Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sun, 28 May 2017 17:35:03 GMT Des quartiers de Paris interdits dorénavant aux femmes http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2574 2574 <br />Voir<a href="http://www.leparisien.fr/paris-75018/harcelement-les-femmes-chassees-des-rues-dans-le-quartier-chapelle-pajol-18-05-2017-6961779.php"> http://www.leparisien.fr/paris-75018/harcelement-les-femmes-chassees-des-rues-dans-le-quartier-chapelle-pajol-18-05-2017-6961779.php</a> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <div id="breadcrumbs"> <div id="breadcrumbs_inner"><span class="delimiter"></span> Nous reprenons ci-dessous le commentaire de Polemia&nbsp; en date du <span class="current_breadcrumb">22 mai, qui dit les choses mieux que nous ne saurions faire.<br /> <br /> Sur Le Parisien, voir Wikipedia</span><a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Parisien"> https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Parisien</a> <span class="current_breadcrumb"><br /> <strong><font color="#800000"><em><br /> Accueil des clandestins en Europe et condition de la femme : une &eacute;quation impossible</em></font></strong></span></div> </div> <font color="#800000"><em><br /> Le Parisien du 18 mai nous livre un t&eacute;moignage gla&ccedil;ant sur le quotidien cauchemardesque des femmes du XVIIIe arrondissement de Paris depuis l&rsquo;installation des clandestins</em></font> <p><font color="#800000"><em>Le constat est s&eacute;v&egrave;re, tranchant, et figure le quotidien d&rsquo;une France occup&eacute;e par l&rsquo;islam radical et les clandestins&nbsp;: insultes, harc&egrave;lement, viols, vols, trafics, bagarres, alcoolisme. En France, en plein c&oelig;ur de Paris, dans le XVIIIe arrondissement, les femmes sont abandonn&eacute;es &agrave; l&rsquo;obscurantisme islamique et priv&eacute;es de leurs droits les plus &eacute;l&eacute;mentaires.<br /> </em></font></p> <p><font color="#800000"><em>Cela a commenc&eacute; il y a plus d&rsquo;un an, au moment o&ugrave; l&rsquo;Union europ&eacute;enne, Angela Merkel en t&ecirc;te, d&eacute;cide de l&rsquo;accueil des premiers flux d&rsquo;envahisseurs africains</em></font></p> <p><font color="#800000"><em>D&eacute;sormais, les femmes ne sont plus libres d&rsquo;aller dans les caf&eacute;s, les restaurants, les parcs, de se v&ecirc;tir, de circuler dans les rues, ni m&ecirc;me d&rsquo;emprunter les trottoirs&hellip; Certaines ont m&ecirc;me renonc&eacute; &agrave; sortir de chez elles suite &agrave; des viols. Les femmes le savent, porter plainte ne sert &agrave; rien et m&ecirc;me si la pr&eacute;sence polici&egrave;re a &eacute;t&eacute; renforc&eacute;e, elle est trop peu efficace pour assainir le quartier.La faute &agrave; la l&acirc;chet&eacute; de nos politiques, qui sont &agrave; genoux devant l&rsquo;islam pour des raisons &eacute;lectoralistes</em></font></p> <p><font color="#800000"><em>On observe une absence de r&eacute;action des &eacute;lus, trop soumis &agrave; Bruxelles et t&eacute;tanis&eacute;s par le politiquement correct. On constate &eacute;galement que ces clandestins, qui v&eacute;hiculent un soubassement culturel et cultuel ont des m&oelig;urs incompatibles avec les n&ocirc;tres. Pour eux la femme est un &ecirc;tre inf&eacute;rieur, propri&eacute;t&eacute; d&rsquo;un homme.</em></font></p> <p><font color="#800000"><em>Cependant, parce qu&rsquo;ils sont riches et puissants, les oligarques mondiaux qui commandent cette invasion depuis leur tour d&rsquo;ivoire, sont eux prot&eacute;g&eacute;s de ce marasme. En 2017, l&rsquo;Europe compte accueillir encore 3 millions d&rsquo;immigrants &eacute;conomiques. Cela se fera au d&eacute;triment de notre libert&eacute;, de notre culture, de notre civilisation. La situation du XVIIIe arrondissement de Paris pourrait bien &ecirc;tre une projection de ce que sera la France dans les ann&eacute;es &agrave; venir.</em></font></p> <strong> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> </strong> Thu, 25 May 2017 23:00:00 GMT Trump à Riyad: la guerre à l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2570 2570 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170521165631_indextrumpriyad.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">C'est que Trump (dr&ocirc;lement surnomm&eacute; par Pepe Escobar dans l'article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, Abu Trump al Amriki, Trump l'Am&eacute;ricain), attend de Riyad d'importants contrats d'armement, ainsi qu'un appui dans la lutte contre le terrorisme. Ces contrats rendront &eacute;videmment service &agrave; l'industrie militaire am&eacute;ricaine, mais tout laisse craindre que les armements fournis aillent renforcer les pays sunnites dans leur lutte contre l'Iran. <br /> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans ce sens, le dimanche 21 mai, Trump&nbsp; a prononc&eacute; un discours sur l'islam devant les repr&eacute;sentants d'une cinquantaine de nations musulmanes, dont 37 chefs d'&Eacute;tat ou de gouvernement. Beaucoup d'observateurs craignaient qu'il ne se laisse engager dans une improvisation dont il a le secret, aux cons&eacute;quences pouvant &ecirc;tre catastrophiques. Ceci n'a pas &eacute;t&eacute; le cas. Il s'est tenu au discours qui avait &eacute;t&eacute; pr&eacute;par&eacute; pour lui.<br /> <br /> Il a exhort&eacute; les pays musulmans &agrave; n'offrir aucun &quot;refuge aux terroristes&quot; et a annonc&eacute; un accord avec les pays du Golfe pour lutter contre le financement du &quot;terrorisme&quot;. &quot;Il s'agit d'une bataille entre des criminels barbares qui cherchent &agrave; &eacute;radiquer la vie humaine et des gens bien de toutes les confessions qui cherchent &agrave; la prot&eacute;ger&quot;, a-t-il d&eacute;clar&eacute;. Par ailleurs, il a invit&eacute; les pays arabes &agrave; compter avant tout sur eux-m&ecirc;mes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">&laquo;&nbsp;Les nations du Proche-Orient ne peuvent attendre que la puissance am&eacute;ricaine &eacute;crase cet ennemi &agrave; leur place&nbsp;&raquo; a-t-il dit : &laquo;&nbsp;Nous ne sommes pas ici pour donner des le&ccedil;ons, nous ne sommes pas ici pour dire aux gens comment ils doivent vivre, ce qu'ils doivent faire, qui ils doivent &ecirc;tre ou comment prier,et cela demande de se montrer soud&eacute;s face aux meurtres de musulmans innocents, &agrave; l'oppression des femmes, &agrave; la pers&eacute;cution des juifs et au massacre de chr&eacute;tiens&nbsp;&raquo;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Rien &agrave; objecter. Cependant, comme l'on pouvait s'y attendre, il n'a pas convi&eacute; l'Iran &agrave; cette lutte contre le terrorisme. Il l'a au contraire entre les lignes assimil&eacute;e &agrave; ce terrorisme. Nous avions &eacute;num&eacute;r&eacute; dans un article pr&eacute;c&eacute;dent les nombreuses raisons qui opposent les int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains &agrave; ce pays, y compris les pressions d'Isra&euml;l 1).</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ceci veut dire que si le discours de Trump a apparemment s&eacute;duit les gouvernements arabes sunnites r&eacute;unis &agrave; Riyad, c'est parce qu'il a annonc&eacute; implicitement une participation accrue des Etats-Unis &agrave; la lutte contre l'Iran. Compte tenu des liens solides de ce pays avec la Russie, Trump a &eacute;t&eacute; per&ccedil;u comme encourageant une mobilisation accrue du monde arabe, non seulement contre l'Iran, mais contre ses alli&eacute;s dans le monde chiite et indirectement, contre la Russie. <br /> <br /> Plus que jamais, Donald Trump s'est donc comport&eacute; de fa&ccedil;on irresponsable au plan g&eacute;ostrat&eacute;gique. Moscou ne manquera pas de le souligner 2). Les pays europ&eacute;ens devraient r&eacute;agir, compte tenu des perspectives que leur offre une ouverture diplomatique plus grande &agrave; l'&eacute;gard de T&eacute;h&eacute;ran. Mais on peut craindre qu'ils n'en fassent rien. Eux aussi sont int&eacute;ress&eacute;s par les p&eacute;tro-dollars de l'Arabie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Notes</strong><br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">1) R&eacute;&eacute;lection de Hassan Rohani en Iran <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2569&amp;r_id=&amp;t=R%E9%E9lection%20de%20Hassan%20Rohani%20en%20Iran">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2569&amp;r_id=&amp;t=R%E9%E9lection%20de%20Hassan%20Rohani%20en%20Iran</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">2) Voir aussi de Pepe Escobar <a href="https://sputniknews.com/columnists/201705201053811797-abu-trump-al-amriki/">https://sputniknews.com/columnists/201705201053811797-abu-trump-al-amriki/</a></font></p> Sat, 20 May 2017 23:00:00 GMT Réélection de Hassan Rohani en Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2569 2569 <br /><font size="3"><span style="font-weight: normal"> <font size="2" face="Arial">Elle sera &eacute;galement consid&eacute;r&eacute;e comme une bonne nouvelle en Europe par tous ceux qui, gouvernements, hommes d'affaires et citoyens, souhaitant pouvoir se comporter avec la soci&eacute;t&eacute; et le gouvernement iraniens comme ils le font avec d'autres pays, Russie et Chine notamment, qui ne partagent pas n&eacute;cessairement toutes les valeurs et int&eacute;r&ecirc;ts europ&eacute;ens, mais qui sont g&eacute;n&eacute;ralement aujourd'hui consid&eacute;r&eacute;s par les Europ&eacute;ens comme des partenaires strat&eacute;giques essentiels. Il en sera d&eacute;sormais de m&ecirc;me, souhaitons-le, pour l'Iran. </font></span></font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Mais la r&eacute;&eacute;lection de Rohani sera consid&eacute;r&eacute;e comme une mauvaise nouvelle par Donald Trump. Parmi les erreurs politiques de celui-ci, dont l'accumulation entraineront sans doute sa perte, figure le fait que, d&egrave;s sa campagne &eacute;lectorale, il avait d&eacute;clar&eacute; qu'il consid&eacute;rait l'Iran comme une ennemie des Etats-Unis. Il n'a pas chang&eacute; de point de vue. Certains militaires am&eacute;ricains &eacute;voquent ainsi p&eacute;riodiquement, avec son approbation, la possibilit&eacute; de bombarder des sites industriels iraniens.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Sans doute Trump a-t-il c&eacute;d&eacute; en cela aux pressions de l'AIPAC, dit lobby juif am&eacute;ricain, qui relaie sans nuances les craintes d'Isra&euml;l &agrave; l'&eacute;gard de T&eacute;h&eacute;ran. Il a c&eacute;d&eacute; aussi&nbsp; aux pressions de certains int&eacute;r&ecirc;ts am&eacute;ricains, p&eacute;troliers notamment, qui craignent de plus en plus la concurrence d'une Iran d&eacute;gag&eacute;e des &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; pr&eacute;c&eacute;demment impos&eacute;es par Washington. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Lors de son entrevue du 20 mai avec le roi Salman d'Arabie saoudite et un grand nombre de repr&eacute;sentants de p&eacute;tromonarchies et pays arabes sunnites, Donald Trump a confirm&eacute;, &agrave; la vive satisfaction de ses h&ocirc;tes, sa volont&eacute; de consid&eacute;rer l'Iran comme une ennemi. Ce faisant, il n'a pas craint les r&eacute;actions hostiles de la Russie et de Damas pour qui l'Iran de Rohani est et demeurera un alli&eacute; essentiel dans la mise en place d'un axe chiite capable de lutter avec efficacement contre le terrorisme islamique, principalement d'origine sunnite. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Esp&eacute;rons qu'en ce qui concerne le nouveau pr&eacute;sident fran&ccedil;ais, celui-ci renoncera aux fantasmes de guerre avec T&eacute;h&eacute;ran entretenus par son pr&eacute;d&eacute;cesseur. Il est temps pour la France, comme l'Allemagne l'a fait depuis longtemps, de traiter l'Iran de Hassan Rohani en partenaire de premi&egrave;re grandeur. Certes l'Iran demeurera une soci&eacute;t&eacute; islamique rigoureuse dans laquelle les Fran&ccedil;ais, pour l'essentiel la&iuml;cs et f&eacute;ministes, ne souhaitent pas, sauf exception, vivre durablement. Mais ce ne devrait pas &ecirc;tre une raison pour la traiter, comme le fait Donald Trump, d'ennemie fondamentale. <br /> </span></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Note. Sur les futures relations de l'Iran et de la Russie, voir <a href="http://theduran.com/putin-welcomes-rouhani-re-election/">http://theduran.com/putin-welcomes-rouhani-re-election/</a></span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font face="Arial"><br /> </font><br /> </p> <p> </p> Fri, 19 May 2017 23:00:00 GMT Nouvelle frappe américaine contre des alliés de la Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2568 2568 <br /><font size="2" face="Arial">Cette attaque a &eacute;t&eacute; imm&eacute;diatement d&eacute;nonc&eacute;e comme &laquo;&nbsp;terroriste&nbsp;&raquo; par le gouvernement syrien, tr&egrave;s vite relay&eacute; par Moscou. Pourquoi une milice chiite? Parce que les Am&eacute;ricains veulent soutenir un axe militaire sunnite, &agrave; la demande notamment de l'Arabie Saoudite 1). </font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">On peut se demander si Donald Trump a &eacute;t&eacute; consult&eacute; au sujet de cette op&eacute;ration. En a-t-il m&ecirc;me &eacute;t&eacute; pr&eacute;alablement inform&eacute;. Quoique il en soi, la coop&eacute;ration qu'il avait annonc&eacute; vouloir &eacute;tablir avec la Syrie et la Russie dans la lutte contre le terrorisme islamique se heurtera manifestement aux intentions contraires du Pentagone et de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine sur le terrain. Encore une preuve de son impuissance?&nbsp;</font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h2 style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">1) Cette attaque &agrave; la demande de l'Arabie saoudite pourrait &ecirc;tre un sujet de conversation entre le roi Salman et Trump lors de la visite de celui-ci &agrave; Riyad le 20/05. Mais ne r&ecirc;vons pas. <br /> </font><br /> </h2> Thu, 18 May 2017 23:00:00 GMT Berlin. Les illusions françaises http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2564 2564 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170516143938_macronmerkel.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font size="2" face="Arial">Il est certain que les propos &eacute;chang&eacute;s et la bonne ambiance g&eacute;n&eacute;rale de la rencontre pouvaient faire esp&eacute;rer &agrave; Emmanuel Macron, comme aux t&eacute;l&eacute;spectateurs fran&ccedil;ais qui suivaient l'affaire en direct, le retour d'une excellent coop&eacute;ration entre la France et l'Allemagne. Cette coop&eacute;ration avait pu para&icirc;tre en France, si l'on en croyait les d&eacute;clarations &eacute;lectorales des divers candidats &agrave; l'Elys&eacute;e, comme fonctionnant exclusivement au profit de l'Allemagne. La soumission de la France aux int&eacute;r&ecirc;ts de celle-ci avait &eacute;t&eacute; g&eacute;n&eacute;ralement d&eacute;nonc&eacute;e, de m&ecirc;me que si l'on peut dire la germanisation de l'Union europ&eacute;enne et de l'euro, la chanceli&egrave;re Merkel s'&eacute;tant au fil des mois r&eacute;v&eacute;l&eacute;e de fait comme la v&eacute;ritable Pr&eacute;sidente europ&eacute;enne . </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aussi, m&ecirc;me s'ils ne promettaient pas compte tenu de l'impopularit&eacute; g&eacute;n&eacute;rale de la chose, une sortie de la France (un francexit) ces candidats annon&ccedil;aient qu'ils n'auraient de cesse, une fois &eacute;lus, de provoquer une modification des trait&eacute;s europ&eacute;ens permettant de r&eacute;pondre aux multiples critiques faites en France &agrave; l'&eacute;gard de l'Union, de l'euro et de la Commission.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Emmanuel Macron avait fait de m&ecirc;me. Une fois &eacute;lu Pr&eacute;sident, il se devait, et pas seulement en fonction des r&egrave;gles de la d&eacute;f&eacute;rence diplomatique, de rendre visite &agrave; Angela Merkel. Il a voulu semble-t-il lui exposer clairement les domaines de r&eacute;forme des trait&eacute;s europ&eacute;ens correspondant aux exigences s'&eacute;tant fait connaitre durant la campagne, et qu'il avait repris &agrave; son compte. Il lui a indiqu&eacute; par ailleurs les points sur lesquels le lib&eacute;ralisme (le refus du protectionnisme) impos&eacute; par l'Allemagne &agrave; l'Europe pouvait &ecirc;tre contraire &agrave; certains int&eacute;r&ecirc;ts de la France.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce qu'il a fait. Peut-&ecirc;tre a-t-il pens&eacute; qu'il avait convaincu Angela Merkel. Celle-ci n'a eu de cesse de confirmer pour sa part ces propos, faisant seulement quelques r&eacute;serves apparemment anodines sur certains points. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cela serait mal conna&icirc;tre, pensons-nous,&nbsp; la Chanceli&egrave;re allemande. Apr&egrave;s sa r&eacute;&eacute;lection triomphale comme pr&eacute;sidente de la CDU, elle n'aura aucunement l'intention de &laquo;&nbsp;refonder l'eurozone en crise&nbsp;&raquo;, selon les termes employ&eacute;s. Macron d&eacute;couvrira vite, comme avant lui Tsipras, qu'elle n'acceptera aucune modification de trait&eacute;s et de pratiques qui ont si bien jusqu'&agrave; ce jour servi les int&eacute;r&ecirc;ts de l'Allemagne. Ce sont les succ&egrave;s &eacute;conomiques de celle-ci qui ont permis &agrave; Merkel de rester Chanceli&egrave;re. Comme elle souhaite manifestement le demeurer un nombre ind&eacute;termin&eacute; d'ann&eacute;es, elle ne fera rien pour introduire des modifications qui pourraient, m&ecirc;me sur des points marginaux, para&icirc;tre favoriser les int&eacute;r&ecirc;ts de la France aux d&eacute;pens de ceux de l'Allemagne. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Macron aurait certainement &eacute;t&eacute; plus convaincant s'il avait d'embl&eacute;e expliqu&eacute; &agrave; Merkel qu'en cas de refus de ses exigences, la France sortirait de l'eurozone. Mais comme il s'est pr&eacute;sent&eacute; &agrave; Berlin en excluant cette possibilit&eacute;, il n'aura aucune chance &agrave; l'avenir d'obtenir la moindre r&eacute;forme. Pour r&eacute;former un trait&eacute;, comme le savent tous les diplomates, il faut &ecirc;tre deux.</font></p> Mon, 15 May 2017 23:00:00 GMT Donald Trump menacé à nouveau de destitution http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2565 2565 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170516202109_trumplavrov.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <font size="2" face="Arial">Donald Trump, manifestement, prend cette accusation tr&egrave;s au s&eacute;rieux. Il vient d'indiquer dans deux tweets que ces renseignements n'avaient rien d'ill&eacute;gitimes. Il s'agissait d'informations concernant la lutte contre le terrorisme, lutte en principe partag&eacute;e entre l'Am&eacute;rique et la Russie. Lavrov a confirm&eacute; ces indications. <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Cependant la temp&ecirc;te contre Trump ne diminue pas. Au contraire, elle prend de l'ampleur, non seulement chez les D&eacute;mocrates mais aussi chez beaucoup de R&eacute;publicains. Nous avions ici dans divers articles montr&eacute; comment ces derniers temps Trump avait donn&eacute; des gages au complexe militaro-industriel-diplomatique (CMI) lui reprochant ses d&eacute;sirs pr&eacute;c&eacute;demment affich&eacute;s de rapprochement avec Moscou. Mais ces gages n'ont manifestement pas &eacute;t&eacute; suffisants. Il continue &agrave; faire peur &agrave; l'Etat Profond am&eacute;ricain. Celui-ci ne renonce pas &agrave; le faire destituer, prochainement ou dans les prochains mois. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Diverses d&eacute;clarations r&eacute;centes de Donald Trump semblent montrer en effet qu'il continue &agrave; consid&eacute;rer Vladimir Poutine, sur certains points, comme un partenaire souhaitable. Or, comme nul n'en ignore, dans une Am&eacute;rique de plus en plus en crise &eacute;conomique, le CMI ne conservera son consid&eacute;rable chiffre d'affaires que dans la perspective d'une guerre ouverte avec la Russie. M&ecirc;me si celle-ci n'&eacute;tait pas effectivement d&eacute;clar&eacute;e, sa pr&eacute;paration permettrait de garantir au CMI les centaines de milliards de dollars sur lesquels il compte pour garantir son chiffre d'affaires et ses b&eacute;n&eacute;fices. Si Trump paraissait ne pas jouer suffisamment le jeu, il serait balay&eacute;. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Peu importe au CMI que l'impeachment du pr&eacute;sident, pour des motifs aussi farfelus que ceux actuellement invoqu&eacute;s, plonge l'Am&eacute;rique et une partie du monde atlantique dans une crise qui l'affaiblirait irr&eacute;vocablement face &agrave; la Russie et &agrave; la Chine. Les profits d'abord. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les attaques scandaleuses dont Trump fait aujourd'hui l'objet finiront par le rendre &agrave; nouveau sympathique &agrave; ceux qui ne voyaient plus en lui qu'un bateleur incontr&ocirc;lable. Il fait preuve en effet actuellement d'une fermet&eacute; et d'une constance le rendant digne d'&ecirc;tre un vrai chef d'Etat. Nous observerons &eacute;videmment avec attention comment dans les prochains jours &eacute;voluera l'offensive contre Trump.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><strong>Mise &agrave; jour au 17/06</strong></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les attaques contre Trump ont pris une nouvelle dimension le 16/05 avec la publication par le New York Times d'un rapport &eacute;manant de l'Intelligence Community selon lequel le Pr&eacute;sident serait intervenu en f&eacute;vrier aupr&egrave;s du directeur du FBI James Comey (renvoy&eacute; depuis par Trump) pour lui enjoindre de cesser toutes investigations sur son ancien Conseiller National &agrave; la S&eacute;curit&eacute; Michael Flynn accus&eacute; de relations avec Moscou. La Maison Blanche a ni&eacute; toute intervention en ce sens, mais en vain. Washington est aujourd'hui enti&egrave;rement occup&eacute; par cette affaire. Ceci est le signe que l'offensive contre Trump prend de plus en plus d'ampleur.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a name="headline"></a>* Voir New York Times du 16 mai<em> Comey Memo Says Trump Asked Him to End Flynn Investigation</em><br /> <a href="https://www.nytimes.com/2017/05/16/us/politics/james-comey-trump-flynn-russia-investigation.html?_r=0">https://www.nytimes.com/2017/05/16/us/politics/james-comey-trump-flynn-russia-investigation.html?_r=0</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <br /> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Mon, 15 May 2017 23:00:00 GMT Le Donbass se rattachera-t-il à la Fédération de Russie? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2561 2561 <br /><font size="2" face="Arial">La Russie accepte depuis longtemps de reconna&icirc;tre les documents l&eacute;gaux (par exemple passeports et pi&egrave;ces d'identit&eacute;s) des citoyens du Donbass. Ceux-ci peuvent ainsi se faire ouvrir des comptes bancaires en Russie. Mais l'objectif est d'aller plus loin: soit une compl&egrave;te int&eacute;gration des R&eacute;publiques du Donbass &agrave; la F&eacute;d&eacute;ration de Russie. </font> <p><font size="2" face="Arial">Les R&eacute;publiques du Donbass ont depuis longtemps admis qu'elles ne pouvaient esp&eacute;rer faire partie d'une F&eacute;d&eacute;ration Ukrainienne. Trop de sang a coul&eacute; pour que ceci soit encore envisageable. Par ailleurs les R&eacute;publiques du Donbass sont d&eacute;sormais devenues des entit&eacute;s auto-suffisantes, qui ne p&egrave;seront pas sur la F&eacute;d&eacute;ration de Russie, dont elles ont par ailleurs toujours &eacute;t&eacute; tr&egrave;s proches.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Lors de la r&eacute;union de mars ont &eacute;t&eacute; discut&eacute;s des points importants, tels que la restauration des liens &eacute;conomiques, une pleine int&eacute;gration culturelle, les meilleures fa&ccedil;ons de s'entendre avec les pays amis ext&eacute;rieurs. <br /> <br /> Inutile de souligner qu'un tel rattachement marquera une nouvelle d&eacute;faite de l'Empire am&eacute;ricain dans la r&eacute;gion.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Fri, 12 May 2017 23:00:00 GMT Le Congrès américain traite-t-il la Russie en ennemie déclarée? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2559 2559 <br /><p><font face="Arial" size="2">Voir </font><font face="Arial" size="2"><em><a href="https://www.congress.gov/bill/115th-congress/house-bill/1644/text">https://www.congress.gov/bill/115th-congress/house-bill/1644/text</a></em><br /> </font></p> <font face="Arial" size="2">Les membres du Congr&egrave;s affirment que ce faisant, ils veulent assurer la mise en oeuvre d'une r&eacute;solution du Conseil de S&eacute;curit&eacute; limitant le commerce avec la DPRK et interdisant la fourniture &agrave; ce pays de diverses technologies militaires, notamment dans le domaine des missiles et du nucl&eacute;aire.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais pour ce faire le texte de loi offre une base l&eacute;gale &agrave; un &eacute;ventuel contr&ocirc;le de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine sur les ports russes en Moyen-Orient et Syrie, comme comme sur des ports chinois et iraniens susceptibles d'entretenir des relations commerciales avec la DPRK. Or comme l'ont constat&eacute; tous les observateurs, le Conseil de S&eacute;curit&eacute; n'a jamais requis la mise en place par les Etats-Unis d'un tel contr&ocirc;le. Le H.R. 1466 Bill est donc en contradiction avec les normes &eacute;l&eacute;mentaires du droit international.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">S'il est ratifi&eacute; par le Pr&eacute;sident Trump, devenant ainsi une loi f&eacute;d&eacute;rale, l'Act remet &agrave; la discr&eacute;tion de l'Arm&eacute;e am&eacute;ricaine la responsabilit&eacute; d'inspecter et saisir tout navire ou avion suspecter de violer la recommandation du Conseil de S&eacute;curit&eacute;. Plus largement il autorise l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine &agrave; inspecter les ports et a&eacute;roports des 4 pays d&eacute;sign&eacute;s susceptibles d'abriter de tels trafics. N&eacute;cessairement, ceci impliquera, dans l'esprit de la loi, la demande de sanctions &agrave; l'&eacute;gard de ces pays, en cas de pr&eacute;tendues violations de la r&eacute;solution. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Apparemment, cette d&eacute;marche n'est pas seulement destin&eacute;e &agrave; &eacute;viter l'importation dans la DPRK de mat&eacute;riels militaires, mais &agrave; rendre difficiles, sinon impossibles, les exportations du secteur agricole russe. Celui-ci emploie de nombreux travailleurs d&eacute;tach&eacute;s nord-cor&eacute;ens et menace de plus en plus le quasi-monopole qu'avaient jusqu'&agrave; pr&eacute;sent les producteurs c&eacute;r&eacute;aliers canadiens et am&eacute;ricains. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Elle vise plus largement, comme tout le monde l'a compris, &agrave; forcer la Russie &agrave; abandonner ses bases militaires en Syrie, redonnant &agrave; la marine am&eacute;ricaine son contr&ocirc;le traditionnel sur la m&eacute;diterran&eacute;e orientale. Vis-&agrave;-vis de la Chine, dans l'esprit de ses auteurs, le Bill pourrait donner une base l&eacute;gale &agrave; la saisie par l'administration am&eacute;ricaine des capitaux et propri&eacute;t&eacute;s de la Chine sur le sol am&eacute;ricain, d&egrave;s lors que ce pays pourrait &ecirc;tre suspect&eacute; d'enfreindre les prescription du Conseil de S&eacute;curit&eacute;.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">On ajoutera qu'en d&eacute;signant la DPRK comme un Etat terroriste, le Bill transforme tous les citoyens nord-cor&eacute;ens en terroristes potentiels. C'est cette m&ecirc;me d&eacute;marche qui avait &eacute;t&eacute; adopt&eacute;e contre les pr&eacute;tendus rebelles des territoires russophones en Ukraine (voir H.R.5094 - STAND for Ukraine Act <a href="https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/5094/text">https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/5094/text</a></span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Reste &agrave; savoir si Donald Trump signera le Bill. Compte tenu de sa nouvelle posture militariste, on peut penser qu'il le fera et donnera &agrave; son Administration la responsabilit&eacute; de sa mise en oeuvre.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Reste &agrave; savoir aussi comment r&eacute;agiront les pays concern&eacute;s, et en premier lieu la Russie. Jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, elle se serait born&eacute;e &agrave; constater que l'Act HR 1644 &eacute;tait une d&eacute;marche inamicale et qu'elle contestait d'avance sa mise en oeuvre dans les domaines de sa souverainet&eacute;.</font></p> Mon, 08 May 2017 23:00:00 GMT Trump toujours plus belliqueux http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2554 2554 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170506091737_cartepaysbaltes.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Concernant l'Europe de l'Est, l'US Command in Europe vient d'annoncer qu'il allait &eacute;tablir un nouveau quartier g&eacute;n&eacute;ral en Pologne pour mieux coordonner la r&eacute;action &agrave; de possibles attaques russes. De plus, il a d&eacute;ploy&eacute; une nouvelle brigade de combat (division) en Europe dans le cadre de l' Operation Atlantic Resolve (OAR), ce qui conduit le nombre de ces brigades &agrave; 3. La nouvelle brigade sera d&eacute;plac&eacute;e de Baumholder, Allemagne, &agrave; Poznan, Pologne.</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le nouveau quartier g&eacute;n&eacute;ral aura autorit&eacute; sur plus de 6.000 militaires am&eacute;ricains r&eacute;partis entre les Etats Baltes, la Pologne, l'Allemagne, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">On notera que cette politique, initialis&eacute;e par Barack Obama, avait &eacute;t&eacute; mise en cause par Donald Trump dans son discours d'investiture, consid&eacute;rant l'Otan comme obsol&egrave;te. Apparemment l'Otan est rentr&eacute;e en gr&acirc;ce &agrave; Washington.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Certains se demanderont dans quelles mesure quelques milliers de militaires am&eacute;ricains suppl&eacute;mentaires pourraient arr&ecirc;ter des forces russes d'invasion pouvant rapidement mobiliser plus de 100.000 hmmes. Mais le point n'est pas l&agrave;. Cette pr&eacute;sence am&eacute;ricaine d&eacute;couragera tout gouvernement de l'Est europ&eacute;en &eacute;ventuellement tent&eacute; de prendre des distances &agrave; l'&eacute;gard de l'Otan. De plus, elle pr&eacute;parera ces m&ecirc;mes gouvernements &agrave; accepter la mise en place de nouvelles bases de missiles-antimissiles de type THAAD capables de porter tr&egrave;s en profondeur sur le territoire russe des t&ecirc;tes nucl&eacute;aires tactiques. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'objectif de tout ces dispositifs, dans l'esprit du Pentagone est, comme clairement indiqu&eacute; par les g&eacute;n&eacute;raux consult&eacute;s, de donner &agrave; Vladimir Poutine une mentalit&eacute; d'encercl&eacute;, afin de le pousser &eacute;ventuellement &agrave; la faute. Trump encourage totalement cette politique, ayant apparemment renonc&eacute; &agrave; d&eacute;tendre les rapports am&eacute;ricano-russes</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial" color="#000080"><strong>L'Afghanistan</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Obama avait depuis 2011 sensiblement diminu&eacute; les effectifs engag&eacute;s dans ce pays, au pr&eacute;texte que les Talibans cessaient de repr&eacute;senter une menace. Mais le Pentagone vient de demander &agrave; la Maison Blanche l'autorisation d'envoyer des milliers d'hommes nouveaux pour desserrer ce qu'il appelle un &eacute;tau renforc&eacute; des Talibans.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ces effectifs, compos&eacute;s d'am&eacute;ricains mais aussi de militaires de l'Otan, devraient atteindre le nombre d'environ 18.000 hommes. Ils sont pr&eacute;sent&eacute;s comme des &laquo;&nbsp;conseillers militaires&nbsp;&raquo; &agrave; la disposition du gouvernement afghan. Mais comportant un nombre important de forces sp&eacute;ciales&nbsp;qui ne cessent d'engager des actions ponctuelles contre les Talibans, il s'agit d'un v&eacute;ritable renforcement de la pr&eacute;sence militaire am&eacute;ricaine. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Le premier objectif est de garder la main sur les ressources naturelles consid&eacute;rables du pays, encore inexploit&eacute;es mais que les Etats-Unis ne veulent pas voir tomber un jour, par l'interm&eacute;diaire des Talibans, aux mains du Pakistan et &eacute;ventuellement de la Chine. La pr&eacute;sence de plus en plus active de celle-ci dans la r&eacute;gion inqui&egrave;te de plus en plus Washington.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Theresa Whelan, Acting Assistant Secretary of Defense for Special Operations, vient de d&eacute;clarer devant le Senate Armed Services Committee que l'objectif de ce nouveau d&eacute;ploiement de force &eacute;tait de faire conna&icirc;tre &agrave; tous que l'Afghanistan est un partenaireee strat&eacute;gique essentiel pour les Etats-Unis dans cette r&eacute;gio difficile (very tricky region). Avis au Pakistan, &agrave; la Chine et &eacute;ventuellement &agrave; la Russie. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L'administration Trump a l'objectif d'entreprendre de nouvelles actions militaires contre les Talibans, consid&eacute;r&eacute;s comme des alli&eacute;s potentiels de ces trois pays. C'est ce que vient de d&eacute;clarer le g&eacute;n&eacute;ral Raymond Thomas, chef de l'US Special Operations Command. Ceci, quel que soit le co&ucirc;t en hommes et en dollars &agrave; consentir. </font> </p> Fri, 05 May 2017 23:00:00 GMT Les Kurdes, les Turcs et Donald Trump. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2549 2549 <br /><font size="2" face="Arial">Il s'agissait d'unit&eacute;s dites Kurdish Peoples' Protection Units (YPG) dont on connait le r&ocirc;le actif dans cette lutte. Les reportages t&eacute;l&eacute;vis&eacute;s les montrent r&eacute;guli&egrave;rement en pleine action. Ces unit&eacute;s semblent d'ailleurs comporter plus de femmes-soldates que d'hommes. Elles suscitent l'admiration du monde entier.</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis les ont aid&eacute; depuis longtemps dans ce combat, ce qui &eacute;tait tout &agrave; fait normal. Cette aide est plus diplomatique que mat&eacute;rielle, mais elle a son importance. Obama avait d&eacute;cid&eacute; en son temps d'appuyer les YPG et Donald Trump a poursuivi cette politique. Les deux pr&eacute;sidents ont soutenu la cr&eacute;ation des Syrian Democratic Forces (SDF), comportant une majorit&eacute; de Kurdes mais aussi quelques ressortissants des pays arabes engag&eacute;s dans la coalition internationale mise en place contre l'EI par les Etats-Unis. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Ceci &eacute;tant, Ankara a toujours affirm&eacute; que les YPG constituent des groupes terroristes travaillant pour la branche syrienne du Kurdistan Workers' Party (PKK), qui revendique depuis toujours l'ind&eacute;pendance du Kurdistan turc et qui m&egrave;nent de nombreux attentats en Turquie depuis 1984. L'objectif prioritaire actuel d'Erdogan est de convaincre Trump de renoncer &agrave; ce soutien &ndash; et de le laisser se d&eacute;barrasser des YPG (ie les massacrer), ce qu'il pourra faire sans grandes difficult&eacute;s vu l'in&eacute;galit&eacute; des forces militaires en pr&eacute;sence.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Ce th&egrave;me devrait &ecirc;tre un &eacute;l&eacute;ment essentiel de la rencontre Erdogan-Trump pr&eacute;vue le 16 mai prochain aux Etats-Unis. Erdogan y indiquera vraisemblablement que si les Etats-Unis rompent avec les YPG, il engagera des forces importantes dans la bataille pour la prise de Raqa, le fief de l'EI, bataille qui s'&eacute;ternise vu la r&eacute;sistance d&eacute;sesp&eacute;r&eacute;e des islamistes. Des analystes indiquent que si Erdogan au contraire n'obtenait aucune concession de Donald Trump, il pourrait contribuer &agrave; faire avorter le si&egrave;ge de Raqa. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Les strat&egrave;ges de l'International Crisis Group (ICG) conseillant Donald Trump sont tr&egrave;s embarrass&eacute;s. Ils ont bien conscience que les YPG sont indispensables pour combattre les islamistes, mais ils savent &eacute;galement que ceux-ci soutiennent le PKK, ennemi jur&eacute; d'Erdogan. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p align="LEFT" style="margin-bottom: 0.5cm"><font size="2" face="Arial">Erdogan b&eacute;n&eacute;ficie depuis son revirement &agrave; l'&eacute;gard de la Russie d'un soutien de principe de Vladimir Poutine. Ceci constituera-t-il un &eacute;l&eacute;ment en sa faveur de la part du Trump actuel (dit Trump 2.0), ou en sa d&eacute;faveur? Myst&egrave;re. Il est certain que Trump ayant avou&eacute;, &agrave; la c&eacute;l&eacute;bration de ses 100 jours &agrave; la Maison Blanche, que le m&eacute;tier de Pr&eacute;sident &eacute;tait plus compliqu&eacute; qu'il ne l'avait imagin&eacute;, le dossier Erdogan-YPG constitue d'ores et d&eacute;j&agrave; un nouveau probl&egrave;me qu'il devra r&eacute;gler, autrement que par des tweets laissant place &agrave; toutes les interpr&eacute;tations. </font> </p> Mon, 01 May 2017 23:00:00 GMT Les Détroits. Nouveau recul américain? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2545 2545 <br /><font size="2" face="Arial"><span lang="fr-FR">L'enjeu en est le contr&ocirc;le d'une des routes maritimes les plus fr&eacute;quent&eacute;es du monde, du golfe d'Aden &agrave; la Mer Rouge par le d&eacute;troit de Bab al Mandab. Les Etats-Unis ont toujours voulu s'y r&eacute;server un r&ocirc;le dominant. Apr&egrave;s la chute de l'URSS, ils avaient r&eacute;ussi &agrave; en &eacute;liminer les bases sovi&eacute;tiques pr&eacute;sentes dans la r&eacute;gion. Depuis, ils &eacute;taient tr&egrave;s pr&eacute;sents notamment dans le port d'Aden.</span></font><font size="2" face="Arial"> <p><font size="2" face="Arial"><span lang="fr-FR">Comme Ali Abdullah Saleh &eacute;tait hostile &agrave; cette pr&eacute;sence, il avait &eacute;t&eacute; d&eacute;chu. Mais comme il conservait de nombreuxxx partisans chez les milices y&eacute;m&eacute;nites Houthis, les Etats-Unis avaient entrepris de r&eacute;duire la pr&eacute;sence de celle-ci dans le sud Yemen, en les obligeant &agrave; se r&eacute;fugier au Nord Yemen principalement d&eacute;sertique. Ils avaient donc charg&eacute; l'Arabie Saoudite de ce travail.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> <p><font size="2" face="Arial"><span lang="fr-FR">Malheureusement pour eux, les Saoudiens n'ont jamais &eacute;t&eacute; capables militairement d'accomplir cette mission, malgr&eacute; les moyens consid&eacute;rables en dollars, en armes et en forces sp&eacute;ciales dispens&eacute;es par l'Am&eacute;rique. Au contraire, ils n'ont cess&eacute; d'accumuler les &eacute;checs, supportant de nombreux morts. Cela n'a &eacute;tonn&eacute; personne, connaissant leur faible go&ucirc;t des Saoudiens pour ce pour ce qui n'est pas jouir simplement de leurs p&eacute;tro-dollars. <br /> <br /> Or aujourd'hui, selon des sources officieuses, la Russie n&eacute;gocierait avec Abdullah Saleh et les Emirats Arabes Unis (EAU) la possibilit&eacute; d'ouvrir &agrave; nouveau une ou plusieures bases au Sud Yemen. Elle pourrait ainsi y stationner une force navale capable d'intervenir efficacement dans les d&eacute;troits. Les EAU y verrait un moyen de limiter l'influence de l'Iran, de plus en plus pr&eacute;sente dans la r&eacute;gion et visant &eacute;videmment &agrave; s'assurer un contr&ocirc;le dans le Sud Yemen.<br /> <br /> Inutile de dire que les Etats-Unis vivraient cela comme une atteinte directe &agrave; leur souverainet&eacute; dans la zone. Ce serait une nouvelle d&eacute;faite apr&egrave;s celle en cours au Moyen-Orient. Mais que pourraient-ils faire sauf s'en prendre directement &agrave; la Russie ?</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Pour en savoir plus</strong>, voir</font></p> <p><font size="3"><a href="http://www.moonofalabama.org/2017/04/if-your-take-east-syria-ill-take-that-yemeni-port.html#more"><font color="#222222"><font face="Calibri, Arial, Helvetica, sans-serif"><font size="2"><font face="Arial">&nbsp;</font></font>http://www.moonofalabama.org/2017/04/if-your-take-east-syria-ill-take-that-yemeni-port.html#more</font></font></a></font></p> </font></font> <font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"><font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><a href="https://www.criticalthreats.org/briefs/yemen-situation-report/2017-yemen-crisis-situation-report-april-28">https://www.criticalthreats.org/briefs/yemen-situation-report/2017-yemen-crisis-situation-report-april-28</a></font></p> </font></font> Sat, 29 Apr 2017 23:00:00 GMT Nicolas Dupont-Aignan. La bonne démarche http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2542 2542 <br /><br /> <p><font size="2" face="Arial">En fait, pour ceux qui approuvaient tr&egrave;s largement les points forts des programmes de NDA, la m&eacute;thode est excellente. Non seulement l'accord de gouvernement pourra rallier les &eacute;lecteurs des deux mouvements, mais il permettra de d&eacute;finir, et le cas &eacute;ch&eacute;ant en cas de succ&egrave;s de MLP, d'appliquer les meilleurs points des deux programmes. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Tout laisse penser en effet que le programme de gouvernement, dont on ne connait &eacute;videmment pas &agrave; ce jour les d&eacute;tails, permettra de concr&eacute;tiser les tr&egrave;s nombreuses propositions de NDA, sur lesquelles un grand nombre de citoyens s'&eacute;taient retrouv&eacute;s, sans pour autant, dans la perspective fallacieuse du vote utile, voter pour lui.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">En contrepartie, les rares points qui suscitaient encore le doute dans l'excellent programme de MLP, pourront avec l'accord de cette derni&egrave;re, &ecirc;tre mis de cot&eacute;, voire oubli&eacute;s.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous ne pouvons pour notre part que conseiller aux autres petits candidats &eacute;limin&eacute;s du 1er tour, de suivre la m&ecirc;me d&eacute;marche. La plupart d'entre eux pr&eacute;sentaient en effet d'excellents propositions. Mais avec l'&eacute;limination de leurs auteurs, elles retomberont certainement dans les oubliettes. Il faut &eacute;videmment regretter que Jean-Luc M&eacute;lenchon ait refus&eacute; de s'associer &agrave; la d&eacute;marche.<br /> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Si MLP et NDA acceptaient d'&eacute;largir leur programme de gouvernement par un accord avec ces petits candidats refusant de se laisser manipuler par la consigne antifrontiste surann&eacute;e des vieux partis de la gauche et de la droite traditionnelle, tous les espoirs de renouveau en profondeur de la vie politique fran&ccedil;aise et europ&eacute;enne pourraient de concr&eacute;tiser.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Dans un premier temps, au 2e tour, cet accord pourrait permettre l'&eacute;chec de Macron et de son d&eacute;sastreux programme livrant la France aux int&eacute;r&ecirc;ts financiers et politiques atlantistes. Face &agrave; un succ&egrave;s m&eacute;diatiquement annonc&eacute; de Macron, l'&eacute;chec de celui-ci serait d&eacute;j&agrave; un grand pas pour la France et la d&eacute;mocratie.</font></p> Fri, 28 Apr 2017 23:00:00 GMT Trump: début de retour à la raison? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2540 2540 <br /><p style="margin-bottom: 0cm">&nbsp;</p> <font size="2">Sur ce point, les observateurs ont not&eacute; que la Maison Blanche ne menace plus ce pays d'une guerre pr&eacute;ventive, s'il ne renon&ccedil;ait pas &agrave; ses d&eacute;veloppements en mati&egrave;re de missiles et d'arme atomique. La destruction de la Cor&eacute;e ne viendrait que si Pyongyang proc&eacute;dait de lui-m&ecirc;me &agrave; une premi&egrave;re frappe, ce qui est hautement improbable. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2">L'&eacute;l&eacute;ment nouveau a &eacute;t&eacute; une d&eacute;claration relat&eacute;e par TheDuran &agrave; la date du 27 avril, provenant d'une r&eacute;union &agrave; Washington n'ayant dur&eacute; qu'un quart d'heure mais ayant rassembl&eacute; un grand nombre de s&eacute;nateurs, selon laquelle les USA continueront &agrave; faire pression sur la DPRK (Cor&eacute;e du Nord) pour qu'elle cesse ses investissements militaires, en utilisant un processus classique de sanctions et de pressi ons provenant des alli&eacute;s de l'Am&eacute;rique. Plus d'action militaire a priori n'a &eacute;t&eacute; &eacute;voqu&eacute;e. Une d&eacute;cision en ce sens du secr&eacute;taire d'Etat Tillerson et du secr&eacute;taire &agrave; la D&eacute;fense Mattis a ensuite &eacute;t&eacute; publi&eacute;e. L'armada d&eacute;ploy&eacute;e au large de la Cor&eacute;e devrait donc retourner &agrave; ses bases.</font></p> <font size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2">Il en sera de m&ecirc;me des menaces de toutes natures, y compris militaires en mer de Chine, formul&eacute;es par Trump contre la Chine. Le ton a fortement baiss&eacute;, sans doute sous l'effet des r&eacute;it&eacute;rations r&eacute;centes d'amiti&eacute; ind&eacute;fectible entre P&eacute;kin et Moscou. Une attaque contre la Chine provoquerait, nul n'en doute plus, une riposte de m&ecirc;me proportion de Moscou.</font></p> <font size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2">Le monde entier a par ailleurs not&eacute; que Trump cessait d'annoncer une sortie imm&eacute;diate de l'Am&eacute;rique des accords internationaux sur le climat. Ceci sans doute sous la pression des int&eacute;r&ecirc;ts &eacute;conomiques esp&eacute;rant d'importants chiffres d'affaire provenant de la lutte contre le r&eacute;chauffement.</font></p> <font size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2">Trump a par contre confirm&eacute; d'importantes baisses fiscales. On se demande cependant comment, avec un budget r&eacute;duit de pr&egrave;s du tiers, il pourra financer les investissements en mati&egrave;re de relocalisation industrielle promises &agrave; son &eacute;lectorat populaire.</font></p> <font size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2">Que l'on se rassure cependant. Si Trump sur certains points para&icirc;t redevenir raisonnable, il reste aussi impulsif et impr&eacute;visible qu'il l'a toujours &eacute;t&eacute;. La m&eacute;fiance &agrave; son &eacute;gard ne devrait pas cesser. Du jour au lendemain, il pourrait annoncer par un tweet une nouvelle initiative potentiellement catastrophique.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Thu, 27 Apr 2017 23:00:00 GMT Aux lecteurs: cessation momentanée d'activité http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2536 2536 <br />Celui-ci reprendra progressivement une certaine activit&eacute; &eacute;ditoriale, mais sur un rythme r&eacute;duit compte tenu des difficult&eacute;s de communication &agrave; partir de la maison de r&eacute;&eacute;ducation o&ugrave; il se trouve.&nbsp; <br /> Merci &agrave; ceux qui continueront &agrave; nous lire et r&eacute;agir<br /> Sun, 16 Apr 2017 23:00:00 GMT Cyber-attaques américaines contre la Corée du Nord http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2534 2534 <br />O<font size="2" face="Arial">n d&eacute;signe par cyber-attaque tout envoi de flux d'informations &eacute;lectroniques destin&eacute;s &agrave; perturber le fonctionnement d'une machine ennemie, voire &agrave; l'avenir d'un entier syst&egrave;me de d&eacute;fense. Elle peut provenir de satellites &eacute;quip&eacute;es &agrave; cette fin, mais aussi de tout autre source a&eacute;rienne ou terrestre disposant des &eacute;metteurs ad&eacute;quats. </font> <p><font size="2" face="Arial">Les cyber-attaques sont devenues l'arme courante de la guerre &eacute;lectronique (cyber-warfare) qui s&eacute;vit depuis plusieurs ann&eacute;es entre les grandes puissances, Etats-Unis, Grande Bretagne, Russie et Chine notamment. Elles ne sont pas faciles &agrave; parer car elles peuvent se produire &agrave; tout moment et &agrave; partir de tout endroit. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La Cor&eacute;e du Nord le sait et a reconnu que plusieurs &eacute;checs concernant ses essais ou lancement de missiles pr&eacute;c&eacute;dant ont &eacute;t&eacute; dus &agrave; des cyber-attaques des Etats-Unis. Mais Kim Jong-un se flatte de poss&eacute;der une industrie tr&egrave;s dynamique, capable de produire un grand nombre de missiles vari&eacute;s, aux port&eacute;es diff&eacute;rentes. En cas de guerre d&eacute;clar&eacute;e avec les pays voisins ou les Etats-Unis, il consid&egrave;re que certains de ses missiles pourraient passer les barrages. Comme ils peuvent &ecirc;tre dot&eacute;s de t&egrave;tes nucl&eacute;aires, les dommages caus&eacute;s seraient consid&eacute;rable.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il faut ajouter que la Cor&eacute;e du Nord dispose de sous-marins, certes di&eacute;sels et relativement d&eacute;tectables, capables eux aussi de lancer des missiles. La perspective doit donc &ecirc;tre prise au s&eacute;rieux. C'est la raison pour laquelle Donald Trump dans sa nouvelle politique de guerre tous azimuts, menace la Cor&eacute;e du Nord d'une frappe massive pr&eacute;ventive, possiblement nucl&eacute;aire, capable de d&eacute;truire toutes les dispositifs cor&eacute;ens. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">La Chine et la Russie ne laisseraient pas ceci se produire sans une r&eacute;action &eacute;ventuellement militaire. M&ecirc;me si ces deux pays sont de plus en plus m&eacute;fiants vis-&agrave;-vis de ce qu'ils consid&egrave;rent comme une posture dangereuse du leader nord-cor&eacute;en, ils ont plusieurs fois pris diplomatiquement sa d&eacute;fense face aux menaces croissantes du lobby militaire am&eacute;ricain, relay&eacute;es par Donald Trump. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ainsi peut-on craindre que l'escalade militaire croissante de Donald Trump &agrave; l'encontre de la Cor&eacute;e du Nord puisse conduire &agrave; un d&eacute;but de guerre mondiale. Si Trump ne jouait pas une politique anti-cor&eacute;enne en solo, il est certain qu'en s'accordant avec P&eacute;kin et Moscou, les trois puissances pourraient rendre Kim Jong-un plus raisonnable. Au cas peu probable o&ugrave; ce dernier proc&eacute;derait &agrave; une premi&egrave;re frappe de sa propre initiative, les repr&eacute;sailles seraient alors justifi&eacute;s.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><br /> Voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_thermobarique">https://www.thesun.co.uk/news/3342396/north-korea-missile-launch-failure-us-cyber-attack-sabotage/</a></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><br /> <br /> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><br /> </font><br /> </p> Sat, 15 Apr 2017 23:00:00 GMT