Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sat, 29 Aug 2015 19:55:14 GMT Crime climatique. Appel contre les énergies fossiles http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1882 1882 <br /><p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099"> <br /> </font></strong></font><font size="2" color="#000000" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Jean-paul Baquiast, Christophe Jacquemin 26/08/2015<br /> <br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial"><img width="770" height="509" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/160/lignite.png" alt="" /></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>Occupation d'une mine de lignite en Allemagne par des activistes pendant l'action &quot;Ende Gel&auml;nde&quot;, le 14 ao&ucirc;t 2015 (&copy;350). Source Mediapart</em><br /> <br /> Pourquoi cet appel aujourd'hui, alors que s'ouvre en d&eacute;cembre &agrave; Paris la Conf&eacute;rence dite COP21 cens&eacute;e ent&eacute;riner des d&eacute;cisions pr&eacute;sent&eacute;es comme susceptibles de limiter la hausse des temp&eacute;ratures &agrave; 2&deg;? Parce que les auteurs de l'appel craignent implicitement que les mesures d&eacute;cisives ne soient pas prises ou ne soient pas appliqu&eacute;es. Ils appellent donc les citoyens conscients du probl&egrave;me, dans quelque pays o&ugrave; ils se trouvent, &agrave; intervenir directement pour que ne soit pas le cas. Ils proposent aussi que ces interventions directes ne ciblent pas seulement les gouvernements, mais les industries de l'&eacute;nergie fossile (charbon, p&eacute;trole et gaz) dont nul n'ignore qu'elles constituent des groupes d'int&eacute;r&ecirc;ts tr&egrave;s puissants, agissant directement sur ces m&ecirc;mes gouvernements. Ces int&eacute;r&ecirc;ts agissent aussi directement, via les m&eacute;dias qu'ils subventionnent, sur les opinions publiques.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Que peuvent &ecirc;tre ces interventions citoyennes?. Elles devraient &ecirc;tre multiples. Elles devraient d'abord manifester directement sur les lieux industriels produisant ou utilisant ces &eacute;nergies fossiles (cf image) Elles devraient ensuite mobiliser les opinions en soutien aux industries vertes. Celles-ci ne re&ccedil;oivent des pouvoirs publics que des appuis d&eacute;risoires au regard de ceux donn&eacute;s aux &eacute;nergies fossiles. Elles devraient enfin relayer par tous moyens de communication les scientifiques, hommes politiques, associations et mouvements activistes qui se battent contre l'emprise actuel et futur des industriels des &eacute;nergies fossiles dans nos vies. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est &agrave; craindre que compter sur des mouvements citoyens pour aider &agrave; la lutte contre ce qu'il faut bien appeler le crime climatique n'aura que peu d'effets. Mais nous sommes dans des soci&eacute;t&eacute;s o&ugrave; les voix des citoyens peuvent avoir une certaine importance. Ce serait un crime, pour reprendre le mot, de ne pas tenter d'y faire appel. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais pourquoi pr&eacute;juger que la conf&eacute;rence COP 21 sera, &agrave; peu de choses pr&egrave;s, un nouvel &eacute;chec dans la lutte contre le r&eacute;chauffement? D'abord par ce que les objectifs de r&eacute;duction des gaz &agrave; effet de serre pr&eacute;sent&eacute;s &agrave; ce jour par les Etats (Etats-Unis, Chine, Europe, Japon, etc.) sont insuffisants. Le r&eacute;chauffement sera sup&eacute;rieur &agrave; 2&deg;. Par ailleurs, ces contributions nationales, pour ne pas &laquo;&nbsp;stigmatiser&nbsp;&raquo; certains Etats, ne seront doute pas publi&eacute;es dans le texte de l&rsquo;accord de Paris. Enfin , aucune contrainte ne s&rsquo;exercera sur les Etats pour les obliger &agrave; les respecter.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il y a plus, la lutte contre le r&eacute;chauffement ne devrait pas se limiter &agrave; tenter de pr&eacute;venir la hausse des &eacute;missions de gaz &agrave; effets de serre. Elle devrait agir par de multiples moyens sur les causes de ces &eacute;missions&nbsp;: transport, chauffage, industries d'extraction et industries utilisant les &eacute;nergies fossiles. d&eacute;forestation, agriculture industrielle.... Mais faut-il esp&eacute;rer qu'une conf&eacute;rence s'inscrivant dans le cadre de l'ONU puisse arr&ecirc;ter et mettre en oeuvre, aujourd'hui et demain, les politiques &eacute;conomiques et les soutiens financiers n&eacute;cessaires? Certainement pas. C'est l&agrave; que le relais des associations citoyennes serait indispensable. Celles-ci sont d&eacute;j&agrave; nombreuses. Mais vu l'ampleur de la t&acirc;che, elles devraient l'&ecirc;tre infiniment plus. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">1) A titre anecdotique, nos lecteurs auront peine &agrave; imaginer les r&eacute;actions hostiles, &agrave; la limite de l'insulte, que nous avons re&ccedil;ues &agrave; la suite de notre &eacute;ditorial mettant en valeur les travaux de James Hansen. Celui-ci a le tort d'expliquer que tr&egrave;s probablement, limiter &agrave; seulement 2&deg; la hausse des temp&eacute;ratures n'emp&ecirc;chera pas les &eacute;v&egrave;nements les plus d&eacute;sastreux de se produire. Il faudrait faire beaucoup plus. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><hr /> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="center"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000"><strong>Appel</strong></font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Nous sommes &agrave; la crois&eacute;e des chemins. Nous ne voulons pas nous retrouver contraint.e.s &agrave; survivre dans un monde devenu &agrave; peine vivable. Des &icirc;les du Pacifique Sud &agrave; la Louisiane, des Maldives au Sahel, du Groenland aux Alpes, la vie quotidienne de millions d&rsquo;entre nous est d&eacute;j&agrave; perturb&eacute;e par les cons&eacute;quences du changement climatique. Par l'acidification des oc&eacute;ans, par la submersion des &icirc;les du Pacifique Sud, par le d&eacute;racinement de r&eacute;fugi&eacute;s climatiques en Afrique et dans le sous-continent indien, par la recrudescence des temp&ecirc;tes et ouragans, l&rsquo;&eacute;cocide en cours violente l&rsquo;ensemble des &ecirc;tres vivants, des &eacute;cosyst&egrave;mes et des soci&eacute;t&eacute;s, mena&ccedil;ant les droits des g&eacute;n&eacute;rations futures. Ces violences climatiques nous frappent in&eacute;galement : les communaut&eacute;s paysannes et indig&egrave;nes, les pauvres du Sud comme du Nord sont les plus affect&eacute;s par les cons&eacute;quences du d&eacute;r&egrave;glement climatique.</font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Nous ne nous faisons pas d&rsquo;illusions. Depuis plus de vingt ans, les gouvernements n&eacute;gocient mais les &eacute;missions de gaz &agrave; effet de serre n&rsquo;ont pas baiss&eacute; et le climat poursuit sa d&eacute;rive. Alors que les constats de la communaut&eacute; scientifique se font plus alarmants, les forces de blocage et de paralysie l&rsquo;emportent.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Ce n&rsquo;est pas une surprise. Des d&eacute;cennies de lib&eacute;ralisation commerciale et financi&egrave;re ont affaibli la capacit&eacute; des Etats &agrave; faire face &agrave; la crise climatique. Partout, des forces puissantes &ndash; entreprises du secteur fossile, multinationales de l&rsquo;agro-business, institutions financi&egrave;res, &eacute;conomistes dogmatiques, climatosceptiques et climaton&eacute;gationnistes, d&eacute;cideurs politiques prisonniers de ces lobbies &ndash; font barrage et promeuvent de fausses solutions. 90 entreprises sont &agrave; l&rsquo;origine des deux tiers des &eacute;missions mondiales de gaz &agrave; effet de serre. De v&eacute;ritables r&eacute;ponses au changement climatique nuiraient &agrave; leurs int&eacute;r&ecirc;ts et &agrave; leur pouvoir, remettraient en cause l&rsquo;id&eacute;ologie du libre-&eacute;change, et menaceraient les structures et les subventions qui les soutiennent.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Nous savons que les multinationales et les gouvernements n&rsquo;abandonneront pas ais&eacute;ment les profits qu&rsquo;ils tirent de l&rsquo;extraction des r&eacute;serves de charbon, de gaz et de p&eacute;trole ou de l&rsquo;agriculture industrielle globalis&eacute;e gourmande en &eacute;nergie fossile. Pour continuer &agrave; agir, penser, aimer, prendre soin, cr&eacute;er, produire, contempler, lutter, nous devons donc les y contraindre. Pour nous &eacute;panouir en tant que soci&eacute;t&eacute;s, individus et citoyen.ne.s nous devons tout.e.s agir pour tout changer. Notre humanit&eacute; commune et la Terre le demandent.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Nous gardons confiance en notre capacit&eacute; &agrave; stopper les crimes climatiques. Par le pass&eacute;, des femmes et des hommes d&eacute;termin&eacute;.e.s ont mis fin aux crimes de l&rsquo;esclavage, du totalitarisme, du colonialisme ou de l&rsquo;apartheid. Elles et ils ont fait le choix de combattre pour la justice et l&rsquo;&eacute;galit&eacute; et savaient que personne ne se battrait &agrave; leur place. Le changement climatique est un enjeu comparable et nous pr&eacute;parons une insurrection similaire.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Nous travaillons &agrave; tout changer. Nous pouvons ouvrir les chemins vers un futur vivable. Notre pouvoir d&rsquo;agir est souvent plus important que nous ne l&rsquo;imaginons. A travers le monde, nous luttons contre les v&eacute;ritables moteurs de la crise climatique, d&eacute;fendons les territoires, r&eacute;duisons les &eacute;missions, organisons la r&eacute;silience, d&eacute;veloppons l&rsquo;autonomie alimentaire par l&rsquo;agro-&eacute;cologie paysanne, etc.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>A l&rsquo;approche de la conf&eacute;rence de l&rsquo;ONU sur le climat &agrave; Paris-Le Bourget, nous affirmons notre d&eacute;termination &agrave; laisser les &eacute;nergies fossiles dans le sol. C&rsquo;est la seule issue.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Concr&egrave;tement, les gouvernements doivent mettre un terme aux subventions qu&rsquo;ils versent &agrave; l&rsquo;industrie fossile, et geler leur extraction en renon&ccedil;ant &agrave; exploiter 80% de toutes les r&eacute;serves de carburant fossile.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Nous savons que cela implique un changement historique majeur. Nous n&rsquo;attendrons pas que les Etats agissent. L&rsquo;esclavage et l&rsquo;apartheid n&rsquo;ont pas disparu parce que des Etats ont d&eacute;cid&eacute; de les abolir, mais par des mobilisations massives qui ne leur ont pas laiss&eacute; le choix.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>L&rsquo;issue est incertaine. Nous avons toutefois une occasion unique de renouveler la d&eacute;mocratie, de d&eacute;manteler le pouvoir h&eacute;g&eacute;monique des multinationales et de transformer radicalement nos modes de production et de consommation. Tourner la page des fossiles est une &eacute;tape d&eacute;cisive vers la soci&eacute;t&eacute; juste et soutenable dont nous avons besoin.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em>Nous ne g&acirc;cherons pas cette chance, &agrave; Paris comme ailleurs, aujourd&rsquo;hui comme demain.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#990000" face="Arial"><em><strong>Cent premi&egrave;r(e).s signataires :</strong></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <strong>Desmond Tutu,&nbsp;</strong>archev&ecirc;que &eacute;m&eacute;rite;&nbsp;<strong>Bill McKibben,&nbsp;</strong>fondateur de 350.org;<strong>&nbsp;Naomi Klein,&nbsp;</strong>journaliste et essayiste;&nbsp;<strong>Vandana Shiva,&nbsp;</strong>physicienne et &eacute;cologiste;&nbsp;<strong>Agn&egrave;s Sina&iuml;,&nbsp;</strong>Institut Momentum;&nbsp;<strong>Alberto Acosta,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>Alex Randall,&nbsp;</strong>Climate Outreach;&nbsp;<strong>Amy Dahan,</strong> historienne des Sciences;&nbsp;<strong>Bernard Guri,&nbsp;</strong>Centre for Indigenous Knowledge &amp; Organisational Development;&nbsp;<strong>Boaventura de Sousa Santos,&nbsp;</strong>sociologue;&nbsp;<strong>Catherine Larr&egrave;re,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>Christophe Bonneuil,&nbsp;</strong>historien;&nbsp;<strong>Cindy Wiesner,&nbsp;</strong>Coordinator of Grassroots, Global Justice Alliance, USA;&nbsp;<strong>Claire Nouvian,&nbsp;</strong>Bloom;&nbsp;<strong>Claude Lorius,&nbsp;</strong>glaciologue;&nbsp;<strong>Clive Hamilton,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>David Graeber,&nbsp;</strong>anthropologue;&nbsp;<strong>Dominique Bourg,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>Dominique M&eacute;da,&nbsp;</strong>sociologue;&nbsp;<strong>Edgardo Lander,&nbsp;</strong>sociologue;&nbsp;<strong>Eduardo Viveiros de Castro,&nbsp;</strong>anthropologue;&nbsp;<strong>Emilie Hache,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>Erri de Luca,&nbsp;</strong>&eacute;crivain;&nbsp;<strong>Esperanza Martinez,&nbsp;</strong>ancienne ministre de la Sant&eacute; publique du Paraguay;&nbsp;<strong>Esther Vivas,&nbsp;</strong>chercheure et militante altermondialiste;&nbsp;<strong>Fran&ccedil;ois Gemenne,&nbsp;</strong>politiste;&nbsp;<strong>Frank Murazumi,&nbsp;</strong>Amis de la Terre Ouganda;&nbsp;<strong>Ga&euml;l Giraud,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>Genevi&egrave;ve Azam,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>George Monbiot,&nbsp;</strong>journaliste;&nbsp;<strong>Gerry Arrances,&nbsp;</strong>militant anti-charbon;&nbsp;<strong>Gilles Boeuf,&nbsp;</strong>pr&eacute;sident du MNHN;&nbsp;<strong>Gilles Cl&eacute;ment,&nbsp;</strong>paysagiste;&nbsp;<strong>Godwin Ojo,&nbsp;</strong>Amis de la Terre, Nigeria;&nbsp;<strong>Gus Massiah,&nbsp;</strong>Cedetim;&nbsp;<strong>Guy Aurenche,&nbsp;</strong>pr&eacute;sident du CCFD;&nbsp;<strong>Isabelle Fr&eacute;meaux,&nbsp;</strong>Laboratoire des Imaginaires Insurrectionnels;&nbsp;<strong>Isabelle Stengers,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>Jean-Baptiste Fressoz,&nbsp;</strong>historien;&nbsp;<strong>Jean-Pierre Dupuy,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>Jean Gadrey,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>Jeanne Planche,&nbsp;</strong>Attac France;<strong>&nbsp;John Holloway,&nbsp;</strong>sociologue et philosophe;&nbsp;<strong>Joan Martinez Alier,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>John Jordan,&nbsp;</strong>Laboratoire des Imaginaires Insurrectionnels;&nbsp;<strong>Jon Palais,&nbsp;</strong>Bizi&nbsp;!;&nbsp;<strong>Kaddour Hadadi,&nbsp;</strong>musicien et chanteur, HK et les Saltimbanks;&nbsp;<strong>Kevin Smith,&nbsp;</strong>Liberate Tate;&nbsp;<strong>Kumi Naidoo,&nbsp;</strong>Greenpeace International;&nbsp;<strong>Larry Lohmann,&nbsp;</strong>The Corner House;&nbsp;<strong>Lech Kowalski,&nbsp;</strong>r&eacute;alisateur;&nbsp;<strong>Leonardo Boff,&nbsp;</strong>th&eacute;ologien;&nbsp;<strong>Lidy Nacpil,&nbsp;</strong>Jubilee South;&nbsp;<strong>Mamadou Go&iuml;ta,&nbsp;</strong>Institut de recherche et de promotion des alternatives au d&eacute;veloppement, Mali;&nbsp;<strong>Marc Dufumier,&nbsp;</strong>agronome;&nbsp;<strong>Marc Luyckx Ghisi,&nbsp;</strong>&eacute;crivain;&nbsp;<strong>Marie-Monique Robin,&nbsp;</strong>journaliste;&nbsp;<strong>Maude Barlow,&nbsp;</strong>Food &amp; Water Watch;&nbsp;<strong>Maxime Combes,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste, membre d'Attac;&nbsp;<strong>Michael Hardt,&nbsp;</strong>philosophe;&nbsp;<strong>Michael L&ouml;wy,&nbsp;</strong>sociologue;&nbsp;<strong>Mike Davis,&nbsp;</strong>historien et sociologue;&nbsp;<strong>Noam Chosmky,&nbsp;</strong>linguiste et philosophe;&nbsp;<strong>Nick Hildyard,&nbsp;</strong>The Corner House;&nbsp;<strong>Nicolas Haeringer,&nbsp;</strong>350.org;&nbsp;<strong>Nnimmo Bassey,&nbsp;</strong>Oil Watch International;&nbsp;<strong>Noble Wadzah,&nbsp;</strong>Oil Watch Afrique;&nbsp;<strong>Olivier B&eacute;tourn&eacute;,&nbsp;</strong>&eacute;diteur;&nbsp;<strong>Olivier de Schutter,&nbsp;</strong>juriste;&nbsp;<strong>Pablo Servigne,&nbsp;</strong>collapsologue;&nbsp;<strong>Pablo Solon,&nbsp;</strong>ancien ambassadeur de la Bolivie;&nbsp;<strong>Pat Mooney,&nbsp;</strong>ETC Group;&nbsp;<strong>Patrick Chamoiseau,&nbsp;</strong>&eacute;crivain;&nbsp;<strong>Patrick Viveret,&nbsp;</strong>philosophe;<strong>&nbsp;Paul Lannoye,&nbsp;</strong>ancien d&eacute;put&eacute; europ&eacute;en;&nbsp;<strong>Philippe Bihouix,&nbsp;</strong>ing&eacute;nieur;&nbsp;<strong>Philippe Desbrosses,&nbsp;</strong>Intelligence Verte;&nbsp;<strong>Philippe Descola,&nbsp;</strong>anthropologue;&nbsp;<strong>Pierre Rabhi,&nbsp;</strong>agronome et penseur de l&rsquo;&eacute;cologie;&nbsp;<strong>Pierre-Henri Gouyon,&nbsp;</strong>&eacute;cologue;&nbsp;<strong>Priscilla Achakpa,&nbsp;</strong>Water Supply and Sanitation Collaborative Council, Nig&eacute;ria;&nbsp;<strong>Razmig Keucheyan,&nbsp;</strong>sociologue;&nbsp;<strong>Rebecca Foon,&nbsp;</strong>musicienne;&nbsp;<strong>Roger Cox,&nbsp;</strong>avocat;&nbsp;<strong>Saskia Sassen,&nbsp;</strong>sociologue;&nbsp;<strong>Serge Latouche,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>Soumya Dutta,&nbsp;</strong>Alliance nationale des mouvements anti-nucl&eacute;aires, Inde;&nbsp;<strong>Stefan C. Aykut,&nbsp;</strong>politiste;&nbsp;<strong>Susan George,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste;&nbsp;<strong>Swoon,&nbsp;</strong>artiste;&nbsp;<strong>Thomas Coutrot,&nbsp;</strong>&eacute;conomiste, porte-parole d&rsquo;Attac;&nbsp;<strong>Tom Kucharz,&nbsp;</strong>Ecologistas en Accion, Espagne;&nbsp;<strong>Tony Clarke,&nbsp;</strong>International Forum on Globalization;&nbsp;<strong>Txetx Etcheverry,&nbsp;</strong>Alternatiba;&nbsp;<strong>Val&eacute;rie Cabannes,&nbsp;</strong>End Ecocide;&nbsp;<strong>Val&eacute;rie Masson-Delmotte,&nbsp;</strong>climatologue;&nbsp;<strong>Vincent Devictor,&nbsp;</strong>&eacute;cologiste;&nbsp;<strong>Vivienne Westwood,&nbsp;</strong>styliste;&nbsp;<strong>Yeb Sa&ntilde;o,&nbsp;</strong>ancien ambassadeur des Philippines pour le climat;&nbsp;<strong>Yvonne Yanez</strong> (Oil Watch)&hellip;</font></p> Tue, 25 Aug 2015 23:00:00 GMT Migrations. Nadine Morano a dit ce qu'il fallait http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1869 1869 <br />Nous ne sommes pas n&eacute;cessairement ici du bord politique de la d&eacute;put&eacute;e europ&eacute;enne, mais il faut bien reconna&icirc;tre qu'elle a parfaitement raison. Il semblerait que ces migrants trouvent le moyen de verser des sommes de plusieurs milliers d'euros aux passeurs qui les conduisent jusqu'aux portes de l'Europe. On se demande pourquoi, s'ils disposent de telles sommes, ils ne se procurent pas des kalachnikofs pour se d&eacute;fendre contre les islamistes qui les terrorisent, comme l'ont fait en leur temps les Kurdes dont on ne saluera jamais assez le courage. Les Kurdes ont des femmes et des enfants, n&eacute;anmoins ils se battent chez eux, y compris avec femmes et enfants, pour rester maitres de leur territoire. <p style="margin-bottom: 0cm">On dira que l'on ne devient pas combattant exp&eacute;riment&eacute; sans disposer de la longue exp&eacute;rience acquise par les djihadistes. N&eacute;anmoins, il n'est pas possible de pr&eacute;tendre que, sur les centaines de milliers de migrants qui fuient l&acirc;chement, il ne pourrait pas se trouver quelques milliers d'hommes courageux capable de tenir t&ecirc;te aux quelques milliers d'islamistes qui les &eacute;gorgent comme des moutons. <br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Prenons l'exemple de la Gr&egrave;ce. En un mois, ce pays, &agrave; bout de souffle &eacute;conomiquement, a enregistr&eacute; l'arriv&eacute;e de 50.000 migrants soit autant que durant toute l'ann&eacute;e 2015, selon Frontex, l&rsquo;Agence europ&eacute;enne charg&eacute;e de la gestion des fronti&egrave;res de l&rsquo;Union europ&eacute;enne. Toujours selon Frontex, ce sont quelque 130.500 migrants qui sont arriv&eacute;s en Gr&egrave;ce durant les sept premiers mois de 2015. Cinq fois plus qu&rsquo;en 2014. Les migrants viennent essentiellement de Syrie et d&rsquo;Afghanistan, parfois du Pakistan.&nbsp;On ne peut pas pr&eacute;tendre, connaissant ces pays, en guerre depuis longtemps, que les hommes jeunes qui les fuient pour envahir la Gr&egrave;ce et l'Europe, ne sauraient pas tenir un fusil. On ne peut pas pr&eacute;tendre non plus, compte tenu des armes de tous calibres qui y circulent, qu'ils ne pourraient pas s'en procurer facilement avec les sommes qu'ils versent aux passeurs. <br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Concernant le Nig&eacute;ria, pour &eacute;voquer une autre partie du monde, on ne pourra jamais faire admettre que plusieurs centaines de millions de Nig&eacute;rians se laissent sans pouvoir r&eacute;agir terroriser par quelques milliers de Boko Aram. S'ils veulent migrer en Europe, ce sera d'abord pour profiter du niveau de vie europ&eacute;en, au lieu de mettre eux-m&ecirc;mes en valeur le Nig&eacute;ria. Mettre en valeur signifiera d'abord &eacute;liminer toutes les entreprises nig&eacute;riannes, europ&eacute;ennes et am&eacute;ricano-asiatiques qui pillent actuellement&nbsp; le pays. Et les &eacute;liminer sera en premier lieu refuser de se laisser corrompre par elles. Boko Aram a bon dos.<br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Les Yazidis et les Chr&eacute;tiens d'Orient, qui acceptent apparemment sans r&eacute;agir sinon chercher &agrave; fuir de se faire massacrer par les islamistes, devraient se souvenir que le Dieu qu'ils invoquent a toujours &eacute;t&eacute; un Dieu de combat. Ce Dieu ne saurait en aucun cas leur reprocher de d&eacute;fendre leur religion les armes &agrave; la main. Il en est de m&ecirc;me de tous les autres migrants, musulmans ou non, provenant du Moyen Orient ou de l'Afrique. La v&eacute;rit&eacute; semble toute autre. Ces migrants se dirigent vers l'Europe pour profiter des richesses relatives dont celle-ci est encore pourvue, et que le statut de r&eacute;fugi&eacute; leur permettra, comme le leur font miroiter les passeurs, d'obtenir facilement. <br /> <br /> <strong><font color="#000080">Des millions de migrants</font></strong></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Mais, comme l'ont montr&eacute; les probabilit&eacute;s d'&eacute;volution des flux migratoires dans la d&eacute;cennie, ce ne seront plus bient&ocirc;t des centaines de milliers mais des millions qui envahiront la Gr&egrave;ce et l'Italie, avant de passer vers le reste de l'Europe. Or ni les Grecs, ni les Italiens, ni les Fran&ccedil;ais dont nous sommes, ne sont pas des saints. Les plus g&eacute;n&eacute;reux d'entre eux accepteront sans doute de verser des aides d'urgence &agrave; quelques milliers de migrants, mais pas &agrave; des millions. N&eacute;cessairement, ils appelleront les forces de l'ordre &agrave; leur aide ou prendront les armes &agrave; leur tour pour repousser ce qu'ils ne pourront pas ne pas consid&eacute;rer comme une invasion. Alors le temps o&ugrave; la marine de Frontex va patrouiller dans les eaux libyennes pour y recueillir des embarcations en difficult&eacute; fera place &agrave; un temps o&ugrave; la m&ecirc;me marine proc&eacute;dera &agrave; des tirs de sommation pour d&eacute;courager les passeurs et leurs cargaisons humaines de prendre la mer. Les Europ&eacute;ens applaudiront, et ils auront raison. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Il ne suffit pas en effet d'affirmer, comme le fait l'impudent Andre Vltchek dont nous mentionnons ci-dessous l'article, que les Europ&eacute;ens ont durant 500 ans de colonialisme et de n&eacute;ocolonialisme, ruin&eacute; l'Afrique, et que dans ces conditions, ils devraient accepter &agrave; titre de repentance, de distribuer tout ce qu'ils poss&egrave;dent aux milliards d'Africains qu'ils auraient pr&eacute;tendument plong&eacute;s dans le sous d&eacute;veloppement. Or ceci est radicalement impossible &agrave; l'homme, fut-il le plus g&eacute;n&eacute;reux ou le plus repentant du monde. Le bon Samaritain, comme l'a rappel&eacute; l'&eacute;vangile de Luc, veut bien secourir un homme en d&eacute;tresse &laquo;&nbsp;Ce Samaritain donnera du temps, prodiguera des soins et donnera de son argent pour sauver ce malheureux&nbsp;&raquo; Mais en aucun cas il ne partagera tous ses biens avec lui. Et J&eacute;sus ne lui demande pas.</p> <p style="margin-bottom: 0cm">Il est tout &agrave; fait vraisemblable de penser que la v&eacute;ritable offensive que subit et que subira l'Europe, sous la forme de millions de migrants, ne provient pas seulement de la mis&egrave;re ou de la peur de ceux-ci. Elle provient n&eacute;cessairement de forces extra-europ&eacute;enne qui veulent d&eacute;truire l'Europe pour s'approprier ses atouts &eacute;conomiques et g&eacute;ostrat&eacute;giques. Quelles sont ces forces? A quels renforts feront-elles appel dans l'avenir pour venir &agrave; bout des r&eacute;sistances europ&eacute;ennes? Il est difficile de le dire. Certains &eacute;voquent les Etats-Unis, assist&eacute;s de la Turquie, qui comme nul ne l'ignore aujourd'hui, ont cr&eacute;&eacute; Daesh. D'autres &eacute;voquent des internationales islamistes, enrichies dans le p&eacute;trole et les trafics, qui estiment dor&eacute;navant pouvoir s'implanter sur les deux rives de la M&eacute;diterran&eacute;e.</p> <p style="margin-bottom: 0cm">Mais quoiqu'il en soit, comme les Europ&eacute;ens n'auront nulle part o&ugrave; aller migrer, il ne leur restera qu'&agrave; prendre les armes pour se d&eacute;fendre...comme les Kurdes. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">1) Vltchek est un businessman de l'indignation vertueuse. Il en tire des profits apparemment plus que consid&eacute;rables. Il ne m&eacute;riterait pas d'&ecirc;tre lu, sauf &agrave; titre documentaire. Voir un de ces articles <a href="http://www.counterpunch.org/2015/08/14/the-refugees-are-coming/">http://www.counterpunch.org/2015/08/14/the-refugees-are-coming/</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sat, 15 Aug 2015 23:00:00 GMT Une prospective pour l'Europe. Immigrations massives, islamisme de combat, américanisation obligée. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1858 1858 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150810110431_migrants.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br />Pourquoi pr&eacute;senter la survenue d'immigrations massives et d'un islamisme de combat comme int&eacute;ressant la seule Europe, et non pas la Chine, l'Inde ou les deux Am&eacute;riques? Parce que les pays cit&eacute;s sont de par des cultures anciennes, plus r&eacute;fractaires que l'Europe &agrave; ce type d'invasion. De plus les oc&eacute;ans &agrave; traverser pour atteindre les Am&eacute;riques offrent encore une barri&egrave;re tr&egrave;s efficace. <p>Peut-on par ailleurs consid&eacute;rer que parler d'immigrations massives, d'un islamisme de combat et d'une am&eacute;ricanisation oblig&eacute;e rel&egrave;ve de vues caricaturales destin&eacute;es &agrave; provoquer la peur en Europe ?&nbsp; Cette peur dit-on pourrait susciter des r&eacute;actions protectionnistes aux fronti&egrave;res, s&eacute;curitaires &agrave; l'int&eacute;rieur, profitant essentiellement aux mouvements politiques autoritaires, nationalistes, impr&eacute;gn&eacute;s de haine de l'autre? Beaucoup de personnes bien intentionn&eacute;es le pensent encore en Europe. Avec une grande sinc&eacute;rit&eacute;, elles recommandent une ouverture plus grande &agrave; l'immigration, d'une part, que le m&ecirc;me accueil soit fait &agrave; l'islamisme&nbsp; qu'aux religions traditionnelles, d'autre part et qu'enfin l'Europe renonce &agrave; se d&eacute;fendre contre une am&eacute;ricanisation n&eacute;cessairement b&eacute;n&eacute;fique.</p> <p>Nous pensons pour notre part que ces personnes bien intentionn&eacute;es ne prennent pas le recul suffisant pour consid&eacute;rer avec un regard un tant soit peu scientifique les ph&eacute;nom&egrave;nes climatiques, &eacute;conomiques et anthropologiques qui sont et seront &agrave; la source de l'immigration, de l'islamisation de combat et de l'am&eacute;ricanisation dont l'Europe sera la victime. On objectera qu'il est classique de pr&eacute;senter comme scientifiques des points de vue relevant de prises de positions partisanes. Mais il est &eacute;galement classique de pr&eacute;senter comme non scientifiques les points de vue en opposition aux int&eacute;r&ecirc;ts que l'on d&eacute;fend. Ainsi en est il encore de l'hypoth&egrave;se selon laquelle le r&eacute;chauffement climatique, &agrave; supposer qu'il se produise, ne serait pas d'origine humaine. Une tr&egrave;s grande majorit&eacute; de chercheurs affirment aujourd'hui, preuves &agrave; l'appui, qu'il n'en est rien. </p> <p>Revenons donc sur l'immigration massive, l'islamisation de combat et l'am&eacute;ricanisation. Nous pensons pour notre part qu'il s'agit de mouvements de fond correspondant &agrave; diff&eacute;rents types d'&eacute;volution affectant depuis leurs origines les soci&eacute;t&eacute;s humaines. Le dire n'est pas recommander la r&eacute;signation, mais au contraire encourager les mesures de grande ampleur n&eacute;cessaires &agrave; la conservation des civilisations europ&eacute;ennes, celles qui nous ont faite et que nous consid&eacute;rons comme vitale de pr&eacute;server. </p> <p><font color="#000080"><strong>L'immigration</strong></font></p> <p>Concernant l'immigration massive &agrave; laquelle l'Europe commence &agrave; &ecirc;tre confront&eacute;e, il s'agira, comme les d&eacute;mographes l'ont rappel&eacute; r&eacute;cemment, d'un ph&eacute;nom&egrave;ne incontournable correspondant au fait que d'ici &agrave; la fin du si&egrave;cle la population africaine d&eacute;passera les 2, peut-&ecirc;tre les 4 milliards d'habitants. Ceci en cons&eacute;quence de facteurs d&eacute;mographiques non modifiables &agrave; court terme, notamment le taux de reproduction. Par ailleurs, tout laisse pr&eacute;voir que le r&eacute;chauffement climatique attendu dans les prochaines d&eacute;cennies aura un effet destructeur sur les ressources naturelles dont le continent africain est encore pourvu. Les mesures titanesques qui pourraient permettre de lutter sur place contre les cons&eacute;quences de ce r&eacute;chauffement ne seront pas prises faute de financement. Les populations africaines victimes de ces &eacute;volutions climatiques se r&eacute;fugieront irr&eacute;pressiblement dans le seul continent &agrave; leur port&eacute;e, l'Europe. </p> <p>Ajoutons, comme cela commence &agrave; &ecirc;tre observ&eacute;, qu'un certain pourcentage de ces migrants sera constitu&eacute; d'islamistes convaincus de la n&eacute;cessit&eacute; de tuer les m&eacute;cr&eacute;ants, autrement dit ceux qui refusent de se plier aux croyances et prescriptions de l'islam. M&ecirc;me s'ils ne sont que tr&egrave;s minoritaires, avec les moyens modernes dont disposent aujourd'hui le terrorisme, ils d&eacute;truiront tr&egrave;s vite les Etats europ&eacute;ens, comme Boko Aram est en train de le faire du Nig&eacute;ria. </p> <p><font color="#000080"><strong>L'islamisme de combat</strong></font></p> <p>Ceci nous conduit &agrave; &eacute;voquer le second ph&eacute;nom&egrave;ne anthropologique profond dont les civilisations europ&eacute;ennes avaient r&eacute;ussi &agrave; se d&eacute;barrasser en 600 ans de luttes sanglantes, le fait qu'une religion, quelle qu'elle soit, pousse ses croyants &agrave; combattre &agrave; mort ceux qui rel&egrave;vent d'autres religions ou se disent incroyants, sauf s'ils acceptent de se convertir. M&ecirc;me si les quelques 2 milliards de musulmans de par le monde ne prennent pas les armes pour r&eacute;pandre l'islam, il est ind&eacute;niable qu'&agrave; partir du Moyen Orient aujourd'hui, des int&eacute;r&ecirc;ts politico-&eacute;conomiques bien pr&eacute;cis ont d&eacute;cid&eacute; d'&eacute;tendre la guerre sainte en Afrique et en Europe, faute de pouvoir le faire en Chine et en Inde. Ils s'appuient pour ce faire sur des djihadistes repli&eacute;s sur des croyances primitives, afin de&nbsp; d&eacute;truire de l'int&eacute;rieur les pays non musulmans. </p> <p><font color="#000080"><strong>L'am&eacute;ricanisation oblig&eacute;e</strong></font></p> <p>L'expansion en Europe d'un islamisme de combat h&eacute;rit&eacute; des premiers si&egrave;cles ayant suivi l'h&eacute;gire est encourag&eacute;e, non seulement par les monarchies p&eacute;troli&egrave;res ou des Etats musulmans plus modernes mais n&eacute;anmoins peu favorables &agrave; l'Europe comme le Pakistan. Elle l'est par les Etats-Unis. Beaucoup d'int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques et politiques am&eacute;ricains esp&egrave;rent que, confront&eacute;s aux offensives int&eacute;rieures d'un islamisme de combat, ils pourront par l&rsquo;utilisation subversive des populations immigr&eacute;es briser l'esprit national des pays europ&eacute;ens et rendre impuissants leurs appareils &eacute;tatiques. Ainsi pourront-ils mieux int&eacute;grer les soci&eacute;t&eacute;s europ&eacute;ennes dans la future zone de libre-&eacute;change euro-am&eacute;ricaine qu'ils sont en train de convaincre l'Union europ&eacute;enne de ratifier. </p> <p>En France, un diplomate am&eacute;ricain &laquo;&nbsp;d'avenir&nbsp;&raquo;, Charles Rivkin, a fait sur ce th&egrave;me une des priorit&eacute;s de son mandat en d&eacute;veloppant les relations entre l&rsquo;ambassade et les jeunes leaders fran&ccedil;ais, incluant les jeunes issus des banlieue. Il a mis en place plusieurs s&eacute;minaires destin&eacute;s &agrave; ceux-ci, marqu&eacute;s par l&rsquo;intervention de repr&eacute;sentants du gouvernement am&eacute;ricain, d&rsquo;acteurs ou de musiciens. Le 16 juillet 2013, Fran&ccedil;ois Hollande lui a remis les insignes de commandeur de la L&eacute;gion d'honneur. Il est le premier ambassadeur am&eacute;ricain &agrave; avoir re&ccedil;u cette distinction d&rsquo;un pr&eacute;sident fran&ccedil;ais en exercice au cours des 45 derni&egrave;res ann&eacute;es. </p> <p>.<strong>Notes</strong></p> <p><strong>1) </strong>Notre ami, Michel C, plus que jamais socialiste de coeur, nous &eacute;crit:</p> <p>Aujourd'hui les conglom&eacute;rats apatrides et les maffias se sont alli&eacute;s pour maximiser leurs profits.</p> <div>Pour cela une n&eacute;cessit&eacute; est apparue : supprimer les &Eacute;tats Nations pour les r&eacute;duire en colonies et soumettre les peuples qui y vivent. Ils ont donc entam&eacute; la 4 Guerre Mondiale celle des int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s de quelques uns contre l'int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral de tous.</div> <div>Pour gagner cette guerre deux armes de destruction massive des Etats sont utilis&eacute;es,&nbsp; le terrorisme et la d&eacute;mographie.</div> <div>Terroriser les citoyens d'une Nation, les contraindre par le ch&ocirc;mage et la perte d'identit&eacute; culturelle, favoriser la passion plut&ocirc;t que la raison, la technique plut&ocirc;t que la&nbsp;r&eacute;flexion, modifier les&nbsp;programmes d'enseignement : suppression du latin, du grec, r&eacute;duction de l'histoire, de la philosophie et des beaux arts...&nbsp;</div> <div>En un mot transformer des citoyens libres et souverains en consommateurs soumis et dociles.</div> <div><br /> Pour ce faire, les migrants servent d'arm&eacute;e d'invasion&nbsp; destin&eacute;e &agrave; soumettre la vieille Europe des Nations et des R&eacute;publiques aux pouvoirs des maffias et conglom&eacute;rats. Je' suis devenu, comme beaucoup de camarades militants dits de gauche, partisan d'une politique souverainiste et patriote, fond&eacute;e sur l'Union d'&Eacute;tat Nations et de peuples&nbsp;souverains&nbsp;&nbsp;hors de l'Europe de Bruxelles, de Berlin et de Washington. Mais qui politiquement en France aujourd'hui relaiera ce projet ? <br /> <br /> <strong>2.</strong> Sur l'immigration on pourra lire une vue de Bernard Lugan certes imaginaire &agrave; ce jour mais pas d&eacute;pourvue de r&eacute;alisme. L'auteur est un sp&eacute;cialiste de l'Afrique. Nous lui avons emprunt&eacute; l'image illustrant notre propre article.<br /> <p style="margin-bottom: 0cm"><em>2017: le Califat du Ponant, f&eacute;d&eacute;rant la Libye et l'Alg&eacute;rie, d&eacute;clenche l'op&eacute;ration Proph&egrave;te des mers</em><a href="http://bernardlugan.blogspot.fr/2015/08/2017-le-califat-du-ponant-federant-la.html"><br /> http://bernardlugan.blogspot.fr/2015/08/2017-le-califat-du-ponant-federant-la.html</a></p> <blockquote><br /> <br /> </blockquote> <br /> </div> Sun, 09 Aug 2015 23:00:00 GMT Noblesse et Monarchies http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1853 1853 <br /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font size="3" color="#000099"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font size="3" color="#000099"> </font></strong></font></font></strong><font size="3" color="#000099"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="3" color="#000099"><font size="2" color="#000000" /></font></font></font></font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><font size="3" color="#000099"><font size="2"><font size="3" color="#000099"><font size="2" color="#000000">Notre soci&eacute;t&eacute; appara&icirc;t comme tr&egrave;s sombre lorsqu&rsquo;on la regarde &agrave; la bonne &eacute;chelle et avec les bons indicateurs scientifiques, hors des sch&eacute;mas manipulateurs d&eacute;livr&eacute;s par tous les gens qui jouent la com&eacute;die dans les m&eacute;dia. Le syst&egrave;me de contr&ocirc;le informatis&eacute; qui est actuellement en place dans tous les pays du monde, dont le n&ocirc;tre la France, est un syst&egrave;me totalement distribu&eacute; appr&eacute;hendant de fa&ccedil;on continue des informations venant de multiples sources, pour les transformer en connaissances exploitables et qui seront analys&eacute;es &agrave; toutes les &eacute;chelles. <br /> <br /> Ce syst&egrave;me est form&eacute; d&rsquo;innombrables capteurs d&rsquo;informations, localis&eacute;s dans tous les syst&egrave;mes informatis&eacute;s qui communiquent continuellement entre eux sans intervention des utilisateurs humains, de toutes les cam&eacute;ras de surveillance et tous les satellites d&eacute;terminant la position GPS de chaque appareil &agrave; 10 cm pr&egrave;s. Il op&egrave;re de l&rsquo;&eacute;chelle du contr&ocirc;le personnalis&eacute; de l&rsquo;individu qui est dans le voisinage d&rsquo;un syst&egrave;me informatis&eacute;, comme un Smartphone ou une tablette, au groupe de personnes qui communiquent en &eacute;changeant des SMS ou des messages ou qui se t&eacute;l&eacute;phonent et aux groupes de groupes de personnes qui interrogent Internet ou communiquent entre eux. Et ces analyses multi-&eacute;chelles continues donnent en temps r&eacute;el l&rsquo;estimation absolument exacte de l&rsquo;&eacute;tat psychologique et des tendances des groupes constituant la population &agrave; chaque instant et entemps-r&eacute;el, les postures des individus consid&eacute;r&eacute;s comme leaders de groupes et leurs importances locales et globales.<br /> <br /> Dans un tel syst&egrave;me de domination, chacun de nous est un num&eacute;ro individuel dans un ensemble d&rsquo;ensembles de num&eacute;ros, qui est analys&eacute; de fa&ccedil;on continue si le syst&egrave;me estime que c&rsquo;est n&eacute;cessaire selon ses tendances propres, et qui peut &ecirc;tre trait&eacute; soit par coupure de ses communications Internet soit par l&rsquo;&eacute;limination physique accidentelle pure et simple.<br /> <br /> Un tel syst&egrave;me est tr&egrave;s exactement une dictature d&rsquo;un nouveau genre et n&rsquo;est pas l&agrave; aujourd&rsquo;hui par hasard. Cette situation vient de l&rsquo;h&eacute;ritage d&rsquo;une forme de soci&eacute;t&eacute; bien connue: la Monarchie. Il faut bien interpr&eacute;ter les notions de Noblesse et de Monarchie, qui sont tr&egrave;s clairement d&eacute;finies par Littr&eacute; sous la forme suivante :<br /> <br /> &laquo; <strong>Noblesse</strong> : Rang et qualit&eacute; de ceux qui sont &eacute;lev&eacute;s au-dessus des roturiers, soit par leur naissance, soit par des lettres du prince&hellip;<br /> <br /> <strong>Monarchie</strong> : Gouvernement d&rsquo;un &Eacute;tat r&eacute;gi par un seul chef. &nbsp;Monarchie h&eacute;r&eacute;ditaire, &eacute;lective&hellip; &raquo;<br /> <br /> Il existe encore des Monarchies traditionnelles en Europe et partout dans le monde, mais il faut interpr&eacute;ter cette notion dans le syst&egrave;me mondial actuel o&ugrave; la Finance, la Politique, les Arm&eacute;es, la Productivit&eacute; &eacute;conomique, avec l&rsquo;usage de la r&eacute;duction de tout ce qui existe &agrave; sa valeur financi&egrave;re, sont conduits pas des castes ferm&eacute;es d&rsquo;individus format&eacute;s constituant la nouvelle Noblesse et fonctionnant dans des Monarchies tr&egrave;s ferm&eacute;es et tr&egrave;s opaques. Ces nouveaux nobles de cette nouvelle monarchie ont un syst&egrave;me psychique qui est en rupture totale avec l&rsquo;indispensable retenue que doit avoir chaque humain et lui imposant de simplement prendre sa petite place, n&eacute;cessaire et suffisante dans le vivant auto-organis&eacute; dont nous sommes simplement l&rsquo;un des constituants.<br /> <br /> Pourquoi la Noblesse et la Monarchie existent-t-elles toujours dans nos soci&eacute;t&eacute;s, sous des formes subtiles, tr&egrave;s adapt&eacute;es &agrave; la technologie courante et pourquoi sont-elles finalement indestructibles ? Y aurait-il une d&eacute;ficience fondamentale dans le psychisme humain qui, lorsqu&rsquo;il se d&eacute;veloppe dans un type tr&egrave;s fortement structur&eacute; de soci&eacute;t&eacute;s d&rsquo;ordres allant de la famille au groupe socio-culturel et immergeant toute la culture, ne peut s&rsquo;engager que sur la voie de la poursuite et de l&rsquo;amplification de l&rsquo;int&eacute;gration, devenant incapable de penser ses pens&eacute;es et sa raison &agrave; &ecirc;tre avec chaque autre, de s&rsquo;organiser pour construire des soci&eacute;t&eacute;s vraiment paisibles, &eacute;galitaires, fraternelles, tourn&eacute;es vers les<br /> questionnements des sciences avec conscience et vers tous les arts sociaux cr&eacute;atifs ?<br /> <br /> Les individus qui fondent la Noblesse et la Monarchie actuelles sont d&eacute;pourvus d&rsquo;&eacute;thique et sont scientifiquement illettr&eacute;s dans le domaine des th&eacute;ories profondes, ils ne peuvent rien comprendre aux relations entre l&rsquo;humain qui pense ses pens&eacute;es et les grands probl&egrave;mes pos&eacute;s aujourd&rsquo;hui par les organisations coactives et auto-adaptatives qui ont engendr&eacute; l&rsquo;organisation du vivant recouvrant notre plan&egrave;te, o&ugrave; la vie s&rsquo;est formidablement d&eacute;ploy&eacute;e en tr&egrave;s forte coh&eacute;rence avec elle-m&ecirc;me, avant l&rsquo;apparition de l&rsquo;homme monarchis&eacute;. Ces tristes individus ne savent m&ecirc;me pas que nous partageons la m&ecirc;me ligne d&rsquo;univers sur notre petite plan&egrave;te et que c&rsquo;est cela qui permet la stabilit&eacute; des formes et le d&eacute;ploiement du vivant dans le temps et l&rsquo;espace. Ils sont conduits par leur pulsion radicale de domination &agrave; poursuivre une rupture les projetant hors de la posture d&rsquo;&eacute;quilibre que nous devrions nous imposer, pour comprendre et vivre dans la temporalit&eacute; du temps, avec l&rsquo;&eacute;chelle fractale de l&rsquo;&eacute;tendue spatiale organis&eacute;e, et pour appr&eacute;hender la tr&egrave;s grande fragilit&eacute; de notre &eacute;cosyst&egrave;me et sa r&egrave;gle organisationnelle.<br /> <br /> Dans l&rsquo;&eacute;tat actuel du syst&egrave;me monarchique, il n&rsquo;y aura pas de solution structurelle harmonieuse et profonde &agrave; l&rsquo;Europe, ni ailleurs, et il y aura un effondrement mortel pour la civilisation.Faut-il essayer de faire un livre sur cette histoire continue de la Monarchie, qu&rsquo;aucun &eacute;diteur ne publiera puisque cela lui sera rigoureusement interdit ?</font></font></font></font></font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><font size="3" color="#000099"><font size="2"><font size="3" color="#000099"><font size="2" color="#000000"><strong><font color="#000099">Que faudrait-il faire pour vraiment dissoudre cette Monarchie ?</font></strong></font></font></font></font></font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><font size="3" color="#000099"><font size="2"><font size="3" color="#000099"><font size="2" color="#000000">Par exemple, pour dissoudre la Monarchie actuelle et aller vers une soci&eacute;t&eacute; r&eacute;ellement paisible et fraternelle, pourrait-on trouver en France un parti politique qui proposerait dans son programme la mesure suivante valant pour une ligne de bifurcation dans l&rsquo;espace social complexe : payer au SMIC et sans aucune autorisation de d&eacute;passement quelle qu&rsquo;elle soit, tous les hommes et femmes politiques &eacute;lus ainsi que leurs conseillers, &agrave; l&rsquo;Assembl&eacute;e Nationale, au S&eacute;nat, dans le Gouvernement et la Pr&eacute;sidence, dans tous les Conseils D&eacute;partementaux et R&eacute;gionaux, afin que ces &eacute;lus quittent clairement la Monarchie et deviennent les serviteurs politiques, sociaux et moraux des citoyensde la R&eacute;publique et pas les gestionnaires bien organis&eacute;s d&rsquo;une caste ?<br /> <br /> Ces &eacute;lus, volontairement pauvres et vivant pauvrement, seraient vraiment respect&eacute;s et deviendraient des mod&egrave;les de r&eacute;publicains, ils pourraient vraiment agir pour l&rsquo;&eacute;galit&eacute; de tous en &eacute;tant crus par tous les citoyens car donnant r&eacute;ellement l&rsquo;exemple, en &eacute;tant pauvres financi&egrave;rement mais infiniment riches moralement et &eacute;thiquement. Ils pourraient alors s&rsquo;engager &agrave; nationaliser toutes les banques et &agrave; fermer d&eacute;finitivement tous les back-offices. Ils pourraient s'engager &agrave; ce que toute construction &eacute;conomique sur le territoire soit discut&eacute;e par tous les citoyens concern&eacute;s, &agrave; toutes les &eacute;chelles et soit donc toujours essentiellement une &oelig;uvre collective. Ils pourraient changer les m&eacute;dia, le syst&egrave;me d&rsquo;informations, le syst&egrave;me &eacute;conomique, le syst&egrave;me social, ils pourraient mettre fin au syst&egrave;me de contr&ocirc;le de toute la population, ils pourraient en fait transformer le monde.<br /> <br /> Mais il n&rsquo;y aura pas de personnage politique pour proposer une telle mesure et conduire un programme pr&eacute;sidentiel bas&eacute; sur une telle ligne de bifurcation. Il n&rsquo;y a donc plus qu&rsquo;&agrave; penser &agrave; la fin, &agrave; sa fin en s&rsquo;interrogeant sur la n&eacute;cessit&eacute; de continuer &agrave; subir le spectacle de ce monde finissant submerg&eacute; par les technologies, les discriminations, les manipulations, les in&eacute;galit&eacute;s, les destructions, les &eacute;liminations, les trahisons, les guerres, les tueries, les massacres, les exterminations...<br /> </font><font size="2"> </font></font></font></font></font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font face="Arial">&nbsp;<font size="2"><font size="3" color="#000099"><font size="2"><font size="3" color="#000099"><font size="2" color="#000000"><br /> Alain Cardon 04/08/2015</font></font></font></font></font></font></p> Mon, 03 Aug 2015 23:00:00 GMT L'interdiction des armes létales autonomes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1848 1848 <br /><br /> <font size="2" face="Arial">Parmi les signataires, on trouve le milliardaire Elon Musk, le constructeur des voitures &eacute;lectriques Tesla et du lanceur SpaceX, l&rsquo;astrophysicien britannique Stephen Hawking, le cofondateur d&rsquo;Apple Steve Wozniak, le linguiste am&eacute;ricain Noam Chomsky ou Demis Hassabis, le fondateur de DeepMind, une entreprise consacr&eacute;e &agrave; l&rsquo;intelligence artificielle rachet&eacute;e par Google.</font> <p><font size="2" face="Arial">La lettre d&eacute;nonce un &quot;danger imminent&quot; d&eacute;coulant du niveau aujourd'hui atteint par l'intelligence Artificielle (AI ou IA)) et de ses progr&egrave;s pr&eacute;visibles.: L&rsquo;intelligence artificielle a atteint un point o&ugrave; le d&eacute;ploiement de tels syst&egrave;mes d'ALA sera faisable d&rsquo;ici quelques ann&eacute;es si les enjeux militaires et plus g&eacute;n&eacute;ralement politiques sont importants. Les ALA ont &eacute;t&eacute; d&eacute;crites comme la troisi&egrave;me r&eacute;volution dans les techniques de guerre, apr&egrave;s la poudre &agrave; canon et les armes nucl&eacute;aires. </font></p> <p><font size="2" face="Arial">D'ores et d&eacute;j&agrave;, en pratique, l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine, qui sera bient&ocirc;t suivie d'autres, d&eacute;ploie sur le terrain, notamment dans la lutte contre les djihadistes islamiques, des drones capables de nombreuses d&eacute;cisions autonomes, notamment s&eacute;lectionner avec le plus de pertinence possible&nbsp; les cibles et diriger vers elles des tirs pr&eacute;cis. Mais l'ordre final de tir est r&eacute;serv&eacute; &agrave; des op&eacute;rateurs humains &agrave; distance, op&eacute;rant dans des postes de commandement souvent situ&eacute;s &agrave; des centaines de kilom&egrave;tres, sinon aux Etats-Unis m&ecirc;mes. Ce qui n'emp&ecirc;che pas de nombreuses erreurs de se produire, produisant des victimes civiles comptabilis&eacute;es comme &laquo;&nbsp;risques collat&eacute;raux&nbsp;&raquo;.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"> Ce fut Barack Obama lui-m&ecirc;me qui a pris la d&eacute;cision de g&eacute;n&eacute;raliser de telles op&eacute;rations, pour remplacer des troupes sur le terrain. Les pays touch&eacute;s, notamment le Pakistan et l'Afghanistan, ont protest&eacute;, mais sans effets. Il semble aujourd'hui que le Pakistan soit de son c&ocirc;t&eacute; en train de se doter de telles armes acquises aupr&egrave;s des Etats-Unis. </font></p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">La p&eacute;tition craint que les Etats ne se lancent dans </span><em><span style="font-style: normal">une course &agrave; l&rsquo;armement</span></em><span style="font-style: normal">, justifi&eacute;e par le fait que </span><em><span style="font-style: normal">&nbsp;remplacer des hommes par des machines permet de limiter le nombre de victimes du c&ocirc;t&eacute; de celui qui les poss&egrave;de</span></em><span style="font-style: normal">. Mais ce ne sont pas seulement les Etats qui le feront. Tous les groupes d'opposition militaris&eacute;s pourront suivre cet exemple. Ils seront suivis par des individus op&eacute;rant pour leur compte. En effet, ces armes ne </span><em><span style="font-style: normal"> n&eacute;cessitent pas beaucoup de mat&eacute;riels de base co&ucirc;teux ou difficile &agrave; obtenir. Elles pourront &ecirc;tre r&eacute;alis&eacute;s souvent &agrave; partir de produits&nbsp; disponibles &laquo;&nbsp;sur &eacute;tag&egrave;re &raquo;. Des modes de savoir-faire et modes d'emploi circuleront sur le Net. &nbsp;Tr&egrave;s vite ces armes apparaitront sur les march&eacute;s parall&egrave;les, &agrave; la disposition de groupes terroristes souhaitant imposer leurs objectifs et leurs religions aux populations. </span></em></font> </p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Le texte ne se veut pas une charge contre l&rsquo;intelligence artificielle. Les chercheurs qui l&rsquo;ont sign&eacute; redoutent au contraire qu&rsquo;une telle application de l&rsquo;IA ne </span><span style="font-style: normal">ne suscite un </span><em><span style="font-style: normal">rejet&nbsp; du grand public contre l&rsquo;IA qui couperait court &agrave; tous ses b&eacute;n&eacute;fices soci&eacute;taux futurs</span></em><span style="font-style: normal">. La question de l&rsquo;interdiction des ALA&nbsp; a fait l&rsquo;objet d&rsquo;une r&eacute;union de l&rsquo;ONU en avril 2015. Le rapporteur sp&eacute;cial de l&rsquo;ONU Christof Heyns plaide depuis plus de deux ans pour un moratoire sur le d&eacute;veloppement de ces syst&egrave;mes, en attendant la d&eacute;finition d&rsquo;un cadre juridique adapt&eacute;. L&rsquo;ONG Human Rights Watch a quant &agrave; elle d&eacute;nonc&eacute;, dans <a href="https://www.hrw.org/report/2015/04/09/mind-gap/lack-accountability-killer-robots">un rapport publi&eacute; en avril</a>, &laquo;&nbsp;</span><em><span style="font-style: normal">l&rsquo;absence de responsabilit&eacute; l&eacute;gale</span></em><span style="font-style: normal">&nbsp;&raquo; s&rsquo;appliquant aux actes de ces &laquo;&nbsp;robots tueurs&nbsp;&raquo;.</span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">La Lettre Ouverte a &eacute;t&eacute; publi&eacute;e par le<em> Future of Life Institute </em>(FLI), un organisme am&eacute;ricain &agrave; but non lucratif qui qui &eacute;tudie notamment </span><em><span style="font-style: normal">les risques potentiels du d&eacute;veloppement d&rsquo;une intelligence artificielle de niveau humain vue d'att&eacute;nuer les risques &laquo;&nbsp;existentiels 'auxquels doit selon lui faire face l&rsquo;humanit&eacute; </span></em><span style="font-style: normal">&raquo;. Le FLI avait r&eacute;cemment annonc&eacute; le financement de 37 projets visant &agrave; pr&eacute;venir les risques de l'IA et financ&eacute;s par un don d&rsquo;Elon Musk. </span></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong><span style="font-style: normal">Nos commentaires</span></strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* L'initiative est &eacute;videmment louable. Plus on s'interrogera sur les risques de l'IA, notamment sous sa forme autonome, mieux cela vaudra. Plus les pouvoirs publics, voire l'ONU ou d'autres instances, pourront interdire certaines armes, comme ce fut le cas pr&eacute;c&eacute;demment des gaz de combat, mieux cela vaudra. </span></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* Mais il ne faudra pas se faire d'illusion. La recherche et le d&eacute;veloppement en mati&egrave;re d'ALA se poursuivra dans tous les Etats disposant du niveau technologique suffisant. Ce sera notamment le cas au Etats-Unis, dont les strat&egrave;ges ont toujours affich&eacute; la volont&eacute; de se donner une avance de quelques ann&eacute;es sur le reste du monde. Les Etats pr&eacute;sent&eacute;s comme une menace contre l'Am&eacute;rique, notamment la Russie et la Chine, r&eacute;agiront &agrave; leur tour. Il y aura n&eacute;cessairement des fuites profitant, comme indiqu&eacute; ci-dessus, &agrave; divers groupes terroristes. </span></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* Le d&eacute;veloppement d'ALA se fera d'autant plus n&eacute;cessairement qu'il sera in&eacute;vitablement un aspect d&eacute;riv&eacute; d'une marche mondiale vers ce que l'on nomme le post-humain. En pratique, ce concept n'int&eacute;ressera que ceux ayant les moyens financiers n&eacute;cessaires pour le financer. Ce sera in&eacute;vitablement le cas des Etats-Unis en premier lieu. En termes g&eacute;ostrat&eacute;giques, quand on &eacute;voque les Etats-Unis, il ne pas seulement &eacute;voquer le D&eacute;partement de la D&eacute;fense et son Agence scientifique, la Darpa. Il faut aussi mentionner les grands du Web am&eacute;ricain, notamment Google qui a rachet&eacute; pratiquement toutes les start-up(s) investissant dans le domaine de la robotique autonome et de l'IA en r&eacute;seaux intelligents et dont un des directeurs, Ray Kurzweil, se fait le champion du post-humanisme .</span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">* Des syst&egrave;mes de d&eacute;cision autonomes se construisent d&eacute;j&agrave; en utilisant notamment les &laquo;&nbsp;big data&nbsp;&raquo; collect&eacute;es dans le monde entier &agrave; partir des services en ligne offerts par ces Grands du Net et l'appui multiforme de la NSA et de la CIA am&eacute;ricaines. Il ne s'agira pas, dira-t-on, d'ALA. Mais en ce domaine, la nuance entre syst&egrave;mes d'IA autonomes, armes autonomes et armes l&eacute;tales autonomes sera difficile &agrave; faire. En guerre, tous les moyens sont bons. Le danger de d&eacute;bordement sera plus grand en ce domaine que celui souvent &eacute;voqu&eacute; par la litt&eacute;rature r&eacute;sultant de prises de pouvoir par des robots autonomes s'&eacute;rigeant en adversaires de l'humanit&eacute;. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><br /> Faut-il enfin limiter le concept d'ALA &agrave; des syst&egrave;mes technologiques? Une mine qui explose aveugl&eacute;ment aux d&eacute;pends de tous v&eacute;hicules passant &agrave; proximit&eacute; n'est-il pas l'anc&ecirc;tre des ALA? Plus gravement, quand on consid&egrave;re aujourd'hui la fa&ccedil;on dont des groupes islamistes terroristes conditionnent des gamines de 14 ans afin de les transformer en bombes vivantes, la diff&eacute;rence d'avec les ALA n'est pas grande. Pour se d&eacute;fendre contre de telles armes vivantes autonomes, dont le nombre in&eacute;vitablement se multipliera, les pays refusant de transformer des enfants en robots tueurs ne seront-ils pas en droit d'utiliser des ALA?</span><br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://futureoflife.org/AI/open_letter_autonomous_weapons">http://futureoflife.org/AI/open_letter_autonomous_weapons</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Observations</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong>De Fran&ccedil;ois Anceau </strong><font color="#990000"><br /> <br /> Les armes &agrave; d&eacute;clenchement automatique ne sont pas une nouveaut&eacute;.... Depuis la mine d&eacute;clench&eacute;e par une ficelle &agrave; la tourelle anti-a&eacute;rienne de navire orient&eacute;e et d&eacute;clench&eacute;e par radar, cela fait d&eacute;j&agrave; longtemps que l'homme &agrave; substitu&eacute; la condition de tir &agrave; l'ordre de tir. Les nouvelles armes dites autonomes ne font pas autre chose que d'appliquer des conditions de tir plus &eacute;labor&eacute;es. Cette &quot;r&eacute;volution&quot; n'est en fait qu'une &eacute;volution....<br /> De plus, il me semble utopique de vouloir l&eacute;galiser la guerre alors qu'il s'agit de la confrontation ultime de deux puissances pour lesquelles &quot;tous les coups sont permis&quot;. La seconde guerre mondiale et les guerres de religion modernes l'ont bien montr&eacute; par leurs horreurs. Si les gaz de combats n'ont pas, ou peu, &eacute;t&eacute; utilis&eacute;s, ce n'est pas pour ob&eacute;ir &agrave; un quelconque r&egrave;glement, mais parce que les conditions de combat, devenues plus dynamiques, ne s'y pr&ecirc;taient pas...<br /> Tout ce que l'on peut esp&eacute;rer, c'est que ces machines, ob&eacute;issant &agrave; la rationalit&eacute; de leur programmation, seront moins folles que certains combattants, malheureusement beaucoup trop nombreux..... <br /> <br /> </font></em><font color="#000000"><em><strong>De Louis Bastien </strong></em></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Interdire? Oui, mais qui prendra la d&eacute;cision? Et qui la fera respecter? Tout ceci n'est que gesticulation de ceux qui veulent faire oblier ce qu'ils font par ailleurs (notamment Google que vous citez). Quant &agrave; Stephen Hawking, il vaudrait mieux par charit&eacute; le laisser tranquille.<br /> </font> </em> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Mon, 27 Jul 2015 23:00:00 GMT Vive la France libre http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1834 1834 <br /><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em><strong>Pr&eacute;sentation de l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>auteur par l'auteur</strong> </em></font> <p lang="fr-CA" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>Patrice-Hans Perrier est un ancien journaliste ind&eacute;pendant qui s<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>est retir&eacute; du tourbillon de l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>information pour mieux rebondir &hellip; dans l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>agora des d&eacute;bats d<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>id&eacute;es qui perdurent. Penseur anticonformiste, plut&ocirc;t que &laquo; libre-penseur &raquo;, Perrier travaille &agrave; partir du &laquo; narratif &raquo; des actualit&eacute;s en tentant de tisser un r&eacute;cit qui puisse faire sens. &Agrave; mi-chemin, entre la critique politique et la fiction, cet auteur en devenir cherche des lecteurs et des lectrices d&eacute;vou&eacute;s. La v&eacute;rit&eacute; constitue la qu&ecirc;te, le Graal, pour laquelle toutes nos d&eacute;votions sont sollicit&eacute;es. </em></font> </p> <font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em> </em></font> <p lang="fr-CA" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>Chr&eacute;tien pratiquant, Patrice-Hans Perrier tend la main &agrave; ses fr&egrave;res et s&oelig;urs n&eacute;o-pa&iuml;ens en esp&eacute;rant que l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>authentique dialogue de l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>inculturation puisse, enfin, na&icirc;tre &agrave; travers les d&eacute;combres d<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>un Empire romain n<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>ayant jamais rendu l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>&acirc;me. Des essais, des nouvelles et des romans sont en cours de pr&eacute;paration &hellip; des &eacute;diteurs sont attendus. Pour l<span lang="fr-FR">&rsquo;</span>heure, Philippe Grasset, &eacute;diteur du site Dedefensa.org, offre cet espace de r&eacute;flexion m&eacute;tapolitique &agrave; Patrice-Hans Perrier, complice de la lucidit&eacute; salvatrice. Que vive la France et tous ses enfants de la prose libre !</em></font></p> <font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em /></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"><em>Il est possible de suivre la r&eacute;flexion critique de Patrice-Hans Perrier en consultant son propre site.<span lang="fr-CA"> </span><a href="https://patricehansperrier.wordpress.com/"><span lang="fr-CA"><u><strong>https://patricehansperrier.wordpress.com</strong></u></span></a></em></font></p> <font color="#FF0000"><em> </em></font> <p lang="fr-CA" style="margin-bottom: 0cm">__________________________________________________________________________________________________________<br /> </p> <h2>Vive la France libre !</h2> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aujourd&rsquo;hui, 14 juillet 2015, c&rsquo;est la f&ecirc;te nationale d&rsquo;une France qui n&rsquo;est plus que l&rsquo;ombre de ce qu&rsquo;elle a d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; &agrave; l&rsquo;&eacute;poque du g&eacute;n&eacute;ral de Gaule. En effet, l&rsquo;Hexagone ayant rejoint le commandement militaire int&eacute;gr&eacute; de l&rsquo;OTAN sous la f&eacute;rule du Pr&eacute;sident Sarkozy, au printemps 2009, ne dispose plus de projection g&eacute;ostrat&eacute;gique au moment de mettre ce billet en ligne. Et, pourtant, la France n&rsquo;a toujours pas rendu l&rsquo;&acirc;me &hellip; </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Reprise d&rsquo;une analyse qui avait &eacute;t&eacute; mise en ligne sur le site de l&rsquo;auteur l&rsquo;an dernier et qui n&rsquo;a rien perdu de sa pertinence. Le royaume de Fran&ccedil;ois Hollande ayant pratiquement rendu l&rsquo;&acirc;me, il ne reste plus qu&rsquo;&agrave; attendre qu&rsquo;un sc&eacute;nario de guerre civile, t&eacute;l&eacute;guid&eacute;e par la secte bruxelloise, soit mis en sc&egrave;ne aux alentours des prochaines &eacute;lections pr&eacute;sidentielles pour que la &laquo; douce France &raquo; finisse par imploser. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">___________________________________ </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> Meurtrie par des d&eacute;cennies d&rsquo;incuries politiques, la France demeure, malgr&eacute; tout, la cinqui&egrave;me (ou sixi&egrave;me) puissance &eacute;conomique mondiale. Talonnant l&rsquo;Allemagne, nos cousins fran&ccedil;ais font preuve d&rsquo;une capacit&eacute; de cr&eacute;ativit&eacute;, d&rsquo;invention et d&rsquo;innovation qui aura permis aux produits et aux id&eacute;es du pays de Moli&egrave;re de rayonner aux quatre coins du monde. Ils ont m&ecirc;me cr&eacute;&eacute; le nouveau moteur de recherche Qwant, un outil qui ambitionne de rivaliser avec Google. La France innove au chapitre de la recherche scientifique, des Arts et des Lettres, de la cr&eacute;ation industrielle ou du d&eacute;veloppement urbain, toutes r&eacute;gions confondues. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&agrave; o&ugrave; le b&acirc;t blesse c&rsquo;est sans doute au chapitre du pouvoir d&rsquo;achat et de la qualit&eacute; de vie de ses habitants, puisqu&rsquo;en 2012 la France se classait au 35e rang pour le PIB par habitant en termes de PPA (Parit&eacute; de pouvoir d&rsquo;achat). Et, il y a fort &agrave; parier que les nuages se sont accumul&eacute;s dans le ciel fran&ccedil;ais depuis l&rsquo;&eacute;lection du pr&eacute;sident Fran&ccedil;ois Hollande, en mai 2012. Poursuivant l&rsquo;&oelig;uvre de son pr&eacute;d&eacute;cesseur, Hollande se contente de faire du surplace depuis le d&eacute;but de son arriv&eacute;e &agrave; l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une Ve R&eacute;publique qui risque d&rsquo;imploser</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">G&eacute;rant la crise &agrave; la petite semaine, l&rsquo;infortun&eacute; pr&eacute;sident ne dispose pratiquement plus de marge de man&oelig;uvre depuis que la France est soumise aux diktats de la &laquo;r&egrave;gle d&rsquo;or&raquo;, un trait&eacute; europ&eacute;en qui astreint les pays membres &agrave; une aust&eacute;rit&eacute; budg&eacute;taire qui menace jusqu&rsquo;&agrave; la souverainet&eacute; des &eacute;tats en mati&egrave;re de gestion des services publics. Pavoisant, en d&eacute;pit d&rsquo;un taux d&rsquo;insatisfaction historique, l&rsquo;&eacute;quipe socialiste fait dans le politico-mondain, &agrave; d&eacute;faut de proposer des mesures susceptibles de stopper une h&eacute;morragie qui menace de faire imploser la Ve R&eacute;publique. Certaines mauvaises langues parlent de &hellip; Ripoublique ! </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La d&eacute;mocratie n&rsquo;est plus qu&rsquo;un feu d&rsquo;artifice rh&eacute;torique au pays de la D&eacute;claration des droits de l&rsquo;homme et du citoyen de 1789. Le citoyen ayant &eacute;t&eacute; remplac&eacute; par le consommateur, c&rsquo;est, d&eacute;sormais, la loi du march&eacute; qui dicte ses imp&eacute;ratifs. Les politiques, pour leur part, ne font que g&eacute;rer des mesures d&rsquo;att&eacute;nuation qui consistent &agrave; huiler l&rsquo;engrenage de la mondialisation. Pour preuve : une majorit&eacute; de fran&ccedil;ais ont rejet&eacute;, par voie de r&eacute;f&eacute;rendum, le projet de trait&eacute; constitutionnel europ&eacute;en (TCE) en 2005. Qu&rsquo;&agrave; cela ne tienne, la classe politique a superbement ignor&eacute; la volont&eacute; populaire et s&rsquo;est rang&eacute;e derri&egrave;re le plan de match des autorit&eacute;s de Bruxelles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;adoption du trait&eacute; de Lisbonne, en 2007, aidera &agrave; planter les derniers clous dans le cercueil de la souverainet&eacute; fran&ccedil;aise. Entr&eacute; en vigueur le 1er d&eacute;cembre 2009, ce trait&eacute; comporte une dur&eacute;e illimit&eacute;e et transforme de mani&egrave;re cruciale le fonctionnement de l&rsquo;Union europ&eacute;enne. De facto, le terme &laquo;Communaut&eacute;&raquo; a &eacute;t&eacute; remplac&eacute; par celui d&rsquo;&laquo;Union&raquo;, un changement qui est loin d&rsquo;&ecirc;tre cosm&eacute;tique puisque tous les accords internationaux conclus par les &eacute;tats membres devront &ecirc;tre soumis &agrave; l&rsquo;approbation de la toute puissante Commission europ&eacute;enne. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une d&eacute;mocratie de fa&ccedil;ade</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les &eacute;lus fran&ccedil;ais qui se pavanent dans l&rsquo;enceinte du Parlement europ&eacute;en ne sont que les tristes figurants d&rsquo;une op&eacute;rette mis en sc&egrave;ne par la Commission europ&eacute;enne. Ils d&eacute;battent en circuit ferm&eacute; et votent des motions et autres colifichets qui sont sans cons&eacute;quences face aux d&eacute;cisions prises par la Commission europ&eacute;enne. Cette derni&egrave;re &ndash; compos&eacute;e de dirigeants ayant &eacute;t&eacute; coopt&eacute;s (non-&eacute;lus) et travaillant en &eacute;troite collaboration avec l&rsquo;European Round Table (un m&eacute;ga lobby repr&eacute;sentant les dirigeants des plus grandes multinationales europ&eacute;ennes) &ndash; travaille principalement &agrave; &eacute;masculer la souverainet&eacute; des &eacute;tats membres. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France &ndash; qui est aux prises avec un ralentissement &eacute;conomique, une p&eacute;nurie d&rsquo;emplois et un dumping &eacute;conomique et social sans pr&eacute;c&eacute;dent &ndash; n&rsquo;arrive plus &agrave; voir la lumi&egrave;re au bout du tunnel. Bruxelles impose ses normes en mati&egrave;re d&rsquo;ouverture des fronti&egrave;res (l&rsquo;espace dit de Schengen), de contr&ocirc;les sanitaires et de r&eacute;gulations dans le domaine de l&rsquo;agroalimentaire. Tout cela sans oublier le fait que les autorit&eacute;s fran&ccedil;aises ne peuvent plus battre monnaie et ne sont m&ecirc;me plus en mesure d&rsquo;adopter un budget national sans obtenir l&rsquo;assentiment de Bruxelles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Rater le train</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;an dernier, l&rsquo;entreprise Alstom a fini (pratiquement) par passer sous le giron de l&rsquo;am&eacute;ricaine General Electric (GE). Fleuron des industries fran&ccedil;aises, Alstom d&eacute;tient une masse critique dans le domaine des turbines &agrave; vapeurs, des &eacute;quipements qui sont essentiels &agrave; la bonne marche des centrales nucl&eacute;aire d&rsquo;EDF. La partie fran&ccedil;aise conservant 50 % du capital de cette filiale, il n&rsquo;en demeure pas moins que les capitaines d&rsquo;industrie am&eacute;ricains jouissent, d&eacute;sormais, d&rsquo;un v&eacute;ritable pouvoir discr&eacute;tionnaire sur le nucl&eacute;aire civil, un secteur strat&eacute;gique de prime importance pour la France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&eacute;dant aux pressions des lobbies financiers, l&rsquo;&eacute;tat fran&ccedil;ais n&rsquo;a pas jug&eacute; bon de bloquer cette transaction. Les fonctionnaires de Bercy (Minist&egrave;re de l&rsquo;&Eacute;conomie et des Finances) n&rsquo;auront r&eacute;ussi qu&rsquo;&agrave; imposer une prise de participation au capital d&rsquo;Alstom de l&rsquo;ordre de 20 %, une mesure qui serait susceptible de permettre &agrave; l&rsquo;&eacute;tat d&rsquo;agir comme un arbitre en faisant en sorte d&rsquo;&eacute;viter que GE ne prenne des d&eacute;cisions risquant de compromettre la souverainet&eacute; &eacute;nerg&eacute;tique de la France. Toutefois, Bouygues, l&rsquo;actuel propri&eacute;taire, n&rsquo;entendait pas c&eacute;der ses actions &agrave; rabais aux derni&egrave;res nouvelles. L&rsquo;&eacute;tat fran&ccedil;ais disposera d&rsquo;une p&eacute;riode de 20 mois pour racheter les actions convoit&eacute;es au &laquo;prix fort&raquo; du march&eacute; et cette transaction devra &ecirc;tre avalis&eacute;e par l&rsquo;actionnariat des deux multinationales. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La mise au pas de l&rsquo;&eacute;tat</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Curieusement, cette strat&eacute;gie d&rsquo;intervention de l&rsquo;&eacute;tat (Alstom) s&rsquo;apparente &agrave; une fuite en avant puisque les d&eacute;lais prescrits correspondent pratiquement &agrave; la fin du quinquennat de l&rsquo;infortun&eacute; pr&eacute;sident. Apr&egrave;s la mise au pas du Quai d&rsquo;Orsay (Affaires &eacute;trang&egrave;res), sous la conduite d&eacute;sastreuse de Bernard Kouchner, sous Sarkozy, et de Laurent Fabius, sous Hollande, voil&agrave; que Bercy est mis en quarantaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France ne dispose plus de marge de man&oelig;uvre : ses &eacute;lites politiciennes sont aux ordres des puissants lobbies atlantistes et se conforment aux desiderata de Bruxelles. Apr&egrave;s avoir re&ccedil;u le colonel Kadhafi en grande pompe &agrave; l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e, en 2011, le pr&eacute;sident Sarkozy prendra les devant au sein du consortium atlantiste charg&eacute; de liquider l&rsquo;homme fort de la Lybie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France et le Royaume-Uni &ndash; ayant &eacute;t&eacute; les ex&eacute;cutants des basses &oelig;uvres de l&rsquo;Empire &ndash; ont d&eacute;p&ecirc;ch&eacute; leurs propres troupes d&rsquo;&eacute;lites et ont mis &agrave; contribution leurs services sp&eacute;ciaux pour fomenter, rien de moins, un coup d&rsquo;&eacute;tat s&rsquo;inscrivant en droite ligne avec l&rsquo;agenda n&eacute;oconservateur derri&egrave;re la succession des r&eacute;volutions dites &laquo;color&eacute;es&raquo;. Les services sp&eacute;ciaux fran&ccedil;ais poursuivront leur &oelig;uvre en Syrie, toujours avec la b&eacute;n&eacute;diction du Quai d&rsquo;Orsay, en conseillant certaines factions extr&eacute;mistes engag&eacute;es dans des op&eacute;rations de s&eacute;dition et de d&eacute;stabilisation contre les forces du pr&eacute;sident Bachar Al Assad. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voil&agrave; qu&rsquo;en l&rsquo;espace de deux mandats pr&eacute;sidentiels, la France aura pratiquement liquid&eacute; l&rsquo;h&eacute;ritage gaulliste de son ind&eacute;pendance diplomatique. Maintenant, c&rsquo;est au tour de Bercy de s&rsquo;ex&eacute;cuter, alors que la caste au pouvoir laisse entrer le loup dans la bergerie des centrales nucl&eacute;aires fran&ccedil;aises. Tout cela apr&egrave;s que la France eut c&eacute;d&eacute; aux pressions am&eacute;ricaines face aux investissements de Peugeot en Iran. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On se rappellera que le gouvernement de Hollande aura d&eacute;but&eacute; son quinquennat en s&rsquo;&eacute;crasant de mani&egrave;re magistrale face aux pressions de l&rsquo;Oncle Sam qui interdisait tout commerce avec la &laquo;R&eacute;publique des Mollah&raquo;. Pourtant, l&rsquo;Iran repr&eacute;sentait le premier march&eacute; pour la vente des v&eacute;hicules particuliers de Peugeot et cette activit&eacute; commerciale n&rsquo;avait aucune port&eacute;e en termes d&rsquo;&eacute;changes de proc&eacute;d&eacute;s militaires. On conna&icirc;t la suite. Depuis lors, les am&eacute;ricains viennent d&rsquo;op&eacute;rer un changement d&rsquo;orientation strat&eacute;gique avec l&rsquo;Iran et on peut pr&eacute;voir que leurs multinationales se rouleront les manches pour y conqu&eacute;rir de nouveaux march&eacute;s ! </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La France des r&eacute;gions mise en coupe </font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est de coutume d&rsquo;affirmer que l&rsquo;Allemagne a toujours su maintenir la vitalit&eacute; de ses r&eacute;gions par le truchement de politiques industrielles et d&rsquo;un soutien &agrave; l&rsquo;agriculture qui faisaient grands cas d&rsquo;un d&eacute;veloppement &eacute;quilibr&eacute; de la nation. Pourtant, les m&ecirc;mes observateurs ont souvent tendance &agrave; oublier que la France, il n&rsquo;y a pas si longtemps, jouissait, elle aussi, d&rsquo;une politique de d&eacute;veloppement int&eacute;gr&eacute;. Certes, Paris centralisait l&rsquo;essentiel des pr&eacute;rogatives r&eacute;galiennes. N&eacute;anmoins, la France des r&eacute;gions parvenait &agrave; tirer son &eacute;pingle du jeu gr&acirc;ce &agrave; son patrimoine remarquable et &agrave; l&rsquo;ing&eacute;niosit&eacute; de son peuple. Les r&eacute;gions de France &eacute;taient devenues le berceau du tourisme, du patrimoine agraire, de l&rsquo;industrie lourde, des p&ecirc;cheries et d&rsquo;une foule d&rsquo;activit&eacute;s ayant contribu&eacute; &agrave; &eacute;tablir la r&eacute;putation du g&eacute;nie fran&ccedil;ais. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La r&eacute;volte des Bonnets rouges (octobre 2013) est venu mettre en perspective la col&egrave;re l&eacute;gitime des p&ecirc;cheurs, des petits entrepreneurs en construction et des conducteurs de poids lourds de Bretagne, dans un contexte o&ugrave; certaines directives de l&rsquo;Union europ&eacute;enne semblent avoir &eacute;t&eacute; mises sur pied afin de d&eacute;truire, une fois pour toute, le tissus &eacute;conomique de la France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mobilis&eacute;s contre l&rsquo;&eacute;cotaxe et les routes payantes, les artisans bretons ont pratiquement d&eacute;clench&eacute; un &laquo;printemps breton&raquo;, n&rsquo;ayant aucun compte &agrave; rendre &agrave; ceux qui se sont charg&eacute;s d&rsquo;instrumentaliser les tristement c&eacute;l&egrave;bres &laquo;printemps arabes&raquo; et autres r&eacute;volutions color&eacute;es. Bruxelles taxant, sans scrupule, les activit&eacute;s &eacute;conomiques du petit peuple de France, il fallait s&rsquo;attendre &agrave; ce que la coupe finisse par d&eacute;border. Les grands m&eacute;dias aux ordres ont bel et bien tent&eacute; de taxer ce mouvement de &laquo;crypto-fasciste&raquo;, mais rien n&rsquo;y fit, les op&eacute;rations de diffamation ayant manifestement &eacute;chou&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La France entrepreneuriale menac&eacute;e de faillite</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans un contexte o&ugrave; une immigration massive est en train de faire baisser les salaires et de g&eacute;n&eacute;rer un ch&ocirc;mage de masse, les petits entrepreneurs et les agriculteurs fran&ccedil;ais sont surtax&eacute;s et subissent le poids d&rsquo;innombrables vexations administratives command&eacute;es par les &eacute;lites corrompues en poste &agrave; Bruxelles. Les socialistes, aux ordres de Bruxelles, mettent de l&rsquo;avant des mesures cosm&eacute;tiques destin&eacute;es &agrave; &laquo;dorer la pilule&raquo; &agrave; une opinion publique qui ne marche plus dans toutes ces combines. Il faut dire que l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e et Matignon (si&egrave;ge du gouvernement) font tout en leur pouvoir pour satisfaire aux exigences des entreprises du CAC 40 &ndash; les grandes entreprises cot&eacute;es en Bourse &agrave; Paris &ndash;, alors que les PME et PMI, sans oublier les artisans et autres travailleurs autonomes, passeront sous les fourches caudines des diktats de Bruxelles. Les petits employeurs sont spoli&eacute;s par les charges sociales, les taxes et autres contraintes r&eacute;glementaires, dans un contexte o&ugrave; pr&egrave;s de 50 000 petites entreprises fran&ccedil;aise ont fait faillite en 2013. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est de bon ton, sur plusieurs tribunes m&eacute;diatiques, de fustiger la pr&eacute;sum&eacute;e fain&eacute;antise des travailleurs fran&ccedil;ais. Mais, force nous est de reconna&icirc;tre, quand on y regarde de plus pr&egrave;s, que nos cousins d&rsquo;outre-Atlantique souhaitent tout simplement conserver les &laquo;acquis sociaux&raquo; gagn&eacute;s &agrave; l&rsquo;&eacute;poque du programme du Conseil national de la R&eacute;sistance, au sortir de la deuxi&egrave;me guerre mondiale. Malgr&eacute; les trop nombreuses trahisons orchestr&eacute;es par un pr&eacute;sident Fran&ccedil;ois Mitterrand &ndash; d&eacute;j&agrave; relativement aux ordres des forces imp&eacute;riales &ndash;, la France a su &eacute;viter les &eacute;cueils du n&eacute;olib&eacute;ralisme sauvage britannique et est parvenue &agrave; pr&eacute;server une part importante de son patrimoine industriel et commercial. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France, m&ecirc;me &agrave; l&rsquo;&eacute;poque des Rois catholiques, s&rsquo;est toujours d&eacute;velopp&eacute;e &agrave; partir du potentiel de ses r&eacute;gions et du g&eacute;nie cr&eacute;ateur de ses habitants. Faisant mentir les lieux communs de la propagande atlantiste et n&eacute;oconservatrice, la France a, de tout temps, rayonn&eacute; gr&acirc;ce &agrave; ses innombrables savoir-faire bourgeonnant de tous bords, tous c&ocirc;t&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est la France des pianos Pleyel et celle des fonderies du Creusot qui est menac&eacute;e. Les activit&eacute;s sid&eacute;rurgiques de la c&eacute;l&egrave;bre entreprise Schneider, sise au Creusot, ayant &eacute;t&eacute; finalement int&eacute;gr&eacute;es au groupe indien Arcelor Mittal, tout un bastion du g&eacute;nie fran&ccedil;ais risque d&rsquo;&ecirc;tre an&eacute;anti sous le regard complice des &eacute;lites socialistes et UMP. On a qu&rsquo;&agrave; se rappeler le dossier sulfureux des hauts fourneaux &agrave; Florange, en Moselle, qui avaient &eacute;t&eacute; rachet&eacute;s par la multinationale Arcelor Mittal et qui ont &eacute;t&eacute; liquid&eacute;s sous l&rsquo;&oelig;il impuissant des oligarques coalis&eacute;s autour de Fran&ccedil;ois Hollande. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Paris, capitale des bobos</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cerise sur le g&acirc;teau, Paris, capitale et si&egrave;ge de la nomenklatura UMPS, a &eacute;t&eacute; d&eacute;vast&eacute;e par l&rsquo;administration du pape des bobos, soit le Maire Bernard Delano&euml;, un &eacute;dile socialiste particuli&egrave;rement d&eacute;pensier qui a copieusement endett&eacute; ses commettants. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Malgr&eacute; une augmentation astronomique des taxes et autres ponctions, Delano&euml; a r&eacute;ussi &agrave; tripler la dette de la &laquo;ville lumi&egrave;re&raquo;. Il faut dire que plus de 10 milliards d&rsquo;Euros ont &eacute;t&eacute; pomp&eacute;s &agrave; m&ecirc;me les fonds publics afin d&rsquo;alimenter la machine des communications et des op&eacute;rations immobili&egrave;res et urbaines sous le r&egrave;gne de Delano&euml; 1er ! Un maire excentrique qui a su multiplier les op&eacute;rations d&rsquo;am&eacute;nagement urbain cosm&eacute;tiques, dans un contexte o&ugrave; Paris avait grand besoin d&rsquo;une r&eacute;habilitation en r&egrave;gle de plusieurs de ses infrastructures et autres &eacute;quipements, sans oublier son immense parc d&rsquo;espaces paysagers. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Paris, encore plus qu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;poque du comique Louis de Fun&egrave;s, se conforte dans son r&ocirc;le de m&eacute;tropole n&eacute;ocoloniale compl&egrave;tement coup&eacute;e de ses constituantes, soit les r&eacute;gions de France. &Agrave; l&rsquo;inverse des &eacute;lucubrations de la gauche caviar d&eacute;cadente, les colonies fran&ccedil;aises ne sont pas situ&eacute;es outre-mer &hellip; elles sont implant&eacute;es aux quatre coins de la France, dans un contexte o&ugrave; le peuple du quotidien, les ouvriers, les petits patrons, une part importante des immigrants de deuxi&egrave;me et troisi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration, les authentiques cr&eacute;ateurs et les artisans de tout acabit sont pris en otage par une caste de spoliateurs ayant &eacute;tablis ses p&eacute;nates dans la m&eacute;tropole. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il y a longtemps que les &Eacute;dith Piaf de ce monde n&rsquo;habitent plus sous les combles de Paris. Cette extraordinaire cit&eacute; lacustre a &eacute;t&eacute; soulag&eacute;e, depuis belle lurette, de toutes ses populaces. D&eacute;sormais, une pl&eacute;thore de parvenus, de promoteurs et d&rsquo;investisseurs &eacute;trangers hante les lieux de celle qui fut, jadis, la capitale europ&eacute;enne de la culture et des droits de l&rsquo;homme. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comble de l&rsquo;aberration, Paris, havre des profiteurs et autres bobos caract&eacute;riels, est envahie, depuis peu, par des hordes d&rsquo;immigrants clandestins qui s&rsquo;y sentent chez eux, volant, intimidant et d&eacute;truisant tout ce qui leur tombe sous la main. Un peu &agrave; l&rsquo;instar des tristement c&eacute;l&egrave;bres &laquo;invasions barbares&raquo; qui ont d&eacute;vast&eacute; la Rome imp&eacute;riale, il semble que la Ville lumi&egrave;re soit la proie d&rsquo;une forme de liquidation en mode acc&eacute;l&eacute;r&eacute; de son patrimoine et de tout ce qui constituait sa l&eacute;gendaire beaut&eacute;. Il est minuit moins cinq. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La France n&rsquo;a pas besoin d&rsquo;un renouveau politique. La France a besoin d&rsquo;une nouvelle r&eacute;volution. D&rsquo;une authentique r&eacute;volution qui ne sera pas celle des pr&eacute;tendues &laquo;lumi&egrave;res&raquo;, mais qui t&eacute;moignera de la volont&eacute; de toutes ses constituantes de changer le cours des choses et, chemin faisant, de faire obstruction &agrave; la barbarie sans N.O.M. des bureaucrates de Bruxelles. La France a besoin d&rsquo;un nouveau g&eacute;n&eacute;ral de Gaulle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Patrice-Hans Perrier</font><br /> </p> Tue, 14 Jul 2015 23:00:00 GMT Les citoyens allemands sur une pente dangereuse http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1821 1821 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150706093246_drapeaunazi.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial" /><font size="2" face="Arial">Or celles-ci, &agrave; l'&eacute;gard de la Gr&egrave;ce, gouvernement et populations confondus, manifestent une hostilit&eacute; surprenante, que l'on ne retrouve pas dans les autres pays europ&eacute;ens, gauche et droite confondues. Il s'agit d'abord d'un m&eacute;pris profond, &agrave; composante raciste, pour un peuple qu'ils ne connaissent aujourd'hui que comme fournissant les animateurs des clubs de vacances o&ugrave; jusqu'&agrave; pr&eacute;sent ils s'&eacute;taient pr&eacute;cipit&eacute;s. Ils s'agit aussi de la volont&eacute; constamment r&eacute;affirm&eacute;e de ne pas &laquo;&nbsp;payer pour les Grecs&nbsp;&raquo;, c'est-&agrave;-dire participer &agrave; la couverture des d&eacute;ficits grecs, en acceptant notamment l'annulation ou une restructuration profonde de la dette .</font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cependant, en ce cas, la facture pour chaque citoyen allemand serait tr&egrave;s supportable. Il a &eacute;t&eacute; calcul&eacute; en France qu'elle ne d&eacute;passerait pas quelques centaines d'euros par personne. Les Fran&ccedil;ais ne s'en sont pas indign&eacute;s. Au contraire. La plupart accepteraient apparemment de faire cette d&eacute;pense, en faveur d'un pays membre de l'Union et qui plus est, depuis longtemps ami. Les banques allemandes ne sont gu&egrave;re plus engag&eacute;es &agrave; l'&eacute;gard de la Gr&egrave;ce que les banques fran&ccedil;aise. D'autre part, elles b&eacute;n&eacute;ficient largement de la prosp&eacute;rit&eacute; allemande, due d'ailleurs en partie &agrave; l'importation par les autres pays europ&eacute;ens, sans r&eacute;actions nationalistes, des produits de l'industrie allemande (<em>Das Auto</em>). Il en r&eacute;sulte que la d&eacute;pense &agrave; faire par l'Allemagne pour d&eacute;sengager la Gr&egrave;ce serait marginale.</font></p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce manque de solidarit&eacute;, cet &eacute;go&iuml;sme &eacute;troit, est donc surprenant de la part d'une Allemagne devenue la plus forte puissance &eacute;conomique de l'Europe, pas seulement par les efforts d'aust&eacute;rit&eacute; qu'elle aurait consentis, mais par les innombrables facilit&eacute;s qu'elle a tir&eacute;es des trait&eacute;s europ&eacute;ens: libre circulation des biens et des personne sans laquelle l'essor industriel n'aurait pas pu r&eacute;ussir, refus d'une fiscalit&eacute; de r&eacute;partition s&eacute;rieuse dont Bruxelles aurait pu devenir l'agent...S'ajoute le fait que la Banque Centrale Europ&eacute;enne, domin&eacute;e par l'Allemagne, et derri&egrave;re elle par les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, d&eacute;courage le financement par les Etats-membres de tout investissement productif susceptible de concurrencer l'industrie allemande. Il est facile dans ces conditions de reprocher aux Grecs d'avoir ces derni&egrave;res ann&eacute;es investi dans l'immobilier et les infrastructures non productives, plut&ocirc;t que dans les secteurs industriels et scientifiques o&ugrave; pourtant ils ne manquaient pas d'atouts. </font></p> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font color="#003366"><strong><font size="2" face="Arial">Une r&eacute;surgence inconsciente du pass&eacute;. </font></strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On peut se demander si, dans cette hostilit&eacute; n&eacute;vrotique aux Grecs que manifeste l'&eacute;crasante majorit&eacute; des Allemands ne s'exprime pas, consciemment ou inconsciemment, la m&eacute;moire d'un temps o&ugrave; l'arm&eacute;e puis les r&eacute;sistants grecs avaient tenu momentan&eacute;ment en &eacute;chec l'arm&eacute;e allemande, durant la seconde guerre mondiale. Plus gravement encore, ne faudrait-il pas y voir la nostalgie d'une Grande Allemagne imp&eacute;riale puis nazie &eacute;tendant son pouvoir &agrave; toute une Europe soumise?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais dans l'affirmative, ce serait une pente dangereuse. En contrepartie de la r&eacute;surgence du pass&eacute; allemand, un grand nombre de citoyens europ&eacute;ens, de toutes nationalit&eacute;s et pas seulement grecque, ne vont-ils pas voir ressurgir, dans leur inconscient ou dans leur conscient, les souvenirs des ann&eacute;es s'&eacute;tendant de 1870 &agrave; 1945, o&ugrave; l'Allemagne &eacute;tait consid&eacute;r&eacute;e dans de nombreux pays, dont la France, comme l'ennemi h&eacute;r&eacute;ditaire. La construction europ&eacute;enne avait r&eacute;ussi &agrave; faire dispara&icirc;tre le souvenir de ce pass&eacute;. Mais le pass&eacute;, conserv&eacute;, sinon dans les programmes d''histoire d&eacute;sormais aseptis&eacute;s, mais dans les traditions familiales, peut ais&eacute;ment ressurgir. </font></p> Sun, 05 Jul 2015 23:00:00 GMT Suggestions pour des mesures sérieuses contre les dangers qui menacent l'Europe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1812 1812 <br /><p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"> <font size="3" face="Arial" color="#231f20">Dans notre derni&egrave;re parution, nous nous posions la question de savoir si l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe avait encore un sens ; alors que, malgr&eacute; les rebondissements du vaudeville grec, l&rsquo;euro reste assez stable face au dollar, ce sont les deux grandes devises insulaires, sterling et yen, qui tirent leur &eacute;pingle du jeu en ces temps troubl&eacute;s de la crise grecque.</font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"><font size="3" face="Arial" color="#231f20"> La non-reconduction ce 30 juin d&rsquo;un pr&ecirc;t du FMI (pour 1.6 milliard &euro;) et le r&eacute;f&eacute;rendum organis&eacute; par Ath&egrave;nes dimanche prochain sur les mesures d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute; exig&eacute;es par Bruxelles, laissent clairement appara&icirc;tre que la r&eacute;ponse &agrave; la question est &laquo;non&raquo; : il n&rsquo;y a plus aujourd&rsquo;hui d&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe, plus d&rsquo;esprit europ&eacute;en, pour autant qu&rsquo;il ait pu exister &agrave; la signature du Trait&eacute; de Rome ; l&rsquo;Union europ&eacute;enne est dirig&eacute;e par des nains politiques m&eacute;chants et limit&eacute;s, de m&eacute;diocres petits personnages dont les leaders allemands et fran&ccedil;ais sont les chefs de file.</font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"><font size="3" face="Arial" color="#231f20"> Sous l&rsquo;influence de Washington (on se demande bien ce que le FMI vient faire dans l&rsquo;histoire...), on refuse &agrave; l&rsquo;&Eacute;tat grec de lui renouveler un mis&eacute;rable pr&ecirc;t de 1.6 milliard &euro;, &agrave; cette Gr&egrave;ce qui est la m&egrave;re de la d&eacute;mocratie et de toutes les grandes valeurs europ&eacute;ennes. Rappelons ici pour m&eacute;moire qu&rsquo;en octobre 2011, l&rsquo;&Eacute;tat fran&ccedil;ais a accord&eacute; sans barguigner une garantie de 90 milliards &euro; &agrave; Dexia, la banque des &laquo;pr&ecirc;ts toxiques&raquo; aux collectivit&eacute;s locales ! Deux poids,deux mesures...</font></p> <font size="3" face="Arial"> </font> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"> <font size="3" face="Arial" color="#231f20">L&rsquo;ignoble chantage financier fait au peuple grec par ce groupuscule de petits comptables arrogants, asservis au secteur bancaire et financier international, est aussi pitoyable que r&eacute;voltant.<br /> <br /> Joseph Leddet.&nbsp; </font> </p> <font size="3" face="Arial" />J<br /> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 1.13cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.3cm"> <font color="#000000"><font face="Times New Roman, serif"><font size="2"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">NOTE DE COMMENTAIRE (Compl&eacute;ment &agrave; &laquo; La Gazette &raquo; n&deg;371) <br /> </font></font></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.4cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt"><strong>Relations Europe/Etats-Unis: US go home! </strong></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.4cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">La choquante r&eacute;v&eacute;lation, par l'organisation WikiLeaks de Julian Assange, des &eacute;coutes syst&eacute;matiques perp&eacute;tr&eacute;es par la NSA &agrave; l'encontre des hauts dirigeants europ&eacute;ens, pr&eacute;sidents et ministres, ainsi que de tous les patrons des grandes entreprises continentales, a donn&eacute; lieu &agrave; des r&eacute;actions faussement indign&eacute;es de la part de nos politiciens n&eacute;o-vichyssois: que n'aurait-on entendu a contrario si ces &eacute;coutes &eacute;taient venues de la Russie de Vladimir Poutine? C'&eacute;tait l&agrave; assur&eacute;ment un motif s&eacute;rieux de d&eacute;claration de guerre ... </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.4cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Les caniches pro-am&eacute;ricains qui sont &agrave; la t&ecirc;te des pays de l'Union europ&eacute;enne n'ont vraiment aucun amour-propre, aucune dignit&eacute;, aucun respect de leur fonction. En tout &eacute;tat de cause, s'ils avaient une vision haute de l'avenir de l'Europe, ils prendraient, au vu de ces r&eacute;v&eacute;lations scandaleuses, deux mesures fortes: d'une part annulation imm&eacute;diate des n&eacute;gociations pour le Trait&eacute; commercial transatlantique (TAFTA ou TTIP), qui va introduire en Europe les multinationales am&eacute;ricaines exactement comme le loup dans la bergerie; d'autre part retrait sans d&eacute;lai des pays de l'UE de l'OTAN et &eacute;vacuation imm&eacute;diate des 50 bases militaires am&eacute;ricaines qui colonisent notre territoire collectif, ainsi que des autres 50 bases de l'OTAN, faux-nez &agrave; peine grim&eacute; des bases US cousines. </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">En contrepartie, un rapprochement avec la Russie de Vladimir Poutine, le seul homme d'Etat ayant une vraie vision de l'Europe, serait &agrave; mettre en oeuvre dans la foul&eacute;e, pour instaurer les bases de la grande Europe, &agrave; terme premi&egrave;re puissance &eacute;conomique, diplomatique et militaire mondiale. US go home! Avec de bons amis comme vous, nous n'avons plus besoin d'ennemis....</font></font></font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt"><strong>Eradication de l'Etat Islamique: pour une solution militaire radicale... </strong></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Les Etats-Unis, en limitant la lutte contre les troupes islamistes de Daech &agrave; des frappes a&eacute;riennes cibl&eacute;es, savent parfaitement qu'une telle strat&eacute;gie ne viendra jamais &agrave; bout de bataillons prompts &agrave; se camoufler ou &agrave; se d&eacute;placer d'un point &agrave; un autre d'un espace illimit&eacute;; en fait, cela les arrange, car ils ont besoin d'un ennemi m&eacute;chant et permanent pour entretenir leur consid&eacute;rable industrie d'armement.<br /> <br /> En pratique, les soldats de l'Etat Islamique, puissamment arm&eacute;s gr&acirc;ce au pillage des arsenaux irakiens et libyens, ainsi qu'&agrave; la r&eacute;cup&eacute;ration de l'armement fourni par la France aux &quot;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&quot; syriens, ces soldats encadr&eacute;s par des militaires de carri&egrave;re irakiens et syriens, ne sont certes pas des enfants de ch&oelig;ur; mais, d'apr&egrave;s les strat&egrave;ges occidentaux sp&eacute;cialistes de la guerre du d&eacute;sert, il suffirait d'une coalition de 15 0000 hommes bien entra&icirc;n&eacute;s et arm&eacute;s pour en venir &agrave; bout. Pourquoi alors n'organise-t-on pas , par exemple via une alliance franco-britannique assist&eacute;e par des commandos russes, une force europ&eacute;enne de choc, qui s'occuperait en quelques semaines de r&eacute;duire tous ces &quot;fous d'Allah&quot; (qui sont en fait manipul&eacute;s par des g&eacute;n&eacute;raux pragmatiques et cyniques, avant tout motiv&eacute;s par la conqu&ecirc;te de territoires, d'argent et de pouvoir, mais qui avancent sous le masque grossier d'un islam barbare et conqu&eacute;rant)? </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt"><strong>Pr&eacute;vention du terrorisme en France: pour une r&eacute;tribution g&eacute;n&eacute;reuse des indicateurs... </strong></font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Compte tenu de la d&eacute;gradation de la situation au Proche et au Moyen-Orient, ainsi que sur tout le continent africain, du fait de l'expansion &agrave; marche forc&eacute;e de l'islamisme radical, de nombreux retours de flamme risquent de se produire, en France comme ailleurs en Europe, du fait d'individus convertis au djihadisme, originaires ou non de pays musulmans, et titulaires ou non de la nationalit&eacute; fran&ccedil;aise ou europ&eacute;enne. Sur le territoire de l'UE, ces individus doivent bien avoisiner au total la centaine de milliers, et il est impossible, pour des raisons de moyens, de mettre un policier derri&egrave;re chacun d'entre eux, m&ecirc;me s'ils ont tous &eacute;t&eacute; identifi&eacute;s. </font></font></font><br /> </p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"> <font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Dans ces conditions, une solution &agrave; la fois simple et efficace s'impose: offrir aux personnes ayant vent de projets terroristes de la part de leur entourage une somme cons&eacute;quente d'argent en liquide, attribu&eacute;e de mani&egrave;re anonyme, en contrepartie d'informations fournies &agrave; la police; ces sommes, &eacute;chelonn&eacute;es entre 5000 et 100 000 &euro;, en fonction de l'importance des projets d&eacute;jou&eacute;s, constitueraient une motivation tr&egrave;s s&eacute;rieuse pour que certains &quot;amis&quot; desterroristes en puissance se rapprochent des services de renseignement, pour leur faire part de leurs soup&ccedil;ons, voire de leurs certitudes, &agrave; propos de tel ou tel projet d'attentat. Daech et ses semblables recrutent leurs mandataires principalement gr&acirc;ce &agrave; l'argent; utilisons donc la m&ecirc;me arme pour les combattre; c'est l&agrave; une arme autrement plus efficace que les &eacute;coutes de style NSA ou la nouvelle loi fran&ccedil;aise sur le renseignement... <br /> </font></font></font></p> <p lang="fr-FR" style="margin-left: 2.43cm; margin-bottom: 0cm; line-height: 0.39cm"><font color="#000000"><font face="Arial, sans-serif"><font size="2" style="font-size: 11pt">Joseph Leddet<br /> </font></font></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000"> </font> </p> Tue, 30 Jun 2015 23:00:00 GMT Lutter contre le terrorisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1808 1808 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-size:11pt"><br /> <br /> Nous ne pouvons pas lutter contre le terrorisme,, qui n'est pas un ennemi identifiable &nbsp;mais nous pouvons tous, en revanche, lutter contre les terroristes qui sont des personnes tout &agrave; fait identifiables et souvent identifi&eacute;es.<br /> <br /> Comment ?<br /> <br /> Par la coh&eacute;sion nationale, dans le respect des r&egrave;gles d&eacute;mocratiques, en appliquant &agrave; la lettre les paroles de notre Hymne National : &quot;Aux armes, citoyens (et citoyennes), formons nos bataillons, marchons, marchons qu'un sang impur abreuve nos sillons&quot;.<br /> <br /> C'est aussi le sens du 2&egrave;me amendement de la Constitution des &Eacute;tats Unis d'Am&eacute;rique.<br /> <br /> Chaque citoyenne et chaque citoyen a aujourd'hui le devoir de d&eacute;fendre, les armes &agrave; la main, seuls ou regroup&eacute;-e-s en garde nationale les valeurs de la R&eacute;publique.<br /> <br /> Mao Tse Toung nous a appris que pour pouvoir agir les terroristes doivent &ecirc;tre comme des poissons dans l'eau, c'est &agrave; dire b&eacute;n&eacute;ficier d'aide logistique et de soutien d'infrastructures de sorties et d'entr&eacute;es dans les territoires cibles.<br /> <br /> Il est donc n&eacute;cessaire, d&egrave;s aujourd'hui, de mobiliser les cityen-ne-s, avec l'aide et l'appui de l'arm&eacute;e et de la police, de les former et de les organiser pour que tout-e terroriste se sente en &eacute;tat d'ins&eacute;curit&eacute; totale, sans aucune des garanties aff&eacute;rentes &agrave; l'&eacute;tat de combattant ni m&ecirc;me de criminel.<br /> <br /> Une nouvelle incrimination doit &ecirc;tre cr&eacute;&eacute;e, assimilant le terrorisme au crime contre l'humanit&eacute;, imprescriptible et assorti d'une peine plancher incompressible? Il serait m&ecirc;me utile que cette nouvelle qualification soit un crime formel.<br /> <br /> Ces nouvelles dispositions l&eacute;gales permettront de mettre en application contre les terroristes le principe &quot;Pas de libert&eacute;s pour les ennemi-e-s de la Libert&eacute;&quot;<br /> <br /> Un Etan Nation fort et d&eacute;mocratique, une mobilisation g&eacute;n&eacute;rale des citoyennes et citoyens pour prendre en charge la d&eacute;fense des valeurs de notre R&eacute;publique, dans une optique d'union nationale, voil&agrave;, me semble-t-il, qui permettrait de r&eacute;pondre au d&eacute;fi de cette nouvelle troisi&egrave;me guerre mondiale qui commence, la guerre contre les terroristes !</span></font> <div class="mail-bottom-options-bloc"> </div> Sat, 27 Jun 2015 23:00:00 GMT Ne pas dévaloriser la thèse universitaire française http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1791 1791 <br />&nbsp;Concernant la th&egrave;se, on lira notamment un texte de Pierre Dubois sur son blog r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous. J'en extrais le passage suivant:<br /> <p><font color="#800000"><em>&quot; La logique des changements introduits est celle de la bureaucratie centralisatrice. Celle-ci ne peut pas supporter que des situations concr&egrave;tes, m&ecirc;me rarissimes, ne soient pas encadr&eacute;es par des r&egrave;gles, des proc&eacute;dures. Elle ne veut pas comprendre qu&rsquo;il est impossible de tout r&eacute;gler centralement&nbsp;; il existera toujours des zones d&rsquo;incertitude, dont Crozier a d&eacute;montr&eacute;, il y a plus de 60 ans , qu&rsquo;elles &eacute;taient aussi des zones de pouvoir. La bureaucratie n&rsquo;aime pas les libert&eacute;s acad&eacute;miques, n&rsquo;aime les d&eacute;cisions &agrave; la base qui reposent sur la confiance. La bureaucratie est m&eacute;fiante et souhaite que le sommet de la hi&eacute;rarchie organisationnelle (le pr&eacute;sident de la COMUE ou de l&rsquo;&eacute;tablissement) d&eacute;cide de tout, contr&ocirc;le tout. Cet arr&ecirc;t&eacute; pousse les r&egrave;gles plus loin qu&rsquo;auparavant, repose sur une m&eacute;fiance g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e &agrave; l&rsquo;&eacute;gard des directeurs de th&egrave;se. &quot;</em></font></p> <p>Le domaine paraitra technique et n'int&eacute;ressera pas. Sous d'autres angles, les critiques faites au projet d'arr&ecirc;t&eacute; seront imput&eacute;es &agrave; une caste d&eacute;fendant ses privil&egrave;ges. Mais il pr&eacute;sente une toute autre gravit&eacute;. On peut se demander quelles sont les forces souterraines qui s'expriment actuellement en France pour combattre le r&ocirc;le des Universit&eacute;s, et auxquelles le gouvernement actuel parait donner le relais?</p> <p>S'agit-il de lobbies &eacute;conomiques et industriels fran&ccedil;ais pour qui il n'y a de recherche valable que terre-&agrave;-terre? S'agit-il de leurs &eacute;quivalents au niveau de la recherche europ&eacute;enne et surtout de la recherche am&eacute;ricaine pour qui l'ind&eacute;pendance de la recherche universitaire fran&ccedil;aise a toujours &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme un archa&iuml;sme dangereux &ndash; m&ecirc;me si de fait un grand nombre de th&eacute;sards dipl&ocirc;mes en France vont imm&eacute;diatement travailler dans des entreprises am&eacute;ricaines, dont beaucoup dans le secteur confidentiel de la d&eacute;fense, et dont personne n'entend plus parler. <br /> <br /> S'agit-il &eacute;ventuellement de faire de la th&egrave;se un moyen de promouvoir de &nbsp;jeunes chercheurs ou enseignants issus des &quot;banlieues&quot;. On leur &eacute;viterait de fournir l'effort n&eacute;cessaire pour comprendre ce qu'est la science et contribuer effectivement &agrave; ses progr&egrave;s. On leur distribuerait, par des voies administratives et au pr&eacute;texte d'int&eacute;gration, un chiffon de papier qui leur permettrait d'acc&eacute;der &agrave; des emplois sous-pay&eacute;s. Le bon sens consisterait au contraire &agrave; aider les volontaires, d&egrave;s le secondaire, &agrave; progresser dans le cursus des connaissances, plut&ocirc;t qu'abaisser continuellement les niveaux requis pour ce faire. Un de mes correspondants, exer&ccedil;ant des responsabilit&eacute;s dans un &eacute;tablissement comportant environ 60% d'enseignants se reconnaissant musulmans, me dit au contraire que ceux-ci ne voudraient en aucun cas voir d&eacute;valoriser une th&egrave;se &agrave; laquelle certains d'entre eux se pr&eacute;parent. <br /> </p> <p>Dans un texte que nous venons de publier par ailleurs, nous constatons que la d&eacute;cision gouvernementale qui vient d'&ecirc;tre prise, consistant &agrave; privatiser Arianespace, rel&egrave;ve un peu de la m&ecirc;me d&eacute;marche: d&eacute;truire ce qui faisait la sp&eacute;cificit&eacute; et l'audace de la science et de la technique fran&ccedil;aise publique. <br /> </p> <p><strong>Pour en savoir plus</strong></p> <p>Projet d'arr&ecirc;t&eacute;. <br /> * Voir la version pdf <a target="_blank" class="external" href="https://histoiresduniversites.files.wordpress.com/2015/04/8053_2015-arrete-version-13-1.pdf">https://histoiresduniversites.files.wordpress.com/2015/04/8053_2015-arrete-version-13-1.pdf</a> <br /> * Commentaires de Pierre Dubois sur son blog Histoire d'Universit&eacute;s <a target="_blank" class="external" href="https://histoiresduniversites.wordpress.com/2015/04/22/doctorat-un-arrete-provocateur/">https://histoiresduniversites.wordpress.com/2015/04/22/doctorat-un-arrete-provocateur/</a><br /> * Pour d'autres commentaires, faire une recherche sur &laquo;&nbsp;doctorat un arrete provocateur&nbsp;&raquo; Par exemple <a target="_blank" class="external" href="http://www.fabula.org/actualites/france-propos-du-projet-d-arrete-sur-le-doctorat-dossier-avril-2014_68296.php">http://www.fabula.org/actualites/france-propos-du-projet-d-arrete-sur-le-doctorat-dossier-avril-2014_68296.php</a></p> <strong>Post scriptum.</strong> <br /> <br /> Nous venons de recevoir un texte de Thierry Berthier qui s'inqui&egrave;te des propositions d'un &quot;rapport Bernard Attali&quot; visant &agrave; quasiment supprimer l'Ecole Polytechnique, jug&eacute;e trop &eacute;litiste. S'agit-il de la m&ecirc;me d&eacute;marche que celle consistant &agrave; d&eacute;valoriser la th&egrave;se universitaire ?<br /> <br /> <a target="_blank" class="external" href="http://www.huffingtonpost.fr/thierry-berthier/rapport-attali-ou-comment_b_7559320.html">http://www.huffingtonpost.fr/thierry-berthier/rapport-attali-ou-comment_b_7559320.html</a> Sun, 14 Jun 2015 23:00:00 GMT Solar Impulse 2: des traversées océaniques encore impossibles pour lui. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1778 1778 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> Ce matin du 01/06, 06hGMT, on lisait ceci dans la presse:</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><em><font color="#800000">&laquo;&nbsp;L'avion Solar Impulse 2 avait d&eacute;coll&eacute; de Nankin, en Chine, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai et mis le cap sur Hawa&iuml;, pour la plus p&eacute;rilleuse des &eacute;tapes de son tour du monde, la travers&eacute;e du Pacifique. Le d&eacute;part de l&rsquo;appareil, propuls&eacute; par la seule &eacute;nergie solaire, avait &eacute;t&eacute; report&eacute; &agrave; plusieurs reprises en raison d'une m&eacute;t&eacute;o d&eacute;favorable. Jamais Solar Impulse 2 n'a vol&eacute; au-dessus d'un oc&eacute;an ni n'est rest&eacute; en l'air plus de vingt-quatre heures. Le pilote suisse Andr&eacute; Borschberg, 62 ans, devra tenir six jours et six nuits de suite seul aux commandes pour parcourir 8 500 kilom&egrave;tres.&nbsp;&raquo; </font></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or peu apr&egrave;s, nous apprenons qu'une m&eacute;t&eacute;o difficile a oblig&eacute; l'avion &agrave; atterrir au Japon. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Selon moi, malgr&eacute; les comp&eacute;tences immenses d&eacute;velopp&eacute;es pour avoir mis au point un tel appareil, les moyens exceptionnels d&eacute;ploy&eacute;s pour assurer le suivi du vol, les qualit&eacute;s hors du commun des pilotes, Solar Impulse rencontrera dans ses deux travers&eacute;es oc&eacute;aniques pr&eacute;vues des difficult&eacute;s qui me paraissent insurmontables, notamment durant la premi&egrave;re d'entre elles:<br /> </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- La fragilit&eacute; intrins&egrave;que de l'appareil, pouvant &ecirc;tre mise en danger par une perturbation atmosph&eacute;rique un peu forte.<br /> <br /> - Sa lenteur qui lui rend impossible la moindre progression vent debout ou le fait de contourner un tant soit peu les perturbations.<br /> <br /> - La quasi impossibilit&eacute; dans les zones travers&eacute;es, bien qu'en principe stables, de pr&eacute;voir &agrave; l'avance afin de les &eacute;viter des ph&eacute;nom&egrave;nes m&eacute;t&eacute;orologiques dangereux.<br /> <br /> - Les capacit&eacute;s de r&eacute;sistance physique d'Andr&eacute; Borschberg,, vu son &acirc;ge et les moyens de survie dont il dispose &agrave; bord. </font> </p> </ul> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> Autrement dit, selon moi toujours, ces vols n'&eacute;viteront pas un amerrissage d'urgent. Il faudra esp&eacute;rer que les secours pr&eacute;vus pourront atteindre &agrave; temps l'&eacute;pave et surtout le pilote. Je commenterai dans la suite de cet article les r&eacute;sultats de la tentative, heureux ou malheureux, et les conclusions susceptibles d'en &ecirc;tre tir&eacute;es. <br /> </font><br /> </p> </ul> Sun, 31 May 2015 23:00:00 GMT L'Allemagne et le blocage institutionnel européen. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1771 1771 <br /><font size="2" face="Arial"><br /> On peut penser que ces refus de la politique d'aust&eacute;rit&eacute; n'auront pas dans l'imm&eacute;diat d'&eacute;chos dans d'autres pays europ&eacute;ens. Ceci pour une raison majeure, tenant &agrave; la force des int&eacute;r&ecirc;ts conservateurs tr&egrave;s largement soutenus par Washington, lesquels ont int&eacute;r&ecirc;t &agrave; ce que rien ne bouge en Europe. Pour eux, l'Europe doit rester politiquement atlantiste, soumise &eacute;conomiquement &agrave; Wall Street. Mais nous devons &eacute;voquer une autre raison, l'absence de projets concrets que Syrisa, Podemos et ses homologues pourraient proposer aux citoyens voulant sortir de l'actuel syst&egrave;me. &laquo;&nbsp;Nous le pouvons, peut-&ecirc;tre, mais que pouvons nous exactement ?&nbsp;&raquo;. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le fait que la Gr&egrave;ce populaire n'ait pas encore impos&eacute; au gouvernement Tsipras de v&eacute;ritables changements structurels dont les r&eacute;percussions auraient &eacute;t&eacute; consid&eacute;rables, par exemple sortir de l'euro et se rapprocher concr&egrave;tement du Brics, actuellement repr&eacute;sent&eacute; en Europe par Moscou, laisse planer un doute concernant les intentions de changement de ces mouvements, m&ecirc;me s'ils affirment refuser la soumission &agrave; l'Union europ&eacute;enne sous sa forme actuelle. Pour ce qui concerne la France, il est &eacute;vident que la majorit&eacute; actuelle, comme la majorit&eacute; suivante (fut-elle conquise par le Front National) ne fera rien de s&eacute;rieux pour faire bouger l'ordre europ&eacute;en. A l'extr&ecirc;me gauche, les protestations d'un Jean-Luc M&eacute;lenchon et du Front de Gauche resteront purement verbales. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000080">L'Allemagne</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais il est un point peu &eacute;voqu&eacute; et qui paralyse les volont&eacute;s de changement, la position de l'Allemagne, partag&eacute;e par les deux partis de la grande coalition et qu'illustre parfaitement Angela Merkel. Cette position correspond &eacute;videmment aux strat&eacute;gies de domination des milieux industriels allemandes, satisfaits de l'ordre actuel et s'opposant &agrave; toute &eacute;volution s&eacute;rieuse. Mais plus en profondeur les observateurs de l'Allemagne rappellent que celle-ci, d&egrave;s le 19e si&egrave;cle, a toujours &eacute;t&eacute; fondamentalement favorable &agrave; un ordre &eacute;conomique autoritaire, excluant un v&eacute;ritable lib&eacute;ralisme, con&ccedil;u comme la comp&eacute;tition avec d'autres int&eacute;r&ecirc;ts que ceux repr&eacute;sent&eacute;s par l'Allemagne. C'est que qu'exprime parfaitement aujourd'hui le concept d'ordo-lib&eacute;ralisme. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">De plus, au plan international, l'Allemagne a le plus grand mal &agrave; concevoir un syst&egrave;me politique international r&eacute;sultant d'une coop&eacute;ration entre Etats plac&eacute;s sur un pied d'&eacute;galit&eacute;, coop&eacute;ration pouvant menacer sa souverainet&eacute;. Plus exactement, les Allemands semblent concevoir les hi&eacute;rarchies internationales comme comportant les Etats-Unis en num&eacute;ro un et l'Allemagne en num&eacute;ro deux. Si la puissance am&eacute;ricaine se trouvait pour des raisons diverses affaiblie, ce serait &agrave; l'Allemagne de prendre le relais. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Concernant l'Union europ&eacute;enne, il est clair que l'Allemagne se satisfait de soumettre &eacute;conomiquement le reste de l'Europe, mais qu'en aucun cas elle n'envisagerait de consid&eacute;rer les autres pays comme des partenaires. Si certains de ces pays pr&eacute;tendaient &eacute;chapper &agrave; la domination allemande, l'Allemagne, via notamment les institutions de Bruxelles, ne le supporterait pas. En ce qui concerne la Russie, elle n'est fondamentalement ni russophile ni russophobe. Elle attend seulement de la Russie qu'elle se soumette aux r&egrave;gles allemandes. Ainsi, concernant la question ukrainienne, elle estime que la Russie doit admettre que l'Ukraine fait partie de la zone d'influence allemande. Les int&eacute;r&ecirc;ts allemands r&ecirc;vent de conqu&eacute;rir l'immense march&eacute; russe &agrave; partir d'une plate-forme ukrainienne. C'est pourquoi tout autant que les Am&eacute;ricains, et pour des raisons diff&eacute;rentes, ils ont d&egrave;s le d&eacute;but soutenu la r&eacute;volution Maidan, et qu'ils continuent &agrave; s'opposer &agrave; une f&eacute;d&eacute;ralisation de l'Ukraine consacrant une perte d'influence dans les provinces russophones. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, la participation (du bout des l&egrave;vres) de Angela Merkel aux accords dits Minsk2 ne remet pas en cause ce souci de domination de l'Allemagne par l'interm&eacute;diaire d'une complicit&eacute; fondamentale avec l'Am&eacute;rique. Ainsi, Berlin continue &agrave; demander une acc&eacute;l&eacute;ration des n&eacute;gociations sur le trait&eacute; TTIP. Le grand march&eacute; ainsi mis en place sera sans doute tr&egrave;s ouvert aux int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, mais il le sera aussi aux int&eacute;r&ecirc;ts allemands dominants. Cela en sera en tous cas fini des possibilit&eacute;s de coop&eacute;rations strat&eacute;giques entre pays europ&eacute;ens autres que l'Allemagne, tant avec la Russie qu'au del&agrave; avec le Brics, par exemple dans le cadre de la Nouvelle Route de la Soie. Ath&egrave;nes le constate &agrave; ses d&eacute;pens aujourd'hui. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ceci veut dire les mouvements comme Syrisa ou Podemos qui r&ecirc;vent d'&eacute;chapper &agrave; la domination americano-allemande s'exprimant officiellement &agrave; travers les Institutions europ&eacute;ennes et officieusement par une domination &eacute;conomique et m&eacute;diatique omni-pr&eacute;sente, n'auront gu&egrave;re de possibilit&eacute;s de changement &agrave; proposer. Quoiqu'il en soit, comme nous l'avons rappel&eacute; en introduction, ce ne sera pas de l'atonie politique fran&ccedil;aise que pourront surgir des propositions s&eacute;rieuses de r&eacute;&eacute;quilibrage au sein de l'ordre actuel des pouvoirs. </font></p> Sun, 24 May 2015 23:00:00 GMT Manifeste pour le post-humanisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1768 1768 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150521124734_palmyre.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="left"><br /> </p> <p align="left"><font size="2">Les exemples de comportements que nous ne dirons pas bestiaux, mais inhumains, n'ont pas manqu&eacute; au cours de l'histoire. Mais aujourd'hui ils se multiplient &agrave; nos portes, entrainant des vocations chez certains de ceux qui chez nous abritent leur fanatisme derri&egrave;re les libert&eacute;s permise par notre civilisation. Ces comportements inhumains sont partout. Citons aujourd'hui les conflits entre chiites et sunnites au Moyen-Orient, conduisant des bandes de tueurs &agrave; s'entretuer, tout en &eacute;gorgeant les populations civiles qui veulent rester en paix. <br /> <br /> Citons aussi le cas, &eacute;voqu&eacute; dans un<a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1767&amp;r_id="> article publi&eacute; ailleurs,</a> des monarques du Golfe, riches &agrave; milliards du fait que nous continuons &agrave; leur acheter un p&eacute;trole qu'ils ne seraient m&ecirc;me pas capables d'extraire par eux-m&ecirc;mes, et qui ex&eacute;cutent dans des conditions atroces des personnes condamn&eacute;es pour des &laquo; crimes &raquo; parfaitement anodins. Ces rois et princes n'ont m&ecirc;me pas l'excuse de la pauvret&eacute; qui pour certains militants des droits de l'homme justifierait les massacres tribaux dans le monde.</font></p> <p align="left"><font size="2">Si en vertu d'une philosophie humaniste qui par ailleurs nous fait honneur, nous refusons de consid&eacute;rer que tous ces tueurs n'appartiennent pas &agrave; l'humanit&eacute;, nous devons pour notre part nous r&eacute;soudre &agrave; consid&eacute;rer que nous ne voulons plus appartenir &agrave; cette m&ecirc;me humanit&eacute;. Autrement dit qu'il n'est que temps pour nous de mettre en pratique un post humanisme dont les futurologues parlent beaucoup mais dont personne n'a encore accept&eacute; &agrave; ce jour de jeter les bases.</font></p> <p align="left"><font size="2">Autrement dit, comme cela &eacute;t&eacute; fait pour les grandes r&eacute;formes qui ont ennobli l'Europe depuis l'&eacute;poque des Lumi&egrave;res, droits de la femme, droits politiques et sociaux, droits du travail, nous devons sans attendre mettre en place des actions syndicales et politiques proposant aux citoyens les valeurs d'un post-humanisme destin&eacute; &agrave; remplacer un humanisme d&eacute;voy&eacute;, et mener les luttes sociales et scientifiques permettant de les pr&eacute;ciser et les faire reconna&icirc;tre. Nous savons bien que l'Europe a &eacute;t&eacute; &agrave; la source des pires crimes de l'humanit&eacute;. Mais aujourd'hui elle en semble gu&eacute;rie. A nous de faire en sorte que cela demeure.</font></p> <p align="left"><font size="2"><strong><font color="#000099">Valeurs post-humanistes</font></strong></font></p> <p align="left"><font size="2">Il n'est pas n&eacute;cessaire ici de proposer une liste de telles valeurs. Nous venons d'en jeter les bases. Il faudra par contre, dans le cadre d'investissements co&ucirc;teux et de discussions nombreuses, pr&eacute;ciser comment les citoyens ralli&eacute;s &agrave; un tel post-humanisme pourront d&eacute;cider collectivement du contenu de ces valeurs, comment aussi ils pourront entreprendre les d&eacute;marches, non exclusives de sacrifices, permettant d'y acc&eacute;der.</font></p> <p align="left"><font size="2">Mais la question clef pos&eacute;e aux futurs post-humains sera de savoir comment se comporter vis-&agrave;-vis de ceux qui continueront &agrave; combattre les armes &agrave; la main de telles valeurs post-humaine, et les militants qui s'y investissent. On retrouve la vieille question consistant &agrave; savoir comment combattre dans le cadre d'institutions d&eacute;mocratiques ceux qui refusent de telles institutions.</font></p> <p align="left"><font size="2">Que l'on ne nous fasse pas non plus valoir que les d&eacute;fenseurs europ&eacute;ens des valeurs humanistes se satisfont fort bien d'une exploitation capitaliste jetant des milliards d'humains dans la mis&egrave;re et souvent le crime. L'argument est exact, mais parmi les valeurs du post-humanisme devra figurer en premier lieu la lutte contre des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques et financiers prenant le monde en otage. Ceci dit, il ne faut pas se faire d'illusions. Le post-humanisme tel que d&eacute;fini ici suscitera de telles oppositions violentes qu'il sera bien oblig&eacute; de se d&eacute;fendre, en partie, avec les armes de ses adversaires.</font></p> <p align="left"><font size="2">A plus long terme cependant, on peut admettre que les valeurs post-humaines auront suffisamment de forces pour s'&eacute;tendre au monde entier, &agrave; condition d'&ecirc;tre diffus&eacute;es aussi largement que possible. C'est bien ce qui s'est pass&eacute; en Europe, laquelle a exclu la peine de mort et o&ugrave; les femmes ont pu non sans combats obtenir des droits se rapprochant de ceux des hommes. C'est &eacute;galement eu Europe que la science naturaliste (mat&eacute;rialiste) a pu s'imposer dans la description de l'univers tel que nous le percevons, plut&ocirc;t que le recours &agrave; des explications religieuses auxquelles se r&eacute;f&egrave;rent encore les 9 dixi&egrave;mes de l'humanit&eacute;. .</font></p> <p align="left"><font size="2">Concr&egrave;tement, ici, nous ne pouvons pas ici entreprendre une d&eacute;fense et une illustration convenablement argument&eacute;es de ce que pourrait &ecirc;tre le post-humanisme. Nous pouvons par contre proposer que se cr&eacute;ent en France et dans l'Union europ&eacute;enne des associations et clubs permettant d'en d&eacute;battre.</font></p> <p align="left"><font size="2">A toute grande oeuvre il faut un d&eacute;but.</font></p> <p align="left"><br /> </p> Wed, 20 May 2015 23:00:00 GMT L'Inde à Moscou&#160;: une commémoration stratégique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1756 1756 <br /><br /> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;Inde est aux c&ocirc;t&eacute;s de Moscou. Le pr&eacute;sident de la r&eacute;publique indienne Pranab Mukherjee sera pr&eacute;sent sur la Place Rouge au c&ocirc;t&eacute; de Poutine, accompagn&eacute; par le ministre des affaires &eacute;trang&egrave;res et une &eacute;quipe importante du minist&egrave;re, tandis qu&rsquo;un contingent de 70 soldats du 9&egrave;me r&eacute;giment des Grenadiers de l&rsquo;arm&eacute;e indienne d&eacute;filera avec l&rsquo;arm&eacute;e russe. Cette pr&eacute;sence importante est unanimement et sp&eacute;cifiquement pr&eacute;sent&eacute;e, du c&ocirc;t&eacute; indien, comme une affirmation strat&eacute;gique de solidarit&eacute; avec la Russie. Le pr&eacute;sident Mukherjee, un grand ami de la Russie, n&rsquo;est d&rsquo;ailleurs pas l&agrave; simplement pour la comm&eacute;moration&nbsp;: arriv&eacute; hier &agrave; Moscou, il y restera jusqu&rsquo;&agrave; lundi, pour un s&eacute;jour de cinq jours politiquement tr&egrave;s charg&eacute;. La visite est &agrave; la fois symbolique et politique, et d&rsquo;autant plus politique qu&rsquo;elle se place au c&oelig;ur d&rsquo;un &eacute;v&eacute;nement d&rsquo;une puissance symbolique inou&iuml;e et d&eacute;battu comme tel avec fureur et passion depuis plusieurs mois. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">(L&rsquo;absence du Premier ministre Modi est largement justifi&eacute;e par son emploi du temps, qui va d&rsquo;ailleurs tout aussi largement dans le sens du renforcement des liens de l&rsquo;Inde avec la Russie dans le cadre des groupes BRICS et OCS [Organisation de Coop&eacute;ration de Shanghai]. Modi doit aller &agrave; P&eacute;kin la semaine prochaine pour une visite d&rsquo;une grande importance. Il ira en Russie dans deux mois, pour les sommets des BRICS et de l&rsquo;OCS, puis en Russie &agrave; nouveau en d&eacute;cembre pour le sommet annuel Russie-Inde. En juillet, lors du sommet de l&rsquo;OCS, l&rsquo;Inde doit officiellement &ecirc;tre accueillie comme nouveau membre de cette m&ecirc;me OCS.) </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le quotidien </font><font size="2" face="Arial"><em>The Hindu</em> du <a href="http://www.thehindu.com/todays-paper/tp-national/pranabs-visit-to-moscow-signals-strategic-autonomy/article7171751.ece">6 juin 2015</a> indique clairement, &agrave; partir de sources du gouvernement, l&rsquo;intention strat&eacute;gique de l&rsquo;Inde au travers de ces d&eacute;placements. &laquo;<em>During his visit, Mr. Mukherjee is likely to meet President Vladimir Putin, make a public address at a Russian think-tank and attend a cultural exchange programme called &ldquo;Namaste India&rdquo;. He will be accompanied by Foreign Secretary S. Jaishankar and a team from the Ministry of External Affairs. &ldquo;The President&rsquo;s visit is a well-thought-out decision, expressing solidarity with the country and Mr. Putin for all they have done for us and continue to do,&rdquo; an official told The Hindu . The Indian Army is also sending a 70-member contingent of the Nine Grenadiers to march along with the Red Army and a contingent of the Chinese Peoples Liberation Army at Moscow&rsquo;s Red Square.</em> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;</font><font size="2" face="Arial"><em>&ldquo;This is a message to our friends in the U.S. and EU that India will maintain its key relationship with Russia, even as it discusses new relationships and strategic convergence with them,&rdquo; former Foreign Secretary and Ambassador to Russia Kanwal Sibal told The Hindu , adding that Mr. Mukherjee&rsquo;s presence at the parade will affirm India&rsquo;s &ldquo;strategic autonomy.&rdquo;</em>&raquo; </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">MK Bhadrakumar commente dans un sens tr&egrave;s positif cette participation de l&rsquo;Inde aux c&eacute;r&eacute;monies de comm&eacute;moration de Moscou (<a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2015/05/06/india-flaunts-strategic-autonomy-on-red-square/">http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2015/05/06/india-flaunts-strategic-autonomy-on-red-square/</a> ). Pour lui, c&rsquo;est la poursuite de la &ldquo;voie indienne&rdquo; de la Guerre froide, cette voie du &ldquo;non-alignement&rdquo; entre l&rsquo;Ouest et l&rsquo;Est, mais adapt&eacute;e aux circonstances pr&eacute;sentes qui poussent l&rsquo;Inde &agrave; s&rsquo;affirmer plus vigoureusement au c&ocirc;t&eacute; de la Russie (&ldquo;Consid&eacute;rant que les USA poursuivent une strat&eacute;gie de </font><font size="2" face="Arial"><em>containment</em> visant &agrave; isoler et &agrave; affaiblir la Russie, &ndash; et sans vice-versa, &ndash; le non-alignement de l&rsquo;Inde se fait en faveur de la Russie&rdquo;). </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em> </em>Il s&rsquo;agit bien d&rsquo;un &eacute;v&eacute;nement qui permet de mieux situer la position de l&rsquo;Inde sous la direction du nouveau Premier ministre Modi, dans le cours de la crise actuellement la plus importante, entre la Russie et le bloc BAO <em>(Etats-Unis, union europ&eacute;enne et Otan)</em>, mais aussi dans le contexte plus large des deux organisations des BRICS et de l&rsquo;OCS. La pr&eacute;sence de l&rsquo;Inde &agrave; Moscou, avec son contingent de soldats d&eacute;filant avec l&rsquo;arm&eacute;e russe, mais aussi avec un contingent de l&rsquo;arm&eacute;e chinoise, la visite de Modi &agrave; P&eacute;kin la semaine prochaine, les sommets conjoints des BRICS et de l&rsquo;OCS en Russie en juillet, tout cela replace l&rsquo;&eacute;v&egrave;nement de la comm&eacute;moration dans le cadre d&rsquo;une r&eacute;affirmation spectaculaire de ces deux organisations structurant d&eacute;sormais ce qui commence &agrave; ressembler &agrave; un &ldquo;front anti-BAO&rdquo;. (Outre l&rsquo;Inde, tous les pays des BRICS et de l&rsquo;OCS seront &eacute;videmment pr&eacute;sents &agrave; Moscou demain, pr&eacute;sidents en t&ecirc;te.) </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">D&rsquo;une fa&ccedil;on assez singuli&egrave;re mais bien dans la mani&egrave;re de ces pays, notamment le triangle Chine-Russie-Inde, l&rsquo;&eacute;volution actuelle est pr&eacute;sent&eacute;e comme une sorte de cons&eacute;quence indirecte de la politique-Syst&egrave;me du bloc BAO, USA en t&ecirc;te. Puisque l&rsquo;Inde continue &agrave; se dire &ldquo;non-align&eacute;e&ldquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire selon une politique d&rsquo;&eacute;quilibre entre les deux &ldquo;blocs&rdquo;, cela signifie qu&rsquo;elle est amen&eacute;e pour garder cet &eacute;quilibre &agrave; s&rsquo;aligner sur Moscou d&egrave;s lors que le bloc BAO d&eacute;veloppe une politique agressive contre la Russie&nbsp;; l&rsquo;Inde entre les deux &ldquo;blocs&rdquo; conduite selon la logique du d&eacute;s&eacute;quilibre des politique &agrave; s&rsquo;int&eacute;grer dans l&rsquo;un des deux... La Chine a &eacute;volu&eacute; de cette fa&ccedil;on dans les premiers mois qui ont suivi le d&eacute;clenchement de la crise ukrainienne, un peu en avance sur l&rsquo;Inde parce que l&rsquo;Inde se trouvait au milieu d&rsquo;un important changement de direction. Mais le r&eacute;sultat est toujours le m&ecirc;me au bout du compte, parce que la politique-Syst&egrave;me du bloc BA ne laisse aucun autre choix&nbsp;: &agrave; l&rsquo;image des vitup&eacute;rations initiales de GW Bush dans l&rsquo;imm&eacute;diat post-9/11, c&rsquo;est l&rsquo;habituel &ldquo;tout ou rien&rdquo;&nbsp;; c&rsquo;est-&agrave;-dire que le &ldquo;qui n&rsquo;est pas avec nous est contre nous&rdquo; du GW de septembre 2001 devient &eacute;videmment &ldquo;qui n&rsquo;est pas </font><font size="2" face="Arial"><strong>compl&egrave;tement avec nous</strong> est contre nous&rdquo;. Il en sera donc de l&rsquo;Inde comme il en a &eacute;t&eacute; de la Chine (et comme il en a &eacute;t&eacute; et comme il en sera pour les pays des BRICS et de l&rsquo;OCS). Quelles que soient les politiques &eacute;nonc&eacute;es, y compris celle du &ldquo;non-alignement&rdquo; de l&rsquo;Inde, le <em>diktat</em> du bloc BAO ne peut que rejeter les puissances auxquelles il est destin&eacute; dans un front d&rsquo;opposition, &ndash; un peu de la m&ecirc;me fa&ccedil;on d&rsquo;ailleurs que la Russie elle-m&ecirc;me, qui cherchait initialement la coop&eacute;ration avec le bloc BAO. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La politique du bloc BAO est bien cette &eacute;pouvantable <a href="http://www.dedefensa.org/article-glossairedde_la_politique-syst_me__17_11_2012.html">politique-Syst&egrave;me</a>, politique du </font><font size="2" face="Arial"><em>diktat</em> et de la pression constante, qui massacre les souverainet&eacute;s nationales et fait bon march&eacute; de la volont&eacute; d&rsquo;&ldquo;autonomie strat&eacute;gique&ldquo; comme celle qu&rsquo;affirme l&rsquo;Inde. Les &eacute;v&egrave;nements allant dans le sens d&rsquo;un durcissement constant et d&rsquo;une agressivit&eacute; permanente, essentiellement dans le chef des USA et de l&rsquo;UE institutionnelle, le sort des puissances qui sont l&rsquo;objet de ces pressions est couru d&rsquo;avance. Elles doivent et elles devront toujours plus se regrouper entre elles, quelles que soient leurs diff&eacute;rents r&eacute;gionaux, pour se constituer de plus en plus en &ldquo;front&rdquo; contre le bloc BAO, c&rsquo;est-&agrave;-dire en &ldquo;front antiSyst&egrave;me&rdquo;. C&rsquo;est une fatalit&eacute; des grands courants politiques actuels, m&ecirc;me si ces pays sont &eacute;conomiquement et commercialement inscrits dans le Syst&egrave;me, parce que les &eacute;v&egrave;nements en cours &eacute;cartent de plus en plus les donn&eacute;es &eacute;conomiques d&rsquo;ailleurs en pleine crise ontologique, pour amener les relations aux niveaux symboliques et politiques du fameux choix &ldquo;qui n&rsquo;est pas compl&egrave;tement avec nous est contre nous&ldquo;. Le bloc BAO, sous l&rsquo;empire de la politique-Syst&egrave;me, est une machinerie politique absolument totalitaire, <strong>qui ne pense plus sa politique</strong> mais qui ex&eacute;cute <strong>une politique dont l&rsquo;inspiration le d&eacute;passe</strong>, qui l&rsquo;ex&eacute;cute aveugl&eacute;ment et sans la moindre nuance ni appr&eacute;ciation de son ex&eacute;cution et de ses effets. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, ce qui devait &ecirc;tre un &eacute;v&eacute;nement symbolique de comm&eacute;moration et qui aurait d&ucirc; &ecirc;tre l&rsquo;occasion d&rsquo;une tentative de r&eacute;conciliation, devient un &eacute;v&eacute;nement politique et symbolique marquant d&rsquo;une fa&ccedil;on &eacute;clatante la division du monde en deux. Mais cette division n&rsquo;est pas du tout comme du temps de la Guerre froide m&ecirc;me si le processus semble similaire&nbsp;; elle est conforme au temps pr&eacute;sent de l&rsquo;affrontement ultime entre le Syst&egrave;me et ce qui se constitue antiSyst&egrave;me. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&hellip;. Les &ldquo;alli&eacute;s&rdquo; des USA suivent par couardise face aux USA, c&rsquo;est &eacute;vident, mais ils suivent &eacute;galement et peut-&ecirc;tre plus encore par couardise teint&eacute;e de panique devant la possibilit&eacute; d&rsquo;une rupture d&rsquo;un unanimisme diabolique au sein de l&rsquo;UE, <em>diktat</em> d&rsquo;unanimisme qui rend tous les &Eacute;tats-membres de l&rsquo;UE prisonniers les uns des autres, et chacun prisonnier d&rsquo;une machinerie (celle de l&rsquo;UE) qui le d&eacute;passe, qui est elle-m&ecirc;me incapable de dire pourquoi elle fait ce qu&rsquo;elle fait. En un sens, les USA sont dans situation similaire, incapables &eacute;galement d&rsquo;expliquer pourquoi ils font ce qu&rsquo;ils font, d&rsquo;une mani&egrave;re si grossi&egrave;re, si folle, qui finit par jeter un h&eacute;sitant Modi dans les bras du couple russo-chinois&nbsp;; lequel couple russo-chinois s&rsquo;est form&eacute; parce qu&rsquo;une Chine h&eacute;sitante a &eacute;t&eacute; jet&eacute;e par cette m&ecirc;me violence dans les bras de la Russie&nbsp;; laquelle Russie elle-m&ecirc;me, qui n&rsquo;en voulait certainement pas tant, a &eacute;t&eacute; conduite &agrave; la position qu&rsquo;elle occupe par la politique-Syst&egrave;me d&eacute;cha&icirc;n&eacute;e depuis l&rsquo;affaire ukrainienne. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il y a dans cet encha&icirc;nement, &eacute;videmment, quelque chose de diabolique. On n&rsquo;enseigne pas ces choses, ni dans les grandes &eacute;coles de diplomatie, ni au sein du Conseil de s&eacute;curit&eacute;, ni m&ecirc;me au sein du Conseil de l&rsquo;Atlantique Nord de l&rsquo;OTAN, o&ugrave; personne, en v&eacute;rit&eacute;, ne comprend ce qui se passe vraiment, &ndash; et o&ugrave; tout le monde s&rsquo;ex&eacute;cute et ex&eacute;cute. Les USA suivent eux-m&ecirc;mes ils ne savent pas tr&egrave;s bien quoi. L&rsquo;entra&icirc;nement de la politique-Syst&egrave;me, du Syst&egrave;me, de sa fascination pour son autodestruction, est un facteur qui bien entendu d&eacute;passe les sch&eacute;mas politiques et les arrangements diplomatiques. Sans aucun doute, le d&eacute;fil&eacute; de demain sur la Place Rouge et le souvenir de la fin de cet effondrement du monde que fut la Deuxi&egrave;me Guerre mondiale comme h&eacute;riti&egrave;re directe du bouleversement ontologique de la Grande Guerre sont-ils plus &agrave; m&ecirc;me de rendre compte de cet &eacute;v&eacute;nement. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Voir l'article original &agrave; <a href="http://www.dedefensa.org/article-l_inde_moscou_une_comm_moration_strat_gique_08_05_2015.html">http://www.dedefensa.org/article-l_inde_moscou_une_comm_moration_strat_gique_08_05_2015.html</a></font> </p> Thu, 07 May 2015 23:00:00 GMT Emmanuel Todd et la science http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1750 1750 <br /><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif" color="#000099"><br /> </font></strong><font size="2">Jean-Paul Baquiast, Christophe Jacquemin, 04/05/2015</font> <p align="left"><font size="2">Inutile de reprendre ses propos ici, ni de signaler les insultes dont il accable tous ceux qui ne sont pas de son avis, notamment la militante la&iuml;que et f&eacute;ministe Caroline Fourest, que pour notre part nous appr&eacute;cions beaucoup. Un point essentiel m&eacute;rite cependant d'&ecirc;tre signal&eacute;, le fait qu'il usurpe le statut de &laquo;&nbsp;scientifique&nbsp;&raquo; pour insulter les valeurs d'un pays que manifestement il d&eacute;teste, sans d'ailleurs avoir le courage d'aller vivre ailleurs.</font></p> <p align="left"><font size="2">Constamment, le concept de science est utilis&eacute; par ceux qui veulent donner des bases cr&eacute;dibles &agrave; leurs discours, sans jamais avoir la loyaut&eacute; d'expliquer ce qu'ils entendent par science. Or comme le savent les philosophes de la science, rejoints souvent en cela par le grand public, n'est pas scientifique qui veut. Pr&eacute;tendre affirmer les contre-v&eacute;rit&eacute;s les plus flagrantes, en disant qu'il s'agit de &laquo;&nbsp;r&eacute;alit&eacute;s&nbsp;&raquo; mises &agrave; jour par un travail scientifique, s'est toujours pratiqu&eacute;. N&eacute;anmoins aujourd'hui ceux qui comme Emmanuel Todd se targuent de scientificit&eacute; ne peuvent pas faire oublier sans imposture que le relativisme scientifique, au sens le plus noble du terme, est devenu la r&egrave;gle chez les scientifiques s&eacute;rieux. </font></p> <p align="left"><font size="2"><strong><font color="#000099">Le relativisme scientifique</font></strong></font></p> <p align="left"><font size="2">Par ce terme de relativisme scientifique, il faut entendre le fait que nul esprit humain ne peut pr&eacute;tendre acc&eacute;der &agrave; ce qui serait un &laquo;&nbsp;r&eacute;el en soi&nbsp;&raquo; qu'il pourrait d&eacute;crire en tant qu'observateur objectif, parce qu'ext&eacute;rieur &agrave; ce r&eacute;el. Non seulement en m&eacute;canique quantique ou plus largement en physique mais dans toutes les sciences sans exceptions, l'authentique scientifique sait que le r&eacute;el d&eacute;crit par lui est le r&eacute;sultat de l'interaction entre un observateur, des instruments et une r&eacute;alit&eacute; inobservable dans l'absolu, et donc ind&eacute;finissable objectivement. </font></p> <p align="left"><font size="2">Les sciences dites sociales et humaines, longtemps r&eacute;ticentes &agrave; cette approche, ont fini par s'y r&eacute;soudre. Ce fut cependant difficile &agrave; admettre par des esprits souvent trop imbus d'eux-m&ecirc;mes pour penser qu'ils puissent &eacute;chapper &agrave; la mise &agrave; l'&eacute;preuve exp&eacute;rimentale de leurs hypoth&egrave;ses. La statistique a &eacute;t&eacute; la derni&egrave;re &agrave; reconna&icirc;tre que c'&eacute;tait le statisticien, en d&eacute;finissant lui-m&ecirc;me les donn&eacute;es &agrave; observer, et les m&eacute;thodes de l'observation, qui cr&eacute;ait a priori et seul la r&eacute;alit&eacute; de son discours, c'est-&agrave;-dire les &laquo;&nbsp;faits&nbsp;&raquo; sur lesquels il pr&eacute;tendait s'appuyer. Cela ne veut pas dire que ce discours ne puisse &ecirc;tre re&ccedil;u, mais qu'il doive tout particuli&egrave;rement &ecirc;tre mis &agrave; l'&eacute;preuve de nouvelles hypoth&egrave;ses. </font></p> <p align="left"><font size="2">Il n'est ainsi pas possible, sans grossi&egrave;rement maltraiter le caract&egrave;re scientifique de la statistique, pr&eacute;tendre opposer par exemple une France urbaine et une France rurale, une France la&iuml;que et une France chr&eacute;tienne. Tout au plus, r&eacute;p&eacute;tons le, faut-il si l'on tient &agrave; le faire, ne pas pr&eacute;tendre que les r&eacute;sultats de ces travaux sont scientifiques, c'est-&agrave;-dire d&eacute;crivant une r&eacute;alit&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme objective. Encore moins s'appuyer sur ces travaux pour affirmer comme &eacute;galement scientifiques des points de vue qui sont souvent, non seulement personnels mais pol&eacute;miques. </font></p> <p align="left"><font size="2">Faisons &agrave; Emmanuel Todd la gr&acirc;ce de penser qu'il sait tout cela en son for int&eacute;rieur. Il est d'autant plus mal venu &agrave; pr&eacute;tendre n&eacute;anmoins que ses observations sur la manifestation &laquo;&nbsp;Je suis Charlie&nbsp;&raquo; ou toutes autres concernant la soci&eacute;t&eacute; actuelle puissent &ecirc;tre pr&eacute;sent&eacute;es comme scientifiques. Ce faisant il disqualifie la science. </font></p> <p align="left"><font size="2"><br /> </font> </p> Sun, 03 May 2015 23:00:00 GMT