Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Les Hackers...De qui se moque-t-on ?

Selon Libération, François Hollande a réclamé mercredi 15 Février un rapport circonstancié sur les menaces de cyberattaques pesant sur la présidentielle, alors que le Kremlin, déjà soupçonné d'avoir perturbé l'élection américaine, a dû démentir des accusations d'ingérence dans la campagne d'Emmanuel Macron.

"...Mais les regards se tourneront une nouvelle fois vers la Russie de Vladimir Poutine.

Aux Etats-Unis, le Kremlin et son chef sont soupçonnés d'avoir oeuvré en faveur de l'élection de Donald Trump en piratant les ordinateurs du Parti démocrate.

...Et en France, l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, cible de nombreuses attaques informatiques, a dénoncé mardi la «propagande» des médias pro-Kremlin visant à promouvoir selon elle les candidats de la droite et de l'extrême droite, François Fillon et Marine Le Pen, tous deux partisans d'un rapprochement avec la Russie."

Lire  http://www.liberation.fr/france/2017/02/15/hollande-s-alarme-des-menaces-de-cyberattaques-sur-la-presidentielle_1548611


Il est scandaleux qu'à l' Élysée, où les source de bonne information ne devraient pas manquer, l'on reprenne cet argument contre les hackers russes. Ceux-ci existent certainement, mais ils n'ont guère de poids face à l'espionnage systématique du web auquel se livre l'Amérique, à travers la NSA notamment. De même la désinformation dénoncée par les adversaire de Donald Trump lors de son élection, comme aujourd'hui par Emmanuel Macron, n'a guère d'influence face à la désinformation systématique à laquelle se livrent la CIA et la NSA américaines, désinformation que reprennent et amplifient complaisamment les médias atlantistes tirant l'essentiel de leurs revenus et de leurs informations de cette même CIA.

Quant à Sputnik et Russia Today, près desquels nous sommes heureux de nous informer de temps en temps pour échapper au politiquement correcte dominant le web, nous sommes bien placés pour constater, grâce aux enquêtes de fréquentation, qu'ils ne touchent qu'une infime partie des internautes français. Emmanuel Macron fait montre d'une grande impudence en dénonçant les médias pro-Kremlin qui ont fait  la promotion de François Fillon et Marine Le Pen, tous deux partisans d'un rapprochement avec la Russie.

Il est heureux par contre que ces médias pro-Kremlin se soient interrogés sur les financements tant nombreux que de source mystérieuse dont a bénéficié et continuera a bénéficier le mouvement En Marche. Suggérer qu'une grande partie puisse en provenir de la CIA ou d'autres sources analogues n'est que du bon sens. C'est de cette façon que dans un très grand nombre de pays, la CIA et le lobby militaro-industriel américain ont financé des mouvements d'opposition qui ont fini par supplanter les gouvernements en place. Faut-il citer l'exemple de l'Argentine et du Brésil?

* Sur l'affaire Macron, voir The Duran

http://theduran.com/copying-hillary-clinton-now-frances-emmanuel-macron-claims-russias-target/


15/02/2017

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire