Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Tue, 28 Mar 2017 20:30:36 GMT Durcissement de la confrontation américano-russe en Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2509 2509 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170328135005_tabga.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font size="2" face="Arial">Mais les choses ne sont pas si simples. Prendre Raqqa est aussi la cible de la coalition am&eacute;ricaino-arabe&nbsp; tr&egrave;s largement soutenue par l'Arabie saoudite. Or il appara&icirc;t au vu des &eacute;v&egrave;nements r&eacute;cents que l'appui am&eacute;ricain &agrave; la coalition se transforme de fait en une v&eacute;ritable intervention am&eacute;ricaine au sol, comprenant des centaines et bient&ocirc;t des milliers de combattants, dot&eacute;s d'un armement lourd tr&egrave;s efficace. Cette intervention, malgr&eacute; les pr&eacute;tentions de Donald Trump, ne se soucie pas en priorit&eacute; l'&eacute;liminer l'EI. De r&eacute;centes d&eacute;clarations du secr&eacute;taire d'Etat Rex Tillerson sugg&egrave;rent que le but de Washington est de construire en Syrie une sorte d'Etat f&eacute;d&eacute;ral constitu&eacute; de r&eacute;gions ind&eacute;pendantes. Ce but viendra directement en contradiction avec la volont&eacute; de Moscou. Celui-ci veut aider Bashar al Assad &agrave; r&eacute;tablir un Etat syrien unique dont Damas serait la capitale. <br /> <br /> La volont&eacute; russe est claire, comme nous l'avons plusieurs fois soulign&eacute;: renforcer le r&eacute;gime syrien contre les diverses forces voulant sa destruction ou tout au moins son affaiblissement par la mise en place d'une structure f&eacute;d&eacute;rale. La Syrie est d&eacute;sormais un &eacute;l&eacute;ment essentiel de la pr&eacute;sence russe en m&eacute;diterran&eacute;e orientale, pr&eacute;sence militaire mais aussi politique. Or il appara&icirc;t aujourd'hui que la volont&eacute; am&eacute;ricaine est tout aussi claire: r&eacute;tablir une pr&eacute;sence puissante dans une r&eacute;gion riche en p&eacute;trole et ressources diverses. Dans ce but, il faut &eacute;liminer ou tout au moins affaiblir consid&eacute;rablement la pr&eacute;sence russe.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce dernier objectif convient parfaitement aux int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques, notamment p&eacute;troliers, qui soutiennent Donald Trump. Mais il est surtout conforme &agrave; la volont&eacute; des militaires dont Trump a garni son gouvernement et ses conseillers. Il faut citer &agrave; cet &eacute;gard le secr&eacute;taire &agrave; la d&eacute;fense James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis&nbsp;et le National Security Adviser, le g&eacute;n&eacute;ral&nbsp; McMaster. Ils sont fanatiquement anti-russes et re&ccedil;oivent la pleine approbation du s&eacute;nateur Mc Cain, lui-m&ecirc;me d&eacute;cid&eacute; &agrave; emp&ecirc;cher Donald Trump de r&eacute;aliser les vell&eacute;it&eacute;s de rapprochement avec Moscou envisag&eacute;es lors de sa campagne.<br /> <font color="#000080"><br /> <strong>La bataille d'Al Tabq</strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le 22 mars, l'US Air Force a parachut&eacute; des centaines de combattants kurdes pr&egrave;s de la ville de Al Tabq, laquelle commande le barrage de Tabqa essentiel pour l'approvisionnement en eau d'une partie de la Syrie. L'op&eacute;ration a &eacute;t&eacute; accompagn&eacute;e d'une intervention a&eacute;rienne lourde de l'aviation am&eacute;ricaine. La reconqu&ecirc;te de Tabqa sur l'EI serait importante, car elle emp&ecirc;cherait celui-ci de d&eacute;truire le barrage, comme il l'avait promis. L'appui am&eacute;ricain est donc &agrave; ce stade tr&egrave;s important. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les kurdes ne se cachent pas de rechercher la construction d'un grand Kurdistan regroupant les territoires occup&eacute;s par l'EI en Irak et en Syrie. Mais parmi ces combattants se trouvent non seulement des contingents am&eacute;ricains mais des hommes se revendiquant des Forces Syriennes D&eacute;mocratiques, SDF, consid&eacute;r&eacute;s par Damas et les Russes comme des rebelles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce parachutage a pour le moment l'effet de bloquer l'avance de l'arm&eacute;e syrienne vers Raqqa. Il ouvre la perspective d'une prise de Raqqa par la coalition am&eacute;ricaine, ce qui en &eacute;liminera n&eacute;cessairement la pr&eacute;sence syrienne et russe. De ce fait, il en r&eacute;sultera le d&eacute;but de construction d'un Etat multi-r&eacute;gional syrien. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'opposition de Bashar el Assad est formelle. Il vient de d&eacute;clarer que toute op&eacute;ration militaire en Syrie sans l'accord du gouvernement de Damas serait ill&eacute;gale, que ce soit pour lib&eacute;rer Raqqa ou tout autre objectif. La coalition am&eacute;ricano-arabe, selon lui, n'a jamais voulu mener des actions s&eacute;rieuses contre Isis ou les terroristes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Moscou ne pourra &eacute;videmment pas laisser faire. Il est douteux par ailleurs que Donald Trump mod&egrave;re ses militaires. Tout ceci au danger de pr&eacute;parer un affrontement &eacute;ventuellement nucl&eacute;aire entre les deux puissances. Jusqu'&agrave; leur d&eacute;part, Obama et Hillary Clinton n'avaient pas os&eacute; courir ce risque.</font></p> <p><font size="2" face="Arial">Inutile de pr&eacute;ciser que l'&eacute;ventuelle prise de Raqqa par la coalition am&eacute;ricaine se fera gr&acirc;ce &agrave; des bombardements entrainant des dizaines de milliers de morts civils. C'est ce qui se passe actuellement &agrave; Mossoul. Mais les occidentaux imposent un discret silence sur ces morts. Ceci contrairement au bruit fait autour des morts civils &agrave; Alep &agrave; la suite de la reconqu&ecirc;te de cette ville par l'arm&eacute;e syrienne. Tous les t&eacute;moignages aujourd'hui disponibles montrent que celle-ci a proc&eacute;d&eacute; avec de grands pr&eacute;cautions. Elle a accept&eacute; des combats de rue contre les djihadistes au lieu de recourir &agrave; des bombardements massifs. Elle y a perdu des centaines de combattants. </font></p> <p><font size="2" face="Arial">1) voir <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2504&amp;r_id=&amp;t=L%27EI%20pourrait%20lever%20le%20si%E8ge%20de%20Deir%20Essor">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2504&amp;r_id=&amp;t=L%27EI%20pourrait%20lever%20le%20si%E8ge%20de%20Deir%20Essor</a><br /> </font><br /> </p> Mon, 27 Mar 2017 23:00:00 GMT Les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont financé et continuent à aider le terrorisme. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2502 2502 <br /><font size="2" face="Arial">Pourquoi cette bienveillance ? Parce que ces terroristes continuent &agrave; mener une guerre dans tout le Moyen-Orient contre Bashar al Assad et l'influence qui ont prise r&eacute;cemment, &agrave; la demande de ce dernier, la Russie et l'Iran. Les int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers et g&eacute;ostrat&eacute;giques occidentaux se croient menac&eacute;s par Damas et Moscou, sans admettre que dans la lutte globale contre le djihadisme, la Syrie et la Russie m&egrave;nent une lutte efficace contre l'internationale terroriste islamique qui les menace encore plus qu'il ne menace l'Europe et l'Am&eacute;rique. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>Des mesures de protection d&eacute;risoires</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour se d&eacute;fendre contre de nouveaux attentats terroristes, Theresa May promet des mesures de protection telles que l'interdiction de portables et tablettes sur certaines lignes a&eacute;riennes. Mais dans le m&ecirc;me temps la Grande Bretagne continue &agrave; refuser la mise en place de cartes d'identit&eacute;s au pr&eacute;texte qu'elles menaceraient les libert&eacute;s publiques. Il en a r&eacute;sult&eacute; qu'il a fallu des heures &agrave; Scotland Yard pour identifier le terroriste de Londres, un certain britannique nomm&eacute; Khalid Masood, 52 ans. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il y a plus grave. La Grande Bretagne comme la France disposent de fichiers de milliers d'individus ayant travaill&eacute; avec l'Etat islamique, les fiches dites S en France. Plus de 3.000 Britanniques seraient inscrits sur une liste de surveillance anti-terreur &eacute;tablie par le service de renseignement MI5. Mais comme ils ne sont pas encore pass&eacute; &agrave; des actions violentes identifi&eacute;es, on se borne &agrave; continuer &agrave; les surveiller &eacute;pisodiquement au lieu de les mettre en d&eacute;tention, fut-ce &agrave; titre provisoire. Ceci est d&eacute;risoire, vu les faibles moyens dont dispose la police et les complicit&eacute;s dont ces individus disposent dans les quartiers dits sensibles &ndash; sans mentionner en Angleterre le nombre de communes ayant &eacute;t&eacute; autoris&eacute;es &agrave; pratiquer la shariaa qui se r&eacute;v&egrave;lent de v&eacute;ritables p&eacute;pini&egrave;res de terroristes en puissance. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On objectera que les attentats seront de plus en plus le fait de candidats au suicide pour Allah, convertis discr&egrave;tement dans certaines mosqu&eacute;es ou sur les r&eacute;seaux sociaux islamistes, sans avoir fait parler d'eux auparavant. Peut-&ecirc;tre, mais il n'emp&ecirc;che que de nombreux autres sont connus des services de police et que rien n'est fait pour les emp&ecirc;cher de nuire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais que faire, dira-t-on? Cr&eacute;er des milliers de places de prison, alors que l'administration p&eacute;nitentiaire manque d&eacute;j&agrave; de personnel ? Pourquoi pas ? Lorsqu'un pays est en guerre, il trouve les moyens de se d&eacute;fendre. D'autres mesures seraient possibles, mais nous ne les &eacute;voquerons pas ici. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Dans l'imm&eacute;diat, le quotidien <em>Sun</em> de Rupert Murdoch a r&eacute;clam&eacute; une augmentation massive de la police arm&eacute;e, tandis que le <em>Daily Mail</em> d&eacute;nonce comme de plus en plus pervers le refus de donner aux autorit&eacute;s le droit d'&eacute;couter les communications &eacute;lectroniques. Mais ceci ne se fera pas. Rappelons que Rupert Murdoch est consid&eacute;r&eacute; en Angleterre comme un dangereux fanatique de droite, de m&ecirc;me que l'est encore Marine Le Pen en France. </font></p> Thu, 23 Mar 2017 23:00:00 GMT L'EI pourrait lever le siège de Deir Essor http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2504 2504 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170324175240_deir_ez_zorr.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Or aujourd'hui il semble, selon un porte-parole officiel de Damas qui vient d'avoir inspect&eacute; la ville pour encourager ses d&eacute;fenseurs, que l'EI retirerait une partie de ses combattants, pour pr&eacute;sumablement les affecter &agrave; la d&eacute;fense de Raqqa. Deir Ezzor est directement menac&eacute; par l'avance des forces gouvernementales qui avaient reconquis Deir Hafer, lui-m&ecirc;me au nord-ouest de la province d'Alep, jusque l&agrave; aux mains des islamistes. Cela rapproche encore l'arm&eacute;e syrienne de Raqqa. </font> <p><font size="2" face="Arial">Des rapports venant de cette derni&egrave;re ville signalent que les islamistes renonceraient &agrave; prendre Deir Ezzor afin de concentrer leurs troupes &agrave; Raqqa. Ils y construisent &agrave; la h&acirc;te des fortifications, souvent souterraines. Si comme il est probable Raqqa et les autres territoires contr&ocirc;l&eacute;s par l'EI devaient &ecirc;tre repris &agrave; ce dernier, ce serait une d&eacute;faite majeure pour lui. Certains (dont nous ne sommes pas) pensent que l'organisation n'y survivrait pas. Certes les attentats terroristes ne disparaitraient pas pour autant, au Moyen-Orient, en Russie et en Europe, mais la coordination centrale mise en place par l'EI perdrait beaucoup de son efficacit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est pourquoi l'on peut penser que les islamistes se d&eacute;fendront avec l'&eacute;nergie du d&eacute;sespoir &agrave; Raqqa, quitte pour les plus fanatis&eacute;s&nbsp; &agrave; y mourir jusqu'au dernier. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 23 Mar 2017 23:00:00 GMT Marine Le Pen et l'avenir de la France dans le monde http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2500 2500 <br /><font size="2" face="Arial">Cet int&eacute;r&ecirc;t se manifeste dans les m&eacute;dias officiels tels aux Etats-Unis le NYT ou le Wa.po. , en Russie RT.&nbsp; Il appara&icirc;t plus encore lorsque l'on consulte les sites dits non-align&eacute;s, nombreux en Am&eacute;rique et de plus en plus en Russie. Comme on peut le deviner, ce n'est pas l'&eacute;lection possible d'un Fillon ou Macron, consid&eacute;r&eacute;s comme des fantoches, qui suscite l'attention, mais celle de Marine Le Pen. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">A les en croire, celle-ci est consid&eacute;r&eacute;e par Donald Trump comme pouvant &ecirc;tre une alli&eacute;e de premier plan dans son effort pour r&eacute;tablir aux Etats-Unis un minimum de contr&ocirc;le aux fronti&egrave;res, de lutte contre le terrorisme islamique et de protectionnisme &eacute;conomique &ndash; ceci en s'affranchissant de la d&eacute;pendance &agrave; l'Union europ&eacute;enne et &agrave; l'Otan. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">De m&ecirc;me en Russie, m&ecirc;me si Moscou se d&eacute;fend de tout immixtion dans les processus &eacute;lectoraux fran&ccedil;ais, une Pr&eacute;sidente Le Pen d&eacute;barrass&eacute;e de la phobie anti-russe de tous ses concurrents serait v&eacute;cue comme une tr&egrave;s bonne nouvelle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Manifestement, pour Donald Trump comme pour Vladimir Poutine, la France avec Marine Le Pen pourrait devenir une partenaire commune de premier poids dans la construction d'un nouvel &eacute;quilibre du monde autour d'une alliance am&eacute;ricano-eurasiatique &agrave; mettre en place. Bien &eacute;videmment, pour que Donald Trump puisse r&eacute;aliser cet objectif, il faudrait qu'il se d&eacute;barrasse chez lui de l'empire de Wall Street et de la CIA pour lesquels l'Am&eacute;rique des int&eacute;r&ecirc;ts financiers doit continuer &agrave; r&eacute;gner sans partage, et pour qui de ce fait la France doit rester ce qu'elle est, une simple colonie am&eacute;ricaine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Quant &agrave; la France, il faudrait qu'elle ose reprendre enfin une carrure internationale, apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; pendant des ann&eacute;es soumise aux bureaucrates de Bruxelles et &agrave; leurs nombreux alli&eacute;s &agrave; Paris m&ecirc;me. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Post Scriptum &agrave; 18h</strong><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce soir le monde entier vient d'apprendre l'attentat terroriste islamiste&nbsp; bien pr&eacute;par&eacute; &agrave; Londres. De tels &eacute;v&eacute;nements donneront des ailes &agrave; Marine Le Pen et au Front National, les seuls &agrave; proposer une lutte int&eacute;grale contre l'islam radicalis&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 21 Mar 2017 23:00:00 GMT Ghost Minautor, une nouvelle avancée américaine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2498 2498 <br /><font size="2"><strong><font color="#000099"><br /> </font></strong></font> <p align="center"><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/179/minautor.jpg" alt="" height="147" width="343" /></p> <p align="left">&nbsp;</p> <p align="left"><font size="2"><font color="#000000">Ceux-ci sont capables de transporter des charges en terrain vari&eacute;. Les militaires am&eacute;ricains en seront les premiers clients, pour la raison &eacute;vident que les robots &agrave; roues ou m&ecirc;me &agrave; chenille ne sont adapt&eacute;s qu'aux terrains faciles, relativement plans et sans obstacles. Les robots &agrave; deux pattes (ou deux jambes) repr&eacute;senteront aussi une solution int&eacute;ressante pour de tels usages, mais leur r&eacute;alisation sera beaucoup plus complexe, compte tenu du fait qu'ils doivent s'&eacute;quilibrer sur un pied (dans la marche), ce que tous les humano&iuml;des ont appris &agrave; faire des leur sortie de la for&ecirc;t, mais qui repr&eacute;sente encore un tour de force pour les robots. <br /> <br /> Aussi les militaires am&eacute;ricains, &agrave; qui les cr&eacute;dits ne manquent pas, ont exprim&eacute; le besoin de robots quadrup&egrave;des beaucoup plus petits et plus agiles que la mule Big Dog ou ses &eacute;quivalents. Ceux-ci devront escalader des barri&egrave;res, se glisser sous les voitures, p&eacute;n&eacute;trer dans des abris &eacute;troits. Ils ne porteront pas de charges, sauf si celles-ci sont tr&egrave;s l&eacute;g&egrave;res. Par contre ils pourront porter des instruments de vision, d'&eacute;coute ou de communication, du type de ceux que la technologie dispose actuellement. <br /> <br /> Pour r&eacute;pondre &agrave; une telle demande, une autre start-up am&eacute;ricaine, Ghost Robotics, vient de pr&eacute;senter un premier prototype de petit robot quadrup&egrave;de, Ghost Minitaur, capable de rendre des services encore hors de port&eacute;e des actuels robots quadrup&egrave;des de plus grande taille. Il peut sautiller, bondir, et m&ecirc;me grimper. Les vid&eacute;os pr&eacute;sent&eacute;s sur le site de Ghost Robotics, en font la d&eacute;monstration 3). <br /> <br /> Ghost Minitaur n&rsquo;est pas un produit&nbsp;fini, il s&rsquo;agit plut&ocirc;t d&rsquo;une plate-forme de d&eacute;monstration qui doit permettre &agrave; ses futurs utilisateurs d&rsquo;y installer les technologies et la forme ext&eacute;rieure qu&rsquo;ils souhaitent afin de r&eacute;pondre aux exigences de leur activit&eacute; professionnelle. Selon Ghost Robotics, ses puissants moteurs embarqu&eacute;s, les capacit&eacute;s de ses jambes qui comportent de nombreux capteurs, le rendent capable d&rsquo;appr&eacute;hender et de ma&icirc;triser parfaitement son environnement. Il pourra &ecirc;tre utilis&eacute; dans une grande vari&eacute;t&eacute; d&rsquo;applications, industrielles et militaires. On y ajoutera le domaine spatial. </font></font><font size="2"><font color="#000000"><font size="2"><font color="#000000">Il s'agit aussi d'un chef d'oeuvre de miniaturisation. Le Minautor n'a rien &agrave; envier &agrave; la nature, par exemple aux araign&eacute;es dites<em> faucheux.</em></font></font><br /> Ghost Robotics est une soci&eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute;e en 2015 par des dipl&ocirc;m&eacute;s&nbsp;de l&rsquo;Universit&eacute; de Pennsylvanie, Avil De et Gavin Kenneally. L'Universit&eacute; les soutient assist&eacute; par PCI Venture http://www.pci.upenn.edu/pciventures/ qui finance les investissements &agrave; risque de cette universit&eacute;. On ne doit pas penser cependant que Ghost Minitaur sera mis &agrave; disposition de tous publics. Son acc&egrave;s sera en tout premier lieu contraint par les exigences de Secret D&eacute;fense des militaires. <br /> <br /> Ghost Robotics vient donc en concurrence avec Boston Dynamics, qui vient de pr&eacute;senter de son c&ocirc;te un prototype de quadrup&egrave;de de petite taille, nomm&eacute; Handle, qui fait suite &agrave; Spotmini. L'acc&egrave;s aux normes de ce dernier sera lui aussi fortement restreint par les ambitions commerciales, pour ne pas dire civilisationnelles de Google. <br /> <br /> Rappelons que la France pour sa part dispose de quelques projets int&eacute;ressants dans ce domaine. Mais comme les concepteurs ne b&eacute;n&eacute;ficient d'aucune aide, ni fran&ccedil;aise ni europ&eacute;enne, ils n'ont d'autres perspectives que se faire racheter par des am&eacute;ricains. C'est ce qui vient d'arriver, sauf erreur, au NAO, robot humano&iuml;de autonome et programmable, d&eacute;velopp&eacute; par la soci&eacute;t&eacute; fran&ccedil;aise Aldebaran Robotics. </font></font></p> <p align="left"><font size="2" color="#000000"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <p align="left"><font size="2">1)<a href="http://www.bostondynamics.com/robot_bigdog.html"> http://www.bostondynamics.com/robot_bigdog.html</a><br /> <br /> 2) <a href="https://humanoides.fr/boston-dynamics-spot-mini-robot/">https://humanoides.fr/boston-dynamics-spot-mini-robot/</a><br /> <br /> 3) <a href="https://humanoides.fr/boston-dynamics-spot-mini-robot/">https://www.ghostrobotics.io/<br /> </a> </font> </p> <div align="left"> <blockquote>&nbsp; </blockquote> </div> Sun, 19 Mar 2017 23:00:00 GMT Affrontements entre la Syrie et Israël, la Russie en arrière-plan http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2499 2499 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Au premier rang de ceux-ci se trouvent les Etats-Unis, o&ugrave; le puissant lobby juif am&eacute;ricain dit AIPAC, American Israel Public Affairs Committee, a toujours obtenu des pr&eacute;sidents successifs un appui </span>direct &agrave; J&eacute;rusalem. L'arriv&eacute;e &agrave; la Maison Blanche de Donald Trump n'a pas chang&eacute; grand chose &agrave; cet &eacute;tat de fait. Bien que son opinion profonde sur l'avenir des relations isra&eacute;lo-am&eacute;ricaines reste encore &agrave; d&eacute;chiffrer, il a paru prendre position plusieurs fois en soutien &agrave; Binjamin <cite><span style="font-style: normal">Netanyahu. Ceci malgr&eacute; sa volont&eacute; (de plus en plus incertaine il est vrai) de se rapprocher de la Russie.</span></cite> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><cite><span style="font-style: normal">Un bruit non confirm&eacute; avait courru ces derniers jours concernant la destruction de deux avions isra&eacute;liens par la Syrie. Le ministre isra&eacute;lien de la D&eacute;fense Avigdor Lieberman vient de d&eacute;mentir le 19/03 cette information. Il a par contre menac&eacute; de d&eacute;truire les syst&egrave;mes de d&eacute;fense a&eacute;rienne de Damas, syst&egrave;mes d'ailleurs acquis aupr&egrave;s des Russes, si les Syriens continuent &agrave; utiliser des missiles sol-air contre les appareils isra&eacute;liens op&eacute;rant dans l'espace a&eacute;rien syrien. </span></cite></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><cite><span style="font-style: normal">Benjamin Netanyahu n'avait pas ni&eacute; le fait, mais indiqu&eacute; que ces frappes visaient des transports d'armes destin&eacute;s au mouvement shitte libanais Hezbollah, qu'Isra&euml;l consid&egrave;re &eacute;galement comme un adversaire dangereux. Il a pr&eacute;cis&eacute; qu'il comptait continuer &agrave; mener de telles frappes chaque fois qu'il d&eacute;couvrira des transferts d'armements provenant de Syrie et destin&eacute;s au Hezbollah. Il a indiqu&eacute; qu'Isra&euml;l ne souhaitait pas interf&eacute;rer dans la guerre civile en Syrie ou conduire une confrontation avec la Russie, mais que la d&eacute;fense de la s&eacute;curit&eacute; d'Isra&euml;l demeurait sa priorit&eacute;. </span></cite></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><cite><span style="font-style: normal">Netanyahu avait plusieurs fois rencontr&eacute; Vladimir Poutine afin d'&eacute;tablir un m&eacute;canisme permettant d'&eacute;viter des incidents entre leurs forces respectives op&eacute;rant en Syrie. Une &laquo;&nbsp; ligne rouge&nbsp;&raquo; avait &eacute;t&eacute; d&eacute;finie entre eux destin&eacute;e &agrave; s&eacute;parer la fronti&egrave;re entre la Syrie et Israel. Aujourd'hui J&eacute;rusalem consid&egrave;re que cette ligne avait &eacute;t&eacute; franchie. Pour sa part, &agrave; la suite d'une une s&eacute;rie de bombardements r&eacute;alis&eacute;e par l'aviation isra&eacute;lienne pr&egrave;s de Palmyre contre les cibles du Hezbollah, la Russie, selon le vice-ministre russe des Affaires &eacute;trang&egrave;res Mikha&iuml;l Bogdanov. a convoqu&eacute; l'ambassadeur d'Isra&euml;l &agrave; Moscou pour discuter de l'attaque. <br /> <br /> Les prochains jours pr&eacute;ciseront l'&eacute;volution de ce d&eacute;but de tension entre Moscou et J&eacute;rusalem. Il faudra observer &eacute;galement la position que prendra Donald Trump. Peut-&ecirc;tre sera-t-elle indiqu&eacute;e par un prochain </span></cite><cite><em>tweet . </em></cite></font> </p> Sun, 19 Mar 2017 23:00:00 GMT Bien sûr, ce n'est pas du terrorisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2497 2497 <br /><p>&nbsp;Voir <a href="http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/17/01016-20170317ARTFIG00132-deux-hommes-retrouves-egorges-a-paris.php" target="_blank">http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/17/01016-20170317ARTFIG00132-deux-hommes-retrouves-egorges-a-paris.php<br /> </a><br /> On y apprend que la pr&eacute;fecture de police de Paris &quot; a rapidement &eacute;cart&eacute; la piste terroriste&quot;. La piste privil&eacute;gi&eacute;e est, &agrave; ce stade, le &laquo;double homicide intrafamilial&raquo;, sur fond de &laquo;radicalisation&raquo;. Le coupable&nbsp; devrait &ecirc;tre envoy&eacute; en h&ocirc;pital psychiatrique...en attendant qu'il ne s'en &eacute;vade.<br /> <br /> Si ce n'est pas du terrorisme direct, c'est du terrorisme indirect. Le terrorisme islamique peut d&eacute;sormais compter sur les centaines de d&eacute;s&eacute;quilibr&eacute;s qu'il a radicalis&eacute;s gr&acirc;ce aux r&eacute;seaux sociaux ou dans les mosqu&eacute;es salafistes, comme sur notre indulgence collective &agrave; leur &eacute;gard. <br /> <br /> J'ai attentivement &eacute;cout&eacute; au 20h. du 18/03&nbsp; la 2e chaine fran&ccedil;aise sur ce sujet. Pas un mot. Ne poussons pas &agrave; l'islamophobie. </p> <p>&nbsp;</p> Fri, 17 Mar 2017 23:00:00 GMT Trump et l'Etat profond américain http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2493 2493 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170312211617_porteavionUS.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><strong><span style="font-weight: normal"></span></strong> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">Selon ces articles, et notamment celui d'un chroniqueur renomm&eacute;, lui-aussi de gauche, Paul Street 1) Trump serait impulsif, superficiel, incapable de gouverner longtemps un pays comme les Etats-Unis. Dans la suite de l'article Paul Street montre comment de son c&ocirc;t&eacute; l'Etat profond am&eacute;ricain s'est empar&eacute; de toutes les ressources du pays &agrave; son seul profit. En conclusion, Paul Street en appelle &agrave; des forces politiques encore silencieuses, &eacute;manant de tous ceux qui refuseront tant Trump que l'Etat profond et qui offriront une v&eacute;ritable alternative socialiste. Celle-ci selon lui serait en particulier capable de rassembler tous les &eacute;lecteurs populaires d&eacute;&ccedil;us par Trump et rejetant la domination de l'Etat profond dont ils sont les premiers &agrave; souffrir.</span></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">Pour nous cette perspective est totalement irr&eacute;aliste, du fait que cette opposition potentielle sera longtemps incapable de s'organiser face aux deux partis dominants. Mais en lisant l'article, on se pose une question toute diff&eacute;rente: pourquoi l'Etat profond ne s'est pas encore d&eacute;barrass&eacute; de Trump qui pour le moment para&icirc;t g&ecirc;ner, ne fut-ce que faiblement, l'exercice de sa domination.</span></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">Un autre article, publi&eacute; sur le site &eacute;galement </span></strong><strong><em><span style="font-weight: normal">leftist</span></em></strong><strong><span style="font-weight: normal"> ZeroEdge 2) montre combien le complexe militaro-industriel-m&eacute;diatique am&eacute;ricain se f&eacute;licite des prochaines probables interventions arm&eacute;es encourag&eacute;es par Trump et visant deux pays qui sont consid&eacute;r&eacute;s par l'Etat profond comme des ennemis &agrave; faire dispara&icirc;tre &ndash; ceci m&ecirc;me au risque d'engagements nucl&eacute;aires tactiques. Il s'agit de l'Iran et de la Chine, que d&egrave;s avant son &eacute;lection Trump avait promis de neutraliser &eacute;conomiquement et militairement. La Russie, encore tr&egrave;s affaiblie, ne repr&eacute;sente pas encore pour l'Etat profond une menace imm&eacute;diate. Mais l'Iran et la Chine militairement et &eacute;conomiquement &eacute;limin&eacute;s, son tour viendra. </span></strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">La mansu&eacute;tude de l'Etat profond &agrave; l'&eacute;gard de Trump tient au fait que, malgr&eacute; ses clowneries au plan national, il est seul capable, en tant que Pr&eacute;sident, de mobiliser les forces arm&eacute;es am&eacute;ricaines contre l'Iran et la Chine. Il a d&eacute;j&agrave; commenc&eacute; &agrave; le faire, ce qui inqui&egrave;te &eacute;videmment beaucoup cette derni&egrave;re. Mais si celle-ci adoptait des contres-mesures, elle ne ferait que pr&eacute;cipiter l'engagement contre elle des forces arm&eacute;es am&eacute;ricaines, non seulement an Mer de Chine sud mais sur l'ensemble de ses fronti&egrave;res. </span></strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">L'on comprend mieux, en lisant cet article &ndash; ce que nous invitons &eacute;videmment nos lecteurs anglophones &agrave; faire attentivement &ndash; pourquoi Trump peut se sentir autoris&eacute; &agrave; poursuivre ses gesticulations sans peur d'&ecirc;tre rejet&eacute; par l'Etat profond. Il sert directement les int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;ostrat&eacute;giques, &eacute;conomiques et financiers de celui-ci.</span></strong></font></p> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal"><font color="#FF0000">Image: Porte-avion am&eacute;ricain&nbsp; et son groupe naviguant ces derniers jours dans les eaux contest&eacute;es de la Mer de Chine sud, ce qui est v&eacute;cu par la Chine comme une nouvelle provocation</font><br /> </span><strong><span style="font-weight: normal"><strong><br /> R&eacute;f&eacute;rences</strong></span></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">1) Voir <a href="http://www.counterpunch.org/2017/03/10/on-and-beyond-the-removal-of-a-jackass-president-impeachment-not-required/">http://www.counterpunch.org/2017/03/10/on-and-beyond-the-removal-of-a-jackass-president-impeachment-not-required/</a></span></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">2) Voir <a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-03-12/global-leaders-rattle-their-sabers-world-marches-toward-war">http://www.zerohedge.com/news/2017-03-12/global-leaders-rattle-their-sabers-world-marches-toward-war</a></span></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="border: none; padding: 0cm"><br /> <br /> </p> Sat, 11 Mar 2017 23:00:00 GMT Marine Le Pen a bien fait d'exposer les atrocités de l'Etat Islamique ISIS http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2486 2486 <br /><font size="3">Il faudrait au contraire faire connaitre &agrave; tous les atrocit&eacute;s des terroristes islamiques, afin de mieux montrer, notamment en France, &agrave; quel ennemi l'on a affaire. Dans ce cas, les images se r&eacute;v&egrave;lent plus convaincantes que les discours. Sous pr&eacute;texte de ne pas favoriser l'islamophobie, on cultive un ang&eacute;lisme coupable.</font> <p><font size="3">Le Parlement europ&eacute;en se fait ainsi complice de tous ceux qui veulent rendre le terrorisme plus blanc que blanc. </font> </p> <p><font size="3">Mais peut-&ecirc;tre a-t-il voulu participer, &agrave; la demande du gouvernement fran&ccedil;ais, aux man&oelig;uvres visant &agrave; discr&eacute;diter Marine Le Pen, la seule menace s&eacute;rieuse pour la majorit&eacute;, apr&egrave;s l'&eacute;limination de Fran&ccedil;ois Fillon, dans la perspective des &eacute;lections pr&eacute;sidentielles,</font></p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 02 Mar 2017 23:00:00 GMT Remplacer l'Otan par un nouvel organisme de sécurité collective http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2483 2483 <br /><font face="Arial" size="2">Beaucoup de commentateurs au sein de l'Otan avaient cru qu'il souhaitait que l'Otan ne soit pas uniquement dirig&eacute;e contre la Russie, comme c'est le cas en pratique actuellement. Cependant, la lutte contre le terrorisme r&eacute;cemment &eacute;voqu&eacute;e par lui ne s'est pas encore traduite en termes pratiques au sein de l'Organisation. Chez les membres de l'Otan, la d&eacute;claration de Trump avait sem&eacute; la consternation. Depuis ses origines, l'Otan avait &eacute;t&eacute; en effet con&ccedil;ue pour contenir puis faire reculer, d'abord l'URSS, ensuite la Russie. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Depuis, plusieurs des ministres de Trump avaient essay&eacute; de les rassurer, en expliquant que la Russie demeurait la principale menace, voire une menace existentielle, dont l'Otan devait prot&eacute;ger le monde occidental. Trump avait ult&eacute;rieurement repris ces propos. Aujourd'hui, il a propos&eacute; une augmentation massive des d&eacute;penses militaires am&eacute;ricaines. Celles-ci n'auraient pas d'int&eacute;r&ecirc;t si elles ne servaient pas &agrave; renforcer les moyens de lutter contre la Russie, et accessoirement contre la Chine 1). <br /> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">La r&eacute;cente Conf&eacute;rence Mondiale sur la S&eacute;curit&eacute; &agrave; Munich 2) domin&eacute;e par les Etats-Unis, n'a gu&egrave;re &eacute;voqu&eacute; d'autres menaces que celle provenant d'une Russie dot&eacute;e d'une force nucl&eacute;aire consid&eacute;rable. Pourtant bien d'autres dangers, bien plus actuels, p&egrave;sent sur la s&eacute;curit&eacute; mondiale. En dehors du terrorisme islamique qui ne cessera de se d&eacute;velopper, vu la probabilit&eacute; forte que l'islam radical ne s'&eacute;tende progressivement (bien que marginalement, souhaitons-le) &agrave; l'ensemble du monde musulman, la prolif&eacute;ration des armes de destruction de masse aux mains d'Etats dits voyous ou ou d'Etats dits faillis, devrait essentiellement inqui&eacute;ter &ndash; en supposant que les Etats actuellement en possession de l'arme nucl&eacute;aire continuent &agrave; refuser d'y avoir recours. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Ces armes de destruction massive peuvent en effet &ecirc;tre utilis&eacute;es &agrave; tous moments par des mouvements incontr&ocirc;l&eacute;s d&eacute;sirant affirmer leur pouvoir. Les exemples de telles utilisations, comme par exemple celle de gaz sarin, sont rest&eacute;s jusqu'&agrave; pr&eacute;sent tr&egrave;s limit&eacute;s en nombre et en &eacute;tendue. N&eacute;anmoins rien ne permet d'affirmer que ces armes ne seront pas prochainement employ&eacute;es &agrave; plus grande &eacute;chelle quelque part dans le monde, provoquant des dizaines de milliers de mort.&nbsp; </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il n'existe pas d'organisation collective de d&eacute;fense, capable d'agir contre des ennemis ext&eacute;rieurs. Les organismes internationaux, tels que l'ONU ou l'OSCE (Organisation pour la S&eacute;curit&eacute; et la Coop&eacute;ration en Europe) seraient incapables de pr&eacute;venir de telles attaques, et &agrave; fortiori de r&eacute;agir en cons&eacute;quence. Elles se bornent &agrave; r&eacute;guler l'usage de la force par les pays membres. <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080" face="Arial" size="2"><strong>S&eacute;curit&eacute; atlantico-eurasienne</strong></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">C'est pourquoi en Europe comme en Russie, certains sp&eacute;cialistes de d&eacute;fense ont propos&eacute; de mettre en place une Organisation Atlantico-Eurasienne de S&eacute;curit&eacute;, qui inclurait comme son nom l'indique les Pays europ&eacute;ens, les Etats-Unis mais aussi la Russie et si possible la Chine. On lira sur ce sujet un article du Pr Tom Sauer, de l'Universit&eacute; d'Anvers, publi&eacute; le 22 f&eacute;vrier 2017 sur le site The National Interest 3) .<br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il semble que les autorit&eacute;s russes soient pr&ecirc;tes &agrave; reprendre cette proposition et n&eacute;gocier avec leurs &laquo;&nbsp;partenaires&nbsp;&raquo; en vue de la concr&eacute;tiser. Lors de la Conf&eacute;rence de Munich, le ministre russe des affaires &eacute;trang&egrave;res Sergei Lavrov avait envisag&eacute; la mise en place d'un &laquo;&nbsp;espace commun de s&eacute;curit&eacute;&nbsp; et de bon voisinage, s'&eacute;tendant de Vancouver &agrave; Vladivostok &raquo;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">La France, pays dot&eacute; d'une force nucl&eacute;aire et membre de l'Otan, devrait reprendre une telle proposition. Sa diplomatie, vu l'urgence, aurait beaucoup de chances d'&ecirc;tre entendue.&nbsp; Malheureusement, le gouvernement actuel comme les candidats &agrave; la Pr&eacute;sidence de la R&eacute;publique paraissent ignorer totalement le probl&egrave;me. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> <ol> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Voir notre article <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/178/CMI.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/178/CMI.htm</a></font></p> </li> </ol> <font face="Arial" size="2"> </font> <ol start="2"> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Voir notre article <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/178/CMI.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/178/CMI.htm</a><br /> </font> </p> </li> </ol> <font face="Arial" size="2"> </font> <ol start="3"> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Voir <a href="http://nationalinterest.org/feature/take-it-european-nato-obsolete-19537">http://nationalinterest.org/feature/take-it-european-nato-obsolete-19537</a></font></p> </li> </ol> </font> Mon, 27 Feb 2017 23:00:00 GMT Etats-Unis. Augmentation considérable des dépenses militaires http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2482 2482 <br /><font face="Arial" size="2">Il avait laiss&eacute; entendre &agrave; l'&eacute;poque qu'il visait &agrave; renforcer les capacit&eacute;s de d&eacute;fense de l'US Army face au terrorisme. Il avait indiqu&eacute; par contre qu'il ne comptait pas relancer les armements visant la Russie, h&eacute;rit&eacute;s du temps de la guerre froide avec celle-ci, compte tenu du fait qu'il comptait se rapprocher de Moscou, toujours dans le cadre de la lutte anti-terroriste.</font> <p><font face="Arial" size="2">D'une fa&ccedil;on contradictoire cependant, Trump avait d&eacute;nonc&eacute; le retard pris par l'armement nucl&eacute;aire am&eacute;ricain, qui est pourtant le plus puissant du monde. Il avait promis de l'augmenter consid&eacute;rablement, ainsi que la capacit&eacute; des vecteurs permettant de l'utiliser. Contre qui pr&eacute;parerait-il une guerre nucl&eacute;aire, sinon contre la Russie, dont la force de frappe nucl&eacute;aire est &agrave; peu pr&egrave;s &eacute;gale &agrave; celle de l'Am&eacute;rique ? Une guerre contre la Chine pourrait &ecirc;tre men&eacute;e sans difficult&eacute; avec les moyens am&eacute;ricains actuels, compte-tenu de la faiblesse de l'arsenal dont dispose encore la Chine, au regard des moyens am&eacute;ricians. en ce domaine. </font></p> <p><font face="Arial" size="2">Le Pr&eacute;sident Trump n'a pas manqu&eacute; d'honorer les promesses faites au MIC. D'une part, il a tweet&eacute; plusieurs fois en annon&ccedil;ant qu'une relance de la course &agrave; l'armement nucl&eacute;aire serait une grande id&eacute;e 1) Voir par exemple <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/811977223326625792?ref_src=twsrc%5Etfw">https://twitter.com/realDonaldTrump/status/811977223326625792?ref_src=twsrc%5Etfw</a><br /> Il prenait ainsi le contre-pied des appels au d&eacute;sarmement nucl&eacute;aire lanc&eacute; par Obama, notamment &agrave; Prague le 5 avril 2009 2).Voir <a href="http://www.nti.org/media/pdfs/01_10.pdf?_=1318520256">http://www.nti.org/media/pdfs/01_10.pdf?_=1318520256</a></font> </p> <p><font face="Arial" size="2">Cet appel avait conduit au <strong>Strategic Arms Reduction Treaty</strong> sign&eacute; avec la Russie en 2011. N&eacute;anmoins Obama avait dans le m&ecirc;me temps recommand&eacute; la modernisation de l'arme nucl&eacute;aire am&eacute;ricaine pour assurer la protection des Etats-Unis et de ses alli&eacute;s. Dans cet esprit, il avait d&eacute;cid&eacute; une augmentation des programmes budg&eacute;taires en ce sens. D&egrave;s le 28 janvier 2017, le pr&eacute;sident-&eacute;lu Trump avait indiqu&eacute; que le Programme START favorisait dangereusement la Russie et qu'il fallait renforcer les d&eacute;penses militaires nucl&eacute;aires am&eacute;ricaines.</font></p> <p><font face="Arial" size="2">Parmi celles-ci figure l'acquisition de bombes nucl&eacute;aires dot&eacute;es d'une t&ecirc;te guid&eacute;e avec une grande pr&eacute;cision ( low-yield precision-guided nuclear bombs/warheads). Cette arme enterre le concept de force de seconde frappe en permettant des actions de premi&egrave;re frappe offensives &agrave; objectif limit&eacute;. L'on parle de Limited Nucl&eacute;aire Option (LNO). Mais personne n'est en mesure d'assurer que de telles armes n'entraineraient pas imm&eacute;diatement une riposte globale. Comment r&eacute;agiraient les Russes si celles-ci &eacute;taient employ&eacute;es par exemple &agrave; Kaliningrad, faisant des milliers de morts militaires et civiles, sans mentionner les retomb&eacute;es. </font></p> <p><font face="Arial" size="2">Parall&egrave;lement, Trump a promis de renforcer le Ballistic missile defense program in Europe (BMDE) dont nous avions indiqu&eacute; dans de pr&eacute;c&eacute;dents articles qu'il &eacute;tait ressenti en Russie comme une menace croissante &agrave; la fronti&egrave;re russe. Les missiles peuvent en effet &ecirc;tre dot&eacute;s de t&egrave;tes nucl&eacute;aires. </font></p> <p><font face="Arial" size="2">La modernisation demand&eacute;e par le MIC et d&eacute;j&agrave; accept&eacute;e par Trump est estim&eacute;e &agrave; un co&ucirc;t d'un trilliard de dollars sur 30 ans soit mille milliards de dollars. Elle comprend de nouveaux bombardiers, un nouveau sous-marin porteur de missiles, une refonte de la bombe H tactique dite B-61 3) Voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_B61_(arme_nucléaire">https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_B61_(arme_nucl%C3%A9aire</a>) , une nouvelle g&eacute;n&eacute;ration de missiles nucl&eacute;aires, de nouvelles usines permettant leur fabrication et le d&eacute;veloppement d'un large r&eacute;seau de renseignement, surveillance, commande et contr&ocirc;le. </font></p> <p><font face="Arial" size="2">Les ressources budg&eacute;taires nouvelles n&eacute;cessaires &agrave; ce programme ne semblent pas manquer, provenant de centaines de circonscriptions dont les citoyens en esp&egrave;rent une reprise massive des investissements et des emplois &ndash; reprise promise d'ailleurs par Trump. Ces projets rencontreront-ils le triste sort du programme JSF Strike Fighter. Malgr&eacute; un co&ucirc;t d'environ 1 trilliard de dollars, celui-ci n'a abouti en 10 ans qu'&agrave; une suite de malfa&ccedil;ons. Dans ce cas, il s'agirait d'une relative bonne nouvelle pour ceux qui esp&egrave;rent toujours qu'une guerre nucl&eacute;aire mondiale pourrait &ecirc;tre &eacute;vit&eacute;e. Mais comme il s'agit ici d'investissements plus dispers&eacute;s et mieux contr&ocirc;lables, on peut craindre qu'ils n'aboutissent. </font></p> <p><font color="#000080" face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;actions russes envisageables </strong></font> </p> <p><font face="Arial" size="2">Du point de vue russe, on peut penser que face &agrave; cette nouvelle course &agrave; l'armement, le MIC russe r&eacute;agira en faisant valoir la menace croissante en r&eacute;sultant pour la Russie. Bien moins puissant que son homologue am&eacute;ricain, il est quand m&ecirc;me tr&egrave;s influent. Il demandera n&eacute;cessairement que des programmes &eacute;quivalents soient d&eacute;cid&eacute;s en Russie. Ceux-ci p&egrave;seront lourdement sur une &eacute;conomie d&eacute;j&agrave; surcharg&eacute;e de d&eacute;penses, mais la demande sera sans doute tr&egrave;s favorablement accueillie par l'opinion publique. Vladimir Poutine lui-m&ecirc;me ne pourra pas ne pas en tenir compte. Le th&egrave;me de l'insuffisante riposte russe &agrave; la menace am&eacute;ricaine risque donc de devenir tr&egrave;s populaire et se traduire par des d&eacute;cisions effectives dans les prochains mois. </font></p> <p><font face="Arial" size="2">Les m&eacute;dia et l'opinion russes pourront faire justement valoir que les d&eacute;penses militaires russes en 2016 sont risiblement faibles par rapport &agrave; celles des Etats Unis. M&ecirc;me la Chine d&eacute;pense plus en ce domaine. Quant &agrave; l'Union europ&eacute;enne, ses budgets militaires cumul&eacute;s sont largement sup&eacute;rieures &agrave; celles de la Russie. Or parmi l'Union et notamment au sein de l'Otan, des pays comme la Pologne ne cessent de renforcer leurs moyens militaires. Ceci est n&eacute;cessairement ressenti par la Russie comme une menace croissante. Dans le cas d'affrontements purement conventionnels, excluant l'arme atomique, l'arm&eacute;e russe disposerait sur le continent d'une sup&eacute;riorit&eacute; indiscutable, m&ecirc;me si elle &eacute;tait renforc&eacute;e comme c'est le cas actuellement par des moyens terrestres am&eacute;ricains. Ce ne serait &eacute;videmment pas le cas si les Am&eacute;ricains et les Europ&eacute;ens faisaient appel &agrave; des armes nucl&eacute;aires tactiques am&eacute;lior&eacute;es, telles que celles actuellement programm&eacute;es par Trump et pr&eacute;sent&eacute;es dans cet article. </font></p> <p><font face="Arial" size="2">Dans ce cas la guerre ne pourrait que monter en intensit&eacute;, aboutissant rapidement &agrave; une destruction de la plan&egrave;te. Est-ce ce que cherche actuellement un Donald Trump en proie &agrave; une ubris croissante? <br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">Post Scriptum au 27/02</font></strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour la d&eacute;fense de Trump, certains disent que cette d&eacute;marche (de surarmement) lui permet de se concilier l'Etat profond am&eacute;ricain et notamment le CMI au plan de la politique int&eacute;rieure afin de le laisser libre de conduire une politique internationale nouvelle, impliquant notamment un rapprochement avec la Russie. On ajoute que le principal domaine d'affrontement entre Trump et une opposition de plus en plus virulente est pr&eacute;cis&eacute;ment la politique int&eacute;rieure. Il y a peu d'appuis importants. Si le CMI se range &agrave; ses c&ocirc;t&eacute;s, ceci lui donnera un atout important. Souhaitons-le, mais beaucoup de monde risque de s'y tromper, aux Etats-Unis comme en Russie. </font></p> Sat, 25 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump envisage-t-il une guerre avec la Russie? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2475 2475 <br /><font face="Arial" size="2">On peut se demander ce qui reste de ces bonnes r&eacute;solutions. Il vient de nommer le Lieutenant General McMaster comme son nouveau Conseiller en s&eacute;curit&eacute; nationale (National Security Advisor).<span style="font-weight: normal"> Celui-ci a &eacute;t&eacute; le responsable principal d'une &eacute;tude de </span><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">l'US Army intitul&eacute; &ldquo;Russia New Generation Warfare&rdquo; <a href="https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx">https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx</a></span></span></font><font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Elle propose de nouvelles modalit&eacute;s de guerre avec la Russie, dite guerre hybride en ce sens qu'elle conjuguerait le recours aux armes conventionnelles et num&eacute;riques. Elle &eacute;value en ce sens les capacit&eacute;s militaires russes et recommande de nouvelles armes et m&eacute;thodes pour les combattre. Depuis, McMaster a demand&eacute; &agrave; l'Am&eacute;rique de se pr&eacute;parer &agrave; une guerre conventionnelle de haute intensit&eacute;, utilisant &agrave; la fois des missiles de longue port&eacute;e et des avions &ldquo;discrets&rdquo; mais aussi le combat au sol. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Un think tank constitu&eacute; de strat&egrave;ges militaires, le Center for Strategic and Budgetary Assessments (CSBA), avec lequel McMaster s'est tenu &eacute;troitement associ&eacute;, vient de produire par ailleurs un rapport de 140 pages &ldquo;Preserving the Balance: A US Eurasia Defense Strategy&rdquo; <a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy">http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy</a><a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy"> </a>qui &eacute;tudie cette perspective en d&eacute;tail. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">On peut voir dans la nomination de McMaster une concession de Donald Trump au parti de la guerre et &agrave; l'Intelligence Community qui lui reprochent de d&eacute;sarmer les Etats-Unis face &agrave; la Russie. Mais une telle concession ne serait pas anodine. Donald Trump serait progressivement oblig&eacute; de d&eacute;cider&nbsp; de mesures que la Russie ressentirait n&eacute;cessairement comme une menace de guerre. </span></span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Vladimir Poutine d'ailleurs ne s'y trompe pas. Il abandonne progressivement son attitude d'ouverture &agrave; l'&eacute;gard d'une Am&eacute;rique pr&eacute;sid&eacute;e par&nbsp; Donald Trump. Dans son esprit, semble-t-il, la Russie ne peut plus assumer la position de &ldquo;paralysie strat&eacute;gique&rdquo; qu&rsquo;elle avait accept&eacute; d'adopter pour soutenir Trump depuis son &eacute;lection, et l&rsquo;aider &agrave; d&eacute;finir une nouvelle &ldquo;politique russe&rdquo;. Voir sur ce sujet <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/">http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/</a></span></span></font><br /> <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/"><br /> </a><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Beaucoup de gesticulation de part et d'autre, dira-t-on. Mais &agrave; force de gesticuler, le pire peut arriver. </span></span></font> </p> <p><br /> <br /> </p> Mon, 20 Feb 2017 23:00:00 GMT Conférence annuelle de Sécurité: Trump fait arrière toute http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2474 2474 <br /><font face="Arial" size="2">La conf&eacute;rence a rassembl&eacute; plus de 500 d&eacute;cideurs provenant du monde entier, 25 chefs d'Etat et de gouvernement, 80 ministres des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense. Si Donald Trump n'y a pas personnellement particip&eacute;, les Etats-Unis y ont envoy&eacute; d''importantes d&eacute;l&eacute;gations provenant de l'Administration et du Congr&egrave;s. L'objet en a &eacute;t&eacute;, comme pour les pr&eacute;c&eacute;dentes, de discuter des enjeux internationaux de s&eacute;curit&eacute;. Classiquement, parmi ces menaces, est &eacute;voqu&eacute;e celle que &laquo;&nbsp;fait peser la Russie sur la paix du monde&nbsp;&raquo;. La conf&eacute;rence a toujours &eacute;t&eacute;, en effet, d'esprit atlantiste et anti-russe. Celle de f&eacute;vrier 2017 n'a pas d&eacute;rog&eacute; &agrave; la r&egrave;gle. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La d&eacute;l&eacute;gation am&eacute;ricaine &eacute;tait tr&egrave;s attendue. Allait-elle faire entendre un son un peu discordant. Il n'en a rien &eacute;t&eacute;. Le secr&eacute;taire de la d&eacute;fense James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis a rassur&eacute; les &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo;, et notamment les Europ&eacute;ens. Il a d&eacute;nonc&eacute; la pr&eacute;sence d'un &laquo;&nbsp;arc d'instabilit&eacute;&nbsp;&raquo; s'&eacute;tant &eacute;tablie &agrave; la p&eacute;riph&eacute;rie de l'Otan et au del&agrave;, soit le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. M&ecirc;me s'il n'a pas clairement d&eacute;signer les responsables de cet arc d'instabilit&eacute;, chacun a compris qu'il s'agissait de la Russie et de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Il a ajout&eacute; que la s&eacute;curit&eacute; de l'Am&eacute;rique est en permanence attach&eacute;e &agrave; celle de l'Europe. Par ailleurs, il a reconnu avoir un &laquo;&nbsp;grand respect&nbsp;&raquo; pour le leadership allemand en Europe. Il s'est inscrit ainsi en contradiction avec les affirmations pr&eacute;c&eacute;dentes de Trump d&eacute;non&ccedil;ant l'Otan comme obsol&egrave;te et demandant &agrave; ses membres d'accroitre sensiblement leur contribution. Trump avait par ailleurs pr&eacute;c&eacute;demment pr&eacute;sent&eacute; l'Union europ&eacute;enne comme un &laquo;&nbsp;consortium&nbsp;&raquo; au service des int&eacute;r&ecirc;ts allemands. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Dans la suite de la d&eacute;mission forc&eacute;e du conseiller &agrave; la S&eacute;curit&eacute; Michael Flynn, suspect&eacute; d'intelligence avec la Russie, Mattis &agrave; Munich et parall&egrave;lement le secr&eacute;taire d'Etat Tillerson au sommet du G2 qui s'&eacute;tait pr&eacute;c&eacute;demment tenu &agrave; Bonn, ont indiqu&eacute; que Washington n'envisageait aucune perspective de rapprochement significatif avec Moscou. Les Etats-Unis d'ailleurs n'ont en rien ralenti le d&eacute;ploiement des 4.000 hommes s'ajoutant aux forces de l'Otan &agrave; la fronti&egrave;re de la Russie. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant le Moyen Orient, Tillerson a pr&eacute;cis&eacute; &agrave; ses homologues fran&ccedil;ais, britannique, saoudien et turc qu'aucune coop&eacute;ration avec la Russie ne serait envisageable tant que celle-ci ne se distancierait pas de Bashar al Assad et continuait &agrave; l'aider dans sa lutte contre les pr&eacute;tendus &laquo;&nbsp;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo; soutenus par eux. Ceci serait &eacute;videmment totalement envisageable par Moscou, pour qui l'alliance avec Damas est un incontournable g&eacute;ostrat&eacute;gique. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Parall&egrave;lement, l'ultra-n&eacute;oconservateur s&eacute;nateur John McCain, pr&eacute;sent &agrave; Munich, s'est fait remarquer par une mise en cause radicale des positions pr&eacute;c&eacute;demment affich&eacute;es vis &agrave; vis de la Russie par Flynn, Mattis, John Kelly et le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence. Il a salu&eacute; leur retour &agrave; plus de raison. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cette conf&eacute;rence de Munich met en lumi&egrave;re aux yeux du monde l'incapacit&eacute; o&ugrave; se trouve d&eacute;sormais Donald Trump de d&eacute;finir et maintenir une position diplomatique quelque peu diff&eacute;rente et moins catastrophique que celle jusqu'ici soutenue par Obama. Faut-il y voir le fait qu'il c&egrave;de consciencieusement et par int&eacute;r&ecirc;t aux forces bellicistes bipartisanes qui avaient soutenu Obama et Hillary Clinton? Faut-il y voir, comme beaucoup le disent, une nouvelle preuve de son incapacit&eacute; &agrave; g&eacute;rer des dossiers complexes et &agrave; r&eacute;sister &agrave; tous ceux, y compris parmi ses ministres, qui veulent le voir rentrer dans le rang? </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/fr/">https://www.securityconference.de/en/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/">https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/</a></font></p> Fri, 17 Feb 2017 23:00:00 GMT Bashar al Assad fustige François Hollande http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2473 2473 <br /><font face="Arial" size="2">Dans son interview, le pr&eacute;sident syrien a expliqu&eacute; pourquoi il consid&eacute;rait comme terroristes tous les groupes qui se battent contre lui, sans distinguer entre rebelles mod&eacute;r&eacute;s et rebelles terroristes et simples. Pour lui, ce sont tous des &eacute;manations d'un islamisme de combat qui veut d&eacute;truire non seulement la Syrie mais tous les pays voisins, y compris l'Europe. <br /> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a remis en cause les all&eacute;gations de Amnesty international, qui lui imputaient des milliers de morts injustifi&eacute;s dans les prisons syriennes. Il faut dire, sachant combien Amnesty est p&eacute;n&eacute;tr&eacute;e par la CIA, qui la man&oelig;uvre &agrave; son gr&eacute;, que le flou de ses accusations, d&eacute;nonc&eacute; par Bashar, pouvait semer le doute. Derri&egrave;re Bashar, c'est bien la Russie qui en effet est vis&eacute;e. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a par ailleurs vivement critiqu&eacute; les autorit&eacute;s fran&ccedil;aises pour le soutien qu'elles apportent &agrave; ceux qui, selon Bachar el-Assad, ne sont rien d'autre que des terroristes.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em>&laquo; Ce sont eux (les Fran&ccedil;ais) qui le disent. Je ne les accuse pas. Ils ont dit &agrave; plusieurs reprises avoir soutenu la guerre. Fran&ccedil;ois Hollande a m&ecirc;me r&eacute;cemment d&eacute;clar&eacute; que cela avait &eacute;t&eacute; une erreur de ne pas avoir d&eacute;clench&eacute; la guerre en 2013. Ce sont eux qui ont dit qu'ils envoyaient de l'armement &agrave; ce qu'ils appellent des groupes &quot;mod&eacute;r&eacute;s&quot;, et qui sont en fait des terroristes. Ce sont eux qui l'ont dit, pas moi. &raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant Fran&ccedil;ois Hollande, il s'est montr&eacute; plut&ocirc;t m&eacute;prisant. <em>&laquo; Je ne l'ai jamais rencontr&eacute;. Pour &ecirc;tre franc, je ne me soucie aucunement de lui avec ses 11% de popularit&eacute;, ce qui je pense s'appelle toucher le fond comme jamais aucun de ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs dans l'histoire de France &raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Pour notre part, nous devons avouer, quitte &agrave; nous faire &agrave; nouveau traiter par quelques exalt&eacute;s de basharophiles et de poutinol&acirc;tres, que nous avons trouv&eacute; le dit Bashar plut&ocirc;t convaincant. Mais nos lecteurs jugeront. Ils trouveront l'int&eacute;gral de l'interview, dont il faut remercier Europe 1, &agrave;</span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><a href="http://www.europe1.fr/international/retrouvez-linterview-integrale-exclusive-de-bachar-al-assad-2979629#xtor=CS1-16"><span style="font-style: normal">http://www.europe1.fr/international/retrouvez-linterview-integrale-exclusive-de-bachar-al-assad-2979629#xtor=CS1-16</span></a></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><br /> <br /> </p> Wed, 15 Feb 2017 23:00:00 GMT Moscou prend l'initiative dans la question afghane http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2469 2469 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170214170037_lavrov.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p> </p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">&quot;Nous avons confirm&eacute; &agrave; nos coll&egrave;gues afghans l'invitation &agrave; une nouvelle r&eacute;union sur le r&egrave;glement (du conflit), qui doit se tenir mi-f&eacute;vrier &agrave; Moscou avec la participation de repr&eacute;sentants russes, afghans, pakistanais, chinois, iraniens et indiens&quot;, a indiqu&eacute; M. Lavrov au cours d'une conf&eacute;rence de presse avec son homologue afghan Salahuddin Rabbani. Cf Le Parisien <a href="http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php">http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php</a><a href="http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php"><br /> <br /> </a>Avec sans doute l'accord de Donald Trump, un commentaire de <a href="http://www.voanews.com/a/russia-gathers-stakeholders-for-afghanistan-conference-without-us/3720888.html" target="_blank">Voice of America </a>a cependant reproch&eacute; &agrave; la Russie de prendre cette initiative non pour ramener la paix dans un pays d&eacute;vast&eacute; par 15 ans de guerre, mais pour affaiblir la position am&eacute;ricaine, du fait que ni les Etats-Unis ni l'Otan n'&eacute;taient invit&eacute;s &agrave; la conf&eacute;rence. Apparemment, Washington voudrait &eacute;viter de voir la Russie r&eacute;&eacute;diter son exploit en Syrie, o&ugrave; elle est train d'&eacute;radiquer la guerre et d'en &eacute;liminer pratiquement les Etats-Unis. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">En fait, le lobby militaro industriel am&eacute;ricain craint de perdre la source des profits consid&eacute;rables qu'il a obtenu de ces 15 ans de guerre et de la pr&eacute;sence ininterrompue de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine. On peut estimer ces profits &agrave; des dizaines de milliards de dollars, dont beaucoup ont &eacute;t&eacute; obtenues sous de faux pr&eacute;textes. Ainsi une grande partie de ces dollars a servi &agrave; r&eacute;mun&eacute;rer des soldats fant&ocirc;mes afghans &ldquo;ghost soldiers&rdquo;, n'existant que sur le papier. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">La CIA et le Pentagone n'ont aucun int&eacute;r&ecirc;t en cons&eacute;quence &agrave; voir la Russie susciter des efforts de coop&eacute;ration entre les Etats invit&eacute;s &agrave; la conf&eacute;rence, dans une r&eacute;gion dont l'importance strat&eacute;gique est consid&eacute;rable. De plus, les Am&eacute;ricains ne veulent pas se voir priv&eacute;s un tant soit peu de l'acc&egrave;s aux ressources mini&egrave;res potentielles de l'Afghanistan, dont nous avions pr&eacute;c&eacute;demment soulign&eacute; l'importance. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Les faucons am&eacute;ricains, notamment le s&eacute;nateur John McCain, ont accus&eacute; les Russes de vouloir l&eacute;gitimer les talibans et miner &agrave; leur profit l'influence des Etats-Unis et de l'Otan &ndash; ceci au d&eacute;triment de la s&eacute;curit&eacute; int&eacute;rieure aux Etats-Unis. Rappelons que McCain repr&eacute;sente l'Arizona o&ugrave; l'industrie de l'armement tient un r&ocirc;le essentiel. Il est &agrave; noter que Trump, oubliant ses pr&eacute;tentions &agrave; se rapprocher de Moscou, n'a rien fait pour d&eacute;savouer les discours du lobby afghan am&eacute;ricain. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Concernant les rapports futurs de de la Russie avec le pouvoir en poste &agrave; Kaboul, la visite la semaine derni&egrave;re &agrave; Moscou du ministre des affaires &eacute;trang&egrave;res afghan Salahuddin Rabbani (image) aurait permis de pr&eacute;ciser les possibilit&eacute;s de coop&eacute;ration entre les deux pays. Trump n'a d'ailleurs pas perdu une minute apr&egrave;s cette visite pour rappeler au t&eacute;l&eacute;phone le Pr&eacute;sidant afghan l'importance de l'&laquo;&nbsp;U.S.-Afghanistan Strategic Partnership&nbsp;&raquo; et l'assurer de son soutien. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Soutien vis &agrave; vis de qui? D'&eacute;ventuelles menaces de la Russie, du Pakistan, de la Chine, de l'Iran et de l'Inde? Trump fait semblant d'oublier les d&eacute;sastres provoqu&eacute;s en Afghanistan par ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, sous pr&eacute;texte de combattre les Talibans. </span></font> </p> <p> </p> Mon, 13 Feb 2017 23:00:00 GMT