Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/ Europe Solidaire Europe Solidaire http://www.europesolidaire.eu/logo.gifEurope Solidairehttp://www.europesolidaire.eu/ Sun, 21 Jan 2018 19:06:16 GMT Rôle du cortex préfrontal humain dans la relation inconsciente entre la perception et l'action http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2874 2874 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180121111354_tracking_the_brain_in_real_time_140x108.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Les autres m&eacute;thodes d&#39;imagerie, par r&eacute;sonance magn&eacute;tique (fMRI) ou par electroenc&eacute;phalographie, peuvent se faire &agrave; partir de l&#39;ext&eacute;rieur de la boite cr&acirc;nienne. L&#39;ECOoG n&#39;est donc accept&eacute;e qu&#39;&agrave; l&#39;occasion d&#39;op&eacute;rations exigeant d&#39;acc&eacute;der directement au cerveau, comme l&#39;ablation d&#39;une tumeur ou un traitement de l&#39;&eacute;pilepsie. Elle requiert en principe l&#39;acceptation du patient qui se d&eacute;clare volontaire pour permettre cette op&eacute;ration 1). Les observations de cette nature sont donc tr&egrave;s rares.</p> <p>Ceci rend d&#39;autant plus pr&eacute;cieuse la publication des r&eacute;sultats d&#39;un travail que viennent de faire des neuroscientifiques de l&#39;Institut de neurosciences &agrave; Berkeley, Californie. Ils estiment avoir mis en &eacute;vidence en temps r&eacute;el le cheminement d&#39;une pens&eacute;e &agrave; travers le cortex pr&eacute;frontal. Celui-ci coordonne les activit&eacute;s permettant de r&eacute;pondre &agrave; une perception. Le processus ne s&#39;accompagne pas n&eacute;cessairement de conscience, laquelle mobilise des aires diff&eacute;rentes du cerveau.</p> <p>Ainsi, me pr&eacute;parant &agrave; traverser une route, si dans certains cas je per&ccedil;ois avant m&ecirc;me d&#39;en avoir conscience l&#39;arriv&eacute;e d&#39;une automobile, je m&#39;arr&ecirc;te spontan&eacute;ment, c&#39;est-&agrave;-dire inconsciemment. Ce n&#39;est que quelques instants apr&egrave;s que je rends compte de m&#39;&ecirc;tre arr&ecirc;t&eacute; et la raison pour laquelle je l&#39;ai fait.</p> <p>Il en est de m&ecirc;me des &eacute;changes verbaux au cours d&#39;une conversation. Mon cortex sensoriel pr&eacute;pare une r&eacute;ponse au mot qu&#39;il vient d&#39;entendre en mobilisant le cortex moteur qui me permettra d&#39;articuler ma r&eacute;ponse. Ceci explique en partie la rapidit&eacute; des &eacute;changes au cours d&#39;une discussion assez vive, dans laquelle j&#39;ai l&#39;impression de formuler certaines r&eacute;ponses avant m&ecirc;me d&#39;y avoir r&eacute;fl&eacute;chi. Dans les cas simples, ne n&eacute;cessitant pas l&#39;appel aux r&eacute;seaux constituant la m&eacute;moire, ceci se fait relativement rapidement, c&#39;est-&agrave;-dire en une demi-seconde.</p> <p>Dans les cas plus complexes, par exemple lorsque la r&eacute;ponse au mot entendu n&eacute;cessite l&#39;appel au synonyme de ce mot, le processus peut demander 2 &agrave; 3 secondes, n&eacute;cessaires &agrave; la consultation des r&eacute;seaux de m&eacute;moire. C&#39;est l&agrave; encore le cortex pr&eacute;frontal qui fait ce travail, avant de mobiliser le cortex moteur pour la formulation de la r&eacute;ponse.</p> <p>Ces r&eacute;sultats r&eacute;sultent de 8 exp&eacute;riences diff&eacute;rentes, conduites avec des patients volontaires. Ceux-ci en r&eacute;ponse <em>&agrave; </em>une question pos&eacute;e devaient formuler une r&eacute;ponse verbale ou pousser un bouton, ce qui mobilise les muscles du bras. Dans tous ces cas l&#39;observation a mis en &eacute;vidence une activit&eacute; &eacute;lectrique au sein du cortex pr&eacute;frontal.</p> <p><br /> <strong>Abstract of&nbsp;</strong><em><em><strong>Persistent neuronal activity in human prefrontal cortex links perception and action</strong></em></em></p> <p><em>How do humans flexibly respond to changing environmental demands on a subsecond temporal scale? Extensive research has highlighted the key role of the prefrontal cortex in flexible decision-making and adaptive behaviour, yet the core mechanisms that translate sensory information into behaviour remain undefined. Using direct human cortical recordings, we investigated the temporal and spatial evolution of neuronal activity (indexed by the broadband gamma signal) in 16 participants while they performed a broad range of self-paced cognitive tasks. Here we describe a robust domain- and modality-independent pattern of persistent stimulus-to-response neural activation that encodes stimulus features and predicts motor output on a trial-by-trial basis with near-perfect accuracy. Observed across a distributed network of brain areas, this persistent neural activation is centred in the prefrontal cortex and is required for successful response implementation, providing a functional substrate for domain-general transformation of perception into action, critical for flexible behaviour.</em></p> <h3><strong>R&eacute;f&eacute;rences:</strong></h3> <p>Matar Haller et al. Persistent neuronal activity in human prefrontal cortex links perception and action. Nature Human Behavior. Dec. 18, 2017&nbsp;<br /> <a href="https://www.nature.com/articles/s41562-017-0267-2">https://www.nature.com/articles/s41562-017-0267-2</a><br /> <br /> 1) Electrocorticographie&nbsp;<br /> <a href="https://en.wikipedia.org/wiki/Electrocorticography">https://en.wikipedia.org/wiki/Electrocorticography</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Sat, 20 Jan 2018 23:00:00 GMT Coopération militaire France/Grande Bretagne réaffirmée. Oui mais pour quoi faire? http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2875 2875 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180121172447_macron_may.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>On est surpris cependant de la modestie des nouvelles annonces. C&ocirc;t&eacute; britannique, cela se traduira par l&rsquo;annonce du d&eacute;ploiement de trois h&eacute;licopt&egrave;res CH-47 Chinook au Sahel afin d&rsquo;apporter un soutien logistique &agrave; l&rsquo;op&eacute;ration Barkhane. Londres va &eacute;galement d&eacute;bloquer 56 millions d&rsquo;euros d&rsquo;aide au d&eacute;veloppement suppl&eacute;mentaire pour la r&eacute;gion. De son c&ocirc;t&eacute;, la France contribuera &agrave; la pr&eacute;sence avanc&eacute;e renforc&eacute;e en 2019, dans le cadre du groupement&nbsp; tactique dirig&eacute; par le Royaume-Uni en Estonie, compte tenu du succ&egrave;s du d&eacute;ploiement&nbsp; conjoint de 2017 dans les pays baltes.</p> <p>De plus, en Estonie, comme dans les Pays Baltes, ni ailleurs en Europe, l&#39;adversaire manifestement vis&eacute;e est la Russie. Malgr&eacute; les affirmations r&eacute;p&eacute;t&eacute;es de Washington, celle-ci ne menace en aucun cas ni l&#39;Europe, ni la France, ni le Royaume Uni. Personne dans les &eacute;tats-majors concern&eacute;s ne peut prendre cette menace au s&eacute;rieux. S&#39;agit-il seulement d&#39;affirmer une pr&eacute;sence franco-anglaise dans un Otan d&eacute;j&agrave; en grande difficult&eacute;, simplement pour r&eacute;pondre aux injonctions am&eacute;ricaines, reprises aujourd&#39;hui par Donald Trump, qui compte toujours faire de l&#39;Otan un &eacute;chelon avanc&eacute; dans la perspective d&#39;une guerre en vraie grandeur entre l&#39;Am&eacute;rique et la Russie? Dans ce cas, ce serait soit suicidaire, soit ridicule.</p> <p>Si l&#39;on regarde plus en d&eacute;tail les mesures d&eacute;cid&eacute;es &agrave; Sandhurst, il appara&icirc;t qu&#39;il s&#39;agit de mesures dans lesquelles la Grande Bretagne n&#39;a jamais jou&eacute; sa part des promesses pr&eacute;c&eacute;dentes. Elle n&#39;augmentera pas sensiblement ses budgets militaires, qui sont loin du plancher des 2% du PNB aujourd&#39;hui consid&eacute;r&eacute; en France comme un objectif indispensable.<br /> <br /> Elle n&#39;interdira toujours pas aux immigrants d&#39;entrer en Angleterre, en prenant elle-m&ecirc;me &agrave; charge la fermeture de sa propre fronti&egrave;re, plut&ocirc;t que laisser &agrave; la France le soin de le faire &agrave; Calais. Elle a pratiquement refus&eacute; une coop&eacute;ration avec les chantiers navals fran&ccedil;ais pour le construction des deux porte-avions pr&eacute;alablement d&eacute;cid&eacute;e. Elle ne le fera pas davantage en mati&egrave;re de sous-marins o&ugrave; d&#39;armes nucl&eacute;aires, o&ugrave; elle reste &eacute;troitement soumise aux choix technologiques et strat&eacute;giques du D&eacute;partement am&eacute;ricain de la d&eacute;fense.<br /> <br /> Dans l&#39;annexe au compte-rendu de la r&eacute;union consacr&eacute;e &agrave; la politique ext&eacute;rieure, ni la Grande Bretagne ni la France n&#39;ont d&eacute;cid&eacute; de s&#39;opposer aux agressions de Washington contre l&#39;Iran et la Cor&eacute;e du Nord, menac&eacute;e d&#39;an&eacute;antissement nucl&eacute;aire par Donald Trump.</p> <p>Concernant la Russie, le document a repris les accusations de l&#39;actuelle Administration am&eacute;ricaine. La France et la Grande Bretagne, y est-il &eacute;crit, doivent faire obstacle en commun aux nouvelles positions russes en mati&egrave;re de d&eacute;fense, notamment au Moyen Orient. Elles doivent continuer &agrave; lutter contre une politique russe, selon les termes employ&eacute;s, d&#39;intimidation et de d&eacute;sinformation, notamment &agrave; travers les r&eacute;seaux Internet. Elles ne doivent pas renoncer &agrave; imposer &agrave; la Russie une mise en oeuvre concr&egrave;te des accords de Minsk, ce qu&#39;elle ne ferait pas. Elles refusent donc d&#39;envisager la lev&eacute;e des &laquo;&nbsp;sanctions&nbsp;&raquo; d&eacute;cid&eacute;es &agrave; Washington et dont leurs &eacute;conomies respectives souffrent de plus en plus.</p> <p>Concernant l&#39;Internet, elles ont r&eacute;affirm&eacute; la n&eacute;cessit&eacute; d&#39;assurer l&#39;automatisation de la d&eacute;tection et de la destruction des documents ill&eacute;gaux. Mais de quelle ill&eacute;galit&eacute; s&#39;agit-il? Celle d&eacute;cid&eacute;e unilat&eacute;ralement par Washington. Et comment imposer aux Grands de l&#39;Internet (GAFA), tous am&eacute;ricains, la prise en compte effective de demandes anglo-fran&ccedil;aises dont pourraient souffrir leurs int&eacute;r&ecirc;ts ?</p> <p>Apparemment enfin, pas une fois n&#39;a &eacute;t&eacute; envisag&eacute;e une politique franco-anglaise commune face &agrave; la d&eacute;sint&eacute;gration progressive de l&#39;Union Europ&eacute;enne, y compris du fait du Brexit, comme aux ambitions militaires et diplomatiques que pourra afficher le prochain gouvernement allemand.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p><a href="https://www.defense.gouv.fr/fre/actualites/articles/la-france-et-la-grande-bretagne-renforcent-leur-cooperation-de-defense">https://www.defense.gouv.fr/fre/actualites/articles/la-france-et-la-grande-bretagne-renforcent-leur-cooperation-de-defense</a></p> <p>&nbsp;</p> Sat, 20 Jan 2018 23:00:00 GMT Cosmologie. Première production en laboratoire d'un mini sursaut gamma http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2873 2873 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180120172432_gammaray.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>G<em>RB. Vue&nbsp;d&#39;artiste</em><br /> <br /> On fait l&#39;hypoth&egrave;se qu&#39;un GRB est g&eacute;n&eacute;r&eacute; dans la majorit&eacute; des cas par l&#39;effondrement gravitationnel d&#39;une &eacute;toile g&eacute;ante aboutissant soit &agrave; la formation d&#39;un trou noir ou d&#39;une &eacute;toile &agrave; neutrons (GRB longs) soit &agrave; la fusion de deux &eacute;toiles &agrave; neutrons binaires (GRB courts). Ce ph&eacute;nom&egrave;ne d&eacute;clenche l&#39;&eacute;mission d&#39;un faisceau &eacute;troit et sym&eacute;trique de mati&egrave;re atteignant des vitesses ultra-relativistes. Les sursauts gamma, observ&eacute;s au rythme moyen d&#39;un sursaut par jour, ont leurs sources dans d&#39;autres galaxies et constituent les &eacute;v&eacute;nements les plus lumineux de l&rsquo;Univers. Ils ont &eacute;t&eacute; d&eacute;couverts accidentellement en 1967 et ne commencent &agrave; &ecirc;tre expliqu&eacute;s qu&#39;au milieu des ann&eacute;es 1990.</p> <p>C&#39;est un tel ph&eacute;nom&egrave;ne que pensent avoir recr&eacute;&eacute;&nbsp;en laboratoire une &eacute;quipe de chercheurs qui viennent de publier sur ce sujet un article dans Physical Review Letters r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous.</p> <p>Comme l&#39;observation pr&eacute;cise et la compr&eacute;hension d&#39;un sursaut Gamma dans l&#39;univers est encore tr&egrave;s difficile, voire impossible, ils ont d&eacute;cid&eacute; de reproduire un des processus suppos&eacute;s &ecirc;tre &agrave; l&#39;origine d&#39;un GRB. Les rayonnements &eacute;mis par un Trou noir, &agrave; l&#39;origine des GRB, seraient principalement compos&eacute;s d&#39;&eacute;lectrons de mati&egrave;re et de leurs correspondants, des positrons d&#39;anti-mati&egrave;re 1). Les positrons sont identiques aux &eacute;lectrons, mais ils ont une charge &eacute;lectrique oppos&eacute;e. Ces rayonnements g&eacute;n&eacute;reraient de forts champs magn&eacute;tiques. La rotation des particules autour de ces champs donnerait lieu &agrave; de puissantes explosions de rayons gamma. Mais comme indiqu&eacute;, il est tr&egrave;s difficile de v&eacute;rifier cette hypoth&egrave;se dans le cosmos.</p> <p>L&#39;&eacute;quipe internationale qui a publi&eacute; l&#39;article cit&eacute; explique avoir exp&eacute;riment&eacute; l&#39;id&eacute;e consistant &agrave; reproduire le ph&eacute;nom&egrave;ne donnant naissance aux GRB &agrave; partir d&#39;une petite source de rayonnements &eacute;lectrons-positrons, afin d&#39;observer comment ces rayonnements &eacute;voluent spontan&eacute;ment. Les chercheurs ont utilis&eacute; pour cela le plus puissant laser existant &agrave; ce jour, le laser Gemini, h&eacute;berg&eacute; par le Rutherford Appleton Laboratory en Grande Bretagne. Voir <a href="http://www.stfc.ac.uk/research/lasers-and-plasma-physics/central-laser-facility/">http://www.stfc.ac.uk/research/lasers-and-plasma-physics/central-laser-facility/</a></p> <p>Ils ont pu en dirigeant ce laser sur une cible appropri&eacute;e, obtenir pendant un temps ultra-court des copies r&eacute;duites des rayonnements &eacute;mis par un Trou noir. Ils ont ainsi observ&eacute;&nbsp;pour la premi&egrave;re fois l&#39;auto-g&eacute;n&eacute;ration des champs magn&eacute;tiques correspondants. Ceci leur a permis de v&eacute;rifier exp&eacute;rimentalement la pertinence des principales hypoth&egrave;ses th&eacute;oriques permettant de comprendre la production des GRB &agrave; partir des Trous noirs.</p> <p>L&#39;exp&eacute;rience devrait avoir aussi aussi une grande importance th&eacute;orique. La mati&egrave;re composant la Terre est faite essentiellement d&#39;atomes, comportant un noyau positif entour&eacute; de nuages d&#39;&eacute;lectrons n&eacute;gatifs. C&#39;est la dynamique des &eacute;lectrons, beaucoup plus l&eacute;gers que les noyaux, qui est &agrave; la source de la lumi&egrave;re ou des champs magn&eacute;tiques. Par contre un rayon compos&eacute; d&#39;un &eacute;lectron et d&#39;un positron, tous deux de masse identique, donne un aper&ccedil;u sur ce que serait un monde constitu&eacute; de mati&egrave;re et d&#39;anti-mati&egrave;re. De nombreuses exp&eacute;riences tr&egrave;s innovantes pourraient donc &ecirc;tre conduites en utilisant le mod&egrave;le propos&eacute; pour expliquer la g&eacute;n&eacute;ration des GRB &agrave; partir des Trous noirs.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p><a href="http://www.spacedaily.com/reports/How_we_created_a_mini_gamma_ray_burst_in_the_lab_for_the_first_time_999.html">https://journals.aps.org/prl/abstract/10.1103/PhysRevLett.119.185002</a></p> <p><em><strong>Abstract</strong></em><br /> <em>We report on the first experimental observation of a current-driven instability developing in a quasineutral matter-antimatter beam. Strong magnetic fields (&ge;1&thinsp;&thinsp;T) are measured, via means of a proton radiography technique, after the propagation of a neutral electron-positron beam through a background electron-ion plasma. The experimentally determined equipartition parameter of&nbsp;&epsilon;B&asymp;10&minus;3is typical of values inferred from models of astrophysical gamma-ray bursts, in which the relativistic flows are also expected to be pair dominated. The data, supported by particle-in-cell simulations and simple analytical estimates, indicate that these magnetic fields persist in the background plasma for thousands of inverse plasma frequencies. The existence of such long-lived magnetic fields can be related to analog astrophysical systems, such as those prevalent in lepton-dominated jets.</em></p> <p><strong>Note</strong></p> <p>1) L&#39;anti-mati&egrave;re et la mati&egrave;re s&#39;annihilent spontan&eacute;ment. N&eacute;anmoins, avec certains pr&eacute;cautions, il est possible de conserver pendant un certain temps des particules d&#39;anti-mati&egrave;re. Le CERN r&eacute;alise de nombreux exp&eacute;riences int&eacute;ressant l&#39;anti-mati&egrave;re. Voir <a href="https://home.cern/fr/topics/antimatter">https://home.cern/fr/topics/antimatter</a></p> <p>&nbsp;</p> Fri, 19 Jan 2018 23:00:00 GMT Un discours incendiaire de Rex Tillerson à propos de la Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2871 2871 <br /><p>Il est curieux de voir qu&#39;en Europe, et notamment en France, ce discours qui est une v&eacute;ritable d&eacute;claration de guerre, n&#39;ait pas re&ccedil;u plus d&#39;&eacute;chos. Tillerson, contrairement aux affirmations pr&eacute;c&eacute;dentes de Washington envisageant un retrait du Moyen-Orient apr&egrave;s une pr&eacute;tendue victoire am&eacute;ricaine sur le terrorisme islamique, affirme dor&eacute;navant que les Etats-Unis resteront ind&eacute;finiment en Syrie et qu&#39;ils n&#39;accepteront jamais &agrave; Damas un gouvernement qui ne se plie pas aux injonctions de la politique am&eacute;ricaine.</p> <p>Il a ainsi renonc&eacute; &agrave; justifier la pr&eacute;sence militaire am&eacute;ricaine par les besoins de la lutte contre le terrorisme. De plus, il a multipli&eacute; les accusations contre l&#39;Iran. Il est en cela dans la ligne d&eacute;finie par Donald Trump, selon laquelle ce pays &eacute;tait un adversaire de l&#39;Am&eacute;rique qu&#39;il fallait d&eacute;truire le plus vite possible. Selon lui, l&#39;Iran chercherait &agrave; dominer enti&egrave;rement le Moyen Orient. Les Etats-Unis n&#39;accepteront jamais les interf&eacute;rences hostiles de T&eacute;h&eacute;ran en Syrie : <em>&laquo; the US was committed to reducing and expelling malicious Iranian influence from Syria&nbsp;&raquo;.</em> Il a exig&eacute; &eacute;galement de la Russie qu&#39;elle cesse son soutien &agrave; Assad.</p> <p>Ce discours signifie implicitement que Tillerson pr&eacute;pare la partition de la Syrie en deux r&eacute;gions, l&#39;une au nord devenant un protectorat am&eacute;ricain &agrave; travers les nationalistes kurdes &ndash; ce que n&#39;acceptera jamais la Turquie - et l&#39;autre &agrave; l&#39;est contr&ocirc;l&eacute;e par les milices islamiques qu&#39;a toujours encourag&eacute; et arm&eacute; Washington.</p> <p>Tillerson est dans la ligne de la pr&eacute;c&eacute;dente d&eacute;cision am&eacute;ricaine consistant &agrave; cr&eacute;er une force de 30.000 hommes command&eacute;e de fait par les 2.000 militaires am&eacute;ricains maintenus en Syrie et appuy&eacute;e par l&#39;US Air Force bas&eacute;e en Irak et dans les Etats du Golfe. (Voir notre article, les Etats Unis s&#39;installent militairement en Syrie).</p> <p>Mais il va beaucoup plus loin. Dans l&#39;imm&eacute;diat, son objectif est de contrecarrer la prochaine r&eacute;union de Sochi, en Russie, destin&eacute;e &agrave; instaurer un processus de paix. Au del&agrave;, pr&eacute;pare-t-il un affrontement militaire direct entre l&#39;arm&eacute;e am&eacute;ricaines et les troupes de Bashar al Assad, qui conduirait &agrave; un affrontement avec les Russes, install&eacute;s en Syrie et qui ne s&#39;en retireront jamais, sauf &agrave; accepter une retraite honteuse devant l&#39;Am&eacute;rique ? Pr&eacute;pare-t-il par ailleurs l&#39;opinion &agrave; une guerre totale contre l&#39;Iran?</p> <p>Il conviendra de suivre avec attention dans les prochains jours la r&eacute;ponse que la Russie entendra donner &agrave; ces provocations.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p>Le discours de Tillerson le 17 janvier 2018<br /> <a href="https://www.state.gov/secretary/remarks/2018/01/277493.htm">https://www.state.gov/secretary/remarks/2018/01/277493.htm</a></p> <p>On lira sur ce discours l&#39;article que vient de publier Counterpunch<br /> <a href="https://www.counterpunch.org/2018/01/19/the-new-us-syria-strategy-a-recipe-for-continued-disaster/">https://www.counterpunch.org/2018/01/19/the-new-us-syria-strategy-a-recipe-for-continued-disaster/</a></p> Thu, 18 Jan 2018 23:00:00 GMT Davos. Un Forum dont rien d'important, comme d'habitude, ne sortira http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2872 2872 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180119205432_davos.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p><a href="http://reports.weforum.org/global-risks-2018/">http://reports.weforum.org/global-risks-2018/</a><br /> R&eacute;sum&eacute; en fran&ccedil;aise <a href="http://reports.weforum.org/global-risks-2018/executive-summary-french/">http://reports.weforum.org/global-risks-2018/executive-summary-french/</a></p> <p>Celui-ci, par comparaison avec les rapports pr&eacute;c&eacute;dents, para&icirc;t profond&eacute;ment pessimiste. Son intitul&eacute;, &laquo; Fractures, Peurs et &Eacute;checs &raquo;, est significatif. Il insiste en particulier sur les risques environnementaux, l&#39;&nbsp;&raquo;unital&eacute;ralisme&nbsp;&raquo; de certains Etats (autrement dit les guerres &eacute;conomiques et souvent politiques auxquelles ils se livrent, les atteintes &agrave; la cybers&eacute;curit&eacute;; les tensions au sein des syst&egrave;es financiers... Le WSWS en donne un r&eacute;sum&eacute; parfaitement objectif, comme pourront le v&eacute;rifier ceux qui liront le Rapport <a href="http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/18/pers-j18.html">http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/18/pers-j18.html</a></p> <p>:<em>Le document indique que si les &laquo; indicateurs &eacute;conomiques phares &raquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire la hausse fulgurante des cours bousiers qui ont grossi les portefeuilles des participants &agrave; Davos, sont positifs, cela ne fait que &laquo; masquer les inqui&eacute;tudes sous-sous-jacentes persistantes &raquo;.</em></p> <p><em>&laquo; Cela a &eacute;t&eacute; la plus faible reprise apr&egrave;s une r&eacute;cession &raquo;, note le rapport, ajoutant que &laquo; la croissance de la productivit&eacute; reste &eacute;trangement faible &raquo;.</em></p> <p><em>L&rsquo;&eacute;conomie capitaliste mondiale, selon le rapport, est en proie &agrave; des &laquo; cours boursiers insoutenables, le monde ayant connu un march&eacute; &agrave; la hausse depuis huit ans ; un endettement &eacute;lev&eacute; [&hellip;] et des tensions persistantes dans le syst&egrave;me financier mondial &raquo;.</em></p> <p><em>Dans une section intitul&eacute;e &laquo; Dans l&rsquo;Ab&icirc;me &raquo;, le document met en garde : &laquo; Dans un contexte de conflits politiques nationaux et internationaux &ndash; et avec les d&eacute;cideurs &eacute;conomiques qui op&egrave;rent d&eacute;j&agrave; en territoire inconnu &ndash; l&rsquo;&eacute;clatement d&rsquo;une nouvelle crise financi&egrave;re mondiale pourrait submerger les r&eacute;ponses politiques et programmatiques. Un effondrement syst&eacute;mique du type de celui &eacute;vit&eacute; en 2007-2008 pourrait pousser les pays, les r&eacute;gions ou m&ecirc;me le monde entier par-dessus le pr&eacute;cipice et dans une p&eacute;riode de chaos. &raquo;</em></p> <p><em>En plus des &laquo; tensions militaires croissantes &raquo;, des &laquo; renforcements militaires &raquo;, des &laquo; conflits par procuration &raquo; et des multiples &laquo; poudri&egrave;res &raquo; risquant la guerre, le document souligne le danger de tensions sociales croissantes dans chaque pays capitaliste.</em></p> <p><em>&laquo; Dans de nombreux pays, le tissu social et politique a &eacute;t&eacute; fortement entam&eacute; par de nombreuses ann&eacute;es de stagnation des revenus r&eacute;els &raquo;, indique-t-il, pointant les chiffres illustrant la d&eacute;c&eacute;l&eacute;ration des salaires et l&rsquo;augmentation rapide des in&eacute;galit&eacute;s sociales.</em></p> <p><em>&laquo; Des niveaux &eacute;lev&eacute;s d&rsquo;endettement personnel, conjugu&eacute;s &agrave; des provisions insuffisantes en mati&egrave;re d&rsquo;&eacute;pargne et de retraite, sont une raison de penser que les frustrations pourraient se creuser dans les ann&eacute;es &agrave; venir &raquo;, peut-on lire dans le rapport.</em></p> <p><em>Il rappelle &eacute;galement l&rsquo;avertissement du Rapport sur les risques mondiaux du FEM de 2014 selon lequel l&rsquo;une des plus grandes menaces dans le monde &eacute;tait un niveau de ch&ocirc;mage des jeunes si &eacute;lev&eacute; qu&rsquo;il mena&ccedil;ait de cr&eacute;er une &laquo; g&eacute;n&eacute;ration perdue &raquo;. Le rapport note s&egrave;chement que depuis trois ans, ce niveau reste &laquo; globalement statique &raquo;. Il met en garde qu&rsquo;avec des millions de jeunes sans travail, des &laquo; conflits g&eacute;n&eacute;rationnels sur les politiques fiscales et du march&eacute; du travail &raquo; pourraient &eacute;clater.</em></p> <p><em>L&rsquo;inqui&eacute;tude suscit&eacute;e par les divisions sociales explosives s&rsquo;accompagne d&rsquo;une partie du rapport pr&eacute;occup&eacute;e par Internet, intitul&eacute;e &laquo; Digital Wildfires &raquo; (Des tra&icirc;n&eacute;es de poudres num&eacute;riques). Il d&eacute;nonce &laquo; l&rsquo;utilisation intentionnelle des m&eacute;dias sociaux pour r&eacute;pandre la d&eacute;sinformation &raquo;, c&rsquo;est-&agrave;-dire la r&eacute;v&eacute;lation des conditions r&eacute;elles auxquelles sont confront&eacute;s les travailleurs dans tous les pays, comme &eacute;tant un d&eacute;fi &agrave; la &laquo; gouvernance mondiale &raquo;. Le rapport se f&eacute;licite des mesures prises par Google et Facebook ainsi que les gouvernements, pour s&eacute;vir contre &laquo; le trouble sem&eacute; par la d&eacute;sinformation en ligne &raquo; par l&rsquo;emploi de la censure pure et simple.</em></p> <p><em>Les conclusions politiques tir&eacute;es par le rapport sont particuli&egrave;rement frappantes :</em></p> <p><em>&laquo; La d&eacute;mocratie montre d&eacute;j&agrave; des signes de tension face aux bouleversements &eacute;conomiques, culturels et technologiques. Des d&eacute;g&acirc;ts beaucoup plus profonds sont possibles : les ordres sociaux et politiques peuvent s&rsquo;effondrer. Si un pays divis&eacute; uniform&eacute;ment conna&icirc;t une polarisation endurcie o&ugrave; dans une comp&eacute;tition c&rsquo;est le vainqueur qui rafle tout, le risque augmente que le d&eacute;bat politique laisse la place &agrave; des formes de s&eacute;cession ou de confrontation physique. Dans ces circonstances, un point de basculement pourrait &ecirc;tre atteint. Une spirale de violence pourrait commencer, en particulier si les autorit&eacute;s publiques perdaient le contr&ocirc;le et ensuite intervenaient comme parti pris avec une force disproportionn&eacute;e. Dans certains pays &ndash; avec un acc&egrave;s facile et g&eacute;n&eacute;ral aux armes ou une histoire de violence politique &ndash; un conflit civil arm&eacute; pourrait &eacute;clater. Dans d&rsquo;autres termes, l&rsquo;&Eacute;tat pourrait imposer sa volont&eacute; par la force, risquant de longues cons&eacute;quences en cha&icirc;ne : un &eacute;tat d&rsquo;urgence, la suppression de libert&eacute;s individuelles, voire l&rsquo;annulation des &eacute;lections pour prot&eacute;ger l&rsquo;ordre public. &raquo;</em></p> <p><strong>Que faire?</strong></p> <p>Au vu de ce rapport, que proposeront pour &eacute;viter les catastrophes les &laquo;&nbsp;Elites mondiales&nbsp;&raquo; rassembl&eacute;es &agrave; Davos, parmi lesquelles devrait se trouver Donald Trump pour la s&eacute;ance de conclusion? Nous pr&eacute;voyions pour notre part qu&#39;elles ne proposerons rien, sinon de poursuivre comme &agrave; l&#39;accoutum&eacute;e. &laquo;&nbsp;Business as usual&nbsp;&raquo;</p> <p>Les catastrophes annonc&eacute;es voudraient que des rem&egrave;des profonds, remettant directement en cause le pouvoir des 1% de super-riches et super-puissants qui dominent le monde, soient propos&eacute;s. Mais a-t-on jamais vu dans l&#39;histoire du monde des dominants d&eacute;cider spontan&eacute;ment de supprimer ou seulement limiter leurs privil&egrave;ges?</p> <p>Ils ne le feraient que sous la contrainte des 99% de domin&eacute;s. Mais il suffit d&#39;observer que ceux-ci sont infiniment divis&eacute;s, engag&eacute;s dans des luttes fratricides, incapables de communiquer entre eux et &agrave; plus forte raison de s&#39;entendre. Ce ne sera pas d&#39;eux que naitre l&#39;opposition, n&eacute;cessairement violente, obligeant les &eacute;lites &agrave; partager leurs pouvoirs. Si les 99% s&#39;y d&eacute;cidaient, ils seraient vite remis &agrave; la raison par les moyens militaires dont disposent &agrave; discr&eacute;tion les &eacute;lites.</p> <p>Peut-&ecirc;tre sommes nous exag&eacute;r&eacute;ment pessimistes, en pr&eacute;voyant ainsi en quelque sorte la fin rapide des civilisations. L&#39;avenir le dira, &agrave; ceux, s&#39;il y en a, qui survivront aux d&eacute;sastres &eacute;voqu&eacute;s timidement et pour la premi&egrave;re fois &agrave; Davos .</p> Thu, 18 Jan 2018 23:00:00 GMT Les détenus « radicalisés » à l'assaut du système pénitentiaire français http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2868 2868 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180118104059_manifestations_gardiens.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Lire&nbsp;<a href="http://www.leparisien.fr/politique/prison-de-vendin-le-vieil-visite-chahutee-pour-la-ministre-nicole-belloubet-16-01-2018-7503501.php">http://www.leparisien.fr/politique/prison-de-vendin-le-vieil-visite-chahutee-pour-la-ministre-nicole-belloubet-16-01-2018-7503501.php</a></p> <p>Les d&eacute;tenus radicalis&eacute;s seront de plus en plus nombreux, jusqu&#39;&agrave; bient&ocirc;t repr&eacute;senter des effectifs consid&eacute;rables. Ceci d&#39;une part parce que la propagande islamiste prolif&egrave;re dans les prisons, visant d&#39;ailleurs aussi bien les d&eacute;tenus non musulmans que les musulmans. D&#39;autre part aussi parce qu&#39;avec le retour attendu en France de centaines de combattants du djihad ayant la nationalit&eacute; fran&ccedil;aise, dont certains pourront &ecirc;tre incarc&eacute;r&eacute;s, m&ecirc;me pour de courtes dur&eacute;es, ce retour multipliera l&#39;appel &agrave; la radicalisation dans les prisons fran&ccedil;aises &ndash; ceci m&ecirc;me si ces radicalis&eacute;s sont isol&eacute;s dans des quartiers sp&eacute;ciaux. Aur&eacute;ol&eacute;s de leur prestige de combattants et de celui de leurs exploits (notamment d&eacute;capitation des incroyants), ils feront n&eacute;cessairement des &eacute;mules, notamment aupr&egrave;s des jeunes d&eacute;tenus.</p> <p>L&#39;exp&eacute;rience montre que souvent ces nouveaux radicalis&eacute;s n&#39;ont pas besoin de se procurer des armes. Avec l&#39;usage d&#39;outils de cuisine ou de leurs poings, ils peuvent gravement blesser des gardiens insuffisamment nombreux.</p> <p>Le gouvernement, au dessus de l&#39;administration p&eacute;nitentiaire, refuse encore d&#39;admettre que cette radicalisation n&#39;est qu&#39;un aspect en France du combat que m&egrave;ne dor&eacute;navant dans le monde un nombre croissant de combattants islamistes s&#39;&eacute;tant mis au service de ce qu&#39;ils nomment leur foi.</p> <p>Les d&eacute;tenus, souvent jeunes, ne se radicalisent pas, ils ne font pour reprendre les termes de Riposte la&iuml;que &laquo;<em>&nbsp;que revenir aux sources originelles de l&rsquo;islam qui leur font d&eacute;couvrir les exigences d&rsquo;une v&eacute;ritable identit&eacute; musulmane articul&eacute;e autour de la renaissance de l&rsquo;&acirc;me musulmane, de la sup&eacute;riorit&eacute; du musulman, de la haine du juif, du chr&eacute;tien et des non-musulmans, de l&rsquo;esprit guerrier qui doit animer chaque musulman, de la sublimation et l&rsquo;id&eacute;alisation absolue de la mort, le rejet des valeurs non-musulmanes et de l&rsquo;Occident &agrave; l&rsquo;origine de la d&eacute;cadence de leur civilisation&nbsp;&raquo; </em>voir <a href="https://ripostelaique.com/les-soldats-dallah-sont-en-guerre-contre-les-non-musulmans.html">https://ripostelaique.com/les-soldats-dallah-sont-en-guerre-contre-les-non-musulmans.html</a></p> <p>Il faut ajouter que les familles de ces d&eacute;tenus, plus moins radicalis&eacute;es elles-m&ecirc;me, propageront dans les banlieues dites sensibles les mots d&#39;ordre de djihad dont les agresseurs de gardiens de prison se feront d&eacute;sormais les missionnaires.</p> <p>Il ne nous appartient pas ici de sugg&eacute;rer des mesures pr&eacute;ventives ou r&eacute;pressives aux pouvoirs publics &ndash; si du moins ceux-ci acceptaient de reconna&icirc;tre le probl&egrave;me. Disons seulement que dans de nombreux pays dits civilis&eacute;s, &agrave; commencer par les Etats-Unis ou la Russie, voire la Suisse, le probl&egrave;me de la guerre men&eacute;e contre le syst&egrave;me p&eacute;nitentiaire par la radicalisation suscite des mesures pr&eacute;ventives plus radicales qu&#39;en France.</p> Wed, 17 Jan 2018 23:00:00 GMT Les Grands américains de l'Internet et le terrorisme islamique http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2870 2870 <br /><p>A cette fin, ils avaient multipli&eacute; les aides en dollars et en armement. Il para&icirc;t tr&egrave;s probable que cette aide se poursuit plus discr&egrave;tement.</p> <p>Mais il est une forme d&#39;aide dont on a peu parl&eacute;, consistant &agrave; apprendre &agrave; ces terroristes &agrave; manipuler les &laquo;&nbsp;r&eacute;seaux sociaux&nbsp;&raquo; de l&#39;Internet pour diffuser des exhortations au djihad et aux attentats, visant non seulement les populations arabophones, mais des groupes terroristes implant&eacute;s dans tous les pays europ&eacute;ens.</p> <p>Ces messages utilisaient et utilisent encore les grands de l&#39;Internet am&eacute;ricain, notamment Facebook, Twitter et You Tube. Cela ne pouvait pas se faire sans que ces organismes d&eacute;tectent de tels &eacute;changes. Mais pendant plusieurs ann&eacute;es ils n&#39;ont rien fait pour les pr&eacute;venir, &agrave; la demande sans doute du gouvernement am&eacute;ricain qui y a vu une forme d&#39;aide tr&egrave;s pr&eacute;cieuse &agrave; leurs &laquo;&nbsp;proxies&nbsp;&raquo; terroristes.</p> <p><strong>Lancer une pierre en l&#39;air et elle vous retombera sur la t&ecirc;te. </strong></p> <p>Le point de vue a cependant r&eacute;cemment chang&eacute;, quand les services am&eacute;ricains ont vu de tels messages p&eacute;n&eacute;trer des milieux musulmans anglophones aux Etats-Unis susceptibles de comporter des candidats aux attentats en Am&eacute;rique m&ecirc;me. Une Commission du S&eacute;nat vient de se r&eacute;unir r&eacute;cemment pour discuter de ce probl&egrave;me.</p> <p>Mais les repr&eacute;sentants des R&eacute;seaux sociaux interrog&eacute;s ont pr&eacute;venu qu&#39;ils ne pouvaient pratiquement rien faire dor&eacute;navant pour contrer un ph&eacute;nom&egrave;ne devenu prolif&eacute;rant. Bien &eacute;videmment, ils ne peuvent confier &agrave; des contr&ocirc;leurs humains la charge de contr&ocirc;ler des millions de messages par jour. Ils ont mis au point des algorithmes capables d&#39;identifier et d&eacute;truire les messages violents dont ces &laquo;&nbsp;robots&nbsp;&raquo; ont re&ccedil;u la description. Comme il fallait s&#39;y attendre cependant, les techniciens (souvent pr&eacute;c&eacute;demment form&eacute;s aux Etats-Unis) des organisations islamiques &eacute;mettant ces messages ont vite appris comment &eacute;chapper &agrave; ces algorithmes en changeant en permanence la fa&ccedil;on dont ces messages se pr&eacute;sentent. Comme il a &eacute;t&eacute; dit &agrave; la Commission, une sorte de jeu du chat et de la souris s&#39;est install&eacute;, o&ugrave; le chat am&eacute;ricain est toujours perdant</p> <p>De plus, les terroristes islamistes ont appris &agrave; utiliser dor&eacute;navant des plates formes plus discr&egrave;tes, utilisant des logiciels de cryptage. On connait &agrave; cet &eacute;gard Telegram, Reddit and WhatsApp, tr&egrave;s utilis&eacute;s par les &eacute;changes n&#39;ayant rien de criminel. Par ailleurs, comme les services de police le savent depuis longtemps, le fait que tous les messages et textes produits sur l&#39;Internet permettent l&#39;anonymat des auteurs ne fait que compliquer, sinon rendre impossible, l&#39;identification et la poursuite en justice des sources.</p> <p>Clint Watts, expert anti-terrorisme au Foreign Policy Research Institute, a reconnu que les Grands de l&#39;Internet &eacute;taient devenus capables de d&eacute;truire 95% des messages islamiques. Mais 5% de ceux-ci, en renouvellement constant de format, leur &eacute;chappera toujours, quelque soit les progr&egrave;s attendus de l&#39;Intelligence Artificielle utilis&eacute;e. Cela suffira &agrave; recruter dans les pays occidentaux un nombre consid&eacute;rable de candidats terroristes.</p> <p><strong>Addendum</strong><br /> Nous recevons ce message d&#39;un de nos correspondants, que nous ne nommerons pas ici. Pas de liens avec le terrorisme...encore que&nbsp;<br /> <br /> <em>L&#39;explorateur internet &quot;Opera&quot; introduit une protection contre l&#39;emprunt&nbsp;<br /> clandestin de notre puissance de calcul :<br /> <br /> &quot;New year, new browser. Opera 50 introduces anti-Bitcoin mining tool.<br /> &quot;The only major browser that stops Bitcoin mining on your computer<br /> Everyone is talking about Bitcoins these days. Their sudden rise in value&nbsp;<br /> resulted in the fact that more and more people set out to mine them by&nbsp;<br /> running shady scripts on the PCs of unsuspecting users. This situation might&nbsp;<br /> sound familiar: your CPU is suddenly working at 100 percent capacity, the&nbsp;<br /> fan is going crazy for seemingly no reason and your battery is quickly&nbsp;<br /> depleting. These are signs someone might be using your computer to mine for&nbsp;<br /> cryptocurrency and can continue to do so even after you have left the site.&nbsp;<br /> It&rsquo;s a problem which affects approximately 500 million people worldwide but&nbsp;<br /> not for those who choose Opera 50.<br /> &quot;We, as the only major browser with an integrated ad blocker, have a&nbsp;<br /> built-in solution to keep miners from trespassing onto your machine.<br /> &quot;After we recently updated the rules of our built-in ad blocker mechanism,&nbsp;<br /> we eliminated cryptocurrency mining scripts that overuse your device&rsquo;s&nbsp;<br /> computing ability.&quot;<br /> <br /> L&#39;annonce n&#39;est pas claire : s&#39;agit-il sp&eacute;cifiquement de &quot;bitcoin&quot; ? ou un&nbsp;<br /> peu plus largement de toutes monnaies crypt&eacute;es ?<br /> Ou encore, ce qui serait le mieux, d&#39;une protection contre tout emprunt non&nbsp;<br /> autoris&eacute; des ressources de l&#39;ordinateur ?<br /> S&#39;il ne s&#39;agit que un certain type d&#39;&quot;emprunt&quot;, quelles conditions font&nbsp;<br /> qu&#39;on puisse la particulariser ou, qu&#39;elle ne puisse &ecirc;tre plus g&eacute;n&eacute;rale ?<br /> <br /> =====<br /> cet exemple me sugg&egrave;re un probl&egrave;me plus large, qu&#39;il serait int&eacute;ressant de&nbsp;<br /> traiter de mani&egrave;re syst&eacute;mique. Peut-&ecirc;tre ceci a-t-il &eacute;t&eacute; entrepris :&nbsp;<br /> quelqu&#39;un est-il au courant ? :<br /> L&#39;ensemble des ordinateurs connect&eacute;s &agrave; Internet sont en interaction (via&nbsp;<br /> celui-ci) : ils forment donc un syst&egrave;me. Ces relations sont des &eacute;changes&nbsp;<br /> d&#39;information ou d&#39;ordres. Il en est de diverses sortes : courrier&nbsp;<br /> &eacute;lectronique, consultation de sites, conversations (Skype, r&eacute;seaux sociaux,&nbsp;<br /> travail collaboratif, ...), t&eacute;l&eacute;chargement de programmes, logiciels,&nbsp;<br /> pilotes, etc., mises &agrave; jour de logiciels d&eacute;j&agrave; install&eacute;s, implantation de&nbsp;<br /> cookies, circulations de virus et malwares divers, captation de carnets&nbsp;<br /> d&#39;adresses, physhing, espionnage, etc. &nbsp;... et emprunt de ressources comme&nbsp;<br /> l&#39;exemple ci-dessus.<br /> <br /> Certaines interactions se font au su et avec l&#39;accord &agrave; la fois de&nbsp;<br /> l&#39;&eacute;metteur que du destinataires ; pour d&#39;autres, les situations de&nbsp;<br /> connaissance et de consentement sont diverses et plus ou moins claires.&nbsp;<br /> L&#39;initiative est tant&ocirc;t chez l&#39;&eacute;metteur du message ou de la requ&ecirc;te, tant&ocirc;t&nbsp;<br /> chez le receveur de l&#39;information ou du logiciel. Aussi, des transactions&nbsp;<br /> licites et consenties sont parfois l&#39;occasion d&#39;offres incidentes&nbsp;<br /> (suggestions commerciales, documentaires, ou autres) et parfois le v&eacute;hicule&nbsp;<br /> de communications ou installations occultes.<br /> <br /> Divers encha&icirc;nements ou r&eacute;troactions sont donc possibles : soit que le&nbsp;<br /> destinataire accepte ou bloque de nouvelles possibilit&eacute;s de communication,&nbsp;<br /> soit qu&#39;elles s&#39;&eacute;tablissent automatiquement. C&#39;est en particulier le cas&nbsp;<br /> pour les mises &agrave; jour automatiques et pour l&#39;espionnage. D&#39;o&ugrave; une dynamique&nbsp;<br /> fort complexe.<br /> <br /> Comment &eacute;tudier ce fonctionnement, ses implications techniques, &eacute;conomiques,&nbsp;<br /> politiques , culturelles et civilisationnelles ?</em><br /> &nbsp;</p> Wed, 17 Jan 2018 23:00:00 GMT L'Australie entre les Etats-Unis et la Chine http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2866 2866 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180117092259_australie.jpeg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>C&#39;est sur le plan g&eacute;opolitique qu&#39;elles diff&eacute;rent le plus. L&#39;Australie, peupl&eacute;e d&#39;une majorit&eacute; d&#39;anglo-saxons, a jou&eacute; depuis longtemps l&#39;alliance avec les Etats-Unis. La Chine au contraire, dans le cadre du Bric notamment, coop&egrave;re de plus en plus avec la Russie.</p> <p>Cependant l&#39;Australie a longtemps cru qu&#39;elle n&#39;aurait pas &agrave; choisir entre ses relations &eacute;conomiques avec la Chine et son alliance militaire avec l&#39;Am&eacute;rique. Les deux paraissaient compatibles et accept&eacute;es par les gouvernements respectifs. Cependant aujourd&#39;hui la pression am&eacute;ricaine se fait de plus en plus forte pour que l&#39;Australie devienne, si l&#39;on peut dire, un quasi membre de l&#39;Otan, pr&ecirc;te &agrave; des positions dures voire extr&ecirc;mes, envers la Chine et la Russie.</p> <p>La Chine ressent de plus en plus cette hostilit&eacute; latente. Elle &eacute;met aujourd&#39;hui des menaces &eacute;conomiques voil&eacute;es &agrave; l&#39;&eacute;gard de Canberra, mena&ccedil;ant de se fermer aux exportations australiennes et d&#39;y ralentir ses investissements. Sur le plan militaire, la Chine reproche &agrave; l&#39;Australie de choisir syst&eacute;matiquement le camp am&eacute;ricain dans les conflits latents ayant &eacute;merg&eacute; en mer de Chine sud (SCS). C&#39;est ce que vient d&#39;affirmer le journal chinois quasi officiel le Global Times (voir r&eacute;f&eacute;rence ci-dessous) qui a avertit l&#39;Australie qu&#39;elle ne devait pas interf&eacute;rer dans les disputes territoriales dans cette r&eacute;gion, en adoptant les positions am&eacute;ricaines sur la libert&eacute; de navigation dans cette mer.. Sinon, elle &laquo;&nbsp;empoisonnerait&nbsp;&raquo; ses relations avec la Chine, qui adopterait de solides contre-mesures susceptible de freiner le d&eacute;veloppement &eacute;conomique australien.</p> <p>Or la Chine est le plus grand partenaire &eacute;conomique de l&#39;Australie, absorbant le tiers de ses exportations Dans le cadre d&#39;un accord de libre-&eacute;change entr&eacute; en vigueur en 2015, le commerce r&eacute;ciproque entre les deux pays d&eacute;passe 110 milliards de dollars annuels. De nombreux &eacute;tudiants chinois sont inscrits dans les universit&eacute;s australiennes, o&ugrave; ils versent des droits importants. Les investissements chinois sont nombreux, notamment dans l&#39;agriculture et le secteur minier. Par ailleurs, le nombre des touristes chinois en Australie ne cesse d&#39;augmenter.</p> <p><strong>Les militaires</strong></p> <p>Ceci n&#39;emp&ecirc;che pas les militaires australiens de s&#39;opposer de plus en plus &agrave; la Chine, l&#39;accusant notamment de manipuler ses r&eacute;seaux num&eacute;riques et de d&eacute;velopper un cyber-espionnage invasif. Les gouvernements australiens successifs, s&#39;inspirant de ces accusations, ont interdit au g&eacute;ant chinois des t&eacute;l&eacute;communicationssss Huawei de contribuer &agrave; la mise en place du National Broadband Network et de particper &agrave; la mise en place du r&eacute;seau de c&acirc;bles sous-marins entre Sydney et les iles Salomon. On notera que la Nouvelle Z&eacute;lande et la Grande Bretagne accueillent au contraire favorablement les investissements de Huawai.</p> <p>Par ailleurs l&#39;Australie a multipli&eacute; ces derni&egrave;res ann&eacute;es les achats de mat&eacute;riels militaires am&eacute;ricains, avec la coop&eacute;ration entre leurs forces arm&eacute;es qui en d&eacute;coule n&eacute;cessairement. Aujourd&#39;hui, elle s&#39;est d&eacute;clar&eacute;e volontaire pour recevoir les premiers Joint Stike Fighters &ndash; ce qui n&#39;est peut-&ecirc;tre pas remarquons-le en passant, une d&eacute;cision tr&egrave;s judicieuse, vu les ennuis de cet appareil.<br /> <br /> L&#39;Australie aujourd&#39;hui est au pied du mur. Suivra-t-elle la politique am&eacute;ricaine qui, derni&egrave;rement, sous Donald Trump, a paru pr&eacute;parer une guerre militaire contre la Chine, au moins en mer de Chine. Se rapprochera-t-elle en ce sens du Japon et de la Cor&eacute;e du Sud, si celle-ci joue - ce qui para&icirc;t aujourd&#39;hui de moins en moins probable- le jeu de Donald Trump?</p> <p>L&#39;Australie au contraire tiendra-elle compte du fait que la Chine, dans de tr&egrave;s nombreux domaines, est en train de devenir la premi&egrave;re puissance mondiale, remplacer souvent les Etats-Unis en termes d&#39;influence g&eacute;opolitique? Elle aurait int&eacute;r&ecirc;t en ce sens a suivre l&#39;exemple de la France, qui vient r&eacute;cemment d&#39;afficher sa volont&eacute; d&#39;augmenter ses &eacute;changes avec la Chine. D&#39;autres pays europ&eacute;ens, notamment l&#39;Allemagne, font de m&ecirc;me. Tout laisse penser que P&eacute;kin accueillera cette coop&eacute;ration renforc&eacute;e avec faveur.<br /> <br /> A court terme, la d&eacute;cision incombera &agrave; une classe politique australienne encore obs&eacute;d&eacute;e par la volont&eacute; de rester dans l&#39;orbite am&eacute;ricaine. Mais ceci pourrait changer, notamment si Donald Trump, sans &ecirc;tre &laquo;&nbsp;fou&nbsp;&raquo;, continue &agrave; donner de nouvelles preuves d&#39;incoh&eacute;rence. Cela changera aussi si le dollar perd de plus en plus sa pr&eacute;dominance dans les &eacute;changes en faveur du yuan chions, ou &agrave; court terme, d&#39;une devise hybride dite p&eacute;tro-yuan.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p>Global Times. <em>Meddling in South China Sea deepens Australia&#39;s strategic plight</em><br /> <a href="http://www.globaltimes.cn/content/1082765.shtml">http://www.globaltimes.cn/content/1082765.shtml</a><br /> Voir aussi, pr&eacute;c&eacute;demment<br /> <a href="http://www.globaltimes.cn/content/1082291.shtml">http://www.globaltimes.cn/content/1082291.shtml</a></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Tue, 16 Jan 2018 23:00:00 GMT Peut-être bientôt une lune de miel entre l'Inde et l'Iran http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2867 2867 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180117180217_Chabahar.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Tout apparemment para&icirc;t les s&eacute;parer. Au plan politique, on connait l&#39;attraction croissante qu&#39;exercent les Etats-Unis sur l&#39;Inde et plus particuli&egrave;rement sur son Pr&eacute;sident, Modi. L&#39;Iran pour sa part a r&eacute;solument pris la t&ecirc;te du bloc dit chiite dont la Russie est tr&egrave;s proche. Par ailleurs, inutile de rappeler que leurs religions dominantes n&#39;&eacute;prouvent pas, c&#39;est le moins que l&#39;on puisse dire, de grandes complicit&eacute;s.<br /> <br /> Dans un interview du 12 janvier, le ministre iranien des Transports &nbsp;Abbas Akhoundi et son homologue indien Nitin Gadkari ont pourtant r&eacute;v&eacute;l&eacute; s&#39;&ecirc;tre mis d&#39;accord sur un contrat de 2 milliards de dollars concernant la construction d&#39;une ligne de chemin de fer joignant les deux villes iraniennes de Chabahar (port) et Zahedan. Par ailleurs la fabrication de 200 locomotives pour trains de marchandises a &eacute;t&eacute; d&eacute;cid&eacute;e. Celles-ci seront construites &agrave; la fois en Iran et en Inde. Enfin les deux pays fabriqueront des &eacute;l&eacute;ments de voies pour les chemins de fer iraniens.</p> <p>Les deux gouvernements consid&egrave;rent que le d&eacute;veloppement du port de Chabahar, situ&eacute; &agrave; l&#39;est de l&#39;Iran, permettra d&#39;ouvrir &agrave; l&#39;Inde une voie alternative pour ses exportations vers l&#39;Afghanistan et la Russie. Un s&eacute;minaire irano-indien a discut&eacute; &agrave; cet &eacute;gard d&#39;une zone franche et de corridors de transit.</p> <p><strong>L&#39;OBOR</strong></p> <p>Il faut retenir de ces d&eacute;cisions que l&#39;exemple donn&eacute; par la Chine du r&ocirc;le essentiel des liaisons de transports entre les pays travers&eacute; par l&#39;OBOR, ou Nouvelle Route de la Soie, est repris par d&#39;autres pays asiatiques. Ces infrastructures permettront de donner une coh&eacute;rence &eacute;conomique mais finalement aussi politique &agrave; de vastes r&eacute;gions encore s&eacute;par&eacute;es par de nombreuses diff&eacute;rences, sinon des conflits.</p> <p>La d&eacute;marche est toute diff&eacute;rente de celle des Etats-Unis qui proposent, comme &agrave; l&#39;Inde actuellement, d&#39;acqu&eacute;rir des mat&eacute;riels d&#39;armement am&eacute;ricains et de signer les accords de coop&eacute;ration militaire correspondants. Ceux-ci ne peuvent qu&#39;attiser des conflits latents et g&eacute;n&eacute;rer un d&eacute;sordre dont Washington esp&egrave;re profiter pour r&eacute;tablir une influence d&eacute;clinante. A une moindre &eacute;chelle, la le&ccedil;on devrait aussi &ecirc;tre retenue par Isra&euml;l.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong><br /> <br /> Why Gadkari is perfect interlocutor for Iran&nbsp;<br /> <a href="http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/">http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/</a></p> <p>&nbsp;</p> Tue, 16 Jan 2018 23:00:00 GMT Les Etats-Unis s'installent militairement en Syrie http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2864 2864 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180116105446_syrie.png" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Celle ci sera compos&eacute;e pour moiti&eacute; par des membres des Forces d&eacute;mocratiques syriennes (FDS) qui rassemblent des combattants kurdes et arabes oppos&eacute;es &agrave; Damas, &nbsp;le reste des effectifs seront compos&eacute;s de nouvelles recrues dont sans doute des forces sp&eacute;ciales de l&#39;arm&eacute;e am&eacute;ricaine, d&eacute;j&agrave; pr&eacute;sentes en Syrie. D&#39;ores et d&eacute;j&agrave;, le Pentagone a maintenu un contingent de 2.000 hommes de l&#39;arm&eacute;e am&eacute;ricaine, qu&#39;ils n&#39;ont pas l&#39;intention de rapatrier.</p> <p>Apr&egrave;s avoir proclam&eacute; la d&eacute;faite de l&#39;Etat Islamique EI, et s&#39;en attribuant d&#39;ailleurs le m&eacute;rite, Washington n&#39;a donc pas l&#39;intention de quitter la Syrie. Il veut conserver sous son contr&ocirc;le une partie du territoire syrien. Ceci n&#39;est manifestement pas pour &eacute;viter, comme proclam&eacute;, une r&eacute;surgence de l&#39;EI, mais pour en faire une base arri&egrave;re &agrave; partir de laquelle poursuivre le projet de renverser Bashar al Assad et obtenir le d&eacute;part des Russes install&eacute;s dans les bases de la c&ocirc;te syrienne. Cette BSF mettra n&eacute;cessairement les Etats-Unis en conflit direct avec la Russie et l&#39;Iran, qui soutiennent Bashar.</p> <p><strong>R&eacute;action turque</strong></p> <p>Dans l&#39;imm&eacute;diat, la BSF annonc&eacute;e par Washington met directement celui-ci en conflit avec la Turquie. Les FDS sont domin&eacute;es par les Unit&eacute;s de protection du peuple kurde (YPG), une milice kurde consid&eacute;r&eacute;e par la Turquie comme l&#39;extension en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation kurde qui livre une gu&eacute;rilla contre Ankara depuis 1984.</p> <p>Le pr&eacute;sident Erdogan n&#39;a pas tard&eacute; &agrave; r&eacute;agir: &laquo;&nbsp;Un pays, que nous qualifions d&#39;alli&eacute;, insiste pour implanter &agrave; notre fronti&egrave;re une arm&eacute;e terroriste, en d&eacute;pit de toutes nos objections, de nos mises en garde et de nos recommandations bien intentionn&eacute;es&nbsp;&raquo; a-t-il affirm&eacute; le 15. Son porte-parole, Bekir Bozdag, a accus&eacute; Washington de &quot;jouer avec le feu&quot; en constituant cette force.<br /> <br /> Dans ce contexte de tensions, Erdogan a affirm&eacute; que l&#39;arm&eacute;e turque &eacute;tait pr&ecirc;te &agrave; lancer une op&eacute;ration &agrave; tout moment contre les bastions des YPG &agrave; Afrine et Minbej, dans le nord de la Syrie.&nbsp;L&#39;arm&eacute;e turque vient d&#39;ailleurs d&#39;envoyer un convoi d&#39;une vingtaine de blind&eacute;s &agrave; la fronti&egrave;re avec la Syrie, selon l&#39;agence de presse &eacute;tatique Anadolu</p> <p>L&#39;annonce de la cr&eacute;ation de la nouvelle force frontali&egrave;re en Syrie a &eacute;galement fait r&eacute;agir la Russie, dont le ministre Sergue&iuml; Lavrov a dit attendre &laquo;&nbsp;des explications d&eacute;taill&eacute;es&nbsp;&raquo;. Il a r&eacute;affirm&eacute; que la Russie n&#39;accepterait jamais une partition de la Syrie. Pr&eacute;c&eacute;demment, Moscou avait accus&eacute; les Am&eacute;ricain de prot&eacute;ger et de r&eacute;armer des combattants de l&#39;EI suppos&eacute;s vaincus par l&#39;alliance am&eacute;ricaine.</p> <p>Tr&egrave;s probablement, Vladimir Poutine, pour ne pas attiser les inqui&eacute;tudes turques, renoncera &agrave; une &eacute;ventuelle participation des YPG &agrave; un congr&egrave;s qu&#39;il souhaite organiser les&nbsp;29&nbsp;et&nbsp;30&nbsp;janvier dans la station baln&eacute;aire de Sotchi afin de trouver une issue &agrave; ce conflit qui a fait plus de 340.000 morts.</p> <p>Tout aussi inqui&eacute;tant est le fait que Washington reconna&icirc;t ouvertement vouloir s&#39;opposer avec cette force &agrave; l&#39;influence grandissante de l&#39;Iran. Devant la Commission du S&eacute;nat pour les Affaires &eacute;trang&egrave;res, le vice secr&eacute;taire d&#39;Etat David Batterfield en charge du Moyen Orient, a indiqu&eacute; que son gouvernement &eacute;tait &laquo;&nbsp;tr&egrave;s pr&eacute;occup&eacute;&nbsp;&raquo; par la part que prenait d&eacute;sormais l&#39;Iran &agrave; la lutte contre le djihadisme. Mais il a refus&eacute; de commenter ces propos. Nul n&#39;ignore cependant que l&#39;Iran est alli&eacute;e &agrave; la Russie et &agrave; la Syrie.</p> <p>Ajoutons que Washington, avec la cr&eacute;ation de cette force de s&eacute;curit&eacute; frontali&egrave;re, escompte une intervention militaire turque contre elle, comme promis par Erdogan. Cette intervention serait tr&egrave;s mal vue par Damas et surtout par Moscou. Washington esp&egrave;re ainsi fragiliser l&#39;alliance turco-russe.</p> <p><em>NB. La carte n&#39;est pas &agrave; jour. Pour des cartes d&#39;actualit&eacute;, voir&nbsp;</em><a href="https://southfront.org/category/all-articles/products/maps/">https://southfront.org/category/all-articles/products/maps/</a></p> <p><strong>Post scriptum</strong></p> <p>Sur ce sujet, nous lisons un article plus d&eacute;taill&eacute; de Moon of Alabama<br /> <a href="http://www.moonofalabama.org/2018/01/syria-us-commits-to-occupation-traps-itself-and-helps-to-sustain-the-astana-agreement.html#more">http://www.moonofalabama.org/2018/01/syria-us-commits-to-occupation-traps-itself-and-helps-to-sustain-the-astana-agreement.html#more</a></p> <p><br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Mon, 15 Jan 2018 23:00:00 GMT Science. Cartographier les micro-circuits dans le cerveau http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2865 2865 <br /><p>Au sein du cerveau vivant, les groupes de neurones qui se connectent pour former des micro-circuits sont indispensables pour permettre au cerveau de traiter, notamment, les informations sensorielles. Conna&icirc;tre la fa&ccedil;on dont se forment et fonctionnent ces micro-circuits est un premier pas essentiel &agrave; la compr&eacute;hension du fonctionnement global du cerveau.</p> <p>Mais observer le cerveau vivant avec les techniques de la neuro-imagerie ne suffit pas. Il faut introduire des &eacute;lectrodes captant les &eacute;changes &eacute;lectriques entre neurones dans les couches plus profondes de la mati&egrave;re c&eacute;r&eacute;brale, en traversant la boite cr&acirc;nienne. Chez l&#39;homme ceci est inenvisageable, pour des raisons &eacute;thiques. Cela ne peut se faire &eacute;ventuellement qu&#39;&agrave; l&#39;occasion d&#39;une op&eacute;ration &agrave; cerveau ouvert, comme l&#39;excision d&#39;une tumeur. Chez l&#39;animal, l&#39;op&eacute;ration n&#39;est pas non plus facile. Les &eacute;lectrodes risquent de d&eacute;truire les neurones c&eacute;r&eacute;braux que l&#39;on veut observer.</p> <p>Aujourd&#39;hui cependant les progr&egrave;s de la connectique permettent de r&eacute;aliser des micro-&eacute;lectrodes moins invasives. Des neuro-scientifiques du Francis Crick Institute viennent d&#39;annoncer, dans l&#39;article r&eacute;f&eacute;renc&eacute; ci-dessous, qu&#39;ils ont d&eacute;velopp&eacute; une technique qu&#39;ils ont ont nomm&eacute; &quot;nanoengineered electroporation microelectrodes&rdquo; (NEMs).<br /> <br /> A cette fin, ils ont cr&eacute;&eacute; une s&eacute;rie de micro-trous &agrave; l&#39;extr&eacute;mit&eacute; d&#39;une nano&eacute;lectrode. Ils ont utilis&eacute; pour cela les techniques en plein d&eacute;veloppement aujourd&#39;hui de ce que l&#39;on nomme la nano-ing&eacute;nierie.<br /> <br /> Avec cette microsonde, introduite dans le cerveau d&#39;une souris, ils ont pu distribuer le courant &eacute;lectrique dans un rayon correspondant &agrave; un micro-circuit neural. La sonde a &eacute;t&eacute; plac&eacute;e dans une tranche horizontale du bulbe olfactif du cerveau, avec un dommage minimum pour la z&ocirc;ne. Ils ont pu ainsi identifier l&#39;ensemble des neurones du micro-circuit examin&eacute;, ce qui n&#39;avait jamais pu &ecirc;tre fait auparavant. Le travail a &eacute;t&eacute; fait en utilisant un microscope.<br /> <br /> Faut-il souligner l&#39;exploit technologique que ceci repr&eacute;sente. Le cerveau entier d&#39;une souris ne d&eacute;passe pas 1 ou 2 cm de long. La zone observ&eacute;e est de quelques centaines de microns.<br /> <br /> Pour les chercheurs, comme le cerveau est constitu&eacute; d&#39;unit&eacute;s semblables, que l&#39;on pourrait comparer &agrave; des octets dans un ordinateur, comprendre le fonctionnement d&#39;une de ces unit&eacute;s pourrait aider &agrave; comprendre le fonctionnement du cerveau entier, notamment dans la compr&eacute;hension des entr&eacute;es sensorielles et du contr&ocirc;le du comportement.<br /> &nbsp;</p> <p><strong>Abstract of&nbsp;</strong><em><em><strong>Architecture of a mammalian glomerular domain revealed by novel volume electroporation using nanoengineered microelectrodes</strong></em></em></p> <p><em>Dense microcircuit reconstruction techniques have begun to provide ultrafine insight into the architecture of small-scale networks. However, identifying the totality of cells belonging to such neuronal modules, the &ldquo;inputs&rdquo; and &ldquo;outputs,&rdquo; remains a major challenge. Here, we present the development of nanoengineered electroporation microelectrodes (NEMs) for comprehensive manipulation of a substantial volume of neuronal tissue. Combining finite element modeling and focused ion beam milling, NEMs permit substantially higher stimulation intensities compared to conventional glass capillaries, allowing for larger volumes configurable to the geometry of the target circuit. We apply NEMs to achieve near-complete labeling of the neuronal network associated with a genetically identified olfactory glomerulus. This allows us to detect sparse higher-order features of the wiring architecture that are inaccessible to statistical labeling approaches. Thus, NEM labeling provides crucial complementary information to dense circuit reconstruction techniques. Relying solely on targeting an electrode to the region of interest and passive biophysical properties largely common across cell types, this can easily be employed anywhere in the CNS.</em></p> <h3><strong>R&eacute;f&eacute;rence:</strong></h3> <p>D. Schwarz et al. Architecture of a mammalian glomerular domain revealed by novel volume electroporation using nanoengineered microelectrodes.</p> <p><a href="https://www.nature.com/articles/s41467-017-02560-7">https://www.nature.com/articles/s41467-017-02560-7</a></p> <p>&nbsp;</p> <ul> </ul> Mon, 15 Jan 2018 23:00:00 GMT Cosmologie. Se localiser à un mètre près dans l'espace profond http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2862 2862 <br /><p>Ceux ci fonctionnent gr&acirc;ce &agrave; des constellations de satellites situ&eacute;s &agrave; une distance suffisante pour servir de points fixes &agrave; la navigation soit sur la surface de la Terre soit dans l&#39;espace tr&egrave;s proche.</p> <p>Lorsque des missions robotiques seront dans le futur organis&eacute;es pour explorer avec pr&eacute;cision le syst&egrave;me solaire et m&ecirc;me ult&eacute;rieurement d&#39;autres objets de la galaxie (comme par exemple Proxima du Centaure), il conviendra de les localiser avec suffisamment de pr&eacute;cision pour atteindre l&#39;objectif et &eacute;ventuellement revenir sur Terre.</p> <p>La NASA propose pour cela d&#39;utiliser ce que l&#39;on pourrait appeler des phares fixes extragalactiques, c&#39;est-&agrave;-dire des pulsars. Un pulsar est un objet astronomique produisant un signal p&eacute;riodique allant de l&#39;ordre de la milliseconde &agrave; quelques dizaines de secondes. Ce serait une &eacute;toile &agrave; neutrons tournant tr&egrave;s rapidement sur elle-m&ecirc;me (p&eacute;riode typique de l&#39;ordre de la seconde, voire beaucoup moins pour les pulsars milliseconde) et &eacute;mettant un fort rayonnement &eacute;lectromagn&eacute;tique dans la direction de son axe magn&eacute;tique. (voir <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Pulsar">https://fr.wikipedia.org/wiki/Pulsar</a>&nbsp;)&nbsp; La NASA utilisera pour cela les &eacute;missions en rayons X de ces pulsars qui seront les plus faciles &agrave; recevoir.<br /> <br /> Elle a r&eacute;alis&eacute; &agrave;&nbsp;cette fin un dispositif appel&eacute; Station Explorer for X-ray Timing and Navigation Technology, ou SEXTANT, qui permettra &agrave; une sonde terrestre se d&eacute;pla&ccedil;ant &agrave; des vitesses de plusieurs milliers de km/h dans l&#39;espace de conna&icirc;tre &agrave; tous moments sa position. Le syst&egrave;me utilisera des pulsars miliseconde. Le proc&eacute;d&eacute; pourra &ecirc;tre conjugu&eacute; avec les syst&egrave;mes actuels de positionnement utilisant les &eacute;missions radio ou les images optiques d&#39;astres servant de rep&egrave;re, beaucoup moins pr&eacute;cis. Les &eacute;missions des pulsars peuvent &ecirc;tre re&ccedil;ues avec la m&ecirc;me pr&eacute;cision, qu&#39;il s&#39;agisse de l&#39;espace proche ou de l&#39;espace profond.</p> <p><strong>NICER</strong></p> <p>La technologie SEXTANT utilise l&#39;instrument pr&eacute;c&eacute;demment mis au point par la NASA, dit Neutron-star Interior Composition Explorer, ou NICER <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Neutron_Star_Interior_Composition_Explorer">https://fr.wikipedia.org/wiki/Neutron_Star_Interior_Composition_Explorer</a></p> <p>Il s&#39;agit d&#39;un syst&egrave;me de t&eacute;lescope &agrave; rayons X et de d&eacute;tecteurs pr&eacute;c&eacute;demment envoy&eacute; par la NASA, en juin 2017, &agrave; bord de l&#39;ISS (station orbitale). Il a d&eacute;j&agrave; servi &agrave; observer des pulsars, objets consid&eacute;r&eacute;s comme les plus exotiques de l&#39;univers. S&#39;ils augmentent encore leur densit&eacute;, ils peuvent devenir des trous noirs. Cette densit&eacute; est d&eacute;j&agrave; consid&eacute;rable. On consid&egrave;re qu&#39;une cuill&egrave;re &agrave; caf&eacute; de la mati&egrave;re composant un pulsar p&egrave;serait sur Terre un milliard de tonnes.</p> <p>On remarquera incidemment que l&#39;ISS, consid&eacute;r&eacute;e comme pratiquement inutile au plan de la recherche scientifique fondamentale, pourra dans l&#39;avenir. jouer un r&ocirc;le majeur dans l&#39;exploration de la galaxie. Il est donc essentiel de l&#39;entretenir puis de lui donner un successeur, ce que Donald Trump &agrave; ce jour se refuse &agrave; faire. La Chine de son c&ocirc;t&eacute; se pr&eacute;pare &agrave; lancer une station spatiale.</p> <p>La premi&egrave;re exp&eacute;rimentation de SEXTANT a utilis&eacute; 4 pulsars, nomm&eacute;s J0218+4232, B1821-24, J0030+0451 et J0437-4715. Dans l&#39;avenir, ce qui pourra demander des ann&eacute;es si la NASA voit ses demandes budg&eacute;taires refus&eacute;es par Donald Trump pr&eacute;cit&eacute;, comme il l&#39;en menace, il faudra mettre au point des instruments sur le mod&egrave;le de SEXTANT et NICER, facilement transportables et utilisables par de futures sondes spatiales, en attendant des voyages habit&eacute;s.</p> <p>Ces projets de la NASA ne devraient pas laisser indiff&eacute;rente l&#39;Agence Spatiale Europ&eacute;enne, &agrave; condition que la coop&eacute;ration puisse s&#39;organiser sur le plan de la r&eacute;ciprocit&eacute;.</p> <p>R&eacute;f&eacute;rences</p> <p><a href="https://www.nasa.gov/feature/goddard/nasa-s-multi-purpose-nicer-sextant-mission-on-track-for-2016-launch">https://www.nasa.gov/feature/goddard/nasa-s-multi-purpose-nicer-sextant-mission-on-track-for-2016-launch</a><br /> <a href="https://www.nasa.gov/feature/goddard/2018/nasa-team-first-to-demonstrate-x-ray-navigation-in-space">https://www.nasa.gov/feature/goddard/2018/nasa-team-first-to-demonstrate-x-ray-navigation-in-space</a></p> Sun, 14 Jan 2018 23:00:00 GMT Fausse alerte au missile à Hawaii. Questions http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2863 2863 <img src="http://www.europesolidaire.eu/repimg/20180115180620_hawai.jpg" align="left" alt="photo" title="" border="0" /><br /><p>Cependant quelques minutes apr&egrave;s l&#39;alerte, le gouverneur de Hawa&iuml; David Ige et l&rsquo;agence locale de gestion des &eacute;v&eacute;nements d&rsquo;urgence (EMA) ont chacun assur&eacute; que l&#39;ile n&#39;&eacute;tait pas menac&eacute;e par un missile. Le porte-parole du centre de commandement militaire am&eacute;ricain pour la zone pacifique a &eacute;galement affirm&eacute; que le centre n&rsquo;avait&nbsp;<em><em>&laquo;d&eacute;tect&eacute; aucune menace de missile balistique sur Hawa&iuml;&raquo;</em></em>. L&#39;alerte a &eacute;t&eacute; ensuite imput&eacute;e &agrave; une erreur de manipulation d&#39;un employ&eacute; du service d&#39;alerte.</p> <p>Il faut rappeler que, &agrave; plusieurs occasions, le pr&eacute;sident nord-cor&eacute;en Kim Jung-Un avait pr&eacute;venu qu&#39;il faisait d&eacute;velopper un missile intercontinental &agrave; t&ecirc;te nucl&eacute;aire susceptible de frapper les Etats am&eacute;ricains de la c&ocirc;te Pacifique, et en priorit&eacute; Hawaii. Mais il avait toujours affirm&eacute; qu&#39;il ne proc&eacute;derait jamais &agrave; une premi&egrave;re frappe. Le tir n&#39;aurait lieu qu&#39;en repr&eacute;sailles &agrave; une attaque am&eacute;ricaine.</p> <p>Donald Trump avait toujours affirm&eacute; de son c&ocirc;t&eacute; qu&#39;il n&#39;h&eacute;siterait pas &agrave; attaquer la Cor&eacute;e du Nord en premi&egrave;re frappe, si celle-ci poursuivait son programme d&#39;&eacute;quipement en missiles et bombes. Les Hawaiiens pouvaient donc l&eacute;gitimement penser que Trump avait d&eacute;cid&eacute;, sans pr&eacute;venir personne, de bombarder Pyongyang et que celui-ci ripostait.</p> <p>Ce que l&#39;on a nomm&eacute; depuis un &laquo;&nbsp;incident&nbsp;&raquo; n&#39;a gu&egrave;re &eacute;t&eacute; comment&eacute; dans les m&eacute;dias occidentaux, une fois diffus&eacute; abondamment les images de panique et confusion. Seul &agrave; notre connaissance le World Socialist Web Site a pris l&#39;affaire tr&egrave;s au s&eacute;rieux, y voyant un signal tr&egrave;s inqui&eacute;tant de ce qui se passerait &agrave; l&#39;annonce d&#39;une attaque r&eacute;elle de missile.</p> <p>Dans un article du 15 janvier, cit&eacute; en r&eacute;f&eacute;rence et obligeamment traduit par le site Dedefensa, le WSWS pose les questions suivantes:</p> <p><em>Quelle a &eacute;t&eacute; la r&eacute;action en Russie, en Chine et en Cor&eacute;e du Nord &agrave; l&#39;annonce diffus&eacute;e dans le monde entier qu&#39;une alerte aux missiles balistiques avait &eacute;t&eacute; d&eacute;clar&eacute;e dans un &Eacute;tat am&eacute;ricain&nbsp;? Y a-t-il eu des contacts entre Washington, P&eacute;kin et Moscou&nbsp;? Des ordres ont-ils &eacute;t&eacute; donn&eacute;s pour se pr&eacute;parer aux repr&eacute;sailles nucl&eacute;aires am&eacute;ricaines anticip&eacute;es contre Pyongyang&nbsp;? Les forces nucl&eacute;aires de ces pays ont-elles &eacute;t&eacute; mises alerte pour une action imm&eacute;diate&nbsp;?</em></p> <p><em>Il y a d&#39;autres questions. Si une telle &ldquo;erreur&rdquo; avait lieu dans un service ou une agence militaire impliqu&eacute;e dans la cha&icirc;ne de commandement des op&eacute;rations nucl&eacute;aires, plut&ocirc;t que dans le service civil de l&rsquo;Agence de Gestion des Urgences, combien de temps s&rsquo;&eacute;coulerait-il avant que des missiles am&eacute;ricains doivent &ecirc;tre lanc&eacute;s vers la Cor&eacute;e du Nord en &ldquo;repr&eacute;sailles&rdquo; pour l&#39;attaque suppos&eacute;e sur le sol am&eacute;ricain&nbsp;? Si un incident similaire se produisait en Russie ou en Cor&eacute;e du Nord, quelle serait la r&eacute;action des &Eacute;tats-Unis &agrave; une telle alerte&nbsp;?</em></p> <p><em>Les &eacute;v&eacute;nements d&#39;Hawa&iuml; montrent &agrave; quoi ressembleraient les premi&egrave;res minutes d&#39;une guerre nucl&eacute;aire. Malgr&eacute; les fanfaronnades de la Maison Blanche, du Pentagone et des m&eacute;dias, l&rsquo;annonce d&rsquo;un tir de missile(s) conduirait imm&eacute;diatement &agrave; la panique et &agrave; une d&eacute;gradation g&eacute;n&eacute;rale de la soci&eacute;t&eacute;. Un pays dont l&#39;infrastructure ne peut supporter une temp&ecirc;te de neige ne pourrait gu&egrave;re faire face &agrave; la gestion d&rsquo;une attaque nucl&eacute;aire, d&egrave;s ses d&eacute;buts.</em></p> <p>Nous pensons pour notre part que ces questions sont tr&egrave;s pertinentes. Mais peut-&ecirc;tre faudrait-il y ajouter quelques r&eacute;flexions suppl&eacute;mentaires. Donald Trump, et derri&egrave;re lui une majorit&eacute; des partis D&eacute;mocrates et R&eacute;publicains, ainsi que ce que l&#39;on connait du complexe militaro-industriel, sont en train, dans l&#39;indiff&eacute;rence g&eacute;n&eacute;rale des opinions publiques, de mener le monde &agrave; sa destruction par une guerre nucl&eacute;aire totale.</p> <p><strong>La nouvelle strat&eacute;gie nucl&eacute;aire am&eacute;ricaine</strong></p> <p>Nous avions indiqu&eacute; dans notre article du 12 janvier,<em> </em><em>Guerre nucl&eacute;aire. La menace am&eacute;ricaine se pr&eacute;cise </em><a href="http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2857&amp;r_id=&amp;t=Guerre%20nucl%E9aire.%20La%20menace%20am%E9ricaine%20se%20pr%E9">http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2857&amp;r_id=&amp;t=Guerre%20nucl%E9aire.%20La%20menace%20am%E9ricaine%20se%20pr%E9cise</a>&nbsp;&nbsp;que la strat&eacute;gie nucl&eacute;aire am&eacute;ricaine d&eacute;finie par la toute r&eacute;cente<strong> </strong>Nuclear Posture Review (NPR), est particuli&egrave;rement inqui&eacute;tante. Selon ce document, le Pentagone a d&eacute;cid&eacute; de d&eacute;velopper de petites armes nucl&eacute;aires facilement utilisables. Il autorisera leur emploi m&ecirc;me en cas de conflit conventionnel, c&#39;est-&agrave;-dire n&#39;utilisant pas l&#39;arme atomique. Comme ceux-ci sont nombreux aujourd&#39;hui, g&eacute;n&eacute;ralement provoqu&eacute;s par les Am&eacute;ricains, comme en Ukraine ou au Moyen-Orient, et faisant appel &agrave; des forces sp&eacute;ciales de l&#39;arm&eacute;e am&eacute;ricaine, il est facile d&#39;en d&eacute;duire qu&#39;&agrave; tout moment celle-ci pourrait recourir &agrave; l&#39;emploi d&#39;une arme nucl&eacute;aire, fut-elle de petite taille.</p> <p>Plus imm&eacute;diatement, l&#39;incident de Hawaii montre que l&#39;emploi de cette arme pourrait &ecirc;tre d&eacute;cid&eacute; sans enqu&ecirc;te pr&eacute;alable, &agrave; la suite d&#39;une erreur toujours possible d&#39;un individu &eacute;chappant aux proc&eacute;dures mises en place, en principe, pour pr&eacute;venir de tels &laquo;&nbsp;incidents&nbsp;&raquo;.</p> <p>L&#39;&eacute;v&egrave;nement d&eacute;clencherait &agrave; juste titre, en attente d&#39;une &eacute;ventuelle riposte de la Cor&eacute;e du Nord, de la Chine et de la Russie, une panique mondiale paralysant sans doute tr&egrave;s longtemps, et mortellement, l&#39;Europe et les Etats-Unis, sans mentionner les autres Etats.</p> <p>Il est clair, comme Moscou et P&eacute;kin, sans mentionner Pyongyang, semblent pr&ecirc;ts &agrave; le faire, que les Etats europ&eacute;ens devraient d&eacute;cider de leur c&ocirc;t&eacute;, et sans attendre, d&#39;intervenir au plus haut niveau pour calmer Donald Trump et ceux qui le poussent &agrave; la guerre.</p> <p><strong>R&eacute;f&eacute;rence</strong></p> <p><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/15/pers-j15.html">http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/15/pers-j15.html</a></p> <p><strong>Note au 17/01</strong><br /> Alert<a href="http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/17/japa-j17.html">l</a>e identique au Japon le 16/01</p> <p><a href="http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/17/japa-j17.html">http://www.wsws.org/en/articles/2018/01/17/japa-j17.htm</a></p> Sun, 14 Jan 2018 23:00:00 GMT Lettre à mon frère Mohamed http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2859 2859 <br /><p>Texte original <a href="https://ripostelaique.com/lettre-a-tous-les-mohamed.html">https://ripostelaique.com/lettre-a-tous-les-mohamed.html</a></p> <p>Bonjour mon fr&egrave;re Mohamed, ou bien Ali ou encore Karim, Mustapha, Aziz, Omar, Abdel et tous les autres de tes fr&egrave;res et s&oelig;urs musulmans. Que la paix soit avec vous.</p> <p>Cette lettre s&rsquo;adresse &agrave; vous tous.</p> <p>Cette lettre est une lettre d&rsquo;amiti&eacute;, de fraternit&eacute; et m&ecirc;me d&rsquo;amour, car c&rsquo;est l&rsquo;amour de tous mes fr&egrave;res humains qui m&rsquo;a incit&eacute; &agrave; l&rsquo;&eacute;crire.</p> <p>Vous, les musulmans, vous vivez dans un monde que nous, Occidentaux, nous ne comprenons pas. Je dis bien Occidentaux et pas chr&eacute;tiens, ni juifs, ni bouddhistes, ni ath&eacute;es ou autres, car pour nous c&rsquo;est sans importance. Nous respectons chacun, quelles que soient ses croyances, si absurdes puissent-elles nous sembler.</p> <p>Nous n&rsquo;avons pas un livre unique qui nous dit comment nous devons accomplir chaque geste de chaque minute de chaque jour, comme des rituels sans fin et sans utilit&eacute;.</p> <p>Mais nous avons des millions de livres.</p> <p>Certains croient en une force surnaturelle ou une autre, mais ne forcent pas les autres &agrave; adh&eacute;rer &agrave; leurs croyances m&eacute;taphysiques, superstitieuses et le plus souvent st&eacute;riles et infond&eacute;es.</p> <p>Chez nous, celui qui ne croit &agrave; rien est tout aussi heureux que les autres et ne se prend pas la t&ecirc;te avec des d&eacute;lires de ce genre.</p> <p>Moi-m&ecirc;me et beaucoup d&rsquo;autres, les dieux, les divinit&eacute;s ou ce fameux &laquo;&nbsp;Dieu&nbsp;&raquo; unique, nous n&rsquo;y croyons pas du tout. Nous n&rsquo;en avons pas besoin et nous les rejetons.</p> <p>Nous n&rsquo;avons pas de temps &agrave; perdre avec &ccedil;a et nous avons des choses bien plus utiles et importantes &agrave; faire.</p> <p>La vie est trop courte pour perdre son temps &agrave; de telles b&ecirc;tises.</p> <p>Nous appartenons &agrave; une ou &agrave; des soci&eacute;t&eacute;s qui constituent une ou des civilisations et cultures de la Terre et nous tentons de renforcer les liens de coh&eacute;rences permettant &agrave; nos civilisations de se d&eacute;velopper et de se consolider autour de projets communs avec des valeurs de solidarit&eacute; et de partage. Nous n&rsquo;excluons personne et tout nouvel arrivant, parmi nous, qui souhaite s&rsquo;int&eacute;grer et accepter de jouer le jeu et de respecter nos lois et nos coutumes, est le bienvenu. C&rsquo;est naturel.</p> <p>Nous ne d&eacute;sirons pas sans raison la mort ni la souffrance des autres, m&ecirc;me si ils ne font pas partie de notre civilisation. Au contraire, nous sommes toujours pr&ecirc;ts &agrave; leur venir en aide.</p> <p>Bien s&ucirc;r, dans l&rsquo;histoire du pass&eacute; de nos civilisations, il n&rsquo;y a pas eu que de belles choses. Il y a eu des guerres, des r&eacute;voltes, des r&eacute;volutions qui ont dress&eacute; nos anc&ecirc;tres les uns contre les autres ou contre des ennemis venus d&rsquo;ailleurs.</p> <p>Mais ces choses nous ont aussi permis d&rsquo;avancer, de b&acirc;tir et de consolider tout ce que nous avons cr&eacute;&eacute;. Mais ces choses sont du pass&eacute;.</p> <p>Toute civilisation aspire &agrave; vivre dans la paix, parce que la paix est le pr&eacute;alable &agrave; ce qu&rsquo;une soci&eacute;t&eacute; humaine devienne et reste une civilisation.</p> <p>Ainsi, notre pays, la France, qui a accueilli tant de tes fr&egrave;res en son sein, a autrefois &eacute;t&eacute; &agrave; l&rsquo;origine de nombreuses d&eacute;couvertes et inventions dans tous les domaines de la pens&eacute;e, des sciences, des techniques, des arts et de notre relation avec la terre dont nous sommes issus.</p> <p>Nous avons aussi rayonn&eacute; sur le monde et nous avons diffus&eacute; et export&eacute; notre savoir vers d&rsquo;autres contr&eacute;es qui se sont enrichies de ces apports.</p> <p>Nous ne sommes pas sup&eacute;rieurs &agrave; d&rsquo;autres peuples du monde, mais nous avons sans doute eu de la chance d&rsquo;&ecirc;tre sur cette terre g&eacute;n&eacute;reuse qui nous a permis de nous consacrer pleinement &agrave; toutes les sciences et au d&eacute;veloppement de notre savoir.</p> <p>D&rsquo;autres peuples du monde sur d&rsquo;autres terres n&rsquo;ont pas eu cette chance pour des raisons diff&eacute;rentes qui ont fait que pour eux c&rsquo;&eacute;tait plus compliqu&eacute; ou plus difficile parce que leurs terres &eacute;taient plus pauvres, plus dures, moins f&eacute;condes, moins ensoleill&eacute;es ou trop ensoleill&eacute;es mais moins irrigu&eacute;es, mais dans tous les cas plus hostiles pour l&rsquo;homme.</p> <p>Les pays dits &laquo;&nbsp;occidentaux&nbsp;&raquo; ont avanc&eacute;, &eacute;volu&eacute; et se sont modernis&eacute;s, tandis que d&rsquo;autres pays n&rsquo;ont pas pu y arriver.</p> <p>Pour certains la vie est facile et pour d&rsquo;autres elle est terriblement dure. Pourtant, toute vie est un cadeau.</p> <p>La vie est une singularit&eacute; dans l&rsquo;univers. La vie est fille du chaos que le hasard a su organiser et ordonner. Si nous sommes l&agrave;, c&rsquo;est parce que des conditions particuli&egrave;res et exceptionnelles l&rsquo;ont permis. Sans doute le fait que notre plan&egrave;te poss&egrave;de des param&egrave;tres sp&eacute;cifiques comme sa temp&eacute;rature moyenne stable qui maintient les mers et les oc&eacute;ans &agrave; l&rsquo;&eacute;tat liquide, contenant d&rsquo;innombrables corps chimiques et oligo-&eacute;l&eacute;ments qui ont permis l&rsquo;&eacute;mergence de la vie en leur sein.</p> <p>Notre atmosph&egrave;re protectrice, notre activit&eacute; volcanique, notre oxyg&egrave;ne et notre carbone en quantit&eacute; ont construit les bases de la vie telles que nous la connaissons encore aujourd&rsquo;hui.</p> <p>Mais il se peut aussi que des corps c&eacute;lestes, des m&eacute;t&eacute;orites issues de l&rsquo;explosion d&rsquo;anciennes plan&egrave;tes aujourd&rsquo;hui disparues, tr&egrave;s loin de nous, aient travers&eacute; l&rsquo;espace intergalactique pendant des dur&eacute;es tr&egrave;s longues pour finalement chuter dans nos oc&eacute;ans et leur apporter des formes primitives de vie.</p> <p>Qui peut savoir&nbsp;? Nous n&rsquo;avons pas toutes les r&eacute;ponses.</p> <p>Mais nous acceptons les choses comme elles sont.</p> <p>Aujourd&rsquo;hui, nous avons une grande connaissance et parfois une grande ma&icirc;trise des choses de la science, m&ecirc;me si le domaine de ce que nous ignorons est encore immense.</p> <p>Les math&eacute;matiques, la physique, la chimie, la biologie, la m&eacute;decine, mais aussi la m&eacute;canique, l&rsquo;astronomie, l&rsquo;&eacute;lectronique, l&rsquo;informatique et les connaissance de la terre et des sciences de la vie.</p> <p>Nous avons invent&eacute; des machines qui ont permis &agrave; l&rsquo;homme de rendre son travail moins p&eacute;nible et moins dangereux. D&rsquo;autres machines pour se d&eacute;placer, voyager partout, de plus en plus vite, sur terre, sur les mers et dans les airs. Nous avons m&ecirc;me envoy&eacute; des objets inhabit&eacute;s et des humains dans l&rsquo;espace, autour de la Terre, autour de la Lune et sur la Lune.</p> <p>Nous savons soigner et gu&eacute;rir d&rsquo;innombrables maladies qui, autrefois, faisaient des h&eacute;catombes parmi les populations, lors des grandes &eacute;pid&eacute;mies.</p> <p>Et tout ce que nous avons d&eacute;couvert ou invent&eacute;, nous le partageons avec les autres et ces choses vous en profitez aussi.</p> <p>Mais nous avons aussi &eacute;volu&eacute; par notre pens&eacute;e, notre philosophie, nos lois morales et notre droit vers un monde meilleur et plus &eacute;clair&eacute;.</p> <p>Nous avons aboli la torture, l&rsquo;esclavage et la peine de mort qui sont des abominations indignes. Nous avons humanis&eacute; nos r&egrave;gles de vie, allant parfois jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;exc&egrave;s en tol&eacute;rant des choses intol&eacute;rables.</p> <p>C&rsquo;est notre monde. Il est ce qu&rsquo;il est. Il n&rsquo;est pas parfait, mais la perfection est tr&egrave;s difficile et le plus souvent impossible &agrave; atteindre. Et puis, le monde et les hommes changent et ce qui &eacute;tait bien hier peut &ecirc;tre devenu mauvais aujourd&rsquo;hui,&nbsp;ou inversement.</p> <p>Dans notre monde, nous aimons vivre en paix, en libert&eacute; et dans le respect de la paix et de la libert&eacute; des autres.</p> <p>Nous aimons notre pays, nos lois, notre histoire, nos traditions, nos coutumes.</p> <p>Chez nous, les hommes et les femmes sont &eacute;gaux en droit.</p> <p>Et aucun n&rsquo;a d&rsquo;ascendant sur les autres, m&ecirc;me si les hommes ont une plus grande force physique que les femmes, en g&eacute;n&eacute;ral. Ce n&rsquo;est pas une chose importante. Nous savons aussi que nos femmes sont souvent plus intelligentes que nos hommes et cela ne nous pose pas de probl&egrave;mes.</p> <p>Nous les respectons et nous les aimons pour cela, &agrave; part quelques poign&eacute;es de cr&eacute;tins machistes ind&eacute;crottables.</p> <p>Nous aimons nos femmes, nous les traitons avec respect, courtoisie et galanterie. Nous n&rsquo;abusons pas d&rsquo;elles. Nous les &eacute;coutons, nous les admirons et nous les courtisons. Et lorsque nous nous engageons avec elles et qu&rsquo;elles s&rsquo;engagent avec nous, cela ne nous donne pas pour autant le droit de les traiter avec m&eacute;pris ou brutalit&eacute;.<br /> Bien au contraire, nous les ch&eacute;rissons et les adulons et leur offrons notre tendresse et notre douceur.</p> <p>Et &agrave; la fin, nous vivons dans des soci&eacute;t&eacute;s avanc&eacute;es et civilis&eacute;es o&ugrave; chacun peut trouver le bonheur, d&rsquo;une fa&ccedil;on ou d&rsquo;une autre.</p> <p>Personne n&rsquo;est contraint de faire des choses qui lui d&eacute;plaisent ou de pratiquer des cultes absurdes pour honorer des &ecirc;tres inexistants.</p> <p>Chacun peut penser et croire ce qu&rsquo;il veut, &agrave; condition de ne pas l&rsquo;imposer aux autres.</p> <p>Bien s&ucirc;r, notre monde n&rsquo;est pas parfait. Mais un monde parfait ne peut pas exister parce que les hommes ne sont pas parfaits.</p> <p>Notre monde est un compromis qui tend vers la qualit&eacute; en sachant qu&rsquo;il n&rsquo;atteindra jamais la perfection.</p> <p>***</p> <p>Et toi, Mohamed, quel&nbsp;est ton pays, ta soci&eacute;t&eacute;, ta civilisation, ta culture, ton histoire&nbsp;? Et qu&rsquo;as-tu fait pour ton pays, pour qu&rsquo;il se d&eacute;veloppe, pour qu&rsquo;il s&rsquo;&eacute;panouisse et pour que toi et ton peuple puissiez y vivre en paix avec vos femmes et vos enfants&nbsp;?</p> <p>Tu ne le sais pas&nbsp;? Moi, je le sais&nbsp;: RIEN&nbsp;!</p> <p><strong><strong>Ivan Bartowski</strong></strong></p> <p>Lire la suite&nbsp;:&nbsp;<a href="http://jenmore.free.fr/lettre.htm">http://jenmore.free.fr/lettre.htm</a></p> <p>&nbsp;</p> Sat, 13 Jan 2018 23:00:00 GMT Bitcoin. Prudence toujours http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2860 2860 <br /><p>On peut supposer &agrave; cet &eacute;gard qu&#39;un jour les structures &eacute;tatiques, qui se pr&eacute;sentent comme des d&eacute;fenseurs de la s&eacute;curit&eacute; et de la l&eacute;galit&eacute;, interviendront pour r&eacute;glementer ces monnaies. Elles le peuvent. Ainsi la Chine a ferm&eacute; les places d&rsquo;&eacute;changes et interdit l&rsquo;achat de bitcoins &agrave; ses citoyens, bien que les deux tiers des mineurs de bitcoins (<a href="https://bitcoin.fr/minage/">https://bitcoin.fr/minage/</a>) r&eacute;sident sur son territoire. La Cor&eacute;e du Sud vient d&rsquo;en faire autant. Mais ces deux pays ne pr&eacute;tendent pas s&#39;ins&eacute;rer dans la mondialisation.</p> <p>Les &Eacute;tats occidentaux en feront-ils autant un jour? Vu leur passivit&eacute; face au ph&eacute;nom&egrave;ne, on peut penser qu&#39;ils sont &agrave; ce stade devenus partie prenante du jeu, ce qui n&rsquo;aurait rien d&rsquo;&eacute;tonnant compte tenu de la combinaison de leurs niveaux d&rsquo;endettement et de leur imp&eacute;ratif de mettre d&eacute;sormais fin &agrave; leurs politiques d&rsquo;assouplissement mon&eacute;taire. Le bitcoin ferait-il partie de la panoplie des moyens que vont employer les &Eacute;tats pour se refinancer ?</p> <p>Si des Etats comme les Etats-Unis confront&eacute;s &agrave; une dette que certains jugent exorbitante se mettait &agrave; acheter du bitcoin, la valeur de ce dernier ne manquera pas de monter. Ceci augmentera l&rsquo;attractivit&eacute; de cette &laquo; monnaie &raquo; en tant que source inesp&eacute;r&eacute;e de b&eacute;n&eacute;fices sp&eacute;culatifs. Ainsi un nombre croissant de petits titulaires d&#39;une &eacute;pargne qui leur procure au mieux 1% de revenus pourront transf&eacute;rer celle-ci, aussi modeste soit-elle, vers une monnaie leur promettant un enrichissement consid&eacute;rable et rapide. Lorsqu&#39;ils jugeront qu&#39;ils ont ainsi suffisamment aspir&eacute; une &eacute;pargne qui leur demeure actuellement non taxable, ils revendront leurs comptes en bicoins pour financer leurs op&eacute;rations. Ainsi, d&#39;une fa&ccedil;on un peu comparable le Gold Reserve Act de Roosevelt lui avait, en 1934, permis de mettre la main sur l&rsquo;or des citoyens am&eacute;ricains pour financer le New Deal.</p> <p>Sans mentionner les Etats, l&#39;on peut d&egrave;s &agrave; pr&eacute;sent constater que les banques s&#39;int&eacute;ressent de plus en plus au bitcoin. Mais ce faisant, elle vont entrer dans un jeu sp&eacute;culatif qu&#39;elles pratiquent syst&eacute;matiquement concernant d&#39;autres valeurs: manipuler les cours, jouer de ses variations &agrave; la hausse ou &agrave; la baisse. Les porteurs de bitcoins se retrouveront d&eacute;pouill&eacute;s.</p> <p>Pour le moment, un nombre croissant d&#39;entreprises lancent des ICO (Initial Coin Offering) ou imaginent de nouveaux services et usages exploitant la blockchain Aussi, rien ne semble avoir de prise sur la tendance haussi&egrave;re du cours du bitcoin.</p> <p>Le bitcoin n&#39;est pas seul en cause. En neuf ann&eacute;es, on est pass&eacute; d&#39;une cryptomonnaie unique, le bitcoin, &agrave; une crypto&eacute;conomie qui voit aujourd&rsquo;hui pr&egrave;s de 1358 cryptomonnaies coexister. Leur valeur mon&eacute;taire globale est pass&eacute;e de 0 &agrave; plus de 500 milliards de dollars. Aucune valeur de l&#39;&eacute;conomie r&eacute;elle ne correspond &agrave; ces sommes consid&eacute;rables. Il appara&icirc;t clairement que la situation actuelle n&rsquo;est pas saine.</p> <p><strong>Fraudes</strong></p> <p>On ne doit pas oublier par ailleurs que les risques de fraude, d&rsquo;usurpation de site et/ou d&rsquo;identit&eacute; sont de plus en plus &eacute;lev&eacute;s. De nombreuses autres plateformes d&rsquo;&eacute;change ne fonctionnent pas correctement ou sont oblig&eacute;es de fermer.</p> <p>En France, les mouvements sur les cryptomonnaies et la blockchain sont plus mesur&eacute;s&hellip;Le 10 octobre, le minist&egrave;re de l&rsquo;&Eacute;conomie et des Finances&nbsp;r&eacute;pertorie le bitcoin dans sa liste de moyens de paiement alternatifs tout en invitant &agrave; la prudence. Le 12 d&eacute;cembre 2017, dans son rapport d&rsquo;analyse, Tracfin (la cellule fran&ccedil;aise de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme) mentionne les cryptomonnaies comme une source d&rsquo;opacit&eacute; des transactions financi&egrave;res, et donc comme un risque pour la soci&eacute;t&eacute;.</p> <p>Cependant le 8 d&eacute;cembre, la France a d&eacute;cid&eacute; d&rsquo;accompagner l&rsquo;adoption de la technologie blockchain (&agrave; ne pas confondre avec le bitcoin) dans le domaine financier en autorisant le recours &agrave; cette technologie pour le transfert de parts de fonds, de titres de cr&eacute;ances n&eacute;gociables et d&rsquo;actions et obligations non cot&eacute;es. Qu&#39;en conclure?&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Sat, 13 Jan 2018 23:00:00 GMT