Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Sigmar Gabriel une rondeur de fer

Un chancelier pour l'Allemagne

L'Allemagne jusqu'ici la meilleure esclave de l'Amérique, son porte-avions au sein de l'Otan contre la Russie, est-elle en train de changer d'orientation? En tous cas, si elle le fait, elle le devra à Sigmar Gabriel, son actuel ministre fédéral des affaires étrangères, membre éminent du Parti Social Démocrate d'Allemagne (SPD) au sein de la nouvelle Grande Coalition qui se met en place difficilement sous la présidence d'une Chancelière Angela Merkel fatiguée.

Sigmar Gabriel, si Dieu lui prête vie (car il semble qu'il inquiète beaucoup la CIA) devrait être l'agent de cette révolution. S'était promptement débarrassé du servile Martin Schulz, que Merkel avait fait désigner pour les affaires étrangères, il pourrait refaire de l'Allemagne, ce qu'elle n'était plus depuis sa défaite de 1945, une puissance politique de premier rang.

Certains en France le présentent comme incarnant une Europe allemande, qui éclipsera totalement le rôle que peut encore y jouer la France. La volonté qu'il a récemment manifestée de faire retrouver à l'Allemagne une puissance militaire en ferait l'agent d'un réveil du militarisme allemand.

On peut voir en lui au contraire, comme Emmanuel Macron semble l'avoir compris, le futur représentant d'une Europe franco-allemande (ou germano-française, selon le coté du Rhin où l'on se place) qui pourrait enfin s'insérer avec quelques chances dans le monde multilatéral en train de remplacer un monde unilatéral soumis à l'empire américain.

Sigmar Gabriel paraît bien conscient que l'Allemagne, malgré une puissance économique au demeurant fragile, manque de la force militaire de la France, des atouts que lui confèrent ses industries militaires et spatiales, son outre-mer et son prestige culturel. Les deux pays pourraient s'accorder parfaitement, au sein d'une future Europe échappant à Washington.

Mais contre quel ennemi devrait se réarmer l'Allemagne? Contre la Russie? Celle-ci pour sa part a compris qu'elle n'aurait jamais rien à craindre militairement de l'Allemagne. Une armée allemande renforcée permettrait seulement à cette dernière d'expliquer à Washington qu'elle n'a plus besoin des bases militaires américaines sur son sol, que l'armée américaine peut retraverser l'Atlantique en sens inverse.

De plus, il apparaît que Sigmar Gabriel, comme une partie des intérêts industriels allemands, regarde avec intérêt le complexe eurasiatique qui est en train de se mettre en place à l'impulsion de la Russie et de la Chine. L'Europe, en priorité l'Allemagne et la France, devraient logiquement en représenter l'aile occidental.

En résumé, nous pensons que Sigmar Gabriel ferait un excellent Chancelier d'Allemagne. Beaucoup d'Allemands semblent aussi le penser. Adieu Merkel, et bon repos.

Wikipedia  

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sigmar_Gabriel

19/02/2018

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire