Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sat, 22 Jul 2017 08:00:17 GMT Le FMI. N'en jetez plus, par pitié&#160;! http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2631 2631 <br /><font size="2" face="Arial">Le FMI avait depuis longtemps d&eacute;nonc&eacute; ce qu'il appelait une politique fran&ccedil;aise bloquant les possibilit&eacute;s de croissance. Soit un march&eacute; du travail manquant de souplesse, autrement dit prot&eacute;geant excessivement les droits des salari&eacute;s; des finances publiques grev&eacute;es par une dette trop lourde autrement dit favorisant trop d'investissements publics; une fiscalit&eacute; mal orient&eacute;e, autrement dit&nbsp; p&eacute;nalisant excessivement les revenus les plus &eacute;lev&eacute;s. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce faisant, le FMI reprenait &agrave; l'&eacute;gard de la France les &laquo;&nbsp;recommandations&nbsp;&raquo; qu'il adresse depuis toujours aux pays en difficult&eacute;. Il leur reproche sans le dire clairement un reste de nationalisme les emp&ecirc;chant de s'ouvrir suffisamment aux grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers, principalement am&eacute;ricains, qui dirigent l'institution. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or le&nbsp;FMI estime aujourd'hui que Emmanuel Macron s'engage dans une bonne direction pour rem&eacute;dier &agrave; ces maux qui freinent la croissance fran&ccedil;aise.&nbsp;Le&nbsp;<em>&laquo;solide mandat politique dont dispose Emmanuel Macron</em>&raquo; rend&nbsp;possible <em>&laquo;un paquet de r&eacute;formes courageuses et compl&egrave;tes&raquo;. </em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Une mention sp&eacute;ciale est accord&eacute;e &agrave;&nbsp;Emmanuel Macron par le FMI en mati&egrave;re de finances publiques. La r&eacute;duction drastique des d&eacute;penses annonc&eacute;e par le&nbsp;gouvernement, qui affiche pour&nbsp;objectif de ramener le d&eacute;ficit public &agrave; 0,5% du PIB, est qualifi&eacute;e d'&laquo;<em>appropri&eacute;e&raquo; </em>par le FMI. Ce dernier pr&eacute;cise&nbsp;qu'il est&nbsp;<em>&laquo;vital de mettre en &oelig;uvre de profondes r&eacute;formes de d&eacute;penses &agrave; tous les niveaux des administrations publiques, y compris les collectivit&eacute;s territoriales&raquo;.</em> Ces r&eacute;formes devraient comporter sans doute, bien que le FMI ne le pr&eacute;cise pas, une r&eacute;duction consid&eacute;rable du budget militaire. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur le sujet du march&eacute; du travail, le FMI salue la r&eacute;forme&nbsp;<em>&laquo;vaste et ambitieuse&raquo;</em> en faveur de la flexibilit&eacute; des entreprises, ainsi que la refonte de l'assurance-ch&ocirc;mage annonc&eacute;e par l&rsquo;ex&eacute;cutif. M&ecirc;me satisfaction concernant l'imposition du capital : les baisses de charges et d'imp&ocirc;ts sur les soci&eacute;t&eacute;s et la r&eacute;forme de l'ISF&nbsp;<em>&laquo;devraient stimuler l'investissement et la croissance de l'emploi&raquo;.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Parlement, dot&eacute; d'une &eacute;crasante majorit&eacute; de repr&eacute;sentants du mouvement En Marche, se f&eacute;licitera sans doute de cette b&eacute;n&eacute;diction du FMI. Cependant tout ce qui reste &agrave; gauche hostile aux &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; Macron, notamment au sein des syndicats, et qui tentera de s'y opposer, trouvera l&agrave; confirmation du fait que ce sont les grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers susnomm&eacute;s qui ont financ&eacute; la campagne de Macron. Ceux-ci attendent d&eacute;sormais en retour du gouvernement fran&ccedil;ais les politiques de r&eacute;gression sociale dont le FMI se fait le soutien dans le reste du monde capitaliste</font>. </p> Wed, 19 Jul 2017 23:00:00 GMT Chef des armées? Oui mais pour quoi faire? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2628 2628 <br /><font size="2" face="Arial">Ceci au moment o&ugrave;, cette m&ecirc;me ann&eacute;e, les charges de la d&eacute;fense n'ont cess&eacute; de croitre, compte tenu des diff&eacute;rents th&eacute;&acirc;tres o&ugrave; les forces arm&eacute;es sont engag&eacute;es, celui de la lutte contre le terrorisme n'&eacute;tant pas le moindre. De l'avis de tous ceux qui connaissent un peu la question, la moiti&eacute; sinon plus des v&eacute;hicules est non op&eacute;rationnelle. Le d&eacute;fil&eacute; du 14 juillet ne doit pas faire illusion. Un coup de peinture dissimule fort bien des m&eacute;caniques &agrave; bout de souffle. Quant aux hommes, tout au moins dans l'arm&eacute;e de terre, ils sont eux-aussi &agrave; bout de souffle. Maintenir le niveau de s&eacute;curit&eacute; actuel sera tr&egrave;s difficile. Faire face durablement &agrave; une aggravation des attaques serait impossible. </font> <p><font size="2" face="Arial">On a reproch&eacute; son propos &agrave; Pierre de Villiers. Mais il avait eu lieu &agrave; huis clos, devant la Commission de la D&eacute;fense de l'Assembl&eacute;e nationale. Il y a eu une fuite. Celle-ci fut en fait la bienvenue, car toute la presse a rapport&eacute; les propos du Chef d'Etat-Major et si l'on en croit les observations des lecteurs, le public a dans l'ensemble r&eacute;agi tr&egrave;s favorablement. Par ailleurs, nul ne peut penser que la promesse d'Emmanuel Macron consistant dans les prochains exercices &agrave; augmenter le budget de la D&eacute;fense de 2 milliards pourra &ecirc;tre tenue. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Macron ne sortira pas grandi de cet &eacute;v&egrave;nement, quelles que soient les d&eacute;cisions prises lors de la convocation du g&eacute;n&eacute;ral &agrave; l'Elys&eacute;e. Loin d'aborder la question en comit&eacute; ferm&eacute;, il a voulu faire une d&eacute;monstration publique d&rsquo;autorit&eacute;. Or pour s'opposer en public aux militaires, la qualit&eacute; de Chef des arm&eacute;es conf&eacute;r&eacute;e constitutionnellement au Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique ne suffit pas. Macron n'a pas le pass&eacute; ni les r&eacute;f&eacute;rences de Charles de Gaulle quand il a fait rentrer dans le rang les militaires repr&eacute;sentants de l'OAS.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les faits qu'il n'a jamais servi et qu'il n'a pas vraiment &eacute;tudi&eacute; les probl&egrave;mes de strat&eacute;gie que doit affronter la France et son arm&eacute;e sont connus de tous. Quelle que soit la d&eacute;cision qu'il prendra finalement, son prestige de Chef de l'Etat n'en sortira pas grandi. Dans les conflits ou difficult&eacute;s &agrave; venir, chacun d'entre nous en supportera les cons&eacute;quences pendant toute la dur&eacute;e du quinquennat.<br /> <br /> Faut-il ajouter que dans cette affaire, la ministre des Arm&eacute;es, Florence Parly, que nul n'a jamais entendue sur rien, sera plus inaudible que jamais. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> Sun, 16 Jul 2017 23:00:00 GMT Compromettre Donald Trump Jr pour atteindre son père http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2623 2623 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Le seul tort qu'il avait eu fut de rencontrer une demi-heure, sur une question n'ayant rien &agrave; voir avec son p&egrave;re, une sulfureuse agente double ou triple, l'avocate russe Natalia Veselnitskaya. Les ennemis de Trump, c'est-&agrave;-dire pratiquement tout Washington, la pr&eacute;sentent &agrave; qui mieux mieux comme une ambassadrice du Kremlin. Il s'agit en fait d'une aventuri&egrave;re, sans doute r&eacute;mun&eacute;r&eacute;e entre autres par la CIA, qui a rencontr&eacute; bien d'autres personnalit&eacute;s am&eacute;ricaines, notamment le s&eacute;nateur McCain.</font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Par son interm&eacute;diaire, Donald Trump aurait obtenu des informations susceptibles de nuire &agrave; Hillary Clinton. D'o&ugrave; cette interminable affaire, d&eacute;nomm&eacute;e Russiagate, visant &agrave; d&eacute;montrer que Donald Trump a &eacute;t&eacute; &eacute;lu avec une aide appuy&eacute;e de Vladimir Poutine. Nous ne reviendrons pas ici sur l'historique de ce pi&egrave;ge mont&eacute; contre Donald Trump via son fils. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Si l'on veut entrer dans les d&eacute;tails de cette affaire, il faut prendre le temps de ne pas se r&eacute;f&eacute;rer uniquement aux pr&eacute;sentations orient&eacute;es provenant de l'ensemble des m&eacute;dias occidentaux au service des ennemis de Trump. Les m&eacute;dias fran&ccedil;ais sont en bonne place dans cette affaire. Des historiques plus pr&eacute;cis et plus objectifs ne manquent pas, mais il faut les &eacute;tudier. Citons par exemple un article d'Alexander Mercouris dans TheDuran <a href="http://theduran.com/donald-trump-junior-russian-lawyer-non-story-sting/">http://theduran.com/donald-trump-junior-russian-lawyer-non-story-sting/</a><br /> <br /> Nous ne le ferons pas ici. Ce qui est important est de montrer la coalition de toutes les forces politiques et m&eacute;diatiques &laquo;&nbsp;occidentales&nbsp;&raquo; visant &agrave; d&eacute;consid&eacute;rer Donald Trump. La France avec sa presse officielle se situe en bonne place dans ce qu'il faut absolument qualifier de complot. L'Etat profond am&eacute;ricain a lanc&eacute; d&egrave;s le d&eacute;but cette offensive, mais il a &eacute;t&eacute; rejoint par tout ce que la Russie de Poutine compte comme ennemis d&eacute;termin&eacute;s. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le Russiagate montre clairement que l'Empire am&eacute;ricain continue &agrave; redouter les r&eacute;sistances que lui opposent la Russie, la Chine et divers autres pays non align&eacute;s. Concernant la Russie, l'objectif a toujours &eacute;t&eacute;, comme nous l'avons plusieurs fois soulign&eacute;, de la neutraliser d'une fa&ccedil;on ou d'une autre. Elle repr&eacute;sente en effet la seule force militaire capable de faire jeu &eacute;gal avec la puissance militaire am&eacute;ricaine, y compris dans le domaine des missiles balistiques nucl&eacute;aires. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Donald Trump avait lors de sa campagne indiqu&eacute; qu'il compterait se rapprocher de Moscou. Une fois au pouvoir, sans h&eacute;siter &agrave; contrer Moscou sur de nombreux plans, il a conserv&eacute; cependant une porte relativement ouverte entre la Maison Blanche et le Kremlin. C'est un p&eacute;ch&eacute; mortel aux yeux de l'Etat profond am&eacute;ricain. Pour cette raison, il doit lui aussi &ecirc;tre d&eacute;truit. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On se f&eacute;licitera donc de constater que Trump et Emmanuel Macron se retrouvent &agrave; l'occasion du 14 juillet &agrave; Paris. C'est dans une certaine mesure la France toute enti&egrave;re, retrouvant une vieille tradition gaullienne, qui refuse l'assujettissement au Deep State en honorant un pr&eacute;sident am&eacute;ricain qui le premier, malgr&eacute; de multiples d&eacute;cisions que l'on peut critiquer, a pris le risque de ne pas &eacute;pouser enti&egrave;rement la cause de cet Etat profond et de maintenir des liens avec la Russie. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Regrettons seulement que Donald Trump Jr n'ait pas &eacute;t&eacute; invit&eacute; au c&ocirc;t&eacute; de son p&egrave;re sur les Champs-Elys&eacute;es. Mais cela aurait &eacute;t&eacute; sans doute trop demander. </font></p> Wed, 12 Jul 2017 23:00:00 GMT L'échec de la stratégie d'Emmanuel Macron par Jacques Sapir 11/07/2017 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2621 2621 <br /><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">Contrairement &agrave; la formule habituelle, nous pourrions dire que &laquo;&nbsp;Les opinions exprim&eacute;es dans ce contenu engagent non seulement la responsabilit&eacute; de l&rsquo;auteur mais la n&ocirc;tre car nous les partageons &nbsp;&raquo;.<a href="https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201707101032173605-france-macron-strategie-echec/" target="_blank"><br /> https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201707101032173605-france-macron-strategie-echec/</a> </font> <div id="primary-left" dir="LTR"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">Nous pourrions ajouter, &agrave; l'intention de ceux qui connaissent encore mal l'&eacute;conomiste Jacques Sapir, que ce texte comme plus g&eacute;n&eacute;ralement son blog Russeurope <a href="http://russeurope.hypotheses.org/">http://russeurope.hypotheses.org/</a> engagent seulement la responsabilit&eacute; de l&rsquo;auteur. Que l'on y voit pas &laquo;&nbsp;la main de Moscou&nbsp;&raquo;. </font></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>Avec la fin du G-20 qui s&rsquo;est tenu &agrave; Hambourg, et apr&egrave;s les deux discours d&rsquo;Emmanuel Macron et d&rsquo;Edouard Philippe, le premier au Congr&egrave;s le lundi 3 juillet et le second devant l&rsquo;Assembl&eacute;e Nationale le mardi 4 juillet, l&rsquo;ampleur de l&rsquo;&eacute;chec &agrave; venir de la Pr&eacute;sidence Macron se dessine.</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Ce Pr&eacute;sident, &eacute;lu sur un malentendu et appuy&eacute; sur une majorit&eacute;, qui est elle-m&ecirc;me probablement la plus mal &eacute;lue de la R&eacute;publique, va plonger la France dans une crise profonde.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>L&rsquo;illusion de la diplomatie</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Il faut reprendre ici la chronologie. A Hambourg, Emmanuel Macron, et la France avec lui, a &eacute;t&eacute; inaudible. La premi&egrave;re rencontre personnelle entre Donald Trump et Vladimir Poutine a, naturellement, concentr&eacute; l&rsquo;attention. Mais, la France n&rsquo;a pu faire entendre sa voix. Cela confirme un constat que l&rsquo;on pouvait d&eacute;j&agrave; tirer apr&egrave;s l&rsquo;&eacute;chec personnel pour Emmanuel Macron qu&rsquo;avait repr&eacute;sent&eacute; le sommet europ&eacute;en des 22 et 23 juin. Il y avait &eacute;t&eacute; incapable de faire prendre en compte des revendications, que l&rsquo;on peut trouver restreintes et qui constituaient le socle minimal des demandes fran&ccedil;aises, &agrave; ses coll&egrave;gues de l&rsquo;Union europ&eacute;enne.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">On comprend aujourd&rsquo;hui que la strat&eacute;gie d&rsquo;Emmanuel Macron se d&eacute;ploie en deux temps. Dans le temps diplomatique, il entend jouer les interm&eacute;diaires entre Donald Trump et Angela Merkel, afin de b&acirc;tir un rapport de force vis-&agrave;-vis de l&rsquo;Allemagne. C&rsquo;est bine l&agrave; le sens de l&rsquo;invitation qu&rsquo;il a adress&eacute;e au Pr&eacute;sident des Etats-Unis, invitation que ce dernier a accept&eacute;e, &agrave; venir assister avec lui au d&eacute;fil&eacute; du 14 juillet. Mais, il est clair que cela n&rsquo;aura que peu d&rsquo;effets. Donald Trump, dont on&nbsp;dit souvent que le comportement est erratique, poursuit en r&eacute;alit&eacute; une politique claire de d&eacute;fense des int&eacute;r&ecirc;ts de son pays et il sort renforc&eacute; du G-20 dont le communiqu&eacute; final acte de l&rsquo;impossibilit&eacute; &agrave; bloquer la politique des Etats-Unis. Cette politique est aujourd&rsquo;hui contradictoire avec celle de l&rsquo;Allemagne. Angela Merkel, qui affronte avec s&eacute;r&eacute;nit&eacute; des &eacute;lections au mois de septembre prochain, n&rsquo;a d&rsquo;ailleurs nullement l&rsquo;intention, ni la volont&eacute;, de faire la moindre concession que ce soit &agrave; Donald Trump ou, indirectement, &agrave; Emmanuel Macron. En effet, aujourd&rsquo;hui le cadre de l&rsquo;UE de la zone Euro fonctionne &agrave; plein pour les int&eacute;r&ecirc;ts des entreprises allemandes. Elle n&rsquo;acceptera donc des changements que contrainte et forc&eacute;e.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>Emmanuel Macron a-t-il lu Jack London?</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Inquiet d&egrave;s le conseil europ&eacute;en de fin juin de la tournure prise par le volet diplomatique de sa strat&eacute;gie, Emmanuel Macron a d&eacute;cid&eacute; de mettre en &oelig;uvre un volet interne. C&rsquo;est le sens du discours d&rsquo;Edouard Philippe, mardi 4 juillet, devant l&rsquo;Assembl&eacute;e Nationale. Prenant pr&eacute;texte de la &laquo; d&eacute;couverte &raquo; par la Cour des Comptes d&rsquo;un trou de 9 milliards dans les estimations budg&eacute;taires, il a d&eacute;cr&eacute;t&eacute; un tournant aust&eacute;ritaire, un de plus, pour l&rsquo;&eacute;conomie fran&ccedil;aise. Mais on&nbsp;peut certes s&rsquo;&eacute;tonner de la &laquo; d&eacute;couverte &raquo;, quand on&nbsp;se rappelle qu&rsquo;Emmanuel Macron fut le Ministre de l&rsquo;&eacute;conomie jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;t&eacute; 2016. Il s&rsquo;agit bien &eacute;videmment d&rsquo;un pr&eacute;texte.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">En annon&ccedil;ant des coupes importantes dans les d&eacute;penses publiques (80 milliards sur 5 ans), le gel du point d&rsquo;indice des fonctionnaires qui ont pourtant perdu largement en pouvoir d&rsquo;achat depuis dix ans, et diverses autres mesures dont bien entendu la fameuse r&eacute;forme du Code du Travail dont les cons&eacute;quences en mati&egrave;re de pouvoir d&rsquo;achat serons consid&eacute;rables, Edouard Philippe entame un nouveau tournant aust&eacute;ritaire. Mais, il n&rsquo;en dit pas la v&eacute;ritable raison.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Emmanuel Macron est persuad&eacute; que c&rsquo;est en appliquant cette politique, et en remettant la France dans une orthodoxie comptable (avec le respect strict de la r&egrave;gle des 3% du d&eacute;ficit), qu&rsquo;il va construire sa cr&eacute;dibilit&eacute; face &agrave; l&rsquo;Allemagne et &agrave; Mme Angela Merkel.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Cela revient &agrave; croire que c&rsquo;est en s&rsquo;imposant une purge am&egrave;re que l&rsquo;on peut &ecirc;tre pris au s&eacute;rieux. Cette logique fut magnifiquement d&eacute;crite il y a 100 ans par Jack London dans un de ses nouvelles, La Force des Forts (1). Sauf que la politique internationale n&rsquo;ob&eacute;it nullement &agrave; ces r&egrave;gles enfantines. Elle implique des logiques d&rsquo;alliances, avec des pays connaissant les m&ecirc;mes probl&egrave;mes que nous, et surtout elle implique que l&rsquo;on nous croit capable de &laquo; casser la vaisselle &raquo;.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>Les cons&eacute;quences d&rsquo;une strat&eacute;gie perdante</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Cette purge aust&eacute;ritaire va plonger la France dans un nouvel &eacute;pisode de r&eacute;cession. Nous vivons aujourd&rsquo;hui sur un &laquo; plateau &raquo;, li&eacute; &agrave; l&rsquo;am&eacute;lioration du pouvoir d&rsquo;achat qui s&rsquo;est manifest&eacute;e depuis l&rsquo;hiver 2016. Mais, la contraction relative des revenus nominaux associ&eacute;e &agrave; une (tr&egrave;s petite) pouss&eacute;e d&rsquo;inflation, va provoquer une d&eacute;t&eacute;rioration du pouvoir d&rsquo;achat &agrave; partir de la fin de l&rsquo;ann&eacute;e 2017. Si, en 2018, viennent se combiner &agrave; cette d&eacute;t&eacute;rioration les effets des mesures d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute; d&eacute;cid&eacute;es par Edouard Philippe et les effets des mesures structurelles, dont celles concernant le Code du Travail, alors la consommation et le revenu disponible des m&eacute;nages se verront amput&eacute;s. Cela conduira &agrave; une nouvelle p&eacute;riode de baisse de l&rsquo;activit&eacute;, tout comme la politique de Fran&ccedil;ois Fillon, ou le choc fiscal de Fran&ccedil;ois Hollande avaient eux-aussi conduit &agrave; des baisses d&rsquo;activit&eacute;s, autrement dit &agrave; des hausses, plus ou moins importantes du ch&ocirc;mage.</font></em></p> <p><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">On comprend que les fran&ccedil;ais, dans leur grande majorit&eacute;, soient plus que circonspects quand aux mesures promises et annonc&eacute;es par Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Il faut toujours le rappeler, le Pr&eacute;sident Macron a &eacute;t&eacute; &eacute;lu sur un malentendu, par d&eacute;faut, et sa majorit&eacute; a r&eacute;uni la plus faible proportion des inscrits par rapport &agrave; son nombre effectif de d&eacute;put&eacute;s.</font></em></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">L&rsquo;accumulation de poudre dans la Sainte-Barbe du navire France n&rsquo;implique pas, &eacute;videmment, que tout va sauter. Mais, danser dans cette Sainte-Barbe avec une torche &agrave; la main, ce qui est m&eacute;taphoriquement ce que font tant Emmanuel Macron qu&rsquo;Edouard Philippe, et La R&eacute;publique en Marche, dont l&rsquo;attitude &agrave; l&rsquo;Assembl&eacute;e nationale par son refus du pluralisme mais aussi de par l&rsquo;inexp&eacute;rience de nombreux de ses d&eacute;put&eacute;s, pose un v&eacute;ritable probl&egrave;me &agrave; la d&eacute;mocratie, est une attitude profond&eacute;ment malsaine et irresponsable.<br /> <br /> 1) London J.: Les Temps Maudits, publi&eacute; en fran&ccedil;ais par 10-18 / UGE, Paris; la nouvelle La Force des Forts ouvre ce recueil.</font></em></p> </div> Mon, 10 Jul 2017 23:00:00 GMT Le G20. Utile ou parasite? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2620 2620 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Non seulement les membres du G20, auto-d&eacute;sign&eacute;s, n'auraient aucune l&eacute;gitimit&eacute; pour d&eacute;cider au nom des peuples, mais de plus, ils se conduiraient sans aucune rationalit&eacute;, incapables de s'entendre sur des positions coh&eacute;rentes, par exemple dans le domaine de la lutte contre le r&eacute;chauffement climatique.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Sur cette r&eacute;union du G20, on lira un article beaucoup plus mesur&eacute;, mais &eacute;galement relativement critique de Jacques Sapir 3). Pour lui cependant, la conclusion importante &agrave; tirer de ce G20 concerne la r&eacute;int&eacute;gration de la Russie dans le groupe, dont elle en avait exclue sous les pressions belliqueuses de Washington. Nous avons nous-m&ecirc;mes soulign&eacute; et d&eacute;taill&eacute; ce point essentiel 5)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est ind&eacute;niable que, vu la diversit&eacute; et les relatives oppositions d'int&eacute;r&ecirc;ts entre les membres du G20, il aurait &eacute;t&eacute; inutile d'en attendre des recommandations claires concernant l'avenir du monde. Nous avions nous-m&ecirc;mes &eacute;tabli une liste des probl&egrave;mes majeurs qui se posent au plan mondial, dans un article publi&eacute; le 6 juillet soit avant le G20, sans trop nous faire d'illusions sur la capacit&eacute; de celui-ci &agrave; aborder l'ensemble de ces probl&egrave;mes et moins encore &agrave; sugg&eacute;rer des solutions 4). </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Que proposez-vous?</strong></font></p> <font size="2" color="#000080" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais la question de fond n'est pas l&agrave;. Elle concerne le fait que les critiques virulents du G20, dont celles de Peter Koenig, relay&eacute;es d'ailleurs par celles des manifestants de Hambourg, ne cherchent pas &agrave; proposer non seulement des objectifs mais des structures capables au niveau mondial d'aborder ces probl&egrave;mes de fa&ccedil;on coh&eacute;rente, ceci afin de commencer &agrave; mettre en oeuvre les politiques qui s'imposeraient. Il ne suffit pas en effet de dire ce qu'il faudrait faire, mais de sugg&eacute;rer les organisations permettant de le faire. Ceci &agrave; tous les niveaux: ONU, Etats-membres du G20, Etats ou int&eacute;r&ecirc;ts non repr&eacute;sent&eacute;s au G20 ou &agrave; l'ONU. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne faudrait pas dire qu'il s'agirait d'une t&acirc;che impossible, exigeant des comp&eacute;tences encyclop&eacute;diques et une culture immense en termes de politiques publiques. Certes, on ne devrait pas essayer de <span style="font-weight: normal">s'attaquer simultan&eacute;ment &agrave; tous les maux qui menacent l'humanit&eacute;. Mais dans les domaines principaux, la t&acirc;che est faisable. Prenons l'hyper-croissance d&eacute;mographique, un danger particuli&egrave;rement urgent &agrave; tenter non de supprimer, mais tout au moins de limiter. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">A en croire Peter Koenig, confront&eacute;s &agrave; ce probl&egrave;me majeur, les &laquo;&nbsp;psychopathes&nbsp;&raquo; qui gouvernent le monde d&eacute;velopp&eacute; r&eacute;agiraient sans aucune rationalit&eacute;, privil&eacute;giant &agrave; qui mieux mieux leurs int&eacute;r&ecirc;ts respectifs. C'est &eacute;videmment faux. Certes les politiques propos&eacute;es en mati&egrave;re de contr&ocirc;le des naissances ne sont pas toutes coh&eacute;rentes, et peinent &agrave; &eacute;chapper aux r&eacute;sistances, provenant notamment des religions. Cependant, y compris au plan international, des mesures concr&egrave;tes et des institutions capables de les faire appliquer se mettent progressivement en oeuvre. Interviendront-elles &agrave; temps? C'est une autre question.<br /> <br /> On pourrait esp&eacute;rer que progressivement, il en soit de m&ecirc;me dans tous les grands domaines. Les brillantes intelligences telles que celle de Peter Koenig devraient s'attacher &agrave; faire sur ces sujets des suggestions constructives, susceptibles d'&ecirc;tre reprises au niveau mondial, y compris au sein des futurs G20. De m&ecirc;me, il ne faut pas penser que ce discours ne pourrait pas &ecirc;tre tenu aux manifestants altermondialistes qui s&eacute;vissent dor&eacute;navant en marge de toutes les grandes r&eacute;unions internationales: &laquo;&nbsp;c'est tr&egrave;s bien de casser, mais au del&agrave;, que proposez vous?&nbsp;&raquo;. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Peter Koenig. Is&nbsp; the West governed by psychopaths <a href="https://thesaker.is/g20-is-the-west-governed-by-psychopaths/">https://thesaker.is/g20-is-the-west-governed-by-psychopaths/</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://en.wikimannia.org/Peter_Koenig">http://en.wikimannia.org/Peter_KoenigP</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce que r&eacute;v&egrave;le le G20 de Hambourg&nbsp;&raquo;. <a href="http://russeurope.hypotheses.org/6134">http://russeurope.hypotheses.org/6134</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Enjeux du G20 &agrave; Hambourg <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2614&amp;r_id=&amp;t=Enjeux%20du%20G20%20%E0%20Hambourg">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2614&amp;r_id=&amp;t=Enjeux%20du%20G20%20%E0%20Hambourg</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal"> </span><span style="font-weight: normal">G20 &agrave; Hambourg. Etablissement d'un dialogue entre Donald Trump et Vladimir Poutine <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2618&amp;r_id=&amp;t=G20%20%E0%20Hambourg.%20Etablissement%20d%27un%20dialogue%20entre%20Donald%20Trump%20et%20Vladimir%20Poutine">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2618&amp;r_id=&amp;t=G20%20%E0%20Hambourg.%20Etablissement%20d%27un%20dialogue%20entre%20Donald%20Trump%20et%20Vladimir%20Poutine</a></span></font></p> </li> </ol> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Sun, 09 Jul 2017 23:00:00 GMT La fin des voitures à essence et diesel d'ici 2040 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2615 2615 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font><font size="2" face="Arial">&quot;C'est lourd pour les constructeurs automobiles&quot;, a convenu Nicolas Hulot, pr&eacute;cisant que des efforts seraient faits sur les transports ferroviaires et fluviaux. &quot;L'agenda climatique est aussi un agenda de sant&eacute; publique&quot;, a t-il indiqu&eacute;. En 2040 ce sera la fin de nos gisements de gaz et p&eacute;trole et ils ne seront pas renouvel&eacute;s.</font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"> L'appel de Hulot est venu un jour apr&egrave;s que le su&eacute;dois Volvo ait annonc&eacute; qu'il n'allait plus fabriquer que des v&eacute;hicules &eacute;lectriques ou hybrides apr&egrave;s 2019. <br /> <br /> Le plan s'appliquera &agrave; l'ensemble du territoire mais risque de rencontrer des r&eacute;sistances de la part de l'industrie automobile et des utilisateurs. Il pr&eacute;voit des aides pour les familles pauvres. Il est d'ailleurs regrettable que les mesures ne soient obligatoires qu'en 2004. Le d&eacute;lai de 2030, d&eacute;j&agrave; lointain, aurait &eacute;t&eacute; bien pr&eacute;f&eacute;rable. <br /> <br /> Le Groupe PSA a fait savoir que ce plan convenait &agrave; son objectif de n'offrir que des v&eacute;hicules hybrides ou &eacute;lectriques &agrave; partir de 2023 pour 80% de son offre. Mais sa porte-parole Laure de Servigny a indiqu&eacute; que le Groupe continuerait &agrave; fabriquer des v&eacute;hicules &agrave; essence pour les march&eacute;s &eacute;trangers. A ce jour, nous n'avons pas entendu parler de r&eacute;action de Renault-Nissan. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial">Nicolas Hulot a par ailleurs annonc&eacute; que la France cesserait de produire de l'&eacute;nergie &eacute;lectrique &agrave; partir du charbon en 2022. Actuellement cette production ne repr&eacute;sente que 5% du total. Il a par ailleurs propos&eacute; de renoncer &agrave; toute recherche en France de gisements p&eacute;troliers ou gaziers. Ceux-ci sont il est vrai insignifiants. <br /> <br /> Par ailleurs la part de l'&eacute;nergie nucl&eacute;aire, actuellement de 75 %, sera r&eacute;duite &agrave; 50% d'ici 2025. Il conviendra donc d'augmenter sensiblement la part des &eacute;nergies non fossiles ou vertes, qui restent en France peu encourag&eacute;es du fait du recours au nucl&eacute;aire.<br /> <br /> Nous devons ici saluer ce plan, qui n'a pu vraisemblablement &ecirc;tre d&eacute;cid&eacute; que du fait de la pr&eacute;sence de Nicolas Hulot au gouvernement. Celui-ci contredit ainsi &ndash; pour le moment &ndash; les critiques de ceux qui ne voyait en lui qu'un alibi pour ne rien changer. Mais les r&eacute;sistances des int&eacute;r&ecirc;ts touch&eacute;s sont d&eacute;j&agrave; nombreuses - et mal fond&eacute;es. Voir par exemple Challenges <a href="https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/plan-climat-pourquoi-nicolas-hulot-delire-sur-l-automobile_485509">https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/plan-climat-pourquoi-nicolas-hulot-delire-sur-l-automobile_485509 <br /> </a><br /> Il faut souhaiter voir ses autres projets environnementaux &ecirc;tre &eacute;galement pris en compte par le pouvoir. Mais le ministre risque de voir se dresser contre lui, pour des raisons diverses, la presque quasi-totalit&eacute; de la population.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;NB. Pour les d&eacute;tails du Plan Hulot, voir notamment Mediapart </font><br /> <font size="2" face="Arial"><a href="https://www.mediapart.fr/journal/france/060717/nicolas-hulot-veut-sortir-la-france-des-energies-fossiles?page_article=2">https://www.mediapart.fr/journal/france/060717/nicolas-hulot-veut-sortir-la-france-des-energies-fossiles?page_article=2</a></font></p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 06 Jul 2017 23:00:00 GMT Les privatisations de Macron. Pourquoi ne pas privatiser les ministères? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2616 2616 <br /><p><font size="2" face="Arial">D&rsquo;abord, la France a d&eacute;j&agrave; abandonn&eacute; au priv&eacute; les soci&eacute;t&eacute;s industrielles, financi&egrave;res et commerciales qu&rsquo;elle contr&ocirc;lait et ne d&eacute;tient plus dans certains de ces groupes que des participations minoritaires. L&rsquo;essentiel des futures cessions d&rsquo;actifs pourrait donc porter sur des biens d&rsquo;un autre type, c&rsquo;est-&agrave;-dire des entreprises qui assument des missions de service public. Ensuite, les privatisations conduites par Emmanuel Macron du temps o&ugrave; il &eacute;tait ministre de l&rsquo;&eacute;conomie constituent&nbsp; un tr&egrave;s mauvais pr&eacute;sage pour les futures op&eacute;rations.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La philosophie g&eacute;n&eacute;rale du projet consistant &agrave; engager <span style="font-style: normal">&nbsp;d&rsquo;importantes cessions d&rsquo;actifs&nbsp; </span>pour apporter quelque 10 milliards d&rsquo;euros &agrave; un fonds qui devrait servir &agrave; financer l&rsquo;innovation. Mais d'o&ugrave; viendront ces actifs. Les pr&eacute;c&eacute;dents gouvernements ont depuis 1986 engag&eacute; de telles vagues de privatisation qu'il ne reste plus grand chose &agrave; privatiser. Par ailleurs ces op&eacute;rations se sont faites pour le b&eacute;n&eacute;fice du secteur priv&eacute;. Selon la formule, l'Etat a privatis&eacute; les b&eacute;n&eacute;fices tout gardant &agrave; son compte les dettes. L'exemple le plus &eacute;vident concerne la d&eacute;sastreuse privatisation des autoroutes. Celle-ci rapporte des milliards aux soci&eacute;t&eacute;s, laissant &agrave; l'Etat et aux usagers le co&ucirc;t final des investissements.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cela a continu&eacute;, avec la cession des restes de la soci&eacute;t&eacute; Thomson ou du Cr&eacute;dit lyonnais. Ayant de moins en moins d&rsquo;entreprises &agrave; privatiser, Dominique de Villepin, lui, a poursuivi la cession des autoroutes et a engag&eacute; la privatisation d&rsquo;autres services publics&nbsp;: ceux du gaz et de l&rsquo;&eacute;lectricit&eacute;, avec l&rsquo;ouverture du capital de GdF puis d&rsquo;EDF. En dernier lieu, Fran&ccedil;ois Hollande, aid&eacute; en cela par son ministre de l&rsquo;&eacute;conomie, Emmanuel Macron a mis en mise en vente plusieurs a&eacute;roports parfaitement rentables, dont ceux de Toulouse, Lyon et Nice. De plus ils assurent des missions de service public que l'Etat ou les collectivit&eacute;s ne devraient pas confier aux entreprises priv&eacute;es. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Que reste-t-il &agrave; privatiser? </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Que reste-t-il &agrave; privatiser pour alimenter le fonds de 10 milliards d&rsquo;euros &eacute;voqu&eacute; le gouvernement? Il ne reste que des actifs publics hautement sensibles, dont la privatisation pourrait s&rsquo;av&eacute;rer dangereuse. Le dernier rapport de l'Agence des participations de l'Etat, rattach&eacute;e au minist&egrave;re des Finances, indique que celles-ci s&rsquo;&eacute;levaient, au 30 avril 2016, &agrave; 90 milliards d&rsquo;euros. Autrement dit, le plan de privatisation envisag&eacute; par Emmanuel Macron portera sur plus de 10&nbsp;% des ultimes actifs d&eacute;tenus par l&rsquo;&Eacute;tat. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, selon les informations qui circulent, l&rsquo;&Eacute;tat pourrait envisager de c&eacute;der les parts qu&rsquo;il d&eacute;tient dans Renault (19,7&nbsp;% du capital, valoris&eacute; actuellement autour de 4,6 milliards d&rsquo;euros) ou dans PSA (13,7&nbsp;% pour 2,2 milliards d&rsquo;euros). Une cession des parts dans Air France-KLM (17,6&nbsp;%, pour un peu plus de 600 millions d&rsquo;euros) est &eacute;galement &agrave; l'&eacute;tude. Une op&eacute;ration de m&ecirc;me nature pouvant int&eacute;resser Orange (13,5&nbsp;% du capital pour environ 5 milliards d'euros) signifierait qu'&agrave; l'heure de la r&eacute;volution num&eacute;rique, la puissance publique abandonnerait au priv&eacute; tous les leviers de la t&eacute;l&eacute;phonie et de l&rsquo;acc&egrave;s &agrave; Internet. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On ne peut pas exclure que des projets encore plus explosifs ne voient le jour. Comme une privatisation de La Poste, qui est actuellement contr&ocirc;l&eacute;e &agrave; 100&nbsp;% par des actionnaires publics (73,6&nbsp;% pour l&rsquo;&Eacute;tat, le solde pour la Caisse des d&eacute;p&ocirc;ts), ou une privatisation totale ou partielle de la SNCF. Ces ultimes privatisations signifieront la fin des derniers services publics, reposant sur les principes d&rsquo;&eacute;galit&eacute; d&rsquo;acc&egrave;s des citoyens et de p&eacute;r&eacute;quation des tarifs. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faut ajouter que les processus de privatisation risquent d'&ecirc;tre conduits sans aucune transparence, favorisant des entreprises ayant manifest&eacute; leur all&eacute;geance au r&eacute;gime actuel. Emmanuel Macron n'a pas appris lors de son s&eacute;jour &agrave; la banque comment s'assurer que les b&eacute;n&eacute;ficiaires des privatisations respecteront un reste d'obligations de service public. Seul comptera pour elles le profit imm&eacute;diat. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour notre part, nous sugg&eacute;rons au Pr&eacute;sident et &agrave; son Premier ministre d'aller plus loin dans la privatisation: confier aux entreprises priv&eacute;es les responsabilit&eacute;s incombant aux Minist&egrave;res proprement dits, ceux dits de l'Administration Centrale. L'op&eacute;ration permettrait alors de se d&eacute;barrasser &agrave; bas co&ucirc;ts des fonctionnaires publics, aux exigences de r&eacute;mun&eacute;ration, retraite et s&eacute;curit&eacute; sociale de plus en plus consid&eacute;r&eacute;es comme insupportables. Ils seraient remplac&eacute;s par des contractuels &agrave; statut priv&eacute;, taillables et corv&eacute;ables &agrave; merci. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Que l'on objecte pas que cette perspective entrainerait la mort de l'Etat. Il existe en Afrique ou en Am&eacute;rique Latine de nombreux Etats qui fonctionnent de cette fa&ccedil;on. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><strong>Note</strong><br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour plus d'informations, lire une &eacute;tude de Mediapart, dont nous nous sommes en grande partie inspir&eacute;s <a href="https://www.mediapart.fr/journal/france/070717/les-sulfureuses-privatisations-d-emmanuel-macron?onglet=full">https://www.mediapart.fr/journal/france/070717/les-sulfureuses-privatisations-d-emmanuel-macron?onglet=full</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Thu, 06 Jul 2017 23:00:00 GMT Capitulation de la Commission européenne devant le Japon http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2613 2613 <br /><font size="2" face="Arial">Le Japon et l'Union europ&eacute;enne ont r&eacute;ussi &agrave; s'accorder sur une lib&eacute;ralisation presque totale de leurs &eacute;changes, sur la r&eacute;duction ou l'abolition de leurs barri&egrave;res tarifaires ou non tarifaires, moyennant une transition. Les b&eacute;n&eacute;ficiaires de l'accord seront apparemment le secteur agroalimentaire europ&eacute;en et tout le secteur industriel japonais, notamment dans le domaine automobile. En d'autres termes, cela veut dire que l'Europe sacrifie ses perspectives d'investissements dans les industries et technologies de demain, au profit des int&eacute;r&ecirc;ts de ses agriculteurs. On ne peut pas dire qu'au regard des enjeux des prochaines d&eacute;cennies, qui seront principalement technologiques, le jeu soit &eacute;gal. </font> <p><font size="2" face="Arial">Certes, le Jefta pour entrer en application devra &ecirc;tre approuv&eacute; par les parlements des Etats-membres. Il y aura certainement des r&eacute;sistances, notamment en France, comme semblent l'annoncer des d&eacute;clarations de Nicolas Hulot. On peut cependant s'&eacute;tonner de n'entendre aucune protestation de la part de ceux qui s'&eacute;taient indign&eacute;s du TAFTA (trait&eacute; transatlantique, en faveur essentiellement des Etats-Unis) et qui continuent &agrave; s'opposer au CETA (avec le Canada). O&ugrave; sont les campagnes d'opinion provenant de milieux et int&eacute;r&ecirc;ts diff&eacute;rents, sur le mod&egrave;le du &laquo;&nbsp;Non au Tafta?&nbsp;&raquo;. &nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quand on connait les m&eacute;thodes fort peu lib&eacute;rales du Japon, comme ses accointances avec plusieurs pays asiatiques &agrave; tr&egrave;s bas salaires, il y aurait de quoi s'inqui&eacute;ter. Nous reviendrons sur ce sujet ult&eacute;rieurement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Voir <a href="http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/07/05/apres-le-ceta-et-le-tafta-vous-allez-adorer-le-jefta_5156077_3232.html?h=15">http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/07/05/apres-le-ceta-et-le-tafta-vous-allez-adorer-le-jefta_5156077_3232.html?h=15</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Wed, 05 Jul 2017 23:00:00 GMT Emmanuel Macron à Versailles. Rien d'essentiel pour refaire de la France une grande puissance http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2611 2611 <br /><font size="2" face="Arial">L'hyper-pr&eacute;sident qu'il annonce vouloir &ecirc;tre aurait eu de nombreux pouvoirs et moyens pour, au sein de l'Union europ&eacute;enne ou en dehors, relancer par exemple en France les investissements productifs, y compris dans le domaine militaire. Qui concevra le Rafale de demain? Il aurait surtout pu annoncer les nombreux programmes en mati&egrave;re de recherche scientifique dont les laboratoires fran&ccedil;ais seraient certainement capables, mais qui ne disposent actuellement d'aucunes ressources, autres que celles distribu&eacute;es au compte-goutte par les programmes europ&eacute;ens. Il aurait pu engager concr&egrave;tement des programmes applicatifs &agrave; l'&eacute;chelle nationale permettant d'associer l'ensemble de la population &agrave; la mise en oeuvre&nbsp; de futurs investissements, comme en mati&egrave;re d'habitat &laquo;&nbsp;vert&nbsp;&raquo; ou de transports publics r&eacute;nov&eacute;s. 2)<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">M&ecirc;me si beaucoup de citoyens ne partageront pas en totalit&eacute; l'analyse radicale de Jean-Luc M&eacute;lenchon 3), la grande majorit&eacute; des &eacute;lecteurs refusant de se compter parmi les soutiens inconditionnels de La R&eacute;publique en Marche s'attendaient sans doute &agrave; quelque chose de plus ambitieux. Ils en seront quitte pour patienter 5 ans encore &ndash; si la France faute de pr&eacute;paration ne s'est pas effondr&eacute;e d'ici l&agrave; face &agrave; de prochaines crises internationales et nationales dont beaucoup de pr&eacute;visionnistes aujourd'hui envisagent la forte probabilit&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> 1) Comme r&eacute;duire le nombre des parlementaires ou, si nous avons bien compris, r&eacute;former l'inutile Conseil &eacute;conomique et social (pourquoi pas ne pas le supprimer? ...<br /> <br /> 2 Voir notre article du 01/07</font><a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608&amp;r_id=&amp;t=D%E9truire%20les%20investissements%20publics%20ne%20relancera%20pas%20le%20dynamisme%20%E9conomique"><font face="Arial"><font size="2"><br /> http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608&amp;r_id=&amp;t=D%E9truire%20les%20investissements%20publics%20ne%20relancera%20pas%20le%20dynamisme%20%E9conomique</font></font></a> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> 3) <font color="#800000"><em>&quot;Interminable pluie de truismes &agrave; Versailles. Faux marbre, bonapartisme surjou&eacute;, europ&eacute;isme b&ecirc;lant, ennui mortel&quot;, a comment&eacute; le leader de la France insoumise sur son compte Facebook. &quot;Et sinon, combien de passages obscurs, d'&eacute;grenages de bons sentiments et d'emballages mi&egrave;vres d'une f&eacute;rocit&eacute; sociale d&eacute;complex&eacute;e&quot;. &quot;Au total: niveau r&eacute;dactionnel de chambre de commerce, pens&eacute;e politique d'un dogmatisme lib&eacute;ral aussi d&eacute;suet que lunaire. Le brasier du d&eacute;gagisme n'est pas pr&ecirc;t de s'&eacute;teindre&quot;</em></font></font> Sun, 02 Jul 2017 23:00:00 GMT Total, l'Iran, le gaz et le Qatar http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2609 2609 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p><font size="2" face="Arial">Total, en la personne de son directeur ex&eacute;cutif Patrick Pouyanne, a d&eacute;clar&eacute; qu&rsquo;il acceptait le risque de voir le contrat susciter une r&eacute;action n&eacute;gative de la part des Etats-Unis. Il faisait allusion au fait que le Qatar et l&rsquo;Iran devraient prochainement s&rsquo;entendre pour une exploitation en commun du South Pars. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Peu auparavant, le ministre qatari des affaires &eacute;trang&egrave;res Sheih Mohammed bin Abdulrahman al-Thani avait r&eacute;affirm&eacute; que Doha n&rsquo;avait aucune intention de c&eacute;der au &laquo;&nbsp;ridicule&nbsp;&raquo; ultimatum impos&eacute; par la coalition arabo-saoudienne au Qatar, avec l&rsquo;accord de Washington, sous pr&eacute;texte de l&rsquo;aide apport&eacute;e par le Qatar au &laquo;&nbsp;terrorisme&nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En fait, comme nul ne devrait l&rsquo;ignorer, Doha et Riyad continuent &agrave; financer chacun de leur c&ocirc;t&eacute; <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>des groupes terroristes salafistes. Ce que craint l&rsquo;Arabie saoudite est qu&rsquo;avec un prix du gaz toujours en baisse, une collaboration qataro-iranienne pour l&rsquo;exploitation du South Pars fasse encore baisser les prix du p&eacute;trole vendu par l&rsquo;Arabie saoudite. Donald Trump, qui vient d&rsquo;annoncer vouloir accroitre dans le monde entier les exportations de gaz de schiste am&eacute;ricain, &eacute;prouve la m&ecirc;me crainte. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Qatar, &agrave; la suite du contrat avec Total pass&eacute; avec l&rsquo;Iran,<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>esp&egrave;re d&eacute;sormais que la France prendra plus clairement parti en sa faveur<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>dans le conflit qui l&rsquo;opp</font>ose &agrave; Riyad et Washington. En ce cas, ce serait, dirions-nous, une tr&egrave;s bonne chose.</p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if !mso]><objectclassid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object><style>st1:*{behavior:url(#ieooui) }</style><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--> Sat, 01 Jul 2017 23:00:00 GMT Détruire les investissements publics ne relancera pas le dynamisme économique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608 2608 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:14.0pt">&nbsp;</span></font><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">Pour cela, sa mission &eacute;tait principalement d&rsquo;emp&ecirc;cher l&rsquo;Allemagne de se substituer progressivement &agrave; l&rsquo;Union. Ce pays avait r&eacute;ussi en sacrifiant d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment les int&eacute;r&ecirc;ts propres de ses citoyens au profit des int&eacute;r&ecirc;ts de la grande industrie allemande, &agrave; prendre une position &eacute;conomique dominante dans le monde dit &laquo;&nbsp;occidental&nbsp;&raquo;. A cette fin, l&rsquo;Allemagne avait&nbsp; accept&eacute; de ne pas d&eacute;velopper ses services publics, comme de n&rsquo;assurer que peu de protection salariale et sociale &agrave; ses travailleurs et plus largement &agrave; sa population. Tout ceci lui avait <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>permis de r&eacute;duire son d&eacute;ficit budg&eacute;taire au profit des capacit&eacute;s d&rsquo;investissement de sa grande industrie de consommation. Elle avait fini par se croire capable d&rsquo;incarner &agrave; elle seule le dessein europ&eacute;en.</span></font><font size="2" face="Arial"> </font></p> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">&nbsp;Ceci ne pouvait convenir aux &eacute;lites politiques et financi&egrave;res des autres pays europ&eacute;ens, tant dans les autres Etats-membres que dans les institutions europ&eacute;ennes. De son c&ocirc;t&eacute;, l&rsquo;Etat profond am&eacute;ricain qui des les origines avait cr&eacute;&eacute; l&rsquo;Union pour y mobiliser l'Europe dans une guerre sans fin contre la Russie, ne pouvait accepter que l&rsquo;Allemagne, en voie de devenir une possible r&eacute;surgence, questions militaires mises &agrave; part, du 3<sup>e</sup> Reich, fasse de l&rsquo;Europe sa chose, mettant en priorit&eacute; ses int&eacute;r&ecirc;ts face aux int&eacute;r&ecirc;ts atlantiques. <br style="mso-special-character:line-break" /> <br /> <strong><font color="#000080">Le &quot;mod&egrave;le allemand&quot;</font></strong><br /> <br /> Il fallait donc susciter au plus vite une concurrence &eacute;conomique et politique &agrave; l&rsquo;Allemagne. Dans l&rsquo;Union europ&eacute;enne, la France &eacute;tait seule capable de jouer ce r&ocirc;le, compte tenu de ce qui lui restait de puissance. Mais la France, pour ce faire, ne devait pas affronter directement l&rsquo;Allemagne en proposant un autre mod&egrave;le de l&rsquo;avenir europ&eacute;en, reposant sur les services publics. Elle devait au contraire se conformer le plus vite possible au mod&egrave;le allemand, dans l&rsquo;espoir qu&rsquo;elle puisse rapidement montrer elle aussi qu&rsquo;en r&eacute;duisant sa dette, sacrifiant progressivement des services publics et ses protections salariales et sociales, elle pouvait esp&eacute;rer disputer &agrave; l&rsquo;Allemagne un minimum <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>de leadership. <br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">Elle le mettrait alors<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>au service du mod&egrave;le europ&eacute;en en grand danger. Elle le mettrait aussi au service des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, ceux de Wall Street et de Washington. Donner le pouvoir &agrave; Macron, d&eacute;j&agrave; connu pour ses amiti&eacute;s europ&eacute;ennes comme pour son peu d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de l&rsquo;Etat social instaur&eacute; en France apr&egrave;s la Lib&eacute;ration, devait servir au mieux les objectifs des &eacute;lites europ&eacute;ennes et am&eacute;ricaines. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">En cons&eacute;quance, la volont&eacute; des &eacute;lites europ&eacute;ennes et am&eacute;ricaines de faire rapidement de la France une Allemagne-bis, permettant de ne plus laisser &agrave; Berlin le monopole de la repr&eacute;sentation de l&rsquo;Europ,&nbsp; devait se traduire rapidement dans les faits. <br style="mso-special-character:line-break" /> <br /> Ceci explique l&rsquo;extraordinaire rapidit&eacute; avec laquelle le gouvernement fran&ccedil;ais, avant m&ecirc;me les expos&eacute;s de politique g&eacute;n&eacute;ral, avait annonc&eacute; sans aucune pr&eacute;caution oratoire qu&rsquo;il convenait de ramener le d&eacute;ficit budg&eacute;taire au dessous de 3%, diminuer les moyens des services publics, y compris dans le domaine de la sant&eacute;, r&eacute;duire le nombre des fonctionnaires et le niveau de leur r&eacute;mun&eacute;ration. </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">&nbsp;Pour faire admettre cette politique, Emmanuel Macron affirme qu&rsquo;elle seule permettra de relancer la croissance et l&rsquo;emploi. Mais tous les &eacute;conomistes s&eacute;rieux savent que l&rsquo;objectif de relancer la croissance (nous pr&eacute;f&eacute;rons ici le terme de &laquo;&nbsp;d&eacute;veloppement &laquo;&nbsp;durable&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire compatible avec les exigences de la COP21) n&rsquo;est possible qu&rsquo;en faisant appel &agrave; des investissements publics et de services publics financ&eacute;s par des recours &agrave; des d&eacute;ficits momentan&eacute;s. Il en est de m&ecirc;me des investissements du secteur priv&eacute; allant eux-aussi au d&eacute;veloppement durable. </span></font></p> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11.0pt">&nbsp;En refusant d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment ces solutions d&rsquo;avenir, Macron enfermera la France dans un sous-d&eacute;veloppement lui-m&ecirc;me durable.&nbsp; </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p>&nbsp;</p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if !mso]><objectclassid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object><style>st1:*{behavior:url(#ieooui) }</style><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--></font> Fri, 30 Jun 2017 23:00:00 GMT Le bon sens d'Emmanuel Macron en matière de politique internationale. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2602 2602 <br /><font size="2" face="Arial">Ceux-ci concernent d'abord une coop&eacute;ration avec la Russie, d&eacute;j&agrave; largement &eacute;voqu&eacute;e lors de la visite de Vladimir Poutine &agrave; Versailles. Mais un autre point &eacute;galement tr&egrave;s important est le fait qu'Emmanuel Macron, contrairement aux autres chefs d'Etat &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo; ne fait pas du renversement de Bashar al Assad un pr&eacute;alable indispensable au r&egrave;glement de la question Syrienne. Il reconna&icirc;t que Bashar est l&agrave; et le restera, qu'il faut donc imp&eacute;rativement l'associer &agrave; toute solution &agrave; ce ce sujet. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On lira les pr&eacute;cisons qu'il vient de donner lors d'une conf&eacute;rence de presse internationale sur le th&egrave;me de &ldquo;la place de la France sur la sc&egrave;ne internationale&rdquo; dont le journal suisse Le Temps vient de publier un compte-rendu, dat&eacute; du <a href="https://www.letemps.ch/monde/2017/06/21/emmanuel-macron-leurope-nest-un-supermarche-leurope-un-destin-commun">21 juin 2017</a>.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Concernant la Syrie et la position que devrait avoir la France au regard de Bashar al Assad, les intentions, dira-t-on, d'Emmanuel Macron ne sont que du bon sens. Il faut rappeler cependant que le gouvernement de Fran&ccedil;ois Hollande s'y &eacute;tait toujours refus&eacute;, au risque d'affronter directement la Russie,. Mais il y a plus grave. Ce matin sur France Inter &agrave; 8h45, celui qui pr&eacute;tend refonder enti&egrave;rement la politique du parti socialiste apr&egrave;s la d&eacute;route du 18 juin, nous voulons parler de Beno&icirc;t Hamon, a r&eacute;p&eacute;t&eacute; comme si cela allait de soi que &laquo;&nbsp;Bashar devait partir&nbsp;&raquo;, et que le PS fera tout ce qu'il pourra en ce sens. Mais il pourra peu. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les autres composantes de l'opposition &agrave; Macron, sauf heureusement le Front National, ne tiennent pas d'autres discours.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 25 Jun 2017 23:00:00 GMT Bon voyage, Sylvie Goulard et les euro-atlantistes de votre sorte http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2598 2598 <br /><font face="Arial" size="2"><br /> Le nouveau pr&eacute;sident fran&ccedil;ais Emmanuel Macron n'a pas du son &eacute;lection aux appuis du CMI fran&ccedil;ais. Celui-ci &eacute;tait rest&eacute; tr&egrave;s r&eacute;serv&eacute;. Il l'a du &agrave; l'appui, beaucoup mieux pourvu en dollars, apport&eacute; &agrave; sa candidature par Wall Street, le Pentagone, Bruxelles et en France, la grande banque. <br /> <br /> Fort de cet appui, il s'&eacute;tait cru sans doute capable d'affronter directement le CMI fran&ccedil;ais en nommant ministre des Arm&eacute;es une Sylvie Goulard qui s'&eacute;tait pourtant depuis longtemps fait conna&icirc;tre par sa d&eacute;votion &agrave; l'Otan comme d'ailleurs par sa m&eacute;connaissance des questions de d&eacute;fense telles que per&ccedil;ues par les forces fran&ccedil;aises engag&eacute;es dans de nombreux th&eacute;&acirc;tres.<br /> <br /> Ce n'etait pas la femme qui a &eacute;t&eacute; rejet&eacute;e en Sylvie Goulard, puisque le CMI fran&ccedil;ais avait fait fort bon m&eacute;nage avec Michelle Alliot-Marie. Ce fut l'irresponsable qui aurait r&eacute;cemment d&eacute;clar&eacute; (on ne sait si le propos &eacute;tait vrai, mais il pourrait l'&ecirc;tre) qu'elle ne voyait pas l'int&eacute;r&ecirc;t pour nos arm&eacute;es de s'&eacute;quiper en mat&eacute;riel fran&ccedil;ais. Sans doute ne voyait-elle pas non plus l'int&eacute;r&ecirc;t de forces arm&eacute;es fran&ccedil;aises, l'Otan pouvant pourvoir &agrave; tous nos besoins de d&eacute;fense.<br /> <br /> L'avenir dira si Emmanuel Macron continuera &agrave; raisonner ainsi, au moment pr&eacute;cis o&ugrave; sa grande alli&eacute;e la Chanceli&egrave;re allemande semble prendre du recul. Mais s'il le fait, il verra &agrave; l'&eacute;preuve des dangers que devra n&eacute;cessairement affronter le pays, foudre rapidement son actuelle majorit&eacute; politique. Les abstentionnistes, sans mentionner la &laquo;&nbsp;Grande Muette&nbsp;&raquo;, jugeront sans doute bon alors de se faire entendre. <br /> </font><br /> <font face="Arial" size="2" /> Mon, 19 Jun 2017 23:00:00 GMT L'instrumentalisation de la séparation des pouvoirs par Emmanuel Macron http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2595 2595 <br /><font face="Arial" size="2">S'y ajoute au plan interne la volont&eacute; d'une &laquo;&nbsp;troisi&egrave;me voie&nbsp;&raquo;&nbsp; entre la gauche et la droite, volont&eacute; que l'on retrouve chez tous les gouvernements europ&eacute;ens. Rappelons qu'if a toujours &eacute;t&eacute; dit, non sans raison, que cela signifie en fait choisir, non &agrave; proprement parler le ralliement &agrave; un parti de droite, mais le ralliement aux int&eacute;r&ecirc;ts fondamentaux de la droite.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, d&egrave;s avant son &eacute;lection, Emmanuel Macron avait affirm&eacute;, plus ou moins explicitement, qu'il entendait construire &agrave; son profit un v&eacute;ritable pouvoir pr&eacute;sidentiel. Il &eacute;chappera de fait &agrave; tout contr&ocirc;le s&eacute;rieux des partis politiques et des repr&eacute;sentants du peuple. Pour parler clairement, l'on pourrait dire qu'il s'agira d'un v&eacute;ritable pouvoir autoritaire &laquo;&nbsp;soft&nbsp;&raquo; dont il tiendra tous les leviers. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D&eacute;j&agrave; le syst&egrave;me des primaires enlevait aux membres d&rsquo;un parti la possibilit&eacute; de d&eacute;signer leur candidat. Lla crise du syst&egrave;me de repr&eacute;sentation politique, ainsi que sa pr&eacute;tendue &nbsp;r&eacute;organisation par le mouvement <em>En Marche&nbsp;! </em>est l&rsquo;aboutissement d&rsquo;une tendance lourde, selon laquelle le l&eacute;gislatif est d&eacute;sign&eacute; par l'ex&eacute;cutif. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Primaut&eacute; de l'ex&eacute;cutif</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D'ores et d&eacute;j&agrave;, sous les gouvernements pr&eacute;c&eacute;dents, la plupart des pr&eacute;rogatives avaient &eacute;t&eacute; transf&eacute;r&eacute;es aux mains de l&rsquo;ex&eacute;cutif, au d&eacute;triment des pouvoirs l&eacute;gislatif et judiciaire. Cependant, c&rsquo;est la premi&egrave;re fois que le pr&eacute;sident a la possibilit&eacute; de choisir directement une partie importante des membres de l&rsquo;Assembl&eacute;e nationale. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Gr&acirc;ce &agrave; un syst&egrave;me &eacute;lectoral ayant encourag&eacute; le recul des partis traditionnels repr&eacute;sentant l'extr&ecirc;me gauche et l'extr&ecirc;me droite, il en est r&eacute;sult&eacute; une abstention record des &eacute;lecteurs refusant cette manipulation, L'alliance de <em>En Marche&nbsp;!</em> et du <em>Modem</em>&nbsp; (si celui-ci n'est pas &eacute;ject&eacute; prochainement) donne &agrave; Macron la possibilit&eacute; de b&eacute;n&eacute;ficier d'une majorit&eacute; &eacute;crasante bien qu'il n'ait recueilli initialement que le vote de 30 &agrave; 35% des &eacute;lecteurs. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, il faut consid&eacute;rer que la structure d&rsquo;<em>En Marche&nbsp;!</em> est particuli&egrave;rement centralis&eacute;e. Le mouvement pr&eacute;sente une sp&eacute;cificit&eacute;&nbsp;: les candidats &agrave; l&rsquo;&eacute;lection l&eacute;gislative ne sont pas &eacute;lus par les bases locales du mouvement, mais d&eacute;sign&eacute;s, d&rsquo;en haut, par une commission dont les membres sont choisis par Emmanuel Macron. Les &eacute;lus n&rsquo;apparaissent plus que comme les agents du Pouvoir ex&eacute;cutif. Ils lui sont redevables de leur poste et de son &eacute;ventuel renouvellement.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La volont&eacute; de r&eacute;duire le Pouvoir l&eacute;gislatif &agrave; une simple chambre d&rsquo;enregistrement est confort&eacute;e par le d&eacute;sir d&rsquo;Emmanuel Macron de l&eacute;gif&eacute;rer par ordonnances. L&rsquo;article 38 de la Constitution stipule que &laquo;&nbsp;Le gouvernement peut, pour l&rsquo;ex&eacute;cution de son programme, demander au parlement l&rsquo;autorisation de prendre par ordonnances, pendant un d&eacute;lai limit&eacute;, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi.&nbsp;&raquo; Ainsi, apr&egrave;s avoir donn&eacute; une habilitation l&eacute;gislative au gouvernement, pour un domaine tel que la r&eacute;forme de la loi du travail, le parlement ne pourra qu&rsquo;accepter ou refuser le projet pr&eacute;sent&eacute;, mais en aucun cas l&rsquo;amender. Ainsi, il aura perdu sa comp&eacute;tence l&eacute;gislative, pour une p&eacute;riode d&eacute;termin&eacute;e et dans les domaines d&eacute;finis par le projet d&rsquo;habilitation&nbsp;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La capacit&eacute; de neutralisation des Chambres est &eacute;galement renforc&eacute;e par la proposition de transformer la proc&eacute;dure acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e en une proc&eacute;dure de droit commun. Cette op&eacute;ration, d&eacute;j&agrave; existante, permet de r&eacute;duire le nombre de navettes entre les deux chambres et r&eacute;duit ainsi le temps consacr&eacute; au d&eacute;bat parlementaire. Mais la proc&eacute;dure d&rsquo;exception deviendra la r&egrave;gle.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">M&ecirc;me en ce cas, le nouveau pr&eacute;sident n&rsquo;entend pas renoncer &agrave; la proc&eacute;dure dite du &laquo;&nbsp;vote bloqu&eacute;&nbsp;&raquo;, bien connue sous le nom de 49/3. Rappelons qu'il s'agit d'une technique permettant au gouvernement d&rsquo;engager la confiance, afin de faire adopter un projet de loi sans vote de l&rsquo;Assembl&eacute;e. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Prise en mains de l'Administration</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La subordination du parlement s&rsquo;accompagne d&rsquo;une volont&eacute; de prise en main de la haute administration. Jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, ses membres &eacute;taient majoritairement choisis parmi les &laquo;&nbsp;Grands corps&nbsp;&raquo; issus de l'ENA. Ils assuraient la continuit&eacute; des institutions et b&eacute;n&eacute;fici&eacute; aient d&rsquo;une exp&eacute;rience pouvant &ecirc;tre d&eacute;terminante dans certains dossiers. Cependant, le pr&eacute;sident a annonc&eacute; sa volont&eacute; d&rsquo;utiliser son pouvoir de nomination, afin d&rsquo;avoir bien en main et au besoin remanier la haute administration&nbsp; Cette volont&eacute; ne sera pas sans effets.<br /> La haute administration joue un r&ocirc;le important dans la gouvernance exerc&eacute;e par le pouvoir ex&eacute;cutif&nbsp;: pr&eacute;paration des projets de lois, mise en place des r&eacute;formes. Elle peut disposer d&rsquo;une certaine marge de man&oelig;uvre vis-&agrave;-vis du pr&eacute;sident et du Premier ministre par la continuit&eacute; de l&rsquo;action administrative. C&rsquo;est avec la pratique, permettant &agrave; chaque nouveau pr&eacute;sident de maintenir en poste un certain nombre de directeurs, d&eacute;j&agrave; en place dans les gouvernements pr&eacute;c&eacute;dents, que rompt Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a annonc&eacute; qu'il veillera soigneusement au choix de chaque Directeur et souvent &agrave; celui de leurs collaborateurs. Pour rester en poste, tous chercheront &agrave; servir fid&egrave;lement les desiderata du pr&eacute;sident.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Le soutien des institutions internatinales aux mains des lobbies </strong></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant, quelle que soit la volont&eacute; fr&eacute;n&eacute;tique de s'imposer d'un &laquo;&nbsp;jeune homme&nbsp;&raquo; parti de peu, et sans grande exp&eacute;rience, elle ne lui aurais jamais permis de percer s'il n'avait su, avec une grande habilit&eacute; il faut en convenir, convaincre les institutions internationales qu'il s'en ferait le relais de leurs int&eacute;r&ecirc;ts..</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Nous avons plusieurs fois &eacute;voqu&eacute; ce point. Disons qu'Emmanuel Macron a pu &ecirc;tre &eacute;lu gr&acirc;ce au soutien de ce que l'on nomme en Gr&egrave;ce la &laquo;&nbsp;tro&iuml;ka&nbsp;&raquo;, Commission europ&eacute;enne, Banque centrale europ&eacute;enne et Fonds Mon&eacute;taire International. Derri&egrave;re ces institutions s'abritent les grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers et &eacute;conomiques, principalement am&eacute;ricains, qui dominent le monde. L'Allemagne en est un relais tr&egrave;s actif.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Macron et son syst&egrave;me de pouvoir quasi personnel ne pourront r&eacute;sister aux oppositions qu'ils feront na&icirc;tre qu'avec le soutien permanent de ces institutions et, en arri&egrave;re plan, de la CIA. Mais il devra en payer le prix. La composition de son gouvernement provisoire avait d&eacute;j&agrave; d&eacute;montr&eacute; qu'il avait commenc&eacute; &agrave; le faire.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> </font><br /> </p> Fri, 16 Jun 2017 23:00:00 GMT Combien d'immeubles dangereux en France&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2594 2594 <br /><font size="3"> <font face="Arial" size="2">Des familles enti&egrave;res n'ont pas donn&eacute; signe de vie depuis le drame. Beaucoup estiment que ce chiffre doit &ecirc;tre beaucoup plais &eacute;lev&eacute;, compte tenu du fait que le feu s&rsquo;est d&eacute;clar&eacute; peu de temps avant 1 heure du matin, au deuxi&egrave;me &eacute;tage de l&rsquo;immeuble de 24 &eacute;tages qui comptait environ 500 locataires, la plupart endormis &agrave; cette heure.</font></font> <p style="margin-bottom: 0cm"> <font face="Arial" size="2">Le feu s'est g&eacute;n&eacute;ralis&eacute; en 15 minutes, canalis&eacute; par des rev&ecirc;tements de fa&ccedil;ade en plastique inflammable, pos&eacute;s pour am&eacute;liorer la vue de l'immeuble aux regards des voisins de ce quartier chic de Londres</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Selon le WSWS<font color="#993300">,</font></font><font face="Arial" color="#993300" size="2"><em> les r&eacute;sidents ont d&eacute;clar&eacute; aux journalistes qu&rsquo;aucune alarme incendie n&rsquo;avait donn&eacute; l&rsquo;alerte du feu. Les pompiers qui ont appel&eacute; la radio </em></font><font face="Arial" color="#993300" size="2"><em><em>LBC</em></em><em> ont confirm&eacute; qu&rsquo;il n&rsquo;y avait pas d&rsquo;alarme incendie centrale pour le b&acirc;timent, pas de syst&egrave;me de gicleurs interne et une seule cage d&rsquo;escalier pour l&rsquo;ensemble de la tour. Les &eacute;chelles des pompiers n&rsquo;arrivaient qu&rsquo;au 12</em><sup><em>&#7497;</em></sup><em> &eacute;tage. D&rsquo;autres r&eacute;sidents ont expliqu&eacute; que les services d&rsquo;urgence leur avaient dit de &laquo; rester sur place &raquo; et de calfeutrer leurs portes d&rsquo;entr&eacute;e avec des serviettes humides plut&ocirc;t que de risquer de quitter l&rsquo;immeuble. Beaucoup de ceux qui ont re&ccedil;u ce conseil ont probablement perdu la vie. </em> </font></p> <font face="Arial" color="#993300" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" color="#993300" size="2"><em>La municipalit&eacute; de Kensington et de Chelsea est l&rsquo;une de celles o&ugrave; les in&eacute;galit&eacute;s sont les plus fortes de tout le pays, on y trouve le grand magasin embl&eacute;matique de Harrods, les oligarques milliardaires et certains des biens immobiliers les plus chers de la plan&egrave;te. Une propri&eacute;t&eacute; &agrave; Carlyle Square, Chelsea a &eacute;t&eacute; vendue r&eacute;cemment pour 16,5 millions de livres. Elle dispose d&rsquo;un &laquo; jardin prim&eacute; &raquo;, d&rsquo;un cin&eacute;ma &laquo; avec si&egrave;ges en gradin &raquo;, d&rsquo;un bar et d&rsquo;une salle de sport. Les agents immobiliers qui ont r&eacute;alis&eacute; la vente, Engels &amp; Volker, d&eacute;crivaient dans l&rsquo;annonce &laquo; l&rsquo;atmosph&egrave;re d&eacute;contract&eacute;e &raquo; de Chelsea. </em></font> </p> <font face="Arial" color="#993300" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Cette situation illustre bien celle du Royaume-Uni o&ugrave; coexistent les districts ais&eacute;s &eacute;lecteurs de Teresa May et de nombreuses villes et r&eacute;gions pauvres, qui viennent de red&eacute;couvrir la gauche du Parti Travailliste anim&eacute;e par Jeremy Corbyn. Mais en France o&ugrave; l'actuel Pr&eacute;sident se flatte de n'&ecirc;tre ni de droite ni de gauche, personne apparemment ne se demande si n'existent pas des quartiers urbains dot&eacute;s d'immeubles aussi dangereux que celui de North Kensington.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il est g&eacute;n&eacute;ralement admis que les services publics, et notamment les corps de sapeurs-pompiers, sont mieux arm&eacute;s qu'en Grande Bretagne pour faire face &agrave; des catastrophes d'ampleur. Mais il suffira qu'un incendie du type de celui de Londres se d&eacute;clare pour d&eacute;couvrir que ce n'est pas souvent le cas. Les r&eacute;ductions d'effectifs et de moyens de fonctionnement ont &eacute;t&eacute; consid&eacute;rables, dans la bonne conscience des gouvernements successifs. On ne voit pas que le mouvement s'inversera, malgr&eacute; les promesses du pouvoir actuel.<br /> <br /> Il est vrai que les militants islamistes tr&egrave;s pr&eacute;sents dans les &laquo;&nbsp;quartiers sensibles&nbsp;&raquo; qui montent des embuscades contre la police et les pompiers, devraient &ecirc;tre les premiers &agrave; incriminer. Mais l&agrave; encore, qui veut vraiment les emp&ecirc;cher de nuire?</font></p> Thu, 15 Jun 2017 23:00:00 GMT