Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sat, 10 Dec 2016 03:56:29 GMT Qu'attend la gauche française pour devenir vraiment de gauche&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2384 2384 <br /><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, il semble que les forces de gauche, dont on ne peut nier l'existence ni les capacit&eacute;s &agrave; repr&eacute;senter le pays tout entier aux yeux du monde, soient en train de saborder les quelques possibilit&eacute;s de se faire entendre, en premier lieu lors de la prochaine &eacute;lection pr&eacute;sidentielles. La cacophonie et le flou des programmes que proposeront la dizaine ou quinzaine des candidats se disant de gauche ne leur permettra pas de rassembler, d'abord une majorit&eacute; pour &eacute;lire un pr&eacute;sident de la R&eacute;publique qui les repr&eacute;sente, ensuite une majorit&eacute; beaucoup plus large pour gouverner le pays une fois celui-ci &eacute;ventuellement &eacute;lu. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne faut donc pas &ecirc;tre grand expert pour pr&eacute;dire que l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle verra s'affronter deux candidats qui diff&egrave;rent certes sur certains points mais qui pourrait s'entendre sur les autres. Ce seront Fran&ccedil;ois Fillon et Marine le Pen. Le point essentiel de leurs convergences consistera &agrave; se rapprocher enfin de Moscou et exploiter toutes les synergies en d&eacute;coulant. Si par ailleurs Donald Trump est &eacute;lu d&eacute;finitivement en d&eacute;cembre et met de son cot&eacute; en oeuvre des politiques conservant certes le souci de la primaut&eacute; de l'Am&eacute;rique, &laquo;&nbsp;America first&nbsp;&raquo; mais avec lesquelles les Europ&eacute;ens et les Fran&ccedil;ais pourraient s'entendre sans abdiquer leurs propre autonomie,il faudra que le futur pr&eacute;sident fran&ccedil;ais cesse de traiter Donald Trump en pestif&eacute;r&eacute;, comme s'il regrettait la catastrophique Hillary Clinton. L&agrave; encore Fillon et Le Pen devraient pouvoir pr&eacute;senter des politiques plus ouvertes voisines. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est vraisemblable par contre que le programme de Fran&ccedil;ois Fillon, aujourd'hui dit de &laquo;&nbsp;droite dure&nbsp;&raquo;, ne pourra pas &ecirc;tre enti&egrave;rement soutenu par Le Front National, soucieux d'&eacute;largir sa base &eacute;lectorale. Pour cela Marine Le Pen devra s'adresser &agrave; des couches sociales provenant des classes moyennes et populaires. Elle a commenc&eacute; &agrave; le faire, comme d'une certaine fa&ccedil;on l'a fait Donald Trump aux Etats-Unis. Sa volont&eacute; de combattre l'islamisme radical sera par ailleurs beaucoup plus lisible que les perspectives beaucoup moins claires sur ce sujet affich&eacute;es par Fran&ccedil;ois Fillon.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Avenir pour la gauche?</strong></font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Que peut proposer dans ces conditions la gauche, si elle pr&eacute;tend pr&eacute;senter &agrave; l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle un candidat capable de l'emporter face aux deux t&eacute;nors de la droite Fran&ccedil;ois Fillon ou Marine Le Pen. Nous pensons pour notre part qu'elle ne pourra le faire qu'en se radicalisant &agrave; gauche, comme Fran&ccedil;ois Fillon &agrave; droite et Marine Le Pen &agrave; l'extr&ecirc;me droite souverainiste.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour ce faire, la gauche devrait reprendre presque en tous points, sur le plan de la politique int&eacute;rieure, le programme que vient de r&eacute;sumer tr&egrave;s clairement Philippe Poutou, probable candidat du NPA aux prochaines pr&eacute;sidentielles. Nous conseillerons aux &eacute;lecteurs se voulant encore de gauche de l'&eacute;tudier en profondeur et sans pr&eacute;jug&eacute;s. Voir <a href="http://www.huffingtonpost.fr/philippe-poutou/programme-francois-fillon-npa/?utm_hp_ref=fr-homepage">http://www.huffingtonpost.fr/philippe-poutou/programme-francois-fillon-npa/?utm_hp_ref=fr-homepage</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Pour lui, la seule possibilit&eacute; de l'emporter face &agrave; Fran&ccedil;ois Fillon ou Marine Le Pen serait, nous citons:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>...que les classes populaires, les exploit&eacute;s, d&eacute;fendent leurs int&eacute;r&ecirc;ts sur la sc&egrave;ne politique. Nos revendications, nos droits contre les classes poss&eacute;dantes et les plus riches. Nos emplois, nos salaires, nos retraites, nos conditions de travail, un acc&egrave;s &agrave; la sant&eacute; pour toutes et tous, notre environnement, l'&eacute;galit&eacute; des droits pour toutes et tous, le partage des richesses, la socialisation de secteurs &eacute;conomiques fondamentaux (banques, &eacute;nergie, transport...).</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>Pour cela, il n'y a pas d'autre choix que de rompre radicalement avec la gauche gouvernementale, avec les institutions. Les institutions de la Ve R&eacute;publique, la fonction pr&eacute;sidentielle, il faut tout balayer.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>Pour nous, cela n&eacute;cessite qu'enfin les exploit&eacute;s construise une nouvelle repr&eacute;sentation politique, un outil pour prendre nos affaires en mains. M&ecirc;me si cela peut para&icirc;tre utopique, m&ecirc;me si la p&eacute;riode est difficile pour nous, les r&eacute;sistances sont nombreuses, la solidarit&eacute; existe encore, en r&eacute;alit&eacute;, il y a tout pour ne pas baisser la t&ecirc;te, il y a toutes les raisons d'esp&eacute;rer. A nous de construire la riposte en comptant que nous nous-m&ecirc;mes.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Impossible dira-t-on face &agrave; la domination qu'exercent actuellement sur la vie politique fran&ccedil;aise les repr&eacute;sentants des grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers transnationaux bas&eacute;s essentiellement &agrave; Washington. De plus, &agrave; supposer que des majorit&eacute;s fran&ccedil;aises suffisantes se rallient &agrave; ce programme, elles devront aussi se faire entendre malgr&eacute; ce qui sera une hostilit&eacute; ouverte de l'Union europ&eacute;enne et des pays dominant la zone euro. Ceci devrait conduite un futur gouvernement de gauche &laquo;&nbsp;r&eacute;volutionnaire &raquo; &agrave; n&eacute;gocier tr&egrave;s rapidement un Francexit, soit une sortie de l'UE et de l'euro. Impossible, dira-t-on encore, compte tenu des puissants int&eacute;r&ecirc;ts fran&ccedil;ais voulant continuer &agrave; prosp&eacute;rer dans le cadre de l'UE.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Soit, mais si les forces de gauche, ou ce qu'il en reste, partent du principe que toute proposition un tant soit peu r&eacute;volutionnaire se heurtera &agrave; des oppositions insurmontables, mieux vaudrait qu'elles rallient sans attendre Fran&ccedil;ois Fillon ou Marine Le Pen. C'est malheureusement ce que n'avaient pas compris Fran&ccedil;ois Hollande et le PS. D'o&ugrave; leur &eacute;chec cuisant d'aujourd'hui. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><em>NB: ce texte ne recueille pas n&eacute;cessairement l'accord de tous les membres du comit&eacute; de r&eacute;daction</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Sat, 03 Dec 2016 23:00:00 GMT François Hollande, fossoyeur de la gauche de gouvernement http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2380 2380 <br /><font size="2" face="Arial">Lors de la derni&egrave;re &eacute;lection pr&eacute;sidentielle, la gauche l'avait emport&eacute; en faisant &eacute;lire un pr&eacute;sident se r&eacute;clamant d'elle, Fran&ccedil;ois Hollande, face &agrave; un pr&eacute;sident se r&eacute;clamant de la droite, Nicolas Sarkozy. Cependant, une part de plus en plus importante de l'&eacute;lectorat ne s'&eacute;tait pas reconnue, pour des raisons diverses que nous n'analyserons pas ici, tant dans la droite que dans la gauche. Elle avait rejoint le Front National, FN, incarn&eacute; par Marine Le Pen. Le FN est dit d'extr&ecirc;me droite ou populiste par ses adversaires, mais il revendique plut&ocirc;t le qualificatif de souverainiste.</font><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> <strong><font color="#000080">L'&eacute;chec du quinquennat Hollande</font></strong></font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">L'exercice du pouvoir par l'actuel pr&eacute;sident socialiste, Fran&ccedil;ois Hollande, n'avait pas permis malgr&eacute; quelques r&eacute;ussites mineures, &agrave; donner au PS la capacit&eacute; de mettre en oeuvre de v&eacute;ritables changements susceptibles de satisfaire les exigences de son &eacute;lectorat. Il en est r&eacute;sult&eacute; que la France, dans le cadre de l'Union europ&eacute;enne, UE, n'est plus en &eacute;tat de concurrencer l'Allemagne. Selon de nombreux analystes, parmi lesquels nous nous rangeons, elle n'aurait pu le faire qu'en adoptant un syst&egrave;me d'&eacute;conomie politique o&ugrave; l'Etat aurait exerc&eacute; un r&ocirc;le important d'investisseur face &agrave; l'industrie allemande, laquelle n'a pas besoin de l'Etat allemand pour investir ni pour exporter.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">C'est dans le domaine des services publics que l'intervention de l'Etat aurait permis de valoriser les atouts industriels et de recherche sp&eacute;cifiquement fran&ccedil;ais. Elle se serait heurt&eacute;e, dira-t-on aux r&eacute;sistances de l'UE, provenant essentiellement de la volont&eacute; allemande de conserver le monopole de la puissance dans l'&eacute;conomie europ&eacute;enne&nbsp; Mais aujourd'hui nul ne doute que la France, par la voix de son pr&eacute;sident, aurait eu gain de cause en mena&ccedil;ant de quitter l'UE si les statuts de celle-ci n'avaient pas &eacute;t&eacute; modifi&eacute;s afin de lui permettre de jouer de son atout, l'investissement public. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Malheureusement, Fran&ccedil;ois Hollande ne s'est pas montr&eacute; capable de d&eacute;fendre les int&eacute;r&ecirc;ts fran&ccedil;ais au sein de l'UE. Ceci par manque de comp&eacute;tence ou plus gravement par manque de caract&egrave;re. On rappelle aujourd'hui de plus en plus que si Charles de Gaulle avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;sident &agrave; la place de Fran&ccedil;ois Hollande, il aurait pu le faire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080"><strong><font size="2" face="Arial">Les prochaines &eacute;lections pr&eacute;sidentielles</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il s'ensuit que face &agrave; l'&eacute;chec du quinquennat Hollande, la droite de gouvernement, depuis quelques jours incarn&eacute;e brillamment par Fran&ccedil;ois Fillon, sera en mesure de remplacer le PS lors du prochain quinquennat. Peut-&ecirc;tre pourra-t-elle conserver le pouvoir un temps ind&eacute;termin&eacute; par la suite. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"> <font size="2" face="Arial">Quant au FN, son avenir au pouvoir de gouvernement se jouera sur sa capacit&eacute;s &agrave; attirer des &eacute;lecteurs d&eacute;&ccedil;us par la gauche et la droite. Jusqu'&agrave; ces derni&egrave;res semaines, on pouvait penser que le FN, en l'esp&egrave;ce Marine Le Pen, gr&acirc;ce &agrave; des apports de voix provenant des d&eacute;&ccedil;us du socialisme tel qu'incarn&eacute; par Fran&ccedil;ois Hollande, serait en mesure de vaincre finalement les candidats que lui opposeraient les autres partis. Ceci reste aujourd'hui encore tout &agrave; fait possible. Mais aujourd'hui, certains analystes se demandent si, gr&acirc;ce au programme annonc&eacute; par Fran&ccedil;ois Fillon, un certain nombre des &eacute;lecteurs ayant choisi faute de mieux le FN, ne reviendraient par dans l'orbite de la droite. Dans cas, le succ&egrave;s de Fran&ccedil;ois Fillon &agrave; la prochaine pr&eacute;sidentielle serait presque assur&eacute;. <br /> <br /> Resterait pourtant &agrave; savoir ce qu'il adviendrait du PS et des autres partis de la gauche de gouvernement. Le PS conserverait-il assez d'&eacute;lecteurs pour se placer en concurrent cr&eacute;dible tant des R&eacute;publicains que du FN? Compte tenu de la d&eacute;ception et l'amertume r&eacute;sultant du quinquennat d&eacute;sastreux &agrave; leurs yeux de Fran&ccedil;ois Hollande, ceci para&icirc;t hautement improbable. On peut pronostiquer sans grand risque que lors de la prochaine pr&eacute;sidentielle, ils voteraient pour Fran&ccedil;ois Fillon ou pour Marine Le Pen. Tout au moins, ils s'abstiendraient. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il en serait donc fini des espoirs du PS de conserver le pouvoir, tout au moins au plan national. Ceci peut-&ecirc;tre d&eacute;finitivement, si l'application des programmes respectifs de Fran&ccedil;ois Fillon et de Marine Le Pen se r&eacute;v&eacute;lait suffisamment convaincante pour leur permettre de respectivement renforcer durablement leur &eacute;lectorat. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000080"><strong><font size="2" face="Arial">Renoncer &agrave; se repr&eacute;senter</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">La plupart des cadres politiques du PS voire des autres mouvements de gauche se sont rendu compte de cette situation. Ils ont compris que s'ils ne pr&eacute;sentaient aux prochaines &eacute;lections des programmes v&eacute;ritablement cr&eacute;dibles pour sortir le pays de son d&eacute;clin actuel, ils ne convaincront pas les &eacute;lecteurs. De plus et surtout, puisque dans notre r&eacute;gime pr&eacute;sidentiel tout est incarn&eacute; par un Pr&eacute;sident, il faudra imp&eacute;rativement que ces programmes soient con&ccedil;us et appliqu&eacute;s par le futur Pr&eacute;sident.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les candidats cr&eacute;dibles pour ce faire existent. On mentionne notamment Jean-Luc M&eacute;lenchon, s'il &eacute;tait capable de rassembler autour de lui tous les d&eacute;&ccedil;us du socialisme actuel. Certains mentionnent aussi Arnaud Montebourg. Encore faudrait-il qu'ils annoncent des programmes suffisamment &laquo;&nbsp;r&eacute;volutionnaires &raquo; pour permettre &agrave; la France de mettre en oeuvre, &eacute;ventuellement en dehors de l'UE, les politiques d'investissement public indispensables pour que le pays de redevienne&nbsp; un partenaire cr&eacute;dible dans le monde multipolaire qui se met en place.<br /> <br /> Un autre candidat de gauche &agrave; la pr&eacute;sidentielle aurait pu &ecirc;tre Manuel Valls. M&ecirc;me si nul ne connait les d&eacute;tails du programme qui aurait &eacute;t&eacute; le sien, son caract&egrave;re &eacute;nergique et sa longue exp&eacute;rience de la vie politique, tant en France qu'&agrave; l'international en faisaient un candidat tr&egrave;s s&eacute;rieux, face &agrave; Fran&ccedil;ois Fillon ou &agrave; Marine Le Pen. Encore aurait-il fallu pour qu'il ait les mains libres, soit qu'il abandonne ses fonctions de Premier ministre, soit que Fran&ccedil;ois Hollande renonce rapidement &agrave; se repr&eacute;senter. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le dernier &laquo;&nbsp;d&eacute;jeuner&nbsp;&raquo; entre Hollande et Valls organis&eacute; par l'Elys&eacute;e le 28/11 a montr&eacute; qu'il n'en serait rien (voir par exemple <a href="http://www.francetvinfo.fr/politique/ps/primaire-a-gauche/presidentielle-2017-dejeuner-tendu-entre-francois-hollande-et-manuel-valls_1943401.html">http://www.francetvinfo.fr/politique/ps/primaire-a-gauche/presidentielle-2017-dejeuner-tendu-entre-francois-hollande-et-manuel-valls_1943401.html</a>) . D'une part Fran&ccedil;ois Hollande, sans annoncer encore de d&eacute;cision d&eacute;finitive, a clairement montr&eacute; qu'il avait l'intention de ne pas renoncer &agrave; briguer le pouvoir. Les raisons qu'il invoque s'inspirent des plus hautes ambitions politiques au service du pays. Mais vu son bilan d&eacute;sastreux, il est &eacute;vident qu'elles s'inspirent surtout de son int&eacute;r&ecirc;t personnel. Il ne veut pas, en annon&ccedil;ant qu'il ne se repr&eacute;sentera pas, renoncer &agrave; tout espoir, fut-il mince, de rester &agrave; l'Elys&eacute;e et de jouir des avantages de cette position.<br /> <br /> Il en est de m&ecirc;me pour Manuel Valls. Au lieu de d&eacute;missionner de son poste de Premier ministre et courir tous les risques en r&eacute;sultant imm&eacute;diatement pour sa carri&egrave;re, il a pr&eacute;f&eacute;r&eacute; conserver quelques mois encore ce poste &eacute;minent et les avantages y aff&eacute;rents. Et ceci, l&agrave; encore et quoiqu'il en dise, par int&eacute;r&ecirc;t personnel imm&eacute;diat. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce sera donc finalement Fran&ccedil;ois Hollande qui, en refusant de renoncer &agrave; se repr&eacute;senter, pourra m&eacute;riter, comme l'annonce le titre de notre article, le qualificatif peu enviable de fossoyeur de la gauche de gouvernement. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cette situation montre bien les risques que fait courir au pays la constitution actuelle laquelle donne un r&ocirc;le excessif au Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique. Tant que celui-ci n'est pas incarn&eacute; par un homme de la trempe de ce que fut Charles de Gaulle, elle confie la t&acirc;che de diriger la nation &agrave; des personnalit&eacute;s politiques qui, sauf exception toujours possible, sont en fait anim&eacute;es par des ambitions personnelles d&eacute;mesur&eacute;es, lesquelles cachent mal leur incomp&eacute;tence en profondeur. Nous ne visons ici ni Fran&ccedil;ois Fillon ni Marine Le Pen. Dans leur cas,il faudra attendre pour juger. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il ne semble pas que ce handicap affecte les autres Etats europ&eacute;ens, dot&eacute;s de constitutions ou de pratiques politiques moins favorables &agrave; la recherche durable du pouvoir personnel. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">NB au 20/11, 16h. Voir sur ce sujet un article tr&egrave;s&nbsp; int&eacute;ressant de Jacques Sapir </font><br /> </p> </font></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://russeurope.hypotheses.org/5472">http://russeurope.hypotheses.org/5472</a></font></p> <font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> </font></font> Mon, 28 Nov 2016 23:00:00 GMT Les conséquences géopolitiques de l'élection de Donald Trump&#160;: du souhaitable au plus probable http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2364 2364 <br /><a href="http://www.lasyntheseonline.fr/idees/gouvernance_mondiale/les_consequences_geopolitiques_de_lelection_de_donald_trump_du_souhaitable_au_plus_probable,31,5690.html">http://www.lasyntheseonline.fr/idees/gouvernance_mondiale/les_consequences_geopolitiques_de_lelection_de_donald_trump_du_souhaitable_au_plus_probable,31,5690.html</a> <p style="margin-bottom: 0cm">Le site de l'auteur<br /> <a href="http://www.alexandredelvalle.com/">http://www.alexandredelvalle.com/</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <span style="color:#000080;"><strong>Fra&icirc;chement &eacute;lu Pr&eacute;sident des Etats-Unis et prochain locataire de la Maison Blanche, Donald Trump pourrait bien &ecirc;tre &agrave; l'origine d'un changement majeur de rapports de force et d'alliances g&eacute;opolitiques mondiales.</strong></span><br /> <p style="text-align: justify;">&nbsp;<br /> <span style="color:#000080;"><strong>Premi&egrave;rement</strong>,</span> il ne fait pas de doute qu'au sein de la classe politique am&eacute;ricaine, l'outsider Trump est apparu comme le candidat &agrave; la pr&eacute;sidence am&eacute;ricaine le plus favorable &agrave; l'&eacute;volution multipolaire du monde de l'apr&egrave;s-Guerre froide au nom d'un &quot;America first&quot; et d'une doctrine des relations internationales r&eacute;aliste et hostile au mondialisme tant &eacute;conomique que g&eacute;opolitique. Ses critiques continuelles de l'interventionnisme militaire et diplomatique de ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs et sa volont&eacute; de s'entendre avec la Russie et m&ecirc;me de responsabiliser ses partenaires asiatiques et europ&eacute;ens afin que ceux-ci prennent en main financi&egrave;rement et strat&eacute;giquement leur d&eacute;fense jusqu'&agrave; remettre en question l'article 5 de l'Otan (puis &agrave; envisager un retrait de la protection militaire am&eacute;ricaine de certains pays asiatiques) participent d'une acceptation d'une forme de multipolarisme.<br /> &nbsp;<br /> Ceci explique le paradoxe apparent selon lequel nombre de pays du Sud et non-occidentaux ont pardonn&eacute; &agrave; Trump ses outrances envers les minorit&eacute;s en ne retenant que les professions de foi anti-guerres et &laquo;&nbsp;multipolaristes&nbsp;&raquo;.<br /> &nbsp;<br /> Les cons&eacute;quences de cette v&eacute;ritable r&eacute;volution pourraient &ecirc;tre multiples, si tant est que Trump parvienne &agrave; imposer cette ligne au complexe militaro-industriel am&eacute;ricain et aux &eacute;lites r&eacute;publicaines et diplomatiques du pays, &agrave; commencer par certains de ses collaborateurs, dont le candidat &agrave; la vice-pr&eacute;sidence Mike Pence, traditionnellement hostile &agrave; cette orientation nouvelle. Sur ce point, les &eacute;lecteurs gauchistes de Sanders sont plus proches des positions de Trump, aux antipodes du messianisme d&eacute;mocratique et interventionniste commun &agrave; de nombreux r&eacute;publicains, majoritaires au Congr&egrave;s et au S&eacute;nat, et aux d&eacute;mocrates, qui ont d'ailleurs vot&eacute; de concert toutes les guerres am&eacute;ricaines depuis 1990. De ce point de vue, on imagine mal Trump en mesure de retirer la protection militaire am&eacute;ricaine en Asie, abandonner la Mer de Chine &agrave; l'arm&eacute;e chinoise, laisser les Cor&eacute;ens se d&eacute;brouiller seuls face &agrave; la Cor&eacute;e du Nord ou abandonner les Etats de l'Europe centrale et orientale les plus atlantistes face &agrave; la Russie. Il a beau l'avoir laiss&eacute; entendre, ceci sera tr&egrave;s difficile &agrave; faire accepter &agrave; l'establishment militaro-diplomatique et politique am&eacute;ricain, d'autant que des trait&eacute;s ont &eacute;t&eacute; ratifi&eacute;s avec nombre de partenaires.<br /> &nbsp;<br /> Il est cependant clair que le ton va changer et qu'une entente d'homme &agrave; homme Trump-Poutine est possible et pourra contribuer &agrave; la d&eacute;sescalade en Ukraine notamment, cependant que l'extension de l'Otan dans le pr&eacute; carr&eacute; russe et dans les Balkans sera probablement frein&eacute;, ce qui contribuera &agrave; limiter les pierres d'achoppement russo-am&eacute;ricaines.<br /> &nbsp;<br /> <span style="color:#000080;"><strong>Deuxi&egrave;mement</strong></span>, l'un des dossiers sur lequel la&nbsp;realpolitik&nbsp;trumpienne pourrait &ecirc;tre plus facilement mise en &oelig;uvre est incontestablement le dossier syrien. Tout d'abord parce que Trump est hostile au &quot;pand&eacute;mocratisme&quot; interventionniste et ne partage pas la volont&eacute; de nombreux diplomates et politiques &eacute;tatsuniens et europ&eacute;ens de renverser le r&eacute;gime syrien. Ensuite parce que Trump semble particuli&egrave;rement conscient de la menace que repr&eacute;sente l'islamisme radical dans son ensemble et pas seulement Daesh et Al-Qa&iuml;da, contrairement &agrave; Hillary Clinton et Barack Obama qui ont toujours favoris&eacute; les Fr&egrave;res musulmans et les pays du Golfe, puis se sont m&ecirc;me entour&eacute;s de nombreux conseillers issus des Fr&egrave;res musulmans que combattent Assad en Syrie et Al-Sissi en Egypte.<br /> &nbsp;<br /> Enfin, le pragmatisme et le respect des rapports de force de l'homme d'affaire new-yorkais - ce qui le rapproche de Vladimir Poutine - pourraient d&eacute;boucher sur un &quot;deal&quot; en Syrie et en Irak avec la Russie et diff&eacute;rents acteurs r&eacute;gionaux, notamment la Turquie, devenue de moins en moins contr&ocirc;lable et hostile &agrave; l'appui militaire am&eacute;ricain et occidental aux forces kurdes et chiites-iraniennes, et indirectement m&ecirc;me l'Iran via le r&eacute;gime syrien. Ce deal, qui n'emp&ecirc;che pas que Trump soit appr&eacute;ci&eacute; en Isra&euml;l et qu'il ait violemment d&eacute;nonc&eacute; l'accord sur le nucl&eacute;aire iranien, pourrait rappeler celui, tout aussi pragmatique, conclu entre Poutine et Erdogan apr&egrave;s une p&eacute;riode de graves tensions. L'avantage des partisans de la realpolitik non moraliste et du pragmatisme est qu'ils sont capables (comme les dirigeants isra&eacute;liens et russes avec leur ex-ennemi Erdogan) de s'entendre de fa&ccedil;on cynique apr&egrave;s avoir test&eacute; les r&eacute;actions et les forces de l'autre...<br /> <br /> Rappelons que jusqu'&agrave; maintenant, la Russie et le gouvernement syrien avaient syst&eacute;matiquement &eacute;t&eacute; mis &agrave; l'&eacute;cart des op&eacute;rations militaires de la coalition occidentalo-sunnite en Syrie, les concertations se limitant &agrave; des informations visant &agrave; &eacute;viter les collisions...<br /> &nbsp;<br /> Depuis le d&eacute;but de la guerre civile en Syrie, et m&ecirc;me depuis le printemps arabe, et bien s&ucirc;r avec le renversement du r&eacute;gime libyen, la Russie s'&eacute;tait syst&eacute;matiquement sentie rejet&eacute;e et humili&eacute;e par l'ing&eacute;rence occidentale comme par hasard tourn&eacute;e contre des Etats alli&eacute;s de Moscou. Avec l'arriv&eacute;e au pouvoir de Donald Trump, qui est conseill&eacute; en politique &eacute;trang&egrave;re notamment par le chr&eacute;tien-maronite libanais Walid Phares, connu pour ses positions anti-islamistes, puis qui est &eacute;paul&eacute; depuis le d&eacute;but par le fid&egrave;le Rudy Giuliani, l'ex-maire de New York, qui avait refus&eacute; en 2001 un c&eacute;l&egrave;bre ch&egrave;que saoudien pour protester contre le pays-phare du salafisme terroriste -, les choses vont peut-&ecirc;tre changer. Une vaste coalition militaire russo-occidentale appel&eacute;e de ses v&oelig;ux par le pr&eacute;sident russe depuis le d&eacute;but de la guerre civile face aux djihadistes va peut-&ecirc;tre devenir possible, bien que les r&eacute;publicains soient divis&eacute;s sur ce point. Trump est en effet assez isol&eacute; face aux partisans de l'alliance avec les pays du Golfe et les &laquo;&nbsp;russo-sceptiques&nbsp;&raquo;, puis les ennemis du r&eacute;gime de Damas. Cependant, les fortes pr&eacute;rogatives du pr&eacute;sident am&eacute;ricain en mati&egrave;re de politique &eacute;trang&egrave;re et de bellig&eacute;rance peuvent contribuer &agrave; forcer la main aux r&eacute;calcitrants, notamment Mike Pence, qui s'est vu contredire sur la Syrie par Donald Trump lui-m&ecirc;me en pleine campagne pr&eacute;sidentielle. Une forme d'entente non pas idyllique mais pragmatique sera par cons&eacute;quent possible au Proche Orient (Syrie, Irak, Isra&euml;l/Palestine), tout comme aussi en Asie centrale (Afghanistan) et en Europe orientale et Caucase (Ukraine, G&eacute;orgie), entre les Etats-Unis et la Russie.<br /> &nbsp;<br /> <span style="color:#000080;"><strong>Troisi&egrave;mement,&nbsp;</strong></span>l'actuelle Guerre froide Etats-Unis/Russie pourrait laisser la place &agrave; un partenariat pragmatique, non pas d&eacute;nu&eacute; de pierres d'achoppement, mais plus propice &agrave; la d&eacute;tente gr&acirc;ce &agrave; certains dossiers unificateurs comme la collaboration anti-terroriste, la stabilisation de l'Afghanistan, de la Syrie et de l'Irak et plus largement la poursuite d'un m&ecirc;me objectif de stabilit&eacute; mondiale et de rejet de l'interventionnisme.<br /> &nbsp;<br /> Contrairement &agrave; ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, Trump a d&eacute;j&agrave; flatt&eacute; et caress&eacute; dans le sens du poil Vladimir Poutine qui r&eacute;clame une collaboration d'&eacute;gal &agrave; &eacute;gal entre les deux anciens protagonistes de la Guerre froide dans le cadre d'une red&eacute;finition des menaces et ennemis et d'une refonte de l'Otan puis de la pr&eacute;servation de la stabilit&eacute; mondiale. Certes, on voit mal comment Trump, qui a en effet envisag&eacute; verbalement de r&eacute;nover voire de d&eacute;manteler l'Otan, pourrait op&eacute;rer ce virage &agrave; 180 degr&eacute;s, car l'Alliance est compos&eacute;e de nombreux partenaires qui l'entendront d'une autre mani&egrave;re et qui sont appuy&eacute;s en cela par tout &quot;l'Etat profond&quot; et le complexe militaro-industriel &eacute;tatsuniens. Mais rien que cette acceptation verbale d'un tel partenariat, qui r&eacute;habilite d&eacute;j&agrave; Poutine et rehausse le statut de la Russie post-sovi&eacute;tique bless&eacute;e, peut contribuer &agrave; la d&eacute;sescalade et &agrave; la collaboration, peut-&ecirc;tre sur le dos de l'Europe...</p> <h2><span style="color:#000080;"><strong>Une occasion pour l'Europe de s'autonomiser, enfin&nbsp;!</strong></span></h2> <p style="text-align: justify;">Celle-ci est &agrave; juste titre appel&eacute;e tant par Poutine que par Obama &agrave; prendre plus s&eacute;rieusement en main son destin, et donc &agrave; s'autonomiser. Ce point ne peut finalement que satisfaire les souverainistes europ&eacute;ens comme les partisans d'une &quot;Europe europ&eacute;enne&quot; - pour paraphraser Giscard d'Estaing - lesquels voudraient que l'Europe cesse d'&ecirc;tre un vassal strat&eacute;gique des Etats-Unis, la faute principale incombant d'ailleurs plus aux Europ&eacute;ens divis&eacute;s et impuissants qu'aux Etats-Unis. Si Trump tient parole en cessant d'&eacute;tendre l'Otan dans le pr&eacute;-carr&eacute; russe, et si les Etats-Unis cessent de fonder leur politique &eacute;trang&egrave;re sur les le&ccedil;ons de morale &agrave; double standard et les ing&eacute;rences aux relents de &laquo;&nbsp;n&eacute;o-containment&nbsp;&raquo; (G&eacute;orgie, Ukraine, Transnistrie, Balkans, etc.), et surtout s'ils s'accordent sur la d&eacute;signation de l'ennemi principal et responsabilisent les partenaires du Golfe, asiatiques et europ&eacute;ens en les incitant &agrave; prendre plus en charge leur propre d&eacute;fense au lieu de les maintenir sous un protectorat am&eacute;ricano-atlantique co&ucirc;teux et v&eacute;cu comme imp&eacute;rial, une grande partie du malentendu russo-occidental sera dissip&eacute;.<br /> &nbsp;<br /> Restera la question cruciale des boucliers anti-missiles probl&eacute;matiques en Europe, dont Poutine a fait un casus belli. Mais sur ce point aussi, Trump a maintes fois dit que l'argent des Am&eacute;ricains n'a pas vocation &agrave; servir les app&eacute;tits va-t-en-guerre revanchards des pays de l'Otan qui r&ecirc;vent d'une guerre avec la Russie sans augmenter leurs budgets militaires...</p> <h2><span style="color:#000080;"><strong>Un &nbsp;reset &nbsp;russo-occidental sem&eacute; d'emb&ucirc;ches</strong></span></h2> <p style="text-align: justify;">Beaucoup de chemin reste &agrave; parcourir avant de dissiper les malentendus et de mener &agrave; bien un reset qu&rsquo;Obama lui-m&ecirc;me a au d&eacute;part souhait&eacute; mais &eacute;chou&eacute; &agrave; accomplir. Comme nous l'avons &eacute;crit dans notre essai paru r&eacute;cemment, &quot;<em>Les vrais ennemis de l'Occident &quot;&nbsp;</em>(L'Artilleur), rappelons tout de m&ecirc;me qu'en d&eacute;pit de la propagande russophobe occidentale accusant Poutine de pr&eacute;parer une &quot;Troisi&egrave;me guerre mondiale&quot; contre les forces de l'Otan, c'est bien la partie occidentale qui lance le plus de menaces et de signaux hostiles envers la Russie post-sovi&eacute;tique&nbsp;: le&nbsp;chef d'Etat-major de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine, Mark Milley, a ainsi r&eacute;cemment affirm&eacute;&nbsp;qu'une guerre avec la Russie est &quot;quasiment certaine&quot;. Cette d&eacute;claration outranci&egrave;re et irresponsable faisait suite &agrave; celle de l'ex-commandant en chef adjoint de l&rsquo;Otan pour l&rsquo;Europe, Sir Richard Shirreff, auteur du roman 2017 : guerre avec la Russie,&nbsp;qui jugeait une guerre nucl&eacute;aire russo-am&eacute;ricaine &quot;hautement probable&quot;...<br /> &nbsp;<br /> Certains d'avoir &quot;vaincu&quot; la Russie sovi&eacute;tique, les Etats-Unis, soutenus par les pays revanchards antirusses nouvellement int&eacute;gr&eacute;s &agrave; l'UE et &agrave; l'Otan (Pologne, pays Baltes, Roumanie, etc.), ont &eacute;tendu de fa&ccedil;on irresponsable l'Alliance atlantique &agrave; &quot;l'&eacute;tranger proche russe&quot;. Ils ont donc objectivement initi&eacute; l'actuel choc Occident-Russie, comme le dit souvent Vladimir Poutine. Ce dernier a pourtant &eacute;t&eacute; le premier &agrave; f&eacute;liciter Donald Trump pour sa victoire, saisissant ainsi une occasion de r&eacute;chauffement comme il l'avait fait lors du triomphe d'Obama en 2008. De m&ecirc;me, il avait &eacute;t&eacute; le premier &agrave; appeler G. Bush Jr aux lendemains de la trag&eacute;die du 11 septembre, pour lui t&eacute;moigner de sa solidarit&eacute; face &agrave; l'ennemi islamiste commun. Avant lui, Boris Eltsine avait tout fait et m&ecirc;me aval&eacute; des couleuvres (le maintien de l'Otan et son extension vers l'Est, puis les guerres d'Irak et de Serbie) pour se rapprocher des Etats-Unis, de l'Union europ&eacute;enne et de l'Otan. En se comportant comme un empire sans fronti&egrave;res, de facto hostile, et en refusant syst&eacute;matiquement de r&eacute;former l'Alliance dans un sens moins anti-russe, les administrations am&eacute;ricaines et l'UE ont viol&eacute; le pacte tacite de non-nuisance r&eacute;ciproque qui avait &eacute;t&eacute; scell&eacute; en 1991 avec la Russie post-sovi&eacute;tique qui voulait &agrave; tout prix se rapprocher de l'Occident et demandait juste que l'on empi&egrave;te pas sur son pr&eacute;-carr&eacute; strat&eacute;gique. Enfin, le chaos en Ukraine cons&eacute;cutif au renversement du pr&eacute;sident Ianoukovitch par des pro-Occidentaux appuy&eacute;s par les pays phares de l'Otan qui voulaient &eacute;difier une Ukraine sans les bases russes de Crim&eacute;e (Mer noire), a consomm&eacute; la rupture.<br /> &nbsp;<br /> Depuis, le g&acirc;chis s'est accentu&eacute;, or ni l'Occident ni la Russie n'ont quoi que ce soit &agrave; gagner de cette brouille fratricide. Celle-ci ne profite qu'aux p&ocirc;les de l'islamisme radical, qu'il s'agisse de la Turquie n&eacute;o-ottomane, du Pakistan ou des monarchies sunnites du Golfe hostiles &agrave; l'Iran, puis &agrave; la Chine revancharde d&eacute;sireuse de r&eacute;gler un jour ses comptes avec les Etats-Unis (Mer de Chine) et la Russie (Sib&eacute;rie).</p> <h2><span style="color:#000080;"><strong>En guise de conclusion</strong></span></h2> <p style="text-align: justify;">Soit nous avons la Russie avec nous face aux d&eacute;fis et menaces communs et nous l'associons &agrave; la pr&eacute;servation de la stabilit&eacute; mondiale et de la d&eacute;fense d''int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;o-civilisationnels communs, soit une Russie humili&eacute;e et rejet&eacute;e comme anti-mod&egrave;le se jettera toujours plus dans les bras de la Chine, de l'Iran, de la Turquie et d'autres ennemis de notre civilisation dans le cadre d'une d&eacute;marche convulsive et revancharde pr&eacute;judiciable &agrave; tous. Certes, l'actuelle entente russo-chinoise en sein de l'OCS, &agrave; l'Onu ou dans moult dossiers et structures (BRICS, volont&eacute; de contrer la pr&eacute;dominance du dollar, etc.) semble solide, mais ni les Russes, son ennemi historique (rivalit&eacute;s autour de la Sib&eacute;rie), ni les Occidentaux (UE et Etats-Unis), n'ont int&eacute;r&ecirc;t &agrave; voir la Chine s'armer et profiter de la technologie russe.<br /> &nbsp;<br /> En ce sens, la politique de n&eacute;o-containment et de diabolisation poursuivie par les administrations Clinton, Bush et Obama et qui a conduit &agrave; l'actuelle situation de pr&eacute;-guerre avec la Russie a &eacute;t&eacute; une v&eacute;ritable folie strat&eacute;gique. De ce fait, m&ecirc;me si Trump n'est pas non plus un &quot;pro-russe&quot; et m&ecirc;me s'il n&eacute;gociera certainement de fa&ccedil;on ferme avec Moscou sur nombre de dossiers durablement probl&eacute;matiques, &agrave; la fa&ccedil;on d'un homme d'affaires, le fait m&ecirc;me qu'il parte avec un&nbsp;a priori&nbsp;favorable &agrave; une entente pragmatique avec Moscou est d&eacute;j&agrave; une bonne nouvelle en soi pour l'Europe &ndash; terrain de bataille d'une guerre russo-am&eacute;ricaine - et pour la paix en Eurasie et dans le monde arabe. De ce fait, la tentative d'enclencher un&nbsp;reset&nbsp;avec la Russie arrive au meilleur moment. Sans id&eacute;aliser ce renouveau,&nbsp;une vaste alliance &quot;pan-occidentale&quot; ou &quot;alter-occidentale&quot; face &agrave; l'ennemi commun islamiste totalitaire n'a jamais &eacute;t&eacute; autant port&eacute;e par un pr&eacute;sident am&eacute;ricain avant Donald Trump. La morale de l'histoire est que celui qui a eu les paroles de campagne les plus outranci&egrave;res, Donald Trump, sera peut &ecirc;tre l'un des pr&eacute;sidents les plus pacifistes et les moins &quot;imp&eacute;rialistes&quot; des Etats-Unis. Inversement, la favorite de l'establishment politiquement correct, jamais avare en propos islamophiles et universalistes, a vot&eacute; toutes les guerres am&eacute;ricaines depuis 1990 et aurait peut-&ecirc;tre encore empir&eacute; la tension avec la Russie puis d&eacute;clench&eacute; de nouvelles guerres au Proche-Orient ou ailleurs, avec un risque de clash russo-am&eacute;ricain majeur dans la Mer baltique ou en Ukraine, que son camp voulait armer contre la Russie...</p> Sat, 12 Nov 2016 23:00:00 GMT La guerre civile ethnique se prépare, par Guillaume Faye http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2357 2357 <br /><font size="2" face="Arial">Source.<a href="http://www.polemia.com/la-guerre-civile-ethnique-se-prepare/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=1996888b25-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-1996888b25-60536937" target="_blank"><br /> http://www.polemia.com/la-guerre-civile-ethnique-se-prepare/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=1996888b25-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-1996888b25-60536937</a> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le samedi 8 octobre 2016, &agrave; Viry&ndash;Ch&acirc;tillon, en banlieue parisienne, dans une de ces zones de non-droit qui se multiplient, deux voitures de patrouille ont &eacute;t&eacute; attaqu&eacute;es, vitres bris&eacute;es, et incendi&eacute;es au cocktail Molotov et les policiers volontairement bloqu&eacute;s &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur. La tentative d&rsquo;homicide est &eacute;vidente. Les policiers ont &eacute;t&eacute; gravement brul&eacute;s et l&rsquo;un d&rsquo;entre eux demeurait entre la vie et la mort.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le 17 octobre, par une &eacute;vidente contagion, des pompiers, attir&eacute;s apr&egrave;s des incendies volontaires, puis des policiers ont &eacute;t&eacute; pris dans un guet-apens &agrave; Mantes-la&ndash;Jolie, avec jets de pierres et de cocktails Molotov. Repr&eacute;sailles apr&egrave;s la saisie de 35kg de r&eacute;sine de cannabis la semaine pr&eacute;c&eacute;dente&nbsp;? En tout cas, l&rsquo;ambiance &eacute;tait insurrectionnelle, impliquant une centaine d&rsquo;&eacute;meutiers. Du mobilier urbain a &eacute;t&eacute; d&eacute;truit, des voitures de police endommag&eacute;es et une annexe de la mairie vandalis&eacute;e. Ce genre d&rsquo;&eacute;pisode se multiplie quotidiennement, se banalise, devient end&eacute;mique, jusqu&rsquo;&agrave; ne plus &ecirc;tre ma&icirc;trisable.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La fronde polici&egrave;re&nbsp;contre l&rsquo;&Eacute;tat</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Patrice Ribeiro, pr&eacute;sident du syndicat Synergie&ndash;Officiers parle, &agrave; propos du guet&ndash;apens de la Grande Borne, d&rsquo;une&nbsp; <em>&laquo;&nbsp;tentative de meurtre d&rsquo;une sauvagerie inou&iuml;e&nbsp;&raquo;</em>. Selon C&eacute;line Berthon, du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), majoritaire, <em>&laquo;&nbsp;il s&rsquo;agit d&rsquo;une tentative d&rsquo;assassinat en bande organis&eacute;e&nbsp;&raquo;</em>. Gravissime, le syndicat Alliance a organis&eacute; une <em>&laquo;&nbsp;gr&egrave;ve du z&egrave;le&nbsp;&raquo;</em> le 11 octobre dans tous les commissariats de France. Les fonctionnaires de police, d&eacute;gout&eacute;s, affrontent l&rsquo;&Eacute;tat, dont la haute hi&eacute;rarchie semble les m&eacute;priser. Et, hors syndicats, des centaines de policiers surchauff&eacute;s ont spontan&eacute;ment manifest&eacute; sur les Champs&ndash;&Eacute;lys&eacute;es dans la nuit du 17 au 18 octobre, souvent pendant leurs heures de service, &agrave; deux pas du minist&egrave;re de l&rsquo;Int&eacute;rieur o&ugrave; soufflait un vent de panique. Le mouvement de fronde s&rsquo;est amplifi&eacute; dans les autres villes de France, et le patron de la police, J&ndash;M. Falcone, a &eacute;t&eacute; hu&eacute; par ses fonctionnaires qu&rsquo;il rappelait &agrave; l&rsquo;ordre. Ce d&eacute;but de l&acirc;chage de l&rsquo;&Eacute;tat par sa police, qui d&eacute;sob&eacute;it aux ordres, y compris syndicaux, est un sympt&ocirc;me annonciateur du chaos de la guerre civile. Les d&eacute;clarations du ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, le pitoyable et incomp&eacute;tent Cazeneuve, minimisant les agressions, auront &eacute;t&eacute; la goutte qui fait d&eacute;border le vase.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La r&eacute;alit&eacute; de cette guerre civile ethnique qui se pr&eacute;pare est confirm&eacute;e par la forte hausse des policiers bless&eacute;s en mission, dont aucune statistique officielle ne fournit l&rsquo;origine des auteurs, pourtant parfaitement connue&nbsp;: 544 policiers bless&eacute;es en moyenne par mois. Au premier trimestre 2016, 3267 policiers et gendarmes ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s en op&eacute;ration (+14% par rapport &agrave; 2015). En 2015, 6.854 gendarmes ont &eacute;t&eacute; victimes d&rsquo;agressions physiques ou verbales. Et 5736 policiers ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s en service. Sans parler des pompiers&hellip; Depuis dix ans, la progression est constante.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On assiste &agrave; deux mouvements parall&egrave;les&nbsp;: augmentation des populations immigr&eacute;es qui fournissent presque 100% des d&eacute;linquants violents et baisse de la r&eacute;ponse p&eacute;nale. Mme Taubira, ancienne ministre de la Justice, ver dans le fruit, en bonne militante subversive, aura servi &agrave; quelque chose. La situation explosive des prisons, o&ugrave; la majorit&eacute; des d&eacute;tenus sont des d&eacute;linquants musulmans, est un facteur aggravant. Les r&eacute;ponses p&eacute;nales &agrave; toute cette criminalit&eacute; sont ridiculement basses, parce que le corps judicaire est atteint par cet islamo&ndash;gauchisme de collaborateurs dont Mme Taubira ou Edwy Plenel sont d&rsquo;&eacute;minents repr&eacute;sentants. Et parce qu&rsquo;il y a un manque criant (volontaire) de places de prison.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Invasion territoriale int&eacute;rieure</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En Europe, il n&rsquo;y a qu&rsquo;en France (<em>&laquo;&nbsp;douce France&nbsp;&raquo;</em>&hellip;disait la chanson bien anachronique de Charles Trenet) o&ugrave; ce genre de faits atteint une telle intensit&eacute;. Mais les autres pays voisins conna&icirc;tront la m&ecirc;me situation dans peu de temps, si rien ne change, si le d&eacute;versement migratoire &agrave; majorit&eacute; musulmane continue &ndash;ce qui est la vraie cl&eacute; du probl&egrave;me.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les auteurs des agressions, des bandes organis&eacute;es de voyous cagoul&eacute;s, visent &agrave; prot&eacute;ger et &agrave; marquer leur territoire, dans ces zones de plus en plus en plus nombreuses o&ugrave; le droit fran&ccedil;ais, la fameuse &rdquo;R&eacute;publique&rdquo; comme les Fran&ccedil;ais de souche ont disparu. Ils voulaient aussi interdire &agrave; la police de p&eacute;n&eacute;trer dans des quartiers o&ugrave; le trafic de drogue (notamment le cannabis marocain) atteint une dimension consid&eacute;rable.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On parle de <em>&laquo;&nbsp;zones de non droit&nbsp;&raquo;</em>&nbsp;; certes, mais ce sont aussi des <em>zones envahies</em>, portions du territoire national occup&eacute;es par l&rsquo;immigration extra-europ&eacute;enne &agrave; majorit&eacute; musulmane. Y prosp&egrave;rent en parfait parall&eacute;lisme la d&eacute;linquance et la radicalisation islamique, sous direction salafiste. Ces zones gagnent chaque ann&eacute;e du terrain, dans les banlieues, les villes et, demain peut-&ecirc;tre dans les terres rurales. La France est rong&eacute;e de l&rsquo;int&eacute;rieur, avec la complicit&eacute; de l&rsquo;&Eacute;tat, qui s&rsquo;ing&eacute;nie &agrave; imposer des &rdquo;migrants&rdquo; &ndash;clandestins ill&eacute;gaux mais entretenus&ndash; dans les petites communes, derniers refuges des Fran&ccedil;ais de souche. Cette &eacute;vidence est &agrave; a fois connue de tous et dissimul&eacute;e par les discours de l&rsquo;id&eacute;ologie d&rsquo;&Eacute;tat.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pourtant, dans son hallucinant livre&ndash;entretien de confidences narcissique &agrave; deux journalistes du Monde (<em>Un pr&eacute;sident ne devrait pas dire &ccedil;a&hellip;</em>, Stock), Fran&ccedil;ois Hollande confirme avec cynisme cette &eacute;vidence ni&eacute;e par ailleurs par les politiciens de gauche ou de droite&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;la partition&nbsp;&raquo;</em> de la France, en deux populations hostiles, <em>&laquo;&nbsp;est en train de se produire&nbsp;&raquo;</em>. Mais il s&rsquo;en moque compl&egrave;tement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">L&rsquo;apathie (provisoire&nbsp;?) des Fran&ccedil;ais et des Europ&eacute;ens</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les attentats islamiques r&eacute;cents, les plus meurtriers, inou&iuml;s dans l&rsquo;histoire de notre pays, et dans celle de nos voisins, signes &eacute;vidents d&rsquo;agression guerri&egrave;re sur notre sol, n&rsquo;ont pas donn&eacute; lieu &agrave; des r&eacute;actions populaires autres que des bougies et des larmes. Ce fait sociologique hallucinant semble t&eacute;moigner d&rsquo;une &eacute;masculation mentale des Fran&ccedil;ais de souche, comme des autres Europ&eacute;ens de l&rsquo;Ouest, unique dans l&rsquo;histoire et dans le monde.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cependant des signes subliminaux indiquent que les mentalit&eacute;s changent. Voici le message diffus&eacute; (presse &eacute;crite de droite tr&egrave;s choisie, Internet, etc.) par l&rsquo;association catholique Caridad &ndash; tr&egrave;s &eacute;loign&eacute;e de l&rsquo;id&eacute;ologie officielle de l&rsquo;&Eacute;glise de France&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Face &agrave; la barbarie islamiste et &agrave; la guerre qui les menacent, ne les laissez pas seuls&nbsp;! Parrainez un soldat en lui offrant un chapelet pour l&rsquo;inviter &agrave; prier avec vous. Un rosaire pour nos soldats&nbsp;&raquo;</em>. Le message implicite est limpide.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les services de renseignement sont n&eacute;anmoins tr&egrave;s inquiets de l&rsquo;&eacute;clatement possible d&rsquo;une guerre civile ethnique en France &ndash; sur fond d&rsquo;islam revendicatif et de r&eacute;volte des autochtones contre la cohabitation impos&eacute;e et invivable avec les populations immigr&eacute;es. Leur principal souci est de rep&eacute;rer les &rdquo;extr&eacute;mistes&rdquo; fran&ccedil;ais qui pourraient se rebeller et passer aux actes en ripostant aux attaques constantes de ceux qu&rsquo;ils d&eacute;signent comme l&rsquo;ennemi int&eacute;rieur. Ils redoutent ce ph&eacute;nom&egrave;ne nouveau&nbsp;: l&rsquo;armement clandestin des Fran&ccedil;ais de souche. L&rsquo;&Eacute;tat r&eacute;fl&eacute;chit aussi &agrave; la possibilit&eacute; de d&eacute;sarmer les chasseurs. C&rsquo;est plus important pour lui que la confiscation des arsenaux de guerre qui pullulent dans toutes les banlieues. Et qui serviront un jour prochain, celui de l&rsquo;embrasement de la guerre civile.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Jean-Pierre Chev&egrave;nement, qui a &eacute;t&eacute; charg&eacute; de r&eacute;organiser l&rsquo;islam de France (mission impossible) a reconnu au micro de RTL le 17 octobre 2016&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;nous sommes menac&eacute;s de guerre civile&nbsp;&raquo;</em>. Que ce personnage embl&eacute;matique de la gauche, ancien ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, homme bien renseign&eacute;, oublie toute prudence id&eacute;ologique et fasse une telle d&eacute;claration en dit long sur la r&eacute;alit&eacute; de la situation.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une v&eacute;rit&eacute; interdite et explosive</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les auteurs des agressions contre la police, les pompiers, les fauteurs de troubles graves &agrave; l&rsquo;&eacute;cole etc. ne sont jamais d&eacute;sign&eacute;s clairement par leur origine dans les m&eacute;dias ni chez les responsables politiques, m&ecirc;me de droite. Ce d&eacute;ni de r&eacute;alit&eacute; emp&ecirc;che de r&eacute;soudre le probl&egrave;me. Or tout le monde sait que l&rsquo;origine des auteurs des agressions constantes, des &eacute;meutes, des trafics, de l&rsquo;ensemble de la criminalit&eacute; subversive qui pourrit la vie des Fran&ccedil;ais&nbsp;est &agrave; plus de 90% immigr&eacute;e extra&ndash;europ&eacute;enne. Mais une l&acirc;chet&eacute; collective (politique et m&eacute;diatique) emp&ecirc;che de mettre la question sur la table. Rien n&rsquo;est plus explosif qu&rsquo;une v&eacute;rit&eacute; interdite. Et l&rsquo;&Eacute;tat r&eacute;prime de plus en plus fort qui ose &eacute;voquer la r&eacute;alit&eacute;, comme le d&eacute;montre la future loi liberticide &rdquo;&eacute;galit&eacute; et fraternit&eacute;&rdquo; bient&ocirc;t vot&eacute;e, que la droite, revenue au pouvoir, n&rsquo;osera &eacute;videmment pas abolir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La dimension ethnique de la question est dissimul&eacute;e parce que trop &eacute;vidente, donc trop dangereuse. L&rsquo;aspect ethnique et raciste, mais aussi subversif et invasif, de cette criminalit&eacute; et de cette violence permanentes, est aussi important que ses motivations crapuleuses&nbsp;; il comporte une dimension politique centrale puisqu&rsquo;il vise &agrave; provoquer une guerre de conqu&ecirc;te.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette hypoth&egrave;se d&rsquo;une &laquo;&nbsp;guerre civile ethnique&nbsp;&raquo; d&rsquo;abord en France, et, par contagion, ailleurs en Europe, notamment au Royaume&ndash;Uni, en Belgique, en Allemagne, etc., avec une dimension majeure d&rsquo;affrontement avec l&rsquo;islam invasif, que j&rsquo;avais &eacute;voqu&eacute;e d&egrave;s l&rsquo;an 2000 dans un essai (<em>La colonisation de l&rsquo;Europe</em>), d&rsquo;ailleurs condamn&eacute; par la justice, est de plus en plus agit&eacute;e aujourd&rsquo;hui. Dans des essais (&Eacute;ric Zemmour, Ivan Rioufol, Philippe de Villiers) ou des romans (Laurent Obertone), des articles de presse toujours plus nombreux, l&rsquo;hypoth&egrave;se de la guerre civile est &eacute;voqu&eacute;e en boucle. Ce sont des signes annonciateurs. Bien entendu, les intellectuels du syst&egrave;me (dont R&eacute;gis Debray qui, tout comme Bernard&ndash;Henri L&eacute;vy, se prend pour un g&eacute;nie mais s&rsquo;est toujours tromp&eacute; sur tout) &eacute;vacuent l&rsquo;&eacute;vidence d&rsquo;une telle menace, pour faire chic. Faire original, c&rsquo;est nier le r&eacute;el. Mais ils sont aussi mauvais que Sartre, leur p&egrave;re spirituel, qui pensait le marxisme comme un &laquo;&nbsp;horizon incontournable&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Mensonge et trahison d&rsquo;&Eacute;tat</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Un Fran&ccedil;ais de souche qui se <em>d&eacute;fend</em> contre une agression d&rsquo;immigr&eacute;s est souvent condamn&eacute;. G&eacute;n&eacute;ralement, ces derniers b&eacute;n&eacute;ficient d&rsquo;un privil&egrave;ge de mansu&eacute;tude de la part de la justice.&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Le &rdquo;racisme anti Blancs&rdquo;, de plus en plus r&eacute;pandu, est tr&egrave;s mollement poursuivi, de m&ecirc;me que l&rsquo;antis&eacute;mitisme de ces m&ecirc;mes populations. On marche sur la t&ecirc;te. L&rsquo;&Eacute;tat &ndash;son administration, sa justice&ndash; pratique une sorte de pr&eacute;f&eacute;rence &eacute;trang&egrave;re et aussi, dans tous les domaines,&nbsp;&nbsp; Pas seulement par peur et l&acirc;chet&eacute;&nbsp;; mais aussi par choix pervers de combattre, de d&eacute;construire la Nation de souche.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La permissivit&eacute; pratiqu&eacute;e envers les voyous d&rsquo;origine immigr&eacute;e renforce leur sentiment d&rsquo;impunit&eacute; et les incite &agrave; des actions de plus en plus violentes. Bernard Cazeneuve, ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur dont des d&eacute;put&eacute;s ont demand&eacute; la d&eacute;mission, a trait&eacute; de <em>&laquo;&nbsp;sauvageons&nbsp;&raquo;</em>, au lieu d&rsquo;assassins, les voyous qui ont br&ucirc;l&eacute; vifs des policiers dont il a la charge. M. Cazeneuve est un homme indigne. Quant au ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, personnage inconsistant, il a assur&eacute;&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;il n&rsquo;y a pas de zone de non&ndash;droit en France&nbsp;&raquo;</em>. Et il n&rsquo;y a pas non plus de crat&egrave;res sur la Lune, c&rsquo;est bien connu&hellip; Ces deux ministres sont des cas d&rsquo;&eacute;cole du mensonge d&rsquo;&Eacute;tat et de sa complicit&eacute; avec les envahisseurs.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quant &agrave; Jupp&eacute;, il a d&eacute;clar&eacute; dans un de ses discours que <em>&laquo;&nbsp;la France &eacute;tait riche de sa diversit&eacute;&nbsp;&raquo;</em>. Selon la langue de bois, il rab&acirc;che le vieux leitmotiv&nbsp;: &rdquo; l&rsquo;immigration est une chance pour la France&rdquo;, contre&ndash;v&eacute;rit&eacute; plan-plan absolue. Si M. Jupp&eacute; parvient &agrave; l&rsquo;&Eacute;lys&eacute;e en 2017, on a du souci &agrave; se faire sur sa capacit&eacute; &agrave; limiter la d&eacute;ferlante migratoire, comme sur le autres sujets d&rsquo;ailleurs.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Et Manuel Valls, le faux dur (tout comme Sarkozy) le trouillard, le &rdquo;bande mou&rdquo; dans l&rsquo;argot traditionnel, il a bien r&eacute;p&eacute;t&eacute; le gros mensonge historique officiel des soumis&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;l&rsquo;islam est une partie indissociable de nous&ndash;m&ecirc;mes, de notre culture et d&eacute;sormais de nos racines&nbsp;&raquo;</em>. Cette d&eacute;claration du 17 octobre 2016 du Premier ministre de la France sonne comme une reddition honteuse, mis&eacute;rable, m&eacute;prisable et m&eacute;pris&eacute;e par les envahisseurs qui se frottent les mains d&rsquo;une telle reddition par avance.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Les pr&eacute;paratifs de la guerre civile</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La police, la gendarmerie, les pompiers, tous les symboles de la nation fran&ccedil;aise sont vis&eacute;s. M&ecirc;me l&rsquo;&eacute;cole n&rsquo;&eacute;chappe pas &agrave; la mont&eacute;e d&rsquo;une violence volontaire, dirig&eacute;e contre des jeunes d&rsquo;origine fran&ccedil;aise et europ&eacute;enne (filles aussi, tr&egrave;s cibl&eacute;es) ou contre les enseignants&hellip; pourtant majoritairement &agrave; gauche et &rdquo;antiracistes&rdquo;&nbsp;! Pas un jour sans des affrontements et agressions, voire des &eacute;meutes, dans les &eacute;tablissements scolaires publics, avec toujours les m&ecirc;mes auteurs. Il s&rsquo;agit d&rsquo;une strat&eacute;gie de provocation et de conqu&ecirc;te, recommand&eacute;e par les autorit&eacute;s musulmanes radicales, une <em>strat&eacute;gie de la tension</em> devant d&eacute;boucher sur une vraie guerre civile ethnique. L&rsquo;objectif est la d&eacute;faite d&rsquo;un &Eacute;tat fran&ccedil;ais d&eacute;pass&eacute;, paralys&eacute;, mais aussi complice, collaborateur et victime de noyautages et d&rsquo;entrisme. Le fant&ocirc;me de Vichy ressurgit.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;objectif affich&eacute;, diffus&eacute; par des th&eacute;oriciens arabo-musulmans sur le web et qui fascine de plus en plus de jeunes immigr&eacute; est que la France disparaisse, par une submersion d&eacute;mographique (invasion migratoire et natalit&eacute;), une islamisation acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e et &agrave; une gu&eacute;rilla de harc&egrave;lement qui fera c&eacute;der et fuir les Fran&ccedil;ais de souche. Cette th&eacute;orie est largement pr&ocirc;n&eacute;e et r&eacute;pandue aupr&egrave;s des jeunes populations immigr&eacute;es, dans toute l&rsquo;Europe.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Des th&eacute;oriciens du djihad mondial, tr&egrave;s influents chez les jeunes musulmans de France qu&rsquo;ils excitent, d&eacute;veloppent &ndash;impun&eacute;ment&ndash; la pr&eacute;diction que <em>&laquo;&nbsp;l&rsquo;Europe va tomber&nbsp;&raquo;</em>, &agrave; la fois sous la pression migratoire invasive et d&eacute;mographique et le d&eacute;veloppement conjoint du terrorisme et de la criminalit&eacute; qui vont sid&eacute;rer, terrifier puis obliger les Europ&eacute;ens vieillissants et d&eacute;cadents &agrave; se soumettre. Ce programme de guerre est d&eacute;j&agrave; entr&eacute; en application. Nous sommes dans la phase des ce <em>pr&eacute;paratifs</em> de l&rsquo;offensive.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Philippe de Villiers a r&eacute;v&eacute;l&eacute; qu&rsquo;il existe d&eacute;j&agrave; des accords secrets ou discrets de soumission, extral&eacute;gaux, avec la complicit&eacute; de l&rsquo;&Eacute;tat fran&ccedil;ais, pour c&eacute;der, en douceur des portions du territoire fran&ccedil;ais &agrave; la loi islamique, la charia. L&rsquo;&Eacute;tat collaborateur n&eacute;gocie d&eacute;j&agrave; avec l&rsquo;envahisseur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Les trois hypoth&egrave;ses&nbsp;: soumission, d&eacute;faite ou victoire</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&Eacute;ric Zemmour a estim&eacute; que les choses &eacute;taient mal parties : <em>&laquo;&nbsp;Je crains qu&rsquo;il ne soit trop tard</em> [&hellip;] <em>Si un pouvoir fort reprenait mes propositions, une partie des musulmans ferait s&eacute;cession&nbsp;; nous n&rsquo;&eacute;chapperons pas dans les trente ans qui viennent, soit &agrave; la guerre civile soit &agrave; la soumission. Le g&eacute;n&eacute;ral de Gaulle a donn&eacute; l&rsquo;ind&eacute;pendance &agrave; l&rsquo;Alg&eacute;rie parce qu&rsquo;il consid&eacute;rait que les</em> &laquo;&nbsp;Arabes&nbsp;&raquo; <em>et les</em> &laquo;&nbsp;Fran&ccedil;ais&nbsp;&raquo; <em>&eacute;taient comme</em> &laquo;&nbsp;l&rsquo;huile et le vinaigre&nbsp;&raquo;, <em>ne pouvant que se s&eacute;parer&nbsp;&raquo;</em>. Cette r&eacute;flexion est int&eacute;ressante. Le d&eacute;lai de trente ans qu&rsquo;il pr&eacute;dit est beaucoup trop long. L&rsquo;explosion se produira bien avant, peut-&ecirc;tre l&rsquo;ann&eacute;e prochaine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il existe trois hypoth&egrave;ses. La premi&egrave;re, la pire, c&rsquo;est celle de la <em>soumission</em>. Pour faire la guerre et pour vaincre, il faut &ecirc;tre deux. Si, face aux envahisseurs et agresseurs, les Fran&ccedil;ais et Europ&eacute;ens ne se d&eacute;fendent pas, il n&rsquo;y aura pas de guerre. Ce sera la <em>&laquo;&nbsp;mort ti&egrave;de&nbsp;&raquo;</em> selon la formule de Konrad Lorenz. Le pourrissement, l&lsquo;effondrement sans vrai combat C&rsquo;est une possibilit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La deuxi&egrave;me hypoth&egrave;se, c&rsquo;est l&rsquo;&eacute;clatement d&rsquo;une guerre civile ethnique avec d&eacute;faite des autochtones fran&ccedil;ais, et autres Europ&eacute;ens, ayant contre eux leur propre &Eacute;tat collaborateur. Une possibilit&eacute; qu&rsquo;avait &eacute;voqu&eacute;e Jean Raspail.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La troisi&egrave;me hypoth&egrave;se, c&rsquo;est une guerre civile victorieuse, avec des cons&eacute;quences historiques incalculables, dont l&rsquo;effondrement de tous nos paradigmes politiques. Quoi qu&rsquo;il en soit, dans les ann&eacute;es &agrave; venir, il sera impossible d&rsquo;&eacute;chapper &agrave; des d&eacute;sordres majeurs. L&rsquo;Europe de l&rsquo;Ouest va bient&ocirc;t &ecirc;tre le th&eacute;&acirc;tre d&rsquo;un s&eacute;isme ethnique. In&eacute;vitable.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Guillaume Faye<br /> </strong>21/10/2016</font></p> <font size="2" face="Arial"> <strong></strong></font> <p>Voir aussi du m&ecirc;me auteur <br /> </p> <p> </p> <p><a href="http://www.europe-israel.org/2014/08/la-troisieme-guerre-mondiale-predictions-par-guillaume-faye/" target="_blank">http://www.europe-israel.org/2014/08/la-troisieme-guerre-mondiale-predictions-par-guillaume-faye/</a></p> Sun, 06 Nov 2016 23:00:00 GMT Les colonnes infernales de la défaite civilisationnelle http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2344 2344 <br /><em><em><em> <p><strong>Cet article a &eacute;t&eacute; inspir&eacute; par une <a href="http://lesakerfrancophone.fr/la-6eme-colonne">analyse du g&eacute;opolitologue russe Alexandre Douguine</a> dans laquelle il d&eacute;crit les tenants et aboutissants du concept nouveau de &laquo;<em>sixi&egrave;me colonne&raquo;</em>. Partant de ces constats tr&egrave;s pertinents du c&ocirc;t&eacute; russe, il m&rsquo;est apparu utile d&rsquo;en analyser les pendants du c&ocirc;t&eacute; occidental. Le r&eacute;sultat de cette &eacute;tude r&eacute;v&egrave;le bien autre chose qu&rsquo;une entit&eacute;, plus ou moins formelle, hostile aux peuples : elle r&eacute;v&egrave;le l&rsquo;existence institutionnelle, en France, en Occident et au niveau mondial, de puissances d&rsquo;argent dominantes, structurellement hostiles &agrave; tous les peuples du monde.</strong><br /> <span id="more-35850"></span><br /> <span style="font-size: 14pt;"><strong>Le contexte occidental</strong></span></p> <p>Dans mes pr&eacute;c&eacute;dentes analyses de g&eacute;opolitique &eacute;conomique (voir ma s&eacute;rie d&rsquo;articles <a href="http://lesakerfrancophone.fr/category/auteurs/valerie-bugault">publi&eacute;s sur le site du Saker francophone</a>), j&rsquo;ai beaucoup insist&eacute; sur le fait que la conception fran&ccedil;aise traditionnelle du droit avait &eacute;t&eacute;, depuis l&rsquo;av&egrave;nement des institutions europ&eacute;ennes, battu en br&egrave;che au profit d&rsquo;une conception anglo-saxonne, de nature &eacute;conomique et financi&egrave;re. J&rsquo;ai &eacute;galement ax&eacute; mon d&eacute;cryptage du syst&egrave;me &eacute;conomique global sur le fait que la notion d&rsquo;&Eacute;tat &eacute;tait devenue, depuis le XX<sup>e</sup> si&egrave;cle, une variable d&rsquo;ajustement d&rsquo;un mod&egrave;le devenu sup&eacute;rieur, le mod&egrave;le de l&rsquo;entreprise de type capitalistique. Il r&eacute;sulte de mes analyses que le mod&egrave;le civilisationnel anglo-saxon s&rsquo;est peu &agrave; peu impos&eacute; dans tous les pays occidentaux, transformant derechef le <em>fait politique</em> en <em>fait &eacute;conomique</em>.</p> <p>Cette &eacute;volution fran&ccedil;aise et occidentale, sans accroc et acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e au niveau mondial depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a en r&eacute;alit&eacute; commenc&eacute; bien avant par la captation, par les puissances d&rsquo;argent, du pouvoir politique.</p> <p>Les puissances d&rsquo;argent ont commenc&eacute; leur captation du pouvoir politique en Occident en s&rsquo;emparant de fa&ccedil;on h&eacute;g&eacute;monique du <em>fait mon&eacute;taire</em>, qu&rsquo;elles ont extirp&eacute; de tout contr&ocirc;le politique au moyen de la cr&eacute;ation du <a href="http://lesakerfrancophone.fr/decryptage-du-systeme-economique-global-17-geopolitique-du-systeme-banques-centrales">concept de<em> &laquo;banque centrale</em></a><em>&raquo;</em>. Ces banques centrales, pr&eacute;sent&eacute;es comme des entit&eacute;s &eacute;tatiques mais r&eacute;ellement sous contr&ocirc;le de capitaux et d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts strictement priv&eacute;s, sont depuis longtemps les seules r&eacute;gulatrices des questions mon&eacute;taires, elles contr&ocirc;lent la masse mon&eacute;taire en circulation dans chaque pays et finalement l&rsquo;&eacute;volution de l&rsquo;&eacute;conomie desdits pays. Ces banques, d&eacute;nu&eacute;es de tout contr&ocirc;le politique, travaillent pour les int&eacute;r&ecirc;ts des plus grands capitalistes. L&rsquo;une des pr&eacute;rogatives r&eacute;galiennes essentielles, le fait de battre monnaie, ne ressort d&eacute;sormais plus des comp&eacute;tences de l&rsquo;&Eacute;tat, occasionnant par l&agrave; m&ecirc;me une perte s&eacute;rieuse de l&eacute;gitimit&eacute; et de souverainet&eacute; de l&rsquo;&Eacute;tat.</p> <p>Mais il y a plus, l&rsquo;&Eacute;tat lui-m&ecirc;me est devenu, en Occident, le porte-parole des int&eacute;r&ecirc;ts des plus grands d&eacute;tenteurs de capitaux. &Agrave; cet &eacute;gard, permettez-moi de prendre plus pr&eacute;cis&eacute;ment l&rsquo;exemple de la France, car tous les pays d&rsquo;Europe occidentale, s&rsquo;ils aboutissent au m&ecirc;me r&eacute;sultat, n&rsquo;ont pas suivi le m&ecirc;me d&eacute;roulement historique. En France, pays traditionnellement centralisateur, le fait politique est, depuis la troisi&egrave;me R&eacute;publique, concentr&eacute; autour de deux concepts&nbsp;: des partis politiques hi&eacute;rarchis&eacute;s et la <em>&laquo;fabrique&raquo;</em> d&rsquo;hommes politiques professionnels, par des &eacute;coles et des formations plus ou moins d&eacute;di&eacute;es constituant un vivier de recrutement. Ce ph&eacute;nom&egrave;ne permet une appropriation relativement ais&eacute;e du pouvoir politique au moyen de la prise en main du sommet hi&eacute;rarchique des <em>&laquo;partis politiques&raquo;</em> et de la corruption des quelques &eacute;l&egrave;ves sortant des fabriques &agrave; personnalit&eacute;s politiques. Cette corruption est d&rsquo;ailleurs tout autant active que passive en raison de l&rsquo;orientation id&eacute;ologique du processus de formation lui-m&ecirc;me ; l&rsquo;instruction claironn&eacute;e et tellement vant&eacute;e s&rsquo;analysant beaucoup plus en un formatage (mat&eacute;rialiste) des esprits qu&rsquo;en une &eacute;l&eacute;vation de ces derniers.</p> <p>Il r&eacute;sulte des ph&eacute;nom&egrave;nes d&eacute;crits ci-dessus qu&rsquo;en France &ndash; et plus g&eacute;n&eacute;ralement en Occident &ndash; l&rsquo;&Eacute;tat s&rsquo;est vu appropri&eacute; par des int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s s&eacute;lectifs, perdant au passage sa l&eacute;gitimit&eacute; intrins&egrave;que. Le <em>fait politique</em> est devenu partie int&eacute;grante du <em>fait &eacute;conomique</em> dans la mesure o&ugrave; les int&eacute;r&ecirc;ts priv&eacute;s des plus grands capitalistes &ndash; oligarques &ndash; ont mis la force publique r&eacute;sultant des institutions &eacute;tatiques &agrave; leur service. D&egrave;s lors, le <em>&laquo;fait&raquo;</em> politique n&rsquo;a plus pour vocation d&rsquo;organiser, le plus sereinement possible, la vie en commun sur un territoire donn&eacute;, mais a pour fonction de faire respecter, par le plus grand nombre, les int&eacute;r&ecirc;ts financiers &ndash; homog&egrave;nes &ndash; d&rsquo;une caste particuli&egrave;re d&rsquo;individus, les grands capitalistes accapareurs.</p> <p><span style="font-size: 14pt;"><strong>Identification de la sixi&egrave;me colonne dans le contexte occidental</strong></span></p> <p>Il r&eacute;sulte de l&rsquo;analyse du contexte ci-dessus d&eacute;crit que la sixi&egrave;me colonne identifi&eacute;e par Alexandre Douguine n&rsquo;a pas r&eacute;ellement d&rsquo;&eacute;quivalent en France et plus largement dans les pays occidentaux. Ou plut&ocirc;t, ce sont les &Eacute;tats et, plus r&eacute;cemment, les organisations &eacute;tatiques supranationales (c&rsquo;est-&agrave;-dire les institutions de l&rsquo;Union europ&eacute;enne) qui sont eux-m&ecirc;mes les porte-paroles de cette sixi&egrave;me colonne.</p> <p>Pour revenir &agrave; la France, symbole &eacute;ternel de l&rsquo;&eacute;volution occidentale, l&rsquo;&Eacute;tat issu de la R&eacute;volution fran&ccedil;aise a &eacute;t&eacute; appropri&eacute; par les puissances d&rsquo;argent, &agrave; savoir la bourgeoisie commer&ccedil;ante, devenue et m&eacute;lang&eacute;e &agrave; la bourgeoisie bancaire, enrichie par le commerce li&eacute; aux grandes d&eacute;couvertes et par la gestion des monnaies. Plus r&eacute;cemment, l&rsquo;Union europ&eacute;enne a continu&eacute; et accentu&eacute; le processus mettant directement les institutions publiques au service de ces puissances d&rsquo;argent ; en Europe occidentale les multinationales font les lois, qui s&rsquo;appliquent &agrave; tous, et les <em>&laquo;juridictions&raquo;</em> europ&eacute;ennes sont les garantes de cet ordre &eacute;conomique nouveau.</p> <p>Ainsi, apr&egrave;s 1789, la France est pass&eacute;e d&rsquo;une monarchie, qui avait pour contre-pouvoirs tous les corps interm&eacute;diaires, &agrave; une oligarchie financi&egrave;re d&eacute;nu&eacute;e de tout contre-pouvoir, le tout sous le vocable trompeur de d&eacute;mocratie. La d&eacute;mocratie est le v&ecirc;tement dont se pare le pouvoir sous le pr&eacute;texte qu&rsquo;existe une repr&eacute;sentation populaire (pouvoir l&eacute;gislatif). Mais cette repr&eacute;sentation est, dans les faits, c&rsquo;est-&agrave;-dire concr&egrave;tement, cat&eacute;gorielle et non pas populaire parce que contr&ocirc;l&eacute;e par des partis politiques sous influence des puissances d&rsquo;argent. L&rsquo;appareil d&rsquo;&Eacute;tat (pouvoir ex&eacute;cutif) est par ailleurs lui-m&ecirc;me g&eacute;r&eacute; par des hommes politiques issus du vivier contr&ocirc;l&eacute; par ces m&ecirc;mes puissances d&rsquo;argent.</p> <p>Il en r&eacute;sulte de la pr&eacute;sente analyse qu&rsquo;en Occident, c&rsquo;est la structure m&ecirc;me du pouvoir qui correspond au concept de sixi&egrave;me colonne identifi&eacute; par Alexandre Douguine.</p> <p>Aucun &Eacute;tat occidental n&rsquo;a cherch&eacute; &agrave; s&rsquo;affranchir de l&rsquo;emprise des puissances d&rsquo;argent qui donnent le <em>&laquo;la&raquo;</em> politique et dictent leur conduite &agrave; des &Eacute;tats qui sont en r&eacute;alit&eacute; les gestionnaires des int&eacute;r&ecirc;ts financiers des oligarchies occidentales associ&eacute;es. Certes, nous avons assist&eacute; en France et en Occident &agrave; des variations apparentes de politique, mais ces variations &eacute;taient enti&egrave;rement dues aux choix effectu&eacute;s par les puissances d&rsquo;argent dominantes : tant&ocirc;t celles-ci &eacute;taient assez fortes, notamment en raison de leurs colonies, pour s&rsquo;auto-g&eacute;rer, tant&ocirc;t elles ont d&ucirc; s&rsquo;allier &agrave; d&rsquo;autres puissances d&rsquo;argent ayant une conception diff&eacute;rente de la vie en soci&eacute;t&eacute; et se plier, en cons&eacute;quence, &agrave; ces nouvelles conceptions.</p> <p>D&rsquo;empire continental, la France (comme l&rsquo;Allemagne et toutes les anciennes puissances d&rsquo;Europe) est devenue colonie de l&rsquo;empire des mers. Le droit continental &eacute;crit, civilisationnellement structurant, h&eacute;rit&eacute; de l&rsquo;Empire romain, a ainsi d&eacute;finitivement c&eacute;d&eacute; la place au droit anglo-saxon tout entier tourn&eacute; vers la pr&eacute;dation &eacute;conomique des puissances d&rsquo;argent.</p> <p><span style="font-size: 14pt;"><strong>La disparition in&eacute;luctable de l&rsquo;ordre politique continental au profit de l&rsquo;ordre politique atlantiste</strong></span></p> <p>La raison pour laquelle la France et tous les pays continentaux d&rsquo;Europe occidental ont perdu leur identit&eacute; civilisationnelle &eacute;tait, d&egrave;s le d&eacute;part, inscrite dans la structure m&ecirc;me de leur pouvoir. La force de leurs puissances d&rsquo;argent s&rsquo;est av&eacute;r&eacute;e inf&eacute;rieure &agrave; la force des puissances d&rsquo;argent d&ucirc;ment organis&eacute;es &agrave; la fa&ccedil;on britannique, et plus largement anglo-saxonne. Les Anglo-Saxons ont, depuis toujours, une conception &eacute;conomique de la vie en soci&eacute;t&eacute; qui a grandement favoris&eacute; l&rsquo;&eacute;mergence d&rsquo;un mod&egrave;le de captation des richesses aujourd&rsquo;hui internationalement d&eacute;ploy&eacute; par les instances internationales qui font<em> &laquo;l&rsquo;ordre international&raquo;</em>. C&rsquo;est pr&eacute;cis&eacute;ment ce mod&egrave;le qui s&rsquo;est &eacute;rig&eacute; en pouvoir absolu non seulement au niveau local mais aujourd&rsquo;hui au niveau mondial.</p> <p>Le jour, symboliquement repr&eacute;sent&eacute; par l&rsquo;av&egrave;nement de la R&eacute;volution fran&ccedil;aise, o&ugrave; la France a banni la civilisation de&nbsp;<em>&laquo;l&rsquo;&ecirc;tre&raquo;</em> pour adopter, de fa&ccedil;on ext&eacute;rieure &agrave; son propre d&eacute;veloppement, la civilisation de <em>&laquo;l&rsquo;avoir&raquo;</em>, et des<em> &laquo;avoirs&raquo;</em>, elle a perdu non seulement sa supr&eacute;matie politique mais aussi et surtout sa raison d&rsquo;&ecirc;tre. Rel&eacute;gu&eacute;e &agrave; un r&ocirc;le de boutiquier financier qu&rsquo;elle n&rsquo;a jamais vraiment ma&icirc;tris&eacute;, la France s&rsquo;est volontairement soumise &agrave; son ma&icirc;tre en la mati&egrave;re : la civilisation <em>&laquo;de la mer&raquo;,</em> dirig&eacute;e par les puissances financi&egrave;res anglo-saxonne.</p> <p>La France n&rsquo;&eacute;tait France que parce qu&rsquo;elle n&rsquo;avait pas donn&eacute; la pr&eacute;&eacute;minence aux puissances d&rsquo;argent. Autrement dit, la France n&rsquo;&eacute;tait ind&eacute;pendante et autonome qu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;poque, qui correspond &agrave; l&rsquo;ordre monarchique de l&rsquo;Ancien R&eacute;gime, o&ugrave; la spiritualit&eacute; chr&eacute;tienne &eacute;tait une valeur sup&eacute;rieure &agrave; la d&eacute;tention mat&eacute;rielle : la France n&rsquo;avait d&rsquo;existence institutionnelle r&eacute;elle que parce qu&rsquo;elle organisait, de fa&ccedil;on structurelle, la sup&eacute;riorit&eacute; de<em> &laquo;l&rsquo;&ecirc;tre&raquo;</em> sur <em>&laquo;l&rsquo;avoir&raquo;</em>, le statut social et les r&eacute;alisations des individus passant avant leurs avoirs mat&eacute;riels &ndash; aujourd&rsquo;hui simples num&eacute;ros (d&eacute;mat&eacute;rialis&eacute;s) indiqu&eacute;s sur des comptes en banque dont les titulaires ne sont pas propri&eacute;taires.</p> <p>Les &eacute;v&egrave;nements, de type tectonique, ci-dessus d&eacute;crits ne peuvent se voir qu&rsquo;une fois leur mouvement achev&eacute;, car de telles modifications, lentes par nature, sont peu apparentes. En revanche, elles op&egrave;rent des modifications si radicales des fondamentaux civilisationnels que leur r&eacute;sultat final est proprement spectaculaire : il rend m&eacute;connaissable le point de d&eacute;part, qui &eacute;tait la notion d&rsquo;&Eacute;tat souverain, juridiquement d&eacute;clin&eacute;e en un Souverain qui dirige un &Eacute;tat.</p> <p><span style="font-size: 14pt;"><strong>L&rsquo;av&egrave;nement transnational du pouvoir sans racine et de l&rsquo;homme sans humanit&eacute; comme finalit&eacute; des puissances d&rsquo;argent dominantes</strong></span></p> <p>Le point d&rsquo;arriv&eacute;e de ce mouvement tectonique, <em>&laquo;forc&eacute;&raquo;</em> par les puissances d&rsquo;argent dominantes du point de vue institutionnel mais minoritaires du point de vue d&eacute;mographique, n&rsquo;est, par construction, pas conforme &agrave; la vocation profonde des peuples concern&eacute;s. C&rsquo;est pr&eacute;cis&eacute;ment la raison pour laquelle ces puissances d&rsquo;argent estiment aujourd&rsquo;hui indispensable de briser ce qu&rsquo;il reste de coh&eacute;sion nationale, identifi&eacute;e avec le concept d&rsquo;&Eacute;tat-nation. La victoire ne sera totale pour les puissances d&rsquo;argent que le jour o&ugrave; il ne restera plus aucune poche de r&eacute;sistance civilisationnelle, c&rsquo;est-&agrave;-dire le jour o&ugrave; la structure soci&eacute;tale naturelle des peuples aura &eacute;t&eacute; &eacute;radiqu&eacute;e. Nous assistons ainsi, partout dans le monde, &agrave; une radicalisation tendant &agrave; faire dispara&icirc;tre le regroupement des peuples par affinit&eacute;s culturelles, linguistiques et historiques : ce qui se fait au moyen de guerres, de coups d&rsquo;&Eacute;tat, de migrations forc&eacute;es, d&rsquo;organisation de la perte de rep&egrave;res spirituels et religieux. Ce mouvement est naturellement mondial puisque produit par les puissances d&rsquo;argent pr&eacute;&eacute;minentes ayant organis&eacute; l&rsquo;ordre international.</p> <p>Plus g&eacute;n&eacute;ralement, il est une le&ccedil;on de l&rsquo;histoire que ces puissances d&rsquo;argent victorieuses connaissent et redoutent :<em> &laquo;Chassez le naturel et il reviendra au galop&raquo;</em>.</p> <p>L&rsquo;ordre naturel est tout entier, <em>ab initio,</em> le pire ennemi des puissances d&rsquo;argent dominantes. Elles veulent bannir, interdire ou rendre impossible toute procr&eacute;ation naturelle, alimentation naturelle, soins naturels, cultures et &eacute;levages naturels, regroupement naturel d&rsquo;individus, <em>&laquo;droit naturel&raquo;</em> et finalement toute humanit&eacute;, tant il est vrai que l&rsquo;humanit&eacute; est une part du processus naturel qu&rsquo;elles honnissent.</p> <p>De leur d&eacute;testation du <em>&laquo;naturel&raquo;</em>, vient notamment le subit d&eacute;veloppement national et international de la th&eacute;orie du genre. C&rsquo;est &eacute;galement en raison de leur d&eacute;testation du <em>&laquo;fait naturel&raquo;</em> que les puissances d&rsquo;argent r&ecirc;vent aujourd&rsquo;hui de s&rsquo;approprier physiquement la notion d&rsquo;homme nouveau. Elles r&ecirc;vent ainsi de cr&eacute;er un homme augment&eacute;, par les pouvoirs de la science, faisant dangereusement d&eacute;river l&rsquo;esp&egrave;ce humaine vers le transhumanisme, dont le d&eacute;veloppement technique est confi&eacute; &agrave; des personnalit&eacute;s autistiques de type Asperger, coup&eacute;es par essence du reste de l&rsquo;esp&egrave;ce humaine par le fait qu&rsquo;elles ne ressentent pas d&rsquo;&eacute;motions positives les liant au groupe. Il faut d&rsquo;ailleurs voir dans ce processus de recherche d&rsquo;un <em>&laquo;homme nouveau&raquo;</em> la raison d&rsquo;&ecirc;tre, d&eacute;velopp&eacute;e &agrave; partir de la seconde moiti&eacute; du XX<sup>e</sup> si&egrave;cle, de la hi&eacute;rarchisation sociale des individus en fonction de pr&eacute;tendus QI (coefficient intellectuel), lesquels sont format&eacute;s pour mettre en avant les capacit&eacute;s<em> &laquo;calculatoires&raquo;</em> d&rsquo;individus que l&rsquo;on cherche &agrave; couper de toute r&eacute;action &eacute;motionnelle distinctive ; ces m&ecirc;mes r&eacute;actions &eacute;motionnelles qui ont assur&eacute; la survie de l&rsquo;esp&egrave;ce humaine au fil des &acirc;ges.</p> <p>L&rsquo;av&egrave;nement de cet Homme nouveau-augment&eacute; sera r&eacute;serv&eacute; aux puissances d&rsquo;argent victorieuses. Il s&rsquo;accompagnera d&rsquo;un Nouvel Ordre Mondial &ndash; gouvernement mondial autoritaire, centralisateur &agrave; l&rsquo;extr&ecirc;me, accompagn&eacute; d&rsquo;une religion mondiale et d&rsquo;une crypto-monnaie mondiale &ndash; qu&rsquo;une grande partie des populations ne conna&icirc;tra pas, vou&eacute;es qu&rsquo;elles sont &agrave; dispara&icirc;tre.</p> <p><a href="http://lesakerfrancophone.fr/category/auteurs/valerie-bugault"><strong>Val&eacute;rie Bugault</strong></a></p> </em></em></em> Mon, 24 Oct 2016 23:00:00 GMT Cybersécurité et Microsoft http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2339 2339 <br /><font size="2" face="Arial">A la suite de cette diffusion, Thierry Berthier, math&eacute;maticien et expert en cybers&eacute;curit&eacute;, a &eacute;crit un article que l'on trouve ci-dessous 2). Il estime que Cash Investigation met en cause sans raisons l'arm&eacute;e fran&ccedil;aise. Le risque selon lui n'existe pas. Il pr&eacute;cise par ailleurs que les machines &eacute;quip&eacute;es de Window du Minist&egrave;re sont d&eacute;di&eacute;es &agrave; de la bureautique &quot;non sensible&quot;. Toutes les applications sensibles sont d&eacute;ploy&eacute;es sur des r&eacute;seaux d&eacute;connect&eacute;s, avec des OS sp&eacute;cifiques s&eacute;curis&eacute;s, isol&eacute;s de l'ext&eacute;rieur avec des processus de d&eacute;tections propres. Donc le malware install&eacute; &agrave; partir d'un clic malveillant ne fonctionne pas sur les domaines de d&eacute;fense.<br /> <br /> Nous lui en donnons acte volontiers. N&eacute;anmoins Elise Lucet porte au grand public un fait connu depuis des ann&eacute;es par les informaticiens, mais dont personne ne parle explicitement, le poids pris en France par Microsoft dans des applications, non seulement banales, mais aussi sensibles. Ceci n'est pas r&eacute;cent. Nous avons depuis longtemps d&eacute;nonc&eacute; le fait que l'Inria, &eacute;minent p&ocirc;le fran&ccedil;ais et europ&eacute;en de recherche scientifique, soit pass&eacute; tr&egrave;s largement sous le contr&ocirc;le de Microsoft en donnant &agrave; celui ci un r&ocirc;le &eacute;minent dans un Centre de recherche commun 3). L'on s'en est f&eacute;licit&eacute; en y voyant un hommage de la multinationale Microsoft &agrave; la qualit&eacute; de la recherche fran&ccedil;aise. D'autres, mieux avertis, y ont vu une fa&ccedil;on d'attirer sous son influence le meilleur des chercheurs informaticiens fran&ccedil;ais.<br /> <br /> Concernant la s&eacute;rie Cash Investigation, nous estimons qu'elle se distingue sur un certain nombre de th&egrave;mes int&eacute;ressant directement la s&eacute;curit&eacute; par son refus du conformisme de la presse officielle. Par ailleurs Elise Lucet est une professionnelle confirm&eacute;e, qui a eu le courage, d'ailleurs &agrave; ses risques, de combattre ce conformisme. Elle honore la t&eacute;l&eacute;vision francophone. Elle est d'ailleurs reconnue &agrave; ce titre dans d'autres pays.Aussi bien, nous lui sugg&eacute;rons de pr&eacute;senter de nouvelles enqu&ecirc;tes montrant un ph&eacute;nom&egrave;ne que refusent volontiers de voir ceux qui disent s'int&eacute;resser &agrave; l'ind&eacute;pendance de la France et de l'Europe face &agrave; l'Empire am&eacute;ricain. Il s'agit de la prise en mains d&eacute;sormais quasi totale du web, en France et dans le monde, par les G&eacute;ants am&eacute;ricains de l'Internet, dits GAFA (pour Google, Apple, Facebook, Amazon) sans mentionner tous les autres. Nous avons consacr&eacute; de nombreux articles &agrave; ce probl&egrave;me, en montrant notamment leurs relations plus qu' &eacute;troites avec la National Security Agency, la Defense Security Agency et la CIA.Google quant &agrave; lui, n'envisage pas moins que mettre au point dans quelques ann&eacute;es un &laquo; cerveau global artificiel &laquo; dont chacun d'entre nous seront de simples neurones individuels, sans pouvoirs propres.<br /> <br /> Le pouvoir de ces GAFA est tel que la Russie et la Chine qui disent parfois vouloir y &eacute;chapper rencontreront de grandes difficult&eacute;s pour le faire<br /> <br /> <strong>Notes</strong><br /> <br /> <br /> </font> <p> <font size="2"><strong>Notes</strong></font></p> <p> </p> <p><font size="2">1) Sur l'&eacute;mission voir</font></p> <p> </p> <p><font size="2">*<a href="http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/video-cash-investigation-comment-microsoft-a-conquis-le-reseau-informatique-du-ministere-de-la-defense_1878639.html"> http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/video-cash-investigation-comment-microsoft-a-conquis-le-reseau-informatique-du-ministere-de-la-defense_1878639.html</a></font></p> <p> </p> <p><font size="2">* Voir aussi un article de Mediapart, certes tr&egrave;s engag&eacute;, mais selon nous objectif de Mediapart <a href="https://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/211016/rediffusion-de-lenquete-de-cash-investigation-sur-lopen-bar-microsoft-defense">https://blogs.mediapart.fr/ilian-amar/blog/211016/rediffusion-de-lenquete-de-cash-investigation-sur-lopen-bar-microsoft-defense</a></font></p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p><font size="2">2) Article de Thierry Berthier<br /> <a href="https://www.contrepoints.org/2016/10/21/269501-cash-investigation-ne-comprend-rien-a-cybersecurite">https://www.contrepoints.org/2016/10/21/269501-cash-investigation-ne-comprend-rien-a-cybersecurite</a></font></p> <p><font size="2">3) Voir<br /> * Microsoft Research Inria Joint Centre <br /> <a href="https://www.inria.fr/centre/saclay/recherche/partenariats/microsoft-research-inria-joint-centre%20">https://www.inria.fr/centre/saclay/recherche/partenariats/microsoft-research-inria-joint-centre </a> </font></p> <p> </p> <p><font size="2">* ainsi que<a href="https://www.inria.fr/actualite/actualites-inria/inria-et-microsoft-prolongent-leur-collaboration"> https://www.inria.fr/actualite/actualites-inria/inria-et-microsoft-prolongent-leur-collaboration</a></font></p> <p> </p> <p><font size="2"><br /> </font></p> <p align="left">&nbsp;</p> Thu, 20 Oct 2016 23:00:00 GMT Convention pour l'Avenir de l'Europe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2329 2329 <br /><p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="center"><font color="#0033cc"> <font size="2" face="Arial"><strong>CONVENTION POUR L&rsquo;INDEPENDANCE DE L&rsquo;EUROPE</strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <div align="center"><font size="2" color="#0033cc" face="Arial"><strong>DECLARATION COMMUNE</strong></font></div> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="center"><font size="2" color="#0033cc" face="Arial"> aux membres de la Convention<br /> (sur proposition de Jacques Perget, Pr&eacute;sident &ndash;Fondateur)<br /> 21/09/2016</font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0"><font size="2" face="Arial"><strong>Pr&eacute;ambule </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La convention a pour vis&eacute;e l&rsquo;essentiel, c'est-&agrave;-dire la formulation d&rsquo;un projet politique de d&eacute;fense, de s&eacute;curit&eacute; et de d&eacute;veloppement d&rsquo;une Europe unie autour des valeurs qui l&rsquo;ont fond&eacute;e jadis et de celles qui aujourd&rsquo;hui encore la distingue du reste du monde, occidental comme oriental. Il s&rsquo;agit en effet de construire une Europe capable de devenir un acteur global &agrave; part enti&egrave;re et de peser de son poids sur les relations internationales afin de jouer le r&ocirc;le d&rsquo;&eacute;quilibre indispensable qui lui revient pour le maintien de la paix dans le monde. Sans une telle Europe unie dans toutes ses composantes, l&rsquo;&eacute;quilibre du monde, marqu&eacute; par un nouvel antagonisme Est-Ouest, est non seulement gravement menac&eacute; mais pourrait &ecirc;tre rompu avec la multiplication des conflits sur tous les continents. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Ce retour &agrave; l&rsquo;essence m&ecirc;me de l&rsquo;id&eacute;e europ&eacute;enne rev&ecirc;t aujourd&rsquo;hui une importance cruciale, non seulement en raison de l&rsquo;&eacute;tat du monde et de l&rsquo;incapacit&eacute; de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne &agrave; jouer le r&ocirc;le attendu, mais &eacute;galement en raison de la crise de confiance dont celle-ci souffre faute de r&eacute;sultats positifs sur quelque plan que ce soit&nbsp;: politique, financier, &eacute;conomique, industriel et agricole surtout, social enfin. En &eacute;tant port&eacute;e responsable de l&rsquo;affaiblissement des Etats, des Nations et de l&rsquo;Europe elle-m&ecirc;me, l&rsquo;Union Europ&eacute;enne est devenue la question politique la plus clivante, &agrave; l&rsquo;origine d&rsquo;un d&eacute;calage de plus en plus marqu&eacute; - &agrave; cet &eacute;gard inqui&eacute;tant - entre la repr&eacute;sentation nationale et l&rsquo;opinion entre le pays l&eacute;gal et le pays r&eacute;el. De ce point de vue, le referendum britannique en faveur d&rsquo;une sortie de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne doit &ecirc;tre interpr&eacute;t&eacute;, non pas comme une rupture de l&rsquo;opinion avec l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;une Europe unie (</font><font size="2" face="Arial"><em>la Grande-Bretagne a d&rsquo;ailleurs souvent fait montre dans le pass&eacute; de davantage de solidarit&eacute; que bien d&rsquo;autres pays europ&eacute;ens comme l&rsquo;Allemagne par exemple&nbsp;!</em></font><font size="2" face="Arial">...), mais bien plut&ocirc;t comme un signal d&rsquo;alarme lanc&eacute; &agrave; la Commission suspect&eacute;e de vouloir uniformiser les diversit&eacute;s nationales et de cr&eacute;er un pouvoir central unique sur le d&eacute;membrement des Etats souverains. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Dans ce contexte actuel de crise g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e, il devient donc indispensable de repenser le projet europ&eacute;en, d&rsquo;une part en transformant l&rsquo;actuelle Union Europ&eacute;enne pour lui donner l&rsquo;efficacit&eacute; qu&rsquo;il lui manque dans la gestion &eacute;conomique, et d&rsquo;autre part en revenant &agrave; une conception de l&rsquo;id&eacute;e europ&eacute;enne devant d&eacute;boucher sur une Europe authentique, unie politiquement et solidaire dans sa diversit&eacute; culturelle, sociale et &eacute;conomique.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0"><font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><strong>De l&rsquo;insuffisance de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne et de sa transformation n&eacute;cessaire</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">L&rsquo;actuelle Union Europ&eacute;enne est le fruit d&rsquo;une succession d&rsquo;initiatives au lendemain de la seconde guerre mondiale pour cr&eacute;er, sans r&eacute;f&eacute;rence &agrave; une vision politique pr&eacute;cise de l&rsquo;avenir de l&rsquo;Europe, un espace &eacute;conomique commun de libre circulation des biens et personnes entre les principaux Etats de l&rsquo;Europe occidentale. Fond&eacute;e sur une doxa &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em>les vertus pr&ecirc;t&eacute;es au lib&eacute;ralisme et &agrave; la concurrence &raquo;</em></font><font size="2" face="Arial">, cette Europe dite des marchands a donn&eacute; lieu pour commencer &agrave; la mise en &oelig;uvre d&rsquo;un ensemble de politiques communes sp&eacute;cifiques sur un spectre de domaines et d&rsquo;activit&eacute;s de plus en plus diversifi&eacute;s (charbon, acier, nucl&eacute;aire, douani&egrave;re, ressources vivantes maritimes, agriculture, recherche scientifique, coop&eacute;ration outre-mer,&hellip;), pour finalement privil&eacute;gier des politiques uniques se substituant aux politiques nationales. Parall&egrave;lement cette Europe des marchands a progressivement &eacute;volu&eacute; vers une zone de libre &eacute;change tant sur le plan int&eacute;rieur que sur le plan ext&eacute;rieur. M&ecirc;me si la vis&eacute;e initialement retenue par les promoteurs de cette Europe a toujours &eacute;t&eacute; inspir&eacute;e par la r&eacute;f&eacute;rence au mod&egrave;le f&eacute;d&eacute;ral am&eacute;ricain, il est apparu que les d&eacute;l&eacute;gations de comp&eacute;tences successives des Etats au profit de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne ne permettaient pas de cr&eacute;er un v&eacute;ritable pouvoir central et rationnel de type f&eacute;d&eacute;ral. Enfin, essentiellement tourn&eacute; vers l&rsquo;Alliance Atlantique, ce projet europ&eacute;en a conduit &agrave; renforcer l&rsquo;influence am&eacute;ricaine au point de faire de l&rsquo;U.E une t&ecirc;te-de-pont des Etats-Unis sur le continent euro-asiatique. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Pour ces motifs, toutes ces initiatives se sont inscrites dans une perspective d&rsquo;int&eacute;gration supra-nationale consistant &agrave; mettre en place des r&egrave;glementations et m&eacute;canismes de gestion identiques dans chacun des pays concern&eacute;s, sans pour autant que leurs structures &eacute;conomiques et sociales aient &eacute;t&eacute; pr&eacute;alablement r&eacute;form&eacute;es et harmonis&eacute;es. Sous l&rsquo;effet combin&eacute; de la libre circulation et de la mise en concurrence d&rsquo;&eacute;conomies nationales restant diff&eacute;renci&eacute;es, ce mod&egrave;le de construction de l&rsquo;Europe a, au fil du temps, conduit non pas au d&eacute;veloppement de ces &eacute;conomies mais &agrave; la destruction progressive et continue des appareils de production, notamment industriel et agricole comme on peut maintenant le constater en France. Globalement, cette destruction du plus grand nombre de nos capacit&eacute;s de production a profit&eacute; de fa&ccedil;on cumulative, soit aux pays europ&eacute;ens les plus avantag&eacute;s (l&rsquo;Allemagne par exemple), soit &agrave; des pays tiers non europ&eacute;ens souvent &eacute;mergents du fait de l&rsquo;absence de protection des espaces &eacute;conomiques se transformant en zone de libre &eacute;change tant sur le plan int&eacute;rieur que sur le plan ext&eacute;rieur. En cela, l&rsquo;Euro, en tant que monnaie unique, a &eacute;t&eacute; un amplificateur de la destruction des &eacute;conomies, en donnant en effet d&egrave;s la premi&egrave;re ann&eacute;e de sa mise en circulation un avantage comp&eacute;titif &agrave; l&rsquo;Allemagne (pouvant &ecirc;tre de plus de 20 % selon les &eacute;conomies consid&eacute;r&eacute;es)&nbsp;: en l&rsquo;absence de r&eacute;vision des clefs de parit&eacute; de l&rsquo;Euro avec les anciennes monnaies nationales, la reconduction de cet avantage de comp&eacute;titivit&eacute; d&rsquo;ann&eacute;es en ann&eacute;es depuis maintenant plus de quinze ans a eu un effet cumulatif d&eacute;vastateur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Pour le reste, le projet retenu de construction europ&eacute;enne, legs de l&rsquo;affrontement Est-Ouest au temps de la Guerre Froide, a abouti &agrave; consacrer la division de l&rsquo;Europe prise dans son ensemble et, partant, &agrave; mettre hors de port&eacute;e la r&eacute;alisation d&rsquo;une Europe politique vraiment capable de prendre en main son destin et d&rsquo;occuper sa place sur la sc&egrave;ne internationale, &agrave; &eacute;galit&eacute; et en partenariat avec les Etats-Unis, hors de toute domination de ces derniers.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><strong>Du retour &agrave; l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;un monde Europ&eacute;en, commun et sp&eacute;cifique, et du besoin d&rsquo;une organisation des Nations Europ&eacute;ennes (O.N.E.)</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Depuis l&rsquo;Antiquit&eacute;, l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe ne s&rsquo;inscrit pas seulement dans la g&eacute;ographie. Tout au long de l&rsquo;histoire, sur plus de 2500 ans, elle est associ&eacute;e &agrave; l&rsquo;&eacute;mergence, toujours plus forte et sans cesse renouvel&eacute;e, d&rsquo;un courant de lib&eacute;ration intellectuelle mettant en &eacute;vidence la capacit&eacute; de l&rsquo;homme &agrave; ma&icirc;triser gr&acirc;ce &agrave; la r&eacute;flexion philosophique, au savoir scientifique et au savoir-faire technologique, les contraintes qui pouvaient l&rsquo;opprimer &agrave; l&rsquo;&eacute;tat de nature et ainsi &agrave; mieux d&eacute;finir sa place, ses droits et ses responsabilit&eacute;s individuelles. C&rsquo;est en cela qu&rsquo;il existe une civilisation europ&eacute;enne particuli&egrave;re, pouvant se distinguer des autres civilisations, asiatique ou am&eacute;ricaine par exemple, ayant une conception sensiblement diff&eacute;rente des rapports de l&rsquo;homme avec la nature ou la soci&eacute;t&eacute; (</font><font size="2" face="Arial"><em>affirmation de la domination du groupe pour les unes, primat exclusif de l&rsquo;individu pour les autres</em></font><font size="2" face="Arial">).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Ainsi, selon les &eacute;poques et en fonction de l&rsquo;influence des id&eacute;es ainsi &eacute;mises sur les peuples et nations, l&rsquo;espace &laquo;europ&eacute;en&nbsp;&raquo;, au d&eacute;part centr&eacute; sur la mer Eg&eacute;e et la frange orientale de la M&eacute;diterran&eacute;e, s&rsquo;est &eacute;tendu vers l&rsquo;Ouest en direction de l&rsquo;Atlantique pour ensuite se d&eacute;placer vers l&rsquo;Orient jusqu&rsquo;aux confins du Pamir et, remonter vers les r&eacute;gions septentrionales de l&rsquo;actuelle Europe. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">D&rsquo;un point de vue spatial, l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;Europe est donc consubstantiellement li&eacute;e au champ d&rsquo;application territorial d&rsquo;une philosophie politique particuli&egrave;re qui lui serait propre. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"><font size="2" face="Arial">Aujourd&rsquo;hui, au-del&agrave; de la diversit&eacute; des nations qui la composent, il est donc concevable d&rsquo;admettre que l&rsquo;Europe recouvre quatre espaces socio-culturels distincts mais interd&eacute;pendants, sur fond d&rsquo;h&eacute;ritage commun de la Gr&egrave;ce antique, de Rome et du Christianisme, avec toutefois par ailleurs, une influence r&eacute;cente et montante de l&rsquo;Islam qui les affecte tous &agrave; des degr&eacute;s divers&nbsp;: </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ul> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel m&eacute;diterran&eacute;en, c&oelig;ur de la latinit&eacute; et du christianisme, </font> </p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel germanique, non romanis&eacute; mais christianis&eacute;, </font> </p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel russo-slave, romanis&eacute; en partie et surtout christianis&eacute;, </font> </p> </li> <li> <p class="western" style="widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"><font size="2" face="Arial">l&rsquo;espace socio-culturel anglo-saxon, romanis&eacute; et chr&eacute;tien.</font></p> </li> </ul> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La pr&eacute;sentation de ce panorama conduit &agrave; mettre en &eacute;vidence la pr&eacute;sence et le r&ocirc;le de puissances dominantes dites &laquo;puissances pivots&nbsp;&raquo;, garantes de l&rsquo;&eacute;quilibre europ&eacute;en entre et au sein de ces quatre espaces socio-&eacute;conomico-culturels. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Parmi ces puissances-pivots, mentionnons tout sp&eacute;cialement quatre d&rsquo;entre elles&nbsp;: la Russie, l&rsquo;Allemagne avec la Mitteleuropa, l&rsquo;Angleterre, et la France&hellip;., en soulignant que ces deux derni&egrave;res sont par rapport aux autres dans une position originale. L&rsquo;Angleterre est une puissance internationale qui reste &agrave; l&rsquo;&eacute;vidence toujours une grande puissance mondiale&nbsp;; il en est de m&ecirc;me de la France, qui, bien qu&rsquo;affaiblie, pr&eacute;sente en outre l&rsquo;originalit&eacute; d&rsquo;&ecirc;tre en soi &laquo;&nbsp;une petite Europe&nbsp;&raquo; (Fernand Braudel) &agrave; la confluence de trois des quatre espaces socio-culturels cit&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Dans ces conditions, il est clair que, pour r&eacute;aliser l&rsquo;unit&eacute; politique de l&rsquo;Europe, la r&eacute;f&eacute;rence aux Etats-Unis n&rsquo;a pas de sens, avec la cr&eacute;ation d&rsquo;un Etat f&eacute;d&eacute;ral qui est utopique en l&rsquo;esp&egrave;ce. Seule une </font><font size="2" face="Arial"><strong>concertation structur&eacute;e et permanente</strong></font><font size="2" face="Arial"> entre Etats souverains et notamment puissances-pivots, sur tous les sujets d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts communs en mati&egrave;re de d&eacute;fense, de s&eacute;curit&eacute; et de d&eacute;veloppement, peut permettre la formation d&rsquo;une unit&eacute; politique effective et, au-del&agrave;, &ecirc;tre la matrice d&rsquo;une </font><font size="2" face="Arial"><strong>Organisation Unifi&eacute;e des Nations Europ&eacute;ennes (O.U.N.E)</strong></font><font size="2" face="Arial">. Cette Organisation aura pour mission, dans le cadre d&rsquo;une charte restant &agrave; d&eacute;finir, la d&eacute;fense et la s&eacute;curit&eacute; de l&rsquo;espace europ&eacute;en et, par voie de cons&eacute;quence la politique d&rsquo;accompagnement d&rsquo;un d&eacute;veloppement &eacute;quilibr&eacute;, sur le plan &eacute;conomique et social, de toutes les composantes de cette Europe politique unifi&eacute;e. </font> </p> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><strong>Des fondements et principes d&rsquo;ORGANISATION DE LA GRANDE EUROPE <br /> </strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="text-indent: 1.27cm; margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" color="#222222" face="Arial"><font style="font-size: 9pt"><br /> </font></font><font size="2" face="Arial">En externe, fond&eacute;e sur un m&ecirc;me socle de valeurs&nbsp; &agrave; la fois ancien et sp&eacute;cifique, la nouvelle Europe&nbsp; constitue un ensemble exceptionnel et compl&eacute;mentaire de richesses, tant humaines que mat&eacute;rielles, qui en fait un acteur international majeur &agrave; la mesure des puissances-continents actuelles (Chine, Inde, Br&eacute;sil, USA,...).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">En interne, rassemblant un &eacute;ventail d'Etats-nations &agrave; l'histoire &eacute;galement ancienne, l'Europe unifi&eacute;e ne saurait se modeler dans un cadre f&eacute;d&eacute;ral sur l'exemple des Etats-Unis d'Am&eacute;rique, pour pr&eacute;tendre &ecirc;tre&nbsp; son d&eacute;calque sous la forme des Etats-Unis d'Europe ; compte tenu de son pass&eacute; et de la vari&eacute;t&eacute; des &Eacute;tats&nbsp; souverains qui la composent, elle ne peut en effet prendre forme - et se d&eacute;velopper - que dans le cadre d'un r&eacute;seau d'alliances justifi&eacute;es par l'existence d'une communaut&eacute; d'int&eacute;r&ecirc;ts liant les Etats.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> Ces communaut&eacute;s d'int&eacute;r&ecirc;ts s'observent, non seulement sur&nbsp; un plan fonctionnel dans tous les domaines d'activit&eacute;s que les Etats peuvent avoir en commun, mais &eacute;galement dans les domaines r&eacute;galiens les plus importants ; &agrave; commencer par la d&eacute;fense et la s&eacute;curit&eacute; : sans d&eacute;fense assur&eacute;e, ni s&eacute;curit&eacute; garantie, la stabilit&eacute; &eacute;conomique et sociale - elle-m&ecirc;me indispensable &agrave; un d&eacute;veloppement durable - reste en effet pr&eacute;caire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> En toute logique, toute communaut&eacute; d'int&eacute;r&ecirc;ts, ainsi identifi&eacute;e et d&eacute;finie, donne lieu &agrave; la mise en &oelig;uvre, non pas de politiques &quot;uniques&quot; comme c'est le cas dans l'Union Europ&eacute;enne, mais de politiques &quot;communes&quot; dont la conduite -coordonn&eacute;e au niveau europ&eacute;en - reste du ressort des Etats.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="western" style="widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"><font size="2" face="Arial"><br /> Pour ces motifs, la charte de l'Organisation des Nations&nbsp; Europ&eacute;ennes&nbsp; devra mettre en &eacute;vidence les principes &quot;constitutionnels&quot; suivants :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l'Europe unifi&eacute;e est une Europe des NATIONS, respectueuse des identit&eacute;s et des souverainet&eacute;s, laissant aux Etats la responsabilit&eacute; de la conduite des politiques retenues. Cette responsabilit&eacute; engage ces derniers en cas d'&eacute;chec, pour objectifs non-tenus,</font></p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">l'Organisation des Nations Europ&eacute;ennes repose sur le principe d'une CONCERTATION&nbsp; STRUCTUR&Eacute;E ET PERMANENTE sur les objectifs g&eacute;n&eacute;raux communs et les politiques mises en &oelig;uvre ; elle se place ainsi dans un cadre, non pas f&eacute;d&eacute;ral, mais conf&eacute;d&eacute;ral,</font></p> </li> <li> <p class="western" style="margin-bottom: 0cm; widows: 0; orphans: 0" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">compte tenu de la diversit&eacute; des situations &eacute;conomiques et sociales qui caract&eacute;rise l'espace europ&eacute;en, la nouvelle organisation repose sur un principe de CONVERGENCE justifiant la mise en place de m&eacute;canismes d'ajustements et de solidarit&eacute; temporaires, pour gommer les &eacute;carts &eacute;conomiques et sociaux initiaux, et rendre&nbsp; au fil du temps l'ensemble coh&eacute;rent : ces m&eacute;canismes r&eacute;gulateurs sont destin&eacute;s &agrave; dispara&icirc;tre en fonction des objectifs atteints et des d&eacute;veloppements r&eacute;alis&eacute;s.</font></p> </li> </ol> <font size="2" face="Arial" /> Fri, 14 Oct 2016 23:00:00 GMT EN SYRIE FRANCOIS HOLLANDE FAIT ENCORE LE CHOIX DE LA GUERRE http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2321 2321 <br /><strong>Voil&agrave; cinq ans que dans , dans l'affaire syrienne, la diplomatie fran&ccedil;aise est &agrave; la fois ridicule et criminelle. </strong><br /> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Ridicule parce qu'elle se r&eacute;duit , avec Hollande encore plus qu'avec son pr&eacute;d&eacute;cesseur, &agrave; un alignement aveugle sur la diplomatie am&eacute;ricaine domin&eacute;e par les n&eacute;oconservateurs . Alignement et m&ecirc;me surench&egrave;re , pas sur le terrain car nous n'en avons pas les moyens, mais dans les enceintes internationales. On se souvient de Fabius d&eacute;clarant que Assad &quot;ne m&eacute;ritait pas de vivre&quot; ! La rupture totale des relations diplomatiques avec la Syrie en 2012 nous a priv&eacute; de moyens essentiels tant pour lutter contre le terrorisme que pour diversifier notre action comme il sied &agrave; toute diplomatie comp&eacute;tente, ce que n'est plus la notre. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Politique criminelle car elle aboutit &agrave; armer des djihadistes qui massacrent tous ceux qui leur ont hostiles , &agrave; commencer par les chr&eacute;tiens d'Orient qui comptaient sur la protection de la France. Ceux qui tiennent le quartier Est d'Alep depuis quatre ans avaient commenc&eacute;, qui s'en souvient par pr&eacute;cipiter leurs prisonniers du haut des immeubles. Les m&ecirc;mes se r&eacute;jouissent bruyamment ( quand ils ne les revendiquent pas ) des attentats perp&eacute;tr&eacute;s en France depuis deux ans. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Le gouvernement syrien, sinon d&eacute;mocratique ( il y a plus de d&eacute;mocratie pass&eacute; un certains seuil de tensions sociales , comme nous risquons d'en faire bient&ocirc;t l'exp&eacute;rience) du moins l&eacute;gitime en droit international a demand&eacute; l'appui des Russes dont l'intervention est donc l&eacute;gale. Toutes les autres interventions &eacute;trang&egrave;res, &agrave; commencer par celle de nos forces sp&eacute;ciales en appui des djihadistes, sont ill&eacute;gales. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La pr&eacute;sente bataille d'Alep montre que Fran&ccedil;ois Hollande n'a pas chang&eacute; de ligne. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">L'enjeu de cette bataille est simple. Les force loyalistes ont reconquis une grande partie de la ville. Ne reste qu'un quartier tenu par des islamistes qui y ont pris en otage la population. D&egrave;s que ce bastion sera r&eacute;duit, la guerre de Syrie sera termin&eacute;e, sous r&eacute;serve d'un nettoyage r&eacute;siduel de groupes djihadistes dispers&eacute;s. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><em>Demander le cessez-le-feu en Syrie c'est demander la poursuite de la guerre </em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Demander le cessez-le feu aujourd'hui au motif d'&eacute;pargner les populations civiles , c'est vouloir emp&ecirc;cher les loyalistes et les Russes d'en finir avec les islamistes. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Les Russes ont naturellement les moyens de r&eacute;duire en quelques jours la r&eacute;sistance. Si la bataille traine, c'est , &agrave; l'encontre de la propagande d&eacute;chain&eacute;e contre leurs suppos&eacute;s &quot;crimes contre l'humanit&eacute;&quot;, qu'ils tiennent &agrave; &eacute;pargner la vie des civils, moins par humanisme d'ailleurs que par souci de l'opinion. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Que veulent donc ceux qui demandent un cessez-le- feu ? Que l'autre camp gagne ? Daesh au pouvoir &agrave; Damas ? Aucune puissance ne le souhaite vraiment et les massacres seraient alors immenses. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Si l'on ne veut la victoire ni du pouvoir ni des rebelles, la seule option est la poursuite de la guerre . </font><font size="2" face="Arial">Les bonne &acirc;mes qui demandent aujourd'hui un cessez- le feu &agrave; Alep demandent en fait la poursuite de la guerre et la poursuite des souffrances du peule syrien. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Certains pr&ocirc;nent le dialogue. Que Hollande et Cazeneuve montrent donc l'exemple en dialoguant avec les terroristes du Bataclan ! Ce sont les m&ecirc;mes qui combattent aujourd'hui &agrave; Alep-Ouest. Aucune guerre civile ne s'est jamais termin&eacute;e autrement que par la victoire d'un camp sur un autre. Et cette victoire vaut toujours mieux que la poursuite de la guerre. Dans le cas d'esp&egrave;ce l'un des camps est sur le point de gagner , laissons le aller jusqu'au bout. Quelle aurait &eacute;t&eacute; la valeur morale d'un appel au cessez-le feu d&eacute;but 1945 , pour soi-disant &eacute;pargner Berlin - et donc Hitler ? Les islamistes valent-ils mieux ? </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">La propagande a toujours jou&eacute; un r&ocirc;le consid&eacute;rable dans la guerre : la presse collaborationniste ne donnait pas en 1940 une meilleure image de Churchill que celle d'aujourd'hui d'Assad. Ce qui est nouveau , c'est la puissance effrayante de la machine de propagande occidentale, fond&eacute;e sur une presse conforme. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Le manich&eacute;isme qu'elle diffuse est ins&eacute;parable d'une id&eacute;ologie qui , comme toutes les id&eacute;ologies, conduit au mensonge . Mensonge que de pr&eacute;tendre qu'il y a entre Assad et Daesh des islamistes mod&eacute;r&eacute;s : tous veulent &eacute;tablir la charia et &eacute;liminer les minorit&eacute;s : les chr&eacute;tiens le savent. Mensonge que d'accuser le r&eacute;gime de certains crimes ( pas de tous, h&eacute;las, car cette guerre est sale) , commis en r&eacute;alit&eacute; par ses ennemis telle l'attaque chimique de la Ghouta (21 ao&ucirc;t 2013)</font><font size="2" face="Arial"><a class="sdfootnoteanc" name="sdfootnote1anc" href="https://webmail1c.orange.fr/webmail/fr_FR/preview/70d32c9d58ce07be4bb2d639d4f5bf3e/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8.html#sdfootnote1sym"><sup>1</sup></a> . L'ambassadeur syrien &agrave; l'ONU a accus&eacute; les Fran&ccedil;ais d'avoir aid&eacute; Al Nosra ( dont le m&ecirc;me Fabius disait qu'ils faisaient du &quot;bon boulot&quot;) &agrave; monter cette provocation qui nous a mis au bord de la guerre mondiale. On aimerait &ecirc;tre s&ucirc;r que ce n'est pas vrai, tant la politique de la France en Syrie au cours de ces derni&egrave;res ann&eacute;es a pris une tournure d&eacute;moniaque. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">De la m&ecirc;me eau, malgr&eacute; les apparences, est le projet de r&eacute;solution d&eacute;pos&eacute; par la France ( et l'Espagne habituellement mieux inspir&eacute;e) au Conseil de s&eacute;curit&eacute; demandant un cessez-le-feu imm&eacute;diat &agrave; Alep. Ce n'&eacute;tait pas un acte de paix mais en r&eacute;alit&eacute; un acte de guerre, visant , si elle &eacute;tait pass&eacute;e, &agrave; prolonger la guerre et en tous les cas isoler la Russie et la Chine qui ont d&ucirc; mettre leur veto &agrave; un moment o&ugrave; la tension internationale est &agrave; son comble.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">C'est la rage au c&oelig;ur que la puissance dominante voit en effet aujourd'hui ses alli&eacute;s islamistes , malgr&eacute; les armes sophistiqu&eacute;es qu'ils leur ont livr&eacute;es, perdre la guerre de Syrie : </font><font size="2" face="Arial">le chef d&rsquo;&eacute;tat-major des forces arm&eacute;es am&eacute;ricaines , Mark Milley, vient de d&eacute;clarer qu&rsquo;un &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em>conflit extr&ecirc;mement meurtrier</em></font><font size="2" face="Arial">&nbsp;&raquo; avec la Russie est &laquo;&nbsp;</font><font size="2" face="Arial"><em>quasiment certain</em></font><font size="2" face="Arial">&nbsp;&raquo;. Ashton Carter, le secr&eacute;taire &agrave; la D&eacute;fense d'Obama, prix Nobel de la paix a indiqu&eacute; que les USA se r&eacute;servaient le droit d&rsquo;effectuer une &laquo;&nbsp;premi&egrave;re frappe nucl&eacute;aire&nbsp;&raquo; .</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial">Si , comme il l'envisage , Hollande refuse de recevoir Poutine lors de sa venue prochaine, il nous ferait entrer dans une logique de guerre mondiale. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> <font size="2" face="Arial"> Roland HUREAUX</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-indent: 1.25cm; margin-bottom: 0.35cm; line-height: 100%" align="JUSTIFY"> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.35cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.35cm"><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.35cm; page-break-before: always"><font size="2" face="Arial"><a class="sdfootnotesym" name="sdfootnote1sym" href="https://webmail1c.orange.fr/webmail/fr_FR/preview/70d32c9d58ce07be4bb2d639d4f5bf3e/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8/f54ff1cea8f37f7d8dc0aa02ff9b16b8.html#sdfootnote1anc">1</a> Deux rapports d&eacute;cisifs l'ont &eacute;tabli, l'un du MIT, l'autre du Comit&eacute; contre les armes chimiques de l'ONU ( ce dernier soustrait au public) </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> Mon, 10 Oct 2016 23:00:00 GMT Intégrisme catholique, intégrisme islamiste, même combat http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2311 2311 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"> </p> Les deux int&eacute;grisme, entre autres similitudes, se caract&eacute;risent par la haine de la femme; haine de la femme pr&eacute;tendant avoir les m&ecirc;mes droits politiques et soci&eacute;taux que l'homme, haine du sexe f&eacute;minin et de son affirmation, haine de tous ceux, chez les femmes comme chez les hommes, qui veulent abolir cet assujettissement mill&eacute;naire. <p style="margin-bottom: 0cm">Le premier ne va plus jusqu'&agrave; comme le second jusqu'&agrave; recourir &agrave; la violence et la mort pour maintenir les femmes dans la d&eacute;pendance, mais on peut craindre que certains de ceux qui se reconnaissent dans l'int&eacute;grisme catholique n'h&eacute;siteraient pas &agrave; le faire, si les lois de la R&eacute;publique fran&ccedil;aise, la&iuml;que, combattant l'in&eacute;galit&eacute; entre femmes et hommes et d&eacute;mocratique, ne s'y opposaient pas.</p> <p style="margin-bottom: 0cm">Le fait que le pape, la plus haute autorit&eacute; de l'Eglise catholique, parlant pour plus d'un milliard de fid&egrave;les, se soit permis le 2 octobre d'accuser la France, et plus particuli&egrave;rement son Education Nationale, de propager un <em>&laquo;&nbsp;sournois endoctrinement de la th&eacute;orie du genre&nbsp;&raquo; </em><em><span style="font-style: normal">aurait &eacute;t&eacute; inimaginable jusqu'&agrave; ce jour. A quelles pressions a-t-il &eacute;t&eacute; soumis, soit de l'Eglise et des catholiques, soit de son propre inconscient tourment&eacute;, pour prof&eacute;rer cette accusation ?<br /> </span></em></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><span style="font-style: normal"> Sous le nom de th&eacute;orie du genre d'ailleurs directement import&eacute; de la sociologie am&eacute;ricaine et &agrave; peine connu en France, il accuse l'Education Nationale r&eacute;publicaine et la&iuml;que de mettre en garde les enseignants et les enfants, filles et gar&ccedil;ons, contre les multiples &eacute;crits, discours et objets du commerce qui veulent maintenir les filles dans le statut de femme au foyer, priv&eacute;e de tout autre droit que d'acquiescer &agrave; la domination masculine. </span></em> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><span style="font-style: normal">Rappelons que c'est ce m&ecirc;me pape qui peine encore &agrave; reconna&icirc;tre et condamner les multiples crimes sexuels, souvent p&eacute;dophiles, auxquels se sont depuis toujours livr&eacute;s les pr&ecirc;tres catholiques et dont les victimes commencent enfin &agrave; se faire entendre.</span></em></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><span style="font-style: normal">Les enseignants fran&ccedil;ais, femmes ou hommes, ont beaucoup de m&eacute;rite lorsqu'ils aident leurs &eacute;l&egrave;ves, d&egrave;s le plus jeune &acirc;ge, &agrave; refuser ces st&eacute;r&eacute;otypes. Ils ont d'autant plus de m&eacute;rite que dans le reste de l'Europe, sans parler du reste du monde, leurs coll&egrave;gues enseignants ne font pratiquement aucun effort pour rejeter ce mot d'ordre des deux int&eacute;grismes. </span></em> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><span style="font-style: normal">La ministre fran&ccedil;aise de l'Education Nationale a fort justement vivement r&eacute;agi, le 03/10, contre cette attaque pontificale contre les valeurs de l'institution. Les m&eacute;dias fran&ccedil;ais, dans leur ensemble, se sont g&eacute;n&eacute;ralement &laquo;&nbsp;&eacute;tonn&eacute;s&nbsp;&raquo; de la d&eacute;claration papale, m&ecirc;me si beaucoup ont rappel&eacute; &agrave; cette occasion que les militants de la &laquo;&nbsp;Manif pour tous&nbsp;&raquo; tenaient en g&eacute;n&eacute;ral les m&ecirc;mes propos que ceux du pape. </span></em> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><span style="font-style: normal">Disons pour notre part, &agrave; une &eacute;poque o&ugrave; la R&eacute;publique fran&ccedil;aise est vilipend&eacute;e dans le monde entier, que les citoyens fran&ccedil;ais devraient &ecirc;tre fiers d'appartenir &agrave; une nation qui continue &agrave; maintenir tant bien que mal et seule au monde les principes consid&eacute;r&eacute;s comme encore r&eacute;volutionnaires qui ont toujours inspir&eacute; cette m&ecirc;me R&eacute;publique depuis 1789.</span></em></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><span style="font-style: normal">* Le Monde. </span></em>&laquo;&nbsp;Le pape Fran&ccedil;ois a accus&eacute;, dimanche 2&nbsp;octobre, les manuels scolaires fran&ccedil;ais de propager un <em>&nbsp;sournois endoctrinement de la th&eacute;orie du genre. &raquo;.</em><br /> <br /> &nbsp;<a href="http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/10/03/le-pape-accuse-les-manuels-scolaires-francais-de-propager-la-theorie-du-genre_5007002_1653130.html#ZfRQadxDZyjOL5cr.99">http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/10/03/le-pape-accuse-les-manuels-scolaires-francais-de-propager-la-theorie-du-genre_5007002_1653130.html#ZfRQadxDZyjOL5cr.99</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 02 Oct 2016 23:00:00 GMT Est-il opportun de célébrer les victimes des attentats terroristes? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2296 2296 <br /><font face="Arial" size="2">&laquo;&nbsp; Cette ann&eacute;e, avec la multiplication des attaques djihadistes en France, cette c&eacute;r&eacute;monie rev&ecirc;t une dimension particuli&egrave;re.&nbsp;Les noms des&nbsp;230 personnes d&eacute;c&eacute;d&eacute;es dans les attentats de novembre 2015 &agrave; juillet dernier ont ensuite &eacute;t&eacute; prononc&eacute;s. Une minute de silence a &eacute;galement eu lieu avant&nbsp;le discours de Fran&ccedil;ois Hollande&nbsp;&raquo; . </font> <p><font face="Arial" size="2">Il serait malvenu de critiquer cet hommage national. Cependant il n'est pas inutile de s'interroger sur les cons&eacute;quences qu'il aura n&eacute;cessairement dans le recrutement des &laquo;&nbsp;combattants suicide&nbsp;&raquo;. Les quelques &eacute;tudes ayant eu lieu &agrave; ce sujet montre qu'il s'agit, notamment dans les pays europ&eacute;ens et sans doute bient&ocirc;t aux Etats-Unis, de jeunes fanatis&eacute;s par les appels au djihad abondamment lanc&eacute;s sur les r&eacute;seaux dits &laquo;&nbsp;sociaux&nbsp;&raquo; par des organisations de combat bien organis&eacute;es, n'ignorant rien des possibilit&eacute;s offertes par les r&eacute;seaux. Avec les difficult&eacute;s rencontr&eacute;es actuellement en Syrie par Daesh, chacun pr&eacute;voit que celui-ci diversifiera et &eacute;tendra ses op&eacute;rations en dehors de l'imm&eacute;diat Moyen-Orient. Pour cela les op&eacute;rations relevant de la &nbsp;guerre dite &laquo;&nbsp;de 4e g&eacute;n&eacute;ration&nbsp;&raquo; se multiplieront.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les combattants suicides ou &laquo;&nbsp;suicide bombers&nbsp;&raquo; ont toujours &eacute;t&eacute; une arme favorite dans cette guerre. Mais elle le sera de plus en plus gr&acirc;ce si l'on peut dire &agrave; sa facilit&eacute; d'emploi. Il ne s'agit plus d'inciter des djihadistes &eacute;trangers &agrave; rejoindre les rangs de l'arm&eacute;e islamique pour y combattre avec des moyens classiques. Les islamistes ne cachent plus d&eacute;sormais le fait qu'ils comptent sur des faiseurs d'attentats suicide &eacute;manant des milieux vis&eacute;s, et n'utilisant que des armes rudimentaires. Depuis longtemps Isra&euml;l a &eacute;t&eacute; confront&eacute; &agrave; de telles offensives, mais ses mises en garde n'avaient pas beaucoup d'&eacute;chos en Occident.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Les rares psychologues ou sociologues s'int&eacute;ressant &agrave; cette question ont montr&eacute; que les candidats &agrave; l'attentat suicide se rencontrent chez des gar&ccedil;ons et des filles provenant en partie (mais pas exclusivement) des milieux dits d&eacute;favoris&eacute;s. Il faut cependant que s'y ajoutent des profils psychologiques particuliers, d&eacute;sir de d&eacute;passer des frustrations et incapacit&eacute;s personnelles (notamment sexuelles...mais on le dit pas) par un acte exemplaire. Certes, ils le payent de leur mort mais la perspective de faire parler d'eux &agrave; grande &eacute;chelle suffit &agrave; leur permettre de transcender ce faible inconv&eacute;nient. Si cependant s'y ajoute la certitude d'acc&eacute;der &agrave; leur mort au paradis (en l'esp&egrave;ce d'Allah) ils n'ont plus aucune raison de s'attarder dans une existence o&ugrave; ils ne trouvent que des vexations. <br /> <br /> C'est bien ce mode de recrutement que privil&eacute;gieront de plus en plus les organisations islamiques. Certes, les recrues ne seront pas tr&egrave;s nombreuses au d&eacute;but, sauf effet de contagion m&eacute;m&eacute;tique. Mais elles seront suffisantes pour d&eacute;truire progressivement les fondements de nos civilisations. Or il para&icirc;t clair que tout &laquo;&nbsp;hommage&nbsp;&raquo; public rendu aux victimes seront aussi des hommages publics, dans l'esprit des terroristes, au sacrifice des combattants suicide.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Les Etats et les institutions vis&eacute;es par les attentats terroriste doivent-ils pour autant faire silence en ce qui concerne les victimes. On peut le penser. Si pendant la premi&egrave;re guerre mondiale des milliers de c&eacute;l&eacute;brations auraient rendu sans cesse hommage aux millions de morts, le risque aurait &eacute;t&eacute; grand de voir se multiplier les refus de se battre et d&eacute;sertions &agrave; tous les niveaux. La propagande de guerre de l'&eacute;poque avait parfaitement compris qu'il valait mieux mettre en valeur les objectifs de la guerre et les efforts des combattants que les pertes encourues. Les monuments aux morts ne se sont multipli&eacute;s qu'&agrave; la paix. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">De plus, c&eacute;l&eacute;brer les victimes sans mettre au point et faire largement partager par la population les objectifs et moyens permettant de se battre avec succ&egrave;s dans cette guerre de 4e g&eacute;n&eacute;ration, ne galvanise gu&egrave;re ceux qui la m&egrave;nent, notamment au plan de la s&eacute;curit&eacute; et de la d&eacute;fense, et souvent en prenant de grands risques personnels et familiaux. Le sujet de la lutte contre le terrorisme devrait &ecirc;tre au coeur des d&eacute;bats politiques et sera dit-on un des sujets-cl&eacute;s de la campagne pr&eacute;sidentielle. Or l'annonce solennelle faite par Fran&ccedil;ois Hollande le 19 septembre concernant la refonte du syst&egrave;me d'indemnisation des victimes r&eacute;jouira certainement les organisations terroristes, mais n'appellera en aucune fa&ccedil;on &agrave; une mobilisation g&eacute;n&eacute;rale contre eux.</font></p> <font face="Arial" size="2" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong>Note</strong><br /> <br /> Sur les &laquo;&nbsp;suicide bombers&nbsp;&raquo; voir What next in Syria?, 19/09/2016 par <a href="http://www.counterpunch.org/author/patrick-cockburn/">Patrick Cockburn</a></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.counterpunch.org/2016/09/19/what-next-in-syria/">http://www.counterpunch.org/2016/09/19/what-next-in-syria/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 18 Sep 2016 23:00:00 GMT Vers la fin de notre civilisation http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2287 2287 <br /><br /> <font face="Arial" size="2">Le premier est que la France est actuellement en e&#769;tat de guerre, une<br /> guerre qui n&rsquo;est pas du tout classique mais qui est bien une guerre,<br /> car une composante socio-culturelle de type inte&#769;griste souhaite la<br /> disparition de l&rsquo;E&#769;tat franc&#807;ais et de notre fac&#807;on de vivre et<br /> s&rsquo;engage a&#768; pratiquer syste&#769;matiquement des massacres sur notre<br /> territoire. La re&#769;ponse semble inadapte&#769;e, ne pas e&#770;tre a&#768; la hauteur<br /> du proble&#768;me. La continuation de ce type de guerre ne peut que marquer<br /> la fin d&rsquo;un type de socie&#769;te&#769;.<br /> <br /> Le second est l&rsquo;e&#769;tat e&#769;cologique effroyable de notre monde surpeuple&#769;<br /> et surexploite&#769; a&#768; tous les niveaux et dans tous les domaines, ou&#768; un<br /> humain sur dix meurt maintenant par la pollution atmosphe&#769;rique, et<br /> une quantite&#769; de gens, dont des enfants, meurent en Europe de cancers<br /> par l&rsquo;usage de pesticides qui permettent de re&#769;aliser une production<br /> agricole hyper-intensive. Et il y a tous ceux qui cre&#768;vent<br /> litte&#769;ralement de faim et de maladies banales dans des re&#769;gions<br /> devenues invivables ou les animaux disparaissent. Il n&rsquo;y a plus<br /> d&rsquo;harmonie entre nous humains et les multiples organismes vivants qui<br /> ont fait et font le vivant global e&#769;quilibre&#769; sur la Terre. Ce type de<br /> situation est un caracte&#768;re majeur de la fin de notre civilisation.<br /> <br /> Le troisie&#768;me est que l&rsquo;on sait aujourd&rsquo;hui remplacer l&rsquo;humain dans<br /> presque tous les domaines par des syste&#768;mes autonomes hyper-connecte&#769;s<br /> formant des couches conceptuelles me&#769;ta contro&#770;lant les actions<br /> physiques et les prises de de&#769;cisions. Les employe&#769;s, les ouvriers,<br /> les responsables vont rapidement disparai&#770;tre et e&#770;tre remplace&#769;s par<br /> des syste&#768;mes hyper- communicants qui vont ope&#769;rer en temps re&#769;el et<br /> ge&#769;rer, conduire et contro&#770;ler toutes les actions fonctionnelles<br /> re&#769;alise&#769;es par des syste&#768;mes robotise&#769;s commande&#769;s et communicants<br /> entre eux, en optimisant leurs actions. Combien restera-t-il demain de<br /> gens ne&#769;cessaires au travail dans nos socie&#769;te&#769;s et quel sera alors le<br /> type et les caracte&#768;res de cette socie&#769;te&#769; qui ne pourra aller que<br /> vers l&rsquo;inutilite&#769; des gens et donc vers son effondrement ?</font> Fri, 09 Sep 2016 23:00:00 GMT Gouvernements de grande crise. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2281 2281 <br /><font face="Arial" size="2">Ils s'&eacute;tonnent de voir la grande prudence avec laquelle le Kremlin r&eacute;pond actuellement aux menaces am&eacute;ricaines. Apparemment, ils souhaiteraient que Vladimir Poutine se montre pr&ecirc;t &agrave; une guerre nucl&eacute;aire si les Etats-Unis continuent comme actuellement &agrave; tout faire pour la provoquer. Le terme de la &laquo;&nbsp;faiblesse de Poutine&nbsp;&raquo; est donc de plus en plus &eacute;voqu&eacute; 1).<br /> <br /> Identiquement, les historiens ont condamn&eacute; la &laquo;&nbsp;faiblesse des d&eacute;mocraties&nbsp;&raquo; face &agrave; la mont&eacute;e du militarisme hitl&eacute;rien apr&egrave;s 1933. Il fallait au contraire, disent-ils non sans raison, opposer la force &agrave; la force, ceci d&egrave;s l'invasion de la Sarre.<br /> <br /> Bien &eacute;videmment, ceux qui gardent un reste de prudence, en Russie comme ailleurs dans le monde, ne souhaitent pas voir Poutine partir en guerre sans des menaces directes contre le pays. Mais cependant se pose la question de savoir quel type de gouvernement serait n&eacute;cessaire &agrave; la Russie, si l'on voulait qu'elle sache r&eacute;agir de fa&ccedil;on belliqueuse mais n&eacute;anmoins raisonnable, &agrave; ceux qui manifestement, &agrave; Washington, voudraient le voir dispara&icirc;tre pour rester les ma&icirc;tres incontest&eacute;s du monde. <br /> <br /> De la m&ecirc;me fa&ccedil;on, mais avec moins d'urgence, se pose la question de savoir comment le pouvoir chinois actuel pourra, sans faire appel lui aussi aux r&eacute;ponses nucl&eacute;aires, faire face aux agressions provenant des Etats-Unis et de ses alli&eacute;s en Mer de Chine m&eacute;ridionale et orientale. Manifestement, ceux-ci voudraient que la Chine renonce &agrave; toute pr&eacute;sence militaire, voire &eacute;conomique, dans ces zones, alors qu'avec le &laquo;&nbsp;pivot vers l'Asie&nbsp;&raquo; initialis&eacute; sous Obama, des forces navales et a&eacute;riennes am&eacute;ricaines et bient&ocirc;t japonaises s'y d&eacute;ploient d'une fa&ccedil;on jamais observ&eacute;e jusqu'ici. Si la Chine restait prudente, pourrait-on parler d'une &laquo;&nbsp;faiblesse&nbsp;&raquo; de Xi&nbsp;Jinping ?<br /> <br /> La question du gouvernement qui serait souhaitable, en Russie comme en Chine, en ces p&eacute;riodes de tension croissante, n'est pas qu'anecdotique. On peut avancer au contraire qu'elle devrait &ecirc;tre centrale dans les travaux de science politique. Elle n'int&eacute;resse pas seulement ces deux pays mais tout autant les d&eacute;mocraties europ&eacute;ennes. Les opinions publiques, m&ecirc;me appartenant aux tendances majoritaires, autrement dit exer&ccedil;ant le pouvoir, sont loin de consid&eacute;rer que les institutions politiques dont elles disposent, h&eacute;rit&eacute;es du d&eacute;but du 20e si&egrave;cle, seraient capable de faire face &agrave; une aggravation des tensions, afin d'&eacute;viter d'&ecirc;tre engag&eacute;es dans des guerres qui seraient destructrices pour le monde entier. Aucune r&eacute;ponse cr&eacute;dible n'a &eacute;t&eacute; &agrave; ce jour sugg&eacute;r&eacute;e. Sinon d'ailleurs elle serait reprise dans des programmes politiques s&eacute;rieux. <br /> <br /> Tous ceux qui r&eacute;fl&eacute;chissent &agrave; cette question finissent par s'en remettre &agrave; un certain fatalisme. Il est impossible selon eux, en l'&eacute;tat actuel de la science politique, d'y apporter de r&eacute;ponse solide. Il faudrait donc s'en remettre au hasard, en esp&eacute;rant que le moment venu surgiront et s'imposeront d'eux-m&ecirc;mes des types de gouvernement aussi adapt&eacute;s que possible aux nouvelles exigences du pilotage des soci&eacute;t&eacute;s humaines. <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>La grande crise &agrave; venir</strong></font><br /> <br /> Ceci dit, ce type de prospective institutionnelle &eacute;vite de consid&eacute;rer les immenses probl&egrave;mes que devra affronter le vie du Terre dans les prochaines d&eacute;cennies, si les pr&eacute;visions pessimistes mais apparemment fond&eacute;es des scientifiques se r&eacute;alisaient. Nous avons pr&eacute;c&eacute;demment ici tent&eacute; de r&eacute;sumer la plupart d'entre elles. 2) Au pire, ce serait une nouvelle grande extinction des esp&egrave;ces vivantes qui se pr&eacute;parerait. <br /> <br /> Il est &eacute;vident que les populations dans quelque partie du monde que ce soit, et &agrave; supposer qu'elles refusent de s'en remettre &agrave; la main de Dieu, se tourneront vers leurs institutions afin d'en obtenir des directives. En l'absence de celles-ci, ce seront des crises politiques majeurs qui s'ensuivront, avec vraisemblablement des &eacute;meutes et mort d'hommes g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;es.<br /> <br /> Il serait donc urgent que l'ensemble des soci&eacute;t&eacute;s d&eacute;velopp&eacute;es, qui pr&eacute;tendent se donner une certaine maitrise sur leur avenir, r&eacute;fl&eacute;chissent &agrave; la question du gouvernement dans la perspective de la future crise majeure. Ceci devrait int&eacute;resser chaque nation, en fonction de ses traditions et institutions politiques. Mais les institutions europ&eacute;ennes ou relevant des Nations unies, seraient plus encore concern&eacute;es, vu la n&eacute;cessit&eacute; de solutions globales. <br /> <br /> Or malheureusement, les recherches en science politique n'apportent pas de r&eacute;ponse. Sinon, comme l'on dit, cela se saurait. Quant aux chercheurs les plus avertis, ils avouent que, eux aussi, ils ne voient pas quelles pr&eacute;conisations formuler. Ils reconnaissent que pour le futur, plus encore que pour le pr&eacute;sent, ils sont oblig&eacute;s de faire confiance au hasard, en esp&eacute;rant que le moment venu, pour reprendre notre formule ci-dessus, surgiront et s'imposeront d'eux-m&ecirc;mes des types de gouvernement aussi adapt&eacute;s que possible aux nouvelles exigences du pilotage des soci&eacute;t&eacute;s humaines. <br /> <br /> Ceci ne devrait pas &eacute;tonner les anthropologues. Pour la plupart d'entre eux, l'humanit&eacute;, aussi p&eacute;n&eacute;tr&eacute;e de science qu'elle puisse &ecirc;tre, est g&eacute;n&eacute;tiquement, si l'on peut dire, incapable d'imaginer ce que sera le futur. A plus forte raison est-elle incapable d'imaginer des solutions qui lui permettraient d'y survivre. </font><font face="Arial"> </font> <p align="left"><font face="Arial" size="2"><strong>Notes</strong><br /> <br /> 1) voir &agrave; ce sujet De Defensa <a href="http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-la-faiblesse-de-poutine%20">http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-la-faiblesse-de-poutine </a></font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2"><font face="Arial">2) Voir notre essai Quelle France pour 2045 ?<br /> Essai de </font>prospective et de pr&eacute;conisation, Chapitre 1. Scenario noir <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/avenirfrance.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/avenirfrance.htm</a></font></p> Mon, 05 Sep 2016 23:00:00 GMT Libanisation de la France http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2270 2270 <br /><a target="_blank" href="http://lecolonel.net/libanisation-de-la-france/"><font face="Arial">http://lecolonel.net/libanisation-de-la-france/</font></a><font face="Arial" size="2"><br /> </font> <div class="quoted_body_editor" id="quoted_body"> <div> <div align="justify"><font face="Arial" size="2"></font></div> <div align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>La guerre civile libanaise comporte des similitudes frappantes avec la situation fran&ccedil;aise actuelle.</strong></span><br /> </font></div> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>L&rsquo;objectif de l&rsquo;analyse ci-dessous est</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; De pr&eacute;senter les &eacute;l&eacute;ments qui ont permis &agrave; la guerre civile libanaise de se d&eacute;clencher et de perdurer de 1975 &agrave; 1990 en faisant le parall&egrave;le avec la situation fran&ccedil;aise actuelle</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; D&rsquo;analyser les &eacute;l&eacute;ments sp&eacute;cifiques &agrave; la France et qui pourrait &ecirc;tre des &eacute;l&eacute;ments aggravants ou au contraire apaisant</span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">La guerre d&eacute;bute le 13 avril 1975 et va opposer les chr&eacute;tiens d&rsquo;un c&ocirc;t&eacute; et les d&eacute;fenseurs de l&rsquo;arabisme et des Palestiniens de l&rsquo;autre. Le casus belli initial &eacute;tant un affrontement meurtrier entre l&rsquo;OLP et les Phalanges chr&eacute;tiennes dans la banlieue Est de Beyrouth, o&ugrave; se situe le camp palestinien le plus grand et le plus fortifi&eacute; en plein c&oelig;ur de la r&eacute;gion chr&eacute;tienne.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">De mani&egrave;res classiques on consid&egrave;re qu&rsquo;il y a 3 causes principales &agrave; la guerre civile libanaise&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">A&deg;) les relations avec la Syrie</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">B&deg;) le probl&egrave;me palestinien</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">C&deg;) les difficult&eacute;s internes</span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>A&deg;) Les relations avec la Syrie</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Historiquement, la Syrie n&rsquo;a jamais reconnu l&rsquo;ind&eacute;pendance du Liban et a toujours souhait&eacute; le rattacher &agrave; son territoire, notamment pour &eacute;largir son d&eacute;bouch&eacute; maritime.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">La Syrie voyait donc dans l&rsquo;effondrement de l&rsquo;Etat libanais une opportunit&eacute; de se substituer &agrave; lui. La strat&eacute;gie n&rsquo;est pas nouvelle, c&rsquo;est celle qu&rsquo;utilisa C&eacute;sar pour envahir la Gaulle&hellip;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Pour asseoir ses ambitions, la Syrie s&rsquo;est assise sur une doctrine panarabiste visant &agrave; &eacute;tablir une r&eacute;publique arabe supra &eacute;tatique, la Grande Syrie. Si ce projet n&rsquo;a jamais connu le succ&egrave;s escompt&eacute;, il eut pour effet une division de la soci&eacute;t&eacute; libanaise, car cette doctrine fut port&eacute;e par les musulmans libanais cherchant un appui &eacute;tranger et s&eacute;duit une minorit&eacute; de chr&eacute;tiens.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Le panarabisme divisa le Liban et affaiblit le patriotisme libanais.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">La Syrie n&rsquo;a n&eacute;anmoins pas int&eacute;r&ecirc;t &agrave; ce qu&rsquo;une des parties prennent le dessus sur l&rsquo;autre, car le vainqueur deviendrait de facto l&rsquo;Etat libanais, alors que l&rsquo;objectif syrien est d&rsquo;absorber le Liban et donc de se positionner en tant que seul recourt &eacute;tatique l&eacute;gitime.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Ainsi, suite &agrave; l&rsquo;&eacute;lection de Bachir Gemayel (Kata&euml;b, parti patriotique libanais principalement chr&eacute;tien), un espoir de paix rena&icirc;t par la possibilit&eacute; de recr&eacute;er l&rsquo;Etat libanais. Ce dernier sera assassin&eacute; avant m&ecirc;me d&rsquo;avoir pr&ecirc;t&eacute; serment en 1982 par un activiste pro-syrien, ce qui prolongera la guerre civile de 8 ans. (De m&ecirc;me en 1977, la Syrie avait fait assassiner Kamal Joumblatt, leader h&eacute;r&eacute;ditaire des Druzes, pour emp&ecirc;cher l&rsquo;OLP et le Mouvement National libanais dirig&eacute; par Joumblatt de contr&ocirc;ler le Liban).</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Par ailleurs, dans un contexte de guerre froide, le Liban s&rsquo;est rang&eacute; dans le camp occidental alors que la Syrie fait partie du camp sovi&eacute;tique. La Syrie mobilisera donc les forces de gauche &agrave; son profit au Liban.</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&#8232;</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>B&deg;) Le probl&egrave;me palestinien</strong></span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Les guerres entre palestiniens et isra&eacute;liens ont provoqu&eacute; une immigration massive de palestiniens au Liban&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">De 100 000, le nombre des r&eacute;fugi&eacute;s augmente apr&egrave;s la guerre de six jours de 1967 et apr&egrave;s Septembre noir (1970) &agrave; 250 000. En 1975, gr&acirc;ce &agrave; leur forte natalit&eacute;, ils seront 400000 r&eacute;fugi&eacute;s palestiniens au Liban.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">L&rsquo;arriv&eacute;e massive des palestiniens modifie l&rsquo;&eacute;quilibre du pays et les palestiniens s&rsquo;organisent comme un Etat palestinien au Liban. De fait, la souverainet&eacute; libanaise est remise en cause.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Les accords du Caire de novembre 1969 ent&eacute;rinent cet &eacute;tat de fait. L&rsquo;Etat libanais abdique sa souverainet&eacute; sur une partie de son territoire national et donne aux palestiniens un statut d&rsquo;extraterritorialit&eacute; dans leurs camps.</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><br /> La pr&eacute;sence militaire palestinienne implique &agrave; terme&nbsp;:</span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">1&deg;) une intervention militaire isra&eacute;lienne au Liban&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">2&deg;) l&rsquo;abandon de la souverainet&eacute; libanaise vis-&agrave;-vis des milices arm&eacute;es palestiniennes &nbsp;oblige les patriotes libanais &agrave; s&rsquo;interroger et &agrave; se constituer en milice&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">3&deg;) permet la diffusion au Liban d&rsquo;un grand nombre d&rsquo;armes&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">4&deg;) est une cause de divisions profondes de la soci&eacute;t&eacute; libanaise puisque une partie des libanais vont soutenir la cause palestinienne au nom d&rsquo;une solidarit&eacute; arabe.<br /> </span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Le renoncement de l&rsquo;Etat libanais &agrave; exercer son autorit&eacute; l&eacute;gitime sur l&rsquo;ensemble de son territoire est une des causes majeures de la guerre civile. Contrairement &agrave; la Jordanie, qui chassa violemment les palestiniens, le Liban transigea sur sa souverainet&eacute;. La Jordanie ne connut pas de guerre civile.</span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>C&deg;) Les difficult&eacute;s internes</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Structurellement, le Liban est un pays communautaire avec des territoires communautaires g&eacute;ographiquement distincts et imbriqu&eacute;s&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; 41% de chr&eacute;tiens (23% de maronites, 8% d&rsquo;orthodoxe,..)</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; 27 % de chiites</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; 27% de sunnites</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; 5% de Druzes</span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">De ce fait, le Liban est propice &agrave; la constitution d&rsquo;Etats confessionnels concurren&ccedil;ant l&rsquo;&eacute;tat central.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><strong><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Pour r&eacute;sumer, la guerre civile libanaise est due &agrave; la conjonction&nbsp;:</span></strong><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">1&deg;) D&rsquo;une structure communautaire de la soci&eacute;t&eacute; dont l&rsquo;&eacute;quilibre a &eacute;t&eacute; bouscul&eacute; par une immigration palestinienne massive&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">2&deg;) de la volont&eacute; d&rsquo;un pays tiers de dominer le Liban dans une structure supra &eacute;tatique&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">3&deg;) la volont&eacute; de conqu&eacute;rir le Liban&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">4&deg;) influences &eacute;trang&egrave;res sur les minorit&eacute;s ;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">5&deg;) d&rsquo;une perte de l&eacute;gitimit&eacute; de l&rsquo;Etat libanais qui a abandonn&eacute; sa souverainet&eacute; sur certaines parties de son territoire et permit l&rsquo;&eacute;mergence d&rsquo;un Etat palestinien qui lui contestait sa l&eacute;gitimit&eacute;&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">6&deg;) de l&rsquo;implantation d&rsquo;une organisation militaire l&rsquo;OLP&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">7&deg;) d&rsquo;assassinats r&eacute;currents des leaders politiques en position d&rsquo;arriver &agrave; une solution politique permettant de finir la guerre civile&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">8&deg;) de divergences d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts personnels des politiques libanais qui ont emp&ecirc;ch&eacute; que des accords dans l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t collectif ne soient pass&eacute;s&nbsp;;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">9&deg;) Un casus belli ;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">10&deg;) De divergences incompatibles entre plusieurs causes mobilisatrices&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Volont&eacute; d&rsquo;&eacute;volution du Liban vers un Etat-nation&nbsp;;</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Arabisme ;</span><br /> <span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Soutiens aux palestiniens.</span></font><font face="Arial" size="2"><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Force est de constater qu&rsquo;on retrouve quasiment tout ces crit&egrave;res dans la situation fran&ccedil;aise actuelle&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><strong><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Une structure communautaire de la soci&eacute;t&eacute;</span></strong><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Depuis pr&egrave;s de 40 ans, la structure ethnique de la France a chang&eacute;. Une immigration massive et surtout quasi mono-ethnique fait que la France compte aujourd&rsquo;hui au moins 8 millions de musulmans. L&rsquo;Etat abandonne progressivement le contr&ocirc;le de l&rsquo;immigration, notamment en ne diff&eacute;renciant plus immigration l&eacute;gale et ill&eacute;gale.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Les flux migratoires contr&ocirc;l&eacute;s par les milices en Libye ou provenant de Syrie risquent &eacute;galement d&rsquo;apporter une crispation forte de la soci&eacute;t&eacute;. En effet, dans la terminologie, on parle de migrants et non de r&eacute;fugi&eacute;s, ce qui sugg&egrave;re une installation &agrave; long terme. Par ailleurs, ces populations ont une pratique tr&egrave;s orthodoxe de l&rsquo;islam&hellip; Il est &eacute;galement probable que nos ennemis vident les prisons et h&ocirc;pitaux psychiatriques du Levant et d&rsquo;Afrique pour nous envoyer cette population de migrants (finalement, ce fut la strat&eacute;gie Russe lors de la prise de Moscou par Napol&eacute;on). Cela expliquerait la vague d&rsquo;agressions sexuelles en Europe. Sans compter qu&rsquo;ils profiteront bien &eacute;videment de cet &eacute;norme flux humain pour envoyer un maximum de terroristes et de soldats sur notre territoire.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>De la volont&eacute; d&rsquo;un pays tiers de dominer la France dans une structure supra &eacute;tatique</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Il devient &eacute;vident que l&rsquo;Europe devient une entit&eacute; qui cherche &agrave; d&eacute;truire les Etats pour exister</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Les actions europ&eacute;ennes ont pour objectif d&rsquo;&eacute;liminer progressivement tous les &eacute;l&eacute;ments caract&eacute;ristiques des nations</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Langues, monnaie, transferts des pouvoirs r&eacute;galiens, absences des symboles nationaux sur les devises, favorisation de l&rsquo;&eacute;mergence de structures r&eacute;gionales quasi &eacute;tatiques concurrentes de l&rsquo;Etat national, l&eacute;gislation emp&ecirc;chant l&rsquo;exercice du pouvoir r&eacute;galien, favorisation de l&rsquo;immigration pour limiter l&rsquo;aspect mono-ethnique national.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Par ailleurs, l&rsquo;adh&eacute;sion d&rsquo;une partie de la population &agrave; l&rsquo;Europe se fait au d&eacute;triment des int&eacute;r&ecirc;ts nationaux, consid&eacute;rant que certains sacrifices sont n&eacute;cessaires pour arriver &agrave; une nation europ&eacute;enne (comme la mutualisation du poste permanent au conseil de s&eacute;curit&eacute; de l&rsquo;ONU)</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>De la volont&eacute; de conqu&eacute;rir la France et plus largement l&rsquo;Europe</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; L&rsquo;objectif des salafistes est d&rsquo;imposer la charia en France et en Europe. Pour eux, le recul de la chr&eacute;tient&eacute; en Occident est per&ccedil;u comme une opportunit&eacute; d&rsquo;&eacute;largir le dar al islam et comme une faiblesse des occidentaux.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>Influences &eacute;trang&egrave;res sur les minorit&eacute;s</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; De mani&egrave;re g&eacute;n&eacute;rale, l&rsquo;islam en France est contr&ocirc;l&eacute; par des courants qui sont sponsoris&eacute;s par les pays d&rsquo;origine des populations musulmanes ou par les p&eacute;tromonarchies wahhabites (Arabie Saoudite et Qatar pour qui le Salafisme est une religion d&rsquo;Etat, &nbsp;le wahhabisme &eacute;tant un salafisme qui tol&egrave;re le pouvoir local des monarques saoudiens et qatari)</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Ces influences se font pour promouvoir l&rsquo;action de ces pays en France et/ou la promotion du salafisme en France.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>D&rsquo;une perte de l&eacute;gitimit&eacute; de l&rsquo;Etat Fran&ccedil;ais qui a abandonn&eacute; sa souverainet&eacute; sur certaines parties de son territoire et permis l&rsquo;&eacute;mergence d&rsquo;un Etat concurrent qui lui conteste sa l&eacute;gitimit&eacute;</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Les populations vivent plut&ocirc;t s&eacute;par&eacute;ment, et dans plus en plus de zones, les musulmans deviennent majoritaires et r&eacute;clament &agrave; ce titre des droits sp&eacute;cifiques &agrave; leurs m&oelig;urs (repas halal, tol&eacute;rance du voile, de la burqa&hellip;, pression sociale forte sur les musulmans pour respecter la charia, faire le ramadan, &hellip;.). De fait, dans certaines zones, il ne se constitue pas des zones de non droits comme le veut l&rsquo;expression journalistique mais des zones d&rsquo;un autre droit. Une organisation parall&egrave;le &agrave; celle de l&rsquo;Etat se met en place et qui un jour deviendra concurrente et contestera officiellement l&rsquo;autorit&eacute; de l&rsquo;Etat. Par ailleurs, de nombreux fran&ccedil;ais partent en zone p&eacute;ri urbaine pour quitter ces zones o&ugrave; ethniquement ils sont devenus minoritaires et o&ugrave; une loi qui leur est &eacute;trang&egrave;re leur est impos&eacute;e.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>De l&rsquo;implantation d&rsquo;une organisation militaire sur le territoire national</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; De nombreux r&eacute;sidents fran&ccedil;ais sont partis en Syrie pour &laquo;&nbsp;faire le djihad&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est plus de 3000 fran&ccedil;ais qui reviendront en France avec une exp&eacute;rience militaire au combat urbain, l&rsquo;habitude d&rsquo;agir ensemble, des fili&egrave;res pour trouver des armes de tous calibres et de tous types (jusqu&rsquo;au anti char et au ManPad).</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Les r&eacute;seaux de l&rsquo;Etat Islamique ne sont pas les seuls &agrave; &ecirc;tre pr&eacute;sents en France puisque, faut-il le rappeler, l&rsquo;attentat contre Charlie Hebdo &eacute;tait le fait d&rsquo;Al-Qa&iuml;da. Des cellules dormantes sont pr&eacute;sentes sur notre sol en plus du retour des &laquo;&nbsp;soldats&nbsp;&raquo; partis en Syrie, et certains terroristes se glissent parmi les migrants comme on a pu le voir lors des attentats du 13 novembre. On va donc se retrouver rapidement avec une arm&eacute;e salafiste sur notre sol national que les effectifs de l&rsquo;arm&eacute;e fran&ccedil;aise permettront difficilement de contr&ocirc;ler.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>De divergences d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts personnels des politiques fran&ccedil;ais qui ont emp&ecirc;ch&eacute; que des mesures dans l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t collectif soient prises&nbsp;:</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Les salafistes utilisent &eacute;galement leur poids &eacute;lectoral pour mettre une pression sur les hommes politiques fran&ccedil;ais pour faire valoir leur cause&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">1&deg;) implantation de mosqu&eacute;es ;</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">2&deg;) critiques sur les actions anti terroristes (on verra ainsi le maire de Saint-Denis pr&eacute;senter l&rsquo;action de la police dans sa ville suite aux attentats du bataclan presque comme une agression &eacute;trang&egrave;re).</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">3&deg;) Noyautage de partis politiques et d&rsquo;associations (par exemple l&rsquo;UDI, la FCPE).</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; La classe politique fran&ccedil;aise est fortement d&eacute;cr&eacute;dibilis&eacute;e et la mobilisation pour les &eacute;lections devient faible. L&rsquo;adh&eacute;sion des fran&ccedil;ais au syst&egrave;me politique n&rsquo;est donc plus assur&eacute;e, et le poids de forces politiques organis&eacute;es et motiv&eacute;es devient donc d&rsquo;autant plus fort, ce qui est le cas des salafistes.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>De divergences incompatibles entre plusieurs causes mobilisatrices</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; les salafistes utilisent habilement en prenant une posture victimaire les divergences internes &agrave; la soci&eacute;t&eacute; fran&ccedil;aise pour &eacute;largir leur base&nbsp;:</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">1&deg;) Contradictions sur la loi sur la la&iuml;cit&eacute; vis-&agrave;-vis de la burqa</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">2&deg;) Volont&eacute; d&rsquo;accueil des migrants par l&rsquo;extr&ecirc;me gauche et les no borders</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">3&deg;) Utilisation de la mont&eacute;e du front national comme &eacute;tant une cause du terrorisme et pas une cons&eacute;quence.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">_ L&rsquo;extr&ecirc;me gauche, les verts et d&rsquo;autres mouvements se mettent de mani&egrave;re syst&eacute;matique en opposition &agrave; toute mesure pour emp&ecirc;cher le terrorisme ou la progression du salafisme. De facto, ils sont donc des alli&eacute;s objectifs passifs des salafistes. Si une insurrection devait se d&eacute;clencher, cette proximit&eacute; pourrait bien se transformer en alliance.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">On voit donc qu&rsquo;on retrouve un grand nombre de points peuvent &ecirc;tre mis en parall&egrave;le entre la situation au Liban et la situation actuelle en France.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>Il manque 2 &eacute;l&eacute;ments&nbsp;:</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">1&deg;) Les assassinats politiques</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">2&deg;) Le casus belli</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">La France va conna&icirc;tre une forte p&eacute;riode de crispation en 2017 avec la conjonction de la situation s&eacute;curitaire et la campagne pour l&rsquo;&eacute;lection dans laquelle le Front national arrivera probablement en t&ecirc;te au premier tour, ce qui alimentera les fantasmes de l&rsquo;extr&ecirc;me gauche pour qui ce focus devient le probl&egrave;me prioritaire. Dans ce contexte qui promet d&rsquo;&ecirc;tre d&eacute;l&eacute;t&egrave;re, il appara&icirc;t que l&rsquo;assassinat du candidat du Front national (ou d&rsquo;un de ses plus proches collaborateurs) pourrait servir de d&eacute;clencheur &agrave; une guerre civile. Pour les salafistes, cela aurait l&rsquo;avantage de trouver un casus belli mobilisateur au del&agrave; de leur propre base et le chaos qui r&eacute;sulterait obligerait la France &agrave; ramener en urgence ses troupes d&rsquo;Afrique et du Levant, ce qui offrirait aux islamistes un avantage important au Sahara-Sahel.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Les provocations des salafistes, comme on l&rsquo;a r&eacute;cemment v&eacute;cu en Corse, pourrait bien servir de d&eacute;clencheur victimaire. En effet, que se serait-il pass&eacute; s&rsquo;il y avait eu des morts lors des diff&eacute;rentes rixes&nbsp;? L&rsquo;attitude provocatrice et agressive des salafistes semble laisser &agrave; penser que c&rsquo;est ce qu&rsquo;ils recherchent pour pouvoir se victimiser. Cela pourrait bien aussi servir de casus belli.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">L&rsquo;Etat fran&ccedil;ais semble incapable de r&eacute;agir face au danger salafiste, incapable de faire passer la moindre mesure pour combattre ce fl&eacute;au et encore moins de d&eacute;finir une strat&eacute;gie coh&eacute;rence avec des objectifs atteignables en y attribuant des moyens. Toute mesure devient pol&eacute;mique et toute pol&eacute;mique finit par l&rsquo;abandon du projet.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Enfin, il y a un &eacute;l&eacute;ment aggravant en France que ne connait pas le Liban, le pass&eacute; coloniale de la France est &agrave; la fois un frein &agrave; l&rsquo;adh&eacute;sion nationale pour beaucoup de fran&ccedil;ais qui prenne au pied de la lettre une communication victimaire et un &eacute;l&eacute;ment justifiant une politique communautariste souvent haineuse vis-&agrave;-vis du pays h&ocirc;te.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Dans ces conditions, la question finit par &ecirc;tre de savoir si nous auront une guerre civile ou une guerre contre insurrectionnelle, c&rsquo;est &agrave; dire, si il n&rsquo;y aura pas effondrement de l&rsquo;Etat lorsqu&rsquo;il faudra combattre sur notre sol.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>Il y a n&eacute;anmoins plusieurs &eacute;l&eacute;ments qui militent dans le sens qu&rsquo;il n&rsquo;y aura pas de guerre civile en France&nbsp;:</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Le faible taux de fran&ccedil;ais arm&eacute;s, n&eacute;anmoins, lors du d&eacute;but de la guerre civile au Liban, les chr&eacute;tiens combattaient avec des fusils de chasse et quelques fusils automatiques, l&rsquo;objection n&rsquo;est donc pas valable.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">&ndash; Un attentisme des fran&ccedil;ais d&ucirc; &agrave; l&rsquo;impact de la communication victimaire partiale diffus&eacute;e continuellement par les media</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">In fine, pour faire la paix, il faut &ecirc;tre deux &agrave; la vouloir et les salafistes et terroristes disposent de suffisamment de provocateurs, de soldats pour cr&eacute;er le chaos et faire des massacres jusqu&rsquo;&agrave; cr&eacute;er une r&eacute;action de cassure irr&eacute;m&eacute;diable de la soci&eacute;t&eacute; fran&ccedil;aise.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )"><strong>La seule question pour la France est de cloisonner cette fracture aux seuls islamistes.</strong></span><br /> </font></p> <p align="justify"><font face="Arial" size="2"><span style="color:rgb( 0 , 0 , 0 )">Comme l&rsquo;a signal&eacute; la reine de Jordanie, l&rsquo;absence de r&eacute;action des musulmans mod&eacute;r&eacute;s encourage h&eacute;las les islamistes dans leur strat&eacute;gie d&rsquo;isolement des musulmans du reste de la soci&eacute;t&eacute;.</span><br /> </font></p> <p align="justify"><font color="#000080"><strong><font face="Arial"><font size="2">&ldquo;Pour triompher, le mal n&rsquo;a besoin que de l&rsquo;inaction des gens de </font>bien.&rdquo;</font></strong></font></p> </div> </div> Tue, 30 Aug 2016 23:00:00 GMT Un Grand Récit européen à l'heure de la mondialisation&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2243 2243 <br /><font size="2"><strong><font color="#000099"></font></strong><br /> <p align="center"><font size="2" color="#FF0000"><a href="http://www.breizh-info.com/2016/08/08/47780/europe-mondialisation-grands-recits-geopolitiques-j-c-empereur"> </a></font><font size="2"><img width="500" height="450" alt="" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/172/europemap.jpg" /><br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">Longtemps, pour les &laquo; Occidentaux &raquo;, le concept de mondialisation fut associ&eacute; &agrave; l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;une hi&eacute;rarchie des puissances.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il semblait naturel que cette hi&eacute;rarchie se maintiennent pour des d&eacute;cennies. En t&eacute;moigne cette id&eacute;e que des Etats-continents tels que l&rsquo;Inde ou la Chine ne pouvaient &ecirc;tre que des suiveurs voire des suppl&eacute;tifs destin&eacute;s &agrave; accompagner le d&eacute;veloppement &eacute;conomique et industriel de l&rsquo;Occident. Leur destin ne pouvait &ecirc;tre que &laquo; l&rsquo;outsourcing &raquo; ou la &laquo; sous-traitance &raquo; leur horizon se transformer, pour les uns en &laquo; bureau du monde &raquo; et pour les autres en &laquo; atelier du monde &raquo;, en aucun cas de laboratoire ou de financier de la plan&egrave;te, ce qu&rsquo;ils sont pourtant en train de devenir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces nouveaux arrivants dans l&rsquo;&eacute;conomie mondiale ne pouvaient que se rallier docilement &agrave; cette vision apparemment rationnelle et rassurante de la mondialisation heureuse ou chacun allait pouvoir prendre sa place dans une sorte de logique ch&egrave;re aux th&eacute;oriciens du management, celle de la cha&icirc;ne de valeur globalis&eacute;e et du &laquo; juste &agrave; temps &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les occidentaux &eacute;taient tomb&eacute;s sans s&rsquo;en rendre compte dans le double pi&egrave;ge de Ricardo et de Colin Clark, la th&eacute;orie des avantages comparatifs &eacute;tablirait au plan mondial une sorte de principe de subsidiarit&eacute; &eacute;conomique tandis que celle des trois secteurs, primaire, secondaire et tertiaire assurerait aux pays les plus d&eacute;velopp&eacute;s la maitrise des domaines technologiquement les plus innovants , garantissant ainsi au monde une stabilit&eacute; d&eacute;finitive et la &laquo; fin de l&rsquo;histoire &raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lisse comme une boule de billard, la sph&egrave;re plan&eacute;taire mondialis&eacute;e et globalis&eacute;e, sans cesse polie &agrave; la double id&eacute;ologie du doux commerce et des droits de l&rsquo;homme, s&rsquo;acheminerait sans heurts vers la paix et la prosp&eacute;rit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099">DE LA MONDIALIATION HEUREUSE A LA MONDIALISATION RUGUEUSE</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette vision ir&eacute;nique d&rsquo;une mondialisation command&eacute;e par l&rsquo;&eacute;conomie, unifi&eacute;e et pacifi&eacute;e par les seules forces du march&eacute; a c&eacute;d&eacute; la place &agrave; celle plus agressive d&rsquo;une comp&eacute;tition multipolaire exacerb&eacute;e dans tous les domaines : &eacute;conomiques, technologiques, culturels et militaires entre Etats&ndash;continents anim&eacute;s par des visions g&eacute;opolitiques qui projettent leurs ambitions bien au-del&agrave; de pr&eacute;occupations purement &eacute;conomiques ou mercantiles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est ainsi que depuis quelques ann&eacute;es, sous l&rsquo;impulsion des principaux acteurs mondiaux apparaissent, de &laquo; Grands r&eacute;cits g&eacute;opolitiques &raquo; : Projet pour un Nouveau Si&egrave;cle Am&eacute;ricain et Grand march&eacute; Transatlantique, Route et Ceinture Maritime de la Soie, Union Eurasiatique, BRICS etc.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Plus que le concept de &laquo; fin de l&rsquo;histoire &raquo;, imprudemment forg&eacute; par Francis Fukuyama &agrave; la suite de la disparition de l&rsquo;Union sovi&eacute;tique, c&rsquo;est le concept g&eacute;ologique de &laquo; tectonique des plaques &raquo; continentales et sa vision d&rsquo;entrechoquements et de chevauchements telluriques qu&rsquo;&eacute;voque la nouvelle g&eacute;opolitique mondiale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces &laquo; Grands r&eacute;cits &raquo; mobilisateurs, am&eacute;ricains, chinois, russes, indiens, sont le r&eacute;sultat d&rsquo;une volont&eacute; de projection dans les grands espaces et le temps long, en m&ecirc;me temps que d&rsquo;une ma&icirc;trise acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e de l&rsquo;ensemble des technologies d&rsquo;avant-garde, principal moteur de l&rsquo;histoire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces espaces g&eacute;o&eacute;conomiques, innerv&eacute;s et structur&eacute;s par des r&eacute;seaux num&eacute;riques, logistiques et financiers, sans cesse plus int&eacute;gr&eacute;s et ramifi&eacute;s, d&eacute;fendus par des moyens militaires toujours plus puissants, fa&ccedil;onnent un nouveau monde que l&rsquo;on pourrait qualifier d&rsquo; hyper-westphalien.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099">LE VISAGE NOUVEAU DE LA MONDIALISATION : LA CONFRONTATION DE GRANDS RECITS GEOPOLITIQUES</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Grand r&eacute;cit g&eacute;opolitique se caract&eacute;rise par une double projection :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> - Dans le temps long<br /> - Sur les grands espaces</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il mobilise des masses importantes de population, parfois tr&egrave;s diverses, dans une perspective conqu&eacute;rante ou d&eacute;fensive, l&rsquo;unit&eacute; de compte &eacute;tant le plus souvent le milliard d&rsquo;individus : jusqu&rsquo;&agrave; 40 % de la population mondiale.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s&rsquo;appuie sur une organisation multinationale ou sur un syst&egrave;me d&rsquo;alliances entrelac&eacute;es, souvent pr&eacute;existantes, qui int&egrave;grent une dimension strat&eacute;gique affich&eacute;e: OTAN, Organisation de coop&eacute;ration de Shanghai, BRICS.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il se dote d&rsquo;institutions financi&egrave;res puissantes &agrave; fort potentiel de d&eacute;veloppement, parfois destin&eacute;es &agrave; faire pi&egrave;ce aux institutions existantes. Banque des BRICS, Asian Investment Infrastructure Bank.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il projette de structurer son territoire par la mise en place d&rsquo;infrastructures de transport multimodales, ou de communication de dimension plan&eacute;taire voire spatiales.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il fait jouer &agrave; plein la multiplicateur puissance d&eacute;mographique/capacit&eacute; d&rsquo;innovation technologique, ampleur territoriale/acc&egrave;s aux mati&egrave;res premi&egrave;res, profondeur strat&eacute;gique/s&eacute;curit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La finalit&eacute; de ces Grands r&eacute;cits, est, soit dans le cas des Etats&ndash;Unis de maintenir leur h&eacute;g&eacute;monie, soit pour l&rsquo;ensemble des autres de contester celle-ci, voire, &agrave; terme, de la supplanter.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La conception de ces Grands r&eacute;cits est souvent le fruit d&rsquo;un m&eacute;lange de volont&eacute; gouvernementale, d&rsquo;influence de lobbys ou de forces politiques organis&eacute;es mais aussi de think tanks plus ou moins ind&eacute;pendants et de m&eacute;dias influents.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La construction des Grands r&eacute;cits se fait par compl&eacute;mentarit&eacute; &eacute;conomique, le plus souvent par contigu&iuml;t&eacute; territoriale ou convergence d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;opolitiques et non par contrainte et conqu&ecirc;te. Elle est beaucoup plus g&eacute;o&eacute;conomique qu&rsquo;id&eacute;ologique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Leur volont&eacute; mobilisatrice, tant de l&rsquo;opinion que de la soci&eacute;t&eacute; civile, des milieux politico-m&eacute;diatiques, industriels et bien entendu de d&eacute;fense est manifeste. Les masses qu&rsquo;ils animent, les outils de transformation du monde auxquels ils font appel sont le moteur de cette g&eacute;opolitique des &laquo; plaques continentales &raquo; qu&rsquo;ils mettent d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment en mouvement. (cf. interview de Maria Zakharova, porte-parole du minist&egrave;re russe des affaires &eacute;trang&egrave;res, RT 21/O2/2016).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La confrontation plan&eacute;taire de ces Grands r&eacute;cits s&rsquo;inscrit dans un monde hyper-westphalien qui n&rsquo;est plus tout &agrave; fait celui de Metternich ou de Kissinger mais qui doit n&eacute;anmoins s&rsquo;inspirer de leurs m&eacute;thodes de r&eacute;solution des conflits.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099">LA NOUVELLE G&Eacute;OPOLITIQUE DES GRANDS R&Eacute;CITS</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Etats-Unis, Russie, Chine, Inde, Br&eacute;sil, &Eacute;tat islamique, etc., forgent leurs Grands r&eacute;cits &agrave; l&rsquo;image de leur vision du monde, de leurs ambitions, de leurs craintes mais aussi pour certains de leurs frustrations ou de leurs ressentiments.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens, d&eacute;pourvus de toute vision g&eacute;opolitique, semblent laisser &agrave; d&rsquo;autres le soin d&rsquo;&eacute;crire leur Grand r&eacute;cit. Pour combien de temps encore ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000099"><strong>Etats-Unis. Du &laquo; Project for a New American Century &raquo; au &laquo; TAFTA &raquo; : l&rsquo;h&eacute;g&eacute;monie sans partage</strong></font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lorsque Madeleine Albright qualifia les Etats-Unis de &laquo; Nation indispensable &raquo; elle se r&eacute;f&eacute;rait explicitement au concept de &laquo; Manifest destiny &raquo; apparu d&egrave;s 1845 sous la plume du journaliste John O&rsquo;Sullivan &agrave; l&rsquo;occasion de l&rsquo;annexion du Texas. C&rsquo;est dans cette perspective que les n&eacute;oconservateurs &eacute;labor&egrave;rent, sous la pr&eacute;sidence de G. W. Bush, gr&acirc;ce &agrave; de puissants et tr&egrave;s influents think tanks, le &laquo; Project for a New American Century &raquo; (PNAC), Grand r&eacute;cit tr&egrave;s &eacute;labor&eacute; visant &agrave; la domination du monde, qui orienta et, de fait, oriente toujours la diplomatie am&eacute;ricaine qu&rsquo;elle soit r&eacute;publicaine ou d&eacute;mocrate.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;administration Obama s&rsquo;inspira, en effet, sans trop le dire, de cette conception dominatrice, reprenant &agrave; son compte le principe intangible et non n&eacute;gociable de &laquo; full spectrum dominance &raquo; emprunt&eacute; au vocabulaire strat&eacute;gique mais parfaitement adapt&eacute; &agrave; la vision g&eacute;opolitique am&eacute;ricaine du monde telle qu&rsquo;elle a &eacute;t&eacute; formul&eacute;e depuis par John Halford Mackinder et Nicholas Spykman.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le projet de Trait&eacute; de Grand march&eacute; transatlantique (TAFTA) n&eacute;goci&eacute;, dans la plus grande opacit&eacute; par une Union Europ&eacute;enne en &eacute;tat de sid&eacute;ration g&eacute;opolitique, n&rsquo;a d&rsquo;autre objet que d&rsquo;&eacute;tendre cette strat&eacute;gie de domination &agrave; l&rsquo;Europe en l&rsquo;arraisonnant gr&acirc;ce &agrave; un syst&egrave;me de normes techniques et juridiques irr&eacute;versibles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#000099"><strong>Chine. &laquo; La route et la ceinture maritime de la soie &raquo; : le recentrage de l&rsquo;Empire du milieu</strong></font></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce projet lanc&eacute; en 2014 par le pr&eacute;sident Xi Jinping, se concentre sur la connectivit&eacute; et la coop&eacute;ration entre des pays principalement situ&eacute;s en Eurasie et se compose de deux &eacute;l&eacute;ments principaux, l&rsquo;un terrestre, la &ldquo;CeintureEconomique de la Route de la Soie&rdquo; et l&rsquo;autre maritime, la &ldquo;Route Maritime dela Soie&rdquo;.Parmi les propositions phares de cette initiative soutenue par l&rsquo;Organisation de Coop&eacute;ration de Shanghai on retrouve des projets d&rsquo;infrastructures (dont une ligne de trains &agrave; grande vitesse reliant directement P&eacute;kin &agrave; Moscou, voire &agrave; Berlin) ainsi qu&rsquo;une banque l&rsquo;AIIB (Asian Infrastructure Investment Bank), qui s&rsquo;annonce comme un concurrent direct de la Banque Mondiale sous leadership am&eacute;ricain. Par son ampleur, ses multiples dimensions, le nombre de partenaires engag&eacute;s, sa projection temporelle (le XXI &egrave;me si&egrave;cle) la compl&eacute;mentarit&eacute; qu&rsquo;il affiche entre d&eacute;veloppement territorial et strat&eacute;gie financi&egrave;re, le projet&laquo; One belt one road &raquo;, qui concerne pr&egrave;s de 40% de la population mondiale,comporte tous les &eacute;l&eacute;ments d&rsquo;un Grand r&eacute;cit g&eacute;opolitique plan&eacute;taire et s&eacute;culaire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><font color="#003399"><strong><em>Russie. L&rsquo;Union &eacute;conomique eurasiatique : la d&eacute;ception europ&eacute;enne et la tentation asiatique</em></strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cr&eacute;&eacute;e en 2014 puis &eacute;largie en 2015 cette union, assez proche dans sa conception de l&rsquo;Union europ&eacute;enne regroupe autour de la Russie, la Bi&eacute;lorussie, l&rsquo;Arm&eacute;nie, le Kazakhstan et le Kirghizistan.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A terme son potentiel est important mais elle souffre actuellement de difficult&eacute;s &eacute;conomiques ainsi que des probl&egrave;mes politiques li&eacute;s notamment au conflit en Ukraine. Il lui faut trouver aussi le moyen de se coordonner avec le projet pr&eacute;c&eacute;dent initi&eacute; par la Chine, beaucoup plus ambitieux, qui pourrait &agrave; terme le tenir en lisi&egrave;re.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce projet inspir&eacute; en partie des doctrines eurasistes en exprime aussi certaines ambigu&iuml;t&eacute;s g&eacute;opolitiques.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099"><em>&laquo; LES BRICS &raquo; : le contre-endiguement</em></font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cet acronyme invent&eacute; nagu&egrave;re, ironie de l&rsquo;histoire, par un dirigeant de Goldman Sachs associe les noms de cinq pays : Br&eacute;sil, Russie Indes, Chine, Afrique du Sud. Cet ensemble rassemble 40 % de la population du monde et pr&egrave;s de 30% de son PIB.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A la diff&eacute;rence des projets pr&eacute;c&eacute;dents il ne dispose pas de la continuit&eacute; territoriale mais, comme eux, il met l&rsquo;accent, n&eacute;anmoins, sur la mise en place d&rsquo;institutions financi&egrave;res ind&eacute;pendantes (banque des BRICS) et la cr&eacute;ation d&rsquo;infrastructures de t&eacute;l&eacute;communication notamment (organisation d&rsquo;une architecture Internet ind&eacute;pendante et s&eacute;curis&eacute;e).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Destin&eacute; &agrave; s&rsquo;&eacute;largir, le projet des BRICS constitue un Grand r&eacute;cit atypique par ses origines, son &eacute;volution, ses territoires. Il est sans doute celui qui suscite la plus grande inqui&eacute;tude aux Etats-Unis, notamment du fait de la pr&eacute;sence du Br&eacute;sil en son sein, ceci en totale opposition avec la doctrine de Monroe, mais aussi &agrave; cause des perspectives d&rsquo;association de l&rsquo;Iran qui pourraient, &agrave; terme, &ecirc;tre envisag&eacute;es.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il suffit de regarder une carte pour s&rsquo;en convaincre, les BRICS ob&eacute;issent &agrave; une logique de &laquo; contre-endiguement &raquo; par rapport aux strat&eacute;gies am&eacute;ricaines de &laquo; containement &raquo; du bloc eurasiatique, &laquo; pivot g&eacute;ographique du monde &raquo; selon la formule de Mackinder.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong><font color="#000099">L&rsquo;&Eacute;tat islamique : l&rsquo;extension du domaine de la Charia</font></strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il serait imprudent d&rsquo;un point de vue g&eacute;opolitique de ne consid&eacute;rer la strat&eacute;gie de l&rsquo;&Eacute;tat islamique que du simple point de vue du terrorisme.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette dimension est, bien entendu, essentielle. Le terrorisme doit &ecirc;tre combattu sans rel&acirc;che avec tous les moyens dont dispose la communaut&eacute; internationale, mais se limiter &agrave; cet aspect des choses et se refuser &agrave; voir dans le projet de retour du califat une forme de Grand r&eacute;cit serait une erreur majeure.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce Grand r&eacute;cit repose sur le salafisme djihadiste, il vise &agrave; la cr&eacute;ation d&rsquo;un &Eacute;tat totalitaire dans une perspective mondiale, utilisant, pour arriver &agrave; ses fins, tout le moyen de la guerre classique, r&eacute;volutionnaire ou hybride. &Agrave; ce titre, il jouera un r&ocirc;le essentiel dans les affrontements g&eacute;opolitiques du monde &agrave; venir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000099"><br /> UN GRAND R&Eacute;CIT EUROP&Eacute;EN EST-IL ENCORE POSSIBLE ?</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette nouvelle vision du monde ne semble pas pr&eacute;occuper les Europ&eacute;ens que l&rsquo;aveuglement g&eacute;opolitique, l&rsquo;ang&eacute;lisme mondialisateur et le r&eacute;ductionnisme gestionnaire a condamn&eacute;, depuis longtemps, &agrave; oublier qu&rsquo;ils sont eux-m&ecirc;mes issus d&rsquo;une s&eacute;rie de Grands r&eacute;cits, le dernier en date &eacute;tant la r&eacute;conciliation franco-allemande.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens n&rsquo;ont pas encore pris conscience du fait qu&rsquo;apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; les instigateurs des rivalit&eacute;s de puissance ils en sont devenus les enjeux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Tous ces Grands r&eacute;cits, qu&rsquo;on le veuille ou non, sont tous fond&eacute;s sur une expression de la souverainet&eacute; et sur une vision g&eacute;opolitique du monde. Or sur ces deux plans les Europ&eacute;ens ont abandonn&eacute; la partie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Bien plus, anim&eacute;s par une consternante phobie de la puissance et de la souverainet&eacute;, ils ont, au fil de ces soixante derni&egrave;res ann&eacute;es, construit une machine &agrave; aspirer les souverainet&eacute;s nationales, sans cr&eacute;er en contrepartie une souverainet&eacute; europ&eacute;enne originale qui serait seule capable d&rsquo;affronter les bouleversements g&eacute;opolitiques actuels. Coup sur coup, les crises financi&egrave;res, migratoires, et fondamentalistes ont mis en &eacute;vidence les faiblesses de ce syst&egrave;me et provoqu&eacute; un reflux sans pr&eacute;c&eacute;dents du sentiment europ&eacute;en.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce reflux se trouve encourag&eacute; par un discours purement gestionnaire d&eacute;pourvu de souffle, coercitif et culpabilisant.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Une soci&eacute;t&eacute; &agrave; ce point inconsciente de l&rsquo;ordre de ses fins et de son destin ne tarde pas &agrave; devenir, une soci&eacute;t&eacute; d&rsquo;indiff&eacute;rence et d&rsquo;autodestruction.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Inverser le mouvement suppose la conception d&rsquo;un Grand r&eacute;cit europ&eacute;en. Sa mise en &oelig;uvre, attendue par des opinions en plein d&eacute;sarroi est devenue un imp&eacute;ratif de survie. Quelles pourraient en &ecirc;tre les grandes lignes ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><strong><font color="#000099">Parmi beaucoup d&rsquo;autres trois priorit&eacute;s se d&eacute;gagent :</font></strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> * Ma&icirc;triser la relation euro-africaine<br /> * Eviter la s&eacute;paration continentale d l&rsquo;Europe et renouer avec le partenariat euro-russe<br /> * Se d&eacute;sarrimer d&rsquo;un atlantisme de soumission</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000099">Ma&icirc;triser la relation euro-africaine</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s&rsquo;agit d&rsquo;une priorit&eacute; absolue, command&eacute;e par les &eacute;volutions d&eacute;mographiques. Les derniers chiffres publi&eacute;s par l&rsquo;ONU parlent d&rsquo;eux-m&ecirc;mes : 2,4 milliards d&rsquo;habitants en 2050 et 4,4 en 2100.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On ne pourra s&rsquo;aveugler encore longtemps sur le fait que le face &agrave; face Europe/Afrique consiste &agrave; mettre en miroir les populations parmi les plus d&eacute;munies du globe avec les plus riches, les plus f&eacute;condes avec les plus st&eacute;riles, les plus jeunes avec les plus &acirc;g&eacute;es, celles &agrave; l&rsquo;esp&eacute;rance de vie la plus courte avec celles poss&eacute;dant l&rsquo;esp&eacute;rance la plus longue.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Fort heureusement l&rsquo;Afrique s&rsquo;engage dans une croissance tr&egrave;s significative de son &eacute;conomie mais beaucoup reste &agrave; faire et le co-d&eacute;veloppement Europe &ndash;Afrique est une imp&eacute;rieuse n&eacute;cessit&eacute;. De ce point de vue, le projet d&rsquo;Union pour la M&eacute;diterran&eacute;e magnifique programme, pr&eacute;figuration d&rsquo;un Grand r&eacute;cit euro-africain constituait un mod&egrave;le malheureusement engag&eacute; trop tardivement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il reste encore sans doute la clef d&rsquo;une grande communaut&eacute; euro-africaine dont les fondements restent comme pour tous les grands r&eacute;cits : les infrastructures de transport, l&rsquo;&eacute;nergie, le d&eacute;veloppement durable et bien entendu les financements.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000099">Refuser la s&eacute;paration continentale de l&rsquo;Europe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les g&eacute;opolitologues Etats-Uniens tels que George Friedman ou Zbigniew Brzezinski pr&ocirc;nent le maintien et la consolidation de la s&eacute;paration entre ce qu&rsquo;ils appellent l&rsquo;Europe p&eacute;ninsulaire c&rsquo;est-&agrave;-dire l&rsquo;Europe occidentale augment&eacute;e des anciennes d&eacute;mocraties populaires et l&rsquo;Europe continentale (Mainland).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La gestion du conflit ukrainien et les avanc&eacute;es de l&rsquo;OTAN refl&egrave;tent parfaitement cette tendance obsessionnelle de la diplomatie d&rsquo;outre atlantique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens ne doivent pas tomber dans ce pi&egrave;ge .Il est temps de sortir de cette situation et de relancer le partenariat euro-russe dans une perspective d&rsquo;&eacute;quilibre entre le monde atlantique oc&eacute;anique et le monde eurasiatique continental et de recherche de compl&eacute;mentarit&eacute; et de profondeur strat&eacute;gique en s&rsquo;appuyant sur le lien tripartite Paris Berlin Moscou.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000099">Se d&eacute;sarrimer d&rsquo;un atlantisme de soumission.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La crise &eacute;conomique et financi&egrave;re, d&rsquo;origine anglo-saxonne, aux cons&eacute;quences g&eacute;opolitiques de plus en plus &eacute;videntes, dans laquelle est plong&eacute; le monde, aurait d&ucirc; &ecirc;tre, pour les Europ&eacute;ens, l&rsquo;occasion d&rsquo;un sursaut d&rsquo;ind&eacute;pendance et de solidarit&eacute; et leur permettre de une souverainet&eacute; qu&rsquo;aucun des autres acteurs du monde multipolaire n&rsquo;a jamais song&eacute; &agrave; abandonner.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est l&rsquo;inverse qui s&rsquo;est produit, la crise a accru la vassalisation de l&rsquo;Union Europ&eacute;enne dans des proportions encore jamais connue auparavant.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le d&eacute;veloppement d&rsquo;une &eacute;conomie num&eacute;rique globale, enti&egrave;rement sous contr&ocirc;le am&eacute;ricain, la perte de contr&ocirc;le de fleurons de certaines industries strat&eacute;giques notamment fran&ccedil;aises, la r&eacute;activation de l&rsquo;OTAN, et la pr&eacute;paration d&rsquo;un trait&eacute; de libre-&eacute;change ;antichambre d&rsquo;une future int&eacute;gration politique euro-atlantique annoncent une perte d&eacute;finitive d&rsquo;ind&eacute;pendance et l&rsquo;impossibilit&eacute; de d&eacute;finir un Grand r&eacute;cit europ&eacute;en. Il est temps de se d&eacute;gager d&rsquo;un protectorat asservissant pour retrouver ce qui aurait d&ucirc; rester un partenariat entre &eacute;gaux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En se projetant ainsi sur trois fronts : au sud, &agrave; l&rsquo;est et &agrave; l&rsquo;ouest, le Grand r&eacute;cit g&eacute;opolitique europ&eacute;en fond&eacute; sur une quadruple volont&eacute; de solidarit&eacute;, de puissance, d&rsquo;ind&eacute;pendance et de souverainet&eacute;, mais d&eacute;pourvu de toute volont&eacute; h&eacute;g&eacute;monique devrait atteindre un double objectif :</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Rendre au sentiment europ&eacute;en le souffle qui lui fait d&eacute;faut depuis qu&rsquo;une approche purement &eacute;conomique et constructiviste l&rsquo;a &eacute;touff&eacute;.La logique des &laquo; petits pas &raquo; ch&egrave;re aux P&egrave;res fondateurs est impuissante face aux grands d&eacute;fis.<br /> Restituer &agrave; l&rsquo;Europe la centralit&eacute; qui fut la sienne au cours des si&egrave;cles, gage d&rsquo;&eacute;quilibre, dans un monde soit disant globalis&eacute; mais en r&eacute;alit&eacute; redevenu instable et dangereux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faudra pour concevoir, faire accepter et mettre en &oelig;uvre ce Grand r&eacute;cit : une opinion inform&eacute;e et motiv&eacute;e, des &eacute;lites imaginatives et visionnaires, des dirigeants courageux et d&eacute;termin&eacute;s.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le syst&egrave;me europ&eacute;en aux allures d&rsquo;empire bureaucratique est-il encore capable d&rsquo;organiser cette triple mobilisation ?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le temps nous est compt&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;</font></p> </font> Wed, 10 Aug 2016 23:00:00 GMT Nouvel attentat en Bavière. Un «&#160;forcené&#160;» (sic) se fait exploser avec sa bombe. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2224 2224 <br /><span style="font-weight: normal"> Bien &eacute;videmment, un &laquo;&nbsp;forcen&eacute;&nbsp;&raquo; de droit commun, si l'on peut dire, autrement dire du mod&egrave;le courant, utilise une arme &agrave; sa port&eacute;e, fusil de chasse ou au pire, pistolet. En fait, le r&eacute;fugi&eacute; avait dispos&eacute; d'une bombe sophistiqu&eacute;e charg&eacute;e de morceaux de ferraille, pour &ecirc;tre plus meurtri&egrave;re. Autrement dit, il avait &eacute;t&eacute; diligent&eacute; par une organisation terroriste islamiste. Peut-&ecirc;tre m&ecirc;me avait-il &eacute;t&eacute; choisi du fait qu'il aurait d&eacute;j&agrave; manifest&eacute; des troubles psychiques. </span> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">Sur l'&nbsp;&eacute;venemnt, on pourra lire un article de FranceTVInfo <a href="http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne-un-refugie-syrien-se-fait-exploser-pres-d-un-festival-de-musique-blessant-12-personnes-dont-trois-grievement_1562347.htm"><br /> http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne-un-refugie-syrien-se-fait-exploser-pres-d-un-festival-de-musique-blessant-12-personnes-dont-trois-grievement_1562347.htm</a></span></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">L'attentat devrait &ecirc;tre une nouvelle bombe (c'est le cas de le dire) contre la politique irresponsable d'accueil d&eacute;cid&eacute;e par Angela Merkel. N&eacute;cessairement, parmi ces centaines de milliers de r&eacute;fugi&eacute;s ou de migrants se trouvent ou se trouveront des candidats d&eacute;cid&eacute;s &agrave; tuer des &laquo;&nbsp;incroyants&nbsp;&raquo;, fut-ce au prix de leur vie... Voire, &agrave; plus forte raison, au prix de leur vie, pour rejoindre sans attendre le paradis d'Allah. Quant aux Etats qui sont encore r&eacute;ticents face &agrave; l'accueil des migrants, ils ne pourront qu'&ecirc;tre confort&eacute;s. <br /> </span></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">Mais pourquoi parler de &quot;forcen&eacute;&quot;. Il s'agit d'une nouvelle manifestation d'un langage politiquement correct devenu g&eacute;n&eacute;ral &agrave; tous niveaux, visant &agrave; &laquo;&nbsp;ne pas stigmatiser&nbsp;&raquo; l'islam ou ne pas &laquo;&nbsp;provoquer d'amalgame&nbsp;&raquo;. On en trouve de nombreux exemples dans un article de Michel Geoffroy que vient de publier Pol&eacute;mia, auquel nous engageons vivement le lecteur de se r&eacute;f&eacute;rer:</span><a href="http://www.polemia.com/terrorisme-islamiste-apprenez-vite-les-mots-qui-sauvent/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=0c8c298594-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-0c8c298594-60536937"><span style="font-weight: normal"><br /> <br /> http://www.polemia.com/terrorisme-islamiste-apprenez-vite-les-mots-qui-sauvent/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=0c8c298594-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-0c8c298594-60536937</span></a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">Pol&eacute;mia est dit-on, proche du Front National. Disons seulement que si seul le Front National sait d&eacute;noncer ainsi les mensonges officiels, </span><span style="font-weight: normal">et proposer des mesures de protection plus efficaces que les actuelles,&nbsp; beaucoup de nouveaux &eacute;lecteurs venus du centre et de la gauche voteront pour lui. Ils auront raison.</span></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal">On dira que le refus de l'amalgame est plein de bonnes intentions: &eacute;viter de dresser la population non musulmane contre les quelques 8 millions de musulmans vivant en France. Mais se refuser &agrave; dire clairement les choses n'emp&ecirc;chera pas les amalgames voire les affrontements. Au contraire. Mieux vaudrait poser clairement le probl&egrave;me. Sinon on en arrivera &agrave; des amalgames &agrave; l'envers, tel que celui auquel vient de se livrer Donald Trump: fermer les fronti&egrave;res aux Fran&ccedil;ais, tous selon lui p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s de terroristes islamiques. <br /> </span></p> Sun, 24 Jul 2016 23:00:00 GMT