Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Tue, 21 Feb 2017 01:54:59 GMT Dany Lang: Emmanuel Macron comme candidat neuf et hors système - «une escroquerie absolue» http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2460 2460 <br /><p><font face="Arial" size="2">Dany Lang est ma&icirc;tre de conf&eacute;rences en &eacute;conomie &agrave; l'Universit&eacute; de Paris 13. Il est responsable du groupe de travail &quot;Analyses et mod&eacute;lisations Post-Keyn&eacute;siennes&quot; du Centre d'Economie de Paris Nord (UMR CNRS).&nbsp;<br /> <br /> Il enseigne actuellement la macro&eacute;conomie, l'&eacute;conomie du travail, l'&eacute;conomie europ&eacute;enne, la finance et la mod&eacute;lisation, tant en premier qu'en deuxi&egrave;me cycles. Ses cours sont assur&eacute;s &agrave; Paris 13, &agrave; l'universit&eacute; de Haute Alsace (Mulhouse) et &agrave; l'Universit&eacute; de Paris 1 Panth&eacute;on-Sorbonne.&nbsp; </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il est membre du groupe, tr&egrave;s &eacute;cout&eacute;, des &laquo;&nbsp;Economistes atterr&eacute;s&nbsp;&raquo;</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Voici des extraits de ce qu'il pense d'Emmanuel Macron et de son programme &ndash; plus exactement de son absence de programme (source <a href="https://francais.rt.com/opinions/33450-emmanuel-macron-candidat-neuf-escroquerie-absolue">https://francais.rt.com/opinions/33450-emmanuel-macron-candidat-neuf-escroquerie-absolue</a>) <font color="#993300"><em><br /> </em></font></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em /></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><strong><span style="font-weight: normal"><strong>RT France</strong> : Emmanuel Macron vient d&rsquo;annoncer qu&rsquo;<a href="https://francais.rt.com/france/33297-pas-programme-detaille-emmanuel-macron-propose-contrat-avec-nation">il ne d&eacute;voilerait pas son projet avant le mois de mars</a>. Pourquoi en reporte-t-il la publication ?</span></strong></em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><strong>Dany Lang (D. L.) :</strong>&nbsp;Selon Le Gorafi <a href="http://www.legorafi.fr/2017/01/24/emmanuel-macron-confirme-quil-ne-revelera-son-programme-que-sil-est-elu/">http://www.legorafi.fr/2017/01/24/emmanuel-macron-confirme-quil-ne-revelera-son-programme-que-sil-est-elu/</a> il a dit qu'il ne r&eacute;v&eacute;lerait son programme que lorsqu'il serait &eacute;lu. Cela fait dix ans qu&rsquo;Emmanuel Macron est &agrave; la man&oelig;uvre et il r&eacute;ussit &agrave; se faire passer pour un homme neuf. Il faut rappeler que Nicolas Sarkozy lui avait propos&eacute; un poste de ministre, qu&rsquo;il a refus&eacute; par ce qu&rsquo;il pensait pouvoir obtenir mieux. Il a ensuite &eacute;t&eacute; nomm&eacute; rapporteur de la Commission Attali pour la lib&eacute;ration de la croissance, qui a inspir&eacute; des propositions de loi. Sous Fran&ccedil;ois Hollande, Macron a agi dans l&rsquo;ombre, puis en plein jour. </em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>Son programme &eacute;conomique, tel qu'on peut le comprendre, est dans la droite ligne de ce qui s&rsquo;est fait depuis dix ans et, au-del&agrave;, lors des trois derni&egrave;res d&eacute;cennies. Je ne vois pas comment il pouvait rester populaire et continuer d&rsquo;avoir le&nbsp;programme que l&rsquo;on conna&icirc;t, vu&nbsp;la popularit&eacute; des politiques qu&rsquo;il a inspir&eacute;es. C&rsquo;est une politique de l&rsquo;offre, un programme en faveur des tr&egrave;s grandes entreprises financiaris&eacute;es, des grandes banques.</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>Il a suffisamment travaill&eacute; sous Fran&ccedil;ois Hollande &agrave; faire en sorte que la r&eacute;forme bancaire promise par le candidat soit vid&eacute;e de tout contenu. La fameuse s&eacute;paration des banques de d&eacute;p&ocirc;ts et d&rsquo;investissement, d&eacute;favorable aux grandes banques, a &eacute;t&eacute; soigneusement enterr&eacute;e.</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p align="LEFT"><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><strong>D. L.&nbsp;:</strong>&nbsp;Cela ne m&rsquo;&eacute;tonne gu&egrave;re. C&rsquo;est tout-&agrave;-fait coh&eacute;rent. Jean Pisani-Ferry est depuis longtemps sur cette ligne lib&eacute;rale dure qui est celle d&rsquo;Emmanuel Macron. Les ralliements concernent des personnes qui sont sur une ligne lib&eacute;rale, mais qui ne partagent pas forc&eacute;ment le conservatisme de Fran&ccedil;ois Fillon en mati&egrave;re de m&oelig;urs, tout en &eacute;tant sur la m&ecirc;me ligne que lui en mati&egrave;re d&rsquo;&eacute;conomie.</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><strong><span style="font-weight: normal"><strong>RT France&nbsp;</strong>: Vous avez dit qu&rsquo;Emmanuel Macron &eacute;tait dans la politique depuis des ann&eacute;es et pourtant dans les m&eacute;dias il est pr&eacute;sent&eacute; comme un homme neuf et hors syst&egrave;me. Pourquoi&nbsp;?</span></strong></em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><strong>D. L.&nbsp;:</strong>&nbsp;C&rsquo;est une escroquerie absolue. On s&rsquo;en rend bien compte en voyant ce qu&rsquo;est Emmanuel Macron &ndash; il n&rsquo;a rien de neuf. Il a &eacute;t&eacute; le rapporteur de la commission Attali sous Nicolas Sarkozy et une partie de ses propositions se sont traduites par des propositions de loi sous Nicolas Sarkozy, puis Fran&ccedil;ois Hollande.&nbsp;</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>Les id&eacute;es lib&eacute;rales d&eacute;fendues par Macron &nbsp;sont de vieilles recettes du XIXe si&egrave;cle, recycl&eacute;es, pour &ecirc;tre rendues plus attractives et soutenues par les m&eacute;dias qui appartiennent &agrave; des grands groupes. Il n&rsquo;y a absolument rien de surprenant. Donnez-mois une seule id&eacute;e neuve d&rsquo;Emmanuel Macron, qui soit neuve par rapport au XIXe&nbsp;si&egrave;cle ?&nbsp;</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>Macron d&eacute;fend la vieille loi de Jean Baptiste Say, l&rsquo;id&eacute;e que l&rsquo;offre cr&eacute;e sa propre demande, une id&eacute;e compl&egrave;tement d&eacute;cr&eacute;dibilis&eacute;e lors de la crise des ann&eacute;es 1930. Macron, c&rsquo;est la politique de l&rsquo;offre, c&rsquo;est la continuation des politiques de baisse des salaires, la baisse des cotisations sociales, c&rsquo;est l&rsquo;uberisation g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e de la soci&eacute;t&eacute;. L&rsquo;exploitation g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e des gens qui conduisent des voiture n&rsquo;a strictement rien de neuf&nbsp;! Il s&rsquo;agit toujours d&rsquo;accro&icirc;tre les profits des grandes banques et des 0,1 % les plus riches.</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><br /> </em></font><br /> </p> Sat, 04 Feb 2017 23:00:00 GMT De profundis macronibus http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2455 2455 <br /><font face="Arial" size="2">En 2016, le ministre de l&rsquo;Economie (c'est-&agrave;-dire Emmanuel Macron) aurait utilis&eacute; &laquo;&agrave; lui seul&raquo; 80% de la totalit&eacute; de l&rsquo;enveloppe des frais de repr&eacute;sentation accord&eacute;e &agrave; son minist&egrave;re&hellip; pour toute une ann&eacute;e &ndash; soit 120 000 euros du 1er janvier au 30 ao&ucirc;t.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p align="LEFT"><font face="Arial" size="2">Philippe Vigier, d&eacute;put&eacute; UDI a saisi la Haute autorit&eacute; pour la transparence de la vie publique afin qu&rsquo;une enqu&ecirc;te soit ouverte pour savoir si Emmanuel Macron a bien utilis&eacute; de l&rsquo;argent public pour la campagne de son mouvement politique </font><font face="Arial" size="2"><em>En Marche !&laquo;Il y a des choses importantes qu&rsquo;on a apprises hier, notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120 000 euros des cr&eacute;dits du ministre &agrave; Bercy ont &eacute;t&eacute; utilis&eacute;s pour des agapes d&rsquo;</em>En marche !,<em> pour r&eacute;unir tel ou tel, afin de pr&eacute;parer sa campagne pr&eacute;sidentielle.&raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p align="LEFT"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Curieusement, aucune suite ne parait devoir &ecirc;tre donn&eacute;e &agrave; ces accusations. L'entourage de Macron parle de clapotis. Ceci au moment o&ugrave; Fran&ccedil;ois Fillon et sa femme font l'objet d'une enqu&ecirc;te d'une tr&egrave;s grande s&eacute;v&eacute;rit&eacute;.<br /> <br /> Nous n'avons pas d'&eacute;l&eacute;ments pour prendre en quoi que ce soit la d&eacute;fense de Fran&ccedil;ois Fillon. Remarquons seulement que l'affaire a &eacute;t&eacute; r&eacute;v&eacute;l&eacute;e au moment o&ugrave; le candidat des R&eacute;publicains se pr&eacute;parait &agrave; appeler Moscou pour envisager les prochains rapports entre la France, l'Union europ&eacute;enne et la Russie. Pourtant cette affaire elle ne pouvait pas ne pas &ecirc;tre connue depuis longtemps par les autorit&eacute;s. </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p align="LEFT"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Les mauvaises langues attribuent &agrave; Macron l'initiative de cette attaque. Il en esp&egrave;re manifestement des ralliements &agrave; son propre mouvement, venant principalement des R&eacute;publicains et de la droite du parti socialiste. </span></em></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p align="LEFT"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Les mauvaises langues, dont nous nous empressons ici de nous d&eacute;solidariser, font &eacute;galement &eacute;tat d'informations non rendues publiques selon lesquelles Macron et son mouvement auraient &eacute;t&eacute; fortement aid&eacute;s par la CIA am&eacute;ricaine. Pour celle-ci, un &eacute;ventuel pr&eacute;sident de la R&eacute;publique Macron serait un atout inestimable pour le contr&ocirc;le de la politique fran&ccedil;aise. Ainsi seraient d&eacute;courag&eacute;es les personnalit&eacute;s de plus en plus nombreuses qui d&eacute;fendent la n&eacute;cessit&eacute; pour la France d'&eacute;tablir des relations normales avec Moscou. Parmi ceux-ci, il y avait comme par hasard Fran&ccedil;ois Fillon. Il y a encore Marine Le Pen. Mais au fait celle-ci n'est elle pas un peu emp&ecirc;tr&eacute;e elle-m&ecirc;me dans une affaire d'emplois au Parlement europ&eacute;en...affaire qui l&agrave; encore sort des limbes peu avant les &eacute;lections.</span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p align="LEFT"><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Donald Trump, grand ami de la CIA, comme chacun sait, l'encouragera-t-il &agrave; continuer sa chasse aux Europ&eacute;ens pro-Poutine?</span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 30 Jan 2017 23:00:00 GMT De l'Europe et de son avenir… http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2453 2453 <br /><p class="retrait-1re-ligne-western"><br /> <font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Vaste sujet, oh combien malmen&eacute; depuis que la crise s&rsquo;est abattue sur l&rsquo;Union Europ&eacute;enne, r&eacute;animant les &eacute;go&iuml;smes nationaux de chacun de ses 28 Etats membres, ce qui a du reste conduit l&rsquo;un d&rsquo;entre eux- et non des moindres en importance et en poids historique- &agrave; d&eacute;cider de sortir de l&rsquo;Union&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="retrait-1re-ligne-western"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Il est clair que l&rsquo;&eacute;difice europ&eacute;en construit laborieusement, pierre par pierre depuis les ann&eacute;es 50, traverse une crise dont la nature et la dimension sont existentielles. Certains expliquent doctement que la faute en est aux&nbsp;&laquo;&nbsp;&eacute;lites politiques et administratives&nbsp;&raquo;&nbsp; qui ont viol&eacute; les aspirations et la volont&eacute; des peuples et que l&rsquo;Europe, telle qu&rsquo;elle existe &agrave; ce jour, n&rsquo;est pas celle qu&rsquo;ils souhaitaient. Ce discours qui rel&egrave;ve plus du populisme de campagne que d&rsquo;une pratique r&eacute;aliste des relations internationales, a &eacute;t&eacute; notamment celui des &laquo;&nbsp;nonistes&nbsp;&raquo; lors du r&eacute;f&eacute;rendum constitutionnel en 2005, ce n&rsquo;est pas pour autant qu&rsquo;il soit fond&eacute;&nbsp;: la volont&eacute; des peuples en la mati&egrave;re, on peut se poser la question se savoir ce que cela veut dire, compte tenu de la diversit&eacute; des opinions &eacute;mises par chacun des partis politiques &ndash; et &agrave; fortiori par chacun des ressortissants nationaux. Et dans l&rsquo;affirmative, comment dans un r&eacute;gime d&eacute;mocratique cette volont&eacute; populaire s&rsquo;exprime-t-elle si ce n&rsquo;est par le truchement des parlementaires qui la repr&eacute;sentent&nbsp;? Il est un fait, c&rsquo;est que tous les trait&eacute;s europ&eacute;ens du Trait&eacute; de Rome en 1957 &agrave; celui de Lisbonne en 2008 en passant par celui de Maastricht en 1992 ont &eacute;t&eacute; ratifi&eacute;s par chacun des Etats membres par voie parlementaire ou par r&eacute;f&eacute;rendum pour certains d&rsquo;entre eux. Il n&rsquo;en aurait pas &eacute;t&eacute; de m&ecirc;me si les clauses de ces trait&eacute;s avaient &eacute;t&eacute; r&eacute;ellement &agrave; l&rsquo;oppos&eacute; de la volont&eacute; populaire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 0.37cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">En fait la cause r&eacute;elle de l&rsquo;euroscepticisme et des d&eacute;sillusions si r&eacute;pandues en Europe, et tout particuli&egrave;rement en France depuis plus d&rsquo;une d&eacute;cennie, est infiniment plus complexe et ne saurait se traduire par le simplisme des slogans de meeting ou des postures d&eacute;magogiques.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 0.37cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Cela tient tout d&rsquo;abord &agrave; l&rsquo;essence m&ecirc;me de l&rsquo;Union qui n&rsquo;est pas un Etat souverain et qui, &agrave; son stade actuel de d&eacute;veloppement, est une construction politico-juridique originale, &agrave; mi-chemin d&rsquo;un Etat f&eacute;d&eacute;ral et d&rsquo;une simple coalition d&rsquo;Etat souverains, en fait une construction inachev&eacute;e. L&rsquo;Union Europ&eacute;enne est d&eacute;sormais &agrave; la crois&eacute;e des chemins&nbsp;: l&rsquo;immeuble sera-t-il couronn&eacute; en d&eacute;finitive par une toiture couvrant l&rsquo;ensemble de ses habitants ou laisserons-nous les diff&eacute;rents &eacute;tages se s&eacute;parer dans le chaos de son effondrement&nbsp;?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 0.37cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">La question fondamentale est celle de la faiblesse politique inh&eacute;rente &agrave; cette situation, tant en interne qu&rsquo;en politique &eacute;trang&egrave;re, faiblesse qui est encore plus marqu&eacute;e depuis quelques ann&eacute;es du fait de la conjonction de multiples facteurs de d&eacute;stabilisation.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-left: 0.64cm; margin-bottom: 0cm"><font size="4" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="4" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="4" face="Arial">-</font><font size="4" face="Arial"><strong>La faiblesse structurelle de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne</strong></font><font style="font-size: 16pt" size="4" face="Arial">&nbsp;:</font></p> </li> </ol> <font size="4" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Elle tient &agrave; l&rsquo;h&eacute;t&eacute;rog&eacute;n&eacute;it&eacute; de ses &eacute;tats membres qui, r&eacute;unis par les valeurs communes de la d&eacute;mocratie et des droits de l&rsquo;homme et par la volont&eacute; de surmonter les antagonismes qui ont engendr&eacute; les 2 guerres mondiales et creus&eacute; un profond foss&eacute; id&eacute;ologique entre les 2 blocs de la guerre froide, ne partagent pas les m&ecirc;mes ambitions et les m&ecirc;mes objectifs g&eacute;opolitiques. De plus les aspirations pacifistes et la r&eacute;ticence commune quant au recours &agrave; la force dans les rapports internationaux, qui sont &agrave; la source de la naissance de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne et qui marquent profond&eacute;ment les mentalit&eacute;s des europ&eacute;ens, ont engendr&eacute; une faiblesse militaire qui est un handicap majeur en mati&egrave;re de diplomatie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><strong>1.1 L&rsquo;h&eacute;t&eacute;rog&eacute;n&eacute;it&eacute; des Etats membres de l&rsquo;UE</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Il serait abusif de reprendre l&rsquo;interrogation de Henri Kissinger, se demandant quel num&eacute;ro de t&eacute;l&eacute;phone appeler d&egrave;s lors que l&rsquo;on veut s&rsquo;adresser &agrave; l&rsquo;Union Europ&eacute;enne. Il est n&eacute;anmoins ind&eacute;niable que la responsabilit&eacute; collective europ&eacute;enne est difficile &agrave; identifier, &eacute;cartel&eacute;e entre un Conseil Europ&eacute;en peinant &agrave; d&eacute;finir une vision commune, une Commission qui s&rsquo;est condamn&eacute;e &agrave; un r&ocirc;le normatif, d&eacute;laissant les sujets majeurs, et un Parlement Europ&eacute;en &eacute;lu au suffrage universel sur une base &eacute;lectorale contest&eacute;e et dont le pouvoir l&eacute;gislatif n&rsquo;est pas encore suffisamment connu.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Au-del&agrave; des d&eacute;ficiences de ces 3 composantes, c&rsquo;est bien la structure m&ecirc;me de l&rsquo;UE qui explique cette difficult&eacute; &agrave; d&eacute;finir une ligne politique partag&eacute;e par tous et une strat&eacute;gie commune dans chacun des domaines d&rsquo;activit&eacute;, notamment dans les domaines int&eacute;rieurs de la fiscalit&eacute; ou du social, mais encore plus dans celui de l&rsquo;action ext&eacute;rieure. L&rsquo;h&eacute;t&eacute;rog&eacute;n&eacute;it&eacute; des Etats membres, tant au plan diplomatique qu&rsquo;au regard de l&rsquo;histoire et de la culture, rend particuli&egrave;rement difficile l&rsquo;&eacute;tablissement d&rsquo;une vision commune sur les relations politiques et strat&eacute;giques &agrave; &eacute;tablir vis-&agrave;-vis du monde ext&eacute;rieur, qu&rsquo;il s&rsquo;agisse de la Chine et des puissances &eacute;mergentes, de la Russie ou m&ecirc;me des Etats-Unis. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Ces puissances ext&eacute;rieures du reste ne se privent pas d&rsquo;en tirer b&eacute;n&eacute;fice et se gardent bien de donner &agrave; l&rsquo;UE et &agrave; ses instances politiques le poids et la consid&eacute;ration d&rsquo;un interlocuteur majeur au plan g&eacute;opolitique. Elles privil&eacute;gient les relations bilat&eacute;rales avec chacun des Etats membres de l&rsquo;UE et savent tirer profit de ce vide strat&eacute;gique dans une relation qui s&rsquo;apparente beaucoup plus au rapport de forces qu&rsquo;au dialogue entre partenaires&hellip; et qui s&rsquo;inspire de la strat&eacute;gie d&rsquo;Horace vis-&agrave;-vis des Curiaces&hellip;<br /> </font><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><strong>1.2 La faiblesse militaire de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Cette faiblesse de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne, d&rsquo;essence politique, s&rsquo;accompagne d&rsquo;une faiblesse militaire, non pas que l&rsquo;Europe soit totalement d&eacute;munie en mati&egrave;re de moyens de d&eacute;fense -la somme des budgets de d&eacute;fense des 28 pays de l&rsquo;UE atteint 180 milliards d&rsquo;Euro - mais parce que l&rsquo;emploi de ces capacit&eacute;s souffre d&rsquo;un manque de coordination et de mutualisation qui en rend l&rsquo;efficacit&eacute; peu optimale, tant au plan de l&rsquo;engagement op&eacute;rationnel qu&rsquo;&agrave; celui de l&rsquo;&eacute;quipement des forces et des programmes d&rsquo;armement. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.32cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Le possible d&eacute;sengagement des Etats-Unis dans leur rapport avec l&rsquo;Europe, et tout particuli&egrave;rement en mati&egrave;re de d&eacute;fense, que les propos du Pr&eacute;sident Trump laissent pr&eacute;voir, devrait avoir- tout au moins peut-on le penser- un effet mobilisateur sur les pays de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne. Peut-&ecirc;tre assisterons-nous enfin au r&eacute;veil cette belle endormie&hellip;, en d&eacute;pit de la concomitance de nombreux facteurs de d&eacute;stabilisation qui la fragilisent. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> <font size="4" face="Arial"><strong>2- Une Europe d&eacute;stabilis&eacute;e par de multiples crises</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><br /> C&rsquo;est d&rsquo;abord une Europe d&eacute;stabilis&eacute;e par une interrogation profonde sur sa finalit&eacute; et sur son p&eacute;rim&egrave;tre g&eacute;ographique qui a trouv&eacute; son point d&rsquo;orgue un certain 23 juin 2016 dans ce r&eacute;f&eacute;rendum britannique terriblement significatif de la crise identitaire qui secoue notre continent.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">C&rsquo;est aussi une Union Europ&eacute;enne d&eacute;stabilis&eacute;e par une crise migratoire dont les dirigeants ne maitrisent ni l&rsquo;ampleur &agrave; venir, ni les profondes cons&eacute;quences sociales, culturelles et religieuses et qui a fait appara&icirc;tre un clivage politique et id&eacute;ologique entre l&rsquo;est et l&rsquo;ouest, s&rsquo;ajoutant au clivage nord sud engendr&eacute; par la crise mondiale de 2008. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Un continent d&eacute;stabilis&eacute; &eacute;galement par le terrorisme et par le retour du spectre de la guerre apr&egrave;s plus d&rsquo;un demi-si&egrave;cle de paix et de prosp&eacute;rit&eacute;, une puissance &eacute;conomique de premier plan d&eacute;stabilis&eacute;e par l&rsquo;absence de la &laquo;&nbsp;d&eacute;esse&nbsp;&raquo; croissance qui avait &eacute;t&eacute; pendant plusieurs d&eacute;cennies le ressort de sa prosp&eacute;rit&eacute;, enfin une soci&eacute;t&eacute; europ&eacute;enne min&eacute;e par un ch&ocirc;mage end&eacute;mique aux cons&eacute;quences dramatiques tant pour les jeunes que pour les seniors. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Ajoutons &agrave; cette convergence de multiples facteurs d&eacute;stabilisants les agissements d&rsquo;une Russie en pleine renaissance de sa puissance perdue qui se manifeste dangereusement aux fronti&egrave;res de l&rsquo;Union et qui poursuit au Moyen-Orient une politique muscl&eacute;e, aux buts de guerre peu clairement affich&eacute;s sinon oppos&eacute;s &agrave; ceux des pays europ&eacute;ens engag&eacute;s avec les Etats-Unis dans la lutte contre l&rsquo;Etat Islamique..</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Et voil&agrave; que s&rsquo;ajoute &agrave; cette accumulation d&rsquo;avatars la sortie de la Grande-Bretagne&hellip;qui avec une duplicit&eacute; et une habilit&eacute; qui ne sont pas pour nous surprendre, a l&rsquo;espoir de garder un pied dedans apr&egrave;s avoir maintenu un pied dehors pendant plus de 40 ans &hellip; </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">A vrai dire, il est encore trop t&ocirc;t pour mesurer les cons&eacute;quences du choc que la sortie de la Grande-Bretagne va provoquer sur l&rsquo;avenir &agrave; moyen terme de la construction europ&eacute;enne. Evoquer les cons&eacute;quences politiques, financi&egrave;res, &eacute;conomiques, commerciales et humaines de cette d&eacute;cision, &eacute;valuer son impact sur l&rsquo;image d&rsquo;une Europe reconnue dans le monde entier pour l&rsquo;extraordinaire le&ccedil;on de paix qu&rsquo;elle apporte aux peuples en guerre, mesurer le risque d&rsquo;un possible effet domino au sein m&ecirc;me de l&rsquo;UE, tout cela constitue un lot suppl&eacute;mentaire d&rsquo;interrogations sans r&eacute;ponse . Le Brexit dur qui semble s&rsquo;engager va &agrave; l&rsquo;encontre de l&rsquo;espoir britannique d&rsquo;obtenir de la n&eacute;gociation avec l&rsquo;UE le beurre et l&rsquo;argent du beurre. Les 27 &eacute;tats membres semblent heureusement d&eacute;cid&eacute;s &agrave; ne pas transiger sur ce qui fait l&rsquo;essence m&ecirc;me de l&rsquo;Union. C&rsquo;est l&rsquo;avenir de cette extraordinaire exp&eacute;rience europ&eacute;enne qui est en jeu d&egrave;s lors qu&rsquo;un membre majeur en d&eacute;nonce les principes, notamment celui de la libre circulation des ressortissants des Etats membres, v&eacute;ritable catalyseur de la fusion des individus dans un espace politique et &eacute;conomique commun </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Tout au plus pourrait-on &eacute;voquer bri&egrave;vement ici ce que l&rsquo;on peut supputer comme cons&eacute;quences du Brexit en mati&egrave;re de d&eacute;fense.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Force est de constater que, contrairement &agrave; l&rsquo;id&eacute;e que l&rsquo;on s&rsquo;en fait souvent, la Grande-Bretagne, seule puissance nucl&eacute;aire europ&eacute;enne avec la France, et dont l&rsquo;effort de d&eacute;fense d&eacute;passe tr&egrave;s sensiblement celui des Etats membres de l&rsquo;UE les plus motiv&eacute;s, est beaucoup plus impliqu&eacute;e dans une d&eacute;fense de l&rsquo;Europe dans le cadre de l&rsquo;OTAN que dans celui de l&rsquo;UE. Nos alli&eacute;s d&rsquo;Outre-Manche se sont toujours oppos&eacute;s &agrave; la cr&eacute;ation de structures de d&eacute;fense communautaires au niveau de l&rsquo;UE, estimant que seule l&rsquo;Alliance Atlantique et son bras arm&eacute; de l&rsquo;OTAN devaient assumer la d&eacute;fense collective des pays Europ&eacute;ens. Les exemples sont nombreux et significatifs de cette volont&eacute; affich&eacute;e de longue date par la Grande-Bretagne, qu&rsquo;il s&rsquo;agisse de son opposition l&eacute;gendaire &agrave; la cr&eacute;ation d&rsquo;un Etat-major d&rsquo;op&eacute;rations Europ&eacute;en permanent, ou encore du financement de l&rsquo;Agence Europ&eacute;enne de D&eacute;fense.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">En fait, selon les termes m&ecirc;mes de Th&eacute;r&eacute;sa May, &laquo;&nbsp;la Grande-Bretagne quitte l&rsquo;Union Europ&eacute;enne, elle ne quitte pas l&rsquo;Europe&nbsp;&raquo;. Ce grand pays li&eacute; au continent par bien autre chose qu&rsquo;un simple tunnel ferroviaire est depuis son entr&eacute;e en 1973 &agrave; la fois dans et hors de l&rsquo;Union, il restera sans nul doute li&eacute; par des accords bilat&eacute;raux de d&eacute;fense, notamment avec la France et n&rsquo;h&eacute;siterait pas &agrave; l&rsquo;avenir, si l&rsquo;Europe &eacute;tait gravement menac&eacute;e, &agrave; intervenir militairement &agrave; son profit soit dans le cadre de l&rsquo;OTAN, soit dans celui du trait&eacute; Franco-Britannique de Lancaster House qui demeure.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Il n&rsquo;emp&ecirc;che que le rejet de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne par les citoyens britanniques constitue un coup extr&ecirc;mement grave port&eacute; &agrave; une Europe d&eacute;j&agrave; bien secou&eacute;e lors de ces derni&egrave;res ann&eacute;es. Il s&rsquo;agit d&rsquo;un choc existentiel et symbolique susceptible de provoquer l&rsquo;&eacute;clatement de l&rsquo;&eacute;difice Europ&eacute;en, mais misons plut&ocirc;t sur l&rsquo;espoir d&rsquo;une profonde refondation sur des bases mieux reconnues et mieux comprises par l&rsquo;ensemble des citoyens europ&eacute;ens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 1cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-left: 1cm; text-indent: -0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="4" face="Arial"><strong>3. Une strat&eacute;gie europ&eacute;enne encore &agrave; d&eacute;finir</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-left: 0.5cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Dans un tel contexte il n&rsquo;est pas &eacute;tonnant que l&rsquo;Union Europ&eacute;enne soit d&eacute;sorient&eacute;e et se montre incapable de construire une strat&eacute;gie &eacute;tay&eacute;e face &agrave; la crise de civilisation qui la secoue de l&rsquo;int&eacute;rieur et face aux bouleversements du contexte international, qu&rsquo;il s&rsquo;agisse des puissances solidement &eacute;tablies comme les Etats-Unis et la Chine et r&eacute;tablie comme la Russie ou qu&rsquo;il s&rsquo;agisse des puissances &eacute;mergentes dans une &eacute;conomie mondialis&eacute;e. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">En toute logique l&rsquo;Union Europ&eacute;enne devrait rechercher l&rsquo;&eacute;tablissement d&rsquo;un &eacute;quilibre strat&eacute;gique avec chacun de ces acteurs, notamment avec les Etats-Unis en d&eacute;pit de leur probable isolationnisme, avec la Chine et avec l&rsquo;Inde acteurs g&eacute;opolitiques majeurs du 21</font><font size="2" face="Arial"><sup><font style="font-size: 16pt">&egrave;me</font></sup><font style="font-size: 16pt"> si&egrave;cle, avec le continent Africain et son milliard d&rsquo;habitants, mais aussi avec la F&eacute;d&eacute;ration de Russie qui est partie au continent Europ&eacute;en. La crise Ukrainienne et le comportement certes brutal de la Russie, que la faiblesse de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne n&rsquo;a pas pu ou pas su contrer, ont creus&eacute; un peu plus encore un foss&eacute; entre deux ensembles qui, pour n&rsquo;avoir pas la m&ecirc;me </font><font color="#000000"><font style="font-size: 16pt">conception du pouvoir politique</font></font><font color="#000000"><font style="font-size: 16pt"><em>,</em></font></font><font color="#ff0000"><font style="font-size: 16pt"><em> </em></font></font><font style="font-size: 16pt">n&rsquo;en ont pas moins des int&eacute;r&ecirc;ts communs, ne serait-ce que pour vivre en bon entendement sur le continent qu&rsquo;ils se partagent. Il est vrai que le jeu strat&eacute;gique et diplomatique entre les deux parties est quelque peu biais&eacute; par l&rsquo;existence de l&rsquo;OTAN, dont la survie tient encore pour une part &agrave; l&rsquo;agressivit&eacute; r&eacute;elle ou suppos&eacute;e de la Russie, biais&eacute; surtout par le poids politique et &eacute;conomique des Etats-Unis et par l&rsquo;attitude que leur nouveau Pr&eacute;sident semble vouloir tenir dans sa relation avec notre continent. Un rapprochement avec la Russie ne serait pas pour autant le signe d&rsquo;un renversement des alliances. L&rsquo;autonomie strat&eacute;gique que l&rsquo;Union Europ&eacute;enne devrait rechercher signifierait simplement sa volont&eacute; de maitriser son destin et de se mettre en mesure de choisir les alliances susceptibles de d&eacute;fendre ses int&eacute;r&ecirc;ts. Mais force est de constater que, dans le spectacle de d&eacute;sarroi donn&eacute; par la frilosit&eacute; des instances europ&eacute;ennes et par l&rsquo;absence de volont&eacute; politique des chefs des Etats membres, la strat&eacute;gie Europ&eacute;enne, tant en interne qu&rsquo;en externe, reste &agrave; d&eacute;finir&hellip;</font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h1 class="western"><font size="4" face="Arial">Et pourtant&hellip;, tout n&rsquo;est pas perdu&hellip;&nbsp;!</font></h1> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-left: 0.5cm; text-indent: 0.37cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">Lorsque, avec un peu de recul, on jette un regard sur ce qu&rsquo;ont &eacute;t&eacute; les rapports conflictuels entre les diff&eacute;rents pays d&rsquo;Europe dans les si&egrave;cles pass&eacute;s, on ne saurait r&eacute;futer la n&eacute;cessit&eacute; pour ceux-ci, d&eacute;sormais plus proches au sein d&rsquo;un espace politique commun, de d&eacute;finir une ligne politique claire pour un avenir assum&eacute; en commun. Il y a toujours eu, m&ecirc;me dans les p&eacute;riodes d&rsquo;affrontement les plus sombres, une attirance r&eacute;ciproque entre chacune des parties de ce continent aux plans philosophique et artistique, aux plans scientifique et culturel, aux plans &eacute;conomique et industriel, certes plus ou moins marqu&eacute;e selon les circonstances. Ce pass&eacute; historique, autant que le poids des racines chr&eacute;tiennes qui avaient en leur temps r&eacute;alis&eacute; l&rsquo;unit&eacute; Europ&eacute;nne au Moyen-Age, l&rsquo;Europe des monast&egrave;res, des cath&eacute;drales et des chemins de Saint Jacques, cette Europe dont la civilisation, la culture et la science ont marqu&eacute; l&rsquo;humanit&eacute; enti&egrave;re pendant plus d&rsquo;un mill&eacute;naire, ne peuvent &ecirc;tre oubli&eacute;s et doivent nous inciter &agrave; surmonter les obstacles et les divergences de vue dans la p&eacute;riode critique qu&rsquo;elle traverse . </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 0.5cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial">L&rsquo;Allemagne et la France sont un bel exemple que l&rsquo;entente est, non seulement possible en d&eacute;pit des conflits les plus meurtriers de l&rsquo;Histoire, mais r&eacute;ellement la seule voie d&rsquo;avenir. C&rsquo;est aussi le cas pour cette Union Europ&eacute;enne si critiqu&eacute;e et en apparence si affaiblie&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 20pt" size="2" face="Arial"><strong> </strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 20pt" size="2" face="Arial"><strong>Que conclure&nbsp;?</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> Si c&rsquo;&eacute;tait &agrave; refaire, il est probable que les dirigeants des 15 pays de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne des ann&eacute;es 90 ne d&eacute;cideraient pas d&rsquo;int&eacute;grer aussi rapidement toute la partie orientale et balte du continent europ&eacute;en, insuffisamment pr&eacute;par&eacute;e &agrave; partager les objectifs politiques et &eacute;conomiques d&rsquo;une Union &agrave; vrai dire elle-m&ecirc;me d&eacute;j&agrave; &eacute;cartel&eacute;e entre des visions doublement ou triplement oppos&eacute;es&nbsp;: celle d&rsquo;un simple espace &eacute;conomique commun et celle d&rsquo;une puissance politique ind&eacute;pendante, celle d&rsquo;une Europe du Nord &laquo;&nbsp;fourmi&nbsp;&raquo; et celle d&rsquo;une Europe du sud &laquo;&nbsp;cigale&nbsp;&raquo;, ou encore celle de l&rsquo;&eacute;conomie lib&eacute;rale et celle du keyn&eacute;sianisme .</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> On ne refait pas l&rsquo;histoire et il est bien vrai qu&rsquo;il &eacute;tait l&eacute;gitime apr&egrave;s la chute du communisme et la disparition du rideau de fer de tendre la main &agrave; ces hommes et ces femmes qui avaient &eacute;t&eacute; cruellement victimes de la dictature communiste pendant des d&eacute;cennies et qui aspiraient l&eacute;gitimement &agrave; la libert&eacute; et &agrave; la prosp&eacute;rit&eacute; des pays occidentaux. Qui du reste oserait pr&eacute;tendre que Prague, Budapest ou Varsovie n&rsquo;ont pas leur place en Europe&nbsp;? Qui pourrait oublier la part de l&rsquo;Europe Centrale dans la civilisation occidentale, de Copernic &agrave; Chopin et &agrave; tant d&rsquo;autres&nbsp;?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"> <font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> L&rsquo;&eacute;largissement est donc un fait, on ne saurait revenir dessus, contrairement &agrave; ce que certains pourraient pr&eacute;coniser. Les trait&eacute;s qui unissent librement les pays de l&rsquo;UE ne peuvent &ecirc;tre d&eacute;nonc&eacute;s sans qu&rsquo;il y ait consentement mutuel au divorce et le Brexit est l&agrave; pour illustrer l&rsquo;extr&ecirc;me complexit&eacute; d&rsquo;un &eacute;ventuel d&eacute;tricotage de l&rsquo;Union. Nous ne sommes pas &agrave; l&rsquo;&egrave;re o&ugrave; les trait&eacute;s ne seraient que &laquo;&nbsp;chiffons de papier&nbsp;&raquo; et les Etats membres, li&eacute;s par ces trait&eacute;s, &eacute;troitement imbriqu&eacute;s et interd&eacute;pendants, se doivent de trouver des solutions pour surmonter leurs diff&eacute;rences au sein de l&rsquo;Union et pour atteindre une meilleure harmonie dans tous les aspects de leur vie commune. Tout est possible quand des hommes et des femmes de bonne volont&eacute;, anim&eacute;s par l&rsquo;espoir de surmonter les p&eacute;rip&eacute;ties, fussent-elles aussi profondes et multiples, et par la certitude que le succ&egrave;s sera au terme de leurs efforts.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="4" face="Arial"><strong>Alors quelles solutions&nbsp;? </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> Beaucoup de voies sont possibles pour sortir victorieusement de la situation d&eacute;crite ci-dessus. Parmi celles-ci, l&rsquo;option dite des cercles concentriques est celle qui, &agrave; mon modeste &eacute;chelon de citoyen pro europ&eacute;en, me semble la plus r&eacute;aliste.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> Le 1</font><font size="2" face="Arial"><sup><font style="font-size: 16pt">er</font></sup><font style="font-size: 16pt"> cercle est celui des 27 Etats membres, unis dans une zone de libre &eacute;change &eacute;conomique, de libert&eacute; de circulation des personnes, des biens et des capitaux sous la protection d&rsquo;une agence europ&eacute;enne de gardes-c&ocirc;tes et de gardes-fronti&egrave;res aux moyens d&eacute;cupl&eacute;s par rapport &agrave; Frontex et d&rsquo;un syst&egrave;me PNR pour les voyageurs a&eacute;riens , assumant un contr&ocirc;le efficace et sans faiblesse des flux migratoires aux fronti&egrave;res de l&rsquo;Union.</font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> Le 2</font><font size="2" face="Arial"><sup><font style="font-size: 16pt">&egrave;me</font></sup><font style="font-size: 16pt"> cercle est celui des 19 pays de la zone Euro ayant vocation &agrave; pousser rapidement l&rsquo;int&eacute;gration dans les domaines r&eacute;galiens - pas dans les autres domaines qui pour la plupart doivent rester de la responsabilit&eacute; des Etats selon un principe de subsidiarit&eacute; quelque peu oubli&eacute;&hellip;- et &agrave; constituer &agrave; moyen terme une conf&eacute;d&eacute;ration Europ&eacute;enne. Celle-ci disposerait d&rsquo;institutions propres, d&eacute;riv&eacute;es des structures actuelles de l&rsquo;UE. Le Conseil Conf&eacute;d&eacute;ral resterait coll&eacute;gial, son Pr&eacute;sident serait &eacute;lu par le Parlement europ&eacute;en, mais les responsabilit&eacute;s au sein du Conseil devraient &ecirc;tre r&eacute;gies par un processus d&eacute;cisionnel clair et adapt&eacute; aux exigences de la vie internationale et de la n&eacute;cessaire convergence interne au sein de la Conf&eacute;d&eacute;ration.</font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> Enfin un 3&egrave;me cercle, celui de la D&eacute;fense Commune, serait compos&eacute; sur la substance des Etats membres du second cercle et r&eacute;unirait dans une Structure Permanente de Coop&eacute;ration les pays qui souhaitent et qui peuvent aller plus vite et plus loin dans l&rsquo;int&eacute;gration de leurs forces arm&eacute;es et de leur industrie de d&eacute;fense. Ce 3</font><font size="2" face="Arial"><sup><font style="font-size: 16pt">&egrave;me</font></sup><font style="font-size: 16pt"> cercle constituerait l&rsquo;outil de d&eacute;fense de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne, sans toutefois exclure l&rsquo;un ou l&rsquo;autre des 27 qui accepterait de faire un effort r&eacute;ellement significatif au regard de sa taille et de ses capacit&eacute;s. Cette &laquo;&nbsp;Coop&eacute;ration Structur&eacute;e Permanente&nbsp;&raquo;, disposition malheureusement obscure inscrite au trait&eacute; de Lisbonne et encore inutilis&eacute;e, partirait de l&rsquo;initiative lanc&eacute;e par la lettre conjointe des Ministres de la D&eacute;fense Fran&ccedil;ais et Allemand du 11 septembre 2016, v&eacute;ritable appel &agrave; la convergence et &agrave; l&rsquo;optimalisation des efforts de d&eacute;fense des pays membres et pourrait potentiellement r&eacute;unir au moins les 6 pays d&eacute;j&agrave; engag&eacute;s dans l&rsquo;Eurocorps, se construisant ainsi de fa&ccedil;on pragmatique &agrave; partir de l&rsquo;existant.</font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> La d&eacute;fense qui est actuellement un pilier d&eacute;ficient, pour ne pas dire inexistant, d&rsquo;une Union Europ&eacute;enne marqu&eacute;e depuis plus d&rsquo;un demi-si&egrave;cle par la culture de la d&eacute;pendance vis-&agrave;-vis des Etats-Unis, deviendrait alors r&eacute;alit&eacute; et la diplomatie Europ&eacute;enne, fruit qui devrait d&eacute;couler de l&rsquo;int&eacute;gration des pays du second cercle, disposerait d&rsquo;un outil de d&eacute;fense cr&eacute;dible et susceptible d&rsquo;affirmer le r&ocirc;le de notre continent dans le concert international. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> </font><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><strong>xxxxxxxxxxxx</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"> La vision du devenir de l&rsquo;Europe expos&eacute;e ci-dessus paraitra sommaire, voire na&iuml;ve et simpliste, aux vieux routiers de la politique et des institutions europ&eacute;ennes. Il est bien vrai qu&rsquo;elle n&rsquo;est que l&rsquo;&eacute;bauche d&rsquo;un v&eacute;ritable sch&eacute;ma directeur &agrave; &eacute;laborer pour placer l&rsquo;Union Europ&eacute;enne &agrave; la hauteur des d&eacute;fis du 21</font><font size="2" face="Arial"><sup><font style="font-size: 16pt">&egrave;me</font></sup><font style="font-size: 16pt"> si&egrave;cle, d&eacute;fis qui sont en fait ceux de la r&eacute;g&eacute;n&eacute;ration d&rsquo;une civilisation mill&eacute;naire que l&rsquo;on pourrait croire sur la pente du d&eacute;clin Mais ce document n&rsquo;a d&rsquo;autre pr&eacute;tention que d&rsquo;ajouter une brique d&rsquo;espoir dans la difficile construction d&rsquo;un espace politique commun sur notre continent et d&rsquo;ouvrir des voies de r&eacute;flexion &agrave; ceux qui, &agrave; l&rsquo;&eacute;chelon national et &agrave; celui de l&rsquo;Union, ont la responsabilit&eacute; de construire l&rsquo;avenir de nos enfants et petits-enfants. </font></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#ff0000" face="Arial"><font style="font-size: 20pt"><strong> Unis dans la diversit&eacute;, Unis dans l&rsquo;adversit&eacute;&hellip;.</strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm" align="CENTER"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 0.5cm; margin-bottom: 0cm"><font size="4" color="#339933" face="Arial"><strong>Plus que jamais, c&rsquo;est le message que je lance dans ces quelques r&eacute;flexions sur les temps pr&eacute;sents et &agrave; venir&hellip;</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 1.25cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><strong>G&eacute;n&eacute;ral(2s) Jacques Favin L&eacute;v&ecirc;que</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><strong>Membre du Bureau d&rsquo;EuroD&eacute;fense France</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-left: 1.25cm; margin-bottom: 0cm"><font style="font-size: 16pt" size="2" face="Arial"><strong>Administrateur de l&rsquo;Association Relations R&eacute;alit&eacute;s Internationales</strong></font></p> Fri, 27 Jan 2017 23:00:00 GMT Revenu universel. Entre incompétence et escroquerie intellectuelle http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2446 2446 <br /><font size="2" face="Arial">Il en r&eacute;sulte que les b&eacute;n&eacute;ficiaires de tels revenus de base, m&ecirc;me s'ils restent principalement localis&eacute;s dans un Etat national, le seront de moins en moins. Ceci non seulement du fait de migrations in&eacute;vitables mais aussi en ce qui concerne la circulation des citoyens , producteurs ou consommateurs, &agrave; travers le monde. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pa ailleurs la taxation des activit&eacute;s qui sera n&eacute;cessaire (pour un montant approximatif de 400 milliards en France) entrainera n&eacute;cessairement une fuite g&eacute;n&eacute;rale devant l'imp&ocirc;t, qu'il s'agisse de l'&eacute;vasion ou de la fraude fiscale. Les paradis fiscaux seront les seuls &agrave; en b&eacute;n&eacute;ficier. Or ce ne sera pas eux qui verseront les revenus de base, mais les Etats ayant adopt&eacute; le principe du revenu universel. <br /> <br /> En fait , on ne voit pas comment financer un revenu universel, fut-il initialement limit&eacute; aux premiers Etats qui tenteront l'exp&eacute;rience, sans mettre en place une taxe universelle. Compte tenu de la fuite &eacute;galement universelle devant l'imp&ocirc;t, il faudrait que l'ensemble des Etats du monde d&eacute;cident de s'accorder sur l'instauration d'un Etat universel, dot&eacute; des services fiscaux et comptables ad&eacute;quats. Est-ce envisageable, m&ecirc;me si les comp&eacute;tences de cet Etat universel seraient initialement limit&eacute;es au financement et la distribution d'un revenu universel mondial ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La r&eacute;ponse est &eacute;videmment n&eacute;gative. Comment des pays aux populations aussi nombreuses que celles de l'Inde ou la Chine, pourraient-ils coop&eacute;rer sur ce sujet avec des pays dits occidentaux en pleine r&eacute;cession d&eacute;mographique, mais disposant d'un revenu par t&ecirc;te pouvant &ecirc;tre des dizaines de fois sup&eacute;rieurs ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Autrement dit, parler de revenu universel, fut-il au d&eacute;but limit&eacute; &agrave; quelques Etats europ&eacute;ens, rel&egrave;ve de l'ignorance sinon de la tromperie. En fait, comme le signale notre amii Thierry Berthier, le revenu universel est une utopie </font><font size="2" face="Arial"> sortie de la pens&eacute;e transhumaniste singulariste qui le pr&eacute;conise pour accompagner la convergence NBIC et pour pr&eacute;parer &agrave; la Singularit&eacute; Technologique ch&egrave;re &agrave; Ray Kurzweil. On est tr&egrave;s loin de cette Singularit&eacute; , donc tr&egrave;s loin du Revenu Universel...</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Pour en savoir plus</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quelques articles sur la question, choisis &agrave; ce jour parmi les dizaines de rapports et notes que suscite le sujet:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-le-revenu-universel-ne-verra-jamais-le-jour-630457.html"><span style="font-weight: normal">http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-le-revenu-universel-ne-verra-jamais-le-jour-630457.html</span></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/il-y-a-une-grosse-incomprehension-sur-le-revenu-universel-631937.html">http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/il-y-a-une-grosse-incomprehension-sur-le-revenu-universel-631937.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/revenu-universel-attention-c-est-un-vrai-choix-de-societe-631233.html">http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/revenu-universel-attention-c-est-un-vrai-choix-de-societe-631233.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="https://www.valeursactuelles.com/economie/le-revenu-universel-decryptage-dune-lubie-demago-60987">https://www.valeursactuelles.com/economie/le-revenu-universel-decryptage-dune-lubie-demago-60987</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.marianne.net/pourquoi-revenu-universel-n-est-pas-demain-france-100239371.html">http://www.marianne.net/pourquoi-revenu-universel-n-est-pas-demain-france-100239371.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> Fri, 20 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump, l'Otan et la Russie. Points d'interrogation. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2430 2430 <br /><font size="2" face="Arial">D'une part il annonce sa volont&eacute; de coop&eacute;rer &eacute;troitement avec Vladimir Poutine dans la lutte contre le terrorisme et dans d'autres domaines de d&eacute;fense &agrave; d&eacute;finir. D'autre part, il demande aux membres europ&eacute;ens de l'Otan de prendre d&eacute;sormais en charge les d&eacute;penses militaires de cette organisation jusqu'ici financ&eacute;es essentiellement par les Etats-Unis. </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci a &eacute;t&eacute; ressenti comme un abandon par les pays europ&eacute;ens les plus demandeurs d'un renforcement des moyens militaires de l'Otan &agrave; la fronti&egrave;re avec la Russie. Trump aurait r&eacute;pondu qu'il n'y avait pas de sa part abandon, mais l&eacute;gitime exigence que chacun prenne sa juste part dans les mesures de d&eacute;fense. A Moscou, o&ugrave; l'on reste encore incertain sur ce que deviendront effectivement sous la pr&eacute;sidence Trump les relations avec la Russie, la d&eacute;claration de Trump relative &agrave; l'Otan n'avait pas &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute;e comme allant dans le sens d'une future politique de d&eacute;tente. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#003366" face="Arial"><strong>Chars am&eacute;ricains</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or on apprend ces jours-ci que les Etats-Unis continuent &agrave; livrer du mat&eacute;riel am&eacute;ricain en Allemagne pour, comme le disent les autorit&eacute;s militaires am&eacute;ricaines &laquo;&nbsp; renforcer leur engagement aupr&egrave;s de leurs alli&eacute;s contre la menace russe et s&rsquo;assurer que l&rsquo;UE resterait &laquo;libre, prosp&egrave;re et dans la paix&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est ainsi que ces derniers jours, 2 800 unit&eacute;s de mat&eacute;riel militaire, dont des chars Abrams (voir image), des v&eacute;hicules d&rsquo;artillerie Paladin et des v&eacute;hicules de combat Bradley, ainsi que 4&nbsp;000 militaires am&eacute;ricains, ont &eacute;t&eacute; transport&eacute;s jusqu'au port allemand de Bremerhaven, dans la cadre de l&rsquo;op&eacute;ration Atlantic Resolve, ceci dans le&nbsp;but de faire face &agrave; &laquo;l&rsquo;agression russe&raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces nouvelles forces seront envoy&eacute;es d&rsquo;abord en Pologne pour participer &agrave; des exercices militaires &agrave; la fin du mois, puis seront d&eacute;ploy&eacute;es dans plusieurs pays&nbsp;dont les pays baltes, la Bulgarie, la Roumanie et l&rsquo;Allemagne. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo;C&rsquo;est une partie de nos efforts pour contenir l&rsquo;agression russe, assurer l&rsquo;int&eacute;grit&eacute; de nos alli&eacute;s et conserver une Europe enti&egrave;re, libre, prosp&egrave;re et dans la paix&raquo;, a d&eacute;clar&eacute; le lieutenant-g&eacute;n&eacute;ral des forces a&eacute;riennes Timothy M. Ray au sujet de ce nouveau d&eacute;ploiement militaire am&eacute;ricain en Europe 2)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Faut-il en conclure que les militaires am&eacute;ricains r&eacute;pondent &agrave; des instructions venant de l'Administration Obama sur le d&eacute;part pour mettre Trump devant le fait accompli, afin de compliquer ses relations futures avec Poutine. Doit-on penser au contraire que Trump est d&eacute;cid&eacute; de jouer un double jeu, pousser l'Otan &agrave; poursuive ce qu'il faut bien appeler une politique d'agression &agrave; l'&eacute;gard de Moscou tout en pr&ecirc;chant personnellement la paix avec la Russie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On attendrait logiquement de Trump un tweet explicatif. En tous cas, la Pologne, qui est en train de d&eacute;ployer les premiers des 50 F.16 pr&eacute;c&eacute;demment achet&eacute; &agrave; l'Am&eacute;rique n'a pas cach&eacute; qu'elle entendait s'en servir, &agrave; son profit et &agrave; celui de ses alli&eacute;s proches dans le cadre de l'Op&eacute;ration Atlantic Resolve de l'Otan, soit l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Bulgarie et (?) la Hongrie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est bien &eacute;vident qu'aussi puissante que soit devenue la force a&eacute;rienne militaire polonaise gr&acirc;ce &agrave; ses nouveaux F.16, elle ne tiendrait pas une seconde sans un appui am&eacute;ricain massif. Trump va-il calmer les ardeurs belliqueuses de Varsovie ou bien, dans le cadre du double jeu &eacute;voqu&eacute; ci-dessus, laisser se poursuivre et s'amplifier Atlantic Resolve demeurant n&eacute;cessairement en appui si le besoin s'en faisait sentir. L&agrave; encore, un nouveau tweet explicatif s'imposerait.</font></p> <p><font size="2" face="Arial">La France, quant &agrave; elle, semble se d&eacute;sint&eacute;resser de la question. N'est-elle pas pourtant, gr&acirc;ce &agrave; Sarkozy, membre de l'Otan, et le mieux arm&eacute; de tous ?<br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Voir <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2429&amp;r_id=&amp;t=Donald%20Trump%20et%20la%20%AB%A0nouvelle%20strat%E9gie%20de%20d%E9fense%20europ%E9enne%A0%BB">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2429&amp;r_id=&amp;t=Donald%20Trump%20et%20la%20%AB%A0nouvelle%20strat%E9gie%20de%20d%E9fense%20europ%E9enne%A0%BB</a></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Voir <a href="https://francais.rt.com/international/31966-centaines-chars-americains-arrivent-europe">https://francais.rt.com/international/31966-centaines-chars-americains-arrivent-europe</a></font></p> </li> </ol> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <strong>Note</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> * Sur le m&ecirc;me sujet, voir The Yanks are coming de Victor Grossman <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.counterpunch.org/2017/01/09/the-yanks-are-coming-the-yanks-are-coming/">http://www.counterpunch.org/2017/01/09/the-yanks-are-coming-the-yanks-are-coming/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">* Au 11/01, voir un bon article sur la Pologne et ses armements dirig&eacute;s contre la Russie. Voudra-t-elle vraiment s'en servir?<br /> </font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-01-11/live-stream-things-watch-trump-hosts-first-press-conference-167-days">http://www.strategic-culture.org/news/2017/01/08/poland-acquires-first-strike-capability-pose-threat-russia.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 08 Jan 2017 23:00:00 GMT Yves Calvi&#160;: «&#160;Nous participons à la naissance des djihadistes et assassins de demain&#160;» http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2408 2408 <br /><br /> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><u><strong>Transcription :<br /> <br /> </strong></u></font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute;</strong> : Un autre point me para&icirc;t tout &agrave; fait important de signaler, c'est ce qui se passe &agrave; Alep en ce moment. Parce que l&agrave;, on est &agrave; mon sens sur une falsification de l'information qui est &eacute;norme. Bien s&ucirc;r qu'il y a une guerre civile en Syrie, bien s&ucirc;r que la situation est inadmissible. Ceci dit, &ccedil;a ne concerne que 30% d'Alep, &ccedil;a concerne soit des civils qui sont pris en otage par des djihadistes, soit des gens qui refusent de quitter les quartiers parce qu'ils soutiennent ces m&ecirc;mes djihadistes. On ne vous parle pas de tout ce qui se passe ailleurs en Syrie.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : On se fait rouler dans la farine avec Alep ?</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute; </strong>: On se fait rouler dans la farine avec Alep. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas des victimes innocentes qui p&eacute;rissent mais j'insiste sur ce point...</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : Il y a bien une ville qui est d&eacute;truite quand m&ecirc;me.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute;</strong> : Non. Il y a un tiers du quartier d'Alep, seulement un tiers, qui sont victimes des bombardements, et j'insiste, c'est un tiers de la ville dans lequel des djihadistes dangereux sont pr&eacute;sents. Et ce sont ces djihadistes qui depuis des ann&eacute;es tirent sur les quartiers chr&eacute;tiens, tirent sur le reste de la ville, ce dont on ne parle jamais. On ne parle pas non plus du massacre humanitaire que conduisent les Saoudiens aujourd'hui au Y&eacute;men o&ugrave; syst&eacute;matiquement des h&ocirc;pitaux sont cibl&eacute;s, o&ugrave; des sites arch&eacute;ologiques sont d&eacute;truits. Un de nos contacts qui est rentr&eacute; du terrain l'autre jour nous disait la chose suivante : il nous disait qu'en Syrie, il y a des tas d'endroits o&ugrave; les choses se passent bien. C'est vrai qu'on peut aller d&icirc;ner dans la rue le soir dans les quartiers de Damas, les gens de Damas vont passer l'&eacute;t&eacute; dans des bungalows&nbsp; &agrave; Lattaqui&eacute; au bord de la mer...</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : Je rappelle que c'est une situation qu'on a connue notamment au Liban.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute;</strong> : Voil&agrave;, donc le pays n'est pas &agrave; feu et &agrave; sang. Au Y&eacute;men, c'est totalement diff&eacute;rent, il n'y a quasiment pas 1 km&sup2; qui ne soit pas bombard&eacute; par les Saoudiens, dans lequel des combats n'aient pas lieu, et on ne parle pas de cela. Il y a un autre point que je voudrais &eacute;voquer, c'est que nous avons eu dans les ann&eacute;es 90, dans une ancienne colonie fran&ccedil;aise, le Congo, une guerre civile qui a fait 400 000 morts sur 4 millions d'habitants, c'est-&agrave;-dire 10% de la population. On n'en parle pas non plus. Donc aujourd'hui, le focus qui est mis sur la Syrie d'une part et sur Alep avec les d&eacute;sinformations qui les accompagnent est une falsification compl&egrave;te de la r&eacute;alit&eacute;, ce qui ne veut pas dire qu'on d&eacute;fende Bachar al-Assad, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de victimes civiles qui disparaissent, mais il y a quelque chose d'extr&ecirc;mement dangereux : pour un jeune islamiste aujourd'hui, la fa&ccedil;on dont les m&eacute;dias occidentaux pr&eacute;sentent la crise d'Alep est une motivation pour passer &agrave; l'action.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : Comment expliquez-vous justement cette situation, ce manque de lucidit&eacute; ? En l'occurrence, ce que vous &ecirc;tes en train de nous expliquer l'a &eacute;t&eacute; &agrave; ma surprise aussi en partie tr&egrave;s largement par les invit&eacute;s de l'&eacute;mission que nous avons consacr&eacute;e la semaine derni&egrave;re &agrave; Alep, donc...</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute; </strong>: Je pense qu'il y a une strat&eacute;gie...</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : ...je vous le dis franchement, je m'inqui&eacute;tais tout simplement d'&ecirc;tre en train de faire une &eacute;mission r&eacute;visionniste sur ce qui est en train de se passer au m&ecirc;me moment et qui tire des larmes au monde entier...</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute;</strong> : Par exemple, ce qui est tr&egrave;s frappant, on voit la communaut&eacute; syrienne en France et dans d'autres pays europ&eacute;ens qui est absolument scandalis&eacute;e de voir la fa&ccedil;on dont les m&eacute;dias pr&eacute;sentent la situation. Alors je pense que nos m&eacute;dias en France (et je suis oblig&eacute; de rester un peu g&eacute;n&eacute;ral) sont un peu suivistes du mainstream m&eacute;diatique qui est impuls&eacute; et impos&eacute; par les m&eacute;dias anglo-saxons et par les m&eacute;dias arabes qui, eux, ont int&eacute;r&ecirc;t &agrave; pr&eacute;senter la situation en Syrie comme quelque chose d'absolument scandaleux. Et comme toujours, 300 000 morts dans cette guerre, 5 ans de guerre civile, c'est quelque chose d'horrible. Il y a &agrave; peu pr&egrave;s 90 000 militaires qui ont &eacute;t&eacute; tu&eacute;s, il y a &agrave; peu pr&egrave;s 60-70 000 personnes soutenant le r&eacute;gime ou en tout cas neutres qui ont &eacute;t&eacute; massacr&eacute;es, on nous pr&eacute;sente les faits comme si Bachar avait tu&eacute; 90% de la population, ce qui est inexact, ce qui ne veut pas dire que ce soit un saint.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : C'est extr&ecirc;mement grave ce que vous nous dites, parce que &ccedil;a veut dire que nous participons d'une fa&ccedil;on ou d'une autre &agrave; la naissance des djihadistes et des assassins de demain.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute; </strong>: De deux fa&ccedil;ons : en &eacute;tant toujours en relation avec des Etats qui encouragent directement ou indirectement le djihadisme - par le wahhabisme notamment, l'Arabie Saoudite et le Qatar -, et de l'autre c&ocirc;t&eacute;, sur ce qui se passe aujourd'hui &agrave; Alep, le fait de mettre le focus en montrant &agrave; tort que les pauvres populations islamistes de ces quelques quartiers d'Alep sont des victimes de l'Occident, eh bien on redonne du carburant &agrave; ceux qui dans nos banlieues ou &agrave; l'&eacute;tranger consid&egrave;rent que le peuple arabe dans le monde est victime de l'ostracisme occidental, et &ccedil;a les pousse &agrave; passer &agrave; l'action.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><strong>Yves Calvi</strong> : Et on a aussi des attentats sur le sol fran&ccedil;ais.</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></div> <div style="text-align:justify"><font size="2" face="Arial"><em>Voir l'interview compl&egrave;te : </em></font><font face="Arial"><br /> <br /> </font></div> <p class="mcntgmail-separator" style="clear:both;text-align:center"><font face="Arial"><a href="https://youtu.be/VDcbBbUaxEA" target="_blank"><strong>https://youtu.be/VDcbBbUaxEA</strong></a><br /> </font></p> <div style="color:black;font-family:&quot;pt_serif&quot;,&quot;times new roman&quot;,&quot;times&quot;,serif;font-size:16px;font-style:normal;font-weight:normal;letter-spacing:normal;text-align:justify;text-indent:0px;text-transform:none;white-space:normal;word-spacing:0px"> <p><font size="2" face="Arial">Note. Sur Eric D&eacute;n&eacute;c&eacute;, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Den%C3%A9c%C3%A9</font><br /> </p> </div> Thu, 22 Dec 2016 23:00:00 GMT Neutraliser définitivement l'Arabie Saoudite et le Qatar http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2400 2400 <br /><font size="2" face="Arial">Il y a cependant de plus en plus de raisons pour rompre toutes relations avec l'Arabie Saoudite et le Qatar, notamment en cessant d'acheter leur p&eacute;trole et leur gaz, quitte &agrave; s'approvisionner ailleurs, en Russie et en Iran notamment. Cesser d'acheter leurs hydrocarbures ne les ruinerait pas n&eacute;cessairement, mais y contribuerait fortement vu le r&ocirc;le important qu'ils trouvent dans les march&eacute;s europ&eacute;ens et am&eacute;ricains. Il faudrait aussi renoncer &agrave; leurs investissements, permis directement par les achats p&eacute;troliers venus des pays occidentaux. Ceux-ci se traduisent par un pillage des ressources &eacute;conomiques et culturelles europ&eacute;ennes. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ces raisons int&eacute;ressent directement les Europ&eacute;ens, mais elles commencent &agrave; &ecirc;tre prises en consid&eacute;ration par le pr&eacute;sident-&eacute;lu am&eacute;ricain Donald Trump lui-m&ecirc;me. Celui-ci d&eacute;couvre le r&ocirc;le majeur de ces deux pays dans la tentative actuelle d'annulation de son &eacute;lection men&eacute;e par le parti D&eacute;mocrate et l'ex-&eacute;quipe de campagne d'Hillary Clinton. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">La raison de fond qui justifierait la lutte (une lutte &agrave; mort, dirait-on) contre l'Arabie Saoudite et le Qatar serait le r&ocirc;le essentiel, sinon dominant, qu'ils ont toujours jou&eacute; et continuent &agrave; jouer dans l'expansion mondiale d'un islam de combat, d'inspiration radicale, au service des actions terroristes de par le monde. L'islam &agrave; lui seul n'est pas particuli&egrave;rement radical, m&ecirc;me s'il n'est gu&egrave;re tol&eacute;rant. Mais l'usage qu'en font les Saoudiens et leurs imams pour s'en servir comme un argument de recrutement de &laquo;&nbsp;croyants&nbsp;&raquo; inspir&eacute;s par les attraits du terrorisme, devrait &agrave; lui seul justifier la neutralisation, en premier lieu, du Royaume de Saoud. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Plut&ocirc;t que mener dans le monde des combats vou&eacute;s d'avance &agrave; l'&eacute;chec contre un terrorisme toujours renaissant, il faudrait s'en prendre directement et d&eacute;finitivement &agrave; la source. Aurait-on pu imaginer qu'avant le seconde guerre mondiale les d&eacute;mocraties luttant contre l'hitl&eacute;risme aient laiss&eacute; Hitler mener &agrave; loisir ses vitup&eacute;rations en Allemagne m&ecirc;me ? </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais &agrave; cette raison qui devrait d'ailleurs &ecirc;tre prise en consid&eacute;ration par ceux qui pr&eacute;tendent lutter contre le terrorisme aux Etats-Unis-m&ecirc;mes, s'en ajoute une autre. L'islam radical, propag&eacute; par l'Arabie Saoudite et le Qatar, a d&egrave;s le d&eacute;but &eacute;t&eacute; utilis&eacute; sinon encourag&eacute; par le complexe militaro-industriel am&eacute;ricain pour d&eacute;truire les forces qui dans le monde voulaient se d&eacute;fendre contre les offensives multiples de ce complexe. Ceci en ayant financ&eacute; et arm&eacute; directement le terrorisme responsable de la destruction du Moyen Orient. Mais aussi en continuant &agrave; soutenir le terrorisme islamique qui s'en prend, notamment &agrave; travers les populations immigr&eacute;s, &agrave; l'ordre public et &agrave; la stabilit&eacute; des gouvernements non encore pleinement convaincus des bienfaits de la colonisation am&eacute;ricaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>La CIA</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Concernant Donald Trump, celui-ci vient de d&eacute;couvrir l'appui essentiel que l'Arabie a toujours apport&eacute; &agrave; la CIA (Central Intelligence Agency), afin d'en faire un instrument arm&eacute; mondial de l'am&eacute;ricanisme. Or dans ses intentions annonc&eacute;es de se rapprocher de Moscou, il se heurte directement &agrave; cette m&ecirc;me CIA, au contraire d'ailleurs que la relative sympathie que manifeste &agrave; son &eacute;gard le FBI. Le r&ocirc;le actuel anti-Trump de son tr&egrave;s influent directeur, John Brennan, a &eacute;t&eacute; &eacute;t&eacute; d&egrave;s le d&eacute;but orient&eacute; dans ce sens par son long s&eacute;jour comme chef de station &agrave; Ryad, en Arabie. On a tout lieu de penser que Brennan a &eacute;t&eacute; soumis &agrave; toutes les influences imaginables &ndash; ou non imaginables &ndash; provenant de l'Arabie Saoudite afin que malgr&eacute; certaines divergences l'Am&eacute;rique reste ind&eacute;fectiblement son alli&eacute; y compris pour le pire. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, Donald Trump n'aurait aucun espoir de mener &ndash; sauf &agrave; &ecirc;tre assassin&eacute; dans l'intervalle - la politique qu'il envisage si, &agrave; travers l'actuelle CIA, l'Arabie Saoudite et son bon alli&eacute; le Qatar, continuent &agrave; s'opposer &agrave; lui par de multiples moyens. Il devra donc s'il veut survivre contribuer &agrave; leur neutralisation, en s'alliant &eacute;ventuellement avec les puissances chiites de la r&eacute;gion, notamment l'Iran, qui lui fourniront diff&eacute;rents moyens de terrain. Certes pour le moment, Trump continue &agrave; pr&eacute;senter l'Iran comme un ennemi de l'Am&eacute;rique. Mais s'il veut survivre il devra r&eacute;viser d'urgence cette position &ndash; comme le font d'ailleurs de plus en plus les gouvernements europ&eacute;ens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les bons musulmans diront qu'il ne faut pas toucher &agrave; l'Arabie, si&egrave;ge des lieux saints &agrave; La Mecque. Mais ceci ne devrait rien y avoir &agrave; voir. Envisagerait-t-on que le Vatican &ndash; comme il est vrai il l'a souvent fait dans l'histoire - finance directement les mouvements politiques et terroristes s'en prenant aux gouvernements d&eacute;cid&eacute;s &agrave; rester fid&egrave;les au pacte de la&iuml;cit&eacute;? </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Image</strong><br /> <br /> Le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud </font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 15 Dec 2016 23:00:00 GMT Qu'attend la gauche française pour devenir vraiment de gauche&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2384 2384 <br /><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, il semble que les forces de gauche, dont on ne peut nier l'existence ni les capacit&eacute;s &agrave; repr&eacute;senter le pays tout entier aux yeux du monde, soient en train de saborder les quelques possibilit&eacute;s de se faire entendre, en premier lieu lors de la prochaine &eacute;lection pr&eacute;sidentielles. La cacophonie et le flou des programmes que proposeront la dizaine ou quinzaine des candidats se disant de gauche ne leur permettra pas de rassembler, d'abord une majorit&eacute; pour &eacute;lire un pr&eacute;sident de la R&eacute;publique qui les repr&eacute;sente, ensuite une majorit&eacute; beaucoup plus large pour gouverner le pays une fois celui-ci &eacute;ventuellement &eacute;lu. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne faut donc pas &ecirc;tre grand expert pour pr&eacute;dire que l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle verra s'affronter deux candidats qui diff&egrave;rent certes sur certains points mais qui pourrait s'entendre sur les autres. Ce seront Fran&ccedil;ois Fillon et Marine le Pen. Le point essentiel de leurs convergences consistera &agrave; se rapprocher enfin de Moscou et exploiter toutes les synergies en d&eacute;coulant. Si par ailleurs Donald Trump est &eacute;lu d&eacute;finitivement en d&eacute;cembre et met de son cot&eacute; en oeuvre des politiques conservant certes le souci de la primaut&eacute; de l'Am&eacute;rique, &laquo;&nbsp;America first&nbsp;&raquo; mais avec lesquelles les Europ&eacute;ens et les Fran&ccedil;ais pourraient s'entendre sans abdiquer leurs propre autonomie,il faudra que le futur pr&eacute;sident fran&ccedil;ais cesse de traiter Donald Trump en pestif&eacute;r&eacute;, comme s'il regrettait la catastrophique Hillary Clinton. L&agrave; encore Fillon et Le Pen devraient pouvoir pr&eacute;senter des politiques plus ouvertes voisines. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est vraisemblable par contre que le programme de Fran&ccedil;ois Fillon, aujourd'hui dit de &laquo;&nbsp;droite dure&nbsp;&raquo;, ne pourra pas &ecirc;tre enti&egrave;rement soutenu par Le Front National, soucieux d'&eacute;largir sa base &eacute;lectorale. Pour cela Marine Le Pen devra s'adresser &agrave; des couches sociales provenant des classes moyennes et populaires. Elle a commenc&eacute; &agrave; le faire, comme d'une certaine fa&ccedil;on l'a fait Donald Trump aux Etats-Unis. Sa volont&eacute; de combattre l'islamisme radical sera par ailleurs beaucoup plus lisible que les perspectives beaucoup moins claires sur ce sujet affich&eacute;es par Fran&ccedil;ois Fillon.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Avenir pour la gauche?</strong></font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Que peut proposer dans ces conditions la gauche, si elle pr&eacute;tend pr&eacute;senter &agrave; l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle un candidat capable de l'emporter face aux deux t&eacute;nors de la droite Fran&ccedil;ois Fillon ou Marine Le Pen. Nous pensons pour notre part qu'elle ne pourra le faire qu'en se radicalisant &agrave; gauche, comme Fran&ccedil;ois Fillon &agrave; droite et Marine Le Pen &agrave; l'extr&ecirc;me droite souverainiste.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour ce faire, la gauche devrait reprendre presque en tous points, sur le plan de la politique int&eacute;rieure, le programme que vient de r&eacute;sumer tr&egrave;s clairement Philippe Poutou, probable candidat du NPA aux prochaines pr&eacute;sidentielles. Nous conseillerons aux &eacute;lecteurs se voulant encore de gauche de l'&eacute;tudier en profondeur et sans pr&eacute;jug&eacute;s. Voir <a href="http://www.huffingtonpost.fr/philippe-poutou/programme-francois-fillon-npa/?utm_hp_ref=fr-homepage">http://www.huffingtonpost.fr/philippe-poutou/programme-francois-fillon-npa/?utm_hp_ref=fr-homepage</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour lui, la seule possibilit&eacute; de l'emporter face &agrave; Fran&ccedil;ois Fillon ou Marine Le Pen serait, nous citons:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>...que les classes populaires, les exploit&eacute;s, d&eacute;fendent leurs int&eacute;r&ecirc;ts sur la sc&egrave;ne politique. Nos revendications, nos droits contre les classes poss&eacute;dantes et les plus riches. Nos emplois, nos salaires, nos retraites, nos conditions de travail, un acc&egrave;s &agrave; la sant&eacute; pour toutes et tous, notre environnement, l'&eacute;galit&eacute; des droits pour toutes et tous, le partage des richesses, la socialisation de secteurs &eacute;conomiques fondamentaux (banques, &eacute;nergie, transport...).</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>Pour cela, il n'y a pas d'autre choix que de rompre radicalement avec la gauche gouvernementale, avec les institutions. Les institutions de la Ve R&eacute;publique, la fonction pr&eacute;sidentielle, il faut tout balayer.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>Pour nous, cela n&eacute;cessite qu'enfin les exploit&eacute;s construise une nouvelle repr&eacute;sentation politique, un outil pour prendre nos affaires en mains. M&ecirc;me si cela peut para&icirc;tre utopique, m&ecirc;me si la p&eacute;riode est difficile pour nous, les r&eacute;sistances sont nombreuses, la solidarit&eacute; existe encore, en r&eacute;alit&eacute;, il y a tout pour ne pas baisser la t&ecirc;te, il y a toutes les raisons d'esp&eacute;rer. A nous de construire la riposte en comptant que nous nous-m&ecirc;mes.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Impossible dira-t-on face &agrave; la domination qu'exercent actuellement sur la vie politique fran&ccedil;aise les repr&eacute;sentants des grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers transnationaux bas&eacute;s essentiellement &agrave; Washington. De plus, &agrave; supposer que des majorit&eacute;s fran&ccedil;aises suffisantes se rallient &agrave; ce programme, elles devront aussi se faire entendre malgr&eacute; ce qui sera une hostilit&eacute; ouverte de l'Union europ&eacute;enne et des pays dominant la zone euro. Ceci devrait conduite un futur gouvernement de gauche &laquo;&nbsp;r&eacute;volutionnaire &raquo; &agrave; n&eacute;gocier tr&egrave;s rapidement un Francexit, soit une sortie de l'UE et de l'euro. Impossible, dira-t-on encore, compte tenu des puissants int&eacute;r&ecirc;ts fran&ccedil;ais voulant continuer &agrave; prosp&eacute;rer dans le cadre de l'UE.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Soit, mais si les forces de gauche, ou ce qu'il en reste, partent du principe que toute proposition un tant soit peu r&eacute;volutionnaire se heurtera &agrave; des oppositions insurmontables, mieux vaudrait qu'elles rallient sans attendre Fran&ccedil;ois Fillon ou Marine Le Pen. C'est malheureusement ce que n'avaient pas compris Fran&ccedil;ois Hollande et le PS. D'o&ugrave; leur &eacute;chec cuisant d'aujourd'hui. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><em>NB: ce texte ne recueille pas n&eacute;cessairement l'accord de tous les membres du comit&eacute; de r&eacute;daction</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Sat, 03 Dec 2016 23:00:00 GMT François Hollande, fossoyeur de la gauche de gouvernement http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2380 2380 <br /><font size="2" face="Arial">Lors de la derni&egrave;re &eacute;lection pr&eacute;sidentielle, la gauche l'avait emport&eacute; en faisant &eacute;lire un pr&eacute;sident se r&eacute;clamant d'elle, Fran&ccedil;ois Hollande, face &agrave; un pr&eacute;sident se r&eacute;clamant de la droite, Nicolas Sarkozy. Cependant, une part de plus en plus importante de l'&eacute;lectorat ne s'&eacute;tait pas reconnue, pour des raisons diverses que nous n'analyserons pas ici, tant dans la droite que dans la gauche. Elle avait rejoint le Front National, FN, incarn&eacute; par Marine Le Pen. Le FN est dit d'extr&ecirc;me droite ou populiste par ses adversaires, mais il revendique plut&ocirc;t le qualificatif de souverainiste.</font><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> <strong><font color="#000080">L'&eacute;chec du quinquennat Hollande</font></strong></font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">L'exercice du pouvoir par l'actuel pr&eacute;sident socialiste, Fran&ccedil;ois Hollande, n'avait pas permis malgr&eacute; quelques r&eacute;ussites mineures, &agrave; donner au PS la capacit&eacute; de mettre en oeuvre de v&eacute;ritables changements susceptibles de satisfaire les exigences de son &eacute;lectorat. Il en est r&eacute;sult&eacute; que la France, dans le cadre de l'Union europ&eacute;enne, UE, n'est plus en &eacute;tat de concurrencer l'Allemagne. Selon de nombreux analystes, parmi lesquels nous nous rangeons, elle n'aurait pu le faire qu'en adoptant un syst&egrave;me d'&eacute;conomie politique o&ugrave; l'Etat aurait exerc&eacute; un r&ocirc;le important d'investisseur face &agrave; l'industrie allemande, laquelle n'a pas besoin de l'Etat allemand pour investir ni pour exporter.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">C'est dans le domaine des services publics que l'intervention de l'Etat aurait permis de valoriser les atouts industriels et de recherche sp&eacute;cifiquement fran&ccedil;ais. Elle se serait heurt&eacute;e, dira-t-on aux r&eacute;sistances de l'UE, provenant essentiellement de la volont&eacute; allemande de conserver le monopole de la puissance dans l'&eacute;conomie europ&eacute;enne&nbsp; Mais aujourd'hui nul ne doute que la France, par la voix de son pr&eacute;sident, aurait eu gain de cause en mena&ccedil;ant de quitter l'UE si les statuts de celle-ci n'avaient pas &eacute;t&eacute; modifi&eacute;s afin de lui permettre de jouer de son atout, l'investissement public. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Malheureusement, Fran&ccedil;ois Hollande ne s'est pas montr&eacute; capable de d&eacute;fendre les int&eacute;r&ecirc;ts fran&ccedil;ais au sein de l'UE. Ceci par manque de comp&eacute;tence ou plus gravement par manque de caract&egrave;re. On rappelle aujourd'hui de plus en plus que si Charles de Gaulle avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;sident &agrave; la place de Fran&ccedil;ois Hollande, il aurait pu le faire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080"><strong><font size="2" face="Arial">Les prochaines &eacute;lections pr&eacute;sidentielles</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il s'ensuit que face &agrave; l'&eacute;chec du quinquennat Hollande, la droite de gouvernement, depuis quelques jours incarn&eacute;e brillamment par Fran&ccedil;ois Fillon, sera en mesure de remplacer le PS lors du prochain quinquennat. Peut-&ecirc;tre pourra-t-elle conserver le pouvoir un temps ind&eacute;termin&eacute; par la suite. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"> <font size="2" face="Arial">Quant au FN, son avenir au pouvoir de gouvernement se jouera sur sa capacit&eacute;s &agrave; attirer des &eacute;lecteurs d&eacute;&ccedil;us par la gauche et la droite. Jusqu'&agrave; ces derni&egrave;res semaines, on pouvait penser que le FN, en l'esp&egrave;ce Marine Le Pen, gr&acirc;ce &agrave; des apports de voix provenant des d&eacute;&ccedil;us du socialisme tel qu'incarn&eacute; par Fran&ccedil;ois Hollande, serait en mesure de vaincre finalement les candidats que lui opposeraient les autres partis. Ceci reste aujourd'hui encore tout &agrave; fait possible. Mais aujourd'hui, certains analystes se demandent si, gr&acirc;ce au programme annonc&eacute; par Fran&ccedil;ois Fillon, un certain nombre des &eacute;lecteurs ayant choisi faute de mieux le FN, ne reviendraient par dans l'orbite de la droite. Dans cas, le succ&egrave;s de Fran&ccedil;ois Fillon &agrave; la prochaine pr&eacute;sidentielle serait presque assur&eacute;. <br /> <br /> Resterait pourtant &agrave; savoir ce qu'il adviendrait du PS et des autres partis de la gauche de gouvernement. Le PS conserverait-il assez d'&eacute;lecteurs pour se placer en concurrent cr&eacute;dible tant des R&eacute;publicains que du FN? Compte tenu de la d&eacute;ception et l'amertume r&eacute;sultant du quinquennat d&eacute;sastreux &agrave; leurs yeux de Fran&ccedil;ois Hollande, ceci para&icirc;t hautement improbable. On peut pronostiquer sans grand risque que lors de la prochaine pr&eacute;sidentielle, ils voteraient pour Fran&ccedil;ois Fillon ou pour Marine Le Pen. Tout au moins, ils s'abstiendraient. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il en serait donc fini des espoirs du PS de conserver le pouvoir, tout au moins au plan national. Ceci peut-&ecirc;tre d&eacute;finitivement, si l'application des programmes respectifs de Fran&ccedil;ois Fillon et de Marine Le Pen se r&eacute;v&eacute;lait suffisamment convaincante pour leur permettre de respectivement renforcer durablement leur &eacute;lectorat. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080"><strong><font size="2" face="Arial">Renoncer &agrave; se repr&eacute;senter</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">La plupart des cadres politiques du PS voire des autres mouvements de gauche se sont rendu compte de cette situation. Ils ont compris que s'ils ne pr&eacute;sentaient aux prochaines &eacute;lections des programmes v&eacute;ritablement cr&eacute;dibles pour sortir le pays de son d&eacute;clin actuel, ils ne convaincront pas les &eacute;lecteurs. De plus et surtout, puisque dans notre r&eacute;gime pr&eacute;sidentiel tout est incarn&eacute; par un Pr&eacute;sident, il faudra imp&eacute;rativement que ces programmes soient con&ccedil;us et appliqu&eacute;s par le futur Pr&eacute;sident.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les candidats cr&eacute;dibles pour ce faire existent. On mentionne notamment Jean-Luc M&eacute;lenchon, s'il &eacute;tait capable de rassembler autour de lui tous les d&eacute;&ccedil;us du socialisme actuel. Certains mentionnent aussi Arnaud Montebourg. Encore faudrait-il qu'ils annoncent des programmes suffisamment &laquo;&nbsp;r&eacute;volutionnaires &raquo; pour permettre &agrave; la France de mettre en oeuvre, &eacute;ventuellement en dehors de l'UE, les politiques d'investissement public indispensables pour que le pays de redevienne&nbsp; un partenaire cr&eacute;dible dans le monde multipolaire qui se met en place.<br /> <br /> Un autre candidat de gauche &agrave; la pr&eacute;sidentielle aurait pu &ecirc;tre Manuel Valls. M&ecirc;me si nul ne connait les d&eacute;tails du programme qui aurait &eacute;t&eacute; le sien, son caract&egrave;re &eacute;nergique et sa longue exp&eacute;rience de la vie politique, tant en France qu'&agrave; l'international en faisaient un candidat tr&egrave;s s&eacute;rieux, face &agrave; Fran&ccedil;ois Fillon ou &agrave; Marine Le Pen. Encore aurait-il fallu pour qu'il ait les mains libres, soit qu'il abandonne ses fonctions de Premier ministre, soit que Fran&ccedil;ois Hollande renonce rapidement &agrave; se repr&eacute;senter. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le dernier &laquo;&nbsp;d&eacute;jeuner&nbsp;&raquo; entre Hollande et Valls organis&eacute; par l'Elys&eacute;e le 28/11 a montr&eacute; qu'il n'en serait rien (voir par exemple <a href="http://www.francetvinfo.fr/politique/ps/primaire-a-gauche/presidentielle-2017-dejeuner-tendu-entre-francois-hollande-et-manuel-valls_1943401.html">http://www.francetvinfo.fr/politique/ps/primaire-a-gauche/presidentielle-2017-dejeuner-tendu-entre-francois-hollande-et-manuel-valls_1943401.html</a>) . D'une part Fran&ccedil;ois Hollande, sans annoncer encore de d&eacute;cision d&eacute;finitive, a clairement montr&eacute; qu'il avait l'intention de ne pas renoncer &agrave; briguer le pouvoir. Les raisons qu'il invoque s'inspirent des plus hautes ambitions politiques au service du pays. Mais vu son bilan d&eacute;sastreux, il est &eacute;vident qu'elles s'inspirent surtout de son int&eacute;r&ecirc;t personnel. Il ne veut pas, en annon&ccedil;ant qu'il ne se repr&eacute;sentera pas, renoncer &agrave; tout espoir, fut-il mince, de rester &agrave; l'Elys&eacute;e et de jouir des avantages de cette position.<br /> <br /> Il en est de m&ecirc;me pour Manuel Valls. Au lieu de d&eacute;missionner de son poste de Premier ministre et courir tous les risques en r&eacute;sultant imm&eacute;diatement pour sa carri&egrave;re, il a pr&eacute;f&eacute;r&eacute; conserver quelques mois encore ce poste &eacute;minent et les avantages y aff&eacute;rents. Et ceci, l&agrave; encore et quoiqu'il en dise, par int&eacute;r&ecirc;t personnel imm&eacute;diat. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce sera donc finalement Fran&ccedil;ois Hollande qui, en refusant de renoncer &agrave; se repr&eacute;senter, pourra m&eacute;riter, comme l'annonce le titre de notre article, le qualificatif peu enviable de fossoyeur de la gauche de gouvernement. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cette situation montre bien les risques que fait courir au pays la constitution actuelle laquelle donne un r&ocirc;le excessif au Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique. Tant que celui-ci n'est pas incarn&eacute; par un homme de la trempe de ce que fut Charles de Gaulle, elle confie la t&acirc;che de diriger la nation &agrave; des personnalit&eacute;s politiques qui, sauf exception toujours possible, sont en fait anim&eacute;es par des ambitions personnelles d&eacute;mesur&eacute;es, lesquelles cachent mal leur incomp&eacute;tence en profondeur. Nous ne visons ici ni Fran&ccedil;ois Fillon ni Marine Le Pen. Dans leur cas,il faudra attendre pour juger. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne semble pas que ce handicap affecte les autres Etats europ&eacute;ens, dot&eacute;s de constitutions ou de pratiques politiques moins favorables &agrave; la recherche durable du pouvoir personnel. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">NB au 20/11, 16h. Voir sur ce sujet un article tr&egrave;s&nbsp; int&eacute;ressant de Jacques Sapir </font><br /> </p> </font></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/5472">http://russeurope.hypotheses.org/5472</a></font></p> <font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> </font></font> Mon, 28 Nov 2016 23:00:00 GMT Les conséquences géopolitiques de l'élection de Donald Trump&#160;: du souhaitable au plus probable http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2364 2364 <br /><a href="http://www.lasyntheseonline.fr/idees/gouvernance_mondiale/les_consequences_geopolitiques_de_lelection_de_donald_trump_du_souhaitable_au_plus_probable,31,5690.html">http://www.lasyntheseonline.fr/idees/gouvernance_mondiale/les_consequences_geopolitiques_de_lelection_de_donald_trump_du_souhaitable_au_plus_probable,31,5690.html</a> <p style="margin-bottom: 0cm">Le site de l'auteur<br /> <a href="http://www.alexandredelvalle.com/">http://www.alexandredelvalle.com/</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <span style="color:#000080;"><strong>Fra&icirc;chement &eacute;lu Pr&eacute;sident des Etats-Unis et prochain locataire de la Maison Blanche, Donald Trump pourrait bien &ecirc;tre &agrave; l'origine d'un changement majeur de rapports de force et d'alliances g&eacute;opolitiques mondiales.</strong></span><br /> <p style="text-align: justify;">&nbsp;<br /> <span style="color:#000080;"><strong>Premi&egrave;rement</strong>,</span> il ne fait pas de doute qu'au sein de la classe politique am&eacute;ricaine, l'outsider Trump est apparu comme le candidat &agrave; la pr&eacute;sidence am&eacute;ricaine le plus favorable &agrave; l'&eacute;volution multipolaire du monde de l'apr&egrave;s-Guerre froide au nom d'un &quot;America first&quot; et d'une doctrine des relations internationales r&eacute;aliste et hostile au mondialisme tant &eacute;conomique que g&eacute;opolitique. Ses critiques continuelles de l'interventionnisme militaire et diplomatique de ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs et sa volont&eacute; de s'entendre avec la Russie et m&ecirc;me de responsabiliser ses partenaires asiatiques et europ&eacute;ens afin que ceux-ci prennent en main financi&egrave;rement et strat&eacute;giquement leur d&eacute;fense jusqu'&agrave; remettre en question l'article 5 de l'Otan (puis &agrave; envisager un retrait de la protection militaire am&eacute;ricaine de certains pays asiatiques) participent d'une acceptation d'une forme de multipolarisme.<br /> &nbsp;<br /> Ceci explique le paradoxe apparent selon lequel nombre de pays du Sud et non-occidentaux ont pardonn&eacute; &agrave; Trump ses outrances envers les minorit&eacute;s en ne retenant que les professions de foi anti-guerres et &laquo;&nbsp;multipolaristes&nbsp;&raquo;.<br /> &nbsp;<br /> Les cons&eacute;quences de cette v&eacute;ritable r&eacute;volution pourraient &ecirc;tre multiples, si tant est que Trump parvienne &agrave; imposer cette ligne au complexe militaro-industriel am&eacute;ricain et aux &eacute;lites r&eacute;publicaines et diplomatiques du pays, &agrave; commencer par certains de ses collaborateurs, dont le candidat &agrave; la vice-pr&eacute;sidence Mike Pence, traditionnellement hostile &agrave; cette orientation nouvelle. Sur ce point, les &eacute;lecteurs gauchistes de Sanders sont plus proches des positions de Trump, aux antipodes du messianisme d&eacute;mocratique et interventionniste commun &agrave; de nombreux r&eacute;publicains, majoritaires au Congr&egrave;s et au S&eacute;nat, et aux d&eacute;mocrates, qui ont d'ailleurs vot&eacute; de concert toutes les guerres am&eacute;ricaines depuis 1990. De ce point de vue, on imagine mal Trump en mesure de retirer la protection militaire am&eacute;ricaine en Asie, abandonner la Mer de Chine &agrave; l'arm&eacute;e chinoise, laisser les Cor&eacute;ens se d&eacute;brouiller seuls face &agrave; la Cor&eacute;e du Nord ou abandonner les Etats de l'Europe centrale et orientale les plus atlantistes face &agrave; la Russie. Il a beau l'avoir laiss&eacute; entendre, ceci sera tr&egrave;s difficile &agrave; faire accepter &agrave; l'establishment militaro-diplomatique et politique am&eacute;ricain, d'autant que des trait&eacute;s ont &eacute;t&eacute; ratifi&eacute;s avec nombre de partenaires.<br /> &nbsp;<br /> Il est cependant clair que le ton va changer et qu'une entente d'homme &agrave; homme Trump-Poutine est possible et pourra contribuer &agrave; la d&eacute;sescalade en Ukraine notamment, cependant que l'extension de l'Otan dans le pr&eacute; carr&eacute; russe et dans les Balkans sera probablement frein&eacute;, ce qui contribuera &agrave; limiter les pierres d'achoppement russo-am&eacute;ricaines.<br /> &nbsp;<br /> <span style="color:#000080;"><strong>Deuxi&egrave;mement</strong></span>, l'un des dossiers sur lequel la&nbsp;realpolitik&nbsp;trumpienne pourrait &ecirc;tre plus facilement mise en &oelig;uvre est incontestablement le dossier syrien. Tout d'abord parce que Trump est hostile au &quot;pand&eacute;mocratisme&quot; interventionniste et ne partage pas la volont&eacute; de nombreux diplomates et politiques &eacute;tatsuniens et europ&eacute;ens de renverser le r&eacute;gime syrien. Ensuite parce que Trump semble particuli&egrave;rement conscient de la menace que repr&eacute;sente l'islamisme radical dans son ensemble et pas seulement Daesh et Al-Qa&iuml;da, contrairement &agrave; Hillary Clinton et Barack Obama qui ont toujours favoris&eacute; les Fr&egrave;res musulmans et les pays du Golfe, puis se sont m&ecirc;me entour&eacute;s de nombreux conseillers issus des Fr&egrave;res musulmans que combattent Assad en Syrie et Al-Sissi en Egypte.<br /> &nbsp;<br /> Enfin, le pragmatisme et le respect des rapports de force de l'homme d'affaire new-yorkais - ce qui le rapproche de Vladimir Poutine - pourraient d&eacute;boucher sur un &quot;deal&quot; en Syrie et en Irak avec la Russie et diff&eacute;rents acteurs r&eacute;gionaux, notamment la Turquie, devenue de moins en moins contr&ocirc;lable et hostile &agrave; l'appui militaire am&eacute;ricain et occidental aux forces kurdes et chiites-iraniennes, et indirectement m&ecirc;me l'Iran via le r&eacute;gime syrien. Ce deal, qui n'emp&ecirc;che pas que Trump soit appr&eacute;ci&eacute; en Isra&euml;l et qu'il ait violemment d&eacute;nonc&eacute; l'accord sur le nucl&eacute;aire iranien, pourrait rappeler celui, tout aussi pragmatique, conclu entre Poutine et Erdogan apr&egrave;s une p&eacute;riode de graves tensions. L'avantage des partisans de la realpolitik non moraliste et du pragmatisme est qu'ils sont capables (comme les dirigeants isra&eacute;liens et russes avec leur ex-ennemi Erdogan) de s'entendre de fa&ccedil;on cynique apr&egrave;s avoir test&eacute; les r&eacute;actions et les forces de l'autre...<br /> <br /> Rappelons que jusqu'&agrave; maintenant, la Russie et le gouvernement syrien avaient syst&eacute;matiquement &eacute;t&eacute; mis &agrave; l'&eacute;cart des op&eacute;rations militaires de la coalition occidentalo-sunnite en Syrie, les concertations se limitant &agrave; des informations visant &agrave; &eacute;viter les collisions...<br /> &nbsp;<br /> Depuis le d&eacute;but de la guerre civile en Syrie, et m&ecirc;me depuis le printemps arabe, et bien s&ucirc;r avec le renversement du r&eacute;gime libyen, la Russie s'&eacute;tait syst&eacute;matiquement sentie rejet&eacute;e et humili&eacute;e par l'ing&eacute;rence occidentale comme par hasard tourn&eacute;e contre des Etats alli&eacute;s de Moscou. Avec l'arriv&eacute;e au pouvoir de Donald Trump, qui est conseill&eacute; en politique &eacute;trang&egrave;re notamment par le chr&eacute;tien-maronite libanais Walid Phares, connu pour ses positions anti-islamistes, puis qui est &eacute;paul&eacute; depuis le d&eacute;but par le fid&egrave;le Rudy Giuliani, l'ex-maire de New York, qui avait refus&eacute; en 2001 un c&eacute;l&egrave;bre ch&egrave;que saoudien pour protester contre le pays-phare du salafisme terroriste -, les choses vont peut-&ecirc;tre changer. Une vaste coalition militaire russo-occidentale appel&eacute;e de ses v&oelig;ux par le pr&eacute;sident russe depuis le d&eacute;but de la guerre civile face aux djihadistes va peut-&ecirc;tre devenir possible, bien que les r&eacute;publicains soient divis&eacute;s sur ce point. Trump est en effet assez isol&eacute; face aux partisans de l'alliance avec les pays du Golfe et les &laquo;&nbsp;russo-sceptiques&nbsp;&raquo;, puis les ennemis du r&eacute;gime de Damas. Cependant, les fortes pr&eacute;rogatives du pr&eacute;sident am&eacute;ricain en mati&egrave;re de politique &eacute;trang&egrave;re et de bellig&eacute;rance peuvent contribuer &agrave; forcer la main aux r&eacute;calcitrants, notamment Mike Pence, qui s'est vu contredire sur la Syrie par Donald Trump lui-m&ecirc;me en pleine campagne pr&eacute;sidentielle. Une forme d'entente non pas idyllique mais pragmatique sera par cons&eacute;quent possible au Proche Orient (Syrie, Irak, Isra&euml;l/Palestine), tout comme aussi en Asie centrale (Afghanistan) et en Europe orientale et Caucase (Ukraine, G&eacute;orgie), entre les Etats-Unis et la Russie.<br /> &nbsp;<br /> <span style="color:#000080;"><strong>Troisi&egrave;mement,&nbsp;</strong></span>l'actuelle Guerre froide Etats-Unis/Russie pourrait laisser la place &agrave; un partenariat pragmatique, non pas d&eacute;nu&eacute; de pierres d'achoppement, mais plus propice &agrave; la d&eacute;tente gr&acirc;ce &agrave; certains dossiers unificateurs comme la collaboration anti-terroriste, la stabilisation de l'Afghanistan, de la Syrie et de l'Irak et plus largement la poursuite d'un m&ecirc;me objectif de stabilit&eacute; mondiale et de rejet de l'interventionnisme.<br /> &nbsp;<br /> Contrairement &agrave; ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, Trump a d&eacute;j&agrave; flatt&eacute; et caress&eacute; dans le sens du poil Vladimir Poutine qui r&eacute;clame une collaboration d'&eacute;gal &agrave; &eacute;gal entre les deux anciens protagonistes de la Guerre froide dans le cadre d'une red&eacute;finition des menaces et ennemis et d'une refonte de l'Otan puis de la pr&eacute;servation de la stabilit&eacute; mondiale. Certes, on voit mal comment Trump, qui a en effet envisag&eacute; verbalement de r&eacute;nover voire de d&eacute;manteler l'Otan, pourrait op&eacute;rer ce virage &agrave; 180 degr&eacute;s, car l'Alliance est compos&eacute;e de nombreux partenaires qui l'entendront d'une autre mani&egrave;re et qui sont appuy&eacute;s en cela par tout &quot;l'Etat profond&quot; et le complexe militaro-industriel &eacute;tatsuniens. Mais rien que cette acceptation verbale d'un tel partenariat, qui r&eacute;habilite d&eacute;j&agrave; Poutine et rehausse le statut de la Russie post-sovi&eacute;tique bless&eacute;e, peut contribuer &agrave; la d&eacute;sescalade et &agrave; la collaboration, peut-&ecirc;tre sur le dos de l'Europe...</p> <h2><span style="color:#000080;"><strong>Une occasion pour l'Europe de s'autonomiser, enfin&nbsp;!</strong></span></h2> <p style="text-align: justify;">Celle-ci est &agrave; juste titre appel&eacute;e tant par Poutine que par Obama &agrave; prendre plus s&eacute;rieusement en main son destin, et donc &agrave; s'autonomiser. Ce point ne peut finalement que satisfaire les souverainistes europ&eacute;ens comme les partisans d'une &quot;Europe europ&eacute;enne&quot; - pour paraphraser Giscard d'Estaing - lesquels voudraient que l'Europe cesse d'&ecirc;tre un vassal strat&eacute;gique des Etats-Unis, la faute principale incombant d'ailleurs plus aux Europ&eacute;ens divis&eacute;s et impuissants qu'aux Etats-Unis. Si Trump tient parole en cessant d'&eacute;tendre l'Otan dans le pr&eacute;-carr&eacute; russe, et si les Etats-Unis cessent de fonder leur politique &eacute;trang&egrave;re sur les le&ccedil;ons de morale &agrave; double standard et les ing&eacute;rences aux relents de &laquo;&nbsp;n&eacute;o-containment&nbsp;&raquo; (G&eacute;orgie, Ukraine, Transnistrie, Balkans, etc.), et surtout s'ils s'accordent sur la d&eacute;signation de l'ennemi principal et responsabilisent les partenaires du Golfe, asiatiques et europ&eacute;ens en les incitant &agrave; prendre plus en charge leur propre d&eacute;fense au lieu de les maintenir sous un protectorat am&eacute;ricano-atlantique co&ucirc;teux et v&eacute;cu comme imp&eacute;rial, une grande partie du malentendu russo-occidental sera dissip&eacute;.<br /> &nbsp;<br /> Restera la question cruciale des boucliers anti-missiles probl&eacute;matiques en Europe, dont Poutine a fait un casus belli. Mais sur ce point aussi, Trump a maintes fois dit que l'argent des Am&eacute;ricains n'a pas vocation &agrave; servir les app&eacute;tits va-t-en-guerre revanchards des pays de l'Otan qui r&ecirc;vent d'une guerre avec la Russie sans augmenter leurs budgets militaires...</p> <h2><span style="color:#000080;"><strong>Un &nbsp;reset &nbsp;russo-occidental sem&eacute; d'emb&ucirc;ches</strong></span></h2> <p style="text-align: justify;">Beaucoup de chemin reste &agrave; parcourir avant de dissiper les malentendus et de mener &agrave; bien un reset qu&rsquo;Obama lui-m&ecirc;me a au d&eacute;part souhait&eacute; mais &eacute;chou&eacute; &agrave; accomplir. Comme nous l'avons &eacute;crit dans notre essai paru r&eacute;cemment, &quot;<em>Les vrais ennemis de l'Occident &quot;&nbsp;</em>(L'Artilleur), rappelons tout de m&ecirc;me qu'en d&eacute;pit de la propagande russophobe occidentale accusant Poutine de pr&eacute;parer une &quot;Troisi&egrave;me guerre mondiale&quot; contre les forces de l'Otan, c'est bien la partie occidentale qui lance le plus de menaces et de signaux hostiles envers la Russie post-sovi&eacute;tique&nbsp;: le&nbsp;chef d'Etat-major de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine, Mark Milley, a ainsi r&eacute;cemment affirm&eacute;&nbsp;qu'une guerre avec la Russie est &quot;quasiment certaine&quot;. Cette d&eacute;claration outranci&egrave;re et irresponsable faisait suite &agrave; celle de l'ex-commandant en chef adjoint de l&rsquo;Otan pour l&rsquo;Europe, Sir Richard Shirreff, auteur du roman 2017 : guerre avec la Russie,&nbsp;qui jugeait une guerre nucl&eacute;aire russo-am&eacute;ricaine &quot;hautement probable&quot;...<br /> &nbsp;<br /> Certains d'avoir &quot;vaincu&quot; la Russie sovi&eacute;tique, les Etats-Unis, soutenus par les pays revanchards antirusses nouvellement int&eacute;gr&eacute;s &agrave; l'UE et &agrave; l'Otan (Pologne, pays Baltes, Roumanie, etc.), ont &eacute;tendu de fa&ccedil;on irresponsable l'Alliance atlantique &agrave; &quot;l'&eacute;tranger proche russe&quot;. Ils ont donc objectivement initi&eacute; l'actuel choc Occident-Russie, comme le dit souvent Vladimir Poutine. Ce dernier a pourtant &eacute;t&eacute; le premier &agrave; f&eacute;liciter Donald Trump pour sa victoire, saisissant ainsi une occasion de r&eacute;chauffement comme il l'avait fait lors du triomphe d'Obama en 2008. De m&ecirc;me, il avait &eacute;t&eacute; le premier &agrave; appeler G. Bush Jr aux lendemains de la trag&eacute;die du 11 septembre, pour lui t&eacute;moigner de sa solidarit&eacute; face &agrave; l'ennemi islamiste commun. Avant lui, Boris Eltsine avait tout fait et m&ecirc;me aval&eacute; des couleuvres (le maintien de l'Otan et son extension vers l'Est, puis les guerres d'Irak et de Serbie) pour se rapprocher des Etats-Unis, de l'Union europ&eacute;enne et de l'Otan. En se comportant comme un empire sans fronti&egrave;res, de facto hostile, et en refusant syst&eacute;matiquement de r&eacute;former l'Alliance dans un sens moins anti-russe, les administrations am&eacute;ricaines et l'UE ont viol&eacute; le pacte tacite de non-nuisance r&eacute;ciproque qui avait &eacute;t&eacute; scell&eacute; en 1991 avec la Russie post-sovi&eacute;tique qui voulait &agrave; tout prix se rapprocher de l'Occident et demandait juste que l'on empi&egrave;te pas sur son pr&eacute;-carr&eacute; strat&eacute;gique. Enfin, le chaos en Ukraine cons&eacute;cutif au renversement du pr&eacute;sident Ianoukovitch par des pro-Occidentaux appuy&eacute;s par les pays phares de l'Otan qui voulaient &eacute;difier une Ukraine sans les bases russes de Crim&eacute;e (Mer noire), a consomm&eacute; la rupture.<br /> &nbsp;<br /> Depuis, le g&acirc;chis s'est accentu&eacute;, or ni l'Occident ni la Russie n'ont quoi que ce soit &agrave; gagner de cette brouille fratricide. Celle-ci ne profite qu'aux p&ocirc;les de l'islamisme radical, qu'il s'agisse de la Turquie n&eacute;o-ottomane, du Pakistan ou des monarchies sunnites du Golfe hostiles &agrave; l'Iran, puis &agrave; la Chine revancharde d&eacute;sireuse de r&eacute;gler un jour ses comptes avec les Etats-Unis (Mer de Chine) et la Russie (Sib&eacute;rie).</p> <h2><span style="color:#000080;"><strong>En guise de conclusion</strong></span></h2> <p style="text-align: justify;">Soit nous avons la Russie avec nous face aux d&eacute;fis et menaces communs et nous l'associons &agrave; la pr&eacute;servation de la stabilit&eacute; mondiale et de la d&eacute;fense d''int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;o-civilisationnels communs, soit une Russie humili&eacute;e et rejet&eacute;e comme anti-mod&egrave;le se jettera toujours plus dans les bras de la Chine, de l'Iran, de la Turquie et d'autres ennemis de notre civilisation dans le cadre d'une d&eacute;marche convulsive et revancharde pr&eacute;judiciable &agrave; tous. Certes, l'actuelle entente russo-chinoise en sein de l'OCS, &agrave; l'Onu ou dans moult dossiers et structures (BRICS, volont&eacute; de contrer la pr&eacute;dominance du dollar, etc.) semble solide, mais ni les Russes, son ennemi historique (rivalit&eacute;s autour de la Sib&eacute;rie), ni les Occidentaux (UE et Etats-Unis), n'ont int&eacute;r&ecirc;t &agrave; voir la Chine s'armer et profiter de la technologie russe.<br /> &nbsp;<br /> En ce sens, la politique de n&eacute;o-containment et de diabolisation poursuivie par les administrations Clinton, Bush et Obama et qui a conduit &agrave; l'actuelle situation de pr&eacute;-guerre avec la Russie a &eacute;t&eacute; une v&eacute;ritable folie strat&eacute;gique. De ce fait, m&ecirc;me si Trump n'est pas non plus un &quot;pro-russe&quot; et m&ecirc;me s'il n&eacute;gociera certainement de fa&ccedil;on ferme avec Moscou sur nombre de dossiers durablement probl&eacute;matiques, &agrave; la fa&ccedil;on d'un homme d'affaires, le fait m&ecirc;me qu'il parte avec un&nbsp;a priori&nbsp;favorable &agrave; une entente pragmatique avec Moscou est d&eacute;j&agrave; une bonne nouvelle en soi pour l'Europe &ndash; terrain de bataille d'une guerre russo-am&eacute;ricaine - et pour la paix en Eurasie et dans le monde arabe. De ce fait, la tentative d'enclencher un&nbsp;reset&nbsp;avec la Russie arrive au meilleur moment. Sans id&eacute;aliser ce renouveau,&nbsp;une vaste alliance &quot;pan-occidentale&quot; ou &quot;alter-occidentale&quot; face &agrave; l'ennemi commun islamiste totalitaire n'a jamais &eacute;t&eacute; autant port&eacute;e par un pr&eacute;sident am&eacute;ricain avant Donald Trump. La morale de l'histoire est que celui qui a eu les paroles de campagne les plus outranci&egrave;res, Donald Trump, sera peut &ecirc;tre l'un des pr&eacute;sidents les plus pacifistes et les moins &quot;imp&eacute;rialistes&quot; des Etats-Unis. Inversement, la favorite de l'establishment politiquement correct, jamais avare en propos islamophiles et universalistes, a vot&eacute; toutes les guerres am&eacute;ricaines depuis 1990 et aurait peut-&ecirc;tre encore empir&eacute; la tension avec la Russie puis d&eacute;clench&eacute; de nouvelles guerres au Proche-Orient ou ailleurs, avec un risque de clash russo-am&eacute;ricain majeur dans la Mer baltique ou en Ukraine, que son camp voulait armer contre la Russie...</p> Sat, 12 Nov 2016 23:00:00 GMT La guerre civile ethnique se prépare, par Guillaume Faye http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2357 2357 <br /><font size="2" face="Arial">Source.<a href="http://www.polemia.com/la-guerre-civile-ethnique-se-prepare/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=1996888b25-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-1996888b25-60536937" target="_blank"><br /> http://www.polemia.com/la-guerre-civile-ethnique-se-prepare/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=1996888b25-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-1996888b25-60536937</a> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le samedi 8 octobre 2016, &agrave; Viry&ndash;Ch&acirc;tillon, en banlieue parisienne, dans une de ces zones de non-droit qui se multiplient, deux voitures de patrouille ont &eacute;t&eacute; attaqu&eacute;es, vitres bris&eacute;es, et incendi&eacute;es au cocktail Molotov et les policiers volontairement bloqu&eacute;s &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur. La tentative d&rsquo;homicide est &eacute;vidente. Les policiers ont &eacute;t&eacute; gravement brul&eacute;s et l&rsquo;un d&rsquo;entre eux demeurait entre la vie et la mort.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le 17 octobre, par une &eacute;vidente contagion, des pompiers, attir&eacute;s apr&egrave;s des incendies volontaires, puis des policiers ont &eacute;t&eacute; pris dans un guet-apens &agrave; Mantes-la&ndash;Jolie, avec jets de pierres et de cocktails Molotov. Repr&eacute;sailles apr&egrave;s la saisie de 35kg de r&eacute;sine de cannabis la semaine pr&eacute;c&eacute;dente&nbsp;? En tout cas, l&rsquo;ambiance &eacute;tait insurrectionnelle, impliquant une centaine d&rsquo;&eacute;meutiers. Du mobilier urbain a &eacute;t&eacute; d&eacute;truit, des voitures de police endommag&eacute;es et une annexe de la mairie vandalis&eacute;e. Ce genre d&rsquo;&eacute;pisode se multiplie quotidiennement, se banalise, devient end&eacute;mique, jusqu&rsquo;&agrave; ne plus &ecirc;tre ma&icirc;trisable.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La fronde polici&egrave;re&nbsp;contre l&rsquo;&Eacute;tat</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Patrice Ribeiro, pr&eacute;sident du syndicat Synergie&ndash;Officiers parle, &agrave; propos du guet&ndash;apens de la Grande Borne, d&rsquo;une&nbsp; <em>&laquo;&nbsp;tentative de meurtre d&rsquo;une sauvagerie inou&iuml;e&nbsp;&raquo;</em>. Selon C&eacute;line Berthon, du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), majoritaire, <em>&laquo;&nbsp;il s&rsquo;agit d&rsquo;une tentative d&rsquo;assassinat en bande organis&eacute;e&nbsp;&raquo;</em>. Gravissime, le syndicat Alliance a organis&eacute; une <em>&laquo;&nbsp;gr&egrave;ve du z&egrave;le&nbsp;&raquo;</em> le 11 octobre dans tous les commissariats de France. Les fonctionnaires de police, d&eacute;gout&eacute;s, affrontent l&rsquo;&Eacute;tat, dont la haute hi&eacute;rarchie semble les m&eacute;priser. Et, hors syndicats, des centaines de policiers surchauff&eacute;s ont spontan&eacute;ment manifest&eacute; sur les Champs&ndash;&Eacute;lys&eacute;es dans la nuit du 17 au 18 octobre, souvent pendant leurs heures de service, &agrave; deux pas du minist&egrave;re de l&rsquo;Int&eacute;rieur o&ugrave; soufflait un vent de panique. Le mouvement de fronde s&rsquo;est amplifi&eacute; dans les autres villes de France, et le patron de la police, J&ndash;M. Falcone, a &eacute;t&eacute; hu&eacute; par ses fonctionnaires qu&rsquo;il rappelait &agrave; l&rsquo;ordre. Ce d&eacute;but de l&acirc;chage de l&rsquo;&Eacute;tat par sa police, qui d&eacute;sob&eacute;it aux ordres, y compris syndicaux, est un sympt&ocirc;me annonciateur du chaos de la guerre civile. Les d&eacute;clarations du ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, le pitoyable et incomp&eacute;tent Cazeneuve, minimisant les agressions, auront &eacute;t&eacute; la goutte qui fait d&eacute;border le vase.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La r&eacute;alit&eacute; de cette guerre civile ethnique qui se pr&eacute;pare est confirm&eacute;e par la forte hausse des policiers bless&eacute;s en mission, dont aucune statistique officielle ne fournit l&rsquo;origine des auteurs, pourtant parfaitement connue&nbsp;: 544 policiers bless&eacute;es en moyenne par mois. Au premier trimestre 2016, 3267 policiers et gendarmes ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s en op&eacute;ration (+14% par rapport &agrave; 2015). En 2015, 6.854 gendarmes ont &eacute;t&eacute; victimes d&rsquo;agressions physiques ou verbales. Et 5736 policiers ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s en service. Sans parler des pompiers&hellip; Depuis dix ans, la progression est constante.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On assiste &agrave; deux mouvements parall&egrave;les&nbsp;: augmentation des populations immigr&eacute;es qui fournissent presque 100% des d&eacute;linquants violents et baisse de la r&eacute;ponse p&eacute;nale. Mme Taubira, ancienne ministre de la Justice, ver dans le fruit, en bonne militante subversive, aura servi &agrave; quelque chose. La situation explosive des prisons, o&ugrave; la majorit&eacute; des d&eacute;tenus sont des d&eacute;linquants musulmans, est un facteur aggravant. Les r&eacute;ponses p&eacute;nales &agrave; toute cette criminalit&eacute; sont ridiculement basses, parce que le corps judicaire est atteint par cet islamo&ndash;gauchisme de collaborateurs dont Mme Taubira ou Edwy Plenel sont d&rsquo;&eacute;minents repr&eacute;sentants. Et parce qu&rsquo;il y a un manque criant (volontaire) de places de prison.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Invasion territoriale int&eacute;rieure</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En Europe, il n&rsquo;y a qu&rsquo;en France (<em>&laquo;&nbsp;douce France&nbsp;&raquo;</em>&hellip;disait la chanson bien anachronique de Charles Trenet) o&ugrave; ce genre de faits atteint une telle intensit&eacute;. Mais les autres pays voisins conna&icirc;tront la m&ecirc;me situation dans peu de temps, si rien ne change, si le d&eacute;versement migratoire &agrave; majorit&eacute; musulmane continue &ndash;ce qui est la vraie cl&eacute; du probl&egrave;me.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les auteurs des agressions, des bandes organis&eacute;es de voyous cagoul&eacute;s, visent &agrave; prot&eacute;ger et &agrave; marquer leur territoire, dans ces zones de plus en plus en plus nombreuses o&ugrave; le droit fran&ccedil;ais, la fameuse &rdquo;R&eacute;publique&rdquo; comme les Fran&ccedil;ais de souche ont disparu. Ils voulaient aussi interdire &agrave; la police de p&eacute;n&eacute;trer dans des quartiers o&ugrave; le trafic de drogue (notamment le cannabis marocain) atteint une dimension consid&eacute;rable.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On parle de <em>&laquo;&nbsp;zones de non droit&nbsp;&raquo;</em>&nbsp;; certes, mais ce sont aussi des <em>zones envahies</em>, portions du territoire national occup&eacute;es par l&rsquo;immigration extra-europ&eacute;enne &agrave; majorit&eacute; musulmane. Y prosp&egrave;rent en parfait parall&eacute;lisme la d&eacute;linquance et la radicalisation islamique, sous direction salafiste. Ces zones gagnent chaque ann&eacute;e du terrain, dans les banlieues, les villes et, demain peut-&ecirc;tre dans les terres rurales. La France est rong&eacute;e de l&rsquo;int&eacute;rieur, avec la complicit&eacute; de l&rsquo;&Eacute;tat, qui s&rsquo;ing&eacute;nie &agrave; imposer des &rdquo;migrants&rdquo; &ndash;clandestins ill&eacute;gaux mais entretenus&ndash; dans les petites communes, derniers refuges des Fran&ccedil;ais de souche. Cette &eacute;vidence est &agrave; a fois connue de tous et dissimul&eacute;e par les discours de l&rsquo;id&eacute;ologie d&rsquo;&Eacute;tat.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pourtant, dans son hallucinant livre&ndash;entretien de confidences narcissique &agrave; deux journalistes du Monde (<em>Un pr&eacute;sident ne devrait pas dire &ccedil;a&hellip;</em>, Stock), Fran&ccedil;ois Hollande confirme avec cynisme cette &eacute;vidence ni&eacute;e par ailleurs par les politiciens de gauche ou de droite&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;la partition&nbsp;&raquo;</em> de la France, en deux populations hostiles, <em>&laquo;&nbsp;est en train de se produire&nbsp;&raquo;</em>. Mais il s&rsquo;en moque compl&egrave;tement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">L&rsquo;apathie (provisoire&nbsp;?) des Fran&ccedil;ais et des Europ&eacute;ens</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les attentats islamiques r&eacute;cents, les plus meurtriers, inou&iuml;s dans l&rsquo;histoire de notre pays, et dans celle de nos voisins, signes &eacute;vidents d&rsquo;agression guerri&egrave;re sur notre sol, n&rsquo;ont pas donn&eacute; lieu &agrave; des r&eacute;actions populaires autres que des bougies et des larmes. Ce fait sociologique hallucinant semble t&eacute;moigner d&rsquo;une &eacute;masculation mentale des Fran&ccedil;ais de souche, comme des autres Europ&eacute;ens de l&rsquo;Ouest, unique dans l&rsquo;histoire et dans le monde.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cependant des signes subliminaux indiquent que les mentalit&eacute;s changent. Voici le message diffus&eacute; (presse &eacute;crite de droite tr&egrave;s choisie, Internet, etc.) par l&rsquo;association catholique Caridad &ndash; tr&egrave;s &eacute;loign&eacute;e de l&rsquo;id&eacute;ologie officielle de l&rsquo;&Eacute;glise de France&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Face &agrave; la barbarie islamiste et &agrave; la guerre qui les menacent, ne les laissez pas seuls&nbsp;! Parrainez un soldat en lui offrant un chapelet pour l&rsquo;inviter &agrave; prier avec vous. Un rosaire pour nos soldats&nbsp;&raquo;</em>. Le message implicite est limpide.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les services de renseignement sont n&eacute;anmoins tr&egrave;s inquiets de l&rsquo;&eacute;clatement possible d&rsquo;une guerre civile ethnique en France &ndash; sur fond d&rsquo;islam revendicatif et de r&eacute;volte des autochtones contre la cohabitation impos&eacute;e et invivable avec les populations immigr&eacute;es. Leur principal souci est de rep&eacute;rer les &rdquo;extr&eacute;mistes&rdquo; fran&ccedil;ais qui pourraient se rebeller et passer aux actes en ripostant aux attaques constantes de ceux qu&rsquo;ils d&eacute;signent comme l&rsquo;ennemi int&eacute;rieur. Ils redoutent ce ph&eacute;nom&egrave;ne nouveau&nbsp;: l&rsquo;armement clandestin des Fran&ccedil;ais de souche. L&rsquo;&Eacute;tat r&eacute;fl&eacute;chit aussi &agrave; la possibilit&eacute; de d&eacute;sarmer les chasseurs. C&rsquo;est plus important pour lui que la confiscation des arsenaux de guerre qui pullulent dans toutes les banlieues. Et qui serviront un jour prochain, celui de l&rsquo;embrasement de la guerre civile.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Jean-Pierre Chev&egrave;nement, qui a &eacute;t&eacute; charg&eacute; de r&eacute;organiser l&rsquo;islam de France (mission impossible) a reconnu au micro de RTL le 17 octobre 2016&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;nous sommes menac&eacute;s de guerre civile&nbsp;&raquo;</em>. Que ce personnage embl&eacute;matique de la gauche, ancien ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, homme bien renseign&eacute;, oublie toute prudence id&eacute;ologique et fasse une telle d&eacute;claration en dit long sur la r&eacute;alit&eacute; de la situation.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une v&eacute;rit&eacute; interdite et explosive</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les auteurs des agressions contre la police, les pompiers, les fauteurs de troubles graves &agrave; l&rsquo;&eacute;cole etc. ne sont jamais d&eacute;sign&eacute;s clairement par leur origine dans les m&eacute;dias ni chez les responsables politiques, m&ecirc;me de droite. Ce d&eacute;ni de r&eacute;alit&eacute; emp&ecirc;che de r&eacute;soudre le probl&egrave;me. Or tout le monde sait que l&rsquo;origine des auteurs des agressions constantes, des &eacute;meutes, des trafics, de l&rsquo;ensemble de la criminalit&eacute; subversive qui pourrit la vie des Fran&ccedil;ais&nbsp;est &agrave; plus de 90% immigr&eacute;e extra&ndash;europ&eacute;enne. Mais une l&acirc;chet&eacute; collective (politique et m&eacute;diatique) emp&ecirc;che de mettre la question sur la table. Rien n&rsquo;est plus explosif qu&rsquo;une v&eacute;rit&eacute; interdite. Et l&rsquo;&Eacute;tat r&eacute;prime de plus en plus fort qui ose &eacute;voquer la r&eacute;alit&eacute;, comme le d&eacute;montre la future loi liberticide &rdquo;&eacute;galit&eacute; et fraternit&eacute;&rdquo; bient&ocirc;t vot&eacute;e, que la droite, revenue au pouvoir, n&rsquo;osera &eacute;videmment pas abolir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La dimension ethnique de la question est dissimul&eacute;e parce que trop &eacute;vidente, donc trop dangereuse. L&rsquo;aspect ethnique et raciste, mais aussi subversif et invasif, de cette criminalit&eacute; et de cette violence permanentes, est aussi important que ses motivations crapuleuses&nbsp;; il comporte une dimension politique centrale puisqu&rsquo;il vise &agrave; provoquer une guerre de conqu&ecirc;te.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette hypoth&egrave;se d&rsquo;une &laquo;&nbsp;guerre civile ethnique&nbsp;&raquo; d&rsquo;abord en France, et, par contagion, ailleurs en Europe, notamment au Royaume&ndash;Uni, en Belgique, en Allemagne, etc., avec une dimension majeure d&rsquo;affrontement avec l&rsquo;islam invasif, que j&rsquo;avais &eacute;voqu&eacute;e d&egrave;s l&rsquo;an 2000 dans un essai (<em>La colonisation de l&rsquo;Europe</em>), d&rsquo;ailleurs condamn&eacute; par la justice, est de plus en plus agit&eacute;e aujourd&rsquo;hui. Dans des essais (&Eacute;ric Zemmour, Ivan Rioufol, Philippe de Villiers) ou des romans (Laurent Obertone), des articles de presse toujours plus nombreux, l&rsquo;hypoth&egrave;se de la guerre civile est &eacute;voqu&eacute;e en boucle. Ce sont des signes annonciateurs. Bien entendu, les intellectuels du syst&egrave;me (dont R&eacute;gis Debray qui, tout comme Bernard&ndash;Henri L&eacute;vy, se prend pour un g&eacute;nie mais s&rsquo;est toujours tromp&eacute; sur tout) &eacute;vacuent l&rsquo;&eacute;vidence d&rsquo;une telle menace, pour faire chic. Faire original, c&rsquo;est nier le r&eacute;el. Mais ils sont aussi mauvais que Sartre, leur p&egrave;re spirituel, qui pensait le marxisme comme un &laquo;&nbsp;horizon incontournable&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Mensonge et trahison d&rsquo;&Eacute;tat</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Un Fran&ccedil;ais de souche qui se <em>d&eacute;fend</em> contre une agression d&rsquo;immigr&eacute;s est souvent condamn&eacute;. G&eacute;n&eacute;ralement, ces derniers b&eacute;n&eacute;ficient d&rsquo;un privil&egrave;ge de mansu&eacute;tude de la part de la justice.&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Le &rdquo;racisme anti Blancs&rdquo;, de plus en plus r&eacute;pandu, est tr&egrave;s mollement poursuivi, de m&ecirc;me que l&rsquo;antis&eacute;mitisme de ces m&ecirc;mes populations. On marche sur la t&ecirc;te. L&rsquo;&Eacute;tat &ndash;son administration, sa justice&ndash; pratique une sorte de pr&eacute;f&eacute;rence &eacute;trang&egrave;re et aussi, dans tous les domaines,&nbsp;&nbsp; Pas seulement par peur et l&acirc;chet&eacute;&nbsp;; mais aussi par choix pervers de combattre, de d&eacute;construire la Nation de souche.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La permissivit&eacute; pratiqu&eacute;e envers les voyous d&rsquo;origine immigr&eacute;e renforce leur sentiment d&rsquo;impunit&eacute; et les incite &agrave; des actions de plus en plus violentes. Bernard Cazeneuve, ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur dont des d&eacute;put&eacute;s ont demand&eacute; la d&eacute;mission, a trait&eacute; de <em>&laquo;&nbsp;sauvageons&nbsp;&raquo;</em>, au lieu d&rsquo;assassins, les voyous qui ont br&ucirc;l&eacute; vifs des policiers dont il a la charge. M. Cazeneuve est un homme indigne. Quant au ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, personnage inconsistant, il a assur&eacute;&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;il n&rsquo;y a pas de zone de non&ndash;droit en France&nbsp;&raquo;</em>. Et il n&rsquo;y a pas non plus de crat&egrave;res sur la Lune, c&rsquo;est bien connu&hellip; Ces deux ministres sont des cas d&rsquo;&eacute;cole du mensonge d&rsquo;&Eacute;tat et de sa complicit&eacute; avec les envahisseurs.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quant &agrave; Jupp&eacute;, il a d&eacute;clar&eacute; dans un de ses discours que <em>&laquo;&nbsp;la France &eacute;tait riche de sa diversit&eacute;&nbsp;&raquo;</em>. Selon la langue de bois, il rab&acirc;che le vieux leitmotiv&nbsp;: &rdquo; l&rsquo;immigration est une chance pour la France&rdquo;, contre&ndash;v&eacute;rit&eacute; plan-plan absolue. Si M. Jupp&eacute; parvient &agrave; l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e en 2017, on a du souci &agrave; se faire sur sa capacit&eacute; &agrave; limiter la d&eacute;ferlante migratoire, comme sur le autres sujets d&rsquo;ailleurs.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Et Manuel Valls, le faux dur (tout comme Sarkozy) le trouillard, le &rdquo;bande mou&rdquo; dans l&rsquo;argot traditionnel, il a bien r&eacute;p&eacute;t&eacute; le gros mensonge historique officiel des soumis&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;l&rsquo;islam est une partie indissociable de nous&ndash;m&ecirc;mes, de notre culture et d&eacute;sormais de nos racines&nbsp;&raquo;</em>. Cette d&eacute;claration du 17 octobre 2016 du Premier ministre de la France sonne comme une reddition honteuse, mis&eacute;rable, m&eacute;prisable et m&eacute;pris&eacute;e par les envahisseurs qui se frottent les mains d&rsquo;une telle reddition par avance.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Les pr&eacute;paratifs de la guerre civile</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La police, la gendarmerie, les pompiers, tous les symboles de la nation fran&ccedil;aise sont vis&eacute;s. M&ecirc;me l&rsquo;&eacute;cole n&rsquo;&eacute;chappe pas &agrave; la mont&eacute;e d&rsquo;une violence volontaire, dirig&eacute;e contre des jeunes d&rsquo;origine fran&ccedil;aise et europ&eacute;enne (filles aussi, tr&egrave;s cibl&eacute;es) ou contre les enseignants&hellip; pourtant majoritairement &agrave; gauche et &rdquo;antiracistes&rdquo;&nbsp;! Pas un jour sans des affrontements et agressions, voire des &eacute;meutes, dans les &eacute;tablissements scolaires publics, avec toujours les m&ecirc;mes auteurs. Il s&rsquo;agit d&rsquo;une strat&eacute;gie de provocation et de conqu&ecirc;te, recommand&eacute;e par les autorit&eacute;s musulmanes radicales, une <em>strat&eacute;gie de la tension</em> devant d&eacute;boucher sur une vraie guerre civile ethnique. L&rsquo;objectif est la d&eacute;faite d&rsquo;un &Eacute;tat fran&ccedil;ais d&eacute;pass&eacute;, paralys&eacute;, mais aussi complice, collaborateur et victime de noyautages et d&rsquo;entrisme. Le fant&ocirc;me de Vichy ressurgit.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;objectif affich&eacute;, diffus&eacute; par des th&eacute;oriciens arabo-musulmans sur le web et qui fascine de plus en plus de jeunes immigr&eacute; est que la France disparaisse, par une submersion d&eacute;mographique (invasion migratoire et natalit&eacute;), une islamisation acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e et &agrave; une gu&eacute;rilla de harc&egrave;lement qui fera c&eacute;der et fuir les Fran&ccedil;ais de souche. Cette th&eacute;orie est largement pr&ocirc;n&eacute;e et r&eacute;pandue aupr&egrave;s des jeunes populations immigr&eacute;es, dans toute l&rsquo;Europe.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Des th&eacute;oriciens du djihad mondial, tr&egrave;s influents chez les jeunes musulmans de France qu&rsquo;ils excitent, d&eacute;veloppent &ndash;impun&eacute;ment&ndash; la pr&eacute;diction que <em>&laquo;&nbsp;l&rsquo;Europe va tomber&nbsp;&raquo;</em>, &agrave; la fois sous la pression migratoire invasive et d&eacute;mographique et le d&eacute;veloppement conjoint du terrorisme et de la criminalit&eacute; qui vont sid&eacute;rer, terrifier puis obliger les Europ&eacute;ens vieillissants et d&eacute;cadents &agrave; se soumettre. Ce programme de guerre est d&eacute;j&agrave; entr&eacute; en application. Nous sommes dans la phase des ce <em>pr&eacute;paratifs</em> de l&rsquo;offensive.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Philippe de Villiers a r&eacute;v&eacute;l&eacute; qu&rsquo;il existe d&eacute;j&agrave; des accords secrets ou discrets de soumission, extral&eacute;gaux, avec la complicit&eacute; de l&rsquo;&Eacute;tat fran&ccedil;ais, pour c&eacute;der, en douceur des portions du territoire fran&ccedil;ais &agrave; la loi islamique, la charia. L&rsquo;&Eacute;tat collaborateur n&eacute;gocie d&eacute;j&agrave; avec l&rsquo;envahisseur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Les trois hypoth&egrave;ses&nbsp;: soumission, d&eacute;faite ou victoire</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&Eacute;ric Zemmour a estim&eacute; que les choses &eacute;taient mal parties : <em>&laquo;&nbsp;Je crains qu&rsquo;il ne soit trop tard</em> [&hellip;] <em>Si un pouvoir fort reprenait mes propositions, une partie des musulmans ferait s&eacute;cession&nbsp;; nous n&rsquo;&eacute;chapperons pas dans les trente ans qui viennent, soit &agrave; la guerre civile soit &agrave; la soumission. Le g&eacute;n&eacute;ral de Gaulle a donn&eacute; l&rsquo;ind&eacute;pendance &agrave; l&rsquo;Alg&eacute;rie parce qu&rsquo;il consid&eacute;rait que les</em> &laquo;&nbsp;Arabes&nbsp;&raquo; <em>et les</em> &laquo;&nbsp;Fran&ccedil;ais&nbsp;&raquo; <em>&eacute;taient comme</em> &laquo;&nbsp;l&rsquo;huile et le vinaigre&nbsp;&raquo;, <em>ne pouvant que se s&eacute;parer&nbsp;&raquo;</em>. Cette r&eacute;flexion est int&eacute;ressante. Le d&eacute;lai de trente ans qu&rsquo;il pr&eacute;dit est beaucoup trop long. L&rsquo;explosion se produira bien avant, peut-&ecirc;tre l&rsquo;ann&eacute;e prochaine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il existe trois hypoth&egrave;ses. La premi&egrave;re, la pire, c&rsquo;est celle de la <em>soumission</em>. Pour faire la guerre et pour vaincre, il faut &ecirc;tre deux. Si, face aux envahisseurs et agresseurs, les Fran&ccedil;ais et Europ&eacute;ens ne se d&eacute;fendent pas, il n&rsquo;y aura pas de guerre. Ce sera la <em>&laquo;&nbsp;mort ti&egrave;de&nbsp;&raquo;</em> selon la formule de Konrad Lorenz. Le pourrissement, l&lsquo;effondrement sans vrai combat C&rsquo;est une possibilit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La deuxi&egrave;me hypoth&egrave;se, c&rsquo;est l&rsquo;&eacute;clatement d&rsquo;une guerre civile ethnique avec d&eacute;faite des autochtones fran&ccedil;ais, et autres Europ&eacute;ens, ayant contre eux leur propre &Eacute;tat collaborateur. Une possibilit&eacute; qu&rsquo;avait &eacute;voqu&eacute;e Jean Raspail.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La troisi&egrave;me hypoth&egrave;se, c&rsquo;est une guerre civile victorieuse, avec des cons&eacute;quences historiques incalculables, dont l&rsquo;effondrement de tous nos paradigmes politiques. Quoi qu&rsquo;il en soit, dans les ann&eacute;es &agrave; venir, il sera impossible d&rsquo;&eacute;chapper &agrave; des d&eacute;sordres majeurs. L&rsquo;Europe de l&rsquo;Ouest va bient&ocirc;t &ecirc;tre le th&eacute;&acirc;tre d&rsquo;un s&eacute;isme ethnique. In&eacute;vitable.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Guillaume Faye<br /> </strong>21/10/2016</font></p> <font size="2" face="Arial"> <strong></strong></font> <p>Voir aussi du m&ecirc;me auteur <br /> </p> <p> </p> <p><a href="http://www.europe-israel.org/2014/08/la-troisieme-guerre-mondiale-predictions-par-guillaume-faye/" target="_blank">http://www.europe-israel.org/2014/08/la-troisieme-guerre-mondiale-predictions-par-guillaume-faye/</a></p> Sun, 06 Nov 2016 23:00:00 GMT Les colonnes infernales de la défaite civilisationnelle http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2344 2344 <br /><em><em><em> <p><strong>Cet article a &eacute;t&eacute; inspir&eacute; par une <a href="http://lesakerfrancophone.fr/la-6eme-colonne">analyse du g&eacute;opolitologue russe Alexandre Douguine</a> dans laquelle il d&eacute;crit les tenants et aboutissants du concept nouveau de &laquo;<em>sixi&egrave;me colonne&raquo;</em>. Partant de ces constats tr&egrave;s pertinents du c&ocirc;t&eacute; russe, il m&rsquo;est apparu utile d&rsquo;en analyser les pendants du c&ocirc;t&eacute; occidental. Le r&eacute;sultat de cette &eacute;tude r&eacute;v&egrave;le bien autre chose qu&rsquo;une entit&eacute;, plus ou moins formelle, hostile aux peuples : elle r&eacute;v&egrave;le l&rsquo;existence institutionnelle, en France, en Occident et au niveau mondial, de puissances d&rsquo;argent dominantes, structurellement hostiles &agrave; tous les peuples du monde.</strong><br /> <span id="more-35850"></span><br /> <span style="font-size: 14pt;"><strong>Le contexte occidental</strong></span></p> <p>Dans mes pr&eacute;c&eacute;dentes analyses de g&eacute;opolitique &eacute;conomique (voir ma s&eacute;rie d&rsquo;articles <a href="http://lesakerfrancophone.fr/category/auteurs/valerie-bugault">publi&eacute;s sur le site du Saker francophone</a>), j&rsquo;ai beaucoup insist&eacute; sur le fait que la conception fran&ccedil;aise traditionnelle du droit avait &eacute;t&eacute;, depuis l&rsquo;av&egrave;nement des institutions europ&eacute;ennes, battu en br&egrave;che au profit d&rsquo;une conception anglo-saxonne, de nature &eacute;conomique et financi&egrave;re. J&rsquo;ai &eacute;galement ax&eacute; mon d&eacute;cryptage du syst&egrave;me &eacute;conomique global sur le fait que la notion d&rsquo;&Eacute;tat &eacute;tait devenue, depuis le XX<sup>e</sup> si&egrave;cle, une variable d&rsquo;ajustement d&rsquo;un mod&egrave;le devenu sup&eacute;rieur, le mod&egrave;le de l&rsquo;entreprise de type capitalistique. Il r&eacute;sulte de mes analyses que le mod&egrave;le civilisationnel anglo-saxon s&rsquo;est peu &agrave; peu impos&eacute; dans tous les pays occidentaux, transformant derechef le <em>fait politique</em> en <em>fait &eacute;conomique</em>.</p> <p>Cette &eacute;volution fran&ccedil;aise et occidentale, sans accroc et acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e au niveau mondial depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a en r&eacute;alit&eacute; commenc&eacute; bien avant par la captation, par les puissances d&rsquo;argent, du pouvoir politique.</p> <p>Les puissances d&rsquo;argent ont commenc&eacute; leur captation du pouvoir politique en Occident en s&rsquo;emparant de fa&ccedil;on h&eacute;g&eacute;monique du <em>fait mon&eacute;taire</em>, qu&rsquo;elles ont extirp&eacute; de tout contr&ocirc;le politique au moyen de la cr&eacute;ation du <a href="http://lesakerfrancophone.fr/decryptage-du-systeme-economique-global-17-geopolitique-du-systeme-banques-centrales">concept de<em> &laquo;banque centrale</em></a><em>&raquo;</em>. Ces banques centrales, pr&eacute;sent&eacute;es comme des entit&eacute;s &eacute;tatiques mais r&eacute;ellement sous contr&ocirc;le de capitaux et d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts strictement priv&eacute;s, sont depuis longtemps les seules r&eacute;gulatrices des questions mon&eacute;taires, elles contr&ocirc;lent la masse mon&eacute;taire en circulation dans chaque pays et finalement l&rsquo;&eacute;volution de l&rsquo;&eacute;conomie desdits pays. Ces banques, d&eacute;nu&eacute;es de tout contr&ocirc;le politique, travaillent pour les int&eacute;r&ecirc;ts des plus grands capitalistes. L&rsquo;une des pr&eacute;rogatives r&eacute;galiennes essentielles, le fait de battre monnaie, ne ressort d&eacute;sormais plus des comp&eacute;tences de l&rsquo;&Eacute;tat, occasionnant par l&agrave; m&ecirc;me une perte s&eacute;rieuse de l&eacute;gitimit&eacute; et de souverainet&eacute; de l&rsquo;&Eacute;tat.</p> <p>Mais il y a plus, l&rsquo;&Eacute;tat lui-m&ecirc;me est devenu, en Occident, le porte-parole des int&eacute;r&ecirc;ts des plus grands d&eacute;tenteurs de capitaux. &Agrave; cet &eacute;gard, permettez-moi de prendre plus pr&eacute;cis&eacute;ment l&rsquo;exemple de la France, car tous les pays d&rsquo;Europe occidentale, s&rsquo;ils aboutissent au m&ecirc;me r&eacute;sultat, n&rsquo;ont pas suivi le m&ecirc;me d&eacute;roulement historique. En France, pays traditionnellement centralisateur, le fait politique est, depuis la troisi&egrave;me R&eacute;publique, concentr&eacute; autour de deux concepts&nbsp;: des partis politiques hi&eacute;rarchis&eacute;s et la <em>&laquo;fabrique&raquo;</em> d&rsquo;hommes politiques professionnels, par des &eacute;coles et des formations plus ou moins d&eacute;di&eacute;es constituant un vivier de recrutement. Ce ph&eacute;nom&egrave;ne permet une appropriation relativement ais&eacute;e du pouvoir politique au moyen de la prise en main du sommet hi&eacute;rarchique des <em>&laquo;partis politiques&raquo;</em> et de la corruption des quelques &eacute;l&egrave;ves sortant des fabriques &agrave; personnalit&eacute;s politiques. Cette corruption est d&rsquo;ailleurs tout autant active que passive en raison de l&rsquo;orientation id&eacute;ologique du processus de formation lui-m&ecirc;me ; l&rsquo;instruction claironn&eacute;e et tellement vant&eacute;e s&rsquo;analysant beaucoup plus en un formatage (mat&eacute;rialiste) des esprits qu&rsquo;en une &eacute;l&eacute;vation de ces derniers.</p> <p>Il r&eacute;sulte des ph&eacute;nom&egrave;nes d&eacute;crits ci-dessus qu&rsquo;en France &ndash; et plus g&eacute;n&eacute;ralement en Occident &ndash; l&rsquo;&Eacute;tat s&rsquo;est vu appropri&eacute; par des int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s s&eacute;lectifs, perdant au passage sa l&eacute;gitimit&eacute; intrins&egrave;que. Le <em>fait politique</em> est devenu partie int&eacute;grante du <em>fait &eacute;conomique</em> dans la mesure o&ugrave; les int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s des plus grands capitalistes &ndash; oligarques &ndash; ont mis la force publique r&eacute;sultant des institutions &eacute;tatiques &agrave; leur service. D&egrave;s lors, le <em>&laquo;fait&raquo;</em> politique n&rsquo;a plus pour vocation d&rsquo;organiser, le plus sereinement possible, la vie en commun sur un territoire donn&eacute;, mais a pour fonction de faire respecter, par le plus grand nombre, les int&eacute;r&ecirc;ts financiers &ndash; homog&egrave;nes &ndash; d&rsquo;une caste particuli&egrave;re d&rsquo;individus, les grands capitalistes accapareurs.</p> <p><span style="font-size: 14pt;"><strong>Identification de la sixi&egrave;me colonne dans le contexte occidental</strong></span></p> <p>Il r&eacute;sulte de l&rsquo;analyse du contexte ci-dessus d&eacute;crit que la sixi&egrave;me colonne identifi&eacute;e par Alexandre Douguine n&rsquo;a pas r&eacute;ellement d&rsquo;&eacute;quivalent en France et plus largement dans les pays occidentaux. Ou plut&ocirc;t, ce sont les &Eacute;tats et, plus r&eacute;cemment, les organisations &eacute;tatiques supranationales (c&rsquo;est-&agrave;-dire les institutions de l&rsquo;Union europ&eacute;enne) qui sont eux-m&ecirc;mes les porte-paroles de cette sixi&egrave;me colonne.</p> <p>Pour revenir &agrave; la France, symbole &eacute;ternel de l&rsquo;&eacute;volution occidentale, l&rsquo;&Eacute;tat issu de la R&eacute;volution fran&ccedil;aise a &eacute;t&eacute; appropri&eacute; par les puissances d&rsquo;argent, &agrave; savoir la bourgeoisie commer&ccedil;ante, devenue et m&eacute;lang&eacute;e &agrave; la bourgeoisie bancaire, enrichie par le commerce li&eacute; aux grandes d&eacute;couvertes et par la gestion des monnaies. Plus r&eacute;cemment, l&rsquo;Union europ&eacute;enne a continu&eacute; et accentu&eacute; le processus mettant directement les institutions publiques au service de ces puissances d&rsquo;argent ; en Europe occidentale les multinationales font les lois, qui s&rsquo;appliquent &agrave; tous, et les <em>&laquo;juridictions&raquo;</em> europ&eacute;ennes sont les garantes de cet ordre &eacute;conomique nouveau.</p> <p>Ainsi, apr&egrave;s 1789, la France est pass&eacute;e d&rsquo;une monarchie, qui avait pour contre-pouvoirs tous les corps interm&eacute;diaires, &agrave; une oligarchie financi&egrave;re d&eacute;nu&eacute;e de tout contre-pouvoir, le tout sous le vocable trompeur de d&eacute;mocratie. La d&eacute;mocratie est le v&ecirc;tement dont se pare le pouvoir sous le pr&eacute;texte qu&rsquo;existe une repr&eacute;sentation populaire (pouvoir l&eacute;gislatif). Mais cette repr&eacute;sentation est, dans les faits, c&rsquo;est-&agrave;-dire concr&egrave;tement, cat&eacute;gorielle et non pas populaire parce que contr&ocirc;l&eacute;e par des partis politiques sous influence des puissances d&rsquo;argent. L&rsquo;appareil d&rsquo;&Eacute;tat (pouvoir ex&eacute;cutif) est par ailleurs lui-m&ecirc;me g&eacute;r&eacute; par des hommes politiques issus du vivier contr&ocirc;l&eacute; par ces m&ecirc;mes puissances d&rsquo;argent.</p> <p>Il en r&eacute;sulte de la pr&eacute;sente analyse qu&rsquo;en Occident, c&rsquo;est la structure m&ecirc;me du pouvoir qui correspond au concept de sixi&egrave;me colonne identifi&eacute; par Alexandre Douguine.</p> <p>Aucun &Eacute;tat occidental n&rsquo;a cherch&eacute; &agrave; s&rsquo;affranchir de l&rsquo;emprise des puissances d&rsquo;argent qui donnent le <em>&laquo;la&raquo;</em> politique et dictent leur conduite &agrave; des &Eacute;tats qui sont en r&eacute;alit&eacute; les gestionnaires des int&eacute;r&ecirc;ts financiers des oligarchies occidentales associ&eacute;es. Certes, nous avons assist&eacute; en France et en Occident &agrave; des variations apparentes de politique, mais ces variations &eacute;taient enti&egrave;rement dues aux choix effectu&eacute;s par les puissances d&rsquo;argent dominantes : tant&ocirc;t celles-ci &eacute;taient assez fortes, notamment en raison de leurs colonies, pour s&rsquo;auto-g&eacute;rer, tant&ocirc;t elles ont d&ucirc; s&rsquo;allier &agrave; d&rsquo;autres puissances d&rsquo;argent ayant une conception diff&eacute;rente de la vie en soci&eacute;t&eacute; et se plier, en cons&eacute;quence, &agrave; ces nouvelles conceptions.</p> <p>D&rsquo;empire continental, la France (comme l&rsquo;Allemagne et toutes les anciennes puissances d&rsquo;Europe) est devenue colonie de l&rsquo;empire des mers. Le droit continental &eacute;crit, civilisationnellement structurant, h&eacute;rit&eacute; de l&rsquo;Empire romain, a ainsi d&eacute;finitivement c&eacute;d&eacute; la place au droit anglo-saxon tout entier tourn&eacute; vers la pr&eacute;dation &eacute;conomique des puissances d&rsquo;argent.</p> <p><span style="font-size: 14pt;"><strong>La disparition in&eacute;luctable de l&rsquo;ordre politique continental au profit de l&rsquo;ordre politique atlantiste</strong></span></p> <p>La raison pour laquelle la France et tous les pays continentaux d&rsquo;Europe occidental ont perdu leur identit&eacute; civilisationnelle &eacute;tait, d&egrave;s le d&eacute;part, inscrite dans la structure m&ecirc;me de leur pouvoir. La force de leurs puissances d&rsquo;argent s&rsquo;est av&eacute;r&eacute;e inf&eacute;rieure &agrave; la force des puissances d&rsquo;argent d&ucirc;ment organis&eacute;es &agrave; la fa&ccedil;on britannique, et plus largement anglo-saxonne. Les Anglo-Saxons ont, depuis toujours, une conception &eacute;conomique de la vie en soci&eacute;t&eacute; qui a grandement favoris&eacute; l&rsquo;&eacute;mergence d&rsquo;un mod&egrave;le de captation des richesses aujourd&rsquo;hui internationalement d&eacute;ploy&eacute; par les instances internationales qui font<em> &laquo;l&rsquo;ordre international&raquo;</em>. C&rsquo;est pr&eacute;cis&eacute;ment ce mod&egrave;le qui s&rsquo;est &eacute;rig&eacute; en pouvoir absolu non seulement au niveau local mais aujourd&rsquo;hui au niveau mondial.</p> <p>Le jour, symboliquement repr&eacute;sent&eacute; par l&rsquo;av&egrave;nement de la R&eacute;volution fran&ccedil;aise, o&ugrave; la France a banni la civilisation de&nbsp;<em>&laquo;l&rsquo;&ecirc;tre&raquo;</em> pour adopter, de fa&ccedil;on ext&eacute;rieure &agrave; son propre d&eacute;veloppement, la civilisation de <em>&laquo;l&rsquo;avoir&raquo;</em>, et des<em> &laquo;avoirs&raquo;</em>, elle a perdu non seulement sa supr&eacute;matie politique mais aussi et surtout sa raison d&rsquo;&ecirc;tre. Rel&eacute;gu&eacute;e &agrave; un r&ocirc;le de boutiquier financier qu&rsquo;elle n&rsquo;a jamais vraiment ma&icirc;tris&eacute;, la France s&rsquo;est volontairement soumise &agrave; son ma&icirc;tre en la mati&egrave;re : la civilisation <em>&laquo;de la mer&raquo;,</em> dirig&eacute;e par les puissances financi&egrave;res anglo-saxonne.</p> <p>La France n&rsquo;&eacute;tait France que parce qu&rsquo;elle n&rsquo;avait pas donn&eacute; la pr&eacute;&eacute;minence aux puissances d&rsquo;argent. Autrement dit, la France n&rsquo;&eacute;tait ind&eacute;pendante et autonome qu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;poque, qui correspond &agrave; l&rsquo;ordre monarchique de l&rsquo;Ancien R&eacute;gime, o&ugrave; la spiritualit&eacute; chr&eacute;tienne &eacute;tait une valeur sup&eacute;rieure &agrave; la d&eacute;tention mat&eacute;rielle : la France n&rsquo;avait d&rsquo;existence institutionnelle r&eacute;elle que parce qu&rsquo;elle organisait, de fa&ccedil;on structurelle, la sup&eacute;riorit&eacute; de<em> &laquo;l&rsquo;&ecirc;tre&raquo;</em> sur <em>&laquo;l&rsquo;avoir&raquo;</em>, le statut social et les r&eacute;alisations des individus passant avant leurs avoirs mat&eacute;riels &ndash; aujourd&rsquo;hui simples num&eacute;ros (d&eacute;mat&eacute;rialis&eacute;s) indiqu&eacute;s sur des comptes en banque dont les titulaires ne sont pas propri&eacute;taires.</p> <p>Les &eacute;v&egrave;nements, de type tectonique, ci-dessus d&eacute;crits ne peuvent se voir qu&rsquo;une fois leur mouvement achev&eacute;, car de telles modifications, lentes par nature, sont peu apparentes. En revanche, elles op&egrave;rent des modifications si radicales des fondamentaux civilisationnels que leur r&eacute;sultat final est proprement spectaculaire : il rend m&eacute;connaissable le point de d&eacute;part, qui &eacute;tait la notion d&rsquo;&Eacute;tat souverain, juridiquement d&eacute;clin&eacute;e en un Souverain qui dirige un &Eacute;tat.</p> <p><span style="font-size: 14pt;"><strong>L&rsquo;av&egrave;nement transnational du pouvoir sans racine et de l&rsquo;homme sans humanit&eacute; comme finalit&eacute; des puissances d&rsquo;argent dominantes</strong></span></p> <p>Le point d&rsquo;arriv&eacute;e de ce mouvement tectonique, <em>&laquo;forc&eacute;&raquo;</em> par les puissances d&rsquo;argent dominantes du point de vue institutionnel mais minoritaires du point de vue d&eacute;mographique, n&rsquo;est, par construction, pas conforme &agrave; la vocation profonde des peuples concern&eacute;s. C&rsquo;est pr&eacute;cis&eacute;ment la raison pour laquelle ces puissances d&rsquo;argent estiment aujourd&rsquo;hui indispensable de briser ce qu&rsquo;il reste de coh&eacute;sion nationale, identifi&eacute;e avec le concept d&rsquo;&Eacute;tat-nation. La victoire ne sera totale pour les puissances d&rsquo;argent que le jour o&ugrave; il ne restera plus aucune poche de r&eacute;sistance civilisationnelle, c&rsquo;est-&agrave;-dire le jour o&ugrave; la structure soci&eacute;tale naturelle des peuples aura &eacute;t&eacute; &eacute;radiqu&eacute;e. Nous assistons ainsi, partout dans le monde, &agrave; une radicalisation tendant &agrave; faire dispara&icirc;tre le regroupement des peuples par affinit&eacute;s culturelles, linguistiques et historiques : ce qui se fait au moyen de guerres, de coups d&rsquo;&Eacute;tat, de migrations forc&eacute;es, d&rsquo;organisation de la perte de rep&egrave;res spirituels et religieux. Ce mouvement est naturellement mondial puisque produit par les puissances d&rsquo;argent pr&eacute;&eacute;minentes ayant organis&eacute; l&rsquo;ordre international.</p> <p>Plus g&eacute;n&eacute;ralement, il est une le&ccedil;on de l&rsquo;histoire que ces puissances d&rsquo;argent victorieuses connaissent et redoutent :<em> &laquo;Chassez le naturel et il reviendra au galop&raquo;</em>.</p> <p>L&rsquo;ordre naturel est tout entier, <em>ab initio,</em> le pire ennemi des puissances d&rsquo;argent dominantes. Elles veulent bannir, interdire ou rendre impossible toute procr&eacute;ation naturelle, alimentation naturelle, soins naturels, cultures et &eacute;levages naturels, regroupement naturel d&rsquo;individus, <em>&laquo;droit naturel&raquo;</em> et finalement toute humanit&eacute;, tant il est vrai que l&rsquo;humanit&eacute; est une part du processus naturel qu&rsquo;elles honnissent.</p> <p>De leur d&eacute;testation du <em>&laquo;naturel&raquo;</em>, vient notamment le subit d&eacute;veloppement national et international de la th&eacute;orie du genre. C&rsquo;est &eacute;galement en raison de leur d&eacute;testation du <em>&laquo;fait naturel&raquo;</em> que les puissances d&rsquo;argent r&ecirc;vent aujourd&rsquo;hui de s&rsquo;approprier physiquement la notion d&rsquo;homme nouveau. Elles r&ecirc;vent ainsi de cr&eacute;er un homme augment&eacute;, par les pouvoirs de la science, faisant dangereusement d&eacute;river l&rsquo;esp&egrave;ce humaine vers le transhumanisme, dont le d&eacute;veloppement technique est confi&eacute; &agrave; des personnalit&eacute;s autistiques de type Asperger, coup&eacute;es par essence du reste de l&rsquo;esp&egrave;ce humaine par le fait qu&rsquo;elles ne ressentent pas d&rsquo;&eacute;motions positives les liant au groupe. Il faut d&rsquo;ailleurs voir dans ce processus de recherche d&rsquo;un <em>&laquo;homme nouveau&raquo;</em> la raison d&rsquo;&ecirc;tre, d&eacute;velopp&eacute;e &agrave; partir de la seconde moiti&eacute; du XX<sup>e</sup> si&egrave;cle, de la hi&eacute;rarchisation sociale des individus en fonction de pr&eacute;tendus QI (coefficient intellectuel), lesquels sont format&eacute;s pour mettre en avant les capacit&eacute;s<em> &laquo;calculatoires&raquo;</em> d&rsquo;individus que l&rsquo;on cherche &agrave; couper de toute r&eacute;action &eacute;motionnelle distinctive ; ces m&ecirc;mes r&eacute;actions &eacute;motionnelles qui ont assur&eacute; la survie de l&rsquo;esp&egrave;ce humaine au fil des &acirc;ges.</p> <p>L&rsquo;av&egrave;nement de cet Homme nouveau-augment&eacute; sera r&eacute;serv&eacute; aux puissances d&rsquo;argent victorieuses. Il s&rsquo;accompagnera d&rsquo;un Nouvel Ordre Mondial &ndash; gouvernement mondial autoritaire, centralisateur &agrave; l&rsquo;extr&ecirc;me, accompagn&eacute; d&rsquo;une religion mondiale et d&rsquo;une crypto-monnaie mondiale &ndash; qu&rsquo;une grande partie des populations ne conna&icirc;tra pas, vou&eacute;es qu&rsquo;elles sont &agrave; dispara&icirc;tre.</p> <p><a href="http://lesakerfrancophone.fr/category/auteurs/valerie-bugault"><strong>Val&eacute;rie Bugault</strong></a></p> </em></em></em> Mon, 24 Oct 2016 23:00:00 GMT Cybersécurité et Microsoft http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2339 2339 <br /><font size="2" face="Arial">A la suite de cette diffusion, Thierry Berthier, math&eacute;maticien et expert en cybers&eacute;curit&eacute;, a &eacute;crit un article que l'on trouve ci-dessous 2). Il estime que Cash Investigation met en cause sans raisons l'arm&eacute;e fran&ccedil;aise. Le risque selon lui n'existe pas. Il pr&eacute;cise par ailleurs que les machines &eacute;quip&eacute;es de Window du Minist&egrave;re sont d&eacute;di&eacute;es &agrave; de la bureautique &quot;non sensible&quot;. Toutes les applications sensibles sont d&eacute;ploy&eacute;es sur des r&eacute;seaux d&eacute;connect&eacute;s, avec des OS sp&eacute;cifiques s&eacute;curis&eacute;s, isol&eacute;s de l'ext&eacute;rieur avec des processus de d&eacute;tections propres. Donc le malware install&eacute; &agrave; partir d'un clic malveillant ne fonctionne pas sur les domaines de d&eacute;fense.<br /> <br /> Nous lui en donnons acte volontiers. N&eacute;anmoins Elise Lucet porte au grand public un fait connu depuis des ann&eacute;es par les informaticiens, mais dont personne ne parle explicitement, le poids pris en France par Microsoft dans des applications, non seulement banales, mais aussi sensibles. Ceci n'est pas r&eacute;cent. Nous avons depuis longtemps d&eacute;nonc&eacute; le fait que l'Inria, &eacute;minent p&ocirc;le fran&ccedil;ais et europ&eacute;en de recherche scientifique, soit pass&eacute; tr&egrave;s largement sous le contr&ocirc;le de Microsoft en donnant &agrave; celui ci un r&ocirc;le &eacute;minent dans un Centre de recherche commun 3). L'on s'en est f&eacute;licit&eacute; en y voyant un hommage de la multinationale Microsoft &agrave; la qualit&eacute; de la recherche fran&ccedil;aise. D'autres, mieux avertis, y ont vu une fa&ccedil;on d'attirer sous son influence le meilleur des chercheurs informaticiens fran&ccedil;ais.<br /> <br /> Concernant la s&eacute;rie Cash Investigation, nous estimons qu'elle se distingue sur un certain nombre de th&egrave;mes int&eacute;ressant directement la s&eacute;curit&eacute; par son refus du conformisme de la presse officielle. Par ailleurs Elise Lucet est une professionnelle confirm&eacute;e, qui a eu le courage, d'ailleurs &agrave; ses risques, de combattre ce conformisme. Elle honore la t&eacute;l&eacute;vision francophone. Elle est d'ailleurs reconnue &agrave; ce titre dans d'autres pays.Aussi bien, nous lui sugg&eacute;rons de pr&eacute;senter de nouvelles enqu&ecirc;tes montrant un ph&eacute;nom&egrave;ne que refusent volontiers de voir ceux qui disent s'int&eacute;resser &agrave; l'ind&eacute;pendance de la France et de l'Europe face &agrave; l'Empire am&eacute;ricain. Il s'agit de la prise en mains d&eacute;sormais quasi totale du web, en France et dans le monde, par les G&eacute;ants am&eacute;ricains de l'Internet, dits GAFA (pour Google, Apple, Facebook, Amazon) sans mentionner tous les autres. Nous avons consacr&eacute; de nombreux articles &agrave; ce probl&egrave;me, en montrant notamment leurs relations plus qu' &eacute;troites avec la National Security Agency, la Defense Security Agency et la CIA.Google quant &agrave; lui, n'envisage pas moins que mettre au point dans quelques ann&eacute;es un &laquo; cerveau global artificiel &laquo; dont chacun d'entre nous seront de simples neurones individuels, sans pouvoirs propres.<br /> <br /> Le pouvoir de ces GAFA est tel que la Russie et la Chine qui disent parfois vouloir y &eacute;chapper rencontreront de grandes difficult&eacute;s pour le faire<br /> <br /> <strong>Notes</strong><br /> <br /> <br /> </font> <p> <font size="2"><strong>Notes</strong></font></p> <p> </p> <p><font size="2">1) Sur l'&eacute;mission voir</font></p> <p> </p> <p><font size="2">*<a href="http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/video-cash-investigation-comment-microsoft-a-conquis-le-reseau-informatique-du-ministere-de-la-defense_1878639.html"> http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/video-cash-investigation-comment-microsoft-a-conquis-le-reseau-informatique-du-ministere-de-la-defense_1878639.html</a></font></p> <p> </p> <p><font size="2">* Voir aussi un article de Mediapart, certes tr&egrave;s engag&eacute;, mais selon nous objectif de Mediapart <a href="https://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/211016/rediffusion-de-lenquete-de-cash-investigation-sur-lopen-bar-microsoft-defense">https://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/211016/rediffusion-de-lenquete-de-cash-investigation-sur-lopen-bar-microsoft-defense</a></font></p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p><font size="2">2) Article de Thierry Berthier<br /> <a href="https://www.contrepoints.org/2016/10/21/269501-cash-investigation-ne-comprend-rien-a-cybersecurite">https://www.contrepoints.org/2016/10/21/269501-cash-investigation-ne-comprend-rien-a-cybersecurite</a></font></p> <p><font size="2">3) Voir<br /> * Microsoft Research Inria Joint Centre <br /> <a href="https://www.inria.fr/centre/saclay/recherche/partenariats/microsoft-research-inria-joint-centre%20">https://www.inria.fr/centre/saclay/recherche/partenariats/microsoft-research-inria-joint-centre </a> </font></p> <p> </p> <p><font size="2">* ainsi que<a href="https://www.inria.fr/actualite/actualites-inria/inria-et-microsoft-prolongent-leur-collaboration"> https://www.inria.fr/actualite/actualites-inria/inria-et-microsoft-prolongent-leur-collaboration</a></font></p> <p> </p> <p><font size="2"><br /> </font></p> <p align="left">&nbsp;</p> Thu, 20 Oct 2016 23:00:00 GMT Convention pour l'Avenir de l'Europe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2329 2329 <br /><p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="center"><font color="#0033cc"> <font size="2" face="Arial"><strong>CONVENTION POUR L&rsquo;INDEPENDANCE DE L&rsquo;EUROPE</strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <div align="center"><font size="2" color="#0033cc" face="Arial"><strong>DECLARATION COMMUNE</strong></font></div> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="center"><font size="2" color="#0033cc" face="Arial"> aux membres de la Convention<br /> (sur proposition de Jacques Perget, Pr&eacute;sident &ndash;Fondateur)<br /> 21/09/2016</font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0"><font size="2" face="Arial"><strong>Pr&eacute;ambule </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La convention a pour vis&eacute;e l&rsquo;essentiel, c'est-&agrave;-dire la formulation d&rsquo;un projet politique de d&eacute;fense, de s&eacute;curit&eacute; et de d&eacute;veloppement d&rsquo;une Europe unie autour des valeurs qui l&rsquo;ont fond&eacute;e jadis et de celles qui aujourd&rsquo;hui encore la distingue du reste du monde, occidental comme oriental. Il s&rsquo;agit en effet de construire une Europe capable de devenir un acteur global &agrave; part enti&egrave;re et de peser de son poids sur les relations internationales afin de jouer le r&ocirc;le d&rsquo;&eacute;quilibre indispensable qui lui revient pour le maintien de la paix dans le monde. Sans une telle Europe unie dans toutes ses composantes, l&rsquo;&eacute;quilibre du monde, marqu&eacute; par un nouvel antagonisme Est-Ouest, est non seulement gravement menac&eacute; mais pourrait &ecirc;tre rompu avec la multiplication des conflits sur tous les continents. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Ce retour &agrave; l&rsquo;essence m&ecirc;me de l&rsquo;id&eacute;e europ&eacute;enne rev&ecirc;t aujourd&rsquo;hui une importance cruciale, non seulement en raison de l&rsquo;&eacute;tat du monde et de l&rsquo;incapacit&eacute; de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne &agrave; jouer le r&ocirc;le attendu, mais &eacute;galement en raison de la crise de confiance dont celle-ci souffre faute de r&eacute;sultats positifs sur quelque plan que ce soit&nbsp;: politique, financier, &eacute;conomique, industriel et agricole surtout, social enfin. En &eacute;tant port&eacute;e responsable de l&rsquo;affaiblissement des Etats, des Nations et de l&rsquo;Europe elle-m&ecirc;me, l&rsquo;Union Europ&eacute;enne est devenue la question politique la plus clivante, &agrave; l&rsquo;origine d&rsquo;un d&eacute;calage de plus en plus marqu&eacute; - &agrave; cet &eacute;gard inqui&eacute;tant - entre la repr&eacute;sentation nationale et l&rsquo;opinion entre le pays l&eacute;gal et le pays r&eacute;el. De ce point de vue, le referendum britannique en faveur d&rsquo;une sortie de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne doit &ecirc;tre interpr&eacute;t&eacute;, non pas comme une rupture de l&rsquo;opinion avec l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;une Europe unie (</font><font size="2" face="Arial"><em>la Grande-Bretagne a d&rsquo;ailleurs souvent fait montre dans le pass&eacute; de davantage de solidarit&eacute; que bien d&rsquo;autres pays europ&eacute;ens comme l&rsquo;Allemagne par exemple&nbsp;!</em></font><font size="2" face="Arial">...), mais bien plut&ocirc;t comme un signal d&rsquo;alarme lanc&eacute; &agrave; la Commission suspect&eacute;e de vouloir uniformiser les diversit&eacute;s nationales et de cr&eacute;er un pouvoir central unique sur le d&eacute;membrement des Etats souverains. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Dans ce contexte actuel de crise g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e, il devient donc indispensable de repenser le projet europ&eacute;en, d&rsquo;une part en transformant l&rsquo;actuelle Union Europ&eacute;enne pour lui donner l&rsquo;efficacit&eacute; qu&rsquo;il lui manque dans la gestion &eacute;conomique, et d&rsquo;autre part en revenant &agrave; une conception de l&rsquo;id&eacute;e europ&eacute;enne devant d&eacute;boucher sur une Europe authentique, unie politiquement et solidaire dans sa diversit&eacute; culturelle, sociale et &eacute;conomique.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><strong>De l&rsquo;insuffisance de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne et de sa transformation n&eacute;cessaire</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">L&rsquo;actuelle Union Europ&eacute;enne est le fruit d&rsquo;une succession d&rsquo;initiatives au lendemain de la seconde guerre mondiale pour cr&eacute;er, sans r&eacute;f&eacute;rence &agrave; une vision politique pr&eacute;cise de l&rsquo;avenir de l&rsquo;Europe, un espace &eacute;conomique commun de libre circulation des biens et personnes entre les principaux Etats de l&rsquo;Europe occidentale. Fond&eacute;e sur une doxa &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em>les vertus pr&ecirc;t&eacute;es au lib&eacute;ralisme et &agrave; la concurrence &raquo;</em></font><font size="2" face="Arial">, cette Europe dite des marchands a donn&eacute; lieu pour commencer &agrave; la mise en &oelig;uvre d&rsquo;un ensemble de politiques communes sp&eacute;cifiques sur un spectre de domaines et d&rsquo;activit&eacute;s de plus en plus diversifi&eacute;s (charbon, acier, nucl&eacute;aire, douani&egrave;re, ressources vivantes maritimes, agriculture, recherche scientifique, coop&eacute;ration outre-mer,&hellip;), pour finalement privil&eacute;gier des politiques uniques se substituant aux politiques nationales. Parall&egrave;lement cette Europe des marchands a progressivement &eacute;volu&eacute; vers une zone de libre &eacute;change tant sur le plan int&eacute;rieur que sur le plan ext&eacute;rieur. M&ecirc;me si la vis&eacute;e initialement retenue par les promoteurs de cette Europe a toujours &eacute;t&eacute; inspir&eacute;e par la r&eacute;f&eacute;rence au mod&egrave;le f&eacute;d&eacute;ral am&eacute;ricain, il est apparu que les d&eacute;l&eacute;gations de comp&eacute;tences successives des Etats au profit de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne ne permettaient pas de cr&eacute;er un v&eacute;ritable pouvoir central et rationnel de type f&eacute;d&eacute;ral. Enfin, essentiellement tourn&eacute; vers l&rsquo;Alliance Atlantique, ce projet europ&eacute;en a conduit &agrave; renforcer l&rsquo;influence am&eacute;ricaine au point de faire de l&rsquo;U.E une t&ecirc;te-de-pont des Etats-Unis sur le continent euro-asiatique. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Pour ces motifs, toutes ces initiatives se sont inscrites dans une perspective d&rsquo;int&eacute;gration supra-nationale consistant &agrave; mettre en place des r&egrave;glementations et m&eacute;canismes de gestion identiques dans chacun des pays concern&eacute;s, sans pour autant que leurs structures &eacute;conomiques et sociales aient &eacute;t&eacute; pr&eacute;alablement r&eacute;form&eacute;es et harmonis&eacute;es. Sous l&rsquo;effet combin&eacute; de la libre circulation et de la mise en concurrence d&rsquo;&eacute;conomies nationales restant diff&eacute;renci&eacute;es, ce mod&egrave;le de construction de l&rsquo;Europe a, au fil du temps, conduit non pas au d&eacute;veloppement de ces &eacute;conomies mais &agrave; la destruction progressive et continue des appareils de production, notamment industriel et agricole comme on peut maintenant le constater en France. Globalement, cette destruction du plus grand nombre de nos capacit&eacute;s de production a profit&eacute; de fa&ccedil;on cumulative, soit aux pays europ&eacute;ens les plus avantag&eacute;s (l&rsquo;Allemagne par exemple), soit &agrave; des pays tiers non europ&eacute;ens souvent &eacute;mergents du fait de l&rsquo;absence de protection des espaces &eacute;conomiques se transformant en zone de libre &eacute;change tant sur le plan int&eacute;rieur que sur le plan ext&eacute;rieur. En cela, l&rsquo;Euro, en tant que monnaie unique, a &eacute;t&eacute; un amplificateur de la destruction des &eacute;conomies, en donnant en effet d&egrave;s la premi&egrave;re ann&eacute;e de sa mise en circulation un avantage comp&eacute;titif &agrave; l&rsquo;Allemagne (pouvant &ecirc;tre de plus de 20 % selon les &eacute;conomies consid&eacute;r&eacute;es)&nbsp;: en l&rsquo;absence de r&eacute;vision des clefs de parit&eacute; de l&rsquo;Euro avec les anciennes monnaies nationales, la reconduction de cet avantage de comp&eacute;titivit&eacute; d&rsquo;ann&eacute;es en ann&eacute;es depuis maintenant plus de quinze ans a eu un effet cumulatif d&eacute;vastateur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Pour le reste, le projet retenu de construction europ&eacute;enne, legs de l&rsquo;affrontement Est-Ouest au temps de la Guerre Froide, a abouti &agrave; consacrer la division de l&rsquo;Europe prise dans son ensemble et, partant, &agrave; mettre hors de port&eacute;e la r&eacute;alisation d&rsquo;une Europe politique vraiment capable de prendre en main son destin et d&rsquo;occuper sa place sur la sc&egrave;ne internationale, &agrave; &eacute;galit&eacute; et en partenariat avec les Etats-Unis, hors de toute domination de ces derniers.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><strong>Du retour &agrave; l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;un monde Europ&eacute;en, commun et sp&eacute;cifique, et du besoin d&rsquo;une organisation des Nations Europ&eacute;ennes (O.N.E.)</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Depuis l&rsquo;Antiquit&eacute;, l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe ne s&rsquo;inscrit pas seulement dans la g&eacute;ographie. Tout au long de l&rsquo;histoire, sur plus de 2500 ans, elle est associ&eacute;e &agrave; l&rsquo;&eacute;mergence, toujours plus forte et sans cesse renouvel&eacute;e, d&rsquo;un courant de lib&eacute;ration intellectuelle mettant en &eacute;vidence la capacit&eacute; de l&rsquo;homme &agrave; ma&icirc;triser gr&acirc;ce &agrave; la r&eacute;flexion philosophique, au savoir scientifique et au savoir-faire technologique, les contraintes qui pouvaient l&rsquo;opprimer &agrave; l&rsquo;&eacute;tat de nature et ainsi &agrave; mieux d&eacute;finir sa place, ses droits et ses responsabilit&eacute;s individuelles. C&rsquo;est en cela qu&rsquo;il existe une civilisation europ&eacute;enne particuli&egrave;re, pouvant se distinguer des autres civilisations, asiatique ou am&eacute;ricaine par exemple, ayant une conception sensiblement diff&eacute;rente des rapports de l&rsquo;homme avec la nature ou la soci&eacute;t&eacute; (</font><font size="2" face="Arial"><em>affirmation de la domination du groupe pour les unes, primat exclusif de l&rsquo;individu pour les autres</em></font><font size="2" face="Arial">).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Ainsi, selon les &eacute;poques et en fonction de l&rsquo;influence des id&eacute;es ainsi &eacute;mises sur les peuples et nations, l&rsquo;espace &laquo;europ&eacute;en&nbsp;&raquo;, au d&eacute;part centr&eacute; sur la mer Eg&eacute;e et la frange orientale de la M&eacute;diterran&eacute;e, s&rsquo;est &eacute;tendu vers l&rsquo;Ouest en direction de l&rsquo;Atlantique pour ensuite se d&eacute;placer vers l&rsquo;Orient jusqu&rsquo;aux confins du Pamir et, remonter vers les r&eacute;gions septentrionales de l&rsquo;actuelle Europe. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">D&rsquo;un point de vue spatial, l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe est donc consubstantiellement li&eacute;e au champ d&rsquo;application territorial d&rsquo;une philosophie politique particuli&egrave;re qui lui serait propre. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"><font size="2" face="Arial">Aujourd&rsquo;hui, au-del&agrave; de la diversit&eacute; des nations qui la composent, il est donc concevable d&rsquo;admettre que l&rsquo;Europe recouvre quatre espaces socio-culturels distincts mais interd&eacute;pendants, sur fond d&rsquo;h&eacute;ritage commun de la Gr&egrave;ce antique, de Rome et du Christianisme, avec toutefois par ailleurs, une influence r&eacute;cente et montante de l&rsquo;Islam qui les affecte tous &agrave; des degr&eacute;s divers&nbsp;: </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel m&eacute;diterran&eacute;en, c&oelig;ur de la latinit&eacute; et du christianisme, </font> </p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel germanique, non romanis&eacute; mais christianis&eacute;, </font> </p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel russo-slave, romanis&eacute; en partie et surtout christianis&eacute;, </font> </p> </li> <li> <p class="western" style="widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"><font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel anglo-saxon, romanis&eacute; et chr&eacute;tien.</font></p> </li> </ul> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La pr&eacute;sentation de ce panorama conduit &agrave; mettre en &eacute;vidence la pr&eacute;sence et le r&ocirc;le de puissances dominantes dites &laquo;puissances pivots&nbsp;&raquo;, garantes de l&rsquo;&eacute;quilibre europ&eacute;en entre et au sein de ces quatre espaces socio-&eacute;conomico-culturels. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Parmi ces puissances-pivots, mentionnons tout sp&eacute;cialement quatre d&rsquo;entre elles&nbsp;: la Russie, l&rsquo;Allemagne avec la Mitteleuropa, l&rsquo;Angleterre, et la France&hellip;., en soulignant que ces deux derni&egrave;res sont par rapport aux autres dans une position originale. L&rsquo;Angleterre est une puissance internationale qui reste &agrave; l&rsquo;&eacute;vidence toujours une grande puissance mondiale&nbsp;; il en est de m&ecirc;me de la France, qui, bien qu&rsquo;affaiblie, pr&eacute;sente en outre l&rsquo;originalit&eacute; d&rsquo;&ecirc;tre en soi &laquo;&nbsp;une petite Europe&nbsp;&raquo; (Fernand Braudel) &agrave; la confluence de trois des quatre espaces socio-culturels cit&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Dans ces conditions, il est clair que, pour r&eacute;aliser l&rsquo;unit&eacute; politique de l&rsquo;Europe, la r&eacute;f&eacute;rence aux Etats-Unis n&rsquo;a pas de sens, avec la cr&eacute;ation d&rsquo;un Etat f&eacute;d&eacute;ral qui est utopique en l&rsquo;esp&egrave;ce. Seule une </font><font size="2" face="Arial"><strong>concertation structur&eacute;e et permanente</strong></font><font size="2" face="Arial"> entre Etats souverains et notamment puissances-pivots, sur tous les sujets d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts communs en mati&egrave;re de d&eacute;fense, de s&eacute;curit&eacute; et de d&eacute;veloppement, peut permettre la formation d&rsquo;une unit&eacute; politique effective et, au-del&agrave;, &ecirc;tre la matrice d&rsquo;une </font><font size="2" face="Arial"><strong>Organisation Unifi&eacute;e des Nations Europ&eacute;ennes (O.U.N.E)</strong></font><font size="2" face="Arial">. Cette Organisation aura pour mission, dans le cadre d&rsquo;une charte restant &agrave; d&eacute;finir, la d&eacute;fense et la s&eacute;curit&eacute; de l&rsquo;espace europ&eacute;en et, par voie de cons&eacute;quence la politique d&rsquo;accompagnement d&rsquo;un d&eacute;veloppement &eacute;quilibr&eacute;, sur le plan &eacute;conomique et social, de toutes les composantes de cette Europe politique unifi&eacute;e. </font> </p> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><strong>Des fondements et principes d&rsquo;ORGANISATION DE LA GRANDE EUROPE <br /> </strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.27cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" color="#222222" face="Arial"><font style="font-size: 9pt"><br /> </font></font><font size="2" face="Arial">En externe, fond&eacute;e sur un m&ecirc;me socle de valeurs&nbsp; &agrave; la fois ancien et sp&eacute;cifique, la nouvelle Europe&nbsp; constitue un ensemble exceptionnel et compl&eacute;mentaire de richesses, tant humaines que mat&eacute;rielles, qui en fait un acteur international majeur &agrave; la mesure des puissances-continents actuelles (Chine, Inde, Br&eacute;sil, USA,...).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">En interne, rassemblant un &eacute;ventail d'Etats-nations &agrave; l'histoire &eacute;galement ancienne, l'Europe unifi&eacute;e ne saurait se modeler dans un cadre f&eacute;d&eacute;ral sur l'exemple des Etats-Unis d'Am&eacute;rique, pour pr&eacute;tendre &ecirc;tre&nbsp; son d&eacute;calque sous la forme des Etats-Unis d'Europe ; compte tenu de son pass&eacute; et de la vari&eacute;t&eacute; des &Eacute;tats&nbsp; souverains qui la composent, elle ne peut en effet prendre forme - et se d&eacute;velopper - que dans le cadre d'un r&eacute;seau d'alliances justifi&eacute;es par l'existence d'une communaut&eacute; d'int&eacute;r&ecirc;ts liant les Etats.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> Ces communaut&eacute;s d'int&eacute;r&ecirc;ts s'observent, non seulement sur&nbsp; un plan fonctionnel dans tous les domaines d'activit&eacute;s que les Etats peuvent avoir en commun, mais &eacute;galement dans les domaines r&eacute;galiens les plus importants ; &agrave; commencer par la d&eacute;fense et la s&eacute;curit&eacute; : sans d&eacute;fense assur&eacute;e, ni s&eacute;curit&eacute; garantie, la stabilit&eacute; &eacute;conomique et sociale - elle-m&ecirc;me indispensable &agrave; un d&eacute;veloppement durable - reste en effet pr&eacute;caire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> En toute logique, toute communaut&eacute; d'int&eacute;r&ecirc;ts, ainsi identifi&eacute;e et d&eacute;finie, donne lieu &agrave; la mise en &oelig;uvre, non pas de politiques &quot;uniques&quot; comme c'est le cas dans l'Union Europ&eacute;enne, mais de politiques &quot;communes&quot; dont la conduite -coordonn&eacute;e au niveau europ&eacute;en - reste du ressort des Etats.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"><font size="2" face="Arial"><br /> Pour ces motifs, la charte de l'Organisation des Nations&nbsp; Europ&eacute;ennes&nbsp; devra mettre en &eacute;vidence les principes &quot;constitutionnels&quot; suivants :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l'Europe unifi&eacute;e est une Europe des NATIONS, respectueuse des identit&eacute;s et des souverainet&eacute;s, laissant aux Etats la responsabilit&eacute; de la conduite des politiques retenues. Cette responsabilit&eacute; engage ces derniers en cas d'&eacute;chec, pour objectifs non-tenus,</font></p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l'Organisation des Nations Europ&eacute;ennes repose sur le principe d'une CONCERTATION&nbsp; STRUCTUR&Eacute;E ET PERMANENTE sur les objectifs g&eacute;n&eacute;raux communs et les politiques mises en &oelig;uvre ; elle se place ainsi dans un cadre, non pas f&eacute;d&eacute;ral, mais conf&eacute;d&eacute;ral,</font></p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">compte tenu de la diversit&eacute; des situations &eacute;conomiques et sociales qui caract&eacute;rise l'espace europ&eacute;en, la nouvelle organisation repose sur un principe de CONVERGENCE justifiant la mise en place de m&eacute;canismes d'ajustements et de solidarit&eacute; temporaires, pour gommer les &eacute;carts &eacute;conomiques et sociaux initiaux, et rendre&nbsp; au fil du temps l'ensemble coh&eacute;rent : ces m&eacute;canismes r&eacute;gulateurs sont destin&eacute;s &agrave; dispara&icirc;tre en fonction des objectifs atteints et des d&eacute;veloppements r&eacute;alis&eacute;s.</font></p> </li> </ol> <font size="2" face="Arial" /> Fri, 14 Oct 2016 23:00:00 GMT EN SYRIE FRANCOIS HOLLANDE FAIT ENCORE LE CHOIX DE LA GUERRE http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2321 2321 <br /><strong>Voil&agrave; cinq ans que dans , dans l'affaire syrienne, la diplomatie fran&ccedil;aise est &agrave; la fois ridicule et criminelle. </strong><br /> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Ridicule parce qu'elle se r&eacute;duit , avec Hollande encore plus qu'avec son pr&eacute;d&eacute;cesseur, &agrave; un alignement aveugle sur la diplomatie am&eacute;ricaine domin&eacute;e par les n&eacute;oconservateurs . Alignement et m&ecirc;me surench&egrave;re , pas sur le terrain car nous n'en avons pas les moyens, mais dans les enceintes internationales. On se souvient de Fabius d&eacute;clarant que Assad &quot;ne m&eacute;ritait pas de vivre&quot; ! La rupture totale des relations diplomatiques avec la Syrie en 2012 nous a priv&eacute; de moyens essentiels tant pour lutter contre le terrorisme que pour diversifier notre action comme il sied &agrave; toute diplomatie comp&eacute;tente, ce que n'est plus la notre. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Politique criminelle car elle aboutit &agrave; armer des djihadistes qui massacrent tous ceux qui leur ont hostiles , &agrave; commencer par les chr&eacute;tiens d'Orient qui comptaient sur la protection de la France. Ceux qui tiennent le quartier Est d'Alep depuis quatre ans avaient commenc&eacute;, qui s'en souvient par pr&eacute;cipiter leurs prisonniers du haut des immeubles. Les m&ecirc;mes se r&eacute;jouissent bruyamment ( quand ils ne les revendiquent pas ) des attentats perp&eacute;tr&eacute;s en France depuis deux ans. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Le gouvernement syrien, sinon d&eacute;mocratique ( il y a plus de d&eacute;mocratie pass&eacute; un certains seuil de tensions sociales , comme nous risquons d'en faire bient&ocirc;t l'exp&eacute;rience) du moins l&eacute;gitime en droit international a demand&eacute; l'appui des Russes dont l'intervention est donc l&eacute;gale. Toutes les autres interventions &eacute;trang&egrave;res, &agrave; commencer par celle de nos forces sp&eacute;ciales en appui des djihadistes, sont ill&eacute;gales. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La pr&eacute;sente bataille d'Alep montre que Fran&ccedil;ois Hollande n'a pas chang&eacute; de ligne. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">L'enjeu de cette bataille est simple. Les force loyalistes ont reconquis une grande partie de la ville. Ne reste qu'un quartier tenu par des islamistes qui y ont pris en otage la population. D&egrave;s que ce bastion sera r&eacute;duit, la guerre de Syrie sera termin&eacute;e, sous r&eacute;serve d'un nettoyage r&eacute;siduel de groupes djihadistes dispers&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><em>Demander le cessez-le-feu en Syrie c'est demander la poursuite de la guerre </em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Demander le cessez-le feu aujourd'hui au motif d'&eacute;pargner les populations civiles , c'est vouloir emp&ecirc;cher les loyalistes et les Russes d'en finir avec les islamistes. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Les Russes ont naturellement les moyens de r&eacute;duire en quelques jours la r&eacute;sistance. Si la bataille traine, c'est , &agrave; l'encontre de la propagande d&eacute;chain&eacute;e contre leurs suppos&eacute;s &quot;crimes contre l'humanit&eacute;&quot;, qu'ils tiennent &agrave; &eacute;pargner la vie des civils, moins par humanisme d'ailleurs que par souci de l'opinion. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Que veulent donc ceux qui demandent un cessez-le- feu ? Que l'autre camp gagne ? Daesh au pouvoir &agrave; Damas ? Aucune puissance ne le souhaite vraiment et les massacres seraient alors immenses. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Si l'on ne veut la victoire ni du pouvoir ni des rebelles, la seule option est la poursuite de la guerre . </font><font size="2" face="Arial">Les bonne &acirc;mes qui demandent aujourd'hui un cessez- le feu &agrave; Alep demandent en fait la poursuite de la guerre et la poursuite des souffrances du peule syrien. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Certains pr&ocirc;nent le dialogue. Que Hollande et Cazeneuve montrent donc l'exemple en dialoguant avec les terroristes du Bataclan ! Ce sont les m&ecirc;mes qui combattent aujourd'hui &agrave; Alep-Ouest. Aucune guerre civile ne s'est jamais termin&eacute;e autrement que par la victoire d'un camp sur un autre. Et cette victoire vaut toujours mieux que la poursuite de la guerre. Dans le cas d'esp&egrave;ce l'un des camps est sur le point de gagner , laissons le aller jusqu'au bout. Quelle aurait &eacute;t&eacute; la valeur morale d'un appel au cessez-le feu d&eacute;but 1945 , pour soi-disant &eacute;pargner Berlin - et donc Hitler ? Les islamistes valent-ils mieux ? </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La propagande a toujours jou&eacute; un r&ocirc;le consid&eacute;rable dans la guerre : la presse collaborationniste ne donnait pas en 1940 une meilleure image de Churchill que celle d'aujourd'hui d'Assad. Ce qui est nouveau , c'est la puissance effrayante de la machine de propagande occidentale, fond&eacute;e sur une presse conforme. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Le manich&eacute;isme qu'elle diffuse est ins&eacute;parable d'une id&eacute;ologie qui , comme toutes les id&eacute;ologies, conduit au mensonge . Mensonge que de pr&eacute;tendre qu'il y a entre Assad et Daesh des islamistes mod&eacute;r&eacute;s : tous veulent &eacute;tablir la charia et &eacute;liminer les minorit&eacute;s : les chr&eacute;tiens le savent. Mensonge que d'accuser le r&eacute;gime de certains crimes ( pas de tous, h&eacute;las, car cette guerre est sale) , commis en r&eacute;alit&eacute; par ses ennemis telle l'attaque chimique de la Ghouta (21 ao&ucirc;t 2013)</font><font size="2" face="Arial"><a class="sdfootnoteanc" name="sdfootnote1anc" href="https://webmail1c.orange.fr/webmail/fr_FR/preview/70d32c9d58ce07be4bb2d639d4f5bf3e/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8.html#sdfootnote1sym"><sup>1</sup></a> . L'ambassadeur syrien &agrave; l'ONU a accus&eacute; les Fran&ccedil;ais d'avoir aid&eacute; Al Nosra ( dont le m&ecirc;me Fabius disait qu'ils faisaient du &quot;bon boulot&quot;) &agrave; monter cette provocation qui nous a mis au bord de la guerre mondiale. On aimerait &ecirc;tre s&ucirc;r que ce n'est pas vrai, tant la politique de la France en Syrie au cours de ces derni&egrave;res ann&eacute;es a pris une tournure d&eacute;moniaque. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">De la m&ecirc;me eau, malgr&eacute; les apparences, est le projet de r&eacute;solution d&eacute;pos&eacute; par la France ( et l'Espagne habituellement mieux inspir&eacute;e) au Conseil de s&eacute;curit&eacute; demandant un cessez-le-feu imm&eacute;diat &agrave; Alep. Ce n'&eacute;tait pas un acte de paix mais en r&eacute;alit&eacute; un acte de guerre, visant , si elle &eacute;tait pass&eacute;e, &agrave; prolonger la guerre et en tous les cas isoler la Russie et la Chine qui ont d&ucirc; mettre leur veto &agrave; un moment o&ugrave; la tension internationale est &agrave; son comble.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">C'est la rage au c&oelig;ur que la puissance dominante voit en effet aujourd'hui ses alli&eacute;s islamistes , malgr&eacute; les armes sophistiqu&eacute;es qu'ils leur ont livr&eacute;es, perdre la guerre de Syrie : </font><font size="2" face="Arial">le chef d&rsquo;&eacute;tat-major des forces arm&eacute;es am&eacute;ricaines , Mark Milley, vient de d&eacute;clarer qu&rsquo;un &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em>conflit extr&ecirc;mement meurtrier</em></font><font size="2" face="Arial">&nbsp;&raquo; avec la Russie est &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em>quasiment certain</em></font><font size="2" face="Arial">&nbsp;&raquo;. Ashton Carter, le secr&eacute;taire &agrave; la D&eacute;fense d'Obama, prix Nobel de la paix a indiqu&eacute; que les USA se r&eacute;servaient le droit d&rsquo;effectuer une &laquo;&nbsp;premi&egrave;re frappe nucl&eacute;aire&nbsp;&raquo; .</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Si , comme il l'envisage , Hollande refuse de recevoir Poutine lors de sa venue prochaine, il nous ferait entrer dans une logique de guerre mondiale. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"> Roland HUREAUX</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.35cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.35cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.35cm; page-break-before: always"><font size="2" face="Arial"><a class="sdfootnotesym" name="sdfootnote1sym" href="https://webmail1c.orange.fr/webmail/fr_FR/preview/70d32c9d58ce07be4bb2d639d4f5bf3e/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8.html#sdfootnote1anc">1</a> Deux rapports d&eacute;cisifs l'ont &eacute;tabli, l'un du MIT, l'autre du Comit&eacute; contre les armes chimiques de l'ONU ( ce dernier soustrait au public) </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> Mon, 10 Oct 2016 23:00:00 GMT