Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Guerre nucléaire. La menace américaine se précise

Donald Trump avait annoncé avant son élection qu'il développerait l'arsenal nucléaire américain. Ceci avait généralement été entendu comme désignant l'arsenal de missiles nucléaires balistiques intercontinentaux. Comme celui-ci est déjà surabondant, les experts n'en avaient pas conclu que cette perspective était très menaçante. Elle aurait principalement servi à passer de nouvelles commandes au complexe militaro industriel américain.

Aujourd'hui, ce que l'on sait de la préparation de la politique américaine dans le domaine nucléaire, précisée chaque année par un document dit Nuclear Posture review (NPR), est beaucoup plus inquiétant. Selon celui-ci, le Pentagone a décidé de développer de petites armes nucléaires facilement utilisables. Il permettra leur emploi en réponse à des attaques, fussent-elles non nucléaires. Le Huffington Post donne des détails à ce sujet (voir référence ci-dessous) . On peut penser que ces informations lui ont été fournies par le Pentagone lui-même, afin qu'elles servent dès maintenant d'avertissement.

Lorsque l'on comprend que le terme d'attaque non nucléaire contre l'armée américaine pourrait s'appliquer à n'importe quelle action, envoyer un missile ou simplement un drone armée, il devient évident que le principe jusqu'ici admis par toutes les puissances nucléaires, de ne pas procéder à de premières frappes, est désormais démenti par les Etats-Unis. Il leur suffirait de simuler une attaque de missile non nucléaire contre une des bases américaines encerclant la Russie pour riposter par l'emploi sur le territoire russe de telles petites armes « usable ».

Ces armes « usable » ne sont pas inoffensives. Elles pourraient avoir la puissance de la bombe utilisée sur Hiroshima. Elles généraliseraient les morts soit par effet direct soit du fait des retombées étendues qu'elles provoqueraient.

Inévitablement, le commandement russe (Russian military's Operation Command) en a conclu que les Etats-Unis préparaient une attaque nucléaire surprise sur la Russie. Aussi, sans préciser ce que serait sa riposte, le gouvernement russe a prévenu que la Russie n'accepterait jamais plus de conduire une guerre sur son territoire.

Lorsque l'on connait l'irresponsabilité et l'incompétence de Donald Trump comme chef des armées, il y a tout lieu de craindre une prochaine catastrophe. Mais la Nuclear Posture review n'est pas le fait de Donald Trump seul. Elle représente la stratégie du complexe militaro-industriel tout entier. L'on peut donc craindre que celui-ci ne prépare la guerre nucléaire contre la Russie. Les Européens bien entendu seront pris de court. Ce sera pourtant eux qui subiront le poids d'une réponse russe, utilisant sans doute elle-aussi des armes nucléaires « usable » .

Référence

https://www.huffingtonpost.com/entry/trump-nuclear-posture-review-2018_us_5a4d4773e4b06d1621bce4c5

Voir aussi au 18/01

http://www.spacewar.com/reports/US_nuclear_review_calls_for_development_of_low-yield_weapons_999.html

 

12/01/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire