Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Thu, 23 Feb 2017 12:58:31 GMT Trump envisage-t-il une guerre avec la Russie? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2475 2475 <br /><font face="Arial" size="2">On peut se demander ce qui reste de ces bonnes r&eacute;solutions. Il vient de nommer le Lieutenant General McMaster comme son nouveau Conseiller en s&eacute;curit&eacute; nationale (National Security Advisor).<span style="font-weight: normal"> Celui-ci a &eacute;t&eacute; le responsable principal d'une &eacute;tude de </span><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">l'US Army intitul&eacute; &ldquo;Russia New Generation Warfare&rdquo; <a href="https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx">https://www.nga.mil/MediaRoom/News/Pages/Russia's-'New-Generation-Warfare'.aspx</a></span></span></font><font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Elle propose de nouvelles modalit&eacute;s de guerre avec la Russie, dite guerre hybride en ce sens qu'elle conjuguerait le recours aux armes conventionnelles et num&eacute;riques. Elle &eacute;value en ce sens les capacit&eacute;s militaires russes et recommande de nouvelles armes et m&eacute;thodes pour les combattre. Depuis, McMaster a demand&eacute; &agrave; l'Am&eacute;rique de se pr&eacute;parer &agrave; une guerre conventionnelle de haute intensit&eacute;, utilisant &agrave; la fois des missiles de longue port&eacute;e et des avions &ldquo;discrets&rdquo; mais aussi le combat au sol. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font> <h2><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Un think tank constitu&eacute; de strat&egrave;ges militaires, le Center for Strategic and Budgetary Assessments (CSBA), avec lequel McMaster s'est tenu &eacute;troitement associ&eacute;, vient de produire par ailleurs un rapport de 140 pages &ldquo;Preserving the Balance: A US Eurasia Defense Strategy&rdquo; <a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy">http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy</a><a href="http://csbaonline.org/research/publications/preserving-the-balance-a-u.s.-eurasia-defense-strategy"> </a>qui &eacute;tudie cette perspective en d&eacute;tail. </span></span></font> </h2> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">On peut voir dans la nomination de McMaster une concession de Donald Trump au parti de la guerre et &agrave; l'Intelligence Community qui lui reprochent de d&eacute;sarmer les Etats-Unis face &agrave; la Russie. Mais une telle concession ne serait pas anodine. Donald Trump serait progressivement oblig&eacute; de d&eacute;cider&nbsp; de mesures que la Russie ressentirait n&eacute;cessairement comme une menace de guerre. </span></span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Vladimir Poutine d'ailleurs ne s'y trompe pas. Il abandonne progressivement son attitude d'ouverture &agrave; l'&eacute;gard d'une Am&eacute;rique pr&eacute;sid&eacute;e par&nbsp; Donald Trump. Dans son esprit, semble-t-il, la Russie ne peut plus assumer la position de &ldquo;paralysie strat&eacute;gique&rdquo; qu&rsquo;elle avait accept&eacute; d'adopter pour soutenir Trump depuis son &eacute;lection, et l&rsquo;aider &agrave; d&eacute;finir une nouvelle &ldquo;politique russe&rdquo;. Voir sur ce sujet <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/">http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/</a></span></span></font><br /> <a href="http://foreignpolicy.com/2017/02/13/the-kremlin-is-starting-to-worry-about-trump/"><br /> </a><font face="Arial" size="2"><span lang="en-US"><span style="font-weight: normal">Beaucoup de gesticulation de part et d'autre, dira-t-on. Mais &agrave; force de gesticuler, le pire peut arriver. </span></span></font> </p> <p><br /> <br /> </p> Mon, 20 Feb 2017 23:00:00 GMT Conférence annuelle de Sécurité: Trump fait arrière toute http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2474 2474 <br /><font face="Arial" size="2">La conf&eacute;rence a rassembl&eacute; plus de 500 d&eacute;cideurs provenant du monde entier, 25 chefs d'Etat et de gouvernement, 80 ministres des affaires &eacute;trang&egrave;res et de la d&eacute;fense. Si Donald Trump n'y a pas personnellement particip&eacute;, les Etats-Unis y ont envoy&eacute; d''importantes d&eacute;l&eacute;gations provenant de l'Administration et du Congr&egrave;s. L'objet en a &eacute;t&eacute;, comme pour les pr&eacute;c&eacute;dentes, de discuter des enjeux internationaux de s&eacute;curit&eacute;. Classiquement, parmi ces menaces, est &eacute;voqu&eacute;e celle que &laquo;&nbsp;fait peser la Russie sur la paix du monde&nbsp;&raquo;. La conf&eacute;rence a toujours &eacute;t&eacute;, en effet, d'esprit atlantiste et anti-russe. Celle de f&eacute;vrier 2017 n'a pas d&eacute;rog&eacute; &agrave; la r&egrave;gle. </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="font-weight: normal"><font face="Arial" size="2">La d&eacute;l&eacute;gation am&eacute;ricaine &eacute;tait tr&egrave;s attendue. Allait-elle faire entendre un son un peu discordant. Il n'en a rien &eacute;t&eacute;. Le secr&eacute;taire de la d&eacute;fense James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis a rassur&eacute; les &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo;, et notamment les Europ&eacute;ens. Il a d&eacute;nonc&eacute; la pr&eacute;sence d'un &laquo;&nbsp;arc d'instabilit&eacute;&nbsp;&raquo; s'&eacute;tant &eacute;tablie &agrave; la p&eacute;riph&eacute;rie de l'Otan et au del&agrave;, soit le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. M&ecirc;me s'il n'a pas clairement d&eacute;signer les responsables de cet arc d'instabilit&eacute;, chacun a compris qu'il s'agissait de la Russie et de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Il a ajout&eacute; que la s&eacute;curit&eacute; de l'Am&eacute;rique est en permanence attach&eacute;e &agrave; celle de l'Europe. Par ailleurs, il a reconnu avoir un &laquo;&nbsp;grand respect&nbsp;&raquo; pour le leadership allemand en Europe. Il s'est inscrit ainsi en contradiction avec les affirmations pr&eacute;c&eacute;dentes de Trump d&eacute;non&ccedil;ant l'Otan comme obsol&egrave;te et demandant &agrave; ses membres d'accroitre sensiblement leur contribution. Trump avait par ailleurs pr&eacute;c&eacute;demment pr&eacute;sent&eacute; l'Union europ&eacute;enne comme un &laquo;&nbsp;consortium&nbsp;&raquo; au service des int&eacute;r&ecirc;ts allemands. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Dans la suite de la d&eacute;mission forc&eacute;e du conseiller &agrave; la S&eacute;curit&eacute; Michael Flynn, suspect&eacute; d'intelligence avec la Russie, Mattis &agrave; Munich et parall&egrave;lement le secr&eacute;taire d'Etat Tillerson au sommet du G2 qui s'&eacute;tait pr&eacute;c&eacute;demment tenu &agrave; Bonn, ont indiqu&eacute; que Washington n'envisageait aucune perspective de rapprochement significatif avec Moscou. Les Etats-Unis d'ailleurs n'ont en rien ralenti le d&eacute;ploiement des 4.000 hommes s'ajoutant aux forces de l'Otan &agrave; la fronti&egrave;re de la Russie. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant le Moyen Orient, Tillerson a pr&eacute;cis&eacute; &agrave; ses homologues fran&ccedil;ais, britannique, saoudien et turc qu'aucune coop&eacute;ration avec la Russie ne serait envisageable tant que celle-ci ne se distancierait pas de Bashar al Assad et continuait &agrave; l'aider dans sa lutte contre les pr&eacute;tendus &laquo;&nbsp;rebelles mod&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo; soutenus par eux. Ceci serait &eacute;videmment totalement envisageable par Moscou, pour qui l'alliance avec Damas est un incontournable g&eacute;ostrat&eacute;gique. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Parall&egrave;lement, l'ultra-n&eacute;oconservateur s&eacute;nateur John McCain, pr&eacute;sent &agrave; Munich, s'est fait remarquer par une mise en cause radicale des positions pr&eacute;c&eacute;demment affich&eacute;es vis &agrave; vis de la Russie par Flynn, Mattis, John Kelly et le vice-Pr&eacute;sident Mike Pence. Il a salu&eacute; leur retour &agrave; plus de raison. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cette conf&eacute;rence de Munich met en lumi&egrave;re aux yeux du monde l'incapacit&eacute; o&ugrave; se trouve d&eacute;sormais Donald Trump de d&eacute;finir et maintenir une position diplomatique quelque peu diff&eacute;rente et moins catastrophique que celle jusqu'ici soutenue par Obama. Faut-il y voir le fait qu'il c&egrave;de consciencieusement et par int&eacute;r&ecirc;t aux forces bellicistes bipartisanes qui avaient soutenu Obama et Hillary Clinton? Faut-il y voir, comme beaucoup le disent, une nouvelle preuve de son incapacit&eacute; &agrave; g&eacute;rer des dossiers complexes et &agrave; r&eacute;sister &agrave; tous ceux, y compris parmi ses ministres, qui veulent le voir rentrer dans le rang? </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/fr/">https://www.securityconference.de/en/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/">https://www.securityconference.de/en/news/article/what-is-happening-at-the-munich-security-conference-2017-analyses-and-press-reports/</a></font></p> Fri, 17 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump apparemment dépassé par la question israélo-palestinienne http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2472 2472 <br /><font face="Arial" size="2">L'AIPAC 1) qui se d&eacute;signe lui-m&ecirc;me comme le Pro-Isra&euml;l Lobby, avait diff&eacute;rentes raisons de craindre qu'un Donald Trump ayant affich&eacute; sa volont&eacute; de r&eacute;duire les d&eacute;penses et de recentrer l'Am&eacute;rique sur ses propres int&eacute;r&ecirc;ts, suspende ou tout au moins r&eacute;duise les appuis syst&eacute;matiques traditionnels de l'Am&eacute;rique &agrave; Isra&euml;l. Ces appuis &eacute;taient diplomatiques, &eacute;conomiques, technologiques et militaires. Sans eux, l'avenir d'Isra&euml;l, entour&eacute; de 300 millions d'arabo-musulmans dont beaucoup consid&egrave;rent de plus en plus, selon le mot d'un ayatollah, qu'il n'a pas sa place sur Terre, apparaissait compromis &agrave; terme.. </font> <p><font face="Arial" size="2">Aussi l'AIPAC a consid&eacute;r&eacute; que la conf&eacute;rence de presse tenue &agrave; Washington par les deux pr&eacute;sidents Donald Trump et Benjamin Netanyahu le 15 f&eacute;vrier a &eacute;t&eacute; pleinement rassurante pour l'avenir de la coop&eacute;ration am&eacute;ricano-isra&eacute;lienne 2). Il en a &eacute;t&eacute; de m&ecirc;me, au moins selon les voix officielles, &agrave; Tel Aviv. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Cependant, Donald Trump lui-m&ecirc;me est apparu, comme d'ailleurs sur bien d'autres aspects de sa politique, flottant sur des points essentiels, confirmant l'hypoth&egrave;se peu rassurante qu'il &eacute;tait d&eacute;pass&eacute; par la complexit&eacute; des probl&egrave;mes s'imposant &agrave; lui en tant que Pr&eacute;sident. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">&nbsp;Ainsi, sur la question cruciale de &quot;deux Etats, un Etat&quot;, Trump n'a pas prononc&eacute; le mot &laquo;&nbsp;Etat palestinien&nbsp;&raquo; qui &eacute;tait de rigueur sous ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, mais ne s'est pas &eacute;tendu sur la solution qu'il pr&eacute;conisait &laquo;&nbsp;La solution doit &ecirc;tre n&eacute;goci&eacute;e par les parties en conflit&nbsp;&raquo;, a-t-il dit. Tr&egrave;s bien, mais lorsque l'on sait que ces parties n'ont pas r&eacute;ussi depuis 40 ans &agrave; n&eacute;gocier une solution commune, l'on est en droit de s'interroger sur ce que Trump pr&eacute;conisera finalement. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Trump a en fait d&eacute;tourn&eacute; la question en annon&ccedil;ant un accord beaucoup plus important, associant de nombreux pays et int&eacute;ressant un tr&egrave;s large territoire. <em>&ldquo;A much bigger deal, a much more important deal&rdquo; that &ldquo;would take in many, many countries and...would cover a very large territory.&rdquo;</em>a-t-il dit. Les Isra&eacute;liens en ont conclu qu'il allait s'efforcer d'associer &agrave; ces n&eacute;gociations l'Arabie saoudite et les autres p&eacute;tro-monarchies. Le fait que celles-ci, et notamment l'Arabie, continuent &agrave; &ecirc;tre le soutien inconditionnel du djihadisme, que Trump pr&eacute;tend combattre par ailleurs, ne le g&ecirc;ne apparemment pas. Il esp&egrave;re en effet leur appui sans faille &agrave; sa guerre contre l'Iran. Ceci ne peut que convenir &agrave; Netanyahu, pour qui l'Iran se pr&eacute;sente comme une menace existentielle, mais ne fera &eacute;videmment pas plaisir &agrave; Poutine, ind&eacute;fectible alli&eacute; de l'Iran. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant la question des implantations et des zones de s&eacute;curit&eacute; juives en Palestine, mollement condamn&eacute;e pr&eacute;c&eacute;demment par Obama, au grand d&eacute;plaisir d'Isra&euml;l, il a &eacute;t&eacute; aussi flou. Il a d'une part demand&eacute; &agrave; Netanyahou de ralentir momentan&eacute;ment le rythme de ces implantations, et d'autre part il a indiqu&eacute; qu'il &eacute;tait pr&ecirc;t &agrave; en discuter plus en d&eacute;tail avec le m&ecirc;me Netanyahu, sans pr&eacute;ciser sur quoi porterait la discussion. Netanyahu semble en avoir conclu qu'il avait un feu vert de Washington pour la poursuite de sa politique de colonisation.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">A propos du transfert de l'ambassade des Etats-Unis &agrave; J&eacute;rusalem, Trump est rest&eacute; &eacute;vasif tout en pr&eacute;cisant que la question est toujours &agrave; l'ordre du jour et qu'elle est <em>&laquo;&nbsp;&eacute;tudi&eacute;e s&eacute;rieusement&nbsp;&raquo;. &laquo;&nbsp;Les Palestiniens doivent reconna&icirc;tre le merveilleux Etat d'Isra&euml;l&nbsp;&raquo; </em>a pr&eacute;cis&eacute; Donald Trump. Il a par ailleurs indiqu&eacute; qu'il &eacute;tait grand ami du peuple isra&eacute;lien, citant sa fille Ivanka et le mari de celle-ci Jared Kushner, juif orthodoxe. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">L'on peut avoir concernant l'Etat d'Isra&euml;l diff&eacute;rentes opinions, &agrave; l'extr&ecirc;me y voir le dernier rempart occidental contre la mont&eacute;e inexorable des arabo-musulmans, ou au contraire un spoliateur des droits historiques des Palestiniens. Mais on attendrait de Donald Trump, comme d'ailleurs de la diplomatie europ&eacute;enne, une autre attitude que celle continuant &agrave; entretenir le flou. </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Une des solutions envisageable serait de demander &agrave; Vladimir Poutine de participer &agrave; une conf&eacute;rence internationale dans laquelle la Russie proposerait son arbitrage. Celle-ci a montr&eacute; une grande habilet&eacute; en r&eacute;duisant consid&eacute;rablement les tensions en Syrie et plus g&eacute;n&eacute;ralement au Moyen-Orient. Elle est totalement engag&eacute;e par ailleurs dans la lutte contre le djihadisme 3)</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Les Etats europ&eacute;ens, &eacute;trangement muets sur la question jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, pourrait soutenir cette proposition, s'ils surmontaient leur hostilit&eacute; irresponsable &agrave; l'&eacute;gard de la Russie.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Mais ceci supposerait dans un premier temps que Trump comme Netanyahu renoncent &agrave; leur stupide hostilit&eacute; &agrave; l'&eacute;gard de l'Iran. Comme celle-ci est et restera une alli&eacute;e solide de Moscou, d&eacute;clencher une guerre contre l'Iran pourrait conduire &agrave; la guerre avec la Russie, autrement dit, de proche en proche, &agrave; une guerre mondiale.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <h1 class="western"><font face="Arial" size="2"><strong>R&eacute;f&eacute;rences</strong></font><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal"><br /> <br /> 1) AIPAC America Israel Public Affaires Comity <a href="http://www.aipac.org/">http://www.aipac.org/</a><br /> <br /> 2) voir <br /> <a href="http://www.aipac.org/news-hub?id=%7B105FBD66-D1A8-4FFF-9977-766700EB96E9%7D">http://www.aipac.org/news-hub?id=%7B105FBD66-D1A8-4FFF-9977-766700EB96E9%7D</a>#</span></font></h1> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Voir aussi <br /> <a href="http://www.lphinfo.com/conference-de-presse-trump-netanyahou/">http://www.lphinfo.com/conference-de-presse-trump-netanyahou/</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><br /> 3) Sur une possible m&eacute;diation russe? Voir The Duran, qui passe pour avoir l'oreille de Moscou. <br /> <em><a href="http://theduran.com/trump-meets-netanyahu-washes-hands-israel-palestine-conflict/"><span style="font-style: normal">http://theduran.com/trump-meets-netanyahu-washes-hands-israel-palestine-conflict/</span></a></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">___________________________________________________________________________</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font><font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">*Je re&ccedil;ois d'un des membres de notre comit&eacute; de r&eacute;daction le commentaire suivant:</font><font face="Arial" size="2"><br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><em><font color="#993300">Sur ce sujet je vous trouve s&eacute;v&egrave;re.<br /> A la diff&eacute;rence d'Obama et de Kerry, Trump ne cherche pas le prix Nobel ... <br /> La doctrine Trump est simple: n&eacute;gociation directe entre les parties.<br /> C'est la bonne formule car &agrave; quoi sert de signer des trait&eacute;s sur la pelouse &agrave; Washington ou dans les jardins de l'Elys&eacute;e, si on continue &agrave; enseigner &agrave; ses enfants la haine de l'autre, si dans les mosqu&eacute;es et les m&eacute;dias on en fait de m&ecirc;me&nbsp;?<br /> Si on agit comme &ccedil;a, cela signifie que la signature d'un trait&eacute; dit de paix n'est qu'une tactique et que le jour o&ugrave; on consid&eacute;rera qu'on a pris le dessus ...<br /> <br /> A la diff&eacute;rence des occidentaux, les isra&eacute;liens le voient, l'entendent.<br /> Quand un palestinien poignarde dans le dos et dans une rue, un civil isra&eacute;lien, sa famille le pleure quand, &agrave; quelques dizaines de kilom&egrave;tres de l&agrave;, la famille de l'assassin dit sa fiert&eacute; (!!), parfois devant des cam&eacute;ras occidentales justificatrices et re&ccedil;oit des subventions de l'autorit&eacute; palestinienne qu'elle m&ecirc;me a re&ccedil;u de l'UE.<br /> Imaginons, un sc&eacute;nario identique pour les victimes du bataclan par exemple&nbsp;? <br /> comment peut on parler de paix apr&egrave;s &ccedil;a&nbsp;&nbsp;?<br /> <br /> Mais &eacute;videmment, l'AFP et les grands m&eacute;dias longtemps corrompus sur ce sujet (Cf lire tr&egrave;s chers &eacute;mirs de Malbrunot), ne voient que les &quot;colonies&quot;.<br /> Mais ces villages ne sont pas un probl&egrave;me, Isra&euml;l l'a montr&eacute; avec le retrait du Sina&iuml; et de Gaza o&ugrave; plusieurs dizaines de milliers de juifs ont &eacute;t&eacute; d&eacute;plac&eacute;s, parfois de force, par le gouvernement d&eacute;mocratique d'Isra&euml;l.<br /> <br /> Il faut que les arabes acceptent qu'au moyen orient, une minorit&eacute; en l'occurrence ethnique et religieuse, les juifs, dispose de son destin national.<br /> S'ils acceptent &ccedil;a, ils l'accepteront y compris en leur sein avec d'autres minorit&eacute;s religieuses (chr&eacute;tiens, maronites, coptes, ath&eacute;es ...) aujourd'hui r&eacute;prim&eacute;es ou ethniques (kurdes, yazidis ...) ou sexuelles (homos, femmes ayant une vie en dehors d'un mariage ...).<br /> <br /> C'est tout l'enjeu de ce conflit qui nous concerne alors.<br /> <br /> Trump l'a compris et c'est pourquoi il r&eacute;clame de la part des deux parties, une acceptation de l'autre pleine et enti&egrave;re.<br /> <br /> </font></em>* J'ai r&eacute;pondu ceci: <br /> <br /> Je pense que vous vous illusionnez un peu concernant la coh&eacute;rence de la politique de Trump au M.O.. Celle-ci ne concerne pas seulement Isra&euml;l. Comment peut-il pr&eacute;tendre combattre le djihadisme en cajolant l'Arabie saoudite et envisager une guerre contre l'Iran, jusqu'&agrave; pr&eacute;sent du c&ocirc;t&eacute; de la Russie contre le terrorisme. <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Je dirais la m&ecirc;me chose de la politique anti-Iran et anti-Bashar alAssad d'Israel. Il faut savoir choisir ses alli&eacute;s, m&ecirc;me si a priori ils ne sont pas tr&egrave;s sympathiques. A T&eacute;h&eacute;ran, ceux qui disent qu' Israe&euml;l&nbsp; doit disparaitre sont, selon les contacts que je peux avoir, de moins en moins nombreux. <br /> <br /> Quant &agrave; moi, inutile de vous dire que je pense que la pr&eacute;sence et m&ecirc;me le renforcement d'Isra&euml;l sont indispensables face &agrave; la mont&eacute;e d&eacute;mographique et politique des arabo-musulmans p&eacute;n&eacute;tr&eacute;s pour de plus en plus d'entre eux par une id&eacute;ologie de djhihad. Mais l'enjeu est complexe et devra &ecirc;tre pr&eacute;sent&eacute; convenablement, notamment au regard des banlieues europ&eacute;ennes en train de se convertir &agrave; l'anti-sionisme. Je n'ai pas entendu, mais peut-&ecirc;tre me suis-je tromp&eacute;, les candidats &agrave; la pr&eacute;sidentielle fran&ccedil;aise &eacute;voquer cette question d'une fa&ccedil;on un peu intelligente</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">&nbsp;* Je re&ccedil;ois d'un autre membre de notre comit&eacute; de r&eacute;daction la r&eacute;action suivante. Il pose plus en profondeur la question de la compatibilit&eacute; de l'Islam avec nos valeurs <br /> <em><font color="#993300"><br /> Le pr&eacute;c&eacute;dent message demande aux Arabes d'accepter que le fait que d'autres minorit&eacute;s religieuses (chr&eacute;tiens, maronites, coptes, ath&eacute;es ...) aujourd'hui r&eacute;prim&eacute;es ou ethniques (kurdes, yazidis ...) ou sexuelles (homos, femmes ayant une vie en dehors d'un mariage ...).<br /> <br /> Je pense que l'Islam (et &agrave; fortiori l'Islam + l'arabit&eacute; - je ne parle d'arabit&eacute; que parce que les arabes (ou certains) s'en r&eacute;clament) ne peut pas accepter cela ou il n'est plus l'Islam.<br /> &gt; J'ajoute que l' Islam r&eacute;prime ce que nous ne r&eacute;primons pas -ou pour &ecirc;tre pr&eacute;cis, ce que nous ne r&eacute;primons plus depuis peu-, &ccedil;a c'est certain, mais en mati&egrave;re de r&eacute;pression nous n'avons que peu de le&ccedil;ons &agrave; donner, sans m&ecirc;me aller chercher dans notre pass&eacute;, aujourd'hui suffira... voir la Justice (aux ordres, mais de qui &nbsp;?) en France aujourd'hui.Je pense pour ma part que l'Islam (et &agrave; fortiori l'Islam + l'arabit&eacute;) ne peut pas accepter cela ou il n'est plus l'Islam.</font></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><br /> <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="http://www.lphinfo.com/conference-de-presse-trump-netanyahou/"><br /> </a></font></p> </font> Wed, 15 Feb 2017 23:00:00 GMT Bashar al Assad fustige François Hollande http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2473 2473 <br /><font face="Arial" size="2">Dans son interview, le pr&eacute;sident syrien a expliqu&eacute; pourquoi il consid&eacute;rait comme terroristes tous les groupes qui se battent contre lui, sans distinguer entre rebelles mod&eacute;r&eacute;s et rebelles terroristes et simples. Pour lui, ce sont tous des &eacute;manations d'un islamisme de combat qui veut d&eacute;truire non seulement la Syrie mais tous les pays voisins, y compris l'Europe. <br /> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a remis en cause les all&eacute;gations de Amnesty international, qui lui imputaient des milliers de morts injustifi&eacute;s dans les prisons syriennes. Il faut dire, sachant combien Amnesty est p&eacute;n&eacute;tr&eacute;e par la CIA, qui la man&oelig;uvre &agrave; son gr&eacute;, que le flou de ses accusations, d&eacute;nonc&eacute; par Bashar, pouvait semer le doute. Derri&egrave;re Bashar, c'est bien la Russie qui en effet est vis&eacute;e. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Il a par ailleurs vivement critiqu&eacute; les autorit&eacute;s fran&ccedil;aises pour le soutien qu'elles apportent &agrave; ceux qui, selon Bachar el-Assad, ne sont rien d'autre que des terroristes.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em>&laquo; Ce sont eux (les Fran&ccedil;ais) qui le disent. Je ne les accuse pas. Ils ont dit &agrave; plusieurs reprises avoir soutenu la guerre. Fran&ccedil;ois Hollande a m&ecirc;me r&eacute;cemment d&eacute;clar&eacute; que cela avait &eacute;t&eacute; une erreur de ne pas avoir d&eacute;clench&eacute; la guerre en 2013. Ce sont eux qui ont dit qu'ils envoyaient de l'armement &agrave; ce qu'ils appellent des groupes &quot;mod&eacute;r&eacute;s&quot;, et qui sont en fait des terroristes. Ce sont eux qui l'ont dit, pas moi. &raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2">Concernant Fran&ccedil;ois Hollande, il s'est montr&eacute; plut&ocirc;t m&eacute;prisant. <em>&laquo; Je ne l'ai jamais rencontr&eacute;. Pour &ecirc;tre franc, je ne me soucie aucunement de lui avec ses 11% de popularit&eacute;, ce qui je pense s'appelle toucher le fond comme jamais aucun de ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs dans l'histoire de France &raquo;.</em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><span style="font-style: normal">Pour notre part, nous devons avouer, quitte &agrave; nous faire &agrave; nouveau traiter par quelques exalt&eacute;s de basharophiles et de poutinol&acirc;tres, que nous avons trouv&eacute; le dit Bashar plut&ocirc;t convaincant. Mais nos lecteurs jugeront. Ils trouveront l'int&eacute;gral de l'interview, dont il faut remercier Europe 1, &agrave;</span></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><em><a href="http://www.europe1.fr/international/retrouvez-linterview-integrale-exclusive-de-bachar-al-assad-2979629#xtor=CS1-16"><span style="font-style: normal">http://www.europe1.fr/international/retrouvez-linterview-integrale-exclusive-de-bachar-al-assad-2979629#xtor=CS1-16</span></a></em></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><br /> <br /> </p> Wed, 15 Feb 2017 23:00:00 GMT L'Europe capitule devant les multinationales atlantiques http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2471 2471 <br /><h1> </h1> <font face="Arial" size="2">Nous avions pr&eacute;c&eacute;demment salu&eacute; le courage de la Wallonnie, qui avait tent&eacute; de s'opposer au CETA. Mais elle a &eacute;t&eacute; ramen&eacute;e &agrave; la raison.<a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2328">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2328</a> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Que sera la d&eacute;cision finale des Parlements nationaux, qui est n&eacute;cessaire pour l'entr&eacute;e&nbsp; en vigueur d&eacute;finitive du CETA ?&nbsp; Difficile &agrave; dire.<br /> <br /> En France, selon Lib&eacute;ration, l'accord est d&eacute;cri&eacute; par la majorit&eacute; des candidats &agrave; l'&eacute;lection pr&eacute;sidentielle <a href="http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/02/15/le-ceta-un-accord-decrie-par-la-plupart-des-candidats-a-la-presidence_1548434">http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/02/15/le-ceta-un-accord-decrie-par-la-plupart-des-candidats-a-la-presidence_1548434</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Mais n'est-ce pas une attitude pour complaire &agrave; un &eacute;lectorat majoritairement hostile?&nbsp; On peut craindre que ces candidats, dont les campagnes sont largement financ&eacute;es par des multinationales, ne fassent rien de concret pour s'opposer au CETA. Dans l'imm&eacute;diat, les partis qui les soutiennent sont &agrave; peu pr&egrave;s muets. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Rappelons que derri&egrave;re le CETA, ce seront&nbsp; l'ensemble des int&eacute;r&ecirc;ts atlantistes qui, par effet de vases communiquants, s'imposeront en France.<br /> <br /> Il faut donc plus que jamais mener campagne contre la ratification du CETA par le parlement fran&ccedil;ais.<br /> <br /> Voir Kit militant &laquo;&nbsp;STOP CETA&nbsp;&raquo;</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><a href="https://www.collectifstoptafta.org/ressources-materiels/ceta/article/kit-militant-stop-cetaoir">https://www.collectifstoptafta.org/ressources-materiels/ceta/article/kit-militant-stop-ceta</a></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">ainsi que <br /> <a href="https://www.collectifstoptafta.org/ressources-materiels/ceta/">https://www.collectifstoptafta.org/ressources-materiels/ceta/</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 14 Feb 2017 23:00:00 GMT Moscou prend l'initiative dans la question afghane http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2469 2469 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170214170037_lavrov.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p> </p> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">&quot;Nous avons confirm&eacute; &agrave; nos coll&egrave;gues afghans l'invitation &agrave; une nouvelle r&eacute;union sur le r&egrave;glement (du conflit), qui doit se tenir mi-f&eacute;vrier &agrave; Moscou avec la participation de repr&eacute;sentants russes, afghans, pakistanais, chinois, iraniens et indiens&quot;, a indiqu&eacute; M. Lavrov au cours d'une conf&eacute;rence de presse avec son homologue afghan Salahuddin Rabbani. Cf Le Parisien <a href="http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php">http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php</a><a href="http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/moscou-accueillera-mi-fevrier-une-reunion-sur-l-afghanistan-07-02-2017-6662205.php"><br /> <br /> </a>Avec sans doute l'accord de Donald Trump, un commentaire de <a href="http://www.voanews.com/a/russia-gathers-stakeholders-for-afghanistan-conference-without-us/3720888.html" target="_blank">Voice of America </a>a cependant reproch&eacute; &agrave; la Russie de prendre cette initiative non pour ramener la paix dans un pays d&eacute;vast&eacute; par 15 ans de guerre, mais pour affaiblir la position am&eacute;ricaine, du fait que ni les Etats-Unis ni l'Otan n'&eacute;taient invit&eacute;s &agrave; la conf&eacute;rence. Apparemment, Washington voudrait &eacute;viter de voir la Russie r&eacute;&eacute;diter son exploit en Syrie, o&ugrave; elle est train d'&eacute;radiquer la guerre et d'en &eacute;liminer pratiquement les Etats-Unis. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">En fait, le lobby militaro industriel am&eacute;ricain craint de perdre la source des profits consid&eacute;rables qu'il a obtenu de ces 15 ans de guerre et de la pr&eacute;sence ininterrompue de l'arm&eacute;e am&eacute;ricaine. On peut estimer ces profits &agrave; des dizaines de milliards de dollars, dont beaucoup ont &eacute;t&eacute; obtenues sous de faux pr&eacute;textes. Ainsi une grande partie de ces dollars a servi &agrave; r&eacute;mun&eacute;rer des soldats fant&ocirc;mes afghans &ldquo;ghost soldiers&rdquo;, n'existant que sur le papier. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">La CIA et le Pentagone n'ont aucun int&eacute;r&ecirc;t en cons&eacute;quence &agrave; voir la Russie susciter des efforts de coop&eacute;ration entre les Etats invit&eacute;s &agrave; la conf&eacute;rence, dans une r&eacute;gion dont l'importance strat&eacute;gique est consid&eacute;rable. De plus, les Am&eacute;ricains ne veulent pas se voir priv&eacute;s un tant soit peu de l'acc&egrave;s aux ressources mini&egrave;res potentielles de l'Afghanistan, dont nous avions pr&eacute;c&eacute;demment soulign&eacute; l'importance. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Les faucons am&eacute;ricains, notamment le s&eacute;nateur John McCain, ont accus&eacute; les Russes de vouloir l&eacute;gitimer les talibans et miner &agrave; leur profit l'influence des Etats-Unis et de l'Otan &ndash; ceci au d&eacute;triment de la s&eacute;curit&eacute; int&eacute;rieure aux Etats-Unis. Rappelons que McCain repr&eacute;sente l'Arizona o&ugrave; l'industrie de l'armement tient un r&ocirc;le essentiel. Il est &agrave; noter que Trump, oubliant ses pr&eacute;tentions &agrave; se rapprocher de Moscou, n'a rien fait pour d&eacute;savouer les discours du lobby afghan am&eacute;ricain. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Concernant les rapports futurs de de la Russie avec le pouvoir en poste &agrave; Kaboul, la visite la semaine derni&egrave;re &agrave; Moscou du ministre des affaires &eacute;trang&egrave;res afghan Salahuddin Rabbani (image) aurait permis de pr&eacute;ciser les possibilit&eacute;s de coop&eacute;ration entre les deux pays. Trump n'a d'ailleurs pas perdu une minute apr&egrave;s cette visite pour rappeler au t&eacute;l&eacute;phone le Pr&eacute;sidant afghan l'importance de l'&laquo;&nbsp;U.S.-Afghanistan Strategic Partnership&nbsp;&raquo; et l'assurer de son soutien. </span></font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p><font face="Arial" size="2"><span style="font-weight: normal">Soutien vis &agrave; vis de qui? D'&eacute;ventuelles menaces de la Russie, du Pakistan, de la Chine, de l'Iran et de l'Inde? Trump fait semblant d'oublier les d&eacute;sastres provoqu&eacute;s en Afghanistan par ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs, sous pr&eacute;texte de combattre les Talibans. </span></font> </p> <p> </p> Mon, 13 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump encourage-t-il un coup d'Etat militaire&#160;? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2462 2462 <br /><font face="Arial" size="2">Toutes les d&eacute;cisions qu'il a prises et les discours qu'il a tenu depuis 10 jours, &agrave; quelques nuances pr&egrave;s, le montrent. Il est surprenant de constater qu'en France comma ailleurs en Europe ceux qui se qualifient d'anti-Syst&egrave;me, continue &agrave; voir en lui le champion dudit anti-Syst&egrave;me. Si certaines des apparences du Syst&egrave;me sont un peu bouscul&eacute;es par lui, l'essentiel demeure. Il serait temps de s'en rendre compte et de cesser de baisser la garde. <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">On avait pens&eacute;, non sans raisons, qu'Hillary Clinton aurait fait une large place aux militaires les plus belliqueux, les poussant notamment &agrave; reprendre toutes les guerres catastrophiques men&eacute;es par Obama et ses pr&eacute;d&eacute;cesseurs. Mais Trump fait pire. Il appelle ouvertement les militaires &agrave; prendre le pouvoir aux Etats-Unis, transformant l'Am&eacute;rique en une v&eacute;ritable dictature du type latino-am&eacute;ricain.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il en a donn&eacute; une preuve &eacute;vidente le 6 f&eacute;vrier, lors d'une visite surprise qu'il a faite &agrave; la base MacDill de l'US Air Force Base &agrave; Tampa, en Floride. Sortant du protocole polic&eacute; de telles visites, il a d&eacute;nonc&eacute; les abus de la presse et des tribunaux, en appelant &agrave; la formation d'une alliance entre la Maison Blanche et les militaires contre ces &laquo;&nbsp;fauteurs de troubles&nbsp;&raquo;. Il avait pr&eacute;c&eacute;demment remerci&eacute; les aviateurs pour le soutien qu'ils lui avaient apport&eacute; durant son &eacute;lection. &laquo;&nbsp;Vous m'aimez et moi aussi&nbsp;&raquo; - &laquo;&nbsp;Je vous donnerai plein de nouveaux beaux appareils et de nouveaux beaux &eacute;quipements&nbsp;&raquo; .</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Il a accus&eacute; la presse d'&ecirc;tre la complice de l'islamisme radical en d&eacute;non&ccedil;ant les restrictions aux entr&eacute;es de voyageurs provenant des Etats musulmans &ndash; sans d'ailleurs expliquer pourquoi le pire de ces Etats repr&eacute;sentant le terrorisme islamique, l'Arabie saoudite, semble encore b&eacute;n&eacute;ficier de toutes ses faveurs. Il a port&eacute; la m&ecirc;me accusation &agrave; l'&eacute;gard du juge qui avait momentan&eacute;ment suspendu son interdiction d'entr&eacute;e aux voyageurs musulmans. Il a convi&eacute; ses auditeurs &agrave; le soutenir dans sa lutte contre tous ceux, &agrave; l'ext&eacute;rieur comme &agrave; l'ext&eacute;rieur, veulent d&eacute;truire l'Am&eacute;rique. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Ses appels, dont on ne sait de quelle fa&ccedil;on ils furent re&ccedil;us par les aviateurs, ne sont qu'un des aspects de la politique de Trump visant &agrave; mettre en place des g&eacute;n&eacute;raux dans tous les postes sensibles de son administration. Il s'agit notamment de James &ldquo;Mad Dog&rdquo; Mattis comme secr&eacute;taire &agrave; la d&eacute;fense, Michael Flynn comme conseiller &agrave; la s&eacute;curit&eacute; et John Kelly comme responsable du d&eacute;partement de la s&eacute;curit&eacute; int&eacute;rieure. Celui-ci pourra l&eacute;galement r&eacute;primer par la force tous les mouvements d'opposition civile &agrave; la politique de Trump. <br /> <br /> La caste des militaires n'a pas attendu Trump pour p&eacute;n&eacute;trer progressivement toutes les instances de la vie politique am&eacute;ricaine. Mais d'ores et d&eacute;j&agrave; les nouvelles dimensions du ph&eacute;nom&egrave;ne ne peuvent qu'attirer l'attention des commentateurs ind&eacute;pendants. Des articles significatifs sont publi&eacute;s.&ldquo;Is Civilian Control of the Military in Jeopardy?&rdquo; (<em>The American Conservative</em>), &ldquo;The &lsquo;Civilian Control of the Military&rsquo; Fallacy&rdquo; (<em>Defense One</em>), ou &ldquo;Trump is surrounding himself with generals. That&rsquo;s dangerous&rdquo; (<em>Washington Post</em>). Le magazine <em>Atlantic</em> s'est pos&eacute; la question &ldquo;Are Trump&rsquo;s Generals Mounting a Defense of Democratic Institutions?&rdquo; La r&eacute;ponse &eacute;tait n&eacute;gative. <br /> </font> </p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"> Ceci dit, les adversaires de Trump, notamment dans le camp d&eacute;mocrate, ne feront pas appel aux institutions civiles pour limiter ce qu'ils estiment &ecirc;tre les d&eacute;rives fascistes du Pr&eacute;sident. Ils compteront sur d'autres g&eacute;n&eacute;raux pour le faire. On pourra parler ouvertement de coup d'Etat militaire si ceux-ci se mettent en mesure d'arbitrer entre Trump et ses adversaires, dictant ainsi la politique de l'ex d&eacute;mocratie am&eacute;ricaine. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2"><strong>Pour en savoir plus</strong><br /> <br /> Sur la visite, voir un compte-rendu qui n'est pas n&eacute;cessairement enti&egrave;rement objectif <a href="http://abcnews.go.com/Politics/wireStory/trump-make-visit-macdill-air-force-base-45295387">http://abcnews.go.com/Politics/wireStory/trump-make-visit-macdill-air-force-base-45295387</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> Tue, 07 Feb 2017 23:00:00 GMT Visite de Vladimir Poutine à Budapest http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2461 2461 <br /><p><font face="Arial" size="2">A peu pr&egrave;s seul &agrave; pr&eacute;senter une analyse s&eacute;rieuse des tenants et aboutissants de la rencontre a &eacute;t&eacute; le site Breizh-info, dont nous avons plusieurs fois salu&eacute; le professionnalisme. On pourra lire le relev&eacute; d&eacute;taill&eacute; des propos &eacute;chang&eacute;s dans l'article suivant <a href="http://www.breizh-info.com/2017/02/04/61370/vladimir-poutine-a-rencontre-viktor-orban-a-budapest">http://www.breizh-info.com/2017/02/04/61370/vladimir-poutine-a-rencontre-viktor-orban-a-budapest</a></font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Pour notre part, nous consid&eacute;rons que cette rencontre, et les d&eacute;cisions &eacute;conomiques concr&egrave;tes qui ont &eacute;t&eacute; prises, montrent que les Etats europ&eacute;ens, en priorit&eacute; la Hongrie, tent&eacute;s de prendre des distances &agrave; l'&eacute;gard d'une Union europ&eacute;enne jug&eacute;e irr&eacute;ductiblement soumise aux int&eacute;r&ecirc;ts financiers atlantistes, trouveront d'ores et d&eacute;j&agrave; avec la Russie des perspectives de collaboration fructueuses. Celles-ci, comme nous l'avons plusieurs fois expos&eacute; dans des articles pr&eacute;c&eacute;dents, se feraient dans l'int&eacute;r&ecirc;t r&eacute;ciproque des partenaires. On peut imaginer sans difficult&eacute;s tout ce que la coop&eacute;ration avec la Russie de pays beaucoup plus &eacute;conomiquement et technologiquement solides, tels l'Allemagne et la France, pourrait apporter. A court terme, la visite de Poutine viserait sans doute &agrave; rassurer les anciennes d&eacute;mocraties populaires constituant le groupe dit de Visegrad. M&ecirc;me si Trump se retire quelque peu de l'Otan, elles ne seront pas aval&eacute;es par l'ogre russe.</font><font face="Arial" size="2" /></p> <font face="Arial" size="2"><br /> Les enjeux d'un rapprochement entre la France et la Russie, en court-court-circuitant le cas &eacute;ch&eacute;ant les interdictions impos&eacute;es par Bruxelles, sont peu &eacute;voqu&eacute;s par les candidats &agrave; la pr&eacute;sidence fran&ccedil;aise de la R&eacute;publique. Marine Le Pen y fait allusion, mais sans approfondir. Quant &agrave; Fran&ccedil;ois Fillon, n'en parlons plus pour le moment. Par contre il a &eacute;t&eacute; affligeant d'entendre les t&eacute;nors du parti socialiste tenir un discours anti-russe digne des beaux jours de la guerre froide. Pour eux, et aujourd'hui pour le premie</font><font size="2">r d'entre eux, Benoit Hamon, cens&eacute; en cas de succ&egrave;s gouverner dans quelques mois, le danger pour la France reste et restera toujours Moscou. </font> Sun, 05 Feb 2017 23:00:00 GMT Trump s'en prend à l'Australie. A qui le tour? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2457 2457 <br /><font face="Arial" size="2">Le gouvernement australien n'avait pas en cons&eacute;quence d&eacute;ploy&eacute; de moyens militaires, autres que symbolique, en mer de Chine m&eacute;ridionale, au pr&eacute;texte de sauvegarder la &laquo;&nbsp;libert&eacute; de navigation dans les d&eacute;troits&nbsp;&raquo; &ndash; libert&eacute; que d'ailleurs la Chine ne voulait en aucun cas menacer, puisqu'elle est vitale pour ses relations avec l'Ouest. </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">L'Australie n'avait pas non plus remis en cause la politique de contr&ocirc;le des migrations provenant du sud-est asiatique et qui transitaient par son vaste territoire. Le moins que l'on puisse dire cependant est qu'elle ne l'applique qu'&agrave; dose hom&eacute;opathique. Certes, les deux milliers d'&eacute;migr&eacute;s d&eacute;tenus dans des iles c&ocirc;ti&egrave;res australiennes (Nauru et Manus Island) n'incitent pas d'autres candidats &agrave; l'&eacute;migration. Mais rien de semblable &agrave; l'exclusion radicale de l'&eacute;migration mexicaine annonc&eacute;e par Trump n'avait encore &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute;. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">C'est sans doute pour rappeler &agrave; l'Australie qu'elle ne pourra pas &eacute;chapper &agrave; la domination am&eacute;ricaine que Donald Trump a trait&eacute; le premier ministre australien Malcolm Turnbull le 28 janvier d'une fa&ccedil;on fort peu diplomatique. Il lui a reproch&eacute; en termes virulents de ne pas respecter l'accord sur l'accueil de migrants n&eacute;goci&eacute; par Canberra avec l'administration Obama. Il l'a pr&eacute;venu qu'il le tiendrait responsable de tout nouvel attentat survenant aux Etats-Unis du fait d'un terroriste &eacute;tant pass&eacute; pas l'Australie. Il lui dit que cet entretien t&eacute;l&eacute;phonique &eacute;tait le pire de ceux qu'il avait eu avec d'autres chefs d'Etat, y compris Vladimir Poutine. Il lui a finalement raccroch&eacute; le t&eacute;l&eacute;phone au nez, selon l'expression fran&ccedil;aise.</font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Par la suite, Trump a pr&eacute;cis&eacute; que s'il &laquo;&nbsp;aimait l'Australie&nbsp;en tant que pays&nbsp;&raquo;, il ne pouvait accepter l'accord sur les r&eacute;fugi&eacute;s, qu'il a qualifi&eacute; d'horrible. Les mouvements de migrants venus d'Australie seront donc soumis &agrave; des contr&ocirc;les extr&ecirc;mes (extrem vetting) signifiant qu'ils seront pratiquement rendus impossibles. <br /> <br /> L'hostilit&eacute; manifest&eacute;e par Trump &agrave; l'&eacute;gard du gouvernement australien a suscit&eacute; chez celui-ci une v&eacute;ritable crise. D'autant plus qu'elle traduisait les pressions de plus en plus fortes des Etats-Unis pour que l'Australie s'implique beaucoup plus qu'actuellement dans la lutte contre le terrorisme au Moyen-Orient et surtout dans les op&eacute;rations dirig&eacute;es contre la Chine en mer de Chine m&eacute;ridionale. Or le gouvernement Turnbull s'&eacute;tait jusqu'ici gard&eacute;, contrairement &agrave; celui de son pr&eacute;d&eacute;cesseur Tony Abbott, de toute action pouvant &ecirc;tre ressentie par la Chine comme une provocation.</font></p> <font face="Arial" size="2"> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Si comme l'a annonc&eacute; le nouveau secr&eacute;taire d'Etat am&eacute;ricain Rex Tillerson l'acc&egrave;s de navires chinois dans les iles contest&eacute;es des d&eacute;troits &eacute;tait&nbsp; interdit par r l'US Navy, il pourrait en r&eacute;sulter, comme P&eacute;kin l'a promis, un v&eacute;ritable affrontement militaire. Ceci serait pour l'Australie un v&eacute;ritable cauchemar. Elle serait oblig&eacute; de soutenir l'&laquo;&nbsp;alli&eacute; am&eacute;ricain&nbsp;&raquo; y compris militairement, avec un grand voisin comme la Chine qu'elle ne peut pas prendre &agrave; la l&eacute;g&egrave;re. Avant cela m&ecirc;me, ceci signifierait une rupture &eacute;conomique et commerciale avec la Chine. Or celle-ci constitue encore pour l'Australie un vaste march&eacute; d'exportation de produits industriels. </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">Des responsables politiques australiens affirment, notamment dans la presse, que si Trump continuait &agrave; traiter l'Australie comme de la m... (dirt), il en serait fini de la coop&eacute;ration militaire am&eacute;ricano-australienne. Notamment les forces am&eacute;ricaines stationn&eacute;es dans le port de Darwin devraient se pr&eacute;parer &agrave; rembarquer. Plus pr&eacute;cis&eacute;ment, l'Australie prend aujourd'hui conscience de la n&eacute;cessit&eacute; de se lib&eacute;rer de la d&eacute;pendance politique et &eacute;conomique avec Washington. L'&eacute;diteur politique de Fairfax Media, Peter Hartcher, vient d'inciter l'Australie au r&eacute;veil:&nbsp;&laquo;&nbsp;&nbsp;wake up, Australia!&nbsp;&raquo; </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font face="Arial" size="2">C'est ce que malheureusement aucun des chefs d'Etat et de gouvernement r&eacute;unis &agrave; Malte n'a os&eacute; affirmer: &laquo;&nbsp;Wake up, Europe!&nbsp;&raquo;. Pourtant, celle-ci ne saurait accepter, quelles que soient les sympathies &eacute;prouv&eacute;es pour Donald Trump, que celui-ci l'engage dans une guerre contre la Chine. Un peu de protectionnisme suffirait<br /> </font></p> <font face="Arial" size="2"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> <p style="margin-bottom: 0cm"><br /> </p> </font> Fri, 03 Feb 2017 23:00:00 GMT Valls et Hamon, ou la gauche face à la mondialisation http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2451 2451 <br /><p style="font-style: normal"> </p> <font size="2" face="Arial">Jacques Nikonoff (<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Nikonoff">https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Nikonoff</a>) est peu connu en France. C'est un &eacute;conomiste fran&ccedil;ais et professeur associ&eacute; &agrave; l&rsquo;Institut d&rsquo;&eacute;tudes europ&eacute;ennes de l&rsquo;Universit&eacute; Paris 8. Il est &eacute;galement pr&eacute;sident du Parti de la d&eacute;mondialisation (<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Nikonoff">https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Nikonoff</a>) </font> <p><font size="2" face="Arial">Pour lui, un vrai programme de gauche, qui pourrait &ecirc;tre aussi un programme s'inscrivant dans la ligne dite souverainiste, devrait remettre en cause l'actuel rapport &agrave; la mondialisation. Le terme de mondialisation d&eacute;signe g&eacute;n&eacute;ralement le refus de toute politique national (voire europ&eacute;enne) face aux int&eacute;r&ecirc;ts financiers transnationaux. Ceux-ci &eacute;taient li&eacute;s jusqu'&agrave; pr&eacute;sent &agrave; la politique am&eacute;ricaine. Donald Trump semble vouloir aujourd'hui s'en lib&eacute;rer en ce qui concerne les Etats-Unis. Mais ceci ne se fera pas au profit des pays europ&eacute;ens, si ceux-ci ne prennent pas directement leur avenir en mains. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Jacques Nikonoff</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Un bon programme c&rsquo;est un programme qui va scier les trois piliers sur lesquels reposent les politiques de mondialisation n&eacute;olib&eacute;rale. C&rsquo;est &agrave; cette condition qu&rsquo;un programme pourra r&eacute;duire le ch&ocirc;mage, am&eacute;liorer le niveau de vie de la population, am&eacute;liorer la qualit&eacute; de l&rsquo;environnement et r&eacute;soudre les probl&egrave;mes de protection sociale et de services publics.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Le premier pilier c&rsquo;est le libre-&eacute;change. Il faut arr&ecirc;ter le libre-&eacute;change. Aucun des candidats, ni Manuel Valls, ni Beno&icirc;t Hamon, ne propose de l&rsquo;arr&ecirc;ter. &Ccedil;a signifie que la mondialisation va continuer, la d&eacute;sindustrialisation va continuer, le ch&ocirc;mage va continuer avec leur programme.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Le deuxi&egrave;me pilier c&rsquo;est la globalisation financi&egrave;re. C&rsquo;est-&agrave;-dire, la dictature des march&eacute;s financiers. Il faut se retirer des march&eacute;s financiers, il faut revenir &agrave; un syst&egrave;me simple de financement de l&rsquo;&eacute;conomie par le cr&eacute;dit bancaire. Aucun de ces deux programmes ne propose quoi que ce soit en la mati&egrave;re, nous allons rester sous la domination des march&eacute;s financiers, et les entreprises continueront d&rsquo;&ecirc;tre &eacute;touff&eacute;es, car elles n&rsquo;auront pas de cr&eacute;dit. Et l&rsquo;Etat lui-m&ecirc;me sera plac&eacute; sous la tutelle des march&eacute;s financiers, comme aujourd&rsquo;hui. Leurs programmes ne changent rien de ce point de vue-l&agrave;.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p><font size="2" color="#993300" face="Arial"><em>Le troisi&egrave;me pilier qu&rsquo;il faut scier c&rsquo;est la domination des institutions supranationales, telles que l&rsquo;OTAN, l&rsquo;UE, l&rsquo;euro, l&rsquo;OMC, la Banque mondiale, l&rsquo;Organisation mondiale du commerce. Toutes ces institutions ont &eacute;t&eacute; mises en place pour &eacute;touffer la souverainet&eacute; des nations, afin que seule une politique n&eacute;olib&eacute;rale puisse s&rsquo;appliquer. Il faut que la France et chaque pays sorte de l&rsquo;ordre n&eacute;olib&eacute;ral mondial.</em></font></p> <font size="2" color="#993300" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><em><font color="#993300">Aucune des propositions dans les programmes de Beno&icirc;t Hamon et de Manuel Valls ne porte sur ces trois piliers, ils veulent rester dans le syst&egrave;me mondial actuel. Tout le reste, toutes les diff&eacute;rences qui existent entre eux, sont des diff&eacute;rences p&eacute;riph&eacute;riques qui ne vont rien changer d&rsquo;essentiel. &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; </font>&nbsp;</em></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Nous sommes ici globalement d'accord avec ces trois grandes orientations. Tout au plus faudrait-il souligner que chacun des Etats europ&eacute;ens ne pourrait &agrave; lui seul &ndash; sauf peut-&ecirc;tre l'Allemagne - s'engager dans une politique aussi ambitieuse. Des regroupements entre Etats sur la base d'engagements mutuels contractuels seraient n&eacute;cessaires. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" color="#000080" face="Arial"><strong>Convaincre les &eacute;lecteurs</strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Mais dans l'imm&eacute;diat, la question n'est pas l&agrave;. Aucun candidat &agrave; la pr&eacute;sidentielle fran&ccedil;aise, ni aucun des partis le soutenant, n'auraient de chances d'&ecirc;tre entendus par les &eacute;lecteurs s'ils proposaient de s'engager au service des trois objectifs d&eacute;finis par Jacques Nikonoff. Si Manuel Valls ou Beno&icirc;t Hamon, en ce qui les concerne, avaient propos&eacute; ce programme, m&ecirc;me avec des nuances, lors des d&eacute;bats pour la primaire de la gauche, ils n'auraient pratiquement pas &eacute;t&eacute; compris. La mise en place d'un revenu de base, recommand&eacute;e par Beno&icirc;t Hamon, parle beaucoup plus aux imaginations. Cependant, cette mise en place n'aura aucune chance d'aboutir, sauf &agrave; dose infinit&eacute;simale, si les trois piliers de la mondialisation, tels que d&eacute;finis par Jacques Nikonoff, n'&eacute;taient profond&eacute;ment remis en cause. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">La m&ecirc;me objection pourrait &ecirc;tre faite au Front National, s'il s'en tenait aux quelques r&eacute;formes mises &agrave; son programme. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial"><strong><font color="#000080">Les d&eacute;mondialisateurs</font></strong></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">La remise en cause de la mondialisation telle que d&eacute;finie par Jacques Nikonoff supposerait, au minimum, que le futur gouvernement fran&ccedil;ais se rapproche, concr&egrave;tement et en profondeur, avec des pays apparaissant aujourd'hui comme d&eacute;mondialisateurs. Ce pourrait &ecirc;tre l'Am&eacute;rique de Trump, cela serait &agrave; coup s&ucirc;r la Russie de Vladimir Poutine. Mais il semble bien que le choix aujourd'hui s'arr&ecirc;te l&agrave;. Ainsi la Chine de Xi Jinping s'est-elle pr&eacute;sent&eacute;e &agrave; Davos comme r&eacute;solument favorable &agrave; la mondialisation, mondialisation qu'il faut d'ailleurs dans son cas associer avec la volont&eacute; de domination de ce qui sera bient&ocirc;t la seconde ou premi&egrave;re puissance &eacute;conomique mondiale. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Se rapprocher des d&eacute;mondialisateurs ne devrait pas par par ailleurs signifier accepter de se mettre sous la coupe de ces pays, qu'il s'agisse de l'Am&eacute;rique de Trump ou de la Russie de Poutine. Cela voudrait dire faire les sacrifices n&eacute;cessaires pour devenir &agrave; leur &eacute;gard des partenaires respectables et avec qui n&eacute;gocier.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-style: normal"><font size="2" face="Arial">Mais ni la France ni aucun Etat de l'actuelle Union europ&eacute;enne ne sont pr&ecirc;ts &agrave; franchir ce pas. Faut-il en conclure que ni Manuel Valls ni Beno&icirc;t Hamon, en ce qui les concernait, ne devaient aborder les grandes objectifs de la d&eacute;mondialisation? Certainement pas. Si avant 1914 les hommes politiques socialistes n'avaient pas propos&eacute; de remettre en cause le capitalisme et le lib&eacute;ralisme, aussi irr&eacute;aliste que ceci puisse para&icirc;tre &agrave; l'&eacute;poque, nous en serions rest&eacute;s &agrave; Adam Smith ou Jean Baptiste Say. </font></p> Wed, 25 Jan 2017 23:00:00 GMT Une Amérique coupée en deux?..mais pourquoi pas en trois? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2447 2447 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20170122211603_20160805011721_stein.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p style="margin-bottom: 0cm">&nbsp;</p> <font size="3"> <font size="2" face="Arial">On a vu en effet, dans le camp des anti-Trump, de nombreuses jeunes femmes tr&egrave;s sympathiques affirmer qu'elles refusaient une Am&eacute;rique niant d&eacute;sormais, entre autres, l'&eacute;galit&eacute; des sexes, l'avortement et les droits des LBGT. Qui ne serait pas d'accord avec elles, au moins en France? Mais on est alors en droit de se demander pourquoi elles d&eacute;couvrent seulement maintenant les menaces qu'incarneraient les pro-Trump?</font></font><font size="2" face="Arial"><br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Dans la campagne &eacute;lectorale, elles ont toutes soutenu sans mot dire le clan Clinton, infiniment plus r&eacute;actionnaire et dangereux que ne l'est aujourd'hui Donald Trump. Si leur candidate l'avait emport&eacute;e, elles seraient aujourd'hui dans une Am&eacute;rique quasiment en guerre avec une partie du monde. <br /> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Apparemment ces jeunes femmes avaient vot&eacute; pour le clan Clinton au pr&eacute;texte que celle-ci &eacute;tait une femme, et qu'il s'agirait d'une premi&egrave;re femme &agrave; la Maison Blanche. Mais il est certaines femmes porteuses de catastrophe, comme l'a montr&eacute; Hillary Clinton dans ses mandats officiels. <br /> <br /> </font> </p> <font size="2" face="Arial">Il est incompr&eacute;hensible de constater que les vaillantes militantes pour les droits des femmes n'ont pas d&egrave;s le d&eacute;but de la campagne soutenu le parti des Greens (les Verts) dont la pr&eacute;sidente, Jill Stein, incarne toutes les vertus d'une femme politique moderne, personnifiant parfaitement, &agrave; l'am&eacute;ricaine, les valeurs non seulement de l'&eacute;cologie mais de la gauche en g&eacute;n&eacute;ral (voir notre article <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2237&amp;r_id=&amp;t=Jill%20Stein">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2237&amp;r_id=&amp;t=Jill%20Stein</a> )</font><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Or les Verts, avec Jill Stein &agrave; leur t&ecirc;te, n'ont recueilli qu'un infime pourcentage de voix, au regard de celles qui sont all&eacute;es massivement tant &agrave; Donald Trump qu'&agrave; Hillary Clinton. On explique ceci en disant que la vie politique am&eacute;ricaine s'est toujours incarn&eacute; dans un syst&egrave;me bipartisan, r&eacute;publicains et d&eacute;mocrates. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Ce qui est fait est fait. Mais pourquoi ces vaillantes militantes pour une autre Am&eacute;rique, dont elles pr&eacute;tendent incarner les vertus, ne se d&eacute;cident-elles pas maintenant &agrave; se rassembler dans un Troisi&egrave;me parti, les Greens le cas &eacute;ch&eacute;ant. Celui-ci pourrait s'opposer, politiquement et pas seulement dans des manifestations de rue, &agrave; celles des futures d&eacute;cisions du Pr&eacute;sident Trump jug&eacute;es non conformes &agrave; ses valeurs. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial">Alors l'on pourrait parler, non d'une Am&eacute;rique coup&eacute;e en deux, mais d'une Am&eacute;rique coup&eacute;e en trois. Cette Am&eacute;rique l&agrave; n'en serait que mieux accept&eacute;e dans d'autres pays o&ugrave; les valeurs incarn&eacute;es par Jill Stein et ses homologues p&egrave;seront d'un poids de plus en plus lourd. </font> </p> Sat, 21 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump, encore lui. Il ne nous déçoit pas. http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2440 2440 <br /><font size="2" face="Arial">Dans les quotidiens europ&eacute;ens Times et Bild, Trump a employ&eacute; quelques formules &eacute;nergiques&nbsp; pour exprimer ce que pourraient &ecirc;tre les bases de sa future politique internationale. </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Sur la Russie, il se propose de rechercher de &laquo;&nbsp;bons accords&nbsp;&raquo;, comprenant une r&eacute;duction des arsenaux nucl&eacute;aires respectifs. En &eacute;change d'une acceptation de Moscou, il conviendrait de lever les &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; contre ce pays, qui &laquo;&nbsp;font du mal &agrave; la Russie&nbsp;&raquo;. Ces &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; &eacute;taient l'arme absolue d&eacute;ploy&eacute;e par l'ancienne Administration et ses alli&eacute;es europ&eacute;ens pour obliger Moscou &agrave; r&eacute;troc&eacute;der la Crim&eacute;e. Elles n'eurent d'ailleurs aucun effet, Vladimir Poutine ayant d&eacute;cid&eacute; de relancer les investissements dans les secteurs sanctionn&eacute;s. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant l'Otan, il la consid&egrave;re comme obsol&egrave;te, &laquo;&nbsp;parce qu&rsquo;elle a &eacute;t&eacute; con&ccedil;ue il y a des ann&eacute;es et des ann&eacute;es&raquo; et &laquo;parce qu&rsquo;elle ne s&rsquo;est pas occup&eacute;e du terrorisme&nbsp;&raquo;. De toutes fa&ccedil;ons, il a rappel&eacute; aux Etats-membres de l'Otan qu'ils devaient payer leur part de d&eacute;fense et ne plus se reposer pour cela sur les Etats-Unis. Les Etats-Unis supportent environ 70% des d&eacute;penses militaires de l&rsquo;organisation. Peu, sinon aucun Etat de l&rsquo;Alliance atlantique atteignent le niveau de 2% de leur produit int&eacute;rieur brut pour les d&eacute;penses militaires, objectif que s&rsquo;est fix&eacute; l&rsquo;Otan en 2014. On voit mal comment ils pourraient subitement de r&eacute;organiser rapidement en ce sens leurs budgets militaires.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Sur ce sujet de l'Otan, Trump devra rapidement mettre des propos en application. Un important convoi de v&eacute;hicules blind&eacute;s am&eacute;ricains est entr&eacute; jeudi 12 janvier en Pologne. Il s'agit d&rsquo;un des plus grands d&eacute;ploiements des forces am&eacute;ricaines en Europe depuis la Guerre froide. La pr&eacute;sence par rotation de l'unit&eacute; blind&eacute;e en Pologne, mais aussi dans les pays baltes, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie, doit renforcer la s&eacute;curit&eacute; de la r&eacute;gion, selon Washington. Si Trump fait ce qu'il dit, ces blind&eacute;s devraient rapidement reprendre le chemin des bases am&eacute;ricaines en Europe, avant de se rembarquer pour les Etats-Unis. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Concernant la chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel, Trump l'a accus&eacute; &laquo;&nbsp;d'avoir fait une erreur catastrophique en acceptant d'accueillir des centaines de milliers de migrants ill&eacute;gaux&nbsp;&raquo;. L&agrave; encore il a dit tout haut ce que la plupart de gouvernements europ&eacute;ens pensent tout bas. Il a par ailleurs accus&eacute; l&rsquo;Allemagne de dominer l&rsquo;Union europ&eacute;enne. &laquo;Vous regardez l&rsquo;Union europ&eacute;enne (...) c&rsquo;est en gros un instrument pour l&rsquo;Allemagne. C&rsquo;est la raison pour laquelle je pense que le Royaume-Uni a eu bien raison d&rsquo;en sortir&raquo;. Le Brexit sera un succ&egrave;s, a-t-il assur&eacute;, annon&ccedil;ant vouloir conclure un accord commercial avec le Royaume-Uni. Il estime &eacute;galement que d&rsquo;autres pays vont quitter l&rsquo;Union europ&eacute;enne.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Faut-il rappeler que pour l'administration sortante, comme pour toute la politique am&eacute;ricaine depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l'Union Europ&eacute;enne avait pour objectif d'emp&ecirc;cher les Etats europ&eacute;ens de se rapprocher de Moscou. Pour la m&ecirc;me raison, tout r&eacute;cemment, Washington avait fait des pressions consid&eacute;rables sur la Gr&egrave;ce pour qu'elle n'en sorte pas.</span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Il est clair que par ces propos sur l'Union et le Brexit, Trump va relancer tous ceux qui en Europe demandent &agrave; sortir de l'Union pour voler de leurs propres ailes. Ceux qui ont suivi le d&eacute;bat pour la primaire de la gauche le 15 janvier ont pu constater que, pour cette gauche, l'Union europ&eacute;enne et l'Otan &eacute;taient intouchables. Fran&ccedil;ois Fillon et Marine Le Pen, qui sont bien moins cat&eacute;goriques sur ce sujet, devraient rapidement applaudir Donald Trump. <br /> </span></font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><span style="font-style: normal">Dans l'imm&eacute;diat, comme le montre ce matin la presse, la panique est g&eacute;n&eacute;rale chez les atlantistes europ&eacute;ens qui ne con&ccedil;oivent pas d'autre vie possible que sous l'aile am&eacute;ricaine. Mais que cherche donc Trump, se demandent les plus avis&eacute;s des commentateurs? De l&agrave; &agrave; sugg&eacute;rer de nouveau qu'il est une<em> puppet </em>de Poutine...</span></font> </p> <p> </p> Sun, 15 Jan 2017 23:00:00 GMT Les Russes ont-ils vraiment hacké (piraté) les serveurs du DNC http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2438 2438 <br /><font size="2" face="Arial">Selon le renseignement am&eacute;ricain, la Russie avait d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment p&eacute;n&eacute;tr&eacute; les serveurs du Democratic National Committee (DNC), extrait de ceux-ci divers documents ou emails et fait conna&icirc;tre les contenus de ceux-ci au public, afin d'influencer les &eacute;lections pr&eacute;sidentielles. Ceux qui, tant au Parti D&eacute;mocrate qu'au Parti R&eacute;publicain, soutenaient la candidature de Hillary Clinton, ont pr&eacute;tendu que Donald Trump a du &agrave; cela sa victoire. Ces documents et emails montraient en effet clairement que Hillary Clinton &eacute;tait compromise dans diff&eacute;rents trafics et indigne de devenir Pr&eacute;sidente. </font> <p><font size="2" face="Arial">Donald Trump a depuis vigoureusement ni&eacute; l'hypoth&egrave;se d'une intervention russe en sa faveur. Effectivement, les responsables de la Communaut&eacute; du renseignement am&eacute;ricain, comme d'ailleurs Obama et ses soutiens politiques n'ont jamais &eacute;t&eacute; capables de pr&eacute;senter de preuves techniques convaincantes de leurs all&eacute;gations. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aujourd'hui, on pourrait penser que les accusations contre la Russie &eacute;taient retomb&eacute;e faute de preuve, mais ce serait une erreur. Les campagnes pour d&eacute;consid&eacute;rer et compromettre Donald Trump, pouvant aller jusqu'&agrave; sa destitution, prennent de plus en plus d'ampleur. Derri&egrave;re Trump, c'est le rapprochement avec Vladimir Poutine, envisag&eacute; par lui, qui est la cible de ces campagnes. Comme nous l'avons plusieurs fois montr&eacute;, un rapprochement avec celui qui continue d'&ecirc;tre pr&eacute;sent&eacute; par une majorit&eacute; de ceux composant l'Etat profond am&eacute;ricain comme un ennemi institutionnel de l'Am&eacute;rique, serait v&eacute;cu comme une d&eacute;faite majeure. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aussi, le DNC a-t-il mobilis&eacute; d'importants ressources financi&egrave;res et technologiques pour apporter enfin la preuve d'intrusions russes dans ses serveurs, y provoquant des activit&eacute;s non habituelles. La firme de Cybers&eacute;curit&eacute; Crowdstrike (<a href="https://www.crowdstrike.com/">https://www.crowdstrike.com/</a>) , principale enqu&ecirc;trice sur ces mati&egrave;res, a d&eacute;couverts deux intrusions diff&eacute;rentes sur ces serveurs. Il n'y a pas de raison de suspecter que cette derni&egrave;re, jusqu'ici honorablement connue, ait camoufl&eacute; les faits pour complaire au DNC. Par contre le domaine est complexe et en &eacute;volution permanente. Il est incompr&eacute;hensible, non seulement du grand public, mais par ceux n'ayant qu'une connaissance g&eacute;n&eacute;rale de l'Internet.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Aussi bien, un grand nombre d'experts am&eacute;ricains sp&eacute;cialistes du domaine se sont spontan&eacute;ment mobilis&eacute;s pour discuter au plan technique les arguments pr&eacute;sent&eacute;s par la firme. Ils ne se cachent pas de vouloir &laquo;&nbsp;innocenter&nbsp;&raquo; Donald Trump des accusations en faisant un mannequin de Moscou. Dans son article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessouss, Gregory Elich cite les nombreuses chercheurs et sp&eacute;cialistes pour lesquels les intrusions dans les serveurs du DNC auraient pu tout autant r&eacute;sulter de diverses op&eacute;rations malveillantes visant &agrave; permettre d'accuser Moscou et Donald Trump. <br /> </font></p> <p><font size="2" face="Arial">Gregory Elich ne peut &eacute;videmment pour sa part &laquo;&nbsp;blanchir&nbsp;&raquo; Moscou de toute accusation, mais il montre que les preuves d'une manipulation des serveurs par des int&eacute;r&ecirc;ts politiques visant &agrave; compromettre </font><font size="2" face="Arial">&agrave; l'avance </font><font size="2" face="Arial">Trump sont si nombreuses que, devant un tribunal un tant soit peu professionnel, l'accusation ne serait m&ecirc;me pas examin&eacute;e. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Nous n'avons pas ici la comp&eacute;tence n&eacute;cessaire pour discuter les arguments pr&eacute;sent&eacute;s par les d&eacute;fenseurs de l'int&eacute;grit&eacute; de Trump, rassembl&eacute;es dans l'article de Elich. Nos lecteurs pourrons s'y r&eacute;f&eacute;rer et appr&eacute;cier eux-m&ecirc;mes. </font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">* Voir <a href="http://www.counterpunch.org/2017/01/13/did-the-russians-really-hack-the-dnc/">Did the Russians Really Hack the DNC?</a></font></p> <font size="2" face="Arial" /> Fri, 13 Jan 2017 23:00:00 GMT Trump effraie de plus en plus l'Etat profond américain http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2433 2433 <br /><font size="2" face="Arial">&nbsp;Hier 10/11 le site Buzzfeed a &laquo;&nbsp;r&eacute;v&eacute;l&eacute;&nbsp;&raquo; en effet le contenu d&rsquo;un dossier dont les &eacute;l&eacute;ments ont &eacute;t&eacute; compil&eacute;s par un espion britannique, concernant des informations compromettantes au sujet de Donald Trump et sur la fa&ccedil;on dont la Russie l&rsquo;aurait soutenu, notamment financi&egrave;rement. Il mentionne par ailleurs une pr&eacute;sum&eacute;e affaire de m&oelig;urs peu glorieuse dans laquelle il est question d&rsquo;un h&ocirc;tel en Russie et de prostitu&eacute;es.<a href="https://www.buzzfeed.com/kenbensinger/these-reports-allege-trump-has-deep-ties-to-russia?utm_term=.ogxexRoVp#.laAZjNY5k"> https://www.buzzfeed.com/kenbensinger/these-reports-allege-trump-has-deep-ties-to-russia?utm_term=.ogxexRoVp#.laAZjNY5k</a> </font> <p><font size="2" face="Arial">Les accusateurs de Trump admettent que ces informations ne sont pas v&eacute;rifiables en l&rsquo;&eacute;tat, mais ils les jugent &quot;cr&eacute;dibles&quot;. Selon les informations de CNN, un rapport de deux pages aurait &eacute;t&eacute; remis aux Pr&eacute;sidents Obama et Trump mardi 10 janvier.&nbsp;</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Face &agrave; ses accusations, l&rsquo;entourage de Donald Trump n&rsquo;a pas voulu r&eacute;pondre imm&eacute;diatement &agrave; BuzzFeed, qui a pourtant cherch&eacute; &agrave; obtenir une r&eacute;action. L&rsquo;avocat de Donald Trump a n&eacute;anmoins rapidement pris contact avec le site pour d&eacute;mentir l&rsquo;information.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p><font size="2" face="Arial">Donald Trump lui-m&ecirc;me a publi&eacute; un tweet (en majuscules) pour d&eacute;mentir l&rsquo;affaire, au moment m&ecirc;me o&ugrave; Barack Obama allait faire son discours d&rsquo;adieu &agrave; Chicago.&nbsp;&nbsp;Chasse aux sorci&egrave;res, accuse-t-il.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font><blockquote><font size="2" face="Arial"><span lang="en">FAKE NEWS - A TOTAL POLITICAL WITCH HUNT!</span>&mdash; Donald J. Trump (@realDonaldTrump) <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/818990655418617856">11 janvier 2017</a></font></blockquote><font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Trump devrait revenir sur cette affaire dans une conf&eacute;rence de presse pr&eacute;vue pour le 11/01 au matin (heure am&eacute;ricaine). Nous en parlerons &eacute;videmment d&egrave;s que l'information parviendra. Dans l'imm&eacute;diat, beaucoup d'&eacute;l&eacute;ments semblent montrer que l'annonce de BuzzFeed, site peu cr&eacute;dible au demeurant, et reposant sur des all&eacute;gations de t&eacute;moin anonymes ressemble beaucoup &agrave; un coup dont les services secrets am&eacute;ricains ont l'habitude pour d&eacute;cr&eacute;dibiliser ceux qui s'opposent aux pouvoirs de l'Etat profond. Celui-ci doit &ecirc;tre de plus en plus inquiet devant la mont&eacute;e de Donald Trump. Il n'a pas eu recours &agrave; l'assassinat proprement dit mais il en prend la voie.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Pr&eacute;tendre que Donald Trump serait un enfant du Bon Dieu n'aurait pas de sens. On peut seulement se demander pourquoi les Buzzfeed et homologues ne donnent pas plus de publicit&eacute; aux informations qui courent tout Washington concernant la vie sexuelle plus ou moins m&eacute;prisable, notamment face aux femmes, de membres du Congr&egrave;s r&eacute;put&eacute;s par leur rigorisme puritain. Et pourquoi en Europe n'a-t-on jamais parl&eacute; sauf entre initi&eacute;s des d&eacute;rives de lafamille royale d'Angleterre? En France, l'on connait g&eacute;n&eacute;ralement de telles choses, mais l'on ne s'en sert pas, en principe, dans la vie politique.</font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">* Voir un r&eacute;sum&eacute; (en fran&ccedil;ais) de la conf&eacute;rence de presse du 11/01 sur LCI<br /> </font><font size="2" face="Arial"> </font></p> <p style="margin-bottom: 0cm"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.zerohedge.com/news/2017-01-11/live-stream-things-watch-trump-hosts-first-press-conference-167-days">http://www.lci.fr/international/en-direct-etats-unis-suivez-la-premiere-conference-de-presse-de-donald-trump-depuis-son-election-2021229.html</a></font></p> <font size="2" face="Arial" /><font size="2" face="Arial"><br /> * Pr&eacute;c&eacute;demment, ce bon&nbsp; article de Breizh-info <br /> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.breizh-info.com/2017/01/11/58390/buzzfeed-donald-trump-orgie-hotel-russie">http://www.breizh-info.com/2017/01/11/58390/buzzfeed-donald-trump-orgie-hotel-russie</a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.breizh-info.com/2017/01/11/58390/buzzfeed-donald-trump-orgie-hotel-russie"><br /> </a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.breizh-info.com/2017/01/11/58390/buzzfeed-donald-trump-orgie-hotel-russie"><br /> </a></font></p> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial"><a href="http://www.breizh-info.com/2017/01/11/58390/buzzfeed-donald-trump-orgie-hotel-russie">v<br /> </a></font></p> <font size="2" face="Arial"></font> Tue, 10 Jan 2017 23:00:00 GMT Pakistan-Inde&#160;: la guerre? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2432 2432 <br /><font size="2" face="Arial">Concernant le Pakistan, d&eacute;j&agrave; dot&eacute; d'un certain nombre de bombes nucl&eacute;aires et de leurs lanceurs, la t&acirc;che sera rendue plus difficile pour l'Inde, comme le laisse pr&eacute;voir la r&eacute;cente annonce d'islamabad selon laquelle le pays vient d'exp&eacute;rimenter avec succ&egrave;s un premier missile de croisi&egrave;re susceptible d'&ecirc;tre lanc&eacute; d'un sous-marin (voir image). Il peut &ecirc;tre porteur d'une charge nucl&eacute;aire. Sa port&eacute;e est d'environ 450 km. </font> <p><font size="2" face="Arial"><span style="font-weight: normal">Il s'agit du </span></font><font size="2" face="Arial">Babur-3, variante maritime du Babur-2 lan&ccedil;able d'une base terrestre. Celui-ci est un GLCM ou Ground Launched Cruise Missile qui vient d'&ecirc;tre test&eacute; avec succ&egrave;s en d&eacute;cembre. <span style="font-weight: normal">Les missiles sous-marins repr&eacute;sentent une force de dissuasion ou de seconde frappe plus cr&eacute;dible que leurs homologues terrestres, car les sous-marins porteurs ne sont pas facilement d&eacute;tectables. </span></font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">L'&eacute;v&eacute;nement a &eacute;t&eacute; annonc&eacute; une semaine apr&egrave;s que l'Inde ait exp&eacute;riment&eacute; avec succ&egrave;s un missile balistique dit Agni-IV, lui aussi pouvant &ecirc;tre porteur d'une t&ecirc;te nucl&eacute;aire. </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">L'Inde ne sera sans doute pas la seule de s'inqui&eacute;ter de voir le Pakistan acc&eacute;der &agrave; des moyens de seconde frappe. Le pays est un Etat musulman. Il a toujours pris soin de se diff&eacute;rencier des terroristes islamistes qui prolif&egrave;rent sur son sol. Cependant il s'est montr&eacute; ouvert &agrave; des n&eacute;gociations avec d'autres pays musulmans bien moins pacifiques que lui, d&eacute;sireux de se doter d'armes nucl&eacute;aires. Ce fut le cas notamment avec l'Arabie saoudite. Il semble cependant que les n&eacute;gociations avec Ryad soient actuellement au point mort.</font></p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">Des annonces irresponsables provenant du lobby militaire indien, non d&eacute;menties par Narendra Modi, ne pousseraient-elles pas le Pakistan &agrave; sortir de sa r&eacute;serve? </font> </p> <font size="2" face="Arial"> </font> <p style="margin-bottom: 0cm; font-weight: normal"><font size="2" face="Arial">1) L'Inde face au Pakistan et &agrave; la Chine. Un recours aux grands moyens&nbsp;? <a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2425&amp;r_id=&amp;t">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2425&amp;r_id=&amp;t</a></font></p> Mon, 09 Jan 2017 23:00:00 GMT