Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Ne jamais rien concéder aux islamistes

C'est la leçon qui découle de l'affaiblissement actuel du gouvernement pakistanais face aux talibans avec lesquels il avait cru composer en leur reconnaissant le droit à appliquer la charia dans le district de Swat. La leçon s'applique aussi à l'Europe : ne jamais rien concéder. Toute concession est un tremplin pour de nouvelles extensions.

Des talibans pakistanais liés à Al-Qaïda et aux talibans afghans ont pris le contrôle en totalité en totalité du district de Buner, voisin de celui de Swat, en dépit d'un accord de paix avec le gouvernement. Ils occupaient depuis la veille les mosquées et les bâtiments administratifs, ainsi que les locaux de certaines ONG locales. Après Swat, dont la prise par les talibans avait forcé Islamabad à conclure en février un accord de cessez-le-feu en échange de l'instauration de tribunaux islamiques (charia), ces combattants ont donc progressé jusqu'à une centaine de km de la capitale fédérale Islamabad.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton s'est alarmée de "la menace pour l'existence de l'Etat du Pakistan que représente la progression continue des talibans", et redouté qu'ils ne soient un jour à même de prendre le contrôle de la seule puissance militaire nucléaire du monde musulman. Le risque, pour une fois, ne parait pas exagéré. Quant on sait les adhérences de l'armée et des services secrets (ISI), peut-être pas avec Al-Quaïda, mais au moins avec les talibans pakistanais et afghans, on ne peut que s'inquiéter. Si les islamistes prenaient  le pouvoir à Islamabad, où s'arrêteraient-ils ? Non seulement les Etats-Unis, mais l'Inde (et aussi l'Europe) seraient confrontés à une situation délicate, sinon dangereuse.

Dans l'immédiat cependant, le porte-parole des talibans de Swat, Muslim Khan, avait assuré que ses hommes respectaient l'accord de cessez-le-feu mais qu'il veillerait à Buner à ce que les tribunaux islamiques soient rapidement installés. Muslim Khan a aussi annoncé que les talibans voulaient étendre leur conception la plus stricte de la charia, la loi islamique, à la totalité du pays. (AFP)

23/04/2009
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
fascisme islamiste en marche
02/05/2009 12:13:59 | Par : Victoire
Je m' étonne de n' être que le premier à réagir à cet article que je viens de lire car le sujet est gravissime dans ce qu' il menace notre sécurité d' Occidentaux. Il est vrai que la grippe "porcine" occupe les médias sans que l' on puisse y voir clair dans les manipulations sur ce sujet. Aveuglement néo-munichois de nos peuples de veaux devant le fascisme islamiste et ses forces potentielles de centaines de millions de combattants (bien plus que les forces que pouvaient aligner les fascistes des années 30 et 40). C' est triste pour nous tous!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire