Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Wed, 21 Feb 2018 08:26:05 GMT Sur les réseaux dits « sociaux » http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2907 2907 <br /><p><br /> <strong>Facebook, Twitter et les r&eacute;seaux sociaux : une machine &agrave; enfermer et &agrave; formater les individus ?</strong></p> <p>Source <a href="https://www.breizh-info.com/2018/02/13/88018/facebook-twitter-et-les-reseaux-sociaux-une-machine-a-enfermer-et-a-formater-les-individus#disqus_thread">https://www.breizh-info.com/2018/02/13/88018/facebook-twitter-et-les-reseaux-sociaux-une-machine-a-enfermer-et-a-formater-les-individus#disqus_thread</a></p> <p>A l&rsquo;heure des r&eacute;seaux sociaux, et de la sacro-sainte &laquo;&nbsp;ouverture&nbsp;&raquo; sur la plan&egrave;te, jamais le monde n&rsquo;&eacute;tait apparu aussi petit, aussi clos, aussi r&eacute;tr&eacute;cissant. Et si les r&eacute;seaux sociaux, plut&ocirc;t que d&rsquo;&ecirc;tre des vecteurs de libert&eacute; et d&rsquo;information, &eacute;taient en r&eacute;alit&eacute; des prisons mentales que nous nous effor&ccedil;ons chaque jour de renforcer un peu plus&thinsp;?</p> <p>Pour r&eacute;pondre &agrave;&nbsp; cette question, il suffit &mdash; si l&rsquo;on s&rsquo;int&eacute;resse &agrave; la vie de la cit&eacute; comme devrait le faire tout un chacun &mdash; de fabriquer plusieurs pseudonymes sur Facebook. Tout d&rsquo;abord, avec vos vraies coordonn&eacute;es, vous allez rapidement vous rendre compte que vos &laquo;&nbsp;amis&nbsp;&raquo; qui ne partagent pas vos points de vue, vos partages, vos r&eacute;flexions ne vont pas le rester bien longtemps. Ils vous sortiront de leur liste ou masqueront vos publications. Vous-m&ecirc;me, si vous n&rsquo;acceptez pas le d&eacute;bat d&rsquo;id&eacute;es, ferez rapidement le tri.</p> <p>Finalement, vous aurez en permanence un cercle, qui va s&rsquo;agrandir, de connaissances, de suiveurs, qui aiment ce que vous partagez. C&rsquo;est d&rsquo;autant plus marquant si vous &ecirc;tes engag&eacute; politiquement. Ainsi, si vos centres d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t tournent essentiellement autour des questions &eacute;cologiques, de protection animale, votre lecture quotidienne risque rapidement de tourner autour de ces questions, puisque vous ne verrez passer que des informations &mdash; le tri dans vos contacts se faisant &mdash; qui concernent ces int&eacute;r&ecirc;ts.</p> <p>Si vous &ecirc;tes militant politique et que vous faites partie de la grande majorit&eacute; finalement tr&egrave;s intol&eacute;rante et imperm&eacute;able aux id&eacute;es qui ne sont pas les v&ocirc;tres, alors vous ferez l&agrave; encore un tri dans vos contacts, jusqu&rsquo;&agrave; n&rsquo;avoir que ce que vous souhaitez voir chaque jour sur votre r&eacute;seau social. Essayez de vous fabriquer un pseudonyme tr&egrave;s marqu&eacute; &agrave; droite et un autre tr&egrave;s marqu&eacute; &agrave; gauche, laissez-les grandir, et vous verrez dans quelque temps que vous aurez l&rsquo;impression de vivre, &agrave; travers ces r&eacute;seaux sociaux, dans deux mondes diff&eacute;rents, oppos&eacute;s et irr&eacute;conciliables.</p> <p>Chaque jour qui passe, vous constaterez que vous ne recevez pas les m&ecirc;mes informations selon vos personnalit&eacute;s, vos cercles, et vous aurez donc une vision du monde totalement diff&eacute;rente, possiblement, de celle de votre voisin le plus proche, alors que vos vies se ressemblent pourtant.</p> <p>Et au final, votre lecture du monde et de l&rsquo;information risque de s&rsquo;en trouver totalement biais&eacute;e, et de fa&ccedil;on de plus en plus marqu&eacute;e. Car lorsque toute la journ&eacute;e (et non pas uniquement le matin en lisant son journal comme c&rsquo;&eacute;tait le cas par le pass&eacute;), votre cerveau re&ccedil;oit (sans effectuer la moindre recherche, mais simplement par ce qui s&rsquo;affiche sur vos murs) des informations qui vous confortent dans ce que vous pensez, c&rsquo;est bien votre vision qui se r&eacute;duit comme peau de chagrin, et votre capacit&eacute; de r&eacute;flexion qui s&rsquo;amenuise, qui se scl&eacute;rose.</p> <p>Loin d&rsquo;&ecirc;tre des vecteurs de libert&eacute;, les r&eacute;seaux sociaux semblent en r&eacute;alit&eacute; (et Facebook en t&ecirc;te) devenir des prisons g&eacute;r&eacute;es par les internautes eux-m&ecirc;mes. Des prisons dans lesquelles l&rsquo;indignation s&eacute;lective, les r&eacute;actions binaires (c&rsquo;est bien, c&rsquo;est mal, pas de demi-mesure), et la censure r&egrave;gnent, tout en permettant aux structures qui les g&egrave;rent (et les gouvernements l&rsquo;ont parfaitement compris) de &laquo;&nbsp;canaliser&nbsp;&raquo; les sentiments, de col&egrave;re, d&rsquo;injustice, de r&eacute;volte (il est plus facile de &laquo;&nbsp;liker&nbsp;&raquo;, ou de commenter, que d&rsquo;agir dans le r&eacute;el).</p> <p>Les r&eacute;seaux sociaux ressemblent aujourd&rsquo;hui nettement plus &agrave; un formidable outil totalitaire de contr&ocirc;le des populations qu&rsquo;&agrave; de vrais espaces de libert&eacute; et d&rsquo;&eacute;changes. Et si nos libert&eacute;s individuelles et collectives passaient par une d&eacute;connexion g&eacute;n&eacute;rale&thinsp;?</p> <p>Julien Dir</p> <p>&nbsp;</p> Tue, 13 Feb 2018 23:00:00 GMT Le bobard des « casques blancs » http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2893 2893 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180202180847_whitehelmet.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><strong>Introduction</strong></p> <p>Rappelons que le terme, un peu tomb&eacute; en d&eacute;su&eacute;tude, de &laquo;&nbsp;bobard&nbsp;&raquo; d&eacute;signait pendant les deux derni&egrave;res guerres mondiales des mensonges r&eacute;pandus par les Allemands pour d&eacute;sarmer les r&eacute;sistances des populations fran&ccedil;aises. Ils prenaient la forme d&#39;articles de presse, voire de livres, mais aussi de propos prof&eacute;r&eacute;s &agrave; la radio ou repris dans les conversations par des individus r&eacute;mun&eacute;r&eacute;s pour ce faire par la &laquo;&nbsp;Propagandastaffel&nbsp;&raquo; <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Propagandastaffel">https://fr.wikipedia.org/wiki/Propagandastaffel</a> ou par la Gestapo, comme par les divers &laquo;&nbsp;collaborateurs&nbsp;&raquo; fran&ccedil;ais nombreux &agrave; cette &eacute;poque.</p> <p>Le site <a href="http://21stcenturywire.com/">http://21stcenturywire.com/</a> se pr&eacute;sente comme rassemblant les &eacute;crits de volontaires d&eacute;cid&eacute;s &agrave; lutter contre la propagande, autrement dit les bobards, r&eacute;pandus en abondance par les m&eacute;dias dits MainStream ou par les Grands de l&#39;Internet am&eacute;ricains (GAFA). Ces bobards visent &agrave; d&eacute;fendre ce que les anti-syst&egrave;mes appellent le Syst&egrave;me, autrement dit une soci&eacute;t&eacute; organis&eacute;e au service des grands int&eacute;r&ecirc;ts financiers et politiques am&eacute;ricains.</p> <p>On lit ceci, qui n&#39;aura pas besoin de traduction, sur la page <a href="http://21stcenturywire.com/about/">http://21stcenturywire.com/about/</a><br /> <br /> <strong>21st Century Wire is&nbsp;</strong><strong>News for the Waking Generation</strong><strong>&trade;</strong>.<strong>&nbsp;Founded in 2009, we are a North American and Europe-based, grass-roots, independent hyper blog offering bold news, views and media analysis, working with a core team of writers, researchers, and an array of volunteer contributors who write and help to analyze news and provide a diverse perspective and opinions from around the world. 21st Century Wire writers have appeared internationally on TV, radio and in print, as well as keynote speakers at leading alternative conferences and events.</strong></p> <p>Nous pouvons pour notre part faire confiance &agrave; cette profession de foi. Il est l&eacute;gitime aussi de s&#39;en m&eacute;fier. Ne s&#39;agit-il pas d&#39;une nouvelle forme emprunt&eacute;e par les propagandistes du Syst&egrave;me, soit dans la totalit&eacute; du site, soit par les auteurs de certains articles diffusant de fausses informations au service dudit Syst&egrave;me. Ce sera &agrave; chacun de r&eacute;pondre &agrave; cette question, en fonction de son propre degr&eacute; de culture politique et en jugeant lui-m&ecirc;me, avec ses moyens, de la cr&eacute;dibilit&eacute; des contenus.</p> <p>Ceci &eacute;tant, nous commenterons ici un article d&eacute;non&ccedil;ant le montage mensonger&nbsp;des &laquo;&nbsp;Casques blancs ou White Helmets. Nous ne voyons rien &agrave; y redire. Ces Casques Blancs seraient de courageux syriens, engag&eacute;s &agrave; leurs risques et p&eacute;rils, pour sauver des civils bless&eacute;s dans la ville d&#39;Alep, lors des combats men&eacute;s par les troupes de Bashar al Assad et l&#39;aviation russe pour reprendre &agrave; Daesh, ou Etat Islamique, le contr&ocirc;le de la ville. Il y a eu in&eacute;vitablement des victimes civiles, appelant des secours infirmiers.</p> <p>Mais ces victimes &eacute;taient&nbsp;&nbsp;moins nombreuses que celles ayant r&eacute;sult&eacute;, dans le m&ecirc;me temps. de la reprise de Mossoul par la coalition arabo-kurdo-am&eacute;ricaine. Or &agrave; cette &eacute;poque, pratiquement pas un mot n&#39;avait &eacute;t&eacute; dit de ces victimes par les m&eacute;dias am&eacute;ricano-europ&eacute;ens. Les &laquo;&nbsp;bons&nbsp;&raquo; &eacute;taient de ce c&ocirc;t&eacute; et les &laquo;&nbsp;m&eacute;chants&nbsp;&raquo; de l&#39;autre.</p> <p>Nous laisserons nos lecteurs lire cet article de la journaliste Vanessa Beeley.&nbsp;</p> <p>Voir&nbsp;</p> <p><a href="http://21stcenturywire.com/2018/02/01/white-helmets-channel-4-bbc-guardian-architects-war/">http://21stcenturywire.com/2018/02/01/white-helmets-channel-4-bbc-guardian-architects-war/</a></p> <p>____________________________________________________________________</p> <p>Sans discuter en rien la pertinence de l&#39;article, nous pensons utile de rappeler que le &laquo;&nbsp;bobard des Casques blancs&nbsp;&raquo; n&#39;a rien d&#39;exceptionnel. Il est l&#39;une des nombreuses formes par lesquelles le Syst&egrave;me, au sujet du Moyen-Orient comme dans tous les domaines, tente de convaincre les citoyens mal inform&eacute;s qu&#39;il est le Bien, et que tous les autres acteurs, notamment aujourd&#39;hui les Russes, sont le Mal.</p> <p>A partir de l&#39;article, il nous para&icirc;t donc utile de faire quelques rappels:</p> <p>- Tr&egrave;s vite nous avons, comme beaucoup d&#39;autres sans doute, &eacute;t&eacute; avertis de ce que que les Casques blancs &eacute;taient des terroristes et propagandistes comme les autres. L&#39;information a circul&eacute; sur les sites non align&eacute;s, ainsi d&#39;ailleurs que sur les m&eacute;dias russes, tels RT</p> <p>- Plus au fond, on doit rappeler que dans tous conflits, les films, les documentaires, les t&eacute;moignages plus ou moins invent&eacute;s ou manipul&eacute;s sont des instruments de guerre connus depuis fort longtemps. Rappelons le r&ocirc;le d&#39;Hollywood dans la guerre contre l&#39;Allemagne nazie puis tr&egrave;s vite contre la Russie.</p> <p>- Il est &eacute;vident qu&#39;une &eacute;crasante majorit&eacute; des lecteurs, auditeurs, spectateurs, n&#39;ayant pas d&#39;informations contradictoires, ne peuvent d&eacute;tecter les mensonges et r&eacute;agissent comme le souhaite le pouvoir dominant.</p> <p>- Tout cela est propre &agrave; une soci&eacute;t&eacute; ou un pays domin&eacute; par un super-pouvoir. Il faut entre autres exemples rappeler les chemins de croix diffus&eacute;s dans toutes les &eacute;glises du temps de la domination du catholicisme en Europe. Ce m&ecirc;me catholicisme faisait en m&ecirc;me temps fait bruler les ath&eacute;es.</p> <p>- les GAFA ou Grands de l&#39;Internet, toutes am&eacute;ricaines, participent en premier aujourd&#39;hui au conditionnement des esprits. Ce n&#39;est pas pr&egrave;s de cesser.<br /> <br /> - Les autres grandes puissances font n&eacute;cessairement de m&ecirc;me pour formater leurs citoyens , Russie, Chine notamment. Mais elles n&#39;ont pas les m&ecirc;mes dizaines de milliards dont dispose chaque ann&eacute;e la propagande am&eacute;ricaine.<br /> <br /> - Avec un Internet ouvert et pas encore censur&eacute;, les m&eacute;dias dominants peuvent &ecirc;tre &ndash; tr&egrave;s marginalement il est vrai - contredits. Soit par des sources provenant d&#39;autres puissances (RT, Sputnik par ex), soit par des sources internes dites alternatives. Mais si celles-ci prennent un peu d&#39;ampleur, elles sont envahies par des <em>fake news</em> venant du Syst&egrave;me. Il est difficile d&#39;identifier celles-ci.</p> <p>- Dans chaque pays, ce qui reste de libert&eacute; de la presse ou de sites alternatifs peuvent aider &agrave; la r&eacute;information des citoyens. Faute de moyens, l&#39;action reste tr&egrave;s marginale. Mais elle est pr&eacute;f&eacute;rable &agrave; une docilit&eacute; compl&egrave;te. Ceci dit, la relative libert&eacute; actuelle de l&#39;internet ne durera certainement pas longtemps.<br /> <br /> - L&#39;id&eacute;al d&eacute;mocratique serait que, dans une soci&eacute;t&eacute; se pr&eacute;tendant ouverte, les citoyens se battent eux-m&ecirc;mes afin de se donner suffisamment de ressources leur permettant de contredire eux-m&ecirc;mes les propagandes asservissantes. Il s&#39;agit h&eacute;las d&#39;un id&eacute;al vu que la grande majorit&eacute; des citoyens se battent surtout pour prot&eacute;ger leurs niveaux de vie face aux in&eacute;galit&eacute;s croissantes dont b&eacute;n&eacute;ficie une &eacute;troite minorit&eacute;.</p> Thu, 01 Feb 2018 23:00:00 GMT Le principe de liberté du Net http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2884 2884 <br /><p><strong>Neutralit&eacute; du Net. Un principe que nous devons d&eacute;fendre</strong><br /> <a href="http://www.europesolidaire.eu/">http://www.rtflash.fr/neutralite-net-principe-universel-que-nous-devons-defendre/article</a><br /> <br /> L&rsquo;&eacute;v&eacute;nement est pass&eacute; relativement inaper&ccedil;u dans les m&eacute;dias mais risque pourtant d&rsquo;avoir des effets consid&eacute;rables sur l&rsquo;avenir de l&rsquo;Internet au niveau mondial&nbsp;: le r&eacute;gulateur am&eacute;ricain des T&eacute;l&eacute;coms, la FCC, a vot&eacute; le 14 d&eacute;cembre dernier l&#39;abrogation du principe dit de &quot;neutralit&eacute; du Net&quot;, ce qui autorise d&eacute;sormais les fournisseurs d&#39;acc&egrave;s &agrave; Internet &agrave; op&eacute;rer une distinction dans le traitement et l&rsquo;acheminement des diff&eacute;rents contenus auxquels ils donnent acc&egrave;s. Pour justifier cette d&eacute;cision qui constitue un revirement complet par rapport &agrave; la position prise en 2015 par cette m&ecirc;me FCC, Ajit Pai, le pr&eacute;sident de la Commission, souligne que &laquo;&nbsp;Cela ne va pas mettre fin &agrave; l&rsquo;Internet tel que nous le connaissons. Cela ne va pas tuer la d&eacute;mocratie, ni &eacute;touffer la libert&eacute; d&rsquo;expression en ligne&nbsp;&raquo;.</p> <p>Rappelons que la FCC avait pourtant pris clairement position, lors de sa d&eacute;cision du 26 f&eacute;vrier 2015, pour le maintien de ce principe fondamental de neutralit&eacute; du Net, et avait adopt&eacute; un nouveau cadre r&eacute;glementaire visant &agrave; assurer un Internet, fixe ou mobile, &quot;libre, ouvert et rapide&quot;. La FCC avait, &agrave; cette occasion, par la voix de son ancien Pr&eacute;sident Tom Wheeler, pr&eacute;cis&eacute; &laquo;&nbsp;Qu&rsquo;Internet est le vecteur ultime de la libert&eacute; d&#39;expression et c&rsquo;est un outil tout simplement trop important pour permettre aux fournisseurs d&#39;acc&egrave;s &agrave; Internet d&#39;&ecirc;tre ceux qui fixent les r&egrave;gles&nbsp;&raquo;.</p> <p>De mani&egrave;re tr&egrave;s politique, la FCC avait consid&eacute;r&eacute; en 2015 que l&rsquo;Internet am&eacute;ricain devait &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute; comme un &laquo; bien public &raquo; au m&ecirc;me titre que le r&eacute;seau t&eacute;l&eacute;phonique. Concr&egrave;tement, cela signifiait qu&rsquo;il &eacute;tait possible d&rsquo;interdire aux fournisseurs d&#39;acc&egrave;s &agrave; Internet de bloquer arbitrairement des contenus l&eacute;gaux, de ralentir ou d&#39;acc&eacute;l&eacute;rer les flux de donn&eacute;es sans justification ou encore d&rsquo;&eacute;tablir une hi&eacute;rarchie de priorit&eacute;s pour certains contenus dont le tarif d&rsquo;acheminement sur le Net serait major&eacute;.</p> <p>Le principe de neutralit&eacute;, th&eacute;oris&eacute; en 2003 par le juriste am&eacute;ricain Tim Wu sous le nom de &quot;network neutrality&quot;, repose sur le fait que la vitesse des flux de donn&eacute;es sur le Net ne puisse pas &ecirc;tre modifi&eacute;e par les op&eacute;rateurs t&eacute;l&eacute;coms. Concr&egrave;tement, il faut en effet savoir que l&#39;acc&egrave;s &agrave; un site Internet repose sur l&rsquo;acheminement jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;utilisateur final, via des r&eacute;seaux physiques (c&acirc;ble, fibre optique) ou sans fils (satellite, r&eacute;seaux 4 G, liaison radio, Wi-Fi, WiMax&hellip;) par des op&eacute;rateurs, comme ATT, Verizon ou NTT, au niveau international, ou Orange, Bouygues ou SFR en France, de &quot;paquets&quot; de donn&eacute;es num&eacute;riques. La neutralit&eacute; du Net consiste &agrave; garantir que tous ces paquets circulent &agrave; la m&ecirc;me vitesse, quelle que soit leur nature (texte, images, vid&eacute;o), sans que l&#39;op&eacute;rateur concern&eacute; puisse refuser ou ralentir volontairement certains types de donn&eacute;es ou, au contraire, en favoriser d&#39;autres.</p> <p>Jusqu&rsquo;&agrave; ce changement &agrave; 180 degr&eacute;s de position de la FCC, le 14 d&eacute;cembre dernier, les fournisseurs d&#39;acc&egrave;s &agrave; Internet ne pouvaient pas d&eacute;cider librement de favoriser, pour des raisons strictement commerciales, certains flux par rapport &agrave; d&#39;autres et ne pouvaient pas non plus bloquer des contenus l&eacute;gaux. Cette d&eacute;cision, avait &eacute;t&eacute; vivement contest&eacute;e par les fournisseurs d&#39;acc&egrave;s Internet (FAI) et op&eacute;rateurs de t&eacute;l&eacute;coms, comme Verizon, Comcast, At&amp;T ou Time Warner. En revanche, cette position de la FCC avait re&ccedil;u le soutien des gros producteurs de contenus, comme Netflix, Google ou Twitter, ainsi que de la plupart des acteurs de l&rsquo;&eacute;conomie num&eacute;rique, tr&egrave;s attach&eacute;s au maintien d&rsquo;un cadre concurrentiel &eacute;quitable, qui ne favorise pas de mani&egrave;re excessive les groupes de soci&eacute;t&eacute;s d&eacute;j&agrave; fortement implant&eacute;es sur les march&eacute;s de l&rsquo;&eacute;conomie num&eacute;rique.</p> <p>Il faut cependant souligner que la fin de ce principe de neutralit&eacute; du net aux &Eacute;tats-Unis n&rsquo;est pas une surprise pour les observateurs attentifs de l&rsquo;&eacute;conomie num&eacute;rique. Le nouveau pr&eacute;sident de la FCC, nomm&eacute; par Donald Trump, &eacute;tait en effet notoirement hostile &agrave; ce principe et souhaitait y mettre un terme. C&rsquo;est &agrave; pr&eacute;sent chose faite, pour la plus grande satisfaction des op&eacute;rateurs des t&eacute;l&eacute;coms, qui font valoir que pour pouvoir investir dans l&rsquo;am&eacute;lioration et la modernisation des r&eacute;seaux et infrastructures, et r&eacute;pondre ainsi &agrave; l&rsquo;explosion de la demande des usages sur Internet, il n&rsquo;y a pas d&rsquo;autres solutions que de faire payer davantage certains utilisateurs pour qu&rsquo;ils puissent disposer de services d&rsquo;une meilleure qualit&eacute;, c&rsquo;est-&agrave;-dire d&rsquo;un d&eacute;bit plus rapide pour leurs donn&eacute;es.</p> <p>Mais les partisans de ce principe de neutralit&eacute; du net contestent vivement cet argument et mettent en avant les menaces que fait peser sur la libert&eacute; d&rsquo;expression, l&rsquo;arriv&eacute;e d&rsquo;un Internet &agrave; plusieurs vitesses qui risque de renforcer consid&eacute;rablement les pouvoirs des op&eacute;rateurs et fournisseurs d&rsquo;acc&egrave;s, en leur offrant notamment la possibilit&eacute; de contr&ocirc;ler et de filtrer les contenus accessibles aux internautes. Ces m&ecirc;mes d&eacute;fenseurs du principe de neutralit&eacute; soulignent &eacute;galement les cons&eacute;quences dommageables de cette d&eacute;cision pour les internautes am&eacute;ricains, qu&#39;il s&rsquo;agisse de particuliers, d&rsquo;institutions, de collectivit&eacute;s publiques ou d&rsquo;entreprises. Le risque est grand, selon eux, que s&rsquo;instaure rapidement un Internet &agrave; plusieurs vitesses avec, d&rsquo;un c&ocirc;t&eacute;, des entreprises qui ont les moyens de payer plus cher pour pouvoir transmettre leurs contenus plus rapidement sur le Net et, de l&rsquo;autre c&ocirc;t&eacute;, d&rsquo;autres acteurs &eacute;conomiques plus modestes ou des associations et institutions qui se retrouveront, de fait, rel&eacute;gu&eacute;es sur un Internet basique, moins rapide et de moindre qualit&eacute;.</p> <p>Les partisans de la neutralit&eacute; du Net soulignent &eacute;galement que cette d&eacute;r&eacute;gulation risque d&rsquo;avoir des cons&eacute;quences tr&egrave;s n&eacute;fastes en r&eacute;duisant globalement la capacit&eacute; d&rsquo;innovation des entreprises am&eacute;ricaines. On peut en effet craindre que, ne pouvant plus b&eacute;n&eacute;ficier de ce principe de neutralit&eacute; du net, tous les petits acteurs &eacute;conomiques, artisans, start-up ou encore travailleurs individuels, se retrouvent fortement p&eacute;nalis&eacute;s par rapport aux grandes soci&eacute;t&eacute;s qui b&eacute;n&eacute;ficieront d&rsquo;une v&eacute;ritable rente de situation sur le net et d&rsquo;un avantage comp&eacute;titif qui sera difficile &agrave; surmonter pour leurs concurrents nouvellement arriv&eacute;s sur ce march&eacute; num&eacute;rique.</p> <p>En Europe, cette question fondamentale de la neutralit&eacute; du net fait &eacute;galement l&rsquo;objet d&rsquo;un vif d&eacute;bat, tant entre les acteurs &eacute;conomiques concern&eacute;s qu&#39;au niveau politique et d&eacute;mocratique. Le moins qu&rsquo;on puisse dire est qu&rsquo;actuellement le principe de neutralit&eacute; du Net est loin de faire l&rsquo;unanimit&eacute; au sein de l&rsquo;Union europ&eacute;enne. On constate par exemple que, dans certains pays comme le Portugal, certains op&eacute;rateurs proposent des packs en compl&eacute;ment de forfaits de t&eacute;l&eacute;phone, avec 10 gigas en plus pour avoir acc&egrave;s au choix &agrave; des applications de messagerie, les r&eacute;seaux sociaux, ou encore la vid&eacute;o.</p> <p>Le Conseil europ&eacute;en a cependant pris, &agrave; plusieurs reprises, position en faveur de la neutralit&eacute; de l&rsquo;internet (Voir&nbsp;<a href="http://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2015/03/150304-roaming-and-open-internet-council-ready-for-talks-with-ep/" target="_blank">Conseil europ&eacute;en</a>) et a rappel&eacute; son attachement au principe de traitement non discriminatoire du trafic par les soci&eacute;t&eacute;s qui fournissent l&#39;acc&egrave;s &agrave; Internet. Le Conseil a &eacute;galement souhait&eacute; que le cadre r&eacute;glementaire europ&eacute;en interdise de bloquer ou de ralentir des contenus ou des applications sp&eacute;cifiques, pr&eacute;voyant seulement un nombre limit&eacute; d&#39;exceptions permettant par exemple de contrer certaines attaques informatiques men&eacute;es gr&acirc;ce &agrave; l&rsquo;utilisation de logiciels malveillants. Le Conseil europ&eacute;en souhaite cependant, pour les services autres que la fourniture d&#39;acc&egrave;s &agrave; Internet, que puissent &ecirc;tre autoris&eacute;s des niveaux sp&eacute;cifiques de qualit&eacute; pour certains services mais sous r&eacute;serve d&rsquo;une garantie suffisante d&rsquo;un service universel de qualit&eacute; pour l&rsquo;Internet global.</p> <p>Finalement, l&rsquo;ensemble de ces principes, y compris la neutralit&eacute; du Net, ont &eacute;t&eacute; int&eacute;gr&eacute;s par une Directive europ&eacute;enne, adopt&eacute;e en octobre 2015, dans le cadre du &laquo;&nbsp;paquet&nbsp;&raquo; t&eacute;l&eacute;communications, et entr&eacute;e en vigueur en mai 2016 dans les &eacute;tats-membres de l&rsquo;Union. Cette Directive repose sur deux grands principes&nbsp;: les fournisseurs d&rsquo;acc&egrave;s &agrave; Internet (FAI) ne peuvent pas (sauf dans un nombre de situations limit&eacute;es et pr&eacute;cis&eacute;es de mani&egrave;re exhaustive) discriminer les contenus transmis sur le r&eacute;seau et les internautes peuvent consulter et diffuser librement les contenus de leurs choix.</p> <p>Le nouveau cadre r&eacute;glementaire europ&eacute;en a toutefois pr&eacute;vu des exceptions&nbsp;: les FAI peuvent exceptionnellement bloquer des contenus pour contrer une attaque informatique, faire face &agrave; un encombrement exceptionnel de leurs r&eacute;seaux, ou r&eacute;pondre &agrave; des demandes &eacute;manant du pouvoir judiciaire. Les FAI peuvent &eacute;galement proposer des services plus performants que leur offre de base, tant que celle-ci n&#39;est pas d&eacute;grad&eacute;e. Certains services comme la t&eacute;l&eacute;vision par Internet, peuvent &eacute;galement b&eacute;n&eacute;ficier, sous certaines conditions, d&rsquo;une priorit&eacute; d&rsquo;acheminement sur l&rsquo;Internet europ&eacute;en.</p> <p>La France a inscrit ce principe de neutralit&eacute; dans la loi du 7 octobre 2016 pour une &laquo;&nbsp;R&eacute;publique num&eacute;rique&nbsp;&raquo; et l&#39;Arcep (autorit&eacute; de r&eacute;gulation des communications &eacute;lectroniques et des postes) a rendu un premier diagnostic de la neutralit&eacute; du net en France le 30 mai 2017. Selon cette autorit&eacute;, ce cadre r&eacute;glementaire europ&eacute;en est globalement respect&eacute;. C&rsquo;est pourquoi, dans un souci p&eacute;dagogique, l&rsquo;ARCEP pr&eacute;f&egrave;re pour l&rsquo;instant ne pas sanctionner directement les manquements &agrave; la neutralit&eacute;, mais &eacute;changer avec les op&eacute;rateurs pour les inciter &agrave; respecter cette neutralit&eacute;.</p> <p>Il reste que ce d&eacute;bat entre partisans et adversaires de la neutralit&eacute; du net pourrait bien devenir rapidement obsol&egrave;te, compte tenu des &eacute;volutions et ruptures technologiques en cours qui vont favoriser l&rsquo;apparition d&rsquo;une multitude de nouveaux usages et de nouveaux services et vont sans doute relativiser d&rsquo;ici quelques ann&eacute;es la port&eacute;e de ce principe de neutralit&eacute; du net. Mais l&rsquo;avenir n&rsquo;est pas &eacute;crit : il est loin d&rsquo;&ecirc;tre exclu, qu&rsquo;&agrave; la suite de cette d&eacute;cision am&eacute;ricaine, les pressions industrielles, &eacute;conomiques et politiques en Europe soient de plus en plus fortes pour essayer de remettre en cause, partiellement ou totalement, ce principe tout &agrave; fait fondamental de neutralit&eacute; du net.</p> <p>Cette question d&eacute;cisive pour l&rsquo;avenir de l&rsquo;&eacute;conomie et de la soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique commence heureusement &agrave; faire l&rsquo;objet d&rsquo;un large d&eacute;bat d&eacute;mocratique, tant dans l&rsquo;opinion publique qu&rsquo;au sein des responsables politiques. Xavier Paluszkiewicz, d&eacute;put&eacute; de Meurthe-et-Moselle, vient ainsi d&rsquo;adresser au secr&eacute;taire d&rsquo;&Eacute;tat responsable des questions num&eacute;riques une question &eacute;crite dans laquelle il lui demande quelles sont les &laquo;&nbsp;mesures compl&eacute;mentaires&nbsp;&raquo; que la France et l&rsquo;Europe peuvent adopter &laquo;&nbsp;pour assurer la p&eacute;rennit&eacute;&nbsp;&raquo; de la neutralit&eacute; du net.</p> <p>Ce parlementaire souligne notamment la persistance de pratiques clairement contraires &agrave; ce principe de neutralit&eacute; du net, comme celle du &laquo;&nbsp;zero rating&nbsp;&raquo;, qui consiste &agrave; ne pas facturer l&rsquo;usage de certains services alors m&ecirc;me qu&rsquo;ils sont utilis&eacute;s &agrave; travers le forfait du client. En mati&egrave;re de t&eacute;l&eacute;phonie mobile par exemple, il existe des forfaits qui incluent Facebook et YouTube mais pas Twitter et Dailymotion. Dans ces formules, les plates-formes incluses peuvent &ecirc;tre consult&eacute;es sans limite alors que celles qui en sont exclues consomment l&rsquo;enveloppe mensuelle de donn&eacute;es. Il n&rsquo;est pas besoin d&rsquo;&ecirc;tre un grand &eacute;conomiste pour comprendre qu&rsquo;une telle pratique entra&icirc;ne une distorsion importante de concurrence, car elle donne &eacute;videmment l&rsquo;avantage aux services en place au d&eacute;triment des nouveaux arrivants sur le march&eacute;.</p> <p>Cette question &eacute;crite de Xavier Paluszkiewicz s&rsquo;inscrit dans le prolongement des travaux du groupe de travail sur la d&eacute;mocratie num&eacute;rique, regroupant &agrave; l&rsquo;Assembl&eacute;e nationale des membres de toutes les sensibilit&eacute;s politiques. Ce groupe a formul&eacute; il y a quelques semaines plusieurs propositions tr&egrave;s int&eacute;ressantes, parmi lesquelles figure l&rsquo;inscription dans la Constitution du principe de neutralit&eacute; du net et son corolaire, le libre acc&egrave;s &agrave; l&rsquo;Internet (Voir&nbsp;<a href="http://www2.assemblee-nationale.fr/static/reforme-an/democratie/Rapport-1-GT6-democratie.pdf" target="_blank">Rapport Assembl&eacute;e nationale</a>).</p> <p>On mesure mieux l&rsquo;extraordinaire importance de cet enjeu li&eacute; au principe de neutralit&eacute; du net quand on sait que le nombre total d&rsquo;internautes s&rsquo;approche des quatre milliards et devrait d&eacute;passer cette ann&eacute;e la barre symbolique des 50 % de la population mondiale. En outre, au-del&agrave; de cet aspect quantitatif, l&rsquo;Internet tel que nous le connaissons depuis plus d&rsquo;un quart de si&egrave;cle va radicalement changer de nature au cours des 10 prochaines ann&eacute;es, en d&eacute;veloppant simultan&eacute;ment deux nouvelles dimensions qui vont en d&eacute;multiplier la puissance, le Web 3.0 et le Web 4.0, et vont transformer la toile en moteur de la production et de l&rsquo;innovation dans l&rsquo;ensemble des activit&eacute;s &eacute;conomiques sociales, politiques et culturelles qui structurent nos soci&eacute;t&eacute;s.</p> <p>En effet, &agrave; l&rsquo;Internet des objets connect&eacute;s, qui commence d&eacute;j&agrave; &agrave; devenir r&eacute;alit&eacute; (Web 3.0), va se superposer l&rsquo;Internet de l&rsquo;intelligence collective symbiotique (Web 4.0) dans lequel vont &eacute;changer et collaborer des milliards d&rsquo;&ecirc;tres humains et autant de syst&egrave;mes d&rsquo;intelligence artificielle de plus en plus polyvalents et dot&eacute;s de capacit&eacute;s d&rsquo;auto apprentissage.</p> <p>C&rsquo;est pourquoi nous devons veiller avec la plus grande vigilance &agrave; ce que la puissance quasi d&eacute;miurgique de cet Internet cognitif et ubiquitaire, v&eacute;ritable cerveau plan&eacute;taire, qui &eacute;mergera vers 2030, ne soit pas confisqu&eacute;e par les gouvernements et les grands groupes &eacute;conomiques et financiers et reste &eacute;galement accessible, d&rsquo;une part, aux myriades d&rsquo;artisans et de travailleurs et d&rsquo;innovateurs individuels qui font la richesse et la diversit&eacute; de notre tissu &eacute;conomique et, d&rsquo;autre part, aux simples citoyens, aux multiples collectivit&eacute;s et &agrave; tous les acteurs de l&rsquo;&eacute;conomie associative, sociale et non marchande qui sont les cl&eacute;s de vo&ucirc;te de notre d&eacute;mocratie.</p> <p>M&rsquo;&eacute;tant battu pendant plusieurs d&eacute;cennies, en tant qu&rsquo;&eacute;lu local et parlementaire, pour la d&eacute;fense et la reconnaissance pleine et enti&egrave;re du principe de service universel des t&eacute;l&eacute;communications et de libre acc&egrave;s au savoir num&eacute;rique, j&rsquo;appelle de mes v&oelig;ux un grand d&eacute;bat d&eacute;mocratique qui puisse venir renforcer et enrichir, tant au niveau national qu&rsquo;europ&eacute;en, ce principe si essentiel pour notre avenir de neutralit&eacute; du net.</p> <p>Ren&eacute; TR&Eacute;GOU&Euml;T</p> <p>S&eacute;nateur honoraire</p> <p>Fondateur du Groupe de Prospective du S&eacute;nat</p> <p>&nbsp;</p> Thu, 25 Jan 2018 23:00:00 GMT Lettre à mon frère Mohamed http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2859 2859 <br /><p>Texte original <a href="https://ripostelaique.com/lettre-a-tous-les-mohamed.html">https://ripostelaique.com/lettre-a-tous-les-mohamed.html</a></p> <p>Bonjour mon fr&egrave;re Mohamed, ou bien Ali ou encore Karim, Mustapha, Aziz, Omar, Abdel et tous les autres de tes fr&egrave;res et s&oelig;urs musulmans. Que la paix soit avec vous.</p> <p>Cette lettre s&rsquo;adresse &agrave; vous tous.</p> <p>Cette lettre est une lettre d&rsquo;amiti&eacute;, de fraternit&eacute; et m&ecirc;me d&rsquo;amour, car c&rsquo;est l&rsquo;amour de tous mes fr&egrave;res humains qui m&rsquo;a incit&eacute; &agrave; l&rsquo;&eacute;crire.</p> <p>Vous, les musulmans, vous vivez dans un monde que nous, Occidentaux, nous ne comprenons pas. Je dis bien Occidentaux et pas chr&eacute;tiens, ni juifs, ni bouddhistes, ni ath&eacute;es ou autres, car pour nous c&rsquo;est sans importance. Nous respectons chacun, quelles que soient ses croyances, si absurdes puissent-elles nous sembler.</p> <p>Nous n&rsquo;avons pas un livre unique qui nous dit comment nous devons accomplir chaque geste de chaque minute de chaque jour, comme des rituels sans fin et sans utilit&eacute;.</p> <p>Mais nous avons des millions de livres.</p> <p>Certains croient en une force surnaturelle ou une autre, mais ne forcent pas les autres &agrave; adh&eacute;rer &agrave; leurs croyances m&eacute;taphysiques, superstitieuses et le plus souvent st&eacute;riles et infond&eacute;es.</p> <p>Chez nous, celui qui ne croit &agrave; rien est tout aussi heureux que les autres et ne se prend pas la t&ecirc;te avec des d&eacute;lires de ce genre.</p> <p>Moi-m&ecirc;me et beaucoup d&rsquo;autres, les dieux, les divinit&eacute;s ou ce fameux &laquo;&nbsp;Dieu&nbsp;&raquo; unique, nous n&rsquo;y croyons pas du tout. Nous n&rsquo;en avons pas besoin et nous les rejetons.</p> <p>Nous n&rsquo;avons pas de temps &agrave; perdre avec &ccedil;a et nous avons des choses bien plus utiles et importantes &agrave; faire.</p> <p>La vie est trop courte pour perdre son temps &agrave; de telles b&ecirc;tises.</p> <p>Nous appartenons &agrave; une ou &agrave; des soci&eacute;t&eacute;s qui constituent une ou des civilisations et cultures de la Terre et nous tentons de renforcer les liens de coh&eacute;rences permettant &agrave; nos civilisations de se d&eacute;velopper et de se consolider autour de projets communs avec des valeurs de solidarit&eacute; et de partage. Nous n&rsquo;excluons personne et tout nouvel arrivant, parmi nous, qui souhaite s&rsquo;int&eacute;grer et accepter de jouer le jeu et de respecter nos lois et nos coutumes, est le bienvenu. C&rsquo;est naturel.</p> <p>Nous ne d&eacute;sirons pas sans raison la mort ni la souffrance des autres, m&ecirc;me si ils ne font pas partie de notre civilisation. Au contraire, nous sommes toujours pr&ecirc;ts &agrave; leur venir en aide.</p> <p>Bien s&ucirc;r, dans l&rsquo;histoire du pass&eacute; de nos civilisations, il n&rsquo;y a pas eu que de belles choses. Il y a eu des guerres, des r&eacute;voltes, des r&eacute;volutions qui ont dress&eacute; nos anc&ecirc;tres les uns contre les autres ou contre des ennemis venus d&rsquo;ailleurs.</p> <p>Mais ces choses nous ont aussi permis d&rsquo;avancer, de b&acirc;tir et de consolider tout ce que nous avons cr&eacute;&eacute;. Mais ces choses sont du pass&eacute;.</p> <p>Toute civilisation aspire &agrave; vivre dans la paix, parce que la paix est le pr&eacute;alable &agrave; ce qu&rsquo;une soci&eacute;t&eacute; humaine devienne et reste une civilisation.</p> <p>Ainsi, notre pays, la France, qui a accueilli tant de tes fr&egrave;res en son sein, a autrefois &eacute;t&eacute; &agrave; l&rsquo;origine de nombreuses d&eacute;couvertes et inventions dans tous les domaines de la pens&eacute;e, des sciences, des techniques, des arts et de notre relation avec la terre dont nous sommes issus.</p> <p>Nous avons aussi rayonn&eacute; sur le monde et nous avons diffus&eacute; et export&eacute; notre savoir vers d&rsquo;autres contr&eacute;es qui se sont enrichies de ces apports.</p> <p>Nous ne sommes pas sup&eacute;rieurs &agrave; d&rsquo;autres peuples du monde, mais nous avons sans doute eu de la chance d&rsquo;&ecirc;tre sur cette terre g&eacute;n&eacute;reuse qui nous a permis de nous consacrer pleinement &agrave; toutes les sciences et au d&eacute;veloppement de notre savoir.</p> <p>D&rsquo;autres peuples du monde sur d&rsquo;autres terres n&rsquo;ont pas eu cette chance pour des raisons diff&eacute;rentes qui ont fait que pour eux c&rsquo;&eacute;tait plus compliqu&eacute; ou plus difficile parce que leurs terres &eacute;taient plus pauvres, plus dures, moins f&eacute;condes, moins ensoleill&eacute;es ou trop ensoleill&eacute;es mais moins irrigu&eacute;es, mais dans tous les cas plus hostiles pour l&rsquo;homme.</p> <p>Les pays dits &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo; ont avanc&eacute;, &eacute;volu&eacute; et se sont modernis&eacute;s, tandis que d&rsquo;autres pays n&rsquo;ont pas pu y arriver.</p> <p>Pour certains la vie est facile et pour d&rsquo;autres elle est terriblement dure. Pourtant, toute vie est un cadeau.</p> <p>La vie est une singularit&eacute; dans l&rsquo;univers. La vie est fille du chaos que le hasard a su organiser et ordonner. Si nous sommes l&agrave;, c&rsquo;est parce que des conditions particuli&egrave;res et exceptionnelles l&rsquo;ont permis. Sans doute le fait que notre plan&egrave;te poss&egrave;de des param&egrave;tres sp&eacute;cifiques comme sa temp&eacute;rature moyenne stable qui maintient les mers et les oc&eacute;ans &agrave; l&rsquo;&eacute;tat liquide, contenant d&rsquo;innombrables corps chimiques et oligo-&eacute;l&eacute;ments qui ont permis l&rsquo;&eacute;mergence de la vie en leur sein.</p> <p>Notre atmosph&egrave;re protectrice, notre activit&eacute; volcanique, notre oxyg&egrave;ne et notre carbone en quantit&eacute; ont construit les bases de la vie telles que nous la connaissons encore aujourd&rsquo;hui.</p> <p>Mais il se peut aussi que des corps c&eacute;lestes, des m&eacute;t&eacute;orites issues de l&rsquo;explosion d&rsquo;anciennes plan&egrave;tes aujourd&rsquo;hui disparues, tr&egrave;s loin de nous, aient travers&eacute; l&rsquo;espace intergalactique pendant des dur&eacute;es tr&egrave;s longues pour finalement chuter dans nos oc&eacute;ans et leur apporter des formes primitives de vie.</p> <p>Qui peut savoir&nbsp;? Nous n&rsquo;avons pas toutes les r&eacute;ponses.</p> <p>Mais nous acceptons les choses comme elles sont.</p> <p>Aujourd&rsquo;hui, nous avons une grande connaissance et parfois une grande ma&icirc;trise des choses de la science, m&ecirc;me si le domaine de ce que nous ignorons est encore immense.</p> <p>Les math&eacute;matiques, la physique, la chimie, la biologie, la m&eacute;decine, mais aussi la m&eacute;canique, l&rsquo;astronomie, l&rsquo;&eacute;lectronique, l&rsquo;informatique et les connaissance de la terre et des sciences de la vie.</p> <p>Nous avons invent&eacute; des machines qui ont permis &agrave; l&rsquo;homme de rendre son travail moins p&eacute;nible et moins dangereux. D&rsquo;autres machines pour se d&eacute;placer, voyager partout, de plus en plus vite, sur terre, sur les mers et dans les airs. Nous avons m&ecirc;me envoy&eacute; des objets inhabit&eacute;s et des humains dans l&rsquo;espace, autour de la Terre, autour de la Lune et sur la Lune.</p> <p>Nous savons soigner et gu&eacute;rir d&rsquo;innombrables maladies qui, autrefois, faisaient des h&eacute;catombes parmi les populations, lors des grandes &eacute;pid&eacute;mies.</p> <p>Et tout ce que nous avons d&eacute;couvert ou invent&eacute;, nous le partageons avec les autres et ces choses vous en profitez aussi.</p> <p>Mais nous avons aussi &eacute;volu&eacute; par notre pens&eacute;e, notre philosophie, nos lois morales et notre droit vers un monde meilleur et plus &eacute;clair&eacute;.</p> <p>Nous avons aboli la torture, l&rsquo;esclavage et la peine de mort qui sont des abominations indignes. Nous avons humanis&eacute; nos r&egrave;gles de vie, allant parfois jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;exc&egrave;s en tol&eacute;rant des choses intol&eacute;rables.</p> <p>C&rsquo;est notre monde. Il est ce qu&rsquo;il est. Il n&rsquo;est pas parfait, mais la perfection est tr&egrave;s difficile et le plus souvent impossible &agrave; atteindre. Et puis, le monde et les hommes changent et ce qui &eacute;tait bien hier peut &ecirc;tre devenu mauvais aujourd&rsquo;hui,&nbsp;ou inversement.</p> <p>Dans notre monde, nous aimons vivre en paix, en libert&eacute; et dans le respect de la paix et de la libert&eacute; des autres.</p> <p>Nous aimons notre pays, nos lois, notre histoire, nos traditions, nos coutumes.</p> <p>Chez nous, les hommes et les femmes sont &eacute;gaux en droit.</p> <p>Et aucun n&rsquo;a d&rsquo;ascendant sur les autres, m&ecirc;me si les hommes ont une plus grande force physique que les femmes, en g&eacute;n&eacute;ral. Ce n&rsquo;est pas une chose importante. Nous savons aussi que nos femmes sont souvent plus intelligentes que nos hommes et cela ne nous pose pas de probl&egrave;mes.</p> <p>Nous les respectons et nous les aimons pour cela, &agrave; part quelques poign&eacute;es de cr&eacute;tins machistes ind&eacute;crottables.</p> <p>Nous aimons nos femmes, nous les traitons avec respect, courtoisie et galanterie. Nous n&rsquo;abusons pas d&rsquo;elles. Nous les &eacute;coutons, nous les admirons et nous les courtisons. Et lorsque nous nous engageons avec elles et qu&rsquo;elles s&rsquo;engagent avec nous, cela ne nous donne pas pour autant le droit de les traiter avec m&eacute;pris ou brutalit&eacute;.<br /> Bien au contraire, nous les ch&eacute;rissons et les adulons et leur offrons notre tendresse et notre douceur.</p> <p>Et &agrave; la fin, nous vivons dans des soci&eacute;t&eacute;s avanc&eacute;es et civilis&eacute;es o&ugrave; chacun peut trouver le bonheur, d&rsquo;une fa&ccedil;on ou d&rsquo;une autre.</p> <p>Personne n&rsquo;est contraint de faire des choses qui lui d&eacute;plaisent ou de pratiquer des cultes absurdes pour honorer des &ecirc;tres inexistants.</p> <p>Chacun peut penser et croire ce qu&rsquo;il veut, &agrave; condition de ne pas l&rsquo;imposer aux autres.</p> <p>Bien s&ucirc;r, notre monde n&rsquo;est pas parfait. Mais un monde parfait ne peut pas exister parce que les hommes ne sont pas parfaits.</p> <p>Notre monde est un compromis qui tend vers la qualit&eacute; en sachant qu&rsquo;il n&rsquo;atteindra jamais la perfection.</p> <p>***</p> <p>Et toi, Mohamed, quel&nbsp;est ton pays, ta soci&eacute;t&eacute;, ta civilisation, ta culture, ton histoire&nbsp;? Et qu&rsquo;as-tu fait pour ton pays, pour qu&rsquo;il se d&eacute;veloppe, pour qu&rsquo;il s&rsquo;&eacute;panouisse et pour que toi et ton peuple puissiez y vivre en paix avec vos femmes et vos enfants&nbsp;?</p> <p>Tu ne le sais pas&nbsp;? Moi, je le sais&nbsp;: RIEN&nbsp;!</p> <p><strong><strong>Ivan Bartowski</strong></strong></p> <p>Lire la suite&nbsp;:&nbsp;<a href="http://jenmore.free.fr/lettre.htm">http://jenmore.free.fr/lettre.htm</a></p> <p>&nbsp;</p> Sat, 13 Jan 2018 23:00:00 GMT Planetary Vision par Williams Hawes Livre électronique 2017 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2827 2827 <br /><p>Voir son&nbsp;Site web <a href="http://www.williamhawes.wordpress.com/">www.williamhawes.wordpress.com</a></p> <p>Il vient de publier sur la revue non align&eacute;e&nbsp;Counterpunch un long article r&eacute;sumant ses propositions pour faire sortir ces questions de l&#39;obscurit&eacute; et des mensonges o&ugrave; les maintiennent les diff&eacute;rents pouvoirs, principalement am&eacute;ricains, visant &agrave; ce que &laquo;&nbsp;rien ne change&nbsp;&raquo; autrement dit<em> &laquo;&nbsp;business as usual&nbsp;&raquo;.</em><br /> <br /> Elles reprennent en les simplifiant les questions abord&eacute;es dans son livre &laquo;&nbsp;Planetary Vision&nbsp;&raquo;.</p> <p>Nous discutons ici rapidement certaines des probl&eacute;matiques abord&eacute;es dans le livre et dans l&#39;article.</p> <p>Lire&nbsp;<a href="https://www.counterpunch.org/2017/12/22/the-great-unraveling-using-science-and-philosophy-to-decode-modernity/">https://www.counterpunch.org/2017/12/22/the-great-unraveling-using-science-and-philosophy-to-decode-modernity/</a></p> <p>Nombreux sont les essais, rapports, discours et articles avertissant les d&eacute;cideurs comme les citoyens du risque majeur mena&ccedil;ant l&#39;humanit&eacute; d&#39;ici la fin du pr&eacute;sent si&egrave;cle si nulle part ne sont prises les politiques pr&eacute;ventives visant la pr&eacute;servation de l&#39;environnement, la conservation des esp&egrave;ces, le contr&ocirc;le de la croissance d&eacute;mographique et la lutte contre les pollutions. Ces travaux sont g&eacute;n&eacute;ralement re&ccedil;us avec scepticisme, sinon avec indiff&eacute;rence. Leurs auteurs sont accus&eacute;s de parti-pris non-scientifiques visant &agrave; satisfaire des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques particuliers - tels que ceux des producteurs d&#39;&eacute;nergie verte - soit des points de vue politiques visant &agrave; la mise en cause de l&#39;ultra-lib&eacute;ralisme mondialis&eacute;, soit la poursuite d&#39;enjeux personnels de carri&egrave;re ou de succ&egrave;s m&eacute;diatique.</p> <p>William Hawes n&#39;innove pas dans la recension des menaces de toutes natures qui p&egrave;sent sur les soci&eacute;t&eacute;s dites d&eacute;velopp&eacute;es, et qui &agrave; l&#39;extr&ecirc;me pourraient compromettre la vie sur Terre. Nous n&#39;en ferons pas ici la liste, que nous avons plusieurs fois pr&eacute;sent&eacute;e et discut&eacute;e sur ce site.</p> <p>Plus int&eacute;ressant est le jugement qu&#39;il porte, &eacute;tant lui-m&ecirc;me am&eacute;ricain, sur les Etats-Unis. Il en fait le facteur majeur, sinon presque exclusif, du processus de destruction en cours. L&#39;Am&eacute;rique est tr&egrave;s fertile en chercheurs de haut niveau dont les d&eacute;couvertes ont transform&eacute; radicalement la possibilit&eacute; qu&#39;avaient les humains d&#39;influer sur le monde. Ces d&eacute;couvertes et les applications en ayant suivi n&#39;ont malheureusement pas servi &agrave; mieux comprendre la nature et le r&ocirc;le positif que pouvait y jouer l&#39;humanit&eacute; ainsi enrichie de connaissances extraordinaires.</p> <p>L&#39;Am&eacute;rique concentre une grande majorit&eacute; des quelques millions, sinon quelques milliers, de super-puissants et de super-riches qui ont les moyens de dominer la Terre. Or, conduits uniquement par la recherche de b&eacute;n&eacute;fices &agrave; court terme servant leurs int&eacute;r&ecirc;ts, ces &laquo;&nbsp;&eacute;lites&nbsp;&raquo; am&eacute;ricaines compromettent la survie m&ecirc;me de milliards d&#39;humains. L&#39;Arm&eacute;e am&eacute;ricaine (US. Army) et le D&eacute;partement de la D&eacute;fense (Pentagone) sont les outils les plus efficaces qu&#39;utilisent ces super-puissants pour s&#39;imposer au reste du monde et finalement conduire l&#39;humanit&eacute; tout enti&egrave;re &agrave; sa fin.</p> <p>En effet, la poursuite de leurs int&eacute;r&ecirc;ts &agrave; court terme rend les puissants aveugles. Ils se refusent de porter un regard critique sur les effets destructeurs qu&#39;auront in&eacute;vitablement les sciences et technologies d&eacute;velopp&eacute;es pour leur int&eacute;r&ecirc;t. Les avertissement des scientifiques conscients des risques sont volontairement rendus inaudibles par les milieux politiques et les m&eacute;dias au service du pouvoir am&eacute;ricain. Il s&#39;agit en quelque sorte d&#39;une marche au suicide collectif que personne ne veut admettre, y compris dans les cercles les plus influents de ce pouvoir.</p> <p><strong>R&ecirc;ver d&#39;une redistribution ?</strong></p> <p>Pour notre part, nous accepterons volontiers ce diagnostic ultra-pessimiste. Tout au plus peut-on se demander si, en Russie et en Chine notamment, des minorit&eacute;s d&#39;ultra-puissants ne suivent pas le m&ecirc;me chemin d&#39;auto-destruction. Ayant ici observer les projets de d&eacute;veloppement au sein du BRIC, nous pensons que ceux-ci ne sont pas uniquement mis au service des minorit&eacute;s au pouvoir. Plus exactement, ces minorit&eacute;s affirment consid&eacute;rer comme essentiel &agrave; leur avenir d&#39;y associer les progressivement tous ceux qui pour le moment encore, dans leurs soci&eacute;t&eacute;s respectives, Chine en particulier, se trouvent exclus de la participation aux investissements qu&#39;ils pr&eacute;parent et qui seront de ce fait exclus du partage des b&eacute;n&eacute;fices en r&eacute;sultant.</p> <p>Les solutions propos&eacute;es par Hawes pour changer le cours de l&#39;avenir catastrophique qu&#39;il envisage rel&egrave;vent de ce que l&#39;on pourrait appeler le discours politiquement correct de ceux qui refusent un monde domin&eacute; par des &eacute;lites aveugles. Il faudrait, dit-il, redistribuer au service de ceux qui en sont exclus les fruits du progr&egrave;s scientifique et technologique. Il propose ainsi la mise en place d&#39;un Plan Marshall global dont b&eacute;n&eacute;ficieraient les milliards d&#39;humains ne participant &agrave; ce &laquo;&nbsp;progr&egrave;s&nbsp;&raquo;.</p> <p>Mais ceci nous para&icirc;t relever de l&#39;utopie bien pensante. Qui dans un monde domin&eacute; par les super-puissants, prendra l&#39;initiative d&#39;une telle redistribution, laquelle se fera n&eacute;cessairement au d&eacute;triment des dominants. D&#39;ores et d&eacute;j&agrave;, les bonnes volont&eacute;s telles que celles de Hawes sont volontairement rendues silencieuses, afin qu&#39;elles ne puissent avoir aucune audience aupr&egrave;s de l&#39;ensemble des populations.</p> <p>Par ailleurs, il faut mal conna&icirc;tre la r&eacute;partition des pouvoirs au sein des soci&eacute;t&eacute;s sous- d&eacute;velopp&eacute;es pour imaginer que l&#39;aide &eacute;ventuellement apport&eacute;e par ce Plan Marshall global ne sera pas confisqu&eacute;e &agrave; leur seul profit par les &laquo;&nbsp;&eacute;lites&nbsp;&raquo; locales. Ce faisant, celles-ci participeraient imm&eacute;diatement au processus de destruction en cours.</p> <p>Dans la m&ecirc;me ligne d&#39;observations pessimistes, demandons-nous si les quelques bonnes volont&eacute;s rassembl&eacute;es par des appels &agrave; la redistribution tels que ceux de Hawes et de ses homologues pourraient un jour contrebalancer la puissance de l&#39;US Army, qui d&eacute;tient &agrave; elle seule et pour son seul profit l&#39;essentiel des budgets de recherche et de d&eacute;veloppement.</p> <p>Alors, dira-t-on, rien ne serait;il jamais possible pour arr&ecirc;ter la course &agrave; la destruction? En ce qui nous concerne en tous cas, c&#39;est bien notre avis. Si comme le pensent certains cosmologistes, les plan&egrave;tes observables ne manifesteront jamais de signes de vie, ce serait parce qu&#39;en quelques si&egrave;cles, les civilisations technologiques qui auraient pu y appara&icirc;tre se seraient inexorablement d&eacute;truites, et avec elles toutes formes de vie.</p> <p><strong>Note</strong><br /> Voir sur ce sujet une initiative sans doute elle-aussi parfaitement utopique<br /> <a href="https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/241217/manifeste-pour-une-mondialite-apaisee">https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/241217/manifeste-pour-une-mondialite-apaisee</a></p> Mon, 25 Dec 2017 23:00:00 GMT Donald Trump est-il dément? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2809 2809 <br /><p>Pour &ecirc;tre plus pr&eacute;cis, ils ne s&#39;interrogent pas mais ils affirment. Donald Trump selon eux pr&eacute;sente un nombre suffisant de sympt&ocirc;mes pour &ecirc;tre qualifi&eacute; de d&eacute;ment. Seule sa position &eacute;minente &agrave; la pr&eacute;sidence des Etats-Unis le prot&egrave;ge de ce qui devrait &ecirc;tre dans la vie professionnelle un licenciement imm&eacute;diat pour cause d&#39;incapacit&eacute; mentale.<br /> <br /> Les auteurs d&eacute;clarent pouvoir s&#39;affranchir de la r&egrave;gle d&#39;or impos&eacute;e par l<em>&#39;American Psychiatric Association: </em>ne pas porter de diagnostic concernant des personnalit&eacute;s publiques sans les avoir personnellement examin&eacute;es. Ils estiment en effet qu&#39;il est de leur devoir moral et civique de s&#39;affranchir de cette r&eacute;serve.</p> <p>Apr&egrave;s avoir &eacute;tudi&eacute; une s&eacute;rie de d&eacute;cisions et de comportements r&eacute;cents de Trump, ils n&#39;h&eacute;sitent pas &agrave;&nbsp;voir en lui les sympt&ocirc;mes d&#39;un h&eacute;donisme d&eacute;brid&eacute;, d&#39;un narcissisme pathologique, de parano&iuml;a, de sociopathie (incapacit&eacute; d&#39;avoir des rapports sociaux normaux) et autres d&eacute;fauts majeurs qui le rendent incapable d&#39;exercer la Pr&eacute;sidence. Non seulement ces troubles l&#39;affectent lui-m&ecirc;me, mais ils d&eacute;teignent sur un grand nombre de ses &eacute;lecteurs qui sont contamin&eacute;s par des formes dangereuses de folie collective.</p> <p>En termes plus directs, le lecteur de l&#39;ouvrage conclut&nbsp;que Trump est maladivement h&eacute;doniste, narcissique, menteur, misogyne, raciste, obs&eacute;d&eacute; par son image, d&eacute;pourvu d&#39;empathie, incapable de faire confiance, manipulateur, ouvertement sadique et quasiment s&eacute;nile.</p> <p>Les auteurs admettent que de tels traits aient pu se rencontrer chez un certain nombre de Pr&eacute;sidents pr&eacute;c&eacute;dents. Mais ils ne se manifestaient qu&#39; &eacute;pisodiquement et pouvaient trouver un certain nombre d&#39;antidotes. Dans le cas de Trump, ils ne font au contraire que s&#39;aggraver, faute d&#39;opposition au sein de ses collaborateurs &agrave; la Maison Blanche, et aussi du fait que les D&eacute;mocrates et R&eacute;publicains qui combattent Trump le font eux-m&ecirc;mes en termes si excessifs qu&#39;ils n&#39;ont pas encore r&eacute;ussi &agrave; se faire suivre par une majorit&eacute; de l&#39;&eacute;lectorat.</p> <p>Le livre ne conclut&nbsp;pas ouvertement &agrave; la n&eacute;cessit&eacute; de salut public que serait la destitution de Trump <em>(impeachment)</em> mais les milieux politiques qui recommanderont de plus en plus cette mesure sortiront renforc&eacute;s de sa lecture.</p> <p>Pour notre part, nous pensons que tant que des adversaires politiques cr&eacute;dibles de Donald Trump ne se seront pas fait conna&icirc;tre, le destituer entrainerait une d&eacute;rive encore plus d&eacute;mente de la politique am&eacute;ricaine. Voudrait-on qu&#39;une Hillary Clinton acc&egrave;de &agrave; la Maison Blanche? Avec elle, la perspective d&#39;une 3e guerre mondiale se rapprocherait dangereusement</p> <p>* Pour un commentaire plus d&eacute;taill&eacute;, voir <a href="https://www.counterpunch.org/2017/12/19/the-even-more-dangerous-case-of-donald-trump/">https://www.counterpunch.org/2017/12/19/the-even-more-dangerous-case-of-donald-trump/</a></p> <p>&nbsp;</p> Mon, 18 Dec 2017 23:00:00 GMT «&#160;Macron&#160;: miracle ou mirage&#160;?&#160;» Par Pierre-André Taguieff, Editions de l'Observatoire. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2699 2699 <br /><font face="Arial" size="2"><strong><span style="font-weight: normal">Selon Laura Berny R&eacute;dactrice en chef de Les Echos 18/09/2017</span></strong><strong></strong><br /> <strong></strong> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2" color="#993300"><em>&laquo;&nbsp; La charge contre Emmanuel Macron est si virulente d&egrave;s l'introduction qu'elle en perd de sa force. Dommage car le livre s'applique &agrave; d&eacute;sosser le mythe d'un pr&eacute;sident transgressif non sans int&eacute;r&ecirc;t et est en outre bourr&eacute; de citations savoureuses.&nbsp;&raquo;</em></font></p> <font face="Arial" size="2" color="#993300"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Comme on le devinera, nous ne trouvons pas que le livre de Pierre-Andr&eacute; Taguieff <em>&laquo; Macron : miracle ou mirage ? &raquo; </em>soit une charge virulente. C'est plut&ocirc;t selon nous une analyse rigoureuse. De m&ecirc;me Macron n'a rien de transgressif. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Plut&ocirc;t qu'apporter ici des commentaires au livre, nous bornerons &agrave; renvoyer &agrave; un entretien de Pierre-Andr&eacute; Taguieff avec FigaroVox, que nous vous invitons &agrave; lire in extenso <a href="http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/09/15/31001-20170915ARTFIG00365-pierre-andre-taguieff-macron-c-est-de-la-com-encore-de-la-com-toujours-de-la-com.php">http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/09/15/31001-20170915ARTFIG00365-pierre-andre-taguieff-macron-c-est-de-la-com-encore-de-la-com-toujours-de-la-com.php</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">L'entretien est repris et comment&eacute;&nbsp; par Philippe Grasset dans <em>Macron au microscope</em> (19/09/2017) <a href="http://www.dedefensa.org/article/macron-au-microscope">http://www.dedefensa.org/article/macron-au-microscope</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Ces textes permettent de relativiser l'impression favorable qu'avait pu donner l'intervention de Macron &agrave; l'ONU, face &agrave; celle de Donald Trump <a href="http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/video-emmanuel-macron-a-la-tribune-de-l-onu-regardez-l-integralite-de-son-discours_2379987.html">http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/video-emmanuel-macron-a-la-tribune-de-l-onu-regardez-l-integralite-de-son-discours_2379987.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Sur Pierre Andr&eacute; Taguieff voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-André_Taguieff">https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Andr%C3%A9_Taguieff</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 19 Sep 2017 23:00:00 GMT Homo deus, une brève histoire de l'avenir par Yuval Noah Harari http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2697 2697 <br /><p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><strong><br /> <br /> </strong><font color="#333333">Albin Michel &eacute;t&eacute; 2017</font></font></p> <p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><font color="#333333">Commentaire par Jean-Paul Baquiast 18/09/2017<br /> <br /> </font></font><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><font color="#333333">Traduction fran&ccedil;aise de Homo Deus, A brief history of tomorrow</font></font></p> <p align="center">&nbsp;</p> <p align="center"><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/184/harari.jpg" width="264" height="191" alt="" /></p> <p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#000099"><font color="#333333"><br /> </font></font></p> <p><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#333333">Rappel. Voir notre pr&eacute;sentation du premier livre de l'auteur, Sapiens, une br&egrave;ve histoire de l'humanit&eacute;<br /> </font><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2" color="#333333"><a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/harari.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2015/161/harari.htm<br /> </a> </font></p> <div align="justify"> <div align="justify"> <p><font size="2"><strong><font color="#000099">Bref commentaire</font></strong></font></p> <p><font size="2">Le premier livre de l'auteur, Sapiens, que nous avions pr&eacute;sent&eacute; en son temps (voir r&eacute;f&eacute;rence ci-dessus) rassemblait en pr&egrave;s de 500 pages une grande quantit&eacute; d'informations concernant l'origine et le pr&eacute;sent de l'esp&egrave;ce humaine. Yuval Noah Harari avait laiss&eacute; entendre qu'il proposerait ensuite son point de vue sur l'avenir de l'humanit&eacute;, &agrave; la lumi&egrave;re de l'explosion en cours des technologies num&eacute;riques. <br /> <br /> C'est d&eacute;sormais chose faite avec la sortie de Homo Deus, que l'auteur a &eacute;t&eacute; invit&eacute; &agrave; pr&eacute;senter &agrave; Paris. Il a rencontr&eacute; &agrave; l'Elys&eacute;e &agrave; Emmanuel Macron, qui s'est fait complaisamment photographier avec lui. <br /> <br /> Dans ce livre, qui a rencontr&eacute; un vif succ&egrave;s, il pr&eacute;dit que les avanc&eacute;es de l'intelligence artificielle et de la num&eacute;risation en masse des donn&eacute;es, allaient g&eacute;n&eacute;rer des in&eacute;galit&eacute;s sans pr&eacute;c&eacute;dent dans l&rsquo;histoire de l&rsquo;humanit&eacute;, &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur des soci&eacute;t&eacute;s, mais aussi entre les nations. </font></p> <p><font size="2">Le foss&eacute; entre ceux qui ma&icirc;trisent ces technologies et ceux qui n&rsquo;y auront pas acc&egrave;s sera non seulement plus grand qu&rsquo;actuellement entre les pays industriels et les autres, mais que surtout il ne pourra plus jamais &ecirc;tre combl&eacute;. </font></p> <p><font size="2">En particulier, il insiste sur le fait que la mati&egrave;re premi&egrave;re de l&rsquo;avenir seront les donn&eacute;es, et notamment nos donn&eacute;es personnelles, capt&eacute;es en masse aujourd'hui par les GAFA (Google-Amazon-Facebook-Apple) les grandes entreprises am&eacute;ricaines du recueil et de la commercialisation de l'information. Il voit ainsi la naissance d'une nouvelle religion, qu''il appelle un peu maladroitement le &quot;data&iuml;sme&quot;. <br /> <br /> Allant plus loin, Harari pr&eacute;dit que les d&eacute;veloppements de l&rsquo;intelligence artificielle IA et des biotechnologies risquent de produire une couche de &quot;surhommes augment&eacute;s&quot; qui vont dominer le monde, et transformer le reste de l&rsquo;humanit&eacute; en &quot;classe inutile&quot;. Une d&eacute;monstration &eacute;tay&eacute;e par de nombreux exemples tir&eacute;s des avanc&eacute;es technologiques et des changements de soci&eacute;t&eacute; qu&rsquo;elles impliquent.<br /> <br /> Les propos du livre, qui a connu un succ&egrave;s mondial, ont suffisamment attir&eacute; l&rsquo;attention pour que Emmanuel Macron re&ccedil;oive l'auteur &agrave; l&rsquo;Elys&eacute;e, o&ugrave; il s'est fait complaisamment photographier avec lui, quelques jours apr&egrave;s avoir confi&eacute; au math&eacute;maticien et d&eacute;put&eacute; LREM C&eacute;dric Villani une mission sur l'IA. <br /> <br /> Lorsque l'on ne connait pas bien encore le sujet, la lecture du livre est &agrave; conseiller, malgr&eacute; sa densit&eacute;. Pour nos lecteurs, familiers de ces question depuis la cr&eacute;ation de notre site en 2000, il n'apportera pas d'informations nouvelles. Ceci non seulement en ce qui concerne les technologies impliqu&eacute;es mais leurs cons&eacute;quences g&eacute;opolitiques, avec une domination pr&eacute;visible non seulement des Etats-Unis mais de la Chine., la Russie ayant du mal &agrave; suivre, sauf dans le domaine militaire. </font><font size="2">Pour l'avenir au del&agrave; des prochaines d&eacute;cennies, nous avons propos&eacute; une vision assez pessimiste. <br /> <br /> cependant, nous avions depuis longtemps pour notre part indiqu&eacute; que la question pourrait &ecirc;tre abord&eacute;e un peu diff&eacute;remment. Quand le robot &eacute;voluera en devenant intelligent, sinon conscient, ce ne sera pas face &agrave; un humain qui demeurerait inchang&eacute;. Celui-ci se transformera progressivement pour rester en phase avec les nouveaux interlocuteurs. Il en r&eacute;sultera une synth&egrave;se qu'il deviendrait urgent d'essayer de comprendre. <br /> <br /> Mais les futurs humains, dits souvent posthumains, qui en r&eacute;sulteront, ne constitueront qu'un pourcentage infime d'une population de Terriens qui atteindra prochainement les dix milliards. Il s'agira de quelques milliers de favoris&eacute;s, ayant dispos&eacute; des moyens &eacute;conomiques consid&eacute;rables leur permettant d'acc&eacute;der aux nouveaux outils technologiques. Les autres demeureront dans le statut qui a depuis toujours &eacute;t&eacute; celui de l'humain, un peu au dessus de celui de l'animal dit sup&eacute;rieur mais pas beaucoup plus. <br /> <br /> Ceci veut dire que, pour les futurs posthumains, les humains actuels seront de plus en plus consid&eacute;r&eacute;s comme des soushumains. <br /> <br /> ...Faut-il pr&eacute;ciser que pour l'auteur, l'Europe n'existe pas en mati&egrave;re d'IA.</font></p> </div> </div> Sun, 17 Sep 2017 23:00:00 GMT Charles Gave. La peste blanche http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2689 2689 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Charles Gave. La peste blanche <a href="https://www.breizh-info.com/2017/09/10/77234/peste-blanche-suicide-demographique-europeens">https://www.breizh-info.com/2017/09/10/77234/peste-blanche-suicide-demographique-europeens</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Appelons vieille Europe, ou Europe Caucasienne, celle qui existait jusqu'aux ann&eacute;es soixante avant les vagues r&eacute;centes d'immigration provenant du Moyen-Orient et de l'Afrique, et au sein de laquelle les immigr&eacute;s non-europ&eacute;ens appel&eacute;s par le capitalisme europ&eacute;en pour satisfaire ses besoins de main d'oeuvre ne d&eacute;passaient pas encore les 10 &agrave; 15% de la population autochtone. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Cette vieille Europe avait construit une civilisation remarquable et homog&egrave;ne, que nous pourrions nommer la civilisation vieille europ&eacute;enne ou plus simplement europ&eacute;enne. Elle n'avait pas que des qualit&eacute;s, puisque les deux derni&egrave;res guerres mondiales avaient r&eacute;sult&eacute; de conflits mortels entre ses composantes. Mais aujourd'hui, aux yeux des Europ&eacute;ens comme de beaucoup de non-Europ&eacute;ens, notamment aux Etats-Unis et dans les ex-Etats du Commonwealth britannique, elle pr&eacute;sente encore de telles qualit&eacute;s que peu voudraient la voir dispara&icirc;tre. Les Europ&eacute;ens qui &eacute;migrent ne constituent encore une infime minorit&eacute;. Le plus souvent, partis, ils r&ecirc;vent d'y revenir.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Or c'est sa disparition qui se produira in&eacute;luctablement &ndash; c'est-&agrave;-dire quoique l'on puisse faire &ndash; avant la fin du 21e si&egrave;cle. L'article de Charles Gave, intitul&eacute; &laquo;&nbsp;La peste blanche&nbsp;&raquo;, explique pourquoi la vieille Europe va disparaitre <br /> </font></p> <font face="Arial" size="2"><br /> En l'esp&egrave;ce, son article, sous titr&eacute; &laquo;&nbsp;le suicide d&eacute;mographique europ&eacute;en&nbsp;&raquo;, explique comment la sous-natalit&eacute; des Europ&eacute;ens de souche, ou Caucasiens, ne leur permettra pas de r&eacute;sister dans les prochaines d&eacute;cennies &agrave; la surnatalit&eacute; des r&eacute;cents immigr&eacute;s ou des nouveaux immigr&eacute;s qui ne sont pas d'origine europ&eacute;enne et qui ne se reconnaissent pas dans la civilisation europ&eacute;enne. Les rapports entre les taux de f&eacute;condit&eacute; des premiers et des seconds est de 1.3 ou 1.4 enfant/ femme &agrave; 3.4 &agrave; 4 enfants/femme. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Tout d&eacute;mographe s&eacute;rieux sait que rien n'est plus rigide que les taux de natalit&eacute; et les effectifs de population en r&eacute;sultant. Quoique veuillent faire les politiques, &agrave; supposer qu'ils veuillent faire quelque chose, ces effectifs ne changeront pas dans le cours des 2 ou 3 prochaines g&eacute;n&eacute;rations. Or un calcul simple montre que d'ici la fin du pr&eacute;sent si&egrave;cle, les Europ&eacute;ens de souche seront devenus largement minoritaires par rapport aux immigr&eacute;s. Ceux ci, qu'ils aient acquis ou non une nationalit&eacute; europ&eacute;enne, resteront fid&egrave;les &agrave; leurs communaut&eacute; d'origine.<br /> <br /> C'est l&agrave; que doit selon nous intervenir le facteur religieux. D'ici la fin du si&egrave;cle, la population europ&eacute;enne, ce terme comprenant la population fran&ccedil;aise, deviendra in&eacute;luctablement&nbsp;&laquo; d&rsquo;origine musulmane &raquo;. Quel mal y aurait-il &agrave; cela, si ces musulmans vivaient en paix relative avec les non-musulmans, comme c'est encore le cas dans beaucoup de pays, notamment en France. Malheureusement les quelques 2 milliards de musulmans dans le monde sont de plus en plus instrumentalis&eacute;s par des organisations combattantes, telles l'Etat Islamique (EI) au Moyen-Orient qui leur expliquent qu'ils ne pourront pas gagner le paradis d'Allah s'ils n'ont pas men&eacute;s une guerre &agrave; mort contre les non-musulmans ou les ath&eacute;es. Tous ne c&egrave;dent pas &agrave; ces instructions, mais beaucoup le font aujourd'hui et le feront de plus en plus dans les prochaines ann&eacute;es. Les djihadistes ou combattants de la foi en r&eacute;sultant seront en nombre suffisant pour d&eacute;truire les autres civilisations, y compris la civilisation europ&eacute;enne. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>D'autres facteurs</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Charles Gave n'explique pas ceci assez clairement. De plus, il ne tient pas compte de deux facteurs qui entraineront n&eacute;cessairement une submersion de l'Europe de tradition chr&eacute;tienne, juive ou ath&eacute;e par des populations provenant de pays musulmans de plus en plus d&eacute;cid&eacute;es &agrave; la convertir de force &agrave; l'Islam comme leurs anc&ecirc;tres l'avaient fait au 10e et 11e si&egrave;cle dans le sud de l'Europe, notamment en Espagne (<em>Al Andaluz).<br /> <br /> </em><span style="font-style: normal">Le premier de ces facteurs est l'accroissement inexorable de l'immigration, dont l'auteur dit ne pas ne pas vouloir tenir compte dans son article. Or celle-ci deviendra n&eacute;cessairement cataclysmique dans les 50 prochaines ann&eacute;es. Ainsi la population de l'Afrique subsaharienne (taux de natalit&eacute; aux alentours de 4 &agrave; 5 enfants par femme) passera inexorablement de 2 milliards &agrave; 4 milliards. Il s'agira en majorit&eacute; de musulmans, tels les Nig&eacute;rians, et pas n&eacute;cessairement des pacifiques. La secte Boko Haram y fera n&eacute;cessairement des &eacute;mules. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Le second facteur tient au changement climatique. Or celui-ci, lui aussi inexorable, entrainera une d&eacute;sertification de l'Afrique, m&ecirc;me en zone &eacute;quatoriale. Les milliards d'Africains ne resteront pas chez eux. Ils iront inexorablement vers le seul continent &agrave; leur port&eacute;e, l'Europe. Celle-ci sera &eacute;galement mise &agrave; mal par le changement climatique, mais dans une moindre mesure. Ce seront donc au moins 500 millions d'Africains qui partiront &agrave; la conqu&ecirc;te de l'Europe non musulmane, attir&eacute;s par les avantages relatifs qu'elle aura gard&eacute;. Autrement dit, m&ecirc;me si les Europ&eacute;ennes blanches, chr&eacute;tiennes ou ath&eacute;es d&eacute;cidaient &ndash; chose &eacute;videmment impossible compte tenu des moeurs - d'avoir 5 enfants par femme, comme Charles Gave en &eacute;voque l'hypoth&egrave;se, ceci viendrait trop tard. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>Le reste du monde </strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Le facteur religieux nous diff&eacute;rencie des Etats-Unis. Certes l&agrave; bas, comme l'ont bien senti les &eacute;lecteurs de Donald Trump, les &laquo;&nbsp;blancs&nbsp;&raquo; deviendront in&eacute;vitablement minoritaires face aux noirs&nbsp; et aux &quot;latinos&quot;. Mais aucun de tous ceux-ci ne sera musulman. Ils partageront les m&ecirc;mes croyances religieuses que les blancs.&nbsp; Des terrains d'entente pourront sans doute &ecirc;tre trouv&eacute;s, m&ecirc;me si le &laquo;&nbsp;racisme&nbsp;&raquo; se renforcera &ndash; racisme entendu comme combat entre les &laquo;&nbsp;White supremacists&nbsp;&raquo; s'effor&ccedil;ant de conserver leurs statuts et &laquo;&nbsp;Blacks&nbsp;&raquo; et &laquo;&nbsp;Latinos&nbsp;&raquo; s'effor&ccedil;ant d'y acc&eacute;der, n&eacute;cessairement aux d&eacute;pends des White. <br /> <br /> Le m&ecirc;me probl&egrave;me de suicide d&eacute;mographique attend la Russie. Celle-ci sera riche de la Sib&eacute;rie sud-polaire qui deviendra tr&egrave;s fertile. Elle attirera de plus en plus de Chinois eux m&ecirc;mes victimes de la d&eacute;sertification. Les Chinois, m&ecirc;me s'ils n'ont pas la f&eacute;condit&eacute; des Africains, submergeront vite les Russes. Poutine et Xi l'ont compris. Ils s'efforcent de maintenir un bon accord au sein du Brics, afin d'organiser dans la paix la migration chinoise en Russie asiatique. Mais ceci sera-t-il encore possible &agrave; plus long terme. La Russie blanche restera longtemps chr&eacute;tienne orthodoxe, la Chine <span style="font-weight: normal">tao&iuml;ste et bouddhiste. Ces religions ne semblent pas aussi conqu&eacute;rantes que l'islam. Qu'en sera-t-il plus tard? Les minorit&eacute;s musulmanes dans ces deux pays ne seront en tous cas pas autoris&eacute;es &agrave; y s'y propager en imposant un islam de combat, comme elles le feront en Europe. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Un dernier facteur, non abord&eacute; dans l'article, doit &ecirc;tre mentionn&eacute;. Il s'agit de la disparition tr&egrave;s probable de la plupart des ressources terrestres, d'ici la fin du si&egrave;cle, du fait de l'explosion d&eacute;mographique de l'esp&egrave;ce humaine et du r&eacute;chauffement climatique. En bonne logique, si la plan&egrave;te &eacute;tait gouvern&eacute;e raisonnablement, les divers Etats imposeraient, non seulement de r&eacute;duire drastiquement les consommations, mais de limiter partout la natalit&eacute; au niveau d'un simple taux de remplacement. Or ils ne le feront pas, sous la pression d'une majorit&eacute; de populations qui le refuseront, le plus souvent sous la pression des religions dominantes. Ceux des Europ&eacute;ens raisonnables qui suivraient ces prescriptions scientifiques, disparaitraient encore plus vite. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm;"><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000080">Que faire en Europe? </font></strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Nous n'avons pas ici de r&eacute;ponse r&eacute;aliste &agrave; proposer. Certains Europ&eacute;ens blancs et non musulmans essaieront-ils sans trop attendre de d&eacute;fendre ce qui restera de leur civilisation les armes &agrave; la main, et encore avec les armes les plus efficaces possibles, de la fa&ccedil;on qu'envisageait sans doute Victor Orb&agrave;n en Hongrie? Il y a tout lieu de penser que les &laquo;&nbsp;droits-de-l'hommistes&nbsp;&raquo; continueront &agrave; s'y opposer. S'ils changent d'id&eacute;e devant le danger migratoire, ce sera trop tard. <br /> </span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><span style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Le Comit&eacute; de r&eacute;daction</font><br /> </span> </p> Sun, 10 Sep 2017 23:00:00 GMT «&#160;L'âge de la régression&#160;» éditions Premier Parallèle http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2644 2644 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il s'agit d&rsquo;un livre important d&eacute;veloppant les caract&egrave;res de la fin tr&egrave;s proche de notre type de civilisation. Une fois ce livre lu, on voit clairement l&rsquo;approche in&eacute;luctable de la fin des choses dans le chaos actuel du monde et on est pris de nostalgie. Il faudrait peut-&ecirc;tre pr&eacute;ciser que le d&eacute;ploiement informatique consid&eacute;rable qui est en cours n&rsquo;est pas du tout de la technologie neutre mais va dans le sens de cet effondrement en faisant de chacun de nous un signe num&eacute;rique. <br /> <br /> Aujourd&rsquo;hui, dans les recherches informatiques, on d&eacute;veloppe l&rsquo;Interaction homme-machine et la r&eacute;activit&eacute; imm&eacute;diate de syst&egrave;mes autonomes pouvant manipuler leurs utilisateurs humains en op&eacute;rant sur les caract&egrave;res de leurs &eacute;tats psychiques courants appr&eacute;hend&eacute;s par leurs expressions sur des sites tels que Google. Il ne s&rsquo;agit donc plus seulement remplacer ceux qui travaillent par des syst&egrave;mes de syst&egrave;mes totalement autonomes op&eacute;rant 24h sur 24 et se r&eacute;parant eux-m&ecirc;mes en cas de dysfonctionnements, mais de manipuler les humains qui communiquent sans cesse sur des th&egrave;mes sugg&eacute;r&eacute;s et qui n&rsquo;existent que pour acheter et consommer ce qui est produit. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On peut penser que c&rsquo;est la voie normale de l&rsquo;&eacute;volution de notre soci&eacute;t&eacute; humaine globalis&eacute;e, si on se r&eacute;f&egrave;re &agrave; Freud : &laquo; L&rsquo;intellect humain rationnel est une chose d&eacute;bile et d&eacute;pendante, jouet de nos penchants pulsionnels et de nos affects &raquo; <em>Freud, in lettre &agrave; Frederik van Eeden (cit&eacute; dans L&rsquo;&acirc;ge de la r&eacute;gression).<br /> </em></font><font size="2" face="Arial"><br /> <strong>Alain Cardon</strong></font><br /> </p> Mon, 31 Jul 2017 23:00:00 GMT Supersapiens http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2635 2635 <br /><p><font size="2" face="Arial">Il y a 18 ans d&eacute;j&agrave;, nous fondions l'association et le site Automates Intelligents, afin d'&eacute;tudier &ndash; en langue fran&ccedil;aise &ndash; les d&eacute;veloppement de l'intelligence artificielle et de ses applications dans les soci&eacute;t&eacute;s humaines. Le titre nous avait valu une grande incompr&eacute;hension. Pouvez vous imaginer que des automates puissent devenir intelligents? </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Depuis, d'innombrables avanc&eacute;es dans les sciences de l'information et dans le d&eacute;cryptage du monde biologique en utilisant certains outils de celles-ci ont rendu le th&egrave;me beaucoup plus banal. N&eacute;anmoins rares encore sont les oeuvres destin&eacute;es au grand public qui posent autrement qu'en termes de science fiction totalement oniriques la question de ce que deviendront les humains et leurs soci&eacute;t&eacute;s en fusionnant de plus en plus avec l'intelligence artificielle, surtout avec celle dite profonde. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cependant, la question de savoir si des robots pourront devenir pleinement conscients et donc autonomes est de plus en plus pos&eacute;e en termes non seulement th&eacute;oriques mais pratiques. Il s'agit d'un objectif qui para&icirc;t d&eacute;sormais &agrave; port&eacute;e. Il pose d&eacute;j&agrave; de nombreux probl&egrave;mes &eacute;thiques. Faut-il encourager de telles recherches, comment se comporter avec un robot conscient, doit-on craindre qu'ils ne se r&eacute;voltent un jour contre leurs cr&eacute;ateurs. 1)</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous avions depuis longtemps pour notre part indiqu&eacute; que la question pourrait &ecirc;tre abord&eacute;e un peu diff&eacute;remment. Si le robot &eacute;voluait, ce ne serait pas face &agrave; un humain qui demeurerait inchang&eacute;. Celui-ci se transformerait progressivement pour rester en phase avec les nouveaux automates intelligents. Il en r&eacute;sulterait une synth&egrave;se qu'il deviendrait urgent d'essayer de comprendre. Mais les futurs humains, dits souvent posthumains, qui en r&eacute;sulteraient, ne constitueront qu'un pourcentage infime d'une population de Terriens qui atteindra prochainement les dix milliards. Il s'agirait de quelques milliers de favoris&eacute;s, ayant dispos&eacute; des moyens &eacute;conomiques consid&eacute;rables leur permettant d'acc&eacute;der aux nouveaux outils technologiques. Les autres demeurerait dans le statut qui a depuis toujours &eacute;t&eacute; celui de l'humain, un peu au dessus de celui de l'animal dit sup&eacute;rieur mais pas beaucoup plus. Ceci veut dire que, pour les futurs posthumains, les humains actuels seront de plus en plus consid&eacute;r&eacute;s comme des soushumains. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Le film</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette probl&eacute;matique n'a gu&egrave;re int&eacute;ress&eacute; jusqu'ici &ndash; autrement r&eacute;p&eacute;tons-le qu'en termes de science-fiction tr&egrave;s vite d&eacute;lirants, les cr&eacute;ateurs d'oeuvre destin&eacute;s au grand public. Aussi la sortie il y a quelques jours du film Supersapiens suscite un vif int&eacute;r&ecirc;t chez les critiques. Il pose pr&eacute;cis&eacute;ment la question de ce que deviendraient les humains et leurs soci&eacute;t&eacute;s ayant pleinement int&eacute;gr&eacute; les technologies et produits de l'intelligence artificielle et de la robotique avanc&eacute;e.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le film a &eacute;t&eacute; produit par un r&eacute;alisateur autrichien, jusqu'ici il faut bien dire peu connu, Markus Mooslechner (voir Wikipedia <a href="https://de.wikipedia.org/wiki/Markus_Mooslechner">https://de.wikipedia.org/wiki/Markus_Mooslechner</a>). Il a &eacute;t&eacute; r&eacute;alis&eacute; par le studio Terramater. Sur la page qui lui est consacr&eacute;e, on trouve un bref r&eacute;sum&eacute; du film auquel nous renvoyons en tant que de besoin le lecteur <a href="http://www.terramater.at/productions/supersapiens/">http://www.terramater.at/productions/supersapiens/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le point important en ce qui nous concerne est qu'il ne s'agit pas seulement d'une cr&eacute;ation artistique mais d'une plong&eacute;e dans le monde scientifique en plein d&eacute;veloppement se consacrant d&eacute;sormais &agrave; la robotique avanc&eacute;e et &agrave; ses diverses applications soci&eacute;tales. Il donne la parole &agrave; un nombre important de chercheurs et de philosophes s'impliquant dans les programmes correspondants. Il faut citer notamment notamment Nick Bostrom, Richard Dawkins, Hugo De Garis, Adam Gazzaley, Ben Goertzel, Sam Harris, Randal Koene, Alma Mendez, Tim Mullen, Joel Murphy, David Putrino, Conor Russomanno, Anders Sandberg, Susan Schneider, Mikey Siegel, Hannes Sjoblad et Andy Walshe. On remarquera avec regret que l'on ne trouve pas dans cette liste de scientifiques ou de romanciers fran&ccedil;ais connus. La France conserve un retard de quelques 10 ans en ce domaine par rapport aux anglo-saxons et &agrave; quelques europ&eacute;ens non francophones. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quant au th&egrave;me abord&eacute; par Mooslechner, il nous int&eacute;resse pleinement. Au del&agrave; de la question de savoir si l'&eacute;volution produira un hybride de l'homme et de la machine, se traduisant par l'&eacute;mergence d'une nouvelle esp&egrave;ce humaine, il envisage l'apparition d'une nouvelle vague de praticiens de l'intelligence artificielle se d&eacute;finissant comme des &laquo;&nbsp;consciousness-hackers&nbsp;&raquo; ou de pirates &eacute;veilleurs de conscience. Ils utiliseront la technologie non pour remplacer le cerveau humain, mais pour &eacute;veiller en lui des pouvoirs qu'il n'avait jamais utilis&eacute;s, une nouvelle Ere des Lumi&egrave;res disponible en actionnant simplement un bouton de commande. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ne pouvant le faire dans le cadre de cet article, nous reviendrons sur ces perspectives ult&eacute;rieurement</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <ol> <li> <p><font size="2" face="Arial">On lira un article du 19 juillet 2017 de Susan Schneider, cit&eacute;e ci-dessous, proposant un test permettant de savoir si un robot est devenu conscient (self-aware) &laquo;&nbsp;Is anyone home? A way to find out if AI has become self-aware&nbsp;&raquo;<br /> <a href="https://blogs.scientificamerican.com/observations/is-anyone-home-a-way-to-find-out-if-ai-has-become-self-aware/">https://blogs.scientificamerican.com/observations/is-anyone-home-a-way-to-find-out-if-ai-has-become-self-aware/</a></font></p> </li> </ol> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Sun, 23 Jul 2017 23:00:00 GMT L'échec de la stratégie d'Emmanuel Macron par Jacques Sapir 11/07/2017 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2621 2621 <br /><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">Contrairement &agrave; la formule habituelle, nous pourrions dire que &laquo;&nbsp;Les opinions exprim&eacute;es dans ce contenu engagent non seulement la responsabilit&eacute; de l&rsquo;auteur mais la n&ocirc;tre car nous les partageons &nbsp;&raquo;.<a href="https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201707101032173605-france-macron-strategie-echec/" target="_blank"><br /> https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201707101032173605-france-macron-strategie-echec/</a> </font> <div id="primary-left" dir="LTR"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">Nous pourrions ajouter, &agrave; l'intention de ceux qui connaissent encore mal l'&eacute;conomiste Jacques Sapir, que ce texte comme plus g&eacute;n&eacute;ralement son blog Russeurope <a href="http://russeurope.hypotheses.org/">http://russeurope.hypotheses.org/</a> engagent seulement la responsabilit&eacute; de l&rsquo;auteur. Que l'on y voit pas &laquo;&nbsp;la main de Moscou&nbsp;&raquo;. </font></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>Avec la fin du G-20 qui s&rsquo;est tenu &agrave; Hambourg, et apr&egrave;s les deux discours d&rsquo;Emmanuel Macron et d&rsquo;Edouard Philippe, le premier au Congr&egrave;s le lundi 3 juillet et le second devant l&rsquo;Assembl&eacute;e Nationale le mardi 4 juillet, l&rsquo;ampleur de l&rsquo;&eacute;chec &agrave; venir de la Pr&eacute;sidence Macron se dessine.</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Ce Pr&eacute;sident, &eacute;lu sur un malentendu et appuy&eacute; sur une majorit&eacute;, qui est elle-m&ecirc;me probablement la plus mal &eacute;lue de la R&eacute;publique, va plonger la France dans une crise profonde.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>L&rsquo;illusion de la diplomatie</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Il faut reprendre ici la chronologie. A Hambourg, Emmanuel Macron, et la France avec lui, a &eacute;t&eacute; inaudible. La premi&egrave;re rencontre personnelle entre Donald Trump et Vladimir Poutine a, naturellement, concentr&eacute; l&rsquo;attention. Mais, la France n&rsquo;a pu faire entendre sa voix. Cela confirme un constat que l&rsquo;on pouvait d&eacute;j&agrave; tirer apr&egrave;s l&rsquo;&eacute;chec personnel pour Emmanuel Macron qu&rsquo;avait repr&eacute;sent&eacute; le sommet europ&eacute;en des 22 et 23 juin. Il y avait &eacute;t&eacute; incapable de faire prendre en compte des revendications, que l&rsquo;on peut trouver restreintes et qui constituaient le socle minimal des demandes fran&ccedil;aises, &agrave; ses coll&egrave;gues de l&rsquo;Union europ&eacute;enne.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">On comprend aujourd&rsquo;hui que la strat&eacute;gie d&rsquo;Emmanuel Macron se d&eacute;ploie en deux temps. Dans le temps diplomatique, il entend jouer les interm&eacute;diaires entre Donald Trump et Angela Merkel, afin de b&acirc;tir un rapport de force vis-&agrave;-vis de l&rsquo;Allemagne. C&rsquo;est bine l&agrave; le sens de l&rsquo;invitation qu&rsquo;il a adress&eacute;e au Pr&eacute;sident des Etats-Unis, invitation que ce dernier a accept&eacute;e, &agrave; venir assister avec lui au d&eacute;fil&eacute; du 14 juillet. Mais, il est clair que cela n&rsquo;aura que peu d&rsquo;effets. Donald Trump, dont on&nbsp;dit souvent que le comportement est erratique, poursuit en r&eacute;alit&eacute; une politique claire de d&eacute;fense des int&eacute;r&ecirc;ts de son pays et il sort renforc&eacute; du G-20 dont le communiqu&eacute; final acte de l&rsquo;impossibilit&eacute; &agrave; bloquer la politique des Etats-Unis. Cette politique est aujourd&rsquo;hui contradictoire avec celle de l&rsquo;Allemagne. Angela Merkel, qui affronte avec s&eacute;r&eacute;nit&eacute; des &eacute;lections au mois de septembre prochain, n&rsquo;a d&rsquo;ailleurs nullement l&rsquo;intention, ni la volont&eacute;, de faire la moindre concession que ce soit &agrave; Donald Trump ou, indirectement, &agrave; Emmanuel Macron. En effet, aujourd&rsquo;hui le cadre de l&rsquo;UE de la zone Euro fonctionne &agrave; plein pour les int&eacute;r&ecirc;ts des entreprises allemandes. Elle n&rsquo;acceptera donc des changements que contrainte et forc&eacute;e.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>Emmanuel Macron a-t-il lu Jack London?</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Inquiet d&egrave;s le conseil europ&eacute;en de fin juin de la tournure prise par le volet diplomatique de sa strat&eacute;gie, Emmanuel Macron a d&eacute;cid&eacute; de mettre en &oelig;uvre un volet interne. C&rsquo;est le sens du discours d&rsquo;Edouard Philippe, mardi 4 juillet, devant l&rsquo;Assembl&eacute;e Nationale. Prenant pr&eacute;texte de la &laquo; d&eacute;couverte &raquo; par la Cour des Comptes d&rsquo;un trou de 9 milliards dans les estimations budg&eacute;taires, il a d&eacute;cr&eacute;t&eacute; un tournant aust&eacute;ritaire, un de plus, pour l&rsquo;&eacute;conomie fran&ccedil;aise. Mais on&nbsp;peut certes s&rsquo;&eacute;tonner de la &laquo; d&eacute;couverte &raquo;, quand on&nbsp;se rappelle qu&rsquo;Emmanuel Macron fut le Ministre de l&rsquo;&eacute;conomie jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;&eacute;t&eacute; 2016. Il s&rsquo;agit bien &eacute;videmment d&rsquo;un pr&eacute;texte.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">En annon&ccedil;ant des coupes importantes dans les d&eacute;penses publiques (80 milliards sur 5 ans), le gel du point d&rsquo;indice des fonctionnaires qui ont pourtant perdu largement en pouvoir d&rsquo;achat depuis dix ans, et diverses autres mesures dont bien entendu la fameuse r&eacute;forme du Code du Travail dont les cons&eacute;quences en mati&egrave;re de pouvoir d&rsquo;achat serons consid&eacute;rables, Edouard Philippe entame un nouveau tournant aust&eacute;ritaire. Mais, il n&rsquo;en dit pas la v&eacute;ritable raison.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Emmanuel Macron est persuad&eacute; que c&rsquo;est en appliquant cette politique, et en remettant la France dans une orthodoxie comptable (avec le respect strict de la r&egrave;gle des 3% du d&eacute;ficit), qu&rsquo;il va construire sa cr&eacute;dibilit&eacute; face &agrave; l&rsquo;Allemagne et &agrave; Mme Angela Merkel.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Cela revient &agrave; croire que c&rsquo;est en s&rsquo;imposant une purge am&egrave;re que l&rsquo;on peut &ecirc;tre pris au s&eacute;rieux. Cette logique fut magnifiquement d&eacute;crite il y a 100 ans par Jack London dans un de ses nouvelles, La Force des Forts (1). Sauf que la politique internationale n&rsquo;ob&eacute;it nullement &agrave; ces r&egrave;gles enfantines. Elle implique des logiques d&rsquo;alliances, avec des pays connaissant les m&ecirc;mes probl&egrave;mes que nous, et surtout elle implique que l&rsquo;on nous croit capable de &laquo; casser la vaisselle &raquo;.</font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial"><strong>Les cons&eacute;quences d&rsquo;une strat&eacute;gie perdante</strong></font></em></p> <p align="JUSTIFY"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">Cette purge aust&eacute;ritaire va plonger la France dans un nouvel &eacute;pisode de r&eacute;cession. Nous vivons aujourd&rsquo;hui sur un &laquo; plateau &raquo;, li&eacute; &agrave; l&rsquo;am&eacute;lioration du pouvoir d&rsquo;achat qui s&rsquo;est manifest&eacute;e depuis l&rsquo;hiver 2016. Mais, la contraction relative des revenus nominaux associ&eacute;e &agrave; une (tr&egrave;s petite) pouss&eacute;e d&rsquo;inflation, va provoquer une d&eacute;t&eacute;rioration du pouvoir d&rsquo;achat &agrave; partir de la fin de l&rsquo;ann&eacute;e 2017. Si, en 2018, viennent se combiner &agrave; cette d&eacute;t&eacute;rioration les effets des mesures d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute; d&eacute;cid&eacute;es par Edouard Philippe et les effets des mesures structurelles, dont celles concernant le Code du Travail, alors la consommation et le revenu disponible des m&eacute;nages se verront amput&eacute;s. Cela conduira &agrave; une nouvelle p&eacute;riode de baisse de l&rsquo;activit&eacute;, tout comme la politique de Fran&ccedil;ois Fillon, ou le choc fiscal de Fran&ccedil;ois Hollande avaient eux-aussi conduit &agrave; des baisses d&rsquo;activit&eacute;s, autrement dit &agrave; des hausses, plus ou moins importantes du ch&ocirc;mage.</font></em></p> <p><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">On comprend que les fran&ccedil;ais, dans leur grande majorit&eacute;, soient plus que circonspects quand aux mesures promises et annonc&eacute;es par Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Il faut toujours le rappeler, le Pr&eacute;sident Macron a &eacute;t&eacute; &eacute;lu sur un malentendu, par d&eacute;faut, et sa majorit&eacute; a r&eacute;uni la plus faible proportion des inscrits par rapport &agrave; son nombre effectif de d&eacute;put&eacute;s.</font></em></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><em><font size="2" color="#993300" face="Arial">L&rsquo;accumulation de poudre dans la Sainte-Barbe du navire France n&rsquo;implique pas, &eacute;videmment, que tout va sauter. Mais, danser dans cette Sainte-Barbe avec une torche &agrave; la main, ce qui est m&eacute;taphoriquement ce que font tant Emmanuel Macron qu&rsquo;Edouard Philippe, et La R&eacute;publique en Marche, dont l&rsquo;attitude &agrave; l&rsquo;Assembl&eacute;e nationale par son refus du pluralisme mais aussi de par l&rsquo;inexp&eacute;rience de nombreux de ses d&eacute;put&eacute;s, pose un v&eacute;ritable probl&egrave;me &agrave; la d&eacute;mocratie, est une attitude profond&eacute;ment malsaine et irresponsable.<br /> <br /> 1) London J.: Les Temps Maudits, publi&eacute; en fran&ccedil;ais par 10-18 / UGE, Paris; la nouvelle La Force des Forts ouvre ce recueil.</font></em></p> </div> Mon, 10 Jul 2017 23:00:00 GMT «&#160;Daech&#160;: L'arme de la communication dévoilée&#160;» de François-Bernard Huyghe http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2586 2586 <br /><font size="2" face="Arial"><font color="#FF0000"><em>Nous r&eacute;&eacute;ditons ici cet article de Nicolas Faure publi&eacute; par Pol&eacute;mia,&nbsp; que nous remercions<br /> https://www.polemia.com/daech-larme-de-la-communication-devoilee-de-francois-bernard-huyghe/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=a0270d0758-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-a0270d0758-60536937</em></font><br /> </font> <h3><font size="2" face="Arial">L'auteur&nbsp; dresse le portrait d&rsquo;un ennemi implacable, bien moins d&eacute;s&eacute;quilibr&eacute; que certains commentateurs semblent imaginer. Un livre &agrave; lire de toute urgence pour comprendre que la guerre contre les djihadistes n&rsquo;est sans doute pas termin&eacute;e&hellip;</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font><hr /> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;Le nom que nous leur donnons en r&eacute;v&egrave;le plus sur nos fantasmes que sur les leurs &raquo;</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;Difficile d&rsquo;op&eacute;rer une conversion plus absolue que celle des djihadistes, d&rsquo;adopter un crit&egrave;re du vrai, du bien, du juste ou du souhaitable plus oppos&eacute; au n&ocirc;tre &raquo;</em> &eacute;crit Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe en introduction de son livre.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette opposition &eacute;vidente entre le monde moderne et ces combattants de l&rsquo;Etat islamique conduit l&rsquo;auteur &agrave; analyse en profondeur leurs motivations et celles de ceux qui les rejoignent.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s&rsquo;attaque par exemple &agrave; la frilosit&eacute; occidentale quant &agrave; la d&eacute;signation de l&rsquo;ennemi&nbsp;:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="padding-left: 60px;"><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;La question de sa d&eacute;signation devrait &ecirc;tre r&eacute;gl&eacute;e depuis longtemps. Or le nom de l&rsquo;ennemi nous pose plut&ocirc;t probl&egrave;me &agrave; nous, ses adversaires (&hellip;). Entre les strat&eacute;gies d&rsquo;&eacute;vitement [ne pas stigmatiser, ne pas amalgamer, pas de vocables &eacute;voquant des principes g&eacute;n&eacute;raux ou des &laquo;&nbsp;valeurs&nbsp;&raquo;] et les strat&eacute;gies de l&rsquo;affirmation [il faut avoir le courage de d&eacute;signer l&rsquo;ennemi islamiste violent], nos politiques r&eacute;v&egrave;lent leurs contradictions.&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Plus loin il adresse une nouvelle pique aux Occidentaux incapables de prendre la mesure des ressorts de l&rsquo;Etat islamique&nbsp;:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="padding-left: 60px;"><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;[Employer] des termes comme &ldquo;nihilisme&rdquo; [sonne] creux&nbsp;; les djihadistes ne sont nullement anim&eacute;s par le refus de toutes valeurs&nbsp;; ils sont dans l&rsquo;obsession d&rsquo;une seule valeur. (&hellip;) Nier cette positivit&eacute;, l&rsquo;inverser en haine absurde, c&rsquo;est se donner bonne conscience &agrave; bon compte. (&hellip;) En niant qu&rsquo;ils puissent agir au nom de valeurs religieuses, nous les consid&eacute;rons comme irrationnels, et refusons de comprendre leur logique de l&eacute;gitimit&eacute;. Moraliser [ils veulent le mal] ou psychiatriser [ils sont fous] sont de bien pauvres consolations contre ce qui nous nie. Le nom que nous leur donnons en r&eacute;v&egrave;le plus sur nos fantasmes que sur les leurs.&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans cet ouvrage, Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe s&rsquo;attache donc &agrave; analyser sans faux-semblant ce qui anime les soldats du califat islamique. Cette d&eacute;marche saine et essentielle permet &agrave; ce livre d&rsquo;&ecirc;tre une mine d&rsquo;or d&rsquo;informations et d&rsquo;analyses pertinentes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La violence relay&eacute;e par Internet comme arme &agrave; double tranchant</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, l&rsquo;Etat islamique est pass&eacute; ma&icirc;tre dans l&rsquo;art de la communication. Il &eacute;crit m&ecirc;me (p. 68)&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Daech, c&rsquo;est une machine &agrave; tuer plus un appareil &agrave; communiquer.&nbsp;&raquo;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La plus visible des communications, c&rsquo;est la mise en sc&egrave;ne de sa violence.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;Au-del&agrave; du sang, il y a le sens&nbsp;&raquo;</em> &eacute;crit Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe (p.&nbsp;56). Selon lui, la violence des ex&eacute;cutions d&rsquo;infid&egrave;les a une importance capitale dans la propagande de l&rsquo;Etat islamique, &agrave; la fois pour ses partisans ou supporteurs, fascin&eacute;s et attir&eacute;s par la violence des actes, mais aussi pour l&rsquo;adversaire qui, face &agrave; la brutalit&eacute; des djihadistes, peut &ecirc;tre d&eacute;moralis&eacute; ou prendre peur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;Etat islamique se sert d&rsquo;Internet comme d&rsquo;une caisse de r&eacute;sonnance incroyable. Ce ne sont pas les premiers, nous rappelle Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe en citant notamment l&rsquo;expertise d&rsquo;al-Qa&iuml;da et de ben Laden.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Une communication professionnelle</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;La propagande d&rsquo;Etat du califat est centralis&eacute;e&nbsp;&raquo;</em> assure Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe. Un minist&egrave;re, des agences et des contr&ocirc;les de production s&eacute;rieux aboutissent &agrave; des r&eacute;alisations extr&ecirc;mement professionnelles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em>&laquo;&nbsp;Il faut que nous reconnaissions la sophistication de leurs moyens et leur professionnalisme&nbsp;&raquo;</em> &eacute;crit m&ecirc;me l&rsquo;auteur. Dans ce livre, il n&rsquo;h&eacute;site pas &agrave; pointer du doigt le v&eacute;ritable souci de l&rsquo;esth&eacute;tisme dans les vid&eacute;os produites par le califat.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">De la part d&rsquo;un professeur au CELSA, prestigieuse &eacute;cole de communication fran&ccedil;aise, ce ne sont &eacute;videmment pas des paroles en l&rsquo;air&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Outre les images de violence destin&eacute;es &agrave; impressionner et effrayer, Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe rel&egrave;ve que la propagande de Daech concerne &eacute;galement les bienfaits de l&rsquo;administration islamique sur les territoires qu&rsquo;elle contr&ocirc;le. Des images de familles heureuses ou de march&eacute;s bien approvisionn&eacute;s sont ainsi tr&egrave;s nombreuses.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe s&rsquo;attache aussi &agrave; &eacute;tudier de pr&egrave;s la publication de magazines professionnels comme <em>Dabiq</em>, r&eacute;serv&eacute; aux anglophones, paru pour la premi&egrave;re fois en avril 2014, ou <em>Dar al-Islam</em>, d&eacute;di&eacute; aux francophones. Des analyses pouss&eacute;es fascinantes qui permettent au lecteur de prendre la mesure du professionnalisme de certains membres de l&rsquo;Etat islamique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">Djihad 2.0</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans cet ouvrage tr&egrave;s bien document&eacute; de Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, on apprend &eacute;galement que l&rsquo;Etat islamique incite fortement ceux qui s&rsquo;y int&eacute;ressent &agrave; s&eacute;curiser leur connexion Internet. Tout d&rsquo;abord en utilisant un ordinateur vol&eacute; qui ne puisse pas &ecirc;tre reli&eacute; &agrave; soi, puis en se connectant &agrave; Internet uniquement via des r&eacute;seaux publics (type McDonald&rsquo;s) et en installant des outils de cryptage des connexions.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Selon l&rsquo;auteur, les suiveurs de l&rsquo;Etat islamique sont &eacute;galement pass&eacute;s ma&icirc;tres dans l&rsquo;art de diffuser des messages de tout type (propagande, revendication, etc.) de mani&egrave;re virale gr&acirc;ce aux r&eacute;seaux sociaux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial">La contre-propagande de l&rsquo;Occident est-elle efficace&nbsp;?</font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>&nbsp;</strong>Selon Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, les pays occidentaux n&rsquo;ont tout simplement pas pris la mesure de la solidit&eacute; doctrinale des meneurs de l&rsquo;Etat islamique. Outre les justifications islamiques apport&eacute;es apr&egrave;s chacun de leurs attentats, les tirades sur des actions n&rsquo;ayant &laquo;&nbsp;rien &agrave; voir avec l&rsquo;islam&nbsp;&raquo; ferait tout simplement rire les membres de l&rsquo;Etat islamique et leurs suiveurs&nbsp;!</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pire&nbsp;: &agrave; la campagne anti-djihad du gouvernement fran&ccedil;ais intitul&eacute;e &laquo;&nbsp;Toujours le choix&nbsp;&raquo;, l&rsquo;Etat islamique a r&eacute;pondu ironiquement par une campagne &laquo;&nbsp;Pas le choix&nbsp;&raquo;, rappelant &agrave; l&rsquo;aide d&rsquo;&eacute;l&eacute;ments doctrinaux solides qu&rsquo;un sunnite se devait de rejoindre l&rsquo;Etat islamique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe ne se contente pas d&rsquo;analyser brillamment les ressorts communicationnels de l&rsquo;Etat islamique. Il adresse &eacute;galement un avertissement s&eacute;rieux &agrave; ceux qui sous-estiment l&rsquo;intelligence ou la d&eacute;termination des meneurs de Daech.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Face &agrave; un groupe terroriste aussi ing&eacute;nieux et professionnel, la guerre pourrait durer encore longtemps, m&ecirc;me apr&egrave;s la victoire militaire occidentale&hellip;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="text-align: right;"><font size="2" face="Arial"><strong>Nicolas Faure<br /> </strong>6/06/2017</font></p> <font size="2" face="Arial"> Fran&ccedil;ois-Bernard Huyghe, <em>Daech&nbsp;: L&rsquo;arme de la communication d&eacute;voil&eacute;e</em>, Collection L&rsquo;Information, c&rsquo;est la guerre, Va Presse, mai 2017, 134 pages</font> Thu, 08 Jun 2017 23:00:00 GMT Notre ennemi le capital, Jean-Claude Michéa, ed. Climats http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2577 2577 <br /><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"><strong>Pr&eacute;sentation</strong></font><font size="2" face="Arial"><br /> </font></em></font> <p style="margin-bottom: 0cm" lang="fr-FR"><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">Si l&rsquo;on veut r&eacute;ellement rassembler la grande majorit&eacute; des classes populaires autour d&rsquo;un programme de d&eacute;construction graduelle du syst&egrave;me capitaliste (et non pas simplement accro&icirc;tre ses privil&egrave;ges &eacute;lectoraux), il faut imp&eacute;rativement commencer par remettre en question ce vieux syst&egrave;me de clivages fond&eacute; sur la &laquo;confiance aveugle dans l&rsquo;id&eacute;e de progr&egrave;s&raquo;, dont les pr&eacute;suppos&eacute;s philosophiques de plus en plus paralysants (du type &quot;parti de demain&quot; &ndash; celui de la Silicon Valley &ndash; contre &quot;parti d&rsquo;hier&quot; &ndash; celui de l&rsquo;agriculture paysanne ou de la culture du livre) ne cessent d&rsquo;offrir depuis plus de trente ans &agrave; la gauche europ&eacute;enne le moyen id&eacute;al de dissimuler sa r&eacute;conciliation totale avec le capitalisme sous les dehors beaucoup plus s&eacute;duisants d&rsquo;une lutte &quot;citoyenne&quot; permanente contre toutes les id&eacute;es &laquo;r&eacute;actionnaires&raquo; et &quot;pass&eacute;istes&quot;. </font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p lang="fr-FR"><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">Il existe encore, heureusement, quelques penseurs libres dans leur t&ecirc;te et imperm&eacute;ables au bourrage de cr&acirc;ne ambiant. Jean-Claude Mich&eacute;a fait partie de ceux-l&agrave;. Situ&eacute; &agrave; des ann&eacute;es-lumi&egrave;res des sophistes de Saint Germain-des-Pr&egrave;s, du gomin&eacute; Bernard Henri-L&eacute;vy &agrave; la momie Alain Duhamel, il vient de publier un br&ucirc;lot &agrave; charge contre ce colosse aux pieds d'argile qu'est le capitalisme &quot;triomphant&quot;.</font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">Les premi&egrave;res notes de lecture insistent sur les trois parties de son expos&eacute;, ax&eacute;es sur un diagnostic alli&eacute; &agrave; des &eacute;bauches de solutions concr&egrave;tes. Une suite au complexe d'Orph&eacute;e et &agrave; l'empire du moindre mal, avec des pistes de perspectives.</font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">Tout d'abord, Mich&eacute;a revient sur les z&eacute;lateurs de la r&eacute;volution lib&eacute;rale op&eacute;r&eacute;e depuis la chute du mur de Berlin. Il ne s'attarde pas sur les fossiles conservateurs tendance figaro-magazine, dont l'audience se limite &agrave; l'&eacute;lectorat traditionnel de la droite. Il pr&eacute;f&egrave;re insister sur les fossoyeurs du mouvement populaire, ces tartuffes qui ont perverti la gauche ouvri&egrave;re pour se retourner vers la capitalisme le plus dur, en prenant appui sur la construction europ&eacute;enne, voulue par les banques et non par les peuples.</font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">Cette gauche &quot;lib&eacute;rale&quot;, qui a abandonn&eacute; l'&eacute;conomie au service de tous pour se tourner vers les &eacute;crans de fum&eacute;e que sont les questions soci&eacute;tales, est la pierre angulaire du capitalisme fran&ccedil;ais. De Fabius &agrave; Macron, nos soldats de la cause du CAC 40 ont &eacute;nonc&eacute; l'antiracisme, le communautarisme, le f&eacute;minisme et autres concepts pour ne plus parler de l'essentiel, la r&eacute;partition des richesses. Il consacre un chapitre &agrave; d&eacute;monter l'id&eacute;e pervertie de &quot;progr&egrave;s&quot;, qui ne profite pas &agrave; l'ensemble des masses populaires.</font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">Mich&eacute;a analyse ensuite les nouveaux mouvements politiques alternatifs en sortant des clivages d&eacute;pass&eacute;s datant de la guerre froide. Il appelle &agrave; rassembler la grande majorit&eacute; des couches populaires dans un programme de d&eacute;construction graduelle du syst&egrave;me capitaliste, en rappelant qu'une gr&egrave;ve g&eacute;n&eacute;rale de la consommation, pacifique, suffirait pour faire s'&eacute;crouler le syst&egrave;me bancaire.</font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p><font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial">En fin de compte, il remet en cause le mirage d'une &quot;fin de l'histoire&quot; avec cet empire de compromis qu'est le lib&eacute;ralisme &eacute;conomique, qui pourtant ne profite qu'&agrave; quelques uns au d&eacute;triment du plus grand nombre et de l'int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral.</font></em></font></p> <font color="#800000"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <p><font color="#990000"><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>L'ouvrage de Mich&eacute;a est &agrave; lire, pour comprendre et discuter, mais aussi pour agir...</em></font><br /> <br /> <font size="2" color="#000099"><strong>Notre commentaire. D&eacute;truire le capital...oui mais qui le fera?</strong></font></font></p> <p><font size="2">L'auteur, comme d'innombrables autres avant lui, appelle les victimes du capital &agrave; se rebeller contre ce syst&egrave;me, afin de le d&eacute;truire et le remplacer par une organisation socio-politique v&eacute;ritablement capable de r&eacute;pondre aux besoins des humains d'aujourd'hui, notamment en termes d'&eacute;galit&eacute; individuelle et de protection de la Terre.</font></p> <p><font size="2">Mais a-t-on vu au cours de l'&eacute;volution une esp&egrave;ce ou des sous-esp&egrave;ces domin&eacute;es capables de faire dispara&icirc;tre les esp&egrave;ces ayant pris le dessus sur elles. Verrait-on par exemple les herbivores se rebeller contre les carnivores? C'est bien ainsi, dira-t-on cependant, qu'ont proc&eacute;d&eacute; les premiers humains en se dotant d'armes artificielles avec lesquelles leurs descendants ont fini par faire dispara&icirc;tre presque enti&egrave;rement les carnivores.</font></p> <p><font size="2">C</font><font size="2">es premiers humains avaient compris, inconsciemment ou consciemment, qu'ils devaient faire un saut qualitatif dans l'&eacute;volution des esp&egrave;ces, afin de s'&eacute;manciper de la domination des carnivores. Si avant cela, un auteur politique de leur temps les avaient appel&eacute;s &agrave; se rebeller contre les carnivores, sans fournir la moindre perspective nouvelle pour ce faire, son discours, m&ecirc;me s'il avait recueilli un grand succ&egrave;s de librairie, n'aurait eu aucune cons&eacute;quence pratique en ce sens.</font></p> <p><font size="2">Autrement dit, si les domin&eacute;s ne cherchent pas &agrave; se doter de nouvelles armes pour combattre les dominants, ils ne pourront rien faire. Un minimum de r&eacute;flexion devrait leur montrer que les dominants disposent d&eacute;j&agrave; depuis longtemps des moyens d'assurer et conserver leur supr&eacute;matie. A supposer que les domin&eacute;s r&eacute;ussissent &agrave; persuader certains d'entre eux de tenter de renverser l'ordre dominant, sans fournir d'outils v&eacute;ritablement nouveaux, hors de port&eacute;e des dominants, pour ce faire, leurs appels &agrave; la r&eacute;volution susciteront l'ironie des dominants.</font></p> <p><font size="2">Mich&eacute;a affirme, apparemment sans rire, qu'une gr&egrave;ve g&eacute;n&eacute;rale (mondiale?) suffirait &agrave; d&eacute;truire le capital. Mais qui s'engagerait dans une telle gr&egrave;ve et pourquoi les capitalistes renonceraient-ils &agrave; la force pour en d&eacute;truire les pr&eacute;misses? De la m&ecirc;me fa&ccedil;on les &eacute;cologistes na&iuml;fs affirment qu'il suffirait d'une entente mondiale sous l'&eacute;gide de l'ONU pour prot&eacute;ger la plan&egrave;te de toutes nouvelles pollutions.</font></p> <p><font size="2">Comment, dira-t-on alors, se sont produites les r&eacute;volutions du pass&eacute;, ayant par exemple comme en 1789 permis le renversement du pouvoir aristocratique par un pouvoir bourgeois? Ne fut-ce pas &agrave; l'appel de certains auteurs ou hommes politiques refusant l'ordre ancien? Les &eacute;tudes un peu s&eacute;rieuses concernant la r&eacute;volution de 1789 montrent cependant que celle-ci &eacute;tait in&eacute;vitablement en cours au sein de l'Ancien R&eacute;gime, et qu'elle se serait produite avec ou sans discours r&eacute;volutionnaire. Or ce ph&eacute;nom&egrave;ne qui nous est perceptible avec le recul de l'histoire, ne serait jamais apparu aux r&eacute;volutionnaires de l'&eacute;poque. Ils auraient pens&eacute; que seuls leurs discours auraient permis d'enfanter la prise de la Bastille.</font></p> <p><font size="2">L'erreur de m&eacute;thode de Mich&eacute;a et de ceux qui veulent s'inspirer de ses livres pour d&eacute;truire le capitalisme est de ne pas rechercher &agrave; mettre au jour les moteurs dudit capitalisme, afin de leur inventer de v&eacute;ritables antagonismes. Nous disons inventer, en ce sens que, comme toute d&eacute;couverte scientifique ayant une cons&eacute;quence globale sur l'&eacute;volution du monde, cette &laquo; d&eacute;couverte &raquo; de la fa&ccedil;on de d&eacute;truire les moteurs du capitalisme ne r&eacute;sultera pas en profondeur d'une d&eacute;marche volontariste. Elle se r&eacute;v&egrave;lera d'elle-m&ecirc;me, si elle poss&egrave;de quelque pertinence. Ainsi l'invention du transport a&eacute;rien n'a rien du &agrave; ceux qui voulaient am&eacute;liorer le transport hippomobile.</font></p> <p><font size="2">Le travail utile que pourraient faire Mich&eacute;a et ses semblables serait dans un premier temps de sugg&eacute;rer les bases d'analyses scientifiques aussi hors normes que possible, d'o&ugrave; pourraient &eacute;ventuellement surgir des outils permettant aux victimes du capital de d&eacute;truire celui-ci sans que les maitres du capital aient les moyens ou le temps leur permettant d'y trouver des ripostes.</font></p> <p><font size="2">Plus vite dit que fait, dira-t-on. Ce fut cependant ainsi, avec des moyens d&eacute;coulant de leur &eacute;poque, que les premiers hominiens ont fait reculer sans le vouloir les contraintes qui pesaient sur eux..</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal" lang="fr-FR"><font size="2" face="Arial"><strong>Ci-dessous, quelques r&eacute;f&eacute;rences &agrave; consulter concernant les analyses de Notre ennemi le capitalisme et plus g&eacute;n&eacute;ralement le travail de Jean-Claude Mich&eacute;a</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"><strong> </strong> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="https://www.les-crises.fr/jean-claude-michea-la-presidentielle-le-brexit-et-donald-trump/"><span lang="fr-FR">https://www.les-crises.fr/jean-claude-michea-la-presidentielle-le-brexit-et-donald-trump/</span></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://livre.fnac.com/a10125374/Jean-Claude-Michea-Notre-ennemi-le-capital"><span lang="fr-FR">http://livre.fnac.com/a10125374/Jean-Claude-Michea-Notre-ennemi-le-capital</span></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="https://www.egaliteetreconciliation.fr/Critique-de-Notre-ennemi-le-capital-le-dernier-livre-de-Jean-Claude-Michea-43940.html"><span lang="fr-FR">https://www.egaliteetreconciliation.fr/Critique-de-Notre-ennemi-le-capital-le-dernier-livre-de-Jean-Claude-Michea-43940.html</span></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://claude-rochet.fr/jean-claude-michea/"><span lang="fr-FR">http://claude-rochet.fr/jean-claude-michea/</span></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal" lang="fr-FR"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.bvoltaire.fr/livre-ennemi-capital-de-jean-claude-michea/">http://www.bvoltaire.fr/livre-ennemi-capital-de-jean-claude-michea/</a></font></p> </font> Fri, 26 May 2017 23:00:00 GMT Guerilla. Le jour où tout s'embrasa de Laurent Obertone http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2550 2550 <br /><p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm">&nbsp;<font size="2" face="Arial">Laurent Obertone est d&eacute;j&agrave; l'auteur de trois ouvrages de mise en garde qui ont re&ccedil;u un &eacute;cho parmi ceux voulant ouvrir les yeux sur certains aspects mena&ccedil;ants de notre soci&eacute;t&eacute;. Nous en conseillons la lecture. Les plus r&eacute;cents sont La France Orange m&eacute;canique 2016 et La France, Big Brother 2015. Mais les medias officiels ne donnent pas &agrave; Laurent Obertone l'&eacute;cho qu'il m&eacute;riterait, car il d&eacute;range le politiquement correct.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Dans Guerilla, il montre comment un incident avec la police dans une banlieue dite sensible pourrait donner l'occasion aux quelques individus voulant tout d&eacute;truire au nom de l'islam et de leur propre paranoia de r&eacute;aliser leur projet mortif&egrave;re.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">L'auteur s'est manifestement inspir&eacute; des confidences fournies par des policiers et des sapeurs-pompiers confront&eacute;s tous les jours &agrave; des provocations visant &agrave; entrainer de leur part des r&eacute;actions de d&eacute;fense susceptibles de servir de pr&eacute;texte &agrave; ce que l'on nomme d&eacute;sormais un embrasement des banlieues. Les autorit&eacute;s, notamment au minist&egrave;re de l'Int&eacute;rieur, le savent mais elles imposent au nom du devoir de r&eacute;serve un silence dangereux. Le refus l&eacute;gitime de l'islamophobie ne doit pas conduire &agrave; une complaisance indigne d'un Etat soucieux de sa l&eacute;gitime survie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Pr&eacute;sentation par l'&eacute;diteur</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font color="#993300"><em><font size="2" face="Arial">La guerre civile &eacute;tait in&eacute;vitable. Vivez l'Apocalypse des trois derniers jours de la France. Dans une France proche et obscure, une descente de police dans une cit&eacute; sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveugl&eacute;ment. La cit&eacute; s'embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu se propage et la R&eacute;publique explose. Forces de l'ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, citoyens, tous sont submerg&eacute;s par le raz-de-mar&eacute;e du chaos. Rapidement, r&eacute;seaux &eacute;lectriques et hydrauliques tomb&eacute;s, faute d'approvisionnements, d'ordre, de moyens de communication, de transports et de secours, la d&eacute;ferlante gagne la campagne, la soci&eacute;t&eacute; vole en &eacute;clats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies. Des terroristes, d&eacute;pass&eacute;s par les troubles, d&eacute;clenchent des actions de grande ampleur depuis les terres, la mer et le ciel. Priv&eacute;s de tout, livr&eacute;s &agrave; eux-m&ecirc;mes, les citoyens s'appr&ecirc;tent &agrave; faire face au carnage. Les &eacute;v&eacute;nements d&eacute;crits dans Guerilla reposent sur le travail d'&eacute;coute, de d&eacute;tection et les pr&eacute;visions du renseignement fran&ccedil;ais. Apr&egrave;s deux ans d'immersion au contact d'agents des services sp&eacute;ciaux et des plus grands sp&eacute;cialistes de la terreur et des catastrophes, l'auteur du chef-d'oeuvre Ut&oslash;ya (l'affaire Breivik) et de l'enqu&ecirc;te ph&eacute;nom&egrave;ne La France Orange M&eacute;canique livre un roman m&eacute;t&eacute;ore ultra-r&eacute;aliste et nous plonge dans le r&eacute;cit paroxystique de la guerre civile. </font></em></font> </p> <font color="#993300"><em><font size="2" face="Arial"> </font></em></font> <h3 class="western"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </h3> Tue, 02 May 2017 23:00:00 GMT