute;j&agrave; lointain la gauche et l'extr&ecirc;me gauche. Ce parti pourrait jouer un r&ocirc;le d&eacute;cisif en faveur de Macron dans les prochaines &eacute;lections l&eacute;gislatives. Il obtiendrait ainsi un nombre respectable de d&eacute;put&eacute;s. Matignon serait alors la r&eacute;tribution du service rendu par M&eacute;lenchon &agrave; Macron. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci dit, un homme aussi averti que M&eacute;lenchon sait tr&egrave;s bien que pas une ligne du programme qu'il avait pr&eacute;sent&eacute; aux pr&eacute;sidentielles n'aurait la moindre chance d'&ecirc;tre accept&eacute; par les forces conservatrices ayant b&acirc;ti de toutes pi&egrave;ces le succ&egrave;s du personnage Macron. Ce programme, ayant convaincu beaucoup d'&eacute;lecteurs exasp&eacute;r&eacute;s par la prise en mains continu de la France par la conjonction UMPS, repr&eacute;sentait en effet des objectifs et des moyens de gauche et d'extr&egrave;me-gauche. De plus, au plan international, il exprimait une volont&eacute; de sortir quelque peu de la domination am&eacute;ricaine et de se rapprocher de la Russie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or en aucun cas, ce que l'on peut nommer l'Etat profond au pouvoir en France, ne le soutiendrait. Imagine-t-on le M&eacute;def, la Banque, la Bourse qui ont salu&eacute; l'avanc&eacute;e de Macron par des hausses extraordinaires, accorder le moindre prix aux ambitions socialisantes de M&eacute;lenchon? Imagine-t-on Wall Street, Washington et la CIA, qui ont fait le succ&egrave;s de Macron, porter la moindre attention au programme de M&eacute;lenchon.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Si celui-ci, sous une pr&eacute;sidence Macron, d&eacute;sirait acc&eacute;der &agrave; Matignon et surtout y rester, il ne pourrait le faire qu'en avalant son chapeau, selon une expression disant bien ce qu'elle veut dire. Mais l'histoire a montr&eacute; que les exemples de telles trahisons sont innombrables. M&eacute;lenchon s'inscrira dans une longue tradition de traitres face aux g&eacute;n&eacute;rations d'&eacute;lecteurs abus&eacute;s par leurs belles paroles.</font></p> Sun, 30 Apr 2017 23:00:00 GMT