Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Nombreux morts palestiniens à la frontière de Gaza

 Le lundi 14 mai, vers 18h, on comptait 52 Gazaouis tués par des tirs israéliens, lors de heurts survenus à la frontière avec Gaza, où plusieurs milliers de Palestiniens manifestaient contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem. Selon le groupe "Associated Press", 1.200 Palestiniens auraient également été blessés par balle.

Il faut se demander à qui profite cette répression ? Donald Trump n'avait pas pu ne pas prévoir qu'en décidant le transfert de son ambassade, il rompait un équilibre déjà fragile.

Aujourd'hui, toutes les parties en présence ne peuvent que se réjouir de ces événements :

- Les « durs » israéliens qu'ils démontrent à tous qu'ils ne laisseront pas les Palestiniens, sous aucun prétexte, franchir la frontière entre Gaza et Israël. On peut les comprendre car laisser des Palestiniens rentrer en Israël par la force, même en poussant femmes et enfants devant eux, entraînerait à terme des conséquences catastrophique pour l'Etat hébreu. Se profile en effet la menace d'une « grande marche du retour » déjà entreprise à titre symbolique par les Palestiniens, et qui pourrait se traduire rapidement par l'entrée en Israël de centaines de milliers de Palestiniens qui submergerait la population autochtone et paralyseraient le fonctionnement de l'Etat juif. Ceci d'autant plus que se mêleront à eux des terroristes mandatés par par l'organisation Etat Islamique pour y répandre son influence.

- L'AIPAC dite aussi lobby juif américain. Elle compte des dizaines de milliers de membres actifs, très répandus dans les milieux industriels et militaires américains, qui ont tout intérêt à l'établissement d'un état de guerre permanent entre Israël et ses voisins arabes. Donald Trump, en difficultés intérieures à Washington, espère s'assurer leurs appuis.

- Les Américains en général, qui, eux aussi, pour des raisons diverses, politiques et économique, veulent en s'appuyant sur Israël, renforcer leur présence dans la région et y affaiblir l'influence russe.

A l''opposé, on trouve :

- Le Hamas, « Mouvement de résistance islamique », qui est un mouvement  islamiste  palestinien constitué d'une branche politique et d'une branche armée, principalement actif à Gaza. Sa raison d'être principal est la guerre avec Israël.

- Plus généralement tous les milieux politiques et militaires radicaux refusant le rapprochement avec l'ouest qui bénéficient dans les Etats musulmans de l'accroissement des tensions. On les trouve en premier lieu en Syrie et dans une certaine mesure en Irak, mais sans doute aussi en Iran où il y quelques années un grand ayatollah affirmait qu'Israël devait être détruit. L'Arabie saoudite, entièrement corrompue, espère également le durcissement de la situation, dont elle bénéficiera dans de nombreux domaines.

On pourrait penser naïvement que Trump n'avait pas prévu tout ceci en ouvrant selon l'expression la boite de Pandore. Mais en politique, il existe toujours des acteurs derrière les décisions apparemment les moins raisonnables. Il faut les chercher aujourd'hui derrière cette opération du transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem.

NB. L'Union européenne a pour sa part manifesté une grande autorité en incitant tous les adversaires en présence à "faire montre de retenue"

Note au 15/05, 03h

.J'ai reçu, à propos de cet article qui dans l'ensemble correspondait au point de vue du comité de rédaction le jugeant équilibré, le commentaire suivant, que je publie par souci d'objectivité. Je ne vois pas par contre où l'auteur lit dans cet article la phrase suivante, qu'il me reproche: "On peut les comprendre car laisser des juifs retourner en Allemagne par la force entraînerait à terme des conséquences catastrophique pour le volk allemand " JPB

La première partie me choque un petit peu sur 2 points :
Appeler les durs ceux qui tirent sur les territoires occupés illégalement et sans défenses comparables. J'appelle ceux là des pleutres.
Considérer que les palestiniens deviendraient des agresseurs dangereux pour les israéliens lorsqu'ils revendiquent la restitution de leurs biens volés contre toutes les résolutions de l'ONU et donc des lois internationales. 
La seconde partie beaucoup plus, puisque après avoir égratigné le consensus il faut  montrer patte blanche et mettre sur un même plan l'Iran qui n'a agressé personne, a sauvé le Liban, appelé à envoyer des "éducateurs" sunnites et chiites pour dénoncer les takfiristes et l'arabie saoudite qui est le supplétif US dans la région  (égypte suez, jihad, libye, syrie, yemen .....).
Une phrase telle que : "On peut les comprendre car laisser des juifs retourner en Allemagne par la force entraînerait à terme des conséquences catastrophique pour le volk allemand " est elle acceptable? Il semblerait que la votre soit correcte, pourquoi? 
A moment donné il faut arrêter soit de commenter, ou de faire de la politique si nous ne sommes pas plus clairs et sincères que ceux qui créaient le marasme aujourd'hui. 

 

14/05/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire