Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Netanyahu en difficulté

Le premier ministre israélien Binjamin Netenyahu avait depuis longtemps été soupçonné de corruption par ses adversaires politiques. Mais ils n'avaient pas apporté de preuves suffisantes pour justifier sa démission et son éventuelle poursuite judiciaire. Ce ne semble plus être plus le cas aujourd'hui, selon un article de Asiatimes référencé ci-dessous

L'attorney général israélien (titre équivalent à celui de procureur général aux Etats-Unis) Avichaï Mandelblit vient d'annoncer le 14 août qu'il entendait poursuivre le ministre de la santé, membre du cabinet de Netanyahu, Haim Katz, 71 ans, pour avoir incité à la production d'un texte législatif au bénéfice d'un homme d'affaire ayant bénéficié d'informations officielles bénéficiant à des investisseurs proches de lui.

Netanyahu lui-même avait été accusé lors des mois précédents de fraudes et de faits de corruption. Il avait évidemment nié ces accusations, qualifiées d'offensives mal fondées de ses ennemis politiques. Elles ne l'avaient pas empêché d'avoir une activité intérieure et diplomatique qui en avaient fait une personnalité incontournable par tous ceux s'intéressant à la question du Moyen-Orient. Il est devenu pour Donald Trump un interlocuteur, voire un partenaire, indispensable.

Ce ne sera pas Haim Katz seul que Mandelblit entend accuser de corruption, mais Netanyahu lui-même et deux autres de ses ministres, sur la base d'accusations de la police israélienne, ceci lors d'une audition devant se tenir début Octobre 2019, plusieurs semaines après les élections générales du 17 septembre. 

Il est inutile de souligner que si ces accusations se révélaient fondées, il s'agirait d'un tremblement de terre pour Netanyahu et ses amis politiques. Ceci surviendrait alors qu'Israël est apparu avoir favorisé, voire avoir fait pratiquer lui-même des bombardements de positions syriennes lors de la guerre que mène Bashar al Assad, allié de la Russie, contre la coalition arabe armée et soutenue par Washington qui cherche à provoquer sa chute.

Voir

https://www.asiatimes.com/2019/08/article/israeli-minister-to-be-indicted-for-fraud/

 

15/08/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire