Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Tue, 28 Mar 2017 20:28:21 GMT Durcissement de la confrontation américano-russe en Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2509 2509 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170328135005_tabga.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font size="2" face="Arial">Mais les choses ne sont pas si simples. Prendre Raqqa est aussi la cible de la coalition am&eacute;ricaino-arabe&nbsp; tr&egrave;s largement soutenue par l'Arabie saoudite. Or il appara&icirc;t au vu des &eacute;v&egrave;nements r&eacute;cents que l'appui am&eacute;ricain &agrave; la coalition se transforme de fait en une v&eacute;ritable intervention am&eacute;ricaine au sol, comprenant des centaines et bient&ocirc;t des milliers de combattants, dot&eacute;s d'un armement lourd tr&egrave;s efficace. Cette intervention, malgr&eacute; les pr&eacute;tentions de Donald Trump, ne se soucie pas en priorit&eacute; l'&eacute;liminer l'EI. De r&eacute;centes d&eacute;clarations du secr&eacute;taire d'Etat Rex Tillerson sugg&egrave;rent que le but de Washington est de construire en Syrie une sorte d'Etat f&eacute;d&eacute;ral constitu&eacute; de r&eacute;gions ind&eacute;pendantes. Ce but viendra directement en contradiction avec la volont&eacute; de Moscou. Celui-ci veut aider Bashar al Assad &agrave; r&eacute;tablir un Etat syrien unique dont Damas serait la capitale. <br /> <br /> La volont&eacute; russe est claire, comme nous l'avons plusieurs fois soulign&eacute;: renforcer le r&eacute;gime syrien contre les diverses forces voulant sa destruction ou tout au moins son affaiblissement par la mise en place d'une structure f&eacute;d&eacute;rale. La Syrie est d&eacute;sormais un &eacute;l&eacute;ment essentiel de la pr&eacute;sence russe en m&eacute;diterran&eacute;e orientale, pr&eacute;sence militaire mais aussi politique. Or il appara&icirc;t aujourd'hui que la volont&eacute; am&eacute;ricaine est tout aussi claire: r&eacute;tablir une pr&eacute;sence puissante dans une r&eacute;gion riche en p&eacute;trole et ressources diverses. Dans ce but, il faut &eacute;liminer ou tout au moins affaiblir consid&eacute;rablement la pr&eacute;sence russe.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce dernier objectif convient parfaitement aux int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques, notamment p&eacute;troliers, qui soutiennent Donald Trump. Mais il est surtout conforme &agrave; la volont&eacute; des militaires dont Trump a garni son gouvernement et ses conseillers. Il faut citer &agrave; cet &eacute;gard le secr&eacute;taire &agrave; la d&eacute;fense James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis&nbsp;et le National Security Adviser, le g&eacute;n&eacute;ral&nbsp; McMaster. Ils sont fanatiquement anti-russes et re&ccedil;oivent la pleine approbation du s&eacute;nateur Mc Cain, lui-m&ecirc;me d&eacute;cid&eacute; &agrave; emp&ecirc;cher Donald Trump de r&eacute;aliser les vell&eacute;it&eacute;s de rapprochement avec Moscou envisag&eacute;es lors de sa campagne.<br /> <font color="#000080"><br /> <strong>La bataille d'Al Tabq</strong></font></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le 22 mars, l'US Air Force a parachut&eacute; des centaines de combattants kurdes pr&egrave;s de la ville de Al Tabq, laquelle commande le barrage de Tabqa essentiel pour l'approvisionnement en eau d'une partie de la Syrie. L'op&eacute;ration a &eacute;t&eacute; accompagn&eacute;e d'une intervention a&eacute;rienne lourde de l'aviation am&eacute;ricaine. La reconqu&ecirc;te de Tabqa sur l'EI serait importante, car elle emp&ecirc;cherait celui-ci de d&eacute;truire le barrage, comme il l'avait promis. L'appui am&eacute;ricain est donc &agrave; ce stade tr&egrave;s important. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les kurdes ne se cachent pas de rechercher la construction d'un grand Kurdistan regroupant les territoires occup&eacute;s par l'EI en Irak et en Syrie. Mais parmi ces combattants se trouvent non seulement des contingents am&eacute;ricains mais des hommes se revendiquant des Forces Syriennes D&eacute;mocratiques, SDF, consid&eacute;r&eacute;s par Damas et les Russes comme des rebelles.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce parachutage a pour le moment l'effet de bloquer l'avance de l'arm&eacute;e syrienne vers Raqqa. Il ouvre la perspective d'une prise de Raqqa par la coalition am&eacute;ricaine, ce qui en &eacute;liminera n&eacute;cessairement la pr&eacute;sence syrienne et russe. De ce fait, il en r&eacute;sultera le d&eacute;but de construction d'un Etat multi-r&eacute;gional syrien. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'opposition de Bashar el Assad est formelle. Il vient de d&eacute;clarer que toute op&eacute;ration militaire en Syrie sans l'accord du gouvernement de Damas serait ill&eacute;gale, que ce soit pour lib&eacute;rer Raqqa ou tout autre objectif. La coalition am&eacute;ricano-arabe, selon lui, n'a jamais voulu mener des actions s&eacute;rieuses contre Isis ou les terroristes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Moscou ne pourra &eacute;videmment pas laisser faire. Il est douteux par ailleurs que Donald Trump mod&egrave;re ses militaires. Tout ceci au danger de pr&eacute;parer un affrontement &eacute;ventuellement nucl&eacute;aire entre les deux puissances. Jusqu'&agrave; leur d&eacute;part, Obama et Hillary Clinton n'avaient pas os&eacute; courir ce risque.</font></p> <p><font size="2" face="Arial">Inutile de pr&eacute;ciser que l'&eacute;ventuelle prise de Raqqa par la coalition am&eacute;ricaine se fera gr&acirc;ce &agrave; des bombardements entrainant des dizaines de milliers de morts civils. C'est ce qui se passe actuellement &agrave; Mossoul. Mais les occidentaux imposent un discret silence sur ces morts. Ceci contrairement au bruit fait autour des morts civils &agrave; Alep &agrave; la suite de la reconqu&ecirc;te de cette ville par l'arm&eacute;e syrienne. Tous les t&eacute;moignages aujourd'hui disponibles montrent que celle-ci a proc&eacute;d&eacute; avec de grands pr&eacute;cautions. Elle a accept&eacute; des combats de rue contre les djihadistes au lieu de recourir &agrave; des bombardements massifs. Elle y a perdu des centaines de combattants. </font></p> <p><font size="2" face="Arial">1) voir <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2504&amp;r_id=&amp;t=L%27EI%20pourrait%20lever%20le%20si%E8ge%20de%20Deir%20Essor">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2504&amp;r_id=&amp;t=L%27EI%20pourrait%20lever%20le%20si%E8ge%20de%20Deir%20Essor</a><br /> </font><br /> </p> Mon, 27 Mar 2017 23:00:00 GMT Manifestations anti-corruption à Moscou: grossière falsification http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2508 2508 <br /><font size="2" face="Arial">Le site TheDuran, qui n'est pas particuli&egrave;rement Poutinophile, voit les choses autrement. Son r&eacute;dacteur en chef Alexander Mercouris donne une analyse d&eacute;taill&eacute;e de l'&eacute;v&egrave;nement et des conclusions &agrave; en tirer. On s'y reportera</font><a href="http://theduran.com/moscow-protests-russia/"><font face="Arial"><font size="2"> http://theduran.com/moscow-protests-russia/</font></font></a> <font size="2" face="Arial"><br /> <br /> Le m&ecirc;me site fournit des videos qui montrent le caract&egrave;re fort modeste des rassemblements. Ils n'auraient pas d&eacute;pass&eacute; 8000 personnes, y compris des promeneurs du dimanche pris dans la manifestation et n'ayant rien &agrave; y voir.</font><a href="http://theduran.com/eyewitness-report-moscow-opposition-protests-video/"><font face="Arial"><font size="2">http://theduran.com/eyewitness-report-moscow-opposition-protests-video/<br /> <br /> </font></font></a><font size="2" face="Arial">Le mouvement avait &eacute;t&eacute; organis&eacute; par l'activiste &laquo;&nbsp;neo-lib&eacute;ral&nbsp;&raquo; et anti-corruption Alexey Navalny, qui avait d&eacute;j&agrave; fait parler de lui dans d'autres occasions. Il se propose d'&ecirc;tre &eacute;lu pr&eacute;sident en lieu et place de Vladimir Poutine. Mais il n'a aucune de chance de l'&ecirc;tre. Dans la meilleure circonstance, il ne recueillerait que 2% de voix. Aussi s'agite-t-il beaucoup pour s'attirer des soutiens, en se faisant passer pour martyr et photographier train&eacute; de force par la police. Aujourd'hui cependant il n'a eu que 15 jours de prison, pour avoir enfreint une interdiction municipale.<br /> <br /> Ceci dira-t-on est d&eacute;j&agrave; beaucoup. Si toutes les manifestations non autoris&eacute;es en Europe entrainaient la m&ecirc;me peine pour leurs organisateurs, les prisons ne d&eacute;sempliraient pas. Mais manifestement Navalny est ravi de ce qui lui est arriv&eacute;. Des images de lui derri&egrave;re les barreaux font le tour du monde et renforcent son profil d'opposant capable de mettre Vladimir Poutine en grande difficult&eacute;.<br /> <br /> &nbsp;Il est exact que la Russie souffre d'une corruption end&eacute;mique, comme d'ailleurs sous d'autres formes le Japon, o&ugrave; Shinzo Abe lui m&ecirc;me est mis en cause ces jours-ci - et bien d'autres &laquo;&nbsp;d&eacute;mocraties&nbsp;&raquo;. Mais Vladimir Poutine a toujours annonc&eacute; qu'il s'y attaquait. Aussi bien les deux ministres, l'un de la d&eacute;fense Serdyukov et l'autre de l'&eacute;conomie Ulyukaev ont &eacute;t&eacute; contraints r&eacute;cemment par le Kremlin &agrave; d&eacute;missionner, sans que Navalny ait jou&eacute; le moindre r&ocirc;le dans cette op&eacute;ration.<br /> <br /> En France, un bruit particulier est fait concernant ces manifestations anti-corruption et leur r&eacute;pression par la police, pour mettre en difficult&eacute; Marine Le Pen. Celle-ci avait eu le tort immense de rendre visite &agrave; Vladimir Poutine, montrant ainsi sa sympathie pour la corruption.</font> Sun, 26 Mar 2017 23:00:00 GMT Trump et l'Obamacare http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2507 2507 <br /><font size="2" face="Arial">Au contraire, sa posture consistant &agrave; se d&eacute;sint&eacute;resser de l'affaire, en disant aux l&eacute;gislateurs: &laquo;&nbsp;vous voulez garder l'Obamacare, eh bien gardez-le. J'ai dor&eacute;navant d'autres urgences&nbsp;&raquo; para&icirc;t un peu enfantine, mais finalement habile. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Certes, il ne b&eacute;n&eacute;ficiera pas des milliards d'&eacute;conomies qu'il esp&eacute;rait de cette suppression, mais ceci lui &eacute;vitera d'avoir &agrave; trancher les difficiles questions consistant &agrave; d&eacute;cider &agrave; quoi auraient pu &ecirc;tre affect&eacute;es ces &eacute;conomies. Si les grands travaux d'infrastructure envisag&eacute;s sont retard&eacute;s, eh bien ils attendront. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Si le renforcement des moyens militaires destin&eacute;s &agrave; combattre l'influence montante de la Chine est ralenti, ceci ne g&ecirc;nera pas grand monde aux Etats-Unis car la Chine se r&eacute;v&egrave;le beaucoup moins agressive aux regards des int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains telle que d&eacute;peinte lors de la campagne de Trump. Au contraire beaucoup de ces int&eacute;r&ecirc;ts souhaitent continuer &agrave; n&eacute;gocier avec elle. Une escalade m&ecirc;me verbale des menaces am&eacute;ricaines aurait pu provoquer une guerre, &eacute;ventuellement nucl&eacute;aire, avec ce pays, dont Trump aurait &eacute;t&eacute; bien embarrass&eacute;, c'est le moins que l'on puisse dire. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce qui int&eacute;resse finalement sans doute Trump, c'est de continuer &agrave; occuper la Maison Blanche afin de continuer &agrave; renforcer son influence dans le monde, avec les profits de toutes natures allant avec. Les pro-Trump en tireront des b&eacute;n&eacute;fices, les anti-Trump perdront une partie des moyens politiques&nbsp; dont ils disposaient. Quant &agrave; l'&eacute;lectorat traditionnel de Trump, celui des Blancs pauvres de la ceinture industrielle, ils n'en souffriront gu&egrave;re. Tout laisse penser que Trump, d&eacute;barrass&eacute; de probl&eacute;matiques hors de sa port&eacute;e, pourra continuer &agrave; renforcer l</font><font size="2" face="Arial">es mesures protectionnistes et encourager les relocalisations. </font></p> Sat, 25 Mar 2017 23:00:00 GMT Marine Le Pen chez Vladimir Poutine. Excellente chose http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2503 2503 <br /><font size="2" face="Arial">Dans Le Monde de ce jour (24/03)</font> <h2><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-weight: normal">&laquo;&nbsp;Apr&egrave;s un &eacute;change avec des d&eacute;put&eacute;s de la Douma, Marine Le Pen a &eacute;t&eacute; re&ccedil;ue par le Pr&eacute;sident russe, Vladimir Poutine. Une rencontre &agrave; caract&egrave;re exceptionnel, le chef du Kremlin ne recevant selon la coutume que d&rsquo;autres chefs d&rsquo;Etat ou &eacute;ventuellement des chefs de gouvernement. Rarement des candidats &agrave; une &eacute;lection pr&eacute;sidentielle. Seul le m&eacute;dia international pro-Russe, Russia today ( RT), a &eacute;t&eacute; autoris&eacute; &agrave; couvrir cette rencontre. &laquo;&nbsp;la Russie n&rsquo;interf&eacute;rera[it] pas dans l&rsquo;&eacute;lection&nbsp;&raquo; fran&ccedil;aise, selon.Vladimir Poutine</span></em></font></h2> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-weight: normal">&laquo;&nbsp;Nous ne voulons en aucun cas avoir de l&rsquo;influence sur les &eacute;v&eacute;nements &agrave; venir, mais nous nous r&eacute;servons le droit de communiquer avec les repr&eacute;sentants de toutes les forces politiques du pays, comme le font nos partenaires europ&eacute;ens ou des Etats-Unis&nbsp;&raquo;, a poursuivi M.&nbsp;Poutine.</span></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-weight: normal">S&rsquo;adressant &agrave; Marine Le Pen, le pr&eacute;sident russe a soulign&eacute;&nbsp;: &laquo;&nbsp;[Il est] int&eacute;ressant d&rsquo;&eacute;changer avec vous sur la fa&ccedil;on de d&eacute;velopper nos relations bilat&eacute;rales et la situation en Europe. Je sais que vous repr&eacute;sentez un spectre politique europ&eacute;en qui se d&eacute;veloppe assez rapidement.&nbsp;&raquo; De son c&ocirc;t&eacute;, la candidate d&rsquo;extr&ecirc;me droite a affirm&eacute; qu&rsquo;elle souhaitait &laquo;&nbsp;d&eacute;velopper les relations avec la Russie dans le cadre de cette longue histoire qui lie [les] deux pays&nbsp;&raquo;.</span></em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><span style="font-weight: normal">Mme&nbsp;Le Pen devait &eacute;galement participer ce vendredi aux travaux de la commission des affaires &eacute;trang&egrave;res de la Douma, la chambre basse du Parlement, puis rencontrer son pr&eacute;sident Viatcheslav Volodine. </span></em></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le ton de l'article est mesur&eacute;. Nous pouvons cependant tr&egrave;s vite nous attendre &agrave; ce que, compte-tenu de la fr&eacute;n&eacute;sie anti-poutine qui r&egrave;gne dans les m&eacute;dias et chez la plupart des hommes politiques en France, la d&eacute;marche n&eacute;cessaire de Marine Le Pen lui suscite quasiment des accusations de haute trahison. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Pourtant, comme nous l'avions pr&eacute;cis&eacute; dans un article pr&eacute;c&eacute;dent ( <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2500&amp;r_id=&amp;t=Marine%20Le%20Pen%20et%20l%27avenir%20de%20la%20France%20dans%20le%20monde">Marine Le Pen et l'avenir de la France dans le monde</a> ), pour Donald Trump comme pour Vladimir Poutine, la France avec Marine Le Pen pourrait devenir une partenaire de premier poids dans la construction d'un nouvel &eacute;quilibre du monde autour d'une alliance am&eacute;ricano-eurasiatique &agrave; mettre en place. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Marine Le Pen n'a pas attendu que Donald Trump pr&eacute;cise ses intentions &agrave; cet &eacute;gard. Elle a tir&eacute; parti par contre des ouvertures manifest&eacute;es &agrave; Moscou pour affirmer publiquement la position qu'elle prendrait sur ces questions si elle &eacute;tait &eacute;lue pr&eacute;sidente de la R&eacute;publique. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Quel sera la r&eacute;action de l'&eacute;lectorat fran&ccedil;ais &agrave; la suite de cette d&eacute;marche?&nbsp; Il est certain que les autres candidats, sauf peut-&ecirc;tre Jean-Luc M&eacute;lanchon,&nbsp; pousseront de hauts cris. Ceci entrainera peut-&ecirc;tre certains &eacute;lecteurs potentiels de Marine Le Pen &agrave; s'effrayer et lui retirer leur soutien. Mais &agrave; l'inverse on peut penser qu'un grand nombre d'&eacute;lecteurs encore ind&eacute;cis ou d&eacute;&ccedil;us par les partis traditionnels rejoigne les militants FN dans le vote Le Pen. Ils y verraient, plus encore que pr&eacute;c&eacute;demment, une fa&ccedil;on comme l'on dit famili&egrave;rement de casser la baraque, autrement le syst&egrave;me atlantico-financier qui a depuis le d&eacute;part de Charles de Gaulle colonis&eacute; la France </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">* Voir aussi &agrave; ce sujet l'article jour publi&eacute; ce jour par RT.com , m&eacute;dia russe influent <a href="https://francais.rt.com/international/35769-russie-se-reserve-parler-avec-candidats-poutine">https://francais.rt.com/international/35769-russie-se-reserve-parler-avec-candidats-poutine</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> Thu, 23 Mar 2017 23:00:00 GMT L'EI pourrait lever le siège de Deir Essor http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2504 2504 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170324175240_deir_ez_zorr.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Or aujourd'hui il semble, selon un porte-parole officiel de Damas qui vient d'avoir inspect&eacute; la ville pour encourager ses d&eacute;fenseurs, que l'EI retirerait une partie de ses combattants, pour pr&eacute;sumablement les affecter &agrave; la d&eacute;fense de Raqqa. Deir Ezzor est directement menac&eacute; par l'avance des forces gouvernementales qui avaient reconquis Deir Hafer, lui-m&ecirc;me au nord-ouest de la province d'Alep, jusque l&agrave; aux mains des islamistes. Cela rapproche encore l'arm&eacute;e syrienne de Raqqa. </font> <p><font size="2" face="Arial">Des rapports venant de cette derni&egrave;re ville signalent que les islamistes renonceraient &agrave; prendre Deir Ezzor afin de concentrer leurs troupes &agrave; Raqqa. Ils y construisent &agrave; la h&acirc;te des fortifications, souvent souterraines. Si comme il est probable Raqqa et les autres territoires contr&ocirc;l&eacute;s par l'EI devaient &ecirc;tre repris &agrave; ce dernier, ce serait une d&eacute;faite majeure pour lui. Certains (dont nous ne sommes pas) pensent que l'organisation n'y survivrait pas. Certes les attentats terroristes ne disparaitraient pas pour autant, au Moyen-Orient, en Russie et en Europe, mais la coordination centrale mise en place par l'EI perdrait beaucoup de son efficacit&eacute;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">C'est pourquoi l'on peut penser que les islamistes se d&eacute;fendront avec l'&eacute;nergie du d&eacute;sespoir &agrave; Raqqa, quitte pour les plus fanatis&eacute;s&nbsp; &agrave; y mourir jusqu'au dernier. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 23 Mar 2017 23:00:00 GMT Affrontements entre la Syrie et Israël, la Russie en arrière-plan http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2499 2499 <br /><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Au premier rang de ceux-ci se trouvent les Etats-Unis, o&ugrave; le puissant lobby juif am&eacute;ricain dit AIPAC, American Israel Public Affairs Committee, a toujours obtenu des pr&eacute;sidents successifs un appui </span>direct &agrave; J&eacute;rusalem. L'arriv&eacute;e &agrave; la Maison Blanche de Donald Trump n'a pas chang&eacute; grand chose &agrave; cet &eacute;tat de fait. Bien que son opinion profonde sur l'avenir des relations isra&eacute;lo-am&eacute;ricaines reste encore &agrave; d&eacute;chiffrer, il a paru prendre position plusieurs fois en soutien &agrave; Binjamin <cite><span style="font-style: normal">Netanyahu. Ceci malgr&eacute; sa volont&eacute; (de plus en plus incertaine il est vrai) de se rapprocher de la Russie.</span></cite> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><cite><span style="font-style: normal">Un bruit non confirm&eacute; avait courru ces derniers jours concernant la destruction de deux avions isra&eacute;liens par la Syrie. Le ministre isra&eacute;lien de la D&eacute;fense Avigdor Lieberman vient de d&eacute;mentir le 19/03 cette information. Il a par contre menac&eacute; de d&eacute;truire les syst&egrave;mes de d&eacute;fense a&eacute;rienne de Damas, syst&egrave;mes d'ailleurs acquis aupr&egrave;s des Russes, si les Syriens continuent &agrave; utiliser des missiles sol-air contre les appareils isra&eacute;liens op&eacute;rant dans l'espace a&eacute;rien syrien. </span></cite></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><cite><span style="font-style: normal">Benjamin Netanyahu n'avait pas ni&eacute; le fait, mais indiqu&eacute; que ces frappes visaient des transports d'armes destin&eacute;s au mouvement shitte libanais Hezbollah, qu'Isra&euml;l consid&egrave;re &eacute;galement comme un adversaire dangereux. Il a pr&eacute;cis&eacute; qu'il comptait continuer &agrave; mener de telles frappes chaque fois qu'il d&eacute;couvrira des transferts d'armements provenant de Syrie et destin&eacute;s au Hezbollah. Il a indiqu&eacute; qu'Isra&euml;l ne souhaitait pas interf&eacute;rer dans la guerre civile en Syrie ou conduire une confrontation avec la Russie, mais que la d&eacute;fense de la s&eacute;curit&eacute; d'Isra&euml;l demeurait sa priorit&eacute;. </span></cite></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm" align="LEFT"><font size="2" face="Arial"><cite><span style="font-style: normal">Netanyahu avait plusieurs fois rencontr&eacute; Vladimir Poutine afin d'&eacute;tablir un m&eacute;canisme permettant d'&eacute;viter des incidents entre leurs forces respectives op&eacute;rant en Syrie. Une &laquo;&nbsp; ligne rouge&nbsp;&raquo; avait &eacute;t&eacute; d&eacute;finie entre eux destin&eacute;e &agrave; s&eacute;parer la fronti&egrave;re entre la Syrie et Israel. Aujourd'hui J&eacute;rusalem consid&egrave;re que cette ligne avait &eacute;t&eacute; franchie. Pour sa part, &agrave; la suite d'une une s&eacute;rie de bombardements r&eacute;alis&eacute;e par l'aviation isra&eacute;lienne pr&egrave;s de Palmyre contre les cibles du Hezbollah, la Russie, selon le vice-ministre russe des Affaires &eacute;trang&egrave;res Mikha&iuml;l Bogdanov. a convoqu&eacute; l'ambassadeur d'Isra&euml;l &agrave; Moscou pour discuter de l'attaque. <br /> <br /> Les prochains jours pr&eacute;ciseront l'&eacute;volution de ce d&eacute;but de tension entre Moscou et J&eacute;rusalem. Il faudra observer &eacute;galement la position que prendra Donald Trump. Peut-&ecirc;tre sera-t-elle indiqu&eacute;e par un prochain </span></cite><cite><em>tweet . </em></cite></font> </p> Sun, 19 Mar 2017 23:00:00 GMT Trump et Merkel. La gifle&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2496 2496 <br /><font size="2" face="Arial">Trump n'avait jamais pens&eacute; utile de rencontrer des leaders europ&eacute;ens ou des responsables de l'Union europ&eacute;enne, UE, en dehors de contacts diplomatiques. Il avait toujours manifest&eacute; une sorte de m&eacute;pris &agrave; l'&eacute;gard des Europ&eacute;ens, dont il avait soulign&eacute; le peu d'importance politique &ndash; ceci non sans raisons lorsque l'on constate l'effacement de ceux-ci sur les probl&egrave;mes g&eacute;opolitiques qui l'int&eacute;ressent actuellement, notamment la lutte contre l'Etat islamique et les relations avec la Russie. Il reproche par contre aux Europ&eacute;ens, et notamment &agrave; Angela Merkel, de ne faire aucun effort dans le contr&ocirc;le des migrations ou sur les questions de protectionnisme &eacute;conomique. <br /> <br /> L'on a gu&egrave;re soulign&eacute; en Europe, et notamment pas en France, le caract&egrave;re quelque peu humiliant de voir Angela Merkel, le chef d'un des deux grands piliers de l'UE, courir aux ordres &agrave; Washington apr&egrave;s les propos humiliants de Trump, comme si elle cherchait &agrave; se faire pardonner. De plus elle s'&eacute;rigeait de facto comme la responsable de la diplomatie de l'UE, ce qu'elle n'est pas, malgr&eacute; l'importance du r&ocirc;le de l'Allemagne sur le continent. L'on peut constater avec ironie qu'apr&egrave;s cette rencontre, Angela Merkel a re&ccedil;u de Trump une sorte de gifle diplomatique qui ne la grandit pas, non plus que l'Europe en g&eacute;n&eacute;ral, et dont elle ne devrait pas se vanter. La forme la plus &eacute;vidente de cette gifle, not&eacute;e par tous les m&eacute;dias, est que Trump contrairement &agrave; tous usages avait refus&eacute; la traditionnelle photo o&ugrave; lui et Merkel se seraient serr&eacute; la main au terme de l'entretien.<br /> <br /> Certes, dans la conf&eacute;rence de presse ayant suivi la rencontre, les deux responsables ont soulign&eacute; leur accord sur le fait que l'Allemagne accroitrait sa participation &agrave; l'Otan et que les Etats-Unis continueraient &agrave; participer &agrave; cette Organisation. De m&ecirc;me, ils ont convenu qu'ils travailleront ensemble &agrave; la r&eacute;solution des probl&egrave;mes en Afghanistan, Syrie et Irak. <br /> <br /> <font color="#000080"><strong>Politique commerciale</strong></font><br /> <br /> Par contre aucun accord sur les questions de politique commerciale n'est apparu. Trump a insist&eacute; sur le caract&egrave;re non correct (unfair) des Europ&eacute;ens et notamment de l'Allemagne &agrave; l'&eacute;gard des Etats-Unis. Sans le dire explicitement il mena&ccedil;ait l'Allemagne d'une guerre commerciale &agrave; laquelle il avait fait allusion lors de sa campagne &eacute;lectorale. Il avait ainsi indiqu&eacute; qu'il comptait augmenter de 35% les droits sur les exportations de l'industrie automobile allemande. Plus g&eacute;n&eacute;ralement, Trump fait aujourd'hui pr&eacute;parer une taxe d'&eacute;quilibre aux fronti&egrave;res, &laquo;&nbsp;border adjustment tax&nbsp;&raquo;, par laquelle les exportations am&eacute;ricaines paieraient moins d'imp&ocirc;ts, le manque &agrave; gagner &eacute;tant report&eacute; sur les importateurs europ&eacute;ens, notamment allemands, aux Etats-Unis. <br /> <br /> Lors de la derni&egrave;re rencontre du G20 &agrave; Baden Baden, le nouveau secr&eacute;taire d'Etat au commerce Steven Mnuchin, ancien banquier de Wall Street, avait refus&eacute; de signer un communiqu&eacute; commun pr&ocirc;nant le libre &eacute;change et le refus du protectionnisme. La Chine sera la premi&egrave;re victime de cette politique, mais l'Allemagne en souffrira beaucoup aussi. En 2015 le surplus commercial allemand avait atteint la somme consid&eacute;rable de 260 milliards dont 54 concernant le commerce avec les Etats-Unis. Ceci est le r&eacute;sultat de la politique de quasi libre-&eacute;change dont Berlin est le champion et que Merkel avait pouss&eacute; Trump &agrave; continuer d'accepter. <br /> <br /> En Allemagne, la rencontre de Washington, et ses r&eacute;sultats n&eacute;gatifs sur ce point essentiel, n'ont pas grandi le prestige d'Angela Merkel. Le vice pr&eacute;sident du parti social d&eacute;mocrate partageant le pouvoir avec la d&eacute;mocratie chr&eacute;tienne, Carsten Schneider, a menac&eacute; l'Am&eacute;rique de mesures de r&eacute;torsion. Celles-ci pourraient prendre la forme, comme vient de l'indiquer la ministre de l'&eacute;conomie allemande Brigitte Zypries (SPD), d'un proc&egrave;s devant l'Organisation mondiale du commerce. Mais l'Allemagne ne pourra &agrave; elle seule mener une contre -offensive commerciale contre Trump. Elle aura besoin de l'appui de tous les Etats europ&eacute;ens. Jeromin Zettelmeyer, le chef &eacute;conomiste du ministre de l'&eacute;conomie allemand, vient d'indiquer au Handelsblatt qu'il convenait de se pr&eacute;parer &agrave; une guerre tarifaire commune avec les Etats-Unis.<br /> <br /> &nbsp;Pour rompre l'isolement de l'Allemagne dans cette perspective, la diplomatie germanique esp&egrave;re convaincre de la n&eacute;cessit&eacute; du libre &eacute;change les pays du Mercosur, le Japon et la Chine. Elle n'aura pas de mal dans ce dernier cas vu la n&eacute;cessit&eacute; selon le pr&eacute;sident Chinois d'une telle politique. Il n'&eacute;chappe &agrave; personne que ces m&ecirc;mes pays sont dans le viseur du gouvernement am&eacute;ricain compte tenu de leur soutien au libre &eacute;change dont, selon Trump et non sans raisons, souffre actuellement l'Am&eacute;rique.<br /> <br /> Qu'en est-il de la France? La fragilit&eacute; de l'&eacute;conomie fran&ccedil;aise est telle que dans tous les cas elle souffrira des positions adopt&eacute;es par les Etats-Unis et les Europ&eacute;ens dans leurs futures n&eacute;gociations.Il est en attendant curieux que nul en France ne r&eacute;agisse au r&ocirc;le que s'attribue l'Allemagne dans cette conjoncture. Il est plus &eacute;tonnant encore de constater que les candidats &agrave; l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle fran&ccedil;aise, en dehors de g&eacute;n&eacute;ralit&eacute;s, ne proposent pas, sauf peut-&ecirc;tre Jean-Luc M&eacute;lanchon, de choix politico-&eacute;conomiques convaincants pour notre pays.<br /> <br /> <strong>Note</strong><br /> <br /> Ceci dit, ne d&eacute;sesp&eacute;rons pas de Merkel. Elle compte se rendre prochainement &agrave; Moscou, pour une rencontre bien pr&eacute;par&eacute;e avec&nbsp; Vladimir Poutine. Hollande, lui, restera chez lui. <br /> <br /> Voir</font><a href="http://theduran.com/germanys-merkel-heads-moscow/"><font size="2"><font face="Arial"> </font></font>http://theduran.com/germanys-merkel-heads-moscow/</a> <p style="margin-bottom: 0cm">&nbsp;</p> Fri, 17 Mar 2017 23:00:00 GMT Bien sûr, ce n'est pas du terrorisme http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2497 2497 <br /><p>&nbsp;Voir <a href="http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/17/01016-20170317ARTFIG00132-deux-hommes-retrouves-egorges-a-paris.php" target="_blank">http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/17/01016-20170317ARTFIG00132-deux-hommes-retrouves-egorges-a-paris.php<br /> </a><br /> On y apprend que la pr&eacute;fecture de police de Paris &quot; a rapidement &eacute;cart&eacute; la piste terroriste&quot;. La piste privil&eacute;gi&eacute;e est, &agrave; ce stade, le &laquo;double homicide intrafamilial&raquo;, sur fond de &laquo;radicalisation&raquo;. Le coupable&nbsp; devrait &ecirc;tre envoy&eacute; en h&ocirc;pital psychiatrique...en attendant qu'il ne s'en &eacute;vade.<br /> <br /> Si ce n'est pas du terrorisme direct, c'est du terrorisme indirect. Le terrorisme islamique peut d&eacute;sormais compter sur les centaines de d&eacute;s&eacute;quilibr&eacute;s qu'il a radicalis&eacute;s gr&acirc;ce aux r&eacute;seaux sociaux ou dans les mosqu&eacute;es salafistes, comme sur notre indulgence collective &agrave; leur &eacute;gard. <br /> <br /> J'ai attentivement &eacute;cout&eacute; au 20h. du 18/03&nbsp; la 2e chaine fran&ccedil;aise sur ce sujet. Pas un mot. Ne poussons pas &agrave; l'islamophobie. </p> <p>&nbsp;</p> Fri, 17 Mar 2017 23:00:00 GMT A quand le Macrongate? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2488 2488 <br /><font face="Arial" size="2">La France se trouverait ainsi affubl&eacute;e d'un Pr&eacute;sident &agrave; qui aucun proc&egrave;s politique n'a &eacute;t&eacute; fait avant les &eacute;lections, au contraire de ceux men&eacute;s contre Fran&ccedil;ois Fillon. Concernant ce dernier, une analyse d'un juriste et constitutionnaliste irr&eacute;prochable, Jean-Eric Schoettl, s'&eacute;tonne de la pr&eacute;cipitation mise &agrave; inculper Fillon, alors que le &laquo;&nbsp;crime&nbsp;&raquo; commis pouvait parfaitement attendre 1) On peut objecter que si le Parquet National Financier <font color="#000000">a ouvert une instruction aussi vite c'&eacute;tait pour &eacute;viter qu'une grande partie des faits soit prescrite, compte tenu de la promulgation le 27 f&eacute;vrier de la loi modifiant les r&egrave;gles de prescription ; en particulier, le d&eacute;lai maximum est de 12 ans apr&egrave;s la commission des faits dans le cas de d&eacute;lits cach&eacute;s. Donc l'on n'aurait pu remonter qu'&agrave; partir de 2005 seulement .. L&agrave; aussi, nous pourrions r&eacute;pondre: et alors? S'agit-il d'un crime tellement grave?</font><br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000" face="Arial" size="2">Nous avions pr&eacute;c&eacute;demment fait remarquer que la m&ecirc;me pr&eacute;cipitation mise &agrave; faire juger Marine Le Pen pour des faits encore plus anodins (recruter un garde du corps, notamment), relevait sans doute d'un m&ecirc;me motif non dit: Fillon et Marine ont propos&eacute; de se rapprocher de Moscou, crime inqualifiable pour un gouvernement rest&eacute; fondamentalement atlantiste, comme il se doit &hellip; atlantiste &agrave; l'ancienne, ne tenant pas compte de l'&eacute;volution probable qu'imposerait un Donald Trump mais bien plut&ocirc;t des injonctions d'une CIA qui elle n'a pas chang&eacute;. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000" face="Arial" size="2">Quant &agrave; Macron, l'homme providentiel, le futur pr&eacute;sident de la R&eacute;publique, les &laquo;&nbsp;autorit&eacute;s fran&ccedil;aises&nbsp;&raquo; refusent toujours de s'interroger sur ses propres d&eacute;clarations de revenus. De nombreux articles, il est vrai dits complotistes ou d'extr&ecirc;me droite, posent cependant des questions int&eacute;ressantes 2). <br /> <br /> Nous sommes pour notre part incit&eacute;s &agrave; penser, sans aucune preuve &eacute;videmment, que des forces tr&egrave;s puissantes mais discr&egrave;tes, atlantiquement correctes, s'efforcent actuellement de faire &eacute;lire Macron. On pourra, si elles r&eacute;ussissent leur coup, regretter Fran&ccedil;ois Fillon 3)</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong><font color="#000000">R&eacute;f&eacute;rences<br /> </font></strong><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"><font color="#000000">1)Voir <a href="http://www.polemia.com/la-machine-a-eliminer-fillon-rappelle-les-proces-staliniens/?utm_source=La+Lettre+de+Polémia&amp;utm_campaign=ba528953ad-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-ba528953ad-60536937">http://www.polemia.com/la-machine-a-eliminer-fillon-rappelle-les-proces-staliniens/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&amp;utm_campaign=ba528953ad-lettre_de_polemia&amp;utm_medium=email&amp;utm_term=0_e536e3990e-ba528953ad-60536937</a></font><font color="#000000"><br /> 2) Voir par exemple <a href="http://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/a-macrongate-cas-grace-aux-decodeurs-monde,315187">http://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/a-macrongate-cas-grace-aux-decodeurs-monde,315187</a></font><font color="#000000"><br /> 3) Voir notre article De profundis Macronibus <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2463&amp;r_id=&amp;t=De%20qui%20Macron%20est-il%20l%27agent%A0">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2463&amp;r_id=&amp;t=De%20qui%20Macron%20est-il%20l%27agent%A0</a>?</font><font color="#000000"><br /> Voir aussi <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2463&amp;r_id=&amp;t=De%20qui%20Macron%20est-il%20l%27agent%A0">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2463&amp;r_id=&amp;t=De%20qui%20Macron%20est-il%20l%27agent%A0</a>?</font></font> Sun, 05 Mar 2017 23:00:00 GMT Marine Le Pen a bien fait d'exposer les atrocités de l'Etat Islamique ISIS http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2486 2486 <br /><font size="3">Il faudrait au contraire faire connaitre &agrave; tous les atrocit&eacute;s des terroristes islamiques, afin de mieux montrer, notamment en France, &agrave; quel ennemi l'on a affaire. Dans ce cas, les images se r&eacute;v&egrave;lent plus convaincantes que les discours. Sous pr&eacute;texte de ne pas favoriser l'islamophobie, on cultive un ang&eacute;lisme coupable.</font> <p><font size="3">Le Parlement europ&eacute;en se fait ainsi complice de tous ceux qui veulent rendre le terrorisme plus blanc que blanc. </font> </p> <p><font size="3">Mais peut-&ecirc;tre a-t-il voulu participer, &agrave; la demande du gouvernement fran&ccedil;ais, aux man&oelig;uvres visant &agrave; discr&eacute;diter Marine Le Pen, la seule menace s&eacute;rieuse pour la majorit&eacute;, apr&egrave;s l'&eacute;limination de Fran&ccedil;ois Fillon, dans la perspective des &eacute;lections pr&eacute;sidentielles,</font></p> <p><br /> <br /> </p> Thu, 02 Mar 2017 23:00:00 GMT Erdogan joue sur tous les tableaux en Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2484 2484 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170301145613_manbij.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font face="Arial" size="2">&nbsp;L'objectif sera ensuite d'attaquer Raqqa, la &laquo;&nbsp;capitale proclam&eacute;e&nbsp;&raquo; de l'Etat islamique EI.&nbsp; Depuis des semaines la coalition dirig&eacute;e par les Etats-Unis s'&eacute;tait donn&eacute; cet objectif, sans rien tenter, ou sans rien pouvoir tenter, de s&eacute;rieux en ce domaine. Si Erdogan y r&eacute;ussissait, ce serait une d&eacute;faite majeure pour l'EI.</font><font face="Arial" size="2"></font></p> <font face="Arial" size="2"><font face="Arial" size="2">Dans le m&ecirc;me temps, les forces gouvernementales syriennes, avec le soutien de l'Iran, esp&egrave;rent retarder l'offensive turc en s'emparant des voies d'acc&egrave;s de Al-Bab &agrave; Manbij. Ainsi elles pourraient &eacute;tablir une liaison avec les milices kurdes syriennes, le cauchemar de Erdogan. Damas affirme en effet que sous pr&eacute;texte de combattre l'EI, la Turquie veut s'emparer de territoires riches en eau et en p&eacute;trole. Ceci para&icirc;t incontestable et serait en cas de succ&egrave;s une d&eacute;faite grave pour le gouvernement syrien de Bashar al Assad.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <h3 style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Erdogan ne para&icirc;t pas vouloir s'embarrasser de ces r&eacute;sistances. Il compte sur l'appui de la Russie. Moscou est partag&eacute; entre son alliance irr&eacute;vocable avec Damas et le fait que la Turquie l'aide tr&egrave;s s&eacute;rieusement &agrave; combattre l'Etat islamique...le tout contribuant &eacute;galement &agrave; r&eacute;duire encore l'influence militaire am&eacute;ricaine dans la r&eacute;gion. </font></h3> <font face="Arial" size="2"> </font> <h3><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Dans le cadre de ses nouvelles relations avec Washington, &agrave; la suite &agrave; l'&eacute;lection de Donald Trump. Erdogan envisage d&eacute;sormais, loin de se d&eacute;tacher de l'Otan comme pr&eacute;c&eacute;demment d&eacute;cid&eacute;, mais d'y rester pour y jouer un r&ocirc;le clef - ceci &agrave; condition que Washington cesse d'aider les Kurdes. L'Otan se pr&eacute;pare d&eacute;sormais &agrave; &eacute;tablir une pr&eacute;sence navale permanente en Mer Noire, consid&eacute;r&eacute;e par la Russie comme &eacute;l&eacute;ment essentiel de son influence . Erdogan demandera &agrave; y jouer un r&ocirc;le clef (<a href="http://newsinfo.inquirer.net/872525/nato-to-boost-naval-presence-in-black-sea">http://newsinfo.inquirer.net/872525/nato-to-boost-naval-presence-in-black-sea</a>).<br /> <br /> Parall&egrave;lement, Erdogan continue &agrave; jouer la carte russe. Il envisage toujours d'y acheter des missiles S-400, qui lui donneront un avantage militaire consid&eacute;rable. Moscou, qui cherche &agrave; fournir de tels missiles &agrave; la Chine et &agrave; l'Inde, n'y verra que des avantages. </span></font> </h3> <font face="Arial" size="2"> </font> <h3 style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Plus g&eacute;n&eacute;ralement,Erdogan continue &agrave; cultiver l'&quot;alliance&quot;&nbsp; russe,&nbsp; sans attendre que Donald Trump ait pr&eacute;cis&eacute; ce que pourrait &ecirc;tre sa politique dans la r&eacute;gion. Il se rendra &agrave; Moscou les 9 et 10 mars. Poutine prendrait un risque consid&eacute;rable en se f&acirc;chant avec lui, et celui-ci le sait parfaitement. </font></h3> </font> Tue, 28 Feb 2017 23:00:00 GMT Jeremy Corbyn en difficulté à la tête du Labour. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2481 2481 <br />Concernant le Labour, malgr&eacute; le succ&egrave;s de Gareth Snell, ces &eacute;lections sont consid&eacute;r&eacute;es comme un &eacute;chec de plus pour le nouveau leader du parti, Jeremy Corbyn. Il est combattu en permanence par ses propres d&eacute;put&eacute;s au Parlement. On le dit d&eacute;connect&eacute; de ses &eacute;lecteurs et bataillant en permanence comme sa propre opposition de droite, d'inspiration blairiste. <p style="margin-bottom: 0cm">Celle-ci s'est d'ailleurs imm&eacute;diatement inspir&eacute;e de ces r&eacute;sultats pour demander plus que jamais la destitution de Jeremy Corbyn. Le leader de la droite du parti, John Woodcock a pr&eacute;vu sinon une d&eacute;faite catastrophique et historique du Labour aux prochaines &eacute;lections. L'ancien leader Tony Blair, qui milite pour que le Royaume Uni reste dans l'Union, en a tir&eacute; argument pour affirmer que cet affaiblissement du Labour &eacute;tait le r&eacute;sultat des incertitudes relatives aux positions de Jeremy Corbyn. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Il est de fait que Corbyn, bien qu'a priori hostile au Brexit, a conclu une sorte de pacte de non agression avec la Premi&egrave;re ministre Theresa May. De plus, il continue &agrave; s'opposer &agrave; la droite du Labour sans cependant proposer d'alternatives pr&eacute;cises, notamment en mati&egrave;re de protectionnisme, de d&eacute;fense des investissements publics et de protection des droits des travailleurs. Il d&eacute;&ccedil;oit profond&eacute;ment en ce sens les d&eacute;put&eacute;s qui l'avaient mis &agrave; leur t&ecirc;te en esp&eacute;rant voir le Labour d&eacute;fendre un changement radical au plan social et &eacute;conomique. </p> <p style="margin-bottom: 0cm">Le ralliement de fait de Corbyn &agrave; la majorit&eacute; conservatrice devrait entrainer sa perte, de m&ecirc;me qu'aux Etats-Unis celui de Bernie Sanders &agrave; Hillary Clinton. Ceci devrait faire r&eacute;fl&eacute;chir ceux qui en France, &agrave; la gauche du PS comme chez Jean-Pierre M&eacute;lenchon, proposent un v&eacute;ritable prise de distance &agrave; l'&eacute;gard du syst&egrave;me capitaliste atlantiste dominant, sans montrer concr&egrave;tement comment la chose pourrait se faire et jusqu'o&ugrave; ils seraient pr&ecirc;ts &agrave; aller dans ce sens. La m&ecirc;me chose pourrait d'ailleurs &ecirc;tre dite de Marine Le Pen. </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Sat, 25 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump envisage-t-il une guerre avec la Russie? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2475 2475 <br /><font face="Arial" size="2">On peut se demander ce qui reste de ces bonnes r&eacute;solutions. Il vient de nommer le Lieutenant General McMaster comme son nouveau Conseiller en s&eacute;curit&eacute; nationale (National Security Advisor).<span style="font-weight: normal"> Celui-ci a &eacute;t&eacute; le responsable principal d'une &eacute;tude de </span><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">l'US Army intitul&eacute; &ldquo;Russia New Generation Warfare&rdquo; <a href="https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx">https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx</a></span></span></font><font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Elle propose de nouvelles modalit&eacute;s de guerre avec la Russie, dite guerre hybride en ce sens qu'elle conjuguerait le recours aux armes conventionnelles et num&eacute;riques. Elle &eacute;value en ce sens les capacit&eacute;s militaires russes et recommande de nouvelles armes et m&eacute;thodes pour les combattre. Depuis, McMaster a demand&eacute; &agrave; l'Am&eacute;rique de se pr&eacute;parer &agrave; une guerre conventionnelle de haute intensit&eacute;, utilisant &agrave; la fois des missiles de longue port&eacute;e et des avions &ldquo;discrets&rdquo; mais aussi le combat au sol. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Un think tank constitu&eacute; de strat&egrave;ges militaires, le Center for Strategic and Budgetary Assessments (CSBA), avec lequel McMaster s'est tenu &eacute;troitement associ&eacute;, vient de produire par ailleurs un rapport de 140 pages &ldquo;Preserving the Balance: A US Eurasia Defense Strategy&rdquo; <a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy">http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy</a><a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy"> </a>qui &eacute;tudie cette perspective en d&eacute;tail. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">On peut voir dans la nomination de McMaster une concession de Donald Trump au parti de la guerre et &agrave; l'Intelligence Community qui lui reprochent de d&eacute;sarmer les Etats-Unis face &agrave; la Russie. Mais une telle concession ne serait pas anodine. Donald Trump serait progressivement oblig&eacute; de d&eacute;cider&nbsp; de mesures que la Russie ressentirait n&eacute;cessairement comme une menace de guerre. </span></span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Vladimir Poutine d'ailleurs ne s'y trompe pas. Il abandonne progressivement son attitude d'ouverture &agrave; l'&eacute;gard d'une Am&eacute;rique pr&eacute;sid&eacute;e par&nbsp; Donald Trump. Dans son esprit, semble-t-il, la Russie ne peut plus assumer la position de &ldquo;paralysie strat&eacute;gique&rdquo; qu&rsquo;elle avait accept&eacute; d'adopter pour soutenir Trump depuis son &eacute;lection, et l&rsquo;aider &agrave; d&eacute;finir une nouvelle &ldquo;politique russe&rdquo;. Voir sur ce sujet <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/">http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/</a></span></span></font><br /> <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/"><br /> </a><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Beaucoup de gesticulation de part et d'autre, dira-t-on. Mais &agrave; force de gesticuler, le pire peut arriver. </span></span></font> </p> <p><br /> <br /> </p> Mon, 20 Feb 2017 23:00:00 GMT Conférence annuelle de Sécurité: Trump fait arrière toute http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2474 2474 <br /><font face="Arial" size="2">La conf&eacute;rence a rassembl&eacute; plus de 500 d&eacute;cideurs provenant du monde entier, 25 chefs d'Etat et de gouvernement, 80 ministres des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense. Si Donald Trump n'y a pas personnellement particip&eacute;, les Etats-Unis y ont envoy&eacute; d''importantes d&eacute;l&eacute;gations provenant de l'Administration et du Congr&egrave;s. L'objet en a &eacute;t&eacute;, comme pour les pr&eacute;c&eacute;dentes, de discuter des enjeux internationaux de s&eacute;curit&eacute;. Classiquement, parmi ces menaces, est &eacute;voqu&eacute;e celle que &laquo;&nbsp;fait peser la Russie sur la paix du monde&nbsp;&raquo;. La conf&eacute;rence a toujours &eacute;t&eacute;, en effet, d'esprit atlantiste et anti-russe. Celle de f&eacute;vrier 2017 n'a pas d&eacute;rog&eacute; &agrave; la r&egrave;gle. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La d&eacute;l&eacute;gation am&eacute;ricaine &eacute;tait tr&egrave;s attendue. Allait-elle faire entendre un son un peu discordant. Il n'en a rien &eacute;t&eacute;. Le secr&eacute;taire de la d&eacute;fense James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis a rassur&eacute; les &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo;, et notamment les Europ&eacute;ens. Il a d&eacute;nonc&eacute; la pr&eacute;sence d'un &laquo;&nbsp;arc d'instabilit&eacute;&nbsp;&raquo; s'&eacute;tant &eacute;tablie &agrave; la p&eacute;riph&eacute;rie de l'Otan et au del&agrave;, soit le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. M&ecirc;me s'il n'a pas clairement d&eacute;signer les responsables de cet arc d'instabilit&eacute;, chacun a compris qu'il s'agissait de la Russie et de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Il a ajout&eacute; que la s&eacute;curit&eacute; de l'Am&eacute;rique est en permanence attach&eacute;e &agrave; celle de l'Europe. Par ailleurs, il a reconnu avoir un &laquo;&nbsp;grand respect&nbsp;&raquo; pour le leadership allemand en Europe. Il s'est inscrit ainsi en contradiction avec les affirmations pr&eacute;c&eacute;dentes de Trump d&eacute;non&ccedil;ant l'Otan comme obsol&egrave;te et demandant &agrave; ses membres d'accroitre sensiblement leur contribution. Trump avait par ailleurs pr&eacute;c&eacute;demment pr&eacute;sent&eacute; l'Union europ&eacute;enne comme un &laquo;&nbsp;consortium&nbsp;&raquo; au service des int&eacute;r&ecirc;ts allemands. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Dans la suite de la d&eacute;mission forc&eacute;e du conseiller &agrave; la S&eacute;curit&eacute; Michael Flynn, suspect&eacute; d'intelligence avec la Russie, Mattis &agrave; Munich et parall&egrave;lement le secr&eacute;taire d'Etat Tillerson au sommet du G2 qui s'&eacute;tait pr&eacute;c&eacute;demment tenu &agrave; Bonn, ont indiqu&eacute; que Washington n'envisageait aucune perspective de rapprochement significatif avec Moscou. Les Etats-Unis d'ailleurs n'ont en rien ralenti le d&eacute;ploiement des 4.000 hommes s'ajoutant aux forces de l'Otan &agrave; la fronti&egrave;re de la Russie. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant le Moyen Orient, Tillerson a pr&eacute;cis&eacute; &agrave; ses homologues fran&ccedil;ais, britannique, saoudien et turc qu'aucune coop&eacute;ration avec la Russie ne serait envisageable tant que celle-ci ne se distancierait pas de Bashar al Assad et continuait &agrave; l'aider dans sa lutte contre les pr&eacute;tendus &laquo;&nbsp;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo; soutenus par eux. Ceci serait &eacute;videmment totalement envisageable par Moscou, pour qui l'alliance avec Damas est un incontournable g&eacute;ostrat&eacute;gique. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Parall&egrave;lement, l'ultra-n&eacute;oconservateur s&eacute;nateur John McCain, pr&eacute;sent &agrave; Munich, s'est fait remarquer par une mise en cause radicale des positions pr&eacute;c&eacute;demment affich&eacute;es vis &agrave; vis de la Russie par Flynn, Mattis, John Kelly et le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence. Il a salu&eacute; leur retour &agrave; plus de raison. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cette conf&eacute;rence de Munich met en lumi&egrave;re aux yeux du monde l'incapacit&eacute; o&ugrave; se trouve d&eacute;sormais Donald Trump de d&eacute;finir et maintenir une position diplomatique quelque peu diff&eacute;rente et moins catastrophique que celle jusqu'ici soutenue par Obama. Faut-il y voir le fait qu'il c&egrave;de consciencieusement et par int&eacute;r&ecirc;t aux forces bellicistes bipartisanes qui avaient soutenu Obama et Hillary Clinton? Faut-il y voir, comme beaucoup le disent, une nouvelle preuve de son incapacit&eacute; &agrave; g&eacute;rer des dossiers complexes et &agrave; r&eacute;sister &agrave; tous ceux, y compris parmi ses ministres, qui veulent le voir rentrer dans le rang? </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/fr/">https://www.securityconference.de/en/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/">https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/</a></font></p> Fri, 17 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump apparemment dépassé par la question israélo-palestinienne http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2472 2472 <br /><font face="Arial" size="2">L'AIPAC 1) qui se d&eacute;signe lui-m&ecirc;me comme le Pro-Isra&euml;l Lobby, avait diff&eacute;rentes raisons de craindre qu'un Donald Trump ayant affich&eacute; sa volont&eacute; de r&eacute;duire les d&eacute;penses et de recentrer l'Am&eacute;rique sur ses propres int&eacute;r&ecirc;ts, suspende ou tout au moins r&eacute;duise les appuis syst&eacute;matiques traditionnels de l'Am&eacute;rique &agrave; Isra&euml;l. Ces appuis &eacute;taient diplomatiques, &eacute;conomiques, technologiques et militaires. Sans eux, l'avenir d'Isra&euml;l, entour&eacute; de 300 millions d'arabo-musulmans dont beaucoup consid&egrave;rent de plus en plus, selon le mot d'un ayatollah, qu'il n'a pas sa place sur Terre, apparaissait compromis &agrave; terme.. </font> <p><font face="Arial" size="2">Aussi l'AIPAC a consid&eacute;r&eacute; que la conf&eacute;rence de presse tenue &agrave; Washington par les deux pr&eacute;sidents Donald Trump et Benjamin Netanyahu le 15 f&eacute;vrier a &eacute;t&eacute; pleinement rassurante pour l'avenir de la coop&eacute;ration am&eacute;ricano-isra&eacute;lienne 2). Il en a &eacute;t&eacute; de m&ecirc;me, au moins selon les voix officielles, &agrave; Tel Aviv. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant, Donald Trump lui-m&ecirc;me est apparu, comme d'ailleurs sur bien d'autres aspects de sa politique, flottant sur des points essentiels, confirmant l'hypoth&egrave;se peu rassurante qu'il &eacute;tait d&eacute;pass&eacute; par la complexit&eacute; des probl&egrave;mes s'imposant &agrave; lui en tant que Pr&eacute;sident. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">&nbsp;Ainsi, sur la question cruciale de &quot;deux Etats, un Etat&quot;, Trump n'a pas prononc&eacute; le mot &laquo;&nbsp;Etat palestinien&nbsp;&raquo; qui &eacute;tait de rigueur sous ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, mais ne s'est pas &eacute;tendu sur la solution qu'il pr&eacute;conisait &laquo;&nbsp;La solution doit &ecirc;tre n&eacute;goci&eacute;e par les parties en conflit&nbsp;&raquo;, a-t-il dit. Tr&egrave;s bien, mais lorsque l'on sait que ces parties n'ont pas r&eacute;ussi depuis 40 ans &agrave; n&eacute;gocier une solution commune, l'on est en droit de s'interroger sur ce que Trump pr&eacute;conisera finalement. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Trump a en fait d&eacute;tourn&eacute; la question en annon&ccedil;ant un accord beaucoup plus important, associant de nombreux pays et int&eacute;ressant un tr&egrave;s large territoire. <em>&ldquo;A much bigger deal, a much more important deal&rdquo; that &ldquo;would take in many, many countries and...would cover a very large territory.&rdquo;</em>a-t-il dit. Les Isra&eacute;liens en ont conclu qu'il allait s'efforcer d'associer &agrave; ces n&eacute;gociations l'Arabie saoudite et les autres p&eacute;tro-monarchies. Le fait que celles-ci, et notamment l'Arabie, continuent &agrave; &ecirc;tre le soutien inconditionnel du djihadisme, que Trump pr&eacute;tend combattre par ailleurs, ne le g&ecirc;ne apparemment pas. Il esp&egrave;re en effet leur appui sans faille &agrave; sa guerre contre l'Iran. Ceci ne peut que convenir &agrave; Netanyahu, pour qui l'Iran se pr&eacute;sente comme une menace existentielle, mais ne fera &eacute;videmment pas plaisir &agrave; Poutine, ind&eacute;fectible alli&eacute; de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant la question des implantations et des zones de s&eacute;curit&eacute; juives en Palestine, mollement condamn&eacute;e pr&eacute;c&eacute;demment par Obama, au grand d&eacute;plaisir d'Isra&euml;l, il a &eacute;t&eacute; aussi flou. Il a d'une part demand&eacute; &agrave; Netanyahou de ralentir momentan&eacute;ment le rythme de ces implantations, et d'autre part il a indiqu&eacute; qu'il &eacute;tait pr&ecirc;t &agrave; en discuter plus en d&eacute;tail avec le m&ecirc;me Netanyahu, sans pr&eacute;ciser sur quoi porterait la discussion. Netanyahu semble en avoir conclu qu'il avait un feu vert de Washington pour la poursuite de sa politique de colonisation.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">A propos du transfert de l'ambassade des Etats-Unis &agrave; J&eacute;rusalem, Trump est rest&eacute; &eacute;vasif tout en pr&eacute;cisant que la question est toujours &agrave; l'ordre du jour et qu'elle est <em>&laquo;&nbsp;&eacute;tudi&eacute;e s&eacute;rieusement&nbsp;&raquo;. &laquo;&nbsp;Les Palestiniens doivent reconna&icirc;tre le merveilleux Etat d'Isra&euml;l&nbsp;&raquo; </em>a pr&eacute;cis&eacute; Donald Trump. Il a par ailleurs indiqu&eacute; qu'il &eacute;tait grand ami du peuple isra&eacute;lien, citant sa fille Ivanka et le mari de celle-ci Jared Kushner, juif orthodoxe. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">L'on peut avoir concernant l'Etat d'Isra&euml;l diff&eacute;rentes opinions, &agrave; l'extr&ecirc;me y voir le dernier rempart occidental contre la mont&eacute;e inexorable des arabo-musulmans, ou au contraire un spoliateur des droits historiques des Palestiniens. Mais on attendrait de Donald Trump, comme d'ailleurs de la diplomatie europ&eacute;enne, une autre attitude que celle continuant &agrave; entretenir le flou. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Une des solutions envisageable serait de demander &agrave; Vladimir Poutine de participer &agrave; une conf&eacute;rence internationale dans laquelle la Russie proposerait son arbitrage. Celle-ci a montr&eacute; une grande habilet&eacute; en r&eacute;duisant consid&eacute;rablement les tensions en Syrie et plus g&eacute;n&eacute;ralement au Moyen-Orient. Elle est totalement engag&eacute;e par ailleurs dans la lutte contre le djihadisme 3)</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les Etats europ&eacute;ens, &eacute;trangement muets sur la question jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, pourrait soutenir cette proposition, s'ils surmontaient leur hostilit&eacute; irresponsable &agrave; l'&eacute;gard de la Russie.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais ceci supposerait dans un premier temps que Trump comme Netanyahu renoncent &agrave; leur stupide hostilit&eacute; &agrave; l'&eacute;gard de l'Iran. Comme celle-ci est et restera une alli&eacute;e solide de Moscou, d&eacute;clencher une guerre contre l'Iran pourrait conduire &agrave; la guerre avec la Russie, autrement dit, de proche en proche, &agrave; une guerre mondiale.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <h1 class="western"><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal"><br /> <br /> 1) AIPAC America Israel Public Affaires Comity <a href="http://www.aipac.org/">http://www.aipac.org/</a><br /> <br /> 2) voir <br /> <a href="http://www.aipac.org/news-hub?id=%7B105FBD66-D1A8-4FFF-9977-766700EB96E9%7D">http://www.aipac.org/news-hub?id=%7B105FBD66-D1A8-4FFF-9977-766700EB96E9%7D</a>#</span></font></h1> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Voir aussi <br /> <a href="http://www.lphinfo.com/conference-de-presse-trump-netanyahou/">http://www.lphinfo.com/conference-de-presse-trump-netanyahou/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><br /> 3) Sur une possible m&eacute;diation russe? Voir The Duran, qui passe pour avoir l'oreille de Moscou. <br /> <em><a href="http://theduran.com/trump-meets-netanyahu-washes-hands-israel-palestine-conflict/"><span style="font-style: normal">http://theduran.com/trump-meets-netanyahu-washes-hands-israel-palestine-conflict/</span></a></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">___________________________________________________________________________</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">*Je re&ccedil;ois d'un des membres de notre comit&eacute; de r&eacute;daction le commentaire suivant:</font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><font color="#993300">Sur ce sujet je vous trouve s&eacute;v&egrave;re.<br /> A la diff&eacute;rence d'Obama et de Kerry, Trump ne cherche pas le prix Nobel ... <br /> La doctrine Trump est simple: n&eacute;gociation directe entre les parties.<br /> C'est la bonne formule car &agrave; quoi sert de signer des trait&eacute;s sur la pelouse &agrave; Washington ou dans les jardins de l'Elys&eacute;e, si on continue &agrave; enseigner &agrave; ses enfants la haine de l'autre, si dans les mosqu&eacute;es et les m&eacute;dias on en fait de m&ecirc;me&nbsp;?<br /> Si on agit comme &ccedil;a, cela signifie que la signature d'un trait&eacute; dit de paix n'est qu'une tactique et que le jour o&ugrave; on consid&eacute;rera qu'on a pris le dessus ...<br /> <br /> A la diff&eacute;rence des occidentaux, les isra&eacute;liens le voient, l'entendent.<br /> Quand un palestinien poignarde dans le dos et dans une rue, un civil isra&eacute;lien, sa famille le pleure quand, &agrave; quelques dizaines de kilom&egrave;tres de l&agrave;, la famille de l'assassin dit sa fiert&eacute; (!!), parfois devant des cam&eacute;ras occidentales justificatrices et re&ccedil;oit des subventions de l'autorit&eacute; palestinienne qu'elle m&ecirc;me a re&ccedil;u de l'UE.<br /> Imaginons, un sc&eacute;nario identique pour les victimes du bataclan par exemple&nbsp;? <br /> comment peut on parler de paix apr&egrave;s &ccedil;a&nbsp;&nbsp;?<br /> <br /> Mais &eacute;videmment, l'AFP et les grands m&eacute;dias longtemps corrompus sur ce sujet (Cf lire tr&egrave;s chers &eacute;mirs de Malbrunot), ne voient que les &quot;colonies&quot;.<br /> Mais ces villages ne sont pas un probl&egrave;me, Isra&euml;l l'a montr&eacute; avec le retrait du Sina&iuml; et de Gaza o&ugrave; plusieurs dizaines de milliers de juifs ont &eacute;t&eacute; d&eacute;plac&eacute;s, parfois de force, par le gouvernement d&eacute;mocratique d'Isra&euml;l.<br /> <br /> Il faut que les arabes acceptent qu'au moyen orient, une minorit&eacute; en l'occurrence ethnique et religieuse, les juifs, dispose de son destin national.<br /> S'ils acceptent &ccedil;a, ils l'accepteront y compris en leur sein avec d'autres minorit&eacute;s religieuses (chr&eacute;tiens, maronites, coptes, ath&eacute;es ...) aujourd'hui r&eacute;prim&eacute;es ou ethniques (kurdes, yazidis ...) ou sexuelles (homos, femmes ayant une vie en dehors d'un mariage ...).<br /> <br /> C'est tout l'enjeu de ce conflit qui nous concerne alors.<br /> <br /> Trump l'a compris et c'est pourquoi il r&eacute;clame de la part des deux parties, une acceptation de l'autre pleine et enti&egrave;re.<br /> <br /> </font></em>* J'ai r&eacute;pondu ceci: <br /> <br /> Je pense que vous vous illusionnez un peu concernant la coh&eacute;rence de la politique de Trump au M.O.. Celle-ci ne concerne pas seulement Isra&euml;l. Comment peut-il pr&eacute;tendre combattre le djihadisme en cajolant l'Arabie saoudite et envisager une guerre contre l'Iran, jusqu'&agrave; pr&eacute;sent du c&ocirc;t&eacute; de la Russie contre le terrorisme. <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Je dirais la m&ecirc;me chose de la politique anti-Iran et anti-Bashar alAssad d'Israel. Il faut savoir choisir ses alli&eacute;s, m&ecirc;me si a priori ils ne sont pas tr&egrave;s sympathiques. A T&eacute;h&eacute;ran, ceux qui disent qu' Israe&euml;l&nbsp; doit disparaitre sont, selon les contacts que je peux avoir, de moins en moins nombreux. <br /> <br /> Quant &agrave; moi, inutile de vous dire que je pense que la pr&eacute;sence et m&ecirc;me le renforcement d'Isra&euml;l sont indispensables face &agrave; la mont&eacute;e d&eacute;mographique et politique des arabo-musulmans p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s pour de plus en plus d'entre eux par une id&eacute;ologie de djhihad. Mais l'enjeu est complexe et devra &ecirc;tre pr&eacute;sent&eacute; convenablement, notamment au regard des banlieues europ&eacute;ennes en train de se convertir &agrave; l'anti-sionisme. Je n'ai pas entendu, mais peut-&ecirc;tre me suis-je tromp&eacute;, les candidats &agrave; la pr&eacute;sidentielle fran&ccedil;aise &eacute;voquer cette question d'une fa&ccedil;on un peu intelligente</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">&nbsp;* Je re&ccedil;ois d'un autre membre de notre comit&eacute; de r&eacute;daction la r&eacute;action suivante. Il pose plus en profondeur la question de la compatibilit&eacute; de l'Islam avec nos valeurs <br /> <em><font color="#993300"><br /> Le pr&eacute;c&eacute;dent message demande aux Arabes d'accepter que le fait que d'autres minorit&eacute;s religieuses (chr&eacute;tiens, maronites, coptes, ath&eacute;es ...) aujourd'hui r&eacute;prim&eacute;es ou ethniques (kurdes, yazidis ...) ou sexuelles (homos, femmes ayant une vie en dehors d'un mariage ...).<br /> <br /> Je pense que l'Islam (et &agrave; fortiori l'Islam + l'arabit&eacute; - je ne parle d'arabit&eacute; que parce que les arabes (ou certains) s'en r&eacute;clament) ne peut pas accepter cela ou il n'est plus l'Islam.<br /> &gt; J'ajoute que l' Islam r&eacute;prime ce que nous ne r&eacute;primons pas -ou pour &ecirc;tre pr&eacute;cis, ce que nous ne r&eacute;primons plus depuis peu-, &ccedil;a c'est certain, mais en mati&egrave;re de r&eacute;pression nous n'avons que peu de le&ccedil;ons &agrave; donner, sans m&ecirc;me aller chercher dans notre pass&eacute;, aujourd'hui suffira... voir la Justice (aux ordres, mais de qui &nbsp;?) en France aujourd'hui.Je pense pour ma part que l'Islam (et &agrave; fortiori l'Islam + l'arabit&eacute;) ne peut pas accepter cela ou il n'est plus l'Islam.</font></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.lphinfo.com/conference-de-presse-trump-netanyahou/"><br /> </a></font></p> </font> Wed, 15 Feb 2017 23:00:00 GMT