Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Thu, 23 Feb 2017 12:57:09 GMT Daniel Dennett est il désormais le seul scientifique matérialiste&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2478 2478 <br /><p><font size="2">Dans son dernier ouvrage <em>From Bacteria to Bach and Back: The Evolution of Minds, </em>f&eacute;vrier 2017, il pose &agrave; nouveau la question qui a intrigu&eacute; pendant des si&egrave;cles des g&eacute;n&eacute;rations de philosophes, de po&egrave;tes et de scientifiques: comment l'esp&egrave;ce humaine a-t-elle acquis l'esprit (mind) seule apparemment &agrave; l'avoir fait dans l'histoire de l'&eacute;volution? L'esprit lui a permis de d&eacute;velopper la conscience, le langage et la culture.<br /> <br /> Les disciples de Darwin ont toujours expliqu&eacute; que cette facult&eacute; avait &eacute;t&eacute; acquise du fait de la s&eacute;lection naturelle, &agrave; partir de mutations apparues au hasard depuis les premi&egrave;res bact&eacute;ries et arch&eacute;as. Mais, selon Dennett, les analyses de cette sorte, quand elles en viennent &agrave; l'action des prot&eacute;ines, de l'ADN et des neurones, suscitent encore beaucoup de controverses. Elles constatent plus qu'elles n'expliquent en profondeur. <br /> <br /> Daniel Dennett pense pouvoir montrer qu'une approche plus approfondie de l'informatique et de la biologie &eacute;volutionnaire permet de mieux comprendre les m&eacute;canismes par lesquels la s&eacute;lection naturelle a fini par faire appara&icirc;tre des cr&eacute;atures dot&eacute;es de capacit&eacute;s spirituelles. Il a toujours &eacute;t&eacute; le d&eacute;fenseur de la th&eacute;orie m&eacute;m&eacute;tique, selon laquelle il est possible d'accomplir des actions innovantes par rapport &agrave; celles command&eacute;es par le d&eacute;terminisme g&eacute;n&eacute;tique. <br /> <br /> Il explique comment le langage, essentiellement compos&eacute; de m&egrave;mes 3) qui sont constamment en comp&eacute;tition entre eux, a produit des outils qui nous donnent la capacit&eacute; de cr&eacute;er nos propres m&egrave;mes. Il en r&eacute;sulte que l'esprit peut non seulement percevoir mais comprendre et cr&eacute;er, le tout dans un processus continu qualifi&eacute; d'&eacute;volution culturelle 4).</font></p> <p><font size="2"><strong><font color="#000099">Donald Trump<br /> </font></strong><br /> Nous pr&eacute;senterons sans doute ici plus en d&eacute;tail <em>From Bacteria to Bach and Back: The Evolution of Minds.</em> Nous voudrions seulement ici constater que dans le monde actuel les scientifiques mat&eacute;rialistes tels que Dennett sont de plus en plus rares. De plus ils sont interdits d'expression et souvent emprisonn&eacute;s ou assassin&eacute;s. En Europe seulement ils peuvent esp&eacute;rer poursuivre leurs travaux....et encore. <br /> </font></p> <p><font size="2">C'est &eacute;videmment le cas dans les soci&eacute;t&eacute;s se r&eacute;f&eacute;rant plus particuli&egrave;rement &agrave; l'islam wahhabite, qui est aujourd'hui propag&eacute; dans le monde entier, notamment par les djihadistes qui s'en inspirent. Mais pour un islam plus mod&eacute;r&eacute; &ndash; si ce mot a un sens - lequel int&eacute;resse au moins 1 milliard et demi d'humains, le mat&eacute;rialisme scientifique n'a aucun r&ocirc;le &agrave; jouer, puisque tout a d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; expliqu&eacute; par le Coran. </font></p> <p><font size="2">D'autres continents, notamment l'Inde et l'Afrique, sont peupl&eacute;s eux-aussi de populations pour lesquelles la science mat&eacute;rialiste est inutile et dangereuse, du fait qu'elle pourrait conduire &agrave; remettre en cause les croyances dominantes. L'Eglise catholique pour sa part est plus tol&eacute;rante. Mais on a tout lieu de penser que l'Acad&eacute;mie Pontificale des sciences rejetterait en tout et en d&eacute;tail les analyses de Daniel Dennett.</font></p> <p><font size="2">Il a plus grave aujourd'hui, compte tenu du r&ocirc;le important que jouent les Etats-Unis, dont Dennett est issu, dans le d&eacute;veloppement des sciences et des techniques. L'importance pr&eacute;pond&eacute;rante que prennent des firmes comme Google dans l'innovation en mati&egrave;re d'intelligence artificielle ne pr&eacute;sage rien de bon concernant l'objectivit&eacute; de celle-ci quand on consid&egrave;re que son principal int&eacute;r&ecirc;t aux yeux de Google est de l'aider &agrave; construire un empire mondial en utilisant et encourageant les croyances des humains d&egrave;s qu'elles ont un int&eacute;r&ecirc;t commercial.</font></p> <p><font size="2"> Plus r&eacute;cemment et plus inqui&eacute;tante encore est la position annonc&eacute;e par le pr&eacute;sident des Etats-Unis Donald Trump &agrave; l'&eacute;gard des recherches scientifiques. Celles ci seront clairement combattues quand elles contrediront les int&eacute;r&ecirc;ts strat&eacute;giques d'une America First dont il se pr&eacute;tend le champion. Nous aimerions conna&icirc;tre sur ce sujet les r&eacute;actions &eacute;ventuelles de Daniel Dennett. Doutons cependant que From Bacteria to Bach and Back puisse devenir le livre de chevet de Donald Trump. . </font></p> <p><strong><font size="2">Notes</font></strong></p> <p><font size="2">1) Wikipedia <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Dennett">https://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Dennett</a></font></p> <p><font size="2">2) Voir notamment <br /> * Dennett<a href="http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2000/nov/D_Dennett.html"> <br /> http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2000/nov/D_Dennett.html</a><br /> * Freedom evolves <a href="http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2003/juil/dennett.html">http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2003/juil/dennett.html</a><br /> * Le libre arbitre<a href="http://www.automatesintelligents.com/echanges/2003/juil/deter.html"> http://www.automatesintelligents.com/echanges/2003/juil/deter.html</a></font></p> <p><font size="2">3) Voir Comment les syst&egrave;mes pondent, par Pascal Jouxtel <a href="http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2006/jan/csp.html">http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2006/jan/csp.html</a><br /> <br /> 4) Sur le livre, voir un entretien r&eacute;cent avec Daniel Dennett<br /> <a href="https://www.newscientist.com/article/mg23331120-800-why-your-brain-is-like-a-conscious-termite-colony/">https://www.newscientist.com/article/mg23331120-800-why-your-brain-is-like-a-conscious-termite-colony/</a></font></p> <p align="left">&nbsp;</p> Tue, 21 Feb 2017 23:00:00 GMT Les Hackers...De qui se moque-t-on&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2470 2470 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>&quot;...Mais les regards se tourneront une nouvelle fois vers la Russie de Vladimir Poutine.</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>Aux Etats-Unis, le Kremlin et son chef sont soup&ccedil;onn&eacute;s d&rsquo;avoir oeuvr&eacute; en faveur de l&rsquo;&eacute;lection de Donald Trump en piratant les ordinateurs du Parti d&eacute;mocrate.</em></font></p> <font color="#993300" face="Arial" size="2"><em> </em></font> <p><font color="#993300" face="Arial" size="2"><em>...Et en France, l&rsquo;&eacute;quipe de campagne d&rsquo;Emmanuel Macron, cible de nombreuses attaques informatiques, a d&eacute;nonc&eacute; mardi la &laquo;propagande&raquo; des m&eacute;dias pro-Kremlin visant &agrave; promouvoir selon elle les candidats de la droite et de l&rsquo;extr&ecirc;me droite, Fran&ccedil;ois Fillon et Marine Le Pen, tous deux partisans d&rsquo;un rapprochement avec la Russie.&quot;</em></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Lire&nbsp; <a href="http://www.liberation.fr/france/2017/02/15/hollande-s-alarme-des-menaces-de-cyberattaques-sur-la-presidentielle_1548611">http://www.liberation.fr/france/2017/02/15/hollande-s-alarme-des-menaces-de-cyberattaques-sur-la-presidentielle_1548611</a></font></p> <font face="Arial" size="2"><br /> Il est scandaleux qu'&agrave; l' &Eacute;lys&eacute;e, o&ugrave; les source de bonne information ne devraient pas manquer, l'on reprenne cet argument contre les hackers russes. Ceux-ci existent certainement, mais ils n'ont gu&egrave;re de poids face &agrave; l'espionnage syst&eacute;matique du web auquel se livre l'Am&eacute;rique, &agrave; travers la NSA notamment. De m&ecirc;me la d&eacute;sinformation d&eacute;nonc&eacute;e par les adversaire de Donald Trump lors de son &eacute;lection, comme aujourd'hui par Emmanuel Macron, n'a gu&egrave;re d'influence face &agrave; la d&eacute;sinformation syst&eacute;matique &agrave; laquelle se livrent la CIA et la NSA am&eacute;ricaines, d&eacute;sinformation que reprennent et amplifient complaisamment les m&eacute;dias atlantistes tirant l'essentiel de leurs revenus et de leurs informations de cette m&ecirc;me CIA. </font> <p><font face="Arial" size="2">Quant &agrave; Sputnik et Russia Today, pr&egrave;s desquels nous sommes heureux de nous informer de temps en temps pour &eacute;chapper au politiquement correcte dominant le web, nous sommes bien plac&eacute;s pour constater, gr&acirc;ce aux enqu&ecirc;tes de fr&eacute;quentation, qu'ils ne touchent qu'une infime partie des internautes fran&ccedil;ais. Emmanuel Macron fait montre d'une grande impudence en d&eacute;non&ccedil;ant les m&eacute;dias pro-Kremlin qui ont fait&nbsp; la promotion de Fran&ccedil;ois Fillon et Marine Le Pen, tous deux partisans d&rsquo;un rapprochement avec la Russie. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il est heureux par contre que ces m&eacute;dias pro-Kremlin se soient interrog&eacute;s sur les financements tant nombreux que de source myst&eacute;rieuse dont a b&eacute;n&eacute;fici&eacute; et continuera a b&eacute;n&eacute;ficier le mouvement En Marche. Sugg&eacute;rer qu'une grande partie puisse en provenir de la CIA ou d'autres sources analogues n'est que du bon sens. C'est de cette fa&ccedil;on que dans un tr&egrave;s grand nombre de pays, la CIA et le lobby militaro-industriel am&eacute;ricain ont financ&eacute; des mouvements d'opposition qui ont fini par supplanter les gouvernements en place. Faut-il citer l'exemple de l'Argentine et du Br&eacute;sil?<br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2">* Sur l'affaire Macron, voir The Duran </font><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://theduran.com/copying-hillary-clinton-now-frances-emmanuel-macron-claims-russias-target/">http://theduran.com/copying-hillary-clinton-now-frances-emmanuel-macron-claims-russias-target/</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 14 Feb 2017 23:00:00 GMT Le très inquiétant Stephen Miller http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2468 2468 <br /><font face="Arial" size="2">Miller, qui a &eacute;t&eacute; nomm&eacute;<em> &ldquo;chief policy adviser&rdquo; ,</em> c'est-&agrave;-dire conseiller polit<span style="font-style: normal">ique en chef &agrave; la Maison Blanche, multiplie les attaques contre les juges f&eacute;d&eacute;raux et les m&eacute;dias pr&eacute;tendant fixer des limites au Pr&eacute;sident en mati&egrave;re d'immigration et de s&eacute;curit&eacute;. Lors d'une &eacute;mission sur Fox News, reprise par la plupart des chaines, il a affirm&eacute; que Trump &eacute;tait le champion de millions et millions de travailleurs patriotes, ceux qui demandent des hausses de salaires, une bonne &eacute;cole et la s&eacute;curit&eacute;.</span> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal">Peut-&ecirc;tre mais comment dans ce cas comprendre qu'un multimilliardaire tel que Trump ait recrut&eacute; des ministres qui s'opposent &agrave; la hausse des salaires minimum, veulent d&eacute;truire Medicaid, Medicare, la s&eacute;curit&eacute; sociale, l'&eacute;ducation publique, les r&egrave;glements de s&eacute;curit&eacute; sur les lieux de travail et toutes autres formes de protection pour ces travailleurs.</span></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal">La subite fibre sociale de Milller surprend chez un membre de la classe moyenne sup&eacute;rieure qui s'est r&eacute;v&eacute;l&eacute; d&egrave;s sa jeunesse fascin&eacute; par tous les mouvements d'extr&ecirc;me droite et qui a &eacute;t&eacute; ult&eacute;rieurement le porte parole d'un certain nombre de personnalit&eacute;s du Congr&egrave;s ultra r&eacute;actionnaires, notamment la repr&eacute;sentante Michelle Bachmann et le s&eacute;nateur Jeff Sessions.</span></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Le poste &eacute;minent que lui a conf&eacute;r&eacute; Trump ne devrait cependant pas surprendre de la part d'un Pr&eacute;sident qui a parall&egrave;lement nomm&eacute; directeur de la communication strat&eacute;gique au National Security Council un certain Michael Anton. Celui-ci avait pr&eacute;c&eacute;demment soutenu Bush dans la d&eacute;cision catastrophique d'envahir l'Irak puis est devenu directeur de l'important fonds sp&eacute;culatif (hedge fund) BlackRock. Il a depuis multipli&eacute; les attaques de type raciste accusant les Noirs am&eacute;ricains de voler le travail des <em>white Americans</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Beaucoup de commentateurs, et pas seulement dans les mouvements d'opposition Verts et Lib&eacute;raux, craignent qu'un Pr&eacute;sident conseill&eacute; par un trio aussi ouvertement fasciste que Bannon, Miller et Anton, provoque un attentat de type &laquo;&nbsp;Incendie du Reichstag&nbsp;&raquo; ayant permis &agrave; Hitler de s'emparer du pouvoir. En ce cas Trump mettrait en place une v&eacute;ritable dictature militaris&eacute;e qui pourrait servir ouvertement et sans opposition civile les int&eacute;r&ecirc;ts de l'oligarchie am&eacute;ricaine, aux Etats-Unis et dans le monde. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ajoutons que Moscou prend de plus en plus conscience du caract&egrave;re empoisonn&eacute; des propositions de rapprochement initialement formul&eacute;es par Trump. Celles-ci, comme nous l'avons indiqu&eacute; pr&eacute;c&eacute;demment, impliquerait d'engager la Russie dans une guerre contre l'Iran et la Chine.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Le 14 f&eacute;vrier, m&ecirc;me si l'&eacute;v&egrave;nement n'a pas &eacute;t&eacute; &agrave; ce jour comment&eacute; par la diplomatie russe, on doit observer que le seul conseiller de Trump relativement favorable &agrave; l'alliance avec Moscou, le g&eacute;n&eacute;ral Michael Flynn, vient d'&ecirc;tre d&eacute;missionn&eacute; par Trump pour un pr&eacute;texte dont les raisons p</font><font face="Arial" size="2">rofondes restent quelque peu obscures, au moins aux yeux de ceux qui ne veulent pas voir. <br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2">Notes<br /> <br /> &nbsp;* Sur Flynn, voir un point de vue russe :</font> </p> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://sputniknews.com/world/201702141050666917-flynn-resignation-trump-administration-russia/">https://sputniknews.com/world/201702141050666917-flynn-resignation-trump-administration-russia/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Voir &eacute;galement un article de The Duran, le site du tr&egrave;s bien inform&eacute; Alexander Mercouris</font><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://theduran.com/general-flynns-accusers-broke-law/">http://theduran.com/general-flynns-accusers-broke-law/</a></font></p> <p><font face="Arial" size="2">* Sur Trump, pour &ecirc;tre objectif, je dois signaler un nouvel article de Thierry Meyssan, plus trumpiste que jamais. <br /> </font> </p> <p><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.voltairenet.org/article195181.html">http://www.voltairenet.org/article195181.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">* Toujours pour &ecirc;tre objectif, je dois signaler que Bannon, Miller et une certaine Kellyanne Conway sont pr&eacute;sent&eacute;s comme les plus solides soutiens de la politique dite antisyst&egrave;me dont Trump s'inspirerait. Les n&eacute;ocons feront tout ce qu'ils pourront pour obliger Trump &agrave; s'en s&eacute;parer. Voir &agrave; nouveau The Duran <br /> </font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://theduran.com/neocon-hit-list-people-trump-administration-targeted-removal/">http://theduran.com/neocon-hit-list-people-trump-administration-targeted-removal/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Mon, 13 Feb 2017 23:00:00 GMT L'étrange M. Bannon http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2466 2466 <br /><font size="2"><br /> </font> <p align="center"><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/178/bannon.png" alt="" height="168" width="300" /></p> <p align="left"><font size="2"><br /> On lit dans le <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Stephen_Bannon">portrait que lui consacre </a>Wikipedia <br /> <br /> <font color="#990000"><em>Stephen Bannon dit Steve Bannon, n&eacute; le 27 novembre 1953 &agrave; Norfolk (Virginie), est un homme d&rsquo;affaires, dirigeant de m&eacute;dias, r&eacute;alisateur et producteur de cin&eacute;ma et ancien officier de marine am&eacute;ricain.<br /> Militant conservateur, il est, de 2012 &agrave; 2016, pr&eacute;sident ex&eacute;cutif de Breitbart News LLC, la soci&eacute;t&eacute; m&egrave;re de Breitbart News. Fan de Leni Riefenstahl. Auteur du film In the Face of evil en hommage &agrave; Ronald Reagan, de G&eacute;n&eacute;ration z&eacute;ro pro Tea Party. En 2012, Co fondateur du GIA, journal d investigation politique.<br /> En ao&ucirc;t 2016, Stephen Bannon est d&eacute;sign&eacute; au poste de directeur ex&eacute;cutif de la campagne pr&eacute;sidentielle de Donald Trump. Apr&egrave;s la victoire de ce dernier le 8 novembre 2016, il est nomm&eacute; conseiller du pr&eacute;sident des &Eacute;tats-Unis. <br /> </em></font><br /> Ceci a priori n'a rien de particulier. Cependant, aujourd'hui, Bannon r&eacute;v&egrave;le des convictions surprenantes chez un premier conseiller de Pr&eacute;sident. Ceci suscite de nombreux commentaires. Il a en effet b&acirc;ti sa r&eacute;putation et sa carri&egrave;re en cultivant l'anti-intellectualisme. Par ce terme, d&eacute;signons son rejet de ce qu'il nomme les &eacute;lites culturelles, leurs politiques et leurs m&eacute;dias. Le fait-il pour se singulariser ou par conviction sinc&egrave;re? On peut pencher pour la seconde hypoth&egrave;se. <br /> <br /> Ainsi, il a toujours affich&eacute; un refus du politiquement correct r&eacute;gnant jusqu'ici &agrave; Washington, plus particuli&egrave;rement sous Barack Obama. Il se dit ouvertement pro-chr&eacute;tien et pro-sioniste, ce que n'osent pas reconna&icirc;tre les &eacute;lites. Concernant ses rapports aux citoyens, il affirme qu'il veut d&eacute;fendre les &laquo;&nbsp;peu-&eacute;duqu&eacute;s&nbsp;&raquo;, qui n'ont jamais la parole, les &laquo;&nbsp;d&eacute;plorables&nbsp;&raquo; dans le vocabulaire d'Hillary Clinton. Ceci est tout &agrave; fait honorable, bien qu'un peu en contradiction avec la politique de son patron, qui s'est donn&eacute; un gouvernement de multimilliardaires. On voit mal &eacute;galement comment Steve Bannon pourrait continuer &agrave; inspirer la diplomatie de Trump, qui aujourd'hui semble plus proche des int&eacute;r&ecirc;ts de la finance que de ceux du peuple. </font></p> <p align="left"><font size="2">Plus curieusement, dans un pays affichant un grand respect pour les sciences, Bannon se dit mill&eacute;nariste, ce qui n'a gu&egrave;re de fondement scientifique. Ceci signifie qu'il s'inspire de th&egrave;ses fantasm&eacute;es selon lesquelles les soci&eacute;t&eacute;s passent obligatoirement par des phases de construction suivies de phase de destruction. Au terme de la plus profonde de celles-ci, elles sont d&eacute;truites puis ressuscitent sous des formes totalement nouvelles et inimaginables. Certains le soup&ccedil;onnent de pousser Donald Trump &agrave; &ecirc;tre pour l'Am&eacute;rique ce destructeur final devenant le grand refondateur. Apparemment, un tel r&ocirc;le ne d&eacute;plairait pas &agrave; Trump lui-m&ecirc;me, profond&eacute;ment narcissique. <br /> <br /> On dira que la plupart des chefs d'Etats nourrissent de tels fantasmes en ce qui les concerne. Ce fut &eacute;videmment le cas de Hitler et Mussolini, peut-&ecirc;tre aussi de Staline, mais c'est sans doute aussi le cas de dirigeants plus contemporains, y compris dans les d&eacute;mocraties. Dans ce dernier cas cependant, leurs conseillers, plus proches des r&eacute;alit&eacute;s, s'efforcent de les ramener &agrave; plus de r&eacute;alisme. <br /> <br /> Sera-ce le cas sous la pr&eacute;sidence Trump? On peut le penser car l'establishment politico-militaire n'a pas l'intention de le laisser faire librement. On le voit notamment dans les nombreuses menaces de destitution, sinon de mort, que cet establishment formule &agrave; l'&eacute;gard du Pr&eacute;sident. Mais en ce cas le conflit, non seulement avec Trump, mais avec Steve Bannon, devrait prendre des formes aig&uuml;es. Comment r&eacute;agira ce dernier? <br /> <br /> Il sera en tous cas int&eacute;ressant non seulement au plan politique mais au plan humain, d'observer comment &eacute;voluera l'&eacute;trange M. Bannon. Nous en reparlerons.</font></p> <p align="left"><font size="2">.</font></p> Sat, 11 Feb 2017 23:00:00 GMT L'Amiral Kuznetsof et les autres http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2467 2467 <br /><p>&nbsp;voir <a href="https://www.nytimes.com/2016/10/22/world/europe/russia-admiral-kuznetsov-syria.html?smid=fb-share&amp;_r=0">https://www.nytimes.com/2016/10/22/world/europe/russia-admiral-kuznetsov-syria.html?smid=fb-share&amp;_r=0</a></p> <p>Il faut admettre qu'une partie des navires et avions de combat russes exigent beaucoup d'entretien, mais le gouvernement fait en sorte que les moyens n&eacute;cessaires soient obtenus sans trop de retard</p> <p>Pr&eacute;c&eacute;demment l'on avait appris que</p> <p>- Le HMS Duncan, destroyer britannique moderne du Type 45, &eacute;tait tomb&eacute; en avarie en mer et avait du &ecirc;tre remorqu&eacute; au port. voir <a href="http://www.telegraph.co.uk/news/2016/11/24/royal-navy-type-45-destroyer-towed-back-port-two-days-sailed/">http://www.telegraph.co.uk/news/2016/11/24/royal-navy-type-45-destroyer-towed-back-port-two-days-sailed/</a></p> <p> Ses homologues souffraient tous de probl&egrave;mes de propulsion<br /> <br /> - Le destroyer am&eacute;ricain le plus moderne et le plus co&ucirc;teux, le USS Zumwalt, &eacute;tait tomb&eacute; en avarie alors qu'il envisageait de passer le canal de Suez. Voir <a href="https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/23/us-navys-most-expensive-destroyer-breaks-down-in-panama-canal">https://www.theguardian.com/us-news/2016/nov/23/us-navys-most-expensive-destroyer-breaks-down-in-panama-canal</a><br /> <br /> - La totalit&eacute; de la flotte des 10 porte-avions nucl&eacute;aires am&eacute;ricains se trouvait en cale s&egrave;che en vue de r&eacute;parations. Voir <a href="http://www.foxnews.com/us/2016/12/30/no-us-carrier-at-sea-leaves-gap-in-middle-east.html">http://www.foxnews.com/us/2016/12/30/no-us-carrier-at-sea-leaves-gap-in-middle-east.html</a><br /> <br /> - La totalit&eacute; de la flotte de sous-marins nucl&eacute;aires d'attaque britanniques &eacute;tait &eacute;galement retenue au port pour r&eacute;paration. Voir <a href="http://news.sky.com/story/uks-entire-fleet-of-hunter-killer-submarines-out-of-action-10762484">http://news.sky.com/story/uks-entire-fleet-of-hunter-killer-submarines-out-of-action-10762484</a><br /> <br /> - Les deux tiers des appareils de l'US Navy F/A-18 Hornet and Super Hornet &eacute;taient incapables de voler, les cr&eacute;dits n&eacute;cessaires pour les r&eacute;parer n'&eacute;tant pas disponibles. Voir <a href="http://www.defensenews.com/articles/grounded-nearly-two-thirds-of-us-navys-strike-fighters-cant-fly">http://www.defensenews.com/articles/grounded-nearly-two-thirds-of-us-navys-strike-fighters-cant-fly</a></p> <p>Tout ceci ne veut pas dire que les marines de guerre am&eacute;ricaines et britanniques ne repr&eacute;sentent pas une force redoutable, la premi&egrave;re au monde. Mais cela relativise l'inf&eacute;riorit&eacute; russe et chinoise &ndash; d'autant plus que les marines de ces pays disposent d'une avance consid&eacute;rable en mati&egrave;re de missiles autonomes<br /> <br /> Concernant la marine fran&ccedil;aise, rappelons que le porte-avions nucl&eacute;aire Charles de Gaulle est rentr&eacute; d'une mission prolong&eacute;e en M&eacute;diterran&eacute;e sans incidents autre que de routine </p> <p><br /> <br /> </p> Sat, 11 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump: les bonnes relations entre la Russie et la Chine se renforcent. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2465 2465 <br /><font face="Arial" size="2"><br /> Il n'en a rien &eacute;t&eacute;. En ce qui concerne l'Iran, Moscou a plusieurs fois affirm&eacute; que toute offensive de Trump contre T&eacute;h&eacute;ran serait consid&eacute;r&eacute;e comme une offensive contre la Russie. L'Iran s'en est f&eacute;licit&eacute; et a relanc&eacute; la coop&eacute;ration militaire avec Moscou, rouvrant la base de Hamadan &agrave; l'aviation russe et acceptant l'acquisition de mat&eacute;riels militaires russes de plus en plus performants. Que Trump se le tienne pour dit. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il en a &eacute;t&eacute; de m&ecirc;me dans les relations de la Russie avec la Chine, Russie dont Trump avait esp&eacute;r&eacute; la neutralit&eacute;&nbsp; &agrave; l'&eacute;gard de sa campagne de plus en plus agressive contre la Chine. L'actualit&eacute; r&eacute;cente montre que Trump perdra son temps &agrave; attendre le soutien de Moscou. La coop&eacute;ration russo-chinoise demeurera la base fondamentale sur laquelle se construira l'Eurasie &ndash; ceci m&ecirc;me si &agrave; Moscou certains milieux &eacute;conomiques s'inqui&egrave;tent de l'expansionnisme chinois . Sur ce point, Vladimir Poutine a choisi, pour contrer cette inqui&eacute;tude, non d'envisager comme Trump un renforcement des fronti&egrave;res avec la Chine, mais une relance des investissements productifs russes. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Au plan diplomatique, diverses manifestations r&eacute;centes t&eacute;moignent du renforcement des liens entre la Russie et la Chine:<br /> <br /> - Vladimir Poutine assistera au sommet &nbsp;One Belt One Road ou Nouvelle Route de la Soie que pr&eacute;sidera Xi Jinping en mai &agrave; P&eacute;kin.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">- En retour Xi rendra une visite officielle &agrave; Moscou en milieu d'ann&eacute;e 2017, qui pourrait co&iuml;ncider entre le sommet de l'Organisation de Coop&eacute;ration de Shanghai &agrave; Astana au Kazakhstan. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">- Les deux Premiers ministres Dmitry Medvedev et Li Keqiang tiendront une r&eacute;union de travail fin 2017. Par ailleurs, pour l'ann&eacute;e, de nombreuses rencontres entre vice-Premiers ministres, comme entre ministres des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense, sont d'ores et d&eacute;j&agrave; pr&eacute;vues. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">- Enfin le vice pr&eacute;sident du Congr&egrave;s National du Peuple Zhang Dejiang devrait faire une longue visite en Russie dans la premi&egrave;re moiti&eacute; de l'ann&eacute;e.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Concernant les menaces am&eacute;ricaines contre la Chine en Mer de Chine sud, l'ambassadeur russe &agrave; P&eacute;kin </span></font><font face="Arial" size="2"><strong><span style="font-weight: normal">Andrei Denisov a pr&eacute;cis&eacute; que la position russe &agrave; l'&eacute;gard des disputes territoriales dans cette r&eacute;gion n'a pas chang&eacute; et ne changera pas: la Russie a d&eacute;cid&eacute; de ne pas interf&eacute;rer dans ces disputes et avertit d'autres pays (les Etats-Unis ou le Japon), de s'en tenir &eacute;galement &agrave; l'&eacute;cart. &laquo;&nbsp;Toute interf&eacute;rence &eacute;trang&egrave;re aurait un effet n&eacute;gatif, du fait qu'elle menacera la neutralit&eacute; dans les d&eacute;troits et ne fera que compliquer la recherche de solutions entre les pays directement concern&eacute;s&nbsp;&raquo;. En termes diplomatiques ceci veut dire que la Russie ne supportera pas le renforcement de la pr&eacute;sence militaire am&eacute;ricaine dans la r&eacute;gion, et agira en cons&eacute;quence, en accord avec son alli&eacute;e la Chine. </span></strong></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><span style="font-weight: normal">On lira plus de d&eacute;tails concernant les d&eacute;clarations de l'ambassadeur dans l'article de l'Agence Tass dat&eacute; du 8 f&eacute;vrier &laquo;&nbsp;Ambassador says Trump's administration not going to affect Russia-China relations&nbsp;&raquo; <a href="http://tass.com/politics/929633">http://tass.com/politics/929633</a> </span></strong></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><span style="font-weight: normal">Tout ceci signifie que si le Brics semble actuellement en difficult&eacute;, notamment du fait de la d&eacute;faillance de l'Inde, son axe principal Moscou-P&eacute;kin demeure plus &agrave; l'ordre du jour que jamais. Les diplomaties europ&eacute;ennes, totalement silencieuses sur ces questions, devraient en tenir davantage compte. Elles ne peuvent pas continuer &agrave; se d&eacute;sint&eacute;resser de ce qui se passe dans cette partie du monde.&nbsp;</span></strong></font> </p> Fri, 10 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump et la guerre contre l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2459 2459 <br /><font face="Arial" size="2">Trump est donc objectivement, quels que&nbsp; soient ses discours, un repr&eacute;sentant du Syst&egrave;me. Mais ceci ne se constate pas seulement en ce qui concerne la politique int&eacute;rieure. C'est aussi le cas en ce qui concerne la politique internationale des Etats-Unis. Dans ce domaine, Trump reprend tous les objectifs destructeurs impos&eacute;s par ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs au D&eacute;partement d'Etat et au Pentagone. Ceci notamment au Moyen-Orient et en ce qui concerne la Chine. </font> <p><font face="Arial" size="2">Au Moyen-Orient, nous l'avons plusieurs fois indiqu&eacute;, il pr&eacute;pare une v&eacute;ritable guerre contre l'Iran. Ceci a trouv&eacute; sa derni&egrave;re expression dans l&rsquo;ultimatum prononc&eacute; le 1er f&eacute;vrier par le conseiller de s&eacute;curit&eacute; nationale de Trump, le g&eacute;n&eacute;ral Michael Flynn. Celui ci, lors d'une conf&eacute;rence de presse de la Maison Blanche, a d&eacute;clar&eacute; mettre &laquo;&nbsp;officiellement l&rsquo;Iran en garde &raquo; au sujet de son essai de missiles balistiques. Il a pr&eacute;sent&eacute; ceci comme un des exemples &laquo; du comportement d&eacute;stabilisateur de l&rsquo;Iran &agrave; travers tout le Moyen-Orient &raquo;, ainsi que l&rsquo;&eacute;chec du gouvernement Obama &agrave; &laquo; r&eacute;pondre ad&eacute;quatement aux actes malveillants de T&eacute;h&eacute;ran &raquo;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Rappelons que l'Iran, comme tout Etat souverain, a le droit de se doter de missiles balistiques. Ceux-ci ne seront pas porteurs de t&ecirc;tes nucl&eacute;aires puisque l'Iran s'est engag&eacute; contractuellement &agrave; ne pas d&eacute;velopper de telles armes. De plus ces missiles n'auront qu'une port&eacute;e moyenne (1.000 km) et ne seront en rien des ICBM capables d'atteindre l'Am&eacute;rique. Ceci n'a pas emp&ecirc;ch&eacute;, dans le suite de la conf&eacute;rence de presse, le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, d'annoncer que Washington n&rsquo;allait pas rester les bras crois&eacute;s et sans r&eacute;agir contre les &laquo;&nbsp;menaces &laquo;&nbsp; de l'Iran &raquo;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Que doit comprendre l&rsquo;Iran de ces derni&egrave;res d&eacute;clarations extraordinaires ? &Eacute;tant donn&eacute; les affirmations r&eacute;p&eacute;t&eacute;es de Trump selon lesquelles on ne devrait pas parler d&rsquo;une action militaire avant son lancement, l&rsquo;Iran a toutes les raisons de croire que les missiles de croisi&egrave;re Tomahawk am&eacute;ricains pourraient voler prochainement vers T&eacute;h&eacute;ran. Le gouvernement Trump tente, par la provocation, de d&eacute;noncer le trait&eacute; sur le programme nucl&eacute;aire, incitant T&eacute;h&eacute;ran &agrave; le reprendre et pr&eacute;parant ainsi la voie &agrave; une attaque isra&eacute;lo-am&eacute;ricaine.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Une guerre contre l'Iran permettrait &agrave; Trump d'emp&ecirc;cher l'Iran d'acc&eacute;der au statut de puissance r&eacute;gionale qu'elle est en train d'acqu&eacute;rir &agrave; la suite des d&eacute;sastres de l'intervention am&eacute;ricaine au Moyen Orient depuis dix ans. La presse am&eacute;ricaine s'en inqui&egrave;te. Certes, elle est encore profond&eacute;ment hostile &agrave; Trump, mais en ce cas, celui-ci lui donne de bonnes raisons de s'indigner. Dans un article intitul&eacute; &laquo; Une nouvelle &egrave;re dans la politique &eacute;trang&egrave;re&raquo; le <em>Washington Post</em> a constat&eacute; que Trump avance une &laquo;&nbsp;politique &eacute;trang&egrave;re combative et iconoclaste qui semble &eacute;carter la diplomatie traditionnelle et concentrer la prise de d&eacute;cision au sein d&rsquo;un petit groupe de collaborateurs qui avancent rapidement leur nouvelle approche dans le monde de l&rsquo;Am&eacute;rique d&rsquo;abord &raquo;. Voir <a href="https://www.abqjournal.com/941305/a-new-era-of-foreign-policy.html">https://www.abqjournal.com/941305/a-new-era-of-foreign-policy.html</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La forme de la politique &eacute;trang&egrave;re poursuivie par Trump est de plus en plus claire chaque jour. Elle se concentre aujourd&rsquo;hui sur l&rsquo;Iran tout en poursuivant une politique de plus en plus conflictuelle &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de la Chine. Stephen Bannon, le strat&egrave;ge en chef de Trump, pr&eacute;disait dans une &eacute;mission de radio avant l&rsquo;&eacute;lection de 2016 que les &Eacute;tats-Unis partiront &laquo; en guerre dans la mer de Chine m&eacute;ridionale dans 5 &agrave; 10 ans &raquo;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Dans la mesure o&ugrave; le gouvernement Trump a adopt&eacute; une attitude conciliatrice vis-&agrave;-vis de la Russie, cette attitude n&rsquo;est qu&rsquo;un report tactique, destin&eacute; &agrave; faciliter la guerre ailleurs. Si Moscou ne se conforme pas aux int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, elle sera menac&eacute;e puis agress&eacute;e &agrave; son tour. Or Vladimir Poutine ne semble pas pr&ecirc;t de renoncer &agrave; sa coop&eacute;ration avec l'Iran, celle-ci prolongeant l'influence acquise en Syrie et constituant un utile contrepoids &agrave; l'influence d&eacute;vastatrice des puissances sunnites, notamment l'Arabie Saoudite et la Qatar. Celles-ci, comme nul n'en ignore, financent directement le terrorisme dans toute la r&eacute;gion et en Europe. Si donc des missiles am&eacute;ricains ou isra&eacute;liens, ces derniers soutenus par l'Am&eacute;rique, frappaient la Syrie, il en serait fini des proclamations de Trump visant &agrave; &eacute;tablir de bonnes relations avec Moscou. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Une guerre r&eacute;gionale de grande ampleur pourrait s'en suivre, comme cela sera in&eacute;vitablement le cas si Trump mettait &agrave; ex&eacute;cution ses menaces contre la Chine. Sous cet angle, la suggestion de Donald Tusk au sommet de Malte selon laquelle Trump pourrait devenir un risque existentiel pour l'Europe trouverait toute sa pertinence. </font></p> Sat, 04 Feb 2017 23:00:00 GMT L'ennemi pour Trump, ce n'est pas la Finance. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2458 2458 <br /><font face="Arial" size="2">Il a par ailleurs d&eacute;clar&eacute; vouloir annuler une r&eacute;glementation du Labor Department devant prendre effet en avril et demandant aux banquiers et &agrave; leurs conseillers de faire passer les int&eacute;r&ecirc;ts des clients avant les leurs. Il ne fallait pas trop attendre de toutes ces bonnes intentions, mais avec Trump elles disparaissent totalement du paysage r&eacute;glementaire. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">C'est sur le conseil d'un groupe de travail pr&eacute;sid&eacute; par le multimilliardaire Stephen Schwarzman que ces d&eacute;cisions ont &eacute;t&eacute; prises. Celui-ci est pr&eacute;sident du g&eacute;ant de la finance Blackstone Group. Dans ce groupe de travail, d&eacute;sormais promu en conseiller officiel de Trump, l'on trouve Jamie Dimon, pr&eacute;sident de la JPMorgan Chase, et Laurence Fink, chef de la firme d'investissement BlackRock, tous deux &eacute;galement multimilliardaires. Il faut rappeler que Dimon s'&eacute;tait vu imposer des milliards de dollars d'amende &agrave; la suite des multiples violations de la r&eacute;glementation concernant les banques dont s'&eacute;tait rendue coupable la Morgan Chase, consid&eacute;r&eacute;e comme principale responsable de la crise dite des subprimes (mortgages). Cette crise avait ruin&eacute; des millions d'am&eacute;ricains travailleurs et &eacute;pargnants des classes moyennes, au vote desquels cependant Donald Trump avait bruyamment fait appel. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Le jour suivant les d&eacute;cisions concernant le Dodd-Franck Act, Wall Street a enregistr&eacute; une hausse de 186 point de l'indice Dow Jones, comblant largement les baisses pr&eacute;c&eacute;dentes.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Parall&egrave;lement &agrave; ses concessions &agrave; la finance, Trump avait les jours pr&eacute;c&eacute;dents annul&eacute; les r&egrave;glements oppos&eacute;s &agrave; la construction du pipeline dit Keystone and Dakota Access oil pipelines. Il a &eacute;galement nomm&eacute; &agrave; la t&ecirc;te de l'Environmental Protection Agency des &laquo;&nbsp;amis&nbsp;&raquo; &agrave; lui oppos&eacute;s aux r&eacute;glementations visant &agrave; prot&eacute;ger la sant&eacute; et limiter les pollutions destructrices du milieu naturel. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Rappelons que parmi les ministres et conseillers de Trump se trouvent d'autres multimilliardaires et multimillionnaires, notamment Wilbur Ross, Betsy DeVos, Carl Icahn, Stephen Mnuchin, Rex Tillerson, Andrew Puzder, Elaine Chao et Gary Cohn. Le cadre du pr&eacute;sent article ne permet pas de d&eacute;tailler leurs hauts faits dans la finance et la sp&eacute;culation. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">En d&eacute;pit des mesures mises en place sous Barack Obama dans le cadre du Dodd-Frank Act, les profits des banques n'ont cess&eacute; d'augmenter, permettant aux 400 am&eacute;ricains les plus riches de voir leur fortune passer de $1.57 trillion &agrave; $2.4 trillion. On imagine ce qu'il en sera sous l'&eacute;gide de Donald Trump. La concentration des richesses aux mains des 10% des plus riches et plus pr&eacute;cis&eacute;ment du 1% de ceux-ci, ne cessera d'augmenter. Comme ils ont les moyens de d&eacute;cider de l'avenir de l'&eacute;conomie mondiale, ce ne seront pas seulement les &eacute;lecteurs de Trump qui en souffriront, mais chacun d'entre nous.2)</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal"> </span><strong>Notes</strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">1) <a href="https://en.wikipedia.org/wiki/Dodd%E2%80%93Frank_Wall_Street_Reform_and_Consumer_Protection_Act">https://en.wikipedia.org/wiki/Dodd%E2%80%93Frank_Wall_Street_Reform_and_Consumer_Protection_Act</a></font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">2) La France sous Fran&ccedil;ois Hollande, lequel&nbsp; s'&eacute;tait d&eacute;clar&eacute; &quot;ennemi de la finance&quot;, n'a pas &eacute;t&eacute; mieux servie. D&egrave;s son &eacute;lection, &agrave; la surprise g&eacute;n&eacute;rale de ses &eacute;lecteurs , il s'est&nbsp; empress&eacute; de nommer &agrave; son cabinet un certain Emmanuel&nbsp; Macron, banquier d'affaire chez&nbsp; Rothschild &sect; Cie.&nbsp;</font></p> Fri, 03 Feb 2017 23:00:00 GMT Barrages hydro-électriques au Brésil et contribution à l'effet de serre http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2454 2454 <br /><font size="2"><font face="Arial">Est-ce exact pour d'autres pays? Dans le cas du Br&eacute;sil, &eacute;tudi&eacute; par l'article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, les barrages existants ou &agrave; construire, notamment en Amazonie, produiront plus de m&eacute;thane, puissant gaz &agrave; effet de serre, qu'ils n'&eacute;conomiseront de CO2. <br /> <br /> Les sources de ce m&eacute;thane sont multiples: d&eacute;composition des arbres abattus pour construire le barrage, d&eacute;composition des feuilles mortes s'accumulant au fond du r&eacute;servoir, perte massive de biodiversit&eacute; r&eacute;sultant de la pr&eacute;sence du barrage et de son lac-r&eacute;servoir. De plus, les flux provenant des rivi&egrave;res ainsi &eacute;quip&eacute;es ne sont pas suffisants pour faire tourner convenablement les turbines. <br /> <br /> Logiquement, il ne faudrait construire de nouveaux barrages qu'apr&egrave;s une &eacute;tude scientifique s&eacute;rieuse de leur contribution au respect des engagements pris &agrave; la COP21 &agrave; Paris. Mais, comme il &eacute;tait pr&eacute;visible, la corruption dans le pays est tel, &agrave; tous les niveaux de d&eacute;cision, que les attributions de cr&eacute;dits publics aux entreprises constructrices de barrage ne peuvent faire l'objet de telles &eacute;tudes scientifique pr&eacute;alable. <br /> <br /> Il y a beaucoup de raisons permettant de penser que, dans la plupart des pays engag&eacute;s dans la lutte contre la production des gaz &agrave; effet de serre, les m&ecirc;mes raisons emp&ecirc;chent la prise de d&eacute;cisions rationnelles. La prochaine g&eacute;n&eacute;ration ne pourra alors que constater la mont&eacute;e irr&eacute;versible des d&eacute;g&acirc;ts climatiques et environnementaux r&eacute;sultant de la hausse incontr&ocirc;lable des temp&eacute;ratures. <br /> <br /> R&eacute;f&eacute;rence<br /> <br /> </font><a href="http://www.theglobalist.com/dams-climate-change-global-warming-brazil-paris-agreement/"><font face="Arial">http://www.theglobalist.com/dams-climate-change-global-warming-brazil-paris-agr</font>eement/</a></font> Sat, 28 Jan 2017 23:00:00 GMT La Chine et la mondialisation http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2452 2452 <br /><font color="#000000" face="Arial" size="2">Il a cibl&eacute; sans le nommer les projets actuels de Donald Trump, visant &agrave; faire pratiquer tout le contraire aux Etats-Unis. &laquo;Cela ne sert &agrave; rien de bl&acirc;mer la mondialisation pour les probl&egrave;mes de la plan&egrave;te&raquo;, a-t-il rappel&eacute;, citant le ch&ocirc;mage, les migrations et la crise financi&egrave;re de 2008. Li Xinping serait-il venu, trop tard il est vrai, en soutien aux partisans am&eacute;ricains d'Hillary Clinton. Celle-ci avait promis d'&eacute;tendre &agrave; toute la plan&egrave;te les b&eacute;n&eacute;fices de la politique mondialisatrice d&eacute;fendue par l'ancienne administration &ndash; sans mentionner il est vrai des interventions militaires permanentes destin&eacute;s &agrave; convaincre des bienfaits de la mondialisation &agrave; l'am&eacute;ricaine les Etats jusqu'ici r&eacute;ticents. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2">Le plaidoyer de Li Xinping en faveur de la mondialisation est apparu tr&egrave;s vite comme la manifestation de puissance propre &agrave; un pays devenant rapidement la premi&egrave;re &eacute;conomie mondiale. Un tel pays ne craint pas la concurrence et peut ouvrir largement ses fronti&egrave;res, compte tenu de l'&eacute;tat de faiblesse des concurrents &eacute;ventuels. Il faut voir cependant que depuis la fin des ann&eacute;es 1990 la Chine avait d&eacute;cid&eacute; de s'inscrire dans une marche vers l'&eacute;conomie de march&eacute; &agrave; l'&laquo;&nbsp;occidental&nbsp;&raquo;. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2">Les protagonistes en furent notamment Wu Jinglian et Zhou Xiaochen, celui ci actuel gouverneur de la <font color="#333333">People&rsquo;s Bank of China. D&egrave;s 1992, le PC chinois a entrepris un vaste processus de d&eacute;r&eacute;gulation, de lib&eacute;ralisation et de privatisation ayant permis en 2001 &agrave; la Chine d'entrer dans l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC)</font></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">Mais l'arriv&eacute;e d'une &eacute;conomie dynamique de 1,4 milliard d&rsquo;individus dans la r&egrave;gle lib&eacute;rale a rapidement boulevers&eacute; le jeu de l'OMC. Dans la mesure o&ugrave; jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, la marche &agrave; la mondialisation &eacute;tait pilot&eacute;e par une seule super-puissance, les Etats-Unis, les choses se passaient bien. Les pays plus faibles n'avaient que deux solutions, se soumettre ou entrer en r&eacute;sistance, comme la Cor&eacute;e du Nord. Mais l'arriv&eacute;e de la Chine a tout boulevers&eacute;. A qui la mondialisation allait d&eacute;sormais profiter? </font></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">C'est ainsi que le cycle de Doha, lanc&eacute; un mois avant l&rsquo;int&eacute;gration de la Chine &agrave; l&rsquo;OMC et destin&eacute; &agrave; finaliser en trois ans la lib&eacute;ralisation du commerce mondial (avec pour objectif officiellement annonc&eacute; d'assurer le d&eacute;veloppement des pays du tiers-monde), s&rsquo;est retrouv&eacute; bloqu&eacute; par les Occidentaux. Si</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">la</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">globalisation</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">au</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">service</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">d&rsquo;un</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">p&ocirc;le</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">unique</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">de</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">puissance (ou</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">imp&eacute;rialisme), ne pose gu&egrave;re de probl&egrave;mes, l&rsquo;arriv&eacute;e de la Chine a provoqu&eacute; un changement structurel profond, introduisant la notion de monde multipolaire &ndash; en l&rsquo;occurrence &laquo; bipolaire &raquo;.</font></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">La Chine a longtemps cherch&eacute; &agrave; mettre, au moins en apparence, sa puissance au service de plusieurs partenaires diff&eacute;rents, comme dans le cadre du Brics. Mais ces derniers temps, l'Inde s'est pratiquement retir&eacute;e du Brics. Quant &agrave; la Russie, elle a vite paru ressentir la crainte d'une concurrence chinoise potentiellement d&eacute;stabilisatrice, au sein du Brics ou ailleurs.</font></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333"> Devant les offensives, principalement am&eacute;ricaine dont le Brics a &eacute;t&eacute; l'objet, la Chine s'est repli&eacute;e sur une strat&eacute;gie<font color="#333333"> </font><font color="#333333">de</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">cr&eacute;ation</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">d&rsquo;une</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">nouvelle</font><font color="#333333"> s&eacute;rie </font><font color="#333333">d&rsquo;institutions internationales &agrave; initiative BRICS ou chinoise (OBOR, NDB, AIIB, etc.) Nous en avons ici plusieurs fois rendu compte, en notant d'ailleurs que divers pays europ&eacute;ens, dont la Grande Bretagne, avaient accept&eacute; de braver les interdictions am&eacute;ricaines en devenant membres de certaines de ces organisations. Ce faisant la Chine a &eacute;tabli </font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">autour</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">d&rsquo;elle</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">un</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">r&eacute;seau</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">de</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">partenariats</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">commerciaux, &eacute;conomiques, politiques et strat&eacute;giques avec un nombre croissant de pays et de r&eacute;gions, appartenant &agrave; son environnement g&eacute;ographique proche, ou relevant de l'influence europ&eacute;enne. L'influence chinoise a ainsi cru au sein de l&rsquo;ASEAN,</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">malgr&eacute;</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">la</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">pr&eacute;sence</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">en</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">son</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">sein</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">d&rsquo; alli&eacute;s notoires des Etats-Unis, Vietnam,</font><font color="#333333"> </font><font color="#333333">Japon, Cor&eacute;e du Sud, Philippines</font><font color="#333333">&hellip;</font><font color="#333333">Quant aux Philippines, celle-ci a bascul&eacute;, sans doute d&eacute;finitivement, hors de la zone d'influence am&eacute;ricaine. </font></font></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000080" face="Arial" size="2"><strong>Perspectives d'une guerre, au moins &eacute;conomico-politique, entre Etats-Unis et Chine</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">Les Etats-Unis, concernant les conflits potentiels en mer de Chine sud, avaient sous la pr&eacute;sidence d'Obama et dans le cadre d'un&nbsp;pr&eacute;tendu pivot vers l'Asie, consid&eacute;rablement renforc&eacute; les moyens militaires am&eacute;ricains dans cette zone. Mais les affrontements directs avec la Chine avaient &eacute;t&eacute; &eacute;vit&eacute;s. </font></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">L'arriv&eacute;e &agrave; la Maison Blanche de Donald Trump risque de changer le jeu. Il peut se traduire par un affrontement direct Etats-Unis-Chine, y compris sur le plan militaire. Donald Trump, d&egrave;s avant son &eacute;lection, avait montr&eacute; qu'en affichant une volont&eacute; de rapprochement avec la Russie, il avait l'intention de mener au sein d'un Brics russo-chinois la politique de &laquo;&nbsp;diviser pour r&eacute;gner&nbsp;&raquo;. Depuis, toutes ses initiatives, tant au plan du protectionnisme &eacute;conomique qu'au plan directement militaire, avec des ministres ouvertement anti-chinois, sont dirig&eacute;es contre la Chine. Il ne semble pas en craindre les cons&eacute;quences potentiellement catastrophiques. </font></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">Au plan international la Chine se heurte d&eacute;sormais &agrave; l'hostilit&eacute; de l'Inde qui avec son grand plan de d&eacute;mon&eacute;tisation, s&rsquo;est d&eacute;gag&eacute;e de sa d&eacute;pendance financi&egrave;re envers la Chine. Le Japon ne manifeste aucune intention de se lib&eacute;rer de la tutelle am&eacute;ricaine. Quant aux gouvernements europ&eacute;ens, s'ils conservent encore beaucoup de r&eacute;serve face &agrave; Donald Trump, ils ne manifestent pas pour autant de grande sympathie &agrave; l'&eacute;gard du g&eacute;ant chinois. </font></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm" lang="fr-FR"><font color="#000000" face="Arial" size="2"><font color="#333333">L'avenir ultime de la confrontation Etats-Unis-Chine d&eacute;pendra pourtant en grande partie de ces m&ecirc;mes pays europ&eacute;ens. Si ceux-ci rejettent la Chine, s'&eacute;tendra un nouveau rideau de fer sur le monde d&egrave;s avant la fin de 2017. Nul n'y sera gagnant. Les nouvelles n&eacute;cessit&eacute;s de coop&eacute;ration, notamment dans le cadre de la lutte contre le r&eacute;chauffement climatique et la d&eacute;gradation de l'environnement, seront tu&eacute;es dans l'oeuf.</font></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0.42cm; line-height: 0.49cm"><font face="Arial" size="2"><font color="#333333"><span lang="fr-FR">Si au contraire l'Europe se montrait capable d'&eacute;chapper &agrave; la domination am&eacute;ricaine, qu'elle soit ou non repr&eacute;sent&eacute;e aujourd'hui par Donald Trump, les conditions seraient r&eacute;unies pour l&rsquo;&eacute;mergence d'un monde multipolaire, comprenant aussi bien la Russie que la Chine, auquel l'exp&eacute;rience durement acquise au sein de l'Union europ&eacute;enne permettra aux pays europ&eacute;ens de contribuer &agrave; la hauteur de ses nombreuses capacit&eacute;s. Il conviendra donc que les mouvements politiques europ&eacute;ens cessent de pr&eacute;senter Vladimir Poutine et Xi Jinping comme des ennemis existentiels de l'Europe. </span></font></font> </p> Fri, 27 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump et l'Etat profond américain http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2450 2450 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170125171143_trump_et_les_militaires.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Il faut se demander &agrave; quoi serviront ces nouveaux moyens militaires. Trump a d&eacute;j&agrave; laiss&eacute; entendre qu'il s'en servirait pour contraindre la Chine &agrave; se retirer de la Mer de Chine sud. Mais ceci devrait entrainer, selon les r&eacute;centes d&eacute;clarations des dirigeants chinois, des ripostes majeures pouvant conduire &agrave; des affrontements nucl&eacute;aires. Ceci &eacute;tant, les moyens actuels du Pentagone sont largement suffisants pour neutraliser les forces chinoises, en d&eacute;pit de leurs renforcements r&eacute;cents. Pourquoi en ajouter? </font> <p><font size="2" face="Arial">Une autre hypoth&egrave;se est que Trump, derri&egrave;re un discours de relative ouverture &agrave; l'&eacute;gard de Moscou, veut se donner les moyens de combattre la Russie, dont l'arsenal est largement sup&eacute;rieur &agrave; celui dont peut disposer la Chine. Depuis les ann&eacute;es 1950, d&eacute;truire les moyens militaires de la Russie ont toujours &eacute;t&eacute; l'objectif des pr&eacute;sidents am&eacute;ricains successifs, &agrave; l'exception sans doute de Kennedy. Or aujourd'hui, </font><font size="2" face="Arial">la Russie n&rsquo;est capable de faire r&eacute;ellement jeu &eacute;gal (ou &eacute;quivalent) avec les Etats-unis que dans le domaine du nucl&eacute;aire. Dans le domaine des forces arm&eacute;es conventionnelles, il n&rsquo;y pas de commune mesure&nbsp; entre les deux puissances, les forces arm&eacute;es am&eacute;ricaines ( Army, Navy , Air Force et Marine-Corps) &eacute;tant beaucoup plus importantes que les forces arm&eacute;es russes. Le budget de la d&eacute;fense Russe, certes en augmentation sensible depuis une dizaine d&rsquo;ann&eacute;es, a &eacute;t&eacute; longtemps de l&rsquo;ordre du budget de d&eacute;fense fran&ccedil;ais et reste de 7 &agrave; 8 fois inf&eacute;rieur au budget am&eacute;ricain.&nbsp; L&agrave; encore, accepter d'affronter militairement les Russes n'aurait de sens qu'au plan nucl&eacute;aire, mais ce serait&nbsp; le moyen in&eacute;luctable de provoquer un conflit atomique mondial, qui n'&eacute;pargnerait aucun des deux adversaires. A moins d'&ecirc;tre d&eacute;ment, Trump ne peut pas l'ignorer. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le reste du monde, auquel Trump s'affrontera n&eacute;cessairement dans la suite de son projet d'America First, n'a pas de moyens militaires suffisants pour repr&eacute;senter, m&ecirc;me tous r&eacute;unis, une menace pour Trump. C'est bien &eacute;videmment le cas de l 'Europe qui n'a pas de d&eacute;fense cr&eacute;dible, hormis celle, totalement sous-dimensionn&eacute;e, dont dispose la France. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>L'Etat profond et Trump.</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Est-ce dans ces conditions Trump qui d&eacute;cide de sa propre initiative l'augmentation des moyens humains et technologiques du Pentagone? . Ne serait-ce pas, derri&egrave;re Trump, l'ensemble du redoutable et discret Complexe Militaro Industriel Am&eacute;ricain (military-industrial complexe ou CMI). Celui-ci est un &eacute;l&eacute;ment important de ce que l'on d&eacute;signe d&eacute;sormais par le terme d'Etat profond am&eacute;ricain. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'Etat profond am&eacute;ricain est compos&eacute; du r&eacute;seau des d&eacute;cideurs &eacute;videmment non &eacute;lus et discrets qui d&eacute;finiront, sous Trump comme ils le faisaient auparavant, la politique am&eacute;ricaine, y compris dans ses dimensions g&eacute;ostrat&eacute;giques. Pour simplifier, disons que l'on y trouve, outre le CMI, les entreprises de Wall Street, de la Silicon Valley et leurs repr&eacute;sentants au sein des institutions officielles, le National Security Council, le Joint Chiefs of Staff, le Department of Homeland Security et la Federal Reserve Bank, sans mentionner le Pentagone proprement dit. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le but de l'Etat profond est de maintenir son pouvoir, sur l'Am&eacute;rique proprement dite et sur les Etats vassaux, face aux revendications populaires, &laquo;&nbsp;populistes&nbsp;&raquo; et &laquo;&nbsp;socialistes&nbsp;&raquo; s'effor&ccedil;ant aujourd'hui de se faire entendre. Il est aussi de conserver les confortables revenus que lui rapporte la politique de d&eacute;fense (soit par exemple, rappelons le, plus d'un trilliard de dollars pour un avion qui ne vole pas, le F 35 JSF). Rien de tel pour cela que la puissance militaire et les moyens de s&eacute;curit&eacute; et de r&eacute;pression qui reposent sur elle. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'hypoth&egrave;se que nous retenons pour notre part est que l'apparition puis le succ&egrave;s &eacute;lectoral et aujourd'hui politique de Donald Trump, ne sont pas dus aux seules qualit&eacute;s ind&eacute;niables de celui-ci.. Ils ont r&eacute;sult&eacute; d'une action d&eacute;termin&eacute;e de la partie de l'Etat profond s'&eacute;tant rendu compte qu'Hillary Clinton ne serait pas un bon atout. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Un incident apparemment mineur et peu comment&eacute; semble significatif &agrave; cet &eacute;gard. Au moment o&ugrave; Donald Trump pronon&ccedil;ait son discours inaugural, dix officiers am&eacute;ricains en grande tenue ont subitement surgi et se sont tenus une minute derri&egrave;re lui. Ils se sont retir&eacute;s lorsqu'un commandant des Marines les a pri&eacute; de le faire. Quelques cam&eacute;ras ont pu saisir le sc&egrave;ne (voir image ci-dessus). Jamais aucun incident de cette nature ne s'&eacute;tait produit dans l'histoire am&eacute;ricaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On peut y voir le symbole du fait que Trump s'appuiera d&eacute;sormais principalement sur l'US Army. Mais &agrave; l'inverse, on peut y voir le symbole du pouvoir que celle-ci exercera dor&eacute;navant sur Trump. </font></p> Tue, 24 Jan 2017 23:00:00 GMT Une bataille dont on ne parle pas, celle de Deir es-Zor http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2448 2448 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170123185600_Deir_ez_Zor_.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><br /> </font></p> <font size="2" face="Arial">Deir es-Zor est une ville de Syrie situ&eacute;e sur les rives de l'Euphrate. Elle avait une population d&rsquo;environ 133&nbsp;000 habitants. C'&eacute;tait une ville agricole prosp&egrave;re avant la bataille de Deir es-Zor en cours depuis 2014. Cette bataille, qui avait commenc&eacute; bien plus t&ocirc;t, reste encore pratiquement ignor&eacute;e de l'opinion occidentale. Un article de Wikipedia en rappelle les grandes lignes <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Deir_ez-Zor_(depuis_2014">https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Deir_ez-Zor_(depuis_2014</a>) </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Elle met aux prises les forces loyalistes et les diff&eacute;rents groupes rebelles ou terroristes aujourd'hui regroup&eacute;s sous le nom d'EI. Celles-ci ont longtemps re&ccedil;u l'appui des Etats-Unis qui y voyaient un bon moyens pour abattre Bashar ai Assad. Rappelons qu'en septembre dernier, plusieurs avions am&eacute;ricains avaient pris pour cible, pr&eacute;tendument par erreur, l&rsquo;arm&eacute;e syrienne assi&eacute;g&eacute;s dans Deir Ez Zorr.. Aujourd'hui, avec l'arriv&eacute;e au pouvoir de Donald Trump, cet appui semble devoir cesser, mais les vieilles habitudes sont durables...d'autant plus que l'Iran impliqu&eacute;e dans la bataille de Deir es-Zor en soutien aux loyalistes est pr&eacute;sent&eacute;e par Donald Trump comme un adversaire avec qui aucune n&eacute;gociation ne serait possible. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le 14 janvier 2017, l'&Eacute;tat islamique, bien install&eacute;e &agrave; Jerablus et Racca, lance une offensive majeure contre les positions du r&eacute;gime &agrave; Deir ez-Zor, plusieurs kamikazes se sont fait exploser. Le 15 janvier, les djihadistes gagnent du terrain malgr&eacute; plus de 120 frappes a&eacute;riennes principalement syrienne et marginalement russes. Elles s'emparent du mont Tardah et de plusieurs collines surplombant l'a&eacute;roport de Deir ez-Zor. En contr&ocirc;lant ces hauteurs &agrave; proximit&eacute; de l'a&eacute;roport, les djihadistes emp&ecirc;chent alors les loyalistes d'envoyer des avions et des h&eacute;licopt&egrave;res &agrave; Deir ez-Zor pour ravitailler les assi&eacute;g&eacute;s, </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a name="cite_ref-113"></a><a name="cite_ref-F24180117_111-2"></a> Le 16 janvier, les troupes de l'EI parviennent &agrave; couper en deux les positions loyalistes et &agrave; encercler l'a&eacute;roport qui se retrouve isol&eacute; du reste de la ville. Les quartiers de Deir ez-Zor se retrouvent alors priv&eacute;s de tout ravitaillement en vivres, la voie vers l'a&eacute;roport &eacute;tant d&eacute;sormais coup&eacute;e. Actuellement environ 80&nbsp;000 civils sont encore pr&eacute;sents dans la poche de Deir ez-Zor tenue par le r&eacute;gime, 200&nbsp;000 autres se sont enfuis depuis le d&eacute;but du si&egrave;ge. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">L'EI les menace aujourd'hui d'un massacre g&eacute;n&eacute;ral. Les Occidentaux, face &agrave; ce qui serait un v&eacute;ritable g&eacute;nocide, bien sup&eacute;rieur aux morts d'Alep et de Mossoul, ne r&eacute;agit pas. Il est vrai que la r&eacute;gion est riche en ressources p&eacute;troli&egrave;res dont les diff&eacute;rents bellig&eacute;rants voudraient s'emparer, sans se pr&eacute;occuper du sort de la population. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le minist&egrave;re russe de la D&eacute;fense vient d'annoncer que six bombardiers &agrave; longue port&eacute;e ont vol&eacute; depuis la Russie vers le gouvernorat de Deir ez-Zor pour toucher des cibles de l&rsquo;Etat islamique. Un raid similaire avait &eacute;t&eacute; effectu&eacute; le 21 janvier. Toutes les cibles vis&eacute;es auraient &eacute;t&eacute; d&eacute;truite. Mais cela n'affectera que marginalement les positions de l'EI. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La porte-parole du minist&egrave;re russe des Affaires &eacute;trang&egrave;res, Maria Zakharova, s&rsquo;est indign&eacute;e le 19 janvier 2017 du silences des organisations internationales &agrave; l&rsquo;&eacute;gard de la souffrance des civils &agrave; Deir Es Zor du fait du terrorisme de l'EI. Mais cette indignation restera purement verbale et n'emp&ecirc;chera pas le massacre des civils de se produire, si l'EI y trouve int&eacute;r&ecirc;t dans le maintien de ses positions &agrave; Deir ez-Zor et dans la r&eacute;gion. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sun, 22 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump et les prochaines élections européennes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2445 2445 <br /><font size="2" face="Arial">Or les campagnes &eacute;lectorales relatives &agrave; ces &eacute;lections se d&eacute;rouleront dans des conjonctures internationales inimaginables jusqu'&agrave; ce jour. Si tout se passe comme actuellement pr&eacute;visibles, l'on verra le nouveau Pr&eacute;sident am&eacute;ricain, Donald Trump, faire triompher une politique de l'<em>America first</em> qui ne tiendra aucun compte des politiques adopt&eacute;es par les actuels gouvernements europ&eacute;ens et par l'Union europ&eacute;enne. Or celles-ci ont &eacute;t&eacute; jusqu'&agrave; ce jour marqu&eacute;es par une docilit&eacute; sans pareil aux injonctions de l'ancien pouvoir am&eacute;ricain, symbolis&eacute; par Barack Obama. Celles-ci imposaient au plan diplomatique la quasi-pr&eacute;paration d'une guerre avec la Russie, et l'abandon de toute volont&eacute; d'ind&eacute;pendance et d'investissement au plan int&eacute;rieur, ceci pour ne pas concurrencer la domination des int&eacute;r&ecirc;ts financiers am&eacute;ricains. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Trump, d&egrave;s son discours d'investiture, a confirm&eacute; qu'il rechercherait une d&eacute;tente avec Moscou. La perspective de celle-ci obligera les gouvernements europ&eacute;ens &agrave; faire un choix crucial: suivre &agrave; nouveau l'exemple de Washington et se rapprocher de Moscou, alors que la diabolisation de la Russie, et plus r&eacute;cemment de Vladimir Poutine &eacute;tait le fondement m&ecirc;me de leur action internationale - ou poursuivre seuls, avec des moyens de d&eacute;fense quasi inexistants, une opposition &agrave; la Russie qui pourrait d&eacute;boucher sur des conflits militaires locaux, notamment &agrave; la fronti&egrave;re euro-russe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Dans le domaine &eacute;conomique, il en sera de m&ecirc;me. Les Europ&eacute;ens ne pourront plus compter sur l'aide des dollars am&eacute;ricains et des multinationales bas&eacute;es &agrave; Wall Street, pour satisfaire &agrave; leur place et &agrave; cr&eacute;dit les besoins des populations. Ils devront reprendre une politique d'investissement en propre, qu'ils devront n&eacute;cessairement financer par d'importants sacrifices, notamment au plan fiscal. Dans le cadre de l'America First, toutes les possibilit&eacute;s industrielles et financi&egrave;res am&eacute;ricaines seront consacr&eacute;es au d&eacute;veloppement de l'Am&eacute;rique.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais l'opinion publique et les partis politiques europ&eacute;ens seront-ils capables en quelques mois d'effectuer ce changement de cap radical?&nbsp; Manifestement, l'exemple fran&ccedil;ais n'est pas encourageant. La grande majorit&eacute; des candidats dits de gouvernement n'ont rien compris &agrave; ce qui se passe. Les d&eacute;bats au sein des primaires socialistes ont &eacute;t&eacute; particuli&egrave;rement scandaleux. Tous n'avaient qu'&agrave; la bouche le respect des consignes de Bruxelles en ce qui concerte la limitation de la dette et de la fiscalit&eacute;. Tous par ailleurs mentionnaient la n&eacute;cessit&eacute; de durcir militairement le ton &agrave; l'&eacute;gard de Poutine.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Dans la droite de gouvernement, il en a &eacute;t&eacute; &agrave; peu pr&egrave;s de m&ecirc;me, le candidat Fillon ayant &agrave; peine os&eacute; parler d'un rapprochement avec Poutine. En ce qui concerne l'extr&ecirc;me-droite du Front National, Marine Le Pen n'a toujours pas pr&eacute;cis&eacute; de quelle fa&ccedil;on elle tiendrait compte de la nouvelle politique am&eacute;ricaine. On peut craindre que la peur d'&ecirc;tre accus&eacute;e de &laquo;&nbsp;populisme&nbsp;&raquo; l'emp&ecirc;che de prendre clairement position. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il en sera tr&egrave;s probablement de m&ecirc;me en Hollande et en Allemagne. Ainsi l'Europe, face au tourbillon Trump, se pr&eacute;pare-t-elle plus que jamais au r&ocirc;le peu glorieux de feuille morte emport&eacute;e par le vent.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Fri, 20 Jan 2017 23:00:00 GMT Le nouveau visage que prendra le combat naval. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2444 2444 <br /><font size="2" face="Arial">L' Office of Naval Research (ONR) am&eacute;ricain est d&eacute;sormais convaincu de l 'importance que prendront les engins de surface non pilot&eacute;s par des humains, ceci tant au plan offensif que d&eacute;fensif. Ces embarcations autonomes sont d&eacute;sormais dites Unmanned Surface Vehicles (USVs) ou Autonomous Surface Craft (ASCs). <br /> <br /> Des d&eacute;monstrations ont eu lieu r&eacute;cemment dans l'estuaire de la Chesapeake Elles ont montr&eacute; que des robots &agrave; coque gonflable rigide, Rigid Hull Inflatable Boats (RHIBs) se comportent tr&egrave;s convenablement lorsqu'ils agissent seuls, dans le cadre d'un programme qui leur a &eacute;t&eacute; fix&eacute;. Mais ils sont particuli&egrave;rement efficaces quand ils op&egrave;rent en groupe ou essaim coh&eacute;rent. Dans ce cas, ils communiquent entre eux par un r&eacute;seau complexe d'&eacute;change d'informations. <br /> <br /> Ils utilisent pour ce faire un logiciel dit Control Architecture for Robotic Agent Command and Sensing (CARACaS). Devant des menaces simul&eacute;es, ils ont r&eacute;agi effectivement de leur propre chef en meute. Ceci a rendu ces robots difficiles &agrave; d&eacute;truire, vu l'aide qu'ils s'apportent mutuellement. A ce stade cependant, ils sont rest&eacute;s sous un certain contr&ocirc;le des humains, afin que leurs r&eacute;actions soient adapt&eacute;es &agrave; la nature de la menace. Mais il est pr&eacute;vu que ce contr&ocirc;le s'all&eacute;gera progressivement, au fur et &agrave; mesure que les essaim acqui&eacute;reront une intelligence collective. <br /> <br /> Ceci ne fera pas n&eacute;cessairement dispara&icirc;tre l'efficacit&eacute; des Groupes de porte-avions dont la marine am&eacute;ricaine est particuli&egrave;rement bien dot&eacute;e. Ces porte-avions et leurs escortes disposeront de nombreux moyens de d&eacute;fense adapt&eacute;s &agrave; cette nouvelle menace. Par ailleurs, des meutes sont difficilement concevables actuellement dans le domaine de la guerre sous-marine, compte tenu des difficult&eacute;s de communication sous l'eau qui demeurent. <br /> <br /> Les performances des Autonomous Surface Craft relanceront les d&eacute;bats concernant l'utilisation des robots militaires, drones ou engins terrestres. Ceux-ci &eacute;taient jusqu'&agrave; pr&eacute;sent cens&eacute;s agir de &laquo;&nbsp;fa&ccedil;on &eacute;thique&nbsp;&raquo;, mais leur utilisation par Obama au Moyen Orient ont montr&eacute; qu'ils entrainaient de nombreux morts civiles. Ceci n'a pas peu contribu&eacute; au rejet de l'intervention militaire am&eacute;ricaine, tant en Afghanistan qu'en Irak et en Syrie. <br /> <br /> L'US Navy n'a manifestement que peu &agrave; faire des scrupules concernant l'usage des Lethal Autonomous Weapons Systems (LAWS). Elle a d&eacute;j&agrave; annonc&eacute; qu'elle se pr&eacute;parait &agrave; les utiliser massivement compte tenu de son incapacit&eacute; actuelle &agrave; prot&eacute;ger sans eux les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains dans l'immensit&eacute; des oc&eacute;ans. <br /> <br /> Les perspectives d'affrontement avec la Chine en mer de Chine orientale et dans le Pacifique, qui sont de plus en plus &eacute;tudi&eacute;es par Donald Trump, donneront une particuli&egrave;re actualit&eacute; &agrave; ces consid&eacute;rations. On imagine que la Chine, d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s avanc&eacute;e dans le domaine de l'autonomie des engins, notamment spatiaux, ne restera pas sans r&eacute;ponse. <br /> <br /> <strong>Note</strong><br /> <br /> * Sur CARACaS, voir </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.navaldrones.com/CARACAS.html">http://www.navaldrones.com/CARACAS.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> <br /> </font> Wed, 18 Jan 2017 23:00:00 GMT Des membres du Parlement européen s'inquiètent d'une possible agression par des robots http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2442 2442 <br /><font size="2">Le rapport, approuv&eacute; par I7 voix contre 2, propose de garantir un statut l&eacute;gal aux robots, consid&eacute;r&eacute;s comme des personnes &eacute;lectroniques. Ceci leur conf&eacute;rera des droits et obligations. Les robots autonomes les plus sophistiqu&eacute;s devraient &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute;s comme responsables des dommages qu'ils causeront. Pour bien faire, ils devraient &ecirc;tre dot&eacute;s d'une commande de d&eacute;sactivation (kill switch) permettant aux humains de s'en prot&eacute;ger rapidement en cas d'agressions. </font><br /> <p><font size="2"> Mady Delvaux d'autre part demande que la Commission europ&eacute;enne se dote d'une agence sp&eacute;cialis&eacute;e traitant de ces questions.<br /> <br /> Il faut saluer le sens de l'anticipation des parlementaires europ&eacute;ens. Contrairement &agrave; leurs coll&egrave;gues fran&ccedil;ais qui, on peut le supposer, ignorent tout des avanc&eacute;es de l'intelligence artificielle, ils veulent faire entrer dans la loi des pr&eacute;cautions que tous les informaticiens et roboticiens consid&egrave;rent d&eacute;sormais comme n&eacute;cessaires, ceci dans l'imm&eacute;diat concernant le statut des &laquo;&nbsp;v&eacute;hicules sans conducteurs&nbsp;&raquo;. <br /> <br /> On peut cependant peut-&ecirc;tre regretter que les auteurs de la r&eacute;solution ne disent pas un mot des syst&egrave;mes artificiels souvent qualifi&eacute;s d'algorithmes intelligents, qui dans certains cas prennent en quelques fractions de seconde des d&eacute;cisions tr&egrave;s importantes. Ils sont d&eacute;j&agrave; &agrave; l'oeuvre dans certains syst&egrave;mes d'armes et envahiront rapidement le monde num&eacute;rique dont tous les humains sont d&eacute;sormais captifs.<br /> <br /> Ces robots d'un nouveau genre sont mis au point quotidiennement par les Grands de l'Internet am&eacute;ricains. Faudra-t-il donc doter d'un &laquo;&nbsp;kill switch&nbsp;&raquo; Mark Zuckerberg, patron de Facebook, qui a r&eacute;cemment propos&eacute; d'investir 3 milliards de dollars dans une &laquo;&nbsp;initiative philanthropique&nbsp;&raquo; destin&eacute;e par exemple &agrave; financer des recherches dans le domaine socio-m&eacute;dical. Les Europ&eacute;ens s'en sont r&eacute;jouis, esp&eacute;rant b&eacute;n&eacute;ficier d'une partie de ces investissements. Qu'ils se pr&eacute;parent donc &agrave; une recrudescence en ligne des bons conseils de m&eacute;decins num&eacute;riques anonymes au service de la Big Pharma am&eacute;ricaine. Celle-ci par ailleurs finance abondamment les divers Mark Zuckerberg.</font></p> <p align="left"><font size="2">Voir entre autres r&eacute;f&eacute;rences<br /> http://money.cnn.com/2017/01/12/technology/robot-law-killer-switch-taxes/</font><br /> </p> <blockquote></blockquote> Tue, 17 Jan 2017 23:00:00 GMT