Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Enjeux du G20 à Hambourg

Les questions qui devraient occuper la rencontre du G20 à Hambourg sont nombreuses, bien plus nombreuses que celles évoquées par les précédents G20. Citons ici les principales:
- Rencontre entre Donald Trump entre Vladimir Poutine. Trump a plus que jamais besoin d'un appui de Poutine, compte tenu des difficultés qui s'accumulent pour lui et dont il a été largement responsable: aggravation de la tension avec la Corée du Nord, incertitude des futures relations avec la Chine, non-prise de position en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, choix du protectionnisme, frictions avec l'Allemagne et la Turquie. Mais le recherchera-t-il vraiment, compte-tenu de la prétendue ingérence des Russes dans les élections américaines. Et Poutine se montrera-t-il désormais ouvert aux éventuelles demandes de Trump, compte tenu des nombreuses manifestations récentes hostiles de ce dernier.

- Relations du président Xi avec l'Europe et plus particulièrement l'Allemagne. La visite de Xi à Berlin la veille témoigne d'un rapprochement germano-chinois. Pour Angela Merkel, celui-ci permettra de montrer à Trump qu'elle ne souhaite plus dépendre de ses humeurs.

- Lutte contre le réchauffement climatique. Il conviendra de s'assurer que les grands pays pollueurs accepteront encore les contraintes de celle-ci, après le retrait spectaculaire des Etats-Unis.

- Position des grands pays à l'égard du partenariat avec l'Afrique, prenant notamment la forme d'une augmentation importante des investissements. L'Allemagne a fait de ce partenariat avec l'Afrique (appelé "Compact with Africa") une priorité de sa présidence du G20 en 2017.

- Convergence ou non des intérêts en faveur de la lutte contre Daesh au Moyen-Orient et dans le Sahel. Dans le premier cas, on attendra un engagement véritable de ceux qui jusqu'à présent ont laissé la responsabilité de cette lutte à la Russie et à la France.

- Attitude des membres du G20 dans le conflit entre l'Arabie saoudite appuyée par les Etats-Unis, et le Qatar, appuyé par la Russie, l'Iran et la Turquie.

- Possibilité de politiques communes dans la lutte contre les migrations économiques qui prendront rapidement de plus en plus d'ampleur, et que ne peut cacher le prétexte de l'aide aux réfugiés.

- Accueil enfin fait à l'annonce d'un traité de libre échange généralisé entre l'Union européenne et le Japon, le Jefta, réaffirmant ainsi la nécessité pour eux d'une convergence des économies.

En marge du G20, on mesurera l'ampleur des manifestations hostiles à cette rencontre et les réactions qu'elles susciteront


06/07/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire