Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Qui est derrière le terrorisme islamiste?

Reposons la question différemment: qui est derrière Daesh ?

 On répondra qu'il s'agit d'un organisation de djihadistes s'auto-organisant plus ou moins spontanément. L'objectif est de réaliser un califat islamiste s'imposant à tous les musulmans du monde, mais aussi à de nombreux Etats: Etats du Moyen Orient, Etats européens, Etats musulmans se situant dans la mouvance de la Russie. L'organisation dispose de chefs dont certains s'affichent au grand jour. Elle s'organise progressivement sous la forme d'une organisation maffieuse para-étatique prélevant des impôts, imposant une loi implacable et pratiquant évidemment le terrorisme sous ses formes les plus spectaculaires, attentats, décapitations, etc.

Mais beaucoup d'observateurs se demandent aujourd'hui si, derrière des vagues d'attentats bien coordonnées, comme celle qui vient de se produire durant ce mois de Ramadan en Tunisie, en France, au Koweit et dans d'autres pays plus éloignés, ceux qui se présentent comme les chefs de l'Etat islamique  disposent bien des compétences, des informations et des moyens pour mener et coordonner de telles offensives. Cui bono? A qui profite le crime? A notre place nous n'avons évidemment aucun moyen pour répondre objectivement à une telle question. Mais nous pouvons constater que dans la presse non officielle, de plus en plus d'articles mettent en cause un grand responsable, le même qui aurait organisé les attentats du 11 septembre 2001 à New-York. Certes ces attentats ont été exécutés par des terroristes musulmans, mais pour ceux que l'on appelle les « révisionnistes », traités de « conspirationnistes » par leurs adversaires , ils ont été organisés par l' « Etat profond » américain, désirant à l'époque contrôler l'ensemble du Moyen Orient et de ses richesses.

Or aujourd'hui les mêmes prétendus conspirationnistes voient la main du même Etat profond américain derrière la création, l'armement et l'instrumentalisation généralisée de Daesh et des divers djihadistes se réclamant de lui. Mais pour quoi faire? D'abord affaiblir l'Europe en effrayant les esprits qui en son sein envisageraient de prendre de l'indépendance à l'égard de l'alliance atlantique. Les européens terrifiés par le terrorisme se jetteraient à nouveau dans les bras protecteurs de Washington et de l'Otan. Par la même occasion, ils accepteraient sans discuter les spoliations qui résulteront de la signature du TTIP et du TISA (concernant les services) bien plus destructeur que le TTIP. Au delà, les perspectives de quasi guerre civile qui pourraient à terme survenir en Europe entre non-musulmans et musulmans, les seconds accusés par les premiers d'être complices du terrorisme, ne pourraient qu'arranger les affaires américaines et renforcer leur présence, tant en Europe qu'en Afrique.

Mais le second but poursuivi serait d'affaiblir la Russie. Celle-ci s'efforce actuellement de jouer un rôle de puissance médiatrice au Moyen-Orient, concurrençant la puissance américaine en déclin. Si les citoyens et intérêts russes voyaient dans les pays du Moyen Orient des repaires de terroristes, éventuellement capables de contaminer les Etats musulmans voisins résultant de démembrement de l'URSS, le gouvernement russe actuel et plus particulièrement Vladimir Poutine seraient accusés de faiblesses irresponsables.

On trouvera développées ces hypothèses sur deux sites que beaucoup de choses cependant opposent, Strategic Culture, édité à Moscou, et le Réseau Voltaire en France. Mais un peu de recherche sur le web montrera que voir Langley, autrement dit la CIA, derrière Daesh, n'est pas seulement le fait des deux publications citées. Il en faut pas se cacher que l'objectivité de ces sites est loin d'être garantie. Néanmoins ne pas en tenir compte du tout serait irresponsable. Disons que la question mérite à tout le moins d'être discutée

NB. Cet article (version provisoire)  n'engage pas nécessairement la responsabilité de Europe solidaire, mais seulement à ce stade celle de son auteur. Par ailleurs, pour éclairer la complexité de la question abordée par le présent article, on pourra lire un article très détaillé de Maxime Chaix: "L'Etat profond français". Il y rappelle notamment que la France avait contribué, entre autres, au financement des "rebelles modérés" censés abattre Bashar al Assad. Tous ces rebelles contribuent aujourd'hui, avec armes et bagages, au recrutement de Daesh. Maxime Chaix est le traducteur en français du livre de Peter Dale Scott "L'Etat profond américain", une Bible en la matière.

http://www.dedefensa.org/article-l_tat_profond_fran_ais__27_06_2015.html

Références

* Isil made in Langley http://www.strategic-culture.org/news/2015/06/26/isil-made-langley-propped-up-tel-aviv-riyadh.html

* Daesh, armée terroriste de l'Occident (NDLR. Par Occident on lira plus précisément USA et Otan) http://www.bvoltaire.fr/thierry-thodinor/daech-armee-terroriste-de-loccident,183251?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=7c441751d0-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-7c441751d0-30440733&mc_cid=7c441751d0&mc_eid=f080e5b85a

27/06/2015

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire