Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sat, 27 Aug 2016 00:20:18 GMT Un Grand Récit européen à l'heure de la mondialisation&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2243 2243 <br /><font size="2"><strong><font color="#000099"></font></strong><br /> <p align="center"><font size="2" color="#FF0000"><a href="http://www.breizh-info.com/2016/08/08/47780/europe-mondialisation-grands-recits-geopolitiques-j-c-empereur"> </a></font><font size="2"><img width="500" height="450" alt="" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/172/europemap.jpg" /><br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">Longtemps, pour les &laquo; Occidentaux &raquo;, le concept de mondialisation fut associ&eacute; &agrave; l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;une hi&eacute;rarchie des puissances.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il semblait naturel que cette hi&eacute;rarchie se maintiennent pour des d&eacute;cennies. En t&eacute;moigne cette id&eacute;e que des Etats-continents tels que l&rsquo;Inde ou la Chine ne pouvaient &ecirc;tre que des suiveurs voire des suppl&eacute;tifs destin&eacute;s &agrave; accompagner le d&eacute;veloppement &eacute;conomique et industriel de l&rsquo;Occident. Leur destin ne pouvait &ecirc;tre que &laquo; l&rsquo;outsourcing &raquo; ou la &laquo; sous-traitance &raquo; leur horizon se transformer, pour les uns en &laquo; bureau du monde &raquo; et pour les autres en &laquo; atelier du monde &raquo;, en aucun cas de laboratoire ou de financier de la plan&egrave;te, ce qu&rsquo;ils sont pourtant en train de devenir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces nouveaux arrivants dans l&rsquo;&eacute;conomie mondiale ne pouvaient que se rallier docilement &agrave; cette vision apparemment rationnelle et rassurante de la mondialisation heureuse ou chacun allait pouvoir prendre sa place dans une sorte de logique ch&egrave;re aux th&eacute;oriciens du management, celle de la cha&icirc;ne de valeur globalis&eacute;e et du &laquo; juste &agrave; temps &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les occidentaux &eacute;taient tomb&eacute;s sans s&rsquo;en rendre compte dans le double pi&egrave;ge de Ricardo et de Colin Clark, la th&eacute;orie des avantages comparatifs &eacute;tablirait au plan mondial une sorte de principe de subsidiarit&eacute; &eacute;conomique tandis que celle des trois secteurs, primaire, secondaire et tertiaire assurerait aux pays les plus d&eacute;velopp&eacute;s la maitrise des domaines technologiquement les plus innovants , garantissant ainsi au monde une stabilit&eacute; d&eacute;finitive et la &laquo; fin de l&rsquo;histoire &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lisse comme une boule de billard, la sph&egrave;re plan&eacute;taire mondialis&eacute;e et globalis&eacute;e, sans cesse polie &agrave; la double id&eacute;ologie du doux commerce et des droits de l&rsquo;homme, s&rsquo;acheminerait sans heurts vers la paix et la prosp&eacute;rit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099">DE LA MONDIALIATION HEUREUSE A LA MONDIALISATION RUGUEUSE</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette vision ir&eacute;nique d&rsquo;une mondialisation command&eacute;e par l&rsquo;&eacute;conomie, unifi&eacute;e et pacifi&eacute;e par les seules forces du march&eacute; a c&eacute;d&eacute; la place &agrave; celle plus agressive d&rsquo;une comp&eacute;tition multipolaire exacerb&eacute;e dans tous les domaines : &eacute;conomiques, technologiques, culturels et militaires entre Etats&ndash;continents anim&eacute;s par des visions g&eacute;opolitiques qui projettent leurs ambitions bien au-del&agrave; de pr&eacute;occupations purement &eacute;conomiques ou mercantiles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est ainsi que depuis quelques ann&eacute;es, sous l&rsquo;impulsion des principaux acteurs mondiaux apparaissent, de &laquo; Grands r&eacute;cits g&eacute;opolitiques &raquo; : Projet pour un Nouveau Si&egrave;cle Am&eacute;ricain et Grand march&eacute; Transatlantique, Route et Ceinture Maritime de la Soie, Union Eurasiatique, BRICS etc.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Plus que le concept de &laquo; fin de l&rsquo;histoire &raquo;, imprudemment forg&eacute; par Francis Fukuyama &agrave; la suite de la disparition de l&rsquo;Union sovi&eacute;tique, c&rsquo;est le concept g&eacute;ologique de &laquo; tectonique des plaques &raquo; continentales et sa vision d&rsquo;entrechoquements et de chevauchements telluriques qu&rsquo;&eacute;voque la nouvelle g&eacute;opolitique mondiale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces &laquo; Grands r&eacute;cits &raquo; mobilisateurs, am&eacute;ricains, chinois, russes, indiens, sont le r&eacute;sultat d&rsquo;une volont&eacute; de projection dans les grands espaces et le temps long, en m&ecirc;me temps que d&rsquo;une ma&icirc;trise acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e de l&rsquo;ensemble des technologies d&rsquo;avant-garde, principal moteur de l&rsquo;histoire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces espaces g&eacute;o&eacute;conomiques, innerv&eacute;s et structur&eacute;s par des r&eacute;seaux num&eacute;riques, logistiques et financiers, sans cesse plus int&eacute;gr&eacute;s et ramifi&eacute;s, d&eacute;fendus par des moyens militaires toujours plus puissants, fa&ccedil;onnent un nouveau monde que l&rsquo;on pourrait qualifier d&rsquo; hyper-westphalien.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099">LE VISAGE NOUVEAU DE LA MONDIALISATION : LA CONFRONTATION DE GRANDS RECITS GEOPOLITIQUES</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Grand r&eacute;cit g&eacute;opolitique se caract&eacute;rise par une double projection :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> - Dans le temps long<br /> - Sur les grands espaces</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il mobilise des masses importantes de population, parfois tr&egrave;s diverses, dans une perspective conqu&eacute;rante ou d&eacute;fensive, l&rsquo;unit&eacute; de compte &eacute;tant le plus souvent le milliard d&rsquo;individus : jusqu&rsquo;&agrave; 40 % de la population mondiale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s&rsquo;appuie sur une organisation multinationale ou sur un syst&egrave;me d&rsquo;alliances entrelac&eacute;es, souvent pr&eacute;existantes, qui int&egrave;grent une dimension strat&eacute;gique affich&eacute;e: OTAN, Organisation de coop&eacute;ration de Shanghai, BRICS.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il se dote d&rsquo;institutions financi&egrave;res puissantes &agrave; fort potentiel de d&eacute;veloppement, parfois destin&eacute;es &agrave; faire pi&egrave;ce aux institutions existantes. Banque des BRICS, Asian Investment Infrastructure Bank.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il projette de structurer son territoire par la mise en place d&rsquo;infrastructures de transport multimodales, ou de communication de dimension plan&eacute;taire voire spatiales.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il fait jouer &agrave; plein la multiplicateur puissance d&eacute;mographique/capacit&eacute; d&rsquo;innovation technologique, ampleur territoriale/acc&egrave;s aux mati&egrave;res premi&egrave;res, profondeur strat&eacute;gique/s&eacute;curit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La finalit&eacute; de ces Grands r&eacute;cits, est, soit dans le cas des Etats&ndash;Unis de maintenir leur h&eacute;g&eacute;monie, soit pour l&rsquo;ensemble des autres de contester celle-ci, voire, &agrave; terme, de la supplanter.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La conception de ces Grands r&eacute;cits est souvent le fruit d&rsquo;un m&eacute;lange de volont&eacute; gouvernementale, d&rsquo;influence de lobbys ou de forces politiques organis&eacute;es mais aussi de think tanks plus ou moins ind&eacute;pendants et de m&eacute;dias influents.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La construction des Grands r&eacute;cits se fait par compl&eacute;mentarit&eacute; &eacute;conomique, le plus souvent par contigu&iuml;t&eacute; territoriale ou convergence d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;opolitiques et non par contrainte et conqu&ecirc;te. Elle est beaucoup plus g&eacute;o&eacute;conomique qu&rsquo;id&eacute;ologique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Leur volont&eacute; mobilisatrice, tant de l&rsquo;opinion que de la soci&eacute;t&eacute; civile, des milieux politico-m&eacute;diatiques, industriels et bien entendu de d&eacute;fense est manifeste. Les masses qu&rsquo;ils animent, les outils de transformation du monde auxquels ils font appel sont le moteur de cette g&eacute;opolitique des &laquo; plaques continentales &raquo; qu&rsquo;ils mettent d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment en mouvement. (cf. interview de Maria Zakharova, porte-parole du minist&egrave;re russe des affaires &eacute;trang&egrave;res, RT 21/O2/2016).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La confrontation plan&eacute;taire de ces Grands r&eacute;cits s&rsquo;inscrit dans un monde hyper-westphalien qui n&rsquo;est plus tout &agrave; fait celui de Metternich ou de Kissinger mais qui doit n&eacute;anmoins s&rsquo;inspirer de leurs m&eacute;thodes de r&eacute;solution des conflits.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099">LA NOUVELLE G&Eacute;OPOLITIQUE DES GRANDS R&Eacute;CITS</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Etats-Unis, Russie, Chine, Inde, Br&eacute;sil, &Eacute;tat islamique, etc., forgent leurs Grands r&eacute;cits &agrave; l&rsquo;image de leur vision du monde, de leurs ambitions, de leurs craintes mais aussi pour certains de leurs frustrations ou de leurs ressentiments.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens, d&eacute;pourvus de toute vision g&eacute;opolitique, semblent laisser &agrave; d&rsquo;autres le soin d&rsquo;&eacute;crire leur Grand r&eacute;cit. Pour combien de temps encore ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000099"><strong>Etats-Unis. Du &laquo; Project for a New American Century &raquo; au &laquo; TAFTA &raquo; : l&rsquo;h&eacute;g&eacute;monie sans partage</strong></font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lorsque Madeleine Albright qualifia les Etats-Unis de &laquo; Nation indispensable &raquo; elle se r&eacute;f&eacute;rait explicitement au concept de &laquo; Manifest destiny &raquo; apparu d&egrave;s 1845 sous la plume du journaliste John O&rsquo;Sullivan &agrave; l&rsquo;occasion de l&rsquo;annexion du Texas. C&rsquo;est dans cette perspective que les n&eacute;oconservateurs &eacute;labor&egrave;rent, sous la pr&eacute;sidence de G. W. Bush, gr&acirc;ce &agrave; de puissants et tr&egrave;s influents think tanks, le &laquo; Project for a New American Century &raquo; (PNAC), Grand r&eacute;cit tr&egrave;s &eacute;labor&eacute; visant &agrave; la domination du monde, qui orienta et, de fait, oriente toujours la diplomatie am&eacute;ricaine qu&rsquo;elle soit r&eacute;publicaine ou d&eacute;mocrate.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;administration Obama s&rsquo;inspira, en effet, sans trop le dire, de cette conception dominatrice, reprenant &agrave; son compte le principe intangible et non n&eacute;gociable de &laquo; full spectrum dominance &raquo; emprunt&eacute; au vocabulaire strat&eacute;gique mais parfaitement adapt&eacute; &agrave; la vision g&eacute;opolitique am&eacute;ricaine du monde telle qu&rsquo;elle a &eacute;t&eacute; formul&eacute;e depuis par John Halford Mackinder et Nicholas Spykman.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le projet de Trait&eacute; de Grand march&eacute; transatlantique (TAFTA) n&eacute;goci&eacute;, dans la plus grande opacit&eacute; par une Union Europ&eacute;enne en &eacute;tat de sid&eacute;ration g&eacute;opolitique, n&rsquo;a d&rsquo;autre objet que d&rsquo;&eacute;tendre cette strat&eacute;gie de domination &agrave; l&rsquo;Europe en l&rsquo;arraisonnant gr&acirc;ce &agrave; un syst&egrave;me de normes techniques et juridiques irr&eacute;versibles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000099"><strong>Chine. &laquo; La route et la ceinture maritime de la soie &raquo; : le recentrage de l&rsquo;Empire du milieu</strong></font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce projet lanc&eacute; en 2014 par le pr&eacute;sident Xi Jinping, se concentre sur la connectivit&eacute; et la coop&eacute;ration entre des pays principalement situ&eacute;s en Eurasie et se compose de deux &eacute;l&eacute;ments principaux, l&rsquo;un terrestre, la &ldquo;CeintureEconomique de la Route de la Soie&rdquo; et l&rsquo;autre maritime, la &ldquo;Route Maritime dela Soie&rdquo;.Parmi les propositions phares de cette initiative soutenue par l&rsquo;Organisation de Coop&eacute;ration de Shanghai on retrouve des projets d&rsquo;infrastructures (dont une ligne de trains &agrave; grande vitesse reliant directement P&eacute;kin &agrave; Moscou, voire &agrave; Berlin) ainsi qu&rsquo;une banque l&rsquo;AIIB (Asian Infrastructure Investment Bank), qui s&rsquo;annonce comme un concurrent direct de la Banque Mondiale sous leadership am&eacute;ricain. Par son ampleur, ses multiples dimensions, le nombre de partenaires engag&eacute;s, sa projection temporelle (le XXI &egrave;me si&egrave;cle) la compl&eacute;mentarit&eacute; qu&rsquo;il affiche entre d&eacute;veloppement territorial et strat&eacute;gie financi&egrave;re, le projet&laquo; One belt one road &raquo;, qui concerne pr&egrave;s de 40% de la population mondiale,comporte tous les &eacute;l&eacute;ments d&rsquo;un Grand r&eacute;cit g&eacute;opolitique plan&eacute;taire et s&eacute;culaire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><font color="#003399"><strong><em>Russie. L&rsquo;Union &eacute;conomique eurasiatique : la d&eacute;ception europ&eacute;enne et la tentation asiatique</em></strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cr&eacute;&eacute;e en 2014 puis &eacute;largie en 2015 cette union, assez proche dans sa conception de l&rsquo;Union europ&eacute;enne regroupe autour de la Russie, la Bi&eacute;lorussie, l&rsquo;Arm&eacute;nie, le Kazakhstan et le Kirghizistan.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A terme son potentiel est important mais elle souffre actuellement de difficult&eacute;s &eacute;conomiques ainsi que des probl&egrave;mes politiques li&eacute;s notamment au conflit en Ukraine. Il lui faut trouver aussi le moyen de se coordonner avec le projet pr&eacute;c&eacute;dent initi&eacute; par la Chine, beaucoup plus ambitieux, qui pourrait &agrave; terme le tenir en lisi&egrave;re.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce projet inspir&eacute; en partie des doctrines eurasistes en exprime aussi certaines ambigu&iuml;t&eacute;s g&eacute;opolitiques.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099"><em>&laquo; LES BRICS &raquo; : le contre-endiguement</em></font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cet acronyme invent&eacute; nagu&egrave;re, ironie de l&rsquo;histoire, par un dirigeant de Goldman Sachs associe les noms de cinq pays : Br&eacute;sil, Russie Indes, Chine, Afrique du Sud. Cet ensemble rassemble 40 % de la population du monde et pr&egrave;s de 30% de son PIB.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A la diff&eacute;rence des projets pr&eacute;c&eacute;dents il ne dispose pas de la continuit&eacute; territoriale mais, comme eux, il met l&rsquo;accent, n&eacute;anmoins, sur la mise en place d&rsquo;institutions financi&egrave;res ind&eacute;pendantes (banque des BRICS) et la cr&eacute;ation d&rsquo;infrastructures de t&eacute;l&eacute;communication notamment (organisation d&rsquo;une architecture Internet ind&eacute;pendante et s&eacute;curis&eacute;e).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Destin&eacute; &agrave; s&rsquo;&eacute;largir, le projet des BRICS constitue un Grand r&eacute;cit atypique par ses origines, son &eacute;volution, ses territoires. Il est sans doute celui qui suscite la plus grande inqui&eacute;tude aux Etats-Unis, notamment du fait de la pr&eacute;sence du Br&eacute;sil en son sein, ceci en totale opposition avec la doctrine de Monroe, mais aussi &agrave; cause des perspectives d&rsquo;association de l&rsquo;Iran qui pourraient, &agrave; terme, &ecirc;tre envisag&eacute;es.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il suffit de regarder une carte pour s&rsquo;en convaincre, les BRICS ob&eacute;issent &agrave; une logique de &laquo; contre-endiguement &raquo; par rapport aux strat&eacute;gies am&eacute;ricaines de &laquo; containement &raquo; du bloc eurasiatique, &laquo; pivot g&eacute;ographique du monde &raquo; selon la formule de Mackinder.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong><font color="#000099">L&rsquo;&Eacute;tat islamique : l&rsquo;extension du domaine de la Charia</font></strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il serait imprudent d&rsquo;un point de vue g&eacute;opolitique de ne consid&eacute;rer la strat&eacute;gie de l&rsquo;&Eacute;tat islamique que du simple point de vue du terrorisme.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette dimension est, bien entendu, essentielle. Le terrorisme doit &ecirc;tre combattu sans rel&acirc;che avec tous les moyens dont dispose la communaut&eacute; internationale, mais se limiter &agrave; cet aspect des choses et se refuser &agrave; voir dans le projet de retour du califat une forme de Grand r&eacute;cit serait une erreur majeure.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce Grand r&eacute;cit repose sur le salafisme djihadiste, il vise &agrave; la cr&eacute;ation d&rsquo;un &Eacute;tat totalitaire dans une perspective mondiale, utilisant, pour arriver &agrave; ses fins, tout le moyen de la guerre classique, r&eacute;volutionnaire ou hybride. &Agrave; ce titre, il jouera un r&ocirc;le essentiel dans les affrontements g&eacute;opolitiques du monde &agrave; venir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099"><br /> UN GRAND R&Eacute;CIT EUROP&Eacute;EN EST-IL ENCORE POSSIBLE ?</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette nouvelle vision du monde ne semble pas pr&eacute;occuper les Europ&eacute;ens que l&rsquo;aveuglement g&eacute;opolitique, l&rsquo;ang&eacute;lisme mondialisateur et le r&eacute;ductionnisme gestionnaire a condamn&eacute;, depuis longtemps, &agrave; oublier qu&rsquo;ils sont eux-m&ecirc;mes issus d&rsquo;une s&eacute;rie de Grands r&eacute;cits, le dernier en date &eacute;tant la r&eacute;conciliation franco-allemande.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens n&rsquo;ont pas encore pris conscience du fait qu&rsquo;apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; les instigateurs des rivalit&eacute;s de puissance ils en sont devenus les enjeux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Tous ces Grands r&eacute;cits, qu&rsquo;on le veuille ou non, sont tous fond&eacute;s sur une expression de la souverainet&eacute; et sur une vision g&eacute;opolitique du monde. Or sur ces deux plans les Europ&eacute;ens ont abandonn&eacute; la partie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Bien plus, anim&eacute;s par une consternante phobie de la puissance et de la souverainet&eacute;, ils ont, au fil de ces soixante derni&egrave;res ann&eacute;es, construit une machine &agrave; aspirer les souverainet&eacute;s nationales, sans cr&eacute;er en contrepartie une souverainet&eacute; europ&eacute;enne originale qui serait seule capable d&rsquo;affronter les bouleversements g&eacute;opolitiques actuels. Coup sur coup, les crises financi&egrave;res, migratoires, et fondamentalistes ont mis en &eacute;vidence les faiblesses de ce syst&egrave;me et provoqu&eacute; un reflux sans pr&eacute;c&eacute;dents du sentiment europ&eacute;en.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce reflux se trouve encourag&eacute; par un discours purement gestionnaire d&eacute;pourvu de souffle, coercitif et culpabilisant.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Une soci&eacute;t&eacute; &agrave; ce point inconsciente de l&rsquo;ordre de ses fins et de son destin ne tarde pas &agrave; devenir, une soci&eacute;t&eacute; d&rsquo;indiff&eacute;rence et d&rsquo;autodestruction.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Inverser le mouvement suppose la conception d&rsquo;un Grand r&eacute;cit europ&eacute;en. Sa mise en &oelig;uvre, attendue par des opinions en plein d&eacute;sarroi est devenue un imp&eacute;ratif de survie. Quelles pourraient en &ecirc;tre les grandes lignes ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong><font color="#000099">Parmi beaucoup d&rsquo;autres trois priorit&eacute;s se d&eacute;gagent :</font></strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> * Ma&icirc;triser la relation euro-africaine<br /> * Eviter la s&eacute;paration continentale d l&rsquo;Europe et renouer avec le partenariat euro-russe<br /> * Se d&eacute;sarrimer d&rsquo;un atlantisme de soumission</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000099">Ma&icirc;triser la relation euro-africaine</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s&rsquo;agit d&rsquo;une priorit&eacute; absolue, command&eacute;e par les &eacute;volutions d&eacute;mographiques. Les derniers chiffres publi&eacute;s par l&rsquo;ONU parlent d&rsquo;eux-m&ecirc;mes : 2,4 milliards d&rsquo;habitants en 2050 et 4,4 en 2100.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On ne pourra s&rsquo;aveugler encore longtemps sur le fait que le face &agrave; face Europe/Afrique consiste &agrave; mettre en miroir les populations parmi les plus d&eacute;munies du globe avec les plus riches, les plus f&eacute;condes avec les plus st&eacute;riles, les plus jeunes avec les plus &acirc;g&eacute;es, celles &agrave; l&rsquo;esp&eacute;rance de vie la plus courte avec celles poss&eacute;dant l&rsquo;esp&eacute;rance la plus longue.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Fort heureusement l&rsquo;Afrique s&rsquo;engage dans une croissance tr&egrave;s significative de son &eacute;conomie mais beaucoup reste &agrave; faire et le co-d&eacute;veloppement Europe &ndash;Afrique est une imp&eacute;rieuse n&eacute;cessit&eacute;. De ce point de vue, le projet d&rsquo;Union pour la M&eacute;diterran&eacute;e magnifique programme, pr&eacute;figuration d&rsquo;un Grand r&eacute;cit euro-africain constituait un mod&egrave;le malheureusement engag&eacute; trop tardivement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il reste encore sans doute la clef d&rsquo;une grande communaut&eacute; euro-africaine dont les fondements restent comme pour tous les grands r&eacute;cits : les infrastructures de transport, l&rsquo;&eacute;nergie, le d&eacute;veloppement durable et bien entendu les financements.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000099">Refuser la s&eacute;paration continentale de l&rsquo;Europe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les g&eacute;opolitologues Etats-Uniens tels que George Friedman ou Zbigniew Brzezinski pr&ocirc;nent le maintien et la consolidation de la s&eacute;paration entre ce qu&rsquo;ils appellent l&rsquo;Europe p&eacute;ninsulaire c&rsquo;est-&agrave;-dire l&rsquo;Europe occidentale augment&eacute;e des anciennes d&eacute;mocraties populaires et l&rsquo;Europe continentale (Mainland).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La gestion du conflit ukrainien et les avanc&eacute;es de l&rsquo;OTAN refl&egrave;tent parfaitement cette tendance obsessionnelle de la diplomatie d&rsquo;outre atlantique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens ne doivent pas tomber dans ce pi&egrave;ge .Il est temps de sortir de cette situation et de relancer le partenariat euro-russe dans une perspective d&rsquo;&eacute;quilibre entre le monde atlantique oc&eacute;anique et le monde eurasiatique continental et de recherche de compl&eacute;mentarit&eacute; et de profondeur strat&eacute;gique en s&rsquo;appuyant sur le lien tripartite Paris Berlin Moscou.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000099">Se d&eacute;sarrimer d&rsquo;un atlantisme de soumission.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La crise &eacute;conomique et financi&egrave;re, d&rsquo;origine anglo-saxonne, aux cons&eacute;quences g&eacute;opolitiques de plus en plus &eacute;videntes, dans laquelle est plong&eacute; le monde, aurait d&ucirc; &ecirc;tre, pour les Europ&eacute;ens, l&rsquo;occasion d&rsquo;un sursaut d&rsquo;ind&eacute;pendance et de solidarit&eacute; et leur permettre de une souverainet&eacute; qu&rsquo;aucun des autres acteurs du monde multipolaire n&rsquo;a jamais song&eacute; &agrave; abandonner.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est l&rsquo;inverse qui s&rsquo;est produit, la crise a accru la vassalisation de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne dans des proportions encore jamais connue auparavant.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le d&eacute;veloppement d&rsquo;une &eacute;conomie num&eacute;rique globale, enti&egrave;rement sous contr&ocirc;le am&eacute;ricain, la perte de contr&ocirc;le de fleurons de certaines industries strat&eacute;giques notamment fran&ccedil;aises, la r&eacute;activation de l&rsquo;OTAN, et la pr&eacute;paration d&rsquo;un trait&eacute; de libre-&eacute;change ;antichambre d&rsquo;une future int&eacute;gration politique euro-atlantique annoncent une perte d&eacute;finitive d&rsquo;ind&eacute;pendance et l&rsquo;impossibilit&eacute; de d&eacute;finir un Grand r&eacute;cit europ&eacute;en. Il est temps de se d&eacute;gager d&rsquo;un protectorat asservissant pour retrouver ce qui aurait d&ucirc; rester un partenariat entre &eacute;gaux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En se projetant ainsi sur trois fronts : au sud, &agrave; l&rsquo;est et &agrave; l&rsquo;ouest, le Grand r&eacute;cit g&eacute;opolitique europ&eacute;en fond&eacute; sur une quadruple volont&eacute; de solidarit&eacute;, de puissance, d&rsquo;ind&eacute;pendance et de souverainet&eacute;, mais d&eacute;pourvu de toute volont&eacute; h&eacute;g&eacute;monique devrait atteindre un double objectif :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Rendre au sentiment europ&eacute;en le souffle qui lui fait d&eacute;faut depuis qu&rsquo;une approche purement &eacute;conomique et constructiviste l&rsquo;a &eacute;touff&eacute;.La logique des &laquo; petits pas &raquo; ch&egrave;re aux P&egrave;res fondateurs est impuissante face aux grands d&eacute;fis.<br /> Restituer &agrave; l&rsquo;Europe la centralit&eacute; qui fut la sienne au cours des si&egrave;cles, gage d&rsquo;&eacute;quilibre, dans un monde soit disant globalis&eacute; mais en r&eacute;alit&eacute; redevenu instable et dangereux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faudra pour concevoir, faire accepter et mettre en &oelig;uvre ce Grand r&eacute;cit : une opinion inform&eacute;e et motiv&eacute;e, des &eacute;lites imaginatives et visionnaires, des dirigeants courageux et d&eacute;termin&eacute;s.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le syst&egrave;me europ&eacute;en aux allures d&rsquo;empire bureaucratique est-il encore capable d&rsquo;organiser cette triple mobilisation ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le temps nous est compt&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> </font> Wed, 10 Aug 2016 23:00:00 GMT Nouvel attentat en Bavière. Un «&#160;forcené&#160;» (sic) se fait exploser avec sa bombe. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2224 2224 <br /><span style="font-weight: normal"> Bien &eacute;videmment, un &laquo;&nbsp;forcen&eacute;&nbsp;&raquo; de droit commun, si l'on peut dire, autrement dire du mod&egrave;le courant, utilise une arme &agrave; sa port&eacute;e, fusil de chasse ou au pire, pistolet. En fait, le r&eacute;fugi&eacute; avait dispos&eacute; d'une bombe sophistiqu&eacute;e charg&eacute;e de morceaux de ferraille, pour &ecirc;tre plus meurtri&egrave;re. Autrement dit, il avait &eacute;t&eacute; diligent&eacute; par une organisation terroriste islamiste. Peut-&ecirc;tre m&ecirc;me avait-il &eacute;t&eacute; choisi du fait qu'il aurait d&eacute;j&agrave; manifest&eacute; des troubles psychiques. </span> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">Sur l'&nbsp;&eacute;venemnt, on pourra lire un article de FranceTVInfo <a href="http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne-un-refugie-syrien-se-fait-exploser-pres-d-un-festival-de-musique-blessant-12-personnes-dont-trois-grievement_1562347.htm"><br /> http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne-un-refugie-syrien-se-fait-exploser-pres-d-un-festival-de-musique-blessant-12-personnes-dont-trois-grievement_1562347.htm</a></span></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">L'attentat devrait &ecirc;tre une nouvelle bombe (c'est le cas de le dire) contre la politique irresponsable d'accueil d&eacute;cid&eacute;e par Angela Merkel. N&eacute;cessairement, parmi ces centaines de milliers de r&eacute;fugi&eacute;s ou de migrants se trouvent ou se trouveront des candidats d&eacute;cid&eacute;s &agrave; tuer des &laquo;&nbsp;incroyants&nbsp;&raquo;, fut-ce au prix de leur vie... Voire, &agrave; plus forte raison, au prix de leur vie, pour rejoindre sans attendre le paradis d'Allah. Quant aux Etats qui sont encore r&eacute;ticents face &agrave; l'accueil des migrants, ils ne pourront qu'&ecirc;tre confort&eacute;s. <br /> </span></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">Mais pourquoi parler de &quot;forcen&eacute;&quot;. Il s'agit d'une nouvelle manifestation d'un langage politiquement correct devenu g&eacute;n&eacute;ral &agrave; tous niveaux, visant &agrave; &laquo;&nbsp;ne pas stigmatiser&nbsp;&raquo; l'islam ou ne pas &laquo;&nbsp;provoquer d'amalgame&nbsp;&raquo;. On en trouve de nombreux exemples dans un article de Michel Geoffroy que vient de publier Pol&eacute;mia, auquel nous engageons vivement le lecteur de se r&eacute;f&eacute;rer:</span><a href="http://www.polemia.com/terrorisme-islamiste-apprenez-vite-les-mots-qui-sauvent/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=0c8c298594-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-0c8c298594-60536937"><span style="font-weight: normal"><br /> <br /> http://www.polemia.com/terrorisme-islamiste-apprenez-vite-les-mots-qui-sauvent/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=0c8c298594-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-0c8c298594-60536937</span></a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">Pol&eacute;mia est dit-on, proche du Front National. Disons seulement que si seul le Front National sait d&eacute;noncer ainsi les mensonges officiels, </span><span style="font-weight: normal">et proposer des mesures de protection plus efficaces que les actuelles,&nbsp; beaucoup de nouveaux &eacute;lecteurs venus du centre et de la gauche voteront pour lui. Ils auront raison.</span></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">On dira que le refus de l'amalgame est plein de bonnes intentions: &eacute;viter de dresser la population non musulmane contre les quelques 8 millions de musulmans vivant en France. Mais se refuser &agrave; dire clairement les choses n'emp&ecirc;chera pas les amalgames voire les affrontements. Au contraire. Mieux vaudrait poser clairement le probl&egrave;me. Sinon on en arrivera &agrave; des amalgames &agrave; l'envers, tel que celui auquel vient de se livrer Donald Trump: fermer les fronti&egrave;res aux Fran&ccedil;ais, tous selon lui p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s de terroristes islamiques. <br /> </span></p> Sun, 24 Jul 2016 23:00:00 GMT Réforme de la Constitution. N'y comptez pas. Les intérêts dominants veillent http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2207 2207 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"></font></p> <font size="2" face="Arial">Celui-ci propose un programme certes souvent confus et dont de nombreux &eacute;l&eacute;ments sont rejet&eacute;s par la gauche am&eacute;ricaine. Mais il offre en contre partie des perspectives susceptibles, s'il y reste fid&egrave;le, d'&eacute;branler s&eacute;rieusement l'actuelle domination des hi&eacute;rarquess (pundits) d Syst&egrave;mee, qui s'exerce sym&eacute;triquement au sein du parti d&eacute;mocrate et du parti r&eacute;publicain.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il s'indigne notamment du fait, que dans le r&eacute;gime bipartisan am&eacute;ricain, le &laquo;&nbsp;socialiste&nbsp;&raquo; Bernie Sanders se soit cru contraint de se retirer dans la course &agrave; l'investiture d&eacute;mocrate, de peur que son maintie n'affaiblisse les chances d'Hillary Clinton face &agrave; Trump dans le duel final. Certes il aurait pu se maintenir jusqu'au bout et proposer la cr&eacute;ation d'un troisi&egrave;me parti vraiment lib&eacute;ral-socialiste. Celui-ci aurait attir&eacute; les voix des millions d'&eacute;lecteurs am&eacute;ricains qui refusent d&eacute;sormais la domination des pundits du Syst&egrave;me, mais dans la constitution am&eacute;ricaine ce troisi&egrave;me parti n'aurait eu aucune chance de se faire entendre, ni au Congr&egrave;s ni &agrave; la Maison Blanche.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Nous avons plusieurs fois &eacute;crit ici que, renon&ccedil;ant au profit d'Hillary Clinton, Sanders avait trahi la confiance de ses &eacute;lecteurs. Avait-il pr&eacute;vu de le faire d&egrave;s le d&eacute;but, ou s'est-il finalement effray&eacute; des cons&eacute;quences de sa campagne, nul ne peut vraiment le dire. Mais la question n'est pas l&agrave;. Les gauches dans le monde, tant aux Etats-Unis que dans d'autres pays, dont la France, en sont r&eacute;duites du fait du r&eacute;gime bipartisan, &agrave; souhaiter le succ&egrave;s de Trump. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Paul Street ne le dit &eacute;videmment pas, mais en France, avec l'actuelle constitution, les forces travailleuses et populaires se verront oblig&eacute;es pour &eacute;viter le triomphe de la droite et de l'extr&ecirc;me droite, de voter pour Fran&ccedil;ois Hollande. Celui-ci s'est pourtant r&eacute;v&eacute;l&eacute;, d&egrave;s son &eacute;lection, comme tout d&eacute;vou&eacute; &agrave; la 'finance' et au patronat extr&eacute;miste. S'il est r&eacute;&eacute;lu en 2017, il ne changera &eacute;videmment pas.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#003366" face="Arial"><strong>Retour &agrave; la proportionnelle</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Une partie de la responsabilit&eacute; de cette situation tient &agrave; la Constitution de la 5e R&eacute;publique, qui a impos&eacute; pratiquement le r&eacute;gime pr&eacute;sidentiel, tant &agrave; l'&eacute;lection du Chef de l'Etat que dans les &eacute;lections r&eacute;gionales et locales. Ceci au contraire des constitutions pr&eacute;c&eacute;dentes qui permettaient, avec la proportionnelle, une repr&eacute;sentation plus &eacute;galitaire des forces en pr&eacute;sence. </font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">L'abandon de la repr&eacute;sentation proportionnelle a &eacute;t&eacute; obtenu par les forces conservatrices sous pr&eacute;texte qu'elle rendait le gouvernement impossible. Mais de quel gouvernement s'agit-il? De celui des seules forces conservatrices ou d'un pouvoir plus &eacute;galement partag&eacute; entre les diff&eacute;rents partis en pr&eacute;sence. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les 3e et 4e R&eacute;publiques, qui faisaient une large part &agrave; la proportionnelle, ont &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;es comme inefficaces, face &agrave; un syst&egrave;me pr&eacute;sidentiel. Ce sont pourtant ces R&eacute;publiques qui ont construit la France d'aujourd'hui, dans ce qui lui est rest&eacute; dgrandeur, de socialisme et de d&eacute;mocratie. Un gouvernement d&eacute;sign&eacute; &agrave; la suite d'&eacute;lections &agrave; la proportionnelle ne serait inefficace qu'aux yeux des exigences de la finance et du patronat extr&ecirc;me. Il serait au contraire tr&egrave;s efficace s'il d&eacute;finissait une politique plus respectueus du rapport entre les classes sociales. La chose ne se ferait pas simplement, certes, mais ce serait pr&eacute;cis&eacute;ment son m&eacute;rite.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">D'o&ugrave; la tentation est grande, dans une certaine partie des nouvelles gauches fran&ccedil;aises qui se cherchent, de proposer un retour &agrave; la proportionnelle. Mais qu'elles n'y comptent pas. L'ensemble des pouvoirs dominants, que ce soit en France ou dans le monde, les fameux 1%, ne le permettront pas. Il faudrait une bien improbable r&eacute;volution sociale et politique pour que l'actuelle constitution fran&ccedil;aise en revienne &agrave; la proportionnelle. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">1) </font><br /> </p> <ol> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="4" style="font-size: 15pt"><a href="http://www.counterpunch.org/2016/07/08/dont-blame-me-if-trump-wins/"><font size="3">http://www.counterpunch.org/2016/07/08/dont-blame-me-if-trump-wins/</font></a></font></p> </ol> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> </font> Thu, 07 Jul 2016 23:00:00 GMT Le Brexit&#160;: mythe ou réalité&#160;? Pour un regard systémique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2204 2204 <br /><br /> <font size="2" face="Arial">Une analyse plus &quot;syst&eacute;mique&quot; (mode d&rsquo;analyse fondamental de la dynamique des interactions entre &eacute;l&eacute;ments d&rsquo;un syst&egrave;me dont l</font>&rsquo;enseignement des rudiments-m&ecirc;me manque toujours cruellement &agrave; toutes les formations, de l'enseignement primaire au post-universitaire) que banalement analytique de la <br /> situation que produit le r&eacute;sultat du r&eacute;f&eacute;rendum britannique concernant leur appartenance &agrave; l&rsquo;Union europ&eacute;enne, incite &agrave; penser qu'au-del&agrave; de cet <br /> &eacute;v&eacute;nement ponctuel, rien n'est jou&eacute; et qu'il n'est pas si s&ucirc;r que le Royaume (d&eacute;s)Uni quittera vraiment l'Union europ&eacute;enne.&nbsp; <br /> <br /> Il suffit de voir, au-del&agrave; des analyses improvis&eacute;es, des gesticulations politiques, des baudruches m&eacute;diatiques qui se d&eacute;gonflent d&eacute;j&agrave; avec le d&eacute;ni de leurs <br /> promesses, rien que la montagne de proc&eacute;dures administratives et juridiques, qui prendraient des ann&eacute;es &agrave; devoir &ecirc;tre assum&eacute;es par cette &laquo; majorit&eacute; &raquo; de <br /> britanniques qui, pour beaucoup, ont d&eacute;j&agrave; pass&eacute; leur moment d'humeur et se r&eacute;veillent avec la gueule de bois. Avec, en plus, le poids tellement symbolique de <br /> la d&eacute;faite de l&rsquo;&eacute;quipe d&rsquo;Angleterre devant la petite Islande dans ce sport anesth&eacute;siant qui contribue tellement &agrave; priver nos soci&eacute;t&eacute;s de leur minimum de <br /> lucidit&eacute; ...&nbsp; <br /> <br /> Ce que les britanniques n'ont fait que mat&eacute;rialiser un peu plus concr&egrave;tement par leur vote, c'est le fait, largement partag&eacute; au-del&agrave; de leurs fronti&egrave;res, que peu de <br /> gens se retrouvent dans le &laquo; syst&egrave;me &raquo; actuel de cette Europe technocratique et &laquo; particratique &raquo; et dans ceux qui sont cens&eacute;s les y repr&eacute;senter.&nbsp; <br /> <br /> Qui, en effet, aujourd&rsquo;hui se sent vraiment repr&eacute;sent&eacute; par, pour ne citer que ceux-l&agrave;, un Jean-Claude Juncker, ex-manipulateur fiscal, un Mario Draghi, ex-<br /> banquier nord-am&eacute;ricain ou un Donald Tusk, ultralib&eacute;ral affirm&eacute; dont l&rsquo;ambition se limite, de son propre aveu, &agrave; &laquo; assurer de l&rsquo;eau chaude dans le robinets &raquo; ??? <br /> Sans parler de leurs &laquo; conventions &raquo; opaques &agrave; 2 milliards d&rsquo;EUR&nbsp; avec l&rsquo;industrie du tabac&nbsp; ou, pire, des accords improbables sur des Trait&eacute;s &laquo; transatlantiques &raquo; <br /> avec la Canada (d&eacute;j&agrave; boucl&eacute; !) ou les Etats-Unis, mais fondamentaux dans leurs contenus et leurs cons&eacute;quences, et s&ucirc;rement pas d&eacute;mocratiques puisque les <br /> Parlement europ&eacute;ens ou nationaux n'ont AUCUN droit au chapitre de leur opaque n&eacute;gociation !!!&nbsp;&nbsp; <br /> &nbsp;<br /> <font color="#000080"><strong>Brexit ou Eurexit ?? <br /> </strong></font><br /> Ce n'est donc pas David Cameron qui devrait d&eacute;missionner, mais la Commission europ&eacute;enne, responsable de la poursuite de cette acc&eacute;l&eacute;ration <br /> d'une Europe dans une voie sans issue !!! <br /> <br /> Et, au-del&agrave;, qui se sent encore vraiment repr&eacute;sent&eacute; par les partis nationaux dont les listes &eacute;lectorales sont boucl&eacute;es au travers des d&eacute;cennies et des g&eacute;n&eacute;rations, <br /> comme au temps, pass&eacute; ou pr&eacute;sent, de ces r&eacute;gimes absolus que certains en Europe ne r&ecirc;vent que de faire (re)na&icirc;tre de leurs cendres, au sens propre comme <br /> au sens figur&eacute; ... Tout le monde parle de construire une &quot;autre Europe&quot; sur de nouvelles bases, mais, comme le disait le psychologue (syst&eacute;micien !) Paul Watzlawick, face &agrave; l'&eacute;chec, l'attitude est de &quot;demander toujours plus d'argent (de pouvoir ??) pour faire toujours plus de la m&ecirc;me chose&quot;. Car, comme le disait aussi le physicien Max Planck, &laquo; une id&eacute;e nouvelle ne triomphe jamais, ce sont ses adversaires qui finissent par mourir. &raquo; <br /> <br /> Sans un mode de repr&eacute;sentation plus direct et d&eacute;gag&eacute; des partis confiscateurs de d&eacute;mocratie, les &quot;id&eacute;es nouvelles&quot; n'auront aucune chance de fleurir ...&nbsp; <br /> Comme le disait encore un ancien premier ministre belge &agrave; propos de ces structures qui ne repr&eacute;sentent plus qu'elles-m&ecirc;mes, &quot;quand tous les d&eacute;go&ucirc;t&eacute;s les auront quitt&eacute;es, il ne restera plus que les d&eacute;goutants.&quot;&nbsp;&nbsp; <br /> <br /> Il n'est pas trop tard mais il est temps de confier &agrave; d'autres intelligences que celles de &quot;fonctionnaires politiques&quot; myopes le soin d&rsquo;ouvrir d&rsquo;autres chemins <br /> avant d&rsquo;&ecirc;tre retomb&eacute;s dans les prisons d&rsquo;id&eacute;ologies autoritaires et born&eacute;es telles celles qui ont mutil&eacute; les g&eacute;n&eacute;rations qui nous ont pr&eacute;c&eacute;d&eacute;es. Risque croissant <br /> que les votes &eacute;motionnels de ce r&eacute;f&eacute;rendum britannique n&rsquo;ont fait que mat&eacute;rialiser : &laquo; &laquo; Donnons-leur une chance, on verra ce que cela donne &raquo; entend-<br /> t-on souvent dire dans les &laquo; interviews micro-trottoirs &raquo;.&nbsp; Le tragique, c&rsquo;est qu&rsquo;avec une vision syst&eacute;mique, nous savons tr&egrave;s bien ce que <br /> cela donnera &hellip;&nbsp; <br /> <br /> L&rsquo;Europe de demain n'aura de sens que si elle int&egrave;gre dans une r&eacute;elle dynamique globale les relations intrins&egrave;ques entre l'&eacute;conomique, le social,&nbsp; l'environnemental mais aussi leur cl&eacute; de vo&ucirc;te que constituent culture et philosophie, cela tout en se d&eacute;gageant d&rsquo;une finance de casinos, pr&eacute;datrice <br /> autant qu&rsquo;apatride et, &agrave; pr&eacute;sent, aux mains de robots aveugles. Et il n'est vraiment pas s&ucirc;r que les britanniques ne seront pas de la partie quand, tous, <br /> nous aurons pris la (d&eacute;)mesure de la situation actuelle ... <br /> &nbsp;<strong><font color="#003366"><br /> Transfigurer le projet europ&eacute;en <br /> </font></strong><br /> Pourquoi en effet ne pas prendre comme base solide et intuitivement partag&eacute;e par tous les citoyens, quelle que soit leur origine et leur statut, cette culture <br /> vraiment europ&eacute;enne qui nous unit depuis des si&egrave;cles : de Picasso &agrave; Grieg, de Chopin &agrave; Turner, de Michel-Ange &agrave; Magritte, des Beatles &agrave; Franz Kafka pour ne <br /> citer que ces quelques &laquo; artistes &raquo; ... <br /> <br /> Cela permettrait peut-&ecirc;tre de (re)d&eacute;couvrir, parmi d&rsquo;autres, la pens&eacute;e de Spinoza qui, en privil&eacute;giant la notion d&rsquo;une &laquo; Nature &raquo; par essence solidaire et <br /> unique par rapport &agrave; l&rsquo;individualisme cart&eacute;sien, d&eacute;passait sa pens&eacute;e purement philosophique pour proposer d&eacute;j&agrave; des pistes de gestion politique qui ne sont pas <br /> d&eacute;nu&eacute;es de sens ... <br /> <br /> Ce qui est dommage par ailleurs, c'est que certains acquis r&eacute;ellement fondamentaux de la connai-science de ces derni&egrave;res d&eacute;cennies ne soient pas <br /> mieux per&ccedil;us et int&eacute;gr&eacute;s dans toutes les disciplines concern&eacute;es ; ceux de la dimension syst&eacute;mique, bien s&ucirc;r, (rien de moins que celle de la moiti&eacute; de notre <br /> cerveau !) mais aussi tout ce que l'on sait aujourd'hui des processus d&eacute;terminant l&rsquo;&eacute;mergence et l&rsquo;existence m&ecirc;me de l'organisation de tout syst&egrave;me dit <br /> &laquo; complexe &raquo;, que ce soit au niveau mol&eacute;culaire (tel un cyclone) ou cellulaire, au niveau des organismes (en particulier leur organisation neuronale), des esp&egrave;ces, <br /> des &eacute;cosyst&egrave;mes, des soci&eacute;t&eacute;s animales et humano&iuml;des,&nbsp; ...&nbsp; <br /> <br /> On y d&eacute;couvrirait et int&egrave;grerait enfin les processus reconnus comme &laquo; universels &raquo; (catalyse, symbiose, coordination, coop&eacute;ration, ago-antagonisme, <br /> ...) &agrave; partir desquels il est possible de tellement mieux comprendre aujourd&rsquo;hui &laquo; pour-quoi il y a des arbres &raquo;, pour-quoi il y a des hommes, pour-quoi il y a des <br /> civilisations ; processus &agrave; partir desquels notre &laquo; conscience &raquo;, dont nous sommes tellement fiers, pourrait mieux penser et &eacute;clairer un avenir pour nos <br /> civilisations &laquo; au-del&agrave; &raquo; du pr&eacute;sent.&nbsp; Cette dimension,&nbsp; en ce qu'elle est intrins&egrave;quement syst&eacute;mique, permet de comprendre comment un comportement d'ensemble &quot;intelligent&quot; peut &eacute;merger du fait, justement, de&nbsp; ces processus universels de catalyse et de symbiose d&eacute;termin&eacute;s par leur &quot;finalit&eacute;&quot; (1)<br /> thermodynamique dissipative sous-jacente, ... <br /> <br /> Alors, explorons ces nouvelles voies que sont les associations d&eacute;lib&eacute;ratives de citoyens qui ont d&eacute;j&agrave; fait leurs preuves et ouvrent le chemin &agrave; une <br /> repr&eacute;sentation citoyenne directe compl&eacute;mentaire &agrave; la repr&eacute;sentation &eacute;lective et en harmonie avec ce que permet la nouvelle r&eacute;volution technologique de <br /> transmission des savoirs. Dans ce contexte, les mouvements de type Podemos ou &quot;Nuit debout&quot; n'ont-ils pas instinctivement pour objet de faire &eacute;merger cette <br /> nouvelle forme d'intelligence et de gouvernance collective, encore impr&eacute;visible dans ses tenants et aboutissants, mais que nous appelons de nos v&oelig;ux ? <br /> Pourquoi pas mettre en &oelig;uvre la dynamique d&rsquo;une Association instituante telle&nbsp; (2) que celle propos&eacute;e par Pierre Calame, d&rsquo;abord au niveau &laquo; local &raquo; au travers <br /> l&rsquo;Europe enti&egrave;re, avant de la faire progressivement &laquo; &eacute;merger &raquo; dans une dynamique globale r&eacute;ellement partag&eacute;e et ayant int&eacute;gr&eacute; ce que nous connaissons &agrave; pr&eacute;sent des processus gouvernant leur dynamique &hellip;<br /> <br /> Mais une telle initiative devra absolument &eacute;viter de pr&eacute;cipiter les choses car (re)nouer les liens &eacute;motionnels et culturels entre citoyens prendra le temps : le <br /> temps de multiples rencontres,&nbsp; &eacute;changes, concerts, qui pourraient se construire &agrave; partir notamment de ces &eacute;changes &laquo; Erasmus &raquo; si b&eacute;n&eacute;fiques, de l&rsquo;Alliance<br /> (3 et 4) pour un Monde responsable&nbsp; ou encore le Manifeste du G 1000 .&nbsp;&nbsp; Y privil&eacute;gier d&rsquo;abord le partage et la croissance de ces valeurs intangibles, bien <br /> plus p&eacute;rennes et partageables que les valeurs tangibles cot&eacute;es en bourse et soumises &agrave; une pr&eacute;dation sans nom(s) ;&nbsp; Y privil&eacute;gier cette vision, encore une fois syst&eacute;mique, d&rsquo;une Europe qui ne peut s&rsquo;inscrire qu&rsquo;au sein d&rsquo;un monde dont les entit&eacute;s sont de plus en plus interd&eacute;pendantes sur tous les plans : environnemental, social, culturel et, bien s&ucirc;r, &eacute;conomique et donc politique.&nbsp; <br /> &nbsp;<br /> Restera alors &agrave; r&eacute;soudre l&rsquo;enjeu des convictions philosophiques, mais cela est <br /> une autre histoire qu&rsquo;il nous restera &agrave; &eacute;crire &hellip; &raquo;&nbsp; ## <br /> <br /> <p style="margin-bottom: 0cm">Le Principe d&rsquo;&eacute;mergence : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=3wDLbwaOpck">https://www.youtube.com/watch?v=3wDLbwaOpck</a><br /> &nbsp;&nbsp; <br /> Fran&ccedil;ois Roddier&nbsp; La thermodynamique de l&rsquo;&eacute;volution:<br /> <a href="http://www.editions-parole.net/?product=thermodynamique-de-levolution-un-essai-de-thermo-bio-sociologie">http://www.editions-parole.net/?product=thermodynamique-de-levolution-un-essai-de-thermo-bio-sociologie</a><br /> <br /> 2&nbsp;<a href="http://blog.pierre-calame.fr/public/FR_Assemblee__instituante_cahier_des_charges.pdf">http://blog.pierre-calame.fr/public/FR_Assemblee__instituante_cahier_des_charges.pdf</a><br /> <br /> 3&nbsp;<a href="http://www.alliance21.org/2003/index_fr.html">http://www.alliance21.org/2003/index_fr.html</a> <br /> <br /> 4 &nbsp;<a href="http://www.davidvanreybrouck.be/fr/content/le-manifeste-du-g1000">http://www.davidvanreybrouck.be/fr/content/le-manifeste-du-g1000</a> &nbsp; </p> <br /> Jacques de Gerlache <font size="2" face="Arial"><br /> &nbsp;</font> Sat, 02 Jul 2016 23:00:00 GMT Brexit , une très bonne nouvelle&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2197 2197 <br /><font size="2" face="Arial">Le Brexit me rappelle la formule c&eacute;l&egrave;bre d&rsquo;un m&eacute;t&eacute;orologue anglais alors qu&rsquo;un brouillard &eacute;pais r&eacute;gnait sur la Manche&nbsp;: &laquo;&nbsp;le continent est isol&eacute;&nbsp;&raquo;. Les britanniques ont cru pouvoir appliquer cette id&eacute;e pour leur profit contre l&rsquo;Europe actuellement marqu&eacute;e par une faiblesse r&eacute;currente. Mais ils se sont s&ucirc;rement tromp&eacute;s cette fois pour le meilleur de l&rsquo;Europe, r&eacute;sumons rapidement. </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">On peut dire d&egrave;s aujourd&rsquo;hui que le Brexit restera une des grandes erreurs de l&rsquo;histoire politique comme pour prendre un autre exemple assez proche, la dissolution de la Chambre des d&eacute;put&eacute;s fran&ccedil;aise en 1995, dans les deux cas pour assurer soit la r&eacute;&eacute;lection du dirigeant, soit son pouvoir. On connait la suite de 1995. Il est &eacute;vident que le r&eacute;f&eacute;rendum de 2016 a &eacute;t&eacute; lanc&eacute; pour assurer et la r&eacute;&eacute;lection de David Cameron et son pouvoir sur son parti, notamment en arrachant des accords suppl&eacute;mentaires de l&rsquo;Europe favorables &agrave; la Grande Bretagne en f&eacute;vrier 2016. Mais la campagne extr&ecirc;mement violente &agrave; la fois pour et contre le Brexit a brouill&eacute; les cartes jusqu&rsquo;&agrave; transformer le r&eacute;f&eacute;rendum en pari. Cette virulence a &eacute;loign&eacute; les orateurs de l&rsquo;objectif final&nbsp;: donner les vrais arguments pour le in et pour le out. Et une nouvelle fois dans un r&eacute;f&eacute;rendum le peuple a vot&eacute; plus sur des sentiments que sur la r&eacute;alit&eacute;, y compris pour d&rsquo;autres raisons que la question. F&acirc;cheuse habitude devenue la r&eacute;f&eacute;rence.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">La deuxi&egrave;me caract&eacute;ristique du Brexit est d&rsquo;&ecirc;tre ainsi l&rsquo;illustration parfaite des d&eacute;rapages des mondes politiques aujourd&rsquo;hui, vivre loin de la r&eacute;alit&eacute;, transformer les r&eacute;alit&eacute;s pour leur profits, voire multiplier les tromperies et utiliser des mensonges ou pire gouverner sur des omissions dans leur seul int&eacute;r&ecirc;t. Quand la r&eacute;alit&eacute; ressort le lendemain matin avec ce qu&rsquo;on doit imager par le terme habituel de &lsquo;&rsquo;vraie gueule de bois&rsquo;&rsquo;, comme dans le Brexit et que le peuple d&eacute;couvre qu&rsquo;il s&rsquo;est fait flou&eacute;, la d&eacute;sillusion est la plus totale. D&egrave;s ce samedi on entend plus d&rsquo;un million et demi de britanniques r&eacute;clamer un nouveau r&eacute;f&eacute;rendum qui annulerait le premier. Que deviendrait alors la d&eacute;mocratie&nbsp;? L&rsquo;expression d&rsquo;un peuple aurait-il encore une valeur&nbsp;? A quoi servirait-elle&nbsp;? Apr&egrave;s la mondialisation, au milieu des nouvelles technologies que seules quelques-uns maitrisent, les politiques demandent aux peuples de choisir des alternatives qui les engagent sur le long terme, alors que ceux-ci n&rsquo;ont pas les &eacute;l&eacute;ments pour juger. Est-ce raisonnable, est-ce la meilleure solution&nbsp;? C&rsquo;est sans doute devenu la question majeure de ce XXI &deg; si&egrave;cle d&eacute;pass&eacute; par sa propre acc&eacute;l&eacute;ration asymptotique. Le Brexit r&eacute;pond clairement non &agrave; ces questions fondamentales. Il est &agrave; craindre que dans le cas des britanniques et plus particuli&egrave;rement des anglais la d&eacute;sillusion n&eacute;e du Brexit se transforme en ranc&oelig;ur contre Cameron &agrave; l&rsquo;initiative du r&eacute;f&eacute;rendum et les supporters du out, voire beaucoup plus. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">La liste des &lsquo;&rsquo;oublis&rsquo;&rsquo; dans la campagne du r&eacute;f&eacute;rendum et des cons&eacute;quences &eacute;vidente est longue. Comment pourrait-on croire qu&rsquo;un Premier Ministre apr&egrave;s une telle erreur puisse g&eacute;rer les cons&eacute;quences de cette <em>mistake</em>, et prendre les d&eacute;cisions pendant encore quatre mois engageant un nouvel avenir, comment les fonctionnaires britanniques pourraient-ils continuer &agrave; travailler pour l&rsquo;Europe alors que leur nation a d&eacute;cid&eacute; de lui tourner le dos, comment pourraient-ils continuer &agrave; &ecirc;tre pay&eacute;s &agrave; ne rien faire, comment le Royaume Uni pourrait-il continuer &agrave; b&eacute;n&eacute;ficier de toutes les aides europ&eacute;ennes d&rsquo;ailleurs souvent sup&eacute;rieures aux autres participants et arrach&eacute;es par des discussions asym&eacute;triques &agrave; une Europe anormalement bienveillante, comment un britannique commissaire europ&eacute;en pourrait-il continuer &agrave; participer &agrave; l&rsquo;avenir de l&rsquo;Europe, comment la fronti&egrave;re des migrants peut-elle continuer &agrave; &ecirc;tre en France, dont Calais, alors que le Royaume-Uni ne fait plus partie de l&rsquo;Europe&nbsp;? Ce pays doit r&eacute;cup&eacute;rer sa fronti&egrave;re &agrave; Douvres et ses migrants. Il a y des centaines, des milliers d&rsquo;impacts dont le peuple a &eacute;t&eacute; exclus. Un autre exemple, les financiers annon&ccedil;aient pourtant la chute de la Livre apr&egrave;s le Brexit mais les retrait&eacute;s vivants hors de l&rsquo;&icirc;le n&rsquo;avaient pas r&eacute;alis&eacute;s que leur retraite serait amput&eacute;e de 10 % en un jour, peut-&ecirc;tre 20 % dans six mois. Que les si&egrave;ges sociaux de nombreuses grandes soci&eacute;t&eacute;s devraient quitter l&rsquo;&icirc;le en raison de nouvelles contraintes de tous ordres, et que le ch&ocirc;mage a toutes les chances de fortement progresser comme l&rsquo;inflation.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">On d&eacute;couvre m&ecirc;me des perles. O&ugrave; &eacute;tait la Chambre de compensation (organe de contr&ocirc;le majeur) pour l&rsquo;euro&nbsp;? Dans un pays de l&rsquo;euro&nbsp;? Non, dans un pays qui a refus&eacute; l&rsquo;euro, &agrave; Londres. On peut ajouter que c&rsquo;est sans doute pour cela que les taux de l&rsquo;Euribor qui sert de r&eacute;f&eacute;rence &agrave; tous les cr&eacute;dits &agrave; court terme en Europe et &agrave; de nombreux placements ont &eacute;t&eacute; par des d&eacute;lits, manipul&eacute;s par des grandes banques anglaises qui ont subits ensuite de fortes amendes. Mais dont les dirigeants n&rsquo;ont pas connu la froideur des prisons. Et pourtant aussi l&rsquo;Euribor n&rsquo;a rien &agrave; voir avec le Royaume-Uni qui lui utilise sur son territoire exclusivement le Libor comme r&eacute;f&eacute;rence. Les perles comme celles-ci sont nombreuses dans tous les domaines. Ces anomalies ne peuvent que cesser comme tous les avantages et les profits que retiraient les Britanniques de tr&egrave;s nombreux accords asym&eacute;triques. La baisse de la Livre va aussi rench&eacute;rir tous les produits industriels que le Royaume-Uni ne produit plus ayant bascul&eacute; essentiellement sur les services et la finance, plus de 70 % du PIB. Sur ce plan &eacute;galement les pertes peuvent &ecirc;tre lourdes, on sait que de nombreux &eacute;tablissements &eacute;tudient d&eacute;j&agrave; des bureaux de l&rsquo;autre c&ocirc;t&eacute; de la Manche.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">La derni&egrave;re &lsquo;&rsquo;perle&rsquo;&rsquo; est la contribution suppl&eacute;mentaire de l&rsquo;Europe aux britanniques qui b&eacute;n&eacute;ficient depuis Margaret Thatcher d&rsquo;une ristourne annuelle consid&eacute;rable de 5,8 Md&euro; pour laquelle la France est le plus gros contributeur avec 1,6 Md&euro; (&lsquo;&rsquo;I want my money back&rsquo;&rsquo;, 30 novembre 1979). Sa disparition apportera au moins 1 Md&euro; &agrave; la France. L&rsquo;Europe va se retrouver ainsi dans des &eacute;changes plus sym&eacute;triques, oblig&eacute;e de remettre &agrave; plat &agrave; son profit les tr&egrave;s nombreux accords commerciaux et autres avec le UK, qui se trouvent par d&eacute;finition &agrave; reconstruire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">Mais le plus gros avantage est de faire enfin ressortir et avec une &eacute;norme force les carences de l&rsquo;Europe, sa pusillanimit&eacute;, les faiblesses de ses dirigeants d&rsquo;une part, et d&rsquo;autre part les frustrations des europ&eacute;ens face au fonctionnement de Bruxelles qui depuis longtemps d&eacute;pense son &eacute;nergie sur des d&eacute;tails mineurs comme la taille des escargots au lieu de cr&eacute;er des grands r&eacute;cits. A commencer par cr&eacute;er son propre grand r&eacute;cit puis celui du futur de l&rsquo;Europe au sein des nouvelles technologies dans la s&eacute;curit&eacute;, la communication, les nanotechnologies, les biotechnologies, les applications num&eacute;riques, les robots, l&rsquo;homme augment&eacute;, etc., dans la v&eacute;ritable guerre &eacute;conomique vitale men&eacute;e par les am&eacute;ricains, les chinois, les russes et &hellip; presque tout le monde. L&rsquo;Europe reste un des rares continents &agrave; ne pas avoir sa propre g&eacute;olocalisation, y compris pour un temps de guerre. Il faudra attendre encore plusieurs ann&eacute;es pour que Galileo nous affranchisse du GPS, qui repr&eacute;sente une d&eacute;pendance totale aux USA impensable et potentiellement mortelle. Que deviendraient nos chars, nos avions militaires, simplement nos voitures et de milliers d&rsquo;autres applications si les am&eacute;ricains tournaient le contacteur au-dessus de l&rsquo;Europe sur <em>off</em>&nbsp;?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">La question fondamentale du choix de l&rsquo;alliance premi&egrave;re pour l&rsquo;Europe n&rsquo;est &eacute;voqu&eacute;e que comme une suggestion, une obligation et non un choix. Faut-il continuer la d&eacute;pendance des USA, qui ne pensent qu&rsquo;&agrave; nous freiner pour mieux nous dominer, ou vers la Russie &agrave; la culture bien plus proche de nous, qui est notre voisine avec qui nous avons d&eacute;j&agrave; de multiples &eacute;changes indispensables &agrave; notre d&eacute;veloppement de mati&egrave;res &eacute;nerg&eacute;tiques, agricoles et autres mati&egrave;res premi&egrave;res comme les m&eacute;taux rares indispensables. La question se pose dans ce tournant de l&rsquo;Histoire mais oubli&eacute;e &hellip; dans la taille des escargots. Le Brexit fait &eacute;merger l&rsquo;&eacute;cart entre l&rsquo;Europe de Jean Monnet, de Robert Schuman, de Fran&ccedil;ois Mitterrand et d&rsquo;Helmut Kohl et celle du XXI&deg; si&egrave;cle domin&eacute;e par une bureaucratie castratrice et maintenant honnie par les peuples conscients de cette &eacute;volution immens&eacute;ment couteuse en frais de fonctionnement inutiles et peu productrice in fine. Oui aujourd&lsquo;hui les peuples sont conscients de ces errements et les anglais en particulier ont consolid&eacute; cette voie sans en ma&icirc;triser les cons&eacute;quences. Profitons-en imm&eacute;diatement pour nettoyer nos &eacute;curies surtout apr&egrave;s toutes les sanctions des peuples dans les &eacute;lections r&eacute;centes contre les politiques &lsquo;&rsquo;aux logiciels d&eacute;pass&eacute;s&rsquo;&rsquo;, aux habitudes le plus souvent &eacute;gocentriques, financi&egrave;rement captatrices et loin des pr&eacute;occupations et int&eacute;r&ecirc;ts de leur peuple, en Gr&egrave;ce, en Italie, peut-&ecirc;tre en Espagne ce dimanche.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial"><a name="_GoBack"></a>Cette prise de conscience forte face aux contestations et frustrations des 27 peuples toujours dans l&rsquo;Europe, est le plus grand cadeau que pouvait nous apporter l&rsquo;Angleterre. On peut m&ecirc;me dire enfin&nbsp;! Oui le Brexit pour les europ&eacute;ens est une tr&egrave;s bonne nouvelle. Une seule question&nbsp;: ce d&eacute;clencheur r&eacute;veillera-t-il demain les dirigeants, ou fera-t-il apparaitre des nouveaux acteurs pragmatiques et tourn&eacute;s vers l&rsquo;avenir, aux &lsquo;&rsquo;logiciels&rsquo;&rsquo; adapt&eacute;s aux nouvelles technologies et &agrave; leur acc&eacute;l&eacute;ration. Dans tous les cas nous les attendons. Si cette &eacute;volution n&rsquo;apparaissait pas nous nous dirigerions directement vers un d&eacute;sordre de plus en plus difficile &agrave; contr&ocirc;ler et un risque &eacute;lev&eacute; d&rsquo;implosion. Soyons optimistes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Hubert Levoyer </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial"><em>Le 25 juin 2016 </em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> Sat, 25 Jun 2016 23:00:00 GMT Contrôle militaire américain sur le monde http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2181 2181 <br />On trouve les informations suivantes sur les sites Voltairenet (auteur Manlio Dinucci) <a href="http://www.voltairenet.org/article191929.html">http://www.voltairenet.org/article191929.html </a>et Wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/United_States_Strategic_Command">https://fr.wikipedia.org/wiki/United_States_Strategic_Command</a>) concernant le contr&ocirc;le militaire am&eacute;ricain sur le monde (extraits):<br /> <p style="margin-bottom: 0cm">Le Pentagone a divis&eacute; le monde entier en &laquo;&nbsp;aires de responsabilit&eacute;&nbsp;&raquo;, chacune confi&eacute;e &agrave; un des six &laquo;&nbsp;commandements combattants unifi&eacute;s&nbsp;&raquo; des &Eacute;tats-Unis&nbsp;: <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images1" alt="-" />&nbsp;le Commandement Nord (NorthCom) couvre l&rsquo;Am&eacute;rique du Nord, <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images2" alt="-" />&nbsp;le Commandement Sud (SouthCom) l&rsquo;Am&eacute;rique du Sud, <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images3" alt="-" />&nbsp;le Commandement Europ&eacute;en (EuCom) la r&eacute;gion comprenant Union europ&eacute;enne et Russie, <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images4" alt="-" />&nbsp;le Commandement Afrique (AfriCom) le continent africain, <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images5" alt="-" />&nbsp;Commandement Central (CentCom) Moyen-orient et Asie, <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images6" alt="-" />&nbsp;enfin le Commandement Pacifique (PaCom) la r&eacute;gion Asie/Pacifique.</p> <p>Aux six commandements g&eacute;ographiques s&rsquo;en ajoutent 3 op&eacute;rant &agrave; l&rsquo;&eacute;chelle mondiale&nbsp;: <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images7" alt="-" />&nbsp;le Commandement strat&eacute;gique (StratCom) responsable des forces nucl&eacute;aires), <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images8" alt="-" />&nbsp;le Commandement pour les op&eacute;rations sp&eacute;ciales (SoCom), <br /> <img width="9" height="11" border="0" align="BOTTOM" src="http://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L9xH11/puce-cebf5.gif" name="images9" alt="-" />&nbsp;le Commandement pour le transport (TransCom).<br /> <br /> Le <span style="font-weight: normal">United States Strategic Command (STRATCOM) est aussi responsable du domaine spatial. En effet, il constitue un int&eacute;grateur global charg&eacute; des missions suivantes&nbsp;:</span></p> <ul> <li> <p style="margin-bottom: 0cm">op&eacute;rations spatiales (<em>Space Operations</em>)&nbsp;;<br /> missions de renseignement (<em>Information Operations</em>)&nbsp;;<br /> Integrated Missile Defense&nbsp;;<br /> Global Command and Control&nbsp;;<br /> analyse, surveillance et reconnaissance (<em>Intelligence, Surveillance and Reconnaissance</em>)&nbsp;;frappe globale&nbsp;; </p> </li> <li> <p>Strategic Deterrence. </p> </li> </ul> <p>&Agrave; la t&ecirc;te du Commandement Europ&eacute;en se trouve un g&eacute;n&eacute;ral ou un amiral nomm&eacute; par le pr&eacute;sident des &Eacute;tats-Unis, qui assume automatiquement la charge de commandant supr&ecirc;me alli&eacute; en Europe. L&rsquo;Otan est ainsi ins&eacute;r&eacute;e dans la cha&icirc;ne de commandement du Pentagone, c&rsquo;est-&agrave;-dire op&egrave;re fondamentalement en fonction de la strat&eacute;gie am&eacute;ricaine. Celle-ci consiste en l&rsquo;&eacute;limination de tout &Eacute;tat ou mouvement politico/social qui menace les int&eacute;r&ecirc;ts politiques, &eacute;conomiques et militaires des &Eacute;tats-Unis. </p> <p>&hellip;</p> <p>Les instruments de cette strat&eacute;gie sont multiples&nbsp;: de la guerre ouverte &mdash;voir les attaques a&eacute;ronavales et terrestres en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye&mdash; aux op&eacute;rations secr&egrave;tes conduites dans ces pays comme dans d&rsquo;autres, derni&egrave;rement en Syrie et Ukraine. Pour ces op&eacute;rations le Pentagone dispose des forces sp&eacute;ciales, environ 70&nbsp;000 sp&eacute;cialistes qui chaque jour op&egrave;rent dans plus de 80 pays &agrave; l&rsquo;&eacute;chelle mondiale&nbsp;. Il dispose en outre d&rsquo;une arm&eacute;e secr&egrave;te de mercenaires&nbsp;: en Afghanistan, selon <em>Foreign Policy</em>, les mercenaires du Pentagone sont environ 29&nbsp;000, c&rsquo;est-&agrave;-dire trois pour chaque soldat am&eacute;ricain&nbsp;; en Irak environ 8&nbsp;000, deux pour chaque soldat am&eacute;ricain.</p> <p>Aux mercenaires du Pentagone s&rsquo;ajoutent ceux de la Communaut&eacute; du Renseignement comprenant, en plus de la CIA, quinze autres agences f&eacute;d&eacute;rales. Les mercenaires sont doublement utiles&nbsp;: ils peuvent assassiner et torturer, sans que cela soit attribu&eacute; aux USA, et quand ils sont tu&eacute;s leurs noms n&rsquo;apparaissent pas dans la liste des morts. En outre le Pentagone et les services secrets disposent des groupes qu&rsquo;ils arment et entra&icirc;nent, comme les groupes islamistes utilis&eacute;s pour attaquer de l&rsquo;int&eacute;rieur la Libye et la Syrie, et ceux n&eacute;o-nazis utilis&eacute;s pour le coup d&rsquo;&Eacute;tat en Ukraine.</p> <p>Autre instrument de la m&ecirc;me strat&eacute;gie, ces &laquo;&nbsp;organisations non-gouvernementales&nbsp;&raquo; qui, dot&eacute;es de moyens &eacute;normes, sont utilis&eacute;es par la CIA et par le d&eacute;partement d&rsquo;&Eacute;tat pour des actions de d&eacute;stabilisation interne au nom de la &laquo;&nbsp;d&eacute;fense des droits des citoyens&nbsp;&raquo;. Dans le m&ecirc;me cadre on trouve notamment l&rsquo;Open Society de l&rsquo; &laquo;&nbsp;investisseur et philanthrope George Soros&nbsp;&raquo;, artisan des &laquo;&nbsp;r&eacute;volutions de couleur&nbsp;&raquo;&nbsp;. </p> <p>Notre commentaire: Tout ceci n'emp&ecirc;che pas Washington de d&eacute;noncer la Russie comme repr&eacute;sentant une menace globale pour le monde &ndash; menace &agrave; laquelle avait &eacute;t&eacute; ajout&eacute; r&eacute;cemment le Venezuela. Le gouvernement fran&ccedil;ais sait tout cela mais n'en parle jamais. Et ne fait &eacute;videmment rien. Les temps ont bien chang&eacute; depuis de Gaulle. </p> <p><br /> <br /> </p> Sun, 05 Jun 2016 23:00:00 GMT Grève générale pour le retrait de la Loi Travail http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2173 2173 <br /><h1 class="crayon article-titre-2769 surlignable">Pour le retrait de la &laquo;&nbsp;loi travail&nbsp;&raquo;&nbsp;: concr&eacute;tiser la gr&egrave;ve g&eacute;n&eacute;rale <br /> </h1> <p> </p> <article class="slideExpandUp clearfix"> <div class="crayon article-texte-2769 texte surlignable"> <p>Depuis pr&egrave;s de 3 mois, des millions de travailleur-euses, retrait&eacute;-es, lyc&eacute;en-nes, &eacute;tudiant-es se mobilisent par diff&eacute;rents moyens contre la loi EL KHOMRI.</p> <p>Les journ&eacute;es de gr&egrave;ves interprofessionnelles des 31 mars et 28 avril, les blocages de lyc&eacute;es, les occupations d&rsquo;universit&eacute;s ou de th&eacute;&acirc;tres, les manifestations &agrave; r&eacute;p&eacute;titions tout comme les rassemblements durables du type &laquo;&nbsp;nuit debout&nbsp;&raquo; attestent du m&eacute;contentement et du rejet par une grande partie de la population de cette loi patronale&nbsp;! Et que dire de ces sondages dont les gouvernants sont d&rsquo;habitudes si friands et qui semblent soudainement ne plus les int&eacute;resser&nbsp;!</p> <p>Pourtant, <strong>le gouvernement s&rsquo;ente&#770;te &agrave; imposer cette loi antisociale</strong>. Les derni&egrave;res d&eacute;clarations de Valls le 6 mai dernier &eacute;voquant le possible recours au 49-3 pour passer en force t&eacute;moignent bien de l&rsquo;arrogance, de l&rsquo;autoritarisme et de la violence sociale de ce gouvernement. &laquo;&nbsp;<em>Il ne faut jamais renoncer &agrave; un moyen constitutionnel</em>&nbsp;&raquo; disait le premier ministre. Soit. Face &agrave; un tel chantage, la CNT ne renoncera donc pas &agrave; construire la gr&egrave;ve interprofessionnelle et reconductible et cela malgr&eacute; la r&eacute;pression sans pr&eacute;c&eacute;dent subie par l&rsquo;ensemble des acteurs de la mobilisation.</p> <p>Alors que les directions syndicales estiment que &laquo;&nbsp;la balle est dans le camp des d&eacute;put&eacute;s&nbsp;&raquo; et appellent &agrave; interpeller ces derniers le 12 mai lors d&rsquo;une journ&eacute;e d&rsquo;action sans gr&egrave;ve, nous rappelons que seule l&rsquo;action directe des travailleur-euses fera reculer ce gouvernement. <strong>Le 12 mai, les syndicats de la CNT prendront donc leur responsabilit&eacute; et organiseront des gr&egrave;ves et des manifestations, non pas pour interpeller les d&eacute;put&eacute;s, mais bien pour amplifier le rapport de force</strong>. La balle n&rsquo;est pas dans le camp des d&eacute;put&eacute;s, mais bien dans le camp des travailleuses et des travailleurs&nbsp;!</p> <p><strong>Finalement, consid&eacute;rant que c&rsquo;est bien avec une gr&egrave;ve g&eacute;n&eacute;rale et reconductible que le mouvement social obtiendra le retrait de la loi travail, la CNT rejoint l&rsquo;appel de Solidaires et de la CNE (Coordination nationale &eacute;tudiante)&nbsp;: elle appelle tous les secteurs d&rsquo;activit&eacute; &agrave; arr&ecirc;ter le travail le 17 mai prochain et &agrave; s&rsquo;organiser en assembl&eacute;es g&eacute;n&eacute;rales pour reconduire la gr&egrave;ve le 18 mai</strong> en faisant converger la lutte contre la loi travail avec celle des diff&eacute;rents secteurs mobilis&eacute;s&nbsp;: cheminot-es en gr&egrave;ve contre le d&eacute;cret socle ferroviaire et le projet de convention collective du rail, intermittent-es mobilis&eacute;-es contre le projet de convention UNEDIC...</p> <p><strong>La CNT revendique&nbsp;:</strong></p> <ul class="spip"> <li> le retrait de la loi travail et l&rsquo;ensemble des lois patronales (loi Macron, pacte de responsabilit&eacute;, CICE etc.)&nbsp;;</li> <li> le retrait du projet de convention UNEDIC pr&eacute;carisant encore un peu plus les travailleurs et travailleuses, notamment du spectacle et les int&eacute;rimaires&nbsp;;</li> </ul> <h3 class="spip">UNIT&Eacute; SYNDICALE, POUR LA GR&Egrave;VE G&Eacute;N&Eacute;RALE&nbsp;!<br /> </h3> <p>Voir </p> <p><a href="http://www.cnt-f.org/pour-le-retrait-de-la-loi-travail-concretiser-la-greve-generale.html">http://www.cnt-f.org/pour-le-retrait-de-la-loi-travail-concretiser-la-greve-generale.html</a></p> <p> </p> <p>&nbsp;</p> <p> </p> </div> </article> Sun, 29 May 2016 23:00:00 GMT Dormir debout http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2159 2159 <br /><p><font size="2" face="Arial">Un nouvel &eacute;v&eacute;nement, baptis&eacute; &laquo; Nuit debout &raquo;, explosait sur la Place de la R&eacute;publique, &agrave; Paris, le 31 mars dernier. Mis en sc&egrave;ne par des gauchistes issus de l&rsquo;&eacute;lite intellocrate fran&ccedil;aise, le mouvement prend de l&rsquo;expansion et fait parler de lui dans tous les grands m&eacute;dias de l&rsquo;occident. Disant s&rsquo;inspirer de mouvements tels qu&rsquo;Occupy Wall Street, ou Los Indignados, les promoteurs de ce &laquo; printemps fran&ccedil;ais &raquo; ont profit&eacute; de la contestation spontan&eacute;e de la nouvelle loi fran&ccedil;aise de r&eacute;forme du Code du travail, impos&eacute;e par la ministre El Khomri, pour mettre en sc&egrave;ne un grand &laquo; happening &raquo; destin&eacute; &agrave; canaliser le d&eacute;sarroi d&rsquo;une jeunesse laiss&eacute;e pour compte par l&rsquo;appareil politique en place.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&Agrave; une &eacute;poque o&ugrave; le Front national de Marine Le Pen parvient &agrave; drainer une part croissante de l&rsquo;&eacute;lectorat des moins de 35 ans, voil&agrave; que les intellocrates qui gravitent autour du Parti socialiste ont d&eacute;cid&eacute; de cr&eacute;er un nouveau dispositif d&rsquo;ing&eacute;nierie sociale afin de changer la donne. On ne s&rsquo;&eacute;tonnera, donc pas, que la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, ait fini par consentir toute une s&eacute;rie de d&eacute;rogations afin de permettre &agrave; cette mouvance contestataire d&rsquo;occuper ind&eacute;finiment le c&oelig;ur de la cit&eacute;. Toutefois, cette derni&egrave;re semble s&rsquo;&ecirc;tre ravis&eacute;e depuis que le mouvement a connu de nombreux d&eacute;bordements, au point o&ugrave; les &eacute;diles sont oblig&eacute;s d&rsquo;admettre que la Place de la R&eacute;publique doive demeurer un &laquo; espace partag&eacute; &raquo;. En effet, les manifestants et toute une kyrielle de curieux se sont arrog&eacute; le droit d&rsquo;occuper ind&eacute;finiment une portion appr&eacute;ciable du domaine public &hellip; ce qui fait que les &laquo; simples citoyens &raquo; ne se sentent plus en s&eacute;curit&eacute; dans les parages, alors que m&ecirc;me les employ&eacute;s des services d&rsquo;entretien de la voie publique n&rsquo;y sont plus bienvenus !</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Malgr&eacute; qu&rsquo;il soit tout sauf spontan&eacute;, il semblerait que le mouvement ait pris une tangente nettement incontr&ocirc;lable, d&eacute;rivant, chaque jour davantage, tel un ph&eacute;nom&egrave;ne de masse qui serait sorti de sa trajectoire orbitale. Les participants &agrave; ce grand happening, faussement festif, ont r&eacute;ussi &agrave; accomplir une chose en particulier : occuper le domaine public et capter l&rsquo;attention des m&eacute;dias. Le mouvement s&rsquo;est propag&eacute;, &agrave; la mani&egrave;re d&rsquo;une explosion de m&eacute;tastases, un peu partout en France pour g&eacute;n&eacute;rer une sorte de chaos de basse intensit&eacute; qui contribue &agrave; exasp&eacute;rer une part croissante des citoyens qui ne peuvent pas se permettre d&rsquo;aller discuter et chahuter jusqu&rsquo;aux petites heures. Comble de l&rsquo;aberration, les porte-paroles du mouvement refusent toujours de se r&eacute;clamer d&rsquo;une lutte en particulier ou de d&eacute;cliner une programmatique qui aurait, c&rsquo;est la moindre des choses, le m&eacute;rite de justifier toute cette vaste fumisterie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3 style="font-size: 1.65em; font-variant: small-caps;" class="subtitleset_b.deepgreen"><font size="2" color="#000080" face="Arial">R&eacute;surgence d&rsquo;un gauchisme au service de l&rsquo;oligarchie</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On assiste &agrave; une r&eacute;p&eacute;tition du tristement c&eacute;l&egrave;bre Mai 68, dans un contexte o&ugrave; les tenants du mondialisme savent qu&rsquo;ils ne disposent plus d&rsquo;une grande marge de man&oelig;uvre pour contraindre la population &agrave; adopter leur plan de match. &Agrave; l&rsquo;&eacute;poque, le g&eacute;n&eacute;ral de Gaulle voulait restituer &agrave; la France toute sa souverainet&eacute; en faisant en sorte de d&eacute;sengager les Forces arm&eacute;es fran&ccedil;aises du Commandement int&eacute;gr&eacute; de l&rsquo;OTAN, en rapatriant une part consid&eacute;rable des r&eacute;serves d&rsquo;or de la nation et en adoptant une position neutre au Moyen-Orient. Mal lui en prit. Toute la contestation estudiantine, d&eacute;marrant autour de la Sorbonne, sera utilis&eacute;e comme un &eacute;cran de fum&eacute;e, avec des Daniel Cohn-Bendit d&eacute;sign&eacute;s comme &laquo; leaders naturels &raquo; qui auront pour principale t&acirc;che de paralyser la France au grand complet. Les forces ouvri&egrave;res et prol&eacute;taires, la paysannerie et les petits patrons seront temporairement s&eacute;duits par un &laquo; appel aux armes &raquo; qui s&rsquo;av&egrave;rera &ecirc;tre une mascarade mise-en-sc&egrave;ne avec l&rsquo;aide des services secrets am&eacute;ricains.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On connait la suite &hellip; l&rsquo;&eacute;quipe Pompidou-Giscard-Rothschild prendra la rel&egrave;ve afin de mettre un terme au pouvoir r&eacute;galien de battre monnaie en adoptant la loi de janvier 1973 sur la Banque de France. &Agrave; partir de ce moment fatidique, la Banque de France ne pourra plus pr&ecirc;ter &agrave; l&rsquo;&Eacute;tat sans int&eacute;r&ecirc;t ou &agrave; des taux tr&egrave;s faibles. Ce qui conduira le gouvernement fran&ccedil;ais &agrave; contracter des emprunts aupr&egrave;s des march&eacute;s financiers priv&eacute;s lors de la mise en &oelig;uvre de grands projets d&rsquo;infrastructure par exemple. Toutefois, ce n&rsquo;est qu&rsquo;en 1993, sous la houlette du Trait&eacute; de Maastricht, que l&rsquo;interdiction d&rsquo;emprunter &agrave; la Banque de France sera grav&eacute; dans le marbre des dispositions qui r&egrave;glent le Trait&eacute; sur le fonctionnement de l&rsquo;Union europ&eacute;enne (TFUE). L&rsquo;Union europ&eacute;enne devenant une matrice destin&eacute;e &agrave; neutraliser les capacit&eacute;s r&eacute;galiennes des &eacute;tats de l&rsquo;Europe de l&rsquo;ouest, la France sera de plus en plus d&eacute;pendante des d&eacute;cisions financi&egrave;res prises au sein de la City de Londres et de Wall Street. Les effets d&eacute;l&eacute;t&egrave;res de cette confiscation sauvage ont atteint des proportions sid&eacute;rantes alors que la dette publique fran&ccedil;aise s&rsquo;&eacute;levait &agrave; plus de 2 000 milliards d&rsquo;euros en 2014. Rappelons que nos cousins de l&rsquo;Hexagone ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; saign&eacute;s pour plus de 1 400 milliards d&rsquo;euros d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts depuis la mise en orbite d&rsquo;une loi qui aura permis aux puissants conglom&eacute;rats financiers et bancaires de spolier les finances publiques fran&ccedil;aises.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3 style="font-size: 1.65em; font-variant: small-caps;" class="subtitleset_b.deepgreen"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Cr&eacute;er une crise sociale pour une prise de contr&ocirc;le politique</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Or donc, tout ce mouvement dit de Mai 68 aura pour effet de cr&eacute;er une crise sociale qui d&eacute;bouchera sur un cul-de-sac politique et constitutionnel qui aura pour effet de forcer le G&eacute;n&eacute;ral de Gaule &agrave; quitter ses fonctions de pr&eacute;sident de la R&eacute;publique. Les alli&eacute;s objectifs de Jean Monnet, et de tous les architectes de la construction europ&eacute;iste, s&rsquo;appuieront sur toute cette agitation sociale pour frapper la France au c&oelig;ur m&ecirc;me de sa souverainet&eacute;. Il s&rsquo;agissait de briser en morceaux les acquis du Conseil national de la R&eacute;sistance (CNR) &ndash; une alliance mettant en sc&egrave;ne toutes les forces politiques fran&ccedil;aises engag&eacute;es dans le processus de r&eacute;sistance &agrave; l&rsquo;occupation nazie et qui allait se transformer en puissant pacte socio&eacute;conomique aux lendemains de la lib&eacute;ration &ndash; afin de mettre un terme &agrave; la coh&eacute;sion d&rsquo;une France qui avait su renouer avec son legs patriotique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La &laquo; gauche-caviar &raquo; reprendra la main avec l&rsquo;&eacute;lection de Mitterrand en 1981, r&eacute;utilisant les concepts libertaires de Mai 68 afin de mieux berner le peuple de France. L&rsquo;op&eacute;ration SOS Racisme sera mise de l&rsquo;avant, quelques ann&eacute;es apr&egrave;s l&rsquo;accession des socialistes au pouvoir, afin de cristalliser l&rsquo;&eacute;nergie de la g&eacute;n&eacute;ration X plong&eacute;e en plein d&eacute;sarroi face &agrave; une crise &eacute;conomique s&eacute;v&egrave;re et &agrave; la mont&eacute;e en fl&egrave;che d&rsquo;une nouvelle droite conservatrice (n&eacute;oconservateurs) belliqueuse. Il s&rsquo;agira pour Mitterrand, et son fid&egrave;le conseiller Jacques Attali, de fa&ccedil;onner de nouvelles &laquo; politiques soci&eacute;tales &raquo; prenant appui sur un communautarisme florissant afin de faire avaler la pilule du ch&ocirc;mage de masse. Dans la m&ecirc;me veine, l&rsquo;Op&eacute;ration &laquo; Je suis Charlie &raquo; fut une r&eacute;&eacute;dition par le pouvoir socialiste fran&ccedil;ais de ce syst&egrave;me de captation des frustrations populaires par le truchement d&rsquo;une formidable campagne d&rsquo;ing&eacute;nierie sociale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo; Nuit Debout &raquo; pourrait bien &ecirc;tre du m&ecirc;me acabit,&nbsp; une sorte de faire-valoir permettant de mettre en sc&egrave;ne un climat de crise sociale propice &agrave; des changements politiques men&eacute;s derri&egrave;re les coulisses. Il va de soi que la col&egrave;re estudiantine et la mont&eacute;e des mouvements de protestation correspondent &agrave; un l&eacute;gitime d&eacute;sir de changement dans un contexte o&ugrave; l&rsquo;oligarchie financi&egrave;re et les bourgeoisies compradores luttent pour maintenir leur domination. Comme en Mai 68, les acteurs en pr&eacute;sence se r&eacute;voltent contre des lois abusives (destruction de la protection sociale et mise sous le boisseau des libert&eacute;s constitutionnelles) et prennent d&rsquo;assaut le domaine public &agrave; d&eacute;faut de pouvoir compter sur une classe politique qui a &eacute;t&eacute; compl&egrave;tement anesth&eacute;si&eacute;e par le grand capital. Toutefois, il s&rsquo;agit d&rsquo;un mouvement de contestation &laquo; sauvage &raquo;, &laquo; spontan&eacute;e &raquo;, qui ne s&rsquo;appuie sur aucune lutte ouvri&egrave;re ou populaire, mettant en sc&egrave;ne des id&eacute;ologues (Fr&eacute;d&eacute;ric Lordon et consorts) qui ont d&eacute;j&agrave; leurs entr&eacute;es dans le syst&egrave;me de la repr&eacute;sentation m&eacute;diatique et intellocrate.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3 style="font-size: 1.65em; font-variant: small-caps;" class="subtitleset_b.deepgreen"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Un cul-de-sac id&eacute;ologique</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le journaliste ind&eacute;pendant et analyste Thierry Meyssan se questionnait, le 20 avril dernier, sur l&rsquo;&eacute;norme dispositif logistique et m&eacute;diatique mis au service d&rsquo;un mouvement soi-disant &laquo; spontan&eacute; &raquo; qui n&rsquo;a pas mis beaucoup de temps pour devenir l&rsquo;&eacute;v&eacute;nement de l&rsquo;heure. Meyssan cite un extrait de l&rsquo;appel concoct&eacute; par &laquo; Convergence des luttes &raquo; &ndash; un comit&eacute; faux-nez aux ordres des instigateurs de l&rsquo;&eacute;v&eacute;nement &ndash; afin de nous faire prendre conscience de la supercherie en cours :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo; Ce mouvement n&rsquo;est pas n&eacute; et ne mourra pas &agrave; Paris. Du printemps arabe au mouvement du 15M, de la place Tahrir au parc de Gezi, la place de la R&eacute;publique et les nombreux autres lieux occup&eacute;s ce soir en France sont l&rsquo;illustration des m&ecirc;mes col&egrave;res, des m&ecirc;mes espoirs et de la m&ecirc;me conviction : la n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;une soci&eacute;t&eacute; nouvelle, o&ugrave; d&eacute;mocratie dignit&eacute; et libert&eacute; ne sont pas des d&eacute;clarations vides &raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">- Extrait de l&rsquo;&laquo; Appel de la Nuit Debout &raquo;, place de la R&eacute;publique le 8 avril 2016, Paris</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nul besoin de chercher bien loin pour comprendre que nous sommes bel et bien en pr&eacute;sence d&rsquo;une forme de &laquo; printemps fran&ccedil;ais &raquo; qui, apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; export&eacute; en Belgique et au Qu&eacute;bec, pourrait se muer en &laquo; printemps de la francophonie &raquo;. &Agrave; condition qu&rsquo;il ne s&rsquo;&eacute;puise pas en cours de route &hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Thierry Meyssan nous rappelle quelques v&eacute;rit&eacute;s &eacute;l&eacute;mentaires au sujet des mouvements sociaux qui finissent par servir d&rsquo;&eacute;l&eacute;ments de d&eacute;stabilisation. Il en a pour preuve ce fameux &laquo; printemps arable &raquo;, qui aurait vu le jour suite au &laquo; projet du d&eacute;partement d&rsquo;&Eacute;tat (USA) de renverser les r&eacute;gimes la&iuml;ques arabes et de les remplacer par les Fr&egrave;res musulmans &raquo;. Tout le reste est &agrave; l&rsquo;avenant&hellip; Meyssan va jusqu&rsquo;&agrave; &eacute;mettre l&rsquo;hypoth&egrave;se que Gene Sharp, un &laquo; ing&eacute;nieur social &raquo; &agrave; la t&ecirc;te du Centre for Applied Nonviolent Action and Strategies (Canvas), pourrait &ecirc;tre impliqu&eacute; au premier chef derri&egrave;re tout ce mouvement de troupe. Et, de nous rappeler que l&rsquo;action de Gene Sharp, appuy&eacute;e par le d&eacute;partement d&rsquo;&Eacute;tat des USA, vise, invariablement, &agrave; fa&ccedil;onner des manifestations artificielles qui serviront de catalyseurs pour des changements de r&eacute;gime ou la st&eacute;rilisation d&rsquo;une opposition devenue encombrante.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les jeunes activistes qui s&rsquo;activent, c&rsquo;est le cas de le dire, dans le cadre de &laquo; Nuit debout &raquo; prennent la parole lors de commissions th&eacute;matiques o&ugrave; sont d&eacute;battus des th&egrave;mes farfelus qui ne remettent aucunement en cause les poncifs d&rsquo;un n&eacute;olib&eacute;ralisme qui ne fait plus de quartier. Il est manifeste que nos oligarques aux commandes sont press&eacute;s d&rsquo;en finir avec des notions telles que la &laquo; lutte des classes &raquo; ou la &laquo; souverainet&eacute; des nations &raquo;. Voil&agrave; pourquoi les activistes, autoris&eacute;s &agrave; prendre la parole, pr&ocirc;nent une kyrielle d&rsquo;id&eacute;es qui tournent invariablement autour de l&rsquo;abolition des fronti&egrave;res, de la red&eacute;finition des structures familiales et sociales, de la d&eacute;nonciation de l&rsquo;appareil d&rsquo;&eacute;tat et de son r&ocirc;le au niveau de l&rsquo;organisation de la soci&eacute;t&eacute;. Tout sauf un programme de revendications qui aurait le m&eacute;rite d&rsquo;identifier des probl&eacute;matiques susceptibles d&rsquo;interpeler la nature et la structure du d&eacute;sastre historique qui menace de faire imploser la France &agrave; br&egrave;ve &eacute;ch&eacute;ance.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3 style="font-size: 1.65em; font-variant: small-caps;" class="subtitleset_b.deepgreen"><font size="2" color="#000080" face="Arial">L&rsquo;ouverture des fronti&egrave;res est la panac&eacute;e promise</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;&eacute;tat ne parvenant plus &agrave; contenir la masse des migrants qui d&eacute;ferle aux quatre coins de l&rsquo;Hexagone, l&rsquo;&eacute;conomie se dirigeant vers un crash anticip&eacute; depuis 2008 et la jeunesse ne voyant plus la lumi&egrave;re au bout du tunnel, vivement une &laquo; r&eacute;volution color&eacute;e &raquo; pour distraire les masses et proc&eacute;der, manu militari, au &laquo; changement de r&eacute;gime &raquo; qui s&rsquo;impose.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur ces entrefaites, il faudra peser sur l&rsquo;acc&eacute;l&eacute;rateur pour que la jeunesse aux aboies r&eacute;clame encore plus d&rsquo;ouverture des fronti&egrave;res et focalise toute sa hargne en direction des patriotes de tous poils qui sont assimil&eacute;s &agrave; de viles fascistes sans autre forme de proc&egrave;s. Puisque, ne l&rsquo;oublions pas, la mise-&agrave;-mort de la souverainet&eacute; des nations est au c&oelig;ur de tout ce processus d&rsquo;ing&eacute;nierie sociale et de prise de contr&ocirc;le de la sph&egrave;re politique. Il n&rsquo;y a qu&rsquo;&agrave; consulter les soi-disant sites &laquo; alternatifs &raquo; ou &laquo; citoyens &raquo; pour r&eacute;aliser &agrave; quel point l&rsquo;&laquo; accueil des migrants &raquo; et l&rsquo;&laquo; abolition des fronti&egrave;res &raquo; repr&eacute;sentent des invariants qui font office de profession de foi au c&oelig;ur m&ecirc;me d&rsquo;un v&eacute;ritable dispositif de consentement collectif. Comme si les &eacute;tats nationaux &ndash; et le peu de pr&eacute;rogatives r&eacute;galiennes qui leur reste &ndash; &eacute;taient les responsables de la d&eacute;localisation des centres de production, de la sp&eacute;culation sur les march&eacute;s financiers ou de l&rsquo;&eacute;clatement de conflits militaires qui sont destin&eacute;s &agrave; redessiner la g&eacute;ographie du monde tout en faisant les choux gras du complexe militaro-industriel.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;&laquo; ouverture &raquo; sur le monde, sur les autres et sur de nouveaux modes de vie apparaissant sous son vrai jour, c&rsquo;est-&agrave;-dire comme une panac&eacute;e destin&eacute;e &agrave; pr&eacute;parer les esprits faibles &agrave; accepter l&rsquo;in&eacute;vitable. Puisqu&rsquo;il s&rsquo;agit de pr&eacute;parer le terrain pour que soit, enfin, adopt&eacute;s une poign&eacute;e de trait&eacute;s transatlantiques qui permettront aux multinationales de l&rsquo;Empire de faire main-basse sur les s&eacute;diments de ce qui constituait la charpente des nations occidentales. Pendant que les idiots utiles du grand capital, guid&eacute;s par les faux-proph&egrave;tes de l&rsquo;altermondialisme (mouvements citoyens factices au service d&rsquo;un mondialisme r&eacute;el et effectif), s&rsquo;en prennent aux places symboliques de la cit&eacute;, d&rsquo;autres activistes, moins scrupuleux et plus aguerris, proc&egrave;dent aux derni&egrave;res modifications &agrave; apporter afin que tout ce bouquet de trait&eacute;s mortif&egrave;res se transforme en tombeau de nos souverainet&eacute;s nationales.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est r&eacute;v&eacute;lateur de consulter les articles de la presse anglo-saxonne dite &laquo; alternative &raquo; pour r&eacute;aliser &agrave; quel point les m&eacute;dias de l&rsquo;Empire sont bien mieux renseign&eacute;s que les officines de la rectitude francophone. Alors que le tr&egrave;s britannique &laquo; The Guardian &raquo; s&rsquo;extasie face &agrave; cette &laquo; nouvelle r&eacute;volution g&eacute;n&eacute;rationnelle &raquo;, un obscur organe de presse d&eacute;nomm&eacute; &laquo; open Democracy &ndash; free thinking for the world &raquo; souligne que &laquo; ce qui distingue un mouvement social de toutes autres formes de mobilisations c&rsquo;est le fait qu&rsquo;il ne se focalise pas autour d&rsquo;une revendication en particulier (telle qu&rsquo;une r&eacute;forme du monde du travail), mais remette, plut&ocirc;t, en question certaines des valeurs qui constituent les fondements d&rsquo;une soci&eacute;t&eacute; &raquo;. Tout est dit, la coupe est pleine !</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les observateurs aguerris se questionnent au sujet de cette nouvelle &laquo; r&eacute;volution color&eacute;e &raquo; qui ne va nulle part. Il y a p&eacute;ril en la demeure, puisqu&rsquo;une partie de cette jeunesse manipul&eacute;e risque de se transformer en cohortes de zombies appel&eacute;s &agrave; provoquer d&rsquo;innombrables zones de turbulence dans un contexte o&ugrave; une part croissante de la population n&rsquo;en peut plus d&rsquo;&ecirc;tre prise en otage quotidiennement. Parce que c&rsquo;est de cela qu&rsquo;il s&rsquo;agit : apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; trahis par la classe politique, les citoyens lambda doivent c&eacute;der la place publique &agrave; une g&eacute;n&eacute;ration spontan&eacute;e de contestataires qui ne s&rsquo;int&eacute;ressent qu&rsquo;&agrave; eux-m&ecirc;mes. Mais qui ont le m&eacute;rite d&rsquo;int&eacute;resser les m&eacute;dias, trop heureux de se sustenter au beau milieu de cette orgie de non-sens.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h4><font size="2" face="Arial">Patrice-Hans Perrier</font></h4> <font size="2" face="Arial" /> <h2 style="color:#75714d; font-size:2em" class="titleset_a.deepgreen">&nbsp;</h2> Thu, 19 May 2016 23:00:00 GMT Profaner Verdun http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2153 2153 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <h2 class="b-article__lead" itemprop="description"><font size="2" face="Arial">Pol&eacute;mique autour des comm&eacute;morations de la bataille de Verdun. Ce qui devrait &ecirc;tre un grand moment d'unit&eacute; nationale tourne vinaigre. En cause ? Le concert du rappeur Black M pr&eacute;vu en cl&ocirc;ture des c&eacute;r&eacute;monies le 29 mai prochain.</font></h2> <div class="b-article__text" itemprop="articleBody"> <p><font size="2" face="Arial">On n'est pas en 1916, on&nbsp;est en 2016. Et aujourd'hui la musique classique n'est plus &agrave; la mode. Par contre le rap, c'est plus moderne et c'est la langue que parlent les jeunes. &Ccedil;a aurait pu &ecirc;tre une belle pub pour F. Hollande dont la popularit&eacute; est en chute libre y compris aupr&egrave;s des jeunes d'inviter un rappeur &agrave; la c&eacute;r&eacute;monie comm&eacute;morative du centenaire du Massacre de Verdun, si le choix de l'Elys&eacute;e ne s'&eacute;tait pas port&eacute; sur le chanteur Black M.</font></p> <font size="2" face="Arial"> Le rappeur du groupe Sexion d'Assaut est connu pour ses textes violents. Pour lui, la France est le &laquo;pays de kouffars&raquo;, c'est-&agrave;-dire &laquo;m&eacute;cr&eacute;ant&raquo;, terme tr&egrave;s p&eacute;joratif utilis&eacute; par Daesh dans sa propagande anti-occidentale. Sans oublier des phrases antis&eacute;mites et homophobes utilis&eacute;es &eacute;galement dans ses chansons. &laquo; Black M s'est illustr&eacute; dans ses chansons par un grand m&eacute;pris pour notre beau pays, scandant: +La France, ce pays de Kouffars+ &raquo;, stipule une p&eacute;tition parue sur internet il y a peu. Elle appelle Fran&ccedil;ois Hollande &agrave; annuler le concert du rappeur. La p&eacute;tition en ligne a d&eacute;j&agrave; recueilli quelque 9000 signatures. Le d&eacute;bat enfle sur les r&eacute;seaux sociaux. Olivier, administrateur de la page FB Kouffars et Morts pour la France, nous a expliqu&eacute; sa pr&eacute;occupation. </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong>&laquo; Ce rappeur n'a pas fait un d&eacute;rapage exceptionnel. On s'est aper&ccedil;u qu'&agrave; de multiples reprises, il avait par ses chansons incit&eacute; &agrave; la haine des Fran&ccedil;ais en traitant la France de +salle conne+, d'insulter la religion de ses habitants (&hellip;) On se retrouve l&agrave; avec un rappeur qui, de fa&ccedil;on r&eacute;p&eacute;t&eacute;e, participe &agrave; la haine et &agrave; la d&eacute;testation des Fran&ccedil;ais en raisons de leurs orientations sexuelles, religieuses. La bataille de Verdun est un symbole fort pour chaque Fran&ccedil;ais puisque toute famille fran&ccedil;aise a des noms de ses anc&ecirc;tres qui sont grav&eacute;s sur tous les monuments aux morts qui se trouvent dans toutes les villes et villages de France. C'est un symbole fort auquel nous sommes attach&eacute;s &raquo;. </strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ses chansons, Black M ne cache pas ses sentiments: &quot;Je crois qu'il est grand temps que les p&eacute;d&eacute;s p&eacute;rissent. Coupe-leur le p&eacute;nis, laisse-les morts, retrouv&eacute;s sur le p&eacute;riph&eacute;rique&quot;, voici un petit extrait de &quot;On t'a humili&eacute;&quot; de Sexion d'Assaut. Ou encore un tir&eacute; de &quot;Dans ma rue&quot;: &laquo; Les youpins s'&eacute;clatent et font des magasins&quot;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> a mairie de Verdun est inond&eacute;e d'appels suite &agrave; une autre campagne lanc&eacute;e sur internet. On retrouve sur twitter ainsi que sur certains sites comme celui de Soldats de France l'annonce suivante: &laquo; Faisons barrage &agrave; Black M &agrave; Verdun! Contactez la mairie! &raquo; L'indignation est partag&eacute;e par des hommes politiques. Val&eacute;rie Boyer, d&eacute;put&eacute; LR, estime que le choix de ce rappeur &laquo; d&eacute;shonorera la m&eacute;moire de nos soldats &raquo;, elle le qualifie d' &laquo; honteuse provocation &raquo;. Pour Marion Mar&eacute;chal Le Pen, &laquo; la France est humili&eacute;e &raquo; par ce choix. </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais le maire socialiste de la ville Samuel Hazard essaye maintenant de convaincre l'opinion publique que &quot;le concert de Black M n'a rien &agrave; voir avec les comm&eacute;morations du centenaire de Verdun &quot;. C'est apparemment pour que les jeunes ne s'ennuient pas lors de 4 jours de comm&eacute;morations&hellip; &laquo;Black M repr&eacute;sente la diversit&eacute; de notre pays, c'est l'artiste pr&eacute;f&eacute;r&eacute; des Fran&ccedil;ais en 2016, il est adul&eacute; par les jeunes. Je ne vois pas en quoi il souille la m&eacute;moire de nos soldats&raquo;, martelait-il avant. Mais l'opinion publique ne semble pas convaincue. Qui est &agrave; l'origine de ce mouvement de contestation? La presse pointe du doigt le FN. Mais le m&eacute;contentement semble en r&eacute;alit&eacute; avoir envahi internet tout seul sans aide, tellement les Fran&ccedil;ais se sentent insult&eacute;s.<br /> <br /> L'administrateur de la page FB Kouffars et Morts pour la France d&eacute;taille ses objectifs.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><em>&laquo; Finalement il importe peu qui soit &agrave; l'origine de cette contestation. Ce qui compte, c'est qu'un maximum de Fran&ccedil;ais se mobilise. L'objectif de la page c'est de repr&eacute;senter les Fran&ccedil;ais et les fils de ces soldats qui se sont battus &agrave; Verdun qui ont perdu la vie ou une partie de leurs camarades et de leurs familles lors de cette bataille-l&agrave;. Nous ce que l'on souhaite, c'est de faire conna&icirc;tre au plus grand nombre les paroles de ce rappeur et aussi essayer de participer de fa&ccedil;on virale. En France, il y a plus de 37 mille communes soit plus ou moins autant de monuments aux morts de la Grande guerre. Ce que nous proposons &agrave; ceux qui nous lisent, c'est de se retrouver devant son monument aux morts et de se prendre en photo. Nous la diffuserons sur notre page Facebook. Le but&nbsp;est d'essayer de d&eacute;fendre ce devoir de m&eacute;moire et la m&eacute;moire de nos ain&eacute;s qui sont tomb&eacute;s sur le champ de bataille de Verdun (&hellip;) Il n'y aura pas de concert du rappeur qui crache sur la France, les Fran&ccedil;ais, leur m&eacute;moire et leur identit&eacute; &agrave; Verdun. Il faut continuer &agrave; faire pression en appelant la mairie de Verdun et en leur demandant les comptes sur l'invitation de ce rappeur et notamment le co&ucirc;t pour le contribuable. On parle d'une subvention de plus de 50&nbsp;000 euros&hellip;&raquo;. </em></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">163&nbsp;000 morts pour une France de &laquo; kouffars &raquo;? Se moque-t-on de l'histoire? Ce sont des questions que les Fran&ccedil;ais se posent &agrave; l'heure actuelle en comm&eacute;morant le centenaire de la Bataille de Verdun. A-t-on raison d'&ecirc;tre r&eacute;volt&eacute;? L'heure de v&eacute;rit&eacute; approche.</font></p> </div> <a href="https://fr.sputniknews.com/authors/victoria_issaieva/">Victoria Issa&iuml;eva</a> Fri, 13 May 2016 23:00:00 GMT Plus d'patrons http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2142 2142 <br /><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">On d&eacute;noncera non sans raison, dans cette chanson comme dans beaucoup d'autres, les efforts d'Aristide Bruant, issu de la classe bourgeoise et n'ayant jamais partag&eacute; l'anarchisme radical ou le marxisme de militants plus prol&eacute;taires, pour d&eacute;mobiliser par le ridicule ceux qui combattaient sinc&egrave;rement en faveur de l'abolition de la bourgeoisie et du travail salari&eacute;. <br /> <br /> Mais, aujourd'hui encore, au vu de la fa&ccedil;on dont se sont pervertis les efforts concrets pour supprimer les patrons et la soci&eacute;t&eacute; de classe: entreprises coop&eacute;ratives et surtout nationalisations communistes, l'argument demeure tr&egrave;s fort. Ceux qui aujourd'hui dans les manifestations &laquo;&nbsp;Nuit debout&nbsp;&raquo; veulent tout changer ou tout remplacer, ne peuvent pas ne pas se la poser. Que mettre &agrave; la place? Comment continuer &agrave; r&eacute;pondre aux exigences de la vie quotidienne? Fr&eacute;d&eacute;ric Lordon, qui s'est auto-institu&eacute; l'une des t&ecirc;tes pensantes de &laquo;&nbsp;Nuit debout&nbsp;&raquo;, n'offre pas vraiment de solutions cr&eacute;dibles.<strong><br /> </strong></span></span></font></em></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal"><strong> <font color="#000080">Complexit&eacute;</font></strong></span></span></font></em><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Il est vrai que les soci&eacute;t&eacute;s actuelles sont devenues si complexes, se sont tellement imbriqu&eacute;es les uns dans les autres, au plan mondial et europ&eacute;en notamment, que les th&eacute;oriciens les plus savants de la syst&eacute;mique politico-&eacute;conomique et du changement anthropologique n'osent pas vraiment proposer de solutions. Ils savent, s'ils sont sinc&egrave;res, que celles ci ne r&eacute;sisteront pas longtemps aux critiques crois&eacute;es et moins encore &agrave; un d&eacute;but de mise en pratique exp&eacute;rimentale. </span></span></font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Ceux qui ont par hasard un minimum de culture scientifico-technique connaissent par ailleurs le r&ocirc;le des &eacute;volutions technologiques pour modifier, au moins en apparence, la r&eacute;partition des pouvoirs. On pense &agrave; la soci&eacute;t&eacute; num&eacute;ris&eacute;e, mais bien d'autres facteurs seraient &agrave; prendre en consid&eacute;ration. Ils agissent discr&egrave;tement au d&eacute;but, jusqu'&agrave; ce leurs effets en mati&egrave;re de changement soci&eacute;tal saute brusquement aux yeux. </span></span></font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">On ne peut pas cependant pr&eacute;tendre d&eacute;courager les activistes ignorant g&eacute;n&eacute;ralement tout cela et provenant notamment des classes moyennes (les bobos, comme il a &eacute;t&eacute; dit) et dot&eacute;s d'un minimum de culture politique, de chercher &agrave; changer l'ordre social. En effet, malgr&eacute; son apparente stabilit&eacute; et les moyens de contraintes dont il dispose, l'&nbsp;&laquo;&nbsp;establishment&nbsp;&raquo; n'est ni omniscient ni tout puissant. Il est oblig&eacute;, sans d'ailleurs g&eacute;n&eacute;ralement s'en rendre compte, de r&eacute;pondre aux r&eacute;actions critiques que suscite l'exercice d'un pouvoir d&eacute;di&eacute; &agrave; la seule satisfaction des ambitions des 1% de dominants. </span></span></font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">M&ecirc;me s'il s'y refuse, et sans abandonner r&eacute;ellement son pouvoir, l'establishment doit faire des concessions plus ou moins profondes. Ils ne s'en aper&ccedil;oivent pas n&eacute;cessairement sur le moment, mais d'une ann&eacute;e et mieux encore d'une d&eacute;cennie &agrave; l'autre, les th&eacute;oriciens de l'establishment sont oblig&eacute;s de constater l'&eacute;mergence de forces nouvelles auxquelles cet establishment a &eacute;t&eacute; oblig&eacute; de faire des concessions plus ou moins &eacute;tendues<strong>.<br /> <br /> </strong></span></span></font></em></font><strong><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal"> <font color="#000080"><strong>Plaques tectoniques</strong></font></span></span></font></em></font></strong> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Dans certains cas, on pourra parler de v&eacute;ritables glissements de plaques tectoniques. La r&eacute;volution de 1789 en France a r&eacute;sult&eacute; de tels glissements, rest&eacute;s longtemps insoup&ccedil;onn&eacute;s des nobles et des &eacute;glises. Aujourd'hui aux Etats-Unis, on peut se demander si un tel glissement de plaques tectoniques n'est pas en train de se produire. Pour reprendre l'exemple des plaques, on pourrait avancer qu'une plaque de grande profondeur, repr&eacute;sent&eacute;e par les millions d&nbsp;'&eacute;lecteurs inattendus rassembl&eacute;s contre l'establishment tant par Donald Trump que par <em>Bernie </em>Sanders, n'est pas en train de soulever la plaque de surface qui est celle de l'establishment dominant aux Etats-Unis. Ni Trump ni Sanders ne dirigent v&eacute;ritablement le glissement. Ils sont seulement port&eacute;s par lui et tentent de s'en servir pour leur propre &eacute;mergence. </span></span></font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Ceci dit, le mouvement entrainera-t-il un changement radical dans le paysage g&eacute;ologique, avec par exemple l'apparition de nouvelles chaines de volcans, ou se bornera-il &agrave; provoquer quelques s&eacute;ismes et tsunamis de faible ampleur? Il est trop t&ocirc;t pour le dire.</span></span></font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal"><strong>Notes</strong><br /> </span></span></font></em><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <li> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">On lira un article tr&egrave;s fouill&eacute; de deux journalistes de terrain am&eacute;ricains ayant recueilli les revendications et propositions formul&eacute;es &agrave; la Bastille et &agrave; la Nation par des militants de &laquo;&nbsp;Nuit debout&nbsp;&raquo; . On peut regretter que les m&eacute;dias fran&ccedil;ais ne fassent pas ce travail de professionnel. </span></span></font></em><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Mich&egrave;le Brand &ndash; Arun Gupta <a href="http://www.counterpunch.org/2016/05/03/what-is-the-nuit-debout/">What is the &ldquo;Nuit Debout&rdquo;?</a></span></span></font></em></font></p> </li> <li> <p style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Aristide Bruant.</span></span></font></em><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal"> </span></em></font></em><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">Plus de patrons. </span></span></font></em><em><a href="http://short-edition.com/classique/aristide-bruant/plus-de-patron"><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal">http://short-edition.com/classique/aristide-bruant/plus-de-patron</span></span></font></a></em><em><font color="#000000"><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal"><br /> </span></span></font></em><br /> </font> </p> </li> </ul> <div align="center"><font size="2" face="Arial"> </font></div> <p align="center" style="margin-bottom: 0cm; orphans: 1"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">J&rsquo;suis r&eacute;publicain socialisse, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Compagnon, radical ultra, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Revolutionnaire, anarchisse, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Eq&rsquo; caetera... Eq&rsquo; caetera... </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Aussi j&rsquo;vas dans tous les m&eacute;tingues, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Jamais je n&rsquo;rate un&rsquo; r&eacute;union, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Et j&rsquo;pass&rsquo; mon temps chez les mann&rsquo;zingues </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">O&ugrave;squ&rsquo;on pr&ecirc;ch&rsquo; la r&eacute;volution. </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal"></span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">C&rsquo;est vrai que j&rsquo;comprends pas grand&rsquo;chose </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">&Agrave; tout c&rsquo;qu&rsquo;y dis&rsquo;nt les orateurs, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Mais j&rsquo;sais qu&rsquo;i&rsquo;s parl&rsquo;nt pour la bonne cause </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Et qu&rsquo;i&rsquo;s tap&rsquo;nt su&rsquo; les exploiteurs. </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pourvu qu&rsquo;on chine l&rsquo;minist&egrave;re, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Qu&rsquo;on engueul&rsquo; d&rsquo;Aumale et Totor </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Et qu&rsquo;on parl&rsquo; de fout&rsquo; tout par terre&nbsp;!... </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">J&rsquo;applaudis d&rsquo;achar et d&rsquo;autor. </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal"></span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">C&rsquo;est d&rsquo;un&rsquo; simplicit&eacute; biblique </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">D&rsquo;abord faut pus d&rsquo;gouvernement, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pis faut pus non pus d&rsquo; R&eacute;publique, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pus d&rsquo; S&eacute;nat et pus d&rsquo; Parlement, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pus d&rsquo; salauds qui vit &agrave; sa guise, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pendant qu&rsquo; nous ont un mal de chien... </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pus d&rsquo; lois, pus d&rsquo;arm&eacute;&rsquo;, pus d&rsquo;&eacute;glise, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Faut pus d&rsquo; tout &ccedil;a... faut pus de rien&nbsp;! </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal"></span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Alors c&rsquo;est nous qui s&rsquo;ra les ma&icirc;tres, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">C&rsquo;est nous qui f&rsquo;ra c&rsquo;que nous voudrons, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Yaura pus d&rsquo; chefs, pus d&rsquo; contrema&icirc;tres, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Pus d&rsquo; directeurs et pus d&rsquo; patrons&nbsp;! </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Minc&rsquo; qu&rsquo;on pourra tirer sa flemme, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">On f&rsquo;ra tous les jours el&rsquo; lundi&nbsp;! </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Oui... mais si n&rsquo;y a pus d&rsquo; latronsp&egrave;me, </span></em></font></em></font><br /> <font size="2" face="Arial"><em><font color="#000000"><em><span style="font-weight: normal">Qui qui f&rsquo;ra la paye l&rsquo; sam&rsquo;di&nbsp;? </span></em></font></em></font> </p> Tue, 03 May 2016 23:00:00 GMT La démission française http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2125 2125 <br />&nbsp;Je m'efforce cependant de comprendre les &eacute;volutions qui se sont pass&eacute;es en Europe depuis ces <br /> ann&eacute;es, ainsi que les r&eacute;actions et les &eacute;tats d&rsquo;&acirc;me de mes<br /> anciens concitoyens. M&ecirc;me si cela peut para&icirc;tre facile, j'ai adopt&eacute; ici <br /> une construction &agrave; la &quot;J'accuse&quot; de Zola. Mon style est bien sur loin de <br /> celui de Zola, mais je pense que cette construction traduit au mieux ce <br /> que je ressens. A vous de juger.<br /> <br /> <strong><font color="#003366">J'accuse les leaders Europ&eacute;ens de trahison</font></strong><br /> <br /> Quel est le r&ocirc;le fondamental d'un &eacute;lu, que ce soit au niveau local ou au <br /> niveau national, voir Europ&eacute;en? Est il de repr&eacute;senter et d&eacute;fendre les <br /> populations qui l'ont &eacute;lu, comme son nom de &quot;repr&eacute;sentant&quot; semble <br /> l'indiquer? Ma r&eacute;ponse a cette question est d&eacute;finitivement oui.<br /> <br /> Ce r&ocirc;le s'inscrit &agrave; mon avis dans le cadre de la Nation, ou <br /> &eacute;ventuellement d'une association entre plusieurs Nations, comme on <br /> pouvait l&rsquo;esp&eacute;rer avec la cr&eacute;ation de l'Union Europ&eacute;enne. La Nation est <br /> en effet, avec le territoire national, le cadre de vie de ceux qui ont <br /> &eacute;lu ces &quot;repr&eacute;sentants&quot; et le microcosme &eacute;conomique dans lequel ils <br /> vivent ou survivent. Ces repr&eacute;sentants &eacute;lus sont bien sur supposes <br /> d&eacute;fendre les int&eacute;r&ecirc;ts de tous, que ce soient les entrepreneurs, les <br /> artisans, les ouvriers, les fonctionnaires, les ch&ocirc;meurs, les jeunes et <br /> les vieux. Bien sur l'exercice est compliqu&eacute;, mais personne n'a dit que <br /> diriger un pays &eacute;tait une partie de plaisir.<br /> <br /> Observer les &eacute;lus Fran&ccedil;ais et Europ&eacute;ens depuis quelques ann&eacute;es donne <br /> cependant une impression toute autre.<br /> <br /> Que vous a promis Hollande avant d&rsquo;&ecirc;tre &eacute;lu? Souvenez vous du &quot;mon <br /> ennemi est la Finance&quot;. Phrase idiote en elle m&ecirc;me, mais qui, remise <br /> dans le contexte de l&rsquo;apr&egrave;s crise financi&egrave;re de 2008<br /> donnait l'impression que le nouveau gouvernement allait &ecirc;tre plus dur <br /> envers les puissances financi&egrave;res et adopter une politique plus proche <br /> de celle de l'Islande qui a laiss&eacute; certaines de ses banque faire <br /> faillite, mettant quelques banquiers derri&egrave;re les barreaux au passage. <br /> Trahison sur ses promesses et trahison de ses &eacute;lecteurs.<br /> <br /> Vous rappelez vous des discours sur l'exportation de la D&eacute;mocratie en <br /> Irak, en Afghanistan, en Libye, et plus r&eacute;cemment en Syrie? Vous <br /> souvenez vous des incantations sur les vertus de ces guerres <br /> &quot;lib&eacute;ratrices&quot; contre des tyrans que les m&ecirc;mes embrassaient quelques <br /> temps plus t&ocirc;t? Mais comme les valeurs morales sont &eacute;lastiques comme un <br /> vieux chewing-gum, ces m&ecirc;mes re&ccedil;oivent les leaders barbus et tellement <br /> sympathiques du Qatar ou d'Arabie Saoudite, esp&eacute;rant leur vendre <br /> quelques h&eacute;licopt&egrave;res, comme on en avait vendu a Saddam ou a Khadaffi. <br /> Une petite l&eacute;gion d'Honneur pouvant aider, on ne s'en prive pas. <br /> Trahison des principes de la D&eacute;mocratie et trahison d&rsquo;alli&eacute;s <br /> g&eacute;ostrat&eacute;giques des qu'ils ne servent plus.<br /> <br /> Combien des fois vous a t on annonc&eacute; le retour de la croissance ou la <br /> baisse du ch&ocirc;mage, bien sur si vous faites des efforts suppl&eacute;mentaires? <br /> Trahison par le mensonge<br /> <br /> Comment un homme comme Valls peut il plaisanter lors d'une r&eacute;union avec <br /> des ouvriers, disant que lui aussi a un CDD (emploi temporaire)? Se <br /> souvient t il que lui, m&ecirc;me avec avoir &eacute;t&eacute; &quot;vir&eacute;&quot;, continuera &agrave; toucher <br /> une retraite cumulable de Premier Ministre. Dans ces conditions, tout le <br /> monde voudrait avoir un CDD! Trahison par ind&eacute;cence et total m&eacute;pris des <br /> cols bleus<br /> <br /> Et finalement que font ces &eacute;lus pour prot&eacute;ger les populations des actes <br /> terroristes? M&ecirc;me si bien sur le 100% s&eacute;curit&eacute; est impossible, j'ai &eacute;t&eacute; <br /> tr&egrave;s surpris lors d'une visite &agrave; Paris fin Mars, apr&egrave;s les attentats de <br /> Bruxelles. Le parvis de Notre-Dame &eacute;tait boucl&eacute;, cr&eacute;ant une longue file <br /> d'attente. Des militaires &eacute;taient &agrave; proximit&eacute;, arm&eacute;s de fusils <br /> automatiques, mais le filtrage &eacute;tait tr&egrave;s rudimentaire, et aucun <br /> portique de s&eacute;curit&eacute; n&rsquo;&eacute;tait en vue. Au Sacr&eacute;-C&oelig;ur de Montmartre, nous <br /> n'avons pas m&ecirc;me vu un seul policier et nous aurions pu rentrer sans <br /> probl&egrave;me avec quelques kilos d'explosifs. Compar&eacute; a ce que je vois tous <br /> les jours a Moscou, les mesures en France semblent surtout destin&eacute;es a <br /> impressionner les foules! Quand &agrave; des plans visant a s'attaquer aux <br /> conflits &agrave; l'origine du terrorismes, ou &agrave; confronter les financiers de <br /> ce terrorisme, pas une trace. Trahison du devoir de protection.<br /> <br /> <strong><font color="#000080">J'accuse les m&eacute;dias et intellectuels Fran&ccedil;ais de mensonge et de pens&eacute;e <br /> unique</font></strong><br /> <br /> Tous les m&eacute;dias de grande diffusion occidentaux &eacute;vitent bien sur en <br /> grande majorit&eacute; de remettre en cause le &quot;syst&egrave;me&quot;, la foi quasi <br /> religieuse en une mondialisation irr&eacute;versible, un n&eacute;o-lib&eacute;ralisme <br /> financier sans r&eacute;gulation aucune, et le fait que les actions et guerres <br /> men&eacute;es pas l'occident sont pour le bien de l&rsquo;humanit&eacute;. M&ecirc;me quand la <br /> v&eacute;rit&eacute; appara&icirc;t plus tard, on se garde bien de la diffuser au journal de <br /> 20 heures.<br /> <br /> On peut cependant entendre aux &Eacute;tats Unis, et dans pas mal de pays <br /> d'Europe des voix dissidentes, comme Greenwald ou Chomsky aux Etats <br /> Unis, et dont les paroles et &eacute;crits sont relativement bien diffus&eacute;s. En <br /> France par contre, ces vois dissidentes sont bien mises &agrave; l&rsquo;&eacute;cart et <br /> paraissent rarement dans les grands m&eacute;dias. M&ecirc;me Emmanuel Todd a &eacute;t&eacute; <br /> tr&egrave;s peu entendu depuis la parution de son livre sur Charlie, qui a <br /> choqu&eacute; bien des Bobos Parisiens. Ou sont les grands intellectuels <br /> Fran&ccedil;ais, pays des Libert&eacute;s? Ou sont les Sartres, les Camus ou les Zola <br /> du 21&egrave;me si&egrave;cle? Pas disponibles, mais on a un BHL en stock...<br /> <br /> La lecture des m&eacute;dias Europ&eacute;ens laisse pantois. Les ennemis du syst&egrave;me <br /> sont syst&eacute;matiquement accus&eacute;s de crimes de guerre, d'avoir des r&eacute;gimes <br /> dictatoriaux, de ne pas respecter les r&egrave;gles internationales, et la <br /> liste est sans fin. Les amis du syst&egrave;me, ou du moins ceux qui sont <br /> class&eacute;s dans la case &quot;amis&quot;, ont eux droit &agrave; toutes les circonstances <br /> att&eacute;nuantes possibles. Si les femmes Saudi sont voil&eacute;es et ne peuvent <br /> pas conduire une voiture, c'est a cause de traditions s&eacute;culaires <br /> respectables. Si les femmes Russes mettent un foulard pour entrer dans <br /> une &eacute;glise, c'est le signe d'une soci&eacute;t&eacute; r&eacute;trograde, autoritaire et <br /> profond&eacute;ment hostile aux &quot;valeurs&quot; europ&eacute;ennes. Le pire est que je <br /> n&rsquo;exag&egrave;re m&ecirc;me pas dans cet exemple!<br /> <br /> Non seulement les m&eacute;dias mentent et distordent les &eacute;v&eacute;nements pr&eacute;sents, <br /> mais ils ont une m&eacute;moire s&eacute;lective. Quand leurs conclusions et <br /> pr&eacute;dictions sont compl&egrave;tement d&eacute;menties par la r&eacute;alit&eacute;, ils font tout <br /> pour ne pas en parler et tout ce qui ne conforte pas la &quot;ligne&quot; <br /> &eacute;ditoriale est oubli&eacute;, n&eacute;glig&eacute;, distordu. La Pravda ne faisait pas mieux <br /> dans les ann&eacute;es 60.<br /> <font color="#000080"><br /> <strong>J'accuse les classes moyennes Europ&eacute;ennes de l&acirc;chet&eacute;</strong><br /> </font><br /> La passivit&eacute; des classes moyennes en Europe m'effraie. Je parle des <br /> classes moyennes car c'est toujours d'elles que sont parties les vagues <br /> de changement au cours des si&egrave;cles, les classes les plus d&eacute;favoris&eacute;es <br /> &eacute;tant il y a quelques si&egrave;cles illettr&eacute;es, et aujourd'hui lobotomis&eacute;es <br /> par la t&eacute;l&eacute;vision et les m&eacute;dias de masse, ce qui m&egrave;ne au m&ecirc;me r&eacute;sultat.<br /> <br /> Bien sur, quelques uns, et je pense beaucoup parmi nos lecteurs, ont <br /> conscience des enjeux et certains m&ecirc;me sont actifs sur Internet ou dans <br /> des associations. Mais il faut bien reconna&icirc;tre que la plupart des <br /> classes moyennes sont surtout accroch&eacute;es &agrave; leur mode de vie, essayant &agrave; <br /> tout prix de prolonger la partie, d&rsquo;&eacute;viter le ch&ocirc;mage, se r&eacute;p&eacute;tant <br /> qu&rsquo;apr&egrave;s tout la crise passera comme les autres fois. Les jeunes sont <br /> les seuls &agrave; &ecirc;tre depuis peu actifs dans la rue, mais tr&egrave;s peu d'adultes <br /> sont suffisamment concern&eacute;s pour aller manifester, m&ecirc;me si, et je le <br /> reconnais, les mouvements de protestation semblent eux m&ecirc;me d&eacute;connect&eacute;s <br /> de la r&eacute;alit&eacute;. Mais apr&egrave;s les r&eacute;v&eacute;lations des fichiers de Panama, qui <br /> est all&eacute; manifester sous les fen&ecirc;tres des hommes politiques mis en <br /> cause? Les Islandais en grand nombre, les Anglais en catimini, les <br /> autres sont rest&eacute;s au coin du feux.<br /> <br /> Contrairement au peuple Russe, qui a v&eacute;cu des remous terribles depuis <br /> les ann&eacute;es 80, les peuples Europ&eacute;ens pensent que leur mode de vie <br /> restera le m&ecirc;me pour toujours, et qu'ils ne peuvent pas retomber dans <br /> une mis&egrave;re noire. Les Europ&eacute;ens sont berc&eacute;s par les chants de leurs <br /> politiques et de leurs m&eacute;dias, enfum&eacute;s et engourdis.<br /> <br /> Cette passivit&eacute; est &eacute;galement achet&eacute;e par des simulacres de reformes <br /> &quot;lib&eacute;rales&quot; comme le mariage pour tous, voulant d&eacute;montrer aux Europ&eacute;ens <br /> que tous les autres syst&egrave;mes sont des oppresseurs des minorit&eacute;s, donc <br /> n&eacute;fastes. Mais que vaut le mariage pour tous quand le mariage chez les <br /> h&eacute;t&eacute;rosexuels est en chute libre et quand plus de la moiti&eacute; des enfants <br /> Fran&ccedil;ais naissent aujourd'hui de parents non mari&eacute;s? Les minorit&eacute;s se <br /> sont aussi fait endormir et enfumer avec des &quot;cadeaux&quot; d&eacute;valu&eacute;s et sans <br /> cons&eacute;quence pour les classes dominantes.<br /> <br /> Les Fran&ccedil;ais en tant que soci&eacute;t&eacute; n'ont m&ecirc;me pas r&eacute;ussi &agrave; faire entrer de <br /> nouveaux visages dans le monde politique, et continuent &agrave; h&eacute;siter entre <br /> la droite des R&eacute;publicains et le PS. Les soit disant partis hors syst&egrave;me <br /> comme le Front National n&rsquo;&eacute;tant en fait que des politiciens anti-syst&egrave;me <br /> rassis et r&ecirc;vant d'entrer dans le syst&egrave;me. Les US ont de leur cot&eacute; <br /> g&eacute;n&eacute;r&eacute; spontan&eacute;ment deux leaders anti-syst&egrave;me, Trump at Sanders, que <br /> l'on peut aimer ou pas, mais qui se d&eacute;marquent radicalement des <br /> candidats classiques &agrave; la Clinton. Seront ils &agrave; l'abri des manipulations <br /> &eacute;lectorales et des balles de fusil d'assaut, l'avenir le dira. M&ecirc;me le <br /> Royaume uni a ses h&eacute;ros anti-syst&egrave;me comme Farage ou Corbyn, ou les <br /> Allemands avec Wagenknecht. En France - rien - silence - tout va bien.<br /> <br /> Mes amis Europ&eacute;ens, et en particulier Fran&ccedil;ais, ou est donc pass&eacute; votre <br /> go&ucirc;t pour la Libert&eacute;, pour la contestation? Que reste-t-il de la <br /> souverainet&eacute; de votre &Eacute;tat et de vos villes? Avez vous compl&egrave;tement <br /> abdiqu&eacute; et mis votre avenir dans les mains de vos seuls (bien mal) &eacute;lus?<br /> <br /> <strong>Luc Brunet</strong><br /> membre du Comit&eacute; de r&eacute;daction de Europe solidaire<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Tue, 19 Apr 2016 23:00:00 GMT REALISME DIPL0MATIQUE ET GUERRE ECONOMIQUE http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2123 2123 <br /><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="JUSTIFY" style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">&nbsp;La vision ir&eacute;nique d&rsquo;une&nbsp; mondialisation command&eacute;e par l'&eacute;conomie, unifi&eacute;e&nbsp; et pacifi&eacute;e par les&nbsp; seules forces du march&eacute; a c&eacute;d&eacute; la place&nbsp; &agrave; celle plus agressive d'une comp&eacute;tition multipolaire exacerb&eacute;e dans tous les domaines&nbsp;: &eacute;conomiques, technologiques, culturels et militaires Depuis quelques ann&eacute;es, sous l&rsquo;impulsion des principaux acteurs mondiaux apparaissent, de <em><strong>&laquo; Grands r&eacute;cits g&eacute;opolitiques &raquo;</strong></em> :&nbsp;Projet pour un Nouveau Si&egrave;cle Am&eacute;ricain et Grand march&eacute; Transatlantique, Union Eurasiatique, Route et Ceinture Maritime de la Soie, BRICS etc.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="JUSTIFY" style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">Ces &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em><strong>Grands r&eacute;cits&nbsp;&raquo;</strong></em></font><font size="2" face="Arial"> donnent &agrave; la guerre &eacute;conomique, cette guerre du temps de paix, toute sa dimension g&eacute;opolitique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="JUSTIFY" style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">Plus que le concept de </font><font size="2" face="Arial"><strong>&laquo;&nbsp;fin de l&rsquo;histoire&nbsp;&raquo;</strong></font><font size="2" face="Arial"> imprudemment forg&eacute; par Francis Fukuyama &agrave; la suite de la disparition de l&rsquo;Union Sovi&eacute;tique, c&rsquo;est le retour du concept g&eacute;ologique de &nbsp;&laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><strong>tectonique des plaques&nbsp;&raquo;</strong></font><font size="2" face="Arial">&nbsp;continentales et sa vision d&rsquo;entrechoquements et de chevauchements telluriques qu&rsquo;&eacute;voque la nouvelle g&eacute;opolitique mondiale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="JUSTIFY" style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial">Ces </font><font size="2" face="Arial"><em><strong>&laquo;&nbsp;Grands r&eacute;cits&nbsp;&raquo;</strong></em></font><font size="2" face="Arial"><em> </em></font><font size="2" face="Arial">mobilisateurs</font><font size="2" face="Arial"><strong> </strong></font><font size="2" face="Arial"> am&eacute;ricains, chinois, russes indiens, sont le r&eacute;sultat d&rsquo;une volont&eacute; de projection dans les grands espaces et le temps long, et d&rsquo;une ma&icirc;trise acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e de l&rsquo;ensemble du spectre des technologies d&rsquo;avant-garde. Ces espaces g&eacute;o&eacute;conomiques aux strat&eacute;gies plan&eacute;taires, innerv&eacute;s et structur&eacute;s par des r&eacute;seaux num&eacute;riques, logistiques et financiers sans cesse plus int&eacute;gr&eacute;s et ramifi&eacute;s, d&eacute;fendus par des moyens militaires toujours plus puissants, aux doctrines d&rsquo;emploi pour le moins ambigu&euml;s, fa&ccedil;onnent un nouveau monde hyper-westphalien que la nouvelle g&eacute;n&eacute;ration de diplomates va devoir appr&eacute;hender sans d&eacute;lai si elle veut &eacute;viter que cette tectonique g&eacute;opolitique se transforme en d&eacute;b&acirc;cle plan&eacute;taire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="JUSTIFY" style="margin-bottom: 0.28cm"><font size="2" face="Arial"><a name="_GoBack"></a>Cette nouvelle vision du monde ne semble pas pr&eacute;occuper les Europ&eacute;ens dont l&rsquo;aveuglement g&eacute;opolitique, l&rsquo;ang&eacute;lisme mondialisateur et le r&eacute;ductionnisme gestionnaire les a condamn&eacute;s, depuis longtemps, &agrave; oublier qu&rsquo;ils sont eux-m&ecirc;mes issus d&rsquo;un &laquo;&nbsp;<strong>Grand r&eacute;cit&nbsp;&raquo;.</strong></font></p> Fri, 15 Apr 2016 23:00:00 GMT Accord sur les migrants. Naïveté ou mensonge? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2093 2093 <br /><font size="2" face="Arial">Les dirigeants europ&eacute;ens ont toutefois d&eacute;cid&eacute; de repousser la formalisation d&rsquo;un v&eacute;ritable accord aux 17 et 18&nbsp;mars, lors d&rsquo;un nouveau conseil &laquo;&nbsp;sp&eacute;cial migrants&nbsp;&raquo;.Tout laisse penser qu'ilss ne reviendront pas alors sur les termes de l'accord. </font> <p><font size="2" face="Arial">La chanceli&egrave;re allemande et le premier ministre turc, avec la b&eacute;n&eacute;diction de la Commission, ont propos&eacute; de renvoyer massivement des Syriens d&eacute;j&agrave; pr&eacute;sents dans les &icirc;les grecques, y compris certains d'entre eux qui y auraient d&eacute;j&agrave; d&eacute;pos&eacute; une demande d&rsquo;asile, vers la Turquie. Puis, sur la base &laquo;&nbsp;d&rsquo;un Syrien admis pour un Syrien expuls&eacute;&nbsp;&raquo;, d&rsquo;acheminer ceux qui sont dans des camps en Turquie directement vers l&rsquo;Europe, selon une proc&eacute;dure contr&ocirc;l&eacute;e, copilot&eacute;e par les Nations Unies.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'ensemble des associations humanitaires s'est &eacute;lev&eacute; contre ces mesures, qualifi&eacute;es de d&eacute;portation. Apparemment, elles se trouveront bien, pour des raisons qui sont sans doute plus politiques qu'humanitaires, d'une arriv&eacute;e en Europe, g&eacute;n&eacute;ralement via la Turquie, de migrants &eacute;conomiques provenant de pays n'ayant rien de particuli&egrave;rement dictatorial. Quant aux r&eacute;fugi&eacute;s politiques, il sera impossible pratiquement de les distinguer non seulement de migrants &eacute;conomiques mais aussi de candidats terroristes infiltr&eacute;s par Daesh. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce qui surprend davantage est l'affirmation par Berlin et Ankara, confort&eacute;e par Bruxelles, du fait qu'il sera possible, &agrave; la suite de l'accord, de demander &agrave; la Turquie de reprendre <em><span style="font-style: normal">les migrants et les r&eacute;fugi&eacute;s arriv&eacute;s en Gr&egrave;ce et de les r&eacute;installer chez elle. Les Syriens en situation irr&eacute;guli&egrave;re, jusqu'ici tol&eacute;r&eacute;s sinon invit&eacute;s en Allemagne, seront aussi r&eacute;admis en Turquie. Par ailleurs, on voit mal comment acheminer vers l'Europe , sur la base &laquo;&nbsp;d&rsquo;un Syrien admis pour un Syrien expuls&eacute;&nbsp;&raquo;, les Syriens dot&eacute;s du statut de r&eacute;fugi&eacute; politique et actuellement dans des camps en Turquie.</span></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-style: normal"><strong><font color="#000080">R&eacute;solutions inapplicables</font></strong><br /> </span></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-style: normal">Toutes ces r&eacute;solutions, qui satisfont peut-&ecirc;tre les gouvernements et les opinions, seront en pratique totalement inapplicable. Ceci pour plusieurs raisons:<br /> <br /> - Les entr&eacute;es massives par la mer se poursuivront. Ni Frontex ni l'Otan n'ont re&ccedil;u mandat pour repousser manu militari, et moins encore d&eacute;truire, les bateaux de migrants. Or sinon comment les garde-c&ocirc;tes turcs, &agrave; </span></em><span style="font-style: normal">supposer qu'ils le veuillent</span><em><span style="font-style: normal"><em>, </em>et les quelques navires europ&eacute;ens, pourront-ils, sur des centaines de kil<em>o</em>m&egrave;tres de c&ocirc;tes d&eacute;coup&eacute;es, arr<em>&ecirc;</em>ter des embarcations de migrants qui chaque nuit, s'&eacute;l<em>a</em>ncent par dizaines &agrave; l'assaut de la Gr&egrave;ce?</span></em><span style="font-style: normal"> Quant aux d&eacute;parts </span><em><span style="font-style: normal">de Libye, ils ne cesseront pas, bien au contraire. On peut sur les images des sauvetages observer l&rsquo;utilisation de pneumatiques flambants neufs et de bateaux en bois qui, manifestement, ont &eacute;t&eacute; r&eacute;cemment construits. D&rsquo;o&ugrave; proviennent-ils&nbsp;? <br /> <br /> Les&nbsp;renseignements militaires et les services douaniers europ&eacute;ens ont fini par comprendre comment les passeurs libyens disposaient d&rsquo;une r&eacute;serve de moyens nautiques pour ainsi dire in&eacute;puisable. Concernant les pneumatiques et les moteurs, les tra</span></em><span style="font-style: normal">fiquants semblent se fournir aupr&egrave;s de plusieurs r&eacute;seaux tr&egrave;s vraisemblablement asiatiques et plus particuli&egrave;rement chinois. Des conteneurs venus d'Asie utilisent le transport maritime international pour &ecirc;tre d&eacute;barqu&eacute;s, notamment au port libyen de Misrata. Inutile de pr&eacute;ciser que la fabrication en grande s&eacute;rie et &agrave; bas co&ucirc;t de pneumatiques de qualit&eacute; extr&ecirc;mement m&eacute;diocre par des&nbsp;fournisseurs asiatiques permet aux passeurs d'acqu&eacute;rir &agrave; tr&egrave;s bon march&eacute;s des embarcations que les prix extorqu&eacute;s aux migrants permettront vite de r&eacute;cup&eacute;rer.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Les trafiquants disposent &eacute;galement de bateaux en bois. Dans ce cas, la mati&egrave;re premi&egrave;re utilis&eacute;e pour les construire proviendrait au moins en partie d&rsquo;Europe du nord. &nbsp;Les r&eacute;seaux criminels se fourniraient ainsi en&nbsp;Scandinavie et dans&nbsp;certains autres pays riverains de la Baltique, sous couvert de pseudos besoins, par exemple la construction de maisons. Dans ce cas, le bois transite lui&nbsp;aussi, &agrave; l&rsquo;instar des gonflables&nbsp;produits en grande quantit&eacute; en Asie, gr&acirc;ce au&nbsp;transport maritime r&eacute;gulier. La Finlande, la Su&egrave;de et la Norv&egrave;ge, grands producteurs de bois en Europe du nord, ne peuvent pas ignorer ce trafic.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Les entr&eacute;es par les routes terrestres se poursuivront aussi, malgr&eacute; les fronti&egrave;res de barbel&eacute;s mises en place. Celles-ci ne r&eacute;sistent pas &agrave; une foule d&eacute;termin&eacute;e. Certains gardes fronti&egrave;res, en Mac&eacute;doine, ont &eacute;t&eacute; accus&eacute;s d'avoir fait &eacute;pisodiquement usage d'armes &agrave; feu. Mais comment pourraient-ils faire autrement, sauf &agrave; laisser passivement passer les foules, comme cela se produit partout ailleurs?<br /> <br /> - Evoquons un autre probl&egrave;me. Comment esp&eacute;rer contr&ocirc;ler les titres de centaines de milliers de migrants, sans papiers, dot&eacute;s de papiers illisibles ou munis de faux-papiers fabriqu&eacute;s par milliers en Libye et en Turquie. Et comment assurer l'ordre et un minimum de moyens sanitaires au sein de files d'attente en permanence sur le bord de l'insurrection? Pour ce faire, il faudrait mettre en place des milliers de douaniers ou gendarmes habilit&eacute;s &agrave; op&eacute;rer ces contr&ocirc;les. Ces effectifs n'existent &eacute;videmment pas. </span></font><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">- Parmi les autres impossibilit&eacute;s que les diplomates, notamment allemands, se refusent &agrave; voir, il faudra faire en sorte que des individus et groupes qui ne veulent pas bouger d'un m&egrave;tre de l'endroit o&ugrave; ils sont install&eacute;s puissent &ecirc;tre contraints &agrave; se rendre en Turquie ou &agrave; retourner en Syrie. Ce seraient alors des dizaines de milliers de policiers et militaires qu'il faudrait mobiliser, vu la n&eacute;cessit&eacute; de se mettre &agrave; quatre pour maitriser les r&eacute;calcitrants Et sur quels moyens de transport les embarquer? </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">- Un dernier point, tout aussi pr&eacute;occupant, mais rarement abord&eacute;, concerne de qu'il adviendra des migrants regroup&eacute;s dans les camps pr&eacute;vus en Turquie. Ceux qui accepteront d'y rester seront en proie &agrave; tous les maux n&eacute;s de l'oisivet&eacute;, du mauvais &eacute;tat sanitaire et des conflits internes dont les femmes seront les premi&egrave;res victimes. Alors &agrave; juste titre les humanitaires pourront parler de v&eacute;ritables camps d'extermination sur le mode nazi.</span></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><font color="#000080"><strong>F&eacute;licitations &agrave; Erdogan</strong></font><br /> </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est clair qu' &agrave; l'occasion de l'accord du 7 mars, Erdogan a de nouveau fait une tr&egrave;s bonne affaire. Il recevra de nouveaux milliards d'euro, fera supprimer la n&eacute;cessit&eacute; de visa pour les dizaines de milliers de citoyens turcs voulant se rendre dans l'Union, verra les demandes d'adh&eacute;sion de la Turquie &agrave; l'Union examin&eacute;es avec une tol&eacute;rance nouvelle, malgr&eacute; les massacres de Kurdes et les r&eacute;pressions aux libert&eacute;s civiles qu'il ne cesse de multiplier. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En consid&eacute;ration de cette accumulation d'incoh&eacute;rences et d'impossibilit&eacute;s, sinon de mensonges d&eacute;lib&eacute;r&eacute;s, ce ne serait pas faire preuve de conspirationnisme que se demander qui, finalement, m&egrave;ne le jeu. Si nous avions un Donald Trump en Europe, au lieu d'un Donald Tusk, la r&eacute;ponse serait vite appor</font>t&eacute;e. <font size="2" face="Arial"><em> </em></font></p> <p><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>On observera que le m&ecirc;me jour 7 mars, des forces djihadistes qui prolif&egrave;rent en Libye ont attaqu&eacute; la fronti&egrave;re tunisienne &agrave; Ben Gardane. Elles ont tenu la ville pendant 24h. Il en est r&eacute;sult&eacute; 54 morts. Tunisie-Europe, moyens diff&eacute;rents, m&ecirc;mes objectifs.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"><em> </em></font> <p><br /> </p> Mon, 07 Mar 2016 23:00:00 GMT L'Allemagne face au casse-tête né de l'abandon du nucléaire http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2065 2065 <br /><p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> </font></p> <p align="center"><img width="368" height="137" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/166/mineasse.jpg" alt="" /></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <br /> Mais m&ecirc;me en ce cas, elle est d&eacute;sormais confront&eacute;e &agrave; une autre difficult&eacute;. Elle ne sait aujourd'hui stoker le fa&ccedil;on durable les containers de d&eacute;chets nucl&eacute;aires provenant de ses centrales encore en activit&eacute; qui ont &eacute;t&eacute; retrait&eacute;s en France, &agrave; La Hague, ni les autres qui se trouvent actuellement &agrave; Sellafield, en Grande-Bretagne.<br /> <br /> Ces &laquo;Castor&raquo; &laquo;Cask for storage and transport of radioactive material&raquo; auraient th&eacute;oriquement d&ucirc; rejoindre le site de stockage temporaire de Gorleben, en Basse-Saxe. Mais depuis l'adoption en 2013 d'une nouvelle loi sur la recherche d'un site de stockage d&eacute;finitif des d&eacute;chets nucl&eacute;aires, ce centre n'accueille plus de nouveaux d&eacute;chets. <br /> <br /> Deux autres sites ont re&ccedil;u des d&eacute;chets, ceux de de la mine de fer Konrad et celui de la mine de sel Asse. Celles-ci recevront, non seulement les combustibles us&eacute;s apr&egrave;s retraitement en France et en Grande Bretagne, mais les d&eacute;chets provenant de la fermeture et de la destruction avant 1922 des 17 centrales encore en activit&eacute; dont le d&eacute;commissionement avait &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute;e il y a quelques ann&eacute;es, sous la pression personnelle de Angela Merkel.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Or il s'agira de plus de 400.000 m3 de r&eacute;sidus de haute et moyenne activit&eacute;. Un seul container contient plus de mati&egrave;re radioactive que 30 bombes de type Hiroshima, selon l'expert et activiste antinucl&eacute;aire Wolfgang Ehmke. La radioactivit&eacute; sera effective pendant plusieurs si&egrave;cles. <br /> <br /> De plus aujourd'hui le stockage provisoire qui avait &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute; dans des mines profondes commence &agrave; poser probl&egrave;me. C'est le cas de la mine de sel de Hasse (image). Les ing&eacute;nieurs d&eacute;couvrent, un peu tardivement, qu'il est pratiquement impossible de v&eacute;rifier l'&eacute;tat d'&eacute;tanch&eacute;it&eacute; des 13 chambres de confinement qui avaient &eacute;t&eacute; creus&eacute;es en profondeur. Des infiltrations d'eau, pouvant conduire &agrave; des fuites d'eau hautement radioactive, ont &eacute;t&eacute; d&eacute;tect&eacute;es. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais il n'est pas envisageable non plus de v&eacute;rifier l'&eacute;tat des conteneurs, dans l'impossibilit&eacute; pratique de creuser des puits d'inspection &agrave; travers 20 m&egrave;tres de roche. Bien pire, l'&eacute;paisseur du d&ocirc;me de sel para&icirc;t moindre que pr&eacute;vu. Il pourrait s'effondrer. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">A plus forte raison est-il impossible d'envisager l'enl&egrave;vement des d&eacute;chets, pour les transporter ailleurs, dans un lieu suppos&eacute; plus s&ucirc;r. L'op&eacute;ration qui supposerait le creusement de nouveaux puits, durerait des d&eacute;cennies et accroitrait encore les pertes d'&eacute;tanch&eacute;it&eacute;s des containers. Les co&ucirc;ts se chiffreraient par milliards. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">La question se pose &agrave; l'ensemble des nombreux pays g&eacute;rant des parcs de centrales nucl&eacute;aires destin&eacute;es &agrave; rester en activit&eacute;. Mais elle devient quasiment impossible &agrave; r&eacute;gler par ceux qui comme l'Allemagne prendraient le d&eacute;cision de les retirer du service en quelques ann&eacute;es.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Les d&eacute;fenseurs de l'option nucl&eacute;aire pensent que, dans quelques d&eacute;cennies, les d&eacute;chets pourraient &ecirc;tre recycl&eacute;s dans le cadre de solutions nouvelles encore mal &eacute;tudi&eacute;es, telles qu'au coeur des centrales nucl&eacute;aires &agrave; fusion. Il est certain qu'aujourd'hui, l'Allemagne qui pour des raisons politiques avait voulu fermer son parc en quelques ann&eacute;es, accumule aujourd'hui les difficult&eacute;s. Si bien qu'aucune solution viable n'apparait maintenant. Que va-t-il se passer? <br /> <br /> Inutile d'ajouter que la d&eacute;cision, prise dans le but d'acc&eacute;l&eacute;rer le passage aux &eacute;nergies vertes, se traduit en pratique par un recours accru aux centrales &agrave; charbon. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> </font></p> Tue, 09 Feb 2016 23:00:00 GMT Le séisme des années 2008-2010 et ses suites http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2049 2049 <br /><font face="Arial" size="2">En fait il ne s&rsquo;agit que d&rsquo;une crise &lsquo;&rsquo;2008.2&rsquo;&rsquo;, une vraie poursuite de la crise de 2008 non r&eacute;solue en 8 ans, dont les motifs n&rsquo;ont fait que s&rsquo;amplifier, en France, en Europe, sur toute la plan&egrave;te, et tout particuli&egrave;rement dans les mondes financiers et technologiques (les d&eacute;riv&eacute;s ont &agrave; nouveau atteint 700 000 Md$). La nouvelle crise pourrait &eacute;voluer dans quelques trimestres en &lsquo;&rsquo;La seconde grande d&eacute;pression&rsquo;&rsquo; si elle n&rsquo;est pas rapidement contr&eacute;e. Pour r&eacute;sumer&nbsp;:</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" class="western"><font face="Arial" size="2">Nous sommes en fait dans un monde d&eacute;boussol&eacute; par une acc&eacute;l&eacute;ration non maitris&eacute;e de l&rsquo;histoire technologique, politique, financi&egrave;re, des exc&egrave;s du capitalisme, du mat&eacute;rialisme, de la volont&eacute; souvent de s&rsquo;&eacute;loigner des traditions et des rep&egrave;res, avec l&rsquo;apparition de groupes d&eacute;sordonn&eacute;s, des hydres aveugles jusqu&rsquo;&agrave; d&eacute;truire l&rsquo;Histoire m&ecirc;me de l&rsquo;humanit&eacute;. L&rsquo;Europe et la France sont aussi de bons laboratoires de ces exc&egrave;s. A cette acc&eacute;l&eacute;ration s&rsquo;ajoute actuellement l&rsquo;absence cruelle de grands hommes dans les pays qui ont cr&eacute;&eacute; le grand d&eacute;veloppement depuis le XVIII&deg; si&egrave;cle et l&rsquo;&egrave;re industrielle, dans les faits l&rsquo;Europe puis les Etats Unis &agrave; partir de la fin du XIX&deg; si&egrave;cle. C&rsquo;est &agrave; la fois un sympt&ocirc;me et une cause de cette crise.<br /> <br /> A l&rsquo;absence de visions et d&rsquo;efficacit&eacute; des politiques, s&rsquo;ajoute maintenant celle des dirigeants des grandes institutions dont les Banques Centrales, et les nouveaux d&eacute;rapages du monde financier au profit de petits groupes restreints, ainsi que l&rsquo;absence de scrupules ou de limites chez les acteurs des nouvelles technologies, comme en biotechnologies ou dans le monde connect&eacute;, &agrave; la NSA. L&rsquo;image qui vient &agrave; l&rsquo;esprit est celle de dirigeants qui face &agrave; un monde en &eacute;bullition s&rsquo;accrocheraient toujours &agrave; des &lsquo;&rsquo;logiciels d&eacute;pass&eacute;s&rsquo;&rsquo;, loin de r&eacute;pondre &agrave; l&rsquo;acc&eacute;l&eacute;ration du monde depuis l&rsquo;apparition de la quatri&egrave;me r&eacute;volution, celle du num&eacute;rique qui a une r&eacute;percussion civilisationnelle beaucoup plus importante et plus rapide que les pr&eacute;c&eacute;dentes. Un v&eacute;ritable choc, un s&eacute;isme.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" class="western"><font face="Arial" size="2">L&rsquo;Histoire a connu &agrave; de nombreuses reprises de telles p&eacute;riodes qui en fait se sont termin&eacute;es par la disparition de la civilisation en cause et un nouveau d&eacute;part, souvent dans une autre contr&eacute;e et parfois apr&egrave;s un long laps de temps. La question dans ces ann&eacute;es 2010, est d&rsquo;une autre nature. En cons&eacute;quence du d&eacute;veloppement des transports, des communications, du num&eacute;rique et du plus large acc&egrave;s au savoir, le monde s&rsquo;est globalis&eacute;. La crise couvre cette fois l&rsquo;ensemble de la plan&egrave;te et l&rsquo;ensemble des domaines, de la finance aux technologies, aux donn&eacute;es d&eacute;mographiques, aux limites des mati&egrave;res premi&egrave;res, &eacute;nerg&eacute;tiques, alimentaires, aux cons&eacute;quences li&eacute;s aux &eacute;levages, aux rendements n&eacute;cessaires des c&eacute;r&eacute;ales, aux volumes quotidiens des nouveaux produits non d&eacute;gradables, aux limites de l&rsquo;eau, jusqu&rsquo;aux r&eacute;percussions potentielles sur le climat. Cette dimension est toute nouvelle dans l&rsquo;histoire de notre plan&egrave;te.</font></p> <font face="Arial" size="2" /> <p style="margin-bottom: 0cm" class="western"><font face="Arial" size="2">Sa solution ne peut-&ecirc;tre que par une action humaine, par un ou plusieurs grands hommes accompagn&eacute;s par des &eacute;quipes efficaces. Si plusieurs apparaissent en m&ecirc;me temps, la reprise sera g&eacute;ographiquement multiple et plus douce, s&rsquo;il ne s&rsquo;agit que d&rsquo;un seul la reprise sera plus longue, plus difficile et plus risqu&eacute;e sur le plan d&eacute;mocratique. Quand, comment et o&ugrave; &eacute;mergera cette solution&nbsp;?</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" class="western"><font face="Arial" size="2">Telles sont les vraies questions dans la mont&eacute;e de ce chaos.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" class="western">Hubert Levoyer<br /> </p> Mon, 25 Jan 2016 23:00:00 GMT