Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Création d'un Réseau Européen de Réflexion Géopolitique

A l'initiative de diverses organisations non gouvernementales espagnoles et françaises vient d'être créé un Réseau Européen de Réflexion Géopolitique. L'objectif est de contribuer à l'établissement d'une Souveraineté géostratégique européenne, dont l'absence se fait de plus en plus sentir actuellement. On trouvera ici le texte de la Déclaration finale, dans sa traduction française. Toutes les informations utiles à la mise en place concrète de cette structure, ainsi qu'à la participation, souhaitée, de nouveaux membres, seront fournies très prochainement, sur un site dédié mais aussi sur notre site. JPB

Déclaration de l'Ile de San Simon

Pour une souveraineté géopolitique européenne
Ile de San Simon (Redondela, Pontevedra, Galice, Espagne) le 29 avril 2011


Les signataires (sous-signés), réunis à San Simon, Ile de la Pensée, du 26 au 29 avril 2011, se prononçant au nom des organisations qu'ils représentent,


DECLARENT


  1. Le monde traverse un état de complexité et d'incertitude géopolitique provoqué par la globalisation économique et l'évolution du monde multipolaire né de la chute du Mur de Berlin. Il s'agit aussi d'une conséquence de la géopolitique de la peur suscitée à partir du 11 septembre 2001.

  2. De cette situation est née une profonde crise, particulièrement économique, caractérisée par des changements dans les relations de pouvoir entre les puissances mondiales. Il s'en est suivi une période de recomposition de la géopolitique globale.

  3. De plus, cette crise a transformé la mondialisation/globalisation en une compétition multipolaire qui offre à l'Europe l'opportunité de devenir un acteur fondamental de la géopolitique et de la géoéconomie globale.

  4. Cependant, l'Europe souffre de faiblesses économiques et politiques profondes qui retentissent sur ses possibilités d'action dans un ce monde géopolitique global.

  5. Pour dépasser ces handicaps, l'Europe doit se doter de nouveaux consensus ( sur les territoires, les peuples et les cultures), forger une vision géopolitique, inventer une nouvelle forme de souveraineté qui ne soit pas hégémonique et renforcer ses systèmes de sécurité, pour lesquels la prévention et l'anticipation, supposant en conséquence la gestion de l'information et le renseignement, sont indispensables.

  6. En conséquence, les priorités de l'Europe doivent être de :

a) protéger son modèle de société, ses valeurs culturelles et démocratiques, son identité, ses peuples et ses territoires;

b) supprimer sa dépendance technologique, particulièrement dans les domaines des TIC (technologies de l'information et de la communication), des nouvelles formes de production de l'énergie et de la convergence NBIC (nano-bio-info-cognotechnogies). S'y ajoutent les secteurs de l'Espace, de la Sécurité et de la Défense, dans leurs aspects tant intérieurs qu'internationaux;
c) évaluer les crédits nécessaires pour le développement des technologies de souveraineté (sur une durée de 10 à 15 ans) et déterminer la part des investissements publics en découlant;

d) anticiper les grands défis démographiques, environnementaux et géopolitiques pour lesquels le recueil et l'interprétation d'informations pertinentes est fondamental;

e) encourager la coopération public-privé;
f) favoriser la formation comme facteur de changement social;

g) généraliser la pratique simultanée de quatre langues au sein de la population européenne (langue maternelle, latine, germanique et slave);

h) générer grâce à la formation des personnalités qui soient d'authentiques références de notre société.


S'ACCORDENT POUR


    1. Créer le Réseau Européen de Réflexion Géopolitique (Red Europea de Reflexion Geopolitica) dans le but de contribuer au positionnement de l'Europe dans le nouveau contexte géopolitique mondial;

    2. Le Réseau Européen de Réflexion Géopolitique travaillera dans une perspective de 10 ans et se donnera comme objectif la formulation de propositions et l'élaboration de documents d'analyse critique dans un esprit constructif au regard des entreprises et des institutions. Ces documents seront diffusés par Internet et/ou par les médias classiques, à destination des institutions impliquées et d'une liste aussi large que possible de dirigeants politiques, économiques et de parlementaires tant nationaux qu'européens.

    3. Le Réseau sera ouvert à la participation d'autres institutions et experts, originaires des divers pays européens (y compris la Russie), de l'Afrique méditerranéenne et de l'Amérique latine, désireux d'apporter des contributions à la réflexion géopolitique dans le contexte global.

    4. Le Réseau, tout en menant de façon ininterrompue ses activités à travers l'Internet, se donne comme siège permanent l'Ile de la Pensée,

    5. Le Réseau se réunira de nouveau à l'Ile de la Pensée au cours de l'année 2012, avec la participation d'experts et d'institutions des autres pays européens, en complément de ceux provenant de France et d'Espagne.




Ont Signé (par ordre alphabétique)

Jean-Paul Baquiast, co-président de l'Association Automates Intelligents
Fernando Davara Rodriguez, recteur de la Sociedad de Estudios Internacionales (SEI)
Jean-Claude Empereur, vice-président délégué de l'Union Paneuropéenne France
Eduardo Martinez, éditeur de Tendencias21
Eduardo Olier, président de l'Institut Choiseul Espagne

 Xulio Rios, directeur de l'Instituto Galego de Analise e Documentacion Internacional (IGADI)
 
Fernando Velasco, directeur de la Catedra (Chaire) Servicios de Inteligencia y Sistemas Democraticos.


01/05/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire