Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Pourquoi les Russes n'ont-ils pas riposté à l'attaque américaine

Au 14/04/2028, 09h GMT, dans l'article intitulé "Moscou va-t-il répondre à l'attaque américaine ?" nous posions la question de savoir ce que serait la réponse russe aux missiles occidentaux. Verrait-on des attaques en retour de missiles sur des intérêts américains, susceptibles d'entraîner une guerre majeure avec les Etats-Unis?

La réponse aujourd'hui est connue, et relativement rassurante: il ne se passera rien

Bien que Vladimir Poutine ait dénoncé avec véhémence l'agression américaine, les Russes n'ont pas fait appel à leurs moyens militaires pour éviter que de telles attaques contre leur allié indéfectible Bashar al Assad ne se renouvellent, du moins pour le moment.

Trois raisons expliquent cette modération. Elles sont amplement commentées par les observateurs de la presse libre, c'est-à-dire non obligée comme l'est la presse européenne (Le Monde en France) de reprendre docilement les consignes de Washington:

- D'une part, l'attaque occidentale s'est révélée particulièrement inefficace. Les anti-missiles syriens, pourtant d'anciennes générations, ont réussi à abattre l'essentiel des Tomahawks ou autres engins lancés par les alliés (USA, Royaume Uni, France). Il est très probable que les dispositifs radar dit anti accès mis en place par les Russes et dont les informations ont été communiqués en temps réels aux Syriens, se sont révélés particulièrement performants. Le Pentagone y réfléchira à deux fois avant de renouveler cette opération désastreuse et particulièrement coûteuse.

-  D'autre part, les images fournies après l'attaque montrent que celle-ci n'a pratiquement détruit que des hangars vides. Aucune trace de site chimique n'apparait. Ceci ruine plus que de longs discours l'argument d'une attaque au gaz, par Bashar al Assad, des populations de la Ghoutta. Si de telles attaques se renouvelaient, comme hélas probable, elles seraient sans conteste le fait des djihadistes anti-Assad abondamment pourvus en armes chimiques par les Américains eux-mêmes.

- Par ailleurs, politiquement, l'attaque occidentale s'est révélée désastreuse. Moscou pourra fournir à la Syrie et à l'Iran, notamment, des anti-missiles de nouvelle génération qui feront de la zone chiite une plate-forme pour le moment infranchissable.

Enfin, il semble que le Pentagone et les forces armées russes aient communiqué en permanence pour éviter que les frappes n'atteignent des sites où se trouvaient des militaires russes. Ceci auraient inévitablement entrainé des ripostes contre la coalition américano-européenne, aux conséquences susceptibles de provoquer une guerre américano-russe.

Il s'agirait d'une bonne nouvelle. Elle montrerait qu'au Pentagone, sinon à la Maison Blanche, l'on veuille éviter une telle guerre pouvant vite devenir nucléaire. C'est ce souci qui pendant 50 ans a permis d'échapper à l'autodestruction assurée. Le général Mattis, qui n'a rien d'un tendre, aurait cependant sur ce point la volonté de contrôler un Donald Trump se révélant de plus en plus irresponsable, voire dément par intermittence (bipolar-disorder)

Pour en savoir plus:

http://usforeignpolicy.blogs.lalibre.be/archive/2018/04/15/fact-and-fiction-what-the-us-did-and-did-not-achieve-by-its-1165483.html

https://www.paulcraigroberts.org/2018/04/14/us-uk-fomented-crisis-syria/

Documents publiés et traduits en français par Sayed Asan, que nous remercions:

http://sayed7asan.blogspot.fr/2018/04/debriefing-de-letat-major-general-russe.html

http://sayed7asan.blogspot.fr/2018/04/declaration-de-vladimir-poutine-suite.html

http://sayed7asan.blogspot.fr/2018/04/etat-major-russe-londres-activement.html

http://sayed7asan.blogspot.fr/2018/04/comment-survivre-une-guerre-nucleaire.html

http://sayed7asan.blogspot.fr/2018/04/conference-de-presse-de-maria-zakharova_14.html

Note au 17/04 18h GMT


Une nouvelle attaque de missiles d'origine inconnue vient d'être interceptée par la défense syrienne au dessus de Homs le 17 avril. Apparemment des aéroports militaires étaient visés. Washington et Tel Aviv (ce dernier fortement suspecté) nient toute implication. Ces missiles viendraient-ils du ciel, ou plus simplement de l'Arabie saoudite?

http://www.spacewar.com/reports/Syrian_air_defence_shoots_down_missiles_over_Homs_state_media_999.html

http://theduran.com/syrian-air-defense-intercepts-missile-strike-of-unknown-origin/?mc_cid=17650b87da&mc_eid=c88862f7f8

Depuis l'Agence syrienne SANA a évoqué "une fausse alerte"


 

17/04/2018

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire