Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesScurit/DfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

05/05/2021 Crime d'Avignon. Qu'attendent les généraux français pour proposer des solutions?

Le 5 mai 2021, un policier français a été tué par balle lors d'une opération antidrogue à Avignon. L'auteur du crime a pris la fuite. Il n'a pas été identifié et ne sera donc pas poursuivi.

A supposer qu'il le soit et soit jugé, il n'encourrera probablement qu'une peine légère. Les juges, dans l'état actuel de la législation, trouveront de nombreuses excuses à ce crime. Les bandes armées qui ont pris le pouvoir dans certaines villes en France n'auront plus qu'à recommencer.

Le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur, qui avait décidé de se rendre sur place, ont exprimé leur compassion à l'égard de la famille de la victime, mais ne feront rien d'autre. Les « voyous » pourront récidiver à loisir. Il ne s'agit pas d'une question qui n'intéresserait que le maintien de l'ordre. Elle concerne aussi la lutte contre le terrorisme islamique très présent désormais en France et plus particulièrement dans ces bandes.

Face à cela, le président de la République et les « plus hautes autorités de l'Etat » paraissent indifférents ou tout au moins impuissants. On fait valoir que dans l'état actuel de la législation, les forces de l'ordre ne peuvent rien faire. A supposer que la législation soit rendue plus sévère, la police compte tenu de ses effectifs et ses moyens matériels, ne pourra rien faire.

Une perspective de plus en plus envisagée serait de faire appel à l'armée. Celle-ci ne manque pas de moyens et dans la situation de guerre civile qui caractérise aujourd'hui la France, elle pourrait agir en dehors de la législation actuelle. Mais le voudrait-elle ?

En tous cas, l'opinion sensibilisée à ces questions attend que les généraux signataires de la lettre qu'ils avaient publiée dans Valeurs Actuels s'expriment à nouveau pour proposer les solutions qui seraient envisagées par eux, s'ils avaient davantage de responsabilités. Ils ne sont pas là pour préparer une guerre improbable contre la Russie ou la Chine, mais pour répondre à la guerre aujourd'hui déclarée à la France par les maffias internationales de la drogue et du crime.

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/un-policier-tue-par-balle-lors-dune-operation-antidrogue-a-avignon-le-suspect-en-fuite_4612417.html

05/05/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire