Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sat, 22 Jul 2017 07:59:55 GMT Le FMI. N'en jetez plus, par pitié&#160;! http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2631 2631 <br /><font size="2" face="Arial">Le FMI avait depuis longtemps d&eacute;nonc&eacute; ce qu'il appelait une politique fran&ccedil;aise bloquant les possibilit&eacute;s de croissance. Soit un march&eacute; du travail manquant de souplesse, autrement dit prot&eacute;geant excessivement les droits des salari&eacute;s; des finances publiques grev&eacute;es par une dette trop lourde autrement dit favorisant trop d'investissements publics; une fiscalit&eacute; mal orient&eacute;e, autrement dit&nbsp; p&eacute;nalisant excessivement les revenus les plus &eacute;lev&eacute;s. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce faisant, le FMI reprenait &agrave; l'&eacute;gard de la France les &laquo;&nbsp;recommandations&nbsp;&raquo; qu'il adresse depuis toujours aux pays en difficult&eacute;. Il leur reproche sans le dire clairement un reste de nationalisme les emp&ecirc;chant de s'ouvrir suffisamment aux grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers, principalement am&eacute;ricains, qui dirigent l'institution. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or le&nbsp;FMI estime aujourd'hui que Emmanuel Macron s'engage dans une bonne direction pour rem&eacute;dier &agrave; ces maux qui freinent la croissance fran&ccedil;aise.&nbsp;Le&nbsp;<em>&laquo;solide mandat politique dont dispose Emmanuel Macron</em>&raquo; rend&nbsp;possible <em>&laquo;un paquet de r&eacute;formes courageuses et compl&egrave;tes&raquo;. </em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Une mention sp&eacute;ciale est accord&eacute;e &agrave;&nbsp;Emmanuel Macron par le FMI en mati&egrave;re de finances publiques. La r&eacute;duction drastique des d&eacute;penses annonc&eacute;e par le&nbsp;gouvernement, qui affiche pour&nbsp;objectif de ramener le d&eacute;ficit public &agrave; 0,5% du PIB, est qualifi&eacute;e d'&laquo;<em>appropri&eacute;e&raquo; </em>par le FMI. Ce dernier pr&eacute;cise&nbsp;qu'il est&nbsp;<em>&laquo;vital de mettre en &oelig;uvre de profondes r&eacute;formes de d&eacute;penses &agrave; tous les niveaux des administrations publiques, y compris les collectivit&eacute;s territoriales&raquo;.</em> Ces r&eacute;formes devraient comporter sans doute, bien que le FMI ne le pr&eacute;cise pas, une r&eacute;duction consid&eacute;rable du budget militaire. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur le sujet du march&eacute; du travail, le FMI salue la r&eacute;forme&nbsp;<em>&laquo;vaste et ambitieuse&raquo;</em> en faveur de la flexibilit&eacute; des entreprises, ainsi que la refonte de l'assurance-ch&ocirc;mage annonc&eacute;e par l&rsquo;ex&eacute;cutif. M&ecirc;me satisfaction concernant l'imposition du capital : les baisses de charges et d'imp&ocirc;ts sur les soci&eacute;t&eacute;s et la r&eacute;forme de l'ISF&nbsp;<em>&laquo;devraient stimuler l'investissement et la croissance de l'emploi&raquo;.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Parlement, dot&eacute; d'une &eacute;crasante majorit&eacute; de repr&eacute;sentants du mouvement En Marche, se f&eacute;licitera sans doute de cette b&eacute;n&eacute;diction du FMI. Cependant tout ce qui reste &agrave; gauche hostile aux &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; Macron, notamment au sein des syndicats, et qui tentera de s'y opposer, trouvera l&agrave; confirmation du fait que ce sont les grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers susnomm&eacute;s qui ont financ&eacute; la campagne de Macron. Ceux-ci attendent d&eacute;sormais en retour du gouvernement fran&ccedil;ais les politiques de r&eacute;gression sociale dont le FMI se fait le soutien dans le reste du monde capitaliste</font>. </p> Wed, 19 Jul 2017 23:00:00 GMT Un futur lien entre les deux Corées? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2632 2632 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170720201657_indextranscoreanrw.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Pour cela l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine pourrait mener des frappes sur des sites industriels et militaires nord-cor&eacute;ens dispers&eacute;s sur tout le territoire, sans exclure l'hypoth&egrave;se d'une destruction plus ou moins compl&egrave;te de Pyongyang et de ses alentours. </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous avons ici rappel&eacute; qu'il s'agirait alors d'une premi&egrave;re frappe, la Cor&eacute;e du Nord n'ayant pas les moyens ni la volont&eacute; de mener elle-m&ecirc;me une premi&egrave;re frappe contre les Etats-Unis et ses alli&eacute;s, sachant qu'il s'agirait pour elle d'un suicide complet. L'arme nucl&eacute;aire et les ICBM qu'elle cherche &agrave; d&eacute;velopper viserait surtout &agrave; porter une frappe en retour, si l'Am&eacute;rique d&eacute;clenchait elle-m&ecirc;me et en premier une offensive contre elle. Dans un premier temps ces moyens lui permettrait d'entrer dans le cercle tr&egrave;s envi&eacute; des puissances nucl&eacute;aires. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">M&ecirc;me si la Cor&eacute;e du Sud continue &agrave; entretenir de bonnes relations avec Washington, elle ne peut pas ne pas s'inqui&eacute;ter des menace am&eacute;ricaine contre sa voisine du nord, une destruction compl&egrave;te de S&eacute;oul pouvant r&eacute;sulter du moindre affrontement. Aussi, sans n&eacute;cessairement l'exposer ouvertement, le gouvernement sud-cor&eacute;en, &agrave; l'impulsion du nouveau pr&eacute;sident Moon Jae-in, multiplie les contact avec ses homologues de Pyongyang. Dans le cadre de ces contact, un projet d&eacute;j&agrave; ancien pouvant relier durablement les deux Cor&eacute;es est remis actuellement sur la table. Il s'agit d'un futur chemin de fer dit transcor&eacute;en (Trans-Korean Railway) sur le mod&egrave;le du programme chinois dit Nouvelle route de la soie, renomm&eacute; Belt and Road Initiative (BRI). </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce chemin de fer connecterait entre elles les deux Cor&eacute;es, mais surtout d&eacute;boucherait sur le Transsib&eacute;rien, en attendant la future BRI. Ainsi, la riche &eacute;conomie industrielle sud-cor&eacute;enne pourrait, beaucoup plus facilement que par mer, &ecirc;tre en relation avec l'Eurasie, Russie et Europe. La Cor&eacute;e du Nord, de son c&ocirc;t&eacute;, n'y trouverait que des avantages. En participant &agrave; ce trans-cor&eacute;en, elle ouvrirait un peu son &eacute;conomie, pour son plus grand b&eacute;n&eacute;fice. Dans une certaine mesure, Kim Jong-un se normaliserait, sans abandonner son mode sp&eacute;cifique de d&eacute;veloppement ni son programme militaire. Mais surtout il n'aurait plus &agrave; craindre les menaces militaires am&eacute;ricaines. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">* Sur le projet de transcor&eacute;en, voir un expos&eacute; un peu ancien, qu'il faudrait actualiser<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.koreanlii.or.kr/w/index.php/Trans-Korean_Railway?ckattempt=1">http://www.koreanlii.or.kr/w/index.php/Trans-Korean_Railway?ckattempt=1</a></font></p> <p><br /> <br /> </p> Wed, 19 Jul 2017 23:00:00 GMT Le G20. Utile ou parasite? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2620 2620 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Non seulement les membres du G20, auto-d&eacute;sign&eacute;s, n'auraient aucune l&eacute;gitimit&eacute; pour d&eacute;cider au nom des peuples, mais de plus, ils se conduiraient sans aucune rationalit&eacute;, incapables de s'entendre sur des positions coh&eacute;rentes, par exemple dans le domaine de la lutte contre le r&eacute;chauffement climatique.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Sur cette r&eacute;union du G20, on lira un article beaucoup plus mesur&eacute;, mais &eacute;galement relativement critique de Jacques Sapir 3). Pour lui cependant, la conclusion importante &agrave; tirer de ce G20 concerne la r&eacute;int&eacute;gration de la Russie dans le groupe, dont elle en avait exclue sous les pressions belliqueuses de Washington. Nous avons nous-m&ecirc;mes soulign&eacute; et d&eacute;taill&eacute; ce point essentiel 5)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est ind&eacute;niable que, vu la diversit&eacute; et les relatives oppositions d'int&eacute;r&ecirc;ts entre les membres du G20, il aurait &eacute;t&eacute; inutile d'en attendre des recommandations claires concernant l'avenir du monde. Nous avions nous-m&ecirc;mes &eacute;tabli une liste des probl&egrave;mes majeurs qui se posent au plan mondial, dans un article publi&eacute; le 6 juillet soit avant le G20, sans trop nous faire d'illusions sur la capacit&eacute; de celui-ci &agrave; aborder l'ensemble de ces probl&egrave;mes et moins encore &agrave; sugg&eacute;rer des solutions 4). </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Que proposez-vous?</strong></font></p> <font size="2" color="#000080" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais la question de fond n'est pas l&agrave;. Elle concerne le fait que les critiques virulents du G20, dont celles de Peter Koenig, relay&eacute;es d'ailleurs par celles des manifestants de Hambourg, ne cherchent pas &agrave; proposer non seulement des objectifs mais des structures capables au niveau mondial d'aborder ces probl&egrave;mes de fa&ccedil;on coh&eacute;rente, ceci afin de commencer &agrave; mettre en oeuvre les politiques qui s'imposeraient. Il ne suffit pas en effet de dire ce qu'il faudrait faire, mais de sugg&eacute;rer les organisations permettant de le faire. Ceci &agrave; tous les niveaux: ONU, Etats-membres du G20, Etats ou int&eacute;r&ecirc;ts non repr&eacute;sent&eacute;s au G20 ou &agrave; l'ONU. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne faudrait pas dire qu'il s'agirait d'une t&acirc;che impossible, exigeant des comp&eacute;tences encyclop&eacute;diques et une culture immense en termes de politiques publiques. Certes, on ne devrait pas essayer de <span style="font-weight: normal">s'attaquer simultan&eacute;ment &agrave; tous les maux qui menacent l'humanit&eacute;. Mais dans les domaines principaux, la t&acirc;che est faisable. Prenons l'hyper-croissance d&eacute;mographique, un danger particuli&egrave;rement urgent &agrave; tenter non de supprimer, mais tout au moins de limiter. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">A en croire Peter Koenig, confront&eacute;s &agrave; ce probl&egrave;me majeur, les &laquo;&nbsp;psychopathes&nbsp;&raquo; qui gouvernent le monde d&eacute;velopp&eacute; r&eacute;agiraient sans aucune rationalit&eacute;, privil&eacute;giant &agrave; qui mieux mieux leurs int&eacute;r&ecirc;ts respectifs. C'est &eacute;videmment faux. Certes les politiques propos&eacute;es en mati&egrave;re de contr&ocirc;le des naissances ne sont pas toutes coh&eacute;rentes, et peinent &agrave; &eacute;chapper aux r&eacute;sistances, provenant notamment des religions. Cependant, y compris au plan international, des mesures concr&egrave;tes et des institutions capables de les faire appliquer se mettent progressivement en oeuvre. Interviendront-elles &agrave; temps? C'est une autre question.<br /> <br /> On pourrait esp&eacute;rer que progressivement, il en soit de m&ecirc;me dans tous les grands domaines. Les brillantes intelligences telles que celle de Peter Koenig devraient s'attacher &agrave; faire sur ces sujets des suggestions constructives, susceptibles d'&ecirc;tre reprises au niveau mondial, y compris au sein des futurs G20. De m&ecirc;me, il ne faut pas penser que ce discours ne pourrait pas &ecirc;tre tenu aux manifestants altermondialistes qui s&eacute;vissent dor&eacute;navant en marge de toutes les grandes r&eacute;unions internationales: &laquo;&nbsp;c'est tr&egrave;s bien de casser, mais au del&agrave;, que proposez vous?&nbsp;&raquo;. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Peter Koenig. Is&nbsp; the West governed by psychopaths <a href="https://thesaker.is/g20-is-the-west-governed-by-psychopaths/">https://thesaker.is/g20-is-the-west-governed-by-psychopaths/</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://en.wikimannia.org/Peter_Koenig">http://en.wikimannia.org/Peter_KoenigP</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce que r&eacute;v&egrave;le le G20 de Hambourg&nbsp;&raquo;. <a href="http://russeurope.hypotheses.org/6134">http://russeurope.hypotheses.org/6134</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Enjeux du G20 &agrave; Hambourg <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2614&amp;r_id=&amp;t=Enjeux%20du%20G20%20%E0%20Hambourg">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2614&amp;r_id=&amp;t=Enjeux%20du%20G20%20%E0%20Hambourg</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal"> </span><span style="font-weight: normal">G20 &agrave; Hambourg. Etablissement d'un dialogue entre Donald Trump et Vladimir Poutine <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2618&amp;r_id=&amp;t=G20%20%E0%20Hambourg.%20Etablissement%20d%27un%20dialogue%20entre%20Donald%20Trump%20et%20Vladimir%20Poutine">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2618&amp;r_id=&amp;t=G20%20%E0%20Hambourg.%20Etablissement%20d%27un%20dialogue%20entre%20Donald%20Trump%20et%20Vladimir%20Poutine</a></span></font></p> </li> </ol> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Sun, 09 Jul 2017 23:00:00 GMT Portée des émeutes anti-capitalistes de Hambourg http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2619 2619 <br /><p><font size="2" face="Arial">On rappellera que Hambourg est un bastion de la contestation violente. C'est dans cette ville qu'a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute; le &laquo;&nbsp;Black Block&nbsp;&raquo; apr&egrave;s 1970. La manifestation &quot;Bienvenue en enfer&quot; est notamment l'&eacute;manation du Rote Flora (la Flore Rouge), une &quot;alliance autonome et anti-capitaliste&quot; issue du quartier de Schanze et d&eacute;j&agrave; actif en 2007, &agrave; l'occasion du&nbsp;sommet du G8&nbsp;organis&eacute; dans la petite ville&nbsp;d'Heiligendamm pr&egrave;s de Hambourg. Une autre organisation, la Roter Aufbau Hamburg (Structure rouge de Hambourg) y a particip&eacute;, dans le cadre d'une &quot;manifestation r&eacute;volutionnaire anti-G20&quot; vendredi.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&Agrave; ces militants locaux se sont ajout&eacute;s un millier d'activistes &eacute;trangers, pour la plupart venus de Scandinavie, de Suisse et d'Italie, selon les autorit&eacute;s. En 2015 d&eacute;j&agrave;, des centaines d'autonomes venus d'Italie avaient particip&eacute; aux manifestations organis&eacute;es par le mouvement Blockupy devant la banque centrale europ&eacute;enne &agrave; Francfort . Des activistes su&eacute;dois, finlandais ou danois ont &eacute;galement &eacute;t&eacute; identifi&eacute;s dans les cort&egrave;ges. On cite ainsi l'Alliance r&eacute;volutionnaire nordique autonome (Arna), qui rassemble plusieurs groupuscules d'extr&ecirc;me gauche. S'y sont m&ecirc;me ajout&eacute; des nationalistes turcs, proches des mouvements kurdes hostiles au pr&eacute;sident Erdogan. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Europe1 a rappel&eacute; que la tradition des manifestations altermondialistes souvent accompagn&eacute;es de violences est d&eacute;j&agrave; ancienne :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <li> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>En 1999, 40.000 personnes d&eacute;filent dans les rues de Seattle, provoquant l'&eacute;chec de la conf&eacute;rence minist&eacute;rielle de l'OMC. Pr&egrave;s de 400 personnes sont interpell&eacute;es et l'&eacute;tat d'urgence est d&eacute;cr&eacute;t&eacute;.</em></font></p> </li> </ul> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <ul> <li> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>En avril 2001, &agrave; G&ecirc;nes, en Italie, ils sont pr&egrave;s de 300.000 &agrave; battre le pav&eacute; en marge du G8. Au terme de trois jours d'&eacute;meute et de r&eacute;pression, le bilan est d'un mort, 600 bless&eacute;s du c&ocirc;t&eacute; des manifestants et pr&egrave;s de 200 voitures br&ucirc;l&eacute;es. <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Amnesty_International" target="_self">Amnesty International</a>&nbsp;condamne alors &quot;la plus grave atteinte aux droits d&eacute;mocratiques dans un pays occidental depuis la fin de la&nbsp;Seconde Guerre mondiale&quot;.</em></font></p> </li> </ul> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <ul> <li> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Quelques ann&eacute;es plus tard, en 2007 &agrave; Heiligendamm, en Allemagne, un millier de personnes, dont 430 policiers, sont bless&eacute;es dans des heurts entre activistes des &quot;Black Blocks&quot; et forces de l'ordre, &agrave; la fin d'une marche pacifique anti-G8.</em></font></p> </li> <li> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&Agrave; Londres, en 2009, en marge d'un d&eacute;fil&eacute; contre le G20, des manifestants s'en prennent &agrave; une banque du centre-ville. Un passant, frapp&eacute; et jet&eacute; au sol par un policier, succombe &agrave; une h&eacute;morragie interne. Trois jours plus tard, lors du sommet de l'Otan &agrave; Strasbourg, 2.000 membres des &quot;Black Blocks&quot;, cagoul&eacute;s et arm&eacute;s de barres de fer, incendient plusieurs b&acirc;timents. Une centaine de policiers sont bless&eacute;s et 330 personnes interpell&eacute;es. En d&eacute;cembre, le sommet sur le climat &agrave; Copenhague donne &eacute;galement lieu &agrave; des manifestations et des d&eacute;bordements. Au total, environ 1.800 personnes seront interpell&eacute;es.</em></font></p> </li> </ul> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Quelles cons&eacute;quences politiques? </strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Peut-on penser cependant que ces organisations et leurs manifestations pourraient avoir une port&eacute;e efficace dans la contestation de plus en plus r&eacute;pandue tant aux Etats-Unis qu'en Europe de l'emprise croissante des grands int&eacute;r&ecirc;ts transnationaux &agrave; forte domination am&eacute;ricaine sur les &eacute;conomies et les organisations sociales mondiales? </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Jusqu'&agrave; ce jour, on peut en douter. En Am&eacute;rique, le mouvement Occupy Wall Street ayant d&eacute;nonc&eacute; les abus du capitalisme financier s'est &eacute;teint de lui-m&ecirc;me. En Europe, les manifestations organis&eacute;es par le mouvement des Indign&eacute;s en Espagne ou les Nuits debout en France n'ont eu que de faibles r&eacute;percussions dans l'organisation politique. Il est vrai qu'ils se voulaient pacifiques, ce qui n'a pas permis aux opinions publiques de leur pr&ecirc;ter une grande attention. Il faut dire &eacute;galement que les m&eacute;dias &laquo;&nbsp;officiels&nbsp;&raquo; ont tout fait pour minimiser leur influence. Tout laisse donc penser que dans quelques jours les manifestations et violences de Hambourg seront oubli&eacute;es. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Ceci n'a rien d'&eacute;tonnant. La prise en mains des soci&eacute;t&eacute;s dites occidentales par les quelques pour cent provenant des &laquo;&nbsp;hyper-riches&nbsp;&raquo; ne s'arr&ecirc;tera pas pour autant. Ces dominants disposent de tous les pouvoirs pour dans un premier temps minimiser l'&eacute;cho des manifestations et, dans un second temps, utiliser les forces dites de l'ordre pour obliger les contestataires &agrave; rentrer dans le rang. A l'extr&ecirc;me, ils utiliseront les contestataires comme alibi visant &agrave; d&eacute;montrer qu'ils tol&egrave;rent les oppositions alors qu'ils font tout pour &eacute;touffer le m&eacute;contentement beaucoup plus g&eacute;n&eacute;ral des populations domin&eacute;es. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial"> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Plus en profondeur, il faut se poser la question de savoir ce que veulent exactement les altermondialistes en terme de construction politique, &agrave; supposer tout au moins qu'une certaine unit&eacute; de vue puisse &ecirc;tre d&eacute;gag&eacute;e. On doute que, compte tenu des multiples &eacute;volutions technologiques et soci&eacute;tales, beaucoup d'entre eux puissent encore se reconnaitre dans les anciens objectifs des ann&eacute;es 1980-1990 tels que &laquo;&nbsp;penser globalement, agir localement&nbsp;&raquo;. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">L'on dira qu'avec l'explosion des r&eacute;seaux num&eacute;riques, cet objectif devient aujourd'hui possible. Mais le local risque de se limiter &agrave; la prolif&eacute;ration des &laquo;&nbsp;r&eacute;seaux sociaux&nbsp;&raquo; ou celle de tr&egrave;s petites associations de production. Quant il s'agira de produire &agrave; grande &eacute;chelle, distribuer et investir, la mobilisation de ressources humaines et de moyens autour de ces objectifs n&eacute;cessitera des comp&eacute;tences et des organisations rigoureuses. Le global s'imposera de plus en plus. Nous ne pouvons pas aborder ce sujet dans le cadre de cet article. Disons seulement que les altermondialistes et contestataires les plus convaincus ne pourront pas &agrave; l'avenir &eacute;viter le sujet.<br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Est-ce &agrave; dire cependant que ceux ayant les moyens d'organiser des manifestations anti-capitalistes et anti-mondialistes devraient renoncer &agrave; le faire? Certainement pas. L'histoire montre, y compris au plan anthropologique, que des &eacute;v&egrave;nements apparemment marginaux peuvent avoir des cons&eacute;quences consid&eacute;rables. Ceci notamment s'ils r&eacute;v&egrave;lent des d&eacute;s&eacute;quilibres profonds jusqu'ici mal observ&eacute;s, ou s'ils suscitent le passage &agrave; l'acte de facteurs de changement jusqu'ici inconscients. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Selon l'expression, l'on pourrait dire &laquo;&nbsp;manifestons, manifestons, il en restera bien quelque chose !&nbsp;&raquo;. </font></p> Sat, 08 Jul 2017 23:00:00 GMT Le Vénézuela, plus que jamais la cible des Etats-Unis http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2617 2617 <br /><font size="2" face="Arial">La raison de ces attaques ne pouvait &eacute;chapper &agrave; ceux qui voulaient faire l'effort de comprendre. Le V&eacute;n&eacute;zuela est possesseur de tr&egrave;s importants gisements p&eacute;troliers. En 2009, des estimations am&eacute;ricaines faisaient &eacute;tat de 1&nbsp;360 milliards de barils de p&eacute;trole contenus dans le sous-sol du pays, dont 514 milliards techniquement exploitables (un peu plus de 70 milliards&nbsp;de&nbsp;tonnes), soit plus du tiers des r&eacute;serves de p&eacute;trole de la plan&egrave;te.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais d&egrave;s le d&eacute;but, Chavez avait eu le courage, seul parmi ses homologues, de refuser de livrer ces richesses au grands du p&eacute;trole am&eacute;ricain, De plus, il avait d&eacute;cid&eacute; de se rapprocher de la Russie, en vue d'accords de coop&eacute;ration. A la mort de Chavez, en 2013, Washington esp&eacute;rait que son successeur, Nicolas Maduro, allait faire preuve de plus de faiblesse. Il n'en a rien &eacute;t&eacute;. Maduro, membre du Mouvement Cinqui&egrave;me R&eacute;publique et pr&eacute;sident du parti socialiste unifi&eacute;, avait &agrave; peu de choses pr&egrave;s repris la politique de Chavez. Son mandat se terminera en 2019.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">C'en &eacute;tait trop pour les Etats-Unis. Ce qu'ils n'avaient pas os&eacute; faire avec Chavez, jug&eacute; trop populaire, ils l'ont fait &agrave; grande &eacute;chelle contre Maduro, sous forme notamment du d&eacute;clenchement de mouvements insurrectionnels arm&eacute;s ayant multipli&eacute; les agressions. Les gouvernements et m&eacute;dias occidentaux ont donn&eacute; un grand &eacute;cho &agrave; ces mouvements, pr&eacute;sent&eacute;s comme exprimant une r&eacute;volte populaire contre le &laquo;&nbsp;dictateur&nbsp;&raquo;. L'on faisait rarement valoir qu'ils &eacute;taient en fait l'expression d'une bourgeoisie riche qui comptait reprendre l'influence que Chavez lui avait retir&eacute;, et qui n'avait rien de populaire. De plus, ils ont &eacute;t&eacute; et demeurent largement pourvus en dollars par les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains. Ceux-ci avaient repris espoir de remettre la main sur le p&eacute;trole du V&eacute;n&eacute;zuela et de soustraire le pays &agrave; l'influence suppos&eacute;e de Vladimir Poutine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">A la surprise g&eacute;n&eacute;rale, jusqu'&agrave; ce jour tout au moins, Maduro et les forces politiques qui le soutiennent ont r&eacute;sist&eacute; aux innombrables manifestations, souvent violentes, men&eacute;ess contre lui et l'administration v&eacute;n&eacute;zu&eacute;lienne. Bien plus, la justice et la police, rest&eacute;es jusqu'&agrave; ce jour fid&egrave;les dans l'ensemble au Pr&eacute;sident,<span style="font-style: normal"> ont d&eacute;cid&eacute; d'arr&ecirc;ter le banquier Fortunato Benacerraf Saias, directeur du groupe financier 100% Banco, pour ses liens avec deux autres chefs d'entreprise d&eacute;j&agrave; mis en examen pour avoir conspir&eacute; contre le Conseil National Electoral, dans le but d&rsquo;emp&ecirc;cher l&rsquo;&eacute;lection de l'Assembl&eacute;e constituante pr&eacute;vue par Maduro pour le 30 Juillet. lib&eacute;raliser les institutions.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Ce banquier est en relation avec d'autres entrepreneurs, Aristides Moreno et Roberto Picon, accus&eacute;s d'avoir programm&eacute; une cyber-attaque des r&eacute;seaux informatiques de l&rsquo;organisme &eacute;lectoral. Leur but &eacute;tait d'emp&ecirc;cher l&rsquo;&eacute;lection des repr&eacute;sentants &agrave; l'Assembl&eacute;e nationale constituante. Moreno est le PDG et le fondateur d'un conglom&eacute;rat de groupes financiers, Inversur. Il est aussi le pr&eacute;sident de Domegas, une compagnie de distribution de gaz domestique &agrave; Caracas.&nbsp; </span>Quant &agrave; Picon, il est directeur et actionnaire de l'entreprise informatique Consultores e Ingenieros (Consein, principale alli&eacute;e de Microsoft, qui a d&eacute;j&agrave; pris en main les technologies de l'information au V&eacute;n&eacute;zu&eacute;la. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les uns et les autres ont organis&eacute; des collectes dont l'une de 100.000 dollars uniquement destin&eacute;es &agrave; procurer des armes aux manifestants.1)</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Nul ne peut pr&eacute;dire aujourd'hui ce que sera l'issu du v&eacute;ritable combat &agrave; mort men&eacute; contre le prol&eacute;tariat v&eacute;n&eacute;zu&eacute;lien et Maduro par les Etats-Unis. Ceci d'autant plus que Donald Trump en a repris enti&egrave;rement les objectifs. Lui et ses soutiens ne peuvent en effet rester insensibles au charme du p&eacute;trole v&eacute;n&eacute;zuelien. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il serait temps cependant que les gouvernements et m&eacute;dias europ&eacute;ens cessent de diaboliser Maduro et voient au contraire en lui ce qu'il est, le seul pr&eacute;sident sud-am&eacute;ricain ayant encore le courage &agrave; s'opposer &agrave; l'empire am&eacute;ricain. Le Br&eacute;sil, comme on le sait, sous la direction du corrompu Michel Temer, lui aussi d'ailleurs en voie d'inculpation, a enti&egrave;rement renonc&eacute; &agrave; jouer un r&ocirc;le en ce sens au sein du BRICS, comme il l'avait fait sous la pr&eacute;sidence de la courageuse Dilma Rousseff. On notera que Temer est si honteux de lui-m&ecirc;me qu'il ne voulait pas se rendre au G20 du 7 juillet dont le Br&eacute;sil est membre.<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">1) Pour en savoir plus, on pourra se r&eacute;f&eacute;rer &agrave; l'article <a href="http://www.latabla.com/venezuela-la-rebelion-de-los-ricos/" target="_blank">http://www.latabla.com/venezuela-la-rebelion-de-los-ricos/</a> traduit par Tlaxcala <a href="http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=20897">http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=20897</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=20897"><br /> </a><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial">2) Note au 13/07</font></font></font></font></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial">Sur ce m&ecirc;me th&egrave;me, on lira l&quot;article tr&egrave;s document&eacute; publi&eacute; par Venezualainfos</font></font></font></font></font><a href="https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/07/11/lhypothese-du-double-gouvernement-et-du-conflit-prolonge/"><br /> https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/07/11/lhypothese-du-double-gouvernement-et-du-conflit-prolonge/</a></p> </font></font></font></font></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> <br /> </p> </font></font></font></font></font> Fri, 07 Jul 2017 23:00:00 GMT La fin des voitures à essence et diesel d'ici 2040 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2615 2615 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font><font size="2" face="Arial">&quot;C'est lourd pour les constructeurs automobiles&quot;, a convenu Nicolas Hulot, pr&eacute;cisant que des efforts seraient faits sur les transports ferroviaires et fluviaux. &quot;L'agenda climatique est aussi un agenda de sant&eacute; publique&quot;, a t-il indiqu&eacute;. En 2040 ce sera la fin de nos gisements de gaz et p&eacute;trole et ils ne seront pas renouvel&eacute;s.</font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"> L'appel de Hulot est venu un jour apr&egrave;s que le su&eacute;dois Volvo ait annonc&eacute; qu'il n'allait plus fabriquer que des v&eacute;hicules &eacute;lectriques ou hybrides apr&egrave;s 2019. <br /> <br /> Le plan s'appliquera &agrave; l'ensemble du territoire mais risque de rencontrer des r&eacute;sistances de la part de l'industrie automobile et des utilisateurs. Il pr&eacute;voit des aides pour les familles pauvres. Il est d'ailleurs regrettable que les mesures ne soient obligatoires qu'en 2004. Le d&eacute;lai de 2030, d&eacute;j&agrave; lointain, aurait &eacute;t&eacute; bien pr&eacute;f&eacute;rable. <br /> <br /> Le Groupe PSA a fait savoir que ce plan convenait &agrave; son objectif de n'offrir que des v&eacute;hicules hybrides ou &eacute;lectriques &agrave; partir de 2023 pour 80% de son offre. Mais sa porte-parole Laure de Servigny a indiqu&eacute; que le Groupe continuerait &agrave; fabriquer des v&eacute;hicules &agrave; essence pour les march&eacute;s &eacute;trangers. A ce jour, nous n'avons pas entendu parler de r&eacute;action de Renault-Nissan. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial">Nicolas Hulot a par ailleurs annonc&eacute; que la France cesserait de produire de l'&eacute;nergie &eacute;lectrique &agrave; partir du charbon en 2022. Actuellement cette production ne repr&eacute;sente que 5% du total. Il a par ailleurs propos&eacute; de renoncer &agrave; toute recherche en France de gisements p&eacute;troliers ou gaziers. Ceux-ci sont il est vrai insignifiants. <br /> <br /> Par ailleurs la part de l'&eacute;nergie nucl&eacute;aire, actuellement de 75 %, sera r&eacute;duite &agrave; 50% d'ici 2025. Il conviendra donc d'augmenter sensiblement la part des &eacute;nergies non fossiles ou vertes, qui restent en France peu encourag&eacute;es du fait du recours au nucl&eacute;aire.<br /> <br /> Nous devons ici saluer ce plan, qui n'a pu vraisemblablement &ecirc;tre d&eacute;cid&eacute; que du fait de la pr&eacute;sence de Nicolas Hulot au gouvernement. Celui-ci contredit ainsi &ndash; pour le moment &ndash; les critiques de ceux qui ne voyait en lui qu'un alibi pour ne rien changer. Mais les r&eacute;sistances des int&eacute;r&ecirc;ts touch&eacute;s sont d&eacute;j&agrave; nombreuses - et mal fond&eacute;es. Voir par exemple Challenges <a href="https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/plan-climat-pourquoi-nicolas-hulot-delire-sur-l-automobile_485509">https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/plan-climat-pourquoi-nicolas-hulot-delire-sur-l-automobile_485509 <br /> </a><br /> Il faut souhaiter voir ses autres projets environnementaux &ecirc;tre &eacute;galement pris en compte par le pouvoir. Mais le ministre risque de voir se dresser contre lui, pour des raisons diverses, la presque quasi-totalit&eacute; de la population.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;NB. Pour les d&eacute;tails du Plan Hulot, voir notamment Mediapart </font><br /> <font size="2" face="Arial"><a href="https://www.mediapart.fr/journal/france/060717/nicolas-hulot-veut-sortir-la-france-des-energies-fossiles?page_article=2">https://www.mediapart.fr/journal/france/060717/nicolas-hulot-veut-sortir-la-france-des-energies-fossiles?page_article=2</a></font></p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 06 Jul 2017 23:00:00 GMT Les privatisations de Macron. Pourquoi ne pas privatiser les ministères? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2616 2616 <br /><p><font size="2" face="Arial">D&rsquo;abord, la France a d&eacute;j&agrave; abandonn&eacute; au priv&eacute; les soci&eacute;t&eacute;s industrielles, financi&egrave;res et commerciales qu&rsquo;elle contr&ocirc;lait et ne d&eacute;tient plus dans certains de ces groupes que des participations minoritaires. L&rsquo;essentiel des futures cessions d&rsquo;actifs pourrait donc porter sur des biens d&rsquo;un autre type, c&rsquo;est-&agrave;-dire des entreprises qui assument des missions de service public. Ensuite, les privatisations conduites par Emmanuel Macron du temps o&ugrave; il &eacute;tait ministre de l&rsquo;&eacute;conomie constituent&nbsp; un tr&egrave;s mauvais pr&eacute;sage pour les futures op&eacute;rations.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La philosophie g&eacute;n&eacute;rale du projet consistant &agrave; engager <span style="font-style: normal">&nbsp;d&rsquo;importantes cessions d&rsquo;actifs&nbsp; </span>pour apporter quelque 10 milliards d&rsquo;euros &agrave; un fonds qui devrait servir &agrave; financer l&rsquo;innovation. Mais d'o&ugrave; viendront ces actifs. Les pr&eacute;c&eacute;dents gouvernements ont depuis 1986 engag&eacute; de telles vagues de privatisation qu'il ne reste plus grand chose &agrave; privatiser. Par ailleurs ces op&eacute;rations se sont faites pour le b&eacute;n&eacute;fice du secteur priv&eacute;. Selon la formule, l'Etat a privatis&eacute; les b&eacute;n&eacute;fices tout gardant &agrave; son compte les dettes. L'exemple le plus &eacute;vident concerne la d&eacute;sastreuse privatisation des autoroutes. Celle-ci rapporte des milliards aux soci&eacute;t&eacute;s, laissant &agrave; l'Etat et aux usagers le co&ucirc;t final des investissements.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cela a continu&eacute;, avec la cession des restes de la soci&eacute;t&eacute; Thomson ou du Cr&eacute;dit lyonnais. Ayant de moins en moins d&rsquo;entreprises &agrave; privatiser, Dominique de Villepin, lui, a poursuivi la cession des autoroutes et a engag&eacute; la privatisation d&rsquo;autres services publics&nbsp;: ceux du gaz et de l&rsquo;&eacute;lectricit&eacute;, avec l&rsquo;ouverture du capital de GdF puis d&rsquo;EDF. En dernier lieu, Fran&ccedil;ois Hollande, aid&eacute; en cela par son ministre de l&rsquo;&eacute;conomie, Emmanuel Macron a mis en mise en vente plusieurs a&eacute;roports parfaitement rentables, dont ceux de Toulouse, Lyon et Nice. De plus ils assurent des missions de service public que l'Etat ou les collectivit&eacute;s ne devraient pas confier aux entreprises priv&eacute;es. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Que reste-t-il &agrave; privatiser? </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Que reste-t-il &agrave; privatiser pour alimenter le fonds de 10 milliards d&rsquo;euros &eacute;voqu&eacute; le gouvernement? Il ne reste que des actifs publics hautement sensibles, dont la privatisation pourrait s&rsquo;av&eacute;rer dangereuse. Le dernier rapport de l'Agence des participations de l'Etat, rattach&eacute;e au minist&egrave;re des Finances, indique que celles-ci s&rsquo;&eacute;levaient, au 30 avril 2016, &agrave; 90 milliards d&rsquo;euros. Autrement dit, le plan de privatisation envisag&eacute; par Emmanuel Macron portera sur plus de 10&nbsp;% des ultimes actifs d&eacute;tenus par l&rsquo;&Eacute;tat. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, selon les informations qui circulent, l&rsquo;&Eacute;tat pourrait envisager de c&eacute;der les parts qu&rsquo;il d&eacute;tient dans Renault (19,7&nbsp;% du capital, valoris&eacute; actuellement autour de 4,6 milliards d&rsquo;euros) ou dans PSA (13,7&nbsp;% pour 2,2 milliards d&rsquo;euros). Une cession des parts dans Air France-KLM (17,6&nbsp;%, pour un peu plus de 600 millions d&rsquo;euros) est &eacute;galement &agrave; l'&eacute;tude. Une op&eacute;ration de m&ecirc;me nature pouvant int&eacute;resser Orange (13,5&nbsp;% du capital pour environ 5 milliards d'euros) signifierait qu'&agrave; l'heure de la r&eacute;volution num&eacute;rique, la puissance publique abandonnerait au priv&eacute; tous les leviers de la t&eacute;l&eacute;phonie et de l&rsquo;acc&egrave;s &agrave; Internet. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On ne peut pas exclure que des projets encore plus explosifs ne voient le jour. Comme une privatisation de La Poste, qui est actuellement contr&ocirc;l&eacute;e &agrave; 100&nbsp;% par des actionnaires publics (73,6&nbsp;% pour l&rsquo;&Eacute;tat, le solde pour la Caisse des d&eacute;p&ocirc;ts), ou une privatisation totale ou partielle de la SNCF. Ces ultimes privatisations signifieront la fin des derniers services publics, reposant sur les principes d&rsquo;&eacute;galit&eacute; d&rsquo;acc&egrave;s des citoyens et de p&eacute;r&eacute;quation des tarifs. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faut ajouter que les processus de privatisation risquent d'&ecirc;tre conduits sans aucune transparence, favorisant des entreprises ayant manifest&eacute; leur all&eacute;geance au r&eacute;gime actuel. Emmanuel Macron n'a pas appris lors de son s&eacute;jour &agrave; la banque comment s'assurer que les b&eacute;n&eacute;ficiaires des privatisations respecteront un reste d'obligations de service public. Seul comptera pour elles le profit imm&eacute;diat. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour notre part, nous sugg&eacute;rons au Pr&eacute;sident et &agrave; son Premier ministre d'aller plus loin dans la privatisation: confier aux entreprises priv&eacute;es les responsabilit&eacute;s incombant aux Minist&egrave;res proprement dits, ceux dits de l'Administration Centrale. L'op&eacute;ration permettrait alors de se d&eacute;barrasser &agrave; bas co&ucirc;ts des fonctionnaires publics, aux exigences de r&eacute;mun&eacute;ration, retraite et s&eacute;curit&eacute; sociale de plus en plus consid&eacute;r&eacute;es comme insupportables. Ils seraient remplac&eacute;s par des contractuels &agrave; statut priv&eacute;, taillables et corv&eacute;ables &agrave; merci. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Que l'on objecte pas que cette perspective entrainerait la mort de l'Etat. Il existe en Afrique ou en Am&eacute;rique Latine de nombreux Etats qui fonctionnent de cette fa&ccedil;on. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><strong>Note</strong><br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour plus d'informations, lire une &eacute;tude de Mediapart, dont nous nous sommes en grande partie inspir&eacute;s <a href="https://www.mediapart.fr/journal/france/070717/les-sulfureuses-privatisations-d-emmanuel-macron?onglet=full">https://www.mediapart.fr/journal/france/070717/les-sulfureuses-privatisations-d-emmanuel-macron?onglet=full</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Thu, 06 Jul 2017 23:00:00 GMT Capitulation de la Commission européenne devant le Japon http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2613 2613 <br /><font size="2" face="Arial">Le Japon et l'Union europ&eacute;enne ont r&eacute;ussi &agrave; s'accorder sur une lib&eacute;ralisation presque totale de leurs &eacute;changes, sur la r&eacute;duction ou l'abolition de leurs barri&egrave;res tarifaires ou non tarifaires, moyennant une transition. Les b&eacute;n&eacute;ficiaires de l'accord seront apparemment le secteur agroalimentaire europ&eacute;en et tout le secteur industriel japonais, notamment dans le domaine automobile. En d'autres termes, cela veut dire que l'Europe sacrifie ses perspectives d'investissements dans les industries et technologies de demain, au profit des int&eacute;r&ecirc;ts de ses agriculteurs. On ne peut pas dire qu'au regard des enjeux des prochaines d&eacute;cennies, qui seront principalement technologiques, le jeu soit &eacute;gal. </font> <p><font size="2" face="Arial">Certes, le Jefta pour entrer en application devra &ecirc;tre approuv&eacute; par les parlements des Etats-membres. Il y aura certainement des r&eacute;sistances, notamment en France, comme semblent l'annoncer des d&eacute;clarations de Nicolas Hulot. On peut cependant s'&eacute;tonner de n'entendre aucune protestation de la part de ceux qui s'&eacute;taient indign&eacute;s du TAFTA (trait&eacute; transatlantique, en faveur essentiellement des Etats-Unis) et qui continuent &agrave; s'opposer au CETA (avec le Canada). O&ugrave; sont les campagnes d'opinion provenant de milieux et int&eacute;r&ecirc;ts diff&eacute;rents, sur le mod&egrave;le du &laquo;&nbsp;Non au Tafta?&nbsp;&raquo;. &nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quand on connait les m&eacute;thodes fort peu lib&eacute;rales du Japon, comme ses accointances avec plusieurs pays asiatiques &agrave; tr&egrave;s bas salaires, il y aurait de quoi s'inqui&eacute;ter. Nous reviendrons sur ce sujet ult&eacute;rieurement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Voir <a href="http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/07/05/apres-le-ceta-et-le-tafta-vous-allez-adorer-le-jefta_5156077_3232.html?h=15">http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/07/05/apres-le-ceta-et-le-tafta-vous-allez-adorer-le-jefta_5156077_3232.html?h=15</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Wed, 05 Jul 2017 23:00:00 GMT Enjeux du G20 à Hambourg http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2614 2614 <br /><font size="2" face="Arial">- Rencontre entre Donald Trump entre Vladimir Poutine. Trump a plus que jamais besoin d'un appui de Poutine, compte tenu des difficult&eacute;s qui s'accumulent pour lui et dont il a &eacute;t&eacute; largement responsable: aggravation de la tension avec la Cor&eacute;e du Nord, incertitude des futures relations avec la Chine, non-prise de position en faveur de la lutte contre le r&eacute;chauffement climatique, choix du protectionnisme, frictions avec l'Allemagne et la Turquie. Mais le recherchera-t-il vraiment, compte-tenu de la pr&eacute;tendue ing&eacute;rence des Russes dans les &eacute;lections am&eacute;ricaines. Et Poutine se montrera-t-il d&eacute;sormais ouvert aux &eacute;ventuelles demandes de Trump, compte tenu des nombreuses manifestations r&eacute;centes hostiles de ce dernier.<br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">- Relations du pr&eacute;sident Xi avec l'Europe et plus particuli&egrave;rement l'Allemagne. La visite de Xi &agrave; Berlin la veille t&eacute;moigne d'un rapprochement germano-chinois. Pour Angela Merkel, celui-ci permettra de montrer &agrave; Trump qu'elle ne souhaite plus d&eacute;pendre de ses humeurs.<br /> <br /> - Lutte contre le r&eacute;chauffement climatique. Il conviendra de s'assurer que les grands pays pollueurs accepteront encore les contraintes de celle-ci, apr&egrave;s le retrait spectaculaire des Etats-Unis.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">- Position des grands pays &agrave; l'&eacute;gard du partenariat avec l'Afrique, prenant notamment la forme d'une augmentation importante des investissements. L'Allemagne a fait de ce partenariat avec l'Afrique (appel&eacute; &quot;Compact with&nbsp;Africa&quot;) une priorit&eacute; de sa pr&eacute;sidence du G20 en 2017. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">- Convergence ou non des int&eacute;r&ecirc;ts en faveur de la lutte contre Daesh au Moyen-Orient et dans le Sahel. Dans le premier cas, on attendra un engagement v&eacute;ritable de ceux qui jusqu'&agrave; pr&eacute;sent ont laiss&eacute; la responsabilit&eacute; de cette lutte &agrave; la Russie et &agrave; la France.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">- Attitude des membres du G20 dans le conflit entre l'Arabie saoudite appuy&eacute;e par les Etats-Unis, et le Qatar, appuy&eacute; par la Russie, l'Iran et la Turquie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">- Possibilit&eacute; de politiques communes dans la lutte contre les migrations &eacute;conomiques qui prendront rapidement de plus en plus d'ampleur, et que ne peut cacher le pr&eacute;texte de l'aide aux r&eacute;fugi&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- Accueil enfin fait &agrave; l'annonce d'un trait&eacute; de libre &eacute;change g&eacute;n&eacute;ralis&eacute; entre l'Union europ&eacute;enne et le Japon, le Jefta, r&eacute;affirmant ainsi la n&eacute;cessit&eacute; pour eux d'une convergence des &eacute;conomies. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">En marge du G20, on mesurera l'ampleur des manifestations hostiles &agrave; cette rencontre et les r&eacute;actions qu'elles susciteront</font><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Wed, 05 Jul 2017 23:00:00 GMT Emmanuel Macron à Versailles. Rien d'essentiel pour refaire de la France une grande puissance http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2611 2611 <br /><font size="2" face="Arial">L'hyper-pr&eacute;sident qu'il annonce vouloir &ecirc;tre aurait eu de nombreux pouvoirs et moyens pour, au sein de l'Union europ&eacute;enne ou en dehors, relancer par exemple en France les investissements productifs, y compris dans le domaine militaire. Qui concevra le Rafale de demain? Il aurait surtout pu annoncer les nombreux programmes en mati&egrave;re de recherche scientifique dont les laboratoires fran&ccedil;ais seraient certainement capables, mais qui ne disposent actuellement d'aucunes ressources, autres que celles distribu&eacute;es au compte-goutte par les programmes europ&eacute;ens. Il aurait pu engager concr&egrave;tement des programmes applicatifs &agrave; l'&eacute;chelle nationale permettant d'associer l'ensemble de la population &agrave; la mise en oeuvre&nbsp; de futurs investissements, comme en mati&egrave;re d'habitat &laquo;&nbsp;vert&nbsp;&raquo; ou de transports publics r&eacute;nov&eacute;s. 2)<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">M&ecirc;me si beaucoup de citoyens ne partageront pas en totalit&eacute; l'analyse radicale de Jean-Luc M&eacute;lenchon 3), la grande majorit&eacute; des &eacute;lecteurs refusant de se compter parmi les soutiens inconditionnels de La R&eacute;publique en Marche s'attendaient sans doute &agrave; quelque chose de plus ambitieux. Ils en seront quitte pour patienter 5 ans encore &ndash; si la France faute de pr&eacute;paration ne s'est pas effondr&eacute;e d'ici l&agrave; face &agrave; de prochaines crises internationales et nationales dont beaucoup de pr&eacute;visionnistes aujourd'hui envisagent la forte probabilit&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> 1) Comme r&eacute;duire le nombre des parlementaires ou, si nous avons bien compris, r&eacute;former l'inutile Conseil &eacute;conomique et social (pourquoi pas ne pas le supprimer? ...<br /> <br /> 2 Voir notre article du 01/07</font><a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608&amp;r_id=&amp;t=D%E9truire%20les%20investissements%20publics%20ne%20relancera%20pas%20le%20dynamisme%20%E9conomique"><font face="Arial"><font size="2"><br /> http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608&amp;r_id=&amp;t=D%E9truire%20les%20investissements%20publics%20ne%20relancera%20pas%20le%20dynamisme%20%E9conomique</font></font></a> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> 3) <font color="#800000"><em>&quot;Interminable pluie de truismes &agrave; Versailles. Faux marbre, bonapartisme surjou&eacute;, europ&eacute;isme b&ecirc;lant, ennui mortel&quot;, a comment&eacute; le leader de la France insoumise sur son compte Facebook. &quot;Et sinon, combien de passages obscurs, d'&eacute;grenages de bons sentiments et d'emballages mi&egrave;vres d'une f&eacute;rocit&eacute; sociale d&eacute;complex&eacute;e&quot;. &quot;Au total: niveau r&eacute;dactionnel de chambre de commerce, pens&eacute;e politique d'un dogmatisme lib&eacute;ral aussi d&eacute;suet que lunaire. Le brasier du d&eacute;gagisme n'est pas pr&ecirc;t de s'&eacute;teindre&quot;</em></font></font> Sun, 02 Jul 2017 23:00:00 GMT Détruire les investissements publics ne relancera pas le dynamisme économique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608 2608 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:14.0pt">&nbsp;</span></font><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">Pour cela, sa mission &eacute;tait principalement d&rsquo;emp&ecirc;cher l&rsquo;Allemagne de se substituer progressivement &agrave; l&rsquo;Union. Ce pays avait r&eacute;ussi en sacrifiant d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment les int&eacute;r&ecirc;ts propres de ses citoyens au profit des int&eacute;r&ecirc;ts de la grande industrie allemande, &agrave; prendre une position &eacute;conomique dominante dans le monde dit &laquo;&nbsp;occidental&nbsp;&raquo;. A cette fin, l&rsquo;Allemagne avait&nbsp; accept&eacute; de ne pas d&eacute;velopper ses services publics, comme de n&rsquo;assurer que peu de protection salariale et sociale &agrave; ses travailleurs et plus largement &agrave; sa population. Tout ceci lui avait <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>permis de r&eacute;duire son d&eacute;ficit budg&eacute;taire au profit des capacit&eacute;s d&rsquo;investissement de sa grande industrie de consommation. Elle avait fini par se croire capable d&rsquo;incarner &agrave; elle seule le dessein europ&eacute;en.</span></font><font size="2" face="Arial"> </font></p> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">&nbsp;Ceci ne pouvait convenir aux &eacute;lites politiques et financi&egrave;res des autres pays europ&eacute;ens, tant dans les autres Etats-membres que dans les institutions europ&eacute;ennes. De son c&ocirc;t&eacute;, l&rsquo;Etat profond am&eacute;ricain qui des les origines avait cr&eacute;&eacute; l&rsquo;Union pour y mobiliser l'Europe dans une guerre sans fin contre la Russie, ne pouvait accepter que l&rsquo;Allemagne, en voie de devenir une possible r&eacute;surgence, questions militaires mises &agrave; part, du 3<sup>e</sup> Reich, fasse de l&rsquo;Europe sa chose, mettant en priorit&eacute; ses int&eacute;r&ecirc;ts face aux int&eacute;r&ecirc;ts atlantiques. <br style="mso-special-character:line-break" /> <br /> <strong><font color="#000080">Le &quot;mod&egrave;le allemand&quot;</font></strong><br /> <br /> Il fallait donc susciter au plus vite une concurrence &eacute;conomique et politique &agrave; l&rsquo;Allemagne. Dans l&rsquo;Union europ&eacute;enne, la France &eacute;tait seule capable de jouer ce r&ocirc;le, compte tenu de ce qui lui restait de puissance. Mais la France, pour ce faire, ne devait pas affronter directement l&rsquo;Allemagne en proposant un autre mod&egrave;le de l&rsquo;avenir europ&eacute;en, reposant sur les services publics. Elle devait au contraire se conformer le plus vite possible au mod&egrave;le allemand, dans l&rsquo;espoir qu&rsquo;elle puisse rapidement montrer elle aussi qu&rsquo;en r&eacute;duisant sa dette, sacrifiant progressivement des services publics et ses protections salariales et sociales, elle pouvait esp&eacute;rer disputer &agrave; l&rsquo;Allemagne un minimum <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>de leadership. <br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">Elle le mettrait alors<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>au service du mod&egrave;le europ&eacute;en en grand danger. Elle le mettrait aussi au service des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, ceux de Wall Street et de Washington. Donner le pouvoir &agrave; Macron, d&eacute;j&agrave; connu pour ses amiti&eacute;s europ&eacute;ennes comme pour son peu d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de l&rsquo;Etat social instaur&eacute; en France apr&egrave;s la Lib&eacute;ration, devait servir au mieux les objectifs des &eacute;lites europ&eacute;ennes et am&eacute;ricaines. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">En cons&eacute;quance, la volont&eacute; des &eacute;lites europ&eacute;ennes et am&eacute;ricaines de faire rapidement de la France une Allemagne-bis, permettant de ne plus laisser &agrave; Berlin le monopole de la repr&eacute;sentation de l&rsquo;Europ,&nbsp; devait se traduire rapidement dans les faits. <br style="mso-special-character:line-break" /> <br /> Ceci explique l&rsquo;extraordinaire rapidit&eacute; avec laquelle le gouvernement fran&ccedil;ais, avant m&ecirc;me les expos&eacute;s de politique g&eacute;n&eacute;ral, avait annonc&eacute; sans aucune pr&eacute;caution oratoire qu&rsquo;il convenait de ramener le d&eacute;ficit budg&eacute;taire au dessous de 3%, diminuer les moyens des services publics, y compris dans le domaine de la sant&eacute;, r&eacute;duire le nombre des fonctionnaires et le niveau de leur r&eacute;mun&eacute;ration. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">&nbsp;Pour faire admettre cette politique, Emmanuel Macron affirme qu&rsquo;elle seule permettra de relancer la croissance et l&rsquo;emploi. Mais tous les &eacute;conomistes s&eacute;rieux savent que l&rsquo;objectif de relancer la croissance (nous pr&eacute;f&eacute;rons ici le terme de &laquo;&nbsp;d&eacute;veloppement &laquo;&nbsp;durable&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire compatible avec les exigences de la COP21) n&rsquo;est possible qu&rsquo;en faisant appel &agrave; des investissements publics et de services publics financ&eacute;s par des recours &agrave; des d&eacute;ficits momentan&eacute;s. Il en est de m&ecirc;me des investissements du secteur priv&eacute; allant eux-aussi au d&eacute;veloppement durable. </span></font></p> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">&nbsp;En refusant d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment ces solutions d&rsquo;avenir, Macron enfermera la France dans un sous-d&eacute;veloppement lui-m&ecirc;me durable.&nbsp; </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p>&nbsp;</p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if !mso]><objectclassid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object><style>st1:*{behavior:url(#ieooui) }</style><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--></font> Fri, 30 Jun 2017 23:00:00 GMT Avec Macron, le retour à un libéralisme dur. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2596 2596 <br /><p style="font-weight: normal"><font size="3">D<font face="Arial" size="2">'abord il faut relativiser le terme de majorit&eacute; &eacute;crasante. La vraie majorit&eacute; est celle des abstentionnistes. Ceux-ci se sont abstenus, non pour aller &agrave; la p&ecirc;che &agrave; la ligne, mais pour manifester leur rejet d'un choix impos&eacute; qui permettra le succ&egrave;s d'une droite dure telle que la France n'en avait pas connue depuis la Chambre Bleu horizon en 1919. </font></font><font face="Arial" size="2"> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">A c&ocirc;t&eacute; de ce programme, celui de Fran&ccedil;ois Fillon, rejet&eacute; par l'&eacute;lectorat aux primaires de la pr&eacute;sidentiel, para&icirc;tra bien timide. Il sera proche de celui pr&eacute;conis&eacute; par les &laquo;&nbsp;durs&nbsp;&raquo; du Congr&egrave;s am&eacute;ricain. Il tournera radicalement le dos &agrave; ce qui restait en France de &laquo;&nbsp;social-d&eacute;mocratie&nbsp;&raquo; apparue depuis 1936 et la Lib&eacute;ration. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il s'agira en fait, si l'on y regarde de pr&egrave;s, du retour au pouvoir d'un capitalisme pr&eacute;dateur fond&eacute; sur la privatisation des ressources de production, de distribution et de conservation des ressources naturelles </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">On ne pourra pas dire que qu'une intervention r&eacute;gulatrice provenant d'un Etat social d&eacute;mocrate n'existe pas, et correspond &agrave; un r&ecirc;ve utopique. Rien que dans un certain nombre de pays europ&eacute;ens, il avait exerc&eacute; un pouvoir certes imparfait mais dont l'on cherchera en vain des traces dans le futur Etat macronien. M&ecirc;me s'il ne l'a fait que de fa&ccedil;on timide, ce contr&ocirc;le public des activit&eacute;s productives y correspond &agrave; une v&eacute;ritable volont&eacute; de transformation sociale, correspondant aux demandes des classes &ndash; ou cat&eacute;gories - sociales jusqu'ici exclues du pouvoir par le capitalisme pr&eacute;dateur.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Or l'on ne voit rien de tel dans les &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; pr&eacute;conis&eacute;es par Emmanuel Macron et le grand capitalisme fran&ccedil;ais et am&eacute;ricain qui vont s'appuyer sur lui pour venir au pouvoir sans r&eacute;sistances. Inutile de faire ici la revue d'un programme politique de Macron, car celui-ci n'existe pas. On voit au contraire les d&eacute;g&acirc;ts qu'il fera avec l'abandon de la l&eacute;gislation du travail ou autres mesures s'inspirant de la protection sociale.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Les fran&ccedil;ais ne s'en apercevront peut-&ecirc;tre pas tout de suite, aveugl&eacute;s par le clinquants de r&eacute;formes toutes en discours. Mais si comme il est vraisemblable l'appel &agrave; un Etat social r&eacute;gulateur s'impose prochainement en France et dans le monde, ils comprendront la non-existence du retour &agrave; un lib&eacute;ralisme dur tel que pr&eacute;conis&eacute; par Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Cet Etat social r&eacute;gulateur sera indispensable dans les prochaines d&eacute;cennies pour lutter contre la crise climatique et la destruction des &eacute;cosyst&egrave;me. Mais il pourrait l'&ecirc;tre dans quelques mois si comme beaucoup d'experts le font craindre, une crise bien plus grave que celle de 2008 &eacute;clatait et se g&eacute;n&eacute;ralisait dans le monde occidental.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il ne faudra pas compter alors sur Emmanuel Macron et son mouvement En Marche pour proposer la moindre solution. Ils s'en tiendront &agrave; leur refus de tout investissement public dans les domaines en danger.</font></p> Sat, 17 Jun 2017 23:00:00 GMT Alain Supiot http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2590 2590 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> <a href="https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/">https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/</a><br /> Wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Supiot">https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Supiot</a><br /> Ecoutez le sur <a href="https://www.youtube.com/watch?v=VW0eQzrgiMY" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=VW0eQzrgiMY</a></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans son programme politique, avant son &eacute;lection &agrave; l'Elys&eacute;e, puis depuis, Emmanuel Macron a annonc&eacute; son intention de modifier en profondeur le droit du travail. Non seulement ceci supposera une refonte compl&egrave;te de la loi dite El Khomri, mais toute une s&eacute;rie d'autres mesures d'inspiration &laquo;&nbsp;lib&eacute;rale&nbsp;&raquo; qu'il n'a pas encore expos&eacute;es en d&eacute;tail, mais qui iront dans le m&ecirc;me sens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Ni lui ni le Premier ministre n'ont encore voulu en parler ouvertement aux organisations syndicales. Ils ont laiss&eacute; entendre qu'une place restera ouverte &agrave; la n&eacute;gociation, mais les syndicats doutent beaucoup qu'il y ait n&eacute;gociation v&eacute;ritable, avec concessions de part et d'autre. Avec la majorit&eacute; &eacute;crasante obtenue par le parti France en marche d'Emmanuel Macron, on peut penser que le gouvernement pourra, sans m&ecirc;me recourir &agrave; des ordonnances, imposer toutes les mesures qui paraitront opportunes au grand patronat, comme aux forces conservatrices dominant en Europe, pour qui le droit du travail &agrave; la Fran&ccedil;aise, n&eacute; de la R&eacute;sistance, a toujours &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute; comme une menace permanente. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces forces conservatrices font valoir aujourd'hui qu'avec le d&eacute;veloppement de l'&eacute;conomie num&eacute;rique, le droit du travail &agrave; la fran&ccedil;aise, non seulement ne s'impose plus, mais constitue un obstacle insupportable. Avec ce que l'on appelle l'ub&eacute;risation, on voit aujourd'hui ce qu'il en est: le travailleur individuel ind&eacute;pendant trait&eacute; comme un mal &agrave; faire rapidement dispara&icirc;tre, le pouvoir restant aux mains des entreprises num&eacute;riques anonymes, souvent d'ailleurs am&eacute;ricaines. Le tout bien entendu aux d&eacute;pens du &laquo;&nbsp;consommateur final&nbsp;&raquo;, que lui non plus on ne consulte pas. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Alain Supiot, professeur au Coll&egrave;ge de France, sp&eacute;cialiste du droit du travail, a depuis longtemps soulign&eacute; les dangers de ces projets, mais aucune publicit&eacute; n'a &eacute;t&eacute; faite, ni par les pouvoirs publics ni par les m&eacute;dias, &agrave; son travail. Nous pensons utile ici, dans cette rubrique dite de l'Invit&eacute; du mois, de contribuer &agrave; faire conna&icirc;tre Alain Supiot et son travail. Pr&eacute;cisons que notre d&eacute;marche n'a en aucune mesure &eacute;t&eacute; suscit&eacute; par ce juriste fort modeste. Nous ne lui avons m&ecirc;me pas demand&eacute; l'autorisation. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Alain Supiot a toujours soulign&eacute; les dangers de la primaut&eacute; accord&eacute;e &agrave; l&rsquo;accord d&rsquo;entreprise, qui deviendrait un instrument de mise en concurrence sociale des travailleurs. Il plaide pour une &laquo;&thinsp;vraie r&eacute;forme&thinsp;&raquo; du droit du travail, r&eacute;pondant aux transformations de l&rsquo;organisation de l&rsquo;&eacute;conomie, ainsi qu&rsquo;&agrave; la r&eacute;volution technologique en cours.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><span style="font-weight: normal">Il a rappel&eacute; que l</span></strong>a suppression, en 1986, de l&rsquo;autorisation administrative de licenciement, qui avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme le principal frein &agrave; l&rsquo;embauche, n&rsquo;a pas entra&icirc;n&eacute; les cr&eacute;ations d&rsquo;emplois promises. La cr&eacute;ation d&rsquo;emploi d&eacute;pend beaucoup plus des investissements productifs entrainant de nouvelles demandes, que de r&eacute;formes l&eacute;gislatives. De la m&ecirc;me fa&ccedil;on la r&eacute;forme des normes comptables a pr&eacute;cipit&eacute; les entreprises dans le &laquo; court-termisme &raquo; et encourag&eacute; les &laquo; licenciements boursiers &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certes, il faut r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; la r&eacute;forme du droit du travail, du fait de la r&eacute;volution permanente des modes d&rsquo;organisation de production et des techniques. Mais si c'est le pouvoir patronal, relay&eacute; et soutenu par les Pouvoirs Publics, qui d&eacute;cide seul ce qui doit en &ecirc;tre, ce seront les travailleurs et au del&agrave; d'eux la d&eacute;mocratie dans son ensemble, qui en seront les victimes. On reproche aux syndicats de travailleurs, plus particuli&egrave;rement &agrave; la CGT, de n'avoir aucune ouverture &agrave; cet &eacute;gard. Mais par quoi les remplacer? </font></p> Mon, 12 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections en France. Résignation sans espoir. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2589 2589 <br /><font face="Arial" size="2">&nbsp;Voir par exemple <a href="http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html">http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html</a> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant beaucoup de commentateurs s'attardent sur les absentions, lesquelles s'ajoutent aux non-inscrits. LREM, auquel s'adjoint le MODEM, n'ont re&ccedil;u au premier tour que l'appui d'environ 32% des &eacute;lecteurs. On ne peut gu&egrave;re parler de tremblement de terre. Certes, LREM compte sur le r&eacute;gime &eacute;lectoral excluant radicalement la repr&eacute;sentation proportionnelle et sur les ralliements impos&eacute;s par un scrutin &agrave; deux tour pour disposer d'une majorit&eacute; &eacute;crasante le 18 juin au 2e tour. Mais cette majorit&eacute;, certes l&eacute;gale en termes de droit, repr&eacute;sentera-t-elle une v&eacute;ritable majorit&eacute; dans l'opinion? Sans doute pas. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">On peut douter que les &eacute;lecteurs respectifs du FN, des R&eacute;publicains, de la France Insoumise, sans compter ce qui reste de sympathisants du Parti socialiste, deviennent brutalement &laquo;&nbsp;macroniens&nbsp;&raquo;. Certes, certains de leurs repr&eacute;sentants le feront pas int&eacute;r&ecirc;t, mais leur masse ne changera pas subitement de convictions. Ils ne se rallieront pas brutalement &agrave; la politique attendue d'Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui ne fera qu'aggraver leur opposition. Seule l'incapacit&eacute; des leaders de ces mouvements &agrave; s'entendre pour former une force politique coh&eacute;rente, sur la base des nombreux points qui les rassemblent, sauvera Macron et LREM d'une opposition efficace. Ceci tant au Parlement que dans les &eacute;lections locales ou dans un pr&eacute;visible &laquo;&nbsp;3e tour social&nbsp;&raquo;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">De son c&ocirc;t&eacute; l'opinion, manipul&eacute;e d'une fa&ccedil;on exceptionnelle, comme dans d'autres pays europ&eacute;ens, par des m&eacute;dias totalement soumis aux int&eacute;r&ecirc;ts internationaux, &eacute;conomiques et financiers, qui ont fait &eacute;lire Macron, tardera sans doute &agrave; r&eacute;agir. On peut penser qu'en fait, comme en Gr&egrave;ce (voir notre article &laquo;&nbsp;Sur le d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le</a>) les populations se r&eacute;signeront &agrave; ce qu'elles consid&eacute;reront comme une &eacute;volution in&eacute;vitable du monde actuel. Les &laquo;&nbsp;puissants&nbsp;&raquo; au pouvoir n'abandonneront pas celui-ci. Ils sont pr&ecirc;ts &agrave; engager une r&eacute;pression de masse <span style="font-style: normal">si besoin &eacute;tait. Or &agrave; quoi bon s'opposer pour se faire massacrer, dans tous les sens du terme. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal">La m&ecirc;me r&eacute;signation sans espoir se d&eacute;veloppe aujourd'hui, comme nous l'avons relat&eacute; dans d'autres articles, face &agrave; la concurrence mondiale aveugle entre grands int&eacute;r&ecirc;ts, m&ecirc;me si celle-ci continue &agrave; d&eacute;truire les ressources naturelles et menace &agrave; terme la survie de l'humanit&eacute;. Que faire contre ces int&eacute;r&ecirc;ts qui ont la force pour eux? Manifester dans les rues, &eacute;crire des articles et des livres? Plaisanterie. <br /> </span></font></p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal"><font color="#FF0000"><em>NB. Cet &eacute;ditorial ne refl&egrave;te pas n&eacute;cessairement le point de vue de l'ensemble de notre Comit&eacute; de r&eacute;daction.</em></font><br /> </span></font> </p> Sun, 11 Jun 2017 23:00:00 GMT Sur le "désastre grec" http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588 2588 <br /><font size="2" color="#000099" face="Arial"><strong><br /> </strong></font><font size="2" face="Arial">par Panagiotis Grigoriou et Jean-Paul Baquiast 11/06/2017</font><font face="Arial"> </font> <p align="center"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><font size="2" face="Arial"> <img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/181/greekcrisis.jpg" width="496" height="332" alt="" /></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Ces trois institutions, au pr&eacute;texte d'aider la Gr&egrave;ce &agrave; rembourser des dettes dont seules les &laquo;&nbsp;&eacute;lites&nbsp;&raquo; grecques &eacute;taient responsables, ont pris totalement en main les institutions d&eacute;mocratiques dans ce pays. Panagiotis Grigoriou publie un blog, en grec et fran&ccedil;ais, <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/181/www.greekcrisis.fr">www.greekcrisis.fr</a> o&ugrave; il analyse cette situation, que l'on pourrait de plus en plus qualifier de d&eacute;sastreuse pour la Gr&egrave;ce et m&ecirc;me pour les autres Etats europ&eacute;ens. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ce blog, il vient d'&eacute;crire un article dont nous conseillons &agrave; tous la lecture intitul&eacute; M&eacute;moires du large. Voir <a href="http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0621.html">http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0621.html<br /> </a><br /> Nous avions r&eacute;agi &agrave; cet article par ce petit message: Votre article confirme ce que nous pensons ici sur ce qu'il faut bien nommer le &laquo;&nbsp;d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo;. Nous pensons pour ce qui nous concerne que la m&ecirc;me calamit&eacute; s'attache &agrave; la France, &agrave; une autre &eacute;chelle. Tout montre qu'elle n'&eacute;chappera jamais &agrave; l'emprise de Wall Street, de Washington et du Pentagone. Ceux-ci ont trop de relais en France pour que l'on puisse l'esp&eacute;rer. La preuve notre nouveau pr&eacute;sident, pur produit quoiqu'il en dise de l'am&eacute;ricanisme relay&eacute; par l'UE. Ajoutons que tous ceux qui le peuvent sont incit&eacute;s ici &agrave; vous soutenir, vous et votre blog. Votre survie est difficile.</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voici la r&eacute;ponse de Panagiotis Grigoriou, en date du 11/06/2017</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Je confirme vos craintes. D'abord, la dislocation du corps social me semble &eacute;vidente, puis, pr&egrave;s de 500.000 Grecs (jeunes, form&eacute;s et dynamiques) ont quitt&eacute; le pays depuis 2010 (m&eacute;morandum Papandr&eacute;ou). Ensuite, comme vous le signalez, trop de gens en Gr&egrave;ce (et pas seulement en Gr&egrave;ce j'ajouterais) profitent (encore pour l'instant) de cette situation. J'estime que cette partie de la population atteint environ le 30%.La soci&eacute;t&eacute; grecque aurait pu r&eacute;agir, et elle l'a fait dans une certaine mesure entre 2010 et 2012, j'y &eacute;tais d&rsquo;ailleurs.</font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000"> Nous nous disions &agrave; l'&eacute;poque que les mouvements politiques et syndicaux se sont montr&eacute;s incapables devant toute action r&eacute;ellement concert&eacute;e, efficace et surtout porteuse d'un vrai programme alternatif. </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Mais &agrave; pr&eacute;sent, et avec l&rsquo;exp&eacute;rience (dont celle du terrible &quot;Montoire&quot; de Tsipras et la &quot;transformation&quot; du &quot;NON&quot; &agrave; 62% du referendum de 2015 en &quot;OUI&quot;), nous avons l'impression que cette &quot;impr&eacute;paration&quot; n'a pas &eacute;t&eacute; tout &agrave; fait fortuite.Et (&eacute;galement) pour cette raison, la probabilit&eacute; d'un gouvernement de type Orban en Gr&egrave;ce tiendrait effectivement du r&ecirc;ve. Les causes sont ainsi historiques et hyst&eacute;riques (au sens premier et ancien du terme &quot;hyst&eacute;risis&quot; - &quot;qualit&eacute;s et caract&eacute;ristiques manquantes&quot;), personnel politique inf&eacute;od&eacute; aux &quot;cr&eacute;anciers historiques&quot; du pays, client&eacute;lismes, &eacute;puisement psychologique, &eacute;conomique, symbolique et d'abord culturel. </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2"><em><font color="#990000"><font face="Arial">Le &quot;gouvernement&quot; Tsipras est ainsi vraiment ha&iuml; du plus grand nombre, cependant, les Grecs r&eacute;alisent d&eacute;sormais (lorsqu&rsquo;ils le r&eacute;alisent) que le changement &agrave; introduire ne tient plus de la suppos&eacute;e alternance politique entre les partis (devenus inutiles, tout comme le &quot;Parlement&quot; puisque toutes les d&eacute;cisions en mati&egrave;re politique &eacute;conomique et pas seulement sont dict&eacute;es par la Tro&iuml;ka &eacute;largie), mais plut&ocirc;t d'un improbable changement de r&eacute;gime. Donc impasse... et pronostic difficile.<br /> <br /> La ridiculisation de l'ensemble du syst&egrave;me politique (gauche comprise) a &eacute;t&eacute; accomplie par Tsipras, aux yeux en tout cas de ceux qui dans une situation parfois de survivalisme au quotidien, sont encore capables d'un minimum de Logos. Or ils sont de plus en plus rares, croyez-moi<br /> <br /> Panagiotis </font>Grigoriou</font></em></font></p> Sat, 10 Jun 2017 23:00:00 GMT