Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Merci François Hollande

Au terme d'une longue intervention le 1er décembre à 20h, vous avez eu le courage d'annoncer que vous renonciez à vous proposer comme futur président de la République.
Cette longue intervention avait terrifié tous vos amis politiques et plus généralement tous les amis de la France, car elle semblait énumérer un bilan prétendu comme favorable qui paraissait justifier à vos yeux que vous vous représentiez. Or ce bilan montrait qu'au delà d'indiscutables petits succès, vous n'aviez pas su, que ce soit par réelle incompétence ou par intérêt personnel, aborder les grandes difficultés que attendent, non seulement le pays mais toute l'Europe dans les prochaines décennies.

Peu importe que ce soit sous la pression de vos amis ou par une prise de conscience trop tardive de votre impuissance, vous avez ce choix certainement douloureux pour votre vanité. Vous l'avez fait cependant. Merci donc.

Dorénavant les candidats et les forces politiques qu'ils représentent auront le champ libre pour proposer puis tenter de faire appliquer des solutions permettant au pays, pour les plus audacieuses d'entre elles, de faire face à ces difficultés.

Ce que l'on sait aujourd'hui de celles-ci peut rendre pessimiste, car elles ne paraissent pas à la hauteur des enjeux. Cependant il ne faut pas se décourager. La campagne pourrait être suffisamment ouverte pour permettre de discuter de meilleures propositions. Ensuite les électeurs jugeront.

Le régime présidentiel français ne permet malheureusement pas de donner la parole aux défenseurs de perspectives vraiment innovantes, mais dans le peu de temps qui reste avant les élections,il serait vain de proposer des solutions constitutionnelles différentes.

En tous cas, vous ne serez plus là pour tenter de défendre vos idées et vos intérêts, en essayant de reconduire des choix politiques ayant montré leur inadéquation.

Encore une fois donc, merci François Hollande





02/12/2016

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire