Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Mon, 26 Jun 2017 16:25:04 GMT Le bon sens d'Emmanuel Macron en matière de politique internationale. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2602 2602 <br /><font size="2" face="Arial">Ceux-ci concernent d'abord une coop&eacute;ration avec la Russie, d&eacute;j&agrave; largement &eacute;voqu&eacute;e lors de la visite de Vladimir Poutine &agrave; Versailles. Mais un autre point &eacute;galement tr&egrave;s important est le fait qu'Emmanuel Macron, contrairement aux autres chefs d'Etat &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo; ne fait pas du renversement de Bashar al Assad un pr&eacute;alable indispensable au r&egrave;glement de la question Syrienne. Il reconna&icirc;t que Bashar est l&agrave; et le restera, qu'il faut donc imp&eacute;rativement l'associer &agrave; toute solution &agrave; ce ce sujet. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On lira les pr&eacute;cisons qu'il vient de donner lors d'une conf&eacute;rence de presse internationale sur le th&egrave;me de &ldquo;la place de la France sur la sc&egrave;ne internationale&rdquo; dont le journal suisse Le Temps vient de publier un compte-rendu, dat&eacute; du <a href="https://www.letemps.ch/monde/2017/06/21/emmanuel-macron-leurope-nest-un-supermarche-leurope-un-destin-commun">21 juin 2017</a>.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Concernant la Syrie et la position que devrait avoir la France au regard de Bashar al Assad, les intentions, dira-t-on, d'Emmanuel Macron ne sont que du bon sens. Il faut rappeler cependant que le gouvernement de Fran&ccedil;ois Hollande s'y &eacute;tait toujours refus&eacute;, au risque d'affronter directement la Russie,. Mais il y a plus grave. Ce matin sur France Inter &agrave; 8h45, celui qui pr&eacute;tend refonder enti&egrave;rement la politique du parti socialiste apr&egrave;s la d&eacute;route du 18 juin, nous voulons parler de Beno&icirc;t Hamon, a r&eacute;p&eacute;t&eacute; comme si cela allait de soi que &laquo;&nbsp;Bashar devait partir&nbsp;&raquo;, et que le PS fera tout ce qu'il pourra en ce sens. Mais il pourra peu. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les autres composantes de l'opposition &agrave; Macron, sauf heureusement le Front National, ne tiennent pas d'autres discours.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 25 Jun 2017 23:00:00 GMT La France et le Qatar: Aux abonnés absents&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2600 2600 <br /><font size="2" face="Arial">C'est ce que d'ailleurs n'ont pas tard&eacute; &agrave; faire l'Iran, la Turquie et la Russie. D&egrave;s que la coalition entre l&rsquo;Arabie saoudite, les &Eacute;mirats arabes unis et Bahre&iuml;n (sans mentionner l'Egypte, mais que vient-elle faire dans cette gal&egrave;re, ) a annonc&eacute; vouloir isoler radicalement le petit Emirat du reste du monde, elles ont commenc&eacute; &agrave; apporter de l'aide au Qatar, y compris dans l'imm&eacute;diat en mati&egrave;re de ravitaillement. Elles ont par ailleurs laiss&eacute; entendre que toute op&eacute;ration militaire de la coalition saoudienne contre le Qatar entrainerait des &laquo;&nbsp;r&eacute;ponses appropri&eacute;es&nbsp;&raquo;. </font> <p><font size="2" face="Arial">Riyad, avec le courage qui le caract&eacute;rise, n'a pas os&eacute; encore engager de moyens militaires contre le Qatar. Il vient par contre de formuler 13 exigences &agrave; satisfaire par Doha, dans un d&eacute;lai de 10 jours (en voir la liste en annexe). Il est clair que si le Qatar acceptait ce v&eacute;ritable ultimatum, il serait rapidement ray&eacute; de la carte du Moyen-Orient. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il ne semble pas qu'il en ait l'intention, comptant sur l'appui de ses puissants partenaires. Par ailleurs, on ne sait pas clairement &agrave; ce jour que sera l'attitude de Donald Trump. Il n'avait jamais manifest&eacute; de grandes affinit&eacute;s pour l'Arabie saoudite, sauf r&eacute;cemment. Mais dans sa guerre absurde contre l'Iran, il est possible qu'il se rallie &agrave; la coalition anti-Qatar, compte tenu du fait que celle-ci deviendra de facto une coalition anti-Iran.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Bornons-nous &agrave; ce jour &agrave; constater l'&eacute;tonnant silence officiel de la France. Compte tenu des importants investissements qataris en France, encourag&eacute; par les gouvernements successifs, (voir un &eacute;tat qu'il conviendrait d'ailleurs de mettre &agrave; jour <a href="http://www.francetvinfo.fr/france/qatar-quel-est-le-poids-des-investissements-du-pays-en-france_1512483.html">http://www.francetvinfo.fr/france/qatar-quel-est-le-poids-des-investissements-du-pays-en-france_1512483.html</a> ) on ne comprendrait pas qu'Emmanuel Macron, qui pr&eacute;tend &ecirc;tre sur tous les fronts, n'intervienne pas au secours du Qatar et des entreprises fran&ccedil;aises dans lesquels celui-ci a pris des participations.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Annexe</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voici ce que r&eacute;clament Riyad, Abou Dabi, Manama et Le Caire. Source M&eacute;diapart&nbsp; 25/06.</font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>1. Le Qatar doit r&eacute;duire ses relations diplomatiques avec l&rsquo;Iran et fermer les missions diplomatiques iraniennes sur son territoire. Le commerce et les &eacute;changes avec l&rsquo;Iran doivent respecter les sanctions am&eacute;ricaines et internationales, de mani&egrave;re &agrave; ne pas menacer la s&eacute;curit&eacute; du Conseil de coop&eacute;ration du Golfe.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>2. Le Qatar doit imm&eacute;diatement fermer la base que la Turquie est en train de construire sur son territoire et mettre un terme &agrave; toute coop&eacute;ration militaire avec la Turquie &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur de l&rsquo;&eacute;mirat.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>3. Le Qatar doit couper les liens avec toutes les organisations terroristes, sectaires et id&eacute;ologiques, en particulier avec les Fr&egrave;res musulmans, l&rsquo;&Eacute;tat islamique, Al-Qa&iuml;da, Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), les Chebabs somaliens, AQMI et le Hezbollah libanais. Il doit formellement d&eacute;clarer q&eacute; saoudite, Bahre&iuml;n, les &Eacute;mirats arabes unis et l&rsquo;&Eacute;gypte, et accepter toutes les futures mises &agrave; jour de cette liste.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>4. Le Qatar doit couper tous les moyens de financement destin&eacute;s &agrave; des individus, groupes et organisations qui ont &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute;s comme terroristes par l&rsquo;Arabie saoudite, Bahre&iuml;n, les &Eacute;mirats arabes unis et l&rsquo;&Eacute;gypte, les &Eacute;tats-Unis et d&rsquo;autres pays.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>5. La Qatar doit remettre les&nbsp;figures du terrorisme, les fugitifs et individus recherch&eacute;s, ressortissants de l&rsquo;Arabie saoudite, de Bahre&iuml;n, des &Eacute;mirats arabes unis et de l&rsquo;&Eacute;gypte &agrave; leur pays d&rsquo;origine. Il doit aussi geler leurs biens et fournir toutes les informations requises sur leurs domiciles, mouvements et moyens financiers.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>6. Le Qatar doit fermer Al Jazeera et ses stations affili&eacute;es.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>7. Le Qatar doit cesser toute ing&eacute;rence dans les affaires int&eacute;rieures des &Eacute;tats souverains, cesser d&rsquo;offrir sa nationalit&eacute; &agrave; des individus recherch&eacute;s de nationalit&eacute; saoudienne, &eacute;miratie, bahreinie ou &eacute;gyptienne. Il doit retirer la citoyennet&eacute; qatarie aux personnes dont la naturalisation viole les lois de ces pays.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>8. Le Qatar doit verser des r&eacute;parations financi&egrave;res &agrave; ses voisins pour les pertes en vies humaines et les pertes financi&egrave;res provoqu&eacute;es par sa politique ces derni&egrave;res ann&eacute;es. Le montant de ces indemnit&eacute;s sera d&eacute;termin&eacute; en coordination avec le Qatar.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>9. Le Qatar doit aligner sa politique sur celle des autres pays arabes du Golfe, tout comme il doit le faire en mati&egrave;re &eacute;conomique, conform&eacute;ment &agrave; l&rsquo;accord conclu en 2014 avec l&rsquo;Arabie saoudite.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>10. Le Qatar doit cesser tout contact avec l&rsquo;opposition en Arabie saoudite, au royaume de Bahre&iuml;n, aux &Eacute;mirats arabes unis et en &Eacute;gypte. Il doit communiquer des rapports d&eacute;taillant les contacts qu&rsquo;il a d&eacute;j&agrave; entretenus avec des groupes d&rsquo;opposition dans ces pays et les soutiens qu&rsquo;il leur a apport&eacute;s.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>11. Le Qatar doit fermer tous les organes d&rsquo;information qu&rsquo;il finance directement ou indirectement, y compris Arabi21, Al Araby, Al Jadeed, Mekameleen, Middle east eye, etc.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>12. Le Qatar doit communiquer son accord avec ces demandes dans les 10 jours suivant la communication de cette liste.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>13. Le Qatar doit accepter un audit mensuel du respect de ces obligations pendant la premi&egrave;re ann&eacute;e suivant son acceptation, puis un audit trimestriel la deuxi&egrave;me ann&eacute;e et des audits mensuels les ann&eacute;es suivantes.</em></font></p> Sat, 24 Jun 2017 23:00:00 GMT Bon voyage, Sylvie Goulard et les euro-atlantistes de votre sorte http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2598 2598 <br /><font face="Arial" size="2"><br /> Le nouveau pr&eacute;sident fran&ccedil;ais Emmanuel Macron n'a pas du son &eacute;lection aux appuis du CMI fran&ccedil;ais. Celui-ci &eacute;tait rest&eacute; tr&egrave;s r&eacute;serv&eacute;. Il l'a du &agrave; l'appui, beaucoup mieux pourvu en dollars, apport&eacute; &agrave; sa candidature par Wall Street, le Pentagone, Bruxelles et en France, la grande banque. <br /> <br /> Fort de cet appui, il s'&eacute;tait cru sans doute capable d'affronter directement le CMI fran&ccedil;ais en nommant ministre des Arm&eacute;es une Sylvie Goulard qui s'&eacute;tait pourtant depuis longtemps fait conna&icirc;tre par sa d&eacute;votion &agrave; l'Otan comme d'ailleurs par sa m&eacute;connaissance des questions de d&eacute;fense telles que per&ccedil;ues par les forces fran&ccedil;aises engag&eacute;es dans de nombreux th&eacute;&acirc;tres.<br /> <br /> Ce n'etait pas la femme qui a &eacute;t&eacute; rejet&eacute;e en Sylvie Goulard, puisque le CMI fran&ccedil;ais avait fait fort bon m&eacute;nage avec Michelle Alliot-Marie. Ce fut l'irresponsable qui aurait r&eacute;cemment d&eacute;clar&eacute; (on ne sait si le propos &eacute;tait vrai, mais il pourrait l'&ecirc;tre) qu'elle ne voyait pas l'int&eacute;r&ecirc;t pour nos arm&eacute;es de s'&eacute;quiper en mat&eacute;riel fran&ccedil;ais. Sans doute ne voyait-elle pas non plus l'int&eacute;r&ecirc;t de forces arm&eacute;es fran&ccedil;aises, l'Otan pouvant pourvoir &agrave; tous nos besoins de d&eacute;fense.<br /> <br /> L'avenir dira si Emmanuel Macron continuera &agrave; raisonner ainsi, au moment pr&eacute;cis o&ugrave; sa grande alli&eacute;e la Chanceli&egrave;re allemande semble prendre du recul. Mais s'il le fait, il verra &agrave; l'&eacute;preuve des dangers que devra n&eacute;cessairement affronter le pays, foudre rapidement son actuelle majorit&eacute; politique. Les abstentionnistes, sans mentionner la &laquo;&nbsp;Grande Muette&nbsp;&raquo;, jugeront sans doute bon alors de se faire entendre. <br /> </font><br /> <font face="Arial" size="2" /> Mon, 19 Jun 2017 23:00:00 GMT Nouvelle grande offensive américaine au Moyen-Orient http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2592 2592 <br /><font size="2" face="Arial">Pour cela, au pr&eacute;texte de combattre l'EI, Donald Trump cherche &agrave; relancer sa guerre contre l'Iran. Mais par ailleurs il continue &agrave; poursuivre le renversement de Bashar al Assad et la d&eacute;confiture de la Russie, alli&eacute;e de celui-ci et d&eacute;sormais devenue un v&eacute;ritable arbitre dans ce que l'on pourrait appeler un nouveau &laquo;&nbsp;Grand jeu&nbsp;&raquo;. Derri&egrave;re cette premi&egrave;re phase se pr&eacute;pare un conflit avec la Chine. Ce faisant, Donald Trump cherche plus que jamais par la surench&egrave;re &agrave; &eacute;chapper aux critiques de l'&laquo;&nbsp;establishment&nbsp;&raquo; am&eacute;ricain qui continue &agrave; rechercher sa destitution au pr&eacute;texte qu'il serait rest&eacute; une marionnette de Poutine. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne faut pas s'illusionner. Les succ&egrave;s c&eacute;l&eacute;br&eacute;s avec bruit par les m&eacute;dias occidentaux et remport&eacute;s contre l'EI par la coalition am&eacute;ricano-arabe &agrave; Mossoul et sans doute bient&ocirc;t &agrave; Raqqa sont certes une bonne chose. Mais ils ne doivent pas cacher que la coalition laisse &agrave; l'EI la possibilit&eacute; d'&eacute;chapper &agrave; son an&eacute;antissement. Des couloirs sont m&eacute;nag&eacute;s pour permettre aux plus dangereux des djihadistes de sortir de ces villes et de se r&eacute;pandre, pour y continuer leur guerre, dans le reste du Moyen-Orient, notamment en Iran, en Europe et en Russie. Dans un premier temps, les djihadistes rejoindront leurs homologues combattant les forces gouvernementales (syriennes) actuellement en voie de reprendre un contr&ocirc;le total de la ville de Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">La strat&eacute;gie am&eacute;ricaine est clairement expos&eacute;e dans un article de Anne Barnard dans le New York Times, r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous. L'auteur, probablement agent de la CIA, s'est toujours efforc&eacute;e de d&eacute;fendre la politique am&eacute;ricaine visant &agrave; armer des &laquo;&nbsp;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo; en vue de faire tomber l'Etat syrien de Bashar al Assad. Ceux-ci, comme nul ne devrait l'ignorer, sont des djihadistes n'ayant rien de mod&eacute;r&eacute;, qui se mettent au service de la politique am&eacute;ricaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Dans son article, Anne Barnard ne cache pas, sous des propos faussement anodins, que derri&egrave;re une guerre contre l'EI, les Etats-Unis entendent mener une guerre contre l'Iran, et plus largement contre un &eacute;ventuel Croissant chiite unissant Iran et Damas, consid&eacute;r&eacute; par les monarchies sunnites du Golfe, alli&eacute;es des Etats-Unis, comme un danger mortel. Mais comme indiqu&eacute; plus haut, la cible principale est la pr&eacute;sence russe dans la r&eacute;gion. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'article du New York Times ne fait aucun myst&egrave;re concernant la politique am&eacute;ricaine. &laquo;&nbsp; Qui dominera la r&eacute;gion? Des forces alli&eacute;es &agrave; l'Iran et &agrave; la Russie, ou bien les Etats-Unis?&nbsp;&raquo;. Vouloir r&eacute;pondre &agrave; la question ne peut que faire courir le risque d'une prochaine confrontation arm&eacute;e entre les Etats-Unis et la Russie</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rence<br /> </strong><br /> Beyond Raqqa, an Even Bigger Battle to Defeat ISIS and Control Syria Looms<br /> By Anne Barnard 10 juin 2017<br /> <a href="https://www.nytimes.com/2017/06/10/world/middleeast/syria-raqqa-islamic-state-isis-deir-al-zour-iran-russia-united-states.html">https://www.nytimes.com/2017/06/10/world/middleeast/syria-raqqa-islamic-state-isis-deir-al-zour-iran-russia-united-states.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Commentaire de Fr. V. </strong><br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cet article de la Moonofalabama vient mettre un peu de r&eacute;alisme</font><font size="2" face="Arial">.<a href="http://www.moonofalabama.org/2017/06/syria-summary-the-end-of-the-war-is-now-in-sight.html#more"><br /> http://www.moonofalabama.org/2017/06/syria-summary-the-end-of-the-war-is-now-in-sight.html#more</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Commentaire sur le Commentaire </strong><br /> <br /> La question est cependant de savoir si les USA n'&eacute;tendront pas le conflit, en visant l'Iran et la Russie. Comment pourraient-ils faire ? dira-t-on&nbsp; Tout d&eacute;pendra des moyens employ&eacute;s. Le ton de l'article du NYT laisse craindre que l'Etat profond am&eacute;ricain ne recule devant rien. </font><br /> </p> Tue, 13 Jun 2017 23:00:00 GMT Jusqu'où ira l'hystérie anti-russe qui se développe aux Etats-Unis? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2591 2591 <br /><font size="2" face="Arial">Les D&eacute;mocrates continuent &agrave; faire du pr&eacute;tendu &laquo;&nbsp;Russiagate&nbsp;&raquo; une machine de guerre pour d&eacute;stabiliser Donald Trump et conduire &agrave; son invalidation. Ils accusent, s'appuyant sur les d&eacute;clarations totalement improuv&eacute;es de l<em>'Intelligence Communauty,</em> Trump de continuer &agrave; jouer, volontairement ou non, le r&ocirc;le de marionnette au service d'un Poutine plus agressif que jamais. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les R&eacute;publicains ne sont pas en reste. Sous la pression des grands int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques qui voient se profiler vers la fin de l'ann&eacute;e 2017 une crise &eacute;conomique majeure dont ils seront tenus pour responsables, ils pr&eacute;parent leur d&eacute;fense en affirmant que cette crise sera le produit de manoeuvres occultes de la Russie. Elle sera due notamment &agrave; la p&eacute;n&eacute;tration par des hackers russes de tous les si&egrave;ges des grandes entreprises am&eacute;ricaines. Ils ne peuvent &eacute;videmment pas fournir la moindre preuve de ces all&eacute;gations, malgr&eacute; la puissance de la NSA et du FBI. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour sa part, le puissant complexe militaro-industriel se saisit de cette pr&eacute;tendue menace mortelle pour exiger une fois de plus une augmentation des cr&eacute;dits dont il dispose. Quant &agrave; Trump, il est trop embarrass&eacute; par les fautes croissantes qui lui sont reproch&eacute;s pour ne pas saisir l'occasion qui lui est faite d'en rejeter la cause sur Vladimir Poutine.<br /> <br /> Nous devons pour notre part nous poser, voyant cela, une question qui ne semble pas int&eacute;resser les commentateurs politiques: que va faire Moscou pour se pr&eacute;parer &agrave; combattre cette offensive? Vladimir Poutine va-t-il garder son sang-froid proverbial en attribuent tout ceci aux d&eacute;lires de ses &laquo;&nbsp;partenaires am&eacute;ricains&nbsp;&raquo; confront&eacute;s aux difficult&eacute;s croissantes des Etats-Unis? Va-t-il au contraire se pr&eacute;parer &agrave; riposter, y compris militairement, et sur quels fronts?<br /> <br /> Posons nous aussi la sempiternelle question: pourquoi l'Europe, ou des pays comme l'Allemagne ou la France n'ayant aucun int&eacute;r&ecirc;t &agrave; laisser monter la tension, n'interviennent-ils donc pas pour ramener l'Am&eacute;rique &agrave; la raison? </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>1) R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">&nbsp;Voir The Russians are coming! The Russians are coming! du WSWS dat&eacute; du 12 juin<br /> </font> <font size="2" face="Arial"><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/12/pers-j12.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/12/pers-j12.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a name="headline"></a>Voir aussi The New York Times Trump-Comey Feud Eclipses a Warning on Russia: &lsquo;They Will Be Back&rsquo;<br /> <a href="https://www.nytimes.com/2017/06/10/us/politics/trump-comey-russia-fbi.html">https://www.nytimes.com/2017/06/10/us/politics/trump-comey-russia-fbi.html</a><a href="https://www.nytimes.com/2017/06/10/us/politics/trump-comey-russia-fbi.html?à">? </a><a href="https://www.nytimes.com/2017/06/10/us/politics/trump-comey-russia-fbi.html?_r=0">r=0</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">ainsi que Politico <em><span style="font-style: normal">&ldquo;Forget Comey. The Real Story Is Russia&rsquo;s War on America&nbsp;&raquo; <br /> <a href="http://www.politico.com/magazine/story/2017/06/11/forget-comey-the-real-story-is-russias-war-on-america-215245">http://www.politico.com/magazine/story/2017/06/11/forget-comey-the-real-story-is-russias-war-on-america-215245</a></span></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 12 Jun 2017 23:00:00 GMT Sur le "désastre grec" http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588 2588 <br /><font size="2" color="#000099" face="Arial"><strong><br /> </strong></font><font size="2" face="Arial">par Panagiotis Grigoriou et Jean-Paul Baquiast 11/06/2017</font><font face="Arial"> </font> <p align="center"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><font size="2" face="Arial"> <img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/181/greekcrisis.jpg" width="496" height="332" alt="" /></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Ces trois institutions, au pr&eacute;texte d'aider la Gr&egrave;ce &agrave; rembourser des dettes dont seules les &laquo;&nbsp;&eacute;lites&nbsp;&raquo; grecques &eacute;taient responsables, ont pris totalement en main les institutions d&eacute;mocratiques dans ce pays. Panagiotis Grigoriou publie un blog, en grec et fran&ccedil;ais, <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/181/www.greekcrisis.fr">www.greekcrisis.fr</a> o&ugrave; il analyse cette situation, que l'on pourrait de plus en plus qualifier de d&eacute;sastreuse pour la Gr&egrave;ce et m&ecirc;me pour les autres Etats europ&eacute;ens. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ce blog, il vient d'&eacute;crire un article dont nous conseillons &agrave; tous la lecture intitul&eacute; M&eacute;moires du large. Voir <a href="http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0621.html">http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0621.html<br /> </a><br /> Nous avions r&eacute;agi &agrave; cet article par ce petit message: Votre article confirme ce que nous pensons ici sur ce qu'il faut bien nommer le &laquo;&nbsp;d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo;. Nous pensons pour ce qui nous concerne que la m&ecirc;me calamit&eacute; s'attache &agrave; la France, &agrave; une autre &eacute;chelle. Tout montre qu'elle n'&eacute;chappera jamais &agrave; l'emprise de Wall Street, de Washington et du Pentagone. Ceux-ci ont trop de relais en France pour que l'on puisse l'esp&eacute;rer. La preuve notre nouveau pr&eacute;sident, pur produit quoiqu'il en dise de l'am&eacute;ricanisme relay&eacute; par l'UE. Ajoutons que tous ceux qui le peuvent sont incit&eacute;s ici &agrave; vous soutenir, vous et votre blog. Votre survie est difficile.</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voici la r&eacute;ponse de Panagiotis Grigoriou, en date du 11/06/2017</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Je confirme vos craintes. D'abord, la dislocation du corps social me semble &eacute;vidente, puis, pr&egrave;s de 500.000 Grecs (jeunes, form&eacute;s et dynamiques) ont quitt&eacute; le pays depuis 2010 (m&eacute;morandum Papandr&eacute;ou). Ensuite, comme vous le signalez, trop de gens en Gr&egrave;ce (et pas seulement en Gr&egrave;ce j'ajouterais) profitent (encore pour l'instant) de cette situation. J'estime que cette partie de la population atteint environ le 30%.La soci&eacute;t&eacute; grecque aurait pu r&eacute;agir, et elle l'a fait dans une certaine mesure entre 2010 et 2012, j'y &eacute;tais d&rsquo;ailleurs.</font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000"> Nous nous disions &agrave; l'&eacute;poque que les mouvements politiques et syndicaux se sont montr&eacute;s incapables devant toute action r&eacute;ellement concert&eacute;e, efficace et surtout porteuse d'un vrai programme alternatif. </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Mais &agrave; pr&eacute;sent, et avec l&rsquo;exp&eacute;rience (dont celle du terrible &quot;Montoire&quot; de Tsipras et la &quot;transformation&quot; du &quot;NON&quot; &agrave; 62% du referendum de 2015 en &quot;OUI&quot;), nous avons l'impression que cette &quot;impr&eacute;paration&quot; n'a pas &eacute;t&eacute; tout &agrave; fait fortuite.Et (&eacute;galement) pour cette raison, la probabilit&eacute; d'un gouvernement de type Orban en Gr&egrave;ce tiendrait effectivement du r&ecirc;ve. Les causes sont ainsi historiques et hyst&eacute;riques (au sens premier et ancien du terme &quot;hyst&eacute;risis&quot; - &quot;qualit&eacute;s et caract&eacute;ristiques manquantes&quot;), personnel politique inf&eacute;od&eacute; aux &quot;cr&eacute;anciers historiques&quot; du pays, client&eacute;lismes, &eacute;puisement psychologique, &eacute;conomique, symbolique et d'abord culturel. </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2"><em><font color="#990000"><font face="Arial">Le &quot;gouvernement&quot; Tsipras est ainsi vraiment ha&iuml; du plus grand nombre, cependant, les Grecs r&eacute;alisent d&eacute;sormais (lorsqu&rsquo;ils le r&eacute;alisent) que le changement &agrave; introduire ne tient plus de la suppos&eacute;e alternance politique entre les partis (devenus inutiles, tout comme le &quot;Parlement&quot; puisque toutes les d&eacute;cisions en mati&egrave;re politique &eacute;conomique et pas seulement sont dict&eacute;es par la Tro&iuml;ka &eacute;largie), mais plut&ocirc;t d'un improbable changement de r&eacute;gime. Donc impasse... et pronostic difficile.<br /> <br /> La ridiculisation de l'ensemble du syst&egrave;me politique (gauche comprise) a &eacute;t&eacute; accomplie par Tsipras, aux yeux en tout cas de ceux qui dans une situation parfois de survivalisme au quotidien, sont encore capables d'un minimum de Logos. Or ils sont de plus en plus rares, croyez-moi<br /> <br /> Panagiotis </font>Grigoriou</font></em></font></p> Sat, 10 Jun 2017 23:00:00 GMT «&#160;Daech&#160;: L'arme de la communication dévoilée&#160;» de François-Bernard Huyghe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2586 2586 <br /><font size="2" face="Arial"><font color="#FF0000"><em>Nous r&eacute;&eacute;ditons ici cet article de Nicolas Faure publi&eacute; par Pol&eacute;mia,&nbsp; que nous remercions<br /> https://www.polemia.com/daech-larme-de-la-communication-devoilee-de-francois-bernard-huyghe/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=a0270d0758-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-a0270d0758-60536937</em></font><br /> </font> <h3><font size="2" face="Arial">L'auteur&nbsp; dresse le portrait d&rsquo;un ennemi implacable, bien moins d&eacute;s&eacute;quilibr&eacute; que certains commentateurs semblent imaginer. Un livre &agrave; lire de toute urgence pour comprendre que la guerre contre les djihadistes n&rsquo;est sans doute pas termin&eacute;e&hellip;</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font><hr /> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;Le nom que nous leur donnons en r&eacute;v&egrave;le plus sur nos fantasmes que sur les leurs &raquo;</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;Difficile d&rsquo;op&eacute;rer une conversion plus absolue que celle des djihadistes, d&rsquo;adopter un crit&egrave;re du vrai, du bien, du juste ou du souhaitable plus oppos&eacute; au n&ocirc;tre &raquo;</em> &eacute;crit Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe en introduction de son livre.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette opposition &eacute;vidente entre le monde moderne et ces combattants de l&rsquo;Etat islamique conduit l&rsquo;auteur &agrave; analyse en profondeur leurs motivations et celles de ceux qui les rejoignent.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s&rsquo;attaque par exemple &agrave; la frilosit&eacute; occidentale quant &agrave; la d&eacute;signation de l&rsquo;ennemi&nbsp;:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="padding-left: 60px;"><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;La question de sa d&eacute;signation devrait &ecirc;tre r&eacute;gl&eacute;e depuis longtemps. Or le nom de l&rsquo;ennemi nous pose plut&ocirc;t probl&egrave;me &agrave; nous, ses adversaires (&hellip;). Entre les strat&eacute;gies d&rsquo;&eacute;vitement [ne pas stigmatiser, ne pas amalgamer, pas de vocables &eacute;voquant des principes g&eacute;n&eacute;raux ou des &laquo;&nbsp;valeurs&nbsp;&raquo;] et les strat&eacute;gies de l&rsquo;affirmation [il faut avoir le courage de d&eacute;signer l&rsquo;ennemi islamiste violent], nos politiques r&eacute;v&egrave;lent leurs contradictions.&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Plus loin il adresse une nouvelle pique aux Occidentaux incapables de prendre la mesure des ressorts de l&rsquo;Etat islamique&nbsp;:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="padding-left: 60px;"><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;[Employer] des termes comme &ldquo;nihilisme&rdquo; [sonne] creux&nbsp;; les djihadistes ne sont nullement anim&eacute;s par le refus de toutes valeurs&nbsp;; ils sont dans l&rsquo;obsession d&rsquo;une seule valeur. (&hellip;) Nier cette positivit&eacute;, l&rsquo;inverser en haine absurde, c&rsquo;est se donner bonne conscience &agrave; bon compte. (&hellip;) En niant qu&rsquo;ils puissent agir au nom de valeurs religieuses, nous les consid&eacute;rons comme irrationnels, et refusons de comprendre leur logique de l&eacute;gitimit&eacute;. Moraliser [ils veulent le mal] ou psychiatriser [ils sont fous] sont de bien pauvres consolations contre ce qui nous nie. Le nom que nous leur donnons en r&eacute;v&egrave;le plus sur nos fantasmes que sur les leurs.&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans cet ouvrage, Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe s&rsquo;attache donc &agrave; analyser sans faux-semblant ce qui anime les soldats du califat islamique. Cette d&eacute;marche saine et essentielle permet &agrave; ce livre d&rsquo;&ecirc;tre une mine d&rsquo;or d&rsquo;informations et d&rsquo;analyses pertinentes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La violence relay&eacute;e par Internet comme arme &agrave; double tranchant</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, l&rsquo;Etat islamique est pass&eacute; ma&icirc;tre dans l&rsquo;art de la communication. Il &eacute;crit m&ecirc;me (p. 68)&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Daech, c&rsquo;est une machine &agrave; tuer plus un appareil &agrave; communiquer.&nbsp;&raquo;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La plus visible des communications, c&rsquo;est la mise en sc&egrave;ne de sa violence.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;Au-del&agrave; du sang, il y a le sens&nbsp;&raquo;</em> &eacute;crit Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe (p.&nbsp;56). Selon lui, la violence des ex&eacute;cutions d&rsquo;infid&egrave;les a une importance capitale dans la propagande de l&rsquo;Etat islamique, &agrave; la fois pour ses partisans ou supporteurs, fascin&eacute;s et attir&eacute;s par la violence des actes, mais aussi pour l&rsquo;adversaire qui, face &agrave; la brutalit&eacute; des djihadistes, peut &ecirc;tre d&eacute;moralis&eacute; ou prendre peur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;Etat islamique se sert d&rsquo;Internet comme d&rsquo;une caisse de r&eacute;sonnance incroyable. Ce ne sont pas les premiers, nous rappelle Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe en citant notamment l&rsquo;expertise d&rsquo;al-Qa&iuml;da et de ben Laden.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une communication professionnelle</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;La propagande d&rsquo;Etat du califat est centralis&eacute;e&nbsp;&raquo;</em> assure Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe. Un minist&egrave;re, des agences et des contr&ocirc;les de production s&eacute;rieux aboutissent &agrave; des r&eacute;alisations extr&ecirc;mement professionnelles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;Il faut que nous reconnaissions la sophistication de leurs moyens et leur professionnalisme&nbsp;&raquo;</em> &eacute;crit m&ecirc;me l&rsquo;auteur. Dans ce livre, il n&rsquo;h&eacute;site pas &agrave; pointer du doigt le v&eacute;ritable souci de l&rsquo;esth&eacute;tisme dans les vid&eacute;os produites par le califat.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">De la part d&rsquo;un professeur au CELSA, prestigieuse &eacute;cole de communication fran&ccedil;aise, ce ne sont &eacute;videmment pas des paroles en l&rsquo;air&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Outre les images de violence destin&eacute;es &agrave; impressionner et effrayer, Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe rel&egrave;ve que la propagande de Daech concerne &eacute;galement les bienfaits de l&rsquo;administration islamique sur les territoires qu&rsquo;elle contr&ocirc;le. Des images de familles heureuses ou de march&eacute;s bien approvisionn&eacute;s sont ainsi tr&egrave;s nombreuses.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe s&rsquo;attache aussi &agrave; &eacute;tudier de pr&egrave;s la publication de magazines professionnels comme <em>Dabiq</em>, r&eacute;serv&eacute; aux anglophones, paru pour la premi&egrave;re fois en avril 2014, ou <em>Dar al-Islam</em>, d&eacute;di&eacute; aux francophones. Des analyses pouss&eacute;es fascinantes qui permettent au lecteur de prendre la mesure du professionnalisme de certains membres de l&rsquo;Etat islamique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Djihad 2.0</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans cet ouvrage tr&egrave;s bien document&eacute; de Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, on apprend &eacute;galement que l&rsquo;Etat islamique incite fortement ceux qui s&rsquo;y int&eacute;ressent &agrave; s&eacute;curiser leur connexion Internet. Tout d&rsquo;abord en utilisant un ordinateur vol&eacute; qui ne puisse pas &ecirc;tre reli&eacute; &agrave; soi, puis en se connectant &agrave; Internet uniquement via des r&eacute;seaux publics (type McDonald&rsquo;s) et en installant des outils de cryptage des connexions.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Selon l&rsquo;auteur, les suiveurs de l&rsquo;Etat islamique sont &eacute;galement pass&eacute;s ma&icirc;tres dans l&rsquo;art de diffuser des messages de tout type (propagande, revendication, etc.) de mani&egrave;re virale gr&acirc;ce aux r&eacute;seaux sociaux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La contre-propagande de l&rsquo;Occident est-elle efficace&nbsp;?</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>&nbsp;</strong>Selon Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, les pays occidentaux n&rsquo;ont tout simplement pas pris la mesure de la solidit&eacute; doctrinale des meneurs de l&rsquo;Etat islamique. Outre les justifications islamiques apport&eacute;es apr&egrave;s chacun de leurs attentats, les tirades sur des actions n&rsquo;ayant &laquo;&nbsp;rien &agrave; voir avec l&rsquo;islam&nbsp;&raquo; ferait tout simplement rire les membres de l&rsquo;Etat islamique et leurs suiveurs&nbsp;!</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pire&nbsp;: &agrave; la campagne anti-djihad du gouvernement fran&ccedil;ais intitul&eacute;e &laquo;&nbsp;Toujours le choix&nbsp;&raquo;, l&rsquo;Etat islamique a r&eacute;pondu ironiquement par une campagne &laquo;&nbsp;Pas le choix&nbsp;&raquo;, rappelant &agrave; l&rsquo;aide d&rsquo;&eacute;l&eacute;ments doctrinaux solides qu&rsquo;un sunnite se devait de rejoindre l&rsquo;Etat islamique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe ne se contente pas d&rsquo;analyser brillamment les ressorts communicationnels de l&rsquo;Etat islamique. Il adresse &eacute;galement un avertissement s&eacute;rieux &agrave; ceux qui sous-estiment l&rsquo;intelligence ou la d&eacute;termination des meneurs de Daech.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Face &agrave; un groupe terroriste aussi ing&eacute;nieux et professionnel, la guerre pourrait durer encore longtemps, m&ecirc;me apr&egrave;s la victoire militaire occidentale&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-align: right;"><font size="2" face="Arial"><strong>Nicolas Faure<br /> </strong>6/06/2017</font></p> <font size="2" face="Arial"> Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, <em>Daech&nbsp;: L&rsquo;arme de la communication d&eacute;voil&eacute;e</em>, Collection L&rsquo;Information, c&rsquo;est la guerre, Va Presse, mai 2017, 134 pages</font> Thu, 08 Jun 2017 23:00:00 GMT Semaine du 5 au 9 janvier. Trois évènements importants à suivre. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2587 2587 <br /><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Le t&eacute;moignage de James Comey &laquo;&nbsp;innocente&nbsp;&raquo; Donald Trump</strong></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les adversaires de Trump, principalement dans le camp d&eacute;mocrate, esp&eacute;raient que le t&eacute;moignage devant le Congr&egrave;s de l'ancien directeur du FBI, limog&eacute; par Trump, pourrait &ecirc;tre suffisamment compromettant pour justifier une proc&eacute;dure de destitution du Pr&eacute;sident. Or James Comey, tr&egrave;s honn&ecirc;tement, a reconnu que si Trump lui avait manifest&eacute; le d&eacute;sir qu'il abandonne les enqu&ecirc;tes susceptibles de faire appara&icirc;tre des liens entre lui et la Russie ne lui a jamais donn&eacute; d'ordres pr&eacute;cis, qui auraient &eacute;t&eacute; inconstitutionnels, pour ce faire. Donald Trump devrait donc sortir renforc&eacute; de cette affaire. Cela ne veut pas dire qu'en ce qui nous concerne nous nous en r&eacute;jouissions, vu le caract&egrave;re hasardeux sinon dangereux des derni&egrave;res d&eacute;cisions politiques de Trump. Mais il faut se dire que si des fous furieux comme le s&eacute;nateur Mc Cain &eacute;taient au pouvoir &agrave; Washington, les risques pour la paix du monde seraient infiniment plus grands. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On trouvera ci-dessous deux articles r&eacute;sumant le t&eacute;moignage de Comey et les cons&eacute;quences pouvant en d&eacute;couler:<br /> <a href="http://fischer02003.over-blog.com/2017/06/temoignage-de-comey-contre-trump.html">https://www.reuters.com/article/us-usa-trump-russia-idUSKBN18Z0HC<br /> http://fischer02003.over-blog.com/2017/06/temoignage-de-comey-contre-trump.html</a></font><br /> <font size="2" color="#000080" face="Arial"></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>La Turquie, puis l'Iran et aujourd'hui la Russie, viennent au secours du Qatar.</strong></font></font></p> <font size="2" color="#000080" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Nous avions pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute; qu'entre ces deux pays, Qatar et Arabie saoudite, encourageant et aidant le terrorisme islamique, il &eacute;tait difficile de choisir. C'est pourtant ce que viennent de faire la Turquie, l'Iran et aujourd'hui la Russie. Ils ont promis au Qatar, dans l'imm&eacute;diat, des apports de vivres permettant de combattre le blocus impos&eacute; par Riyad &agrave; Doha. Ils ont &eacute;galement promis de mettre &agrave; disposition du Qatar des ports et passages de fronti&egrave;res lui permettant de continuer &agrave; commercer. Ils ont enfin laiss&eacute; entendre qu'en cas d'agression militaire provenant de l'Arabie saoudite, ils apporteraient des aides militaires. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Le Qatar n'a &eacute;videmment rien de sympathique, sauf pour la France. On se souvient des avantages exorbitants que lui avait conf&eacute;r&eacute; le gouvernement fran&ccedil;ais, dans la suite de Nicolas Sarkosy. Pour Ankara, T&eacute;h&eacute;ran et Moscou il s'agit d'un pays sunnite capable d'enfoncer aujourd'hui un coin dans la coalition des royaumes sunnites pr&egrave;s &agrave; continuer de mettre &agrave; feu et &agrave; sang la r&eacute;gion, pour les int&eacute;r&ecirc;ts pr&eacute;tendument du sunnisme et plus imm&eacute;diatement sous la pression de Donald Trump. Celui-ci persiste, au moins en apparence, &agrave; vouloir d&eacute;truire l'Iran, pour des raisons inadmissibles, notamment les pressions d'Isra&euml;l. Le Qatar dispose par ailleurs de ressources gazi&egrave;res et d'avantages g&eacute;o&eacute;conomiques int&eacute;ressants pour l'Iran et la Russie. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">On peut donc pronostiquer que l'Arabie Saoudite mettra d&eacute;sormais de grandes pr&eacute;cautions dans ses menaces &agrave; l'&eacute;gard du Qatar. Les autres membres du Conseil de Coop&eacute;ration du Golfe en tiendront &eacute;galement compte. Pour les Etats-Unis et pour l'Europe, le coup magistral de Vladimir Poutine en s'imposant plus que jamais, gr&acirc;ce &agrave; son soutien au Qatar, comme une puissance m&eacute;diatrice, sinon dominante, devrait entrainer le respect. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">PS: On ne sait ce que Trump compte faire de l'importante base am&eacute;ricaine d'</font><span class="st"><font color="#000000">Al-Udeid, h&eacute;berg&eacute;e au Qatar. Certains disent qu'il n'&eacute;tait pas au courant...</font><br /> </span></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Voir un article de Andrew Koribko dans The Duran du 09/06/2017<br /> <a href="http://theduran.com/russias-food-shipments-to-qatar-are-a-soft-power-masterstroke/">http://theduran.com/russias-food-shipments-to-qatar-are-a-soft-power-masterstroke/</a></font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Teresa May en position de faiblesse. Une chance pour Jeremy Corbin</strong></font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Les &eacute;lections du 08/06&nbsp; pour le renouvellement de la Chambre en Grande Bretagne devaient dans l'esprit de Teresa May, renforcer sa majorit&eacute;. C'est le contraire qui s'est produit.</font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">M&ecirc;me si Teresa May n'a pas encore remis sa d&eacute;mission &agrave; la Reine, elle est d&eacute;sormais tr&egrave;s affaiblie. Nul ne devrait le regretter, au vu de son peu de charisme personnel et surtout du c&ocirc;t&eacute; ultra-conservateur, voire r&eacute;actionnaire, qu'elle comptait en cas de succ&egrave;s imposer au Royaume Uni. Ceci n'aurait pu qu'enfoncer davantage ce pays dans la d&eacute;pression et la perte d'influence.<br /> <br /> Au contraire, les r&eacute;sultats du vote ont donn&eacute; de grandes chances au valeureux Jeremy Corbin pour imposer un &laquo;&nbsp;socialisme&nbsp;&raquo; qui ne sera &eacute;videmment pas r&eacute;volutionnaire, mais qui pourrait devenir par l'audace de ses propositions un mod&egrave;le pour tous les mouvements europ&eacute;ens se revendiquant du socialisme. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Le parti socialiste fran&ccedil;ais qui va se faire infliger une d&eacute;faite historique lors des &eacute;lections pour le renouvellement de l'Assembl&eacute;e Nationale devrait en tirer des le&ccedil;ons. S'il avait mis &agrave; son programme le quart des propositions de Jeremy Corbin, au lieu de soutenir de facto Emmanuel Macron, un repr&eacute;sentant av&eacute;r&eacute; du grand capitalisme am&eacute;ricain et d'un patronat particuli&egrave;rement r&eacute;trograde, il n'en serait pas l&agrave;. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000"><br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> </font> Thu, 08 Jun 2017 23:00:00 GMT Iran: attaque terroriste ou attaque pour le compte de l'Arabie saoudite et des Etats-Unis&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2585 2585 <br /><font size="2" face="Arial">Les Gardiens de la R&eacute;volution iraniens l'ont affirm&eacute; d&egrave;s le d&eacute;but. Mais pour de nombreux autres observateurs, l'hypoth&egrave;se est plus que cr&eacute;dible. L'EI n'est manifestement ni d&eacute;sireux ni capable de mener de telles attaques au coeur m&ecirc;me de l'Iran. Il est par contre tr&egrave;s probable qu'il s'agit d'une premi&egrave;re tentative des ennemis confirm&eacute;s de l'Iran, Arabie Saoudite et Am&eacute;rique de Donald Trump pour passer des menaces depuis longtemps prof&eacute;r&eacute;es &agrave; un d&eacute;but de r&eacute;alisation. <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est bien &eacute;vident que, tant pour le roi Salman que pour Donald Trump, attaquer directement l'Iran est actuellement impossible. D'une part les moyens militaires leur manquent. Mais d'autre part ils n'oseraient pas se confronter directement &agrave; la Russie, dont l'alliance strat&eacute;gique avec l'Iran pr&eacute;sente un int&eacute;r&ecirc;t capital. <br /> <br /> Washington, assist&eacute; de Ryad, a essay&eacute; depuis des ann&eacute;es de renverser la Syrie de Bashar al Assad en faisant appel &agrave; des forces, dites d&eacute;mocratiques syriennes, qu'ils ont financ&eacute; et lourdement arm&eacute;. Aujourd'hui, l'attaque contre Raqqa, consid&eacute;r&eacute;e comme une capitale de l'EI, est men&eacute;e par des Forces d&eacute;mocratiques syriennes (FDS), constitu&eacute;es de combattants kurdes et arabes soutenues par la coalition internationale dirig&eacute;e par les &Eacute;tats-Unis. Personne n'ignore que la prise de Raqqa, qui serait une bonne chose en soi, serait cependant dirig&eacute;e indirectement contre Bashar al Assad et son alli&eacute; russe, en emp&ecirc;chant qu'ils ne s'emparent eux-m&ecirc;mes de cette place strat&eacute;gique. Elle permettrait aux Etats-Unis de r&eacute;instaurer leur influence dans une r&eacute;gion de laquelle ils avaient paru &ecirc;tre &eacute;limin&eacute;s du fait de l'habilet&eacute; de Vladimir Poutine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Concernant l'Iran, Donald Trump n'a jamais cach&eacute; son intention de l'&eacute;liminer en tant qu'&eacute;l&eacute;ment essentiel de l'&eacute;quilibre au Moyen-Orient. Comme cependant il ne peut le faire directement, il est probable que, conseill&eacute; par la CIA et les sp&eacute;cialistes de l'US Army, il a d&eacute;cid&eacute; de l'affaiblir par des actions terroristes dont l'attaque men&eacute;e hier &agrave; T&eacute;h&eacute;ran ne serait qu'un ballon d'essai. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour cela une couverture offerte par l'EI serait dans un premier temps fort commode. En fonction des r&eacute;actions suscit&eacute;es par ce premier attentat &agrave; T&eacute;h&eacute;ran, tant de la part du gouvernement de la R&eacute;publique islamique que chez la kyrielle d'Etats sunnites n'osant pas encore s'engager ouvertement contre l'Iran, l'Am&eacute;rique poursuivra de nouveaux attentats par l'interm&eacute;diaire de proxies se revendiquant de l'EI, ou s'engagera dans des actions de type militaire plus pr&eacute;cises visant &agrave; d&eacute;stabiliser l'Iran.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ceux qui connaissent bien l'Iran consid&egrave;rent qu'une coalition am&eacute;ricano-saoudienne n'aurait aucune possibilit&eacute; d'inqui&eacute;ter s&eacute;rieusement la R&eacute;publique islamique. De plus, en dehors de l'appui russe, le pays est d&eacute;sormais consid&eacute;r&eacute; par certains int&eacute;r&ecirc;ts europ&eacute;ens comme offrant des perspectives int&eacute;ressantes de coop&eacute;ration. Il est donc probable que de nouvelles campagnes de terrorisme men&eacute;es au nom de l'EI verraient leurs auteurs rapidement &eacute;radiqu&eacute;s. Seule l'Europe prend encore, au nom des droits de l'homme, d'infinies pr&eacute;cautions pour combattre le terrorisme. Le Pr&eacute;sident r&eacute;&eacute;lu de la R&eacute;publique, l'Hodjatoleslam Hassan Rohani, bien que &laquo;&nbsp;mod&eacute;r&eacute;&nbsp;&raquo;, n'aura pas de ces pudeurs.</font> <br /> </p> Tue, 06 Jun 2017 23:00:00 GMT Pourquoi la rupture entre le Qatar et l'Arabie saoudite? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2584 2584 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170606010242_qatarcarte.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Jusqu'ici l'Emirat du Qatar et le Royaume saoudien paraissaient partager suffisamment d'int&eacute;r&ecirc;ts pour faire cause commune dans les &eacute;v&egrave;nements qui continuent &agrave; bouleverser le Moyen-Orient. Certes leurs int&eacute;r&ecirc;ts n'excluaient pas rivalit&eacute;s et divergences, mais dans l'ensemble ils avaient pr&eacute;sent&eacute; un front uni.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">N&eacute;anmoins, le 5 juin, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations avec l'&eacute;mirat, l&rsquo;accusant de d&eacute;stabiliser la r&eacute;gion et de soutenir le <em><span style="font-style: normal">&laquo;&nbsp;terrorisme&nbsp;&raquo;</span></em>. Bahre&iuml;n, ainsi que l&rsquo;Egypte, tr&egrave;s d&eacute;pendante des financements saoudiens, ont suivi. Le Qatar a &eacute;galement &eacute;t&eacute; exclu de la coalition militaire arabe qui intervient depuis deux ans au Y&eacute;men, sous commandement saoudien. Proches de Riyad, le gouvernement y&eacute;m&eacute;nite en exil de Abd Rabbo Mansour Hadi et celui de l&rsquo;est de la Libye, bas&eacute; &agrave; Ba&iuml;da, ont pris la m&ecirc;me position.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est la plus grave crise frappant le Conseil de coop&eacute;ration du Golfe (CCG&nbsp;: Arabie saoudite, Bahre&iuml;n, Emirats arabes unis, Kowe&iuml;t, Oman, Qatar), depuis sa cr&eacute;ation en&nbsp;1981. La raison de cette brouille sont des d&eacute;clarations attribu&eacute;es par l&rsquo;agence de presse qatarie, QNA, &agrave; Tamim Ben Hamad Al-Thani, &eacute;mir du Qatar depuis 2013, qualifiant l&rsquo;Iran de <em>&laquo;</em><em><span style="font-style: normal">&nbsp;puissance islamique r&eacute;gionale qui ne peut pas &ecirc;tre ignor&eacute;e&nbsp;</span></em><em>&raquo;</em>, et conf&eacute;rant le statut de <em><span style="font-style: normal">&laquo;&nbsp;mouvements de r&eacute;sistance l&eacute;gitimes&nbsp;&raquo; </span></em>au Hamas, ainsi qu&rsquo;au Hezbollah.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces propos ont &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute;s par Riyad comme une trahison alors que quelques jours auparavant, au sommet rassemblant une cinquantaine de pays arabes, Donald Trump avait annonc&eacute; renoncer &agrave; toute ouverture &agrave; l'&eacute;gard de l'Iran, tenant m&ecirc;me des propos paraissant inciter les pays arabes &agrave; des actions militaires contre ce dernier. L'Arabie saoudite qui consid&egrave;re par ailleurs le Hezbollah et le Hamas comme des <em><span style="font-style: normal">organisations terroristes</span></em>, a toujours vu avec hostilit&eacute; la proximit&eacute; du Qatar avec eux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est certain que le Qatar h&eacute;berge des repr&eacute;sentants du Hamas, comme Khaled Mechaal, ex-chef de son bureau politique. De m&ecirc;me, il s'est toujours comport&eacute; en soutien financier et diplomatique des Fr&egrave;res musulmans. Ce qui demeure de la confr&eacute;rie entretient des liens multiples avec des mouvements terroristes d&eacute;sormais consid&eacute;r&eacute;s, notamment en &Eacute;gypte, comme multipliant les agressions contre les forces du r&eacute;gime d'Al Sissi. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;Arabie saoudite et les Emirats redoutent par ailleurs l&rsquo;influence des islamistes actifs au Qatar sur leur opinion publique et celles des pays occidentaux. Ceci d'autant plus que Doha, tr&egrave;s riche capitale du Qatar, a accept&eacute; de communiquer avec les talibans afghans, ainsi qu&rsquo;avec les djihadistes syriens du Front Al-Nosra. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Qatar a rejet&eacute; les d&eacute;clarations pr&ecirc;t&eacute;es &agrave; son &eacute;mir, affirmant qu&rsquo;elles avaient &eacute;t&eacute; fabriqu&eacute;es de toutes pi&egrave;ces, &agrave; la suite du piratage de son agence de presse. Mais sans effets. Les accusations les plus vari&eacute;es ont &eacute;t&eacute; prof&eacute;r&eacute;es, qualifiant le Qatar d'agent de l'Iran, de pyromane, de traitre aux deux visages. On a pr&eacute;tendu que Doha soutiendrait les milices houthistes pro-iraniennes au Y&eacute;men ou bien les mouvements de protestations chiites dans la province orientale d&rsquo;Arabie saoudite. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est certain que le Qatar &eacute;prouve des inqui&eacute;tudes au regard des campagnes anti-iraniennes encourag&eacute;es par Rihad et par Donald Trump. La principaut&eacute; partage en effet avec l&rsquo;Iran le gisement gazier offshore le plus grand au monde, le South Pars / North Dome, situ&eacute; &agrave; cheval entre les eaux territoriales de l'Iran et du Qatar. Elles partagent aussi les revenus consid&eacute;rables en d&eacute;coulant. Doha ne peut pas se permettre de couper les ponts avec T&eacute;h&eacute;ran. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A l'inverse, confront&eacute;e &agrave; la rentr&eacute;e de T&eacute;h&eacute;ran dans le jeu international, la monarchie saoudienne s'effraie de la concurrence en r&eacute;sultant pour elle. De plus, comme Abou Dhabi, elle n'appr&eacute;cie pas que le Qatar , en concurrence avec Duba&iuml;, au sein des EAU, d&eacute;veloppe une politique de bonnes relations tapageuses avec l'Occident, et notamment l'Europe et la France faite d&rsquo;investissements dans le sport, la culture et le divertissement, dont le Mondial 2022, organis&eacute; &agrave; Doha, doit &ecirc;tre le produit phare. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, le pouvoir saoudien supporte mal l'audience prises dans le monde entier par les m&eacute;dias pro-Qatar, notamment Al-Jazeera. Celle-ci est d&eacute;sormais interdite en Arabie saoudite et aux Emirats. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Unis dans le soutien au terrorisme islamique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Jusqu'o&ugrave; ira la rupture entre Arabie saoudite et Qatar? Moins loin sans doute qu'il ne semble. Les deux pays sont tr&egrave;s proches sur deux points. Ils sont tous deux p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s par la version la plus extr&ecirc;me de l'Islam, un sunnisme tr&egrave;s p&eacute;n&eacute;tr&eacute; de salafisme. Par ailleurs, ouvertement ou plus discr&egrave;tement, ils n'ont cess&eacute; de financer des mouvements et des groupes arm&eacute;s en guerre contre les Etats chiites, le plus &eacute;minent &eacute;tant l'Iran, contre la Russie qui soutient ces derniers et finalement contre l'Occident. Ce sont ces groupes qui ont men&eacute; depuis des mois des campagnes d'attentats terroristes dans le monde. Pour les sp&eacute;cialistes de l'anti-terrorisme, il n'est pas possible d'ignorer que l'Arabie et le Qatar ont toujours encourag&eacute;, de fa&ccedil;on ouverte ou occulte, les mouvements arabes les plus violents. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ainsi l'Arabie malgr&eacute; les accusations de terrorisme qu'elle prof&egrave;re &agrave; l'&eacute;gard du Qatar, ne peut faire oublier qu'elle assure, bien plus que que ce dernier, notamment dans les villes europ&eacute;ennes, la cr&eacute;ation de mosqu&eacute;es salafistes peupl&eacute;es d'imams pr&ecirc;chant la guerre sainte &agrave; l'encontre de la &laquo;&nbsp;civilisation occidentale&nbsp;&raquo;. Il s'agit de lieux o&ugrave; se recrutent dor&eacute;navant les candidats aux attentats terroristes comme ceux dont le Royaume uni vient d'&ecirc;tre la victime. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Teresa May &agrave; Londres vient d'affirmer qu'il serait temps de renoncer &agrave; la complaisance vis-&agrave;-vis de l'islamisme encourag&eacute; par le communautarisme pr&eacute;sent en Grande Bretagne. Mais on n'imagine pas que ce pays, comme d'ailleurs les autres Etats europ&eacute;ens, renoncent aux p&eacute;tro-dollars d&eacute;vers&eacute;s tant par Rihad que par Doha. L'Arabie saoudite et le Qatar resteront donc longtemps unis de facto dans le soutien &agrave; l'islamisme et la haine &agrave; l'encontre de tout ce qui n'est pas le sunnisme salafiste. Ils continueront aussi &agrave; recevoir avec le m&ecirc;me faste des chefs d'Etat europ&eacute;ens empress&eacute;s d'obtenir des contrats majestueux. La France ne fait pas exception. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong><font size="2" face="Arial">Note. </font></strong><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les interdictions de survol notifi&eacute;s &agrave; Qatar Airways devraient en principe handicaper les finances de cette Compagnie. Air France ne s'en plaindra pas, ayant souffert depuis quelques ann&eacute;es de la conception curieuse de la concurrence qu'imposait ladite Qatar Airways...Il est vrai face &agrave; des gouvernements europ&eacute;ens qui n'osaient pas r&eacute;agir. <br /> Pour ceux-ci aujourd'hui, le bon r&eacute;flexe serait de laisser sans intervenir l'Arabie et le Qatar se battre entre eux. Plus ils se feront de mal, mieux les Europ&eacute;ens s'en porteront. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 05 Jun 2017 23:00:00 GMT COP21. Retrait de Trump. Et après? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2582 2582 <br /><font size="2" face="Arial">Elle a &eacute;t&eacute; au contraire violemment critiqu&eacute;e, comme on le sait, par les Etats qui tels la Chine veulent diminuer la pollution et la disparition des ressources dues au r&eacute;chauffement. Elle l'est &eacute;galement par les Etats abritant des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques esp&eacute;rant trouver dans la reconversion verte une nouvelle relance de leurs activit&eacute;s. </font> <p><font size="2" face="Arial">Certains scientifiques et &eacute;conomistes ayant depuis des ann&eacute;es &eacute;tudi&eacute; le changement climatique et ses effets destructeurs ind&eacute;niables, font aujourd'hui remarquer que, si les intentions affich&eacute;es par la COP21 repr&eacute;sentent une indispensable bien que tardive prise de conscience, elles ne se traduiront pas de sit&ocirc;t par des obligations s'imposant aux signataires. Elles risquent donc d'&ecirc;tre trop insuffisantes et tardives pour ralentir une &eacute;volution qui aujourd'hui appara&icirc;t comme tr&egrave;s globalement incontr&ocirc;lable par l'humanit&eacute;. La d&eacute;cision de Trump n'aura donc que des effets limit&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La raison en est, comme il faut le rappeler, que nul ne veut s'impliquer dans le financement des 90.000 milliards de dollars n&eacute;cessaires selon un rapport pour 2016 de la &nbsp;<a href="http://newclimateeconomy.net/" target="_blank">commission mondiale sur l&rsquo;&eacute;conomie et le climat</a> &agrave; inverser les processus de consommation et de production responsables du r&eacute;chauffement. M&ecirc;me si les investissements destin&eacute;s &agrave; r&eacute;aliser de nouveaux processus rapporteront &agrave; moyen terme de 5 &agrave; 10 ans certains revenus, ceux-ci seront de toutes fa&ccedil;ons inf&eacute;rieurs aux co&ucirc;ts de mesures efficaces de lutte. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, les effets destructeurs de la d&eacute;gradation du climat et des &eacute;cosyst&egrave;mes ne se feront sentir que lentement, dans les quelques 80 ans nous s&eacute;parant de la fin du pr&eacute;sent si&egrave;cle. Or 80 ans correspondent &agrave; 2 ou 3 g&eacute;n&eacute;rations. La g&eacute;n&eacute;ration actuelle pourra-t-elle vraiment s'inqui&eacute;ter de d&eacute;gradations dont elle ne ressentira que lentement les effets, alors que les co&ucirc;ts de la lutte seront imm&eacute;diats. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette situation illustre le fait que l'&eacute;conomie capitaliste et de recherche d'un profit sp&eacute;culatif imm&eacute;diat est totalement incapable de s'imposer &agrave; elle-m&ecirc;me des sacrifices correspondant &agrave; la recherche d'un bien g&eacute;n&eacute;ral non rentable imm&eacute;diatement. Or m&ecirc;me dans les pays qui se sont impliqu&eacute;s dans la COP 21 et pr&eacute;parent la COP 22, ces int&eacute;r&ecirc;ts sont dominants. Le temps para&icirc;t irr&eacute;m&eacute;diablement pass&eacute; pendant lequel certains pays se sont impos&eacute; &agrave; eux-m&ecirc;mes des obligations de service public destin&eacute;es notamment &agrave; r&eacute;parer les destructions des deux guerres mondiales. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceux qui croient (voir <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/03/pers-j03.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/03/pers-j03.html </a>), malgr&eacute; tous les d&eacute;mentis de la g&eacute;opolitique, &agrave; la possibilit&eacute; pour le &laquo;&nbsp;socialisme&nbsp;&raquo; de renverser la domination des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;go&iuml;stes qui nous gouvernent, sont devenus tr&egrave;s rares. Ils apparaissent, m&ecirc;me s'ils ont en fait raison, comme des utopistes devenus inaudibles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faut dire que ceux osant se dire encore promoteurs de l'id&eacute;al socialiste ne peuvent pas convaincre du fait que celui-ci n'int&eacute;resse plus que quelques rares intellectuels militants, trop dispers&eacute;s dans le monde et sans aucun pouvoir international pour imposer leurs vues. Les classes ouvri&egrave;res mondiales, auxquelles fait appel le WSWS, ne s'y impliquent pas. Les &laquo;&nbsp;socialistes&nbsp;&raquo; ne r&eacute;ussiront jamais &agrave; faire que les pollueurs de toute nature cessent de dominer le monde. Certes, les opinions publiques changeront sans doute lorsque les dommages du r&eacute;chauffement climatique anthropique (r&eacute;sultant des activit&eacute;s humaines) deviendront si visibles que les humains s'obligeront &agrave; modifier massivement leur comportement. Mais il sera trop tard. L'&eacute;volution de la plan&egrave;te &agrave; ces &eacute;chelles ne se d&eacute;cide pas en termes volontaristes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans certains sc&eacute;narios &agrave; qui nous avons ici donn&eacute; &agrave; l'occasion des &eacute;chos, l'esp&egrave;ce humaine s'est engag&eacute;e avec l'invention du feu il y a quelques 400.000 ans, dans des processus qui, apr&egrave;s avoir assur&eacute; son succ&egrave;s, finiront par entrainer, et bien plus vite qu'avant 400.000 nouvelles ann&eacute;es, sa disparition de la surface de la Terre et la transformation de celle-ci en un astre st&eacute;rile tel que la Lune ou Mars. Ceux qui &eacute;tudient l'exobiologie, c'est-&agrave;-dire la possibilit&eacute; que sur certaines plan&egrave;tes soient apparue des formes de vie proches des n&ocirc;tres , et qui ne d&eacute;couvrent rien, pensent en avoir trouv&eacute; la raison. Ils font l'hypoth&egrave;se qu'un ph&eacute;nom&egrave;ne comme l'explosion de la soci&eacute;t&eacute; industrielle et scientifique humaine capable, dans le pire des sc&eacute;narios, de faire disparaitre en moins de 3 si&egrave;cles toute forme de vie complexe, se soit produit partout sur ces autres plan&egrave;tes au long de quelques milliards d'ann&eacute;es. Ceci expliquerait leur st&eacute;rilit&eacute;, la m&ecirc;me st&eacute;rilit&eacute; qui menace aujourd'hui la Terre</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Fri, 02 Jun 2017 23:00:00 GMT Généralisation prochaine des armes laser http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2580 2580 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170530122831_silenthunter.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_à_énergie_dirigée">https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_%C3%A0_%C3%A9nergie_dirig%C3%A9e</a></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Leur utilisation &agrave; des fins militaires (d&eacute;truire ou incapaciter une cible) a &eacute;t&eacute; souvent exp&eacute;riment&eacute;e par l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine. Mais d'autres pays, notamment la Chine et la Russie, se sont aussi int&eacute;ress&eacute;s &agrave; l'usage militaire des lasers. Des d&eacute;monstrateurs ont &eacute;t&eacute; r&eacute;alis&eacute;s. Les canons laser ont le grand int&eacute;r&ecirc;t de ne pas exiger de munition. Il s'agit seulement de disposer d'une g&eacute;n&eacute;rateur &eacute;lectrique d'une puissance suffisante. Ce g&eacute;n&eacute;rateur lui-m&ecirc;me peut fonctionner ind&eacute;finiment, d&egrave;s lors qu'il est aliment&eacute; en carburant, essence ou p&eacute;trole. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Cependant, jusqu'&agrave; ces derniers mois, les armes laser n'ont pas paru m&eacute;riter d'&ecirc;tre int&eacute;gr&eacute;es syst&eacute;matiquement dans les syst&egrave;mes d'armes. La raison principale en &eacute;tait la difficult&eacute; d'atteindre avec pr&eacute;cision une cible en mouvement par un rayon laser de relativement faible port&eacute;e. Mais de plus en plus, l'usage des lasers a &eacute;t&eacute; exp&eacute;riment&eacute; non pas sur des objectifs importants, tels un v&eacute;hicule ou un avion, mais sur des drones. La prolif&eacute;ration pr&eacute;vue de ceux-ci aux mains d'organisations ou d'individus consid&eacute;r&eacute;s comme criminels ou terroristes repr&eacute;sente selon les experts un danger croissant pour l'ensemble des soci&eacute;t&eacute;s organis&eacute;es. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Or les drones, bien que mobiles par d&eacute;finition, se d&eacute;placent &agrave; faible port&eacute;e, &agrave; une vitesse relativement lente. Ils sont aussi de tr&egrave;s faible masse. Ils peuvent donc &ecirc;tre d&eacute;truits relativement facilement par des lasers eux-m&ecirc;mes de faible port&eacute;e et peu &eacute;nerg&eacute;tiques. Il est donc pr&eacute;visible que dans ce domaine, l'usage des armes laser se g&eacute;n&eacute;ralisera. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">L'utilisation syst&eacute;matique d'armes lasers de forte puissance par les forces arm&eacute;es est cependant consid&eacute;r&eacute;e par les experts comme devant prochainement se g&eacute;n&eacute;raliser. On lira sur ce sujet un article bien inform&eacute; de Zerohedge en date du 29 mai </span></font><font size="2" face="Arial">&quot;The Technology Is Getting Real&quot; - Laser Weapons Edge Closer To Battlefield Use<span style="font-weight: normal">, <a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-05-29/technology-getting-real-laser-weapons-edge-closer-battlefield-use">http://www.zerohedge.com/news/2017-05-29/technology-getting-real-laser-weapons-edge-closer-battlefield-use</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">La Chine, qui dans un nombre croissant de domaines militaires, a d&eacute;cid&eacute; de ne laisser aucun avantage d&eacute;terminant aux am&eacute;ricains, a r&eacute;cemment fait la d&eacute;monstration d'un g&eacute;n&eacute;rateur laser de forte puissance, d&eacute;nomm&eacute; Silent Hunter (image). Celui-ci pourra &ecirc;tre install&eacute; sur divers vecteurs, v&eacute;hicules, navires ou avions. Il pourra &ecirc;tre utilis&eacute; aussi bien contre des drones que contre des v&eacute;hicules faiblement blind&eacute;s. On lira &agrave; ce sujet un article de Infowars <a href="https://www.infowars.com/meet-silent-hunter-chinas-new-armored-vehicle-slicing-laser-gun/">https://www.infowars.com/meet-silent-hunter-chinas-new-armored-vehicle-slicing-laser-gun/</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Les Etats-Unis ne sont &eacute;videmment pas en reste. L'article de Zeroedge mentionne divers types de lasers qui sont en cours d'exp&eacute;rimentation par l'US Army. En principe, l'usage d'armes susceptibles d'aveugler est proscrite par les trait&eacute;s internationaux. Mais ceci n'emp&ecirc;chera pas leur g&eacute;n&eacute;ralisation prochaine. La France est aussi dans la course, gr&acirc;ce notamment au syst&egrave;me Laser M&eacute;gajoules (LMJ) d&eacute;velopp&eacute; par le CEA. Celui-ci a bien d'autres objectifs que la d&eacute;fense. Mais des applications dans ce domaine sont &agrave; l'&eacute;tude. Voir <a href="http://www-lmj.cea.fr/">http://www-lmj.cea.fr/</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 29 May 2017 23:00:00 GMT La France n'a pas à choisir entre Trump et une Union européenne allemande http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2578 2578 <br /><p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"></font></p> <font size="2" face="Arial">Manifestement, le pr&eacute;sident am&eacute;ricain s'en est tenu aux choix strat&eacute;giques qui avaient fait son succ&egrave;s &eacute;lectoral: refuser de financer via l'Otan une lutte permanente avec la Russie qui n'est plus pour lui une priorit&eacute; &ndash; refuser le libre &eacute;change qui signera la mort de l'industrie am&eacute;ricaine face &agrave; l'Allemagne et &agrave; la Chine &ndash; refuser de s'engager dans le Protocole de Paris contre le r&eacute;chauffement climatique qui ruinera les industries p&eacute;troli&egrave;res et mini&egrave;res qui ont fait la richesse de l'Am&eacute;rique<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">En cela, il d&eacute;fend les int&eacute;r&ecirc;ts de l'Am&eacute;rique. Les membres d'une Union europ&eacute;enne d&eacute;sormais domin&eacute;e par l'Allemagne peuvent-ils le lui reprocher ? Si les gouvernements europ&eacute;ens, et en tout premier lieu la France, suivent les injonctions de la chanceli&egrave;re Merkel, r&eacute;affirm&eacute;es apr&egrave;s ces deux sommets, ils se passeront d&eacute;sormais de l'Am&eacute;rique au sein de l'Union. Mais pour quoi faire? Continuer &agrave; se battre seuls contre la Russie alors que les int&eacute;r&ecirc;ts de l'Europe sont plut&ocirc;t de se rapprocher de cette derni&egrave;re? G&eacute;n&eacute;raliser le libre-&eacute;change &agrave; travers une recrudescence d'accords internationaux en ce sens, alors que seule l'industrie allemande profite du libre &eacute;change, au contraire des autres producteurs europ&eacute;ens qui auraient besoin de protection? Faire seuls les frais de la lutte contre le r&eacute;chauffement climatique alors que l'Allemagne continue sans vergogne &agrave; exploiter le gaz et le charbon, tout en se donnant le luxe de refuser le nucl&eacute;aire, seul moyen pour le moment de lutter contre les gaz &agrave; effet de serre?</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Que certains Etats nord-europ&eacute;ens sous l'emprise de l'Allemagne acceptent &agrave; travers l'Union europ&eacute;enne de se voir imposer les int&eacute;r&ecirc;ts allemandes d&eacute;fendus par Angela Merkel, qu'ils le fassent. Mais la France n'a aucune raison de les suivre. Elle aura tout &agrave; gagner de la reprise de relations normales avec la Russie, comme esp&eacute;rons-le Vladimir Poutine et Emmanuel Macron le rappelleront suite &agrave; leur rencontre du 29 mai &agrave; Versailles. Elle aura besoin pour d&eacute;velopper ses atouts industriels et plus largement &eacute;conomiques d'un protectionnisme raisonn&eacute;, sp&eacute;cifique &agrave; tel produit ou aux relations avec tel Etat. Elle aura enfin besoin de lutter contre le r&eacute;chauffement climatique &ndash; &agrave; supposer que cela soit possible - l&agrave; encore d'une fa&ccedil;on raisonn&eacute;e, en n'abandonnant pas le nucl&eacute;aire qui a fait sa force, ce qui n'est en rien incompatible avec le d&eacute;veloppement d'&eacute;nergies vertes, si on ne laisse pas &agrave; l'Allemagne le quasi monopole qu'elle voudrait se donner en ce dernier domaine. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Au cas o&ugrave; l'actuel gouvernement fran&ccedil;ais voulait reprendre &agrave; son compte la politique du G&eacute;n&eacute;ral de Gaulle, comme il l'affirme, il refuserait de se laisser dicter ses int&eacute;r&ecirc;ts, tant par Trump que par une Union europ&eacute;enne allemande. Il s'efforcerait au contraire d'investir au plan de la recherche scientifique et des technologies industrielles pour valoriser les atouts exceptionnels qui sont les siens, et que n'ont pas les autres Etats. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Ni Trump, ni Merkel. La France, aurait dit De Gaulle. </font> </p> </font> Sun, 28 May 2017 23:00:00 GMT Vladimir Poutine à Versailles. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2579 2579 <br /><p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"></font></p> <font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Emmanuel Macron a &eacute;t&eacute; lanc&eacute; par des int&eacute;r&ecirc;ts rest&eacute;s&nbsp; obscurs &agrave; nous pauvres observateurs d&eacute;nu&eacute;s de moyens s&eacute;rieux d'investigation. Mais il faut admettre qu'il s'agit d'un jeune homme exceptionnel capable de r&eacute;ussir en quelques jours ce que des g&eacute;n&eacute;rations de pr&eacute;sidents fran&ccedil;ais avant lui n'avaient m&ecirc;me pas essay&eacute; de faire, redonner &agrave; la France une v&eacute;ritable stature internationale. Et plut&ocirc;t que pour cela tenter de se faire remarquer en courtisant Donald Trump et Angela Merkel (voir sur ce sujet notre article du 28/05 </span></font><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2578&amp;r_id=&amp;t=La%20France%20n%27a%20pas%20à%20choisir%20entre%20Trump%20et%20une%20Union%20européenne%20allemande">La France n'a pas &agrave; choisir entre Trump et une Union europ&eacute;enne allemande</a> <span style="font-weight: normal">) il a os&eacute; braver une grande partie de l'opinion fran&ccedil;aise, impr&eacute;gn&eacute;e sous l'influence des &laquo;&nbsp;Occidentaux&nbsp;&raquo; d'un anti-poutinisme forcen&eacute;. </span> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Il y a r&eacute;ussi, comme l'a symbolis&eacute; la longue discussion qu'il a eue &agrave; Versailles le 29/05, suivie de la conf&eacute;rence de presse conjointe dans la grandiose Galerie des Batailles. Mais il a &eacute;t&eacute; beaucoup aid&eacute; par Vladimir Poutine, manifestement heureux d'&eacute;chapper, lui et la Russie, &agrave; un ostracisme insupportable personnifi&eacute; par un Fran&ccedil;ois Hollande qui lui avait fait l'affront de lui refuser l'acc&egrave;s &agrave; l'inauguration de la cath&eacute;drale orthodoxe de Paris. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Les commentaires ne manquent pas sur les heureuses perspectives offertes &agrave; la France par ce rapprochement avec la Russie. Celui-ci est venu bien trop tard, mais il s'est fait. Comme par miracle, tous les anti-Poutine forcen&eacute;s vont se r&eacute;v&eacute;ler des pro-Poutine de plus en plus enthousiastes. Nul ne s'en plaindra. Mieux vaut tard que jamais. <em>Errare humanum est. </em></span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Quant &agrave; nous, nous aurons &eacute;videmment &agrave; suivre aussi attentivement que possible les futures n&eacute;gociations et accords entre la France et la Russie. Les enjeux pourraient en &ecirc;tre consid&eacute;rables, face &agrave; l'effacement voulu ou contraint de Donald Trump et dans une certaine mesure de l'Empire am&eacute;ricain. N'en pr&eacute;jugeons pas ce soir. Merci aux </span></font><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal"><em>sherpas</em> de Poutine et de Macron qui avaient imagin&eacute; la rencontre et l'ont rendue possible. </span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal"><strong>PS. au 31/05. </strong><br /> <br /> Concernant la Syrie,&nbsp;</span></font><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal"> Macron a curieusement parl&eacute; d'une ligne rouge, y compris devant Poutine,&nbsp; mais on peut douter qu'il affronte ce dernier directement sur ce point comme concernant Bashar al Assad. <br /> La rencontre que Macron a eu le 30 avec un repr&eacute;sentant de l'opposition syrienne peut inqui&eacute;ter. Mais sans doute est-ce un simple geste diplomatique. Ceci dit, affaire &agrave; suivre.&nbsp; </span></font> </p> Sun, 28 May 2017 23:00:00 GMT Manchester, contrecoup des opérations des services secrets britanniques en Libye http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2576 2576 <br /><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est d&rsquo;abord le cas, comme le rappelle utilement Thierry Meyssan, du Royaume-Uni qui a cr&eacute;&eacute; en 1951 la confr&eacute;rie des Fr&egrave;res musulmans sur les ruines de l&rsquo;organisation du m&ecirc;me nom, dissoute deux ans auparavant et dont presque tous les anciens dirigeants &eacute;taient emprisonn&eacute;s. C&rsquo;est ensuite celui de l&rsquo;Arabie saoudite qui, &agrave; la demande de Londres et de Washington, a cr&eacute;&eacute; la Ligue islamique mondiale pour soutenir &agrave; la fois les Fr&egrave;res et l&rsquo;Ordre des Naqshbandis. C&rsquo;est cette Ligue, dont le budget est sup&eacute;rieur &agrave; celui du minist&egrave;re saoudien de la D&eacute;fense, qui alimente en argent et en armes l&rsquo;ensemble du syst&egrave;me jihadiste dans le monde. C&rsquo;est enfin le cas de la Turquie qui assure aujourd&rsquo;hui l'essentiel des op&eacute;rations militaires contre Bashar al Assad. </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant plus particuli&egrave;rement la Libye, l'enqu&ecirc;te britannique en cours sur les origines de l'attentat terroriste de Manchester montre aujourd'hui que ce pays est devenu depuis l'assassinat de Mouhamar Ghadafi foment&eacute; par les &laquo;&nbsp;Occidentaux&nbsp;&raquo; (dont la France) un foyer pour de nombreux groupes terroristes menant ou envisageant de mener des attentats, notamment en Europe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais ce que ne dira pas officiellement l'enqu&ecirc;te, c'est que le Royaume Uni a jou&eacute; et continue &agrave; jouer un r&ocirc;le essentiel dans la naissance et l'entretien de ces groupes. Ceci parce que, pour assurer la continuation de sa politique de domination sur le Moyen Orient, la Grande Bretagne a depuis les origines entretenu sur son territoire m&ecirc;me des foyers actifs de groupes islamistes terroristes. Ainsi pouvait-elle disposer en temps utiles de moyens de pression sur des Etats arabes jug&eacute;s insuffisamment coop&eacute;ratifs. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, comme le montre clairement l'article du WSWS r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, du Libyan Islamic Fighting Group (LIFG), op&eacute;rant en Libye. Mais Londres avait offert &eacute;galement des bases arri&egrave;res au GIA alg&eacute;rien et &agrave; l'Egyptian Islamic Jihad op&eacute;rant en Egypte. Concernant le LIFG, ses membres ont toujours consid&eacute;r&eacute; le district de Manchester dit Whalley Range comme une sorte de havre. Le domicile du terroriste Salman Abedi en &eacute;tait proche et le p&egrave;re de celui-ci, Ramadan Abedi, &eacute;tait parfaitement connu comme membre du LIFG. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces &eacute;l&eacute;ments avaient &eacute;t&eacute; d&eacute;couverts et rendus publics par les services am&eacute;ricains. D'o&ugrave; la col&egrave;re de Teresa May contre ces services. Mais celle-ci s'est bien gard&eacute; de donner les vraies raisons de cette col&egrave;re. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">* Voir <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/05/26/aren-m26.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/05/26/aren-m26.html</a></font></p> Fri, 26 May 2017 23:00:00 GMT