Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La Russie dispose-t-elle d'un vaccin efficace contre le coronavirus SARS-CoV-2

Vladimir Poutine vient d'annoncer le 11 août que la Russie avait valider un vaccin contre le coronavirus, qu'il était sûr et efficace et que des vaccinations de masse allaient commencer en Octobre.

Ceci a surpris et inquiété les immunologistes. Beaucoup ont fait savoir qu'il est impossible a priori de savoir si un vaccin est sûr et moins encore s'il est efficace. De longues séries de tests seraient nécessaires à cette fin.

Que sait-on sur ce vaccin ?

Il a été nommé Sputnik 5 par référence au premier satellite artificiel russe nommé Sputnik lancé par l'URSS en 1957. Il a été mis au point par le Gamaleya Research Institute of Epidemiology and Microbiology à Moscou qui fait partie du ministère de la Santé russe. Il sera administré en deux étapes espacée de 21 jours. Il comporte des adénovirus modifiés qui causent généralement de simples rhumes et qui entraîneront le système immunitaire à reconnaître le coronavirus et à se défendre contre lui. Cette méthode est nommée «vecteur viral ».

De nombreux laboratoire dans le monde sont engagés dans la course au vaccin. Plusieurs d'entre eux ont annoncé avoir entrepris des tests pour vérifier l' efficacité de ceux qu'ils pensent avoir trouvé.

En général, ces tests se déroulent en 3 phases. Une première implique un petit nombre de volontaires afin de définir la dose inoffensive. La seconde fait appel à un plus grand nombre de personnes afin de déterminer si le vaccin provoque une réponse adéquate du système immunitaire et mieux étudier ses effets collatéraux. Dans une troisième phase, impliquant un plus grand nombre de cobayes, il convient de vérifier si le vaccin protège réellement contre l'infection.

Les scientifiques russes ont fait savoir que les deux premières phases avaient été utilisées pour tester l'efficacité de leur vaccin et que la troisième était en cours à grande échelle. La phase trois devrait commencer en août 2020. Un certain nombre de gouvernements se sont déclarés volontaires pour participer eux aussi aux essais de cette troisième phase, le Brésil, le Mexique, l'Arabie saoudite et les Etats Arabes Unis.

Des experts médicaux occidentaux, tels l'épidémiologiste britannique Gideon Meyerowitz-Katz dans le Guardian, ont fait savoir qu'ils ne considéraient pas à ce stade que le vaccin russe était vraiment efficace à grande échelle. Au contraire il pourrait contribuer à l'expansion de l'épidémie si des personnes se croyant vaccinées cessaient d'appliquer les mesures barrières.

Selon l'OMS, six vaccins sont déjà en phase 3 de test, mais n'ont pas encore satisfait à toutes les épreuves. Plus de 100 d'entre eux sont en développement et certains d'entre eux ont manifesté des résultats positifs faisant espérer qu'ils pourraient être utilisés dans les 12 prochains mois. 

Certains se demanderont pourquoi, alors que le virus est apparemment identique partout dans le monde, il soit nécessaire de proposer un tel nombre de vaccins, plutôt que mener des recherches coordonnées au plan mondial. Il n'est pas exclu qu'un futur vaccin étant un enjeu de pouvoir pour les Etats et de profits pour les industries pharmaceutiques, une course au vaccin commune ne soit pas acceptée.

Ajoutons que les groupes de pressions rassemblant déjà de nombreux adversaires de la vaccination en général semblent avoir entrepris des campagnes pour que la lutte contre le coronavirus fasse appel à d'autres méthodes que la vaccination.

 Pour en savoir plus, voir à la date du 12/08

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/08/11/la-victoire-revendiquee-par-poutine-dans-la-course-au-vaccin-contre-le-covid-19-laisse-les-scientifiques-sceptiques_6048712_3210.html

Voir aussi Le Président des Philippines Rodrigo Duterte propose que son pays serve de cobaye pour tester l'efficacité du vaccin russe https://asiatimes.com/2020/08/philippines-a-desperate-guinea-pig-for-russian-vaccine/?mc_cid=6e9e54fc82&mc_eid=d49991f154

13/08/2020

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire