Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Actuellement de plus en plus de mouvements politiques en Europe préconisent une sortie de leur pays de l'Union Européenne, UE, voire de l'Union Monétaire. La raison principale évoquée par eux tient au fait que l'UE impose des limites draconiennes au déficit du PIB des Etats membres, calculées Etat par Etat, au prétexte de lutter contre l'inflation. (...)
En ce jour du 11 novembre, nous reprenons ici avec son accord un article magnifique que vient d'écrire Régis de Castelnau, descendant du général de Castelnau, lequel s'était illustré pendant la Grande Guerre. Nous nous référons souvent par ailleurs à Vu du Droit. Nous le remercions. Merci à Philippe Grasset, qui avait republié cet article (...)

Cet article, référencé ci-dessous, écrit par deux spécialistes russes de science politique internationales, Sergey Karagonov et Dmitry Suslov, est à lire d'urgence. Il présente, loin de la façon dont en France, sous l'influence des « think tanks » américains, l'on se représente la diplomatie russe, un point de vue très balancé de ce que pourrait être le rôle de la Russie dans la construction de ce que l'on commence à nommer une grande puissance eurasiatique. (...)

Note pour les lecteurs de Europe-Solidaire: Même si les rédacteurs des deux sites vineyard annoncés par ce texte partagent avec notre comité de rédaction beaucoup d'idées communes, il va de soi que les articles des uns n'engagent pas la responsabilité de l'autre, et réciproquement. Par contre, dès que ces Saker voudront reprendre des articles publiés par Europe Solidaire, nous en seront très heureux. La perspective, notamment, d'élargir notre lectorat à des amis russes nous réjouirait beaucoup. (...)
Dernières réactions
"voici une solution peut coûteuse pour assembler en orbite basse des stations habitables ou des vaisseaux ."
par : Nicolas Bion
Réaction à l'article : L'avion Rafale mettant en orbite de petits satellites ?

par : jean
Réaction à l'article : TOTAL au Yamal


Bonnes résolutions à Istanbul le 27 octobre 2018. Mais après ?
28/10/2018
Le sommet qui vient de se tenir à Istanbul, le samedi 27 octobre, consacré à une recherche d'apaisement en Syrie, a réuni le président turc Recep Tayyip Erdogan, puissance invitante, Vladimir Poutine, Emmanuel Macron et Angela Merkel.
La Pologne exige une base militaire américaine sur son territoire
19/09/2018
La Pologne est toujours à la recherche de preuves supplémentaires lui permettant de montrer au Pentagone qu'elle est prête à servir de plate-forme  avancée à l'armée américaine dans le cas d'une offensive contre la Russie.
Juncker, Trump et le protectionnisme
25/07/2018
Jean-Claude Juncker, président (hélas) de la Commission Européenne, est allé ce jour à Washington pour lui demander de ne pas s'engager avec l'Europe dans une guerre économique. Celle-ci se traduirait dans un premier temps par une élévation d'environ 15% des droits de douanes frappant les exportations européennes vers les Etats-Unis.
Coupe du Monde en Russie : une victoire russe.
11/07/2018
La France a célébré partout avec ferveur la victoire de l'équipe de France sur celle de Belgique à l'occasion de la demi-finale du 10 juillet. Toute l'Angleterre, qui semblait jusqu'ici ne s'intéresser que médiocrement au foot-ball, se passionne aujourd'hui pour l'autre demi-finale, opposant la Croatie et la Grande Bretagne le 11 juillet. Bien évidemment la victoire en finale apportera à l'équipe gagnante une célébrité, on peut dire le mot, mondiale.
Ce défi sera à propos du pétrole iranien, et non dans tous les autres domaines où l'Union européenne UE se faisait jusqu'à présent un devoir d'appliquer au mieux les instructions de Washington. Mais vu l'importance (d'ailleurs regrettable) du pétrole pour l'économie européenne, le pas paraîtra significatif. (...)

La présence très remarquée de la Chancelière allemande au côté de Vladimir Poutine lors du sommet d'Istanbul le 27 octobre destiné à organisé un processus de paix en Syrie ne doit pas faire illusion. Angela Merkel comme d'ailleurs sa coalition compte essentiellement sur une hostilité en tous temps et en tous lieux à la Russie pour rassembler des électeurs de plus en plus fluctuants. (...)

L'actuel Charles de Gaulle est encore très opérationnel, malgré de longues périodes d'entretien approfondi et de rénovation. Il subit depuis début 2017 à Toulon une de ces périodes, longue de 18 mois, Après cette rénovation, le Charles-de-Gaulle reprendra la mer et devrait se rendre dans l'océan Indien en 2019. Il devrait rester en service durant les 20 prochaines années, soit 2038-2040. (...)

Europe Solidaire