Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Jean-Luc Mélenchon sauve l'honneur de la France.

Voici de bien grands mots dira-t-on. De quel honneur s'agit-il?

Aujourd'hui, à l'heure ou Emmanuel Macron se soumet plus que jamais aux ordres de Wall Street et du Pentagone, il s'agit de l'honneur d'être une nation libre face à l'Amérique. Ceci dans l'esprit qu'avait inauguré le général de Gaulle, et que ses successeurs ont lâchement trahi ensuite, le dernier en daté étant Emmanuel Macron.

Dans les trois pays responsables de l'attaque absolument illégale de la Syrie dans la nuit du vendredi 13 Avril, Jean -Luc Mélenchon, le chef du Parti de la France Insoumise (PFI), est désormais le seul homme politique d'envergure nationale à s'être opposé à cette attaque. C'est aussi le seul à avoir pris contact officiellement avec la Russie par l'intermédiaire d'une visite à l'ambassadeur de la Fédération de Russie le 18 avril.

Non seulement il a répété sa condamnation de cette attaque, mais surtout il a voulu représenter aux yeux de l'ambassadeur la position de millions de Français que révolte la campagne de haine contre la Russie et de son président Vladimir Poutine, omniprésente dans tous les médias officiels, campagne dont par exemple le scandaleux Bernard Guetta se fait sur France Inter tous les matins le porte-parole.

Il est trop tard pour le regretter, mais quel autre visage donnerait la France si Mélenchon avait été élu à l'Elysée. Malheureusement, il aurait fallu pour cela que la France Insoumise accepte de se rapprocher de Marine Le Pen qui au Front National exprimait la même position. Les deux leaders pourraient le faire encore, afin d'exprimer une voix d'opposition forte.

Ceci paraitra impossible, compte-tenu de leurs divergences sur les questions intérieures. Mais modifier la position diplomatique de la France vis-à-vis de l'Amérique et la Russie ne devrait-il pas devenir aujourd'hui la priorité des priorités. Faut-il rappeler que la Résistance française à l'Allemagne nazie avait uni des représentants du parti communiste, du centre et de la droite nationale. Beaucoup l'ont payé de leur vie.

Voir https://melenchon.fr/2018/04/19/rencontre-avec-lambassadeur-de-russie-en-france-apres-le-bombardement-en-syrie/

 

21/04/2018

Europe Solidaire