Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Le forum de coopération économique Asie Pacifique

Barack Obama a ouvert le 13 décembre à Honolulu le forum de coopération économique Asie Pacifique, qui rassemble 20 nations. Il a poursuivi cette première réunion par une tournée d'une semaine qui l'a conduit en Australie.

Officiellement, il a mis l'accent sur la nécessité de poursuivre l'effort d'ouverture des frontières, pour le bien général des économies concernées. Mais ce discours passe de moins en moins bien, non seulement auprès des électeurs américains, mais d'un certain nombre de gouvernements qui redoutent la concurrence inégale de la Chine et du Japon.

Les pays de la zone Asie Pacifique qui se sentent menacés par ce grand et ce petit géants cherchent de leur côté le maintien d'une présence militaire américaine dissuasive. Malheureusement, le Pentagone, confronté à de sévères restrictions budgétaires, semble de moins en moins capable de déployer une telle présence. On notera un paradoxe. La Chine, qui prétend avoir le plus à redouter de gesticulations militaires américaines, notamment au profit de Formose, continue sans hésitations à alimenter par des achats de bons du Trésor américain le déficit fédéral et par conséquent ses dépenses militaires.

Il semble bien qu'en fait la Chine, qui est assoiffée de connaissances technologiques et scientifiques, et qui entretient des dizaines (centaines) de milliers d'étudiants et d'enseignants dans les campus américains, se satisfait pour le moment d'un équilibre encore dominé par l'Amérique. Elle a davantage besoin de pomper dans les compétences de celle-ci, y compris par l'espionnage économique, que d'affirmer une illusoire présence militaire. Cela ne fait évidemment pas l'affaire des autres pays de la zone, qui craignent plus que tout le renforcement économique et diplomatique de la Chine.

Inutile de dire que le forum a, une nouvelle fois, confirmé l'inexistence du poids économique et diplomatique de l'Europe, tant aux yeux de l'Amérique que de la Chine et du Japon.



26/11/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire