Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Tue, 19 Sep 2017 23:27:15 GMT Recul prévisible du dollar face au yuan (chinois) http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2695 2695 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170916172330_yuan.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font face="Arial" size="2">C'est en effet dans cette monnaie que sont cot&eacute;es les ventes de p&eacute;trole et gaz v&eacute;n&eacute;zueliennes. Celles-ci avaient perdu beaucoup d'importance du fait de la baisse internationale du baril. Le brent &eacute;tait cot&eacute; cet &eacute;t&eacute; aux environs de 50 dollars le baril soit moins de la moiti&eacute; de ce qu'il valait dans ses heures glorieuses. Il para&icirc;t devoir remonter ces derni&egrave;res semaines, mais le mouvement s'il se fait sera lent. Une grande partie des ressources du pays repose sur les exportations de p&eacute;trole. Ceci veut dire que des manipulations am&eacute;ricaines intentionnelles du cours du dollar pouvaient fragiliser consid&eacute;rablement le gouvernement. Or elles &eacute;taient &agrave; craindre dans le cadre des sanctions d&eacute;cid&eacute;es par Washington contre le r&eacute;gime. </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour &eacute;viter ce risque, Maduro avait annonc&eacute; qu'il n'accepterait plus les paiements en dollars. L'euro avait &eacute;t&eacute; un moment envisag&eacute;, mais Caracas craignait que, vu la d&eacute;pendance politique de Bruxelles &agrave; l'&eacute;gard de Washington, les Europ&eacute;ens appliquent eux-aussi des sanctions via l'euro. Aussi le 13 septembre dernier, le vice-pr&eacute;sident v&eacute;n&eacute;zu&eacute;lien Tareck El Aissami avait annonc&eacute; que le pays exigerait des partenaires &eacute;conomiques du pays que les op&eacute;rateurs utilisent un panier de devises excluant le dollar. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Le 15 septembre, le ministre du p&eacute;trole v&eacute;n&eacute;zu&eacute;lien avait indiqu&eacute; qu'en fait les cours des produits p&eacute;troliers seraient calcul&eacute;s en yuan. Il a par ailleurs annonc&eacute; que celui-ci s'&eacute;tablissait &agrave; 306,26 yuan le baril (306,26 petro-yuan), en hausse de 1,8 % par rapport &agrave; ceux de la semaine pr&eacute;c&eacute;dente. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il faut rappeler que, lors de la derni&egrave;re r&eacute;union du Brics, les membres avaient confirm&eacute; leur ambition de mettre en place une monnaie de change commune reposant principalement sur le yuan et le rouble. Ce projet avait paru encore un peu vague. On peut penser que, la Russie jouant un r&ocirc;le important dans la survie du r&eacute;gime v&eacute;n&eacute;zu&eacute;lien, les trois pays se mettront d'accord pour rechercher une unit&eacute; de change incluant le petro-yuan. Vu que les r&eacute;serves p&eacute;troli&egrave;res v&eacute;n&eacute;zueliennes seraient les plus importantes du monde, le petro-dollar et par cons&eacute;quent le dollar, verraient leur domination mondiale quelque peu &eacute;branl&eacute;e. <br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2">NB. Nous reviendrons prochainement sur la campagne mondiale de d&eacute;dollarisation lanc&eacute;e par le Brics. Elle d&eacute;passe largement le cas du V&eacute;n&eacute;zuela.<br /> </font></p> Fri, 15 Sep 2017 23:00:00 GMT La Turquie intéressée par le système européen Aster http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2692 2692 <br /><br /> <p><font size="2"><a href="http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/09/13/la-turquie-signe-avec-la-russie-pour-la-fourniture-de-missiles-antiaeriens-s-400_5185126_3218.html"><img src="http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2017/184/aster.jpg" width="240" height="210" align="left" alt="" />L'accord avec la Russie pour la fourniture de 2 syst&egrave;mes anti-missiles S 400</a> n'emp&ecirc;che pas la Turquie de commencer &agrave; travailler pour l'avenir avec l'Europe sur un futur syst&egrave;me de d&eacute;fense a&eacute;rienne. Un accord pr&eacute;liminaire a &eacute;t&eacute; sign&eacute; la semaine derni&egrave;re entre le consortium europ&eacute;en <a href="http://www.eurosam.com/">Eurosam </a>(50-50 entre MBDA et Thales) et les industriels turcs Aselsan et Roketsan. Les trois partenaires devraient d&eacute;velopper sur le long terme un nouveau syst&egrave;me de d&eacute;fense a&eacute;rienne sur la base du syst&egrave;me de missile <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Aster_%28missile%29">Aster</a> (syst&egrave;me SAMP/T).</font></p> <p> <font size="2">Ainsi, l</font><font size="2">es Turcs ach&egrave;teraient le S-400 pour couvrir leurs besoins &agrave; court terme et coop&eacute;reraient avec Eurosam pour couvrir leurs besoins de long terme.</font></p> <p><font size="2">La Turquie devra donc rapidement d&eacute;cider si elle entre dans le programme de modernisation du syst&egrave;me de d&eacute;fense <a href="http://www.opex360.com/2016/06/15/antimissile-litalie-rejoint-la-france-pour-le-developpement-du-missile-aster-30-block-1nt/">Aster 30 Block 1 NT</a> lanc&eacute; en coop&eacute;ration entre la France et l'Italie.</font></p> <hr /> Tue, 12 Sep 2017 23:00:00 GMT Israël face à l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2691 2691 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170912174457_imagessyrieisrael.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><font face="Arial" size="2">Ces deux coalitions combattent l'Etat islamique EI auquel elles ont inflig&eacute;s de nombreuses pertes, mais elle visent &eacute;galement &agrave; contr&ocirc;ler les r&eacute;serves p&eacute;trolif&egrave;res &agrave; l'est de Deir Ezzor, encore aux mains des combattants islamiques. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Depuis la coalition syrienne s'est efforc&eacute;e d'occuper la route strat&eacute;gique Deir Ezzor -Damas. Ceci signifie qu'elle n'est plus s&eacute;par&eacute;e de la SDF que par une bande large de 15km autour de l'Euphrate. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les djihadistes tiennent toujours une partie de Deir Ezzor et de sa banlieue, ainsi que des poches de territoires pr&egrave;s de Homs et de Hama &agrave; l'ouest. De l&agrave; ils peuvent proc&eacute;der &agrave; de petites contre-offensives. Plus pr&eacute;occupant est le fait que la SDF n'a pas encore r&eacute;ussi &agrave; s'emparer enti&egrave;rement de Raqqa, dont l'EI avait fait sa capitale. Elle aurait tr&egrave;s certainement pu le faire en y concentrant toutes ses forces, plut&ocirc;t que se disperser vers Deir Ezzor. Pourquoi ne pas l'avoir fait.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2" color="#000080"><strong>La responsabilit&eacute; des Etats-Unis</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La r&eacute;ponse para&icirc;t &eacute;vidente. Les Etats-Unis ont apparemment renonc&eacute; &agrave; renverser Bashar al Assad ou &agrave; en &eacute;liminer les bases militaires russes, mais ils refusent toujours de laisser celui-ci dominer l'ensemble de la Syrie. Il faut se demander pourquoi ils continuent &agrave; mener une guerre qui pourrait para&icirc;tre sans espoir &agrave; terme. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">La raison en est qu'outre l'acc&egrave;s aux territoires p&eacute;trolif&egrave;res, les Am&eacute;ricains n'ont pas renonc&eacute; &agrave; une pr&eacute;sence sur la fronti&egrave;re Iraco-Syrienne le long de l'Euphrate et plus au sud dans les r&eacute;gions est et sud-est de la Syrie. Or sur ces territoires, la Syrie pourrait &eacute;tablir un pont terrestre permettant de relier Damas &agrave; T&eacute;h&eacute;ran via Bagdad en Syrie. Ce pont serait n&eacute;cessairement un pont chiite dont la perspective fait tr&egrave;s peur aux alli&eacute;es musulmans sunnites de l'Am&eacute;rique. Mais surtout ce sera un pont permettant d'augmenter consid&eacute;rablement l'influence de l'Iran au Moyen Orient. Celle-ci est en passe en effet de devenir une puissance r&eacute;gionale dominante. Comme jusqu'&agrave; ce jour, malgr&eacute; quelques tensions, elle est rest&eacute;e l'alli&eacute;e de la Russie, cette perspective signifierait un nouveau recul, peut-&ecirc;tre d&eacute;finitif, de l'influence am&eacute;ricaine. Washington fera donc beaucoup d'efforts pour combattre le renforcement de T&eacute;h&eacute;ran. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Un autre facteur, plus important encore, joue. Pour les Kurdes alli&eacute;s jusqu'&agrave; ce jour des Etats-Unis, et surtout pour Isra&euml;l, une influence accrue de l'Iran, &eacute;ventuellement capable de devenir une puissance nucl&eacute;aire, est d&eacute;j&agrave; consid&eacute;r&eacute;e comme une menace consid&eacute;rable. Isra&euml;l n'a pas beaucoup de moyens militaires, hors l'arme atomique, pour contrer une &eacute;ventuelle offensive iranienne de grande ampleur. L'&eacute;ventualit&eacute; en parait aujourd'hui tr&egrave;s improbable, mais Tel Aviv se fait fort afin de survivre de pr&eacute;voir &agrave; long terme. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Aussi aux Etats-Unis le &laquo;&nbsp;lobby juif&nbsp;&raquo; dit Aipac exerce de fortes pressions pour que les Etats-Unis ne permettent pas la mise en place de ce pont chiite sous contr&ocirc;le de l'Iran. Directement, Isra&euml;l multiplie les pressions sur Washington pour qu'il ne c&egrave;de rien au front syro-irako-iranien et qu'il le fasse savoir &agrave; Moscou. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il est dommage qu'Isra&euml;l n'adopte pas de positions diplomatiques plus subtiles que celles consistant &agrave; s'abriter exclusivement sous le parapluie militaire am&eacute;ricain. Beaucoup de pays non-musulmans consid&egrave;rent que sa survie face &agrave; la mont&eacute;e inexorable, ne fut-ce qu'en termes d&eacute;mographiques, de 300 millions de musulmans tent&eacute;s par le djihad serait essentielle. C'est le cas des pays europ&eacute;ens, de l'Inde et aussi, dans une large mesure, de la Russie. Ces divers pays seraient pr&egrave;s &agrave; jouer de leur influence aupr&egrave;s de l'Iran pour qu'en aucun cas celle-ci n'essaye, comme un ayatollah l'avait dit il y a quelques ann&eacute;es, de &laquo;&nbsp;rayer Isra&euml;l&nbsp;&raquo; de la carte. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Mais des op&eacute;rations militaires telles que le raid isra&eacute;lien, men&eacute; il y a quelques jours, contre les usines militaires syriennes &agrave; Masyaf, au pr&eacute;texte que celles-ci continueraient &agrave; fabriquer des armes chimiques, ne paraissent pas une bonne fa&ccedil;on de dialoguer avec Damas, Bagdad et surtout Moscou.</font></p> <p><strong><font face="Arial" size="2">NB</font></strong></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Sur la question, non abord&eacute;e dans cet article, concernant les relations complexes entre Kurdes, Am&eacute;ricains, Syriens et Russes, on pourra lire un excellent article dat&eacute; du12/09, sign&eacute; par Adam Garrie dans The Duran </font><font face="Arial" size="2"><br /> <a href="http://theduran.com/syria-turkey-and-the-kurds-a-devils-triangle-that-only-russia-can-navigate/">http://theduran.com/syria-turkey-and-the-kurds-a-devils-triangle-that-only-russia-can-navigate/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">1) Voir <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2680&amp;r_id=&amp;t=Lib%E9ration%20de%20Deir%20Ezzor.%20Perspectives%20pour%20l%27EI">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2680&amp;r_id=&amp;t=Lib%E9ration%20de%20Deir%20Ezzor.%20Perspectives%20pour%20l%27EI</a></font></p> <p style="font-weight: normal"> </p> Mon, 11 Sep 2017 23:00:00 GMT Libération de Deir Ezzor. Perspectives pour l'EI http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2680 2680 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170907173559_syriamap20170817_s.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p align="center"><font color="#800000"><em><font face="Arial" size="2">En gris, les zones aux mains de l'EI avant la bataille pour </font><font face="Arial" size="2"><font face="Arial" size="2">Deir Ezzor </font></font></em></font></p> <p><font face="Arial" size="2">L'arm&eacute;e syrienne avait entrepris une marche de 700 km pour la reconqu&ecirc;te de Deir Ezzor il y a 6 mois, depuis Alep et Palmyre elles-m&ecirc;mes lib&eacute;r&eacute;es. Deir Ezzor n'est pas enti&egrave;rement reprise aux islamistes, qui demeurent retranch&eacute;s dans de nombreux quartiers, prenant la population en otage et apparemment d&eacute;cid&eacute;s &agrave; une lutte &agrave; mort. Mais l'essentiel semble fait puisque la garnison assi&eacute;g&eacute;e a pu &ecirc;tre jointe et ravitaill&eacute;e. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Deir Ezzor contr&ocirc;le une zone de champs p&eacute;trolif&egrave;res qui la rendait strat&eacute;gique pour l'EI et que convoitent d&eacute;sormais les Am&eacute;ricains. Ceux-ci visent &eacute;galement &agrave; s'installer dans la ville, &agrave; partir de la coalition am&eacute;ricano-kurdo-arabe qu'ils ont mis en place pour ne pas laisser &agrave; Assad la possibilit&eacute; de reprendre la totalit&eacute; du territoire syrien conquis par l'EI. On se souviendra qu'en septembre 2016 une attaque a&eacute;rienne am&eacute;ricaine massive sur une position syrienne proche de Deir Ezzor avait vis&eacute; &agrave; retarder l'avance syrienne et avait en cons&eacute;quence permis &agrave; l'EI de reprendre une partie du terrain perdu. L'objectif en &eacute;tait d'emp&ecirc;cher l'acc&egrave;s russo-syrien aux ressources p&eacute;troli&egrave;res. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais ce plan n'a pas r&eacute;ussi. Les forces syriennes ont &eacute;t&eacute; soutenues dans leur marche vers Deir Ezzor par des &laquo;&nbsp;forces sp&eacute;ciales&nbsp;&raquo; russes, des contingents iraniens ainsi que provenant du Hezbollah chiite et diverses milices. L'aviation russe est intervenue fr&eacute;quemment en avant de l'offensive syrienne. De m&ecirc;me, la marine russe a tir&eacute; des missiles de croisi&egrave;re contre les positions de l'EI. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ceci dit, il faudra encore des semaines de combats de rue pour &eacute;liminer totalement l'EI des quartiers de la ville qu'il tient encore. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Pour la suite de la campagne, l'on ne sait encore si l'arm&eacute;e syrienne va traverser l'Euphrate &agrave; Deir Ezzor pour mettre la main sur les champs p&eacute;trolif&egrave;res &agrave; l'est de la ville. Au contraire, pour ne pas affronter directement les Am&eacute;ricains et leurs alli&eacute;s, restera-t-elle au sud de celle-ci, laissant le champ libre aux forces kurdo-am&eacute;ricaines. Tout d&eacute;pendra sans doute des futurs rapports entre Donald Trump et le Kremlin. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Dans l'imm&eacute;diat, il est certain que des exodes importants de combattants islamiques en provenance de Deir Ezzor se produiront vers le reste du Moyen Orient, la Russie et l'Europe. La b&ecirc;te n'est pas morte.Il ne faudrait&nbsp; pas que les Am&eacute;ricains, pour </font><font face="Arial" size="2">r&eacute;affirmer leur pr&eacute;sence, la soutiennent discr&egrave;tement, comme il apparait qu'ils l'avaient toujours fait.&nbsp; <br /> </font></p> <p><font face="Arial" size="2">* Ajoutons que Isra&euml;l voit avec une grande inqui&eacute;tude ce succ&egrave;s de Bashar al Assad et de ses alli&eacute;s. On lira &agrave; ce sujet un article de Consortium News </font><br /> <font face="Arial" size="2"> </font></p> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://consortiumnews.com/2017/09/01/the-reasons-for-netanyahus-panic/">https://consortiumnews.com/2017/09/01/the-reasons-for-netanyahus-panic/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p align="CENTER"><br /> <br /> <br /> </p> Wed, 06 Sep 2017 23:00:00 GMT Armer les 4 drones Reaper français. Très bien si Washington l'autorise http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2678 2678 <br />&nbsp;<font face="Arial" size="2"><em>&laquo;Le processus d&rsquo;armement est lanc&eacute;&raquo;,</em> a d&eacute;clar&eacute; la Ministre depuis Toulon, en conclusion de l&rsquo;universit&eacute; d&rsquo;&eacute;t&eacute; de la D&eacute;fense qui r&eacute;unit militaires, industriels et parlementaires. Jusqu&rsquo;ici, ces engins pilot&eacute;s &agrave; distance servaient uniquement &agrave; des missions de renseignement.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Quelques observations s'imposent:</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <ul> <li> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">Il n'&eacute;tait que temps de voir la France prendre une d&eacute;cision que tous les pays possesseurs de drones dits Male (moyenne altitude longue endurance) ont prise depuis longtemps. Obama s'&eacute;tait ainsi flatt&eacute; de pouvoir mener la guerre contre le terrorisme au Moyen-Orient sans avoir &agrave; faire appel &agrave; l'aviation ni &agrave; des troupes au sol &ndash; ce qu'il n'a d'ailleurs pas fait totalement. </font> </p> </li> <li> <p style="font-weight: normal"> <font face="Arial" size="2">La France ne dispose que de 4 drones am&eacute;ricains Reaper. Les armer ne provoquera pas la panique dans les rangs des islamistes. Il en faudrait beaucoup plus, vu la taille des th&eacute;&acirc;tres d'op&eacute;ration, au Sahel et au Moyen Orient.</font></p> </li> <li> <p style="font-weight: normal"> <font face="Arial" size="2">Comme ces drones ont &eacute;t&eacute; acquis de l&rsquo;industriel am&eacute;ricain General Atomics en&nbsp;2013, et directement pr&eacute;lev&eacute;s sur les stocks de l&rsquo;US Air Force, leur utilisation par l&rsquo;arm&eacute;e de l&rsquo;air fran&ccedil;aise n&eacute;cessite donc l&rsquo;accord du Congr&egrave;s am&eacute;ricain. Prions donc celui-ci d'&ecirc;tre compr&eacute;hensif. </font> </p> </li> <li> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La France, qui se flatte &agrave; juste titre d'avoir avec le Rafale un des meilleurs avions de combat du monde, et qui dispose d'une industrie a&eacute;ronautique performante, avec Dassault et Airbus, a, par courte vue sans doute, &eacute;t&eacute; incapable de voir le r&ocirc;le strat&eacute;gique et &eacute;conomique des drones MALE. Avec des budgets tr&egrave;s limit&eacute;s, au regard de ceux de l'aviation de combat, elle aurait pu depuis quelques mois, sinon quelques ann&eacute;es d&eacute;j&agrave;, disposer d'un important effectif de drones analogues &agrave; l'am&eacute;ricain Reaper ou &agrave; d'autres tr&egrave;s voisins. Elle aurait pu &eacute;galement cr&eacute;er les emplois n&eacute;cessaires, dans une branche menac&eacute;e aujourd'hui par le ch&ocirc;mage. Elle pouvait le faire sans autorisation de l'Union europ&eacute;enne, car il aurait s'agit en l'esp&egrave;ce de mat&eacute;riels de guerre. </font> </p> </li> <li> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Lorsque enfin les Europ&eacute;ens, France, Allemagne, Italie, Espagne, se sont avis&eacute;s du besoin, ils se sont engag&eacute; dans une coop&eacute;ration industrielle qui ne permettra d'obtenir des drones op&eacute;rationnels de type MALE qu'aux dates absolument d&eacute;risoires de 2025. Ceci en raison de leur difficult&eacute; &agrave; s'entendre sur des sp&eacute;cifications et industriels communs. L&agrave; encore, tremblez djihadistes. </span></font> </p> </li> <li> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Enfin, il conviendrait d&egrave;s maintenant d'&eacute;tudier les besoins et les caract&eacute;ristiques int&eacute;ressant les futurs drones de la prochaine g&eacute;n&eacute;ration, capables gr&acirc;ce &agrave; l'intelligence artificielle de prendre individuellement ou en groupe, des d&eacute;cisions de combat sans avoir &agrave; faire appel syst&eacute;matiquement aux op&eacute;rateurs humains. Am&eacute;ricains et Russes multiplient les projets dans ce domaine. Mais vous n'y pensez pas, clament &agrave; l'unisson en Europe les organisations de d&eacute;fense des droits de l'homme. </span></font> </p> </li> </ul> Tue, 05 Sep 2017 23:00:00 GMT Le Brics+ à Xiamen du 3 au 5 septembre 2017. Rien de bien révolutionnaire http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2679 2679 <br /><font face="Arial" size="2">Celles-ci seront certes prises en commun par les membres du Brics et s'appliqueront donc en principe &agrave; chacun d'eux. Pour les Etats-Unis, qui redoutent cette union de principe entre de grands pays d&eacute;cid&eacute;s &agrave; &eacute;chapper au dollar et mener ensemble de grands programmes d'infrastructure, il n'y a pas lieu de s'inqui&eacute;ter, au moins dans l'imm&eacute;diat.</font><font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">&laquo;Nous nous sommes mis d'accord pour&nbsp;favoriser le d&eacute;veloppement des march&eacute;s des obligations en devises nationales des pays des BRICS, ainsi que pour cr&eacute;er un fonds&nbsp;d&rsquo;obligations en devises nationales des BRICS &raquo; ont-ils d&eacute;clar&eacute;. Ils se sont &eacute;galement mis d&rsquo;accord pour utiliser leurs devises nationales pour les&nbsp;investissements entre&nbsp;BRICS, au lieu d'avoir recours au dollar. .Ces bonnes intentions n'inqui&egrave;teront gu&egrave;re Washington et Wall Street. Le r&egrave;gne du dollar, au sein de la zone dollar qui inclut en tout ou en partie les &eacute;conomies des membres du Brics, ne sera pas vraiment menac&eacute;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Aucune monnaie commune construite notamment &agrave; partir du rouble et du reminbi, n'est pour le moment envisag&eacute;e. Un repr&eacute;sentant russe a certes propos&eacute; la cr&eacute;ation d&rsquo;une crypto-monnaie li&eacute;e au Brics, qui pourrait &ecirc;tre &laquo;&nbsp; un instrument tr&egrave;s demand&eacute; et devenir une bonne alternative au dollar et aux autres moyens de paiement&raquo;. Mais une crypto-monnaie, du type du bitcoin, ou <span style="font-weight: normal">monnaie cryptographique est une monnaie &eacute;lectronique sur un r&eacute;seau informatique pair &agrave; pair ou d&eacute;centralis&eacute;e bas&eacute; sur les principes de la cryptographie pour valider les transactions et &eacute;mettre la monnaie elle-m&ecirc;me. Elle n'int&eacute;ressera par d&eacute;finition qu'un nombre d'&eacute;changes limit&eacute;. De plus elle risquera tr&egrave;s vite, comme le bitcoin, d'&ecirc;tre pirat&eacute;e par des hackers. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Nombre&nbsp;d&rsquo;autres sujets sont soulev&eacute;s par les repr&eacute;sentants des BRICS dans leur communiqu&eacute; final, telle que la crise nord-cor&eacute;enne. Les cinq pays ont notamment &laquo;&nbsp;condamn&eacute;&raquo; l&rsquo;essai nucl&eacute;aire conduit par Pyongyang, tout en soulignant la n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;&laquo;un dialogue direct entre toutes les parties concern&eacute;es qui serait, selon eux, le seul moyen de r&eacute;soudre la crise. Mais Donald Trump n'&eacute;tant pas membre du BRICS, ne tiendra sans doute aucun compte de ces bonnes intentions.</font></p> <font face="Arial" size="2">En outre, les BRICS ont appel&eacute; la communaut&eacute; internationale &agrave; cr&eacute;er &laquo;une v&eacute;ritable coalition antiterroriste internationale&raquo;, afin de lutter contre l&rsquo;extr&eacute;misme &laquo;en conformit&eacute; avec le droit international&nbsp;&raquo;.</font><br /> <p><font face="Arial" size="2">Par ailleurs, les m&eacute;dias ont beaucoup insist&eacute;, non sans raisons, sur le fait que la rencontre avait permis &agrave; Narendra Modi et &agrave; Xi de convenir de se mettre d'accord sur la crise dite du Doklam, dans l'Himalaya. <br /> </font></p> <p><strong><font face="Arial" size="2">Note 1<br /> </font></strong></p> <font face="Arial" size="2">Tout le monde a remarqu&eacute; qu'en marge du sommet des BRICS, Vladimir Poutine a exprim&eacute; le m&eacute;pris que lui inspirait d&eacute;sormais l'Etat am&eacute;ricain, qualifi&eacute; par lui d'Etat-Houligan ou voyou, m&ecirc;me pas dangereux.<br /> <br /> <strong>Note 2<br /> <br /> </strong>Ref.</font><a href="http://theduran.com/oil-rich-venezuela-abandoning-us-petrodollar-plans-introduce-new-international-payment-system/"><font size="2"><font face="Arial"> <br /> </font></font>http://theduran.com/oil-rich-venezuela-abandoning-us-petrodollar-plans-introduce-new-international-payment-system/</a> <font face="Arial" size="2"><br /> <br /> Il est int&eacute;ressant de noter que le pr&eacute;sident Maduro a annonc&eacute; le 7 septembre devant la nouvelle Assembl&eacute;e l&eacute;gislative </font> <p style="margin-bottom: 0.5cm"><font face="Arial" size="2">I am announcing that Venezuela intends to introduce a new international payment system and to create a currency basket for the liberation from the dollar and, [we intend] to free ourselves from the clutches of the dollar, the currency that is strangling our country.&rdquo;&ldquo;If they pursue us with the dollar, we&rsquo;ll use the Russian rouble, the yuan, yen, the Indian rupee, the euro,&rdquo; Maduro said.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Ceci pourrait encourager des mesures imm&eacute;diates de m&ecirc;me nature au sein des pays membres du Brics <br /> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong>Note 3</strong><br /> </font><font face="Arial" size="2"><br /> La fin du monopole du dollar pourrait cependant&nbsp; se rapprocher. Voir &agrave; la date du 08/09 l'article<br /> <em>La Russie, l&rsquo;Iran, le Qatar et le Venezuela acceptent d&eacute;sormais de vendre leur p&eacute;trole avec des contrats en yuans convertibles en or. <br /> </em></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.bvoltaire.fr/contrats-de-petrole-yuan-or-fin-dieu-dollar/?mc_cid=ff60f50502&amp;mc_eid=3f4923eae7">http://www.bvoltaire.fr/contrats-de-petrole-yuan-or-fin-dieu-dollar/?mc_cid=ff60f50502&amp;mc_eid=3f4923eae7</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 05 Sep 2017 23:00:00 GMT Classement des forces armées du monde http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2673 2673 <br /><p>&nbsp;Le portail Globalfirepower a publi&eacute; son classement&nbsp; des arm&eacute;es les plus puissantes du monde dress&eacute; par des experts militaires. </p> <div itemprop="articleBody" class="b-article__text"> <p>La liste est domin&eacute;e par les &Eacute;tats-Unis, alors que la Russie se trouve en deuxi&egrave;me position et la Chine est class&eacute;e troisi&egrave;me. Viennent ensuite l'Inde, la France, le Royaume-Uni, le Japon, la Turquie, l'Allemagne et l'&Eacute;gypte.</p> La Cor&eacute;e du Sud figure en 12e place, alors que son voisin du Nord est en 23e position. Le Canada et la Belgique sont class&eacute;s 26e et 66e respectivement. <p>La liste dress&eacute;e par Globalfirepower est bas&eacute;e sur plus d'une cinquantaine de crit&egrave;res, dont la quantit&eacute; totale des armements et &eacute;quipements ainsi que leur diversit&eacute;, les effectifs des troupes r&eacute;guli&egrave;res et des r&eacute;serves, les budgets militaires, les infrastructures de transport dont disposent les pays &eacute;tudi&eacute;s, ainsi que la production des hydrocarbures et d'autres facteurs qui ont un impact sur les capacit&eacute;s d&eacute;fensives du pays.<br /> <br /> Aux Etats-Unis, une (timide) opposition fait valoir qu'un peu moins de d&eacute;penses militaires et un peu plus de d&eacute;penses dans les infrastructures civiles aurait ainsi permis d'&eacute;viter une partie des morts dues au d&eacute;r&egrave;glement climatique</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence </strong><br /> <!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--></p> <p><!--[if gte mso 9]><xml><w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"></w:LatentStyles></xml><![endif]--><!--[if gte mso 10]><style>/* Style Definitions */table.MsoNormalTable{mso-style-name:"Tableau Normal";mso-tstyle-rowband-size:0;mso-tstyle-colband-size:0;mso-style-noshow:yes;mso-style-parent:"";mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;mso-para-margin:0cm;mso-para-margin-bottom:.0001pt;mso-pagination:widow-orphan;font-size:10.0pt;font-family:"Times New Roman";mso-ansi-language:#0400;mso-fareast-language:#0400;mso-bidi-language:#0400;}</style><![endif]--></p> <p><a href="https://www.globalfirepower.com/countries-listing.asp">https://www.globalfirepower.com/countries-listing.asp</a></p> <p>&nbsp;</p> </div> Fri, 01 Sep 2017 23:00:00 GMT Le BRICS plus dynamique que jamais http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2671 2671 <br /><font face="Arial" size="2">On avait pu craindre qu'&agrave; la suite notamment des fortes dissensions entre l'Inde et la Chine, toutes deux avec la Russie co-fondatrices du BRICS, cette structure se trouve en difficult&eacute; pour l'avenir. Le retour partiel du Br&eacute;sil sous l'influence am&eacute;ricaine avait &eacute;galement pu inqui&eacute;ter. </font> <p><font face="Arial" size="2">Ce ne semble pas &ecirc;tre le cas. Cinq nouveaux pays ont &eacute;t&eacute; invit&eacute;s par les autorit&eacute;s chinoises au prochain sommet du BRICS qui se tiendra du 3 au 5 septembre 2017 dans la ville chinoise de Xiamen. L'annonce vient d'en &ecirc;tre faite, non par le gouvernement chinois mais par l'ambassadeur russe &agrave; P&eacute;kin Andre&iuml; Denissov. Ceci montre bien la solide alliance qui unit la Russie et la Chine, notamment sur les plans internationaux dont le BRICS est le symbole. Ces cinq Etats sont la Guin&eacute;e, le Mexique, la Tha&iuml;lande, le Tadjikistan et l'Egypte. La pr&eacute;sence de l'Egypte sera particuli&egrave;rement significative car elle avait paru r&eacute;cemment abandonner ses ambitions d'ind&eacute;pendance &agrave; l'&eacute;gard des Etats-Unis. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">A l'ordre du jour de la prochaine r&eacute;union figure la relance d'un plan d&rsquo;action dans le domaine de la coop&eacute;ration industrielle, visant notamment &agrave; favoriser la croissance des petites et moyens industries au sein du BRICS, ceci malgr&eacute; les fronti&egrave;res. Par ailleurs Moscou et P&eacute;kin ont annonc&eacute; vouloir poursuivre leurs plans visant &agrave; s'&eacute;manciper du dollar. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">On notera que l'Inde et la Chine semblent d&eacute;sormais d&eacute;sireuses de rechercher un compromis dans le conflit dit du Doklam (Voir <a href="http://theduran.com/breaking-india-withdraws-doklamdonglang/">http://theduran.com/breaking-india-withdraws-doklamdonglang/<br /> </a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong><br /> </strong></font></p> <p><font face="Arial" size="2" color="#003366"><strong>Note c</strong><strong>oncernant le r&ocirc;le possible du BRICS</strong></font><font face="Arial" size="2"><br /> JPB,&nbsp; 29/08/2017</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <p>On lit dans un article de Marc Rousset publi&eacute; par Bd Voltaire le 28/09/2019<br /> <a href="http://www.bvoltaire.fr/va-tres-bien-dette-explose-de-toute-part-monde/?mc_cid=072114424b&amp;mc_eid=f080e5b85a" target="http://www.bvoltaire.fr/va-tres-bien-dette-explose-de-toute-part-monde/?mc_cid=072114424b&amp;mc_eid=f080e5b85a">http://www.bvoltaire.fr/va-tres-bien-dette-explose-de-toute-part-monde/?mc_cid=072114424b&amp;mc_eid=f080e5b85a</a> <br /> <br /> <em>Le point d&rsquo;origine de tous les maux &eacute;conomiques occidentaux a &eacute;t&eacute; la d&eacute;cision de Nixon en 1971 de supprimer la convertibilit&eacute; du dollar en or et d&rsquo;obliger malgr&eacute; tout le monde &agrave; consid&eacute;rer le dollar comme une monnaie de r&eacute;serve aussi fiable que l&rsquo;or.</em> </p> <p>C'est vrai concernant l'emprise am&eacute;ricaine, mais ne pose pas les bons probl&egrave;mes, selon nous. La question de l'&eacute;talon or est d&eacute;pass&eacute;e et sans v&eacute;ritable int&eacute;r&ecirc;t.</p> <p>Je pense, comme nous l'avons souvent &eacute;crit ici que :<br /> <br /> 1. Emprunter, m&ecirc;me &agrave; LT, pour investir est tr&egrave;s sain et m&ecirc;me indispensable. Mais la finance s'y refuse car l'investissement &agrave; LT ne peut &ecirc;tre que public. D'autre part l'investissement m&ecirc;me priv&eacute; est autant d'&eacute;pargne immobilis&eacute;e qui ne peut aller &agrave; la sp&eacute;culation.<br /> <br /> 2. La domination am&eacute;ricaine constitue le vrai probl&egrave;me, comme l'article ne le dit pas suffisamment Ayant jusqu'ici impos&eacute; le dollar, elle a r&eacute;ussi &agrave; faire payer les deficits am&eacute;ricains, notamment en d&eacute;fense, par l'&eacute;pargne des autres pays ayant investi, notamment la Chine. Mais ceci ne va peut-&ecirc;tre plus durer. D'une part la Chine a besoin d&quot;&eacute;pargnes consid&eacute;rables dans ses grands projets, Nouvellee route de la soie, D&eacute;fense, Spatial. Donc l'&quot;Occident&quot; devra, soit prendre &agrave; son compte ses propres dettes dans ses futurs budgets, ce qui l'&eacute;tranglera, soit provoquer une grande crise g&eacute;n&eacute;rale annulant toutes les dettes, au d&eacute;triment &eacute;videmment de ses propres &eacute;pargnants. </p> <p>L'Occident s'enfoncera dans la crise, sinon dans la r&eacute;volution sociale, tandis que le Brics, comme indiqu&eacute; dans mon dernier article, pourra s'engager dans des investissements certes limit&eacute;s, mais sains. Le Brics ne veut pas cependant revenir &agrave; l'&eacute;talon or, ce qui l'&eacute;tranglerait, mais &agrave; un mix reminbi-rouble.</p> <p>Pour la France, elle devrait selon moi rejoindre le Brics, o&ugrave; elle apporterait beaucoup, mais c'est inimaginable vu la domination de Wall street et du Pentagone accept&eacute;e par les gouvernements successifs, Macron &eacute;tant pire que les autres vu qu'il a &eacute;t&eacute; &eacute;lu gr&acirc;ce &agrave; l'aide financi&egrave;re de la Banque franco-am&eacute;ricaine. D'autre part, rejoindre le Brics signifierait, au moins en partie, sortir de l'UE, comme le recommande avec d'excellents arguments Jacques Sapir. L&agrave; aussi le v&eacute;to am&eacute;ricain l'interdit. </p> <p>Je ne vois pas l'opposition en France dire clairement cela. Cela pourrait pourtant lui rallier de nombreux suffrages, &agrave; condition de bien pr&eacute;ciser les investissements productifs qu'elle voudrait faire et les profits qui en r&eacute;sulteraient, au moins sur le moyen-long terme . Les propos tr&egrave;s g&eacute;n&eacute;raux de France insoumise et du FN ne suffisent pas. </p> <p><br /> <br /> </p> Sun, 27 Aug 2017 23:00:00 GMT Israël dans une impasse http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2669 2669 <br /><font size="2" face="Arial">Ceci dit, le premier ministre isra&eacute;lien Benjamin Netanyahu ne peut pas prendre au s&eacute;rieux une telle menace, sachant bien qu'il dispose d'une arme nucl&eacute;aire et pourrait &agrave; la moindre action s&eacute;rieuse d&eacute;truire enti&egrave;rement l'Iran. Il sait aussi que ses alli&eacute;s occidentaux, notamment les Etats-Unis, ne laisseraient pas faire l'Iran. </font> <p><font size="2" face="Arial">L'on peut donc se demander pour quelle raison Benjamin Netanyahu, ayant demand&eacute; &agrave; rencontrer Vladimir Poutine et re&ccedil;u par lui le 23 ao&ucirc;t &agrave; Sotchi, station baln&eacute;aire sur les rives de la mer Noire, a jug&eacute; utile de d&eacute;noncer le renforcement de la pr&eacute;sence iranienne en Syrie . &laquo;L'Iran fait d'&eacute;normes efforts pour renforcer sa pr&eacute;sence en Syrie, a-t-il assur&eacute;. &quot;Cela repr&eacute;sente une menace pour Isra&euml;l, pour le Moyen-Orient et pour le monde entier&raquo;.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Il ne peut pas ignorer que l'Iran est, avec la Russie, l'un des principaux alli&eacute;s du pr&eacute;sident syrien Bashar al Assad. Moscou esp&egrave;re constituer, avec la Syrie et l'Iran, un pont chiite dans la r&eacute;gion, s'opposant &agrave; l'extension des r&eacute;gimes arabes sunnites soutenus par Washington. Il ne peut raisonnablement esp&eacute;rer que Moscou renonce &agrave; cette orientation strat&eacute;gique de premi&egrave;re importance. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant la lutte contre le groupe Etat Islamique (EI), Benjamin Netanyahu a jug&eacute; &quot;tr&egrave;s importants&quot; les efforts internationaux, dont ceux de Moscou, visant &agrave; combattre l'EI. &quot;Mais ce qui est n&eacute;gatif, c'est que l'Iran s'implante l&agrave; o&ugrave; l'on a vaincu l'EI&quot;, a-t-il d&eacute;clar&eacute; &agrave; Vladimir Poutine </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Cependant, depuis le d&eacute;but de la guerre en Syrie en 2011, Isra&euml;l n'a pas manifest&eacute; la moindre intention de participer &agrave; la lutte contre l'EI, sauf pour la d&eacute;fense de ses propres fronti&egrave;res.&nbsp; Au contraire, il a frapp&eacute; ponctuellement des convois &agrave; destination du Hezbollah libanais, alli&eacute; de l'Iran, consid&eacute;r&eacute; par Isra&euml;l comme auteur d'agressions contre lui. Il a, plus grave, bombard&eacute; plusieurs fois des positions des forces r&eacute;guli&egrave;res syriennes, s'opposant ainsi directement au gouvernement de Damas alli&eacute; de la Russie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A cette heure, nous n'avons pas d'information concernant les r&eacute;ponses de Poutine &agrave; Netanyahu, en dehors des sourires de rigueur &eacute;chang&eacute;s. L'on peut n&eacute;anmoins supposer que Poutine a r&eacute;affirm&eacute; son intention de poursuivre une alliance prometteuse avec l'Iran. Sans doute a-t-il seulement assur&eacute; &agrave; Netanyahu qu'il ne laisserait pas l'Iran, si l'envie lui en prenait, engager des op&eacute;rations militaires contre J&eacute;rusalem. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur le fond, la d&eacute;marche de Netanyahu aupr&egrave;s de Poutine a montr&eacute; qu'Isra&euml;l &eacute;tait d&eacute;sormais dans une impasse. Il ne pourra pas s'en prendre directement &agrave; l'Iran non plus qu'a la Syrie. Ceci d'autant plus que les moyens d'action de Washington, son principal alli&eacute; dans la r&eacute;gion paraissent de plus en plus limit&eacute;s. Il devra, pensons-nous, accepter bon gr&eacute; mal gr&eacute; la pr&eacute;sence &agrave; ses fronti&egrave;res d'une Iran assagie par les pressions russes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">A terme, pour sortir de cette impasse, il devra envisager concr&egrave;tement avec Moscou les nombreux domaines strat&eacute;giques dans lequel une coop&eacute;ration russo-isra&eacute;lienne pourra se d&eacute;velopper &agrave; l'avantage des deux parties. C'est d'ailleurs ce que les nombreux isra&eacute;liens d'origine russe, ayant continu&eacute; &agrave; entretenir de bonnes relations avec la m&egrave;re-patrie, lui ont toujours demand&eacute; de faire. Ceci ne fera pas plaisir au lobby juif aux Etats-Unis, l'AIPAC. Mais ce dernier devra l'acce</font><font face="Arial">pter. </font></p> Wed, 23 Aug 2017 23:00:00 GMT L'armée américaine s'implante durablement en Afghanistan http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2667 2667 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170822090402_afghanistanbis.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Nul ne pouvait douter de sa d&eacute;cision, compte tenu du fait qu'il est d&eacute;sormais devenu une &laquo;&nbsp;puppet&nbsp;&raquo; manipul&eacute; par les g&eacute;n&eacute;raux exer&ccedil;ant dor&eacute;navant le pouvoir &agrave; Washington. Or, si la guerre en Afghanistan est, selon les termes de Trump, &laquo;&nbsp;la plus longue guerre de l&rsquo;histoire am&eacute;ricaine&nbsp;&raquo;, si quelque 2.400 soldats am&eacute;ricains sont morts en Afghanistan depuis 2001, et plus de 20.000 y ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;s, ce n'est pas sans raison. </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Pour le complexe militaro-industriel qui a toujours impos&eacute; ses choix aux pr&eacute;sidents am&eacute;ricains, c'est d'abord parce que l'Afghanistan comporte de consid&eacute;rables r&eacute;serves en mati&egrave;res premi&egrave;res, encore inexploit&eacute;es, qu'il ne serait pas admissible d'abandonner au Pakistan, &agrave; la Chine voire &agrave; la Russie. C'est ensuite et surtout parce que l'Afghanistan est un pays clef situ&eacute; au centre d'une r&eacute;gion comportant &agrave; l'ouest l'Iran, au nord les &laquo;&nbsp;Stans&nbsp;&raquo; qui constituent une fronti&egrave;re avec la Russie et au sud-est le Pakistan. Ne pas maintenir une pr&eacute;sence militaire puissante dans ce pays serait pratiquement d&eacute;clarer que les Etats-Unis capitulaient devant l'alliance irano-russe qui s'&eacute;tait progressivement form&eacute;e pour r&eacute;sister au renforcement de la pression am&eacute;ricaine. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Les Etats-Unis, comme les divers alli&eacute;s europ&eacute;ens qu'ils avaient r&eacute;ussi &agrave; entra&icirc;ner avec eux dans la guerre contre les Talibans afghans, ont toujours affirm&eacute; que ceux-ci, soutenus discr&egrave;tement par le Pakistan, mena&ccedil;aient de s'emparer de Kaboul et des r&eacute;gions strat&eacute;giques du pays. Les laisser faire aurait &eacute;t&eacute;, selon eux, une capitulation aux retentissements immenses devant des groupes militaires pr&eacute;sent&eacute;es par eux comme des terroristes islamistes et non comme des combattants pour l'ind&eacute;pendance nationale. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Mais il y a Talibans et Talibans. Les uns promettent aujourd'hui la d&eacute;solation et la mort aux Am&eacute;ricains.&nbsp; Mais parmi d'autres se trouvent des groupes ayant depuis longtemps &eacute;t&eacute; financ&eacute;s par la CIA pour faciliter les actions secr&egrave;tes men&eacute;es par l'Arm&eacute;e am&eacute;ricaine, tant &agrave; Kaboul que dans les pays voisins. Nous avons dans un article pr&eacute;c&eacute;dent montr&eacute; comment, avec </span><span style="font-style: normal">l'aide </span><span style="font-style: normal">d'h&eacute;licopt&egrave;res non identifi&eacute;s fournis n&eacute;cessairement par l'arm&eacute;e afghane ou par l'Otan, des combattants eux-m&ecirc;mes anonymes avaient commis r&eacute;cemment un massacre </span>de Chiites Hazara dans la province de Sar-e-Pol au nord de Afghanistan, non loin de l'Iran. Or les Hazaras se rattachent culturellement &agrave; l'Iran. Ces combattants non identifi&eacute;s <span style="font-style: normal">&eacute;taient n&eacute;cessairement des militaires de l'Arm&eacute;e afghane pass&eacute;s aux Talibans ou des Talibans et combattants islamistes assimil&eacute;s.</span></font></p> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal"><font color="#000080"><strong>L'Etat islamique</strong></font><br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Derri&egrave;re ceux-ci se trouve depuis quelques mois l'Etat islamique (EI). Celui-ci a compris quel atout repr&eacute;sentait des combattants islamistes bas&eacute;s en Afghanistan et pouvant mener des attentats tant en Iran qu'en Russie et en Europe. De leur cot&eacute;, la CIA et autres services secrets am&eacute;ricains qui ont toujours soutenu l'EI n'ont jamais renonc&eacute; &agrave; aider voire organiser des actions terroristes men&eacute;es par celle-ci au Moyen-Orient, en Iran ou chez les &laquo;&nbsp;Stans&nbsp;&raquo;. Ne pas maintenir une pr&eacute;sence de militaires am&eacute;ricains solidement implant&eacute;s en Afghanistan, disposant d'autant de dollars que n&eacute;cessaire pour financer les combattants de l'EI, aurait &eacute;t&eacute; pratiquement renoncer &agrave; ces formes d'actions indispensables au maintien de l'influence am&eacute;ricaine face l'influence grandissante de la Russie. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Aussi, comme il fallait s'y attendre, Donald Trump a annonc&eacute; le 21/08 que les </span></font><font size="2" face="Arial">Etats-Unis allaient non seulement poursuivre, mais augmenter leur pr&eacute;sence arm&eacute;e en Afghanistan. Il a certes refus&eacute; de d&eacute;voiler ses intentions militaires. &laquo;&nbsp;Nous ne parlerons pas du nombre de soldats&nbsp;&raquo; car &laquo;&nbsp;les ennemis de l&rsquo;Am&eacute;rique ne doivent jamais conna&icirc;tre nos projets&nbsp;&raquo;. Mais, selon des responsables de la Maison Blanche, Donald Trump a autoris&eacute; le Pentagone &agrave; d&eacute;ployer jusqu&rsquo;&agrave; 3.900 soldats suppl&eacute;mentaires.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Par ailleurs, il a averti le Pakistan qu'il a d&eacute;fini comme &laquo;&nbsp;&eacute;tant souvent un refuge pour les agents du chaos, de la violence et de la terreur&nbsp;&raquo;. Le Pakistan a &laquo;&nbsp;beaucoup &agrave; perdre s&rsquo;il continue &agrave; abriter des criminels et des terroristes&nbsp;&raquo;, d&eacute;stabilisant l&rsquo;Afghanistan, a-t-il affirm&eacute;. &laquo;&nbsp;Cela doit changer et cela va changer imm&eacute;diatement&nbsp;!&nbsp;&raquo;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Ce ne sont pas 3.900 soldats suppl&eacute;mentaires en Afghanistan qui devraient effrayer le Pakistan, puissance nucl&eacute;aire. Le Pentagone a n&eacute;cessairement en projet des actions militaires sensiblement plus importantes contre le Pakistan, s'exer&ccedil;ant notamment &agrave; partir de l'Afghanistan. Ceci voudrait-il dire que pour les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains, il faudrait n&eacute;cessairement dans les prochains mois mettre en place une base militaire puissante en Afghanistan, dot&eacute;e de moyens a&eacute;riens et terrestres susceptibles d'&ecirc;tre pris au s&eacute;rieux, non seulement par le Pakistan mais par l'Iran et la Russie?&nbsp; Ce serait donc ainsi un puissant fer de lance am&eacute;ricain qui commencerait&nbsp; &agrave; se mettre en place au coeur de l'Eurasie russe.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">L&agrave; encore, il faut se demander comment r&eacute;agira Vladimir Poutine.</font></p> <p><font size="2" face="Arial"><strong>Note. </strong><br /> <br /> On trouvera ici la retransciption compl&egrave;te du discours de Trump (&agrave; la fin de l'article de The Duran)</font></p> <p><font size="2" face="Arial"> </font></p> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://theduran.com/4000-troop-surge-as-trump-takes-full-ownership-of-afghanistan-war/">http://theduran.com/4000-troop-surge-as-trump-takes-full-ownership-of-afghanistan-war/</a></font></p> <p><font size="2" face="Arial"> </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Mon, 21 Aug 2017 23:00:00 GMT Les généraux américains ouvrent un premier front contre la Russie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2666 2666 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170821103718_carteafghan.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><font size="2" face="Arial">Ce matin 21/08, on peut penser que cette hypoth&egrave;se &eacute;tait bonne. Il appara&icirc;t que les g&eacute;n&eacute;raux qui tiennent d&eacute;sormais le gouvernail de l'Am&eacute;rique, ont d&eacute;cid&eacute; non seulement de poursuivre la guerre en Afghanistan, &agrave; laquelle Bannon s'opposait r&eacute;solument, mais de l'amplifier. Pour cela, comme pour le moment l'envoi de nouvelles troupes am&eacute;ricaines serait impopulaire, ils ont d&eacute;cid&eacute; d'utiliser leur vieil alli&eacute;, l'Etat islamique (EI ou ISIS) pour engager de nouvelles actions terroristes en Iran, &agrave; partir de sa solide implantation dans l'Afghanistan voisine. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">On apprend en effet du minist&egrave;re russe des affaires &eacute;trang&egrave;res qu'avec l'aide d'h&eacute;licopt&egrave;res non identifi&eacute;s fournis n&eacute;cessairement par l'arm&eacute;e afghane ou par l'Otan, c'est-&agrave;-dire les Etats-Unis, des combattants eux-m&ecirc;mes anonymes ont commis un massacre </span>de Chiites Hazara dans la province de Sar-e-Pol au nord de Afghanistan, non loin de l'Iran. Or ceux-ci ont de nombreuses affinit&eacute;s avec la R&eacute;publique Islamique d'Iran. Tout laisse penser que parmi ces combattants &laquo;&nbsp;anonymes&nbsp;&raquo; figuraient des repr&eacute;sentants de l'EI que Washington continue &agrave; financer et armer secr&egrave;tement alors qu'il pr&eacute;tend combattre l'EI en Syrie-Irak. . </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Le message adress&eacute; par les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains au pr&eacute;sident iranien Rouhani para&icirc;t clair. Ils sont pr&ecirc;ts &agrave; concr&eacute;tiser leur projet de guerre contre l'Iran, elle-m&egrave;me alli&eacute;e de la Russie. Pour cela, dans un premier temps, ils n'h&eacute;sitent pas &agrave; utiliser des terroristes de l'EI, conjointement avec des militaires du gouvernement afghan trahissant au profit des islamistes. Dans un second temps, ils porteront ce terrorisme en Iran, afin de la fragiliser. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Les Russes ont bien compris que derri&egrave;re l'Iran, c'est leur pr&eacute;sence au Moyen-Orient qu'ils veulent &eacute;liminer. De la m&ecirc;me fa&ccedil;on les g&eacute;n&eacute;raux am&eacute;ricains renforceront leur aide aux combattants de l'EI op&eacute;rant au Kyrgyzstan, Tajikistan et Uzbekistan o&ugrave; l'arm&eacute;e russe a des bases, De l&agrave;, des actions terroristes pourront &ecirc;tre men&eacute;es directement en Russie. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Il est clair, comme nous l'avons ici m&ecirc;me pr&eacute;cis&eacute;, que la nouvelle dictature militaire soft qui semble bien avoir pris le pouvoir &agrave; Washington, derri&egrave;re un Trump compl&egrave;tement manipul&eacute;, commence ainsi &agrave; concr&eacute;tiser son vieux projet de guerre &agrave; la Russie. Celle-ci a le tort de poss&eacute;der un arsenal nucl&eacute;aire et balistique strat&eacute;gique pouvant faire jeu &eacute;gal avec celui des Etats-Unis. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">A nouveau se pose de ce fait la question de savoir comment Vladimir Poutine entendra contrer ces nouvelles offensives. Elles paraissent actuellement mineures et locales, mais s'il laisse faire, elles permettront<span style="font-style: normal"> d'ouvrir de plus en plus de fronts contre la Russie. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-style: normal"><br /> </p> Sun, 20 Aug 2017 23:00:00 GMT L'Espagne, nouvelle porte d'entrée pour les migrations illégales http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2655 2655 <br /><!--[if gte mso 9]><xml> <w:WordDocument> <w:View>Normal</w:View> <w:Zoom>0</w:Zoom> <w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone> <w:PunctuationKerning /> <w:ValidateAgainstSchemas /> <w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid> <w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent> <w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText> <w:Compatibility> <w:BreakWrappedTables /> <w:SnapToGridInCell /> <w:WrapTextWithPunct /> <w:UseAsianBreakRules /> <w:DontGrowAutofit /> </w:Compatibility> <w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel> </w:WordDocument> </xml><![endif]--> <p><font size="2" face="Arial"><span style="mso-ansi-language:EN-GB" lang="EN-GB">La r&eacute;ponse est simple. </span>L&rsquo;Espagne ne dispose pas des milliers de douaniers et policiers qui lui seraient n&eacute;cessaires pour pr&eacute;venir de telles op&eacute;rations. Par ailleurs les autorit&eacute;s, &agrave; supposer qu&rsquo;elles aient voulu r&eacute;agir &agrave; ce franchissement ill&eacute;gal de fronti&egrave;re, n&rsquo;ont rien pu faire. Il est apparu ensuite en effet que les migrants se sont dispers&eacute;s, ont rapidement chang&eacute; de tenue et pour certains se sont &eacute;loign&eacute;es dans des voitures qui les attendaient. La police enfin arriv&eacute;e sur les lieux n&rsquo;a rien pu faire.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="excl"><font size="2" face="Arial">Tout laisse pr&eacute;voir que cette op&eacute;ration se renouvellera &agrave; grande &eacute;chelle. L&rsquo;Organisation internationale pour les migrations (IOM)<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>a pr&eacute;venu que l&rsquo;Espagne pourrait cette ann&eacute;e d&eacute;passer la Gr&egrave;ce en nombre de migrations ill&eacute;gales. Selon l&rsquo;IOM, le nombre des migrants identifi&eacute;s en Espagne cette ann&eacute;e a d&eacute;pass&eacute; 8.000. Ce chiffre est 3 fois celui enregistr&eacute; pour 2016. Il devrait <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>s&rsquo;accroitre consid&eacute;rablement et rapidement rejoindre le chiffre des migrations en Italie pour la derni&egrave;re ann&eacute;e, soit 97.000.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="excl"><font size="2" face="Arial">Ceci s&rsquo;explique, car la c&ocirc;te sud-atlantique de l&rsquo;Espagne est bien plus facile &agrave; atteindre en partant de l&rsquo;Afrique du Nord que les autres c&ocirc;tes europ&eacute;ennes beaucoup plus &eacute;loign&eacute;es. Il suffit d&rsquo;attendre que le temps soit calme sur le d&eacute;troit de Gibraltar pour traverser en toute s&eacute;curit&eacute;. Certains parlent m&ecirc;me de passages en jet-ski.<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>L&rsquo;enclave espagnole de Ceuta sur la c&ocirc;te marocaine, victime de nombreux franchissements de fronti&egrave;res, ne pr&eacute;sente pas le m&ecirc;me avantage, car il faut en sortir pour gagner le continent europ&eacute;en.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="excl"><font size="2" face="Arial">Les na&iuml;fs se demanderont ce que fera l&rsquo;Espagne, et avec elle l&rsquo;Union europ&eacute;enne, pour contrer l&rsquo;augmentation pr&eacute;visible de ces migrations, <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>r&eacute;p&eacute;tons-le parfaitement ill&eacute;gales. La r&eacute;ponse est simple. Elles ne feront rien. <br /> </font></p> <p class="excl"><font size="2" face="Arial">* Voir Diario de Cadiz <a href="http://www.diariodecadiz.es/provincia/Banistas-Atlanterra-Barbate-testigos-inmigracion_0_1162084178.htmlv">http://www.diariodecadiz.es/provincia/Banistas-Atlanterra-Barbate-testigos-inmigracion_0_1162084178.htmlv</a></font></p> <!--[if gte mso 9]><xml> <w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"> </w:LatentStyles> </xml><![endif]--><!--[if !mso]><object classid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object> <style> st1:*{behavior:url(#ieooui) } </style> <![endif]--><!--[if gte mso 10]> <style> /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} </style> <![endif]--> Thu, 10 Aug 2017 23:00:00 GMT Corée du Nord et bombardiers B-1 http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2656 2656 <br /><!--[if gte mso 9]><xml><w:WordDocument><w:View>Normal</w:View><w:Zoom>0</w:Zoom><w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone><w:PunctuationKerning /><w:ValidateAgainstSchemas /><w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid><w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent><w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText><w:Compatibility><w:BreakWrappedTables /><w:SnapToGridInCell /><w:WrapTextWithPunct /><w:UseAsianBreakRules /><w:DontGrowAutofit /></w:Compatibility><w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel></w:WordDocument></xml><![endif]--> <p class="MsoNormal">Le Rockwell B-1 Lancer est un bombardier &agrave; long rayon d&rsquo;action et &agrave; g&eacute;om&eacute;trie variable, d&eacute;velopp&eacute; par les Etats-Unis dans les ann&eacute;es 1970. Une petite dizaine d&rsquo;entre eux sont toujours op&eacute;rationnels. L&rsquo;Air Force les utilise de temps en temps pour &laquo;&nbsp;fr&ocirc;ler&nbsp;&raquo; les zones d&rsquo;exclusion a&eacute;rienne de la Chine.<br style="mso-special-character:line-break" /> <br /> Ces bombardiers ne suffiraient pas pour d&eacute;truire les sites strat&eacute;giques nord-cor&eacute;ens. Ceux-ci outre qu&rsquo;ils sont encore mal localis&eacute;s, malgr&eacute; les ressources du renseignement satellitaire,<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>sont souvent enterr&eacute;s ou tr&egrave;s prot&eacute;g&eacute;s. Il conviendrait d&rsquo;utiliser &eacute;galement des bombes &agrave; forte p&eacute;n&eacute;tration ou de type &laquo;&nbsp;intelligent&nbsp;&raquo; pour les neutraliser effectivement. Avec des B-1, un bombardement efficace ne pourrait donc pas se faire sans laisser le temps &agrave; la Cor&eacute;e du Nord de proc&eacute;der &agrave; des ripostes. <br /> </p> <p class="MsoNormal"><span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>Or Kim Jung-un a pr&eacute;venu qu&rsquo;une telle riposte ferait appel aux armes atomiques et aux lanceurs balistiques <span style="mso-spacerun:yes">&nbsp;</span>dont dispose dor&eacute;navant la Cor&eacute;e du Nord. Pour le moment, le territoire am&eacute;ricain, y compris l&rsquo;ile de Guam, ne seraient pas accessibles. Mais d&rsquo;autres alli&eacute;s des Etats-Unis, en premier lieu la Cor&eacute;e du Sud et le Japon, seraient les premiers atteints. Il en r&eacute;sulterait chez eux des dizaines de millions de morts. Les Nord-Cor&eacute;ens sont bien conscients qu&rsquo;en retour l&rsquo;Am&eacute;rique atomiserait radicalement leur pays. Mais autant que l&rsquo;on puisse savoir, ils sont pr&ecirc;ts au sacrifice supr&ecirc;me, si cela s&rsquo;av&eacute;rait in&eacute;vitable.<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span></p> <p class="MsoNormal">&nbsp;Il convient donc plus que jamais de s&rsquo;interroger sur la sant&eacute; mentale de Donald Trump, quand il menace Pyongyang d&rsquo;une attaque pr&eacute;ventive, avec ou sans bombardiers B-1, si la Cor&eacute;e ne suspendait pas ses d&eacute;veloppements militaires. On dira que Trump pourrait &ecirc;tre moins insens&eacute; qu&rsquo;il ne semble, dans la mesure o&ugrave; l&rsquo;in&eacute;vitable riposte nucl&eacute;aire de la Chine qui s&rsquo;en suivrait, lui donnait une raison pour utiliser l&rsquo;arsenal nucl&eacute;aire dont il dispose, bien sup&eacute;rieur &agrave; celui des Chinois. La Chine urbanis&eacute;e serait ray&eacute;e de la carte. Neutraliser la concurrence chinoise a toujours &eacute;t&eacute; un point fort de son programme. Mais au prix de la guerre nucl&eacute;aire mondiale qui s&rsquo;en suivrait, ce serait tr&egrave;s cher le payer.</p> <p class="MsoNormal">* Voir<a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-08-10/pentagon-unveils-plan-pre-emptive-strike-north-korea-b-1-bombers"><br /> http://www.zerohedge.com/news/2017-08-10/pentagon-unveils-plan-pre-emptive-strike-north-korea-b-1-bombers</a></p> Thu, 10 Aug 2017 23:00:00 GMT Que vient faire l'Arabie saoudite en Irak? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2649 2649 <br /><!--[if gte mso 9]><xml> <w:WordDocument> <w:View>Normal</w:View> <w:Zoom>0</w:Zoom> <w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone> <w:PunctuationKerning /> <w:ValidateAgainstSchemas /> <w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid> <w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent> <w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText> <w:Compatibility> <w:BreakWrappedTables /> <w:SnapToGridInCell /> <w:WrapTextWithPunct /> <w:UseAsianBreakRules /> <w:DontGrowAutofit /> </w:Compatibility> <w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel> </w:WordDocument> </xml><![endif]--> <h3><span style="font-size:12.0pt;font-family:&quot;Times New Roman&quot;; mso-ansi-language:EN-GB;font-weight:normal;mso-bidi-font-weight:bold" lang="EN-GB">&nbsp;</span><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal;">L&rsquo;Arabie veut reconstituer dans la nouvelle Irak l&rsquo;influence qu&rsquo;elle avait au temps o&ugrave; celle-ci &eacute;tait soumise au pouvoir de Washington. Elle esp&egrave;re ainsi dans un second temps pouvoir s&rsquo;appuyer<span style="mso-spacerun:yes">&nbsp; </span>sur l&rsquo;Irak pour contrer l&rsquo;importance grandissante de l&rsquo;Iran dans la r&eacute;gion, qui l&rsquo;inqui&egrave;te de plus en plus&hellip;et qui inqui&egrave;te aussi de plus en plus ses alli&eacute;s am&eacute;ricains. Muqtada Al-Sadr est un leader sunnite en Irak.</span></font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><!--[if gte mso 9]><xml> <w:WordDocument> <w:View>Normal</w:View> <w:Zoom>0</w:Zoom> <w:HyphenationZone>21</w:HyphenationZone> <w:PunctuationKerning /> <w:ValidateAgainstSchemas /> <w:SaveIfXMLInvalid>false</w:SaveIfXMLInvalid> <w:IgnoreMixedContent>false</w:IgnoreMixedContent> <w:AlwaysShowPlaceholderText>false</w:AlwaysShowPlaceholderText> <w:Compatibility> <w:BreakWrappedTables /> <w:SnapToGridInCell /> <w:WrapTextWithPunct /> <w:UseAsianBreakRules /> <w:DontGrowAutofit /> </w:Compatibility> <w:BrowserLevel>MicrosoftInternetExplorer4</w:BrowserLevel> </w:WordDocument> </xml><![endif]--></p> <p class="MsoNormal"><!--[if gte mso 9]><xml> <w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"> </w:LatentStyles> </xml><![endif]--><!--[if gte mso 10]> <style> /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} </style> <![endif]--> <p class="MsoNormal">Jusqu&rsquo;ici en Irak l&rsquo;Iran s&rsquo;est appuy&eacute;e sur une coalition shiite connue sous le nom de Islamic Supreme Council in Iraq ,<font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal;"> qu&rsquo;elle avait cr&eacute;&eacute;e des 1982 en Irak du temps de Saddam Hussein, sunnite, avec lequel elle se pr&eacute;parait &agrave; entrer en guerre. A la chute de celui-ci, elle s&rsquo;&eacute;tait appuy&eacute; sur ce front pour conserver une influence dans la nouvelle Irak, dont chacun sait qu&rsquo;elle cherche encore sa voie, entre shittes et sunnites, mais aussi entre les Etats-Unis et la Russie, bien &eacute;tablie d&eacute;sormais en Syrie. Les nationalistes irakiens s&rsquo;inqui&egrave;te donc de l&rsquo;influence grandissante que prend d&eacute;sormais l&rsquo;Iran en Iraq m&ecirc;me.</span></font></p> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal;">Le pr&eacute;c&eacute;dent Premier ministre irakien Nouri al-Maliki se voulait proche de l&rsquo;Iran. L&rsquo;actuel Premier, Haidar Al-Abadi, s&rsquo;est au contraire rapproch&eacute; de l&rsquo;Arabie saoudite avec laquelle il avait propos&eacute; de constituer un &laquo;&nbsp;conseil de coordination&nbsp;&raquo; visant &agrave; am&eacute;liorer ses relations avec les autres Etats arabes. L&rsquo;invitation &agrave; Ryad de Muqtada Al-Sadr vise ainsi &agrave; encourager la formation en Irak d&rsquo;un front sunnite nationaliste s&rsquo;inqui&eacute;tant de l&rsquo;influence grandissante de l&rsquo;Iran shiite, &agrave; la suite notamment des succ&egrave;s de cette derni&egrave;re dans le conflit syrien.</span></font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <h3><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal;">L&rsquo;Iran n&rsquo;a pas l&rsquo;intention de reculer en Irak. Elle s&rsquo;appuie pour cela sur la milice iranienne shiite connue sous le nom de Al-Hashd Al-Shaabi. Celle-ci, forte de pr&egrave;s de 120.000 hommes, a jou&eacute; un role d&eacute;cisif dans la bataille contre l&rsquo;Etat islamique (ISIS) . Il est clair que l&rsquo;Arabie, m&ecirc;me avec l&rsquo;aide de ses sympathisants irakiens Haidar Al-Abadi et Muqtada-al-Sadr, ne pourra rien faire contre l&rsquo;Iran. Les Etats-Unis et ses alli&eacute;s arabes devront en prendre leur parti.</span></font></h3> <font size="2" face="Arial"> </font> <p class="MsoNormal"><font size="2" face="Arial">&nbsp;1) Voir <strong><br /> </strong></font></p> <h3><font size="2" face="Arial"><span style="mso-ansi-language:EN-GB" lang="EN-GB"><a href="https://english.alarabiya.net/en/News/middle-east/2017/07/30/Muqtada-al-Sadr-in-Saudi-Arabia-for-the-first-time-in-11-years-.html">https://english.alarabiya.net/en/News/middle-east/2017/07/30/Muqtada-al-Sadr-in-Saudi-Arabia-for-the-first-time-in-11-years-.html</a></span><span style="font-size: 12pt;" lang="EN-GB"></span></font></h3> <strong><font size="2" face="Arial"> </font></strong> <p class="MsoNormal"><strong><font size="2" face="Arial"><span style="mso-ansi-language:EN-GB" lang="EN-GB">&nbsp;</span></font></strong></p> <strong> </strong> <h3><span style="font-family: &quot;Times New Roman&quot;;">&nbsp;</span></h3> <p class="MsoNormal">&nbsp;</p> <!--[if gte mso 9]><xml> <w:LatentStyles DefLockedState="false" LatentStyleCount="156"> </w:LatentStyles> </xml><![endif]--><!--[if !mso]><object classid="clsid:38481807-CA0E-42D2-BF39-B33AF135CC4D" id=ieooui></object> <style> st1:*{behavior:url(#ieooui) } </style> <![endif]--><!--[if gte mso 10]> <style> /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} </style> <![endif]--> Sat, 05 Aug 2017 23:00:00 GMT Sondage? Cote de popularité de Macron en baisse continue http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2648 2648 <br /><p style="margin-bottom: 0cm">&nbsp;<font size="2" color="#000000" face="Arial">C'est le cas aujourd'hui concernant la popularit&eacute; d'Emmanuel Macron au 2 ao&ucirc;t. Selon le </font><font size="2" color="#000000" face="Arial"> <a href="https://d25d2506sfb94s.cloudfront.net/cumulus_uploads/document/9y3uwaxbrz/Résultats%20YouGov%20pour%20LeHuffPost%20%28Baromètre%29%20104%20020717_As_Sent.pdf" target="_blank">barom&egrave;tre YouGov du mois d'ao&ucirc;t r&eacute;alis&eacute; pour </a></font><font size="2" face="Arial"><a href="https://d25d2506sfb94s.cloudfront.net/cumulus_uploads/document/9y3uwaxbrz/Résultats%20YouGov%20pour%20LeHuffPost%20%28Baromètre%29%20104%20020717_As_Sent.pdf" target="_blank"><em><font color="#000000">Le HuffPost</font></em><font color="#000000"> et CNews</font></a><font color="#000000">, la cote de popularit&eacute; d'Emmanuel Macron chute lourdement, passant de 43% d'opinions &agrave; 36% en un mois. Cet effondrement confirme les baisses pr&eacute;c&eacute;dentes enregistr&eacute;es apr&egrave;s l'accession de Macron &agrave; l'&Eacute;lys&eacute;e. Par comparaison les sondages concernant Fran&ccedil;ois Hollande &agrave; la m&ecirc;me date de son septennat, montrant pourtant selon les observateurs sa faible popularit&eacute;, &eacute;taient bien sup&eacute;rieurs. </font> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Il en est de m&ecirc;me pour le premier ministre Edouard Philippe. Il voit en effet sa cote baisser de 2% pour arriver &agrave; 37% d'opinions favorables, sup&eacute;rieure pourtant de 2% &agrave; celle de Macron. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">On sera tent&eacute; d'attribuer ces baisses aux cafouillages, pour ne pas dire pire, des premi&egrave;res semaines du septennat. Ne revenons pas sur ceux-ci, abondamment document&eacute;s par les m&eacute;dias. Mais nous pensons qu'il faut pousser plus loin l'analyse. L'opinion publique, pourtant facile &agrave; berner, commence &agrave; se rendre compte que le roi est de plus en plus nu, selon l'expression ancienne. Elu par ce qu'il faut bien appeler une majorit&eacute; de rencontre, ne r&eacute;pondant &agrave; aucune des tendances lourdes du corps &eacute;lectoral, Macron montre de plus en plus qu'il sera incapable de tenir ses promesses.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" color="#000000" face="Arial">Certes, au plan international, il fait un peu mieux que se pr&eacute;d&eacute;cesseurs, mais sera-ce durable? Ce ne sera pas quelques &eacute;changes sympathiques entre Macron, Poutine et Trump qui pourront positionner la France comme interlocuteur valable. Celle-ci ne fait rien de valable, notamment en termes d'industries et de recherches, pour &ecirc;tre prise au s&eacute;rieux par ces grandes puissances. Pourtant elle en aurait les atouts. Encore faudrait-il qu'un pr&eacute;sident frais &eacute;moulu d'une banque d'affaire soit capable de comprendre les enjeux scientifiques et techniques qui se posent dans un monde en pleine transformation, un monde que d'ailleurs certains scientifiques consid&egrave;rent comme courant &agrave; sa perte si rien n'est fait dans les prochaines d&eacute;cennies.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font color="#000000"><font size="2" face="Arial">Ceci dit, Macron et Philippe peuvent encore dormir tranquilles. On ne voit pas qui, dans l'opposition, sauf peut &ecirc;tre M&eacute;lenchon, proposerait des politiques alternatives susceptibles d'&ecirc;tre prises au s&eacute;rieux en Russie, e</font>n Chine et aux Etats-Unis. </font> </p> Wed, 02 Aug 2017 23:00:00 GMT