Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Sur l'immunité de groupe

L'immunité de groupe, herd effect” ou “herd immunity” apparaît dans certaines épidémies, selon les épidémiologistes. lorsque un  pourcentage suffisant de la population a contracté la maladie.

Elle ne bénéficie qu'aux survivants, par définition. Aujourd'hui, avec le Covid 19, ce pourcentage minimum pourrait être de la moitié de la population. Des vaccinations généralisées peuvent contribuer à cet effet en rompant la chaîne de l'infection. Mais quand, comme c'est le cas aujourd'hui, aucun vaccin n'existe encore, faudrait-il en conclure qu'il faudrait laisser le virus se propager librement et au plus vite dans la population, sans mesures barrières telles que le confinement ?

Il est difficile d'imaginer qu'un gouvernement ayant un minimum de bon sens puisse prendre cette décision. De plus, il n'est pas certain qu'en se propageant librement, le virus, au lieu de perdre de son pouvoir contaminant, ne deviendrait pas au contraire plus agressif, autrement dit mortel. Le Prime Minister britannique, aujourd'hui testé positif, de même que l'est le Prince Charles, héritier de la Couronne, ne se pensent certainement pas heureux d'avoir pu contribuer à l'établissement d'une immunité de groupe au sein du Royaume.

03/04/2020
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire