Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Thu, 23 Feb 2017 12:58:07 GMT Trump envisage-t-il une guerre avec la Russie? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2475 2475 <br /><font face="Arial" size="2">On peut se demander ce qui reste de ces bonnes r&eacute;solutions. Il vient de nommer le Lieutenant General McMaster comme son nouveau Conseiller en s&eacute;curit&eacute; nationale (National Security Advisor).<span style="font-weight: normal"> Celui-ci a &eacute;t&eacute; le responsable principal d'une &eacute;tude de </span><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">l'US Army intitul&eacute; &ldquo;Russia New Generation Warfare&rdquo; <a href="https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx">https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx</a></span></span></font><font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Elle propose de nouvelles modalit&eacute;s de guerre avec la Russie, dite guerre hybride en ce sens qu'elle conjuguerait le recours aux armes conventionnelles et num&eacute;riques. Elle &eacute;value en ce sens les capacit&eacute;s militaires russes et recommande de nouvelles armes et m&eacute;thodes pour les combattre. Depuis, McMaster a demand&eacute; &agrave; l'Am&eacute;rique de se pr&eacute;parer &agrave; une guerre conventionnelle de haute intensit&eacute;, utilisant &agrave; la fois des missiles de longue port&eacute;e et des avions &ldquo;discrets&rdquo; mais aussi le combat au sol. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Un think tank constitu&eacute; de strat&egrave;ges militaires, le Center for Strategic and Budgetary Assessments (CSBA), avec lequel McMaster s'est tenu &eacute;troitement associ&eacute;, vient de produire par ailleurs un rapport de 140 pages &ldquo;Preserving the Balance: A US Eurasia Defense Strategy&rdquo; <a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy">http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy</a><a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy"> </a>qui &eacute;tudie cette perspective en d&eacute;tail. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">On peut voir dans la nomination de McMaster une concession de Donald Trump au parti de la guerre et &agrave; l'Intelligence Community qui lui reprochent de d&eacute;sarmer les Etats-Unis face &agrave; la Russie. Mais une telle concession ne serait pas anodine. Donald Trump serait progressivement oblig&eacute; de d&eacute;cider&nbsp; de mesures que la Russie ressentirait n&eacute;cessairement comme une menace de guerre. </span></span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Vladimir Poutine d'ailleurs ne s'y trompe pas. Il abandonne progressivement son attitude d'ouverture &agrave; l'&eacute;gard d'une Am&eacute;rique pr&eacute;sid&eacute;e par&nbsp; Donald Trump. Dans son esprit, semble-t-il, la Russie ne peut plus assumer la position de &ldquo;paralysie strat&eacute;gique&rdquo; qu&rsquo;elle avait accept&eacute; d'adopter pour soutenir Trump depuis son &eacute;lection, et l&rsquo;aider &agrave; d&eacute;finir une nouvelle &ldquo;politique russe&rdquo;. Voir sur ce sujet <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/">http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/</a></span></span></font><br /> <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/"><br /> </a><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Beaucoup de gesticulation de part et d'autre, dira-t-on. Mais &agrave; force de gesticuler, le pire peut arriver. </span></span></font> </p> <p><br /> <br /> </p> Mon, 20 Feb 2017 23:00:00 GMT Conférence annuelle de Sécurité: Trump fait arrière toute http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2474 2474 <br /><font face="Arial" size="2">La conf&eacute;rence a rassembl&eacute; plus de 500 d&eacute;cideurs provenant du monde entier, 25 chefs d'Etat et de gouvernement, 80 ministres des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense. Si Donald Trump n'y a pas personnellement particip&eacute;, les Etats-Unis y ont envoy&eacute; d''importantes d&eacute;l&eacute;gations provenant de l'Administration et du Congr&egrave;s. L'objet en a &eacute;t&eacute;, comme pour les pr&eacute;c&eacute;dentes, de discuter des enjeux internationaux de s&eacute;curit&eacute;. Classiquement, parmi ces menaces, est &eacute;voqu&eacute;e celle que &laquo;&nbsp;fait peser la Russie sur la paix du monde&nbsp;&raquo;. La conf&eacute;rence a toujours &eacute;t&eacute;, en effet, d'esprit atlantiste et anti-russe. Celle de f&eacute;vrier 2017 n'a pas d&eacute;rog&eacute; &agrave; la r&egrave;gle. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La d&eacute;l&eacute;gation am&eacute;ricaine &eacute;tait tr&egrave;s attendue. Allait-elle faire entendre un son un peu discordant. Il n'en a rien &eacute;t&eacute;. Le secr&eacute;taire de la d&eacute;fense James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis a rassur&eacute; les &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo;, et notamment les Europ&eacute;ens. Il a d&eacute;nonc&eacute; la pr&eacute;sence d'un &laquo;&nbsp;arc d'instabilit&eacute;&nbsp;&raquo; s'&eacute;tant &eacute;tablie &agrave; la p&eacute;riph&eacute;rie de l'Otan et au del&agrave;, soit le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. M&ecirc;me s'il n'a pas clairement d&eacute;signer les responsables de cet arc d'instabilit&eacute;, chacun a compris qu'il s'agissait de la Russie et de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Il a ajout&eacute; que la s&eacute;curit&eacute; de l'Am&eacute;rique est en permanence attach&eacute;e &agrave; celle de l'Europe. Par ailleurs, il a reconnu avoir un &laquo;&nbsp;grand respect&nbsp;&raquo; pour le leadership allemand en Europe. Il s'est inscrit ainsi en contradiction avec les affirmations pr&eacute;c&eacute;dentes de Trump d&eacute;non&ccedil;ant l'Otan comme obsol&egrave;te et demandant &agrave; ses membres d'accroitre sensiblement leur contribution. Trump avait par ailleurs pr&eacute;c&eacute;demment pr&eacute;sent&eacute; l'Union europ&eacute;enne comme un &laquo;&nbsp;consortium&nbsp;&raquo; au service des int&eacute;r&ecirc;ts allemands. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Dans la suite de la d&eacute;mission forc&eacute;e du conseiller &agrave; la S&eacute;curit&eacute; Michael Flynn, suspect&eacute; d'intelligence avec la Russie, Mattis &agrave; Munich et parall&egrave;lement le secr&eacute;taire d'Etat Tillerson au sommet du G2 qui s'&eacute;tait pr&eacute;c&eacute;demment tenu &agrave; Bonn, ont indiqu&eacute; que Washington n'envisageait aucune perspective de rapprochement significatif avec Moscou. Les Etats-Unis d'ailleurs n'ont en rien ralenti le d&eacute;ploiement des 4.000 hommes s'ajoutant aux forces de l'Otan &agrave; la fronti&egrave;re de la Russie. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant le Moyen Orient, Tillerson a pr&eacute;cis&eacute; &agrave; ses homologues fran&ccedil;ais, britannique, saoudien et turc qu'aucune coop&eacute;ration avec la Russie ne serait envisageable tant que celle-ci ne se distancierait pas de Bashar al Assad et continuait &agrave; l'aider dans sa lutte contre les pr&eacute;tendus &laquo;&nbsp;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo; soutenus par eux. Ceci serait &eacute;videmment totalement envisageable par Moscou, pour qui l'alliance avec Damas est un incontournable g&eacute;ostrat&eacute;gique. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Parall&egrave;lement, l'ultra-n&eacute;oconservateur s&eacute;nateur John McCain, pr&eacute;sent &agrave; Munich, s'est fait remarquer par une mise en cause radicale des positions pr&eacute;c&eacute;demment affich&eacute;es vis &agrave; vis de la Russie par Flynn, Mattis, John Kelly et le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence. Il a salu&eacute; leur retour &agrave; plus de raison. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cette conf&eacute;rence de Munich met en lumi&egrave;re aux yeux du monde l'incapacit&eacute; o&ugrave; se trouve d&eacute;sormais Donald Trump de d&eacute;finir et maintenir une position diplomatique quelque peu diff&eacute;rente et moins catastrophique que celle jusqu'ici soutenue par Obama. Faut-il y voir le fait qu'il c&egrave;de consciencieusement et par int&eacute;r&ecirc;t aux forces bellicistes bipartisanes qui avaient soutenu Obama et Hillary Clinton? Faut-il y voir, comme beaucoup le disent, une nouvelle preuve de son incapacit&eacute; &agrave; g&eacute;rer des dossiers complexes et &agrave; r&eacute;sister &agrave; tous ceux, y compris parmi ses ministres, qui veulent le voir rentrer dans le rang? </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/fr/">https://www.securityconference.de/en/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/">https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/</a></font></p> Fri, 17 Feb 2017 23:00:00 GMT Bashar al Assad fustige François Hollande http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2473 2473 <br /><font face="Arial" size="2">Dans son interview, le pr&eacute;sident syrien a expliqu&eacute; pourquoi il consid&eacute;rait comme terroristes tous les groupes qui se battent contre lui, sans distinguer entre rebelles mod&eacute;r&eacute;s et rebelles terroristes et simples. Pour lui, ce sont tous des &eacute;manations d'un islamisme de combat qui veut d&eacute;truire non seulement la Syrie mais tous les pays voisins, y compris l'Europe. <br /> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a remis en cause les all&eacute;gations de Amnesty international, qui lui imputaient des milliers de morts injustifi&eacute;s dans les prisons syriennes. Il faut dire, sachant combien Amnesty est p&eacute;n&eacute;tr&eacute;e par la CIA, qui la man&oelig;uvre &agrave; son gr&eacute;, que le flou de ses accusations, d&eacute;nonc&eacute; par Bashar, pouvait semer le doute. Derri&egrave;re Bashar, c'est bien la Russie qui en effet est vis&eacute;e. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a par ailleurs vivement critiqu&eacute; les autorit&eacute;s fran&ccedil;aises pour le soutien qu'elles apportent &agrave; ceux qui, selon Bachar el-Assad, ne sont rien d'autre que des terroristes.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em>&laquo; Ce sont eux (les Fran&ccedil;ais) qui le disent. Je ne les accuse pas. Ils ont dit &agrave; plusieurs reprises avoir soutenu la guerre. Fran&ccedil;ois Hollande a m&ecirc;me r&eacute;cemment d&eacute;clar&eacute; que cela avait &eacute;t&eacute; une erreur de ne pas avoir d&eacute;clench&eacute; la guerre en 2013. Ce sont eux qui ont dit qu'ils envoyaient de l'armement &agrave; ce qu'ils appellent des groupes &quot;mod&eacute;r&eacute;s&quot;, et qui sont en fait des terroristes. Ce sont eux qui l'ont dit, pas moi. &raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant Fran&ccedil;ois Hollande, il s'est montr&eacute; plut&ocirc;t m&eacute;prisant. <em>&laquo; Je ne l'ai jamais rencontr&eacute;. Pour &ecirc;tre franc, je ne me soucie aucunement de lui avec ses 11% de popularit&eacute;, ce qui je pense s'appelle toucher le fond comme jamais aucun de ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs dans l'histoire de France &raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Pour notre part, nous devons avouer, quitte &agrave; nous faire &agrave; nouveau traiter par quelques exalt&eacute;s de basharophiles et de poutinol&acirc;tres, que nous avons trouv&eacute; le dit Bashar plut&ocirc;t convaincant. Mais nos lecteurs jugeront. Ils trouveront l'int&eacute;gral de l'interview, dont il faut remercier Europe 1, &agrave;</span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><a href="http://www.europe1.fr/international/retrouvez-linterview-integrale-exclusive-de-bachar-al-assad-2979629#xtor=CS1-16"><span style="font-style: normal">http://www.europe1.fr/international/retrouvez-linterview-integrale-exclusive-de-bachar-al-assad-2979629#xtor=CS1-16</span></a></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><br /> <br /> </p> Wed, 15 Feb 2017 23:00:00 GMT Moscou prend l'initiative dans la question afghane http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2469 2469 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170214170037_lavrov.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p> </p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">&quot;Nous avons confirm&eacute; &agrave; nos coll&egrave;gues afghans l'invitation &agrave; une nouvelle r&eacute;union sur le r&egrave;glement (du conflit), qui doit se tenir mi-f&eacute;vrier &agrave; Moscou avec la participation de repr&eacute;sentants russes, afghans, pakistanais, chinois, iraniens et indiens&quot;, a indiqu&eacute; M. Lavrov au cours d'une conf&eacute;rence de presse avec son homologue afghan Salahuddin Rabbani. Cf Le Parisien <a href="http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php">http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php</a><a href="http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php"><br /> <br /> </a>Avec sans doute l'accord de Donald Trump, un commentaire de <a href="http://www.voanews.com/a/russia-gathers-stakeholders-for-afghanistan-conference-without-us/3720888.html" target="_blank">Voice of America </a>a cependant reproch&eacute; &agrave; la Russie de prendre cette initiative non pour ramener la paix dans un pays d&eacute;vast&eacute; par 15 ans de guerre, mais pour affaiblir la position am&eacute;ricaine, du fait que ni les Etats-Unis ni l'Otan n'&eacute;taient invit&eacute;s &agrave; la conf&eacute;rence. Apparemment, Washington voudrait &eacute;viter de voir la Russie r&eacute;&eacute;diter son exploit en Syrie, o&ugrave; elle est train d'&eacute;radiquer la guerre et d'en &eacute;liminer pratiquement les Etats-Unis. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">En fait, le lobby militaro industriel am&eacute;ricain craint de perdre la source des profits consid&eacute;rables qu'il a obtenu de ces 15 ans de guerre et de la pr&eacute;sence ininterrompue de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine. On peut estimer ces profits &agrave; des dizaines de milliards de dollars, dont beaucoup ont &eacute;t&eacute; obtenues sous de faux pr&eacute;textes. Ainsi une grande partie de ces dollars a servi &agrave; r&eacute;mun&eacute;rer des soldats fant&ocirc;mes afghans &ldquo;ghost soldiers&rdquo;, n'existant que sur le papier. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">La CIA et le Pentagone n'ont aucun int&eacute;r&ecirc;t en cons&eacute;quence &agrave; voir la Russie susciter des efforts de coop&eacute;ration entre les Etats invit&eacute;s &agrave; la conf&eacute;rence, dans une r&eacute;gion dont l'importance strat&eacute;gique est consid&eacute;rable. De plus, les Am&eacute;ricains ne veulent pas se voir priv&eacute;s un tant soit peu de l'acc&egrave;s aux ressources mini&egrave;res potentielles de l'Afghanistan, dont nous avions pr&eacute;c&eacute;demment soulign&eacute; l'importance. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Les faucons am&eacute;ricains, notamment le s&eacute;nateur John McCain, ont accus&eacute; les Russes de vouloir l&eacute;gitimer les talibans et miner &agrave; leur profit l'influence des Etats-Unis et de l'Otan &ndash; ceci au d&eacute;triment de la s&eacute;curit&eacute; int&eacute;rieure aux Etats-Unis. Rappelons que McCain repr&eacute;sente l'Arizona o&ugrave; l'industrie de l'armement tient un r&ocirc;le essentiel. Il est &agrave; noter que Trump, oubliant ses pr&eacute;tentions &agrave; se rapprocher de Moscou, n'a rien fait pour d&eacute;savouer les discours du lobby afghan am&eacute;ricain. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Concernant les rapports futurs de de la Russie avec le pouvoir en poste &agrave; Kaboul, la visite la semaine derni&egrave;re &agrave; Moscou du ministre des affaires &eacute;trang&egrave;res afghan Salahuddin Rabbani (image) aurait permis de pr&eacute;ciser les possibilit&eacute;s de coop&eacute;ration entre les deux pays. Trump n'a d'ailleurs pas perdu une minute apr&egrave;s cette visite pour rappeler au t&eacute;l&eacute;phone le Pr&eacute;sidant afghan l'importance de l'&laquo;&nbsp;U.S.-Afghanistan Strategic Partnership&nbsp;&raquo; et l'assurer de son soutien. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Soutien vis &agrave; vis de qui? D'&eacute;ventuelles menaces de la Russie, du Pakistan, de la Chine, de l'Iran et de l'Inde? Trump fait semblant d'oublier les d&eacute;sastres provoqu&eacute;s en Afghanistan par ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, sous pr&eacute;texte de combattre les Talibans. </span></font> </p> <p> </p> Mon, 13 Feb 2017 23:00:00 GMT L'Amiral Kuznetsof et les autres http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2467 2467 <br /><p>&nbsp;voir <a href="https://www.nytimes.com/2016/10/22/world/europe/russia-admiral-kuznetsov-syria.html?smid=fb-share&amp;_r=0">https://www.nytimes.com/2016/10/22/world/europe/russia-admiral-kuznetsov-syria.html?smid=fb-share&amp;_r=0</a></p> <p>Il faut admettre qu'une partie des navires et avions de combat russes exigent beaucoup d'entretien, mais le gouvernement fait en sorte que les moyens n&eacute;cessaires soient obtenus sans trop de retard</p> <p>Pr&eacute;c&eacute;demment l'on avait appris que</p> <p>- Le HMS Duncan, destroyer britannique moderne du Type 45, &eacute;tait tomb&eacute; en avarie en mer et avait du &ecirc;tre remorqu&eacute; au port. voir <a href="http://www.telegraph.co.uk/news/2016/11/24/royal-navy-type-45-destroyer-towed-back-port-two-days-sailed/">http://www.telegraph.co.uk/news/2016/11/24/royal-navy-type-45-destroyer-towed-back-port-two-days-sailed/</a></p> <p> Ses homologues souffraient tous de probl&egrave;mes de propulsion<br /> <br /> - Le destroyer am&eacute;ricain le plus moderne et le plus co&ucirc;teux, le USS Zumwalt, &eacute;tait tomb&eacute; en avarie alors qu'il envisageait de passer le canal de Suez. Voir <a href="https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/23/us-navys-most-expensive-destroyer-breaks-down-in-panama-canal">https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/23/us-navys-most-expensive-destroyer-breaks-down-in-panama-canal</a><br /> <br /> - La totalit&eacute; de la flotte des 10 porte-avions nucl&eacute;aires am&eacute;ricains se trouvait en cale s&egrave;che en vue de r&eacute;parations. Voir <a href="http://www.foxnews.com/us/2016/12/30/no-us-carrier-at-sea-leaves-gap-in-middle-east.html">http://www.foxnews.com/us/2016/12/30/no-us-carrier-at-sea-leaves-gap-in-middle-east.html</a><br /> <br /> - La totalit&eacute; de la flotte de sous-marins nucl&eacute;aires d'attaque britanniques &eacute;tait &eacute;galement retenue au port pour r&eacute;paration. Voir <a href="http://news.sky.com/story/uks-entire-fleet-of-hunter-killer-submarines-out-of-action-10762484">http://news.sky.com/story/uks-entire-fleet-of-hunter-killer-submarines-out-of-action-10762484</a><br /> <br /> - Les deux tiers des appareils de l'US Navy F/A-18 Hornet and Super Hornet &eacute;taient incapables de voler, les cr&eacute;dits n&eacute;cessaires pour les r&eacute;parer n'&eacute;tant pas disponibles. Voir <a href="http://www.defensenews.com/articles/grounded-nearly-two-thirds-of-us-navys-strike-fighters-cant-fly">http://www.defensenews.com/articles/grounded-nearly-two-thirds-of-us-navys-strike-fighters-cant-fly</a></p> <p>Tout ceci ne veut pas dire que les marines de guerre am&eacute;ricaines et britanniques ne repr&eacute;sentent pas une force redoutable, la premi&egrave;re au monde. Mais cela relativise l'inf&eacute;riorit&eacute; russe et chinoise &ndash; d'autant plus que les marines de ces pays disposent d'une avance consid&eacute;rable en mati&egrave;re de missiles autonomes<br /> <br /> Concernant la marine fran&ccedil;aise, rappelons que le porte-avions nucl&eacute;aire Charles de Gaulle est rentr&eacute; d'une mission prolong&eacute;e en M&eacute;diterran&eacute;e sans incidents autre que de routine </p> <p><br /> <br /> </p> Sat, 11 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump encourage-t-il un coup d'Etat militaire&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2462 2462 <br /><font face="Arial" size="2">Toutes les d&eacute;cisions qu'il a prises et les discours qu'il a tenu depuis 10 jours, &agrave; quelques nuances pr&egrave;s, le montrent. Il est surprenant de constater qu'en France comma ailleurs en Europe ceux qui se qualifient d'anti-Syst&egrave;me, continue &agrave; voir en lui le champion dudit anti-Syst&egrave;me. Si certaines des apparences du Syst&egrave;me sont un peu bouscul&eacute;es par lui, l'essentiel demeure. Il serait temps de s'en rendre compte et de cesser de baisser la garde. <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">On avait pens&eacute;, non sans raisons, qu'Hillary Clinton aurait fait une large place aux militaires les plus belliqueux, les poussant notamment &agrave; reprendre toutes les guerres catastrophiques men&eacute;es par Obama et ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs. Mais Trump fait pire. Il appelle ouvertement les militaires &agrave; prendre le pouvoir aux Etats-Unis, transformant l'Am&eacute;rique en une v&eacute;ritable dictature du type latino-am&eacute;ricain.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il en a donn&eacute; une preuve &eacute;vidente le 6 f&eacute;vrier, lors d'une visite surprise qu'il a faite &agrave; la base MacDill de l'US Air Force Base &agrave; Tampa, en Floride. Sortant du protocole polic&eacute; de telles visites, il a d&eacute;nonc&eacute; les abus de la presse et des tribunaux, en appelant &agrave; la formation d'une alliance entre la Maison Blanche et les militaires contre ces &laquo;&nbsp;fauteurs de troubles&nbsp;&raquo;. Il avait pr&eacute;c&eacute;demment remerci&eacute; les aviateurs pour le soutien qu'ils lui avaient apport&eacute; durant son &eacute;lection. &laquo;&nbsp;Vous m'aimez et moi aussi&nbsp;&raquo; - &laquo;&nbsp;Je vous donnerai plein de nouveaux beaux appareils et de nouveaux beaux &eacute;quipements&nbsp;&raquo; .</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il a accus&eacute; la presse d'&ecirc;tre la complice de l'islamisme radical en d&eacute;non&ccedil;ant les restrictions aux entr&eacute;es de voyageurs provenant des Etats musulmans &ndash; sans d'ailleurs expliquer pourquoi le pire de ces Etats repr&eacute;sentant le terrorisme islamique, l'Arabie saoudite, semble encore b&eacute;n&eacute;ficier de toutes ses faveurs. Il a port&eacute; la m&ecirc;me accusation &agrave; l'&eacute;gard du juge qui avait momentan&eacute;ment suspendu son interdiction d'entr&eacute;e aux voyageurs musulmans. Il a convi&eacute; ses auditeurs &agrave; le soutenir dans sa lutte contre tous ceux, &agrave; l'ext&eacute;rieur comme &agrave; l'ext&eacute;rieur, veulent d&eacute;truire l'Am&eacute;rique. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Ses appels, dont on ne sait de quelle fa&ccedil;on ils furent re&ccedil;us par les aviateurs, ne sont qu'un des aspects de la politique de Trump visant &agrave; mettre en place des g&eacute;n&eacute;raux dans tous les postes sensibles de son administration. Il s'agit notamment de James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis comme secr&eacute;taire &agrave; la d&eacute;fense, Michael Flynn comme conseiller &agrave; la s&eacute;curit&eacute; et John Kelly comme responsable du d&eacute;partement de la s&eacute;curit&eacute; int&eacute;rieure. Celui-ci pourra l&eacute;galement r&eacute;primer par la force tous les mouvements d'opposition civile &agrave; la politique de Trump. <br /> <br /> La caste des militaires n'a pas attendu Trump pour p&eacute;n&eacute;trer progressivement toutes les instances de la vie politique am&eacute;ricaine. Mais d'ores et d&eacute;j&agrave; les nouvelles dimensions du ph&eacute;nom&egrave;ne ne peuvent qu'attirer l'attention des commentateurs ind&eacute;pendants. Des articles significatifs sont publi&eacute;s.&ldquo;Is Civilian Control of the Military in Jeopardy?&rdquo; (<em>The American Conservative</em>), &ldquo;The &lsquo;Civilian Control of the Military&rsquo; Fallacy&rdquo; (<em>Defense One</em>), ou &ldquo;Trump is surrounding himself with generals. That&rsquo;s dangerous&rdquo; (<em>Washington Post</em>). Le magazine <em>Atlantic</em> s'est pos&eacute; la question &ldquo;Are Trump&rsquo;s Generals Mounting a Defense of Democratic Institutions?&rdquo; La r&eacute;ponse &eacute;tait n&eacute;gative. <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"> Ceci dit, les adversaires de Trump, notamment dans le camp d&eacute;mocrate, ne feront pas appel aux institutions civiles pour limiter ce qu'ils estiment &ecirc;tre les d&eacute;rives fascistes du Pr&eacute;sident. Ils compteront sur d'autres g&eacute;n&eacute;raux pour le faire. On pourra parler ouvertement de coup d'Etat militaire si ceux-ci se mettent en mesure d'arbitrer entre Trump et ses adversaires, dictant ainsi la politique de l'ex d&eacute;mocratie am&eacute;ricaine. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong>Pour en savoir plus</strong><br /> <br /> Sur la visite, voir un compte-rendu qui n'est pas n&eacute;cessairement enti&egrave;rement objectif <a href="http://abcnews.go.com/Politics/wireStory/trump-make-visit-macdill-air-force-base-45295387">http://abcnews.go.com/Politics/wireStory/trump-make-visit-macdill-air-force-base-45295387</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 07 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump et l'Etat profond américain http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2450 2450 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170125171143_trump_et_les_militaires.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Il faut se demander &agrave; quoi serviront ces nouveaux moyens militaires. Trump a d&eacute;j&agrave; laiss&eacute; entendre qu'il s'en servirait pour contraindre la Chine &agrave; se retirer de la Mer de Chine sud. Mais ceci devrait entrainer, selon les r&eacute;centes d&eacute;clarations des dirigeants chinois, des ripostes majeures pouvant conduire &agrave; des affrontements nucl&eacute;aires. Ceci &eacute;tant, les moyens actuels du Pentagone sont largement suffisants pour neutraliser les forces chinoises, en d&eacute;pit de leurs renforcements r&eacute;cents. Pourquoi en ajouter? </font> <p><font size="2" face="Arial">Une autre hypoth&egrave;se est que Trump, derri&egrave;re un discours de relative ouverture &agrave; l'&eacute;gard de Moscou, veut se donner les moyens de combattre la Russie, dont l'arsenal est largement sup&eacute;rieur &agrave; celui dont peut disposer la Chine. Depuis les ann&eacute;es 1950, d&eacute;truire les moyens militaires de la Russie ont toujours &eacute;t&eacute; l'objectif des pr&eacute;sidents am&eacute;ricains successifs, &agrave; l'exception sans doute de Kennedy. Or aujourd'hui, </font><font size="2" face="Arial">la Russie n&rsquo;est capable de faire r&eacute;ellement jeu &eacute;gal (ou &eacute;quivalent) avec les Etats-unis que dans le domaine du nucl&eacute;aire. Dans le domaine des forces arm&eacute;es conventionnelles, il n&rsquo;y pas de commune mesure&nbsp; entre les deux puissances, les forces arm&eacute;es am&eacute;ricaines ( Army, Navy , Air Force et Marine-Corps) &eacute;tant beaucoup plus importantes que les forces arm&eacute;es russes. Le budget de la d&eacute;fense Russe, certes en augmentation sensible depuis une dizaine d&rsquo;ann&eacute;es, a &eacute;t&eacute; longtemps de l&rsquo;ordre du budget de d&eacute;fense fran&ccedil;ais et reste de 7 &agrave; 8 fois inf&eacute;rieur au budget am&eacute;ricain.&nbsp; L&agrave; encore, accepter d'affronter militairement les Russes n'aurait de sens qu'au plan nucl&eacute;aire, mais ce serait&nbsp; le moyen in&eacute;luctable de provoquer un conflit atomique mondial, qui n'&eacute;pargnerait aucun des deux adversaires. A moins d'&ecirc;tre d&eacute;ment, Trump ne peut pas l'ignorer. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le reste du monde, auquel Trump s'affrontera n&eacute;cessairement dans la suite de son projet d'America First, n'a pas de moyens militaires suffisants pour repr&eacute;senter, m&ecirc;me tous r&eacute;unis, une menace pour Trump. C'est bien &eacute;videmment le cas de l 'Europe qui n'a pas de d&eacute;fense cr&eacute;dible, hormis celle, totalement sous-dimensionn&eacute;e, dont dispose la France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>L'Etat profond et Trump.</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Est-ce dans ces conditions Trump qui d&eacute;cide de sa propre initiative l'augmentation des moyens humains et technologiques du Pentagone? . Ne serait-ce pas, derri&egrave;re Trump, l'ensemble du redoutable et discret Complexe Militaro Industriel Am&eacute;ricain (military-industrial complexe ou CMI). Celui-ci est un &eacute;l&eacute;ment important de ce que l'on d&eacute;signe d&eacute;sormais par le terme d'Etat profond am&eacute;ricain. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'Etat profond am&eacute;ricain est compos&eacute; du r&eacute;seau des d&eacute;cideurs &eacute;videmment non &eacute;lus et discrets qui d&eacute;finiront, sous Trump comme ils le faisaient auparavant, la politique am&eacute;ricaine, y compris dans ses dimensions g&eacute;ostrat&eacute;giques. Pour simplifier, disons que l'on y trouve, outre le CMI, les entreprises de Wall Street, de la Silicon Valley et leurs repr&eacute;sentants au sein des institutions officielles, le National Security Council, le Joint Chiefs of Staff, le Department of Homeland Security et la Federal Reserve Bank, sans mentionner le Pentagone proprement dit. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le but de l'Etat profond est de maintenir son pouvoir, sur l'Am&eacute;rique proprement dite et sur les Etats vassaux, face aux revendications populaires, &laquo;&nbsp;populistes&nbsp;&raquo; et &laquo;&nbsp;socialistes&nbsp;&raquo; s'effor&ccedil;ant aujourd'hui de se faire entendre. Il est aussi de conserver les confortables revenus que lui rapporte la politique de d&eacute;fense (soit par exemple, rappelons le, plus d'un trilliard de dollars pour un avion qui ne vole pas, le F 35 JSF). Rien de tel pour cela que la puissance militaire et les moyens de s&eacute;curit&eacute; et de r&eacute;pression qui reposent sur elle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'hypoth&egrave;se que nous retenons pour notre part est que l'apparition puis le succ&egrave;s &eacute;lectoral et aujourd'hui politique de Donald Trump, ne sont pas dus aux seules qualit&eacute;s ind&eacute;niables de celui-ci.. Ils ont r&eacute;sult&eacute; d'une action d&eacute;termin&eacute;e de la partie de l'Etat profond s'&eacute;tant rendu compte qu'Hillary Clinton ne serait pas un bon atout. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Un incident apparemment mineur et peu comment&eacute; semble significatif &agrave; cet &eacute;gard. Au moment o&ugrave; Donald Trump pronon&ccedil;ait son discours inaugural, dix officiers am&eacute;ricains en grande tenue ont subitement surgi et se sont tenus une minute derri&egrave;re lui. Ils se sont retir&eacute;s lorsqu'un commandant des Marines les a pri&eacute; de le faire. Quelques cam&eacute;ras ont pu saisir le sc&egrave;ne (voir image ci-dessus). Jamais aucun incident de cette nature ne s'&eacute;tait produit dans l'histoire am&eacute;ricaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On peut y voir le symbole du fait que Trump s'appuiera d&eacute;sormais principalement sur l'US Army. Mais &agrave; l'inverse, on peut y voir le symbole du pouvoir que celle-ci exercera dor&eacute;navant sur Trump. </font></p> Tue, 24 Jan 2017 23:00:00 GMT Le nouveau visage que prendra le combat naval. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2444 2444 <br /><font size="2" face="Arial">L' Office of Naval Research (ONR) am&eacute;ricain est d&eacute;sormais convaincu de l 'importance que prendront les engins de surface non pilot&eacute;s par des humains, ceci tant au plan offensif que d&eacute;fensif. Ces embarcations autonomes sont d&eacute;sormais dites Unmanned Surface Vehicles (USVs) ou Autonomous Surface Craft (ASCs). <br /> <br /> Des d&eacute;monstrations ont eu lieu r&eacute;cemment dans l'estuaire de la Chesapeake Elles ont montr&eacute; que des robots &agrave; coque gonflable rigide, Rigid Hull Inflatable Boats (RHIBs) se comportent tr&egrave;s convenablement lorsqu'ils agissent seuls, dans le cadre d'un programme qui leur a &eacute;t&eacute; fix&eacute;. Mais ils sont particuli&egrave;rement efficaces quand ils op&egrave;rent en groupe ou essaim coh&eacute;rent. Dans ce cas, ils communiquent entre eux par un r&eacute;seau complexe d'&eacute;change d'informations. <br /> <br /> Ils utilisent pour ce faire un logiciel dit Control Architecture for Robotic Agent Command and Sensing (CARACaS). Devant des menaces simul&eacute;es, ils ont r&eacute;agi effectivement de leur propre chef en meute. Ceci a rendu ces robots difficiles &agrave; d&eacute;truire, vu l'aide qu'ils s'apportent mutuellement. A ce stade cependant, ils sont rest&eacute;s sous un certain contr&ocirc;le des humains, afin que leurs r&eacute;actions soient adapt&eacute;es &agrave; la nature de la menace. Mais il est pr&eacute;vu que ce contr&ocirc;le s'all&eacute;gera progressivement, au fur et &agrave; mesure que les essaim acqui&eacute;reront une intelligence collective. <br /> <br /> Ceci ne fera pas n&eacute;cessairement dispara&icirc;tre l'efficacit&eacute; des Groupes de porte-avions dont la marine am&eacute;ricaine est particuli&egrave;rement bien dot&eacute;e. Ces porte-avions et leurs escortes disposeront de nombreux moyens de d&eacute;fense adapt&eacute;s &agrave; cette nouvelle menace. Par ailleurs, des meutes sont difficilement concevables actuellement dans le domaine de la guerre sous-marine, compte tenu des difficult&eacute;s de communication sous l'eau qui demeurent. <br /> <br /> Les performances des Autonomous Surface Craft relanceront les d&eacute;bats concernant l'utilisation des robots militaires, drones ou engins terrestres. Ceux-ci &eacute;taient jusqu'&agrave; pr&eacute;sent cens&eacute;s agir de &laquo;&nbsp;fa&ccedil;on &eacute;thique&nbsp;&raquo;, mais leur utilisation par Obama au Moyen Orient ont montr&eacute; qu'ils entrainaient de nombreux morts civiles. Ceci n'a pas peu contribu&eacute; au rejet de l'intervention militaire am&eacute;ricaine, tant en Afghanistan qu'en Irak et en Syrie. <br /> <br /> L'US Navy n'a manifestement que peu &agrave; faire des scrupules concernant l'usage des Lethal Autonomous Weapons Systems (LAWS). Elle a d&eacute;j&agrave; annonc&eacute; qu'elle se pr&eacute;parait &agrave; les utiliser massivement compte tenu de son incapacit&eacute; actuelle &agrave; prot&eacute;ger sans eux les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains dans l'immensit&eacute; des oc&eacute;ans. <br /> <br /> Les perspectives d'affrontement avec la Chine en mer de Chine orientale et dans le Pacifique, qui sont de plus en plus &eacute;tudi&eacute;es par Donald Trump, donneront une particuli&egrave;re actualit&eacute; &agrave; ces consid&eacute;rations. On imagine que la Chine, d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s avanc&eacute;e dans le domaine de l'autonomie des engins, notamment spatiaux, ne restera pas sans r&eacute;ponse. <br /> <br /> <strong>Note</strong><br /> <br /> * Sur CARACaS, voir </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.navaldrones.com/CARACAS.html">http://www.navaldrones.com/CARACAS.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> <br /> </font> Wed, 18 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump menacé d'un coup d'Etat http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2443 2443 <br /><font size="2" face="Arial">Nous nous demandions en cons&eacute;quence comment quelqu'un comme Trump, m&ecirc;me pouss&eacute; par une confiance en lui gigantesque, avait accept&eacute; de courir ce risque, au lieu de continuer &agrave; pratiquer tranquillement son business. Il fallait qu'il ait &eacute;t&eacute;, en tant que personnalit&eacute; politique, &nbsp;cr&eacute;&eacute; et mis en sc&egrave;ne par une partie de plus en plus influente de l'establishment, ceux qui attendent plus de profit d'un rapprochement avec Moscou que d'une pr&eacute;paration &agrave; la guerre. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Certes, cette pr&eacute;paration a permis &agrave; certains de faire des b&eacute;n&eacute;fices consid&eacute;rables, tel le trillion et plus de dollars pay&eacute;s par le Pentagone pour financer le programme du Joint Strike Fighter F 35 &ndash; lequel d'ailleurs apr&egrave;s 15 ans n'est toujours pas op&eacute;rationnel &ndash; ce qui a donn&eacute; donn&eacute; &agrave; Trump l'occasion d'un tweet vengeur. Mais d'autres int&eacute;r&ecirc;ts au sein de l'Etat Profond am&eacute;ricain ont sans doute estim&eacute; que les discours pro-russes et anti-chinois de Trump leur ouvraient plus de perspectives de profit que le financement de l'Otan et celui des nombreuses bases am&eacute;ricaines encerclant la Russie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>L'avertissement de Poutine</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est donc possible de penser que Trump, soutenu par son propre lobby militaro-industriel, ne craigne pas de coup d'Etat contre lui, et a fortiori un assassinat. Mais si l'on en croit les r&eacute;centes d&eacute;clarations de Vladimir Poutine &agrave; la presse, le pr&eacute;sident russe ne partage pas cet optimisme. Il a fait hier la surprise en d&eacute;clarant, lors d'une conf&eacute;rence de presse commune avec le pr&eacute;sident Moldave, que des opposants am&eacute;ricains &agrave; Trump pourrait organiser, &agrave; l'exemple de ce qu'ils avaient ont fait &agrave; Kiev avec Maidan, un coup d'Etat visant &agrave; destituer le nouveau et l&eacute;gitime pr&eacute;sident qu'est d&eacute;sormais Donald Trump.&nbsp; Cf <a href="http://en.kremlin.ru/events/president/news/53744">http://en.kremlin.ru/events/president/news/53744 <br /> </a></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#993300">&laquo;&nbsp;What are we seeing in&nbsp;the&nbsp;United States? We are seeing the&nbsp;continuation of&nbsp;an&nbsp;acute internal political struggle despite the&nbsp;fact that the&nbsp;presidential election is over and&nbsp;it ended in&nbsp;Mr Trump&rsquo;s convincing victory. Nevertheless, in&nbsp;my&nbsp;opinion, several goals are being set in&nbsp;this struggle. Maybe there are more, but some of&nbsp;them are perfectly obvious. </font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#993300"> </font></em></font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#993300">The&nbsp;first is to&nbsp;undermine the&nbsp;legitimacy of&nbsp;the&nbsp;US president-elect. By&nbsp;the&nbsp;way, in&nbsp;this regard, I&nbsp;would like to&nbsp;point out that whether deliberately or&nbsp;not, these people are causing enormous damage to&nbsp;US interests. Simply enormous. The&nbsp;impression is that, after a&nbsp;practice run in&nbsp;Kiev, they are now ready to&nbsp;organise a&nbsp;Maidan in&nbsp;Washington to&nbsp;prevent Trump from taking office.&nbsp;&raquo;.</font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">On peut s'&eacute;tonner de voir qu'un dirigeant russe aussi prudent que Vladimir Poutine, et toujours soucieux de ne pas interf&eacute;rer, au moins ouvertement, dans les affaires d'autres Etats, qu'il s'agisse des Etats Unis ou des membres de l'Union europ&eacute;enne, prenne un tel risque. Peut-&ecirc;tre dispose-t-il d'informations fournies pas ses propres services secrets. Mais il suffit d'&eacute;couter les d&eacute;clarations absolument anti-constitutionnelles de Samantha Powers et de John Kerry, pr&eacute;voyant et sans doute encourageant la destitution de Trump, sous le regard approbateur de Barack Obama, pour comprendre que les menaces de l'establishment contre le nouveau pr&eacute;sident sont plus que s&eacute;rieuses. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Il est &eacute;vident que Poutine attend de Trump diff&eacute;rentes d&eacute;cisions pouvant servir les int&eacute;r&ecirc;ts communs de la Russie et des Etats-Unis. Mais pour prendre le risque d'une interf&eacute;rence manifeste dans la vie am&eacute;ricaine, il faut qu'il sache que les risques courus par Trump ne sont pas de la litt&eacute;rature. Les prochaines semaines, sinon les prochains jours, verront peut-&ecirc;tre se produire des &eacute;v&egrave;nements de premi&egrave;re grandeur.</font></p> Tue, 17 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump, encore lui. Il ne nous déçoit pas. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2440 2440 <br /><font size="2" face="Arial">Dans les quotidiens europ&eacute;ens Times et Bild, Trump a employ&eacute; quelques formules &eacute;nergiques&nbsp; pour exprimer ce que pourraient &ecirc;tre les bases de sa future politique internationale. </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Sur la Russie, il se propose de rechercher de &laquo;&nbsp;bons accords&nbsp;&raquo;, comprenant une r&eacute;duction des arsenaux nucl&eacute;aires respectifs. En &eacute;change d'une acceptation de Moscou, il conviendrait de lever les &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; contre ce pays, qui &laquo;&nbsp;font du mal &agrave; la Russie&nbsp;&raquo;. Ces &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; &eacute;taient l'arme absolue d&eacute;ploy&eacute;e par l'ancienne Administration et ses alli&eacute;es europ&eacute;ens pour obliger Moscou &agrave; r&eacute;troc&eacute;der la Crim&eacute;e. Elles n'eurent d'ailleurs aucun effet, Vladimir Poutine ayant d&eacute;cid&eacute; de relancer les investissements dans les secteurs sanctionn&eacute;s. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant l'Otan, il la consid&egrave;re comme obsol&egrave;te, &laquo;&nbsp;parce qu&rsquo;elle a &eacute;t&eacute; con&ccedil;ue il y a des ann&eacute;es et des ann&eacute;es&raquo; et &laquo;parce qu&rsquo;elle ne s&rsquo;est pas occup&eacute;e du terrorisme&nbsp;&raquo;. De toutes fa&ccedil;ons, il a rappel&eacute; aux Etats-membres de l'Otan qu'ils devaient payer leur part de d&eacute;fense et ne plus se reposer pour cela sur les Etats-Unis. Les Etats-Unis supportent environ 70% des d&eacute;penses militaires de l&rsquo;organisation. Peu, sinon aucun Etat de l&rsquo;Alliance atlantique atteignent le niveau de 2% de leur produit int&eacute;rieur brut pour les d&eacute;penses militaires, objectif que s&rsquo;est fix&eacute; l&rsquo;Otan en 2014. On voit mal comment ils pourraient subitement de r&eacute;organiser rapidement en ce sens leurs budgets militaires.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur ce sujet de l'Otan, Trump devra rapidement mettre des propos en application. Un important convoi de v&eacute;hicules blind&eacute;s am&eacute;ricains est entr&eacute; jeudi 12 janvier en Pologne. Il s'agit d&rsquo;un des plus grands d&eacute;ploiements des forces am&eacute;ricaines en Europe depuis la Guerre froide. La pr&eacute;sence par rotation de l'unit&eacute; blind&eacute;e en Pologne, mais aussi dans les pays baltes, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie, doit renforcer la s&eacute;curit&eacute; de la r&eacute;gion, selon Washington. Si Trump fait ce qu'il dit, ces blind&eacute;s devraient rapidement reprendre le chemin des bases am&eacute;ricaines en Europe, avant de se rembarquer pour les Etats-Unis. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant la chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel, Trump l'a accus&eacute; &laquo;&nbsp;d'avoir fait une erreur catastrophique en acceptant d'accueillir des centaines de milliers de migrants ill&eacute;gaux&nbsp;&raquo;. L&agrave; encore il a dit tout haut ce que la plupart de gouvernements europ&eacute;ens pensent tout bas. Il a par ailleurs accus&eacute; l&rsquo;Allemagne de dominer l&rsquo;Union europ&eacute;enne. &laquo;Vous regardez l&rsquo;Union europ&eacute;enne (...) c&rsquo;est en gros un instrument pour l&rsquo;Allemagne. C&rsquo;est la raison pour laquelle je pense que le Royaume-Uni a eu bien raison d&rsquo;en sortir&raquo;. Le Brexit sera un succ&egrave;s, a-t-il assur&eacute;, annon&ccedil;ant vouloir conclure un accord commercial avec le Royaume-Uni. Il estime &eacute;galement que d&rsquo;autres pays vont quitter l&rsquo;Union europ&eacute;enne.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Faut-il rappeler que pour l'administration sortante, comme pour toute la politique am&eacute;ricaine depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l'Union Europ&eacute;enne avait pour objectif d'emp&ecirc;cher les Etats europ&eacute;ens de se rapprocher de Moscou. Pour la m&ecirc;me raison, tout r&eacute;cemment, Washington avait fait des pressions consid&eacute;rables sur la Gr&egrave;ce pour qu'elle n'en sorte pas.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Il est clair que par ces propos sur l'Union et le Brexit, Trump va relancer tous ceux qui en Europe demandent &agrave; sortir de l'Union pour voler de leurs propres ailes. Ceux qui ont suivi le d&eacute;bat pour la primaire de la gauche le 15 janvier ont pu constater que, pour cette gauche, l'Union europ&eacute;enne et l'Otan &eacute;taient intouchables. Fran&ccedil;ois Fillon et Marine Le Pen, qui sont bien moins cat&eacute;goriques sur ce sujet, devraient rapidement applaudir Donald Trump. <br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Dans l'imm&eacute;diat, comme le montre ce matin la presse, la panique est g&eacute;n&eacute;rale chez les atlantistes europ&eacute;ens qui ne con&ccedil;oivent pas d'autre vie possible que sous l'aile am&eacute;ricaine. Mais que cherche donc Trump, se demandent les plus avis&eacute;s des commentateurs? De l&agrave; &agrave; sugg&eacute;rer de nouveau qu'il est une<em> puppet </em>de Poutine...</span></font> </p> <p> </p> Sun, 15 Jan 2017 23:00:00 GMT Donald Trump prépare-t-il une première frappe nucléaire contre la Chine? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2437 2437 <br /><font size="2" face="Arial">Nous avons plusieures fois examin&eacute; cette question en rappelant que ces missiles, suppos&eacute;s d&eacute;fendre l'Europe contre des missiles nord-Cor&eacute;ens, sont des armes de premi&egrave;re importance dans la perspective d'une guerre nucl&eacute;aire avec la Russie. Elles visent &agrave; emp&ecirc;cher toute riposte dite de seconde frappe &agrave; une attaque am&eacute;ricaine de premi&egrave;re frappe, soit par missiles de moyenne port&eacute;e, soit par missiles intercontinentaux (ICBM) . Ils d&eacute;truiront en effet les missiles russes en charge de cette riposte, si certains d'entre eux &eacute;chappaient &agrave; la premi&egrave;re frappe am&eacute;ricaine.&nbsp; De plus, les missiles de la BMDE peuvent &ecirc;tre dot&eacute;s de charges nucl&eacute;aires offensives dites tactiques permettant d'atteindre des cibles dans une distance de quelques centaines de kilom&egrave;tres. </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On peut craindre que la venue de Donald Trump au pouvoir ne ralentisse pas le d&eacute;ploiement de la BMDE, d'autant plus que certains Etats europ&eacute;ens, notamment la Pologne, le demandent en permanence et se disent pr&ecirc;ts &agrave; en supporter partiellement les frais. La volont&eacute; de d&eacute;tente avec Vladimir Poutine proclam&eacute;e par Trump n'ira pas jusqu'&agrave; renoncer au BMDE.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais Trump a toujours affich&eacute;, vis-&agrave;-vis de la Chine, une attitude r&eacute;solument offensive, y compris militairement. Le nouveau ministre de la D&eacute;fense James Mattis tient encore plus vigoureusement le m&ecirc;me discours. Autrement dit les installations de bases de missiles THAAD 'Terminal High Altitude Area Defense ) d&eacute;j&agrave; en cours en Asie ne ralentiront pas. Le THAAD jouera contre la Chine le m&ecirc;me r&ocirc;le que les BMDE contre la Russie, emp&ecirc;cher toute riposte de seconde frappe par la Chine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comme une premi&egrave;re frappe chinoise serait plus qu'improbable, le THAAD n'aura d'int&eacute;rt que pour pr&eacute;venir une riposte chinoise contre des attaques nucl&eacute;aire intercontinentales (ICBM,) ou des attaques de moyenne port&eacute;e. De plus, comme la BMDE, le THAAD pourra permettre de premi&egrave;re frappes de courte et moyenne port&eacute;e contre les c&ocirc;tes chinoises, provenant de l'US Navy ou de bases install&eacute;es dans les pays asiatiques voisins, alli&eacute;s de Washington, en premier lieu la Cor&eacute;e du Sud.. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Inutile de dire que la Chine prend d&eacute;sormais tr&egrave;s au s&eacute;rieux la perpective d'une guerre, non seulement &eacute;conomique, mais atomique, qui est sous-jacente aux d&eacute;clarations anti-chinoise de Trump. La Russie l'appuie dans cette d&eacute;marche. Le ministre adjoint de la d&eacute;fense russe Igor Morgulov et son homologue chinois Kong Xuanyou, viennent de d&eacute;clarer que les deux pays pr&eacute;parent des &laquo;&nbsp;contre-mesures&nbsp;&raquo; permettant de &laquo;&nbsp;sauvegarder les int&eacute;r&ecirc;ts de la Russie et de la Chine et pr&eacute;server les &eacute;quilibres strat&eacute;giques dans la r&eacute;gion&nbsp;&raquo;. Ces mesures n'ont pas &eacute;t&eacute; sp&eacute;cifi&eacute;es. Ils ont rappel&eacute; que les THAAD allaient bien au del&agrave; de, comme le pr&eacute;tend Washington, pr&eacute;venir des offensives nord-cor&eacute;ennes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pr&eacute;cisons que cette ann&eacute;e, en application de l'US National Defence Authorisation Act, une batterie de THAAD a &eacute;t&eacute; install&eacute;e &agrave; Guam, ainsi que des bases de radars associ&eacute;s au Japon. Le tout cens&eacute;ment dirig&eacute; contre la Cor&eacute;e du Nord, mais en fait visant la Chine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Tout ceci devrait faire r&eacute;fl&eacute;chir les divers gouvernements. L'emploi d'une seule charge nucl&eacute;aire tactique par un Etat irresponsable d&eacute;boucherait quasi-in&eacute;vitablement, avec le jeu des alliances, sur une guerre nucl&eacute;aire mondiale. Apparemment, cette possibilit&eacute; n'effraie pas Trump. Il serait temps qu'il sorte un peu de sa Trump Tower.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> <br /> The Diplomat <br /> <br /> </font> <font size="2" face="Arial"><a href="http://thediplomat.com/2016/02/what-is-thaad-what-does-it-do-and-why-is-china-mad-about-it/">http://thediplomat.com/2016/02/what-is-thaad-what-does-it-do-and-why-is-china-mad-about-it/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p><font size="2" face="Arial">WikipediaTHAAD </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminal_High_Altitude_Area_Defense">https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminal_High_Altitude_Area_Defense</a><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">BMDE</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="https://www.mda.mil/system/system.html">https://www.mda.mil/system/system.html</a></font></p> </font> Fri, 13 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump, le moins pire...mais de peu (II) http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2436 2436 <br /><p><font size="2" face="Arial">voir <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2435&amp;r_id=&amp;t=Trump:%20le%20moins%20pire%20mais%20de%20peu">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2435&amp;r_id=&amp;t=Trump:%20le%20moins%20pire%20mais%20de%20peu<br /> </a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, nous pouvons &eacute;tendre ce diagnostic &agrave; la question des perspectives d'affrontements militaires avec la Russie, qui ont toujours &eacute;t&eacute; le principal moteur du lobby militaro-industriel am&eacute;ricain. Trump avait un peu surpris et rassur&eacute; en annon&ccedil;ant lors de sa campagne qu'il rechercherait un rapprochement avec Vladimir Poutine, principalement dans la lutte contre le terrorisme islamique. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lors de sa conf&eacute;rence de presse du 11/01, il n'est pas revenu sur ces propos, sauf &agrave; les att&eacute;nuer un peu: personne ne devrait consid&eacute;rer une d&eacute;tente avec Poutine comme une menace pour l'Am&eacute;rique, a-t-il dit en substance, mais sans d&eacute;velopper. Les audiences de confirmation (hearings) subies par ses ministres devant le S&eacute;nat donnent une toute autre perspective. Si Trump est moins pire que Hillary Clinton, avec laquelle des conflits arm&eacute;s avec la Russie &eacute;taient quasi certains, il ne l'est que de tr&egrave;s peu.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le 11:01, lors de son audience, le futur secr&eacute;taire d'Etat du Pr&eacute;sident, Rex Tillerson, sur qui reposera de fait la responsabilit&eacute; de la d&eacute;finition de la politique ext&eacute;rieure am&eacute;ricaine, n'a pas h&eacute;sit&eacute; &agrave; qualifier Vladimir Poutine, comme le lui demandaient les s&eacute;nateurs, de criminel de guerre et de meurtrier au plan int&eacute;rieur. Certes, il ne l'a pas fait avec clart&eacute;, comme le souhaitaient&nbsp; les s&eacute;nateurs, mais il a clairement laiss&eacute; entendre qu'il partageait &agrave; peu pr&egrave;s ce diagnostic, Tillerson est cependant l'ancien PDG de Exxon Mobil, grand investisseur en Russie. Il &eacute;tait suppos&eacute; entretenir de bons rapports personnels avec le pr&eacute;sident russe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A-t-il tenu ces propos par convenance, pour passer avec succ&egrave;s l'audition devant un S&eacute;nat radicalement anti-russe, qu'il s'agisse des D&eacute;mocrates ou des R&eacute;publicains? Traduit-il au contraire r&eacute;ellement sa pens&eacute;e et se fera-t-il fort de l'imposer &agrave; Trump? On peut craindre que cette derni&egrave;re hypoth&egrave;se ne soit la bonne. Le couple des furieux s&eacute;nateurs d&eacute;fenseurs d'une guerre avec la Russie, John McCain et Lindsey Graham, ont en tous cas vivement applaudi ces propos. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant la Chine, Tillerson est all&eacute; beaucoup plus loin. Il renforc&eacute; les propos d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s agressifs de Trump &agrave; l'&eacute;gard de ce pays. Il a notamment d&eacute;clar&eacute; que la construction par la Chine d'iles artificielles en mer de Chine Sud &eacute;tait similaire &agrave; la &quot;prise de la Crim&eacute;e par la Russie&quot;. Elle devra appeler des &laquo;&nbsp;r&eacute;ponses appropri&eacute;es&nbsp;&raquo;, autrement dit plus militaires que celles dont il a reproch&eacute; &agrave; Obama la faiblesse. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Mattis et Pompeo</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le G&eacute;n&eacute;ral James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis, qui sera dans quelques jours nomm&eacute; Secr&eacute;taire &agrave; la D&eacute;fense, si le S&eacute;nat valide ce choix, n'a pas h&eacute;sit&eacute; &agrave; affirmer le 12/01 devant le <em>Senate Armed Services Committee </em><span style="font-style: normal">dont l'approbation est requise, qu'il fallait renforcer consid&eacute;rablement les moyens de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine face &agrave; une Chine et une Russie pr&eacute;sent&eacute;es comme des ennemis de l'Am&eacute;rique. Sur ce point, il a pleinement confirm&eacute; les demandes de Trump concernant notamment la modernisation de l'arme nucl&eacute;aire et la mise en place des moyens n&eacute;cessaires &agrave; une cyber-guerre g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e,- moyens, remarquons le, aujourd'hui d&eacute;tenus presque enti&egrave;rement par l'Am&eacute;rique. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Ces propos peuvent surprendre de la part d'un g&eacute;n&eacute;ral pr&eacute;sent&eacute; jusqu'ici comme un ami (relatif) de la Russie et souhaitant d&eacute;sengager Washington de d&eacute;penses militaires, en Europe et au Moyen-Orient, dont Trump a d&eacute;j&agrave; d&eacute;clar&eacute; qu'il n'assurerait plus la charge, celles-ci selon lui incombant &agrave; ses alli&eacute;s. Or devant le Comit&eacute; il a pr&eacute;cis&eacute; (traduction inutile? )</span><em>&ldquo;I think America it&rsquo;s under the biggest attacks since World War II. And that&rsquo;s from Russia, from terrorist groups and with what China is doing in the South China Sea.&rdquo; </em><span style="font-style: normal">Plus tard, il a confirm&eacute; : </span><em>&ldquo;America has global responsibilities, and it is not to our advantage to leave any of those areas to the world absent from our efforts.&rdquo;</em><span style="font-style: normal"> Le terme efforts signifiant &eacute;videmment une plus grande pr&eacute;sence militaire, avec des moyens renforc&eacute;s. Ce que traduit d'ailleurs d&egrave;s aujourd'hui l'envoi par l'US</span><span lang="en-US"><span style="font-style: normal"> Army, </span></span><span style="font-style: normal">aux fronti&egrave;res de l'Otan avec la Russie, d'une importante colonne blind&eacute;e. Ceci dans le cadre de l'op&eacute;ration Atlantic Resolve (<br /> <br /> voir notre article <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2430&amp;r_id=&amp;t=Trump,%20l%27Otan%20et%20la%20Russie.%20Points%20d%27interrogation">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2430&amp;r_id=&amp;t=Trump,%20l%27Otan%20et%20la%20Russie.%20Points%20d%27interrogation</a>.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Concernant l'audition par le S</span><em>enate Intelligence Committee</em><span style="font-style: normal"> du futur chef de la CIA Mike Pompeo, les propos tenu &agrave; l'&eacute;gard de la Russie par celui-ci n'ont pas &eacute;t&eacute; plus conciliants. Il a confirm&eacute; &ndash; sans nouvelles preuves &eacute;videmment, que le piratage par la Russie de divers emails compromettants pour Hillary Clinton &eacute;tait un fait av&eacute;r&eacute;. Il s'agit, selon lui, d'une inqualifiable intrusion dans la campagne &eacute;lectorale. Plus grave, il a accus&eacute; la Russie d'avoir envahi et occup&eacute; l'Ukraine, de pr&eacute;parer la m&ecirc;me chose en Europe de l'Est et de ne rien faire concr&egrave;tement pour combattre l'Etat islamique. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">L'on comprendra dans ces conditions que Poutine, inform&eacute; de ces propos, reste tr&egrave;s r&eacute;serv&eacute; &agrave; l'&eacute;gard d'une d&eacute;tente avec l'Am&eacute;rique. Attendons pour voir, a-t-il dit en substance. Il ne fera rien en tous cas, peut-on penser, pour suivre Trump dans ses futurs efforts pour le s&eacute;parer de la Chine. <br /> </span></font></p> <p><strong><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Note</span></font></strong></p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Sur Mattis, voir </span></font><font size="2"><a href="http://www.spacewar.com/reports/Trumps_Pentagon_pick_takes_aim_at_Russia_999.html">http://www.spacewar.com/reports/Trumps_Pentagon_pick_takes_aim_at_Russia_999.html</a></font></p> <p> </p> Thu, 12 Jan 2017 23:00:00 GMT Ou sont passés nos espions&#160;? De Christophe Dubois et Eric Pelletier Albin Michel http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2434 2434 <br /><font size="2" face="Arial">Beaucoup d'entre eux proviennent de milieux la&iuml;cs ou catholiques et se sont subitement convertis. Les cas cit&eacute;s sont int&eacute;ressants, mais depuis la premi&egrave;re r&eacute;daction du livre, ils se sont multipli&eacute;s. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"> <font size="2" face="Arial"><em>Parmi les cas cit&eacute;s, on trouve A., devenu gardien de la paix en 2012, qui apr&egrave;s un voyage &agrave; la R&eacute;union en 2013, a surpris ses coll&egrave;gues par son comportement &quot;effac&eacute;&quot; lors du contr&ocirc;le d'une femme voil&eacute;e. Ses coll&egrave;gues racontent son &quot;obsession d'&eacute;couter des chants religieux en patrouille&quot; et raconte qu'il a profit&eacute; d'un arr&ecirc;t pour aller acheter des burqas pour sa femme.<br /> &gt; Les &quot;femmes sont impliqu&eacute;es dans un tiers des incidents et semblent tr&egrave;s d&eacute;termin&eacute;es, n'h&eacute;sitant pas &agrave; affronter leur hi&eacute;rarchie&quot;, notamment au sujet du port de l'uniforme et des tenues vestimentaires, affirment les deux journalistes.<br /> &gt; Parmi elles, une femme agent de surveillance en poste dans le XIIe arrondissement de Paris qui se pr&eacute;sente en septembre 2014 en hijab devant le m&eacute;decin-chef, refusant la visite m&eacute;dicale. Le mois d'apr&egrave;s, elle s'emporte contre le port de l'uniforme, comparant son pantalon &agrave; &quot;une salet&eacute; de torchon de la R&eacute;publique&quot;. <br /> &gt; Sur Facebook, elle appelle &agrave; la revanche des musulmans: &quot;Lorsque Allah aura d&eacute;cr&eacute;t&eacute; la guerre, ils vont pas nous reconna&icirc;tre ces lopettes de sionistes.</em><br /> <br /> Il n'y a pas que dans les administrations que la radicalisation touchent les jeunes, les mettant directement sur la voie d'un terrorisme actif. On les trouve aussi parmi les &eacute;l&egrave;ves des &eacute;tablissement d'enseignement. Ceci semble-t-il touche plus particuli&egrave;rement les filles. Ainsi, selon des cas rapport&eacute;s, certaines, bravant les interdits des &eacute;ducateurs, traitent r&eacute;guli&egrave;rement leurs camarades non radicalis&eacute;es de &quot;m&eacute;cr&eacute;antes&quot; ou &quot;kouffars&quot;. Beaucoup vont jusqu'aux menaces de mort. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Il faut ajouter que les modes de financement des organisations terroristes sont multiples. C'est le cas notamment en ce qui concerne les sommes consid&eacute;rables que leur versent, consciemment ou non, les consommateurs de viande et produits &laquo;&nbsp;hallal&nbsp;&raquo; 1)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Nous avions dans des articles pr&eacute;c&eacute;dents mentionn&eacute; les nombreuses explications que les psychologues et les psychiatres tentent de donner &agrave; cette situation. Elles sont g&eacute;n&eacute;ralement fond&eacute;es, plus particuli&egrave;rement lorsqu'elles mettent en cause un milieu familial ou des parents manifestement abusifs. Mais il ne suffit pas d'expliquer. Il faudrait r&eacute;agir en terme de police et de justice, avec des moyens pris &agrave; une toute autre &eacute;chelle qu'ils ne le sont actuellement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On peut se demander si nos soci&eacute;t&eacute;s s'armeront enfin dans la guerre qui leur est faite. Car il s'agit d'une guerre o&ugrave; les d&eacute;sax&eacute;s de ce type, hommes et femmes, sont utilis&eacute;s par l'Etat islamique et autres &eacute;quivalents pour nous d&eacute;truire de l'int&eacute;rieur, et finalement tr&egrave;s efficacement.&nbsp; La propagation des messages djihadistes par Internet &eacute;tant pratiquement impossible &agrave; pr&eacute;venir, il faudrait aller plus loin. <br /> </font></p> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><font color="#000080"><strong>Isra&euml;l</strong></font><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;Faudrait-il s'inspirer de la fa&ccedil;on dont l'Etat d'Isra&euml;l lutte et continuera &agrave; lutter contre une menace terroriste encore plus forte? Mais le r&eacute;cent attentat &agrave; J&eacute;rusalem montre que les mesures de pr&eacute;vention rigoureuse ont leurs limites. En France, s'inspirer d'Isra&euml;l est critiqu&eacute; par la gauche et la droite r&eacute;unies comme des agressions &laquo;&nbsp;sionistes&nbsp;&raquo;. Quand on a vu Le Monde s'indigner ces jours-ci de la fa&ccedil;on (pr&eacute;sum&eacute;e) dont Fran&ccedil;ois Hollande aurait d&eacute;cid&eacute; d'&eacute;liminer 8 (8 et pas 80 ou 800) djihadistes fran&ccedil;ais combattant contre la France au Sahel et en Syrie, on peut imaginer les r&eacute;actions que provoqueraient, non des &eacute;liminations mais de s&eacute;rieuses mesures pr&eacute;ventives en France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous n'avons malheureusement pas de solutions &agrave; proposer pour notre part. Il s'agit d'une question qu'il faudrait &eacute;voquer &agrave; l'&eacute;chelle de la Nation, plus particuli&egrave;rement par les nombreux candidats qui s'estiment capables de devenir Pr&eacute;sidents de la R&eacute;publique. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">1) On lira &agrave; ce sujet un article am&eacute;ricain plus pr&eacute;cis que les propos badins de la presse fran&ccedil;aise<br /> <a href="http://www.strategic-culture.org/news/2017/01/08/crowdfunding-terrorism-through-halal-certifications.html">http://www.strategic-culture.org/news/2017/01/08/crowdfunding-terrorism-through-halal-certifications.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><br /> </p> Tue, 10 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump ne pourra pas compromettre l'alliance russo-chinoise http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2431 2431 <br /><font size="2" face="Arial">Les chroniqueurs se sont &eacute;videmment tous demand&eacute; comment ces deux buts pourraient &ecirc;tre compatibles, compte tenu des liens plus qu'&eacute;troits qui associent Moscou et P&eacute;kin depuis l'arriv&eacute;e au pouvoir de Vladimir Poutine. M&ecirc;me si en Russie certains craignent que ne s'&eacute;tablisse une comp&eacute;tition avec la Chine, bient&ocirc;t seconde puissance &eacute;conomique mondiale, o&ugrave; la Russie serait perdante, la sup&eacute;riorit&eacute; militaire et spatiale russe r&eacute;tablirait l'&eacute;quilibre.</font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les liens et les &eacute;changes Moscou/P&eacute;kin sont nombreux et portent sur des domaines de premi&egrave;re importance g&eacute;opolitique. Nous y avons souvent fait allusion. Ils ont &eacute;t&eacute; d&eacute;velopp&eacute;s notamment dans le cadre du Brics et de l'Organisation de coop&eacute;ration de Shanghai. Concr&egrave;tement, ceci s'est traduit par le concept d'Eurasie, nouvel ensemble multinational pouvant rivaliser avec les pays de la zone dollar sous contr&ocirc;le de Washington et bien &eacute;videmment avec l'Europe sous sa forme actuelle.<br /> <br /> On peut d'ailleurs penser que la partie de l'establishment am&eacute;ricain qui a pouss&eacute; Trump au pouvoir et qui le soutiendra dor&eacute;navant vise, par le rapprochement promis avec Poutine, &agrave; ne pas &ecirc;tre exclue des perspectives futures offertes par l'Eurasie. Ceci compte tenu de la plus grande r&eacute;silience probable de celle-ci face aux crises mondiales pr&eacute;visibles r&eacute;sultant du r&eacute;chauffement climatique et de la disparition d'une partie des esp&egrave;ces vivantes. Les autres parties du monde, notamment l'Am&eacute;rique du Nord &agrave; l'exception notable du Canada, l'Afrique et malheureusement pour elle l'Europe, n'y &eacute;chapperont pas pour leur part.<br /> <br /> Dans la perspective de ces crises, la Chine attachera une grande valeur &agrave; ses relations avec la Russie, sa partenaire essentielle dans le d&eacute;veloppement de l'Eurasie. La Chine est d&eacute;j&agrave; en surnombre d&eacute;mographique et en voie d'asphyxie compte tenu d'un d&eacute;veloppement industriel concentr&eacute; dans ses parties c&ocirc;ti&egrave;res. A tous &eacute;gards l'Eurasie sera pour elle un poumon indispensable. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">En ce qui concerne la Russie, celle-ci per&ccedil;oit bien que malgr&eacute; ses nombreuses sup&eacute;riorit&eacute;s notamment dans les domaines scientifiques et militaires, elle ne pourra pas seule faire vivre l'Eurasie, ceci bien que l'essentiel du territoire de celle-ci soit russe. C'est seulement dans le cadre d'une coop&eacute;ration comp&eacute;titive avec la Chine que les deux pays y arriveront. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Trump s'illusionnerait donc s'il pensait pouvoir s&eacute;parer Moscou et P&eacute;kin, dans tous les domaines essentiels tout au moins. L'Am&eacute;rique, &agrave; laquelle il esp&egrave;re rendre toute sa force, n'y arriverait pas. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Dans le cadre de sa longue conf&eacute;rence de presse de fin d'ann&eacute;e 2016, Vladimir Poutine a remarqu&eacute; que &laquo;&nbsp;ce que nous avons entre la Russie et la Chine est bien plus qu'un simple partenariat strat&eacute;gique &raquo; <em> &ldquo;What we have between Russia and China is more than just a strategic partnership.&rdquo;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"> Si Trump ne l'a pas compris, et esp&egrave;re recourir &agrave; la vieille politique am&eacute;ricaine du Diviser pour r&eacute;gner&nbsp; afin de s&eacute;parer la Russie et la Chine, il irait &agrave; de graves d&eacute;convenues. Au plan militaire, on ajoutera que la Russie, la Chine et leur troisi&egrave;me partenaire important dans l'ensemble eurasiatique, l'Iran, se sont d&eacute;j&agrave; mis d'accord sur une politique de d&eacute;fense commune.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"> Ceci veut dire que Trump, qui outre la Chine a d&eacute;cid&eacute; de s'opposer &agrave; l'Iran, irait l&agrave; encore &agrave; l'&eacute;chec Comme l'on peut penser qu'il est pragmatique, il s'adaptera tr&egrave;s vite &agrave; cette r&eacute;alit&eacute;, dans les faits sinon dans les discours. </font></p> Mon, 09 Jan 2017 23:00:00 GMT Pakistan-Inde&#160;: la guerre? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2432 2432 <br /><font size="2" face="Arial">Concernant le Pakistan, d&eacute;j&agrave; dot&eacute; d'un certain nombre de bombes nucl&eacute;aires et de leurs lanceurs, la t&acirc;che sera rendue plus difficile pour l'Inde, comme le laisse pr&eacute;voir la r&eacute;cente annonce d'islamabad selon laquelle le pays vient d'exp&eacute;rimenter avec succ&egrave;s un premier missile de croisi&egrave;re susceptible d'&ecirc;tre lanc&eacute; d'un sous-marin (voir image). Il peut &ecirc;tre porteur d'une charge nucl&eacute;aire. Sa port&eacute;e est d'environ 450 km. </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Il s'agit du </span></font><font size="2" face="Arial">Babur-3, variante maritime du Babur-2 lan&ccedil;able d'une base terrestre. Celui-ci est un GLCM ou Ground Launched Cruise Missile qui vient d'&ecirc;tre test&eacute; avec succ&egrave;s en d&eacute;cembre. <span style="font-weight: normal">Les missiles sous-marins repr&eacute;sentent une force de dissuasion ou de seconde frappe plus cr&eacute;dible que leurs homologues terrestres, car les sous-marins porteurs ne sont pas facilement d&eacute;tectables. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">L'&eacute;v&eacute;nement a &eacute;t&eacute; annonc&eacute; une semaine apr&egrave;s que l'Inde ait exp&eacute;riment&eacute; avec succ&egrave;s un missile balistique dit Agni-IV, lui aussi pouvant &ecirc;tre porteur d'une t&ecirc;te nucl&eacute;aire. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">L'Inde ne sera sans doute pas la seule de s'inqui&eacute;ter de voir le Pakistan acc&eacute;der &agrave; des moyens de seconde frappe. Le pays est un Etat musulman. Il a toujours pris soin de se diff&eacute;rencier des terroristes islamistes qui prolif&egrave;rent sur son sol. Cependant il s'est montr&eacute; ouvert &agrave; des n&eacute;gociations avec d'autres pays musulmans bien moins pacifiques que lui, d&eacute;sireux de se doter d'armes nucl&eacute;aires. Ce fut le cas notamment avec l'Arabie saoudite. Il semble cependant que les n&eacute;gociations avec Ryad soient actuellement au point mort.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Des annonces irresponsables provenant du lobby militaire indien, non d&eacute;menties par Narendra Modi, ne pousseraient-elles pas le Pakistan &agrave; sortir de sa r&eacute;serve? </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">1) L'Inde face au Pakistan et &agrave; la Chine. Un recours aux grands moyens&nbsp;? <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2425&amp;r_id=&amp;t">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2425&amp;r_id=&amp;t</a></font></p> Mon, 09 Jan 2017 23:00:00 GMT