Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Le « mystère » des manifestations anti-françaises en Tchétchénie

Il s'agit du rassemblement estimé à 800.000 personnes qui, dans la capitale Tchétchène, Grozny, ont violemment manifesté contre la France. Cette république de Russie est majoritairement musulmane Il y a quelques années, des terroristes tchétchènes avaient menées des attaques meurtrières en Russie, violemment réprimés par Vladimir Poutine, à qui l'on prête le propos d'aller rechercher pour les punir les terroristes jusque dans les toilettes.
Ces manifestants dénonçaient la publication d'une caricature du prophète Mahomet en une du dernier numéro de Charlie Hebdo. Ce dessin a été qualifié de "vulgaire et immoral" par le président de la république de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov. Dans un message mis en ligne avant le départ de la manifestation, celui-ci avait dénoncé "la vulgarité, l'immoralité, l'inculture et l'indécence de ceux qui ont caricaturé le prophète Mahomet, que la paix soit avec lui". Aux cris d'"Allahou Akbar", les manifestants ont stigmatisé ce qu'ils considèrent comme un blasphème.

La une de Charlie Hebdo a provoqué d'autres manifestations de musulmans en colère. Les plus violentes ont eu lieu au Niger, où dix personnes au moins ont été tuées à Niamey, la capitale, et Zinder, la deuxième ville du pays. Mais nulle part, elles n'ont pris une telle importance. Le chiffre de 800.000 manifestants en Tchétchénie,  pays qui compte un peu plus d'un million d'habitants, prouve que, d'une part, ces manifestants sont venus d'autres régions de la Fédération de Russie, et d'autre part qu'ils ont bénéficié d'un soutien de Moscou, ne fut-ce que pour organiser les transports nécessaires.

Soutien de Moscou signifie soutien de Vladimir Poutine. Ceux qui en France, comme nous ici,  recommandent un rapprochement de la France avec la Russie s'interrogent. Si Poutine, pour des raisons à la fois d'opportunité et à fondement philosophico-religieux, s'oppose directement aux valeurs françaises de liberté de la presse et de laïcité, faudra-t-il en conclure qu'un tel rapprochement, s'il se réalisait comme il est souhaitable, obligerait la France à abandonner, ou tout au moins à mettre sous cloche, des valeurs qui font, même chez les français croyant en Dieu, la caractéristique de ce qu'il faut bien appeler la civilisation française.

Celle-ci est de plus en plus contestée en Afrique et dans des pays considérés comme des alliés traditionnels, autres pays européens et Etats-Unis. Le pape lui-même a eu à cet égard des paroles plus qu'ambigües, quand il a évoqué le droit de donner un coup de poing (?) à toute personne insultant sa mère. Si Vladimir Poutine, au lieu de se poser au minimum en médiateur, se joignait à la meute, nous serions bien seuls sur la planète. A moins pour survivre d'abjurer nos convictions et de nous mettre à hurler avec les loups. Alors, Charlie serait bien mort.

25/01/2015

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire