Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Ils sont déjà en voie de le faire. Ils viennent de laisser entendre qu'ils lanceront une attaque militaire contre l'armée syrienne si celle-ci ne renonce pas à libérer la province d'Idlib occupée depuis l'origine par des « rebelles » syriens, qu'il vaudrait mieux nommer des terroristes, comme le fait Bashar al Assad (...)
Tulsi Gabbard est une femme politique américaine, membre du parti démocrate et représentante depuis 2013 à la Chambre des Représentants du deuxième district d'Hawaï, un des Etats des Etats-Unis. (...)

Il ne faut jamais dire jamais, cependant les risques que devront affronter d'éventuels astronautes candidats à ce voyage seront telles que bien peu de volontaires, peut-on craindre, se fassent connaitre le moment venu, c'est-à-dire dans environ une trentaine d'années. (...)

Nos lecteurs connaissent Frédéric Beaugeard, bon connaisseur des Etats-Unis. Il a a déjà publié des articles sur ce site. Aujourd'hui, il nous envoie une nouvelle étude. Son titre paradoxal incitera à sa lecture. Nous l'en remercions. Europe solidaire (...)

Note pour les lecteurs de Europe-Solidaire: Même si les rédacteurs des deux sites vineyard annoncés par ce texte partagent avec notre comité de rédaction beaucoup d'idées communes, il va de soi que les articles des uns n'engagent pas la responsabilité de l'autre, et réciproquement. Par contre, dès que ces Saker voudront reprendre des articles publiés par Europe Solidaire, nous en seront très heureux. La perspective, notamment, d'élargir notre lectorat à des amis russes nous réjouirait beaucoup. (...)
Dernières réactions
"Un aperçu en est proposé sur le site DeDefensa Lien

Il s'agit successivement...

• du nouvel ICBM Sarmat d'un rayon d'action de 17 000 kilomètres, avec les capacités révolutionnaires de ses têtes nucléaires autonomes et autoguidées, dont celles pour certaines d'entre elles de se mettre en orbite basse et d'attaquer à partir de cette position, c'est-à-dire venues de n'importe quelle direction ;

• d'un nouveau cruise missile à capacité nucléaire, avec moteur nucléaire, donc disposant d'une autonomie quasiment illimitée, et dont le fonctionnement avec ce moteur a été d'ores et déjà testé en conditions de vol opérationnel ;

• d'un drone sous-marin à propulsion nucléaire, d'une forme ressemblant à une torpille, évoluant à des profondeurs très basses (jusqu'à 1 000 mètres), avec une autonomie autour de 10 000 kilomètres et à des vitesses très élevées pour un engin sous-marin, de l'ordre de 56 à 100 n½uds (100 à 185 km/h) ; enfin, capable de porter les armes thermonucléaires les plus puissantes comme la bombe dite Tsar de 100 kilotonnes expérimentée au début des années 1960 ;

• du missile Kinzhal lancé d'avion, de capacité hypersonique (catégorie de vitesse de plus de Mach 5 [5 300 km/h à 11 000 mètres d'altitude]), armé de charges conventionnelles ou nucléaires. Il s'agit d'un missile lancé de bombardiers stratégiques de type Tu-95 et Tu-160, et sans doute du futur bombardier furtif en cours de développement ; sa vitesse implique qu'aucun missile antimissile existant n'est capable de l'atteindre. « Mes amis, la Russie a d'ores et déjà ce système d'arme », précise Poutine, signifiant que ce système est en cours d'intégration opérationnelle ;

• du “projectile” hypersonique Avantgard, qui est en cours de développement et d'essais, et qui présente la particularité de disposer d'ailes lui donnant la capacité d'évoluer en vol planant, sur des distances intercontinentales et à une vitesse de l'ordre de Mach 20, avec des capacités de bifurcations en plein vol d'une ampleur considérable. (Avantgard est dit “projectile” et non missile parce qu'il n'a pas de propulsion propre mais progresse selon l'énergie cinétique, probablement à partir d'un lanceur du type de l'ICBM Sarmat : « Il vole vers son objectif comme un météorite ou comme une boule de feu, précise Poutine. La température de sa surface externe atteint 1 600 à 2 000 degrés mais le bloc directionnel est protégé pour recevoir et contrôler un guidage effectif. ») ;

• d'armes à rayon laser : il s'agit d'une technologie connue et d'ores et déjà en service pour des systèmes à capacités limitées. L'application principale envisagée en théorie depuis des décennies (Reagan en parlait en mars 1982 dans le concept originel de la Stars War [la Strategic Defense Initiative], comme systèmes de destruction de missiles ICBM) porte effectivement sur la défense antimissiles, aux niveaux tactique et stratégique."
par : JP Baquiast
Réaction à l'article : L'Europe doit-elle s'inquiéter des nouvelles armes russes?

par : Francois
Réaction à l'article : Airbus sera-t-il vendu à Boeing?
par : jean
Réaction à l'article : TOTAL au Yamal


La Pologne exige une base militaire américaine sur son territoire
19/09/2018
La Pologne est toujours à la recherche de preuves supplémentaires lui permettant de montrer au Pentagone qu'elle est prête à servir de plate-forme  avancée à l'armée américaine dans le cas d'une offensive contre la Russie.
Suite de l'accord russo-turc « historique » concernant Idlib
18/09/2018
Nous signalions en note à notre précédent article daté du 15/09 concernant la situation à Idlib que le 17/09 Vladimir Poutine et Tayyip Erdogan, après s'être rencontré, avaient annoncé la création d'une zone tampon de 15-20 km de large située «le long de la ligne de contact», ceci à partir du 15 octobre prochain, afin d'éviter une offensive des troupes de Bachar al-Assad.
Un nouvel ennemi des Américains, la CPI
17/09/2018
Le terme de CPI, Cour Spéciale Internationale, désigne une juridiction pénale universelle créée par le Traité de Rome et chargée de juger les personnes accusées de génocide, crime contre l'humanité, crime de guerre. Pour plus de détails, voire 1) ci-dessous.
La Turquie retarde au maximum l'offensive syrienne contre Idlib
15/09/2018
 Dans un précédent article, "Idlib, la bataille finale se prépare", nous indiquions que la position d'Ankara dans la perspective d'une offensive menée par Damas contre le dernier bastion djihadiste (Al Qaeda) en Syrie, la ville et la région d'Idlib, était ambiguë. Aujourd'hui, il paraît de plus en plus probable que la Turquie cherche à retarder, voire empêcher, cette attaque en envoyant d'importants moyens militaires vers Idlib.
La revue « Le courrier des stratèges » constate que, selon le titre de son article référencé ci-dessous, la plupart des Etats européens se réfèrent désormais au nationalisme, autrement dit à la volonté d'affirmer leur propre spécificité politique face l'Union européenne (UE). (...)

Tout le monde sait désormais, grâce aux échos donnés par les médias, que le 17 septembre 2018, vers 23 h, un avion militaire russe de reconnaissance du type Il-20 avait subitement disparu des radars russes, alors qu'il retournait à sa base de Khmeimim en Syrie. (...)

Les musulmans Uyghurs ou Ouighours de Chine, chassés du Xinjiang, leur province d'origine, par l'armée chinoise, se sont réfugiés dans la province d'Idlib, où ils forment le Parti Islamique du Turquistan (Turkistan Islamic Party). (...)

Europe Solidaire