Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Thu, 23 Feb 2017 12:58:00 GMT Marine Le Pen http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2464 2464 <br /><font face="Arial" size="2"><br /> Elle s'est montr&eacute;e tr&egrave;s a l'aise dans les d&eacute;bats, connaissant bien les questions, malgr&eacute; quelques approximations. Elle a &eacute;t&eacute; respectueuse de ses contradicteurs, souriante et avenante. Sur le fond, elle a expos&eacute; un programme qui, &agrave; quelques points pr&egrave;s, correspond aux exigences de tous ceux qui aujourd'hui voudraient voir la France sortir de la domination am&eacute;ricaine et s'affranchir progressivement du carcan, lui aussi atlantiste, de l'Union europ&eacute;enne et de l'euro. Les m&eacute;dias, toujours tr&egrave;s soumis aux pouvoirs actuels, lui reprochent &agrave; l'envi certains &laquo;&nbsp;reniements&nbsp;&raquo;, comme en ce qui concerne le fait qu'elle refuse d&eacute;sormais la peine de mort. Mais il y a des reniements qui grandissent ceux (ou celles) qui acceptent de s'y livrer. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Elle n'a d'ailleurs pas &agrave; ce sujet dit qu'au cas o&ugrave; elle serait &eacute;lue, elle provoquerait imm&eacute;diatement un Francexit, mais qu'elle consulterait les &eacute;lecteurs par r&eacute;f&eacute;rendum, ce qui n'a rien de contraire &agrave; la d&eacute;mocratie. Elle se bornerait dans un premier temps &agrave; renforcer les fronti&egrave;res nationales contre les man&oelig;uvres du 1% des plus favoris&eacute;s, lesquels d&eacute;tiennent 99% des richesses mondiales. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Concernant l'islamisme, sur lequel une majorit&eacute; des Fran&ccedil;ais voient dans le Front National le seul recours s&eacute;rieux, elle a r&eacute;pondu aux attentes, en r&eacute;affirmant son opposition absolue. Mais elle ne l'a pas fait au nom du catholicisme, comme un certain Fran&ccedil;ois Fillon, mais au nom de la la&iuml;cit&eacute;, valeur essentielle de la R&eacute;publique fran&ccedil;aise. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Nous pourrions ici lui reprocher trop de vague concernant la relance indispensable des investissements productifs. Celle-ci ne se fera pas seulement par l'augmentation des revenus des consommateurs, mais par un programme d'investissements publics syst&eacute;matiques reposant en grande partie sur la ren&eacute;gociation de la dette et l'appel aux &eacute;pargnes nationale aujourd'hui st&eacute;rilis&eacute;es par les sp&eacute;culations bancaires et boursi&egrave;res.Mais aujourd'hui il lui reste assez de temps avant les &eacute;lections pour approfondir ces points<br /> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Elle n'a pas assez non plus pr&eacute;cis&eacute; les alliances internationales que la France une fois sortie de l'Union europ&eacute;enne devrait n&eacute;gocier pour ne pas rester isol&eacute;e. Mais l'on sait que sur ce sujet, elle est la seule candidate aujourd'hui &agrave; pr&eacute;coniser un rapprochement avec la Russie.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Ajoutons que si elle &eacute;tait &eacute;lue pr&eacute;sident de la R&eacute;publique, elle pourrait donner de la France un autre visage que celui d'un pays enti&egrave;rement gouvern&eacute; par les hommes et pas n&eacute;cessairement les plus comp&eacute;tents d'entre eux. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Bien s&ucirc;r, elle ne pourrait pas gouverner convenablement si l'appareil du FN restait aux mains de la vieille garde Le P&eacute;niste rejet&eacute;e presque unanimement par les Fran&ccedil;ais. Il faudrait que de nombreux &eacute;l&eacute;ments comp&eacute;tents provenant tant de la droite r&eacute;publicaine que de la gauche ou de l'extr&ecirc;me gauche, la rejoignent et lui permettre de disposer des cadres n&eacute;cessaires. Mais on peut penser que, devant l'incoh&eacute;rence, pour ne pas dire l'inanit&eacute;, des programmes de ces concurrents d&eacute;clar&eacute;s, cela se ferait facilement. </font></p> <font face="Arial" size="2"><br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#FF0000" face="Arial" size="2">NB. Cet article ne refl&egrave;te pas n&eacute;cessairement le point de vue de tous les membres de notre comit&eacute; de r&eacute;daction. </font></p> Thu, 09 Feb 2017 23:00:00 GMT La baleine bleue http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2426 2426 <br /><div class="_Q1n" role="heading"> <div class="kno-ecr-pt kno-fb-ctx" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ3B0IigEoATAR"><font size="2" face="Arial"><strong>Baleine bleue</strong></font></div> </div> <div class="mod" data-md="50" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkIjAEoATAS"> <div class="_cgc" data-hveid="141" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQziAIjQEoADAS"> <div class="r-iFqIyCFTB_7k"> <div class="kno-rdesc r-i9F1HUkBRIfU"><font size="2" face="Arial"><span>La baleine bleue, appel&eacute;e aussi rorqual bleu, est une esp&egrave;ce de c&eacute;tac&eacute;s de la famille des Balaenopteridae.</span><span><span> </span><a class="fl q _KCd _tWc" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_bleue" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQmhMIjgEwEg">Wikip&eacute;dia</a></span></font></div> </div> </div> </div> <div class="mod" data-md="1001" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkIkAEoAzAU"> <div class="_eFb"> <div class="_mr kno-fb-ctx" data-attrid="kc:/biology/organism_classification:scientific name" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQyxMIkQEoADAU"><font size="2" face="Arial"><span class="_xdb"><a class="fl" href="https://www.google.fr/search?client=firefox-b&amp;q=baleine+bleue+nom+scientifique&amp;stick=H4sIAAAAAAAAAOPgE-LQz9U3MMy2yNAyzk620k_KzM_JT6_Uzy9KT8zLLM6NT85JLC7OTMtMTizJzM-zKk7OTM0rAfEV8hJzUwHfHvgnQQAAAA&amp;sa=X&amp;ved=0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIkgEoADAU" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIkgEoADAU">Nom scientifique</a>&nbsp;: </span><span class="_Xbe kno-fv">Balaenoptera musculus</span></font></div> </div> </div> <div class="mod" data-md="1001" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkIkwEoBDAV"> <div class="_eFb"> <div class="_mr kno-fb-ctx" data-attrid="kc:/biology/organism_classification:mass" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQyxMIlAEoADAV"><font size="2" face="Arial"><span class="_xdb"><a class="fl" href="https://www.google.fr/search?client=firefox-b&amp;q=baleine+bleue+poids&amp;stick=H4sIAAAAAAAAAOPgE-LQz9U3MMy2yNDSyE620k_KzM_JT6_Uzy9KT8zLLM6NT85JLC7OTMtMTizJzM-zygXyAOw9fGI2AAAA&amp;sa=X&amp;ved=0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIlQEoADAV" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIlQEoADAV">Poids</a>&nbsp;: </span><span class="_Xbe kno-fv">140&nbsp;000&nbsp;kg (Adulte)</span> <span class="_wdb"><a href="http://eol.org/traitbank" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQvRkIlgEoATAV">Encyclop&eacute;die de la Vie</a></span></font></div> </div> </div> <div class="mod" data-md="1001" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkIlwEoBTAW"> <div class="_eFb"> <div class="_mr kno-fb-ctx" data-attrid="kc:/biology/organism_classification:gestation period" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQyxMImAEoADAW"><font size="2" face="Arial"><span class="_xdb"><a class="fl" href="https://www.google.fr/search?client=firefox-b&amp;q=baleine+bleue+p%C3%A9riode+de+gestation&amp;stick=H4sIAAAAAAAAAOPgE-LQz9U3MMy2yNAyyU620k_KzM_JT6_Uzy9KT8zLLM6NT85JLC7OTMtMTizJzM-zSk8tLgGzFApSizLzUwBEmxGFQgAAAA&amp;sa=X&amp;ved=0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMImQEoADAW" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMImQEoADAW">P&eacute;riode de gestation</a>&nbsp;: </span><span class="_Xbe kno-fv">11&nbsp;mois</span> <span class="_wdb"><a href="http://eol.org/traitbank" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQvRkImgEoATAW">Encyclop&eacute;die de la Vie</a></span></font></div> </div> </div> <div class="mod" data-md="1001" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkImwEoBjAX"> <div class="_eFb"> <div class="_mr kno-fb-ctx" data-attrid="kc:/biology/organism_classification:lifespan" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQyxMInAEoADAX"><font size="2" face="Arial"><span class="_xdb"><a class="fl" href="https://www.google.fr/search?client=firefox-b&amp;q=baleine+bleue+esp%C3%A9rance+de+vie&amp;stick=H4sIAAAAAAAAAOPgE-LQz9U3MMy2yNDSyU620k_KzM_JT6_Uzy9KT8zLLM6NT85JLC7OTMtMTizJzM-zyslMSy0uSMwDAEoEyuo6AAAA&amp;sa=X&amp;ved=0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMInQEoADAX" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMInQEoADAX">Esp&eacute;rance de vie</a>&nbsp;: </span><span class="_Xbe kno-fv">80 &ndash; 110&nbsp;ans</span></font></div> </div> </div> <div class="mod" data-md="1001" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkIngEoBzAY"> <div class="_eFb"> <div class="_mr kno-fb-ctx" data-attrid="kc:/biology/organism_classification:conservation status" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQyxMInwEoADAY"><font size="2" face="Arial"><span class="_xdb"><a class="fl" href="https://www.google.fr/search?client=firefox-b&amp;q=baleine+bleue+statut+de+conservation&amp;stick=H4sIAAAAAAAAAOPgE-LQz9U3MMy2yNAyz0620k_KzM_JT6_Uzy9KT8zLLM6NT85JLC7OTMtMTizJzM-zSs7PK04tKgNzFIpLEktKiwEq_NujRQAAAA&amp;sa=X&amp;ved=0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIoAEoADAY" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIoAEoADAY">Statut de conservation</a>&nbsp;: </span><span class="_Xbe kno-fv">En danger (En augmentation)</span> <span class="_wdb"><a href="http://eol.org/" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQvRkIoQEoATAY">Encyclop&eacute;die de la Vie</a></span></font></div> </div> </div> <div class="mod" data-md="1001" style="clear:none" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQkCkIogEoCDAZ"> <div class="_eFb"> <div class="_mr kno-fb-ctx" data-attrid="kc:/biology/organism_classification:trophic level" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQyxMIowEoADAZ"><font size="2" face="Arial"><span class="_xdb"><a class="fl" href="https://www.google.fr/search?client=firefox-b&amp;q=baleine+bleue+niveau+trophique&amp;stick=H4sIAAAAAAAAAOPgE-LQz9U3MMy2yNAyzE620k_KzM_JT6_Uzy9KT8zLLM6NT85JLC7OTMtMTizJzM-zKinKL8jITFbISS1LzQEADMtu1D8AAAA&amp;sa=X&amp;ved=0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIpAEoADAZ" data-ved="0ahUKEwj4n7rp2rLRAhXKfRoKHQudBaoQ6BMIpAEoADAZ">Niveau trophique</a>&nbsp;: </span><span class="_Xbe kno-fv">Carnivore</span>&nbsp;</font><span class="_wdb"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> Elle est consid&eacute;r&eacute;e comme le plus grand a</font><font size="2" face="Arial">nimal ayant exist&eacute; sur Terre, plus grand que les Brontosaurus et autres Apatosaurus. Il est vrai que ceux-ci, &eacute;tant des animaux terrestres, ne pouvaient pas pour des raisons m&eacute;caniques, d&eacute;passer une certaine taille.</font></span></div> </div> </div> Sat, 07 Jan 2017 23:00:00 GMT Caroline Fourest http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2322 2322 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20161011085521_fourestbook.jpeg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br />Ce th&egrave;me est d&eacute;form&eacute; en permanence par les int&eacute;gristes divers, qui veulent le r&eacute;duire pratiquement &agrave; rien, sinon &agrave; une caricature. De plus, il est pratiquement inconnu dans les pays europ&eacute;ens, sans mentionner le reste du monde. Les ath&eacute;es, de plus en plus marginalis&eacute;s en France, doivent pourtant en ce qui les concerne s'y reconna&icirc;tre et &ecirc;tre fier d'appartenir &agrave; une nation qui a mis la la&iuml;cit&eacute; au premier rang des valeurs de son enseignement public.<br /> <p style="margin-bottom: 0cm">Nous voulons ici saluer le courage de Caroline Fourest. Malgr&eacute; un nombre innombrable de menaces, dont certaines graves, et dont quelques unes &eacute;manent de la pr&eacute;tendue gauche, elle poursuit ce combat dans lequel la tr&egrave;s grande majorit&eacute; de notre comit&eacute; de r&eacute;daction se reconnait . <br /> <br /> <em>NB. un tr&egrave;s petit nombre des membres de notre Comit&eacute; directeur n'approuvent pas cet article. </em></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Blog <a href="https://carolinefourest.wordpress.com/">https://carolinefourest.wordpress.com/</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080"><strong>Caroline Fourest. G&eacute;nie de la la&iuml;cit&eacute;. Grasset 12/10/2016</strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur<br /> <br /> A force d&rsquo;&ecirc;tre invoqu&eacute;e, la la&iuml;cit&eacute; se brouille. Dans cet essai pr&eacute;cis, p&eacute;dagogique et vivant, Caroline Fourest clarifie les lignes de fracture. Entre le s&eacute;cularisme &agrave; l&rsquo;anglo-saxonne et la la&iuml;cit&eacute; &agrave; la fran&ccedil;aise. Un face &agrave; face qui va jusqu&rsquo;&agrave; la guerre culturelle. Le &laquo;&nbsp;Soft power am&eacute;ricain&nbsp;&raquo;, aid&eacute; par des intellectuels multiculturalistes ou n&eacute;o-la&iuml;ques, conteste notre mod&egrave;le, la&iuml;que et r&eacute;publicain, l&rsquo;accuse d&rsquo; &quot;islamophobie&quot; et m&ecirc;me de favoriser parfois le terrorisme&hellip;.<br /> <br /> L&rsquo;auteure apporte un d&eacute;menti cinglant &agrave; cette propagande. Chiffres &agrave; l&rsquo;appui, elle d&eacute;montre que la la&iuml;cit&eacute; fran&ccedil;aise r&eacute;siste mieux qu&rsquo;on ne le dit au racisme et au radicalisme. De fa&ccedil;on tr&egrave;s synth&eacute;tique, ce livre retrace l&rsquo;histoire de cet &eacute;quilibre, presque unique au monde, entre exigence r&eacute;publicaine et libert&eacute; de conscience, ayant abouti &agrave; la loi de 1905 et &agrave; &nbsp;celle de mars 2004 sur les signes religieux &agrave; l&rsquo;&eacute;cole publique. Loin des clich&eacute;s sur cette loi pr&eacute;sent&eacute;e comme &laquo;&nbsp;d&rsquo;exception&nbsp;&raquo;, ce d&eacute;tour par l&rsquo;histoire explique pourquoi la France et les Etats-Unis ont pris des chemins si diff&eacute;rentes depuis leurs R&eacute;volutions. <br /> <br /> Caroline Fourest met aussi en cause, s&eacute;v&egrave;rement, le r&ocirc;le jou&eacute; par certains sociologues du fait religieux, qui donnent une image d&eacute;formante de notre la&iuml;cit&eacute; pour mieux la ren&eacute;gocier&hellip; mais dans un sens &laquo;&nbsp;ouvert&nbsp;&raquo; au radicalisme qui monte&hellip;<br /> <br /> Elle dessine trois grandes familles se disputant selon qu&rsquo;elles jugent le racisme ou l'int&eacute;grisme comme le danger prioritaire : les la&iuml;ques (issus de l&rsquo;esprit &eacute;mancipateur de 1905), les accommodants (d&eacute;fendant un mod&egrave;le plus ango-saxon) et les identitaires (instrumentalisant la la&iuml;cit&eacute; contre l&rsquo;Islam).&nbsp;<br /> Enfin, l&rsquo;auteure propose un compromis ambitieux mais apais&eacute; entre exigence et libert&eacute;, selon les&nbsp;&laquo;&nbsp;sph&egrave;res de la&iuml;cit&eacute;&nbsp;&raquo;&nbsp;: une&nbsp;la&iuml;cit&eacute; ni ferm&eacute;e ni &laquo; ouverte &raquo;, ni n&eacute;gative ni positive, ni accommodante ni identitaire, simplement fid&egrave;le &agrave; son histoire, faite d&rsquo;exigence et d&rsquo;&eacute;quilibres, et d&rsquo;un peu de ce&nbsp;&laquo;&nbsp;g&eacute;nie fran&ccedil;ais &raquo; dont parlait Jean Jaur&egrave;s. </p> Mon, 10 Oct 2016 23:00:00 GMT Jill Stein http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2237 2237 <br /><p style="margin-bottom: 0cm">Le nom officiel de la campagne est <span lang="en"><em>Jill Stein for President</em></span>, et son slogan est <em>InOurHands</em>. Le quartier g&eacute;n&eacute;ral de celle-ci se trouve au 22 Kendall Road, dans la ville de Lexington au Massachusetts.<br /> <br /> Pourquoi la pr&eacute;senter aujourd'hui dans notre rubrique L'invit&eacute;e du mois? Parce que ses qualit&eacute;s humaines et son id&eacute;al politique en font une femme d'exception. On peut ajouter qu'elle se pr&eacute;sente comme ath&eacute;e, ce qui est courageux&nbsp; sinon suicidaire aux Etats-Unis.<br /> <br /> On ne peut pronostiquer ce que sera son score en novembre 2016. Mais m&ecirc;me si The Greens n'ont pu rallier tous les d&eacute;&ccedil;us de Jeremy Sanders, comme ils le m&eacute;riteraient, on peut penser que Jill Stein entrera dans l'histoire politique am&eacute;ricaine. Vu l'inconsistance g&eacute;n&eacute;ralis&eacute; des partis &eacute;cologistes dans le monde, elle m&eacute;riterait d'ailleurs d'entrer dans l'histoire proprement dite, au m&ecirc;me titre sinon mieux que Ralph Nader.<br /> <br /> Sur l'importance croissante des Greens dans la vie politique am&eacute;ricaine, renvoyons le lecteur &agrave; notre article du 04/08/2016<br /> <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2236&amp;r_id=&amp;t=The%20Greens%20(les%20Verts),%20dor%E9navant%20l%27avenir%20de%20l%27Am%E9rique">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2236&amp;r_id=&amp;t=The%20Greens%20(les%20Verts),%20dor%E9navant%20l%27avenir%20de%20l%27Am%E9rique</a></p> <p><br /> <br /> </p> <p>&nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 04 Aug 2016 23:00:00 GMT Jacques Sapir http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2210 2210 <br />Economiste, directeur d'&eacute;tude, auteur de nombreux articles et livres, il anime depuis longtemps un blog tr&egrave;s lu et cit&eacute; en Russie, qui est de plus en plus connu en Europe et en France: <br /> Russeurope <a href="http://russeurope.hypotheses.org/">http://russeurope.hypotheses.org/</a><br /> <br /> Depuis quelques ann&eacute;es, il s'est fait un des promoteurs &eacute;cout&eacute;s de la sortie de l'euro, et plus r&eacute;cemment de la sortie de l'Union europ&eacute;enne. Ceci parce qu'il constate comme beaucoup d'entre nous que ces deux institutions sont, en profondeur, un des outils de la d&eacute;nomination am&eacute;ricaine sur l'Europe: domination &eacute;conomique et financi&egrave;re, mais aussi domination militaire et politique. Ces jours-ci petit &eacute;v&eacute;nement certes mais qui est r&eacute;v&eacute;lateur, l'ancien pr&eacute;sident de la Commission europ&eacute;enne, Jos&eacute; Manuel Barroso a, sans la moindre honte, rejoint la banque d'affaire am&eacute;ricaine Goldman Sachs. Ceci en dit long sur le r&ocirc;le qu'a toujours jou&eacute; la Commission pour servir de porte d'entr&eacute;e aux lobbies de toutes sortes, principalement am&eacute;ricains. <br /> <br /> Le 5 juillet, dans un article intitul&eacute; Le cadavre de l'UE, <a href="http://russeurope.hypotheses.org/5076#_ftn1">http://russeurope.hypotheses.org/5076#_ftn1</a> Jacques Sapir avait expos&eacute; les diverses raisons sur lesquelles il s'appuie pour justifier l'abandon d'une structure profond&eacute;ment pervertie, l'Union europ&eacute;enne. Dans l'ensemble, nous partageons son opinion, ce qui justifie que des membres de plus en plus nombreux de notre comit&eacute; de r&eacute;daction pr&eacute;conisent la sortie de l'UE. Autant que l'on puisse juger, c'est aussi le point de vue de nombreux de nos lecteurs.<br /> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm">Mais que faire &agrave; la place? L'article de Jacques Sapir renvoie sur un article intitul&eacute;: Brexit : vingt intellectuels eurocritiques lancent un appel pour un nouveau trait&eacute; <a href="http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/06/30/31002-20160630ARTFIG00290-brexit-vingt-intellectuels-eurocritiques-lancent-un-appel-pour-un-nouveau-traite.php">http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/06/30/31002-20160630ARTFIG00290-brexit-vingt-intellectuels-eurocritiques-lancent-un-appel-pour-un-nouveau-traite.php</a></p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm">Nous connaissons ici une grande partie de ces intellectuels eurocritiques, parmi lesquels figure Jacques Sapir. Nous partageons pour l'essentiel leurs arguments. Nous conseillons vivement &agrave; nos correspondants et lecteurs de lire cet appel et le diffuser s'ils l'approuvent. Pour notre part, nous examinerons prochainement, si possible en liaison avec Jacques Sapir, la fa&ccedil;on dont notre site Europe Solidaire pourrait contribuer &agrave; enrichir la discussion. <br /> </p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm">* Jacques Sapir<br /> <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Sapir">https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Sapir</a></p> Sat, 09 Jul 2016 23:00:00 GMT Fethi Benslama http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2150 2150 <br />De double culture, tunisienne et fran&ccedil;aise, Fethi Benslama repr&eacute;sente le meilleur de ce que la coop&eacute;ration entre ces cultures peut apporter aujourd'hui &agrave; la science. Ses titres sont impressionnants. <br /> <p style="margin-bottom: 0cm">Professeur de psychopathologie &agrave; l&rsquo;Universit&eacute; Paris Diderot </p> <ul> <li> <p style="margin-bottom: 0cm">Directeur de l&rsquo;UFR d&rsquo;&Eacute;tudes Psychanalytiques </p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm">Directeur de l&rsquo;Institut des Humanit&eacute;s, Universit&eacute; Paris Diderot </p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm">Directeur de la sp&eacute;cialit&eacute; &laquo;&nbsp;<a href="http://www.ep.univ-paris-diderot.fr/formation-continue/les-formations/diplomes-universite/psychanalyse-et-medecine/">Psychanalyse et M&eacute;decine</a>&nbsp;&raquo; du Master Recherche de psychologie </p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm">Psychanalyste</p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm">Membre de l&rsquo;Acad&eacute;mie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts. </p> </li> </ul> <p style="margin-bottom: 0cm">En citant Wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Fethi_Benslama">https://fr.wikipedia.org/wiki/Fethi_Benslama</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm; border: none; padding: 0cm"><a name="cite_ref-71"></a> <em><font color="#993300">Fethi Benslama s'int&eacute;resse au fait religieux et &agrave; ses manifestations radicales dans une orientation psychanalytique et consacre ses recherches aux liens entre psychanalyse, migration, m&eacute;decine ou encore religion. Il s'int&eacute;resse particuli&egrave;rement &agrave; l'Islam et &agrave; sa relation avec l'islamisme<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Fethi_Benslama#cite_note-7">7</a>, et publie notamment La psychanalyse &agrave; l'&eacute;preuve de l'islam (2002) et D&eacute;claration d'insoumission &agrave; l'usage des musulmans et de ceux qui ne le sont pas (2005).Il publie notamment, en 1988 La nuit bris&eacute;e, ouvrage consacr&eacute; &agrave; une approche de la question du langage du point de vue psychanalytique chez le fondateur de l&rsquo;islam. Lors de la fatwa qui touche <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Salman_Rushdie">Salman Rushdie</a> (1989), il prend sa d&eacute;fense et publie en 1994 un essai intitul&eacute; Une Fiction troublante, qui &eacute;tudie l'ouvrage de Rushdie, &laquo;&nbsp;<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Versets_sataniques">Les Versets sataniques</a>&nbsp;&raquo;. En 2002, il publie La psychanalyse &agrave; l'&eacute;preuve de l'islam, traduit en plusieurs langues. </font></em></p> <em><font color="#993300"> </font></em> <p style="margin-bottom: 0cm; border: none; padding: 0cm">Son dernier ouvrage &laquo; Un furieux d&eacute;sir de sacrifice. Le surmusulman &raquo;, reprend en les actualisant les principaux th&egrave;mes de ses recherches. Nous ne le r&eacute;sumerons pas ici, mais renverrons &agrave; deux entretiens qu'il a eu en avril 2016 avec des journalistes du Monde puis auparavant dans le cadre du Blog M&eacute;diapart. En 2015 le Monde avait pr&eacute;c&eacute;demment publi&eacute; un interview de lui. On trouvera les r&eacute;f&eacute;rences correspondantes ci-dessous, par ordre inversement chronologique. Nos lecteurs sont vivement incit&eacute;s &agrave; les lire attentivement. </p> <p style="margin-bottom: 0cm; border: none; padding: 0cm">Disons simplementque ses recherches d&eacute;veloppent un th&egrave;me g&eacute;n&eacute;ralement mal trait&eacute; par ceux qui &eacute;tudient les racines du terrorisme islamiste. Les individus, musulmans d'origine ou r&eacute;cemment convertis, hommes ou femmes, trouvent dans le djihad et plus particuli&egrave;rement dans les opportunit&eacute;s d'attentats suicides qu'il offre, une fa&ccedil;on de r&eacute;soudre des conflits internes que pour des raisons diverses, ils avaient &eacute;t&eacute; incapables de se repr&eacute;senter &agrave; eux-m&ecirc;mes. Chacun nait avec de tels probl&egrave;mes conflictuels, mais g&eacute;n&eacute;ralement &agrave; l'adolescence, avec l'entr&eacute;e dans les &eacute;tudes, la vie professionnelle et la vie sexuelle, une nouvelle personnalit&eacute; g&eacute;n&eacute;ralement apais&eacute;e s'impose &agrave; eux. </p> <p style="margin-bottom: 0cm; border: none; padding: 0cm">Quand ils en sont incapables, et sans n&eacute;cessairement s'en rendre compte, ils se saisissent des opportunit&eacute;s auto-destructrices et destructrices dont les soci&eacute;t&eacute;s ont toujours &eacute;t&eacute; porteuses. Le combattant-suicide trouve dans la mort qu'il impose non seulement aux autres mais &agrave; lui-m&ecirc;me, la possibilit&eacute; d'&eacute;vacuer radicalement des tensions qu'il &eacute;tait incapable de maitriser. Ce faisant, il se donne de lui-m&ecirc;me, un court instant, l'image grandiose dont il r&ecirc;vait inconsciemment jusque l&agrave; sans pouvoir l'atteindre. </p> <p style="margin-bottom: 0cm; border: none; padding: 0cm">Observons que ces processus se rencontrent fr&eacute;quemment chez tous ceux, jeunes ou moins jeunes, qui s'adonnent de fa&ccedil;on destructrice &agrave; la drogue, l'alcool et autres conduites suicidaires. Mais dans la suite des conflits actuels au Moyen Orient, ayant entrain&eacute; l'apparition d'organisations politiquement organis&eacute;es, tels que Daesh, se revendiquant de l'islam et du djihad, ils prennent une port&eacute;e d'ampleur international. Le nombre des recrues ne risque donc pas de diminuer, d'autant plus que ces organisations savent parfaitement utiliser les ressources des r&eacute;seaux num&eacute;riques pour se r&eacute;pandre. <br /> <br /> On peut ajouter que lorsque des Etats s'inspirent de ces perspectives pour mener des combats permanents contre ce que l'on peut appeler la culture ath&eacute;e europ&eacute;enne, ils mobilisent toutes leurs ressources &eacute;conomiques et militaires pour encourager les comportements suicides. C'est le cas notamment de l'Arabie saoudite, dans une large mesure de la Turquie et m&ecirc;me des Etats-Unis. Ces derniers ont jou&eacute; avec le feu pour mobiliser au service de leurs int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;ostrat&eacute;giques ce qu'il y avait de plus destructeur dans un islam de combat. <br /> <br /> L'exemple de Fethi Benslama montre cependant que la science la&iuml;que, gr&acirc;ce &agrave; des chercheurs comme lui, est encore capable de leur opposer les ressources de l'intelligence. </p> <p style="margin-bottom: 0cm; border: none; padding: 0cm"><strong>R&eacute;f&eacute;rences &agrave; lire</strong><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Le Monde 2016<br /> <a href="http://abonnes.lemonde.fr/religions/article/2016/05/10/assimiler-la-radicalisation-islamiste-a-un-phenomene-sectaire-pose-probleme_4917030_1653130.html?xtmc=benslama&amp;xtcr=1">http://abonnes.lemonde.fr/religions/article/2016/05/10/assimiler-la-radicalisation-islamiste-a-un-phenomene-sectaire-pose-probleme_4917030_1653130.html?xtmc=benslama&amp;xtcr=1</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Mediapart.<br /> <a href="https://blogs.mediapart.fr/monica-m/blog/221115/entretien-avec-fethi-benslama-islam-islamisme-musulmans">https://blogs.mediapart.fr/monica-m/blog/221115/entretien-avec-fethi-benslama-islam-islamisme-musulmans</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Le Monde 2015<br /> <a href="http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2015/11/12/pour-les-desesperes-l-islamisme-radical-est-un-produit-excitant_4808430_3224.html">http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2015/11/12/pour-les-desesperes-l-islamisme-radical-est-un-produit-excitant_4808430_3224.html</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Voir aussi, sur l'auteur<br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Editions Lignes <a href="http://www.editions-lignes.com/_Benslama-Fethi_.html">http://www.editions-lignes.com/_Benslama-Fethi_.html</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">&nbsp;<a href="http://www.ep.univ-paris-diderot./">http://www.ep.univ-paris-diderot./</a><a href="http://www.ep.univ-paris-diderot.fr/recherche/crpms/membres-du-crpms/directeurs-de-recherche/fethi-benslama/">/crpms/membres-du-crpms/directeurs-de-recherche/fethi-benslama/</a></p> Tue, 10 May 2016 23:00:00 GMT Clémentine Autain http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2130 2130 <br /><br /> Or nous nous sommes avis&eacute;s aujourd'hui, honte &agrave; nous, que peu de femmes ne figuraient dans notre rubrique l'Invit&eacute; du mois 1). <p style="margin-bottom: 0cm">L'occasion de rattraper cet erreur regrettable nous a &eacute;t&eacute; fournie par l'audition le 23/04 &agrave; 9h de l'&eacute;mission R&eacute;pliques d'Alain Finkielkraut intitul&eacute;e <em>Le f&eacute;minisme, &eacute;tat des lieux.</em> Elle opposait &agrave; Cl&eacute;mentine Autain Eug&eacute;nie Basti&eacute;, journaliste au Figaro, n des membres fondateurs de la revue d&rsquo;&eacute;cologie int&eacute;grale Limite et auteure de Adieu Mademoiselle, Editions du Cerf.<br /> <br /> Face &agrave; Eug&eacute;nie Basti&eacute;, dont les propos nous ont paru impr&eacute;gn&eacute;s d'un f&eacute;minisme assez incertain, Cl&eacute;mentine Autain a pu r&eacute;affirmer ses convictions in&eacute;branlables en ce domaine. Chaque fois qu'il est donn&eacute; de l'&eacute;couter, on peut mesurer &agrave; quel point la soci&eacute;t&eacute; fran&ccedil;aise, malgr&eacute; des progr&egrave;s certains, est encore loin des ambitions affich&eacute;es par Simone de Beauvoir dans le Deuxi&egrave;me sexe, r&eacute;f&eacute;rence plus que jamais d'actualit&eacute;. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Mais pourquoi en traiter ici? Parce que Alain Finkielkraut, meneur du d&eacute;bat, avait affirm&eacute; au d&eacute;but de celui-ci (nous citons): </p> <p><em>Une v&eacute;ritable r&eacute;volution des m&oelig;urs a tout chang&eacute; en quelques d&eacute;cennies et &nbsp;j'ai donc tendance &agrave; croire que la reconnaissance a eu lieu et que la dispute est, ou devrait, &ecirc;tre close. Mais ce n'est pas &agrave; l'homme que je suis d'en d&eacute;cider. Je pose donc tout de suite la question &agrave; mes deux invit&eacute;es :</em></p> <p><em>&quot;Diriez-vous que le f&eacute;minisme a gagn&eacute; la partie ou que nous vivons encore dans une soci&eacute;t&eacute; patriarcale et que le combat continue ?&quot;</em></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Or sans tomber dans un f&eacute;minisme exacerb&eacute;, nous avons pu constater que ses introductions et commentaires, d&egrave;s que le fond des questions &eacute;tait effleur&eacute;, renvoyaient &agrave; des convictions inspir&eacute;es du refus persistant de l'&eacute;galit&eacute; de statut entre les femmes et les hommes. Malheureusement il s'agit de convictions encore trop r&eacute;pandues en France, contre lesquelles se heurtent les femmes voulant vraiment devenir l'&eacute;gale des hommes, sinon leurs sup&eacute;rieures quand il y a lieu.<br /> <br /> Cl&eacute;mentine Autain a su r&eacute;pondre, bien &eacute;videmment. Mais la r&eacute;&eacute;couter sur le site de France Culture, r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, ne peut pas faire de mal, tant aux hommes qu'aux femmes.</p> <p style="margin-bottom: 0cm">R&eacute;-&eacute;couter sur&nbsp; </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> <a href="http://www.franceculture.fr/emissions/repliques/le-feminisme-etat-des-lieux">http://www.franceculture.fr/emissions/repliques/le-feminisme-etat-des-lieux</a>#</p> <br /> 1) La rigidit&eacute; de notre &eacute;diteur de texte ne nous permet pas d''&eacute;crire comme il conviendrait L'Invit&eacute;e du mois<br /> <br /> <strong>Note au 24/04.</strong><br /> <br /> Un des membres de notre comit&eacute; de r&eacute;daction, qui n'est d'ailleurs pas seul de cet avis, m'&eacute;crit: <font color="#993300"><br /> <br /> <em>Tu pr&eacute;sentes Cl&eacute;mentine Autain comme une f&eacute;ministe pure et fiable. Elle l'a longtemps &eacute;t&eacute;... Avant de c&eacute;der aux sir&egrave;nes de l'islamo gauchisme. Lors des odieux viols de Cologne, elle a trouv&eacute; beaucoup d'excuses aux agresseurs et &agrave; sugg&eacute;r&eacute; que les femmes allemandes se couvrent un peu plus pour ne pas provoquer les m&acirc;les. Elle est l'illustration m&ecirc;me de cette ultra gauche qui apr&egrave;s avoir abandonn&eacute; la la&iuml;cit&eacute; abandonne maintenant le f&eacute;minisme sur l'autel de l'islamisme, cens&eacute; &ecirc;tre le nouveau Graal et le nouveau sel de la terre maintenant que ce qu'il reste du prol&eacute;tariat s'est ralli&eacute; &agrave; marine le Pen. On a dit que les accointances de Cl&eacute;mentine Autain avec Tariq Ramadan &eacute;taient pour beaucoup dans la d&eacute;faite de Claude Bartolone, dont elle &eacute;tait la num&eacute;ro 2, aux derni&egrave;res r&eacute;gionales.</em></font> Fri, 22 Apr 2016 23:00:00 GMT Alexandre Prokhorenko http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2111 2111 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20160403081259_herosrusse.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font color="#993300" size="2" face="Arial"><em>&laquo;Ils sont proches, je suis encercl&eacute;, c&rsquo;est peut-&ecirc;tre la fin, dites &agrave; ma famille que je les aime tendrement&raquo;, a-t-il pr&eacute;cis&eacute; &agrave; son commandant quelques secondes avant de demander une attaque a&eacute;rienne sur sa position. Cependant, comme le r&eacute;v&egrave;le son entretien radio, publi&eacute; dans des m&eacute;dias russes, le commandant avait dans un premier temps refus&eacute; cette demande, appelant l&rsquo;officier russe &agrave; tenter de se mettre &agrave; couvert.</em></font></p> <p><font color="#993300" size="2" face="Arial"><em>Les amis d&rsquo;Alexandre Prokhorenko expliquent sa d&eacute;cision par le caract&egrave;re du jeune homme. Il n&rsquo;a jamais c&eacute;d&eacute; devant les obstacles et n&rsquo;avait peur de rien. Son camarade de classe a confi&eacute; aux journalistes que l&rsquo;officier qui a termin&eacute; l&rsquo;Acad&eacute;mie militaire de la D&eacute;fense a&eacute;rienne des forces a&eacute;riennes russes avec d&rsquo;excellentes notes, a toujours voulu accomplir un acte de courage, donner du sens &agrave; sa vie, &agrave; ses actions.</em></font></p> <p><font color="#993300" size="2" face="Arial"><em>Son v&oelig;u s&rsquo;est apparemment accompli, mais il en a pay&eacute; de sa vie. En faisant preuve d&rsquo;un courage exceptionnel, le jeune homme a insist&eacute; pour que l&rsquo;attaque a&eacute;rienne soit men&eacute;e. &laquo;Je ne veux pas que les&nbsp; terroristes] me bafouent, moi et mon uniforme. Je veux mourir avec dignit&eacute; et que tous ces salauds meurent avec moi. S&rsquo;il vous plait, c&rsquo;est ma derni&egrave;re volont&eacute;, lancez l&rsquo;attaque a&eacute;rienne. De toute fa&ccedil;on, ils vont me tuer&raquo;. </em></font><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">Certains feront des rapprochements avec la psychologie des combattants- suicide islamiques radicalis&eacute;s. Je pense pour ma part qu'il y a une consid&eacute;rable diff&eacute;rence. JPB</font><br /> </p> Sat, 02 Apr 2016 23:00:00 GMT Donald Trump. Qu'il accède rapidement à la Maison Blanche http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2013 2013 <br /><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Note au 24/02/2016</strong><br /> <br /> Depuis la premi&egrave;re publication de cet article le 16/12/2015, Donald Trump s'est r&eacute;v&eacute;l&eacute; &ecirc;tre un personnage tr&egrave;s dou&eacute;. Il para&icirc;t d&eacute;sormais capable, volontairement ou non, de bousculer le Syst&egrave;me incarn&eacute; dans le monde par l'Am&eacute;rique. Ses succ&egrave;s &eacute;lectoraux r&eacute;p&eacute;t&eacute;s montrent qu'il recueille de plus en plus d'appuis dans un corps politique populaire qu'il est difficile de caract&eacute;riser pr&eacute;cis&eacute;ment, mais qui para&icirc;t tr&egrave;s &eacute;loign&eacute; des soutiens traditionnels du Parti R&eacute;publicain. Au contraire, ses &eacute;lecteurs paraissent proches sur beaucoup de points des &eacute;lecteurs votant pour Bernie Sanders. </p> <p>Nous attendrons les r&eacute;sultats des &eacute;lections pr&eacute;sidentielles proprement dites pour hasarder un essai d'analyse du ph&eacute;nom&egrave;ne Trump et des raisons de son succ&egrave;s. Disons seulement, &agrave; la date du 24/02, que, surtout s'il gagne le &ldquo;<em>Super Tuesday</em>&rdquo; , The Donald confirmerait <strong><span style="font-weight: normal">d&rsquo;une fa&ccedil;on extr&ecirc;mement puissante la probabilit&eacute; qu'il soit d&eacute;sign&eacute; comme candidat r&eacute;publicain</span></strong><span style="font-weight: normal">. Nous suivrons &eacute;videmment attentivement le suite des &eacute;v&egrave;nements. </span> </p> <p><span style="font-weight: normal">Concernant les D&eacute;mocrates, il para&icirc;t encore peu probable que Bernie Sanders soit nomm&eacute; leur candidat, tellement fortes sont les pressions du Syst&egrave;me pour &eacute;liminer (y compris peut-&ecirc;tre physiquement, un accident est vite arriv&eacute;) un candidat si loin de repr&eacute;senter les int&eacute;r&ecirc;ts que sert encore Hillary Clinton. Disons seulement que si Clinton r&eacute;ussissait, &agrave; coup de corruptions et de chantages, &agrave; &eacute;liminer Sanders, elle trouverait en Trump un adversaire tout &agrave; fait capable de la ridiculiser. <br /> ____________________________________________________________________________________________________</span> </p> <font size="2" face="Arial">Dans le camp des R&eacute;publicains, il semble, quelques semaines avant le d&eacute;but des primaires, que Donald Trump recueille une majorit&eacute; de suffrages. Ceci n'a rien d'&eacute;tonnant lorsque l'on constate l'inexistence de ses concurrents, dont en ce qui nous nous concerne nous avons peine aujourd'hui &agrave; retenir le moindre nom. Tous sont les repr&eacute;sentants d'une Am&eacute;rique n&eacute;o-conservatrice, militariste, domin&eacute;e par les puissances financi&egrave;res, n'ayant que du m&eacute;pris pour les autres Etats du monde, les Etats europ&eacute;ens en premier lieu. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais &agrave; supposer que ce soit les D&eacute;mocrates qui l'emportent, leur championne tr&egrave;s probable, Hillary Clinton, ne se distinguera en rien des plus dangereux des R&eacute;publicains. Au contraire, s'appuyant sur son exp&eacute;rience politique, elle les d&eacute;passera en militarisme, provocations &agrave; l'&eacute;gard de la Russie, m&eacute;pris de l'Europe, haine des milieux politiques am&eacute;ricains dits alternatifs qui sauvent actuellement l'honneur de l'Am&eacute;rique. Du fait de son nom, Clinton, comme du fait de son sexe, elle pourra donner quelques illusions sur son ouverture d'esprit, notamment dans les milieux europ&eacute;ens atlantistes. Ils d&eacute;chanteront vite. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Une pr&eacute;sidence Hillary Clinton maintiendrait en fait l'Europe pendant des ann&eacute;es au niveau qui est le sien aujourd'hui, celui de sous-colonie am&eacute;ricaine. De plus, elle enfermerait l'Europe dans une hyst&eacute;rie anti-russe dont pour le moment, certains gouvernements europ&eacute;ens cherchent &agrave; se d&eacute;gager.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"> Cependant&nbsp; Donald Trump &agrave; la Maison Blanche ne serait-il pas pire encore pour les Europ&eacute;ens? </font><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial">Au pouvoir, &laquo;&nbsp; The Donald&nbsp;&raquo; n'&eacute;chapperait sans doute pas malgr&eacute; son bagout, aux forces de l'&nbsp;&laquo;&nbsp;Etat profond&nbsp;&raquo; qui le contraindraient &agrave; rester dans la ligne des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains les plus obtus.</font> A moins que...<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">...A moins que, emport&eacute; par son hubris, il n'&eacute;mette quelques propositions de bon sens qui seraient utiles non seulement &agrave; l'Am&eacute;rique mais aux Europ&eacute;ens, se rapprocher de Moscou et de P&eacute;kin par exemple. Tout D&eacute;mocrate qu'il soit, Obama s'est r&eacute;v&eacute;l&eacute; jusqu'&agrave; ce jour incapable de le faire, poussant le monde aux bords d'une 3e guerre mondiale. Un Donald pourrait peut-&ecirc;tre y r&eacute;ussir. <br /> <br /> ...A moins que aussi, dans le chahut permanent qu'il provoquerait s'il restait fid&egrave;le &agrave; son temp&eacute;rament, de v&eacute;ritables mouvements de contestation sur un mode Occupy Wall Street am&eacute;lior&eacute; ne puissent r&eacute;appara&icirc;tre et se faire entendre de tous ceux, aux Etats-Unis comme en Europe, qui rejettent en entier ce qu'ils nomment le Syst&egrave;me. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Notes<br /> </strong><br /> * Le point de vue du World Socialist Web Site. L'&eacute;lection de Trump ouvrirait&nbsp; les yeux de ceux qui l'ignoreraient encore sur ce qu'est en fait le syst&egrave;me am&eacute;ricain. </font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> <font size="2" face="Arial"><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2015/12/10/pers-d10.html">http://www.wsws.org/en/articles/2015/12/10/pers-d10.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* Sur Hillary Clinton, un jugement que nous ne sommes pas loin de partager </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://lesakerfrancophone.net/hillary-clinton-la-candidate-de-wall-street/">http://lesakerfrancophone.net/hillary-clinton-la-candidate-de-wall-street/</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://lesakerfrancophone.net/hillary-clinton-la-candidate-de-wall-street/"> </a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* Sur France Inter, au 7/9 du 18/12, Bernard Guetta, charg&eacute; de la chronique G&eacute;ostrat&eacute;gie, s'est permis de comparer Trump &agrave; Poutine, en disant qu'au fond rien ne s&eacute;parait les deux hommes. Il est honteux de constater que sur une radiodiffusion nationale, un chroniqueur important se permette de lancer des attaques ad hominem aussi vicieuses, sans que personne ne r&eacute;agisse. Mais ceci pourrait s'expliquer par la d&eacute;couverte horrifi&eacute;e que l'&eacute;ventualit&eacute; &eacute;voqu&eacute;e &agrave; la fin de notre article, un rapprochement entre Trump devenu Pr&eacute;sident des Etats-unis, et Vladimir Poutine, ne serait pas impossible. </font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 15 Dec 2015 23:00:00 GMT Bernie Sanders, candidat à l'investiture démocrate http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1940 1940 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il constate le caract&egrave;re de plus en plus insupportable des in&eacute;galit&eacute;s sociales aux Etats-Unis, face &agrave; l'insolente prosp&eacute;rit&eacute; des 5% les plus riches. Il demande qu'elles soient combattues en augmentant l&rsquo;imp&ocirc;t sur les hauts revenus, en doublant le salaire minimum pour qu&rsquo;il atteigne au moins 15 dollars de l&rsquo;heure, en contr&ocirc;lant mieux le secteur bancaire, en luttant contre l&rsquo;&eacute;vasion fiscale, en investissant dans l&rsquo;&eacute;ducation et en all&eacute;geant la dette &eacute;tudianteFinalement il demande le lancement de grands travaux dans les infrastructures, actuellement en d&eacute;sh&eacute;rence, travaux financ&eacute;s sur fonds publics. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce faisant, Bernie Sanders n'h&eacute;site pas &agrave; se dire social-d&eacute;mocrate &agrave; l&rsquo;europ&eacute;enne, sur le mod&egrave;le des pays scandinaves et m&ecirc;me de la France, pays pourtant g&eacute;n&eacute;ralement ignor&eacute; sinon m&eacute;pris&eacute; aux Etats-Unis : s&eacute;curit&eacute; sociale pour tous, cong&eacute;s pay&eacute;s partiellement aux frais de l'employeur, acc&egrave;s &agrave; l'&eacute;ducation gratuit. Par ailleurs, il d&eacute;fend, beaucoup plus &eacute;nergiquement que Barack Obama et que les autres candidats, r&eacute;publicains ou d&eacute;mocrates, la n&eacute;cessit&eacute; de lutter s&eacute;rieusement contre le changement climatique et de d&eacute;velopper les &eacute;nergies renouvelables &ndash; ce en quoi il n'h&eacute;site pas &agrave; affronter directement le lobby du gaz et du p&eacute;trole, certain que ceci lui rapportera des voix dans les couches populaires. <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"> Par ailleurs, il s'en prend &agrave; ces &laquo;&nbsp;deux piliers de la d&eacute;mocratie am&eacute;ricaine&nbsp;&raquo; que sont les financements sans limites des campagnes &eacute;lectorales par les grands int&eacute;r&ecirc;ts monopolistiques, et l'intrusion de la NSA dans tous les syst&egrave;mes et &eacute;changes d'information, sous pr&eacute;texte de s&eacute;curit&eacute; nationale. Au plan de l'immigration enfin, il se diff&eacute;rencie des messages incendiaires de Donald Trump et de certains autres candidats contre les &laquo;&nbsp;latinos&nbsp;&raquo; pr&eacute;sent&eacute;s comme &agrave; l'assaut de l'Am&eacute;rique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Bernie Sanders est encore loin des intentions de vote exprim&eacute;es dans le camp d&eacute;mocrate en faveur d'Hillary Clinton, ceci m&ecirc;me compte tenu des r&eacute;cents ennuis de celle-ci &agrave; propos de l'utilisation de son mail personnel dans le cadre de ses fonctions. Hillary Clinton recueille encore 60% des intentions de vote dans le camp d&eacute;mocrate. On se demande bien pourquoi d'ailleurs car son programme, tel qu'affich&eacute;, malgr&eacute; certaines inflexions destin&eacute;es &agrave; s&eacute;duire l'&eacute;lectorat populaire, reprend sans changements tous les objectifs du Deep state am&eacute;ricain, l'Etat profond qu'elle a servi docilement pendant ses ann&eacute;es de pouvoir. Bernie Sanders cependant rassemble dor&eacute;navant plus de 10.000 personnes dans chacun de ses meetings. Bien que s'adressant exclusivement &agrave; ses soutiens populaires, il a lev&eacute; &agrave; ce jour 15 millions de dollars en vue de financer sa campagne, faits de petites sommes. A comparer aux 50 millions annonc&eacute;s &agrave; ce jour par le comit&eacute; &eacute;lectoral de Clinton. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Certains pourraient penser que son &acirc;ge, 74 ans, devrait &eacute;loigner de lui beaucoup de citoyens que son discours et son dynamisme physique s&eacute;duisent par ailleurs. Mais il se produit un ph&eacute;nom&egrave;ne &eacute;trange, analogue &agrave; celui dont a b&eacute;n&eacute;fici&eacute; Jeremy Corbyn. Les &eacute;lecteurs semblent penser que dans une soci&eacute;t&eacute; de clinquant privil&eacute;giant la richesse et la jeunesse, un homme plus &acirc;g&eacute; serait le mieux capable de faire face &agrave; la crise g&eacute;n&eacute;rale qui semble menacer cette m&ecirc;me soci&eacute;t&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ne pr&eacute;jugeons pas de la suite des confrontations entre candidats. Nous pouvons seulement conclure actuellement que si quelques 20 &agrave; 30 % des &eacute;lecteurs, qu'ils fussent d&eacute;mocrates, r&eacute;publicains ou Tea Party, votaient finalement pour lui, il y aurait l&agrave; mati&egrave;re &agrave; penser pour ceux qui - comme nous ici, reconnaissons le - tombent trop facilement dans l'anti-am&eacute;ricanisme sommaire, aussi justifi&eacute; que soit ce dernier. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 12 Oct 2015 23:00:00 GMT Jeremy Corbyn http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1895 1895 <br />Nous avoins dans un article pr&eacute;c&eacute;dent signal&eacute; l'extraordinaire mont&eacute;e en popularit&eacute; de Jeremy Corbyn en Grande Bretagne. Celle-ci ne se d&eacute;ment pas. Le ph&eacute;nom&egrave;ne devrait m&eacute;riter plus d'attention sur le Continent, notamment en France. Le pouvoir y est exerc&eacute; par un gouvernement socialiste dont on se demande ce qu'il peut avoir de socialisme face au programme de Jeremy Corbin. <p style="margin-bottom: 0cm">Le r&eacute;sultat de la primaire pour d&eacute;signer le prochain leader du parti travailliste, commenc&eacute;e le 10/09 et se terminant le 12/09, n'est pas connu &agrave; l'heure o&ugrave; nous &eacute;crivons ceci. Nous y reviendrons dans quelques jours dans une mise &agrave; jour du pr&eacute;sent article. Reste que, pour nous, quel qu'en soit le r&eacute;sultat, Jeremy Corbyn nous para&icirc;t m&eacute;riter amplement de figurer d&eacute;sormais dans cette rubrique de l'Invit&eacute; du mois. Nous devrions prresque aller jusqu'&agrave; cr&eacute;er une rubrique l'Invit&eacute; de l'ann&eacute;e. <br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Nous &eacute;crivions <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1889&amp;r_id">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1889&amp;r_id</a>= :<br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><font face="Arial"><font size="2">Il semble que Jeremy Corbyn trouve une grande popularit&eacute; en Grande Bretagne en redonnant vie &agrave; tout ce qui avec le n&eacute;olib&eacute;ralisme triomphant de la City &eacute;tait apparu comme de vieux chevaux de retour incapables de tracter le pays vers un avenir salvateur. Il &eacute;voque sans trembler la remise &agrave; l'honneur du Welfare State (Etat-providence), la nationalisation des chemins de fer, la mise en place d'une &eacute;conomie administr&eacute;e recherchant non les plus grands profits sp&eacute;culatifs pour les financiers, mais le bien du pays profond confront&eacute; aux multiples crises qui s'annoncent. Il n'h&eacute;site pas non plus &agrave; recommander le rapprochement avec la Russie et la sortie de l'Union europ&eacute;enne si celle-ci reste ce qu'elle est, une machine de guerre au service des Am&eacute;ricains pour asservir l'Europe. Par ailleurs il condamne &eacute;nergiquement la pr&eacute;sence britannique dans l'Otan.</font></font> </em> </p> <br /> Cette popularit&eacute; ne se d&eacute;ment pas. Pourquoi? Il est &agrave; remarquer que Corbyn, malgr&eacute; son &acirc;ge (66 ans), b&eacute;n&eacute;ficie du soutien de nombreux jeunes &eacute;lecteurs. Ceux-ci sont en effet lass&eacute;s, sinon d&eacute;gout&eacute;s par les compromissions des pr&eacute;c&eacute;dents Gordon Brown et Tony Blair &agrave; l'&eacute;gard de pouvoir de la City et de tout ce qu'il y a de plus en plus insupportable du pouvoir pris par la classe dominante sous leur direction et aujourd'hui sous scelle du Conservateur David Cameron. Il r&egrave;gne en effet dor&eacute;navant une grande pauvret&eacute;, sinon mis&egrave;re, dans tout ce qui &eacute;tait le coeur de l'Angleterre industrielle, et avait fond&eacute; ses succ&egrave;s pass&eacute;s. Le faste apparent, tr&egrave;s bling-bling, r&eacute;gnant &agrave; Londres et dans certaines villes &laquo;&nbsp;touristiques&nbsp;&raquo; ne doit pas faire illusion. Peu de Britanniques en profitent en profondeur. <p style="font-style: normal">On peut penser par ailleurs que le soutien sans faille de Tony Blair et des d&eacute;put&eacute;s blairistes &agrave; l'&eacute;gard des Etats-Unis, y compris dans leur volont&eacute; de faire de la Grande Bretagne, non plus seulement une partenaire privil&eacute;gi&eacute;e (<em>special partnership</em>) mais une v&eacute;ritable vassale, commence &agrave; lasser. Cette lassitude touche non seulement les jeunes mais les &eacute;lecteurs plus anciens. Ceux-ci ont connu les d&eacute;sastres apport&eacute;s au Moyen Orient par la politique belliciste am&eacute;ricaine, que le Royaume Uni avait docilement soutenue. Ils ne voient pas non plus comment aujourd'hui les pouvoirs financiers r&eacute;gnant &agrave; la City peuvent apporter de perspectives propres au pays, alors qu'ils sont enti&egrave;rement contr&ocirc;l&eacute;s par Wall Street.</p> <p style="font-style: normal">Beaucoup enfin, et pas seulement au Labour, commencent &agrave; &ecirc;tre exasp&eacute;r&eacute;s par l'interdiction de toutes relations officielles avec la Russie (comme avec la Chine), impos&eacute;e par Washington, ce qui pousse ces deux pays, au sein du Brics, &agrave; construire un nouvel ensemble g&eacute;opolitique et g&eacute;o&eacute;conomique o&ugrave; la Grande Bretagne risque de ne plus avoir de place. </p> <p style="font-style: normal">Quoiqu'il en soit, si Jeremy Corbyn acc&eacute;dait au pouvoir, s'il y appliquait son programme sans se laisser corrompre par les forces conservatrices, il s'agira d'un petit tsunami en Europe. Bruxelles ne pourra pas ne pas en ternir compte. <br /> </p> <p style="font-style: normal">D'ores et d&eacute;j&agrave;, son &eacute;lection &agrave; la t&ecirc;te du Parti travailliste devrait sonner l'alarme dans les rangs du PS fran&ccedil;ais, et m&ecirc;me &agrave; l'Elys&eacute;e. </p> <p><strong>Post scriptum au 12/09/2015</strong><br /> </p> <p>Ce jour, Jeremy Corbyn vient d'&ecirc;tre &eacute;lu &agrave; la t&ecirc;te du Labour Party. Excellent really. <br /> </p> Wed, 09 Sep 2015 23:00:00 GMT Yanis varoufakis http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1870 1870 <br />Pour en savoir plus sur Yanis Varoufakis, voir son blog sur lequel les personnes int&eacute;ress&eacute;es peuvent s'inscrire ou proposer des articles &laquo;&nbsp;T<font size="3"><span style="font-weight: normal">houghts for the post-2008 world&nbsp;&raquo;</span></font> <a href="http://yanisvaroufakis.eu/">Yanis Varoufakis</a><br /> <p style="margin-bottom: 0cm">Nous avons pr&eacute;c&eacute;demment fait plusieurs fois mention de lui dans des articles consacr&eacute;s &agrave; ce que l'on appelle pudiquement &laquo;&nbsp;le probl&egrave;me grec&nbsp;&raquo;. Mais pour que nos lecteurs le connaissent mieux, rien ne vaut la lecture d'un article de l'&eacute;conomiste et r&eacute;put&eacute; politologue Jacques Sapir, publi&eacute; le 13 ao&ucirc;t &agrave; cette adresse <a href="http://russeurope.hypotheses.org/4209">http://russeurope.hypotheses.org/4209</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Que Jacques Sapir nous permette, pour gagner du temps, de reprendre ici int&eacute;gralement son excellent article. Il dresse de Yanis Varoufakis un portrait bien meilleur que tous ceux que nous pourrions essayer de proposer nous-m&ecirc;mes. Rappelons &agrave; nos virulents critiques habituels que le proc&eacute;d&eacute; ne rel&egrave;ve pas du copie-coll&eacute; (emprunt de textes fait sans citer la source) mais de la citation, genre litt&eacute;raire fort honorable.<font size="2" color="#800000" face="Arial" /><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> <br /> </p> <p align="CENTER" style="margin-bottom: 0cm"><font size="4" color="#800000"><em><strong>Jacques Sapir. Quel avenir pour Varoufakis? 13 ao&ucirc;t 2015<br /> </strong></em></font><font color="#800000"><br /> </font> </p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Yanis Varoufakis en en train de devenir un personnage important dans la vie politique grecque et au-del&agrave;. Dans le processus d&rsquo;&eacute;clatement de Syriza, qui semble d&eacute;sormais bien engag&eacute;<a name="_ftnref1" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn1">[1]</a>, il est appel&eacute; &agrave; jouer un r&ocirc;le majeur avec l&rsquo;ancien ministre de l&rsquo;&eacute;nergie, Panayiotis Lafazanis, et la pr&eacute;sidente du Parlement, Mme Zo&eacute; Kostantopoulou. Mais, Yanis Varoufakis est aussi incontestablement devenu une figure marquante pour la gauche critique de l&rsquo;Euro et quelqu&rsquo;un qui va compter dans les reconfigurations politiques qui se pr&eacute;parent. Il y a de bonnes raisons &agrave; cela.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><strong><font size="3"><em>Un homme du &ldquo;syst&egrave;me&rdquo; qui se rebelle contre ce dernier</em></font></strong></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Yanis Varoufakis repr&eacute;sente un cas rare sans &ecirc;tre cependant singulier. Il est un &eacute;conomiste qui a pris des positions nettement pro-europ&eacute;ennes, mais qui est aujourd&rsquo;hui tr&egrave;s critique quant &agrave; la gouvernance de l&rsquo;Union europ&eacute;enne mais aussi quant au comportement des dirigeants europ&eacute;ens. Il est aussi un &eacute;conomiste qui s&rsquo;est prononc&eacute; </em><em><em>en faveur</em></em><em> de l&rsquo;Euro, pour des raisons essentiellement th&eacute;oriques, mais qui </em><em><em>aujourd&rsquo;hui</em></em><em> envisage calmement la possibilit&eacute; d&rsquo;une sortie de son pays de la zone Euro. Il est &eacute;vident que son exp&eacute;rience de Ministre, et de n&eacute;gociateur, a chang&eacute; sa vision de l&rsquo;Euro et que cette exp&eacute;rience a beaucoup &agrave; apprendre &agrave; une gauche v&eacute;ritable. La gauche critique vis-&agrave;-vis de l&rsquo;Euro, voire anti-Euro, est aujourd&rsquo;hui sensible &agrave; sa trajectoire. Il vient de l&rsquo;int&eacute;rieur du &laquo;&nbsp;syst&egrave;me&nbsp;&raquo;, mais en m&ecirc;me temps il en fait la critique et il se d&eacute;clare pr&ecirc;t &agrave; rompre avec lui plut&ocirc;t que d&rsquo;accepter ce qu&rsquo;il faut bien appeler une capitulation, ce &agrave; quoi Tsipras a finalement d&ucirc; consentir. Ce point est tr&egrave;s important. D&rsquo;ailleurs Varoufakis maintien ses critiques, que ce soit contre le </em><em><em>Diktat</em></em><em> du 13 juillet ou contre le nouveau m&eacute;morandum qui doit &ecirc;tre ratifi&eacute; d&rsquo;ici le 20 ao&ucirc;t. Il a dit r&eacute;cemment sur la BBC &laquo; Demandez &agrave; tous ceux qui connaissent l&rsquo;&eacute;tat des finances grecques et ils vous diront que cet accord ne marchera pas &raquo;<a name="_ftnref2" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn2">[2]</a>. Or, son autorit&eacute; morale et sa comp&eacute;tence d&rsquo;ex-Ministre des finances joue ici pour lui.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Car l&rsquo;accord auquel la Gr&egrave;ce et les autres pays de l&rsquo;Eurozone vont aboutir ne r&egrave;gle rien et qu&rsquo;il est d&eacute;j&agrave; condamn&eacute; avant m&ecirc;me d&rsquo;avoir vu le jour. La situation de la Gr&egrave;ce s&rsquo;est terriblement d&eacute;t&eacute;rior&eacute;e en juillet et d&eacute;but ao&ucirc;t, du fait des mesures qui ont &eacute;t&eacute; prises </em><em><em>contre</em></em><em> la Gr&egrave;ce par la Banque Centrale Europ&eacute;enne. On parle de 86 ou 89 milliards d&rsquo;euros pour cet accord. Mais, aujourd&rsquo;hui, il est clair qu&rsquo;il en faudrait entre 110 et 120. De m&ecirc;me, il est &eacute;vident qu&rsquo;il faudrait tr&egrave;s vite proc&eacute;der &agrave; l&rsquo;annulation d&rsquo;une partie de la dette grecque. M&ecirc;me le FMI le dit depuis le d&eacute;but du mois de juillet. Pourtant, nous savons que l&rsquo;Allemagne s&rsquo;y refuse et qu&rsquo;elle traine les pieds pour conclure cet accord<a name="_ftnref3" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn3">[3</a><a name="_ftnref3" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn3">]</a>. Dans ces conditions, il est tout aussi &eacute;vident que l&rsquo;accord qui devrait &ecirc;tre conclu d&rsquo;ici le 20 ao&ucirc;t ne r&egrave;glera rien et qu&rsquo;il sera d&eacute;pass&eacute; et rendu caduc par les &eacute;v&eacute;nements. Par ailleurs, la situation &eacute;conomique de la Gr&egrave;ce continue de se d&eacute;t&eacute;riorer. Il est clair que la sortie de la zone Euro reste, plus que jamais, une perspectives pour les semaines, voire les mois, &agrave; venir<a name="_ftnref4" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn4">[4]<br /> <br /> </a></em><strong><font size="3"><em>L&rsquo;image de la comp&eacute;tence</em></font></strong></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Varoufakis incarne ainsi &agrave; merveille une gauche comp&eacute;tente (il fut un professeur d&rsquo;&eacute;conomie estim&eacute; et reconnu) mais qui n&rsquo;abandonne rien de sa dimension critique et qui se sert de sa comp&eacute;tence pour pousser toujours plus loin la critique du &laquo;&nbsp;syst&egrave;me&nbsp;&raquo;. Il est d&rsquo;ailleurs un produit des classes dirigeantes (m&ecirc;me si son p&egrave;re fut emprisonn&eacute; durent la guerre civile grecque pour ses sympathies communistes) mais qui n&rsquo;applique pas les codes de son milieu.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>C&rsquo;est, il faut le rappeler, un sp&eacute;cialiste de th&eacute;orie des jeux, un domaine qui a beaucoup passionn&eacute; les &eacute;conomistes<a name="_ftnref5" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn5">[5]</a>. C&rsquo;est donc quelqu&rsquo;un de reconnu par ses pairs, que ces derniers soient des &eacute;conomistes du courant orthodoxe ou appartenant &agrave; des courants h&eacute;t&eacute;rodoxes. Son livre, </em><em><em>le Minotaure Plan&eacute;taire</em></em><em> a eu un succ&egrave;s international m&eacute;rit&eacute;<a name="_ftnref6" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn6">[6]</a>. De plus il n&rsquo;a pas h&eacute;sit&eacute; &agrave; concevoir un plan alternatif cr&eacute;dible pour la Gr&egrave;ce, un plan qui aurait &eacute;vit&eacute; &agrave; ce pays et la capitulation honteuse &agrave; laquelle il a &eacute;t&eacute; contraint ainsi que le d&eacute;sastre d&rsquo;un nouveau m&eacute;morandum, quand bien des gens soutiennent encore l&rsquo;id&eacute;e &laquo;&nbsp;qu&rsquo;il n&rsquo;y a pas d&rsquo;alternative&nbsp;&raquo;.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000">&nbsp;<strong><em>Un futur dirigeant de la gauche anti-Euro&nbsp;?</em></strong></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Yanis Varoufakis fut un Ministre des finances charismatique, qui n&rsquo;a pas h&eacute;sit&eacute; &agrave; dire certaines v&eacute;rit&eacute;s dans le cadre compass&eacute; des r&eacute;unions europ&eacute;ennes. Il est clair qu&rsquo;il a le potentiel pour certainement devenir le h&eacute;raut d&rsquo;une gauche anti-euro. Le fait qu&rsquo;il se soit prononc&eacute; tout d&rsquo;abord pour l&rsquo;Euro, puis qu&rsquo;il ait envisag&eacute; la possibilit&eacute; d&rsquo;une sortie de la zone Euro lui donne une autorit&eacute; certaine sur ce point.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>D&rsquo;ailleurs, il faut remarquer qu&rsquo;il h&eacute;berg&eacute; sur son blog l&rsquo;appel de Stefano Fassina &agrave; un front des mouvements de lib&eacute;ration anti-Euro<a name="_ftnref7" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn7">[7</a><a name="_ftnref7" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn7">]</a>. C&rsquo;est un geste qui est tr&egrave;s symbolique. Car Fassina, lui aussi, vient de l&rsquo;int&eacute;rieur du &laquo;&nbsp;syst&egrave;me&nbsp;&raquo;. Il fut vice-ministre des finances du gouvernement Letta en Italie. C&rsquo;est un membre influent du parti de centre-gauche, le Parti D&eacute;mocrate, auquel appartient l&rsquo;actuel Premier-ministre, Matteo Renzi. Or, aujourd&rsquo;hui, il est devenu l&rsquo;un des plus virulents opposants &agrave; l&rsquo;Euro en Italie et son appel n&rsquo;est rien de moins que l&rsquo;un des plus virulents br&ucirc;lots qui ait &eacute;t&eacute; &eacute;crit contre l&rsquo;Euro. Varoufakis et Fassina sont donc repr&eacute;sentatifs de cette fracture qui s&rsquo;est produite au sein du &laquo;&nbsp;syst&egrave;me&nbsp;&raquo;, de ce que l&rsquo;un de mes amis italiens, le professeur Bagnai, appelle le PUDE ou Parti Unique De l&rsquo;Euro. Leur trajectoire vers des positions anti-Euro p&egrave;se d&rsquo;autant plus qu&rsquo;ils ont &eacute;t&eacute; ant&eacute;rieurement des partisans de l&rsquo;Euro. On pourrait en dire de m&ecirc;me d&rsquo;ailleurs avec Oskar Lafontaine, qui en tant que dirigeant du SPD fut l&rsquo;un des p&egrave;res fondateurs de l&rsquo;Euro, et qui a, en 2013, vir&eacute; sa cuti d&rsquo;opposant r&eacute;solu &agrave; la monnaie unique. Ce fait est d&eacute;sormais tr&egrave;s important. De plus en plus le camp des &eacute;conomistes et des politiciens anti-Euro, ou &agrave; tout le moins tr&egrave;s Euro-critiques, est rejoint par des personnes qui &eacute;taient il y a peu encore des partisans de l&rsquo;Euro mais que la r&eacute;alit&eacute; de cet Euro a rattrap&eacute; et qui ont compris qu&rsquo;il n&rsquo;y a pas d&rsquo;avenir possible en Europe tant que l&rsquo;on gardera l&rsquo;Euro.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>De plus, il a &eacute;t&eacute; attaqu&eacute; tr&egrave;s violemment, non seulement dans la sph&egrave;re politique grecque, o&ugrave; certains aimeraient lui faire un proc&egrave;s pour haute trahison, mais aussi dans les milieux europ&eacute;istes de Bruxelles et d&rsquo;ailleurs. Il a r&eacute;pondu vertement &agrave; ces critiques que ce soit sur son blog ou par voie de presse. Concentrant la haine des europhiles et des partisans de l&rsquo;Euro, il est normal qu&rsquo;il attire spontan&eacute;ment la sympathie de ceux qui luttent contre l&rsquo;Euro.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000">&nbsp;<strong><em>Une figure de la contestation</em></strong></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Il est donc &eacute;vident que Yanis Varoufakis cumule les caract&eacute;ristiques qui devraient en faire un exemple pour une </em><em><em>certaine</em></em><em> gauche, mais par pour toute la gauche, et certainement pas dans les rangs de la &laquo;&nbsp;g&ocirc;che&nbsp;&raquo;. Car, la personnalit&eacute; de Yanis Varoufakis, et surtout le discours qu&rsquo;il porte, sont clairement insupportables pour cette droite mod&eacute;r&eacute;e travestie en &laquo;&nbsp;gauche de gouvernement&nbsp;&raquo;. Il est clair que rien dans sa personnalit&eacute; ne peut attirer les socialistes officiels, des gens comme Moscovici, ou Martin Schulz et Sygmar Gabriel, Michel Sapin ou Fran&ccedil;ois Hollande. Bref, ce qu&rsquo;il faut appeler les socialistes de gouvernement, les h&eacute;ritiers de Hebert et Noske de l&rsquo;Allemagne de 1918.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Bien au contraire&nbsp;; Yanis Varoufakis est l&rsquo;exemple m&ecirc;me que, contrairement &agrave; ce qu&rsquo;ils pr&eacute;tendent, il y a des alternatives et que l&rsquo;aust&eacute;rit&eacute; n&rsquo;est pas in&eacute;luctable. Il est la preuve vivante de leurs compromissions, de leur l&acirc;chet&eacute; et de leurs trahisons, quand une autre voie &eacute;tait possible. C&rsquo;est pourquoi il doit &ecirc;tre ha&iuml; par ces gens. Mais, il va certainement attirer une partie des frondeurs du PS, en tous les cas ceux qui n&rsquo;ont pas accept&eacute; le </em><em><em>diktat</em></em><em> du 13 juillet, ainsi que les partisans d&rsquo;Arnaud Montebourg, et bien entendu les membres de la gauche radicale. Varoufakis est la preuve vivante qu&rsquo;une autre politique est possible dans l&rsquo;Union europ&eacute;enne, m&ecirc;me si on peut penser qu&rsquo;il n&rsquo;a pas port&eacute; totalement, et dans toutes ses cons&eacute;quences ce projet. En tout les cas, il l&rsquo;a port&eacute; loin, et ce n&rsquo;est pas de sa faute si ce projet n&rsquo;a pu aboutir.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em>Il reste &agrave; savoir s&rsquo;il sait qu&rsquo;il est devenu un personnage symbolique et s&rsquo;il pourra &ecirc;tre &agrave; la hauteur des symboles qu&rsquo;aujourd&rsquo;hui il incarne. Car, et c&rsquo;est l&agrave; la contradiction qu&rsquo;il devra affronter et r&eacute;soudre, lui l&rsquo;homme qui a toujours voulu se situer du c&ocirc;t&eacute; du comportement rationnel, h&eacute;ritage de ses travaux sur la th&eacute;orie des jeux<a name="_ftnref8" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftn8">[8]</a>, va devoir admettre qu&rsquo;il est devenu un acteur dans un jeu qui n&rsquo;ob&eacute;it plus &agrave; la rationalit&eacute; mais o&ugrave; les symboles et l&rsquo;id&eacute;ologie tiennent une place majeure. En m&ecirc;me temps, en politique, l&rsquo;analyse fait aussi appel au calcul rationnel. Il devra, s&rsquo;il ne veut se perdre, tenir les deux p&ocirc;les de cette contradiction.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000">&nbsp;</font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn1" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref1">[1]</a> Godin R., &laquo;&nbsp;Gr&egrave;ce : la voie de la rupture est ouverte au sein de Syriza&nbsp;&raquo;, </em><em><em>La Tribune</em></em><em>, 13 ao&ucirc;t 2015, <a href="http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-la-voie-de-la-rupture-est-ouverte-au-sein-de-syriza-498204.html">http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-la-voie-de-la-rupture-est-ouverte-au-sein-de-syriza-498204.html</a></em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn2" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref2">[2]</a> <a href="http://www.lepoint.fr/economie/grece-le-plan-d-aide-ne-marchera-pas-affirme-yanis-varoufakis-12-08-2015-1956351_28.php">http://www.lepoint.fr/economie/grece-le-plan-d-aide-ne-marchera-pas-affirme-yanis-varoufakis-12-08-2015-1956351_28.php</a></em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn3" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref3">[3]</a> Godin R., &laquo;&nbsp;Gr&egrave;ce : pourquoi l&rsquo;Allemagne joue la montre&nbsp;&raquo;, in </em><em><em>La Tribune</em></em><em>, 13 ao&ucirc;t 2015, <a href="http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-pourquoi-l-allemagne-joue-la-montre-498145.html">http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-pourquoi-l-allemagne-joue-la-montre-498145.html</a></em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn4" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref4">[4]</a> Komileva L., &laquo;&nbsp;Another Bailout Won&rsquo;t Keep Greece in the Eurozone&nbsp;&raquo; in </em><em><em>Foreign Policiy</em></em><em>, 12 ao&ucirc;t 2015, <a href="http://foreignpolicy.com/2015/08/12/another-bailout-wont-keep-Greece-in-the-Eurozone-2&amp;utm_medium=social&amp;utm_source=twitter.com&amp;utm_campaign=buffer">http://foreignpolicy.com/2015/08/12/another-bailout-wont-keep-Greece-in-the-Eurozone-2&amp;utm_medium=social&amp;utm_source=twitter.com&amp;utm_campaign=buffer</a></em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn5" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref5">[5]</a> Varoufakis Y., </em><em><em>Game Theory: Critical Concepts in the Social Sciences</em></em><em>, Routledge, Londres-New York, 2001.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn6" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref6">[6]</a> Varoufakis Y., </em><em><em>Le Minotaure plan&eacute;taire&nbsp;: l&rsquo;ogre am&eacute;ricain, la d&eacute;sunion europ&eacute;enne et le chaos mondial</em></em><em>, &Eacute;ditions du Cercle (Enqu&ecirc;tes &amp; Perspectives), 2014. Edition original en anglais </em><em><em>The Global Minotaur</em></em><em>, Londres, Zed Book, 2011.</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn7" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref7">[7</a><a name="_ftn7" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref7">]</a> &laquo;&nbsp;For an alliance of national liberation fronts &ndash; by Stefano Fassina MP&nbsp;&raquo;, texte post&eacute; le 27 juillet 2015 sur le blog </em><em><em>yanisfaroufakis.eu</em></em><em>, <a href="http://yanisvaroufakis.eu/2015/07/27/for-an-alliance-of-national-liberation-fronts-by-stefano-fassina-mp/">http://yanisvaroufakis.eu/2015/07/27/for-an-alliance-of-national-liberation-fronts-by-stefano-fassina-mp/</a></em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p><font color="#800000"><em><a name="_ftn8" href="http://russeurope.hypotheses.org/4209#_ftnref8">[8]</a> Varoufakis Y., </em><em><em>Rational Conflict</em></em><em>, Oxford-New York, Blackwell Publishers, 1991</em></font></p> <font color="#800000"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#800000"><br /> </font> </p> <font color="#800000"> </font> Sun, 16 Aug 2015 23:00:00 GMT James Hansen http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1866 1866 <br /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099"> </font></strong></font><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <font face="Arial">La Conf&eacute;rence de Paris sur le climat 2015 donnera, esp&eacute;rons-le, la parole &agrave; de nombreux climatologues et oc&eacute;anologues conscients des risques immenses que prendra l'humanit&eacute; si, d'ici la fin du si&egrave;cle, la temp&eacute;rature globale d&eacute;passait une hausse de 2% par rapport &agrave; ce qu'elle &eacute;tait avant l'&egrave;re industrielle. Mais les &eacute;chos que l'on peut avoir relativement &agrave; la pr&eacute;paration de cette conf&eacute;rence montrent que les conf&eacute;renciers, les hommes politiques et les d&eacute;cideurs &eacute;conomiques, ainsi que le public, font d&eacute;j&agrave; l'objet d'une intense propagande (on parle plus &eacute;l&eacute;gamment de campagnes de public-relations) provenant de tous les int&eacute;r&ecirc;ts qui ne veulent pas entendre parler de la moindre diminutions dans la production et la consommation des &eacute;nergies fossiles (charbon, p&eacute;trole et gaz). Les arguments pour semer le doute sur les pr&eacute;visions et mises en garde des scientifiqus sont nombreux. Inutile de les reprendre ici. </font></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial">Constatons seulement avec regret qu'ils &eacute;manent dor&eacute;navant, non seulement des repr&eacute;sentants des pays traditionnellement les plus hostiles aux efforts pour r&eacute;duire la production des gaz &agrave; effet de serre, mais de pays europ&eacute;ens comme la Pologne, les Etats baltes et l'Allemagne, gros consommateurs de charbon et qui n'accepteront pas de mesures de r&eacute;duction contraignantes en ce domaine. Il en r&eacute;sultera que l'Union europ&eacute;enne, qui jusqu'ici s'&eacute;tait montr&eacute;e la plus d&eacute;cid&eacute;e &agrave; combattre la hausse des temp&eacute;ratures, s'alignera sans doute, lors de la prise des conclusions finales, sur tous ceux qui, non pas dans les discours mais dans la pratique quotidienne, refuseront le moindre changement dans leurs pratiques actuelles en mati&egrave;re d'&eacute;nergie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="center"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> <img width="500" height="300" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/160/centralepolonaise.jpg" alt="" /><br /> <br /> <em>Centrale &agrave; charbon polonaise. Source La Tribune<br /> </em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#003399">Perpectives inqui&eacute;tantes</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il appara&icirc;t cependant que les perspectives relatives aux dangers que courra l'humanit&eacute; si elle s'en tient au &laquo;&nbsp;business as usual&nbsp;&raquo; sont beaucoup plus inqui&eacute;tantes que les scientifiques pouvaient le penser jusqu'&agrave; pr&eacute;sent. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">D''une part, des statistiques r&eacute;centess montrent que la plan&egrave;te ne pourra pas ne pas d&eacute;passer le seuil minimum de 2% de hausse &agrave; la fin du si&egrave;cle, quoiqu'elle fasse. Tout laisse penser qu'elle enregistrera des hausses &eacute;gales ou sup&eacute;rieures &agrave; 3%, avec les cons&eacute;quences dramatiques que l'on devine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais il y a plus grave. Des scientifiques &eacute;prouv&eacute;s consid&egrave;rent aujourd'hui que m&ecirc;me si la hausse restait en de&ccedil;&agrave; de la limite des 2%, des effets terriblement destructeurs se produiraient d'ici 2100 : hausse minimum de 10m du niveau des mers, temp&ecirc;tes d'une force jamais &eacute;prouv&eacute;e &agrave; ce jour de m&eacute;moire d'hommes. En fait se mettrait en place, &agrave; une tr&egrave;s grande vitesse ne permettant aucune adaptation de la biosph&egrave;re, des m&eacute;canismes globaux semblables &agrave; ceux qui survenaient dans les p&eacute;riodes interglaciaires, quand la Terre se r&eacute;chauffait apr&egrave;s avoir subi de longues p&eacute;riodes de froid. Certains de ces m&eacute;canismes sont jug&eacute;s responsables des grandes extinction subies par la vie apr&egrave;s son apparition sur la Terre. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or parmi ces scientifiques, &agrave; la rigueur morale et professionnelle indiscutable, se trouve le Dr James Hansen, ancien directeur de l'Institut Goddard d'&eacute;tudes spatiales de la NASA/Goddard institute for space studies. Nous &eacute;voquons ici par ailleurs le rapport dit ACPD Atmospheric Chemistry and Physics Discussion, qu'il vient de publier en acc&egrave;s libre avec une quinzaine de coll&egrave;gues apparemment comme lui imperm&eacute;ables aux pressions du big business. Ce rapport est particuli&egrave;rement inqui&eacute;tant. Nous y renvoyons le lecteur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or il y a gros &agrave; parier que James Hansen ne sera pas invit&eacute; &agrave; s'exprimer et, que s'il l'est, il sera inaudible sous le poids des d&eacute;mentis partisans. Il y a gros &agrave; parier aussi que Fran&ccedil;ois Hollande, qui patronne cette ann&eacute;e la Conf&eacute;rence sur le climat, ou son ministre Laurent Fabius, n'auront jamais entendu parler de James Hansen et de ses travaux. Ils s'en remettent sur le fond de ces questions &agrave; ce que leur en dit l'habile Nicolas Hulot. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <div align="justify"> <div align="justify"> <p><font size="2" face="Arial"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial">* ACPD Atmospheric chemistry and physics. Discussion<br /> Ice melt, sea level rise and superstorms: evidence from paleoclimate data, climate modeling, and modern observations that 2 C global warming is highly dangerous<br /> </font><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.atmos-chem-phys-discuss.net/15/20059/2015/acpd-15-20059-2015.pdf">http://www.atmos-chem-phys-discuss.net/15/20059/2015/acpd-15-20059-2015.pdf</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial">* James Hansen Wikipedia.<br /> <a href="https://en.wikipedia.org/wiki/James_Hansen">https://en.wikipedia.org/wiki/James_Hansen</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial">* Wikipedia Conf&eacute;rence de Paris 2015 sur le climat <br /> <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Paris_de_2015_sur_le_climat">https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Paris_de_2015_sur_le_climat</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial">* Voir aussi en fran&ccedil;ais un article de St&eacute;phane Foucart, concernant James Hansen et ses travaux,<em> James Hansen Cassandre du climat<br /> </em></font><font size="2" face="Arial"><a href="http://abonnes.lemonde.fr/festival/article/2015/07/20/james-hansen-cassandre-du-climat_4690475_4415198.html">http://abonnes.lemonde.fr/festival/article/2015/07/20/james-hansen-cassandre-du-climat_4690475_4415198.html</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial">* Sur le r&eacute;chauffement global, lire<br /> Michael Le Page Earth now halfway to UN global warming limit <br /> <a href="https://www.newscientist.com/article/mg22730324-200-earth-now-halfway-to-un-global-warming-limit/%20">https://www.newscientist.com/article/mg22730324-200-earth-now-halfway-to-un-global-warming-limit/ </a></font></p> <p><font size="2" face="Arial">* Voir aussi notre article sur James Hansen <br /> <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/160/hansen.htm%20">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1865&amp;r_id=</a></font></p> </div> </div> Thu, 13 Aug 2015 23:00:00 GMT Alexis Tsipras http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1806 1806 <br /><blockquote> <p><strong>&ldquo;Nous avons livr&eacute; un combat dans des conditions d&rsquo;asphyxie financi&egrave;re inou&iuml;es pour aboutir &agrave; un accord viable qui m&egrave;nerait &agrave; terme le mandat que nous avons re&ccedil;u du peuple.</strong></p> <p><strong>Or on nous a demand&eacute; d&rsquo;appliquer les politiques issues des m&eacute;morandums [de la Tro&iuml;ka] comme l&rsquo;avaient fait nos pr&eacute;d&eacute;cesseurs. </strong></p> <p><strong>Apr&egrave;s cinq mois de n&eacute;gociations, nos partenaires en sont venus &agrave; nous poser un <span style="background-color: #ffff00;">ultimatum</span>,&nbsp; ce qui contrevient aux principes de l&rsquo;UE et sape la relance de la soci&eacute;t&eacute; et de l&rsquo;&eacute;conomie grecque. Ces propositions violent absolument les acquis europ&eacute;ens. </strong></p> <p><strong><span style="background-color: #ffff00;">Leur but est l&rsquo;humiliation de tout un peuple</span>, et elles manifestent avant tout l&rsquo;obsession du FMI pour une politique d&rsquo;extr&ecirc;me aust&eacute;rit&eacute;. L&rsquo;objectif aujourd&rsquo;hui est de mettre fin &agrave; la crise grecque de la dette publique. </strong></p> <p><strong><span style="background-color: #ffff00;">Notre responsabilit&eacute; dans l&rsquo;affirmation de la d&eacute;mocratie et de la souverainet&eacute; nationale est historique en ce jour,</span> et cette responsabilit&eacute; nous oblige &agrave; r&eacute;pondre &agrave; l&rsquo;ultimatum en nous fondant sur la volont&eacute; du peuple grec. </strong></p> <p><strong>J&rsquo;ai propos&eacute; au conseil des ministres l&rsquo;organisation d&rsquo;un r&eacute;f&eacute;rendum, et cette proposition a &eacute;t&eacute; adopt&eacute;e &agrave; l&rsquo;unanimit&eacute;. </strong></p> <p><strong>La question qui sera pos&eacute;e au r&eacute;f&eacute;rendum ce dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions europ&eacute;ennes. Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa d&eacute;cision.</strong></p> <p><strong>Je vous invite &agrave; prendre cette d&eacute;cision souverainement et avec la fiert&eacute; que nous enseigne l&rsquo;histoire de la Gr&egrave;ce. <span style="background-color: #ffff00;">La Gr&egrave;ce, qui a vu na&icirc;tre la d&eacute;mocratie, doit envoyer un message de d&eacute;mocratie retentissant.</span> Je m&rsquo;engage &agrave; en respecter le r&eacute;sultat quel qu&rsquo;il soit. </strong></p> <p><strong>La Gr&egrave;ce est et restera une partie indissoluble de l&rsquo;Europe. Mais <span style="background-color: #ffff00;">une Europe sans d&eacute;mocratie est une Europe qui a perdu sa boussole</span>. L&rsquo;Europe est la maison commune de nos peuple, une maison qui n&rsquo;a ni propri&eacute;taires ni locataires. La Gr&egrave;ce est une partie indissoluble de l&rsquo;Europe, et je vous invite toutes et tous &agrave; prendre, dans un m&ecirc;me &eacute;lan national, les d&eacute;cisions qui concernent notre peuple.&rdquo;</strong> <br /> </p> <p>(Traduction:Vassiliki Papadaki, soulign&eacute; par Les Crises)</p> <p>_______________________________________________________________________<br /> </p> <p>Note au 03/07. <br /> </p> <p dir="ltr"><strong>Allocution t&eacute;l&eacute;vis&eacute;e prononc&eacute;e &agrave; Ath&egrave;nes le 1er juillet 2015&nbsp;par le Premier ministre grec, Alexis Tsipras,&nbsp;en pr&eacute;vision du r&eacute;f&eacute;rendum du dimanche 5 juillet.</strong></p> <p dir="ltr">Grecques, Grecs,</p> <p dir="ltr">Nous nous trouvons aujourd'hui &agrave; un tournant de notre histoire, &agrave; un moment crucial pour l&rsquo;avenir de notre pays.</p> <p dir="ltr">Dimanche, ce n&rsquo;est pas entre le maintien de notre pays dans l&rsquo;euro et la sortie de la monnaie unique que nous serons appel&eacute;s &agrave; choisir &#8213; l&rsquo;appartenance de la Gr&egrave;ce &agrave; la zone euro ne peut &ecirc;tre contest&eacute;e par personne &#8213;, mais entre l&rsquo;acceptation de l&rsquo;accord propos&eacute; par les Institutions et la revendication d&rsquo;une solution viable &#8213; une revendication renforc&eacute;e par le verdict des urnes.</p> <p dir="ltr">Le peuple grec doit savoir que le gouvernement a la ferme intention de parvenir &agrave; un accord durable, ouvert&nbsp;sur l&rsquo;avenir.</p> <p dir="ltr">D&egrave;s l&rsquo;annonce de la tenue du r&eacute;f&eacute;rendum, nous avons de fait re&ccedil;u de meilleures propositions sur la dette et sa n&eacute;cessaire restructuration que celles que nous avions en mains jusqu&rsquo;&agrave; vendredi. Ces propositions ne sont pas rest&eacute;es lettre morte&nbsp;; nous avons sans d&eacute;lai adress&eacute; aux Institutions nos contre-propositions, guid&eacute;es par la recherche d'une solution viable&nbsp;; c&rsquo;est dans ce but que s&rsquo;est tenue hier une r&eacute;union extraordinaire de l&rsquo;Eurogroupe qui reprendra cet apr&egrave;s-midi. Si cette r&eacute;union aboutit &agrave; un r&eacute;sultat positif, nous ne nous d&eacute;fausserons pas, nous y r&eacute;pondrons sans attendre. Le gouvernement grec demeure en tout &eacute;tat de cause &agrave; la table des n&eacute;gociations et y restera jusqu&rsquo;au bout. Ce gouvernement sera l&agrave;, lundi, et sortira renforc&eacute; de la consultation populaire. Car le verdict du peuple a toujours plus de force que la volont&eacute; d&rsquo;un gouvernement.</p> <p dir="ltr">&gt; Je veux redire que le choix d&eacute;mocratique est au c&oelig;ur des traditions europ&eacute;ennes.<br /> &gt;<br /> &gt; Les peuples europ&eacute;ens ont eu recours au r&eacute;f&eacute;rendum &agrave; plusieurs moments-cl&eacute; de leur histoire. Cela a &eacute;t&eacute; le cas de la France, notamment, lors du r&eacute;f&eacute;rendum sur la Constitution europ&eacute;enne. Cela a eu lieu en Irlande&nbsp;: le r&eacute;f&eacute;rendum a permis de suspendre l&rsquo;application du Trait&eacute; de Lisbonne et a conduit &agrave; une ren&eacute;gociation &agrave; la faveur de laquelle des termes plus favorables ont &eacute;t&eacute; obtenus.<br /> &gt;<br /> &gt; Malheureusement, dans le cas de la Gr&egrave;ce, d&rsquo;autres poids et d&rsquo;autres mesures ont &eacute;t&eacute; appliqu&eacute;s.<br /> &gt;<br /> &gt; Je n&rsquo;aurais pour ma part jamais imagin&eacute; que l&rsquo;Europe d&eacute;mocratique refuserait &agrave; un peuple le temps et l&rsquo;espace dont ce peuple a besoin pour&nbsp;d&eacute;cider souverainement de son avenir.<br /> &gt;<br /> &gt; Le leadership exerc&eacute; par des cercles conservateurs extr&ecirc;mes a conduit &agrave; la d&eacute;cision d&rsquo;asphyxier les banques grecques, dans un but &eacute;vident&nbsp;: intimider non seulement le gouvernement mais aussi, d&eacute;sormais, chacun des citoyens de ce pays.<br /> &gt;<br /> &gt; Dans une Europe de la solidarit&eacute; et du respect mutuel, il est inacceptable que les banques soient ferm&eacute;es pour la seule et unique raison que le gouvernement a d&eacute;cid&eacute; de donner la parole au peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Il est inacceptable que des milliers de personnes &acirc;g&eacute;es &#8213; dont les pensions, malgr&eacute; l&rsquo;asphyxie financi&egrave;re, ont cependant pu &ecirc;tre vers&eacute;es &#8213; se retrouvent ainsi dans la tourmente.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; ces milliers de citoyens, nous devons une explication.<br /> &gt;<br /> &gt; C&rsquo;est pour prot&eacute;ger vos retraites que nous nous battons depuis des mois, pour d&eacute;fendre votre droit &agrave; une retraite digne de ce nom et non &agrave; un vulgaire pourboire.<br /> &gt;<br /> &gt; Les propositions que nous avons &eacute;t&eacute; somm&eacute;s de signer auraient entra&icirc;n&eacute; une r&eacute;duction drastique des pensions de retraite. C&rsquo;est la raison pour laquelle nous les avons rejet&eacute;es et c&rsquo;est pour cela que nous nous trouvons aujourd&rsquo;hui en butte &agrave; des mesures de r&eacute;torsion.<br /> &gt;<br /> &gt; Le gouvernement grec a &eacute;t&eacute; confront&eacute; &agrave; un ultimatum, somm&eacute; de mettre en &oelig;uvre &agrave; l'identique les politiques d'aust&eacute;rit&eacute; et de faire passer l&rsquo;ensemble des dispositions du m&eacute;morandum en attente d&rsquo;application, sans le moindre volet concernant la dette et le financement.<br /> &gt;<br /> &gt; Cet ultimatum a &eacute;t&eacute; rejet&eacute;.<br /> &gt;<br /> &gt; Le moyen le plus &eacute;vident de sortir de cette voie sans issue &eacute;tait d&rsquo;en appeler au peuple, car la d&eacute;mocratie ne conna&icirc;t pas d&rsquo;impasses.<br /> &gt;<br /> &gt; Et c&rsquo;est ce que nous faisons aujourd&rsquo;hui.<br /> &gt;<br /> &gt; Je sais parfaitement qu&rsquo;en ce moment m&ecirc;me les sir&egrave;nes hurlent &agrave; la catastrophe.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous soumettent au chantage et vous appellent &agrave; voter &laquo;oui&raquo; &agrave; toutes les mesures demand&eacute;es par les cr&eacute;anciers &#8213; des mesures qui ne sont accompagn&eacute;es d&rsquo;aucune perspective de sortie de la crise.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous appellent &agrave; dire &agrave; votre tour, &agrave; l&rsquo;instar des d&eacute;put&eacute;s de ces journ&eacute;es parlementaires de sinistre m&eacute;moire, &laquo;oui&raquo; &agrave; tout.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous appellent &agrave; vous rallier &agrave; eux et &agrave; vous faire les complices de la perp&eacute;tuation des m&eacute;morandums.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo;, de son c&ocirc;t&eacute;, n&rsquo;est pas un simple slogan.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; est un pas d&eacute;cisif vers un meilleur accord, un accord que nous pourrons signer aussit&ocirc;t apr&egrave;s la consultation de dimanche.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; refl&egrave;tera le choix tr&egrave;s clair du peuple sur la fa&ccedil;on dont il entend vivre d&egrave;s le jour suivant.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; ne signifie pas rupture avec l&rsquo;Europe mais retour &agrave; l&rsquo;Europe des principes.<br /> &gt;<br /> &gt; Voter &laquo;non&raquo;, c&rsquo;est faire pression en faveur d&rsquo;un accord &eacute;conomiquement viable qui apportera une solution &agrave; la dette au lieu de la faire exploser&nbsp;; d&rsquo;un accord qui ne sapera pas ind&eacute;finiment les&nbsp;efforts que nous accomplissons afin de&nbsp;redresser la soci&eacute;t&eacute; et l&rsquo;&eacute;conomie grecques&nbsp;; d&rsquo;un accord socialement juste transf&eacute;rant sur les poss&eacute;dants les charges qui pesaient jusqu&rsquo;alors sur les salari&eacute;s et les retrait&eacute;s.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord qui ram&egrave;nera &agrave; br&egrave;ve &eacute;ch&eacute;ance le pays sur les march&eacute;s internationaux et permettra &agrave; la Gr&egrave;ce de s&rsquo;affranchir du contr&ocirc;le et de la mise sous tutelle.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord sur des r&eacute;formes portant un coup d&eacute;finitif &agrave; l&rsquo;enchev&ecirc;trement d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts et &agrave; la corruption qui alimentent le syst&egrave;me politique grec depuis des d&eacute;cennies.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord permettant enfin de r&eacute;pondre &agrave; la crise humanitaire, de cr&eacute;er un vaste filet de s&ucirc;ret&eacute; pour tous ceux qui se trouvent aujourd&rsquo;hui en marge, pr&eacute;cis&eacute;ment &agrave; cause des politiques appliqu&eacute;es dans notre pays au cours de ces longues ann&eacute;es de crise.<br /> &gt;<br /> &gt; Grecques, Grecs,<br /> &gt;<br /> &gt; J&rsquo;ai pleinement conscience des difficult&eacute;s pr&eacute;sentes&nbsp;et je m&rsquo;engage aupr&egrave;s de vous &agrave; faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu&rsquo;elles ne durent pas.<br /> &gt;<br /> &gt; Certains s&rsquo;&eacute;vertuent &agrave; lier le r&eacute;sultat de la consultation de dimanche au maintien de la Gr&egrave;ce dans la zone euro&nbsp;; ils pr&eacute;tendent m&ecirc;me que j&rsquo;ai le projet secret, si le &laquo;non&raquo; l&rsquo;emporte, de sortir le pays de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne. Mais ils mentent de fa&ccedil;on &eacute;hont&eacute;e.<br /> &gt;<br /> &gt; Ces mensonges nous ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; servis, par les m&ecirc;mes, au cours de la p&eacute;riode pr&eacute;c&eacute;dente, et ceux qui les propagent rendent aujourd&rsquo;hui un bien mauvais service au peuple et &agrave; l&rsquo;Europe.<br /> &gt;<br /> &gt; Vous n&rsquo;ignorez pas que je m&rsquo;&eacute;tais port&eacute; candidat il y a un an, lors des derni&egrave;res &eacute;lections europ&eacute;ennes, &agrave; la pr&eacute;sidence de la Commission. J&rsquo;avais alors eu l&rsquo;occasion de dire aux Europ&eacute;ens qu&rsquo;un terme devait &ecirc;tre mis aux politiques d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute;, que les m&eacute;morandums ne nous permettaient pas de sortir de la crise, que le programme mis en &oelig;uvre en Gr&egrave;ce avait &eacute;chou&eacute;, que l&rsquo;Europe devait cesser de se comporter de mani&egrave;re antid&eacute;mocratique.<br /> &gt;<br /> &gt; Quelques mois plus tard, en janvier 2015, cette analyse a &eacute;t&eacute; valid&eacute;e par le peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Malheureusement, certains s&rsquo;obstinent en Europe &agrave; refuser de le comprendre, de l&rsquo;admettre.<br /> &gt;<br /> &gt; Ceux qui veulent une Europe cramponn&eacute;e &agrave; des logiques autoritaires, &agrave; des logiques de non-respect de la d&eacute;mocratie, ceux qui veulent que l&rsquo;Europe ne soit qu&rsquo;une union superficielle au sein de laquelle le FMI ferait office de liant ne proposent aucune v&eacute;ritable vision pour l&rsquo;Europe. Ce sont des hommes politiques sans audace, incapables de penser en Europ&eacute;ens.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; leurs c&ocirc;t&eacute;s, l&rsquo;establishment politique grec, apr&egrave;s avoir mis le pays en faillite, projette aujourd&rsquo;hui d&rsquo;en rejeter la responsabilit&eacute; sur nous alors que nous nous effor&ccedil;ons d&rsquo;arr&ecirc;ter cette marche vers la catastrophe.<br /> &gt;<br /> &gt; Ils r&ecirc;vent de revenir aux affaires comme s&rsquo;il ne s&rsquo;&eacute;tait rien pass&eacute;. Ils s&rsquo;y pr&eacute;paraient il y a quelques jours encore, croyant que nous accepterions l&rsquo;ultimatum, et demandaient publiquement la nomination d&rsquo;un Premier ministre de paille pour l&rsquo;appliquer&nbsp;; ils s&rsquo;y pr&eacute;parent aujourd&rsquo;hui alors que nous donnons la parole au peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Ils parlent de coup d&rsquo;&Eacute;tat. Mais une consultation d&eacute;mocratique n&rsquo;est pas un coup d&rsquo;&Eacute;tat&nbsp;; le coup d&rsquo;&Eacute;tat serait la mise en place d&rsquo;un gouvernement impos&eacute;.<br /> &gt;<br /> &gt; Grecques, Grecs,<br /> &gt;<br /> &gt; Je veux de tout c&oelig;ur vous remercier de la lucidit&eacute; et du sang-froid dont vous faites preuve &agrave; chaque heure de cette difficile semaine et vous assurer que cette situation ne durera pas longtemps. Elle sera de courte dur&eacute;e. Les salaires et les retraites ne s&rsquo;&eacute;vanouiront pas. Les d&eacute;p&ocirc;ts des citoyens qui ont choisi de ne pas transf&eacute;rer leur argent &agrave; l&rsquo;&eacute;tranger ne seront pas sacrifi&eacute;s aux calculs des uns et des autres, ni au chantage.<br /> &gt;<br /> &gt; Je m&rsquo;engage personnellement &agrave; trouver une solution imm&eacute;diate d&egrave;s la fin du r&eacute;f&eacute;rendum.<br /> &gt;<br /> &gt; Dans le m&ecirc;me temps, je vous appelle &agrave; soutenir cet effort de n&eacute;gociation&nbsp;; je vous appelle &agrave; dire &laquo;non&raquo; &agrave; la poursuite de ces m&eacute;morandums qui sont en train de d&eacute;truire l&rsquo;Europe.<br /> &gt;<br /> &gt; Je vous appelle &agrave; r&eacute;pondre par l&rsquo;affirmative &agrave; la perspective d&rsquo;une solution viable.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; ouvrir une page nouvelle, une page d&eacute;mocratique, pour un meilleur accord.<br /> &gt;<br /> &gt; C&rsquo;est la responsabilit&eacute; que nous avons envers nos parents, nos enfants et nous-m&ecirc;mes, et c&rsquo;est notre dette &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de l&rsquo;Histoire.<br /> &gt;<br /> &gt; Je vous remercie.</p> <p dir="ltr">Allocution t&eacute;l&eacute;vis&eacute;e prononc&eacute;e &agrave; Ath&egrave;nes le 1er juillet 2015&nbsp;par le Premier ministre grec, Alexis Tsipras,&nbsp;en pr&eacute;vision du r&eacute;f&eacute;rendum du dimanche 5 juillet.</p> <p dir="ltr">Grecques, Grecs,</p> <p dir="ltr">Nous nous trouvons aujourd'hui &agrave; un tournant de notre histoire, &agrave; un moment crucial pour l&rsquo;avenir de notre pays.</p> <p dir="ltr">Dimanche, ce n&rsquo;est pas entre le maintien de notre pays dans l&rsquo;euro et la sortie de la monnaie unique que nous serons appel&eacute;s &agrave; choisir &#8213; l&rsquo;appartenance de la Gr&egrave;ce &agrave; la zone euro ne peut &ecirc;tre contest&eacute;e par personne &#8213;, mais entre l&rsquo;acceptation de l&rsquo;accord propos&eacute; par les Institutions et la revendication d&rsquo;une solution viable &#8213; une revendication renforc&eacute;e par le verdict des urnes.</p> <p dir="ltr">Le peuple grec doit savoir que le gouvernement a la ferme intention de parvenir &agrave; un accord durable, ouvert&nbsp;sur l&rsquo;avenir.</p> <p dir="ltr">D&egrave;s l&rsquo;annonce de la tenue du r&eacute;f&eacute;rendum, nous avons de fait re&ccedil;u de meilleures propositions sur la dette et sa n&eacute;cessaire restructuration que celles que nous avions en mains jusqu&rsquo;&agrave; vendredi. Ces propositions ne sont pas rest&eacute;es lettre morte&nbsp;; nous avons sans d&eacute;lai adress&eacute; aux Institutions nos contre-propositions, guid&eacute;es par la recherche d'une solution viable&nbsp;; c&rsquo;est dans ce but que s&rsquo;est tenue hier une r&eacute;union extraordinaire de l&rsquo;Eurogroupe qui reprendra cet apr&egrave;s-midi. Si cette r&eacute;union aboutit &agrave; un r&eacute;sultat positif, nous ne nous d&eacute;fausserons pas, nous y r&eacute;pondrons sans attendre. Le gouvernement grec demeure en tout &eacute;tat de cause &agrave; la table des n&eacute;gociations et y restera jusqu&rsquo;au bout. Ce gouvernement sera l&agrave;, lundi, et sortira renforc&eacute; de la consultation populaire. Car le verdict du peuple a toujours plus de force que la volont&eacute; d&rsquo;un gouvernement.</p> <p dir="ltr">&gt; Je veux redire que le choix d&eacute;mocratique est au c&oelig;ur des traditions europ&eacute;ennes.<br /> &gt;<br /> &gt; Les peuples europ&eacute;ens ont eu recours au r&eacute;f&eacute;rendum &agrave; plusieurs moments-cl&eacute; de leur histoire. Cela a &eacute;t&eacute; le cas de la France, notamment, lors du r&eacute;f&eacute;rendum sur la Constitution europ&eacute;enne. Cela a eu lieu en Irlande&nbsp;: le r&eacute;f&eacute;rendum a permis de suspendre l&rsquo;application du Trait&eacute; de Lisbonne et a conduit &agrave; une ren&eacute;gociation &agrave; la faveur de laquelle des termes plus favorables ont &eacute;t&eacute; obtenus.<br /> &gt;<br /> &gt; Malheureusement, dans le cas de la Gr&egrave;ce, d&rsquo;autres poids et d&rsquo;autres mesures ont &eacute;t&eacute; appliqu&eacute;s.<br /> &gt;<br /> &gt; Je n&rsquo;aurais pour ma part jamais imagin&eacute; que l&rsquo;Europe d&eacute;mocratique refuserait &agrave; un peuple le temps et l&rsquo;espace dont ce peuple a besoin pour&nbsp;d&eacute;cider souverainement de son avenir.<br /> &gt;<br /> &gt; Le leadership exerc&eacute; par des cercles conservateurs extr&ecirc;mes a conduit &agrave; la d&eacute;cision d&rsquo;asphyxier les banques grecques, dans un but &eacute;vident&nbsp;: intimider non seulement le gouvernement mais aussi, d&eacute;sormais, chacun des citoyens de ce pays.<br /> &gt;<br /> &gt; Dans une Europe de la solidarit&eacute; et du respect mutuel, il est inacceptable que les banques soient ferm&eacute;es pour la seule et unique raison que le gouvernement a d&eacute;cid&eacute; de donner la parole au peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Il est inacceptable que des milliers de personnes &acirc;g&eacute;es &#8213; dont les pensions, malgr&eacute; l&rsquo;asphyxie financi&egrave;re, ont cependant pu &ecirc;tre vers&eacute;es &#8213; se retrouvent ainsi dans la tourmente.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; ces milliers de citoyens, nous devons une explication.<br /> &gt;<br /> &gt; C&rsquo;est pour prot&eacute;ger vos retraites que nous nous battons depuis des mois, pour d&eacute;fendre votre droit &agrave; une retraite digne de ce nom et non &agrave; un vulgaire pourboire.<br /> &gt;<br /> &gt; Les propositions que nous avons &eacute;t&eacute; somm&eacute;s de signer auraient entra&icirc;n&eacute; une r&eacute;duction drastique des pensions de retraite. C&rsquo;est la raison pour laquelle nous les avons rejet&eacute;es et c&rsquo;est pour cela que nous nous trouvons aujourd&rsquo;hui en butte &agrave; des mesures de r&eacute;torsion.<br /> &gt;<br /> &gt; Le gouvernement grec a &eacute;t&eacute; confront&eacute; &agrave; un ultimatum, somm&eacute; de mettre en &oelig;uvre &agrave; l'identique les politiques d'aust&eacute;rit&eacute; et de faire passer l&rsquo;ensemble des dispositions du m&eacute;morandum en attente d&rsquo;application, sans le moindre volet concernant la dette et le financement.<br /> &gt;<br /> &gt; Cet ultimatum a &eacute;t&eacute; rejet&eacute;.<br /> &gt;<br /> &gt; Le moyen le plus &eacute;vident de sortir de cette voie sans issue &eacute;tait d&rsquo;en appeler au peuple, car la d&eacute;mocratie ne conna&icirc;t pas d&rsquo;impasses.<br /> &gt;<br /> &gt; Et c&rsquo;est ce que nous faisons aujourd&rsquo;hui.<br /> &gt;<br /> &gt; Je sais parfaitement qu&rsquo;en ce moment m&ecirc;me les sir&egrave;nes hurlent &agrave; la catastrophe.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous soumettent au chantage et vous appellent &agrave; voter &laquo;oui&raquo; &agrave; toutes les mesures demand&eacute;es par les cr&eacute;anciers &#8213; des mesures qui ne sont accompagn&eacute;es d&rsquo;aucune perspective de sortie de la crise.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous appellent &agrave; dire &agrave; votre tour, &agrave; l&rsquo;instar des d&eacute;put&eacute;s de ces journ&eacute;es parlementaires de sinistre m&eacute;moire, &laquo;oui&raquo; &agrave; tout.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous appellent &agrave; vous rallier &agrave; eux et &agrave; vous faire les complices de la perp&eacute;tuation des m&eacute;morandums.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo;, de son c&ocirc;t&eacute;, n&rsquo;est pas un simple slogan.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; est un pas d&eacute;cisif vers un meilleur accord, un accord que nous pourrons signer aussit&ocirc;t apr&egrave;s la consultation de dimanche.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; refl&egrave;tera le choix tr&egrave;s clair du peuple sur la fa&ccedil;on dont il entend vivre d&egrave;s le jour suivant.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; ne signifie pas rupture avec l&rsquo;Europe mais retour &agrave; l&rsquo;Europe des principes.<br /> &gt;<br /> &gt; Voter &laquo;non&raquo;, c&rsquo;est faire pression en faveur d&rsquo;un accord &eacute;conomiquement viable qui apportera une solution &agrave; la dette au lieu de la faire exploser&nbsp;; d&rsquo;un accord qui ne sapera pas ind&eacute;finiment les&nbsp;efforts que nous accomplissons afin de&nbsp;redresser la soci&eacute;t&eacute; et l&rsquo;&eacute;conomie grecques&nbsp;; d&rsquo;un accord socialement juste transf&eacute;rant sur les poss&eacute;dants les charges qui pesaient jusqu&rsquo;alors sur les salari&eacute;s et les retrait&eacute;s.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord qui ram&egrave;nera &agrave; br&egrave;ve &eacute;ch&eacute;ance le pays sur les march&eacute;s internationaux et permettra &agrave; la Gr&egrave;ce de s&rsquo;affranchir du contr&ocirc;le et de la mise sous tutelle.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord sur des r&eacute;formes portant un coup d&eacute;finitif &agrave; l&rsquo;enchev&ecirc;trement d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts et &agrave; la corruption qui alimentent le syst&egrave;me politique grec depuis des d&eacute;cennies.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord permettant enfin de r&eacute;pondre &agrave; la crise humanitaire, de cr&eacute;er un vaste filet de s&ucirc;ret&eacute; pour tous ceux qui se trouvent aujourd&rsquo;hui en marge, pr&eacute;cis&eacute;ment &agrave; cause des politiques appliqu&eacute;es dans notre pays au cours de ces longues ann&eacute;es de crise.<br /> &gt;<br /> &gt; Grecques, Grecs,<br /> &gt;<br /> &gt; J&rsquo;ai pleinement conscience des difficult&eacute;s pr&eacute;sentes&nbsp;et je m&rsquo;engage aupr&egrave;s de vous &agrave; faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu&rsquo;elles ne durent pas.<br /> &gt;<br /> &gt; Certains s&rsquo;&eacute;vertuent &agrave; lier le r&eacute;sultat de la consultation de dimanche au maintien de la Gr&egrave;ce dans la zone euro&nbsp;; ils pr&eacute;tendent m&ecirc;me que j&rsquo;ai le projet secret, si le &laquo;non&raquo; l&rsquo;emporte, de sortir le pays de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne. Mais ils mentent de fa&ccedil;on &eacute;hont&eacute;e.<br /> &gt;<br /> &gt; Ces mensonges nous ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; servis, par les m&ecirc;mes, au cours de la p&eacute;riode pr&eacute;c&eacute;dente, et ceux qui les propagent rendent aujourd&rsquo;hui un bien mauvais service au peuple et &agrave; l&rsquo;Europe.<br /> &gt;<br /> &gt; Vous n&rsquo;ignorez pas que je m&rsquo;&eacute;tais port&eacute; candidat il y a un an, lors des derni&egrave;res &eacute;lections europ&eacute;ennes, &agrave; la pr&eacute;sidence de la Commission. J&rsquo;avais alors eu l&rsquo;occasion de dire aux Europ&eacute;ens qu&rsquo;un terme devait &ecirc;tre mis aux politiques d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute;, que les m&eacute;morandums ne nous permettaient pas de sortir de la crise, que le programme mis en &oelig;uvre en Gr&egrave;ce avait &eacute;chou&eacute;, que l&rsquo;Europe devait cesser de se comporter de mani&egrave;re antid&eacute;mocratique.<br /> &gt;<br /> &gt; Quelques mois plus tard, en janvier 2015, cette analyse a &eacute;t&eacute; valid&eacute;e par le peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Malheureusement, certains s&rsquo;obstinent en Europe &agrave; refuser de le comprendre, de l&rsquo;admettre.<br /> &gt;<br /> &gt; Ceux qui veulent une Europe cramponn&eacute;e &agrave; des logiques autoritaires, &agrave; des logiques de non-respect de la d&eacute;mocratie, ceux qui veulent que l&rsquo;Europe ne soit qu&rsquo;une union superficielle au sein de laquelle le FMI ferait office de liant ne proposent aucune v&eacute;ritable vision pour l&rsquo;Europe. Ce sont des hommes politiques sans audace, incapables de penser en Europ&eacute;ens.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; leurs c&ocirc;t&eacute;s, l&rsquo;establishment politique grec, apr&egrave;s avoir mis le pays en faillite, projette aujourd&rsquo;hui d&rsquo;en rejeter la responsabilit&eacute; sur nous alors que nous nous effor&ccedil;ons d&rsquo;arr&ecirc;ter cette marche vers la catastrophe.<br /> &gt;<br /> &gt; Ils r&ecirc;vent de revenir aux affaires comme s&rsquo;il ne s&rsquo;&eacute;tait rien pass&eacute;. Ils s&rsquo;y pr&eacute;paraient il y a quelques jours encore, croyant que nous accepterions l&rsquo;ultimatum, et demandaient publiquement la nomination d&rsquo;un Premier ministre de paille pour l&rsquo;appliquer&nbsp;; ils s&rsquo;y pr&eacute;parent aujourd&rsquo;hui alors que nous donnons la parole au peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Ils parlent de coup d&rsquo;&Eacute;tat. Mais une consultation d&eacute;mocratique n&rsquo;est pas un coup d&rsquo;&Eacute;tat&nbsp;; le coup d&rsquo;&Eacute;tat serait la mise en place d&rsquo;un gouvernement impos&eacute;.<br /> &gt;<br /> &gt; Grecques, Grecs,<br /> &gt;<br /> &gt; Je veux de tout c&oelig;ur vous remercier de la lucidit&eacute; et du sang-froid dont vous faites preuve &agrave; chaque heure de cette difficile semaine et vous assurer que cette situation ne durera pas longtemps. Elle sera de courte dur&eacute;e. Les salaires et les retraites ne s&rsquo;&eacute;vanouiront pas. Les d&eacute;p&ocirc;ts des citoyens qui ont choisi de ne pas transf&eacute;rer leur argent &agrave; l&rsquo;&eacute;tranger ne seront pas sacrifi&eacute;s aux calculs des uns et des autres, ni au chantage.<br /> &gt;<br /> &gt; Je m&rsquo;engage personnellement &agrave; trouver une solution imm&eacute;diate d&egrave;s la fin du r&eacute;f&eacute;rendum.<br /> &gt;<br /> &gt; Dans le m&ecirc;me temps, je vous appelle &agrave; soutenir cet effort de n&eacute;gociation&nbsp;; je vous appelle &agrave; dire &laquo;non&raquo; &agrave; la poursuite de ces m&eacute;morandums qui sont en train de d&eacute;truire l&rsquo;Europe.<br /> &gt;<br /> &gt; Je vous appelle &agrave; r&eacute;pondre par l&rsquo;affirmative &agrave; la perspective d&rsquo;une solution viable.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; ouvrir une page nouvelle, une page d&eacute;mocratique, pour un meilleur accord.<br /> &gt;<br /> &gt; C&rsquo;est la responsabilit&eacute; que nous avons envers nos parents, nos enfants et nous-m&ecirc;mes, et c&rsquo;est notre dette &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de l&rsquo;Histoire.<br /> &gt;<br /> &gt; Je vous remercie.</p> <br /> <p dir="ltr"> Source: http://www.primeminister.gov.gr/2015/07/01/13835<br /> Date de parution de l'article original: 01/07/2015<br /> </p> <br /> <div style="visibility:hidden;width=0;height=0"> <p dir="ltr">Nous nous trouvons aujourd'hui &agrave; un tournant de notre histoire, &agrave; un moment crucial pour l&rsquo;avenir de notre pays.</p> <p dir="ltr">Dimanche, ce n&rsquo;est pas entre le maintien de notre pays dans l&rsquo;euro et la sortie de la monnaie unique que nous serons appel&eacute;s &agrave; choisir &#8213; l&rsquo;appartenance de la Gr&egrave;ce &agrave; la zone euro ne peut &ecirc;tre contest&eacute;e par personne &#8213;, mais entre l&rsquo;acceptation de l&rsquo;accord propos&eacute; par les Institutions et la revendication d&rsquo;une solution viable &#8213; une revendication renforc&eacute;e par le verdict des urnes.</p> <p dir="ltr">Le peuple grec doit savoir que le gouvernement a la ferme intention de parvenir &agrave; un accord durable, ouvert&nbsp;sur l&rsquo;avenir.</p> <p dir="ltr">D&egrave;s l&rsquo;annonce de la tenue du r&eacute;f&eacute;rendum, nous avons de fait re&ccedil;u de meilleures propositions sur la dette et sa n&eacute;cessaire restructuration que celles que nous avions en mains jusqu&rsquo;&agrave; vendredi. Ces propositions ne sont pas rest&eacute;es lettre morte&nbsp;; nous avons sans d&eacute;lai adress&eacute; aux Institutions nos contre-propositions, guid&eacute;es par la recherche d'une solution viable&nbsp;; c&rsquo;est dans ce but que s&rsquo;est tenue hier une r&eacute;union extraordinaire de l&rsquo;Eurogroupe qui reprendra cet apr&egrave;s-midi. Si cette r&eacute;union aboutit &agrave; un r&eacute;sultat positif, nous ne nous d&eacute;fausserons pas, nous y r&eacute;pondrons sans attendre. Le gouvernement grec demeure en tout &eacute;tat de cause &agrave; la table des n&eacute;gociations et y restera jusqu&rsquo;au bout. Ce gouvernement sera l&agrave;, lundi, et sortira renforc&eacute; de la consultation populaire. Car le verdict du peuple a toujours plus de force que la volont&eacute; d&rsquo;un gouvernement.</p> <p dir="ltr">&gt; Je veux redire que le choix d&eacute;mocratique est au c&oelig;ur des traditions europ&eacute;ennes.<br /> &gt;<br /> &gt; Les peuples europ&eacute;ens ont eu recours au r&eacute;f&eacute;rendum &agrave; plusieurs moments-cl&eacute; de leur histoire. Cela a &eacute;t&eacute; le cas de la France, notamment, lors du r&eacute;f&eacute;rendum sur la Constitution europ&eacute;enne. Cela a eu lieu en Irlande&nbsp;: le r&eacute;f&eacute;rendum a permis de suspendre l&rsquo;application du Trait&eacute; de Lisbonne et a conduit &agrave; une ren&eacute;gociation &agrave; la faveur de laquelle des termes plus favorables ont &eacute;t&eacute; obtenus.<br /> &gt;<br /> &gt; Malheureusement, dans le cas de la Gr&egrave;ce, d&rsquo;autres poids et d&rsquo;autres mesures ont &eacute;t&eacute; appliqu&eacute;s.<br /> &gt;<br /> &gt; Je n&rsquo;aurais pour ma part jamais imagin&eacute; que l&rsquo;Europe d&eacute;mocratique refuserait &agrave; un peuple le temps et l&rsquo;espace dont ce peuple a besoin pour&nbsp;d&eacute;cider souverainement de son avenir.<br /> &gt;<br /> &gt; Le leadership exerc&eacute; par des cercles conservateurs extr&ecirc;mes a conduit &agrave; la d&eacute;cision d&rsquo;asphyxier les banques grecques, dans un but &eacute;vident&nbsp;: intimider non seulement le gouvernement mais aussi, d&eacute;sormais, chacun des citoyens de ce pays.<br /> &gt;<br /> &gt; Dans une Europe de la solidarit&eacute; et du respect mutuel, il est inacceptable que les banques soient ferm&eacute;es pour la seule et unique raison que le gouvernement a d&eacute;cid&eacute; de donner la parole au peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Il est inacceptable que des milliers de personnes &acirc;g&eacute;es &#8213; dont les pensions, malgr&eacute; l&rsquo;asphyxie financi&egrave;re, ont cependant pu &ecirc;tre vers&eacute;es &#8213; se retrouvent ainsi dans la tourmente.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; ces milliers de citoyens, nous devons une explication.<br /> &gt;<br /> &gt; C&rsquo;est pour prot&eacute;ger vos retraites que nous nous battons depuis des mois, pour d&eacute;fendre votre droit &agrave; une retraite digne de ce nom et non &agrave; un vulgaire pourboire.<br /> &gt;<br /> &gt; Les propositions que nous avons &eacute;t&eacute; somm&eacute;s de signer auraient entra&icirc;n&eacute; une r&eacute;duction drastique des pensions de retraite. C&rsquo;est la raison pour laquelle nous les avons rejet&eacute;es et c&rsquo;est pour cela que nous nous trouvons aujourd&rsquo;hui en butte &agrave; des mesures de r&eacute;torsion.<br /> &gt;<br /> &gt; Le gouvernement grec a &eacute;t&eacute; confront&eacute; &agrave; un ultimatum, somm&eacute; de mettre en &oelig;uvre &agrave; l'identique les politiques d'aust&eacute;rit&eacute; et de faire passer l&rsquo;ensemble des dispositions du m&eacute;morandum en attente d&rsquo;application, sans le moindre volet concernant la dette et le financement.<br /> &gt;<br /> &gt; Cet ultimatum a &eacute;t&eacute; rejet&eacute;.<br /> &gt;<br /> &gt; Le moyen le plus &eacute;vident de sortir de cette voie sans issue &eacute;tait d&rsquo;en appeler au peuple, car la d&eacute;mocratie ne conna&icirc;t pas d&rsquo;impasses.<br /> &gt;<br /> &gt; Et c&rsquo;est ce que nous faisons aujourd&rsquo;hui.<br /> &gt;<br /> &gt; Je sais parfaitement qu&rsquo;en ce moment m&ecirc;me les sir&egrave;nes hurlent &agrave; la catastrophe.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous soumettent au chantage et vous appellent &agrave; voter &laquo;oui&raquo; &agrave; toutes les mesures demand&eacute;es par les cr&eacute;anciers &#8213; des mesures qui ne sont accompagn&eacute;es d&rsquo;aucune perspective de sortie de la crise.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous appellent &agrave; dire &agrave; votre tour, &agrave; l&rsquo;instar des d&eacute;put&eacute;s de ces journ&eacute;es parlementaires de sinistre m&eacute;moire, &laquo;oui&raquo; &agrave; tout.<br /> &gt;<br /> &gt; Elles vous appellent &agrave; vous rallier &agrave; eux et &agrave; vous faire les complices de la perp&eacute;tuation des m&eacute;morandums.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo;, de son c&ocirc;t&eacute;, n&rsquo;est pas un simple slogan.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; est un pas d&eacute;cisif vers un meilleur accord, un accord que nous pourrons signer aussit&ocirc;t apr&egrave;s la consultation de dimanche.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; refl&egrave;tera le choix tr&egrave;s clair du peuple sur la fa&ccedil;on dont il entend vivre d&egrave;s le jour suivant.<br /> &gt;<br /> &gt; Le &laquo;non&raquo; ne signifie pas rupture avec l&rsquo;Europe mais retour &agrave; l&rsquo;Europe des principes.<br /> &gt;<br /> &gt; Voter &laquo;non&raquo;, c&rsquo;est faire pression en faveur d&rsquo;un accord &eacute;conomiquement viable qui apportera une solution &agrave; la dette au lieu de la faire exploser&nbsp;; d&rsquo;un accord qui ne sapera pas ind&eacute;finiment les&nbsp;efforts que nous accomplissons afin de&nbsp;redresser la soci&eacute;t&eacute; et l&rsquo;&eacute;conomie grecques&nbsp;; d&rsquo;un accord socialement juste transf&eacute;rant sur les poss&eacute;dants les charges qui pesaient jusqu&rsquo;alors sur les salari&eacute;s et les retrait&eacute;s.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord qui ram&egrave;nera &agrave; br&egrave;ve &eacute;ch&eacute;ance le pays sur les march&eacute;s internationaux et permettra &agrave; la Gr&egrave;ce de s&rsquo;affranchir du contr&ocirc;le et de la mise sous tutelle.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord sur des r&eacute;formes portant un coup d&eacute;finitif &agrave; l&rsquo;enchev&ecirc;trement d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts et &agrave; la corruption qui alimentent le syst&egrave;me politique grec depuis des d&eacute;cennies.<br /> &gt;<br /> &gt; Un accord permettant enfin de r&eacute;pondre &agrave; la crise humanitaire, de cr&eacute;er un vaste filet de s&ucirc;ret&eacute; pour tous ceux qui se trouvent aujourd&rsquo;hui en marge, pr&eacute;cis&eacute;ment &agrave; cause des politiques appliqu&eacute;es dans notre pays au cours de ces longues ann&eacute;es de crise.<br /> &gt;<br /> &gt; Grecques, Grecs,<br /> &gt;<br /> &gt; J&rsquo;ai pleinement conscience des difficult&eacute;s pr&eacute;sentes&nbsp;et je m&rsquo;engage aupr&egrave;s de vous &agrave; faire tout ce qui est en mon pouvoir pour qu&rsquo;elles ne durent pas.<br /> &gt;<br /> &gt; Certains s&rsquo;&eacute;vertuent &agrave; lier le r&eacute;sultat de la consultation de dimanche au maintien de la Gr&egrave;ce dans la zone euro&nbsp;; ils pr&eacute;tendent m&ecirc;me que j&rsquo;ai le projet secret, si le &laquo;non&raquo; l&rsquo;emporte, de sortir le pays de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne. Mais ils mentent de fa&ccedil;on &eacute;hont&eacute;e.<br /> &gt;<br /> &gt; Ces mensonges nous ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; servis, par les m&ecirc;mes, au cours de la p&eacute;riode pr&eacute;c&eacute;dente, et ceux qui les propagent rendent aujourd&rsquo;hui un bien mauvais service au peuple et &agrave; l&rsquo;Europe.<br /> &gt;<br /> &gt; Vous n&rsquo;ignorez pas que je m&rsquo;&eacute;tais port&eacute; candidat il y a un an, lors des derni&egrave;res &eacute;lections europ&eacute;ennes, &agrave; la pr&eacute;sidence de la Commission. J&rsquo;avais alors eu l&rsquo;occasion de dire aux Europ&eacute;ens qu&rsquo;un terme devait &ecirc;tre mis aux politiques d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute;, que les m&eacute;morandums ne nous permettaient pas de sortir de la crise, que le programme mis en &oelig;uvre en Gr&egrave;ce avait &eacute;chou&eacute;, que l&rsquo;Europe devait cesser de se comporter de mani&egrave;re antid&eacute;mocratique.<br /> &gt;<br /> &gt; Quelques mois plus tard, en janvier 2015, cette analyse a &eacute;t&eacute; valid&eacute;e par le peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Malheureusement, certains s&rsquo;obstinent en Europe &agrave; refuser de le comprendre, de l&rsquo;admettre.<br /> &gt;<br /> &gt; Ceux qui veulent une Europe cramponn&eacute;e &agrave; des logiques autoritaires, &agrave; des logiques de non-respect de la d&eacute;mocratie, ceux qui veulent que l&rsquo;Europe ne soit qu&rsquo;une union superficielle au sein de laquelle le FMI ferait office de liant ne proposent aucune v&eacute;ritable vision pour l&rsquo;Europe. Ce sont des hommes politiques sans audace, incapables de penser en Europ&eacute;ens.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; leurs c&ocirc;t&eacute;s, l&rsquo;establishment politique grec, apr&egrave;s avoir mis le pays en faillite, projette aujourd&rsquo;hui d&rsquo;en rejeter la responsabilit&eacute; sur nous alors que nous nous effor&ccedil;ons d&rsquo;arr&ecirc;ter cette marche vers la catastrophe.<br /> &gt;<br /> &gt; Ils r&ecirc;vent de revenir aux affaires comme s&rsquo;il ne s&rsquo;&eacute;tait rien pass&eacute;. Ils s&rsquo;y pr&eacute;paraient il y a quelques jours encore, croyant que nous accepterions l&rsquo;ultimatum, et demandaient publiquement la nomination d&rsquo;un Premier ministre de paille pour l&rsquo;appliquer&nbsp;; ils s&rsquo;y pr&eacute;parent aujourd&rsquo;hui alors que nous donnons la parole au peuple.<br /> &gt;<br /> &gt; Ils parlent de coup d&rsquo;&Eacute;tat. Mais une consultation d&eacute;mocratique n&rsquo;est pas un coup d&rsquo;&Eacute;tat&nbsp;; le coup d&rsquo;&Eacute;tat serait la mise en place d&rsquo;un gouvernement impos&eacute;.<br /> &gt;<br /> &gt; Grecques, Grecs,<br /> &gt;<br /> &gt; Je veux de tout c&oelig;ur vous remercier de la lucidit&eacute; et du sang-froid dont vous faites preuve &agrave; chaque heure de cette difficile semaine et vous assurer que cette situation ne durera pas longtemps. Elle sera de courte dur&eacute;e. Les salaires et les retraites ne s&rsquo;&eacute;vanouiront pas. Les d&eacute;p&ocirc;ts des citoyens qui ont choisi de ne pas transf&eacute;rer leur argent &agrave; l&rsquo;&eacute;tranger ne seront pas sacrifi&eacute;s aux calculs des uns et des autres, ni au chantage.<br /> &gt;<br /> &gt; Je m&rsquo;engage personnellement &agrave; trouver une solution imm&eacute;diate d&egrave;s la fin du r&eacute;f&eacute;rendum.<br /> &gt;<br /> &gt; Dans le m&ecirc;me temps, je vous appelle &agrave; soutenir cet effort de n&eacute;gociation&nbsp;; je vous appelle &agrave; dire &laquo;non&raquo; &agrave; la poursuite de ces m&eacute;morandums qui sont en train de d&eacute;truire l&rsquo;Europe.<br /> &gt;<br /> &gt; Je vous appelle &agrave; r&eacute;pondre par l&rsquo;affirmative &agrave; la perspective d&rsquo;une solution viable.<br /> &gt;<br /> &gt; &Agrave; ouvrir une page nouvelle, une page d&eacute;mocratique, pour un meilleur accord.<br /> &gt;<br /> &gt; C&rsquo;est la responsabilit&eacute; que nous avons envers nos parents, nos enfants et nous-m&ecirc;mes, et c&rsquo;est notre dette &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de l&rsquo;Histoire.<br /> &gt;<br /> &gt; Je vous remercie.</p> <p dir="ltr">________________________________</p> <p dir="ltr">Merci &agrave;&nbsp;Mediapart<br /> Source: http://www.primeminister.gov.gr/2015/07/01/13835<br /> Date de parution de l'article original: 01/07/2015<br /> </p> <div class="mail-bottom-options-bloc"> <div class="mail-bottom-options"> <span class="left"> <span class="cb"> <input type="checkbox" value="markUnread(document.msg_read_form.FOLDER.value,document.msg_read_form.IDMSG.value,'msg_read_form' ,$(this).attr('checked'))" id="mark-as-unread" name="mark-as-unread" /> <label><span class="sprite"></span><span class="label-inner"> marquer comme non lu </span></label> </span> </span> </div> </div> <div style="visibility:hidden;width=0;height=0"> </div> <div style="visibility:hidden;width=0;height=0"> </div> </div> </blockquote> Fri, 26 Jun 2015 23:00:00 GMT Jean-Pierre Arrignon sur le thème Russie-Europe. Quel avenir&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1753 1753 <br /><div align="center"><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong><br /> Russie/Europe quel avenir&nbsp;?</strong><br /> </font></div> <font size="2" face="Arial"><br /> Parvenu au poste de Secr&eacute;taire G&eacute;n&eacute;ral du PCUS, en mars 1985. Mikha&iuml;l&nbsp; Sergeevi&#269; Gorba&#269;ev, confront&eacute; &agrave; des difficult&eacute;s &eacute;conomiques majeures, opte pour une approche critique courageuse&nbsp;: &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur c&rsquo;est la Glasnost et la&nbsp; Perestro&iuml;ka et &agrave; l&rsquo;ext&eacute;rieur&nbsp;: la Nouvelle Pens&eacute;e.<br /> <br /> Adopt&eacute;e en f&eacute;vrier 1986 lors du XXVIIe Congr&egrave;s du PCUS, la Nouvelle Pens&eacute;e d&eacute;finit une approche nouvelle des relations internationales qui met en avant l&rsquo;interd&eacute;pendance des probl&egrave;mes qui touchent la plan&egrave;te et la n&eacute;cessit&eacute; de d&eacute;sid&eacute;ologiser les relations internationales. C&rsquo;est dans ce contexte nouveau que va se d&eacute;finir le concept de &laquo;&nbsp;Maison commune europ&eacute;enne&nbsp;&raquo;.<br /> <br /> Cette image appelle l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;une communaut&eacute; naturelle de destin entre l&rsquo;URSS et l&rsquo;Europe occidentale. Il s&rsquo;agit tout d&rsquo;abord de d&eacute;coupler l&rsquo;Europe des Etats-Unis, mais plus encore d&rsquo;inciter les Europ&eacute;ens au dialogue et d&rsquo;y trouver des alli&eacute;s car l&rsquo;IDS (syst&egrave;me de d&eacute;tection d&rsquo;intrusion) suscite des r&eacute;ticences fortes parmi les Europ&eacute;ens.<br /> <br /> En 1886/87 Fran&ccedil;ois Mitterrand, Margareth Thatcher et Helmut Kohl sont tr&egrave;s prudents face &agrave; cette Maison commune europ&eacute;enne (MCE)&nbsp;; seul Hans Dietrich Gensher y voit un &laquo;&nbsp;facteur d&eacute;cisif pour la r&eacute;unification allemande&nbsp;&raquo;, mais il est isol&eacute;.<br /> <font color="#000080"><strong><br /> 1988 Naissance du concept de la Maison Commune europ&eacute;enne</strong></font><br /> <br /> Suite aux d&eacute;clarations de M.S. Gorba&#269;ev &agrave; Prague en 1987, &agrave; Belgrade en 1988, puis &agrave; Strasbourg en 1989, le concept se pr&eacute;cise sur la forme d&rsquo;une maison &agrave; 4 &eacute;tages o&ugrave; les voisins cohabiteraient en toute harmonie. La fondation de cette maison serait constitu&eacute;e par les mesures g&eacute;opolitiques et territoriales ent&eacute;rin&eacute;es lors de la conf&eacute;rence d&rsquo;Helsinki de 1975. Le premier &eacute;tage serait consacr&eacute; aux mesures de s&eacute;curit&eacute; collective et de d&eacute;sarmement nucl&eacute;aire, chimique et conventionnel. Le second &eacute;tage serait occup&eacute; par la r&eacute;solution pacifique des conflits. Les troisi&egrave;me et quatri&egrave;me &eacute;tages seraient vou&eacute;es &agrave; la coop&eacute;ration &eacute;conomique et commerciale paneurop&eacute;enne qui s&rsquo;efforcerait &agrave; terme, de promouvoir une v&eacute;ritable communaut&eacute; culturelle entre les nations europ&eacute;ennes et de d&eacute;passer les ruptures n&eacute;es de la Guerre froide.<br /> <br /> De ce concept, M.S. Gorba&#269;ev attend l&rsquo;&eacute;mergence de relations nouvelles et apais&eacute;es avec les d&eacute;mocraties populaires, relations fond&eacute;es sur la confiance et non plus sur la force. Dans cette Maison commune, les d&eacute;mocraties populaires aux c&ocirc;t&eacute; de l&rsquo;URSS pourraient incarner le socialisme &agrave; visage humain, respectueux du renoncement &agrave; la force et reconnaissant la libert&eacute; de choix (D&eacute;claration de M.S. Gorba&#269;ev &agrave; l&rsquo;ONU le 7 d&eacute;cembre 1988).<br /> <br /> Vis-&agrave;-vis de l&rsquo;Europe, M.S. Gorba&#269;ev esp&egrave;re le rapprochement entre les pays du COMECON et ceux de l&rsquo;Europe communautaire. En mars 1988, il appelle &agrave; ce rapprochement en soulignant l&rsquo;appartenance de la Russie &agrave; l&rsquo;Europe. Au printemps de 1988, la Maison Commune Europ&eacute;enne ne vise plus &agrave; d&eacute;stabiliser les relations entre les Etats-Unis et l&rsquo;Europe, mais &agrave; &eacute;tablir un v&eacute;ritable partenariat entre l&rsquo;Europe et l&rsquo;URSS sur la base d&rsquo;un compromis respectueux des Etats. C&rsquo;est dans le cadre de ce partenariat que la r&eacute;unification de l&rsquo;Allemagne, per&ccedil;ue comme l&eacute;gitime par M.S. Gorba&#269;ev, pourra se faire dans un mouvement fondamental de &laquo;&nbsp;retour vers l&rsquo;Europe&nbsp;&raquo;. Ce concept &eacute;volue encore dans son discours &agrave; l&rsquo;ONU du 7 d&eacute;cembre 1988&nbsp;: le rapprochement des deux Europes se ferait non&nbsp; plus dans le respect des valeurs des uns et des autres, mais dans l&rsquo;adh&eacute;sion commune au respect des libert&eacute;s, des droits de l&rsquo;homme et du pluralisme politique.<br /> La Maison Commune europ&eacute;enne est comme la maison d&rsquo;une civilisation vers laquelle il faut revenir, ce que confirme le programme du PCUS de juillet 1991 lequel abandonne la lutte des classes et le monopole de la classe ouvri&egrave;re, reconnaissant la n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;installer une forme d&rsquo;&eacute;conomie de march&eacute; et se r&eacute;clamant des valeurs humanistes&nbsp;!<br /> Dans ce contexte, la Maison commune europ&eacute;enne prend une valeur id&eacute;ologique nouvelle&nbsp;: l&rsquo;URSS se place vers le socialisme humaniste social d&eacute;mocrate&nbsp;!<br /> <br /> <strong><font color="#000080">Echec du Projet de Maison Commune europ&eacute;enne</font></strong><br /> <br /> A partir de 1988, les leaders occidentaux s&rsquo;int&eacute;ressent au projet. Fran&ccedil;ois Mitterand signe tout une s&eacute;rie d&rsquo;accord avec l&rsquo;URSS en 1989. Pour lui, c&rsquo;est participer &agrave; la construction d&rsquo;une unit&eacute; paneurop&eacute;enne qu&rsquo;il juge naturelle et l&eacute;gitime. Il va m&ecirc;me jusqu&rsquo;&agrave; proposer une Conf&eacute;d&eacute;ration europ&eacute;enne dont il pr&eacute;sente les grandes lignes le 31 d&eacute;cembre 1989&nbsp;: &laquo;&nbsp; La conf&eacute;d&eacute;ration devra r&eacute;unir tous les Etats appartenant &agrave; notre continent dans une organisation commune et permanente d&rsquo;&eacute;changes, de paix et de s&eacute;curit&eacute;&nbsp;&raquo;. Dans cette conf&eacute;d&eacute;ration, l&rsquo;URSS r&eacute;nov&eacute;e &agrave; toute sa place comme le montre la signature des trait&eacute;s sur la r&eacute;duction des armes conventionnelles en Europe et la signature de la Charte pour une nouvelle Europe.<br /> <br /> Ces id&eacute;es vont &eacute;chouer car les d&eacute;mocraties populaires&nbsp;; elle rompent avec l&rsquo;URSS et le socialisme, entrent dans l&rsquo;OTAN&nbsp;; l&rsquo;Allemagne sera r&eacute;unifi&eacute;e le 17 juillet 1790 sans que les projets de Maison commune europ&eacute;enne et de Conf&eacute;d&eacute;ration n&rsquo;aient avanc&eacute;. L&rsquo;implosion brutale de l&rsquo;URSS, le 8 d&eacute;cembre 1991 et les virulentes critiques de la diplomatie am&eacute;ricaine font &eacute;chouer et la Maison Commune europ&eacute;enne et la Conf&eacute;d&eacute;ration europ&eacute;enne.<br /> <br /> Pourtant encore en 1990, Boris Eltsine veut couper le lien avec le socialisme et faire de la Russie un pays europ&eacute;en et d&eacute;mocratique &agrave; travers l&rsquo;ouverture des relations vers l&rsquo;Occident et l&rsquo;accession &agrave; une &eacute;conomie de march&eacute;. Mais le pays depuis 1988 est touch&eacute; par une crise &eacute;conomique catastrophique et un trouble identitaire profond. De plus, Boris Eltsine pense que les Am&eacute;ricains cherchent &agrave; &laquo;&nbsp;ma&icirc;triser&nbsp;&raquo; leurs anciens territoires (int&eacute;gration dans l&rsquo;OTAN) et condamne leur intervention en Tch&eacute;tch&eacute;nie en 1994. Boris Eltsine abandonne alors la strat&eacute;gie pro-occidentale, se ferme aux discours avec l&rsquo;Europe et les Etats-Unis et se tourne vers la Chine (1996 cr&eacute;ation de l&rsquo;Organisation de Coop&eacute;ration de Shanga&iuml; (OCS).<br /> <br /> Avec l&rsquo;arriv&eacute;e au pouvoir de Vladimir Poutine (1999), la Russie essaie de s&rsquo;entendre avec les Etats-Unis et s&rsquo;affirme europ&eacute;enne&nbsp;: le 10 f&eacute;vrier 2003, la France, l&rsquo;Allemagne et la Russie d&eacute;claraient que &laquo;&nbsp;l&rsquo;axe Paris-Berlin-Moscou incarnait l&rsquo;axe de la paix&nbsp;&raquo;. La mise en place d&rsquo;un partenariat strat&eacute;gique entre l&rsquo;Union europ&eacute;enne et la Russie autour d&rsquo;un axe Paris-Berlin-Moscou semble permettre &agrave; l&rsquo;Europe de r&eacute;soudre les grands d&eacute;fis du XXIe s. Cette nouvelle donne port&eacute;e en France par Jacques Chirac et Dominique de Villepin,&nbsp; en Allemagne par H-D Genscher et &agrave; Moscou par V.V. Poutine a imm&eacute;diatement suscit&eacute; une violente attaque des Etats-Unis. <br /> <br /> Dans le New York Times, Thomas L. Friedman &eacute;crit&nbsp;:&nbsp;&laquo;&nbsp;Il est temps pour les Am&eacute;ricains de s&rsquo;en rendre compte&nbsp;: la France n&rsquo;est pas seulement notre alli&eacute;e aga&ccedil;ante, la France devient notre ennemie&nbsp;&raquo;. Cette incroyable agressivit&eacute; annonce l&rsquo;&eacute;chec de l&rsquo;axe Paris-Berlin-Moscou. Cette incroyable agressivit&eacute; s&rsquo;explique par la deuxi&egrave;me guerre du Golfe qui commence le 20 mars 2003. Les Etats-Unis vont peser de tout leur poids pour faire &eacute;chouer cette tentative de cr&eacute;er une Europe libre, souveraine et unie. Une ultime chance de renouer le dialogue entre la Russie et les Etats-Unis a &eacute;t&eacute; offerte par les &eacute;v&eacute;nements du 11 septembre 2011. La Russie est le premier pays &agrave; soutenir les Etats-Unis et &agrave; ouvrir les a&eacute;roports de la route de la soie, bien que&nbsp; la Russie fut indign&eacute;e par l&rsquo;attaque de l&rsquo;Irak sans l&rsquo;accord de l&rsquo;ONU et par le projet de pipe-line Bakou-Tbilissi-Ceyhan pour se passer des ol&eacute;oducs russes. Avec l&rsquo;Europe les relations se tendent avec l&rsquo;&eacute;largissement progressif de l&rsquo;Union europ&eacute;enne&nbsp;: les r&eacute;volutions de couleur pro-occidentale en G&eacute;orgie (r&eacute;volution des roses 2003) et Ukraine (r&eacute;volution orange 2004) exasp&egrave;rent la Russie&nbsp;; c&rsquo;est l&rsquo;&eacute;poque de la paix froide qui conduit &agrave; la guerre de G&eacute;orgie (2008) et la reconnaissance par la Russie de l&rsquo;Abkhazie et de l&rsquo;Oss&eacute;tie du sud.<br /> <br /> <font color="#000080"><strong>Quel avenir actuellement pour la Russie et l&rsquo;Europe</strong></font><br /> <br /> Pour &ecirc;tre pr&eacute;cis et clair, il faut se rapporter &agrave; l&rsquo;opinion de V.V. Poutine, exprim&eacute;e dans son discours de Valda&Iuml; (24 octobre 2014. V.V. Poutine fait un constat&nbsp;:&nbsp;&raquo; la politique mondiale aujourd&rsquo;hui est avant tout une question de leadership &eacute;conomique, de guerre et de paix avec une dimension humanitaire incluant les droits de l&rsquo;homme. Aujourd&rsquo;hui, le monde est plein de contradictions que les organisations internationales et r&eacute;gionales de coop&eacute;ration politique, &eacute;conomique et culturelle ont de plus en plus de mal &agrave; g&eacute;rer.<br /> <br /> La guerre froide a bien pris fin en 1991, mais sans trait&eacute; de paix. Les Etats-Unis se sont proclam&eacute;s victorieux et la notion de &laquo;&nbsp;souverainet&eacute; nationale est devenue une valeur relative&nbsp;&raquo; dans un monde unipolaire . <br /> <br /> &laquo;&nbsp;Certains disent que la Russie tournerait le dos &agrave; l&rsquo;Europe et rechercherait de nouveaux partenaires commerciaux, surtout en Asie&hellip; Permettez-moi de dire que ce n&rsquo;est absolument pas le cas. Notre politique active dans la r&eacute;gion Asie/pacifique n&rsquo;a pas commenc&eacute; hier et elle continuera&hellip;<br /> Avec l&rsquo;Europe , V. V. Poutine explique &laquo;&nbsp; Nous avons eu des discussions sur tous les sujets li&eacute;s l&rsquo;association de l&rsquo;Ukraine avec l&rsquo;Union europ&eacute;enne, des discussions persistantes, mais je tiens &agrave; souligner que notre action a &eacute;t&eacute; men&eacute;e d&rsquo;une mani&egrave;re tout &agrave; fait civilis&eacute;e, en indiquant des probl&egrave;mes possibles et en soulignant les raisonnements et les arguments &eacute;vidents. Mais personne ne voulait nous &eacute;couter et personne ne voulait discuter&nbsp;; ils nous ont simplement dit &laquo;&nbsp;ce ne sont pas vos affaires, point. Fin de la discussion&nbsp;&raquo;.<br /> <br /> &laquo;&nbsp;Au lieu du dialogue global civilis&eacute; que nous proposions, ils en sont venus &agrave; un renversement de gouvernement&nbsp;; ils ont plong&eacute; le pays dans le chaos, dans l&rsquo;effondrement &eacute;conomique et social, dans une guerre civile avec des pertes consid&eacute;rables&nbsp;&raquo;.<br /> <br /> V.V. Poutine poursuit&nbsp;:&nbsp;&laquo;&nbsp;Nous aurions &eacute;galement accueilli favorablement l&rsquo;initiation d&rsquo;un dialogue concret entre l&rsquo;Eurasie et l&rsquo;Union europ&eacute;enne. Ils nous ont presque cat&eacute;goriquement refus&eacute; cela et il est difficile d&rsquo;en comprendre les raisons. J&rsquo;ai maintes fois propos&eacute; d&rsquo;engager un dialogue sur la n&eacute;cessit&eacute; de cr&eacute;er un espace commun pour la coop&eacute;ration &eacute;conomique et humanitaire s&rsquo;&eacute;tendant de l&rsquo;Atlantique jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;Oc&eacute;an pacifique. La Russie a fait son choix. Nous avons un agenda pacifique et positif tourn&eacute; vers l&rsquo;int&eacute;gration. Nous travaillons activement avec nos coll&egrave;gues de l&rsquo;Union &eacute;conomique eurasienne de l&rsquo;Organisation de Shanga&iuml; (OCS), des BRICS et avec d&rsquo;autres partenaires&nbsp;&raquo;. L&rsquo;Union europ&eacute;enne n&rsquo;est pas &eacute;voqu&eacute;e&nbsp;! Le dialogue est bien rompue.<br /> <br /> Pour renouer le dialogue avec la Russie, l&rsquo;Europe doit prendre des initiatives et faire les premiers pas&nbsp;pour effacer l&rsquo;humiliation produite par le &laquo;&nbsp;ce ne sont pas vos affaires&nbsp;&raquo;.Toutefois, auparavant, il est indispensable de reconstruire une Union europ&eacute;enne rassembl&eacute;e, homog&egrave;ne et unie. Aujourd&rsquo;hui, l&rsquo;Union europ&eacute;enne est per&ccedil;ue comme un assemblage de deux blocs&nbsp;: l&rsquo;un, otanien et atlantiste, compos&eacute; par les ex-r&eacute;publique sovi&eacute;tiques, notamment les Pays baltes et la Pologne qui tiennent des propos non seulement violemment anti-russes, comme ceux de Madame Dolia Grybauskaite et tol&egrave;rent des manifestations &agrave; caract&egrave;re nazi (cf. Riga et Ukraine). Certes l&rsquo;Union europ&eacute;enne s&rsquo;est abstenue lors du&nbsp; vote &agrave; l&rsquo;ONU sur la r&eacute;solution sur &laquo;&nbsp;la lutte contre la glorification du nazisme&nbsp;&raquo;, mais cette attitude europ&eacute;enne de complaisance vis-&agrave;-vis de cette id&eacute;ologie a suscit&eacute; en Russie une v&eacute;ritable indignation et constitue un vrai blocage pour le renouveau au dialogue. <br /> <br /> L&rsquo;autre groupe est form&eacute; du bloc fran&ccedil;ais, italien, espagnol, grec dont la plupart des chefs d&rsquo;&eacute;tat se d&eacute;clarent en faveur de la reprise du dialogue avec Moscou. Quant &agrave; l&rsquo;Allemagne dont le r&ocirc;le pourrait &ecirc;tre essentiel, elle a perdu en Russie une grande part de son cr&eacute;dit. Angela Merkel est consid&eacute;r&eacute;e comme trop li&eacute;e aux Pays baltes et aux Etats-Unis. Aujourd&rsquo;hui, la porte d&rsquo;entr&eacute;e de la Russie vers l&rsquo;Europe est la France. C&rsquo;est Fran&ccedil;ois Hollande qui a renou&eacute; seul le contact avec V.V. Poutine lors de son escale &agrave; &Scaron;eremi&eacute;tevo &agrave; son retour du Kazakhstan (5-6 d&eacute;cembre 2014). Cette initiative a &eacute;t&eacute; appr&eacute;ci&eacute;e &agrave; Moscou ce qui justifie la grande compr&eacute;hension de la Russie devant la non-livraison des Mistral.<br /> <br /> Tant que l&rsquo;Union europ&eacute;enne ne sera pas reconstitu&eacute;e et coh&eacute;rente, il y a peu de chance pour qu&rsquo;un dialogue constructif avec la Russie se d&eacute;veloppe. Les initiatives de la nouvelle &eacute;quipe europ&eacute;enne semble s&rsquo;orienter vers des initiatives, notamment celle de M. Junker appelant la formation d&rsquo;une force arm&eacute;e europ&eacute;enne mais aussi celles de Donald Tusk et de Federica Mogherini, aux propos mesur&eacute;s. L&rsquo;Europe doit comprendre que son adh&eacute;sion unilat&eacute;rale &agrave; l&rsquo;OTAN est incompatible avec la construction d&rsquo;une Europe libre et ind&eacute;pendante dont le rayonnement &eacute;conomique, politique et culturel passe par le retour &agrave; des discussions et des liens avec la Russie. <br /> <br /> Jean-Pierre Arrignon<br /> <br /> <font color="#FF0000"><em>Note de la r&eacute;daction: Nous publierons prochainement &agrave; cette m&ecirc;me adresse les commentaires suscit&eacute;s par cet expos&eacute; parmi&nbsp; les auditeurs repr&eacute;sentant la Convention pour l'Ind&eacute;pendance de l'Europe. <br /> Voir aussi,&nbsp;</em></font></font><font color="#FF0000"><em> &agrave; l'occasion du 70&egrave;me anniversaire de la Seconde Guerre Mondiale</em></font>: <a target="_blank" class="external" href="http://blogjparrignon.net/asc2i/le-role-de-lurss-dans-la-seconde-guerre-mondiale/">http://blogjparrignon.net/asc2i/le-role-de-lurss-dans-la-seconde-guerre-mondiale/</a> Wed, 06 May 2015 23:00:00 GMT