Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sun, 21 Jan 2018 19:08:26 GMT Les Grands américains de l'Internet et le terrorisme islamique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2870 2870 <br /><p>A cette fin, ils avaient multipli&eacute; les aides en dollars et en armement. Il para&icirc;t tr&egrave;s probable que cette aide se poursuit plus discr&egrave;tement.</p> <p>Mais il est une forme d&#39;aide dont on a peu parl&eacute;, consistant &agrave; apprendre &agrave; ces terroristes &agrave; manipuler les &laquo;&nbsp;r&eacute;seaux sociaux&nbsp;&raquo; de l&#39;Internet pour diffuser des exhortations au djihad et aux attentats, visant non seulement les populations arabophones, mais des groupes terroristes implant&eacute;s dans tous les pays europ&eacute;ens.</p> <p>Ces messages utilisaient et utilisent encore les grands de l&#39;Internet am&eacute;ricain, notamment Facebook, Twitter et You Tube. Cela ne pouvait pas se faire sans que ces organismes d&eacute;tectent de tels &eacute;changes. Mais pendant plusieurs ann&eacute;es ils n&#39;ont rien fait pour les pr&eacute;venir, &agrave; la demande sans doute du gouvernement am&eacute;ricain qui y a vu une forme d&#39;aide tr&egrave;s pr&eacute;cieuse &agrave; leurs &laquo;&nbsp;proxies&nbsp;&raquo; terroristes.</p> <p><strong>Lancer une pierre en l&#39;air et elle vous retombera sur la t&ecirc;te. </strong></p> <p>Le point de vue a cependant r&eacute;cemment chang&eacute;, quand les services am&eacute;ricains ont vu de tels messages p&eacute;n&eacute;trer des milieux musulmans anglophones aux Etats-Unis susceptibles de comporter des candidats aux attentats en Am&eacute;rique m&ecirc;me. Une Commission du S&eacute;nat vient de se r&eacute;unir r&eacute;cemment pour discuter de ce probl&egrave;me.</p> <p>Mais les repr&eacute;sentants des R&eacute;seaux sociaux interrog&eacute;s ont pr&eacute;venu qu&#39;ils ne pouvaient pratiquement rien faire dor&eacute;navant pour contrer un ph&eacute;nom&egrave;ne devenu prolif&eacute;rant. Bien &eacute;videmment, ils ne peuvent confier &agrave; des contr&ocirc;leurs humains la charge de contr&ocirc;ler des millions de messages par jour. Ils ont mis au point des algorithmes capables d&#39;identifier et d&eacute;truire les messages violents dont ces &laquo;&nbsp;robots&nbsp;&raquo; ont re&ccedil;u la description. Comme il fallait s&#39;y attendre cependant, les techniciens (souvent pr&eacute;c&eacute;demment form&eacute;s aux Etats-Unis) des organisations islamiques &eacute;mettant ces messages ont vite appris comment &eacute;chapper &agrave; ces algorithmes en changeant en permanence la fa&ccedil;on dont ces messages se pr&eacute;sentent. Comme il a &eacute;t&eacute; dit &agrave; la Commission, une sorte de jeu du chat et de la souris s&#39;est install&eacute;, o&ugrave; le chat am&eacute;ricain est toujours perdant</p> <p>De plus, les terroristes islamistes ont appris &agrave; utiliser dor&eacute;navant des plates formes plus discr&egrave;tes, utilisant des logiciels de cryptage. On connait &agrave; cet &eacute;gard Telegram, Reddit and WhatsApp, tr&egrave;s utilis&eacute;s par les &eacute;changes n&#39;ayant rien de criminel. Par ailleurs, comme les services de police le savent depuis longtemps, le fait que tous les messages et textes produits sur l&#39;Internet permettent l&#39;anonymat des auteurs ne fait que compliquer, sinon rendre impossible, l&#39;identification et la poursuite en justice des sources.</p> <p>Clint Watts, expert anti-terrorisme au Foreign Policy Research Institute, a reconnu que les Grands de l&#39;Internet &eacute;taient devenus capables de d&eacute;truire 95% des messages islamiques. Mais 5% de ceux-ci, en renouvellement constant de format, leur &eacute;chappera toujours, quelque soit les progr&egrave;s attendus de l&#39;Intelligence Artificielle utilis&eacute;e. Cela suffira &agrave; recruter dans les pays occidentaux un nombre consid&eacute;rable de candidats terroristes.</p> <p><strong>Addendum</strong><br /> Nous recevons ce message d&#39;un de nos correspondants, que nous ne nommerons pas ici. Pas de liens avec le terrorisme...encore que&nbsp;<br /> <br /> <em>L&#39;explorateur internet &quot;Opera&quot; introduit une protection contre l&#39;emprunt&nbsp;<br /> clandestin de notre puissance de calcul :<br /> <br /> &quot;New year, new browser. Opera 50 introduces anti-Bitcoin mining tool.<br /> &quot;The only major browser that stops Bitcoin mining on your computer<br /> Everyone is talking about Bitcoins these days. Their sudden rise in value&nbsp;<br /> resulted in the fact that more and more people set out to mine them by&nbsp;<br /> running shady scripts on the PCs of unsuspecting users. This situation might&nbsp;<br /> sound familiar: your CPU is suddenly working at 100 percent capacity, the&nbsp;<br /> fan is going crazy for seemingly no reason and your battery is quickly&nbsp;<br /> depleting. These are signs someone might be using your computer to mine for&nbsp;<br /> cryptocurrency and can continue to do so even after you have left the site.&nbsp;<br /> It&rsquo;s a problem which affects approximately 500 million people worldwide but&nbsp;<br /> not for those who choose Opera 50.<br /> &quot;We, as the only major browser with an integrated ad blocker, have a&nbsp;<br /> built-in solution to keep miners from trespassing onto your machine.<br /> &quot;After we recently updated the rules of our built-in ad blocker mechanism,&nbsp;<br /> we eliminated cryptocurrency mining scripts that overuse your device&rsquo;s&nbsp;<br /> computing ability.&quot;<br /> <br /> L&#39;annonce n&#39;est pas claire : s&#39;agit-il sp&eacute;cifiquement de &quot;bitcoin&quot; ? ou un&nbsp;<br /> peu plus largement de toutes monnaies crypt&eacute;es ?<br /> Ou encore, ce qui serait le mieux, d&#39;une protection contre tout emprunt non&nbsp;<br /> autoris&eacute; des ressources de l&#39;ordinateur ?<br /> S&#39;il ne s&#39;agit que un certain type d&#39;&quot;emprunt&quot;, quelles conditions font&nbsp;<br /> qu&#39;on puisse la particulariser ou, qu&#39;elle ne puisse &ecirc;tre plus g&eacute;n&eacute;rale ?<br /> <br /> =====<br /> cet exemple me sugg&egrave;re un probl&egrave;me plus large, qu&#39;il serait int&eacute;ressant de&nbsp;<br /> traiter de mani&egrave;re syst&eacute;mique. Peut-&ecirc;tre ceci a-t-il &eacute;t&eacute; entrepris :&nbsp;<br /> quelqu&#39;un est-il au courant ? :<br /> L&#39;ensemble des ordinateurs connect&eacute;s &agrave; Internet sont en interaction (via&nbsp;<br /> celui-ci) : ils forment donc un syst&egrave;me. Ces relations sont des &eacute;changes&nbsp;<br /> d&#39;information ou d&#39;ordres. Il en est de diverses sortes : courrier&nbsp;<br /> &eacute;lectronique, consultation de sites, conversations (Skype, r&eacute;seaux sociaux,&nbsp;<br /> travail collaboratif, ...), t&eacute;l&eacute;chargement de programmes, logiciels,&nbsp;<br /> pilotes, etc., mises &agrave; jour de logiciels d&eacute;j&agrave; install&eacute;s, implantation de&nbsp;<br /> cookies, circulations de virus et malwares divers, captation de carnets&nbsp;<br /> d&#39;adresses, physhing, espionnage, etc. &nbsp;... et emprunt de ressources comme&nbsp;<br /> l&#39;exemple ci-dessus.<br /> <br /> Certaines interactions se font au su et avec l&#39;accord &agrave; la fois de&nbsp;<br /> l&#39;&eacute;metteur que du destinataires ; pour d&#39;autres, les situations de&nbsp;<br /> connaissance et de consentement sont diverses et plus ou moins claires.&nbsp;<br /> L&#39;initiative est tant&ocirc;t chez l&#39;&eacute;metteur du message ou de la requ&ecirc;te, tant&ocirc;t&nbsp;<br /> chez le receveur de l&#39;information ou du logiciel. Aussi, des transactions&nbsp;<br /> licites et consenties sont parfois l&#39;occasion d&#39;offres incidentes&nbsp;<br /> (suggestions commerciales, documentaires, ou autres) et parfois le v&eacute;hicule&nbsp;<br /> de communications ou installations occultes.<br /> <br /> Divers encha&icirc;nements ou r&eacute;troactions sont donc possibles : soit que le&nbsp;<br /> destinataire accepte ou bloque de nouvelles possibilit&eacute;s de communication,&nbsp;<br /> soit qu&#39;elles s&#39;&eacute;tablissent automatiquement. C&#39;est en particulier le cas&nbsp;<br /> pour les mises &agrave; jour automatiques et pour l&#39;espionnage. D&#39;o&ugrave; une dynamique&nbsp;<br /> fort complexe.<br /> <br /> Comment &eacute;tudier ce fonctionnement, ses implications techniques, &eacute;conomiques,&nbsp;<br /> politiques , culturelles et civilisationnelles ?</em><br /> &nbsp;</p> Wed, 17 Jan 2018 23:00:00 GMT Tunisie. C'était à prévoir, c'est arrivé. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2853 2853 <br /><p>Article original &agrave; <a href="http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22431">http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22431</a></p> <p>Aux quatre coins du pays, des jeunes marginalis&eacute;s ont attaqu&eacute; des postes de police, des supermarch&eacute;s, des si&egrave;ges de l&rsquo;autorit&eacute; &ndash;recettes des finances, municipalit&eacute;s, gouvernorats &ndash; et bloqu&eacute; des trains, et se sont heurt&eacute;s aux policiers et militaires, qui ont fait un usage g&eacute;n&eacute;reux de gaz lacrymog&egrave;nes. Un homme de 43, Khomsi Yafreni, a &eacute;t&eacute; tu&eacute; &agrave; Tebourba lundi soir et ses fun&eacute;railles mardi ont donn&eacute; lieu &agrave; de nouveaux affrontements. Le minist&egrave;re de l&rsquo;Int&eacute;rieur a d&eacute;menti qu&rsquo;il ait &eacute;t&eacute; tu&eacute; par les forces de l&rsquo;ordre. 237 &laquo; casseurs &raquo; ont &eacute;t&eacute; arr&ecirc;t&eacute;s . La r&eacute;action du gouvernement et des m&eacute;dias officiels a &eacute;t&eacute; lamentablement unanime : il ne s&rsquo;agit pas de protestations, mais d&rsquo;&eacute;meutes d&eacute;clench&eacute;es par des voyous et des bandits. &laquo; On ne proteste pas la nuit &raquo;, a &eacute;t&eacute; la sentence &eacute;mise par le Premier ministre Youssef Chahedh, qui a promis que &laquo; 2018 serait la derni&egrave;re ann&eacute;e difficile pour la Tunisie &raquo;. On aimerait bien le croire.</p> <p>Le feu qui couvait a &eacute;t&eacute; d&eacute;clench&eacute; par l&rsquo;entr&eacute;e en vigueur de la Loi de Finances 2018, qui entra&icirc;ne une augmentation du co&ucirc;t de la vie de 20 &agrave; 30%. Tout augmente : imp&ocirc;ts directs et indirects, TVA, taxes &agrave; la consommation, taxes douani&egrave;res, imp&ocirc;ts sur les salaires. Bref, un programme aust&eacute;ritaire dans le plus pur style de la Banque mondiale. Youssef Chahed avait appel&eacute; en d&eacute;but d&rsquo;ann&eacute;e les Tunisiens &agrave; faire des sacrifices pour redresser la situation, prenant l&rsquo;exemple du Portugal, dont le Premier ministre socialiste Antonio Costa lui a rendu visite en novembre dernier. Les deux hommes n&rsquo;ont-ils pas dispos&eacute; d&rsquo;interpr&egrave;tes comp&eacute;tents ? En tout cas, Chahed, comme ses thurif&eacute;raires des m&eacute;dias, semble ignorer totalement, que, depuis les &eacute;lections de 2015, le Portugal, gouvern&eacute; &agrave; gauche, a port&eacute; un fort coup d&rsquo;arr&ecirc;t aux mesures aust&eacute;ritaires.</p> <p>La justification de ces augmentations &agrave; l&rsquo;origine de la col&egrave;re g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e est le d&eacute;ficit des finances publiques. Ce d&eacute;ficit a plusieurs raisons.&nbsp;Il y a bien s&ucirc;r l&rsquo;effondrement de l&rsquo;industrie touristique suite aux attentats terroristes du Bardo et de Sousse. Mais ce d&eacute;clin du tourisme de masse a commenc&eacute; d&egrave;s le lendemain de la r&eacute;volution de 2010-2011. Les agences touristiques europ&eacute;ennes ont commenc&eacute; alors &agrave; d&eacute;conseiller la destination Tunisie, faisant miroiter des offres plus all&eacute;chantes : la Gr&egrave;ce o&ugrave; la crise cassait les prix, et le Maroc, dont on vantait la stabilit&eacute;. Les touristes russes et est-europ&eacute;ens n&rsquo;ont pas combl&eacute; le d&eacute;ficit de touristes allemands, italiens, belges et fran&ccedil;ais. Les touristes chinois se font attendre : l&rsquo;accord conclu par la Tunisie de la Tro&iuml;ka et la Turquie d&rsquo;Erdogan avec la Chine pour faire venir des d&eacute;tenteurs de yuans dans les deux pays, n&rsquo;est jamais devenu une r&eacute;alit&eacute;. Le terrorisme n&rsquo;a fait qu&rsquo;acc&eacute;l&eacute;rer le d&eacute;clin d&rsquo;une industrie touristique ax&eacute;e sur le bronzage idiot dans des complexes de b&eacute;ton cauchemardesques qui n&rsquo;attirent plus les Europ&eacute;ens, jeunes comme vieux, qui aspirent de plus en plus &agrave; un tourisme intelligent et les mettant en contact avec la soci&eacute;t&eacute; r&eacute;elle du pays o&ugrave; ils vont passer leurs vacances.</p> <p>Il y a bien s&ucirc;r le march&eacute; noir, qui implique l&rsquo;&eacute;vasion fiscale et la corruption. L&rsquo;&eacute;conomie &laquo; souterraine &raquo;, &laquo; parall&egrave;le &raquo;, &laquo; immerg&eacute;e &raquo;, n&rsquo;est d&eacute;sormais plus ni souterraine ni parall&egrave;le, elle s&rsquo;affiche au grand jour et est le seul secteur en croissance. Le coup m&eacute;diatique lanc&eacute; par le gouvernement au d&eacute;but du Ramadan de l&rsquo;ann&eacute;e derni&egrave;re &ndash; une op&eacute;ration &laquo; coup de poing &raquo; fortement m&eacute;diatis&eacute;e contre des grands corrompus et corrupteurs &ndash; n&rsquo;a &eacute;t&eacute; qu&rsquo;un simulacre. La plupart des interpell&eacute;s sont &agrave; nouveau en libert&eacute;. Il s&rsquo;agissait pour Chahed de faire passer la pilule de la loi dite de &laquo; r&eacute;conciliation &eacute;conomique &raquo; blanchissant la &laquo; trabelsia &raquo;, entendez la n&eacute;buleuse d&rsquo;affairistes qui avaient eu partie li&eacute;e avec la &laquo; familia &raquo; de Ben Ali et sa coiffeuse d&rsquo;&eacute;pouse, Le&iuml;la Trabelsi, pour contr&ocirc;ler tout business lucratif avec des m&eacute;thodes mafieuses.</p> <p>Il y a bien s&ucirc;r l&rsquo;augmentation pl&eacute;thorique des effectifs de la fonction publique, pass&eacute;s de 600 000 &agrave; plus de 800 000 en 7 ans, ce qui ne pla&icirc;t pas du tout &agrave; la Banque mondiale, qui inventa dans les ann&eacute;es 1980 &laquo; l&rsquo;ajustement structurel &raquo; pour les pays endett&eacute;s du Tiers-Monde. Entretemps, &ccedil;a ne s&rsquo;appelle plus l&rsquo;ajustement structurel, mais la m&eacute;thode est devenue universelle, des USA &agrave; la Gr&egrave;ce, au Portugal, &agrave; l&rsquo;Espagne et &agrave; l&rsquo;Irlande. Mais les gouvernements qui se sont succ&eacute;d&eacute;s dans la Tunisie de l&rsquo;apr&egrave;s-r&eacute;volution ont de toute &eacute;vidence pr&eacute;f&eacute;r&eacute; r&eacute;pondre &agrave; la demande massive de revenu des jeunes &ndash;dipl&ocirc;m&eacute;s ou non &ndash; en en int&eacute;grant une petite partie dans la bureaucratie &eacute;tatique &ndash;pour mieux les contr&ocirc;ler &ndash; plut&ocirc;t que de prendre des dispositions pragmatiques de soutien aux initiatives de cr&eacute;ation autonome d&rsquo;entreprises du &laquo; tiers secteur &raquo;, que ce soit pour des activit&eacute;s traditionnelles &ndash;agriculture, artisanat, tourisme chez l&rsquo;habitant &ndash; ou li&eacute;es aux nouveaux m&eacute;tiers de l&rsquo;informatique et de la t&eacute;l&eacute;matique.</p> <p>Mais la cause principale de ce d&eacute;ficit des finances publiques est le sujet tabou : le service de la dette int&eacute;rieure et ext&eacute;rieure du pays. Les deux propositions de lois d&eacute;pos&eacute;es au parlement provisoire puis &agrave; l&rsquo;Assembl&eacute;e des repr&eacute;sentants du peuple issue des &eacute;lections d&rsquo;octobre 2014 pour un audit de la dette publique contract&eacute;e par la Tunisie de Ben Ali, sont rest&eacute;es lettre morte : elles ont &eacute;t&eacute; enregistr&eacute;es puis enterr&eacute;es (Lire&nbsp;<a href="http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=18212">Tunisie : d&eacute;p&ocirc;t d&#39;une proposition de loi instaurant un audit de la dette publique</a>). Or, le service de cette dette, de toute vraisemblance odieuse et ill&eacute;gitime, s&rsquo;&eacute;l&egrave;vera en 2018 &agrave; 22% des d&eacute;penses publiques. Rien que le service de la dette ext&eacute;rieure &eacute;quivaut &agrave; plus de 50% de la masse salariale de la fonction publique. Pour ce qui est de la dette int&eacute;rieure, la mise en &oelig;uvre, l&rsquo;ann&eacute;e derni&egrave;re, d&rsquo;une des conditions pos&eacute;es par la Banque mondiale pour continuer &agrave; pr&ecirc;ter de l&rsquo;argent &agrave; la Tunisie &ndash; rendre la Banque centrale tunisienne &laquo; ind&eacute;pendante &raquo; de l&rsquo;&Eacute;tat &ndash; n&rsquo;a fait qu&rsquo;aggraver les choses : d&eacute;sormais l&rsquo;&Eacute;tat ne peut plus faire d&rsquo;emprunts &agrave; taux z&eacute;ro et &agrave; br&egrave;ve &eacute;ch&eacute;ance &agrave; la BCT pour combler des trous. (Lire&nbsp;<a href="http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=17777">En quatre jours, la coalition quadripartite au pouvoir a ramen&eacute; la Tunisie en arri&egrave;re d&#39;un si&egrave;cle et demi</a>).</p> <p><a href="http://www.leconomistemaghrebin.com/wp-content/uploads/2017/12/dette_exterieur_l_economiste_maghrebin-1200x499.png"><img alt="http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17714.jpg" src="http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17714.jpg" style="height:291px; width:700px" /></a></p> <p>Les &eacute;meutes et pillages sont la r&eacute;ponse des d&eacute;poss&eacute;d&eacute;s &agrave; une situation qui semble sans issue. De Kasserine &agrave; Siliana, de K&eacute;libia &agrave; Thala, de Sidi Bouzid &agrave; Gafsa, les gens en ont assez&nbsp; des promesses non tenues, des id&eacute;aux proclam&eacute;s mais trahis, du gu&eacute;pardisme &agrave; l&rsquo;&oelig;uvre &ndash;&laquo; Nous changerons tout pour que rien ne change &raquo;. Ils ont fait confiance aux islamistes et aux d&eacute;mocrates, qui les ont trahis. Ils ont ensuite fait confiance aux tenants de l&rsquo;ancien r&eacute;gime relook&eacute;s en &laquo; centristes &raquo; techno-d&eacute;mocrates, qui n&rsquo;en finissent pas de les d&eacute;cevoir. La &laquo; gauche radicale &raquo; n&rsquo;a qu&rsquo;une existence virtuelle et un enc&eacute;phalogramme pratiquement plat. Les jeunes &ndash;qui le restent d&eacute;sormais jusqu&rsquo;&agrave; la quarantaine &ndash; ont vu toutes les portes se fermer : fini le travail saisonnier dans le secteur touristique, finie l&rsquo;&eacute;migration en Libye, finie la fuite par la mer vers l&rsquo;Europe &ndash;Frontex veille -, fini le r&ecirc;ve du paradis sur terre du c&ocirc;t&eacute; de la Syrie et de l&rsquo;Irak (qui n&rsquo;a de toute fa&ccedil;on attir&eacute; qu&rsquo;une petite minorit&eacute; d&eacute;boussol&eacute;e). Les places sont ch&egrave;res dans les ONG subventionn&eacute;es, qui ont fait le plein. Ne reste que l&rsquo;&eacute;meute. En ce mois de janvier, elle s&rsquo;imposait, comme elle s&rsquo;est impos&eacute;e en janvier 1978, en janvier 1984, en janvier 2011.</p> <p><strong>Fausto Giudice</strong></p> Wed, 10 Jan 2018 23:00:00 GMT Opération « Regime change » en Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2834 2834 <br /><p>Quand on connait le crainte et la rage que suscite l&#39;Iran en voie de devenir une grande puissance r&eacute;gionale, tant aux Etats-Unis de Trump que dans les p&eacute;tromonarchies sunnites, il est tentant de penser que les manifestations de rue anti-gouvernementales qui se d&eacute;roulent actuellement dans plusieurs villes d&#39;Iran ont &eacute;t&eacute; provoqu&eacute;es ou du moins sont appuy&eacute;es par les services sp&eacute;ciaux am&eacute;ricains. Pourquoi ne pas renouveler une op&eacute;ration qui leur a si bien profit&eacute; &agrave; Kiev?</p> <p>Ces manifestations ont &eacute;t&eacute; initialis&eacute;es, selon tous les observateurs, par la hausse des prix et la rar&eacute;faction des produits de premi&egrave;re n&eacute;cessit&eacute; dans les milieux populaires. Mais aurait-ce &eacute;t&eacute; un facteur suffisant? D&#39;autres ph&eacute;nom&egrave;nes de m&ecirc;me nature s&#39;&eacute;taient d&eacute;j&agrave; produit sans d&eacute;clencher des r&eacute;actions d&#39;ampleur.</p> <p>S&#39;agit-il, plus vraisemblablement, d&#39;une r&eacute;volte des milieux religieux les plus int&eacute;gristes contre le parti du pr&eacute;sident Rohani, accus&eacute; de faire trop facilement le jeu de &laquo;&nbsp;Occident&nbsp;&raquo;, non seulement dans le domaine nucl&eacute;aire mais en favorisant une lib&eacute;ralisation des moeurs, notamment &agrave; T&eacute;h&eacute;ran. C&#39;est possible, mais l&#39;image qui vient d&#39;&ecirc;tre diffus&eacute;e d&#39;une jeune femme arrachant publiquement son voile devant une foule apparemment approbative, pourrait nourrir un argument oppos&eacute;. Les plus lib&eacute;raux des Iraniens pourraient reprocher &agrave; Rohani sa trop grande lenteur dans l&#39;adoption des r&eacute;formes.</p> <p>Pour le moment, en attendant de nouvelles informations, nous ne pouvons nous emp&ecirc;cher au soir du 31/12, de penser que les manifestations avaient &eacute;t&eacute; pr&eacute;par&eacute;es depuis longtemps par des organisations secr&egrave;tes iraniennes achet&eacute;es avec force dollars par la CIA et d&#39;autres services occidentaux.</p> <p>R&eacute;ussir un changement de r&eacute;gime &agrave; T&eacute;h&eacute;ran serait pour Washington un coup de maitre. Il permettrait de restaurer la puissance am&eacute;ricaine au Moyen-Orient, mais aussi de signifier &agrave; Vladimir Poutine, alli&eacute; de l&#39;Iran, qu&#39;il devra renoncer au r&ocirc;le d&#39;arbitre qu&#39;il &eacute;tait en train de se donner dans toute la r&eacute;gion, et au del&agrave;.</p> <p><strong>Note au 01/01/2018</strong><br /> On &nbsp;lira ici une analyse tr&egrave;s &eacute;clairante montrant comment la CIA et autres agences am&eacute;riciaines avaient pr&eacute;par&eacute; depuis au moins 6 mois une op&eacute;ration de changement de r&eacute;gime en Iran.<br /> <a href="http://www.moonofalabama.org/2017/12/iran-early-us-support-for-rioters-hints-at-a-larger-plan.html#more">http://www.moonofalabama.org/2017/12/iran-early-us-support-for-rioters-hints-at-a-larger-plan.html#more</a></p> <p><strong>Note au 03/01/2018</strong><br /> Voici un article apparemment bien inform&eacute; qui confirme ce qui pr&eacute;c&egrave;de<br /> <a href="http://theduran.com/ukraine-libya-syria-and-now-iran-we-have-seen-this-song-and-dance-before/">http://theduran.com/ukraine-libya-syria-and-now-iran-we-have-seen-this-song-and-dance-before/</a></p> <p><strong>Note au 04/01/2018</strong><br /> Selon l&#39;auteur les troubles seraient pratiquement termin&eacute;s. On notera &eacute;galement que le gouvernement ne mettrait pas en cause, au moins officiellement, les Am&eacute;ricains, mais seulement les Saoudiens.&nbsp;<br /> <a href="http://theduran.com/protests-in-iran-coming-to-an-end">http://theduran.com/protests-in-iran-coming-to-an-end</a></p> <p><strong>Note au 06/01/2018</strong><br /> * Voici un article de Micha&euml;l Rozeff qui explique au contraire que, selon les d&eacute;clarations du procureur g&eacute;n&eacute;ral d&#39;Iran Montazeri, celui-ci a d&eacute;sormais la preuve que la CIA et autres agences avaient pr&eacute;par&eacute; depuis longtemps le coup de novembre-d&eacute;cembre. On peut s&#39;&eacute;tonner cependant que le gouvernement iranien ne se soit pas pr&eacute;par&eacute; plus t&ocirc;t &agrave;&nbsp;ce genre d&#39;attaque, pourtant&nbsp;tr&egrave;s&nbsp;pr&eacute;visible.&nbsp;<br /> <a href="https://www.lewrockwell.com/lrc-blog/iran-accuses-cia-detail/">https://www.lewrockwell.com/lrc-blog/iran-accuses-cia-detail/</a><br /> Traduction et commentaire de Dedefensa<br /> <a href="http://www.dedefensa.org/article/anatomie-de-lhypothese-cia-en-iran">http://www.dedefensa.org/article/anatomie-de-lhypothese-cia-en-iran</a></p> <p>*Voir aussi<br /> <a href="https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/pas-de-regime-change-a-teheran-20030">https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/pas-de-regime-change-a-teheran-20030</a><a href="https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/pas-de-regime-change-a-teheran-200302" target="https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/pas-de-regime-change-a-teheran-200302">2</a></p> <p>&nbsp;</p> Sat, 30 Dec 2017 23:00:00 GMT La domination des milliardaires http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2831 2831 <br /><h2>&nbsp;</h2> <p>Selon Bloomberg, les milliardaires, en moyenne, ont vu leur fortune s&#39;accroitre de $2,7 milliards par jour, soit pour chacun $5,400,000 par jour ou $225,000 par heure. Dans le m&ecirc;me temps, selon les US Centers for Disease Control, l&#39;esp&eacute;rance de vie globale n&#39;a cess&eacute; de diminuer aux Etats-Unis.</p> <p>Pour prendre un autre &eacute;l&eacute;ment de comparaison, il faut indiquer que $5.3 trillions contr&ocirc;l&eacute;s par les plus riches correspondent &agrave; 2 fois le PNB (Produit national brut) du Mexique, pays de 128 millions d&#39;habitants. Il s&#39;agit du double des PNB confondus de l&#39;Argentine, du Chili et du P&eacute;rou. Le PNB fran&ccedil;ais est environ de 2.276 milliards. (Voir <a href="https://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=65&amp;l=fr">https://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=65&amp;l=fr</a>&nbsp;)</p> <p>Les Nations Unies estiment qu&#39;il faudrait $30 milliards par an pour &eacute;radiquer la faim dans le monde. Or Jeff Bezos, fondateur d&#39;Amazon, a vu sa fortune s&#39;accroitre de $34.2S en 2017. Son gain pour la derni&egrave;re ann&eacute;e correspond aux PNB r&eacute;unis de la Jama&iuml;que, du Niger et du Zimbabwe, soit 39 millions d&#39;habitants au total<br /> <br /> <strong>R&eacute;signation voire fascination</strong></p> <p>Les chiffres publi&eacute;s par Bloomberg n&#39;ont gu&egrave;re suscit&eacute; d&#39;&eacute;motion dans le monde. L&#39;in&eacute;galit&eacute; ainsi r&eacute;v&eacute;l&eacute;e entre les 500 milliardaires et les 5 milliards de pauvres est consid&eacute;r&eacute;e par l&#39;opinion comme allant de soi. Suivre son accroissement suscite de la curiosit&eacute;, sinon de la fascination, mais pas d&#39;indignation. L&#39;on consid&egrave;re g&eacute;n&eacute;ralement que les fortunes des 500 milliardaires correspond en fait &agrave; des services rendus. Or c&#39;est &eacute;videmment faux. Il s&#39;agit d&#39;un accaparement du travail fourni par les autres.</p> <p>Prenons l&#39;exemple de Jeff Bezos, avec Amazon. Cette entreprise, profitant du manque de politiques &eacute;conomiques et fiscales int&eacute;gr&eacute;es dans le monde, a r&eacute;ussi &agrave; mettre en difficult&eacute;, sinon en ch&ocirc;mage, des milliers de redistributeurs et producteurs primaires. Certes, une organisation exemplaire au niveau de la gestion par Internet de ses services lui permet g&eacute;n&eacute;ralement de faire jeu &eacute;gal en termes de services rendus avec les petits commerces locaux. Mais ceci se fait aux d&eacute;pends des budgets publics.</p> <p>Amazon, comme l&#39;on sait, ne paie pas d&#39;imp&ocirc;ts. Elle ne contribue pas aux d&eacute;penses de sant&eacute; ou d&#39;&eacute;ducation. Les infrastructures et r&eacute;seaux de t&eacute;l&eacute;communications qu&#39;elle utilise exclusivement et qui font une grande partie de ses b&eacute;n&eacute;fices, ont &eacute;t&eacute; financ&eacute;s par des Etats ou des fournisseurs de service. Il en est de m&ecirc;me des r&eacute;seaux physiques de redistribution qu&#39;elle utilise pour livrer ses produits au plus pr&egrave;s des consommateurs finaux. Ce sont &eacute;galement les Etats qui prendront en charge les dizaines de milliers de ch&ocirc;meurs r&eacute;sultant de la concurrence qu&#39;elle leur fait. Enfin, si des petites entreprises r&eacute;ussissaient &agrave; se regrouper pour rendre des services en ligne analogues, elles seront vite torpill&eacute;es par des attaques cibl&eacute;es de Amazon.</p> <p>Mais que font les 500 milliardaires de leurs milliards. Une partie va dans les paradis fiscaux, en r&eacute;serve. Une autre sert &agrave; financer des d&eacute;penses de luxe, tels les m&eacute;ga-yachts qui n&#39;int&eacute;ressent que quelques chantiers. Une part sans doute consid&eacute;rable, bien que mal connue, s&#39;investit dans les industries d&#39;armements. Quand l&#39;on sait l&#39;importance des d&eacute;penses militaires de certains Etats, notamment des Etats-Unis, on peut penser que les industriels peuvent convenablement r&eacute;mun&eacute;rer les pr&ecirc;ts que leur consentent les super-riches. (<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_dépenses_militaires">https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_d%C3%A9penses_militaires</a>) Or qui dit d&eacute;penses militaires dit victimes par dizaines de milliers (comme actuellement au Yemen ) dont les riches ne se pr&eacute;occupent &eacute;videmment pas, laissant aux populations locales le soin de les prendre en charge.</p> <p>Des mouvements politiques, comme ici la France Insoumise, n&#39;ignorent &eacute;videmment pas ces faits. Les plus optimistes esp&egrave;rent que des r&eacute;voltes sociales en profondeur pourront ramener un peu d&#39;&eacute;galit&eacute;. Nous pensons pour notre part que c&#39;est une illusion. Les 500 milliardaires ont tous les moyens policiers et militaires pour faire taire les opposants - sans mentionner les milices priv&eacute;es dont le budget dans certains Etats d&eacute;passe celui des forces arm&eacute;es. Si la menace se pr&eacute;cisait, ils n&#39;h&eacute;siteraient pas &agrave; s&#39;en servir froidement .</p> <p><strong>Source</strong></p> <p><a href="https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-27/world-s-wealthiest-gain-1-trillion-in-17-on-market-exuberance">https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-12-27/world-s-wealthiest-gain-1-trillion-in-17-on-market-exuberance</a></p> <p><strong>Note au 31/12/2017</strong></p> <p>Un de nos lecteurs Alain R. que nous remercions, nous &eacute;crit:<br /> <br /> <em>Quelle valeur attribuer aux &laquo;&nbsp;r&eacute;v&eacute;lations&nbsp;&raquo; de Bloomberg?</em></p> <table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" style="width:96%"> <tbody> <tr> <td> <p><em>Il faut savoir que pour diffuser la&nbsp;richesse d&#39;un quidam, les Bloomberg et autre Forbes, doivent avoir l&#39;autorisation de ce quidam.</em></p> <p><em>Ces milliardaires n&#39;acceptent la publication&nbsp;de leurs fortunes que pour des raisons publicitaires. Les vrais riches sont ceux qui ont le privil&egrave;ge de cr&eacute;er la monnaie par leurs participations aux activit&eacute;s bancaires, ils n&#39;ont pas besoin de faire de la publicit&eacute; pour gagner de l&#39;argent puisque ce sont eux qui cr&eacute;ent l&#39;argent. (en fait, ils financent par la monnaie qu&#39;ils cr&eacute;ent leurs achats d&#39;actifs r&eacute;els).</em></p> <p><em>Il n&#39;est &eacute;videmment pas question que leur fortune obsc&egrave;ne soit expos&eacute;e en public. Il est d&#39;ailleurs pratiquement impossible de les &eacute;valuer puisque la part la plus importante est localis&eacute;e dans des zones offshore totalement opaques au public et m&ecirc;me aux administrations fiscales de nos &quot;d&eacute;mocraties&quot;.&nbsp;</em></p> <p><em>Dans son livre&nbsp;&quot;La guerre des monnaies&quot;&nbsp;Hongbing Song a tent&eacute; une &eacute;valuation de la fortune des Rothshild.&nbsp;Elle s&#39;&eacute;value en&nbsp;milliers de milliards de $, alors que nos milliardaires Bloomberg/Forbes sont en dizaine de milliard :&nbsp;un rapport de 1 &agrave; 100.&nbsp;</em></p> <p><em>On peut partir d&#39;un nom tr&egrave;s connu comme Rothshild pour faire une recherche, mais combien d&#39;inconnus sont au niveau de Rothshild ou au-dessus ?</em></p> <p><em>Les r&egrave;gles d&#39;anonymat ch&egrave;res &agrave; nos voisins d&#39;outre-Manche ne permettent pas d&#39;en avoir la moindre id&eacute;e.</em></p> <p>&nbsp;Nous r&eacute;pondons:</p> <p>Alain R. a parfaitement raison. Ceci dit, en l&#39;absence de chiffres pr&eacute;cis concernant les in&eacute;galit&eacute;s, impossibles &agrave; obtenir, il n&#39;est pas inutile de disposer de quelques indices. Mais pour bien faire, il ne faudrait pas se limiter &agrave; eux. Malheureusement, l&#39;omerta est institionnalis&eacute;e.</p> <p>&nbsp;</p> </td> </tr> </tbody> </table> Wed, 27 Dec 2017 23:00:00 GMT Donald Trump et le Sionisme Chrétien http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2794 2794 <br /><p>Etait-ce une de ses irresponsabilit&eacute;s habituelles, ou une provocation gratuite &agrave; l&#39;&eacute;gard des musulmans de Palestine &ndash; lesquels n&#39;ont pas tard&eacute; de commencer &agrave; r&eacute;agir?</p> <p>Ce n&#39;&eacute;tait rien de cela. Il s&#39;agissait de la satisfaction donn&eacute;e &agrave; une partie de son &eacute;lectorat, lequel lui est rest&eacute; imperturbablement fid&egrave;le, et que l&#39;on d&eacute;signe par les Sionistes Chr&eacute;tiens ou &laquo;&nbsp;Christian Zionist&nbsp;&raquo; . Il s&#39;agit d&#39;une croyance religieuse tr&egrave;s r&eacute;pandue aux Etats-Unis, parfois qualifi&eacute;e de christianisme &eacute;vang&eacute;lique ou fondamentaliste, dont le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence est le repr&eacute;sentant le plus connu. Il en est de m&ecirc;me des deux George Bush.</p> <p>R&eacute;cemment, devant le sommet annuel des &laquo;&nbsp;<em>Christians United for Israel&nbsp;</em>&raquo;, Mike Pence a rappel&eacute; qu&#39;il &eacute;tait temps de voir Donald Trump concr&eacute;tiser enfin ses promesses &eacute;lectorales de soutien &agrave; Isra&euml;l. Pour les Sionistes Chr&eacute;tiens, l&#39;actuel Etat d&#39;Isra&euml;l est la r&eacute;alisation d&#39;une des proph&eacute;ties de la Bible et l&#39;avenir des Etats-Unis est li&eacute; irr&eacute;vocablement &agrave; celui de cet Etat. Binjamin Netanyahu serait lui aussi un &eacute;minent repr&eacute;sentant de cette croyance. Disons qu&#39;il n&#39;y a pas fait allusion lors de sa visite &agrave; l&#39;Elys&eacute;e du 10 d&eacute;cembre.<br /> <br /> <strong>Pr&eacute;parer Armageddon</strong></p> <p>Pour les Sionistes Chr&eacute;tiens am&eacute;ricains, formant r&eacute;p&eacute;tons-le une partie importante de l&#39;&eacute;lectorat de Donald Trump, il faut ob&eacute;ir aux injonctions du Messie en se pr&eacute;parant pour la bataille finale d&#39;Armageddon. Selon la Bible, telle qu&#39;ils l&#39;interpr&egrave;tent, J&eacute;sus reviendra alors sur la Terre et fera triompher son Royaume. Tous les fid&egrave;les d&#39;autres religions, Musulmans, Juifs, Bouddhistes, Hindous Catholiques ou autres, ainsi que les ath&eacute;es, se convertiront &agrave; la parole du Seigneur. Sinon ils seront massacr&eacute;s. Les &eacute;vang&eacute;liques consid&egrave;rent donc que l&#39;existence m&ecirc;me de l&#39;&Eacute;tat d&#39;Isra&euml;l ram&egrave;nera&nbsp;J&eacute;sus sur Terre, le fera d&eacute;finitivement reconna&icirc;tre comme Messie et assurera le triomphe de Dieu sur les forces du mal.</p> <p>Mais pour cela, la terre historique de l&#39;ancien Isra&euml;l devra &ecirc;tre purg&eacute;e des h&eacute;r&eacute;tiques, notamment des musulmans qui l&#39;ont envahie. Ceci ne se fera pas pacifiquement. Comme l&#39;indique le terme d&#39;Armageddon, le retour de J&eacute;sus sera pr&eacute;c&eacute;d&eacute; d&#39;une s&eacute;rie d&#39;&eacute;v&egrave;nements catastrophiques, encore impr&eacute;visibles. Isra&euml;l sera d&eacute;truit pendant l&#39;Apocalypse. Ceux des Juifs que ne regardent pas J&eacute;sus comme le Messie seront d&eacute;truits comme les autres.</p> <p>Rappelons que pour les Sionistes Chr&eacute;tiens am&eacute;ricains, dont Mike Pence se veut le repr&eacute;sentant &agrave; la Maison Blanche, sans attendre l&#39;Apocalypse, il faut &eacute;liminer d&#39;ores et d&eacute;j&agrave; tous les h&eacute;r&eacute;tiques qui pourront l&#39;&ecirc;tre, par exemple les m&eacute;decins qui pratiquent la contraception, ou les homosexuels. Par contre, ils consid&egrave;rent la force arm&eacute;e am&eacute;ricaine, la premi&egrave;re au monde, comme devant faire partie des instruments destin&eacute;s &agrave; servir la col&egrave;re de Dieu contre les h&eacute;r&eacute;tiques. Le complexe militaro-industriel am&eacute;ricain, m&ecirc;me s&#39;il ne partage pas syst&eacute;matiquement cette vision apocalyptique, s&#39;en r&eacute;jouira. Les cr&eacute;dits ne lui manqueront pas &agrave; l&#39;avenir.</p> <p>On peut esp&eacute;rer que Donald Trump n&#39;est pas aussi convaincu que le sont ses pieux &eacute;lecteurs de la n&eacute;cessit&eacute; de pr&eacute;parer l&#39;Armageddon. Mais que ne fera-t-il pas pour conserver et &eacute;largir sa base &eacute;lectorale?</p> <ul> <li> <p>Sur le sionisme chr&eacute;tien, voir Wikipedia<br /> <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme_chrétien">https://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme_chr%C3%A9tien</a></p> </li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Sun, 10 Dec 2017 23:00:00 GMT L'Iran en train de s'imposer au Moyen-Orient au détriment de l'Arabie Saoudite http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2784 2784 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171205114955_yemen.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Elles viennent d&#39;annoncer la mort de l&#39;ancien pr&eacute;sident, Ali Abdallah Saleh, tu&eacute; dans des affrontements &agrave; Sanaa. Celui-ci &eacute;tait leur alli&eacute;, jusqu&#39;au moment o&ugrave; il s&#39;&eacute;tait enfui pour leur &eacute;chapper et s&#39;&eacute;tait r&eacute;fugi&eacute; en Arabie saoudite.Il suffit de regarder une carte du Y&eacute;men pour comprendre l&#39;int&eacute;r&ecirc;t strat&eacute;gique du pays au profit de celui qui le contr&ocirc;le. Il commande tr&egrave;s largement le trafic maritime dense qui circule en Mer Rouge &agrave; partir ou vers le canal de Suez.</p> <p>C&#39;est la raison pour laquelle l&#39;Arabie saoudite, avec le soutien des Etats-Unis, s&#39;efforce depuis des mois d&#39;en &eacute;liminer les Houthis, tribus chiites du nord du pays, en guerre contre le gouvernement officiel, alli&eacute; depuis le d&eacute;but des p&eacute;tro-monarchies sunnites. En fait, elle a surtout bombard&eacute; les populations, d&eacute;truit les cultures vivri&egrave;res et engendr&eacute; les morts, les famines et les &eacute;pid&eacute;mies qui d&eacute;vastent actuellement le Y&eacute;men</p> <p>Or l&#39;Iran est en train de s&#39;imposer comme puissance dominante au Moyen-Orient. Son objectif est de remplacer dans ce r&ocirc;le l&#39;Arabie Saoudite. Il n&#39;est donc pas &eacute;tonnant qu&#39;elle ait d&eacute;cid&eacute; depuis le d&eacute;but de soutenir les rebelles Houthis. Bien qu&#39;elle s&#39;en d&eacute;fende, elle l&#39;a fait en leur fournissant des armes et semble-t-il quelques contingents de combattants. Cette perspective &eacute;tait insupportable pour Ryad. L&#39;Arabie avait donc d&eacute;cid&eacute; d&#39;attaquer les positions Houthis avec notamment des moyens a&eacute;riens consid&eacute;rables et des armes modernes acquis aux Etats-Unis. Mais les Saoudiens sont de pi&egrave;tres miliaires. Ils n&#39;ont jamais r&eacute;ussi &agrave; se d&eacute;barrasser des Houthis.<br /> <br /> Ils ne r&eacute;ussiront pas davantage aujourd&#39;hui, autant que l&#39;on puisse le pronostiquer, &agrave; les emp&ecirc;cher de s&#39;emparer de la partie utile du Yemen. Les efforts impuissants de l&#39;h&eacute;ritier du tr&ocirc;ne saoudien Mohammad bin Salman, le montrent amplement.&nbsp;</p> <p>L&#39;ennui est que, comme indiqu&eacute;, ce sera in&eacute;vitablement l&#39;Iran qui profitera de cette impuissance, au d&eacute;triment de l&#39;Arabie saoudite. L&#39;Iran vient de d&eacute;clarer, par la voix de son pr&eacute;sident Hassan Rohani, que les Y&eacute;m&eacute;nites vainqueurs allaient faire regretter leurs actions aux &quot;<em>agresseurs</em>&quot;, dans une allusion &agrave; l&#39;Arabie saoudite.&nbsp;</p> <p><strong>L&#39;axe chiite </strong></p> <p>Mais si l&#39;Iran est en train de cerner l&#39;Arabie par le sud, elle est depuis bien plus longtemps en bonne voie pour le faire par le nord. Elle est l&#39;&eacute;l&eacute;ment le plus actif de la coalition politico-militaire dit &laquo;&nbsp;axe chiite&nbsp;&raquo; qui est en train de se former et qui r&eacute;unira l&#39;Iran, la Syrie et une partie de l&#39;Irak. L&#39;objectif, comme nous l&#39;avons souvent relat&eacute; ici, est non seulement d&#39;affirmer les Chiites en face des Sunnites, mais d&#39;&eacute;liminer du Moyen-Orient l&#39;influence et les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains. Nul n&#39;ignore en effet que depuis plus de 15 ans, ce sont les politiques d&eacute;sastreuses de Washington qui ont provoqu&eacute; de nombreux conflits et des centaine de millions de morts.</p> <p>L&#39;Iran est d&#39;autant plus motiv&eacute;e aujourd&#39;hui pour jouer un r&ocirc;le d&eacute;terminant au sein de l&#39;axe chiite que le pr&eacute;sident am&eacute;ricain affirme en toutes circonstances que l&#39;Iran est un ennemi organique des Etats-Unis et doit donc &ecirc;tre rapidement d&eacute;truite. Pour ce faire, il semble compter en premier lieu sur l&#39;Arabie saoudite. Un des premiers objectifs de l&#39;&nbsp;&laquo;&nbsp;axe chiite&nbsp;&raquo; en cours de mise en place sera donc, m&ecirc;me s&#39;il s&#39;en d&eacute;fende, de neutraliser une Arabie alli&eacute;e de Washington.</p> <p>La Russie, pour sa part, a toujours encourag&eacute; l&#39;&nbsp;&laquo;&nbsp;axe chiite&nbsp;&raquo;, notamment &agrave; travers Damas et dans une moindre mesure T&eacute;h&eacute;ran. Il est en effet vital pour elle de r&eacute;sister aux efforts am&eacute;ricains qui cherchent &agrave; l&#39;&eacute;liminer de la r&eacute;gion, et notamment de ses bases en Syrie.</p> <p>Mais peut-on craindre qu&#39;elle profite des &eacute;checs de Ryad pour prendre des postures beaucoup plus agressives &agrave; l&#39;&eacute;gard de la coalition militaire am&eacute;ricano-arabe, et au profit de T&eacute;h&eacute;ran. Cela ne semble pas &ecirc;tre dans le caract&egrave;re de Vladimir Poutine, qui a toujours pr&eacute;f&eacute;r&eacute; les n&eacute;gociations. Au Moyen-Orient, certes, il n&#39;acceptera jamais de se voir &eacute;liminer au profit de Washington, avec l&#39;appui des Saoudiens. Cependant, il continue &agrave; entretenir diff&eacute;rents types de dialogues avec ceux-ci. On ne doit sans doute pas, &agrave; Moscou, renoncer &agrave; la perspective de relations apais&eacute;es avec les monarchies sunnites.</p> <h2><br /> &nbsp;</h2> Mon, 04 Dec 2017 23:00:00 GMT Conversation téléphonique Poutine-Trump du 21 novembre 2017 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2767 2767 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171122184412_poutinetrump.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Le texte ne pr&eacute;cise pas &agrave; l&#39;initiative de qui cette conversation a &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute;e. En tous cas, il est presque &eacute;vident que les propos de Trump refl&egrave;tent sa pens&eacute;e &agrave; la date de l&#39;entretien, et non celle de la Maison Blanche et du quatuor de g&eacute;n&eacute;raux qui le plus souvent t&eacute;l&eacute;guide ses interventions. On peut penser que Poutine et Trump en ont d&eacute;cid&eacute; d&#39;un commun accord lors de leur br&egrave;ve rencontre au sommet de l&#39;APEC, apr&egrave;s qu&#39;ils aient constat&eacute; qu&#39;un v&eacute;ritable sommet entre eux &eacute;tait ind&eacute;finiment report&eacute; par les appareils de la Maison Blanche, et peut-&ecirc;tre aussi du Kremlin.</p> <p><strong>Concernant la Syrie</strong><br /> <br /> Ces derniers temps les Russes avaient pratiquement r&eacute;ussi &agrave; &eacute;vincer les Am&eacute;ricains des n&eacute;gociations, constatant les blocages permanents mis par Washington &agrave; des discussions constructives avec Bashar al Assad et la coalition dite chiite associant l&#39;Irak et l&#39;Iran, ainsi que la Turquie. Cependant Poutine prend soin de r&eacute;int&eacute;grer Trump dans le circuit, comme si lui-aussi avait &eacute;t&eacute; partenaire de la Russie dans ce grand succ&egrave;s diplomatique et militaire. C&#39;est prudent, s&#39;il ne d&eacute;sesp&egrave;re pas de la bonne volont&eacute; personnelle de Trump dans cette affaire, comme dans la question en d&eacute;coulant de la lutte contre le terrorisme foment&eacute; par l&#39;Etat islamique.<br /> <br /> Poutine en associant Trump &agrave; ce succ&egrave;s, esp&egrave;re sans doute&nbsp; le dissuader de poursuivre comme le voudrait le lobby militaro-industriel un Plan C reposant sur la mise en place d&#39;un Etat kurde ind&eacute;pendant au nord de la Syrie, n&eacute;cessairement hostile &agrave; Assad. Comme nous l&#39;avions rappel&eacute; par ailleurs, la plupart des Kurdes, r&eacute;alistes, ont renonc&eacute; d&#39;eux-m&ecirc;mes &agrave; ce Plan C.</p> <p><strong>Sur la Cor&eacute;e du Nord</strong></p> <p>L&#39;&eacute;change semble avoir &eacute;t&eacute; bref. On peut penser que Trump, au lieu de relancer sa menace de destruction de la Cor&eacute;e du Nord, a convenu avec Poutine que des &laquo;&nbsp;n&eacute;gociations ouvertes&nbsp;&raquo; avec Pyong Yang permettraient de mettre momentan&eacute;ment un terme aux menaces militaires de ce dernier, &agrave; condition que Trump respecte la souverainet&eacute; du pays. Sur ce point, Trump devrait &ecirc;tre d&#39;autant plus soucieux de suivre ce conseil que m&ecirc;me ses g&eacute;n&eacute;raux s&#39;&eacute;l&egrave;vent ouvertement contre une d&eacute;claration de guerre d&eacute;bouchant quasi n&eacute;cessairement sur l&#39;emploi de l&#39;arme atomique.</p> <p><strong>Sur l&#39;Ukraine</strong></p> <p>Poutine s&#39;est redit d&eacute;termin&eacute; &agrave; appliquer int&eacute;gralement les accords de Minsk du 12 f&eacute;vrier 2015. Il ne semble pas que Trump soit tr&egrave;s int&eacute;ress&eacute; par ce dossier, qu&#39;il ne consid&egrave;re pas comme concernant la s&eacute;curit&eacute; am&eacute;ricaine. Aura-t-il cependant la capacit&eacute; de s&#39;opposer au complexe diplomatico-militaire am&eacute;ricain qui s&#39;efforce de relancer les moyens y compris en armements lourds, dont dispose le gouvernement ukrainien actuel dans sa lutte contre la R&eacute;publique dite auto-proclam&eacute;e du Donetsk.</p> <p><strong>Concernant l&#39;Afghanistan</strong></p> <p>Le compte-rendu laisse penser que ni Trump ni Poutine ne se soient &eacute;tendus sur ce sujet. L&#39;un et l&#39;autre sont sans doute convaincus que le premier souci devrait &ecirc;tre de tarir le narco-trafic provenant de ce pays.</p> <p><strong>Sur l&#39;Iran </strong><br /> <br /> Trump et Poutine se sont born&eacute;s &agrave; constater leur opposition radicale concernant la politique &agrave; tenir &agrave; l&#39;&eacute;gard de ce pays. Rien n&#39;a &eacute;t&eacute; envisag&eacute; permettant de trouver des perspectives communes. Inutile de dire que si Trump persistait, pouss&eacute; notammant par Isra&euml;l, &agrave; vouloir attaquer militairement T&eacute;h&eacute;ran, une guerre russo-am&eacute;ricaine en d&eacute;coulerait quasi automatiquement.&nbsp;</p> <p><strong>Sommaire du Compte-rendu </strong><br /> <br /> <a href="http://en.kremlin.ru/events/president/news/56143">http://en.kremlin.ru/events/president/news/56143</a></p> <p>&nbsp;</p> Tue, 21 Nov 2017 23:00:00 GMT Catastrophe climatique. Faut-il s'en inquiéter? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2758 2758 <br /><p>Voir&nbsp;<a href="http://www.globalcarbonproject.org/">http://www.globalcarbonproject.org/</a></p> <p>Le consortium publie simultan&eacute;ment trois articles dans les revues&nbsp;<a href="https://www.nature.com/articles/s41558-017-0013-9" target="_blank"><em>Nature Climate Change</em></a>,&nbsp;<a href="http://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aa9662/meta;jsessionid=C373F92F1116C2C9E8957D08B268B7F2.ip-10-40-1-105" target="_blank"><em>Environmental Research Letters</em></a>&nbsp;et&nbsp;<a href="https://www.earth-syst-sci-data-discuss.net/essd-2017-123/" target="_blank"><em>Earth System Science Data Discussions</em></a><em>.</em></p> <p>On lira sur ce sujet un article bien document&eacute; de Michel de Pracontal dans M&eacute;diapart <a href="https://www.mediapart.fr/journal/international/141117/vers-un-record-des-emissions-de-co2-en-2017">https://www.mediapart.fr/journal/international/141117/vers-un-record-des-emissions-de-co2-en-2017</a></p> <p>Mais une revue rapide via les moteurs de recherche des articles publi&eacute;s en r&eacute;action au rapport du GCP, semble montrer, autant que l&#39;on puisse juger, que celui-ci n&#39;a suscit&eacute; encore que peu de r&eacute;ponses venant des &laquo;&nbsp;d&eacute;cideurs&nbsp;&raquo;, qu&#39;ils soient gouvernementaux, politiques o&ugrave; qu&#39;ils repr&eacute;sentent les grandes entreprises mondiales responsables de ces &eacute;missions. Si jamais une prise de conscience se faisait dans les prochaines d&eacute;cennies, il serait trop tard.</p> <p>Dans une &eacute;tude datant du 22/09/2015 <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/avenirfrance.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/avenirfrance.htm</a>&nbsp;nous avions pr&eacute;sent&eacute; trois sc&eacute;narios d&#39;avenir int&eacute;ressant &agrave; &eacute;ch&eacute;ance de 2045 non seulement la France mais le monde. L&#39;un de ceux-ci, intitul&eacute; le sc&eacute;nario noir, &eacute;voque les diff&eacute;rentes causes susceptibles de provoquer des catastrophes majeures pouvant entrainer la disparition des civilisations actuelles &agrave; &eacute;ch&eacute;ance d&#39;un si&egrave;cle ou deux. Parmi ces causes, le changement climatique r&eacute;sultant principalement de la production en exc&egrave;s des gaz &agrave; effets de serre joue un r&ocirc;le essentiel, mais il n&#39;est pas le seul. Il est cependant le plus important. Il est aussi le plus probable.</p> <p>Or, comme le montre le rapport du Global Carbon Project, on peut difficilement esp&eacute;rer aujourd&#39;hui que les d&eacute;cideurs prendront en temps utile les mesures de pr&eacute;vention n&eacute;cessaires. Celles-ci menacent directement les activit&eacute;s dont ils tirent pouvoir et profits. S&#39;ils r&eacute;agissaient, ils le feraient de toutes fa&ccedil;ons trop tard pour &eacute;viter des &eacute;volutions catastrophiques irr&eacute;versibles.</p> <p><strong>L&#39;indiff&eacute;rence</strong></p> <p>Quant &agrave; l&#39;opinion publique, o&ugrave; que ce soit dans le monde, autant que l&#39;on puisse savoir, elle se r&eacute;partit en deux grands groupes, les incr&eacute;dules pour qui ces pr&eacute;visions &eacute;manent de scientifiques malveillants, et ceux qui voudraient &ndash; ce que serait plus efficace &ndash; que des mouvements collectifs de citoyens se mettent en place pour agir sur les d&eacute;cideurs. Mais ceux qui recommandent de tels mouvements le font sur le mode du &laquo;&nbsp;il ni-&agrave;-qu&#39;&agrave;&nbsp;&raquo; totalement irr&eacute;aliste au regard de ce que l&#39;on sait de l&#39;&eacute;volution de l&#39;opinion mondiale. Celle-ci risque de n&#39;&eacute;couter toujours, comme l&#39;exp&eacute;rience l&#39;a montr&eacute; jusqu&#39;&agrave; ce jour, que les voix allant dans le sens de la facilit&eacute; et refusant de voir les difficult&eacute;s immenses &agrave; surmonter pour faire changer les points de vue collectifs &agrave; l&#39;&eacute;chelle du monde.</p> <p>Il n&#39;en r&eacute;sultera pas de cons&eacute;quences &eacute;videntes dans la vie des humains de plus de 40 ans. Ils peuvent donc r&eacute;agir par l&#39;indiff&eacute;rence. Mais ceux qui procr&eacute;ent aujourd&#39;hui devraient s&#39;interroger sur l&#39;opportunit&eacute; de le faire, compte tenu des menaces pesant sur leurs enfants et petits enfants. La chose est &eacute;videmment impossible. L&#39;humanit&eacute; est comme toutes les autres esp&egrave;ces, incapable de contr&ocirc;ler sa reproduction. Les humains se reproduisent, selon l&#39;expression, comme des lapins, jusqu&#39;au jour o&ugrave; ils d&eacute;couvrent qu&#39;ils ont d&eacute;sertifi&eacute; les prairies dans lesquelles ils vivaient. Alors ils disparaissent.</p> <p>&nbsp;</p> Mon, 13 Nov 2017 23:00:00 GMT Honneur à Rose McGowan http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2753 2753 <br /><p>La chose n&#39;est pas nouvelle. Toute personne d&eacute;non&ccedil;ant, pour de bonnes ou mauvaises raisons, le comportement d&#39;une personnalit&eacute; qui enfreint le droit ou les bonnes moeurs, doit s&#39;attendre &agrave; des offensives en retour destin&eacute;es &agrave; rendre ses all&eacute;gations incr&eacute;dibles ou irrecevables. Autrement dit, pour &ecirc;tre accusateur, il faut &ecirc;tre soi-m&ecirc;me irr&eacute;prochable.<br /> <br /> Il n&#39;y a l&agrave; rien d&#39;anormal. Le comportement de l&#39;agence de renseignement devient par contre ill&eacute;gal lorsque, sur demande de son client, elle fabrique ex nihilo des faits imaginaires susceptibles de compromettre l&#39;accusateur. Sans aller jusque l&agrave;, le fait de d&eacute;ployer &laquo;&nbsp;des arm&eacute;es d&#39;espions&nbsp;&raquo; pour scruter les relations et les activit&eacute;s des personnes vis&eacute;es rel&egrave;ve de la pers&eacute;cution et devrait &ecirc;tre poursuivi en justice.<br /> <br /> C&#39;est bien ce qu&#39;on fait, entre autres, la soci&eacute;t&eacute; Kroll, agence de renseignement priv&eacute; au service des grandes entreprises (Version fran&ccedil;aise <a href="http://fr.kroll.com/">http://fr.kroll.com</a>/) et Black Cube&nbsp;(<a href="https://www.blackcube.com/">https://www.blackcube.com/</a>) une soci&eacute;t&eacute; de renseignement et d&rsquo;action d&#39;espionnage, de d&eacute;sinformation et de simulacre.</p> <p>L&#39;affaire prend une tournure politique lorsque ces agences annoncent elles-m&ecirc;mes utiliser d&#39;ex- officiers de renseignement isra&eacute;liens, de haut niveau et reconvertis dans le secteur priv&eacute;. C&#39;est ce que l&#39;on peut lire &agrave; titre de promotion sur la page d&#39;accueil du site de Black Cube. Leur domaine de recherche comprend toutes les activit&eacute;s et lieux susceptibles de comporter des informations r&eacute;v&eacute;latrices ou simplement compromettantes. C&#39;est le cas d&eacute;sormais des r&eacute;seaux et bases de donn&eacute;es num&eacute;riques.</p> <p>Isra&euml;l est mondialement connu par ses comp&eacute;tences en mati&egrave;re d&#39;espionnage. Celles-ci l&#39;aident &agrave; survivre dans un environnement, notamment arabo-musulman, qui ne se cache pas de vouloir sa disparition. Autant que l&#39;on sache, la CIA, la NSA et autres agences am&eacute;ricaines font de m&ecirc;me, avec des moyens infiniment sup&eacute;rieurs. Mais elles ne s&#39;en vantent pas.</p> <p>Il n&#39;est pas anormal, comme le font toutes les polices du monde, de voir les services isra&eacute;liens proposer, par l&#39;interm&eacute;diaire entre autres de Kroll et Black Cube, les services de leurs agents retrait&eacute;s &agrave; des clients &eacute;ventuels. Il ne faudrait donc pas en conclure qu&#39;Isra&euml;l dispose d&#39;espions partout,. Si c&#39;est le cas, Isra&euml;l ne se distinguerait&nbsp; pas des autres grands et petits Etats qui font de m&ecirc;me, les Etats-Unis, La Russie, la Chine et la France notamment.<br /> <br /> Ce qui est anormal est que les industries du film d&#39;Hollywood permettent l&#39;enrichissement monstrueux mais discret de &laquo;&nbsp;moguls&nbsp;&raquo; ou magnats tels que Harvey Weinstein, qui peuvent pour dissimuler leurs activit&eacute;s pr&eacute;datrices b&eacute;n&eacute;ficier d&#39;une complaisance g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e du milieu. Ce qui est encore plus anormal est que les quelques courageuses victimes de la pr&eacute;dation d&#39;un Weinstein d&eacute;cid&eacute;es &agrave; lui r&eacute;sister soient oblig&eacute;es, par le complaisance g&eacute;n&eacute;rale, &agrave; garder le silence sous peine de voir leurs carri&egrave;res et leurs r&eacute;putations bris&eacute;es.</p> <p>La encore, on dira qu&#39;Hollywood n&#39;a pas le monopole de tels comportements oppresseurs des droits des femmes. Comme le montre en France la campagne Balance ton porc (<a href="http://www.balancetonporc.com/">http://www.balancetonporc.com/</a>) le nombre de victimes provenant des milieux professionnels, y compris appartenant au secteur public ou au monde politique, est consid&eacute;rable. Tout ne sera pas dit d&#39;ailleurs, de peur notamment de repr&eacute;sailles confi&eacute;s &agrave; des officines telles que Kroll et Black Cube qui, comme elles s&#39;en vantent elles-m&ecirc;mes. sont tr&egrave;s pr&eacute;sentes en France.<br /> <br /> Honneur donc &agrave; l&rsquo;actrice Rose McGowan, elle-m&ecirc;me f&eacute;ministe et une des accusatrices principales&nbsp;de Weinstein dont elle eut &agrave; subir les assauts. Elle a pris tous les risques et qu&#39;elle en soit honor&eacute;e. Indiquons qu&#39;elle pr&eacute;pare ses m&eacute;moires, &nbsp;<em><em>Brave</em></em><em>,</em> &agrave; para&icirc;tre en janvier 2018 (<a href="https://www.harpercollins.com/9780062655981/brave">https://www.harpercollins.com/9780062655981/brave</a>) . La moindre des choses serait qu&#39;elle trouve beaucoup de lecteurs, hommes et femmes; et que son travail soit traduit dans toutes les langues.<br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong><br /> <br /> <a href="http://www.dedefensa.org/article/weinstein-mossad-contre-feminisme">http://www.dedefensa.org/article/weinstein-mossad-contre-feminisme</a></p> <p><a href="https://www.rt.com/usa/409014-weinstein-hired-ex-mossad-abuse/">https://www.rt.com/usa/409014-weinstein-hired-ex-mossad-abuse/</a><br /> <br /> <a href="https://www.veteranstoday.com/2017/11/07/harvey-weinstein-hired-mossad-agents-in-2016-to-destroy-rose-mcgown/#_ftn9">https://www.veteranstoday.com/2017/11/07/harvey-weinstein-hired-mossad-agents-in-2016-to-destroy-rose-mcgown/#_ftn9</a></p> <p><a href="https://www.newyorker.com/news/news-desk/harvey-weinsteins-army-of-spies">https://www.newyorker.com/news/news-desk/harvey-weinsteins-army-of-spies</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 08 Nov 2017 23:00:00 GMT Le rêve chinois et les difficultés prévisibles http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2735 2735 <br /><p>Xi Jinping, dans son long expos&eacute; devant le 19e congr&egrave;s, a esquiss&eacute; l&#39;avenir qu&#39;il proposait &agrave; la Chine pour les 30 prochaines ann&eacute;es. Elle deviendra:<br /> - une soci&eacute;t&eacute; &laquo;&nbsp;mod&eacute;r&eacute;ment&nbsp;prosp&egrave;re&nbsp;&raquo; aux alentours de 2020,<br /> - une nation profond&eacute;ment modernis&eacute;e vers 2035,<br /> - une nation socialiste riche et puissante vers 2050.<br /> <br /> Il n&#39;a pas pr&eacute;cis&eacute; cependant, bien qu&#39;il n&#39;en ignore certainement rien, que la plan&egrave;te &eacute;voluera profond&eacute;ment pendant ce laps de temps. M&ecirc;me dans un sc&eacute;nario optimiste, cette &eacute;volution accumulera des probl&egrave;mes que la Chine devra s&#39;efforcer de r&eacute;soudre, sans pour autant r&eacute;ussir &agrave; le faire totalement. Le sort de la Chine ne sera pas tr&egrave;s diff&eacute;rent &agrave; cet &eacute;gard de celui des autres r&eacute;gions du monde. Mais les difficult&eacute;s prendront des aspects sp&eacute;cifiques compte tenu de la situation g&eacute;ographique et g&eacute;opolitique du pays.&nbsp;<br /> <br /> L&#39;on comprend que Xi n&#39;ait pas abord&eacute; ces questions difficiles, mais elles &eacute;taient certainement en arri&egrave;re-plan dans l&#39;esprit des mieux inform&eacute;s des membres du congr&egrave;s. In&eacute;vitablement, ils attendront du pouvoir que des discussions permettent sans attendre d&#39;y r&eacute;fl&eacute;chir en commun et d&#39;esquisser des projets de r&eacute;ponse.&nbsp;<br /> <br /> R&eacute;sumons sommairement pour notre part les probl&egrave;mes que selon nous, la Chine devra affronter:<br /> <br /> <strong>La croissance d&eacute;mographique dans les autres parties du monde</strong><br /> <br /> Alors que la Chine continuera &agrave; s&#39;efforcer de contr&ocirc;ler sa natalit&eacute;, l&#39;Afrique actuellement peupl&eacute;e de 2 milliards d&#39;habitants, verra inexorablement sa population passer &agrave; 4 milliards &agrave; la fin du si&egrave;cle. Ceci r&eacute;duira sensiblement les perspectives d&#39;&eacute;migration chinoise, fut-elle temporaire. D&#39;autres pays asiatiques verront &eacute;galement leurs effectifs d&eacute;mographiques s&#39;accroitre.&nbsp;<br /> <br /> <strong>L&#39;&eacute;volution soci&eacute;tale</strong><br /> <br /> La Chine pourra-t-elle, vu le poids des traditions, assurer compl&eacute;ment l&#39;&eacute;galit&eacute; entre les hommes et les femmes? Quelles classes ou couches soci&eacute;tales supporteront le plus gros des efforts d&#39;investissement? L&#39;in&eacute;galit&eacute; entre une petite minorit&eacute; de riches et une &eacute;crasante majorit&eacute; de pauvres s&#39;att&eacute;nuera-t-elle? Le gouvernement, lui-m&ecirc;me in&eacute;vitablement compos&eacute; de repr&eacute;sentants des riches, sera-t-il d&eacute;cid&eacute; &agrave; s&#39;y attaquer de fa&ccedil;on volontariste?<br /> <br /> <strong>Les effets du r&eacute;chauffement climatique</strong><br /> <br /> La Chine les subira de plein fouet: manque d&#39;eau et d&eacute;sertification, r&eacute;duction sensible du d&eacute;bit des grands fleuves himalayens qui resteront le poumon de la Chine, accroissement de la pollution due au vent et &agrave; la poussi&egrave;re...Comment et &agrave; quels co&ucirc;ts le pays y fera face?<br /> <br /> <strong>L&#39;accroissement des besoins en mati&egrave;res premi&egrave;res industrielles.</strong><br /> <br /> La Chine n&#39;est bien pourvue &agrave; cet &eacute;gard que dans le domaine des terres rares. Comment et &agrave; quels co&ucirc;ts fera-t-elle face aux besoins?<br /> <br /> <strong>L&#39;accroissement des besoins &eacute;nerg&eacute;tiques.&nbsp;</strong><br /> <br /> La Chine manque de ressources en &eacute;nergies fossiles, charbon, gaz et p&eacute;trole. Elle les doit les importer. Le recours aux &eacute;nergies renouvelables et au nucl&eacute;aire sera-t-il suffisant? La Chine investira massivement dans le solaire, mais ceci ne se fera pas sans d&eacute;penses consid&eacute;rables.&nbsp;</p> <p><strong>Au plan g&eacute;opolitique et diplomatique</strong><br /> <br /> La Chine s&#39;efforcera-t-elle d&#39;am&eacute;liorer ses relations potentiellement conflictuelles avec l&#39;Inde, notamment dans le Tibet, ou avec le Pakistan.<br /> <br /> Certains pays concern&eacute;s par le d&eacute;veloppement de la BRI (&nbsp;Belt and Road Initiative) subiront in&eacute;vitablement une instabilit&eacute; grandissante. Comment la Chine pourra-t-elle y rem&eacute;dier, afin que la BRI ne soit pas perturb&eacute;e, sinon paralys&eacute;e?<br /> <br /> Comment &eacute;volueront les relations actuellement conflictuelles avec des pays ou r&eacute;gions islamistes? On citera en premier lieu les Ou&iuml;ghours.&nbsp;<br /> <br /> La Chine devra-t-elle faire face &agrave; un accroissement du terrorisme islamique, et comment?</p> <p><strong>Note au 12/11/2017</strong></p> <p>On lira ici une tr&egrave;s intelligente&nbsp;analyse du discours de XI Jinping et plus largement de la version chinoise du marxisme.<br /> Voir dans&nbsp;<a href="https://stalinsmoustache.org/author/stalinsmoustache/">https://stalinsmoustache.org/author/stalinsmoustache/</a>&nbsp; l&#39;article <em>Xi Jinping thought</em>&nbsp;de Roland Boer. Nous y reviendrons.&nbsp;</p> <p>Sur Roland Boer, voir&nbsp;<a href="https://www.newcastle.edu.au/profile/roland-boer">https://www.newcastle.edu.au/profile/roland-boer</a></p> Sun, 22 Oct 2017 23:00:00 GMT Géopolitique. Le rêve chinois http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2734 2734 <br /><p><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/silkbelt.png" style="height:363px; width:580px" /><br /> Mais on pourra se demander en quoi cette d&eacute;mocratie socialiste ne serait pas seulement une puissance n&eacute;olib&eacute;rale &agrave; la mode chinoise. Le terme de n&eacute;olib&eacute;ral signifie que tout y est sacrifi&eacute; &agrave; la concurrence, essentiellement financi&egrave;re, de groupes transnationaux recherchant en priorit&eacute; le profit &agrave; court terme, sans se pr&eacute;occuper de l&#39;avenir &agrave; long terme.&nbsp;<br /> <br /> C&#39;est principalement ce qui marque les Etats-Unis d&#39;aujourd&#39;hui, et de plus en plus les puissances europ&eacute;ennes. En Europe, et notamment en France, le vieil id&eacute;al d&#39;&eacute;conomie mixte, o&ugrave; les entreprises priv&eacute;es sont contrebalanc&eacute;es par des Etats et des entreprises publiques investissant en faveur de l&#39;int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral sans perspective de profit &agrave; court terme, semble un r&ecirc;ve issu de la Lib&eacute;ration qui s&#39;est progressivement effac&eacute;.&nbsp;<br /> <br /> Quand on constate avec un regard superficiel le poids pris aujourd&#39;hui par des entreprises publiques chinoises ne visant qu&#39;au profit imm&eacute;diat d&#39;une minorit&eacute; sociale de plus en plus in&eacute;galitaire, on peut se demander si Xi ne cache pas la v&eacute;rit&eacute;, notamment aux yeux des centaines de millions de citoyens rest&eacute;s encore &agrave; ce jour &agrave; l&#39;&eacute;cart de la croissance.&nbsp;<br /> <br /> Or les perspectives propos&eacute;es par Xi s&#39;adressent indiscutablement &agrave; l&#39;ensemble de l&#39;opinion chinoise, et pas seulement aux &eacute;lites. Celle-ci, de mieux en mieux inform&eacute;e et participative &agrave; travers le mod&egrave;le chinois de l&#39;Internet, ne pourra pas se contenter de belles paroles. Elle exigera progressivement des r&eacute;sultats.<br /> <br /> Ceci notamment dans les prochaines d&eacute;cennies, o&ugrave; Xi a d&eacute;fini les stades suivants concernant la soci&eacute;t&eacute; toute enti&egrave;re et pas seulement les &eacute;lites dirigeants:<br /> <br /> - une soci&eacute;t&eacute; &laquo;&nbsp;mod&eacute;r&eacute;ment&nbsp;prosp&egrave;re&nbsp;&raquo; aux alentours de 2020,<br /> - une nation profond&eacute;ment modernis&eacute;e vers 2035,<br /> - une nation socialiste riche et puissante vers 2050<br /> <br /> <strong>Le &laquo;&nbsp;r&ecirc;ve chinois&nbsp;&raquo;&nbsp;</strong><br /> <br /> Ceci devrait, a-t-il affirm&eacute;, constituer le &laquo;&nbsp;r&ecirc;ve chinois&nbsp;&raquo;, propos&eacute; par la Chine au reste du monde. L&agrave; encore il ne l&#39;a pas dit explicitement, mais ce r&ecirc;ve chinois devrait avoir remplac&eacute; depuis longtemps le &laquo;&nbsp;r&ecirc;ve am&eacute;ricain&nbsp;&raquo; que Washington et Wall Street, tout au long du 20e si&egrave;cle, avaient propos&eacute; au monde pour mieux y &eacute;tendre leur pouvoir politique et &eacute;conomique.&nbsp;<br /> <br /> Aujourd&#39;hui, rares sont ceux qui croient encore &agrave; ce r&ecirc;ve am&eacute;ricain,&nbsp;confront&eacute;s aux r&eacute;alit&eacute;s d&#39;une exploitation quasi coloniale, de guerres incessantes et d&#39;&eacute;checs successifs. Hollywood lui-m&ecirc;me, consid&eacute;r&eacute; comme une parfaite image du r&ecirc;ve am&eacute;ricain, est en train de d&eacute;couvrir avec l&#39;affaire Weinstein&nbsp;et les scandales sexuels dont on commence &agrave; parler, ce que cache d&#39;exploitation, notamment des femmes, une r&eacute;putation surfaite &agrave; des fins de pouvoir g&eacute;opolitique.&nbsp;<br /> <br /> Mais en quoi dira-t-on, le &laquo;&nbsp;r&ecirc;ve chinois&nbsp;&raquo; devrait &ecirc;tre diff&eacute;rent du &laquo;&nbsp;r&ecirc;ve&nbsp;am&eacute;ricain&nbsp;&raquo;? Xi a voulu r&eacute;pondre &agrave; cette interrogation en affirmant que les r&ecirc;ves des Chinois et de ceux des autres peuples seront &eacute;troitement connect&eacute;s. Ceci au sein d&#39;un ordre international pacifique et stable.&nbsp;<br /> <br /> Ce sera le programme pr&eacute;sent&eacute; il y a d&eacute;j&agrave; 3 ans &agrave; Astana et Djakarta sous le nom de &laquo;&nbsp;Nouvelle Route de la Soie&nbsp;&raquo;, autrement dit Belt and Road Initiative (BRI), qui jouera ce r&ocirc;le. Il n&#39;a pas voulu cependant entrer dans les d&eacute;tails de ce programme, dor&eacute;navant bien connu, et qu&#39;il avait notamment expos&eacute; &agrave; Davos cette ann&eacute;e. Nous en avons nous-m&ecirc;me ici souvent discut&eacute;.<br /> <br /> Pour lui, la BRI sera l&#39;apport essentiel de la Chine &agrave; ce qu&#39;il a nomm&eacute; une &laquo;&nbsp;destin&eacute;e commune pour l&#39;esp&egrave;ce humaine&nbsp;&raquo;. Elle d&eacute;finira une nouvelle r&egrave;gle du jeu g&eacute;opolitique et g&eacute;o-&eacute;conomique assurant &agrave; la Chine, qui s&#39;en fera le principal ma&icirc;tre d&#39;ouvrage, un leadership mondial au niveau eurasiatique. Ceci sera permis par les investissements chinois en infrastructures de transports et communications, en assistance technique et en moyens de financement, ainsi que dans de nombreux domaines de &laquo;&nbsp;modernisation&nbsp;&raquo; n&eacute;cessit&eacute;s par la BRI et dont lesquels la Chine, initialement, apportera la plus grande part.&nbsp;<br /> <br /> Pour commencer, Hong Kong devrait &ecirc;tre, selon Xi, le principal contributeur &laquo;&nbsp;non chinois&nbsp;&raquo; au programme. Il y apportera ses ressources consid&eacute;rables et b&eacute;n&eacute;ficiera, en retour, &agrave; la consid&eacute;ration et &agrave; l&#39;appui de P&eacute;kin.<br /> <br /> Mais la Chine ne sera pas en reste. Xi a consacr&eacute; de nombreuses minutes &agrave; exposer l&#39;effort d&#39;investissement et de recherche consid&eacute;rable dans les sciences appliqu&eacute;es et l&#39;ensemble des projets technologiques innovants et de rupture que fera la Chine. L&agrave; encore, il ne l&#39;a pas dit, mais il a laiss&eacute; entendre que la Chine est en train de d&eacute;passer la Silicon Valley et les universit&eacute;s am&eacute;ricaines, auxquelles elle fournit d&#39;ailleurs un pourcentage &eacute;lev&eacute; d&#39;&eacute;tudiants et de chercheurs.</p> <p>Il a enfin fait allusion aux efforts chinois actuels pour remplacer les p&eacute;tro-dollars par des monnaies associant le yuan et celles d&#39;autres partenaires du Brics. Dans le m&ecirc;me temps, la Chine fera tous ses efforts pour &eacute;chapper &agrave; la domination du Fonds mon&eacute;taire international et de la Banque mondiale, gr&acirc;ce notamment aux apports des Banques internationales d&#39;investissement bas&eacute;es en Chine et qui commencent &agrave; int&eacute;resser un certain nombre de pays europ&eacute;ens.&nbsp;</p> <p><em>Dans un 3e article, nous rappellerons les principales difficult&eacute;s auxquelles la Chine devra faire face dans les prochaines d&eacute;cennies, sur lesquelles Xi n&#39;a pas propos&eacute; de perspectives suffisamment concr&egrave;tes.</em></p> <p><strong>Note</strong></p> <p>Pour plus de d&eacute;tails concernant les relations entre le Yuan et le dollar, ainsi que sur la BRI, voir de William Engdahl</p> <p><a href="https://journal-neo.org/2017/10/19/china-ruble-settlement-and-the-dollar-system/">https://journal-neo.org/2017/10/19/china-ruble-settlement-and-the-dollar-system/</a></p> <p>&nbsp;</p> Sat, 21 Oct 2017 23:00:00 GMT Xi Jinping dessine les grands lignes de l'avenir de la Chine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2731 2731 <br /><p>Ce discours a d&#39;abord rappel&eacute; la situation de la Chine et les progr&egrave;s accomplis durant les derni&egrave;res ann&eacute;es. Il a pr&eacute;cis&eacute; ensuite le feuille de route que le pays devra suivre sous sa pr&eacute;sidence et celle de ses successeurs dans les prochaines d&eacute;cennies.<br /> <br /> Les correspondants de presse &eacute;trangers ont eu le plus grand mal &agrave; suivre le discours, compl&eacute;t&eacute; d&#39;une centaine de dossiers mis &agrave; leur disposition. Il est possible cependant d&#39;en indiquer les grandes lignes le 20/10 . Nous nous bornerons ici &agrave; mentionner les points suivants, souvent pr&eacute;sent&eacute;s avec un parti pris d&#39;hostilit&eacute; par la presse occidentale. Celle-ci, manifestement, refuse d&#39;admettre que la Chine est d&eacute;j&agrave; la 2e puissance mondiale dans de tr&egrave;s nombreux domaines et bien partie pour en devenir la premi&egrave;re, supplantant ainsi d&eacute;finitivement les Etats-Unis.</p> <p><strong>Un marxisme chinois</strong></p> <p>Xi a confirm&eacute; le th&egrave;me de sa Pr&eacute;sidence: continuer &agrave; d&eacute;velopper un marxisme sp&eacute;cifiquement chinois. Ceci voudra dire une &eacute;conomie socialiste de march&eacute;, prot&eacute;geant les traditions historiques chinoise. Dien Xiaoping s&#39;en &eacute;tait fait le d&eacute;fenseur de 1978 &agrave; 1989. Certains diront qu&#39;il n&#39;est pas toujours facile de diff&eacute;rencier ce concept de celui d&#39;une simple &eacute;conomie capitaliste. N&eacute;anmoins Xi a rappel&eacute; que l&#39;intervention de l&#39;Etat et du parti communiste chinois en restait la caract&eacute;ristique fondamentale.<br /> <br /> Il en a donn&eacute; la preuve en indiquant que l&#39;objectif du pouvoir sera d&#39;&eacute;tablir une plus grande &eacute;galit&eacute; entre les citoyens, au sein d&#39;une soci&eacute;t&eacute; visant &agrave; mieux r&eacute;partir les richesses nouvelles r&eacute;sultant des efforts continus des travailleurs. Il a d&eacute;sign&eacute; ceci comme une marche vers un &laquo;&nbsp;grand socialisme moderne&nbsp;&raquo;, d&eacute;veloppement n&eacute;cessaire du socialisme de march&eacute; de Deng. Les &eacute;conomies r&eacute;gionales et urbaines devraient toutes d&eacute;sormais b&eacute;n&eacute;ficier de l&#39;accroissement de la production et de la consommation. On voit que, dans les objectifs affich&eacute;s au moins, ceci est profond&eacute;ment oppos&eacute; au capitalisme occidental qui continue &agrave; d&eacute;velopper les in&eacute;galit&eacute;s entre riches et pauvres.<br /> <br /> Au plan concret, ceci impliquera pour la Chine l&#39;acc&eacute;l&eacute;ration du grand programme dit&nbsp; One Belt&ndash;One Road qui mettra la soci&eacute;t&eacute; chinoise en relation avec des &eacute;conomies en croissance dans les r&eacute;gions du monde ainsi connect&eacute;es. Les pays en d&eacute;veloppement pourront gr&acirc;ce &agrave; l&#39;exp&eacute;rience chinoise conserver leur&nbsp;pleine autonomie tout en partageant les fruits d&#39;une productivit&eacute; partag&eacute;e. En aucun cas, la Chine, bien que restant communiste, ne visera &agrave; convertir ses voisins ou partenaires &agrave; cette philosophie politique.</p> <p>Entre 2017 et 2020, Xi a indiqu&eacute; que la Chine travaillera &agrave; consolider les gains &eacute;conomiques et soci&eacute;taux de la derni&egrave;re d&eacute;cade. La pauvret&eacute; rurale devra ainsi &ecirc;tre totalement &eacute;limin&eacute;e, tandis qu&#39;une agriculture et une industrie moderne devront b&eacute;n&eacute;ficier &agrave; l&#39;ensemble du territoire, supprimant les disparit&eacute;s actuelles.</p> <p>Pendant cette m&ecirc;me p&eacute;riode, l&#39;arm&eacute;e de lib&eacute;ration nationale ou &laquo;&nbsp;People&rsquo;s Liberation Army&nbsp;&raquo; sera compl&egrave;tement modernis&eacute;e. Xi n&#39;a pas fait allusion aux risques de guerre pouvant r&eacute;sulter des provocations croissantes des Etats-Unis, mais tout le monde a compris que la Chine devrait pouvoir se pr&eacute;parer au pire, si celui-ci survenait.</p> <p><strong>Un pays se voulant&nbsp;id&eacute;al</strong></p> <p>Entre 2020 et 2035, la Chine devra devenir un pays qui sera &laquo;&nbsp;prosp&egrave;re, solide, d&eacute;mocratique, culturellement avanc&eacute;, harmonieux et beau&nbsp;&raquo;. Pour y arriver, elle fera un appel massif aux investissements dans les nouvelles technologies, dans lesquelles, en ce qui nous concerne, nous savons que la Chine a largement rattrap&eacute; les Etats-Unis. L&agrave; encore, bien que Xi ne l&#39;ai pas dit explicitement, ce programme signifiera que la Chine pourra &eacute;chapper &agrave; la baisse des niveaux de vie, &agrave; l&#39;in&eacute;galit&eacute; entre riches et pauvres, aux crises cycliques qui d&eacute;vastent les soci&eacute;t&eacute;s occidentales.</p> <p>Pour am&eacute;liorer la qualit&eacute; des modes de vie des citoyens, Xi a pr&eacute;cis&eacute; que la Chine devra veiller en permanence &agrave; ce que la croissance industrielle et technologique s&#39;accompagne d&#39;une protection des &eacute;quilibres &eacute;cologiques. Il a rappel&eacute; en ce sens que P&eacute;kin &eacute;tait devenu le champion des technologies vertes, tant pour son propre usage que pour l&#39;exportation. Autrement dit, apr&egrave;s 2020-2025, les graves causes de pollution qui rendent actuellement la vie difficile dans les m&eacute;gapoles chinoises, devraient avoir disparu.</p> <p>Pour terminer, Xi a indiqu&eacute; que la guerre &agrave; la corruption qu&#39;il menait personnellement devra &ecirc;tre &eacute;tendue, ce mal devant avoir disparu &agrave; la fin de la d&eacute;cade. Il a eu du m&eacute;rite &agrave; affirmer cela face au Congr&egrave;s du Parti Communiste, dont on a tout lieu de penser que beaucoup des membres ne sont certainement pas encore des mod&egrave;les d&#39;int&eacute;grit&eacute;.<br /> <br /> L&#39;objet de notre pr&eacute;sent compte-rendu rapide n&#39;est pas de discuter le r&eacute;alisme ou la sinc&eacute;rit&eacute; de toutes ces propositions, non plus que l&#39;accueil qu&#39;elles recevront chez&nbsp; les autres membres du Brics. Nous y reviendrons ult&eacute;rieurement.</p> <p>&nbsp;</p> Thu, 19 Oct 2017 23:00:00 GMT Psychotropes, meurtres et terrorisme. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2718 2718 <br /><p align="left"><font size="2">M&ecirc;me si dans le cas de Stephen Paddock, celui-ci avait utilis&eacute; pour se procurer le valium une ordonnance m&eacute;dicale, il aurait pu aussi bien acheter cette sp&eacute;cialit&eacute; ou tout autre psychotrope dans un supermarch&eacute; sans aucune formalit&eacute; 2). </font></p> <p align="left"><font size="2">Il faut se demander si les autres tueurs en s&eacute;rie ne sont pas eux aussi sous l'emprise de tels m&eacute;dicaments. Les auteurs d'attentats terroristes islamistes pourraient eux-aussi &ecirc;tre drogu&eacute;s pour accepter de se suicider de cette fa&ccedil;on. Les organisations terroristes islamiques font circuler et procurent ces produits, obtenus par contrebande, dans les milieux qu'elles veulent p&eacute;n&eacute;trer, notamment dans les banlieues dites sensibles. Il est vraisemblables que leurs &eacute;missaires locaux les fournissent en priorit&eacute; aux individus d&eacute;j&agrave; identifi&eacute;s par eux comme mal adapt&eacute;s psychiquement ou socialement. <br /> <br /> Sans doute faudrait-il mieux r&egrave;glementer et mieux contr&ocirc;ler les m&eacute;decins qui les prescrivent, ou les pharmacies qui les d&eacute;livrent. Mais ceci para&icirc;t tr&egrave;s difficile en l'&eacute;tat du droit, compte-tenu du tr&egrave;s grand nombre de personnes qui les consomment en exc&egrave;s dans nos soci&eacute;t&eacute;s d&eacute;j&agrave; malades. <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>L'Europe</strong></font></font></p> <p align="left"><font size="2">Dans la plupart des pays europ&eacute;ens. les armes ne sont pas en vente libre &ndash; la commercialisation des armes de guerre y est d'ailleurs interdite &ndash; et les m&eacute;dicaments potentiellement dangereux ne sont d&eacute;livr&eacute;s que sur ordonnance par les pharmaciens.</font></p> <p align="left"><font size="2">Certes aujourd'hui, les trafics divers concernant ces produits en rendent l'acc&egrave;s plus facile, mais ces trafics n'int&eacute;ressent encore qu'une minorit&eacute; de la population. Cela ne durera pas. Que ce soit les grands distributeurs de type super-march&eacute;s ou ceux utilisant massivement internet comme Amazon 3), ils fourniront bient&ocirc;t &agrave; tous les citoyens, sans contr&ocirc;le et au nom du profit, les armes et poisons divers dont ceux-ci auront besoin pour se d&eacute;truire. </font></p> <p align="left"><font size="2">Que devraient faire les Pouvoirs Publics s'ils voulaient r&eacute;ellement continuer &agrave; prot&eacute;ger la soci&eacute;t&eacute; europ&eacute;enne? Concernant les produits pharmaceutiques dangereux, rien ne sera malheureusement faisable dans un monde num&eacute;rique globalis&eacute; comme le n&ocirc;tre. Par contre, il faudrait continuer &agrave; proscrire la vente libre des armes &agrave; feu. Mais les fabricants et revendeurs de celles-ci exercent de fortes pressions, accompagn&eacute;es d'arguments &laquo;&nbsp;&eacute;lectoraux&nbsp;&raquo;, sur les Etats qui maintiennent de telles interdictions pour qu'elles soient lev&eacute;es.</font></p> <font size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-style: normal"><br /> <br /> 1) Voir <a href="http://theduran.com/confirmed-vegas-shooting-suspect-proscribed-dangerous-drugs-just-like-many-previous-mass-shooters/">http://theduran.com/confirmed-vegas-shooting-suspect-proscribed-dangerous-drugs-just-like-many-previous-mass-shooters/</a></span></em></font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><br /> </font><font size="2"> <br /> 2) Un rapport du <em>Nevada Prescription Monitoring Program</em> obtenu mardi 03/10 a confirm&eacute; que Paddock s'&eacute;tait fait prescrire le 21/06 cinquante doses de 10-milligrammes de diazepam, dit aussi Valium, par son m&eacute;decin, le Dr S.W. Ceci pourrait confirmer la th&egrave;se qu'il &eacute;tait sous influence de ce produit, &eacute;ventuellement pris &agrave; forte dose les jours pr&eacute;c&eacute;dant son passage &agrave; l'acte. <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/lasvegas.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/185/lasvegas.htm<br /> </a><br /> 3) La firme </font><font size="2">Amazon, outre qu'elle &eacute;chappe presque totalement &agrave; l'imp&ocirc;t, fournit ainsi en libre acc&egrave;s diff&eacute;rents marques de valium. Voyez par exemple cette offre entre autres:<br /> <br /> <em><font color="#990000">Dilamel - Bouroff 60 caps. It is natural &quot;Valium&quot; soothing effect is often used against anxiety, muscle tension...<br /> de B.U.L<br /> EUR 7,63<br /> Plus que 13 ex. Commandez vite ! </font></em><br /> </font> <p><br /> <br /> </p> Tue, 03 Oct 2017 23:00:00 GMT Kurdistan irakien. Un référendum inutile? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2712 2712 <br /><font size="2" color="#000000">En effet, les Kurdes d'Irak repr&eacute;sentent environ un tiers de la population kurde globale, laquelle s'&eacute;tait identifi&eacute;e comme kurde d&egrave;s l'Antiquit&eacute;. Comme l'indique <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Kurdistan">Wikipedia </a>, la r&eacute;gion du Kurdistan &eacute;tait connue par plusieurs termes apparent&eacute;s au mot Kurded&egrave;s cette &eacute;poque. Les Sum&eacute;riens l'appelaient Kur-a, Tritium ou encore le pays de Karda, les &Eacute;lamites Kurdasu, les Akkadiens Kurtei, les Assyriens Kurti, les Babyloniens Qardu, les Grecs Kardo&ucirc;khoi et les Romains Corduene.</font> <p><font size="2" color="#000000">Mais par le trait&eacute; de Lausanne de 1923, le Moyen-Orient a &eacute;t&eacute; divis&eacute; en plusieurs pays qui ne prennent pas en compte le droit des Kurdes &agrave; disposer de leurs terres. En effet, d'une grande importance g&eacute;opolitique dans la r&eacute;gion, le Kurdistan est &eacute;galement riche en p&eacute;trole et en eau. Il est donc convoit&eacute; par les grandes puissances.</font></p> <p><font size="2" color="#000000">Le Royaume-Uni et la France se sont vu confier des mandats sur les nouveaux &Eacute;tats cr&eacute;&eacute;s par ce trait&eacute; de Lausanne, sur l'Irak pour le premier, sur la Syrie et le Liban pour la seconde. Les populations, notamment kurdes, pr&eacute;sentes dans ces Etats se sont donc trouv&eacute;es artificiellement s&eacute;par&eacute;es. Elles n'ont pas tard&eacute; &agrave; se r&eacute;volter, mais sans succ&egrave;s.</font></p> <p><font size="2" color="#000000">Par ailleurs, en Turquie, nouvel avatar de l'Empire ottoman, la r&eacute;volution k&eacute;maliste du pays s'est faite &agrave; partir de 1923 sur la base du d&eacute;ni de l'existence d'une tr&egrave;s forte minorit&eacute; kurde en son territoire. Depuis les Kurdes n'y ont plus aucun droit. Ils sont somm&eacute;s d'oublier leur culture et de se fondre dans la soci&eacute;t&eacute;. Beaucoup ont r&eacute;sist&eacute;, mais ils ont &eacute;t&eacute; maintes fois r&eacute;prim&eacute;s par les forces turques. Ceci est encore le cas aujourd'hui. Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui les repr&eacute;sente, fait l'objet de nombreuses attaques du gouvernement. Sa branche arm&eacute;e, les Unit&eacute;s de protection du peuple (YPG), est consid&eacute;r&eacute;e en interne comme une organisation terroriste et combattue comme telle.</font></p> <p><font size="2" color="#000000"><strong><font color="#000099">L'engagement kurde contre l'Etat Islamique</font></strong></font></p> <p><font size="2" color="#000000">Cependant aujourd'hui les YPG livrent l'essentiel de leurs combats contre les forces djihadistes de l'&Eacute;tat islamique (EI). Bien que musulmans les Kurdes ne se reconnaissent pas dans l'Islam de combat export&eacute; par l'Arabie saoudite. Aussi la coalition internationale comprenant notamment les &Eacute;tats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, qui s'&eacute;tait form&eacute;e pour combattre l'EI apporte aux Kurdes une aide a&eacute;rienne et logistique dans les combats contre les islamistes.<br /> <br /> En 2015, les effectifs des YPG &eacute;taient estim&eacute;s entre 35 000 et 65 000 combattants, dont environ 40% de femmes. Ce sont eux (elles) qui repr&eacute;sentent l'essentiel des forces terrestres engag&eacute;es sur divers terrains notamment pour la reprise de Mossoul et de Raqqa. On notera que la Russie, pour sa part, ne fait pas appel aux Kurdes. Ceci tient au fait que ces derniers ont longtemps combattu Bashar al Assad, alli&eacute; des Russes mais consid&eacute;r&eacute; par eux comme un oppresseur.</font></p> <p><font size="2" color="#000000"><strong><font color="#000099">Inutile pour les Kurdes de r&ecirc;ver aujourd'hui &agrave; un grand Kurdistan</font></strong></font></p> <p><font size="2" color="#000000">Les fortes minorit&eacute;s kurdes pr&eacute;sentent en Irak, en Syrie et en Turquie, r&ecirc;vent toutes semble-t-il de reconstituer un grand Kurdistan. Mais ceci se ferait aux d&eacute;pends de leurs pays d'accueil, qui se trouveraient amput&eacute;s de parties importantes de leurs territoires et confront&eacute;s &agrave; un nouvel acteur &eacute;tatique au Moyen-Orient et en Turquie. Il est donc tr&egrave;s probable qu'elles n'y r&eacute;ussiront pas, sauf bouleversement des &eacute;quilibres politiques. A d&eacute;faut, les Kurdes voudraient se constituer en petits Etats kurdes ind&eacute;pendants au sein de ces pays. L&agrave; encore, ils se heurtent &agrave; des r&eacute;sistances consid&eacute;rables.</font></p> <p><font size="2" color="#000000">C'est la raison pour laquelle le r&eacute;f&eacute;rendum organis&eacute; en octobre par les Kurdes d'Irak a suscit&eacute; le refus du premier ministre Haider al-Abadi. Celui-ci a refus&eacute; tout processus de n&eacute;gociation, propos&eacute; dans un premier temps par Massud Barzani. Les Am&eacute;ricains &agrave; leur tour se sont d&eacute;clar&eacute;s hostiles &agrave; l'ind&eacute;pendance du Kurdistan iranien. Ils craignent sans doute d'y perdre ce qui leur reste d'influence en Irak.</font></p> <p><font size="2" color="#000000"><strong><font color="#000099">Un rejet ext&eacute;rieur g&eacute;n&eacute;ral</font></strong></font></p> <p><font size="2" color="#000000">Il est difficile de pronostiquer aujourd'hui ce qu'il adviendra du r&eacute;f&eacute;rendum kurde. Dans l'imm&eacute;diat, il a suscit&eacute; des mesures de rejet g&eacute;n&eacute;rales. Les compagnies a&eacute;riennes desservant le Kurdistan iranien &agrave; partir de l'Egypte, la Jordanie, le Liban et bien entendu la Turquie ont suspendu leurs vols. Elles ont dit qu'elles ne les reprendraient qu'&agrave; la demande expresse de Bagdad. Les op&eacute;rations commerciales avec ces pays, indispensables &agrave; la survie du Kurdistan, ont &eacute;t&eacute; par ailleurs suspendues.</font></p> <p><font size="2" color="#000000">Il faut observer qu'une situation de m&ecirc;me nature pourrait se produire en Espagne, dans le cas d'une volont&eacute; d'ind&eacute;pendance affich&eacute;e par les Catalans lors du prochain r&eacute;f&eacute;rendum sur l'ind&eacute;pendance, d&eacute;clar&eacute; ill&eacute;gal par Madrid et qui devrait cependant se tenir le 1er octobre.</font></p> <p><font size="2" color="#000000">On doit cependant se demander si les Etats nationaux pourraient imposer de force &agrave; une population n'en voulant vraiment pas de demeurer dans les fronti&egrave;res de ces Etats. Ils seraient oblig&eacute;s d'utiliser la force, ce qui pourrait conduire &agrave; une situation de guerre civile.</font></p> <p><font size="2" color="#000000">En Irak comme en Catalogne, la position des puissances ext&eacute;rieures, notamment les Etats-Unis et dans une moindre mesure la Russie, sera aussi &agrave; prendre en compte. Elles feront tout leur possible pour ne pas affaiblir les Etats concern&eacute;s, dans la mesure o&ugrave; elles les ont int&eacute;gr&eacute;s dans leurs strat&eacute;gies internationales.</font></p> <p><font size="2" color="#000000"><br /> </font></p> <font face="Arial" size="2" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 28 Sep 2017 23:00:00 GMT L'Iran désormais puissance dominante au Moyen-Orient http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2707 2707 <br /><font face="Arial" size="2">Le m&eacute;dia iranien <em>Teherantimes</em>, que l'on devrait mieux conna&icirc;tre en France, vient d'annoncer l'essai r&eacute;ussi par l'Iran d'un missile balistique de moyenne port&eacute;e, capable d'atteindre des cibles distantes de 2000 km et d'emporter diff&eacute;rentes t&ecirc;tes 1) .</font><font face="Arial" size="2"> </font> <h3 style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Ceci devrait changer significativement le rapport de force au Moyen-Orient. Les 45.000 soldats am&eacute;ricains d&eacute;ploy&eacute;s dans la zone, ainsi que tous les alli&eacute;s des Etats-Unis, y compris en premier lieu Isra&euml;l, sont d&eacute;sormais &agrave; port&eacute;e. </font> </h3> <font face="Arial" size="2"> </font> <h3 style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Cette annonce survient quelques jours apr&egrave;s les agressions verbales de Donald Trump &agrave; l'ONU, ainsi que sa volont&eacute; d'imposer &agrave; T&eacute;h&eacute;ran de nouvelles sanctions. Celles-ci seraient d&eacute;cid&eacute;es au pr&eacute;texte que l'Iran n'aurait pas respect&eacute; l'accord dit nucl&eacute;aire par lequel elle s'engageait &agrave; ne pas d&eacute;velopper d'armes atomiques. Or tous les observateurs internationaux affirment au contraire qu'il n'en est rien. Cependant, si de nouvelles &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; unilat&eacute;rales &eacute;taient d&eacute;cid&eacute;es, le Pr&eacute;sident Hassan Rouhani a pr&eacute;cis&eacute; &agrave; son retour de New York que toutes les options en mati&egrave;re de riposte seraient envisageables. </font> </h3> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Plus r&eacute;cemment, il a d&eacute;clar&eacute; que si la nation iranienne avait toujours recherch&eacute; la paix et la s&eacute;curit&eacute;, elle continuerait &agrave; d&eacute;fendre les peuples y&eacute;m&eacute;nite syrien et palestinien, &laquo;&nbsp;que cela plaise ou non&nbsp;&raquo;. Peu apr&egrave;s le commandant de la Garde R&eacute;volutionnaire le g&eacute;n&eacute;ral Mohammad Ali Jafari a &eacute;t&eacute; plus explicite. Selon lui, les Etats-Unis, avec le discours de Trump, ayant montr&eacute; toute leur hostilit&eacute;, devaient d&eacute;sormais s'attendre &agrave; des r&eacute;actions douloureuses pour eux dans tous les domaines, y compris militaires, a-t-il laiss&eacute; entendre. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il est &eacute;vident que T&eacute;h&eacute;ran est loin d'avoir encore mis au point des armes atomiques et des missiles repr&eacute;sentant une menace s&eacute;rieuse. A cet &eacute;gard en Asie la Cor&eacute;e du Nord dispose d'une avance consid&eacute;rable. Cependant l'Iran a d&eacute;ploy&eacute; plus de 100.000 hommes sur le terrain. Il s'agit de contingents chiites endurcis, capables d'affronter les faibles effectifs des pays sunnites, notamment l'Arabie saoudite, susceptibles de leur &ecirc;tre oppos&eacute;es. En cas encore improbable d'une bataille conventionnelle avec Isra&euml;l, celui-ci, malgr&eacute; la puissance de ses armements, aurait fort &agrave; faire. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La Syrie et son alli&eacute; la Russie devraient-ils s'inqui&eacute;ter de voir l'Iran en passe de devenir une puissance dominante dans la r&eacute;gion. En principe non, puisque Bashar al Assad et Moscou se sont mis d'accord depuis des mois pour constituer avec T&eacute;h&eacute;ran un &laquo;&nbsp;pont&nbsp;&raquo; chiite qui contrebalancerait les p&eacute;tro-dollars des pays sunnites et l'influence am&eacute;ricaine. On peut penser par ailleurs que l'Iran a bien compris que la Russie &eacute;tait d&eacute;sormais d&eacute;cid&eacute;e &agrave; maintenir ses implantations militaires en Syrie et r&eacute;agirait &agrave; toute &eacute;ventuelle menace iranienne. Celle-ci serait hautement improbable du fait qu'au contraire l'Iran a conc&eacute;d&eacute; &agrave; l'aviation russe l'acc&egrave;s &agrave; l'une de ses bases a&eacute;riennes. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Ce sont par contre les Kurdes et leur apparente volont&eacute; de constituer au nord de l'Irak l'amorce d'un v&eacute;ritable Kurdistan ind&eacute;pendant qui devraient prendre l'avertissement iranien au s&eacute;rieux. Ce projet a jusqu'ici &eacute;t&eacute; soutenu par Washington et Tel-Aviv dans le but d'en faire ce qui pourrait &ecirc;tre un instrument r&eacute;gional permettant de lutter contre l'influence iranienne. Or d&eacute;j&agrave; combattu par la Turquie, ce projet ne r&eacute;sistera pas &agrave; un rejet par l'Iran. Les Kurdes devraient faire bien attention &agrave; leurs futures d&eacute;cisions, quels que soient les r&eacute;sultats de futur r&eacute;f&eacute;rendum, s'il a lieu. M&ecirc;me si leurs valeureux peshmergas ont pu &ecirc;tre appr&eacute;ci&eacute;s ces derniers mois dans la lutte contre l'Etat Islamique, ils ne feraient pas long feu devant un rejet g&eacute;n&eacute;ral. Mais ce point ne peut &ecirc;tre examin&eacute; ici. La question kurde m&eacute;riteraient bien d'autres articles.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Les Europ&eacute;ens qui pour leur part sont en train d'investir de fa&ccedil;on importante et dans de nombreux domaines en Iran ne devraient voir aucun inconv&eacute;nient &agrave; la mise en place d'une Iran puissance dominante au Moyen-Orient. M&ecirc;me si celle-ci devait dor&eacute;navant disposer d'une capacit&eacute; de &laquo;&nbsp;deterrence&nbsp;&raquo; militaire importante.</font></p> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">1)</font><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.tehrantimes.com/news/417036/Iran-successfully-tests-new-2000km-range-missile"> http://www.tehrantimes.com/news/417036/Iran-successfully-tests-new-2000km-range-missile</a></font></p> <ol> <li><font face="Arial" size="2"> </font></li> </ol> Sun, 24 Sep 2017 23:00:00 GMT