Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Mon, 30 May 2016 17:15:41 GMT Etat d'avancement de Galiléo http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2166 2166 <br /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Communication</strong></font> <p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#990000">Arianespace a lanc&eacute; avec succ&egrave;s les satellites 13 et 14 de la constellation Galileo, pour la Commission Europ&eacute;enne (DG Grow), dans le cadre d&rsquo;un contrat avec l&rsquo;Agence Spatiale Europ&eacute;enne (ESA).</font></em></font></p> <p><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le deuxi&egrave;me lancement Soyuz de l&rsquo;ann&eacute;e 2016, a eu lieu le 24 mai &agrave; 05h48 (heure de Kourou) depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG).</font></em></font></p> <p><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Avec ce septi&egrave;me lancement de Soyuz depuis le CSG au profit de la constellation, 14 sa-tellites Galileo auront &eacute;t&eacute; d&eacute;ploy&eacute;s en orbite par Arianespace. Avant la fin de l&rsquo;ann&eacute;e 2016, quatre satellites suppl&eacute;mentaires de la constellation Galileo seront lanc&eacute;s par une Ariane 5 ES, permettant de d&eacute;marrer les premiers services.</font></em></font></p> <p><font size="2"><font color="#993300"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Avec ce nouveau succ&egrave;s, le 4e de l&rsquo;ann&eacute;e 2016, Arianespace f&ecirc;te le 250e lancement depuis le CSG de sa famille de lanceurs (229 Ariane, 15 Soyuz, 6 Vega)<br /> </font></em></font><br /> <strong>Notre commentaire</strong></font></p> <p><font size="2">En dehors du GPS am&eacute;ricain, op&eacute;rationnel d&egrave;s 1995 et qui fait actuellement l'objet de divers d&eacute;veloppements, tant dans le domaine militaire que civil, il existe ou existera divers syst&egrave;mes de g&eacute;olocalisation dans le monde:<br /> <br /> - GLONASS est le syst&egrave;me russe, qui est de nouveau pleinement op&eacute;rationnel depuis d&eacute;cembre 2011&nbsp;; <br /> - Beidou est le syst&egrave;me de positionnement cr&eacute;&eacute; par la R&eacute;publique populaire de Chine&nbsp;; il est op&eacute;rationnel uniquement sur le territoire chinois et les r&eacute;gions limitrophes (il utilise des satellites g&eacute;ostationnaires, au nombre de quatre actuellement)&nbsp;; son successeur Compass sera global et atteindra une pr&eacute;cision de 10&nbsp;m au sol&nbsp;; <br /> - L'Inde pr&eacute;pare &eacute;galement son syst&egrave;me de positionnement, l'IRNSS&nbsp;<br /> - Le Japon pr&eacute;pare le syst&egrave;me QZSS (Quasi-Zenith Satellite System) pour 2017-2018. <br /> <br /> Galileo est le syst&egrave;me civil de l'Union europ&eacute;enne en cours de test depuis 2004. &Agrave; terme, il est destin&eacute; &agrave; &ecirc;tre au moins &eacute;quivalent au GPS en termes de couverture et de pr&eacute;cision. Cependant, le projet a pris tellement de retard que les tests op&eacute;rationnels, utilisant l'ensemble des satellites, n'interviendront au mieux que dans 2 ans.<br /> </font></p> <p><font size="2">Dans le m&ecirc;me temps, le domaine essentiel pour l'&eacute;conomie des multiples applications du GPS est en Europe totalement aux mains des industriels et grands de l'Internet am&eacute;ricains. Ce sont des sommes consid&eacute;rables qui &eacute;chappent aux europ&eacute;ens. On ne voit pas comment, faute de cr&eacute;dits suffisants et sauf peut-&ecirc;tre dans quelques domaines strat&eacute;giques prot&eacute;g&eacute;s, les entreprises europ&eacute;ennes pourront utiliser utilement Galil&eacute;o.<br /> </font></p> <p><font size="2">Le retard du projet Galil&eacute;o, que nous avons souvent d&eacute;nonc&eacute; ici, est du &agrave; l'incapacit&eacute; de l'Union europ&eacute;enne de d&eacute;cider et mener un grand projet industriel et scientifique impliquant plusieurs pays et industriels. Aucune instance ne s'est r&eacute;v&eacute;l&eacute;e capable d'arbitrer.<br /> <br /> La seule exception notable est Arianespace. Et encore celle-ci l'a-t-elle du &agrave; une forte implication de la France. On ne voit pas dans quels domaines la France, aujourd'hui menac&eacute;e de r&eacute;ductions d&eacute;sastreuses de cr&eacute;dits dans la recherche par un gouvernement socialiste qui devrait &ecirc;tre tr&egrave;s attentif &agrave; ces questions, pourrait encore continuer &agrave; jouer ce r&ocirc;le.<br /> </font></p> <p><font size="2">PS/ Ajoutons que Arianespace a eu le plus grand mal &agrave; refuser les injonctions am&eacute;ricaines, lui imposant de refuser de travailler avec l'industrie spatiale russe. <br /> </font></p> Tue, 24 May 2016 23:00:00 GMT Les nouveaux systèmes autonomes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2149 2149 <br /><p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font color="#000099"><strong></strong></font></font></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Les nouveaux syst&egrave;mes autonomes ou New Autonomous systems</font></strong><br /> <br /> </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Par <font color="#000099"> <strong>Alain Cardon</strong></font> <br /> Professeur en retraite, invit&eacute; &agrave; l&rsquo;INSA de Rouen et au laboratoire LITIS</font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">et <strong><font color="#000099">Mhamed Itmi<br /> </font></strong> INSA de Rouen <br /> </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">2016 </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000066">Commentaire par Jean-Paul Baquiast</font></strong><br /> 10/05/2016 </font></strong></p> <p><strong>&nbsp;</strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur </font></strong><br /> <em><font color="#990000"><br /> Il est aujourd&rsquo;hui possible de concevoir des syst&egrave;mes autonomes qui agissent selon leurs propres intentions en s&rsquo;appuyant sur leurs capacit&eacute;s de perception, de repr&eacute;sentation et d&rsquo;action. Ce sont des syst&egrave;mes capables de s&rsquo;autoconfigurer et de se r&eacute;organiser. <br /> Cet ouvrage pr&eacute;sente un mod&egrave;le de conception d&rsquo;un syst&egrave;me autonome dont les composants fonctionnels sont unifi&eacute;s en d&eacute;veloppant une couche logicielle g&eacute;n&eacute;rant des repr&eacute;sentations. Cette couche est con&ccedil;ue avec des syst&egrave;mes multi-agents massifs dot&eacute;s d&rsquo;un contr&ocirc;le original multi-&eacute;chelle et continu. Un tel logiciel permet ainsi de g&eacute;n&eacute;rer, &agrave; partir de ce que ces syst&egrave;mes appr&eacute;hendent et con&ccedil;oivent, des repr&eacute;sentations conceptuelles et sensibles. Il est capable d&rsquo;investir et d&rsquo;utiliser une corpor&eacute;it&eacute; artificielle en ayant l&rsquo;architecture d&rsquo;un d&eacute;but de Soi et en g&eacute;n&eacute;rant une forme d&rsquo;autonomie fortement inspir&eacute;e de celles des organismes vivants.</font></em><br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> <a href="http://iste-editions.fr/products/les-nouveaux-systemes-autonomes">http://iste-editions.fr/products/les-nouveaux-systemes-autonomes</a></font></strong></p> <p><strong>&nbsp;</strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000066">Commentaire par Jean-Paul Baquiast</font></strong><br /> 10/05/2016 </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Alain Cardon est parfaitement connu de nos lecteurs, et ce depuis les d&eacute;buts de Automates Intelligents. Il y a &eacute;crit de nombreux articles et interviews. Notre site comporte des r&eacute;f&eacute;rences pr&eacute;cises &agrave; ses nombreux ouvrages. Alain est par ailleurs membre de notre comit&eacute; de r&eacute;daction, o&ugrave; il apporte ses r&eacute;f&eacute;rences toujours &agrave; jour en mati&egrave;re de syst&egrave;mes artificiels intelligents, tendant vers l'autonomie. <br /> <br /> Sur Mhamed Itmi, on pourra se r&eacute;f&eacute;rer &agrave;<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/Sur%20Mhamed%20Itmi,%20voir%20https://www.insa-rouen.fr/zope_root/newgm/portal_memberdata/mitmi/"> https://www.insa-rouen.fr/zope_root/newgm/portal_memberdata/mitmi/<br /> </a>Ainsi qu'&agrave; <a href="https://www.researchgate.net/profile/Mhamed_Itmi%20">https://www.researchgate.net/profile/Mhamed_Itmi </a></font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> Inutile de rappeler ici que ce th&egrave;me de recherche et de d&eacute;veloppement fait d&eacute;sormais l'objet de nombreuses applications, en priorit&eacute; militaires, mais aussi de plus en plus civiles.En France, les r&eacute;alisations ne sont pas n&eacute;gligeables. Elles souffrent cependant du manque grave de cr&eacute;dits de recherche et de soutien de l'Etat. Ce n'est pas le cas aux Etats-Unis. On peut estimer que depuis 5 ans, plusieurs dizaines de milliards de dollars y ont &eacute;t&eacute; directement investis, soit dans la cadre des forces arm&eacute;es, des services de renseignement et de l'aide aux universit&eacute;s, soit par l'interm&eacute;diaire des Grands am&eacute;ricains du web, qui travaillent en liaison &eacute;troite avec l'administration f&eacute;d&eacute;rale.<br /> <br /> Rappelons qu'une des ambitions affich&eacute;es de Google est de construire en 10 &agrave; 30 ans un v&eacute;ritable cerveau global artificiel, au niveau mondial. Si rien n'est fait, notamment en Europe, ce cerveau sera am&eacute;ricain. Il en sera d&eacute;finitivement fini des pr&eacute;tentions europ&eacute;ennes &agrave; l'ind&eacute;pendance.<br /> <br /> Aujourd'hui par ailleurs la Russie et la Chine, acteurs principaux du Brics, s'efforcent avec succ&egrave;s de se mettre &agrave; niveau. Les applications spatiales, destin&eacute;es notamment &agrave; l'exploration de la Lune et de Mars, y font l'objet de la m&ecirc;me priorit&eacute; que les applications proprement militaires. Le domaine pourrait faire l'objet, notamment avec la Russie, de coop&eacute;rations actives avec la France. Mais elles sont d&eacute;sormais interdites par la politique am&eacute;ricaine recherchant la destruction de la Russie en tant que puissance. En France, aucune autorit&eacute; ne se risque &agrave; refuser ces diktats.</font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Pour la suite de la pr&eacute;sentation du livre &laquo;&nbsp;&nbsp;Les nouveaux syst&egrave;mes autonomes&nbsp;&laquo;&nbsp;, nous avons demand&eacute; &agrave; Alain Cardon de pr&eacute;ciser pour nous les objectifs et les m&eacute;thodes retenus par le livre. Il est bien &eacute;vident que nous cautionnons sans r&eacute;serves ses propos. JPB</font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#990000"><br /> <strong>1 - Pr&eacute;sentation du livre</strong></font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ceci est un petit livre d&rsquo;enseignement et j&rsquo;y interviens comme co-auteur. Il est &eacute;crit pour mes chers coll&egrave;gues informaticiens et pour les &eacute;tudiantes et les &eacute;tudiants en sciences et particuli&egrave;rement en informatique. Il a &eacute;t&eacute; &eacute;crit par Mhamed Itmi et par moi, dans un long travail commun, pour donner aux &eacute;tudiant(e)s, par l&rsquo;interm&eacute;diaire de leurs enseignant(e)s, le moyen de r&eacute;aliser, eux qui sont et qui seront l&rsquo;avenir scientifique et technologique, des projets vraiment innovants.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L&rsquo;informatique a beaucoup &eacute;volu&eacute; et l&rsquo;enseignement de cette discipline doit donc &eacute;voluer pour s&rsquo;adapter &agrave; ce que l&rsquo;on peut faire de tr&egrave;s performant. Nous proposons ainsi un livre d&rsquo;enseignement en Informatique, de niveau bac+5. Il vise &agrave; montrer comment, en utilisant dans un cadre clairement pluridisciplinaire, un syst&egrave;me informatique bas&eacute; sur des syst&egrave;mes multi-agents massifs repr&eacute;sentant toutes les connaissances, on peut r&eacute;aliser un proto-Soi. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Celui-ci constituera un syst&egrave;me complexe compos&eacute; de syst&egrave;mes &eacute;lectroniques et technologiques, de multiples capteurs et effecteurs en tous genres. Ce syst&egrave;me pourra disposer d'une autonomie comportementale similaire &agrave; l&rsquo;autonomie des organismes vivants.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L&rsquo;originalit&eacute; informatique de ce qui est pr&eacute;sent&eacute; dans ce livre portant sur l&rsquo;autonomie des syst&egrave;mes est le contr&ocirc;le cognitif et g&eacute;om&eacute;trique exerc&eacute; sur un syst&egrave;me multi-agents massif exprimant toutes les connaissances disponibles, &agrave; la fois objectives et subjectives, pour g&eacute;rer une corpor&eacute;it&eacute; artificielle distribu&eacute;e. Cela permet de repr&eacute;senter un proto-Soi ayant des tendances, des besoins, des intentions, des d&eacute;sirs, des &eacute;motions, une m&eacute;moire organisationnelle et &eacute;videmment des connaissances fonctionnelles sur sa corpor&eacute;it&eacute; artificielle &eacute;volutive et sur tout ce qui est per&ccedil;u par le syst&egrave;me. Les domaines d&rsquo;applications sont aujourd&rsquo;hui tr&egrave;s importants. Il comporte des secteurs qui peuvent &ecirc;tre extraordinairement utiles &agrave; la soci&eacute;t&eacute;., une fois maitris&eacute;e la crainte qu'ils inspirent quelquefois </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Un tel proto-Soi artificiel est aujourd&rsquo;hui r&eacute;alisable par des &eacute;quipes pluridisciplinaires d&rsquo;&eacute;tudiants bien encadr&eacute;es, avec des &eacute;tudiants en informatique qui ont acquis des comp&eacute;tences en Intelligence Artificielle durant leur cursus. Il s&rsquo;agit, pour la partie informatique, de concevoir et de programmer un syst&egrave;me logiciel bas&eacute; multiagents qui contr&ocirc;le en Wifi, interpr&egrave;te et unifie tous les &eacute;l&eacute;ments mat&eacute;riels et &eacute;lectroniques du syst&egrave;me formant sa corpor&eacute;it&eacute; et qui se repr&eacute;sente tous ces &eacute;l&eacute;ments comme ses organes, ou des composants de ses organes, avec lesquels il va pouvoir se comporter en exer&ccedil;ant ses propres intentions.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Ce syst&egrave;me pourra facilement communiquer avec les humains par des actes de langage, mais il ne sera pas directement contr&ocirc;l&eacute;. Et l&rsquo;augmentation par union de tels syst&egrave;mes peut se faire par eux-m&ecirc;mes, si un g&eacute;n&eacute;rateur d&rsquo;union exprimant une tendance fondamentale &agrave; l&rsquo;unification est initialement impl&eacute;ment&eacute; dans les syst&egrave;mes, ce qui est pr&eacute;cis&eacute; dans le livre. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Notre </font><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">livre n&rsquo;est simplement qu&rsquo;un initiateur pour d&eacute;velopper des projets. Sa valeur sera repr&eacute;sent&eacute; dans ce que les &eacute;tudiant(e)s auront r&eacute;alis&eacute; comme syst&egrave;mes de syst&egrave;mes vraiment autonomes. Nous pensons, Mhamed Itmi et moi, qu&rsquo;il faut aujourd&rsquo;hui enseigner de tels concepts, proposer de r&eacute;aliser de tels projets pluridisciplinaires, et ne pas se limiter &agrave; enseigner ce qu&rsquo;on l'enseignait hier.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Cela veut dire que l&rsquo;informatique ne doit absolument pas &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute;e comme une simple technologie utilitaire, comme de tr&egrave;s nombreux r&eacute;ductionnistes tentent encore et toujours de le faire croire, y compris certains scientifiques qui n&rsquo;ont pas bien saisi l&rsquo;&eacute;volution de cette discipline.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> L&rsquo;informatique est la science des mod&egrave;les calculables, o&ugrave; absolument tout ce qui est repr&eacute;sent&eacute; par des ensembles d&rsquo;informations peut &ecirc;tre compris et exprim&eacute; comme de la connaissance dans des syst&egrave;mes dynamiques et &eacute;volutifs qui utilisent intentionnellement des connaissances sur les connaissances qu&rsquo;ils appr&eacute;hendent. Cela permet ainsi &agrave; ces syst&egrave;mes de traiter et d&rsquo;interpr&eacute;ter en temps r&eacute;el toutes les informations qu&rsquo;ils manipulent et d&rsquo;&eacute;voluer sans cesse. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">C&rsquo;est ce que fait notre cerveau humain lorsqu&rsquo;il appr&eacute;hende continuellement son corps, les sens de sa corpor&eacute;it&eacute; et les &eacute;v&eacute;nements complexes de l&rsquo;environnement social et culturel. La transposition dans l&rsquo;artificiel est donc claire, ce que j&rsquo;ai bien montr&eacute; dans mes publications. <br /> <br /> Et la mod&eacute;lisation constructiviste s&rsquo;applique aussi &agrave; la r&eacute;alit&eacute; psychique, ce qui est montr&eacute; dans une publication &eacute;crite r&eacute;cemment avec le Dr. Pierre Marchais et publi&eacute;e dans les Annales M&eacute;dico-Psychologiques de Mars 2016&nbsp;:<a href="http://www.em-consulte.com/en/article/1018227"> &laquo;&nbsp;Nouvelles perspectives en psychiatrie&nbsp;: de la globalit&eacute; psychique &agrave; la multiplicit&eacute; des troubles mentaux&nbsp;&raquo;.</a> L&rsquo;autocontr&ocirc;le informationnel des agr&eacute;gats c&eacute;r&eacute;braux d&eacute;terminant les champs de tendances et expliquant les d&eacute;faillances se fait aussi par une mod&eacute;lisation informationnelle constructiviste.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais notons surtout que cette transposition conduisant &agrave; l&rsquo;autonomie des syst&egrave;mes artificiels se r&eacute;alise dans des corpor&eacute;it&eacute;s distribu&eacute;es qui n&rsquo;est absolument pas r&eacute;duite au corps localis&eacute; et limit&eacute; d&rsquo;un robot. Cela peut donc poser un probl&egrave;me d&rsquo;&eacute;thique majeur, si l&rsquo;on d&eacute;veloppe sans r&eacute;flexion des syst&egrave;mes de syst&egrave;mes autonomes enveloppant d&rsquo;innombrables organes artificiels r&eacute;duisant drastiquement tous les postes de travail, surveillant et contr&ocirc;lant les masses. <br /> <br /> C'est pourquoi j&rsquo;ai &eacute;crit &agrave; Madame la Ministre de l&rsquo;Enseignement et de la Recherche, en lui donnant un exemplaire du livre, et en lui demandant quel est son projet pour pr&eacute;server l&rsquo;&eacute;thique de notre civilisation, alors que celle-ci pourrait se dissoudre dans les technologies et se diriger vers le contr&ocirc;le de populations soumises.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <strong>2 - Le livre au service d'un projet pour les &eacute;tudiants</strong></font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Nous avons, Mhamed Itmi et moi, propos&eacute; d&rsquo;utiliser ce livre pour monter, &agrave; l&rsquo;INSA de Rouen avec tous nos coll&egrave;gues des d&eacute;partements scientifiques, un projet pour des &eacute;l&egrave;ves ing&eacute;nieurs dans leurs m&eacute;moires de fin d&rsquo;&eacute;tudes. Nous esp&eacute;rons que ce projet sera mont&eacute; pour l&rsquo;an prochain et nous nous y investirons sans probl&egrave;me. Il pourra &eacute;videmment, et nous l&rsquo;esp&eacute;rons, &ecirc;tre aussi mont&eacute; dans des masters dans les Universit&eacute;s.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le projet serait une r&eacute;union de plusieurs projets sp&eacute;cifiques de fin d&rsquo;&eacute;tudes d&rsquo;&eacute;tudiants dont le cadre g&eacute;n&eacute;ral serait la mod&eacute;lisation et le prototypage d&rsquo;un syst&egrave;me de syst&egrave;mes ayant une totale autonomie comportementale. Il y a quatre composantes dans ce projet, formant chacune des projets sp&eacute;cifiques mais qui seront fortement coordonn&eacute;s, donc avec r&eacute;unions des responsables et des &eacute;tudiants et un suivi continu des d&eacute;veloppements. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 1</strong> - Composante de saisie des informations des composants<br /> Chaque partie fonctionnelle qui est utilis&eacute;e est d&eacute;finie pr&eacute;cis&eacute;ment par les coll&egrave;gues sp&eacute;cialistes de l&rsquo;&eacute;lectronique avec synth&egrave;se des informations saisies et envoy&eacute;es : appr&eacute;hension des connaissances significatives selon les types fonctionnels des &eacute;l&eacute;ments formant le substrat physique du syst&egrave;me autonome.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: donn&eacute;es informationnelles disponibles on-line en classes Java.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 2 &ndash;</strong> Composante de traitement de toutes les donn&eacute;es des composants<br /> Op&eacute;ration au niveau fonctionnel du syst&egrave;me entier, op&eacute;rations de fusion synth&eacute;tique des informations du niveau 1&nbsp;: vers la signification typique pour chaque organe artificiel d&eacute;fini.<br /> D&eacute;finition de la corpor&eacute;it&eacute; organis&eacute;e du syst&egrave;me et structure objet fine de sa composition.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: donn&eacute;es cognitives disponibles en classes Java.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 3 </strong>&ndash; Composante de traitement cognitif des &eacute;l&eacute;ments du syst&egrave;me<br /> D&eacute;finition des ontologies d&eacute;finissant les organes artificiels&nbsp;: types, classes, fonctionnalit&eacute;s, liens, relations et hi&eacute;rarchies, appr&eacute;hension des connaissances d&rsquo;activit&eacute;s sur les organes artificiels.<br /> Traitement cognitif des informations venant des organes artificiels.<br /> Agentification de la composante de gestion des connaissances du syst&egrave;me.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: mod&egrave;le par syst&egrave;me multi-agent en Java.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 4</strong> &ndash; Composante de gestion intentionnelle de l&rsquo;organisme artificiel<br /> D&eacute;finition d&rsquo;un proto-Soi&nbsp;: instances, tendances, &eacute;tats typiques, usage de la corpor&eacute;it&eacute;, m&eacute;moire organisationnelle, production de l&rsquo;&eacute;tat &eacute;mergent courant.<br /> Agentification de la composante de comportement intentionnel.<br /> Appr&eacute;hension de toutes les informations cognitives des niveaux 1, 2, 3 et g&eacute;n&eacute;ration des intentions &agrave; l&rsquo;action du syst&egrave;me&nbsp;: forme intentionnelle, type d&rsquo;action, plan d&rsquo;action, engagement, suivi, plaisir et d&eacute;plaisir&hellip;<br /> Envoi continu d&rsquo;instructions d&rsquo;action sur les niveaux 1, 2, 3 et traitement des r&eacute;ponses.<br /> &Eacute;valuation de l&rsquo;activit&eacute; et modifications on-line du plan d&rsquo;action courant.<br /> M&eacute;morisation et analyse de l&rsquo;action en m&eacute;moire organisationnelle.<br /> Traitement de toutes les informations par le SMA autonome reli&eacute; on-line aux couches Java.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: fonctionnement autonome du syst&egrave;me multiagents massif Java utilisant de fa&ccedil;on continue et avec des intentions toute la corpor&eacute;it&eacute;.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>3 - Conclusion</strong></font></em></font></strong></p> <strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L&rsquo;informatique permet aujourd&rsquo;hui, dans tous les domaines de notre soci&eacute;t&eacute;, d&rsquo;obtenir des r&eacute;sultats technologiques tr&egrave;s importants, en utilisant de mani&egrave;re radicale des processus, selon le mod&egrave;le de Turing. Mais il faut faire de la science, toujours, et de la science avec conscience. Il ne faut pas se limiter &agrave; des syst&egrave;mes technologiques pouvant devenir socialement dangereux. Il ne faut pas non plus se dissoudre dans les technologies, o&ugrave; l&rsquo;on oublie de penser la valeur &eacute;thique des applications. <br /> <br /> Et faire de la science avec conscience ne consiste pas, dans l&rsquo;enseignement, &agrave; toujours utiliser des mod&egrave;les &eacute;quationnels d&eacute;finissant des trajectoires sur des ph&eacute;nom&egrave;nes r&eacute;gularis&eacute;s, des mod&egrave;les &eacute;quationnels qui r&eacute;duisent la repr&eacute;sentation des choses organis&eacute;es du monde &agrave; des syst&egrave;mes contr&ocirc;lables avec des variables o&ugrave; les causes locales entra&icirc;nent l&rsquo;effet que l&rsquo;on veut produire. <br /> <br /> Il n&rsquo;y a aucune &eacute;quation dans notre livre, comme il n&rsquo;y a aucune &eacute;quation dans les articles sur la mod&eacute;lisation de la repr&eacute;sentation du syst&egrave;me psychique humain. Il y a la consid&eacute;ration de la mod&eacute;lisation de nu&eacute;es tr&egrave;s complexes de processus cognitifs sous forme d&rsquo;agents logiciels qui s&rsquo;autocontr&ocirc;lent de mani&egrave;re dynamique, gr&acirc;ce &agrave; la mod&eacute;lisation d&rsquo;un syst&egrave;me d&rsquo;autocontr&ocirc;le majeur produisant des &eacute;mergences coactives, modifiant les initiateurs, avec l&rsquo;usage d&rsquo;une mod&eacute;lisation topologique dynamique, avec des maxima locaux dans des treillis dynamiques qui ne cessent de se reconformer, car leurs effets modifient leurs causes. <br /> <br /> Mais peut-on faire &eacute;voluer les comportements de ceux qui n&rsquo;ont pas l&rsquo;appr&eacute;hension de la dur&eacute;e du temps permettant de voir l&rsquo;amplitude des actions pr&eacute;sentes dans le futur. Peut-on les engager &agrave; lire le dernier livre de Paul Jorion &laquo;&nbsp;Le dernier qui s&rsquo;en va &eacute;teint la lumi&egrave;re&nbsp;: Essai sur l&rsquo;extinction de l&rsquo;humanit&eacute;&nbsp;&raquo; pour qu&rsquo;ils appr&eacute;hendent la finitude de la d&eacute;marche de notre civilisation devenue ultra-technologique, fonctionnelle, militaire et commerciale ? </font></em></font></strong> Mon, 09 May 2016 23:00:00 GMT Stratobus, une innovation remarquable de Thales http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2140 2140 <br /><font size="2" color="#000000" face="Arial, Helvetica, sans-serif" /><img width="290" height="174" align="left" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/stratobus.jpg" alt="" /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Pour plus de d&eacute;tails, on peut se r&eacute;f&eacute;rer &agrave; l'article de Wikipedia r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, ainsi qu'a de nombreux articles disponibles sur le web (Voir par exemple La Tribune, ci dessous). La France renouera ainsi avec une vieille tradition, illustr&eacute;e par le dirigeable du m&ecirc;me nom, lanc&eacute; en 1884 &agrave; Villacoublay Meudon, et abrit&eacute; dans le c&eacute;l&egrave;bre hangar Y, en cours interminable de r&eacute;fection par la ville. </font> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Disons seulement ici que les projets de dirigeables &eacute;voqu&eacute;s jusqu'ici par les (rares encore) fanatiques de la question, souffraient de handicaps multiples: les difficult&eacute;s de transport et de garage &agrave; terre, la n&eacute;cessit&eacute; de lutter contre les vents forts, le peu d'autonomie notamment en vol pilot&eacute;. Thales annonce avoir r&eacute;solu tous ces probl&egrave;mes avec diff&eacute;rentes solutions que nous ne reprendrons pas ici. Disons seulement que </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Stratobus sera un dirigeable stratosph&eacute;rique autonome, t&eacute;l&eacute;pilot&eacute; comme un drone par une station &agrave; terre, et utilisant l'&eacute;nergie solaire pour alimenter notamment les moteurs. Son autonomie devrait &ecirc;tre d'un an. Les applications envisag&eacute;es sont innombrables., de m&ecirc;me que les possibilit&eacute;s d'exportations L'ensemble devrait r&eacute;volutionner, le mot n'est pas trop fort, les applications civiles d'observation et d'intervention. Il ne permettra pas cependant de jouer un r&ocirc;le militaire en cas de conflit majeur, du fait de son extr&ecirc;me vuln&eacute;rabilit&eacute;.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Une nouvelle fois, l'industrie de pointe franco-europ&eacute;enne se montre capable, d&egrave;s lors qu'elle b&eacute;n&eacute;ficie d'un minimum d'aide publique au d&eacute;part, de concurrencer les r&eacute;alisations identiques envisag&eacute;es par la Russie, la Chine et les Etats-Unis. Qui dit concurrencer ne signifie pas mener des combats &eacute;puisants, mais plut&ocirc;t, &agrave; terme, coop&eacute;rer. Nous pensons en particulier avec les deux premi&egrave;res puissances cit&eacute;es et, en premier lieu, la Russie. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Pour en savoir plus </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">* Wikipedia. Stratobus <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Stratobus">https://fr.wikipedia.org/wiki/Stratobus</a><br /> *Voir aussi La Tribune <a href="http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/surveillance-des-frontieres-thales-a-t-il-trouve-l-arme-fatale-avec-le-stratobus-546354.html">http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/surveillance-des-frontieres-thales-a-t-il-trouve-l-arme-fatale-avec-le-stratobus-546354.html</a><br /> * Dirigeable La France<a href="http://dirigeables.free.fr/LaFrance.htm"> http://dirigeables.free.fr/LaFrance.htm</a><br /> Nous citons<em>: <font color="#990000">Le 9 ao&ucirc;t 1884 &agrave; 16h , pr&egrave;s d'un an apr&egrave;s le dirigeable des fr&egrave;res Tissandier, le dirigeable La France s'&eacute;levait dans les airs &agrave; Meudon... A son bord se trouvait le capitaine du g&eacute;nie Charles Renard et le capitaine d'infanterie Arthur Krebs travaillant ensemble depuis 6 ann&eacute;es. </font></em></font></p> <p align="left"><font size="2" color="#990000" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <a href="http://www.debka.com/article/25333/Russian-nuclear-capable-Iskander-missiles-deployed-in-Syria"><br /> </a></font></p> Mon, 02 May 2016 23:00:00 GMT Le réacteur nucléaire israélien de Dimona est-il trop âgé? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2139 2139 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20160502205648_dimona.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font size="2" face="Arial">&nbsp;Dans les trois cas, et compte tenu du fait que la France ne peut compter rapidement sur les &eacute;nergies nouvelles pour remplacer &agrave; 50% la part du nucl&eacute;aire, comme promis par le gouvernement, les d&eacute;penses seront consid&eacute;rables. Leurs co&ucirc;ts respectifs seraient &agrave; peu pr&egrave;s comparables.&nbsp; Leur financement n'est en fait pas assur&eacute; aujourd'hui. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ces conditions, on peut pr&eacute;voir sans trop de risque de se tromper que les centrales &acirc;g&eacute;es ne seront pas d&eacute;mantel&eacute;es, sauf peut-&ecirc;tre &agrave; titre de bonne volont&eacute; celle de Fessenheim. Leur vie sera prolong&eacute;e. Mais cette prolongation entrainera de nombreux co&ucirc;ts, au regard des normes de s&eacute;curit&eacute; s&eacute;v&egrave;res appliqu&eacute;es en France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A titre de comparaison, il sera int&eacute;ressant de voir ce que fera Isra&euml;l dans le cas de son unique centrale, celle de Dimona. Le r&eacute;acteur de Dimona a &eacute;t&eacute; mis en place par la France &agrave; la fin des ann&eacute;es 50, et mis en service en 1963. Il a donc 15 ans de plus que celui de Fessenheim. Jusqu'&agrave; pr&eacute;sent cependant le gouvernement n'a jamais voulu le consid&eacute;rer comme trop &acirc;g&eacute;. D'une part pour le rentabiliser jusqu'au bout, et d'autre part parce que la construction d'un nouveau r&eacute;acteur l'obligerait &agrave; accepter des contr&ocirc;les internationaux accrus. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Non signataire du TNP (Trait&eacute; de non-prolif&eacute;ration) et &eacute;chappant au contr&ocirc;le de l&rsquo;Agence internationale de l&rsquo;&eacute;nergie atomique, Isra&euml;l a n&eacute;anmoins accept&eacute; de se mettre en conformit&eacute; avec les r&egrave;gles de s&eacute;curit&eacute; de l&rsquo;AIEA. De tels contr&ocirc;les r&eacute;v&eacute;leraient tr&egrave;s probablement que le r&eacute;acteur ne poursuit pas que des fins civiles. Il contribue certainement &agrave; produire les &eacute;l&eacute;ments n&eacute;cessaires &agrave; la construction de bombes nucl&eacute;aires. Or Isra&euml;l a toujours ni&eacute; le fait &ndash; dans l'incr&eacute;dulit&eacute; g&eacute;n&eacute;rale d'ailleurs, mais sans que l'accusation ait pu jusqu'ici &ecirc;tre explicitement prouv&eacute;e. Ceci ne serait plus possible avec la mise en place d'une nouvelle centrale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cependant Isra&euml;l aura-t-il le choix? Le journal Ha'Aretz vient de r&eacute;v&eacute;ler qu'a la suite d'une &eacute;chographie, 1.537 microfissures ont &eacute;t&eacute; d&eacute;tect&eacute;es dans l'enveloppe du r&eacute;acteur. Selon les scientifiques consult&eacute;s, celles-ci ne menacent pas n&eacute;cessairement &agrave; court terme l'&eacute;tanch&eacute;it&eacute; de l'enveloppe. Mais le pire n'est pas exclu, avec lib&eacute;ration &agrave; grande &eacute;chelle de combustible nucl&eacute;aire. La population,si elle est consult&eacute;e, ne voudra certainement pas courir ce risque, malgr&eacute; son patriotisme. Il sera tr&egrave;s instructif pour la France de voir ce qui sera finalement d&eacute;cid&eacute; dans le cas de Dimona.<br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ha'Aretz <a href="http://www.haaretz.co.il/news/politics/1.2926650">http://www.haaretz.co.il/news/politics/1.2926650</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Wikipedia. Dimona <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucléaire_de_Dimona">https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Dimona</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Sun, 01 May 2016 23:00:00 GMT Le conflit entre le FBI et Apple face au terrorisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2105 2105 <br /><p style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Depuis plusieurs semaines , le FBI demande &agrave; Apple de lui fournir les outils n&eacute;cessaires &agrave; la p&eacute;n&eacute;tration de l'iphone r&eacute;cup&eacute;r&eacute; apr&egrave;s sa mort aupr&egrave;s d'une certaine Syed Farook, une des deux terroristes islamistes responsables de l'attentat dit de San Bernardino, qui avait fait 14 victimes. <br /> <br /> Le FBI soup&ccedil;onne que dans la m&eacute;moire crypt&eacute;e de ce t&eacute;l&eacute;phone se trouveraient des informations capitales pour la compr&eacute;hension du fonctionnement des r&eacute;seaux terroristes dormants. Apple s'y refuse, au nom de la pr&eacute;servation de la confidentialit&eacute; des donn&eacute;es concernant les dizaines de millions de ses clients. Il est soutenu par diff&eacute;rentes associations d'utilisateurs. 1)<br /> <br /> La position des &laquo;&nbsp;g&eacute;ants am&eacute;ricains de l'Internet&nbsp;&raquo; est bien moins claire. Ainsi Google pourrait difficilement afficher qu'il se pr&eacute;occupe de la confidentialit&eacute; des informations que ses usagers lui confient, puisque l'on sait depuis longtemps qu'il communique &agrave; la NSA tout ce que celle-ci demande 2)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Sur la l&eacute;gitimit&eacute; du FBI</strong></font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le FBI, comme son homologue la NSA, n'ont pas, m&ecirc;me aux Etats-Unis, tr&egrave;s bonne r&eacute;putation aupr&egrave;s des acteurs de la soci&eacute;t&eacute; civile. On leur reproche de travailler principalement au service du syst&egrave;me de pouvoir que l'on nomme l'&nbsp;&laquo;&nbsp;Etat profond&nbsp;&raquo; am&eacute;ricain, pouvoir qui n'a rien de d&eacute;mocratique. <br /> <br /> Il leur arrive pourtant d'assurer au niveau f&eacute;d&eacute;ral des fonctions de police et de s&eacute;curit&eacute; qui sont de la comp&eacute;tence de tout Etat et qui sont indispensables, que ce soit dans le domaine criminel ou dans celui, de plus en plus &agrave; l'ordre du jour, de la lutte contre les r&eacute;seaux terroristes- eux-m&ecirc;mes de plus en plus imbriqu&eacute;s d'ailleurs avec les r&eacute;seaux internationaux de la criminalit&eacute; maffieuse.</font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Apple, dans son conflit (ou pr&eacute;tendu conflit) avec le FBI, qui a &eacute;t&eacute; r&eacute;cemment soumis &agrave; l'arbitrage des juges, a re&ccedil;u le soutien, tant aux Etats-Unis qu'en Europe, des nombreuses ONG ou associations se d&eacute;diant (de fa&ccedil;on souvent irresponsable selon nous) &agrave; la d&eacute;fense des droits des citoyens ou, plus concr&egrave;tement, des droits des entreprises au cryptage de leurs donn&eacute;es. Parall&egrave;lement, sur le plan technique, des logiciels de cryptologie de plus en plus performants ne cessent d'&ecirc;tre produits, les derniers en date utilisant les ressources de la m&eacute;canique quantique. Ils sont aussi &agrave; la disposition de plus en plus d'utilisateurs, tant sur le plan de la technicit&eacute; requise que du co&ucirc;t. On peut donc penser que le FBI, comme tous les services civils et militaires officiellement charg&eacute;s de la s&eacute;curit&eacute; et de la d&eacute;fense des citoyens, m&egrave;nent un combat perdu d'avance. Ils seront toujours en retard d'un outil. </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il y a quelques jours cependant, le FBI pensait avoir trouv&eacute; une solution concernant le d&eacute;blocage du t&eacute;l&eacute;phone Apple de la terroriste. Une personne rest&eacute;e anonyme, peut-&ecirc;tre une transfuge d'Apple (le &laquo;&nbsp;vilain&nbsp;&raquo; cit&eacute; dans la note 1) ci dessous, a dit pouvoir l'aider &agrave; casser les codes de protection mis en place par Apple sur l'appareil, dont Apple lui-m&ecirc;me pr&eacute;tend qu'il n'a plus l'acc&egrave;s. On verra rapidement ce qu'il en est. Dans l'imm&eacute;diat, le FBI a suspendu sa requ&ecirc;te en justice.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Sur le probl&egrave;me de fond</strong></font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais le probl&egrave;me se reposera n&eacute;cessairement: faut-il ou non autoriser les industriel &agrave; proposer des mat&eacute;riels de plus en plus &eacute;tanches pour qui n'en a pas la clef, ou autoriser les concepteurs de logiciels &agrave; proposer des programmes crypt&eacute;s de plus en plus performants 3), dont ils ne donneront pas les codes aux administrations et &agrave; la justice? </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s, le grand public, appuy&eacute;s en sous mains par les r&eacute;seaux criminels pour qui la cryptologie est indispensable, continueront &agrave; r&eacute;pondre par la n&eacute;gative. Ils ne veulent pas que l'on puisse entrer dans leurs donn&eacute;es, m&ecirc;me pour des motifs de s&eacute;curit&eacute; publique. Aux derni&egrave;res enqu&ecirc;tes, plus de 50% des personnes consult&eacute;es se pronon&ccedil;aient aux Etats-Unis en ce sens. Ceci, rappelons-le, est irr&eacute;aliste lorsque l'on sait, comme nous l'avons rappel&eacute;, comment les NSA, DIA et FBI peuvent, s'ils le d&eacute;sirent, analyser les milliards de big data qu'ils collectent syst&eacute;matiquement aupr&egrave;s des usagers de l'Internet.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Quant aux industriels comme Apple, qui font de la confidentialit&eacute; (suppos&eacute;e) de leurs produits des arguments de vente, m&ecirc;me s'ils r&eacute;pondent volontiers aux demandes d'informations des services secrets, ils maintiendront officiellement cette position de d&eacute;ni d'acc&egrave;s. Ils attendront des l&eacute;gislations internationales explicites pour changer de position &ndash; ce qui n'exclurait sans doute pas, r&eacute;p&eacute;tons-le, qu'ils acceptent d'ouvrir discr&egrave;tement des portes d'acc&egrave;s, &agrave; titre exceptionnel, sur requ&ecirc;te du gouvernement ou des services secrets f&eacute;d&eacute;raux.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>La lutte contre le terrorisme</strong></font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cependant, l'opinion publique risque de changer &agrave; la suite des attentats de Bruxelles. Le Pr Darren Hayes, de l'universit&eacute; de Pace, sp&eacute;cialiste en mati&egrave;re d'informatique criminelle, vient par exemple de d&eacute;clarer que s'il s'av&egrave;re que de plus en plus d'iphones sont utilis&eacute;s par les terroristes, l'urgence de p&eacute;n&eacute;trer leurs &eacute;changes ou leurs mat&eacute;riels s'imposera &agrave; tous. Les entreprises informatiques, quelle que soit leur puissance commerciale, devront s'y plier. La seule question pos&eacute;e aujourd'hui, selon lui, est de savoir qui, des l&eacute;gislateurs am&eacute;ricains ou europ&eacute;ens, prendront les premiers l'initiative. </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On pourra lire aussi sur cette question le point de vue de l'expert britannique sir Max Hastings. Pour ce qui concerne la France, les d&eacute;fenseurs des libert&eacute;s publiques pourront se rassurer. La police, tr&egrave;s peu &eacute;quip&eacute;e de moyens d'intelligence artificielle, aurait besoin de s&eacute;rieux investissements pour interpr&eacute;ter les donn&eacute;es recueillies.&nbsp; Faut-il s'en f&eacute;liciter? Nous r&eacute;pondrons pour notre part qu'il s'agit au contraire d'une faiblesse regrettable, &agrave; laquelle le gouvernement devra rapidement porter rem&egrave;de.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ajoutons, sur ces points, sans aborder le sujet au fond, que la question des communications puissamment crypt&eacute;es utilis&eacute;es notamment par les chefs d'Etat et ministres europ&eacute;ens rel&egrave;ve d'une approche diff&eacute;rente. Mais, de toutes fa&ccedil;ons, ces communications ne peuvent aujourd'hui r&eacute;sister aux attaques de gouvernements ou de hackers bien &eacute;quip&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><strong><br /> Notes</strong></font><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> 1) Sur Apple, un de nos amis nous &eacute;crit:</font><font size="2" face="Arial"><font color="#993300"><em><br /> <br /> Je suis surpris du comportement d'Apple. Il me semble avoir chang&eacute;. Je me souviens que dans les ann&eacute;es 199x les services secrets fran&ccedil;ais avaient trouv&eacute; une &quot;back-door&quot; dans l&rsquo;algorithme de codage de Windows. Ceci montre que Microsoft pouvait d&eacute;coder tous les messages et certainement pas par curiosit&eacute;. Il est aussi connu que le gouvernement US r&eacute;alise ses op&eacute;rations secr&egrave;tes via des entreprises qui se font grassement payer pour ces services. Cette collusion dans le non-droit me semble remise en cause par Apple qui me semble prendre de tr&egrave;s gros risques, par exemple en terme de contr&ocirc;les fiscaux.....</em></font></font><font size="2" face="Arial"><font color="#993300"><em><br /> <br /> Je pense en fait que ce conflit n'est qu'une petite partie d'une plus grosse affaire. Je vois deux hypoth&egrave;ses &quot;cr&eacute;dibles&quot; :</em></font></font><br /> <ol> <p align="left" style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><font color="#993300"><em>- soit Apple n'est pas satisfait de la fa&ccedil;on dont une affaire pr&eacute;c&eacute;dente a &eacute;t&eacute; sold&eacute;e et il bloque la suivante avec un jeu de &quot;je te tiens par la barbichette&quot;....<br /> - soit Apple a ex&eacute;cut&eacute; la prestation et il joue une sorte de pi&egrave;ce de th&eacute;&acirc;tre avec la NSA pour rassurer ses clients en introduisant un &quot;vilain&quot; qui a donn&eacute; les secrets d'Apple &agrave; la NSA. Je serai tr&egrave;s curieux de conna&icirc;tre le CV de ce vilain. Il y a une forte probabilit&eacute; que ce soit un ancien des services secrets qui travaillait avec Apple. La conclusion pr&eacute;visible est qu'Apple va changer le programme de cryptage de tous ses smart-phones et donner la nouvelle version &agrave; tous ses clients, sans leur dire qu'il contient tout autant de back-doors.</em></font></font></p> <p align="left" style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial">2. Un exemple de collaboration entre Google est fourni par ce texte r&eacute;cent de NK Bhadrakumar <a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/">http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/</a></font><br /> </font><br /> <font size="2" face="Arial"><font color="#993300"><em>From the Indian perspective, there is also a bizarre side to the disclosures. Clinton&rsquo;s emails also reveal how Google wanted to overthrow Assad using a mapping tool. The plan&rsquo;s details were passed along to Clinton&rsquo;s team by a Google executive Jared Cohen, who was a senior advisor to Clinton until 2010.&nbsp;This is what Cohen wrote to the then US deputy secretary of state Nicholas Burns:</em></font></font></p> </ol> <div align="left"><font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font></div> <ul> <ul> <ul> <li> <div align="left"> <h3 style="font-weight: normal"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Please keep close hold, but my team is planning to launch a tool on Sunday that will publicly track and map the defections in Syria and which parts of the government they are coming from.</em></font></h3> </div> </li> <li> <div align="left"> <h3 style="font-weight: normal"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Our logic behind this is that while many people are tracking the atrocities, nobody is visually representing and mapping the defections, which we believe are important in encouraging more to defect and giving confidence to the opposition.</em></font></h3> </div> </li> <li> <div align="left"> <h3 style="font-weight: normal"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Given how hard it is to get information into Syria right now, we are partnering with Al-Jazeera who will take primary ownership over the tool we have built, track the data, verify it, and broadcast it back into Syria.</em></font></h3> </div> </li> <li> <h3 align="left" style="font-weight: normal"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>I&rsquo;ve attached a few visuals that show what the tool will look like. Please keep this very close hold and let me know if there is anything eke [sic] you think we need to account for or think about before we launch. We believe this can have an important impact.</em></font></h3> </li> </ul> </ul> </ul> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <h3 style="font-weight: normal"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>What a stellar role Google can play in the Age of the Internet as a key instrument of US foreign policy! It can map out how to physically eliminate an unfriendly foreign leader! Funnily enough, the revelation comes as Google&rsquo;s plans to expand Internet access in Cuba were revealed by Obama on Monday in an interview with ABC News. Obama said, &ldquo;One of the things that we&rsquo;ll be announcing here is that Google has a deal to start setting up more WiFi and broadband access on the island.&rdquo;</em></font></h3> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-weight: normal">3) </span></em></font><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Sur la recherche en cyber-s&eacute;curit&eacute;, voir par exemple <br /> <a href="http://www.spacewar.com/reports/Breakthrough_technology_to_improve_cyber_security_999.html">http://www.spacewar.com/reports/Breakthrough_technology_to_improve_cyber_security_999.html</a></span></span></font><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><br /> </span></font><font size="2" face="Arial"><br /> 4) Sur Max Hastings <br /> <a href="http://www.spacewar.com/reports/Electronic_snooping_small_price_to_pay_against_terror_expert_999.html">http://www.spacewar.com/reports/Electronic_snooping_small_price_to_pay_against_terror_expert_999.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> </font> Wed, 23 Mar 2016 23:00:00 GMT Mission Exomars http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2095 2095 <br /><font size="2" color="#000000" face="Arial"><br /> JP. Baquiast 12/03/2016<br /> </font><font size="2" color="#000000"><font face="Arial"><br /> <img width="277" height="182" align="left" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/167/exomars.jpg" alt="" />La mission&nbsp;se d&eacute;roulera en deux phases.<br /> <br /> - lundi 14 mars 2016 &agrave; 10h31 heure de Paris, un lanceur Proton d&eacute;collera de la base de Ba&iuml;konour, au Kazakstan. Il emportera un orbiteur de quatre tonnes, le Trace Gas Orbiter (TGO). Celui-ci comporte de nombreux capteurs&nbsp;capables de&nbsp;d&eacute;terminer la quantit&eacute; de m&eacute;thane, de vapeur d&rsquo;eau et de dioxyde de carbone pr&eacute;sente dans l&rsquo;atmosph&egrave;re de Mars ainsi que leurs variations &agrave; travers les saisons.<br /> <br /> - A partir si tout va bien de 2018, la deuxi&egrave;me phase d'Exomars consistera &agrave; consistera &agrave; faire atterrir sur le sol martien un Rover &eacute;quip&eacute; d&rsquo;une foreuse et de plusieurs outils d&eacute;velopp&eacute;s par l&rsquo;ESA. Ceux pourraient permettre de d&eacute;tecter d&rsquo;anciennes activit&eacute;s biologiques.<br /> <br /> La NASA devait participer &agrave; l&rsquo;op&eacute;ration mais elle a finalement pr&eacute;f&eacute;r&eacute; se d&eacute;solidariser du projet. Cependant l&rsquo;ESA et l&rsquo;agence spatiale russe Roscosmos ont finalement trouv&eacute; les financements n&eacute;cessaires &agrave; l&rsquo;op&eacute;ration. <br /> <br /> Faut-il en tirer des pronostics concernant la richesse des perspectives de coop&eacute;ration scientifique entre l'Europe et la Russie?</font> </font><br /> <hr /> Fri, 11 Mar 2016 23:00:00 GMT Cosmologie. Pas de chômage à prévoir http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2080 2080 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> <font size="2" face="Arial"> En effet, quelques jours &agrave; peine apr&egrave;s que l'observatoire Ligo ait annonc&eacute; avoir d&eacute;tect&eacute; une &eacute;mission d'ondes gravitationnelles pouvant &ecirc;tre attribu&eacute;e &agrave; la fusion de deux trous noirs, le Journal Nature annon&ccedil;ait qu'&agrave; l'autre bout du monde, un an auparavant, le radiot&eacute;lescope australien Parkes avait re&ccedil;u avec une grande pr&eacute;cision ce que l'on nomme un <em>fast radio burst</em> FRB. Il s'agit d'explosions d'ondes radios connues mais rarement observ&eacute;es jusque l&agrave;, d'une violence consid&eacute;rable et dont l'origine et la raison restaient jusqu'alors myst&eacute;rieuses</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce FRB a &eacute;t&eacute; nomm&eacute; FRB 150418. Or, &eacute;tonnante co&iuml;ncidence, il avait &eacute;t&eacute; observ&eacute; 1 an auparavant, le 18 avril 2015. Mais l'&eacute;quipe responsable de cette observation avait pr&eacute;f&eacute;r&eacute; &eacute;tudier l'origine de l'&eacute;v&egrave;nement avant de faire publiquement l'annonce. Pour cela, d'autres radiot&eacute;lescopes, dot&eacute;s d'une r&eacute;solution sup&eacute;rieure, avaient &eacute;t&eacute; alert&eacute;s..Le r&eacute;seau australien dit Australian Parkes Radio telescopes avait balay&eacute; le ciel &agrave; la recherche d'&eacute;missions radios non identifi&eacute;es. Quelques heures apr&egrave;s, le t&eacute;l&eacute;cope g&eacute;ant Subaru de 8,2m avait pu pr&eacute;ciser l'origine du nouveau FRB. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s'agit d'une galaxie elliptique dont la distance fur rapidement estim&eacute;e &agrave; 6 milliards d'ann&eacute;es lumi&egrave;re, soit la moiti&eacute; environ de l'univers observable. Son &acirc;ge &eacute;tait en proportion. Il s'agit donc d'une &eacute;v&eacute;nement tr&egrave;s ancien, les ondes radio se d&eacute;pla&ccedil;ant &agrave; la vitesse de la lumi&egrave;re. L'observation<span style="font-weight: normal"> permettait, au moins en partie, de comprendre l'origine des FRB, ou tout au moins des plus violents d'entre eux.<br /> <br /> Les galaxies elliptiques sont consid&eacute;r&eacute;es comme anciennes. Elles abritent un grand nombre d'&eacute;toiles en fin de vie, dont beaucoup &eacute;voluent en &eacute;toiles &agrave; neutrons, qui tr&egrave;s fr&eacute;quemment se pr&eacute;sentent en couple orbitant de compagnie. Lorsque, en fin de vie, ces couples fusionnent, il se produit un ph&eacute;nom&egrave;ne d'une &eacute;nergie consid&eacute;rable, &eacute;jectant d'&eacute;normes quantit&eacute;s de mati&egrave;re en quelques millisecondes, avant de donner naissance &agrave; un trou noir. C'est une grande partie de cette &eacute;nergie qui constitue le FRB. Leur analyse permettra de pr&eacute;ciser la nature de la mati&egrave;re &eacute;ject&eacute;e. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><strong><font color="#000080"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Elargir l'analyse</span></font></font></strong></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Les FRB sont tr&egrave;s proches d'autres ph&eacute;nom&egrave;nes eus aussi mal expliqu&eacute;s, les explosions de rayons gamma (GRB). Peut-&ecirc;tre m&ecirc;me correspondent-ils &agrave; deux versions d'un m&ecirc;me ph&eacute;nom&egrave;ne. Leur observation, conduite r&eacute;cemment, a montr&eacute; que leurs sources &eacute;taient elles-m&ecirc;mes tr&egrave;s &eacute;loign&eacute;es en termes cosmologiques. Les GRB se pr&eacute;sentent sous deux formes, de longue dur&eacute;e soit de quelques minutes, et de courte dur&eacute;e soit de quelques millisecondes. Eux aussi ont &eacute;t&eacute; attribu&eacute;s &agrave; la fusion de deux &eacute;toiles &agrave; neutrons. Ainsi comparer les FRB et les GRB devrait permettre de comparer l'origine de leurs sources.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Un autre point encore plus int&eacute;ressant tient au fait que quand une onde radio voyage dans l'univers, elle traverse des quantit&eacute;s consid&eacute;rables de mati&egrave;re inobservable par les moyens classiques, les nuages de gaz et poussi&egrave;res intergalactiques. Ceux ci sont consid&eacute;r&eacute;s comme constituant 70% environ de la mati&egrave;re ordinaire, le reste &eacute;tant constitu&eacute; des astres et plan&egrave;tes que nous connaissons. Les fr&eacute;quences diff&eacute;rentes des ondes radio les traversant, selon leur &eacute;nergie, selon re&ccedil;ues sur Terre avec un l&eacute;ger d&eacute;calage. Il d&eacute;pendra de la proximit&eacute;, de l'&eacute;paisseur et de la composition des poussi&egrave;res et gaz. Ceci renseignera sur leur r&eacute;partition et leur composition.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Plus int&eacute;ressant encore, il pourra en &ecirc;tre de m&ecirc;me </span> concernant la mati&egrave;re noire, Celle-ci est invisible par les moyens actuels, bien qu'elle repr&eacute;sente 25% environ des masses totales de l'univers. Le reste est attribu&eacute; pour 70% &agrave; l'hypoth&eacute;tique &eacute;nergie noire, et seulement 5% &agrave; la mati&egrave;re ordinaire. De m&ecirc;me que pour les nuages, les fr&eacute;quences diff&eacute;rents des ondes radio la traversant, selon leur &eacute;nergie, selon re&ccedil;ues sur Terre avec un l&eacute;ger d&eacute;calage. Celui-ci d&eacute;pendra de la proximit&eacute;, de l'&eacute;paisseur et de la composition de la mati&egrave;re noire travers&eacute;e.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On esp&egrave;re d'ailleurs obtenir des r&eacute;sultats analogues avec les ondes gravitationnelles, qui se propageront de fa&ccedil;on l&eacute;g&egrave;rement diff&eacute;rente selon les caract&eacute;ristiques de la mati&egrave;re noire au sein de laquelle elles se propageront</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Toutes ces observations rendues possible par les nouveaux types d'observatoires devraient permettre de pr&eacute;ciser bien des aspects de l'univers encore inconnus &agrave; ce jour. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Remarque</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h2 class="western"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Pendant ce temps, en France, des imams expliquent, comme l'a rappel&eacute; r&eacute;cemment un reportage de France II, que les &laquo;&nbsp;savants&nbsp;&raquo; sont &agrave; combattre (comment?), car leurs paroles sont contraires &agrave; la loi coranique.</span></font></h2> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="4" style="font-size: 16pt"><font size="2" face="Arial">Ref . Nature (article payant) </font><a href="http://www.nature.com/nature/journal/v530/n7591/full/nature17140.html"><font size="2" face="Arial">http://www.nature.com/nature/journal/v530/n7591/full/nature17140.html</font></a></font></font> Fri, 26 Feb 2016 23:00:00 GMT A la poursuite des ondes gravitationnelles par Pierre Binétruy http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2072 2072 <br /><p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Biblionet <br /> </font></strong></font></p> <p><font size="2"><img width="140" height="200" align="left" alt="" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/benetruybook.jpg" />A<font color="#000099"><strong> la poursuite des ondes gravitationnelles </strong></font></font></p> <p><font color="#000099"><strong><font size="2">Pierre Bin&eacute;truy</font></strong></font></p> <p><font size="2"><font color="#000099"><strong>Dunod (Quai des </strong></font></font><font color="#000099"><strong><font size="2">sciences)<br /> <br /> 3 juin 2015</font></strong></font></p> <p><font size="2">Pr&eacute;sentation Jean-Paul Baquiast <br /> 17/02/2016<br /> </font></p> <p>&nbsp;</p> <p><font size="2"><strong>Voir nos articles</strong><br /> <br /> * Ondes gravitationnelles et cosmologie quantique<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/ligo.htm%20"> http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/ligo.htm</a></font> <br /> <br /> <font size="2">* Ligo. Choisir entre la science et les bombes<br /> <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/edito3.htm%20">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/edito3.htm </a></font> </p> <table width="85%" bgcolor="#C9FFB7" align="center"> <tbody> <tr> <td height="523"> <p><font size="2"><strong>Sur l'auteur, voir page sur Paris Centre Cosmologie Physique<br /> </strong><a href="http://pariscosmo.in2p3.fr/fr/content/pierre-bin%C3%A9truy">http://pariscosmo.in2p3.fr/fr/content/pierre-bin%C3%A9truy</a></font></p> <p><font size="2"><img width="71" height="97" align="left" alt="" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/binetruypict.jpg" />Pierre B&eacute;n&eacute;truy est Directeur du PCCP, Directeur du Fonds de Dotation &laquo; Physique de l&rsquo;Univers &raquo;<br /> <br /> Il est professeur &agrave; l'Universit&eacute; Paris Diderot et a &eacute;t&eacute; directeur du laboratoire AstroParticule et Cosmologie ( APC ) &agrave; Paris depuis sa cr&eacute;ation en 2006 jusqu'en 2013. Apr&egrave;s un doctorat au CERN , il a commenc&eacute; sa carri&egrave;re au LAPP &agrave; Annecy avant de rejoindre l'Universit&eacute; Paris 11 en tant que professeur en 1990 puis l'Universit&eacute; Paris Diderot en 2003 pour cr&eacute;er l&rsquo;APC.<br /> <br /> Ses principaux int&eacute;r&ecirc;ts ont &eacute;volu&eacute; de la physique des hautes &eacute;nergies , notamment la supersym&eacute;trie , &agrave; la cosmologie et la gravitation, plus pr&eacute;cis&eacute;ment l&rsquo;interface entre l&rsquo;&eacute;tude de l'Univers primordial et les th&eacute;ories des interactions fondamentales . Ses int&eacute;r&ecirc;ts actuels incluent les mod&egrave;les d'inflation , l'&eacute;nergie sombre et les fonds cosmologiques d'ondes gravitationnelles . Il est fortement impliqu&eacute; dans la mission eLISA sur les ondes gravitationnelles , ainsi que &nbsp;membre du consortium &nbsp;Euclid.<br /> <br /> Pierre Bin&eacute;truy a &eacute;t&eacute; directeur du groupement de recherche europ&eacute;en &quot; Supersym&eacute;trie &quot; (1997-2004) , pr&eacute;sident du Fundamental&nbsp; Physics Advisory Group (2008-2010) et du Fundamental Physics Roadmap Committee (2009-2010) de l'ESA. Il est actuellement membre de l&rsquo;European Space Science Committee, du Comit&eacute; de Programme Scientifique (SPC) du Laboratoire National SLAC ( Stanford , Etats-Unis ) et du comit&eacute; d'&eacute;valuation international (CVI ) de l'INFN .<br /> </font><br /> </p> <p>&nbsp;</p> </td> </tr> </tbody> </table> <p><br /> <font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le livre comporte 9 chapitres, entre lesquels sont intercal&eacute;s ce que l'auteur nomme des focus, lui permettant de prendre un peu de recul sur le sujet trait&eacute;. <br /> En r&eacute;sumant beaucoup, les th&egrave;mes en sont<br /> <br /> - La th&eacute;orie de la gravitation, depuis ses origines avec Galil&eacute;e, puis Newton et Einstein avec le concept d'espace temps.<br /> <br /> - La relativit&eacute; g&eacute;n&eacute;rale et ses applications &agrave; l'expansion de l'univers et au Big bang<br /> <br /> - L'observation actuelle du cosmos, astres, galaxies, mati&egrave;re sombre, depuiis l'&eacute;poque di te la recombinaison ayant permis &agrave; la lumi&egrave;re de s distinguer de la mati&egrave;re.<br /> <br /> - Les deux infinis, le vide quantique et le cosmos, avec l'antimati&egrave;re et les hypoth&egrave;ses de la gravit&eacute; quantique. <br /> <br /> - Les premiers instants de l'univers, Big bang, inflation, recombinaison et la formation d'anitropopies, c'est-&agrave;-dire l'apparition de structures diff&eacute;rentes, poussi&egrave;res, galaxies, d&eacute;tect&eacute;es par les observations micro-ondes du fonds cosmologique; les dern,ires donn&eacute;es en datea &eacute;tant apport&eacute;es par l'observatoire satellitaire europ&eacute;en Planck. <br /> <br /> - L'&eacute;nergie sombre et le vide quantique, qu'il est pr&eacute;f&eacute;rable comme le recommande l'auteur de nommer &eacute;tat fondamental, caract&eacute;ris&eacute;e par les fluctuations du vide, donnant naissance en permanence &agrave; des particules et anti-particules. Les plus nombreuses s'annihilent elles-m&ecirc;mes, mais certaines peuvent donner naissance &agrave; de nouveaux univers. <br /> <br /> - Les trous noirs, depuis les plus petits jusqu'aux trous noirs g&eacute;ant au centre des galaxies. L'auteur insiste sur le fait que ces trous noirs sont aussi riches et cr&eacute;ateurs que les astres de mati&egrave;re et de lumi&egrave;re. Ils d&eacute;finissent un cosmos jusqu'ici peu soupconn&eacute;, dont l'&eacute;tude par les ondes gravitationneles sera aussi riche que celle permise par l'astronomie optique et radio. <br /> <br /> - Les ondes gravitationnelles ou ondes de courbure de l'espace temps dues au big bang (ondes primordialles) ou &agrave; des masses en d&eacute;placement ou en interaction. Ces ondes se d&eacute;placent elles-aussi la vitesse de la lumi&egrave;re<br /> <br /> - Les observatoires actuels permettant une &eacute;tude de plus en plus pr&eacute;cises d'ondes gravitationnelles de plus en plus anciennes. Les principaux de ces instruments sont les interf&eacute;rom&egrave;tres. L'interf&eacute;rom&egrave;tre am&eacute;ricain Ligo vient d'entrer dans l'actualit&eacute; mondiale. Il sera sans doute suivi de pr&egrave;s par l'interf&eacute;rom&egrave;tre europ&eacute;en Virgo, en attendant le grand interf&eacute;rom&egrave;tre satellitaire pr&eacute;vu par l'ESA, dit eLISA.<br /> <br /> - L'avenir du temps et de l'espace tels qui pourra &ecirc;tre imagin&eacute; dans la suite de ces recherches.<br /> <br /> Un index tr&egrave;s complet, auquel il convient de se ref&eacute;rer pour pr&eacute;ciser les th&egrave;mes &eacute;voqu&eacute;s, termine le livre. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">On voir par cet examen rapide des t&egrave;tes de chapitre, que la cosmologie faisant pratiquement intervenir tous les domaines de la physique, qu'elle soit macroscopique ou microscopique (quantique) , l'auteur a utilement d&eacute;cid&eacute; de d&eacute;buter son livre par un r&eacute;sum&eacute; de l'&eacute;volution de cette science. Il s'agit de th&egrave;mes tr&egrave;s souvent &eacute;voqu&eacute;s, tant dans les publications scientifiques que dans les ouvrages grand public. Nous y avons nous-m&ecirc;mes sur ce site consacr&eacute; un certain nombre d'articles. Mais ils ont fait l'objet de nombreuses approximations voire de d&eacute;tournement. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Souvent aussi, dans les publications destin&eacute;es &agrave; des lecteurs g&eacute;n&eacute;ralistes, ils sont pr&eacute;sent&eacute;s de fa&ccedil;on insuffisamment p&eacute;dagogique. Ceci en fait, selon le terme de Churchill appliqu&eacute; &agrave; l'ex URSS, des rebus envelopp&eacute;s de myst&egrave;res. Certains passages du livre exigent un minimum de culture scientifique, mais le lecteur ne disposant pas de celle-ci peut sans mal sauter les passages difficiles.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Au del&agrave; des pr&eacute;liminaires historiques, l'auteur se concentre sur les points qui vont et feront de plus en plus l'objet de recherches intensives. Nous avons insist&eacute; ci-dessus sur l'importance qu'il donne aux trous noirs. Ces astres, car il s'agit de v&eacute;ritables astres nous mettent th&eacute;oriquement en leur coeur au contact d'un univers profond&eacute;ment diff&eacute;rent de celui per&ccedil;u par l'homme depuis l'origine des civilisations. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">On les identifiera et &eacute;tudiera de plus en plus car, en principe, ils &eacute;mettent des ondes gravitationnelles d'une amplitude suffisante (l'amplitude de ces ondes est beaucoup plus faible que celle des ondes radio ou lumineuses) pour qu'elles soient d&eacute;tectables par des instruments bien plus sensible que ceux dont nous disposons en astronomie optique et radio, les interf&eacute;ro</font><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">m&egrave;tres. dont la construction est projet&eacute;e dans les 20 prochaines ann&eacute;es.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Un m&eacute;rite (entre autres) de ce livre, dont les comp&eacute;tences scientifiques de l'auteur sont impressionnantes, est de nous expliquer l'importance de la recherche des ondes gravitationnelles et de nous communiquer l'enthousiasme de ceux qui s'y adonnent. La d&eacute;tection des ondes gravitationnelles constitue un moyen compl&egrave;tement nouveau d'exploration de l'espace lointain qui devrait consid&eacute;rablement faire &eacute;voluer la connaissance de l'univers, de la physique en g&eacute;n&eacute;ral et plus g&eacute;n&eacute;ralement de la philosophie et la politique de la science.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Commentaire</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Au del&agrave; des questions scientifiques multiples abord&eacute;es par l'auteur, nous voudrions ici revenir sur un sujet qu'il &eacute;voque, mais sur lequel il n'insiste peut-&ecirc;tre pas assez. Il s'agit du r&ocirc;le que les Europ&eacute;ens pourraient jouer pour prendre une place dominante dans la course aux nouveaux savoirs qui d&eacute;couleront de l'am&eacute;lioration notamment des interf&eacute;rom&egrave;tres permettant d'&eacute;tudier la nouvelle gravit&eacute;.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> L'Europe, par l'interm&eacute;diaire de l'ESA (Agence spatiale europ&eacute;enne) a d&eacute;velopp&eacute; un projet d'interf&eacute;rom&egrave;tre spatial, intitul&eacute; eLISA qui une fois en service r&eacute;volutionnera sans doute la fa&ccedil;on dont nous percevons le cosmos. Il jouera probablement en astronomie gravitationnelle le m&ecirc;me r&ocirc;le qu'&agrave; jou&eacute; la lunette de Galil&eacute;e en astronomie optique, qui fut aux origines du Si&egrave;cle des Lumi&egrave;res. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Pierre Bin&eacute;truy, dans ce livre comme dans ses expos&eacute;s ult&eacute;rieurs, a eu le m&eacute;rite de donner suffisamment de pr&eacute;cision sur ce projet pour que l'on puisse au niveau politique et g&eacute;opolitique commencer &agrave; en apercevoir la port&eacute;e. Mais il fait plus. Il regrette que faute de financements ad&eacute;quats, eLisa d&eacute;j&agrave; cit&eacute;e n'entrera en service que dans les ann&eacute;es 2030-2040 au mieux. Le temps que la communaut&eacute; scientifique puisse en &eacute;tudier convenablement les r&eacute;sultats, il faudra ajouter au moins une d&eacute;cennie. <br /> <br /> Autrement dit la vision r&eacute;volutionnaire du cosmos gravitationnel et plus g&eacute;n&eacute;ralement du cosmos qui pourra en d&eacute;couler devra attendre la mi 2100 pour &ecirc;tre diffus&eacute;e. Les citoyens qui ont atteint la cinquantaine n'en entendront jamais parler. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ce dont aurait besoin l'ESA pour gagner de pr&eacute;cieuses ann&eacute;es sur ce d&eacute;lai serait de disposer dans la prochaine d&eacute;cennie de quelques milliards suppl&eacute;mentaires, milliards que son budget, &eacute;troitement contingent&eacute; par les Etats membres, ne lui fournira pas. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Or si l'on consid&egrave;re, comme le livre nous invite &agrave; le faire, que la nouvelle vision du cosmos d&eacute;coulant de l'&eacute;tude des ondes gravitationnelles aura d'immenses cons&eacute;quences, non seulement en physique mais dans le domaine des applications pratiques, telles qu'&eacute;tudi&eacute;es aujourd'hui notamment par la physique quantique, l'argument de la majorit&eacute; des d&eacute;cideurs politiques selon lequel les d&eacute;penses &eacute;voqu&eacute;es seraient plus utiles dans le domaine de l'am&eacute;lioration de la vie des individus que dans d'abstraites recherches cosmologiques, ne tient pas. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Il fait preuve en fait d'une effrayante ignorance, non seulement dans le domaine scientifique, mais en g&eacute;opolitique. Cette ignorance, si elle ne disparait pas rapidement, ne permettra pas aux soci&eacute;t&eacute;s scientifiques de faire valoir leurs atouts au regard de tous les obscurantismes et guerres de religions qui semblent en train aujourd'hui de mener le monde &agrave; sa perte. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ceci concerne en premier lieu l'avenir de l'Europe. Tout laisse penser actuellement que sa soumission librement consenties aux autres grandes puissances, notamment &agrave; l'Am&eacute;rique de Wall Street et du Pentagone, la fasse rapidement dispara&icirc;tre des radars, malgr&eacute; ses potentialit&eacute;s industrielles et scientifiques. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Or dans le domaine qui est au coeur de ce livre, le spatial, l'astronomie classique, l'astronomie gravitationnelle, elle avait toujours su, notamment d'une part gr&acirc;ce &agrave; ses universit&eacute;s, gr&acirc;ce d'autre part &agrave; l'ESA, se conserver un r&ocirc;le majeur. Ceci est en train ded&eacute;p&eacute;ri sous la pression d'int&eacute;r&ecirc;ts financiers et &eacute;conomiques principalement non-europ&eacute;ens. Alors que les europ&eacute;ens, en d&eacute;veloppant et prot&eacute;geant convenablement leurs ressources propres, pourraient rapidement d&eacute;gager des plus-values permettant de financer leurs sciences, ils laissent des acteurs financiers et politiques ext&eacute;rieurs leur imposer leur avenir. <br /> <br /> Concernant plus particuli&egrave;rement l'astronomie gravitationnelle, dont ce livre montre l'importance non seulement scientifique mais &eacute;conomique, l'Europe est en train de laisser perdre la position qu'elle avait su se m&eacute;nager, face &agrave; une science am&eacute;ricaine dot&eacute;e d'infiniment plus de moyens. Il ne s'agirait pas de refuser la n&eacute;cessaire coop&eacute;ration internationale indispensable dans ces domaines - lorsque le secret militaire ne l'interdit pas - mais de continuer &agrave; y jouer un r&ocirc;le moteur. Esp&eacute;rons que ce livre sera lu par d'actuels ou futurs responsables politiques et &eacute;lecteurs europ&eacute;ens, pour qu'ils en fassent une de leur priorit&eacute;s. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais cet espoir a toutes les chances d'&ecirc;tre d&eacute;&ccedil;u, vu &agrave; la fa&ccedil;on dont dispara&icirc;t l'int&eacute;r&ecirc;t que les classes politiques europ&eacute;ennes pouvaient sur le mode gaullien, &eacute;prouver pr&eacute;c&eacute;demment pour les sciences. </font></p> Tue, 16 Feb 2016 23:00:00 GMT L'Allemagne face au casse-tête né de l'abandon du nucléaire http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2065 2065 <br /><p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> </font></p> <p align="center"><img width="368" height="137" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/mineasse.jpg" alt="" /></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <br /> Mais m&ecirc;me en ce cas, elle est d&eacute;sormais confront&eacute;e &agrave; une autre difficult&eacute;. Elle ne sait aujourd'hui stoker le fa&ccedil;on durable les containers de d&eacute;chets nucl&eacute;aires provenant de ses centrales encore en activit&eacute; qui ont &eacute;t&eacute; retrait&eacute;s en France, &agrave; La Hague, ni les autres qui se trouvent actuellement &agrave; Sellafield, en Grande-Bretagne.<br /> <br /> Ces &laquo;Castor&raquo; &laquo;Cask for storage and transport of radioactive material&raquo; auraient th&eacute;oriquement d&ucirc; rejoindre le site de stockage temporaire de Gorleben, en Basse-Saxe. Mais depuis l'adoption en 2013 d'une nouvelle loi sur la recherche d'un site de stockage d&eacute;finitif des d&eacute;chets nucl&eacute;aires, ce centre n'accueille plus de nouveaux d&eacute;chets. <br /> <br /> Deux autres sites ont re&ccedil;u des d&eacute;chets, ceux de de la mine de fer Konrad et celui de la mine de sel Asse. Celles-ci recevront, non seulement les combustibles us&eacute;s apr&egrave;s retraitement en France et en Grande Bretagne, mais les d&eacute;chets provenant de la fermeture et de la destruction avant 1922 des 17 centrales encore en activit&eacute; dont le d&eacute;commissionement avait &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute;e il y a quelques ann&eacute;es, sous la pression personnelle de Angela Merkel.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Or il s'agira de plus de 400.000 m3 de r&eacute;sidus de haute et moyenne activit&eacute;. Un seul container contient plus de mati&egrave;re radioactive que 30 bombes de type Hiroshima, selon l'expert et activiste antinucl&eacute;aire Wolfgang Ehmke. La radioactivit&eacute; sera effective pendant plusieurs si&egrave;cles. <br /> <br /> De plus aujourd'hui le stockage provisoire qui avait &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute; dans des mines profondes commence &agrave; poser probl&egrave;me. C'est le cas de la mine de sel de Hasse (image). Les ing&eacute;nieurs d&eacute;couvrent, un peu tardivement, qu'il est pratiquement impossible de v&eacute;rifier l'&eacute;tat d'&eacute;tanch&eacute;it&eacute; des 13 chambres de confinement qui avaient &eacute;t&eacute; creus&eacute;es en profondeur. Des infiltrations d'eau, pouvant conduire &agrave; des fuites d'eau hautement radioactive, ont &eacute;t&eacute; d&eacute;tect&eacute;es. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais il n'est pas envisageable non plus de v&eacute;rifier l'&eacute;tat des conteneurs, dans l'impossibilit&eacute; pratique de creuser des puits d'inspection &agrave; travers 20 m&egrave;tres de roche. Bien pire, l'&eacute;paisseur du d&ocirc;me de sel para&icirc;t moindre que pr&eacute;vu. Il pourrait s'effondrer. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">A plus forte raison est-il impossible d'envisager l'enl&egrave;vement des d&eacute;chets, pour les transporter ailleurs, dans un lieu suppos&eacute; plus s&ucirc;r. L'op&eacute;ration qui supposerait le creusement de nouveaux puits, durerait des d&eacute;cennies et accroitrait encore les pertes d'&eacute;tanch&eacute;it&eacute;s des containers. Les co&ucirc;ts se chiffreraient par milliards. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">La question se pose &agrave; l'ensemble des nombreux pays g&eacute;rant des parcs de centrales nucl&eacute;aires destin&eacute;es &agrave; rester en activit&eacute;. Mais elle devient quasiment impossible &agrave; r&eacute;gler par ceux qui comme l'Allemagne prendraient le d&eacute;cision de les retirer du service en quelques ann&eacute;es.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Les d&eacute;fenseurs de l'option nucl&eacute;aire pensent que, dans quelques d&eacute;cennies, les d&eacute;chets pourraient &ecirc;tre recycl&eacute;s dans le cadre de solutions nouvelles encore mal &eacute;tudi&eacute;es, telles qu'au coeur des centrales nucl&eacute;aires &agrave; fusion. Il est certain qu'aujourd'hui, l'Allemagne qui pour des raisons politiques avait voulu fermer son parc en quelques ann&eacute;es, accumule aujourd'hui les difficult&eacute;s. Si bien qu'aucune solution viable n'apparait maintenant. Que va-t-il se passer? <br /> <br /> Inutile d'ajouter que la d&eacute;cision, prise dans le but d'acc&eacute;l&eacute;rer le passage aux &eacute;nergies vertes, se traduit en pratique par un recours accru aux centrales &agrave; charbon. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> </font></p> Tue, 09 Feb 2016 23:00:00 GMT Chypre, Israël et la Grèce main dans la main. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2059 2059 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20160205175545_chypre.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br />&nbsp;Les 3 signataires impliqu&eacute;s, le pr&eacute;sident Nikos Anastasiades et les Premiers ministres Benjamin Netanyahu Alexis Tspiras, ont d&eacute;cid&eacute; de promouvoir une coop&eacute;ration trilat&eacute;rale en vue du d&eacute;veloppement &eacute;conomique, de la paix et de la stabilit&eacute; dans une r&eacute;gion devenue essentielle &agrave; la s&eacute;curit&eacute; du monde. Elle l'est de plus en plus &agrave; la suite des conflits au Moyen-Orient comme des affrontements de plus en plus marqu&eacute;s entre les Etats-Unis, pour qui la M&eacute;diterran&eacute;e doit &ecirc;tre une chasse gard&eacute;e et la Russie qui entend y reprendre pied. <p>Cette coop&eacute;ration, en dehors des avantages qu'y trouvera Chypre, toujours en butte &agrave; une v&eacute;ritable occupation turque sur la moiti&eacute; de son territoire, permettra &agrave; la Gr&egrave;ce, que l'Union europ&eacute;enne avait voulu &eacute;liminer comme membre important, et &agrave; Isra&euml;l, trop longtemps consid&eacute;r&eacute; comme au service des guerres men&eacute;es dans le monde par les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, de r&eacute;affirmer leurs int&eacute;r&ecirc;ts propres. Certes la disproportion de poids est consid&eacute;rable entre les trois signataires, mais ils entendent n&eacute;anmoins montrer qu'ils seront d&eacute;sormais attach&eacute;s &agrave; des enjeux r&eacute;gionaux les concernant directement. </p> <p>Parmi ceux-ci l'on trouve la mise en place d'une exploitation en commun des vastes r&eacute;serves de gaz r&eacute;cemment d&eacute;couvertes dans les eaux territoriales d'Isra&euml;l et de Chypre. Elle devrait reposer sur le projet de pipeline dit EastMed d'Isra&euml;l &agrave; Chypre via la Gr&egrave;ce. Elle pourrait viser aussi les march&eacute;s europ&eacute;ens et &ecirc;tre compl&eacute;t&eacute; par un r&eacute;seau &eacute;lectrique unifi&eacute;. </p> <p>Les Am&eacute;ricains n'ont pas tard&eacute; &agrave; r&eacute;agir. A peine sign&eacute; le trait&eacute;, le vice pr&eacute;sident Joe Biden a appel&eacute; Benjamin Netanyahu et Nikos Anastasiades pour leur signifier qu'il s'inqui&eacute;tait beaucoup des cons&eacute;quences de ces d&eacute;cisions sur les relations avec la Turquie au sein de l'Otan et de la &laquo;&nbsp;pseudo&nbsp;&raquo; Alliance anti-Daesh. D'un autre c&ocirc;t&eacute; cependant, l'op&eacute;rateur Noble Energy, responsable principal des futurs investissements, associe d'importants int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers et gaziers am&eacute;ricains &agrave; des partenaires isra&eacute;liens. Joe Biden est oblig&eacute; d'en tenir compte.</p> <p><font color="#000080"><strong>La Russie</strong></font></p> <p>Tout aussi essentiel &agrave; terme sera un in&eacute;vitable rapprochement entre les trois signataires et la Russie. Celle-ci ne voit que des avantages, malgr&eacute; la concurrence imm&eacute;diate &agrave; l'&eacute;gard de Gasprom, au fait que le EastMed Pipeline pourra servir aussi &agrave; connecter au march&eacute; europ&eacute;en la Syrie de Bashar al Assad et les r&eacute;gions kurdes productrices de p&eacute;trole, que Moscou consid&egrave;re dor&eacute;navant comme des alli&eacute;s essentiels. </p> <p>Inutile d'ajouter que dans ces projets de coop&eacute;ration, Isra&euml;l affirmera son statut d'acteur ind&eacute;pendant non soumis &agrave; des politiques am&eacute;ricaines incoh&eacute;rentes. Ceci notamment dans une partie du monde d&eacute;cisive pour les relations futures entre l'Europe et des Etats chiites, tels que l'Iran, avec lesquels tant l'Europe que la Russie entendent d&eacute;velopper de futures coop&eacute;rations. </p> <p>Il n'est pas &eacute;tonnant dans ces conditions que Erdogan pr&eacute;pare ou laisse dire qu'il pr&eacute;pare des interventions militaires au sol en Syrie. Il compte sur des r&eacute;actions, elles-m&ecirc;mes militaires, de la Russie et peut-&ecirc;tre d'Isra&euml;l. A ce moment, Obama et les membres de l'Otan les plus agressifs pourraient en conclure que des interventions militaires terrestres de l'Otan, en appui de la Turquie, s'imposeraient. Ce serait une marche plus que probable vers une 3e guerre mondiale. </p> <p>Quand &agrave; l'Union europ&eacute;enne, plus que jamais vassale des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, on ne l'entend gu&egrave;re se f&eacute;liciter de la D&eacute;claration Trilat&eacute;rale, qui devra donner un r&ocirc;le accru &agrave; la Gr&egrave;ce, membre petit mais essentiel de l'Europe. </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h1 style="font-weight: normal" class="western"><font size="2" face="Arial"><a name="cont"></a>Voir Cyprus - Israel - Greece Trilateral Summit Declaration <br /> <a href="http://www.pmo.gov.il/English/MediaCenter/Events/Pages/eventTriple280116.aspx">http://www.pmo.gov.il/English/MediaCenter/Events/Pages/eventTriple280116.aspx</a></font></h1> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><br /> <br /> </p> <p style="font-weight: normal"><br /> <br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 04 Feb 2016 23:00:00 GMT Une urgence de civilisation: neutraliser les puits de pétrole saoudiens http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2029 2029 <br /><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong><br /> L'Arabie saoudite, une monstruosit&eacute;</strong></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Par Arabie saoudite, il faut entendre la maison royale des Saoud et les quelques dizaines de milliers de saoudiens qui comptent sur elle pour prot&eacute;ger les immenses int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers, financiers, &eacute;conomiques et diplomatiques qu'ils ont acquis en vendant &agrave; l'Occident l'acc&egrave;s aux r&eacute;serves p&eacute;troli&egrave;res consid&eacute;rables dont la nature les avait dot&eacute;s. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Or, de quelles monstruosit&eacute;s l'Arabie saoudite se rend-elle coupable? La liste en est longue.<br /> <br /> - Une n&eacute;gation permanente des droits de l'homme dont l'Occident se fait partout le d&eacute;fenseur. La r&eacute;cente ex&eacute;cution par d&eacute;capitation et crucifixion des cadavres sans t&ecirc;te de dizaines d'opposants politiques et religieux en est un exemple renouvel&eacute;. Ce massacre a &laquo;&nbsp;&eacute;mu&nbsp;&raquo; l'Occident, mais ceux-ci ne r&eacute;agiront pas et continueront &agrave; tol&eacute;rer la peine de mort, les prisons et les tortures utilis&eacute;es par les Saoud pour combattre leurs adversaires politiques. Notons malheureusement que la Russie, pour des raisons compr&eacute;hensibles mais injustifiables, vient de se ranger aux cot&eacute;s des puissances occidentales dans cette inadmissible mansu&eacute;tude. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">- Une n&eacute;gation permanente des droits des femmes &agrave; l'&eacute;galit&eacute; avec les hommes. Imposer &agrave; celles-ci un statut aujourd'hui consid&eacute;r&eacute; comme d&eacute;gradant ne peut qu'encourager dans le reste du monde les mouvements oppos&eacute;s &agrave; la lib&eacute;ration de la femme.<br /> <br /> - Un financement &agrave; guichets ouverts de tous les mouvements terroristes qui se sont donn&eacute; pour mission la destruction des soci&eacute;t&eacute;s europ&eacute;ennes. Ils pr&eacute;parent aujourd'hui leur infiltration dans toute l'Afrique, aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et ailleurs. On &eacute;voque actuellement Daesh mais si rien n'est fait, d'autres &eacute;mules de Daesh apparaitront et recevront l'appui des Saoud. Spontan&eacute;ment, les victimes de ce terrorisme djihadiste l'associent &agrave; l'Islam. Mais la source de ce terrorisme n'a rien de particuli&egrave;rement religieux, m&ecirc;me si l'Islam ne s'y oppose en rien. La source en est la maison des Saoud. <br /> <br /> - L'alimentation, en argent et en pr&eacute;dicateurs salafisto-wahabites, des m&eacute;contentements pouvant naitre, au sein des banlieues musulmanes europ&eacute;ennes, du fait de l'in&eacute;galit&eacute; sociale dont elles souffrent. Au lieu de faire appel aux mouvements politiques et syndicaux disponibles pour am&eacute;liorer leur sort, des populations musulmanes ne demandant qu'&agrave; vivre en paix avec leurs voisins sont incit&eacute;es par l'Arabie saoudite &agrave; trouver le salut dans l'encouragement &agrave; un terrorisme issu d'elles. Elles en sont les premi&egrave;res victimes.</font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">- Combattre par le rar&eacute;faction de la production p&eacute;troli&egrave;re et la baisse des prix qu'elle entraine, tous les ennemis politiques que s'est donn&eacute; la maison des Saoud. L'Arabie saoudite est encore pour le moment assez riche pour supporter ces baisses. L'objectif est de ruiner ou d'assagir tous ceux qui peuvent concurrencer le pouvoir p&eacute;trolier saoudien. Il s'agit d'abord de pays tr&egrave;s divers comptant sur un prix raisonnable du p&eacute;trole pour assurer leur d&eacute;veloppement ou leur ind&eacute;pendance politique: pays rivaux de l'Arabie au sein de l'Opec, Russie, Iran, Venezuela, Br&eacute;sil et m&ecirc;me Etats-Unis. Ceux-ci, a tort ou &agrave; raison, comptaient sur le gaz de schiste pour se rendre ind&eacute;pendants des pays du Moyen-Orient. Aujourd'hui ils sont ruin&eacute;s, ce que n'a pas manqu&eacute; de remarquer Donald Trump.</font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">- Emp&ecirc;cher ou retarder l'in&eacute;luctable passage aux &eacute;nergies renouvelables qui &agrave; terme signeront la mort du pouvoir de l'Arabie saoudite. Celle-ci est en effet incapable de se donner d'autres perspective que le p&eacute;trole pour se diversifier. Tous les pays qui se sont engag&eacute;s lors de la derni&egrave;re CPP21 &agrave; combattre par de nouvelles &eacute;nergies et de nouveaux types de consommation le r&eacute;chauffement climatique sont devenus de ce fait des ennemis des Saoud. Tous b&eacute;n&eacute;ficieront de la disparition de leurs pouvoirs...y compris les Big Oils am&eacute;ricains qui se reconvertiront ailleurs ou autrement. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Comment d&eacute;truire la tyrannie saoudienne ? </strong></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il s'agira essentiellement de d&eacute;truire par la voie a&eacute;rienne les puits de p&eacute;trole saoudiens et les exploitations associ&eacute;es, apr&egrave;s avoir pr&eacute;venu les personnels de ces explorations en temps suffisant pour qu'ils &eacute;vacuent les cibles. Certes, il en r&eacute;sultera une tr&egrave;s forte pollution due &agrave; la combustion des carburants, mais celle-ci sera &agrave; terme bien inf&eacute;rieure &agrave; celle qui r&eacute;sultera de la poursuite de l'exploitation de ces m&ecirc;mes puits. Des op&eacute;rations de moindre ampleur avaient &eacute;t&eacute; conduites par les Etats-Unis lors de la Guerre du Golfe.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">- Cette destruction devrait &ecirc;tre d&eacute;cid&eacute;e dans les meilleurs d&eacute;lais, pour arr&ecirc;ter les p&eacute;rils que l'Arabie saoudite fait courir sur le monde. Tout mois perdu aggravera le risque.</font></p> <font face="Arial" size="2"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">- La responsabilit&eacute; des bombardements devra si possible &ecirc;tre assur&eacute;e par une coalition des puissances occidentales, de la Russie et des pays musulmans, notamment chiites, tels que l'Iran, le Y&eacute;men et la Syrie de Damas pour qui l'Arabie saoudite se comporte d&eacute;sormais en ennemie d&eacute;termin&eacute;e. D'autres grands pays musulmans, tels le Pakistan et l'Indon&eacute;sie, devraient y &ecirc;tre associ&eacute;s. N'oublions pas cependant qu'un Etat tel la France attend de l'Arabie saoudite des commandes de mat&eacute;riels militaires et biens d'&eacute;quipement d'environ 10 milliards. Il n'est pas le seul. Cela ralentira fortement la volont&eacute; de participer &agrave; de tels bombardements. <br /> </font></p> <font face="Arial" size="2"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">- Les puits d&eacute;truits, la maison des Saoud et son pouvoir sur les entreprises occidentales avec qui elle s'est associ&eacute;e s'effondreront comme des ch&acirc;teaux de cartes. Il ne serait sans doute m&ecirc;me pas n&eacute;cessaire que les puissances ayant pris la responsabilit&eacute; de cette destruction fournissent des moyens militaires au sol pour &eacute;viter des d&eacute;sordres. Ce qui, malgr&eacute; les ex&eacute;cutions, reste de d&eacute;mocratie dans la population saoudienne pourra s'en charger.</font></p> <font face="Arial" size="2"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000080">Une pr&eacute;caution essentielle</font><br /> </strong><br /> La destruction des puits et par cons&eacute;quence celle de la maison des Saoud devra se faire sans menacer aucunement les lieux saints que sont pour les musulmans la Mecque et d'autres lieux de culte en territoire saoudien. Les Saoud se sont impos&eacute;s, pour renforcer leur pouvoir, en gardiens et protecteurs de la Mecque. La communaut&eacute; des autres pays musulmans devrait pouvoir s'entendre pour reprendre ce r&ocirc;le, selon des modalit&eacute;s dont ils seront juges. La s&eacute;curit&eacute; des p&egrave;lerinages devrait s'en trouver renforc&eacute;e. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> <font face="Arial" size="2">NB. Sur la question plus pr&eacute;cise de la position de l'Arabie saoudite compte tenu des r&eacute;solutions de la COP21, voir notre article<br /> </font><font face="Arial" size="2"><font face="Arial" size="2"><font face="Arial" size="2"><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><strong><font color="#000099">L'Arabie Saoudite met en danger l'application des r&eacute;solutions de la COP21</font></strong></font></font></font></font><a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/165/edito1.htm"><br /> http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/165/edito1.htm</a></p> </font></font></font> Mon, 04 Jan 2016 23:00:00 GMT Les prix du pétrole vont-ils continuer à baisser? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2019 2019 <br /><font face="Arial" size="2">L'OPEC (Organization of Petroleum Exporting Countries ) avait d&eacute;cid&eacute; d&eacute;but d&eacute;cembre 2015 de conserver le niveau actuel de production en d&eacute;pit de la baisse. Mais en fait les membres n'ont pas r&eacute;ussi &agrave; s'accorder sur cet objectif. La baisse du prix se poursuit r&eacute;guli&egrave;rement. Par ailleurs, la Chine, grosse consommatrice, r&eacute;duit d&eacute;sormais beaucoup sa demande. Ceci entraine une baisse en provenance des nombreux pays li&eacute;e &agrave; l'&eacute;conomie chinoise. La croissance europ&eacute;enne an&eacute;mique ne prendra pas le relais. , </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais c'est la conf&eacute;rence de Paris sur le climat (COP21) qui a g&eacute;n&eacute;ralis&eacute; le pessimisme chez les pays producteurs. Les observateurs en ont conclu que le divorce des &eacute;conomies mondiales d'avec les carburants fossiles &eacute;tait en passe de devenir d&eacute;finitif. M&ecirc;me si cet objectif para&icirc;t encore lointain, l'impression pr&eacute;vaut d&eacute;sormais que l'&egrave;re du tout-p&eacute;trole est d&eacute;sormais amorc&eacute;e. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant les pays producteurs ne sont pas pr&ecirc;ts pour autant&nbsp; &agrave; r&eacute;duire leurs productions pour permettre une remont&eacute;e des prix. L'Arabie saoudite moins que les autres, car cette r&eacute;duction la p&eacute;naliserait en premier, du fait qu'elle tire l'essentiel de ses revenus de la vente de produits p&eacute;troliers. Par ailleurs la production de gaz et p&eacute;trole de schistes am&eacute;ricains baissera n&eacute;cessairement &agrave; partir de la mi-2016. Cette production avait fortement contribu&eacute; &agrave; la baisse des cours du baril ces derniers mois. Mais sa r&eacute;duction sera sans effet sur l'offre car l'on attend d&eacute;sormais une production de plus en plus importante en provenance de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">A c&ocirc;t&eacute; des recommandations prodigu&eacute;es par la COP21 &agrave; l'intention des pays utilisateurs s'ajoute le fait que les &eacute;conomies de ces pays deviennent de plus en plus efficaces dans l'objectif de diminuer ce que l'on appelle l'intensit&eacute; &eacute;nerg&eacute;tique, c'est-&agrave;-dire la quantit&eacute; d'&eacute;nergie correspondant &agrave; 1 unit&eacute; de croissance &eacute;conomique. Cet indice a r&eacute;guli&egrave;rement d&eacute;cru depuis le d&eacute;but des ann&eacute;es 2000, au niveau de 1 &agrave; 2% par an. Si une reprise &eacute;conomique se fait sentir, elle ne devrait pas entrainer de remont&eacute; de l'indice. Les hivers doux observ&eacute;s depuis 2 &agrave; 3 ans n'am&eacute;liorent pas la demande de p&eacute;trole. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Selon les analystes du march&eacute;, il faudrait que le prix du baril tombe &agrave; $20 le baril pour que les pays producteurs se d&eacute;cident &agrave; produire davantage, en reprenant notamment les investissements de recherche. Ceux-ci sont actuellement presque partout arr&ecirc;t&eacute;s, car sans perspectives de rentabilit&eacute;. Certes l'industrie des carburants fossiles a partout investi pour augmenter sa productivit&eacute; afin de diminuer ses co&ucirc;ts de production. C'est notamment le cas des producteurs am&eacute;ricains de gaz de schiste. Mais l'effet reste marginal. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Effets de la baisse des prix du p&eacute;trole sur le march&eacute; des &eacute;nergies renouvelables</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Celle-ci n'entraine pas imm&eacute;diatement de r&eacute;sultats car les consommateurs de p&eacute;trole profitent de la diminution du prix des carburants fossiles pour consommer davantage. C'est le cas notamment des transports automobiles. De m&ecirc;me toutes les industries qui utilisent du p&eacute;trole pour leurs productions, fertilisants ou autres produits chimiques. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais cette baisse ne devrait pas g<strong>&ecirc;</strong>ner les investissements des industries du renouvelable. Selon le think tank Bloomberg New Energy Finance, une demande accrue en nouveaux produits sans p&eacute;trole n'est que tr&egrave;s peu li&eacute;e au prix de celui-ci. Elle se d&eacute;veloppe selon sa logique propre. C'est le cas dans le secteur pr&eacute;vu en fort croissance des v&eacute;hicules &eacute;lectriques. Les perspectives d'investissement dans les nombreux domaines appel&eacute;e &agrave; faire appel aux &eacute;nergies renouvelables, sans mentionner les baisses globale de consommation dues aux politiques d'&eacute;conomie d'&eacute;nergie, promettent des lendemains peu chantants aux industriels du p&eacute;trole comme aux pays comme la Russie, le V&eacute;n&eacute;zuela ou le Br&eacute;sil qui en tirent encore l'essentiel de leurs revenus &agrave; l'exportation. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il en r&eacute;sultera, ce dont se r&eacute;jouiront les environnementalistes, que les m&eacute;ga-projets visant &agrave; g&eacute;n&eacute;raliser l'exploitation des sables bitumineux au Canada, des r&eacute;serves sous marines du Br&eacute;sil ou de l'Arctique perdront beaucoup de leur attrait pour les investisseurs, qu'ils soient priv&eacute;s ou publics.De m&ecirc;me, beaucoup de projets co&ucirc;teux en mati&egrave;re de pipelines et gazoducs perdront &agrave; terme une partie de leur int&eacute;r&ecirc;t.&nbsp;</font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Au contraire la mise en place d'importants fonds d'investissements ou de cr&eacute;dits au profit des &eacute;nergies vertes, de quelque type qu'elles soient, entrainera une baisse continue de leurs co&ucirc;ts. Ce sera le cas de la Task Force for Climate-Related Financial Disclosure d&eacute;cid&eacute;e &agrave; Paris par le Financial Stability Board (voir <a href="http://www.carbontracker.org/news/financial-stability-board-announces-task-force-on-climate-disclosures/">http://www.carbontracker.org/news/financial-stability-board-announces-task-force-on-climate-disclosures/</a> )<br /> </font><br /> </p> Wed, 23 Dec 2015 23:00:00 GMT Obama s'arroge un droit de propriété sur les ressources du système solaire http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1995 1995 <br /><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><br /> </font> <p align="center"><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><img width="300" height="250" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/164/asteroid-mining-mine-lg.jpg" alt="" /><br /> <font color="#FF0000"><em>Vue d'artiste. De telles installations n'existent pas encore</em></font></font></p> <p align="left"><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><br /> Le Competitiveness Act-HR 2262 <a href="https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/2262/%20">https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/2262/ </a> a &eacute;t&eacute; sign&eacute; par Barack Obama il y deux semaines. Le m&ecirc;me Obama qui vient d'affirmer que les Etats-Unis &laquo;&nbsp;ne veulent pas d&rsquo;accord contraignant&nbsp;&raquo; sur le droit &agrave; polluer. L'Act affirme le droit de l'Am&eacute;rique &agrave; exploiter sans demander de compte &agrave; personne toutes les ressources se trouvant sur des ast&eacute;ro&iuml;des voisins et a fortiori sur la Lune, Mars et autres plan&egrave;tes. On objectera que les techniques permettant de telles exploitations ne sont pas encore au point. Mais les grandes soci&eacute;t&eacute;s spatiales am&eacute;ricaines travaillent activement pour les mettre au point &agrave; leur profit. <br /> <br /> Cette nouvelle loi am&eacute;ricaine souligne le m&eacute;pris de ce pays pour le reste du monde. Le autres Etats ont-ils &eacute;t&eacute; consult&eacute;s? Que devient l&rsquo;accord ratifi&eacute; en 1967, sign&eacute; par toutes les grandes puissances, &eacute;tablissant l&rsquo;espace comme une &laquo;&nbsp;propri&eacute;t&eacute; universelle&nbsp;&raquo;&nbsp;? Le candidat &agrave; la primaire Marc Rubio s&rsquo;est lui aussi f&eacute;licit&eacute; de cette grande avanc&eacute;e&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Partout dans notre &eacute;conomie, nous devons &eacute;liminer les r&egrave;glements inutiles qui co&ucirc;tent trop cher, et rendre plus facile la cr&eacute;ation d&rsquo;emplois pour les innovateurs am&eacute;ricains. [&hellip;] Ce projet de loi est une victoire importante pour la c&ocirc;te spatiale de la Floride et pour toute la communaut&eacute; spatiale.&nbsp;&raquo; .</em><br /> <br /> Les sp&eacute;cialistes am&eacute;ricains de l'espace ont d&eacute;j&agrave; fait valoir qu'ils pourront s'appuyer sur le droit du premier install&eacute; pour d&eacute;truire les tentatives russes ou chinoises -sans mentionner ce que pourrait faire l'Europe &ndash; visant &agrave; b&eacute;n&eacute;ficier &eacute;galement de ces ressources. </font></p> <p align="left"><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><strong>* Pour en savoir plus sur ce sujet, voir Spacedaily.</strong></font></p> <p align="left"><font size="2"><a href="http://www.spacedaily.com/reports/New_US_space_mining_law_may_violate_international_treaty_999.html">http://www.spacedaily.com/reports/New_US_space_mining_law_may_violate_international_treaty_999.html</a></font></p> Wed, 02 Dec 2015 23:00:00 GMT COP21. Une recommendation de Automates Intelligents. Prioriser la recherche scientifique publique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1994 1994 <br /><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><strong><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><strong><font color="#000099"></font></strong></font></strong>La raison en est que les &eacute;nergies vertes sont et resteront largement plus co&ucirc;teuses que les &eacute;nergies fossiles. Or dans un monde o&ugrave; les demandes en &eacute;nergie croitront &agrave; la verticale, du fait de la volont&eacute; des populations d'&eacute;lever leur niveau de vie et de consommation d'&eacute;nergie, peut-&ecirc;tre pas au niveau de ceux des Etats-Unis, mais de ceux des pays europ&eacute;ens, le recours aux &eacute;nergies fossiles sera in&eacute;vitable, faute de moyens pour g&eacute;n&eacute;raliser les &eacute;nergies vertes. S'ajoutera &agrave; cela une augmentation consid&eacute;rable de la natalit&eacute; chez les pays les plus pauvres et les plus peupl&eacute;s.<br /> <p align="left"><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"> Une &eacute;tude de l' Electric Power Research Institute montre ainsi que du fait du co&ucirc;t du stockage de l'&eacute;lectricit&eacute; compte tenu des techniques actuelles d'accumulation, le prix d'une &eacute;lectricit&eacute; produite par les &eacute;nergies naturelles n&eacute;cessairement intermittentes (vent et solaire) est 3 fois sup&eacute;rieur &agrave; celui de l'&eacute;lectricit&eacute; produite par des centrales &agrave; charbon. Or dans un monde qui reste et restera longtemps r&eacute;gi par la loi du march&eacute; et celle du profit, qui acceptera de payer cette diff&eacute;rence? <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Subventions publiques</strong></font><br /> <br /> Pour le moment, le co&ucirc;t des politiques de d&eacute;veloppement des &eacute;nergies vertes est tr&egrave;s largement pris en charge par des subventions publiques. Or ceci ne pourra pas se poursuivre ind&eacute;finiment faute de ressources budg&eacute;taires face &agrave; une demande croissante. Il est estim&eacute; que passer aux &eacute;nergies vertes d'ici 2030, en utilisant les technologies actuelles, devrait co&ucirc;ter au plan mondial et aux tarifs 2015 100 milliards de milliards d'euros, soit 8% du PIB par an. Aucun budget public, non plus d'ailleurs qu'aucun budget de grandes entreprises, ne sera capable de faire face &agrave; de telles d&eacute;penses. <br /> <br /> Il appara&icirc;t &eacute;vident dans ces conditions que les budgets consid&eacute;r&eacute;s feraient beaucoup mieux de financer, au moins en partie, des investissements suffisants en recherche/d&eacute;veloppement permettant d' &laquo;&nbsp;inventer&nbsp;&raquo; des technologies profond&eacute;ment novatrices en mati&egrave;re d'&eacute;nergies vertes. Comme toujours quand il s'agit de recherches r&eacute;volutionnaires, il est difficile de dire aujourd'hui quels secteurs les subventions publics devraient contribuer &agrave; encourager. <br /> <br /> Certes, certains domaines sont &agrave; peu pr&egrave;s connus, bien qu'encore loin de disposer des cr&eacute;dits de recherche/d&eacute;veloppement n&eacute;cessaires. On mentionne ainsi de nouvelles g&eacute;n&eacute;rations de cellules photo-volta&iuml;ques, de nouvelles g&eacute;n&eacute;rations d'accumulateurs et bien &eacute;videmment la g&eacute;n&eacute;ralisation de l'&eacute;nergie de fusion (nb: fusion et non fission) avec la mise au point de r&eacute;acteurs de taille abordable. <br /> <br /> Comme nos lecteurs le savent, de nombreuses autres solutions sont &agrave; l'&eacute;tude ou envisageables. Mais elles restent trop exp&eacute;rimentales ou non g&eacute;n&eacute;ralisables du fait qu'elles ne font pas appel, en tout ou en partie, &agrave; des innovations vraiment nouvelles. Il faut par ailleurs rappeler qu'une part non n&eacute;gligeable de cr&eacute;dits devra &ecirc;tre affect&eacute;e &agrave; des recherches sans perspectives imm&eacute;diates de r&eacute;sultat, ce que l'on nomme en anglais la &laquo;<em>&nbsp;blue sky research</em>&nbsp;&raquo;. On estime que les financements de recherches innovantes devraient atteindre 100 milliards d'euros par an, soit 0,15% du PIB mondial, autrement dit des montants v&eacute;ritablement ridicules, non pas dans l'absolu, mais au vu des enjeux 1). Outre les retomb&eacute;es qu'elles auront in&eacute;vitablement dans le domaine des &eacute;nergies vertes, ces recherches pourraient g&eacute;n&eacute;rer de nombreux brevets et produits utiles par ailleurs. <br /> <br /> En fait, le vrai d&eacute;fi ne sera pas scientifique. Il consistera &agrave; se d&eacute;tourner d'&eacute;conomies et de r&eacute;gimes politiques principalement consacr&eacute;s aux profits imm&eacute;diats visant de petites minorit&eacute;s favoris&eacute;es, &agrave; des r&eacute;gimes politiques mettant en priorit&eacute; le bien commun et l'innovation, notamment par les sciences appliqu&eacute;es et fondamentales. Il y a tout lieu de penser que la question ne sera m&ecirc;me pas abord&eacute;e dans les conclusions de la COP21. </font></p> <p><font size="2">1) En ce qui concerne la France, ceci repr&eacute;senterait 5 &agrave; 6 milliards pas an, qui pourront s'inscrire dans ce que nomme d&eacute;sormais le Pacte de S&eacute;curit&eacute; (compl&eacute;tant le Pacte de Stabilit&eacute;). S'il est des domaines o&ugrave; il n'est pas ind&eacute;cent de reporter en partie la charge de la dette sur les g&eacute;n&eacute;rations futures, c'est bien celui-l&agrave;.</font></p> <p><font size="2"><br /> </font> </p> </font> Tue, 01 Dec 2015 23:00:00 GMT Des inégalités potentiellement salvatrices&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1942 1942 <br /><div align="center"><br /> <div id="bloggPostInner" class="node-inner"><font size="2" face="Arial"></font> <div class="content"> <div align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Un r&eacute;cent rapport de la banque Cr&eacute;dit Suisse 1) a pr&eacute;cis&eacute; les chiffres actuellement disponibles concernant la r&eacute;partition des in&eacute;galit&eacute;s dans le monde. Il confirme le fait d&eacute;j&agrave; souvent mentionn&eacute; selon lequel 1% des plus riches poss&egrave;dent 50% des richesses du monde, les 99% autres se partageant le reste, d'une fa&ccedil;on d'ailleurs elle-m&ecirc;me tr&egrave;s in&eacute;galitaire.</span></font><font size="2" face="Arial"> </font></div> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="center"><font size="2" face="Arial"><span>t <img width="480" height="330" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/162/pyramiderichesse.jpg" alt="pyramiderichesse.jpg" class="external" /></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Le Cr&eacute;dit Suisse met aussi en &eacute;vidence que ce sont les Etats-Unis qui viennent en t&ecirc;te des nations poss&eacute;dant ces richesses, &agrave; 46%, l'Europe venant ensuite. Le terme de richesses (assets) englobe toutes les formes confondues de richesses. Il ne mesure pas par contre les in&eacute;galit&eacute;s dans la possession du pouvoir en d&eacute;coulant. Celles-ci sont plus difficiles &agrave; &eacute;valuer, mais elles pourraient &ecirc;tre r&eacute;parties encore plus in&eacute;galement.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="center"><font size="2" face="Arial"><span><img width="480" height="514" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/162/millionnaires.jpg" alt="millionnaires.jpg" class="external" /></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>On pourra questionner la validit&eacute; ou l'objectivit&eacute; de ces &eacute;valuations. On pourra aussi remarquer que diff&eacute;rentes richesses immat&eacute;rielles ou tenant &agrave; l'usage de biens communs n'ont pas &eacute;t&eacute; prises en compte. Mais il est inutile de le faire ici. Dans l'ensemble, le rapport de la banque suisse explicite de fa&ccedil;on presque indiscutable ce que nous pourrions qualifier de fait quasiment scientifique, depuis longtemps reconnu: 1% des humains seuls d&eacute;cident de l'avenir du monde. De plus, nul n'est aujourd'hui en mesure de proposer les moyens de changer cet &eacute;tat de chose.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Faut-il voir l&agrave; comme le pense le physicien Stephen Hawking, r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous 2), la pire menace pesant aujourd'hui sur le monde? La th&egrave;se inverse pourrait &ecirc;tre propos&eacute;e. Compte tenu des fa&ccedil;ons archa&iuml;ques, frisant la d&eacute;mence destructrice, dont se comportent au moins 50 &agrave; 70% de l'humanit&eacute;, (pensons aux djihadistes en cours de prolif&eacute;ration) mieux vaut pour l'avenir de la plan&egrave;te que ceux-ci aient le moins de pouvoir possible. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Ceci dit, les 1% dominants seront-ils moins d&eacute;ments et destructeurs? L'argument fallacieux selon lequel ils le seront moins car appartenant &agrave; la race blanche ou aux soci&eacute;t&eacute;s anglo-saxonnes ne tient &eacute;videmment pas. Beaucoup, au nombre desquels nous nous rangeons, les consid&egrave;rent d'ailleurs, globalement comme des canailles dangereuses. Mais que faire? </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><span><strong><span>Deux questions se posent plus en profondeur:</span></strong></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Est-il d'abord possible &agrave; une bonne volont&eacute; politique quelconque de bouleverser ces in&eacute;galit&eacute;s, afin d'assurer une meilleure r&eacute;partition des richesses&nbsp;? Les r&eacute;volutionnaires de bonne volont&eacute; pourraient l'esp&eacute;rer, mais concr&egrave;tement ils ne pourront rien faire. Comme l'on sait depuis longtemps, les possesseurs de richesse disposent aussi d'un pouvoir incomparable de pr&eacute;vention et de r&eacute;pression &agrave; l'&eacute;gard de ceux s'effor&ccedil;ant de leur disputer ces divers monopole. Ceci m&ecirc;me s'il s'agit initialement de vastes mouvements de foule Ce pouvoir prend la forme classique de la d&eacute;tention des forces militaires et de s&eacute;curit&eacute;, ainsi que de l'appareil judiciaire. Il s'accompagne aussi aujourd'hui d'un extraordinaire pouvoir de mise en condition des esprits &eacute;ventuellement contestataires par l'utilisation des m&eacute;dias modernes dont ils financent eux-m&ecirc;mes le fonctionnement.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Mais, second question, ceux qui se sont appropri&eacute; les ressources du monde utilisent-ils uniquement celles-ci pour servir leurs propres int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;go&iuml;stes, affirmation n&eacute;vrotique de soi et de son propre pouvoir, abus de la vie de luxe et des consommations somptuaires ruineuses pour le monde? A cette deuxi&egrave;me question, la r&eacute;ponse nous semble-t-il devrait &ecirc;tre plus nuanc&eacute;e. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Aucun historien ne conteste le fait que les pyramides &eacute;gyptiennes, les ch&acirc;teaux et cath&eacute;drales du Moyen-Age, n'aient &eacute;t&eacute; construits &agrave; partir de la &laquo;&nbsp;sueur&nbsp;&raquo; de populations rurales quasi asservies. Autrement dit, pour diverses raisons de pouvoir, les dominants de l'&eacute;poque n'ont pas enti&egrave;rement d&eacute;pens&eacute; en consommations imm&eacute;diates les &eacute;pargnes pr&eacute;lev&eacute;es sur le peuple. Ils les ont investi en produits d'avenir, ne fut-ce que pour assurer leur propre avenir, sur la terre ou dans le ciel.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>En prenant un peu de recul et sans tomber dans un optimisme na&iuml;f, ceux qui &eacute;tudient l'histoire de la science dans les derniers si&egrave;cles doivent admettre qu'un petit pourcentage de privil&eacute;gi&eacute;s ont toujours affect&eacute; &agrave; des investissementsproductifs &agrave; terme la plus grande partie des connaissances scientifiques dont ils disposaient et l'essentiel des moyens d'actions techno-scientifiques en d&eacute;coulant. Ils n'en ont pas fait toujours bon usage, s'en servant pour produire des armes potentiellement destructrices. Mais dans l'ensemble ces moyens permirent au cours des si&egrave;cles pass&eacute;s la mise en place des soci&eacute;t&eacute;s modernes et post-modernes auxquelles m&ecirc;me les plus d&eacute;favoris&eacute;s d'aujourd'hui ne voudraient pas renoncer. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Lorsque plus r&eacute;cemment des Etats ont d&eacute;velopp&eacute; des politiques publiques de recherche, en relais de celles des entreprises priv&eacute;es, ce n'&eacute;tait pas sous la pression d'un corps &eacute;lectoral sans pouvoir r&eacute;el mais &agrave; l'incitation de quelques privil&eacute;g&eacute;s eux-m&ecirc;mes, utilisant ces Etats pour produire des &eacute;pargnes forc&eacute;es. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><span><strong><span>Financer les sciences de demain</span></strong></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Ne pourrait-on esp&eacute;rer qu'il en serait de m&ecirc;me &agrave; l'avenir. Sous la pression de citoyens avertis, l'in&eacute;galit&eacute; des revenus ne pourrait-elle pas permettre de financer de nouveaux d&eacute;veloppements scientifiques et techniques dans lesquels une petite minorit&eacute; de la minorit&eacute; de dominants trouverait moyen de s'investir. Ceci que ce soit dans la lutte contre les modifications climatiques, contre la destruction des &eacute;cosyst&egrave;mes ou &agrave; terme pour l'exploitation des possibilit&eacute;s de survie dans l'espace &ndash; sans mentionner la perspective de d&eacute;velopper des syst&egrave;mes artificialo-biologiques d&eacute;finissant ce que l'on d&eacute;signe comme une &egrave;re post-humaine. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Si une petite minorit&eacute; des humains actuels d&eacute;tenait rapidement les moyens augment&eacute;s d&eacute;coulant de ces ressources techno-scientifique, il ne serait pas impossible de penser qu'ils s'en serviraient non pas seulement pour augmenter leurs niveaux de consommation somptuaire, produire des voitures de plus en plus puissantes, mais pour permettre &agrave; la plan&egrave;te d'&eacute;chapper aux destructions certaines d&eacute;coulant des affrontements meurtriers opposant entre eux les quelques 80% d'autres humains rest&eacute;s enferm&eacute;s dans les logiques destructrices h&eacute;rit&eacute;es des si&egrave;cles pass&eacute;s. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Cela ne veut pas dire qu'ils entreprendraient de d&eacute;truire syst&eacute;matiquement ces humains archa&iuml;ques, ou plus simplement de les laisser mourir. D'un point de vue optimiste, on pourrait penser qu'ils leur apporteraient des moyens de r&eacute;cup&eacute;rer leur retard. Mais il faudrait que ce soit sans leur demander leur l'avis, voire malgr&eacute; eux, et le cas &eacute;ch&eacute;ant sans refuser le recours &agrave; des guerres d&eacute;fensives.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Nous pensons pour notre part que cette &eacute;volution salvatrice, si elle se fait, se fera sans que personne n 'en prenne clairement la d&eacute;cision. Il s'agira d'une transformation de type syst&eacute;mique affectant les complexes biologiques &ndash; nous dirons pour notre part les complexes bio-anthropotechniques 3) en comp&eacute;tition pour la survie, sur Terre d'abord, mais aussi dans l'espace.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><span>Ainsi dans un lointain pass&eacute;, lorsque les organismes multicellulaires ont, par une logique &eacute;volutive implacable, remis &agrave; une juste place les organismes monocellulaires, virus, microbes et bact&eacute;ries dominant aux premiers mill&eacute;naires et ne permettant pas &agrave; la Terre de se complexifier, ils ne l'ont pas fait en s'inspirant d'une sorte de racisme cellulaire. Ils &eacute;taient seulement les agents d'une logique &eacute;volutive plus g&eacute;n&eacute;rale. </span></font></p> <p align="left"><span><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></span></p> <p align="left"><span>1) Cr&eacute;dit Suisse. Global wealth Report<br /> <a href="http://publications.credit-suisse.com/tasks/render/file/?fileID=F2425415-DCA7-80B8-EAD989AF9341D47E" class="external" target="_blank">http://publications.credit-suisse.com/tasks/render/file/?fileID=F2425415-DCA7-80B8-EAD989AF9341D47E</a></span></p> <p align="left"><span>2) Stephen Hawking<br /> <a href="http://www.huffingtonpost.com/entry/stephen-hawking-capitalism-robots_5616c20ce4b0dbb8000d9f15" class="external" target="_blank">http://www.huffingtonpost.com/entry/stephen-hawking-capitalism-robots_5616c20ce4b0dbb8000d9f15</a><br /> Voir aussi<br /> <a href="http://theantimedia.org/stephen-hawking-warns-about-the-greatest-threat-to-humanity/" class="external" target="_blank">http://theantimedia.org/stephen-hawking-warns-about-the-greatest-threat-to-humanity/</a></span></p> <p align="left"><span>3<em>) Le paradoxe du sapiens</em>. Jean-Paul Baquiast 2010</span></p> <p align="left">&nbsp;</p> </div> </div> </div> <div align="left"><font size="2" face="Arial"> <p align="center"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font></font></div> <font size="2" face="Arial"> <p align="center"><font size="2" face="Arial">t</font></p> </font> Wed, 14 Oct 2015 23:00:00 GMT