Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Femme voilée sur la plage

Nous n'aimons pas trop les idées politiques de Nadine Morano, ni la violence avec laquelle elle les exprime. Quant à Harlem Désir, nous ne l'avons guère apprécié comme premier secrétaire du PS. Dans cette affaire cependant, nous ne pouvons que nous indigner de constater la virulence avec laquelle la gauche et plus particulièrement ce même PS, critiquent ces deux personnalités. Elles sont accusées d'islamophobie et de bien d'autres choses encore.


Nadine Morano avait écrit lundi 19 août 2014 sur son compte Facebook:

« Sur une plage de France, bondée de vacanciers en maillots de bain, un couple est arrivé. Un homme vêtu d'un short et d'un maillot manches courtes accompagné d'une femme vêtue, d'une tunique manches longues, d'un pantalon et d'un voile. En quelques minutes, l'homme se mit en maillot de bain exhibant un corps bien fait, pendant que la dame s'asseyait toute habillée, bien sagement sur le sable.
Il se dirigea seul, vers la mer. Heureux de profiter d'un bon bain, il adressait à sa douce qui semblait soumise, seule, entourée de corps en tenue de plage, des signes de la main.
Lui, a donc le droit de se déshabiller, de se baigner, elle non ! Défiance envers la femme, défiance envers ses congénères masculins...Voir cela sur le territoire des droits de l'Homme est exaspérant ! 
»

Mardi 20 aout, le secrétaire d'Etat Harlem Désir a jugé qu'hommes et femmes devaient profiter à égalité de «l'espace de liberté» qu'est une plage, et a dit «comprendre la réaction» de Nadine Morano. Interrogé par un média, il a dit «La plage est un espace de liberté, un endroit où l'on n'aime pas l'idée que, quand un couple arrive, les deux membres de ce couple n'aient pas la même possibilité de profiter de cet espace de liberté»,

«Je peux comprendre la réaction de Nadine Morano». «J'ai déjà assisté à ce type de situation – pas seulement en France mais aussi dans d'autres pays – et j'ai toujours trouvé ça aberrant», a-t-il poursuivi. Cependant «je suis membre du gouvernement» et «ce à quoi nous devons être attentifs, c'est au respect des règles de droit», a ajouté le responsable. «Il y a une loi qui interdit de voiler le visage, ce n'était pas le cas». «Nous devons nous garder d'aller au-delà de ce qu'est le respect du droit.»
Mais «sur le plan personnel, je considère qu'il n'y a rien qui puisse justifier qu'une femme n'ait pas le même droit qu'un homme», a-t-il ajouté, soulignant «la nécessité d'une action de la société civile en particulier, pour se mobiliser pour défendre l'égalité partout».

Quand on voit comment, de par le monde, que ce soit dans les pays musulmans ou dans nos propres régions, les droits de la femme sont soient niés radicalement, soit combattus de plus en plus, systématiquement, on ne peut que réagir comme Nadine Morano et Harlem Désir. Il ne s'agit pas d'un incident de plage. Il s'agit d'un symbole révélateur de ce mouvement de plus en plus profond qu'est l'anti-féminisme. Nadine Morano, en tant que femme, et pas seulement en tant que membre de l'UMP, est plus que tous autres en droit de le dire. Et tous ceux qui s'opposent à elle sur ce point sont des démagogues et des arrivistes politiques.

Mais pourquoi direz vous, les femmes voilées se laissent-elles voiler, surtout en France. Que ne se rebellent-elles pas? Facile à dire, lorsque l'on n'a pas constaté les 2.000 ans et plus de servitude qui pèsent sur elles dans leurs milieux traditionnels. Pourquoi en Europe les travailleurs ont-ils attendus le début du 20e siècle pour se révolter collectivement? Parce que ceux qui auparavant s'y risquaient individuellement finissaient au bagne.

19/08/2014

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire