Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Israël est-il désarmé devant la Syrie ?

La question paraît étrange, vu qu'Israël dispose de la 3e ou 4e force militaire au monde, tandis que la Syrie de Bashar al Assad, même avec l'aide de l'aviation russe, peine encore à s'imposer dans sa zone de compétence territoriale.

Cependant elle est posée aujourd'hui directement, au moins par les médias israéliens. Ceux-ci constatent qu'Israël paraît désormais incapable de menacer sérieusement Damas. Il serait encore plus incapable de le détruire afin de représailles si le besoin en était ressenti à Tel-Aviv.

Ceci tiendrait au fait que la Syrie actuellement, comme le sera probablement plus tard l'Iran, a été dotée par les Russes d'un système anti-missiles mobile et très efficace, le Pantsir . Celui-ci s'est révélé jusqu'à ce jour capable de détruire tout missile envoyé par l'aviation israélienne. Il pourrait sans doute aussi, dirigé contre celle-ci, détruire ses avions. Le Pantsir annoncé récemment comme détruit par Israel ne l'aurait pas été complètement et surtout l'aurait été du fait d'une défaillance mécanique voire d'une imprudence de son équipage.

Autrement dit Israël se révèle nu, selon l'expression utilisée par un de ses experts. Certes, il ne craindrait aucune attaque terrestre sur son territoire, provenant de la Syrie, du Hezbollah ou de l'Iran. Mais il ne pourrait pas éviter, malgré l'efficacité de son propre système anti-missile, dit Dôme de fer, d'être atteint périodiquement par un ou plusieurs des nombreux missiles, rustiques certes mais efficaces, dont disposent ses adversaires. Ce risque l'obligerait à vivre progressivement dans une économie de guerre, dont les coûts divers seraient désastreux.

A terme, l'industrie israélienne serait certainement capable de mettre au point des systèmes anti-Pantsir, mais ceux-ci à leur tour seraient améliorés par les Russes.

On objectera qu'il restera à Israël son arme suprême, le Missile intercontinental de la gamme dite Jericho. Mais celui-ci, vu son coût, n'aurait d'intérêt pratique que doté d'une charge nucléaire. On imagine difficilement que Tel-Aviv puisse envisager sérieusement d'utiliser un Jericho atomique sur Damas ou Téhéran.

Références

Pantsir https://fr.wikipedia.org/wiki/Pantsir_S-1

ICBM Jericho https://en.wikipedia.org/wiki/Intercontinental_ballistic_missile

 

 

 

14/05/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire