Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sun, 28 May 2017 17:38:55 GMT Manchester, contrecoup des opérations des services secrets britanniques en Libye http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2576 2576 <br /><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est d&rsquo;abord le cas, comme le rappelle utilement Thierry Meyssan, du Royaume-Uni qui a cr&eacute;&eacute; en 1951 la confr&eacute;rie des Fr&egrave;res musulmans sur les ruines de l&rsquo;organisation du m&ecirc;me nom, dissoute deux ans auparavant et dont presque tous les anciens dirigeants &eacute;taient emprisonn&eacute;s. C&rsquo;est ensuite celui de l&rsquo;Arabie saoudite qui, &agrave; la demande de Londres et de Washington, a cr&eacute;&eacute; la Ligue islamique mondiale pour soutenir &agrave; la fois les Fr&egrave;res et l&rsquo;Ordre des Naqshbandis. C&rsquo;est cette Ligue, dont le budget est sup&eacute;rieur &agrave; celui du minist&egrave;re saoudien de la D&eacute;fense, qui alimente en argent et en armes l&rsquo;ensemble du syst&egrave;me jihadiste dans le monde. C&rsquo;est enfin le cas de la Turquie qui assure aujourd&rsquo;hui l'essentiel des op&eacute;rations militaires contre Bashar al Assad. </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant plus particuli&egrave;rement la Libye, l'enqu&ecirc;te britannique en cours sur les origines de l'attentat terroriste de Manchester montre aujourd'hui que ce pays est devenu depuis l'assassinat de Mouhamar Ghadafi foment&eacute; par les &laquo;&nbsp;Occidentaux&nbsp;&raquo; (dont la France) un foyer pour de nombreux groupes terroristes menant ou envisageant de mener des attentats, notamment en Europe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais ce que ne dira pas officiellement l'enqu&ecirc;te, c'est que le Royaume Uni a jou&eacute; et continue &agrave; jouer un r&ocirc;le essentiel dans la naissance et l'entretien de ces groupes. Ceci parce que, pour assurer la continuation de sa politique de domination sur le Moyen Orient, la Grande Bretagne a depuis les origines entretenu sur son territoire m&ecirc;me des foyers actifs de groupes islamistes terroristes. Ainsi pouvait-elle disposer en temps utiles de moyens de pression sur des Etats arabes jug&eacute;s insuffisamment coop&eacute;ratifs. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, comme le montre clairement l'article du WSWS r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, du Libyan Islamic Fighting Group (LIFG), op&eacute;rant en Libye. Mais Londres avait offert &eacute;galement des bases arri&egrave;res au GIA alg&eacute;rien et &agrave; l'Egyptian Islamic Jihad op&eacute;rant en Egypte. Concernant le LIFG, ses membres ont toujours consid&eacute;r&eacute; le district de Manchester dit Whalley Range comme une sorte de havre. Le domicile du terroriste Salman Abedi en &eacute;tait proche et le p&egrave;re de celui-ci, Ramadan Abedi, &eacute;tait parfaitement connu comme membre du LIFG. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces &eacute;l&eacute;ments avaient &eacute;t&eacute; d&eacute;couverts et rendus publics par les services am&eacute;ricains. D'o&ugrave; la col&egrave;re de Teresa May contre ces services. Mais celle-ci s'est bien gard&eacute; de donner les vraies raisons de cette col&egrave;re. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">* Voir <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/05/26/aren-m26.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/05/26/aren-m26.html</a></font></p> Fri, 26 May 2017 23:00:00 GMT Sur la Défense française http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2573 2573 <br /><font size="2" face="Arial">L'article ci-dessous, dont nous reprenons de larges extraits, a &eacute;t&eacute; publi&eacute; r&eacute;cemment sur le site Stratediplo, sous le titre&nbsp; L<font style="font-size: 11pt">a fin de la d&eacute;fense fran&ccedil;aise. Voir </font><font style="font-size: 11pt"><a href="http://stratediplo.blogspot.fr/2017/05/la-fin-de-la-defense-francaise.html">http://stratediplo.blogspot.fr/2017/05/la-fin-de-la-defense-francaise.html</a></font> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il nous est difficile d'en identifier clairement l'auteur ni les int&eacute;r&ecirc;ts qui le motivent. Mais il suffit en ce qui nous concerne d'en appr&eacute;cier le contenu. Il fait suite &agrave; la publication de l'intitul&eacute; des Ministres dans le nouveau gouvernement Macron. Celui-ci s'imposera &agrave; nous pendant au moins 5 ans, s'il est confirm&eacute; par la majorit&eacute; issue des &eacute;lections du 18 juin prochain.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em><strong>C'est donc officiel, la France n'a plus de minist&egrave;re de la D&eacute;fense.</strong></em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>L'&eacute;volution de l'intitul&eacute; est &eacute;videmment logique compte tenu de l'&eacute;volution de la fonction. Cela fait vingt ans qu'on le dit, la France n'a plus de d&eacute;fense depuis longtemps. Au niveau de la doctrine l'abandon de la d&eacute;fense date de la strat&eacute;gie de dissuasion anti-cit&eacute;s, l'absence de d&eacute;fense (militaire et civile) devant assurer tout agresseur potentiel que le gouvernement fran&ccedil;ais n'aurait pas d'autre choix, faute de d'outil de d&eacute;fense, que de vitrifier&nbsp;une partie de la population de l'ennemi en repr&eacute;sailles &agrave; toute agression majeure. Au niveau des moyens l'abandon de la d&eacute;fense date, plus tardivement, du d&eacute;mant&egrave;lement du dispositif de D&eacute;fense Op&eacute;rationnelle du Territoire. Au niveau du discours l'absence de posture d&eacute;fensive appara&icirc;t clairement &agrave; travers les six sc&eacute;narios d'utilisation des forces arm&eacute;es pr&eacute;sent&eacute;s dans le Livre blanc de 1994. Dans les ann&eacute;es quatre-vingt-dix le r&eacute;gime a engag&eacute; la France et ses forces arm&eacute;es dans des op&eacute;rations offensives sur le territoire d'autres pays (en clair des agressions), et dans les ann&eacute;es deux-mille il a officialis&eacute; cette nouvelle posture, tant par des modifications de la constitution que par des trait&eacute;s internationaux... En fait une v&eacute;ritable </em><em><em>glasnost</em></em><em> aurait consist&eacute; &agrave; passer d'un minist&egrave;re de la D&eacute;fense &agrave; un minist&egrave;re de ... de la Guerre.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>En mati&egrave;re de strat&eacute;gie, avant d'&ecirc;tre &eacute;lu Emmanuel Macron avait bien dit&nbsp;qu'&agrave; ses yeux les forces arm&eacute;es doivent &ecirc;tre capables de d&eacute;fendre l'existence m&ecirc;me de la nation, et que c'est la raison d'&ecirc;tre de l'armement nucl&eacute;aire. S'il pense ce qu'il dit, c'est un s&eacute;rieux r&eacute;tr&eacute;cissement strat&eacute;gique par rapport &agrave; son pr&eacute;d&eacute;cesseur Jacques Chirac qui, pr&eacute;parant le retour de la France dans l'OTAN, avait &eacute;largi non seulement les int&eacute;r&ecirc;ts vitaux de la France (en y ajoutant en particulier la s&eacute;curit&eacute; des approvisionnements et la solidarit&eacute; avec les alli&eacute;s)&nbsp;mais aussi la doctrine d'emploi du nucl&eacute;aire, tant en termes de seuil que de cibles, en contravention d'ailleurs&nbsp;au droit international. Si &agrave; partir de 2017 la mission des forces arm&eacute;es, r&eacute;duites aux capacit&eacute;s nucl&eacute;aires, est circoncise &agrave; la d&eacute;fense de l'existence de la nation, on peut certainement s'interroger sur toutes les circonstances qui, sans remettre en cause cette existence, &eacute;taient autrefois justifiables d'une r&eacute;action arm&eacute;e (y compris nucl&eacute;aire) de la France. On peut penser en particulier aux anciennes missions traditionnelles, et fonctions essentielles de l'Etat, comme la souverainet&eacute;, l'int&eacute;grit&eacute; du territoire, l'ind&eacute;pendance du gouvernement, la s&eacute;curit&eacute; de la population et des ressortissants, tous devoirs r&eacute;galiens dont l'Etat n'a &eacute;t&eacute;&nbsp;lib&eacute;r&eacute; par&nbsp;aucun referendum (qui n'en aurait d'ailleurs pas la l&eacute;gitimit&eacute;).</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>Par ailleurs le titre de ministre des Arm&eacute;es reste encore exag&eacute;r&eacute;. Certes il reste une arm&eacute;e de l'air et une arm&eacute;e de terre, mais en termes d'organisation la France n'a plus d'arm&eacute;es (m&ecirc;me au singulier comme dans les ann&eacute;es quatre-vingt), ni de corps d'arm&eacute;e, ni de divisions, et ses brigades r&eacute;siduelles&nbsp;maigrissent &agrave; vue de budget, et ne se sont d'ailleurs pas vraiment relev&eacute;es de la philosophie des &quot;r&eacute;servoirs de forces&quot;, c'est-&agrave;-dire des regroupements administratifs au nom martial mais sans r&eacute;elle vocation &agrave; &ecirc;tre engag&eacute;es comme unit&eacute;s organiques constitu&eacute;es. En fait c'est depuis au moins 1995 (voire quelques ann&eacute;es plus t&ocirc;t) que le minist&egrave;re en charge de r&eacute;duire les moyens militaires, et de les mettre &agrave; la disposition du minist&egrave;re des Affaires Etrang&egrave;res, n'est dans les faits plus qu'un secr&eacute;tariat d'&eacute;tat subordonn&eacute; au minist&egrave;re en charge de la diplomatie, et que les v&eacute;ritables hommes d'&eacute;tat &agrave; stature internationale se comptent plut&ocirc;t parmi les ministres des Affaires Etrang&egrave;res que parmi les ministres de la D&eacute;fense, en d&eacute;pit du qualificatif de &quot;ministre d'Etat&quot; encore laiss&eacute; &agrave; ces derniers.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>En r&eacute;alit&eacute;, le profil de la personne choisie pour administrer ce qui reste de forces arm&eacute;es peut laisser entrevoir sa mission. Sans &eacute;carter la mission de r&eacute;duction permanente assign&eacute;e &agrave; ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs depuis un quart de si&egrave;cle (comme &agrave; ceux de la pr&eacute;c&eacute;dente avant-guerre), le choix d'une politicienne uniop&eacute;enne, experte des institutions supranationales et fermement acquise au f&eacute;d&eacute;ralisme, indique que ce n'est pas n&eacute;cessairement au minist&egrave;re des Affaires Etrang&egrave;res fran&ccedil;ais que sera subordonn&eacute; ce sous-minist&egrave;re (</em><em><em>de facto</em></em><em> secr&eacute;tariat d'&eacute;tat) des moyens militaires. ...</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>Emmanuel Macron n'a jamais cach&eacute; ses intentions ni m&eacute;nag&eacute; ses efforts, tant au minist&egrave;re de l'Economie que dans ses prises de position personnelles, en vue de la constitution d'un minist&egrave;re de l'Economie commun aux pays de la zone euro, en contradiction d'ailleurs avec la doctrine lib&eacute;rale contemporaine, enseign&eacute;e par les agents d'influence des Etats-Unis d'Am&eacute;rique dans les facult&eacute;s d'&eacute;conomie du&nbsp;monde entier, selon laquelle la monnaie doit &ecirc;tre ind&eacute;pendante du gouvernement, la banque centrale doit &ecirc;tre s&eacute;par&eacute;e de l'Etat et ce dernier ne doit avoir aucune prise sur la politique mon&eacute;taire. Le capitalisme socialiste qui domine l'Europe depuis plus de trente ans n'est peut-&ecirc;tre pas nationaliste mais il reste&nbsp;indubitablement &eacute;tatiste, &agrave; l'&eacute;chelon supranational. La constitution de ce gouvernement annonce donc une nouvelle vague de transferts de comp&eacute;tences et de moyens, c'est-&agrave;-dire d'abandons de souverainet&eacute;, touchant en l'occurrence la diplomatie et les moyens militaires, ces derniers n'ayant d'ailleurs plus&nbsp;ni vocation&nbsp;ni capacit&eacute; d&eacute;fensive, comme on l'a montr&eacute; dans le Septi&egrave;me sc&eacute;nario.Voir </em><a href="http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septième-scénario/paperback/product-22330739.html"><em>http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septi%C3%A8me-sc%C3%A9nario/paperback/product-22330739.html</em></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">L'un d'entre nous y a r&eacute;agi par un message dont nous reprenons ici aussi de larges extraits. Nous souhaitons lui garder&nbsp; l'anonymat, compte tenu de ses responsabilit&eacute;s pass&eacute;es et pr&eacute;sentes dans ce domaine.<br /> <br /> <font color="#993300"><em><strong>Il est exag&eacute;r&eacute; voire malintentionn&eacute;, d'affirmer que la France n'a plus de d&eacute;fense. </strong></em></font></font><font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Je conteste&nbsp; une analyse que le pessimisme&nbsp; et le manque de base d&eacute;cr&eacute;dibilisent ( par exemple la m&eacute;connaissance du programme Scorpion qui a redonn&eacute; &agrave; l&rsquo;arm&eacute;e de terre sa structure traditionnelle en Divisions et Brigades) . Il est tout aussi exag&eacute;r&eacute; de dire que la France n&rsquo;a plus de d&eacute;fense depuis 20 ans. C&rsquo;est une insulte&nbsp; aux militaires qui du Mali&nbsp; au Moyen-Orient assument parfaitement leur mission, les Am&eacute;ricains &eacute;tant du reste les plus &eacute;loquents admirateurs&nbsp; de nos arm&eacute;es .</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Il est clair que la chute continue du budget de la D&eacute;fense pendant une trentaine d&rsquo;ann&eacute;es a r&eacute;duit consid&eacute;rablement le volume des forces, mais dans une moindre mesure&nbsp; leurs capacit&eacute;s, que compense il est vrai en partie la modernit&eacute; des syst&egrave;mes d&rsquo;armes ( 1 seul char Leclerc est aussi efficace que 3 Chars AMX30). La situation internationale actuelle se charge de nous&nbsp; rappeler l&rsquo;irresponsabilit&eacute; des dirigeants&nbsp; de droite ou de gauche, aussi bien en France que globalement en Europe, responsables de ces abandons. </em></font> </p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Mais la prise de conscience est maintenant&nbsp; l&agrave;, y compris en Allemagne qui a relev&eacute; son budget de 8 Milliards d&rsquo;euros sur 3 ans. Le Pr&eacute;sident Macron pour sa part ne cache pas son souci de remise &agrave; niveau et de modernisation de nos forces&nbsp; et para&icirc;t clairement avoir l&rsquo;intention d&rsquo;amener les chefs d&rsquo;Etat au sein du Conseil Europ&eacute;en &agrave; prendre eux aussi des d&eacute;cisions dans ce sens. Les foucades de Trump&nbsp; et le Brexit&nbsp; ne peuvent que favoriser un nouvel &eacute;lan pour une d&eacute;fense Europ&eacute;enne plus responsable et plus capable, ce qui ne r&eacute;duit du reste&nbsp; en rien les capacit&eacute;s d&rsquo;une&nbsp; d&eacute;fense strictement nationale . </em></font> </p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>La notion de &ldquo;d&eacute;fense nationale&rdquo; ne peut du reste qu&rsquo;&eacute;voluer , puisque la menace est de plus en plus partag&eacute;e avec nos voisins. De l&agrave; &agrave; penser que la dissuasion nucl&eacute;aire Fran&ccedil;aise, d&eacute;sormais seule en Europe, pourrait couvrir nos partenaires, c&rsquo;est une illusion et le Pr&eacute;sident Chirac l&rsquo;avait bien constat&eacute;. La D&eacute;fense nucl&eacute;aire restera strictement nationale dans ce domaine pour encore longtemps, en revanche la d&eacute;fense conventionnelle sera de plus en plus partag&eacute;e entre les pays europ&eacute;ens qui peuvent et veulent aller vers une d&eacute;fense commune. C&rsquo;est tout le sens de la mal nomm&eacute;e&rdquo; Coop&eacute;ration Structur&eacute;e Permanente&rdquo; du trait&eacute; de Lisbonne, encore en instance de d&eacute;cision au sein du Conseil Europ&eacute;en.</em></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><font color="#000000">Au 26/04, nous recevons la r&eacute;ponse ci-dessous de Stratediplo &agrave; l'argument de notre correspondant. Nous l'en remercions<br /> <br /> </font></font></p> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Effectivement on peut consid&eacute;rer que le regroupement, il y a quelques mois,&nbsp;de six brigades en deux divisions a rendu &agrave; l'arm&eacute;e de terre l'&eacute;chelon divisionnaire... sur le papier en tout cas, et c'est ce que j'appelle peut-&ecirc;tre caricaturalement des&nbsp;&quot;regroupements administratifs au nom martial mais sans r&eacute;elle vocation &agrave; &ecirc;tre engag&eacute;es comme unit&eacute;s organiques constitu&eacute;es&quot;. En l'occurrence l'&eacute;tat-major de l'arm&eacute;e de terre planifie et annonce &ecirc;tre en mesure d'engager sur un th&eacute;&acirc;tre d'op&eacute;rations un premier groupement tactique Scorpion (c'est-&agrave;-dire&nbsp;un r&eacute;giment renforc&eacute;)&nbsp;en 2021 et une brigade en 2023, donc sous&nbsp;un prochain pr&eacute;sident, un autre ministre, et sous r&eacute;serve du respect, pour la premi&egrave;re fois depuis&nbsp;qu'elles existent,&nbsp;de deux lois de programmation militaire quinquennale (2014-2019 et 2020-2025). Faute d'annonce, du moins &agrave; ma connaissance, de la date &agrave; laquelle on envisage d'&ecirc;tre en mesure d'engager une division Scorpion en tant que division, je me suis permis d'exclure cet &eacute;chelon tactique de l'organigramme actuel. En pratique, le regroupement des brigades en deux divisions d'administration a surtout &quot;justifi&eacute;&quot; la disparition d'une brigade. Autre exemple, en mati&egrave;re de moyens et d'effectifs le regroupement de la maintenance des h&eacute;licopt&egrave;res au sein de l'arm&eacute;e de terre se traduit par une perte &eacute;quivalente pour la marine et l'arm&eacute;e de l'air, et il en est de m&ecirc;me pour les forces sp&eacute;ciales. Les op&eacute;rations minist&eacute;rielles consistant &agrave; dissoudre une unit&eacute; &quot;pour mieux r&eacute;partir les moyens&quot; puis &agrave; la recr&eacute;er cinq ans plus tard &quot;pour mieux regrouper les moyens&quot; alimentent la rubrique&nbsp;rationalisation militaire de la&nbsp;presse, mais leur effet sur l'appareil militaire est plut&ocirc;t la d&eacute;sorganisation et la d&eacute;motivation.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em><font style="box-sizing: content-box;">La&nbsp;&quot;modernit&eacute; des syst&egrave;mes d'armes&quot; invoqu&eacute;e par ce critique est un argument th&eacute;orique de langage qui gagnerait &agrave; rester du domaine du langage, sans tentative d'illustration par le (bon) vieux char Leclerc. Sur le plan technique ce char de troisi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration&nbsp;Leclerc d&eacute;velopp&eacute; dans les ann&eacute;es&nbsp;quatre-vingt&nbsp;(comparable au T-90) est &eacute;videmment sup&eacute;rieur au char de deuxi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration AMX-30 d&eacute;velopp&eacute; dans les ann&eacute;es soixante (comparable au T-55). Mais sur le plan tactique un char Leclerc n'est certainement pas &eacute;quivalent &agrave; trois chars AMX-30, d'ailleurs si l'on consid&egrave;re que la manoeuvre est la combinaison du feu et du mouvement&nbsp;</font><font style="box-sizing: content-box;">l'accroissement de la puissance de feu ne compensera jamais la diminution du nombre d'unit&eacute;s &agrave; mobilit&eacute; autonome. La guerre d'ex-Ukraine d&eacute;montre tous les jours que la sup&eacute;riorit&eacute; mat&eacute;rielle, en nombre et en modernit&eacute;, ne compense pas n&eacute;cessairement la sup&eacute;riorit&eacute; humaine, par exemple la motivation de celui qui se bat pour sa survie. Et plut&ocirc;t que de comparer le char de troisi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration fran&ccedil;ais &agrave; celui de la deuxi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration, ou le pistolet-mitrailleur mod&egrave;le 1949 aux arcs et aux fl&egrave;ches qui lui furent oppos&eacute;s par certains r&eacute;volutionnaires katangais ou cabindais, il ne serait pas d&eacute;raisonn&eacute; de le comparer&nbsp;au char&nbsp;qui commence &agrave; &eacute;quiper le prochain pays que l'on se pr&eacute;pare &agrave; attaquer en Europe, en l'occurrence le char de quatri&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration T-14 Armata d&eacute;velopp&eacute; dans les ann&eacute;es deux-mille-dix... la &quot;modernit&eacute;&quot; du char Leclerc en sortirait quelque peu relativis&eacute;e.</font></em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Sur un autre plan je me permets de noter qu'en fran&ccedil;ais le Liban, la Syrie et l'Irak appartiennent au Proche-Orient, le Moyen-Orient commen&ccedil;ant au monde hindoustani (Pakistan et Afghanistan), distinction certes ignor&eacute;e de la cosmogonie &eacute;tats-unienne qui, n'ayant pas de proche orient (&agrave; moins que ce ne soient l'Europe et l'Afrique du Nord), font d&eacute;marrer leur Middle-East aux rives orientales de la M&eacute;diterran&eacute;e. Quant &agrave;&nbsp;l'opinion selon laquelle les militaires fran&ccedil;ais ex&eacute;cutent, au Mali ou ailleurs hors de France, des missions de d&eacute;fense, j'ai assez expos&eacute; ma vision des choses pour me dispenser d'y revenir aujourd'hui&nbsp;; &quot;pessimiste&quot; et &quot;d&eacute;faitiste&quot; sont des jugements de valeur auxquels je ne r&eacute;pondrai pas non plus, pr&eacute;f&eacute;rant contester l'opinion de l'autre sur ses arguments.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>L'Europe de la d&eacute;fense n'est pas en construction, elle a &eacute;t&eacute; d&eacute;mantel&eacute;e avec l'Union de l'Europe Occidentale qui, rappelons-le, disposait &agrave; la fin du si&egrave;cle dernier d'instruments de gestion de crise plus avanc&eacute;s que ceux de l'OTAN en Europe&nbsp;; l'UEO a &eacute;t&eacute; d&eacute;mantel&eacute;e, apr&egrave;s incorporation &agrave; l'Union Europ&eacute;enne, pour faire de celle-ci le bras arm&eacute; de l'OTAN en Europe, or non seulement l'OTAN est une organisation offensive mais de plus le trait&eacute; de l'Atlantique Nord n'a pas la port&eacute;e d&eacute;fensive qu'avait le trait&eacute; fondateur de l'UEO, comme je l'ai justement montr&eacute; dans le&nbsp;<a href="http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septi%C3%A8me-sc%C3%A9nario/paperback/product-22330739.html" style="box-sizing: content-box;" target="_blank">Septi&egrave;me Sc&eacute;nario</a>&nbsp;en comparant la teneur de l'article IV du Trait&eacute; de Bruxelles de 1948 et de l'article V du Trait&eacute; de l'Atlantique Nord de 1949.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Je r&eacute;fute donc, par les quatre paragraphes ci-dessus,&nbsp;l'accusation de &quot;manque de base&quot; et de &quot;pessimisme&quot; concernant mes propos.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em style="box-sizing: content-box;">Stratediplo</em></font></div> </div> <div align="left"><br /> </div> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm" align="left"><font size="3" color="#000080" face="Arial"><strong>Notre r&eacute;action</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Peut-&ecirc;tre pouvons nous ici rappeler quelques &eacute;l&eacute;ments permettant de pr&eacute;ciser les raisons nous faisant craindre une &laquo;&nbsp;fin de la D&eacute;fense fran&ccedil;aise&nbsp;&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Pressions budg&eacute;taires</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Depuis des ann&eacute;es, les gouvernements fran&ccedil;ais ont fait valoir l'impossibilit&eacute; compte tenu des pressions budg&eacute;taires, de consacrer &agrave; la D&eacute;fense le minimum pourtant jug&eacute; d&eacute;sormais incompressible de 3% du Produit int&eacute;rieur brut. Sur ce point les chiffres disponibles pr&eacute;cisent les contributions de chacun des Etats du monde. Voir <a href="http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/MS.MIL.XPND.GD.ZS">http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/MS.MIL.XPND.GD.ZS</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Or il est &eacute;vident que si des Etats comme la France estimaient devoir faire face pour des besoins vitaux &agrave; un accroissement des d&eacute;penses militaires, ils trouveraient les cr&eacute;dits, en &eacute;conomisant sur d'autres chapitres. Si en Europe la France n'a pas encore jug&eacute; n&eacute;cessaire de le faire, c'est parce que diff&eacute;rents &eacute;l&eacute;ments contribuent &agrave; faire penser que la nation n'a pas besoin d'une force de d&eacute;fense suffisante. Ces &eacute;l&eacute;ments, selon nous, sont les suivants: </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>D&eacute;pendance &agrave; l'Am&eacute;rique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis ont toujours persuad&eacute; les pays europ&eacute;ens membres de l'Otan que cette organisation, encore aujourd'hui financ&eacute;e et contr&ocirc;l&eacute;e par eux, suffit &agrave; r&eacute;pondre &agrave; tous leurs besoins. Ceci parce qu'ils les ont depuis les origines convaincus que le danger majeur &eacute;tait la Russie. Ils ont toujours craint que certains pays, comme la France sous le Gaullisme, affirment vouloir se donner une force de d&eacute;fense ind&eacute;pendante de l'Otan, dont ces Etats conserveraient la maitrise. Le France est d&eacute;sormais rentr&eacute;e dans le rang, apr&egrave;s quelques vell&eacute;it&eacute;s d'ind&eacute;pendance. Si l'on s'en tient aux informations communiqu&eacute;es, ce n'est pas la participation d'Emmanuel Macron au sommet de l'Otan le 25/05, ni l'entretien qu'il a eu avec Donald Trump, qui changeront grand chose aux relations de la France avec l'organisation. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Certes, depuis son arriv&eacute;e &agrave; la Maison Blanche, Donald Trump revendique bruyamment une plus large participation des membres aux budgets de l'Otan, mais ce n'est pas pour renoncer &agrave; leur contr&ocirc;le quasi absolu de cet organisme. D'ailleurs le lobby militaro-industriel am&eacute;ricain ne le souhaite pas, puisqu'il vit tr&egrave;s largement des d&eacute;penses militaires consenties par le gouvernement f&eacute;d&eacute;ral, dans le but de combattre, en tous temps et en tous lieux la &laquo;&nbsp;menace&nbsp;&raquo; russe. Celles-ci sont approximativement de 700 milliards de dollars annuels. Voir <a href="https://www.planetoscope.com/Etonnant/296-depenses-militaires-des-etats-unis.html">https://www.planetoscope.com/Etonnant/296-depenses-militaires-des-etats-unis.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On fait valoir que dans certaines zones du monde, notamment le Sahel, la France s'est dot&eacute;e de moyens militaires non n&eacute;gligeables &ndash; d'ailleurs &agrave; bout de souffle aujourd'hui. Mais c'est avec le plein accord de l'US Africa Command am&eacute;ricain. Celui-ci d&eacute;l&egrave;gue, notamment &agrave; la France, des actions dont ils restent finalement les instigateurs. Les Etats-Unis conservent ce faisant leur contr&ocirc;le, au service de raisons militaires, mais aussi diplomatiques et &eacute;conomiques. Voir <a href="https://www.africom.mil/">https://www.africom.mil/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Perte progressive d'influence politique des industriels fran&ccedil;ais de d&eacute;fense.</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On fait valoir que ceux-ci jouissent en France d'une influence consid&eacute;rable. On &eacute;voque notamment des programmes dont ne disposent pas les autres pays europ&eacute;ens. Ceci notamment dans le domaine des avions de combat (Rafale), des sous-marins (Scorp&egrave;ne) ou du spatial. Mais ces programmes suscitent aux Etats-Unis et m&ecirc;me en Europe une hostilit&eacute; croissante. Les industriels qui les ont pris en charge ne peuvent vivre de la seule demande fran&ccedil;aise. Ils doivent exporter. Or ce faisant, ils se heurtent l&agrave; encore &agrave; une concurrence am&eacute;ricaine exacerb&eacute;e par la crise. Le complexe militaro-industriel am&eacute;ricain ne recule devant aucun moyens, loyaux et surtout d&eacute;loyaux, pour s'imposer. Ceci m&ecirc;me en France. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Incapacit&eacute; de l'Union europ&eacute;enne &agrave; conduire &agrave; bien des projets industriels et scientifiques europ&eacute;ens int&eacute;ressant la d&eacute;fense. </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"><br /> Citons sans insister les cas de l'Eurofighter, de l'Airbus A400 M et m&ecirc;me dans une large mesure les syst&egrave;mes de navigation par satellites <strong><span style="font-weight: normal">Galileo/EGNOS, essentiels pour une d&eacute;fense europ&eacute;enne ne voulant pas d&eacute;pendre du GPS am&eacute;ricain. Ceci tient notamment &agrave; l'incapacit&eacute; d'arbitrer entre objectifs et int&eacute;r&ecirc;ts industriels des pays europ&eacute;ens impliqu&eacute;s.</span></strong></font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Refus de prendre au s&eacute;rieux l'offensive g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e du terrorisme islamique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Les organisations islamiques qui se reconnaissent &agrave; la source d'actes de terrorisme qui frapperont de plus en plusieurs pays europ&eacute;ens (par exemple le r&eacute;cent attentat de Londres) ne sont pas consid&eacute;r&eacute;es en Europe, non plus d'ailleurs qu'en France, comme une menace majeure. En cons&eacute;quence, les moyens d&eacute;volus aux services de police et aux forces arm&eacute;es luttant contre ce terrorisme restent absolument insuffisants. Ceci ne concerne pas uniquement le renseignement mais le recrutement de milliers de policiers et militaires qui manquent dans ce domaine, et pas seulement en France et </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">en Grande Bretagne, les plus vis&eacute;es. Les raisons de ce laxisme sont complexes. Certaines sont difficilement avouables mais particuli&egrave;rement &agrave; craindre. Elles concernent notamment le refus des partis politiques et des collectivit&eacute;s locales d'admettre que parmi les millions d'&eacute;lecteurs musulmans, dont chacun cherchent &agrave; s'assurer le soutien, un nombre consid&eacute;rable d'ennemis de l'int&eacute;rieur et de terroristes se dissimuleront d&eacute;sormais.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Certains gouvernements europ&eacute;ens croient pouvoir compter sur le relais de l'Otan. Mais la r&eacute;cente d&eacute;claration de Donald Trump &agrave; Ryad, appelant &agrave; constituer un Otan des pays musulmans destin&eacute; &agrave; lutter contre le terrorisme, est particuli&egrave;rement &eacute;clairante quand on consid&egrave;re qu'il s'est adress&eacute; en ce sens &agrave; l'Arabie saoudite et alli&eacute;s sunnites, qui ont toujours financ&eacute; le terrorisme international au nom de l'Islam wahhabite. Dans le m&ecirc;me temps, Trump a renouvel&eacute; son intention de s'attaquer &agrave; l'Iran chiite, en l'accusant d'organiser partout le terrorisme, ce qui est &eacute;videmment faux. Aucune diplomatie europ&eacute;enne, y compris en France, ne s'&eacute;l&egrave;ve contre ce jeu mortif&egrave;re. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>D&eacute;pendance &agrave; l'Union europ&eacute;enne</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">M&ecirc;me si l'UE s'est toujours montr&eacute;e incapable d'organiser une force de d&eacute;fense europ&eacute;enne ou de financer les budgets n&eacute;cessaires, la grande majorit&eacute; des Etats europ&eacute;ens continuent de fait &agrave; lui faire confiance, faute de vouloir financer une d&eacute;fense efficace au plan national. On peut craindre que ce soit d&eacute;sormais le cas de la France. Malgr&eacute; les affirmations du pr&eacute;sident Macron, la composition de son nouveau gouvernement, sur laquelle nous ne reviendrons pas ici, montre que se pr&eacute;pare dans le domaine des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense, une d&eacute;pendance accrue &agrave; l'Union europ&eacute;enne ou &agrave; l'Allemagne. Celle-ci para&icirc;t d&eacute;sormais vouloir tenir l'ancien r&ocirc;le de la France en mati&egrave;re de d&eacute;fense europ&eacute;enne. Nous y reviendrons. <br /> <br /> Par ailleurs, malgr&eacute; certaines tentatives m&eacute;ritoires, provenant de ceux qui voudraient compenser les insuffisances de l'Union europ&eacute;enne en mati&egrave;re de d&eacute;fense par la constitution d'une d&eacute;fense europ&eacute;enne en s'adressant &agrave; un certain nombre de pays europ&eacute;ens non membres de l'Union, risquent de se heurter &agrave; une incompr&eacute;hension des besoins provenant de ces autres pays. Il n'y a pas de raison de penser qu'ils pourront &eacute;chapper aux pressions conjugu&eacute;es des Etats-Unis et de l'islamisme pour faire de grands efforts en ce sens. Mais peut-&ecirc;tre sera-t-il prochainement possible d'&ecirc;tre moins pessimiste. Si n&eacute;cessaire, nous en reparlerons ici. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">NB. Ce texte ne recueille pas n&eacute;cessairement l'accord de la totalit&eacute; des membres de notre comit&eacute; de r&eacute;daction</font> <br /> </p> </font></font> Wed, 24 May 2017 23:00:00 GMT Donald d'Arabie: dégoûtant spectacle http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2572 2572 <br /><font size="2" face="Arial">Pour plus de d&eacute;tails, voir <a href="http://original.antiwar.com/justin/2017/05/21/donald-of-arabia-a-disgusting-spectacle/">http://original.antiwar.com/justin/2017/05/21/donald-of-arabia-a-disgusting-spectacle/</a></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Philippe Grasset reprend le propos dans un article &eacute;galement &eacute;c&oelig;ur&eacute; <a href="http://www.dedefensa.org/article/telerealite-pour-vomir">http://www.dedefensa.org/article/telerealite-pour-vomir</a> </span></font><font size="2" face="Arial">.<em> &laquo;&nbsp;Voir Trump se pavaner au milieu de la richissime pourriture du cloaque saoudien, avec ses deux ravissantes (Melania et Ivanka) c&eacute;l&eacute;brant la fa&ccedil;on dont les femmes sont trait&eacute;s dans le royaume&nbsp;; la facture du d&eacute;placement ($350 milliards de quincaillerie militaire) imm&eacute;diatement sign&eacute;e, sinon pay&eacute;e&nbsp;; puis la visite en Isra&euml;l, avec le gros Donald devant le Mur des Lamentations&nbsp;; tout cela, enfin, entrecoup&eacute; par un discours <a href="http://theduran.com/donald-trumps-uss-hostility-iran-irrational/">incroyablement haineux</a> &agrave; l&rsquo;encontre de l&rsquo;Iran bien dans l'esprit trumpiste (encore des promesses de tension pour un conflit que l&rsquo;esprit du temps avec sa tumeur maligne en guise d&rsquo;esprit attend avec tant d&rsquo;impatience), ce discours&nbsp;assorti de l&rsquo;exaltation d&rsquo;une coalition antiterroriste des pays musulmans notoirement soutiens financiers et logistiques &nbsp;du terrorisme..&nbsp;&raquo;.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Ajoutons pour notre part, &agrave; l'attention de ceux pour qui le s&eacute;jour de Trump &agrave; J&eacute;rusalem, puis aupr&egrave;s de Mahmoud Abbas &agrave; </span>Bethl&eacute;em,<span style="font-style: normal"> pourrait permettre de faire avancer la question palestinienne sans compromettre les int&eacute;r&ecirc;ts vitaux d'Isra&euml;l, qu'ils sont dans l'erreur la plus compl&egrave;te. Derri&egrave;re le discours convenu selon lequel l'Am&eacute;rique continuera &agrave; d&eacute;fendre la cr&eacute;ation de deux Etats, il n'a propos&eacute; aucune solution nouvelle concernant notamment les questions de la coexistence pacifique entre Palestiniens et Isra&eacute;liens, ou celle, d&eacute;sormais insoluble, de la poursuite de la colonisation isra&eacute;lienne en Cisjordanie. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Dans le m&ecirc;me temps, ses attaques renouvel&eacute;es contre l'Iran qu'il ne cesse d'accuser de financer le terrorisme, et ses menaces permanentes de guerre contre T&eacute;h&eacute;ran, ne peuvent qu'encourager l'Arabie Saoudite et les p&eacute;tromonarchies &agrave; financer le terrorisme sunnite et la guerre meurtri&egrave;re au Y&eacute;men, provoquant des milliers de morts et une famine touchant d&eacute;sormais des centaines de milliers de personnes. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Comme toujours &agrave; la fin d'articles de ce genre, nous ne pouvons que d&eacute;plorer l'absence totale de la diplomatie des pays europ&eacute;ens, face &agrave; des propos am&eacute;ricains qui n&eacute;cessairement encourageront le terrorisme frappant l'Europe, &agrave; l'exemple de l'attentat du 22 mai &agrave; Manchester. </span></font> </p> Mon, 22 May 2017 23:00:00 GMT Trump à Riyad: la guerre à l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2570 2570 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170521165631_indextrumpriyad.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">C'est que Trump (dr&ocirc;lement surnomm&eacute; par Pepe Escobar dans l'article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, Abu Trump al Amriki, Trump l'Am&eacute;ricain), attend de Riyad d'importants contrats d'armement, ainsi qu'un appui dans la lutte contre le terrorisme. Ces contrats rendront &eacute;videmment service &agrave; l'industrie militaire am&eacute;ricaine, mais tout laisse craindre que les armements fournis aillent renforcer les pays sunnites dans leur lutte contre l'Iran. <br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ce sens, le dimanche 21 mai, Trump&nbsp; a prononc&eacute; un discours sur l'islam devant les repr&eacute;sentants d'une cinquantaine de nations musulmanes, dont 37 chefs d'&Eacute;tat ou de gouvernement. Beaucoup d'observateurs craignaient qu'il ne se laisse engager dans une improvisation dont il a le secret, aux cons&eacute;quences pouvant &ecirc;tre catastrophiques. Ceci n'a pas &eacute;t&eacute; le cas. Il s'est tenu au discours qui avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;par&eacute; pour lui.<br /> <br /> Il a exhort&eacute; les pays musulmans &agrave; n'offrir aucun &quot;refuge aux terroristes&quot; et a annonc&eacute; un accord avec les pays du Golfe pour lutter contre le financement du &quot;terrorisme&quot;. &quot;Il s'agit d'une bataille entre des criminels barbares qui cherchent &agrave; &eacute;radiquer la vie humaine et des gens bien de toutes les confessions qui cherchent &agrave; la prot&eacute;ger&quot;, a-t-il d&eacute;clar&eacute;. Par ailleurs, il a invit&eacute; les pays arabes &agrave; compter avant tout sur eux-m&ecirc;mes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;Les nations du Proche-Orient ne peuvent attendre que la puissance am&eacute;ricaine &eacute;crase cet ennemi &agrave; leur place&nbsp;&raquo; a-t-il dit : &laquo;&nbsp;Nous ne sommes pas ici pour donner des le&ccedil;ons, nous ne sommes pas ici pour dire aux gens comment ils doivent vivre, ce qu'ils doivent faire, qui ils doivent &ecirc;tre ou comment prier,et cela demande de se montrer soud&eacute;s face aux meurtres de musulmans innocents, &agrave; l'oppression des femmes, &agrave; la pers&eacute;cution des juifs et au massacre de chr&eacute;tiens&nbsp;&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Rien &agrave; objecter. Cependant, comme l'on pouvait s'y attendre, il n'a pas convi&eacute; l'Iran &agrave; cette lutte contre le terrorisme. Il l'a au contraire entre les lignes assimil&eacute;e &agrave; ce terrorisme. Nous avions &eacute;num&eacute;r&eacute; dans un article pr&eacute;c&eacute;dent les nombreuses raisons qui opposent les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains &agrave; ce pays, y compris les pressions d'Isra&euml;l 1).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci veut dire que si le discours de Trump a apparemment s&eacute;duit les gouvernements arabes sunnites r&eacute;unis &agrave; Riyad, c'est parce qu'il a annonc&eacute; implicitement une participation accrue des Etats-Unis &agrave; la lutte contre l'Iran. Compte tenu des liens solides de ce pays avec la Russie, Trump a &eacute;t&eacute; per&ccedil;u comme encourageant une mobilisation accrue du monde arabe, non seulement contre l'Iran, mais contre ses alli&eacute;s dans le monde chiite et indirectement, contre la Russie. <br /> <br /> Plus que jamais, Donald Trump s'est donc comport&eacute; de fa&ccedil;on irresponsable au plan g&eacute;ostrat&eacute;gique. Moscou ne manquera pas de le souligner 2). Les pays europ&eacute;ens devraient r&eacute;agir, compte tenu des perspectives que leur offre une ouverture diplomatique plus grande &agrave; l'&eacute;gard de T&eacute;h&eacute;ran. Mais on peut craindre qu'ils n'en fassent rien. Eux aussi sont int&eacute;ress&eacute;s par les p&eacute;tro-dollars de l'Arabie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Notes</strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">1) R&eacute;&eacute;lection de Hassan Rohani en Iran <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2569&amp;r_id=&amp;t=R%E9%E9lection%20de%20Hassan%20Rohani%20en%20Iran">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2569&amp;r_id=&amp;t=R%E9%E9lection%20de%20Hassan%20Rohani%20en%20Iran</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">2) Voir aussi de Pepe Escobar <a href="https://sputniknews.com/columnists/201705201053811797-abu-trump-al-amriki/">https://sputniknews.com/columnists/201705201053811797-abu-trump-al-amriki/</a></font></p> Sat, 20 May 2017 23:00:00 GMT Nouvelle frappe américaine contre des alliés de la Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2568 2568 <br /><font size="2" face="Arial">Cette attaque a &eacute;t&eacute; imm&eacute;diatement d&eacute;nonc&eacute;e comme &laquo;&nbsp;terroriste&nbsp;&raquo; par le gouvernement syrien, tr&egrave;s vite relay&eacute; par Moscou. Pourquoi une milice chiite? Parce que les Am&eacute;ricains veulent soutenir un axe militaire sunnite, &agrave; la demande notamment de l'Arabie Saoudite 1). </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">On peut se demander si Donald Trump a &eacute;t&eacute; consult&eacute; au sujet de cette op&eacute;ration. En a-t-il m&ecirc;me &eacute;t&eacute; pr&eacute;alablement inform&eacute;. Quoique il en soi, la coop&eacute;ration qu'il avait annonc&eacute; vouloir &eacute;tablir avec la Syrie et la Russie dans la lutte contre le terrorisme islamique se heurtera manifestement aux intentions contraires du Pentagone et de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine sur le terrain. Encore une preuve de son impuissance?&nbsp;</font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h2 style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">1) Cette attaque &agrave; la demande de l'Arabie saoudite pourrait &ecirc;tre un sujet de conversation entre le roi Salman et Trump lors de la visite de celui-ci &agrave; Riyad le 20/05. Mais ne r&ecirc;vons pas. <br /> </font><br /> </h2> Thu, 18 May 2017 23:00:00 GMT Emmanuel Macron et la soumission de la France aux Etats-Unis. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2566 2566 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Selon le poids et la nature de l'opposition &agrave; Macron qui en r&eacute;sultera, le programme de celui-ci, au plan int&eacute;rieur, pourra plus ou moins bien &ecirc;tre appliqu&eacute;. De toutes fa&ccedil;ons, tout laisse penser qu'il sera plus orient&eacute; &agrave; droite qu'&agrave; gauche. La France en Marche a beau vouloir refuser le recours &agrave; ce qu'elle pr&eacute;tend &ecirc;tre une terminologie d&eacute;pass&eacute;e, l'opinion continuera &agrave; reconna&icirc;tre les diff&eacute;rences entre la droite et la gauche. Ainsi une l&eacute;gislation du travail faisant comme il est pr&eacute;visible une large part aux exigences du MEDEF et du CAC 40, au d&eacute;triment des int&eacute;r&ecirc;ts des salari&eacute;s, sera sans ambigu&iuml;t&eacute; ressentie comme de droite. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais la question n'est pas l&agrave;. La vraie question concerne le positionnement de la France au plan international. Ceci tant en ce qui concerne l'Union europ&eacute;enne que dans le domaine des relations avec les Etats-Unis et la Russie. En ce qui concerne l'Union, nous avons pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute; que malgr&eacute; les demandes de la France, renouvel&eacute;es lors de la derni&egrave;re entrevue &agrave; Berlin Merkel-Macron, rien ne changera. L'Allemagne continuera &agrave; refuser toute politique visant &agrave; relancer l'&eacute;conomie fran&ccedil;aise par des investissements industriels europ&eacute;ens, comme &agrave; prot&eacute;ger l'&eacute;conomie, non seulement fran&ccedil;aise mais europ&eacute;enne, par un minimum de barri&egrave;res ext&eacute;rieures. Or comme l'Allemagne a r&eacute;ussi &agrave; la suite d'abandons fran&ccedil;ais successifs, &agrave; mettre la politique de l'Union au service de ses int&eacute;r&ecirc;ts &agrave; court terme, les nouveaux ministres &laquo;&nbsp;europ&eacute;ens&nbsp;&raquo; du gouvernement Macron n'obtiendront aucune concession de sa part. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il y a plus grave. Aucun effort ne sera fait par la France pour se d&eacute;gager de la domination de la finance am&eacute;ricano-centr&eacute;e. Ceci d'autant plus que les groupes qui ont financ&eacute; la campagne de Macron et qui continueront &agrave; l'appuyer vivent essentiellement de leurs activit&eacute;s &agrave; Wall Street. Aucun effort ne sera fait non plus pour rapprocher la France d'un r&ocirc;le qui correspondrait pourtant &agrave; sa situation g&eacute;ographique et &agrave; ses int&eacute;r&ecirc;ts pour l'avenir, celui d'une puissance eurasiatique. Les candidats aux pr&eacute;sidentielles qui proposaient un d&eacute;but de rapprochement avec Moscou n'ont pas &eacute;t&eacute; entendu. Emmanuel Macron n'a jamais propos&eacute; la moindre d&eacute;marche en ce sens, le nouveau gouvernement fran&ccedil;ais vu sa composition n'en fera rien non plus. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or des &eacute;v&egrave;nements tr&egrave;s importants se pr&eacute;parent au plan int&eacute;rieur am&eacute;ricain. Tout laisse penser qu'&agrave; Washington la campagne anti-Donald Trump prendra de plus en plus d'ampleur. Il vient de d&eacute;noncer lui-m&ecirc;me une v&eacute;ritable chasse aux sorci&egrave;res &agrave; son &eacute;gard. Il risque d'&ecirc;tre prochainement destitu&eacute;. Les &eacute;l&eacute;ments les plus bellicistes du complexe militaro-politique am&eacute;ricain prendront alors le pouvoir. Si la France n'a pas su prendre ses distances vis-&agrave;-vis des Etats-Unis, elle sera entrain&eacute;e, comme tous les alli&eacute;s de ceux-ci, notamment au sein de l'Otan, dans des affrontements pouvant prendre une forme militaire avec la Russie et la Chine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais manifestement Macron dans ce domaine n'est pas et ne sera pas De Gaulle. Se positionner d'une fa&ccedil;on &eacute;quilibr&eacute;e entre l'Est et l'Ouest&nbsp; para&icirc;t &ecirc;tre le moindre de ses soucis. Atlantiste il est, atlantiste il restera. </font></p> Wed, 17 May 2017 23:00:00 GMT Donald Trump menacé à nouveau de destitution http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2565 2565 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170516202109_trumplavrov.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <font size="2" face="Arial">Donald Trump, manifestement, prend cette accusation tr&egrave;s au s&eacute;rieux. Il vient d'indiquer dans deux tweets que ces renseignements n'avaient rien d'ill&eacute;gitimes. Il s'agissait d'informations concernant la lutte contre le terrorisme, lutte en principe partag&eacute;e entre l'Am&eacute;rique et la Russie. Lavrov a confirm&eacute; ces indications. <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cependant la temp&ecirc;te contre Trump ne diminue pas. Au contraire, elle prend de l'ampleur, non seulement chez les D&eacute;mocrates mais aussi chez beaucoup de R&eacute;publicains. Nous avions ici dans divers articles montr&eacute; comment ces derniers temps Trump avait donn&eacute; des gages au complexe militaro-industriel-diplomatique (CMI) lui reprochant ses d&eacute;sirs pr&eacute;c&eacute;demment affich&eacute;s de rapprochement avec Moscou. Mais ces gages n'ont manifestement pas &eacute;t&eacute; suffisants. Il continue &agrave; faire peur &agrave; l'Etat Profond am&eacute;ricain. Celui-ci ne renonce pas &agrave; le faire destituer, prochainement ou dans les prochains mois. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Diverses d&eacute;clarations r&eacute;centes de Donald Trump semblent montrer en effet qu'il continue &agrave; consid&eacute;rer Vladimir Poutine, sur certains points, comme un partenaire souhaitable. Or, comme nul n'en ignore, dans une Am&eacute;rique de plus en plus en crise &eacute;conomique, le CMI ne conservera son consid&eacute;rable chiffre d'affaires que dans la perspective d'une guerre ouverte avec la Russie. M&ecirc;me si celle-ci n'&eacute;tait pas effectivement d&eacute;clar&eacute;e, sa pr&eacute;paration permettrait de garantir au CMI les centaines de milliards de dollars sur lesquels il compte pour garantir son chiffre d'affaires et ses b&eacute;n&eacute;fices. Si Trump paraissait ne pas jouer suffisamment le jeu, il serait balay&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Peu importe au CMI que l'impeachment du pr&eacute;sident, pour des motifs aussi farfelus que ceux actuellement invoqu&eacute;s, plonge l'Am&eacute;rique et une partie du monde atlantique dans une crise qui l'affaiblirait irr&eacute;vocablement face &agrave; la Russie et &agrave; la Chine. Les profits d'abord. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les attaques scandaleuses dont Trump fait aujourd'hui l'objet finiront par le rendre &agrave; nouveau sympathique &agrave; ceux qui ne voyaient plus en lui qu'un bateleur incontr&ocirc;lable. Il fait preuve en effet actuellement d'une fermet&eacute; et d'une constance le rendant digne d'&ecirc;tre un vrai chef d'Etat. Nous observerons &eacute;videmment avec attention comment dans les prochains jours &eacute;voluera l'offensive contre Trump.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Mise &agrave; jour au 17/06</strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les attaques contre Trump ont pris une nouvelle dimension le 16/05 avec la publication par le New York Times d'un rapport &eacute;manant de l'Intelligence Community selon lequel le Pr&eacute;sident serait intervenu en f&eacute;vrier aupr&egrave;s du directeur du FBI James Comey (renvoy&eacute; depuis par Trump) pour lui enjoindre de cesser toutes investigations sur son ancien Conseiller National &agrave; la S&eacute;curit&eacute; Michael Flynn accus&eacute; de relations avec Moscou. La Maison Blanche a ni&eacute; toute intervention en ce sens, mais en vain. Washington est aujourd'hui enti&egrave;rement occup&eacute; par cette affaire. Ceci est le signe que l'offensive contre Trump prend de plus en plus d'ampleur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a name="headline"></a>* Voir New York Times du 16 mai<em> Comey Memo Says Trump Asked Him to End Flynn Investigation</em><br /> <a href="https://www.nytimes.com/2017/05/16/us/politics/james-comey-trump-flynn-russia-investigation.html?_r=0">https://www.nytimes.com/2017/05/16/us/politics/james-comey-trump-flynn-russia-investigation.html?_r=0</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <br /> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 15 May 2017 23:00:00 GMT La NSA, fléau mondial http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2563 2563 <br /><p><font size="2" face="Arial">On nomme ransomware un logiciel malveillant (malware) qui crypte les fichiers d'un ordinateur infect&eacute;, et demande une ran&ccedil;on en Bitcoin pour en restaurer l'acc&egrave;s. Nul en principe ne connait les b&eacute;n&eacute;ficiaires de cette ran&ccedil;on, puisque le bitcoin est une monnaie virtuelle dont les mouvements peuvent &ecirc;tre crypt&eacute;s. On peut penser cependant qu'avec les moyens dont ils disposent, les gouvernements pourraient identifier ces b&eacute;n&eacute;ficiaires, s'ils existaient vraiment. Mais existent-ils r&eacute;ellement ? Peut-&ecirc;tre s'agit-il de cr&eacute;ations virtuelles invent&eacute;es par les malwares. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On pouvait s'attendre &agrave; ce que la Russie soit accus&eacute;e d'&ecirc;tre derri&egrave;re cette attaque, comme elle l'a &eacute;t&eacute; &agrave; propos des fichiers du Democratic National Committee soutien de la candidature d'Hillary Clinton et de John Podesta, l'un de ses agents. Ces documents ont consid&eacute;rablement g&ecirc;n&eacute; la candidature de Hillary Clinton en montrant d'une part les man&oelig;uvres par lesquelles celle-ci avait d&eacute;consid&eacute;r&eacute; son rival au sein du parti d&eacute;mocrate, Bernie Sanders, et d'autre part comment la candidate s'&eacute;tait mise au service de Wall Street et plus particuli&egrave;rement de Goldman Sachs. On peut penser que ces r&eacute;v&eacute;lations, diffus&eacute;es par Wikileaks, avaient favoris&eacute; l'&eacute;lection de Donald Trump.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or comme Trump avait &eacute;t&eacute; accus&eacute; par les services de renseignement d'&ecirc;tre une marionnette dans les mains de Vladimir Poutine, la fuite a-t-on assur&eacute; ne pouvait que provenir de Moscou. Cependant, malgr&eacute; tous leurs efforts, les services am&eacute;ricains avaient &eacute;t&eacute; incapables de prouver l'interf&eacute;rence de Moscou dans le processus &eacute;lectoral ayant finalement abouti &agrave; l'&eacute;lection de Trump. L'un des arguments employ&eacute;s contre Moscou &eacute;tait que le piratage (hacking) &eacute;tait si sophistiqu&eacute; qu'il ne pouvait que provenir d'un grand Etat, en l'esp&egrave;ce la Russie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui par contre les divers services de s&eacute;curit&eacute; informatique n'ont mis que quelques heures pour penser pouvoir identifier l'auteur de l'attaque. Il s'agirait d'une organisation criminelle encore non identifi&eacute;e utilisant des outils d&eacute;velopp&eacute;s par la NSA, sous le nom de code Eternal Blue, afin d'attaquer les ordinateurs des Etats et organisations que la NSA a d&eacute;cid&eacute; d'espionner pour son propre compte. Malheureusement pour la NSA, ces outils auraient &eacute;t&eacute; pirat&eacute;s par un groupe de hackers jusqu'ici anonymes connus sous le nom de &ldquo;Shadow Brokers.&rdquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceux-ci seraient-ils des agents de la NSA elle-m&ecirc;me, devenus criminels pour leur propre compte ? S'agit-il de cyber-criminels venus de l'ext&eacute;rieur ? Peu importe. Le point important, qui devrait &ecirc;tre soulign&eacute; avec plus de v&eacute;h&eacute;mence par les victimes de ces cyber-attaques, est que la NSA par sa puissance et par sa volont&eacute; d'infiltrer tous les syst&egrave;mes informatiques, amis comme ennemis, se r&eacute;v&egrave;le &ecirc;tre une menace contre la s&eacute;curit&eacute; de l'ensemble des r&eacute;seaux num&eacute;riques mondiaux. Ni la Russie ni la Chine ne disposent &agrave; ce jour d'une arme de cette puissance.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or ni le gouvernement am&eacute;rician, ni aucun autre gouvernement, ne se d&eacute;clare d&eacute;sireux de mettre un terme aux activit&eacute;s de la NSA. Si pourtant celle-ci continue d'avoir les mains libres pour espionner le monde entier avec ses malwares, on peut &ecirc;tre certain que la derni&egrave;re cyber-attaque sera suivie par de nombreuses autres, de plus en plus graves. L'appel lanc&eacute; &agrave; une plus large utilisation de logiciels de cryptage n'aura gu&egrave;re d'effets. Ceux-ci pourront facilement &ecirc;tre contourn&eacute;s par les puissants moyens dont dispose la NSA. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce service deviendra-t-il le nouveau ma&icirc;tre du monde? <br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Note</strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial">Sur la cyber-attaque, voir Mediapart <a href="https://blogs.mediapart.fr/ivan-kwiatkowski/blog/130517/quest-ce-que-wannacrypt-le-virus-qui-fait-fermer-une-usine-renault">https://blogs.mediapart.fr/ivan-kwiatkowski/blog/130517/quest-ce-que-wannacrypt-le-virus-qui-fait-fermer-une-usine-renault</a></font></p> Sun, 14 May 2017 23:00:00 GMT Le Congrès américain traite-t-il la Russie en ennemie déclarée? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2559 2559 <br /><p><font face="Arial" size="2">Voir </font><font face="Arial" size="2"><em><a href="https://www.congress.gov/bill/115th-congress/house-bill/1644/text">https://www.congress.gov/bill/115th-congress/house-bill/1644/text</a></em><br /> </font></p> <font face="Arial" size="2">Les membres du Congr&egrave;s affirment que ce faisant, ils veulent assurer la mise en oeuvre d'une r&eacute;solution du Conseil de S&eacute;curit&eacute; limitant le commerce avec la DPRK et interdisant la fourniture &agrave; ce pays de diverses technologies militaires, notamment dans le domaine des missiles et du nucl&eacute;aire.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais pour ce faire le texte de loi offre une base l&eacute;gale &agrave; un &eacute;ventuel contr&ocirc;le de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine sur les ports russes en Moyen-Orient et Syrie, comme comme sur des ports chinois et iraniens susceptibles d'entretenir des relations commerciales avec la DPRK. Or comme l'ont constat&eacute; tous les observateurs, le Conseil de S&eacute;curit&eacute; n'a jamais requis la mise en place par les Etats-Unis d'un tel contr&ocirc;le. Le H.R. 1466 Bill est donc en contradiction avec les normes &eacute;l&eacute;mentaires du droit international.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">S'il est ratifi&eacute; par le Pr&eacute;sident Trump, devenant ainsi une loi f&eacute;d&eacute;rale, l'Act remet &agrave; la discr&eacute;tion de l'Arm&eacute;e am&eacute;ricaine la responsabilit&eacute; d'inspecter et saisir tout navire ou avion suspecter de violer la recommandation du Conseil de S&eacute;curit&eacute;. Plus largement il autorise l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine &agrave; inspecter les ports et a&eacute;roports des 4 pays d&eacute;sign&eacute;s susceptibles d'abriter de tels trafics. N&eacute;cessairement, ceci impliquera, dans l'esprit de la loi, la demande de sanctions &agrave; l'&eacute;gard de ces pays, en cas de pr&eacute;tendues violations de la r&eacute;solution. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Apparemment, cette d&eacute;marche n'est pas seulement destin&eacute;e &agrave; &eacute;viter l'importation dans la DPRK de mat&eacute;riels militaires, mais &agrave; rendre difficiles, sinon impossibles, les exportations du secteur agricole russe. Celui-ci emploie de nombreux travailleurs d&eacute;tach&eacute;s nord-cor&eacute;ens et menace de plus en plus le quasi-monopole qu'avaient jusqu'&agrave; pr&eacute;sent les producteurs c&eacute;r&eacute;aliers canadiens et am&eacute;ricains. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Elle vise plus largement, comme tout le monde l'a compris, &agrave; forcer la Russie &agrave; abandonner ses bases militaires en Syrie, redonnant &agrave; la marine am&eacute;ricaine son contr&ocirc;le traditionnel sur la m&eacute;diterran&eacute;e orientale. Vis-&agrave;-vis de la Chine, dans l'esprit de ses auteurs, le Bill pourrait donner une base l&eacute;gale &agrave; la saisie par l'administration am&eacute;ricaine des capitaux et propri&eacute;t&eacute;s de la Chine sur le sol am&eacute;ricain, d&egrave;s lors que ce pays pourrait &ecirc;tre suspect&eacute; d'enfreindre les prescription du Conseil de S&eacute;curit&eacute;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">On ajoutera qu'en d&eacute;signant la DPRK comme un Etat terroriste, le Bill transforme tous les citoyens nord-cor&eacute;ens en terroristes potentiels. C'est cette m&ecirc;me d&eacute;marche qui avait &eacute;t&eacute; adopt&eacute;e contre les pr&eacute;tendus rebelles des territoires russophones en Ukraine (voir H.R.5094 - STAND for Ukraine Act <a href="https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/5094/text">https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/5094/text</a></span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Reste &agrave; savoir si Donald Trump signera le Bill. Compte tenu de sa nouvelle posture militariste, on peut penser qu'il le fera et donnera &agrave; son Administration la responsabilit&eacute; de sa mise en oeuvre.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Reste &agrave; savoir aussi comment r&eacute;agiront les pays concern&eacute;s, et en premier lieu la Russie. Jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, elle se serait born&eacute;e &agrave; constater que l'Act HR 1644 &eacute;tait une d&eacute;marche inamicale et qu'elle contestait d'avance sa mise en oeuvre dans les domaines de sa souverainet&eacute;.</font></p> Mon, 08 May 2017 23:00:00 GMT Le Sarmat, nouvel ICBM russe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2558 2558 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170508165346_sarmat.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0.5cm"><font face="Arial" size="2">Pour cela, il faut que cette capacit&eacute; puisse ne pas &ecirc;tre d&eacute;truite par la premi&egrave;re frappe de l'attaquant. La solution g&eacute;n&eacute;ralement pratiqu&eacute;e, notamment par la France, consiste &agrave; embarquer les missiles en charge de cette r&eacute;partie sur des sous-marins difficilement d&eacute;tectables. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font face="Arial" size="2">Encore faut-que ces missiles de seconde frappe aient des performances suffisantes pour traverser les barri&egrave;res anti-missiles d&eacute;ploy&eacute;es par l'attaquant. La Russie vient de pr&eacute;senter un nouveau mod&egrave;le de missile intercontinental (ICBM) disposant de qualit&eacute;s sup&eacute;rieures &agrave; celles de tous ses concurrents. Evidemment un tel missile peut &eacute;galement proc&eacute;der &agrave; de premi&egrave;res frappes, mais il est hautement improbable que Vladimir Poutine se livre un jour &agrave; cet exercice contre les Etats-Unis. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font face="Arial" size="2">Il s'agit du Sarmat RS-28 dit aussi Satan 2 destin&eacute; &agrave; entrer en service en 2018. Les performances annonc&eacute;es le montrent sup&eacute;rieur &agrave; tous ses concurrents, notamment am&eacute;ricains. Avec ce nouvel ICBM, la Russie devrait disposer de 10 &agrave; 15 ann&eacute;es d'avance sur les Etats-Unis, avance non rattrapable par ces derniers compte tenu du fait que la Russie poursuivra dans les ann&eacute;es &agrave; venir le perfectionnement de ces engins et de l'&eacute;lectronique associ&eacute;e. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font face="Arial" size="2">Ce missile thermonucl&eacute;aire est propuls&eacute; par un moteur-fus&eacute;e &agrave; ergols liquides Il a &eacute;t&eacute; d&eacute;velopp&eacute; par le Bureau d'&eacute;tude Make&iuml;ev1 &agrave; partir de 2009 pour remplacer l'actuel RS-20V Voyevoda Satan en sercice depuis 25 ans et dont les performances ont d&eacute;j&agrave; beaucoup inqui&eacute;t&eacute; le Pentagone. Sa grande capacit&eacute; de charge lui permet d'emporter jusqu'&agrave; dix t&ecirc;tes de forte puissance ou quinze t&ecirc;tes de puissance moindre, ou une combinaison de t&ecirc;tes nucl&eacute;aires et de contremesures con&ccedil;ues pour tromper les d&eacute;fenses antimissiles. Sa port&eacute;e sera d'environ 18.000 km. C'est une r&eacute;ponse de l&rsquo;arm&eacute;e russe au programme Prompt Global Strike am&eacute;ricain. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font face="Arial" size="2">Une version sur rails sera &eacute;galement propos&eacute;e.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Le Sarmat disposera d'une version hypersonique utilisable dans les conflits non nucl&eacute;aires. Sur ce dernier point, les Am&eacute;ricains auraient &eacute;galement beaucoup de retard. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Nous n'avons pas de donn&eacute;es suffisantes permettant de le comparer au missile fran&ccedil;ais M 51</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> </font><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><br /> <br /> </p> <table cellspacing="0" cellpadding="0" border="0" bgcolor="#ffffff" width="1130"> <colgroup><col width="35"></col> <col width="1095"></col> </colgroup> <tbody> <tr valign="TOP"> <td width="35">&nbsp;</td> <td width="1095">&nbsp;</td> </tr> </tbody> </table> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><br /> <br /> </p> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><br /> <br /> </p> <br /> <h1 class="western"><br /> </h1> Sun, 07 May 2017 23:00:00 GMT Trump et la Palestine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2555 2555 <br /><font size="2" face="Arial">L'objectif a toujours &eacute;t&eacute; pour les Etats-Unis de travailler &agrave; la mise en place d'une &laquo;&nbsp;solution &agrave; deux Etats&nbsp;&raquo; dans laquelle l'Etat palestinien serait constitu&eacute; sur les bases des fronti&egrave;res 1967 de la r&eacute;gion. Ceci signifierait que l'Etat Palestinien comprendrait la Cisjordanie et Gaza, avec J&eacute;rusalem-est comme capitale. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Isra&euml;l a toujours &eacute;t&eacute; hostile &agrave; cette solution. Ayant fait &eacute;chou&eacute; les n&eacute;gociations, il a multipli&eacute; des installations en Cisjordanie, provoquant l'indignation impuissante de la Palestine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comme le lobby am&eacute;ricain dit &laquo;&nbsp;isra&eacute;lien&nbsp;&raquo;, l'AIPAC, soutient toujours fid&egrave;lement les positions de Tel Aviv, il serait &eacute;tonnant que Trump, de plus en plus soucieux de sa popularit&eacute; apr&egrave;s de ce lobby, prenne vis-&agrave;-vis de Mahmoud Abbas des positions tr&egrave;s diff&eacute;rentes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aussi bien il s'est born&eacute; &agrave; &eacute;mettre des points de vue d'une grande na&iuml;vet&eacute;: &laquo;&nbsp;les deux parties se sont toujours d&eacute;test&eacute;, mais on peut esp&eacute;rer qu'elles ne le feront pas ind&eacute;finiment&nbsp;&raquo; ou bien &laquo;&nbsp;Les enfants de Dieu doivent respecter la vie humaine et condamner ceux qui s'en prennent aux innocents&nbsp;&raquo;. Il a par ailleurs continuer &agrave; soutenir, comme ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, des initiatives am&eacute;ricaines destin&eacute;es &agrave; cr&eacute;er des activit&eacute;s &eacute;conomiques en Palestine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>Les fronti&egrave;res de 1967</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ni Trump ni Abbas n'ont mentionn&eacute; une r&eacute;cente d&eacute;claration surprise du Hamas, par laquelle cette organisation sunniste radicale, souvent qualifi&eacute;e de terroriste, avait annonc&eacute; reconnaitre ces fronti&egrave;res, rejoignant en cela la position du Fatah de Mahmoud Abbas. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette position semble r&eacute;sulter d'une r&eacute;union organis&eacute;e &agrave; Moscou en Janvier 2017 entre les diverses factions palestiniennes. Pouss&eacute;s par la diplomatie russe, Hamas, Fatah et diverses autres petits mouvements palestiniens s'&eacute;taient mis d'accord pour constituer un front unique dans les futures discussions avec Isra&euml;l patronn&eacute;es par des m&eacute;diateurs &eacute;trangers, Etats-Unis et Russie en premier lieu. On notera que le Jihad Islamique vient de rejeter cette position. Le contraire aurait &eacute;t&eacute; &eacute;tonnant. 1)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette intervention de Moscou est significative dans une r&eacute;gion o&ugrave; les Etats-Unis ont d&eacute;finitivement perdu l'autorit&eacute; pour &ecirc;tre un m&eacute;diateur unique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sans que les probl&egrave;mes &agrave; r&eacute;soudre soient identiques, on peut penser qu'une m&eacute;diation internationale du type de celle ayant permis d'aboutir &agrave; l'accord sur le nucl&eacute;aire iranien serait la seule fa&ccedil;on d'avancer. Moscou se dit d&eacute;cider &agrave; jouer un grand r&ocirc;le en ce sens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Reste &agrave; savoir si Isra&euml;l, qui se trouve fort bien de la situation actuelle lui permettant de s'approprier de plus en plus de territoires en Palestine, acceptera une telle approche multipolaire. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quant &agrave; Trump, lors de sa rencontre avec Mahmoud Abbas, il n'a pas fait allusion &agrave; cette perspective. Sans doute suivait-il en cela les consignes de l'Aipac. Mais peut-&ecirc;tre aussi n'avait-il pas m&ecirc;me pas entendu parler de la r&eacute;union de Moscou.</font><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial">1) Voir l'Orient-Le JOUR Le Jihad islamique rejette un Etat palestinien dans les fronti&egrave;res de 1967<br /> <br /> <a href="https://www.lorientlejour.com/article/1050381/le-jihad-islamique-rejette-un-etat-palestinien-dans-les-frontieres-de-1967.html">https://www.lorientlejour.com/article/1050381/le-jihad-islamique-rejette-un-etat-palestinien-dans-les-frontieres-de-1967.html</a> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Sat, 06 May 2017 23:00:00 GMT Trump toujours plus belliqueux http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2554 2554 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170506091737_cartepaysbaltes.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Concernant l'Europe de l'Est, l'US Command in Europe vient d'annoncer qu'il allait &eacute;tablir un nouveau quartier g&eacute;n&eacute;ral en Pologne pour mieux coordonner la r&eacute;action &agrave; de possibles attaques russes. De plus, il a d&eacute;ploy&eacute; une nouvelle brigade de combat (division) en Europe dans le cadre de l' Operation Atlantic Resolve (OAR), ce qui conduit le nombre de ces brigades &agrave; 3. La nouvelle brigade sera d&eacute;plac&eacute;e de Baumholder, Allemagne, &agrave; Poznan, Pologne.</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le nouveau quartier g&eacute;n&eacute;ral aura autorit&eacute; sur plus de 6.000 militaires am&eacute;ricains r&eacute;partis entre les Etats Baltes, la Pologne, l'Allemagne, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On notera que cette politique, initialis&eacute;e par Barack Obama, avait &eacute;t&eacute; mise en cause par Donald Trump dans son discours d'investiture, consid&eacute;rant l'Otan comme obsol&egrave;te. Apparemment l'Otan est rentr&eacute;e en gr&acirc;ce &agrave; Washington.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certains se demanderont dans quelles mesure quelques milliers de militaires am&eacute;ricains suppl&eacute;mentaires pourraient arr&ecirc;ter des forces russes d'invasion pouvant rapidement mobiliser plus de 100.000 hmmes. Mais le point n'est pas l&agrave;. Cette pr&eacute;sence am&eacute;ricaine d&eacute;couragera tout gouvernement de l'Est europ&eacute;en &eacute;ventuellement tent&eacute; de prendre des distances &agrave; l'&eacute;gard de l'Otan. De plus, elle pr&eacute;parera ces m&ecirc;mes gouvernements &agrave; accepter la mise en place de nouvelles bases de missiles-antimissiles de type THAAD capables de porter tr&egrave;s en profondeur sur le territoire russe des t&ecirc;tes nucl&eacute;aires tactiques. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'objectif de tout ces dispositifs, dans l'esprit du Pentagone est, comme clairement indiqu&eacute; par les g&eacute;n&eacute;raux consult&eacute;s, de donner &agrave; Vladimir Poutine une mentalit&eacute; d'encercl&eacute;, afin de le pousser &eacute;ventuellement &agrave; la faute. Trump encourage totalement cette politique, ayant apparemment renonc&eacute; &agrave; d&eacute;tendre les rapports am&eacute;ricano-russes</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>L'Afghanistan</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Obama avait depuis 2011 sensiblement diminu&eacute; les effectifs engag&eacute;s dans ce pays, au pr&eacute;texte que les Talibans cessaient de repr&eacute;senter une menace. Mais le Pentagone vient de demander &agrave; la Maison Blanche l'autorisation d'envoyer des milliers d'hommes nouveaux pour desserrer ce qu'il appelle un &eacute;tau renforc&eacute; des Talibans.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces effectifs, compos&eacute;s d'am&eacute;ricains mais aussi de militaires de l'Otan, devraient atteindre le nombre d'environ 18.000 hommes. Ils sont pr&eacute;sent&eacute;s comme des &laquo;&nbsp;conseillers militaires&nbsp;&raquo; &agrave; la disposition du gouvernement afghan. Mais comportant un nombre important de forces sp&eacute;ciales&nbsp;qui ne cessent d'engager des actions ponctuelles contre les Talibans, il s'agit d'un v&eacute;ritable renforcement de la pr&eacute;sence militaire am&eacute;ricaine. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le premier objectif est de garder la main sur les ressources naturelles consid&eacute;rables du pays, encore inexploit&eacute;es mais que les Etats-Unis ne veulent pas voir tomber un jour, par l'interm&eacute;diaire des Talibans, aux mains du Pakistan et &eacute;ventuellement de la Chine. La pr&eacute;sence de plus en plus active de celle-ci dans la r&eacute;gion inqui&egrave;te de plus en plus Washington.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Theresa Whelan, Acting Assistant Secretary of Defense for Special Operations, vient de d&eacute;clarer devant le Senate Armed Services Committee que l'objectif de ce nouveau d&eacute;ploiement de force &eacute;tait de faire conna&icirc;tre &agrave; tous que l'Afghanistan est un partenaireee strat&eacute;gique essentiel pour les Etats-Unis dans cette r&eacute;gio difficile (very tricky region). Avis au Pakistan, &agrave; la Chine et &eacute;ventuellement &agrave; la Russie. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'administration Trump a l'objectif d'entreprendre de nouvelles actions militaires contre les Talibans, consid&eacute;r&eacute;s comme des alli&eacute;s potentiels de ces trois pays. C'est ce que vient de d&eacute;clarer le g&eacute;n&eacute;ral Raymond Thomas, chef de l'US Special Operations Command. Ceci, quel que soit le co&ucirc;t en hommes et en dollars &agrave; consentir. </font> </p> Fri, 05 May 2017 23:00:00 GMT Guerilla. Le jour où tout s'embrasa de Laurent Obertone http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2550 2550 <br /><p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm">&nbsp;<font size="2" face="Arial">Laurent Obertone est d&eacute;j&agrave; l'auteur de trois ouvrages de mise en garde qui ont re&ccedil;u un &eacute;cho parmi ceux voulant ouvrir les yeux sur certains aspects mena&ccedil;ants de notre soci&eacute;t&eacute;. Nous en conseillons la lecture. Les plus r&eacute;cents sont La France Orange m&eacute;canique 2016 et La France, Big Brother 2015. Mais les medias officiels ne donnent pas &agrave; Laurent Obertone l'&eacute;cho qu'il m&eacute;riterait, car il d&eacute;range le politiquement correct.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Dans Guerilla, il montre comment un incident avec la police dans une banlieue dite sensible pourrait donner l'occasion aux quelques individus voulant tout d&eacute;truire au nom de l'islam et de leur propre paranoia de r&eacute;aliser leur projet mortif&egrave;re.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">L'auteur s'est manifestement inspir&eacute; des confidences fournies par des policiers et des sapeurs-pompiers confront&eacute;s tous les jours &agrave; des provocations visant &agrave; entrainer de leur part des r&eacute;actions de d&eacute;fense susceptibles de servir de pr&eacute;texte &agrave; ce que l'on nomme d&eacute;sormais un embrasement des banlieues. Les autorit&eacute;s, notamment au minist&egrave;re de l'Int&eacute;rieur, le savent mais elles imposent au nom du devoir de r&eacute;serve un silence dangereux. Le refus l&eacute;gitime de l'islamophobie ne doit pas conduire &agrave; une complaisance indigne d'un Etat soucieux de sa l&eacute;gitime survie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font color="#993300"><em><font size="2" face="Arial">La guerre civile &eacute;tait in&eacute;vitable. Vivez l'Apocalypse des trois derniers jours de la France. Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cit&eacute; sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveugl&eacute;ment. La cit&eacute; s'embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu se propage et la R&eacute;publique explose. Forces de l'ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, citoyens, tous sont submerg&eacute;s par le raz-de-mar&eacute;e du chaos. Rapidement, r&eacute;seaux &eacute;lectriques et hydrauliques tomb&eacute;s, faute d'approvisionnements, d'ordre, de moyens de communication, de transports et de secours, la d&eacute;ferlante gagne la campagne, la soci&eacute;t&eacute; vole en &eacute;clats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies. Des terroristes, d&eacute;pass&eacute;s par les troubles, d&eacute;clenchent des actions de grande ampleur depuis les terres, la mer et le ciel. Priv&eacute;s de tout, livr&eacute;s &agrave; eux-m&ecirc;mes, les citoyens s'appr&ecirc;tent &agrave; faire face au carnage. Les &eacute;v&eacute;nements d&eacute;crits dans Guerilla reposent sur le travail d'&eacute;coute, de d&eacute;tection et les pr&eacute;visions du renseignement fran&ccedil;ais. Apr&egrave;s deux ans d'immersion au contact d'agents des services sp&eacute;ciaux et des plus grands sp&eacute;cialistes de la terreur et des catastrophes, l'auteur du chef-d'oeuvre Ut&oslash;ya (l'affaire Breivik) et de l'enqu&ecirc;te ph&eacute;nom&egrave;ne La France Orange M&eacute;canique livre un roman m&eacute;t&eacute;ore ultra-r&eacute;aliste et nous plonge dans le r&eacute;cit paroxystique de la guerre civile. </font></em></font> </p> <font color="#993300"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <h3 class="western"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </h3> Tue, 02 May 2017 23:00:00 GMT Trump. Un guignol aux mains des militaires http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2551 2551 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Trump est de plus en plus d&eacute;peint comme ne s'informant sur rien &ndash; ou ne comprenant rien. Il serait enferm&eacute; dans le second &eacute;tage (pr&eacute;sidentiel) de la Maison Blanche, envoyant jusqu'&agrave; tard dans la nuit des tweets multiples, dont certains paraissent incoh&eacute;rents au regard de ses objectifs pr&eacute;c&eacute;dents. Notamment l'un &agrave; Rodrigo Duterte, pr&eacute;sident philippin et l'autre &agrave; Kim Jong-un dirigeant de la Cor&eacute;e du Nord, les traitant de &laquo;&nbsp;very smart guys&nbsp;&raquo; et les invitant presque &agrave; Washington alors que quelques jours auparavant il mena&ccedil;ait de leur d&eacute;clarer la guerre. <br /> <br /> Mais au premier &eacute;tage de la Maison Blanche se trouvent ceux qui gouvernent effectivement. Notamment le vice-pr&eacute;sident Pence, les militaires de son gouvernement et un grand nombre d'agents provenant du trio NSA, CIA, FBI. Et ceux l&agrave; ne plaisantent pas. Ils poursuivent, sous l'autorit&eacute; nominative du Donald, plusieurs objectifs qui ont toujours &eacute;t&eacute; ceux de l'Empire am&eacute;ricain dans son effort pour dominer le monde. <br /> <br /> Le premier vise &agrave; continuer l'encerclement de la Chine et de la Russie par des barri&egrave;res de missiles et anti-missiles du type THAAD (Terminal Hign Altitude Area Defence). Ceux ci sont de plus en plus performants. Leur port&eacute;e s'accroit sans cesse, ils peuvent &ecirc;tre dot&eacute;s de charges nucl&eacute;aires et en terme de d&eacute;fense ils paraissent de plus en plus capables de rendre inefficaces des frappes en retour des Etats vis&eacute;s. Apr&egrave;s la Chine, qui ne cesse de protester, Poutine semble avoir fini par s'en inqui&eacute;ter. Il fait acc&eacute;l&eacute;rer le programme russe d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s performant de missiles et anti-missiles. Mais ceci pourrait ne pas suffire &agrave; arr&ecirc;ter compl&egrave;tement une attaque am&eacute;ricaine. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Un objectif dont on parle moins aujourd'hui consisterait &agrave; pr&eacute;parer une invasion militaire des zones riches en ressources p&eacute;troli&egrave;res de la Syrie, auxquelles les USA n'ont aucunement l'intention de renoncer. Bashar al Assad s'en inqui&egrave;te mais nul ne para&icirc;t le prendre au s&eacute;rieux. Cette op&eacute;ration se ferait avec l'aide active de la Jordanie, qui n'a rien &agrave; refuser &agrave; Washington. Les monarchies p&eacute;troli&egrave;res verraient cela d'un oeil tr&egrave;s favorable. In&eacute;vitablement une telle op&eacute;ration conduirait &agrave; un affrontement entre les USA et la Russie, qui n'abandonnera jamais ses bases militaires en Syrie.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Enfin, en mer de Chine, l'Am&eacute;rique, avec la participation du Japon, semble se pr&eacute;parer &agrave; des attaques a&eacute;ro-navales des bases construites par la Chine. L&agrave; encore, P&eacute;kin a pr&eacute;venu que ce serait la guerre et Vladimir Poutine lui a renouvel&eacute; son appui. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il y a tout lieu de penser que si les militaires am&eacute;ricains se lan&ccedil;aient effectivement dans des op&eacute;rations susceptibles d'entrainer une guerre avec la Russie et la Chine, Trump tout &agrave; ses tweets, n'en serait pas inform&eacute; en temps utile. Il ne pourrait qu'acquiescer. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Certains se demandent encore pourquoi l'Empire am&eacute;ricain a accept&eacute; de mettre &agrave; sa t&ecirc;te un personnage aussi farfelu et inconsistant que Trump. Cette question n'a peut-&ecirc;tre plus lieu d'&ecirc;tre pos&eacute;e.</font></p> Tue, 02 May 2017 23:00:00 GMT Les Kurdes, les Turcs et Donald Trump. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2549 2549 <br /><font size="2" face="Arial">Il s'agissait d'unit&eacute;s dites Kurdish Peoples' Protection Units (YPG) dont on connait le r&ocirc;le actif dans cette lutte. Les reportages t&eacute;l&eacute;vis&eacute;s les montrent r&eacute;guli&egrave;rement en pleine action. Ces unit&eacute;s semblent d'ailleurs comporter plus de femmes-soldates que d'hommes. Elles suscitent l'admiration du monde entier.</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis les ont aid&eacute; depuis longtemps dans ce combat, ce qui &eacute;tait tout &agrave; fait normal. Cette aide est plus diplomatique que mat&eacute;rielle, mais elle a son importance. Obama avait d&eacute;cid&eacute; en son temps d'appuyer les YPG et Donald Trump a poursuivi cette politique. Les deux pr&eacute;sidents ont soutenu la cr&eacute;ation des Syrian Democratic Forces (SDF), comportant une majorit&eacute; de Kurdes mais aussi quelques ressortissants des pays arabes engag&eacute;s dans la coalition internationale mise en place contre l'EI par les Etats-Unis. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Ceci &eacute;tant, Ankara a toujours affirm&eacute; que les YPG constituent des groupes terroristes travaillant pour la branche syrienne du Kurdistan Workers' Party (PKK), qui revendique depuis toujours l'ind&eacute;pendance du Kurdistan turc et qui m&egrave;nent de nombreux attentats en Turquie depuis 1984. L'objectif prioritaire actuel d'Erdogan est de convaincre Trump de renoncer &agrave; ce soutien &ndash; et de le laisser se d&eacute;barrasser des YPG (ie les massacrer), ce qu'il pourra faire sans grandes difficult&eacute;s vu l'in&eacute;galit&eacute; des forces militaires en pr&eacute;sence.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Ce th&egrave;me devrait &ecirc;tre un &eacute;l&eacute;ment essentiel de la rencontre Erdogan-Trump pr&eacute;vue le 16 mai prochain aux Etats-Unis. Erdogan y indiquera vraisemblablement que si les Etats-Unis rompent avec les YPG, il engagera des forces importantes dans la bataille pour la prise de Raqa, le fief de l'EI, bataille qui s'&eacute;ternise vu la r&eacute;sistance d&eacute;sesp&eacute;r&eacute;e des islamistes. Des analystes indiquent que si Erdogan au contraire n'obtenait aucune concession de Donald Trump, il pourrait contribuer &agrave; faire avorter le si&egrave;ge de Raqa. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Les strat&egrave;ges de l'International Crisis Group (ICG) conseillant Donald Trump sont tr&egrave;s embarrass&eacute;s. Ils ont bien conscience que les YPG sont indispensables pour combattre les islamistes, mais ils savent &eacute;galement que ceux-ci soutiennent le PKK, ennemi jur&eacute; d'Erdogan. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Erdogan b&eacute;n&eacute;ficie depuis son revirement &agrave; l'&eacute;gard de la Russie d'un soutien de principe de Vladimir Poutine. Ceci constituera-t-il un &eacute;l&eacute;ment en sa faveur de la part du Trump actuel (dit Trump 2.0), ou en sa d&eacute;faveur? Myst&egrave;re. Il est certain que Trump ayant avou&eacute;, &agrave; la c&eacute;l&eacute;bration de ses 100 jours &agrave; la Maison Blanche, que le m&eacute;tier de Pr&eacute;sident &eacute;tait plus compliqu&eacute; qu'il ne l'avait imagin&eacute;, le dossier Erdogan-YPG constitue d'ores et d&eacute;j&agrave; un nouveau probl&egrave;me qu'il devra r&eacute;gler, autrement que par des tweets laissant place &agrave; toutes les interpr&eacute;tations. </font> </p> Mon, 01 May 2017 23:00:00 GMT