Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Fri, 31 Jul 2015 22:21:58 GMT L'interdiction des armes létales autonomes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1848 1848 <br /><br /> <font size="2" face="Arial">Parmi les signataires, on trouve le milliardaire Elon Musk, le constructeur des voitures &eacute;lectriques Tesla et du lanceur SpaceX, l&rsquo;astrophysicien britannique Stephen Hawking, le cofondateur d&rsquo;Apple Steve Wozniak, le linguiste am&eacute;ricain Noam Chomsky ou Demis Hassabis, le fondateur de DeepMind, une entreprise consacr&eacute;e &agrave; l&rsquo;intelligence artificielle rachet&eacute;e par Google.</font> <p><font size="2" face="Arial">La lettre d&eacute;nonce un &quot;danger imminent&quot; d&eacute;coulant du niveau aujourd'hui atteint par l'intelligence Artificielle (AI ou IA)) et de ses progr&egrave;s pr&eacute;visibles.: L&rsquo;intelligence artificielle a atteint un point o&ugrave; le d&eacute;ploiement de tels syst&egrave;mes d'ALA sera faisable d&rsquo;ici quelques ann&eacute;es si les enjeux militaires et plus g&eacute;n&eacute;ralement politiques sont importants. Les ALA ont &eacute;t&eacute; d&eacute;crites comme la troisi&egrave;me r&eacute;volution dans les techniques de guerre, apr&egrave;s la poudre &agrave; canon et les armes nucl&eacute;aires. </font></p> <p><font size="2" face="Arial">D'ores et d&eacute;j&agrave;, en pratique, l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine, qui sera bient&ocirc;t suivie d'autres, d&eacute;ploie sur le terrain, notamment dans la lutte contre les djihadistes islamiques, des drones capables de nombreuses d&eacute;cisions autonomes, notamment s&eacute;lectionner avec le plus de pertinence possible&nbsp; les cibles et diriger vers elles des tirs pr&eacute;cis. Mais l'ordre final de tir est r&eacute;serv&eacute; &agrave; des op&eacute;rateurs humains &agrave; distance, op&eacute;rant dans des postes de commandement souvent situ&eacute;s &agrave; des centaines de kilom&egrave;tres, sinon aux Etats-Unis m&ecirc;mes. Ce qui n'emp&ecirc;che pas de nombreuses erreurs de se produire, produisant des victimes civiles comptabilis&eacute;es comme &laquo;&nbsp;risques collat&eacute;raux&nbsp;&raquo;.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"> Ce fut Barack Obama lui-m&ecirc;me qui a pris la d&eacute;cision de g&eacute;n&eacute;raliser de telles op&eacute;rations, pour remplacer des troupes sur le terrain. Les pays touch&eacute;s, notamment le Pakistan et l'Afghanistan, ont protest&eacute;, mais sans effets. Il semble aujourd'hui que le Pakistan soit de son c&ocirc;t&eacute; en train de se doter de telles armes acquises aupr&egrave;s des Etats-Unis. </font></p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">La p&eacute;tition craint que les Etats ne se lancent dans </span><em><span style="font-style: normal">une course &agrave; l&rsquo;armement</span></em><span style="font-style: normal">, justifi&eacute;e par le fait que </span><em><span style="font-style: normal">&nbsp;remplacer des hommes par des machines permet de limiter le nombre de victimes du c&ocirc;t&eacute; de celui qui les poss&egrave;de</span></em><span style="font-style: normal">. Mais ce ne sont pas seulement les Etats qui le feront. Tous les groupes d'opposition militaris&eacute;s pourront suivre cet exemple. Ils seront suivis par des individus op&eacute;rant pour leur compte. En effet, ces armes ne </span><em><span style="font-style: normal"> n&eacute;cessitent pas beaucoup de mat&eacute;riels de base co&ucirc;teux ou difficile &agrave; obtenir. Elles pourront &ecirc;tre r&eacute;alis&eacute;s souvent &agrave; partir de produits&nbsp; disponibles &laquo;&nbsp;sur &eacute;tag&egrave;re &raquo;. Des modes de savoir-faire et modes d'emploi circuleront sur le Net. &nbsp;Tr&egrave;s vite ces armes apparaitront sur les march&eacute;s parall&egrave;les, &agrave; la disposition de groupes terroristes souhaitant imposer leurs objectifs et leurs religions aux populations. </span></em></font> </p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Le texte ne se veut pas une charge contre l&rsquo;intelligence artificielle. Les chercheurs qui l&rsquo;ont sign&eacute; redoutent au contraire qu&rsquo;une telle application de l&rsquo;IA ne </span><span style="font-style: normal">ne suscite un </span><em><span style="font-style: normal">rejet&nbsp; du grand public contre l&rsquo;IA qui couperait court &agrave; tous ses b&eacute;n&eacute;fices soci&eacute;taux futurs</span></em><span style="font-style: normal">. La question de l&rsquo;interdiction des ALA&nbsp; a fait l&rsquo;objet d&rsquo;une r&eacute;union de l&rsquo;ONU en avril 2015. Le rapporteur sp&eacute;cial de l&rsquo;ONU Christof Heyns plaide depuis plus de deux ans pour un moratoire sur le d&eacute;veloppement de ces syst&egrave;mes, en attendant la d&eacute;finition d&rsquo;un cadre juridique adapt&eacute;. L&rsquo;ONG Human Rights Watch a quant &agrave; elle d&eacute;nonc&eacute;, dans <a href="https://www.hrw.org/report/2015/04/09/mind-gap/lack-accountability-killer-robots">un rapport publi&eacute; en avril</a>, &laquo;&nbsp;</span><em><span style="font-style: normal">l&rsquo;absence de responsabilit&eacute; l&eacute;gale</span></em><span style="font-style: normal">&nbsp;&raquo; s&rsquo;appliquant aux actes de ces &laquo;&nbsp;robots tueurs&nbsp;&raquo;.</span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">La Lettre Ouverte a &eacute;t&eacute; publi&eacute;e par le<em> Future of Life Institute </em>(FLI), un organisme am&eacute;ricain &agrave; but non lucratif qui qui &eacute;tudie notamment </span><em><span style="font-style: normal">les risques potentiels du d&eacute;veloppement d&rsquo;une intelligence artificielle de niveau humain vue d'att&eacute;nuer les risques &laquo;&nbsp;existentiels 'auxquels doit selon lui faire face l&rsquo;humanit&eacute; </span></em><span style="font-style: normal">&raquo;. Le FLI avait r&eacute;cemment annonc&eacute; le financement de 37 projets visant &agrave; pr&eacute;venir les risques de l'IA et financ&eacute;s par un don d&rsquo;Elon Musk. </span></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong><span style="font-style: normal">Nos commentaires</span></strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* L'initiative est &eacute;videmment louable. Plus on s'interrogera sur les risques de l'IA, notamment sous sa forme autonome, mieux cela vaudra. Plus les pouvoirs publics, voire l'ONU ou d'autres instances, pourront interdire certaines armes, comme ce fut le cas pr&eacute;c&eacute;demment des gaz de combat, mieux cela vaudra. </span></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* Mais il ne faudra pas se faire d'illusion. La recherche et le d&eacute;veloppement en mati&egrave;re d'ALA se poursuivra dans tous les Etats disposant du niveau technologique suffisant. Ce sera notamment le cas au Etats-Unis, dont les strat&egrave;ges ont toujours affich&eacute; la volont&eacute; de se donner une avance de quelques ann&eacute;es sur le reste du monde. Les Etats pr&eacute;sent&eacute;s comme une menace contre l'Am&eacute;rique, notamment la Russie et la Chine, r&eacute;agiront &agrave; leur tour. Il y aura n&eacute;cessairement des fuites profitant, comme indiqu&eacute; ci-dessus, &agrave; divers groupes terroristes. </span></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* Le d&eacute;veloppement d'ALA se fera d'autant plus n&eacute;cessairement qu'il sera in&eacute;vitablement un aspect d&eacute;riv&eacute; d'une marche mondiale vers ce que l'on nomme le post-humain. En pratique, ce concept n'int&eacute;ressera que ceux ayant les moyens financiers n&eacute;cessaires pour le financer. Ce sera in&eacute;vitablement le cas des Etats-Unis en premier lieu. En termes g&eacute;ostrat&eacute;giques, quand on &eacute;voque les Etats-Unis, il ne pas seulement &eacute;voquer le D&eacute;partement de la D&eacute;fense et son Agence scientifique, la Darpa. Il faut aussi mentionner les grands du Web am&eacute;ricain, notamment Google qui a rachet&eacute; pratiquement toutes les start-up(s) investissant dans le domaine de la robotique autonome et de l'IA en r&eacute;seaux intelligents et dont un des directeurs, Ray Kurzweil, se fait le champion du post-humanisme .</span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* Des syst&egrave;mes de d&eacute;cision autonomes se construisent d&eacute;j&agrave; en utilisant notamment les &laquo;&nbsp;big data&nbsp;&raquo; collect&eacute;es dans le monde entier &agrave; partir des services en ligne offerts par ces Grands du Net et l'appui multiforme de la NSA et de la CIA am&eacute;ricaines. Il ne s'agira pas, dira-t-on, d'ALA. Mais en ce domaine, la nuance entre syst&egrave;mes d'IA autonomes, armes autonomes et armes l&eacute;tales autonomes sera difficile &agrave; faire. En guerre, tous les moyens sont bons. Le danger de d&eacute;bordement sera plus grand en ce domaine que celui souvent &eacute;voqu&eacute; par la litt&eacute;rature r&eacute;sultant de prises de pouvoir par des robots autonomes s'&eacute;rigeant en adversaires de l'humanit&eacute;. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><br /> Faut-il enfin limiter le concept d'ALA &agrave; des syst&egrave;mes technologiques? Une mine qui explose aveugl&eacute;ment aux d&eacute;pends de tous v&eacute;hicules passant &agrave; proximit&eacute; n'est-il pas l'anc&ecirc;tre des ALA? Plus gravement, quand on consid&egrave;re aujourd'hui la fa&ccedil;on dont des groupes islamistes terroristes conditionnent des gamines de 14 ans afin de les transformer en bombes vivantes, la diff&eacute;rence d'avec les ALA n'est pas grande. Pour se d&eacute;fendre contre de telles armes vivantes autonomes, dont le nombre in&eacute;vitablement se multipliera, les pays refusant de transformer des enfants en robots tueurs ne seront-ils pas en droit d'utiliser des ALA?</span><br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://futureoflife.org/AI/open_letter_autonomous_weapons">http://futureoflife.org/AI/open_letter_autonomous_weapons</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Observations</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong>De Fran&ccedil;ois Anceau </strong><font color="#990000"><br /> <br /> Les armes &agrave; d&eacute;clenchement automatique ne sont pas une nouveaut&eacute;.... Depuis la mine d&eacute;clench&eacute;e par une ficelle &agrave; la tourelle anti-a&eacute;rienne de navire orient&eacute;e et d&eacute;clench&eacute;e par radar, cela fait d&eacute;j&agrave; longtemps que l'homme &agrave; substitu&eacute; la condition de tir &agrave; l'ordre de tir. Les nouvelles armes dites autonomes ne font pas autre chose que d'appliquer des conditions de tir plus &eacute;labor&eacute;es. Cette &quot;r&eacute;volution&quot; n'est en fait qu'une &eacute;volution....<br /> De plus, il me semble utopique de vouloir l&eacute;galiser la guerre alors qu'il s'agit de la confrontation ultime de deux puissances pour lesquelles &quot;tous les coups sont permis&quot;. La seconde guerre mondiale et les guerres de religion modernes l'ont bien montr&eacute; par leurs horreurs. Si les gaz de combats n'ont pas, ou peu, &eacute;t&eacute; utilis&eacute;s, ce n'est pas pour ob&eacute;ir &agrave; un quelconque r&egrave;glement, mais parce que les conditions de combat, devenues plus dynamiques, ne s'y pr&ecirc;taient pas...<br /> Tout ce que l'on peut esp&eacute;rer, c'est que ces machines, ob&eacute;issant &agrave; la rationalit&eacute; de leur programmation, seront moins folles que certains combattants, malheureusement beaucoup trop nombreux..... <br /> <br /> </font></em><font color="#000000"><em><strong>De Louis Bastien </strong></em></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Interdire? Oui, mais qui prendra la d&eacute;cision? Et qui la fera respecter? Tout ceci n'est que gesticulation de ceux qui veulent faire oblier ce qu'ils font par ailleurs (notamment Google que vous citez). Quant &agrave; Stephen Hawking, il vaudrait mieux par charit&eacute; le laisser tranquille.<br /> </font> </em> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Mon, 27 Jul 2015 23:00:00 GMT Vive la France libre http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1834 1834 <br /><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em><strong>Pr&eacute;sentation de l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>auteur par l'auteur</strong> </em></font> <p lang="fr-CA" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>Patrice-Hans Perrier est un ancien journaliste ind&eacute;pendant qui s<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>est retir&eacute; du tourbillon de l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>information pour mieux rebondir &hellip; dans l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>agora des d&eacute;bats d<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>id&eacute;es qui perdurent. Penseur anticonformiste, plut&ocirc;t que &laquo; libre-penseur &raquo;, Perrier travaille &agrave; partir du &laquo; narratif &raquo; des actualit&eacute;s en tentant de tisser un r&eacute;cit qui puisse faire sens. &Agrave; mi-chemin, entre la critique politique et la fiction, cet auteur en devenir cherche des lecteurs et des lectrices d&eacute;vou&eacute;s. La v&eacute;rit&eacute; constitue la qu&ecirc;te, le Graal, pour laquelle toutes nos d&eacute;votions sont sollicit&eacute;es. </em></font> </p> <font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em> </em></font> <p lang="fr-CA" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>Chr&eacute;tien pratiquant, Patrice-Hans Perrier tend la main &agrave; ses fr&egrave;res et s&oelig;urs n&eacute;o-pa&iuml;ens en esp&eacute;rant que l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>authentique dialogue de l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>inculturation puisse, enfin, na&icirc;tre &agrave; travers les d&eacute;combres d<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>un Empire romain n<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>ayant jamais rendu l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>&acirc;me. Des essais, des nouvelles et des romans sont en cours de pr&eacute;paration &hellip; des &eacute;diteurs sont attendus. Pour l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>heure, Philippe Grasset, &eacute;diteur du site Dedefensa.org, offre cet espace de r&eacute;flexion m&eacute;tapolitique &agrave; Patrice-Hans Perrier, complice de la lucidit&eacute; salvatrice. Que vive la France et tous ses enfants de la prose libre !</em></font></p> <font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em /></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>Il est possible de suivre la r&eacute;flexion critique de Patrice-Hans Perrier en consultant son propre site.<span lang="fr-CA"> </span><a href="https://patricehansperrier.wordpress.com/"><span lang="fr-CA"><u><strong>https://patricehansperrier.wordpress.com</strong></u></span></a></em></font></p> <font color="#FF0000"><em> </em></font> <p lang="fr-CA" style="margin-bottom: 0cm">__________________________________________________________________________________________________________<br /> </p> <h2>Vive la France libre !</h2> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aujourd&rsquo;hui, 14 juillet 2015, c&rsquo;est la f&ecirc;te nationale d&rsquo;une France qui n&rsquo;est plus que l&rsquo;ombre de ce qu&rsquo;elle a d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; &agrave; l&rsquo;&eacute;poque du g&eacute;n&eacute;ral de Gaule. En effet, l&rsquo;Hexagone ayant rejoint le commandement militaire int&eacute;gr&eacute; de l&rsquo;OTAN sous la f&eacute;rule du Pr&eacute;sident Sarkozy, au printemps 2009, ne dispose plus de projection g&eacute;ostrat&eacute;gique au moment de mettre ce billet en ligne. Et, pourtant, la France n&rsquo;a toujours pas rendu l&rsquo;&acirc;me &hellip; </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Reprise d&rsquo;une analyse qui avait &eacute;t&eacute; mise en ligne sur le site de l&rsquo;auteur l&rsquo;an dernier et qui n&rsquo;a rien perdu de sa pertinence. Le royaume de Fran&ccedil;ois Hollande ayant pratiquement rendu l&rsquo;&acirc;me, il ne reste plus qu&rsquo;&agrave; attendre qu&rsquo;un sc&eacute;nario de guerre civile, t&eacute;l&eacute;guid&eacute;e par la secte bruxelloise, soit mis en sc&egrave;ne aux alentours des prochaines &eacute;lections pr&eacute;sidentielles pour que la &laquo; douce France &raquo; finisse par imploser. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">___________________________________ </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> Meurtrie par des d&eacute;cennies d&rsquo;incuries politiques, la France demeure, malgr&eacute; tout, la cinqui&egrave;me (ou sixi&egrave;me) puissance &eacute;conomique mondiale. Talonnant l&rsquo;Allemagne, nos cousins fran&ccedil;ais font preuve d&rsquo;une capacit&eacute; de cr&eacute;ativit&eacute;, d&rsquo;invention et d&rsquo;innovation qui aura permis aux produits et aux id&eacute;es du pays de Moli&egrave;re de rayonner aux quatre coins du monde. Ils ont m&ecirc;me cr&eacute;&eacute; le nouveau moteur de recherche Qwant, un outil qui ambitionne de rivaliser avec Google. La France innove au chapitre de la recherche scientifique, des Arts et des Lettres, de la cr&eacute;ation industrielle ou du d&eacute;veloppement urbain, toutes r&eacute;gions confondues. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&agrave; o&ugrave; le b&acirc;t blesse c&rsquo;est sans doute au chapitre du pouvoir d&rsquo;achat et de la qualit&eacute; de vie de ses habitants, puisqu&rsquo;en 2012 la France se classait au 35e rang pour le PIB par habitant en termes de PPA (Parit&eacute; de pouvoir d&rsquo;achat). Et, il y a fort &agrave; parier que les nuages se sont accumul&eacute;s dans le ciel fran&ccedil;ais depuis l&rsquo;&eacute;lection du pr&eacute;sident Fran&ccedil;ois Hollande, en mai 2012. Poursuivant l&rsquo;&oelig;uvre de son pr&eacute;d&eacute;cesseur, Hollande se contente de faire du surplace depuis le d&eacute;but de son arriv&eacute;e &agrave; l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une Ve R&eacute;publique qui risque d&rsquo;imploser</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">G&eacute;rant la crise &agrave; la petite semaine, l&rsquo;infortun&eacute; pr&eacute;sident ne dispose pratiquement plus de marge de man&oelig;uvre depuis que la France est soumise aux diktats de la &laquo;r&egrave;gle d&rsquo;or&raquo;, un trait&eacute; europ&eacute;en qui astreint les pays membres &agrave; une aust&eacute;rit&eacute; budg&eacute;taire qui menace jusqu&rsquo;&agrave; la souverainet&eacute; des &eacute;tats en mati&egrave;re de gestion des services publics. Pavoisant, en d&eacute;pit d&rsquo;un taux d&rsquo;insatisfaction historique, l&rsquo;&eacute;quipe socialiste fait dans le politico-mondain, &agrave; d&eacute;faut de proposer des mesures susceptibles de stopper une h&eacute;morragie qui menace de faire imploser la Ve R&eacute;publique. Certaines mauvaises langues parlent de &hellip; Ripoublique ! </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La d&eacute;mocratie n&rsquo;est plus qu&rsquo;un feu d&rsquo;artifice rh&eacute;torique au pays de la D&eacute;claration des droits de l&rsquo;homme et du citoyen de 1789. Le citoyen ayant &eacute;t&eacute; remplac&eacute; par le consommateur, c&rsquo;est, d&eacute;sormais, la loi du march&eacute; qui dicte ses imp&eacute;ratifs. Les politiques, pour leur part, ne font que g&eacute;rer des mesures d&rsquo;att&eacute;nuation qui consistent &agrave; huiler l&rsquo;engrenage de la mondialisation. Pour preuve : une majorit&eacute; de fran&ccedil;ais ont rejet&eacute;, par voie de r&eacute;f&eacute;rendum, le projet de trait&eacute; constitutionnel europ&eacute;en (TCE) en 2005. Qu&rsquo;&agrave; cela ne tienne, la classe politique a superbement ignor&eacute; la volont&eacute; populaire et s&rsquo;est rang&eacute;e derri&egrave;re le plan de match des autorit&eacute;s de Bruxelles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;adoption du trait&eacute; de Lisbonne, en 2007, aidera &agrave; planter les derniers clous dans le cercueil de la souverainet&eacute; fran&ccedil;aise. Entr&eacute; en vigueur le 1er d&eacute;cembre 2009, ce trait&eacute; comporte une dur&eacute;e illimit&eacute;e et transforme de mani&egrave;re cruciale le fonctionnement de l&rsquo;Union europ&eacute;enne. De facto, le terme &laquo;Communaut&eacute;&raquo; a &eacute;t&eacute; remplac&eacute; par celui d&rsquo;&laquo;Union&raquo;, un changement qui est loin d&rsquo;&ecirc;tre cosm&eacute;tique puisque tous les accords internationaux conclus par les &eacute;tats membres devront &ecirc;tre soumis &agrave; l&rsquo;approbation de la toute puissante Commission europ&eacute;enne. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une d&eacute;mocratie de fa&ccedil;ade</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les &eacute;lus fran&ccedil;ais qui se pavanent dans l&rsquo;enceinte du Parlement europ&eacute;en ne sont que les tristes figurants d&rsquo;une op&eacute;rette mis en sc&egrave;ne par la Commission europ&eacute;enne. Ils d&eacute;battent en circuit ferm&eacute; et votent des motions et autres colifichets qui sont sans cons&eacute;quences face aux d&eacute;cisions prises par la Commission europ&eacute;enne. Cette derni&egrave;re &ndash; compos&eacute;e de dirigeants ayant &eacute;t&eacute; coopt&eacute;s (non-&eacute;lus) et travaillant en &eacute;troite collaboration avec l&rsquo;European Round Table (un m&eacute;ga lobby repr&eacute;sentant les dirigeants des plus grandes multinationales europ&eacute;ennes) &ndash; travaille principalement &agrave; &eacute;masculer la souverainet&eacute; des &eacute;tats membres. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France &ndash; qui est aux prises avec un ralentissement &eacute;conomique, une p&eacute;nurie d&rsquo;emplois et un dumping &eacute;conomique et social sans pr&eacute;c&eacute;dent &ndash; n&rsquo;arrive plus &agrave; voir la lumi&egrave;re au bout du tunnel. Bruxelles impose ses normes en mati&egrave;re d&rsquo;ouverture des fronti&egrave;res (l&rsquo;espace dit de Schengen), de contr&ocirc;les sanitaires et de r&eacute;gulations dans le domaine de l&rsquo;agroalimentaire. Tout cela sans oublier le fait que les autorit&eacute;s fran&ccedil;aises ne peuvent plus battre monnaie et ne sont m&ecirc;me plus en mesure d&rsquo;adopter un budget national sans obtenir l&rsquo;assentiment de Bruxelles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Rater le train</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;an dernier, l&rsquo;entreprise Alstom a fini (pratiquement) par passer sous le giron de l&rsquo;am&eacute;ricaine General Electric (GE). Fleuron des industries fran&ccedil;aises, Alstom d&eacute;tient une masse critique dans le domaine des turbines &agrave; vapeurs, des &eacute;quipements qui sont essentiels &agrave; la bonne marche des centrales nucl&eacute;aire d&rsquo;EDF. La partie fran&ccedil;aise conservant 50 % du capital de cette filiale, il n&rsquo;en demeure pas moins que les capitaines d&rsquo;industrie am&eacute;ricains jouissent, d&eacute;sormais, d&rsquo;un v&eacute;ritable pouvoir discr&eacute;tionnaire sur le nucl&eacute;aire civil, un secteur strat&eacute;gique de prime importance pour la France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&eacute;dant aux pressions des lobbies financiers, l&rsquo;&eacute;tat fran&ccedil;ais n&rsquo;a pas jug&eacute; bon de bloquer cette transaction. Les fonctionnaires de Bercy (Minist&egrave;re de l&rsquo;&Eacute;conomie et des Finances) n&rsquo;auront r&eacute;ussi qu&rsquo;&agrave; imposer une prise de participation au capital d&rsquo;Alstom de l&rsquo;ordre de 20 %, une mesure qui serait susceptible de permettre &agrave; l&rsquo;&eacute;tat d&rsquo;agir comme un arbitre en faisant en sorte d&rsquo;&eacute;viter que GE ne prenne des d&eacute;cisions risquant de compromettre la souverainet&eacute; &eacute;nerg&eacute;tique de la France. Toutefois, Bouygues, l&rsquo;actuel propri&eacute;taire, n&rsquo;entendait pas c&eacute;der ses actions &agrave; rabais aux derni&egrave;res nouvelles. L&rsquo;&eacute;tat fran&ccedil;ais disposera d&rsquo;une p&eacute;riode de 20 mois pour racheter les actions convoit&eacute;es au &laquo;prix fort&raquo; du march&eacute; et cette transaction devra &ecirc;tre avalis&eacute;e par l&rsquo;actionnariat des deux multinationales. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La mise au pas de l&rsquo;&eacute;tat</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Curieusement, cette strat&eacute;gie d&rsquo;intervention de l&rsquo;&eacute;tat (Alstom) s&rsquo;apparente &agrave; une fuite en avant puisque les d&eacute;lais prescrits correspondent pratiquement &agrave; la fin du quinquennat de l&rsquo;infortun&eacute; pr&eacute;sident. Apr&egrave;s la mise au pas du Quai d&rsquo;Orsay (Affaires &eacute;trang&egrave;res), sous la conduite d&eacute;sastreuse de Bernard Kouchner, sous Sarkozy, et de Laurent Fabius, sous Hollande, voil&agrave; que Bercy est mis en quarantaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France ne dispose plus de marge de man&oelig;uvre : ses &eacute;lites politiciennes sont aux ordres des puissants lobbies atlantistes et se conforment aux desiderata de Bruxelles. Apr&egrave;s avoir re&ccedil;u le colonel Kadhafi en grande pompe &agrave; l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e, en 2011, le pr&eacute;sident Sarkozy prendra les devant au sein du consortium atlantiste charg&eacute; de liquider l&rsquo;homme fort de la Lybie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France et le Royaume-Uni &ndash; ayant &eacute;t&eacute; les ex&eacute;cutants des basses &oelig;uvres de l&rsquo;Empire &ndash; ont d&eacute;p&ecirc;ch&eacute; leurs propres troupes d&rsquo;&eacute;lites et ont mis &agrave; contribution leurs services sp&eacute;ciaux pour fomenter, rien de moins, un coup d&rsquo;&eacute;tat s&rsquo;inscrivant en droite ligne avec l&rsquo;agenda n&eacute;oconservateur derri&egrave;re la succession des r&eacute;volutions dites &laquo;color&eacute;es&raquo;. Les services sp&eacute;ciaux fran&ccedil;ais poursuivront leur &oelig;uvre en Syrie, toujours avec la b&eacute;n&eacute;diction du Quai d&rsquo;Orsay, en conseillant certaines factions extr&eacute;mistes engag&eacute;es dans des op&eacute;rations de s&eacute;dition et de d&eacute;stabilisation contre les forces du pr&eacute;sident Bachar Al Assad. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voil&agrave; qu&rsquo;en l&rsquo;espace de deux mandats pr&eacute;sidentiels, la France aura pratiquement liquid&eacute; l&rsquo;h&eacute;ritage gaulliste de son ind&eacute;pendance diplomatique. Maintenant, c&rsquo;est au tour de Bercy de s&rsquo;ex&eacute;cuter, alors que la caste au pouvoir laisse entrer le loup dans la bergerie des centrales nucl&eacute;aires fran&ccedil;aises. Tout cela apr&egrave;s que la France eut c&eacute;d&eacute; aux pressions am&eacute;ricaines face aux investissements de Peugeot en Iran. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On se rappellera que le gouvernement de Hollande aura d&eacute;but&eacute; son quinquennat en s&rsquo;&eacute;crasant de mani&egrave;re magistrale face aux pressions de l&rsquo;Oncle Sam qui interdisait tout commerce avec la &laquo;R&eacute;publique des Mollah&raquo;. Pourtant, l&rsquo;Iran repr&eacute;sentait le premier march&eacute; pour la vente des v&eacute;hicules particuliers de Peugeot et cette activit&eacute; commerciale n&rsquo;avait aucune port&eacute;e en termes d&rsquo;&eacute;changes de proc&eacute;d&eacute;s militaires. On conna&icirc;t la suite. Depuis lors, les am&eacute;ricains viennent d&rsquo;op&eacute;rer un changement d&rsquo;orientation strat&eacute;gique avec l&rsquo;Iran et on peut pr&eacute;voir que leurs multinationales se rouleront les manches pour y conqu&eacute;rir de nouveaux march&eacute;s ! </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La France des r&eacute;gions mise en coupe </font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est de coutume d&rsquo;affirmer que l&rsquo;Allemagne a toujours su maintenir la vitalit&eacute; de ses r&eacute;gions par le truchement de politiques industrielles et d&rsquo;un soutien &agrave; l&rsquo;agriculture qui faisaient grands cas d&rsquo;un d&eacute;veloppement &eacute;quilibr&eacute; de la nation. Pourtant, les m&ecirc;mes observateurs ont souvent tendance &agrave; oublier que la France, il n&rsquo;y a pas si longtemps, jouissait, elle aussi, d&rsquo;une politique de d&eacute;veloppement int&eacute;gr&eacute;. Certes, Paris centralisait l&rsquo;essentiel des pr&eacute;rogatives r&eacute;galiennes. N&eacute;anmoins, la France des r&eacute;gions parvenait &agrave; tirer son &eacute;pingle du jeu gr&acirc;ce &agrave; son patrimoine remarquable et &agrave; l&rsquo;ing&eacute;niosit&eacute; de son peuple. Les r&eacute;gions de France &eacute;taient devenues le berceau du tourisme, du patrimoine agraire, de l&rsquo;industrie lourde, des p&ecirc;cheries et d&rsquo;une foule d&rsquo;activit&eacute;s ayant contribu&eacute; &agrave; &eacute;tablir la r&eacute;putation du g&eacute;nie fran&ccedil;ais. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La r&eacute;volte des Bonnets rouges (octobre 2013) est venu mettre en perspective la col&egrave;re l&eacute;gitime des p&ecirc;cheurs, des petits entrepreneurs en construction et des conducteurs de poids lourds de Bretagne, dans un contexte o&ugrave; certaines directives de l&rsquo;Union europ&eacute;enne semblent avoir &eacute;t&eacute; mises sur pied afin de d&eacute;truire, une fois pour toute, le tissus &eacute;conomique de la France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mobilis&eacute;s contre l&rsquo;&eacute;cotaxe et les routes payantes, les artisans bretons ont pratiquement d&eacute;clench&eacute; un &laquo;printemps breton&raquo;, n&rsquo;ayant aucun compte &agrave; rendre &agrave; ceux qui se sont charg&eacute;s d&rsquo;instrumentaliser les tristement c&eacute;l&egrave;bres &laquo;printemps arabes&raquo; et autres r&eacute;volutions color&eacute;es. Bruxelles taxant, sans scrupule, les activit&eacute;s &eacute;conomiques du petit peuple de France, il fallait s&rsquo;attendre &agrave; ce que la coupe finisse par d&eacute;border. Les grands m&eacute;dias aux ordres ont bel et bien tent&eacute; de taxer ce mouvement de &laquo;crypto-fasciste&raquo;, mais rien n&rsquo;y fit, les op&eacute;rations de diffamation ayant manifestement &eacute;chou&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La France entrepreneuriale menac&eacute;e de faillite</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans un contexte o&ugrave; une immigration massive est en train de faire baisser les salaires et de g&eacute;n&eacute;rer un ch&ocirc;mage de masse, les petits entrepreneurs et les agriculteurs fran&ccedil;ais sont surtax&eacute;s et subissent le poids d&rsquo;innombrables vexations administratives command&eacute;es par les &eacute;lites corrompues en poste &agrave; Bruxelles. Les socialistes, aux ordres de Bruxelles, mettent de l&rsquo;avant des mesures cosm&eacute;tiques destin&eacute;es &agrave; &laquo;dorer la pilule&raquo; &agrave; une opinion publique qui ne marche plus dans toutes ces combines. Il faut dire que l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e et Matignon (si&egrave;ge du gouvernement) font tout en leur pouvoir pour satisfaire aux exigences des entreprises du CAC 40 &ndash; les grandes entreprises cot&eacute;es en Bourse &agrave; Paris &ndash;, alors que les PME et PMI, sans oublier les artisans et autres travailleurs autonomes, passeront sous les fourches caudines des diktats de Bruxelles. Les petits employeurs sont spoli&eacute;s par les charges sociales, les taxes et autres contraintes r&eacute;glementaires, dans un contexte o&ugrave; pr&egrave;s de 50 000 petites entreprises fran&ccedil;aise ont fait faillite en 2013. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est de bon ton, sur plusieurs tribunes m&eacute;diatiques, de fustiger la pr&eacute;sum&eacute;e fain&eacute;antise des travailleurs fran&ccedil;ais. Mais, force nous est de reconna&icirc;tre, quand on y regarde de plus pr&egrave;s, que nos cousins d&rsquo;outre-Atlantique souhaitent tout simplement conserver les &laquo;acquis sociaux&raquo; gagn&eacute;s &agrave; l&rsquo;&eacute;poque du programme du Conseil national de la R&eacute;sistance, au sortir de la deuxi&egrave;me guerre mondiale. Malgr&eacute; les trop nombreuses trahisons orchestr&eacute;es par un pr&eacute;sident Fran&ccedil;ois Mitterrand &ndash; d&eacute;j&agrave; relativement aux ordres des forces imp&eacute;riales &ndash;, la France a su &eacute;viter les &eacute;cueils du n&eacute;olib&eacute;ralisme sauvage britannique et est parvenue &agrave; pr&eacute;server une part importante de son patrimoine industriel et commercial. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France, m&ecirc;me &agrave; l&rsquo;&eacute;poque des Rois catholiques, s&rsquo;est toujours d&eacute;velopp&eacute;e &agrave; partir du potentiel de ses r&eacute;gions et du g&eacute;nie cr&eacute;ateur de ses habitants. Faisant mentir les lieux communs de la propagande atlantiste et n&eacute;oconservatrice, la France a, de tout temps, rayonn&eacute; gr&acirc;ce &agrave; ses innombrables savoir-faire bourgeonnant de tous bords, tous c&ocirc;t&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est la France des pianos Pleyel et celle des fonderies du Creusot qui est menac&eacute;e. Les activit&eacute;s sid&eacute;rurgiques de la c&eacute;l&egrave;bre entreprise Schneider, sise au Creusot, ayant &eacute;t&eacute; finalement int&eacute;gr&eacute;es au groupe indien Arcelor Mittal, tout un bastion du g&eacute;nie fran&ccedil;ais risque d&rsquo;&ecirc;tre an&eacute;anti sous le regard complice des &eacute;lites socialistes et UMP. On a qu&rsquo;&agrave; se rappeler le dossier sulfureux des hauts fourneaux &agrave; Florange, en Moselle, qui avaient &eacute;t&eacute; rachet&eacute;s par la multinationale Arcelor Mittal et qui ont &eacute;t&eacute; liquid&eacute;s sous l&rsquo;&oelig;il impuissant des oligarques coalis&eacute;s autour de Fran&ccedil;ois Hollande. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Paris, capitale des bobos</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cerise sur le g&acirc;teau, Paris, capitale et si&egrave;ge de la nomenklatura UMPS, a &eacute;t&eacute; d&eacute;vast&eacute;e par l&rsquo;administration du pape des bobos, soit le Maire Bernard Delano&euml;, un &eacute;dile socialiste particuli&egrave;rement d&eacute;pensier qui a copieusement endett&eacute; ses commettants. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Malgr&eacute; une augmentation astronomique des taxes et autres ponctions, Delano&euml; a r&eacute;ussi &agrave; tripler la dette de la &laquo;ville lumi&egrave;re&raquo;. Il faut dire que plus de 10 milliards d&rsquo;Euros ont &eacute;t&eacute; pomp&eacute;s &agrave; m&ecirc;me les fonds publics afin d&rsquo;alimenter la machine des communications et des op&eacute;rations immobili&egrave;res et urbaines sous le r&egrave;gne de Delano&euml; 1er ! Un maire excentrique qui a su multiplier les op&eacute;rations d&rsquo;am&eacute;nagement urbain cosm&eacute;tiques, dans un contexte o&ugrave; Paris avait grand besoin d&rsquo;une r&eacute;habilitation en r&egrave;gle de plusieurs de ses infrastructures et autres &eacute;quipements, sans oublier son immense parc d&rsquo;espaces paysagers. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Paris, encore plus qu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;poque du comique Louis de Fun&egrave;s, se conforte dans son r&ocirc;le de m&eacute;tropole n&eacute;ocoloniale compl&egrave;tement coup&eacute;e de ses constituantes, soit les r&eacute;gions de France. &Agrave; l&rsquo;inverse des &eacute;lucubrations de la gauche caviar d&eacute;cadente, les colonies fran&ccedil;aises ne sont pas situ&eacute;es outre-mer &hellip; elles sont implant&eacute;es aux quatre coins de la France, dans un contexte o&ugrave; le peuple du quotidien, les ouvriers, les petits patrons, une part importante des immigrants de deuxi&egrave;me et troisi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration, les authentiques cr&eacute;ateurs et les artisans de tout acabit sont pris en otage par une caste de spoliateurs ayant &eacute;tablis ses p&eacute;nates dans la m&eacute;tropole. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il y a longtemps que les &Eacute;dith Piaf de ce monde n&rsquo;habitent plus sous les combles de Paris. Cette extraordinaire cit&eacute; lacustre a &eacute;t&eacute; soulag&eacute;e, depuis belle lurette, de toutes ses populaces. D&eacute;sormais, une pl&eacute;thore de parvenus, de promoteurs et d&rsquo;investisseurs &eacute;trangers hante les lieux de celle qui fut, jadis, la capitale europ&eacute;enne de la culture et des droits de l&rsquo;homme. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comble de l&rsquo;aberration, Paris, havre des profiteurs et autres bobos caract&eacute;riels, est envahie, depuis peu, par des hordes d&rsquo;immigrants clandestins qui s&rsquo;y sentent chez eux, volant, intimidant et d&eacute;truisant tout ce qui leur tombe sous la main. Un peu &agrave; l&rsquo;instar des tristement c&eacute;l&egrave;bres &laquo;invasions barbares&raquo; qui ont d&eacute;vast&eacute; la Rome imp&eacute;riale, il semble que la Ville lumi&egrave;re soit la proie d&rsquo;une forme de liquidation en mode acc&eacute;l&eacute;r&eacute; de son patrimoine et de tout ce qui constituait sa l&eacute;gendaire beaut&eacute;. Il est minuit moins cinq. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France n&rsquo;a pas besoin d&rsquo;un renouveau politique. La France a besoin d&rsquo;une nouvelle r&eacute;volution. D&rsquo;une authentique r&eacute;volution qui ne sera pas celle des pr&eacute;tendues &laquo;lumi&egrave;res&raquo;, mais qui t&eacute;moignera de la volont&eacute; de toutes ses constituantes de changer le cours des choses et, chemin faisant, de faire obstruction &agrave; la barbarie sans N.O.M. des bureaucrates de Bruxelles. La France a besoin d&rsquo;un nouveau g&eacute;n&eacute;ral de Gaulle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Patrice-Hans Perrier</font><br /> </p> Tue, 14 Jul 2015 23:00:00 GMT Les citoyens allemands sur une pente dangereuse http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1821 1821 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150706093246_drapeaunazi.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial" /><font size="2" face="Arial">Or celles-ci, &agrave; l'&eacute;gard de la Gr&egrave;ce, gouvernement et populations confondus, manifestent une hostilit&eacute; surprenante, que l'on ne retrouve pas dans les autres pays europ&eacute;ens, gauche et droite confondues. Il s'agit d'abord d'un m&eacute;pris profond, &agrave; composante raciste, pour un peuple qu'ils ne connaissent aujourd'hui que comme fournissant les animateurs des clubs de vacances o&ugrave; jusqu'&agrave; pr&eacute;sent ils s'&eacute;taient pr&eacute;cipit&eacute;s. Ils s'agit aussi de la volont&eacute; constamment r&eacute;affirm&eacute;e de ne pas &laquo;&nbsp;payer pour les Grecs&nbsp;&raquo;, c'est-&agrave;-dire participer &agrave; la couverture des d&eacute;ficits grecs, en acceptant notamment l'annulation ou une restructuration profonde de la dette .</font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cependant, en ce cas, la facture pour chaque citoyen allemand serait tr&egrave;s supportable. Il a &eacute;t&eacute; calcul&eacute; en France qu'elle ne d&eacute;passerait pas quelques centaines d'euros par personne. Les Fran&ccedil;ais ne s'en sont pas indign&eacute;s. Au contraire. La plupart accepteraient apparemment de faire cette d&eacute;pense, en faveur d'un pays membre de l'Union et qui plus est, depuis longtemps ami. Les banques allemandes ne sont gu&egrave;re plus engag&eacute;es &agrave; l'&eacute;gard de la Gr&egrave;ce que les banques fran&ccedil;aise. D'autre part, elles b&eacute;n&eacute;ficient largement de la prosp&eacute;rit&eacute; allemande, due d'ailleurs en partie &agrave; l'importation par les autres pays europ&eacute;ens, sans r&eacute;actions nationalistes, des produits de l'industrie allemande (<em>Das Auto</em>). Il en r&eacute;sulte que la d&eacute;pense &agrave; faire par l'Allemagne pour d&eacute;sengager la Gr&egrave;ce serait marginale.</font></p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce manque de solidarit&eacute;, cet &eacute;go&iuml;sme &eacute;troit, est donc surprenant de la part d'une Allemagne devenue la plus forte puissance &eacute;conomique de l'Europe, pas seulement par les efforts d'aust&eacute;rit&eacute; qu'elle aurait consentis, mais par les innombrables facilit&eacute;s qu'elle a tir&eacute;es des trait&eacute;s europ&eacute;ens: libre circulation des biens et des personne sans laquelle l'essor industriel n'aurait pas pu r&eacute;ussir, refus d'une fiscalit&eacute; de r&eacute;partition s&eacute;rieuse dont Bruxelles aurait pu devenir l'agent...S'ajoute le fait que la Banque Centrale Europ&eacute;enne, domin&eacute;e par l'Allemagne, et derri&egrave;re elle par les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, d&eacute;courage le financement par les Etats-membres de tout investissement productif susceptible de concurrencer l'industrie allemande. Il est facile dans ces conditions de reprocher aux Grecs d'avoir ces derni&egrave;res ann&eacute;es investi dans l'immobilier et les infrastructures non productives, plut&ocirc;t que dans les secteurs industriels et scientifiques o&ugrave; pourtant ils ne manquaient pas d'atouts. </font></p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font color="#003366"><strong><font size="2" face="Arial">Une r&eacute;surgence inconsciente du pass&eacute;. </font></strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On peut se demander si, dans cette hostilit&eacute; n&eacute;vrotique aux Grecs que manifeste l'&eacute;crasante majorit&eacute; des Allemands ne s'exprime pas, consciemment ou inconsciemment, la m&eacute;moire d'un temps o&ugrave; l'arm&eacute;e puis les r&eacute;sistants grecs avaient tenu momentan&eacute;ment en &eacute;chec l'arm&eacute;e allemande, durant la seconde guerre mondiale. Plus gravement encore, ne faudrait-il pas y voir la nostalgie d'une Grande Allemagne imp&eacute;riale puis nazie &eacute;tendant son pouvoir &agrave; toute une Europe soumise?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais dans l'affirmative, ce serait une pente dangereuse. En contrepartie de la r&eacute;surgence du pass&eacute; allemand, un grand nombre de citoyens europ&eacute;ens, de toutes nationalit&eacute;s et pas seulement grecque, ne vont-ils pas voir ressurgir, dans leur inconscient ou dans leur conscient, les souvenirs des ann&eacute;es s'&eacute;tendant de 1870 &agrave; 1945, o&ugrave; l'Allemagne &eacute;tait consid&eacute;r&eacute;e dans de nombreux pays, dont la France, comme l'ennemi h&eacute;r&eacute;ditaire. La construction europ&eacute;enne avait r&eacute;ussi &agrave; faire dispara&icirc;tre le souvenir de ce pass&eacute;. Mais le pass&eacute;, conserv&eacute;, sinon dans les programmes d''histoire d&eacute;sormais aseptis&eacute;s, mais dans les traditions familiales, peut ais&eacute;ment ressurgir. </font></p> Sun, 05 Jul 2015 23:00:00 GMT Suggestions pour des mesures sérieuses contre les dangers qui menacent l'Europe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1812 1812 <br /><p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"> <font size="3" face="Arial" color="#231f20">Dans notre derni&egrave;re parution, nous nous posions la question de savoir si l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe avait encore un sens ; alors que, malgr&eacute; les rebondissements du vaudeville grec, l&rsquo;euro reste assez stable face au dollar, ce sont les deux grandes devises insulaires, sterling et yen, qui tirent leur &eacute;pingle du jeu en ces temps troubl&eacute;s de la crise grecque.</font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"><font size="3" face="Arial" color="#231f20"> La non-reconduction ce 30 juin d&rsquo;un pr&ecirc;t du FMI (pour 1.6 milliard &euro;) et le r&eacute;f&eacute;rendum organis&eacute; par Ath&egrave;nes dimanche prochain sur les mesures d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute; exig&eacute;es par Bruxelles, laissent clairement appara&icirc;tre que la r&eacute;ponse &agrave; la question est &laquo;non&raquo; : il n&rsquo;y a plus aujourd&rsquo;hui d&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe, plus d&rsquo;esprit europ&eacute;en, pour autant qu&rsquo;il ait pu exister &agrave; la signature du Trait&eacute; de Rome ; l&rsquo;Union europ&eacute;enne est dirig&eacute;e par des nains politiques m&eacute;chants et limit&eacute;s, de m&eacute;diocres petits personnages dont les leaders allemands et fran&ccedil;ais sont les chefs de file.</font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"><font size="3" face="Arial" color="#231f20"> Sous l&rsquo;influence de Washington (on se demande bien ce que le FMI vient faire dans l&rsquo;histoire...), on refuse &agrave; l&rsquo;&Eacute;tat grec de lui renouveler un mis&eacute;rable pr&ecirc;t de 1.6 milliard &euro;, &agrave; cette Gr&egrave;ce qui est la m&egrave;re de la d&eacute;mocratie et de toutes les grandes valeurs europ&eacute;ennes. Rappelons ici pour m&eacute;moire qu&rsquo;en octobre 2011, l&rsquo;&Eacute;tat fran&ccedil;ais a accord&eacute; sans barguigner une garantie de 90 milliards &euro; &agrave; Dexia, la banque des &laquo;pr&ecirc;ts toxiques&raquo; aux collectivit&eacute;s locales ! Deux poids,deux mesures...</font></p> <font size="3" face="Arial"> </font> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"> <font size="3" face="Arial" color="#231f20">L&rsquo;ignoble chantage financier fait au peuple grec par ce groupuscule de petits comptables arrogants, asservis au secteur bancaire et financier international, est aussi pitoyable que r&eacute;voltant.<br /> <br /> Joseph Leddet.&nbsp; </font> </p> <font size="3" face="Arial" />J<br /> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"> <font color="#000000"><font face="Times New Roman, serif"><font size="2"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">NOTE DE COMMENTAIRE (Compl&eacute;ment &agrave; &laquo; La Gazette &raquo; n&deg;371) <br /> </font></font></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.4cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt"><strong>Relations Europe/Etats-Unis: US go home! </strong></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.4cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">La choquante r&eacute;v&eacute;lation, par l'organisation WikiLeaks de Julian Assange, des &eacute;coutes syst&eacute;matiques perp&eacute;tr&eacute;es par la NSA &agrave; l'encontre des hauts dirigeants europ&eacute;ens, pr&eacute;sidents et ministres, ainsi que de tous les patrons des grandes entreprises continentales, a donn&eacute; lieu &agrave; des r&eacute;actions faussement indign&eacute;es de la part de nos politiciens n&eacute;o-vichyssois: que n'aurait-on entendu a contrario si ces &eacute;coutes &eacute;taient venues de la Russie de Vladimir Poutine? C'&eacute;tait l&agrave; assur&eacute;ment un motif s&eacute;rieux de d&eacute;claration de guerre ... </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.4cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Les caniches pro-am&eacute;ricains qui sont &agrave; la t&ecirc;te des pays de l'Union europ&eacute;enne n'ont vraiment aucun amour-propre, aucune dignit&eacute;, aucun respect de leur fonction. En tout &eacute;tat de cause, s'ils avaient une vision haute de l'avenir de l'Europe, ils prendraient, au vu de ces r&eacute;v&eacute;lations scandaleuses, deux mesures fortes: d'une part annulation imm&eacute;diate des n&eacute;gociations pour le Trait&eacute; commercial transatlantique (TAFTA ou TTIP), qui va introduire en Europe les multinationales am&eacute;ricaines exactement comme le loup dans la bergerie; d'autre part retrait sans d&eacute;lai des pays de l'UE de l'OTAN et &eacute;vacuation imm&eacute;diate des 50 bases militaires am&eacute;ricaines qui colonisent notre territoire collectif, ainsi que des autres 50 bases de l'OTAN, faux-nez &agrave; peine grim&eacute; des bases US cousines. </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">En contrepartie, un rapprochement avec la Russie de Vladimir Poutine, le seul homme d'Etat ayant une vraie vision de l'Europe, serait &agrave; mettre en oeuvre dans la foul&eacute;e, pour instaurer les bases de la grande Europe, &agrave; terme premi&egrave;re puissance &eacute;conomique, diplomatique et militaire mondiale. US go home! Avec de bons amis comme vous, nous n'avons plus besoin d'ennemis....</font></font></font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt"><strong>Eradication de l'Etat Islamique: pour une solution militaire radicale... </strong></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Les Etats-Unis, en limitant la lutte contre les troupes islamistes de Daech &agrave; des frappes a&eacute;riennes cibl&eacute;es, savent parfaitement qu'une telle strat&eacute;gie ne viendra jamais &agrave; bout de bataillons prompts &agrave; se camoufler ou &agrave; se d&eacute;placer d'un point &agrave; un autre d'un espace illimit&eacute;; en fait, cela les arrange, car ils ont besoin d'un ennemi m&eacute;chant et permanent pour entretenir leur consid&eacute;rable industrie d'armement.<br /> <br /> En pratique, les soldats de l'Etat Islamique, puissamment arm&eacute;s gr&acirc;ce au pillage des arsenaux irakiens et libyens, ainsi qu'&agrave; la r&eacute;cup&eacute;ration de l'armement fourni par la France aux &quot;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&quot; syriens, ces soldats encadr&eacute;s par des militaires de carri&egrave;re irakiens et syriens, ne sont certes pas des enfants de ch&oelig;ur; mais, d'apr&egrave;s les strat&egrave;ges occidentaux sp&eacute;cialistes de la guerre du d&eacute;sert, il suffirait d'une coalition de 15 0000 hommes bien entra&icirc;n&eacute;s et arm&eacute;s pour en venir &agrave; bout. Pourquoi alors n'organise-t-on pas , par exemple via une alliance franco-britannique assist&eacute;e par des commandos russes, une force europ&eacute;enne de choc, qui s'occuperait en quelques semaines de r&eacute;duire tous ces &quot;fous d'Allah&quot; (qui sont en fait manipul&eacute;s par des g&eacute;n&eacute;raux pragmatiques et cyniques, avant tout motiv&eacute;s par la conqu&ecirc;te de territoires, d'argent et de pouvoir, mais qui avancent sous le masque grossier d'un islam barbare et conqu&eacute;rant)? </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt"><strong>Pr&eacute;vention du terrorisme en France: pour une r&eacute;tribution g&eacute;n&eacute;reuse des indicateurs... </strong></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Compte tenu de la d&eacute;gradation de la situation au Proche et au Moyen-Orient, ainsi que sur tout le continent africain, du fait de l'expansion &agrave; marche forc&eacute;e de l'islamisme radical, de nombreux retours de flamme risquent de se produire, en France comme ailleurs en Europe, du fait d'individus convertis au djihadisme, originaires ou non de pays musulmans, et titulaires ou non de la nationalit&eacute; fran&ccedil;aise ou europ&eacute;enne. Sur le territoire de l'UE, ces individus doivent bien avoisiner au total la centaine de milliers, et il est impossible, pour des raisons de moyens, de mettre un policier derri&egrave;re chacun d'entre eux, m&ecirc;me s'ils ont tous &eacute;t&eacute; identifi&eacute;s. </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Dans ces conditions, une solution &agrave; la fois simple et efficace s'impose: offrir aux personnes ayant vent de projets terroristes de la part de leur entourage une somme cons&eacute;quente d'argent en liquide, attribu&eacute;e de mani&egrave;re anonyme, en contrepartie d'informations fournies &agrave; la police; ces sommes, &eacute;chelonn&eacute;es entre 5000 et 100 000 &euro;, en fonction de l'importance des projets d&eacute;jou&eacute;s, constitueraient une motivation tr&egrave;s s&eacute;rieuse pour que certains &quot;amis&quot; desterroristes en puissance se rapprochent des services de renseignement, pour leur faire part de leurs soup&ccedil;ons, voire de leurs certitudes, &agrave; propos de tel ou tel projet d'attentat. Daech et ses semblables recrutent leurs mandataires principalement gr&acirc;ce &agrave; l'argent; utilisons donc la m&ecirc;me arme pour les combattre; c'est l&agrave; une arme autrement plus efficace que les &eacute;coutes de style NSA ou la nouvelle loi fran&ccedil;aise sur le renseignement... <br /> </font></font></font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"><font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Joseph Leddet<br /> </font></font></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000"> </font> </p> Tue, 30 Jun 2015 23:00:00 GMT Lutter contre le terrorisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1808 1808 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11pt"><br /> <br /> Nous ne pouvons pas lutter contre le terrorisme,, qui n'est pas un ennemi identifiable &nbsp;mais nous pouvons tous, en revanche, lutter contre les terroristes qui sont des personnes tout &agrave; fait identifiables et souvent identifi&eacute;es.<br /> <br /> Comment ?<br /> <br /> Par la coh&eacute;sion nationale, dans le respect des r&egrave;gles d&eacute;mocratiques, en appliquant &agrave; la lettre les paroles de notre Hymne National : &quot;Aux armes, citoyens (et citoyennes), formons nos bataillons, marchons, marchons qu'un sang impur abreuve nos sillons&quot;.<br /> <br /> C'est aussi le sens du 2&egrave;me amendement de la Constitution des &Eacute;tats Unis d'Am&eacute;rique.<br /> <br /> Chaque citoyenne et chaque citoyen a aujourd'hui le devoir de d&eacute;fendre, les armes &agrave; la main, seuls ou regroup&eacute;-e-s en garde nationale les valeurs de la R&eacute;publique.<br /> <br /> Mao Tse Toung nous a appris que pour pouvoir agir les terroristes doivent &ecirc;tre comme des poissons dans l'eau, c'est &agrave; dire b&eacute;n&eacute;ficier d'aide logistique et de soutien d'infrastructures de sorties et d'entr&eacute;es dans les territoires cibles.<br /> <br /> Il est donc n&eacute;cessaire, d&egrave;s aujourd'hui, de mobiliser les cityen-ne-s, avec l'aide et l'appui de l'arm&eacute;e et de la police, de les former et de les organiser pour que tout-e terroriste se sente en &eacute;tat d'ins&eacute;curit&eacute; totale, sans aucune des garanties aff&eacute;rentes &agrave; l'&eacute;tat de combattant ni m&ecirc;me de criminel.<br /> <br /> Une nouvelle incrimination doit &ecirc;tre cr&eacute;&eacute;e, assimilant le terrorisme au crime contre l'humanit&eacute;, imprescriptible et assorti d'une peine plancher incompressible? Il serait m&ecirc;me utile que cette nouvelle qualification soit un crime formel.<br /> <br /> Ces nouvelles dispositions l&eacute;gales permettront de mettre en application contre les terroristes le principe &quot;Pas de libert&eacute;s pour les ennemi-e-s de la Libert&eacute;&quot;<br /> <br /> Un Etan Nation fort et d&eacute;mocratique, une mobilisation g&eacute;n&eacute;rale des citoyennes et citoyens pour prendre en charge la d&eacute;fense des valeurs de notre R&eacute;publique, dans une optique d'union nationale, voil&agrave;, me semble-t-il, qui permettrait de r&eacute;pondre au d&eacute;fi de cette nouvelle troisi&egrave;me guerre mondiale qui commence, la guerre contre les terroristes !</span></font> <div class="mail-bottom-options-bloc"> </div> Sat, 27 Jun 2015 23:00:00 GMT Ne pas dévaloriser la thèse universitaire française http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1791 1791 <br />&nbsp;Concernant la th&egrave;se, on lira notamment un texte de Pierre Dubois sur son blog r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous. J'en extrais le passage suivant:<br /> <p><font color="#800000"><em>&quot; La logique des changements introduits est celle de la bureaucratie centralisatrice. Celle-ci ne peut pas supporter que des situations concr&egrave;tes, m&ecirc;me rarissimes, ne soient pas encadr&eacute;es par des r&egrave;gles, des proc&eacute;dures. Elle ne veut pas comprendre qu&rsquo;il est impossible de tout r&eacute;gler centralement&nbsp;; il existera toujours des zones d&rsquo;incertitude, dont Crozier a d&eacute;montr&eacute;, il y a plus de 60 ans , qu&rsquo;elles &eacute;taient aussi des zones de pouvoir. La bureaucratie n&rsquo;aime pas les libert&eacute;s acad&eacute;miques, n&rsquo;aime les d&eacute;cisions &agrave; la base qui reposent sur la confiance. La bureaucratie est m&eacute;fiante et souhaite que le sommet de la hi&eacute;rarchie organisationnelle (le pr&eacute;sident de la COMUE ou de l&rsquo;&eacute;tablissement) d&eacute;cide de tout, contr&ocirc;le tout. Cet arr&ecirc;t&eacute; pousse les r&egrave;gles plus loin qu&rsquo;auparavant, repose sur une m&eacute;fiance g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e &agrave; l&rsquo;&eacute;gard des directeurs de th&egrave;se. &quot;</em></font></p> <p>Le domaine paraitra technique et n'int&eacute;ressera pas. Sous d'autres angles, les critiques faites au projet d'arr&ecirc;t&eacute; seront imput&eacute;es &agrave; une caste d&eacute;fendant ses privil&egrave;ges. Mais il pr&eacute;sente une toute autre gravit&eacute;. On peut se demander quelles sont les forces souterraines qui s'expriment actuellement en France pour combattre le r&ocirc;le des Universit&eacute;s, et auxquelles le gouvernement actuel parait donner le relais?</p> <p>S'agit-il de lobbies &eacute;conomiques et industriels fran&ccedil;ais pour qui il n'y a de recherche valable que terre-&agrave;-terre? S'agit-il de leurs &eacute;quivalents au niveau de la recherche europ&eacute;enne et surtout de la recherche am&eacute;ricaine pour qui l'ind&eacute;pendance de la recherche universitaire fran&ccedil;aise a toujours &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme un archa&iuml;sme dangereux &ndash; m&ecirc;me si de fait un grand nombre de th&eacute;sards dipl&ocirc;mes en France vont imm&eacute;diatement travailler dans des entreprises am&eacute;ricaines, dont beaucoup dans le secteur confidentiel de la d&eacute;fense, et dont personne n'entend plus parler. <br /> <br /> S'agit-il &eacute;ventuellement de faire de la th&egrave;se un moyen de promouvoir de &nbsp;jeunes chercheurs ou enseignants issus des &quot;banlieues&quot;. On leur &eacute;viterait de fournir l'effort n&eacute;cessaire pour comprendre ce qu'est la science et contribuer effectivement &agrave; ses progr&egrave;s. On leur distribuerait, par des voies administratives et au pr&eacute;texte d'int&eacute;gration, un chiffon de papier qui leur permettrait d'acc&eacute;der &agrave; des emplois sous-pay&eacute;s. Le bon sens consisterait au contraire &agrave; aider les volontaires, d&egrave;s le secondaire, &agrave; progresser dans le cursus des connaissances, plut&ocirc;t qu'abaisser continuellement les niveaux requis pour ce faire. Un de mes correspondants, exer&ccedil;ant des responsabilit&eacute;s dans un &eacute;tablissement comportant environ 60% d'enseignants se reconnaissant musulmans, me dit au contraire que ceux-ci ne voudraient en aucun cas voir d&eacute;valoriser une th&egrave;se &agrave; laquelle certains d'entre eux se pr&eacute;parent. <br /> </p> <p>Dans un texte que nous venons de publier par ailleurs, nous constatons que la d&eacute;cision gouvernementale qui vient d'&ecirc;tre prise, consistant &agrave; privatiser Arianespace, rel&egrave;ve un peu de la m&ecirc;me d&eacute;marche: d&eacute;truire ce qui faisait la sp&eacute;cificit&eacute; et l'audace de la science et de la technique fran&ccedil;aise publique. <br /> </p> <p><strong>Pour en savoir plus</strong></p> <p>Projet d'arr&ecirc;t&eacute;. <br /> * Voir la version pdf <a target="_blank" class="external" href="https://histoiresduniversites.files.wordpress.com/2015/04/8053_2015-arrete-version-13-1.pdf">https://histoiresduniversites.files.wordpress.com/2015/04/8053_2015-arrete-version-13-1.pdf</a> <br /> * Commentaires de Pierre Dubois sur son blog Histoire d'Universit&eacute;s <a target="_blank" class="external" href="https://histoiresduniversites.wordpress.com/2015/04/22/doctorat-un-arrete-provocateur/">https://histoiresduniversites.wordpress.com/2015/04/22/doctorat-un-arrete-provocateur/</a><br /> * Pour d'autres commentaires, faire une recherche sur &laquo;&nbsp;doctorat un arrete provocateur&nbsp;&raquo; Par exemple <a target="_blank" class="external" href="http://www.fabula.org/actualites/france-propos-du-projet-d-arrete-sur-le-doctorat-dossier-avril-2014_68296.php">http://www.fabula.org/actualites/france-propos-du-projet-d-arrete-sur-le-doctorat-dossier-avril-2014_68296.php</a></p> <strong>Post scriptum.</strong> <br /> <br /> Nous venons de recevoir un texte de Thierry Berthier qui s'inqui&egrave;te des propositions d'un &quot;rapport Bernard Attali&quot; visant &agrave; quasiment supprimer l'Ecole Polytechnique, jug&eacute;e trop &eacute;litiste. S'agit-il de la m&ecirc;me d&eacute;marche que celle consistant &agrave; d&eacute;valoriser la th&egrave;se universitaire ?<br /> <br /> <a target="_blank" class="external" href="http://www.huffingtonpost.fr/thierry-berthier/rapport-attali-ou-comment_b_7559320.html">http://www.huffingtonpost.fr/thierry-berthier/rapport-attali-ou-comment_b_7559320.html</a> Sun, 14 Jun 2015 23:00:00 GMT Solar Impulse 2: des traversées océaniques encore impossibles pour lui. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1778 1778 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> Ce matin du 01/06, 06hGMT, on lisait ceci dans la presse:</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#800000">&laquo;&nbsp;L'avion Solar Impulse 2 avait d&eacute;coll&eacute; de Nankin, en Chine, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai et mis le cap sur Hawa&iuml;, pour la plus p&eacute;rilleuse des &eacute;tapes de son tour du monde, la travers&eacute;e du Pacifique. Le d&eacute;part de l&rsquo;appareil, propuls&eacute; par la seule &eacute;nergie solaire, avait &eacute;t&eacute; report&eacute; &agrave; plusieurs reprises en raison d'une m&eacute;t&eacute;o d&eacute;favorable. Jamais Solar Impulse 2 n'a vol&eacute; au-dessus d'un oc&eacute;an ni n'est rest&eacute; en l'air plus de vingt-quatre heures. Le pilote suisse Andr&eacute; Borschberg, 62 ans, devra tenir six jours et six nuits de suite seul aux commandes pour parcourir 8 500 kilom&egrave;tres.&nbsp;&raquo; </font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or peu apr&egrave;s, nous apprenons qu'une m&eacute;t&eacute;o difficile a oblig&eacute; l'avion &agrave; atterrir au Japon. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Selon moi, malgr&eacute; les comp&eacute;tences immenses d&eacute;velopp&eacute;es pour avoir mis au point un tel appareil, les moyens exceptionnels d&eacute;ploy&eacute;s pour assurer le suivi du vol, les qualit&eacute;s hors du commun des pilotes, Solar Impulse rencontrera dans ses deux travers&eacute;es oc&eacute;aniques pr&eacute;vues des difficult&eacute;s qui me paraissent insurmontables, notamment durant la premi&egrave;re d'entre elles:<br /> </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- La fragilit&eacute; intrins&egrave;que de l'appareil, pouvant &ecirc;tre mise en danger par une perturbation atmosph&eacute;rique un peu forte.<br /> <br /> - Sa lenteur qui lui rend impossible la moindre progression vent debout ou le fait de contourner un tant soit peu les perturbations.<br /> <br /> - La quasi impossibilit&eacute; dans les zones travers&eacute;es, bien qu'en principe stables, de pr&eacute;voir &agrave; l'avance afin de les &eacute;viter des ph&eacute;nom&egrave;nes m&eacute;t&eacute;orologiques dangereux.<br /> <br /> - Les capacit&eacute;s de r&eacute;sistance physique d'Andr&eacute; Borschberg,, vu son &acirc;ge et les moyens de survie dont il dispose &agrave; bord. </font> </p> </ul> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> Autrement dit, selon moi toujours, ces vols n'&eacute;viteront pas un amerrissage d'urgent. Il faudra esp&eacute;rer que les secours pr&eacute;vus pourront atteindre &agrave; temps l'&eacute;pave et surtout le pilote. Je commenterai dans la suite de cet article les r&eacute;sultats de la tentative, heureux ou malheureux, et les conclusions susceptibles d'en &ecirc;tre tir&eacute;es. <br /> </font><br /> </p> </ul> Sun, 31 May 2015 23:00:00 GMT L'Allemagne et le blocage institutionnel européen. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1771 1771 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> On peut penser que ces refus de la politique d'aust&eacute;rit&eacute; n'auront pas dans l'imm&eacute;diat d'&eacute;chos dans d'autres pays europ&eacute;ens. Ceci pour une raison majeure, tenant &agrave; la force des int&eacute;r&ecirc;ts conservateurs tr&egrave;s largement soutenus par Washington, lesquels ont int&eacute;r&ecirc;t &agrave; ce que rien ne bouge en Europe. Pour eux, l'Europe doit rester politiquement atlantiste, soumise &eacute;conomiquement &agrave; Wall Street. Mais nous devons &eacute;voquer une autre raison, l'absence de projets concrets que Syrisa, Podemos et ses homologues pourraient proposer aux citoyens voulant sortir de l'actuel syst&egrave;me. &laquo;&nbsp;Nous le pouvons, peut-&ecirc;tre, mais que pouvons nous exactement ?&nbsp;&raquo;. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le fait que la Gr&egrave;ce populaire n'ait pas encore impos&eacute; au gouvernement Tsipras de v&eacute;ritables changements structurels dont les r&eacute;percussions auraient &eacute;t&eacute; consid&eacute;rables, par exemple sortir de l'euro et se rapprocher concr&egrave;tement du Brics, actuellement repr&eacute;sent&eacute; en Europe par Moscou, laisse planer un doute concernant les intentions de changement de ces mouvements, m&ecirc;me s'ils affirment refuser la soumission &agrave; l'Union europ&eacute;enne sous sa forme actuelle. Pour ce qui concerne la France, il est &eacute;vident que la majorit&eacute; actuelle, comme la majorit&eacute; suivante (fut-elle conquise par le Front National) ne fera rien de s&eacute;rieux pour faire bouger l'ordre europ&eacute;en. A l'extr&ecirc;me gauche, les protestations d'un Jean-Luc M&eacute;lenchon et du Front de Gauche resteront purement verbales. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000080">L'Allemagne</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais il est un point peu &eacute;voqu&eacute; et qui paralyse les volont&eacute;s de changement, la position de l'Allemagne, partag&eacute;e par les deux partis de la grande coalition et qu'illustre parfaitement Angela Merkel. Cette position correspond &eacute;videmment aux strat&eacute;gies de domination des milieux industriels allemandes, satisfaits de l'ordre actuel et s'opposant &agrave; toute &eacute;volution s&eacute;rieuse. Mais plus en profondeur les observateurs de l'Allemagne rappellent que celle-ci, d&egrave;s le 19e si&egrave;cle, a toujours &eacute;t&eacute; fondamentalement favorable &agrave; un ordre &eacute;conomique autoritaire, excluant un v&eacute;ritable lib&eacute;ralisme, con&ccedil;u comme la comp&eacute;tition avec d'autres int&eacute;r&ecirc;ts que ceux repr&eacute;sent&eacute;s par l'Allemagne. C'est que qu'exprime parfaitement aujourd'hui le concept d'ordo-lib&eacute;ralisme. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">De plus, au plan international, l'Allemagne a le plus grand mal &agrave; concevoir un syst&egrave;me politique international r&eacute;sultant d'une coop&eacute;ration entre Etats plac&eacute;s sur un pied d'&eacute;galit&eacute;, coop&eacute;ration pouvant menacer sa souverainet&eacute;. Plus exactement, les Allemands semblent concevoir les hi&eacute;rarchies internationales comme comportant les Etats-Unis en num&eacute;ro un et l'Allemagne en num&eacute;ro deux. Si la puissance am&eacute;ricaine se trouvait pour des raisons diverses affaiblie, ce serait &agrave; l'Allemagne de prendre le relais. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Concernant l'Union europ&eacute;enne, il est clair que l'Allemagne se satisfait de soumettre &eacute;conomiquement le reste de l'Europe, mais qu'en aucun cas elle n'envisagerait de consid&eacute;rer les autres pays comme des partenaires. Si certains de ces pays pr&eacute;tendaient &eacute;chapper &agrave; la domination allemande, l'Allemagne, via notamment les institutions de Bruxelles, ne le supporterait pas. En ce qui concerne la Russie, elle n'est fondamentalement ni russophile ni russophobe. Elle attend seulement de la Russie qu'elle se soumette aux r&egrave;gles allemandes. Ainsi, concernant la question ukrainienne, elle estime que la Russie doit admettre que l'Ukraine fait partie de la zone d'influence allemande. Les int&eacute;r&ecirc;ts allemands r&ecirc;vent de conqu&eacute;rir l'immense march&eacute; russe &agrave; partir d'une plate-forme ukrainienne. C'est pourquoi tout autant que les Am&eacute;ricains, et pour des raisons diff&eacute;rentes, ils ont d&egrave;s le d&eacute;but soutenu la r&eacute;volution Maidan, et qu'ils continuent &agrave; s'opposer &agrave; une f&eacute;d&eacute;ralisation de l'Ukraine consacrant une perte d'influence dans les provinces russophones. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, la participation (du bout des l&egrave;vres) de Angela Merkel aux accords dits Minsk2 ne remet pas en cause ce souci de domination de l'Allemagne par l'interm&eacute;diaire d'une complicit&eacute; fondamentale avec l'Am&eacute;rique. Ainsi, Berlin continue &agrave; demander une acc&eacute;l&eacute;ration des n&eacute;gociations sur le trait&eacute; TTIP. Le grand march&eacute; ainsi mis en place sera sans doute tr&egrave;s ouvert aux int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, mais il le sera aussi aux int&eacute;r&ecirc;ts allemands dominants. Cela en sera en tous cas fini des possibilit&eacute;s de coop&eacute;rations strat&eacute;giques entre pays europ&eacute;ens autres que l'Allemagne, tant avec la Russie qu'au del&agrave; avec le Brics, par exemple dans le cadre de la Nouvelle Route de la Soie. Ath&egrave;nes le constate &agrave; ses d&eacute;pens aujourd'hui. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ceci veut dire les mouvements comme Syrisa ou Podemos qui r&ecirc;vent d'&eacute;chapper &agrave; la domination americano-allemande s'exprimant officiellement &agrave; travers les Institutions europ&eacute;ennes et officieusement par une domination &eacute;conomique et m&eacute;diatique omni-pr&eacute;sente, n'auront gu&egrave;re de possibilit&eacute;s de changement &agrave; proposer. Quoiqu'il en soit, comme nous l'avons rappel&eacute; en introduction, ce ne sera pas de l'atonie politique fran&ccedil;aise que pourront surgir des propositions s&eacute;rieuses de r&eacute;&eacute;quilibrage au sein de l'ordre actuel des pouvoirs. </font></p> Sun, 24 May 2015 23:00:00 GMT Manifeste pour le post-humanisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1768 1768 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150521124734_palmyre.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="left"><br /> </p> <p align="left"><font size="2">Les exemples de comportements que nous ne dirons pas bestiaux, mais inhumains, n'ont pas manqu&eacute; au cours de l'histoire. Mais aujourd'hui ils se multiplient &agrave; nos portes, entrainant des vocations chez certains de ceux qui chez nous abritent leur fanatisme derri&egrave;re les libert&eacute;s permise par notre civilisation. Ces comportements inhumains sont partout. Citons aujourd'hui les conflits entre chiites et sunnites au Moyen-Orient, conduisant des bandes de tueurs &agrave; s'entretuer, tout en &eacute;gorgeant les populations civiles qui veulent rester en paix. <br /> <br /> Citons aussi le cas, &eacute;voqu&eacute; dans un<a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1767&amp;r_id="> article publi&eacute; ailleurs,</a> des monarques du Golfe, riches &agrave; milliards du fait que nous continuons &agrave; leur acheter un p&eacute;trole qu'ils ne seraient m&ecirc;me pas capables d'extraire par eux-m&ecirc;mes, et qui ex&eacute;cutent dans des conditions atroces des personnes condamn&eacute;es pour des &laquo; crimes &raquo; parfaitement anodins. Ces rois et princes n'ont m&ecirc;me pas l'excuse de la pauvret&eacute; qui pour certains militants des droits de l'homme justifierait les massacres tribaux dans le monde.</font></p> <p align="left"><font size="2">Si en vertu d'une philosophie humaniste qui par ailleurs nous fait honneur, nous refusons de consid&eacute;rer que tous ces tueurs n'appartiennent pas &agrave; l'humanit&eacute;, nous devons pour notre part nous r&eacute;soudre &agrave; consid&eacute;rer que nous ne voulons plus appartenir &agrave; cette m&ecirc;me humanit&eacute;. Autrement dit qu'il n'est que temps pour nous de mettre en pratique un post humanisme dont les futurologues parlent beaucoup mais dont personne n'a encore accept&eacute; &agrave; ce jour de jeter les bases.</font></p> <p align="left"><font size="2">Autrement dit, comme cela &eacute;t&eacute; fait pour les grandes r&eacute;formes qui ont ennobli l'Europe depuis l'&eacute;poque des Lumi&egrave;res, droits de la femme, droits politiques et sociaux, droits du travail, nous devons sans attendre mettre en place des actions syndicales et politiques proposant aux citoyens les valeurs d'un post-humanisme destin&eacute; &agrave; remplacer un humanisme d&eacute;voy&eacute;, et mener les luttes sociales et scientifiques permettant de les pr&eacute;ciser et les faire reconna&icirc;tre. Nous savons bien que l'Europe a &eacute;t&eacute; &agrave; la source des pires crimes de l'humanit&eacute;. Mais aujourd'hui elle en semble gu&eacute;rie. A nous de faire en sorte que cela demeure.</font></p> <p align="left"><font size="2"><strong><font color="#000099">Valeurs post-humanistes</font></strong></font></p> <p align="left"><font size="2">Il n'est pas n&eacute;cessaire ici de proposer une liste de telles valeurs. Nous venons d'en jeter les bases. Il faudra par contre, dans le cadre d'investissements co&ucirc;teux et de discussions nombreuses, pr&eacute;ciser comment les citoyens ralli&eacute;s &agrave; un tel post-humanisme pourront d&eacute;cider collectivement du contenu de ces valeurs, comment aussi ils pourront entreprendre les d&eacute;marches, non exclusives de sacrifices, permettant d'y acc&eacute;der.</font></p> <p align="left"><font size="2">Mais la question clef pos&eacute;e aux futurs post-humains sera de savoir comment se comporter vis-&agrave;-vis de ceux qui continueront &agrave; combattre les armes &agrave; la main de telles valeurs post-humaine, et les militants qui s'y investissent. On retrouve la vieille question consistant &agrave; savoir comment combattre dans le cadre d'institutions d&eacute;mocratiques ceux qui refusent de telles institutions.</font></p> <p align="left"><font size="2">Que l'on ne nous fasse pas non plus valoir que les d&eacute;fenseurs europ&eacute;ens des valeurs humanistes se satisfont fort bien d'une exploitation capitaliste jetant des milliards d'humains dans la mis&egrave;re et souvent le crime. L'argument est exact, mais parmi les valeurs du post-humanisme devra figurer en premier lieu la lutte contre des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques et financiers prenant le monde en otage. Ceci dit, il ne faut pas se faire d'illusions. Le post-humanisme tel que d&eacute;fini ici suscitera de telles oppositions violentes qu'il sera bien oblig&eacute; de se d&eacute;fendre, en partie, avec les armes de ses adversaires.</font></p> <p align="left"><font size="2">A plus long terme cependant, on peut admettre que les valeurs post-humaines auront suffisamment de forces pour s'&eacute;tendre au monde entier, &agrave; condition d'&ecirc;tre diffus&eacute;es aussi largement que possible. C'est bien ce qui s'est pass&eacute; en Europe, laquelle a exclu la peine de mort et o&ugrave; les femmes ont pu non sans combats obtenir des droits se rapprochant de ceux des hommes. C'est &eacute;galement eu Europe que la science naturaliste (mat&eacute;rialiste) a pu s'imposer dans la description de l'univers tel que nous le percevons, plut&ocirc;t que le recours &agrave; des explications religieuses auxquelles se r&eacute;f&egrave;rent encore les 9 dixi&egrave;mes de l'humanit&eacute;. .</font></p> <p align="left"><font size="2">Concr&egrave;tement, ici, nous ne pouvons pas ici entreprendre une d&eacute;fense et une illustration convenablement argument&eacute;es de ce que pourrait &ecirc;tre le post-humanisme. Nous pouvons par contre proposer que se cr&eacute;ent en France et dans l'Union europ&eacute;enne des associations et clubs permettant d'en d&eacute;battre.</font></p> <p align="left"><font size="2">A toute grande oeuvre il faut un d&eacute;but.</font></p> <p align="left"><br /> </p> Wed, 20 May 2015 23:00:00 GMT L'Inde à Moscou&#160;: une commémoration stratégique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1756 1756 <br /><br /> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;Inde est aux c&ocirc;t&eacute;s de Moscou. Le pr&eacute;sident de la r&eacute;publique indienne Pranab Mukherjee sera pr&eacute;sent sur la Place Rouge au c&ocirc;t&eacute; de Poutine, accompagn&eacute; par le ministre des affaires &eacute;trang&egrave;res et une &eacute;quipe importante du minist&egrave;re, tandis qu&rsquo;un contingent de 70 soldats du 9&egrave;me r&eacute;giment des Grenadiers de l&rsquo;arm&eacute;e indienne d&eacute;filera avec l&rsquo;arm&eacute;e russe. Cette pr&eacute;sence importante est unanimement et sp&eacute;cifiquement pr&eacute;sent&eacute;e, du c&ocirc;t&eacute; indien, comme une affirmation strat&eacute;gique de solidarit&eacute; avec la Russie. Le pr&eacute;sident Mukherjee, un grand ami de la Russie, n&rsquo;est d&rsquo;ailleurs pas l&agrave; simplement pour la comm&eacute;moration&nbsp;: arriv&eacute; hier &agrave; Moscou, il y restera jusqu&rsquo;&agrave; lundi, pour un s&eacute;jour de cinq jours politiquement tr&egrave;s charg&eacute;. La visite est &agrave; la fois symbolique et politique, et d&rsquo;autant plus politique qu&rsquo;elle se place au c&oelig;ur d&rsquo;un &eacute;v&eacute;nement d&rsquo;une puissance symbolique inou&iuml;e et d&eacute;battu comme tel avec fureur et passion depuis plusieurs mois. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">(L&rsquo;absence du Premier ministre Modi est largement justifi&eacute;e par son emploi du temps, qui va d&rsquo;ailleurs tout aussi largement dans le sens du renforcement des liens de l&rsquo;Inde avec la Russie dans le cadre des groupes BRICS et OCS [Organisation de Coop&eacute;ration de Shanghai]. Modi doit aller &agrave; P&eacute;kin la semaine prochaine pour une visite d&rsquo;une grande importance. Il ira en Russie dans deux mois, pour les sommets des BRICS et de l&rsquo;OCS, puis en Russie &agrave; nouveau en d&eacute;cembre pour le sommet annuel Russie-Inde. En juillet, lors du sommet de l&rsquo;OCS, l&rsquo;Inde doit officiellement &ecirc;tre accueillie comme nouveau membre de cette m&ecirc;me OCS.) </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le quotidien </font><font size="2" face="Arial"><em>The Hindu</em> du <a href="http://www.thehindu.com/todays-paper/tp-national/pranabs-visit-to-moscow-signals-strategic-autonomy/article7171751.ece">6 juin 2015</a> indique clairement, &agrave; partir de sources du gouvernement, l&rsquo;intention strat&eacute;gique de l&rsquo;Inde au travers de ces d&eacute;placements. &laquo;<em>During his visit, Mr. Mukherjee is likely to meet President Vladimir Putin, make a public address at a Russian think-tank and attend a cultural exchange programme called &ldquo;Namaste India&rdquo;. He will be accompanied by Foreign Secretary S. Jaishankar and a team from the Ministry of External Affairs. &ldquo;The President&rsquo;s visit is a well-thought-out decision, expressing solidarity with the country and Mr. Putin for all they have done for us and continue to do,&rdquo; an official told The Hindu . The Indian Army is also sending a 70-member contingent of the Nine Grenadiers to march along with the Red Army and a contingent of the Chinese Peoples Liberation Army at Moscow&rsquo;s Red Square.</em> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;</font><font size="2" face="Arial"><em>&ldquo;This is a message to our friends in the U.S. and EU that India will maintain its key relationship with Russia, even as it discusses new relationships and strategic convergence with them,&rdquo; former Foreign Secretary and Ambassador to Russia Kanwal Sibal told The Hindu , adding that Mr. Mukherjee&rsquo;s presence at the parade will affirm India&rsquo;s &ldquo;strategic autonomy.&rdquo;</em>&raquo; </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">MK Bhadrakumar commente dans un sens tr&egrave;s positif cette participation de l&rsquo;Inde aux c&eacute;r&eacute;monies de comm&eacute;moration de Moscou (<a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2015/05/06/india-flaunts-strategic-autonomy-on-red-square/">http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2015/05/06/india-flaunts-strategic-autonomy-on-red-square/</a> ). Pour lui, c&rsquo;est la poursuite de la &ldquo;voie indienne&rdquo; de la Guerre froide, cette voie du &ldquo;non-alignement&rdquo; entre l&rsquo;Ouest et l&rsquo;Est, mais adapt&eacute;e aux circonstances pr&eacute;sentes qui poussent l&rsquo;Inde &agrave; s&rsquo;affirmer plus vigoureusement au c&ocirc;t&eacute; de la Russie (&ldquo;Consid&eacute;rant que les USA poursuivent une strat&eacute;gie de </font><font size="2" face="Arial"><em>containment</em> visant &agrave; isoler et &agrave; affaiblir la Russie, &ndash; et sans vice-versa, &ndash; le non-alignement de l&rsquo;Inde se fait en faveur de la Russie&rdquo;). </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em> </em>Il s&rsquo;agit bien d&rsquo;un &eacute;v&eacute;nement qui permet de mieux situer la position de l&rsquo;Inde sous la direction du nouveau Premier ministre Modi, dans le cours de la crise actuellement la plus importante, entre la Russie et le bloc BAO <em>(Etats-Unis, union europ&eacute;enne et Otan)</em>, mais aussi dans le contexte plus large des deux organisations des BRICS et de l&rsquo;OCS. La pr&eacute;sence de l&rsquo;Inde &agrave; Moscou, avec son contingent de soldats d&eacute;filant avec l&rsquo;arm&eacute;e russe, mais aussi avec un contingent de l&rsquo;arm&eacute;e chinoise, la visite de Modi &agrave; P&eacute;kin la semaine prochaine, les sommets conjoints des BRICS et de l&rsquo;OCS en Russie en juillet, tout cela replace l&rsquo;&eacute;v&egrave;nement de la comm&eacute;moration dans le cadre d&rsquo;une r&eacute;affirmation spectaculaire de ces deux organisations structurant d&eacute;sormais ce qui commence &agrave; ressembler &agrave; un &ldquo;front anti-BAO&rdquo;. (Outre l&rsquo;Inde, tous les pays des BRICS et de l&rsquo;OCS seront &eacute;videmment pr&eacute;sents &agrave; Moscou demain, pr&eacute;sidents en t&ecirc;te.) </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">D&rsquo;une fa&ccedil;on assez singuli&egrave;re mais bien dans la mani&egrave;re de ces pays, notamment le triangle Chine-Russie-Inde, l&rsquo;&eacute;volution actuelle est pr&eacute;sent&eacute;e comme une sorte de cons&eacute;quence indirecte de la politique-Syst&egrave;me du bloc BAO, USA en t&ecirc;te. Puisque l&rsquo;Inde continue &agrave; se dire &ldquo;non-align&eacute;e&ldquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire selon une politique d&rsquo;&eacute;quilibre entre les deux &ldquo;blocs&rdquo;, cela signifie qu&rsquo;elle est amen&eacute;e pour garder cet &eacute;quilibre &agrave; s&rsquo;aligner sur Moscou d&egrave;s lors que le bloc BAO d&eacute;veloppe une politique agressive contre la Russie&nbsp;; l&rsquo;Inde entre les deux &ldquo;blocs&rdquo; conduite selon la logique du d&eacute;s&eacute;quilibre des politique &agrave; s&rsquo;int&eacute;grer dans l&rsquo;un des deux... La Chine a &eacute;volu&eacute; de cette fa&ccedil;on dans les premiers mois qui ont suivi le d&eacute;clenchement de la crise ukrainienne, un peu en avance sur l&rsquo;Inde parce que l&rsquo;Inde se trouvait au milieu d&rsquo;un important changement de direction. Mais le r&eacute;sultat est toujours le m&ecirc;me au bout du compte, parce que la politique-Syst&egrave;me du bloc BA ne laisse aucun autre choix&nbsp;: &agrave; l&rsquo;image des vitup&eacute;rations initiales de GW Bush dans l&rsquo;imm&eacute;diat post-9/11, c&rsquo;est l&rsquo;habituel &ldquo;tout ou rien&rdquo;&nbsp;; c&rsquo;est-&agrave;-dire que le &ldquo;qui n&rsquo;est pas avec nous est contre nous&rdquo; du GW de septembre 2001 devient &eacute;videmment &ldquo;qui n&rsquo;est pas </font><font size="2" face="Arial"><strong>compl&egrave;tement avec nous</strong> est contre nous&rdquo;. Il en sera donc de l&rsquo;Inde comme il en a &eacute;t&eacute; de la Chine (et comme il en a &eacute;t&eacute; et comme il en sera pour les pays des BRICS et de l&rsquo;OCS). Quelles que soient les politiques &eacute;nonc&eacute;es, y compris celle du &ldquo;non-alignement&rdquo; de l&rsquo;Inde, le <em>diktat</em> du bloc BAO ne peut que rejeter les puissances auxquelles il est destin&eacute; dans un front d&rsquo;opposition, &ndash; un peu de la m&ecirc;me fa&ccedil;on d&rsquo;ailleurs que la Russie elle-m&ecirc;me, qui cherchait initialement la coop&eacute;ration avec le bloc BAO. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La politique du bloc BAO est bien cette &eacute;pouvantable <a href="http://www.dedefensa.org/article-glossairedde_la_politique-syst_me__17_11_2012.html">politique-Syst&egrave;me</a>, politique du </font><font size="2" face="Arial"><em>diktat</em> et de la pression constante, qui massacre les souverainet&eacute;s nationales et fait bon march&eacute; de la volont&eacute; d&rsquo;&ldquo;autonomie strat&eacute;gique&ldquo; comme celle qu&rsquo;affirme l&rsquo;Inde. Les &eacute;v&egrave;nements allant dans le sens d&rsquo;un durcissement constant et d&rsquo;une agressivit&eacute; permanente, essentiellement dans le chef des USA et de l&rsquo;UE institutionnelle, le sort des puissances qui sont l&rsquo;objet de ces pressions est couru d&rsquo;avance. Elles doivent et elles devront toujours plus se regrouper entre elles, quelles que soient leurs diff&eacute;rents r&eacute;gionaux, pour se constituer de plus en plus en &ldquo;front&rdquo; contre le bloc BAO, c&rsquo;est-&agrave;-dire en &ldquo;front antiSyst&egrave;me&rdquo;. C&rsquo;est une fatalit&eacute; des grands courants politiques actuels, m&ecirc;me si ces pays sont &eacute;conomiquement et commercialement inscrits dans le Syst&egrave;me, parce que les &eacute;v&egrave;nements en cours &eacute;cartent de plus en plus les donn&eacute;es &eacute;conomiques d&rsquo;ailleurs en pleine crise ontologique, pour amener les relations aux niveaux symboliques et politiques du fameux choix &ldquo;qui n&rsquo;est pas compl&egrave;tement avec nous est contre nous&ldquo;. Le bloc BAO, sous l&rsquo;empire de la politique-Syst&egrave;me, est une machinerie politique absolument totalitaire, <strong>qui ne pense plus sa politique</strong> mais qui ex&eacute;cute <strong>une politique dont l&rsquo;inspiration le d&eacute;passe</strong>, qui l&rsquo;ex&eacute;cute aveugl&eacute;ment et sans la moindre nuance ni appr&eacute;ciation de son ex&eacute;cution et de ses effets. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, ce qui devait &ecirc;tre un &eacute;v&eacute;nement symbolique de comm&eacute;moration et qui aurait d&ucirc; &ecirc;tre l&rsquo;occasion d&rsquo;une tentative de r&eacute;conciliation, devient un &eacute;v&eacute;nement politique et symbolique marquant d&rsquo;une fa&ccedil;on &eacute;clatante la division du monde en deux. Mais cette division n&rsquo;est pas du tout comme du temps de la Guerre froide m&ecirc;me si le processus semble similaire&nbsp;; elle est conforme au temps pr&eacute;sent de l&rsquo;affrontement ultime entre le Syst&egrave;me et ce qui se constitue antiSyst&egrave;me. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&hellip;. Les &ldquo;alli&eacute;s&rdquo; des USA suivent par couardise face aux USA, c&rsquo;est &eacute;vident, mais ils suivent &eacute;galement et peut-&ecirc;tre plus encore par couardise teint&eacute;e de panique devant la possibilit&eacute; d&rsquo;une rupture d&rsquo;un unanimisme diabolique au sein de l&rsquo;UE, <em>diktat</em> d&rsquo;unanimisme qui rend tous les &Eacute;tats-membres de l&rsquo;UE prisonniers les uns des autres, et chacun prisonnier d&rsquo;une machinerie (celle de l&rsquo;UE) qui le d&eacute;passe, qui est elle-m&ecirc;me incapable de dire pourquoi elle fait ce qu&rsquo;elle fait. En un sens, les USA sont dans situation similaire, incapables &eacute;galement d&rsquo;expliquer pourquoi ils font ce qu&rsquo;ils font, d&rsquo;une mani&egrave;re si grossi&egrave;re, si folle, qui finit par jeter un h&eacute;sitant Modi dans les bras du couple russo-chinois&nbsp;; lequel couple russo-chinois s&rsquo;est form&eacute; parce qu&rsquo;une Chine h&eacute;sitante a &eacute;t&eacute; jet&eacute;e par cette m&ecirc;me violence dans les bras de la Russie&nbsp;; laquelle Russie elle-m&ecirc;me, qui n&rsquo;en voulait certainement pas tant, a &eacute;t&eacute; conduite &agrave; la position qu&rsquo;elle occupe par la politique-Syst&egrave;me d&eacute;cha&icirc;n&eacute;e depuis l&rsquo;affaire ukrainienne. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il y a dans cet encha&icirc;nement, &eacute;videmment, quelque chose de diabolique. On n&rsquo;enseigne pas ces choses, ni dans les grandes &eacute;coles de diplomatie, ni au sein du Conseil de s&eacute;curit&eacute;, ni m&ecirc;me au sein du Conseil de l&rsquo;Atlantique Nord de l&rsquo;OTAN, o&ugrave; personne, en v&eacute;rit&eacute;, ne comprend ce qui se passe vraiment, &ndash; et o&ugrave; tout le monde s&rsquo;ex&eacute;cute et ex&eacute;cute. Les USA suivent eux-m&ecirc;mes ils ne savent pas tr&egrave;s bien quoi. L&rsquo;entra&icirc;nement de la politique-Syst&egrave;me, du Syst&egrave;me, de sa fascination pour son autodestruction, est un facteur qui bien entendu d&eacute;passe les sch&eacute;mas politiques et les arrangements diplomatiques. Sans aucun doute, le d&eacute;fil&eacute; de demain sur la Place Rouge et le souvenir de la fin de cet effondrement du monde que fut la Deuxi&egrave;me Guerre mondiale comme h&eacute;riti&egrave;re directe du bouleversement ontologique de la Grande Guerre sont-ils plus &agrave; m&ecirc;me de rendre compte de cet &eacute;v&eacute;nement. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Voir l'article original &agrave; <a href="http://www.dedefensa.org/article-l_inde_moscou_une_comm_moration_strat_gique_08_05_2015.html">http://www.dedefensa.org/article-l_inde_moscou_une_comm_moration_strat_gique_08_05_2015.html</a></font> </p> Thu, 07 May 2015 23:00:00 GMT Emmanuel Todd et la science http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1750 1750 <br /><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif" color="#000099"><br /> </font></strong><font size="2">Jean-Paul Baquiast, Christophe Jacquemin, 04/05/2015</font> <p align="left"><font size="2">Inutile de reprendre ses propos ici, ni de signaler les insultes dont il accable tous ceux qui ne sont pas de son avis, notamment la militante la&iuml;que et f&eacute;ministe Caroline Fourest, que pour notre part nous appr&eacute;cions beaucoup. Un point essentiel m&eacute;rite cependant d'&ecirc;tre signal&eacute;, le fait qu'il usurpe le statut de &laquo;&nbsp;scientifique&nbsp;&raquo; pour insulter les valeurs d'un pays que manifestement il d&eacute;teste, sans d'ailleurs avoir le courage d'aller vivre ailleurs.</font></p> <p align="left"><font size="2">Constamment, le concept de science est utilis&eacute; par ceux qui veulent donner des bases cr&eacute;dibles &agrave; leurs discours, sans jamais avoir la loyaut&eacute; d'expliquer ce qu'ils entendent par science. Or comme le savent les philosophes de la science, rejoints souvent en cela par le grand public, n'est pas scientifique qui veut. Pr&eacute;tendre affirmer les contre-v&eacute;rit&eacute;s les plus flagrantes, en disant qu'il s'agit de &laquo;&nbsp;r&eacute;alit&eacute;s&nbsp;&raquo; mises &agrave; jour par un travail scientifique, s'est toujours pratiqu&eacute;. N&eacute;anmoins aujourd'hui ceux qui comme Emmanuel Todd se targuent de scientificit&eacute; ne peuvent pas faire oublier sans imposture que le relativisme scientifique, au sens le plus noble du terme, est devenu la r&egrave;gle chez les scientifiques s&eacute;rieux. </font></p> <p align="left"><font size="2"><strong><font color="#000099">Le relativisme scientifique</font></strong></font></p> <p align="left"><font size="2">Par ce terme de relativisme scientifique, il faut entendre le fait que nul esprit humain ne peut pr&eacute;tendre acc&eacute;der &agrave; ce qui serait un &laquo;&nbsp;r&eacute;el en soi&nbsp;&raquo; qu'il pourrait d&eacute;crire en tant qu'observateur objectif, parce qu'ext&eacute;rieur &agrave; ce r&eacute;el. Non seulement en m&eacute;canique quantique ou plus largement en physique mais dans toutes les sciences sans exceptions, l'authentique scientifique sait que le r&eacute;el d&eacute;crit par lui est le r&eacute;sultat de l'interaction entre un observateur, des instruments et une r&eacute;alit&eacute; inobservable dans l'absolu, et donc ind&eacute;finissable objectivement. </font></p> <p align="left"><font size="2">Les sciences dites sociales et humaines, longtemps r&eacute;ticentes &agrave; cette approche, ont fini par s'y r&eacute;soudre. Ce fut cependant difficile &agrave; admettre par des esprits souvent trop imbus d'eux-m&ecirc;mes pour penser qu'ils puissent &eacute;chapper &agrave; la mise &agrave; l'&eacute;preuve exp&eacute;rimentale de leurs hypoth&egrave;ses. La statistique a &eacute;t&eacute; la derni&egrave;re &agrave; reconna&icirc;tre que c'&eacute;tait le statisticien, en d&eacute;finissant lui-m&ecirc;me les donn&eacute;es &agrave; observer, et les m&eacute;thodes de l'observation, qui cr&eacute;ait a priori et seul la r&eacute;alit&eacute; de son discours, c'est-&agrave;-dire les &laquo;&nbsp;faits&nbsp;&raquo; sur lesquels il pr&eacute;tendait s'appuyer. Cela ne veut pas dire que ce discours ne puisse &ecirc;tre re&ccedil;u, mais qu'il doive tout particuli&egrave;rement &ecirc;tre mis &agrave; l'&eacute;preuve de nouvelles hypoth&egrave;ses. </font></p> <p align="left"><font size="2">Il n'est ainsi pas possible, sans grossi&egrave;rement maltraiter le caract&egrave;re scientifique de la statistique, pr&eacute;tendre opposer par exemple une France urbaine et une France rurale, une France la&iuml;que et une France chr&eacute;tienne. Tout au plus, r&eacute;p&eacute;tons le, faut-il si l'on tient &agrave; le faire, ne pas pr&eacute;tendre que les r&eacute;sultats de ces travaux sont scientifiques, c'est-&agrave;-dire d&eacute;crivant une r&eacute;alit&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme objective. Encore moins s'appuyer sur ces travaux pour affirmer comme &eacute;galement scientifiques des points de vue qui sont souvent, non seulement personnels mais pol&eacute;miques. </font></p> <p align="left"><font size="2">Faisons &agrave; Emmanuel Todd la gr&acirc;ce de penser qu'il sait tout cela en son for int&eacute;rieur. Il est d'autant plus mal venu &agrave; pr&eacute;tendre n&eacute;anmoins que ses observations sur la manifestation &laquo;&nbsp;Je suis Charlie&nbsp;&raquo; ou toutes autres concernant la soci&eacute;t&eacute; actuelle puissent &ecirc;tre pr&eacute;sent&eacute;es comme scientifiques. Ce faisant il disqualifie la science. </font></p> <p align="left"><font size="2"><br /> </font> </p> Sun, 03 May 2015 23:00:00 GMT L'Europe doit se défendre dans les nouvelles formes de guerre de 4e génération http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1728 1728 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150415205732_migrants.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><em>NB. Cet article ne repr&eacute;sente pas n&eacute;cessairement le point de vue unanime de notre&nbsp; comit&eacute; de r&eacute;daction. Que l'opprobre en retombe sur le seul signataire . </em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est devenu courant de d&eacute;signer par le terme de guerre de 4e g&eacute;n&eacute;ration (G4G), dite aussi guerre asym&eacute;trique, des guerres men&eacute;es contre un Etat dominant par des militants dot&eacute;s d'armes l&eacute;g&egrave;res, telles que les mines ou les kalachnikovs, mais surtout impliquant la population civile. Ainsi, au sein de celle-ci, on recrutera des propagandistes de plus en plus relay&eacute;s par Internet, des candidats aux actions suicides, puis progressivement de v&eacute;ritables arm&eacute;es de l'int&eacute;rieur, analogues &agrave; celles des &laquo;&nbsp;partisans&nbsp;&raquo; de jadis. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les pays dits pauvres m&egrave;nent depuis longtemps de telles guerres contre les pays riches. L'Am&eacute;rique en a particuli&egrave;rement souffert dans ses campagnes malheureuses au Moyen Orient. Mais les pays riches peuvent proc&eacute;der de m&ecirc;me, en suscitant notamment par l'interm&eacute;diaire de forces sp&eacute;ciales ou d'innombrables actions de corruption, des oppositions civiles dans les pays o&ugrave; ils veulent obtenir des changements de r&eacute;gime (regime change). La Russie non sans raisons s'en est plainte.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, contre les pays riches et plus particuli&egrave;rement contre les plus fragiles d'entre les pays europ&eacute;ens, sont conduites des guerres que l'on pourrait dire de 4e g&eacute;n&eacute;ration et demi, ou plus explicitement guerres des r&eacute;fugi&eacute;s ou guerre de l'humanitaire. Il s'agit d'inonder progressivement ces pays de milliers de tels r&eacute;fugi&eacute;s, qui bient&ocirc;t pourront devenir des centaines de milliers voire des millions. Leur arriv&eacute;e submergera progressivement les structures d'accueil des pays cibl&eacute;s, puis leurs structures sociales et politiques. Progressivement, les pays europ&eacute;ens encore riches se transformeront en pays pauvres, avec tous les conflits internes inh&eacute;rents &agrave; cette situation. Mais les Europ&eacute;ens ne pourront pas se d&eacute;fendre, autrement dit repousser ces flux migratoires, parce que leurs convictions y verront des victimes fuyant des tyrannies ou des conflits, plut&ocirc;t que des combattants d'une nouvelle forme de guerre.<br /> <br /> La tr&egrave;s grande majorit&eacute; d'entre eux seront effectivement des victimes, avec leurs cort&egrave;ges de femmes et d'enfants attendrissants. Mais parmi eux, il y aura de plus en plus de combattants dissimul&eacute;s, organis&eacute;s pour mener sinon le djihad proprement dit, du moins la destruction progressive des pays d'accueil. Il y aura aussi des trafiquants de la pire esp&egrave;ce qui, non contents de s'enrichir aux frais des migrants pour lesquels ils auront jou&eacute; le r&ocirc;le de passeur, r&eacute;pandront en Europe, qui d&eacute;j&agrave; n'en manque pas, toutes les pratiques maffieuses imaginables.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les bonnes &acirc;mes refuseront cette vision qui sera qualifi&eacute;e de conspirationniste, selon laquelle les flux actuels et futurs de r&eacute;fugi&eacute;s, au lieu de se produire spontan&eacute;ment, seraient organis&eacute;s sciemment par des int&eacute;r&ecirc;ts hostiles aux Europ&eacute;ens. Mais elles seraient bien na&iuml;ves. M&ecirc;me si ce n'est pas encore le cas aujourd'hui, cela le deviendra vite. La tentation est trop grande et sera exploit&eacute;e sur des &eacute;chelles de plus en plus &eacute;tendues.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les moyens pour y arriver sont particuli&egrave;rement &eacute;conomiques. Il suffit de quelques mouvements du type de Boko Aram pour terrifier les populations et de r&eacute;seaux de passeurs ou simplement d'incitateurs &agrave; passer pour organiser les migrations. Les cargos pourris ne manquent pas, pour la voie maritime, mais la voie terrestre sera de plus en plus utilis&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial" color="#000080"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong><font size="2" face="Arial" color="#000080">Que faire contre cette forme de guerre? </font></strong></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais, &agrave; supposer que l'on accepte l'analyse pr&eacute;sent&eacute;e ici, que faire? Une partie des Etats europ&eacute;ens affirment encore qu'il n'y a rien &agrave; faire de plus que les mesures actuelles, d'une inefficacit&eacute; croissante et qui sont par ailleurs principalement &agrave; la charge de l'Italie. Ils changeront d'avis quand ils seront directement touch&eacute;s,mais ce sera trop tard. C'est maintenant qu'il faut agir. Le gouvernement italien pour sa part appelle l'Union europ&eacute;enne &agrave; l'aide, mais sans r&eacute;sultats. Aussi, en Italie, une partie de l'opposition, notamment appartenant &agrave; la droite radicale, commence &agrave; intervenir directement, notamment par des destructions de centres d'h&eacute;bergement. Les attaques physiques contre les migrants ne tarderont pas. Les bonnes &acirc;mes, l&agrave; encore, s'indigneront. Mais ces m&ecirc;mes bonnes &acirc;mes accepteraient-elles d'h&eacute;berger des familles de migrants dans leurs domiciles? On peut en douter. L'humanitaire se limitera souvent &agrave; offrir de recharger les batteries de t&eacute;l&eacute;phones portables. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Plus officiellement, dans certains pays, Italie, France, Espagne, des parlementaires ou des militaires affirment qu'il faut agir en amont, c'est-&agrave;-dire intervenir militairement dans les pays qui aujourd'hui ou demain, serviront de base arri&egrave;re aux passages, Libye notamment. Mais sous quelles formes, bombardements a&eacute;riens, corps exp&eacute;ditionnaires &agrave; terre? Et o&ugrave; exactement? Pourquoi ne pas envisager d'autres pays africains, eux-aussi bases de d&eacute;part, Mauritanie, &Eacute;rythr&eacute;e, &Eacute;thiopie, Somalie, voire une dizaine d'autres. Cependant il faut bien voir que, simplement en Libye, et malgr&eacute; les demandes de l'Egypte, des interventions europ&eacute;ennes seraient hors de port&eacute; d'une d&eacute;fense europ&eacute;enne qui pour le moment encore, n'existe pas. A plus forte raison serait-ce le cas s'il fallait faire la guerre dans pratiquement les trois quarts des pays africains. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Une solution plus simple, et qui serait l&eacute;gitime au cas o&ugrave; une guerre de 4e g&eacute;n&eacute;ration contre l'Europe, utilisant l'arme des migrations, se pr&eacute;cisait, serait de couler les navires affr&eacute;t&eacute;s par les passeurs et, par ailleurs, comme les Etats-Unis commencent &agrave; le faire sur leur fronti&egrave;re avec le Mexique, de tirer &agrave; vue sur les groupes de migrants. Il y aurait &eacute;videmment de nombreux morts, parmi ceux-ci, suscitant l'indignation d'une partie des opinions europ&eacute;ennes, celles n'&eacute;tant pas aux premi&egrave;re ligne des vagues d'invasion notamment. Mais il faut bien voir, comme cela a d'ailleurs &eacute;t&eacute; dit sans r&eacute;sultats plusieurs fois, que les associations humanitaires europ&eacute;ennes sont complices de la mort des migrants, en laissant esp&eacute;rer &agrave; ceux-ci qu'ils seront finalement accueillis et int&eacute;gr&eacute;s en Europe, ce qui n'aura &eacute;videmment pas lieu. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il n'est pas interdit de penser au contraire que, devant une r&eacute;action dure de l'Europe, les candidats aux migrations prendraient leur sort en mains dans leurs propres pays. Plut&ocirc;t que se laisser terroriser par des bandes arm&eacute;es autochtones, ils s'armeraient pour se d&eacute;fendre contre ces derni&egrave;res. C'est ce qu'ont fait r&eacute;cemment les Kurdes face aux agressions de Daesh et d'autres pays d&eacute;cid&eacute;s &agrave; leur refuser des droits politiques. Ils ont constitu&eacute; une arm&eacute;e qui commence &agrave; les faire respecter. Indiquons que la chose, sur un plan diff&eacute;rent, se pr&eacute;sente un peu similairement concernant les droits des femmes en pays musulmans. Si les femmes ne s'y d&eacute;fendent pas elles-m&ecirc;mes, comme l'avait fait leurs s&oelig;urs ain&eacute;es en Europe il y a un si&egrave;cle, nul ne le fera &agrave; leur place. Ce ne sera pas en r&ecirc;vant d'&eacute;migrer en Europe qu'elles pourront esp&eacute;rer changer de statut. </font></p> Tue, 14 Apr 2015 23:00:00 GMT Pétrole biotique ou pétrole abiotique&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1707 1707 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150329135632_brent.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm"> <font size="2" face="Arial">Il faut d'abord rappeler que les sp&eacute;cialistes du p&eacute;trole d&eacute;signent par le terme de biotique le p&eacute;trole ordinaire ou p&eacute;trole d'origine biologique, celui que tout le monde connait. Ce p&eacute;trole est dit biologique ou biotique parce que l'on consid&egrave;re qu'il r&eacute;sulte de processus complexes de transformations de la mati&egrave;re organique, v&eacute;g&eacute;tale et animale, accumul&eacute;e depuis souvent des milliers d'ann&eacute;es ou plus dans des sites terrestres ou sous-oc&eacute;anique de type s&eacute;dimentaire qui l'y ont s&eacute;questr&eacute;e pour diverses causes de nature g&eacute;ologique. </font><font size="2" face="Arial"> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce p&eacute;trole, et le gaz qui y est souvent associ&eacute;, peuvent &ecirc;tre obtenus par des forages toujours co&ucirc;teux et dont beaucoup, malgr&eacute; les techniques modernes de localisation, se r&eacute;v&egrave;lent st&eacute;riles. Les plus co&ucirc;teux sont &eacute;videmment ceux qui forent en milieu marin, obligeant &agrave; traverser des centaines de m&egrave;tres d'eau, dans des zones pouvant &ecirc;tre tr&egrave;s agit&eacute;es. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Certes, dans certaines rares r&eacute;gions du globe, le p&eacute;trole affleure spontan&eacute;ment. Ceci avait permis d&egrave;s l'Antiquit&eacute; d'identifier le produit et de s'int&eacute;resser aux usages pouvant en &ecirc;tre tir&eacute;s, &eacute;clairage ou chauffage. Dans d'autres r&eacute;gions l'on trouve des bitumes ou goudrons m&eacute;lang&eacute;s aux mat&eacute;riaux de surface (sables bitumineux par exemple) consid&eacute;r&eacute;s comme r&eacute;sultant de phases de transformations incompl&egrave;tes. On peut faire enfin du p&eacute;trole synth&eacute;tique comme l'avait r&eacute;alis&eacute; &agrave; grande &eacute;chelle l'Allemagne hitl&eacute;rienne.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais dans l'ensemble le p&eacute;trole est consid&eacute;r&eacute; comme une ressource relativement peu r&eacute;pandue, dont les r&eacute;serves bien qu'encore tr&egrave;s grandes mais souvent encore non identifi&eacute;es, sont n&eacute;cessairement rares. Comme une part consid&eacute;rable de l'activit&eacute; humaine actuelle repose sur le p&eacute;trole, cette raret&eacute; peut l&eacute;gitimement inqui&eacute;ter, justifier le prix &eacute;lev&eacute; du baril observ&eacute; jusqu'&agrave; ces derniers mois, et plus g&eacute;n&eacute;ralement permettre d'expliquer une grande partie des affrontements g&eacute;opolitiques pass&eacute;s et actuels, reposant sur des conflits pour l'acc&egrave;s &agrave; la ressource. Les industries du p&eacute;trole, notamment celles capables d'assumer la charge de l'exploration, des forages, de l'extraction, du stockage et du transport, ont acquis de ce fait aussi un poids politique que certains jugent excessifs, d'autant plus qu'elles se sont organis&eacute;es en monopoles peu ouverts &agrave; la concurrence et &eacute;troitement associ&eacute;s aux politiques de puissance des grands Etats. On peut &agrave; juste titre parler de complexe p&eacute;tro-industriel et militaire &agrave; leur propos. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Depuis quelques ann&eacute;es cependant, la tr&egrave;s grande majorit&eacute; des climatologues d&eacute;noncent l'influence sur la hausse des temp&eacute;ratures terrestres actuellement observ&eacute;e, de la production de gaz carbonique et autres rejets atmosph&eacute;rique contribuant &agrave; ce que l'on nomme l'effet de serre. Il en r&eacute;sulte que de plus en plus d'efforts sont faits pour d&eacute;velopper des sources d'&eacute;nergie dites alternatives au p&eacute;trole dites aussi renouvelables. Mais le prix en est &eacute;lev&eacute;, les mati&egrave;res premi&egrave;res n&eacute;cessaires ne seront pas elles-m&ecirc;mes en quantit&eacute; in&eacute;puisable, et leur p&eacute;n&eacute;tration en termes d'usages demeure tr&egrave;s lente. La course au p&eacute;trole ne se ralentit donc en rien aujourd'hui, avec ce r&eacute;sultat d&eacute;sastreux, selon les climatologues, que la production des gaz &agrave; effets de serre continue &agrave; augmenter, ainsi que la temp&eacute;rature de la plan&egrave;te.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On ajoutera dans cette perspective que le r&eacute;chauffement climatique entrainera la lib&eacute;ration de quantit&eacute; apparemment immenses de m&eacute;thane actuellement pi&eacute;g&eacute; dans le permafrost continental ou les fonds oc&eacute;aniques sous une forme non gazeuse, dites clathrate ou hydrate de m&eacute;thane se d&eacute;composant en m&eacute;thane lorsque la temp&eacute;rature s'&eacute;l&egrave;ve. Ce compos&eacute; est g&eacute;n&eacute;ralement consid&eacute;r&eacute; comme d'origine organique, mais il faut savoir que le m&eacute;thane est tr&egrave;s pr&eacute;sent dans l'univers, y compris dans le syst&egrave;me solaire. </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Une autre th&eacute;orie</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Cependant, il existe une autre th&eacute;orie sur l'origine du p&eacute;trole. Elle est tr&egrave;s peu connue jusqu'&agrave; ce jour, pour des raisons complexes sur lesquelles nous reviendrons. D&eacute;velopp&eacute;e dans les ann&eacute;es cinquante du 20e si&egrave;cle par des g&eacute;ologues russes et ukrainiens, elle r&eacute;fute l&rsquo;hypoth&egrave;se selon laquelle le p&eacute;trole proviendrait de d&eacute;tritus biologiques fossilis&eacute;s et affirme qu&rsquo;il d&eacute;rive de mol&eacute;cules hydrocarbon&eacute;es qui furent emprisonn&eacute;es dans la cro&ucirc;te terrestre lors de la formation de la terre, il y a 4,5 milliards d&rsquo;ann&eacute;es. Le p&eacute;trole se serait donc form&eacute; &agrave; partir de la roche cristalline pr&eacute;cambrienne et non de fossiles. Comme il n'aurait pas r&eacute;sult&eacute; de causes biologiques, il est dit abiologique ou abiotique. Ce p&eacute;trole serait g&eacute;n&eacute;r&eacute; dans les couches g&eacute;ologiques profondes. Mais dans certains conditions favorables, li&eacute;es par exemple &agrave; l'existence de failles, il pourrait remonter vers la surface. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Faudrait-il en conclure que tout le p&eacute;trole aujourd'hui connu et consid&eacute;r&eacute; comme biologique serait d'origine abiotique? Les deux sources pourraient elles au contraire co-exister? La question oblige &agrave; r&eacute;pondre &agrave; divers probl&egrave;mes scientifiques complexes, concernant notamment les processus suppos&eacute;s donner naissance aux deux formes de p&eacute;trole consid&eacute;r&eacute;es. Nous ne l'aborderont pas dans cette courte note sauf ci-dessous par allusion. Notons seulement &agrave; ce stade que si l'hypoth&egrave;se abiotique se trouvait v&eacute;rifi&eacute;e, il faudrait en conclure que des r&eacute;serves de p&eacute;trole consid&eacute;rables et renouvelables se trouveraient disponibles, &agrave; condition de disposer de techniques d'extraction &agrave; des co&ucirc;ts abordables. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Or cette hypoth&egrave;se ou th&eacute;orie du p&eacute;trole abiotique n'est pas r&eacute;cente. Durant tout le 19<sup>e</sup> si&egrave;cle et le d&eacute;but du 20<sup>e</sup> si&egrave;cle, plusieurs scientifiques ont r&eacute;fut&eacute; l'origine fossile des hydrocarbures : le naturaliste et g&eacute;ologue Alexandre von Humboldt, le chimiste et thermodynamicien fran&ccedil;ais Louis Joseph Gay-Lussac, ainsi que le chimiste fran&ccedil;ais Marcellin Berthelot, connu pour avoir men&eacute; une exp&eacute;rience qui lui a permis de d&eacute;montrer la possibilit&eacute; de g&eacute;n&eacute;rer du p&eacute;trole dans des conditions abiotiques. Enfin, le chimiste russe Dmitri Ivanovitch Mendele&iuml;ev a &eacute;galement repris les travaux de ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs et &eacute;nonc&eacute; le postulat selon lequel le p&eacute;trole serait une mati&egrave;re primaire &eacute;mergeant des structures g&eacute;ologiques d&rsquo;origine. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Mais c'est surtout apr&egrave;s la Seconde Guerre Mondiale que le postulat abiotique prend de l'ampleur. L'Union sovi&eacute;tique ne disposait alors pas d'&eacute;normes ressources p&eacute;troli&egrave;res et, n'ayant plus acc&egrave;s aux r&eacute;gions riches telles que celles du Caucase (Bakou) envahies par l'Allemagne,elle &eacute;tait contrainte d&rsquo;en trouver sur son sol. Le gouvernement russe d&eacute;cide donc de lancer un vaste projet concernant l'approfondissement des conditions permettant la formation de p&eacute;trole: son origine, sa formation et l'&eacute;tude des meilleurs moyens de prospection et d'extraction.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">L'&eacute;tude r&eacute;unit un grand nombre de scientifiques sovi&eacute;tiques: g&eacute;ologues, chimistes, p&eacute;trochimistes, physiciens et thermodynamiciens. Elle est dirig&eacute;e par les professeurs Nikolai Krudyavtsev et Vladimir Porfiriev. Elle identifie ce qu'elle consid&egrave;re comme des erreurs et incoh&eacute;rences dans la th&eacute;orie biotique. Apr&egrave;s un certain nombre d'exp&eacute;riences destin&eacute;es &agrave; confirmer sa validit&eacute; scientifique de l'&eacute;tude, l'&eacute;tude est pr&eacute;sent&eacute;e au gouvernement russe qui les valide. Des travaux sont imm&eacute;diatement entrepris sur le territoire de l'URSS. Ils permettront de d&eacute;couvrir de nombreux gisements de p&eacute;trole et de gaz sur des sites excluant l'hypoth&egrave;se d'une formation biologique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On aurait pu penser que ces d&eacute;couvertes, ayant donn&eacute; &agrave; la Russie l'acc&egrave;s &agrave; des ressources en hydrocarbures qui produisent aujourd'hui une partie de sa richesse, auraient du faire l'objet de questionnement et de publications dans la litt&eacute;rature scientifique occidentale. Or malgr&eacute; les nombreux articles &eacute;crits en russe et publi&eacute;s dans les journaux sovi&eacute;tiques, il n'en fut rien. Plus curieusement, dans les d&eacute;cennies r&eacute;centes o&ugrave; la litt&eacute;rature scientifique circule tr&egrave;s facilement, fut-elle &eacute;crite en russe, aucun travail critique ne fut entrepris syst&eacute;matiquement hors de Russie pour en discuter. Aujourd'hui le th&eacute;orie du p&eacute;trole abiotique demeure encore tr&egrave;s largement ignor&eacute;e. Constatons &agrave; titre anecdotique que le titre de notre article: &laquo;&nbsp;P&eacute;trole biotique ou p&eacute;trole abiotique ?&nbsp;&raquo; imposait une explication liminaire, sans quoi il n'aurait pas &eacute;t&eacute; compris par la plupart des lecteurs.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On a fait valoir que la science communiste fut longtemps discr&eacute;dit&eacute;e &agrave; l'ouest par l 'affaire Lyssenko. Mais la raison n'est pas suffisante, car la science russe, y compris sous l'&egrave;re stalinienne, a produit et produit encore des r&eacute;sultats la pla&ccedil;ant au niveau des meilleurs du monde. Une autre raison, qui reste a d&eacute;monter mais qui para&icirc;t plus s&eacute;rieuse, est que le gouvernement communiste, puis russe, n'a pas tenu &agrave; donner de pr&eacute;cisions sur les travaux entrepris avec succ&egrave;s, notamment <span lang="fr-BE"><span style="font-style: normal"> dans le bassin Dnieper-Donets, r&eacute;gion situ&eacute;e entre la Russie et l'Ukraine et consid&eacute;r&eacute;e pendant plus de quarante-cinq ans comme un bassin g&eacute;ologiquement st&eacute;rile. Or le pourcentage de r&eacute;sultat des forages ayant eu des r&eacute;sultats productifs y a &eacute;t&eacute; sup&eacute;rieur au moins de moiti&eacute; &agrave; celui des forages conduits dans d'autres parties du monde. On pense aujourd'hui que des champs consid&eacute;rables existent dans cette zone, comme d'ailleurs dans d'autres r&eacute;gions du territoire russe ou dans des fonds sous-marins appartenant &agrave; la zone &eacute;conomique exclusive russe. Or pourquoi ce peu de publicit&eacute; donn&eacute; &agrave; ces hypoth&egrave;ses par le gouvernement russe, y compris aujourd'hui par Vladimir Poutine? Comment se fait-il que parall&egrave;lement les complexes industrielo-politiques du p&eacute;trole et du gaz, extr&eacute;mement puissants dans le monde, comme nous l'avons rappel&eacute; plus haut, n'abordent pas ce probl&egrave;me? </span></span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Probl&egrave;mes scientifiques</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><span lang="fr-BE"><span style="font-style: normal">Une premi&egrave;re r&eacute;ponse &agrave; la question est le peu de clart&eacute; des r&eacute;ponses apport&eacute;es par la science aux raisons profondes selon lesquelles se forme le p&eacute;trole, qu'il soit biotique ou abiotique. Nous avons indiqu&eacute; ici que nous ne pourrions aborder pour notre compte cette question, faute d'informations suffisantes. Bornons nous &agrave; indiquer que plusieurs points essentiels &agrave; toute prospective s&eacute;rieuse demeurent encore relativement obscurs. <br /> <br /> Concernant le p&eacute;trole biotique: <br /> <br /> - Comment la d&eacute;composition de la mati&egrave;re organique donne-t-elle naissance, non seulement &agrave; des produits de fermentation mais au p&eacute;trole tel que nous le connaissons ?<br /> <br /> - Cette mati&egrave;re organique, bien que produite depuis plus de 4 milliards d'ann&eacute;es, l'aurait-elle &eacute;t&eacute; en quantit&eacute; suffisante pour g&eacute;n&eacute;rer les &eacute;normes gisements de p&eacute;trole exploit&eacute;s jusqu'&agrave; ce jour auxquels s'ajoutent ceux des r&eacute;serves probables?<br /> <br /> Concernant le p&eacute;trole abiotique<br /> <br /> - Les processus de production envisag&eacute;s, qui supposent d'importantes pressions et temp&eacute;ratures, sont-ils compatibles avec l'&eacute;volution g&eacute;ologique et tectonique de notre plan&egrave;te, telle que connue &agrave; ce jour? <br /> <br /> - Ces processus se poursuivent-ils actuellement? <br /> <br /> - Pourra-t-on un jour d&eacute;montrer l'existence de tels p&eacute;troles abiotiques sur d'autres plan&egrave;tes et lunes du syst&egrave;me solaire, ayant suivi des &eacute;volutions comparables &agrave; celles de la Terre, sans pour autant y ayant h&eacute;berg&eacute; de formes de vie analogues &agrave; la vie terrestre ? <br /> <br /> - Plus imm&eacute;diatement, comment &eacute;valuer les r&eacute;serves abiotiques &eacute;ventuelles, accessibles &agrave; terme d'environ un si&egrave;cle compte-tenu de l'&eacute;volution pr&eacute;visible des m&eacute;thodes de prospection et de forage? </span></span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">- Peut-on envisager que la production de p&eacute;trole abiotique ait pu coexister avec celle du p&eacute;trole biotique, au vu des r&eacute;ponses apport&eacute;es aux questions pr&eacute;c&eacute;dentes?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><span lang="fr-BE"><span style="font-style: normal">Quoi qu'il en soit de ces r&eacute;ponses scientifiques, on peut sugg&eacute;rer que si la th&eacute;orie du p&eacute;trole abiotique se trouvait v&eacute;rifi&eacute;e, il en r&eacute;sulterait une avalanche de cons&eacute;quences, sur le plan non seulement scientifique et industriel, mais g&eacute;opolitiques, d'une importance consid&eacute;rable. Ce ne serait pas seulement les relations de la Russie avec le reste du monde qui se trouveraient boulevers&eacute;es, mais une grande partie des pr&eacute;visions actuellement formul&eacute;es concernant l'avenir de l'humanit&eacute; sur la Terre. Il serait presque possible de parler de r&eacute;volution. </span></span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><span lang="fr-BE"><span style="font-style: normal"><strong>Peut-on parler de conspiration du silence? </strong></span></span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">La litt&eacute;rature sur le p&eacute;trole abiotique, comme le montrent les sources cit&eacute;es en fin d'article, soup&ccedil;onne tr&egrave;s g&eacute;n&eacute;ralement le complexe p&eacute;trol&eacute;o-militaro-indsutriel, tel qu'&eacute;voqu&eacute; ci-dessus, d'avoir toujours voulu faire le silence sur les perspectives offertes par le p&eacute;trole abiotique. La raison principale en &eacute;tait que la ressource &eacute;tant pr&eacute;sent&eacute;e comme devant se faire plus rare (pic) un prix &eacute;lev&eacute; du p&eacute;trole se justifiait pour maximiser les profits. La raret&eacute; croissante justifiait par ailleurs d'entreprendre non seulement des forages de plus en plus co&ucirc;teux, mais de v&eacute;ritables guerres pour mettre la main sur les ressources. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Faut-il donc parler de conspiration organis&eacute;e entre les Grands du p&eacute;trole et les Etats concern&eacute;s, Etats-Unis ou Arabie saoudite notamment, pour instaurer la raret&eacute;? Peut-&ecirc;tre pas, ne fut-ce que pour ne pas encourir en retour le reproche de conspirationnisme. Il est difficile d'imaginer que pendant des ann&eacute;es et &agrave; l'&eacute;chelle du monde entier, une telle conspiration entre int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers ait pu s'&eacute;tablir sans fuites et d&eacute;fections. Parlons plus simplement ici d'un processus de pens&eacute;e en groupe qui se serait &eacute;tabli et fortifi&eacute; &agrave; l'usage. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Ajoutons qu'a contrario, les prix &eacute;lev&eacute;s du p&eacute;trole, tant &agrave; la production qu'&agrave; la vente, ne sont pas sans dangers pour le lobby du p&eacute;trole. Ils encouragent, comme nous l'avons indiqu&eacute;, la recherche de sources d'&eacute;nergie alternatives, comme celle d'&eacute;conomies dans les modes de consommation. Certes, ces &eacute;nergies, vertes ou nucl&eacute;aires, co&ucirc;tent cher &agrave; d&eacute;velopper et ne prennent que lentement la place du p&eacute;trole, cependant elles repr&eacute;sentent une menace pour ceux des int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers n'ayant pas les ressources n&eacute;cessaires pour se diversifier. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Questions pos&eacute;es par la baisse actuelle du prix du baril</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Ceci dit, notre article doit tenir compte d'un &eacute;l&eacute;ment qui s'est produit r&eacute;cemment et a surpris beaucoup d'observateurs, m&ecirc;me bien inform&eacute;s. Il s'agit de la baisse du prix du baril, enregistr&eacute;e depuis quelques mois et s'&eacute;tant actuellement stabilis&eacute;e autour d'un baril &agrave; 50 ou 60</font><font size="2" face="Arial"> dollars</font><font size="2" face="Arial"> (cf courbe ci-dessus) . Nous avons sur ce site &eacute;voqu&eacute; certaines raisons pouvant expliquer cette baisse, &agrave; supposer qu'elle devienne durable. Il s'agirait de la diminution globale mondiale des activit&eacute;s productives, comme de la volont&eacute; conjointe des Etats-Unis et de l'Arabie saoudite visant &agrave; mettre en difficult&eacute; les &eacute;conomies de la Russie et du V&eacute;n&eacute;zuela, qui avaient eu le tort de trop compter sur les revenus de la vente des hydrocarbures. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Il est aussi possible d'imaginer que les pays producteurs, en organisant cette baisse, visent &agrave; d&eacute;courager les investissements dans les &eacute;nergies renouvelables. Mais du m&ecirc;me coup, si la baisse &eacute;tait durablement maintenue, ils d&eacute;courageraient leurs propres investissements en mati&egrave;re de recherche de nouvelles ressources. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Dans une approche toute diff&eacute;rente, quitte &agrave; encourir &agrave; notre tour le reproche de conspirationnisme, ne pourrions nous envisager que les lobbies p&eacute;troliers auraient pris conscience r&eacute;cemment &ndash; et en toute discr&eacute;tion pour le moment - des perspectives de d&eacute;couverte et d'exploitation du p&eacute;trole abiotique. Dans ce cas, leur meilleure d&eacute;fense serait l'offensive. La baisse des prix du p&eacute;trole biotique encouragerait des usages de plus en plus &eacute;tendus du p&eacute;trole en g&eacute;n&eacute;ral, justifiant le recours aux ressources &agrave; terme consid&eacute;rables du p&eacute;trole abiotique &ndash; et d&eacute;couragerait de ce fait les investissements en mati&egrave;re d'&eacute;nergies renouvelables et d'&eacute;conomies d'&eacute;nergie. Le complexe p&eacute;trolier serait&nbsp; le mieux plac&eacute;, compte tenu des moyens consid&eacute;rables dont il dispose, pour lancer la recherche et l'exploitation du p&eacute;trole abiotique. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Mais objectera-t-on, une telle politique de production et de consommation &agrave; outrance de produits p&eacute;troliers, toutes origines confondues, se heurterait tr&egrave;s vite aux craintes l&eacute;gitimes des climatologues. En pratique, elle ne serait pas longtemps soutenable, compte tenu de l'augmentation rapide des temp&eacute;ratures qui en r&eacute;sulterait.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">C'est l&agrave; que l'argument un moment &eacute;voqu&eacute; par Claude All&egrave;gre, et rejet&eacute; compte tenu du prix du baril &agrave; l'&eacute;poque, consistant &agrave; dire qu'il deviendrait rapidement possible de s&eacute;questrer tout le CO2 produit par la consommation de p&eacute;trole, pourrait redevenir d'actualit&eacute;. Si des sources consid&eacute;rables et de plus en plus faciles &agrave; exploiter de p&eacute;trole abiotique se d&eacute;couvraient, le passage rapide &agrave; une &eacute;conomie mondiale tout-p&eacute;trole pourrait se faire sans risques pour le climat, compte tenu du co&ucirc;t devenu tr&egrave;s faible de la s&eacute;questration. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Les ma&icirc;tres du monde de demain seraient alors les industriels et les Etats capables d'imposer &agrave; tous les pratiques monopolistiques qu'ils mettraient au point, tant en mati&egrave;re de production de produits p&eacute;troliers qu'en mati&egrave;re d'utilisation de ces m&ecirc;mes produits. Dans cette perspective d'ailleurs, &agrave; supposer que le prix actuel du p&eacute;trole remonte, les forces capables d'exploiter le p&eacute;trole abiotique resteraient les m&ecirc;mes que celles dominant le march&eacute; actuel du p&eacute;trole. Ce que l'on a nomm&eacute; la mal&eacute;diction du p&eacute;trole, dont souffrent en premier lieu les pays disposant de r&eacute;serves mais incapables de les exploiter par leurs propres moyens, se retrouverait dans des termes peu diff&eacute;rents un peu partout dans le monde. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Quelques sources &agrave; consulter</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">On constatera que beaucoup d'entre elles proviennent d'articles ou sites dits alternatifs, refusant d'accepter sans discussion ce que leurs auteurs nomment les doxas officielles. Mais une lecture attentive de ces textes ne permet pas de dire qu'ils ne font pas appel &agrave; des raisonnements scientifiques. Au contraire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_du_pétrole_abiotique">http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_p%C3%A9trole_abiotique</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/les-avancees-recentes-sur-l-143349">http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/les-avancees-recentes-sur-l-143349</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* Forum Futurasciences <a href="http://forums.futura-sciences.com/debats-scientifiques/268290-petrole-abiotique.html">http://forums.futura-sciences.com/debats-scientifiques/268290-petrole-abiotique.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="https://resistance71.wordpress.com/2011/06/12/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-petrole-abiotique/">https://resistance71.wordpress.com/2011/06/12/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-petrole-abiotique/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="http://petrole-abiotique.blogspot.fr/">http://petrole-abiotique.blogspot.fr/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="http://www.diatala.org/article-12938617.html">http://www.diatala.org/article-12938617.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="http://www.karmapolis.be/pipeline/petrole.html">http://www.karmapolis.be/pipeline/petrole.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* <a href="http://www.politiques-energetiques.com/et-le-baril-vacille/#xtor=SEC-4-GOO--[57348004523]-S-[%2Bpétrole">http://www.politiques-energetiques.com/et-le-baril-vacille/#xtor=SEC-4-GOO--[57348004523]-S-[%2Bp%C3%A9trole</a>]</font></p> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal; font-weight: normal"> <font size="4" style="font-size: 16pt"><font size="3">*<font size="2" face="Arial"> <a href="http://www.alterinfo.net/Tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-petrole-abiotique-Seconde-addition-au-dossier_a101056.html">http://www.alterinfo.net/Tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-petrole-abiotique-Seconde-addition-au-dossier_a101056.html</a></font></font></font></p> <br /> <p lang="fr-BE" align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal; font-weight: normal"> <br /> </p> Fri, 27 Mar 2015 23:00:00 GMT Pourquoi Matteo Renzi semble-t-il réussir en Italie, alors que François Hollande échoue en France? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1693 1693 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150316113849_renzi.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm">Ainsi une loi a &eacute;limin&eacute; la plupart de ce que l'on appelle les rigidit&eacute;s du march&eacute; du travail. Parall&egrave;lement, la r&eacute;duction des d&eacute;penses publiques et les simplifications administratives ont d&eacute;gag&eacute; en fin d'ann&eacute;e un exc&eacute;dent budg&eacute;taire (hors charges de la dette) de 50 milliards d'euros. D'autres &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; ont &eacute;t&eacute; entreprises, r&eacute;forme de l'&eacute;cole, lutte accrue contre une corruption tr&egrave;s r&eacute;pandue, ou contre les vacances abusives de la part de certains fonctionnaires. Il est trop t&ocirc;t pour pr&eacute;voir si tout ceci sera appliqu&eacute;. En tous cas, le corps politique en a accept&eacute; le principe. Ceci d'autant plus qu'au plan fiscal, le gouvernement Renzi a fait un geste: petit all&eacute;gement des imp&ocirc;ts des foyers dits modestes et des taxes frappant la production. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">En ce qui concerne les institutions, Matteo Renzi a convaincu le S&eacute;nat d'accepter une forte r&eacute;duction du nombre de ses membres et de ses pouvoirs. 1l a pu enfin faire accepter aux notables une r&eacute;forme territoriale de grande ampleur, supprimant 100 provinces faisant double emploi avec la vingtaine de r&eacute;gions existant par ailleurs. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">L'&nbsp;&laquo;&nbsp;acrobate&nbsp;&raquo; Renzi a provoqu&eacute; &eacute;videmment ce faisant de nombreuses manifestations syndicales et s&eacute;ances parlementaires tumultueuses, mais finalement tout s'est apais&eacute;. En aucun cas, il n'a renonc&eacute; aux mesures propos&eacute;es. La gauche et l'extr&ecirc;me gauche se sont laiss&eacute;es convaincre, le populiste Beppo Grillo semble avoir disparu des radars. </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080"><strong>Le myst&egrave;re fran&ccedil;ais</strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Dans le m&ecirc;me temps, Fran&ccedil;ois Hollande, qui s'&eacute;tait fait &eacute;lire sur un programme comportant de telles r&eacute;formes, sans mentionner d'autres plus ambitieuses, comme lutter contre la finance, n'a pas r&eacute;ussi &agrave; faire aboutir la moindre des mesures propos&eacute;es, hors la ridicule Loi Macron et sa d&eacute;cision-phare concernant le travail du dimanche. Chaque fois, des manifestations venant tant de la droite que de la gauche, provenant des divers int&eacute;r&ecirc;ts cibl&eacute;s par ces r&eacute;formes, ont &eacute;clat&eacute; et entra&icirc;n&eacute; un prompt recul du gouvernement. Aujourd'hui plus personne ne croit &agrave; la moindre des promesses faites par le pr&eacute;sident . Il faut reconna&icirc;tre que les promesses de &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; provenant de l'ancienne majorit&eacute; ou du Front National &agrave; l'extr&ecirc;me droite ne sont pas davantage jug&eacute;es cr&eacute;dibles par ceux qui dans l'opinion se donnent la peine d'y r&eacute;fl&eacute;chir. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Les observateurs tant de l'Italie que de la France en sont donc conduits &agrave; conclure que l'Italie, pendant des ann&eacute;es jug&eacute;es irresponsable et ingouvernable, semble aujourd'hui pouvoir tirer son &eacute;pingle du jeu au sein de l'Union europ&eacute;enne. C'est au contraire la France qui est en train de m&eacute;riter la palme de l'ingouvernabilit&eacute;. Le cadre de cet article ne permet pas de formuler des hypoth&egrave;sesde type anthopologique ou g&eacute;opolitique expliquant cette diff&eacute;rence entre les deux pays. <br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Mais il serait urgent d'y r&eacute;fl&eacute;chir. Notamment de la part de ceux des citoyens fran&ccedil;ais qui ne se r&eacute;signent pas &agrave; l'effacement d&eacute;finitif de leur pays</p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 15 Mar 2015 23:00:00 GMT Pour la dette grecque (et d'autres) des Obligations à durée indéterminée http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1685 1685 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> </font><font size="2" face="Arial"><br /> Nous avons d&eacute;j&agrave;, &agrave; plusieurs reprises et ce depuis plusieurs ann&eacute;es, sugg&eacute;r&eacute; de transformer les dettes d'&Eacute;tat en ODI ou &laquo;obligations &agrave; dur&eacute;e ind&eacute;termin&eacute;e&raquo; ; ces obligations, qui serviraient un coupon annuel, ne comporteraient pas de date d'&eacute;ch&eacute;ance pr&eacute;cise pour leur remboursement ; par contre elles seraient librement n&eacute;gociables sur le march&eacute; secondaire, ce qui permettrait aux investisseurs de r&eacute;cup&eacute;rer leur capital &agrave; tout moment, aux conditions de march&eacute; pr&egrave;s .<br /> <br /> A contrario, l'&Eacute;tat ne serait plus contraint comme actuellement de r&eacute;&eacute;mettre chaque ann&eacute;e une part importante de sa dette pour renouveler les emprunts arriv&eacute;s &agrave; &eacute;ch&eacute;ance.<br /> <br /> Gr&acirc;ce &agrave; un tel dispositif, la crise grecque aurait pu &ecirc;tre &eacute;vit&eacute;e, de m&ecirc;me que celles des autres &laquo;petits pays&raquo; de la zone euro ; et il n'est pas impossible que l'&Eacute;tat fran&ccedil;ais, qui pour l'instant fait le dos rond face &agrave; un endettement qui d&eacute;passera bient&ocirc;t les 100 % du PIB, et qui s'accro&icirc;t d'ann&eacute;e en ann&eacute;e au rythme du d&eacute;ficit public, se mette un jour ou l'autre &agrave; r&eacute;fl&eacute;chir s&eacute;rieusement &agrave; une telle solution pour notre pays... <br /> </font><br /> <font size="2" face="Arial">Joseph Leddet</font> Mon, 09 Mar 2015 23:00:00 GMT