Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Wed, 20 Sep 2017 02:50:50 GMT Homo deus, une brève histoire de l'avenir par Yuval Noah Harari http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2697 2697 <br /><p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><strong><br /> <br /> </strong><font color="#333333">Albin Michel &eacute;t&eacute; 2017</font></font></p> <p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><font color="#333333">Commentaire par Jean-Paul Baquiast 18/09/2017<br /> <br /> </font></font><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><font color="#333333">Traduction fran&ccedil;aise de Homo Deus, A brief history of tomorrow</font></font></p> <p align="center">&nbsp;</p> <p align="center"><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/184/harari.jpg" width="264" height="191" alt="" /></p> <p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><font color="#333333"><br /> </font></font></p> <p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#333333">Rappel. Voir notre pr&eacute;sentation du premier livre de l'auteur, Sapiens, une br&egrave;ve histoire de l'humanit&eacute;<br /> </font><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#333333"><a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/harari.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/harari.htm<br /> </a> </font></p> <div align="justify"> <div align="justify"> <p><font size="2"><strong><font color="#000099">Bref commentaire</font></strong></font></p> <p><font size="2">Le premier livre de l'auteur, Sapiens, que nous avions pr&eacute;sent&eacute; en son temps (voir r&eacute;f&eacute;rence ci-dessus) rassemblait en pr&egrave;s de 500 pages une grande quantit&eacute; d'informations concernant l'origine et le pr&eacute;sent de l'esp&egrave;ce humaine. Yuval Noah Harari avait laiss&eacute; entendre qu'il proposerait ensuite son point de vue sur l'avenir de l'humanit&eacute;, &agrave; la lumi&egrave;re de l'explosion en cours des technologies num&eacute;riques. <br /> <br /> C'est d&eacute;sormais chose faite avec la sortie de Homo Deus, que l'auteur a &eacute;t&eacute; invit&eacute; &agrave; pr&eacute;senter &agrave; Paris. Il a rencontr&eacute; &agrave; l'Elys&eacute;e &agrave; Emmanuel Macron, qui s'est fait complaisamment photographier avec lui. <br /> <br /> Dans ce livre, qui a rencontr&eacute; un vif succ&egrave;s, il pr&eacute;dit que les avanc&eacute;es de l'intelligence artificielle et de la num&eacute;risation en masse des donn&eacute;es, allaient g&eacute;n&eacute;rer des in&eacute;galit&eacute;s sans pr&eacute;c&eacute;dent dans l&rsquo;histoire de l&rsquo;humanit&eacute;, &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur des soci&eacute;t&eacute;s, mais aussi entre les nations. </font></p> <p><font size="2">Le foss&eacute; entre ceux qui ma&icirc;trisent ces technologies et ceux qui n&rsquo;y auront pas acc&egrave;s sera non seulement plus grand qu&rsquo;actuellement entre les pays industriels et les autres, mais que surtout il ne pourra plus jamais &ecirc;tre combl&eacute;. </font></p> <p><font size="2">En particulier, il insiste sur le fait que la mati&egrave;re premi&egrave;re de l&rsquo;avenir seront les donn&eacute;es, et notamment nos donn&eacute;es personnelles, capt&eacute;es en masse aujourd'hui par les GAFA (Google-Amazon-Facebook-Apple) les grandes entreprises am&eacute;ricaines du recueil et de la commercialisation de l'information. Il voit ainsi la naissance d'une nouvelle religion, qu''il appelle un peu maladroitement le &quot;data&iuml;sme&quot;. <br /> <br /> Allant plus loin, Harari pr&eacute;dit que les d&eacute;veloppements de l&rsquo;intelligence artificielle IA et des biotechnologies risquent de produire une couche de &quot;surhommes augment&eacute;s&quot; qui vont dominer le monde, et transformer le reste de l&rsquo;humanit&eacute; en &quot;classe inutile&quot;. Une d&eacute;monstration &eacute;tay&eacute;e par de nombreux exemples tir&eacute;s des avanc&eacute;es technologiques et des changements de soci&eacute;t&eacute; qu&rsquo;elles impliquent.<br /> <br /> Les propos du livre, qui a connu un succ&egrave;s mondial, ont suffisamment attir&eacute; l&rsquo;attention pour que Emmanuel Macron re&ccedil;oive l'auteur &agrave; l&rsquo;Elys&eacute;e, o&ugrave; il s'est fait complaisamment photographier avec lui, quelques jours apr&egrave;s avoir confi&eacute; au math&eacute;maticien et d&eacute;put&eacute; LREM C&eacute;dric Villani une mission sur l'IA. <br /> <br /> Lorsque l'on ne connait pas bien encore le sujet, la lecture du livre est &agrave; conseiller, malgr&eacute; sa densit&eacute;. Pour nos lecteurs, familiers de ces question depuis la cr&eacute;ation de notre site en 2000, il n'apportera pas d'informations nouvelles. Ceci non seulement en ce qui concerne les technologies impliqu&eacute;es mais leurs cons&eacute;quences g&eacute;opolitiques, avec une domination pr&eacute;visible non seulement des Etats-Unis mais de la Chine., la Russie ayant du mal &agrave; suivre, sauf dans le domaine militaire. </font><font size="2">Pour l'avenir au del&agrave; des prochaines d&eacute;cennies, nous avons propos&eacute; une vision assez pessimiste. <br /> <br /> cependant, nous avions depuis longtemps pour notre part indiqu&eacute; que la question pourrait &ecirc;tre abord&eacute;e un peu diff&eacute;remment. Quand le robot &eacute;voluera en devenant intelligent, sinon conscient, ce ne sera pas face &agrave; un humain qui demeurerait inchang&eacute;. Celui-ci se transformera progressivement pour rester en phase avec les nouveaux interlocuteurs. Il en r&eacute;sultera une synth&egrave;se qu'il deviendrait urgent d'essayer de comprendre. <br /> <br /> Mais les futurs humains, dits souvent posthumains, qui en r&eacute;sulteront, ne constitueront qu'un pourcentage infime d'une population de Terriens qui atteindra prochainement les dix milliards. Il s'agira de quelques milliers de favoris&eacute;s, ayant dispos&eacute; des moyens &eacute;conomiques consid&eacute;rables leur permettant d'acc&eacute;der aux nouveaux outils technologiques. Les autres demeureront dans le statut qui a depuis toujours &eacute;t&eacute; celui de l'humain, un peu au dessus de celui de l'animal dit sup&eacute;rieur mais pas beaucoup plus. <br /> <br /> Ceci veut dire que, pour les futurs posthumains, les humains actuels seront de plus en plus consid&eacute;r&eacute;s comme des soushumains. <br /> <br /> ...Faut-il pr&eacute;ciser que pour l'auteur, l'Europe n'existe pas en mati&egrave;re d'IA.</font></p> </div> </div> Sun, 17 Sep 2017 23:00:00 GMT Le terrorisme par téléphone. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2694 2694 <br /><font size="3"> <font face="Arial" size="2">Les 12 et 13 septembre, 8 &eacute;coles de Moscou ont re&ccedil;u des appels t&eacute;l&eacute;phoniques provenant de sources alors non identifi&eacute;es pr&eacute;venant que des bombes plac&eacute;es dans divers endroits de la ville allaient exploser. Les auteurs des appels se disaient militants de l'Etat islamique (EI).</font></font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Comme ce n'&eacute;tait pas la premi&egrave;re fois que des attentats avaient &eacute;t&eacute; commis &agrave; Moscou, ou ailleurs en Russie, et comme le 1er septembre deux individus se disant membres de l'EI avaient &eacute;t&eacute; arr&ecirc;t&eacute;s alors qu'ils pr&eacute;voyaient de se faire exploser, les autorit&eacute;s moscovites n'ont pris aucun risque. Elles ont fait &eacute;vacuer 130.000 personnes des 420 immeubles pouvant souffrir des explosions, ce qui a d&eacute;sorganis&eacute; pendant quelques heures la vie de la cit&eacute;. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Cependant les inspections ne permirent pas d'identifier le moindre explosif. Manifestement, il ne s'agissait que de menaces verbales. Des recherches sur les r&eacute;seaux num&eacute;riques ont &eacute;t&eacute; imm&eacute;diatement organis&eacute;es, mais elles ont &eacute;t&eacute; rendues difficiles par le fait que les messages provenaient de sources crypt&eacute;es. </font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Elles ont par contre permis d'indiquer que les sources &eacute;taient situ&eacute;es en dehors de Russie, dans des r&eacute;gions menac&eacute;es de terrorisme. Ils n'a donc pas &eacute;t&eacute; possible de proc&eacute;der &agrave; leur arrestation.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Ceci ne devrait pas manquer de faire r&eacute;fl&eacute;chir les gouvernements engag&eacute;s dans la guerre contre l'EI.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Le &laquo;&nbsp;terrorisme verbal&nbsp;&raquo; peut mettre en difficult&eacute;s des r&eacute;gions enti&egrave;res. Comme il est peu envisageable de ne pas le prendre au s&eacute;rieux, des attentats n'ayant rien de verbal pouvant se produire ici et l&agrave; pour justifier les menaces, on mesure la capacit&eacute; de l'EI ou organisations djihadistes analogues &agrave; rendre difficile la vie des pays en lutte contre le terrorisme. Des parades seront certainement trouv&eacute;es, mais pour le moment, &agrave; notre niveau du moins, on ne voit gu&egrave;re lesquelles. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><br /> </p> Thu, 14 Sep 2017 23:00:00 GMT La Turquie intéressée par le système européen Aster http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2692 2692 <br /><br /> <p><font size="2"><a href="http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/09/13/la-turquie-signe-avec-la-russie-pour-la-fourniture-de-missiles-antiaeriens-s-400_5185126_3218.html"><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/184/aster.jpg" width="240" height="210" align="left" alt="" />L'accord avec la Russie pour la fourniture de 2 syst&egrave;mes anti-missiles S 400</a> n'emp&ecirc;che pas la Turquie de commencer &agrave; travailler pour l'avenir avec l'Europe sur un futur syst&egrave;me de d&eacute;fense a&eacute;rienne. Un accord pr&eacute;liminaire a &eacute;t&eacute; sign&eacute; la semaine derni&egrave;re entre le consortium europ&eacute;en <a href="http://www.eurosam.com/">Eurosam </a>(50-50 entre MBDA et Thales) et les industriels turcs Aselsan et Roketsan. Les trois partenaires devraient d&eacute;velopper sur le long terme un nouveau syst&egrave;me de d&eacute;fense a&eacute;rienne sur la base du syst&egrave;me de missile <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Aster_%28missile%29">Aster</a> (syst&egrave;me SAMP/T).</font></p> <p> <font size="2">Ainsi, l</font><font size="2">es Turcs ach&egrave;teraient le S-400 pour couvrir leurs besoins &agrave; court terme et coop&eacute;reraient avec Eurosam pour couvrir leurs besoins de long terme.</font></p> <p><font size="2">La Turquie devra donc rapidement d&eacute;cider si elle entre dans le programme de modernisation du syst&egrave;me de d&eacute;fense <a href="http://www.opex360.com/2016/06/15/antimissile-litalie-rejoint-la-france-pour-le-developpement-du-missile-aster-30-block-1nt/">Aster 30 Block 1 NT</a> lanc&eacute; en coop&eacute;ration entre la France et l'Italie.</font></p> <hr /> Tue, 12 Sep 2017 23:00:00 GMT Israël face à l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2691 2691 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170912174457_imagessyrieisrael.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font face="Arial" size="2">Ces deux coalitions combattent l'Etat islamique EI auquel elles ont inflig&eacute;s de nombreuses pertes, mais elle visent &eacute;galement &agrave; contr&ocirc;ler les r&eacute;serves p&eacute;trolif&egrave;res &agrave; l'est de Deir Ezzor, encore aux mains des combattants islamiques. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Depuis la coalition syrienne s'est efforc&eacute;e d'occuper la route strat&eacute;gique Deir Ezzor -Damas. Ceci signifie qu'elle n'est plus s&eacute;par&eacute;e de la SDF que par une bande large de 15km autour de l'Euphrate. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les djihadistes tiennent toujours une partie de Deir Ezzor et de sa banlieue, ainsi que des poches de territoires pr&egrave;s de Homs et de Hama &agrave; l'ouest. De l&agrave; ils peuvent proc&eacute;der &agrave; de petites contre-offensives. Plus pr&eacute;occupant est le fait que la SDF n'a pas encore r&eacute;ussi &agrave; s'emparer enti&egrave;rement de Raqqa, dont l'EI avait fait sa capitale. Elle aurait tr&egrave;s certainement pu le faire en y concentrant toutes ses forces, plut&ocirc;t que se disperser vers Deir Ezzor. Pourquoi ne pas l'avoir fait.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>La responsabilit&eacute; des Etats-Unis</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La r&eacute;ponse para&icirc;t &eacute;vidente. Les Etats-Unis ont apparemment renonc&eacute; &agrave; renverser Bashar al Assad ou &agrave; en &eacute;liminer les bases militaires russes, mais ils refusent toujours de laisser celui-ci dominer l'ensemble de la Syrie. Il faut se demander pourquoi ils continuent &agrave; mener une guerre qui pourrait para&icirc;tre sans espoir &agrave; terme. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La raison en est qu'outre l'acc&egrave;s aux territoires p&eacute;trolif&egrave;res, les Am&eacute;ricains n'ont pas renonc&eacute; &agrave; une pr&eacute;sence sur la fronti&egrave;re Iraco-Syrienne le long de l'Euphrate et plus au sud dans les r&eacute;gions est et sud-est de la Syrie. Or sur ces territoires, la Syrie pourrait &eacute;tablir un pont terrestre permettant de relier Damas &agrave; T&eacute;h&eacute;ran via Bagdad en Syrie. Ce pont serait n&eacute;cessairement un pont chiite dont la perspective fait tr&egrave;s peur aux alli&eacute;es musulmans sunnites de l'Am&eacute;rique. Mais surtout ce sera un pont permettant d'augmenter consid&eacute;rablement l'influence de l'Iran au Moyen Orient. Celle-ci est en passe en effet de devenir une puissance r&eacute;gionale dominante. Comme jusqu'&agrave; ce jour, malgr&eacute; quelques tensions, elle est rest&eacute;e l'alli&eacute;e de la Russie, cette perspective signifierait un nouveau recul, peut-&ecirc;tre d&eacute;finitif, de l'influence am&eacute;ricaine. Washington fera donc beaucoup d'efforts pour combattre le renforcement de T&eacute;h&eacute;ran. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Un autre facteur, plus important encore, joue. Pour les Kurdes alli&eacute;s jusqu'&agrave; ce jour des Etats-Unis, et surtout pour Isra&euml;l, une influence accrue de l'Iran, &eacute;ventuellement capable de devenir une puissance nucl&eacute;aire, est d&eacute;j&agrave; consid&eacute;r&eacute;e comme une menace consid&eacute;rable. Isra&euml;l n'a pas beaucoup de moyens militaires, hors l'arme atomique, pour contrer une &eacute;ventuelle offensive iranienne de grande ampleur. L'&eacute;ventualit&eacute; en parait aujourd'hui tr&egrave;s improbable, mais Tel Aviv se fait fort afin de survivre de pr&eacute;voir &agrave; long terme. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Aussi aux Etats-Unis le &laquo;&nbsp;lobby juif&nbsp;&raquo; dit Aipac exerce de fortes pressions pour que les Etats-Unis ne permettent pas la mise en place de ce pont chiite sous contr&ocirc;le de l'Iran. Directement, Isra&euml;l multiplie les pressions sur Washington pour qu'il ne c&egrave;de rien au front syro-irako-iranien et qu'il le fasse savoir &agrave; Moscou. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il est dommage qu'Isra&euml;l n'adopte pas de positions diplomatiques plus subtiles que celles consistant &agrave; s'abriter exclusivement sous le parapluie militaire am&eacute;ricain. Beaucoup de pays non-musulmans consid&egrave;rent que sa survie face &agrave; la mont&eacute;e inexorable, ne fut-ce qu'en termes d&eacute;mographiques, de 300 millions de musulmans tent&eacute;s par le djihad serait essentielle. C'est le cas des pays europ&eacute;ens, de l'Inde et aussi, dans une large mesure, de la Russie. Ces divers pays seraient pr&egrave;s &agrave; jouer de leur influence aupr&egrave;s de l'Iran pour qu'en aucun cas celle-ci n'essaye, comme un ayatollah l'avait dit il y a quelques ann&eacute;es, de &laquo;&nbsp;rayer Isra&euml;l&nbsp;&raquo; de la carte. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Mais des op&eacute;rations militaires telles que le raid isra&eacute;lien, men&eacute; il y a quelques jours, contre les usines militaires syriennes &agrave; Masyaf, au pr&eacute;texte que celles-ci continueraient &agrave; fabriquer des armes chimiques, ne paraissent pas une bonne fa&ccedil;on de dialoguer avec Damas, Bagdad et surtout Moscou.</font></p> <p><strong><font face="Arial" size="2">NB</font></strong></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Sur la question, non abord&eacute;e dans cet article, concernant les relations complexes entre Kurdes, Am&eacute;ricains, Syriens et Russes, on pourra lire un excellent article dat&eacute; du12/09, sign&eacute; par Adam Garrie dans The Duran </font><font face="Arial" size="2"><br /> <a href="http://theduran.com/syria-turkey-and-the-kurds-a-devils-triangle-that-only-russia-can-navigate/">http://theduran.com/syria-turkey-and-the-kurds-a-devils-triangle-that-only-russia-can-navigate/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">1) Voir <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2680&amp;r_id=&amp;t=Lib%E9ration%20de%20Deir%20Ezzor.%20Perspectives%20pour%20l%27EI">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2680&amp;r_id=&amp;t=Lib%E9ration%20de%20Deir%20Ezzor.%20Perspectives%20pour%20l%27EI</a></font></p> <p style="font-weight: normal"> </p> Mon, 11 Sep 2017 23:00:00 GMT Libération de Deir Ezzor. Perspectives pour l'EI http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2680 2680 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170907173559_syriamap20170817_s.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="center"><font color="#800000"><em><font face="Arial" size="2">En gris, les zones aux mains de l'EI avant la bataille pour </font><font face="Arial" size="2"><font face="Arial" size="2">Deir Ezzor </font></font></em></font></p> <p><font face="Arial" size="2">L'arm&eacute;e syrienne avait entrepris une marche de 700 km pour la reconqu&ecirc;te de Deir Ezzor il y a 6 mois, depuis Alep et Palmyre elles-m&ecirc;mes lib&eacute;r&eacute;es. Deir Ezzor n'est pas enti&egrave;rement reprise aux islamistes, qui demeurent retranch&eacute;s dans de nombreux quartiers, prenant la population en otage et apparemment d&eacute;cid&eacute;s &agrave; une lutte &agrave; mort. Mais l'essentiel semble fait puisque la garnison assi&eacute;g&eacute;e a pu &ecirc;tre jointe et ravitaill&eacute;e. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Deir Ezzor contr&ocirc;le une zone de champs p&eacute;trolif&egrave;res qui la rendait strat&eacute;gique pour l'EI et que convoitent d&eacute;sormais les Am&eacute;ricains. Ceux-ci visent &eacute;galement &agrave; s'installer dans la ville, &agrave; partir de la coalition am&eacute;ricano-kurdo-arabe qu'ils ont mis en place pour ne pas laisser &agrave; Assad la possibilit&eacute; de reprendre la totalit&eacute; du territoire syrien conquis par l'EI. On se souviendra qu'en septembre 2016 une attaque a&eacute;rienne am&eacute;ricaine massive sur une position syrienne proche de Deir Ezzor avait vis&eacute; &agrave; retarder l'avance syrienne et avait en cons&eacute;quence permis &agrave; l'EI de reprendre une partie du terrain perdu. L'objectif en &eacute;tait d'emp&ecirc;cher l'acc&egrave;s russo-syrien aux ressources p&eacute;troli&egrave;res. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais ce plan n'a pas r&eacute;ussi. Les forces syriennes ont &eacute;t&eacute; soutenues dans leur marche vers Deir Ezzor par des &laquo;&nbsp;forces sp&eacute;ciales&nbsp;&raquo; russes, des contingents iraniens ainsi que provenant du Hezbollah chiite et diverses milices. L'aviation russe est intervenue fr&eacute;quemment en avant de l'offensive syrienne. De m&ecirc;me, la marine russe a tir&eacute; des missiles de croisi&egrave;re contre les positions de l'EI. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ceci dit, il faudra encore des semaines de combats de rue pour &eacute;liminer totalement l'EI des quartiers de la ville qu'il tient encore. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour la suite de la campagne, l'on ne sait encore si l'arm&eacute;e syrienne va traverser l'Euphrate &agrave; Deir Ezzor pour mettre la main sur les champs p&eacute;trolif&egrave;res &agrave; l'est de la ville. Au contraire, pour ne pas affronter directement les Am&eacute;ricains et leurs alli&eacute;s, restera-t-elle au sud de celle-ci, laissant le champ libre aux forces kurdo-am&eacute;ricaines. Tout d&eacute;pendra sans doute des futurs rapports entre Donald Trump et le Kremlin. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Dans l'imm&eacute;diat, il est certain que des exodes importants de combattants islamiques en provenance de Deir Ezzor se produiront vers le reste du Moyen Orient, la Russie et l'Europe. La b&ecirc;te n'est pas morte.Il ne faudrait&nbsp; pas que les Am&eacute;ricains, pour </font><font face="Arial" size="2">r&eacute;affirmer leur pr&eacute;sence, la soutiennent discr&egrave;tement, comme il apparait qu'ils l'avaient toujours fait.&nbsp; <br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2">* Ajoutons que Isra&euml;l voit avec une grande inqui&eacute;tude ce succ&egrave;s de Bashar al Assad et de ses alli&eacute;s. On lira &agrave; ce sujet un article de Consortium News </font><br /> <font face="Arial" size="2"> </font></p> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://consortiumnews.com/2017/09/01/the-reasons-for-netanyahus-panic/">https://consortiumnews.com/2017/09/01/the-reasons-for-netanyahus-panic/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p align="CENTER"><br /> <br /> <br /> </p> Wed, 06 Sep 2017 23:00:00 GMT Armer les 4 drones Reaper français. Très bien si Washington l'autorise http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2678 2678 <br />&nbsp;<font face="Arial" size="2"><em>&laquo;Le processus d&rsquo;armement est lanc&eacute;&raquo;,</em> a d&eacute;clar&eacute; la Ministre depuis Toulon, en conclusion de l&rsquo;universit&eacute; d&rsquo;&eacute;t&eacute; de la D&eacute;fense qui r&eacute;unit militaires, industriels et parlementaires. Jusqu&rsquo;ici, ces engins pilot&eacute;s &agrave; distance servaient uniquement &agrave; des missions de renseignement.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Quelques observations s'imposent:</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <ul> <li> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il n'&eacute;tait que temps de voir la France prendre une d&eacute;cision que tous les pays possesseurs de drones dits Male (moyenne altitude longue endurance) ont prise depuis longtemps. Obama s'&eacute;tait ainsi flatt&eacute; de pouvoir mener la guerre contre le terrorisme au Moyen-Orient sans avoir &agrave; faire appel &agrave; l'aviation ni &agrave; des troupes au sol &ndash; ce qu'il n'a d'ailleurs pas fait totalement. </font> </p> </li> <li> <p style="font-weight: normal"> <font face="Arial" size="2">La France ne dispose que de 4 drones am&eacute;ricains Reaper. Les armer ne provoquera pas la panique dans les rangs des islamistes. Il en faudrait beaucoup plus, vu la taille des th&eacute;&acirc;tres d'op&eacute;ration, au Sahel et au Moyen Orient.</font></p> </li> <li> <p style="font-weight: normal"> <font face="Arial" size="2">Comme ces drones ont &eacute;t&eacute; acquis de l&rsquo;industriel am&eacute;ricain General Atomics en&nbsp;2013, et directement pr&eacute;lev&eacute;s sur les stocks de l&rsquo;US Air Force, leur utilisation par l&rsquo;arm&eacute;e de l&rsquo;air fran&ccedil;aise n&eacute;cessite donc l&rsquo;accord du Congr&egrave;s am&eacute;ricain. Prions donc celui-ci d'&ecirc;tre compr&eacute;hensif. </font> </p> </li> <li> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La France, qui se flatte &agrave; juste titre d'avoir avec le Rafale un des meilleurs avions de combat du monde, et qui dispose d'une industrie a&eacute;ronautique performante, avec Dassault et Airbus, a, par courte vue sans doute, &eacute;t&eacute; incapable de voir le r&ocirc;le strat&eacute;gique et &eacute;conomique des drones MALE. Avec des budgets tr&egrave;s limit&eacute;s, au regard de ceux de l'aviation de combat, elle aurait pu depuis quelques mois, sinon quelques ann&eacute;es d&eacute;j&agrave;, disposer d'un important effectif de drones analogues &agrave; l'am&eacute;ricain Reaper ou &agrave; d'autres tr&egrave;s voisins. Elle aurait pu &eacute;galement cr&eacute;er les emplois n&eacute;cessaires, dans une branche menac&eacute;e aujourd'hui par le ch&ocirc;mage. Elle pouvait le faire sans autorisation de l'Union europ&eacute;enne, car il aurait s'agit en l'esp&egrave;ce de mat&eacute;riels de guerre. </font> </p> </li> <li> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Lorsque enfin les Europ&eacute;ens, France, Allemagne, Italie, Espagne, se sont avis&eacute;s du besoin, ils se sont engag&eacute; dans une coop&eacute;ration industrielle qui ne permettra d'obtenir des drones op&eacute;rationnels de type MALE qu'aux dates absolument d&eacute;risoires de 2025. Ceci en raison de leur difficult&eacute; &agrave; s'entendre sur des sp&eacute;cifications et industriels communs. L&agrave; encore, tremblez djihadistes. </span></font> </p> </li> <li> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Enfin, il conviendrait d&egrave;s maintenant d'&eacute;tudier les besoins et les caract&eacute;ristiques int&eacute;ressant les futurs drones de la prochaine g&eacute;n&eacute;ration, capables gr&acirc;ce &agrave; l'intelligence artificielle de prendre individuellement ou en groupe, des d&eacute;cisions de combat sans avoir &agrave; faire appel syst&eacute;matiquement aux op&eacute;rateurs humains. Am&eacute;ricains et Russes multiplient les projets dans ce domaine. Mais vous n'y pensez pas, clament &agrave; l'unisson en Europe les organisations de d&eacute;fense des droits de l'homme. </span></font> </p> </li> </ul> Tue, 05 Sep 2017 23:00:00 GMT La Birmanie confrontée à un djihad d'inspiration américano-saoudienne http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2677 2677 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170905201124_Myanmar_Loc_Rakhine_State.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm" align="center"><em>En jaune sur la carte,l'Arakan</em></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Le pays a connu d&egrave;s les temps les plus anciens de l'hominisation, soit 400.000 ans, la pr&eacute;sence de l'Homo erectus utilisateur d'outils et celle de ses successeurs. Une suite compliqu&eacute;e d'influences et d'Empires, non r&eacute;sumable ici, s'y sont disput&eacute;s le pouvoir depuis l'an 1.000. Il suffit de savoir que la colonisation britannique, attir&eacute;e par la position strat&eacute;gique du pays et ses consid&eacute;rables ressources et r&eacute;serves naturelles, apr&egrave;s plusieurs &eacute;checs, avait r&eacute;ussi en 1886 &agrave; faire de la Birmanie une composante de l'Empire britannique. Les Birmans sont en tr&egrave;s grande majorit&eacute; bouddhistes. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">La Birmanie a &eacute;t&eacute; une d&eacute;pendance de l'Empire jusqu'&agrave; 1937. La capitale en &eacute;tait Rangoon. A cette date, sous la pression incessante des nationalistes birmans, il a acquis le statut de colonie britannique distincte. Envahie par le Japon au d&eacute;but 1942, la Birmanie avait pris le parti de ce dernier. L'homme politique ind&eacute;pendantiste Ba Maw a dirig&eacute; un gouvernement pro-japonais entre ao&ucirc;t 1943 et mars 1945. Des combats incessants entre les militaires am&eacute;ricains et et les birmans ind&eacute;pendantistes ralli&eacute;s aux Japonais ont ravag&eacute; le pays jusqu'&agrave; la fin de la Seconde Guerre mondiale. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Malgr&eacute; leur succ&egrave;s militaires, les Britanniques et les Am&eacute;ricains n'avaient pas pu &agrave; cette date refaire de la Birmanie la quasi-colonie qui auraient voulue. Ils ont officiellement renonc&eacute; &agrave; cet objectif devant les r&eacute;sistances des ind&eacute;pendantistes et l'ins&eacute;curit&eacute; en d&eacute;coulant. Le 19 juillet 1947, le pays est devenu ind&eacute;pendant,puis a quitt&eacute; le Commonwealth le 4 janvier 1948 . Le premier ministre U Nu y a instaur&eacute; une d&eacute;mocratie dite officiellement &laquo;&nbsp;parlementaire&nbsp;&raquo;. Mais le pays a connu depuis 1962 une s&eacute;rie de r&eacute;gimes autoritaires militaires, qualifi&eacute;s de dictatures militaires par les Occidentaux. Ceux-ci avaient surtout le tort de vouloir r&eacute;sister militairement aux oppositions suscit&eacute;s et financ&eacute;es par les Etats-Unis. Ils avaient aussi le tort de se tourner vers l'URSS, relativement favorable aux ind&eacute;pendantistes. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">De 1988 &agrave; 2011, la Birmanie a &eacute;t&eacute; officiellement dirig&eacute;e par un pouvoir militaire, qualifi&eacute; de &laquo;&nbsp;junte&nbsp;&raquo; par les Occidentaux, qui s'&eacute;tait nomm&eacute; Conseil d'&Eacute;tat pour la paix et le d&eacute;veloppement. Celui-ci a laiss&eacute; la place en 2011 &agrave; un pouvoir civil dirig&eacute; par l'un de ses anciens membres. Il a incontestablement impos&eacute; une relative lib&eacute;ralisation s'inspirant des principes de la d&eacute;mocratie occidentale, mais le poids de la hi&eacute;rarchie militaire est rest&eacute; pr&eacute;pond&eacute;rant dans les faits. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">La&nbsp; lib&eacute;ralisation du pays qui s'est confirm&eacute;e depuis a conduit l'Union europ&eacute;enne et les &Eacute;tats-Unis &agrave; suspendre ou lever en 2012 l'embargo qu'ils imposaient au pays depuis les ann&eacute;es 1990, exception faite des ventes d'armes. Mais les Occidentaux, pouss&eacute;s par les Etats-Unis qui n'avaient jamais renonc&eacute; &agrave; mettre le pays sous leur influence directe, n'ont cess&eacute; de susciter des oppositions internes au pouvoir Birman. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Pourtant, aux &eacute;lections l&eacute;gislatives de novembre 2015 , la National League for Democracy (NDL) d'Aung San Suu Kyi avait remport&eacute; une &eacute;crasante victoire sur le Parti de l'union, de la solidarit&eacute; et du d&eacute;veloppement (USDP) du pr&eacute;sident Thein Sein. Lors de l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle du 15 mars 2016, Htin Kyaw, un proche d' Aung San Suu Kyi, a succ&eacute;d&eacute; &agrave; Thein Sein . L'embl&eacute;matique Aung San Suu Kyi est devenue &quot;ministre du conseil d'&Eacute;tat&quot;, nouvelle fonction qui s'apparente &agrave; un premier ministre sans grandes responsabilit&eacute;s. Tous deux entendent d&eacute;sormais poursuivre la transition d&eacute;mocratique pacifique. Il reste qu'ils demeurent sous la tutelle des militaires, qui n'entendent pas laisser la Birmanie devenir une sorte de colonie am&eacute;ricaine, comme le voudrait Washington. Ils ont raison de se m&eacute;fier car, selon la politique classique du &laquo;&nbsp;regime change&nbsp;&raquo;, ce dernier encourage tous les opposants, &eacute;ventuellement arm&eacute;s, qui pourraient cr&eacute;er des difficult&eacute;s au gouvernement de Naypyidaw (la capitale depuis 2005). </p> <p align="LEFT">Malgr&eacute; cette transition d&eacute;mocratique, la Birmanie reste pr&eacute;sent&eacute;e par tous les m&eacute;dias occidentaux comme une dictature. La capitale est d&eacute;crite comme une &laquo;&nbsp;ville-fant&ocirc;me&nbsp;&raquo;. Il y a du vrai dans ces descriptions, mais il faut bien voir que sans les ressources d'une puissance militaire, la Birmanie aurait &eacute;t&eacute; envahie et d&eacute;figur&eacute;e par les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains. On peut &agrave; cet &eacute;gard comparer le r&eacute;gime birman &agrave; celui de la Cor&eacute;e du Nord. Il leur faut pr&eacute;server leur ind&eacute;pendance et leur singularit&eacute; par tous les moyens. <br /> <br /> <font color="#000080"><strong>Les Rohingya</strong></font><span style="font-weight: normal"><font color="#000080"><strong><br /> </strong></font><br /> </span>C'est en tenant compte de cet historique, sur lequel l'&nbsp;&laquo;&nbsp;Occident&nbsp;&raquo; se garde bien de faire la lumi&egrave;re, qu'il faut &eacute;tudier les efforts faits par certains musulmans R<span style="font-weight: normal">ohingya</span> pour se rendre ind&eacute;pendants du pouvoir central en s'appuyant ce faisant sur les moyens g&eacute;n&eacute;reusement consentis par les Etats-Unis, en dollars et en mercenaires, afin de provoquer une crise de r&eacute;gime. </p> <p>Les Rohingya, descendants lointains de commer&ccedil;ants et de soldats arabes, mongols et turcs, se sont convertis &agrave; l'Islam au 15e&nbsp;si&egrave;cle, alors qu'&agrave; l'&eacute;poque la r&eacute;gion &eacute;tait un &Eacute;tat vassal du Bengale. Des colonies musulmanes existent en Arakan (Rankine ou Rakhine) depuis la venue des Arabes au 8e&nbsp;si&egrave;cle. Les descendants directs des colons arabes vivent au centre de l'Arakan pr&egrave;s de Mrauk U et de Kyauktaw.</p> <p>De 1824 &agrave; 1826, lors de la premi&egrave;re guerre entre l&rsquo;empire britannique et la Birmanie, les Rohingyas &eacute;taient suppl&eacute;tifs dans l&rsquo;arm&eacute;e britannique et consid&eacute;r&eacute;s comme des traitres par les ind&eacute;pendantistes birmans. Apr&egrave;s la Seconde guerre mondiale, ils soutiennent de nouveau les Anglais face aux Birmans. En 1948, comme rappel&eacute; ci-dessus, la Birmanie retrouve son ind&eacute;pendance et les Rohingyas sont alors rejet&eacute;s voire pers&eacute;cut&eacute;s, au regard des crit&egrave;res de la d&eacute;mocratie occidentale.</p> <p>L'arriv&eacute;e des Rohingya en Birmanie &agrave; la fin du 19e si&egrave;cle est, en grande partie, li&eacute;e &agrave; la politique d'immigration encourag&eacute;e par l'administration coloniale durant la p&eacute;riode du r&eacute;gime colonial dit Raj britannique, ceci afin de les employer comme main d'&oelig;uvre bon march&eacute; dans les exploitations agricoles. La majorit&eacute; d'entre eux vit dans l'&Eacute;tat actuel d'Arakan (dont ils forment environ la moiti&eacute; de la population), s&eacute;par&eacute;s de la Birmanie proprement dite par l'Arakan Yoma (voir carte). Leurs effectifs globaux sont d'environ 800.000 personnes.</p> <p><a name="cite_ref-Van_Hear_94_9-1"></a>Ils ont fui massivement vers le Bangladesh, en 1978 tout d'abord, puis en 1991-1992 pour &eacute;chapper au gouvernement birman. ce qui a ainsi amen&eacute; plusieurs centaines de milliers d'entre eux &agrave; rester confin&eacute;s dans des camps de r&eacute;fugi&eacute;s au Bangladesh. Dans les deux cas, la question centrale est li&eacute;e au fait que le gouvernement birman consid&egrave;re que les Rohingya sont en grande partie des immigrants clandestins et leur refuse toute citoyennet&eacute;, alors qu'eux-m&ecirc;mes s'appuient sur le fait que leur pr&eacute;sence dans la r&eacute;gion remonte avant son rattachement &agrave; la Birmanie. Ils ont incontestablement subi quelques violences &laquo;&nbsp;ethniques&nbsp;&raquo; et religieuses de la part des majorit&eacute;s birmanes bouddhistes. </p> <p>Ceci dit, les gouvernements et les opinions occidentales, toujours &agrave; l'affut de ce qui pourrait d&eacute;stabiliser le gouvernement birman, avaient donn&eacute; un &eacute;cho excessif &agrave; ces violences. Human Rights Watch, &agrave; l'unisson avec le pr&eacute;sident &laquo;&nbsp;musulman mod&eacute;r&eacute;&nbsp;&raquo; turc Erdogan, avaient appel&eacute; l'Occident au soutien des musulmans Rohingya &laquo;&nbsp;pers&eacute;cut&eacute;s&nbsp;&raquo;. Les gouvernement occidentaux, qui partout ailleurs combattent le terrorisme musulman, ont d&eacute;cid&eacute; d'encourager, voire susciter, des mouvements insurrectionnels djihadistes en lutte contre le gouvernement de Naypyidaw.</p> <p>Les acteurs derri&egrave;re cette insurrection <span style="font-weight: normal">Rohingya sont aujourd'hui, outre les services am&eacute;ricains, l'Arabie saoudite et les royaumes arabes sunnites. L'Arakan est en effet appel&eacute; &agrave; jouer un r&ocirc;le important dans les projets chinois dits One Belt One Road Initiative, OBOR, dont il constituera le d&eacute;bouch&eacute; vers l'oc&eacute;an Indien et o&ugrave; des investissements chinois importants sont pr&eacute;vus. Des pipe-lines de la c&ocirc;te birmane vers la Chine permettront les importations chinoises de p&eacute;trole en &eacute;vitant le D&eacute;troit de Malacca et la mer de Chine m&eacute;ridionale ou la marine am&eacute;ricaine renforce constamment sa pr&eacute;sence. </span> </p> <p><font color="#003366"><strong>Un djihad Rohingya ?</strong></font></p> <p><span style="font-weight: normal">Les Am&eacute;ricains et les Saoudiens ont donc cherch&eacute; &agrave; susciter un djihad Rohingya susceptible de mettre en difficult&eacute; les projets chinois. Pour cela, r&eacute;cemment, ils ont encourag&eacute; un mouvement insurrectionnel dit Arakan Rohingya Salvation Army (ARSA) dirig&eacute; par un certain Ataullah abu Ammar Junjuni, agitateur djihadiste provenant d'une communaut&eacute; Rohingya pr&eacute;sente au Pakistan et ayant v&eacute;cu r&eacute;cemment en Arabie saoudite. </span> </p> <p><span style="font-weight: normal">Selon le journal pakistanais Dawn (voir <a href="https://www.dawn.com/news/amp/1165299">https://www.dawn.com/news/amp/1165299</a> ), les Rohingya sont plus de 500.000 &agrave; Karachi et la r&eacute;gion, o&ugrave; ils forment une communaut&eacute; islamique tr&egrave;s agressive, au contraire des Rohingya de Birmanie. Le Pakistan et l'Arabie Saoudite les ont utilis&eacute;s pour conduire en 2016 diff&eacute;rents actions anti-birmanes &agrave; la fronti&egrave;re de ce pays. Les populations bouddhistes de l'Arakan ont eu de nombreux morts &agrave; la suite de ces attaques. Les terroristes ont ensuite attaqu&eacute; plus de 30 postes militaires et de police birmans, tuant environ une douzaine de policiers. Le gouvernement birman a r&eacute;agi de sa fa&ccedil;on habituelle (et attendue), en incendiant des villages musulmans susceptibles d'abriter des terroristes. </span> </p> <p><span style="font-weight: normal">Comme attendu &eacute;galement par la conspiration am&eacute;ricano-saoudienne, des populations Rohingya ont fui en grand nombre vers le Bangladesh, tandis que les populations bouddhiste se r&eacute;fugiaient dans la capitale de l'Arakan. Seules les premi&egrave;res ont attir&eacute; l'attention de l'opinion occidentale. </span> </p> <p><span style="font-weight: normal">On peut penser cependant que ces mouvements de populations et les accusations port&eacute;es contre le pouvoir Birman dans les m&eacute;dias occidentaux ne remettront pas en cause les projets birmano-chinois autour de l'OBOR. Les int&eacute;r&ecirc;ts en cause sont trop importants pour que le gouvernement birman laisse fuir cette opportunit&eacute;, en c&eacute;dant &agrave; des provocations am&eacute;ricano-saoudiennes prenant en otage les musulmans birmans. </span> </p> Mon, 04 Sep 2017 23:00:00 GMT La guerre djihadiste en Europe. Pourquoi notre silence? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2676 2676 <br /><font face="Arial" size="2">C'est ce qu'il vient de d&eacute;clarer au journal espagnol El Mundo <a href="http://www.elmundo.es/espana/2017/08/31/59a70a48ca4741f7588b45e4.html">http://www.elmundo.es/espana/2017/08/31/59a70a48ca4741f7588b45e4.html</a> Pas besoin de traduction. </font> <p><font face="Arial" size="2">Le Spiegel annonce pour sa part que les autorit&eacute;s allemandes recherchent actuellement &ndash; sans succ&egrave;s apparemment &ndash; des douzaines de membres du groupe terroriste syrien, Jabhat al-Nusra, entr&eacute;s en Allemagne comme &laquo;&nbsp;r&eacute;fugi&eacute;s&nbsp;&raquo;. Celui-ci a massacr&eacute; des centaines de syriens, militaires de Bashar al Assad ou civils. Ils proviennent de l'organisation Liwa Owais al-Qorani, d&eacute;truit en 2014 par le gouvernement syrien, avec l'appui des Russes. Ils se cachent actuellement dans des dizaines de villes allemandes, attendant de passer &agrave; l'action, ou faisant des &eacute;mules parmi les musulmans allemands. Voir <a href="http://www.spiegel.de/spiegel/terroristen-fahnder-jagen-60-islamistische-kaempfer-in-deutschland-a-1165656.html">http://www.spiegel.de/spiegel/terroristen-fahnder-jagen-60-islamistische-kaempfer-in-deutschland-a-1165656.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La Police criminelle allemande (<em>Bundeskriminalamt, BKA</em>) annonce rechercher ainsi 400 migrants, entr&eacute;s en Allemagne comme chercheurs d'asile, &agrave; la suite de la d&eacute;cision inexplicable de la Chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel ouvrant les fronti&egrave;res en 2016 &agrave; un million de &laquo;&nbsp;r&eacute;fugi&eacute;s&nbsp;&raquo;. Cette m&ecirc;me chanceli&egrave;re est actuellement en comp&eacute;tition avec Martin Shulz pour le poste de chancelier. Celui-ci, dans le d&eacute;bat do 03/09, a &eacute;t&eacute; tr&egrave;s discret sur la question pr&eacute;cise de l'entr&eacute;e des terroristes cach&eacute;s en demandeurs d'asiles politiques. Voir <a href="http://www.handelsblatt.com/politik/deutschland/bka-bericht-zahl-der-fluechtlinge-unter-terrorverdacht-steigt/13922948.html">http://www.handelsblatt.com/politik/deutschland/bka-bericht-zahl-der-fluechtlinge-unter-terrorverdacht-steigt/13922948.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais l'Allemagne n'est plus la seule cible des entr&eacute;es syst&eacute;matiques de terroristes. Ceux-ci arrivent depuis longtemps en Italie des c&ocirc;tes libyennes en se pr&eacute;tendant r&eacute;fugi&eacute;s. Dor&eacute;navant, ils pr&eacute;f&egrave;rent passer par l'Espagne (voir notre article d&eacute;j&agrave; ancien, dat&eacute; du 11/08, <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2655&amp;r_id">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2655&amp;r_id</a>=</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Depuis, la situation ne fait que s'aggraver. Une fois entr&eacute;s, gr&acirc;ce &agrave; la suppression des fronti&egrave;res intra-europ&eacute;ennes, ils peuvent se dissimuler au mieux dans tout l'&nbsp;&laquo;&nbsp;Espace Schengen&nbsp;&raquo;, attendant le moment favorable pour conduire des attentats d&eacute;stabilisants pour nos d&eacute;mocraties. Voir entre autres The Times <a href="https://www.thetimes.co.uk/article/migrant-crisis-europe-under-threat-from-terrorists-posing-as-migrants-jz9908nct">https://www.thetimes.co.uk/article/migrant-crisis-europe-under-threat-from-terrorists-posing-as-migrants-jz9908nct</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Frontex, la police europ&eacute;enne des fronti&egrave;res, avait d&egrave;s 2016 d&eacute;j&agrave; pr&eacute;venu du danger, ne recueillant que le silence de la part des gouvernements. <a href="http://frontex.europa.eu/assets/Publications/Risk_Analysis/Annula_Risk_Analysis_2016.pdf">http://frontex.europa.eu/assets/Publications/Risk_Analysis/Annula_Risk_Analysis_2016.pdf</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Depuis, de nouvelles voies s'ouvrent d&eacute;sormais, &agrave; travers la Mer Noire. Les terroristes visent dans un premier temps la Roumanie. Voir <a href="http://www.balkaninsight.com/en/article/romania-cautious-of-possible-black-sea-migrantion-route-08-22-2017">http://www.balkaninsight.com/en/article/romania-cautious-of-possible-black-sea-migrantion-route-08-22-2017</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Celle-ci ne pourra pas faire face &agrave; ces invasions, non plus que la Hongrie, malgr&eacute; les efforts pour se prot&eacute;ger faits par Victor Orban, condamn&eacute; pour ce fait par l'ensemble des autres pays de l'Union. Derri&egrave;re les Balkans, les organisations terroristes visent &eacute;videmment les voisins de la Russie et la Russie elle-m&ecirc;me. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ces djihadistes &laquo;&nbsp;physiques&nbsp;&raquo; ne doivent pas faire oublier ce que l'Etat Islamique et ses homologues ont nomm&eacute; le &laquo;&nbsp;Califat virtuel&nbsp;&raquo;. A travers des milliers de sites celui-ci endoctrine et recrute en Europe. Il peut le faire en toute tranquillit&eacute; du fait que les l&eacute;gislations europ&eacute;ennes s'interdisent, au nom de la protection des libert&eacute;s individuelles, toute investigation de la police et de la justice. </font></p> Sun, 03 Sep 2017 23:00:00 GMT Corée du Nord. Bombe à hydrogène ou bombe atomique boostée? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2674 2674 <br /><p><font face="Arial" size="2">Selon Pyongyang, il s'agissait d'une t&ecirc;te thermonucl&eacute;aire susceptible d'&ecirc;tre emport&eacute;e par les ICBM que parall&egrave;lement la Cor&eacute;e du Nord est en train de mettre au point. L'explosion aurait &eacute;t&eacute; de 50 &agrave; 70 kilotonnes. Rappelons que celle de la bombe utilis&eacute;e &agrave; Hiroshima &eacute;tait de 15 kilotonnes environ. Or la premi&egrave;re bombe thermonucl&eacute;aire &agrave; fusion d&eacute;velopp&eacute;e aux Etats-Unis avait en 1953 provoqu&eacute; une explosion de 10 m&eacute;gatonnes, c'est-&agrave;-dire infiniment plus puissante. La psychose autour de la bombe &agrave; hydrog&egrave;ne annonc&eacute;e par Pyongyang est-elle raisonnable? </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">En premier lieu, il faut rappeler que tous les pays disposant d'une telle arme ont pourtant montr&eacute; que, sauf folie inimaginable, ils ne l'utiliseraient pas dans un conflit. Ce serait en effet suicidaire. Ils seraient dans les minutes suivantes an&eacute;antis par des frappes en retour bien plus puissantes, pouvant provenir notamment de sous-marins nucl&eacute;aires qui auraient &eacute;chapp&eacute; &agrave; la bombe H ayant frapp&eacute; leur pays. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les responsables nord-cor&eacute;ens ont d'ailleurs expliqu&eacute;, avant-hier encore, qu'ils n'utiliseraient pas leur bombe en premier. Ils veulent seulement d&eacute;courager des agressions telles que celles ayant d&eacute;truit Khadafi, qui n'avait pas voulu se doter d'armes nucl&eacute;aires. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais se pose en premier lieu la question de savoir si Pyongyang dispose vraiment d'une bombe thermonucl&eacute;aire. Certes, la bombe ayant explos&eacute; dans un centre d'essai souterrain a provoqu&eacute; un s&eacute;isme ressenti dans toute la r&eacute;gion. Mais il pourrait s'agir, selon certains experts, non d'une bombe nucl&eacute;aire proprement dite, mais d'une bombe atomique renforc&eacute;e (boost&eacute;e). Une telle bombe produirait, si elle &eacute;tait utilis&eacute;e, des effets destructeurs voisins de ceux d'une bombe &agrave; hydrog&egrave;ne d'une petit volume. Cependant&nbsp; elle ne serait pas susceptible de voir sa puissance sensiblement accrue. De m&ecirc;me, elle serait &ndash; en principe- difficilement miniaturisable, afin de servir de t&egrave;te nucl&eacute;aire &agrave; un ICBM. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Selon l'expert russe Alexander Uvarov, &eacute;diteur du site AtomInfo.ru, (<a href="http://atominfo.ru.pagesstudy.com/">http://atominfo.ru.pagesstudy.com/</a>) , un processus de fission boost&eacute; utilise une petite quantit&eacute; de tritium et de deut&eacute;rium permettant de produire une fusion limit&eacute;e. Les neutrons produits par la fusion s'ajoutent &agrave; ceux de la fission, permettant de provoquer une chaine de fission dans l'ensemble du combustible &eacute;quipant la bombe. Ceci accroit sensiblement la force de la fission. Mais elle ne serait pas comparable &agrave; celle r&eacute;sultant de l'explosion d'une v&eacute;ritable bombe &agrave; fusion, m&ecirc;me de petit volume. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Autrement dit, dans cette hypoth&egrave;se, il faudrait admettre que Kim Jong Un a consid&eacute;rablement exag&eacute;r&eacute; la puissance de l'arme dont il dispose. Il ne s'agirait pas &ndash; pour le moment du moins - d'une v&eacute;ritable bombe thermonucl&eacute;aire. Dormez tranquilles, bonnes gens. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><strong><font face="Arial" size="2">Note au 04/09</font></strong></p> <p><font face="Arial" size="2">Selon l'expert australien Morris Jones, la Cor&eacute;e du Nord a bien une bombe thermonucl&eacute;aire. </font><a href="http://www.spacewar.com/reports/Big_Bang_Theory_for_North_Koreas_Nukes_999.html">http://www.spacewar.com/reports/Big_Bang_Theory_for_North_Koreas_Nukes_999.html</a><br /> Mais Spacewar est sous l'influence am&eacute;ricaine. <font face="Arial" size="2">A suivre<br /> </font><br /> </p> Sat, 02 Sep 2017 23:00:00 GMT La Royal Navy parie à nouveau sur les porte-avions http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2672 2672 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> Une coop&eacute;ration avec la France, initialement pr&eacute;vue par Paris, a &eacute;t&eacute; pratiquement abandonn&eacute;e. Plus g&eacute;n&eacute;ralement, l&rsquo;opinion publique a jug&eacute; que la Grande Bretagne devait faire seule cette d&eacute;pense, revenant ainsi &agrave; la clef historique de sa puissance, une Royal Navy qui lui avait permis d&rsquo;&eacute;difier <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>l&rsquo;Empire britannique au 18<sup>e</sup> et 19<sup>e</sup> si&egrave;cles, mais aussi de survivre pendant les deux derni&egrave;res guerres mondiales. Plus exactement, il s&rsquo;agissait alors d&rsquo;une flotte de surface, l&rsquo;Allemagne s&rsquo;&eacute;tant donn&eacute; la ma&icirc;trise de la guerre sous-marine. <p>Aujourd&rsquo;hui, ce sont les porte-avions et leurs groupes d&rsquo;accompagnement qui repr&eacute;sentent l&rsquo;essentiel de la puissance maritime. Or, comme les Etats-Unis ont fait un effort massif en ce domaine, tant dans l&rsquo;Atlantique que dans le Pacifique, les strat&egrave;ges britanniques ont estim&eacute; qu&rsquo;il fallait, non pas rattraper ce retard, mais au moins faire figure honorable, notamment face &agrave; la marine russe et chinoise encore quasiment inexistantes dans ce domaine. <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>Ils ont donc estim&eacute; que le co&ucirc;t d&rsquo;une telle d&eacute;pense, soit 6 milliards de livres par porte-avion, valait la peine de l&rsquo;entreprendre. Rappelons que la France, apr&egrave;s avoir r&eacute;alis&eacute; le porte-avion &agrave; propulsion nucl&eacute;aire Charles de Gaulle, a renonc&eacute; &agrave; en construire un second, pourtant indispensable &agrave; l&rsquo;op&eacute;rationnalit&eacute; du premier.</p> <p>Certains critiques mal inform&eacute;s estiment que les porte-avions sont devenus obsol&egrave;tes face aux nouvelles armes faisant appel<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>&agrave; des technologies avanc&eacute;es, telles que des missiles dits intelligents. Mais les porte-avions &laquo;&nbsp;cyber&nbsp;&raquo; sont capables de se d&eacute;fendre contre de telles armes. De plus, ils peuvent porter au plus pr&egrave;s de l&rsquo;adversaire des avions de combat dits furtifs ou de 5<sup>e</sup> g&eacute;n&eacute;ration, aujourd&rsquo;hui indispensables pour la guerre a&eacute;rienne.</p> <p>A ce sujet, il faut remarquer que la Navy a pr&eacute;vu de s&rsquo;&eacute;quiper de F-35 furtifs am&eacute;ricains plut&ocirc;t que de Rafales fran&ccedil;ais. Pour le moment tout au moins, le choix ne parait pas judicieux, compte-tenu de la corruption et des &eacute;checs techniques qui ont marqu&eacute; aux Etats-Unis un programme de plus de $2.000 milliards. Mais d&rsquo;ici l&rsquo;entr&eacute;e en service efficace du Queen Elizabeth, soit dans 2 ans, on peut esp&eacute;rer qu&rsquo;une cinquantaine d&rsquo;exemplaires de F-35<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>seraient disponibles.</p> <p>Les m&ecirc;mes critiques mal inform&eacute;s ont estim&eacute; que dans les guerres dite de 4<sup>e</sup> ou 5<sup>e</sup> g&eacute;n&eacute;ration, men&eacute;es contre notamment les pays soutenant des groupes terroristes infiltr&eacute;s au plus pr&egrave;s de l&rsquo;adversaire, sinon sur son sol,<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>des troupes au sol sont plus efficaces que des avions et &agrave; plus forte raison des porte-avions. Mais l&rsquo;exp&eacute;rience montre le contraire. On a ainsi fait observer qu&rsquo;en Afghanistan, les troupes britanniques apport&eacute;es en compl&eacute;ment des unit&eacute;s terrestres am&eacute;ricaines, ont co&ucirc;t&eacute; fort cher au budget de la d&eacute;fense, sans donner de r&eacute;sultats pratiques.<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>Seul le recours &agrave; des &laquo;&nbsp;forces sp&eacute;ciales&nbsp;&raquo; conserve son efficacit&eacute;.</p> <p>Au contraire les bombardements russe, terrestres et a&eacute;riens, en appui &agrave; l&rsquo;arm&eacute;e de Bashar al Assad ont permis d&rsquo;&eacute;liminer pratiquement Daesh d&rsquo;une partie du territoire conquis par elle en 2014. Il en est de m&ecirc;me aujourd&rsquo;hui des campagnes a&eacute;riennes men&eacute;es (ou pr&eacute;tendument men&eacute;es) par les Etats-Unis pour la reconqu&ecirc;te de Mossoul et Raqqa, avec l&rsquo;appui du porte-avions de 97.000 tonnes de la classe Nimitz, le USS George HW&nbsp;Bush. Pour les Russes <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>la disponibilit&eacute; permanente <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>d&rsquo;un porte-avions et de son escorte <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>au plus pr&egrave;s des c&ocirc;tes syriennes aurait rendu moins co&ucirc;teux et plus efficace l&rsquo;emploi de l&rsquo;arme a&eacute;rienne. C&rsquo;est la raison pour laquelle tant la Russie que la Chine ont d&eacute;cid&eacute; de lancer des programmes de porte-avions de la derni&egrave;re g&eacute;n&eacute;ration.</p> <p>La France, si elle se voulait ind&eacute;pendante de l&rsquo;Otan, comme le souhaitait Charles de Gaulle, ferait bien de suivre cet exemple. La disponibilit&eacute; des chantiers navals de St Nazaire lui permettrait de le faire &agrave; moindre co&ucirc;t. Ceci ne veut pas dire cependant que cette d&eacute;pense devrait se faire aux d&eacute;pens du renforcement des troupes terrestres. Elle devrait &ecirc;tre support&eacute;e par une indispensable augmentation du budget global de d&eacute;fense, impos&eacute;e par l&rsquo;aggravation de la lutte contre le terrorisme. Il ne semble pas qu&rsquo;Emmanuel Macron l&rsquo;ait encore compris. <br /> </p> <p><strong>Commentaires</strong></p> <p><strong>De JFL</strong></p> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Tout-&agrave;-fait d'accord.La Grande-Bretagne voit juste au moins sur ce point-l&agrave;, pas sur d'autres...Pour sa part&nbsp;Macron avait pr&eacute;vu dans son programme de lancer les &eacute;tudes, sinon la fabrication d'un 2&egrave;me porte--avions. En fait celui-ci risque de n'arriver qu'&agrave; la fin de vie du Charles-de-Gaulle. Quelle irresponsabilit&eacute; de la part des pr&eacute;sidents pr&eacute;c&eacute;dents... qui ont pr&eacute;f&eacute;r&eacute; les d&eacute;penses dites sociales qui ne servent qu'&agrave; assister et &agrave; d&eacute;motiver&nbsp;&nbsp; et les d&eacute;penses d'Education dont l'inefficacit&eacute; tient non pas&nbsp;&agrave; l'insuffisance du&nbsp;budget, mais &agrave; l'id&eacute;ologie &eacute;galitariste et &agrave; une gestion aberrante..</font></em></font><br /> <font color="#993300"><font color="#000000"><strong><br /> De EP<br /> </strong></font><em><br /> Il faudrait donc d&eacute;penser 3 mds pour le PA, plus 2 milliards pour les deux fr&eacute;gates antia&eacute;riennes de protection au moins. Plus 1,5 milliards de surfacturations pour allongement des d&eacute;lais, car il faut remettre en route tout un chantier. On a perdu la plupart des comp&eacute;tences, tous les responsables techniques du CDG travaillent dans d'autres secteurs maintenant. Cela ne se fera pas en claquant des doigts, contrairement &agrave; ce qu'on a l'habitude de lire. La marine voudra commander des rafales suppl&eacute;mentaires pour pouvoir profiter des deux PA simultan&eacute;ment. Ah oui il faut au moins 3 hawkeye (avions radars). Je pense qu'on va taper les 7/8 milliards en tout. Pendant ce temps, les porte h&eacute;licos sont vides d'h&eacute;licos, les h&eacute;licos de la marine sont obsol&egrave;tes et on a un parc maritime, le deuxi&egrave;me au monde, qui est ouvert &agrave; tous les pilleurs marins du monde. Mais rien &agrave; faire, il faut qu'on vienne nous seriner avec cette histoire d&eacute;lirante tous les 3 mois ! Commen&ccedil;ons par les commencement : des patrouilleurs maritimes, des avions de patrouille maritime, des h&eacute;licos, des v&eacute;hicules pour l'arm&eacute;e de terre, des tanks, des avions de ravitaillement en vol, des drones &eacute;ventuellement...et des bonhommes ! Tout ceci n'est qu'un d&eacute;lire m&eacute;galomaniaque de plus</em></font></p> <p><strong>Notre r&eacute;ponse &agrave; EP</strong></p> <p>Tout &agrave; fait juste. Merci de cette &eacute;num&eacute;ration. Mais pour notre part nous pensons&nbsp; qu'il faudrait faire &agrave; la fois toutes les d&eacute;penses que vous &eacute;num&eacute;rez, plus un 2e PA, plus la mise &agrave; niveau si n&eacute;cessaire de la force de frappe intercontinentale. La France le pourrait parfaitement, si elle se consid&eacute;rait comme en guerre. Les &eacute;conomies ailleurs abondent, dans des secteurs purement parasitaires. Mais l'&eacute;lectoralisme ambiant ne le permet pas</p> <p><strong><br /> </strong></p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rences </strong><br /> </p> <p><a href="http://www.opex360.com/2017/06/27/le-porte-avions-britannique-hms-queen-elizabeth-effectue-ses-premiers-essais-en-mer/">http://www.opex360.com/2017/06/27/le-porte-avions-britannique-hms-queen-elizabeth-effectue-ses-premiers-essais-en-mer/</a></p> <p><a href="https://fr.sputniknews.com/defense/201706291032030429-porte-avions-russie-gb/">https://fr.sputniknews.com/defense/201706291032030429-porte-avions-russie-gb/</a></p> <p> </p> <p><a href="http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/cooperation-franco-britannique-sur-les-porte-avions-214-millions-depenses-pour-rien-selon-la-cour-des-comptes.html">http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/cooperation-franco-britannique-sur-les-porte-avions-214-millions-depenses-pour-rien-selon-la-cour-des-comptes.html</a></p> <p><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Queen_Elizabeth_%28porte-avions%29">https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Queen_Elizabeth_(porte-avions)</a></p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if !mso]><objectclassid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object><style>st1:*{behavior:url(#ieooui) }</style><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--> Fri, 01 Sep 2017 23:00:00 GMT Classement des forces armées du monde http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2673 2673 <br /><p>&nbsp;Le portail Globalfirepower a publi&eacute; son classement&nbsp; des arm&eacute;es les plus puissantes du monde dress&eacute; par des experts militaires. </p> <div itemprop="articleBody" class="b-article__text"> <p>La liste est domin&eacute;e par les &Eacute;tats-Unis, alors que la Russie se trouve en deuxi&egrave;me position et la Chine est class&eacute;e troisi&egrave;me. Viennent ensuite l'Inde, la France, le Royaume-Uni, le Japon, la Turquie, l'Allemagne et l'&Eacute;gypte.</p> La Cor&eacute;e du Sud figure en 12e place, alors que son voisin du Nord est en 23e position. Le Canada et la Belgique sont class&eacute;s 26e et 66e respectivement. <p>La liste dress&eacute;e par Globalfirepower est bas&eacute;e sur plus d'une cinquantaine de crit&egrave;res, dont la quantit&eacute; totale des armements et &eacute;quipements ainsi que leur diversit&eacute;, les effectifs des troupes r&eacute;guli&egrave;res et des r&eacute;serves, les budgets militaires, les infrastructures de transport dont disposent les pays &eacute;tudi&eacute;s, ainsi que la production des hydrocarbures et d'autres facteurs qui ont un impact sur les capacit&eacute;s d&eacute;fensives du pays.<br /> <br /> Aux Etats-Unis, une (timide) opposition fait valoir qu'un peu moins de d&eacute;penses militaires et un peu plus de d&eacute;penses dans les infrastructures civiles aurait ainsi permis d'&eacute;viter une partie des morts dues au d&eacute;r&egrave;glement climatique</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence </strong><br /> <!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--></p> <p><!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--></p> <p><a href="https://www.globalfirepower.com/countries-listing.asp">https://www.globalfirepower.com/countries-listing.asp</a></p> <p>&nbsp;</p> </div> Fri, 01 Sep 2017 23:00:00 GMT L'Islam, religion de paix et d'amour&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2670 2670 <br /><font size="2" face="Arial">Ce qu'ils ne disent pas, c'est que ces prescriptions ne s'appliquent qu'aux &laquo;&nbsp;bons musulmans&nbsp;&raquo; , ceux qui respectent les coutumes de l'oumma et appliquent les r&egrave;gles de la charia. Pour ceux qui s'en affranchissent, comme &agrave; l'immense foule des non-musulmans, le Coran recommande au contraire de mener des guerres d'extermination. Les citations du Coran en ce sens ne manquent pas. Ce sera en combattant jusqu'&agrave; les d&eacute;truire les non- musulmans que les &laquo;&nbsp;bons musulmans&nbsp;&raquo;, quand ils ont la capacit&eacute; de le faire, pourront &agrave; leur mort acc&eacute;der au paradis d'Allah. </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour un musulman, l&rsquo;islam est la r&egrave;gle &eacute;vidente et obligatoire, y compris dans l'organisation sociale. Cette r&egrave;gle est d&eacute;clar&eacute;e et revendiqu&eacute;e comme telle. L&rsquo;islam politique entend faire de la religion, non seulement un code civil, mais encore un projet collectif. Et la mise en oeuvre de ce projet, c&rsquo;est la guerre. Dans ces conditions, les mouvements islamiques, radicaux ou non, agissent tous dans un registre ins&eacute;parablement religieux et politique. Sur ce point, les djihadistes, &agrave; commencer par les combattants-suicide, sont pour eux d'excellents musulmans. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sans &ecirc;tre n&eacute;cessairement chr&eacute;tien, nous devons pour notre part reconna&icirc;tre que le christianisme d'aujourd'hui prescrit au contraire &agrave; tous ceux qui veulent &eacute;chapper &agrave; l'enfer et gagner le paradis d'appliquer la plus grande tol&eacute;rance &agrave; l'&eacute;gard des ath&eacute;es ou des pratiquants d'autres religions. Le temps n'est plus des guerres de religions en Europe o&ugrave; le combat &agrave; mort contre les non-chr&eacute;tiens &eacute;tait une porte assur&eacute;e menant &agrave; la vie &eacute;ternelle. Le Nouveau Testament, qui s'impose aux chr&eacute;tiens, notamment aux catholiques, recommande au contraire la tol&eacute;rance et le pardon. Tuer des musulmans au pr&eacute;texte de leur foi serait un p&eacute;ch&eacute; mortel. Aussi bien ne voit-on plus dans les soci&eacute;t&eacute;s chr&eacute;tiennes la moindre incitation &agrave; faire la guerre aux musulmans. La tol&eacute;rance est la r&egrave;gle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>L'aveuglement collectif</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or cette constatation &eacute;l&eacute;mentaire n'est jamais faite par les nombreux sociologues, psychologues et psychiatres qui s'acharnent &agrave; comprendre les motivations des auteurs d'attentats, tant au Moyen-Orient qu'en Europe. Un article du 16 ao&ucirc;t 2017 1) publi&eacute; par la respectable revue scientifique britannique NewScientist, sous le titre <em>Anatomy of terror. What makes normal people become extremists? </em>en donne l'exemple. Toutes les raisons, politiques, &eacute;conomiques, psychiatriques incitant un candidat au djihad &agrave; passer &agrave; l'acte, y sont analys&eacute;es. De nombreux rem&egrave;des parfaitement fond&eacute;s sont propos&eacute;s, allant de cesser de faire la guerre au Moyen Orient jusqu'&agrave; lutter contre l'in&eacute;galit&eacute; qui affecte en Europe les quartiers sensibles des grandes villes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais l'auteur de cet article n'&eacute;voque pas un fait pourtant d'&eacute;vidence. Sans doute craint-il de se faire accuser d'islamophobie devant les tribunaux. Il devrait pourtant rappeler que les auteurs d'attentats sont, sauf tr&egrave;s rares exceptions, tous musulmans. Beaucoup se proclament combattants de la foi et au service d'Allah. Ils y ont certes &eacute;t&eacute; pouss&eacute;s par des agitateurs de l'organisation Etat Islamique provenant notamment d'Arabie saoudite. Mais, de par leurs convictions religieuses, les musulmans jeunes ou moins jeunes, qu'ils proviennent d'un milieu familial traditionaliste ou qu'ils soient r&eacute;cemment convertis, ne font rien pour r&eacute;sister aux appels au djihad. Au contraire, ils y voient la meilleure fa&ccedil;on de mettre en pratique leur religion. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci les rend particuli&egrave;rement dangereux pour les soci&eacute;t&eacute;s occidentales. A supposer que des r&eacute;formes politiques puissent y supprimer les in&eacute;galit&eacute;s facteurs de r&eacute;volte, il ne sera jamais possible d'&eacute;radiquer les convictions religieuses qui animent les candidats terroristes, fussent-elles un facteur de guerre civile ininterrompue. L'histoire a montr&eacute; que plus on veut combattre les fanatismes religieux, plus ils prolif&egrave;rent. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> 1) <a href="https://www.newscientist.com/article/mg23531390-700-anatomy-of-terror-what-makes-normal-people-become-extremists/">https://www.newscientist.com/article/mg23531390-700-anatomy-of-terror-what-makes-normal-people-become-extremists/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 24 Aug 2017 23:00:00 GMT L'armée américaine s'implante durablement en Afghanistan http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2667 2667 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170822090402_afghanistanbis.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Nul ne pouvait douter de sa d&eacute;cision, compte tenu du fait qu'il est d&eacute;sormais devenu une &laquo;&nbsp;puppet&nbsp;&raquo; manipul&eacute; par les g&eacute;n&eacute;raux exer&ccedil;ant dor&eacute;navant le pouvoir &agrave; Washington. Or, si la guerre en Afghanistan est, selon les termes de Trump, &laquo;&nbsp;la plus longue guerre de l&rsquo;histoire am&eacute;ricaine&nbsp;&raquo;, si quelque 2.400 soldats am&eacute;ricains sont morts en Afghanistan depuis 2001, et plus de 20.000 y ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s, ce n'est pas sans raison. </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Pour le complexe militaro-industriel qui a toujours impos&eacute; ses choix aux pr&eacute;sidents am&eacute;ricains, c'est d'abord parce que l'Afghanistan comporte de consid&eacute;rables r&eacute;serves en mati&egrave;res premi&egrave;res, encore inexploit&eacute;es, qu'il ne serait pas admissible d'abandonner au Pakistan, &agrave; la Chine voire &agrave; la Russie. C'est ensuite et surtout parce que l'Afghanistan est un pays clef situ&eacute; au centre d'une r&eacute;gion comportant &agrave; l'ouest l'Iran, au nord les &laquo;&nbsp;Stans&nbsp;&raquo; qui constituent une fronti&egrave;re avec la Russie et au sud-est le Pakistan. Ne pas maintenir une pr&eacute;sence militaire puissante dans ce pays serait pratiquement d&eacute;clarer que les Etats-Unis capitulaient devant l'alliance irano-russe qui s'&eacute;tait progressivement form&eacute;e pour r&eacute;sister au renforcement de la pression am&eacute;ricaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis, comme les divers alli&eacute;s europ&eacute;ens qu'ils avaient r&eacute;ussi &agrave; entra&icirc;ner avec eux dans la guerre contre les Talibans afghans, ont toujours affirm&eacute; que ceux-ci, soutenus discr&egrave;tement par le Pakistan, mena&ccedil;aient de s'emparer de Kaboul et des r&eacute;gions strat&eacute;giques du pays. Les laisser faire aurait &eacute;t&eacute;, selon eux, une capitulation aux retentissements immenses devant des groupes militaires pr&eacute;sent&eacute;es par eux comme des terroristes islamistes et non comme des combattants pour l'ind&eacute;pendance nationale. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Mais il y a Talibans et Talibans. Les uns promettent aujourd'hui la d&eacute;solation et la mort aux Am&eacute;ricains.&nbsp; Mais parmi d'autres se trouvent des groupes ayant depuis longtemps &eacute;t&eacute; financ&eacute;s par la CIA pour faciliter les actions secr&egrave;tes men&eacute;es par l'Arm&eacute;e am&eacute;ricaine, tant &agrave; Kaboul que dans les pays voisins. Nous avons dans un article pr&eacute;c&eacute;dent montr&eacute; comment, avec </span><span style="font-style: normal">l'aide </span><span style="font-style: normal">d'h&eacute;licopt&egrave;res non identifi&eacute;s fournis n&eacute;cessairement par l'arm&eacute;e afghane ou par l'Otan, des combattants eux-m&ecirc;mes anonymes avaient commis r&eacute;cemment un massacre </span>de Chiites Hazara dans la province de Sar-e-Pol au nord de Afghanistan, non loin de l'Iran. Or les Hazaras se rattachent culturellement &agrave; l'Iran. Ces combattants non identifi&eacute;s <span style="font-style: normal">&eacute;taient n&eacute;cessairement des militaires de l'Arm&eacute;e afghane pass&eacute;s aux Talibans ou des Talibans et combattants islamistes assimil&eacute;s.</span></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><font color="#000080"><strong>L'Etat islamique</strong></font><br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Derri&egrave;re ceux-ci se trouve depuis quelques mois l'Etat islamique (EI). Celui-ci a compris quel atout repr&eacute;sentait des combattants islamistes bas&eacute;s en Afghanistan et pouvant mener des attentats tant en Iran qu'en Russie et en Europe. De leur cot&eacute;, la CIA et autres services secrets am&eacute;ricains qui ont toujours soutenu l'EI n'ont jamais renonc&eacute; &agrave; aider voire organiser des actions terroristes men&eacute;es par celle-ci au Moyen-Orient, en Iran ou chez les &laquo;&nbsp;Stans&nbsp;&raquo;. Ne pas maintenir une pr&eacute;sence de militaires am&eacute;ricains solidement implant&eacute;s en Afghanistan, disposant d'autant de dollars que n&eacute;cessaire pour financer les combattants de l'EI, aurait &eacute;t&eacute; pratiquement renoncer &agrave; ces formes d'actions indispensables au maintien de l'influence am&eacute;ricaine face l'influence grandissante de la Russie. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Aussi, comme il fallait s'y attendre, Donald Trump a annonc&eacute; le 21/08 que les </span></font><font size="2" face="Arial">Etats-Unis allaient non seulement poursuivre, mais augmenter leur pr&eacute;sence arm&eacute;e en Afghanistan. Il a certes refus&eacute; de d&eacute;voiler ses intentions militaires. &laquo;&nbsp;Nous ne parlerons pas du nombre de soldats&nbsp;&raquo; car &laquo;&nbsp;les ennemis de l&rsquo;Am&eacute;rique ne doivent jamais conna&icirc;tre nos projets&nbsp;&raquo;. Mais, selon des responsables de la Maison Blanche, Donald Trump a autoris&eacute; le Pentagone &agrave; d&eacute;ployer jusqu&rsquo;&agrave; 3.900 soldats suppl&eacute;mentaires.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, il a averti le Pakistan qu'il a d&eacute;fini comme &laquo;&nbsp;&eacute;tant souvent un refuge pour les agents du chaos, de la violence et de la terreur&nbsp;&raquo;. Le Pakistan a &laquo;&nbsp;beaucoup &agrave; perdre s&rsquo;il continue &agrave; abriter des criminels et des terroristes&nbsp;&raquo;, d&eacute;stabilisant l&rsquo;Afghanistan, a-t-il affirm&eacute;. &laquo;&nbsp;Cela doit changer et cela va changer imm&eacute;diatement&nbsp;!&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce ne sont pas 3.900 soldats suppl&eacute;mentaires en Afghanistan qui devraient effrayer le Pakistan, puissance nucl&eacute;aire. Le Pentagone a n&eacute;cessairement en projet des actions militaires sensiblement plus importantes contre le Pakistan, s'exer&ccedil;ant notamment &agrave; partir de l'Afghanistan. Ceci voudrait-il dire que pour les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains, il faudrait n&eacute;cessairement dans les prochains mois mettre en place une base militaire puissante en Afghanistan, dot&eacute;e de moyens a&eacute;riens et terrestres susceptibles d'&ecirc;tre pris au s&eacute;rieux, non seulement par le Pakistan mais par l'Iran et la Russie?&nbsp; Ce serait donc ainsi un puissant fer de lance am&eacute;ricain qui commencerait&nbsp; &agrave; se mettre en place au coeur de l'Eurasie russe.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&agrave; encore, il faut se demander comment r&eacute;agira Vladimir Poutine.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Note. </strong><br /> <br /> On trouvera ici la retransciption compl&egrave;te du discours de Trump (&agrave; la fin de l'article de The Duran)</font></p> <p><font size="2" face="Arial"> </font></p> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://theduran.com/4000-troop-surge-as-trump-takes-full-ownership-of-afghanistan-war/">http://theduran.com/4000-troop-surge-as-trump-takes-full-ownership-of-afghanistan-war/</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial"> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Mon, 21 Aug 2017 23:00:00 GMT Les généraux américains ouvrent un premier front contre la Russie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2666 2666 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170821103718_carteafghan.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Ce matin 21/08, on peut penser que cette hypoth&egrave;se &eacute;tait bonne. Il appara&icirc;t que les g&eacute;n&eacute;raux qui tiennent d&eacute;sormais le gouvernail de l'Am&eacute;rique, ont d&eacute;cid&eacute; non seulement de poursuivre la guerre en Afghanistan, &agrave; laquelle Bannon s'opposait r&eacute;solument, mais de l'amplifier. Pour cela, comme pour le moment l'envoi de nouvelles troupes am&eacute;ricaines serait impopulaire, ils ont d&eacute;cid&eacute; d'utiliser leur vieil alli&eacute;, l'Etat islamique (EI ou ISIS) pour engager de nouvelles actions terroristes en Iran, &agrave; partir de sa solide implantation dans l'Afghanistan voisine. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">On apprend en effet du minist&egrave;re russe des affaires &eacute;trang&egrave;res qu'avec l'aide d'h&eacute;licopt&egrave;res non identifi&eacute;s fournis n&eacute;cessairement par l'arm&eacute;e afghane ou par l'Otan, c'est-&agrave;-dire les Etats-Unis, des combattants eux-m&ecirc;mes anonymes ont commis un massacre </span>de Chiites Hazara dans la province de Sar-e-Pol au nord de Afghanistan, non loin de l'Iran. Or ceux-ci ont de nombreuses affinit&eacute;s avec la R&eacute;publique Islamique d'Iran. Tout laisse penser que parmi ces combattants &laquo;&nbsp;anonymes&nbsp;&raquo; figuraient des repr&eacute;sentants de l'EI que Washington continue &agrave; financer et armer secr&egrave;tement alors qu'il pr&eacute;tend combattre l'EI en Syrie-Irak. . </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le message adress&eacute; par les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains au pr&eacute;sident iranien Rouhani para&icirc;t clair. Ils sont pr&ecirc;ts &agrave; concr&eacute;tiser leur projet de guerre contre l'Iran, elle-m&egrave;me alli&eacute;e de la Russie. Pour cela, dans un premier temps, ils n'h&eacute;sitent pas &agrave; utiliser des terroristes de l'EI, conjointement avec des militaires du gouvernement afghan trahissant au profit des islamistes. Dans un second temps, ils porteront ce terrorisme en Iran, afin de la fragiliser. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les Russes ont bien compris que derri&egrave;re l'Iran, c'est leur pr&eacute;sence au Moyen-Orient qu'ils veulent &eacute;liminer. De la m&ecirc;me fa&ccedil;on les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains renforceront leur aide aux combattants de l'EI op&eacute;rant au Kyrgyzstan, Tajikistan et Uzbekistan o&ugrave; l'arm&eacute;e russe a des bases, De l&agrave;, des actions terroristes pourront &ecirc;tre men&eacute;es directement en Russie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est clair, comme nous l'avons ici m&ecirc;me pr&eacute;cis&eacute;, que la nouvelle dictature militaire soft qui semble bien avoir pris le pouvoir &agrave; Washington, derri&egrave;re un Trump compl&egrave;tement manipul&eacute;, commence ainsi &agrave; concr&eacute;tiser son vieux projet de guerre &agrave; la Russie. Celle-ci a le tort de poss&eacute;der un arsenal nucl&eacute;aire et balistique strat&eacute;gique pouvant faire jeu &eacute;gal avec celui des Etats-Unis. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">A nouveau se pose de ce fait la question de savoir comment Vladimir Poutine entendra contrer ces nouvelles offensives. Elles paraissent actuellement mineures et locales, mais s'il laisse faire, elles permettront<span style="font-style: normal"> d'ouvrir de plus en plus de fronts contre la Russie. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Sun, 20 Aug 2017 23:00:00 GMT Les militaires prennent-ils le pouvoir à Washington? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2665 2665 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170820132842_bannon.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial">Dans le premier cas, Trump a-t-il volontairement limog&eacute; Bannon dont il ne supportait plus les critiques, ou sous la pression de l'Etat profond am&eacute;ricain dont les deux piliers sont les militaires et Wall Street. Ces derniers s'irritaient de plus en plus du fait que Bannon voulait obliger Trump &agrave; s'affranchir de la tutelle toujours plus pesante qu'ils exer&ccedil;aient sur le Pr&eacute;sident. </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">D'autres commentaires concernent les projets de Bannon une fois lib&eacute;r&eacute; de ses fonctions officielles. Va-t-il soutenir plus ouvertement Trump en rendant public tout ce qu'il sait des pressions des militaires? Va-t-il au contraire mener &laquo;&nbsp;une guerre nucl&eacute;aire&nbsp;&raquo; contre Trump, comme il l'aurait promis, du fait que selon lui, Trump avait abandonn&eacute; les grandes lignes de son programme &eacute;lectoral, celles visant &agrave; d&eacute;sengager l'Am&eacute;rique de ses guerres ext&eacute;rieures et &agrave; la doter d''une politique &eacute;conomique protectionniste et isolationniste, conforme &agrave; celle que Steve Bannon et le lobby Breitbart avaient toujours recommand&eacute;? </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Nous pensons pour notre part que, quelles qu'en aient &eacute;t&eacute; les raisons, le d&eacute;part de Bannon permettra aux militaires (Les g&eacute;n&eacute;raux Kelly et McMaster &agrave; la Maison-Blanche, le g&eacute;n&eacute;ral Mattis au Pentagone) de contr&ocirc;ler directement la Maison Blanche et mettre le Pr&eacute;sident et l'Administration f&eacute;d&eacute;rale au service de leurs objectifs. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Ceci signifierait, m&ecirc;me si ce terme est peu employ&eacute; par les m&eacute;dias am&eacute;ricains, que se mettrait en place une v&eacute;ritable dictature militaire <em>soft</em>, c'est-&agrave;-dire ne faisant pas pour le moment appel aux forces arm&eacute;es pour vaincre les r&eacute;sistances encore toute verbales d'une partie du corps politique am&eacute;ricain. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Mais quels objectifs poursuivrait cette dictature militaire, s'exer&ccedil;ant pour le moment sous le couvert de Trump? La encore, les opinions peuvent diff&eacute;rer. Nous pensons pour notre part qu'elle reviendrait aux objectifs annonc&eacute;s par Hillary Clinton durant sa campagne, visant notamment &agrave; reprendre militairement l'initiative au Moyen-Orient. Par contre, le projet d'une guerre n&eacute;cessairement nucl&eacute;aire contre la Cor&eacute;e du Nord et &agrave; terme contre la Chine, telle que celle toujours pr&eacute;conis&eacute;e par Trump, ne serait pas retenu, car les militaires n'y voient que des inconv&eacute;nients.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Ils r&eacute;serveraient l'immense sup&eacute;riorit&eacute; militaire am&eacute;ricaine &agrave; l'objectif qui a toujours &eacute;t&eacute; celui de l'Etat profond, r&eacute;duire la Russie &agrave; l'impuissance. Ceci permettrait &agrave; l'Am&eacute;rique de redevenir la seule superpuissance nucl&eacute;aire qu'elle avait &eacute;t&eacute; un temps. Le Pentagone para&icirc;t en effet pr&ecirc;t &agrave; une guerre nucl&eacute;aire contre la Russie, quelles qu'en soient les cons&eacute;quences d&eacute;sastreuse au plan mondial. Mais les militaires esp&egrave;rent sans doute que Vladimir Poutine, confront&eacute; &agrave; ce risque, reculerait et c&eacute;derait aux exigences de l'Empire am&eacute;ricain.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Steve Bannon, pour sa part, paraissait totalement oppos&eacute; &agrave; ce pari aux risques immenses. D'o&ugrave; sa neutralisation, sous une forme ou sous une autre, par les militaires. </font></p> Sat, 19 Aug 2017 23:00:00 GMT