Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Hervé Kempf, un militant de la démocratie et de l'écologie

Dans son dernier livre, « L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie » (Le Seuil) le journaliste et militant Hervé Kempf théorise très utilement un phénomène qui est de plus en plus dénoncé: la prise en mains du monde moderne par des structures et des organisations formelles et informelles associant les riches et les puissants. Il propose pour les désigner de redonner vie à la vieille expression grecque d' « oligarchie ».

Dans son analyse, qui rejoint celle que nous faisons nous-mêmes depuis longtemps, il désigne par ce terme l'alliance sans failles des pouvoirs politiques et administratifs, des pouvoirs économiques et des médias. C'est cette même alliance que résume le terme quelquefois employé de corporatocratie. Mais ce dernier concept présente l'inconvénient de ne pas mettre suffisamment l'accent sur le rôle des médias (presse et surtout télévision) au service des pouvoirs politiques et économiques.

Hervé Kempf, journaliste au Monde et défenseur des politiques de lutte contre la destruction des ressources terrestres, sait bien de quoi il parle lorsqu'il dénonce le fait que les médias, dans tous les régimes, n'existent et ne prospèrent que dans la mesure où ils servent les intérêts de l'oligarchie économique et politique. Il mesure aussi quotidiennement comment la démocratie, dans les sociétés européennes qui s'affirment encore démocratiques, est de plus en plus mise en défaut par les emprises des oligarchies. En France, le régime Sarkozy n'en est que la manifestation la plus voyante. A la disparition de ce dernier, la nouvelle oligarchie en voie de prendre tous les pouvoirs ne disparaîtra pas pour autant.

Idéalement, la démocratie serait la participation du plus grand nombre à la définition des affaires publiques, sans les inégalités violentes qui de fait excluent de cette possibilité de participation la très grande majorité du corps électoral. Hervé Kempf ne veut pas croire que la démocratie soit désormais condamnée en Europe, comme elle l'est dans le reste du monde. Il insiste cependant sur l'importance des bouleversements profonds à la vie politique et aux institutions que les citoyens se référant à la démocratie devraient s'imposer à eux-mêmes comme exiger de leurs élus pour que la démocratie ne devienne pas un lointain souvenir. Rien ne permet de garantir de tels bouleversements.

Nous reviendrons sur ce thème absolument essentiel de la transformation contemporaine des démocraties en oligarchies, à l'occasion d'une fiche de lecture que nous consacrerons au livre de Hervé Kempf.
En attendant, il est très utile de visionner de courtes vidéos extraites d'un interview de l'auteur par le site LE SCANDALEUX MAG, rediffusé sur Agoravox

* Voir aussi
http://www.lescandaleuxmag.fr/

21/02/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Sur les oligarchies, voir aussi Marc Jutier
09/03/2011 21:49:32 | Par : JP.Baquiast
Sur les thèmes de ce livre, voir aussi Marc Jutier, Nouvelle Civilisation 2012 (Éditions PASCAL octobre 2008) en librairie et en ligne ici : Fichier pdf de NC2012 : http://www.fraternitecitoyenne.org/pdf/NC2012.pdf
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire