Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Paléobiologie. La vie serait apparue sur Terre dès les origines de celle-ci.

C'est ce que suggère un article que vient de publier le site Quanta Magazine sous le titre Fossil Discoveries Challenge Ideas About Earth's Start (voir référence ci-dessous)

L'article est long et bien documenté. Nous ne pouvons ici prétendre le résumer et moins encore le discuter. Retenons seulement qu'au Nord Ouest de l'Australie, dans une région dite Pilbara Craton, qui s'est formée il y a environ 3,5 milliards d'années, des chercheurs pensent avoir identifié l'existence d'une vie primitive. A cette époque la Terre, apparue il y a environ 5 milliards d'années, était encore jeune, mais commençait à devenir compatible avec la vie, avec des températures modérées et la présence d'eau.

Dans cette région, les géologues avaient observé de petits dépôts géologiques de couleur rougeâtre différents de ceux qui l'entouraient. Examinés au microscope, ces roches ont fait apparaître de nombreuses formes inattendues, ayant l'aspect de très petits vers aplatis. Il pourrait s'agir des plus anciennes formes de vie identifiées, pouvant dater selon le géochimiste américain John Valley de 3,465 milliards d'années. Or jusqu'à ce jour on estimait que la vie était apparue environ 500 millions d'années plus tard. Ceci suggérerait que la Terre était devenue habitable bien plus tôt que l'on ne pensait jusqu'alors.

Bien évidemment, beaucoup de paléobiologistes mettent en doute cette affirmation. Mais après de nombreuse controverses et de nouvelles observations, elle semble très solide. D'autant plus que depuis, des géologues ont cru pouvoir détecter dans des roches voisines des formes de vie pouvant dater de 3,5 et peut-être de 4,20 milliards d'années.

Ces découvertes seraient intéressantes dans le cadre des recherches en astrobiologie. Elle montreraient que la vie sur d'autres planètes dites habitables, qui sont très nombreuses, pourrait y exister, au moins sous des formes très primitives. Mais pourquoi ne pas imaginer que sur certaines de ces planètes, elle ait pu faire apparaître des espèces multicellulaires complexes, voire des formes proches de l'espèce humaine terrestre.

Mais dans ce cas, la question resterait posée de savoir d'où proviendrait cette vie extra-terrestre. Existerait-elle dans le milieu interplanétaire, prête à se développer dès une rencontre avec des planètes habitables. Mais en ce cas, comment pourrait-elle résister aux conditions jugées impropres à la vie caractérisant ce milieu interplanétaire ? Pourrait-on au contraire penser que dans le cadre de l'évolution spontanée du milieu physico-chimique de certaines planètes se forment spontanément des molécules prébiotiques susceptibles de favoriser l'émergence d'une vie rudimentaire ?

Dans l'un ou l'autre cas, la croyance encore quelque peu religieuse que la vie serait un attribut spécifique à notre Terre devrait être remise en cause. Encore une des spécificités de la Terre qui disparaîtrait....

Référence

https://www.quantamagazine.org/fossil-discoveries-challenge-ideas-about-earths-start-20180122/


 

 

06/10/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire