Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Le nouveau gouvernement français désigné par Emmanuel Macron comporte certes des personnalités intéressantes. Cependant la ligne politique de ce gouvernement et sa marge de manoeuvre dépendront du résultat des élections législatives du 18 juin (...)
En période d'élections françaises, où la réserve s'impose, nous n'inviterons dans cette rubrique aucun contemporain. Faisons donc appel à un hominien ayant vécu présumablement entre -300.000 à -200.000 années. Il vient d'être découvert en Afrique du Sud. Les squelettes montrent qu'il s'agissait d'une espèce très primitive, proche de l'homo erectus (- 1 million d'années environ) et ayant survécu jusqu'à l'apparition de l'homo sapiens, aux alentours de - 150.000 ans. Il a été nommé par ses découvreurs homo naledi. Pourquoi faire appel à lui ici? Parce qu'il était de petite taille (environ 1,20m), doté d'un petit encéphale, proche de celui ses grands singes. Il ne disposait donc sans doute que de facultés cognitives réduites. Il était donc en cela très différent de nos hommes politiques, qui savent tout sur tout. Mais il avait sans doute de grandes facultés d'apprentissage, puisqu'il a survécu jusqu'à l'arrivée du sapiens. Il différait donc en cela de ces hommes politiques, qui n'apprennent jamais rien sur rien. (...)

Nous ne ferons pas ici de présentation concernant ce livre et les autres ouvrages de ce prolifique auteur. Les commentaires à ce sujet sont nombreux. Bornons nous à reproduire une présentation faite par l'éditeur dont les termes paraissent fort pertinents. Nous voudrions par contre proposer une brève analyse du projet de l'auteur, Détruire le capital, en termes, si nous osons le mot, s'inspirant des sciences de l'évolution. Celles-ci intéressent, comme nul ne l'ignore, aussi bien l'évolution de la vie en général que l'évolution anthropologique. (...)

Des quartiers de Paris interdits dorénavant aux femmes
26/05/2017
Le Parisien du 18 mai fait un constat que nous ne pouvons passer sous silence
Trump à Riyad: la guerre à l'Iran
21/05/2017
Personne ne s'est étonné, sinon indigné, de voir Trump réserver sa première rencontre à l'étranger au pire des régimes finançant partout le terrorisme et la guerre, l'Arabie saoudite. Normalement, un président américain va d'abord soit au Canada, soit au Mexique. S'il franchit l'Atlantique, il se rend en Europe, par exemple à Bruxelles ou Berlin.
Réélection de Hassan Rohani en Iran
20/05/2017
Cette réélection est une bonne nouvelle pour tous ceux qui, en Iran, jeunes et femmes notamment, cherchent à se dégager du carcan de la République Islamique traditionnelle.
Nouvelle frappe américaine contre des alliés de la Syrie
19/05/2017
De récentes informations, relayées notamment par l'Afaq TV irakienne, indiquent qu'une nouvelle frappe aérienne américaine a été conduite le 18/05 contre la milice chiite Sayyed Al-Shuhada Regiment, alliée du gouvernement de Bashar al Assad. Celles-ci ont eu lieu dans le Gouvernerat Deir ez-Zor près de la frontière Syrie-Irak en un lieu dit Albukamal Border-Crossing.
Dégoûtant. C'est ainsi que Justin Raimondo, combattant américain inlassable contre le système imposé par la Maison Blanche, le département de la Défense et Wall Street, qualifie la visite de Trump au roi Salman d'Arabie saoudite. (...)

Si dans les conférences internationales, tous les États s'opposent publiquement au terrorisme islamique, en privé certains d'entre eux l' encouragent depuis des décennies. (...)

Malgré le peu d'éléments nouveaux concernant la Défense française et les moyens qui lui sont consacrés, le lecteur trouvera ici deux articles récents qui lui sont consacrés, ainsi que notre point de vue sur ce sujet. Déjà souvent exposé ici, il n'est pas inutile de le résumer une nouvelle fois. (...)

Europe Solidaire