Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Thu, 23 Feb 2017 13:00:22 GMT De qui Macron est-il l'agent&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2463 2463 <br />Aujourd'hui tout l'&eacute;cho donn&eacute;, y compris par Emmanuel Macron lui-m&ecirc;me, aux all&eacute;gations concernant sa vie sexuelle, permet d'&eacute;vacuer la question des liens pr&eacute;sum&eacute;s entre Macron et la CIA. <p style="margin-bottom: 0cm">La question reste pos&eacute;e cependant. Il serait anormal que les rares candidats &ndash; ou candidate - aux &eacute;lections de la R&eacute;publique fran&ccedil;aise souhaitant voir la France s'&eacute;manciper enfin du pouvoir am&eacute;ricaniste, ne la reprennent pas &agrave; leur compte. </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong>Note</strong></p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Nous lisons dans Boursorama, qui est un organe du Kremlin, comme chacun sait, ce courrier tr&egrave;s pertinent d'un lecteur. (peut-&ecirc;tre aussi il est vrai lui-m&ecirc;me un agent du Kremlin) Nous le reprenons ici in extenso </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>La main du Kremlin est d&eacute;cid&eacute;ment toute puissante: apr&egrave;s les accusations des perdants &ndash; personnel politique et media &ndash; am&eacute;ricains &agrave; l&rsquo;&eacute;lection pr&eacute;sidentielle, voici les accusations des (futurs perdants?) personnel politique et m&eacute;dias fran&ccedil;ais contre la Russie! Le th&egrave;me est le m&ecirc;me: Moscou veut manipuler les &eacute;lections pr&eacute;sidentielles.<br /> <br /> Les m&eacute;dias fran&ccedil;ais ne se fatiguent pas, ils se bornent &agrave; constater que certains m&eacute;dias russes &ndash; aux ordres du Tsar comme il se doit! &ndash; osent publier des &eacute;l&eacute;ments n&eacute;gatifs sur leur chouchou du moment, Emmanuel Macron. Macron &agrave; qui tous les m&eacute;dias fran&ccedil;ais tressent des lauriers, admirant sans doute sa servilit&eacute; et sa soumission aux forces atlantistes et se gardant bien de mentionner son absence totale de programme ni m&ecirc;me de mettre en &eacute;vidence l&rsquo;incapacit&eacute; dont il a fait preuve en tant que Ministre de l&rsquo;Economie de Fran&ccedil;ois Hollande dont le r&eacute;sultat calamiteux de sa gestion se voit &agrave; chaque instant en France.<br /> <br /> C&rsquo;est ainsi qu&rsquo;on apprend dans &laquo; Le Point &raquo; que &laquo; Une campagne de d&eacute;sinformation t&eacute;l&eacute;guid&eacute;e par la Russie prend pour cible &raquo; Emmanuel Macron! Quelle est cette &laquo; campagne de d&eacute;sinformation &raquo;? Une simple interview d&rsquo;un d&eacute;put&eacute; &ndash; fran&ccedil;ais! &ndash; &agrave; un m&eacute;dia russe qui ose affirmer &laquo; sans ciller qu&rsquo;Emmanuel Macron serait un &laquo;agent du grand syst&egrave;me banquier am&eacute;ricain&raquo; &raquo; Pour qui connait un tant soit peu Macron, ceci est une &eacute;vidence et lui-m&ecirc;me ne s&rsquo;en cache d&rsquo;ailleurs pas, puisqu&rsquo;il revendique fi&egrave;rement sa carri&egrave;re dans les grands groupes financiers am&eacute;ricains! Le crime est donc que des m&eacute;dias russes osent interviewer un d&eacute;put&eacute; fran&ccedil;ais qui ose critiquer le candidat &agrave; la mode! Par contre lors des &eacute;lections en Russie, quand les torchons du style &laquo; Le Monde &raquo; ou &laquo; Lib&eacute;ration &raquo; publient des monceaux d&rsquo;ordures sur Vladimir Poutine, &ccedil;a n&rsquo;est que de l&rsquo;information et en aucun cas des tentatives d&rsquo;influer sur les &eacute;lections.<br /> <br /> Ceci n&rsquo;est en fait qu&rsquo;une campagne de plus de d&eacute;sinformation contre la Russie dont le but est de pr&eacute;senter &agrave; l&rsquo;opinion publique fran&ccedil;aise la Russie comme un pays totalitaire pr&ecirc;t &agrave; tout pour manipuler les &eacute;lections dans les havres de d&eacute;mocratie que sont les pays occidentaux, France en t&ecirc;te. Elle montre parfaitement le degr&eacute; de servilit&eacute; et de soumission des m&eacute;dias fran&ccedil;ais qui ne r&ecirc;vent que d&rsquo;une chose: que le syst&egrave;me politique actuellement en vigueur en France depuis une trentaine d&rsquo;ann&eacute;es perdure et que les Fran&ccedil;ais soient persuad&eacute;s que l&rsquo; &laquo; ennemi Russe &raquo; veille et qu&rsquo;ils doivent &ecirc;tre pr&ecirc;ts &agrave; devoir le neutraliser &agrave; tout moment. Dans cette optique, ils ne peuvent bien entendu qu&rsquo;approuver le d&eacute;ploiement massif de moyens militaires de l&rsquo;OTAN aux fronti&egrave;res de la Russie. La pr&eacute;paration de l&rsquo;opinion publique &agrave; la proche guerre contre la Russie se fait aussi par le biais des &eacute;lections pr&eacute;sidentielles!</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><br /> </em></font> </p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em><br /> </em></font> </p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 07 Feb 2017 23:00:00 GMT Ou sont passés nos espions&#160;? De Christophe Dubois et Eric Pelletier Albin Michel http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2434 2434 <br /><font size="2" face="Arial">Beaucoup d'entre eux proviennent de milieux la&iuml;cs ou catholiques et se sont subitement convertis. Les cas cit&eacute;s sont int&eacute;ressants, mais depuis la premi&egrave;re r&eacute;daction du livre, ils se sont multipli&eacute;s. </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"> <font size="2" face="Arial"><em>Parmi les cas cit&eacute;s, on trouve A., devenu gardien de la paix en 2012, qui apr&egrave;s un voyage &agrave; la R&eacute;union en 2013, a surpris ses coll&egrave;gues par son comportement &quot;effac&eacute;&quot; lors du contr&ocirc;le d'une femme voil&eacute;e. Ses coll&egrave;gues racontent son &quot;obsession d'&eacute;couter des chants religieux en patrouille&quot; et raconte qu'il a profit&eacute; d'un arr&ecirc;t pour aller acheter des burqas pour sa femme.<br /> &gt; Les &quot;femmes sont impliqu&eacute;es dans un tiers des incidents et semblent tr&egrave;s d&eacute;termin&eacute;es, n'h&eacute;sitant pas &agrave; affronter leur hi&eacute;rarchie&quot;, notamment au sujet du port de l'uniforme et des tenues vestimentaires, affirment les deux journalistes.<br /> &gt; Parmi elles, une femme agent de surveillance en poste dans le XIIe arrondissement de Paris qui se pr&eacute;sente en septembre 2014 en hijab devant le m&eacute;decin-chef, refusant la visite m&eacute;dicale. Le mois d'apr&egrave;s, elle s'emporte contre le port de l'uniforme, comparant son pantalon &agrave; &quot;une salet&eacute; de torchon de la R&eacute;publique&quot;. <br /> &gt; Sur Facebook, elle appelle &agrave; la revanche des musulmans: &quot;Lorsque Allah aura d&eacute;cr&eacute;t&eacute; la guerre, ils vont pas nous reconna&icirc;tre ces lopettes de sionistes.</em><br /> <br /> Il n'y a pas que dans les administrations que la radicalisation touchent les jeunes, les mettant directement sur la voie d'un terrorisme actif. On les trouve aussi parmi les &eacute;l&egrave;ves des &eacute;tablissement d'enseignement. Ceci semble-t-il touche plus particuli&egrave;rement les filles. Ainsi, selon des cas rapport&eacute;s, certaines, bravant les interdits des &eacute;ducateurs, traitent r&eacute;guli&egrave;rement leurs camarades non radicalis&eacute;es de &quot;m&eacute;cr&eacute;antes&quot; ou &quot;kouffars&quot;. Beaucoup vont jusqu'aux menaces de mort. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Il faut ajouter que les modes de financement des organisations terroristes sont multiples. C'est le cas notamment en ce qui concerne les sommes consid&eacute;rables que leur versent, consciemment ou non, les consommateurs de viande et produits &laquo;&nbsp;hallal&nbsp;&raquo; 1)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Nous avions dans des articles pr&eacute;c&eacute;dents mentionn&eacute; les nombreuses explications que les psychologues et les psychiatres tentent de donner &agrave; cette situation. Elles sont g&eacute;n&eacute;ralement fond&eacute;es, plus particuli&egrave;rement lorsqu'elles mettent en cause un milieu familial ou des parents manifestement abusifs. Mais il ne suffit pas d'expliquer. Il faudrait r&eacute;agir en terme de police et de justice, avec des moyens pris &agrave; une toute autre &eacute;chelle qu'ils ne le sont actuellement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On peut se demander si nos soci&eacute;t&eacute;s s'armeront enfin dans la guerre qui leur est faite. Car il s'agit d'une guerre o&ugrave; les d&eacute;sax&eacute;s de ce type, hommes et femmes, sont utilis&eacute;s par l'Etat islamique et autres &eacute;quivalents pour nous d&eacute;truire de l'int&eacute;rieur, et finalement tr&egrave;s efficacement.&nbsp; La propagation des messages djihadistes par Internet &eacute;tant pratiquement impossible &agrave; pr&eacute;venir, il faudrait aller plus loin. <br /> </font></p> <p align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><font color="#000080"><strong>Isra&euml;l</strong></font><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&nbsp;Faudrait-il s'inspirer de la fa&ccedil;on dont l'Etat d'Isra&euml;l lutte et continuera &agrave; lutter contre une menace terroriste encore plus forte? Mais le r&eacute;cent attentat &agrave; J&eacute;rusalem montre que les mesures de pr&eacute;vention rigoureuse ont leurs limites. En France, s'inspirer d'Isra&euml;l est critiqu&eacute; par la gauche et la droite r&eacute;unies comme des agressions &laquo;&nbsp;sionistes&nbsp;&raquo;. Quand on a vu Le Monde s'indigner ces jours-ci de la fa&ccedil;on (pr&eacute;sum&eacute;e) dont Fran&ccedil;ois Hollande aurait d&eacute;cid&eacute; d'&eacute;liminer 8 (8 et pas 80 ou 800) djihadistes fran&ccedil;ais combattant contre la France au Sahel et en Syrie, on peut imaginer les r&eacute;actions que provoqueraient, non des &eacute;liminations mais de s&eacute;rieuses mesures pr&eacute;ventives en France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous n'avons malheureusement pas de solutions &agrave; proposer pour notre part. Il s'agit d'une question qu'il faudrait &eacute;voquer &agrave; l'&eacute;chelle de la Nation, plus particuli&egrave;rement par les nombreux candidats qui s'estiment capables de devenir Pr&eacute;sidents de la R&eacute;publique. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">1) On lira &agrave; ce sujet un article am&eacute;ricain plus pr&eacute;cis que les propos badins de la presse fran&ccedil;aise<br /> <a href="http://www.strategic-culture.org/news/2017/01/08/crowdfunding-terrorism-through-halal-certifications.html">http://www.strategic-culture.org/news/2017/01/08/crowdfunding-terrorism-through-halal-certifications.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><br /> </p> Tue, 10 Jan 2017 23:00:00 GMT CIA, le monstre à double face&#160;: farces & menaces http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2428 2428 <br /><small> </small> <div class="body article"> <p><font size="2" face="Arial">... Effectivement, le texte <a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-01-06/here-us-intelligence-report-accusing-putin-ordering-campaign-influence-us-election">du 6 janvier</a> de <em>ZeroHedge.com</em> commence par le constat &laquo;&nbsp;<em>La farce est compl&egrave;te&nbsp;</em>&raquo;. Il s&rsquo;agit du commentaire d&rsquo;introduction concernant le rapport de tous les services de renseignement US enfin r&eacute;unis en une unanimit&eacute; &eacute;mouvante, pour faire un rapport dit &ldquo;<em>authoritative</em>&rdquo;, rapport d&eacute;cisif, sans appel, dispensant la lumi&egrave;re finale, pr&eacute;sent&eacute; jeudi au pr&eacute;sident-partant Obama, &ndash; &eacute;mu aux larmes suppute-t-on, &ndash; puis le lendemain au pr&eacute;sident-&eacute;lu Trump, et entretemps &ldquo;fuit&eacute;&rdquo; vers divers organes de la presse-Syst&egrave;me. Cela fut &agrave; ce point que <em>The-Donald</em> piqua une col&egrave;re aussit&ocirc;t transmut&eacute;e en tweet demandant une enqu&ecirc;te officielle des commissions <em>ad hoc</em> du Congr&egrave;s sur cette question...</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;<em>I am asking the chairs of the House and Senate committees to investigate top secret intelligence shared with NBC prior to me seeing it</em>&nbsp;&raquo;, <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/817413321058029568">hurle le pr&eacute;sident-tweet</a>.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais l&agrave; o&ugrave; la farce est vraiment &ldquo;compl&egrave;te&rdquo;, c&rsquo;est dans ce sens que le fameux rapport de 25 pages dont on aura la semaine prochaine une version r&eacute;pandue publiquement, expurg&eacute;e de ses secrets d&rsquo;&Eacute;tat (sans doute fera-t-elle 32 pages&nbsp;?), ne contient strictement aucune preuve de ce qui est affirm&eacute;, &agrave; savoir le &ldquo;complot russe&rdquo; et son train. La &ldquo;farce est vraiment &lsquo;compl&egrave;te&rsquo;&rdquo;, mais elle n&rsquo;est plus tr&egrave;s dr&ocirc;le&nbsp;; le ridicule n&rsquo;est pas vraiment producteur d&rsquo;humour ou d&rsquo;ironie, mais plut&ocirc;t d&rsquo;un m&eacute;lange de path&eacute;tique, d&rsquo;agacement et de d&eacute;couragement. Voir d&eacute;filer tous ces pauvres h&egrave;res, l&rsquo;&eacute;pais Brennan de la CIA en t&ecirc;te, qui tentent encore de vendre leur camelote extr&ecirc;mement faussaire, et que m&ecirc;me les applaudissements nourris de leurs nombreux partisans ne parviennent pas &agrave; requinquer, tout cela semble bien nous montrer que la farce, le &ldquo;complot russe&rdquo;, commence &agrave; lasser.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour autant, ne nous d&eacute;sint&eacute;ressons pas de l&rsquo;affaire elle-m&ecirc;me, du fameux rapport de ces 25 pages qui scintillent de toute l&rsquo;intelligence des 17 agences de renseignement US mises ensemble.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Enfin, comme on voit ci-dessous, dans la pr&eacute;sentation r&eacute;sum&eacute;e que <em>ZeroHedge.com</em> fait du rapport avant de passer au d&eacute;tail, la CIA et le FBI ont un jugement de &ldquo;<em>high confidence</em>&rdquo; (degr&eacute; &eacute;lev&eacute; de confiance) dans les affirmations du rapport, ce qui signifie que &ldquo;la grande qualit&eacute; des informations et/ou la nature du jugement pos&eacute; rend possible un jugement affirm&eacute;. Quoi qu&rsquo;il en soit, cette classification implique la possibilit&eacute; que le jugement soit faux&rdquo;. (Concernant le FBI sur ce point, on constatera de plus en plus clairement la politique fluctuante et insaisissable du Bureau dans cette affaire, r&eacute;pondant &agrave; des int&eacute;r&ecirc;ts, des jugements de rapports de force, qui interdisent de porter un jugement s&eacute;rieux sur sa position.)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ce m&ecirc;me rapport, la NSA intervient pour d&eacute;finir son appr&eacute;ciation de jugement sur l&rsquo;affaire du &ldquo;complot russe&rdquo; par l&rsquo;expression &ldquo;<em>moderate confidence</em>&rdquo;, qui implique &ldquo;des sources en g&eacute;n&eacute;ral cr&eacute;dibles et des informations plausibles, mais de qualit&eacute; insuffisante et sans corroboration d&eacute;cisive pour permettre un jugement de &lsquo;<em>high confidence</em>&rsquo;&rdquo;. Bien entendu et d&rsquo;une fa&ccedil;on g&eacute;n&eacute;rale, il n&rsquo;est pas question de preuves dans ce rapport, il est peu utile d&rsquo;insister sur une chose d&eacute;j&agrave; tant r&eacute;p&eacute;t&eacute;e mais voil&agrave; une r&eacute;p&eacute;tition de plus tout de m&ecirc;me et &agrave; tout hasard puisque nous sommes dans l&rsquo;univers de l&rsquo;IC (<em>Intelligence Community</em>) US &ldquo;au pays des merveilles&rdquo;, &ndash; IC-Alice si l&rsquo;on veut...</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le plus remarquable dans ces derni&egrave;res pr&eacute;cisions, c&rsquo;est l&rsquo;intervention officielle de la NSA pour la premi&egrave;re fois dans cette affaire&nbsp;; ordre sup&eacute;rieur du pr&eacute;sident-sortant et divers pressions obligent. Le plus remarquable dans ce &ldquo;plus remarquable&rdquo; est que l&rsquo;agence qui a n&eacute;cessairement, par sa mission, par ses moyens, etc., toutes les preuves possibles existantes dans ses archives et ses hyper-gigabytes de toutes les &eacute;coutes du monde, la NSA donc est celle qui n&rsquo;a que &ldquo;moyennement confiance&rdquo; &agrave; la diff&eacute;rence des deux autres. C&rsquo;est une absurdit&eacute; qui va bien dans l&rsquo;ensemble bouffe-farce&nbsp;: la NSA &eacute;tant ce qu&rsquo;elle est (ma&icirc;tresse de toutes les communications) et le &ldquo;complot russe&ldquo; affirm&eacute;e dans le rapport &eacute;tant fait par le biais de la communication comme l&rsquo;affirme &eacute;galement le rapport, <strong>la NSA est la seule &agrave; tout savoir et n&rsquo;a qu&rsquo;une alternative de jugement, selon les documents qu&rsquo;elle a en sa possession&nbsp;: &ldquo;aucune confiance&rdquo; (pas de documents-preuves) ou une &ldquo;confiance absolue&rdquo; (documents-preuves)</strong> dans les affirmations de ce rapport qui portent sur de nombreux points de communication, <em>hacking</em>, cyberguerre, etc. <strong>Elle choisit la position interm&eacute;diaire (peut-&ecirc;tre/peut-&ecirc;tre pas), chose impossible pour elle-qui-sait-tout&nbsp;</strong>; est-ce une fa&ccedil;on de dire entre les lignes ce qu&rsquo;elle pense vraiment de tout cela, au risque d&rsquo;&ecirc;tre mal vue dans la partie bouffe-farce (mais <em>who cares&nbsp;?</em>)...</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;<em>The farce is complete</em>.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>One week after a <a href="http://www.zerohedge.com/news/2016-12-29/grizzly-steppe-fbi-dhs-release-report-russian-hacking">joint FBI/DHS report was released</a>, supposedly meant to prove beyond a reasonable doubt that Russia intervened in the US presidential election, and thus served as a diplomatic basis for Obama's expulsion of 35 diplomats, yet which merely confirmed that a Ukrainian piece of malware which could be purchased by anyone, was responsible for spoofing various email accounts including that of the DNC and John Podesta, moments ago US intelligence agencies released a more &ldquo;authoritative&rdquo;, 25-page report, titled &quot;<a href="https://www.dni.gov/files/documents/ICA_2017_01.pdf">Assessing Russian Activities and Intentions in Recent US Elections</a>&quot;, and which not surprisingly only serves to validate the media narrative, by concluding that Russian President Vladimir Putin &lsquo;<strong>ordered</strong>&rsquo; an effort to influence U.S. presidential election.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>Specifically, the report concludes the following:</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<strong><em>We assess Russian President Vladimir Putin ordered an influence campaign in 2016 aimed at the US presidential election. Russia&rsquo;s goals were to undermine public faith in the US democratic process, denigrate Secretary Clinton, and harm her electability and potential presidency. We further assess Putin and the Russian Government developed a clear preference for President-elect Trump.</em></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>What proof is there? Sadly, again, none. However, as the intelligence agencies state, &quot;<strong><u>We have high confidence in these judgments</u></strong>&quot;... just like they had high confidence that Iraq had weapons of mass destruction.</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>And while the report is severely lacking in any evidence, it is rich in judgments, such as the following:</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<strong><em>We assess Russian President Vladimir Putin ordered an influence campaign in 2016 aimed at the US presidential election. Russia&rsquo;s goals were to undermine public faith in the US democratic process, denigrate Secretary Clinton, and harm her electability and potential presidency. We further assess Putin and the Russian Government developed a clear preference for President-elect Trump. We have high confidence in these judgments.</em></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<strong><em>We also assess Putin and the Russian Government aspired to help President-elect Trump&rsquo;s election chances when possible by discrediting Secretary Clinton and publicly contrasting her unfavorably to him.</em></strong><em> All three agencies agree with this judgment.&nbsp;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>At this point a quick detour, because the intel agencies responsible for drafting the report then explain how &ldquo;confident&rdquo; they are: &ldquo;<strong>CIA and FBI have high confidence in this judgment; NSA has moderate confidence</strong>.&rdquo;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>What do these distinctions mean? &nbsp;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<strong><em>&bull;&nbsp;High confidence </em></strong><em>generally indicates judgments based on high-quality information, and/or the nature of the issue makes it possible to render a solid judgment. However, <strong>high confidence judgments still carry a risk of being wrong.</strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<strong><em>&bull;&nbsp;Moderate confidence </em></strong><em>generally means credibly sourced and plausible information, <strong>but not of sufficient quality or corroboration to warrant a higher level of confidence<u>.</u></strong></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>In other words, while not carrying the infamous DHS disclaimer according to which last week&rsquo;s entire joint FBI/DHS report is likely garbage, the US intel agencies admit they may well be &ldquo;wrong.&rdquo;</em>&nbsp;&raquo;&nbsp;&nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&bull;&nbsp;L&agrave;-dessus, il faut dire un mot sur la rencontre tant attendue, tant annonc&eacute;e et comment&eacute;e par avance de Trump et des principaux chefs de renseignement, les m&ecirc;mes (ou certains d&rsquo;entre eux) qui t&eacute;moignaient jeudi devant le S&eacute;nat pour affirmer, &ndash; du moins ceux qui avaient &eacute;t&eacute; soigneusement s&eacute;lectionn&eacute;s dans ce sens, &ndash; qu&rsquo;il y avait bien eu un &ldquo;complot russe&rdquo; pour interf&eacute;rer sur les &eacute;lections pr&eacute;sidentielles. Le r&eacute;sultat de cette rencontre se trouve dans un communiqu&eacute; du pr&eacute;sident-&eacute;lu Trump apr&egrave;s la rencontre, qui semble l&rsquo;objet d&rsquo;une sorte d&rsquo;&eacute;trange compromis si l&rsquo;on se r&eacute;f&egrave;re aux invectives et affirmations furieuses que les uns et les autres &eacute;changent depuis plusieurs semaines. La rencontre a &eacute;t&eacute; &ldquo;constructive&rdquo;, dit Trump, qui ajoute que les tentatives de &ldquo;<em>hacking</em>&rdquo;, &ndash; il y en a tout le temps, et de tr&egrave;s nombreux pays, groupes et personnes priv&eacute;s, pr&eacute;cise-t-il, &ndash; n&rsquo;ont eu&nbsp;&ldquo;absolument aucun effet sur le r&eacute;sultat des &eacute;lections&rdquo;. Reprenons ici quelques lignes, pour confirmation, d&rsquo;une source convenable, soit <a href="https://www.rt.com/usa/372861-trump-intel-officials-hacking/">RT-<em>America</em></a>&nbsp;:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;<em>Hacking &ldquo;had absolutely no effect&rdquo; on the outcome of the 2016 US presidential elections, President-elect Donald Trump has announced following a meeting with intelligence officials</em>.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>Having described his meeting with top representatives of the US intelligence community as &ldquo;constructive,&rdquo; Trump said on Friday that no cyber hacking from Russia, China or any other country had affected the vote. &ldquo;While Russia, China, other countries, outside groups and people are consistently trying to break through the cyber infrastructure of our governmental institutions, businesses and organizations including the Democrat National Committee, there was absolutely no effect on the outcome of the election,&rdquo; Trump said in his statement. &ldquo;There was no tampering whatsoever with voting machines,&rdquo; he added</em>.&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi tout se passe comme si rien ne s&rsquo;&eacute;tait vraiment mal pass&eacute;, ce qui indique que personne n&rsquo;a voulu un affrontement spectaculaire ni quelque d&eacute;veloppement d&eacute;cisif que ce soit. Les affirmations de Trump, appuy&eacute;es ironiquement sur le caract&egrave;re &ldquo;constructif&rdquo; de l&rsquo;entretien, vont toutes&nbsp;contre la version d&eacute;fendue par le duo Brennan-Clapper (CIA-DNI)... Pour mesurer l&rsquo;ab&icirc;me s&eacute;parant les interlocuteurs de cette rencontre, il suffit de comparer l<a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/816620855958601730?ref_src=twsrc%5Etfw">a citation confiante</a> d&rsquo;Assange qu&rsquo;a faite Trump mercredi et cet &eacute;change McCain-Clapper au S&eacute;nat un jour plus tard (&laquo;&nbsp;&ndash;&nbsp;<em>Croyez-vous qu&rsquo;on puisse accorder quelque cr&eacute;dibilit&eacute; que ce soit &agrave; cet individu</em> [Assange] <em>compte tenu de la documentation qu&rsquo;il a fuit&eacute;e et qui ont mis des vies US en danger&nbsp;? &ndash;&nbsp;De mon point de vue, absolument pas.&nbsp;</em>&raquo;)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette rencontre en forme de jeu de cache-cache dissimule par cons&eacute;quent <strong>une orientation vers des affrontements beaucoup plus rudes &agrave; mesure qu&rsquo;on s&rsquo;approche du moment d&eacute;cisif o&ugrave; Trump prendra les commandes, placera aussit&ocirc;t ses hommes, notamment ceux qui,&nbsp;avec Flynn, n&rsquo;ont pas besoin que leur nomination soit approuv&eacute;e par le Congr&egrave;s, et autorisera des actions concr&egrave;tes imm&eacute;diate</strong>s. Ces choses se pr&eacute;parent dans une atmosph&egrave;re qui va peu &agrave; peu nous &eacute;loigner de l&rsquo;aspect bouffe pour une atmosph&egrave;re plus proche de la trag&eacute;die. Nous avions mentionn&eacute; cette d&eacute;claration le 5 janvier&nbsp;: &laquo;&nbsp;<em>Du c&ocirc;t&eacute; de l&rsquo;administration Obama, l&rsquo;attitude de Trump vis-&agrave;-vis du renseignement US (de la CIA) est l&rsquo;objet de commentaires officieux extr&ecirc;mement durs : &laquo; &ldquo;C&rsquo;est effrayant&rdquo;, dit une source cit&eacute;e par le WSJ. &ldquo;<strong>Aucun pr&eacute;sident n&rsquo;a jamais d&eacute;fi&eacute; et diffam&eacute; de cette fa&ccedil;on la CIA , en esp&eacute;rant pouvoir s&rsquo;en sortir sans encombres</strong>.&rdquo;</em> &raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette remarque est comment&eacute;e par Ricky Twisdale le <a href="http://russia-insider.com/en/politics/donald-trumps-about-wipe-floor-cia-major-restructuring-works/ri18392">m&ecirc;me 5 janvier</a> sur <em>Russia Insider</em>&nbsp;: &laquo;&nbsp;<em>But notably, a statement from one anonymous inteviewee appeared to contain <strong>a veiled threat against the President-elect</strong>: Intelligence officials told the Journal that they are ultimately disgusted with the President-elect&rsquo;s social media behavior and disapproval of the CIA. &ldquo;It&rsquo;s appalling,&rdquo; one official said. &ldquo;<strong>No president has ever taken on the CIA and come out looking good</strong>.&rdquo;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>This is an incredible statement, and one which was obviously made to the WSJ very deliberately and conscientiously, a paper with which the CIA is known to have strong ties. The neocon rebels in the clandestine services are not happy that Donald Trump has publicly called them out for their warmongering Russophobic lies. Now they are sending him a message: &ldquo;Don't cross us. Or you won't come out good.&rdquo; </em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&raquo;&nbsp;<em>Read between the lines of that statement and make of it what you will</em>.&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cela rejoint l&rsquo;interpr&eacute;tation que donne PhG, <a href="http://www.dedefensa.org/article/humeur-de-crise-29">le lendemain</a>, de l&rsquo;intervention du s&eacute;nateur d&eacute;mocrate Schumer avec Rachel Maddow&nbsp;: &laquo;&nbsp;<em>Schumer, vieille ordure de Wall Street, prend l&rsquo;air finaud et </em><strong><em>diabolique</em></strong><em> qui convient pour dire qu&rsquo;&agrave; continuer comme &ccedil;a, il va lui arriver des probl&egrave;mes, &agrave; Trump (&laquo;&nbsp;Let me tell you: You take on the intelligence community &mdash; they have six ways from Sunday at getting back at you&nbsp;&raquo;). Et Rachel, lesbienne, progressiste-soci&eacute;tale, autrefois pourfendeuse talentueuse de GW Bush et de ses guerres &eacute;pouvantables o&ugrave; la CIA tint son rang, qui boit &ccedil;a comme du petit lait, l&rsquo;annonce par la vieille ordure que <strong>la CIA pourrait r&eacute;gler son compte au pr&eacute;sident des &Eacute;tats-Unis</strong></em>...&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><blockquote> <p><font size="2" face="Arial">Tout cela, bien des signes annon&ccedil;ant les temps &agrave; venir o&ugrave; le bouffe de ces rapports abracadabrantesques sur le &ldquo;complot russe&rdquo; vont laisser place &agrave; la v&eacute;ritable bataille. &laquo;&nbsp;<em>Purge the CIA, they&rsquo;re a threat to the republic</em>&nbsp;&raquo;, exhorte Justin Raimondo sur <em>Antiwar.com</em> <a href="http://original.antiwar.com/justin/2017/01/05/purge-the-cia/">ce 7 janvier</a>. Il est vrai que l&rsquo;on approche du point o&ugrave; les duels &agrave; fleurets mouchet&eacute;s de communication ne suffisent plus &agrave; r&eacute;gler les d&eacute;bats du jour et, d&egrave;s lors que l&rsquo;autotrit&eacute; changera, <strong>il faudra en venir &agrave; l&rsquo;affrontement ouvert, celui o&ugrave; les comptes se r&egrave;glent et o&ugrave; le&nbsp;bouffe le c&egrave;de &agrave; <a href="http://www.dedefensa.org/article/glossairedde-la-tragedie-bouffe">la trag&eacute;die</a></strong>.</font></p> </blockquote><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">&nbsp;L'article original se trouve dans http://www.dedefensa.org/article/cia-le-monstre-a-double-face-farces-menaces</font><br /> </p> </div> Sat, 07 Jan 2017 23:00:00 GMT Interview de Bashar al Assad par RT http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2401 2401 <br /><font size="2" face="Arial">Retranscription</font><font size="2" face="Arial"> de la traduction faite par&nbsp; </font><font size="2" face="Arial"><span style="color: rgb(68, 68, 68); font-family: arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; orphans: 2; text-align: start; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: normal; widows: 2; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: rgb(255, 255, 255); display: inline !important; float: none;"><span class="Apple-converted-space">Sayed Hasan, que nous remercions . Voir<br /> </span></span></font><font size="2" face="Arial"><span style="color: rgb(68, 68, 68); font-family: arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; orphans: 2; text-align: start; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: normal; widows: 2; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: rgb(255, 255, 255); display: inline !important; float: none;"><span class="Apple-converted-space"><strong>Interview &agrave; Russia Today, 14 d&eacute;cembre 2016</strong><br /> </span></span></font>&gt; <a class="mcntgmail-spip_out" href="https://www.youtube.com/watch?v=1apBQGVMt2Q" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=1apBQGVMt2Q</a><font size="2" face="Arial"><span style="color: rgb(68, 68, 68); font-family: arial, sans-serif; font-size: 12px; font-style: normal; font-variant-ligatures: normal; font-variant-caps: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; orphans: 2; text-align: start; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: normal; widows: 2; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-color: rgb(255, 255, 255); display: inline !important; float: none;"><em><br /> <br /> Source&nbsp;: <a href="https://www.rt.com/news/370283-bashar-assad-rt-interview/" target="_blank">https://www.rt.com/news/370283-bashar-assad-rt-interview/</a></em></span></font><br /> <br /> <font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Monsieur le Pr&eacute;sident, merci beaucoup d&rsquo;avoir accept&eacute; de nous recevoir.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Vous &ecirc;tes les bienvenus &agrave; Damas.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Nous commen&ccedil;ons avec Alep, bien s&ucirc;r. Alep conna&icirc;t actuellement ce qui est peut-&ecirc;tre les combats les plus f&eacute;roces depuis que la guerre a commenc&eacute; il y a pr&egrave;s de six ans ici en Syrie. Mais les politiciens et les m&eacute;dias occidentaux portent un regard tr&egrave;s n&eacute;gatif au sujet de l&rsquo;avance de votre arm&eacute;e. Pourquoi cela se produit-il selon vous&nbsp;? La consid&egrave;rent-ils comme leur propre d&eacute;faite&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: En fait, apr&egrave;s qu&rsquo;ils aient &eacute;chou&eacute; &agrave; Damas, parce que le r&eacute;cit des 3 premi&egrave;res ann&eacute;es &eacute;tait &laquo;&nbsp;la lib&eacute;ration de Damas des mains de l&rsquo;Etat&nbsp;&raquo;. Quand ils ont &eacute;chou&eacute;, ils sont all&eacute;s &agrave; Homs, puis (ils ont &eacute;chou&eacute; &agrave; Homs et) ils se sont concentr&eacute;s sur Alep durant les 3 derni&egrave;res ann&eacute;es. Et pour eux, c&rsquo;&eacute;tait la derni&egrave;re carte majeure &agrave; jouer sur le champ de bataille syrien.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Bien s&ucirc;r, ils ont toujours des terroristes dans diff&eacute;rentes r&eacute;gions de la Syrie, mais ce n&rsquo;est pas comme Alep qui est la deuxi&egrave;me plus grande ville (du pays), qui a une dimension politique, militaire, &eacute;conomique, et m&ecirc;me morale (toute particuli&egrave;re) lorsque leurs terroristes sont vaincus.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Donc pour eux, la d&eacute;faite des terroristes est la d&eacute;faite de leurs forces par procuration, pour dire les choses clairement. Ce sont leurs forces par procuration, et pour eux, la d&eacute;faite de ces terroristes est la d&eacute;faite de tous les pays qui les ont supervis&eacute;s, que ce soit des pays r&eacute;gionaux ou des pays occidentaux comme les &Eacute;tats-Unis en premier lieu, la France et le Royaume-Uni.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Vous pensez donc qu&rsquo;ils consid&egrave;rent cela comme leur propre d&eacute;faite, n&rsquo;est-ce pas&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Exactement, c&rsquo;est ce que je veux dire. La d&eacute;faite des terroristes est leur propre d&eacute;faite parce qu&rsquo;ils constituent leur v&eacute;ritable arm&eacute;e sur le terrain. Ces pays ne sont pas directement intervenus en Syrie&nbsp;: ils sont intervenus &agrave; travers ces forces par procuration. Voil&agrave; comment nous devons consid&eacute;rer les choses si nous voulons &ecirc;tre r&eacute;alistes, ind&eacute;pendamment de leurs d&eacute;clarations, bien s&ucirc;r.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Palmyre est maintenant une autre zone de troubles, et elle a &eacute;t&eacute; prise par Daech. Mais nous n&rsquo;entendons pas beaucoup de condamnations &agrave; ce sujet. Est-ce pour la m&ecirc;me raison&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Exactement, car si Palmyre avait &eacute;t&eacute; prise par le gouvernement, ils auraient exprim&eacute; des craintes &agrave; propos du patrimoine historique. Lorsqu&rsquo;on lib&egrave;re Alep des terroristes, les responsables occidentaux et les m&eacute;dias dominants expriment des craintes au sujet des civils. Mais ils ne s&rsquo;inqui&egrave;tent pas lorsque c&rsquo;est l&rsquo;inverse qui se produit, lorsque les terroristes tuent ces civils ou attaquent Palmyre et commencent &agrave; d&eacute;truire le patrimoine de l&rsquo;humanit&eacute; - et pas seulement de la Syrie.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Exactement, vous avez raison. Car si vous consid&eacute;rez le moment choisi pour l&rsquo;attaque contre Palmyre, vous voyez bien qu&rsquo;il est li&eacute; &agrave; ce qui se passe &agrave; Alep. C&rsquo;est une r&eacute;ponse &agrave; ce qui se passe &agrave; Alep, &agrave; l&rsquo;avance de l&rsquo;Arm&eacute;e Arabe Syrienne, et ils ont voulu saper la victoire &agrave; Alep et en m&ecirc;me temps distraire l&rsquo;arm&eacute;e syrienne d&rsquo;Alep pour l&rsquo;attirer vers Palmyre et stopper sa progression. Mais bien s&ucirc;r, cela n&rsquo;a pas march&eacute;.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Il y a &eacute;galement des informations selon lesquelles le si&egrave;ge de Palmyre ne serait pas seulement li&eacute; &agrave; la bataille d&rsquo;Alep, mais &eacute;galement &agrave; ce qui se passait en Irak. La coalition men&eacute;e par les Etats-Unis, qui comporte pr&egrave;s de 70 pays, aurait permis aux combattants de Daech &agrave; Mossul de partir, ce qui aurait renforc&eacute; Daech ici en Syrie. Pensez-vous que cela puisse &ecirc;tre le cas&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: C&rsquo;est possible, mais ce serait seulement pour laver les mains des hommes politiques am&eacute;ricains (et les lib&eacute;rer) de leur responsabilit&eacute; dans cette attaque. Ils pr&eacute;tendent que l&rsquo;arm&eacute;e irakienne a attaqu&eacute; Mossul et que Daech a quitt&eacute; Mossul pour la Syrie, voil&agrave; tout, mais ce n&rsquo;est pas l&rsquo;explication.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Pourquoi&nbsp;? Car les terroristes ont attaqu&eacute; Palmyre avec une puissance de feu et des effectifs d&rsquo;une nature et d&rsquo;une ampleur sans pr&eacute;c&eacute;dent, que Daech n&rsquo;a jamais eus auparavant dans cette guerre. Ils ont attaqu&eacute; sur un front tr&egrave;s large, des dizaines de kilom&egrave;tres, ce qui peut correspondre &agrave; plusieurs arm&eacute;es. Daech n&rsquo;a pu r&eacute;aliser cela qu&rsquo;avec le soutien de diff&eacute;rents Etats, pas seulement d&rsquo;un seul Etat mais de plusieurs. Ils sont arriv&eacute;s avec des mitrailleuses, des canons et de l&rsquo;artillerie diff&eacute;rents. Ils n&rsquo;ont pu progresser dans ce d&eacute;sert que sous la supervision de l&rsquo;alliance am&eacute;ricaine qui est cens&eacute;e les attaquer &agrave; Raqqa, Mossul et Deir-Ezzor. Mais cela n&rsquo;a pas eu lieu, ils ont ferm&eacute; les yeux sur les actions de Daech ou m&ecirc;me, et c&rsquo;est ce que je crois, ils les ont eux-m&ecirc;mes pouss&eacute;s vers Palmyre.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Il ne s&rsquo;agit pas de Mossul, nous ne devons pas tomber dans ce pi&egrave;ge. Il s&rsquo;agit de Raqqa et Deir-Ezzor, tout pr&egrave;s, seulement &agrave; quelques centaines de kilom&egrave;tres, Ils ont pu venir sous la supervision des satellites et des drones am&eacute;ricains, et avec le soutien am&eacute;ricain.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Quel est l&rsquo;&eacute;tat des forces de Daech aujourd&rsquo;hui&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Leur force est &agrave; la hauteur du soutien qu&rsquo;ils obtiennent de l&rsquo;Occident et des puissances r&eacute;gionales. En r&eacute;alit&eacute;, si on les consid&egrave;re de mani&egrave;re isol&eacute;e, ils ne sont pas forts, car ils n&rsquo;ont pas d&rsquo;incubateur social naturel. Sans cela, les terroristes ne peuvent pas avoir assez de force.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Le v&eacute;ritable soutien qu&rsquo;ils ont (l&rsquo;argent, les investissements p&eacute;troliers, le soutien des forces a&eacute;riennes de l&rsquo;alliance am&eacute;ricaine...) est la (seule) cause de leur force, et c&rsquo;est pourquoi (je vous dis) que leur force est &agrave; la hauteur de celle de leur soutiens ou superviseurs.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: A Alep, nous avons entendu que vous aviez permis &agrave; certains de ces terroristes de quitter librement le champ de bataille. Pourquoi faire cela&nbsp;? Il est clair qu&rsquo;ils peuvent revenir &agrave; Idlib, par exemple, se procurer des armes et se pr&eacute;parer &agrave; d&rsquo;autres attaques, puis peut-&ecirc;tre retourner attaquer ceux qui lib&egrave;rent Alep.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Exactement, c&rsquo;est vrai, et cela se produit depuis plusieurs ann&eacute;es. Mais il faut toujours consid&eacute;rer les avantages et les inconv&eacute;nients, et quand les gains sont sup&eacute;rieurs aux pertes, il faut y aller. Dans ce cas, notre priorit&eacute; est de pr&eacute;server la zone de la destruction caus&eacute;e par la guerre, prot&eacute;ger les civils qui y vivent, laisser la possibilit&eacute; &agrave; ces civils de quitter cette zone par des couloirs humanitaires pour rejoindre celles contr&ocirc;l&eacute;es par le gouvernement et donner la chance &agrave; ces terroristes de changer d&rsquo;avis, de rejoindre le gouvernement, de retourner &agrave; leur vie normale et d&rsquo;&ecirc;tre amnisti&eacute;s.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; S&rsquo;ils ne le font pas, ils peuvent partir avec leurs armes, avec les inconv&eacute;nients que cela implique, mais ce n&rsquo;est pas notre priorit&eacute;, car si vous les combattez dans n&rsquo;importe quel autre secteur en dehors des villes, vous aurez moins de destructions et moins de victimes parmi les civils, voil&agrave; la raison.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: J&rsquo;ai l&rsquo;impression que vous les appelez terroristes, mais qu&rsquo;en m&ecirc;me temps, vous les traitez comme des &ecirc;tres humains, vous leur dites&nbsp;: &laquo;&nbsp;Vous avez une chance de retourner &agrave; la vie normale.&nbsp;&raquo;<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Exactement. Ce sont des terroristes parce qu&rsquo;ils portent des mitrailleuses, ils tuent, ils d&eacute;truisent, ils commettent des actes de vandalisme, et ainsi de suite. C&rsquo;est naturel &ndash; partout dans le monde on qualifie ces actes de terrorisme.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Mais en m&ecirc;me temps, ce sont des &ecirc;tres humains qui ont commis des actes de terrorisme. Ils pourraient &ecirc;tre d&rsquo;autres personnes. Ils ont rejoint les terroristes pour diff&eacute;rentes raisons, que ce soit par crainte, pour l&rsquo;argent, parfois pour des raisons id&eacute;ologiques. Donc, si vous pouvez les faire retourner &agrave; leur vie normale, pour qu&rsquo;ils redeviennent des citoyens normaux, c&rsquo;est notre travail en tant que gouvernement.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Il ne suffit pas de dire&nbsp;: &laquo;&nbsp;Nous allons combattre les terroristes&nbsp;&raquo;. La lutte contre les terroristes c&rsquo;est comme un jeu vid&eacute;o. Vous pouvez d&eacute;truire votre ennemi, mais le jeu va g&eacute;n&eacute;rer et r&eacute;g&eacute;n&eacute;rer des milliers d&rsquo;autres ennemis, donc vous ne pouvez pas le traiter &agrave; la mani&egrave;re am&eacute;ricaine&nbsp;: simplement tuer, encore tuer&nbsp;! Ce n&rsquo;est pas notre objectif&nbsp;; c&rsquo;est notre derni&egrave;re option. Si vous pouvez changer les choses, c&rsquo;est une bonne option.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Et cela a fonctionn&eacute;. Cela a &eacute;t&eacute; un succ&egrave;s car un grand nombre de ces terroristes, quand ils changent de perspective, certains reviennent &agrave; une vie normale et certains rejoignent l&rsquo;arm&eacute;e syrienne, ils combattent avec l&rsquo;arm&eacute;e syrienne contre les autres terroristes. C&rsquo;est un succ&egrave;s, de notre point de vue.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Monsieur le Pr&eacute;sident, vous venez de dire qu&rsquo;on gagne et qu&rsquo;on perd. Consid&eacute;rez-vous en avoir fait suffisamment pour minimiser les pertes civiles durant ce conflit&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Nous faisons de notre mieux. Ce qui est suffisant, c&rsquo;est subjectif, chacun peut le voir &agrave; sa fa&ccedil;on. Au bout du compte, ce qui est assez, c&rsquo;est ce que vous &ecirc;tes capables de faire. Ma capacit&eacute; en tant que personne, la capacit&eacute; du gouvernement, la capacit&eacute; de la Syrie en tant que petit pays qui fait face &agrave; une guerre soutenue par des dizaines de pays, des centaines de cha&icirc;nes m&eacute;diatiques dominantes et d&rsquo;autres moyens qui oeuvrent contre vous.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Donc, cela d&eacute;pend de la d&eacute;finition de &laquo;&nbsp;suffisamment&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est, comme je l&rsquo;ai dit, tr&egrave;s subjectif, mais je suis certain que nous faisons de notre mieux. Au final, rien n&rsquo;est suffisant, et les actions humaines sont toujours pleines de choses bonnes et justes et imparfaites ou erron&eacute;es, disons, c&rsquo;est quelque chose de naturel.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Les pays occidentaux ont demand&eacute; &agrave; maintes reprises &agrave; la Russie et &agrave; l&rsquo;Iran de faire pression sur vous pour mettre fin aux violences, comme ils disent. Tout r&eacute;cemment, six pays occidentaux, dans un message sans pr&eacute;c&eacute;dent, ont &agrave; nouveau demand&eacute; &agrave; la Russie et &agrave; l&rsquo;Iran de faire pression sur vous, exigeant un cessez-le-feu &agrave; Alep.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Oui.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT&nbsp;</strong>&nbsp;: Allez-vous le faire&nbsp;? Ils demandent un cessez-le-feu au moment m&ecirc;me o&ugrave; votre arm&eacute;e progresse.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: C&rsquo;est exactement &ccedil;a. Il est toujours important en politique de lire entre les lignes, de ne pas s&rsquo;arr&ecirc;ter &agrave; la lettre. Ce qu&rsquo;ils demandent importe peu. La traduction de leur d&eacute;claration c&rsquo;est&nbsp;: &laquo;&nbsp;Vous les Russes, s&rsquo;il vous pla&icirc;t, stoppez l&rsquo;avance de l&rsquo;arm&eacute;e syrienne contre les terroristes.&nbsp;&raquo; C&rsquo;est le sens de leur d&eacute;claration, oubliez le reste&nbsp;: &laquo;&nbsp;Vous &ecirc;tes all&eacute;s trop loin dans votre victoire contre les terroristes, cela ne devait pas se produire. Vous devriez dire aux Syriens de mettre fin &agrave; cela. Nous devons pr&eacute;server les terroristes et les sauver.&nbsp;&raquo; Voici en bref (le sens de leur appel).<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Deuxi&egrave;mement, la Russie n&rsquo;a jamais &ndash; ni ces jours-ci, ni pendant la guerre, ni avant la guerre, ni &agrave; l&rsquo;&eacute;poque de l&rsquo;Union Sovi&eacute;tique &ndash; la Russie n&rsquo;a jamais essay&eacute; d&rsquo;interf&eacute;rer dans nos prises de d&eacute;cision. Jusqu&rsquo;&agrave; pr&eacute;sent, chaque fois que la Russie avait des opinions ou des conseils, peu importe comment on les consid&egrave;re, ils finissaient toujours par dire&nbsp;: &laquo;&nbsp;C&rsquo;est votre pays, vous savez quelle est la meilleure d&eacute;cision &agrave; prendre. C&rsquo;est comme &ccedil;a que nous voyons les choses, mais si vous les voyez de fa&ccedil;on diff&eacute;rente, vous savez mieux que nous, c&rsquo;est vous les Syriens.&nbsp;&raquo; Ils sont r&eacute;alistes, ils respectent notre souverainet&eacute; et d&eacute;fendent toujours la souverainet&eacute; qui repose sur le droit international et la Charte des Nations unies. Il ne leur est donc jamais arriv&eacute; de faire pression, et ils ne le feront jamais. Ce n&rsquo;est pas leur fa&ccedil;on de faire.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Dans quel &eacute;t&eacute; se trouve actuellement l&rsquo;arm&eacute;e syrienne&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Il faut l&rsquo;&eacute;valuer par rapport &agrave; deux choses&nbsp;: tout d&rsquo;abord &agrave; la guerre elle-m&ecirc;me et ensuite &agrave; la taille de la Syrie. La Syrie n&rsquo;est pas un grand pays, donc elle ne peut pas avoir une grande arm&eacute;e en termes quantitatifs. Le soutien de nos alli&eacute;s a &eacute;t&eacute; tr&egrave;s important, en particulier de la Russie et de l&rsquo;Iran. Apr&egrave;s six ans, ou presque six ans, de guerre, ce qui est plus long que la Premi&egrave;re et la Seconde Guerres mondiales, il est s&ucirc;r et &eacute;vident que l&rsquo;arm&eacute;e syrienne ne peut pas &ecirc;tre aussi large qu&rsquo;elle l&rsquo;&eacute;tait auparavant.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Mais ce que nous avons c&rsquo;est la d&eacute;termination &agrave; d&eacute;fendre notre pays. C&rsquo;est la chose la plus importante. Notre arm&eacute;e a perdu tant de vies, nous avons tant de martyrs, tant de soldats handicap&eacute;s. Nous avons subi des pertes &eacute;normes en mat&eacute;riel. Du point de vue des chiffres, nous avons perdu beaucoup, mais nous avons toujours cette d&eacute;termination. Et je peux vous dire que cette d&eacute;termination est beaucoup plus forte qu&rsquo;avant la guerre. Mais bien s&ucirc;r, nous ne pouvons pas ignorer le soutien de la Russie, celui de l&rsquo;Iran, qui rendent notre d&eacute;termination plus efficace et concr&egrave;te.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Le Pr&eacute;sident Obama a tout r&eacute;cemment suspendu l&rsquo;interdiction d&rsquo;armer certains rebelles syriens.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Oui.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Comment cela pourrait-il, &agrave; votre avis, se traduire sur le terrain&nbsp;? Cela est-il susceptible de renforcer directement ou indirectement les terroristes&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad&nbsp;</strong>&nbsp;: Nous ne sommes pas s&ucirc;rs qu&rsquo;il a lev&eacute; cet embargo au moment o&ugrave; il l&rsquo;a annonc&eacute;. Il a pu l&rsquo;avoir lev&eacute; plus t&ocirc;t, mais il l&rsquo;a annonc&eacute; plus tard en vue de lui donner, disons, une l&eacute;gitimit&eacute; politique. C&rsquo;est la premi&egrave;re chose.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Le deuxi&egrave;me point est tr&egrave;s important&nbsp;: la date de l&rsquo;annonce et l&rsquo;attaque contre Palmyre co&iuml;ncident. Il existe un lien direct entre ces deux &eacute;v&eacute;nements, et la question est donc&nbsp;: &agrave; qui ces armements sont-ils envoy&eacute;s&nbsp;? Dans quelles mains vont-ils se retrouver&nbsp;? Dans les mains de Daesh et du Front al-Nosra qui se coordonnent entre eux.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; L&rsquo;annonce de la lev&eacute;e de l&rsquo;embargo est donc directement li&eacute;e &agrave; l&rsquo;attaque contre Palmyre et au soutien d&rsquo;autres terroristes &agrave; l&rsquo;ext&eacute;rieur d&rsquo;Alep, parce que lorsqu&rsquo;ils subissent une d&eacute;faite &agrave; Alep, les Etats-Unis et l&rsquo;Occident ont besoin de soutenir leurs forces par procuration ailleurs, parce qu&rsquo;ils n&rsquo;ont aucun int&eacute;r&ecirc;t &agrave; r&eacute;soudre le conflit en Syrie.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Ainsi, le but crucial de cette annonce est de cr&eacute;er plus de chaos, car les Etats-Unis cr&eacute;ent le chaos afin de le g&eacute;rer, et lorsqu&rsquo;ils le g&egrave;rent, ils souhaitent utiliser les diff&eacute;rents facteurs de ce chaos pour exploiter les diff&eacute;rentes parties du conflit, qu&rsquo;elles soient internes ou externes.<br /> &gt;</font></p> </div> <font size="2" face="Arial"> </font> <div><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Monsieur le Pr&eacute;sident, comment vous sentez-vous en tant que petit pays au milieu de cette trombe d&rsquo;autres pays qui n'ont aucun int&eacute;r&ecirc;t &agrave; mettre fin &agrave; cette guerre&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Exactement. C'est quelque chose que nous avons toujours ressenti, avant m&ecirc;me cette guerre, mais aujourd'hui on le ressent encore plus, bien s&ucirc;r, parce que les petits pays se sentent plus en s&eacute;curit&eacute; lorsqu&rsquo;il y a un &eacute;quilibre international. Nous avons ressenti ce que vous &eacute;voquez apr&egrave;s l&rsquo;effondrement de l&rsquo;URSS, quand il n'y avait plus que l&rsquo;h&eacute;g&eacute;monie am&eacute;ricaine, et les Etats-Unis souhaitaient en faire &agrave; leur guise et dicter leur politique &agrave; tout le monde. Ce sont les petits pays qui souffrent le plus.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Nous le sentons donc aujourd'hui, mais en m&ecirc;me temps, il y a plus d'&eacute;quilibre aujourd'hui avec le r&ocirc;le de la Russie. C'est pourquoi nous consid&eacute;rons que plus la Russie est forte &ndash; et je ne parle pas seulement de la Syrie, mais de tout petit pays dans le monde &ndash;, plus la Russie est forte, plus la Chine &eacute;merge, plus nous nous sentons en s&eacute;curit&eacute;.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; La situation dans laquelle nous vivons est tr&egrave;s douloureuse, &agrave; tous les niveaux&nbsp;: au niveau humanitaire, des sentiments, des pertes, &agrave; tous les niveaux. Mais en fin de compte, la question n'est pas de perdre ou de gagner&nbsp;; il s&rsquo;agit de gagner ou de perdre votre pays. C&rsquo;est une menace existentielle pour la Syrie. Ce n'est pas un gouvernement qui va perdre face &agrave; un autre gouvernement, ou une arm&eacute;e face &agrave; une autre arm&eacute;e&nbsp;; soit le pays va gagner, soit il va dispara&icirc;tre. Voil&agrave; comment nous consid&eacute;rons les choses. C'est pourquoi vous n&rsquo;avez pas le temps de ressentir la douleur&nbsp;; vous n'avez de temps que pour lutter, vous d&eacute;fendre et faire quelque chose sur le terrain.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Parlons du r&ocirc;le des m&eacute;dias dans ce conflit.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Tr&egrave;s bien.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Tous les bellig&eacute;rants de cette guerre ont &eacute;t&eacute; accus&eacute;s d'avoir caus&eacute; des victimes civiles, mais les m&eacute;dias occidentaux ont gard&eacute; un silence presque total au sujet des atrocit&eacute;s commises par les rebelles. Quel r&ocirc;le les m&eacute;dias jouent-ils dans ce conflit&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: En premier lieu, les m&eacute;dias dominants ainsi que leurs confr&egrave;res parmi les hommes politiques souffrent depuis quelques d&eacute;cennies d'une corruption morale. Ils n&rsquo;ont aucune morale. Quelle que soit la chose dont ils parlent, qu'ils &eacute;voquent ou qu&rsquo;ils utilisent comme masque (les droits de l&rsquo;homme, les civils, les enfants...), ils ne recourent &agrave; tout cela que pour leur agenda politique, afin de toucher leur opinion publique et de la pousser &agrave; les soutenir dans leur intervention dans cette r&eacute;gion, qu'il s'agisse d'une intervention militaire ou politique. Ils n'ont donc aucune cr&eacute;dibilit&eacute; &agrave; cet &eacute;gard.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Il suffit de regarder ce qui se passe aux Etats-Unis, o&ugrave; une v&eacute;ritable r&eacute;bellion a lieu contre les m&eacute;dias dominants, parce qu'ils ont menti et continuent &agrave; mentir &agrave; leur public. Nous pouvons dire que l&rsquo;opinion publique ou les populations en Occident ignorent ce qui se passe vraiment dans notre r&eacute;gion, mais ils savent au moins que les m&eacute;dias dominants et leurs hommes politiques leur ont menti pour servir leurs propres int&eacute;r&ecirc;ts et leur agenda.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; C'est pourquoi je ne pense pas que les m&eacute;dias dominants puissent encore faire croire &agrave; leurs histoires, et c'est pourquoi ils luttent pour leur survie en Occident, bien qu'ils aient une tr&egrave;s grande exp&eacute;rience et des soutiens, de l'argent et des ressources consid&eacute;rables. Mais il leur manque n&eacute;anmoins quelque chose d'essentiel pour survivre&nbsp;: la cr&eacute;dibilit&eacute;. Ils n'en ont pas, ils l'ont perdue. Ils ne sont pas transparents, et c'est pourquoi ils ne sont donc plus cr&eacute;dibles.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; C'est pourquoi ils font preuve de tant de l&acirc;chet&eacute; aujourd'hui, ils ont peur de votre cha&icirc;ne [Russia Today], de toute d&eacute;claration qui pourrait r&eacute;v&eacute;ler la v&eacute;rit&eacute;, parce que cela d&eacute;mystifierait leurs manipulations. Voil&agrave; pourquoi.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Par exemple, l'agence de presse Reuters a cit&eacute; Amaq, l&rsquo;organe de propagande de Daesh, &agrave; propos du si&egrave;ge de Palmyre.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Oui.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Pensez-vous qu'ils donnent de la l&eacute;gitimit&eacute; aux extr&eacute;mistes en agissant ainsi, en citant leurs m&eacute;dias&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: M&ecirc;me s'ils ne citent pas leurs agences de presse, ils adoptent de toute fa&ccedil;on leur rh&eacute;torique. Mais si vous consid&eacute;rez l'aspect technique de la mani&egrave;re dont Daech se pr&eacute;sente depuis le d&eacute;but, via ses vid&eacute;os, les actualit&eacute;s, les m&eacute;dias en g&eacute;n&eacute;ral et les relations publiques, ils utilisent des techniques occidentales. Regardez bien, c'est tr&egrave;s sophistiqu&eacute;.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Comment quelqu'un qui est assi&eacute;g&eacute;, m&eacute;pris&eacute; partout dans le monde, attaqu&eacute; par des avions, que le monde entier veut chasser de chaque ville qu&rsquo;il occupe, comment un tel groupe pourrait-il se montrer aussi sophistiqu&eacute;, &agrave; moins d'&ecirc;tre parfaitement &agrave; son aise et de recevoir tout le soutien possible&nbsp;? Ce n&rsquo;est pas tant Amaq qu'il faut souligner selon moi, mais bien le fait que l'Occident &eacute;pouse le point de vue des terroristes, parfois directement et parfois de fa&ccedil;on indirecte.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Donald Trump prendra ses fonctions de Pr&eacute;sident am&eacute;ricain dans quelques semaines. Vous avez mentionn&eacute; l'Am&eacute;rique de nombreuses fois aujourd'hui. Qu'attendez-vous de la nouvelle administration am&eacute;ricaine&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Sa rh&eacute;torique pendant la campagne a &eacute;t&eacute; positive au sujet du terrorisme, qui est notre priorit&eacute; aujourd'hui. Toute autre chose n'est pas prioritaire, donc je ne vais concentrer sur rien d'autre, le reste est am&eacute;ricain, disons, des questions internes, cela ne me concerne pas.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Mais la question est de savoir si Trump a la volont&eacute; ou la capacit&eacute; de mettre en &oelig;uvre ce qu'il vient de mentionner. Vous savez que la plupart des m&eacute;dias dominants et des grandes entreprises, les lobbies, le Congr&egrave;s, m&ecirc;me certains de son parti &eacute;taient oppos&eacute;s &agrave; lui. Ils veulent avoir plus d'h&eacute;g&eacute;monie, plus de conflits avec la Russie, plus d'ing&eacute;rence dans les diff&eacute;rents pays, renverser les gouvernements, et ainsi de suite. Il a dit quelque chose qui allait dans l'autre sens. Pourra-t-il tenir ce cap contre tous ceux-l&agrave; quand il prendra ses fonctions le mois prochain&nbsp;? Telle est la question.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; S'il le pouvait, je pense que le monde sera diff&eacute;rent, parce que la chose la plus importante, comme je l'ai mentionn&eacute;, est la relation entre la Russie et les &Eacute;tats-Unis. S'il va vers cette relation, la plupart des tensions dans le monde seront apais&eacute;es. C'est tr&egrave;s important pour nous en Syrie, mais je ne pense pas que quiconque ait la r&eacute;ponse &agrave; cela. Premi&egrave;rement, ce n'&eacute;tait pas un homme politique, donc, nous n'avons aucune r&eacute;f&eacute;rence pour le juger. Deuxi&egrave;mement, personne ne peut pr&eacute;voir comment iront les choses le mois prochain et au-del&agrave;.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: La situation humanitaire en Syrie est catastrophique, et Mme&nbsp;Mogherini, chef de la politique &eacute;trang&egrave;re de l'UE, nous dit que l'UE est la seule entit&eacute; &agrave; fournir de l'aide humanitaire &agrave; la Syrie. Est-ce vrai&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: En r&eacute;alit&eacute;, toute l'aide envoy&eacute;e par les pays occidentaux &eacute;tait destin&eacute;e aux terroristes, pour &ecirc;tre parfaitement clair, franc et transparent. Ils ne se sont jamais souci&eacute;s de la moindre vie humaine syrienne. Nous avons beaucoup de villes en Syrie qui restent, jusqu'&agrave; aujourd'hui, entour&eacute;es et assi&eacute;g&eacute;es par les terroristes. Ils ont fait en sorte que rien ne puisse leur parvenir&nbsp;: nourriture, eau, quoi que ce soit, tous les besoins fondamentaux de la vie. Bien s&ucirc;r, ils les attaquent quotidiennement par des tirs de mortiers et essaient de les tuer. Qu'est-ce que l'UE leur a envoy&eacute;&nbsp;? S'ils s'inqui&egrave;tent des vies humaines, s'ils parlent de l'aspect humanitaire, parce que lorsque vous parlez de l'aspect ou du probl&egrave;me humanitaire, vous ne faites pas de discrimination. Tous les Syriens sont des humains, tous les gens sont des humains. Mais ils ne le font pas. C'est le double standard, c'est le mensonge qu'ils continuent &agrave; raconter, et &ccedil;a devient un mensonge ignoble, que personne ne croit plus. Ce n'est pas vrai, ce qu'elle a pr&eacute;tendu est faux.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Certains sugg&egrave;rent que pour la Syrie, la meilleure solution serait une partition en diff&eacute;rents pays gouvern&eacute;s par les sunnites, les chiites, les Kurdes. Serait-ce possible&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: C'est l'espoir ou le r&ecirc;ve de l'Occident et de certains pays de la r&eacute;gion, et ce n'est pas nouveau, pas li&eacute; &agrave; cette guerre. C'&eacute;tait avant la guerre, et des cartes ont &eacute;t&eacute; compos&eacute;es en vue de cette division et cette d&eacute;sint&eacute;gration. Mais en fait, si vous regardez la soci&eacute;t&eacute; d'aujourd'hui, la soci&eacute;t&eacute; syrienne est plus unifi&eacute;e qu'avant la guerre. C'est la r&eacute;alit&eacute;. Je ne dis pas cela pour donner courage &agrave; qui que ce soit, je ne m'adresse pas ici au public syrien de toute fa&ccedil;on, je parle de la r&eacute;alit&eacute;.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; En raison des le&ccedil;ons de la guerre, la soci&eacute;t&eacute; est devenue plus r&eacute;aliste et pragmatique et beaucoup de Syriens ont compris les dangers du fanatisme, et de toute forme d'extr&eacute;misme, pas seulement religieux&nbsp;: politiquement, socialement, culturellement, tout cela est dangereux pour la Syrie. Ce n'est qu'en s'acceptant les uns les autres, en se respectant que nous pouvons vivre ensemble et avoir un pays.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Alors, en ce qui concerne la d&eacute;sint&eacute;gration de la Syrie, si cette d&eacute;sint&eacute;gration n'est pas effective au sein de la soci&eacute;t&eacute;, parmi les diff&eacute;rentes nuances et couches de la soci&eacute;t&eacute; syrienne, le tissu syrien, vous ne pouvez pas avoir de division. Ce n'est pas une simple carte &agrave; dessiner, je veux dire, m&ecirc;me si vous avez un pays au sein duquel les gens sont divis&eacute;s, il y a d&eacute;sint&eacute;gration. Regardez l'Irak, c'est un m&ecirc;me pays, mais il est d&eacute;sint&eacute;gr&eacute; en r&eacute;alit&eacute;.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Donc non, je ne suis pas inquiet &agrave; ce sujet. Les Syriens n'accepteront jamais cela. Je parle maintenant de la grande majorit&eacute; des Syriens, parce que ce n'est pas nouveau, ce n'est pas un sujet qui est apparu durant les derni&egrave;res semaines ou les derniers mois. C'est le sujet de cette guerre. Donc apr&egrave;s pr&egrave;s de six ans, je peux vous dire que la majorit&eacute; des Syriens n'accepteraient rien en rapport avec la d&eacute;sint&eacute;gration, ils vont vivre comme une seule Syrie.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: En tant que m&egrave;re, je ressens la douleur de toutes les m&egrave;res syriennes. Je parle des enfants en Syrie, que leur r&eacute;serve l'avenir&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: C'est l'aspect le plus dangereux de notre probl&egrave;me, et pas seulement en Syrie, mais o&ugrave; que vous parliez de cette sombre id&eacute;ologie wahhabite, parce que beaucoup de ces enfants qui sont devenus jeunes au cours de la derni&egrave;re d&eacute;cennie, ou plus d'une d&eacute;cennie, qui ont rejoint les terroristes sur une base id&eacute;ologique, pas par manque d'argent ou quoi que ce soit d'autre, ou par espoir, disons, ils venaient de familles ouvertes d'esprit. Des familles instruites, des familles intellectuelles. Donc, vous pouvez imaginer la force du terrorisme.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Donc vous pensez que c'est arriv&eacute; &agrave; cause de leur propagande&nbsp;?<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Exactement, parce que cette id&eacute;ologie est tr&egrave;s dangereuse, et elle ne conna&icirc;t pas de fronti&egrave;res, pas de fronti&egrave;res politiques, et Internet a aid&eacute; ces terroristes &agrave; utiliser des outils rapides et peu co&ucirc;teux pour promouvoir leur id&eacute;ologie, et ils pourraient infiltrer n'importe quelle famille n'importe o&ugrave; dans le monde, que ce soit en Europe, dans votre pays, dans mon pays, n'importe o&ugrave;.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Et c'est ce qui se passe.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Vous avez une soci&eacute;t&eacute; s&eacute;culi&egrave;re, j'ai une soci&eacute;t&eacute; s&eacute;culi&egrave;re, mais cela n'a pas emp&ecirc;ch&eacute; la soci&eacute;t&eacute; d'&ecirc;tre infiltr&eacute;e. Avez-vous une contre-id&eacute;ologie pour faire face &agrave; cela&nbsp;? Effectivement. Parce qu'ils ont construit leur id&eacute;ologie sur l'Islam, vous devez recourir &agrave; la m&ecirc;me id&eacute;ologie, en utilisant le v&eacute;ritable islam, le v&eacute;ritable islam mod&eacute;r&eacute;, afin de contrer leur id&eacute;ologie. C'est la mani&egrave;re la plus rapide, disons.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Si nous voulons parler du moyen terme et du long terme, il s'agit de savoir dans quelle mesure vous pouvez faire &eacute;voluer la soci&eacute;t&eacute;, la fa&ccedil;on dont les gens analysent et pensent, parce que cette id&eacute;ologie ne peut fonctionner que lorsque vous ne pouvez pas analyser, quand vous ne savez pas r&eacute;fl&eacute;chir correctement. Donc, il s'agit de l'algorithme de l'esprit, si vous avez un syst&egrave;me d'exploitation naturel ou sain, pour faire une analogie avec l'informatique, si vous avez de bons syst&egrave;mes d'exploitation dans l'esprit, ils ne peuvent pas l'infiltrer comme un virus.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; Donc, il s'agit de l'&eacute;ducation, des m&eacute;dias et de la politique parce que parfois, quand on a une cause, une cause nationale et que les gens perdent espoir, on peut pousser ces gens vers l'extr&eacute;misme, et c'est l'une des influences dans notre r&eacute;gion depuis les ann&eacute;es 1970, apr&egrave;s la guerre entre les Arabes et les Isra&eacute;liens, et l'&eacute;chec de la paix dans tous les aspects (&eacute;chec de la reconqu&ecirc;te de la terre, de l'octroi de la terre et des droits au peuple [palestinien]), vous avez plus de d&eacute;sespoir, et cela a jou&eacute; entre les mains des extr&eacute;mistes. C'est l&agrave; que les Wahhabites trouvent un sol fertile pour promouvoir leur id&eacute;ologie.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: Monsieur le Pr&eacute;sident, je vous remercie beaucoup pour votre temps, et je souhaite &agrave; votre pays la paix et la prosp&eacute;rit&eacute;, et d&egrave;s que possible.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Merci beaucoup d'&ecirc;tre venus.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>RT</strong>&nbsp;: La situation a &eacute;t&eacute; tr&egrave;s difficile, et je souhaite que tout cela finisse bient&ocirc;t. Merci.<br /> &gt;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&gt; <strong>Bachar al-Assad</strong>&nbsp;: Je vous remercie beaucoup d'&ecirc;tre venus en Syrie. Je suis tr&egrave;s heureux de vous recevoir.<br /> &gt;</font></p> </div> </font> Thu, 15 Dec 2016 23:00:00 GMT Sites américains «&#160;aux ordres de Vladimir Poutine&#160;» (sic) http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2378 2378 <br />Heureusement, le Washington Post qui est avec le New York Times le plus &eacute;minent et le plus lu des m&eacute;dias officiels d&eacute;di&eacute;s &agrave; la d&eacute;fense et promotion de l'am&eacute;ricanisme a fait pour nous ce travail d'investigation. Il vient de publier, par l'interm&eacute;diaire d'un site Propornot.com d&eacute;di&eacute; &agrave; la d&eacute;nonciation de la &laquo;&nbsp;propagande russe&nbsp;&raquo; qui entre autres exploits, aurait assur&eacute; le succ&egrave;s de Donald Trump, une liste de 200 de ces alli&eacute;s cach&eacute;s de Vladimir Poutine.<br /> <p style="margin-bottom: 0cm">La d&eacute;marche est curieuse et quelque peu maladroite. On pourrait se demander si ce site Propornot n'est pas lui-m&ecirc;me le produit de la toujours inventive propagande russe. Au lieu de laisser sur ces adresses s'&eacute;tendre le voile pieux de l'ignorance , elle leur donne une publicit&eacute; incomparable.</p> <p style="margin-bottom: 0cm">Quoiqu'il en soit, comme nos lecteurs sans doute, nous pourrons d&eacute;sormais trouver acc&egrave;s &agrave; des sites alternatifs dont nous ignorions jusqu'&agrave; pr&eacute;sent l'existence. Il ne nous sera donc plus n&eacute;cessaire de consulter les moteur de recherche sous l'adresse Vladimir Putin Propaganda <a href="https://fr.search.yahoo.com/search?fr=mcafee&amp;type=B110FR0D20101125&amp;p=vladimir+putin+propaganda">https://fr.search.yahoo.com/search?fr=mcafee&amp;type=B110FR0D20101125&amp;p=vladimir+putin+propaganda</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">C'est notre indispensable ami Philippe Grasset qui vient d'annoncer l'&eacute;v&egrave;nement &agrave; la communaut&eacute; francophone. Gr&acirc;ce &agrave; lui, nous ne pouvons plus ignorer l'existence de la liste. Qu'il soit remerci&eacute;. <a href="http://www.dedefensa.org/article/la-blacklist-de-wapo-et-moi-et-moi-et-moi">http://www.dedefensa.org/article/la-blacklist-de-wapo-et-moi-et-moi-et-moi</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">Inutile d'en &eacute;crire davantage ici sur cet &eacute;v&eacute;nement. Bien &eacute;videmment nous reprenons ici la liste pour notre information &agrave; tous. La &laquo;&nbsp;main de Moscou&nbsp;&raquo; est d&eacute;sormais connue de nous comme de tous les innocents de bonne foi que cette main diabolique manipulait. Bonne lecture.<br /> <br /> <strong>Source</strong><br /> Prop or not <br /> <a href="http://www.propornot.com/p/the-list.html?m=1">http://www.propornot.com/p/the-list.html?m=1</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm">__________________________________________________________________________________________________________________<br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="center">La liste<br /> </p> <div id="post-body-942490414850841301" dir="LTR"> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://activistpost.com/" target="_blank">activistpost.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://newcoldwar.org/" target="_blank">newcoldwar.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://4threvolutionarywar.wordpress.com/" target="_blank">4threvolutionarywar.wordpress.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://newstarget.com/" target="_blank">newstarget.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://aanirfan.blogspot.co.uk/" target="_blank">aanirfan.blogspot.co.uk</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://newswithviews.com/" target="_blank">newswithviews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://abeldanger.net/" target="_blank">abeldanger.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://nowtheendbegins.com/" target="_blank">nowtheendbegins.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://abovetopsecret.com/" target="_blank">abovetopsecret.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://nutritionfacts.org/" target="_blank">nutritionfacts.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ahtribune.com/" target="_blank">ahtribune.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://off-guardian.org/" target="_blank">off-guardian.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://allnewspipeline.com/" target="_blank">allnewspipeline.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://oftwominds.com/" target="_blank">oftwominds.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://americanlookout.com/" target="_blank">americanlookout.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://oilgeopolitics.net/" target="_blank">oilgeopolitics.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://americasfreedomfighters.com/" target="_blank">americasfreedomfighters.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://opednews.com/" target="_blank">opednews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://amren.com/" target="_blank">amren.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://orientalreview.org/" target="_blank">orientalreview.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://amtvmedia.com/" target="_blank">amtvmedia.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://patriotrising.com/" target="_blank">patriotrising.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ancient-code.com/" target="_blank">ancient-code.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://paulcraigroberts.org/" target="_blank">paulcraigroberts.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://anonews.co/" target="_blank">anonews.co</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://platosguns.com/" target="_blank">platosguns.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://anonhq.com/" target="_blank">anonhq.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://pravda.ru/" target="_blank">pravda.ru</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://antiwar.com/" target="_blank">antiwar.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://pravdareport.com/" target="_blank">pravdareport.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://asia-pacificresearch.com/" target="_blank">asia-pacificresearch.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://prepperwebsite.com/" target="_blank">prepperwebsite.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://assassinationscience.com/" target="_blank">assassinationscience.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://prisonplanet.com/" target="_blank">prisonplanet.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://baltimoregazette.com/" target="_blank">baltimoregazette.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://rbth.com/" target="_blank">rbth.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://barenakedislam.com/" target="_blank">barenakedislam.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://readynutrition.com/" target="_blank">readynutrition.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://beforeitsnews.com/" target="_blank">beforeitsnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://redflagnews.com/" target="_blank">redflagnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://bignuggetnews.com/" target="_blank">bignuggetnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://regated.com/" target="_blank">regated.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://blackagendareport.com/" target="_blank">blackagendareport.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://rense.com/" target="_blank">rense.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://blacklistednews.com/" target="_blank">blacklistednews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://righton.com/" target="_blank">righton.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://christianfightback.com/" target="_blank">christianfightback.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://rinf.com/" target="_blank">rinf.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://collective-evolution.com/" target="_blank">collective-evolution.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ronpaulinstitute.org/" target="_blank">ronpaulinstitute.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://conservativedailypost.com/" target="_blank">conservativedailypost.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://rt.com/" target="_blank">rt.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://consortiumnews.com/" target="_blank">consortiumnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://rumormillnews.com/" target="_blank">rumormillnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://corbettreport.com/" target="_blank">corbettreport.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ruptly.tv/" target="_blank">ruptly.tv</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://cosmicscientist.com/" target="_blank">cosmicscientist.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://russia-direct.org/" target="_blank">russia-direct.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://countercurrents.org/" target="_blank">countercurrents.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://russia-insider.com/" target="_blank">russia-insider.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://counterinformation.wordpress.com/" target="_blank">counterinformation.wordpress.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://sentinelblog.com/" target="_blank">sentinelblog.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://counterpunch.org/" target="_blank">counterpunch.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://sgtreport.com/" target="_blank">sgtreport.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://dailyoccupation.com/" target="_blank">dailyoccupation.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://shiftfrequency.com/" target="_blank">shiftfrequency.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://dailystormer.com/" target="_blank">dailystormer.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://shtfplan.com/" target="_blank">shtfplan.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://darkmoon.me/" target="_blank">darkmoon.me</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://silentmajoritypatriots.com/" target="_blank">silentmajoritypatriots.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://darkpolitricks.com/" target="_blank">darkpolitricks.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://silverdoctors.com/" target="_blank">silverdoctors.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://davidstockmanscontracorner.com/" target="_blank">davidstockmanscontracorner.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://sott.net/" target="_blank">sott.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://dcclothesline.com/" target="_blank">dcclothesline.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://southfront.org/" target="_blank">southfront.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://dcleaks.com/" target="_blank">dcleaks.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://sputniknews.com/" target="_blank">sputniknews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://www.defenddemocracy.press/">defenddemocracy.press</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://stormcloudsgathering.com/" target="_blank">stormcloudsgathering.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://dennismichaellynch.com/" target="_blank">dennismichaellynch.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://strategic-culture.org/" target="_blank">strategic-culture.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://disclose.tv/" target="_blank">disclose.tv</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://superstation95.com/" target="_blank">superstation95.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://disclosuremedia.net/" target="_blank">disclosuremedia.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://survivopedia.com/" target="_blank">survivopedia.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://drudgereport.com/" target="_blank">drudgereport.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://the-newspapers.com/" target="_blank">the-newspapers.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://educate-yourself.org/" target="_blank">educate-yourself.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://theantimedia.org/" target="_blank">theantimedia.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://educateinspirechange.org/" target="_blank">educateinspirechange.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thecommonsenseshow.com/" target="_blank">thecommonsenseshow.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://endingthefed.com/" target="_blank">endingthefed.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thedailybell.com/" target="_blank">thedailybell.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://endoftheamericandream.com/" target="_blank">endoftheamericandream.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thedailysheeple.com/" target="_blank">thedailysheeple.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://endtime.com/" target="_blank">endtime.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://theduran.com/" target="_blank">theduran.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://eutimes.net/" target="_blank">eutimes.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://theearthchild.co.za/" target="_blank">theearthchild.co.za</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm">eutopia.buzz</p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://theeconomiccollapseblog.com/" target="_blank">theeconomiccollapseblog.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ewao.com/" target="_blank">ewao.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://theeventchronicle.com/" target="_blank">theeventchronicle.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://eyeopening.info/" target="_blank">eyeopening.info</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thefederalistpapers.org/" target="_blank">thefederalistpapers.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://fellowshipoftheminds.com/" target="_blank">fellowshipoftheminds.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thefreethoughtproject.com/" target="_blank">thefreethoughtproject.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://filmsforaction.org/" target="_blank">filmsforaction.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://themindunleashed.org/" target="_blank">themindunleashed.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://floridasunpost.com/" target="_blank">floridasunpost.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thenewsdoctors.com/" target="_blank">thenewsdoctors.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://foreignpolicyjournal.com/" target="_blank">foreignpolicyjournal.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://www.therebel.media/">therebel.media</a></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://fourwinds10.net/" target="_blank">fourwinds10.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://therussophile.org/" target="_blank">therussophile.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://freedomoutpost.com/" target="_blank">freedomoutpost.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thesaker.is/" target="_blank">thesaker.is</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://gaia.com/" target="_blank">gaia.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thesleuthjournal.com/" target="_blank">thesleuthjournal.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://galacticconnection.com/" target="_blank">galacticconnection.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thetruenews.info/" target="_blank">thetruenews.info</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://gangstergovernment.com/" target="_blank">gangstergovernment.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thetruthseeker.co.uk/" target="_blank">thetruthseeker.co.uk</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://gatesofvienna.net/" target="_blank">gatesofvienna.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://thirdworldtraveler.com/" target="_blank">thirdworldtraveler.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://geopolmonitor.com/" target="_blank">geopolmonitor.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://toprightnews.com/" target="_blank">toprightnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://globalresearch.ca/" target="_blank">globalresearch.ca</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://trueactivist.com/" target="_blank">trueactivist.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://godlikeproductions.com/" target="_blank">godlikeproductions.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://trunews.com/" target="_blank">trunews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://govtslaves.info/" target="_blank">govtslaves.info</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://truth-out.org/" target="_blank">truth-out.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://greanvillepost.com/" target="_blank">greanvillepost.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://truthandaction.org/" target="_blank">truthandaction.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://guccifer2.wordpress.com/" target="_blank">guccifer2.wordpress.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://truthdig.com/" target="_blank">truthdig.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://hangthebankers.com/" target="_blank">hangthebankers.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://truthfeed.com/" target="_blank">truthfeed.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://healthnutnews.com/" target="_blank">healthnutnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://truthkings.com/" target="_blank">truthkings.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://henrymakow.com/" target="_blank">henrymakow.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ufoholic.com/" target="_blank">ufoholic.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://heresyblog.net/" target="_blank">heresyblog.net</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://undergroundworldnews.com/" target="_blank">undergroundworldnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://humansarefree.com/" target="_blank">humansarefree.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://unz.com/" target="_blank">unz.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ihavethetruth.com/" target="_blank">ihavethetruth.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://usanewshome.com/" target="_blank">usanewshome.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://ihavethetruth.com/" target="_blank">ihavethetruth.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://usapoliticsnow.com/" target="_blank">usapoliticsnow.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://in5d.com/" target="_blank">in5d.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://usasupreme.com/" target="_blank">usasupreme.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://informationclearinghouse.info/" target="_blank">informationclearinghouse.info</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://usdcrisis.com/" target="_blank">usdcrisis.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://infowars.com/" target="_blank">infowars.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://usslibertyveterans.org/" target="_blank">usslibertyveterans.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://intellihub.com/" target="_blank">intellihub.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://vdare.com/" target="_blank">vdare.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://intrepidreport.com/" target="_blank">intrepidreport.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://veteransnewsnow.com/" target="_blank">veteransnewsnow.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://investmentresearchdynamics.com/" target="_blank">investmentresearchdynamics.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://veteranstoday.com/" target="_blank">veteranstoday.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://investmentwatchblog.com/" target="_blank">investmentwatchblog.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://vigilantcitizen.com/" target="_blank">vigilantcitizen.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://jackpineradicals.com/" target="_blank">jackpineradicals.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://viralliberty.com/" target="_blank">viralliberty.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://jamesrgrangerjr.com/" target="_blank">jamesrgrangerjr.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://voltairenet.org/" target="_blank">voltairenet.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://jewsnews.co.il/" target="_blank">jewsnews.co.il</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://wakeupthesheep.com/" target="_blank">wakeupthesheep.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://journal-neo.org/" target="_blank">journal-neo.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://wakingtimes.com/" target="_blank">wakingtimes.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://katehon.com/" target="_blank">katehon.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://washingtonsblog.com/" target="_blank">washingtonsblog.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://katehon.org/" target="_blank">katehon.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://wearechange.org/" target="_blank">wearechange.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://kingworldnews.com/" target="_blank">kingworldnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://weshapelife.org/" target="_blank">weshapelife.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://lewrockwell.com/" target="_blank">lewrockwell.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://whatdoesitmean.com/" target="_blank">whatdoesitmean.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://libertyblitzkrieg.com/" target="_blank">libertyblitzkrieg.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://whatreallyhappened.com/" target="_blank">whatreallyhappened.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://libertywritersnews.com/" target="_blank">libertywritersnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://wikileaks.com/" target="_blank">wikileaks.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://makeamericagreattoday.com/" target="_blank">makeamericagreattoday.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://wikileaks.org/" target="_blank">wikileaks.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://memoryholeblog.com/" target="_blank">memoryholeblog.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://wikispooks.com/" target="_blank">wikispooks.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://mintpressnews.com/" target="_blank">mintpressnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://worldnewspolitics.com/" target="_blank">worldnewspolitics.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://moonofalabama.org/" target="_blank">moonofalabama.org</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://worldpoliticsus.com/" target="_blank">worldpoliticsus.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://nakedcapitalism.com/" target="_blank">nakedcapitalism.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://www.fort-russ.com/" target="_blank">www.fort-russ.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://naturalblaze.com/" target="_blank">naturalblaze.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://yournewswire.com/" target="_blank">yournewswire.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://naturalnews.com/" target="_blank">naturalnews.com</a> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><a href="http://zerohedge.com/" target="_blank">zerohedge.com</a> </p> </div> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sat, 26 Nov 2016 23:00:00 GMT Quand le digital défie l'Etat de droit. Olivier Iteanu Eyrolles Oct 2016 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2356 2356 <br /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Commentaires</font><br /> <p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Jean-Paul Baquiast 04/11/2016</font></p> <p align="left">&nbsp;</p> <table width="85%" bgcolor="#C9FFB7" align="center"> <tbody> <tr> <td height="525"> <blockquote> <div align="justify"> <div align="justify"> <p align="left"><font size="2"> <img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/175/iteanupict.jpg" alt="" width="164" align="left" height="245" /> Olivier Iteanu est avocat &agrave; la Cour d&rsquo;Appel de Paris depuis d&eacute;cembre 1988. Il est fondateur et dirigeant de la soci&eacute;t&eacute; Iteanu Avocats </font><font size="2">et dirigeant de la soci&eacute;t&eacute; Iteanu Avocats<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/175/.http://www.iteanu.com/">.<br /> http://www.iteanu.com/</a></font></p> <p align="left">&nbsp;<font size="2">Avocat &agrave; la cour d'appel de Paris et charg&eacute; d'enseignement aux universit&eacute;s de Paris I Sorbonne et Paris-Saclay,Olivier lteanu est un des meilleurs sp&eacute;cialistes fran&ccedil;ais et europ&eacute;ens du droit du num&eacute;rique et des communications &eacute;lectroniques. Auteur du premier ouvrage de droit fran&ccedil;ais sur Internet (Eyrolles, 1996), il est pr&eacute;sident d'honneur du chapitre fran&ccedil;ais de l'Internet Society et l'avocat le plus cit&eacute; dans la premi&egrave;re base de donn&eacute;es de jurisprudence fran&ccedil;aise sur le droit des nouvelles technologie). Il est &eacute;galement administrateur d'Eurocloud France et vice-pr&eacute;sident de Cloud Confidence. </font> </p> <blockquote> <div align="justify"> <div align="justify"> <p><font size="2">Il a publi&eacute; de nombreux ouvrages sur ces th&egrave;mes.</font></p> <p align="left">&nbsp;</p> </div> </div> </blockquote> <blockquote> </blockquote> <p align="left">&nbsp; </p> </div> </div> </blockquote> <blockquote> <div align="justify"> </div> </blockquote> </td> </tr> </tbody> </table> <p align="left"><font size="2"><strong>Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur</strong><br /> <br /> Avez-vous d&eacute;j&agrave; lu les fameuses CGU (Conditions g&eacute;n&eacute;rales d utilisation) avant de cr&eacute;er un compte sur Facebook, Google ou Twitter ? Ces derni&egrave;res pr&eacute;voient qu en cas de litige le juge californien sera comp&eacute;tent. La cour d appel de Pau a jug&eacute; en 2012 ce type de clause abusive, car contraire au droit fran&ccedil;ais de la consommation. Or, quatre ans plus tard, ces plateformes continuent de maintenir cette clause abusive dans leurs CGU au m&eacute;pris du droit et en toute impunit&eacute;. Car qui a les moyens d affronter la puissance financi&egrave;re et juridique des g&eacute;ants am&eacute;ricains du num&eacute;rique ? Les &Eacute;tats europ&eacute;ens eux-m&ecirc;mes abdiquent ou, au mieux, cherchent &agrave; n&eacute;gocier plut&ocirc;t qu &agrave; faire appliquer la loi.</font></p> <p><font size="2">Vie priv&eacute;e, libert&eacute; d expression, droits d auteur, r&ocirc;le de l &Eacute;tat dans les m&eacute;canismes de r&eacute;gulation... Alli&eacute;s de circonstance des libertariens de la c&ocirc;te ouest des &Eacute;tats-Unis, les grands acteurs du num&eacute;rique imposent leurs r&egrave;gles et leurs valeurs. Le digital est-il en passe de rendre inop&eacute;rants les droits fran&ccedil;ais et europ&eacute;en, apr&egrave;s avoir chamboul&eacute; la technologie, nos modes de vie et les mod&egrave;les &eacute;conomiques existants ? Dans cet essai accessible &agrave; tous, Olivier Iteanu lance un cri d alerte : s il ne reste plus au peuple europ&eacute;en le choix de sa loi, que lui reste-t-il de sa souverainet&eacute; ?<br /> <br /> <strong>Biographie de l'auteur</strong><br /> <br /> Avocat &agrave; la cour d'appel de Paris et charg&eacute; d'enseignement aux universit&eacute;s de Paris I Sorbonne et Paris-Saclay,Olivier lteanu est un des meilleurs sp&eacute;cialistes fran&ccedil;ais et europ&eacute;ens du droit du num&eacute;rique et des communications &eacute;lectroniques. Auteur du premier ouvrage de droit fran&ccedil;ais sur Internet (Eyrolles, 1996), il est pr&eacute;sident d'honneur du chapitre fran&ccedil;ais de l'Internet Society et l'avocat le plus cit&eacute; dans la premi&egrave;re base de donn&eacute;es de jurisprudence fran&ccedil;aise sur le droit des nouvelles technologie). Il est &eacute;galement administrateur d'Eurocloud France et vice-pr&eacute;sident de Cloud Confidence. </font></p> <p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Notre commentaire du livre</font></strong><font color="#000000"> <br /> </font><strong><font color="#000099"><br /> Refuser l'am&eacute;ricanisme et ses deux visages, le globalisme et l'europ&eacute;isme<br /> Revenir &agrave; l'Etat national souverain</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le dernier livre d'Olivier Iteanu illustre, dans un domaine qu'il connait parfaitement, le droit num&eacute;rique, c'est-&agrave;-dire les r&egrave;gles de droit s'appliquant aux syst&egrave;mes dits num&eacute;riques ou digitaux, la disparition acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e du droit fran&ccedil;ais sous l'influence du droit am&eacute;ricain et des relais qu'il s'est donn&eacute; dans le droit international et dans le droit de l'Union europ&eacute;enne. Pr&eacute;cisons d'embl&eacute;e que le livre est tr&egrave;s accessible. Ceux qui veulent approndir y trouvent en notes de nombreuses r&eacute;f&eacute;rences. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Contrairement &agrave; ce qui se fait dans une recension de livre, nous ne r&eacute;sumerons pas ici le contenu de l'ouvrage. Ceci pour ne pas inciter le lecteur &agrave; ne pas l'acqu&eacute;rir. Recommandons au contraire vivement &agrave; chacun de ceux qui nous lisent de se procurer l'ouvrage, sous la forme papier ou sous forme de livre &eacute;lectronique. Cela ne leur en co&ucirc;tera que quelques euros. Compte tenu de l'importance pour chacun d'entre nous des th&egrave;mes &eacute;voqu&eacute;s, ce ne sera pas de l'argent perdu. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Bornons nous ici &agrave; indiquer que la th&egrave;se du livre, r&eacute;sum&eacute;e dans le titre de celui-ci, est magistralement d&eacute;montr&eacute;e dans les trois premi&egrave;res parties de l'ouvrage, consacr&eacute;es au recul radical du droit fran&ccedil;ais dans les domaines fondamentaux du respect de la libert&eacute; d'expression, de la vie priv&eacute;e et du droits d'auteur.. Ces droits, dans un &eacute;tat de droit comme la France, s'exercent dans certaines limites, afin de ne pas conduire &agrave; des abus. Celles-ci sont fix&eacute;es par la loi et soumises au contr&ocirc;le des tribunaux nationaux.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Aux Etats-Unis au contraire, ces droits sont d&eacute;finis par les puissances &eacute;conomiques nationales et soumis &agrave; leur appr&eacute;ciation, au regard de ce qu'elles consid&egrave;rent comme leur meilleur int&eacute;r&ecirc;t du moment. Il en est ainsi des concepts am&eacute;ricains correspondants, de <em>freedom of speech,</em> de<em> privacy </em>et de <em>copywright.</em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Les deux derniers chapitres du livre montrent comment ces int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, repr&eacute;sent&eacute;s dans le monde entier par les Grands am&eacute;ricains de l'Internet (ou GAFA, Google, Apple, Facebook et Amazon) sont d&eacute;sormais capables de diriger nos vies publiques et priv&eacute;es, comme les int&eacute;r&ecirc;ts de nos entreprises et de nos administrations. Les GAFA ont d&eacute;sormais &eacute;t&eacute; rejointes par une dizaine d'autres &agrave; laquelle nul ne peut &eacute;chapper, sauf dans une certaine mesure en Russie et en Chine, o&ugrave; les gouvernements ont pris, difficilement d'ailleurs, conscience du risque qu'elles repr&eacute;sentaient pour leur souverainet&eacute;. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le dernier chapitre d&eacute;nonce le fait que les pays europ&eacute;ens, &agrave; travers notamment l'Union europ&eacute;enne, ont &eacute;t&eacute; d&egrave;s les origines &laquo;&nbsp;colonis&eacute;s&nbsp;&raquo; par les int&eacute;r&ecirc;ts informatiques et num&eacute;riques am&eacute;ricains. Ceux-ci sont en premier lieu au service de ce que l'auteur ne nomme pas l'Empire am&eacute;ricain, mais qu'il d&eacute;signe clairement en montrant que les donn&eacute;es obtenues par les GAFA sont utilis&eacute;es par les services de renseignements am&eacute;ricains (NSA et CIA) comme plus g&eacute;n&eacute;ralement par le D&eacute;partement am&eacute;ricain de la d&eacute;fense, ceci entre autres objectifs pour mettre sous tutelle les Europ&eacute;ens. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Nous avons nous-m&ecirc;mes ici rappel&eacute; tr&egrave;s souvent qu'au del&agrave; de la colonisation de l'Europe, l'Empire am&eacute;ricain et les GAFA &agrave; son service visent &agrave; abattre la Russie dont le grand tort est de disposer d'une arme nucl&eacute;aire capable de faire jeu &eacute;gal avec celle du Pentagone. La Chine est d&eacute;sormais aussi dans le collimateur, son tort &eacute;tant de devenir la premi&egrave;re puissance &eacute;conomique mondiale, devan&ccedil;ant de plus en plus les Etats-Unis dans de nombreux secteurs &eacute;mergents. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Pouvons nous en Europe et plus particuli&egrave;rement en France, r&eacute;agir &agrave; l'imp&eacute;rialisme num&eacute;rique am&eacute;ricain?<br /> </font></strong><br /> Le livre d'Olivier Iteanu n'aborde cette question capitale que de fa&ccedil;on incidente. Peut-&ecirc;tre consid&egrave;re-t-il d'ailleurs que la r&eacute;action est impossible, le processus de colonisation num&eacute;rique &eacute;tant d&eacute;sormais irr&eacute;versible. Que pourrions sugg&eacute;rer ici, en compl&egrave;tement et esp&eacute;rons-le dans l'esprit de son livre? </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Il faudrait en France revenir au concept d'Etat souverain, notamment aux plans industriel et scientifique, qui avait &eacute;t&eacute; propos&eacute; par le Conseil National de la R&eacute;sistance et tr&egrave;s largement repris par Charles de Gaulle lors de son retour au pouvoir. La France, seule en Europe aujourd'hui encore, s'&eacute;tait donn&eacute; des capacit&eacute;s dans les domaines de l'industrie de l'armement, du nucl&eacute;aire, de l'a&eacute;ronautique, du ferroviaire, de l'espace, des grandes infrastructures de service public dont il lui reste encore, malgr&eacute; les abandons successifs des r&eacute;gimes post-gaullistes, des atouts consid&eacute;rables. Seul malheureusement le digital, malgr&eacute; les potentiels consid&eacute;rables accumul&eacute;s par les industries fran&ccedil;ais des t&eacute;l&eacute;communications, a &eacute;t&eacute; livr&eacute; sans r&eacute;sistance aux am&eacute;ricains. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ceci avait commenc&eacute; avec l'abandon en 1973 du Plan Calcul initialis&eacute; en 1967 par le g&eacute;n&eacute;ral de Gaulle. Le Plan Calcul avait r&eacute;ussi &agrave; mettre en place une v&eacute;ritable entreprise europ&eacute;enne, Unidata, en passe de concurrencer, au moins en Europe, l'entreprise IBM alors dominante. Mais &agrave; la mort de Georges Pompidou, des forces politiques fran&ccedil;aises depuis longtemps prises en mains par les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, &eacute;taient venues au pouvoir et avait r&eacute;ussi &agrave; faire abandonner le Plan Calcul, en pr&eacute;textant d'&eacute;checs largement invent&eacute;es par elles. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais comment revenir au concept d'Etat souverain, dans une France dont l'essentiel de l'&eacute;lectorat est d&eacute;sormais volontairement ou non au service de l'Empire am&eacute;ricain, &agrave; travers les GAFA devenues indispensables? Il ne s'agirait pas de pr&eacute;tendre comme certains id&eacute;alistes se l'&eacute;taient imagin&eacute;, engager l'investissement hors de port&eacute;e correspondant &agrave; des GAFA fran&ccedil;aises ou europ&eacute;ennes. Il faudrait par contre que les rares &eacute;l&eacute;ments politiques le souhaitant abordent la question de la souverainet&eacute; d'un Etat fran&ccedil;ais en s'inscrivant dans diverses grandes &eacute;volutions g&eacute;opolitiques en cours dans le monde et prenant de plus en plus de poids en Europe. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">On les r&eacute;sumera en disant qu'il s'agirait de la sortie de l'Union Europ&eacute;enne (UE) et de l'Euro, institutions qui depuis les origines ont &eacute;t&eacute; les outils de la colonisation am&eacute;ricaine (pr&eacute;cisons qu'en aucun cas le livre ne pr&eacute;conise cette solution, qu'en fait il n'aborde pas). La fa&ccedil;on dont la Commission europ&eacute;enne et m&ecirc;me le Parlement travaillent ouvertement au service des int&eacute;r&ecirc;ts mondialistes de l'Empire am&eacute;ricain s'illustre aujourd'hui dans leurs efforts pour obliger les Etats Europ&eacute;ens &agrave; s'inscrire dans le TTIP et dans son petit fr&egrave;re le CETA, trait&eacute;s d'&eacute;changes transatlantiques. Les GAFA tireront un profit accru d'un espace europ&eacute;en sans fronti&egrave;res et sans normes. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Les mouvements europ&eacute;ens souverainistes, vilipend&eacute;s sous le terme de populisme, militent de plus en plus aujourd'hui en faveur d'une sortie de l'UE. Cet objectif sera de plus en plus sensible &agrave; ceux des citoyens supportant le poids des crises &eacute;conomiques actuelles et &agrave; venir, ainsi que d'une immigration provenant de pays moyen-orientaux et africains manipul&eacute;s par les int&eacute;r&ecirc;ts strat&eacute;giques am&eacute;ricains.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Il s'agirait aussi pour la France, riche des atouts industriels et scientifiques r&eacute;sum&eacute;s ci-dessus, de se rapprocher des pays du Brics, notamment de la Russie et de la Chine, avec lesquels elle pourrait engager des coop&eacute;rations fructueuses. L'objectif ne serait pas de remplacer la soumission &agrave; l'am&eacute;ricanisme par une soumission &agrave; l'&eacute;gard de Moscou et de P&eacute;kin, mais par des coop&eacute;rations limit&eacute;es, d'Etat &agrave; Etat, o&ugrave; la France devrait dor&eacute;navant investir en valorisant des ressources propres, notamment dans le domaine de la main d'oeuvre qualifi&eacute;e et m&ecirc;me de l'&eacute;pargne. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Concernant l'&eacute;crasant pouvoir des Gafa, dans le cadre de la r&eacute;apparition en France d'un Etat fort et interventionniste, il est faut pas penser que rien ne peut &ecirc;tre fait contre elles. Il n'est certainement pas possible ni souhaitable de pr&eacute;tendre se passer de l'Internet. Mais de nombreuses mesures pourraient &ecirc;tre d&eacute;cid&eacute;es pour y limiter l'emprise des GAFA et derri&egrave;re celle-ci, de l'espionnage am&eacute;ricain. Les entreprises et les administrations devraient notamment avoir l'obligation de se s&eacute;curiser, comme le font encore trop &eacute;pisodiquement les forces de d&eacute;fense. Les solutions disponibles sont nombreuses, notamment en terme de cryptologie ou de proc&eacute;dures d'&eacute;changes prot&eacute;g&eacute;s. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Une d&eacute;marche importante devrait par ailleurs &ecirc;tre encourag&eacute;e. Il s'agirait d'utiliser les nombreuses ressources en culture informatique, notamment chez les &eacute;tudiants, qui ne trouvent pas emploi sur le march&eacute;, ceci en les encourageant &agrave; devenir des &laquo;&nbsp;hackers&nbsp;&raquo; et lanceurs d'alerte qui perceraient les d&eacute;fenses des GAFA et r&eacute;v&eacute;leraient &agrave; tous leurs secrets. L'importance du r&ocirc;le pris r&eacute;cemment dans ce domaine par Wikileaks montre l'&eacute;tendue du travail qui resterait &agrave; faire. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Concernant les citoyens, il faudrait d&egrave;s l'enfance leur apprendre &agrave; ne pas livrer aux GAFA toutes leurs donn&eacute;es personnelles et intimes, notamment en renon&ccedil;ant &agrave; se servant d'elles comme exutoire &agrave; leurs besoins d'&eacute;panchement narcissique. Des solutions de communication plus prudentes sont possibles. Encourager leur usage devrait devenir une priorit&eacute; pour l'Education Nationale. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Les lecteurs du livre d'Olivier Iteanu, convenablement instruits par la lecture de celui-ci, devraient facilement concevoir qu'une absence de retour &agrave; des Etats forts, dans le domaine du num&eacute;rique comme dans tous les autres, serait accepter de devenir dans quelques ann&eacute;es les neurones passifs du cerveau global (<em>&nbsp;Global Brain)</em>, que Google, les autres GAFA et la NSA am&eacute;ricaine sont en train de mettre en place dans le monde entier. Alors le post-humain promis par eux sera uniquement repr&eacute;sent&eacute; par les quelques millions de super-dominants am&eacute;ricains. </font></p> <p><font size="2">En fait, le livre d'Olivier Iteanu n'est pas seulement un essai juridique , c'est aussi un ouvrage politique. Ses lecteurs l'auront sans doute compris.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Note</strong><br /> <br /> * Sur un th&egrave;me voisin, voir<em> La Silicolonisation du monde. L'irr&eacute;sistible expansion du lib&eacute;ralisme num&eacute;rique</em> par &Eacute;ric Sadin Editions l'Echapp&eacute;e octobre 2016 Notre pr&eacute;sentation<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/174/sadin.htm"> http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/174/sadin.htm</a> </font></p> <blockquote> </blockquote> <p align="left">&nbsp;</p> Sat, 05 Nov 2016 23:00:00 GMT Chemins d'espérance - Ces combats gagnés, parfois perdus mais que nous remporterons ensemble Jean Ziegler Seuil Automne 2016 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2342 2342 <br /><font face="Arial"><em><font size="2" color="#800000">Jean Ziegler est un homme politique, altermondialiste et sociologue suisse. Il a &eacute;t&eacute; rapporteur sp&eacute;cial aupr&egrave;s de l&rsquo;ONU sur la question du droit &agrave; l&rsquo;alimentation dans le monde. Voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ziegler">Wikip&eacute;dia<br /> </a> </font><font color="#800000"> </font></em></font> <p align="left"><font face="Arial"><em><font size="2" color="#800000">Jean Ziegler est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment, Sociologie et Contestation, essai sur la soci&eacute;t&eacute; mythique (Gallimard, 1969), Une Suisse au-dessus de tout soup&ccedil;on (Seuil, 1976), Le Pouvoir africain (Seuil, 1979), Main basse sur l'Afrique (Seuil, 1980), Retournez les fusils ! Manuel de sociologie d'opposition (Seuil, 1981), Vive le pouvoir! Ou les d&eacute;lices de la raison D'&Eacute;tat (Seuil, 1985), La Victoire des vaincus, oppression et r&eacute;sistance culturelle (Seuil,1988), La Suisse lave plus blanc (Seuil, 1990), Le Bonheur d'&ecirc;tre Suisse (Seuil, 1993), Charles Baudelaire, avec Claude Pichois (Fayard, 1996/2005), L'Or du Maniema (Seuil, 1996), La Suisse, l'or et les morts (Seuil, 1997/1998), Les Seigneurs du crime : Les nouvelles mafias contre la d&eacute;mocratie (Seuil, 1998), La Faim dans le monde expliqu&eacute;e &agrave; mon fils (Seuil, 2000), Les Nouveaux ma&icirc;tres du monde et ceux qui leur r&eacute;sistent ( Fayard, 2002), Le Droit &agrave; l'alimentation&nbsp;(Mille et une nuits, 2003)&nbsp;et L'Empire de la honte (Fayard, 2005&nbsp;; Le Livre de poche, nouvelle &eacute;dition augment&eacute;e, 2008).&nbsp;&nbsp; <br /> </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">Je remercie Philippe de Laubier qui a signal&eacute; le livre &agrave; notre revue. JPB</font></p> <font face="Arial"><font size="2"><font color="#000099"><strong><br /> </strong></font></font> <div align="center"><font size="2"><strong><font color="#000099">Commentaire</font></strong></font></div> <p align="left"><font size="2">Nous avons toujours consid&eacute;r&eacute; Jean Ziegler comme une r&eacute;f&eacute;rence essentielle pour le combat contre l'imp&eacute;rialisme financier international et la d&eacute;fense des peuples opprim&eacute;s par celui-ci. La liste ci-dessous des livres qu'il a publi&eacute; en t&eacute;moigne.<br /> <br /> Ce dernier ouvrage, qu'il pr&eacute;sente comme une sorte de testament moral, comporte divers chapitres consacr&eacute;s &agrave; son exp&eacute;rience personnelle, notamment en tant que diplomate au service de l'ONU. Ils sont tr&egrave;s vivants, bien inform&eacute;s. Les lecteurs connaissant mal le milieu tr&egrave;s sp&eacute;cial des organisations internationales y apprendra beaucoup. L'ONU et les dizaines de structures en d&eacute;pendant sont &eacute;videmment le si&egrave;ge d'innombrables intrigues, pressions et conflits qui en diminuent l'efficacit&eacute;. Les Etats-Unis y jouent un r&ocirc;le excessif, au regard de leur population. <br /> <br /> Mais en lisant Jean Ziegler, on ne peut s'emp&ecirc;cher d'une certaine fa&ccedil;on de partager sa conviction. Dans un monde globalement ingouvernable, les instutions onusiennes repr&eacute;sentent &agrave; ce jour les seules tribunes o&ugrave; peuvent s'exprimer et se d&eacute;fendre les int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;n&eacute;raux de l'humanit&eacute;. On ne voit pas pour le moment comment et par qui les remplacer. Ce ne sera pas une soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique mondiale gouvern&eacute;e par la Silicon Valley am&eacute;ricaine qui pourra le faire. Il faut donc les soutenir chaque fois que possible.<br /> <br /> Ceci dit, le v&eacute;ritable int&eacute;r&ecirc;t du livre reprend et illustre en les actualisant la th&egrave;se amplement d&eacute;montr&eacute;e d&eacute;j&agrave; pr&eacute;sent&eacute;e par l'auteur dans ses nombreux essais: le caract&egrave;re pr&eacute;dateur de la finance internationale. On met g&eacute;n&eacute;ralement sous ce terme les innombrables entreprises sp&eacute;culatives transnationales, bancaires et boursi&egrave;res, gr&acirc;ce auxquelles le 1% des super-dominants imposent leur pouvoir sur le reste de l'humanit&eacute;. L'auteur montre aussi clairement que cet imp&eacute;rialisme financier est associ&eacute; pour l'essentiel &agrave; l'imp&eacute;rialisme politique qu'exercent les Etats-Unis sur une grande partie du monde. En ce sens Wall Street et Washington (sans mentionner le Pentagone) collaborent &eacute;troitement pour soumettre ce monde &agrave; leur domination. <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Les hedge funds</strong></font><br /> <br /> Il en donne de nombreux exemples. Le plus significatif est celui des hedge funds ou fonds vautours. Il y a quelques ann&eacute;es, ceux-ci ont directement provoqu&eacute; par leurs man&oelig;uvres sp&eacute;culatives la chute du gouvernement argentin de Cristina Kirchner. Elle s'effor&ccedil;ait de d&eacute;gager son pays de l'emprise &eacute;crasante de l'Am&eacute;rique du Nord. Elle a &eacute;t&eacute; remplac&eacute;e, &agrave; la suite de vastes op&eacute;rations de corruption men&eacute;es &agrave; l'instigation de la CIA, par un personnage sulfureux, qui s'est r&eacute;v&eacute;l&eacute; un alli&eacute; d&eacute;vou&eacute; des Etats-Unis. <br /> <br /> Ceux-ci ont toujours voulu remplacer en Am&eacute;rique Latine, y besoin par la force, les gouvernements s'effor&ccedil;ant &agrave; un minimum d'ind&eacute;pendance &agrave; l'&eacute;gard de Washington par des fantoches aux ordres. L'exemple de Salvador Allende au Chili, assassin&eacute; par des militaires directement inspir&eacute;s par Washington, devrait &ecirc;tre rester dans toutes les m&eacute;moires. <br /> <br /> Le m&ecirc;me coup a &eacute;t&eacute; men&eacute; r&eacute;cemment au Br&eacute;sil pour faire tomber la &laquo;&nbsp;socialiste&nbsp;&raquo; Dilma Rousseff. . Faut-il rappeler que l'Argentine et le Br&eacute;sil, sous leurs anciens gouvernements, avaient joue un r&ocirc;le important au sein du Brics, b&ecirc;te noire des Etats-Unis car la Chine et la Russie en sont des membres essentiels? Depuis, m&ecirc;me si le Br&eacute;sil ne s'est pas encore formellement retir&eacute; du Brics, il n'y joue plus de r&ocirc;le actif.<br /> <br /> Or, concernant l'Argentine en particulier, il ne peut &eacute;chapper &agrave; une analyse s&eacute;rieuse que le fonds vautour Elliott a &eacute;t&eacute; un &eacute;l&eacute;ment essentiel de la chute de Christina Kirchner. Ce fonds am&eacute;ricain riche de 27 milliards de dollars a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute; par Paul Singer, un ancien avocat devenu milliardaire. Son mod&egrave;le &eacute;conomique est fond&eacute; sur les poursuites judiciaires. Comme les autres fonds vautours, il se sp&eacute;cialise dans l'achat &agrave; bas prix aupr&egrave;s de leurs d&eacute;tenteurs (march&eacute; secondaire) des titres de dette devenus sans grande valeur &eacute;mises par des d&eacute;biteurs en difficult&eacute; ou proches du d&eacute;faut de paiement, dettes d'entreprises ou dettes d'Etat dites souveraines. L'objectif est de r&eacute;aliser une plus-value soit lors de la phase de restructuration de la dette, soit en refusant la restructuration et en obtenant par action en justice le remboursement de leurs cr&eacute;ances &agrave; une valeur proche de la valeur nominale plus les int&eacute;r&ecirc;ts et &eacute;ventuels arri&eacute;r&eacute;s de retard. <br /> <br /> Ainsi le fonds Elliott, comme le montre Jean Ziegler, a rachet&eacute; &agrave; bas prix la dette argentine lors de la crise ayant frapp&eacute; l'Argentine dans les ann&eacute;es 2000. Puis il a refus&eacute; de participer &agrave; la ren&eacute;gociation de cette dette, celle-ci visant a en all&eacute;ger le montant. Les proc&eacute;dures judiciaires entre le fonds et l'Argentine continuent encore en 2016, car il demande un remboursement au plus proche de la valeur nominale. Il a le droit financier international pour lui. D'autant plus qu'il emploie des centaines d'avocats pour plaider sa cause devant les tribunaux des diff&eacute;rents pays o&ugrave; il assigne l'Argentine. En effet, devenu propri&eacute;taire de la dette qu'il a rachet&eacute;, il est en droit d'exiger son remboursement, quelle qu'ait pu &ecirc;tre la bonne volont&eacute; de certains pays cr&eacute;anciers visant &agrave; aider l'Argentine en diff&eacute;rant ou diminuant le montant de sa dette.<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Le 1% des super-dominants</strong></font><br /> <br /> D'une fa&ccedil;on encore plus &eacute;clairante, Jean Ziegler montre que les sp&eacute;culateurs transnationaux associ&eacute;s &agrave; un capitalisme financier trouvant ses bases &agrave; Wall Street m&egrave;neront au sens propre du terme, si rien ne les arr&ecirc;te, le monde &agrave; sa perte. Anim&eacute;s, comme nous l'avons souvent rappel&eacute; ici, par la recherche du profit financier le plus imm&eacute;diat, ils d&eacute;truisent massivement les structures mises en place p&eacute;niblement par les Etats, au cours de l'histoire, pour d&eacute;fendre un minimum d'int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral, encourager l'investissement productif, organiser une certaine redistribution sociale. Les Etats peuvent &ecirc;tre autoritaires, souvent prendre la forme de dictatures, notamment en Afrique, mais leur r&ocirc;le est finalement b&eacute;n&eacute;fique au regard de l'exploitation effr&eacute;n&eacute;e des ressources mondiales par le capitalisme financier et le 1% de ceux qui s'abritent derri&egrave;re lui pour dominer le monde. <br /> <br /> Jean Ziegler a toujours &eacute;t&eacute; tr&egrave;s sensible, de par ses responsabilit&eacute;s pr&eacute;c&eacute;dentes, &agrave; la faim dans le monde, &agrave; la surmortalit&eacute; des enfants dans les pays pauvres, &agrave; la dilapidation de ce qui reste de ressources naturelles. Il montre bien dans ce livre, &agrave; ceux qui en doutaient encore, l'effet global de plus en plus destructeur de la recherche du profit financier au service des int&eacute;r&ecirc;ts des dominants. Ainsi la richesse de ceux-ci, la diversit&eacute; des perspectives de consommation dont ils disposent, la puissance de leurs technologies, notamment sur le plan num&eacute;rique, reposent sur des centaines de millions d'humains travaillant &agrave; la limite de la survie pour produire les ressources agricoles, mini&egrave;res ou industrielles indispensables &agrave; cette domination. <br /> <br /> Qu'en font-ils finalement? Le 1% n'investit pas dans la recherche scientifique, la production de biens culturels ou la protection des ressources mondiales, mais en faveur d'une consommation hyper-luxueuse dont ils sont les seuls b&eacute;n&eacute;ficiaires, r&eacute;sidences et yachts de luxe, voyages internationaux improductifs et souvent destructeurs, produisant un gaspillage g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;. On ne doit pas oublier le poids consid&eacute;rables des d&eacute;penses militaires et de police par lesquelles le 1% assure sa domination en &eacute;crasant les opposants.</font></p> <font size="2"> A supposer m&ecirc;me que le progr&egrave;s scientifique et technique qui se fait en dehors d'eux ou malgr&eacute; eux finisse par produire les &eacute;l&eacute;ments d'une humanit&eacute; ou post-humanit&eacute; &eacute;chappant aux servitudes d'un d&eacute;terminisme mill&eacute;naire, ce seront ces 1% qui en b&eacute;n&eacute;ficieront exclusivement. Ce seront eux les post-humains.<br /> Le reste de l'humanit&eacute; se verra condamn&eacute; &agrave; une mort progressive, par &eacute;pid&eacute;mies, famines et guerres internes. Le 1% s'en r&eacute;jouira. Comme le rappelle Jean Ziegler, ainsi se r&eacute;alisera le vieux r&ecirc;ve de Malthus, lutter contre la croissance d&eacute;mographique excessive des populations. <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Chemins d'esp&eacute;rance? </strong></font><br /> <br /> On ne voit pas dans ces conditions, en r&eacute;fl&eacute;chissant aux constations am&egrave;res que fait Jean Ziegler et que nous avons bri&egrave;vement &eacute;voqu&eacute;es ici, o&ugrave; pourraient se trouver les chemins d'esp&eacute;rance qu'il continue &agrave; esp&eacute;rer. Manifestement il les voit dans le renforcement des institutions internationales auxquelles il consacre la seconde partie de son livre. Mais ne s'illusionne-t-il pas? Si le 1% prend de plus en plus de poids, comme il le montre explicitement, ce 1% ne d&eacute;truira-t-il pas ces institutions, ou tout au moins ne les rendra-t-ils pas inop&eacute;rantes? C'est d'ailleurs ce qu'il constate lui-m&ecirc;me par ailleurs en montrant l'influence destructrice de Washington, repr&eacute;sentant l'essentiel des 1%, sur l'ONU, le FMI, la Banque Mondiale cens&eacute;s r&eacute;guler le monde.<br /> <br /> Le livre n'&eacute;voque pas l'alternative &agrave; la domination am&eacute;ricaine que pourrait repr&eacute;senter le Brics, ou plus exactement la Russie et la Chine. Mais sans doute pense-t-il, non sans de bonnes raisons, que ces pays sont en train de voir &agrave; leur tour &eacute;merger en leur sein un 1% de dominants autochtones, qui finiront par s'allier aux autres pour exploiter les 99% restants de l'humanit&eacute;.<br /> <br /> Nous l'avons parfois &eacute;crit ici pour notre compte. L'optimisme n'a plus lieu d'&ecirc;tre dans le monde qui vient, si du moins on veut le justifier par des consid&eacute;rations rationnelles. Ce ne peut plus &ecirc;tre qu'une croyance nourrie par les jeunes humains qui, pour des motifs quasiment g&eacute;n&eacute;tiques, veulent continuer &agrave; croire en l'avenir pour ne pas sombrer dans l'alcool, les stup&eacute;fiants, les guerres et parfois le suicide. <br /> </font></font> Sun, 23 Oct 2016 23:00:00 GMT L'Islam peut-il être compatible avec la République&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2297 2297 <br /><br /> <font face="Arial" size="2">Manifestement, Marine Le Pen, qui esp&egrave;re non sans raisons &ecirc;tre au second tour des &eacute;lections pr&eacute;sidentielles, ne veut pas s'ali&eacute;ner les &eacute;lecteurs musulmans susceptibles de voter pour elle lors de la confrontation finale. Mais pour les &eacute;lecteurs non musulmans, qu'ils soient ou non favorables au Front National, cette d&eacute;claration n'a gu&egrave;re de sens. Qu'est ce qu'un islam la&iuml;cis&eacute; par les Lumi&egrave;res? Les musulmans, en France comme &agrave; plus forte raisons ailleurs dans le monde, rejettent unanimement non pas les Lumi&egrave;res qu'ils ne connaissent pas, mais les enseignements philosophiques de ces derni&egrave;res. Par ailleurs, comment lutter contre le fondamentalisme islamique alors que ce fondamentalisme est ins&eacute;parable de l'islam et de ses prescriptions? </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Nous proposons ici la lecture d'un article de Jean-Yves Le Gallou, lui-m&ecirc;me consid&eacute;r&eacute; comme un conseiller influent du Front National. On peut n'&ecirc;tre pas n&eacute;cessairement en accord avec tous ses &eacute;crits, mais en ce cas, pour ce qui nous concerne, nous ne voyons pas un mot &agrave; retirer &agrave; son texte. Est-ce &agrave; dire qu'il faudrait refuser aux quelques millions de fran&ccedil;ais musulmans le droit d'appartenir &agrave; la R&eacute;publique? Sans doute pas. Mais il faudrait qu'ils cessent de se comporter, d&egrave;s qu'ils en ont l'occasion et les moyens, en bons soldats de l'Islam, religion de combat. Les chr&eacute;tiens, sauf rares exceptions, ne cherchent plus depuis longtemps &agrave; soumettre &agrave; leur religion tant les croyants d'autres religions que les ath&eacute;es. <br /> <br /> L'original se trouve &agrave; <a href="http://www.polemia.com/lislam-nest-compatible-ni-avec-la-republique-ni-avec-lesprit-francais-ni-avec-la-civilisation-europeenne/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=77e0a702c3-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-77e0a702c3-60536937">http://www.polemia.com/lislam-nest-compatible-ni-avec-la-republique-ni-avec-lesprit-francais-ni-avec-la-civilisation-europeenne/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=77e0a702c3-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-77e0a702c3-60536937</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Jean-Yves Le Gallou est pr&eacute;sident de la Fondation Pol&eacute;mia</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">&nbsp;&laquo;&nbsp;L&rsquo;islam est compatible avec la R&eacute;publique&nbsp;&raquo;&nbsp;: de M&eacute;lanchon &agrave; Marine Le Pen, en passant par Valls, Jupp&eacute;, Sarkozy et Macron, toute la classe politique r&eacute;p&egrave;te ce mantra. On les comprend. C&rsquo;est une police d&rsquo;assurance politiquement correcte pour l&rsquo;acc&egrave;s aux m&eacute;dias. C&rsquo;est aussi rassurant pour les Fran&ccedil;ais &agrave; qui on dit &laquo;&nbsp;Dormez, braves gens, tout va s&rsquo;arranger&nbsp;&raquo;. Et c&rsquo;est une d&eacute;marche &eacute;lectoraliste en direction de la communaut&eacute; musulmane&nbsp;: les uns escomptent ses voix au premier tour (Jupp&eacute;, M&eacute;lanchon, Macron), les autres esp&egrave;rent (Sarkozy, Marine Le Pen) &eacute;viter une surmobilisation contre eux au deuxi&egrave;me tour.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <h3><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Beaux calculs, en v&eacute;rit&eacute;&nbsp;! Mais fond&eacute;s sur l&rsquo;erreur (le &laquo;&nbsp;</font><font face="Arial" size="2"><em>wishful thinking</em>&nbsp;&raquo;) ou le mensonge.</font></em></font></h3> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Non, l&rsquo;islam n&rsquo;est compatible ni avec la R&eacute;publique, ni avec l&rsquo;esprit fran&ccedil;ais, ni avec la civilisation europ&eacute;enne et chr&eacute;tienne&nbsp;!</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">L&rsquo;islam n&rsquo;est pas une religion confin&eacute;e &agrave; l&rsquo;espace priv&eacute;, c&rsquo;est une culture, une civilisation, des coutumes, un mode de vie, un droit (la charia), un projet politique.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">L&rsquo;islam est fond&eacute; sur l&rsquo;affirmation d&rsquo;une double in&eacute;galit&eacute; : de l&rsquo;homme sur la femme, du musulman sur le non-musulman.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">L&rsquo;islam ne reconna&icirc;t pas la libert&eacute; d&rsquo;expression&nbsp;: critiquer l&rsquo;islam c&rsquo;est &laquo;&nbsp;islamophobe&nbsp;&raquo;, repr&eacute;senter le &laquo;&nbsp;proph&egrave;te&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est &laquo;&nbsp;blasph&eacute;matoire&nbsp;&raquo; et l&eacute;gitime la peine de mort.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">L&rsquo;islam ignore la r&eacute;ciprocit&eacute;&nbsp;: l&rsquo;islam vise la conversion des autres&nbsp;; il interdit la conversion des siens. Le non-musulman qui &eacute;pouse une musulmane doit se convertir, tout comme la non-musulmane qui &eacute;pouse un musulman.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">L&rsquo;islam impose ses pratiques dans l&rsquo;espace public sans consid&eacute;ration des libert&eacute;s et de la tranquillit&eacute; d&rsquo;autrui&nbsp;: femmes voil&eacute;es et femmes b&acirc;ch&eacute;es, ramadan pour tous, halalisation des abattoirs, des cantines, des restaurants et des grandes surfaces commerciales.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">C&rsquo;est &eacute;videmment incompatible avec les sacro-saintes valeurs de la R&eacute;publique. Et les pal&eacute;o-jacobins qui veulent appliquer aux musulmans la formule de Clermont-Tonnerre en 1789 sur les juifs&nbsp;: &laquo;&nbsp;Tout leur accorder comme citoyens, rien comme communaut&eacute;&nbsp;&raquo;, n&rsquo;ont pas compris que la situation &eacute;tait radicalement diff&eacute;rente &agrave; l&rsquo;&eacute;poque de la R&eacute;volution et lorsque Napol&eacute;on cr&eacute;a le Consistoire isra&eacute;lite&nbsp;: parce que les musulmans sont plus de 10% de la population (et pas 0,2%), parce qu&rsquo;ils veulent imposer leurs pratiques dans l&rsquo;espace public (et convertir et conqu&eacute;rir), parce qu&rsquo;ils ont en face d&rsquo;eux un Etat faible&hellip; et qu&rsquo;ils sont adoss&eacute;s &agrave; des &eacute;mirats riches et puissants.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Plus fondamentalement, l&rsquo;islam est incompatible avec l&rsquo;esprit fran&ccedil;ais qui accorde beaucoup de place &agrave; l&rsquo;humour, &agrave; l&rsquo;esprit critique, &agrave; l&rsquo;ind&eacute;pendance d&rsquo;esprit, &agrave; la raison.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Plus fondamentalement encore, la civilisation musulmane, fond&eacute;e sur la soumission, est oppos&eacute;e &agrave; la civilisation europ&eacute;enne et chr&eacute;tienne, culture de l&rsquo;incarnation, art de la repr&eacute;sentation, valorisation du libre-arbitre, dialectique de la foi et de la raison.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">L&rsquo;islam est donc incompatible avec notre identit&eacute;. Il l&rsquo;est aussi avec notre souverainet&eacute;&nbsp;: car c&rsquo;est un mondialisme qui transcende &ndash; et nie &ndash; les fronti&egrave;res nationales. L&rsquo;Oummah, la communaut&eacute; des croyants, a vocation &agrave; unir par-del&agrave; les Etats, surtout s&rsquo;ils ne sont pas &agrave; direction musulmane, donc &laquo;&nbsp;ill&eacute;gitimes&nbsp;&raquo;. Etre souverainiste et croire l&rsquo;islam compatible avec la R&eacute;publique, c&rsquo;est n&rsquo;avoir pas tout compris&hellip; Chev&egrave;nementistes, encore un effort&nbsp;!</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Bien s&ucirc;r, un homme, ou une femme, venu du Maghreb, du Machrek ou du Proche-Orient, peut devenir pleinement fran&ccedil;ais &ndash; par le c&oelig;ur, la culture, le mode de vie &ndash; mais cela suppose qu&rsquo;il ne soit pas musulman ou qu&rsquo;il ait pris de grandes, de tr&egrave;s grandes distances, avec l&rsquo;islam.</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p><font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2">Arr&ecirc;tons de bercer les Fran&ccedil;ais d&rsquo;illusions. D&eacute;masquons les balivernes politico-m&eacute;diatiques&nbsp;!</font></em></font></p> <font color="#993300"><em><font face="Arial" size="2"> </font></em></font> <p align="RIGHT"><font face="Arial" size="2" color="#993300"><strong>Jean-Yves Le Gallou</strong></font></p> <font face="Arial" size="2" color="#993300"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 18 Sep 2016 23:00:00 GMT Deux livres sur l'économie politique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2264 2264 <br /><p align="left"><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">Economie du bien commun<br /> Jean Tirole</font></strong><br /> PUF<br /> 2016<br /> </font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font face="Arial">&nbsp;<font size="2"><strong><font color="#000099">I</font></strong></font><font color="#000099"><strong><font size="2">nventing the future<br /> </font><font color="#000099"><strong><font size="2">Post capitalisme and a world without work<br /> Nick Srnicek et Alex Williams</font></strong></font></strong><font size="2" color="#000000"><br /> Versobooks<br /> 2015</font></font><br /> </font> </p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font face="Arial" size="2">Nous conseillons ici en parall&egrave;le deux ouvrages apparemment diff&eacute;rents, mais qui traitent tous deux de ce que l'on pourrait appeler l'&eacute;conomie politique au sens large, c'est-&agrave;-dire les choix politiques permettant d'ajuster l'offre de produits et services aux exigences de la demande, sachant que la demande est th&eacute;oriquement sans limites et que l'offre est n&eacute;cessairement limit&eacute;e par les capacit&eacute;s de la plan&egrave;te &agrave; fournir, aujourd'hui et surtout dans les prochaines d&eacute;cennies, les ressources n&eacute;cessaires &agrave; la satisfaction de la demande. Il faut parler de politique dans la mesure o&ugrave; la r&eacute;partition des pouvoirs entre, selon l'expression d&eacute;sormais admises, le 1% des plus puissants et le 99% des autres, peu pourvus ou d&eacute;pourvus de biens, ne rel&egrave;ve pas de l'&eacute;conomie en tant que science, mais d'un rapport de force qu'il faut constater et que certains optimistes esp&egrave;rent pouvoir modifier par le combat politique sous toutes ses formes. <br /> <br /> Nous n'avons pas besoin de r&eacute;sumer ici le propos de ces deux livres. L'on trouve en ligne des analyses fort pertinentes auxquelles nous conseillons de se r&eacute;f&eacute;rer. Pour faciliter le travail au lecteur, nous pr&eacute;sentons ici:<br /> <br /> - en annexe 1 deux pr&eacute;sentation, l'une de Julien Damon dans Les Echos, en date du 13/05/2016 (<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/172/voir%20http://www.lesechos.fr/13/05/2016/LesEchos/22191-037-ECH_la-lecon-d-economie-de-jean-tirole.htm">voir http://www.lesechos.fr/13/05/2016/LesEchos/22191-037-ECH_la-lecon-d-economie-de-jean-tirole.htm</a><br /> <br /> et l'autre d'Antoine Reverchon dans Le Monde, en date du 09/05/2016 <a href="http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/05/09/jean-tirole-l-economie-de-la-reconciliation_4915940_3232.html-%20">http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/05/09/jean-tirole-l-economie-de-la-reconciliation_4915940_3232.html- <br /> </a><br /> - en annexe 2 une autre concernant Inventing the Future de Marie Lechner Dans Lib&eacute;ration en date du 17/10/ 2014 <br /> <a href="http://www.liberation.fr/france/2014/10/17/nous-avons-perdu-le-fil-du-futur_1124088">http://www.liberation.fr/france/2014/10/17/nous-avons-perdu-le-fil-du-futur_1124088</a></font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">Les bonnes r&egrave;gles de l'&eacute;conomie politique</font></strong><br /> <br /> Ces deux livres, bien que tr&egrave;s diff&eacute;rents, contribuent &agrave; une r&eacute;flexion sur (si l'on permet cette banalit&eacute;) ce que sera le monde de demain. Jean Tirole, que l'on avait pr&eacute;sent&eacute; comme un &eacute;conom&egrave;tre, n&eacute;gligeant les questions essentielles de choix politiques, montre au contraire les diff&eacute;rents probl&egrave;mes dont doit tenir compte le d&eacute;cideur, et plus largement celui qui voudrait faire &eacute;voluer la soci&eacute;t&eacute; capitaliste actuelle pour lui permettre de se d&eacute;barrasser de ses d&eacute;fauts &agrave; juste titre d&eacute;nonc&eacute;s comme criants et de servir le plus grand nombre de besoins collectifs l&eacute;gitimes. <br /> <br /> Il s'adresse ainsi non seulement aux responsables de tout statut, dans l'entreprise ou dans les services publics, mais aux partis qui voudraient proposer des r&eacute;formes r&eacute;alistes, c'est-&agrave;-dire susceptibles d'obtenir des r&eacute;sultats dans un d&eacute;lai acceptable. Tous les militants politiques seraient ainsi concern&eacute;s, de quelque bord o&ugrave; ils veuillent se situer. <br /> <br /> Ainsi il montre clairement que tout n'est pas possible, aussi d&eacute;sirable que ce soit. Il montre aussi comment les mesures jug&eacute;es d&eacute;sirables ont n&eacute;cessairement des effets en retour qui annulent le r&eacute;sultat cherch&eacute;. Ce ne sont pas seulement les d&eacute;cideurs qui sont concern&eacute;s mais l'ensemble des citoyens qui veulent se mettre au service d'une cause l&eacute;gitime. Ainsi, &agrave; titre d'exemple sommaire, vouloir &eacute;lever le prix du p&eacute;trole pour diminuer la production de gaz &agrave; effets de serre peut provoquer un r&eacute;sultat contraire &agrave; celui attendu. Un prix de p&eacute;trole plus &eacute;lev&eacute; incitent les producteurs &agrave; forer et produire davantage pour en b&eacute;n&eacute;ficier. Dans ce cas, ils n'auront de cesse de proposer de nouveaux usages permettant d'amortir les nouveaux co&ucirc;ts. <br /> <br /> Le livre de 600 pages est rempli d'informations et de consid&eacute;rations tr&egrave;s pertinentes, que chacun devrait avoir en t&ecirc;te, soit quand il s'agit d'&eacute;voquer ces probl&egrave;mes dans les m&eacute;dias ou les forums, soit pour prendre des mesures personnelles ou collectives. On ne peut pas reprocher &agrave; Jean Tirole d'&eacute;vacuer les probl&eacute;matiques politiques pour se limiter &agrave; envisager les solutions permettant d'am&eacute;liorer le capitalisme de march&eacute; ou le n&eacute;olib&eacute;ralisme dominants. Certes, il ne propose pas de solutions permettant de b&acirc;tir en toute s&eacute;curit&eacute; un programme non capitaliste adapt&eacute; &agrave; notre temps, mais m&ecirc;me ceux qui voudraient le faire auront int&eacute;r&ecirc;t &agrave; s'inspirer des informations et pr&eacute;conisations qu'il propose.</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La seule difficult&eacute; pratique, que Jean Tirole a bien vue, mais qu'il peut difficilement r&eacute;soudre, est que ceux qui sont absorb&eacute;s par des questions professionnelles ou politiques n'auront pas facilement le temps de lire le livre, le comprendre et en tirer des conclusions applicables par eux. Mais c'est l&agrave; le probl&egrave;me de toutes les sciences. Un &eacute;tudiant en m&eacute;decine a besoin de bons manuels, mais quand il s'agit de r&eacute;soudre une urgence, il ne lui reste pas grand chose de ce qu'il a appris. Les scientifiques doivent viser &agrave; construire un savoir collectif. Il en demeure toujours quelque chose, mais pas n&eacute;cessairement pour r&eacute;soudre des probl&egrave;mes quotidiens.</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">En ce qui concerne le sujet lui-m&ecirc;me, lLe reproche le plus grave que l'on pourrait faire au livre serait de n'aborder que de fa&ccedil;on superficielle les difficult&eacute;s majeures auxquelles se heurtent d&eacute;j&agrave;, et auxquelles se heurteront de plus en plus les &eacute;conomies mondiales. D'une fa&ccedil;on g&eacute;n&eacute;rale, les demandes en biens et services s'accroitront massivement d&egrave;s les prochaines ann&eacute;es, alors que la disponibilit&eacute; des ressources ne cessera de diminuer. Il ne pourra en r&eacute;sulter que des tensions, des crises voire des guerres de plus en plus graves. <br /> <br /> Nous consacrons ici suffisamment de temps &agrave; l'&eacute;tude de ces crises pour qu'il soit besoin de les &eacute;num&eacute;rer en d&eacute;tail. Citons d'abord l'augmentation d&eacute;mographique qui aura dans le si&egrave;cle et dans certains continents, notamment l'Afrique, l'aspect, selon l'expression, d'une v&eacute;ritable bombe. Et ceci sans aucune mesures palliatives. Il y aura aussi le r&eacute;chauffement climatique et la destruction des &eacute;cosyst&egrave;mes mondiaux qui en r&eacute;sultera, comme elle r&eacute;sulte d&eacute;j&agrave; de la surpopulation. Jean Tirole y fait allusion, mais, si l'on peut dire, parce qu'il ne pouvait pas faire autrement vu que le sujet est pr&eacute;sent dans tous les discours.<br /> <br /> Il y aura aussi le fait que de plus en plus de personnes appartenant aux 95% des humains les plus d&eacute;munis se r&eacute;volteront contre le pouvoir mondial de la minorit&eacute; des 5% les plus riches et les plus puissants. M&ecirc;me si ces r&eacute;voltes n'aboutissent pas, face aux r&eacute;pressions, leur g&eacute;n&eacute;ralisation d&eacute;truira n&eacute;cessairement le bel ordre du capitalisme de march&eacute; auquel croit l'auteur et qu'il entend servir. <br /> <br /> Il faut mentionner aussi l'aspect g&eacute;opolitique que le livre aborde &agrave; peine. Il s'agit du fait que les 5% des plus riches et des plus puissants s'apparentent en majorit&eacute; aux Etats-Unis et &agrave; leur domination mondiale. Celle-ci n'est pas seulement militaire et diplomatique. Elle se manifeste en permanence par le pouvoir de Wall Street et des firmes transnationales dont les Etats-Unis sont le coeur, m&ecirc;me si les productions sans valeur ajout&eacute;e sont d&eacute;port&eacute;es dans les soci&eacute;t&eacute;s pauvres. Certes des minorit&eacute;s monopolistiques sont apparues aussi dans les grands pays comme la Chine ou l'Inde, mais leur poids demeure marginal. Or comment discuter de rationalit&eacute; &eacute;conomique si par exemple des mesures aussi &eacute;l&eacute;mentaires qu'une meilleure r&eacute;partition de la charge fiscale, ou plus simplement la transparence des d&eacute;clarations, sont combattues par toutes les forces de l'Empire am&eacute;ricain et de leurs alli&eacute;s favoris&eacute;s dans le monde? <br /> <br /> On dira que cela ne concerne pas directement les &eacute;conomistes comme Jean Tirole. Ce serait une grave erreur car ce sera dans un premier temps vers eux que se tourneront les citoyens et les d&eacute;cideurs pour obtenir des instruments de mesure plus pr&eacute;cis qu'actuellement, pr&eacute;ciser les diagnostics et conseiller des solutions. Ceci en se projetant dans le futur, fut-il lointain. Les amis de Jean Tirole n'ont eu de cesse de reprocher &agrave; l'&eacute;conomiste Thomas Piketty de se focaliser sur les r&eacute;formes fiscales, au pr&eacute;texte qu'il ne s'agit plus d'&eacute;conomie mais de politique. Il ne s'agit peut-&ecirc;tre pas d'&eacute;conom&eacute;trie telle que la con&ccedil;oivent les Business Schools mais d'&eacute;conomie politique, en insistant sur le qualificatif de politique, au sens o&ugrave; l'entendaient les premiers p&egrave;res vulgarisateurs de cette science. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">Les nouvelles technologies au service du socialisme.</font></strong></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les auteurs du second ouvrage mentionn&eacute; ici, celui de Nick Srnicek et Alex Williams, ont le courage de s'affirmer socialistes, au sens du socialisme radical, visant &agrave; modifier profond&eacute;ment les pouvoirs entre classes sociales. Le m&eacute;rite est grand aux Etats-Unis. Certes comme le montre la bibliographie du livre, les auteurs et chercheurs se voulant socialistes y sont nombreux, mais ils se heurtent &agrave; un &eacute;pais silence de l'establishment. <br /> <br /> Le livre &laquo;&nbsp;Inventing the Future&nbsp;&raquo;, se situe r&eacute;solument dans les perspectives tr&egrave;s popularis&eacute;es outre atlantique de ce que l'on la Singularit&eacute;. Selon celle-ci, dont nous avons souvent discut&eacute; ici, la croissance exponentielle et convergentes des sciences et technologies permettra des les prochaines d&eacute;cennies l'apparition de soci&eacute;t&eacute;s nouvelles, souvent dites transhumanistes. Dans celles-ci, la plupart des probl&egrave;mes &eacute;conomiques et sociaux pesant sur le monde devraient trouver des rem&egrave;des. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Google est devenu l'acteur le plus puissant de cette &eacute;volution, ayant monopolis&eacute; une grande partie de la recherche am&eacute;ricaine. en intelligence artificielle et en robotique autonome. Mais pour Google le concept de socialisme est pr&eacute;sent&eacute; comme un archa&iuml;sme paralysant. Sans le dire explicitement, il voit les 5% les plus riches et les plus puissants constituer l'aristocratie transhumaniste, les autres &eacute;tant rejet&eacute;s dans le sous-humanisme ...avant sans doute &agrave; terme de dispara&icirc;tre sous l'effet de destructions massives. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour Nick Srnicek et Alex Williams, la course &agrave; l'automatisation est in&eacute;vitable et bienvenue. Rien ne pourra la retarder. Mais elle devrait permettre des r&eacute;formes &eacute;conomiques et sociales jusqu'ici consid&eacute;r&eacute;es comme impossible. Ceci m&ecirc;me dans les soci&eacute;t&eacute;s pauvres. Ils insistent sur une diminution consid&eacute;rable de la dur&eacute;e du travail sans diminution des niveaux de vie. Ils mentionnent, parmi d'autres possibilit&eacute;s, l'acc&egrave;s &agrave; tous d'un niveau de vie de base universel. Ainsi beaucoup d'autres possibilit&eacute;s jusqu'ici hors de port&eacute;e des 95% des populations mondiales deviendraient accessibles. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant, ils ne se dissimulent pas le fait que de telles &eacute;volutions ne seront possibles que si l'ordre actuel des pouvoirs n'&eacute;tait pas profond&eacute;ment modifi&eacute;. Pourquoi les 5%, dont Google et les grands am&eacute;ricains (GAFA) de l'internet sont devenus des symboles, ne s'efforceraient-ils pas de conserver pour eux l'essentiel des nouveaux pouvoirs. Ils ne pourront en &ecirc;tre emp&ecirc;ch&eacute;s que si, au nom d'un objectif socialiste, les classes d&eacute;favoris&eacute;es ne s'engageaient dans une lutte v&eacute;ritable pour se faire entendre. Mais celles-ci ne le feront qui si elles prennent vraiment conscience des possibilit&eacute;s offertes par la Singularit&eacute;. Elles pourraient alors se battre, y compris par la violence politique, contre l'in&eacute;vitable r&eacute;pression qu'elles susciteront. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">L'objectif de Nick Srnicek et Alex Williams est de mieux faire comprendre aux d&eacute;favoris&eacute;s les possibilit&eacute;s des nouvelles technologies. Mais comme l'indique d'ailleurs le titre du livre, ceux-ci devront demander &ndash; nous pourrons dire exiger &ndash; la g&eacute;n&eacute;ralisation de l'automatisation et des revenus minimum pouvant en r&eacute;sulter. Rien ne sera possible avec les technologies actuelles.</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Nous retrouvons l&agrave; l'&eacute;conomie politique qui permet de rapprocher les deux ouvrages faisant l'objet de la pr&eacute;sente chronique. Les bons conseils prodigu&eacute;s par Jean Tirole pourront &agrave; quelques nuances pr&egrave;s, &ecirc;tre utilis&eacute;s par ceux qui d&eacute;fendent le capitalisme de march&eacute; comme par ceux qui proposent d'autres solutions. La maitrise de la demande, la rationalisation de l'offre, la lutte contre les d&eacute;s&eacute;quilibres et d&eacute;ficits, seront partout n&eacute;cessaires. Ajoutons aussi la question, essentielle mais mal trait&eacute;e par les auteurs, de la fa&ccedil;on de promouvoir des investissements productifs rationnels et surtout de g&eacute;n&eacute;rer &ndash; ou anticiper &ndash; les &eacute;pargnes et techniques budg&eacute;taire indispensables &agrave; leur financement. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p align="left"><font face="Arial">&nbsp;</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">Annexe 1. </font></strong></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">1. La le&ccedil;on d'&eacute;conomie de Jean Tirole</font></strong><br /> Julien Damon - Les Echos | Le 13/05/2016<br /> <a href="http://www.liberation.fr/france/2014/10/17/nous-avons-perdu-le-fil-du-futur_1124088">http://www.lesechos.fr/13/05/2016/LesEchos/22191-037-ECH_la-lecon-d-economie-de-jean-tirole.htm</a></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><font color="#990000">Le prix Nobel fran&ccedil;ais livre sa vision de sa discipline, dans un livre fascinant. Son credo : l'&eacute;conomie, c'est avant tout le moyen de parvenir &agrave; un monde meilleur.Avec cet ouvrage de Jean Tirole, acheteurs et lecteurs en auront &agrave; la fois pour leur argent et pour un certain temps. En 600 pages et 17 chapitres, consommables ind&eacute;pendamment, le prix Nobel d'&eacute;conomie a produit un grand livre &agrave; vis&eacute;e grand public. D'embl&eacute;e, Jean Tirole pr&eacute;vient. &laquo; Il est plus facile de regarder un film ou de d&eacute;vorer un bon polar que de s'atteler &agrave; la lecture d'un livre d'&eacute;conomie. &raquo; Si l'exercice s'av&egrave;re en effet exigeant, le jeu en vaut la chandelle. Car ce tour d'horizon des savoirs d'une discipline se nourrit des conclusions d'un chercheur plus souvent qu'&agrave; son tour sorti de son laboratoire. Pour r&eacute;aliser cet ouvrage, Jean Tirole a utilis&eacute; ses travaux sur les comportements, la gouvernance des entreprises, les permis de polluer, les bulles financi&egrave;res, le contrat de travail. Avec pour fil rouge les avanc&eacute;es de la th&eacute;orie des jeux (dilemme du prisonnier, passagers clandestins) et de la th&eacute;orie de l'information (asym&eacute;trie d'information, al&eacute;a moral, s&eacute;lection adverse).<br /> <br /> Economie, march&eacute;, efficacit&eacute; <br /> <br /> Tirole soutient que la science &eacute;conomique, qui &laquo; r&eacute;cuse le tout-march&eacute; comme le tout-Etat &raquo;, ne d&eacute;finit pas le bien commun mais &eacute;labore des outils pour y acc&eacute;der. Face aux d&eacute;faillances de march&eacute;, l'indignation est mauvaise conseill&egrave;re. Mieux vaut de la r&eacute;flexion, des mod&egrave;les et de la formalisation math&eacute;matique permettant de la rigueur. Concr&egrave;tement, par exemple, faut-il ou non payer les donneurs de sang ? R&eacute;ponse de l'auteur, non; non pas pour des raisons morales mais d'abord pour des raisons d'efficacit&eacute;. La g&eacute;n&eacute;rosit&eacute;, lorsqu'elle devient per&ccedil;ue comme de la cupidit&eacute;, d&eacute;cline. Vouloir augmenter les dons par incitations financi&egrave;res ne rel&egrave;ve pas de la faute morale mais de l'erreur &eacute;conomique.<br /> <br /> Le r&ocirc;le de l'&eacute;conomiste, qui doit &agrave; la fois faire progresser le savoir et contribuer &agrave; la r&eacute;alisation d'un monde meilleur, tient en une s&eacute;quence : mesurer, comprendre, sugg&eacute;rer, &eacute;valuer. En mati&egrave;re de ch&ocirc;mage, proc&eacute;dant en France davantage d'un choix de soci&eacute;t&eacute; que d'une d&eacute;faillance de march&eacute;, les &laquo; rustines &raquo; ne devraient plus &ecirc;tre de mise. Inefficace, la politique &agrave; l'oeuvre est co&ucirc;teuse, estime Jean Tirole, emportant environ 4 points de PIB (d&eacute;penses d'indemnisation et de formation, all&eacute;gements de charges). Il sugg&egrave;re une orientation : instituer le principe du licencieur-payeur, comme il y a le pollueur-payeur. Et une id&eacute;e plus g&eacute;n&eacute;rale : c'est le salari&eacute; qu'il faut prot&eacute;ger et non l'emploi. Sur le salariat, confront&eacute; &agrave; la r&eacute;volution num&eacute;rique, Tirole doute de sa disparition, mais estime probable une diversification et une polarisation accrues des statuts et revenus. <br /> <br /> L'&eacute;conomie, science humaine <br /> <br /> En mati&egrave;re d'environnement, il plaide pour une tarification mondiale du carbone. D&eacute;livrant un satisfecit sur les constats de la COP21 mais critique sur la port&eacute;e concr&egrave;te des mesures, il souligne l'&eacute;go&iuml;sme vis-&agrave;-vis des g&eacute;n&eacute;rations futures et les probl&egrave;mes de passager clandestin. Aux co&ucirc;ts imm&eacute;diats d'une prise en compte locale r&eacute;pondent des b&eacute;n&eacute;fices &eacute;loign&eacute;s dans le temps et dans l'espace.<br /> <br /> Jean Tirole estime que l'&eacute;conomie est une science qui n'est ni lugubre ni exacte, mais r&eacute;solument humaine. Il d&eacute;peint une discipline et des recherches qui doivent &ecirc;tre utiles, avec des pratiques d&eacute;tach&eacute;es de certaines compromissions possibles mais engag&eacute;es dans des partenariats bien compris avec les administrations et les entreprises. Comme en m&eacute;decine, l'&eacute;conomie a vocation &agrave; faire des diagnostics et des pr&eacute;conisations.<br /> <br /> Tirole s'int&eacute;resse au bien commun, r&eacute;sultante collective des pr&eacute;f&eacute;rences individuelles, des incitations, mais aussi de nos &eacute;motions et perceptions. L'acteur n'est pas uniquement homo oeconomicus. Il est aussi homo psychologicus, socialis, juridicus. <br /> <br /> De quoi en perdre son latin, diraient des esprits caustiques. Au contraire, l'&eacute;clairage est didactique, assis sur des exp&eacute;riences et savoirs &eacute;tablis. L'ensemble permet de comprendre combien l'&eacute;conomiste n'a pas une appr&eacute;ciation strictement utilitariste de la rationalit&eacute;. Tout comme il n'a pas une appr&eacute;ciation binaire du march&eacute; et de l'Etat. Ceux-ci ne sont pas concurrents mais compl&eacute;mentaires. Le march&eacute; a ses d&eacute;faillances, l'Etat aussi. Un Etat moderne, plus arbitre que planificateur, se fait plus r&eacute;gulateur que producteur.<br /> <br /> Voici, au total, un ouvrage assez fascinant, qui traite d'&eacute;thique des algorithmes, de propri&eacute;t&eacute; des donn&eacute;es, de logiciel libre, de tarification de l'&eacute;lectricit&eacute; comme de r&eacute;habilitation de l'id&eacute;al europ&eacute;en ou encore des ravages des produits d&eacute;riv&eacute;s. Prosa&iuml;quement, Tirole argumente contre la sp&eacute;cialisation pr&eacute;matur&eacute;e des &eacute;tudes et contre la r&eacute;duction du temps de travail, pour la limitation du nombre de fonctionnaires, d'agences de l'Etat providence et d'&eacute;lus. Il souhaite que les Fran&ccedil;ais soient mieux form&eacute;s &agrave; l'&eacute;conomie : un objectif de ce livre, appel&eacute; &agrave; devenir un succ&egrave;s m&eacute;rit&eacute; autour de sujets tr&egrave;s discut&eacute;s. &laquo; Food for thought &raquo; aiment dire les Anglo-Saxons.<br /> <br /> </font></em><font color="#990000"><strong><font color="#000099">2.Jean Tirole : l&rsquo;&eacute;conomie de la r&eacute;conciliation</font></strong><br /> <font color="#000000">Antoine Reverchon Le Monde 09/05/2016</font><br /> <a href="http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/05/09/jean-tirole-l-economie-de-la-reconciliation_4915940_3232.html">http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/05/09/jean-tirole-l-economie-de-la-reconciliation_4915940_3232.html</a></font></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" color="#990000"><em><font size="2">Ce n&rsquo;est pas le prix Nobel d&rsquo;&eacute;conomie &laquo;&nbsp;seulement&nbsp;&raquo; que Jean Tirole aurait pu recevoir en&nbsp;2014, mais aussi le prix Nobel de la paix. Il s&rsquo;est en effet assign&eacute; pour t&acirc;che, dans son dernier ouvrage &ndash; qui est aussi son premier livre &laquo;&nbsp;grand public&nbsp;&raquo; &ndash;, de r&eacute;tablir la paix sur tous les fronts du d&eacute;bat &eacute;conomique. Et ils sont nombreux&nbsp;: entre &eacute;conomistes &laquo;&nbsp;mainstream&nbsp;&raquo; et &laquo;&nbsp;h&eacute;t&eacute;rodoxes&nbsp;&raquo;&nbsp;; entre &eacute;conomistes et opinion publique&nbsp;; science &eacute;conomique et autres sciences sociales&nbsp;; mod&eacute;lisation math&eacute;matique et travaux empiriques&nbsp;; march&eacute; et Etat&nbsp;; int&eacute;r&ecirc;t particulier et int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral&hellip; Toutes les critiques, tous les reproches, tous les proc&egrave;s, sont affront&eacute;s sans esquive avec courage, patience et &ndash; ce qui est une b&eacute;n&eacute;diction pour le lecteur &ndash; une infinie p&eacute;dagogie d&rsquo;&eacute;criture qui rompt avec ses pr&eacute;c&eacute;dents livres.Pourquoi sortir du (relatif) confort des revues acad&eacute;miques pour se plier au &laquo;&nbsp;devoir de communiquer sur [s]a discipline au-del&agrave; d&rsquo;un cercle de d&eacute;cideurs&nbsp;&raquo;&nbsp;? Sans doute parce que, par caract&egrave;re, &eacute;thique et conviction, Jean Tirole d&eacute;teste les conflits. Au point, peut-&ecirc;tre, de vouloir les noyer dans l&rsquo;&oelig;cum&eacute;nisme de son savoir.<br /> <br /> L&rsquo;ouvrage est divis&eacute; en deux parties bien distinctes. Commen&ccedil;ons, une fois n&rsquo;est pas coutume, par la seconde car elle est, disons, plus attendue. L&rsquo;&eacute;conomiste n&rsquo;&eacute;vite aucun des sujets qui f&acirc;chent &ndash; la r&eacute;forme de l&rsquo;Etat, la gouvernance des entreprises, le d&eacute;fi climatique, le ch&ocirc;mage, l&rsquo;avenir de l&rsquo;Europe, la crise financi&egrave;re, la politique industrielle, l&rsquo;&eacute;conomie num&eacute;rique, l&rsquo;innovation, la r&eacute;gulation des march&eacute;s &ndash;, et chacun de ces chapitres peut &ecirc;tre lu s&eacute;par&eacute;ment, au gr&eacute; de l&rsquo;envie du lecteur&hellip; Mais on sait d&eacute;j&agrave; que Jean Tirole pr&eacute;conise le contrat unique, le bonus-malus sur les cotisations patronales, un march&eacute; mondial du carbone, un choix clair entre la stricte application de la rigueur des trait&eacute;s europ&eacute;ens et un surplus de f&eacute;d&eacute;ralisme, la r&eacute;gulation des march&eacute;s par des autorit&eacute;s ind&eacute;pendantes de l&rsquo;Etat, etc.<br /> <br /> Une science en &eacute;volution constante<br /> <br /> Il surprendra pourtant ceux qui l&rsquo;accusent d&rsquo;ultralib&eacute;ralisme, lorsqu&rsquo;il recommande le documentaire de Charles Ferguson Inside Job (2010), sur les collusions entre &eacute;conomistes, banquiers et politiques &agrave; l&rsquo;origine de la crise financi&egrave;re, ou quand il d&eacute;fend les alternatives au pouvoir des actionnaires&nbsp;: &laquo;&nbsp;Nous avons tendance &agrave; oublier que d&rsquo;autres modes, comme l&rsquo;entreprise autog&eacute;r&eacute;e ou la coop&eacute;rative, sont envisageables dans un monde de libre entreprise.&nbsp;&raquo;<br /> <br /> L&rsquo;auteur ne s&rsquo;&eacute;carte jamais des principes qu&rsquo;il fixe dans la premi&egrave;re partie de l&rsquo;ouvrage, v&eacute;ritable manifeste de sa profession&nbsp;: &laquo;&nbsp;Le chercheur en &eacute;conomie peut affirmer tout au plus qu&rsquo;en l&rsquo;&eacute;tat actuel de ses connaissances, telle option prime sur telle autre.&nbsp;&raquo; Ce qui l&rsquo;am&egrave;ne &agrave; plusieurs reprises &agrave; &eacute;crire&nbsp;: &laquo;&nbsp;je ne sais pas&nbsp;&raquo;, par exemple face &agrave; l&rsquo;affirmation d&rsquo;une &laquo;&nbsp;fin du salariat&nbsp;&raquo; pour cause d&rsquo;ub&eacute;risation, ou d&rsquo;un lien entre r&eacute;ussite &eacute;conomique et m&eacute;rite personnel. Car dit-il, si l&rsquo;&eacute;conomie est bien une science, elle est comme toute science en &eacute;volution constante. Et elle a un but&nbsp;: &laquo;&nbsp;L&rsquo;&eacute;conomie est au service du bien commun&nbsp;; elle a pour objet de rendre le monde meilleur.&nbsp;&raquo; Tout &agrave; ce projet optimiste, Jean Tirole veut y enr&ocirc;ler tous ceux qu&rsquo;une tradition fran&ccedil;aise oppose volontiers.<br /> <br /> Le march&eacute; n&rsquo;est pas un but en soi, mais un instrument qui n&rsquo;est au service du bien commun que si l&rsquo;Etat le r&eacute;gule&hellip; sans chercher &agrave; le remplacer. L&rsquo;homo &oelig;conomicus est une commodit&eacute; th&eacute;orique qui permet de comprendre certains aspects des comportements individuels&nbsp;; Jean Tirole y ajoute volontiers l&rsquo;homo psychologicus, l&rsquo;homo incitatus, l&rsquo;homo socialis, l&rsquo;homo juridicus et m&ecirc;me l&rsquo;homo darwinus (biologique), pour pr&ocirc;ner une convergence entre les sciences humaines et sociales, puisque toutes &laquo;&nbsp;s&rsquo;int&eacute;ressent aux m&ecirc;mes individus, aux m&ecirc;mes groupes et aux m&ecirc;mes soci&eacute;t&eacute;s&nbsp;&raquo;.</font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" color="#990000"><em><font size="2">Le prix Nobel, souvent per&ccedil;u comme le champion du tout-math&eacute;matique, en recense pourtant les limites mais affirme que &laquo;&nbsp;sans mod&egrave;le &agrave; tester, les donn&eacute;es ne r&eacute;v&egrave;lent pas grand-chose d&rsquo;utilisable pour la politique &eacute;conomique&nbsp;&raquo;. Enfin, il r&eacute;fute l&rsquo;accusation d&rsquo;une science &eacute;conomique &laquo;&nbsp;orthodoxe&nbsp;&raquo; cantonn&eacute;e au &laquo;&nbsp;mod&egrave;le concurrentiel&nbsp;&raquo; de l&rsquo;homo &oelig;conomicus. C&rsquo;&eacute;tait peut-&ecirc;tre vrai il y a trente ans, dit-il, mais elle s&rsquo;est depuis ouverte &agrave; bien d&rsquo;autres aspects. Et s&rsquo;il reconna&icirc;t les biais des processus d&rsquo;&eacute;valuation des chercheurs, tant critiqu&eacute;s par les h&eacute;t&eacute;rodoxes, il les analyse comme des instruments de r&eacute;gulation de l&rsquo;incertitude sur le &laquo;&nbsp;march&eacute;&nbsp;&raquo; de la recherche.<br /> <br /> Alors, tout le monde est d&rsquo;accord&nbsp;? </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" color="#990000"><em><font size="2">Pour Jean Tirole l&rsquo;optimiste, la bonne politique &eacute;conomique consiste &agrave; combiner le jeu des int&eacute;r&ecirc;ts particuliers pour produire le bien commun. Or, &eacute;crit-il, si chacun &eacute;tait inform&eacute; de la meilleure fa&ccedil;on d&rsquo;atteindre un optimum de richesse pour lui-m&ecirc;me, ce bien commun ne pourrait jamais &ecirc;tre atteint. Il ne peut donc l&rsquo;&ecirc;tre que sous ce que qu&rsquo;il appelle le &laquo;&nbsp;voile de l&rsquo;ignorance&nbsp;&raquo;, qui emp&ecirc;che chacun d&rsquo;agir rationnellement au mieux de ses int&eacute;r&ecirc;ts.</font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" color="#990000"><em><font size="2">L&rsquo;&eacute;conomiste ne se tend-il pas alors un pi&egrave;ge &agrave; lui-m&ecirc;me&nbsp;? Le &laquo;&nbsp;fil rouge&nbsp;&raquo; de l&rsquo;ouvrage, dit-il, est la &laquo;&nbsp;th&eacute;orie de l&rsquo;information&nbsp;&raquo;, qui permet de comprendre les &laquo;&nbsp;limites informationnelles&nbsp;&raquo; dans lesquelles acteurs et institutions agissent. Mais si les &eacute;conomistes parvenaient &agrave; lever le &laquo;&nbsp;voile de l&rsquo;ignorance&nbsp;&raquo;, ils risqueraient de d&eacute;couvrir, au lieu des instruments du bien commun r&ecirc;v&eacute; par le prix Nobel, le fourmillement des conflits individuels, institutionnels, culturels, historiques, qui dictent &agrave; coups de crises et de guerres leurs lois aux soci&eacute;t&eacute;s humaines tout aussi s&ucirc;rement que la &laquo;&nbsp;loi du march&eacute;&nbsp;&raquo;.<br /> </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" color="#990000"><font size="2"><font color="#000099"><strong>Annexe 2</strong></font><font color="#000000"><br /> Williams et Nick Srnicek: &laquo;Nous avons perdu le fil du futur&raquo; <br /> </font><font color="#990000"><font size="2"><font color="#000000">Marie Lechner 17/10/ 2014 </font></font></font><font color="#000000"> <br /> <a href="http://www.liberation.fr/france/2014/10/17/nous-avons-perdu-le-fil-du-futur_1124088">http://www.liberation.fr/france/2014/10/17/nous-avons-perdu-le-fil-du-futur_1124088</a></font></font></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" color="#990000"><em><font size="2">Pr&ocirc;ner l&rsquo;acc&eacute;l&eacute;ration &agrave; une &eacute;poque o&ugrave; tout le monde est au bord du burn-out peut sembler une folie. C&rsquo;est pourtant l&rsquo;objectif du manifeste acc&eacute;l&eacute;rationiste d&rsquo;Alex Williams et Nick Srnicek, une &laquo;h&eacute;r&eacute;sie&raquo; politique, esth&eacute;tique et philosophique, aux accents prom&eacute;th&eacute;ens, qui s&rsquo;appuie sur les technologies pour reconqu&eacute;rir le futur, d&eacute;laiss&eacute; par une gauche nostalgique. D&rsquo;apr&egrave;s ces th&eacute;oriciens politiques, le seul moyen de sortir de l&rsquo;&eacute;tat de stase du capitalisme n&rsquo;est pas de protester, mais d&rsquo;acc&eacute;l&eacute;rer et d&rsquo;exacerber ses tendances &agrave; l&rsquo;abstraction. Paru en mai&nbsp;2013, le texte a g&eacute;n&eacute;r&eacute; hostilit&eacute;s et ferveur, et aliment&eacute; d&rsquo;&eacute;nergiques d&eacute;bats en ligne. Il vient d&rsquo;&ecirc;tre traduit en fran&ccedil;ais dans le num&eacute;ro que lui consacre ce mois-ci la revue Multitudes&nbsp;(1), qui organisera un d&eacute;bat avec les auteurs le 1er&nbsp;d&eacute;cembre au centre Pompidou, &agrave; Paris. <br /> <br /> Question. Pourquoi cette urgence d&rsquo;&eacute;crire un manifeste ?<br /> <br /> Le manifeste est une expression du besoin de repenser les politiques de gauche apr&egrave;s la crise de 2008 et l&rsquo;incapacit&eacute; de la gauche &agrave; g&eacute;n&eacute;rer des id&eacute;es et actions nouvelles et efficaces. Prendre en compte les &eacute;checs d&rsquo;Occupy et des mouvements bas&eacute;s sur des principes similaires est une t&acirc;che primordiale pour la gauche. Pourquoi ces mouvements antiglobalisation - le printemps arabe, l&rsquo;hacktivisme&hellip; - ont-ils &eacute;chou&eacute; &agrave; transformer nos soci&eacute;t&eacute;s ? Qu&rsquo;est-ce qu&rsquo;on peut faire et qu&rsquo;est-ce que &ccedil;a signifierait d&rsquo;avoir une gauche qui croit de nouveau dans le futur ?<br /> <br /> </font><font color="#990000"><em><font size="2">Question.</font></em></font> <font size="2">Qu&rsquo;entendez-vous par acc&eacute;l&eacute;ration ?<br /> <br /> Le terme acc&eacute;l&eacute;ration induit peut-&ecirc;tre en erreur, il se pr&ecirc;te &agrave; des m&eacute;sinterpr&eacute;tations, l&rsquo;un des malentendus &eacute;tant que nous devrions acc&eacute;l&eacute;rer les contradictions internes du capitalisme. &Ccedil;a reviendrait &agrave; pr&eacute;tendre que le capitalisme contient les germes de sa propre destruction et qu&rsquo;en acc&eacute;l&eacute;rant les processus d&rsquo;exploitation et de marchandisation, ces graines arriveraient &agrave; maturit&eacute; plus rapidement. Une strat&eacute;gie d&eacute;sastreuse, car cela justifierait une exploitation accrue, un imp&eacute;rialisme &eacute;tendu et une paup&eacute;risation g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e. Notre position est r&eacute;solument de ne PAS acc&eacute;l&eacute;rer les contradictions.<br /> <br /> En revanche, notre image de l&rsquo;acc&eacute;l&eacute;ration est r&eacute;v&eacute;l&eacute;e par la question : &laquo;Pourquoi avons-nous le sentiment que nous avan&ccedil;ons si rapidement et que pourtant rien ne change ?&raquo; Dans le manifeste, la distinction est faite entre vitesse et acc&eacute;l&eacute;ration. Indubitablement, nous sommes en train d&rsquo;avancer rapidement et l&rsquo;accumulation capitaliste exige une circulation de plus en plus rapide. Le rythme de la vie s&rsquo;est acc&eacute;l&eacute;r&eacute;, mais les fondamentaux ne changent pas et ne semblent pas capables de changer. En cela nous avons perdu le fil du futur.<br /> <br /> </font><font color="#990000"><em><font size="2">Question.</font></em></font> <font size="2">La gauche serait devenue pass&eacute;iste&hellip;<br /> <br /> La gauche, sous de multiples formes, cherche &agrave; retourner &agrave; une sorte de pass&eacute; nostalgique (les Trente Glorieuses ann&eacute;es de la social-d&eacute;mocratie, ou une version quelque peu d&eacute;lav&eacute;e du communisme). Nous proposons au contraire que la gauche se concentre sur la fa&ccedil;on de g&eacute;n&eacute;rer des lendemains meilleurs. Ce qui doit &ecirc;tre acc&eacute;l&eacute;r&eacute;, c&rsquo;est le projet de modernit&eacute;, d&rsquo;&eacute;mancipation et de d&eacute;mocratisation radicale, en tandem avec le d&eacute;veloppement technologique, et il doit &ecirc;tre acc&eacute;l&eacute;r&eacute; au-del&agrave; des limites impos&eacute;es par le capitalisme n&eacute;olib&eacute;ral.<br /> <br /> </font><font color="#990000"><em><font size="2">Question.</font></em></font><font size="2">Vous en appelez &agrave; une modernit&eacute; alternative. Quels seraient ses principes ?<br /> <br /> Rafra&icirc;chir la modernit&eacute; consisterait &agrave; reprendre possession des id&eacute;aux de l&rsquo;universalisme, du progr&egrave;s, de l&rsquo;humanisme, de la raison et l&rsquo;&eacute;mancipation. Cela signifierait combattre la conception n&eacute;olib&eacute;rale limit&eacute;e de la libert&eacute; et admettre que la libert&eacute; doit inclure une dimension positive, constructive et pas seulement une protection n&eacute;gative contre l&rsquo;Etat. Et reconna&icirc;tre la valeur du raisonnement collectif (qui doit &ecirc;tre oppos&eacute; &agrave; tous points de vue aux images classiques de la raison).<br /> Selon un point controvers&eacute; de votre texte, il ne serait pas utile de d&eacute;truire le n&eacute;oliberalisme, qui serait m&ecirc;me utilis&eacute; comme un tremplin. Est-il possible de reprogrammer le capitalisme ?<br /> <br /> La table rase est une option attirante et romantique, mais elle soul&egrave;ve de s&eacute;rieux probl&egrave;mes et semble une t&acirc;che impossible. Les infrastructures du capitalisme, de la logistique &agrave; la finance, ses syst&egrave;mes de production et de distribution constituent notre support mat&eacute;riel. M&ecirc;me dans le cas d&rsquo;une destruction absolue, ce qui en r&eacute;sulterait ne serait pas une politique socialiste progressive, mais le chaos, la mort et la mis&egrave;re.<br /> <br /> La seule approche est de penser &agrave; la mani&egrave;re dont nous pourrions transformer cette plateforme mat&eacute;rielle de l&rsquo;int&eacute;rieur et d&rsquo;une fa&ccedil;on moins destructrice. Ceci implique une prise en compte s&eacute;rieuse des potentiels immanents de la technologie, qui sont souvent cach&eacute;s lorsqu&rsquo;ils sont plac&eacute;s dans des relations sociales capitalistes.<br /> <br /> Cela revient &agrave; r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; la mani&egrave;re dont ces technologies pourraient &ecirc;tre employ&eacute;es dans un futur post-capitaliste, en nous r&eacute;f&eacute;rant par exemple &agrave; des exp&eacute;riences oubli&eacute;es d&rsquo;&eacute;conomie cybern&eacute;tique en ex-URSS ou au Chili - et le syst&egrave;me de planification d&eacute;centralis&eacute; Cybersyn r&eacute;alis&eacute; sous la pr&eacute;sidence d&rsquo;Allende.<br /> <br /> L&rsquo;un des argumentaires contre la faisabilit&eacute; du socialisme &eacute;tait que la planification ne pourrait jamais rivaliser avec l&rsquo;efficacit&eacute; du march&eacute; libre, mais les avanc&eacute;es technologiques en mati&egrave;re de communication et d&rsquo;information rouvrent cette question, en cherchant &agrave; d&eacute;velopper de nouvelles technologies d&rsquo;automatisation dans la production, la distribution, les services et la planification des ressources dans l&rsquo;objectif de nous lib&eacute;rer du travail. L&rsquo;automatisation est &agrave; la fois un d&eacute;fi &agrave; relever (celui du surplus des populations) et une possibilit&eacute; pour un meilleur futur post-travail.<br /> <br /> Evidemment, tout cela ne se fera pas en un jour. Notre projet est de convaincre que la gauche a besoin de se d&eacute;tacher des pr&eacute;occupations politiques li&eacute;es &agrave; l&rsquo;imm&eacute;diatet&eacute; et de la nostalgie pour se pr&eacute;occuper du futur et de l&rsquo;&eacute;mancipation universelle.<br /> <br /> L&rsquo;acc&eacute;l&eacute;rationisme, ou le futurisme &agrave; l&rsquo;&eacute;poque, semble avoir une grande foi dans les technosciences en d&eacute;pit d&rsquo;impacts n&eacute;gatif sur la plan&egrave;te, telle que la pollution ou la surveillance globale&hellip;<br /> <br /> Nous ne nous consid&eacute;rons pas comme ayant &laquo;foi&raquo; dans la technoscience, mais nous voyons les b&eacute;n&eacute;fices en plus des co&ucirc;ts. Nous rejetons le techno-utopisme tel que promu par les entrepreneurs californiens, qui est idiot et un pr&eacute;texte pour le n&eacute;olib&eacute;ralisme. Mais nous refusons aussi les politiques antitechnologies na&iuml;ves, embrass&eacute;es par des pans entiers de la gauche qui les consid&egrave;re comme pernicieuses, laissant le territoire de la modernit&eacute; technologique &agrave; la droite. <br /> <br /> Evidemment, la technologie et la science servent souvent des int&eacute;r&ecirc;ts qui sont, sur le plan social et environnemental, dommageables. La bonne attitude n&rsquo;est pas d&rsquo;invoquer des r&eacute;ponses n&eacute;oluddites, mais plut&ocirc;t de les r&eacute;orienter, de voir comment elles pourraient faciliter et consolider une &eacute;conomie postcapitaliste, et d&rsquo;essayer d&rsquo;amener la science et la technologie sous le contr&ocirc;le d&eacute;mocratique. La technologie est plus ambigu&euml; dans ses effets que les technopessimistes ou optimistes veulent nous le faire croire.<br /> <br /> La gauche ne se pr&eacute;sente pas bien quand elle propose de choisir entre la modernit&eacute; technologique et la justice sociale. Ce faisant, elle joue le jeu d&rsquo;une proposition id&eacute;ologique au c&oelig;ur du n&eacute;olib&eacute;ralisme, selon lequel seul le capitalisme serait capable de d&eacute;livrer des innovations technologiques. L&rsquo;un des &eacute;l&eacute;ments de notre provocation est d&rsquo;essayer de briser ces associations.<br /> <br /> </font><font color="#990000"><em><font size="2">Question.</font></em></font> <font size="2">Vous vous montrez tr&egrave;s critiques envers une certaine gauche qui privil&eacute;gie le repli vers une action locale et directe. Ces mouvements &laquo;n&eacute;oprimitivistes&raquo; sont-ils vou&eacute;s &agrave; l&rsquo;&eacute;chec et si oui, pourquoi ?<br /> <br /> Ce que nous appelons &laquo;folk politics&raquo;&nbsp;est une tendance &agrave; valoriser l&rsquo;imm&eacute;diatet&eacute; contre la m&eacute;diation. Elle privil&eacute;gie l&rsquo;imm&eacute;diatet&eacute; physique (comme les petites communaut&eacute;s, la nourriture locale), temporelle (la spontan&eacute;it&eacute;, les zones autonomes temporelles) et conceptuelle (les affects, les sentiments, les t&eacute;moignages personnels). Toutes ces valeurs sont devenues un lieu commun partag&eacute; &agrave; gauche et soutiennent une large part du travail du mouvement social et activiste.<br /> <br /> Bien que ces mouvements peuvent et ont remport&eacute; des victoires r&eacute;elles, ils demeurent inad&eacute;quats si nous voulons que les politiques de gauche soient capables de remettre en question le capitalisme n&eacute;olib&eacute;ral &agrave; l&rsquo;&eacute;chelle globale. Si nous avons une telle ambition, les formes politiques qui valorisent la petite &eacute;chelle, le local, l&rsquo;imm&eacute;diatet&eacute;, le spontan&eacute; et le temporaire, seront incapables d&rsquo;obtenir des changements syst&eacute;miques.<br /> <br /> </font><font color="#990000"><em><font size="2">Question.</font></em></font><font size="2"> Comment comptez-vous mettre en &oelig;uvre ce plan ?<br /> <br /> Nous voulons b&acirc;tir des solidarit&eacute;s au-del&agrave; d&rsquo;une gauche tr&egrave;s sectaris&eacute;e, organiser les populations en surplus du monde, attaquer la domination culturelle de l&rsquo;&eacute;thique du travail, d&eacute;velopper des technologies d&rsquo;automatisation, et pr&eacute;coniser des politiques comme des semaines de travail r&eacute;duites et un revenu de base universel. Tout ceci oriente la gauche vers un futur technologiquement sophistiqu&eacute;, dont l&rsquo;objectif est de r&eacute;duire le travail &agrave; sa part minimale.</font></em></font><font size="2"><br /> </font> </p> Thu, 25 Aug 2016 23:00:00 GMT Who Rules the World? par Noam Chomsky http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2238 2238 <br /><font size="3"> <font size="2" face="Arial">Cette th&eacute;orie avait perdu de son int&eacute;r&ecirc;t face aux travaux de la linguistique et des neurosciences modernes, qui consid&egrave;rent l'aptitude langagi&egrave;re comme r&eacute;sultant de nombreuses causes r&eacute;parties dans les organismes et dans les soci&eacute;t&eacute;s ayant d&eacute;velopp&eacute; les langages. De plus, l'esp&egrave;ce humaine n'en a pas le monopole. Noam Chomsky s'&eacute;tait cependant attach&eacute; &agrave; son hypoth&egrave;se, que tr&egrave;s r&eacute;cemment il exposait encore.</font></font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais c'est depuis comme combattant engag&eacute; en faveur de la d&eacute;mocratie, ennemi des dictatures et du capitalisme lib&eacute;ral, qu'il s'est fait conna&icirc;tre. Pour lui, les Etats-Unis soumis aux int&eacute;r&ecirc;ts financiers et militaro-industriel, sont devenus un v&eacute;ritable chancre qui ronge l'humanit&eacute; toute enti&egrave;re. Dans son dernier livre, <em>Who rules the World? mai 2016</em>,il pronostique que ce &nbsp;chancre est en train de conduire l'humanit&eacute; &agrave; sa perte, et la plan&egrave;te telle que nous la connaissons <br /> <br /> On peut penser que sur certains points cette th&egrave;se est excessive. Notamment elle ne mentionne pas suffisamment les r&eacute;actions spontan&eacute;es de d&eacute;fense qui s'organisent actuellement dans le monde pour combattre l'effet destructeur de &nbsp;l'Empire am&eacute;ricain&nbsp;. Mais pour Chomsky cette objection est trop optimiste. Elle ne prend pas en compte la surpuissance qu'a conserv&eacute; celui-ci, m&ecirc;me si cette puissance a quelque peu c&eacute;d&eacute; du terrain ces derni&egrave;res ann&eacute;es. Elle reste suffisamment mortif&egrave;re pour d&eacute;truire nos civilisations. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis, rappelle-t-il, ont 800 bases militaires autour du monde et investissent dans leur arm&eacute;e autant que le reste de la plan&egrave;te enti&egrave;re. Aucun autre pays n&rsquo;est &agrave; ce niveau, avec des soldats combattants sur les quatre coins de la terre. La Chine a une politique principalement d&eacute;fensive, elle n&rsquo;a pas de programme nucl&eacute;aire important. Quant &agrave; la Russie, manifestement, elle n'a aucune envie de d&eacute;clencher une guerre nucl&eacute;aire dans laquelle elle serait la prmi&egrave;re &agrave; dispara&icirc;tre.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis, affirme Noam Chomsky, ont toujours &eacute;t&eacute; une soci&eacute;t&eacute; colonisatric., Elle a commenc&eacute; &agrave; &eacute;liminer ses populations indig&egrave;nes avant m&ecirc;me de se constituer en tant qu&rsquo;Etat ce qui a provoqu&eacute; la destruction de beaucoup de peuples autochtones. Il fait ensuite la liste des soci&eacute;t&eacute;s centre am&eacute;ricaines et sud am&eacute;ricianes an&eacute;anties par la conqu&egrave;te am&eacute;riciane. Il y ajoute &eacute;videmment tous les peupes du proche et du moyen-orient qui vivaient relativement en paix et en coexistence avant d'attirer les convoitises am&eacute;ricaines, notamment pour leur p&eacute;trole et leur position g&eacute;ostrat&eacute;gique. En Asie-Pacifique, il pronostique que le m&ecirc;me sort menace les Etats de la r&eacute;gion, d&egrave;s lors qu'ils s'opposent aux emprises am&eacute;ricaines. L'assassinant de millions de personnes en ont r&eacute;sult&eacute;. Pour lui la Chine, malgr&eacute; ses grandes capacit&eacute;s de r&eacute;sistance, sera d&eacute;truite &agrave; son tour.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, avec un potentiel militaire sans &eacute;gal, les Etats-Unis apparaissent dot&eacute;s d&rsquo;un pouvoir sans pr&eacute;c&eacute;dents dans l&rsquo;histoire. Ils contr&ocirc;lent l&rsquo;h&eacute;misph&egrave;re occidental et les deux principaux oc&eacute;ans. Ils s'efforcent d'organiser le reste du monde &agrave; l'image de ces colonies. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Chomsky n'accorde aucune confiance aux capacit&eacute;s de r&eacute;sistance que pourrait faire &eacute;merger en son sein la vie politique am&eacute;ricaine Pour lui, les deux partis sont les deux volets d'un m&ecirc;me pouvoir dominateur. Il est loin de penser que Donald Trump et les soutiens qu'il semble recevoir aujourd'hui pourront changer quelque chose &agrave; cette dictature. Au contraire, tant chez les D&eacute;mocrates que chez les R&eacute;publicains, les &eacute;lites ont de plus en plus gliss&eacute; &agrave; droite et &agrave; l'extr&egrave;me droite. Les n&eacute;o-conservateurs en sont les repr&eacute;sentants les plus &eacute;vidents, mais ils ne sont pas les seuls.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>La n&eacute;gation du r&eacute;chauffement climatique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour Chomsky, un autre danger majeur menace l'humanit&eacute; du fait de l'Empire am&eacute;rician. C'est aujourd'hui, en dehors des guerres meurtri&egrave;res, la volont&eacute; de d&eacute;fendre jusqu'au bout, malgr&eacute; leurs effets d&eacute;vastateurs, les int&eacute;r&ecirc;ts p&eacute;troliers et &eacute;conomiques qui ont fait sa puissance. Il en r&eacute;sulte que le syst&egrave;me politique nie le r&eacute;chauffement climatique ou se montre tr&egrave;s sceptiqs &agrave; ce sujet. Donald Trump avait fait r&eacute;cemment parler de lui par ses prises de position en ce domaine. Mais il n'est pas le seul. Pour Chomsky pourtant, le r&eacute;chauffement global est le plus grand probl&egrave;me que l&rsquo;esp&egrave;ce humaine ait jamais eu &agrave; affronter Il aura des effets comparables ave<strong> </strong>une guerre nucl&eacute;aire. ceci non pas sur cent ans, mais sur une ou deux g&eacute;n&eacute;rations.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour illustrer son propos concernant le danger mortel que font courir &agrave; l'humanit&eacute; les interventions militaires du Pentagone, il leur impute en grande partie les causes du r&eacute;chauffement global. Ainsi, en ce qui concerne la guerre du Darfour, par exemple, les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricain convergent avec la d&eacute;sertification qui expulse des populations enti&egrave;res des zones agricoles, ce qui aggrave et intensifie le conflit. Il en est de m&ecirc;me au Moyen Orient. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il rappelle &eacute;galement que lors de la COP 21 il a &eacute;t&eacute; impossible d&rsquo;obtenir un trait&eacute; juridiquement contraignant, mais seulement des accords volontaires. Ceci parce que R&eacute;publicains et D&eacute;mocrates r&eacute;unis, d&eacute;fendus par Barack Obama, l'ont refus&eacute;. Ils ont ainsi contribu&eacute; &agrave; rendre plus certaine une trag&eacute;die massive et imminente, une trag&eacute;die comme n&rsquo;en a pas encore connue l&rsquo;histoire de l&rsquo;humanit&eacute;. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>Un autre cancer ou le m&ecirc;me?</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le lecteur du livre observera sans doute que l'islamisme de combat est devenu un autre cancer mena&ccedil;ant l'avenir de l'humanit&eacute;, au m&ecirc;me titre qu'aujourd'hui le cancer am&eacute;ricain. Noam Chomsky ne traite pas explicitement ce sujet, mais il pourrait r&eacute;pondre que c'est l'imp&eacute;rialisme am&eacute;ricain qui a encourag&eacute; l'apparition au Moyen Orient des milices islamistes, pour mieux assurer son pouvoir. Il continue de le faire d'ailleurs, en laissant le terrorisme islamiste (m&ecirc;me dit mod&eacute;r&eacute;, selon la terminologie du Pentagone) d&eacute;verser sur le monde des millions de migrants, comportant parmi eux un pourcentage consid&eacute;rable d'assassins en puissance. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il en r&eacute;sulte un affaiblissement croissant des pays vis&eacute;s, notamment de l'Europe, qui ne croient avoir qu'un rem&egrave;de, se soumettre plus &eacute;troitement encore &agrave; l'Am&eacute;rique, y compris militairement au sein de l'Otan et des bases de missiles dirig&eacute;s vers la Russie qu'elle y fait construire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> Fri, 05 Aug 2016 23:00:00 GMT Essai sur l'extinction de l'humanité http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2167 2167 <br /><br /> <p align="center">&nbsp;</p> <div align="justify"> <table width="85%" bgcolor="#C9FFB7" align="center"> <tbody> <tr> <td height="124"> <p><font size="2"><img width="151" height="151" align="left" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/jorionpict.jpg" alt="" />Paul Jorion, n&eacute; le 22 juillet 1946 &agrave; Bruxelles, est un essayiste belge. Il a occup&eacute; de 2012 &agrave; septembre 2015, la chaire &laquo; Stewardship of Finance &raquo; &agrave; la Vrije Universiteit Brussel. Il a &eacute;crit plus de 10 ouvrages et essais</font></p> <p><font size="2">Voir Wikip&eacute;dia (article un peu ancien) <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Jorion">https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Jorion</a></font></p> <p><font size="2">Voir son blog <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/www.pauljorion.com/">www.pauljorion.com/</a></font></p> </td> </tr> </tbody> </table> <p><font size="2" color="#FF0000" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Jusqu&agrave; ce jour, nous ne connaissions Paul Jorion que de nom, le situant vaguement parmi ce que l'on pourrait appeler sommairement les sociologues anti-syst&egrave;me. Cependant, au vu de notre dernier article, La <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/intelligocene.htm">mal&eacute;diction de l'intelligence 23/05/2016</a> suivant un &eacute;ditorial sur le m&ecirc;me th&egrave;me<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/edito3.htm"> L'intelligoc&egrave;ne ou l'&egrave;re de l'extinction de la vie terrestre </a>16/05/2016 , un de nos lecteurs nous a signal&eacute; le dernier livre de Paul Jorion, <strong>&quot;Le dernier qui s'en va &eacute;teint la lumi&egrave;re &ndash; Essai sur l&rsquo;extinction de l&rsquo;humanit&eacute;&quot;. </strong>Qu'il soit remerci&eacute;. <br /> </font></p> </div> <p><font size="2" color="#FF0000" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ce livre d&eacute;veloppe et explicite avec beaucoup de r&eacute;f&eacute;rences le th&egrave;me de l'extinction de l'humanit&eacute;, extinction prochaine qu'il attribue &agrave; plusieurs facteurs: le r&eacute;chauffement climatique, la complexit&eacute; des soci&eacute;t&eacute;s due notamment au jeu pervers du capitalisme et du n&eacute;ocapitalisme, une p&eacute;n&eacute;tration croissante par la robotisation, conduisant &agrave; grand pas &agrave; ce que notre ami Alain Cardon d&eacute;crit en d&eacute;tail dans ses ouvrages sur les syst&egrave;mes autonomes. <br /> <br /> En attendant de lire attentivement, comme il se doit, cet ouvrage de Paul Jorion, et d'en pr&eacute;senter &eacute;ventuellement quelques commentaires, nous avons choisi pour gagner du temps de reprendre ici un entretien qu'il a donn&eacute; &agrave; l'occasion d'une session de l'association des anciens de Polytechnique. Cet entretien a &eacute;t&eacute; <a href="http://www.noeud-gordien.fr/index.php?post/2016/05/20/Extinction-de-l-humanit%C3%A9-Une-rencontre-avec-Paul-Jorion%20">publi&eacute; par Alexis Toulet,</a> Ing&eacute;nieur et analyste des syst&egrave;mes sur le site Le noeud gordien, dont il est le webmestre et que nous consellons par ailleurs. <br /> <br /> Alexis Toulet et Paul Jorion, esp&eacute;rons-le, nous pardonneront cet emprunt. Le proc&eacute;d&eacute;, auquel nous n'avons que rarement recours, est couramment utilis&eacute; sur le blog de Paul Jorion lui-m&ecirc;me. Il facilite la circulation des bonnes id&eacute;es et le contact avec de bons auteurs<br /> <br /> Automates Intelligents 25/05/2016<br /> </font></p> <hr /> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Pr&eacute;sentation par Alexis Toulet</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le groupe X-Sciences Humaines et Sociales, int&eacute;gr&eacute; &agrave; l&rsquo;AX l&rsquo;association des anciens de Polytechnique, se donne pour objectif de recevoir des penseurs &laquo;&nbsp;hors des sentiers battus&nbsp;&raquo; autour du th&egrave;me g&eacute;n&eacute;ral de la Transition de paradigme.<br /> <br /> Paul Jorion, anthropologue, sociologue et chercheur en Intelligence Artificielle, a travaill&eacute; 18 ans au c&oelig;ur du syst&egrave;me financier notamment sur les algorithmes de trading automatis&eacute;s. Ancien &eacute;l&egrave;ve de Claude L&eacute;vi-Strauss et ma&icirc;tre de conf&eacute;rence &agrave; Cambridge, &eacute;conomiste et essayiste, il pr&eacute;sente sans aucun doute une pens&eacute;e &agrave; la fois originale et construite. <br /> <br /> C&eacute;l&egrave;bre pour avoir averti &agrave; l&rsquo;avance de la crise financi&egrave;re de 2008, il est contributeur r&eacute;gulier au Monde et &agrave; d&rsquo;autres p&eacute;riodiques et anime le blog&nbsp;<a href="http://www.pauljorion.com.">http://www.pauljorion.com.</a> Il nous parlera en particulier de son dernier livre &laquo;&nbsp;Le dernier qui s'en va &eacute;teint la lumi&egrave;re &ndash; Essai sur l&rsquo;extinction de l&rsquo;humanit&eacute;&nbsp;&raquo;, publi&eacute; chez Fayard.<br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Introduction par Paul Jorion</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ce qui a contribu&eacute; &agrave; me donner l&rsquo;id&eacute;e d&rsquo;&eacute;crire ce livre, c&rsquo;est notamment une prise de conscience que j&rsquo;ai eue en participant &agrave; une &eacute;mission radiophonique en Belgique &agrave; tonalit&eacute; philosophique, o&ugrave; l&rsquo;animateur s&rsquo;ing&eacute;niait &agrave; amener les invit&eacute;s &agrave; sugg&eacute;rer qu&rsquo;&agrave; coup s&ucirc;r &laquo;&nbsp;certaines choses nous restent incompr&eacute;hensibles&nbsp;&raquo;, dans le sens d&rsquo;opaques &agrave; la raison. La tendance c&rsquo;&eacute;tait en somme d&rsquo;amener les auditeurs &agrave; une forme de m&eacute;taphysique. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Et comme je me montrais r&eacute;ticent &agrave; me laisser diriger de la sorte et qu&rsquo;il voulait quand m&ecirc;me respecter son cahier des charges, comme je parlais d&rsquo;un galet qui m&rsquo;avait &eacute;t&eacute; offert,&nbsp;il a fini par me taxer de superstition et par faire semblant de croire que j&rsquo;attribuais quelque puissance magique &agrave; ce caillou, plut&ocirc;t que d&rsquo;y voir tout simplement le cadeau d&rsquo;une personne que j&rsquo;appr&eacute;cie&nbsp;!&nbsp;<br /> <br /> C&rsquo;est une m&eacute;taphysique, un &laquo;&nbsp;arri&egrave;re-monde&nbsp;&raquo; comme aurait pu dire Nietzsche, qui est recherch&eacute;e plut&ocirc;t que l&rsquo;aride lucidit&eacute;, comme un d&eacute;ni et un masque &agrave; la r&eacute;alit&eacute;. Tout, plut&ocirc;t que la lucidit&eacute;&nbsp;? Mais c&rsquo;est pourtant de lucidit&eacute; que nous avons besoin&nbsp;!<br /> <br /> Or la lucidit&eacute; nous am&egrave;ne &agrave; constater que notre monde est sous l&rsquo;impact de trois pertes de contr&ocirc;le majeures, d&rsquo;une part environnementale puisque nous utilisons pour notre activit&eacute; &eacute;conomique 1,6 plan&egrave;te et les cons&eacute;quences tel r&eacute;chauffement et autres en d&eacute;coulent, d&rsquo;autre part notre syst&egrave;me &eacute;conomique et financier, enfin la complexit&eacute; devenue dans bien des domaines trop importante pour que nous puissions la ma&icirc;triser. A tout cela se rajoute l&rsquo;invention de l&rsquo;ordinateur et la question de l&rsquo;intelligence artificielle, dont l&rsquo;actualit&eacute; se profile de plus en plus. Et l&rsquo;on pourrait s&rsquo;attendre &agrave; ce que la lucidit&eacute; nous pousse &agrave; l&rsquo;action.<br /> <br /> Nous restons pourtant sans agir. De multiples blocages apparaissent, tels ceux qui ont amen&eacute; les plus puissants acteurs &agrave; limiter les vell&eacute;it&eacute;s de r&eacute;glementation de la finance apparues &agrave; partir de la crise de 2008 &agrave; des dispositifs extr&ecirc;mement insuffisants, et menacent m&ecirc;me de remettre ceux-l&agrave; en cause.<br /> <br /> D&rsquo;o&ugrave; ce livre, avec pour objectif d&rsquo;&eacute;tudier &laquo;&nbsp;tout ce qui bloque&nbsp;&raquo;, et jusqu&rsquo;&agrave; une dimension psychanalytique, une r&eacute;flexion sur la nature de l&rsquo;&ecirc;tre humain. La lucidit&eacute; est bien l&rsquo;essentiel, avant 2008 bien d&rsquo;autres en plus de moi &eacute;taient en position d&rsquo;alerter sur ce qui allait se passer, et pourtant ils ne l&rsquo;ont pas fait.<br /> <br /> Etudier tout ce qui bloque, cela signifie d&rsquo;abord mettre en lumi&egrave;re les cliquets, c&rsquo;est-&agrave;-dire les m&eacute;canismes sans retour, mis en place pour emp&ecirc;cher des changements de politique.<br /> <br /> Un exemple parmi d&rsquo;autres est la distinction sp&eacute;cieuse et orient&eacute;e entre mesures &laquo;&nbsp;techniques&nbsp;&raquo; et mesures &laquo;&nbsp;politiques&nbsp;&raquo; au niveau europ&eacute;en... o&ugrave; il appara&icirc;t que ce sont les mesures d&rsquo;inspiration n&eacute;olib&eacute;rale qui sont appel&eacute;es techniques, et peuvent donc &ecirc;tre approuv&eacute;es par une simple majorit&eacute; qualifi&eacute;e. Tandis que des mesures d&rsquo;inspiration diff&eacute;rente seraient appel&eacute;es politiques, et il faudrait l&rsquo;unanimit&eacute; pour les approuver. C&rsquo;est que ce que l&rsquo;on appelle &laquo;&nbsp;technique&nbsp;&raquo; a justement &eacute;t&eacute; construit &agrave; partir de pr&eacute;suppos&eacute;s n&eacute;olib&eacute;raux, dont le contenu pourtant &eacute;minemment politique est donc maintenant pris comme s&rsquo;il allait de soi, comme s&rsquo;il n&rsquo;&eacute;tait pas politique justement. Et il y a bien d&rsquo;autres exemples.<br /> <br /> Je propose en d&eacute;finitive dans ce livre un choix, car il est d&rsquo;abord un appel &agrave; l&rsquo;action, mais cet appel on peut le refuser et pour ce cas la derni&egrave;re partie du livre appartient au genre ancien des &laquo;&nbsp;consolations&nbsp;&raquo; &ndash; pensez &agrave; Malherbe et la consolation &agrave; M.&nbsp;Du P&eacute;rier &laquo;&nbsp;Et rose elle a v&eacute;cu ce que vivent les roses, l&rsquo;espace d&rsquo;un matin&nbsp;&raquo; &ndash; c&rsquo;est-&agrave;-dire un discours destin&eacute; &agrave; aider un travail de deuil. Ici, il s&rsquo;agit du deuil de l&rsquo;esp&egrave;ce humaine.<br /> <br /> Les causes de la possible extinction de l&rsquo;esp&egrave;ce, je ne les d&eacute;taille pas dans ce livre. On peut se rapporter tout simplement &agrave; ce que disent les scientifiques, notamment au sujet du r&eacute;chauffement climatique qui serait dangereux &agrave; partir de 2&deg;C, et nous nous dirigeons vers bien davantage. Les cons&eacute;quences sont multiples, et on en voit certains prodromes d&eacute;j&agrave;. Les r&eacute;fugi&eacute;s qui viennent en Europe, ce sont pour une part des r&eacute;fugi&eacute;s de guerre oui, mais pas seulement, le r&eacute;chauffement aussi commence d&eacute;j&agrave; &agrave; pousser des gens vers l&rsquo;exil. Et le r&eacute;chauffement n&rsquo;est encore pas la seule cons&eacute;quence de notre comportement.<br /> <br /> Les retours que je re&ccedil;ois, eh bien beaucoup de gens me disent en tirer du courage, ce qui peut surprendre car ce livre pourrait d&eacute;sesp&eacute;rer. Et il y a un autre retour dont je veux parler.<br /> <br /> Mon &eacute;diteur m&rsquo;a appris, non seulement que des &eacute;diteurs chinois voulaient acheter les droits &agrave; traduction de mon livre, mais encore qu&rsquo;il y avait eu concurrence entre eux et que le montant propos&eacute; &eacute;tait sans pr&eacute;c&eacute;dent &ndash; quarante fois ce qu&rsquo;il est d&rsquo;usage de proposer dans ce cas. Il y a donc une r&eacute;ceptivit&eacute; particuli&egrave;re en Chine au discours que je porte.<br /> <br /> Essayant de la comprendre, je la mets en relation avec une attitude chinoise qui transpara&icirc;t dans la formule de Deng Xiao Ping sur le passage au capitalisme &laquo;&nbsp;traverser la rivi&egrave;re en t&acirc;tant une pierre &agrave; la fois&nbsp;&raquo;&nbsp;: c&rsquo;est une attitude d&rsquo;exp&eacute;rimentation pragmatique, bien ancr&eacute;e dans la civilisation chinoise traditionnelle qui obtint des r&eacute;sultats impressionnants dans la technologie &ndash; gouvernail d&rsquo;&eacute;tambot, papier, poudre... &ndash; mais se d&eacute;sint&eacute;ressait relativement de la th&eacute;orie, contrairement aux Grecs de l&rsquo;antiquit&eacute; dont nous avons h&eacute;rit&eacute;, raison pour laquelle elle n&rsquo;a pas d&eacute;velopp&eacute; de science appliqu&eacute;e.<br /> <br /> Il faut aussi noter la tentative men&eacute;e par le pr&eacute;sident chinois Xi Jinping depuis en gros 2014 de r&eacute;introduire des &eacute;l&eacute;ments de tao&iuml;sme et de confucianisme. C&rsquo;est une r&eacute;action semble-t-il &agrave; l&rsquo;augmentation de la corruption. Bien s&ucirc;r, ce syst&egrave;me est aussi autoritaire et peut &ecirc;tre brutal, il ne faut pas le perdre de vue.<br /> <br /> Ce qui est int&eacute;ressant, c&rsquo;est que l&rsquo;exp&eacute;rimentation pragmatique suppose une certaine audace, mais sous-tendue par la capacit&eacute; &agrave; revenir en arri&egrave;re si le besoin s&rsquo;en fait sentir. Pas de cliquet ici, pas de blocage unidirectionnel, on est pr&ecirc;t &eacute;ventuellement &agrave; se remettre en question.<br /> <br /> Pendant ce temps, en Occident, il faut constater que les questions qui occupent la sc&egrave;ne publique sont par comparaison futiles, ou au mieux assez secondaires. On peut parler de la loi Travail en France oui, mais on ne parle pas de l&rsquo;&eacute;valuation comme quoi 30 &agrave; 40% des emplois pourraient dispara&icirc;tre d&rsquo;ici &agrave; quinze ans du fait de l&rsquo;automatisation &ndash; et il s&rsquo;agirait alors plut&ocirc;t des services, on parle d&rsquo;automatisation des t&acirc;ches cognitives davantage que de robots &agrave; proprement parler.<br /> <br /> Prouver l&rsquo;existence du risque d&rsquo;extinction, encore une fois je renvoie aux scientifiques. Je parle dans le livre de deux &agrave; trois g&eacute;n&eacute;rations &ndash; cependant cela pourrait aussi &ecirc;tre plus rapide. Le r&eacute;chauffement devient de plus en plus &eacute;vident, et pourtant les accords ne sont pas respect&eacute;s &ndash; Kyoto dont la r&eacute;f&eacute;rence est 1990, et pourtant les &eacute;missions de CO2 ont augment&eacute; de 60% depuis, la COP21 l&rsquo;ann&eacute;e derni&egrave;re et l&rsquo;on essaie de faire des produits d&eacute;riv&eacute;s sur la taxe carbone, c&rsquo;est-&agrave;-dire en r&eacute;alit&eacute; &agrave; ne sauver notre monde que s&rsquo;il est possible que &ccedil;a rapporte&nbsp;!<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>D&eacute;bat avec le public</strong></font><br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&ndash; Votre livre m&rsquo;a fait penser &agrave; &laquo;&nbsp;Sapiens&nbsp;: Une br&egrave;ve histoire de l'humanit&eacute;&nbsp;&raquo; &eacute;crit par Yuval Noah Harari qui propose aussi un panorama g&eacute;n&eacute;ral de l&rsquo;&ecirc;tre humain. Qu&rsquo;en pensez-vous&nbsp;?<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&ndash; Je ne crois pas qu&rsquo;il y ait contradiction, mais davantage compl&eacute;mentarit&eacute; entre ces deux regards. La diff&eacute;rence d&rsquo;approche peut-&ecirc;tre la plus importante est que j&rsquo;essaie de faire un pas en arri&egrave;re suppl&eacute;mentaire et de voir les choses de plus loin, afin de regarder d&rsquo;un oeil neuf ce qui &laquo;&nbsp;va de soi&nbsp;&raquo;, ce dont on ne parle pas au sujet de notre esp&egrave;ce car cela para&icirc;t trop &eacute;vident.<br /> <br /> Un auteur de science-fiction par exemple peut nous d&eacute;crire des esp&egrave;ces extra-terrestres &agrave; la psych&eacute; fondamentalement diff&eacute;rente, et c&rsquo;est en fait pour nous donner &agrave; repenser et &agrave; voir comme de l&rsquo;ext&eacute;rieur notre psych&eacute; &agrave; nous. C&rsquo;est un peu ce regard ext&eacute;rieur que j&rsquo;ai tent&eacute; d&rsquo;obtenir.<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&ndash; Voyez-vous &eacute;merger de nouvelles formes d&rsquo;action&nbsp;? D&rsquo;autre part, quel r&ocirc;le attribuez-vous &agrave; la connaissance &ndash; je pense &agrave; la propagande climatosceptique dont l&rsquo;impact m&eacute;diatique a &eacute;t&eacute; important et dont il reste probablement des traces<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font> &ndash; Deux directions seraient int&eacute;ressantes. Non seulement les mouvements citoyens visant &agrave; r&eacute;pandre de nouveaux comportements individuels et une notion de frugalit&eacute; &ndash; je pense que se limiter &agrave; cela serait tr&egrave;s insuffisant &ndash; mais encore le niveau o&ugrave; les d&eacute;cisions sont prises, &eacute;tatique et bien au-del&agrave;.<br /> <br /> Pensez par exemple aux r&egrave;gles comptables, on n&eacute;glige le plus souvent leur impact politique, il est pourtant profond. Pour commencer, le fait de d&eacute;signer les salaires comme un co&ucirc;t, et les dividendes comme des b&eacute;n&eacute;fices, plut&ocirc;t que de voir les uns et les autres comme les parts respectives des salari&eacute;s et des actionnaires, m&egrave;ne &agrave; chercher syst&eacute;matiquement &agrave; r&eacute;duire les premiers &ndash; question d&rsquo;efficacit&eacute;, vous voyez&nbsp;! &ndash; tandis que les seconds il faut les maximiser ils deviennent l&rsquo;objectif en soi. Et pourtant parler des salaires comme co&ucirc;t et des dividendes comme b&eacute;n&eacute;fices... n&rsquo;est qu&rsquo;une convention.<br /> <br /> Ce genre de convention est produit par des organismes comme la FASB pour les Etats-Unis, l&rsquo;IASB pour le reste du monde. Voil&agrave; un exemple d&rsquo;endroit o&ugrave; les d&eacute;cisions sont prises, o&ugrave; il faudrait agir.<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&ndash; Le risque d&rsquo;extinction d&eacute;coule-t-il seulement du ph&eacute;nom&egrave;ne du r&eacute;chauffement&nbsp;?<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&ndash; La complexit&eacute; est encore une question essentielle. Elle a des dimensions multiples.<br /> A Fukushima par exemple, ce sont des mod&egrave;les diff&eacute;rents qui d&eacute;crivaient la r&eacute;sistance m&eacute;canique du r&eacute;acteur respectivement &agrave; un s&eacute;isme et &agrave; un tsunami. Les deux n&rsquo;ont pas &eacute;t&eacute; mis en rapport, le cas d&rsquo;occurrence conjointe d&rsquo;un tremblement de terre provoquant un tsunami a &eacute;t&eacute; n&eacute;glig&eacute;, et les cons&eacute;quences ont suivi.<br /> <br /> Pensez encore &agrave; la d&eacute;pendance de toute ville moderne envers l&rsquo;&eacute;lectricit&eacute;, y compris m&ecirc;me pour la distribution d&rsquo;eau. La fin de l&rsquo;approvisionnement &eacute;lectrique signifierait le besoin pour la population urbaine d&rsquo;&eacute;migrer &agrave; la recherche d&rsquo;eau.<br /> <br /> D&rsquo;une mani&egrave;re g&eacute;n&eacute;rale, ils sont nombreux les domaines o&ugrave; l&rsquo;humain a perdu le contr&ocirc;le, ainsi que les points de fragilit&eacute; du syst&egrave;me. Voyez les &laquo;&nbsp;flash crash&nbsp;&raquo;, les krachs &eacute;clair en Bourse, en quelques secondes, sans intervention humaine, caus&eacute;s par des logiciels de trading automatique.&nbsp;<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&ndash; N&rsquo;y a t il pas un risque de cercle vicieux, dans le sens o&ugrave; l&rsquo;homme &eacute;tant d&eacute;clar&eacute; incapable de faire face &agrave; de tels probl&egrave;mes, la d&eacute;cision humaine serait remplac&eacute;e de plus en plus par une intelligence artificielle &ndash; menant &agrave; perte de contr&ocirc;le encore aggrav&eacute;e&nbsp;?<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&ndash; Les travaux en intelligence artificielle mettent souvent en jeu des r&eacute;seaux de neurones simul&eacute;s par ordinateur, et ces r&eacute;seaux obtiennent des r&eacute;sultats. Voir AlphaGo de DeepMind, premier logiciel &agrave; battre un champion de go en 2015, quand l&rsquo;ann&eacute;e pr&eacute;c&eacute;dente on pr&eacute;disait qu&rsquo;il faudrait une d&eacute;cennie avant d&rsquo;y parvenir.<br /> <br /> Qu&rsquo;il s&rsquo;agisse des discussions sur des &laquo;&nbsp;munitions autonomes&nbsp;&raquo;, comprendre des drones qui prendraient d&rsquo;eux-m&ecirc;mes l&rsquo;initiative de faire feu &ndash; et demain d&eacute;cideraient tout seuls qui doit &ecirc;tre pr&eacute;ventivement &eacute;limin&eacute; pour terrorisme, peut-&ecirc;tre&nbsp;? &ndash; ou des liens intenses de la recherche en I.A. avec les arm&eacute;es, il y a plus d&rsquo;une raison de s&rsquo;inqui&eacute;ter des perspectives de l&rsquo;intelligence artificielle.<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&ndash; Que pensez-vous du Transhumanisme&nbsp;?<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&nbsp;&ndash; L&rsquo;immortalit&eacute; ou du moins une esp&eacute;rance de vie de mille ans donnerait-elle plus de responsabilit&eacute; &agrave; notre esp&egrave;ce qui serait oblig&eacute;e de prendre en compte le long terme&nbsp;? Ou serait-elle indiff&eacute;rente &agrave; l&rsquo;environnement car adaptable &agrave; peu pr&egrave;s &agrave; tout&nbsp;?<br /> <br /> Je soup&ccedil;onne que la question restera acad&eacute;mique. Les biologistes expriment des doutes s&eacute;rieux, il semble y avoir une limite &laquo;&nbsp;dure&nbsp;&raquo; &agrave; la dur&eacute;e de vie humaine, le corps humain est un tout qui n&rsquo;est pas fait pour durer ind&eacute;finiment et qui ne se modifie pas aussi facilement que cela.<br /> Je crois bien davantage aux robots qu&rsquo;aux cyborgs.<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&ndash; Peut-on parler du remplacement des emplois comme d&rsquo;un risque existentiel&nbsp;? Et la finance, est-elle un risque existentiel&nbsp;?<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&ndash; La question du machinisme &eacute;tait d&eacute;j&agrave; pos&eacute;e par Ludd au XIX&egrave;me si&egrave;cle &ndash; qui y r&eacute;pondait en cassant les machines. La meilleure r&eacute;ponse est de chercher &agrave; partager le b&eacute;n&eacute;fice de l&rsquo;installation de la machine, afin que le travailleur qu&rsquo;elle a men&eacute; &agrave; licencier en ait sa part. Un m&eacute;canisme de taxe sur la machinisation serait int&eacute;ressant.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">La finance peut poser un risque existentiel indirect si une crise am&egrave;ne &agrave; la disparition de toute possibilit&eacute; de paiement, parce que les banques ne se pr&ecirc;tent plus ou disparaissent. L&rsquo;impossibilit&eacute; de se procurer le n&eacute;cessaire finit par menacer la vie.<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&nbsp;&ndash; Comment &ecirc;tes-vous pass&eacute; de l&rsquo;anthropologie au monde de la finance&nbsp;?<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&ndash; J&rsquo;ai &eacute;t&eacute; invit&eacute; &agrave; travailler dans la finance suite &agrave; mon activit&eacute; dans le domaine de l&rsquo;intelligence artificielle, non en tant qu&rsquo;anthropologue &ndash; c&rsquo;&eacute;tait aux d&eacute;buts des algorithmes de trading boursier. Il y avait l&agrave; un int&eacute;r&ecirc;t propre, mais encore je l&rsquo;ai compris un int&eacute;r&ecirc;t proprement anthropologique. La m&eacute;thode des anthropologues est en effet l&rsquo;observation participative, et elle ne peut fonctionner pour un milieu qui se ferme de lui-m&ecirc;me &agrave; l&rsquo;observation &ndash; comme le milieu financier le plus souvent. C&rsquo;&eacute;tait donc encore une occasion rare d&rsquo;appliquer l&rsquo;anthropologie l&agrave; o&ugrave; elle ne peut l&rsquo;&ecirc;tre en g&eacute;n&eacute;ral&nbsp;!<br /> <br /> <font color="#003399"><strong>Question&nbsp;</strong></font>&nbsp;&ndash; Deux questions provocatrices&nbsp;: un effondrement &eacute;conomique n&rsquo;aurait-il pas de bons c&ocirc;t&eacute;s, d&rsquo;une part en for&ccedil;ant &agrave; chercher des solutions, d&rsquo;autre part en for&ccedil;ant &agrave; laisser dans le sol une grande partie des &eacute;nergies fossiles devenues trop complexes &agrave; exploiter&nbsp;? D&rsquo;autre part, les tendances nationalistes et populistes n&rsquo;auraient-elles pas aussi des avantages, en for&ccedil;ant &agrave; ramener les &eacute;chelons de d&eacute;cision &agrave; des niveaux o&ugrave; ils sont contr&ocirc;lables par une d&eacute;mocratie nationale classique ainsi qu&rsquo;en permettant &agrave; l&rsquo;humanit&eacute; plusieurs exp&eacute;riences ind&eacute;pendantes, d&rsquo;o&ugrave; am&eacute;lioration des chances de produire des syst&egrave;mes viables&nbsp;? Ceci ind&eacute;pendamment des inconv&eacute;nients ind&eacute;niables par ailleurs.<br /> <br /> <font color="#000099"><strong>Paul Jorion</strong></font>&nbsp;&ndash; Certaines esp&egrave;ces animales font varier leur densit&eacute; en fonction du stress per&ccedil;u, elles l&rsquo;adaptent ainsi &agrave; la &laquo;&nbsp;capacit&eacute; de charge&nbsp;&raquo; de leur environnement. On a pu aussi consid&eacute;rer que la guerre de 1914 &eacute;tait en quelque sorte n&eacute;cessaire et qu&rsquo;elle a permis d&rsquo;&eacute;liminer des jeunes hommes qui &eacute;taient &laquo;&nbsp;en trop&nbsp;&raquo;. On pourrait donc envisager un r&ocirc;le de la pression &eacute;conomique pour adapter la densit&eacute; des humains. Il est possible de se rapporter par exemple aux travaux de Chayanov, sociologue de la ferme russe au d&eacute;but du XX&egrave;me si&egrave;cle.<br /> <br /> Cependant, l&rsquo;esp&egrave;ce humaine est une esp&egrave;ce colonisatrice, comme les rongeurs. En cas de pression trop forte, la r&eacute;action est d&rsquo;aller plus loin et de coloniser ailleurs. Mais la colonisation spatiale est une voie bloqu&eacute;e dans l&rsquo;&eacute;tat actuel de la technique.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Nous n&rsquo;avons donc pas d&rsquo;alternative, nous devons tirer des conclusions de nos r&eacute;flexions commenc&eacute;es d&egrave;s l&rsquo;Antiquit&eacute; sur l&rsquo;&eacute;thique, et agir dans ce sens. Nous entretuer ne serait pas une solution.<br /> <br /> L&rsquo;&eacute;tude concr&egrave;te, sociologique, des m&eacute;thodes de fixation des prix m&egrave;ne &agrave; une image bien diff&eacute;rente des th&eacute;ories comme quoi le prix est le simple r&eacute;sultat de la rencontre de l&rsquo;offre et de la demande. En r&eacute;alit&eacute;, par des n&eacute;gociations et des concessions r&eacute;ciproques, les diff&eacute;rents acteurs d&rsquo;un syst&egrave;me &eacute;conomique cherchent &agrave; maintenir dans la dur&eacute;e leurs relations, &agrave; s&rsquo;assurer que tout le monde &laquo;&nbsp;puisse vivre&nbsp;&raquo; afin que l&rsquo;activit&eacute; puisse continuer.<br /> <br /> C&rsquo;est ce tissu de bonnes volont&eacute;s r&eacute;ciproques qui fait marcher la soci&eacute;t&eacute;, c&rsquo;est ce genre de choses qui peut servir de base &agrave; des solutions.<br /> </font></p> <p>&nbsp; </p> <p align="left">&nbsp;</p> Tue, 24 May 2016 23:00:00 GMT Les nouveaux systèmes autonomes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2149 2149 <br /><p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font color="#000099"><strong></strong></font></font></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Les nouveaux syst&egrave;mes autonomes ou New Autonomous systems</font></strong><br /> <br /> </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Par <font color="#000099"> <strong>Alain Cardon</strong></font> <br /> Professeur en retraite, invit&eacute; &agrave; l&rsquo;INSA de Rouen et au laboratoire LITIS</font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">et <strong><font color="#000099">Mhamed Itmi<br /> </font></strong> INSA de Rouen <br /> </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">2016 </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000066">Commentaire par Jean-Paul Baquiast</font></strong><br /> 10/05/2016 </font></strong></p> <p><strong>&nbsp;</strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur </font></strong><br /> <em><font color="#990000"><br /> Il est aujourd&rsquo;hui possible de concevoir des syst&egrave;mes autonomes qui agissent selon leurs propres intentions en s&rsquo;appuyant sur leurs capacit&eacute;s de perception, de repr&eacute;sentation et d&rsquo;action. Ce sont des syst&egrave;mes capables de s&rsquo;autoconfigurer et de se r&eacute;organiser. <br /> Cet ouvrage pr&eacute;sente un mod&egrave;le de conception d&rsquo;un syst&egrave;me autonome dont les composants fonctionnels sont unifi&eacute;s en d&eacute;veloppant une couche logicielle g&eacute;n&eacute;rant des repr&eacute;sentations. Cette couche est con&ccedil;ue avec des syst&egrave;mes multi-agents massifs dot&eacute;s d&rsquo;un contr&ocirc;le original multi-&eacute;chelle et continu. Un tel logiciel permet ainsi de g&eacute;n&eacute;rer, &agrave; partir de ce que ces syst&egrave;mes appr&eacute;hendent et con&ccedil;oivent, des repr&eacute;sentations conceptuelles et sensibles. Il est capable d&rsquo;investir et d&rsquo;utiliser une corpor&eacute;it&eacute; artificielle en ayant l&rsquo;architecture d&rsquo;un d&eacute;but de Soi et en g&eacute;n&eacute;rant une forme d&rsquo;autonomie fortement inspir&eacute;e de celles des organismes vivants.</font></em><br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> <a href="http://iste-editions.fr/products/les-nouveaux-systemes-autonomes">http://iste-editions.fr/products/les-nouveaux-systemes-autonomes</a></font></strong></p> <p><strong>&nbsp;</strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000066">Commentaire par Jean-Paul Baquiast</font></strong><br /> 10/05/2016 </font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Alain Cardon est parfaitement connu de nos lecteurs, et ce depuis les d&eacute;buts de Automates Intelligents. Il y a &eacute;crit de nombreux articles et interviews. Notre site comporte des r&eacute;f&eacute;rences pr&eacute;cises &agrave; ses nombreux ouvrages. Alain est par ailleurs membre de notre comit&eacute; de r&eacute;daction, o&ugrave; il apporte ses r&eacute;f&eacute;rences toujours &agrave; jour en mati&egrave;re de syst&egrave;mes artificiels intelligents, tendant vers l'autonomie. <br /> <br /> Sur Mhamed Itmi, on pourra se r&eacute;f&eacute;rer &agrave;<a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/169/Sur%20Mhamed%20Itmi,%20voir%20https://www.insa-rouen.fr/zope_root/newgm/portal_memberdata/mitmi/"> https://www.insa-rouen.fr/zope_root/newgm/portal_memberdata/mitmi/<br /> </a>Ainsi qu'&agrave; <a href="https://www.researchgate.net/profile/Mhamed_Itmi%20">https://www.researchgate.net/profile/Mhamed_Itmi </a></font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> Inutile de rappeler ici que ce th&egrave;me de recherche et de d&eacute;veloppement fait d&eacute;sormais l'objet de nombreuses applications, en priorit&eacute; militaires, mais aussi de plus en plus civiles.En France, les r&eacute;alisations ne sont pas n&eacute;gligeables. Elles souffrent cependant du manque grave de cr&eacute;dits de recherche et de soutien de l'Etat. Ce n'est pas le cas aux Etats-Unis. On peut estimer que depuis 5 ans, plusieurs dizaines de milliards de dollars y ont &eacute;t&eacute; directement investis, soit dans la cadre des forces arm&eacute;es, des services de renseignement et de l'aide aux universit&eacute;s, soit par l'interm&eacute;diaire des Grands am&eacute;ricains du web, qui travaillent en liaison &eacute;troite avec l'administration f&eacute;d&eacute;rale.<br /> <br /> Rappelons qu'une des ambitions affich&eacute;es de Google est de construire en 10 &agrave; 30 ans un v&eacute;ritable cerveau global artificiel, au niveau mondial. Si rien n'est fait, notamment en Europe, ce cerveau sera am&eacute;ricain. Il en sera d&eacute;finitivement fini des pr&eacute;tentions europ&eacute;ennes &agrave; l'ind&eacute;pendance.<br /> <br /> Aujourd'hui par ailleurs la Russie et la Chine, acteurs principaux du Brics, s'efforcent avec succ&egrave;s de se mettre &agrave; niveau. Les applications spatiales, destin&eacute;es notamment &agrave; l'exploration de la Lune et de Mars, y font l'objet de la m&ecirc;me priorit&eacute; que les applications proprement militaires. Le domaine pourrait faire l'objet, notamment avec la Russie, de coop&eacute;rations actives avec la France. Mais elles sont d&eacute;sormais interdites par la politique am&eacute;ricaine recherchant la destruction de la Russie en tant que puissance. En France, aucune autorit&eacute; ne se risque &agrave; refuser ces diktats.</font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Pour la suite de la pr&eacute;sentation du livre &laquo;&nbsp;&nbsp;Les nouveaux syst&egrave;mes autonomes&nbsp;&laquo;&nbsp;, nous avons demand&eacute; &agrave; Alain Cardon de pr&eacute;ciser pour nous les objectifs et les m&eacute;thodes retenus par le livre. Il est bien &eacute;vident que nous cautionnons sans r&eacute;serves ses propos. JPB</font></strong></p> <p><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#990000"><br /> <strong>1 - Pr&eacute;sentation du livre</strong></font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ceci est un petit livre d&rsquo;enseignement et j&rsquo;y interviens comme co-auteur. Il est &eacute;crit pour mes chers coll&egrave;gues informaticiens et pour les &eacute;tudiantes et les &eacute;tudiants en sciences et particuli&egrave;rement en informatique. Il a &eacute;t&eacute; &eacute;crit par Mhamed Itmi et par moi, dans un long travail commun, pour donner aux &eacute;tudiant(e)s, par l&rsquo;interm&eacute;diaire de leurs enseignant(e)s, le moyen de r&eacute;aliser, eux qui sont et qui seront l&rsquo;avenir scientifique et technologique, des projets vraiment innovants.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L&rsquo;informatique a beaucoup &eacute;volu&eacute; et l&rsquo;enseignement de cette discipline doit donc &eacute;voluer pour s&rsquo;adapter &agrave; ce que l&rsquo;on peut faire de tr&egrave;s performant. Nous proposons ainsi un livre d&rsquo;enseignement en Informatique, de niveau bac+5. Il vise &agrave; montrer comment, en utilisant dans un cadre clairement pluridisciplinaire, un syst&egrave;me informatique bas&eacute; sur des syst&egrave;mes multi-agents massifs repr&eacute;sentant toutes les connaissances, on peut r&eacute;aliser un proto-Soi. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Celui-ci constituera un syst&egrave;me complexe compos&eacute; de syst&egrave;mes &eacute;lectroniques et technologiques, de multiples capteurs et effecteurs en tous genres. Ce syst&egrave;me pourra disposer d'une autonomie comportementale similaire &agrave; l&rsquo;autonomie des organismes vivants.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L&rsquo;originalit&eacute; informatique de ce qui est pr&eacute;sent&eacute; dans ce livre portant sur l&rsquo;autonomie des syst&egrave;mes est le contr&ocirc;le cognitif et g&eacute;om&eacute;trique exerc&eacute; sur un syst&egrave;me multi-agents massif exprimant toutes les connaissances disponibles, &agrave; la fois objectives et subjectives, pour g&eacute;rer une corpor&eacute;it&eacute; artificielle distribu&eacute;e. Cela permet de repr&eacute;senter un proto-Soi ayant des tendances, des besoins, des intentions, des d&eacute;sirs, des &eacute;motions, une m&eacute;moire organisationnelle et &eacute;videmment des connaissances fonctionnelles sur sa corpor&eacute;it&eacute; artificielle &eacute;volutive et sur tout ce qui est per&ccedil;u par le syst&egrave;me. Les domaines d&rsquo;applications sont aujourd&rsquo;hui tr&egrave;s importants. Il comporte des secteurs qui peuvent &ecirc;tre extraordinairement utiles &agrave; la soci&eacute;t&eacute;., une fois maitris&eacute;e la crainte qu'ils inspirent quelquefois </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Un tel proto-Soi artificiel est aujourd&rsquo;hui r&eacute;alisable par des &eacute;quipes pluridisciplinaires d&rsquo;&eacute;tudiants bien encadr&eacute;es, avec des &eacute;tudiants en informatique qui ont acquis des comp&eacute;tences en Intelligence Artificielle durant leur cursus. Il s&rsquo;agit, pour la partie informatique, de concevoir et de programmer un syst&egrave;me logiciel bas&eacute; multiagents qui contr&ocirc;le en Wifi, interpr&egrave;te et unifie tous les &eacute;l&eacute;ments mat&eacute;riels et &eacute;lectroniques du syst&egrave;me formant sa corpor&eacute;it&eacute; et qui se repr&eacute;sente tous ces &eacute;l&eacute;ments comme ses organes, ou des composants de ses organes, avec lesquels il va pouvoir se comporter en exer&ccedil;ant ses propres intentions.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Ce syst&egrave;me pourra facilement communiquer avec les humains par des actes de langage, mais il ne sera pas directement contr&ocirc;l&eacute;. Et l&rsquo;augmentation par union de tels syst&egrave;mes peut se faire par eux-m&ecirc;mes, si un g&eacute;n&eacute;rateur d&rsquo;union exprimant une tendance fondamentale &agrave; l&rsquo;unification est initialement impl&eacute;ment&eacute; dans les syst&egrave;mes, ce qui est pr&eacute;cis&eacute; dans le livre. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Notre </font><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">livre n&rsquo;est simplement qu&rsquo;un initiateur pour d&eacute;velopper des projets. Sa valeur sera repr&eacute;sent&eacute; dans ce que les &eacute;tudiant(e)s auront r&eacute;alis&eacute; comme syst&egrave;mes de syst&egrave;mes vraiment autonomes. Nous pensons, Mhamed Itmi et moi, qu&rsquo;il faut aujourd&rsquo;hui enseigner de tels concepts, proposer de r&eacute;aliser de tels projets pluridisciplinaires, et ne pas se limiter &agrave; enseigner ce qu&rsquo;on l'enseignait hier.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Cela veut dire que l&rsquo;informatique ne doit absolument pas &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute;e comme une simple technologie utilitaire, comme de tr&egrave;s nombreux r&eacute;ductionnistes tentent encore et toujours de le faire croire, y compris certains scientifiques qui n&rsquo;ont pas bien saisi l&rsquo;&eacute;volution de cette discipline.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> L&rsquo;informatique est la science des mod&egrave;les calculables, o&ugrave; absolument tout ce qui est repr&eacute;sent&eacute; par des ensembles d&rsquo;informations peut &ecirc;tre compris et exprim&eacute; comme de la connaissance dans des syst&egrave;mes dynamiques et &eacute;volutifs qui utilisent intentionnellement des connaissances sur les connaissances qu&rsquo;ils appr&eacute;hendent. Cela permet ainsi &agrave; ces syst&egrave;mes de traiter et d&rsquo;interpr&eacute;ter en temps r&eacute;el toutes les informations qu&rsquo;ils manipulent et d&rsquo;&eacute;voluer sans cesse. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">C&rsquo;est ce que fait notre cerveau humain lorsqu&rsquo;il appr&eacute;hende continuellement son corps, les sens de sa corpor&eacute;it&eacute; et les &eacute;v&eacute;nements complexes de l&rsquo;environnement social et culturel. La transposition dans l&rsquo;artificiel est donc claire, ce que j&rsquo;ai bien montr&eacute; dans mes publications. <br /> <br /> Et la mod&eacute;lisation constructiviste s&rsquo;applique aussi &agrave; la r&eacute;alit&eacute; psychique, ce qui est montr&eacute; dans une publication &eacute;crite r&eacute;cemment avec le Dr. Pierre Marchais et publi&eacute;e dans les Annales M&eacute;dico-Psychologiques de Mars 2016&nbsp;:<a href="http://www.em-consulte.com/en/article/1018227"> &laquo;&nbsp;Nouvelles perspectives en psychiatrie&nbsp;: de la globalit&eacute; psychique &agrave; la multiplicit&eacute; des troubles mentaux&nbsp;&raquo;.</a> L&rsquo;autocontr&ocirc;le informationnel des agr&eacute;gats c&eacute;r&eacute;braux d&eacute;terminant les champs de tendances et expliquant les d&eacute;faillances se fait aussi par une mod&eacute;lisation informationnelle constructiviste.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais notons surtout que cette transposition conduisant &agrave; l&rsquo;autonomie des syst&egrave;mes artificiels se r&eacute;alise dans des corpor&eacute;it&eacute;s distribu&eacute;es qui n&rsquo;est absolument pas r&eacute;duite au corps localis&eacute; et limit&eacute; d&rsquo;un robot. Cela peut donc poser un probl&egrave;me d&rsquo;&eacute;thique majeur, si l&rsquo;on d&eacute;veloppe sans r&eacute;flexion des syst&egrave;mes de syst&egrave;mes autonomes enveloppant d&rsquo;innombrables organes artificiels r&eacute;duisant drastiquement tous les postes de travail, surveillant et contr&ocirc;lant les masses. <br /> <br /> C'est pourquoi j&rsquo;ai &eacute;crit &agrave; Madame la Ministre de l&rsquo;Enseignement et de la Recherche, en lui donnant un exemplaire du livre, et en lui demandant quel est son projet pour pr&eacute;server l&rsquo;&eacute;thique de notre civilisation, alors que celle-ci pourrait se dissoudre dans les technologies et se diriger vers le contr&ocirc;le de populations soumises.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <strong>2 - Le livre au service d'un projet pour les &eacute;tudiants</strong></font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Nous avons, Mhamed Itmi et moi, propos&eacute; d&rsquo;utiliser ce livre pour monter, &agrave; l&rsquo;INSA de Rouen avec tous nos coll&egrave;gues des d&eacute;partements scientifiques, un projet pour des &eacute;l&egrave;ves ing&eacute;nieurs dans leurs m&eacute;moires de fin d&rsquo;&eacute;tudes. Nous esp&eacute;rons que ce projet sera mont&eacute; pour l&rsquo;an prochain et nous nous y investirons sans probl&egrave;me. Il pourra &eacute;videmment, et nous l&rsquo;esp&eacute;rons, &ecirc;tre aussi mont&eacute; dans des masters dans les Universit&eacute;s.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Le projet serait une r&eacute;union de plusieurs projets sp&eacute;cifiques de fin d&rsquo;&eacute;tudes d&rsquo;&eacute;tudiants dont le cadre g&eacute;n&eacute;ral serait la mod&eacute;lisation et le prototypage d&rsquo;un syst&egrave;me de syst&egrave;mes ayant une totale autonomie comportementale. Il y a quatre composantes dans ce projet, formant chacune des projets sp&eacute;cifiques mais qui seront fortement coordonn&eacute;s, donc avec r&eacute;unions des responsables et des &eacute;tudiants et un suivi continu des d&eacute;veloppements. </font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 1</strong> - Composante de saisie des informations des composants<br /> Chaque partie fonctionnelle qui est utilis&eacute;e est d&eacute;finie pr&eacute;cis&eacute;ment par les coll&egrave;gues sp&eacute;cialistes de l&rsquo;&eacute;lectronique avec synth&egrave;se des informations saisies et envoy&eacute;es : appr&eacute;hension des connaissances significatives selon les types fonctionnels des &eacute;l&eacute;ments formant le substrat physique du syst&egrave;me autonome.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: donn&eacute;es informationnelles disponibles on-line en classes Java.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 2 &ndash;</strong> Composante de traitement de toutes les donn&eacute;es des composants<br /> Op&eacute;ration au niveau fonctionnel du syst&egrave;me entier, op&eacute;rations de fusion synth&eacute;tique des informations du niveau 1&nbsp;: vers la signification typique pour chaque organe artificiel d&eacute;fini.<br /> D&eacute;finition de la corpor&eacute;it&eacute; organis&eacute;e du syst&egrave;me et structure objet fine de sa composition.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: donn&eacute;es cognitives disponibles en classes Java.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 3 </strong>&ndash; Composante de traitement cognitif des &eacute;l&eacute;ments du syst&egrave;me<br /> D&eacute;finition des ontologies d&eacute;finissant les organes artificiels&nbsp;: types, classes, fonctionnalit&eacute;s, liens, relations et hi&eacute;rarchies, appr&eacute;hension des connaissances d&rsquo;activit&eacute;s sur les organes artificiels.<br /> Traitement cognitif des informations venant des organes artificiels.<br /> Agentification de la composante de gestion des connaissances du syst&egrave;me.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: mod&egrave;le par syst&egrave;me multi-agent en Java.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Niveau 4</strong> &ndash; Composante de gestion intentionnelle de l&rsquo;organisme artificiel<br /> D&eacute;finition d&rsquo;un proto-Soi&nbsp;: instances, tendances, &eacute;tats typiques, usage de la corpor&eacute;it&eacute;, m&eacute;moire organisationnelle, production de l&rsquo;&eacute;tat &eacute;mergent courant.<br /> Agentification de la composante de comportement intentionnel.<br /> Appr&eacute;hension de toutes les informations cognitives des niveaux 1, 2, 3 et g&eacute;n&eacute;ration des intentions &agrave; l&rsquo;action du syst&egrave;me&nbsp;: forme intentionnelle, type d&rsquo;action, plan d&rsquo;action, engagement, suivi, plaisir et d&eacute;plaisir&hellip;<br /> Envoi continu d&rsquo;instructions d&rsquo;action sur les niveaux 1, 2, 3 et traitement des r&eacute;ponses.<br /> &Eacute;valuation de l&rsquo;activit&eacute; et modifications on-line du plan d&rsquo;action courant.<br /> M&eacute;morisation et analyse de l&rsquo;action en m&eacute;moire organisationnelle.<br /> Traitement de toutes les informations par le SMA autonome reli&eacute; on-line aux couches Java.<br /> R&eacute;sultats&nbsp;: fonctionnement autonome du syst&egrave;me multiagents massif Java utilisant de fa&ccedil;on continue et avec des intentions toute la corpor&eacute;it&eacute;.</font></em></font></strong></p> <p><strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>3 - Conclusion</strong></font></em></font></strong></p> <strong><font color="#990000"><em><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L&rsquo;informatique permet aujourd&rsquo;hui, dans tous les domaines de notre soci&eacute;t&eacute;, d&rsquo;obtenir des r&eacute;sultats technologiques tr&egrave;s importants, en utilisant de mani&egrave;re radicale des processus, selon le mod&egrave;le de Turing. Mais il faut faire de la science, toujours, et de la science avec conscience. Il ne faut pas se limiter &agrave; des syst&egrave;mes technologiques pouvant devenir socialement dangereux. Il ne faut pas non plus se dissoudre dans les technologies, o&ugrave; l&rsquo;on oublie de penser la valeur &eacute;thique des applications. <br /> <br /> Et faire de la science avec conscience ne consiste pas, dans l&rsquo;enseignement, &agrave; toujours utiliser des mod&egrave;les &eacute;quationnels d&eacute;finissant des trajectoires sur des ph&eacute;nom&egrave;nes r&eacute;gularis&eacute;s, des mod&egrave;les &eacute;quationnels qui r&eacute;duisent la repr&eacute;sentation des choses organis&eacute;es du monde &agrave; des syst&egrave;mes contr&ocirc;lables avec des variables o&ugrave; les causes locales entra&icirc;nent l&rsquo;effet que l&rsquo;on veut produire. <br /> <br /> Il n&rsquo;y a aucune &eacute;quation dans notre livre, comme il n&rsquo;y a aucune &eacute;quation dans les articles sur la mod&eacute;lisation de la repr&eacute;sentation du syst&egrave;me psychique humain. Il y a la consid&eacute;ration de la mod&eacute;lisation de nu&eacute;es tr&egrave;s complexes de processus cognitifs sous forme d&rsquo;agents logiciels qui s&rsquo;autocontr&ocirc;lent de mani&egrave;re dynamique, gr&acirc;ce &agrave; la mod&eacute;lisation d&rsquo;un syst&egrave;me d&rsquo;autocontr&ocirc;le majeur produisant des &eacute;mergences coactives, modifiant les initiateurs, avec l&rsquo;usage d&rsquo;une mod&eacute;lisation topologique dynamique, avec des maxima locaux dans des treillis dynamiques qui ne cessent de se reconformer, car leurs effets modifient leurs causes. <br /> <br /> Mais peut-on faire &eacute;voluer les comportements de ceux qui n&rsquo;ont pas l&rsquo;appr&eacute;hension de la dur&eacute;e du temps permettant de voir l&rsquo;amplitude des actions pr&eacute;sentes dans le futur. Peut-on les engager &agrave; lire le dernier livre de Paul Jorion &laquo;&nbsp;Le dernier qui s&rsquo;en va &eacute;teint la lumi&egrave;re&nbsp;: Essai sur l&rsquo;extinction de l&rsquo;humanit&eacute;&nbsp;&raquo; pour qu&rsquo;ils appr&eacute;hendent la finitude de la d&eacute;marche de notre civilisation devenue ultra-technologique, fonctionnelle, militaire et commerciale ? </font></em></font></strong> Mon, 09 May 2016 23:00:00 GMT Crippled America How to Make America Great Again By Donald J. Trump http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2148 2148 <br /><br /> Le livre &agrave; notre connaissance n'a pas encore &eacute;t&eacute; traduit en fran&ccedil;ais. Mais Donald Trump en a pr&eacute;sent&eacute; un r&eacute;sum&eacute;, qui r&eacute;sume son programme.<br /> Voir en anglais<a href="http://books.simonandschuster.com/Crippled-America/Donald-J-Trump/9781501137969"><br /> http://books.simonandschuster.com/Crippled-America/Donald-J-Trump/9781501137969</a> <br /> <br /> Yvan Blot en a donn&eacute; une traduction dans Polemia<a href="http://www.polemia.com/lamerique-plombeecomment-la-rendre-grande-a-nouveau-de-donald-trump/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=b512a81594-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-b512a81594-60536937"><br /> http://www.polemia.com/lamerique-plombeecomment-la-rendre-grande-a-nouveau-de-donald-trump/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=b512a81594-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-b512a81594-60536937</a> <br /> <br /> Pour ce qui nous concerne, en dehors de quelques affirmations douteuses concernant la non existence du changement climatique, nous ne voyons gu&egrave;re &agrave; y redire. Ceci ne voudrait pas dire que des partis europ&eacute;ens devraient endosser toutes les propositions de Donald Trump, par exemple celle concernant le droit au port d'armes. Elles sont faites pour un &eacute;lectorat am&eacute;ricain. Une &quot;europ&eacute;anisation&quot; s'imposerait. <br /> <br /> On peut regretter par contre qu'en Europe les mouvements politiques et les m&eacute;dias officiels continuent &agrave; donner de Donald Trump une image caricaturale. Manifestement ils pr&eacute;f&eacute;reraient voir &eacute;lire&nbsp; &agrave; la Maison Blanche la &quot;criminelle&quot; Hillary Clinton. <br /> <br /> <br /> <div style="position: absolute; top: -1999px; left: -1988px;" id="stcpDiv"> <h1 id="book_title" class="hidden-xs">Crippled America</h1> <h2 class="hidden-xs">How to Make America Great Again</h2> <div class="book_authors">By <a href="http://authors.simonandschuster.com:80/Donald-J-Trump/24050762">Donald J. Trump</a></div> - See more at: http://books.simonandschuster.com/Crippled-America/Donald-J-Trump/9781501137969#sthash.t7Rl1tTW.dpuf</div> Sun, 08 May 2016 23:00:00 GMT Les guerres du black-out http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2119 2119 <br /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <br /> <img align="left" width="200" height="300" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/168/Blackout-Wars.jpg" alt="" />Par le terme de black-out, ou panne &eacute;lectrique et &eacute;lectronique g&eacute;n&eacute;rale, on d&eacute;signe des &eacute;v&egrave;nements se produisant rarement dans nos soci&eacute;t&eacute;s d&eacute;velopp&eacute;es, sauf de fa&ccedil;on courte et vite r&eacute;par&eacute;e. Mais d&egrave;s que les black-out atteignent une dur&eacute;e et une ampleur suffisantes, ils peuvent repr&eacute;senter une menace majeure, d'abord dans les pays peu &eacute;quip&eacute;s, mais surtout dans nos soci&eacute;t&eacute;s. Le livre r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ici en fait un recensement complet.<br /> <br /> Les black-out peuvent plonger dans le noir, plus ou moins durablement, &eacute;ventuellement tr&egrave;s longtemps, des continents entiers. Dans ce cas, la totalit&eacute; des populations sont mises en danger. L'effondrement des r&eacute;seaux &eacute;lectriques, par lequel se manifestent le plus souvent ces ph&eacute;nom&egrave;nes, menace la vie ou la survie de millions de personnes, &eacute;tant priv&eacute;es de tous les services et facilit&eacute;s dont elles ne peuvent plus aujourd'hui se passer. Il est inutile de d&eacute;crire le paysage de d&eacute;solation en r&eacute;sultant, car il est facilement imaginable. Il en est de m&ecirc;me des r&eacute;seaux de t&eacute;l&eacute;communication et cyber-communication, tr&egrave;s li&eacute;s &agrave; l'approvisionnement en &eacute;lectricit&eacute;. <br /> <br /> On pense g&eacute;n&eacute;ralement que ces black-out peuvent &ecirc;tre provoqu&eacute;s par des attaques terroristes, et de plus en plus par des cyber-attaques. Il n'est pas impossible de s'en prot&eacute;ger. Encore faut-il le faire, ce &agrave; quoi les soci&eacute;t&eacute;s renoncent g&eacute;n&eacute;ralement face aux d&eacute;penses &agrave; consentir. Mais il faut envisager des &eacute;v&egrave;nements plus rares, toujours possibles et infiniment plus d&eacute;vastateurs: super-temp&ecirc;tes g&eacute;omagn&eacute;tique, impulsions &eacute;lectromagn&eacute;tiques (EMP) provenant de l'espace ou provoqu&eacute;s par l'explosion d'une bombe atomique &agrave; haute altitude. <br /> <br /> <strong><font color="#000099">Terrorisme</font></strong><br /> <br /> Le livre Blackout wars recense les diff&eacute;rentes formes d'attaques pouvant provenir d'&eacute;tats ou de groupes terroristes. La technologie pour les produire est &agrave; la disposition de tous et il est tr&egrave;s difficile de s'en pr&eacute;munir. On objectera que, comme dans le cas de la guerre bact&eacute;riologique, l'agresseur peut difficilement se pr&eacute;munir des risques en retour le mena&ccedil;ant lui-m&ecirc;me. Mais l'argument sera de moins valable, compte tenu de la prolif&eacute;ration des combattants suicides encourag&eacute;s notamment par un islam de combat. <br /> <br /> Il s'agit d'une raison de plus pour mieux &eacute;tudier les menaces et mettre en place, au cas par cas, et de mani&egrave;re pr&eacute;ventive, en optimisant le rapport entre le risque et le co&ucirc;t, les d&eacute;fenses n&eacute;cessaires. Ceci doit impliquer, non seulement les pays riches mais les pays pauvres. Dans ce cas, une entraide internationale s'impose.</font> Mon, 11 Apr 2016 23:00:00 GMT Africanistan. L'Afrique en crise va-t-elle se retrouver dans nos banlieues? Serge Michaïlof http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2106 2106 <br /><p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <img align="left" width="120" height="200" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/167/africanistanbook.jpeg" alt="" /><strong><font color="#000099">Africanistan.<br /> L'Afrique en crise va-t-elle se retrouver dans nos banlieues?</font></strong></font></p> <p align="left"><font color="#000099"><strong><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Serge Micha&iuml;lof</font></strong></font><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><br /> <br /> Fayard 14 octobre 2015</font></p> <p align="left"><font size="2">Commentaire par Jean-Paul Baquiast<br /> </font></p> <p align="left"><font size="2">29/03/2016 </font></p> <p align="left"><br /> <img width="620" height="352" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/167/sahel.jpg" alt="" /> </p> <p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099"><a href="http://www.fayard.fr/africanistan-9782213687131"><font color="#000000">Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur </font></a></font></strong><em><font color="#990000"><br /> <br /> En 2050, l&rsquo;Afrique sera plus peupl&eacute;e que la Chine, mais les jeunes en &acirc;ge de travailler y seront trois fois plus nombreux et les emplois manqueront encore plus cruellement qu&rsquo;aujourd&rsquo;hui. Or le ch&ocirc;mage massif de jeunes &agrave; demi scolaris&eacute;s constitue l&rsquo;une des principales explications de l&rsquo;effondrement dramatique de l&rsquo;Afghanistan, la Syrie ou l&rsquo;Irak.<br /> <br /> Le Sahel francophone est une zone d&rsquo;immense fragilit&eacute;, dont les caract&eacute;ristiques rappellent l&rsquo;Afghanistan. Nous ne voulons voir que l&rsquo;Afrique en progr&egrave;s, celle qui offre de nouveaux march&eacute;s et regorge de mati&egrave;res premi&egrave;res. Mais l&rsquo;Afrique en crise existe toujours et se comporte comme un cancer, envoyant ses m&eacute;tastases dans les pays voisins, et jusqu&rsquo;en Europe. Bien na&iuml;f celui qui croira que la charit&eacute; et les interventions militaires suffiront &agrave; &eacute;teindre l&rsquo;incendie qui couve dans ces zones d&eacute;sh&eacute;rit&eacute;es.<br /> <br /> Nous ne pourrons rester longtemps indiff&eacute;rents&nbsp;: pour ne pas &ecirc;tre nous aussi victimes de ces m&eacute;tastases, tentons de comprendre la r&eacute;alit&eacute;, et r&eacute;fl&eacute;chissons &agrave; ce qui peut encore &ecirc;tre envisag&eacute; pour endiguer le feu et &eacute;viter que l&rsquo;Afrique en crise n&rsquo;arrive dans nos banlieues.</font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Sur l'auteur </strong><br /> <br /> <img align="left" width="100" height="92" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/167/serge_michailof_photo_banniere.jpg" alt="" />Chercheur &agrave; l&rsquo;IRIS, enseignant &agrave; Sciences Po et conseiller de plusieurs gouvernements, Serge Micha&iuml;lof a &eacute;t&eacute; l&rsquo;un des directeurs de la Banque mondiale et le directeur des op&eacute;rations de l&rsquo;Agence fran&ccedil;aise de d&eacute;veloppement (AFD). Son dernier ouvrage,&nbsp;Notre maison br&ucirc;le au Sud&nbsp;(Fayard, 2010), a re&ccedil;u le prix Jean-Michel Gaillard. <br /> <br /> Site personnel <a href="http://www.sergemichailof.fr/?page_id=70">http://www.sergemichailof.fr/?page_id=70</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong>Autres r&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">* <a href="http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20151028.OBS8490/africanistan-dans-20-ans-nous-serons-confrontes-a-l-implosion-securitaire-du-sahel.html">Nouvel Obs</a><br /> <br /> Ce livre est un cri d'alarme&quot;, &eacute;crit Serge Michailof, chercheur &agrave; l'Iris dans son ouvrage&nbsp;&quot;Africanistan, l'Afrique en crise va-t-elle se retrouver dans nos banlieues ?&quot; (Ed. Fayard, octobre 2015). Le titre est provocateur &agrave; dessein. Le contenu est inqui&eacute;tant.&nbsp;<br /> Bien document&eacute;, chiffres &agrave; l'appui,&nbsp;le sp&eacute;cialiste s'inscrit en faux&nbsp;sur l'id&eacute;e, largement r&eacute;pandue, selon laquelle l'Afrique&nbsp;est un nouvel eldorado &eacute;conomique. Certes, admet-il, le continent a connu un essor consid&eacute;rable en mati&egrave;re d'infrastructures, de d&eacute;veloppement des nouvelles technologies et des secteurs financiers. Des classes moyennes ont &eacute;merg&eacute;, le niveau de vie s'est am&eacute;lior&eacute;... Mais pas partout.&nbsp;Des r&eacute;gions ont &eacute;t&eacute; exclues et sont touch&eacute;es par des cycles de violences extr&ecirc;mes qui d&eacute;stabiliseront les zones les plus prosp&egrave;res. Par ricochet, l'Europe pourrait &ecirc;tre confront&eacute;e &agrave; des&nbsp;vagues de r&eacute;fugi&eacute;s encore plus importantes que celles issues des guerres en Syrie et en Irak.&nbsp;<br /> <br /> * <a href="https://blogs.mediapart.fr/pascalboniface/blog/261015/africanistan-3-questions-serge-michailof">Interview par Pascal Boniface. </a>A lire attentivement <br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">*<a href="http://www.nonfiction.fr/article-8189-entretien___tuer_pour_exister_et_mourir__avec_david_thomson.htm">David Thomson Tuer pour exister...et mourir</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Notre commentaire</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Pour celui qui se pr&eacute;occupe de l'avenir, non seulement de l'Afrique mais de l'Europe qui en est presque un prolongement naturel, ce livre devrait &ecirc;tre essentiel. En France notamment il devrait &ecirc;tre lu et compris par tous les responsables politiques et administratifs, qui ont ou auront une responsabilit&eacute; en ce domaine: parlementaires, membres du gouvernement, diplomates, enseignants, &eacute;lus locaux, repr&eacute;sentants d'association et bien &eacute;videmment &eacute;lecteurs et citoyens dont les choix en d&eacute;mocratie, on peut l'esp&eacute;rer, peuvent &eacute;ventuellement orienter les grandes d&eacute;cisions. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L'auteur a une exp&eacute;rience sans &eacute;gale du terrain o&ugrave; il a accompli de nombreuses missions. Exp&eacute;rience non seulement de l'Afrique francophone et plus particuli&egrave;rement du Sahel, mais de l'Afghanistan et des institutions internationales intervenant dans ce domaine: ONU et ses divers d&eacute;membrements, Banque mondiale, FMI. A ces postes, il a pu mesurer l'influence souvent d&eacute;sastreuse des grandes puissances utilisant l'Afrique comme instrument de leurs ambitions g&eacute;opolitiques, les Etats-(Unis tenant la t&ecirc;te en ce domaine, non seulement en Afghanistan, mais en Afrique et bien &eacute;videmment aujourd'hui au Moyen-Orient. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Or il se trouve que le livre, m&ecirc;me s'il a &eacute;t&eacute; mentionn&eacute; &eacute;pisodiquement par certains m&eacute;dias, s'est heurt&eacute; en France, depuis sa parution en 2015, &agrave; un &eacute;pais silence. Sans doute &eacute;tait-il profond&eacute;ment d&eacute;rangeant pour certains acteurs de terrain. Mais plus en profondeur il soul&egrave;ve des questions si importantes pour notre futur &agrave; tous, il remet en cause tant de pr&eacute;jug&eacute;s optimistes derri&egrave;re lesquels s'abritent et vivent d'innombrables id&eacute;ologues, notamment droits-de-lhommistes, qu'il ne pouvait qu'&ecirc;tre rejet&eacute;. Il est typique qu'ici m&ecirc;me, notre comit&eacute; r&eacute;dactionnel qui aborde souvent ces questions, n'avait pas entendu parler de l'ouvrage, pourtant paru depuis plus de 6 mois. Honte &agrave; nous dira-t-on, mais cette r&eacute;action n'est pas suffisante pour expliquer l'ignorance que nous avions jusqu'ici d'un livre pourtant essentiel. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">En fait, malheureusement, le livre est occult&eacute; parce qu'il heurte trop d'id&eacute;es re&ccedil;ues, menace trop d'int&eacute;r&ecirc;ts, pour recevoir l'&eacute;cho qu'il m&eacute;riterait. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Il n'est pas trop tard cependant pour r&eacute;agir &agrave; notre niveau, en appelant tous nos lecteurs, r&eacute;guliers ou occasionnels, a se procurer le livre et bien entendu &agrave; le m&eacute;diter et en discuter. Le co&ucirc;t de l'ouvrage, &eacute;l&eacute;ment souvent &eacute;voqu&eacute; par les ignorants volontaires, est infime. De plus il peut &ecirc;tre acquis par internet, non seulement aupr&egrave;s de l'&eacute;diteur mais aupr&egrave;s de divers distributeur en ligne. Pour le moment encore, il ne s'agit pas d'un ouvrage totalement interactif. Les tr&egrave;s nombreuses sources cit&eacute;es par l'auteur, qui enrichissent consid&eacute;rablement le livre, ne sont pas assorties de liens permettant de les consulter dans le cours de la lecture. Mais en ce cas, dira-on, le lecteur attentif n'arriverait jamais, faute de temps, &agrave; tout consulter et comprendre. Si dans un premier temps il pouvait s'impr&eacute;gner des enseignement du livre proprement dit, il n'aura pas perdu son temps.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Nous n'entreprendrons pas ici de r&eacute;sumer et moins encore commenter les nombreux chapitres du livre. La t&acirc;che serait impossible vue la multiplicit&eacute; des informations et des r&eacute;flexions qu'il propose. De plus il ne faudrait pas d&eacute;courager d'&eacute;ventuels futurs lecteurs de lire vraiment l'ouvrage en leur donnant par un r&eacute;sum&eacute; n&eacute;cessairement sommaire l'impression qu'ils en connaissent les th&egrave;mes et les id&eacute;es. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Quelques probl&egrave;mes majeurs</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Evoquons seulement ici quelques probl&egrave;mes, largement expos&eacute;s dans le livre, qui justifient le pessimisme de l'auteur. Face &agrave; ces probl&egrave;mes, les quelques rem&egrave;des qu'il propose en fin d'ouvrage paraissent impuissants.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">Une natalit&eacute; incontr&ocirc;lable </font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ce sujet est bien connu. N&eacute;anmoins beaucoup d'experts, pour des raisons &eacute;tranges, peut-&ecirc;tre religieuses, refusent d'en tenir compte. Dans les prochaines d&eacute;cennies, et dans tous les pays o&ugrave; l'auteur &agrave; travaill&eacute;, les naissances continueront &agrave; atteindre ou d&eacute;passer les 6 enfants par femme. La &laquo;&nbsp;transition d&eacute;mographique&nbsp;&raquo; d&eacute;sormais &eacute;tablie dans toutes les autres parties du monde, n'y surviendra pas, car aucun des facteurs qui la permettent ne seront accessibles. L'Afrique &agrave; elle seule comptera selon l'Unicef en 2100 environ 4,2 milliards d'habitants, sa population actuelle &eacute;tant de 1,2 milliard.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">Le changement climatique</font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Les ressources naturelles, d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s largement surexploit&eacute;es, subiront directement l'impact du changement climatique, dont nul climatologue s&eacute;rieux ne se hasarde aujourd'hui &agrave; contester les manifestations : d&eacute;sertification, cyclones, disparition de la biodiversit&eacute;, multiplication des &eacute;pid&eacute;mies.<br /> <br /> Le Sahel est d&eacute;j&agrave; victime de ces ph&eacute;nom&egrave;nes. Il le sera de plus en plus, y compris sur ses franges c&ocirc;ti&egrave;res. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">L'impossibilit&eacute; de mettre en place des Etats modernes</font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Malgr&eacute; leurs d&eacute;fauts, les Etats, grands et petits, pr&eacute;sents dans d'autres parties du monde, ne verront pas le jour en Afrique avant des d&eacute;cennies, &agrave; supposer que leurs rudiments actuels ne soient pas balay&eacute;s d'ici l&agrave;. On peut parler, &agrave; part quelques exception, dont la C&ocirc;te d'Ivoire avait &eacute;t&eacute; jusqu'aux derni&egrave;res ann&eacute;es, un exemple, d'Etats faillis ou incapables de se relever.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ceci tient notamment au fait qu'ils se heurtent aux innombrables h&eacute;t&eacute;rog&eacute;n&eacute;it&eacute;s politiques, culturelles, religieuses et souvent tribales que l'Afrique, contrairement &agrave; ce qu'a fait l'Europe, n'a pas pu transcender. S'y ajoute un grand vide administratif, aggrav&eacute; par une corruption g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e, l'insuffisance de cadres convenablement form&eacute;s et souvent des antagonismes inter-religieux incontr&ocirc;lables. La colonisation en a longtemps &eacute;t&eacute; la cause. Sous des formes plus moderne, elle existe encore. Elle est suivie aujourd'hui d'une n&eacute;ocolonisation &eacute;conomique (&agrave; laquelle il faut d&eacute;sormais ajouter celle de la Chine) qui profite du d&eacute;sordre pour exploiter les ressources disponibles au d&eacute;triment des populations. Mais accuser la colonisation de tous les maux n'est qu'un artifice de discours. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">L'inad&eacute;quation des aides ext&eacute;rieures</font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Celles-ci, qu'elles prennent la forme d'interventions militaires comme celles auxquelles la France proc&egrave;de actuellement dans une partie du Sahel, ou les aides &eacute;conomiques bilat&eacute;rales (provenant de certains Etats non africains) ou multilat&eacute;rales, provenant des institutions internationales ou d'Organisation non Gouvernementales, seront de plus en plus impuissantes &agrave; endiguer les difficult&eacute;s, et moins encore &agrave; initier un d&eacute;veloppement quelconque. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">De toutes fa&ccedil;ons, les donateurs seront de plus en plus pauvres et pr&eacute;occup&eacute;s par leurs propres probl&egrave;mes. L'exp&eacute;rience montre par ailleurs que ces aides ignorent tr&egrave;s largement les vrais probl&egrave;mes, ceux auxquels l'auteur a &eacute;t&eacute; confront&eacute;. Etant mal adapt&eacute;es, elles aggravent les difficult&eacute;s.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">Des objectifs de d&eacute;veloppement devenus irr&eacute;alisables</font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Le document propos&eacute; par l'ONU sous le titre<a href="http://www.un.org/fr/millenniumgoals/%20"> &laquo;&nbsp;Programme de d&eacute;veloppement durable &agrave; l'horizon 2030</a>&nbsp;&raquo; entraineront peut-&ecirc;tre des r&eacute;sultats pour d'autres parties du monde. Mais l'Afrique y &eacute;chappera, pour les raisons pr&eacute;sent&eacute;es ci-dessus. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">La prolif&eacute;ration des djihadismes islamiques</font></em></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">M&ecirc;me si ceux-ci commencent &agrave; se r&eacute;pandre en Europe (voir David Thomson cit&eacute; ci-dessus)) ils sont d&eacute;j&agrave; &eacute;tablis dans la plupart des pays o&ugrave; l'Islam occupe des positions traditionnelles, comme le Nig&eacute;ria. Partout, &agrave; l'exemple de ce que fait Boko Aram, des projets de califats terroristes verront le jour. Ils s'appuieront sur les innombrables ramification de par le monde, y compris en Europe, de Al Qaida surtout de l'Emirat islamique (EI)</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Les banlieues des villes europ&eacute;ennes, comme l'&eacute;voque le titre du livre, en seront des r&eacute;ceptacles de plus en plus impossibles &agrave; ma&icirc;triser</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><em><font color="#000099">L'explosion des migrations<br /> </font></em><br /> D&eacute;j&agrave; tr&egrave;s sensibles au niveau r&eacute;gional dans de nombreux pays africains, elles prennent actuellement et prendront de plus en plus des dimensions jamais vues sur Terre jusqu'ici. On peut pr&eacute;voir que, du fait de la conjonction des diff&eacute;rents facteurs r&eacute;sum&eacute;s ici, elles repr&eacute;senteront cumul&eacute;es d'ici la fin du si&egrave;cle des effectifs de centaines de millions d'Africains.</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L'Europe en sera la premi&egrave;re victime. Comparativement tr&egrave;s riche, incapable de se d&eacute;fendre, elle verra sans doute disparaitre ce que l'on peut encore appeler la civilisation europ&eacute;enne. D&eacute;j&agrave; envahie au niveau des villes, elle sera de plus en plus combattue de l'int&eacute;rieur par des djihadistes devenus incontr&ocirc;lables, que ce soit par la police ou l'arm&eacute;e. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099">Que faire?</font></strong></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">L'auteur, nous l'avons dit, se pose comme il se devait la question, mais ses propositions restent tr&egrave;s inad&eacute;quates. Ceci d'ailleurs simplement parce que devant l'ampleur des probl&egrave;mes &eacute;voqu&eacute;s, nul esprit, fut-il dot&eacute; de la plus grande intelligence de la question, ne peut pr&eacute;senter de solutions. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Est-&agrave;-dire que, tant en Europe qu'en Afrique, les responsables et les populations devraient admettre que les probl&egrave;mes qui entraineront &agrave; terme la destruction de l'Europe et des parties europ&eacute;anis&eacute;es de l'Afrique, devraient &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute;s comme des ph&eacute;nom&egrave;nes &eacute;volutifs incontr&ocirc;lables parce que d'ampleur trop vaste, face auxquels il faudra se r&eacute;signer, analogues &agrave; ce qu'est en g&eacute;ologie le glissement des plaques continentales?</font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Nous le pensons volontiers pour notre part, m&ecirc;me si l'auteur se refusera &agrave; partager cette conclusion, Pourtant tout dans son livre, bas&eacute; nous l'avons dit sur une exp&eacute;rience personnelle hors pair, ne peut permettre d'y &eacute;chapper. </font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Mais que les autres parties du monde ne se r&eacute;jouissent pas trop, notamment en Chine, en Inde et en Russie, sans mentionner le continent am&eacute;ricain. Les m&ecirc;mes maux, moins &eacute;vidents mais sous-jacents, y produiront sans aucun doute les m&ecirc;mes effets. Les sciences et technologies n'y pourront rien. Ce serait en fait un effondrement de l'humanit&eacute;, telle envisag&eacute;e aujourd'hui, qui en r&eacute;sultera. </font></p> Mon, 28 Mar 2016 23:00:00 GMT