Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Q. De quelle arme, ou de quelles armes, parlez-vous? De celles dont l'article de Andrei Martyanov vient de faire une excellente synthèse 1) ? (...)
Lawrence B. « Larry » Wilkerson né le 15 juin 1945, est un colonel retraité de l'Armée américaine. Après avoir été chef d'Etat-Major du secrétaire d'Etat Colin Powell et avoir en tant que tel participé à la préparation et la conduite de la guerre désastreuse en Irak, il a changé radicalement de bord à sa retraite. Il a dénoncé son propre rôle dans cette guerre. (...)

Andrei Martyanof, né en 1963, est un officier de marine retraité russe. Il a d'abord servi dans la marine soviétique dans les années 1990. En 1995, il s'est retiré aux Etats-Unis , dans une entreprise aérospatiale américaine. Il collabore régulièrement aux travaux du Naval Institute américain. (...)

Le dernier livre de Jean-Paul Baquiast Le paradoxe du Sapiens. Etres technologiques et catastrophes annoncées Préface de Jean-Jacques Kupiec éditeur Jean-Paul Bayol, mars 2010 Ce livre est désormais téléchargeable gratuitement http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/123/paradoxe-du-sapiens.pdf (...)
Dernières réactions
"Un aperçu en est proposé sur le site DeDefensa Lien

Il s'agit successivement...

• du nouvel ICBM Sarmat d'un rayon d'action de 17 000 kilomètres, avec les capacités révolutionnaires de ses têtes nucléaires autonomes et autoguidées, dont celles pour certaines d'entre elles de se mettre en orbite basse et d'attaquer à partir de cette position, c'est-à-dire venues de n'importe quelle direction ;

• d'un nouveau cruise missile à capacité nucléaire, avec moteur nucléaire, donc disposant d'une autonomie quasiment illimitée, et dont le fonctionnement avec ce moteur a été d'ores et déjà testé en conditions de vol opérationnel ;

• d'un drone sous-marin à propulsion nucléaire, d'une forme ressemblant à une torpille, évoluant à des profondeurs très basses (jusqu'à 1 000 mètres), avec une autonomie autour de 10 000 kilomètres et à des vitesses très élevées pour un engin sous-marin, de l'ordre de 56 à 100 n½uds (100 à 185 km/h) ; enfin, capable de porter les armes thermonucléaires les plus puissantes comme la bombe dite Tsar de 100 kilotonnes expérimentée au début des années 1960 ;

• du missile Kinzhal lancé d'avion, de capacité hypersonique (catégorie de vitesse de plus de Mach 5 [5 300 km/h à 11 000 mètres d'altitude]), armé de charges conventionnelles ou nucléaires. Il s'agit d'un missile lancé de bombardiers stratégiques de type Tu-95 et Tu-160, et sans doute du futur bombardier furtif en cours de développement ; sa vitesse implique qu'aucun missile antimissile existant n'est capable de l'atteindre. « Mes amis, la Russie a d'ores et déjà ce système d'arme », précise Poutine, signifiant que ce système est en cours d'intégration opérationnelle ;

• du “projectile” hypersonique Avantgard, qui est en cours de développement et d'essais, et qui présente la particularité de disposer d'ailes lui donnant la capacité d'évoluer en vol planant, sur des distances intercontinentales et à une vitesse de l'ordre de Mach 20, avec des capacités de bifurcations en plein vol d'une ampleur considérable. (Avantgard est dit “projectile” et non missile parce qu'il n'a pas de propulsion propre mais progresse selon l'énergie cinétique, probablement à partir d'un lanceur du type de l'ICBM Sarmat : « Il vole vers son objectif comme un météorite ou comme une boule de feu, précise Poutine. La température de sa surface externe atteint 1 600 à 2 000 degrés mais le bloc directionnel est protégé pour recevoir et contrôler un guidage effectif. ») ;

• d'armes à rayon laser : il s'agit d'une technologie connue et d'ores et déjà en service pour des systèmes à capacités limitées. L'application principale envisagée en théorie depuis des décennies (Reagan en parlait en mars 1982 dans le concept originel de la Stars War [la Strategic Defense Initiative], comme systèmes de destruction de missiles ICBM) porte effectivement sur la défense antimissiles, aux niveaux tactique et stratégique."
par : JP Baquiast
Réaction à l'article : L'Europe doit-elle s'inquiéter des nouvelles armes russes?

par : J.P. Baquiast
Réaction à l'article : Unesco. L'erreur grave d' Israël


Probable annexion de la région d'Idlib par la Turquie
07/08/2018
Dans l'article récent, Idlib, l'embarras russe, nous indiquons que face à la volonté de Bashar el Assad de reconquérir la province d'Idlib, et à celle des Turcs d'y établir définitivement leur présence, les Russes, dans la mesure où il leur reste un pouvoir d'arbitre dans ce conflit, donneraient leur soutien à Damas.
La France va accueillir des « casques blancs »
24/07/2018
Le ministère français des Affaires étrangères a annoncé le 23 juillet que la France «prendra sa part dans l'accueil des Casques blancs » .
Erdogan élu président. Un moindre mal
24/06/2018
Recep Tayepp Erdogan n'a rien de sympathique à nos yeux. Beaucoup espéraient qu'il ne soit pas réélu Président. Mais c'était une réaction à courte vue, la sensibilité l'emportant sur la raison.
Les « ONG » du Migrants-business. De qui se moque-t-on ?
23/06/2018
Un second navire, bien équipé pour « sauver » des migrants en mer, vient de faire apparition en Méditerranée. Il va concurrencer à cette fin l' "Aquarius " dont le monde entier a parlé ces derniers jours et qui deviendra plus célèbre que l 'Arche de Noé.
Le monde semble inconscient du risque de guerre nucléaire découlant de la volonté des Etats-Unis d'échapper aux nouvelles armes hypersoniques dont vient de se doter la Russie. Pourtant les dernières déclarations de l'état major américain devrait sonner l'alarme générale. (...)

Cette question pourrait être formulée autrement : " Malgré le budget militaire le plus élevé du monde, les Etats-Unis peuvent-ils se permettre d'attaquer tel ou tel pays contestant sa politique ?" (...)

La mort, qualifiée d'assassinat, de trois journalistes russes en Centre Afrique, pose la question, sans guère y répondre, des mercenaires russes opérant dans ce pays. Il est vite apparu en effet que ces individus, sous couvert de journalisme, travaillaient pour le compte d'un gouvernement désireux d'intervenir en RCA sans trop se faire remarquer. (...)

Europe Solidaire