Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Mon, 26 Jun 2017 16:19:35 GMT La France et le Qatar: Aux abonnés absents&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2600 2600 <br /><font size="2" face="Arial">C'est ce que d'ailleurs n'ont pas tard&eacute; &agrave; faire l'Iran, la Turquie et la Russie. D&egrave;s que la coalition entre l&rsquo;Arabie saoudite, les &Eacute;mirats arabes unis et Bahre&iuml;n (sans mentionner l'Egypte, mais que vient-elle faire dans cette gal&egrave;re, ) a annonc&eacute; vouloir isoler radicalement le petit Emirat du reste du monde, elles ont commenc&eacute; &agrave; apporter de l'aide au Qatar, y compris dans l'imm&eacute;diat en mati&egrave;re de ravitaillement. Elles ont par ailleurs laiss&eacute; entendre que toute op&eacute;ration militaire de la coalition saoudienne contre le Qatar entrainerait des &laquo;&nbsp;r&eacute;ponses appropri&eacute;es&nbsp;&raquo;. </font> <p><font size="2" face="Arial">Riyad, avec le courage qui le caract&eacute;rise, n'a pas os&eacute; encore engager de moyens militaires contre le Qatar. Il vient par contre de formuler 13 exigences &agrave; satisfaire par Doha, dans un d&eacute;lai de 10 jours (en voir la liste en annexe). Il est clair que si le Qatar acceptait ce v&eacute;ritable ultimatum, il serait rapidement ray&eacute; de la carte du Moyen-Orient. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il ne semble pas qu'il en ait l'intention, comptant sur l'appui de ses puissants partenaires. Par ailleurs, on ne sait pas clairement &agrave; ce jour que sera l'attitude de Donald Trump. Il n'avait jamais manifest&eacute; de grandes affinit&eacute;s pour l'Arabie saoudite, sauf r&eacute;cemment. Mais dans sa guerre absurde contre l'Iran, il est possible qu'il se rallie &agrave; la coalition anti-Qatar, compte tenu du fait que celle-ci deviendra de facto une coalition anti-Iran.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Bornons-nous &agrave; ce jour &agrave; constater l'&eacute;tonnant silence officiel de la France. Compte tenu des importants investissements qataris en France, encourag&eacute; par les gouvernements successifs, (voir un &eacute;tat qu'il conviendrait d'ailleurs de mettre &agrave; jour <a href="http://www.francetvinfo.fr/france/qatar-quel-est-le-poids-des-investissements-du-pays-en-france_1512483.html">http://www.francetvinfo.fr/france/qatar-quel-est-le-poids-des-investissements-du-pays-en-france_1512483.html</a> ) on ne comprendrait pas qu'Emmanuel Macron, qui pr&eacute;tend &ecirc;tre sur tous les fronts, n'intervienne pas au secours du Qatar et des entreprises fran&ccedil;aises dans lesquels celui-ci a pris des participations.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Annexe</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voici ce que r&eacute;clament Riyad, Abou Dabi, Manama et Le Caire. Source M&eacute;diapart&nbsp; 25/06.</font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>1. Le Qatar doit r&eacute;duire ses relations diplomatiques avec l&rsquo;Iran et fermer les missions diplomatiques iraniennes sur son territoire. Le commerce et les &eacute;changes avec l&rsquo;Iran doivent respecter les sanctions am&eacute;ricaines et internationales, de mani&egrave;re &agrave; ne pas menacer la s&eacute;curit&eacute; du Conseil de coop&eacute;ration du Golfe.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>2. Le Qatar doit imm&eacute;diatement fermer la base que la Turquie est en train de construire sur son territoire et mettre un terme &agrave; toute coop&eacute;ration militaire avec la Turquie &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur de l&rsquo;&eacute;mirat.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>3. Le Qatar doit couper les liens avec toutes les organisations terroristes, sectaires et id&eacute;ologiques, en particulier avec les Fr&egrave;res musulmans, l&rsquo;&Eacute;tat islamique, Al-Qa&iuml;da, Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), les Chebabs somaliens, AQMI et le Hezbollah libanais. Il doit formellement d&eacute;clarer q&eacute; saoudite, Bahre&iuml;n, les &Eacute;mirats arabes unis et l&rsquo;&Eacute;gypte, et accepter toutes les futures mises &agrave; jour de cette liste.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>4. Le Qatar doit couper tous les moyens de financement destin&eacute;s &agrave; des individus, groupes et organisations qui ont &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute;s comme terroristes par l&rsquo;Arabie saoudite, Bahre&iuml;n, les &Eacute;mirats arabes unis et l&rsquo;&Eacute;gypte, les &Eacute;tats-Unis et d&rsquo;autres pays.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>5. La Qatar doit remettre les&nbsp;figures du terrorisme, les fugitifs et individus recherch&eacute;s, ressortissants de l&rsquo;Arabie saoudite, de Bahre&iuml;n, des &Eacute;mirats arabes unis et de l&rsquo;&Eacute;gypte &agrave; leur pays d&rsquo;origine. Il doit aussi geler leurs biens et fournir toutes les informations requises sur leurs domiciles, mouvements et moyens financiers.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>6. Le Qatar doit fermer Al Jazeera et ses stations affili&eacute;es.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>7. Le Qatar doit cesser toute ing&eacute;rence dans les affaires int&eacute;rieures des &Eacute;tats souverains, cesser d&rsquo;offrir sa nationalit&eacute; &agrave; des individus recherch&eacute;s de nationalit&eacute; saoudienne, &eacute;miratie, bahreinie ou &eacute;gyptienne. Il doit retirer la citoyennet&eacute; qatarie aux personnes dont la naturalisation viole les lois de ces pays.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>8. Le Qatar doit verser des r&eacute;parations financi&egrave;res &agrave; ses voisins pour les pertes en vies humaines et les pertes financi&egrave;res provoqu&eacute;es par sa politique ces derni&egrave;res ann&eacute;es. Le montant de ces indemnit&eacute;s sera d&eacute;termin&eacute; en coordination avec le Qatar.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>9. Le Qatar doit aligner sa politique sur celle des autres pays arabes du Golfe, tout comme il doit le faire en mati&egrave;re &eacute;conomique, conform&eacute;ment &agrave; l&rsquo;accord conclu en 2014 avec l&rsquo;Arabie saoudite.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>10. Le Qatar doit cesser tout contact avec l&rsquo;opposition en Arabie saoudite, au royaume de Bahre&iuml;n, aux &Eacute;mirats arabes unis et en &Eacute;gypte. Il doit communiquer des rapports d&eacute;taillant les contacts qu&rsquo;il a d&eacute;j&agrave; entretenus avec des groupes d&rsquo;opposition dans ces pays et les soutiens qu&rsquo;il leur a apport&eacute;s.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>11. Le Qatar doit fermer tous les organes d&rsquo;information qu&rsquo;il finance directement ou indirectement, y compris Arabi21, Al Araby, Al Jadeed, Mekameleen, Middle east eye, etc.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>12. Le Qatar doit communiquer son accord avec ces demandes dans les 10 jours suivant la communication de cette liste.</em></font></p> <font size="2" color="#800000" face="Arial"><em> </em></font> <p><font size="2" color="#800000" face="Arial"><em>13. Le Qatar doit accepter un audit mensuel du respect de ces obligations pendant la premi&egrave;re ann&eacute;e suivant son acceptation, puis un audit trimestriel la deuxi&egrave;me ann&eacute;e et des audits mensuels les ann&eacute;es suivantes.</em></font></p> Sat, 24 Jun 2017 23:00:00 GMT Avec Macron, le retour à un libéralisme dur. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2596 2596 <br /><p style="font-weight: normal"><font size="3">D<font face="Arial" size="2">'abord il faut relativiser le terme de majorit&eacute; &eacute;crasante. La vraie majorit&eacute; est celle des abstentionnistes. Ceux-ci se sont abstenus, non pour aller &agrave; la p&ecirc;che &agrave; la ligne, mais pour manifester leur rejet d'un choix impos&eacute; qui permettra le succ&egrave;s d'une droite dure telle que la France n'en avait pas connue depuis la Chambre Bleu horizon en 1919. </font></font><font face="Arial" size="2"> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">A c&ocirc;t&eacute; de ce programme, celui de Fran&ccedil;ois Fillon, rejet&eacute; par l'&eacute;lectorat aux primaires de la pr&eacute;sidentiel, para&icirc;tra bien timide. Il sera proche de celui pr&eacute;conis&eacute; par les &laquo;&nbsp;durs&nbsp;&raquo; du Congr&egrave;s am&eacute;ricain. Il tournera radicalement le dos &agrave; ce qui restait en France de &laquo;&nbsp;social-d&eacute;mocratie&nbsp;&raquo; apparue depuis 1936 et la Lib&eacute;ration. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il s'agira en fait, si l'on y regarde de pr&egrave;s, du retour au pouvoir d'un capitalisme pr&eacute;dateur fond&eacute; sur la privatisation des ressources de production, de distribution et de conservation des ressources naturelles </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">On ne pourra pas dire que qu'une intervention r&eacute;gulatrice provenant d'un Etat social d&eacute;mocrate n'existe pas, et correspond &agrave; un r&ecirc;ve utopique. Rien que dans un certain nombre de pays europ&eacute;ens, il avait exerc&eacute; un pouvoir certes imparfait mais dont l'on cherchera en vain des traces dans le futur Etat macronien. M&ecirc;me s'il ne l'a fait que de fa&ccedil;on timide, ce contr&ocirc;le public des activit&eacute;s productives y correspond &agrave; une v&eacute;ritable volont&eacute; de transformation sociale, correspondant aux demandes des classes &ndash; ou cat&eacute;gories - sociales jusqu'ici exclues du pouvoir par le capitalisme pr&eacute;dateur.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Or l'on ne voit rien de tel dans les &laquo;&nbsp;r&eacute;formes&nbsp;&raquo; pr&eacute;conis&eacute;es par Emmanuel Macron et le grand capitalisme fran&ccedil;ais et am&eacute;ricain qui vont s'appuyer sur lui pour venir au pouvoir sans r&eacute;sistances. Inutile de faire ici la revue d'un programme politique de Macron, car celui-ci n'existe pas. On voit au contraire les d&eacute;g&acirc;ts qu'il fera avec l'abandon de la l&eacute;gislation du travail ou autres mesures s'inspirant de la protection sociale.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Les fran&ccedil;ais ne s'en apercevront peut-&ecirc;tre pas tout de suite, aveugl&eacute;s par le clinquants de r&eacute;formes toutes en discours. Mais si comme il est vraisemblable l'appel &agrave; un Etat social r&eacute;gulateur s'impose prochainement en France et dans le monde, ils comprendront la non-existence du retour &agrave; un lib&eacute;ralisme dur tel que pr&eacute;conis&eacute; par Macron. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Cet Etat social r&eacute;gulateur sera indispensable dans les prochaines d&eacute;cennies pour lutter contre la crise climatique et la destruction des &eacute;cosyst&egrave;me. Mais il pourrait l'&ecirc;tre dans quelques mois si comme beaucoup d'experts le font craindre, une crise bien plus grave que celle de 2008 &eacute;clatait et se g&eacute;n&eacute;ralisait dans le monde occidental.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il ne faudra pas compter alors sur Emmanuel Macron et son mouvement En Marche pour proposer la moindre solution. Ils s'en tiendront &agrave; leur refus de tout investissement public dans les domaines en danger.</font></p> Sat, 17 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections législatives en Grande-Bretagne et en France. Le contraste http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2593 2593 <br /><p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Au Royaume Uni, Th&eacute;r&eacute;sa May disposait, au d&eacute;but d&rsquo;avril, d&rsquo;une majorit&eacute; absolue. Se fondant sur les sondages qui donnaient une avance consid&eacute;rable aux conservateurs en cas d&rsquo;&eacute;lection anticip&eacute;e, elle a pris, le 18 avril 2017, le risque d&rsquo;organiser une nouvelle &eacute;lection pour &eacute;largir sa majorit&eacute; et pouvoir n&eacute;gocier le Brexit en position de force. Mal lui en a pris. Peu charismatique, elle a conduit une mauvaise campagne et perdu sa majorit&eacute; absolue. Elle devra donc d&eacute;sormais composer avec d&rsquo;autres partis et courir le risque de perdre le pouvoir. Que s&rsquo;est-il donc pass&eacute; dans l&rsquo;opinion anglaise pour que les &eacute;lecteurs votent, une fois de plus apr&egrave;s le BREXIT, contre les sondages et les m&eacute;dias.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">S&rsquo;agissant de Theresa May, son programme d&rsquo;aust&eacute;rit&eacute;, de r&eacute;duction des d&eacute;penses publiques et la volont&eacute; de n&eacute;gocier un Brexit dur &eacute;taient connus de longue date. Ils ont pu jouer un r&ocirc;le dans la contre-performance de Theresa May, mais peut &ecirc;tre moindre que ce qu&rsquo;on en dit les m&eacute;dias.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Les deux attentats successifs de Manchester et de Londres ont donn&eacute; au th&egrave;me de la S&eacute;curit&eacute; une grande importance dans la campagne &eacute;lectorale. Les m&eacute;dias, tr&egrave;s majoritairement pro-May, en ont profit&eacute; pour attaquer sans rel&acirc;che Jeremy Corbyn sur ce sujet, les travaillistes &eacute;tant souvent jug&eacute;s laxistes en mati&egrave;re de S&eacute;curit&eacute;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Corbyn a ripost&eacute; avec le plus grand calme en attribuant la mont&eacute;e du terrorisme &agrave; l&rsquo;&laquo;incomp&eacute;tence&raquo; de Th&eacute;r&eacute;sa May dans ses pr&eacute;c&eacute;dentes fonctions de Ministre de l&rsquo;Int&eacute;rieur, et notamment &agrave; la forte r&eacute;duction des effectifs de Police qu&rsquo;elle avait conduite. Mais il a surtout expliqu&eacute;, avec force et constance, la mont&eacute;e du terrorisme par une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable d&rsquo;alignement syst&eacute;matique sur le bellicisme US, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable d&rsquo;ing&eacute;rence tous azimuts dans les affaires d&rsquo;&eacute;tats souverains, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable de mensonges et de bombardements (Irak, Syrie, Libye) qui ne servent en rien les int&eacute;r&ecirc;ts du Royaume Uni, une politique &eacute;trang&egrave;re irresponsable de soutien inconditionnel aux exc&egrave;s de l&rsquo;&eacute;tat h&eacute;breu.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">A la surprise g&eacute;n&eacute;rale, ce discours sur la politique &eacute;trang&egrave;re britannique semble avoir &eacute;t&eacute; entendu et compris, surtout par les jeunes, qui se sont mobilis&eacute;s en masse et ont vot&eacute; majoritairement pour Jeremy Corbyn. Th&eacute;r&eacute;sa May a donc fini par perdre sa majorit&eacute; absolue&hellip;&hellip;. en partie sur les th&egrave;mes de la s&eacute;curit&eacute; et de la politique &eacute;trang&egrave;re, ce que les m&eacute;dias ont &laquo;oubli&eacute;&raquo; de commenter&hellip;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Ce qui est historique dans l&rsquo;&eacute;lection au Royaume Uni , c&rsquo;est le taux de mobilisation des jeunes qui s&rsquo;est traduit par un taux de participation jamais atteint dans ce type d&rsquo;&eacute;lection outre Manche (76%), ce qui est plut&ocirc;t sain dans une d&eacute;mocratie digne de ce nom.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Ce qui est historique c&rsquo;est que 40 % des britannique aient pu voter, contre la pression des m&eacute;dias et de certains lobbies, pour un homme qui remet en cause l&rsquo;all&eacute;geance automatique et le suivisme du Royaume Uni aux USA, pour un homme qui pr&ocirc;ne la non ing&eacute;rence, pour un homme qui explique la mont&eacute;e du terrorisme par les exc&egrave;s et les bombardements injustes de la coalition occidentale contre des pays qui ne leur demandaient rien (Irak, Libye, Syrie) pour un homme clairement pro-Palestinien et qui assume clairement son anti-sionisme . &hellip;., en liaison avec ses <a href="ttp://www.info-palestine.eu/spip.php?article15660%20%29." data-wpel-link="internal">nombreux amis isra&eacute;liens.&nbsp;</a></font></p> <div style="float:none;margin:10px 0 10px 0;text-align:center;"> </div> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Madame Th&eacute;r&eacute;sa May reste au pouvoir, mais elle est affaiblie. Elle aura d&eacute;sormais des difficult&eacute;s &agrave; imposer son point de vue, notamment en mati&egrave;re de politique &eacute;trang&egrave;re.</font></p> <h4 style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" color="#000080" face="Arial">Et pendant ce temps, en France &hellip;</font></h4> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Au taux de participation historiquement haut de l&rsquo;&eacute;lection britannique du 8 juin, s&rsquo;oppose le taux historiquement bas de l&rsquo;&eacute;lection fran&ccedil;aise du 11 juin.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Jamais dans l&rsquo;histoire des &eacute;lections l&eacute;gislatives fran&ccedil;aises le taux d&rsquo;abstention n&rsquo;avait atteint un tel niveau.: 51,3 % auxquels on peut d&rsquo;ailleurs ajouter ajouter 1,08 % de votes blancs ou nuls&hellip;..</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Il y donc bien eu un &laquo;tsunami historique d&rsquo;abstentions&raquo; qui n&rsquo;est &eacute;videmment pas sans raison et sans risque pour le futur.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le deuxi&egrave;me fait historique est le tr&egrave;s faible score, en voix, du parti du pr&eacute;sident &laquo;La R&eacute;publique en Marche&raquo; qui ne rassemble sur ses candidats que 6,39 millions de suffrages soit 13,3 % des inscrits. En d&rsquo;autres termes, 41,2 millions d&rsquo;&eacute;lecteurs, soit 86,7% des inscrits n&rsquo;ont pas vot&eacute; pour le parti d&rsquo;un Pr&eacute;sident pourtant &eacute;lu avec 8,4 millions de voix au premier tour (o&ugrave; est le vote d&rsquo;adh&eacute;sion tel que les m&eacute;dias nous l&rsquo;ont pr&eacute;sent&eacute; ?</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Jamais dans l&rsquo;histoire des l&eacute;gislatives fran&ccedil;aises le parti du Pr&eacute;sident &eacute;lu n&rsquo;a obtenu, au premier tour des l&eacute;gislatives, les suffrages d&rsquo;adh&eacute;sion d&rsquo;un aussi faible pourcentage des inscrits, suffrages qui devraient pourtant suffire &agrave; obtenir une majorit&eacute; absolue &eacute;crasante en si&egrave;ges. C&rsquo;est ce parti qui ne repr&eacute;sentera finalement qu&rsquo; une infime partie de l&rsquo;&eacute;lectorat qui va r&eacute;gner sans partage sur la France pendant les cinq prochaines ann&eacute;es. Les m&eacute;dias n&rsquo;ont pas beaucoup insist&eacute; sur cette tr&egrave;s faible repr&eacute;sentativit&eacute; des candidats &laquo;en marche&raquo; dont certains, qui seront &eacute;lus dimanche prochain, n&rsquo;ont pas recueilli plus de 8% des inscrits au premier tour pour soutenir leur projet . &hellip;..</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Contrairement &agrave; ce qui nous a &eacute;t&eacute; rab&acirc;ch&eacute; par les m&eacute;dias, le pr&eacute;sident et son parti ne sont pas &laquo;anti-syst&egrave;me&raquo;. Ils sont, &agrave; l&rsquo;oppos&eacute; de Monsieur Jeremy Corbyn, europ&eacute;istes, mondialistes, otaniens, bellicistes et interventionnistes en politique &eacute;trang&egrave;re, align&eacute;s sur la position n&eacute;oconservatrice US, pour un soutien inconditionnel &agrave; l&rsquo;&eacute;tat h&eacute;breu.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le soutien unanime des m&eacute;dias au pr&eacute;sident &eacute;lu et &agrave; ses candidats (plus de 11 000 articles et 1200 couvertures de magazine pro-Macron lors de la campagne pr&eacute;sidentielle) est l&agrave; pour nous confirmer qu&rsquo;on est bien en pr&eacute;sence de la substantifique moelle du &laquo;syst&egrave;me&raquo;.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Le risque n&rsquo;est pas nul qu&rsquo;un &eacute;lectorat d&eacute;sabus&eacute;, qui consid&egrave;re que les &eacute;lections ne servent plus &agrave; rien se fasse entendre dans la rue d&egrave;s la publication des premi&egrave;res ordonnances en Septembre. A moins qu&rsquo;il ne se r&eacute;signe &hellip;&hellip; Le risque n&rsquo;est pas nul non plus qu&rsquo;un d&eacute;rapage belliciste au proche orient, dans le sillage de Washington, conduise ce qui reste de notre beau pays vers l&rsquo;ab&icirc;me.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">En tous cas, la d&eacute;mocratie anglaise post-Brexit semble bien vivante. La d&eacute;mocratie fran&ccedil;aise, elle, semble aujourd&rsquo;hui bien malade, si ce n&rsquo;est moribonde.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Les britanniques font valoir leurs id&eacute;es dans les urnes en &eacute;cartant la propagande m&eacute;diatique (Brexit, derni&egrave;res l&eacute;gislatives). Les fran&ccedil;ais, en net retard sur les anglo-saxons, se r&eacute;signent ou suivent en trop grand nombre (6,3 millions, c&rsquo;est peu mais &ccedil;a n&rsquo;est pas rien), le discours convenu des m&eacute;dias militants.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial">Wait and See.</font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial"><strong>G&eacute;n&eacute;ral (2S) Dominique Delawarde</strong></font></p> <p style="text-align: justify;" align="justify"><font size="2" face="Arial"><em>Ancien chef &laquo;Situation-Renseignement-Guerre &eacute;lectronique&raquo; &agrave; l&rsquo;&Eacute;tat-major interarm&eacute;es de planification op&eacute;rationnelle</em></font></p> Tue, 13 Jun 2017 23:00:00 GMT Elections en France. Résignation sans espoir. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2589 2589 <br /><font face="Arial" size="2">&nbsp;Voir par exemple <a href="http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html">http://www.independent.co.uk/news/emmanuel-macron-en-marche-landslide-victory-france-parliamentary-elections-11-june-a7784966.html</a> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant beaucoup de commentateurs s'attardent sur les absentions, lesquelles s'ajoutent aux non-inscrits. LREM, auquel s'adjoint le MODEM, n'ont re&ccedil;u au premier tour que l'appui d'environ 32% des &eacute;lecteurs. On ne peut gu&egrave;re parler de tremblement de terre. Certes, LREM compte sur le r&eacute;gime &eacute;lectoral excluant radicalement la repr&eacute;sentation proportionnelle et sur les ralliements impos&eacute;s par un scrutin &agrave; deux tour pour disposer d'une majorit&eacute; &eacute;crasante le 18 juin au 2e tour. Mais cette majorit&eacute;, certes l&eacute;gale en termes de droit, repr&eacute;sentera-t-elle une v&eacute;ritable majorit&eacute; dans l'opinion? Sans doute pas. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">On peut douter que les &eacute;lecteurs respectifs du FN, des R&eacute;publicains, de la France Insoumise, sans compter ce qui reste de sympathisants du Parti socialiste, deviennent brutalement &laquo;&nbsp;macroniens&nbsp;&raquo;. Certes, certains de leurs repr&eacute;sentants le feront pas int&eacute;r&ecirc;t, mais leur masse ne changera pas subitement de convictions. Ils ne se rallieront pas brutalement &agrave; la politique attendue d'Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui ne fera qu'aggraver leur opposition. Seule l'incapacit&eacute; des leaders de ces mouvements &agrave; s'entendre pour former une force politique coh&eacute;rente, sur la base des nombreux points qui les rassemblent, sauvera Macron et LREM d'une opposition efficace. Ceci tant au Parlement que dans les &eacute;lections locales ou dans un pr&eacute;visible &laquo;&nbsp;3e tour social&nbsp;&raquo;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">De son c&ocirc;t&eacute; l'opinion, manipul&eacute;e d'une fa&ccedil;on exceptionnelle, comme dans d'autres pays europ&eacute;ens, par des m&eacute;dias totalement soumis aux int&eacute;r&ecirc;ts internationaux, &eacute;conomiques et financiers, qui ont fait &eacute;lire Macron, tardera sans doute &agrave; r&eacute;agir. On peut penser qu'en fait, comme en Gr&egrave;ce (voir notre article &laquo;&nbsp;Sur le d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588&amp;r_id=&amp;t=Sur%20le</a>) les populations se r&eacute;signeront &agrave; ce qu'elles consid&eacute;reront comme une &eacute;volution in&eacute;vitable du monde actuel. Les &laquo;&nbsp;puissants&nbsp;&raquo; au pouvoir n'abandonneront pas celui-ci. Ils sont pr&ecirc;ts &agrave; engager une r&eacute;pression de masse <span style="font-style: normal">si besoin &eacute;tait. Or &agrave; quoi bon s'opposer pour se faire massacrer, dans tous les sens du terme. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal">La m&ecirc;me r&eacute;signation sans espoir se d&eacute;veloppe aujourd'hui, comme nous l'avons relat&eacute; dans d'autres articles, face &agrave; la concurrence mondiale aveugle entre grands int&eacute;r&ecirc;ts, m&ecirc;me si celle-ci continue &agrave; d&eacute;truire les ressources naturelles et menace &agrave; terme la survie de l'humanit&eacute;. Que faire contre ces int&eacute;r&ecirc;ts qui ont la force pour eux? Manifester dans les rues, &eacute;crire des articles et des livres? Plaisanterie. <br /> </span></font></p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-style: normal"><font color="#FF0000"><em>NB. Cet &eacute;ditorial ne refl&egrave;te pas n&eacute;cessairement le point de vue de l'ensemble de notre Comit&eacute; de r&eacute;daction.</em></font><br /> </span></font> </p> Sun, 11 Jun 2017 23:00:00 GMT Sur le "désastre grec" http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2588 2588 <br /><font size="2" color="#000099" face="Arial"><strong><br /> </strong></font><font size="2" face="Arial">par Panagiotis Grigoriou et Jean-Paul Baquiast 11/06/2017</font><font face="Arial"> </font> <p align="center"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><font size="2" face="Arial"> <img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/181/greekcrisis.jpg" width="496" height="332" alt="" /></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Ces trois institutions, au pr&eacute;texte d'aider la Gr&egrave;ce &agrave; rembourser des dettes dont seules les &laquo;&nbsp;&eacute;lites&nbsp;&raquo; grecques &eacute;taient responsables, ont pris totalement en main les institutions d&eacute;mocratiques dans ce pays. Panagiotis Grigoriou publie un blog, en grec et fran&ccedil;ais, <a href="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/181/www.greekcrisis.fr">www.greekcrisis.fr</a> o&ugrave; il analyse cette situation, que l'on pourrait de plus en plus qualifier de d&eacute;sastreuse pour la Gr&egrave;ce et m&ecirc;me pour les autres Etats europ&eacute;ens. </font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ce blog, il vient d'&eacute;crire un article dont nous conseillons &agrave; tous la lecture intitul&eacute; M&eacute;moires du large. Voir <a href="http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0621.html">http://www.greekcrisis.fr/2017/06/Fr0621.html<br /> </a><br /> Nous avions r&eacute;agi &agrave; cet article par ce petit message: Votre article confirme ce que nous pensons ici sur ce qu'il faut bien nommer le &laquo;&nbsp;d&eacute;sastre grec&nbsp;&raquo;. Nous pensons pour ce qui nous concerne que la m&ecirc;me calamit&eacute; s'attache &agrave; la France, &agrave; une autre &eacute;chelle. Tout montre qu'elle n'&eacute;chappera jamais &agrave; l'emprise de Wall Street, de Washington et du Pentagone. Ceux-ci ont trop de relais en France pour que l'on puisse l'esp&eacute;rer. La preuve notre nouveau pr&eacute;sident, pur produit quoiqu'il en dise de l'am&eacute;ricanisme relay&eacute; par l'UE. Ajoutons que tous ceux qui le peuvent sont incit&eacute;s ici &agrave; vous soutenir, vous et votre blog. Votre survie est difficile.</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Voici la r&eacute;ponse de Panagiotis Grigoriou, en date du 11/06/2017</font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Je confirme vos craintes. D'abord, la dislocation du corps social me semble &eacute;vidente, puis, pr&egrave;s de 500.000 Grecs (jeunes, form&eacute;s et dynamiques) ont quitt&eacute; le pays depuis 2010 (m&eacute;morandum Papandr&eacute;ou). Ensuite, comme vous le signalez, trop de gens en Gr&egrave;ce (et pas seulement en Gr&egrave;ce j'ajouterais) profitent (encore pour l'instant) de cette situation. J'estime que cette partie de la population atteint environ le 30%.La soci&eacute;t&eacute; grecque aurait pu r&eacute;agir, et elle l'a fait dans une certaine mesure entre 2010 et 2012, j'y &eacute;tais d&rsquo;ailleurs.</font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000"> Nous nous disions &agrave; l'&eacute;poque que les mouvements politiques et syndicaux se sont montr&eacute;s incapables devant toute action r&eacute;ellement concert&eacute;e, efficace et surtout porteuse d'un vrai programme alternatif. </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#990000">Mais &agrave; pr&eacute;sent, et avec l&rsquo;exp&eacute;rience (dont celle du terrible &quot;Montoire&quot; de Tsipras et la &quot;transformation&quot; du &quot;NON&quot; &agrave; 62% du referendum de 2015 en &quot;OUI&quot;), nous avons l'impression que cette &quot;impr&eacute;paration&quot; n'a pas &eacute;t&eacute; tout &agrave; fait fortuite.Et (&eacute;galement) pour cette raison, la probabilit&eacute; d'un gouvernement de type Orban en Gr&egrave;ce tiendrait effectivement du r&ecirc;ve. Les causes sont ainsi historiques et hyst&eacute;riques (au sens premier et ancien du terme &quot;hyst&eacute;risis&quot; - &quot;qualit&eacute;s et caract&eacute;ristiques manquantes&quot;), personnel politique inf&eacute;od&eacute; aux &quot;cr&eacute;anciers historiques&quot; du pays, client&eacute;lismes, &eacute;puisement psychologique, &eacute;conomique, symbolique et d'abord culturel. </font></em></font></p> <font face="Arial"> </font> <p><font size="2"><em><font color="#990000"><font face="Arial">Le &quot;gouvernement&quot; Tsipras est ainsi vraiment ha&iuml; du plus grand nombre, cependant, les Grecs r&eacute;alisent d&eacute;sormais (lorsqu&rsquo;ils le r&eacute;alisent) que le changement &agrave; introduire ne tient plus de la suppos&eacute;e alternance politique entre les partis (devenus inutiles, tout comme le &quot;Parlement&quot; puisque toutes les d&eacute;cisions en mati&egrave;re politique &eacute;conomique et pas seulement sont dict&eacute;es par la Tro&iuml;ka &eacute;largie), mais plut&ocirc;t d'un improbable changement de r&eacute;gime. Donc impasse... et pronostic difficile.<br /> <br /> La ridiculisation de l'ensemble du syst&egrave;me politique (gauche comprise) a &eacute;t&eacute; accomplie par Tsipras, aux yeux en tout cas de ceux qui dans une situation parfois de survivalisme au quotidien, sont encore capables d'un minimum de Logos. Or ils sont de plus en plus rares, croyez-moi<br /> <br /> Panagiotis </font>Grigoriou</font></em></font></p> Sat, 10 Jun 2017 23:00:00 GMT Semaine du 5 au 9 janvier. Trois évènements importants à suivre. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2587 2587 <br /><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Le t&eacute;moignage de James Comey &laquo;&nbsp;innocente&nbsp;&raquo; Donald Trump</strong></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les adversaires de Trump, principalement dans le camp d&eacute;mocrate, esp&eacute;raient que le t&eacute;moignage devant le Congr&egrave;s de l'ancien directeur du FBI, limog&eacute; par Trump, pourrait &ecirc;tre suffisamment compromettant pour justifier une proc&eacute;dure de destitution du Pr&eacute;sident. Or James Comey, tr&egrave;s honn&ecirc;tement, a reconnu que si Trump lui avait manifest&eacute; le d&eacute;sir qu'il abandonne les enqu&ecirc;tes susceptibles de faire appara&icirc;tre des liens entre lui et la Russie ne lui a jamais donn&eacute; d'ordres pr&eacute;cis, qui auraient &eacute;t&eacute; inconstitutionnels, pour ce faire. Donald Trump devrait donc sortir renforc&eacute; de cette affaire. Cela ne veut pas dire qu'en ce qui nous concerne nous nous en r&eacute;jouissions, vu le caract&egrave;re hasardeux sinon dangereux des derni&egrave;res d&eacute;cisions politiques de Trump. Mais il faut se dire que si des fous furieux comme le s&eacute;nateur Mc Cain &eacute;taient au pouvoir &agrave; Washington, les risques pour la paix du monde seraient infiniment plus grands. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On trouvera ci-dessous deux articles r&eacute;sumant le t&eacute;moignage de Comey et les cons&eacute;quences pouvant en d&eacute;couler:<br /> <a href="http://fischer02003.over-blog.com/2017/06/temoignage-de-comey-contre-trump.html">https://www.reuters.com/article/us-usa-trump-russia-idUSKBN18Z0HC<br /> http://fischer02003.over-blog.com/2017/06/temoignage-de-comey-contre-trump.html</a></font><br /> <font size="2" color="#000080" face="Arial"></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>La Turquie, puis l'Iran et aujourd'hui la Russie, viennent au secours du Qatar.</strong></font></font></p> <font size="2" color="#000080" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Nous avions pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute; qu'entre ces deux pays, Qatar et Arabie saoudite, encourageant et aidant le terrorisme islamique, il &eacute;tait difficile de choisir. C'est pourtant ce que viennent de faire la Turquie, l'Iran et aujourd'hui la Russie. Ils ont promis au Qatar, dans l'imm&eacute;diat, des apports de vivres permettant de combattre le blocus impos&eacute; par Riyad &agrave; Doha. Ils ont &eacute;galement promis de mettre &agrave; disposition du Qatar des ports et passages de fronti&egrave;res lui permettant de continuer &agrave; commercer. Ils ont enfin laiss&eacute; entendre qu'en cas d'agression militaire provenant de l'Arabie saoudite, ils apporteraient des aides militaires. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Le Qatar n'a &eacute;videmment rien de sympathique, sauf pour la France. On se souvient des avantages exorbitants que lui avait conf&eacute;r&eacute; le gouvernement fran&ccedil;ais, dans la suite de Nicolas Sarkosy. Pour Ankara, T&eacute;h&eacute;ran et Moscou il s'agit d'un pays sunnite capable d'enfoncer aujourd'hui un coin dans la coalition des royaumes sunnites pr&egrave;s &agrave; continuer de mettre &agrave; feu et &agrave; sang la r&eacute;gion, pour les int&eacute;r&ecirc;ts pr&eacute;tendument du sunnisme et plus imm&eacute;diatement sous la pression de Donald Trump. Celui-ci persiste, au moins en apparence, &agrave; vouloir d&eacute;truire l'Iran, pour des raisons inadmissibles, notamment les pressions d'Isra&euml;l. Le Qatar dispose par ailleurs de ressources gazi&egrave;res et d'avantages g&eacute;o&eacute;conomiques int&eacute;ressants pour l'Iran et la Russie. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">On peut donc pronostiquer que l'Arabie Saoudite mettra d&eacute;sormais de grandes pr&eacute;cautions dans ses menaces &agrave; l'&eacute;gard du Qatar. Les autres membres du Conseil de Coop&eacute;ration du Golfe en tiendront &eacute;galement compte. Pour les Etats-Unis et pour l'Europe, le coup magistral de Vladimir Poutine en s'imposant plus que jamais, gr&acirc;ce &agrave; son soutien au Qatar, comme une puissance m&eacute;diatrice, sinon dominante, devrait entrainer le respect. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">PS: On ne sait ce que Trump compte faire de l'importante base am&eacute;ricaine d'</font><span class="st"><font color="#000000">Al-Udeid, h&eacute;berg&eacute;e au Qatar. Certains disent qu'il n'&eacute;tait pas au courant...</font><br /> </span></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Voir un article de Andrew Koribko dans The Duran du 09/06/2017<br /> <a href="http://theduran.com/russias-food-shipments-to-qatar-are-a-soft-power-masterstroke/">http://theduran.com/russias-food-shipments-to-qatar-are-a-soft-power-masterstroke/</a></font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Teresa May en position de faiblesse. Une chance pour Jeremy Corbin</strong></font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Les &eacute;lections du 08/06&nbsp; pour le renouvellement de la Chambre en Grande Bretagne devaient dans l'esprit de Teresa May, renforcer sa majorit&eacute;. C'est le contraire qui s'est produit.</font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">M&ecirc;me si Teresa May n'a pas encore remis sa d&eacute;mission &agrave; la Reine, elle est d&eacute;sormais tr&egrave;s affaiblie. Nul ne devrait le regretter, au vu de son peu de charisme personnel et surtout du c&ocirc;t&eacute; ultra-conservateur, voire r&eacute;actionnaire, qu'elle comptait en cas de succ&egrave;s imposer au Royaume Uni. Ceci n'aurait pu qu'enfoncer davantage ce pays dans la d&eacute;pression et la perte d'influence.<br /> <br /> Au contraire, les r&eacute;sultats du vote ont donn&eacute; de grandes chances au valeureux Jeremy Corbin pour imposer un &laquo;&nbsp;socialisme&nbsp;&raquo; qui ne sera &eacute;videmment pas r&eacute;volutionnaire, mais qui pourrait devenir par l'audace de ses propositions un mod&egrave;le pour tous les mouvements europ&eacute;ens se revendiquant du socialisme. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Le parti socialiste fran&ccedil;ais qui va se faire infliger une d&eacute;faite historique lors des &eacute;lections pour le renouvellement de l'Assembl&eacute;e Nationale devrait en tirer des le&ccedil;ons. S'il avait mis &agrave; son programme le quart des propositions de Jeremy Corbin, au lieu de soutenir de facto Emmanuel Macron, un repr&eacute;sentant av&eacute;r&eacute; du grand capitalisme am&eacute;ricain et d'un patronat particuli&egrave;rement r&eacute;trograde, il n'en serait pas l&agrave;. </font></p> <font size="2" color="#000000" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000"><br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> </font> Thu, 08 Jun 2017 23:00:00 GMT Pourquoi la rupture entre le Qatar et l'Arabie saoudite? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2584 2584 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170606010242_qatarcarte.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Jusqu'ici l'Emirat du Qatar et le Royaume saoudien paraissaient partager suffisamment d'int&eacute;r&ecirc;ts pour faire cause commune dans les &eacute;v&egrave;nements qui continuent &agrave; bouleverser le Moyen-Orient. Certes leurs int&eacute;r&ecirc;ts n'excluaient pas rivalit&eacute;s et divergences, mais dans l'ensemble ils avaient pr&eacute;sent&eacute; un front uni.<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">N&eacute;anmoins, le 5 juin, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations avec l'&eacute;mirat, l&rsquo;accusant de d&eacute;stabiliser la r&eacute;gion et de soutenir le <em><span style="font-style: normal">&laquo;&nbsp;terrorisme&nbsp;&raquo;</span></em>. Bahre&iuml;n, ainsi que l&rsquo;Egypte, tr&egrave;s d&eacute;pendante des financements saoudiens, ont suivi. Le Qatar a &eacute;galement &eacute;t&eacute; exclu de la coalition militaire arabe qui intervient depuis deux ans au Y&eacute;men, sous commandement saoudien. Proches de Riyad, le gouvernement y&eacute;m&eacute;nite en exil de Abd Rabbo Mansour Hadi et celui de l&rsquo;est de la Libye, bas&eacute; &agrave; Ba&iuml;da, ont pris la m&ecirc;me position.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est la plus grave crise frappant le Conseil de coop&eacute;ration du Golfe (CCG&nbsp;: Arabie saoudite, Bahre&iuml;n, Emirats arabes unis, Kowe&iuml;t, Oman, Qatar), depuis sa cr&eacute;ation en&nbsp;1981. La raison de cette brouille sont des d&eacute;clarations attribu&eacute;es par l&rsquo;agence de presse qatarie, QNA, &agrave; Tamim Ben Hamad Al-Thani, &eacute;mir du Qatar depuis 2013, qualifiant l&rsquo;Iran de <em>&laquo;</em><em><span style="font-style: normal">&nbsp;puissance islamique r&eacute;gionale qui ne peut pas &ecirc;tre ignor&eacute;e&nbsp;</span></em><em>&raquo;</em>, et conf&eacute;rant le statut de <em><span style="font-style: normal">&laquo;&nbsp;mouvements de r&eacute;sistance l&eacute;gitimes&nbsp;&raquo; </span></em>au Hamas, ainsi qu&rsquo;au Hezbollah.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces propos ont &eacute;t&eacute; consid&eacute;r&eacute;s par Riyad comme une trahison alors que quelques jours auparavant, au sommet rassemblant une cinquantaine de pays arabes, Donald Trump avait annonc&eacute; renoncer &agrave; toute ouverture &agrave; l'&eacute;gard de l'Iran, tenant m&ecirc;me des propos paraissant inciter les pays arabes &agrave; des actions militaires contre ce dernier. L'Arabie saoudite qui consid&egrave;re par ailleurs le Hezbollah et le Hamas comme des <em><span style="font-style: normal">organisations terroristes</span></em>, a toujours vu avec hostilit&eacute; la proximit&eacute; du Qatar avec eux.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est certain que le Qatar h&eacute;berge des repr&eacute;sentants du Hamas, comme Khaled Mechaal, ex-chef de son bureau politique. De m&ecirc;me, il s'est toujours comport&eacute; en soutien financier et diplomatique des Fr&egrave;res musulmans. Ce qui demeure de la confr&eacute;rie entretient des liens multiples avec des mouvements terroristes d&eacute;sormais consid&eacute;r&eacute;s, notamment en &Eacute;gypte, comme multipliant les agressions contre les forces du r&eacute;gime d'Al Sissi. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&rsquo;Arabie saoudite et les Emirats redoutent par ailleurs l&rsquo;influence des islamistes actifs au Qatar sur leur opinion publique et celles des pays occidentaux. Ceci d'autant plus que Doha, tr&egrave;s riche capitale du Qatar, a accept&eacute; de communiquer avec les talibans afghans, ainsi qu&rsquo;avec les djihadistes syriens du Front Al-Nosra. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le Qatar a rejet&eacute; les d&eacute;clarations pr&ecirc;t&eacute;es &agrave; son &eacute;mir, affirmant qu&rsquo;elles avaient &eacute;t&eacute; fabriqu&eacute;es de toutes pi&egrave;ces, &agrave; la suite du piratage de son agence de presse. Mais sans effets. Les accusations les plus vari&eacute;es ont &eacute;t&eacute; prof&eacute;r&eacute;es, qualifiant le Qatar d'agent de l'Iran, de pyromane, de traitre aux deux visages. On a pr&eacute;tendu que Doha soutiendrait les milices houthistes pro-iraniennes au Y&eacute;men ou bien les mouvements de protestations chiites dans la province orientale d&rsquo;Arabie saoudite. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il est certain que le Qatar &eacute;prouve des inqui&eacute;tudes au regard des campagnes anti-iraniennes encourag&eacute;es par Rihad et par Donald Trump. La principaut&eacute; partage en effet avec l&rsquo;Iran le gisement gazier offshore le plus grand au monde, le South Pars / North Dome, situ&eacute; &agrave; cheval entre les eaux territoriales de l'Iran et du Qatar. Elles partagent aussi les revenus consid&eacute;rables en d&eacute;coulant. Doha ne peut pas se permettre de couper les ponts avec T&eacute;h&eacute;ran. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A l'inverse, confront&eacute;e &agrave; la rentr&eacute;e de T&eacute;h&eacute;ran dans le jeu international, la monarchie saoudienne s'effraie de la concurrence en r&eacute;sultant pour elle. De plus, comme Abou Dhabi, elle n'appr&eacute;cie pas que le Qatar , en concurrence avec Duba&iuml;, au sein des EAU, d&eacute;veloppe une politique de bonnes relations tapageuses avec l'Occident, et notamment l'Europe et la France faite d&rsquo;investissements dans le sport, la culture et le divertissement, dont le Mondial 2022, organis&eacute; &agrave; Doha, doit &ecirc;tre le produit phare. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, le pouvoir saoudien supporte mal l'audience prises dans le monde entier par les m&eacute;dias pro-Qatar, notamment Al-Jazeera. Celle-ci est d&eacute;sormais interdite en Arabie saoudite et aux Emirats. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Unis dans le soutien au terrorisme islamique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Jusqu'o&ugrave; ira la rupture entre Arabie saoudite et Qatar? Moins loin sans doute qu'il ne semble. Les deux pays sont tr&egrave;s proches sur deux points. Ils sont tous deux p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s par la version la plus extr&ecirc;me de l'Islam, un sunnisme tr&egrave;s p&eacute;n&eacute;tr&eacute; de salafisme. Par ailleurs, ouvertement ou plus discr&egrave;tement, ils n'ont cess&eacute; de financer des mouvements et des groupes arm&eacute;s en guerre contre les Etats chiites, le plus &eacute;minent &eacute;tant l'Iran, contre la Russie qui soutient ces derniers et finalement contre l'Occident. Ce sont ces groupes qui ont men&eacute; depuis des mois des campagnes d'attentats terroristes dans le monde. Pour les sp&eacute;cialistes de l'anti-terrorisme, il n'est pas possible d'ignorer que l'Arabie et le Qatar ont toujours encourag&eacute;, de fa&ccedil;on ouverte ou occulte, les mouvements arabes les plus violents. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ainsi l'Arabie malgr&eacute; les accusations de terrorisme qu'elle prof&egrave;re &agrave; l'&eacute;gard du Qatar, ne peut faire oublier qu'elle assure, bien plus que que ce dernier, notamment dans les villes europ&eacute;ennes, la cr&eacute;ation de mosqu&eacute;es salafistes peupl&eacute;es d'imams pr&ecirc;chant la guerre sainte &agrave; l'encontre de la &laquo;&nbsp;civilisation occidentale&nbsp;&raquo;. Il s'agit de lieux o&ugrave; se recrutent dor&eacute;navant les candidats aux attentats terroristes comme ceux dont le Royaume uni vient d'&ecirc;tre la victime. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Teresa May &agrave; Londres vient d'affirmer qu'il serait temps de renoncer &agrave; la complaisance vis-&agrave;-vis de l'islamisme encourag&eacute; par le communautarisme pr&eacute;sent en Grande Bretagne. Mais on n'imagine pas que ce pays, comme d'ailleurs les autres Etats europ&eacute;ens, renoncent aux p&eacute;tro-dollars d&eacute;vers&eacute;s tant par Rihad que par Doha. L'Arabie saoudite et le Qatar resteront donc longtemps unis de facto dans le soutien &agrave; l'islamisme et la haine &agrave; l'encontre de tout ce qui n'est pas le sunnisme salafiste. Ils continueront aussi &agrave; recevoir avec le m&ecirc;me faste des chefs d'Etat europ&eacute;ens empress&eacute;s d'obtenir des contrats majestueux. La France ne fait pas exception. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><strong><font size="2" face="Arial">Note. </font></strong><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les interdictions de survol notifi&eacute;s &agrave; Qatar Airways devraient en principe handicaper les finances de cette Compagnie. Air France ne s'en plaindra pas, ayant souffert depuis quelques ann&eacute;es de la conception curieuse de la concurrence qu'imposait ladite Qatar Airways...Il est vrai face &agrave; des gouvernements europ&eacute;ens qui n'osaient pas r&eacute;agir. <br /> Pour ceux-ci aujourd'hui, le bon r&eacute;flexe serait de laisser sans intervenir l'Arabie et le Qatar se battre entre eux. Plus ils se feront de mal, mieux les Europ&eacute;ens s'en porteront. </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 05 Jun 2017 23:00:00 GMT COP21. Retrait de Trump. Et après? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2582 2582 <br /><font size="2" face="Arial">Elle a &eacute;t&eacute; au contraire violemment critiqu&eacute;e, comme on le sait, par les Etats qui tels la Chine veulent diminuer la pollution et la disparition des ressources dues au r&eacute;chauffement. Elle l'est &eacute;galement par les Etats abritant des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques esp&eacute;rant trouver dans la reconversion verte une nouvelle relance de leurs activit&eacute;s. </font> <p><font size="2" face="Arial">Certains scientifiques et &eacute;conomistes ayant depuis des ann&eacute;es &eacute;tudi&eacute; le changement climatique et ses effets destructeurs ind&eacute;niables, font aujourd'hui remarquer que, si les intentions affich&eacute;es par la COP21 repr&eacute;sentent une indispensable bien que tardive prise de conscience, elles ne se traduiront pas de sit&ocirc;t par des obligations s'imposant aux signataires. Elles risquent donc d'&ecirc;tre trop insuffisantes et tardives pour ralentir une &eacute;volution qui aujourd'hui appara&icirc;t comme tr&egrave;s globalement incontr&ocirc;lable par l'humanit&eacute;. La d&eacute;cision de Trump n'aura donc que des effets limit&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La raison en est, comme il faut le rappeler, que nul ne veut s'impliquer dans le financement des 90.000 milliards de dollars n&eacute;cessaires selon un rapport pour 2016 de la &nbsp;<a href="http://newclimateeconomy.net/" target="_blank">commission mondiale sur l&rsquo;&eacute;conomie et le climat</a> &agrave; inverser les processus de consommation et de production responsables du r&eacute;chauffement. M&ecirc;me si les investissements destin&eacute;s &agrave; r&eacute;aliser de nouveaux processus rapporteront &agrave; moyen terme de 5 &agrave; 10 ans certains revenus, ceux-ci seront de toutes fa&ccedil;ons inf&eacute;rieurs aux co&ucirc;ts de mesures efficaces de lutte. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, les effets destructeurs de la d&eacute;gradation du climat et des &eacute;cosyst&egrave;mes ne se feront sentir que lentement, dans les quelques 80 ans nous s&eacute;parant de la fin du pr&eacute;sent si&egrave;cle. Or 80 ans correspondent &agrave; 2 ou 3 g&eacute;n&eacute;rations. La g&eacute;n&eacute;ration actuelle pourra-t-elle vraiment s'inqui&eacute;ter de d&eacute;gradations dont elle ne ressentira que lentement les effets, alors que les co&ucirc;ts de la lutte seront imm&eacute;diats. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cette situation illustre le fait que l'&eacute;conomie capitaliste et de recherche d'un profit sp&eacute;culatif imm&eacute;diat est totalement incapable de s'imposer &agrave; elle-m&ecirc;me des sacrifices correspondant &agrave; la recherche d'un bien g&eacute;n&eacute;ral non rentable imm&eacute;diatement. Or m&ecirc;me dans les pays qui se sont impliqu&eacute;s dans la COP 21 et pr&eacute;parent la COP 22, ces int&eacute;r&ecirc;ts sont dominants. Le temps para&icirc;t irr&eacute;m&eacute;diablement pass&eacute; pendant lequel certains pays se sont impos&eacute; &agrave; eux-m&ecirc;mes des obligations de service public destin&eacute;es notamment &agrave; r&eacute;parer les destructions des deux guerres mondiales. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceux qui croient (voir <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/03/pers-j03.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/03/pers-j03.html </a>), malgr&eacute; tous les d&eacute;mentis de la g&eacute;opolitique, &agrave; la possibilit&eacute; pour le &laquo;&nbsp;socialisme&nbsp;&raquo; de renverser la domination des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;go&iuml;stes qui nous gouvernent, sont devenus tr&egrave;s rares. Ils apparaissent, m&ecirc;me s'ils ont en fait raison, comme des utopistes devenus inaudibles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faut dire que ceux osant se dire encore promoteurs de l'id&eacute;al socialiste ne peuvent pas convaincre du fait que celui-ci n'int&eacute;resse plus que quelques rares intellectuels militants, trop dispers&eacute;s dans le monde et sans aucun pouvoir international pour imposer leurs vues. Les classes ouvri&egrave;res mondiales, auxquelles fait appel le WSWS, ne s'y impliquent pas. Les &laquo;&nbsp;socialistes&nbsp;&raquo; ne r&eacute;ussiront jamais &agrave; faire que les pollueurs de toute nature cessent de dominer le monde. Certes, les opinions publiques changeront sans doute lorsque les dommages du r&eacute;chauffement climatique anthropique (r&eacute;sultant des activit&eacute;s humaines) deviendront si visibles que les humains s'obligeront &agrave; modifier massivement leur comportement. Mais il sera trop tard. L'&eacute;volution de la plan&egrave;te &agrave; ces &eacute;chelles ne se d&eacute;cide pas en termes volontaristes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans certains sc&eacute;narios &agrave; qui nous avons ici donn&eacute; &agrave; l'occasion des &eacute;chos, l'esp&egrave;ce humaine s'est engag&eacute;e avec l'invention du feu il y a quelques 400.000 ans, dans des processus qui, apr&egrave;s avoir assur&eacute; son succ&egrave;s, finiront par entrainer, et bien plus vite qu'avant 400.000 nouvelles ann&eacute;es, sa disparition de la surface de la Terre et la transformation de celle-ci en un astre st&eacute;rile tel que la Lune ou Mars. Ceux qui &eacute;tudient l'exobiologie, c'est-&agrave;-dire la possibilit&eacute; que sur certaines plan&egrave;tes soient apparue des formes de vie proches des n&ocirc;tres , et qui ne d&eacute;couvrent rien, pensent en avoir trouv&eacute; la raison. Ils font l'hypoth&egrave;se qu'un ph&eacute;nom&egrave;ne comme l'explosion de la soci&eacute;t&eacute; industrielle et scientifique humaine capable, dans le pire des sc&eacute;narios, de faire disparaitre en moins de 3 si&egrave;cles toute forme de vie complexe, se soit produit partout sur ces autres plan&egrave;tes au long de quelques milliards d'ann&eacute;es. Ceci expliquerait leur st&eacute;rilit&eacute;, la m&ecirc;me st&eacute;rilit&eacute; qui menace aujourd'hui la Terre</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Fri, 02 Jun 2017 23:00:00 GMT La loi Bayrou sur la moralisation de la vie publique semble ne pas connaître les lobbies http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2583 2583 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170603200035_bayrou.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Voir <a href="http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/01/97001-20170601FILWWW00196-bayrou-presente-son-projet-de-loi-de-moralisation-de-la-vie-publique.php">http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/01/97001-20170601FILWWW00196-bayrou-presente-son-projet-de-loi-de-moralisation-de-la-vie-publique.php</a> </font> <p><font size="2" face="Arial">On peut esp&eacute;rer que ces mesures seront toutes vot&eacute;es, comme le demande Fran&ccedil;ois Bayrou et le Pr&eacute;sident de la R&eacute;publique. Mais les critiques exigeants ont soulign&eacute; que le texte n&eacute;gligeait divers points essentiels qui auraient rendu la vie publique plus ind&eacute;pendante des multiples int&eacute;r&ecirc;ts visant &agrave; mettre &agrave; leur service les travaux et les d&eacute;cisions, tant des repr&eacute;sentants que ceux du gouvernement et du Parlement.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Parmi ces influences, faut-il rappeler l'activit&eacute; des lobbys qui par centaines s'efforcent de d&eacute;terminer &agrave; leur profit les travaux ou les d&eacute;cisions des parlementaires, souvent avec la complicit&eacute; volontaire de ceux-ci. Ces derniers en effet tirent profit des aides &eacute;vidents ou occultes que leur apportent les divers int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques inspirant ces lobbys. Aucune assembl&eacute;e n'y &eacute;chappe, que ce soit l'ONU, le Parlement europ&eacute;en, les parlements nationaux, les collectivit&eacute;s locales de toutes tailles. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Comment lutter contre eux ? La Loi dite Sapin 2 s'y effor&ccedil;ait, dans ses dispositions dites &laquo;&nbsp;pour la transparence&nbsp;&raquo;. <a href="https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033558528&amp;categorieLien=id">https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033558528&amp;categorieLien=id</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il s'agit de mesures utiles, mais difficiles &agrave; appliquer, dont certaines ne seront jamais respect&eacute;es. Il aurait cependant &eacute;t&eacute; bon que le projet de loi Bayrou les ait reprises &agrave; son compte, actualis&eacute;es et renforc&eacute;es. Il n'en sera rien semble-t-il. Ceci permet de relativiser les attentions affich&eacute;es en mati&egrave;re de transparence par le nouveau Garde des Sceaux et le gouvernement. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pourtant, plus que jamais, les lobbies financ&eacute;s par de grosses entreprises, souvent am&eacute;ricaines, et pouvant entrainer des milliers ou centaines de milliers de victimes, sont d&eacute;nonc&eacute;s par des experts. Ceux ci le font souvent &agrave; leurs risques et p&eacute;rils car il n'est pas bon d'affronter ces monstres.<br /> <br /> L'exemple dont on reparle ces jours-ci est celui de la firme Monsanto, qui multiplie plus que jamais les efforts pour d&eacute;consid&eacute;rer ceux qui soulignent les risques consid&eacute;rables de sant&eacute; publique li&eacute;s &agrave; l'utilisation de glyphosate dans son pesticide Round up. On lira &agrave; ce sujet des articles &eacute;loquents du Monde, lequel n'a pas h&eacute;sit&eacute;, malgr&eacute; si l'on en croit certaines sources internes, la r&eacute;ception de menaces voil&eacute;es, &agrave; &eacute;voquer une nouvelle fois cette question. Voir la s&eacute;rie dite des Monsanto papers publi&eacute;e par le journal &agrave; partir du 01/06/2017 <a href="http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/01/monsanto-operation-intoxication_5136915_3244.html">http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/01/monsanto-operation-intoxication_5136915_3244.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Face &agrave; une question de cette ampleur, que pourrait proposer, dira-t-on, la loi sur la moralisation de la vie publique? Certes ce ne sera pas facile. Cependant il existe une r&eacute;ponse simple. D'abord mentionner le probl&egrave;me, en soulignant son ampleur. Ensuite &eacute;dicter quelques r&egrave;gles permettant de prot&eacute;ger les &laquo;&nbsp;lanceurs d'alerte&nbsp;&raquo; et les m&eacute;dias qui leur feront &eacute;cho. Ceci se fait ou se fera sur d'autres sujets. Pourquoi pas quand il s'agira de d&eacute;noncer l'action n&eacute;faste de certains lobbies s'en prenant directement &agrave; la moralit&eacute; de la vie publique ? </font></p> Fri, 02 Jun 2017 23:00:00 GMT Généralisation prochaine des armes laser http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2580 2580 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170530122831_silenthunter.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_à_énergie_dirigée">https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_%C3%A0_%C3%A9nergie_dirig%C3%A9e</a></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Leur utilisation &agrave; des fins militaires (d&eacute;truire ou incapaciter une cible) a &eacute;t&eacute; souvent exp&eacute;riment&eacute;e par l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine. Mais d'autres pays, notamment la Chine et la Russie, se sont aussi int&eacute;ress&eacute;s &agrave; l'usage militaire des lasers. Des d&eacute;monstrateurs ont &eacute;t&eacute; r&eacute;alis&eacute;s. Les canons laser ont le grand int&eacute;r&ecirc;t de ne pas exiger de munition. Il s'agit seulement de disposer d'une g&eacute;n&eacute;rateur &eacute;lectrique d'une puissance suffisante. Ce g&eacute;n&eacute;rateur lui-m&ecirc;me peut fonctionner ind&eacute;finiment, d&egrave;s lors qu'il est aliment&eacute; en carburant, essence ou p&eacute;trole. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Cependant, jusqu'&agrave; ces derniers mois, les armes laser n'ont pas paru m&eacute;riter d'&ecirc;tre int&eacute;gr&eacute;es syst&eacute;matiquement dans les syst&egrave;mes d'armes. La raison principale en &eacute;tait la difficult&eacute; d'atteindre avec pr&eacute;cision une cible en mouvement par un rayon laser de relativement faible port&eacute;e. Mais de plus en plus, l'usage des lasers a &eacute;t&eacute; exp&eacute;riment&eacute; non pas sur des objectifs importants, tels un v&eacute;hicule ou un avion, mais sur des drones. La prolif&eacute;ration pr&eacute;vue de ceux-ci aux mains d'organisations ou d'individus consid&eacute;r&eacute;s comme criminels ou terroristes repr&eacute;sente selon les experts un danger croissant pour l'ensemble des soci&eacute;t&eacute;s organis&eacute;es. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Or les drones, bien que mobiles par d&eacute;finition, se d&eacute;placent &agrave; faible port&eacute;e, &agrave; une vitesse relativement lente. Ils sont aussi de tr&egrave;s faible masse. Ils peuvent donc &ecirc;tre d&eacute;truits relativement facilement par des lasers eux-m&ecirc;mes de faible port&eacute;e et peu &eacute;nerg&eacute;tiques. Il est donc pr&eacute;visible que dans ce domaine, l'usage des armes laser se g&eacute;n&eacute;ralisera. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">L'utilisation syst&eacute;matique d'armes lasers de forte puissance par les forces arm&eacute;es est cependant consid&eacute;r&eacute;e par les experts comme devant prochainement se g&eacute;n&eacute;raliser. On lira sur ce sujet un article bien inform&eacute; de Zerohedge en date du 29 mai </span></font><font size="2" face="Arial">&quot;The Technology Is Getting Real&quot; - Laser Weapons Edge Closer To Battlefield Use<span style="font-weight: normal">, <a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-05-29/technology-getting-real-laser-weapons-edge-closer-battlefield-use">http://www.zerohedge.com/news/2017-05-29/technology-getting-real-laser-weapons-edge-closer-battlefield-use</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">La Chine, qui dans un nombre croissant de domaines militaires, a d&eacute;cid&eacute; de ne laisser aucun avantage d&eacute;terminant aux am&eacute;ricains, a r&eacute;cemment fait la d&eacute;monstration d'un g&eacute;n&eacute;rateur laser de forte puissance, d&eacute;nomm&eacute; Silent Hunter (image). Celui-ci pourra &ecirc;tre install&eacute; sur divers vecteurs, v&eacute;hicules, navires ou avions. Il pourra &ecirc;tre utilis&eacute; aussi bien contre des drones que contre des v&eacute;hicules faiblement blind&eacute;s. On lira &agrave; ce sujet un article de Infowars <a href="https://www.infowars.com/meet-silent-hunter-chinas-new-armored-vehicle-slicing-laser-gun/">https://www.infowars.com/meet-silent-hunter-chinas-new-armored-vehicle-slicing-laser-gun/</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Les Etats-Unis ne sont &eacute;videmment pas en reste. L'article de Zeroedge mentionne divers types de lasers qui sont en cours d'exp&eacute;rimentation par l'US Army. En principe, l'usage d'armes susceptibles d'aveugler est proscrite par les trait&eacute;s internationaux. Mais ceci n'emp&ecirc;chera pas leur g&eacute;n&eacute;ralisation prochaine. La France est aussi dans la course, gr&acirc;ce notamment au syst&egrave;me Laser M&eacute;gajoules (LMJ) d&eacute;velopp&eacute; par le CEA. Celui-ci a bien d'autres objectifs que la d&eacute;fense. Mais des applications dans ce domaine sont &agrave; l'&eacute;tude. Voir <a href="http://www-lmj.cea.fr/">http://www-lmj.cea.fr/</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 29 May 2017 23:00:00 GMT La France n'a pas à choisir entre Trump et une Union européenne allemande http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2578 2578 <br /><p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"></font></p> <font size="2" face="Arial">Manifestement, le pr&eacute;sident am&eacute;ricain s'en est tenu aux choix strat&eacute;giques qui avaient fait son succ&egrave;s &eacute;lectoral: refuser de financer via l'Otan une lutte permanente avec la Russie qui n'est plus pour lui une priorit&eacute; &ndash; refuser le libre &eacute;change qui signera la mort de l'industrie am&eacute;ricaine face &agrave; l'Allemagne et &agrave; la Chine &ndash; refuser de s'engager dans le Protocole de Paris contre le r&eacute;chauffement climatique qui ruinera les industries p&eacute;troli&egrave;res et mini&egrave;res qui ont fait la richesse de l'Am&eacute;rique<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">En cela, il d&eacute;fend les int&eacute;r&ecirc;ts de l'Am&eacute;rique. Les membres d'une Union europ&eacute;enne d&eacute;sormais domin&eacute;e par l'Allemagne peuvent-ils le lui reprocher ? Si les gouvernements europ&eacute;ens, et en tout premier lieu la France, suivent les injonctions de la chanceli&egrave;re Merkel, r&eacute;affirm&eacute;es apr&egrave;s ces deux sommets, ils se passeront d&eacute;sormais de l'Am&eacute;rique au sein de l'Union. Mais pour quoi faire? Continuer &agrave; se battre seuls contre la Russie alors que les int&eacute;r&ecirc;ts de l'Europe sont plut&ocirc;t de se rapprocher de cette derni&egrave;re? G&eacute;n&eacute;raliser le libre-&eacute;change &agrave; travers une recrudescence d'accords internationaux en ce sens, alors que seule l'industrie allemande profite du libre &eacute;change, au contraire des autres producteurs europ&eacute;ens qui auraient besoin de protection? Faire seuls les frais de la lutte contre le r&eacute;chauffement climatique alors que l'Allemagne continue sans vergogne &agrave; exploiter le gaz et le charbon, tout en se donnant le luxe de refuser le nucl&eacute;aire, seul moyen pour le moment de lutter contre les gaz &agrave; effet de serre?</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Que certains Etats nord-europ&eacute;ens sous l'emprise de l'Allemagne acceptent &agrave; travers l'Union europ&eacute;enne de se voir imposer les int&eacute;r&ecirc;ts allemandes d&eacute;fendus par Angela Merkel, qu'ils le fassent. Mais la France n'a aucune raison de les suivre. Elle aura tout &agrave; gagner de la reprise de relations normales avec la Russie, comme esp&eacute;rons-le Vladimir Poutine et Emmanuel Macron le rappelleront suite &agrave; leur rencontre du 29 mai &agrave; Versailles. Elle aura besoin pour d&eacute;velopper ses atouts industriels et plus largement &eacute;conomiques d'un protectionnisme raisonn&eacute;, sp&eacute;cifique &agrave; tel produit ou aux relations avec tel Etat. Elle aura enfin besoin de lutter contre le r&eacute;chauffement climatique &ndash; &agrave; supposer que cela soit possible - l&agrave; encore d'une fa&ccedil;on raisonn&eacute;e, en n'abandonnant pas le nucl&eacute;aire qui a fait sa force, ce qui n'est en rien incompatible avec le d&eacute;veloppement d'&eacute;nergies vertes, si on ne laisse pas &agrave; l'Allemagne le quasi monopole qu'elle voudrait se donner en ce dernier domaine. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Au cas o&ugrave; l'actuel gouvernement fran&ccedil;ais voulait reprendre &agrave; son compte la politique du G&eacute;n&eacute;ral de Gaulle, comme il l'affirme, il refuserait de se laisser dicter ses int&eacute;r&ecirc;ts, tant par Trump que par une Union europ&eacute;enne allemande. Il s'efforcerait au contraire d'investir au plan de la recherche scientifique et des technologies industrielles pour valoriser les atouts exceptionnels qui sont les siens, et que n'ont pas les autres Etats. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Ni Trump, ni Merkel. La France, aurait dit De Gaulle. </font> </p> </font> Sun, 28 May 2017 23:00:00 GMT Manchester, contrecoup des opérations des services secrets britanniques en Libye http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2576 2576 <br /><font size="2" face="Arial">C&rsquo;est d&rsquo;abord le cas, comme le rappelle utilement Thierry Meyssan, du Royaume-Uni qui a cr&eacute;&eacute; en 1951 la confr&eacute;rie des Fr&egrave;res musulmans sur les ruines de l&rsquo;organisation du m&ecirc;me nom, dissoute deux ans auparavant et dont presque tous les anciens dirigeants &eacute;taient emprisonn&eacute;s. C&rsquo;est ensuite celui de l&rsquo;Arabie saoudite qui, &agrave; la demande de Londres et de Washington, a cr&eacute;&eacute; la Ligue islamique mondiale pour soutenir &agrave; la fois les Fr&egrave;res et l&rsquo;Ordre des Naqshbandis. C&rsquo;est cette Ligue, dont le budget est sup&eacute;rieur &agrave; celui du minist&egrave;re saoudien de la D&eacute;fense, qui alimente en argent et en armes l&rsquo;ensemble du syst&egrave;me jihadiste dans le monde. C&rsquo;est enfin le cas de la Turquie qui assure aujourd&rsquo;hui l'essentiel des op&eacute;rations militaires contre Bashar al Assad. </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant plus particuli&egrave;rement la Libye, l'enqu&ecirc;te britannique en cours sur les origines de l'attentat terroriste de Manchester montre aujourd'hui que ce pays est devenu depuis l'assassinat de Mouhamar Ghadafi foment&eacute; par les &laquo;&nbsp;Occidentaux&nbsp;&raquo; (dont la France) un foyer pour de nombreux groupes terroristes menant ou envisageant de mener des attentats, notamment en Europe. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Mais ce que ne dira pas officiellement l'enqu&ecirc;te, c'est que le Royaume Uni a jou&eacute; et continue &agrave; jouer un r&ocirc;le essentiel dans la naissance et l'entretien de ces groupes. Ceci parce que, pour assurer la continuation de sa politique de domination sur le Moyen Orient, la Grande Bretagne a depuis les origines entretenu sur son territoire m&ecirc;me des foyers actifs de groupes islamistes terroristes. Ainsi pouvait-elle disposer en temps utiles de moyens de pression sur des Etats arabes jug&eacute;s insuffisamment coop&eacute;ratifs. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi, comme le montre clairement l'article du WSWS r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, du Libyan Islamic Fighting Group (LIFG), op&eacute;rant en Libye. Mais Londres avait offert &eacute;galement des bases arri&egrave;res au GIA alg&eacute;rien et &agrave; l'Egyptian Islamic Jihad op&eacute;rant en Egypte. Concernant le LIFG, ses membres ont toujours consid&eacute;r&eacute; le district de Manchester dit Whalley Range comme une sorte de havre. Le domicile du terroriste Salman Abedi en &eacute;tait proche et le p&egrave;re de celui-ci, Ramadan Abedi, &eacute;tait parfaitement connu comme membre du LIFG. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces &eacute;l&eacute;ments avaient &eacute;t&eacute; d&eacute;couverts et rendus publics par les services am&eacute;ricains. D'o&ugrave; la col&egrave;re de Teresa May contre ces services. Mais celle-ci s'est bien gard&eacute; de donner les vraies raisons de cette col&egrave;re. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">* Voir <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/05/26/aren-m26.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/05/26/aren-m26.html</a></font></p> Fri, 26 May 2017 23:00:00 GMT Sur la Défense française http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2573 2573 <br /><font size="2" face="Arial">L'article ci-dessous, dont nous reprenons de larges extraits, a &eacute;t&eacute; publi&eacute; r&eacute;cemment sur le site Stratediplo, sous le titre&nbsp; L<font style="font-size: 11pt">a fin de la d&eacute;fense fran&ccedil;aise. Voir </font><font style="font-size: 11pt"><a href="http://stratediplo.blogspot.fr/2017/05/la-fin-de-la-defense-francaise.html">http://stratediplo.blogspot.fr/2017/05/la-fin-de-la-defense-francaise.html</a></font> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il nous est difficile d'en identifier clairement l'auteur ni les int&eacute;r&ecirc;ts qui le motivent. Mais il suffit en ce qui nous concerne d'en appr&eacute;cier le contenu. Il fait suite &agrave; la publication de l'intitul&eacute; des Ministres dans le nouveau gouvernement Macron. Celui-ci s'imposera &agrave; nous pendant au moins 5 ans, s'il est confirm&eacute; par la majorit&eacute; issue des &eacute;lections du 18 juin prochain.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em><strong>C'est donc officiel, la France n'a plus de minist&egrave;re de la D&eacute;fense.</strong></em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>L'&eacute;volution de l'intitul&eacute; est &eacute;videmment logique compte tenu de l'&eacute;volution de la fonction. Cela fait vingt ans qu'on le dit, la France n'a plus de d&eacute;fense depuis longtemps. Au niveau de la doctrine l'abandon de la d&eacute;fense date de la strat&eacute;gie de dissuasion anti-cit&eacute;s, l'absence de d&eacute;fense (militaire et civile) devant assurer tout agresseur potentiel que le gouvernement fran&ccedil;ais n'aurait pas d'autre choix, faute de d'outil de d&eacute;fense, que de vitrifier&nbsp;une partie de la population de l'ennemi en repr&eacute;sailles &agrave; toute agression majeure. Au niveau des moyens l'abandon de la d&eacute;fense date, plus tardivement, du d&eacute;mant&egrave;lement du dispositif de D&eacute;fense Op&eacute;rationnelle du Territoire. Au niveau du discours l'absence de posture d&eacute;fensive appara&icirc;t clairement &agrave; travers les six sc&eacute;narios d'utilisation des forces arm&eacute;es pr&eacute;sent&eacute;s dans le Livre blanc de 1994. Dans les ann&eacute;es quatre-vingt-dix le r&eacute;gime a engag&eacute; la France et ses forces arm&eacute;es dans des op&eacute;rations offensives sur le territoire d'autres pays (en clair des agressions), et dans les ann&eacute;es deux-mille il a officialis&eacute; cette nouvelle posture, tant par des modifications de la constitution que par des trait&eacute;s internationaux... En fait une v&eacute;ritable </em><em><em>glasnost</em></em><em> aurait consist&eacute; &agrave; passer d'un minist&egrave;re de la D&eacute;fense &agrave; un minist&egrave;re de ... de la Guerre.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>En mati&egrave;re de strat&eacute;gie, avant d'&ecirc;tre &eacute;lu Emmanuel Macron avait bien dit&nbsp;qu'&agrave; ses yeux les forces arm&eacute;es doivent &ecirc;tre capables de d&eacute;fendre l'existence m&ecirc;me de la nation, et que c'est la raison d'&ecirc;tre de l'armement nucl&eacute;aire. S'il pense ce qu'il dit, c'est un s&eacute;rieux r&eacute;tr&eacute;cissement strat&eacute;gique par rapport &agrave; son pr&eacute;d&eacute;cesseur Jacques Chirac qui, pr&eacute;parant le retour de la France dans l'OTAN, avait &eacute;largi non seulement les int&eacute;r&ecirc;ts vitaux de la France (en y ajoutant en particulier la s&eacute;curit&eacute; des approvisionnements et la solidarit&eacute; avec les alli&eacute;s)&nbsp;mais aussi la doctrine d'emploi du nucl&eacute;aire, tant en termes de seuil que de cibles, en contravention d'ailleurs&nbsp;au droit international. Si &agrave; partir de 2017 la mission des forces arm&eacute;es, r&eacute;duites aux capacit&eacute;s nucl&eacute;aires, est circoncise &agrave; la d&eacute;fense de l'existence de la nation, on peut certainement s'interroger sur toutes les circonstances qui, sans remettre en cause cette existence, &eacute;taient autrefois justifiables d'une r&eacute;action arm&eacute;e (y compris nucl&eacute;aire) de la France. On peut penser en particulier aux anciennes missions traditionnelles, et fonctions essentielles de l'Etat, comme la souverainet&eacute;, l'int&eacute;grit&eacute; du territoire, l'ind&eacute;pendance du gouvernement, la s&eacute;curit&eacute; de la population et des ressortissants, tous devoirs r&eacute;galiens dont l'Etat n'a &eacute;t&eacute;&nbsp;lib&eacute;r&eacute; par&nbsp;aucun referendum (qui n'en aurait d'ailleurs pas la l&eacute;gitimit&eacute;).</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>Par ailleurs le titre de ministre des Arm&eacute;es reste encore exag&eacute;r&eacute;. Certes il reste une arm&eacute;e de l'air et une arm&eacute;e de terre, mais en termes d'organisation la France n'a plus d'arm&eacute;es (m&ecirc;me au singulier comme dans les ann&eacute;es quatre-vingt), ni de corps d'arm&eacute;e, ni de divisions, et ses brigades r&eacute;siduelles&nbsp;maigrissent &agrave; vue de budget, et ne se sont d'ailleurs pas vraiment relev&eacute;es de la philosophie des &quot;r&eacute;servoirs de forces&quot;, c'est-&agrave;-dire des regroupements administratifs au nom martial mais sans r&eacute;elle vocation &agrave; &ecirc;tre engag&eacute;es comme unit&eacute;s organiques constitu&eacute;es. En fait c'est depuis au moins 1995 (voire quelques ann&eacute;es plus t&ocirc;t) que le minist&egrave;re en charge de r&eacute;duire les moyens militaires, et de les mettre &agrave; la disposition du minist&egrave;re des Affaires Etrang&egrave;res, n'est dans les faits plus qu'un secr&eacute;tariat d'&eacute;tat subordonn&eacute; au minist&egrave;re en charge de la diplomatie, et que les v&eacute;ritables hommes d'&eacute;tat &agrave; stature internationale se comptent plut&ocirc;t parmi les ministres des Affaires Etrang&egrave;res que parmi les ministres de la D&eacute;fense, en d&eacute;pit du qualificatif de &quot;ministre d'Etat&quot; encore laiss&eacute; &agrave; ces derniers.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>En r&eacute;alit&eacute;, le profil de la personne choisie pour administrer ce qui reste de forces arm&eacute;es peut laisser entrevoir sa mission. Sans &eacute;carter la mission de r&eacute;duction permanente assign&eacute;e &agrave; ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs depuis un quart de si&egrave;cle (comme &agrave; ceux de la pr&eacute;c&eacute;dente avant-guerre), le choix d'une politicienne uniop&eacute;enne, experte des institutions supranationales et fermement acquise au f&eacute;d&eacute;ralisme, indique que ce n'est pas n&eacute;cessairement au minist&egrave;re des Affaires Etrang&egrave;res fran&ccedil;ais que sera subordonn&eacute; ce sous-minist&egrave;re (</em><em><em>de facto</em></em><em> secr&eacute;tariat d'&eacute;tat) des moyens militaires. ...</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="JUSTIFY"><font size="2" color="#993300" face="Arial">&nbsp;<em>Emmanuel Macron n'a jamais cach&eacute; ses intentions ni m&eacute;nag&eacute; ses efforts, tant au minist&egrave;re de l'Economie que dans ses prises de position personnelles, en vue de la constitution d'un minist&egrave;re de l'Economie commun aux pays de la zone euro, en contradiction d'ailleurs avec la doctrine lib&eacute;rale contemporaine, enseign&eacute;e par les agents d'influence des Etats-Unis d'Am&eacute;rique dans les facult&eacute;s d'&eacute;conomie du&nbsp;monde entier, selon laquelle la monnaie doit &ecirc;tre ind&eacute;pendante du gouvernement, la banque centrale doit &ecirc;tre s&eacute;par&eacute;e de l'Etat et ce dernier ne doit avoir aucune prise sur la politique mon&eacute;taire. Le capitalisme socialiste qui domine l'Europe depuis plus de trente ans n'est peut-&ecirc;tre pas nationaliste mais il reste&nbsp;indubitablement &eacute;tatiste, &agrave; l'&eacute;chelon supranational. La constitution de ce gouvernement annonce donc une nouvelle vague de transferts de comp&eacute;tences et de moyens, c'est-&agrave;-dire d'abandons de souverainet&eacute;, touchant en l'occurrence la diplomatie et les moyens militaires, ces derniers n'ayant d'ailleurs plus&nbsp;ni vocation&nbsp;ni capacit&eacute; d&eacute;fensive, comme on l'a montr&eacute; dans le Septi&egrave;me sc&eacute;nario.Voir </em><a href="http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septième-scénario/paperback/product-22330739.html"><em>http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septi%C3%A8me-sc%C3%A9nario/paperback/product-22330739.html</em></a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">L'un d'entre nous y a r&eacute;agi par un message dont nous reprenons ici aussi de larges extraits. Nous souhaitons lui garder&nbsp; l'anonymat, compte tenu de ses responsabilit&eacute;s pass&eacute;es et pr&eacute;sentes dans ce domaine.<br /> <br /> <font color="#993300"><em><strong>Il est exag&eacute;r&eacute; voire malintentionn&eacute;, d'affirmer que la France n'a plus de d&eacute;fense. </strong></em></font></font><font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Je conteste&nbsp; une analyse que le pessimisme&nbsp; et le manque de base d&eacute;cr&eacute;dibilisent ( par exemple la m&eacute;connaissance du programme Scorpion qui a redonn&eacute; &agrave; l&rsquo;arm&eacute;e de terre sa structure traditionnelle en Divisions et Brigades) . Il est tout aussi exag&eacute;r&eacute; de dire que la France n&rsquo;a plus de d&eacute;fense depuis 20 ans. C&rsquo;est une insulte&nbsp; aux militaires qui du Mali&nbsp; au Moyen-Orient assument parfaitement leur mission, les Am&eacute;ricains &eacute;tant du reste les plus &eacute;loquents admirateurs&nbsp; de nos arm&eacute;es .</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Il est clair que la chute continue du budget de la D&eacute;fense pendant une trentaine d&rsquo;ann&eacute;es a r&eacute;duit consid&eacute;rablement le volume des forces, mais dans une moindre mesure&nbsp; leurs capacit&eacute;s, que compense il est vrai en partie la modernit&eacute; des syst&egrave;mes d&rsquo;armes ( 1 seul char Leclerc est aussi efficace que 3 Chars AMX30). La situation internationale actuelle se charge de nous&nbsp; rappeler l&rsquo;irresponsabilit&eacute; des dirigeants&nbsp; de droite ou de gauche, aussi bien en France que globalement en Europe, responsables de ces abandons. </em></font> </p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Mais la prise de conscience est maintenant&nbsp; l&agrave;, y compris en Allemagne qui a relev&eacute; son budget de 8 Milliards d&rsquo;euros sur 3 ans. Le Pr&eacute;sident Macron pour sa part ne cache pas son souci de remise &agrave; niveau et de modernisation de nos forces&nbsp; et para&icirc;t clairement avoir l&rsquo;intention d&rsquo;amener les chefs d&rsquo;Etat au sein du Conseil Europ&eacute;en &agrave; prendre eux aussi des d&eacute;cisions dans ce sens. Les foucades de Trump&nbsp; et le Brexit&nbsp; ne peuvent que favoriser un nouvel &eacute;lan pour une d&eacute;fense Europ&eacute;enne plus responsable et plus capable, ce qui ne r&eacute;duit du reste&nbsp; en rien les capacit&eacute;s d&rsquo;une&nbsp; d&eacute;fense strictement nationale . </em></font> </p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>La notion de &ldquo;d&eacute;fense nationale&rdquo; ne peut du reste qu&rsquo;&eacute;voluer , puisque la menace est de plus en plus partag&eacute;e avec nos voisins. De l&agrave; &agrave; penser que la dissuasion nucl&eacute;aire Fran&ccedil;aise, d&eacute;sormais seule en Europe, pourrait couvrir nos partenaires, c&rsquo;est une illusion et le Pr&eacute;sident Chirac l&rsquo;avait bien constat&eacute;. La D&eacute;fense nucl&eacute;aire restera strictement nationale dans ce domaine pour encore longtemps, en revanche la d&eacute;fense conventionnelle sera de plus en plus partag&eacute;e entre les pays europ&eacute;ens qui peuvent et veulent aller vers une d&eacute;fense commune. C&rsquo;est tout le sens de la mal nomm&eacute;e&rdquo; Coop&eacute;ration Structur&eacute;e Permanente&rdquo; du trait&eacute; de Lisbonne, encore en instance de d&eacute;cision au sein du Conseil Europ&eacute;en.</em></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><font color="#000000">Au 26/04, nous recevons la r&eacute;ponse ci-dessous de Stratediplo &agrave; l'argument de notre correspondant. Nous l'en remercions<br /> <br /> </font></font></p> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Effectivement on peut consid&eacute;rer que le regroupement, il y a quelques mois,&nbsp;de six brigades en deux divisions a rendu &agrave; l'arm&eacute;e de terre l'&eacute;chelon divisionnaire... sur le papier en tout cas, et c'est ce que j'appelle peut-&ecirc;tre caricaturalement des&nbsp;&quot;regroupements administratifs au nom martial mais sans r&eacute;elle vocation &agrave; &ecirc;tre engag&eacute;es comme unit&eacute;s organiques constitu&eacute;es&quot;. En l'occurrence l'&eacute;tat-major de l'arm&eacute;e de terre planifie et annonce &ecirc;tre en mesure d'engager sur un th&eacute;&acirc;tre d'op&eacute;rations un premier groupement tactique Scorpion (c'est-&agrave;-dire&nbsp;un r&eacute;giment renforc&eacute;)&nbsp;en 2021 et une brigade en 2023, donc sous&nbsp;un prochain pr&eacute;sident, un autre ministre, et sous r&eacute;serve du respect, pour la premi&egrave;re fois depuis&nbsp;qu'elles existent,&nbsp;de deux lois de programmation militaire quinquennale (2014-2019 et 2020-2025). Faute d'annonce, du moins &agrave; ma connaissance, de la date &agrave; laquelle on envisage d'&ecirc;tre en mesure d'engager une division Scorpion en tant que division, je me suis permis d'exclure cet &eacute;chelon tactique de l'organigramme actuel. En pratique, le regroupement des brigades en deux divisions d'administration a surtout &quot;justifi&eacute;&quot; la disparition d'une brigade. Autre exemple, en mati&egrave;re de moyens et d'effectifs le regroupement de la maintenance des h&eacute;licopt&egrave;res au sein de l'arm&eacute;e de terre se traduit par une perte &eacute;quivalente pour la marine et l'arm&eacute;e de l'air, et il en est de m&ecirc;me pour les forces sp&eacute;ciales. Les op&eacute;rations minist&eacute;rielles consistant &agrave; dissoudre une unit&eacute; &quot;pour mieux r&eacute;partir les moyens&quot; puis &agrave; la recr&eacute;er cinq ans plus tard &quot;pour mieux regrouper les moyens&quot; alimentent la rubrique&nbsp;rationalisation militaire de la&nbsp;presse, mais leur effet sur l'appareil militaire est plut&ocirc;t la d&eacute;sorganisation et la d&eacute;motivation.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em><font style="box-sizing: content-box;">La&nbsp;&quot;modernit&eacute; des syst&egrave;mes d'armes&quot; invoqu&eacute;e par ce critique est un argument th&eacute;orique de langage qui gagnerait &agrave; rester du domaine du langage, sans tentative d'illustration par le (bon) vieux char Leclerc. Sur le plan technique ce char de troisi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration&nbsp;Leclerc d&eacute;velopp&eacute; dans les ann&eacute;es&nbsp;quatre-vingt&nbsp;(comparable au T-90) est &eacute;videmment sup&eacute;rieur au char de deuxi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration AMX-30 d&eacute;velopp&eacute; dans les ann&eacute;es soixante (comparable au T-55). Mais sur le plan tactique un char Leclerc n'est certainement pas &eacute;quivalent &agrave; trois chars AMX-30, d'ailleurs si l'on consid&egrave;re que la manoeuvre est la combinaison du feu et du mouvement&nbsp;</font><font style="box-sizing: content-box;">l'accroissement de la puissance de feu ne compensera jamais la diminution du nombre d'unit&eacute;s &agrave; mobilit&eacute; autonome. La guerre d'ex-Ukraine d&eacute;montre tous les jours que la sup&eacute;riorit&eacute; mat&eacute;rielle, en nombre et en modernit&eacute;, ne compense pas n&eacute;cessairement la sup&eacute;riorit&eacute; humaine, par exemple la motivation de celui qui se bat pour sa survie. Et plut&ocirc;t que de comparer le char de troisi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration fran&ccedil;ais &agrave; celui de la deuxi&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration, ou le pistolet-mitrailleur mod&egrave;le 1949 aux arcs et aux fl&egrave;ches qui lui furent oppos&eacute;s par certains r&eacute;volutionnaires katangais ou cabindais, il ne serait pas d&eacute;raisonn&eacute; de le comparer&nbsp;au char&nbsp;qui commence &agrave; &eacute;quiper le prochain pays que l'on se pr&eacute;pare &agrave; attaquer en Europe, en l'occurrence le char de quatri&egrave;me g&eacute;n&eacute;ration T-14 Armata d&eacute;velopp&eacute; dans les ann&eacute;es deux-mille-dix... la &quot;modernit&eacute;&quot; du char Leclerc en sortirait quelque peu relativis&eacute;e.</font></em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Sur un autre plan je me permets de noter qu'en fran&ccedil;ais le Liban, la Syrie et l'Irak appartiennent au Proche-Orient, le Moyen-Orient commen&ccedil;ant au monde hindoustani (Pakistan et Afghanistan), distinction certes ignor&eacute;e de la cosmogonie &eacute;tats-unienne qui, n'ayant pas de proche orient (&agrave; moins que ce ne soient l'Europe et l'Afrique du Nord), font d&eacute;marrer leur Middle-East aux rives orientales de la M&eacute;diterran&eacute;e. Quant &agrave;&nbsp;l'opinion selon laquelle les militaires fran&ccedil;ais ex&eacute;cutent, au Mali ou ailleurs hors de France, des missions de d&eacute;fense, j'ai assez expos&eacute; ma vision des choses pour me dispenser d'y revenir aujourd'hui&nbsp;; &quot;pessimiste&quot; et &quot;d&eacute;faitiste&quot; sont des jugements de valeur auxquels je ne r&eacute;pondrai pas non plus, pr&eacute;f&eacute;rant contester l'opinion de l'autre sur ses arguments.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>L'Europe de la d&eacute;fense n'est pas en construction, elle a &eacute;t&eacute; d&eacute;mantel&eacute;e avec l'Union de l'Europe Occidentale qui, rappelons-le, disposait &agrave; la fin du si&egrave;cle dernier d'instruments de gestion de crise plus avanc&eacute;s que ceux de l'OTAN en Europe&nbsp;; l'UEO a &eacute;t&eacute; d&eacute;mantel&eacute;e, apr&egrave;s incorporation &agrave; l'Union Europ&eacute;enne, pour faire de celle-ci le bras arm&eacute; de l'OTAN en Europe, or non seulement l'OTAN est une organisation offensive mais de plus le trait&eacute; de l'Atlantique Nord n'a pas la port&eacute;e d&eacute;fensive qu'avait le trait&eacute; fondateur de l'UEO, comme je l'ai justement montr&eacute; dans le&nbsp;<a href="http://www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septi%C3%A8me-sc%C3%A9nario/paperback/product-22330739.html" style="box-sizing: content-box;" target="_blank">Septi&egrave;me Sc&eacute;nario</a>&nbsp;en comparant la teneur de l'article IV du Trait&eacute; de Bruxelles de 1948 et de l'article V du Trait&eacute; de l'Atlantique Nord de 1949.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Je r&eacute;fute donc, par les quatre paragraphes ci-dessus,&nbsp;l'accusation de &quot;manque de base&quot; et de &quot;pessimisme&quot; concernant mes propos.</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>&nbsp;</em></font></div> </div> <div align="left"> <div style="margin: 0px; padding: 0px; box-sizing: content-box;"><font style="box-sizing: content-box;" size="2" color="#993300" face="Arial"><em style="box-sizing: content-box;">Stratediplo</em></font></div> </div> <div align="left"><br /> </div> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm" align="left"><font size="3" color="#000080" face="Arial"><strong>Notre r&eacute;action</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Peut-&ecirc;tre pouvons nous ici rappeler quelques &eacute;l&eacute;ments permettant de pr&eacute;ciser les raisons nous faisant craindre une &laquo;&nbsp;fin de la D&eacute;fense fran&ccedil;aise&nbsp;&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Pressions budg&eacute;taires</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Depuis des ann&eacute;es, les gouvernements fran&ccedil;ais ont fait valoir l'impossibilit&eacute; compte tenu des pressions budg&eacute;taires, de consacrer &agrave; la D&eacute;fense le minimum pourtant jug&eacute; d&eacute;sormais incompressible de 3% du Produit int&eacute;rieur brut. Sur ce point les chiffres disponibles pr&eacute;cisent les contributions de chacun des Etats du monde. Voir <a href="http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/MS.MIL.XPND.GD.ZS">http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/MS.MIL.XPND.GD.ZS</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Or il est &eacute;vident que si des Etats comme la France estimaient devoir faire face pour des besoins vitaux &agrave; un accroissement des d&eacute;penses militaires, ils trouveraient les cr&eacute;dits, en &eacute;conomisant sur d'autres chapitres. Si en Europe la France n'a pas encore jug&eacute; n&eacute;cessaire de le faire, c'est parce que diff&eacute;rents &eacute;l&eacute;ments contribuent &agrave; faire penser que la nation n'a pas besoin d'une force de d&eacute;fense suffisante. Ces &eacute;l&eacute;ments, selon nous, sont les suivants: </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>D&eacute;pendance &agrave; l'Am&eacute;rique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis ont toujours persuad&eacute; les pays europ&eacute;ens membres de l'Otan que cette organisation, encore aujourd'hui financ&eacute;e et contr&ocirc;l&eacute;e par eux, suffit &agrave; r&eacute;pondre &agrave; tous leurs besoins. Ceci parce qu'ils les ont depuis les origines convaincus que le danger majeur &eacute;tait la Russie. Ils ont toujours craint que certains pays, comme la France sous le Gaullisme, affirment vouloir se donner une force de d&eacute;fense ind&eacute;pendante de l'Otan, dont ces Etats conserveraient la maitrise. Le France est d&eacute;sormais rentr&eacute;e dans le rang, apr&egrave;s quelques vell&eacute;it&eacute;s d'ind&eacute;pendance. Si l'on s'en tient aux informations communiqu&eacute;es, ce n'est pas la participation d'Emmanuel Macron au sommet de l'Otan le 25/05, ni l'entretien qu'il a eu avec Donald Trump, qui changeront grand chose aux relations de la France avec l'organisation. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Certes, depuis son arriv&eacute;e &agrave; la Maison Blanche, Donald Trump revendique bruyamment une plus large participation des membres aux budgets de l'Otan, mais ce n'est pas pour renoncer &agrave; leur contr&ocirc;le quasi absolu de cet organisme. D'ailleurs le lobby militaro-industriel am&eacute;ricain ne le souhaite pas, puisqu'il vit tr&egrave;s largement des d&eacute;penses militaires consenties par le gouvernement f&eacute;d&eacute;ral, dans le but de combattre, en tous temps et en tous lieux la &laquo;&nbsp;menace&nbsp;&raquo; russe. Celles-ci sont approximativement de 700 milliards de dollars annuels. Voir <a href="https://www.planetoscope.com/Etonnant/296-depenses-militaires-des-etats-unis.html">https://www.planetoscope.com/Etonnant/296-depenses-militaires-des-etats-unis.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On fait valoir que dans certaines zones du monde, notamment le Sahel, la France s'est dot&eacute;e de moyens militaires non n&eacute;gligeables &ndash; d'ailleurs &agrave; bout de souffle aujourd'hui. Mais c'est avec le plein accord de l'US Africa Command am&eacute;ricain. Celui-ci d&eacute;l&egrave;gue, notamment &agrave; la France, des actions dont ils restent finalement les instigateurs. Les Etats-Unis conservent ce faisant leur contr&ocirc;le, au service de raisons militaires, mais aussi diplomatiques et &eacute;conomiques. Voir <a href="https://www.africom.mil/">https://www.africom.mil/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Perte progressive d'influence politique des industriels fran&ccedil;ais de d&eacute;fense.</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">On fait valoir que ceux-ci jouissent en France d'une influence consid&eacute;rable. On &eacute;voque notamment des programmes dont ne disposent pas les autres pays europ&eacute;ens. Ceci notamment dans le domaine des avions de combat (Rafale), des sous-marins (Scorp&egrave;ne) ou du spatial. Mais ces programmes suscitent aux Etats-Unis et m&ecirc;me en Europe une hostilit&eacute; croissante. Les industriels qui les ont pris en charge ne peuvent vivre de la seule demande fran&ccedil;aise. Ils doivent exporter. Or ce faisant, ils se heurtent l&agrave; encore &agrave; une concurrence am&eacute;ricaine exacerb&eacute;e par la crise. Le complexe militaro-industriel am&eacute;ricain ne recule devant aucun moyens, loyaux et surtout d&eacute;loyaux, pour s'imposer. Ceci m&ecirc;me en France. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Incapacit&eacute; de l'Union europ&eacute;enne &agrave; conduire &agrave; bien des projets industriels et scientifiques europ&eacute;ens int&eacute;ressant la d&eacute;fense. </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"><br /> Citons sans insister les cas de l'Eurofighter, de l'Airbus A400 M et m&ecirc;me dans une large mesure les syst&egrave;mes de navigation par satellites <strong><span style="font-weight: normal">Galileo/EGNOS, essentiels pour une d&eacute;fense europ&eacute;enne ne voulant pas d&eacute;pendre du GPS am&eacute;ricain. Ceci tient notamment &agrave; l'incapacit&eacute; d'arbitrer entre objectifs et int&eacute;r&ecirc;ts industriels des pays europ&eacute;ens impliqu&eacute;s.</span></strong></font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>Refus de prendre au s&eacute;rieux l'offensive g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e du terrorisme islamique</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Les organisations islamiques qui se reconnaissent &agrave; la source d'actes de terrorisme qui frapperont de plus en plusieurs pays europ&eacute;ens (par exemple le r&eacute;cent attentat de Londres) ne sont pas consid&eacute;r&eacute;es en Europe, non plus d'ailleurs qu'en France, comme une menace majeure. En cons&eacute;quence, les moyens d&eacute;volus aux services de police et aux forces arm&eacute;es luttant contre ce terrorisme restent absolument insuffisants. Ceci ne concerne pas uniquement le renseignement mais le recrutement de milliers de policiers et militaires qui manquent dans ce domaine, et pas seulement en France et </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">en Grande Bretagne, les plus vis&eacute;es. Les raisons de ce laxisme sont complexes. Certaines sont difficilement avouables mais particuli&egrave;rement &agrave; craindre. Elles concernent notamment le refus des partis politiques et des collectivit&eacute;s locales d'admettre que parmi les millions d'&eacute;lecteurs musulmans, dont chacun cherchent &agrave; s'assurer le soutien, un nombre consid&eacute;rable d'ennemis de l'int&eacute;rieur et de terroristes se dissimuleront d&eacute;sormais.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">Certains gouvernements europ&eacute;ens croient pouvoir compter sur le relais de l'Otan. Mais la r&eacute;cente d&eacute;claration de Donald Trump &agrave; Ryad, appelant &agrave; constituer un Otan des pays musulmans destin&eacute; &agrave; lutter contre le terrorisme, est particuli&egrave;rement &eacute;clairante quand on consid&egrave;re qu'il s'est adress&eacute; en ce sens &agrave; l'Arabie saoudite et alli&eacute;s sunnites, qui ont toujours financ&eacute; le terrorisme international au nom de l'Islam wahhabite. Dans le m&ecirc;me temps, Trump a renouvel&eacute; son intention de s'attaquer &agrave; l'Iran chiite, en l'accusant d'organiser partout le terrorisme, ce qui est &eacute;videmment faux. Aucune diplomatie europ&eacute;enne, y compris en France, ne s'&eacute;l&egrave;ve contre ce jeu mortif&egrave;re. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><strong>D&eacute;pendance &agrave; l'Union europ&eacute;enne</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial">M&ecirc;me si l'UE s'est toujours montr&eacute;e incapable d'organiser une force de d&eacute;fense europ&eacute;enne ou de financer les budgets n&eacute;cessaires, la grande majorit&eacute; des Etats europ&eacute;ens continuent de fait &agrave; lui faire confiance, faute de vouloir financer une d&eacute;fense efficace au plan national. On peut craindre que ce soit d&eacute;sormais le cas de la France. Malgr&eacute; les affirmations du pr&eacute;sident Macron, la composition de son nouveau gouvernement, sur laquelle nous ne reviendrons pas ici, montre que se pr&eacute;pare dans le domaine des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense, une d&eacute;pendance accrue &agrave; l'Union europ&eacute;enne ou &agrave; l'Allemagne. Celle-ci para&icirc;t d&eacute;sormais vouloir tenir l'ancien r&ocirc;le de la France en mati&egrave;re de d&eacute;fense europ&eacute;enne. Nous y reviendrons. <br /> <br /> Par ailleurs, malgr&eacute; certaines tentatives m&eacute;ritoires, provenant de ceux qui voudraient compenser les insuffisances de l'Union europ&eacute;enne en mati&egrave;re de d&eacute;fense par la constitution d'une d&eacute;fense europ&eacute;enne en s'adressant &agrave; un certain nombre de pays europ&eacute;ens non membres de l'Union, risquent de se heurter &agrave; une incompr&eacute;hension des besoins provenant de ces autres pays. Il n'y a pas de raison de penser qu'ils pourront &eacute;chapper aux pressions conjugu&eacute;es des Etats-Unis et de l'islamisme pour faire de grands efforts en ce sens. Mais peut-&ecirc;tre sera-t-il prochainement possible d'&ecirc;tre moins pessimiste. Si n&eacute;cessaire, nous en reparlerons ici. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm" align="LEFT"><font size="2" color="#FF0000" face="Arial">NB. Ce texte ne recueille pas n&eacute;cessairement l'accord de la totalit&eacute; des membres de notre comit&eacute; de r&eacute;daction</font> <br /> </p> </font></font> Wed, 24 May 2017 23:00:00 GMT La destitution de Trump en vue http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2567 2567 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Face &agrave; cette guerre, il faut s'&eacute;tonner de l'incroyable na&iuml;vet&eacute; de Trump. Il s'est f&eacute;licit&eacute; de cette nomination qui permettra rapidement, selon lui, de faire la lumi&egrave;re sur l'inexistence de ces liens. Il ne s'est pas rendu compte, apparemment, que Robert Mueller se pr&eacute;pare &agrave; enqu&ecirc;ter pendant des semaines &agrave; charge contre lui, soulevant ou inventant de plus en plus d'affaires engageant la responsabilit&eacute; de Trump, que celui-ci sera incapable de d&eacute;mentir. </span></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Devant une commission du Congr&egrave;s, le vice ministre de la Justice (Deputy Attorney General Rod Rosenstein) a d'ailleurs affirm&eacute; que l'enqu&ecirc;te ne se limitera pas &agrave; rechercher des &eacute;l&eacute;ments relevant du contre-espionnage, mais qu'elle devra prendre une forme accusatoire en terme de droit p&eacute;nal int&eacute;rieur. Chacun a compris que ce seront l'&eacute;quipe de Trump et Trump lui-m&ecirc;me qui pourront &ecirc;tre mis en examen. Si des faits pr&eacute;tendument graves sont &eacute;voqu&eacute;s, la proc&eacute;dure de destitution de Trump pourra &ecirc;tre imm&eacute;diatement d&eacute;clench&eacute;e, par les D&eacute;mocrates d'abord mais vite rejoints par beaucoup de R&eacute;publicains.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">En cas de destitution, ce sera le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence qui sera appel&eacute; &agrave; la Maison Blanche. Or celui-ci, propos&eacute;, l&agrave; encore na&iuml;vement, par Trump pour se concilier l'establishment, est parfaitement r&eacute;actionnaire. Il est l'oppos&eacute; direct de Trump. Il fera le contraire de tout ce qu'a propos&eacute; Trump, notamment en vue d'une d&eacute;tente avec la Russie. L'on sait &agrave; Washington que, sans m&ecirc;me attendre les r&eacute;sultats de l'enqu&ecirc;te de Mueller, Mike Pence multiplie de fa&ccedil;on non officielle les mises en causes de son Pr&eacute;sident. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Dans un article de Nicholas Kristof publi&eacute; par le New York Times dat&eacute; du 17 mai, celui-ci, comme son journal, ennemi d&eacute;clar&eacute; de Trump, affirme que la pr&eacute;sidence Trump pourrait dor&eacute;navant se d&eacute;sint&eacute;grer, ouvrant une p&eacute;riode tr&egrave;s dangereuse pour la nation <a href="https://www.nytimes.com/2017/05/17/opinion/trump-russia-mueller-special-counsel.html?ref=topics&amp;_r=0">https://www.nytimes.com/2017/05/17/opinion/trump-russia-mueller-special-counsel.html?ref=topics&amp;_r=0</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il demande que les membres du cabinet de Trump, James Mattis, HR Mac Master, John Kelly, comme le secr&eacute;taire d'Etat Rex Tillerson, soient mis d&eacute;sormais sous surveillance, vu qu'ils se comportent &laquo;&nbsp;comme des enfants&nbsp;&raquo;. Il recommande en terme voil&eacute;s aux auteurs de la cabale contre Trump de faire appel aux militaires pour restaurer l'ordre. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les autres m&eacute;dias, notamment le Washington Post, tiennent le m&ecirc;me discours quasi insurrectionnel. Il n'est pas nouveau. Le 22 mars, dans le Times, l'&eacute;ditorialiste Thomas Friedman avait d&eacute;j&agrave; envisag&eacute; cette possibilit&eacute; <a href="https://www.nytimes.com/2017/03/22/opinion/calling-on-a-few-good-men.html">https://www.nytimes.com/2017/03/22/opinion/calling-on-a-few-good-men.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"> Un coup d'Etat militaire &laquo;&nbsp;pacifique&nbsp;&raquo; contre Donald Trump a toujours &eacute;t&eacute; envisag&eacute; par le lobby militaro-parlementaire ayant inspir&eacute; la candidature d'Hillary Clinton. Aujourd'hui la machine destin&eacute;e &agrave; d&eacute;truire le pr&eacute;sident para&icirc;t de plus en plus enclench&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Posons une nouvelle fois la question: Trump s'en rend-il compte et si oui, qu'envisage-t-il de faire pour se d&eacute;fendre? Il n'est plus, h&eacute;las pour lui, dans la t&eacute;l&eacute;-r&eacute;alit&eacute;.<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">PS. 19/05, 22h Concernant Mueller, voir un point de vue diff&eacute;rent de Alexandre Mercouris dans TheDuran <br /> <a href="http://theduran.com/counsel-mueller-disappoint-democrats-media/">http://theduran.com/counsel-mueller-disappoint-democrats-media/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p><br /> <br /> </p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 18 May 2017 23:00:00 GMT Emmanuel Macron et la soumission de la France aux Etats-Unis. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2566 2566 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Selon le poids et la nature de l'opposition &agrave; Macron qui en r&eacute;sultera, le programme de celui-ci, au plan int&eacute;rieur, pourra plus ou moins bien &ecirc;tre appliqu&eacute;. De toutes fa&ccedil;ons, tout laisse penser qu'il sera plus orient&eacute; &agrave; droite qu'&agrave; gauche. La France en Marche a beau vouloir refuser le recours &agrave; ce qu'elle pr&eacute;tend &ecirc;tre une terminologie d&eacute;pass&eacute;e, l'opinion continuera &agrave; reconna&icirc;tre les diff&eacute;rences entre la droite et la gauche. Ainsi une l&eacute;gislation du travail faisant comme il est pr&eacute;visible une large part aux exigences du MEDEF et du CAC 40, au d&eacute;triment des int&eacute;r&ecirc;ts des salari&eacute;s, sera sans ambigu&iuml;t&eacute; ressentie comme de droite. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais la question n'est pas l&agrave;. La vraie question concerne le positionnement de la France au plan international. Ceci tant en ce qui concerne l'Union europ&eacute;enne que dans le domaine des relations avec les Etats-Unis et la Russie. En ce qui concerne l'Union, nous avons pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute; que malgr&eacute; les demandes de la France, renouvel&eacute;es lors de la derni&egrave;re entrevue &agrave; Berlin Merkel-Macron, rien ne changera. L'Allemagne continuera &agrave; refuser toute politique visant &agrave; relancer l'&eacute;conomie fran&ccedil;aise par des investissements industriels europ&eacute;ens, comme &agrave; prot&eacute;ger l'&eacute;conomie, non seulement fran&ccedil;aise mais europ&eacute;enne, par un minimum de barri&egrave;res ext&eacute;rieures. Or comme l'Allemagne a r&eacute;ussi &agrave; la suite d'abandons fran&ccedil;ais successifs, &agrave; mettre la politique de l'Union au service de ses int&eacute;r&ecirc;ts &agrave; court terme, les nouveaux ministres &laquo;&nbsp;europ&eacute;ens&nbsp;&raquo; du gouvernement Macron n'obtiendront aucune concession de sa part. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il y a plus grave. Aucun effort ne sera fait par la France pour se d&eacute;gager de la domination de la finance am&eacute;ricano-centr&eacute;e. Ceci d'autant plus que les groupes qui ont financ&eacute; la campagne de Macron et qui continueront &agrave; l'appuyer vivent essentiellement de leurs activit&eacute;s &agrave; Wall Street. Aucun effort ne sera fait non plus pour rapprocher la France d'un r&ocirc;le qui correspondrait pourtant &agrave; sa situation g&eacute;ographique et &agrave; ses int&eacute;r&ecirc;ts pour l'avenir, celui d'une puissance eurasiatique. Les candidats aux pr&eacute;sidentielles qui proposaient un d&eacute;but de rapprochement avec Moscou n'ont pas &eacute;t&eacute; entendu. Emmanuel Macron n'a jamais propos&eacute; la moindre d&eacute;marche en ce sens, le nouveau gouvernement fran&ccedil;ais vu sa composition n'en fera rien non plus. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or des &eacute;v&egrave;nements tr&egrave;s importants se pr&eacute;parent au plan int&eacute;rieur am&eacute;ricain. Tout laisse penser qu'&agrave; Washington la campagne anti-Donald Trump prendra de plus en plus d'ampleur. Il vient de d&eacute;noncer lui-m&ecirc;me une v&eacute;ritable chasse aux sorci&egrave;res &agrave; son &eacute;gard. Il risque d'&ecirc;tre prochainement destitu&eacute;. Les &eacute;l&eacute;ments les plus bellicistes du complexe militaro-politique am&eacute;ricain prendront alors le pouvoir. Si la France n'a pas su prendre ses distances vis-&agrave;-vis des Etats-Unis, elle sera entrain&eacute;e, comme tous les alli&eacute;s de ceux-ci, notamment au sein de l'Otan, dans des affrontements pouvant prendre une forme militaire avec la Russie et la Chine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Mais manifestement Macron dans ce domaine n'est pas et ne sera pas De Gaulle. Se positionner d'une fa&ccedil;on &eacute;quilibr&eacute;e entre l'Est et l'Ouest&nbsp; para&icirc;t &ecirc;tre le moindre de ses soucis. Atlantiste il est, atlantiste il restera. </font></p> Wed, 17 May 2017 23:00:00 GMT