Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Mon, 20 Nov 2017 23:54:05 GMT Le Southern Command à l'assaut de l'Amérique latine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2764 2764 <br /><p>Personne de sens&eacute;e ne peut croire de telles raisons. Des forces aussi importantes ne sont pas n&eacute;cessaires dans cet objectif. Il s&#39;agit en fait d&#39;associer militairement les Etats du continent &agrave; une pr&eacute;sence de l&#39;Arm&eacute;e am&eacute;ricaine. Ces Etats, qui avaient il y a quelques ann&eacute;es, tel le Br&eacute;sil, sous le pr&eacute;sident Lula, voulu se d&eacute;rober &agrave; cette forme d&#39;occupation, sont aujourd&#39;hui, ayant perdu toute ind&eacute;pendance, oblig&eacute;s de l&#39;accepter. Non seulement ils doivent l&#39;accepter, mais ils doivent remercier le Pentagone de tant de sollicitude.</p> <p>Ainsi l&#39;ambassade am&eacute;ricaine &agrave; Brasilia vient de faire conna&icirc;tre (voir <a href="https://br.usembassy.gov/southcom-observe-humanitarian-logistics-amazon/">https://br.usembassy.gov/southcom-observe-humanitarian-logistics-amazon/</a>&nbsp;que le Southern Command a organis&eacute; les 6/13 novembre 2017 des s&eacute;ances d&#39;entrainement &agrave; Tabatinga en Amazonie br&eacute;silienne. Celles-ci ont permis &agrave; l&#39;US Army, associ&eacute;e &agrave; des personnels civils et militaires des Etats voisins, de conduire des &laquo;&nbsp;op&eacute;rations de Pacification et d&#39;Assistance humanitaire&nbsp;&raquo; dans cette r&eacute;gion jusqu&#39;ici consid&eacute;r&eacute;e comme une chasse gard&eacute;e par le Br&eacute;sil, le P&eacute;rou et la Colombie. Un effectif de 50 soldats d&#39;active de l&#39;arm&eacute;e am&eacute;ricaine, compl&eacute;t&eacute;s par 31 membres de la Garde Nationale, ont particip&eacute; &agrave; cette g&eacute;n&eacute;reuse op&eacute;ration, baptis&eacute;e &ldquo;AmazonLog 17&rdquo; ou &ldquo;Operation America United,&rdquo;</p> <p>Les organisateurs de l&#39;op&eacute;ration ont annonc&eacute; qu&#39;elle pr&eacute;ludait &agrave; la mise en place d&#39;une base logistique am&eacute;ricaine dans la r&eacute;gion, base qui a &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme internationale (Integrated Multinational Logistics Units). En clair il s&#39;agira d&#39;une base am&eacute;ricaine pouvant accueillir des h&eacute;licopt&egrave;res, des troupes terrestres et du mat&eacute;riel militaire.</p> <p><strong>De nombreux autres b&eacute;n&eacute;ficiaires</strong></p> <p>D&#39;autres Etats ont depuis longtemps b&eacute;n&eacute;fici&eacute; d&#39;une telle assistance. Citons entre autres le Guatemala, la Jama&iuml;que, Panama, l&#39;Argentine, le P&eacute;rou et le Chili. Plus r&eacute;cemment, en Antarctique, dans des r&eacute;gions d&eacute;di&eacute;s en principe &agrave; des recherches scientifiques, des militaires am&eacute;ricains pourront intervenir &agrave; partir d&#39;une base en Terre de Feu.</p> <p>Plus grave, il appara&icirc;t que les bases du Br&eacute;sil, du P&eacute;rou et de la Colombie sont de plus en plus organis&eacute;es pour conduire de v&eacute;ritables op&eacute;rations militaires contre le V&eacute;n&eacute;zu&eacute;la et le cas &eacute;ch&eacute;ant la Colombie. Lorsque Donald Trump avait menac&eacute; Caracas d&#39;une offensive de grande ampleur, si Ernesto Maduro s&#39;ent&ecirc;tait &agrave; coop&eacute;rer pour l&#39;exploitation de ses consid&eacute;rables ressources p&eacute;troli&egrave;res avec Moscou et P&eacute;kin il ne plaisantait pas. La fronti&egrave;re du V&eacute;n&eacute;zu&eacute;la se trouve &agrave; quelques 500 km au nord de Tabatinga, pr&eacute;cit&eacute;.</p> <p>Mais l&agrave; encore, le pr&eacute;texte humanitaire est &eacute;voqu&eacute;. C&#39;est ce que vient de d&eacute;clarer l&#39;amiral Kurt Kidd, chef du Southern Command. &laquo;<em>&nbsp;L&#39;Am&eacute;rique doit se pr&eacute;parer &agrave; prot&eacute;ger les populations v&eacute;n&eacute;zu&eacute;liennes de l&#39;instabilit&eacute; et des famines qui se pr&eacute;parent&nbsp;&raquo;.</em></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Fri, 17 Nov 2017 23:00:00 GMT Sur la crise au Zimbabwé http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2763 2763 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171117201003_zim.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Ceux qui connaissent peu la situation au Zimbabw&eacute;, (voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Zimbabwe">https://fr.wikipedia.org/wiki/Zimbabwe</a>) apr&egrave;s ce qui est apparu comme un coup d&#39;&eacute;tat militaire, ont encore du mal &agrave; comprendre les tenants et les aboutissants de cette crise. Le Zimbabwe, dite pr&eacute;c&eacute;demment Rhod&eacute;sie, est une ancienne colonie britannique, disposant de grandes richesses agricoles et mini&egrave;res. Depuis son ind&eacute;pendance, il a &eacute;t&eacute; le terrain d&#39;une lutte permanente entre ceux des anciens propri&eacute;taires, les &laquo;&nbsp;fermiers blancs&nbsp;&raquo;, qui s&#39;effor&ccedil;aient de conserver leurs biens, et les descendants des esclaves noirs qui revendiquaient pour eux la totalit&eacute; du pays. Robert Mugabe avait d&egrave;s l&#39;origine pris le parti de l&#39;ind&eacute;pendance compl&egrave;te &agrave; l&#39;&eacute;gard de ce qui restait du pouvoir blanc.</p> <p>Or pourtant, dans la nuit du 14 au 15&nbsp;novembre, des officiers ont annonc&eacute;&nbsp;&ecirc;tre&nbsp;intervenus contre les&nbsp;&laquo;&nbsp;criminels&nbsp;&raquo;&nbsp;de l&rsquo;entourage du pr&eacute;sident Mugabe, 93 ans, ce terme de criminels d&eacute;signant la faction du parti au pouvoir, la Zanu-PF, qui soutient la femme du pr&eacute;sident,, Grace Mugabe 52&nbsp;ans. Celle-ci ambitionnait de devenir pr&eacute;sidente et avait beaucoup intrigu&eacute; &ndash; et d&eacute;pens&eacute; d&#39;argent &ndash; pour ce faire. Elle &eacute;tait entr&eacute;e en conflit ouvert avec le vice pr&eacute;sident Emmerson Mnangagwa, qui esp&eacute;rer succ&eacute;der &agrave; Mugabe, le plus vieux chef d&rsquo;Etat de la plan&egrave;te mais encore actif. Elle avait obtenu de son mari qu&rsquo;il le limoge.</p> <p><strong>Le Crocodile</strong></p> <p>Emmerson Mnangagwa dit Le Crocodile (voir image), dont le limogeage a provoqu&eacute; mercredi le coup de force de l&rsquo;arm&eacute;e&nbsp;contre le r&eacute;gime de Robert Mugabe, avait fui le Zimbabwe dans la suite de son &eacute;viction le 6&nbsp;novembre, mais il avait promis de&nbsp;d&eacute;fier&nbsp;le pr&eacute;sident Mugabe et son &eacute;pouse. Or il vient de rentrer au&nbsp;Zimbabwe le 17 novembre, manifestement avec l&#39;accord des militaires ayant pris le pouvoir apr&egrave;s le coup d&#39;&eacute;tat.</p> <p>L&#39;arm&eacute;e, qui contr&ocirc;le la capitale Harare, a annonc&eacute; ce m&ecirc;me jour&nbsp;avoir&nbsp;arr&ecirc;t&eacute; plusieurs proches du pr&eacute;sident, se f&eacute;licitant de&nbsp;&laquo;&nbsp;progr&egrave;s significatifs&nbsp;&raquo;&nbsp;dans son op&eacute;ration de purge au sein du parti au&nbsp;pouvoir&nbsp;de la Zanu-PF.&nbsp;&laquo;&nbsp;Nous avons mis la main sur plusieurs des criminels, tandis que d&rsquo;autres sont toujours en fuite&nbsp;&raquo;, a fait savoir l&rsquo;arm&eacute;e dans un communiqu&eacute; publi&eacute; dans le journal d&rsquo;Etat&nbsp;The Herald.</p> <p>Rappelons qu&#39;au Zimbabwe, les tensions entre factions au sein du parti au&nbsp;pouvoir, l&rsquo;Union nationale africaine du&nbsp;Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF), ont d&eacute;g&eacute;n&eacute;r&eacute;, dans la nuit de mardi&nbsp;14 &agrave; mercredi 15&nbsp;novembre, en un coup d&rsquo;Etat qui n&#39;a pas voulu se dire comme tel. Mercredi, l&rsquo;arm&eacute;e&nbsp;contr&ocirc;lait les rues de la capitale, Harar&eacute;, dans le cadre d&rsquo;une op&eacute;ration destin&eacute;e, selon elle, &agrave;&nbsp;&eacute;liminer&nbsp;des&nbsp;&laquo;&nbsp;criminels&nbsp;&raquo;&nbsp;de l&rsquo;entourage du pr&eacute;sident Robert Mugabe.</p> <p>Pendant des ann&eacute;es, l&rsquo;arm&eacute;e a toujours &eacute;t&eacute; loyale &agrave; Robert Mugabe. Des officiers lui &eacute;taient redevables, car avec le syst&egrave;me de patronage existant au Zimbabwe, le parti au pouvoir faisait en sorte de&nbsp;satisfaire&nbsp;les g&eacute;n&eacute;raux en leur offrant des fermes, souvent de celles fermiers blancs expropri&eacute;s. Mais ils ont eu peur que Grace Mugabe, ne prenne en main les commandes de l&rsquo;Etat. Le limogeage de Mnangagwa &eacute;tait le geste de trop, car celui-ci &eacute;tait l&#39;homme fort au sein du pouvoir. Gr&acirc;ce Mugab&eacute; s&#39;appuyait sur la faction au sein de la Zanu-PF oppos&eacute;e &agrave; Emmerson Mnangagwa dont elle avait r&eacute;ussi &agrave; obtenir le soutien. Celle-ci &eacute;tait bien moins favorable &agrave; l&#39;arm&eacute;e</p> <p>Emmerson Mnangagwa fut d&rsquo;abord un personnage important de la lutte pour l&rsquo;ind&eacute;pendance dans les ann&eacute;es 1970, puis il a &eacute;t&eacute; ministre la plupart du temps depuis les ann&eacute;es 1980, il a travaill&eacute; pour les services de renseignement &mdash; il fut notamment charg&eacute; de la r&eacute;pression dans le Matabeleland (dans l&rsquo;ouest du pays) contre ce que le pouvoir percevait comme une opposition. Il a toujours &eacute;t&eacute; per&ccedil;u comme un partisan de la ligne dure et un soutien de l&rsquo;arm&eacute;e au sein du gouvernement.</p> <p><strong>La Chine</strong></p> <p>Pour comprendre la situation actuelle, il faut essayer aussi de comprendre les pouvoirs et int&eacute;r&ecirc;ts ext&eacute;rieurs qui s&#39;int&eacute;ressent au pays. Sans entrer dans les d&eacute;tails, on notera le r&ocirc;le de l&#39;Afrique du sud, qui s&#39;est toujours positionn&eacute;e comme alli&eacute;e et protectrice du Zimbabw&eacute;. Par contre les pays occidentaux, et notamment la Grande Bretagne et les Etats-Unis, multiplient les man&oelig;uvres diplomatiques pour reprendre sous contr&ocirc;le le gouvernement du pays. Elles ont deux buts, r&eacute;cup&eacute;rer l&#39;acc&egrave;s aux ressources consid&eacute;rables de celui-ci, et emp&ecirc;cher qu&#39;il ne tombe davantage dans l&#39;orbite de la Chine.</p> <p>La Chine en effet a nou&eacute; depuis plusieurs ann&eacute;es de bonnes relations avec le Zimbabw&eacute;. Elle y investit massivement dans divers secteurs importants et a plusieurs fois aid&eacute; l&#39;&eacute;conomie &agrave; sortir des crises consid&eacute;rables qu&#39;elle n&#39;a cess&eacute; de rencontrer depuis l&#39;ind&eacute;pendance. Manifestement l&#39;alliance avec le Zimbabw&eacute; sera un atout important dans l&#39;effort de la Chine pour &eacute;tendre son influence dans toute l&#39;Afrique.</p> <p>On aurait pu penser que le &nbsp;coup d&#39;&eacute;tat&nbsp;avait &eacute;t&eacute; organis&eacute;, sur le mode du&nbsp;&laquo;&nbsp;regime change&nbsp;&raquo;, par les puissances occidentales pour obtenir un gouvernement plus docile. Mais les g&eacute;n&eacute;raux ont affirm&eacute; qu&#39;il n&#39;en &eacute;tait rien. Les d&eacute;clarations d&#39;amiti&eacute; avec la Chine ont &eacute;t&eacute; renouvel&eacute;es.</p> <p>Pour notre part, nous n&#39;y voyons pas encore assez clair pour pr&eacute;voir dans quel sens penchera Emmerson Mnangagwa, s&#39;il revient d&eacute;finitivement&nbsp; au pouvoir avec l&#39;appui de l&#39;arm&eacute;e. Tout laisse pr&eacute;voir que ce sera&nbsp;dans le sens d&#39;un approfondissement des relations avec la Chine. Cependant la forme dictatoriale du pouvoir ne devrait pas changer. &nbsp;Nous y reviendrons si n&eacute;cessaire.&nbsp;</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p>Nous publions ici, avec son accord, un article de Bernard Lugan, que l&#39;on peut retrouver sur son blog L&#39;Afrique R&eacute;elle - blog que par ailleurs nous conseillons Voir&nbsp;http://bernardlugan.blogspot.fr/2017/11/zimbabwe-fin-de-route-pour-robert.html.&nbsp;<br /> Le moins que l&#39;on puisse dire est que l&#39;auteur ne manifesta pas une sympathie aveuglante &agrave; l&#39;&eacute;gard des mouvements ind&eacute;pendantistes. Ceci ne retire rien &agrave; la pertinence de ses observations</p> <h3><br /> <em><strong>Zimbabwe : fin de route pour Robert Mugabe &nbsp;?</strong></em></h3> <p><em>Robert Mugabe, dit &laquo;&nbsp;Comrade Bob&nbsp;&raquo;, n&eacute; en 1924 dans le dispensaire d&rsquo;une mission protestante, eut, durant toute sa vie, des certitudes born&eacute;es par le christianisme r&eacute;volutionnaire, par le marxisme et par la haine des Blancs.</em></p> <p><em>En 1963, il fut un des fondateurs du mouvement nationaliste ZANU (Zimbabwe African National Union), avant d&rsquo;&ecirc;tre arr&ecirc;t&eacute; en 1964.</em></p> <p><em>Le 11 novembre 1965, dirig&eacute;s par Ian Smith, et en d&eacute;pit des menaces de sanctions &eacute;conomiques et politiques, les Blancs de Rhod&eacute;sie du Sud -228&nbsp;000 pour 4.847.000 d&rsquo;Africains-, rompirent avec la Grande-Bretagne et ils proclam&egrave;rent l&rsquo;ind&eacute;pendance du pays sous le nom de Rhod&eacute;sie. L&#39;ONU vota des sanctions et un embargo total.</em></p> <p><em>Lib&eacute;r&eacute; en 1975, Robert Mugabe partit pour le Mozambique o&ugrave; il devint le chef de l&rsquo;aile militaire de la ZANU, la ZANA (Zimbabwe African National Army).</em></p> <p><em>Quasiment cern&eacute;e par des pays ennemis, la petite arm&eacute;e rhod&eacute;sienne, rustique et pugnace r&eacute;sista &agrave; toutes les attaques. Jusqu&rsquo;au moment, o&ugrave;, croyant acheter sa survie en la poignardant dans le dos, l&rsquo;Afrique du Sud blanche lui coupa les approvisionnements en carburant. Les dirigeants rhod&eacute;siens furent alors accul&eacute;s &agrave; signer les accords de Lancaster House. Puis, du 27 au 29 f&eacute;vrier 1980, eurent lieu des &eacute;lections.</em></p> <p><em>Ce fut un vote ethnique dans la mesure o&ugrave; les suffrages des 70 % de Shona se port&egrave;rent sur les candidats de Robert Mugabe, tandis que les votes des 30% de Matab&eacute;l&eacute; se retrouv&egrave;rent sur les candidats de leur leader, Josuah Nkomo. Une fois de plus, l&rsquo;ethno-math&eacute;matique avait donc parl&eacute; et en avril 1980, la Rhod&eacute;sie devint officiellement ind&eacute;pendante, sous le nom de Zimbabwe.</em></p> <p><em>Dans le sud du pays, en zone matab&eacute;l&eacute;, une guerre tribale &eacute;clata aussit&ocirc;t, les Matab&eacute;l&eacute; n&#39;acceptant pas de se voir dirig&eacute;s par les Shona qu&rsquo;ils avaient soumis avant la venue des Blancs. Cette r&eacute;volte fut f&eacute;rocement &eacute;cras&eacute;e par la 5&deg; brigade de l&rsquo;arm&eacute;e du Zimbabwe, exclusivement compos&eacute;e de Shona encadr&eacute;s par des Nord-Cor&eacute;ens.</em></p> <p><em>Depuis 1980,&nbsp;&laquo;&nbsp;Comrade Bob&nbsp;&raquo; r&eacute;gnait donc sur ce qui fut la prosp&egrave;re Rhod&eacute;sie dont il fit un goulag ruin&eacute;. Et pourtant,&nbsp; l&rsquo;h&eacute;ritage laiss&eacute; par le r&eacute;gime blanc &eacute;tait exceptionnel&nbsp;: le pays disposait d&rsquo;excellentes infrastructures routi&egrave;res et ferroviaires, la population &eacute;tait largement alphab&eacute;tis&eacute;e et l&rsquo;&eacute;conomie de type industriel avait un secteur agricole hautement comp&eacute;titif. De plus, la politique des sanctions internationales avait contraint les Rhod&eacute;siens &agrave; cr&eacute;er une industrie de transformation.</em></p> <p><em>Quelques ann&eacute;es plus tard, l&rsquo;h&eacute;ritage laiss&eacute; par les &laquo;&nbsp;colons&nbsp;&raquo; ayant &eacute;t&eacute; dilapid&eacute;, la faillite &eacute;tait totale.</em></p> <p><em>En 1995, l&rsquo;augmentation de 67% du prix du litre d&rsquo;essence et de 345% de celui du p&eacute;trole lampant utilis&eacute; pour la cuisine et l&rsquo;&eacute;clairage domestique provoqua de graves &eacute;meutes dans les principales villes du pays. Leur r&eacute;pression fut sanglante.</em></p> <p><em>En 1999 la catastrophe connut une nouvelle acc&eacute;l&eacute;ration avec l&rsquo;effondrement&nbsp; du dollar zimbabw&eacute;en qui&nbsp; perdit 80% de sa valeur face aux devises. L&rsquo;inflation d&eacute;passa alors les 57%, tandis-que le prix du gallon d&rsquo;essence passa de 5 &agrave; 12 dollars zimbabw&eacute;ens. Quant au taux de ch&ocirc;mage, il atteignit les 50% Or, avec une croissance d&eacute;mographique de 2,8% par an, le Zimbabwe voyait arriver chaque ann&eacute;e des dizaines de milliers de jeunes adultes sur le march&eacute; du travail.</em></p> <p><em>Tentant une man&oelig;uvre de pure d&eacute;magogie, Robert Mugabe fit voter par l&rsquo;Assembl&eacute;e l&rsquo;expropriation sans indemnit&eacute; des fermiers blancs, puis il ordonna &agrave; ses militants d&rsquo;occuper leurs fermes. Plusieurs fermiers furent alors massacr&eacute;s et leurs femmes viol&eacute;es&hellip;Dans le plus total silence des bonnes &acirc;mes europ&eacute;ennes.</em></p> <p><em>Or, comme les trois quarts des productions agricoles industrielles et commerciales soutenant la balance des paiements du Zimbabwe, &agrave; savoir le tabac, le paprika, le coton et l&rsquo;&eacute;levage, avaient pour origine les 4000 fermes encore poss&eacute;d&eacute;es par les Blancs, le r&eacute;sultat de cette spoliation ne se fit pas attendre. D&egrave;s 2001, jadis exportateur de nourriture, le Zimbabwe&nbsp; fut ainsi contraint de lancer un appel &agrave; l&rsquo;aide internationale pour &eacute;viter la famine&hellip; Et comme 300 000 emplois avaient &eacute;t&eacute; perdus dans le secteur agricole et ses d&eacute;riv&eacute;s, le taux de ch&ocirc;mage bondit &agrave; 65%...</em></p> <p><em>A la fin de l&rsquo;ann&eacute;e 2007, l&rsquo;inflation avoisinait en cumul&eacute; les 100&nbsp;000 %. En 2008, les prix des produits alimentaires augment&egrave;rent de 30 &agrave; 40% par jour et ceux des&nbsp; transports publics de 15 &agrave; 20% par jour&hellip;Au mois&nbsp; de f&eacute;vrier 2008, l&rsquo;inflation &eacute;tait de 165&nbsp;000 %, au mois de juillet de 2,2 millions de % et&nbsp; le 19 ao&ucirc;t de 15 millions de %&nbsp;!!! D&eacute;but ao&ucirc;t, la canette de bi&egrave;re co&ucirc;tait 800 milliards de dollars zimbabw&eacute;ens.</em></p> <p><em>Pour le clan qui avait fait main-basse sur le pays, tout allait cependant bien puisque, le 31 juillet 2013, Robert Mugabe remporta les &eacute;lections pr&eacute;sidentielles en &eacute;tant &eacute;lu pour un 6&deg; mandat&hellip;</em></p> <p><em>A partir de ce moment, Grace Mugabe, l&rsquo;&eacute;pouse du pr&eacute;sident, prit de plus en plus d&rsquo;importance dans la vie politique du pays en devenant&nbsp; secr&eacute;taire nationale de la ligue f&eacute;minine du parti au pouvoir.</em></p> <p><em>En 2016, le pays fut une nouvelle fois au bord de la famine et le gouvernement se vit oblig&eacute; d&rsquo;importer des cargaisons massives de nourriture. Au mois de f&eacute;vrier, la situation fut &agrave; ce point grave que les entreprises furent contraintes de participer &agrave; l&rsquo;achat de vivres &agrave; l&rsquo;&eacute;tranger&hellip;Mais, le 27 f&eacute;vrier, alors que le pays &eacute;tait en &eacute;tat de quasi famine, les 92 ans du pr&eacute;sident Mugabe furent fastueusement c&eacute;l&eacute;br&eacute;s devant 50&nbsp;000 invit&eacute;s dans une d&eacute;bauche de d&eacute;penses.</em></p> <p><em>Le mandat de Robert Mugabe s&rsquo;achevant en 2018, et, compte tenu de l&rsquo;&acirc;ge du pr&eacute;sident, des remous commenc&egrave;rent &agrave; parcourir le parti pr&eacute;sidentiel&nbsp;; d&rsquo;autant plus qu&rsquo;au mois de juillet 2016, tout le pays fut secou&eacute; par d&rsquo;importants mouvements sociaux. C&rsquo;est dans ce contexte lourd d&rsquo;orages que le clan pr&eacute;sidentiel tenta d&rsquo;imposer Grace Mugabe (48 ans), pour succ&eacute;der &agrave; son &eacute;poux devenu cacochyme. La fracture au sein du parti de gouvernement apparut alors au grand jour car Grace Mugabe &eacute;tait plus que contest&eacute;e en raison de ses frasques multiples et de son insolent train de vie.</em></p> <p><em>Ses opposants se rang&egrave;rent alors derri&egrave;re le vice-pr&eacute;sident Emmerson Mnangagwa mais, au mois d&rsquo;octobre 2017, ce dernier fut d&eacute;mis et il s&rsquo;enfuit au Mozambique.Tout&nbsp; bascula alors, car l&rsquo;arm&eacute;e, pourtant pilier du r&eacute;gime, prit son parti. Certes, afin d&rsquo;emp&ecirc;cher l&rsquo;installation au pouvoir de Grace Mugabe, mais d&rsquo;abord pour pr&eacute;c&eacute;der un mouvement de purge qui allait permettre la nomination aux postes de commandement de partisans de cette derni&egrave;re.</em></p> <p><em>Emmerson Mnangagwa succ&eacute;dera-t-il &agrave; Robert Mugabe&nbsp;dont il fut jusqu&rsquo;&agrave; ces derniers mois, non seulement l&rsquo;homme de main, mais celui qui, chef de ses services de renseignement, fut l&rsquo;ex&eacute;cuteur de ses plus basses, de ses plus sanglantes et de ses plus sordides &oelig;uvres&nbsp;?</em></p> <p><em>Si tel &eacute;tait le cas, nul doute que les d&eacute;mocrates et les d&eacute;fenseurs des droits de l&rsquo;homme trouveraient en lui un interlocuteur &laquo;&nbsp;bienveillant&nbsp;&raquo;&hellip;<br /> <br /> Bernard Lugan</em><br /> <br /> [1]&nbsp;Le num&eacute;ro de d&eacute;cembre 2017 de l&rsquo;Afrique R&eacute;elle que les abonn&eacute;s recevront le 1er d&eacute;cembre contiendra un important dossier consacr&eacute; au Zimbabwe.</p> Thu, 16 Nov 2017 23:00:00 GMT Donald Trump bien accueilli au sommet de l'ASEAN http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2761 2761 <br /><p>De m&ecirc;me, ses rodomontades &agrave; l&#39;&eacute;gard de la Cor&eacute;e du Nord, menac&eacute;e par lui d&#39;un an&eacute;antissement nucl&eacute;aire qui aurait atteint plusieurs des participants influents de ce Sommet, notamment la Cor&eacute;e du Sud et le Japon, auraient pu si l&#39;on peut dire jet&eacute; un froid.</p> <p>Mais les dix pays de l&#39;ASEAN et les trois pays partenaires (Chine, Japon et R&eacute;publique de Cor&eacute;e) se sont born&eacute;s &agrave; des marques de bonne volont&eacute;, Ils ont tous affirm&eacute; qu&#39;ils consid&eacute;raient, selon les termes de Rodrigo Duterte, l&#39;ASEAN &laquo;&nbsp;comme une base solide pour la cr&eacute;ation de la communaut&eacute; &eacute;conomique de l&#39;Asie de l&#39;Est selon la proposition du Premier ministre chinois Li Keqiang&nbsp;&raquo;. Or la derni&egrave;re visite de Trump &agrave; P&eacute;kin, lors de sa &laquo;&nbsp;tourn&eacute;e asiatique&nbsp;&raquo; s&#39;est conclu par la signatures de contrats commerciaux importants entre les deux pays.</p> <p>Par ailleurs, &agrave; la veille du sommet, les diplomates des Etats-Unis, du Japon, de l&#39;Australie et de l&#39;Inde (The Quad, selon le jargon) s&#39;&eacute;taient rencontr&eacute;s &agrave; Manille pour discuter des enjeux de s&eacute;curit&eacute; et de stabilit&eacute; dans la r&eacute;gion. Ils avaient convenu que l&#39;accord et la coop&eacute;ration au sein du Quad &eacute;tait &eacute;tait essentiels pour assurer , selon les termes du Japon, un &laquo;&nbsp;ordre international libre et ouvert bas&eacute; sur le respect des r&egrave;gles du droit international dans la zone Asie Pacifique. L&#39;Inde n&#39;est pas membre de l&#39;ASEAN, mais l&#39;accord de libre-&eacute;change entre elle et l&#39;ASEAN sign&eacute; le 13 aout 2009 n&#39;et en rien contradictoire, au contraire, avec les r&eacute;solutions du sommet.</p> <p>Dans ces conditions, le bon accueil re&ccedil;u par Trump a Manille allait de soi. Seuls ont protest&eacute; quelques manifestants dans les rues de la capitale. Il traduit une r&eacute;alit&eacute; dont la Chine et la Russie, sans mentionner la lointaine Europe, doivent tenir compte. Avec son potentiel &eacute;conomique et surtout sa force militaire; sans mentionner ses atouts g&eacute;ographiques, rien ne se fera en Asie du Sud-Est sans l&#39;accord de l&#39;Am&eacute;rique</p> <p><strong>Notes</strong><br /> <br /> 1 Sur l&#39;ASEAN, voir</p> <p><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_des_nations_de_l%27Asie_du_Sud-Est">https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_des_nations_de_l%27Asie_du_Sud-Est</a></p> <p>2&nbsp; On notera que lors du dernier forum de l&#39;APEC &nbsp;<a href="https://www.apec.org/Press/News-Releases/2017/1111_declaration">https://www.apec.org/Press/News-Releases/2017/1111_declaration</a>&nbsp;, tenu le 12/11, la position de Donald Trump a &eacute;t&eacute; moins solide. Voir&nbsp;</p> <p><a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2017/11/12/apec-signals-us-waning-influence-in-asia/">http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2017/11/12/apec-signals-us-waning-influence-in-asia/</a></p> <p>3) Sur la tourn&eacute;e asiatique de Trump, les jugements restent assez peu favorables &agrave; Washington. Lire</p> <table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" style="width:1130px"> <tbody> <tr> <td style="vertical-align:top"> <p><em>Democratic Senator Edward Markey summed up the sentiment of many in his camp in saying that Trump failed to &quot;make meaningful progress&quot; on &quot;critical economic and security issues during his trip to East Asia.&quot;</em></p> <p><em>&quot;Rather than building on the messages in Japan and South Korea on the importance of trilateral unity in the face of the North Korean threat, President Trump tweeted about how hard he has tried to be North Korea&#39;s friend and called Kim Jong Un &#39;short and fat,&#39;&quot; he said.</em></p> <p><em>Aside the furor over Trump tweets, his visit also saw 11 Asia-Pacific allies announce they would press ahead with a free trade agreement known as the Trans-Pacific Partnership.</em></p> <p><em>That was seen as a diplomatic slap in the face and evidence that the world was looking beyond America&#39;s mercurial and nationalistic current leadership.</em></p> <p><em>&quot;The US is out of the game,&quot; said Nate Olson of the Stimson Center. &quot;While the US posture alternates between defensive and scorched-earth, other countries are actively fighting to reshape the trade landscape in their favor.&quot;</em></p> <p><em>&quot;The progress toward a successor to the Trans-Pacific Partnership is just the latest example.&quot;</em></p> </td> </tr> </tbody> </table> <p><br /> <br /> &nbsp;</p> Wed, 15 Nov 2017 23:00:00 GMT Qui est le plus fou des deux: Donald Trump ou Kim Jung Un? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2759 2759 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171115131449_emp.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>C&#39;&eacute;tait la premi&egrave;re fois depuis quarante ans qu&#39;une telle question &eacute;tait examin&eacute;e. La cause de cette pr&eacute;occupation tenait aux d&eacute;clarations r&eacute;centes de Donald Trump mena&ccedil;ant de &laquo;&nbsp;d&eacute;chainer le feu et la fureur&nbsp;&raquo; contre la Cor&eacute;e du Nord en r&eacute;ponse aux essais nord-cor&eacute;ens en mati&egrave;re de missiles intercontinentaux et de bombes nucl&eacute;aires. En septembre dernier, devant l&#39;Assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale de l&#39;ONU, Trump avait &eacute;voqu&eacute; la possibilit&eacute; de &laquo;&nbsp;d&eacute;truire totalement la Cor&eacute;e du Nord et ses 25 millions d&#39;habitants&nbsp;&raquo;.</p> <p>En principe, le Pr&eacute;sident ne peut d&eacute;clarer seul la guerre contre un pays. Il doit disposer pour cela de l&#39;autorisation du S&eacute;nat. Mais la question restait jusqu&#39;ici mal tranch&eacute;e, beaucoup de parlementaires affirmant qu&#39;en cas d&#39;urgence, le pouvoir ex&eacute;cutif pouvait d&eacute;cider seul d&#39;une op&eacute;ration militaire. Les armements modernes peuvent en effet exiger une d&eacute;cision prise en quelques minutes.</p> <p>Cependant la Commission s&eacute;natoriale n&#39;a pas examin&eacute; le probl&egrave;me sous cet angle. Son pr&eacute;sident le s&eacute;nateur r&eacute;publicain Bob Corker a ouvertement critiqu&eacute; les interventions r&eacute;centes de la Maison Blanche &agrave; l&#39;&eacute;gard de Pyongyang en qualifiant cette derni&egrave;re de &laquo;&nbsp;maison de fous&nbsp;&raquo; (<em>adult day care center</em>) . Il a pr&eacute;venu que les menaces pr&eacute;sidentielles de guerre pr&eacute;ventive pourrait conduire rapidement &agrave; une 3e guerre mondiale.</p> <p>Au cours de la discussion ayant suivi, le s&eacute;nateur Chris Murphy avait d&eacute;clar&eacute; sans provoquer de toll&eacute; que la Commission s&#39;inqui&eacute;terrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr de voir Trump se comporter de fa&ccedil;on instable et impr&eacute;visible <em>&laquo;&nbsp;We are concerned that the president is so unstable, is so volatile, has a decision-making process that is so quixotic, that he might order a nuclear-weapons strike that is wildly out of step with US national-security interests.&raquo; </em>Une traduction ne s&#39;impose pas.</p> <p><strong>Un risque d&#39;EMP</strong></p> <p>Dans le m&ecirc;me temps cependant, le g&eacute;n&eacute;ral Tommy Waller, directeur des &laquo;&nbsp;projets sp&eacute;ciaux&nbsp;&raquo; au Centre de politique de s&eacute;curit&eacute; nationale (Center for Security Policy) a d&eacute;clar&eacute; qu&#39;il venait d&#39;avertir le Pr&eacute;sident du risque pos&eacute; par une EMP, ou Pulsion &eacute;lectromagn&eacute;tique, pouvant r&eacute;sulter de l&#39;explosion d&#39;une bombe nucl&eacute;aire &agrave; haute altitude au dessus des Etats-Unis</p> <p>William Graham, pr&eacute;sident de l&#39;ancienne commission s&eacute;natoriale consacr&eacute;e &agrave; la pr&eacute;vention du risque des EMP, (Congressional Electromagnetic Pulse (EMP) commission) et son chef d&#39;Etat-major Peter Pry viennent en effet d&#39;avertir la commission s&eacute;natoriale de la S&eacute;curit&eacute; Int&eacute;rieure ( House Homeland Security) qu&#39;une EMP provoqu&eacute;e par l&#39;explosion d&#39;une bombe nucl&eacute;aire, fut-elle de basse intensit&eacute;, d&eacute;clench&eacute;e au dessus des Etats-Unis par un ICBM nord-cor&eacute;en, &eacute;tait le risque majeur mena&ccedil;ant actuellement les Etats-Unis. Elle provoquerait n&eacute;cessairement la destruction de tous les r&eacute;seaux &eacute;lectriques am&eacute;ricains, conduisant rapidement &agrave; des situations de p&eacute;nurie et de famine g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e.</p> <p>Or Pyongyang venait de d&eacute;clarer avoir r&eacute;ussi l&#39;essai souterrain d&#39;une bombe nucl&eacute;aire qui pourrait &ecirc;tre utilis&eacute;e &eacute;ventuellement pour d&eacute;clencher &agrave; haute altitude une &laquo;&nbsp;attaque EMP super-puissante &nbsp;r&eacute;pondant aux objectifs strat&eacute;giques du r&eacute;gime&nbsp;&raquo;</p> <p>William Graham a en cons&eacute;quence instamment demand&eacute; au S&eacute;nat de prot&eacute;ger le r&eacute;seau &eacute;lectrique. Il a pr&eacute;venu que les missiles anti-missiles am&eacute;ricains pouvaient intercepter les missiles nord-cor&eacute;ens passant par le p&ocirc;le nord mais non ceux passant par le p&ocirc;le sud.</p> <p>La question sera pos&eacute;e : cette menace de Kim Jung Un, qui reste encore tr&egrave;s th&eacute;orique mais qui pourrait se pr&eacute;ciser faute de r&eacute;action des autres puissances, justifierait-elle d&egrave;s maintenant de la part de l&#39;Am&eacute;rique une attaque nucl&eacute;aire pr&eacute;ventive? Celle-ci, outre qu&#39;elle d&eacute;truirait compl&egrave;tement S&eacute;oul, pourrait entrainer comme nous l&#39;avons rappel&eacute; une 3e guerre mondiale.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></p> <p><a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-11-14/white-house-being-warned-north-korea-planning-devatstaing-emp-attack-america">http://www.zerohedge.com/news/2017-11-14/white-house-being-warned-north-korea-planning-devatstaing-emp-attack-america</a></p> <p><a href="http://www.washingtonexaminer.com/trump-warned-of-devastating-emp-attack/article/2640639">http://www.washingtonexaminer.com/trump-warned-of-devastating-emp-attack/article/2640639</a></p> <p><strong>Note au 16/11</strong><br /> <br /> Dans l&#39;imm&eacute;diat, on peut se rassurer. Gr&acirc;ce aux efforts de la diplomatie russe, Kim Jung Un, lors des visites de Trump &agrave; l&#39;APEC et &agrave; l&#39;ASEAN, au lieu de lancer un nouveau missile, s&#39;est fait abondamment photographier inaugurant une usine de tracteurs. Ce n&#39;est d&eacute;cid&eacute;mment pas lui le plus fou des deux.&nbsp;</p> Tue, 14 Nov 2017 23:00:00 GMT Mohammad bin Salman pris dans les conflits géopolitiques mondiaux http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2754 2754 <br /><p><strong>Addendum au 13/11/2017</strong></p> <p>Voir la mise &agrave; jour que nous venons de publier<br /> <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2757&amp;r_id=&amp;t=Avenir%20de%20l%27Arabie%20et%20de%20Mohammed%20bin%20Salman">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2757&amp;r_id=&amp;t=Avenir%20de%20l%27Arabie%20et%20de%20Mohammed%20bin%20Salman</a></p> <p>_______________________________________________________________<br /> &nbsp;</p> <p>Lors de sa visite surprise &agrave; Riyad le 10/11 aupr&egrave;s du nouvel homme fort de l&#39;Arabie Saoudite, le prince h&eacute;ritier Mohammad bin Salman (MBS), Emmanuel Macron a voulu rappeler la position de la France. Le communiqu&eacute; diffus&eacute; par l&rsquo;Elys&eacute;e &agrave; l&rsquo;issue de la rencontre semble vouloir, derri&egrave;re les g&eacute;n&eacute;ralit&eacute;s diplomatiques, indiquer que Paris s&#39;inqui&egrave;te de voir Riyad qui poursuit une guerre de plus en plus meurtri&egrave;re au Yemen, qui participe &agrave; une &laquo;&nbsp;coalition arabe&nbsp;&raquo; men&eacute;e par les Etats-Unis laquelle accumule les &eacute;checs au Sahel, et plus r&eacute;cemment qui fait monter la tension avec l&#39;Iran jusqu&#39;&agrave; risquer un affrontement militaire.<br /> <br /> Au Liban, la France traditionnelle alli&eacute;e des partis lib&eacute;raux et francophones libanais, se demande si, sous couvert de lutter contre une pr&eacute;tendue emprise du Hezbollah dans ce pays, l&#39;offensive men&eacute;e par MBS contre le premier ministre Hariri, l&#39;ayant pouss&eacute; &agrave; d&eacute;missionner et se r&eacute;fugier &agrave; Rihad, o&ugrave; il semble aujourd&#39;hui d&eacute;tenu, ne marque pas la volont&eacute; de la maison des Saoud de reprendre la main sur le Liban tout entier, ceci au d&eacute;triment des int&eacute;r&ecirc;ts fran&ccedil;ais.</p> <p>Le communiqu&eacute;, de fa&ccedil;on non conflictuelle, s&#39;est f&eacute;licit&eacute; de &quot; la strat&eacute;gie de d&eacute;veloppement &quot; du prince h&eacute;ritier d&eacute;finie dans sa &ldquo;vision 2030&rdquo; , ainsi que de &laquo;&nbsp;son discours sur l&rsquo;ouverture de son pays et l&rsquo;appui &agrave; un islam mod&eacute;r&eacute;&nbsp;&raquo;. Mais l&agrave; encore le communiqu&eacute; fait silence sur les doutes de la France quant &agrave; la viabilit&eacute; d&#39;une &laquo;&nbsp;vision&nbsp;&raquo; visant &agrave; remplacer le p&eacute;trole comme facteur de d&eacute;veloppement par de nouvelles sciences et technologies. Les Saoudiens seront incapables de le faire par eux-m&ecirc;mes faute de comp&eacute;tences.</p> <p>De m&ecirc;me, en France, on ne per&ccedil;oit pas clairement, quelles que soient les ambitions affich&eacute;es par MBS, comment le pays qui a toujours abondamment financ&eacute; et politiquement aid&eacute; le djihadisme islamique, cesserait de le faire. Comment notamment pourrait il se d&eacute;barrasser d&#39;un islam whahabite de plus en plus extr&eacute;miste, pr&eacute;sent dans l&#39;ensemble de la soci&eacute;t&eacute;. Concernant les m&oelig;urs, le fait d&#39;avoir autoris&eacute; les femmes &agrave; conduire des automobiles ne sera qu&#39;un alibi pour prot&eacute;ger voire renforcer la domination absolue des hommes.</p> <p><strong>Que deviendra MBS?</strong><br /> <br /> La visite de Emmanuel Macron, autant que l&#39;on puisse l&#39;interpr&eacute;ter sans conna&icirc;tre les pens&eacute;es et arri&egrave;res pens&eacute;es de ce dernier, vise &agrave; conforter l&#39;avenir de MBS. Celui-ci, malgr&eacute; les apparences d&eacute;coulant du succ&egrave;s momentan&eacute; de son &laquo;&nbsp;coup d&#39;&eacute;tat&nbsp;&raquo;, sous pr&eacute;texte de lutte anti-corruption, contre une partie de la monarchie et des pouvoirs jusqu&#39;ici dominants, n&#39;est en rien &agrave; l&#39;abri d&#39;un &eacute;ventuel &laquo;&nbsp;contre-coup d&#39;&eacute;tat&nbsp;&raquo; provenant des int&eacute;r&ecirc;ts momentan&eacute;ment &eacute;cart&eacute;s.<br /> <br /> On parle beaucoup de la possibilit&eacute; d&#39;une prise de pouvoir provenant de militaires humili&eacute;es par les &eacute;checs de la guerre au Yemen et les reculs, face notamment aux Turcs. Les g&eacute;n&eacute;raux saoudiens sont incapables de commander efficacement des forces sur le terrain, mais seraient parfaitement capables d&#39;un putsch comme il y en a eu de nombreux autres de par le monde. Derri&egrave;re les militaires se rassembleraient probablement les princes et hommes d&#39;affaires &eacute;vinc&eacute;s par MBS.</p> <p>M&ecirc;me s&#39;il n&#39;y avait pas de coup d&#39;&eacute;tat militaire, il pourrait y avoir un coup d&#39;&eacute;tat d&#39;inspiration whahabite qui mobiliserait tous les conservatismes refusant les r&eacute;formes que, pour son propre avenir politique, MBS voudrait imposer au pays.</p> <p>Mais dans de telles perspectives, comme l&#39;Arabie Saoudite n&#39;est qu&#39;un pion dans des affrontements g&eacute;opolitiques mondiaux la d&eacute;passant, l&#39;avenir de MBS ou celui de ses opposants d&eacute;pendra presqu&#39;exclusivement de la fa&ccedil;on dont les Etats-Unis pourront les utiliser dans leur volont&eacute; d&#39;&eacute;liminer l&#39;influence russe au Moyen-Orient.</p> <p><strong>Eliminer l&#39;influence russe</strong></p> <p>Jusqu&#39;&agrave; ce jour, le pouvoir saoudien s&#39;&eacute;tait inscrit en t&ecirc;te de la coalition sunnite visant &agrave; combattre ce que l&#39;on a nomm&eacute; l&#39;axe chitte, comprenant en premier lieu l&#39;Iran, l&#39;actuel gouvernement de Damas et certains repr&eacute;sentants de Bagdad. Cet axe ne se caract&eacute;rise pas seulement par des convictions religieuses &agrave; faibles cons&eacute;quences politiques, mais par la volont&eacute; de s&#39;affranchir de l&#39;influence am&eacute;ricaine qui jusqu&#39;&agrave; ces derniers temps avait mis l&#39;ensemble du Moyen-Orient au service des int&eacute;r&ecirc;ts politiques et p&eacute;troliers am&eacute;ricains. Les Russes, depuis l&#39;allocation de bases militaires par Damas et leurs interventions arm&eacute;es ayant r&eacute;ussi &agrave; sauver le pouvoir de Bashar el Assad, sont une composante essentielle de cet axe chiite s&#39;opposant &agrave; la coalition sunnite.</p> <p>Plus personne ne discute aujourd&#39;hui le fait que les Etats-Unis se soient engag&eacute;s depuis la fin de la 2e guerre mondiale dans un effort de longue haleine visant &agrave; neutraliser la Russie, seule puissance disposant d&#39;une arme nucl&eacute;aire suffisante pour leur tenir t&ecirc;te. Dans cette perspective, leur capacit&eacute; de mobiliser &agrave; leur service la totalit&eacute; de l&#39;Arabie saoudite a toujours constitu&eacute;, en dehors des enjeux p&eacute;troliers et &eacute;conomique, la raison essentielle de l&#39;alliance am&eacute;ricaine avec un pays par ailleurs aussi r&eacute;trograde.</p> <p>Il faut donc se demander, sans pouvoir apporter de r&eacute;ponse claire vu l&#39;opacit&eacute; du pouvoir saoudien, si le coup d&#39;&eacute;tat de MBS n&#39;aurait pas &eacute;t&eacute; provoqu&eacute;, ou tout au moins fortement aid&eacute;, par les services am&eacute;ricains au pr&eacute;texte de rallier &agrave; l&#39;influence am&eacute;ricaine les composantes les plus modernistes de la soci&eacute;t&eacute; saoudienne. Il est difficile en effet de croire que subitement un prince saoudien, aussi ambitieux soit-il, surnomm&eacute; r&eacute;cemment le prince rouge compte tenu de son ouverture apparente &agrave; une certaine forme de d&eacute;mocratie sociale, aurait pu d&eacute;cider seul de s&#39;opposer &agrave; une partie tr&egrave;s puissante de la monarchie saoudienne, et plus encore r&eacute;ussir &agrave; le faire.</p> <p>Si donc comme il est probable, Washington continuait &agrave; soutenir de multiples fa&ccedil;ons MBS contre des opposants rest&eacute;s tr&egrave;s puissants, ledit MBS n&#39;aurait pas trop d&#39;inqui&eacute;tude &agrave; avoir concernant sa possibilit&eacute; de s&#39;imposer &agrave; la totalit&eacute; du Royaume et les multiples princes dont il a fait ses ennemis. Ceci d&#39;autant plus qu&#39;il continuera &agrave; apparaitre, y compris &agrave; Tel Aviv, comme un adversaire d&eacute;termin&eacute; de l&#39;Iran</p> <p>Les choses seraient tr&egrave;s diff&eacute;rentes si Washington d&eacute;couvrait que MBS pourrait &ecirc;tre d&#39;une certaine fa&ccedil;on influenc&eacute; par Moscou et indirectement par l&#39;Iran dont Donald Trump affirme vouloir la perte. Ceci paraissait inimaginable jusqu&#39;&agrave; ces derniers temps. Cependant Vladimir Poutine a fait r&eacute;cemment quelques avances au Royaume, qui &eacute;t&eacute; bien accueillies. &nbsp;La&nbsp;visite&nbsp;du roi Salman &agrave;&nbsp;Moscou le 5 octobre, a constitu&eacute; la premi&egrave;re venue officielle d&#39;un dirigeant saoudien en Russie. Elle a marqu&eacute; la volont&eacute; russe de se rapprocher du monde sunnite, et celle du Roi Salman, avec l&#39;appui russe, de s&#39;opposer &agrave; l&#39;influence grandissante de l&#39;Iran. A la suite de cette visite a &eacute;t&eacute; d&eacute;finitivement sign&eacute; l&#39;accord permettant &agrave; Rihad de se doter de missiles russes S.400. Il est vrai que ceux-ci ne pourraient &ecirc;tre utilis&eacute;s que contre d&#39;&eacute;ventuels missiles iraniens ou venant du Hezbollah,&nbsp; ce dont le Pentagone se r&eacute;jouirait.</p> <p>Ceci ne signifie pas que l&#39;alliance russo iranienne sera remise en question ni que l&#39;Arabie se rangera subitement du c&ocirc;t&eacute; russe. &nbsp;Mais ces divers &eacute;l&eacute;ments ne doivent pas manquer d&#39;inqui&eacute;ter Washington. Dans ce cas, MBS pourrait perdre brutalement l&#39;appui am&eacute;ricain et se retrouver &agrave; son tour dans des ge&ocirc;les saoudiennes. Ni la Russie, ni moins encore la France, &agrave; d&eacute;faut d&#39;interventions militaires improbables, ne pourraient alors le sauver</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></p> <p>06/11 <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2749&amp;r_id=&amp;t=Changement%20de%20cap%20en%20Arabie%20Saoudite">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2749&amp;r_id=&amp;t=Changement%20de%20cap%20en%20Arabie%20Saoudite</a>?</p> <p>08/11 <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2751&amp;r_id=&amp;t=Le%20conflit%20Iran%20Arabie%20Saoudite%20va-t-il%20prendre%20de%20l%27ampleur">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2751&amp;r_id=&amp;t=Le%20conflit%20Iran%20Arabie%20Saoudite%20va-t-il%20prendre%20de%20l%27ampleur</a>?</p> <p><strong>Note</strong><br /> <br /> Sans partager n&eacute;cessairement en tous points l&#39;analyse d&#39;Alexandre del&nbsp;Valle, nous conseillons la lecture de son article bien document&eacute;&nbsp;</p> <p><em><a href="http://www.atlantico.fr/rdv/geopolitico-scanner/tres-bonne-nouvelle-qui-pourrait-se-cacher-derriere-coups-force-mbs-prince-heritier-saoudien-mohammed-ben-salman-alexandre-del-3221429.html">http://www.atlantico.fr/rdv/geopolitico-scanner/tres-bonne-nouvelle-qui-pourrait-se-cacher-derriere-coups-force-mbs-prince-heritier-saoudien-mohammed-ben-salman-alexandre-del-3221429.html</a></em></p> Fri, 10 Nov 2017 23:00:00 GMT L'armée américaine en Afrique. Contre le terrorisme ou contre la Chine&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2740 2740 <br /><p>Pourtant pr&egrave;s de 5 000 Am&eacute;ricains d&eacute;pendant du d&eacute;partement d&#39;&Eacute;tat &agrave; la D&eacute;fense sont aujourd&#39;hui d&eacute;ploy&eacute;s en Afrique. Militaires ou contractuels civils, ils sont avant tout affect&eacute;s &agrave; la lutte contre ce que les Etats-Unis&nbsp; nomment &laquo;&nbsp;la lutte contre le terrorisme&nbsp;&raquo;. Ceci notamment au Niger, au Cameroun ou dans la r&eacute;gion des Grands lacs.</p> <p>Le commandement militaire am&eacute;ricain en Afrique dit AFRICOM y avait pourtant mis en place plusieurs centaines d&rsquo;hommes, appartenant aux Forces Sp&eacute;ciales (dits B&eacute;rets Verts) ou a des unit&eacute;s r&eacute;guli&egrave;res, en soutien de ce qui a &eacute;t&eacute; nomm&eacute;&nbsp; la lutte contre les djihadistes au Sahel. Ils sont l&agrave; officiellement en soutien des unit&eacute;s fran&ccedil;aises ou appartenant &agrave; d&rsquo;autres pays africains, engag&eacute;es dans la lutte contre Daesh en Afrique sah&eacute;lienne.</p> <p>&nbsp;Les Am&eacute;ricains comptent m&ecirc;me ouvrir une base a&eacute;rienne dans la r&eacute;gion d&rsquo;Agadez, dans le nord du pays. Cette base devrait servir de support aux interventions de l&rsquo;AFRICOM, visant le Mali, le Tchad, le Burkina Faso et la Libye, o&ugrave; ils effectuent d&rsquo;ores et d&eacute;j&agrave; des frappes a&eacute;riennes. Il s&rsquo;agit notamment de renseignement, formation, pilotage de drones&hellip; Au Sahel comme dans le bassin du lac Tchad, notamment au Cameroun, les Am&eacute;ricains sont pr&eacute;sents dans tous les secteurs. Ils sont cens&eacute;s collaborer avec les Fran&ccedil;ais. Ainsi le 4 octobre, ce sont d&rsquo;ailleurs les forces a&eacute;riennes de l&rsquo;op&eacute;ration Barkhane qui ont &eacute;t&eacute; appel&eacute;es en soutien de la patrouille attaqu&eacute;e par les djihadistes &agrave; la fronti&egrave;re malienne.</p> <p>Le pr&eacute;sident am&eacute;ricain Donald Trump, comme son pr&eacute;d&eacute;cesseur Barack Obama, n&rsquo;en ignorent rien. Le 6 juin 2017, <a href="https://www.whitehouse.gov/the-press-office/2017/06/06/text-letter-president-speaker-house-representatives-and-president-pro">dans une lettre au Congr&egrave;s</a>, Trump &nbsp;d&eacute;taillait ainsi les diff&eacute;rents th&eacute;&acirc;tres d&rsquo;intervention &laquo;&nbsp;contre-terroristes&nbsp;&raquo; n&eacute;cessitant la pr&eacute;sence de troupes. Il s&rsquo;agit notamment de l&rsquo;Afrique de l&rsquo;Est, Djibouti (o&ugrave; les &Eacute;tats-Unis entretiennent plus de 2 000 hommes dans le camp Lemonnier), en Libye, dans le bassin du lac Tchad (face &agrave; Boko Haram), en Ouganda, Soudan du Sud, RDC, Centrafrique (contre la Lord&rsquo;s Resistance Army) ou m&ecirc;me en &nbsp;&Eacute;gypte. &nbsp;</p> <p>Trump a cependant feint l&rsquo;ignorance, ou bien la Lettre au Congr&egrave;s lui aurait &eacute;t&eacute; impos&eacute;e par les g&eacute;n&eacute;raux. Il a dit ceci &nbsp;<em>: &ldquo;I have generals that are great generals. These are great fighters; these are warriors. I gave them authority to do what&rsquo;s right so that we win.&rdquo;</em></p> <p><strong>L&#39;Afrique doit se m&eacute;fier</strong></p> <p>Ceci dit, les Etats africains comme la France elle-m&ecirc;me devraient se m&eacute;fier. Washington ne va-il pas conduire en Afrique, par l&rsquo;interm&eacute;diaire d&rsquo;AFRICOM,&nbsp; les m&ecirc;mes interventions catastrophiques ayant eu pour r&eacute;sultats&nbsp; au Moyen Orient la destruction d&rsquo;Etats solides, g&eacute;n&eacute;rant &agrave; la place des dizaines de milliers de morts, des dizaines de millions de r&eacute;fugi&eacute;s et quelques dizaines de milliers de djihadistes.</p> <p>.Le r&eacute;alisme devrait montrer qu&rsquo;en Afrique dor&eacute;navant sont &agrave; &oelig;uvre les m&ecirc;mes int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;ostrat&eacute;giques qu&rsquo;au Moyen-Orient. Dans cette r&eacute;gion, il s&rsquo;agissait de combattre l&rsquo;influence russe. En Afrique c&rsquo;est le d&eacute;but d&rsquo;influence chinoise qu&rsquo;il faut d&eacute;sormais combattre. Au d&eacute;but de l&rsquo;ann&eacute;e, le g&eacute;n&eacute;ral am&eacute;ricain &nbsp;Thomas Waldhauser,&nbsp; commandant l&rsquo;AFRICOM, n&rsquo;a pas cach&eacute; que pour y maintenir les valeurs d&eacute;mocratiques, la transparence et la bonne gouvernance d&eacute;fendues par la pr&eacute;sence am&eacute;ricaine, il fallait dor&eacute;navant s&rsquo;en prendre directement &agrave; la Chine. Celle-ci, selon lui, par le commerce, l&rsquo;exploitation des ressources naturelles et les ventes d&rsquo;armes, risquait de remettre en cause ces valeurs d&eacute;mocratiques, ainsi que la pr&eacute;sence am&eacute;ricaine.</p> <p>Il est de fait, crime impardonnable, que la Chine est devenue depuis 2009 le plus grand partenaire commercial du Continent, le chiffre d&rsquo;affaire &eacute;tant pass&eacute; de 10 milliards de dollars en 2000 &agrave; 220 en2014. Plus r&eacute;cemment, comme nous l&rsquo;avons relat&eacute; dans de pr&eacute;c&eacute;dents articles, le pr&eacute;sident chinois Xi Jinping s&rsquo;&eacute;tait engag&eacute; &agrave; contribuer pour 60 milliards au d&eacute;veloppement des infrastructures en Afrique &ndash; objectif dans lequel Washington n&rsquo;avait jamais investi le moindre dollar.</p> <p>Au plan militaire, la d&eacute;cision chinoise d&rsquo;ouvrir une base navale &agrave; Djibouti avait sem&eacute; l&rsquo;alerte dans les bases militaires a&eacute;ro-navales et terrestres am&eacute;ricaines pr&eacute;sentes non seulement dans ce port mais dans toute l&rsquo;Afrique. On peut doter cependant que la Chine, d&eacute;j&agrave; occup&eacute;e &agrave; faire face &agrave; une offensive am&eacute;ricaine de grande ampleur en Mer de Chine, puisse consacrer beaucoup de soldats &agrave; la conqu&ecirc;te de l&rsquo;Afrique. Ce qui n&rsquo;est pas le cas de l&rsquo;AFRICOM et plus g&eacute;n&eacute;ralement des Etats-Unis, tr&egrave;s largement la premi&egrave;re puissance militaire de la plan&egrave;te.</p> <p>Emmanuel Macron, se voulant comme son pr&eacute;d&eacute;cesseur grand d&eacute;fenseur de la lutte contre le terrorisme au Sahel, ignore-t-il tout ceci ?</p> <p>1) voir notamment Jeune Afrique<br /> <br /> <a href="http://www.jeuneafrique.com/480547/politique/niger-des-soldats-nigeriens-et-americains-tues-dans-une-embuscade-a-la-frontiere-avec-le-mali/">http://www.jeuneafrique.com/480547/politique/niger-des-soldats-nigeriens-et-americains-tues-dans-une-embuscade-a-la-frontiere-avec-le-mali/</a></p> Thu, 26 Oct 2017 23:00:00 GMT Le nécessaire renforcement de la marine militaire française http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2737 2737 <br /><p><br /> <img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/bpc.jpg" style="height:400px; width:650px" /></p> <p><em>Image Un BPC (B&acirc;timent de Projection et de Commandement) escort&eacute; par une FDA (Fr&eacute;gate de D&eacute;fense A&eacute;rienne) et une FREMM&nbsp;(Fr&eacute;gate multi-missions)</em></p> <p>Pour en savoir plus sur cette question essentielle en mati&egrave;re de d&eacute;fense, on se r&eacute;f&eacute;rera &agrave; un excellent article publi&eacute; par notre confr&egrave;re Mer et Marine.<br /> <br /> Pr&eacute;cisons que la France est &agrave; peu pr&egrave;s la seule &agrave; entretenir une force navale capable de missions minimum de d&eacute;fense, non seulement du pays mais des autres Etats europ&eacute;ens. La Grande Bretagne dispose d&#39;importants moyens, mais il est impossible se savoir aujourd&#39;hui, dans le cadre du Brexit, ce &agrave; quoi ils seront affect&eacute;s.<br /> <br /> Pr&eacute;cisons aussi que si la France,&nbsp; n&#39;ayant pas renonc&eacute; &agrave; une activit&eacute; militaire dans l&#39;Otan, est oblig&eacute;e par les Etats-Unis, , &agrave; consacrer des moyens destin&eacute;s aux activit&eacute;s d&eacute;fensives et offensives anti-russes, elle a ses propres besoins de marine militaire.<br /> <br /> Ceci notamment compte-tenu de l&#39;&eacute;tendue de son domaine outre-mer, tant dans l&#39;Atlantique qu&#39;en M&eacute;diterran&eacute;e, mais aussi compte tenu de nouvelles menaces pouvant venir d&#39;Etats p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s par un islam de combat ou d&#39;Etats voyous vivant de la contrebande maritime et du piratage.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> <br /> Mer et marine 05/10/2017&nbsp;</p> <p><a href="https://www.meretmarine.com/fr/content/la-marine-nationale-demande-le-retour-18-fregates-de-premier-rang">https://www.meretmarine.com/fr/content/la-marine-nationale-demande-le-retour-18-fregates-de-premier-rang</a></p> <p>* Sur un sujet voisin, voir, toujours de Mer et marine</p> <p><a href="https://www.meretmarine.com/fr/content/lonera-met-de-lintelligence-artificielle-sur-les-drones-maritimes">https://www.meretmarine.com/fr/content/lonera-met-de-lintelligence-artificielle-sur-les-drones-maritimes</a></p> <p>&nbsp;</p> Mon, 23 Oct 2017 23:00:00 GMT La Junte militaire au pouvoir à Washington http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2736 2736 <br /><p>Nous &eacute;crivions: &laquo;&nbsp;Nous pensons pour notre part que, quelles qu&#39;en aient &eacute;t&eacute; les raisons, le d&eacute;part de Steve Bannon permettra aux militaires (Les g&eacute;n&eacute;raux Kelly et McMaster &agrave; la Maison-Blanche, le g&eacute;n&eacute;ral Mattis au Pentagone) de contr&ocirc;ler directement la Maison Blanche et mettre le Pr&eacute;sident et l&#39;Administration f&eacute;d&eacute;rale au service de leurs objectifs.&nbsp;&raquo;&nbsp; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2665&amp;r_id">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2665&amp;r_id</a>=</p> <p>Par la suite nous avons pu nous demander si cette prise de pouvoir, totalement contraire aux r&egrave;gles de la d&eacute;mocratie repr&eacute;sentative, n&#39;&eacute;tait pas cependant un mal pour un bien. En effet, ces derni&egrave;res semaines, on a vu Donald Trump multiplier les d&eacute;clarations incendiaires &agrave; l&#39;&eacute;gard notamment de la Cor&eacute;e du Nord et de l&#39;Iran. Il a ainsi plusieurs fois menac&eacute; la Cor&eacute;e du Nord d&#39;une destruction totale si elle n&#39;abandonnait ses projets en mati&egrave;re de bombe thermonucl&eacute;aire et de missiles balistiques intercontinentaux.</p> <p>Cette destruction aurait n&eacute;cessairement fait appel &agrave; des armes nucl&eacute;aires au moins tactiques, dont les retomb&eacute;es seraient catastrophiques, non seulement pour les deux Cor&eacute;es, mais pour les pays voisins, notamment le Japon. Quant &agrave; attaquer l&#39;Iran, m&ecirc;me avec des armes conventionnelles, ce serait compte tenu des liens de ce pays avec la Russie, attaquer cette derni&egrave;re, avec les cons&eacute;quences que l&#39;on devine.</p> <p>Mais on a vu avec un certain soulagement que les tutelles militaires de Trump, notamment le trio des g&eacute;n&eacute;raux Kelly, McMaster et Mattis, &eacute;taient intervenus clairement pour expliquer qu&#39;ils emp&ecirc;cheraient Donald Trump de faire appel de fa&ccedil;on totalement n&eacute;gative &agrave; ses pouvoirs de chef des Arm&eacute;es. Trump a paru en tenir compte. Il a mis un b&eacute;mol ces derniers jours &agrave; ses propos irresponsables.</p> <p>On pourrait en cons&eacute;quence penser que, s&#39;il y avait eu en effet une prise de pouvoir &agrave; Washington par une junte militaire, ceci &nbsp;serait une bonne chose, vu d&#39;une part l&#39;irresponsabilit&eacute; croissante de Trump lui-m&ecirc;me et d&#39;autre part la d&eacute;mission compl&egrave;te des majorit&eacute;s r&eacute;publicaines et d&eacute;mocrates au Congr&egrave;s. Des membres influents de celui-ci ne cessent en effet, tant notamment dans les Chambres que dans les m&eacute;dias, de multiplier les appels &agrave; la guerre.</p> <p><strong>Les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains&nbsp;restent des va-t-en guerre</strong><br /> <br /> Mais si l&#39;on y regarde de plus pr&egrave;s, on voit que la Maison Blanche et ses tutelles&nbsp;militaires n&#39;ont jamais cess&eacute; de multiplier des man&oelig;uvres militaires dangereuses dirig&eacute;es contre Pyongyang, dont l&#39;arm&eacute;e n&#39;a pourtant rien de n&eacute;gligeable et que ces man&oelig;uvres pourraient pousser &agrave; des r&eacute;ponses de m&ecirc;me nature.</p> <p>Il y a pire. Les op&eacute;rations militaires am&eacute;ricaines dans le Pacifique sud, de plus en plus proches des fronti&egrave;res chinoises, ne diminuent pas. Au contraire. Il serait improbable que la marine et l&#39;aviation chinoises, bien que tr&egrave;s inf&eacute;rieures en force, continuent &agrave; ne pas r&eacute;agir. De proche en proche, ce serait une guerre au moins locale, avec la Chine, et sans doute aussi avec la Russie, qui en r&eacute;sulteraient.</p> <p>Ceci ne semble faire peur ni aux g&eacute;n&eacute;raux au pouvoir de fait &agrave; Washington, ni &agrave; l&#39;ensemble du Complexe militaro-diplomatico-industriel am&eacute;ricain. Ces perspectives de guerre, qui serait n&eacute;cessairement &agrave; terme de type nucl&eacute;aire, sont constamment &eacute;voqu&eacute;es avec faveur par la junte militaire et ses nombreux relais au Congr&egrave;s et dans les m&eacute;dias.</p> <p>La phobie anti-russe d&eacute;j&agrave; partout pr&eacute;valente s&#39;en trouve renforc&eacute;e. Si une telle guerre pouvait d&eacute;barrasser l&#39;Am&eacute;rique de Vladimir Poutine et de son armement nucl&eacute;aire, elle serait bienvenue. L&#39;opinion dominante semble ne tenir aucun compte, au m&eacute;pris de tout r&eacute;alisme, des certaines de millions de morts en r&eacute;sultant, y compris aux Etats-Unis. La junte au pouvoir &agrave; la Maison Blanche ne fait rien pour calmer le jeu. Il est vrai que pour des g&eacute;n&eacute;raux, bien &agrave; l&#39;abri dans des abris anti-atomiques, la guerre est une seconde nature.</p> <p>Quelques voix bien timides s&#39;&eacute;l&egrave;vent en ce moment aux Etats-Unis, pour protester contre le pouvoir pris par les militaires sur l&#39;ensemble de l&#39;Etat f&eacute;d&eacute;ral. Mais elles proviennent d&#39;une opposition lib&eacute;rale et libertaire ayant beaucoup de mal &agrave; se faire entendre.</p> <p>On lira ci-dessous deux articles d&eacute;non&ccedil;ant le processus de mise en place aux Etats-Unis d&#39;une dictature militaire. Ils n&#39;int&eacute;ressent semble-t-il que peu de lecteurs, tant en Am&eacute;rique qu&#39;en Europe. Devons-nous nous pr&eacute;parer au pire?</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></p> <p>Voir du World Socialist Web Site <em>The US lurches toward military dictatorship 23 October 2017</em><br /> <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/10/23/pers-o23.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/10/23/pers-o23.html</a></p> <p>&nbsp;et de Moon of Olabama &quot;<em>Above All&quot; - The Junta Expands Its Claim To Power </em><em>October 21, 2017</em><em> </em><br /> <a href="http://www.moonofalabama.org/2017/10/above-all-the-junta-expands-its-claim-to-power.html#more">http://www.moonofalabama.org/2017/10/above-all-the-junta-expands-its-claim-to-power.html#more</a><a href="http://www.moonofalabama.org/2017/10/above-all-the-junta-expands-its-claim-to-power.html#more">:</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Sun, 22 Oct 2017 23:00:00 GMT Essais nucléaires nord-coréens: Pyongyang joue avec le feu. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2732 2732 <br /><p><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/2017.10.20northkoreachart_0.JPG" style="height:565px; width:500px" /></p> <p>Mais une menace d&#39;une bien plus grande ampleur pourrait affecter les deux Cor&eacute;es et la Chine voisine. Celle-ci d&#39;ailleurs s&#39;en inqui&egrave;te. Elle vient de fermer une partie de sa fronti&egrave;re avec la Cor&eacute;e du Nord et pr&eacute;voit la mise en place d&#39;observatoires de radiation nucl&eacute;aire sur celle-ci. Ceci parce que le massif montagneux sous lequel, par des r&eacute;seaux de tunnel, la Cor&eacute;e du Nord a r&eacute;alis&eacute; 5 de ses 6 essais de bombes nucl&eacute;aires, serait menac&eacute;e d&#39;effondrement. Il en r&eacute;sulterait la production d&#39;un vaste nuage de radiations atomique qui d&eacute;vasterait toutes les zones g&eacute;ographiques proches. 2).</p> <p>Des scientifiques ind&eacute;pendants viennent de confirmer la crainte d&eacute;j&agrave; ancienne de P&eacute;kin. Le mont Mantap haut d&#39;environ 2.000 m (7.200 pieds) sous lequel les essais ont &eacute;t&eacute; r&eacute;alis&eacute;s, souffrirait d&#39;un mal qualifi&eacute; de &laquo;&nbsp;syndrome de la montagne fatigu&eacute;e&nbsp;&raquo; (tired mountain syndrome). Il se traduirait par des tremblements de terre importants survenant lors des essais nucl&eacute;aires nord-cor&eacute;ens. Depuis, la montagne, qui n&#39;&eacute;tait pas connue pour son activit&eacute; s&eacute;ismique, a souffert de plusieurs glissements de terrain et tremblements de terre ult&eacute;rieurs survenant spontan&eacute;ment.</p> <p>On peut craindre qu&#39;&agrave; la suite d&#39;un nouvel essai nucl&eacute;aire sur le site des essais ( Punggye-ri) , ou m&ecirc;me spontan&eacute;ment, une partie de la montagne ne s&#39;effondre avec des r&eacute;sultats catastrophiques. Pyongyang courra-t-il ce risque s&#39;il d&eacute;cidait de tester de nouvelles bombes thermonucl&eacute;aires?</p> <p>Inutile de dire que si les Etats-Unis d&eacute;cidaient de bombarder le site des essais, l&#39;effet en serait &eacute;quivalent &agrave; l&#39;explosion d&#39;une bombe thermonucl&eacute;aire de forte puissance.&nbsp;<br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></p> <p>1) Voir<a href="https://fr.sputniknews.com/international/201710191033518382-coree-nord-usa-menaces/">&nbsp;https://fr.sputniknews.com/international/201710191033518382-coree-nord-usa-menaces/</a><br /> <br /> 2)&nbsp;<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/Voir%20http://www.zerohedge.com/news/2017-10-20/tired-mountain-syndrome-north-koreas-nuclear-test-site-headed-deadly-collapse">Voir http://www.zerohedge.com/news/2017-10-20/tired-mountain-syndrome-north-koreas-nuclear-test-site-headed-deadly-collapse</a></p> Fri, 20 Oct 2017 23:00:00 GMT Trump prépare-t-il sa guerre contre l'Iran&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2727 2727 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">Conclu &agrave; Vienne en juillet 2015 par l&rsquo;Iran avec les cinq membres permanents du Conseil de s&eacute;curit&eacute; de l'ONU (&Eacute;tats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l&rsquo;Allemagne, le Plan global d&rsquo;action commun (PGAC ou JCPOA Deal) pr&eacute;voit une lev&eacute;e progressive et conditionnelle des sanctions en &eacute;change de la garantie que T&eacute;h&eacute;ran ne se dotera pas de l&rsquo;arme atomique.<br style="mso-special-character:line-break" /> </font> <font size="2" face="Arial"><br /> Cela faisait quelques semaines que Donald Trump avait fait pr&eacute;voir ce retrait d&rsquo;un accord qu&rsquo;il pr&eacute;tendait&nbsp;&laquo;&nbsp;mal fait&nbsp;&raquo;. Mais les observateurs internationaux affirment que l&rsquo;Iran respecte strictement les termes dudit accord.<br /> <br /> L&rsquo;on s&rsquo;interroge dans les chancelleries. S&rsquo;agit-il d&rsquo;un premier pas vers une guerre am&eacute;ricaine<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>contre l&rsquo;Iran, annonc&eacute;e d&egrave;s avant son &eacute;lection par Trump&nbsp;? Cette guerre, provoquant quasi in&eacute;vitablement une riposte russe, pourrait conduire &agrave; une guerre mondiale.<span style="mso-spacerun:yes"> <br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">Le risque existe. M&ecirc;me le quatuor de g&eacute;n&eacute;raux exer&ccedil;ant un contr&ocirc;le permanent sur les d&eacute;cisions de Trump s&rsquo;en inqui&egrave;tent. Ils discutent de plus en plus de la possibilit&eacute; de forcer Trump &agrave; d&eacute;missionner, au vu de ses d&eacute;cisions irresponsables. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">En attendant, la d&eacute;cision am&eacute;ricaine de retrait ne pourra que consolider l&rsquo;accord entre pays chiites et Moscou, rejoint par de plus en plus de pays sunnites. Cet accord fait de Vladimir Poutine, comme nous l&rsquo;avions pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute;, l&rsquo;arbitre incontest&eacute; au Moyen-Orient. <br /> <br /> Scott Bennett, pour The Duran, sugg&egrave;re le 14/10 que, pour affermir ce r&ocirc;le d'arbitre, Vladimir Poutine organise une rencontre entre Trump, Hassan Rohani (Iran) et lui pour examiner calmement en quoi le JCPOA pourrait &ecirc;tre am&eacute;lior&eacute; marginalement. Si Trump la refusait, il montrerait au monde qu'il veut vraiment la guerre. Alors, il faudrait, y compris et surtout en Europe, se pr&eacute;parer au pire. Une telle perspective est-elle cr&eacute;dible? On peut en douter. </font><font size="2" face="Arial"><a href="http://theduran.com/the-jcpoa-deal-what-should-iran-russia-and-america-do/">http://theduran.com/the-jcpoa-deal-what-should-iran-russia-and-america-do/<br /> </a></font></p> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">Seul Isra&euml;l, enferm&eacute; dans une alliance su</font>icidaire avec les Etats-Unis, peut aujourd'hui se r&eacute;jouir du retrait am&eacute;ricain.</p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--> Fri, 13 Oct 2017 23:00:00 GMT Unesco. L'erreur grave d' Israël http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2726 2726 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p class="MsoNormal"><font size="2">Mais fallait-il pour autant quitter l&rsquo;Unesco, et renoncer ce faisant &agrave; s&rsquo;y faire entendre&nbsp;? Les absents ont toujours tort. Fallait-il surtout le faire apr&egrave;s qu&rsquo;un canard boiteux tel que Trump, pouss&eacute; par un lobby juif totalement irresponsable, l&rsquo;Aipac, l&rsquo;ai fait avant lui, en se pr&eacute;tendant au service de la d&eacute;fense d&rsquo;Isra&euml;l&nbsp;?<br style="mso-special-character:line-break" /> </font> <font size="2"><br /> Certainement pas. Ce faisant, il s&rsquo;est plac&eacute;e sous l&rsquo;aile d&rsquo;une puissance de plus en plus incapable d&rsquo;agir efficacement au Moyen Orient. De plus, ni la force militaire des Etats-Unis, ni celle d&rsquo;Isra&euml;l, ne pourront avoir la moindre influence dans un conflit qui se situe au niveau des symboles, et qui est essentiellement diplomatique.<br style="mso-special-character:line-break" /> </font> <font size="2"><br /> Isra&euml;l, au lieu de se laisser entrainer par Trump dans des guerres <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>avec la Russie et la Chine, aurait du au contraire se rapprocher de ces deux puissances. Celles-ci, &eacute;galement mal servies au sein de l&rsquo;Unesco actuelle, o&ugrave; elles n&rsquo;ont pratiquement aucun poids, auraient pu , conjointement avec Isra&euml;l ainsi qu&rsquo;avec d&rsquo;autres grands pays comme l&rsquo;Inde &eacute;galement mal trait&eacute;e &agrave; l&rsquo;Unesco, s&rsquo;arranger pour y renverser les majorit&eacute;s et pousser l&rsquo;institution <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>internationale &agrave; prendre des positions plus &eacute;quilibr&eacute;s, respectant Isra&euml;l et sa survie.</font></p> <font size="2"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2">&nbsp;La France, qui cherche actuellement &agrave; prendre la pr&eacute;sidence de l&rsquo;Unesco, aurait pu aussi &ecirc;tre appel&eacute;e &agrave; l&rsquo;aide. Malheureusement pour Isra&euml;l, ayant jou&eacute; sans discernement la carte Trump, son avenir dans le monde, et pas seulement &agrave; l&rsquo;Unesco, est d&eacute;sormais de plus en plus li&eacute; aux acrobaties dangereuses et inefficaces du pr&eacute;sident am&eacute;ricain <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>et de certains de ses g&eacute;n&eacute;raux. </font></p> <font size="2"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2">&nbsp;</font></p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if !mso]><objectclassid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object><style>st1:*{behavior:url(#ieooui) }</style><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--> Thu, 12 Oct 2017 23:00:00 GMT Trump va-t-il envahir Cuba? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2720 2720 <br /><font size="2" face="Arial">Ceci malgr&eacute; la totale libert&eacute; qu'il a eu d'enqu&ecirc;ter, incluant l'appel &agrave; des sp&eacute;cialistes de l'ou&iuml;e et de la transmission du son. Quelques diplomates canadiens auraient souffert de troubles semblables. </font> <p><font size="2" face="Arial">Bien &eacute;videmment, Ra&uacute;l Castro avait affirm&eacute; d'embl&eacute;e que ni lui ni ses services n'avaient la moindre responsabilit&eacute; dans cette affaire. D'autant plus qu'au moment o&ugrave; les relations am&eacute;ricano-cubaines &eacute;taient en voie d'am&eacute;lioration, &agrave; la satisfaction de deux parties, il n'aurait eu aucun d&eacute;sir de revenir &agrave; une situation de guerre froide. Mais bien &eacute;videmment aussi, personne aux Etats-Unis ne l'a cru. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A la suite de l'incident, le D&eacute;partement d'Etat a annonc&eacute; qu'il retirait 60% de ses diplomates &agrave; la Havane et invit&eacute; les touristes am&eacute;ricains &agrave; ne pas se rendre dans l'ile. Cuba n'a pris &agrave; ce jour aucune mesure de r&eacute;torsion. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'organisation dite U.S. Foreign Service Association repr&eacute;sentative des diplomates am&eacute;ricains a vivement protest&eacute; contre la d&eacute;cision du D&eacute;partement d'Etat. De m&ecirc;me les agences de voyages et compagnies a&eacute;riennes, qui avaient transport&eacute; &agrave; Cuba plus de 600.000 touristes, ont indiqu&eacute; qu'aucun d'eux ne s'&eacute;tait plaint de troubles analogues &agrave; ceux ressentis par les diplomates. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Rappelons qu'&agrave; la fin de 2016, une petite partie du personnel diplomatique am&eacute;ricain &agrave; la Havane s'&eacute;tait plainte de naus&eacute;es, maux de t&ecirc;tes et pertes d'audition. Le gouvernement am&eacute;ricain avait indiqu&eacute; qu'apr&egrave;s examen, les individus concern&eacute;s avaient souffert d'atteintes c&eacute;r&eacute;brales faibles, de type post-traumatique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Des hypoth&egrave;ses conspirationnistes ont sugg&eacute;r&eacute; que ces troubles avaient &eacute;t&eacute; provoqu&eacute; par l'installation de mat&eacute;riels de nature encore inconnus, provenant soit de services cubains voulant revenir &agrave; l'&eacute;poque ant&eacute;rieure &agrave; Obama, soit par des services am&eacute;ricains ayant le m&ecirc;me objectif, soit m&ecirc;me par des agents russes. Mais aucune preuve pr&eacute;cise concernant la nature de ces mat&eacute;riels n'a &eacute;t&eacute; apport&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On peut l&eacute;gitimement s'&eacute;tonner de constater que les services am&eacute;ricains dot&eacute;s des technologies les plus modernes pour d&eacute;tecter les &eacute;v&egrave;nements &eacute;lectroniques, quels qu'ils soient et o&ugrave; qu'ils se produisent, n'aient jamais pu ou voulu apporter la moindre preuve d'une agression cubaine. L'hypoth&egrave;se d'une coup mont&eacute; par ces services commence &agrave; se r&eacute;pandre. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Donald Trump pourrait parfaitement &ecirc;tre &agrave; l'origine de ce coup. Manifestement, certains de ses conseillers ne se sont jamais satisfaits de la d&eacute;tente avec Cuba impos&eacute;e pr&eacute;c&eacute;demment par Obama. Il en a &eacute;t&eacute; de m&ecirc;me du puissant lobby am&eacute;ricano-cubain implant&eacute; &agrave; Miami. Le blocus convenait parfaitement &agrave; ses affaires. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On peut se demander si Trump ne pr&eacute;pare pas en fait une invasion et occupation de Cuba par des troupes am&eacute;ricaines. Ce serait un exploit qui lui poserait moins de difficult&eacute;s que l'occupation du Nord Vietnam. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> Fri, 06 Oct 2017 23:00:00 GMT Psychotropes, meurtres et terrorisme. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2718 2718 <br /><p align="left"><font size="2">M&ecirc;me si dans le cas de Stephen Paddock, celui-ci avait utilis&eacute; pour se procurer le valium une ordonnance m&eacute;dicale, il aurait pu aussi bien acheter cette sp&eacute;cialit&eacute; ou tout autre psychotrope dans un supermarch&eacute; sans aucune formalit&eacute; 2). </font></p> <p align="left"><font size="2">Il faut se demander si les autres tueurs en s&eacute;rie ne sont pas eux aussi sous l'emprise de tels m&eacute;dicaments. Les auteurs d'attentats terroristes islamistes pourraient eux-aussi &ecirc;tre drogu&eacute;s pour accepter de se suicider de cette fa&ccedil;on. Les organisations terroristes islamiques font circuler et procurent ces produits, obtenus par contrebande, dans les milieux qu'elles veulent p&eacute;n&eacute;trer, notamment dans les banlieues dites sensibles. Il est vraisemblables que leurs &eacute;missaires locaux les fournissent en priorit&eacute; aux individus d&eacute;j&agrave; identifi&eacute;s par eux comme mal adapt&eacute;s psychiquement ou socialement. <br /> <br /> Sans doute faudrait-il mieux r&egrave;glementer et mieux contr&ocirc;ler les m&eacute;decins qui les prescrivent, ou les pharmacies qui les d&eacute;livrent. Mais ceci para&icirc;t tr&egrave;s difficile en l'&eacute;tat du droit, compte-tenu du tr&egrave;s grand nombre de personnes qui les consomment en exc&egrave;s dans nos soci&eacute;t&eacute;s d&eacute;j&agrave; malades. <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>L'Europe</strong></font></font></p> <p align="left"><font size="2">Dans la plupart des pays europ&eacute;ens. les armes ne sont pas en vente libre &ndash; la commercialisation des armes de guerre y est d'ailleurs interdite &ndash; et les m&eacute;dicaments potentiellement dangereux ne sont d&eacute;livr&eacute;s que sur ordonnance par les pharmaciens.</font></p> <p align="left"><font size="2">Certes aujourd'hui, les trafics divers concernant ces produits en rendent l'acc&egrave;s plus facile, mais ces trafics n'int&eacute;ressent encore qu'une minorit&eacute; de la population. Cela ne durera pas. Que ce soit les grands distributeurs de type super-march&eacute;s ou ceux utilisant massivement internet comme Amazon 3), ils fourniront bient&ocirc;t &agrave; tous les citoyens, sans contr&ocirc;le et au nom du profit, les armes et poisons divers dont ceux-ci auront besoin pour se d&eacute;truire. </font></p> <p align="left"><font size="2">Que devraient faire les Pouvoirs Publics s'ils voulaient r&eacute;ellement continuer &agrave; prot&eacute;ger la soci&eacute;t&eacute; europ&eacute;enne? Concernant les produits pharmaceutiques dangereux, rien ne sera malheureusement faisable dans un monde num&eacute;rique globalis&eacute; comme le n&ocirc;tre. Par contre, il faudrait continuer &agrave; proscrire la vente libre des armes &agrave; feu. Mais les fabricants et revendeurs de celles-ci exercent de fortes pressions, accompagn&eacute;es d'arguments &laquo;&nbsp;&eacute;lectoraux&nbsp;&raquo;, sur les Etats qui maintiennent de telles interdictions pour qu'elles soient lev&eacute;es.</font></p> <font size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-style: normal"><br /> <br /> 1) Voir <a href="http://theduran.com/confirmed-vegas-shooting-suspect-proscribed-dangerous-drugs-just-like-many-previous-mass-shooters/">http://theduran.com/confirmed-vegas-shooting-suspect-proscribed-dangerous-drugs-just-like-many-previous-mass-shooters/</a></span></em></font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font><font size="2"> <br /> 2) Un rapport du <em>Nevada Prescription Monitoring Program</em> obtenu mardi 03/10 a confirm&eacute; que Paddock s'&eacute;tait fait prescrire le 21/06 cinquante doses de 10-milligrammes de diazepam, dit aussi Valium, par son m&eacute;decin, le Dr S.W. Ceci pourrait confirmer la th&egrave;se qu'il &eacute;tait sous influence de ce produit, &eacute;ventuellement pris &agrave; forte dose les jours pr&eacute;c&eacute;dant son passage &agrave; l'acte. <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/lasvegas.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/lasvegas.htm<br /> </a><br /> 3) La firme </font><font size="2">Amazon, outre qu'elle &eacute;chappe presque totalement &agrave; l'imp&ocirc;t, fournit ainsi en libre acc&egrave;s diff&eacute;rents marques de valium. Voyez par exemple cette offre entre autres:<br /> <br /> <em><font color="#990000">Dilamel - Bouroff 60 caps. It is natural &quot;Valium&quot; soothing effect is often used against anxiety, muscle tension...<br /> de B.U.L<br /> EUR 7,63<br /> Plus que 13 ex. Commandez vite ! </font></em><br /> </font> <p><br /> <br /> </p> Tue, 03 Oct 2017 23:00:00 GMT Détruire le fascisme islamique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2714 2714 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171002141112_Zineb.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="left"><font size="2">Mais au soir de l'attentat de Marseille, les plus &eacute;minents repr&eacute;sentants de cette soci&eacute;t&eacute; fran&ccedil;aise, le pr&eacute;sident de la R&eacute;publique et le ministre de l'Int&eacute;rieur, n'ont eu que des mots pudiques. Ils ont plaint les victimes, exprim&eacute; leur indignation mais rien ajout&eacute; de pr&eacute;cis concernant le manieur de couteau, notamment concernant sa religion.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">De m&ecirc;me la t&eacute;l&eacute;vision officielle, si elle a signal&eacute; l'attentat, s'est surtout appesantie sur l'accident survenu au stade d'Amiens ou sur le r&eacute;f&eacute;rendum catalan. Seule BFMTv a eu le courage de donner largement la parole &agrave; Zineb El rhazoui. Les t&eacute;l&eacute;spectateurs de cette chaine, qui pour la plupart ne la connaissaient pas (silence officiel prudent), ont d&eacute;couvert cette jeune marocaine, rescap&eacute;e de la tuerie de Charlie Hebdo, titulaire entre autres dipl&ocirc;mes d'une Licence en Lettres arabes, musulmane d'origine mais d&eacute;sormais s'affirmant ath&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Son livre, D&eacute;truire le fascisme islamique, date d&eacute;j&agrave; d'un an, mais comme l&agrave; encore un silence bien pensant avait accueilli ce livre dans tous les bons milieux, ses propos v&eacute;h&eacute;ments, inspir&eacute;s de son livre, ont certainement provoqu&eacute; une vive surprise, et sans doute entrain&eacute; beaucoup d'approbations. Nous ne pouvons ici que nous y associer. La tol&eacute;rance extr&ecirc;me, faite de peur et d'int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;lectoraux bien compris, accueillant toutes les manifestations par lesquelles l'islam &ndash; et pas seulement l'islam radical, a d&eacute;clar&eacute; la guerre &agrave; l'Occident, conduira rapidement cette soci&eacute;t&eacute;, la n&ocirc;tre, &agrave; un v&eacute;ritable autog&eacute;nocide. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"> Zineb El Rhazoui mentionne ainsi la bienveillance par laquelle la RATP, pour ne citer qu'elle, tol&egrave;re qu'un conducteur s'affirmant musulman refuse d&eacute;sormais de conduire un autobus pr&eacute;c&eacute;demment conduit par une femme. Elle la compare &agrave; la bienveillance par laquelle les premi&egrave;res manifestations du nazisme, jug&eacute;es anodines, avaient &eacute;t&eacute; accueillies par la soci&eacute;t&eacute; allemande de l'&eacute;poque. On sait ce qu'il en a &eacute;t&eacute;. Le m&ecirc;me sort nous menace et en France les femmes en seront les premi&egrave;res victimes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"> Zineb El rhazoui ne s'est pas attard&eacute;e, tol&eacute;rance vis-&agrave;-vis du pays d'accueil oblige, sur les multiples &eacute;tats d'&acirc;me qui accueillent en ce moment les modestes modifications du droit p&eacute;nal qui d&eacute;couleraient de la suppression d'un Etat d'urgence permanent. Jean-Luc M&eacute;lanchon et la R&eacute;publique Insoumise se distinguent par leurs protestations. Celles-ci devraient les d&eacute;consid&eacute;rer &agrave; jamais en tant que susceptibles d'exercer un pouvoir quelconque. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce serait au contraire, &eacute;tat de guerre oblige, un durcissement sensible du droit commun qui s'imposerait. Sinon, les attentats comme celui de ce soir &agrave; Marseille se multiplieront, jusqu'&agrave; ce que la R&eacute;publique s'effondre sous les coups multiples du fascisme islamique. <br /> <br /> * Lire et faire circuler <span style="font-weight: normal">D&eacute;truire le fascisme islamique Poche &ndash; 20 octobre 2016 , par Zineb El rhazoui</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Note.</strong> <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ceux qui ne connaissent pas encore Zineb (selon son nom de plume) pourront d&eacute;couvrir son CV sur wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Zineb_El_Rhazoui">https://fr.wikipedia.org/wiki/Zineb_El_Rhazoui</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ils y verront que cette jeune femme a derri&egrave;re elle un itin&eacute;raire d'une richesse extr&ecirc;me. Bien des&nbsp; hommes politiques ou des &eacute;crivains n'ont pas le m&ecirc;me. De plus elle est d'un courage incroyable. Son engagement contre l'islam de combat lui vaut en permanence des menaces de mort. Elle doit vivre prot&eacute;g&eacute;e sans cesse. On trouvera une image d'elle en d&eacute;but d'article.<br /> </font></p> Sat, 30 Sep 2017 23:00:00 GMT L'avenir des porte-avions http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2713 2713 <br /><font face="Arial" size="2">L'auteur cite notamment le 3M22 Zircon ASCM, et le (M=4.1+) X-32 ASCM. Ceux-ci et d'autres en cours de mise au point avaient &eacute;t&eacute; con&ccedil;us dans les derni&egrave;res ann&eacute;es du r&eacute;gime sovi&eacute;tique, faute que celui-ci puisse se doter de porte-avions pouvant &ecirc;tre oppos&eacute;s aux Am&eacute;ricains. Depuis ils n'ont cess&eacute; d'&ecirc;tre perfectionn&eacute;s. Aujourd'hui les Etats-Unis et a fortiori la Chine ne disposeront pas rapidement de telles armes.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Les missiles russes, &agrave; tr&egrave;s longue port&eacute;e, &agrave; trajectoire horizontale et pour les derniers &agrave; vitesse supersonique, ne peuvent pas &ecirc;tre arr&ecirc;t&eacute;s par les barri&egrave;res anti-missiles am&eacute;ricaines, en service aujourd'hui ou ne cours de d&eacute;veloppement. Un emploi &laquo;&nbsp;en meute&nbsp;&raquo; leur permettrait de d&eacute;truire sans difficult&eacute;s un porte-avion au sein de son groupe de combat. <br /> <br /> Ils peuvent &ecirc;tre lanc&eacute;s de bases &agrave; terre, de sous-marins ou de bombardiers lourds &agrave; longue port&eacute;e tels le Bear TU-95. D'ores et d&eacute;j&agrave; les Russes en ont utilis&eacute; certains pour atteindre des cibles en Syrie. Ces cibles n'avaient pas beaucoup d'int&eacute;r&ecirc;t strat&eacute;gique, mais la d&eacute;monstration visait &agrave; impressionner l'US Navy. Celle-ci avait d'ailleurs compris la le&ccedil;on et retir&eacute; imm&eacute;diatement en 2015 son porte-avions Theodore Roosevelt du golfe Persique. <br /> <br /> <font color="#000080"><strong>Porte-avions plus l&eacute;gers</strong></font><br /> <br /> Cependant les porte-avions lourds sur le mod&egrave;le du Theodore Roosevelt seront prochainement concurrenc&eacute;s dans les marines des grandes puissances par des porte-avions plus l&eacute;gers et moins co&ucirc;teux capables d'embarquer des avions &agrave; d&eacute;collage et atterrissage vertical, dits STOVL pou<em>r short take-off and vertical landing </em><span style="font-weight: normal"><em>aircraft. </em>C'est ce que devait &ecirc;tre le F35 am&eacute;ricain STOVL. Celui-ci rencontre actuellement probl&egrave;mes sur probl&egrave;mes, mais il en sortira un jour. Les deux porte-avions britanniques de la classe Queen Elizabeth en cours de construction devraient entre autres &ecirc;tre arm&eacute;s de tels avions. C'est semble-t-il pour cette raison&nbsp; que le Rafale fran&ccedil;ais n'avait pu &ecirc;tre envisag&eacute; par la Royal Navy.</span></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Les Russes ne veulent pas &ecirc;tre en reste. Le 18/07/2017 le vice-ministre de la d&eacute;fense Yuri Borisov a r&eacute;v&eacute;l&eacute; qu'un Yakovlev STOVL &eacute;tait en cours d'&eacute;tude et devrait entrer en service en 2025. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">De tels avions et les missiles dont ils seraient porteurs pourraient &ecirc;tre embarqu&eacute;s sur des porte-h&eacute;licopt&egrave;res tels que les fran&ccedil;ais de la classe Mistral, qui rencontrent actuellement un grand succ&egrave;s &agrave; l'exportation. Nous pouvons pour notre part regretter que la France ne demande pas &agrave; Dassault de fabriquer des Rafales STOVL afin que le constructeur puisse rapidement compl&eacute;ter son offre. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><span style="font-weight: normal"><br /> <br /> <a href="https://blog.usni.org/posts/2017/08/28/aircraft-carriers-drama">https://blog.usni.org/posts/2017/08/28/aircraft-carriers-drama</a></span><br /> ainsi que<br /> <a href="http://www.unz.com/article/russia-the-800-pound-gorilla/"><span style="font-weight: normal">http://www.unz.com/article/russia-the-800-pound-gorilla/</span></a></font></p> Fri, 29 Sep 2017 23:00:00 GMT