Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La démission française

Comme a l'habitude j'observe les événements qui se passent en Europe de Moscou, ma ville de résidence depuis 23 ans, et mon point de vue est sans doute influencé par cet exil volontaire et par mon vécu en Russie.
 Je m'efforce cependant de comprendre les évolutions qui se sont passées en Europe depuis ces
années, ainsi que les réactions et les états d'âme de mes
anciens concitoyens. Même si cela peut paraître facile, j'ai adopté ici
une construction à la "J'accuse" de Zola. Mon style est bien sur loin de
celui de Zola, mais je pense que cette construction traduit au mieux ce
que je ressens. A vous de juger.

J'accuse les leaders Européens de trahison

Quel est le rôle fondamental d'un élu, que ce soit au niveau local ou au
niveau national, voir Européen? Est il de représenter et défendre les
populations qui l'ont élu, comme son nom de "représentant" semble
l'indiquer? Ma réponse a cette question est définitivement oui.

Ce rôle s'inscrit à mon avis dans le cadre de la Nation, ou
éventuellement d'une association entre plusieurs Nations, comme on
pouvait l'espérer avec la création de l'Union Européenne. La Nation est
en effet, avec le territoire national, le cadre de vie de ceux qui ont
élu ces "représentants" et le microcosme économique dans lequel ils
vivent ou survivent. Ces représentants élus sont bien sur supposes
défendre les intérêts de tous, que ce soient les entrepreneurs, les
artisans, les ouvriers, les fonctionnaires, les chômeurs, les jeunes et
les vieux. Bien sur l'exercice est compliqué, mais personne n'a dit que
diriger un pays était une partie de plaisir.

Observer les élus Français et Européens depuis quelques années donne
cependant une impression toute autre.

Que vous a promis Hollande avant d'être élu? Souvenez vous du "mon
ennemi est la Finance". Phrase idiote en elle même, mais qui, remise
dans le contexte de l'après crise financière de 2008
donnait l'impression que le nouveau gouvernement allait être plus dur
envers les puissances financières et adopter une politique plus proche
de celle de l'Islande qui a laissé certaines de ses banque faire
faillite, mettant quelques banquiers derrière les barreaux au passage.
Trahison sur ses promesses et trahison de ses électeurs.

Vous rappelez vous des discours sur l'exportation de la Démocratie en
Irak, en Afghanistan, en Libye, et plus récemment en Syrie? Vous
souvenez vous des incantations sur les vertus de ces guerres
"libératrices" contre des tyrans que les mêmes embrassaient quelques
temps plus tôt? Mais comme les valeurs morales sont élastiques comme un
vieux chewing-gum, ces mêmes reçoivent les leaders barbus et tellement
sympathiques du Qatar ou d'Arabie Saoudite, espérant leur vendre
quelques hélicoptères, comme on en avait vendu a Saddam ou a Khadaffi.
Une petite légion d'Honneur pouvant aider, on ne s'en prive pas.
Trahison des principes de la Démocratie et trahison d'alliés
géostratégiques des qu'ils ne servent plus.

Combien des fois vous a t on annoncé le retour de la croissance ou la
baisse du chômage, bien sur si vous faites des efforts supplémentaires?
Trahison par le mensonge

Comment un homme comme Valls peut il plaisanter lors d'une réunion avec
des ouvriers, disant que lui aussi a un CDD (emploi temporaire)? Se
souvient t il que lui, même avec avoir été "viré", continuera à toucher
une retraite cumulable de Premier Ministre. Dans ces conditions, tout le
monde voudrait avoir un CDD! Trahison par indécence et total mépris des
cols bleus

Et finalement que font ces élus pour protéger les populations des actes
terroristes? Même si bien sur le 100% sécurité est impossible, j'ai été
très surpris lors d'une visite à Paris fin Mars, après les attentats de
Bruxelles. Le parvis de Notre-Dame était bouclé, créant une longue file
d'attente. Des militaires étaient à proximité, armés de fusils
automatiques, mais le filtrage était très rudimentaire, et aucun
portique de sécurité n'était en vue. Au Sacré-Cœur de Montmartre, nous
n'avons pas même vu un seul policier et nous aurions pu rentrer sans
problème avec quelques kilos d'explosifs. Comparé a ce que je vois tous
les jours a Moscou, les mesures en France semblent surtout destinées a
impressionner les foules! Quand à des plans visant a s'attaquer aux
conflits à l'origine du terrorismes, ou à confronter les financiers de
ce terrorisme, pas une trace. Trahison du devoir de protection.

J'accuse les médias et intellectuels Français de mensonge et de pensée
unique


Tous les médias de grande diffusion occidentaux évitent bien sur en
grande majorité de remettre en cause le "système", la foi quasi
religieuse en une mondialisation irréversible, un néo-libéralisme
financier sans régulation aucune, et le fait que les actions et guerres
menées pas l'occident sont pour le bien de l'humanité. Même quand la
vérité apparaît plus tard, on se garde bien de la diffuser au journal de
20 heures.

On peut cependant entendre aux États Unis, et dans pas mal de pays
d'Europe des voix dissidentes, comme Greenwald ou Chomsky aux Etats
Unis, et dont les paroles et écrits sont relativement bien diffusés. En
France par contre, ces vois dissidentes sont bien mises à l'écart et
paraissent rarement dans les grands médias. Même Emmanuel Todd a été
très peu entendu depuis la parution de son livre sur Charlie, qui a
choqué bien des Bobos Parisiens. Ou sont les grands intellectuels
Français, pays des Libertés? Ou sont les Sartres, les Camus ou les Zola
du 21ème siècle? Pas disponibles, mais on a un BHL en stock...

La lecture des médias Européens laisse pantois. Les ennemis du système
sont systématiquement accusés de crimes de guerre, d'avoir des régimes
dictatoriaux, de ne pas respecter les règles internationales, et la
liste est sans fin. Les amis du système, ou du moins ceux qui sont
classés dans la case "amis", ont eux droit à toutes les circonstances
atténuantes possibles. Si les femmes Saudi sont voilées et ne peuvent
pas conduire une voiture, c'est a cause de traditions séculaires
respectables. Si les femmes Russes mettent un foulard pour entrer dans
une église, c'est le signe d'une société rétrograde, autoritaire et
profondément hostile aux "valeurs" européennes. Le pire est que je
n'exagère même pas dans cet exemple!

Non seulement les médias mentent et distordent les événements présents,
mais ils ont une mémoire sélective. Quand leurs conclusions et
prédictions sont complètement démenties par la réalité, ils font tout
pour ne pas en parler et tout ce qui ne conforte pas la "ligne"
éditoriale est oublié, négligé, distordu. La Pravda ne faisait pas mieux
dans les années 60.

J'accuse les classes moyennes Européennes de lâcheté

La passivité des classes moyennes en Europe m'effraie. Je parle des
classes moyennes car c'est toujours d'elles que sont parties les vagues
de changement au cours des siècles, les classes les plus défavorisées
étant il y a quelques siècles illettrées, et aujourd'hui lobotomisées
par la télévision et les médias de masse, ce qui mène au même résultat.

Bien sur, quelques uns, et je pense beaucoup parmi nos lecteurs, ont
conscience des enjeux et certains même sont actifs sur Internet ou dans
des associations. Mais il faut bien reconnaître que la plupart des
classes moyennes sont surtout accrochées à leur mode de vie, essayant à
tout prix de prolonger la partie, d'éviter le chômage, se répétant
qu'après tout la crise passera comme les autres fois. Les jeunes sont
les seuls à être depuis peu actifs dans la rue, mais très peu d'adultes
sont suffisamment concernés pour aller manifester, même si, et je le
reconnais, les mouvements de protestation semblent eux même déconnectés
de la réalité. Mais après les révélations des fichiers de Panama, qui
est allé manifester sous les fenêtres des hommes politiques mis en
cause? Les Islandais en grand nombre, les Anglais en catimini, les
autres sont restés au coin du feux.

Contrairement au peuple Russe, qui a vécu des remous terribles depuis
les années 80, les peuples Européens pensent que leur mode de vie
restera le même pour toujours, et qu'ils ne peuvent pas retomber dans
une misère noire. Les Européens sont bercés par les chants de leurs
politiques et de leurs médias, enfumés et engourdis.

Cette passivité est également achetée par des simulacres de reformes
"libérales" comme le mariage pour tous, voulant démontrer aux Européens
que tous les autres systèmes sont des oppresseurs des minorités, donc
néfastes. Mais que vaut le mariage pour tous quand le mariage chez les
hétérosexuels est en chute libre et quand plus de la moitié des enfants
Français naissent aujourd'hui de parents non mariés? Les minorités se
sont aussi fait endormir et enfumer avec des "cadeaux" dévalués et sans
conséquence pour les classes dominantes.

Les Français en tant que société n'ont même pas réussi à faire entrer de
nouveaux visages dans le monde politique, et continuent à hésiter entre
la droite des Républicains et le PS. Les soit disant partis hors système
comme le Front National n'étant en fait que des politiciens anti-système
rassis et rêvant d'entrer dans le système. Les US ont de leur coté
généré spontanément deux leaders anti-système, Trump at Sanders, que
l'on peut aimer ou pas, mais qui se démarquent radicalement des
candidats classiques à la Clinton. Seront ils à l'abri des manipulations
électorales et des balles de fusil d'assaut, l'avenir le dira. Même le
Royaume uni a ses héros anti-système comme Farage ou Corbyn, ou les
Allemands avec Wagenknecht. En France - rien - silence - tout va bien.

Mes amis Européens, et en particulier Français, ou est donc passé votre
goût pour la Liberté, pour la contestation? Que reste-t-il de la
souveraineté de votre État et de vos villes? Avez vous complètement
abdiqué et mis votre avenir dans les mains de vos seuls (bien mal) élus?

Luc Brunet
membre du Comité de rédaction de Europe solidaire




20/04/2016

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire