Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Mon, 20 Nov 2017 23:53:36 GMT Macron devra normaliser les relations entre la France et l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2765 2765 <br /><p>In&eacute;vitablement, le 18 novembre, Ali Akbar Velayati, le conseiller du guide supr&ecirc;me Ali Khamenei pour les affaires internationales, lui a r&eacute;pondu devant la t&eacute;l&eacute;vision d&#39;Etat que sur les questions de d&eacute;fense et du programme balistique, l&#39;Iran ne demande d&#39;autorisation &agrave; personne. &laquo;&nbsp;En quoi cela regarde -t-il Macron ? Qui est-il pour s&#39;ing&eacute;rer dans ces affaires ?&quot;</p> <p>Cependant l&#39;Elys&eacute;e avait annonc&eacute; pr&eacute;c&eacute;demment que Emmanuel Macron envisageait &nbsp;de se rendre prochainement en Iran, &agrave; l&#39;invitation du pr&eacute;sident Rohani. Par t&eacute;l&eacute;phone il avait rappel&eacute; &agrave; celui-ci l&#39;attachement de la France &agrave; l&#39;accord sur le nucl&eacute;aire iranien. Cela n&#39;&eacute;tait en rien une critique de l&#39;Iran puisque tous les partenaires &agrave; cet accord, dit 5+1, avaient constat&eacute; que l&#39;Iran s&#39;en tenait strictement &agrave; son engagement de ne pas d&eacute;velopper d&#39;arme nucl&eacute;aire. Cependant, il y avait quelques jours, Donald Trump avait annonc&eacute; la volont&eacute; des Etats-Unis de s&#39;en retirer, sans apporter d&#39;arguments plausibles ayant pu justifier ce retrait.</p> <p>Dans le m&ecirc;me temps, il est vrai, l&#39;Iran mettait au point des missiles balistiques. Mais nombre de pays font de m&ecirc;me sans susciter de r&eacute;actions hostiles. Ce genre de vecteur est d&eacute;sormais indispensable &agrave; tout pays voulant de doter d&#39;une politique spatiale civile ou militaire.</p> <p><strong>Non seulement dialoguer mais coop&eacute;rer</strong></p> <p>Paris, suite &agrave; cet &eacute;change aigre-doux entra Macron et Ali Khamenei , aurait le plus grand int&eacute;r&ecirc;t &agrave; reprendre le dialogue avec T&eacute;h&eacute;ran. Non seulement il faudrait dialoguer mais engager des relations diplomatiques &laquo;&nbsp;normales&nbsp;&raquo;, sur le mod&egrave;le de celles que la France entretient avec un grand nombre de pays consid&eacute;r&eacute;s comme alli&eacute;s. Il s&#39;agirait d&#39;abord d&#39;un int&eacute;r&ecirc;t &eacute;conomique et commercial, ce que souhaitent de nombreuses entreprises fran&ccedil;aises qui malgr&eacute; des d&eacute;buts prometteurs, pi&eacute;tinent aujourd&#39;hui devant une politique de &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; impos&eacute;e par les seuls Am&eacute;ricains. Il s&#39;agirait aussi d&#39;un int&eacute;r&ecirc;t si l&#39;on peut dire civilisationnel, car l&#39;islam profess&eacute; par l&#39;Iran et l&#39;&eacute;volution des m&oelig;urs qui s&#39;y met en place, rapprochent de plus en plus notre pays des convictions et comportements que nous jugeons indispensables pour favoriser les &eacute;changes culturels avec le monde musulman.</p> <p>Mais surtout des relations &laquo;&nbsp;normales&nbsp;&raquo; avec l&#39;Iran permettraient &agrave; la France de ne plus s&#39;enfermer de fait dans l&#39;axe des pays sunnites, men&eacute; par l&#39;Arabie saoudite, axe encourag&eacute; par les dollars et les armements am&eacute;ricains et principal soutien au terrorisme islamique, dont l&#39;objectif aujourd&#39;hui est d&#39;emp&ecirc;cher que l&#39;influence russe au Moyen-Orient ne se substitue, plus encore qu&#39;elle ne l&#39;a d&eacute;j&agrave; fait, &agrave; l&#39;influence am&eacute;ricaine.</p> <p>Dans ce but, l&#39;Iran, grande puissance r&eacute;gionale, a pris de fait la t&ecirc;te d&#39;un axe parfois qualifi&eacute; de chiite qui associe des pays avec lesquels la France est cens&eacute;e avoir de bonnes relations. Il s&#39;agit de la Syrie et de l&#39;Irak, enfin d&eacute;barrass&eacute;es du poids de l&#39;Etat islamique, de la Turquie et du Hezbollah, qui se r&eacute;v&egrave;le de plus en plus fr&eacute;quentable, et de quelques autres de moindre poids.</p> <p>La volont&eacute; que vient de r&eacute;affirmer la France d&#39;encourager le maintien du Liban en tant qu&#39;arbitre et conciliateur entre les diff&eacute;rents int&eacute;r&ecirc;ts qui se disputent le Moyen-Orient ne pourrait qu&#39;&ecirc;tre encourag&eacute;e par le rapprochement avec l&#39;Iran. T&eacute;h&eacute;ran ne s&#39;est jamais montr&eacute; d&eacute;sireux de mettre Beyrouth au service de ses seuls objectifs. Pour sa part, l&#39;actuel pr&eacute;sident, Michel Aoun, est soutenu par une grande majorit&eacute; des chr&eacute;tiens libanais. Mais il consid&egrave;re &agrave; juste titre que le Hezbollah repr&eacute;sente l&#39;essentiel des int&eacute;r&ecirc;ts g&eacute;opolitiques du Liban. En ce sens, la proximit&eacute; du Hezbollah avec l&#39;Iran ne peut que favoriser de bonnes relations avec ce pays. On peut penser qu&#39;Emmanuel Macron en tiendra compte.</p> <p><strong>Isra&euml;l</strong></p> <p>La seule question qui sera difficile &agrave; r&eacute;gler &ndash; mais la diplomatie est l&agrave; pour y aider - sera la question des relations futures de la France avec Isra&euml;l. Il est &eacute;vident que pour de multiples raisons impossibles &agrave; d&eacute;tailler ici, la France veut rester une bonne alli&eacute;e de l&#39;Etat Juif. Mais cela ne signifiera pas suivre Tel Aviv, et en particulier dans l&#39;imm&eacute;diat Benjamin Netanyahu, dans tous les exc&egrave;s de sa politique hostile &agrave; l&#39;Iran. Ceci d&#39;autant plus que Netanyahu s&#39;appuie&nbsp;syst&eacute;matiquement pour le moment sur&nbsp;Donald Trump, et r&eacute;ciproquement, quels que soient les risques&nbsp;qu&#39;&agrave; eux deux ils font courir tant aux Etats du Moyen-Orient qu&#39;aux Europ&eacute;ens. Macron aura besoin de tous ses talents pour faire comprendre &agrave; Israel qu&#39;un peu plus de souplesse s&#39;imposera. Il pourra &agrave; son tour garantir qu&#39;en &eacute;change la France ne fera rien pour mettre en danger Isra&euml;l.<br /> <br /> &#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;&#39;</p> <p>En conclusion, sur tous ces points, il faut esp&eacute;rer qu&#39;Emmanuel Macron, au lieu de s&#39;enfermer dans des querelles superficielles avec Ali Khamenei, mettra vraiment en place la coop&eacute;ration entre la France et l&#39;Iran qui s&#39;impose dans les int&eacute;r&ecirc;ts des deux parties.</p> Sat, 18 Nov 2017 23:00:00 GMT La Junte militaire au pouvoir à Washington http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2736 2736 <br /><p>Nous &eacute;crivions: &laquo;&nbsp;Nous pensons pour notre part que, quelles qu&#39;en aient &eacute;t&eacute; les raisons, le d&eacute;part de Steve Bannon permettra aux militaires (Les g&eacute;n&eacute;raux Kelly et McMaster &agrave; la Maison-Blanche, le g&eacute;n&eacute;ral Mattis au Pentagone) de contr&ocirc;ler directement la Maison Blanche et mettre le Pr&eacute;sident et l&#39;Administration f&eacute;d&eacute;rale au service de leurs objectifs.&nbsp;&raquo;&nbsp; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2665&amp;r_id">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2665&amp;r_id</a>=</p> <p>Par la suite nous avons pu nous demander si cette prise de pouvoir, totalement contraire aux r&egrave;gles de la d&eacute;mocratie repr&eacute;sentative, n&#39;&eacute;tait pas cependant un mal pour un bien. En effet, ces derni&egrave;res semaines, on a vu Donald Trump multiplier les d&eacute;clarations incendiaires &agrave; l&#39;&eacute;gard notamment de la Cor&eacute;e du Nord et de l&#39;Iran. Il a ainsi plusieurs fois menac&eacute; la Cor&eacute;e du Nord d&#39;une destruction totale si elle n&#39;abandonnait ses projets en mati&egrave;re de bombe thermonucl&eacute;aire et de missiles balistiques intercontinentaux.</p> <p>Cette destruction aurait n&eacute;cessairement fait appel &agrave; des armes nucl&eacute;aires au moins tactiques, dont les retomb&eacute;es seraient catastrophiques, non seulement pour les deux Cor&eacute;es, mais pour les pays voisins, notamment le Japon. Quant &agrave; attaquer l&#39;Iran, m&ecirc;me avec des armes conventionnelles, ce serait compte tenu des liens de ce pays avec la Russie, attaquer cette derni&egrave;re, avec les cons&eacute;quences que l&#39;on devine.</p> <p>Mais on a vu avec un certain soulagement que les tutelles militaires de Trump, notamment le trio des g&eacute;n&eacute;raux Kelly, McMaster et Mattis, &eacute;taient intervenus clairement pour expliquer qu&#39;ils emp&ecirc;cheraient Donald Trump de faire appel de fa&ccedil;on totalement n&eacute;gative &agrave; ses pouvoirs de chef des Arm&eacute;es. Trump a paru en tenir compte. Il a mis un b&eacute;mol ces derniers jours &agrave; ses propos irresponsables.</p> <p>On pourrait en cons&eacute;quence penser que, s&#39;il y avait eu en effet une prise de pouvoir &agrave; Washington par une junte militaire, ceci &nbsp;serait une bonne chose, vu d&#39;une part l&#39;irresponsabilit&eacute; croissante de Trump lui-m&ecirc;me et d&#39;autre part la d&eacute;mission compl&egrave;te des majorit&eacute;s r&eacute;publicaines et d&eacute;mocrates au Congr&egrave;s. Des membres influents de celui-ci ne cessent en effet, tant notamment dans les Chambres que dans les m&eacute;dias, de multiplier les appels &agrave; la guerre.</p> <p><strong>Les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains&nbsp;restent des va-t-en guerre</strong><br /> <br /> Mais si l&#39;on y regarde de plus pr&egrave;s, on voit que la Maison Blanche et ses tutelles&nbsp;militaires n&#39;ont jamais cess&eacute; de multiplier des man&oelig;uvres militaires dangereuses dirig&eacute;es contre Pyongyang, dont l&#39;arm&eacute;e n&#39;a pourtant rien de n&eacute;gligeable et que ces man&oelig;uvres pourraient pousser &agrave; des r&eacute;ponses de m&ecirc;me nature.</p> <p>Il y a pire. Les op&eacute;rations militaires am&eacute;ricaines dans le Pacifique sud, de plus en plus proches des fronti&egrave;res chinoises, ne diminuent pas. Au contraire. Il serait improbable que la marine et l&#39;aviation chinoises, bien que tr&egrave;s inf&eacute;rieures en force, continuent &agrave; ne pas r&eacute;agir. De proche en proche, ce serait une guerre au moins locale, avec la Chine, et sans doute aussi avec la Russie, qui en r&eacute;sulteraient.</p> <p>Ceci ne semble faire peur ni aux g&eacute;n&eacute;raux au pouvoir de fait &agrave; Washington, ni &agrave; l&#39;ensemble du Complexe militaro-diplomatico-industriel am&eacute;ricain. Ces perspectives de guerre, qui serait n&eacute;cessairement &agrave; terme de type nucl&eacute;aire, sont constamment &eacute;voqu&eacute;es avec faveur par la junte militaire et ses nombreux relais au Congr&egrave;s et dans les m&eacute;dias.</p> <p>La phobie anti-russe d&eacute;j&agrave; partout pr&eacute;valente s&#39;en trouve renforc&eacute;e. Si une telle guerre pouvait d&eacute;barrasser l&#39;Am&eacute;rique de Vladimir Poutine et de son armement nucl&eacute;aire, elle serait bienvenue. L&#39;opinion dominante semble ne tenir aucun compte, au m&eacute;pris de tout r&eacute;alisme, des certaines de millions de morts en r&eacute;sultant, y compris aux Etats-Unis. La junte au pouvoir &agrave; la Maison Blanche ne fait rien pour calmer le jeu. Il est vrai que pour des g&eacute;n&eacute;raux, bien &agrave; l&#39;abri dans des abris anti-atomiques, la guerre est une seconde nature.</p> <p>Quelques voix bien timides s&#39;&eacute;l&egrave;vent en ce moment aux Etats-Unis, pour protester contre le pouvoir pris par les militaires sur l&#39;ensemble de l&#39;Etat f&eacute;d&eacute;ral. Mais elles proviennent d&#39;une opposition lib&eacute;rale et libertaire ayant beaucoup de mal &agrave; se faire entendre.</p> <p>On lira ci-dessous deux articles d&eacute;non&ccedil;ant le processus de mise en place aux Etats-Unis d&#39;une dictature militaire. Ils n&#39;int&eacute;ressent semble-t-il que peu de lecteurs, tant en Am&eacute;rique qu&#39;en Europe. Devons-nous nous pr&eacute;parer au pire?</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></p> <p>Voir du World Socialist Web Site <em>The US lurches toward military dictatorship 23 October 2017</em><br /> <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/10/23/pers-o23.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/10/23/pers-o23.html</a></p> <p>&nbsp;et de Moon of Olabama &quot;<em>Above All&quot; - The Junta Expands Its Claim To Power </em><em>October 21, 2017</em><em> </em><br /> <a href="http://www.moonofalabama.org/2017/10/above-all-the-junta-expands-its-claim-to-power.html#more">http://www.moonofalabama.org/2017/10/above-all-the-junta-expands-its-claim-to-power.html#more</a><a href="http://www.moonofalabama.org/2017/10/above-all-the-junta-expands-its-claim-to-power.html#more">:</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Sun, 22 Oct 2017 23:00:00 GMT Trump prépare-t-il sa guerre contre l'Iran&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2727 2727 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">Conclu &agrave; Vienne en juillet 2015 par l&rsquo;Iran avec les cinq membres permanents du Conseil de s&eacute;curit&eacute; de l'ONU (&Eacute;tats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l&rsquo;Allemagne, le Plan global d&rsquo;action commun (PGAC ou JCPOA Deal) pr&eacute;voit une lev&eacute;e progressive et conditionnelle des sanctions en &eacute;change de la garantie que T&eacute;h&eacute;ran ne se dotera pas de l&rsquo;arme atomique.<br style="mso-special-character:line-break" /> </font> <font size="2" face="Arial"><br /> Cela faisait quelques semaines que Donald Trump avait fait pr&eacute;voir ce retrait d&rsquo;un accord qu&rsquo;il pr&eacute;tendait&nbsp;&laquo;&nbsp;mal fait&nbsp;&raquo;. Mais les observateurs internationaux affirment que l&rsquo;Iran respecte strictement les termes dudit accord.<br /> <br /> L&rsquo;on s&rsquo;interroge dans les chancelleries. S&rsquo;agit-il d&rsquo;un premier pas vers une guerre am&eacute;ricaine<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>contre l&rsquo;Iran, annonc&eacute;e d&egrave;s avant son &eacute;lection par Trump&nbsp;? Cette guerre, provoquant quasi in&eacute;vitablement une riposte russe, pourrait conduire &agrave; une guerre mondiale.<span style="mso-spacerun:yes"> <br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">Le risque existe. M&ecirc;me le quatuor de g&eacute;n&eacute;raux exer&ccedil;ant un contr&ocirc;le permanent sur les d&eacute;cisions de Trump s&rsquo;en inqui&egrave;tent. Ils discutent de plus en plus de la possibilit&eacute; de forcer Trump &agrave; d&eacute;missionner, au vu de ses d&eacute;cisions irresponsables. <br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">En attendant, la d&eacute;cision am&eacute;ricaine de retrait ne pourra que consolider l&rsquo;accord entre pays chiites et Moscou, rejoint par de plus en plus de pays sunnites. Cet accord fait de Vladimir Poutine, comme nous l&rsquo;avions pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute;, l&rsquo;arbitre incontest&eacute; au Moyen-Orient. <br /> <br /> Scott Bennett, pour The Duran, sugg&egrave;re le 14/10 que, pour affermir ce r&ocirc;le d'arbitre, Vladimir Poutine organise une rencontre entre Trump, Hassan Rohani (Iran) et lui pour examiner calmement en quoi le JCPOA pourrait &ecirc;tre am&eacute;lior&eacute; marginalement. Si Trump la refusait, il montrerait au monde qu'il veut vraiment la guerre. Alors, il faudrait, y compris et surtout en Europe, se pr&eacute;parer au pire. Une telle perspective est-elle cr&eacute;dible? On peut en douter. </font><font size="2" face="Arial"><a href="http://theduran.com/the-jcpoa-deal-what-should-iran-russia-and-america-do/">http://theduran.com/the-jcpoa-deal-what-should-iran-russia-and-america-do/<br /> </a></font></p> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">Seul Isra&euml;l, enferm&eacute; dans une alliance su</font>icidaire avec les Etats-Unis, peut aujourd'hui se r&eacute;jouir du retrait am&eacute;ricain.</p> <!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--> Fri, 13 Oct 2017 23:00:00 GMT Cyclones sur les Caraïbes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2681 2681 <br /><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/irma-jose-katia-quels-vont-etre-les-trajectoires-des-ouragans-dans-les-jours-a-venir_2361743.html">http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/irma-jose-katia-quels-vont-etre-les-trajectoires-des-ouragans-dans-les-jours-a-venir_2361743.html</a> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> Wed, 06 Sep 2017 23:00:00 GMT Donald Trump se prépare-t-il à déclarer la guerre à la Chine? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2641 2641 <br /><font size="2" face="Arial">l &eacute;tait difficile d'obtenir de lui une r&eacute;ponse diff&eacute;rente, compte tenu de l'ob&eacute;issance &agrave; laquelle sont tenus les grad&eacute;s de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine, notamment dans leur r&ocirc;le de d&eacute;fense des Etats-Unis contre les menaces ext&eacute;rieures.&nbsp; </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour nuancer l'effet de cette d&eacute;claration, le porte-parole de la flotte am&eacute;ricaine dans le Pacifique, Charlie Brown, a tenu &agrave; pr&eacute;ciser, une fois la conf&eacute;rence termin&eacute;e, qu'il s'agissait d'une situation&nbsp;&laquo;effroyablement hypoth&eacute;tique&raquo;. La question de l'intervenant en question &eacute;tait toutefois motiv&eacute;e par le regain de tensions r&eacute;cent entre Washington et P&eacute;kin.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La veille, le directeur de la CIA, Mike Pompeo, avait d&eacute;clar&eacute; que le Chine repr&eacute;sentait la plus grande menace pour les Etats-Unis, devant la Russie et l'Iran. Cependant, dans les derni&egrave;res semaines, on avait pu penser que bien avant la Chine, c'&eacute;tait la Cor&eacute;e du Nord qui &eacute;tait menac&eacute;e d'une attaque am&eacute;ricaine, y compris nucl&eacute;aire. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En effet, deux jours auparavant, le g&eacute;n&eacute;ral Mark Milley, chef d'Etat-Major de l'US Army, avait d&eacute;clar&eacute; lors d'une conf&eacute;rence tenue par le National Press Club &agrave; Washington: &ldquo;War in the Korean Peninsula would be terrible, however, a nuclear weapon detonating in Los Angeles would be terrible.&rdquo; &laquo;&nbsp;Une guerre contre la Cor&eacute;e du Nord serait terrible, mais une bombe nucl&eacute;aire cor&eacute;enne explosant &agrave; Los Angeles serait &eacute;galement terrible&nbsp;&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il avait fait allusion au fait que la Cor&eacute;e du Nord, malgr&eacute; les demandes pressantes de la Maison Blanche se refusait &agrave; arr&ecirc;ter ses d&eacute;veloppements en mati&egrave;re de bombe atomique et de missiles inter-continentaux. Pr&eacute;c&eacute;demment le g&eacute;n&eacute;ral Joseph Dunford, pr&eacute;sident du Joint Chiefs of Staff, avait d&eacute;clar&eacute; qu'une guerre avec la Cor&eacute;e n'&eacute;tait pas inimaginable.. Elle provoquerait cependant &laquo;&nbsp;un nombre de morts (Cor&eacute;ens) tel que les militaires ne les avaient pas connus dans le cours de leur vie&nbsp;&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cependant il serait &agrave; courte vue de penser que l'Am&eacute;rique pourrait craindre une premi&egrave;re frappe nucl&eacute;aire provenant de Pyonyang. Le petit pays qu'est la Cor&eacute;e du Nord sait tr&egrave;s bien que celle-ci entrainerait de la part des Etats-Unis une riposte qui l'an&eacute;antirait compl&egrave;tement. Kim Jong-un s'&eacute;tait born&eacute; &agrave; dire que la possession d'une arme atomique le ferait entrer dans le club des Puissances nucl&eacute;aires et lui &eacute;viterait de la part des Etats-Unis le sort qu'ils avaient r&eacute;serv&eacute; &agrave; l'Irak en 2003 et la Libye de Muammar Kaddafi en 2011. Ceux-ci avaient refus&eacute; de se soumettre aux exigences am&eacute;ricaines, notamment en mati&egrave;re d'acc&egrave;s aux r&eacute;serves p&eacute;troli&egrave;res. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Derri&egrave;re la Cor&eacute;e du Nord, la Chine</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En fait, si l'Am&eacute;rique s'en prenait, comme il est &agrave; craindre, &agrave; la Cor&eacute;e du Nord afin de l'incapaciter, ce serait parce que ce pays, d&egrave;s la fin de la guerre de Cor&eacute;e, avait repr&eacute;sent&eacute; un obstacle pour attaquer directement la Chine. Or la Chine est en train de devenir avec la Russie un des pivots des efforts visant &agrave; construire avec de nombreux Etats voisins une zone d'int&eacute;gration &eacute;conomique pouvant &eacute;ventuellement mettre des ressources militaires en commun. Cette union eurasienne pourrait ult&eacute;rieurement pr&eacute;senter des aspects attractifs pour les Etats europ&eacute;ens et le Japon. La grande peur actuelle des strat&egrave;ges am&eacute;ricains est qu'elle se r&eacute;alise, privant d&eacute;finitivement l'Am&eacute;rique de son rang de premi&egrave;re puissance mondiale. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Une attaque am&eacute;ricaine contre la Cor&eacute;e du Nord entrainerait une r&eacute;ponse n&eacute;cessairement militaire de la Chine. Celle-ci serait soutenue par la Russie. Ce serait ainsi la fin des perspectives russo-chinoise visant &agrave; faire de l'Union eurasienne une puissance &eacute;conomique et pacifique attractive. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Si les Etats-Unis avaient &agrave; leur t&egrave;te un Pr&eacute;sident relativement raisonnable, comme l'&eacute;taient Obama et ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, il y a tout lieu de penser qu'ils ne s'engageraient pas dans les perspectives aussi mutuellement destructrices que serait une guerre contre la Cor&eacute;e du Nord et la Chine. Mais le caract&egrave;re impr&eacute;visible et irrationnel de Donald Trump peut faire craindre qu'il d&eacute;cide &agrave; tout moment d'engager un conflit, non seulement commerciale, mais militaire avec la Chine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Commencer par une guerre contre la Cor&eacute;e du Nord, au pr&eacute;texte de la menace que repr&eacute;sente son ridicule outil nucl&eacute;aire, serait un bon d&eacute;but. C'est cette guerre contre la Chine que le programme &eacute;lectoral de Trump avait pr&eacute;vu. S'il se sentait menac&eacute; de destitution par l'Etat profond am&eacute;ricain, comme c'est le cas actuellement, notamment &agrave; propos de ses pr&eacute;tendues relations avec la Russie, il pourrait r&eacute;pondre &agrave; titre de preuve de son patriotisme en s'en prenant directement &agrave; la Chine. Il est vrai que si Hillary Clinton avait &eacute;t&eacute; &eacute;lue, on aurait pu craindre &eacute;galement d'elle, pour des raisons diff&eacute;rentes, un semblable coup de folie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> Thu, 27 Jul 2017 23:00:00 GMT Emmanuel Macron à Versailles. Rien d'essentiel pour refaire de la France une grande puissance http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2611 2611 <br /><font size="2" face="Arial">L'hyper-pr&eacute;sident qu'il annonce vouloir &ecirc;tre aurait eu de nombreux pouvoirs et moyens pour, au sein de l'Union europ&eacute;enne ou en dehors, relancer par exemple en France les investissements productifs, y compris dans le domaine militaire. Qui concevra le Rafale de demain? Il aurait surtout pu annoncer les nombreux programmes en mati&egrave;re de recherche scientifique dont les laboratoires fran&ccedil;ais seraient certainement capables, mais qui ne disposent actuellement d'aucunes ressources, autres que celles distribu&eacute;es au compte-goutte par les programmes europ&eacute;ens. Il aurait pu engager concr&egrave;tement des programmes applicatifs &agrave; l'&eacute;chelle nationale permettant d'associer l'ensemble de la population &agrave; la mise en oeuvre&nbsp; de futurs investissements, comme en mati&egrave;re d'habitat &laquo;&nbsp;vert&nbsp;&raquo; ou de transports publics r&eacute;nov&eacute;s. 2)<br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">M&ecirc;me si beaucoup de citoyens ne partageront pas en totalit&eacute; l'analyse radicale de Jean-Luc M&eacute;lenchon 3), la grande majorit&eacute; des &eacute;lecteurs refusant de se compter parmi les soutiens inconditionnels de La R&eacute;publique en Marche s'attendaient sans doute &agrave; quelque chose de plus ambitieux. Ils en seront quitte pour patienter 5 ans encore &ndash; si la France faute de pr&eacute;paration ne s'est pas effondr&eacute;e d'ici l&agrave; face &agrave; de prochaines crises internationales et nationales dont beaucoup de pr&eacute;visionnistes aujourd'hui envisagent la forte probabilit&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"><br /> 1) Comme r&eacute;duire le nombre des parlementaires ou, si nous avons bien compris, r&eacute;former l'inutile Conseil &eacute;conomique et social (pourquoi pas ne pas le supprimer? ...<br /> <br /> 2 Voir notre article du 01/07</font><a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608&amp;r_id=&amp;t=D%E9truire%20les%20investissements%20publics%20ne%20relancera%20pas%20le%20dynamisme%20%E9conomique"><font face="Arial"><font size="2"><br /> http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2608&amp;r_id=&amp;t=D%E9truire%20les%20investissements%20publics%20ne%20relancera%20pas%20le%20dynamisme%20%E9conomique</font></font></a> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> 3) <font color="#800000"><em>&quot;Interminable pluie de truismes &agrave; Versailles. Faux marbre, bonapartisme surjou&eacute;, europ&eacute;isme b&ecirc;lant, ennui mortel&quot;, a comment&eacute; le leader de la France insoumise sur son compte Facebook. &quot;Et sinon, combien de passages obscurs, d'&eacute;grenages de bons sentiments et d'emballages mi&egrave;vres d'une f&eacute;rocit&eacute; sociale d&eacute;complex&eacute;e&quot;. &quot;Au total: niveau r&eacute;dactionnel de chambre de commerce, pens&eacute;e politique d'un dogmatisme lib&eacute;ral aussi d&eacute;suet que lunaire. Le brasier du d&eacute;gagisme n'est pas pr&ecirc;t de s'&eacute;teindre&quot;</em></font></font> Sun, 02 Jul 2017 23:00:00 GMT Trump est tombée tête première dans le piège de la CIA http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2520 2520 <br /><font size="2" face="Arial" color="#FF0000"><em>MAJ au 08/04 de notre &eacute;ditorial du 07/04</em></font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cela n'a pas manqu&eacute; avec l'attentat au sarin qui s'est produit dans la Syrie aux mains de l'opposition. Aujourd'hui, de nombreux arguments laisse penser que cet attentat a &eacute;t&eacute; mont&eacute; par la CIA pour obliger Trump &agrave; choisir son camp. La CIA n'en aurait pas &eacute;t&eacute; &agrave; son premier coup pour provoquer un &laquo;&nbsp;regime change&nbsp;&raquo;. <br /> <br /> Le coup a &eacute;t&eacute; parfaitement r&eacute;ussi. Aujourd'hui, Trump se pr&eacute;sente comme un chef de guerre r&eacute;solu &agrave; combattre sans merci les &laquo;&nbsp;ennemis de l'Am&eacute;rique&nbsp;&raquo;, parmi lesquels il ne mentionne plus le terrorisme djihadiste. Le principal ennemi vis&eacute; est la Russie. Un avertissement est aussi lanc&eacute; &agrave; la Chine.<br /> <br /> Ceci dit la Russie ne devrait pas rester passive. On apprend que la fr&eacute;gate russe Admiral Grigorovitch RFS-A94 est entr&eacute;e en m&eacute;diterran&eacute;e orientale et fait route vers la base russo-syrienne de Tartous. Ce faisant elle se dirige vers les destroyers am&eacute;ricains qui ont bombard&eacute; la Syrie. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">__________________________________________________________________________________<br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le jeudi 6 avril 2017 au soir, Donald Trump a d&eacute;cid&eacute; un tir de 60 missiles de croisi&egrave;re contre une base a&eacute;rienne syrienne. De nombreux appareils on &eacute;t&eacute; d&eacute;truits et plusieurs militaires syriens bless&eacute;s ou tu&eacute;s.</font></p> <font size="2" face="Arial"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cependant, comme nous l'avions d&eacute;j&agrave; indiqu&eacute; dans notre article de ce m&ecirc;me 6 avril &laquo;&nbsp;Attentat au gaz sarin en Syrie&nbsp;&raquo; <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2519&amp;r_id=&amp;t=Attentat%20au%20gaz%20sarin%20en%20Syrie">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2519&amp;r_id=&amp;t=Attentat%20au%20gaz%20sarin%20en%20Syrie </a>tout continue &agrave; laisser penser que le bombardement ayant provoqu&eacute; cette &eacute;mission massive et meurtri&egrave;re de gaz sarin n'avait &eacute;t&eacute; aucunement d&eacute;cid&eacute; par Bashar al Assad. De nombreux signes, &eacute;vidents, sauf pour ceux qui ne veulent pas voir, laissent soup&ccedil;onner ce que l'on nomme aujourd'hui une op&eacute;ration <em>false flag </em><em><span style="font-style: normal">ou sous faux drapeau destin&eacute;e</span></em><em><span style="font-style: normal"><span style="font-weight: normal"> affaiblir Bashar, rendre plus difficile voire compromettre ses relations avec la Russie et finalement obliger Vladimir Poutine soit &agrave; une escalade militaire avec les Etats-Unis, soit &agrave; adopter une attitude conciliante qui ne pourra que le d&eacute;consid&eacute;rer, tant &agrave; l'ext&eacute;rieur qu'&agrave; l'int&eacute;rieur. Dans tous les cas, le parti de la guerre am&eacute;ricain et les consid&eacute;rables profits qu'il g&eacute;n&egrave;re auront jou&eacute; un coup gagnant. </span></span></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il va de soi aussi que Daesh sort renforc&eacute; de cette op&eacute;ration, en Syrie m&ecirc;me et dans les pays qui, ouvertement ou non, le soutiennent ou l'utilisent: l'Arabie Saoudite, la Turquie, Isra&euml;l. On ne voit plus bien dor&eacute;navant qui pourra l'emp&ecirc;cher de reprendre en Syrie le terrain perdu sous les coups pr&eacute;c&eacute;dents de Damas et de Moscou. Bashar aura le plus grand mal &agrave; continuer ses bombardements avec l'appui russes. L'Iran comprendra plus clairement qu'auparavant la r&eacute;alit&eacute; des menaces prof&eacute;r&eacute;es contre elle par Washington puisqu'elle aussi pourra &ecirc;tre bombard&eacute;e du jour au lendemain, sans m&ecirc;me avoir eu le temps d'activer ses missiles anti-missile</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les Europ&eacute;ens qui d'une fa&ccedil;on irresponsable applaudissent l'attaque am&eacute;ricaine contre Damas, seront les premiers victimes du renforcement de Daesh qui en r&eacute;sultera in&eacute;vitablement. Le terrorisme islamiste s'en trouvera n&eacute;cessairement encourag&eacute;, plus particuli&egrave;rement contre des cibles gouvernementales ou sensibles. L&agrave; encore sous faux drapeau, afin de permettre tous les proc&egrave;s et contre-proc&egrave;s. <br /> <br /> <strong><font color="#000080">Faire tomber Trump</font></strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est en fait vraisemblable que l'attentat au sarin ait &eacute;t&eacute; mont&eacute; par tous ceux qui, aux Etats-Unis eux m&ecirc;mes, veulent la chute de Trump. Celui-ci &eacute;tait pi&eacute;g&eacute;, soit ne pas r&eacute;agir, suscitant contre lui des es critiques g&eacute;n&eacute;rales , soit r&eacute;agir &agrave; sa mani&egrave;re, de fa&ccedil;on impulsive et sans consulter aucun de ses alli&eacute;s. C'est ce qu'il a d&eacute;cid&eacute; de faire. Mais ce faisant il n'a pas am&eacute;lior&eacute; l'image de lui qu'il donnait. Trump a en effet enti&egrave;rement justifi&eacute; l&rsquo;une des principales craintes de ses adversaires durant la campagne 2016: &ldquo;Peut-on laisser &agrave; un homme aussi impulsif la responsabilit&eacute; de d&eacute;tenir la d&eacute;cision supr&ecirc;me de l&rsquo;utilisation de l&rsquo;arme nucl&eacute;aire&nbsp;?&rdquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or loin de s'attirer les f&eacute;licitations du clan des bellicistes, ces derniers commencent &agrave; multiplier les attaques &agrave; l'&eacute;gard de sa d&eacute;marche. On ne voit pas en effet les suites qui seront donn&eacute;es aux bombardements de Damas d&eacute;cid&eacute;s par Trump. Soit s'en tenir l&agrave;, ce qui sera jug&eacute; comme une preuve indigne de faiblesse. Soit &eacute;largir l'intervention, avec la certitude cette fois-ci d'entra&icirc;ner une riposte de Vladimir Poutine, non plus seulement verbale mais militaire. Dans ce dernier cas, que fera Trump? Reculer devant la r&eacute;action russe? Monter encore dans l'&eacute;chelle des mesures et contre-mesures militaires, avec la perspective d'une guerre mondiale en vue?</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Nous ne pouvons que f&eacute;liciter ceux qui ont mont&eacute; l'attentat au sarin, tr&egrave;s vraisemblablement la CIA. Ils ont gagn&eacute; sur tous les tableaux. On peut m&ecirc;me se demander pourquoi ils n'avaient pas agi plus t&ocirc;t.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><strong><br /> Note</strong></font><br /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Nous lisons ce soir 07/04 des articles bien document&eacute;s qui confirment notre texte<br /> <br /> Voir par exemple</font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2017/04/07/pers-a07.html">http://www.wsws.org/en/articles/2017/04/07/pers-a07.html</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">ou <a href="http://theduran.com/the-escalating-war-on-syria-and-need-for-international-law/">http://theduran.com/the-escalating-war-on-syria-and-need-for-international-law/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">ou <a href="http://www.counterpunch.org/2017/04/07/the-impending-clash-between-the-u-s-and-russia/">http://www.counterpunch.org/2017/04/07/the-impending-clash-between-the-u-s-and-russia/</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On en trouve de nombreux autres si l'on veut chercher. Par ailleurs, &eacute;trange co&iuml;ncidence, on notera que Donald Trump a d&eacute;mis de ses fonctions &agrave; la Maison Blanche Steve Bannon, quelques heures avant d'avoir ordonn&eacute; la frappe.&nbsp; Bannon &eacute;tait profond&eacute;ment anti-establishment, anti Etat profond, plut&ocirc;t pro-russe et r&eacute;solument anti-salafiste.</font> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <br /> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> </font> Thu, 06 Apr 2017 23:00:00 GMT Corruption au Brésil (suite) http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2416 2416 <br /><p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p style="margin-bottom: 0.5cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://therealnews.com/t2/story:18010:'A-Marriage-Made-in-Hell':-Construction-Companies-and-the-Brazilian-State">http://therealnews.com/t2/story:18010:'A-Marriage-Made-in-Hell':-Construction-Companies-and-the-Brazilian-State</a>#</font></p> <font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Observons cependant que The Real News</span> (TRNN) se pr&eacute;sente comme &laquo;&nbsp;a<em> nonprofit independent news organization&nbsp;</em>&raquo; Site <a href="http://therealnews.com/t2/">http://therealnews.com/t2/.</a> Il semble se sp&eacute;cialiser dans la d&eacute;nonciation de pratiques diverses venant en contradiction avec la morale politique &laquo;&nbsp;occidentale. Ceci n'emp&ecirc;che pas de lire ses articles avec un fort recul. Il est difficile de montrer qu'il &eacute;chappe toujours &agrave; l'influence du langage politique am&eacute;ricain dominant et des int&eacute;r&ecirc;ts qui l'inspirent. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Sur le fond, au vu de l'influence que jouent dans la vie politique br&eacute;silienne les grandes entreprises du type d'<span style="font-weight: normal"> Odebrecht.</span>, l'article ne devrait pas surprendre. Il nous apprend que Odebrecht vient d'&ecirc;tre condamn&eacute; par le US Department of Justice (minist&egrave;re de la Justice) &agrave; verser une amende apparemment consid&eacute;rable de 4.5 milliards de dollars. Cette amende r&eacute;sulte de l'application de la loi am&eacute;ricaine dite <em>Foreign Corrupt Practices Ac</em>t de 1977 visant &agrave; r&eacute;primer les man&oelig;uvres de corruption. L'amende sera vers&eacute;e au Tr&eacute;sor am&eacute;ricain. Celui-ci envisage d'en reverser une partie &agrave; la douzaine de gouvernements victimes de la politique du g&eacute;ant br&eacute;silien.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">On ne peut que se f&eacute;liciter du z&egrave;le vertueux du d&eacute;partement de la Justice am&eacute;ricain, d'autant plus vertueux que Odebrecht n'est en rien une entreprise am&eacute;ricaine et qu'aucune administration am&eacute;ricaine, autant que l'on sache, n'a &eacute;t&eacute; victime de ses manoeuvres. Nous devons cependant rappeler plusieurs points:</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">1. Un autre consortium br&eacute;silien, le g&eacute;ant Petrobras, dominant dans le secteur du gaz et du p&eacute;trole, n'a cess&eacute; d'&ecirc;tre mis en cause par les autorit&eacute;s am&eacute;ricaines pour sa politique de corruption &eacute;tendue. Personne au Br&eacute;sil n'ignorait ces pratiques. De telles pratiques sont d'ailleurs communes dans le syst&egrave;me politique latino-am&eacute;ricain, comme ailleurs dans le monde, notamment de la part des g&eacute;ants p&eacute;troliers am&eacute;ricains. Cependant, il faut rappeler pourquoi de temps &agrave; autres, elles sont mises en lumi&egrave;re par la politique am&eacute;ricaine. Ce n'est pas par vertu puritaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ainsi, dans le secteur p&eacute;trolier, nul ne devrait ignorer les investissements consid&eacute;rables entrepris par Petrobras pour mettre en valeur des r&eacute;serves br&eacute;siliennes sous-marines de gaz et de p&eacute;trole. Celles-ci sont convoit&eacute;es par les p&eacute;troliers am&eacute;ricains. Les campagnes d'opinions men&eacute;es contre Petrobras, provenant des Etats-Unis ou de milieux politiques br&eacute;siliens influenc&eacute;s (y compris par les dollars de la CIA) pour d&eacute;fendre les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains au Br&eacute;sil, visent &eacute;videment &agrave; compromettre Petrobras. <br /> <br /> Nous ne connaissons pas les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains dans le secteur des travaux publics et de la construction au Br&eacute;sil et sur le continent sud-am&eacute;ricain. Une enqu&ecirc;te approfondie serait n&eacute;cessaire, que nous ne sommes pas en mesure de mener. Cependant, il existe des informations suffisantes pour montrer qu'ils sont consid&eacute;rables. Tenter de ruiner la part prise par Odebrecht dans les circuits de d&eacute;cisions ne peut qu'&ecirc;tre &ecirc;tre favorable aux concurrents am&eacute;ricains de Odebrecht . L'amende inflig&eacute;e par le D&eacute;partement de la Justice am&eacute;ricaine ne peut que servir directement leurs objectifs </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">2. Il faut rappeler surtout que les Etats-Unis ne deviennent vertueux que lorsque leurs int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques et strat&eacute;giques l'exigent. Nous avons dans plusieurs articles pr&eacute;c&eacute;dents signal&eacute; l'ignoble&nbsp; campagne men&eacute;e &agrave; l'instigation am&eacute;ricaine contre Dilma Rousseff, accus&eacute;e implicitement de corruption. Celle-ci, de m&ecirc;me que l'ex-pr&eacute;sident Lula, avaient le grand tort de chercher &agrave; diminuer l'emprise am&eacute;ricaine sur le Br&eacute;sil. Mal leur en a pris. Peu d'observateurs au demeurant ne remarquent que son successeur, d&eacute;sormais le chouchou de Washington, un certain Michael Temer, aujourd'hui pr&eacute;sident, est lui-m&ecirc;me accus&eacute;, sauf erreur, ou sinon lui ses proches, de corruption passive &ndash; c'est-&agrave;-dire de s'&ecirc;tre laisser acheter. Or le D&eacute;partement de la Justice am&eacute;ricain ne lui a jamais, que nous sachions, rien reproch&eacute;. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le m&ecirc;me jeu a &eacute;t&eacute; jou&eacute;, comme nous l'avions &eacute;galement indiqu&eacute;,&nbsp;par le d&eacute;partement d'Etat am&eacute;ricain pour se d&eacute;barrasser de la pr&eacute;sidente argentine Cristina de Kirchner et mettre en extr&ecirc;me difficult&eacute; l'actuel pr&eacute;sident v&eacute;n&eacute;zuelien. L'un et l'autre voulaient conserver la main sur leurs propres r&eacute;serves &eacute;nerg&eacute;tiques. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Quant aux juges br&eacute;siliens, dits si honn&ecirc;tes, responsables de la chute de Dilma Rousseff, ils sont enti&egrave;rement aux mains des &eacute;glises &eacute;vang&eacute;liques elles-m&ecirc;mes tr&egrave;s sensibles aux arguments (en $) de la CIA.</font></p> <p><font size="2" face="Arial">3. Terminons cette rapide analyse en rappelant les amendes &eacute;normes (15 milliards) inflig&eacute;es par la Justice am&eacute;ricaine aux entreprises europ&eacute;ennes, dont la Soci&eacute;t&eacute; G&eacute;n&eacute;rale, au motif d'avoir viol&eacute; les embargos am&eacute;ricains mis sur le commerce avec un certain nombre d'Etats dits non coop&eacute;rants, dont Cuba pourtant aujourd'hui revenu en gr&acirc;ce. Rien de criminel en fait ne justifie ces amendes. N&eacute;anmoins les entreprises europ&eacute;ennes, voulant continuer &agrave; commercer dans les zones soumises &agrave; l'influence am&eacute;ricaine, se disent pr&ecirc;tes &agrave; les payer. Aucun gouvernement europ&eacute;en ne les soutient, non plus que la Commission europ&eacute;enne. Celle-ci est trop sous le contr&ocirc;le de Wall Street pour &eacute;mettre autre chose que des remarques sans port&eacute;e. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Fri, 30 Dec 2016 23:00:00 GMT Trump: une opportunité pour les Européens&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2370 2370 <br /><p style="margin-bottom: 0cm">&nbsp;</p> <font size="2" face="Arial" /><font size="2" face="Arial">Plusieurs point peuvent &ecirc;tre &eacute;voqu&eacute;s sur ce sujet:</font><font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- Concernant l'&eacute;lection de Trump, il faut remarquer qu'elle correspond dans une large mesure &agrave; une faillite de la &laquo;&nbsp;d&eacute;mocratie en Am&eacute;rique&nbsp;&raquo;, pour reprendre le terme de Tocqueville. La participation n'a &eacute;t&eacute; que de 50%, de nombreuses cat&eacute;gories d'&eacute;lecteurs &laquo;&nbsp;pauvres&nbsp;&raquo; n'ayant pu pour des raisons diverses participer au vote. Le nombre des candidats aux &eacute;lections primaires &eacute;t&eacute; limit&eacute; &agrave; deux, Trump et Clinton, que l'on peut juger comme &laquo;&nbsp;mauvais&nbsp;&raquo;, chacun en ce qui les concerne. Les &eacute;lecteurs alternatifs, notamment les Greens, n'ont pas pu pr&eacute;senter de candidat. On explique cela en faisant appel au bipartisme am&eacute;ricain traditionnel, excluant toutes formes d'opinions se pla&ccedil;ant hors les hi&eacute;rarchies de ces deux partis. Mais pour les d&eacute;mocraties europ&eacute;ennes, ceci &eacute;tait jusqu'&agrave; pr&eacute;sent impensable. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- Le succ&egrave;s de Trump, qui reste encore &ecirc;tre confirmer, est consid&eacute;r&eacute; comme le triomphe d'un &laquo;&nbsp;populisme&nbsp;&raquo; qui serait en train de submerger le monde. Mais nous avons pour notre part toujours refus&eacute; ce terme p&eacute;joratif de populisme, qu'il s'applique &agrave; Trump ou &agrave; d'autres partis &eacute;mergents. Il signifie qu'en donnant plus d'&eacute;chos aux revendications de couches d'&eacute;lecteurs jusqu'ici incapables d'&ecirc;tre entendu, les candidats et partis dits populistes bousculent l'influence d'&eacute;lites qui monopolisent la vie politique au profit de leurs int&eacute;r&ecirc;ts. Si Trump se montre effectivement populiste &agrave; l'avenir, ce sera une bonne chose pour la d&eacute;mocratie dans le monde. <br /> <br /> Les partis qui en Europe veulent d&eacute;sormais &eacute;chapper au pouvoir politique de ces &eacute;lites sont trait&eacute;es syst&eacute;matiquement comme populistes. Pour nous, il s'agirait plut&ocirc;t d'un compliment, s'ils savent &eacute;chapper dans l'avenir &agrave; la r&eacute;cup&eacute;ration par les &eacute;lites au pouvoir.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- La venue &agrave; la Maison Blanche d'un Donald Trump, avec ses d&eacute;fauts mais aussi ses qualit&eacute;s, permettra-t-elle aux Europ&eacute;ens d'&eacute;chapper &agrave; la technocratie transatlantique, au pouvoir depuis bient&ocirc;t un si&egrave;cle, et dont les bases sont &agrave; Washington (et Wall Street) &agrave; l'ouest, &agrave; Bruxelles &agrave; l'Est. La cause en serait que Trump voudrait se d&eacute;sengager des contraintes de cet atlantisme qui ob&egrave;re l'Am&eacute;rique profonde, tant dans l'Otan qu'au plan commercial, par exemple dans les perspectives du prochain TTIP. Les &eacute;lites europ&eacute;ennes seraient donc bon gr&eacute; mal gr&eacute; oblig&eacute;es de se d&eacute;satlantiser, Trump ne voulant plus accepter les contraintes budg&eacute;taires qu'impose, en Am&eacute;rique m&ecirc;me, la caste des dominants et des va-t-en guerre dont Hillary Clinton &eacute;tait la repr&eacute;sentante. Mais s'y r&eacute;soudront-elles sans crises graves?</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- Le programme &eacute;conomique propos&eacute; par Donald Trump pr&eacute;sente beaucoup de faiblesses, dont les atlantistes des deux bords profiteront pour imposer le statu quo dont ils profitent. Ces faiblesses sont complaisamment &eacute;num&eacute;r&eacute;es par les m&eacute;dias au service de l'atlantisme. Il s'agit d'abord d'un keyn&eacute;sianisme non financ&eacute;, la politique de grands travaux propos&eacute;e co&ucirc;tant des milliards que les banques ne voudront pas fournir vu leur peu d'attrait. De leur c&ocirc;t&eacute;, les restrictions de prise en charge des d&eacute;penses de sant&eacute; propos&eacute;es par Trump, outre leur caract&egrave;re impopulaire, devraient tous comptes faits se r&eacute;v&eacute;ler plus couteuse globalement que l'actuel Obamacare. Aucune &eacute;conomie ne devrait par ailleurs d&eacute;couler de r&eacute;ductions des budgets militaire, que Trump s'est au contraire engag&eacute; &agrave; augmenter.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- Les d&eacute;r&eacute;gulations annonc&eacute;es visant &agrave; diminuer pour l'Etat les co&ucirc;ts de certaines politiques publiques seront in&eacute;vitablement remplac&eacute;es par des r&eacute;gulations priv&eacute;es d&eacute;cid&eacute;es par les entreprises dominantes. Les prix pour le consommateur final ne baisseront pas, au contraire. Enfin la d&eacute;cision d'imposer des contraintes protectionnistes aux produits chinois ne pourra pas r&eacute;sister aux contre-mesures mises en place par la Chine.. Dans le m&ecirc;me temps, les r&eacute;industrialisations envisag&eacute;es par Trump (&agrave; supposer que quelqu'un les prennent en charge), mettront de nombreux mois avant de produire des effets favorables pour le consommateur final.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- On peut penser enfin que la Banque f&eacute;d&eacute;rale, ayant ces derni&egrave;res ann&eacute;es abus&eacute; des cr&eacute;ations de monnaie sans contrepartie (quantitative easing) ne pourra pas &ndash; ou ne voudra pas continuer &agrave; le faire, compte tenu du besoin de ne pas laisser le dollar s'effondrer sur les march&eacute;s de change. Il est douteux que Trump se r&eacute;solve &agrave; la nationaliser pour la rendre plus docile.</font></p> <font size="2" face="Arial" /> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">- Le seul point positif de l'acc&egrave;s de Trump aux responsabilit&eacute;s, comment&eacute; voire critiqu&eacute; &agrave; l'envie, sera un rapprochement avec la Russie. Ceci notamment sur le plan militaire, dans le cadre de campagnes conjointes contre l'Etat islamique. Pour nous, si cette d&eacute;cision &eacute;tait appliqu&eacute;e conjointement par l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine et par les forces russes, il s'agirait d'une premi&egrave;re mise en cause de la Guerre froide impos&eacute;e &agrave; la Russie par l'Am&eacute;rique depuis des d&eacute;cennies. Le monde entier devrait en profiter, les risques de confrontation nucl&eacute;aire s'&eacute;loignant.<br /> <br /> Mais il faudrait que l'Europe pour sa part, ou simplement la France, se juge enfin autoris&eacute;e &agrave; entretenir avec la Russie des relations normales d'alli&eacute;e &agrave; alli&eacute;e. Ce serait pour elles l'&eacute;l&eacute;ment essentiel leur permettant de retrouver les voies de l'ind&eacute;pendance et de la cr&eacute;ativit&eacute; &eacute;voqu&eacute;es en introduction &agrave; cet article. Ceux des gouvernements europ&eacute;ens encore tr&egrave;s largement domin&eacute;s par l'imp&eacute;rialisme am&eacute;ricain sauront-ils se saisir de cette opportunit&eacute;? Les r&eacute;actions tr&egrave;s timor&eacute;es voire n&eacute;gatives manifest&eacute;es &agrave; l'&eacute;gard de Donald Trump, principalement sur cette question de la Russie, par Fran&ccedil;ois Hollande et le Quai d'Orsay, sont tr&egrave;s inqui&eacute;tantes &agrave; cet &eacute;gard. Qu'en sera-t-il des successeurs? </font> </p> Thu, 17 Nov 2016 23:00:00 GMT La domination par les algorithmes. Mythe ou réalité? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2299 2299 <br /><font face="Arial, Helvetica, sans-serif" size="2"><strong><font color="#000099"></font></strong><font face="Arial" size="2">Celles-ci sont des informations concernant principalement les humains et leurs activit&eacute;s et recueillies en grand nombre aupr&egrave;s de nous par les grands de l'internet am&eacute;ricain, dits GAFA ( ou G&eacute;ants du Web, Google, Apple, Facebook, Amazon ) . Nous sommes tous demandeurs des facilit&eacute;s diverses qu'ils offrent &agrave; l'internaute, ceci apparemment quasi gratuitement. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais les Big Data ne sont rien sans les algorithmes programm&eacute;s pour en tirer des informations d'un grand int&eacute;r&ecirc;t politique et &eacute;conomique, information que bien &eacute;videmment les GAFA gardent pour eux afin de s'en servir pour conqu&eacute;rir le monde de demain , comme Google on le sait ne se cache absolument pas de rechercher. Il est &eacute;vident que les algorithmes n'ont pas de pouvoirs de d&eacute;cision propres. Ils sont mis en oeuvre et aliment&eacute;s par les GAFA et homologues qui s'en servent pour construire une soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique globale &ndash; on parle aussi de cerveau global &ndash; leur permettant d'analyser, pr&eacute;voir et exploiter &agrave; leur profit toutes les activit&eacute;s r&eacute;sultant des activit&eacute;s num&eacute;riques des internautes. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ces GAFA ne sont pas d&eacute;sint&eacute;ress&eacute;s. Ils servent la petite poign&eacute;e de dirigeants qui en ont fait des prestataires de service con&ccedil;us pour r&eacute;pondre au mieux &agrave; leurs objectifs de domination. Ils servent aussi d'interm&eacute;diaires au gouvernement am&eacute;ricain qui les a encourag&eacute;s voir financ&eacute;s initialement pour espionner massivement les entreprises, administrations et citoyens oblig&eacute;s en l'absence d'autres solutions de faire appel aux services des GAFA. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il est certain cependant que dans le monde hyper-complexe de l'algorithmique moderne se nourrissant de Big Data, certains algorithmes semblent occasionnellement &eacute;chapper &agrave; leurs concepteurs et op&eacute;rateurs pour se comporter de fa&ccedil;on autonome. Ceci avait &eacute;t&eacute; signal&eacute; &agrave; propos des algorithmes responsables de la sp&eacute;culation financi&egrave;re &agrave; haute fr&eacute;quence (high frequency trading) qui peuvent en quelques secondes et de leur propre chef prendre des d&eacute;cisions de vente et d'achat se traduisant par des b&eacute;n&eacute;fices ou des pertes que personne ne cherchait. Mais si les algorithmes permettant de telles d&eacute;cisions existent, ce n'est pas parce qu'ils sont n&eacute;s spontan&eacute;ment. Leur existence et leurs activit&eacute;s sont pr&eacute;vues et encourag&eacute;es par les sp&eacute;culateurs humains et les gouvernements dont ils d&eacute;pendent, afin d'accroitre globalement les pouvoirs de ces derniers. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">D&eacute;noncer une quelconque prise de pouvoir ou domination par les algorithmes rel&egrave;ve donc du mensonge pur et simple. En bonne d&eacute;mocratie, ce devrait &ecirc;tre les forces politiques et &eacute;conomiques qui les utilisent qu'il conviendrait de d&eacute;noncer. Plus concr&egrave;tement, il faudrait accuser les GAFA et le gouvernement am&eacute;ricain qui se servent des algorithmes pour mettre &agrave; leur service les acteurs de la nouvelle soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique s'&eacute;tendant aujourd'hui &agrave; l'&eacute;chelle du monde. Nous avons pr&eacute;c&eacute;demment montr&eacute; comment la NSA, National Security Agency, la CIA et le FBI aux Etats-Unis, utilisent et souvent financent les GAFA.<br /> <br /> Les algorithmes se pr&eacute;sentent sous la forme de mod&egrave;les math&eacute;matiques &ndash; une fois encore difficilement compr&eacute;hensibles, m&ecirc;me par des math&eacute;maticiens. Ils prennent d&eacute;sormais en permanence toutes les d&eacute;cisions relatives &agrave; la vie de chacun dans la soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique, qu'acheter, o&ugrave; habiter, o&ugrave; voyager, comment et &agrave; quels tarifs s'assurer. Leur caract&egrave;re apparemment objectif, du fait de leur formulation math&eacute;matique, rassure. Chacun devrait &ecirc;tre trait&eacute; selon les m&ecirc;mes r&egrave;gles. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000099">Armes de destruction math&eacute;matique.<br /> <br /> <img height="300" width="200" align="left" alt="" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/173/wmd.jpg" /></font></strong></font><font face="Arial" size="2">Ce n'est pas le cas. C'est ce que vient de montrer dans un livre important <em>&laquo;&nbsp;Weapons of Math Destruction: How Big Data Increases Inequality and Threatens Democracy&nbsp;&raquo;</em>.<br /> <br /> Cathy O'Neil est elle-m&ecirc;me math&eacute;maticienne et ancienne trader &agrave; Wall Street. Inutile de pr&eacute;ciser que le terme de Math Destruction, destruction d'ordre math&eacute;matique, fait allusion au terme de &laquo;&nbsp;destruction massive&nbsp;&raquo;. Pour elle les algorithmes sont opaques, non r&eacute;gul&eacute;s d&eacute;mocratiquement et non contestables, m&ecirc;me lorsqu'ils s'av&egrave;rent faux. Cathy O'Neil en appelle &agrave; la responsabilit&eacute; des math&eacute;maticiens qui con&ccedil;oivent ces mod&egrave;les et aux d&eacute;cideurs qui les utilisent. Ils doivent travailler pour que les algorithmes soient transparents, discutables en termes politiques, facilement modifiables afin de les rendre plus conformes aux r&eacute;alit&eacute;s et besoins de la soci&eacute;t&eacute; dans son ensemble. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">L'objectif qu'elle propose est certes tr&egrave;s souhaitable. Mais Cathy O'Neil, involontairement ou sciemment, ne fait pas assez remarquer que les concepteurs des algorithmes dont elle constate les effets destructifs ne sont pas anim&eacute;s par l'objectif d'am&eacute;liorer le fonctionnement de la soci&eacute;t&eacute; dans son ensemble. Moins encore par celui de redonner de l'influence et du pouvoir au 95% des populations qui les subissent. Ils sont au service des 5% de dominants, afin d'accroitre encore leurs profits et leurs pouvoirs. Il en est de m&ecirc;me des GAFA de toutes sortes qui se multiplient. A travers les donn&eacute;es que leur confient innocemment leurs utilisateurs et les algorithmes qu'ils emploient pour les interpr&eacute;ter, ils prennent des d&eacute;cisions visant &agrave; servir les int&eacute;r&ecirc;ts des super-dominants. <br /> <br /> Les exemples de ceci sont nombreux, encore qu'il faille un oeil particuli&egrave;rement inform&eacute; techniquement pour s'en rendre compte en d&eacute;tail. On peut mentionner ainsi la fa&ccedil;on dont Facebook censure ou promeut les messages et les images selon les int&eacute;r&ecirc;ts des dominants. Les pr&eacute;textes annonc&eacute;s sont g&eacute;n&eacute;ralement tout &agrave; fait honorables, mais en y regardant mieux on peut entrevoir les liaisons &eacute;troites des GAFA avec la volont&eacute; de conqu&ecirc;te de l'Empire am&eacute;ricain. <br /> <br /> On dira que les GAFA ont d&eacute;localis&eacute; leurs fonctions d'&eacute;valuation au profit de milliers de &laquo;&nbsp;mod&eacute;rateurs&nbsp;&raquo; travaillant g&eacute;n&eacute;ralement pour des entreprises du Moyen Orient ou d'Asie du sud-est. Ceci devrait garantir une certaine impartialit&eacute; de la part de ces mod&eacute;rateurs, du fait notamment qu'ils ne peuvent pas tous &ecirc;tre oblig&eacute;s d'appliquer en d&eacute;tail d'&eacute;ventuels mots d'ordre de censure. Mais il faut savoir que les propositions de d&eacute;cision &eacute;manant de ces mod&eacute;rateurs sont soumises &agrave; un algorithme central ad&eacute;quat qui commande la d&eacute;cision finale. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ces algorithmes sont pas nature incapables de percevoir les nuances ironiques, sarcastiques ou culturelles d'une expression. Par contre, ils sont tr&egrave;s capables de prendre avec la plus grande brutalit&eacute; des d&eacute;cisions r&eacute;pondant &agrave; des objectifs simples fix&eacute;s par les pouvoirs. Comme nous l'avons indiqu&eacute; cependant, en citant notamment Alain Cardon, la complexit&eacute; et l'intrication des algorithmes permettra de plus en plus &agrave; beaucoup d'entre eux de prendre seuls des d&eacute;cisions politiquement importantes, de censure ou de promotion. La d&eacute;cision une fois prise, il s'av&egrave;re pratiquement impossible de l'annuler, ceci notamment pour des administrations de r&eacute;gulation ou des tribunaux. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Par contre, ce que ne peuvent pas faire ces gardiens de l'ordre public et de la d&eacute;mocratie, les pouvoirs &eacute;conomiques et politiques de ceux qui ont mis en place ou tol&eacute;r&eacute; les algorithmes reste pratiquement inchang&eacute;. Il est toujours possible pour eux de &laquo;&nbsp;d&eacute;brancher&nbsp;&raquo; l'algorithme, aussi autonome qu'il soit. La m&ecirc;me constatation devra &ecirc;tre faite dans l'avenir &agrave; propos des robots autonomes. Si les r&eacute;sultats de leur autonomie d&eacute;plait aux ma&icirc;tres du monde, ils seront rapidement d&eacute;branch&eacute;s. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cathy O'Neil a fait un travail tr&egrave;s important, en montrant sans faire appel &agrave; des concepts math&eacute;matiques la fa&ccedil;on dont les algorithmes r&eacute;gentent dor&eacute;navant nos vies. De m&ecirc;me, elle montre bien comment dans l'ensemble ils sont au service du profit financier maximum des entreprises qui y ont recours ou des GAFA qui fournissent les donn&eacute;es des informations dont ils se nourrissent. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais ni elle ni les bons esprits qui d&eacute;noncent de plus en plus le pouvoir des algorithmes ne proposent la v&eacute;ritable r&eacute;volution politique qui serait n&eacute;cessaire pour redonner &agrave; la majorit&eacute; des citoyens la possibilit&eacute; de reprendre le pouvoir dans la soci&eacute;t&eacute; num&eacute;rique. Certains fondent des espoirs dans la conception de nouveaux logiciels et de nouveaux processus informationnels qui seraient plus transparents et plus contr&ocirc;lables. Mais on ne voit pas clairement comment ceux-ci pourront &eacute;chapper &agrave; la prise en main par de nouveaux pouvoirs, ou plus simplement &agrave; la r&eacute;cup&eacute;ration par les pouvoirs actuels. Beaucoup en concluront que d&eacute;mocratiser les algorithmes sera d&eacute;finitivement impossible, et qu'il faudra se r&eacute;signer. </font></p> </font> Tue, 20 Sep 2016 23:00:00 GMT Guerre contre le terrorisme? Oui mais quelle guerre? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2227 2227 <br /><p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Dans un article du 19/071), nous &eacute;crivions que la &laquo; g&eacute;n&eacute;reuse politique d'accueil aux migrants &raquo; de Angela Merkel favorisait n&eacute;cessairement en Allemagne l'entr&eacute;e de fanatiques islamistes, souvent jeunes, conditionn&eacute;s pour conduire des attentats terroristes . Depuis celui de Munich vis&eacute; par cet article, deux autres attentats se sont produits en Allemagne, frappant, selon la grande presse, la population de stupeur.<br /> <br /> <img width="300" height="168" align="left" alt="" src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/171/hamel.jpg" />Mais l'on savait que la France, d&eacute;j&agrave; atteinte par des attentats beaucoup plus meurtriers, restait une cible pour les organisations djihadistes, la plus active se pr&eacute;sentant aujourd'hui sous le nom de Daesh. L'attentat de ce matin dans l'&eacute;glise de Saint Etienne du Rouvray a pleinement justifi&eacute; ces pr&eacute;visions. Un pr&ecirc;tre de 86 ans, le p&egrave;re Jacques Hamel, a &eacute;t&eacute; sauvagement &eacute;gorg&eacute; au couteau, une autre personne gri&egrave;vement bless&eacute;e, lors de la messe de 9h30. L'attentat a &eacute;t&eacute; imm&eacute;diatement revendiqu&eacute; par Daesh.</font></font></p> <p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"> Nous sommes r&eacute;solument ath&eacute;s ici, et l'assassinat d'un pr&egrave;tre ne nous parait pas plus grave que celle de tout autre cible de Daesh. N&eacute;anmoins l'assassinat et ses circonstances ont particuli&egrave;rement r&eacute;voltants en l'esp&egrave;ce. Les tueurs voulaient-ils s'en prendre particuli&egrave;rement et publiquement &agrave; l'Eglise catholique? Le calcul vise-t-il &agrave; dresser contre l'islam la communaut&eacute; catholique mondiale qui demeure une force consid&eacute;rable, en vue de provoquer des guerres civiles g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;es. Quoiqu'il en soit, devant ce meurtre, nous nous sentons nous-m&ecirc;mes visc&eacute;ralement catholiques</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">Aucun des deux assassins, selon les informations donn&eacute;es par la police, n'&eacute;tait des r&eacute;fugi&eacute;s. Le tueur &laquo; pr&eacute;sum&eacute; &raquo; selon une formule bien indulgente impos&eacute;e par la loi, habitait depuis plusieurs ann&eacute;es dans la commune. Ag&eacute; de seulement 19 ans, il avait d&eacute;j&agrave; tent&eacute; &agrave; deux reprises de se rendre en Syrie : une premi&egrave;re fois en mars 2015, puis une seconde fois trois mois plus tard, en mai 2015, alors qu'il &eacute;tait mis en examen et plac&eacute; sous contr&ocirc;le judiciaire dans le cadre de sa premi&egrave;re tentative de d&eacute;part avort&eacute;e.</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">Son contr&ocirc;le judiciaire viol&eacute; avait donc &eacute;t&eacute; r&eacute;voqu&eacute;, et il a &eacute;t&eacute; incarc&eacute;r&eacute; le 22 mai 2015. Apr&egrave;s dix mois de prison, il a de nouveau &eacute;t&eacute; plac&eacute; sous contr&ocirc;le judiciaire, avec assignation &agrave; r&eacute;sidence sous surveillance &eacute;lectronique, le 18 mars 2016, et interdiction de quitter le d&eacute;partement. L'attaque contre l'&eacute;glise s'est d&eacute;roul&eacute;e durant les heures o&ugrave; sa sortie &eacute;tait autoris&eacute;e, entre 8 h 30 et 12 h 30 du lundi au vendredi.</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">Tout ceci signifie que des tueurs potentiels autochtones, musulmans ou non, se font recruter, soit dans le cadre d'une mosqu&eacute;e fondamentaliste salafiste, comme l'&eacute;tait pr&eacute;c&eacute;demment avant fermeture (?) celle de la ville de Saint Etienne du Rouvray, soit par relation, soit par les r&eacute;seaux sociaux. Certains sont issus de familles se disant chr&eacute;tiennes. Il ne serait pas impossible &agrave; la police de les d&eacute;tecter avant leur passage &agrave; l'acte, en multipliant les actions de renseignement.</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2"> Mais celles-ci, &agrave; conduire principalement au sein d'une population musulmane de plus de 8 millions de personnes, supposeraient des dizaines de milliers de fonctionnaires. Leur action serait de plus en plus rejet&eacute;e par cette population. Les individus une fois condamn&eacute;s et remis en libert&eacute; pourraient &ecirc;tre plus facilement suivis, mais l&agrave; encore les effectifs actuels en seraient incapables. Quant au bracelet &eacute;lectronique, l'on savait depuis longtemps qu'il n'emp&ecirc;chait pas les passages &agrave; l'acte les plus dangereux.</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2"><strong><font color="#000099">Un Guantanamo &agrave; la fran&ccedil;aise ?</font></strong></font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">L'opposition r&eacute;clame non sans raison des actions bien plus radicales. On a parl&eacute; d'un Guantanamo &agrave; la fran&ccedil;aise o&ugrave; seraient incarc&eacute;r&eacute;s pour des dur&eacute;es ind&eacute;termin&eacute;es les individus d&eacute;j&agrave; coupables d'association avec des terroristes, ou dans l'imm&eacute;diat ceux revenant de Syrie et d'Irak, tueurs exp&eacute;riment&eacute;s pr&ecirc;ts &agrave; l'action. Ceci &eacute;viterait en partie par ailleurs la contamination dans les prisons de d&eacute;tenus initialement non tent&eacute;s par le terrorisme. Le co&ucirc;t de tels centres de d&eacute;tention serait &eacute;videmment important, mais l'argument ne suffit pas pour s'y refuser. Nous pensons que l'id&eacute;e devrait &ecirc;tre &eacute;tudi&eacute;e voire mise en oeuvre, mais dans une configuration toute diff&eacute;rente. </font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">Les d&eacute;fenseurs de l'&eacute;tat de droit font valoir que ces centres obligeraient &agrave; remettre en cause toutes les traditions judiciaires tant fran&ccedil;aise qu'europ&eacute;ennes. Par ailleurs ils affirment que le Guantanamo am&eacute;ricain ne semble pas avoir beaucoup servi dans le combat contre le terrorisme sur le sol am&eacute;ricain. Sans doute, mais que ce serait-il pass&eacute; si des milliers de militants d'Al Qaida avaient &eacute;t&eacute; laiss&eacute;s libres de circuler. En fait, les m&eacute;thodes les plus efficaces seraient celles apparemment utilis&eacute;es par les Russes dans la lutte contre le terrorisme tch&eacute;tch&egrave;ne. Inutile de les d&eacute;crire ici, mais l&agrave; encore combien de d&eacute;g&acirc;ts collat&eacute;raux et de perversions possibles pourraient en r&eacute;sulter, dans un pays comme la France qui n'avait plus connu de telles m&eacute;thodes depuis l'Occupation.</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">Nul en France ne propose aujourd'hui de solutions qui paraissent efficaces pour lutter contre les op&eacute;rations men&eacute;es par Daesh. Leur but est &eacute;videmment de dresser contre les musulmans fran&ccedil;ais tous les autres segments de la population, afin de g&eacute;n&eacute;raliser de v&eacute;ritables situations de guerre civile. Tous les responsables raisonnables s'en rendent compte, y compris dans les communaut&eacute;s musulmanes. Mais que faire? Faut-il faire, au moins momentan&eacute;ment, un aveu d'impuissance qui encouragerait Daesh &agrave; augmenter ses attaques?</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">En fait, l'histoire a montr&eacute; que face &agrave; des situations hostiles il n'y avait pas d'impuissance qui ne puisse &ecirc;tre surmont&eacute;e. Ce sera &agrave; tous les responsables fran&ccedil;ais, comme d'ailleurs &agrave; tous citoyens ne voulant pas rester inactifs, de proposer et exp&eacute;rimenter dans les mois qui viennent des solutions nouvelles possibles. Celles-ci alors, mobilisant tout un peuple, pourraient surprendre par leur efficacit&eacute;.</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">Ajoutons que les m&eacute;thodes de contr&ocirc;le strict, appliqu&eacute;es en Isra&euml;l, non sans failles, ne semblent pas utilisables dans un grand Etat comme la France</font></font></p> <p><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2">1) Voir<br /> <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2219&amp;r_id=">Bavi&egrave;re. La g&eacute;n&eacute;reuse politique d'accueil aux r&eacute;fugi&eacute;s. </a></font><font size="2"><br /> </font></font></p> <p align="left"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">&nbsp; </font></p> <font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> </font> Mon, 25 Jul 2016 23:00:00 GMT Super-collisionneur de particules. Le projet de la Chine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1964 1964 <br /><p align="left"><font size="2" face="Arial">&nbsp;Ce collisionneur, d&eacute;j&agrave; baptis&eacute; Circular Electron Positron Collider (CEPC) devrait avoir 2 fois la taille du LHC. Sa circonf&eacute;rence sera de 80 km. Il assurera dans un premier temps des collisions entre &eacute;lectrons et anti-&eacute;lectrons, puis entre protons, &agrave; des vitesses approchant celles de la lumi&egrave;re. Ceci devrait permettre de recr&eacute;er des conditions de tr&egrave;s haute &eacute;nergie proches de celles ayant imm&eacute;diatement suivie le Big Bang. Les physiciens esp&egrave;rent &agrave; cette occasion d&eacute;couvrir de nouvelles particules au del&agrave; de l'actuel Mod&egrave;le Standard. <br /> <br /> Dans un m&ecirc;me tunnel, le collisionneur sera divis&eacute; en deux ensembles. Le Circular Electron Positron Collider (CEPC) sera destin&eacute; &agrave; &eacute;tudier le boson de Higgs et ses modes de d&eacute;g&eacute;n&eacute;rescence et le Super Proton Proton Collider (SPPC) &eacute;tudiera les collisions protons-protons. <br /> <br /> Un complexe de laboratoires de recherches universitaires et industriels tr&egrave;s ambitieux sera cr&eacute;&eacute; &agrave; cette occasion dans la proximit&eacute; du futur CEPC. Il devrait pouvoir accueillir des milliers de chercheurs provenant du monde entier. Au del&agrave; de la physique des particules, les recherches pourront int&eacute;resser une large gamme de disciplines scientifiques. Le site de l'Institut pour la Physique des Hautes &eacute;nergies montre d&eacute;j&agrave; l'impressionnante gamme de recherches et d'exp&eacute;riences en cours. Le futur CEPC &eacute;largira encore les horizons &eacute;tudi&eacute;es. <br /> <br /> <font color="#000099"><strong>La Chine, premi&egrave;re puissance scientifique mondiale? </strong></font><br /> <br /> En termes g&eacute;opolitiques, il faut n&eacute;cessairement noter les ambitions de la Chine dans le domaine de la physique comme dans de nombreuses autres sciences. La Chine vise &eacute;videmment &agrave; d&eacute;passer les comp&eacute;tences et moyens d&eacute;j&agrave; consid&eacute;rables accumul&eacute;s par l'Am&eacute;rique depuis les ann&eacute;es 1950. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial">Rappelons qu'en mati&egrave;re de collisionneur, les Etats-Unis avaient renonc&eacute; &agrave; d&eacute;velopper un &eacute;quipement analogue &agrave; celui du CERN, devant le co&ucirc;t croissant de leurs d&eacute;penses militaires (par exemple au moins 400 milliards de dollars pour le projet d'avion de combat F 35 qui se r&eacute;v&egrave;le inutilisable). Il semble qu'ils envisagent de construire un grand acc&eacute;l&eacute;rateur lin&eacute;aire (Le LHC est un acc&eacute;l&eacute;rateur circulaire) &agrave; Stanford, mais nous n'avons pas ici de donn&eacute;es r&eacute;centes &agrave; ce sujet. Le lieu de construction ainsi que les technologies employ&eacute;es n'ont pas encore &eacute;t&eacute; d&eacute;termin&eacute;s. <br /> <br /> Avec son projet de CEPC, la Chine met aussi en &eacute;vidence le retard qu'est en train de prendre l'Europe dans ce domaine comme dans de nombreux autres. Aujourd'hui, les Etats europ&eacute;ens, montrant un m&eacute;pris ou une ignorance g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e concernant l'importance strat&eacute;gique des sciences, seraient incapables de d&eacute;cider la construction d'un nouveau LHC ou d'un super-acc&eacute;l&eacute;rateur lin&eacute;aire, lequel serait pourtant bien utile dans les prochaines d&eacute;cennies. </font><font size="2" face="Arial"><span>Si le besoin &eacute;tait confirm&eacute;, pourquoi ne pas r&eacute;aliser un acc&eacute;l&eacute;rateur lin&eacute;aire conjointement entre Europe (CERN), Chine et Russie? <br /> </span><br /> On peut penser que les nombreux scientifiques chinois ou d'origine chinoise travaillant dans des laboratoires am&eacute;ricains rejoindront tr&egrave;s vite leurs coll&egrave;gues chinois dans les nouveaux complexes de recherche annonc&eacute;s. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="left"><font size="2" face="Arial"><strong>Pour en savoir plus</strong><br /> <br /> * Institut pour la physique des hautes &eacute;nergies. Acad&eacute;mie des sciences de Chine<br /> <a href="http://english.ihep.cas.cn/">http://english.ihep.cas.cn/</a><br /> &nbsp;* China plans world's largest supercollider <br /> <a href="http://english.ihep.cas.cn/prs/ns/201511/t20151102_155005.html">http://english.ihep.cas.cn/prs/ns/201511/t20151102_155005.html</a></font></p> Thu, 05 Nov 2015 23:00:00 GMT Chine. Ralentir ou changer de modèle? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1867 1867 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20150814201902_tianjin.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">R&eacute;sumons. <br /> * Des proc&egrave;s en corruption, int&eacute;ressant autant les organes de l'Etat que les collectivit&eacute;s r&eacute;gionales, qui r&eacute;v&egrave;lent moins une volont&eacute; s&eacute;rieuse de lutter contre la corruption que l'&eacute;tendue du mal.<br /> * Une chute brutale et profonde des cours &agrave; la Bourse de Shanghai, pouvant conduire &agrave; mettre en doute l'opportunit&eacute; de cr&eacute;er artificiellement un syst&egrave;me financier trop copi&eacute; sur Wall Street et Londres, ceci sans investisseurs assez solides, y compris en ce qui concerne la classe moyenne.<br /> * Des donn&eacute;es statistiques exag&eacute;r&eacute;ment optimistes. <br /> * Des d&eacute;valuations successives du yuan qui peuvent &ecirc;tre comprises comme des r&eacute;actions tardives et superficielles &agrave; une perte de comp&eacute;titivit&eacute; de l'&eacute;conomie, notamment au regard du reste de l'Asie. <br /> * L'explosion g&eacute;ante&nbsp; au port de Tianjin enfin, dont on n'a pas fini d'analyser ce qu'elle r&eacute;v&egrave;le: &eacute;l&eacute;ments portuaires et industriels non s&eacute;curis&eacute;s, incomp&eacute;tence des responsables locaux, non seulement dans la pr&eacute;vention mais dans la mise en oeuvre des secours, coupure excessive entre la population affect&eacute;e et le Pouvoir... </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les adversaires de la Chine, notamment aux Etats-Unis, pavoisent d&eacute;j&agrave;, comme le montrent les articles dans les m&eacute;dias. Pour eux, l'apparent colosse chinois se r&eacute;veille incapable d'entrer en comp&eacute;tition avec la puissance supr&eacute;matiste. </font><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif">Ils escomptent une d&eacute;route de la Chine au prochain G20. </font>Nous n'iront pas jusque l&agrave;. Il ne faut pas confondre des ph&eacute;nom&egrave;nes finalement limit&eacute;s avec ce qui serait une vraie crise de r&eacute;gime. La Chine dispose encore de beaucoup d'atouts pour entrer en comp&eacute;tition avec l'Am&eacute;rique, sur les plans industriels, universitaires, militaires. Sans mentionner le poids que repr&eacute;sente une population de plus d'1 milliard de personnes.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">N&eacute;anmoins, on ne peut pas se demander, tant au sein du Brics que dans le reste du monde, si ces derniers temps la Chine n'avait pas affich&eacute; des objectifs au del&agrave; de ses forces. Nous avions pour notre part &eacute;mis quelques doutes sur le r&eacute;alisme de projets tels que la Nouvelle Route de la soie ou plus r&eacute;cemment la Plateforme dite de Connectivit&eacute;, qui conduiraient la Chine, faute de contreparties suffisantes apport&eacute;es par les pays travers&eacute;s, &agrave; mettre en place par elle-m&ecirc;me sur des milliers de kilom&egrave;tres des moyens de transport et des &eacute;quipements urbains dans lesquels on retrouvera n&eacute;cessairement la fragilit&eacute; caract&eacute;risant les villes chinoises g&eacute;antes. Ne va-t-elle pas non plus, en Afrique et en Am&eacute;rique latine, se lancer dans des op&eacute;rations ne pouvant faire face aux difficult&eacute;s que rencontre tout investisseur dans ces continents? A cet &eacute;gard, on ne peut que louer la prudence du Kremlin, qui conscient de ses propres difficult&eacute;s, ne se lance pas pour le moment dans de grands projets qu'il ne pourrait pas mener &agrave; bien. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Un changement en profondeur </strong></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ceci conduit ceux que l'on pourrait appeler les amis de la Chine &agrave; se demander s'il ne serait pas temps pour ce r&eacute;gime, non seulement de ralentir ses entreprises afin de les s&eacute;curiser, mais d'amorcer un changement en profondeur. Nous ne voulons pas dire par l&agrave; qu'elle devrait plus encore qu'actuellement s'ouvrir &agrave; un n&eacute;olib&eacute;ralisme d'inspiration am&eacute;ricaine, mais plut&ocirc;t &agrave; ce que l'Europe, et notamment la France, si d&eacute;cri&eacute;e, avait su faire pendant un demi-si&egrave;cle. <br /> <br /> D&eacute;signons par l&agrave; une &eacute;conomie industrielle dirig&eacute;e par des cadres et une administration efficace, une large d&eacute;mocratisation de la vie politique, une assez grande libert&eacute; d'expression et de critique, une grande libert&eacute; sur l'internet.... C'est gr&acirc;ce &agrave; ces atouts que la France a pu se doter, sans catastrophe majeure &agrave; ce jour (croisons les doigts) de technologies industrielles et militaires de niveau international (voir sup&eacute;rieur), d'&eacute;quipements publics satisfaisants, d'usines dite S&eacute;v&eacute;so relativement s&eacute;curis&eacute;es, de moyens de pr&eacute;vention des catastrophes convenablement &eacute;quip&eacute;s (on ne l'est jamais assez) de personnels d'un d&eacute;vouement exemplaire, de capacit&eacute;s pour lutter contre la corruption globalement satisfaisants. <br /> <br /> Si la Chine persistait dans son d&eacute;sir de se rapprocher de l'Europe et plus particuli&egrave;rement de la France, les apports que ces pays pourraient apporter &agrave; son d&eacute;veloppement seraient irrempla&ccedil;ables. Ceci d'autant plus que les difficult&eacute;s d&eacute;j&agrave; rencontr&eacute;es par la Chine changeront probablement d'&eacute;chelle, dans un avenir proche, avec le r&eacute;chauffement climatique, la mont&eacute;e du niveau des mers et la d&eacute;sertification d'une partie du territoire utile</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 13 Aug 2015 23:00:00 GMT France: Pourquoi voter si aucun des choix proposés n'est suffisamment mobilisateur? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1700 1700 <br /><font face="Arial" size="2">Les analystes politiques expliquent ce fort taux par diverses raisons, notamment le peu d'int&eacute;r&ecirc;t pour des &eacute;lections qui ne sont pas nationales. Ces causes jouent certainement, mais il est os&eacute; de pronostiquer que la participation sera plus forte, lors d'&eacute;lections nationales, pour l'&eacute;lection de l'Assembl&eacute;e ou pour celle du pr&eacute;sident de la R&eacute;publique.<br /> <br /> Nous pensons pour notre part qu'environ 15 &agrave; 20% des abstentionnistes ne proviennent pas d'&eacute;lecteurs ayant tendance &agrave; se d&eacute;sint&eacute;resser de la vie politique. Ils proviennent d'&eacute;lecteurs qui se seraient mobilis&eacute;s si des perspectives de changement v&eacute;ritablement profondes avaient &eacute;t&eacute; propos&eacute;es par les partis, qu'ils soient au pouvoir comme le parti socialiste ou dans l'opposition comme ceux de la droite et de l'extr&ecirc;me droite. Or malgr&eacute; les apparences, ces trois blocs tiennent &agrave; peu pr&egrave;s le m&ecirc;me discours, discours consistant &agrave; ne rien changer, autrement dit &agrave; capituler devant les forces &eacute;conomico-financi&egrave;res domin&eacute;es par l'Am&eacute;rique de Wall Street et ayant pris en main le destin du monde. Personne sur ce point ne se fait d'illusion sur le programme du Front National. S'il venait au pouvoir il se plierait malgr&eacute; ses grands discours actuels &agrave; l'ordre impos&eacute; par les ma&icirc;tres de l'Union europ&eacute;enne. Quant &agrave; l'intention de se rapprocher de Moscou, il n'en resterait rien face aux gros yeux que ferait Washington. <br /> <br /> Les abstentionnistes n'auraient pas &eacute;t&eacute; si nombreux au cas o&ugrave; par un quasi-miracle, avant les &eacute;lections, &eacute;tait apparu un parti ou une coalition se proclamant v&eacute;ritablement anti-Syst&egrave;me et suffisamment d&eacute;cid&eacute;e pour ne pas capituler devant les forces du Syst&egrave;me une fois &eacute;lue. Le lieu n'est pas ici de rappeler une nouvelle fois ce que peut d&eacute;signer ce terme de Syst&egrave;me et ce que signifierait une politique v&eacute;ritablement d&eacute;cid&eacute;e &agrave; s'y opposer, voire &agrave; le casser...Nos lecteurs savent ce que nous en pensons, et le plus souvent partagent nos points de vue. Or nulle part dans le paysage politique fran&ccedil;ais ne sont apparues des forces manifestant la moindre volont&eacute; d'inciter les Fran&ccedil;ais &agrave; sortir du Syst&egrave;me, ne fut-ce que de fa&ccedil;on un peu symbolique comme l'avaient fait les mouvement Syrisa en Gr&egrave;ce et Podemos en Espagne. Pourquoi en ce cas aller voter pour des partis qui d'avance annoncent reconduire, sauf sur des nuances imperceptibles, les anciennes politiques? </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">On nous dira que nous r&ecirc;vons. Les d&eacute;terminismes et les enchainement d'int&eacute;r&ecirc;ts sont tels qu'aucun mouvement porteur de v&eacute;ritable rupture ne pourra jamais appara&icirc;tre, aucun homme ou groupe d'hommes capables d'incarner cette rupture n'aura la possibilit&eacute; d'&eacute;merger. Mais parler ainsi est ignorer le caract&egrave;re chaotique de l'histoire, le terme de chaos &eacute;tant pris au sens scientifique et signifiant impr&eacute;visibilit&eacute; radicale. En mai 1940, qui parmi les vainqueurs et les vaincus de cette premi&egrave;re phase de la guerre aurait pu imaginer une seconde l'apparition d'un de Gaulle? </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Ce serait peu rationnel aujourd'hui d'en appeler &agrave; l'homme providentiel, que ce soit en France ou en Europe. Nous parlerions plut&ocirc;t d'une vision providentielle qui port&eacute;e par quelques hommes et femmes ayant le profil de h&eacute;ros surgirait du n&eacute;ant des volont&eacute;s ext&eacute;nu&eacute;es et mobiliserait des forces permettant d'affronter les grandes catastrophes qui, dans quelques d&eacute;cennies, qu'on le veuille ou non, s'&eacute;tendront &agrave; l'ensemble du monde. </font> </p> Sun, 22 Mar 2015 23:00:00 GMT Rosetta et Philae, la voie à suivre par l'Europe. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=1556 1556 <br /><font size="2" face="Arial, Helvetica, sans-serif"><strong><font color="#000099"></font></strong><font color="#000099"><font color="#000000"></font> <p><font color="#000000" size="2" face="Arial">Ce soir 12 novembre, le succ&egrave;s presque parfait (restera &agrave; v&eacute;rifier l'ancrage des pieds) de la mission Rosetta-Philae sur la com&egrave;te Churyumov-Gerasimenko n'a pas besoin de nos commentaires. Nous ne pourrions que reprendre les f&eacute;licitations adress&eacute;es &agrave; l'Agence spatiale europ&eacute;enne (Esa) par toutes les personnalit&eacute;s politiques et scientifiques europ&eacute;ennes, ainsi que par tous les m&eacute;dias. Nous pensons pour notre part que, compte tenu de la nature de la cible, l'op&eacute;ration &eacute;tait bien plus complexe que la pose d'un robot sur la Lune ou Mars. </font></p> <font color="#000000" size="2" face="Arial"> </font> <p><font color="#000000" size="2" face="Arial">Les f&eacute;licitations doivent aussi &ecirc;tre adress&eacute;es aux industriels europ&eacute;ens du secteur a&eacute;ronautique et spatial, qui ont fourni l'&eacute;crasante majorit&eacute; des technologies mises en oeuvre, depuis les plus visibles (&agrave; commencer par le lanceur Ariane initial) jusqu'aux plus miniaturis&eacute;es, celles utilis&eacute;es par les capteurs et actuateurs de Philae. <br /> <br /> En ce qui nous concerne, nous voudrions par contre souligner la pertinence d'une th&egrave;se que bien peu d'Europ&eacute;ens soutiennent, et qui a toujours &eacute;t&eacute; la n&ocirc;tre. L'Europe ne se renforcera, y compris dans le domaine de la souverainet&eacute; et de l'ind&eacute;pendance g&eacute;ostrat&eacute;gique, que par des coop&eacute;rations ambitieuses dans les divers domaines de la science et de la technologie. Elle y dispose (ou y disposait il y a encore peu) de toutes les ressources intellectuelles et humaines. Quant aux besoins, ils sont immenses et ne cessent de prendre de l'urgence. Nous les avons souvent &eacute;num&eacute;r&eacute;s ici. Ils vont du spatial aux sciences de la vie et &agrave; la robotique intelligente. Ils concernent aussi de grands programmes de lutte contre la destruction des &eacute;cosyst&egrave;mes, d'&eacute;nergies non polluantes, d'am&eacute;lioration des habitats et de modes de transport. </font></p> <font color="#000000" size="2" face="Arial"> </font> <p><font color="#000000" size="2" face="Arial">Concernant les financements, rappelons que la question ne devrait m&ecirc;me pas &ecirc;tre pos&eacute;e. Si les chefs d'Etats europ&eacute;ens se mettaient d'accord pour permettre &agrave; la banque centrale europ&eacute;enne (BCE) de fabriquer des euros qui seraient mis &agrave; la disposition de fonds d'investissement publics ou d'organismes scientifiques tels que l'Esa, les retomb&eacute;es de toutes sortes qu'auraient ces investissements sur l'emploi et la modernisation de nos soci&eacute;t&eacute;s seraient telles que la crainte de l'inflation, complaisamment entretenue par les int&eacute;r&ecirc;ts financiers souhaitant se r&eacute;server le monopole des cr&eacute;dits &agrave; l'&eacute;conomie et la science, s'av&egrave;rerait parfaitement illusoire. En quelques ann&eacute;es, les avances de la BCE pourraient lui &ecirc;tre rembours&eacute;es.</font></p> <font color="#000000" size="2" face="Arial"> </font> <p><font color="#000080" size="2" face="Arial"><strong>Un euro Brics scientifique et technique. </strong></font></p> <font color="#000000" size="2" face="Arial"> </font> <p><font color="#000000" size="2" face="Arial">Il faut ajouter un point essentiel. Si l'Europe se donnait la comp&eacute;tence n&eacute;cessaire pour mener de telles recherches et de tels projet, elle pourrait &ecirc;tre consid&eacute;r&eacute;e comme une partenaire cr&eacute;dible par le groupe des Brics, &agrave; commencer par la Chine et la Russie. On objectera que ceux-ci souhaitent jouer seuls. Ainsi la Chine pr&eacute;tend se passer de toute coop&eacute;ration dans le domaine spatial. Mais c'est faux. <br /> <br /> Des contacts que nous avons tant en Chine qu'en Russie, nous disent que ces deux pays seraient int&eacute;ress&eacute;s par des coop&eacute;rations avec l'Europe o&ugrave; les diff&eacute;rents partenaires trouveraient leur &eacute;quilibre. Or ceci n'est pas possible avec les Etats-Unis. Un de nos amis du CNES nous a plusieurs fois confirm&eacute; que &laquo;&nbsp;l'on ne coop&egrave;re pas avec la Nasa&nbsp;&raquo;, et moins encore avec le lobby militaro industriel qui la fait travailler. Ils veulent tout pour eux. </font></p> <font color="#000000" size="2" face="Arial"> </font> <p><font color="#000000" size="2" face="Arial">De telles coop&eacute;rations scientifiques et techniques permettraient de concr&eacute;tiser le concept d'euroBrics auquel nous adh&eacute;rons. Mais si l'Europe s'engageait r&eacute;solument dans cette voie, en refusant de suivre docilement Washington dans sa guerre contre la Russie et la Chine, elle devrait se pr&eacute;parer elle-aussi &agrave; combattre la guerre que lui m&egrave;nerait alors l'Am&eacute;rique, galvanis&eacute;e par la victoire &eacute;lectorale r&eacute;cente des &eacute;l&eacute;ments les plus radicaux du parti conservateur.</font></p> </font></font> Tue, 11 Nov 2014 23:00:00 GMT