Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Orlando, une infiltration qui aurait mal tourné

D'après des articles du WSWS paraissant bien documentés 1), l'attentat d'Orlando a résulté d'une opération d'infiltration (sting operation) menée par le FBI.
La technique consiste à contacter des américains musulmans connus pour de graves troubles caractériels et facilement manipulables  de les convaincre d'entrer en contact avec de supposés réseaux potentiellement terroristes, par exemple au sein de mosquées, afin de se faire connaître d'eux comme désirant commettre un attentat. Pour cela le FBI les approvisionne en armes et facilités afin de les rendre plus convaincants.

Il arrive cependant que certains de ces individus, avant même d'avoir fourni au FBI des informations utiles sur ces réseaux supposés, passent d'eux-mêmes à l'acte. Ce qui fut le cas selon le site avec Omar Mateen à Orlando.

Le FBI mènerait depuis quelques mois de nombreuses opérations d'infiltration sur ce modèle. Le fait que celles-ci puissent éventuellement conduire à de vrais attentats ne serait qu'un dégât collatéral, la lutte contre le terroriste ne pouvant se faire qu'avec des agents provocateurs. Or ceux-ci, même avec beaucoup de dollars, ne sont pas faciles à recruter. Le FBI dans l'ambiance de peur résultant dans la société de tels attentats verrait par ailleurs ses moyens et pouvoirs augmenter.

 On  trouvera cette explication un peu compliquée ou inutilement malveillante à l'égard de l'administration fédérale. Par ailleurs on lui reprochera d'exempter l'islamisme de toute responsabilité dans de tels attentats. Mais avec les services plus ou moins secrets, FBI ou CIA, tout est envisageable.

On peut évidemment se demander si de tels ratages auraient pu se produire ailleurs qu'aux Etats-Unis.

1) Voyez notamment

* FBI tried to ensnare Orlando shooter in fake terror plot
21 June 2016

http://www.wsws.org/en/articles/2016/06/21/orla-j21.html)

Ainsi que 14 June 2016
* Questions mount over FBI handling of Orlando gunman
http://www.wsws.org/en/articles/2016/06/14/orla-j14.html

L'information a été évidemment reprise ailleurs, mais sans l'écho qu'elle mériterait, si elle était fondée. Sauf erreur, le New York Times n'en a pas parlé

Note.

Un correspondant, Axel, nous écrit:

Les Américains fonctionnent comme cela

Même pour les petits délits, prostitution, petit trafic de drogue, etc, c'est une inspectrice de police court-vêtue et aguicheuse, qui va affrioler un pauvre type rien que pour l'arrêter en train de payer une prostituée, c'est un inspecteur de police qui va lui-même fournir du cannabis à un acheteur, rien que pour l'arrêter en train d'acheter.

Je suis intimement convaincu que c'est ce qui s'est passé aussi pour des trucs énormes genre 11 Septembre 2001 voire encore plus historiquement déterminants pour toute l'histoire du monde.




22/06/2016

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire