Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Protéger l'acier américain ne suffira pas à faire surnager Trump

Donald Trump a annoncé le 1er mars que les Etats-Unis  imposeraient la semaine prochaine des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium afin de défendre une industrie sidérurgique américaine "décimée par des décennies de commerce inéquitable".

Ceci caractérise bien l'incohérence populiste du personnage. Pour tenir une promesse faite à la légère lors de sa campagne électorale, "rebâtir les industries de l'acier et de l'aluminium" aux Etats-Unis, il n'a tenu aucun compte des mises en garde de ses conseillers. Augmenter les prix de l'acier et de l'aluminium ne fera que pénaliser les industries utilisant ces deux matières premières, qui sont grandes créatrices d'emplois. La Bourse a déjà réagi négativement en ce sens.

Quant à « rebâtir » les industries de l'acier et de l'aluminium, il ne suffira pas de leur supprimer des concurrences extérieures. Il s'agit de l'avis général d'industries vieillies, incapables en l'état de résister à la concurrence des industries chinoises ou allemandes très modernes. Les « rebâtir » supposerait des investissements massifs, dont le coût ne sera pas financé et dont les résultats ne se feront pas immédiatement  sentir.

A supposer que ces investissements soient consentis, ils n'augmenteront pas les emplois américains offerts dans le secteur de la sidérurgie, notamment par les AK Steel, US Steel et Nucor.  Ceux-ci ne cessent de baisser dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis. Leur modernisation se fera par l'appel à de nouvelles technologies et non par une augmentation du nombre des travailleurs. Ce seront les autres industries américaines qui en souffriront, notamment Boeing et le secteur pétrolier, déjà fortement concurrencés à l'extérieur. Certes trois quarts des emplois ont disparu entre 1962 et 2005 dans l'industrie sidérurgique américaine mais une étude réalisée par l'American Economic Association a conclu que cette évolution était essentiellement due au progrès technologique qui a permis de multiplier la productivité par cinq. L'on s'en serait douté.

Quant à la crainte des mesures de rétorsion qui seront appliquées par des pays subissant les effets de l'augmentation des droits de douane sur leurs exportations d'acier et d'aluminium, elle s'est immédiatement manifestée, notamment chez les parlementaires républicains. Ainsi Pat Roberts, président de la commission de l'Agriculture au Sénat, a pronostiqué des pertes considérables pour les producteurs agricoles américains, notamment dans le domaine du soja. La Chine a déjà menacé de réduire ses importations de soja américain. L'Union européenne a prévenu qu'elle réfléchirait elle aussi à des mesures en cas de droits de douane sur l'acier. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a dit vivement regretter une mesure visant à protéger l'industrie domestique américaine contre notamment les aciéries allemandes, ceci sans justification de sécurité nationale. Il a prévenu que l'Union réagirait avec fermeté. Le Canada tient le même discours.

Ajoutons que Donald Trump a fait appel aux besoins des industries de défense. Il ne serait pas acceptable selon lui que les chars et les navires ne soient pas construits avec de l'acier américain. Ils ne peuvent dépendre de l'acier chinois. Soit, mais vu les faibles quantités d'acier utilisées par les industries militaires, il serait très facile de prévoir des stocks d'acier américain pour répondre en toute sécurité aux besoins.

Restera à voir si dans les prochaines semaines, Donald Trump persistera à jouer la carte d'un protectionnisme qui se justifierait à la rigueur  en Russie ou en Chine mais qui est aberrant dans une économie dont le mot d'ordre, au moins officiellement, est la libre concurrence au sein d'une mondialisation sans entraves.

Note

En faveur des travailleurs de l'acier américain, il faut lire ce manifeste
https://steelforamericans.com/?utm_source=breitbart&utm_medium=email

02/03/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire