Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
De temps en temps, certains hommes (femmes) politiques européens envisagent la possibilité de sortir de l'Union Européenne, UE. Ils se rendent compte que celle-ci a toujours été, dès sa création en 1950 imposée par Washington, une prison sans laquelle les Etats-Unis ont réussi à enfermer les Etats européens pour qu'ils ne se rapprochent pas de leur voisine naturelle la Russie. L'UE, prison civile, a été dès que possible complétée par une prison militaire, l'Otan. (...)
Nous avons mentionné plusieurs fois ici le fait que l'Europe, dont la population autochtone de quelques 500 millions de personnes n'augmente pas et vieillit, sera submergée d'ici la fin du siècle, sinon bien avant, par une immigration venue d'Afrique. (...)

Note pour les lecteurs de Europe-Solidaire: Même si les rédacteurs des deux sites vineyard annoncés par ce texte partagent avec notre comité de rédaction beaucoup d'idées communes, il va de soi que les articles des uns n'engagent pas la responsabilité de l'autre, et réciproquement. Par contre, dès que ces Saker voudront reprendre des articles publiés par Europe Solidaire, nous en seront très heureux. La perspective, notamment, d'élargir notre lectorat à des amis russes nous réjouirait beaucoup. (...)
Dernières réactions
"Ne pensez vous pas que cet accident, ayant coûté la vie au PDG de Total, ait été provoqué par ces mêmes intérêts américains que vous dénoncez?"
par : jean
Réaction à l'article : TOTAL au Yamal



Un changement de chemise ?
30/04/2018
Quelques jours après sa visite aux États-Unis, Emmanuel Macron s'est entretenu par téléphone dimanche 30 avril avec Vladimir Poutine, selon le Kremlin. Lors de cette conversation initiée par l'Élysée, les Présidents auraient convenu de la nécessité de préserver l'accord sur le programme nucléaire de l'Iran. Il s'agirait d'une bonne nouvelle.
Un comble. Les Etats-Unis accusent la Russie de guerre des changes
18/04/2018
Autrement dit, elle est accusée de dévaluer sa monnaie, le rouble, pour rendre plus compétitives ses productions, notamment le pétrole et le gaz.
Quel avenir pour le projet de gazoduc North Stream 2 ?
22/03/2018
Le projet de gazoduc dit North Stream 2 vise à permettre à la Russie d'exporter son gaz naturel vers l'Allemagne et éventuellement vers d'autres pays européens. Il va directement à l'encontre des projets de Washington consistant à vendre à l'Europe du gaz de schiste américain qui sera transporté à travers l'Atlantique par une flotte de méthaniers.
Sur l'affaire Skripal, analyse détaillée
18/03/2018
Le général (CR) Delawarde à rédigé une note détaillée sur l'affaire dite Skripal. Il nous a donné pour diffusion le lien permettant d'y accéder. Nous l'en remercions
Au soir du 8 mai 2018, heure française, tout ce que la France compte d'intérêts soumis à ce qu'il faut bien appeler la colonisation américaine se désole à la suite de l'annonce par Donald Trump du retrait unilatéral de Washington du Traité international sur le nucléaire iranien, dit JPOAC. (...)

Aujourd'hui tout laisse craindre que les signataires européens du JCPOA (accord sur le non prolifération du nucléaire iranien), soit l'Allemagne, la France et la Grande Bretagne, cèdent au chantage de Trump :  ou bien vous dénoncez comme moi cet accord, ou vous exposerez à nos sanctions. (...)

Ce n'est pas nous qui l'affirmons. Il suffit de lire la presse américaine. Après que Donald Trump ait annoncé qu'il dénonçait le Joint Comprehensive Plan of Action (JCPOA) avec l'Iran concernant la renonciation de ce pays aux armes nucléaires, une majorité de gouvernants européens, notamment de Grande Bretagne, d'Allemagne et de France, ont annoncé qu'ils resteraient dans le Pacte (...)

Europe Solidaire