Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Anne Hidalgo

Le succès d'Anne Hidalgo à Paris, à la tête d'une majorité socialiste comprenant les écologistes et les communistes, représente une petite lueur d'espoir dans les élections locales désastreuses qui viennent de se terminer en France.
Partout ailleurs, un socialisme de compromission et d'affaire a été rejeté, pour être remplacé par une droite de compromission et d'affaire, laquelle refera ce qu'elle a toujours fait depuis des décennies. Ce rejet vient pour l'essentiel des abstentionnistes, marquant leur découragement face à un système qui semble triompher inexorablement de toute volonté de réforme.

Il est difficile de prévoir ce qu'il adviendra de la majorité parisienne, malgré les qualités remarquables manifestées par Anne Hidalgo. Celle-ci est devenue la seule maire féminine à la tête d'une capitale européenne. Tous les yeux seront tournés vers elle, regards d'espoirs mais aussi d'hostilité, provenant de ceux voulant que rien ne change dans l'ordre immémorial des pouvoirs.

Les écologistes et communistes alliés à Anne Hidalgo et aux socialistes parisiens ont exprimé la volonté de développer les politiques publiques initialisées à Paris par Bertrand Delanoé, politiques publiques prenant le contre-pied, même faiblement, de la démission libéraliste s'étant imposée ailleurs en France. S'ils réussissent, un tant soit peu, ils montreront que l'abstentionnisme de rejet, rejet pour le moment pacifique mais qui pourrait devenir violent, n'est pas la seule solution envisageable.

Nous aurons les yeux fixés sur elle, et sur eux, avec espoir.

31/03/2014

Europe Solidaire