Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Tue, 12 Dec 2017 21:00:33 GMT Le renseignement en « sources ouvertes » http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2796 2796 <br /><p>L&#39;on emploie en ce cas le terme de &laquo;&nbsp;renseignement&nbsp;&raquo; pour ne pas employer celui d&#39;espionnage. Il est &eacute;tonnant soit dit en passant de voir la consonance n&eacute;gative qui s&#39;attache &agrave; espionnage et espions, vu l&#39;universalit&eacute; et la quasi-l&eacute;gitimit&eacute; de la chose. Mais notre propos n&#39;est pas l&agrave;.</p> <p>Il vise &agrave; signaler le d&eacute;veloppement officiel d&#39;une nouvelle forme de renseignement (ou d&#39;espionnage) dit &laquo;&nbsp;renseignement en sources ouvertes&nbsp;&raquo;. Aux Etats-Unis, celui-ci, <em>Open Source Intelligence</em>&nbsp;(OSINT) est de plus en plus recommand&eacute; par les officiers de renseignement un tant soit peu avertis. On peut penser qu&#39;il en est de m&ecirc;me dans tous les pays au fait de l&#39;&eacute;volution des technologie de l&#39;information. Il est destin&eacute;, non &agrave; remplacer, mais &agrave; compl&eacute;ter les formes traditionnelles d&#39;espionnage. Il s&#39;agit de l&#39;HUMINT ou appel &agrave; des humains, nomm&eacute;s &laquo;&nbsp;espions&nbsp;&raquo;, charg&eacute;s de passer au crible les activit&eacute;s de l&#39;adversaire. Mais il s&#39;agit aussi de plus en plus de l&#39;analyse syst&eacute;matique, avec des m&eacute;thodes faisant &agrave; l&#39;informatique, de tous les documents, images, communications produits par l&#39;entit&eacute; espionn&eacute;e. On pourrait parler &agrave; cet &eacute;gard, bien que le terme ne soit pas utilis&eacute;, de VIRTUAL INTELLIGENCE.</p> <p>L&#39;on sait depuis longtemps que, sur ce plan, les Etats-Unis ont d&eacute;velopp&eacute; et vendu dans le monde entier des technologies de l&#39;information de plus en plus employ&eacute;es et efficaces. Comme tous les &eacute;changes, importants ou triviaux, les utilisent d&eacute;sormais, des services sp&eacute;cialis&eacute;s, telles la CIA et surtout la NSA (National Security Administration), se sont dot&eacute;s de ressources en serveurs capables de m&eacute;moriser &agrave; toutes fins utiles les contenus de la plupart des &eacute;changes mondiaux. Ceux-ci ne cessent de s&#39;accroitre, les batteries de serveurs de ces administrations ne cessent de s&#39;allonger.</p> <p>Encore faut-il que des humains soient capables d&#39;exploiter en temps utiles pour la prise des d&eacute;cisions strat&eacute;giques, les milliards d&#39;information collect&eacute;es et m&eacute;moris&eacute;es par ces serveurs. L&#39;on retrouve n&eacute;cessairement &agrave; ce stade l&#39;HUMINT. Or les sp&eacute;cialistes capables de ce travail restent rares, compte tenu des emplois bien pay&eacute;s qu&#39;ils trouvent dans le monde &eacute;conomique. Les informaticiens ont propos&eacute; de faciliter leur travail en mettant en place au sein des bases de donn&eacute;es des logiciels ou algorithmes dits &laquo;&nbsp;intelligents&nbsp;&raquo; capables d&#39;analyser rapidement les flux de donn&eacute;es, s&eacute;lectionner les plus pertinents et proposer aux humains des d&eacute;cisions en tenant compte.</p> <p>Mais la conception, la r&eacute;alisation et l&#39;exploitation de ces algorithmes demandent &agrave; leur tour de plus en plus d&#39;HUMINT. Or le nombre des espions qualifi&eacute;s ne s&#39;accroit pas au rythme de la croissance des besoins.</p> <p>Dans l&#39;article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, David Steele, ex-officier de la CIA, explique qui vaudrait mieux aujourd&#39;hui remplacer toutes les autres formes d&#39;espionnage par celui consistant &agrave; exploiter les informations en libre acc&egrave;s sur le web. Ces sources, pour qui sait les interpr&eacute;ter, suffisent largement aux besoins d&#39;informations des pouvoirs les plus exigeants. Encore faut-il &agrave; nouveau de l&#39;HUMINT. Mais David Steele consid&egrave;re qu&#39;en supprimant toute une s&eacute;rie de services officiels dont il donne la liste, le gouvernement am&eacute;ricain aurait sans difficult&eacute; les ressources n&eacute;cessaires.</p> <p>Certes, chacun d&#39;entre nous, d&egrave;s qu&#39;il veut composer un article reposant sur un minimum d&#39;informations s&eacute;rieuses, consulte le maximum de sources disponibles sur le web. Mais faute de temps, il est vite limit&eacute;. Ce ne serait pas le cas d&#39;un grand Etat, qui disposerait de beaucoup plus de ressources en HUMINT.</p> <p>Ces propositions paraissent reposer sur le simple bon sens. Mais leur mise en oeuvre effective supposerait que les services d&#39;espionnage traditionnels se reconvertissent, et que la plupart des espions qu&#39;ils emploient se forment &agrave; une exploitation efficace des sources ouvertes. Compte tenu de la difficult&eacute; qu&#39;ont les organismes et les hommes &agrave; se reconvertir vers de nouveaux m&eacute;tiers, l&#39;on con&ccedil;oit que les d&eacute;lais seront encore longs.</p> <p><strong>L&#39;Intelligence Artificielle</strong></p> <p>Nous ferions valoir pour notre compte &agrave; David Steele qu&#39;encore trop impr&eacute;gn&eacute; des formes traditionnelles de l&#39;HUMINT, fut-elle en source ouverte, il m&eacute;connait les recherches actuelles en Intelligence Artificielle Autonome, notamment financ&eacute;es par Google. Celles-ci visent &agrave; mettre en place un Global Mind ou Cerveau Global dont l&#39;essentiel des ressources auront &eacute;limin&eacute; l&#39;humain. Seul les futurs &laquo;&nbsp;maitres du monde&nbsp;&raquo;, ce que Google ambitionne d&#39;&ecirc;tre, auront encore les moyens de tirer partie &agrave; leur profit d&#39;un univers construit par des algorithmes autonomes hyper-intelligents.</p> <p><strong>Sources</strong><br /> <br /> * Article de David Steele pour V&eacute;t&eacute;rans Today<br /> <a href="https://www.veteranstoday.com/2017/12/06/privatize/">https://www.veteranstoday.com/2017/12/06/privatize/</a></p> <p>* Traduction en fran&ccedil;ais par Philippe Grasset dans DeDefensa<br /> <a href="http://www.dedefensa.org/article/la-cia-en-sources-ouvertes">http://www.dedefensa.org/article/la-cia-en-sources-ouvertes</a></p> <p>* David Steele<br /> <a href="https://en.wikipedia.org/wiki/Robert_David_Steele">https://en.wikipedia.org/wiki/Robert_David_Steele</a></p> <p>&nbsp;</p> Mon, 11 Dec 2017 23:00:00 GMT Un pont-tunnel ferroviaire à travers le détroit de Bering&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2793 2793 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171210175011_us_russia_rail_tunnel_1.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Il suffit de regarder une carte pour en comprendre l&#39;int&eacute;r&ecirc;t. M&ecirc;me si le r&eacute;chauffement climatique facilitait les trafic maritimes dans les mers adjacentes dites mer des Tchouktches et mer de Sib&eacute;rie orientale, ces passages resteraient al&eacute;atoires voire dangereux une grande partie de l&#39;ann&eacute;e. Les liaisons trans-Pacique pr&eacute;sentent leurs propres inconv&eacute;nients. Une voie ferr&eacute;e rapide doubl&eacute;e d&#39;un pont-tunnel ferroviaire sous le d&eacute;troit de Bering repr&eacute;senterait un investissement certes co&ucirc;teux mais qui serait vite rentabilis&eacute; par les retomb&eacute;es &eacute;conomiques en r&eacute;sultant.</p> <p>Le d&eacute;troit n&#39;est large que de 51 miles nautiques. Le tunnel pourrait selon les premi&egrave;res estimations &ecirc;tre construit &agrave; des profondeurs d&#39;entre 50 et 100 m, ce qui est tout &agrave; fait &agrave; la port&eacute;e , m&ecirc;me si l&#39;on tient compte du fait que le sol est gel&eacute;, des m&eacute;thodes modernes d&#39;ing&eacute;nierie. Il en serait de m&ecirc;me des tron&ccedil;ons de ponts permettant d&#39;y acc&eacute;der.</p> <p>La Chine a repris le projet dans le cadre de son grand programme d&#39;interconnexion international dit One Belt One Road. La voie ferr&eacute;e permettrait la circulation de trains &agrave; grande vitesse, tant pour les marchandises que pour les voyageurs. Ils relieraient la Chine et la Russie au Canada et aux Etats-Unis. L&#39;Acad&eacute;mie Chinoise d&#39;Ing&eacute;nierie ( Chinese Academy of Engineering) a d&eacute;j&agrave; propos&eacute; de nommer la future ligne China-Russia-Canada-America line.</p> <p>La Chine a besoin de charbon. Elle pourra l&#39;importer des mines de l&#39;Alaska. De m&ecirc;me, elle pourra importer du p&eacute;trole de l&#39;Alberta, &agrave; hauteur de 3 millions de barils par jour. Les d&eacute;fenseurs des &eacute;nergies nouvelles ne s&#39;en r&eacute;jouiront pas, mais ils ne seront &eacute;videmment pas &eacute;cout&eacute;s. Le co&ucirc;t du tunnel serait d&#39;environ $35 milliards, montant tr&egrave;s faible au regard du co&ucirc;t total d&#39;une future liaison ferroviaire reliant P&eacute;kin &agrave; Moscou et &agrave; Washington.</p> <p>M&ecirc;me si pour le moment, le climat politique &agrave; Washington ne peut pas faire esp&eacute;rer un accord des Etats-Unis sur un tel projet, on peut penser que le Canada, le Mexique et m&ecirc;me certains Etats d&#39;Am&eacute;rique centrale y verraient une occasion irrempla&ccedil;able de se relier &agrave; l&#39;ensemble euro-asiatique en cours de mise en place. L&#39;Allemagne, nous l&#39;avons vu dans un article pr&eacute;c&eacute;dent, sera certainement pr&ecirc;te &agrave; y investir, compte tenu des b&eacute;n&eacute;fices qu&#39;elle en retirerait.</p> <p><br /> &nbsp;</p> <p><br /> &nbsp;</p> Sat, 09 Dec 2017 23:00:00 GMT Importante avancée chinoise, le « Ghost imaging » par satellite http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2789 2789 <br /><p>La technique est complexe et ne pourrait &ecirc;tre d&eacute;crite dans le cadre de cet article. On renverra pour ce faire &agrave; un article d&eacute;taill&eacute; de Wikipedia <a href="https://en.wikipedia.org/wiki/Ghost_imaging">https://en.wikipedia.org/wiki/Ghost_imaging</a><br /> <br /> Elle ne fait pour le moment l&#39;objet que d&#39;applications en laboratoire 1). Cependant le site South China Morning Post 2) annonce que le gouvernement chinois envisage de d&eacute;ployer dans les 10 prochaines ann&eacute;es des satellites espions qui pourraient gr&acirc;ce au ghost imaging d&eacute;tecter les avions militaires dits &laquo;&nbsp;furtifs&raquo;, par exemple le bombardier am&eacute;ricain Northrop B-2 Spirit <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit">https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit</a><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit"> </a>ou son successeur pr&eacute;vu, le B-21 Raider <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_Grumman_B-21_Raider">https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_Grumman_B-21_Raider</a></p> <p>Plus g&eacute;n&eacute;ralement, ces satellites devraient permettre d&#39;observer la terre, de nuit et de jour, m&ecirc;me par brume ou pluie, ce qui pr&eacute;sente un int&eacute;r&ecirc;t, tant militaire que civil, qu&#39;il n&#39;est pas utile de pr&eacute;ciser. Le satellite devrait pouvoir &ecirc;tre lanc&eacute; dans les deux ans, exp&eacute;riment&eacute; jusqu&#39;en 2025 et mis ensuite en service.</p> <p>A ce jour aucun pays n&#39;annonce de tels projets. Ils donneront donc &agrave; la Chine une avance consid&eacute;rable, dans un domaine strat&eacute;gique essentiel. Nous avions pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute; que les scientifiques chinois travaillent &agrave; de nombreuses applications satellitaires de la physique quantique qui pourront leur donner une avance mondiale d&eacute;cisive.</p> <p>Restera &agrave; voir cependant si les r&eacute;alisations seront conformes aux ambitions de leurs promoteurs. Disons seulement que jusqu&#39;&agrave; pr&eacute;sent, la Chine n&#39;a pas fait d&#39;annonces dans le domaine scientifique qu&#39;elle ne soit pas capable de respecter</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></p> <p>1) voir par exemple en France une communication du CNRS <a href="http://www.cnrs.fr/insis/recherche/actualites/2016/09/ghost-imaging.htm">http://www.cnrs.fr/insis/recherche/actualites/2016/09/ghost-imaging.htm</a></p> <p>2) <a href="http://www.scmp.com/news/china/society/article/2121479/could-ghost-imaging-spy-satellite-be-game-changer-chinese">http://www.scmp.com/news/china/society/article/2121479/could-ghost-imaging-spy-satellite-be-game-changer-chinese</a></p> Thu, 07 Dec 2017 23:00:00 GMT Questions sur l'efficacité des anti-missiles américains http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2788 2788 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171207114031_SCUD.JPG" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Les missiles &agrave; courte port&eacute;e, que nous d&eacute;signerons ici simplement par le terme de missiles, sont fabriqu&eacute;s ou achet&eacute;s dor&eacute;navant par la plupart des pays en conflits. Les sovi&eacute;tiques en avaient d&eacute;velopp&eacute;s une version avanc&eacute;e pour l&#39;&eacute;poque, dite Scud, d&eacute;riv&eacute;e du V2 allemand. Il a &eacute;t&eacute; progressivement modernis&eacute;. Il a &eacute;t&eacute; utilis&eacute; des centaines de fois par divers pays. Ceux-ci, m&ecirc;me quand ils n&#39;en fabriquent pas, peuvent facilement en importer (voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Scud">https://fr.wikipedia.org/wiki/Scud</a> )<br /> <br /> Leur syst&egrave;me de transport et de tir, dit syst&egrave;me tracteur-&eacute;recteur-lanceur peut &ecirc;tre utilis&eacute; sur tous terrains. Ils peuvent aussi &ecirc;tre mont&eacute;s sur des vedettes maritimes. Ils sont relativement discrets, en ce sens que leur d&eacute;tection par voie a&eacute;rienne ou par satellite, n&#39;est pas ais&eacute;e. Cependant, leur maniement n&#39;est pas &agrave; la port&eacute;e de personnels non form&eacute;s (voir image).</p> <p>Les Am&eacute;ricains ont d&eacute;velopp&eacute; en d&eacute;fense contre de tels missiles, des syst&egrave;mes anti-missiles, dits ABM (anti-ballistic-missil. Le mod&egrave;le le plus r&eacute;pandu est le Patriot dans sa version MIM 104 (voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/MIM-104_Patriot">https://fr.wikipedia.org/wiki/MIM-104_Patriot</a>)</p> <p>Le Patriot est beaucoup plus complexe que le Scud. Il conjugue un syst&egrave;me avanc&eacute; de missile d&#39;interception anti-a&eacute;rienne et l&#39;un des radars les plus performants du monde pour la d&eacute;tection et la poursuite des cibles. Outre en ce qui concerne leur usage propre, les Etats-Unis ont install&eacute; un certain nombre de syst&egrave;mes Patriot dans les pays alli&eacute;s, ceci pour les prot&eacute;ger de tirs de missiles provenant de pays suppos&eacute;s adverses, principalement de Russie. Ils en ont vendu&nbsp;notamment &agrave; l&#39;Arabie saoudite. La Pologne est en cours de n&eacute;gociations pour en acqu&eacute;rir (voir note 1 ci dessous). Aujourd&#39;hui, les Etats-Unis exercent une pression consid&eacute;rable sur l&#39;Otan pour qu&#39;elle se dote d&#39;anti-missiles THAAD, Terminal High Altitude Area Defense, version modernis&eacute;e du Patriot (voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminal_High_Altitude_Area_Defense">https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminal_High_Altitude_Area_Defense</a>)</p> <p>L&#39;installation de syst&egrave;mes anti-missiles de type Patriot dans un pays alli&eacute; suppose que celui-ci accepte l&#39;implantation permanente de sp&eacute;cialistes militaires am&eacute;ricains, qui gardent la responsabilit&eacute; de la mise en oeuvre du syst&egrave;me. Autrement dit, ces pays perdent tout ou partie de leur ind&eacute;pendance militaire ou diplomatique, sans mentionner le fait qu&#39;en achetant des Patriot, ils contribuent &agrave; couvrir le d&eacute;ficit du budget militaire am&eacute;ricain.<br /> <br /> Beaucoup d&#39;alli&eacute;s des Etats-Unis, convaincus par leur partenaire am&eacute;ricain de la menace que selon lui repr&eacute;senterait la Russie avec ses missiles, se sont d&eacute;cid&eacute;s &agrave; acqu&eacute;rir des anti-missiles Patriot. C&quot;est le cas des Saoudiens. Encore faudrait-il que ces anti-missiles soient efficaces.</p> <p><strong>La fl&egrave;che et la cuirasse</strong></p> <p>Or on retrouve en ce domaine la vieille question de l&#39;efficacit&eacute; de la fl&egrave;che contre la cuirasse. Cette derni&egrave;re dans l&#39;histoire s&#39;est trouv&eacute;e incapable de prot&eacute;ger ceux qui s&#39;alourdissaient pour en porter. On peut penser qu&#39;il en sera de m&ecirc;me avec les contre-missiles oppos&eacute;s aux missiles. Sans entrer dans des discussions techniques, il suffit de consid&eacute;rer qu&#39;un agresseur pourra toujours saturer d&#39;essaims de missiles faciles &agrave; fabriquer ou acqu&eacute;rir des syst&egrave;mes anti-missiles lourds &agrave; d&eacute;ployer et &agrave; mettre en &oelig;uvre, que ce soit sur terre ou sur mer,</p> <p>La preuve de cette faiblesse des Patriot vient d&#39;&ecirc;tre donn&eacute;e par un &eacute;v&egrave;nement qui n&#39;a pas eu beaucoup d&#39;&eacute;chos sauf chez les strat&egrave;ges militaires. L&rsquo;annonce avait &eacute;t&eacute; faite que le 4 novembre dernier, des Patriot saoudiens avaient abattu un Scud sans doute d&rsquo;origine iranienne, tir&eacute; par les &laquo;&nbsp;rebelles&nbsp;&raquo; Houthis du Y&eacute;men, et qui visait l&rsquo;a&eacute;roport de Ryad. Les Saoudiens, relay&eacute;s par Donald Trump, en avaient profit&eacute; pour vanter l&#39;efficacit&eacute; de leur d&eacute;fense anti-missiles.</p> <p>Or tr&egrave;s vite, il est apparu aux experts am&eacute;ricains ayant examin&eacute; plus en profondeur les circonstances de cet &eacute;v&eacute;nement, que le Patriot saoudien avait bien intercept&eacute; le Scud houthi et l&#39;avait coup&eacute; en deux. Malheureusement, l&#39;ogive arm&eacute;e du missile s&#39;&eacute;tait d&eacute;tach&eacute;e du corps &ndash; ce qui sans doute avait &ecirc;tre pr&eacute;vu en ce sens &ndash; et avait frapp&eacute; l&#39;a&eacute;roport international de Ryad. Elle n&#39;avait pas fait de victimes mais &agrave; quelques centaines de m&egrave;tres pr&egrave;s, ce n&#39;aurait pas &eacute;t&eacute; le cas.</p> <p>Un article tr&egrave;s d&eacute;taill&eacute; du New York Times d&eacute;crit les &eacute;l&eacute;ments de l&#39;enqu&ecirc;te (voir note 2). Il est facile de comprendre que si les Houthis relativement mal &eacute;quip&eacute;s avaient pu se procurer un Scud, ils pourraient en avoir et en utiliser d&#39;autres &agrave; l&#39;avenir. De plus, si ce Scud venait d&#39;Iran, ce pays pourrait en fournir de nombreux autres &agrave; ses alli&eacute;s de l&#39;&nbsp;&laquo;&nbsp;axe chiite&nbsp;&raquo;. Ce faisant, l&#39;Iran conforterait son importance d&#39;arbitre dans la r&eacute;gion, au d&eacute;triment du r&ocirc;le que voulait jusqu&#39;ici se donner l&#39;Arabie saoudite.</p> <p>Inutile d&#39;ajouter que Washington et Moscou, qui se disputent l&#39;influence au Moyen-Orient, avec avantage semble-t-il d&eacute;finitif &agrave; la Russie, ne sont pas rest&eacute;s indiff&eacute;rents &agrave; l&#39;aventure r&eacute;v&eacute;latrice du Scud houthi.</p> <p>La Russie et la Chine &eacute;tant en train de d&eacute;velopper des g&eacute;n&eacute;rations de missiles bien plus efficaces que le Scud, le Pentagone ne manquera pas d&#39;y r&eacute;fl&eacute;chir. Ainsi ces missiles, employ&eacute;s simultan&eacute;ment &agrave; plusieurs exemplaires, seraient parfaitement capables d&#39;envoyer par le fond les orgueilleux porte-avions am&eacute;ricains, que ne d&eacute;fendraient pas suffisamment leurs propres missiles anti-balistiques ou ceux de leur groupes navals d&#39;accompagnement.</p> <p><strong>Notes </strong></p> <ol> <li> <p><a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-11-27/polands-patriot-missile-purchase-paid-bribe-america">http://www.zerohedge.com/news/2017-11-27/polands-patriot-missile-purchase-paid-bribe-america</a><br /> Aux derni&egrave;res nouvelles (11/12/2017),&nbsp;les Polonais s&#39;interrogeraient...</p> </li> <li> <p><a href="https://www.nytimes.com/interactive/2017/12/04/world/middleeast/saudi-missile-defense.html?smid=tw-share">https://www.nytimes.com/interactive/2017/12/04/world/middleeast/saudi-missile-defense.html?smid=tw-share</a></p> </li> <li> <p>On lira sur ce sujet une &eacute;tude compl&egrave;te sur les deux syst&egrave;mes, publi&eacute;e &agrave; la date du 11/12/2017<br /> <a href="http://theduran.com/matchup-s400-patriot-missile-system/">http://theduran.com/matchup-s400-patriot-missile-system/</a></p> </li> </ol> Wed, 06 Dec 2017 23:00:00 GMT Pour un Commissariat aux Plans de Coopération franco-algérienne http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2786 2786 <br /><p>En dehors de l&#39;in&eacute;vitable &eacute;vocation de la colonisation fran&ccedil;aise en Alg&eacute;rie, dont les aspects positifs pour un pays qui au milieu du 19e si&egrave;cle ignorait la r&eacute;volution industrielle et culturelle commen&ccedil;ant &agrave; bouleverse l&#39;Europe ne seront pas &eacute;voqu&eacute;s, la visite a permis d&#39;&eacute;voquer deux dossier, celui de l&#39;&eacute;conomie et celui de la s&eacute;curit&eacute; r&eacute;gionale contre le terrorisme.</p> <p>Nous reviendrons pas ici sur les question de s&eacute;curit&eacute;, li&eacute;es notamment &agrave; la r&eacute;pression du djihadisme islamique, djihadisme ext&eacute;rieur et de plus en plus interne. Disons quelques mots de la question &eacute;conomique</p> <p>Celle-ci est &eacute;videmment fondamentale pour l&#39;Alg&eacute;rie. Elle voit diminuer la &laquo;&nbsp;rente p&eacute;troli&egrave;re&nbsp;&raquo;, tant du fait de la baisse du prix du p&eacute;trole que de l&#39;ass&egrave;chement progressif de ses r&eacute;serves connues. Les recettes du p&eacute;trole et du gaz, qui repr&eacute;sentent 98% des exportations et p&egrave;sent 50% du PIB, ont sombr&eacute; de 73 milliards &agrave; 30 milliards.</p> <p>Or pour diff&eacute;rentes raisons, bien connues mais que nous ne rappellerons pas ici, l&#39;Alg&eacute;rie n&#39;a pas su se donner des activit&eacute;s &eacute;conomiques de substitution qui lui auraient permis de maintenir son PIB et de cr&eacute;er de nouveaux emplois sur place. Pourtant, les domaines ne manquent pas: d&eacute;veloppement de l&#39;agriculture, exploration et exploitation des consid&eacute;rables r&eacute;serves de mati&egrave;re premi&egrave;res que rec&egrave;le le pays, notamment l&#39;Alg&eacute;rie saharienne. Mais c&#39;est dans le domaine des &eacute;nergies renouvelables que l&#39;Alg&eacute;rie pourrait se donner un r&ocirc;le bien plus important que l&#39;actuel. On pense &agrave; l&#39;&eacute;nergie li&eacute;e &agrave; l&#39;exploitation des courants marins, aux biotechnologies mais surtout &agrave; l&#39;&eacute;nergie solaire.<br /> <br /> On mentionnera aussi les activit&eacute;s li&eacute;es &agrave; la num&eacute;risation. Celles-ci ne demandent pas beaucoup d&#39;investisements, d&egrave;s que l&#39;on disp&ocirc;se de la mati&egrave;re grise n&eacute;cessaire. Or les &eacute;tudiants alg&eacute;riens form&eacute;s en France &agrave; ces questions ne manquent pas. Encore faudrait-il qu&#39;ils acceptent de revenir au pays pour y travailler.</p> <p>Emmanuel Macron est venu &agrave; Alger accompagn&eacute; de chefs d&#39;entreprise diversifi&eacute;es. Ainsi Xavier Niel, patron de Free, Bruno Blin, pr&eacute;sident de Renault Trucks, Racem Flazei, co-fondateur et pr&eacute;sident de la start-up LegalPlace, Aicha Mokdahi, pr&eacute;sidente d&#39;Essilor Vision Foundation entre autres. Mais il n&#39;est pas s&ucirc;r que les responsables alg&eacute;riens aient la m&ecirc;me conception des apports des entreprises fran&ccedil;aises que celles-ci. Pour elles, il faut d&eacute;velopper les investissements en Alg&eacute;rie m&ecirc;me et non promettre des emplois en France &agrave; l&#39;immigration alg&eacute;rienne.</p> <p><strong>Apports alg&eacute;riens</strong></p> <p>Or investir en Alg&eacute;rie suppose que celle-ci apporte sa contribution, notamment en ce qui concerne les financements et la s&eacute;curit&eacute;. Or les financements ne seraient possibles qu&#39;avec un renforcement de l&#39;aust&eacute;rit&eacute;, ou plus exactement une diminution de la consommation excessive, pour ne pas dire le gaspillage qui sont le fait des &eacute;lites alg&eacute;riennes.<br /> <br /> La s&eacute;curit&eacute; tient &eacute;videmment &agrave; la protection des investissement industriels contre les attentats. Cette protection demandera des moyens de plus en plus consid&eacute;rables vu la configuration du pays. Mais la s&eacute;curit&eacute; en mati&egrave;re &eacute;conomique tient aussi &agrave; la r&eacute;pression de la corruption. Or dans ce domaine, l&rsquo;Alg&eacute;rie se classe au 108 &egrave;me rang mondial pour Transparency International. Macron ne pourra &eacute;videmment pas le dire, mais c&#39;est au niveau des sph&egrave;res gouvernementales et des responsables administratifs que la corruption s&eacute;vit le plus. L&#39;Alg&eacute;rie ne se diff&eacute;rencie gu&egrave;re en ce domaine de beaucoup de pays d&#39;Afrique et d&#39;Am&eacute;rique latine, o&ugrave; les investisseurs &eacute;trangers doivent avoir le carnet de ch&egrave;que ouvert en permanence.<br /> <br /> <strong>Un Commissariat aux Plans de Coop&eacute;ration franco-alg&eacute;rienne</strong><br /> <br /> Pour cr&eacute;er les dialogues publics qui seraient n&eacute;cessaires autour de ces questions, la vieille solution du recours &agrave; un Commissariat franco-alg&eacute;rien aux plans de coop&eacute;ration, ouvert largement aux m&eacute;dias, devrait permettre, au del&agrave; des visites protocolaires, de progresser concr&egrave;tement. et avec un minimum de transparence et de d&eacute;bats constructifs;</p> <p><br /> &nbsp;</p> <p><br /> &nbsp;</p> Tue, 05 Dec 2017 23:00:00 GMT Qui est derrière la campagne américaine de dénonciations sexuelles? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2782 2782 <br /><p>Le mouvement f&eacute;ministe en France a donc parfaitement raison d&#39;encourager les femmes &agrave; ne pas c&eacute;der &agrave; de tels chantages et d&eacute;noncer, quand cela est justifi&eacute;, les hommes qui s&#39;y livrent. Elles ont d&#39;autant plus de m&eacute;rites &agrave; le faire que ces hommes disposent de pouvoirs dont ils ont la possibilit&eacute; d&#39;abuser &agrave; leur &eacute;gard. On peut donc consid&eacute;rer que la campagne dite &laquo;&nbsp;denoncetonporc&nbsp;&raquo;, est l&eacute;gitime, malgr&eacute; le relent n&eacute;cessairement vichyssois qu&#39;entraine avec lui le terme de d&eacute;nonciation.</p> <p>Lorsque ce sont des individus masculins bien identifiables qui sont ainsi d&eacute;nonc&eacute;s, et non des comportements g&eacute;n&eacute;raux, comme le voulaient initialement quelques initiatrices de cette campagne, il est bien &eacute;vident par contre que, comme toute d&eacute;nonciation en justice, elle doit s&#39;appuyer sur des preuves ou au moins de fortes pr&eacute;somptions. L&#39;homme d&eacute;nonc&eacute;e doit aussi avoir le droit de se d&eacute;fendre, y compris en justice.</p> <p>En France, la campagne de d&eacute;nonciation des abus masculins &agrave; l&#39;&eacute;gard de femmes n&#39;ayant pas suffisamment de moyens pour se d&eacute;fendre a pris une certaine ampleur, justifi&eacute; par l&#39;universalit&eacute; des comportements &laquo;&nbsp;machistes&nbsp;&raquo; agressifs. Mais elle reste dans des limites raisonnables. Elle ne doit pas non faire oublier aux femmes qu&#39;en premier lieu, quand elles sont libres de le faire, elle doivent &ecirc;tre assez fortes pour se d&eacute;fendre elles-m&ecirc;mes, avant de chercher de l&#39;aide ailleurs.</p> <p>Aux Etats-Unis, comme il fallait s&#39;y attendre, les processus sociaux de refoulement de la sexualit&eacute;, qu&#39;il s&#39;agisse de celle des hommes ou de celles des femmes, ont profit&eacute; de la campagne de d&eacute;nonciation pour r&eacute;instaurer le puritanisme profond d&#39;origine religieuse qui a toujours marqu&eacute; la soci&eacute;t&eacute; am&eacute;ricaine. On avait pu penser dans les ann&eacute;es 1960/2000 que la soci&eacute;t&eacute; am&eacute;ricaine avait commenc&eacute; &agrave; s&#39;affranchir de ce puritanisme cachant une grande angoisse devant la sexualit&eacute;, paralysant autant les hommes que les femmes. Mais &laquo;&nbsp;chassez le naturel, il revient au galop&nbsp;&raquo;. La campagne de d&eacute;nonciation des abus masculins prend une telle ampleur qu&#39;elle devient suspecte. C&#39;est manifestement sur les efforts r&eacute;cents de lib&eacute;ration sexuelle accomplis par les am&eacute;ricains et am&eacute;ricaines qu&#39;elle s&#39;efforce de revenir.</p> <p>Il y a pire. Comme l&#39;indique l&#39;article du World Socialist Web Site dont on trouvera ci-dessous une version fran&ccedil;aise, les 1% de super-puissants et de super-riches qui dominent le monde actuel tirent grand profit de cette campagne. Pendant que l&#39;on d&eacute;nonce les harcellements sexuels, on ne d&eacute;nonce pas les pouvoirs de toutes sortes qu&#39;ils se sont arrog&eacute;s pour ali&eacute;ner le monde. &laquo;&nbsp;D&eacute;noncez, d&eacute;noncez, braves gens, et laissez nous pendant ce temps faire nos petites affaires&nbsp;&raquo;.</p> <p>Comme c&#39;est aux Etats-Unis que la domination des multinationales financi&egrave;res est la plus g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e, il ne faut pas s&#39;&eacute;tonner que ce soit aux Etats-Unis que les campagnes de type &laquo;&nbsp;d&eacute;nonce ton porc&nbsp;&raquo; rencontrent le plus de succ&egrave;s. Ces multinationales ont fait ce qu&#39;il fallait pour lui donner le plus de retentissement m&eacute;diatique possible.<br /> <br /> <strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> <br /> <em><strong>Repressive political agenda of the &ldquo;sexual harassment&rdquo; campaign comes into the open</strong></em><br /> <em>David Walsh&nbsp;<br /> 28 november 2017</em><br /> <em><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/11/28/marc-n28.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/11/28/marc-n28.html</a></em></p> <p><strong>Version&nbsp;fran&ccedil;aise</strong><br /> L&#39;article est long, mais il m&eacute;rite la lecture. Il s&#39;agit d&#39;une v&eacute;ritable th&egrave;se de sciences humaines. Le WSWS nous pardonnera cet emprunt, qui est un hommage &agrave; sa lutte pour ce qu&#39;il nomme &laquo;&nbsp;les droits d&eacute;mocratiques&nbsp;&raquo;.<br /> <a href="http://www.wsws.org/fr/articles/2017/11/30/rpao-n30.html">http://www.wsws.org/fr/articles/2017/11/30/rpao-n30.html</a></p> <p><strong>Les intentions politiques r&eacute;pressives derri&egrave;re la campagne contre le &laquo;harc&egrave;lement sexuel&raquo; plus &eacute;videntes que jamais</strong><br /> <em>Par David Walsh&nbsp;<br /> 30 novembre 2017</em></p> <p>Le torrent d&rsquo;all&eacute;gations et de d&eacute;nonciations d&rsquo;inconduite sexuelle contre des personnalit&eacute;s m&eacute;diatiques, des personnalit&eacute;s hollywoodiennes et des politiciens continue d&rsquo;affluer sans rel&acirc;che. Rien ne semble plus obs&eacute;der la classe moyenne sup&eacute;rieure aux &Eacute;tats-Unis, sauf peut-&ecirc;tre Vladimir Poutine. Entretemps, les masses populaires aux &Eacute;tats-Unis vivent leur vie domin&eacute;e par des probl&egrave;mes &eacute;conomiques et sociaux.</p> <p>La pr&eacute;sente campagne n&rsquo;a rien &agrave; voir avec la protection des femmes &ndash; et surtout pas des femmes de la classe ouvri&egrave;re &ndash; contre le harc&egrave;lement sexuel, sans parler de la violence criminelle et autres formes d&rsquo;exploitation et de r&eacute;pression qu&rsquo;elles vivent. Avec chaque jour qui passe, les intentions politiques r&eacute;actionnaires, antid&eacute;mocratiques et socialement et politiquement r&eacute;pressives de la campagne actuelle men&eacute;e par les m&eacute;dias deviennent de plus en plus explicites.</p> <p>Quiconque suffisamment ali&eacute;n&eacute; ou na&iuml;f pour s&rsquo;&ecirc;tre fait avoir devrait reprendre ses esprits avec toute la salet&eacute; qui &eacute;merge maintenant, notamment l&rsquo;article d&eacute;ment de Stephen Marche publi&eacute; dimanche dans le&nbsp;<em>New York Times</em>&nbsp;sur la brutalit&eacute; de la libido masculine, et dans lequel l&rsquo;auteur d&eacute;clare que l&rsquo;autocastration, rien de moins, peut &ecirc;tre une r&eacute;ponse au probl&egrave;me.</p> <p>La campagne contre l&rsquo;inconduite sexuelle a commenc&eacute; dans le&nbsp;<em>Times</em>&nbsp;et le&nbsp;<em>New Yorker</em>&nbsp;avec les pr&eacute;sum&eacute;s m&eacute;faits de Harvey Weinstein. Tout le monde peut probablement &ecirc;tre induit &agrave; d&eacute;tester ce gros magnat d&rsquo;Hollywood. Mais tout cela s&rsquo;inscrivait simplement dans un processus d&#39;acclimatation en vue de prendre les gens au d&eacute;pourvu.</p> <p>Cette croisade est devenue depuis une op&eacute;ration ouvertement de droite d&eacute;gageant une odeur toujours plus prononc&eacute;e de r&eacute;action et de r&eacute;pression. De fa&ccedil;on extraordinaire, des incidents survenus dans l&rsquo;industrie du divertissement se transforment maintenant en un appel &agrave; la restauration de contr&ocirc;les stricts sur l&rsquo;activit&eacute; sexuelle.</p> <p>Dans une inhabituelle chronique du&nbsp;<em>Washington Post</em>, &laquo;Let&rsquo;s Rethink Sex&raquo; (Repensons le sexe), Christine Emba explique &agrave; ses lecteurs ce qu&rsquo;elle consid&egrave;re &ecirc;tre un malentendu commun, &agrave; savoir &laquo;qu&rsquo;il y aurait une certaine quantit&eacute; de sexe que nous devrions obtenir ou que l&rsquo;on devrait du moins &ecirc;tre autoris&eacute; &agrave; poursuivre. Suite &agrave; cela vient l&rsquo;hypoth&egrave;se que la capacit&eacute; de poursuivre et de satisfaire nos d&eacute;sirs sexuels... est primordiale.&raquo;</p> <p>Emba poursuit en expliquant que &laquo;puisque les exc&egrave;s de notre &eacute;thique sexuelle actuelle se heurtent &agrave; leurs cons&eacute;quences, un r&eacute;ajustement inconfortable devra se produire. S&rsquo;adapter &agrave; cette nouvelle compr&eacute;hension peut signifier moins de sexe pour certains, &agrave; court terme, et plus d&rsquo;anxi&eacute;t&eacute; pour plusieurs. Dommage&hellip;&raquo;. Puis elle conclut: &laquo;Nous ne mourrons pas d&rsquo;avoir moins de sexe (en effet, cela n&rsquo;est jamais arriv&eacute; &agrave; qui que ce soit). D&rsquo;une certaine fa&ccedil;on, les gens trouveront toujours des moyens de se rencontrer, de s&rsquo;accoupler et de propager l&rsquo;esp&egrave;ce. Si vous &ecirc;tes une personne d&eacute;cente, la perspective d&rsquo;une &eacute;thique sexuelle plus claire et plus restreinte ne devrait pas vous effrayer.&raquo;</p> <p>L&rsquo;argument selon lequel la r&eacute;pression sexuelle &laquo;n&rsquo;a jamais tu&eacute; personne&raquo;, et qu&rsquo;en fait que cela pourrait &ecirc;tre un bien positif, est digne de Cotton Mather. En effet, ce ministre protestant de la Nouvelle-Angleterre puritaine conseillait aux jeunes et aux adultes d&rsquo;&eacute;viter toute stimulation sexuelle et de contr&ocirc;ler les d&eacute;sirs qui &laquo;sommeillent dans votre c&oelig;ur&raquo;.</p> <p>Nous pourrions demander qui a nomm&eacute; Emba, cette ancienne critique du &laquo;Hilton Kramer Fellow&raquo; au<em>&nbsp;New Criterion</em>, une publication de droite, et dont les &eacute;crits ont paru dans la&nbsp;<em>National Review</em>, comme&nbsp;<em>Gauleiter</em>&nbsp;sexuel des &Eacute;tats-Unis? Pourquoi devrait-on en effet pr&ecirc;ter la moindre attention &agrave; ses prescriptions morales mis&eacute;rables et &agrave; ses d&eacute;finitions de ce qu&rsquo;est la &laquo;d&eacute;cence&raquo;? Il n&rsquo;est pas difficile de supposer qu&rsquo;Emba a une pile de &laquo;A&raquo; &eacute;carlates dans son placard pr&ecirc;ts &agrave; &ecirc;tre d&eacute;ploy&eacute;s au besoin.</p> <p>D&rsquo;o&ugrave; viennent toutes ces idioties? Nul doute que de toute cette r&eacute;action appara&icirc;tra &ndash; &agrave; la grande surprise et au d&eacute;sarroi de certains &ndash; des efforts pour interdire toutes sortes d&rsquo;activit&eacute;s sexuelles, y compris les relations extraconjugales, ou la &laquo;fornication&raquo; pour reprendre les termes d&rsquo;Emba, le mariage homosexuel et autres formes de sexualit&eacute; d&eacute;sapprouv&eacute;es par ces nouveaux Victoriens.</p> <p>Abordant les choses sous un angle l&eacute;g&egrave;rement diff&eacute;rent, un commentaire du&nbsp;<em>Sunday Times</em>&nbsp;intitul&eacute; &laquo;The Unexamined Brutality of the Male Libido&raquo; (La brutalit&eacute; ignor&eacute;e de la libido masculine) de Marche, un &eacute;crivain torontois bien li&eacute; aux m&eacute;dias et &agrave; l&rsquo;establishment politique canadien, rel&egrave;ve tout simplement du d&eacute;lire.</p> <p>Marche fait r&eacute;f&eacute;rence &agrave; &laquo;la nature des hommes en g&eacute;n&eacute;ral&raquo;, au &laquo;grotesque de leur sexualit&eacute;&raquo;, &agrave; &laquo;la laideur et la dangerosit&eacute; de la libido masculine&raquo;, &agrave; &laquo;la brutalit&eacute; implicite de la sexualit&eacute; masculine&raquo; et cite la th&egrave;se de la &laquo;f&eacute;ministe radicale&raquo; ultrar&eacute;actionnaire Andrea Dworkin selon laquelle &laquo;le seul sexe entre un homme et une femme qui peut &ecirc;tre entrepris sans violence est le sexe avec un p&eacute;nis flasque.&raquo; Marche poursuit en invoquant, du fait de son contexte, l&rsquo;exemple du &laquo;grand th&eacute;ologien catholique Orig&egrave;ne (qui v&eacute;cut au IIIe si&egrave;cle apr&egrave;s J.-C.) qui s&rsquo;est castr&eacute;.&raquo;</p> <p>Par la suite, Marche poursuit l&rsquo;&eacute;laboration de son mythe et de son conte de f&eacute;es &agrave; propos de la &laquo;peur de la libido masculine&raquo;, expliquant qu&rsquo;&laquo;un vampire n&rsquo;&eacute;tait qu&rsquo;un homme puissant de l&rsquo;ancien temps avec une faim insatiable pour la jeune chair&raquo; et rajoutant que &laquo;les loups-garous n&rsquo;&eacute;taient que des hommes perdant r&eacute;guli&egrave;rement le contr&ocirc;le de leur nature bestiale&raquo;.</p> <p>Impliquant que le sexe est une maladie, Marche affirme qu&rsquo;&laquo;il ne reste plus aucun rem&egrave;de au d&eacute;sir humain&raquo;. Que devrait-on faire alors? Faisant r&eacute;f&eacute;rence &agrave; Freud, il &eacute;crit: &laquo;L&rsquo;id&eacute;e du complexe d&rsquo;&OElig;dipe contient comme argument implicite la n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;une r&eacute;pression acharn&eacute;e: si vous laissez les gar&ccedil;ons &ecirc;tre des gar&ccedil;ons, ils finiront par assassiner leur p&egrave;re pour coucher avec leur m&egrave;re.&raquo;</p> <p>Mais tout ce d&eacute;lire ne s&#39;arr&ecirc;te pas l&agrave;. &laquo;L&rsquo;&egrave;re post-Weinstein sera une &egrave;re de pessimisme sexiste&raquo;, car il se pourrait bien qu&rsquo;il n&rsquo;y ait &laquo;pas de r&eacute;conciliation possible entre les id&eacute;aux propres et brillants de l&rsquo;&eacute;galit&eacute; des sexes et les m&eacute;canismes du d&eacute;sir humain&raquo;. Prenant un autre chemin qu&rsquo;Emba, Marche n&rsquo;en arrive pas moins &agrave; la m&ecirc;me destination, proclamant triomphalement que &laquo;la morale sexuelle, &agrave; laquelle r&eacute;sistent depuis longtemps les lib&eacute;raux, revient avec un esprit de vengeance&raquo;, et, avec une satisfaction &eacute;vidente, il souligne que &laquo;nous revenons &agrave; la honte comme forme sociale primaire de contr&ocirc;le sexuel&raquo;.</p> <p>Marche conclut plus ou moins comme suit: &laquo;Si vous voulez &ecirc;tre un homme civilis&eacute;, vous devez r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; ce que vous &ecirc;tes. Pr&eacute;tendre &ecirc;tre quelque chose d&rsquo;autre &ndash; une quelconque fiction que vous pr&eacute;f&eacute;reriez &ecirc;tre &ndash; n&rsquo;aidera en rien. Ce n&rsquo;est pas la morale, mais la culture &ndash; le fait d&rsquo;accepter notre monstruosit&eacute; et de vivre avec &ndash; qui peut nous sauver.&raquo; Un tel aveu &eacute;voque des images de moines se flagellant et s&rsquo;immergeant dans l&rsquo;eau glac&eacute;e et diverses formes d&rsquo;automutilation. Marche argumente explicitement que l&rsquo;enjeu ici est la suppression de la libido masculine.</p> <p>Cette haine contre lui-m&ecirc;me est-elle une prise de position con&ccedil;ue pour s&rsquo;attirer les faveurs de la foule partisane de la politique du genre ou est-elle authentique? Peut-&ecirc;tre que seul M. Marche peut r&eacute;pondre &agrave; cette question. Mais quelle que soit la r&eacute;ponse, ses id&eacute;es malades et pourries n&rsquo;en sont pas moins publi&eacute;es dans le&nbsp;<em>New York Times</em>. Seules les intentions politiques les plus profond&eacute;ment r&eacute;actionnaires peuvent utiliser des conceptions aussi toxiques.</p> <p>Le m&eacute;pris des droits d&eacute;mocratiques dans la campagne contre le harc&egrave;lement sexuel appara&icirc;t de plus en plus clairement.</p> <p>De plus en plus, les commentateurs expriment le plus grand manque d&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t qui soit quant &agrave; l&rsquo;innocence ou la culpabilit&eacute; des accus&eacute;s.</p> <p>Ainsi, Emily Lindin, chroniqueuse de&nbsp;<em>Teen Vogue</em>, explique sur Twitter: &laquo;Je ne suis pas le moins du monde pr&eacute;occup&eacute;e par le fait que des hommes innocents puissent perdre leur emploi suite &agrave; de fausses accusations d&rsquo;agression sexuelle ou de harc&egrave;lement&raquo;, puis rench&eacute;rit par la suite: &laquo;Si la r&eacute;putation d&rsquo;un homme innocent doit prendre un coup dans le processus pour d&eacute;faire le patriarcat, c&rsquo;est un prix que je suis absolument pr&ecirc;te &agrave; payer.&raquo;</p> <p>Olivia Goldhill quant &agrave; elle a titr&eacute; un article dans&nbsp;<em>Quartz&nbsp;</em>&laquo;Naming abusers online may be &ldquo;mob justice&rdquo; but it&rsquo;s still justice.&raquo; (Nommer les agresseurs en ligne est peut-&ecirc;tre une &ldquo;justice populaire&rdquo;, mais c&rsquo;est quand m&ecirc;me de la justice). Goldhill ne semble pas comprendre que l&rsquo;expression &laquo;justice populaire&raquo; signifie justement l&#39;absence de justice.</p> <p>En ce qui concerne les protestations contre les d&eacute;nonciations de type maccarthystes, Roxane Gay dans le&nbsp;<em>New York Times</em>&nbsp;se plaint am&egrave;rement qu&rsquo;il y ait &laquo;beaucoup de tergiversations &agrave; propos de la diffamation et de l&rsquo;&eacute;thique de la divulgation anonyme&raquo;.</p> <p>Chez&nbsp;<em>Splinternews</em>, Isha Aran sugg&egrave;re qu&rsquo;&laquo;&agrave; la lumi&egrave;re de la campagne #MeToo sur les m&eacute;dias sociaux o&ugrave; des dizaines de femmes de tous les milieux partagent leurs exp&eacute;riences de harc&egrave;lement et d&rsquo;agression, le fait m&ecirc;me d&rsquo;&eacute;voquer le concept de fausses accusations est inopportun et grossier.&raquo;</p> <p>Encore une fois, tout cela vient d&rsquo;une partie tr&egrave;s ais&eacute;e de la population, qui cherche &agrave; tirer profit de circonstances dites souffrantes pour accumuler des richesses encore plus grandes.</p> <p>Des d&eacute;cennies de r&eacute;action id&eacute;ologique et politique sous-tendent ces notions r&eacute;actionnaires, mais aussi beaucoup d&rsquo;ambitions.</p> <p>Comme l&rsquo;explique l&rsquo;avocate et &eacute;crivaine Jill Filipovic, sur le site Internet de&nbsp;<em>NBC News&nbsp;</em>: &laquo;Nous devons faire pression pour un r&eacute;el pouvoir f&eacute;minin &ndash; pour que les femmes prennent la place des nombreux hommes qui sont actuellement au sommet de presque toutes les industries. Certes cela n&rsquo;emp&ecirc;chera pas totalement les abus, mais cela les diminuera certainement.&raquo;</p> <p>Cette d&eacute;fense et cette poursuite de la richesse ne peuvent avoir lieu que dans la mesure o&ugrave; la loi et l&rsquo;ordre bourgeois sont maintenus, que l&rsquo;opposition politique est d&eacute;tourn&eacute;e ou contenue. C&rsquo;est l&agrave; l&rsquo;une des voies de la r&eacute;pression g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e.</p> <p>Il est tout &agrave; fait appropri&eacute; de qualifier cette campagne de chasse aux sorci&egrave;res sexuelle, au sens politico-juridique du terme. Le dictionnaire&nbsp;<em>Collins</em>&nbsp;en ligne d&eacute;finit la chasse aux sorci&egrave;res (britannique) comme &laquo;une campagne rigoureuse pour rassembler ou exposer des dissidents sous pr&eacute;texte de sauvegarder le bien-&ecirc;tre public&raquo; et (am&eacute;ricain) comme une &laquo;enqu&ecirc;te men&eacute;e ostensiblement pour d&eacute;couvrir la d&eacute;loyaut&eacute;, l&rsquo;activit&eacute; politique subversive, etc., g&eacute;n&eacute;ralement avec beaucoup de publicit&eacute; et souvent en s&rsquo;appuyant sur des preuves non concluantes et en capitalisant sur la peur du public &agrave; l&rsquo;endroit des opinions impopulaires.&raquo;</p> <p>Or si l&rsquo;offensive contre les opposants politiques n&rsquo;a pas encore commenc&eacute;, &ccedil;a ne saurait tarder!</p> <p>Le Code de production d&rsquo;Hollywood, qui se r&eacute;f&eacute;rait principalement aux comportements sexuels et antisociaux de toutes sortes et qui ne mentionnait jamais la politique ou la lutte des classes, a &eacute;t&eacute; strictement appliqu&eacute; le 1er juillet 1934. Cette ann&eacute;e-l&agrave; avait &eacute;t&eacute; exceptionnellement explosive, domin&eacute;e par trois gr&egrave;ves largement suivies et dirig&eacute;es par des socialistes de gauche, des trotskystes et des membres du Parti communiste &ndash; &agrave; savoir les gr&egrave;ves de Toledo Auto-Lite, des chauffeurs de camion de Minneapolis et des d&eacute;bardeurs de San Francisco.</p> <p>L&rsquo;application du Code en plein milieu de la D&eacute;pression refl&eacute;tait incontestablement la nervosit&eacute; g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e et bien compr&eacute;hensible au sein de la classe dirigeante &agrave; propos de l&rsquo;effondrement de toutes sortes de tabous moraux et sociaux et des cons&eacute;quences plus profondes qu&rsquo;avait une telle rupture. Comme nous l&rsquo;avons d&eacute;j&agrave; dit il y a quelque temps: &laquo;l&rsquo;imposition du Code de Production&nbsp;<em>&eacute;tait pr&eacute;cis&eacute;ment l&rsquo;un des moyens</em>&nbsp;par lesquels l&rsquo;industrie cin&eacute;matographique et ses superviseurs pouvaient veiller &agrave; ce que les r&eacute;alit&eacute;s de la D&eacute;pression ne s&#39;expriment pas &agrave; l&rsquo;&eacute;cran.&raquo;</p> <p>La campagne contre l&rsquo;inconduite sexuelle est malhonn&ecirc;te &agrave; bien des &eacute;gards. Il y a la pr&eacute;tention ridicule par exemple qu&rsquo;Hollywood et l&rsquo;industrie du divertissement sont le reflet g&eacute;n&eacute;ral des rapports entre les sexes et professionnels aux &Eacute;tats-Unis. Dans le General Social Survey, une enqu&ecirc;te men&eacute;e en 2014, un &eacute;chantillon al&eacute;atoire d&rsquo;Am&eacute;ricains se sont fait poser cette question: &laquo;Au cours des 12 derniers mois, avez-vous &eacute;t&eacute; harcel&eacute; sexuellement par quelqu&rsquo;un pendant que vous &eacute;tiez au travail?&raquo; En r&eacute;ponse, 3,6 % des femmes ont r&eacute;pondu affirmativement, ce qui est une baisse par rapport au chiffre de 6,1 % de 2002. Ce n&rsquo;est certes pas l&agrave; une statistique d&eacute;finitive d&rsquo;aucune sorte, mais on est loin tout de m&ecirc;me de l&rsquo;&laquo;enfer&raquo; d&eacute;crit par les diff&eacute;rents chroniqueurs et experts.</p> <p>Ces derniers d&rsquo;ailleurs ne se soucient jamais des conditions de la grande masse de la population am&eacute;ricaine ou mondiale, qu&rsquo;elle soit f&eacute;minine ou masculine. La pauvret&eacute;, la destruction des retraites et des soins de sant&eacute;, l&rsquo;itin&eacute;rance, la crise des opio&iuml;des et le taux de suicide &ndash; ou m&ecirc;me l&rsquo;annulation brutale du droit &agrave; l&rsquo;avortement, l&rsquo;attaque contre les mesures de planification familiale et autres programmes essentiels pour la sant&eacute; des femmes &ndash; ne les pr&eacute;occupent en effet nullement. Et quand ont-ils jamais protest&eacute; contre les massacres en Irak et en Afghanistan, les frappes ill&eacute;gales de drones et les &laquo;listes de personnes &agrave; abattre&raquo;?</p> <p>Le Parti d&eacute;mocrate en particulier est profond&eacute;ment plong&eacute; dans les affaires de crimes sexuels. Aux &eacute;lections de 2016, la strat&eacute;gie d&rsquo;Hillary Clinton pour l&rsquo;emporter &eacute;tait bas&eacute;e sur l&rsquo;affaire Brock Turner &agrave; Stanford, l&rsquo;acc&egrave;s aux toilettes pour les personnes transgenres et le &laquo;privil&egrave;ge blanc&raquo;. Les d&eacute;mocrates ont &eacute;norm&eacute;ment investi d&rsquo;efforts dans tout cela, et cela a &eacute;chou&eacute;. Maintenant ils mettent les bouch&eacute;es doubles. Au &laquo;privil&egrave;ge blanc&raquo; vient s&#39;ajouter &laquo;la sexualit&eacute; masculine&raquo;. Ces id&eacute;es sont log&eacute;es dans une section bien pr&eacute;cise et privil&eacute;gi&eacute;e de la population.</p> <p>Quiconque &eacute;tudie les proc&egrave;s des sorci&egrave;res de Salem arrive &agrave; la conclusion qu&rsquo;il n&rsquo;y avait pas l&agrave; simplement une crise d&rsquo;hyst&eacute;rie collective, mais que des processus &eacute;conomiques et sociaux pr&eacute;cis &eacute;taient &agrave; l&rsquo;&oelig;uvre. Comme le remarque Christopher Bigsby, dans sa pr&eacute;face &agrave; l&rsquo;ouvrage&nbsp;<em>Les Sorci&egrave;res de Salem</em>&nbsp;d&rsquo;Arthur Miller, &laquo;Salem en 1692 &eacute;tait en pleine tourmente. La Charte royale venait d&rsquo;&ecirc;tre r&eacute;voqu&eacute;e. Les titres fonciers originaux avaient &eacute;t&eacute; annul&eacute;s et de nombreux autres n&rsquo;&eacute;taient pas encore s&eacute;curis&eacute;s. Tous se regardaient avec suspicion, craignant que leurs terres ne soient r&eacute;affect&eacute;es &agrave; leur voisin. C&rsquo;&eacute;tait aussi une communaut&eacute; profond&eacute;ment d&eacute;chir&eacute;e par des schismes...&raquo;</p> <p>Toute personne voulant s&eacute;rieusement comprendre l&rsquo;hyst&eacute;rie sexuelle actuelle doit fouiller sous la surface de la soci&eacute;t&eacute; am&eacute;ricaine pour saisir la sp&eacute;cificit&eacute; de la &laquo;tourmente&raquo; qui la hante.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Fri, 01 Dec 2017 23:00:00 GMT Donald Trump veut-il vraiment « détruire entièrement » la Corée du Nord? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2781 2781 <br /><p>Il est &eacute;tonnant qu&#39;&agrave; ce m&ecirc;me Conseil de S&eacute;curit&eacute;, personne n&#39;ait demand&eacute; si l&#39;Am&eacute;rique craignait vraiment que la Cor&eacute;e du Nord puisse d&eacute;clarer une quelconque guerre &agrave; l&#39;encontre des Etats-Unis. Non seulement ceci serait pour elle un suicide mais par ailleurs, une stupidit&eacute;.<br /> <br /> Les Nord-Cor&eacute;ens sont-ils en effet assez stupides pour penser qu&#39;avec un missile intercontinental en cours de d&eacute;veloppement, dont la r&eacute;entr&eacute;e n&#39;est pas assur&eacute;e, comme nous l&#39;avons pr&eacute;c&eacute;demment &eacute;voqu&eacute;, ils puissent avoir quelque chance de succ&egrave;s de gagner une guerre contre l&#39;Am&eacute;rique. Or, &agrave; moins d&#39;&ecirc;tre totalement d&eacute;lirants, au sens propre du terme, ils ne peuvent esp&eacute;rer que leur pays puisse jamais l&#39;emporter sur les armes nucl&eacute;aires am&eacute;ricaines, leurs flottes de lanceurs et leurs solides barri&egrave;res anti-missiles. De l&#39;avis des experts, aucun missile nord-cor&eacute;en ne pourrait avoir quelque chance d&#39;atteindre le territoire am&eacute;ricain sans &ecirc;tre d&eacute;truit en haute atmosph&egrave;re</p> <p>&nbsp;L&#39;objectif de Pyong Yang, comme tous les diplomates cens&eacute;s le savent, est seulement de montrer au reste du monde que le pays est devenu &agrave; son tour une puissance nucl&eacute;aire, fut-elle modeste. Acc&eacute;der &agrave; ce statut changera totalement le jeu &agrave; son profit. La puissance nucl&eacute;aire est d&#39;embl&eacute;e respect&eacute;e, alors que tous les autres pays sont d&#39;une fa&ccedil;on ou d&#39;une autre des pions dans les rapports de force ou conflits entre puissances nucl&eacute;aires.</p> <p><strong>Une vraie solution diplomatique</strong></p> <p>La Chine et la Russie, qui ont toujours respect&eacute; la Cor&eacute;e du Nord, le savent fort bien. Elles refusent avec obstination, malgr&eacute; les menaces de sanctions am&eacute;ricaines, de condamner la fabrication par ce pays de missiles et de bombes. Ce n&#39;est pas n&eacute;cessairement par altruisme, mais parce qu&#39;une Cor&eacute;e du Nord devenue puissance nucl&eacute;aire, forte et respect&eacute;e, d&eacute;couragera les Etats-Unis de vell&eacute;it&eacute;s de conflits miliaires avec la Chine et la Russie qui disposent de fronti&egrave;res communes avec la Cor&eacute;e.</p> <p>Ceci dit, la Chine, la Russie mais aussi pourquoi pas la France, ne devraient elles proposer au Conseil de S&eacute;curit&eacute; l&#39;organisation d&#39;une conf&eacute;rence internationale au cours de laquelle Pyong Yang s&#39;engagerait formellement &agrave; ne pas utiliser ses armes nucl&eacute;aires en premi&egrave;re frappe, en &eacute;change d&#39;un engagement de Washington, selon lequel celui-ci renoncera d&eacute;finitivement &agrave; toute tentative de d&eacute;mant&egrave;lement ou de mise en tutelle de la Cor&eacute;e du Nord.</p> <p>Autrement dit, cette conf&eacute;rence devrait permettre &agrave; la Cor&eacute;e du Nord d&#39;&ecirc;tre respect&eacute;e. On ne voit pas en dehors de ce sujet, sur quoi pourraient d&eacute;boucher les &laquo;&nbsp;solutions diplomatiques&nbsp;&raquo; demand&eacute;es par ceux qui condamnent les menaces de destruction totale formul&eacute;es par les Etats-Unis.</p> <p>Mais Trump et le complexe militaro-industriel am&eacute;ricain seraient-ils aujourd&#39;hui capables d&#39;&eacute;couter ce langage de raison. Le bruit court que Trump voudrait se d&eacute;barrasser du relativement mod&eacute;r&eacute; secr&eacute;taire d&#39;&eacute;tat Rex Tillerson. De m&ecirc;me le s&eacute;nateur r&eacute;publicain Lindsey Graham, qui jusqu&#39;ici reprochait &agrave; Trump de trop m&eacute;nager la Russie, vient de d&eacute;clarer devant CNN :<em> &ldquo;If we have to go to war to stop this, we will. We&rsquo;re heading toward a war if things don&rsquo;t change&rdquo;. </em><br /> <br /> S&#39;agit-il d&#39;une nouvelle gesticulation, les choses retrouvant un calme relatif prochainement? Ou bien les Etats-Unis seraient-ils devenus plus suicidaires, au sens strict du terme, que les Nord-Cor&eacute;ens pourraient l&#39;&ecirc;tre? Nous sommes tous concern&eacute;s par cette question, &eacute;galement vitale pour nous.</p> <p>On pourra lire sur ces sujets un point de vue chinois, tr&egrave;s mod&eacute;r&eacute;, que vient de publier le semi-officiel Global Times<br /> <a href="http://www.globaltimes.cn/content/1077929.shtml">http://www.globaltimes.cn/content/1077929.shtml</a></p> <p><br /> &nbsp;</p> <p>.</p> <h2><br /> &nbsp;</h2> Thu, 30 Nov 2017 23:00:00 GMT ICBM nord coréen. Lancer c'est bien, réentrer c'est mieux http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2780 2780 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171130171122_icbmetlanceur.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>William Trump s&#39;est appuy&eacute; sur ce succ&egrave;s pour menacer &agrave; nouveau Pyong Yang d&#39;une destruction totale. Un nouveau flot de documentaire s&eacute;vit actuellement, concernant notamment la capacit&eacute; qu&#39;il aurait de le faire sans l&#39;accord du Congr&egrave;s ou de ses g&eacute;n&eacute;raux.</p> <p>Ceci dit, ce missile dit Hwasong-15 n&#39;est pas &agrave; ce jour dot&eacute; de la capacit&eacute; d&#39;assurer sa r&eacute;entr&eacute;e dans l&#39;atmosph&egrave;re tout en pr&eacute;servant l&#39;int&eacute;grit&eacute; de sa charge nucl&eacute;aire. Les Nord-Cor&eacute;ens eux m&ecirc;mes le reconnaissent et font esp&eacute;rer que prochainement de nouvelles g&eacute;n&eacute;rations d&#39;ICBM seront dot&eacute;s des dispositifs n&eacute;cessaires pour ce faire.</p> <p>Mais de l&#39;avis des sp&eacute;cialistes, il est bien plus complexe de prot&eacute;ger la t&ecirc;te d&#39;un ICBM &agrave; la r&eacute;entr&eacute;e que dans la phase initiale de lancement. Celle-ci se fait &agrave; une vitesse relativement r&eacute;duite, celle n&eacute;cessaire pour s&#39;extraire de la force de gravitation. Ce n&#39;est pas le cas en r&eacute;entr&eacute;e, o&ugrave; le missile se comporte comme tous les corps c&eacute;lestes, ast&eacute;ro&iuml;des ou autres, attir&eacute;s par la gravit&eacute; terrestre.</p> <p>Les Nord-Cor&eacute;ens avaient au d&eacute;but de 2017 test&eacute;s ce que l&#39;on nomme des v&eacute;hicules de rentr&eacute;e, mais de leur propre aveu ce fut un &eacute;chec. Le v&eacute;hicule se d&eacute;sint&eacute;gra &agrave; l&#39;entr&eacute;e dans l&#39;atmosph&egrave;re. Il en aurait &eacute;t&eacute; de m&ecirc;me de la charge nucl&eacute;aire, s&#39;il en avait comport&eacute; une.</p> <p>Il est bien plus difficile de r&eacute;aliser ce v&eacute;hicule que de construire un missile proprement dit. La t&ecirc;te doit r&eacute;sister &agrave; des temp&eacute;ratures de plus de 7.000&deg; et &agrave; des vitesses pouvant atteindre Mach 24, ou approximativement 25.000 km/h. De plus, la construction de tels engins requiert non seulement une grande vari&eacute;t&eacute; de sp&eacute;cialistes dont la Cor&eacute;e n&#39;est pas &agrave; ce jour n&eacute;cessairement dot&eacute;e, mais des composants dont elle ne dispose sans doute pas encore.</p> <p>Un autre point rarement &eacute;voqu&eacute; tient au fait que vu le rapide perfectionnement des syst&egrave;mes anti-missiles am&eacute;ricains, ce serait plusieurs ICBM qu&#39;il faudrait lancer simultan&eacute;ment pour saturer la barri&egrave;re. Le bouclier d&eacute;j&agrave; en service, dit THAAD (Terminal Hign Altitude Area Defense) est con&ccedil;u en principe pour &ecirc;tre efficace contre des missiles de courte et moyenne port&eacute;e. La Cor&eacute;e du Sud vient cependant d&#39;annoncer qu&#39;il allait &ecirc;tre renforc&eacute; sur son territoire, provoquant la col&egrave;re de la Chine. Les experts semblent consid&eacute;rer en effet que le THAAD pourrait &ecirc;tre efficace contre des missiles intercontinentaux, accompagn&eacute; notamment d&#39;une am&eacute;lioration des techniques de d&eacute;tection en haute atmosph&egrave;re.</p> <p>Cependant, on peut penser que la Cor&eacute;e du Nord pourra rapidement trouver des r&eacute;ponses &agrave; ces difficult&eacute;s, compte-tenu de la n&eacute;cessit&eacute; pour elle de disposer d&#39;un missile nucl&eacute;aire totalement fonctionnel, capable de d&eacute;livrer une bombe sur le territoire am&eacute;ricain lui-m&ecirc;me, et pas seulement en haute atmosph&egrave;re. Il est certain que sans cette arme, elle serait d&eacute;truite rapidement par les Etats-Unis.</p> <p>Tr&egrave;s probablement sans elle Donald Trump et une partie du complexe militaro-industriel am&eacute;ricain d&eacute;cideraient de le faire, quels que soient les risques de guerre nucl&eacute;aire mondiale, autrement dit de destruction de la plan&egrave;te, en d&eacute;coulant.<br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 29 Nov 2017 23:00:00 GMT Le Pakistan bientôt sous contrôle des islamistes? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2779 2779 <br /><p>Le ministre a d&eacute;clar&eacute; qu&#39;il avait pris cette d&eacute;cision&nbsp;<em>&laquo;&nbsp;volontairement pour mettre&nbsp;</em><em>&nbsp;un terme &agrave; la situation de crise dans le pays&nbsp;&raquo;.</em><em> Les manifestants appartiennent </em>&nbsp;&agrave; un groupe religieux connu pour son radicalisme, le Tehreek-i-Labaik Yah Rasool Allah Pakistan&nbsp;(TLYRAP) Ils campent depuis le 6&nbsp;novembre sur le pont autoroutier conduisant &agrave; la capitale. Apr&egrave;s des semaines de n&eacute;gociations infructueuses, une tentative des forces de l&rsquo;ordre de les d&eacute;loger&nbsp;&agrave; coups de gaz lacrymog&egrave;nes, samedi, avait &eacute;chou&eacute;, faisant sept morts et plus de 200&nbsp;bless&eacute;s, ce qui avait provoqu&eacute; l&rsquo;extension de la contestation dans plusieurs villes du pays.</p> <p>Les manifestants exigeaient la d&eacute;mission du ministre apr&egrave;s une pol&eacute;mique au sujet d&rsquo;un amendement pourtant tr&egrave;s marginal que le ministre voulait apporter &agrave; la Loi sur le Blasph&egrave;me. Celle-ci, promulgu&eacute;e en 1986 et jamais att&eacute;nu&eacute;e depuis, pr&eacute;cise que <em>&laquo;&nbsp; toute remarque d&eacute;rogatoire, .., vis-&agrave;-vis du Proph&egrave;te sacr&eacute; &agrave; l&#39;&eacute;crit ou &agrave; l&#39;oral, ou par repr&eacute;sentation visible, ou toute imputation ou insinuation, directe ou indirecte [...] sera punie de la mort, ou de l&#39;emprisonnement &agrave; vie, et aussi passible d&#39;une amende.&nbsp;&raquo;</em><em> </em><br /> <br /> L&rsquo;amendement en cause ne visait pas &agrave; att&eacute;nuer cette loi, au nom de laquelle une chr&eacute;tienne pakistanaise avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;c&eacute;demment ex&eacute;cut&eacute;e. Il proposait seulement une l&eacute;g&egrave;re modification &agrave; la formulation du serment prononc&eacute; par les candidats aux &eacute;lections, dans lequel ils reconnaissent que Mahomet est le dernier proph&egrave;te. Le gouvernement s&#39;&eacute;tait d&#39;ailleurs vite repris, en s&#39;excusant . Il avait expliqu&eacute; qu&#39;il s&#39;agissait d&#39;une modification advenue par inadvertance. Il l&#39;avait donc rapidement annul&eacute;e au moyen d&rsquo;un nouvel amendement.</p> <p><strong>Le dernier des proph&egrave;tes</strong></p> <p>Mais les fondamentalistes du mouvement TLYRAP y ont vu une tentative d&rsquo;infl&eacute;chir la loi pour permettre aux Ahmadis de pr&ecirc;ter serment, autrement dit d&#39;entrer dans la l&eacute;galit&eacute;. Les Ahmadis, une branche de l&#39;Islam non reconnue officiellement, croient que Mahomet n&rsquo;est pas le dernier des proph&egrave;tes. Trois d&rsquo;entre eux ont &eacute;t&eacute; condamn&eacute;s &agrave; mort mi-octobre pour blasph&egrave;me. Ils sont donc d&eacute;finitivement impardonnables aux yeux des fondamentalistes nombreux dans le pays.</p> <p>Ceci devrait donner &agrave; r&eacute;fl&eacute;chir tant aux Etats-Unis qu&#39;&agrave; la Chine, qui s&#39;efforcent de fa&ccedil;on diff&eacute;rente de rallier le Pakistan &agrave; leurs int&eacute;r&ecirc;ts. Rien n&#39;assure que si le gouvernement pakistanais conserve une certaine mod&eacute;ration, il ne soit bient&ocirc;t renvers&eacute; par un coup d&#39;Etat provoqu&eacute; par une secte fondamentaliste, approuv&eacute; par la majorit&eacute; de la population rest&eacute;e encore &agrave; l&#39;&eacute;cart des modernisations technologiques et industrielles r&eacute;centes.<br /> <br /> Or comme le Pakistan dispose, comme nul ne l&#39;ignore, de l&#39;arme atomique, rien n&#39;emp&ecirc;cherait les fondamentalistes djihadistes arriv&eacute;s au pouvoir d&#39;utiliser celle-ci dans une op&eacute;ration suicide visant &agrave; leur accorder les bonnes gr&acirc;ces d&#39;Allah.</p> <p>Le risque est au moins aussi grand que celui au nom duquel Donald Trump continue &agrave; vouloir d&eacute;truire la&nbsp; le Mis&eacute;ricordieuCor&eacute;e du Nord, celui de voir Kim Jung Un subitement frapp&eacute; de folie envoyer sur les Etats-Unis un ICBM semblable &agrave; celui dont il vient de faire la d&eacute;monstration, dot&eacute;&nbsp;d&#39;une charge atomique.</p> <p>&nbsp;</p> Tue, 28 Nov 2017 23:00:00 GMT Yémen. Ce que la France semble ignorer. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2777 2777 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171127181350_yemen.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Il ne faut pas cependant perdre de vue que, derri&egrave;re ces oppositions et les attisant, se trouvent les rivalit&eacute;s entre Etats ou provinces visant &agrave; s&#39;attribuer la souverainet&eacute; sur les territoires et leurs ressources. Sans ces rivalit&eacute;s, d&eacute;g&eacute;n&eacute;rant le plus souvent en guerres plus ou moins &eacute;tendues, les oppositions religieuses pourraient perdre un partie de leur virulence. L&#39;Europe avait connu cela il y a 500 ans du temps des guerres de religions. Le protestantisme &eacute;tait dans l&#39;ensemble soutenu par les Etats du nord et le catholicisme par ceux du sud. La volont&eacute; de ces Etats et des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques europ&eacute;ens pour s&#39;approprier le pouvoir sur l&#39;ensemble de l&#39;Europe avait justifi&eacute; les massacres commis au nom de ces religions.</p> <p>Il en est de m&ecirc;me, &agrave; une bien plus petite &eacute;chelle, de ce que l&#39;on appelle aujourd&#39;hui la guerre au Y&eacute;men. Celle-ci oppose les houthistes, qui adh&egrave;rent &agrave; une branche du chiisme (le za&iuml;disme) ayant gouvern&eacute; le nord du pays pendant pr&egrave;s de 1.000 ans jusqu&#39;en 1962, et les sunnites, fortement impr&eacute;gn&eacute;s de salafisme, qui ont toujours &eacute;t&eacute; majoritaires au sud. Or l&#39;Arabie saoudite, qui voit son influence au Moyen Orient se r&eacute;tr&eacute;cir progressivement, a jug&eacute; bon d&#39;encourager avec des moyens militaires de plus en plus puissants les sunnites du sud &agrave; &eacute;liminer les houthistes au nord.<br /> <br /> Mais derri&egrave;re ces deux adversaires, il faut bien voir qu&#39;attisant le conflit se trouvent les Etats-Unis, d&#39;une part, l&#39;Iran, la Russie et de plus en plus la Chine d&#39;autre part. Les Etats-Unis, qui voient leur puissance au Moyen-Orient d&eacute;croitre rapidement du fait de leurs erreurs strat&eacute;giques, ne veulent pas voir celle-ci disparaitre &agrave; la corne de l&#39;Afrique, et notamment au Y&eacute;men. Iran et Russie, &agrave; l&#39;oppos&eacute;, ne veulent pas voir l&#39;Am&eacute;rique dominer militairement un pays dont la neutralit&eacute; est essentielle pour la libert&eacute; de la navigation dans les d&eacute;troits et l&#39;acc&egrave;s au port de Hodeida sur la mer Rouge.</p> <p>Il conviendrait&nbsp;&nbsp;de reconna&icirc;tre que c&#39;est l&#39;Arabie saoudite qui a en quelques mois rendu la guerre au Y&eacute;men aussi meurtri&egrave;re pour les populations civiles qu&#39;elle l&#39;est actuellement. Le roi Salman et aujourd&#39;hui son prochain successeur Mohammed bin Salman veulent absolument r&eacute;ussir &laquo;&nbsp;leur&nbsp;&raquo; guerre au Y&eacute;men, alors que partout ailleurs ils n&#39;enregistrent que des &eacute;checs. Dot&eacute;s d&#39;une arm&eacute;e de mercenaires &eacute;quip&eacute;e de mat&eacute;riels lourds, ils esp&eacute;raient rapidement venir &agrave; bout de l&#39;insurrection houthie. Cela n&#39;a pas &eacute;t&eacute; le cas.</p> <p><strong>Retour en arri&egrave;re</strong></p> <p>Rappelons qu&#39;en 2011, une insurrection &laquo;&nbsp;populaire&nbsp;&raquo; largement soutenue par l&#39;Am&eacute;rique avait pouss&eacute; au d&eacute;part le pr&eacute;sident Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 1978, jug&eacute; entre autres trop proche de Moscou. Celui-ci avait d&eacute;missionn&eacute; au profit de son vice-pr&eacute;sident Abd Rabbo Mansour, &laquo;&nbsp;d&eacute;mocratiquement&raquo; &eacute;lu d&eacute;but 2012 gr&acirc;ce aux p&eacute;tro-dollars des pays du Golfe et favorable &agrave; l&#39;Arabie saoudienne sunnite. Les houthistes chiites ont refus&eacute; de reconna&icirc;tre l&#39;autorit&eacute; du nouveau pr&eacute;sident et se sont ralli&eacute;s &agrave; l&#39;ancien pr&eacute;sident, qui n&#39;avait pas perdu tout espoir de reconqu&eacute;rir son pouvoir.</p> <p>En 2014, les d&eacute;sormais &laquo;&nbsp;rebelles&nbsp;&raquo; houthistes ont refus&eacute; la formation d&#39;un Etat f&eacute;d&eacute;ral. A la suite d&#39;une offensive &eacute;clair, ils se sont empar&eacute;s de la capitale Saana et du palais pr&eacute;sidentiel, puis du port de Hodeida.</p> <p>En 2015, le pr&eacute;sident avait fui Aden, la capitale provisoire o&ugrave; il s&#39;&eacute;tait r&eacute;fugi&eacute;, et s&#39;&eacute;tait exil&eacute; en Arabie Saoudite. C&#39;en &eacute;tait trop pour cette derni&egrave;re qui se voyait &eacute;limin&eacute;e de son influence dans la r&eacute;gion. A la t&ecirc;te d&#39;une coalition regroupant 9 pays arabes, Ryad a lanc&eacute; alors&nbsp;l&#39;op&eacute;ration a&eacute;rienne &laquo;&nbsp;Temp&ecirc;te d&eacute;cisive&nbsp;&raquo; destin&eacute;e &agrave; d&eacute;loger les rebelles et &agrave; &eacute;viter que l&#39;Iran puisse s&#39;implanter sur son flanc sud via un pouvoir chiite. En riposte, les Houthistes sont entr&eacute;s &agrave; Aden. Malgr&eacute; ses efforts et ses bombardements, la coalition s&#39;est, depuis, totalement enlis&eacute;e. Le pays est d&eacute;sormais coup&eacute; en deux&nbsp;: les houtistes au nord, et les partisans de Hadi au sud.</p> <p>Le bilan humain chez les populations civiles est d&eacute;sormais jug&eacute; insupportable par la communaut&eacute; internationale. Mais celle-ci ne fait rien pour arr&ecirc;ter les bombardements incessants provenant de la coalition arabe. Dans la mesure o&ugrave; cette communaut&eacute; reste largement domin&eacute;e, notamment dans les institutions internationales, par les Etats-Unis et dans une large mesure par Isra&euml;l, elle ne veut pas voir l&#39;influence iranienne prendre un pied solide dans la Corne de l&#39;Afrique. Sinon, une intervention plus que ferme aupr&egrave;s de Ryad pourrait les calmer</p> <p>On lira ci-dessous un article publi&eacute; par le site am&eacute;ricain lib&eacute;ral Counterpunch qui, entre autres donn&eacute;es, essaie de chiffrer les pertes humaines d&eacute;j&agrave; enregistr&eacute;es et &eacute;valuent celles qui ne manqueront pas de se produire si la coalition arabe ou mieux am&eacute;ricano-arabe anti-Houtistes continue &agrave; s&eacute;vir.<br /> <br /> <a href="https://www.counterpunch.org/2017/11/27/a-less-than-modest-proposal-to-end-the-war-in-yemen/">https://www.counterpunch.org/2017/11/27/a-less-than-modest-proposal-to-end-the-war-in-yemen/</a></p> <p>* Voir aussi un article fran&ccedil;ais avec lequel nous sommes pleinement d&#39;accord<br /> <a href="https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-complice-d-un-crime-de-199081">https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-complice-d-un-crime-de-199081</a></p> <h3>&nbsp;</h3> Sun, 26 Nov 2017 23:00:00 GMT L'Europe s 'enfonce dans l'inexistence http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2773 2773 <br /><p>C&#39;&eacute;tait d&eacute;j&agrave; le cas puisque depuis des ann&eacute;es, elle s&#39;&eacute;tait soumise sans r&eacute;sistance &agrave; l&#39;influence am&eacute;ricaine qui en a toujours fait une plate forme politique anti-russe et un libre march&eacute; ouvert &agrave; ses produits,. Ceci inclut aujourd&#39;hui tous les produits num&eacute;riques dont l&#39;Am&eacute;rique s&#39;est donn&eacute; un quasi monopole gr&acirc;ce au poids politique des GAFAS faisant cause commune avec Wall Street et le Pentagone.</p> <p>L&#39;inexistence de l&#39;Europe s&#39;&eacute;tait d&eacute;j&agrave; marqu&eacute;e par ailleurs avec son refus, toujours sous l&#39;influence am&eacute;ricaine, de consid&eacute;rer la Russie comme ce qu&#39;elle est devenue, une arbitre indiscut&eacute;e dans tous les conflits au Moyen-Orient. Plus g&eacute;n&eacute;ralement, alors que l&#39;association Chine-Russie, notamment &agrave; travers le Brics, est devenue un acteur incontournable en Asie, dans le Pacifique et bient&ocirc;t en Afrique, sans mentionner aujourd&#39;hui le cercle polaire nord, l&#39;Europe, ayant choisi de suivre aveugl&eacute;ment toutes les consignes am&eacute;ricaines, se comporte en v&eacute;ritable colonie de l&#39;Am&eacute;rique et subit le contre-coup de tous ses &eacute;checs. Elle a d&eacute;finitivement renonc&eacute; &agrave; faire entendre sa voix alors qu&#39;avec ce qui lui reste de puissance &eacute;conomique et de sp&eacute;cificit&eacute; culturelle, elle pourrait devenir la troisi&egrave;me dans le duo Moscou-P&eacute;kin.</p> <p><strong>Merkel Macron</strong></p> <p>Certains Europ&eacute;ens optimistes avaient pens&eacute; qu&#39;une Europe allemande, sous l&#39;&eacute;gide d&#39;une Allemagne rest&eacute;e comp&eacute;titive et avec le poids international acquis par la Chanceli&egrave;re Merkel, pourrait prendre du poids politique. Mais les vicissitudes actuelles, tant d&#39;Angela Merkel que des coalitions sur lesquelles elle s&#39;appuyaient, contribueront vraisemblablement &agrave; refaire de l&#39;Allemagne le nain politique qu&#39;elle &eacute;tait devenue &agrave; la fin de la derni&egrave;re guerre.<br /> <br /> Quant &agrave; la France, malgr&eacute; les efforts actuels faits par Emmanuel Macron pour prendre le premier r&ocirc;le dans l&#39;Union europ&eacute;enne, l&#39;on peut douter qu&#39;il y r&eacute;ussisse. D&#39;une part, son &laquo;&nbsp;programme europ&eacute;en&nbsp;&raquo;, derri&egrave;re les mots, se r&eacute;v&egrave;le inexistant ou sans aucun r&eacute;alisme. D&#39;autre part, il ne faudrait jamais oublier que la France, &agrave; part sa cuisine et ses lieux touristiques, reste d&eacute;test&eacute;e de l&#39;Europe, ceci par les gouvernements mais aussi par les citoyens des autres pays europ&eacute;ens, Ils y voient toujours, sans parfois s&#39;en rendre compte, le pays qui avait donn&eacute; naissance &agrave; un dictateur dangereux, ,Napol&eacute;on Premier, ou &agrave; un capitulard l&acirc;che, comme Philippe P&eacute;tain.</p> <p>Autrementt dit, ce n&#39;est ni en Europe ni dans le monde, que Vladimir Poutine, pour le moment, perdra son aura de &laquo;&nbsp;Master of Ceremonies&nbsp;&raquo;, selon le terme employ&eacute; par l&#39;excellent ex-diplomate <a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/">M K Bhadrakumar dans un de ses articles r&eacute;cents. </a></p> <p><a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2017/11/24/theres-light-at-the-end-of-syrian-tunnel/">http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/2017/11/24/theres-light-at-the-end-of-syrian-tunnel/</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Sat, 25 Nov 2017 23:00:00 GMT Google et le complexe militaro-industriel américain, même combat http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2771 2771 <br /><p>Celui dit Google Search ou plus simplement Google (voir <a href="https://en.wikipedia.org/wiki/Google_Search">https://en.wikipedia.org/wiki/Google_Search</a>&nbsp;) &eacute;tait consid&eacute;r&eacute; comme le meilleur, tant par la rapidit&eacute; de ses r&eacute;ponses, l&#39;&eacute;tendue des sources consult&eacute;es que la neutralit&eacute; des s&eacute;lections. N&eacute;anmoins, certaines recherches tr&egrave;s sp&eacute;cifiques ne pouvaient pas &ecirc;tre satisfaites, mais cela n&#39;avait rien d&#39;anormal &agrave; l&#39;&eacute;poque compte tenu du fait que les sources recherch&eacute;es &eacute;taient tr&egrave;s peu consult&eacute;es et &eacute;chappaient donc aux moteurs.</p> <p>Aujourd&#39;hui, Google reste tr&egrave;s g&eacute;n&eacute;ralement utilis&eacute;, m&ecirc;me au regard des performances bien meilleures de moteurs moins connus, du fait de sa facilit&eacute; d&#39;emploi. Cependant, beaucoup d&#39;utilisateurs exigeants consid&egrave;rent qu&#39;il est devenu pratiquement inutile du fait qu&#39;il fournit sur un sujet donn&eacute; une quantit&eacute; d&#39;informations provenant de sites diff&eacute;rents sans donner aucune indication sur les diff&eacute;rences pouvant les distinguer. C&#39;est &agrave; l&#39;utilisateur de les essayer tous pour obtenir le correspondant le plus appropri&eacute; &agrave; ces besoins.<br /> <br /> On objectera que Google, comme tout moteur, ne peut se substituer aux utilisateurs ayant des besoins sp&eacute;cifiques. C&#39;est &agrave; eux de faire le tri. Or il faut consid&eacute;rer que vu le nombre de ceux qui interrogent Internet sans avoir une exp&eacute;rience suffisante du net en g&eacute;n&eacute;ral, un peu d&#39;aide du moteur ne serait pas inutile. C&#39;est ce que fournissent beaucoup d&#39;autres moteurs moins connus.</p> <p>Mais il y a beaucoup plus grave. Il appara&icirc;t maintenant que les algorithmes de recherche utilis&eacute;s par Google sont organis&eacute;s pour oublier volontairement, ou ne pas mentionner (c&#39;est-&agrave;-dire censurer ) des sites ou des th&egrave;mes dont la ligne &eacute;ditorial d&eacute;plait au gouvernement am&eacute;ricain et &agrave; ses services sp&eacute;cialis&eacute;s, notamment le FBI et la CIA.</p> <p>Il &eacute;tait &eacute;vident depuis longtemps que les donn&eacute;es collect&eacute;es par Google &eacute;taient imm&eacute;diatement accessibles &agrave; ces services du fait que les bases de donn&eacute;es collect&eacute;es par le moteur &eacute;taient quasiment communes avec celles conserv&eacute;es par les m&eacute;moires gouvernementales, notamment la National Security Agency (<a href="https://www.nsa.gov/">https://www.nsa.gov/</a>)&nbsp; Par ailleurs, les algorithmes de recherche &eacute;taient quasiment les m&ecirc;mes, si bien que l&#39;on pouvait &agrave; juste titre consid&eacute;rer que Google pouvait &agrave; la demande du FBI ou de la CIA faire &agrave; leur place le travail d&#39;espionnage que ces services officiels souvent tr&egrave;s encombr&eacute;s ne pouvaient faire.</p> <p>De plus, il faut savoir qu&#39;un grand nombre d&#39;informateurs humains travaillant pour ces services orientent les recherches et les interpr&eacute;tations de celles-ci vers des domaines ou des donn&eacute;es personnelles insuffisamment explor&eacute;s par les moteurs. On peut donc suspecter, comme l&#39;a fait l&#39;opposition politique am&eacute;ricaine, que ces &eacute;quipes sont souvent communes &agrave; Google et aux services officiels.</p> <p>Mais c&#39;est de plus en plus une coop&eacute;ration syst&eacute;matique de Google avec les services officiels que d&eacute;nonce l&#39;opposition. Ainsi, l&#39;essentiel des donn&eacute;es g&eacute;ographiques fournies par Google Map proviennent d&#39;observations militaires, a&eacute;riennes ou satellitaires. Il en est de m&ecirc;me des donn&eacute;es personnelles &laquo;&nbsp;sensibles&nbsp;&raquo; collect&eacute;es par les services de renseignement, qui sont fournies &agrave; Google sans difficult&eacute;s pour lui permettre d&#39;effectuer lui-m&ecirc;me des s&eacute;lections.</p> <p><strong>Une censure politique</strong></p> <p>Le site socialiste am&eacute;ricain WSWS (World Socialist Web Site) a constat&eacute; qu&#39;au moins sur les serveurs de Google anglophone, il n&#39;&eacute;tait plus jamais possible de trouver mention du site ou d&#39;articles faisant allusion au site. Tout se passe d&eacute;sormais comme s&#39;ils n&#39;existaient pas. Plus grave en termes diplomatiques, le m&ecirc;me sort frappe les sites russe Russia Today RT ou Sputnik qui ne peuvent en rien &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute;s comme des machines de propagande utilis&eacute;es par la Russie pour conduire une guerre d&#39;information avec les Etats-Unis. Eric Schmidt, PDG ex&eacute;cutif d&#39;une des filiales de Google, s&#39;en est vant&eacute; publiquement . <a href="https://www.rt.com/document/5a1323f5fc7e9353358b4567/amp/410444-google-alphabet-derank-rtNous">https://www.rt.com/document/5a1323f5fc7e9353358b4567/amp/410444-google-alphabet-derank-rt</a></p> <p>Ceci n&#39;est qu&#39;un d&eacute;but. Nous avons nous-m&ecirc;mes indiqu&eacute; que, dans le domaine de l&#39;intelligence artificielle, Google avait rachet&eacute; pratiquement toutes les start up productives. Il en est de m&ecirc;me en mati&egrave;re de robotique autonome. On lira &agrave; ce sujet notre article, d&eacute;j&agrave; un peu ancien, accessible sous <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2013/141/googlebot.htm">http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2013/141/googlebot.htm</a></p> <p>Comme ces diff&eacute;rents outils sont de ceux qui, au moins dans la sph&egrave;re anglophone, construiront le monde de demain, ce monde sera un monde Google.</p> <p>Google, ma&icirc;tre du monde? Oui, mais d&#39;un monde d&eacute;fini exclusivement par les divers int&eacute;r&ecirc;ts politiques, &eacute;conomiques et militaires des Etats-Unis. M&ecirc;me la Russie et la Chine devront en partie s&#39;y soumettre, compte-tenu de la difficult&eacute; qu&#39;elles &eacute;prouvent aujourd&#39;hui &agrave; rattraper leur retard sur Google.</p> Thu, 23 Nov 2017 23:00:00 GMT La France, Hariri, le Hezbollah et Israël http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2769 2769 <br /><p>S&#39;agit-il de r&eacute;affirmer l&#39;appui de la France &agrave; un Liban multi-confessionnel, avec une forte pr&eacute;sence de chr&eacute;tiens francophones, mais aussi disposant de nombreux repr&eacute;sentants &agrave; Paris, tr&egrave;s appr&eacute;ci&eacute;s et pas seulement par les amateurs de &laquo;&nbsp;restaurants libanais&nbsp;&raquo;? Tr&egrave;s bien en ce cas.</p> <p>S&#39;agit-il de rappeler &agrave; l&#39;Arabie saoudite que m&ecirc;me si celle-ci&nbsp;a pris la haute main au Moyen Orient sunnite, avec l&#39;appui des Etats-Unis, la France, traditionnellement pr&eacute;sente dans la r&eacute;gion, entend encore essayer d&#39;y jouer un certain r&ocirc;le? Pourquoi pas?<br /> <br /> Mais si la France voulait , &agrave; travers Hariri, contribuer &agrave; diminuer&nbsp;l&#39;influence du Hezbollah au Liban et dans le front Chiite qui s&#39;est mis en place avec l&#39;appui des Russes contre l&#39;alliance am&eacute;ricano-saoudienne, alors on ne peut que s&#39;interroger. Les &eacute;tudes r&eacute;centes faites &agrave; propos du Hezbollah montrent que celui-ci est devenu une sorte d&#39;Etat non officiel, disposant d&#39;une arm&eacute;e puissante et de nombreux appuis (voir <a href="https://southfront.org/hezbollah-capabilities-role-middle-east-full-documentary">https://southfront.org/hezbollah-capabilities-role-middle-east-full-documentary</a></p> <p>On ne voit pas ce que serait l&#39;int&eacute;r&ecirc;t de la France &agrave; tenter de contrer le Hezbollah. D&#39;une part, la t&acirc;che serait d&eacute;sormais impossible. D&#39;autre part, jusqu&#39;&agrave; pr&eacute;sent le Hezbollah ne s&#39;est jamais montr&eacute; particuli&egrave;rement oppos&eacute; aux Europ&eacute;ens non plus qu&#39;&agrave; la France. Il la soutiendrait m&ecirc;me semble-t-il dans sa volont&eacute; de se prot&eacute;ger contre le terrorisme islamique qui continue &agrave; menacer non seulement l&#39;Europe mais aussi la Russie, d&eacute;sormais alli&eacute;e du Hezbollah.</p> <p>S&#39;agirait-il enfin pour la France de c&eacute;der aux &laquo;&nbsp;pressions amicales&nbsp;&raquo; d&#39;Isra&euml;l, en lutte ouverte contre le Hezbollah et l&#39;Iran, et dont la position d&#39;ensemble dans la r&eacute;gion para&icirc;t de plus en plus fragilis&eacute;e. Certes la France est aussi alli&eacute;e d&#39;Isra&euml;l pour de multiples raisons. Elle consid&eacute;rerait comme une catastrophe le fait de le voir disparaitre, comme l&#39;avait publiquement affirm&eacute; il y a quelques ann&eacute;es un leader iranien. Mais est-il adroit pour elle de para&icirc;tre endosser les objectifs radicaux de Binjamin Netanyahu et de la droite isra&eacute;lienne, qui joue &agrave; fond l&#39;appui de Washington au d&eacute;triment d&#39;autres appuis que pourrait trouver Isra&euml;l, notamment en Russie.<br /> <br /> Si avec le retour d&#39;Hariri &agrave; Beyrouth, la diplomatie fran&ccedil;aise entendait contrer tout &agrave; la fois le Hezbollah, Bashar al Assad et la Russie, elle ferait &eacute;videmment fausse route.<br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 22 Nov 2017 23:00:00 GMT Accord de la Russie et de la Chine pour développer la route maritime nord http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2770 2770 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20171123181705_routenord.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Une telle route impose des d&eacute;penses consid&eacute;rables, compte tenu du fait que m&ecirc;me en &eacute;t&eacute;, la banquise s&#39;&eacute;tend tout au long du parcours. Le r&eacute;chauffement climatique esp&eacute;r&eacute; dans ces r&eacute;gions n&#39;a pas encore eu d&#39;effets sensibles. Il faut d&#39;abord construire des brise-glaces, aujourd&#39;hui &agrave; propulsion nucl&eacute;aire, des brise-glaces remorqueurs, des tankers et navires de charges adapt&eacute;s, et surtout des ports permettant d&#39;accueillir ces navires et les marchandises destin&eacute;es &agrave; &ecirc;tre transport&eacute;es.</p> <p>Comme il fallait s&#39;y attendre, r&eacute;cemment, la Russie et la Chine viennent de s&#39;accorder pour coop&eacute;rer sur ce projet. En juillet 2017 une r&eacute;union entre Xi Jinping et Dmitri Medvedev a confirm&eacute; que Moscou et P&eacute;kin avaient l&rsquo;intention de d&eacute;velopper conjointement la route nord, dans la cadre du grand projet chinois de Route de la soie maritime chinoise. P&eacute;kin a l&rsquo;intention de transporter ses marchandises &agrave; travers l&rsquo;Arctique depuis l&rsquo;Europe vers la Chine,&nbsp;<a href="https://eng.yidaiyilu.gov.cn/qwyw/rdxw/19745.htm">r&eacute;duisant</a>&nbsp;ainsi les distances de 20% &agrave; 30%, &eacute;conomisant du temps, du carburant et des ressources humaines. Consid&eacute;rant que 90% des marchandises chinoises sont transport&eacute;es par voie maritime, cette route nord, m&ecirc;me si elle n&#39;int&eacute;ressait qu&#39;une petite partie de ces transports, g&eacute;n&eacute;rerait d&#39;importantes &eacute;conomies. .<br /> <br /> Il y a quelques jours, le brise-glace russe&nbsp;<em>Christophe de Margerie</em>, du nom du d&eacute;funt PDG fran&ccedil;ais (touchante attention, &agrave; remarquer), affr&eacute;t&eacute; par Total, a &eacute;t&eacute; le premier navire commercial &agrave; emprunter le passage Arctique du nord-est pour rallier l&#39;Asie. Ceci a repr&eacute;sent&eacute; un gain de 15 jours par rapport &agrave; la route de Suez.</p> <p>Simultan&eacute;ment le brise glace chinois Xuelong 2 a emprunt&eacute; la route vers l&#39;Am&eacute;rique du nord, r&eacute;duisant dans les m&ecirc;mes proportions la dur&eacute;e du passage de travers&eacute; le passage du Nord-Ouest dans l&rsquo;Arctique, atteignant l&rsquo;Am&eacute;rique du Nord depuis l&rsquo;Asie. C&#39;&eacute;tait la premi&egrave;re fois qu&rsquo;un navire chinois avait fait ce trajet, si l&#39;on excepte les navires non chinois affr&eacute;t&eacute;s par l&rsquo;entreprise chinoise COSCO</p> <p><strong>L&#39;int&eacute;r&ecirc;t futur de la route nord-est</strong></p> <p>D&#39;un point de vue pratique, il existe deux routes maritimes &agrave; travers l&#39;Arctique, si l&#39;on excepte la route dite nord-nord traversant le p&ocirc;le, qui ne sera pas praticable avant au mieux 2050, la route dite du nord-est, et celle dite du nord-ouest. Cette derni&egrave;re reste encombr&eacute;e de glaces profondes, m&ecirc;me pendant l&#39;&eacute;t&eacute;. La route du nord-est n&#39;est &eacute;videmment jamais en eau libre, mais les glaces que l&#39;on y rencontre en &eacute;t&eacute; peuvent &ecirc;tre fractur&eacute;es par de puissants brise-glaces, &agrave; l&#39;avenir de pr&eacute;f&eacute;rence nucl&eacute;aire.</p> <p>La coop&eacute;ration entre la Russie et la Chine sur cette voie sera tr&egrave;s rentable pour les deux pays. Ils l&#39;utiliseront pour leurs besoins propres, mais aussi ceux d&#39;autres pays (probablement notamment le Japon) choisissant cette solution. Pour la Chine, le passage par le Canal de Suez repr&eacute;sente 12.000 miles nautiques, celui par le nord sera inf&eacute;rieur &agrave; 7.000 nautiques.</p> <p>Rappelons que les ambitions de la Chine en mati&egrave;re de nouvelles voies maritimes ne se limitent pas &agrave; l&#39;Arctique. Elle envisage la construction &agrave; travers le Nicaragua d&#39;un canal transam&eacute;ricain qui se propose de rivaliser avec le canal de Panama. Mais les travaux au Nicaragua seront consid&eacute;rables et Panama a entrepris de doubler la capacit&eacute; de son canal.</p> <p>Les routes de l&rsquo;Arctique repr&eacute;senteront in&eacute;vitablement l&#39;avenir en termes d&rsquo;opportunit&eacute;s et d&rsquo;&eacute;conomies de&nbsp;co&ucirc;ts. En comparaison avec le canal de Suez, qui est la route actuelle par laquelle la Chine atteint l&rsquo;Europe, avec un trajet de pr&egrave;s de 12 000 miles nautiques, le&nbsp;passage par la voie arctique&nbsp;du Nord-Ouest est inf&eacute;rieur &agrave; 7 000 milles.</p> <p>Dans l&#39;Arctique, la Chine ne se limitera pas &agrave; offrir du transport. Elle envisage, en accord avec la Russie, d&#39;y exploiter des r&eacute;serves apparemment consid&eacute;rables en hydrocarbures et autres ressources naturelles.</p> <p>Les environnementalistes ne manqueront pas de d&eacute;noncer les d&eacute;g&acirc;ts n&eacute;cessairement consid&eacute;rables que provoqueront ces projets sur la faune et la flore arctiques. Celles-ci apparaissent aujourd&#39;hui aux scientifiques bien plus riches qu&#39;ils ne supposaient. Mais aucune des puissances composant le Conseil de l&#39;Arctique ne s&#39;en soucie &eacute;videmment.</p> <p><strong>Rappel</strong><br /> <br /> Rappelons que, en terme de droit international, l&rsquo;Arctique est partag&eacute;e entre les &Eacute;tats-Unis, le Nord du Canada, la Finlande, le Groenland (Danemark), l&rsquo;Islande, la Norv&egrave;ge, la Russie et la Su&egrave;de et est administr&eacute; par le&nbsp;<a href="https://www.arctic-council.org/index.php/en/">Conseil de l&rsquo;Arctique</a>. Les pays non membres comprennent la France, l&rsquo;Allemagne, l&rsquo;Inde, l&rsquo;Italie, le Japon, la Cor&eacute;e&nbsp;du Sud, les Pays-Bas, la Pologne, Singapour, l&rsquo;Espagne, le Royaume-Uni et la R&eacute;publique populaire de Chine. Ceci ne veut pas dire qu&#39;un de ces Etats puisse s&#39;attribuer un monopole sur les routes l&#39;empruntant. Par contre, ils sont juridiquement habilit&eacute;s &agrave; d&eacute;cider de l&#39;usage qu&#39;ils font de ce que l&#39;on nomme leurs zones c&ocirc;ti&egrave;res exclusives.</p> <p><br /> <strong>Pour en savoir plus</strong><br /> <br /> Voir :</p> <p><a href="https://journal-neo.org/2017/11/22/the-huge-implications-of-russia-s-northern-sea-route/">https://journal-neo.org/2017/11/22/the-huge-implications-of-russia-s-northern-sea-route/</a></p> <p><a href="http://french.china.org.cn/china/txt/2017-10/10/content_50034550.htm">http://french.china.org.cn/china/txt/2017-10/10/content_50034550.htm</a></p> <p>&nbsp;</p> Wed, 22 Nov 2017 23:00:00 GMT Le Southern Command à l'assaut de l'Amérique latine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2764 2764 <br /><p>Personne de sens&eacute;e ne peut croire de telles raisons. Des forces aussi importantes ne sont pas n&eacute;cessaires dans cet objectif. Il s&#39;agit en fait d&#39;associer militairement les Etats du continent &agrave; une pr&eacute;sence de l&#39;Arm&eacute;e am&eacute;ricaine. Ces Etats, qui avaient il y a quelques ann&eacute;es, tel le Br&eacute;sil, sous le pr&eacute;sident Lula, voulu se d&eacute;rober &agrave; cette forme d&#39;occupation, sont aujourd&#39;hui, ayant perdu toute ind&eacute;pendance, oblig&eacute;s de l&#39;accepter. Non seulement ils doivent l&#39;accepter, mais ils doivent remercier le Pentagone de tant de sollicitude.</p> <p>Ainsi l&#39;ambassade am&eacute;ricaine &agrave; Brasilia vient de faire conna&icirc;tre (voir <a href="https://br.usembassy.gov/southcom-observe-humanitarian-logistics-amazon/">https://br.usembassy.gov/southcom-observe-humanitarian-logistics-amazon/</a>&nbsp;que le Southern Command a organis&eacute; les 6/13 novembre 2017 des s&eacute;ances d&#39;entrainement &agrave; Tabatinga en Amazonie br&eacute;silienne. Celles-ci ont permis &agrave; l&#39;US Army, associ&eacute;e &agrave; des personnels civils et militaires des Etats voisins, de conduire des &laquo;&nbsp;op&eacute;rations de Pacification et d&#39;Assistance humanitaire&nbsp;&raquo; dans cette r&eacute;gion jusqu&#39;ici consid&eacute;r&eacute;e comme une chasse gard&eacute;e par le Br&eacute;sil, le P&eacute;rou et la Colombie. Un effectif de 50 soldats d&#39;active de l&#39;arm&eacute;e am&eacute;ricaine, compl&eacute;t&eacute;s par 31 membres de la Garde Nationale, ont particip&eacute; &agrave; cette g&eacute;n&eacute;reuse op&eacute;ration, baptis&eacute;e &ldquo;AmazonLog 17&rdquo; ou &ldquo;Operation America United,&rdquo;</p> <p>Les organisateurs de l&#39;op&eacute;ration ont annonc&eacute; qu&#39;elle pr&eacute;ludait &agrave; la mise en place d&#39;une base logistique am&eacute;ricaine dans la r&eacute;gion, base qui a &eacute;t&eacute; pr&eacute;sent&eacute;e comme internationale (Integrated Multinational Logistics Units). En clair il s&#39;agira d&#39;une base am&eacute;ricaine pouvant accueillir des h&eacute;licopt&egrave;res, des troupes terrestres et du mat&eacute;riel militaire.</p> <p><strong>De nombreux autres b&eacute;n&eacute;ficiaires</strong></p> <p>D&#39;autres Etats ont depuis longtemps b&eacute;n&eacute;fici&eacute; d&#39;une telle assistance. Citons entre autres le Guatemala, la Jama&iuml;que, Panama, l&#39;Argentine, le P&eacute;rou et le Chili. Plus r&eacute;cemment, en Antarctique, dans des r&eacute;gions d&eacute;di&eacute;s en principe &agrave; des recherches scientifiques, des militaires am&eacute;ricains pourront intervenir &agrave; partir d&#39;une base en Terre de Feu.</p> <p>Plus grave, il appara&icirc;t que les bases du Br&eacute;sil, du P&eacute;rou et de la Colombie sont de plus en plus organis&eacute;es pour conduire de v&eacute;ritables op&eacute;rations militaires contre le V&eacute;n&eacute;zu&eacute;la et le cas &eacute;ch&eacute;ant la Colombie. Lorsque Donald Trump avait menac&eacute; Caracas d&#39;une offensive de grande ampleur, si Ernesto Maduro s&#39;ent&ecirc;tait &agrave; coop&eacute;rer pour l&#39;exploitation de ses consid&eacute;rables ressources p&eacute;troli&egrave;res avec Moscou et P&eacute;kin il ne plaisantait pas. La fronti&egrave;re du V&eacute;n&eacute;zu&eacute;la se trouve &agrave; quelques 500 km au nord de Tabatinga, pr&eacute;cit&eacute;.</p> <p>Mais l&agrave; encore, le pr&eacute;texte humanitaire est &eacute;voqu&eacute;. C&#39;est ce que vient de d&eacute;clarer l&#39;amiral Kurt Kidd, chef du Southern Command. &laquo;<em>&nbsp;L&#39;Am&eacute;rique doit se pr&eacute;parer &agrave; prot&eacute;ger les populations v&eacute;n&eacute;zu&eacute;liennes de l&#39;instabilit&eacute; et des famines qui se pr&eacute;parent&nbsp;&raquo;.</em></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Fri, 17 Nov 2017 23:00:00 GMT